ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication Hébreux chapitre 1 de William Branham a été prêchée 57-0821 La durée est de: 1 heure 26 minutes .pdf La traduction MS
T√©l√©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)    .mp3
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Hébreux chapitre 1

1    ...pour donner un petit... Je pense que rien ne me fait plus de bien que la Parole seulement. La Foi vient de ce qu'on entend, de ce qu'on entend la Parole de Dieu.

2    Et le mercredi, puis peut-√™tre aussi le Dimanche (l'un des services du dimanche), √ßa donnerait ainsi un peu de repos au pasteur, il le m√©rite vraiment), j'ai pens√© que nous prendrions peut-√™tre juste un Livre de la Bible. Nous avons d√©j√† fait cela et quelquefois nous sommes rest√©s une ann√©e sur ce livre.

3    Je me rappelle qu'une fois nous sommes rest√©s une bonne ann√©e sur le livre de l'Apocalypse. Mais, oh! la la! Les choses que nous avons apprises, et combien c'√©tait merveilleux! Puis nous sommes revenus en arri√®re et nous avons pris le Livre de Daniel ou le Livre de la Gen√®se, ou de l'Exode; et le prendre juste chapitre apr√®s chapitre et cela relie la Bible enti√®re. Oh! j'aime cela.

4    Et un peu plus tard, nous devrons prendre le... Si le Seigneur continue √† b√©nir et que nous allions de l'avant, nous entrerons ici dans quelques sujets vraiment profonds, vraiment profonds. Et avec ce sujet, nous irons d'un endroit √† l'autre √† travers toute l'√Čcriture.

5    J'aime comparer l'√Čcriture, avec L'√Čcriture; c'est ainsi que cela doit √™tre. C'est juste une grande et belle image. Et dans ce Livre que nous sommes en train d'√©tudier, nous allons entrer dans... Oh! le Salut, et la gu√©rison divine, et les miracles, et les gr√Ęces, et... Oh! Tous les sujets y sont abord√©s.

6    Et peut-√™tre, quand j'arriverai au moment o√Ļ il me faudra tenir des r√©unions... je ne sais jamais quand je vais √™tre √† une r√©union, quand je vais √™tre appel√© pour une r√©union. Car je n'√©tablis rien jusqu'√† ce que je me sente conduit √† faire une certaine chose. Et cela peut-√™tre... avant demain matin, je peux prendre l'avion pour la Californie, pour le Maine ou ailleurs, juste o√Ļ Il voudra m'appeler. C'est la raison pour laquelle je n'√©tablis pas de grands et longs itin√©raires, parce que je ne peux pas le faire. Mon minist√®re n'est pas de cette sorte, c'est tout √† fait diff√©rent.

7    Et maintenant, je rentre √† la maison pour avoir un peu de repos. J'ai perdu pr√®s de dix kilos dans cette derni√®re r√©union, et fr√®re Mercier et fr√®re Goad qui √©taient l√†-bas il y a quelque temps, m'ont dit: ¬ęFr√®re Branham, je remarque que dans ce que vous faites, vous y mettez tout votre coeur.¬Ľ

8    Je dis: ¬ęC'est la seule fa√ßon de faire un travail correct pour le Seigneur; c'est de mettre tout ce que vous avez en premi√®re ligne pour Christ. Toute votre force, toute votre √Ęme, tout votre coeur, tout votre esprit, tout ce que vous poss√©dez.¬Ľ Et quand vous faites quelque chose, faites-le correctement ou ne le faites pas du tout. Vous voyez? Laissez-le de c√īt√©. Et si vous d√©sirez √™tre un Chr√©tien, placez chaque chose que vous poss√©dez en Christ; c'est-√†-dire votre temps, votre talent, chaque chose qui est √† vous.

9    Oh! Je viens juste de voir ce jeune gar√ßon ici. C'est votre femme, n'est-ce pas, fr√®re Burns? Ce jeune couple joue et chante ici, et ce n'est pas un piano, ni un orgue, mais c'est une sorte d'instrument, ils font un--ils le grattent et le pincent, et ils font quelque chose pour le Seigneur. Si vous pouviez faire cela et chanter... gagner des √Ęmes. Faites, quelque chose, peu importe si vous pouvez siffler, pourquoi pas, sifflez. Faites juste quelque chose. T√©moignez, ou faites quelque chose pour le Royaume de Dieu. Quoi que vous poss√©diez, utilisez-le pour le service de Dieu.

10    Bien, nous allons essayer de ne pas vous garder trop longtemps, car je sais que vous travaillez et vous devez vous lever t√īt, et... Je vais chasser l'√©cureuil chaque matin. Je vous dis la v√©rit√©, c'est ce que je fais. C'est pour cela que je suis rentr√© √† la maison, c'est pour me reposer un peu. Et ainsi, je me l√®ve autour des quatre heures du matin, je vais dans les bois, et je chasse un petit peu, et puis je m'endors... Et je reprends un peu de poids. Ainsi, je me reposerai quelque temps si le Seigneur le veut. Et tout est bien.

11    C'est bien. Maintenant, nous allons prendre dans nos Bibles... Je voudrais que vous apportiez vos Bibles chaque soir, si vous le pouvez. Et si quelqu'un n'en a pas, quelqu'un qui aimerait suivre tout au long des lectures nous en avons quelques-unes ici, nous pouvons les... faire distribuer pour l'un ou l'autre des huissiers. Qui en voudrait une? Bien. Levez juste la main.

12    Je me demande si fr√®re... Doc, viens ici et prends ces Bibles. Tu te tiens tout pr√®s d'ici, et fr√®re Burns aussi. Est-ce bien cela? Burns? J'ai compris... quoi? Conrad. Je l'appelais... Peut-√™tre que je deviens un peu dur d'oreilles, Fr√®re Neville. O√Ļ ai-je donc entendu le nom de Burns? Je connais le visage de l'homme, et je ne peux--je ne pouvais m√™me pas dire son nom.

13    Et vous savez, quand vous prenez de l'√Ęge, j'ai d√©couvert une chose, cela m'est devenu plus difficile de lire cette Bible. Et je ne peux pas me faire √† la pens√©e que je dois porter des lunettes pour lire la Bible.

14    Mais ici, il n'y a pas longtemps de cela, je pensais que je devenais aveugle. Et je suis all√© voir Sam. Et Sam m'a dit: ¬ęBill, je ne sais pas. Je vais t'arranger un rendez-vous avec un sp√©cialiste.¬Ľ

15    Et je suis all√© √† Louisville. Et cela doit avoir √©t√© la volont√© du Seigneur; un sp√©cialiste fameux, j'ai oubli√© son nom maintenant. Mais il a lu mon livre, et il a dit: ¬ęSi jamais vous retournez en Afrique, je veux y aller avec vous.¬Ľ Il me dit: ¬ęEt si vous... Ces Africains vous aiment. Ils sont tr√®s superstitieux, sp√©cialement avec un couteau, quand il s'agit de couper, ainsi je veux donner six mois de ma vie pour des op√©rations de cataractes et autres en mission. Et nous pouvions aller ensemble et vous gagneriez leur faveur comme cela... alors s'ils ont des cataractes et des ennuis √† leurs yeux, j'aimerais faire cela gratuitement pendant six mois.¬Ľ (Et je ne sais pas combien de temps il faut attendre pour avoir un rendez-vous avec lui!)

16    Et nous √©tions install√©s dans une petite pi√®ce et il y avait une petite lumi√®re rouge au fond de cette pi√®ce sombre. Eh bien! j'ai pu lire les lettres. C'√©tait sur vingt-vingt. Je pouvais lire tout de haut en bas et de bas en haut. Il mit sur quinze-quinze, et j'ai pu lire. Il l'a mis sur dix-dix, et j'ai pu lire. Il dit: ¬ęOh! il n'y a rien de grave avec vos yeux.¬Ľ

17    Ainsi, il avait un t√©lescope. Il pla√ßa un petit gadget l√†, dans le fond, une petite chose... Vous connaissez ces vieux t√©lescopes? Combien s'en souviennent? Nous avions l'habitude de regarder dedans et de voir des images. C'est juste comme cela. Il dit: ¬ęPouvez-vous lire √ßa?¬Ľ
    Je dis: ¬ęOui, monsieur.¬Ľ
    Il dit: ¬ęLisez-le moi.¬Ľ

18    Et il y avait... Oh! Un paragraphe entier, environ comme √ßa, et j'ai commenc√© √† lire. Et il commen√ßait √† serrer le texte. Je lisais de plus en plus lentement. Il l'amena √† peu pr√®s comme √ßa, je me suis arr√™t√©. Il dit: ¬ęJe peux vous dire une chose, vous avez pass√© la quarantaine.¬Ľ
    Je dis: ¬ęOui! C'est vrai! Il y a longtemps que je l'ai d√©pass√©e.¬Ľ

19    Il dit: ¬ęMais comment avez-vous fait?¬Ľ Il dit: ¬ęL'oeil humain naturellement, quand vous arrivez √† quarante ans, comme vos cheveux deviennent gris, et ainsi de suite, la pupille de votre oeil s'aplatit. Et maintenant, si vous vivez assez longtemps, cela se remettra. On appelle cela la seconde vue.¬Ľ Mais il dit: ¬ęL'√™tre humain, autour des quarante ans, en fait... il n'y a rien de mauvais avec ses yeux.¬Ľ

20    Je pourrais... je peux voir un cheveu s'il tra√ģne sur le plancher. Mettez-le loin de moi... Mais mettez-le pr√®s de moi... Et il dit: ¬ęMaintenant lisez votre Bible et √©loignez-la de vous. D'ici peu, votre bras ne sera plus assez long! Vous ne pourrez pas l'√©tendre assez loin pour arriver √† votre Bible.¬Ľ

21    Et ainsi il m'a fait une paire de lunettes, et la partie inf√©rieure des verres sert √† la lecture. Il dit: ¬ęMaintenant, quand vous serez derri√®re votre chaire...¬Ľ Il pensait que j'√©tais l'un de ces pr√©dicateurs distingu√©s, vous savez. Et ainsi, il me dit que la partie sup√©rieure √©tait simplement du verre, juste du verre √† vitre ordinaire. Mais la partie inf√©rieure contenait une esp√®ce d'√©meri, pour que je puisse lire, de pr√®s vous savez, comme √ßa. Mais je d√©teste les porter, je d√©teste √ßa.

22    Et maintenant, en enseignant la Bible, et... J'ai le Nouveau Testament ce soir. Ainsi c'est... J'ai pris un Nouveau Testament Collins, car il est imprim√© en gros caract√®res. Mais maintenant, quand je retourne √† mon autre Bible, j'ai besoin d'avoir des lorgnons et de lire avec leur aide. Mais, quoi qu'il en soit, je suis heureux de quelque chose: c'est de pouvoir encore lire. Quoi que j'aie, je donnerai √† tous tout ce que je peux pour la gloire de Dieu, et j'esp√®re qu'Il enl√®vera les marques de mon √Ęge. Je ne peux pas Lui demander d'enlever mes ann√©es, je...
    Vous savez, c'est justement une chose que nous devons tous subir, nous devons tous passer par l√†. Et je sais que je ne suis plus un petit gar√ßon comme autrefois, me tenant ici sur l'estrade. J'ai quarante-huit ans. Et pensez, dans deux ans d√©j√†, j'aurai la cinquantaine, Fr√®re Mike!

23    Oh! la la! J'arrive difficilement √† le croire jusqu'√† il y a deux ans, je ne m'√©tais jamais rendu compte que j'avais d√©pass√© mes vingt ans. C'est vrai. C'est vrai! Je n'arrivais pas √† le croire. Et encore, c'est difficile pour moi de le croire, jusqu'√† ce que je regarde avec mes lunettes, alors, je sais qu'il en est bien ainsi. Mais quand je regarde normalement, je me sens aussi bien que je ne me suis jamais senti de ma vie, et je suis reconnaissant pour cela aussi. Oh! Dieu soit lou√©!

24    Maintenant, nous √©tudions le Livre des H√©breux. Oh! C'est l'un des plus riches et des plus profonds livres de la Bible. Je vous le dis, c'est un livre qui sera r√©ellement... Si Dieu le permet, nous allons simplement p√©n√©trer l√†-dedans et je crois que nous d√©couvrirons des p√©pites d'or √† tel point que nous √©claterons en louanges pour Dieu...

25    Et maintenant je... l'√Čp√ģtre aux H√©breux, r√©ellement ce que c'est. On suppose qu'elle a √©t√© √©crite par saint Paul, qui est, je crois, le plus grand interpr√®te de la Bible que le monde n‚Äôait jamais eue en dehors de notre Seigneur J√©sus-Christ. Et Paul a s√©par√© le... Maintenant, Paul √©tait un v√©ritable enseignant de la Bible; C'est-√†-dire de l'Ancien Testament. C'√©tait le seul Livre √©crit alors, qu'on appelait la Bible. Et il essaya de montrer aux H√©breux, s√©parant l'Ancien Testament... de montrer que l'Ancien Testament √©tait une ombre ou un type du Nouveau.

26    Et juste ici, nous pourrions toucher au vif du sujet et demeurer trois mois juste ici sur cette unique pens√©e, juste ici. Pour revenir... si nous pouvions lire dans nos Bibles maintenant... Bien s√Ľr, nous sommes dans le premier chapitre des H√©breux. Mais si nous allions dans l'Apocalypse au chapitre douze, vous verriez cela parfaitement √† nouveau, comment les ombres...

27    Si vous avez pris vos crayons et que vous notez les √Čcritures... dans Apocalypse 11, nous d√©couvrons que Jean, sur l'√ģle de Patmos, vit une femme se tenant dans les cieux, et elle avait le soleil √† sa t√™te et la lune sous ses pieds. Et la femme √©tait en travail d'enfantement. Elle mit au monde un enfant m√Ęle. Le dragon rouge se tenait l√†, pr√™t √† d√©vorer l'enfant aussit√īt qu'il serait n√©, et l'enfant fut enlev√© dans le ciel et la femme s'enfuit dans le d√©sert, o√Ļ elle fut nourrie pour un temps, des temps et la moiti√© d'un temps, ou une fraction de temps.

28    Maintenant, la femme repr√©sentait l'√Čglise, et l'enfant qu'elle enfantait √©tait Christ. La lune sous ses pieds √©tait la loi, le soleil au-dessus de Sa t√™te √©tait la Gr√Ęce. Les douze √©toiles de Sa couronne √©taient les douze ap√ītres... et c'est l√† que... les douze ap√ītres √©taient la gloire ou le couronnement du Nouveau Testament. Voyez-vous? ¬ęCar aucune autre fondation ne peut √™tre pos√©e que celle qui l'a d√©j√† √©t√©.¬Ľ Vous voyez? La fondation, le Nouveau Testament, les Ap√ītres, la doctrine des ap√ītres, et ainsi de suite, c'est la couronne de fondation du Nouveau Testament.

29    Et alors, la lune est une ombre du soleil, le soleil refl√®te juste sa propre lumi√®re quand il est derri√®re la terre. Et la lune donne la lumi√®re √©clairant nos pas durant la nuit. Et quelle belle image nous avons ici, une autre belle image. Le Soleil repr√©sente Christ, la lune repr√©sente l'√Čglise. Ils sont comme mari et femme. Et en l'absence de Christ, l'√Čglise refl√®te la lumi√®re moindre, l'√Čvangile, et c'est la lumi√®re dans laquelle nous devons marcher jusqu'√† ce que le Fils se l√®ve √† nouveau. Alors l'√Čglise et Fils, la lune et le soleil, fusionnent ensemble. Vous voyez? La lune est une partie du soleil, et l'√Čglise est une partie de Christ. Et en l'absence de Christ, l'√Čglise refl√®te Sa lumi√®re. Et alors, aussi certainement que nous pouvons voir briller la lune, nous savons que le soleil brille quelque part. Et aussi longtemps que l'√Čglise refl√®te la lumi√®re de Christ, Christ est vivant quelque part. Amen! Pensez √† cela!

30    Maintenant, la loi √©tait un type de la gr√Ęce, mais la loi n'avait point de puissance de Salut en elle. La loi √©tait seulement un... Une loi est un policier. Le policier vous met en prison. Mais vous voyez, il fallait la gr√Ęce pour vous sortir de prison. Vous voyez?

31    Ainsi le Sang de Christ, l'√Čvangile, nous d√©livre du p√©ch√©. La loi fait seulement de nous des p√©cheurs. La loi dit seulement: ¬ęTu es un p√©cheur. Tu ne d√©roberas pas! Tu ne commettras pas d'adult√®re! Tu n'apporteras point de faux t√©moignage!¬Ľ Vous voyez? C'est un policier qui vous dit que vous agissez mal et que vous √™tes coupable. Mais l'√Čvangile est la Bonne Nouvelle. Christ est mort pour nous sauver de tous nos p√©ch√©s, de nos transgressions de la loi. Christ est mort pour nous sortir de l√†.

32    Maintenant, Paul, d√®s qu'il fut converti, il n'a jamais pris contact avec un s√©minaire, ni avec un pr√©dicateur. Mais avez-vous remarqu√©, il descendit en Arabie, et il resta l√† trois ans, en Arabie.

33    Eh bien! √† mon avis... maintenant, nous allons prendre un arri√®re-plan de ceci, et ainsi nous saurons combien c'est important. Et pour la premi√®re le√ßon ce soir, nous prendrons notre arri√®re-plan.

34    En fait, Paul √©tait un tel enseignant de la Bible parce qu'il avait √©t√© enseign√© par ce grand enseignant, le fameux Gamaliel. Et il √©tait l'un des mieux connus de ce temps-l√†, ce grand enseignant de la loi et des proph√®tes. Ainsi, Paul fut bien instruit dans ces choses.

35    Et je l'aime de cette fa√ßon, cette grande r√©v√©lation; √©tant honn√™te dans son coeur, un meurtrier, il avait consenti au martyre d'√Čtienne et il vit √Čtienne mourir sous les pierres et les mottes de terre, lapid√© √† mort. Et je pense que ce jour-l√†, cela a d√Ľ √™tre un choc pour Paul, quand il vit √Čtienne lever les mains au Ciel et dire: ¬ęJe vois les Cieux ouverts et je vois J√©sus Se tenant √† la droite de Dieu.¬Ľ Et il dit: ¬ęP√®re, ne leur impute pas ce p√©ch√©.¬Ľ Et il s'est endormi.

36    Avez-vous remarqu√© qu'il n'est pas mort? Il s'est endormi. Juste comme, je ne crois pas qu'il ait encore senti une autre pierre, il s'est endormi. Juste comme un b√©b√© sur le sein de sa m√®re, √Čtienne s'endormit dans les bras de Dieu.

37    Il y a ici quelque chose qui fut un choc pour Paul. Alors, il essaya de la combattre comme tout autre homme sous la condamnation. Il fila chez le grand-pr√™tre et il re√ßut quelques lettres; il dit: ¬ęJ'arr√™terai tous ces gens qui font tout ce bruit, et ces h√©r√©tiques.¬Ľ (Ils √©taient consid√©r√©s comme ce que nous appellerions aujourd'hui des ¬ęfanatiques radicaux¬Ľ ou quelque chose comme cela, faisant un tas de bruit et causant des troubles.) ¬ęNous irons simplement l√†-bas et nous r√©glerons l'affaire!¬Ľ

38    Et allant sur son chemin l√†-bas, une vieille petite... non pas une grande autoroute nous en avons aujourd'hui. Mais ces routes en Palestine sont juste de petites pistes, comme un sentier √† vaches √† travers les bois, par o√Ļ le b√©tail, et les brebis et les chevaux, et les √Ęnes, et les chameaux franchissent les collines.

39    Et un jour Paul, sur le chemin de Damas, vers midi, une grande lumi√®re venant du Ciel resplendit et le jeta √† terre. Personne ne la vit, si ce n'est Paul. Je voudrais que vous notiez cela. Et ici m√™me, ceci n'est pas personnel maintenant, mais nous sommes conduits dans cet arri√®re-plan, afin que vous sachiez que ce m√™me J√©sus...

40    Maintenant, quand il √©tait ici sur terre, Il a dit: ¬ęJe suis venu de Dieu, et je m'en retourne √† Dieu.

41    Maintenant, quand Il conduisait les enfants d'Isra√ęl, Il √©tait une Colonne de Feu et Il a √©t√© fait chair; ensuite, Il retourna vers cette m√™me Colonne de Feu. Et quand Il rencontra Paul sur la route de Damas, Il √©tait cette Colonne de Feu, cette Lumi√®re. Voyez-vous? Une grande Lumi√®re. Et Paul dit: ¬ęQui est Celui que je pers√©cute?¬Ľ

42    Et il dit: ¬ęJe suis J√©sus que tu pers√©cutes. (La Lumi√®re!)¬Ľ Oh! N'est-Il pas merveilleux?

43    Et Il est ici ce soir, ici m√™me avec nous. Sa photographie a √©t√© prise ici m√™me. La m√™me chose. Voyez-vous? Colonne de Feu! Lumi√®re! Juste le m√™me qu'Il √©tait; le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours.

44    Maintenant les hommes qui √©taient avec lui ne virent pas cette Lumi√®re. Mais Elle √©tait l√† n√©anmoins. Les r√©sultats sont les m√™mes.

45    Est-il donc possible que quelqu'un puisse voir Christ dans ce b√Ętiment sans que personne d'autre ne Le voie? Certainement! C'est arriv√© l√†.

46    Cela arriva aussi une nuit quand Pierre √©tait en prison. Et cette Lumi√®re entra dans la prison, et Elle toucha Pierre qui passa droit devant la garde int√©rieure, la garde ext√©rieure, par le portail, le portail principal, et le portail de la ville. Pierre dit: ¬ęJe dois avoir r√™v√©.¬Ľ Et il regardait autour de lui, mais la Lumi√®re √©tait partie; Christ, cette √Čternelle, Perp√©tuelle Lumi√®re. Il est l√†! (Voyez-vous?).

47    Maintenant, sur le chemin de... Et regardez, une autre chose me vient juste √† la pens√©e, et je voulais en parler aujourd'hui. Ces mages ont suivi l'√©toile depuis l'Inde, l'Orient, pendant des mois, ils ont travers√© les vall√©es et les d√©serts, et l'√©toile passait au-dessus des observatoires. Et ils d√©terminaient l'heure de la nuit gr√Ęce aux √©toiles. Et aucun historien ou qui que ce soit n'a jamais mentionn√© avoir vu cette √©toile, sauf les mages. Cela leur √©tait r√©serv√© de la voir.

48    Ainsi, vous pouvez voir des choses qu'un autre ne peut pas voir. Pour vous, c'est une r√©alit√©. Pour les autres, ils ne peuvent pas le comprendre. C'est simplement comme une conversion; vous vous √™tes converti, vous vous r√©jouissez dans les b√©n√©dictions de Dieu, juste buvant cela (Les b√©n√©dictions de Dieu). Et votre voisin assis √† c√īt√© de vous... ¬ęMais je ne vois rien!¬Ľ
    Vous voyez? C'est √ßa! ¬ęJe ne le comprends pas, je ne vois pas du tout de quoi il s'agit.¬Ľ
    Bien. Il ne le saisit simplement pas, c'est tout; il ne voit pas o√Ļ vous en √™tes.

49    Remarquez donc, Paul allant sur le chemin et aussit√īt apr√®s qu'il ait fait cette grande exp√©rience... Maintenant, il n'√©tait pas satisfait... c'est ce qui caract√©rise tellement bien Paul...

50    Eh bien! notre le√ßon ce soir n'est pas profonde. C'est juste une le√ßon superficielle, mais oh! nous entrerons dans des choses profondes d'ici peu. Mais ceci est une le√ßon tr√®s superficielle; ce n'est que le commencement. Et ce dont il s'agit ici, c'est une chose: l'exaltation de J√©sus-Christ. (Avec Paul, pour commencer.)

51    Et avant qu'il le fasse, Paul √©tait un th√©ologien de la Bible, et un th√©ologien de la Bible ne fera jamais reposer sa doctrine sur des exp√©riences. Eh non! Ils ne feront jamais reposer leur doctrine sur l'exp√©rience. Vous pouvez avoir n'importe quel genre d'exp√©rience, mais cela doit √™tre AINSI DIT LE SEIGNEUR. C'est vrai!

52    Maintenant, dans l'Ancien Testament, ils avaient trois diff√©rentes fa√ßons pour reconna√ģtre un message. Premi√®rement, la loi, c'√©tait juste la loi. Puis ils avaient un Proph√®te, un songeur, et ils avaient l'Urim et le Thummim. Maintenant, c'est peut-√™tre un peu profond.

53    C'√©tait le pectoral qu'Aaron portait sur sa poitrine. Et il contenait douze pierres: le jaspe, la sardoine. L'escarboucle et ainsi de suite. Les douze grosses pierres qui √©taient toutes dans le pectoral, montraient qu'il √©tait le souverain sacrificateur de chaque tribu, des douze tribus d'Isra√ęl. Et ce pectoral pendait √† un pilier dans le temple, et quand un proph√®te proph√©tisait, et qu'on voulait √™tre s√Ľr si c'√©tait juste ou pas, le proph√®te ou le songeur se tenait devant cet Urim Thummim et il racontait son r√™ve ou sa vision, quoi que ce soit qu'il ait vu. Et, si la lumi√®re Sacr√©e... oh! voyez-vous cela? Dieu a toujours demeur√© dans le domaine surnaturel. La conglom√©ration, ces lumi√®res √©taient tout √† fait normales, jusqu'√† ce que cette voix retentisse. Et quand la voix frappait ces pierres, si ce n'√©tait pas surnaturel, elles restaient en veilleuse. Mais si c'√©tait surnaturel, ces lumi√®res refl√©taient toutes ensemble la couleur de l'arc-en-ciel. Amen! Alors c'√©tait Dieu qui parlait, ¬ęceci est Mon Proph√®te, ce r√™ve venait de Moi.¬Ľ C'√©tait selon l'Urim Thummim qu'ils jugeaient.

54    Vous souvenez-vous de Sa√ľl quand il est retomb√©? Il dit qu'il ne pouvait pas avoir un songe. Et le proph√®te Samuel √©tait mort, il n'y avait pas d'issue. Il dit: ¬ęM√™me l'Urim ne me parlera pas.¬Ľ Rien! Sa√ľl se tint devant l'Urim et ses paroles √©taient des coups pour rien. Vous voyez? Dieu, les refusait tout simplement. Et ces Urim et Thummim, c'√©tait la confirmation de la pr√™trise d'Aaron. Apr√®s qu'Aaron s'en fut all√©, Mo√Įse... le pectoral fut suspendu √† un pilier.

55    La pr√™trise d'Aaron a cess√© quand J√©sus est mort. Et maintenant si nous s√©parons la loi de la Gr√Ęce, nous avons encore l'Urim et le Thummim. Et Paul l'utilisait. Voyez-vous? L'Urim et le Thummim aujourd'hui, c'est l'Immortelle, √Čternelle, et Perp√©tuelle Parole de Dieu. Voyez-vous?

56    Car quiconque enl√®vera ou ajoutera quelque chose √† ce livre... ¬ęJe ne veux rien en dehors de ceci, mais je veux tout ce qu'il contient.¬Ľ (C'est l'√Čglise qui parle.) ¬ęNous voulons...¬Ľ Et toutes choses doivent √™tre prouv√©es par la Parole.

57    C'est la raison pour laquelle j'ai re√ßu un coup r√©cemment parmi les Pentec√ītistes, car je leur ai dit: ¬ęJe n'ai pas pu comprendre o√Ļ dans l'√Čcriture l'huile qui sort de vos mains, ou le sang qui coule sur votre visage serait un signe que vous avez re√ßu le Saint-Esprit.¬Ľ Ce n'est pas scripturaire, et je ne pouvais pas l'accepter. Il faut que cela vienne de la Parole.

58    Alors maintenant, Paul, il aimait juste la Parole. Ainsi, avant de pouvoir t√©moigner de cette grande exp√©rience qu'il avait faite, il descendit trois ans en √Čgypte; je crois que c‚Äô√©tait trois ans, trois ans l√†-bas en √Čgypte. Et vous savez ce que je crois qu'il a fait? Je crois qu'il a pris l'Ancien Testament, qu'il a recherch√© √† travers l'Ancien Testament, et a d√©couvert que c'√©tait r√©ellement et absolument le Messie. Il devait prouver son exp√©rience par la Bible. Amen! Oh! la la!

59    Regardez-le quand il √©tait en prison. Remarquez qu'il y a une p√©riode dans la vie de Paul o√Ļ il fut en prison. Il y est rest√© longtemps. Il a √©crit le Livre des √Čph√©siens. Il a √©crit cette lettre aux H√©breux. Voyez-vous? Il avait du temps. Dieu le conduisit au loin dans une prison, et il a √©crit ces √Čp√ģtres aux √©glises. L'une √† l'√©glise d'√Čph√®se. Il a √©crit une autre √† l'√©glise pentec√ītiste, (il avait beaucoup d'ennuis avec eux). Avec l'√©glise pentec√ītiste, il avait plus d'ennuis qu'avec n'importe quelle autre. C'est encore ainsi aujourd'hui. Mais il √©tait tellement reconnaissant pour eux. La seule chose qu'il pouvait leur enseigner... Quand ils entraient: l'un avait une langue, l'autre un psaume, un autre avait une sensation, encore un autre une √©motion. Il ne pouvait pas leur parler de ¬ęs√©curit√© √©ternelle¬Ľ. Il ne pouvait pas leur parler de ¬ęLa pr√©destination¬Ľ. Il ne pouvait pas leur parler, ils √©taient des b√©b√©s. Ils voulaient tous ressentir quelque chose, ou voir quelque chose, ou avoir des sensations bizarres, et... ou quelque chose autour d'eux, quelque √©vidence.

60    Mais je crois, quand il parla aux √Čph√©siens, il a pu leur parler sur ¬ęDieu nous a pr√©destin√©s √† √™tre Ses Fils et Ses Filles et nous a adopt√©s comme Ses Enfants en J√©sus-Christ avant la fondation du monde.¬Ľ Regardez √ßa! Oh! la la!

61    Regardez-le venir dans l'√Čp√ģtre aux Romains, et les autres. Ils avaient grandi. Oh! Ils parlaient en langues. Certainement! Et ils avaient d'autres signes du Saint-Esprit au milieu d'eux. Mais ils ne faisaient pas des doctrines avec des sensations, et des petits tremblements et ces sensations bizarres.

62    Paul dit: ¬ęVous poussez les choses √† l'extr√™me avec √ßa. Alors que vous devriez √™tre des ma√ģtres, vous √™tes encore des b√©b√©s et vous devez avoir du lait.¬Ľ

63    Et c'est ce pourquoi j'ai toujours essay√© de combattre, pour que ce Tabernacle ne soit pas une bande de b√©b√©s. Soyons des adultes. Tenez-vous sur la route. Oh! la! Vous y √™tes.

64    Ainsi, Paul descendit l√† premi√®rement, pour voir si son exp√©rience s'harmonisait avec la Bible de Dieu.

65    Oh! Ne serait-ce pas merveilleux aujourd'hui, si les gens faisaient seulement cela √† nouveau? Si nous faisions que notre exp√©rience s'harmonise avec la Bible de Dieu. Si √ßa n'est pas le cas, alors notre exp√©rience est fausse; elle ne fait pas √©tinceler l'Urim et le Thummim! Mais si √ßa √©tincelle (amen!), nous l'avons. Si √ßa ne le fait pas, quelque... peu importe combien cela semble bon, combien cela semble r√©el comme si c'√©tait vrai; si ces lumi√®res ne faisaient pas √©tinceler l'Urim et le Thummim, c'√©tait faux!

66    Et peu importe combien d'exp√©riences vous avez eues, combien r√©el cela semble √™tre, combien cela est fascinant, combien cela semble p√©dagogique, quel grand instrument c'est pour gagner des √Ęmes, si cela n'√©tincelle pas dans la Parole, c'est faux. Oui, vraiment. Cela doit √™tre align√© avec la Parole.

67    Maintenant, je crois qu'il y a un milieu de la route. Le chemin, souvent... J'allais √† une √©glise Nazar√©enne (que le Seigneur b√©nisse ces ch√®res personnes); des M√©thodistes sanctifi√©s, √† l'ancienne mode, c'est ce qu'ils sont; l'√©glise de Dieu, les Nazar√©ens, les P√®lerins de la Saintet√© et beaucoup de ces bonnes vieilles √©glises de la sanctification. Et ils avaient l'habitude de chanter ce cantique:
Je marche sur la vieille grande route,
Disant partout o√Ļ je passe,
Combien je préfère
Être un chrétien à L'ancienne mode, Seigneur,
Plut√īt que n'importe quelle autre chose qui se fasse. (Bon, merveilleux!)

68    Et alors ils parlaient toujours de la grande route de la saintet√©. Maintenant, si vous parcourez ce... Ils prennent cela dans √Čsa√Įe, le chapitre 35. Maintenant, vous pouvez remarquer qu'il est dit:
    Et il y aura l√† une grande route et un chemin.

69    Eh bien! ¬ęET¬Ľ est une conjonction. Voyez-vous? Une grande route... Ce n'√©tait pas une grande route de saintet√©.
    Il y aura l√† une grande route et un chemin, et il sera appel√© le chemin de la Saintet√©.
    Non pas la grand-route de la saintet√©, ¬ęLe chemin de la saintet√©.¬Ľ Et le chemin de la route, c'est le milieu de la route. C'est construit ainsi pour que les eaux √©vacuent les salet√©s vers les deux bas-c√īt√©s, laissant la chauss√©e propre. Et si vous ne faites pas ainsi, vous aurez toujours des flaques d'eau sur votre route; si ce n'est pas construit correctement. Le chemin est le milieu de la route.

70    Maintenant, d'un c√īt√© quand les gens se convertissent, leurs pens√©es sont plac√©es directement sur Christ. Et, s'ils sont juste un petit peu th√©ologien, et qu'ils ne sont pas gard√©s par la pri√®re, ils deviennent r√©ellement froids, guind√©s, empes√©s et indiff√©rents. Et alors, s'ils sont juste un petit peu nerveux, si vous n'y prenez pas garde, ils deviendront intransigeants, violents, de ce c√īt√©; voyez-vous? Ils entreront dans les sensations et autre...

71    Maintenant... par contre l'√Čglise vraie est un √Čvangile r√©el et sens√©, exactement au milieu de la route. Ce n'est ni froid ou guind√©, ni du fanatisme. C'est un vraiment bon, vieil √Čvangile chaleureux, un Amour de Dieu qui vient du coeur, marchant exactement au milieu de la route et appelant des deux c√īt√©s de la route. C'est vrai. Maintenant, c'est ce que... Et comment allez-vous obtenir une telle √Čglise? Directement dans la Parole, l'Urim et le Thummim.

72    Maintenant, Paul voulait avoir cette √©glise exactement au milieu de la route. Donc il alla et il √©tudia pendant trois ans dans les √Čcritures qu'il connaissait. C'est pourquoi Paul a √©crit la plus grande partie de ce Nouveau Testament. Dieu l'utilisa pour faire cela, parce que l'√Ęge des Nations √©tait sur le point de commencer. Matthieu, Marc, Luc et Jean (Les quatre √Čvangiles), ils √©taient Juifs. Mais Paul a √©crit la plupart des √Čp√ģtres.

73    Voil√†, remarquez, nous sommes en train d'√©tablir cet arri√®re-plan maintenant; o√Ļ il se trouvait il √©crivit ceci depuis sa prison. Et il avait eu toute cette exp√©rience. Mais premi√®rement, cette exp√©rience devait √™tre prouv√©e et ceci est son √Čp√ģtre-cl√©. Ceci est son √Čp√ģtre-cl√©. Les Romains et les √Čph√©siens et les autres ont leur place, mais ceci est l'√Čp√ģtre-cl√©.

74    Maintenant, le premier chapitre en entier est l'exaltation de J√©sus, le distinguant des caract√©ristiques d'un simple proph√®te. C'est l√† le th√®me g√©n√©ral. Et j'essayerai d'y arriver aussi vite que possible, ainsi nous ne resterons pas trop longtemps. Le th√®me g√©n√©ral est la s√©paration du Nouveau... Le premier chapitre diff√©rencie J√©sus de chaque proph√®te, de chaque loi ou autre, et montre Qui est J√©sus. Maintenant regardez: Dieu... (Nous commen√ßons au premier mot: Dieu!)
    Dieu, ayant autrefois √† diverses reprises et en plusieurs mani√®res parl√© aux p√®res par les proph√®tes.

75    Maintenant, voyez, Dieu a diverses reprises, un retour en arri√®re, Il parla aux p√®res par les proph√®tes. Voil√† comment Il devait donner Son message, au travers de Son proph√®te.

76    Dieu envoya Son proph√®te comme √Člie, J√©r√©mie, √Čsa√Įe. Et si vous voulez noter, jamais dans toute l'histoire du monde, jamais l'√Čglise n'a produit un proph√®te. Cherchez-le dans l'Ancien Testament, dans le Nouveau Testament ou aujourd'hui, dans le dernier jour. Montrez-moi un proph√®te qui soit sorti d'une √©glise dans ce dernier jour. Montrez-moi un seul qui ait √©t√© suscit√© ainsi. Et montrez-moi une fois s'il y a eu un proph√®te, un vrai serviteur de Dieu, que le syst√®me eccl√©siastique du monde n'ait pas condamn√©.

77    Pensez simplement √† cela, J√©r√©mie, √Čsa√Įe, tout au long de l'Ancien Testament, ils les ont condamn√©s. J√©sus dit: ¬ęVous ornez les tombes des proph√®tes et vous les blanchissez, et c'est vous qui les y avez mis!¬Ľ
    C'est vrai!

78    L'√Čglise continue cela. Regardez saint Patrick par exemple. Vous, les catholiques, vous le revendiquez. Il n'est pas plus catholique que moi. C'est juste. Mais vous le revendiquez.

79    Regardez saint Fran√ßois d'Assise. Vous le revendiquez. Il n'est pas plus catholique que moi.

80    Regardez Jeanne d'Arc. Vous l'avez br√Ľl√©e sur un b√Ľcher comme une sorci√®re parce qu'elle avait eu des visions et qu'elle √©tait spirituelle. Vous l'avez br√Ľl√©e sur un b√Ľcher! Et cette femme criant gr√Ęce, ils l'ont br√Ľl√©e sur un b√Ľcher. Mais environ un si√®cle plus tard, ils ont d√©couvert qu'elle √©tait une proph√©tesse. Elle √©tait une servante de Dieu. Oh! √©videmment vous avez fait une grande r√©paration. Vous avez exhum√© le corps du pr√™tre et vous l'avez jet√© dans la rivi√®re!

81    ¬ęVous ornez les tombes des proph√®tes et c'est vous qui les y avez mis.¬Ľ
    C'est vrai. Jamais le syst√®me eccl√©siastique n'a produit un homme de Dieu; jamais il ne l'a fait; il ne le fait pas aujourd'hui et il ne le fera jamais. La religion organis√©e n'a jamais √©t√© le th√®me de Dieu.

82    Et la plus vieille √©glise organis√©e dans le monde est l'√©glise catholique; en deuxi√®me lieu, Luther, alors vint Zwingli; apr√®s Zwingli vint Calvin; et de Calvin on passe aux anglicans; les anglo-saxons ont adopt√© cela et alors nous avons eu l'√©glise anglicane; le roi Henri VIII protesta et ainsi de suite; nous sommes arriv√©s aux M√©thodistes de Wesley, puis les Nazar√©ens, les P√®lerins de la Saintet√© et ainsi de suite jusqu'√† ce que les derniers soient les Pentec√ītistes. Tous organis√©s! Et la Bible enseigne clairement que l'√©glise catholique est une femme de mauvaise vie et que les √©glises protestantes et leurs organisations sont ses filles, Apocalypse 17. C'est parfait.

83    Donc ils ont... Pas ces gens maintenant, il y en a de bons dans toutes ces √©glises (des gens sauv√©s et sanctifi√©s). Mais Dieu n'appelle pas Son peuple par une organisation. Il les appelle en tant qu'individus. Dieu traite avec des individus, que vous soyez M√©thodiste, Baptiste, Protestant, Catholique, ou quoi que ce soit. Dieu, avant la fondation du monde, vous connaissait et Il vous a pr√©destin√© √† la Vie √©ternelle, ou alors vous avez √©t√© pr√©destin√© √† la perdition √©ternelle.

84    Pas... Il ne voulait pas que vous p√©rissiez, que vous soyez perdu. Mais lui, √©tant infini, il devait savoir la fin d√®s le commencement, ou il n'est pas Dieu. Ainsi, J√©sus n'est jamais venu sur Terre juste pour dire: ¬ęBien, Je verrai s'il y a quelqu'un de mis√©ricor... si J'agis et si Je meurs d'une fa√ßon terrible, ils penseront probablement: ‚ÄėBien, je...' cela persuadera leurs coeurs et ils...¬Ľ Dieu ne conduit pas Ses affaires comme √ßa.

85    J√©sus est venu pour un but pr√©cis; c'est pour sauver ceux dont Dieu, avant la fondation du monde, savait qu'ils seraient sauv√©s. Il l'a dit! C'est vrai. Ainsi, vous √™tes... ¬ęCe n'est pas celui qui veut ou celui qui court, c'est Dieu qui fait mis√©ricorde.¬Ľ Paul l'a dit. Ce m√™me homme, ici!

86    Il dit: ¬ęC'est la raison pour laquelle Dieu pouvait dire avant m√™me qu'√Čsa√ľ ou Jacob soient n√©s...¬Ľ
    Il dit: ¬ęJ'aime l'un et je hais l'autre.¬Ľ
    Avant que l'un ou l'autre gar√ßon soit n√©, Dieu savait qu'√Čsa√ľ √©tait v√©reux, et il savait que Jacob √©tait un... Il aimait son droit d'a√ģnesse. Ainsi, il savait cela avant que le monde f√Ľt form√©. Maintenant nous allons d√©couvrir dans une minute Qui √©tait celui qui savait cela. Et ce chapitre nous le montre. Dieu, qui √† divers moments, et de mani√®res diff√©rentes, parla √† nos p√®res par les proph√®tes, nous a dans ces derniers jours parl√© par Son Fils... (Qu'a-t-Il fait? Il nous a parl√© dans ces derniers jours par Son Fils.)

87    Comment penseriez-vous alors... Que serait un proph√®te? Aurions-nous un proph√®te dans ce jour? absolument! Parlerait-il par lui? Certainement! Mais il... Les proph√®tes de l'Ancien temps c'√©tait l'Esprit de J√©sus-Christ.

88    Maintenant parlons plus clairement parce que je ne pense pas que cela ait p√©n√©tr√©. Maintenant c'est un peu comme une √©cole du Dimanche, aussi nous voulons le rendre clair, voyez-vous?

89    Remarquez. Prenons l'Esprit de Dieu qui √©tait en Mo√Įse. Il √©tait parfaitement une ombre qui pr√©figurait de J√©sus-Christ. Tous les personnages de l'Ancien Testament √©taient des ombres qui pr√©figureraient de la Croix. Mo√Įse: n√© un enfant particulier, cach√© dans les joncs des marais, enlev√© √† ses parents, un intercesseur, un pr√™tre. Tout ce qu'il √©tait, pr√©figurait Christ.

90    Regardez Joseph: aim√© de son p√®re, ha√Į de ses fr√®res et vendu pour √† peu pr√®s trente pi√®ces d'argent. Jet√© dans un puits, laiss√© pour mort et retir√© de l√†. Dans sa pers√©cution, l'√©chanson fut sauv√©, le boucher [panetier. - N.D.T.] perdu, (deux brigands √† la Croix). Et alors quand il sortit, il fut √©lev√© au-dessus de ce puits, plac√© √† la droite de Pharaon, la plus grande nation commerciale, qui dominait avec le fouet tout le reste du monde. Et personne ne pouvait venir √† Pharaon √† moins de passer par Joseph (J√©sus, Se tenant √† la droite de Dieu, et personne ne peut venir √† Dieu, si ce n'est par Christ.) Et quand Joseph quittait son tr√īne et qu'il sortait, quelqu'un le pr√©c√©dait criant et faisant retenir la trompette et disant: ¬ęFl√©chissez les genoux, Joseph vient!¬Ľ

91    Et quand J√©sus viendra, une trompette sonnera, chaque genou devra fl√©chir et chaque langue le confesser. Oui, c'est vrai! Le voici!

92    Et quand Joseph mourut, il laissa un m√©morial √† ceux qui attendaient la d√©livrance.

93    J'ai pos√© ma main sur le vieux cercueil, ici il n'y a pas longtemps, il √©tait en plomb. Et son corps √©tait cens√© demeurer l√†... ses os... Il dit:
    Ne m'ensevelissez pas ici, car l'un de ces jours, Dieu viendra vous visiter. (Il √©tait un proph√®te.) Dieu viendra vous visiter. (Et il dit:) Quand vous irez dans la Terre Promise, prenez mes os!

94    Et l√†, un vieil h√©breu, le dos meurtri et sanglant, pouvait regarder le cercueil et dire: ¬ęUn jour, nous nous en irons.¬Ľ

95    J√©sus laissa un m√©morial, un tombeau vide. Un jour, quand nous irons dans le tombeau et que nos bien-aim√©s... et que nous entendrons les petites mottes de terre, quand elles disent: ¬ęCendres contre cendres et poussi√®re contre poussi√®re et terre contre terre!¬Ľ... Mais fr√®re, nous pouvons regarder par-del√† la mer √† un tombeau vide. L'un de ces jours, nous sortirons d'ici, nous irons √† la Maison. Il va venir. Toute chose est un type.

96    Regardez David: rejet√© par son propre peuple, d√©tr√īn√© par son propre peuple. √Čtant roi de J√©rusalem, il fut chass√© de J√©rusalem par son propre peuple. Et alors qu'il montait sur le Mont des Oliviers, il regarda en arri√®re et il pleura. Il √©tait rejet√©.

97    Huit cents ans apr√®s, le Fils de David, le Roi de J√©rusalem, √©tait assis sur la colline l√† et pleura parce qu'il √©tait rejet√©.

98    C'√©tait l'Esprit de Christ en David. Tout pr√©figurait la Croix. Les proph√®tes de ce temps-l√† parlaient en Son Nom. Ils vivaient en Son Nom. Ils agissaient en Son Nom. Certainement!¬Ľ Dieu, √† diverses √©poques, et de diff√©rentes mani√®res, parla aux p√®res par les proph√®tes, mais dans ce dernier jour, par Son Fils.¬Ľ

99    Ainsi, les proph√®tes et les hommes spirituels dans ce jour, sont seulement le reflet de Christ. L√†, par la loi, ils se tenaient et regardaient. Et de ce c√īt√©-ci, ils se tiennent mais regardant en arri√®re dans l'autre sens √† travers la gr√Ęce.

100    Ainsi dans H√©breux 11, la fin du onzi√®me chapitre, je me suis souvent √©merveill√© de cela, dans le dernier chapitre, la derni√®re partie du onzi√®me chapitre des H√©breux, quand il parle d'Abraham. Le grand chapitre de la foi, et √† la fin il dit: ¬ęIls err√®rent √ß√† et l√†, v√™tus de peaux de brebis et de peaux de ch√®vres, d√©nu√©s et sci√©s.¬Ľ Ils err√®rent √ß√† et l√†, aucun endroit o√Ļ aller, ha√Įs, d√©daign√©s, pers√©cut√©s; eux dont le monde n'√©tait pas digne.

101    Alors Paul se tint l√† et il dit: ¬ęMais sans nous, ils ne sont pas parfaits.¬Ľ Car ils regardaient seulement √† la Croix, et nous nous regardons au travers de la Croix. Nous avons l'Esprit de Christ apr√®s qu'Il devint une chair humaine et qu'Il habit√Ęt parmi nous. Nous venons ici par le Saint-Esprit, ce qui est de loin un plan meilleur.

102    Et quelquefois je me demande ce √† quoi le christianisme s'attend aujourd'hui. Un pr√©dicateur, se d√©pla√ßant avec une tente doit √™tre... ou quelque nouvelle √©glise, ou quelque nouvelle fonction s'appelant lui-m√™me un proph√®te, allant l√†-bas, et il dit: ¬ęBien, s'ils me donnent autant d'argent en plus, si je peux avoir la meilleure voiture, si mon salaire augmente tous les six mois.¬Ľ

103    Nous devons avoir le meilleur. Nous devons avoir les meilleures maisons. Nous devons avoir les meilleurs v√™tements. Que ferons-nous quand nous nous tiendrons dans la pr√©sence de ces hommes qui erraient, v√™tus de peaux de ch√®vres, et peaux de brebis, sans endroit pour poser leur t√™te, errant dans les d√©serts. Et nous, quand quelqu'un se moque de nous, nous sommes pr√™ts √† quitter l'√©glise et √† ne plus jamais y revenir. Le Christianisme demande autre chose aujourd'hui! Nous devrions √™tre honteux de nous-m√™mes. (√Ē Dieu, sois mis√©ricordieux envers nous!)

104    En ces jours-l√†, Il parla par les proph√®tes, mais en ce jour-ci, par son Fils. Alors l√†, c'√©tait la Parole d'un proph√®te. Mais ici, c'est la Parole du Fils, aujourd'hui. Oh! B√©ni soit le Nom du Seigneur!

105    En d'autre mots, si vous regardez √† l'ombre, au n√©gatif, vous pourriez faire une erreur; mais ceci est d√©velopp√©. L'image est claire. Cela √©tait par le proph√®te; ceci est par Son Fils. Cela √©tait par un n√©gatif; ceci par un positif. Amen. Le voyez-vous? Il n'y a aucun risque de le manquer. C'est une chose positive, aujourd'hui au travers de Son Fils. Oh! Que c'est merveilleux!... Lequel il a √©tabli h√©ritier... (Oh! la la!) h√©ritier de toutes choses...

106    Qu'√©tait-ce? C'√©tait une d√©signation. Oh! √©coutez Il a √©t√© √©tabli (c'est-√†-dire Christ) h√©ritier de toutes choses. Oh! le diable savait cela depuis le jardin d'√Čden. Voyez-vous, quand le diable entendit cette parole-l√†, ce jour du jugement de ces gens: ¬ęParce que tu viens de la poussi√®re, tu retourneras √† la poussi√®re; et la semence de la femme √©crasera la t√™te du serpent.¬Ľ
    Une Semence promise!

107    Et Satan surveillait constamment cette Semence. Et quand Abel fut n√©, il dit: ¬ęAh! Te voil√†, tu es la semence¬Ľ, et il tua Abel. Son Fils, Ca√Įn, tua Abel. Et d√®s qu'Abel mourut, il dit: ¬ęJ'ai eu la semence.¬Ľ Il la tua. Il dit: ¬ęJe l'ai eue.¬Ľ Mais la mort d'Abel... La naissance de Seth fut de nouveau une r√©surrection! Regardez comment ils sont venus.

108    Cette lign√©e de Seth: il vint comme un homme humble et juste, et cela descendit au travers d'H√©noch, jusqu'√† No√©, √† la fin de la destruction ant√©diluvienne.

109    Regardez la lign√©e de Ca√Įn: ils sont devenus des gens intelligents, √©duquez, et remplis de science. La Bible ne dit-elle pas... J√©sus n'a-t-il pas dit que: ¬ęLes enfants de ce monde sont plus sages que les enfants du Royaume?¬Ľ
    Regardez du c√īt√© de Ca√Įn encore aujourd'hui; intelligents, √©duqu√©s, sceptiques, tr√®s religieux. Voyez-vous? Tr√®s religieux; mais scientifiques, constructeurs, de grands hommes.

110    Prenez un grand homme, regardez Thomas Edison. Beaucoup de ces grands hommes, regardez Einstein; les cerveaux du monde, comme on les appelle aujourd'hui, les cerveaux du monde. Mais nous n'essayons pas d'utiliser des cerveaux. Nous laissons la Pens√©e qui √©tait en Christ √™tre en nous, et nous veillons √† cette Parole et nous l'appelons telle qu'elle est!

111    Les docteurs en m√©decine, quoi que nous les saluions avec tout notre respect, la plupart d'entre eux sont des sceptiques et des agnostiques. Regardez les gens malins et intelligents d'aujourd'hui. Ils sont de ce c√īt√©-l√†, du c√īt√© de Ca√Įn.

112    Mais regardez ceux qui sont doux et humbles. Voil√† encore cette r√©surrection. B√©ni soit le Nom du Seigneur. Nous y voil√†. Remarquez:
    Il... L'a √©tabli h√©ritier de toutes choses, par lequel aussi Il a fait les mondes... (Qui a fait les mondes? Christ. Christ a fait les mondes. Oui, c'est vrai! Allons juste un peu plus loin.)... Qui, √©tant le resplendissement de sa gloire et l'empreinte de Sa... pr√©sence...
    Le resplendissement de la gloire de qui? De la Gloire de Dieu. L'empreinte de quelle pr√©sence? De Dieu. Oh! comme j'aime ceci! Ou plut√īt: ¬ęL'empreinte de sa substance et soutenant toutes choses par la Parole...¬Ľ Nous y voil√†! La Parole qui soutient toutes choses. J√©sus dit en Matthieu 24: ¬ęLe ciel et la terre passeront, mais Ma Parole ne passera jamais.¬Ľ Il soutient toutes choses.

113    La science essaie de saper cela et dit: ¬ęC'est un vieux livre, il a √©t√© traduit.¬Ľ

114    M√™me l'√©glise catholique romaine, l'√©v√™que Sheen a dit: ¬ęCela a √©t√© traduit quatre ou cinq fois et on ne peut pas en retirer grand-chose. Vous ne pourriez pas vivre par cela si vous le deviez.¬Ľ
    Mais Il soutient toutes choses par Sa Parole. Amen. Voil√† ce que je pense √† ce sujet. Je crois la Bible: ¬ę... La Parole de Sa puissance... (Il y a de la Puissance dans la Parole) Ayant fait par Lui-m√™me la purification de nos p√©ch√©s... (Regardez ici)... S'est assis √† la droite de la Majest√© dans les hauts lieux.¬Ľ

115    Qu'est-ce que Paul essaie de faire? Il essaie de montrer que Dieu a d√©termin√© toutes choses en Christ, et que Christ √©tait l'image exprim√©e de Dieu. Tout le reste du chapitre montre comment il √©tait plus haut que les anges, plus haut que toutes les puissances, les anges l'adoraient. Paul a essay√© de l'exalter.

116    Maintenant je veux essayer... Si je n'arrive pas √† aller plus loin que cela, le reste c'est juste l'exaltation de Christ. Et ce que Paul dit l√†, c'est comme dans le onzi√®me chapitre, et tout ce qu'il dit au sujet du monde, il dit: ¬ę√Ä quel ange a-t-il dit: ‚ÄėTu es mon Fils, Je T'ai engendr√© aujourd'hui'.¬Ľ Voyez-vous?

117    La fin du monde... Ils p√©riront, le monde p√©rira et toutes les choses du monde p√©riront.
    Il les roulera comme un v√™tement. Ils vieillissent et se d√©t√©riorent et s'en vont.
    Mais Toi Tu demeures, Tu demeures √† jamais. Tu es mon Fils, Je T'ai engendr√© aujourd'hui et Tu ne p√©riras jamais.¬Ľ
    S'√©tant assis √† la droite de la Majest√©. Que signifie la main droite? Ce n'est pas que Dieu ait une main droite et que quelqu'un soit assis l√†. La main droite signifi√© ¬ęLa puissance et l'autorit√©¬Ľ; Il a l'autorit√© sur toutes choses dans les cieux et sur Terre. Et tous les cieux et la terre ont √©t√© faits par Lui.

118    Maintenant, qui est ce grand personnage-l√†, ce grand homme? Christ. Ici: Dieu en tant que P√®re, Fils et Saint-Esprit n'est pas comme l'enseigne la trinit√©... Ce n'est pas une trinit√© de personnes, c'est une trinit√© de fonctions d'un seul Dieu.

119    Il √©tait le P√®re conduisant les enfants d'Isra√ęl. C'√©tait Sa fonction, le Grand J√©hovah, le P√®re. Il a v√©cu sur Terre et fut appel√© le Fils. Et maintenant il demeure dans Son √Čglise et il est appel√© le Saint-Esprit. Pas trois Dieux, un Dieu en trois fonctions. P√®re, fils et Saint-Esprit! Les gens essaient de faire de lui trois Dieux diff√©rents! Dieu le P√®re... C'est la raison pour laquelle les Juifs... Vous ne pourriez jamais, vous ne pourriez jamais apporter cet enseignement-l√†, √† un juif. Non! Qu'il y ait... Il ne peut pas croire √ßa, il a un commandement qui est ¬ęJe suis un Dieu unique.¬Ľ Il y a seulement un Dieu.

120    En Afrique, ils baptisent de trois fa√ßons diff√©rentes. Ils baptisent une fois pour le P√®re, une fois pour le Fils et une fois pour le Saint-Esprit. La mission de la Foi Apostolique baptise trois fois le visage en avant, dans Sa mort. Dans ce qu'on appelle le Plein √Čvangile sur la c√īte Ouest, ou la c√īte est, on baptise trois fois en arri√®re; ils disent ¬ędans son ensevelissement.¬Ľ Et cependant l'√Čcriture dit ¬ęquand il mourut, il S'inclina en avant.¬Ľ

121    Un autre dit: ¬ęNon, on ensevelit un homme sur son dos.¬Ľ Ce ne sont que de vieilles petites choses pratiques; cependant ils sont tous les deux dans l'erreur; les deux dans l'erreur selon les √Čcritures. Celles-ci sont l'Urim et le Thummim, et √ßa r√®gle la question.

122    Et maintenant ici, d√©peignons simplement cette image et voyons ce √† quoi cela ressemble ce soit. Le voici, si vous voulez le voir. Je suis un pr√©dicateur depuis environ vingt-cinq ans. J'ai √©tudi√© la question et je me suis souvent demand√© si les dons dans l'√©glise... Quels sont ces dons: la proph√©tie, le parler en langues, l'interpr√©tation des langues, la r√©v√©lation divine et ainsi de suite? Mais tout cela vient par Christ.

123    Maintenant regardez, Christ est la T√™te de toutes choses. Et il est la T√™te de l'√Čglise. Et avez-vous d√©j√† vu un gros diamant? Un gros diamant, qui a √©t√© taill√© correctement. De petits √©clats ont √©t√© enlev√©s, ont saut√©, et cela en fait un diamant correct. √Ä quoi servent les √©clats? Le vrai diamant, quand on l'extrait, il a √©t√© meurtri. Le vrai diamant, apr√®s qu'on l'ait extrait... Je me trouvais √† Kimberley. Beaucoup d'entre vous avez entendu dire que l'on peut ramasser les diamants dans la rue, c'est vrai. Billy et moi, monsieur Bosworth.
    Le pr√©sident des mines du Kimberley a pris... Il √©tait mon huissier dans la r√©union l√†-bas. On nous avait pris pour une visite... Ils les extraient environ √† un peu plus de cinq cents m√®tres sous terre. Ils en sortent une pierre bleue. D'un bleu √©clatant, comme cette pierre bleue que vous avez par ici. Et ces indig√®nes, on les a mis √† plus de cinq cents m√®tres sous terre et ils les extraient l√† pour maintenir les prix. Mais si vous alliez sur le fleuve l√†-bas, ils le gardent sur des centaines de kilom√®tres. ¬ęPrenez deux seaux de quarante litres, dit-il, remplissez-les de sable, et si vous pouviez retourner √† la maison avec cela, vous seriez un multimillionnaire, car il y aurait tellement de diamants l√†-dedans!¬Ľ Mais ils doivent les travailler et les extraire afin de pouvoir maintenir les prix.

124    Maintenant, quand le diamant est extrait, c'est juste un gros morceau rond et lisse, comme un morceau de verre. Il y a une sorte de diamant bleu, une sorte de diamant noir, de l'√©meraude, des diamants clairs, des diamants blancs. Mais quand il est extrait... Alors quand on le fait et qu'on l'utilise, il y a une partie de ce diamant qui doit dispara√ģtre. Il doit perdre tous ces petits √©clats. Faites sauter ces petits √©clats, parce que quand il vient en pleine lumi√®re, comme cela, il doit √©tinceler. L'√©clat est ce qui produit le brillant, la fa√ßon dont il est taill√©: il est coup√© avec des √©clats et quand cela est fait, cela produira un brillant, et l'un donnera une lumi√®re verte, un autre une lumi√®re bleue et peut-√™tre encore un autre une lumi√®re √©meraude, puis une lumi√®re rouge et diff√©rentes lumi√®res sortiront de l√†, comme toute couleur de l'arc-en-ciel. Ils appellent cela le feu du diamant.

125    Maintenant, chacune de ces lumi√®res repr√©sente des dons. Mais c'est seulement... Christ est le Diamant. Et il √©tait Celui qui vint et Qui fut meurtri et bless√© et taill√©, afin qu'il puisse Se refl√©ter comme une Lumi√®re pour le monde. Il est le Chef-d'oeuvre des Diamants.

126    Pourriez-vous imaginer, avant m√™me qu'il y ait eu une terre, avant qu'il y ait eu une lumi√®re, avant qu'il y ait eu une √©toile et avant qu'il y ait eu quoi que ce soit? Il y a une grande Fontaine qui sort, Fontaine de l'Esprit, et de cette Fontaine est sorti l'amour le plus pur; car rien d'autre ne pouvait sortir de l√†, sinon l'Amour. Maintenant nous... Ce que nous appelons l'amour aujourd'hui, c'est un amour perverti. Mais obtenons juste un extrait, ou un petit peu de cet Amour en nous, cela change toute notre fa√ßon de voir.

127    Et de cette Fontaine principale, de ce Diamant, est sortie une autre rivi√®re, et elle a √©t√© appel√©e la Justice; parfaitement, la Justice. C'est la raison pour laquelle nous devions avoir une loi. C'est la raison pour laquelle la loi doit √™tre accompagn√©e par le jugement. Et si le jugement ne suit pas la loi, la loi ne fait aucun bien. Et quand le jugement √©tait rendu par la loi, qui produit la mort... Il n'y avait personne qui puisse payer la peine si ce n'est Dieu Lui-m√™me. Et il a pay√© la peine de notre mort, et il a pris nos p√©ch√©s sur lui, afin que nous puissions √™tre par lui la justice de Dieu.

128    Maintenant, quand ces grandes lumi√®res sortirent ou ces grands rayons de l'Esprit: l'amour, la paix... c'est tout ce qu'il y avait. Il n'y avait aucune souffrance, il n'y avait l√† aucune haine, ni aucune malice. Cela ne pouvait pas sortir de cette Fontaine. C'√©tait J√©hovah! C'√©tait J√©hovah Dieu. Et maintenant, comme les th√©ologiens l'appellent, une Th√©ophanie sortit de ceci, qui √©tait appel√©e dans les √Čcritures le ¬ęLogos¬Ľ, le Logos qui est sorti de Dieu. C'est difficile √† expliquer, mais c'√©tait une partie de Dieu.

129    Maintenant, voici ce qui arriva. Oh! (Excusez-moi). Je suis arriv√© juste √† l'endroit... Cela m'am√®ne juste √† mon endroit favori. Voyez-vous? Le logos, et cette Grande Fontaine; cette Grande Fontaine de l'Esprit qui n'avait ni commencement, ni fin. Ce Grand Esprit a commenc√© √† prendre forme dans la cr√©ation, et le Logos qui est sorti de l√†, c'√©tait le Fils de Dieu. C'√©tait la seule forme visible que l'Esprit ait eue. Et c'√©tait une th√©ophanie, ce qui signifie un corps, et le corps √©tait comme celui d'un homme.

130    Mo√Įse le vit quand Il passa au travers... √† c√īt√© du rocher. Et il Le regarda et dit: ¬ęCela ressemblait au dos d'un homme.¬Ľ
    C'est le m√™me type de corps que nous recevons quand nous mourrons. ¬ęSi ce Tabernacle terrestre est dissout, nous en avons d√©j√† un autre qui nous attend.¬Ľ C'est cela. Et c'√©tait la Th√©ophanie, qui √©tait le Fils de Dieu. Ce Fils, ce Logos devint chair, parce que nous avons √©t√© mis dans la chair. Et la Th√©ophanie, le Logos, est devenu chair ici au milieu de nous, et ce n'√©tait rien d'autre que le lieu d'habitation, car toute cette Fontaine demeurait en lui. Oh! Pouvez-vous voir cela? Le voil√†! C'√©tait Celui qui dans...

131    Regardez ici, allons rapidement, tout droit dans H√©breux, le chapitre 7, juste pour un moment de gr√Ęce, Dieu voulant. Voyons √† quoi cela ressemble l√†. Abraham... (Combien de temps avons-nous encore? Nous avons dix minutes.) Tr√®s bien, alors nous prendrons cela et nous finirons ce... ou bien Dimanche, Dieu voulant.

132    Abraham revenait du massacre des rois.
    Car ce Melchis√©dek, Roi de Salem...
    (Combien savent ce que j'ai dit que Salem √©tait? - J√©rusalem.)...
    Roi de Salem, sacrificateur du Dieu Tr√®s-Haut qui alla au devant d'Abraham lorsqu'il revenait de la d√©faite des rois et qui le b√©nit: (√Čcoutez)...
    Auquel aussi Abraham donna pour part la d√ģme de tout; premi√®rement, √©tant interpr√©t√© Roi de Justice, et puis aussi Roi de Salem, c'est-√†-dire Roi de Paix; sans p√®re, sans m√®re, sans g√©n√©alogie, n'ayant ni commencement de jours ni fin de vie...

133    Un roi descendit de Salem et il rencontra Abraham qui revenait du massacre des rois. Et ce Roi n'avait ni p√®re, ni m√®re, ni commencement de jours, ni fin de Vie. Qui Abraham rencontra-t-il? Maintenant, pensez-y: Il n'avait pas de p√®re, il n'avait pas de m√®re, il n'a jamais eu un moment o√Ļ il commen√ßa, et il n'y aura jamais un moment o√Ļ il finira. Ainsi, ce m√™me Roi de Salem doit √™tre vivant aujourd'hui. Le voyez-vous? C'√©tait cette Th√©ophanie qui √©tait le Fils de Dieu! Quelle Salem? C'est la J√©rusalem d'en Haut! Et cet Abraham √©tant b√©ni avec ce feu qui l'encerclait... essayant de trouver une Cit√©, dont le Constructeur et l'Architecte √©tait Dieu. Il errait partout, v√™tu de peaux de brebis et de peaux de ch√®vres. D√©nu√© de tout, errant, √† la recherche d'une Cit√© dont le Constructeur et l'Architecte √©tait Dieu. Et il rencontra le Roi de cet endroit appel√© Salem qui descendait et il lui paya la d√ģme de tout le butin. Amen! Cela a ouvert la porte. Oh! Fr√®re Graham, c'√©tait Lui, c'√©tait Lui! Abraham le vit √† nouveau. Et un jour, lorsqu'il √©tait assis dans la tente, il regarda, et il vit trois hommes qui s'approchaient.

134    Vous savez. Il y a quelque chose chez un chr√©tien, c'est qu'il reconna√ģt l'Esprit quand il le voit. Quand il... il le reconna√ģt tout simplement. Il y a quelque chose de spirituel l√†-dedans. Les choses spirituelles sont √† discerner spirituellement. Vous savez, vous... Oui, il pouvait simplement le reconna√ģtre. Quelqu'un qui est vraiment n√©... ¬ęMes brebis connaissent Ma voix.¬Ľ

135    Et il savait qu'il y avait quelque chose. Il est sorti en courant et il dit: ¬ęEntre, mon Seigneur. Assieds-toi. Arr√™te-toi un instant. Je prendrai un morceau de pain et je le placerai dans Ta main. Je Te laverai les pieds. Repose-Toi et Tu continueras Ton voyage, car Tu es venu pour me visiter.¬Ľ Il √©tait l√†-haut, dans le pays aride, ayant choisi le chemin difficile, le chemin avec les quelques m√©pris√©s du Seigneur. Pendant que Lot vivait dans l'opulence, son neveu dans la vall√©e... mais il vivait dans le p√©ch√©. C'est ce que produisent la plupart des richesses, c'est le p√©ch√©.

136    Ainsi, Abraham les fit entrer; il a pris un peu d'eau et leur a lav√© les pieds. Il a couru chercher un veau, il a pris un veau gras dans le troupeau, l'a tu√© et l'a donn√© √† son serviteur pour l'appr√™ter. Et il dit: ¬ęSara, p√©tris la farine.¬Ľ
    Vous savez ce que c'est que p√©trir... Oh! Ce que cela signifie... vous savez maman avait autrefois une vieille sorte de palette triangulaire qu'elle avait dans le tonneau √† farine. En avez-vous d√©j√† vu un de ces tonneaux? Avec un tamis? Il y avait l√† une spatule l√†-dedans pour ratisser la farine, vous savez; la p√Ęte devenait lourde comme √ßa et ils ratissaient au travers comme cela. J'ai vu maman faire cela bien des fois avec une spatule, et avoir une petite chose ronde sur laquelle il y avait un petit grillage m√©tallique. Elle faisait monter cette farine, elle la tamisait comme cela, vous savez.
    Et elle la tapotait en arri√®re et en avant, ainsi. Alors elle prenait la spatule, elle raclait autour comme cela pour la faire descendre. C'√©tait au temps o√Ļ nous devions descendre pour prendre notre farine moulue au vieux moulin √† bl√©, et ces grandes et vieilles meules (vous savez elles √©taient lourdes), cela faisait du r√©el pain de bl√©. Vous pouviez scier des grosses b√Ľches tout le jour avec √ßa!

137    Ainsi, alors il dit: ¬ęP√©tris un peu de farine, en vitesse. Et fais-nous cuire quelques galettes de bl√© ici dans le foyer, vite.¬Ľ Et, ils ont trait la vache, et ont eu un peu de lait. Ils l'ont baratt√© et ils ont eu un peu de beurre. Alors ils sont all√©s et ils ont tu√© le veau et ils ont eu ainsi de la viande et ont fait frire la viande. Ils ont pris le babeurre, le pain de bl√©; ils ont pris un peu de beurre pour mettre sur les g√Ęteaux chauds (oh! c'√©tait vraiment bon!), et ils en ont mis partout sur les g√Ęteaux. Et il les a pris, et les a plac√©s devant ces trois hommes.

138    Et pendant qu'ils mangeaient, ils regardaient constamment vers Sodome. Et apr√®s un petit moment, ils se sont lev√©s et s'√©loign√®rent. Et il dit... Abraham dit: ¬ęVous ne me cacherez pas cela.¬Ľ

139    ¬ęJe ne peux te cacher ce que je vais faire. j'irai l√†-bas. Les p√©ch√©s de Sodome sont parvenus jusqu'√† mes oreilles.¬Ľ Qui √©tait cet homme? Ses v√™tements pleins de poussi√®re, s'asseyant l√†, mangeant la chair d'un veau, buvant du lait de vache, mangeant quelques galettes et un peu de beurre. Qui est cet homme √©trange? Deux de... Trois d'entre eux assis l√†. De la poussi√®re sur ses v√™tements. Oh! Oui: ¬ęNous venons d'un pays lointain.¬Ľ (Oh! Oui, tr√®s √©loign√©). Et il dit... Bien, qui √©taient-ils?

140    Et il dit: ¬ęJe ne peux cacher cela √† Abraham voyant qu'il est l'h√©ritier de la terre.¬Ľ Amen! ¬ęJe r√©v√®le Mes secrets... (En d'autres termes)... √† ceux qui sont h√©ritiers de la terre.¬Ľ C'est l√† o√Ļ l'√©glise devrait √™tre aujourd'hui. C'est vrai. Recevoir les secrets de Dieu, savoir comment se conduire, et agir et que faire, et comment marcher, et comment vivre. Nous sommes les h√©ritiers, de la terre. C'est vrai. Il vous r√©v√®le cela, parce qu'il ne veut rien dissimuler. C'est pourquoi nous voyons ces choses s'accomplir. Et le monde dit: ¬ęAh! C'est un groupe de fanatiques.¬Ľ
    Mais laissez-les dire. L'h√©ritier de la terre conna√ģt ces choses. [Passage blanc sur la bande. ‚Äď N.D.√Č.] ¬ęIls seront appel√©s les enfants de Dieu. Heureux les doux car ils h√©riteront la terre.¬Ľ (Il leur fait conna√ģtre ses secrets, Il le leur r√©v√®le; leur montrant que faire et comment vivre, abandonnant les choses du monde; marchant pieusement et vivant pieusement dans ce monde actuel. Continuant √† marcher avec Lui! Laissez le monde dire ce qu'il veut.)

141    Ainsi Il dit: ¬ęJe ne peux pas cacher ce secret √† Abraham parce que... vu qu'il est l'h√©ritier de la terre.¬Ľ Mais Il dit: ¬ęJe descends pour d√©truire Sodome. Je descends...¬Ľ

142    Qu'allez-vous faire, cher monsieur? D'o√Ļ √™tes-vous? Et de quoi s'agit-il?

143    Voyons cela de plus pr√®s. Il dit: ¬ęEt autre chose Abraham, tu as attendu pendant vingt-cinq ans cette promesse que Je t'ai donn√©e. Tu t'es procur√© toute la layette, les √©pingles, chaque chose pour ce petit b√©b√©, il y a vingt-cinq ans. Et tu es encore en train de M'attendre. Mais maintenant Je vais vous visiter, juste quand le terme de ta femme sera l√†, au temps fix√©, le mois prochain, Je serai avec toi.¬Ľ

144    Et Satan √©tait derri√®re, dans la tente. Et cet homme avait le dos tourn√© √† la tente, parlant √† Abraham, comme cela. Et Sara devint... [Fr√®re Branham illustre ce qu'elle faisait par une mimique de ricanement. ‚Äď N.D.√Č.]

145    Et il dit: ¬ęQu'est-ce qui a fait rire Sara?¬Ľ
    Que pensez-vous de cela? C'√©tait une fameuse t√©l√©pathie, n'est-ce pas?
    - Qu'est-ce qui a fait rire Sara?
    Sara dit: ¬ęOh! Je n'ai jamais ri.¬Ľ

146    Il dit: ¬ęOh! Si, tu as ri!¬Ľ
    Elle √©tait effray√©e. Elle tremblait. Qui √©tait donc Celui Qui savait ce qu'elle √©tait en train de faire l√† derri√®re, dans la tente? C'est ce m√™me Dieu qui est avec nous aujourd'hui. Le m√™me! Il sait tout √† ce sujet. Voyez-vous? Il le r√©v√®le juste quand vous en avez besoin. Voyez-vous?

147    ¬ęPourquoi as-tu ri?¬Ľ
    Voyez-vous, le dos tourn√©. La Bible le d√©clare: ¬ęEt son dos √©tait tourn√© √† la tente.¬Ľ (Mais Il savait cela.) Pourquoi fait-elle cela l√†-derri√®re, vous voyez? Ainsi, il dit: ¬ęJe vais te visiter.¬Ľ

148    Qui est cet homme √©trange? Vous savez ce qui arriva? Il sortit directement de l√† et il disparut. Et la Bible dit que c'√©tait le Dieu Tout-Puissant, J√©hovah, cette grande Fontaine, cette Th√©ophanie, ce Logos.

149    Un pr√©dicateur m'a dit il y a quelque temps: ¬ęMais Fr√®re Branham, vous ne pensez pas vraiment que c'√©tait Dieu, n'est-ce pas?¬Ľ

150    Je dis: ¬ęLa Bible dit: C'√©tait Dieu, Elohim¬Ľ, et Il √©tait le Dieu Tout-Puissant, l'El Shadda√Į (c'est vrai), Celui qui donna la force, Celui qui satisfait. Amen! Oh! je me sens devenir religieux! Pensez-y!

151    Le voici maintenant. Je vais vous montrer qui il est ici, et alors vous verrez qui est Le Fils. C'√©tait J√©sus, avant qu'Il ne poss√®de le Nom humain de J√©sus.

152    √Čtant l√†, √† la Fontaine ce jour-l√†... et ils en ont tous bu... ¬ęIls ont tous bu les eaux qui √©taient dans le d√©sert¬Ľ et des choses comme cela. (Il dit...) ¬ęIls ont mang√© la manne...¬Ľ Et quelqu'un dit: ¬ęNos p√®res ont mang√© la manne dans le d√©sert pendant quarante ans.¬Ľ

153    Il dit: ¬ęEt ils sont morts.¬Ľ Il dit: ¬ęJe suis le Pain de Vie Qui est descendu du ciel, venant de Dieu. Celui qui mange de ce pain ne mourra jamais.¬Ľ

154    Et on Lui a dit: ¬ęBien, nos p√®res ont bu... √† un Rocher Spirituel qui √©tait dans le d√©sert et qui les suivait.¬Ľ

155    Il dit: ¬ęJe suis ce Rocher.¬Ľ Gloire! Saint Jean, le chapitre 6.
    Ils lui dirent: ¬ęQuoi?¬Ľ
    - Oui, c'est vrai.

156    Eh bien! lui dit-on: ¬ęTu n'as m√™me pas cinquante ans.¬Ľ Evidemment, Son oeuvre Le faisait para√ģtre un peu plus vieux, mais Il n'avait que trente ans. ¬ęTu es un homme qui n'a pas plus de cinquante ans et tu dis avoir vu Abraham qui est mort il y a huit cents ou neuf cents ans. Nous savons maintenant que Tu es un d√©mon.¬Ľ

157    Il dit:
    Avant qu'Abraham fut, JE SUIS.
    Le voil√†! Qui √©tait le ¬ęJE SUIS"? Un nom perp√©tuel pour toutes les g√©n√©rations. C'√©tait cette Colonne de Feu dans le buisson ardent.
    JE SUIS CELUI QUI SUIS.
    C'√©tait Lui, cette Th√©ophanie faite ici, appel√© le Fils de Dieu, le JE SUIS! J√©hovah!

158    Et Thomas lui dit: "Seigneur, montre-nous le P√®re et cela nous suffit."

159    Il dit: " J'ai √©t√© si longtemps avec vous, et vous ne Me connaissez pas?"
    Il dit: ¬ęQuand vous Me voyez, vous voyez le P√®re. Et pourquoi dites-vous ‚ÄėToi, montre-nous le P√®re'? Moi et le P√®re, Nous sommes Un. Je suis juste un Tabernacle, appel√© Le Fils. Le P√®re demeure en Moi. Ce n'est pas Moi qui fait les oeuvres, C'est Mon P√®re Qui demeure en Moi. ¬ęC'est Lui Qui fait les oeuvres, pas Moi.¬Ľ

160    Maintenant, retournons √† cela √† nouveau. Mo√Įse le vit, de dos, et il dit: ¬ęCela ressemblait au dos d'un homme.¬Ľ Le Logos qui √©tait venu de Dieu.

161    Alors qu'est-il arriv√©? C'√©tait Dieu, et la raison pour laquelle il a d√Ľ passer du Logos √† la chair... qu'est-ce... Comment vous... Qu'est-il arriv√© √† cette chose? Cinq minutes avant cela, il √©tait... Il √©tait le Logos. Mais que fit-il? Il s'empara simplement de...

162    Maintenant, nos corps sont constitu√©s de seize diff√©rents √©l√©ments du monde. Nous savons cela. Le corps est compos√© de potasse et d'un peu de calcium, de p√©trole, de lumi√®re cosmique, d'atomes, etc. Et tout cela fut r√©uni ensemble pour faire ce corps. Il vient de la poussi√®re de la terre. Vous mangez de la nourriture, vous mangez la nourriture qui... cela se transforme en... de la poussi√®re, et cela vient de la poussi√®re, et cela continue tout simplement comme √ßa. Votre chair, en ce qui concerne votre chair, elle n'est pas diff√©rente de celle d'un cheval ou d'une vache, ou de quoi que ce soit d'autre. Ce n'est jamais que de la chair.

163    Et mon ami, si tu glorifies la chair! Mais cet esprit a une √Ęme √† l'int√©rieur, mon fr√®re. C'est vrai. Mais votre chair n'est que la poussi√®re de la terre, comme l'animal. Votre chair n'est rien de plus qu'un animal. Et si vous convoitez la chair et les choses que vous voyez, si vous convoitez les femmes, si vous convoitez toutes ces diff√©rentes choses, c'est encore animal. C'est vrai. C'est vrai. Vous ne devriez pas le faire. L'Esprit de Dieu vous conduira et vous placera √† un niveau sup√©rieur √† cela. C'est exactement vrai.

164    Maintenant, et ainsi. Cette grande Th√©ophanie Se trouvant l√†... Quoi... Ce grand Dieu J√©hovah, vous savez ce qu'il a dit? Il tendit simplement le bras et prit une poign√©e d'atomes, il a pris une petite lumi√®re cosmique. Il a r√©pandu cela l√†-dedans, comme ceci, et est all√©... [Fr√®re Branham souffle. ‚Äď N.D.√Č.]... un corps! Et il entra directement l√†-dedans, c'est tout!

165    Il dit: ¬ęViens ici, Gabriel!¬Ľ (Ce grand Archange.) Il alla... [Le Fr√®re Branham souffle. ‚Äď N.D.√Č.] ¬ę... Entre l√†-dedans.¬Ľ

166    ¬ęViens ici Mica√ęl! (L'ange qui se trouve √† Sa droite)... [Le Fr√®re Branham souffle. ‚Äď N.D.√Č.] Pour... Toi, entre l√†-dedans!¬Ľ

167    Dieu et deux anges marchaient ici-bas dans une chair humaine, ils ont bu le lait d'une vache, ils ont mang√© le beurre qui vient du lait, ils ont mang√© du pain de bl√©, ils ont mang√© de la viande de veau. Deux anges avec Dieu! la Bible le dit. C'√©tait ce Melchis√©dek qu'Abraham rencontra, alors qu'il revenait du massacre des rois. C'√©tait le Fils de Dieu.

168    Allons plus loin dans les H√©breux, au chapitre 7 o√Ļ il est dit:
    Mais qui est rendu semblable au Fils de Dieu.
    Le voil√†. Il fit toutes choses par lui. Et il parut directement l√†... Et puis Il transforma directement cette poussi√®re √† nouveau en poussi√®re, et il est rentr√© directement √† nouveau dans la Gloire.

169    Et les anges, d√®s qu'ils avaient d√©livr√©s Lot et Madame Lot... (et elle regardait en arri√®re. Il dit... Il leur avait dit de ne plus le faire)... ils entr√®rent √† nouveau, directement dans la Pr√©sence de Dieu.

170    Oh! Quelle grande esp√©rance nous avons dans cette grande Foi que nous servons ce soir. Le Dieu vivant, J√©hovah, la Colonne de Feu est avec nous! Il se montre Lui-m√™me en puissance et action, et glorifie... Il les a laiss√©s prendre une photo de Lui, le M√™me J√©hovah! Le Fils de Dieu qui venait de Dieu, est retourn√© √† Dieu et habite dans Son √Čglise √† jamais! Le voil√†.

171    Il a nos noms sur Son Livre, ayant jur√© par Lui-m√™me, car il n'y a personne de plus grand par lequel il puisse jurer, qu'il nous ressuscitera au dernier jour.
    ¬ęCelui qui mange Ma Chair et boit Mon Sang a la Vie √©ternelle, et Je le ressusciterai au dernier jour. Je ne mettrai point dehors celui qui vient √† Moi. Celui qui entend Ma Parole et qui croit en Celui Qui M'a envoy√© a la Vie √©ternelle et il ne viendra jamais en jugement, mais il est pass√© de la mort √† la Vie.¬Ľ

172    Le m√™me Dieu pouvait Se lever et aller prendre une poign√©e de calcium et de potasse, aller... [Fr√®re Branham souffle. ‚Äď N.D.√Č.] Et vous √™tes √† nouveau l√†. Et mon nom est sur Son Livre. Peu importe combien mes √©paules se vo√Ľtent ou √† quel point je vieillis. Je ne m'en fais certainement pas! Pas le moindre souci!

173    Fr√®re Mike, un de ces jours... Que ton coeur soit b√©ni, fr√®re; quand cette grande trompette de... viendra, et cela... un son, et ce Joseph s'avancera All√©luia! Il dira: ¬ęEnfants¬Ľ [Fr√®re Branham souffle. ‚Äď N.D.√Č.]... Vous serez l√†, faits √† Sa ressemblance. Jeunes pour toujours, la vieillesse ne sera plus. La maladie, les troubles et les afflictions auront disparu. Gloire au Dieu vivant!

174    C'est celui par qui il nous parle aujourd'hui, Son Fils!
    Il a autrefois, √† plusieurs reprises et en plusieurs mani√®res, parl√© par les proph√®tes, mais dans les derniers jours, nous a parl√© par Son Fils J√©sus-Christ.
    Il parle au coeur de chaque homme qu'il a appel√©. Et si vous avez jamais ressenti Son appel, et que vous l'avez entendu frapper √† votre coeur, ne rejetez pas cet appel, s'il vous pla√ģt. Prions:

175    P√®re C√©leste, ce soir, comme nous sommes heureux d'apprendre au d√©but de cette √Čp√ģtre aux H√©breux, comment Paul en est venu directement √† nouveau aux √Čvangiles. Il n'a pas voulu se baser juste sur un ou√Į-dire ou sur une exp√©rience. Il d√©sirait que nous sachions ce qu'√©tait la V√©rit√©. Et il est retourn√© directement aux √Čvangiles, et il... en arri√®re, dans l'Ancien Testament, l'√Čvangile qui leur √©tait pr√™ch√©. Et il a re√ßu l√†, au travers de l'Ancien Testament, toutes les ombres et tous les types. C'est pourquoi nous avons pris ce magnifique Livre des H√©breux ce soir. Et nous le voyons, Seigneur, et nous l'aimons. Et au travers des √Ęges, cette Parole a √©t√© br√Ľl√©e, elle a √©t√© √©parpill√©e, on a essay√© de la faire dispara√ģtre, mais Elle a tout surmont√©, demeurant la M√™me. Car, comme Tu as dit: ¬ęLes cieux et la terre passeront, mes Paroles ne passeront pas.¬Ľ

176    Alors, le sceptique dira: ¬ęAlors, vous dites que Paul a √©crit ceci.¬Ľ Pas Paul, mais Dieu qui √©tait en Paul; cet √ätre Cr√©ateur qui √©tait √† l'int√©rieur de Paul.

177    Exactement comme il √©tait en David, quand il dit:
    ¬ęJe ne laisserai pas mon Saint voir la corruption, ni ne laisserai son √Ęme dans le s√©jour des morts.¬Ľ
    Et le Fils de Dieu a pris ces paroles du proph√®te, Il s'en est all√© tout droit dans les entrailles de l'enfer. Et il dit:
    ¬ęD√©truisez ce Temple et en trois jours je le reb√Ętirai.¬Ľ
    Et il l'a fait, parce que la Parole de Dieu ne peut pas faillir d'un iota. Elle ne peut pas faillir. Comme nous remercions Dieu pour cela, ce grand Urim et Thummim. Et de savoir que nos exp√©riences ce soir, Seigneur, √©tincellent directement dans cette Bible ici. Nous sommes n√©s de nouveau, nous avons le Saint-Esprit.

178    Dieu Bien-aim√©, s'il y a ici un homme ou une femme ce soir, un gar√ßon ou une fille qui n'a jamais √©t√© t√©moin de ceci... Comment pourraient-ils ressusciter, s'il n'y a pas de Vie l√†-dedans? Oh! Ils disent: ¬ęJ'ai la vie.¬Ľ

179    Mais la Bible dit: ¬ęCelle qui vit dans les plaisirs est morte, quoique vivante.¬Ľ Vous dites que vous avez la vie, mais vous √™tes morts. ¬ęVous affirmez, dit la Bible, que vous avez la Vie, mais vous √™tes morts. Tu dis que tu es riche, et que tu n'as besoin de rien, mais tu ne sais pas que tu es mis√©rable et pauvre, et nue et aveugle, et tu ne le sais pas.¬Ľ Et c'est la condition des √©glises ce soir, Seigneur. Comme et elles manquent ces grandes choses de valeur. De savoir que le Grand Dieu J√©hovah qui peut seulement produire par...
    Il dit: ¬ęApporte-moi ces petits poissons.¬Ľ Il a d√Ľ prendre les poissons pour faire quelque chose √† partir de cela. Montrant que la r√©surrection devait √™tre quelque chose, ayant rapport avec cela. Il n'a pas seulement fait des poissons, mais Il a fait des poissons cuits; il a cuit du pain. Et Il en nourrit cinq mille avec cinq petits poissons--cinq petits pains et deux poissons. √Ē Seigneur! C'√©tait entre Ses mains, et Il √©tait le Cr√©ateur. Mais Il devait avoir quelque chose dans Ses mains. Dieu, puissions-nous ce soir nous placer nous-m√™mes dans Ses mains et dire: ¬ę√Ē Dieu, prends-moi tel que je suis. Et quand la fin de ma vie arrivera, laisse-moi aller avec cette esp√©rance qui est en moi, sachant que je suis n√© de nouveau et que Ton Esprit m'a rendu t√©moignage et a t√©moign√© √† mon esprit que je suis Ton Fils ou Ta Fille.¬Ľ Et au dernier jour, Tu ressusciteras Tes enfants. Accorde-le, P√®re!

180    Et alors que nous avons nos t√™tes baiss√©es, y a-t-il ici quelqu'un qui voudrait lever la main et dire: ¬ęSouvenez-vous de moi dans la pri√®re, Fr√®re Branham. Je d√©sire √™tre connu de Dieu quand... avant que je quitte cette terre, qu'il me connaisse assez, pour qu'il puisse appeler mon nom. Je r√©pondrai.¬Ľ Que le Seigneur te b√©nisse! Dieu vous b√©nisse, et vous, et vous madame. Quelqu'un d'autre? Levez juste votre main. Dites: ¬ęPriez pour moi Fr√®re Branham.¬Ľ C'est ce que nous ferons. Dieu vous b√©nisse, jeune dame. C'est bien.

181    Maintenant, pendant que vos t√™tes sont baiss√©es, et que vous priez, je veux chanter un verset de ce cantique:
Ne convoite pas les vaines richesses de ce monde,
Qui se corrompent si rapidement,
B√Ętis tes esp√©rances sur les choses √©ternelles,
Elles ne passeront jamais!
Tiens la Main immuable de Dieu,
Tiens la Main immuable de Dieu!
B√Ętis tes esp√©rances sur les choses √©ternelles,
Tiens la Main immuable de Dieu!

182    Et pendant que l'organiste est en train de jouer, maintenant, et que votre t√™te est baiss√©e, voulez-vous juste lever votre main et dire: ¬ęOui, Seigneur, je l√®ve aussi la main.¬Ľ? Qu'est-ce que cela fera? Cela montrera que votre esprit en vous a pris une d√©cision.¬Ľ Je veux Ta main, Seigneur¬Ľ, Dieu te b√©nisse, fillette.¬Ľ Je l√®ve la main.¬Ľ Dieu te b√©nisse petite fille, ici en bas. C'est bien, mon petit. Dieu, tu sais, est vraiment heureux de voir que tu as fait cela. ¬ęN'emp√™chez point les enfants de venir √† Moi!¬Ľ

183    ¬ęJe veux, √ī Dieu, que Tu tiennes ma main. Et ce jour-l√†, je veux √™tre dans Ta main; alors, quand Tu appelleras, je viendrai.¬Ľ Voyez-vous, c'est comme il en a √©t√© pour Lazare. Dieu vous b√©nisse, soeur. Quand ton voyage se terminera, Si tu as √©t√© loyal envers Dieu, Ta belle et lumineuse maison dans la Gloire Ton √Ęme transport√©e la verra! Que ferez-vous donc maintenant?
Tiens la Main immuable de Dieu,
Tiens la Main immuable de Dieu,
B√Ętis tes esp√©rances sur les choses √©ternelles,
Tiens la Main immuable de Dieu!

184    P√®re C√©leste, plusieurs mains se sont lev√©es dans cette petite r√©union, ce soir, montrant qu'elles veulent saisir, ce soir, Ton immuable et √©ternelle Main. Sachant que ce qui T'est confi√©... Tu as dit; ¬ęJe... Tous ceux que le P√®re M'a donn√©s viendront √† Moi, et aucun d'entre eux ne sera perdu et je les ressusciterai au dernier jour.¬Ľ Ils ne peuvent jamais p√©rir, ne peuvent jamais venir en jugement, mais ont la Vie √©ternelle. Il y a une seule Vie √©ternelle, elle vient de Dieu seul. C'est Dieu! Et nous devenons une partie de Dieu, √† tel point que nous sommes des fils et des filles de Dieu. Quand nous avons l'Esprit de Dieu en nous, nous pensons comme Dieu. Nous pensons √† la Justice et √† la Saintet√©. Et nous essayons de vivre pour lui plaire.

185    Accorde, Seigneur, que ce genre de Vie p√©n√®tre chaque personne qui a lev√© la main. Et pour ceux qui auraient d√Ľ lever la main et qui ne l'ont pas fait, je prie que Tu sois avec eux. Accorde-le, P√®re. Et quand le voyage sera termin√©, que la vie sera finie, puissions-nous p√©n√©trer dans la paix avec Lui ce jour-l√†, en ce Lieu o√Ļ nous ne serons jamais vieux, jamais malades, et o√Ļ il n'y aura plus jamais d'ennuis. Jusqu'√† ce moment, garde-nous pleins de joie et heureux, le louant; car nous le demandons en Son Nom. Amen.

186    Vous tous, croyants... Maintenant, levons juste nos mains et chantons ce choeur: Tiens la Main immuable de Dieu:
Tiens la Main immuable de Dieu,
B√Ętis tes esp√©rances sur les choses √©ternelles,
Tiens la Main immuable de Dieu.¬Ľ
Maintenant, murmurons-le. [Fr√®re Branham murmure le chant. ‚Äď N.D.√Č.]

187    Et pendant que vous faites cela, votre voisin... Dites: ¬ęDieu te b√©nisse, voisin.¬Ľ Serrez la main de la personne assise √† c√īt√© de vous.¬Ľ Dieu te b√©nisse!¬Ľ Des deux c√īt√©s maintenant, serrez la main des deux c√īt√©s.¬Ľ Dieu te b√©nisse, voisin, Dieu soit avec Toi!¬Ľ
B√Ętis tes esp√©rances sur les choses √©ternelles.
Quand ce voyage se terminera, (Cela arrivera l'un de ces jours)
Si nous avons été loyaux envers Dieu, (Nous verrons frère Seward là-bas)
Ta lumineuse, lumineuse maison dans la Gloire, Ton √Ęme transport√©e la verra!
Tiens la Main immuable de Dieu,
Tiens la Main immuable de Dieu,
    J'aime cette adoration apr√®s le message
Tiens la Main immuable de Dieu!
B√Ętis tes esp√©rances sur les choses √©ternelles,
Tiens la Main immuable de Dieu.
Le temps est fait de rapides changements;
Rien de cette terre tiendra, non aucun lieu.
B√Ętis tes esp√©rances sur les choses √©ternelles.
Tiens...
    Regardons √† Lui, √† Celui, L'Invisible, Qui est au milieu de nous maintenant, et adorons-Le juste maintenant, alors que nous chantons.
Tiens la Main immuable de Dieu,
Tiens la Main immuable de Dieu!
B√Ętis tes esp√©rances sur les choses √©ternelles,
Tiens la Main immuable de Dieu!
Paix! Paix! Merveilleuse Paix, (Adorons-le juste maintenant)
Descendant... (Le message est terminé, adorons)
Inonde notre esprit pour toujours, je prie,
Dans les insondables vagues de l'Amour, (Juste se baigner en Lui)
Paix! Paix Merveilleuse Paix,
Descendant... (Cette grande Fontaine Qui s'ouvre ici)... son haut Séjour;
Inonde notre esprit pour toujours, je prie,
Dans les insondables vagues de l'Amour. (Cela ne vous fait-il pas quelque chose?...)
Paix! Merveilleuse Paix,
Descendant du Père de Son haut séjour;
Inonde notre esprit pour toujours, je prie,
Dans les insondables vagues de l'Amour.

188    Je me demande s'il y a ici une personne malade qui d√©sirerait √™tre ointe... et que l'on prie pour vous. S'il y en a une ici, que l'on trouve o√Ļ elle est. Est-ce l√† la dame dont il est question, dans la chaise roulante? Ne la d√©placez pas, je viendrai et prierai pour elle. Elle ne doit pas sortir de sa chaise. Quelqu'un d'autre? Oh! N'aimez-vous pas cette partie du service? Combien ressentent... Juste de savoir que la Pr√©sence de Dieu est ici? C'est de quoi je parle. Ce m√™me... Le ressentez-vous comme cela? Combien se sentent-ils comme s'ils pouvaient juste pousser des cris? Maintenant, voyons. On se sent juste comme si on avait quelque chose que l'on pourrait... on voudrait juste pousser des cris, voyez-vous?
C'est la Paix! Paix! Merveilleuse Paix,
Descendant du Père de Son haut séjour;
Inonde mon esprit pour toujours, je prie,
Dans les insondables vagues de l'Amour.

189    Et pendant que nous sommes dans l'adoration, nous allons oindre les malades maintenant et prier pour eux. Voudriez-vous venir directement par ici, madame?

190    Qu'est-ce que cela signifie? La pri√®re de la Foi sauvera le malade. Que chacun murmure ce cantique. [Fr√®re Branham prie pour les malades. ‚Äď N.D.√Č.]
EN HAUT