ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication Le Messager du soir (Le Messager du temps de la fin) de William Branham a été prêchée 63-0116 La durée est de: 2 hours and 14 minutes .pdf La traduction Shp
T√©l√©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)   
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Le Messager du soir (Le Messager du temps de la fin)

1 Merci beaucoup. Que le Seigneur vous bénisse. Vous pouvez vous asseoir.

2 Aujourd'hui, mon fils √©tait excit√© et il a dit : "Papa, j'aurais souhait√© que nous ayons vu cette √©glise avant de commencer √† construire la n√ītre; c'est un bel √©difice." Et il parlait de‚Ķ J'ai dit : "Je n'ai jamais rencontr√© ce ministre, mais s'il est aussi aimable que son √©pouse, c'est qu'il est certainement une personne aimable." Il y avait donc‚Ķ Nous sommes heureux d'√™tre ici.

3 Et je - j'attends impatiemment la - la réunion de ce soir, que Dieu déverse Ses bénédictions sur nous et nous vienne en aide.

4 Maintenant, nous sommes… Je viens d'arriver, et j'ai entendu qu'il… frère Williams, je pense, dire qu'on sera au Ramada. Et je pense que les annonces ont déjà été faites sur - à ce sujet.
D'habitude on s'en occupe avant mon arriv√©e. Et certainement nous nous attendons avec impatience √† un glorieux moment l√†-bas √† la convention. Et mon r√īle ici, c'est en quelque sorte juste aller partout pour rencontrer les fr√®res, communier avec les gens, et prier pour que Dieu nous accorde un - un bon genre de r√©veil, et alors nous pourrons directement aller au Ramada pour une s√©rie de grandes r√©unions.
Nous essayons donc de visiter toutes les églises autant que possible, avant ce temps-là. Et nous - nous passons de bons moments. Nous passons certainement un merveilleux moment à communier avec - avec nos frères.

5 D'habitude je suis‚Ķ Tout le monde sait que je ne suis pas fameux comme pr√©dicateur, mais je ne suis en quelque sorte qu'une roue de secours. Mais je - je - je‚Ķ Mon minist√®re, c'est de prier pour les malades. Et je‚Ķ Nous avons √©t√© tellement submerg√©s par des gens pendant les soir√©es et tout, que c'est √† peine si nous pouvons avoir assez de places pour le faire. Et nous allons essayer, si nous‚Ķ. Quand nous arriverons l√† o√Ļ nous pouvons, ici, distribuer quelques cartes et faire entrer les gens pour prier pour eux. Etant donn√© que nous n'avons qu'une r√©union √† la fois, le soir, ce dont on ne peut pas s'occuper ce soir, est carr√©ment renvoy√© √† un autre moment pour la soir√©e suivante, et puis √† un autre moment plus recul√©, donc de la sorte j'ai en quelque sorte apport√© une - une petite- une petite pr√©dication chaque soir aux gens, au mieux que je pouvais pour en quelque sorte - pour honorer et glorifier J√©sus-Christ, Celui que nous aimons tous et en qui nous croyons tous, et qui est au centre de notre communion.

6 Je pense que vous avez entendu parler de l'accident qui s'est produit au coin il y a juste quelques instants. Je ne sais pas si cet homme a √©t√© tu√© ou pas, ni qui c'√©tait, la voiture est arriv√©e l√†. Nous nous sommes tout simplement arr√™t√©s, nous avons dit juste un mot de pri√®re, il y a quelques instants. A environ deux p√Ęt√©s de maisons, ici au-dessus, quelqu'un a √©t√© percut√© de c√īt√© et entra√ģn√© l√† dans la rue. Et il y avait l√† quelqu'un de forte corpulence qui √©tait couvert. Et les policiers √©taient l√†, mais je ne pense pas que l'ambulance √©tait d√©j√† l√†. Il doit‚Ķ Si cette personne n'a pas √©t√© tu√©e, certainement qu'elle a √©t√©‚Ķ La personne a √©t√© percut√©e de ce c√īt√©-ci et a √©t√© projet√©e par la porti√®re jusque de l'autre c√īt√©, cela a donc d√Ľ √™tre un coup terrible. Vous savez, cela‚Ķ

7 Nous devons servir Dieu √† chaque minute. Nous ne savons pas √† quel moment‚Ķ Et nous ne savons pas √† quel moment ces choses pourraient arriver. Nous pensons peut-√™tre que ce ne sera pas nous, mais, vous savez, √ßa peut √™tre vous, vous savez. Aussi je pense que J√©sus a dit : "Soyons pr√™ts, car nous ne connaissons ni la minute ni l'heure √† laquelle nous pourrions √™tre appel√©s." Et alors nous irons √† un endroit o√Ļ on ne conna√ģt pas d'accidents ni d'ennuis. Nous sommes si heureux qu'il y ait la promesse d'un tel endroit.

8 Vous savez, rien que de penser ce soir, de - de voir que nous avons un ardent désir pour un tel endroit, cela prouve qu'il existe bien un tel endroit. Vous voyez? Nous savons que pour tous les négatifs, toutes les ombres, il doit y avoir quelque chose pour produire une ombre. Une ombre, c'est une réflexion. Aussi s'il existe une telle vie, et que c'est établi que c'est une ombre, alors il y a une vraie vie quelque part dont cela est la réflexion. Vous voyez? Considérez l'arbre, combien l'arbre est beau. Et savez-vous ce que c'est? C'est le type négatif de l'ombre de l'Arbre de Vie qui est au ciel.

9 Eh bien, vous savez, quand Dieu est venu sur la terre, quand au commencement Il couvait la terre, peut-être que la première chose qui est apparue, c'était un - un têtard, comme les hommes de science essaient de l'affirmer. Peut-être que la chose était quelque chose… Je crois dans la véritable évolution chrétienne, mais je ne crois pas que tout provienne d'une seule cellule. Je crois que cela… Dieu a créé un têtard, et ensuite Il a créé un poisson, ensuite Il a créé quelque chose d'autre. Et… Je crois à l'évolution, non pas à partir de la même cellule, mais il y a eu une créature différente chaque fois.

10 Et puis finalement Il a continué à évoluer vers les espèces plus élevées, et au bout d'un moment, cela a reflété Celui qui couvait, et c'est Dieu. Eh bien, pour prouver que c'est vrai, quand Dieu fut fait chair, c'était Jésus-Christ, un homme, vous voyez, donc un homme, pas un ange. Cela montre donc que c'était Sa réflexion.

11 Et, oh, cette vieille Bible est pleine de ces belles vieilles p√©pites. Je‚Ķ J'aime vraiment faire la prospection (Pas vous?), et entrer simplement l√†-dedans, d√©poussi√©rer enti√®rement cela, contempler cela et voir ce que c'est. Les joyaux, vous les gens d'ici en Arizona, vous savez, les grands joyaux viennent de la poussi√®re de la terre. C'est de l√† qu'ils proviennent. Et les joyaux de Dieu sont aussi extraits de la poussi√®re. Et Il‚Ķ Nous sommes si heureux de ce qu'Il nous accorde le privil√®ge de passer par Sa grande raffinerie afin que toutes les impuret√©s soient √īt√©es.

12 Savez-vous comment on proc√©dait? Bien s√Ľr vous les gens de l'Arizona, savez-vous comment on - avant que l'on ait les fonderies, comment on raffinait l'or? On nous apprend qu'on prenait l'or et on le battait. Les anciens indiens faisaient cela, ils le battaient. Et ils le retournaient simplement, et ils le battaient, continuellement, jusqu'√† ce que toutes les impuret√©s soient parties √† force de battre. Et ce qui leur permettait de savoir que tout √©tait parti (Toute la pyrite et les mati√®res qui y sont contenues, tout cela), quand ils‚Ķ lorsque sans doute le batteur y voyait son reflet, quand il pouvait se voir, il savait alors que √ßa devenait pur, quand il voyait le reflet de sa propre image.

13 Et vous savez, je pense que c'est de cette manière que Dieu veut procéder avec Son église, frères, faire simplement sortir tout ce qui est du monde à force de battre, jusqu'à ce que le reflet de Jésus-Christ vive dans chacun de nous et que nous reflétions Sa Vie. Alors, nous serons donc prêts pour Son… A ce moment-là, Il se reflète à travers nous, quand nous - rejetons tout fardeau et tout péché qui - qui nous enveloppent si facilement, afin que nous puissions courir avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, regardant au modèle, l'Auteur et le Consommateur de notre foi, Jésus-Christ. J'en suis si heureux.

14 Bon, d'habitude je dis chaque soir… Je l'ai dit à frère Carl Williams; j'ai dit : "Frère Carl, ces gens n'ont plus envie de m'entendre, partout dans ces vallées, du fait que je les retiens le soir pendant deux ou trois heures."
Il a dit : "Eh bien, eh bien, allons!"

15 J'apprécie donc votre patience comme - comme vous m'invitez à revenir. Et donc chaque soir…

16 Il y a quelques instants je parlais à mon épouse, là à… Elle est maintenant à Tucson, et je lui ai demandé : "Quel temps fait-il là-bas?"

17 Elle a dit : "Il fait très chaud." Et elle a demandé : "Respectes-tu l'horaire?"
J'ai dit : "Parfaitement autour de vingt-deux ou vingt-trois heures chaque soir."

18 Je lui ai dit : "Je vais prendre un repos quand j'irai en Arizona, cette fois pour cette petite réunion. Je vais me rendre à ces églises, auprès de ces frères. Je ne vais pas punir ces gens, je vais simplement m'y rendre, je vais laisser les gens chanter, le jubilé. Je vais me limiter, réduire mes notes pour faire environ quinze, vingt minutes, dire amen et rentrer à la maison."
Elle a demandé : "Respectes-tu l'horaire?"

19 J'ai dit : "Oui, chérie, je le respecte : le programme habituel, c'est jusqu'à trois heures." Vous êtes des gens très admirables, vous êtes très patients.

20 Eh bien, inclinons la t√™te juste un moment maintenant pendant que nous nous approchons de Lui. Eh bien, je suis s√Ľr que dans un auditoire de braves gens comme ceux-ci qui croient et surtout‚Ķ Je vois deux civi√®res plac√©es ici, des gens qui sont malades et n√©cessiteux; je sais qu'ils ont des requ√™tes sp√©ciales. Sans doute qu'il y en a beaucoup d'autres qui ont de telles requ√™tes. Si tel est le cas, levez simplement la main et faites-le savoir par une main lev√©e. Et maintenant, au moment de la pri√®re j'irai l√† pour prier pour ces gens qui sont dans ces civi√®res, pendant - pendant que nous sommes ici, ainsi nous sommes s√Ľrs de nous en occuper. Si quelque chose arrive‚Ķ Ils ont eu assez de foi pour √™tre amen√©s ici; je voudrais que vous priiez tous avec moi.

21 Notre P√®re c√©leste, nous mettons maintenant de c√īt√© tout autre pens√©e, purifiant nos pens√©es, et nous entrons dans Ta Pr√©sence pour la purification de notre √Ęme. Et nous apportons devant nous le Sang du Seigneur J√©sus. Nous confessons que nous ne sommes pas dignes d'une quelconque b√©n√©diction que Tu voudrais nous accorder, mais √©tant donn√© qu'Il est mort afin que nous puissions obtenir ces b√©n√©dictions, et qu'Il nous a dit de venir ardemment devant le tr√īne, afin que nous puissions acc√©der √† ces b√©n√©dictions au travers de la gr√Ęce de notre Seigneur J√©sus qui est venu sur la terre, Emmanuel, et qui a pris la place du p√©cheur... Il est devenu nous, oh, afin que nous devenions Lui.

22 Quel √©change, Seigneur! une vie p√©cheresse et vou√©e √† l'enfer que nous avions! mais de savoir que Quelqu'un est venu et s'est charg√© de cette vie et nous a purifi√©s de nos p√©ch√©s par l'aspersion du Sang de Sa propre Vie. C'est plus que ce que nos coeurs pourraient m√™me imaginer, Seigneur. Et ensuite, en plus de tout cela, Il a fray√© une voie pour √īter notre iniquit√© et pour nous gu√©rir par Ses meurtrissures. Nous sommes si reconnaissants de ce qu'Il a promis de nous garder en bonne sant√© pendant que nous le servirons.

23 Et maintenant ce soir, Père, beaucoup de requêtes ont été - par leurs mains levées. Nous savons que Tu vas considérer chacune d'elles, car tu connais ce qui est en dessous de cette main, dans le coeur.

24 Et je Te demande, Seigneur, de Te souvenir de la Parole ce soir pendant que nous La lirons, et que nous méditerons dessus comme une petite leçon, comme une école du dimanche, afin que nous puissions quitter ici ce soir ayant dans nos coeurs le sentiment que nous nous sommes rapprochés de Toi, en sortant, plus que nous ne l'étions quand nous sommes entrés. C'est la raison pour laquelle nous sommes ici, afin que cela puisse produire un réveil dans la contrée, nous ne savons pas exactement quand cela pourrait commencer, mais nous sommes dans l'expectative, attendant impatiemment cela, Seigneur. Nous fournissons chaque effort humainement possible pour avoir un réveil qui amène les hommes et les femmes, les garçons et les filles à la connaissance de Christ pour leur salut.

25 Nous voudrions Te remercier pour cette √©glise-ci, pour son aimable pasteur et son aimable famille, et pour tous les diacres, les administrateurs et pour tout ce qu'elle repr√©sente. Nous Te remercions pour tous ceux qui apportent courageusement leur soutien. Et, Seigneur, nous prions tout simplement pour que les b√©n√©dictions de Dieu reposent sur eux. B√©nis chaque effort. Que ceci soit un poste, Seigneur, o√Ļ toute cette vall√©e ici peut venir trouver du repos. Accorde-le, P√®re. Que les pri√®res du pasteur en faveur des malades soient exauc√©es. Que ses pri√®res pour le salut soient exauc√©es pour tout ce qui √† trait √† - √† l'Evangile. Que Tes b√©n√©dictions reposent sur lui. Et que cette √©glise ne manque aucun don spirituel, que ce soit un endroit, une √©glise mod√®le pour toute la communaut√©. Accorde-le, Seigneur.

26 Maintenant, P√®re, il y a ici ce soir dans les civi√®res des gens qui ne peuvent pas s'asseoir et appr√©cier la r√©union, des gens qui n'ont pas ce privil√®ge. Et on les a amen√©s ici ce soir d'une fa√ßon ou d'une autre. √Ē Dieu, aie piti√©. Je me dis : "Et si c'√©tait mon √©pouse, ou mon fr√®re, ou un membre de ma famille que je connais tr√®s bien?" C‚Äôest un membre de la famille de quelqu'un, et je prie, √ī P√®re, que la gr√Ęce de Dieu, ainsi que Sa puissance, descendent avec la d√©livrance divine pour eux ce soir et les d√©livrent de ces civi√®res. Qu'ils ne soient plus dans ces civi√®res √† la fin de cette r√©union ce soir. Qu'√† leur d√©part, qu'ils abandonnent ces civi√®res. Que la puissance qui a ressuscit√© J√©sus d'entre les morts vivifie leurs corps pour leur donner une nouvelle sant√© et qu'ils reprennent la force. Accorde-le, √ī notre P√®re. Eh bien, nous savons que Tu as promis de le faire.

27 C'est pourquoi il est écrit dans les Ecritures : "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru. S'ils imposent les mains aux malades, les malades seront guéris."

28 Maintenant, P√®re, il se peut qu'il n'y ait personne qui peut les atteindre avec sa main, alors que les autres peuvent s'atteindre, je descendrais [vers eux] en comm√©moration de cet ordre. √Ē Dieu, je vais m'attendre √† recevoir une lettre de leur part, que cela s'est accompli, car j'y vais au Nom de J√©sus-Christ.
[Fr√®re Branham descend et prie pour ceux qui sont dans les civi√®res. L'assembl√©e chante "Crois seulement" √† quatre reprises, ensuite fr√®re Branham revient et chante. - N.D.E.] Seigneur, je crois, √ī Seigneur, je crois,
Tout est possible, Seigneur, je crois;
Seigneur, je crois, Seigneur, je crois,
Tout est possible, Seigneur, je crois.

29 Etant donné que toutes les deux femmes avaient des grosseurs, un cancer sur un… Et je peux rapidement donner ce petit témoignage, même s'il me faut écourter mon sermon. Juste avant de quitter la maison, le dernier cas que j'ai eu avant de quitter, c'était un cas frappant, il y avait une dame du nom de Dyer; elle était… J'oublie maintenant son nom, il s'agissait du Docteur Dyer de Louisville, un certain James, le Docteur James Dyer, un spécialiste en tumeurs et autre, de Louisville.

30 Sa fille jouait du piano dans l'église de la Porte Ouverte dont le Docteur Cobble est le pasteur; juste un… oh, une énorme vieille synagogue juive. Et l'homme lui-même était membre de l'Eglise de Christ, la dénomination, l'Eglise de Christ, et il a été converti et a cru à l'Evangile, le Plein Evangile, un très brave homme. Elle jouait dans mes réunions de Louisville au Memorial Auditorium. Et elle était émerveillée de voir ce qui était arrivé et elle a essayé d'en parler à son père.

31 Il a dit : "Ce n'est que de la psychologie. Ces gens sont aussi malades qu'ils l'ont toujours été." Et ainsi - ainsi, il ne voulait pas croire cela.

32 Finalement elle perdit l'habitude d'aller à l'église; elle épousa un garçon sorti du séminaire baptiste, et ce dernier finit par abandonner sa foi. Il était formé pour devenir un prédicateur, comme le font les baptistes. Et ainsi ils… Il s'en est allé, il ne voulait plus prêcher. Et ils se sont déplacés pour aller auprès des siens à Rockford, dans l'Illinois.

33 Finalement, elle, Jeanne, commen√ßa √† souffrir d'une maladie de femmes. Elle est all√©e aupr√®s de son p√®re pour se faire examiner, elle est revenue √† Louisville pour se faire examiner. Et apr√®s l'examen, ils ont d√©couvert ce qu'on appelle "tumeur chocolat√©e"; c'est dans les glandes f√©minines. Son p√®re, en √ītant cela, par une grande op√©ration, a d√Ľ r√©pandre cette - cette tumeur en elle. Et finalement‚Ķ Et on l'a soumise √† une radioth√©rapie approfondie.

34 Et ainsi donc quand ils - quand elle est rentrée chez-elle, elle a continué à souffrir.

35 Environ une ann√©e plus tard, on l'a ramen√©e pour un autre examen, et ils ont proc√©d√© √† une hyst√©rectomie totale [ablation de l'ut√©rus - N.D.T.]. Et en faisant cela, son p√®re et le Docteur Humes, qui est l'un des grands m√©decins du Sud, ont op√©r√©, mais c'√©tait trop avanc√©; le cancer s'√©tait d√©j√† r√©pandu dans le colon. Ainsi, ils l'ont alors laiss√©e l√† pendant un bout de temps. Et ils ont de nouveau essay√© le traitement aux rayons X, mais ils ont vu que cela ne servait √† rien, aussi l'ont-ils tout simplement ramen√©e √† l'h√īpital pour‚Ķ On ne pouvait plus lui donner un laxatif pour faire bouger ses entrailles, aussi ont-ils essay√© de lui faire un lavement. Et les choses √©taient telle que l'eau n'arrivait plus √† passer les entrailles.

36 En ce temps-l√† donc, son mari √©tait plut√īt de ceux qui me critiquaient. Et ainsi finalement un jour, il est venu l√† et a pris le livre et s'est mis √† lire. (Mon fils que voici et fr√®re Sothmann, l'un des administrateurs, il est ici quelque part.) Et il s'est tout simplement mis sur les marches de l'√©glise; eh bien, pendant environ deux jours, jusqu'√† ce que‚Ķ Je - je m'√©tais absent√© pour une r√©union. A mon retour, je - je suis all√© la voir. Et il m'a parl√©, disant : "Eh bien, elle ne sait pas qu'elle a le cancer." Il a dit : "Allez simplement lui parler et priez pour elle."

37 Et alors quand je l'ai vue, elle a dit : "Frère Branham, a-t-elle dit, mon mari va-t-il accepter la guérison divine, dit-elle, car je n'arrivais pas à le persuader à jeter un coup d'oeil dans l'un de ces livres; maintenant c'est chaque jour qu'il me lit l'un de ces livres page après page."

38 Et j'ai dit : "Je comprends cela, Jeanne." J'ai dit : "Maintenant, Jeanne, parlons et voyons ce que le Seigneur dira." Il n'y avait personne dans la chambre, l'infirmi√®re s'√©tait retir√©e. Et ainsi nous avons parl√© pendant un petit moment, et au bout d'un moment une vision est apparue. Je‚Ķ Elle a environ quarante ans, elle ne grisonne pas encore, mais [l√†] elle √©tait bien plus √Ęg√©e et grisonnante. J'ai dit : "Jeanne, eh bien, tu as assist√© aux r√©unions."
"Oui, frère Branham."

39 J'ai dit : "On te l'a cach√©, et on m'a dit de ne pas te le dire, mais tu as le cancer." Et j'ai dit : "Ton p√®re et‚Ķ ou plut√īt ton mari m'a dit de ne rien dire √† ce sujet. Mais tu as le cancer, Jeanne. Mais maintenant je veux te le dire parce que tu as assist√© aux r√©unions. Une vision n'a jamais failli. Eh bien, je veux te dire, Jeanne, c'est AINSI DIT LE SEIGNEUR." Vous voyez, vous voyez?

40 Eh bien, il vous faut √™tre absolument s√Ľr de cela, vous voyez, que le - que c'est le Seigneur, pas une impression; vous voyez cela. Vous voyez?
Et alors j'ai dit : "Tu vas vivre. Ils sont … Il…"

41 Elle a dit : "Fr√®re Branham, je soup√ßonnais depuis tout ce temps." Et elle a dit : "Ayant √©t√© √©lev√©e dans une famille o√Ļ papa est m√©decin, a-t-elle dit, je - je - je soup√ßonnais cela." Elle a dit : "C'est bien ce que je pensais tout ce temps; c'√©tait bien cela." Nous avons pri√©.

42 Le jour suivant, le deuxi√®me jour apr√®s cela, ils allaient l'amener pour proc√©der √† une colostomie. C'est-√†-dire, vous savez, ils coupent l'intestin et ils placent une pochette sur le c√īt√© et ensuite le patient‚Ķ jusqu'√† ce qu'il meure, (le cancer finit par le tuer) on vide les entrailles dans cette pochette. Et juste au moment o√Ļ on l'avait appr√™t√©e, et on l'avait d√©j√† pr√©par√©e et appr√™t√©e pour la table d'op√©ration, elle a √©prouv√© une sensation tr√®s √©trange. Et ils‚Ķ Elle fit venir l'infirmi√®re pour l'aider √† se rendre dans la - la salle de bain. Et alors, elle a fait une √©vacuation compl√®te et normale. Et c'est √† peine si son - son mari en revenait. Et le deuxi√®me jour‚Ķ ils ne l'ont pas amen√©e. Le deuxi√®me jour, de fa√ßon normale, juste apr√®s le d√©jeuner, elle fit une autre √©vacuation compl√®te. Ainsi elle‚Ķ

43 Son m√©decin a t√©l√©phon√©. Tout en sanglotant et en pleurant, il a dit : "Je n'arrive simplement pas √† comprendre; nous n'arrivons m√™me pas du tout √† retrouver un seul sympt√īme. √á'a disparu."

44 Eh bien, eh bien, mes précieuses soeurs, je n'ai aucune raison de me tenir ici en tant que serviteur de Christ pour dire quelque chose de faux, car je serais jugé en ce jour-là comme un reprouvé et un hypocrite.

45 Eh bien, avec la Parole de Dieu ouverte [devant moi], je n'ai pas fait pour Jeanne une prière plus particulière et plus sincère que je l'ai fait pour vous. Vous voyez? Nous avons tout simplement enfoncé ce petit piquet, étant certain que la prière de la foi avait été offerte. Cela règle la question sur-le-champ. La Parole de Dieu le dit. Vous voyez? "La prière de la foi sauvera le malade."

46 Eh bien, le même Dieu qui a guéri la fille du Docteur Dyer, Jeanne… Je ne sais pas quel nom elle porte maintenant. Mais cet homme a certainement embrassé le Plein Evangile. Lors de mon dernier sermon à l'église, il était assis juste là gobant tout, il a pris la communion avec nous et tout le reste, cet étudiant baptiste est venu au Seigneur pour recevoir le baptême du Saint-Esprit. Eh bien, cela montre tout simplement que Dieu reste Dieu.

47 Et le Docteur, le père de la fille, un homme aimable, n'avait jamais pourtant rien vu de semblable se produire.

48 Or, Dieu a un temps pour toute chose. Et par votre foi, vous êtes tous des croyantes. Ainsi des fois, ces choses arrivent pour le bien. Vous savez, la Bible dit : "Ces choses concourent pour le bien."

49 Eh bien, vous souvenez-vous de Job, de toutes ses √©preuves? Eh bien, ce n'est pas que Dieu ch√Ętiait Job, mais Dieu approuvait Son serviteur. Donc, tout concourait pour le bien. Vous voyez? Et - et aussi, le livre de Job a √©t√© √©crit pour toutes les g√©n√©rations, pour servir de t√©moignage. Eh bien, Dieu fait concourir cela pour le bien.

50 Souvenez-vous-en, j'ai offert de tout mon coeur la prière de la foi. Croyez cela, et c'est ce qui arrivera; ce sera le cas, attendez simplement - simplement les résultats.

51 Bon, pour entrer directement dans le - le Message (Beaucoup de gens sont debout), un petit message pour ce soir…

52 Et - et rappelez-vous donc, cette fois-ci au - au Ramada, il y aura de tr√®s bons orateurs √† cette convention au Ramada, chez les Hommes d'Affaires, ainsi vous - l√† au Ramada. Soyez donc s√Ľrs, faites un effort pour √™tre l√† √† cette s√©rie de r√©unions. Fr√®re Oral Roberts sera pr√©sent pour la soir√©e du banquet.

53 Et maintenant, je fais, en quelque sorte, un peu partie de Tucson; je prendrai position pour Tucson. Nous en aurons une l√† aussi lundi prochain, le soir; s'il vous arrive donc d'√™tre dans les parages, eh bien, venez-y aussi. Et il vous faudra - peut-√™tre me supporter un petit peu, car je suis cens√© pr√™cher √† cette r√©union-l√†. Venez donc si vous le pouvez mardi prochain - lundi prochain, le soir, au Motel Ramada, √† l'Auberge Ramada de Tucson. Et bien s√Ľr, nous savons tous que Phoenix n'est qu'une banlieue de Tucson. Nous savons tous cela, vous voyez, ainsi - ainsi, venez voir comment vivent les montagnards.

54 Maintenant, ouvrons nos Bibles dans Zacharie, chapitre 14, les versets 6 et 7, je souhaite lire pour un - pour tirer de ceci un petit contexte du sujet que je désire prendre. Et il arrivera en ce jour-là, il n'y aura ni luminaire, ni froidure, ni gel; Mais ce sera un jour connu de l'Eternel, et qui ne sera ni jour ni nuit; et au temps du soir il y aura de la lumière

55 Bon, je souhaite tirer de ceci Le Messager du temps du Soir, comme con - comme sujet : Le Messager du temps du Soir. Bien s√Ľr, nous pouvons avoir des messagers tout au long du jour, et il y a eu des messagers tout au long de ce jour dont Il a parl√©, mais il y aura un Message du soir. Et nous voudrions examiner cela ce soir, et en parler pendant un moment comme une le√ßon de l'√©cole du dimanche.

56 Eh bien, nous savons tous de quoi Zacharie parle ici, car il dit : "Ce sera un jour connu de l'Eternel, et qui ne sera ni jour ni nuit; mais au temps du soir la lumi√®re para√ģtra." Eh bien, si nous savons que ce ne serait ni jour ni nuit, √ßa devrait √™tre plut√īt un - un - un jour sombre, un jour brumeux.

57 Et nous savons tous que la civilisation a voyag√© de l'Est √† l'Ouest. La plus ancienne civilisation que nous ayons, c'est la Chine. Et la civilisation a voyag√© de l'Est √† l'Ouest, parce qu'elle a suivi le soleil. Et aujourd'hui, nous avons fait tout le parcours jusqu'√† la C√īte Ouest. Si nous allons plus loin, nous nous retrouverons de nouveau √† l'Est. Vous voyez? Nous sommes donc √† la fin de la route.

58 Nous croyons, en tant qu'Eglise, que l'Evangile est presque termin√©. Nous croyons qu'au travers des √Ęges, dans ces jours pass√©s, au cours de ces quelques derniers si√®cles, de grands messagers ont - ont combattu pour ces grandes choses; la justification par la foi, Luther; la sanctification par Wesley; le bapt√™me du Saint-Esprit par les Pentec√ītistes. Nous croyons que ces √©l√©ments vont former le corps entier, dans le naturel comme dans le spirituel.

59 Quand un b√©b√© na√ģt normalement, quelle est la premi√®re chose? La premi√®re chose qui sort, c'est l'eau; ensuite c'est le sang; et la chose suivante, c'est la vie.

60 1 Jean 5.7 dit : "Il y en a trois qui rendent témoignages dans le ciel, le Père, la Parole, et le Saint-Esprit : et ces trois sont un." Ils sont un; vous ne pouvez pas avoir le Père sans avoir le Fils; vous ne pouvez pas avoir le Fils sans avoir le Saint-Esprit. Vous voyez, Ils sont un. "Mais il y en a trois qui rendent témoignages sur la terre : l'eau, le sang et l'esprit, et ils sont d'accord." Ils ne sont pas un, mais ils sont d'accord. Vous voyez?

61 Or, vous pouvez être justifié sans être sanctifié; vous pouvez être sanctifié sans avoir le Saint-Esprit. Vous voyez? Le Saint-Esprit, c'est la présence de la puissance de Christ qui demeure dans l'individu par l'Esprit. Or, nous voyons que le naturel est le type du spirituel, l'Eglise a donc atteint aujourd'hui sa pleine maturité : la justification, la sanctification, le baptême du Saint-Esprit. Chez moi, nous venons justement d'étudier les Sept Ages de l'Eglise, nous en avons merveilleusement établi un parallèle.

62 Et, √† propos, y a-t-il quelqu'un qui a d√©j√† entendu les bandes sur les √Ęges de l'√©glise? A la fin, j'avais repr√©sent√© l√† sur le tableau ces √Ęges, et le P√®re c√©leste sait que c'est la v√©rit√©; quand j'ai achev√© cela au mieux de mes capacit√©s, sous l'inspiration que Dieu m'a donn√©e, cet Ange du Seigneur que vous voyez sur la photo (Beaucoup ont vu cette photo, n'est-ce pas, cette Lumi√®re.), Elle est directement descendue dans la salle, devant environ trois cents, quatre cents personnes, Elle s'en est all√©e droit au mur, une Lumi√®re comme cela, et Elle-m√™me a dessin√© ces √Ęges. Nous nous tenions tous l√† √† regarder cela, nous L'avons regard√© repr√©senter le premier √Ęge de l'√©glise, le deuxi√®me, le troisi√®me, le quatri√®me, le cinqui√®me, le sixi√®me et le septi√®me.

63 Eh bien, il y a des gens assis ici qui en sont témoins. Levez la main si c'est vrai. La Bible dit : "C'est sur la déposition de deux ou trois témoins."

64 Tout le monde qui se tenait l√† s'est mis √† crier et tout, j'ai dit : "Voil√†. Eh bien, vous avez d√©sir√© voir cela, tout le monde peut bien regarder cela." C'√©tait √† onze heures du matin, Il s'est tenu juste l√† au mur et a dessin√© ces √Ęges de l'Eglise, montrant avec exactitude la mesure de l'Esprit qu'il y avait, et ensuite les t√©n√®bres pour montrer que l'Esprit √©tait √©teint, Il est pass√© par les √Ęges des t√©n√®bres, puis IL est revenu, exactement tel que moi j'avais repr√©sent√© cela. Et nous avons cela, des images de cela, avec tout bien dessin√©, accroch√© au mur. Et c'√©tait l√†, tout √† fait exact. Certainement que l'Esprit du Seigneur √©tait satisfait de voir que c'√©tait parfait, car Il est revenu et a confirm√© que cela √©tait correct.

65 Et nous vivons dans l'√Ęge de l'√©glise de Laodic√©e, l'√Ęge de l'√©glise qui est riche, qui a‚Ķ qui pense qu'elle n'a besoin de rien, et elle ne sait pas qu'elle est nue, mis√©rable, aveugle et elle ne le sait pas. Vous voyez? Eh bien, toutes ces choses sont des types.

66 Or, le m√™me soleil qui brille √† - qui se l√®ve √† l'est, c'est le m√™me soleil qui se couche √† l'ouest. Maintenant, arr√™tons-nous juste une minute pour jeter la toile de fond pour ce message. Nous savons que le soleil, c'est s-o-l-e-i-l [s-u-n en anglais - N.D.T.], le syst√®me solaire. Mais le F-i-l-s [s-o-n en anglais - N.D.T.] de Dieu est descendu avec l'√©clat de Dieu et la Lumi√®re de Dieu √† l'est. Et maintenant nous avons eu deux mille ans, connus du Seigneur, Il a dit : "Ce sera un temps qui ne sera ni jour ni nuit, on dirait un jour sombre; mais au temps du soir la lumi√®re para√ģtra."

67 Or, si vous remarquez bien, le Saint-Esprit est d'abord tomb√© sur les gens de l'Orient. Ensuite on a eu un temps o√Ļ on se contentait d'adh√©rer √† l'√©glise, et de ramasser de petits points, de petites causes pour lesquelles il fallait combattre. Mais alors au temps du soir, √† l'h√©misph√®re ouest, la Lumi√®re para√ģtra. Et nous sommes maintenant en ce temps-l√†. La civilisation est venue de l'est comme une grande crevasse, ramassant sans cesse le p√©ch√© au fur et √† mesure qu'elle avance, et elle a heurt√© la C√īte Ouest comme un avion qui franchit le mur du son, elle est retomb√©e, et l'endroit le plus corrompu que je connaisse c'est sur la C√īte Ouest. Tout ce que l'on peut imaginer, ils ont cela : "Le p√©ch√©, la corruption, le divorce, le mariage, Hollywood, le puits m√™me de l'enfer. C'est tout √† fait exact."

68 Je crois à l'authentique sainteté biblique. Je ne crois pas en cette corruption et en cette histoire pourrie qu'on présente devant notre peuple comme modèle, et qu'on appelle Hollywood. Et j'ai toujours été contre cela. Et je crois qu'un homme qui a l'Esprit de Dieu en lui sera contre cela, car l'Esprit de Dieu rendra témoignage que c'est mauvais pour lui.

69 Eh bien, je pense que c'est l'un des‚Ķ Nous avions l'habitude d'aller √† Paris prendre les mod√®les qui exposent la nudit√© pour d√©shabiller nos femmes; aujourd'hui, c'est Paris qui vient ici chercher les n√ītres. Vous voyez? C'est Hollywood qui conduit le monde. Et les mod√®les exposant la nudit√© que nous avons aujourd'hui, d√©passent ceux de la France (Pensez-y tout simplement), cet endroit des ivrognes, o√Ļ l'on se saoule, o√Ļ l'on se bagarre, Hollywood d√©passe tout cela pourtant.

70 Et toutes nos t√©l√©visions, tout ce qu'ils y font passer n'est pas censur√©, il n'y a que des plaisanteries grossi√®res, de la corruption pourrie qui entre tout simplement partout. Et les gens, le diable‚Ķ Il y a des ann√©es, nous les pentec√ītistes du d√©but, nous ne permettions pas √† nos enfants d'aller au cin√©ma. Mais √† pr√©sent, le diable nous a jou√© un tour et a plac√© cela en plein dans notre maison. Vous voyez? Il y a donc simplement introduit le cin√©ma.

71 Maintenant, c'est - c'est vraiment affreux de - de penser que ce monde est tombé dans cette corruption, à cause de tous les rebuts de la société, vous voyez, qui ont déferlé d'ici, venant avec la civilisation.

72 Mais constamment‚Ķ Un de ces jours je vais pr√™cher, le Seigneur voulant, dans quelques jours, sur Le compte √† rebours. Et, vous savez, alors que je - je sais qu'on est d√©j√† plac√© sur orbite, ainsi on - on voit l√† ce qui arrive. Dieu a pu aussi faire quelque chose avec Son √©glise chaque fois, vous voyez, pendant que ces choses √©voluent. Et aujourd'hui nous sommes au temps de la fin. Gr√Ęces soient rendues au Seigneur.

73 Chaque √Ęge a eu son message et son messager. Dieu a veill√© √† cela. Chaque‚Ķ m√™me au cours des √Ęges de l'Eglise, nous avons vu que chaque √Ęge a eu un messager, chaque messager a v√©cu dans son √Ęge; puis un autre arrivait, celui-ci qui s'en allait; et un autre arrivait, ainsi de suite jusqu'au septi√®me √Ęge de l'Eglise. Chaque √©toile, chaque ange de l'Eglise, chaque messager.

74 Et nous voyons que dans le dernier √Ęge de l'√©glise, l√† dans Apocalypse 10, il doit y avoir le son d'une trompette, et sept voix se firent entendre au‚Ķ Il ne fut pas permis de les √©crire. Mais elles furent scell√©es au dos du livre, les sept sceaux √©taient au dos du livre. Apr√®s que le livre a √©t√© √©crit, il est ensuite scell√© l√† au dos avec sept sceaux. Or, personne ne sait ce qu'ils sont. Mais il est dit : "Au jour o√Ļ le septi√®me ange proclamera son message‚Ķ" C'est donc un ange terrestre.

75 En effet, cet Ange-ci est descendu du ciel; mais celui-ci √©tait sur terre. Un ange est un messager, un messager envoy√© √† l'√Ęge.

76 Et nous voyons ensuite qu'Il a placé Son - qu'Il avait l'arc-en-ciel au-dessus de Sa tête et qu'Il leva la main et jura par Celui qui vit aux siècles des siècles qu'il n'y aurait plus de temps quand ces sept voix retentiraient - les sept tonnerres feraient entendre leurs voix. Et Il lui a dit : "N'écris pas cela, mais scelle-le", et nous avons vu que c'était au dos du livre.

77 Mais lorsque le septième ange aura fini d'apporter son message, sa prophétie du jour, alors le mystère de Dieu sera terminé (Tout le monde sait que la Bible dit cela) : le mystère de Dieu, ce qu'est Dieu, qui est Dieu, et tout au sujet du baptême et autres, qui devraient être complètement réglés en ce jour-là.

78 Chaque messager a eu son message, le - le message et le messager de l'√Ęge. Et c'est une chose vraiment remarquable que chaque messager‚Ķ Nous avons m√™me vu dans les √Ęges de l'√©glise (Et ce soir nous retournerons dans l'Ancien Testament et nous verrons que c'est la m√™me chose.) que Dieu envoie le messager d'un √Ęge donn√© √† la fin de cet √Ęge : toujours √† la fin, jamais au d√©but, √† la fin.

79 Eh bien, quand l'√Ęge de Luther s'achevait, c'est alors que Wesley est venu. Et ce fut quand le message de sanctification de Wesley s'achevait que l'√Ęge de la Pentec√īte a commenc√©. Vous voyez? Le messager introduit toujours le nouveau message √† la fin de l'ancien. C'est un - c'est ce qui est arriv√© dans chaque √Ęge. Nous savons que c'est la v√©rit√©.

80 Cela s'est chaque fois r√©p√©t√© dans la Bible. Nous voyons cela tout du long des Saintes Ecritures, c'est juste √† la fin de l'ancien √Ęge que commence le nouveau, l'√Ęge en question s'ach√®ve et le nouvel √Ęge commence, Dieu envoie le messager.

81 Et comme toujours - toujours, chaque fois qu'un messager vient, c'est toujours un rappel à la Parole, cela ne faillit jamais. Souvenez-vous, ceci est la révélation complète de Jésus-Christ; rien ne peut y être ajouté ni en être retranché. C'est la révélation complète de Jésus-Christ. Et la seule façon dont nous puissions être certains… Si quelque chose s'élève parmi nous qui est contraire à cette révélation, alors cela est faux. Vous voyez? Il s'agit de revenir à la Parole, et c'est toujours un appel à revenir.

82 Et pour chaque cas dans les Ecritures, chaque cas, Dieu utilise toujours un proph√®te pour appeler cet √Ęge √† revenir. Pas‚Ķ Non, pas une seule fois cela n'a failli, Il envoie toujours un - un proph√®te. Et alors, pourquoi fait-Il cela? C'est parce que la Bible dit : "C'est au proph√®te que vient la Parole de Dieu", le r√©v√©lateur de la Parole.

83 Eh bien, je - je - j'esp√®re que je ne suis pas mal compris. Vous voyez? Mon intention ce n'est pas qu'on me comprenne mal, mais je veux plut√īt √™tre honn√™te et fid√®le vis-√†-vis de l'appel. C'est ce que nous voulons √™tre.
Eh bien, Dieu utilise toujours un - un prophète, un homme. Si vous utilisez un groupe d'hommes, vous aurez différentes idées, vous voyez, chaque homme, deux hommes. Il n'a jamais eu deux prophètes majeurs sur la terre au même moment. Il retire l'un de sorte que l'autre puisse le remplacer pour un autre jour, pour un autre message. Il n'en a jamais eu deux; Il n'en a qu'un seul à la fois.

84 Et le Dieu infini ne change jamais Son programme. Il doit toujours s'en tenir à la chose avec laquelle Il a commencé. C'est pourquoi nous pouvons avoir confiance en ce qu'Il dit; Il ne peut pas changer. S'Il a sauvé un homme sur base de sa foi en Dieu, l'autre homme qui viendra sera certainement sauvé de la même manière.

85 Quand Dieu a √©tabli un lieu o√Ļ Il peut communier avec Sa cr√©ation, Adam a essay√© de se faire lui-m√™me une voie, et il a pris des feuilles de figuier pour lui et sa femme, pour en faire des tabliers. Dieu a rejet√© cela. Et Dieu a d√©cid√© du programme ou plut√īt de la base sur laquelle Il rencontrerait l'homme et communierait avec lui, et c'√©tait le Sang vers√©. Et Il n'a jamais chang√© cela.

86 Eh bien, comme les m√©thodistes vis-√†-vis des baptistes, nous pourrions nous serrer la main. Mais en consid√©rant le fait que l'on est m√©thodiste et baptiste, nous n'avons rien en commun; moi je tirerais pour les baptistes et vous, vous tireriez pour les m√©thodistes, ou l'inverse. Mais il existe une seule base o√Ļ tous les croyants peuvent se rencontrer, c'est sous le Sang vers√©. C'est l√† que nous nous rencontrons et que nous mettons de c√īt√© toutes ces affaires. Nous ne pouvons donc pas tous entrer dans une seule organisation; nous ne pouvons pas le faire.

87 Ces petites organisations, je crois que Dieu est dans cela, tout l'ensemble. Mais les gens… En effet nous sommes différents. Chaque homme voit différemment; chaque personne voit différemment; il n'existe pas deux esprits identiques. Il n'existe pas deux personnes qui soient parfaitement identiques, dit-on; il n'existe pas deux nez, il n'existe point des empreintes digitales de deux personnes qui soient parfaitement les mêmes. Vous voyez, nous avons été faits différemment; ainsi, nous devrions avoir des groupes différents.

88 Mais Dieu travaille toujours avec un individu. Il ne vous sauve pas parce que vous √™tes m√©thodiste; Il ne vous sauve pas parce que vous √™tes baptiste; Il ne vous sauve pas parce que vous √™tes pentec√ītiste. Il vous sauve parce qu'Il a trait√© personnellement avec vous. Et vous √™tes sauv√© sur cette base, √† savoir que vous avez accept√© cela. Ainsi, Dieu a pu donc traiter avec vous. Il ne traite pas avec vous selon l'ordre dans Son √©glise; Il traite avec vous en tant qu'individu.

89 Par cons√©quent, quand Dieu envoyait Ses proph√®tes, Ses messagers du Testament, Il s'adressait √† un seul homme et cet homme devait apporter le message. A partir de lui, d'autres allaient partout apportant le m√™me message. Mais il devait y avoir un Quartier G√©n√©ral. Dieu en a toujours eu un. Je suis heureux qu'Il en ait un ce soir; c'est le Saint-Esprit, bien s√Ľr, nous le savons tous. Eh bien, il ne s'agit pas d'un groupe, mais c'est le Saint-Esprit qui est le Quartier G√©n√©ral de Dieu. C'est-√†-dire le Messager de Dieu de l'heure.

90 Eh bien, en effet, c'est au prophète que vient toujours la Parole, si c'est un véritable prophète de la Parole, Dieu confirme Sa Parole par ce prophète.

91 Or, il y a eu beaucoup de faux proph√®tes; nous en avons eu dans tous les √Ęges. Quand on rentre dans l'Ancien Testament, on en voit s'√©lever et parler au Nom du Seigneur, et c'√©tait - ce n'√©tait pas la v√©rit√©. Dieu n'avait rien √† voir avec cela. Il ne confirme que Sa propre Parole. Il - Il ne dirige pas Ses affaires comme cela. Vous voyez?

92 Souvenez-vous-en simplement; Dieu ne confirme que Sa Parole. Et seul un vrai prophète est… Et le seul moyen par lequel vous pouvez dire si c'est un vrai prophète ou pas, c'est par la Parole. C'est de cette manière qu'il faut le juger.

93 Si donc vous remarquez, par exemple √† l'√©poque o√Ļ - o√Ļ Mich√©e‚Ķ quatre cents proph√®tes h√©breux se sont tenus devant Achab et Josaphat, ont dit : "Ainsi dit le Seigneur, montez et vous r√©ussirez." Fondamentalement parlant, ils avaient raison. Mich√©e fut ensuite appel√© sur la sc√®ne, le proph√®te qu'ils ha√Įssaient. Eh bien, c'√©tait comme si‚Ķ Quatre cents (Je - je ne parle pas des proph√®tes de Balaam) des proph√®tes h√©breux se sont tenus l√† d'un m√™me accord et ils ont dit : "Montez √† Ramoth en Galaad; le Seigneur vous b√©nira et vous r√©ussirez." Et ces hommes-l√† n'√©taient pas des hypocrites; ils √©taient absolument inspir√©s. Mais leur‚Ķ

94 Et pourquoi donc ce seul petit homme du nom de - de Michée, fils de Jimla, est venu, et a donné une prophétie contraire à la leur? Eh bien, il fallait du courage; il fallait une conviction. Voyez-vous? Mais comment savait-il qu'il avait raison? Si vous étiez là, comment l'auriez-vous su? La seule façon pour vous d'y arriver, c'est de prendre ce que dit cet homme et de le comparer avec la Parole. Vous voyez? Eh bien, Michée était parfaitement en accord avec la Parole. En effet, Elie, ce grand prophète qui avait la Parole du Seigneur, avait déjà maudit Achab, Jézabel et consort. Vous voyez? Comment Dieu pourrait-Il faire volte-face et bénir ce qui était sous la malédiction? Vous voyez, cela ne pouvait donc pas marcher.

95 Eh bien, nous voyons que Dieu confirme Sa Parole. La Parole du prophète, si c'est un prophète, alors c'est - il parle conformément à la Parole. La Bible dit quelque part, Elle dit : "S'il ne parle pas conformément à la loi et aux prophètes, il n'y a point de Lumière en lui." Alors appelez… Alors ce messager appelle à sortir les appelés à sortir. Il est dans le vrai, conformément à la Parole de Dieu qui atteste qu'il est dans le vrai.
Remarquez, remarquez, nous allons à présent évoquer quelques personnages, et suivez.

96 Noé était le témoin de Dieu pour le temps de la fin du monde antédiluvien. Eh bien, voyez combien son message était contraire au monde antédiluvien tout entier. Eh bien, cet homme fut considéré comme un fou. Eh bien, son… Et pourtant, il avait exactement la Parole du Seigneur. Eh bien, Dieu avait parlé; Il ne pouvait pas tolérer le péché, ainsi il… Quand les gens se mirent à pécher, alors Dieu est descendu et Noé a prêché le message du temps de la fin. Quand était-ce? Juste avant la fin du temps, ce messager fut suscité. Dieu a envoyé ce prophète avec le message pour le temps de la fin. On se moqua de lui, on le ridiculisa, on le tourna en dérision, et il n'a pu sauver que les gens de sa propre maison. C'est vrai. Personne ne voulait le croire. Mais il avait le message du temps de la fin. Eh bien, tous ceux qui ne crurent point furent condamnés, et ceux qui crurent le message furent sauvés. Dieu leur donna la Vie et ils furent sauvés, et ceux qui ne crurent pas cela furent perdus.

97 Eh bien, je suis maintenant en train de donner le type de quelque chose. Remarquez Dieu, comment Il a agi à ces trois occasions.

98 Et trois, c'est le nombre de Dieu de la perfection. Dieu est rendu parfait en trois, c'est comme P√®re, Fils et Saint-Esprit, puis justification, sanctification et bapt√™me du Saint-Esprit. Il est rendu parfait, en effet trois c'est Sa perfection. Cinq, c'est le nombre de la gr√Ęce. Sept, c'est‚Ķ Le nombre de l'adoration, douze. Quarante, c'est le nombre de - de la pers√©cution. Et cinquante, c'est le jubil√©, l'adoration. Pentec√īte signifie cinquante. Et Mo√Įse fut tent√© pendant quarante jours; Christ fut tent√© pendant quarante jours. Vous voyez? Et tout √ßa, ce sont des types. Eh bien, Dieu est parfait en trois.

99 Il y a eu trois destructions. L'une d'elles, c'est quand Noé entra dans l'arche; la deuxième, c'est quand Lot est sorti de - de Sodome. Remarquez, Jésus en a parlé, disant : "Ce qui arriva du temps de Noé et du temps de Lot, arrivera de même à la venue du Fils de l'homme." Observez. L'un est entré, l'autre est sorti et le suivant monte. Oui oui. Vous voyez? Oui oui. Il entre, il sort, il monte, c'est donc l'ordre du Seigneur. Vous voyez, Jésus s'est référé à ces deux prophètes. "Ce qui arriva du temps de Noé (Vous voyez?), et ce qui arriva du temps de Lot", Abraham était le prophète. "Ce qui arriva arrivera de même à la venue du Fils de l'homme." Vous voyez, Il s'est référé à eux.

100 Maintenant, Mo√Įse, un autre proph√®te, √† la fin de l'√Ęge √©gyptien. Nous voyons que lorsque Dieu allait d√©livrer Son peuple, les Egyptiens les avaient tellement pers√©cut√©s, ils avaient √©tabli sur eux des ma√ģtres de corv√©es ou plut√īt des ma√ģtres. Et ainsi donc, juste avant leur destruction, Dieu, comme toujours, a envoy√© un proph√®te avec la Parole du Seigneur. Souvenez-vous, ce proph√®te √©tait la parfaite identification de ce que Dieu, des centaines d'ann√©es auparavant, quatre cents ans et quelques auparavant, avait promis √† Abraham, √† savoir que sa post√©rit√© s√©journerait dans une terre √©trang√®re, mais qu'Il les ferait sortir par une main puissante. Vous savez, au buisson ardent quand Mo√Įse rencontra Dieu, Celui-ci lui dit : "J'ai entendu les g√©missements de Mon peuple; J'ai vu leurs afflictions; et Je me suis souvenu de Mon alliance", se souvenant de Sa parole.

101 Rappelez-vous, Il se souvient toujours de Sa Parole. Vous voyez? Il ne faillit pas; Il est tenu de faire la même chose chaque fois. La raison pour laquelle je dis ces choses, c'est pour vous les rappeler et pour que vous y réfléchissiez. Même vous qui étiez malades; remarquez que j'ai dit : "Qui étiez malades."

102 Bon, remarquez maintenant, vous devez tous vous rappeler ceci, que Dieu ne change pas. Il est le Dieu immuable. Les temps changent; les gens changent. Dieu est infini; Il ne peut pas changer. Son… Il doit demeurer le même hier, aujourd'hui, et éternellement; Il doit toujours le demeurer. Et si nous croyons que ceci est la Parole de Dieu, nous pouvons placer notre confiance dans tout ce qu'Il a dit. Vous voyez?

103 Eh bien, vous voyez l√† comment vient Son Message, comment Il envoie Son Message. Il ne peut pas changer cela. C'est ce qu'Il a toujours fait. Il doit rester toujours le m√™me. C'est de cette fa√ßon qu'Il le fera toujours. Maintenant, rappelez-vous, quand le fait-Il? Juste avant la destruction, juste √† la fin de l'√Ęge, c'est √† ce moment-l√† qu'Il envoie Son Message pour appeler Son peuple √† sortir. Les gens les confondent toujours, et les y voil√†.

104 Eh bien, au temps de Mo√Įse, les croyants furent sauv√©s, les incroyants p√©rirent.

105 Ceux qui crurent le message de Mo√Įse, message venant de Dieu ‚Ķ Or, ils n'auraient pas cru si Mo√Įse n'avait pas √©t√© confirm√© par Dieu et si Mo√Įse n'avait pas prouv√© qu'il avait la Parole de Dieu. Cela faisait de lui un proph√®te. Il sortit l√† et dit : "Demain, √† cette heure-ci, vous verrez telle chose arriver." Le lendemain, la chose arriva. C'√©tait tout. N'importe quel v√©ritable proph√®te de Dieu qui parle au Nom du Seigneur fera cela. "Et il arrivera que telle chose se produira. Je monte chez Pharaon, mais il endurcira - aura un coeur endurci. Il dira qu'il nous laissera aller mais il ne le fera pas." Et cela arriva. Vous voyez? Pourquoi? Le peuple sut alors que cet homme √©tait envoy√© de Dieu. Et alors ils commenc√®rent √† voir que Dieu le b√©nissait, et ils l'honor√®rent, et alors, de grandes choses se produisirent.

106 Et les gens qui riaient et qui se moquaient de lui, et qui ne voulaient pas accepter son message, périrent avec les autres incroyants.

107 Mais les croyants sortirent et entr√®rent dans la Terre promise; ils partirent sous la conduite du message oint du messager, c'√©tait un message de d√©livrance, selon lequel Dieu avait promis qu'Il ferait sortir Son peuple pour l'amener dans un pays o√Ļ coulent le lait et le miel. Et il en fut ainsi, parce que Dieu l'avait d√©j√† dit, et Mo√Įse est venu et a √©t√© confirm√© comme √©tant le messager de ce jour-l√†. Eh bien, cela rend la chose vraiment claire pour nous.

108 Tr√®s bien, nous voyons donc que Mo√Įse √©tait correctement identifi√©.

109 Et alors quand on est pass√© √† un autre √Ęge, le moment arriva pour que‚Ķ entre la loi et la gr√Ęce. Il devait arriver un temps o√Ļ ce proph√®te qui √©tait annonc√© devait venir. Nous voyons qu'il vint un temps o√Ļ les gens avaient perverti la loi, l'avaient soumise √† tout un tas d'histoires et ils avaient toutes sortes de - de traditions humaines qu'ils y avaient inject√©es. Au changement de temps vint J√©sus, un autre Proph√®te, le Dieu-Proph√®te.
Eh bien, vous dites : "Il n'était pas un prophète. "

110 La Bible dit qu'Il l'√©tait. "L'Eternel votre Dieu suscitera un proph√®te comme moi." Il √©tait le Dieu-Proph√®te au changement de temps, entre la loi et la gr√Ęce, Celui dont Il avait parl√© durant toutes ces ann√©es. Apr√®s qu'Il eut donn√© la loi √† Mo√Įse, alors au changement de temps, au temps o√Ļ cela devait s'accomplir selon Sa promesse, Il est alors revenu √† la gr√Ęce. Et Il a envoy√© un proph√®te qui proph√©tisait sur ce temps-l√†. Alors - alors Il a rassembl√© les croyants; les incroyants ont p√©ri en Son jour. Tous ceux qui crurent en Lui furent sauv√©s; tous ceux qui ne crurent point Son message furent perdus.

111 C'est exactement ce qui arriva au temps de No√©; c'est ce qui arriva au temps de Lot; c'est ce qui arriva aux autres √©poques, au temps de Mo√Įse; c'est ce qui arriva au temps de J√©sus-Christ. Ils p√©rirent pour avoir m√©pris√© le message, et ceux qui crurent le message furent perdus - ou plut√īt sauv√©s.

112 Eh bien, eh bien, ensuite vint la dispensation de l'√©glise. On a v√©cu l√† √† l'√©poque de No√©, le monde ant√©diluvien, on est entr√© dans la dispensation de la loi; ensuite dans la dispensation de la gr√Ęce, l'√©glise. Et √† pr√©sent, la dispensation de l'√©glise touche √† sa fin. Nous le savons tous.

113 Or, si Dieu a fait telle et telle chose dans cette dispensation-là, dans ces deux autres dispensations, Il doit demeurer le même et faire la même chose dans cette dispensation-ci, car Il a dit qu'Il le ferait. Je vais le prouver dans quelques instants par la Parole, qu'Il a dit qu'Il le ferait. Or, Il ne peut pas changer Son programme; Il est Dieu. Remarquez ce qu'Il a fait dans ces dispensations-là.

114 Nous arrivons maintenant √† la fin du temps de la dispensation de l'√©glise. C'est ce que j'ai lu ce soir : "Au temps du soir la lumi√®re para√ģtra. "

115 Pendant longtemps il a fait sombre, mais la lumi√®re para√ģtra. Le m√™me Fils qui √©tait venu et qui a alors chang√© la dispensation, revient. Ce sera de la terre √† la gloire. Nous allons entrer l√†-dedans. Une fois on est entr√©, l'autre fois on est sorti, et cette fois-ci on monte. Vous voyez? Tr√®s bien : entr√©e, sortie, mont√©e. Nous arrivons au temps de la fin. Non seulement nous arrivons; nous sommes d√©j√† arriv√©s. Nous sommes au temps de la fin.

116 Que trouve Dieu en ce temps de la fin? Dieu trouve en ce temps de la fin très exactement ce qu'Il a trouvé dans les autres temps de la fin : l'incrédulité. Il s'est toujours fait que lorsqu'Il vient, Il - Il trouve l'incrédulité. Il trouve que le programme qu'Il a tracé pour les gens…

117 Là, autrefois au temps de Noé, si seulement les gens avaient vécu selon Ses ordonnances, s'ils avaient offert les sacrifices… Ils s'en étaient éloignés. Quand Il est venu, Il a trouvé que la - la chose tournait mal.

118 Il a trouv√© la m√™me chose quand Il est venu sur la terre, que les gens, les Pharisiens et les autres observaient la loi. Que faisaient-ils? Il n'y avait pas du tout de sinc√©rit√© l√†-dedans, ils allaient tout simplement de l'avant et tra√ģnant la chose dans n'importe quelle vieille voie, et tant qu'ils √©taient membres d'√©glise, c'est tout ce dont ils avaient besoin. Et c'est ce qu'Il avait trouv√©.

119 Et c'est ce qu'Il a encore trouvé. Il trouve la même chose. Les gens ne changent pas. Si donc Il a envoyé Son programme et que les gens n'ont pas cru cela là-bas, et qu'ils ont péri, et que ceux qui ont cru sont restés, ont survécu, à ces deux occasions, il doit en être de même en ce temps-ci. Il doit en être de même. Non pas…

120 Cela a toujours été un combat pour le messager, de séparer l'ancien du nouveau. Cela a toujours été un combat pour - pour le messager qui vient pour séparer l'ancien du nouveau, bien que le message doit toujours rester scripturaire, eh bien, car chacun d'eux a annoncé la venue de l'autre.

121 Maintenant, prenons par exemple J√©sus. Combien c'√©tait difficile pour Lui de venir et de changer le message pour passer de la loi √† la gr√Ęce. Pourtant, la Bible annon√ßait qu'il en serait ainsi : "Le - le Messie viendra, et le sacrifice perp√©tuel sera √īt√©." Et nous savons bien que les proph√®tes avaient proph√©tis√© l√†-dessus. Quelle chose glorieuse c'√©tait pour Lui de faire cela ! Et nous voyons qu'Il l'a fait. Et Celui‚Ķ Il l'a fait parce que les Ecritures le disaient, et les croyants de ce jour-l√† (Les soi-disant croyants) n'√©taient absolument pas d'accord avec Lui.

122 Consid√©rez ces Pharisiens, ces Sadduc√©ens; ils avaient leurs propres traditions, et personne n'allait les en d√©tacher. C'est ce qu'ils croyaient; leurs m√®res croyaient cela; leurs p√®res croyaient cela; et leurs grands-p√®res et leurs grands-m√®res croyaient cela, c'est ce que Mo√Įse avait dit. Mais le m√™me Mo√Įse qui avait donn√© la loi, √©tait le m√™me qui avait dit que ce type viendrait, et ils manqu√®rent de reconna√ģtre cela; parce qu'ils avaient m√©lang√© la v√©ritable Parole de Dieu avec les traditions. Et ils En avaient abandonn√© le principe essentiel. Et il devait en √™tre ainsi.

123 Eh bien, chacun d'eux a annoncé la venue de l'autre. Chaque messager, après le message, annonçait que cela viendrait. Eh bien, cependant les gens prennent toujours le message du jour qu'ils ont reçu, et ils en font une organisation.

124 Analysons cela, pour rendre cela un peu plus clair. Consid√©rons Luther. Quand Luther a pr√™ch√© la justification par la foi, c'√©tait lui le messager, l'ange de cet √Ęge de l'√©glise-l√†, certainement, le messager de l'√Ęge de l'√©glise de Sardes. Eh bien, remarquez, quand il a pr√™ch√©, il a mis les Luth√©riens en ordre. Eh bien, ensuite, [le message de] Luther a continu√© √† se r√©pandre. Et quand Wesley est venu, l'√Ęge de l'√©glise de Philadelphie, avec le message de la sanctification, eh bien, c'√©tait difficile que Luther voie cela. Ces Luth√©riens n'ont pas voulu croire cela.

125 Et alors quand Wesley les a tous √©tablis comme les p√®lerins de la saintet√©, les m√©thodistes libres et consort, sur la sanctification, le message de la Pentec√īte est venu, eh bien, c'√©tait difficile qu'un m√©thodiste croie cela. Oui oui, certainement, c'√©tait le cas. Vous voyez, c'est un‚Ķ

126 Pourtant l'un parle de l'autre, scripturairement parlant. Enoch a annonc√© par son enl√®vement la destruction qui venait, Dieu l'a ramen√© √† la maison; il √©tait un t√©moin. Abraham leur a parl√© de Mo√Įse. Et Mo√Įse a parl√© du Messie. Vous voyez, l'un annon√ßait continuellement l'autre. Le Messie a parl√© de ce temps, annon√ßant ce que √ßa serait.
Vous dites : "Oh, frère Branham…" Oh, oui, Il l'a fait.

127 Nous… j'ai beaucoup de passages d'Ecritures notés ici; je vais en prendre juste deux ou trois. Prenons Matthieu 24. A présent, prenons Matthieu chapitre 24, et lisons ce qu'Il a dit devoir arriver, comment des nations se lèveraient contre des nations. Cependant, souvenez-vous, plus loin Il a dit : "Ce qui arriva du temps de Noé, et ce qui arriva du temps de Lot arrivera de même à la venue du Fils de l'homme." Il a annoncé cela; Il a prédit que ces choses arriveraient.

128 Il a dit : "Eh bien, quand toutes ces choses arriveront, ce ne sera pas encore le temps, et ainsi de suite. Mais Il a dit : "Instruisez-vous par une comparaison tir√©e du figuier, et de tous les arbres, lorsqu'il est tendre et qu'il porte des branches, vous savez alors que l'√©t√© est proche. De m√™me, quand vous verrez ceci arriver, sachez que le temps est proche, m√™me √† la porte." Eh bien, quand vous voyez quoi? Le figuier bourgeonner, ainsi que tous les autres arbres commencer √† bourgeonner, c'√©tait un signe. Et Isra√ęl a toujours √©t√© le figuier.

129 Jo√ęl a m√™me proph√©tis√© √† ce sujet : "Ce que le gazam a laiss√©, le hasil l'a d√©vor√© et a d√©truit la chose." Mais Dieu a promis : "Je restaurerai, dit l'Eternel." Et Il le fera. Avant qu'Il puisse ramener cela dans son √©tat spirituel, l'√©glise des nations doit √™tre √īt√©e de la sc√®ne. Il n'aura pas les deux en m√™me temps. Eh bien, vous ne pouvez pas faire se tordre les Ecritures comme cela. Vous voyez? Il n'a jamais eu deux t√©moins au m√™me moment, des t√©moins majeurs, et jamais Il n'a eu - jamais Il‚Ķ Il n'a pas deux √©glises au m√™me moment.

130 Remarquez, si l'église des nations doit d'abord être retirée à cause des Juifs, alors ça sera la fin de soixante-dix semaines de Daniel. Le Messie a prophétisé pendant trois ans et demi, et ensuite Il a été retranché, le Prince, au milieu de la soixante-dixième semaine. Et alors, il reste encore trois semaines et demi. Et nous voyons deux prophètes de l'Apocalypse (Il ne change jamais de manteau), d'Apocalypse 11, venir et prophétiser aux Juifs. Eh bien, à ce moment-là l'église sera enlevée.

131 Et nous voyons qu'Isra√ęl, pour la premi√®re fois depuis plusieurs centaines d'ann√©es, apr√®s presque plus de deux mille ans, est devenu aujourd'hui une nation; ayant sa propre arm√©e, sa propre monnaie. Isra√ęl est dans sa patrie; il a sa propre nation, son propre drapeau, il est membre des Nations-Unies. Il est une nation. Eh bien, c'est l'un des plus grands signes auquel nous pourrions penser maintenant m√™me : Isra√ęl dans sa patrie. Et J√©sus a dit : "La g√©n√©ration qui verra Isra√ęl retourner dans sa patrie ne passera pas que toutes ces choses ne soient accomplies." Vous voyez, Il parlait de ce jour-ci.

132 Permettez-moi de donner juste un autre. Dans II Timoth√©e 3, Il a parl√© de l'√©glise au temps de la fin, Il a dit que les gens seraient emport√©s, enfl√©s d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu. Cela s'empare du monde des √©glises : aimant le plaisir plus que Dieu, on reste √† la maison pour regarder une √©mission t√©l√©vis√©e plut√īt que d'aller assister √† la r√©union de pri√®re le mercredi soir.
Vous direz : "Il s'agit des baptistes."

133 Ce sont les pentec√ītistes. Certainement. Oui oui. Oh, emport√©s, enfl√©s d'orgueil, aimant le plaisir; pr√©sentez-leur la Parole bien en face, ils refuseront de La consid√©rer. Oui oui. Aimant le plaisir plus que Dieu; dites aux femmes qu'elles ne devraient pas se couper les cheveux, elles se les couperont de toute fa√ßon. Oui oui. Aimant le plaisir plus que Dieu, d√©loyaux, calomniateurs, intemp√©rants, ennemis des gens de bien, ayant‚Ķ Vous direz : "Ce sont les ath√©es." Non non.

134 "Ayant l'apparence de la piété mais reniant ce qui en fait la force", la puissance qui peut vous délivrer de cette hantise, du présent système mondial. "…ce qui en fait la force; éloigne-toi de tels hommes." Peu importe ce que disent les autres, il est question de vous en tant qu'individu devant Dieu; vous devez répondre. Peu importe ce que fait telle femme ou telle autre, ou ce que fait tel homme ou tel autre, ou ce que dit tel prédicateur ou tel autre; il s'agit de vous avec Dieu. Ayant une apparence, suivant des traditions, mais reniant ce qui en fait la force, éloigne-toi de tels hommes. Vivons-nous en ce jour-là? Certainement.

135 Consid√©rez encore le dernier √Ęge de l'√©glise. Le Saint-Esprit, J√©sus Lui-m√™me dit : "Moi, J√©sus, J'ai envoy√© Mon Ange pour attester ces choses." Dans Apocalypse chapitre 3, parlant de cet √Ęge-ci de l'√©glise, J√©sus, rendant t√©moignage de ce qui arriverait dans les derniers jours, a dit que l'√©glise deviendrait riche (Laodic√©e) ti√®de, elle peut juste sautiller assez et crier pendant que la musique est en train de jouer. Vous voyez? C'est vrai. Mais quant au t√©moignage et √† une vie de puret√©, elle est loin de cela.

136 Je ne‚Ķ Je ne voudrais pas vous blesser pour rien au monde, mais j'ai eu une vision il n'y a pas longtemps o√Ļ je me retrouvais dans le paradis de Dieu. Je ne peux que vous dire la v√©rit√©. √Ē Dieu, aide-nous les ministres √† √™tre sinc√®res en ces choses et √† dire la v√©rit√©.

137 Vous voyez, "‚Ķ?‚Ķfroid", la Bible dit que les gens seraient ainsi, ils vont donc √™tre ainsi. Si cela s'est accompli parfaitement avec Luther, si cela s'est accompli parfaitement avec - dans l'√Ęge de Philadelphie avec Wesley, la Bible doit annoncer la chose et √™tre parfaitement‚Ķ Elle a annonc√© cela, et il en sera exactement ainsi dans Laodic√©e.

138 "Riche, n'ayant besoin de rien‚Ķ" Nous pouvons investir des milliards de dollars dans des b√Ętiments; nous pouvons investir tout ce que chaque - chaque‚Ķ Les divertissements du monde; nous pouvons b√Ętir les plus belles √©glises. C'est en ordre, il n'y a rien, c'est parfaitement en ordre.

139 Mais voici ce que j'essaie de dire. Ensuite lorsque le message commence √† se r√©pandre parmi eux, ils ne veulent pas de vous. Vous √™tes un fou. Vous √™tes un fanatique. Vous auriez d√Ľ avoir v√©cu il y a cinquante ans. Vous voyez? Oh, vous pourriez vous dire : "Je ne voudrais pas d'un tel pasteur." C'est de toute fa√ßon votre pasteur. J√©zabel ne voulait point admettre que - qu'Elie √©tait son pasteur, mais il l'√©tait assur√©ment. Il l'√©tait certainement. Il fut envoy√©, comme un mod√®le, comme messager pour la nation d'Isra√ęl. Et aujourd'hui, le pr√©cieux Saint-Esprit et la pr√©cieuse Parole de Dieu, c'est le Messager envoy√© √† l'√©glise, pour redresser les gens et les ramener √† la Parole. Nous en parlons, mais vous ne voyez personne bouger. Oui oui. Vous voyez? Nous avons tellement embrouill√© ces choses.

140 J'ai entendu quelqu'un dire comme dans un témoignage : "Elevez-Le. Comment L'élevez-vous? " Et, oh, on se contente de prendre de petits ismes… Quelqu'un a dit : "Veillez et priez", cela veut donc dire gardez un oeil ouvert pendant que vous priez, regardez avec l'autre oeil : "Veillez et priez." Eh bien, veiller signifie surveiller la venue du Seigneur, et prier tout… Vous voyez, on inverse simplement la chose.

141 Que faisons-nous donc √† ce sujet? Nous √©tablissons notre petite tradition, et alors si‚Ķ que ce soit Dieu qui l'ait √©tabli ou pas. Et nous sortons, ensuite vous savez, nous avons un petit groupe qui nous suit, et on l'arrache du corps principal de l'√©glise. C'est juste. Au lieu de venir et de prier pour r√©soudre le probl√®me, et permettre au corps d'aller de l'avant, nous faisons ces choses, que cela √©difie ou pas. Si vous avez la v√©rit√©, restez donc avec la v√©rit√©. C'est tout √† fait juste. Mais que ce soit d'abord une v√©rit√© biblique. Remarquez, par le‚Ķ cet √Ęge laodic√©en‚Ķ

142 Et les prophètes de… le Saint-Esprit qui parlait à travers Paul, et c'était le Messie, ce n'était pas Paul, c'était Christ. "Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par Jésus-Christ." Hébreux 1. Remarquez. Le Saint-Esprit, Christ, l'Evangile centré sur Christ, la Parole centrée sur Christ, et si Elle est centrée sur Christ, et qu'Elle a été confir… Dieu La confirmera comme étant la vérité.

143 C'est la raison pour laquelle vous les Pentec√ītistes, vous recevez le Saint-Esprit par la foi des m√©tho - la sanctification des M√©thodistes, c'est parce que vous √©tiez exactement en ligne avec la Parole.

144 C'est la raison pour laquelle vous, les Méthodistes, vous avez été sanctifiés alors que les Luthériens n'ont pas cru en cela, vous étiez dans la Parole.

145 C'est ainsi que vous les Luthériens vous avez été sauvés, justifiés, parce que votre messager a prêché la justification, et il a protesté contre l'Eglise catholique qui était une marque infamante de tout cela. Ils crurent tout simplement dans l'église; vous êtes revenus à la Bible, et vous avez accepté cette vérité de la Bible et vous vous y êtes accrochés.

146 Et ensuite vint Wesley avec une autre v√©rit√© et il s'y est accroch√©; ensuite sont venus les pentec√ītistes avec une autre v√©rit√© et ils s'y sont accroch√©s, si donc vous pouvez vous accrocher √† cela et voir que c'est vrai, pourquoi ne pas prendre la chose enti√®re qui a √©t√© confirm√© comme √©tant la v√©rit√©. Croyez-le enti√®rement.

147 Eh bien, quand nous voyons ces messagers, nous comprenons alors. Nous voyons Christ, le Grand Dieu proph√®te pr√©disant que ces choses arriveraient dans les derniers jours. Qu'est-ce que cela fait? Cela introduit le temps de la moisson. Cela introduit le temps o√Ļ la moisson va se faire, laquelle aura lieu dans les derniers jours. Voyez-vous cela?

148 Ces choses se produiront donc dans les derniers jours. Nous savons quel genre de moisson nous attendons. Nous attendons une √©glise qui avait autrefois la lumi√®re, qui s'en est √©loign√©e, qui a suivi l'√©clat du monde, qui est toute raffin√©e (Est-ce exact?), qui s'√©loigne, qui accepte n'importe quel genre de membre et tout le reste, et qui se dit pentec√ītiste, qui baptise n'importe quoi.

149 L'eau ne sauve pas l'homme. Il faut le Sang de Jésus-Christ. Il n'y a point de vie dans l'eau. La vie vient par la cellule de Sang; il faut la sanctification pour purifier cette vie, pour tuer le désir du péché; alors le Saint-Esprit entre dans ces vases purifiés et les mets à part pour le travail, pour le service. L'autel sanctifiait le vase, mais le…c'est quand il était rempli qu'on le mettait en service. Il était mis à part pour le service; maintenant il doit être mis en service. Et c'est le Saint-Esprit qui met l'église en service. J'aimais bien ce petit cantique : Ils étaient rassemblés dans la chambre haute,
Ils priaient tous en Son Nom,
Ils furent tous baptisés du Saint-Esprit,
Et la puissance pour le service vint. (Oui.)
Et la suite dit : Ce qu'Il a fait pour eux en ces jours-là,
Il peut le faire pour vous… (C'est vrai.)

150 La moisson… Les prophètes; nous nous sommes arrêtés là, sur Christ. A présent nous retournons un petit peu en arrière.

151 Esa√Įe, le proph√®te, a t√©moign√©, il a proph√©tis√© concernant le temps de la fin. Il a dit : "Le corps entier sera couvert des plaies purulentes; chaque table sera pleine de vomissements." Eh bien, les hommes et les femmes d'aujourd'hui prennent la communion, tout en vivant avec deux ou trois femmes, ou deux ou trois maris (C'est vrai), toutes sortes de‚Ķ fumant la cigarette et toutes ces choses; ils viennent √† l'√©glise, ils prennent la communion.

152 Eh bien, je peux aller encore un peu plus bas que ça, mais je vais juste attendre un moment, peut-être que ce n'est pas tout à fait bien. Je me suis senti un peu retenu sur ce que j'allais dire. Mais je… Vous pouvez lire entre les lignes. Vous savez ce que dit la Bible, ce que sont les choses bienséantes et celles qui sont malséantes.

153 Toutes ces choses que nous voyons donc arriver et la nation‚Ķ La science d√©clare qu'il est (il y a de cela quatre ou cinq ans), "qu'il est minuit moins trois". Isra√ęl est dans sa patrie. L'√©glise est dans Laodic√©e. Oh! la la! Qu'attendons-nous? Qu'y a-t-il?

154 Nous attendons la Lumi√®re du soir. Oh, je me demande si nous La reconna√ģtrons quand Elle viendra. Ou si Cela nous passera par-dessus la t√™te comme c'√©tait le cas dans les autres √Ęges? Ils ne L'ont jamais reconnue jusqu'√† ce qu'Elle se soit d√©j√† trop √©loign√©e.

155 Rappelez-vous, c'√©tait ces gens pieux qui tuaient les proph√®tes qui leur √©taient envoy√©s. C'est ce qu'a dit J√©sus. Il a dit : "Vous, esp√®ce d'hypocrites, a-t-Il dit, vous ornez les tombeaux des proph√®tes, et ce sont vos p√®res qui les y ont mis et puis vous, vous b√Ętissez leurs tombeaux."

156 Consid√©rez l'Eglise catholique romaine, elle a orn√© le tombeau de saint Patrick, elle a orn√© le tombeau de - de Jeanne D'Arc. C'est eux qui ont tu√© cette femme, et ils l'ont br√Ľl√©e comme √©tant sorci√®re, parce qu'elle √©tait spirituelle, parce qu'elle avait des visions. Ils l'ont br√Ľl√©e sur le b√Ľcher, comme √©tant sorci√®re. Deux si√®cles plus tard, ils ont d√©terr√© les corps de ces pr√™tres et les ont jet√©s dans la rivi√®re pour faire p√©nitence, reconnaissant qu'elle √©tait une servante de Christ. Mais √† l'√©poque ils ne savaient pas qui elle √©tait, pendant que l'√©glise √©tait en marche.

157 Et cela passera carr√©ment par-dessus la t√™te des gens et ils ne reconna√ģtront jamais cela.

158 J√©sus, les gens n'ont pas su qu'Il √©tait le Fils de Dieu jusqu'√† ce qu'Il fut enseveli et ressuscit√©. Pierre ne les a-t-il pas accus√©s le jour de la Pentec√īte? "Vous hommes, vous avez fait mourir le Prince de la vie par les mains impies et vous avez mis √† mort‚Ķ vous L'avez tu√©."

159 Oh, le signal rouge clignotant de sa venue est là. Amen. Nous sommes à la fin. Amen. Ce signal rouge clignotant est partout, partout, c'est écrit icabod. Le temps est terminé. Il n'y a plus de temps.

160 La science est arrivée à sa fin. C'est juste. Ils ont inventé quelque chose maintenant avec lequel ils peuvent faire sauter le monde entier. Chacun a peur de l'autre. Ils sont à la fin de temps.

161 La civilisation est arriv√©e au point o√Ļ les gens‚Ķ Elle conna√ģt le d√©clin. Les gens ne se comportent pas comme des gens civilis√©s. Pouvez-vous vous imaginer qu'un homme d√©sire √™tre un hippy, avec une barbe pendant comme ceci, et un pantalon qui ne tient pas aux hanches, tra√ģnaillant dans la cour de l'√©cole comme cela (L'intelligence du monde de demain, s'il y en aura encore), faisant sortir des jeunes filles de quatorze ans, les faisant sortir dans la rue?

162 Aujourd'hui, dans mon motel, une mère s'était étendue là, n'ayant pas suffisamment de vêtements sur elle pour bourrer les canons d'un mousquet [ancienne arme à feu portative - N.D.T.], et son mari s'était étendu là dans le même accoutrement par ce vent froid. Ils s'imaginent que leur corps est si beau qu'ils doivent le montrer. Ne vous rendez-vous pas compte que c'est le diable? C'est juste. Il n'y a que les fous qui enlèvent leurs vêtements. Légion faisait cela parce qu'il était fou. Remarquez. Et nous avons cela, mais c'est appelé la mode; c'est appelé modernisme. Nous, nous appelons ça le diable. J'ai la Bible pour prouver que c'est le démon; c'est une possession du Diable, une possession démoniaque (pas une oppression), une possession; il vous a attrapé. C'est vrai. Le leur dire? Ils s'emporteront. Ils ne veulent rien avoir à faire avec cela. Absolument pas. Ils ont leurs propres idées, parce que dans leur morgue qu'ils fréquentent, on ne réprimande jamais cela. On pratique l'attrait sexuel dans les écoles et dans les églises, et les pasteurs ont peur de réprimander cela. Il est très rare que quoi que ce soit…

163 L'autre jour j'ai entendu un prédicateur dire : "Quand on a inventé cette matière bleue pour les yeux, et - et le rouge à lèvres, on a rendu le monde plus beau." Un prédicateur de l'Evangile qui ferait une telle déclaration à la chaire a besoin d'effectuer un voyage vers le Calvaire. C'est vrai. C'est tout à fait vrai. Alors que la Bible condamne cela.

164 Et un groupe de pentec√ītistes a dit √† une soeur, celle-ci est venue chez moi en larmes, car elle avait un chignon derri√®re sa t√™te, elle avait de longs cheveux, ils ont dit : "Il se peut que ta roue de secours soit d√©gonfl√©e." Ils disaient : "Tu dois couper cette chevelure, parce que la Bible a dit qu'elle avait - (Dans Esa√Įe chapitre 5), qu'elle avait des croissants." Eh bien, comment la Bible peut-Elle dire √† une femme de faire quelque chose qui n'est pas d√©cent, quand elle se coupe les cheveux il n'est plus convenable de vivre avec elle, et elle prouve qu'elle d√©shonore sa t√™te, et ensuite la longue chevelure‚Ķ?‚Ķ Comment pouvez-vous faire dire √† la Bible une telle chose? Eh bien, qu'est-ce qui ne va pas chez nos femmes pentec√ītistes? Vous avez trop regard√© la t√©l√©vision. Vous avez trop regard√© les choses du monde, et vous n'avez pas assez d'int√©r√™t pour la Parole de Dieu. Eh bien, c'est la Bible qui le dit. C'est ce que dit la Bible. Ce n'est donc pas moi; c'est la Bible.

165 Oh, l'attrait sexuel! Il n'y a pas longtemps, une dame m'a dit… Je parlais des femmes qui portent ces shorts, elle a dit : "Moi, je - je porte des pantalons."

166 J'ai dit : "C'est pire." Vous… C'est ce que dit la Bible. Il ne peut pas changer.

167 Vous direz : "Ce sont les baptistes." Ce sont les pentec√ītistes. C'est √† vous que je parle. C'est juste. C'est la v√©rit√©.

168 Mais quel est le problème? Quel est le problème? Quelqu'un a laissé tomber les barrières quelque part. Un de mes vieux amis prédicateurs avait l'habitude de dire : Nous avons laissé tomber les barrières,
Nous avons laissé tomber les barrières,
Nous avons fait des compromis avec le péché;
Nous avons laissé tomber les barrières,
Les brebis sont sorties, mais comment les chèvres sont-elles entrées?

169 Quel est le problème? C'est quand vous laissez tomber les barrières, les barrières de la Parole de Dieu. Rappelez-vous, au commencement le plan de Dieu était de fortifier Son Eglise par Sa Parole.

170 Mais quand Eve a raisonn√© et a dit : "Eh bien, n'est-ce pas donc raisonnable, je pourrais tout aussi bien vivre‚Ķ?‚Ķ", √ß'a entra√ģn√© la chose.

171 Et √ß'a toujours entra√ģn√© la chose. C'est pour cette raison qu'on lui a interdit d'√™tre pr√©dicateur. Vous voyez, cela a fait simplement tomber les barri√®res. C'est l√† que (l'√©glise) sa base a √©clos √† la Pentec√īte, et c'est la base. Il n'y a aucune Ecriture pour cela. Vous voyez? Eh bien, que faites-vous alors? Vous obtenez le m√™me conglom√©rat que vous aviez l√†-bas en Eden. Remarquez donc, alors quand on en vient √† la Parole, vous dites √† son sujet‚Ķ

172 Personne ne peut résister à cela. Je défie quiconque de le dire. J'ai prêché sur la semence du serpent, et tant de gens se sont emportés à ce sujet. J'ai demandé à qui que ce soit de venir m'affronter là-dessus. Je ne trouve personne.

173 Il n'y a pas longtemps à Chicago, vous avez les bandes, ils pensaient m'avoir pris au piège sur quelque chose. Ils avaient toute la grande association ministérielle de Chicago, Frère… Quel est son… Tommy Hicks, et frère Carlson étaient là. Et deux soirées avant cela, le Seigneur m'avait réveillé pendant la nuit, Il a dit : "Va te tenir à cette fenêtre." Je suis allé, et il y avait une tempête. Il a dit : "Eh bien, on t'a tendu un piège." Il a dit : "Pendant ce déjeuner, ne sois pas effrayé. Vas-y. Je serai avec toi." Eh bien, c'est au Nom du Seigneur. Demandez-leur et vous verrez. C'est sur bande, cela était prédit. Il a dit : "Eh bien, n'aie pas peur d'y aller, mais va et présente-toi, a-t-Il dit, Je serai avec toi."

174 Et le jour suivant j'ai rencontré frère Carlson, le président de ce chapitre-là, ainsi que Tommy Hicks. Et ils m'avaient dit que je les rencontrerai et nous irons à un certain endroit appelé Town and Country pour prendre le déjeuner; je me suis assis très exactement là, j'ai dit : "Frère Hicks, vous êtes un docteur en théologie et nous allons rencontrer un grand groupe de ministres là, leur association de Chicago, pourquoi n'allez-vous pas parler à ma place? J'ai fait beaucoup de choses pour vous." Je l'éprouvais tout simplement.

175 Il a dit : "Oh! je ne pourrais pas faire cela, Frère Branham."
J'ai dit : "Eh bien, pourquoi n'y allez-vous pas?" J'ai dit : "Je ferais n'importe quoi pour vous, eh bien, pourquoi ne faites-vous simplement pas cela pour moi?"

176 Il a dit : "Oh! je ne pourrais pas faire cela, Frère Branham. Ils pourraient faire du bruit là-dessus."
Frère Carlson a dit : "Non, ils ne le feront pas."

177 J'ai dit : "Vous savez pourquoi?" J'ai dit : "Permettez-moi de vous dire quelque chose, c'est parce que vous, vous deux, vous savez qu'ils ont une question pi√®ge pr√©par√©e √† mon intention." Et j'ai dit : "Vous avez compris cela." Eh bien, c'est sur bande. Si vous voulez la bande, on peut l'obtenir. Et vous connaissez tous ces hommes. J'ai donc dit : "Avant hier, la nuit, j'ai eu une vision selon laquelle nous nous tiendrions ici ce matin et que Tommy refuserait ceci." J'ai dit : "Suivez donc, vous √™tes - vous avez lou√© cette salle d'h√ītel."
"Oui."
"Le loyer a été payé."
"Oui", a dit frère Carlson.

178 "Mais vous ne réussirez pas à la réserver. C'est AINSI DIT LE SEIGNEUR."
"Pourquoi?"

179 "Vous irez à un autre endroit. C'est un - c'est une salle peinte en vert; nous irons dans une salle peinte en brun. Moi je serai au coin; le docteur Mead sera assis à ma droite; et ce vieux ministre de couleur ainsi que son épouse seront assis ici à gauche", exactement tel que ce serait. Et je dis : "Observez donc, venez avec moi. Vous avez vu Dieu guérir les malades, observez-Le une fois dans la bataille." J'ai dit : "Il est puissant, Il est merveilleux." J'ai dit : "Surveillez les questions et voyez le silence qu'il y aura." Et quand nous sommes arrivés là ce matin…

180 Si vous voulez la bande… Jim, vous l'avez, ne l'avez-vous pas amenée? Juste ici, juste ici, vous pouvez avoir la bande si vous en voulez, à la réunion.

181 J'ai dit : "Qu'avez-vous contre moi? Qu'avez-vous, mes amis?"

182 Fr√®re Carlson a dit : "Eh bien, il y a deux jours fr√®re Branham m'a dit que nous aurions‚Ķ" Et ils n'ont pas obtenu la salle; ils ont annul√© cela. On ne leur a pas permis de l'avoir parce qu'un groupe musical l'avait lou√©e et on ne savait pas qu'ils avaient un acompte pour cela, on a d√Ľ donc laisser tomber les Hommes d'Affaires. Et vous en avez peut-√™tre entendu le message sur cela, fr√®re Williams ici, et ici aussi. Et - et il a dit : "Fr√®re Branham m'a indiqu√© avec exactitude l'endroit o√Ļ chacun s'assoirait, et il m'a dit avec exactitude ce qui arriverait." Il a dit : "Une chose, a-t-il dit, je‚Ķ Beaucoup d'entre nous pourraient ne pas √™tre d'accord avec fr√®re Branham sur son message, mais, a-t-il dit, nous devrons admettre une chose, il n'a pas peur d'en parler. Ainsi - ainsi donc il a dit, avec √ßa il n'a pas peur." Il a dit : "Maintenant, allez-y, Fr√®re Branham."

183 J'ai dit : "A pr√©sent, avant de commencer, je d√©sire que quelqu'un, concernant quelque chose que j'ai dit, prenne cette Bible et se tienne ici √† c√īt√© de moi‚Ķ" Et ce fut le groupe le plus silencieux qu'on n'ait jamais eu. J'ai dit : "Si donc vous ne pouvez pas soutenir cela, alors laissez-moi tranquille. Oui. Mes fr√®res, je suis ici pour collaborer avec vous, mais il faut que nous retournions aux v√©rit√©s de la Bible."

184 Quelqu'un a dit : "Pourquoi ne - pourquoi ne laissez-vous pas ces femmes tranquilles? Oh, oui, vous êtes un… les gens croient que vous êtes un - un voyant de Dieu."
J'ai dit : "Je n'ai jamais dit cela."

185 Il a dit : "Mais les gens croient cela." Il a dit : "Pourquoi ne laissez-vous pas - pourquoi ne laissez-vous pas ces femmes tranquilles?" Il a dit : "Et arrêtez de leur parler sur la façon dont elles devraient s'habiller, de leur parler de leurs cheveux qu'elles coupent et des choses qu'elles devraient faire. Pourquoi ne les laissez-vous pas tranquilles? Pourquoi ne leur enseignez-vous pas comment recevoir des dons et - et faire quelque chose pour la gloire de Dieu?"

186 J'ai dit: "Comment donc puis-je leur enseigner l'alg√®bre alors qu'elles ne veulent m√™me pas apprendre leur abc?" C'est juste. Vous devez revenir au fondement et r√©partir. √Ē Dieu, aie piti√© de nous maintenant. Absolument.

187 Nous y sommes! C'est le temps de la fin, la lumière rouge est là, elle clignote, la venue du Seigneur est proche. Absolument. Ecoutez. Le message du temps de la fin doit remplir les conditions du temps de la fin. Le point sur lequel les gens se sont égarés, le message remettra cela en place. Le message du temps de la fin remplie toujours les conditions du temps de la fin; d'un bout à l'autre des Ecritures. C'est ce qu'il devra faire cette fois-ci, un appel à retourner à la Parole originale. Oh! la la! ce que les autres messagers ont fait en leur temps, ce message-ci le fera aussi. C'est ce qui nous a été promis. Dieu l'a promis dans Sa Parole. Malachie 4 dit que cela arriverait: "Ramener la foi des enfants à celle des pères." Il a promis cela, et nous vivons dans ce jour-là.

188 Oh! chaque fois, il arrive toujours qu'un groupe de conducteurs embrouille totalement les gens. Il ne s'agit pas tellement du peuple; il s'agit des conducteurs qui les embrouillent. Eh bien, que nous…
Vous dites: "Oh! Frère Branham."

189 D'accord, juste une minute maintenant, nous devons montrer que cela est scripturaire. Si ce n'est pas scripturaire, alors c'est inutile. Par leur parole de sagesse, par leur conduite non inspirée, des paroles de la sagesse terrestre, ces gens… eh bien, certains de ces génies peuvent rassembler cela, mais pensez-vous que Satan n'est pas aussi génie en la matière? N'a-t-il pas…?… abordé Jésus-Christ pour Lui présenter un raisonnement, et ne Lui a-t-il même pas cité un passage des Ecritures? Il l'a fait. Il est un génie en la matière. Mais Jésus n'a point discuté avec lui; Il a dit : "Il est aussi écrit. Arrière de moi, Satan." Oui, une conduite non inspirée…

190 Consid√©rez Kor√© au jour o√Ļ Dieu avait envoy√© Mo√Įse avec le message, Kor√© et Dathan ont eu une pens√©e, ils sont venus aupr√®s de Mo√Įse et ils ont dit : "Eh bien, un instant; c'en est assez. Tu penses √™tre l'unique au monde; le seul canard dans la mare, que tu es le seul. J'aimerais t'apprendre qu'il y en a aussi qui sont saints." Mo√Įse n'avait pas dit qu'ils n'√©taient pas saints. Mais lui avait une commission. Il devait l'accomplir. Et ils ont form√© un groupe et se sont oppos√©s √† Mo√Įse.

191 Et Dieu lui a dit: "Va te tenir là-bas à la porte." Ces hommes tenaient les encensoirs, et vous en savez l'utilité. Dieu a ouvert la terre qui les a engloutis. Et ils avaient dans ces encensoirs du feu qui provenait de l'autel. Malgré ce feu de l'encensoir, bien que c'était fondamental, ils n'ont pas reconnu le message.

192 Dieu a dit: "Mo√Įse, Je t'envoie l√†-bas pour faire ceci. Fais-les venir ici."

193 Vous voyez, ils n'ont pas reconnu cela. Mo√Įse √©tait trop direct avec eux. De m√™me qu'Elie l'√©tait vis-√†-vis de l'√©cole des proph√®tes, trop direct, il s'en tenait √† la Parole.

194 C'est ce qui fait que vous pentec√ītistes, vous avez d√Ľ vous s√©parer du reste du monde pour vous en tenir strictement avec la Parole. A pr√©sent, ne retombez pas dans la chose m√™me d'o√Ļ vous √™tes sortis; vous allez √† la d√©rive. Ne coupez pas votre ancre du calvaire. Attachez-vous √† la Parole de Dieu, car "sur cette pierre, Je b√Ętirai mon √©glise", tenez-vous-en √† cela.

195 Eh bien, Dathan et les autres pensaient qu'ils étaient - qu'il pouvait y avoir d'autres hommes. Vous voyez? C'est l'intelligence humaine qui essaie d'injecter ses idées dans le plan de Dieu. C’en est une bonne. L'intelligence humaine essaye d'injecter ses idées dans la Parole de Dieu. Ça ne marchera pas. Ça ne peut pas marcher. Cela n'a jamais marché et ça ne marchera pas.

196 Regardez Jésus lorsqu'Il se tenait là, Il a dit : "Qui de vous pourra me convaincre de péché? Qui de vous pourra prouver que je n'ai pas fait exactement ce que les Ecritures déclarent que Je ferais? Je déclare que Je suis le Messie. Et si Je ne fais pas les oeuvres de Mon Père, alors ne - ne Me croyez pas. Mais si Je fais ces oeuvres et que vous vous ne Me croyez pas, croyez les oeuvres que Je fais; elles rendent témoignage de Moi." C'est vrai. Mais les gens ne pouvaient croire cela; ils voulaient leurs propres voies.

197 Il se peut que les gens n'aient pas l'intention de le faire et √™tre dans l'erreur. Ils n'ont pas l'intention‚Ķ Je ne crois pas que les gens aient l'intention de faire cela. Je rencontre de braves gens dans ces grandes √©glises d√©nominationnelles. Je trouve de braves hommes. Mais c'est comme l'a dit l'homme de lois √† la radio, pendant que je venais ici: "Ce qui est √©trange, c'est que les eccl√©siastiques peuvent se tenir √† la chaire et voir ce temps arriver, mais ils n'√©prouvent pas l'indignation du juste face au p√©ch√© du monde." Et quand un homme de loi doit se lever pour dire cela‚Ķ "Et que les la√Įcs pouvaient utiliser leur argent pour tous ces zoos et ces parcs et tout, et ne pas parrainer le programme des missionnaires pour apporter l'√©vangile au monde."

198 Alors que des missionnaires affamés, sans souliers aux pieds… Alléluia! Ils n'ont aucune dénomination pour les soutenir à cause de leur position pour la Parole de Dieu. Rien pour les soutenir. Vous avez là-bas des gens qui ont quelque chose pour les soutenir, qu'ont-ils donc? Un grand tas de dogmes. Un véritable, et un authentique missionnaire, avec des signes qui l'accompagnent, doit compter sur une lavandière qui épargne quelques sous. Remarquez, ça y est.

199 Il se peut que les gens n'aient pas l'intention de faire mieux. Eh bien, mais quel est leur problème? Ils sont aveugles. Jésus l'a dit. Rappelez-vous, rappelez-vous, Jésus a dit cette même chose. Et c'est comme si aujourd'hui…

200 Maintenant écoutez, j'espère que je ne suis pas un critiqueur. Quand on apporte une vérité, ne - ne pensez pas que je suis en train de critiquer. J'essaie simplement de… Je - j'aime… et si vous ne… je - je suis zélé pour l'église. Ce… C'est peut-être une église de l'assemblée de Dieu, ou quoi que ce soit, ou - ou je - je ne sais pas ce que c'est. Ce que… ça ne change rien pour moi. C'est une église de Dieu. C'est ce que cela est, je pense, que c'est une église de Dieu. Eh bien, maintenant, c'est ce que nous devrions tous être, pas une église dénominationnelle de Dieu, mais nous devons être chrétiens dans le coeur. L'église de Dieu demeure dans des murs, pas dans le nom, et ainsi de suite.

201 Or, aujourd'hui on met trop l'accent sur cela, tout ce qui compte pour les gens c'est être membre. Eh bien, considérez les baptistes quand ils ont un réveil. Oh, ils en ont eu un. Ils avaient un slogan en 1944: "Un million de plus en 1944." Le message de Billy Graham était apporté. Eh bien, certainement, cela a produit une grande chose. Méthodistes, Baptistes, Presbytériens, ç'a été glorieux, mais qu'avons-nous obtenu?

202 Jésus a dit aux pharisiens: "Vous êtes des aveugles qui conduisent des aveugles. Vous courez les mers pour faire un prosélyte, et il est deux fois plus un fils de la géhenne qu'il ne l'était au début." Et c'est ce que nous avons aujourd'hui.

203 Billy Graham, quand j'ai participé à son déjeuner à Louisville, dans le Kentucky, il s'est tenu là, c'était un évangéliste sévère, il a dit: "Je vais…Paul a dit… voici le modèle." Il a dit: "Quand Paul se rendait dans une ville et faisait un converti, quand il revenait l'année suivante, il en avait trente à partir de ce seul converti." Il a dit: "Moi j'entre dans une ville, je fais trente milles convertis, en revenant une année après, je ne retrouve pas trente." Il a dit: "Qu'est-ce qui se passe?" Et j'ai admiré l'approche de cet évangéliste. Il a pointé du doigt environ trois cents hommes assis là, il a dit: "C'est vous, bande de prédicateurs paresseux." Il a dit: "Vous restez assis dans le bureau les pieds sur la table, et vous appelez un homme au téléphone et vous lui demandez de venir et - et d'adhérer à votre église. Vous devriez aller lui rendre visite.

204 J'√©tais assis l√†; je me suis dit: "(Oh Dieu) Tu sais, √©vang√©liste Billy, tu es un grand homme. Je suis - je ne suis pas intelligent. Mais permets-moi de te poser une question." J'aurai souhait√© me retourner pour dire ceci; mais je - je - j'appr√©cie ce fr√®re, je crois que c'est un serviteur de Dieu. Et j'aurai bien voulu dire ceci: "Alors, Billy, quel genre de pr√©dicateur Paul avait-il pour suivre son seul individu?" Oui oui. Qu'est-ce qui se passait? Paul ne le laissait pas seulement lever la main pour prendre une d√©cision; il l'amenait au bapt√™me du Saint-Esprit; il enflammait son √Ęme, et ce dernier ne pouvait plus se tenir tranquille.

205 Voil√† le probl√®me aujourd'hui; c'est √™tre membre. Oui. [Espace vide sur la bande. - N.D.E.]‚Ķ des membres, de grandes adh√©sions, de grandes classes de l'√©cole du dimanche, on accorde des prix √† celui qui peut faire des pros√©lytes et apporter quelqu'un d'autre d'une autre √©glise, celui qui fait plus de pros√©lytes. Vous savez, c'est du pharisianisme. Et puis se vanter √† ce sujet: "Nous les avons battus dimanche pass√©." Si vous en √™tes arriv√© √† faire de l'√©glise de Dieu une foire d'empoigne [un affrontement o√Ļ chacun cherche √† obtenir la meilleure part par tous les moyens - N.D.T.], alors il est temps de fermer les portes et de rentrer chez soi.

206 L'Eglise de Dieu est un organisme vivant de Dieu sur terre, manifestant Jésus-Christ. Je sais que ce n'est pas populaire; on ne peut pas s'attendre à ce que ça le soit. On s'attend à ce que ça soit en ordre.

207 Se vanter à ce sujet… Mais, saviez-vous que ce n'était pas le tapage qui affectait le prophète Elie? Il a vu le feu et la fumée passer, il a entendu le tonnerre et il a vu les éclairs, le sang et l'huile, et tout le reste, cela ne l'a jamais dérangé. Vous savez, l'Amérique attend toujours quelque chose de grand avec beaucoup de bruit. Mais Dieu est un murmure doux et léger qui attire le prophète.

208 Vous savez, une fois un chariot passait dans le champ, et il était secoué, il faisait beaucoup de bruit à l'aller. Et en revenant, il passait sur les mêmes bosses, mais sans faire le moindre bruit; il était chargé de bonnes choses. Vous voyez? Oui.

209 Mais nous faisons reposer notre expérience sur un tas de bruits. Comment pouvons-nous le faire, comment pouvons-nous faire de telles choses? Oh! la la! Et ensuite on fait entrer l'éclat d'Holly Wood, on fait monter à la chaire des femmes en habits très serrés et sexy qui dansent dans l'esprit. Je ne sais quel genre d'esprit est-ce.

210 Je n'ai donc pas l'intention de critiquer; je - je suis - je suis… je - je vous aime. Si ce n'est pas le cas, alors Dieu me jugera si j'ai un tout autre motif. Vous voyez?

211 Mais c'est ce que vous avez. Vous voyez? C'est l√† que les pentec√ītistes ont d√©riv√©. " Nous en avons plus que le fr√®re du coin." Oh, "nous en avons plus que les Assembl√©es, parce que nous sommes les unitaires, ou parce que nous sommes les trinitaires, et nous sommes les‚Ķ" oh! ceci ou cela, toutes les diff√©rentes marques que les gens ont. Vous voyez? Oh, fr√®re, ce n'est pas √ßa pour Dieu. Il traite avec un individu. C'est vrai.

212 Remarquez, de grands bruits, mais ça n'a pas attiré l'attention du prophète. Le prophète n'a pas fait attention à ces grands bruits. Mais quand il a entendu ce doux et léger murmure, il sut que c'était la Parole; il se voila le visage et sortit.

213 Vous savez, le soleil fait s'√©vaporer plus d'eau en quinze minutes, sans aucun bruit du tout, plus que tout‚Ķ et nous, nous faisons plus de bruit en √©vaporant un galon [Environ 4 litres - N.D.T.] d'eau que le soleil n'en fait en faisant s'√©vaporer un million de barils. C'est vrai. Nous, nous cherchons toujours quelque chose de grand avec beaucoup de "Hurrah" et o√Ļ il y a du boucan. Mais quand on en vient au fait de prendre la Parole, alors voil√† qu'appara√ģt la chose. Vous voyez? Les gens viennent et disent: "Eh bien, que Dieu soit b√©ni, je vous assure‚Ķ"

214 Il n'y a pas longtemps j'ai rencontr√© un homme. Je ne dis pas ceci pour √™tre sacril√®ge, s'il vous pla√ģt, pardonnez-moi si je suis un‚Ķ si vous trouvez que c'est sacril√®ge. J'√©tais √† une r√©union sous tente. Et le ministre, un ministre pentec√ītiste, a amen√© sa femme-l√† pour qu'elle joue du piano. Et lorsqu'il m'a pr√©sent√© √† sa femme, sinc√®rement, j'ai failli m √©vanouir. Cette femme avait des cheveux tr√®s courts, boucl√©s et elle portait d'√©normes boucles d'oreilles, et assez de manucure sur ces l√®vres ou je ne sais quoi, des ongles peints. On dirait que c'√©tait une‚Ķ c'√©tait une vue horrible‚Ķ de tr√®s longs ongles comme cela. Et elle portait une toute petite robe sexy; elle avait sur elle une toute petite robe, qui ne pouvait m√™me pas lui arriver aux genoux quand elle s'asseyait. Eh bien, je me suis tenu l√† un petit instant et j'ai dit: "Fr√®re, est-ce que je blesserai vos sentiments si je disais quelque chose?"

215 Il a dit: "Eh bien, certainement pas. " Un homme sympathique, et elle, elle avait l'air d'une femme sympathique. J'ai dit : "Vous dites que votre épouse est une sainte?"
Il a dit: "Oui."

216 J'ai dit: "Excusez-moi pour cette expression, mais pour moi, elle n'en a pas l'air." J'ai dit: "Vous savez, ou quelque chose comme ça." J'ai dit…

217 Il a dit: "Que voulez-vous dire, Frère Branham?" "Oh, a-t-il dit, vous êtes de la vieille école."

218 J'ai dit: "Je suis de l'école des Ecritures. C'est vrai. L'école des Ecritures." Je ne crois pas qu'une sainte se comporte comme cela; je ne peux simplement pas croire cela, puisque la Bible condamne tellement cela. Vous voyez?

219 Tr√®s bien, il semble, chaque fois, que tout ce que nous entendons, c'est : "Ils ont vot√© quarante r√©solutions, quarante-quatre r√©solutions"; "Nous avions re√ßu trois cents r√©solutions." Eh bien, ce sont l√† des confessions. Les confessions, ce sont des pierres. C'est juste. En effet, Pierre, sur base de sa confession, fut appel√© une pierre, une petite pierre : Pierre, sa confession. Eh bien, les pierres c'est une bonne chose, mais √† quoi sert ou plut√īt que vaut une pierre pour une construction s'il n'y a pas l√† un v√©ritable tailleur des pierres avec un instrument tranchant de la Parole pour les tailler et en faire des fils de Dieu? Vous voyez? A quoi sert une confession?

220 C'est la raison pour laquelle √† votre retour vous ne pouvez pas en retrouver trente sur les trente mille. Vous n'avez fait que d√©terrer les pierres en les roulant, et vous les roulez l√†, mais elles ne sont pas encore appr√™t√©es pour le temple. Elles doivent √™tre taill√©es, suivant la mesure de la Parole de Dieu, plac√©es l√†-dedans, jointes ensemble, √©difi√©es sur le fondement de la doctrine des ap√ītres : J√©sus-Christ, la Pierre Angulaire. Et Il a dit: "Celui qui croit en Moi fera aussi les oeuvres que Je fais." C'est vrai.

221 Comment pouvons-nous √™tre l'√©glise si nous nous m√©prisons les uns les autres? Il a dit: "A ceci tous conna√ģtront que vous √™tes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres." Lorsque nous faisons des pros√©lytes et que nous nous s√©parons, et √† cause des divergences d√©nominationnelles‚Ķ je n'impute pas cela aux gens; j'impute cela √† la d√©nomination (c'est vrai) pas du tout aux gens. Vous voyez? Oh, c'est si dommage, pourtant je‚Ķ

222 Il vous faut avoir cet instrument tranchant, la Parole de Dieu, pour leur donner la forme des fils pour la construction. Oh! la la! ma pri√®re c'est: "Oh Dieu, h√Ęte-toi avec Malachie 4. Donne-nous le message de ces derniers jours. Donne-nous quelqu'un, envoie quelque chose pour sauver cette Eglise pentec√ītiste."

223 Quel genre de messager Dieu nous enverra-t-Il pour ces derniers jours? Voici ce que je vous dis, mon frère, ma soeur, en tant que votre frère, et co-ouvrier, qui attend l'arrivée de ce moment-là, il sera le même genre de messager que celui qui est venu autrefois : le même genre. Il ramènera l'église à la Parole. Oh Dieu, laisse-nous poser une fondation pour cela avant que la chose ne soit là. Avant qu'il vienne, laisse-nous poser une fondation et être des pierres, taillées, être en étroite collaboration avec lui quand Dieu l'enverra, car Il l'a promis.

224 Eh bien, je sais, je sens cela revenir. Et souvenez-vous, avec un petit don, je peux discerner l'esprit. Vous voyez? Eh bien, vous avez tiqué quand j'ai dit Malachie 4. Mais permettez-moi de vous dire quelque chose; vous avez dit: "Jésus a dit: 'Si vous pouvez le comprendre, celui-ci est l'Elie dont il a été question.'"

225 Mais si vous faites attention à ce qu'Il a dit dans - dans - dans Saint Matthieu au chapitre 11, verset 6: "Si vous pouvez le comprendre, c'est de lui qu'il a été question, et qu'il a été dit : "'J'envoie Mon messager devant Ma face.'" Ça, c'était Malachie 3, pas Malachie 4.

226 Car, dans Malachie 4, Il a dit: "Avant que ce jour arrive, la terre sera br√Ľl√©e, et les gens marcheraient dessus; elle sera br√Ľl√©e comme du chaume." C'est vrai. Il parlait alors du messager devant Sa face, lequel √©tait un Elis√©e. C'est‚Ķ?‚Ķ

227 Je ne crois pas en toutes ces histoires-ci qui circulent aujourd'hui en rapport avec la robe d'Elie et toutes ces histoires-l√†. Je‚Ķ toutes ces fausset√©s doivent venir, bien s√Ľr, pour d√©ranger la v√©ritable chose quand elle viendra. Mais permettez-moi de vous le dire, un messager se l√®vera √† la fin de l'√Ęge pentec√ītiste et il √©tablira la chose. Ce sera un homme. Pas un groupe; pas une d√©nomination; mais un homme. Cela a toujours √©t√© le cas, et Dieu ne peut pas changer son plan, Il est le Dieu √©ternel.

228 Rappelez-vous, si ce messager-l√†, si Jean √©tait le messager de Malachie 4, alors les Ecritures ont failli; car il est dit que ce‚Ķ : "La terre serait br√Ľl√©e comme du chaume, et les justes marcheront sur la cendre des m√©chants." Lisez donc cela, et voyez si ce n'est pas vrai. Vous voyez? Mais J√©sus n'a jamais dit cela; Il parlait de Malachie 3: "J'enverrai mon messager devant ma face, pour pr√©parer le chemin devant Moi." C'est tout √† fait vrai.

229 Or, cependant rappelez-vous, cet autre devait ramener la foi des enfants à celle des pères, ramener la foi des enfants à celle des pères, à la Bible originale.

230 C'est exactement ce qu'a fait Mo√Įse. C'est exactement ce qu'a fait J√©sus. C'est exactement ce qu'a fait chaque messager √† travers la Bible, √† la fin de cette dispensation-l√†; ils ont ramen√© le message. Les gens, au travers des organisations et autres, ont tout embrouill√© et tout en ces jours-l√†.

231 Ils ont fait la m√™me chose aujourd'hui. Nous attendons donc un messager. √Ē Dieu, envoie-le. Vous pensez que nous le recevrons? Absolument pas. Il sera un toqu√©, un fanatique, certainement, mais Dieu le confirmera. Le v√©ritable croyant, ceux qui sont pr√©destin√©s √† la Vie Eternelle, J√©sus a dit: "Tous ceux que le P√®re m'a donn√© viendront, et nul ne peut venir √† moi si Mon P√®re ne l'attire. Et tous ceux que le P√®re m'a (au temps pass√©) donn√©s, viendront." C'est vrai, ils √©taient‚Ķ

232 Je ne crois pas dans l'enseignement baptiste au sujet de - au sujet de la sécurité éternelle. J'y crois d'une certaine façon, mais je crois que vous êtes en sécurité aussi longtemps que vous êtes dans l'église, mais si vous sortez de - de dessous le Sang de Jésus, vous n'êtes plus en sécurité. Je suis à l'abri de la pluie aussi longtemps que je suis ici à l'intérieur.

233 Et lorsque vous êtes baptisé dans le Saint-Esprit, et que vous dites que vous avez le Saint-Esprit, et puis ensuite vous reniez la Parole de Dieu… Vous dites que vous avez cru et que vous avez reçu le Saint-Esprit, et ensuite vous reniez que la Parole est véridique? Comment donc cela peut-il être le Saint-Esprit alors que c'est Lui qui a écrit la Bible? Le Saint-Esprit renier Sa propre Parole, dire: "Je - j'avais tort; vous avez raison"? Non, ça, ce n'est pas Dieu. Absolument pas.

234 Une √©p√©e tranchante‚Ķ Seigneur, envois-nous un grand message. C'est ce que nous attendons. Alors, bien s√Ľr, quand il viendra pour pr√©parer ces pierres et pour les tailler pour la construction, qu'arrivera-t-il? Beaucoup d'entre eux ne supporteront pas le test de la Parole. Ils aimeront plus leurs organisations que la Parole de Dieu, quand bien m√™me cette Parole sera confirm√©e par cet homme. Ce sera un proph√®te qui viendra au Nom du Seigneur, et il sera celui qui viendra sur la terre. Je crois cela.
Oh, tout le monde dit: "Ce sera un groupe de gens."

235 Je veux que quelqu'un me montre dans la Bible o√Ļ √ßa sera un groupe de gens; Dieu briserait Sa propre Parole; Il ne peut pas faire cela. Absolument pas. Il a promis ceci. Ce sera un seul homme. Et puis il y aura d'autres avec lui, bien s√Ľr, des milliers, les croyants de l'Eglise enti√®re seront avec Lui, partout.

236 Comme c'était au jour de Noé, il n'y en aura pas beaucoup qui seront sauvé, car Jésus a dit: "Ce qui arriva du temps de Noé." Savez-vous cela? "Ce qui arriva du temps de Lot (comptez-les), il en sera ainsi.

237 Les cieux et la terre passeront, mais Ma parole ne passera point." Vous voyez ce que je veux dire? Oh, frère, nous ferions mieux de faire l'inventaire, il se pourrait qu'il soit vraiment plus tard que nous ne le pensons. Il se pourrait que nous nous réveillions un jour pour constater que nous avons raté quelque chose. Faites attention. Veillez, priez, sondez, cherchez; ne laissez pas cela vous passer par-dessus la tête. Et souvenez-vous, quand la Parole de Dieu est prêchée, Dieu est lié par devoir à cette Parole et Il La confirmera.

238 Savez-vous ce qu'Il a dit l√†, ce qui √©tait arriv√© au temps de Lot? Il a dit: "Ce qui arriva au temps de Lot." Qu'arriva-t-il l√†-bas avant que le feu ne tombe? Qu'arrivera-t-il de nouveau juste avant que le feu ne tombe? Quel genre de message recevra l'√©glise? Pas donc Sodome, l'√©glise √©lue. Retenez ces trois: il y avait les sodomites; il y avait Lot et son groupe, l'√©glise formaliste; et il y avait Abraham, l'√©lu. Tous les trois ont re√ßu un message, oui, par diff√©rents messagers. Observez Celui qui est all√© vers l'√©glise √©lue, ce qu'Il a fait √† Abraham. J√©sus a dit: "Il en sera de m√™me √† la venue du Fils de l'Homme." Or, on ne peut pas renier cela, c'est exactement ce que J√©sus a dit. Bien s√Ľr, ce sera donc ainsi.

239 Eh bien, beaucoup‚Ķ Quand J√©sus est venu et qu'Il a amen√© un test, et a dit: "Sondez les Ecritures, car en Elles vous pensez avoir la Vie Eternelle, et ce sont Elles qui rendent t√©moignage de Moi." Les gens pouvaient-ils supporter ce test? Non. Et tout le monde le sait, les pierres de toutes les confessions qui ne peuvent endurer le test de la Parole, sont entass√©es. Cela a craqu√©, l'eau s'est r√©pandue; cela ne supportera pas le test. Oh, mes amis, on envoie alors cela √† la casse. Dieu a toujours consid√©r√© le caract√®re plut√īt que le nombre.

240 Je termine. Je suis désolé de vous avoir gardé tout ce temps; je n'en avais pas l'intention. Accordez-moi juste une - une minute ou deux pour faire cette dernière remarque, je vais alors arrêter dans une minute. J'espère que je - je - j'ai dit quelque chose pour vous aider, vous voyez, pour vous amener à méditer. Vous voyez?

241 Dieu a toujours consid√©r√© le caract√®re, pas le nombre. Mais aujourd'hui nous faisons le contraire. Nous consid√©rons les membres, l'habillement, les belles pri√®res, plut√īt que le caract√®re. C'est vrai.

242 Eliezer s'est armé de patience jusqu'à ce qu'il trouve le caractère. C'est vrai. Qu'allait-il prendre? Mais il a fait confiance en Dieu. Le caractère pour qui? Le caractère pour Isaac, une épouse, ce qui est un type de l'église. Vous savez cela. Ça, c'était la semence naturelle d'Abraham; ceci, c'est la semence royale d'Abraham. Eh bien, si Eliezer, le messager qui cherchait l'épouse et qui essayait de trouver le caractère, quand cet homme viendra, le messager du dernier jour, essayant de trouver une épouse pour Christ, il ne considérera pas les adhésions dénominationnelles. Il cherchera le caractère animé de bonne volonté.

243 Suivez. D'abord le bon caractère, et puis la préparer pour rencontrer Isaac. Après qu'il a trouvé le caractère, il l'a alors amené à se tenir tranquille suffisamment longtemps pour écouter le message qu'il avait de la part d'Isaac.

244 Voil√† le messager du dernier jour, la lumi√®re du soir, c'est d'abord trouver cette √©glise (o√Ļ croiront-ils ce message?) cherchez cela. Pouvez-vous comprendre ce dont je parle? Cherchez l√† o√Ļ se trouve cette √©glise qui vous laissera m√™me entrer, qui ne vous fermera pas la porte au nez. Ensuite lorsque vous faites cela, alors vous avez trouv√© le caract√®re. Alors, si elle se tient tranquille assez longtemps pour qu'il lui dise comment l'√©pouse doit √™tre habill√©e‚Ķ elle doit √™tre habill√©e. Se tenir tranquille. Si elle pouvait √™tre‚Ķ

245 Regardez la petite Rébecca, pendant qu'elle écoutait chaque parole, son petit coeur battait. Elle… Il - il lui parlait. Eh bien, il était - il s'est armé de patience, il a dit: "J'irai là jusqu'à ce que je trouve ce caractère. Puis quand j'aurai trouvé le caractère, je vais alors amener la jeune fille à rester assez longtemps tranquille pour la préparer à aller le rencontrer." Oh! la la! Quelle chose frappante! (J'aurai souhaité que nous ayons un peu plus de temps à cette horloge.) La préparer, se tenir tranquille pour écouter le message venant de sa part. Eliezer ne parlait pas de lui-même, mais il parlait de celui qui l'avait envoyé. Et il avait des dons pour montrer qu'il était son envoyé. Amen…?… Il voulait la vêtir de ces choses. Il savait comment la préparer.

246 Si seulement je pouvais l'amener à se nettoyer le visage. Vous voyez? Vous savez, je - j'ai simplement senti que je dois me contenir là-dessus, je ferais donc mieux de me taire. De toute façon, j'ai assez dit; vous savez de quoi je parle. Très bien. Ecoutez, tenez-vous simplement tranquilles.

247 Remarquez, le messager du temps de la fin, son travail sera de préparer les saints, préparer l'épouse pour l'époux. C'est ce que sera son Message. Eh bien, vous voulez apprendre l'abc pour que vous puissiez étudier l'algèbre plus tard. Quand ces autres sceaux qui sont sur le dos seront ouverts, ils ne seront révélés qu'à eux. C'est vrai. Apprenez d'abord l'abc. C'est quoi l'abc? Always Believe Christ [Croire toujours Christ - N.D.T.], pas votre credo, Christ. Vous voyez? Croyez ce que Lui dit, pas ce que quelqu'un d'autre dit.

248 Si c'est contraire, si un homme vous dit que c'est bien de vous couper les cheveux, vous les femmes, sachez qu'il ment. La Bible dit que ce n'est pas correct. S'il dit que vous pouvez être diacre et, malgré tout, avoir quatre ou cinq femmes, il ment. C'est contraire à la Parole. Vous voyez? Toutes ces autres choses dont nous parlons, ramenez-les à la Parole et voyez si c'est conforme à la Parole.

249 Ramenez l'√©glise √† la Parole. Eh bien, que doit faire ce messager de Malachie 4? Ramener la foi originelle, la foi de la r√©surrection. La foi gr√Ęce √† laquelle ils ont vu J√©sus apr√®s Sa r√©surrection des morts, ils L'ont vu oeuvrer parmi eux.

250 C'√©tait des hommes qui parlaient peu. Ils allaient pr√™cher la Parole. Oh! Ils pr√™chaient pendant longtemps; une fois, Paul pr√™cha toute la nuit. Vous voyez? Un homme tomba du b√Ętiment et mourut. Il s'√©tendit sur ce dernier, et le ramena √† la vie. Vous voyez, vous voyez? Vous voyez, il continua √† pr√™cher.

251 Eh bien, remarquez, c'√©tait des hommes diff√©rents de ceux qui ont des doctorats, des doctorats en droit, ou ceci cela, et peu importe comment vous voulez appeler cela aujourd'hui. Quoi? Il s√©pare le messager et‚Ķ plut√īt le message par le messager qu'on a, il s√©parera les croyants des incroyants. Certains s'aligneront sur cela et d'autres pas. Certains luth√©riens‚Ķ certains catholiques se sont align√©s sur Luther; d'autres pas. Certains luth√©riens se sont align√©s sur les m√©thodistes; d'autres pas. Certains s'alignent sur les pentec√ītistes, et d'autres pas. Certains s'aligneront sur la Lumi√®re du soir, d'autres pas.

252 Comment saurez-vous si c'est la lumi√®re du soir ou pas? Confrontez cela avec la Parole (pas juste une seule Parole, toute la Parole mise ensemble), voyez si c'est vrai ou pas. Oh, o√Ļ se trouve-t-elle? Si donc ce message confirme que Dieu a accompli ce qu'Il avait promis de faire, et que cela est en accord avec la Parole, alors la Parole est confirm√©e comme √† d'autres √©poques et comme ce fut le cas pour d'autres proph√©ties.

253 Remarquez, quand le Message... quand… remarquez, quand les gens rejettent le Message, et que le messager semble être complètement vaincu, il ne peut accéder à d'autres portes, il ne peut accéder à un endroit.

254 Comme ce fut le cas pour notre Seigneur. Rappelez-vous, quand Il √©tait‚Ķ Oh, quand Il gu√©rissait les malades, ce jeune proph√®te, on disait : "Oh! la la! C'est un grand homme." "Bonjour, Rabbi, comment vas-tu?" Mais un jour Il s'est assis, et s'est mis √† leur dire la v√©rit√©. Il a trouv√© faveur aupr√®s de l'√©glise, du peuple. Des milliers Le suivaient. Il avait autour de Lui soixante-dix pr√©dicateurs, √† part les douze. Un jour, apr√®s qu'Il avait chang√© le pain en - ou plut√īt chang√© le - multipli√© les pains, pour prouver qu'Il √©tait Dieu, car c'est Dieu seul qui faisait tomber le pain du ciel. Oui. Vous voyez? Il a multipli√© les pains. Et imm√©diatement apr√®s cela‚Ķ Il avait march√© sur l'eau, a accompli des miracles, et a fait des choses pour prouver qui Il √©tait.

255 Et puis, après avoir fait cela, Il s'est assis et s'est mis à parler sévèrement aux gens. Les gens ont rejeté la chose. Et les soixante-dix ont dit : "Uh! Cette parole est dure. Qui peut l'écouter? C'est une parole dure. Et puis, Tu mets en pièce ce que nous pensions vraiment que c'est autre chose. Eh bien, qui es-Tu pour nous dire ces choses?" Et ils s'en allèrent.

256 Alors Jésus s'est tourné vers Son petit groupe, comme du temps de Noé, comme du temps de Sodome, Il a dit: "Voulez-vous aussi vous en aller?"

257 Alors Pierre pronon√ßa ces paroles remarquables : "Seigneur, o√Ļ irions-nous?" (√Ē Dieu, viens-nous en aide.)

258 Ecoutez, quand le Message est rejeté et que le messager semble être vaincu, c'est alors que Dieu entre en scène, Son Message est terminé.

259 Noé (maintenant je termine), Noé a prêché à la porte de son arche pendant cent-vingt ans, jusqu'à ce qu'on s'est finalement moqué; Noé entra dans l'arche, pensant que le - que cela irait bien. Dieu ferma la porte. Et les gens restèrent aux alentours pour voir ce qui allait se passer. Il resta là pendant 7 jours, armé de patience. Et le septième jour, la pluie tomba. Oui oui.

260 Mo√Įse, o√Ļ se trouvait-il? Dans la ligne m√™me du devoir, conduisant le peuple. La mer Rouge lui faisait obstacle. Il √©tait au bout de son chemin. C'est alors l√† que Dieu est venu avec le vent d'Est et a s√©par√© la mer, au bout du chemin.

261 Il y eut Daniel, qui s'en tenait à son message: "Je ne me souillerai pas avec l'univers de ce roi." Il est resté fidèle à Dieu, il était juste au bout de sa route, c'est comme si sa fin était venue, on le jeta dans la fosse aux lions. Dieu entra en scène.

262 Et un matin, l√† tr√®s loin √† Babylone‚Ķ Amen. Je peux regarder au Ciel; je peux voir un - un tr√īne entour√© des anges. Je regarde ici en bas, √† Babylone, je vois une - une fournaise ardente. Je vois trois enfants se tenir l√†, et dire : "Notre Dieu est capable de nous d√©livrer (vous voyez.). Mais nous ne nous prosternerons pas devant ta statue, car c'est contraire √† la Parole. (Vous voyez?) Voil√† notre position."

263 "D'accord, dit le roi, montez les marches; vous serez br√Ľl√©s." Il y avait des hommes tr√®s costauds au bout de cette lance, les voil√† gravir les marches; marche apr√®s marche et il faisait de plus en plus chaud.

264 Je peux voir un ange se tenir l√†, √† c√īt√© du tr√īne, saisir une √©p√©e et la d√©gainer, et dire : "P√®re, baisse le regard l√†. Laisse-moi descendre; je suis Gabriel, je vais changer la sc√®ne."

265 Rengaine ton épée, Gabriel. J'ai vu cela.

266 En voilà un autre qui vient, il dit: "Père, je m'appelle Absinthe, c'est moi qui détruis par l'eau. A l'époque antédiluvienne, les hommes avaient péché et maltraité Ton peuple, et je - j'ai transformé le monde entier en un globe d'eau. Ce matin, je vais effacer Babylone de la carte. Laisse-moi aller."

267 "Je sais que tu peux le faire, Absinthe, tu es un ange fidèle, (Voyez-vous?) Mais je ne peux pas te laisser aller. Ça c'est mon travail. J'y vais Moi-même."
"Tiens, Tu les as vus?"

268 Je les ai observés toute la nuit. J'ai suivi leur réunion de prière. J'ai vu qu'ils ont pris position pour Ma Parole. Je serai là à temps. Oh! la la! Je peux Le voir Se lever et Ses habits royaux retomber autour de Lui, comme cela, et il a dit : "Venez ici, vent d'Est, vent du Nord, vent du Sud et vent d'Ouest. Placez-vous sous ce cumulonimbus [nuages qui présagent l'orage - N.D.T.] là-bas; ce matin, vous allez me servir de chariot; je descends à Babylone, je vais changer la scène." Oh, frère, il est arrivé là juste à temps.

269 Son oeil veille sur les passereaux, et je sais qu'Il veille sur moi. Il veille encore ce soir, Il veille sur moi. Il veille sur vous. Il a veillé pour voir si oui ou non, nous allons prendre position, pour voir quelle décision nous allons prendre, si nous resterons fidèles à la Parole ou si nous allons nous En détourner. Il est plus tard que vous ne le pensez.

270 Jacob, en route vers chez lui, il avait √©t√© inspir√© √† rentrer chez lui, son fr√®re venait √† sa rencontre, oh, mais, une nuit il lutta avec Dieu. Il avait peur de rencontrer son fr√®re, mais le lendemain matin, il n'avait plus peur, c'√©tait un prince boiteux. "Je n'ai besoin ni d'Esa√ľ ni de son arm√©e, ni l'un ni l'autre", Dieu entrant en sc√®ne. Vous voyez, Il le fait d'une fa√ßon particuli√®re.

271 J√©sus, rejet√©, apr√®s avoir √©t√© confirm√© comme √©tant le Fils de Dieu, a dit: "Si je ne fais pas les oeuvres de Mon P√®re, ne Me croyez pas." Il √©tait la Lumi√®re du jour (Il est toujours la Lumi√®re), Il entra en sc√®ne. Et les gens, aussi longtemps qu'Il pouvait‚Ķ les pains, les poissons et les pains, ils Le suivaient. Mais d√®s qu'Il s'est mis √† leur dire la v√©rit√© de la Parole, cela les s√©para; ils √©taient attach√©s √† leurs propres traditions. C'√©tait contraire, cependant, vous savez, Il √©tait parfaitement en accord avec les Ecritures. Mais les yeux aveugles du monde ne pouvaient pas voir cela; ils ne le peuvent pas non plus aujourd'hui, ils ne l'ont jamais vu dans un quelconque √Ęge, je veux dire, dans l'ensemble. Qu'est-il arriv√©? C'√©tait comme s'Il √©tait vaincu.

272 Remarquez, à partir de cet instant même, il perdit Sa popularité. Quand? Quand Il s'est mis à leur apporter la Parole. Quand Il pouvait aller tenir - et tenir des services de guérison et des campagnes, tout le monde voulait de Lui, on disait: "Oh! Rabbi, viens par ici", et: "Rabbi, viens ici." Mais quand Il a commencé à apporter Sa doctrine, on a dit : "Oh, Ton enseignement trouble notre peuple." Oh, bonté divine. "Oh, je ne peux plus Te recevoir dans mon église, Rabbi, car, eh bien, Tu troubles notre peuple, Ton enseignement est tellement contraire à ce que nous nous croyons." Ça n'a pas changé. Vous voyez? Ça n'a pas changé. Non. "Je ne peux pas Te recevoir, Rabbi." Pourtant, les Ecritures confirmaient, attestaient qui Il était, mais ils ne pouvaient pas croire cela.

273 Finalement Il a continué jusqu'au dernier moment, alors Satan s'est dit: "Je l'ai eu", il L'a crucifié à la croix. Il a continué ainsi jusqu'à ce que finalement les gens ont pensé qu'ils L'avaient eu, ils L'ont mis dans la tombe. Mais c'est en ce moment-là que Dieu est entré en scène. Il est ressuscité de la tombe. Pourquoi?

274 De m√™me, Paul a dit: "Tous‚Ķ Demas m'a abandonn√©." Tous m'ont abandonn√© √† cause de la Parole. Je ne pense pas que Demas √©tait all√© dans les bo√ģtes de nuit et tout. Mais Demas voulait aller‚Ķ Demas √©tait un homme riche et il voulait aller avec le groupe populaire; et il est donc all√© l√† comme tous les autres. Et alors Paul a dit: "Tous m'ont abandonn√©." Pourquoi? Son minist√®re, il atteignait la pierre de faite de son minist√®re, il arrivait √† la fin.

275 Son d√©sir √©tait d'√™tre un martyr parce qu'il avait tu√© Etienne; il √©tait t√©moin de sa mort et il avait approuv√© cela. Il voulait mourir. Quand le‚Ķ Agabus, cet illustre proph√®te, se tint √† c√īt√© de lui et lui dit de ne pas monter √† J√©rusalem. Il a dit: "Je sais qu'il ne faut pas que j'aille. Mais non seulement je d√©sire y aller, aller √† J√©rusalem dans les cha√ģnes et les liens, mais je suis pr√®s √† aller mourir pour le Seigneur J√©sus." Qu'√©tait-ce? Il scellait son minist√®re.

276 √Ē √©glise du Dieu vivant, nous pourrions parler toute la nuit. Comment allons-nous sceller notre Message? Comment allons-nous le faire? √Ē Dieu, aide-nous √† prendre cette Parole, et √† √™tre courageux. Laisse-moi mourir avec la Parole; vivre de la Parole, mourir avec la Parole. R√©pandre la Lumi√®re, car au temps du soir la Lumi√®re para√ģtra. Nous sommes dans cette heure-l√†, mes amis. Croyons cela, pendant que nous inclinons la t√™te.

277 D'abord, je m'excuse de vous avoir retenus pendant tout ce temps, exactement deux heures; une heure et quarante-cinq minutes, je pense, exactement. J'esp√®re que rien n'a √©t√© blessant. Je‚Ķ nous ne devons pas offenser. Cela‚Ķ Si c'est dans notre - si c'est dans notre coeur et dans notre √Ęme, alors nous avons tort, nous-m√™mes; si nous, les pr√©dicateurs, nous disons ces choses, mes fr√®res qui sont ici, ces hommes remplis du Saint-Esprit. Vous voyez?

278 Quand je fus sauvé et que j'ai dit à mon pasteur baptiste que j'avais reçu le Saint-Esprit, et toutes ces choses, c'est - et que l'Ange du Seigneur m'avait dit ce qu'il fallait faire, il a dit: "Tu dois avoir eu un cauchemar, Billy."
J'ai dit: "Docteur Davis, j'ai vu un ange."

279 Il a dit: "Oh, c'est absurde." Il a dit: "C'est - c'est du diable." Vous voyez? Oh! la la! Comme cela m'a fait mal! Il a dit : "Tu vas prêcher aux rois et aux potentats?"
J'ai dit: "C'est ce qu'Il a dit."
Il a dit: "Avec un niveau de primaire?"
J'ai dit: "C'est ce qu'Il a dit."

280 Il a dit: "Qui penses-tu voudra t'écouter? Vas-tu prêcher la guérison divine en un jour comme celui-ci, avec toutes ces merveilleuses recherches médicales et tout?"
J'ai dit: "Je me fous du nombre de Goliath qui se tiennent là."
Il a dit: "Qui penses-tu voudra t'écouter?"

281 J'ai dit: "Si c'est Dieu qui m'envoie, il y aura quelqu'un pour m'écouter."

282 En ce moment-là, je ne savais rien à votre sujet. Et quand je suis venu vers vous, c'était exactement comme porter un gant à la main; vous et moi, nous nous accordons parfaitement. Je vous aime. Je vous aime. J'aime mes frères pasteurs. Pensez-vous qu'un presbytérien, un méthodiste ou un luthérien voudra ouvrir son église comme l'a fait ce frère ce soir, afin que nous nous tenions ici pour prêcher ce genre de message? Non non, pas du tout. Ce sont de braves hommes qui croient la Vérité. Eh bien, alignez-vous sur la Parole, avec eux, éloignez-vous des choses du monde.

283 Soeurs, laissez pousser vos cheveux. Portez de belles robes convenables. Honte à vous. Otez ce maquillage de votre visage. On a plus d'Ecritures sur le fait de se maquiller que l'on en a sur le fait de couper les cheveux. C'est vrai. Ne faites pas cela. Ne faites pas cela. La Bible dit que c'est déshonorant pour une femme de faire cela. Sa chevelure, c'est sa gloire. Eh bien, vous dites: "C'est une petite chose." Très bien; écartons les petites choses et ensuite, nous pourrons parler de grandes choses. Commençons comme il faut.

284 Maintenant, frères… oh! la la! Permettez-moi de dire une chose aux hommes. Monsieur, mon frère, si vous laissez votre femme faire une telle chose, et que vous vous prétendez être un homme rempli de l'Esprit, j'ai honte de vous. Honte à vous. Vous laissez votre femme se promener dans la rue…

285 Et vous êtes habillées de façon tout à fait sexy et tout comme cela; et savez-vous que la Bible dit, Jésus dit: "Quiconque regarde une femme pour la convoiter, a déjà commis un adultère avec elle"?

286 Vous dites: "Eh bien, une minute, mon frère, je suis innocente. Je crois aussi que vous l'êtes, ma soeur; vous êtes innocente quant à l'acte naturel. Mais si vous vous exposez ainsi et que le pécheur vous regarde, et que vous vous êtes exposée comme cela, qui est coupable? C'est vous, parce que vous vous êtes exposée. Alors au jour du Jugement, quand ce pécheur répondra pour avoir commis adultère, avec qui l'aura-t-il commis dans son coeur? Avec vous. Pourquoi? Parce que vous vous êtes exposée. Eh bien, c'est l'exacte vérité.

287 Ne voudriez-vous pas - ne voudriez-vous pas, ma soeur( je vous en prie au Nom de Jésus, puis-je vous le demander en tant que votre frère) vous corriger?

288 Frère, honte à vous pour avoir dirigé votre foyer comme cela; corrigez-vous. Je - j'espère beaucoup de votre part, en tant qu'homme. Vous voyez?

289 Vous les pasteurs qui laissez les gens venir, qui prenez pour diacres et tout le reste dans des tels offices, des gens ayant deux ou trois femmes en vie et tout, n'avez-vous pas honte, ministre? N'avez-vous pas honte de ces choses? Et vous acceptez là des tels membres alors qu'ils vivent dans l'adultère, ils fument la cigarette et font tout; et jamais on en parle à la chaire. Honte à vous. Je - je - je prie pour vous, frère.

290 Que Dieu vous bénisse. Merci de m'avoir supporté, avec patience. Maintenant, je me demande…

291 La lumière du soir est venue. La lumière du soir est là; retournez à la Parole.

292 Maintenant, avec la tête inclinée, le coeur incliné, posez-vous cette question: "Suis-je à la hauteur de cette Parole? Le suis-je?"

293 Ma pri√®re, depuis cette estrade, c'est: "√Ē Dieu, √īte de moi tout ce qui n'est pas comme Toi. √Ē Dieu, √īte cela de moi." Nous voici au bout du chemin.

294 Tr√®s bien, voudriez-vous √™tre vraiment sinc√®re au point de lever la main et dire: "√Ē Dieu, √īte de moi tout ce qui n'est pas comme Toi. Fa√ßonne-moi, Seigneur, mod√®le-moi, fa√ßonne-moi"? Que le Seigneur vous b√©nisse.

295 S'il y a quelqu'un qui n'est pas en ordre, qui est un pécheur et qui est entré ici ce soir, et qui n'a jamais accepté Christ comme Sauveur, ou quelqu'un qui est un rétrograde ou quelque chose comme cela, et qui désire revenir, vous êtes invité à venir vous tenir ici à l'autel. Si vous croyez que Dieu écoute mes prières pour les malades, je crois qu'Il m'écoutera. Et vous et moi ensemble, en plaçant notre foi sur le sacrifice, Jésus-Christ, le Fils de Dieu, en priant, je crois que Dieu écoutera. Vous êtes invité à venir vous tenir ici pour la prière.

296 Maintenant, notre P√®re c√©leste, nous Te confions cet auditoire, on n'en finissait pas avec ces paroles hach√©es, Seigneur. M√™me que beaucoup sont fatigu√©s, √©puis√©s et sont rentr√©s chez eux, et peut-√™tre que certains se sont sentis un peu mal et, oh! Seigneur, je - je ne peux pas dire qui est chaque fois dans l'auditoire. Et apr√®s tout, P√®re, c'est Ta Parole et Tu connais mon coeur. Ainsi‚Ķ et je suis‚Ķ malheur √† moi si je ne le fais pas. Et je - je dois le faire, Seigneur. Je prie donc maintenant pour que les gens qui ont une compr√©hension de la Parole comprennent clairement, et je suis s√Ľr que ceux que Tu as appel√©s √† la vie comprendront, que ce n'est qu'avec un coeur plein d'amour pour Dieu et pour Son √©glise que je plaide pour ces choses.

297 P√®re, pratiquement chaque main ici s'est lev√©e pour une circoncision, pour que soit √īt√© tout surplus qui n'a pas de place l√†. √Ē Dieu, aide-nous tous. Je me tiens juste avec eux, Seigneur. Je suis l'un d'eux. J'attends la venue de ce glorieux jour de mill√©nium, quand le p√©ch√© et la honte seront d√©truits pour toujours. Et, P√®re, pendant que nous sommes dans ce monde, nous savons que nous sommes sujets √† ces choses; nous sommes sujets √† des erreurs; nous sommes sujets aux p√©ch√©s; nous continuons √† errer, et pourtant nous ne d√©sirons pas faire cela. Comme le dit la Bible: "Ne perds pas courage quand on te r√©primande." Mais je prie, P√®re, que la r√©primande de la Parole me taille tout aussi durement que √ßa taille les autres. Et je prie, P√®re, qu'ils le comprennent ainsi.

298 Je Te prie de les bénir maintenant. Et puisse ceci… comme nous l'avons prié avant, Seigneur, connaissant et attendant ce que nous demandons, car nous ne voulons pas mal demander, nous ne voulons pas demander quelque chose juste pour dire des mots, car nous Te parlons.

299 Je Te demande de b√©nir notre jeune fr√®re ici qui m'a ouvert sa porte afin d'entrer ce soir. Je Te prie de b√©nir son √©glise et que chacun de ses membres, Seigneur‚Ķ que ceci soit un phare, un endroit o√Ļ les dons de Dieu abondent et o√Ļ tout va marcher comme il faut.

300 B√©nis tous les pr√©dicateurs qui sont assis ici, et leurs √©glises. Et qu'il y ait une grande secousse, ou un bruit dans les m√Ľriers, de l'Esprit de Dieu traversant Phoenix, et amenant les √©glises √† la communion et √† - et √† un grand r√©veil, au point que les pr√©dicateurs ne seront plus en mesure de pr√™cher √† cause de la gloire de Dieu; mais quand les saints se rassembleront au d√©but de l'apr√®s-midi, avec des cris et des pri√®res, des t√©moignages et des messages, juste une vraie effusion de l'Esprit et que toute la ville sera attir√©e √† venir, √©couter‚Ķ accorde-le maintenant.

301 Guéris les malades qui sont parmi nous, Seigneur. Accorde leur la délivrance divine, Père, au Nom de Jésus-Christ.

302 Maintenant, avec la tête inclinée, s'il y en a ici qui désire se tenir juste à l'autel maintenant, pendant que nous avons la tête inclinée, et nous allons juste fredonner un petit cantique, un - un bon vieux cantique de l'Evangile. Et nous voulons fredonner cela. Et pendant que nous le faisons, s'il y a quelqu'un qui désire que nous priions pour lui, pour qu'il ait une expérience plus profonde, qu'il reçoive le Saint-Esprit, ou qui est sauvé mais qui n'est pas encore sanctifié, ou quoi que ce soit, nous serons heureux de le faire pendant que nous fredonnons ce petit cantique, "Je L'aime". Et si nous L'aimons vraiment, honorons Sa Parole maintenant.
Je L'aime, je L'aime,
Parce qu'Il m'aima le premier,
Et acquit mon salut
Sur le bois du calvaire.

303 Pendant qu'ils viennent, j'aimerais que chacun prenne place ici maintenant. Très bien, soeur.
… L'aime, Je L'aime,
Parce qu'Il… (venez maintenant à l'autel, vous qui voulez venir maintenant)…
…me…
Et acquit mon salut
Sur… du Calvaire.

304 Pourquoi certaines d'entre vous, soeurs aux cheveux courts, ne venez-vous pas ici pour faire une promesse à Dieu? Voulez-vous que je vous le lise dans la Bible? Très bien. Pourquoi ne venez-vous pas, dire : "Seigneur, je veux être en ordre en toute chose, et je voudrais commencer comme il faut. Et je voudrais m'engager sur le bon chemin et y demeurer. Je veux Te faire une promesse ce soir, Seigneur. Cela va pousser dès maintenant.

305 La Bible dit que c'est une honte pour un homme d'avoir de longs cheveux, il ressemble √† une femme. Dieu a trait√© deux alliances, l'une avec Adam et l'autre avec Eve. Il les a habill√©s diff√©remment. Ils sont compl√®tement diff√©rents. Ils ont toujours √©t√© diff√©rents. Il y a deux alliances √† travers toute la Bible. J'aimerais un jour ou l'autre pr√™cher sur ces deux alliances, un soir, pour vous montrer la diff√©rence. Oh! la la! Elle est grande. On trouve cela m√™me dans le mariage et le divorce, si seulement vous connaissiez la v√©rit√© l√†-dessus, cela r√©glerait tout le probl√®me. C'est vrai. Tr√®s bien, une fois de plus maintenant, pendant que nous sommes s√Ľrs maintenant. Venez, ne voulez-vous pas?
Je L'aime… (Avez-vous besoin du Saint-Esprit? Approchez, tenez-vous ici.)
Car Il m'aima le premier
Et… (Désirez-vous une marche plus intime avec Lui? Venez, faites un voeu, tenez-vous à cela et observez cela. Ça ne servira à rien de faire un voeu si vous ne l'observez pas.)
Sur… (Vous pouvez venir faire votre voeu, Dieu doit accomplir la chose. Vous, gardez simplement votre voeu.)

306 Maintenant, je vais demander à mes frères prédicateurs de bien vouloir descendre maintenant ici, se tenir juste près de ces précieuses personnes pendant que nous prions maintenant, juste ici, et de parler à chacun, de leur demander quels sont leurs besoins maintenant pendant qu'ils sont ici.

307 Que tout le monde soit aussi respectueux que possible. Maintenant, Dieu vous honorera; soyez vraiment respectueux jusqu'à ce que cette prière soit faite. Venez juste ici maintenant, tout autour, au-dessus et derrière ces personnes qui sont…?… se tiennent ici pour la prière.
Sur le bois du Calvaire.

308 Encore une fois maintenant, pendant qu'ils sont - les ministres se rassemblent de deux c√īt√©s‚Ķ
Je L'aime, je… (j'aime voir ça, les ministres de différentes organisations, tous réunis maintenant; ça, c'est sous le Sang.)
Parce qu'Il m'aima le premier,
Et acquit mon salut
Sur le bois du calvaire. (Oh! la la!)

309 Maintenant, venez fr√®res, pr√®s de celui √† c√īt√© du quel vous vous tiendrez, poser votre main et demandez-lui ce qu'il d√©sire de la part de Dieu. N'est-ce pas un moment merveilleux? Vous savez, quand je vois ce‚Ķ regardez √ßa, les ministres de diff√©rentes √©glises, se tiennent ensemble tout autour, les soeurs qui √©taient sur les civi√®res se sont lev√©es, elles en sont sorties, elles sont parties. Gloire au Seigneur! J'en suis si reconnaissant, elles sont debout au Nom du Seigneur.

310 Eh bien, que l'auditoire, maintenant, tout le monde, incline la tête. Chacun de vous maintenant dans votre coeur, parlez tout simplement à Dieu comme vous me parleriez; comme si vous vous approchiez de moi et disiez: "Frère Branham, je - je… si vous aviez fait quelque chose de mal, vous diriez: "Je suis navré, Frère Branham. Je - j'ai fait telle chose, voudriez-vous me pardonner pour cela? Je vais vous faire une promesse, Frère Branham; je ne ferai plus jamais cela contre vous." Alors, changez seulement, au lieu de mon nom, de moi, mettez votre Seigneur Jésus-Christ.

311 Et si vous avez besoin de gu√©rison, par exemple si vous veniez dire: "Fr√®re Branham, je - je n'ai pas d'argent; ce soir je n'ai pas pris de souper, et, oui, je sais que si vous aviez un dollar vous me le donneriez." Eh bien, vous voyez, vous n'avez pas √† dire √† Dieu: "Si Tu as la puissance de gu√©rir." Il l'a. Vous voyez? C'est √† moi que vous pourriez dire: "Si vous avez cela." Mais √† Lui vous n'avez pas √† dire: "Si Tu as." Il en a. Vous voyez? Ainsi, vous pourriez par exemple dire: "Fr√®re Branham, voudriez-vous me donner un dollar? Je - je - je vais manger quelque chose." Eh bien, bien s√Ľr que je le ferais; vous le savez. Si j'avais cela, je vous le donnerais n'importe quand. Ce sera horrible de ma part si je ne le fais pas. Et si moi qui suis un p√©cheur cruel, je peux √™tre aussi bon envers quelqu'un comme vous, que ferait Dieu?

312 "Si vous qui êtes méchant, vous savez faire de bons dons, à combien plus forte raison votre Père céleste donnera-t-Il l'Esprit à ceux qui Le demandent." "Si vous demandez un poisson, vous donnera-t-Il un Serpent? Si vous demandez du pain, vous donnera-t-Il une pierre?" Certainement pas.

313 Eh bien, si vous lui demandez de cette façon-là, avec foi, croyant cela, vous l'obtiendrez un million de fois plus vite que vous n'obtiendrez n'importe quoi de moi. Et vous savez que je vous aiderais; je ferais tout ce que je peux. N'importe lequel de ce frère le ferait; nous donnerions chaque sou que nous avons en poche pour vous aider. Nous ferions tout ce que nous pouvons. Mais ça, c'est quelque chose qu'il vous faut croire par la foi.

314 Eh bien, croyez-vous que vous recevrez cela pendant que nous, nous prions, que vous, vous priez, et que l'auditoire prie ? Et je crois que Dieu descendra honorer notre pri√®re. Et, √† l'instant m√™me o√Ļ vous sentez que vous L'avez obtenu, que Dieu va r√©pondre √† votre pri√®re, alors vous avez fait une alliance: "Seigneur, j'ai mal agi; je ne le ferai plus. Je vais lever la main; je Te promets que je ne le ferai plus." Dieu vous prendra au mot. Et croyez-le de cette fa√ßon et ce sera compl√®tement termin√©. Levez alors simplement les mains et remerciez-Le: "Seigneur, j'ai fait mon voeu. Et je sais que c'est √† Toi, et Tu as promis de r√©pondre √† cela et Tu ne peux pas faillir."

315 P√®re c√©leste, nous, Tes serviteurs, nous nous tenons au-dessus de ce groupe qui s'est avanc√©, d√©sirant Tes b√©n√©dictions et Tes soins en ce moment. P√®re, ce sont les troph√©es du Message, la Lumi√®re du temps du soir. Beaucoup d'entre eux, Seigneur, sont en train de faire la confession. Certains sont d√©sesp√©r√©ment dans le besoin. Je Te prie, √ī Dieu, au Nom de J√©sus, de ne point renvoyer un seul d'entre eux, car Tu tiendras Ta parole. Je Te rappelle Ta Parole, Seigneur, comme Pierre et les disciples l'ont fait quand ils ont pri√© dans Actes 4, disant : "Seigneur, souviens-Toi de la Parole. Pourquoi ce tumulte parmi les nations et cette vaine pens√©e parmi les peuples?

316 Maintenant, Père, nous apportons Ta Parole. Tu as dit: "Celui qui croit en Moi a la Vie Eternelle. Je ne rejetterai pas celui qui vient à Moi. Celui qui entend Mes Paroles et qui croit en celui qui M'a envoyé a la Vie Eternelle, et il ne viendra point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie."

317 Oh, faisons conna√ģtre nos requ√™tes √† Dieu, et Il nous r√©pondra. Il est infiniment‚Ķ "Celui qui confesse ses p√©ch√©s obtient le pardon. Celui qui cache ses transgressions ne prosp√®re point." Mais nous, nous confessons nos torts. Je confesse les torts du peuple. Je confesse mes propres torts. J'implore mis√©ricorde. Je demande la gu√©rison. J'implore la gr√Ęce. Je Te demande de d√©verser le Saint-Esprit, Seigneur, maintenant m√™me sur ces gens qui attendent, afin que leur vie soit chang√©e dans le moule de Dieu, et qu'elle soit fa√ßonn√©e √† l'image du Fils de Dieu, afin que l'Esprit qui L'a vivifi√©, entre dans leurs corps et fasse d'eux des fils et des filles de Dieu, accorde-le, Seigneur.

318 Nous croyons que Tu es ici. Nous croyons que Tu honoreras Ta Parole. Nous croyons que Tu honoreras les efforts fournis pour le travail. Maintenant, envoie ces bénédictions sur ces gens alors qu'ils attendent que Ta présence les visite ici à l'autel, au Nom de Jésus.

319 Maintenant, si vous croyez, (et croyez que vous L'avez reçu), levez la main vers Dieu. Si vous acceptez cela comme une prière de la foi, et comme votre voeu, alors que vous vous tournez maintenant vers Dieu, levez les mains.

320 Et que l'auditoire se tienne debout. Que tous ceux qui veulent faire une promesse à Dieu maintenant se tiennent debout, et disent: "Je crois cela. J'accepte cela. Je crois cela."

321 Maintenant levez la main et glorifiez-Le et tout sera fini. Gloire à Dieu. Merci, Seigneur Jésus, pour Ta bonté, Ta miséricorde, et pour tout ce que Tu as fait pour nous, Seigneur, nous Te rendons gloire par Jésus-Christ.

EN HAUT