ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication Le Retour et le jubile de William Branham a été prêchée 62-1122 La durée est de: 1 hour and 46 minutes .pdf La traduction Shp
T√©l√©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)    .mp3
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Le Retour et le jubile

1 Merci, fr√®re. Vous pouvez vous asseoir. [Un parler en langues et une interpr√©tation sont donn√©s. - Ed.] Amen, amen. Gloire √† Dieu! [Un parler en langues et une interpr√©tation sont donn√©s. - Ed.] Amen. Combien c'est glorieux ce soir d'entendre cela √™tre dit juste avant que nous - avant que je ne commence √† vous parler! Dieu nous promettant qu'Il va nous accorder une onction fra√ģche. C'est pour cela que nous nous sommes assembl√©s ici. C'est pour cela que cette r√©union a √©t√© convoqu√©e.

2 Je considère certainement ceci comme un très grand privilège, d'être ici ce soir pour avoir une fois de plus une réunion avec cette église, ces adorateurs, avec mon cher ami Frère Moore, sa charmante épouse et leur famille, ainsi qu'avec toutes les familles du Seigneur qui se sont rassemblées pour ce temps de communion fraternelle et de jubilé. Nous nous réunissons autour de la Parole de Dieu et autour des louanges et de l'adoration de Son peuple.

3 Et j'ai certainement manqué quelque chose pour n'avoir pas été ici afin d'entendre notre frère parler de l'effusion au début de - de l'effusion du Saint-Esprit sur la rue Azusa, à Los Angeles. Et j'avais dépêché le chargé des bandes, Frère Sothmann, qui est quelque part ici, pour enregistrer le message de ce matin afin que je puisse l'entendre.
Et hier soir, nous avons roul√© sous l'orage, essayant d'y arriver, mais nous avons manqu√© cela; et √©tant tr√®s fatigu√©s, nous avons d√Ľ simplement nous arr√™ter √† Little Rock vers - entre minuit et une heure pour dormir un moment. Je me suis lev√© tard ce matin. Ainsi, j'√©tais un peu fatigu√©; nous √©tions tr√®s occup√©s et nous nous pr√©parons maintenant √† aller outre-mer et ailleurs. Donc, nous √©tions juste un peu fatigu√©s. Et - mais, je sais que √ßa me fera plaisir d'entendre le message de ce patriarche sur cette √©poque-l√†.

4 Une fois, au - l√† au Canada, j'ai eu le privil√®ge d'entendre Fr√®re Moore lire cette histoire. Et je me suis toujours demand√© o√Ļ √©tait parti ce livre-l√†. Je voulais le lire, √† propos des chagrins et des pleurs de ces gens-l√† lors de la premi√®re effusion du Saint-Esprit. Je pense que l'un d'eux avait perdu un petit enfant ou quelque chose comme cela, il a d√Ľ - il n'avait m√™me pas de cercueil o√Ļ le mettre, il a d√Ľ aller scier quelques planches pour fabriquer un cercueil. Et, oh! l√† l√†! Comme ils √©taient rejet√©s par les gens! Mais toutefois, ils all√®rent de l'avant avec une foi immortelle jusqu'√† ce que l'on voie aujourd'hui la grande √©glise que cela a produite.
Cela montre ce que la foi peut faire. Je pense que si jamais quelqu'un est s√Ľr dans son coeur et qu'il a quelque chose dans lequel cette foi peut s'ancrer, il ne devrait jamais s'arr√™ter. Peu importe le nombre de fois qu'il est tenu en √©chec, il devrait continuer.

5 Vous savez, il y eut une fois un homme qui voulait √©crire une - qui pensait √™tre capable de faire des bandes dessin√©es. Personne ne reconnaissait son - son talent. Et finalement, il s'est mis √† √©crire quelques brefs √©ditoriaux pour une √©glise. Et il alla dans un - un vieux petit garage infest√© de rats et essaya d'√©crire quelques r√©cits. Mais personne ne les acceptait. Et chaque journal les refusait, disant qu'il n'avait pas de talent; mais malgr√© tout, lui croyait en avoir un. Et il continua sans rel√Ęche.
Et il se mit à observer la particularité d'une certaine petite souris qui était dans ce garage, et c'est de là qu'est née l'histoire de Mickey Mouse. Et actuellement, Walt Disney, son entreprise, ou quoi qu'il ait, vaut des millions et des millions de dollars, parce qu'il avait cru qu'il y avait quelque chose qui vibrait en lui.
Et si un homme peut faire cela par ce qui est naturel, qu'en serait-il d'un homme qui est poussé par le Saint-Esprit, qui croit que Dieu veut que Ses oeuvres soient annoncées aux gens et qui veut s'en tenir aux Ecritures?

6 Cette semaine, je m'attends √† un r√©veil dans mon propre coeur. Je l'ai dit √† ma femme hier quand j'ai appris une bonne nouvelle; et j'ai couru, et j'ai jet√© mes bras autour d'elle, et je me suis √©cri√© : ¬ęJe suis libre.¬Ľ Puis je suis all√© en chambre, et je me suis mis √† pleurer. Et j'ai dit : ¬ęTu sais, je - je - je veux que Dieu suscite un r√©veil en moi.¬Ľ J'ai dit : ¬ęDepuis environ cinq ans, je suis rest√© √©touff√© sous un - un lourd fardeau qui, maintenant, est √īt√© et...¬Ľ Et je me suis dit : ¬ęOh! l√† l√†! je vais chez Fr√®re Jackson demander que tous prient pour moi afin que j'aie un r√©veil au fond de moi-m√™me.¬Ľ J'en ai vraiment besoin. Je pense que, nous tous, nous ressentons vivement cela.

7 Soeur Anna Jean, j'apprécie certainement cet article que vous avez écrit, particulièrement sur ce petit bonnet. J'aimerais une fois voir cela.
Je suis tr√®s reconnaissant de voir Soeur Moore ici, sachant qu'elle √©tait malade pendant un certain temps. Et Billy m'a dit qu'elle avait pris la parole ou quelque chose comme cela, il y a un instant. C'√©tait un t√©moignage de la gr√Ęce de Dieu, de Sa puissance gu√©rissante.
Et durant cette période, cette semaine, le Seigneur voulant, nous aimerions avoir quelques services de guérison, prier pour les malades. Et nous avons l'intention de le faire, et de prier pour quiconque vient pour qu'on prie pour lui. Et nous nous attendons à ce que Dieu nous accorde une autre effusion de la rue Azusa.

8 Et maintenant donc, je sais que c'est... Vous avez eu... Je pensais que le réveil ou la réunion avait commencé hier. Mais je découvre que cela a commencé depuis dimanche dernier, je crois. Je sais donc que vous avez eu des grands orateurs ici, et nous sommes certainement reconnaissants que la réunion ait cette - ait atteint cette atmosphère ce soir. Il ne devrait pas être trop difficile de trouver quelque chose à dire à une assistance aussi réceptive, et - et l'Esprit est déjà ici. Ainsi vous y entrez directement. On sent que c'est vraiment bien de faire cela. Et je suis reconnaissant de trouver toujours cela ici dans cette église, un bon accueil de - du Saint-Esprit.

9 Maintenant, il y a des gens debout. Et dehors, il y en avait tout autour quand nous sommes descendus. Ils descendaient, formant une ligne qui se prolongeait jusqu'au fond. Il n'y a pas de place pour aller en haut ou en bas, aux balcons et ailleurs. Ainsi nous allons - nous allons essayer de nous d√©p√™cher, tout aussi vite que possible, et vous parler pendant un moment ce soir. Et puis demain matin, il y aura un - un - un service, je crois bien, le matin. Et je - je suis s√Ľr que tout le monde d√©sire √™tre ici demain apr√®s-midi. Fr√®re Jack va r√©pondre aux questions.
Je lui ai demand√© : ¬ęFr√®re Jack, qu'en pensez-vous?¬Ľ
Il a r√©pondu : ¬ęJe - je - j'ai les r√©ponses. Je ne sais ce qu'il en est de la question¬Ľ, a-t-il-dit. Ainsi, je suis bien content que ce soit sur lui que repose la charge de r√©pondre aux questions.

10 Maintenant, nous sommes heureux et nous aimons toujours nous rencontrer les uns les autres, nous entretenir et - et passer un bon moment de communion fraternelle, et c'est ce qu'il en est. Mais maintenant, considérons maintenant pendant quelques instants la vraie face de ces choses, sachant que nous nous dirigeons tous vers la fin, jour après jour. Je pensais à ce vieux patriarche-ci, au fait que beaucoup de ceux qui ont adoré avec lui sur la rue Azusa ont déjà traversé cette rivière. Un jour, certains d'entre nous, si le Seigneur tarde, parleront des réunions de Jubilé de Shreveport. Beaucoup d'entre nous auront traversé. Nous devons nous rappeler qu'il nous faut faire cela.
Ainsi, il nous revient de prendre toutes les précautions. Nous ne saurons pas revenir pour essayer encore. Il nous faut le faire maintenant. Ainsi, quand je viens devant l'assistance... Jamais je n'essaie de venir pour plaire à un auditoire. Je n'en ai jamais été coupable. Je viens pour essayer de plaire à Dieu. Et des fois, il se peut que je dise des choses, et il se peut que je blesse ou que je fasse du mal, mais ce n'est pas là mon intention. Il nous faut rester avec la Vérité et ce qui est correct, et voir le Saint-Esprit descendre pour confirmer que - que cela est vrai. Et c'est ce que nous cherchons tous.

11 Maintenant, avant que nous ne lisions une Ecriture, je voudrais que nous puissions simplement incliner la tête, une fois de plus, pour un - un mot de prière.
Notre Dieu, nous nous approchons de Ton Tr√īne ce soir au Nom du Seigneur J√©sus. Prononcer simplement ce Nom nous fait quelque chose, car Il est doux. Et nous montons maintenant, nous √©levant de ce petit b√Ętiment-ci, allant au-del√† de la toiture de ce b√Ętiment, au-del√† de la lune, des √©toiles, jusque dans Ta pr√©sence et autour de Ton grand autel d'or pour y d√©poser notre foi et nos requ√™tes avec notre Sacrifice, le Seigneur J√©sus. Et nous venons en Son Nom, sachant qu'Il a dit : ¬ęSi vous demandez quoi que ce soit au P√®re en Mon Nom, Je l'accorderai.¬Ľ
Et maintenant, nous venons d'abord pour confesser nos p√©ch√©s, et nos fautes, et toutes les erreurs. Oh! il y en a beaucoup, Seigneur, ils sont nombreux. Mais nous implorons simplement la mis√©ricorde. Et nous voudrions demander, Seigneur, qu'en ce grand moment de communion fraternelle, Tu veuilles revenir aupr√®s de nous dans une grande effusion de Tes b√©n√©dictions, une fois de plus, sur Ton peuple. Comme nous voyons l'obscurit√© s'√©tablir et l'heure approcher, et que nous voyons les √©glises s'√©loigner les unes des autres en cette heure o√Ļ nous vivons, rapproche-nous encore, Seigneur, par les liens de la communion fraternelle autour de la Parole et autour de l'Esprit.

12 Qu'il n'y ait personne, que ce soit tout pr√®s, √† l'int√©rieur ou √† l'ext√©rieur de ce b√Ętiment, qui manque de tirer profit de sa venue ici. Puissent-ils venir avec des coeurs ouverts. Et puissions-nous, nous qui parlons, parler avec des coeurs ouverts. Puissions-nous tous ensemble nous abandonner au Saint-Esprit afin qu'Il puisse nous prendre et accomplir Sa volont√©.
Nous Te remercions très humblement pour le Message qui a été donné il y a quelques instants; ainsi, nous ressentons, au fond de nos coeurs, que nous avons maintenant la promesse que - que Tu vas nous visiter, et nous nous attendons à cela, Seigneur, comme des enfants auxquels il a été donné une promesse.
B√©nis la Parole, la lecture. Sanctifie les oreilles qui entendent et la voix qui parle. Et ram√®ne √† la bergerie ceux qui se sont √©gar√©s; et ceux qui sont rest√©s √† l'int√©rieur, encourage-les √† continuer. Gu√©ris chaque personne malade, √ī Dieu! Qu'il n'y ait pas une personne faible au milieu de nous ce soir, qui ne soit gu√©rie par Ta pr√©sence. Puissions-nous nous rendre compte que cette Chose √† Laquelle nous nous adressons et Que nous entendons nous r√©pondre n'est pas un mythe, mais que C'est la puissance de r√©surrection de notre Seigneur et Sauveur J√©sus-Christ, Qui demeure parmi Son peuple. Nous √©coutons Ta voix, Seigneur, pour apprendre ce que nous devons faire. Nous le demandons au Nom de J√©sus-Christ. Amen.

13 Maintenant, si vous le voulez, j'aimerais que vous alliez avec moi dans la Bible, dans le livre de - de Lévitique, au chapitre 25. Et j'aimerais lire les versets 9 et 10 pour en tirer un contexte pour ce que je désire dire.
Pendant que vous y allez, j'aimerais saluer la pr√©sence de certains amis ici que je vois ce soir. Fr√®re et Soeur Williams de Phoenix, l√† o√Ļ se tiendra bient√īt une r√©union, l√† avec les gens de Phoenix. Je vois aussi Fr√®re et Soeur Norman de Tucson, ici; juste derri√®re eux se trouvent Fr√®re et Soeur Evans de l√†, en Georgie. Et beaucoup d'autres que je commence maintenant √† rep√©rer et √† voir... Que le Seigneur vous b√©nisse!
Dans L√©vitique au chapitre 25, et les versets 9 et 10 Alors tu feras retentir la trompette du jubil√© le dixi√®me jour du septi√®me mois; le jour des expiations, vous sonnerez de la trompette dans tout le pays. Et vous sanctifierez la cinquanti√®me ann√©e, et vous publierez la libert√© dans tout le pays pour... ses habitants et ce sera pour vous un jubil√©; chacun de vous retournera dans sa propri√©t√©, et chacun de vous retournera dans sa famille. Maintenant, j'aimerais tirer de ce texte ¬ęLe Retour et le Jubil√©¬Ľ. Maintenant, si je comprends bien, et selon ce qui m'a √©t√© dit, √ßa fait aujourd'hui cinquante ans, je crois que c'est cela si je ne me trompe pas, que le Saint-Esprit √©tait encore d√©vers√© dans l'Etat de la Louisiane.

14 Et je suis en train de lire une histoire sur le mouvement de la Pentec√īte, comment, il y a juste une centaine d'ann√©es, Il a √©t√© d√©vers√© en Russie. Ils L'ont rejet√©. Voyez-vous ce qu'ils ont connu? Et partout o√Ļ Dieu envoie Ses b√©n√©dictions et o√Ļ les gens les rejettent, cet endroit-l√† tombe toujours dans un chaos, il pourrit simplement dans sa condition. Et nous sommes s√Ľrs que le Message et la puissance de Dieu, que nous croyons tous, sont tellement √©tranges, si √©tranges pour le monde et pour sa fa√ßon de penser que, je crois, notre nation a pratiquement fait ce que les autres ont fait. Maintenant, pour l'honneur et la gloire de Dieu, nous sommes reconnaissants pour ce qu'Il nous a donn√©.

15 Et √† Isra√ęl, Dieu a donn√© √† Isra√ęl, qui √©tait Son serviteur, une possession. Et nous aimerions prendre cela pour base de la le√ßon de l'√©cole de dimanche. Et je - demain soir, j'ai l'intention de pr√™cher sur le sujet ¬ęPourquoi et Comment Retourner?¬Ľ Et maintenant, ce soir je pensais que je pouvais... plus ou moins, ainsi, les gens ne saisiraient pas cela, - ne manqueraient pas cela, ou plut√īt ne manqueraient pas de saisir cela. Je vais essayer d' enseigner cela comme une le√ßon sur ce qui est arriv√©, et selon ma sinc√®re et honn√™te opinion, ce que c'√©tait et ce qui s'est pass√©, et pourquoi. Et puis, demain soir: ¬ęComment Retournons-Nous?¬Ľ

16 Maintenant nous prenons Isra√ęl comme type ou symbole, puisque c'est le temps de jubil√© et il a √©t√© donn√© √† l'√©glise une portion, qui est Christ Lui-m√™me, d√©vers√©e par le Saint-Esprit dans chaque coeur qui voudrait recevoir Cela et devenir fils de Dieu. Maintenant, Isra√ęl √©tait un serviteur de Dieu et il - il lui a √©t√© donn√© une possession. Et cette possession ne devait pas √™tre c√©d√©e √† quelqu'un d'autre. Elle √©tait destin√©e √† Isra√ęl seul. La Palestine leur appartenait.
Et si nous en avions le temps, ou plut√īt si le temps nous permettait de remonter dans le pass√© et de consid√©rer la naissance de ces patriarches, quand ils furent enfant√©s par ces femmes - chacune d'elles, lorsque l'enfant naissait, et lorsque la m√®re en travail faisait entendre la voix de ce patriarche, elle le mettait √† sa place du point de vue position, √† sa place en Palestine, pour des centaines d'ann√©es plus tard. Combien devrions-nous mettre notre confiance en cette Parole √©crite de Dieu, parce qu'Elle est si inspir√©e que tous Ses aspects s'accordent et nous donnent une image de ce que Dieu √©tait, et de ce que Dieu est, et de ce qu'Il sera toujours.

17 Maintenant, nous trouvons que, lorsque Josué partagea l'héritage au peuple, chaque personne était, du point de vue position, placée exactement comme ces mères juives avaient nommé ces enfants; c'est comme cela qu'ils furent placés en Palestine, juste à leur place : Aser, Gad et - et Nephtali, et chacun d'eux, Juda. Chacun d'eux était placé exactement dans sa position.
Quelle merveilleuse image cela nous donne! Car, cela est un type du placement dans l'église, par Dieu Lui-même, de chaque membre, de chaque pierre, de chaque place, de chaque Chrétien comme individu. Chacun de nous, selon sa particularité, a une place dans la maison de Dieu. C'est comme le temple de Salomon, quand il était taillé dans le monde entier. Mais quand cela fut apporté par - à Joppé par - cela est venu en flottant sur l'eau; et de là, ç'a été transporté sur un char attelé aux boeufs... Et toutes ces pierres étranges avaient leur place lors de l'édification du temple.

18 Et je pense que Dieu, tout au long de ce temps, a taillé certaines pierres très étranges que, peut-être, nous n'avons pas comprises, mais elles ont leur place précise dans le temple, dans l'édifice de Dieu. Et Josué, par inspiration, non pas juste par mathématiques, il - il par... Inspiré par Dieu, il a placé chacun de ces patriarches dans sa position, très exactement comme leurs noms l'indiquaient.
Quelle image de Dieu dans Ses chefs-d‚Äôoeuvre cela place devant nous! Personne n'aurait jamais pu le faire en dehors de Dieu. Il n'y a pas moyen de le faire. Dieu seul. Cela devait √™tre pour - devait √™tre leur - le leur pour toujours. C'√©tait un don de la part de Dieu. Dieu, par Sa merveilleuse gr√Ęce, donna √† ces gens cette terre √† cet emplacement, et Il les pla√ßa l√† conform√©ment √† Sa Parole et √† leur naissance. Oh! combien cela concordait correctement, bien parfaitement! Et je pense que c'√©tait un type.

19 Et maintenant, personne d'autre ne pouvait occuper cet endroit-l√†. Il √©tait destin√© √† Isra√ęl seul. Il n'y avait qu'eux et seulement eux qui pouvaient occuper cet endroit, et toujours cela - les b√©n√©dictions sur cet endroit. Et si d'une fa√ßon ou d'une autre, durant ces temps... S'ils perdaient leur h√©ritage d'une quelconque fa√ßon... √áa pouvait √™tre par pauvret√©; √ßa pouvait √™tre par un autre moyen par lequel ils - ils perdaient leur h√©ritage que leurs p√®res... l'un le laissait √† son fils, lui le laissait √† son fils. Cela appartenait √† la tribu. √áa leur appartenait pour toujours. C'√©tait un h√©ritage.
Et si ma compréhension des Ecritures n'est pas mauvaise, je crois que, dans le grand millénium à venir (vous savez de quoi je parle), ils reprendront bien cet endroit. Car nous savons que Sion, cette grande ville, sera complètement éclairée, et ils n'auront là ni jour ni nuit car la-la Lumière sera suspendue sur Sion. Et je crois que, dans le millénium, ces tribus reprendront leurs positions.

20 Maintenant, si d'une façon ou d'une autre quelqu'un perdait leur héritage qui leur avait été donné par Dieu, il arrivait une année appelée l'année de jubilé. Et c'était... Tous les sept ans, ils avaient un - un repos, un sabbat. Tous les sept jours, ils avaient un sabbat; tous les sept ans, ils avaient un sabbat. Et sept sabbats faisaient quarante-neuf ans, et la cinquantième année, c'était le jubilé.
Et lors de ce jubilé, chaque homme qui avait perdu son héritage d'une quelconque façon... S'il était né libre et qu'il était un Israélite pur sang, peu importe qui détenait la possession, elle devait lui revenir gratuitement. Il ne devait rien payer; il ne devait rien faire, si ce n'est qu'arrêter ce qu'il faisait et retourner à son héritage.
Oh! l√† l√†! Il avait un droit sur cela. C'√©tait un droit attribu√© par Dieu. En effet lui, par gr√Ęce, avait h√©rit√© de cela, et cela avait - avait √©t√© donn√© √† ses p√®res et transmis ann√©e apr√®s ann√©e. Peu importe ce qui s'√©tait pass√©, s'il l'avait perdu, cela devait √™tre lib√©r√© gratuitement. Cela signifiait que la gr√Ęce est la voie pourvue pour que chaque individu retourne √† son h√©ritage l√©gitime.
Quelle image de l'√©glise cela nous donne ce soir, en ces derniers jours! Voyez ce que l'homme peut faire, et puis voyez ce que Dieu fait. Ce que l'homme fait √©choue et √©chouera, cela a √©chou√© et √©chouera toujours; mais ce que Dieu fait est √©ternel et doit demeurer pour toujours. Rien ne peut jamais l'√īter. C'est Dieu qui le donne, c'est Son don gratuit. Et par une souveraine capacit√© de voir des choses √† l'avance, Il a vu cela et l'a √©tabli, et il n'y a rien qui puisse jamais d√©placer cela. Cela se trouve l√† √©ternellement. Et le jubil√© √©tait le moyen par lequel Dieu exprimait Sa gr√Ęce √† Son peuple pour la restauration, ou pour √™tre ramen√© √† leur position l√©gitime.

21 Maintenant, je crois que ceci est encore le moment de jubil√©. Je crois que c'est le temps de jubil√©. Je crois qu'il y a cinquante ans en Louisiane, ce grand Etat o√Ļ les Pentec√ītistes sont forts et puissants, je crois que Dieu y a mis en marche une √©glise. Et je ne dis pas ceci pour critiquer, je le dis sinc√®rement, je crois que m√™me si cette petite minorit√© a grandi pour atteindre des dizaines de milliers de membres pentec√ītistes, √©norm√©ment puissants, qui sont associ√©s √† chaque forme de - de gouvernement que nous avons... et chaque... comme la police et - et - et les hommes d'Etat, et - et les grands hommes, m√™me dans le gouvernement f√©d√©ral... Il y a quelque temps, j'ai appris que sous le r√®gne de Dwight Eisenhower, presque quarante pour cent des agents du gouvernement √©taient soit Pentec√ītistes soit issus du milieu pentec√ītiste.

22 Pensez-y, en l'espace de cinquante ans, l'√©glise a grandi, d'une petite poign√©e de gens, l√† sur la rue Azusa, jusqu'√† l'une des plus puissantes √©glises qui vont de l'avant dans le monde aujourd'hui. Nous en sommes reconnaissants. Et je rends gr√Ęces √† Dieu pour cela. Et je suis si heureux d'√™tre l'un d'eux, de ce que Dieu un jour, dans Sa gr√Ęce merveilleuse, a jug√© bon de me faire entrer au milieu d'eux et de faire de moi une partie d'eux.

23 Ce n'est nullement par m√©chancet√© que je vais dire ce qui suit, mais c'est par z√®le pour l'√©glise. Mais l'√©glise, bien qu'elle ait grandi en nombre, et qu'elle ait grandi en puissance, qu'elle ait grandi financi√®rement, elle est cependant spirituellement tomb√©e de la position qu'elle occupait en ce jour-l√†. Il y avait... La chose la plus importante qui aurait pu leur arriver, qu'ils soient devenus forts financi√®rement ou qu'ils aient cr√Ľ en nombre, ou qu'ils aient d√Ľ rester en petit nombre, la chose la plus importante √† laquelle ils auraient pu s'accrocher devait √™tre le Saint-Esprit que Dieu, par Sa merveilleuse gr√Ęce, avait r√©pandu sur eux pour les conduire et les guider.
Je crois qu'ils ont perdu et... beaucoup de ce z√®le qu'ils avaient, ce feu br√Ľlant qui √©tait descendu et qui avait embras√© leurs √Ęmes au point qu'ils descendaient aux coins des rues par tous les chemins. Dans le... Non pas par le chemin facile que nous parcourons aujourd'hui, mais √† travers la pers√©cution, √† travers la tristesse et le chagrin, rejet√©s de tous.

24 Combien j'aurais aim√© ce soir que mon cher fr√®re dans l'au-del√† entende peut-√™tre ceci! Mais c'√©tait un vieux saint qui vivait ici √† Shreveport, il y a des ann√©es, il avait l'habitude de se mettre l√†, lorsque j'√©tais venu ici pour la premi√®re fois, et il me disait : ¬ęFr√®re Branham, tu as parfaitement raison; l'√©glise est en train de l√Ęcher prise. Oh! je prie que Dieu aide √† ce qu'elle se ressaisisse.¬Ľ
Et Fr√®re Lyle et moi, comme nous nous tenions l√†, c'est le p√®re de la Soeur Moore, et il me racontait comment une fois, l√† au d√©but, l√† en ces jours-l√†, lorsqu'ils √©taient pers√©cut√©s et rejet√©s partout, qu'une fois il √©tait dans une r√©union √† un endroit o√Ļ ils √©taient - on leur avait d√©fendu d'adorer le Seigneur en Esprit. Et un groupe de gens survint l√† et tira √† travers les fen√™tres avec des pistolets et des fusils. Et une soeur √Ęg√©e √©tait debout sur le plancher, avec ses mains en l'air, en train de louer Dieu pendant que les fen√™tres √©taient cribl√©es de balles provenant des fusils. Et les balles atteignirent la robe de la femme et tomb√®rent sur le plancher, sans lui faire du mal.

25 Nous avons besoin de retourner √† la puissance de Dieu, et √† un - quelque chose qui peut produire la m√™me chose aujourd'hui. Bien que parmi nous... La pers√©cution fortifie toujours l'√©glise. Les choses ont √©t√© si faciles pour nous. Nous sommes devenus paresseux. Nous en sommes au point o√Ļ nous ne voulons plus avancer, parce que tout nous est simplement donn√©. Il faut la douleur et les larmes, et la sueur, et la pri√®re, et la foi, et la promesse pour avancer dans la puissance du Saint-Esprit. Ce z√®le et cette puissance qu'ils avaient en ce temps-l√† ont disparu dans nos assembl√©es depuis longtemps. Je crains que, si on tirait par les fen√™tres ce soir, les gens ne fuient dans tous les sens pour ne plus jamais revenir.

26 Mais... Et autre chose, ça fait très mal, vous savez, de penser à ces choses qui arrivent comme cela. Et pourtant, il est bien évident que le Dieu d'autrefois est encore Dieu aujourd'hui. Le Dieu qui était reste toujours Dieu, et Il attend que les Siens gardent leurs voeux et tiennent leurs promesses.
Mais quand nous obtenons tout si facilement, alors nous nous éloignons simplement. Et la première chose, vous savez, nous nous sommes écartés de ces choses, perdant ainsi notre héritage.
Maintenant, en lisant ici au verset 25, ou en parcourant l√†, dans ce 20, ou plut√īt au chapitre 25 de L√©vitique, il y avait l√† quelque chose que je voudrais prendre comme type, pas pour critiquer, mais avec modestie, avec r√©v√©rence et dans la crainte de Dieu en Pr√©sence Duquel nous nous trouvons tous ce soir.

27 Avez-vous remarqu√©, comme vous l'avez lu (quand vous rentrerez chez vous, si vous ne l'avez pas lu), que si un homme achetait une propri√©t√© dans une ville entour√©e de murs et qu'il la vendait, il avait alors une ann√©e pour la racheter. Et s'il ne rachetait pas cela, cette propri√©t√©, si elle √©tait dans l'enceinte d'une muraille, elle devait rester l√†-dedans, elle ne pouvait pas √™tre lib√©r√©e au jubil√©. Elle √©tait condamn√©e √† rester l√†. Ils √©taient de l'autre c√īt√© du mur. Ils n'entendaient jamais le jubil√©, le son de la trompette. On sonnait la trompette, mais cela ne pouvait pas √™tre lib√©r√©.
Et j'ai bien peur que l'une des choses que nous avions au commencement, la mani√®re dont ces v√©t√©rans ont pr√™ch√© contre le fait de nous organiser, que nous ne nous soyons retourn√©s et que nous n'ayons fait la chose m√™me que nos p√®res, pour en sortir, avaient si durement combattue. Et la ville entour√©e de murs, je crains que beaucoup d'entre nous aujourd'hui, beaucoup de nos Pentec√ītistes ne soient enferm√©s dans des murs d'une certaine d√©nomination, d'une certaine organisation quelque part, et qu'ils ne puissent plus jamais entendre le son du jubil√© et ne puissent plus jamais revenir √† le - l'h√©ritage.

28 Maintenant, souvenez-vous-en, ceux qui étaient enfermés dans les murs ne pouvaient plus jamais recouvrer la liberté; ils restaient esclaves le reste de leur vie. L'acquéreur les possédait s'ils avaient placé leur héritage dans une ville entourée de murs. Mais si c'était à l'extérieur, dans des toutes petites villes qui n'étaient pas entourées de murs, alors cela était considéré comme des plaines, ça pouvait être libéré au jubilé. Je ne veux pas critiquer, je voudrais simplement déclarer ce qui est la vérité, ce qui est vraiment la Vérité Scripturaire.

29 Maintenant, nous constatons que plusieurs d'entre nous, en ces derniers jours, dans notre organisation pentec√ītiste o√Ļ nous sommes entr√©s et o√Ļ nous nous sommes organis√©s, nous avons rejet√© la conduite du Saint-Esprit √† cause de la sagesse de quelques groupes d'hommes. Au lieu d'avoir la communion fraternelle les uns avec les autres, cela nous a divis√©s et nous a s√©par√©s en plusieurs diff√©rentes organisations humaines. Et en faisant cela, notre h√©ritage a √©t√© d√©truit.
Maintenant, √† l'int√©rieur de ces murs, si jamais nous sommes emmur√©s dans un endroit o√Ļ nous ne pouvons pas accepter la Parole et le Saint-Esprit, et o√Ļ il nous faut adopter les - les cr√©dos et tout d'une √©glise √† la place de la puissance du Saint-Esprit, le jubil√© n'aura jamais de signification pour une telle personne. Peu importe combien vous pouvez affirmer que c'est votre m√®re qui vous a l√©gu√© votre h√©ritage, que c'est votre papa qui vous l'a l√©gu√©, mais vous avez tout vendu, et vous vous √™tes enferm√© dans les murs, et vous avez adh√©r√© √† un credo, et vous avez accept√© ce dogme qui a √©t√© inject√© dans votre communaut√© au lieu d'√™tre libre en Christ et de laisser le Saint-Esprit nous conduire.

30 Tout au d√©but de l'√Ęge, quand la premi√®re √©glise √©tait en train de se rassembler, ils ont d√Ľ aussit√īt s'organiser. Et quand ils l'ont fait, c'√©tait parce qu'ils avaient peur que quelqu'un d'autre ne p√Ľt - qu'un conducteur ne s'appropri√Ęt un petit groupe. Ils ont pris des d√©cisions qu'ils ont appliqu√©es, et puis sur base de ces d√©cisions ils ont d√Ľ s'organiser. S'ils avaient laiss√© cela tranquille, laiss√© le Saint-Esprit choisir, et r√©v√©ler, et conduire, et placer, l'√©glise serait de loin plus avanc√©e en puissance spirituelle qu'elle ne l'est maintenant. Oui.

31 Maintenant, un homme et sa famille pouvaient retourner √† leur h√©ritage originel s'ils pouvaient entendre le jubil√©, le son de la trompette, et reconna√ģtre cela - ce que √ßa signifiait pour eux. Maintenant, s'ils entendaient le sacrificateur sonner la trompette, le pr√©dicateur... La trompette, c'est l'Evangile. Et lorsqu'ils L'entendent et qu'ils savent ce que Cela veut dire, et qu'ils reconnaissent que c'est leur h√©ritage, peu importe o√Ļ ils l'ont perdu, combien ils ont r√©gress√©, quoi qu'ils aient √† faire, ils avaient le privil√®ge de venir r√©cup√©rer leur h√©ritage. La famille tout enti√®re pouvait venir recevoir leur h√©ritage.

32 Ainsi en est-il ce soir de ces hommes et de ces femmes de la Louisiane, qui connaissent les choses que nous connaissons et que nous avons entendues de notre fr√®re et d'autres personnes, concernant notre exp√©rience de la Pentec√īte d'il y a des ann√©es, et qui trouvent que nous avons s√©par√© par un mur... Nous ne nous sommes pas emmur√©s loin de cela au point d'en arriver √† √©couter ce que quelqu'un dit au lieu de ce qu'est le AINSI DIT LE SEIGNEUR, et nous pouvons entendre ce que la Parole de Dieu a √† dire sur cela... Maintenant, c'est l'heure de jubil√©. Retournez √† votre h√©ritage originel, au v√©ritable Saint-Esprit, une fois de plus.
Souvenez-vous, il pouvait s'en aller libre, il ne devait rien payer, il ne devait rien faire, si ce n'est que se lever et partir. C'est tout ce qu'il avait √† faire : rentrer, s'il reconnaissait le son de la trompette. Mais il devait reconna√ģtre le son de la trompette, (voyez-vous?) car ils √©taient des fils de Dieu.

33 Nous... Jésus a dit dans Saint Jean 8:35 que le fils demeure pour toujours dans la maison. Maintenant, un serviteur ne demeure pas. Un serviteur ne demeure pas. Souvenez-vous, lui est un fils, et non un serviteur. S'il est un fils, il est né fils. S'il est un serviteur, il s'est joint ou il a été acheté.
Oh! il n'existe pas une chose telle que se joindre √† l' Eglise. Il n'y a aucune Parole l√†-dessus dans la Bible. Vous ne pouvez pas vous joindre √† l'Eglise. L'Eglise est le Corps mystique de J√©sus-Christ; vous devez y na√ģtre par le bapt√™me du Saint-Esprit. Et il n'existe pas une chose telle que se joindre √† l'Eglise.

34 Dans Apocalypse, au chapitre 17, si vous voulez le lire dans le Diaglott, l'Emphatic Diaglott, manuscrits originaux du Vatican, vous trouverez l√†, dans Apocalypse 17 (dans la version Roi Jacques) qu'il est dit : ¬ęEt elle √©tait pleine de noms de blasph√®me.¬Ľ L'√©glise prostitu√©e, une fille, elle a eu des filles, beaucoup de filles associ√©es √† elle, et elle √©tait une prostitu√©e. La premi√®re religion organis√©e qu‚Äôil n‚Äôy ait jamais eu fut organis√©e √† Nic√©e, √† Rome, √† Nic√©e, apr√®s le Concile de Nic√©e; alors elle est devenue une organisation, une √©glise Chr√©tienne Universelle organis√©e. Elle a eu des filles.
Et vous voyez , l√†, Roi Jacques l'a rendu comme ceci : ¬ęElle avait des noms de blasph√®me.¬Ľ Mais dans le ¬ęDiaglott¬Ľ original, il est dit: ¬ęElle √©tait pleine de noms blasph√©matoires.¬Ľ Quelle diff√©rence y a-t-il entre ¬ęnoms de blasph√®me¬Ľ et ¬ęnoms blasph√©matoires¬Ľ? Pour moi, cela signifie, je ne sais pas, je... que Dieu me pardonne, si je suis en erreur, mais cela signifie les √©glises qui se sont attribu√© les noms du Christianisme, qui vivent comme le monde, et agissent comme le monde et font les choses du monde, et qui ont amen√© la disgr√Ęce sur la v√©ritable Eglise du Dieu vivant et les gens s'y joignent.
Vous pourriez vous joindre √† la loge M√©thodiste, √† la loge Presbyt√©rienne ou √† la loge Pentec√ītiste, mais vous ne pouvez pas vous joindre √† l'Eglise. Vous devez na√ģtre dans l'Eglise par le bapt√™me du Saint-Esprit. C'est vrai.

35 Maintenant, nous voyons o√Ļ nous en arrivons. Tr√®s bien! Souvenez-vous, les fils demeurent. Ils sont l√† pour toujours. Ils y sont amen√©s par pr√©destination (Eph√©siens 1:5) : ¬ęPr√©destin√©s √† l'adoption des enfants par J√©sus-Christ avant la fondation du monde¬Ľ. Ce sont des fils qui sont n√©s dans l'Eglise de Dieu, et ils y restent √† jamais parce qu'ils y sont n√©s. C'est vrai.
Un serviteur, maintenant souvenez-vous, un serviteur reçoit sa récompense ou son salaire, mais il ne devait jamais être libre au jubilé. Non, monsieur. Un serviteur n'était pas libre au jubilé, celui qui n'était pas né Israélite. Il devait l'être de naissance pour être libre au jubilé. Lui recevait son salaire.
Et beaucoup de gens re√ßoivent leurs r√©compenses. Parlant des hypocrites, J√©sus a dit : ¬ęIls ont leurs r√©compenses.¬Ľ Mais vous, vous √™tes diff√©rents. Oui, c'est ce que J√©sus disait dans Jean 8, concernant les Juifs. Eux disaient : ¬ęNous sommes libres.¬Ľ
Il dit : ¬ęLes serviteurs ne demeurent pas dans la maison.¬Ľ
Mais aussit√īt qu'Il les a engendr√©s, ils n'√©taient plus des serviteurs; ils √©taient des fils et des coh√©ritiers avec Lui dans le Royaume. C'est ce qu'est l'Eglise; ils sont coh√©ritiers avec Christ dans le Royaume, h√©ritiers en Lui de tout ce qui est √† Dieu.

36 Maintenant, nous d√©couvrons que l'√©glise est retourn√©e dans la m√™me voie que suivaient ses anc√™tres, les - les premi√®res organisations des √©glises. Il en a √©t√© ainsi au cours des √Ęges. Mais ils ne sont jamais, jamais...
Les serviteurs ne seront pas libres. Ils n'entendront pas la Parole. Ils ne croiront pas la Parole. Les serviteurs eux, entendaient le son de la trompette; ce sacrificateur chevauchait à travers le pays, annonçant par cette trompette que tout homme était libre; il la sonnait partout pour proclamer la liberté dans tout le pays. Et tout homme né Juif savait qu'il pouvait retourner à son héritage. Peu m'importe depuis quand il était vendu, ce qui était arrivé, il pouvait retourner parce qu'il était quelqu'un né dans la maison. Il était dans la maison de son père par la naissance! Mais le serviteur ne savait pas ce qu'il faisait. Oh! là là!

37 Tous deux travaillaient pour le m√™me ma√ģtre, vendus au p√©ch√©... Beaucoup de Pentec√ītistes, ce soir, sont vendus de la m√™me mani√®re. Oh! fr√®re, retournez! Rentrez vous tous √† votre h√©ritage originel! Faites demi-tour et rentrez! C'est le temps de retourner!
Le pa√Įen... Maintenant, l'esclave pa√Įen ne pouvait pas faire cela, il n'en savait rien. Et apr√®s tout, un pa√Įen signifie un incr√©dule, un incr√©dule √† la Parole.
Beaucoup d'entre eux adopteront des dogmes, des rites et des cr√©dos de l'√©glise au lieu d'√©couter la vraie Parole. Et quand la vraie Parole retentit, ils ne savent pas ce dont vous parlez. Ils cherchent √† vous appeler un Holy Roller [Un saint aux exaltations fr√©n√©tiques - N.D.T.] Ils cherchent √† vous appeler ¬ęfou¬Ľ comme l'ont fait leurs anc√™tres il y a 50 ans en Louisiane. Il en √©tait de m√™me l√†, aux jours de Paul : ¬ęSelon la voie qu'on appelle h√©r√©sie, c'est ainsi que j'adore le Dieu de nos p√®res.¬Ľ Voyez, le pa√Įen n'en sait rien. M√™me s'il professe √™tre quelque chose, un pa√Įen est n√©anmoins un incr√©dule, incr√©dule √† la Parole de Dieu. C'est ce qui fait de lui un pa√Įen.

38 C'√©tait uniquement pour les √©lus, ceux que Dieu a choisis. Il en est ainsi aujourd'hui : ¬ęCela ne d√©pend pas de celui qui court, ni de celui qui veut, cela d√©pend de Dieu qui fait mis√©ricorde.¬Ľ C'est Dieu qui le fait; Dieu, par Sa gr√Ęce. J√©sus a dit : ¬ęNul ne peut venir √† Moi si Mon P√®re ne l'attire. Et tous ceux que le P√®re M'a donn√©s viendront √† Moi.¬Ľ C'est la gr√Ęce de Dieu, qu'Il ait choisi l'Eglise avant la fondation du monde.
Cette Eglise √©coutera la Parole de Dieu; ils rejetteront tout credo, ils rejetteront toute organisation, toute d√©nomination qui est contraire, et ils serviront Dieu par la puissance du Saint-Esprit. Amen. Ils connaissent certainement le son de la trompette. ¬ęMes brebis entendent Ma voix.¬Ľ De quoi parlez-vous? De la Parole. Vous dites : ¬ęC'est cela la Voix de Dieu?¬Ľ
¬ęAu commencement √©tait la Parole, et la Parole √©tait avec Dieu, et la Parole √©tait Dieu. Et la Parole a √©t√© faite chair et a habit√© parmi nous. Mes brebis L'entendent. Elles La connaissent. Elles ne suivront pas un √©tranger.¬Ľ Elles n'√©coutent pas ces cr√©dos; elles n'√©coutent pas ces dogmes ni ces choses qui ont √©t√© inject√©es pour faire une organisation au lieu d'un corps. ¬ęTu M'as form√© un corps¬Ľ, a dit Dieu. Actes... ou plut√īt H√©breux. ¬ęTu M'as form√© un corps. Tu n'as voulu ni sacrifice ni offrandes, mais Tu M'as form√© un corps¬Ľ, un corps de croyants, un corps qui est n√©.

39 Avant que cela ne soit un corps des √™tres humains... Avant que je ne puisse agir comme un humain, avant que je ne puisse marcher comme un humain, avant que je ne puisse parler comme un humain, je dois na√ģtre comme un humain.
Comment un b√©casseau sur un arbre pourrait-il comprendre ma mani√®re d'agir? Comment pourrait-il jamais dire : ¬ęMoi, je n'agis pas comme cela?¬Ľ La seule mani√®re pour lui de pouvoir √™tre ainsi serait de na√ģtre comme moi. C'est de cette mani√®re que l'organisation est morte, elle a √©gar√© les gens, car elle a suivi un credo.
Cependant, pour √™tre un fils de Dieu, vous devez na√ģtre de l'Esprit de Dieu. A ce moment-l√†, vous devenez semblable √† Christ et vous faites les oeuvres de Christ. Alors vous n'√™tes pas dr√īle pour ces gens. Un √™tre humain qui agit comme un √™tre humain n'est pas dr√īle. Et un Chr√©tien qui agit comme un Chr√©tien, n√© du m√™me Esprit... Voyez le groupe Pentec√ītiste au commencement, ce m√™me groupe Pentec√ītiste agit de la m√™me mani√®re s'il est n√© du m√™me Esprit, puisqu'il est n√©. Voil√† pourquoi, aujourd'hui, les gens ne comprennent pas l'√©glise. Et l'√©glise a commenc√© √† devenir froide et formaliste, suivant des cr√©dos et tout le reste, et abandonnant la conduite du Saint-Esprit. Tr√®s bien.

40 D'autres ne connaissent pas le son de la trompette. L'esclave demeure dans la servitude, comme le dit la Bible ici, de génération en génération. Quiconque entrait dans la ville et y achetait une propriété était lié. Il ne pouvait plus racheter sa propriété lors du jubilé. Elle n'était pas libérée, et lui ne pouvait pas la racheter. Elle restait la propriété de celui qui l'avait achetée, de génération en génération. C'est ce que dit l'Ecriture ici. Il devait rester dans cette ville avec sa propriété, car c'est là que se trouvait son héritage, c'était dans la ville. Il n'était pas libre de retourner, car il l'avait vendue.

41 Bien, nous disons de g√©n√©ration en g√©n√©ration... Il n'y a pas longtemps, j'ai demand√© √† un homme... Une fois, Docteur Bosworth (je pense que vous vous souvenez de Fr√®re Bosworth), il dit : ¬ęUn soir √† Toronto au Canada, j'ai demand√© √† une jeune fille: 'Es-tu Chr√©tienne?'¬Ľ
Elle a r√©pondu : ¬ęJe voudrais vous apprendre que je br√Ľle un cierge chaque soir.¬Ľ Comme... Voyez-vous, c'est tout ce qu'elle sait du Christianisme.
Une fois, j'ai demand√© √† une dame si elle √©tait Chr√©tienne. Elle a r√©pondu :¬ęJe vous fais comprendre que je suis Am√©ricaine.¬Ľ
J'ai dit : ¬ę√áa n'a rien √† voir avec cela.¬Ľ
Une fois, j'allai prier pour une femme, et la dame dit : ¬ęTirez ce rideau-l√†.¬Ľ
J'ai dit : ¬ęEh bien, j'allais juste offrir une pri√®re.¬Ľ
Elle dit : ¬ęTirez ce rideau.¬Ľ
Je dis : ¬ęTr√®s bien. N'√™tes-vous pas Chr√©tienne?¬Ľ
Elle a r√©pondu : ¬ęNous, nous sommes M√©thodistes.¬Ľ
Je dis : ¬ę√áa t√©moigne bien que vous ne l'√™tes pas.¬Ľ Voyez, voyez, voyez?

42 Voyez-vous, quand vous dites ¬ęM√©thodiste¬Ľ, ce n'est qu'un nom blasph√©matoire. Vous dites ¬ęBaptiste¬Ľ, ce n'est qu'un nom blasph√©matoire. Nous pouvons dire ¬ęamen¬Ľ √† cela. Cependant, fr√®re, laissez-moi vous demander quelque chose : Qu'en est-il de la Pentec√īte? Si cela n'est pas une exp√©rience de la nouvelle naissance, c'est toujours un nom blasph√©matoire, taill√© d'apr√®s le mod√®le initial...?... correct. C'est vrai. Voyez-vous, ils ne se connaissent pas les uns les autres, ils ne connaissent pas la communion fraternelle. Tout ce qu'ils connaissent, c'est leur credo. Ils se sont tout simplement √©tablis comme une sorte de loge, comme des loges. Je...
Maintenant, les loges sont très bien, si vous voulez y appartenir, mais n'associez pas cela à l'Eglise. L'Eglise est un groupe de croyants nés de nouveau, qui sont en Christ par le Saint-Esprit et qui sont conduits par l'Esprit de Dieu. Ils ne sont pas du monde; ils sont hors du monde; ils sont différents du monde. C'est ce qui fait d'eux ce qu'ils sont. Leur vie est morte et ils sont cachés en Christ et... Morts en Christ et cachés et par - scellés par le Saint-Esprit. Ils sont loin des choses du monde.

43 L'esclave, de g√©n√©ration en g√©n√©ration... Une femme disait : ¬ęEh bien, je suis Luth√©rienne.¬Ľ Tr√®s bien. [Fr√®re Branham s'√©claircit la voix - Ed.] Pardonnez-moi. ¬ęLuth√©rienne. Ma m√®re √©tait Luth√©rienne. Mon grand-p√®re √©tait Luth√©rien.¬Ľ
Tr√®s bien, esclave d'une personne √† une autre, cela s'est transmis continuellement; on est simplement rest√© comme √ßa. Vous ne pouviez jamais √™tre mis en libert√© lors du jubil√©. Vous pourriez pr√™cher la Parole, vous pourriez voir le Saint-Esprit gu√©rir les malades, ouvrir les yeux des aveugles, parler en langues, interpr√©ter exactement ce que la Bible dit, mais ne pas conna√ģtre le son de la trompette. C'est juste! C'est la v√©rit√©! Ils ne connaissent pas le son de la trompette. Ils ont tout vendu. Ils ont mis leur h√©ritage l√†-derri√®re, dans une ville entour√©e d'un mur.

44 Notre √©glise Pentec√ītiste a fait la m√™me chose. Oui, elle a remis cela juste dans un r√©cipient - enferm√©s dans la ville o√Ļ ils n'entendent pas la Parole de Dieu. Ils disent : ¬ęS'ils ne viennent pas de cette mani√®re - ne se joignent pas √† notre groupe, eh bien, alors, ils ne sont pas dans le vrai. Votre nom n'est pas inscrit dans nos registres, vous ne partirez pas dans l'enl√®vement.¬Ľ
Votre nom est inscrit dans le Livre de Vie de l'Agneau, et il y √©tait inscrit avant la fondation du monde, et il n'y a rien qui puisse l'effacer. ¬ęMes brebis connaissent Ma voix; elles ne suivront point un √©tranger.¬Ľ Oui, monsieur.

45 Si le serviteur riche... Un homme se présentait, devenait un serviteur, puis il devenait riche et il achetait un frère, maintenant, ce frère pouvait être racheté par un parent. Un parent pouvait venir le chercher à l'année de jubilé, et il pouvait le racheter.
Quel beau Christ nous avons ici de - ou plut√īt quelle belle image de Christ! Comment un - un p√®lerin l√† dans l'esclavage, vendu aux villes riches l√†-bas, vendu aux richesses de l'organisation... Mais un soir, un fr√®re de sang, qui savait qu'il √©tait l√†, mit sa Bible sous le bras et alla √† sa recherche. Un parent, parce qu'il a le m√™me esprit, il est n√© dans la m√™me...?... aller l'appeler √† sortir de ce groupe.
Il est le parent r√©dempteur. √Ē comme le tableau en fut merveilleusement peint dans le Livre de Ruth, quand Boaz prit la place du parent r√©dempteur, repr√©sentant Christ.

46 L'√©glise est maintenant comme Isra√ęl. L'√©glise ressemble √† Isra√ęl lorsqu'il sortit d'Egypte. Lorsqu'Isra√ęl √©tait l√†-bas en Egypte, Dieu dans sa merveilleuse gr√Ęce, sans aucune organisation ni rien d'autre, appela Isra√ęl √† Sa prosp√©rit√©. Il les appela √† leur h√©ritage. Il... La gr√Ęce leur donna un proph√®te. La gr√Ęce leur donna une Colonne de Feu. La gr√Ęce leur donna un agneau, l'agneau du sacrifice. La gr√Ęce leur donna la puissance. La gr√Ęce leur donna la d√©livrance. La gr√Ęce leur donna la victoire. La gr√Ęce leur donna toutes ces choses. Et ils dans√®rent en Esprit, et cri√®rent, et lou√®rent Dieu √† ce sujet.
Et ils ne savaient gu√®re, pendant qu'ils dansaient l√† sur les rives du Jourdain ou de la mer Morte, que quarante ans les s√©paraient du pays. Ils √©taient seulement √† 5 jours environ, mais ils commirent leur grave erreur dans Exode au chapitre 19, l√† o√Ļ ils accept√®rent la loi au lieu de la gr√Ęce, l√† o√Ļ ils se d√©tourn√®rent de la voie de Dieu pour suivre leur propre voie. ¬ęDonne-nous quelque chose √† faire.¬Ľ Cela a toujours √©t√© la pens√©e de l'homme.

47 Maintenant, rappelez-vous, cela a √©t√© la pens√©e de l'homme... C'est cela la nature de l'homme. Adam manifesta cela au Jardin d'Eden. Quand il fut perdu, au lieu de retourner aupr√®s de Dieu pour obtenir gr√Ęce, il essaya de se fabriquer un v√™tement. Et depuis lors, il essaie d'avoir quelque chose √† faire dans la r√©demption alors que la r√©demption est une offre gratuite de gr√Ęce de la part de Dieu, de Dieu seul. Il n'y a rien que vous puissiez faire pour vous sauver, Dieu vous a sauv√©. Il n'y a aucun moyen pour vous de pouvoir le faire. Mais l'homme veut avoir quelque chose √† faire l√†-dedans.
Ils l'acceptent aujourd'hui. Et c'est comme il en √©tait il y a cinquante ans, lorsque vos m√®res et vos p√®res, vous pentec√ītistes ce soir, lorsque ces v√©t√©rans dont celui qui se tient ici √† la chaire ce soir, criaient et louaient Dieu, les gens sortaient de leurs organisations. Eh bien, si vous leur parliez de l'organisation, ils vous riaient au nez. Ils √©taient libres. Oui, monsieur. Ils criaient et louaient Dieu; ils parlaient en langues; ils avaient des signes, des prodiges et des miracles. Le Saint-Esprit descendait; ils voyaient une forme r√©elle de Christ. Ils faisaient des grands signes et des prodiges. Ils ont souffert; ils ont pein√©; ils ont subi de dures pers√©cutions et tout, pour cette cause.

48 Et alors, qu'ont-ils fait? La m√™me chose qu'Isra√ęl fit. Ils commirent aussi leur grave erreur: ils voulurent s'organiser. Et qu'est-ce que cela fit √† Isra√ęl? Qu'est-ce que cela fit √† Isra√ęl? Cela... Ils n'accept√®rent pas la conduite du Saint-Esprit. Ils n'accept√®rent pas la conduite de Mo√Įse. Ils essay√®rent m√™me d'√©lever Kor√© et Dathan et les autres pour - pour les conduire. Ils ne voulurent pas la conduite √† laquelle Dieu avait pourvu pour eux.
Et aujourd'hui, nous ne voulons pas la conduite, ou l'église ne veut pas la conduite pourvue par Dieu. Ils essayent d'envisager une autre voie. Ils vont aux séminaires, forment leurs hommes, en ressortent avec une expérience théologique.
Oh! je pr√©f√©rerais avoir comme pr√©dicateur un homme qui ne conna√ģt pas son abc, qui n'a jamais √©t√© dans un - un s√©minaire de th√©ologie, mais qui a eu une exp√©rience juste ici sur le flanc d'une colline de gen√™ts - colline de sauges quelque part derri√®re une souche, et que Dieu a rempli du Saint-Esprit. Assur√©ment. Laissez-le √™tre conduit par l'Esprit. Dieu dirigera tout correctement dans sa direction. Il est comme un aimant: on ne peut le cacher. Pareil √† une maison en feu par un temps de grand vent, on ne peut l'√©teindre; il continuera simplement √† br√Ľler. Il br√Ľle pour Christ. Vous n'y pouvez rien. Oui.

49 Mais, qu'ont-ils fait? Ils ont fait la m√™me chose qu'Isra√ęl avait faite. Oh! ils avaient la victoire, ils criaient, ils dansaient; ils parlaient en langues lors de la Pentec√īte ici en Louisiane, il y a cinquante ans. Mais de la m√™me mani√®re qu'Isra√ęl voulut quelque chose √† faire par lui-m√™me, ainsi l'√©glise Pentec√ītiste a fait la m√™me chose. Ils organiseront les Assembl√©es de Dieu. Puis, apr√®s cela, viendront les autres. Je crois qu'on les appelle les Unis, ou quelque chose comme √ßa. Puis viendra un autre, et ensuite un autre, et ensuite un autre, et ensuite un autre, jusqu'√† ce que cela a atteint le point o√Ļ √ßa se trouve aujourd'hui.
Vous savez ce que vous avez fait? La m√™me chose qu'Isra√ęl. Lorsqu'ils rejet√®rent le plan auquel Dieu avait pourvu pour eux, ils commenc√®rent √† errer √ßa et l√†. C'est ce que l'√©glise a fait aujourd'hui: errer partout et faire entrer tout dans leur d√©nomination : les fumeurs de tabac, et les impies mari√©s quatre ou cinq fois, et tout le reste, et les laisser pr√™cher; et prendre l√†-bas un chanteur de musique folklorique des montagnes du sud des U.S.A., l√† un soir, et le laisser jouer sur l'estrade le soir suivant. Eh bien, c'est une disgr√Ęce pour l'√©glise du Dieu vivant quand on pense √† une telle chose. Certainement.
Qu'ont-ils fait? Cela a amen√© des noms blasph√©matoires, rejet√© la Pentec√īte, le nom m√™me qui devrait √™tre saint; √ßa l'a jet√© dans la boue, car on dit : ¬ęC'est un Pentec√ītiste. C'est une Pentec√ītiste. Ce sont des Pentec√ītistes. Regardez comment ils agissent et comment ils se comportent.¬Ľ C'est vrai. Des noms blasph√©matoires... Certainement, c'est la v√©rit√©.

50 Oui, monsieur, ils commirent une grave erreur quand ils firent cela, et ils ont err√© pendant 40 ans. C'est exactement ce qu'ils ont fait. Ils ont err√© pendant 40 ans alors qu'ils n'√©taient pas √† plus de 5 jours de la terre promise. C'est √† environ 40 miles [64,36 km - N.D.T.] de la Mer Rouge, l'endroit o√Ļ ils travers√®rent le Jourdain, environ 40 miles [64,36 km - N.D.T.]; ils auraient pu marcher pendant 3 ou 4 jours et arriver dans la terre promise. Mais ils firent leur propre choix.
Et l'église, ce soir, aurait été une église glorieuse, sans tache ni ride, si les pères avaient accepté de rester avec le Saint-Esprit par Lequel Dieu les avait fait sortir de ces organisations. Mais ils retournèrent tout droit à cela comme un chien à ses vomissures et un cochon à son bourbier. Ils retournèrent tout droit là-dedans une fois de plus. Et maintenant, nous avons erré pendant cinquante autres années, errant dans le désert.

51 Mais il vint un temps o√Ļ Dieu dit : ¬ęVous √™tes rest√©s assez longtemps sur cette montagne. Venez, nous allons traverser.¬Ľ
Puisse ceci √™tre maintenant l'exp√©rience de la Louisiane, pendant ce jubil√©. Puisse ceci √™tre encore notre exp√©rience, par laquelle Dieu, le Saint-Esprit, va parler aux gens de cette g√©n√©ration, leurs fils, comme on le fit autrefois l√†, quand ces vieux combattants furent morts, ceux qui avaient combattu et qui disaient : ¬ęFaites-vous - allez faire ceci, je ferai cela. Et si vous baptisez au nom de J√©sus, nous n'aurons rien √† faire avec vous. Et si vous faites ceci, nous aurons cela, et autre chose.¬Ľ Les vieux combattants sont morts. C'est vrai.
C'est le temps de se lever, d'être des fils de Dieu au Nom de Jésus-Christ et d'atteindre une position telle que vous pouvez retourner à ce jubilé et entendre le son de la trompette de l'Evangile de la Parole de Dieu. Vous êtes frères. Vous n'êtes pas organisés; vous êtes des frères parce que vous ne pouvez pas être organisés; vous êtes nés fils de Dieu. Si les esclaves désirent rester dans les villes fortifiées, laissez-les rester, mais vous, vous êtes libres. Amen. Vous êtes libres. Retournons. Retournons à notre héritage. Retournons au commencement, de retour à leur - pour être conduits par l'inspiration du Saint-Esprit.

52 C'est l√† qu'ils commirent une erreur. Isra√ęl fit √©galement cela une fois. C'est juste une chose que les gens font. Isra√ęl regarda autrefois autour de lui apr√®s qu'on leur eut partag√© l'h√©ritage. Ils voulurent √™tre comme le reste du monde. Ils d√©sir√®rent un roi.
Le vieux proph√®te... Les proph√®tes ont toujours √©t√© le moyen par lequel Dieu parle au peuple. ¬ęLa Parole du Seigneur est venue aux proph√®tes.¬Ľ C'est le proph√®te qui leur dit la v√©rit√©.
Et Samuel se leva et dit : ¬ęAi-je d√©j√† pris votre argent ou vous ai-je d√©j√† dit quelque chose au Nom du Seigneur qui ne soit arriv√©?¬Ľ
Ils r√©pondirent : ¬ęC'est vrai. Tu n'as jamais pris notre argent. Tu n'as jamais pris nos moyens de subsistance. Tu ne nous as jamais rien demand√©. Et tu ne nous as jamais rien dit au Nom du Seigneur qui ne soit pas la v√©rit√©.¬Ľ
Il dit : ¬ęAlors, √©loignez-vous des choses telles qu'√©tablir un roi sur vous. Dieu est votre Roi.¬Ľ
Et cela avait d√©plu √† Dieu. Et Samuel pleura devant le Seigneur, et le Seigneur dit : ¬ęCe n'est pas toi qu'ils ont rejet√©, Samuel, c'est Moi qu'ils ont rejet√©. Tu n'es qu'un instrument au moyen duquel je travaille. Laisse-les avoir cela.¬Ľ

53 Et c'est exactement ce qu'ils obtinrent. Et nous voyons la d√©solation qui s'en suivit. Dieu est leur Roi. Dieu est notre Roi. Le Saint-Esprit est notre Guide. Dieu nous donne le Saint-Esprit; restons avec Cela. La conduite de la Bible pour reconna√ģtre si c'est le Saint-Esprit, c'est que le Saint-Esprit ne peut promettre quelque chose ici et la renier l√†-bas. Il doit garder exactement ce qu'Il a dit pour demeurer Dieu. Tr√®s bien. Il doit rester le Saint-Esprit, Il doit √™tre le m√™me. Oui.
Ils ne voulaient pas croire Samuel alors que Samuel avait la Parole du Seigneur et qu'il leur parlait. Isra√ęl criait et dansait. Assur√©ment, ils avaient un moment merveilleux, mais ils se sont retrouv√©s errants quarante ans durant.
Maintenant, dans notre vagabondage... Avez-vous d√©j√† pens√© √† ce qu'ils firent l√† au d√©sert? Avez-vous d√©j√† pens√© √† ce que fit Isra√ęl ? Dieu les b√©nissait. Ils √©taient assur√©ment b√©nis. Ils avaient des jardins, des r√©coltes. Ils avaient √©pous√© des femmes; ils avaient √©lev√© leurs enfants. Dieu les avait b√©nis. Et Il a b√©ni le mouvement de la Pentec√īte. Et c'est s√Ľr. Mais souvenez-vous que ce n'√©tait pas pour cela que Dieu les avait fait sortir, pour vivre dans ce d√©sert. Ils devaient simplement passer par le d√©sert. Ils √©taient en route vers la terre promise.
L'√©glise devait continuer jusqu'√† la pleine promesse. L'√©glise devait √™tre ce soir dans la splendeur de sa gloire. Elle devait √™tre en train d'attendre la Venue du Seigneur. Au lieu de cela, elle est √©parpill√©e √ßa et l√†, cherchant √† savoir ce qui est juste. ¬ęEst-ce que ceci est juste? Est-ce que cela est juste? Je me joindrai √† ceci et j'irai l√†, et l√†-bas.¬Ľ Oh! retournez. Eloignez-vous de ces choses.

54 Maintenant, qu'est-ce que cela a fait pour nous? Pour eux, √ß'avait fait cela; √ß'avait fait qu'ils restent dans le d√©sert. Cela nous a ramen√©s droit dans la m√™me vomissure d'o√Ļ nous √©tions sortis. Nous nous sommes organis√©s et cela nous a ramen√©s directement dans la m√™me confusion d'o√Ļ nous √©tions sortis.
Ne pouvez-vous pas comprendre que Dieu n'a jamais eu d'organisation, n'en a jamais institu√© une seule et n'en a jamais cr√©√© une par la Parole, mais qu'Il a toujours √©t√© contre cela? Dieu veut conduire les hommes. Les hommes ne peuvent tout simplement pas se conduire eux-m√™mes. Ils disent : ¬ęEh bien, dans un grand nombre de conseillers...¬Ľ
Une fois, cela a caus√© une grande imposture lorsque Josaphat alla rencontrer Achab, et ils dirent : ¬ęNous avons... consultons l'Eternel.¬Ľ Cela avait l'air tr√®s Scripturaire. Il est dit : ¬ęVoil√† Ramoth en Galaad; √ßa nous appartient. Dieu nous l'a donn√©. Il fallait que les enfants h√©breux mangent ce bl√©-l√†, mais ce sont au contraire les ennemis qui le mangent. Ne pensez-vous pas que nous devrions y monter?¬Ľ
Et Josaphat, un homme de bien dans une mauvaise compagnie, dit...C'est comme √ßa que sont les groupes pentec√ītistes ce soir : des gens bien, des M√©thodistes, des Baptistes, et autres. La Pentec√īte n'est pas une organisation, la Pentec√īte est une exp√©rience. Voyez-vous? Beaucoup de bonnes gens se sont retrouv√©s en mauvaise compagnie, √©coutant ces dogmes et ils ont rejet√© la Parole. C'est exact.

55 Remarquez, Josaphat dit : ¬ęNe devrions-nous pas consulter l'Eternel?¬Ľ
Il dit : ¬ęAssur√©ment, excusez-moi. Oh! bien s√Ľr, je suis cens√© le savoir. J'ai quatre cents excellents proph√®tes h√©breux l√†-bas. Je vais les chercher.¬Ľ
Ainsi, il y alla, et ils ont tous proph√©tis√©. S√©d√©cias se fit deux cornes et dit : ¬ęMonte.¬Ľ Bien s√Ľr que cela semblait logique. Ils ont dit: ¬ęDieu nous a donn√© ce pays. Il est √† nous.¬Ľ
Mais il y a quelque chose qui va de pair avec cela: vous devez obéir à Dieu pour rester dans ce pays.
C'est ce qu'il en est de vous Pentec√ītistes ce soir. Vous avez d√©sob√©i √† Dieu quand vous vous √™tes organis√©s et que vous vous √™tes s√©par√©s, apparemment n'ayant pas de foi. Vous pouvez √™tre pentec√ītistes, mais vous ne l'√™tes pas de nom, mais vous devenez pentec√ītistes √† condition que la Vie de Christ, la Parole de Dieu, coule √† travers vous et Se manifeste, et prouve que √áa doit √™tre Dieu, Dieu agissant en vous, la Vie de Christ en vous.

56 Maintenant, nous savons que... Voyez ce que ce... Il a dit : ¬ęEh bien¬Ľ. Eux tous ont dit: ¬ęMonte. L'Eternel est avec toi. Monte et repousse-les loin du pays; √ßa nous appartient.¬Ľ
Et vous savez, cela ne sonnait pas tr√®s juste pour Josaphat. C'√©tait un homme spirituel. Il a dit: ¬ęN'y en a-t-il pas un autre que nous pourrions consulter?¬Ľ
¬ęPourquoi en consulter un autre alors qu'il y a maintenant ici toute une organisation avec tous les √©v√™ques et les pr√™tres et tout? Ils se tiennent tous ici. Pourquoi en chercher un de plus?¬Ľ
Il dit : ¬ęMais bien s√Ľr, il y en a encore un.¬Ľ
Il dit : ¬ęOui, j'en ai un que je pourrais consulter, mais je le hais.¬Ľ Eh bien, c'est s√Ľr. Certainement qu'il le ha√Įssait; il √©tait un vrai proph√®te. Il a dit: ¬ęC'est Jimla, le fils de Mich√©e. L'organisation l'a rejet√© il y a longtemps, elle n'a plus de communion fraternelle avec lui.¬Ľ
Il dit : ¬ęEcoutons-le.¬Ľ
¬ęOh! dit-il, je le hais.¬Ľ
Il dit : ¬ęQue le roi ne parle pas ainsi, mais √©coutons ce qu'il a √† dire.¬Ľ
Alors, quelques-uns des pr√™tres ont couru, ils lui ont parl√© disant : ¬ęTous les √©v√™ques et tout le monde ont dit ceci et cela; tu dois dire la m√™me chose.¬Ľ
Il dit : ¬ęJe ne dirai que ce que Dieu mettra dans ma bouche.¬Ľ Amen!

57 Oh! nous aurions d√Ľ avoir Fr√®re Zepp ici maintenant pour chanter pour nous le choeur ¬ęAmen¬Ľ. Oui, monsieur. Dites ce que Dieu met dans votre bouche. Il ne dira rien que Sa Parole. Un proph√®te, c'est quelqu'un qui annonce d'avance, tout comme celui qui pr√©dit. C'est vrai.
Ainsi, il dit : ¬ęJe dirai ce que Dieu dit.¬Ľ Et puis, il examina sa vision. ¬ęAccordez-moi cette nuit pour voir ce que le Seigneur dit.¬Ľ Le lendemain matin, il sortit et il avait le AINSI DIT LE SEIGNEUR.
Pourquoi? Il avait examiné cela. Il savait que ce vrai prophète qui l'avait précédé, à qui la Parole du Seigneur était venue, devait avoir raison. Il avait maudit Achab, il lui avait dit que les chiens lécheraient son sang et que Jézabel serait précipitée dans les champs et tout. Il savait qu'avec un hypocrite, rien de bon ne sortirait de cette affaire.
Je vous assure que Dieu ne b√©nira jamais l'√©glise tant qu'elle s'organise et se met √† l'√©cart, Dieu l'a prouv√© tout au long des √Ęges. Il a maudit.

58 Montrez-moi un seul groupe de gens au milieu duquel Dieu ait suscit√© un r√©veil, parmi les M√©thodistes, les Baptistes, les Presbyt√©riens, les Luth√©riens, les Campbelistes, ou quoi que ce soit, quand Il suscitait un groupe de gens et commen√ßait un r√©veil... Aussit√īt qu'ils s'organisaient, ils mouraient et ne se relevaient jamais. Comment Dieu peut-Il b√©nir ce qu'Il a maudit? Oh! retourne, Louisiane. L'ann√©e de jubil√© est en cours. Retourne chez toi! Retourne √† ton h√©ritage! Assur√©ment.
Remarquez, et puis il monta là sur la colline et il perdit la vie. Très exactement, parce que - remarquez que Michée avait donné sa prophétie et il savait que sa vision s'accordait parfaitement avec la Parole du Seigneur. Certainement.

59 Qu'est-ce que cela a fait pour nous? Cela a fait la m√™me chose. Nous avons consid√©r√© que le salut est dans le grand nombre de conseillers. Cela renvoie √† un autre passage de l'Ecriture. Je peux dire: ¬ęJudas alla se pendre, et toi, va faire de m√™me.¬Ľ Mais √ßa ne - √ßa ne s'accorde pas comme il faut dans l'Ecriture. Vous devez Lui faire dire tr√®s exactement ce qu'Elle a dit; pas d'interpr√©tations particuli√®res; lisez cela exactement comme √ßa se lit. C'est ainsi que √ßa doit √™tre. Et alors vous reviendrez toujours √† cela et Dieu doit l'honorer. Il veille sur Sa Parole pour accomplir Ses promesses.
Qu'est-ce que cela a fait pour nous? Premièrement, cela a affaibli notre foi. J'ai une liste des choses écrites ici, dix pages, concernant ce que cela nous a causé. J'en sauterai quelques-unes.
La première chose, cela a affaibli notre foi parce que cela nous a séparés. Et nous avons vu un autre frère là, dans une autre organisation parler en langues et recevoir le Saint-Esprit, et faire les mêmes choses que nous avions faites, et néanmoins, on nous a enseigné qu'il est un vieil hypocrite parce qu'il n'a pas cru en notre groupe. Nous ne sommes pas divisés, tous nous formons un seul corps. Nous sommes un dans l'espérance et la doctrine, la Bible, un dans la charité. Cela a affaibli notre foi, ça nous a paralysés. Oui, monsieur.

60 Qu'est-ce que cela a fait? Cela a fait que les aigles deviennent des poulets, que des oiseaux c√©lestes deviennent des oiseaux terrestres. Qu'est-ce qu'un... Un poulet est r√©ellement un oiseau, mais il est terrestre. Il garde son nid ici-bas, l√† o√Ļ toutes les belettes viennent, viennent tout autour, d√©truisent ses oeufs et d√©robent ses petits et tout. Mais pas un aigle, il construit son nid l√† tr√®s haut au point que rien ne peut le toucher.
Dieu compare Son h√©ritage √† des aigles, vous savez. C'est vrai. Et nous avons une bande de poulets pentec√ītistes et non pas d'aigles. Qu'est-ce qui a caus√© cela? Nous leur donnons la nourriture des poulets. C'est ce qui en est la cause, une sorte de credo ou de d√©nomination et non la Parole du Dieu Vivant. Nous L'avons reni√©e, nous L'avons d√©form√©e et En avons fait ce que nous voulions En faire pour √©tablir une organisation; nous avons ajout√© des dogmes exactement comme l'avait fait l'√©glise Romaine, la m√™me chose. Pas √©tonnant qu'elle soit la m√®re des prostitu√©es.

61 Oui, monsieur, on leur donne la nourriture des poulets, un credo dénominationnel; et ils vivent de cela, c'est tout ce qu'ils savent. Ils sont attachés à la terre. Ils ne savent pas comment lever leurs pattes pour s'élever dans la Présence de Dieu et réclamer la victoire. Ils ne savent pas comment crier les louanges de Dieu. Ils ne savent pas comment recevoir la guérison Divine. Vous pouvez bien leur parler, ils braient comme un mulet. Ils n'en savent rien.
Je ne suis pas... Si je suis... pardonnez-moi vraiment si j'ai dit quelque chose de faux. Je n'avais pas l'intention de dire quoi que ce soit de faux. Je veux faire remarquer que les gens... Vous pouvez parler de la gu√©rison Divine, ils vous tournent le dos. Tous... M√™me nos groupes pentec√ītistes sont en train de renier cela.
Saviez-vous que l'√©glise Catholique Romaine √©tait d'abord l'√©glise de la Pentec√īte? Deux mille ans ont fait d'elle ce qu'elle est. Laissez cette organisation Pentec√ītiste suivre son chemin, et au bout de cent ans, elle sera pire que l'√©glise Romaine. C'est ce qu'entra√ģne le fait d'ajouter des cr√©dos et des dogmes; vous produisez des poulets au lieu des aigles.
Dieu - Dieu est l'Aigle J√©hovah. Tous ces petits sont des aiglons. Fr√®re, ils savent comment faire un tour l√† dans le firmament, au-dessus de tous ces genres d'absurdit√©s qui se font ici-bas. Ils ne d√©sirent aucune de vos assembl√©es de la basse-cour. Ils volent tr√®s haut dans les lieux c√©lestes, l√† o√Ļ se trouvent les √©toiles; ils respirent l'air frais de la puret√©. Oui, monsieur. Oh! oui.

62 Ils ont modernis√© nos assembl√©es; c'est ce qu'ils ont fait. Et une autre chose qu'ils ont faite, ils ont amen√© l'immoralit√© √† nos femmes. Parfaitement. Nos hommes, nos fr√®res, on les a mis dans des d√©nominations en disant : ¬ęSi vous ne... si nous distribuons - vous retirons votre carte, votre carte de membre, eh bien, vous ne pourrez plus jamais pr√™cher quelqu'un d'autre, car nous allons faire du chantage √† votre sujet et nous allons vous exclure.¬Ľ Et ils ont peur. √áa fait de lui un poulet.
Frère, libérez-vous! Revenez! Voici le jubilé. Vous êtes un aigle. Ne laissez personne vous dire que vous êtes une buse ou un poulet. Excusez-moi. Vous êtes... Eh bien, une buse aussi, et un vautour... Oui, monsieur. Vous êtes un aigle. Oui, monsieur. Vous ne vous occupez pas des dénominations et de vieux crédos morts. Revenons; nous sommes des aigles; nous volons dans les lieux célestes. Amen.

63 Un aigle peut aller l√† o√Ļ aucun autre oiseau ne peut penser aller. S'il osait le suivre, il se d√©sint√©grerait. C'est un oiseau b√Ęti d'une mani√®re sp√©ciale. Oui, assur√©ment. Je vous dis qu' un homme qui est n√© de l'Esprit de Dieu est un homme ou une femme b√Ętie d'une mani√®re sp√©ciale. All√©luia! En eux, ils sont n√©s de l'Esprit; ils savent comment agir et faire, et √™tre un fils de Dieu. Amen. C'est vrai. Vous savez que c'est la v√©rit√©.
Oui, monsieur, nous ne devons pas avoir... Nos femmes, c'√©tait une honte pour nos femmes de se couper les cheveux. Elles le font. C'√©tait mal pour des femmes de se maquiller, elles le font, les Pentec√ītistes.
Il n'y a pas longtemps, je suis all√© l√†, √† l'une de nos √©glises Pentec√ītistes renomm√©es. Ils savaient ce qui allait arriver, ainsi je suis simplement all√© pr√™cher la Parole. Et j'ai pr√™ch√© √ßa; presque tout le monde s'est lev√© et est sorti. Ils n'avaient presque plus assez de gens pour avoir l'√©cole de dimanche. Les femmes aux cheveux coup√©s s'en all√®rent, les Rickys et les Elvis, et eux tous s'en all√®rent dans ce sens, dans l'autre ou dans tel autre, et c'√©taient des enseignants de l'√©cole de dimanche. J'ai dit: ¬ęCette bande de poulets, ils ne peuvent supporter une bonne viande fra√ģche.¬Ľ C'est vrai.
Nous avons besoin d'un Saint-Esprit. Les aigles mangent la nourriture des aigles. Les aigles ne vivent pas de crédos. Ils vivent du Saint-Esprit. Ils vivent de Christ. Les véritables aigles de Dieu doivent avoir une naissance particulière.

64 Le poulet dit: ¬ęMoi aussi, je suis un oiseau.¬Ľ Je sais que vous √™tes un oiseau, c'est vrai, mais pas un aigle. Ils n'entendent pas cela. Ils ne peuvent pas le supporter. Ils ne peuvent pas avoir - s'en rassasier. Ils ne peuvent simplement pas prendre √ßa. Pourquoi? Ils ne peuvent pas prendre √ßa; ils n'en savent rien. On a solennis√© nos assembl√©es, on les a paralys√©es. Nos assembl√©es ont √©t√© paralys√©es par le modernisme. Nous avons d'√©normes et magnifiques √©glises, d'√©normes et superbes organisations, d'illustres docteurs √©m√©rites en th√©ologie.
Autrefois, j'avais toujours du respect pour une petite femme appel√©e Madame McPherson, la femme de Rolph McPherson, une charmante petite chr√©tienne. Et j'√©tais assis, je parlais √† un d√©jeuner avec le - l'un des hommes d'affaires Chr√©tiens et nous √©tions assis l√† en train de causer, en prenant... C'√©tait un d√ģner, bien s√Ľr c'√©tait bien cela. Et ainsi, Fr√®re Teeford m'a dit, il a dit: ¬ęFr√®re Branham, je me demande pourquoi vous n'√™tes pas venu nous voir.¬Ľ √áa fait longtemps. Et Soeur McPherson, elle, elle vient d'une famille Pentec√ītiste √† l'ancienne mode. Son p√®re et sa m√®re sont parmi les vieux pionniers de la Pentec√īte.

65 Et j'ai dit: ¬ęEh bien...¬Ľ Nous nous sommes mis √† parler d'un autre fr√®re qui a fond√© une grande √©glise et a retir√© du temple presque tout ce qu'ils avaient, et tout ce qu'ils...cela s'est ainsi pass√©. J'ai dit: ¬ęEh bien, c'est tr√®s peu louable pour cette √©glise-ci, s'ils vont l√†-bas pour construire une √©glise d'un million de dollars alors qu'ils en ont une d√©j√† construite ici.¬Ľ J'ai dit: ¬ęLes enfants affam√©s mangent dans la poubelle; ils ont faim, c'est tout.¬Ľ
Et quand nous nous sommes mis √† en parler, Soeur McPherson a √©lev√© la voix et a dit: ¬ęRolph, c'est vrai.¬Ľ Elle a dit: ¬ęQu'avons-nous ici si ce n'est un somptueux b√Ętiment d'un million de dollars, sans grande utilit√©?¬Ľ
J'ai dit: ¬ęSi vous pouviez revenir √† cet Evangile pour lequel Ma-Madame McPherson avait pris position, pour le bapt√™me du Saint-Esprit et la puissance de Dieu au lieu de Doctorat, de Doctorat en Philosophie, de Doctorat en Droit, toutes ces formes d'instructions-ci...¬Ľ Nous avons besoin d'un retour √† la Pentec√īte; de retourner √† l'Evangile, retourner √† la conduite du Saint-Esprit. Oui, monsieur. Allez l√†-bas et voyez ces femmes pr√©dicateurs aux cheveux coup√©s courts, toutes sortes... Vous savez comment elles font.
Savez-vous ce que √ßa fait? L'autre jour, je suis all√© ici dans cette r√©gion, et jamais je n'avais vu... J'ai vu une femme ici √† Los Angeles; j'allais m'avancer pour prier pour elle, je pensais qu'elle avait la l√®pre. Mais j'avais d√©j√† vu la l√®pre, √ßa n'en avait pas l'air : du vert sous les yeux et toutes sortes de choses comme √ßa. Je... ce que... jamais je ne... J'ai commenc√© √† avancer pour dire : ¬ęMadame, je suis un missionnaire. J'ai d√©j√† vu la l√®pre. J'ai d√©j√† vu la pellagre. J'ai d√©j√† vu les choses de tout genre. Je n'ai jamais vu une chose pareille. Je suis un pr√©dicateur, me permettrez-vous de prier pour vous?¬Ľ Voil√† qu' une autre arriva l√†, ayant tout √† fait la m√™me apparence qu'elle. Je me suis dit: ¬ęUn instant.¬Ľ

66 Qu'était-ce? Eh bien, c'est une honte. Vous pouvez bien être une belle femme, mais vous savez que vous ne devez pas avoir l'air d'un monstre, de cette certaine chose préhistorique, quelque chose provenant d'un certain endroit appelé Mars.
Vous √™tes une sainte de Dieu n√©e de nouveau. Restez telle que Dieu vous a cr√©√©e. C‚Äôest vrai. Beaucoup de ces femmes Pentec√ītistes... Quand une femme fait √ßa, de fausses choses au dehors... Le dehors ne fait qu'exprimer ce qui est au dedans. C'est faux au dedans. Elle a une fausse d√©nomination √† laquelle elle s'accroche au lieu de... Il faudrait que Christ remplisse sa vie de la puissance de Sa r√©surrection. Au lieu de cela, elle a adopt√© un credo forg√© par l'homme. Le dehors exprime toujours ce qui est au-dedans. On reconna√ģt l'arbre par les fruits qu'il porte. Oh! l√† l√†!
Je sais que vous pensez peut-√™tre que je critique, mais je ne critique pas. J'essaie tout simplement de vous dire ce qui est vrai. Regardez o√Ļ cela a amen√© nos √©glises aujourd'hui. Regardez o√Ļ nous en sommes. Eh bien, nos m√®res n'auraient pas pens√© √† une chose pareille. Nos fr√®res n'auraient pas pens√© √† une chose telle qu'une organisation. Eh bien, si vous remontiez l√† √† ses d√©buts et que vous disiez quelque chose √† ce sujet, ils vous riraient au nez. Nous disions : ¬ęNous sommes sortis de cette vomissure. Nous sommes sortis de ce bourbier; Dieu nous a appel√©s √† sortir.¬Ľ
Nous ne voulons pas faire demi-tour pour aller chercher encore la bonne chair de l'Egypte comme le fit Isra√ęl. Dieu nous a fait sortir de l√†, mais nous, nous voulons y retourner.
Nous sommes rentrés, et voyez ce que nous sommes devenus, la même chose qu'eux. La poêle ne peut pas se moquer du chaudron. Oui, monsieur. C'est vrai. C'est blanc bonnet et bonnet blanc. Les crédos et autres n'ont fait que nous séparer. Mais, frère... Oh! je pouvais m'attarder là-dessus. Mais ne faisons pas ça. Laissez-moi vous annoncer une bonne nouvelle. Voici l'année du jubilé. Si vous vous étiez embrouillés dans ce genre d'histoire, revenons. Nous avons un héritage.

67 Les p√®res de la Pentec√īte ont combattu pour gagner le prix et ont navigu√© √† travers des mers de sang. N'y allons pas sur ce lit d'aisance garni de fleurs, en nous joignant √† une organisation et en nous y √©tablissant, disant : ¬ęGloire √† Dieu, je suis Pentec√ītiste.¬Ľ
Acqu√©rons l'exp√©rience. Retournons √† Dieu. Retournons √† la nourriture des aigles. Retournons √† la conduite du Saint-Esprit. Retournons √† la Parole de Dieu. Retournons au je√Ľne et √† la pri√®re.
Eh bien, il y a bien longtemps que l'√©glise a oubli√© les r√©unions de rue. L'√©glise a oubli√© ses longues nuits de pri√®re. Eh bien, ils ne peuvent plus prier pendant quinze minutes. Oh! l√† l√†! quand √ßa se fait, c'est une simple formalit√© et la moiti√© d'entre eux s'endort. Eh bien, c'est une - c'est une disgr√Ęce. Des poulets qui essaient de manger de la nourriture d'aigle; vous ne pouvez pas faire √ßa. Vous n'allez pas dig√©rer √ßa. C'est vrai. Vous n'√™tes pas fait pour √ßa. Vous n'√™tes pas fait pour les choses dures. Vous devez avoir une forte constitution. Et l'unique fa√ßon dont vous pouvez jamais avoir cela, c'est de na√ģtre de nouveau et de changer de chemin et de revenir. Amen. Oui, monsieur.

68 Oui, monsieur. Il est temps de retourner. ¬ęRetourner √† quoi, Fr√®re Branham? Retourner √† l'organisation d'o√Ļ je suis sorti?¬Ľ
Non, retournez à votre héritage, l'héritage que notre Père nous a légué.
¬ęComment a-t-Il... Quel genre d'h√©ritage a-t-Il l√©gu√©?¬Ľ
¬ęAttendez dans la ville de J√©rusalem jusqu'√† ce que vous soyez rev√™tus de la puissance d'En haut.¬Ľ C'est √ßa l'h√©ritage.
Non pas: ¬ęAllez vous joindre √† ceci, et allez vous joindre √† cela, allez vous joindre √† ceci.¬Ľ Attendez jusqu'√† ce que la puissance vienne d'En haut. ¬ęCombien de temps?¬Ľ Jusqu'√† ce que. ¬ęUn jour? Deux jours?¬Ľ Attendez jusqu'√† ce que. Ne prenez pas une petite √©motion, une petite sensation; attendez l√† jusqu'√† ce que vous soyez mort et enseveli, et n√© de nouveau, une fois de plus, en Christ J√©sus, et que chaque pulsation de votre vie manifeste J√©sus-Christ, de sorte que l'on peut voir la vie de Christ se refl√©ter dans votre - votre vie, la fa√ßon dont vous marchez. Oui, monsieur, jusqu'√† ce que vous trouviez cette puissance comme celle qu'ils avaient eue l√† au commencement...

69 Retournez √† l'h√©ritage de la Pentec√īte. Oui, monsieur. C'est √ßa votre possession. La d√©nomination n'est pas votre possession. C'est la Pentec√īte qui est votre possession. Non pas une organisation pentec√ītiste; vos p√®res sont sortis d'une chose pareille. C'est l'exp√©rience de la Pentec√īte qui est votre possession. Examinons-nous. Le son de la trompette. ¬ęQuel genre de trompette?¬Ľ La Parole, la trompette de Dieu, le Saint-Esprit dans la Parole.
Oh! le poète l'a vraiment bien exprimé quand il a dit :
Les nations se disloquent,
Isra√ęl se r√©veille,
Les signes que les prophètes prédirent;
Les jours des gentils sont comptés,
Encombrés d'horreur;
Retournez chez vous, √ī dispers√©s.
Le jour de la rédemption est proche,
Les coeurs des hommes défaillent de peur;
Soyez remplis de l'Esprit,
Vos lampes nettoyées et claires.

70 Aujourd'hui, nous avons des pr√©dicateurs moraux, instruits, fin lettr√©s, form√©s, qui peuvent se tenir debout et ne jamais bouger, ne jamais suer d'une seule goutte sans un seul cheveu en d√©sordre. Et ils se tiennent simplement l√† et parlent, et, oh! ils donnent les articles de l'√©glise et tout, juste si bien, pendant 15 minutes tandis que les gens dorment; puis on retourne chez soi. Et vous vous appelez Pentec√ītistes.
Frère, nous avons besoin d'un vieux prédicateur rude, de bois, qui sortira en salopette et frappera sur la chaire (Alléluia), oint de la Puissance de Dieu. Il ne prêchera pas pendant 5 minutes sans que l'Esprit s'empare de l'église et qu'elle s'élève le reste de la nuit dans les lieux célestes. Ce sont des aigles. Ils ne vont pas becqueter ces choses tout autour de la basse-cour; ils montent chercher leur nourriture dans les lieux célestes.

71 Le son de la trompette. Oui, monsieur! Retournez, vous, dispersés. Mais si vous avez vendu votre héritage, si vous avez tout vendu et que vous avez fait ces choses... Que dis-je? Retournez. Si vous vous êtes joint à un certain culte qui essaie de vous garder loin de la communion fraternelle avec les autres frères, abandonnez cette chose-là. C'est le jubilé. Amen! Je me sens religieux. Retournez! Retournez! C'est le jubilé! Ne laissez pas cela passer. Souvenez-vous, ne laissez pas cela passer.
Si vous avez tout vendu, si vous √™tes all√© dans le monde, si vous avez p√©ch√©, si vous saviez qu'une fois vous aviez eu une exp√©rience, si vous √™tes all√© vous joindre √† quelque chose, l√† o√Ļ vous ne pouvez pas communier avec les autres, si vous avez fait toutes ces choses... Peu m'importe ce que vous avez fait, si vous √™tes un fils, vous avez le droit de retourner maintenant, car c'est le jubil√©. C'est le temps du jubil√©.

72 Mais si vous √™tes install√© derri√®re un mur quelque part, que vous avez fait inscrire votre nom et que vous vous √™tes ancr√©, et que vous √™tes devenu totalement un poulet, il ne vous arrivera pas grand-chose parce que vous n'entendrez plus jamais cela. Vous sortirez et vous direz: ¬ęBien, je pense que c'√©tait tr√®s bien. J'ai d√©j√† entendu cela.¬Ľ Voyez? Vous rentrez √† la maison et vous dormez pour vous en d√©barrasser, vous vous levez le lendemain matin.
Mais une conviction, vous ne vous en débarrassez pas en dormant. Vous ne pouvez pas vous débarrasser de la Parole de Dieu. Si vous êtes un aigle, vous avez attrapé quelque chose.
√á'a l'air sacril√®ge, et j'esp√®re que ce n'est pas ainsi que vous l'entendez; d'ailleurs je n'avais pas moi-m√™me une telle intention. Comme le fermier qui avait fait couver la poule, il avait eu - n'avait pas... Eh bien, il avait assez d'oeufs √† lui faire couver, mais il en manquait un; il mit sous elle un oeuf d'aigle . Quand ce petit aigle √©tait √©clos, c'√©tait parmi les poussins la chose qui avait la plus dr√īle apparence que vous ayez jamais vue. Il √©tait vraiment un oiseau dr√īle. Ainsi il... La vieille poule gloussait et mangeait, et presque tout. Mais ce petit ami, ce n'√©tait pas l√† sa nourriture. Simplement il - il ne pouvait simplement pas supporter cela. Et il entendait ce gloussement de la poule. Qu'est-ce que cela veut dire? Nous avons des soupers de p√Ęt√©s en cro√Ľte, des f√™tes, des danses, des jeux d'argent. Voyez? Il est un aigle. Il ne pouvait simplement pas comprendre ces histoires.

73 Un jour, la pauvre maman alla √† sa recherche. Cela a d√Ľ √™tre l'ann√©e du jubil√© pour le petit ami. La pauvre m√®re passa au-dessus et poussa un cri per√ßant. Il leva les yeux et dit: ¬ęCela sonne juste.¬Ľ Il avait entendu quelque chose.
Elle dit : ¬ęFiston, tu n'es pas un poulet. Tu es un aigle. Sors de l√†!¬Ľ
Il dit : ¬ęMaman, comment en sortirai-je?¬Ľ
Elle dit : ¬ęBats simplement tes ailes. C'est l√† la d√©livrance que Dieu t'a accord√©e. Tu es n√© aigle. Tu as un h√©ritage. Monte plus haut. Sors de cette chose. Retourne.¬Ľ
Il battit quatre ou cinq fois ses ailes. Et quand il le fit, il se percha juste sur un poteau dans la cour, en plein milieu de l'organisation Pentec√ītiste. Elle dit : ¬ęFiston, tu dois sauter plus haut que √ßa, sinon je ne pourrai pas te prendre.¬Ľ Au saut suivant, il se posa sur les ailes de sa maman et partit dans les lieux c√©lestes.
C'est cela l'appel du jour, frère. Retournez. Vous n'êtes pas des poulets, vous êtes des aigles. Retournez. Oui, monsieur. A présent, nous savons que c'est la vérité.

74 Maintenant, la trompette sonne; elle retentit; c'est la 50√® ann√©e. Vous avez entendu ce matin par ce vieux patriarche et √† travers ces messages ce que c'√©tait. Je vous dis ce soir que la promesse est pour maintenant. Retournons. Paul a dit dans Actes... et non, dans I Corinthiens 14 : 8 : ¬ęSi la trompette rend un son confus, qui pourra se pr√©parer?¬Ľ
Nous avons des grands hommes qui parcourent le monde aujourd'hui; toutes les églises se mettent ensemble dans une organisation comme une grosse machine politique, les gens s'élèvent comme un grand système et se dirigent là. Et la première chose, vous savez, les Méthodistes prennent les leurs et vont dans telle direction, et les Baptistes prennent les leurs et vont dans telle direction. Et personne ne sait ce que l'autre est en train de faire.

75 Bont√© divine! Ce n'est pas cela! La trompette donne un son confus: ¬ęViens te joindre √† ce credo-ci, viens te joindre √† ce credo-l√†.¬Ľ Pourtant la Bible dit autre chose. Oui, monsieur, si la trompette ne donne pas un son clair, vous ne pouvez pas - vous ne savez pas √† quoi vous pr√©parer.
Mais lorsque vous voyez la Trompette de Dieu proclamer la Parole de Dieu et Dieu confirmer Cela par des signes et des prodiges comme Il avait dit que cela se ferait... C'est juste. Si la trompette donne un son confus, le Capitaine en Chef ne confirmera pas l'appel. Maintenant, fr√®re, c'√©tait un ventre plein. Le Capitaine en Chef ne confirmera pas l'appel. Car Il a dit dans Marc 16: ¬ęLe monde entier... Et voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru.¬Ľ C'est le Capitaine en Chef. ¬ęEn Mon Nom ils chasseront les d√©mons; ils parleront de nouvelles langues.¬Ľ All√©luia! C'est cela l'appel. Le Capitaine a dit: ¬ęJe les confirmerai par ceci.¬Ľ Il a aussi dit dans Jean 14 : 12, le Capitaine en Chef a dit : ¬ęCelui qui croit en Moi (non pas celui qui dit qu'il croit), celui qui croit en Moi fera aussi les oeuvres que Je fais.¬Ľ Amen. C'est √ßa le son clair.
Il a dit √†... Ces Juifs dirent : ¬ęEh bien, toi, un homme, tu te fais passer pour Dieu.¬Ľ
Il dit : ¬ęSi Je ne fais pas les oeuvres de Mon P√®re, alors ne Me croyez pas.¬Ľ Amen. Appliquons cela √† une √©glise. Gloire...?... Bien. ¬ęVoici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru.¬Ľ
Parcourant toute la Louisiane dans une bagnole, une vieille Ford Mod√®le T aux pneus recouverts de tringles, vos p√®res sont all√©s pr√™chant cela contre ces dogmes que vous y avez ajout√©s. Sortez-en! Retournez! Revenez. Repentez-vous! Retournez l√† d'o√Ļ vous venez! C'est l'ann√©e du jubil√©. ¬ęVoici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru.¬Ľ Oui, monsieur.

76 Oh! laissez-moi dire ceci. (Ceci est enregistr√©, je le sais.) Toi, √©glise riche de Laodic√©e, tu as dit : ¬ęJe n'ai besoin de rien.¬Ľ Tu sais que la Bible a dit que tu devrais √™tre ainsi. Elle a dit : ¬ęTu es ti√®de.¬Ľ
Oh! vous dites : ¬ęNous crions et nous louons Dieu.¬Ľ Oh! oui, Isra√ęl a fait de m√™me et a commis une erreur monstrueuse. Donc, ce n'est pas cela.
Je veux parler de ce z√®le ardent pour Dieu, rien ne peut arr√™ter cela. Voyez cela, l√†, dans H√©breux 11, o√Ļ rien qu'√† un petit signal de Dieu √† ces patriarches, ceux-ci ont assujetti des royaumes, accompli la justice, ferm√© la gueule des lions et √©chapp√© au feu. Les choses qu'ils ont faites par la foi, rien qu'√† un simple signal de Dieu.

77 Aujourd'hui, Dieu peut envoyer un prédicateur avec cette Parole marteler aussi durement qu'il le peut, et nous, nous nous mettons à dormir, nous nous réveillons, puis nous sortons. Il n'est pas étonnant que vous soyez enfermés à l'intérieur des murs, que l'église le soit. Je suis - je sais que ceci est enregistré. Ça va à beaucoup d'endroits. Vous voyez? Ceci va partout dans le monde, car nous avons un service de vente des bandes magnétiques partout à travers le monde; ça va chez les missionnaires qui sont dans les champs de mission, à l'étranger.
Et je veux dire, chacun. Oui, monsieur. Retournez! C'est le temps de retourner pendant que l'appel retentit. Oui, monsieur. Voici les signes qui accompagneront les fils, pas les esclaves, pas les serfs, pas les serviteurs, mais les fils. ¬ęVoici les signes qui accompagneront les croyants.¬Ľ Et ¬ę nul ne peut appeler J√©sus le Christ si ce n'est par le Saint-Esprit¬Ľ. C'est vrai. Vous pourriez dire que vous le faites, mais le Saint-Esprit doit le confirmer et le prouver. Oui, monsieur.

78 Oh! riche Laodic√©e, avec l'√©glise hors de - plut√īt Christ hors de l'√©glise, frappant, essayant d'entrer. Elle dit : ¬ęJe suis riche et je n'ai besoin de rien.¬Ľ
Certes, vous avez bien rattrap√© les M√©thodistes et les Baptistes, vous les surpassez en nombre, mais o√Ļ est cette puissance de Dieu qui tomba il y a cinquante ans? O√Ļ est ce z√®le qui br√Ľlait dans les coeurs de ces gens qui marchaient le long des voies ferr√©es et ramassaient du ma√Įs et le broyaient l√†-bas pour apporter l'Evangile? Nous les faisons se retourner dans leurs tombes. Nous apportons la disgr√Ęce sur nos p√®res et m√®res qui ont combattu pour remporter le prix. Et ici, nous nous livrons √† la volupt√©, √† la... d√©nominationnelle... Me suis-je suffisamment exprim√© pour vous permettre de comprendre qu'il s'agit du retour?

79 Dieu a fait sortir Son Eglise élue de ces dénominations, il y a cinquante ans. Dieu a fait sortir ce reste. C'est le jubilé. Il appelle encore. Retournez, le jubilé... Il y a cinquante ans, Dieu les a fait sortir de là, et ce soir, Il essaie encore de le faire. Nous continuerons demain soir, il y a 15 minutes passées. Inclinons la tête.
Les nations se disloquent (Christ est partout)
Isra√ęl se r√©veille
(Il est une nation souveraine, Il a sa propre monnaie, sa propre armée. Il est membre des Nations-Unies).
Les signes que la Bible a prédits.
Les jours des Gentils sont comptés,
Encombrés d'horreurs (les bombes atomiques et tout) .
Oh! retournez, √ī dispers√©s, chez vous. (C'est l'ann√©e du Jubil√©)
Le jour de la rédemption est proche,
Les coeurs des hommes défaillent de peur,
Soyez remplis de l'Esprit,
Vos lampes nettoyées et claires.
Levez les yeux, votre rédemption est proche.

80 Retournez! Retournez! Le Saint-Esprit crie: ¬ęRetournez!¬Ľ Je pense au moment o√Ļ J√©sus regarda sur J√©rusalem et pleura. Il l'aimait, mais eux L'avaient rejet√©.
Et un homme qui est rempli de l'Esprit peut, ce soir, regarder l'église et voir un peuple qui devrait être resplendissant de la glorieuse puissance de Dieu. Et le Saint-Esprit dans votre coeur verse des larmes de regret. Qu'avons-nous fait?
Dieu nous a appel√©s - nos p√®res √† sortir, il y a 50 ans, et nous sommes retourn√©s. Et voyez-vous ce que cela nous a donn√©? Un vil groupe portant le nom de Pentec√ītiste, des gens qui fument, boivent, se marient trois ou quatre fois, des femmes qui coupent leurs cheveux, se maquillent, utilisent leur - des shorts, portent des habits immoraux et tout, se disant soeurs Pentec√ītistes. Quel d√©shonneur sur le Nom de Christ! Quel d√©shonneur sur Son Eglise! Il n'est pas √©tonnant qu'Il ait dit que des noms blasph√©matoires √©taient trouv√©s dans Babylone, l'organisation, la confusion, tout en d√©sordre, toutes sortes de ceci, de cela et le reste. O√Ļ est Christ dans tout cela? Retournez, peuple.

81 Je me demande ce soir, alors que nous avons les t√™tes inclin√©es... Les gens croient que ceci est la v√©rit√©, que nous devrions retourner pendant ce jubil√©. C'est le dernier appel de Dieu √† Son Eglise. Si vous croyez, levez les mains vers Dieu et dites : ¬ęDieu, j'aimerais venir.¬Ľ Levez simplement les mains et dites : ¬ęJe le crois; je le crois.¬Ľ Tous les aigles, maintenant, qui reconnaissent et croient...
Notre P√®re c√©leste, Tu vois ces mains. Au moins la moiti√© de cette assistance, ou plus, a les mains lev√©es, et ils savent que c'est la v√©rit√©. Dieu du ciel, envoie le Saint-Esprit, Seigneur. Je vois que les heures s'assombrissent et les coeurs des hommes deviennent durs, et froids, et formalistes. Les √©glises se sont √©gar√©es. Mais, ils ne connaissent plus ce z√®le, ni cet amour, ni cette puissance qu'ils avaient connus il y a 50 ans dans le mouvement de la Pentec√īte. Ils se sont fait de petites cavernes. Ils se sont entour√©s de murs et ils ne peuvent pas sortir au jubil√©. Il n'en a jamais √©t√© ainsi.

82 Et Dieu, Tu es un Dieu Qui ne change pas. Tu demeures le m√™me tout le temps. Tes commandements ne peuvent pas changer. Chaque d√©cision est parfaite; par cons√©quent, cela ne doit pas √™tre alt√©r√©. C'est parfait. C'est Ta Parole. Qu'il en soit ainsi ce soir, Seigneur. Que Ton serviteur - partout, beaucoup d'hommes qui craignent Dieu, Seigneur, se tiennent ces jours-ci, dans tout le pays, pr√™chant : ¬ęRetournez, retournez.¬Ľ Leurs visages rougissent d'embarras quand des ministres visiteurs entrent dans l'√©glise et voient ces femmes et ces hommes, la mani√®re dont ils se comportent et agissent; et des ministres remplis de l'Esprit, et le sachant, leurs visages rougissent. Que peuvent-ils faire? S'ils disent quoi que ce soit √† ce propos, le syst√®me de cette organisation les met dehors.
√Ē Dieu, fais-en sortir ces aigles, Seigneur. Fais-les sortir de cette cage; c'est le jubil√©. Fais-les sortir et am√®ne-les √† la libert√© et au Saint-Esprit. Qu'ils se tiennent debout, c'est une question de vie ou de mort. Nos anc√™tres sont sortis des M√©thodistes, des Baptistes et des Luth√©riens. Puis, g√©n√©ration apr√®s g√©n√©ration, ils se sont organis√©s, se sont vendus. Tu as appel√© Tes aigles hors de ce poulailler, hors de cette basse-cour. Seigneur Dieu, Tu es le m√™me Dieu ce soir, appelle encore, Seigneur. C'est le temps du jubil√©.

83 Et accorde, Père céleste, qu'avant que cette semaine ne se termine, nous voyions la puissance de Dieu restaurer encore de glorieux signes et de prodiges. Puissent les malades être guéris, les estropiés s'en aller en marchant. Puissent les boiteux marcher, les aveugles voir, les sourds entendre, et les morts ressusciter et la puissance de Dieu être manifestée dans les coeurs. Accorde-le.
Commence encore un r√©veil, Seigneur. Fais sortir les gens de ce... plein - des choses formalistes et froides qu'ils font : jouer un peu de musique et danser en Esprit, comme ils le disent, au rythme de la musique. √Ē Dieu, un Saint de Dieu pourrait danser d'un bout √† l'autre des rues ou dans un bar ou quelque part d'autre sous la puissance de Dieu quand il danse en Esprit. Et il crie et loue Dieu. Ils peuvent sembler vivre diff√©remment √† l'ext√©rieur, Seigneur. Et Ton √©glise exprime ce qu'il y a en elle : le vide, le superficiel, les cr√©dos, les d√©nominations; elle est rong√©e, corrompue, pleine de m√©chancet√©. C'est assur√©ment une plaie putr√©fi√©e.

84 Je prie, √ī Dieu, que Tu re√ßoives mon offrande ce soir, comme je la d√©pose sur l'autel d'or avec le Sacrifice, Christ, Lui Qui a enseign√© la Parole. Et je T'en supplie ce soir, Seigneur, que Ton Esprit restaure l'Eglise. Accorde-le, P√®re. Je Te confie ces Paroles au Nom de J√©sus-Christ. Je Te confie cette √©glise; je Te confie ce groupe de gens. √Ē Seigneur Dieu, fais quelque chose pour nous, je te prie. Ecoute la pri√®re de Ton serviteur. Accorde-le, Seigneur. Je le demande sinc√®rement, de tout mon coeur, au Nom de J√©sus-Christ. Amen.

85 L'aimez-vous? Croyez-vous en Lui? Croyez-vous que c'est l'heure de retourner? L'heure est trop avancée pour que nous commencions maintenant un service de guérison. Nous le tiendrons demain soir. Il est trop tard. Je désire continuer avec ceci un moment.
Vous pensez que je suis fou? Je ne suis pas fou. Je ne suis pas hors de... Je sais parfaitement de quoi je parle. Je sais que c'est la V√©rit√©. L'√©glise est pourrie jusqu'√† la moelle. C'est vrai. Elle a besoin de na√ģtre de nouveau. Elle a besoin de retourner √† son h√©ritage. Elle a besoin de revenir √† la Pentec√īte. Elle a besoin de revenir √† quelque chose...
Oh! vous dites : ¬ęJe suis Pentec√ītiste.¬Ľ
Oh! fr√®re, j'ai honte de m'appeler Pentec√ītiste; ce n'est pas √† cause du nom sacr√© de Pentec√īte, au contraire, c'est parce que je pourrais √™tre diff√©rent. Je d√©sire abandonner ma propre vie. Je d√©sire me placer sur l'autel de Dieu et dire : ¬ęSeigneur, bats-moi et fa√ßonne-moi, et prends-moi jusqu'√† ce que je sois diff√©rent de ce que je suis maintenant. Fais que je sois Tien et conduis-moi, Seigneur
J'ai √©t√© trop conduit par les hommes; je d√©sire √™tre conduit par l'Esprit de Dieu. Je confesse que ceci est la Pentec√īte. Je d√©sire retourner pour voir un r√©veil.¬Ľ Amen.

86 Croyez-vous cela? Levons les mains et chantons Je L'aime. Donnez-nous maintenant l'accord, soeur, si - si vous le voulez maintenant. Tr√®s bien, tout le monde, levez les mains et chantez de toute votre voix Je L'aime. Et pendant que nous le faisons, tenons-nous debout. Tous ensemble maintenant, montrez que vous L'aimez. Soyons de vrais Pentec√ītistes.
Je L'aime, je L'aime,
Parce qu'Il m'aima le premier
Et acquit mon salut
Sur le bois du Calvaire.
Maintenant, fredonnons cela. Bien, il y a un M√©thodiste qui se tient √† c√īt√© de vous, un Baptiste, un Presbyt√©rien, un Pentec√ītiste, serrons-nous la main les uns aux autres et disons : ¬ęQue Dieu vous b√©nisse, fr√®re, retournons.¬Ľ Disons cela pendant que nous nous tournons et serrons la main √† tout le monde ici.

87 Je... [Les gens se saluent les uns les autres. - Ed.] Disons-le ensemble: ¬ęRetournons; retournons; retournons; retournons.¬Ľ Fr√®re Holstein a dit: ¬ęVous avez pr√™ch√© exactement comme sur la rue Azusa.¬Ľ Amen. Retournons.
Je L'aime (Levons les mains) , je L'aime,
Parce qu'Il m'aima le premier
Et acquit mon salut
Sur le bois du Calvaire.
Le Sang de Jésus-Christ...
Oh! précieux est ce flot
Qui me rend blanc comme neige.
Je ne connais aucune autre source,
Rien que le Sang de Jésus.
Je ne connais aucune organisation; je ne possède rien. Mais je Lui dois tout. Jésus paya tout; je Lui dois tout. Le péché avait laissé une tache cramoisie; Il l'a rendue blanche comme neige.
Je L'aime
(Louons-Le tout simplement pendant que nous nous levons.)
Je L'aime
(Merci Père, merci. Je prie, Seigneur, que Tu puisses -Tu puisses envoyer Ton Saint-Esprit.)
... aima...
(√Ē Dieu, ram√®ne-nous, Seigneur, √† cette exp√©rience. D√©verse sur nous le Saint-Esprit.)
Acquit mon salut,
Sur le bois du Calvaire.

88 Pendant que la musique continue, gardons simplement les mains lev√©es. Aimons-Le tout simplement; louons-Le tout simplement. Prions √† notre mani√®re. Priez comme vous le faites √† l'√©glise. Que tous ceux qui d√©sirent un nouveau bapt√™me l√®vent - agitent leurs mains. Je d√©sire un nouveau bapt√™me de...?... √Ē Dieu, gloire √† J√©sus! Dieu, envoie le Saint-Esprit sur nous. Ram√®ne-nous de nouveau, Seigneur, √† ces exp√©riences. Pardonne-nous nos offenses, Seigneur, et aide-nous √† parvenir √† cette connaissance de la puissance et de la v√©rit√© de l'Evangile. Accorde-le, Seigneur.
...-lut
Sur le bois du Calvaire.
L√† m√™me o√Ļ vous vous tenez, juste √† votre propre mani√®re, l√† m√™me o√Ļ vous vous tenez, louez tout simplement Dieu. Dites : ¬ęDieu, je vais accepter maintenant m√™me, je Te promets maintenant m√™me que je ne l√Ęcherai pas prise jusqu'√† ce que mon √Ęme retourne √† ce genre d'exp√©rience.¬Ľ Combien d√©sirent le faire avec moi? Qu'ils l√®vent la main. ¬ęJe ne l√Ęcherai pas; je resterai √† l'autel.¬Ľ
Je L'aime, je... ¬ęJe prierai; je prierai. Je ferai tout, Seigneur. Ram√®ne-moi √† - ram√®ne-moi √† mon h√©ritage. Ram√®ne-moi de nouveau √† ma v√©ritable position.¬Ľ
... moi (Gloire à Dieu!)
Et acquit mon salut
Sur le bois du Calvaire.

89 Oh!... B√©ni soit le Nom du Seigneur. √Ē Dieu, envoie Sa puissance. Envoie Tes proph√®tes, Seigneur. Envoie-les avec la Parole; ne les laisse pas faire des compromis sur une chose. Ram√®ne-les √† la Bible, ram√®ne-les au Saint-Esprit, ram√®ne-les au z√®le. Suscite une √©glise sans tache ni ride. Tu l'as promis, Seigneur. Tu l'as promis; nous Te croyons. Je plaide pour chacun de nous, Seigneur, pour moi-m√™me aussi. Envoie Cela, √ī Seigneur. Envoie la puissance maintenant m√™me. Remplis chaque coeur. Je prie, Seigneur, que Tu nous envoies ce dont nous avons besoin, Seigneur; ce que Tu as d√©vers√© il y a cinquante ans ici aux Etats-Unis. D√©verse Cela de nouveau, √ī Seigneur Dieu. Remplis Tes vases et d√©verse l'amour de Christ dans nos coeurs, et fais de nous cette Eglise que nous devrions √™tre, Seigneur, en pardonnant nos p√©ch√©s.

90 Nous retournons ce soir, Seigneur, en tant que groupe de gens. Nous retournons en tant que peuple et individus. Nous retournons √† notre h√©ritage, Seigneur, le bapt√™me du Saint-Esprit. Dieu Tout-Puissant, Tu l'as promis. Honore cela, Seigneur. Honore Ta Parole, je prie au Nom de J√©sus. Je... (√Ē Dieu! √ī Dieu! la saintet√©, la justice...L'h√©ritage de Dieu - re√ßoit les louanges de Son peuple.)
... mon salut Sur le bois du Calvaire.

91 Pendant que vous êtes debout, je désire que ce cher vieux patriarche de la foi... Ce dont je parle, frère, ce sont les choses pour lesquelles vous aviez tous combattu il y a plusieurs années.
[Le fr√®re r√©pond : ¬ęAbsolument.¬Ľ - Ed.]
L'église devrait revenir à cela, n'est-ce pas, Frère?
[¬ęNous nous sommes √©loign√©s de... Pour pr√©server le mouvement, nous devons revenir.¬Ľ]
Amen.
[¬ęNous avons suivi le chemin de toutes les autres d√©nominations. Au d√©but c'√©tait bien, c'√©tait merveilleux. Et petit √† petit, ils sont tomb√©s sous les griffes des machines fabriqu√©es par le g√©nie humain. Nous devons revenir √† l'Esprit. Nous devons revenir.¬Ľ]
Ecoutez le cri de ce cher vieux saint, venant de son coeur, avec des larmes coulant sur son visage. Il sait qu'il y a des √Ęmes qui attendent l√† de l'autre c√īt√© de l'autel.

92 Un jour, Jésus viendra. J'espère et je prie que Dieu suscite ici des hommes et des femmes qui reviendront, qui reviendront en dépit de tout. Retournez. C'est le jubilé. Sortez de ce mécanisme. Vous ne pouvez jamais accomplir quelque chose pour Dieu là-dedans. Vous n'accomplissez cela que pour une organisation. Sortons et faisons-le pour Dieu. Et vous ne pouvez le faire que par Son mécanisme, le Saint-Esprit, c'est ce qui nous a été donné. Que Dieu vous bénisse!

EN HAUT