ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication L'Ordination d'un ministre de William Branham a été prêchée 62-1104E La durée est de: 47 minutes .pdf La traduction Shp
T√©l√©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)    .mp3
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

L'Ordination d'un ministre

1 Il est Dieu, c'est tout. Il est omniprésent. (Voyez-vous?) Il est partout. Vous savez, je me disais simplement que je devais laisser cela en suspens, voyez; comme cela était captivant, vous savez. Il est omniprésent. Il... Cela fait de Lui Dieu parce que c'est... Seul Dieu peut être omniprésent. Ainsi Il a dit: ''Le Fils de l'homme qui est maintenant au ciel...'' Voyez-vous?
Personne n'est monté si ce n'est Celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est au ciel. Il se tenait debout là sur le toit d'une maison tout en étant au ciel. Vous voyez? Il est omniprésent. Cela fait de Lui Dieu. Dieu est le seul être qui puisse être omniprésent.

2 Maintenant, ce soir, j'ai saisi juste la dernière partie du merveilleux message de Frère Neville à l'église. Que le Seigneur bénisse cela et y ajoute quelque chose. Et c'est bien comme il vous a laissés là, dans la méditation. Gardez cela tout le temps dans votre coeur.
Et maintenant, nous allons prendre la communion ce soir, et c'est le moment que nous appr√©cions tous, j'en suis s√Ľr. Je pense que c'est une joie dans le coeur d'un Chr√©tien de savoir qu'il vient pour observer un commandement que J√©sus nous a laiss√©. Il y a deux commandements que J√©sus nous a laiss√©s, deux choses mat√©rielles; l'une d'elles est le service de communion, et l'autre, le bapt√™me d'eau. En dehors de cela, il n'y a plus rien √† toucher, rien √† manier, ni rien d'autre, voyez-vous? Simplement... Pas de p√©nitence, ni se tra√ģner sur ses genoux, ni tous ces autres genres de choses; il y a-il n'y a que le bapt√™me d'eau et la communion. Et ainsi, nous sommes toujours heureux d'y prendre part.
Et je crois que la Bible dit: ''Heureux celui qui observe Ses commandements". Vous avez le droit d'entrer dans l'Arbre de Vie ou plut√īt d'entrer dans la ville, la ville sainte. Car, dehors sont les chiens, les impudiques et autres qui doivent √™tre chass√©s. Et alors le service de communion est toujours tr√®s rigoureux, parce qu'il nous met √† l'√©preuve, (voyez-vous?) comme nous le lirons dans peu de temps, dans l'Ecriture.

3 Nous avons ce soir Frère Brown assis ici, Frère Dauch, Frère Brown et Frère Mc Kinney. Je ne parviens pas à me rappeler les noms des autres frères assis là-bas, mais nous sommes heureux de les avoir, ils viennent de là, en Ohio. Je vois Frère Pat Tyler ici, Frère Stricker là derrière ainsi que les ministres de l'Evangile qui sont derrière moi; Frère Collins aussi et Frère Hickerson. Maintenant, Frère Stricker, comment va le doigt de votre femme? Ça va très bien. Oui, oui.
Elle a eu un accident et m'a t√©l√©phon√© l'autre soir. Et au moment o√Ļ je rentrais, apr√®s avoir r√©pondu √† d'autres appels, c'√©tait aux environs de minuit ou une heure du matin, et je ne lui ai pas t√©l√©phon√© √† ce moment-l√†. Le lendemain matin.. Elle √©tait en train de coudre et je ne sais comment elle s'est enfonc√© l'aiguille dans les mains et cela s'est recourb√© autour de l'os ou quelque chose d'autre. Elle essaya de la retirer comme ceci hors de la machine √† coudre (machine √©lectrique)-et en essayant de la retirer, elle l'a cass√©e comme ceci, ensuite elle a essay√© de l'enlever avec ses dents. La petite dame essaya d'enlever cela avec sa ... l'a cass√©e √† un autre endroit de sa main. Et elle a dit: ''Priez seulement et √ßa ira tr√®s bien.''
J'aime cette foi véritable qui tient bon jusqu'à ce point-là. J'aime cela. Soeur Stricker est une aimable petite Chrétienne. Comme je ne la vois pas ici ce soir, je peux ainsi juste parler d'elle. Est-ce que...oh, bon, je ferais mieux de garder silence comme elle est aussi ici. Très bien. Eh bien, Soeur Stricker, nous pensons que vous l'êtes de toute façon.

4 Maintenant, je pense que Fr√®re Mc Kinney a fait une requ√™te ici il y a quelque temps (nous sommes d√©sol√©s-Billy Paul vient juste de me rappeler cela), pour une ordination ou autrement dit une ordination Scripturaire au Tabernacle. Est-ce vrai, Fr√®re Mc Kinney? Ai-je bien compris cela? Maintenant c'est... l'autorisation a √©t√© accord√©e... Bon, ce matin, je ne savais pas que j'allais √™tre ici pour parler, mais apr√®s √™tre venu ici (notre fr√®re-ci qui est plein de gr√Ęce et d'amour m'a demand√© de venir et de parler); et nous avons montr√© ce qu'√©tait l'√©glise; ce qu'√©tait le bapt√™me du Saint Esprit, qui L'a et qui ne L'a pas et comment savoir que vous L'avez re√ßu, vous voyez? Ainsi, si vous n'avez pas re√ßu le Message, alors les gar√ßons-ils ont des bandes l√†. Ils peuvent aller √† notre √©glise car c'est strictement la doctrine sur toute la ligne.

5 Et ensuite, j'ai fait cette déclaration qu'il n'existe pas d'églises dénominationnelles. Pareille chose n'existe pas. Ce sont des loges dénominationnelles. C'est seulement par la naissance que vous entrez dans l'église. Et quand quelqu'un dit: ''Je suis un Presbytérien'', vous appartenez à la loge presbytérienne, (vous voyez?) parce que vous êtes né... ''Je suis Baptiste'', vous appartenez à la loge baptiste, et non à l'église baptiste. Pareille chose n'existe pas.
Et nous avons ramené cela dans la Bible et nous avons découvert que le fait même de dire pareille chose constitue un blasphème. C'est vrai. J'ai lu cela juste dans le manuscrit original de "l'Emphatic Diaglott," que la Bible dit que le-que cette puissance qui se nomme l'église est pleine de noms blasphématoires (vous voyez?); ils se disent Chrétiens, s'organisent comme Chrétiens, mais ils mènent juste toutes sortes de vie. Voyez-vous? Et cela correspond exactement au songe qu'une soeur de cette église a eu et que nous avons expliqué ici ce matin.

6 Maintenant aux temps de la Bible, la fa√ßon dont ils ordonnaient un ministre, c'√©tait en reconnaissant un don de Dieu dans ce ministre-minist√®re. C'est l√† o√Ļ je pense que nos Mormons (non pas les Mormons, je vous demande pardon), mais plut√īt les fr√®res de la Derni√®re Pluie ont commis une erreur si grave quand ils ont impos√© les mains en disant: ''Nous vous donnons le don de gu√©rison. Nous vous donnons le don de proph√©tie.''
Il n'y a rien de pareil. ''Les dons et les appels sont sans repentance.'' C'est Dieu qui les donne. ''Dieu a √©tabli dans l'√©glise des ap√ītres, des proph√®tes'' et autres, voyez-vous? Aucun homme ne donne un don √† un autre. Les dons viennent de Dieu et de Dieu seul. Et vous entrez dans l'Eglise, en Y naissant. Il n'y a pas d'autre moyen d'Y entrer. Alors, vous devenez un membre de la famille de Dieu, √©tant un fils ou une fille de Dieu. Non pas d'une organisation, mais un membre de la famille.

7 Maintenant aux temps de la Bible, comme il est dit... ils prennent l'Ecriture, l√† o√Ļ Paul disait √† Timoth√©e qu'il avait le don qui lui avait √©t√© attribu√©. Eh bien, il a dit que cela provenait de sa grand-m√®re Lo√Įs, vous voyez? Ce don qui provenait de sa grand-m√®re Lo√Įs lui avait √©t√© transmis. Ils ont trouv√© en lui un Chr√©tien loyal, et aussi un don de pr√™cher et ils lui ont impos√© les mains en signe de reconnaissance. Les anciens de l'√©glise lui avaient impos√© les mains en signe de reconnaissance et ils avaient ordonn√© le minist√®re apostolique en lui imposant les mains afin qu'il aill√Ęt pr√™cher l'Evangile, √©tant envoy√© sur base du t√©moignage de ces fr√®res qui croyaient que le don de Dieu op√©rait en lui.
Ils ont √©galement agi de cette mani√®re pour les ministres, en leur imposant les mains et en leur donnant la main d'association afin de-de travailler ensemble, en guise de confirmation devant Dieu de ce qu'ils avaient vu le don op√©rer dans ce fr√®re; qu'il √©tait appel√© pour quelque chose et que nous, nous avons cru cela. Et ils lui impos√®rent les mains afin que Dieu le b√©n√ģt. Et c'√©tait l√† une approbation, juste comme je ne pouvais pas √™tre...

8 Quelqu'un m'a toujours accus√© d'√™tre un ''J√©sus seul''. Je suis certainement d'accord avec les ''J√©sus seul'' en ce qui concerne le bapt√™me en utilisant le Nom de J√©sus-Christ, mais quand ils baptisent pour la r√©g√©n√©ration, je ne peux pas croire cela, que l'eau pardonne les p√©ch√©s. Non. Je crois que c'est le Sang de J√©sus-Christ qui expie le p√©ch√©. Ainsi, ce n'est pas le bapt√™me pour la r√©g√©n√©ration, mais le bapt√™me de confes-sion...Votre bapt√™me, c'est votre confession selon laquelle vous croyez que cette oeuvres int√©rieure de gr√Ęce a √©t√© accomplie. Donc, je m'accorde avec les Baptistes quand ils disent que vous faites votre confession pour entrer dans l'√©glise baptiste, par le bapt√™me pour entrer dans le-entrer dans leur √©glise. Cela serait tr√®s bien aussi longtemps que vous √™tes baptis√© pour entrer dans cette √©glise ou dans cette foi baptiste.
Mais, maintenant, pour entrer en Christ, vous devez √™tre baptis√© du Saint Esprit, √™tre n√© de nouveau. Alors, quand vous venez √† l'√©glise, la seule chose que fait le bapt√™me, c'est juste un-c'est de t√©moigner que vous croyez que-que Christ est mort et qu'Il est ressuscit√© le troisi√®me jour, que vous L'avez accept√© comme votre Sauveur personnel et qu'en plus, vous √™tes mort aux choses du monde; montrant au monde que vous mourez avec Lui et que vous √™tes ressuscit√© avec Lui dans la r√©surrection. C'est une manifestation ext√©rieure montrant que l'oeuvres int√©rieure de la gr√Ęce a √©t√© accomplie. Cela n'a rien √† voir avec le fait de vous donner le salut parce que le Sang de J√©sus-Christ...

9 Si la seule chose que vous devriez faire n'√©tait que de dire: "Allez de l'avant et soyez baptis√©", alors J√©sus n'aurait pas d√Ľ mourir. Il faut toujours la mort pour avoir la vie, car nous ne pouvons vivre que par la mort. Tout ne peut vivre que par la mort. C'est de la substance morte que nous vivons quand nous mangeons. Chaque jour que vous mangez, quelque chose doit mourir pour que vous viviez physiquement.
''Eh bien, direz-vous, Je ne mange pas de viande.''
Eh bien, peu m'importe ce que vous, vous mangez, quelque chose est mort. C'est vrai. Que vous mangiez une pomme de terre, elle a d√Ľ mourir. Que vous mangiez du chou, cela a d√Ľ mourir. Que vous mangiez du pain, le bl√© a d√Ľ mourir, le ma√Įs a d√Ľ mourir; quoi que ce f√Ľt, une forme de vie doit mourir parce que vous ne vivez que de la substance morte. Et alors, si naturellement vous devez vivre d'une substance morte, combien plus vous faut-il Quelque Chose qui soit mort pour que vous puissiez vivre √©ternellement? Christ est mort pour que l'homme puisse revivre. Et seul celui qui est en Christ a la vie.

10 Maintenant, ces manifestations extérieures...et nous voyons que Frère Mc Kinney qui est un ministre méthodiste ordonné a vu la Lumière du plein Evangile. Nous avons confiance en lui. C'est un aimable frère, il a une bonne famille et il est venu chez nous. Et il essaie de garder uni un petit groupe là dans-dans l'Ohio, avec Frère et Soeur Dauch ainsi que les autres frères là-bas. Et nous ici, nous l'aimons et nous croyons qu'il est un homme appelé de Dieu.
C'est donc ainsi que nous l'avons fait pour Frère Jim Sink, pour Frère Graham Snelling, pour Frère Junior Jackson, pour Frère Willard Krase, pour toute personne que nous envoyons à partir d'ici, nous les amenons devant cette assemblée en donnant ce témoignage de la même manière que vous l'avez entendu, en leur imposant les mains, pour montrer que nous croyons qu'ils ont été appelés de Dieu et que nous agréons cela, et que nous demandons que les bénédictions de Dieu les accompagnent. Si vous trouvez quelque chose de différent dans... en dehors de la Bible; si vous en trouvez, alors ce sera en dehors de la Bible.
C'est exactement ainsi qu'ils le faisaient aux temps de la Bible, c'est-à-dire, leur imposer les mains lors de l'ordination. Ils imposaient les mains aux diacres et les plaçaient dans l'église. Tout se faisait par l'imposition des mains; non pas en signant un tas de papiers et en adhérant à un certain credo ou quelque chose comme cela. Ils lui imposaient les mains, l'abandonnaient au Saint- Esprit et le laissaient partir. Amen. Dieu le conduisait comme Il voulait. C'est tout. Ce - c'est ce que nous croyons en le faisant.

11 Frère Mc Kinney, nous sommes heureux ce soir de vous voir venir comme vous êtes venu et de voir ce que vous essayez de faire pour accomplir quelque chose pour Christ. Et nous ne brisons pas la communion avec une quelconque église, avec un membre d'une quelconque église, quelle qu'elle puisse être, Méthodiste, Baptiste, Presbytérienne ou Catholique. Nous croyons que l'Esprit de Dieu traite avec les individus.
Et il y a aujourd'hui des Chrétiens dans chaque église, partout dans le soi-disant monde des églises. Je crois qu'il y a des Méthodistes, Baptistes, Presbytériens et Luthériens qui aiment Dieu. Et la seule chose qu'ils connaissent de Lui... Ils vivent tout aussi fidèlement qu'ils le peuvent, tout aussi fidèlement qu'ils en ont la connaissance ou selon qu'ils ont appris à vivre.
Certaines personnes pensent que tout ce qu'elles ont à faire, c'est juste inscrire leur nom dans le registre et se joindre à l'église; que c'est tout ce qu'il leur faut faire. ''Maman appartenait à une certaine église.'' ''Papa appartenait à une certaine église.'' Eh bien, ce...Vous voyez? C'est tout ce qu'elles savent faire.

12 Mais ce matin, J√©sus a dit √† ce conducteur des Juifs: ''Si un homme ne na√ģt de nouveau, il ne peut m√™me pas voir le Royaume de Dieu''. Peu importe √† quelle √©glise il appartient. Et Il a dit... parlant de la nouvelle naissance, il a dit : ''Moi, un vieil homme, rentrer dans le sein de ma m√®re'', et que sais-je encore, ''rena√ģtre?''
Il a dit : ''Tu es un docteur en Isra√ęl et tu ne connais pas ces choses? Voyez comment le monde des √©glises a tellement organis√© et tordu cela qu'il n'en reste plus qu'un tas de cr√©dos. Ce sont des th√©ories humaines qu'on a introduites dans les choses spirituelles. Et les choses spirituelles vont chaque fois se s√©parer elles-m√™mes de cela.
Vous...comme le dit ce vieux dicton, vous ne pouvez pas mélanger de l'eau avec de l'huile. Ça ne va tout simplement pas se mélanger. C'est tout. Il y a - Il n'y a pas d'ingrédients là pour se mélanger. Et il en est ainsi maintenant.

13 Nous croyons que c'est le Saint-Esprit qui appelle les hommes. C'est le Saint Esprit qui ordonne les hommes. Peu importe que nous, nous imposions les mains à Frère Mc Kinney ou à n'importe quel autre ministre, heure après heure, tout au long du jour et que nous lui donnions de longues feuilles de papier qu'il pourrait signer comme voeux pour observer les crédos, cela ne lui fera jamais quelque chose. Mais laissez que le Saint Esprit le frappe une fois! C'est cela. Cela fera l'affaire. Personne n'a à lui dire quoi que ce soit d'autre. Il est parti, vous voyez? C'est tout. Et ensuite, la seule chose que nous puissions faire, c'est de communier pour montrer que nous reconnaissons que notre frère exerce cette fonction. Que Dieu vous bénisse, Frère Mc Kinney. Veuillez monter ici devant, juste un moment... Frère Neville, Frère Collins, les ministres, voulez-vous vous tenir prêts ici, nous serons heureux que vous montiez ici juste une minute. Veuillez passer par ici et vous tourner vers l'auditoire, Frère Mc Kinney juste comme ceci par ici. Combien connaissent Frère Mc Kinney et l'ont déjà rencontré par ici? Combien croient qu'il est un homme pieux? Levez votre main. Certainement.

14 Fr√®re Mc Kinney, nous sommes heureux ce soir, alors que nous nous tenons avec cette assembl√©e ici √† vos c√īt√©s-√† c√īt√© de vous, de savoir que vous avez accept√© la-la communion pour pr√™cher le plein Evangile, que vous √™tes d√©termin√© par la gr√Ęce de Dieu √† tenir haut l'√©tendard de la Bible. Sans vous pr√©occuper de ce qui est dit ou pas, tenez-vous-en √† la Parole √©ternelle de Dieu qui s'Y trouve. Peu importe l'organisation qui essaie de mettre cela de c√īt√©, vous, tenez-vous-en juste exactement √† la mani√®re dont Cela est √©crit. Restez juste avec cela. C'est ce qu'il faut.
C'est comme √ßa que nous croyons ici, n'est-ce pas? Nous le croyons tous ainsi. Puisse la gr√Ęce de Dieu √™tre toujours avec vous. Maintenant, faites votre propre pri√®re de mani√®re que Dieu prenne notre fr√®re, car les lumi√®res du soir sont en train de briller et le soleil se couche rapidement. La Venue de Christ est proche. Notre sinc√®re pri√®re est que Dieu r√©veille ce jeune homme avec un bapt√™me de l'Esprit tel qu'il y aura l√† une onction qui sauvera des dizaines de milliers d'√Ęmes avant la Venue du Seigneur. Dieu sait que nous avons besoin de lui dans le minist√®re.
Nous voulons que vous sachiez, Frère Mc Kinney, que cette église et ce groupe de gens ici...Une église est un groupe de gens qui se sont rassemblés sans être une organisation. Cela n'amène pas quelqu'un ici à ne pas être-à être un membre...parce que vous venez ici ou que vous allez à une autre église. Il n'y a qu'un seul moyen pour devenir membre du Corps de Christ. C'est d'y être né par le Saint Esprit.

15 Et nous croyons que notre frère est né dans ce Corps, qu'il a reçu un appel dans sa vie pour prêcher l'Evangile, nous en sommes témoins ce soir. Et nous sommes derrière vous avec nos prières. Que Dieu vous guide, mon frère.
Inclinons nos têtes.
Notre P√®re C√©leste, cela r√©conforte vraiment mon √Ęme quand je vois un-un ministre s'approcher, reconnaissant le plein Evangile au sujet duquel Christ a dit que les cieux et la terre passeront, mais que Sa Parole ne faillira jamais. Ensuite, nous voyons que, quand il achevait d'√©crire le Livre, Tu as aussi dit que quiconque ajoutera une parole √† ce Livre ou En retranchera Quelque Chose, sa part sera de m√™me retranch√©e du Livre de Vie.
Notre Fr√®re Mc Kinney a vu cela. Et il a apport√© au groupe des fr√®res avec lesquels il fraternisait une v√©rit√© qu'il a vue dans les Ecritures. Personne n'a pu Y r√©sister, mais cependant l'organisation n'a pas pu tol√©rer cela. Il a d√Ľ donc faire son choix pour suivre soit ce qu'un homme a dit soit ce que Dieu a dit.
O Dieu, je-je Te remercie de lui avoir donné le courage de choisir ce que Dieu a dit. Car la Bible dit que toute parole d'homme doit être reconnue pour un mensonge et que la Parole de Dieu doit être reconnue pour la vérité. Et il est déterminé à soutenir cela. Et pour montrer notre fraternité avec lui ou pour le soutenir dans ses épreuves, pour nous réjouir avec lui dans sa victoire, nous nous sommes rassemblés ici comme soldats.
Le pasteur de ce tabernacle et moi lui imposons les mains au Nom de J√©sus Christ afin que Tu b√©nisses notre fr√®re, et que Tu le vivifies par l'Esprit; remplis-le de la puissance pour pr√™cher l'Evangile, donne-lui des signes et des miracles pour accompagner son minist√®re. Et puisse-t-il √™tre un instrument dans Ta main, consacr√© √† Toi dans ces derniers jours pour sauver des milliers d'√Ęmes perdues qui sont en train d'errer dans les t√©n√®bres aujourd'hui. Accorde-le, Seigneur, c'est notre pri√®re, et notre confiance dans notre fr√®re; et nous avons confiance et foi en Toi que Tu r√©pondras √† notre pri√®re pour ce moment capital o√Ļ nous avons besoin du minist√®re de notre fr√®re. Nous l'envoyons au Nom de J√©sus. Amen.

16 Que Dieu vous b√©nisse, Fr√®re Mc Kinney. Et puisse la gr√Ęce de Dieu demeurer toujours avec vous et qu'Il vous donne le d√©sir sinc√®re de votre coeur. Que Dieu soit avec vous.
Voilà l'ordination que je connais selon la Bible, la main d'association. Que tous ceux qui donnent la main d'association à Frère Mc Kinney dans cette église lèvent la main. Nos prières sont un soutien pour vous aider à vous tenir sur cette Chose qu'est la Parole éternelle de Dieu, Laquelle...Tous les cieux et la terre passeront, mais Elle demeurera toujours, car "au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu... et la Parole fut faite chair et a habité parmi nous.''
La Parole dit : "Je suis le Cep; vous êtes les sarments."
Et la même vie qui était dans le sarment-dans le cep émet des pulsations qui montent dans le sarment et elle produit la même vie, avec les mêmes fruits, avec les mêmes oeuvres, avec la même chose. Je sais que c'est la vérité parce que j'ai vu cela s'accomplir. Amen et Amen. J'aime ce chemin du bon vieil Evangile. Oui, monsieur.

17 Maintenant, il se fait peut-être un peu tard, on s'approche de vingt et une heures trente. Ainsi, maintenant nous allons tenir le service de communion. Bien, nous appelons cela ''communion'' mais ce n'est pas la communion. Communion veut dire parler, communier. Communier, c'est lorsque nous restons tranquilles et que nous parlons au Seigneur, c'est communiquer.
Mais, maintenant ceci est appel√© ''le souper du Seigneur''. Je me demande comment certains de ces modernistes, qui ne disent plus "souper", mais qui appellent cela "d√ģner", comment ils vont faire marcher cela? Voyez-vous? Oui, monsieur. C'est le "souper" du Seigneur. Nous croyons simplement la Bible comme Elle le dit. Et nous voulons que vous sachiez que les M√©thodistes, les Baptistes, les Presbyt√©riens, les Luth√©riens, qui que vous soyez, si vous √™tes n√© de l'Esprit de Dieu, vous √™tes invit√© en tant que fr√®re, au milieu de nous, √† rester ici pour prendre la communion avec nous.
Nous croyons que ceci représente le Corps brisé de Jésus Christ et nous croyons qu'il est du devoir d'un Chrétien de le prendre. Nous croyons qu'un homme qui ne vit pas correctement, qui vient et prend cela sans pour autant vivre correctement, mange et boit un jugement contre lui-même, en ne discernant pas le Corps du Seigneur. C'est pourquoi on trouve dans la Bible que ces églises qui se disent Chrétiennes sont pleines de noms blasphématoires. Vous voyez? C'est parce que prendre la communion et sortir pour mener n'importe quel genre de vie constitue une grande pierre d'achoppement, pire que tous les débits des boissons alcooliques qu'il y a à travers le pays.

18 Lorsque vous voyez une prostituée dans la rue, vous savez ce qu'elle est. Vous la reconnaissez par la manière dont elle agit et par son habillement. Mais une Chrétienne ne devrait pas faire cela-cela. Si vous voyez ici un endroit qui porte l'inscription "Magasin des boissons alcooliques à emporter"-vins, whisky et ainsi de suite, vous savez ce que c'est. Ça-ça, c'est tel endroit. C'est tout à fait cela. Vous savez ce que c'est le dancing, le bal et ainsi de suite. Mais... on s'attend à ce que les gens qui s'y trouvent soient en train de boire, jouer à l'argent, mentir, voler et faire tout autre chose. C'est le-c'est un repaire des esprits impurs.
Mais lorsque vous voyez un endroit o√Ļ les gens professent √™tre des fils et des filles de Dieu et qu'en y entrant, la premi√®re chose que vous voyez est qu'ils renient la v√©ritable Ecriture pour s'accommoder √† un ... parce que cela ne concorde pas avec leur credo. Regardez-les entrer l√† et parler de l'oeuvres de Dieu qui est en train d'accomplir quelque chose et ils s'en moquent, voil√† les hypocrites. C'est-c'est √ßa qui est mauvais. Et voyez-vous ces gens qui viennent prendre la communion et qui vont l√† dans la rue vivre juste comme le reste du monde? C'est la plus grande pierre d'achoppement qu'il ...

19 Il n'y a pas longtemps, j'ai pr√™ch√© ici sur les d√©ceptions au jugement. Ce contrebandier ne sera pas d√©√ßu quand il entendra sa sentence d'aller en enfer. Il ne sera pas d√©√ßu, ni le menteur, ni le voleur non plus. Mais la personne qui sera d√©√ßue est celle qui pensait √™tre en ordre. Ce sera bien celle-l√†. Il y en aura s√Ľrement beaucoup, nous le savons; et que Dieu ait piti√© de nos √Ęmes. √áa, c'est quelque chose avec lequel on ne peut pas jouer.

20 Il y a quelques semaines, quelqu'un était en vie ici parmi nous, un bon frère, Frère Taylor. Il est dans la Gloire ce soir, il Y est entré depuis peu de temps seulement. Et maintenant, nous savons qu'un jour, nous nous en irons. C'est donc maintenant le temps de vivre correctement. C'est maintenant le moment.

21 Et...Vous souvenez-vous de la le√ßon de ce matin? Ces vertus doivent √™tre l√†-dedans avant m√™me que la Pierre de Fa√ģte ne se pose dessus. Oh, vous pourriez crier, vous pourriez chanter, vous pourriez parler en langues et danser-√ßa n'a rien √† voir du tout avec cela, jusqu'√† ce que ces choses Scripturairement confirm√©es soient scell√©es en vous... Le Saint Esprit vous scelle √† l'int√©rieur en tant qu'individu, alors vous devenez un fils ou une fille.
Nous avons entendu des gens parler en langues sans avoir le Saint Esprit. Vous le savez. J'ai entendu des sorciers parler en langues, des gu√©risseurs parler en langues et boire du sang dans un cr√Ęne humain et invoquer le diable. Oui, monsieur. Ainsi vous... Ce n'est pas... J'ai vu des sorci√®res, des magiciens... J'ai vu quand un crayon d√©pos√© se d√©pla√ßait en sautillant sur le tuyau d'une po√™le, jouait au jeu de "rasage et coiffure" [Shave and a haircut-N.D.T.] et √©crivait dans des langues inconnues. Et le gars qui se tenait l√† griffonnait par-ci par-l√†, et il √©crivait et rapportait exactement ce que cela disait. Maintenant, vous savez que ce n'est pas Dieu et vous connaissez toutes ces choses-l√†.
Ainsi parler en langues ne signifie pas que vous êtes-vous êtes de Dieu. Faire des miracles ne prouve pas que vous êtes de Dieu. Ce sont les choses, les fruits de l'Esprit qui prouvent que vous êtes en Dieu, lorsque vous voyez cette vie scellée au loin par le Saint Esprit. O Dieu, laisse qu'il en soit... Qu'il en soit ainsi pour nous. Si nous avons péché, puisse le glorieux Père céleste nous pardonner pour cela.

22 Je vais lire quelques Ecritures que J√©sus nous a adress√©es par l'Esprit. Maintenant je vais lire cela au onzi√®me chapitre de I Corinthiens et je vais commencer au vingt-troisi√®me verset: Car j'ai re√ßu du Seigneur ( je parle maintenant comme Paul) ... J'ai re√ßu du Seigneur ce que je vous ai aussi enseign√©, c'est que le Seigneur J√©sus dans la m√™me nuit... o√Ļ Il fut livr√©, prit du pain : Et apr√®s... avoir rendu gr√Ęces, le rompit et dit : Prenez et mangez, ceci est Mon Corps qui est bris√© pour vous; faites ceci en m√©moire de Moi. De m√™me apr√®s avoir soup√©, Il prit la coupe et dit, ceci... est la coupe de la nouvelle alliance en Mon sang. Faites ceci en m√©moire de Moi toutes les fois que vous en boirez. Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur jusqu'√† ce qu'Il vienne. C'est pourquoi celui qui mangera ce pain ou boira cette coupe du Seigneur indignement, sera coupable envers le Corps et le Sang du Seigneur. Que chacun donc s'examine lui-m√™me et qu'ainsi il mange... du pain, et boive... la coupe. Car celui qui mange et boit indignement sans discerner le Corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-m√™me. C'est pour cela qu'il y a parmi vous beaucoup d'infirmes et de malades... et que beaucoup dorment. Car si nous nous jugeons nous-m√™mes, nous ne serons pas jug√©s. Mais quand nous sommes jug√©s, nous sommes ch√Ęti√©s par le Seigneur afin que nous ne soyons pas condamn√©s avec le monde. Ainsi mes fr√®res, lorsque vous vous r√©unissez pour le repas, tardez, les uns pour les autres. ...si quelqu'un a faim, qu'il mange chez lui afin que vous ne vous r√©unissiez pas pour attirer un jugement sur vous. Je r√©glerai les autres choses quand je serai arriv√©.

23 J'aimerais dire ceci √† propos de la communion. Maintenant, c'est le grand achoppement entre... ce sujet m√™me est la raison pour laquelle aujourd'hui l'√©glise Catholique et l'√©glise Protestante ne peuvent pas se mettre ensemble. Le Catholique prend cela pour une messe et, en l√©galiste, il croit que c'est comme un m√©rite pour ce qu'il a fait et que pour avoir observ√© cette instruction, ses p√©ch√©s lui seront pardonn√©s. Le Protestant, lui, prend cela avec actions de gr√Ęce car ses p√©ch√©s sont pardonn√©s du fait qu'il a ob√©i √† un commandement.
Maintenant, en ce qui concerne le pain, les Catholiques disent que c'est le Corps littéral, et voici l'Ecriture qu'ils utilisent, ici dans Corinthiens, I Corinthiens 11, il est dit... Jésus a dit : "Prenez et mangez, ceci est Mon Corps". Le Protestant dit que cela représente le Corps. Le Catholique dit que c'est le Corps et que le-le prêtre a reçu de Dieu le pouvoir de changer l'hostie en Corps littéral de Christ.

24 Maintenant si vous remarquez bien, le Corps de Jésus n'avait pas encore été offert lorsqu'Il a dit: "Ceci est Mon Corps". Il rompit le pain et dit: "Prenez et mangez. Ceci est Mon Corps." Son Corps n'avait pas encore été brisé. Ainsi, leur-leur propre Ecriture, la chose même qu'ils utilisent condamne leur propre doctrine. Voyez-vous? Jésus prit le pain, le rompit et le leur donna en disant: "Ceci est Mon Corps, prenez et mangez." Et Il se tenait là dans Son Corps. Cela n'avait pas encore été brisé. De toute façon, les Ecritures ne mentent pas. Elles se garderont pures tout le temps. C'est donc ce que nous croyons.

25 Et nous croyons que lorsque nous nous réunissons... Il a dit: "Tardez, les uns pour les autres". En d'autres termes: "Attendez-vous les uns les autres." Le mot "Tarder" signifie "attendre". Attendez-vous les uns les autres. Maintenant, comme c'est devenu une coutume pour nous, nous considérons cette Ecriture dans ce sens: lorsque nous faisons ceci, nous inclinons simplement nos têtes et l'assemblée prie pour nous, les pasteurs; et nous, les pasteurs, nous prions pour notre assemblée. C'est comme cela que nous nous attendons les uns les autres, en nous rendant service les uns aux autres par la prière.
Vous priez : "√Ē Dieu, pardonne √† mon pasteur. S'il y a dans sa vie quelque chose qu'il-qu'ils ont fait, que Tu leur pardonnes cela. Pardonne-leur, ils n'avaient pas l'intention de le faire."
Et nous, les pasteurs, √† notre tour, nous prions pour notre assembl√©e: "√Ē Dieu, ceci est un petit troupeau que Tu nous as donn√© √† surveiller. S'il y a quelque chose de faux dans leur vie, √īte-le, P√®re, ils-afin que nous puissions tous nous tenir ensemble tout autour de-fraterniser tout autour sachant que nous venons ici pour observer un commandement de Dieu et prendre la communion." Je pense que c'est un beau moment de communion.

26 Prions maintenant alors que nous courbons nos têtes. Priez silencieusement pour nous pendant que nous prions pour vous. (Frère Branham et l'assemblée passent quelques moments de prière en silence).
P√®re, c'est en Ta m√©moire que nous prenons cette commu-nion (comme nous l'appelons, "communion"). Et lorsque ce petit pain bris√© touchera nos langues et entrera dans notre bouche, puissions-nous reconna√ģtre qu'Il fut bris√©, √©cras√© et d√©chir√© pour nos p√©ch√©s. Et le voile qui Le cachait √† nos yeux... Maintenant, Il est en nous, le Saint Esprit. Et quand nous prendrons le vin, puissions-nous nous rendre compte que c'est par Ses meurtrissures que nous sommes gu√©ris, que nous sommes sauv√©s par Son Sang, la Vie qui √©tait dans le sang.
Maintenant, Père, rassemble-nous pour cette occasion solennelle, en pardonnant nos péchés. Nous le demandons au Nom de Jésus. Amen.

27 Je crois maintenant que les anciens-que l'un d'eux vienne ici devant, que... je crois que d'habitude, c'était aussi le travail de Frère Taylor de venir ici devant pour inviter les gens à prendre la communion, n'est-ce pas? Je me demande qui aimerait prendre cette place. Frère Tony, voulez-vous le faire? Frère Zael ici va venir devant pour conduire chaque rangée, pendant que nous nous avançons pour prendre la communion et retourner à nos sièges.
Savez-vous que la communion a en elle la guérison Divine? Lorsque les Israélites, en type, ont pris la communion et qu'ils ont marché quarante ans... Et lorsqu'ils sont sortis du désert, sur deux millions et demi de gens, il n'y avait pas un seul faible parmi eux. Il y a la puissance de guérison dans la communion. Maintenant, tout le monde est le bienvenu. Et si notre soeur veut bien venir au piano et jouer ce cantique: Il y a une fontaine remplie de sang
Tiré des veines d'Emmanuel;
Les pécheurs plongés dans ce flot
Perdent toutes leurs souillures de culpabilité.
Puissent vos p√©ch√©s vous √™tre pardonn√©s, mes enfants. Puisse la gr√Ęce de Dieu √™tre toujours avec vous pendant que nous sommes dans ce voyage. Que nous puissions, tous, nous rencontrer de l'autre c√īt√©, heureux et rajeunis. Amen. (La pianiste joue-Ed.)

28 Comme je tiens ce soir, sur ce petit plateau ici ... C'est le pain qui représente la Chair de notre Seigneur, un pain Kosher fait par des mains des Chrétiens. Et maintenant, cela nous est présenté comme symbole du Corps brisé de notre Seigneur.
Inclinons nos têtes.
P√®re c√©leste, nous voyons dans ce pain les souffrances et le d√©chirement de Ton corps, cette pr√©cieuse expiation, ce sacrifice que Tu as fait pour nous. Oh ! Seigneur, cela fait saigner nos coeurs au point que nous nous mettons en larmes et nous nous humilions quand nous pensons que Dieu accepta de Se faire chair afin de Se mettre Lui-m√™me en pi√®ces, de faire une expiation pour accomplir la justice, ce qui √©tait exig√©. Et alors par gr√Ęce, sans rien du tout, nous sommes invit√©s √† venir. Combien nous Te remercions, P√®re.
Sanctifie ce pain maintenant pour le but et la cause auxquels il est destiné. Que la Vie Eternelle puisse demeurer dans tous ceux qui vont le prendre. Puissent-ils ne jamais périr, mais vivre éternellement avec Dieu. Donne-leur la santé et la force pour le voyage. Nous le demandons au Nom de Jésus. Amen.

29 La Bible dit: De même après avoir soupé, Il prit la coupe et dit: Ceci est le Sang de la Nouvelle Alliance. Car toutes les fois que vous en buvez, vous annoncez la mort du Seigneur jusqu'à ce qu'Il vienne. Je tiens dans ma main le-le fruit de la vigne qui représente le Sang du Seigneur Jésus.
Bien des gens ont dit qu'on ne devrait pas prendre du vin, le vin ordinaire, parce que c'est une-une boisson alcoolique et qu'on ne devrait pas prendre du vin. Ils prennent le jus de raisin. La raison pour laquelle nous prenons du vin, c'est parce que la Bible a dit "vin". Toutes les traductions rendent cela par "vin". Une autre raison: plus le vin vieillit, plus fort et meilleur il devient. Le jus de raisin devient aigre quelques heures après. Le Sang de Jésus-Christ devient plus doux et meilleur au fur et à mesure que les années passent. Jamais il ne devient aigre ni ne se corrompt.

30 Notre Père céleste, ce soir, je tiens sur ce plateau le jus des raisins qui représente le Sang de Jésus Christ. Et maintenant, par ceci-par Ses meurtrissures nous sommes guéris, par Son Sang nous sommes sauvés. Le poète a dit: Depuis que par la foi, j'ai vu ce flot
Que tes blessures ravitaillent,
L'amour rédempteur est mon thème
Et le sera jusqu'à ma mort.
Dieu notre P√®re, c'est cela notre th√®me ce soir, l'amour de Dieu qui a √©t√© r√©pandu dans nos coeurs par le Saint Esprit. Sanctifie ce vin, Seigneur, pour le but auquel il est destin√©. Et alors que nous allons le boire, nous nous souvenons que cela repr√©sente ces souffrances l√† au Calvaire; lorsque les √©pines cruelles de moquerie serraient Son front jusqu'√† percer la peau et que le Sang en sortit; lorsqu'un fouet de torture-un martinet ayant des pi√®ces de plomb au bout du cuir-frappait Son dos jusqu'√† ce que Ses c√ītes transparaissent. Les clous romains avaient perc√© Ses pieds et Ses mains, et la lance avait transperc√© Son coeur. C'√©tait l'amour pour nous, indignes.
Nous nous inclinons vraiment avec honte, Seigneur, du fait que cela a co√Ľt√© au Fils de Dieu un tel prix pour nous racheter. Et alors pleins d'ardeur, nous √©levons notre adoration vers Toi pour que Tu nous accordes la gr√Ęce de nous approcher avec assurance. Tu as dit: "Celui qui mange Ma chair et boit Mon sang a la Vie Eternelle et Je le ressusciterai au dernier jour." Comment cela peut-il faillir lorsque cela sort de Telles l√®vres! Nous ressusciterons.

31 Ainsi P√®re, ce soir, pendant que nous sommes ici debout, bien portants, au mieux de notre connaissance, et que par Ta gr√Ęce nous sommes forts, bien portants et mentalement sains, nous venons prendre ceci pour Te montrer que nous croyons dans la mort, l'ensevelissement et la r√©surrection de notre Seigneur. Nous L'acceptons comme notre Sauveur. Nous croyons qu'Il est notre Dieu et notre Roi.
Sanctifie maintenant ce vin pour le but auquel il est destin√©. Et que chaque personne qui prend cela puisse recevoir la gr√Ęce Divine, le Saint Esprit, la bonne sant√© et la force pour servir Dieu pendant toute la dur√©e de leur vie, au Nom de J√©sus-Christ. Amen. (La pianiste commence √† jouer. Espace vide sur la bande-Ed.) Toi, Agneau du Calvaire, Sauveur Divin.
Maintenant, écoute-moi pendant que je prie.
√Ēte tous mes p√©ch√©s,
√Ē laisse-moi d√®s ce jour
Etre tout à Toi!

32 En lisant l'Ecriture, dans le livre de Saint Jean, au 13√®me chapitre, nous lisons √† partir du 2√®me verset du 13√®me chapitre: ... Apr√®s le souper, lorsque le diable avait d√©j√† inspir√© au coeur de Judas Iscariot, fils de Simon, le dessein de Le livrer, J√©sus qui savait... que le P√®re avait remis toutes choses entre Ses mains, et qu'Il... √©tait venu de Dieu, et qu'Il S'en allait √† Dieu, Il Se leva de... de souper, √īta ses v√™tements...et prit un linge, dont Il se ceignit. Ensuite... Il versa de l'eau dans un bassin et se mit √† laver les pieds des disciples, et √† les essuyer avec le linge dont Il √©tait ceint Il vint donc √† Simon Pierre; et Pierre Lui dit: "Toi, Seigneur, Tu me laves les pieds?" J√©sus r√©pondit et lui dit: "Ce que Je fais, tu ne le comprends pas maintenant... mais tu le comprendras bient√īt." Pierre Lui dit: "Non, jamais Tu ne me laveras les pieds." J√©sus lui r√©pondit: "Si Je ne te lave, tu n'auras point de part avec Moi." Simon Pierre Lui dit: "Seigneur, non seulement les pieds, mais tout-mais encore les mains et la t√™te." J√©sus lui dit: "Celui qui est lav√© n'a besoin ... que de laver ses pieds... pour √™tre enti√®rement pur.... et vous √™tes purs, mais non pas tous." Car Il connaissait celui qui Le livrerait; c'est pourquoi Il dit: "Vous n'√™tes pas tous purs." Apr√®s qu'Il leur eut lav√© les pieds, et qu'Il eut pris Ses v√™tements, Il Se remit √† table et leur dit: "Comprenez-vous ce que Je vous ai fait? Vous M'appelez Ma√ģtre et Seigneur; et vous dites bien, car Je Le suis. Si donc Je vous ai lav√© les pieds, Moi, votre Seigneur et Ma√ģtre, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres. Car Je vous ai donn√© un exemple afin que vous fassiez comme Je vous ai fait."

33 Je pense que c'est l'un des plus beaux versets: "Je vous ai donné un exemple afin que vous fassiez comme Je vous ai fait." Nous devrions le faire les uns aux autres à titre commémoratif, comme cela est une coutume de l'église et de ce groupe de gens rassemblés depuis que nous avons commencé. Et avant que ce tabernacle ne soit construit, lorsque nous n'en étions qu'aux réunions de prière dans des maisons (cottage prayer meeting-N.D.T.), nous pratiquions le lavage des pieds.
Que nos soeurs aillent dans la pièce au fond, que nos frères aillent dans la pièce à droite et nous accomplirons le lavage des pieds. S'il y a des étrangers parmi nous ce soir, nous ne pouvons que nous réjouir d'être avec vous pour communier dans ces ordonnances de Dieu.

34 Il me faudrait expliquer, comme je le disais il y a quelques instants, ce que Dieu nous a laissé à faire: le baptême d'eau (une ordonnance), la communion. Et souvenez-vous, il n'y en a que deux. Dieu est parfait en trois. La troisième, c'est le lavage des pieds, voyez?
Et nous nous souvenons que des années plus tard, même dans la Bible... Certaines personnes essayent de dire que ce n'est pas nécessaire. Je ne veux certainement pas dire que les pieds des gens ont besoin d'être lavés. Ce n'est pas ça. Peut-être que les leurs non plus n'en avaient pas besoin. Mais c'était un acte d'humilité. C'est un-c'est un acte à-à accomplir, tout aussi essentiel que le baptême d'eau parce qu'Il a dit ici: "Je vous ai donné un exemple afin que vous fassiez les uns aux autres comme je vous ai fait."
Et nous d√©couvrons qu'une veuve ne pouvait pas √™tre inscrite sur le r√īle √† moins qu'elle ait exerc√© l'hospitalit√© envers les √©trangers et qu'elle ait lav√© les pieds des Saints, se montrant humble. S'il y a quelque chose que nous voulons devenir, c'est √™tre humbles parce que c'est... le secret de la puissance est au travers de l'humilit√©. Vous √™tes toujours heureux quand vous venez de faire ces choses, heureux de les avoir accomplies. C'est une ordonnance b√©nie de communion que nous observons ici √† l'√©glise.

35 Eh bien, je d√©sire maintenant annoncer que, le dimanche prochain, il y aura des services ici, le soir. Juste lorsque je suis entr√©, il y a eu quelques appels t√©l√©phoniques. Des personnes de Toronto au Canada viendront pour qu'on prie pour eux, ils seront ici le soir du dimanche prochain. J'ai un service de d√©dicace de l'√©glise du Fr√®re L.G. Hoover. C'est inscrit au tableau des annonces pour dimanche prochain √† onze heures, √† Elizabethtown dans le Kentucky. Ensuite, je reviendrai ici le dimanche qui suit-le prochain dimanche soir... Et de l√†, nous irons √† Shreveport. Et nous sommes heureux de vous avoir tous parmi nous toute la journ√©e. Et au moment o√Ļ nous-o√Ļ... Si vous √™tes quelque part ici dans la ville, dans les parages, venez. Nous voulons nous rassembler, nous r√©unir ensemble.
Nous voulons suivre l'enseignement de notre frère ici, Frère Neville et-et prendre part aux choses de Dieu. Il les apporte telles qu'il les reçoit de Dieu. Et-et nous voulons être enseignés de Dieu. Et comme le jour approche, nous devons nous rassembler le plus souvent possible.

36 Nous devons aimer dans notre coeur venir √† l'√©glise. Si nous n'aimons pas l'√©glise, ni Dieu, ni nous r√©unir... Ce que nous appelons "√©glise", c'est le fait de se r√©unir pour adorer. Vous voyez? Si nous aimons Christ, nous allons adorer ensemble. Pouvez-vous imaginer un homme qui dit aimer sa femme et qui ne l'a plus vue depuis longtemps, mais qui passerait juste √† c√īt√© en disant: "Eh bien, je la verrai une autre fois." Voyez-vous? Ce n'est pas... ou une femme qui pr√©tend aimer son mari ou des parents qui pr√©tendent aimer leur enfant... Eh bien, cela-cela se manifeste..., vous voyez? Maintenant je pense que notre fa√ßon d'exprimer... c'est que nous devrions constamment d√©sirer rester dans l'adoration, en tout lieu pour adorer le Seigneur. Lorsque nous nous r√©unissons pour adorer le Seigneur, adorons-Le, adorons-Le √† la maison, adorons-Le pendant que nous sommes en train de conduire nos voitures, partout o√Ļ nous sommes, adorons le Seigneur. Pensez-y donc, la Bible dit: "Que tout ce qui respire loue l'Eternel." Et ensuite Il dit: "Louez l'Eternel." M√™me si vous n'avez pas de souffle, continuez √† louer l'Eternel, voyez-vous? Louez... "Que tout ce qui respire loue l'Eternel, et louez donc l'Eternel." Je pense que c'est le Psaume 100, le 100√®me Psaume.

37 Maintenant, que le Seigneur vous b√©nisse. Et maintenant, pendant que nous chantons encore, les fr√®res iront dans cette pi√®ce-ci et les soeurs dans l'autre pour le lavage des pieds. Comme nous nous mettons maintenant debout pour partir, alors vous qui devez partir, eh bien, vous-vous serez-serez cong√©di√©s dans un instant. Mais par la suite, nous vous inviterons avec plaisir √† tout service que nous aurons. Venez et nous essayerons de faire pour vous autant que possible, au mieux de notre connaissance, afin de conduire votre √Ęme aux pieds de J√©sus-Christ. Prends le Nom de J√©sus avec toi
Enfant de tristesse et peine
Il va te procurer la joie et la consolation
Oh, prends-Le partout o√Ļ tu vas.
Précieux...
(Maintenant retournez-vous et serrez-vous les mains les uns aux autres) Oh si doux!
Espoir de la terre et joie...
[Frère Branham parle à quelqu'une]
Précieux Nom! Oh si doux!
Espoir de la terre et joie du ciel.
Maintenant, pendant que nous inclinons nos têtes, nous chantons: Prends le Nom de Jésus avec toi
Comme bouclier contre tout piège
Quand les tentations surviennent
Murmure ce saint Nom en priant
Précieux... (précieux Nom)
√Ē si doux!
Espoir de la terre et joie du ciel
Pr√©cieux Nom! √Ē si doux!
Espoir de la terre...
[Frère Branham parle à quelqu'une.] du ciel.
Maintenant, alors que nous inclinons humblement nos têtes, nous allons demander à notre Frère Mc Kinney ici de nous congédier par un mot de prière. Et immédiatement après, vous qui devez vous en aller, vous pourrez partir. Les autres se rassembleront dans les pièces. Que Dieu vous bénisse, Frère Mc Kinney.

EN HAUT