ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication Hébreux chapitre 2, deuxième partie de William Branham a été prêchée 57-0825E La durée est de: 55 minutes .pdf La traduction MS
T√©l√©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)    .mp3
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Hébreux chapitre 2, deuxième partie

1    ...tout d'abord, il √©tudia les √Čcritures, afin de pouvoir les comparer et voir si c'√©tait la v√©rit√© ou pas. Il consid√©ra que c'√©tait la V√©rit√© √† la lumi√®re de l'Ancien Testament. Et maintenant, Paul √©tait un √©rudit de l'Ancien Testament. Combien savent cela? Il √©tait un... il avait re√ßu l'enseignement d'un des meilleurs √©rudits de son temps, Gamaliel, un th√©ologien √©minent. Et Paul connaissait l'Ancien Testament. Et je crois que la premi√®re fois qu'il fut boulevers√©, comme je l'ai dit ce matin, ce fut quand il fut t√©moin de la mort d'√Čtienne. Quelque chose doit avoir saisi Paul, car tout au long de ses √©crits, il s'y r√©f√®re: ¬ęJe ne suis pas digne, parce que j'ai pers√©cut√© l'√Čglise jusqu'√† la mort. Je suis le moindre d'entre eux.¬Ľ

2    Oh! mais Dieu avait une id√©e diff√©rente de lui, car il √©tait l'un des hommes les plus puissants de son temps:
Regardez saint Paul le grand ap√ītre,
Avec sa robe si brillante et claire, (a dit le poète.)
Oh! il y aura certainement de grands cris!
Quand nous nous rencontrerons dans les airs. (Ce grand jour, quand je le verrai recevoir une couronne de martyr, une récompense de martyr...)

3    Je me tenais avec un petit stylo, ici il n'y a pas longtemps, l√† o√Ļ il √©crivit ces lettres; ils lui coup√®rent la t√™te, ils le bascul√®rent dans les √©gouts, pour qu'il soit emport√© dans les √©gouts. Et ce petit Juif-l√† dit: ¬ęJe porte sur mon corps les marques de J√©sus-Christ. J'ai combattu avec des b√™tes √† √Čph√®se, mais j'ai combattu le bon combat, j'ai achev√© la course, j'ai gard√© la Foi. Et d√©sormais, m'est r√©serv√©e la couronne du justice, que le Seigneur, le juste Juge me donnera dans ce jour-l√†. Et non pas seulement √† moi, mais encore √† tous ceux qui auront aim√© Son av√®nement.¬Ľ Comme j'aime cela. Oh! je veux √™tre compt√© parmi eux. Nous avions l'habitude de chanter un chant:
Oh! seras-tu compté parmi son troupeau?
Seras-tu compté parmi son troupeau?
Sois sans tache au-dedans,
Sois vigilant dans l'attente de contempler ce tableau,
Car Il revient. (Je veux être parmi eux.)

4    Maintenant, l'√©crivain continue et dit:
    C'est pourquoi nous devons porter une plus grande attention aux choses que nous avons entendues, de peur que nous ne nous √©cartions. [Traduction.Darby. ‚Äď N.D.T.]

5    Le deuxi√®me verset dit:
    Si... car si la Parole prononc√©e par les anges... [Traduction.Darby. ‚Äď N.D.T.]
Qu'avons-nous trouv√© que les anges √©taient? Des proph√®tes: ¬ęDieu parla autrefois...¬Ľ Maintenant vous devez suivre non pas votre propre id√©e, mais celle de la Bible.

6    Maintenant, le premier chapitre, le premier verset:
    Dieu, apr√®s avoir autrefois √† plusieurs reprises et de plusieurs mani√®res parl√©... √† nos p√®res par les proph√®tes...

7    Maintenant, il continue en disant de nouveau:
    Car si la parole prononc√©e par des anges a eu son effet... (que veut dire ¬ęange¬Ľ? Un messager.)
    Et si le messager oint de Dieu... si nous sommes oints, nous sommes des messagers de Dieu. Nous sommes des messagers pour le monde, des ambassadeurs du Ciel, professant que nous sommes des p√®lerins et des √©trangers. Nous ne sommes pas de ce monde. Mais nous cherchons une Cit√© √† venir dont Dieu est l'architecte et le constructeur. Nous n'amassons pas des tr√©sors sur cette terre, o√Ļ les voleurs percent, o√Ļ la teigne et la rouille peuvent d√©truire, car nos tr√©sors se trouvent au Ciel o√Ļ J√©sus est assis √† la droite de la Majest√©. Oh! quelle chose glorieuse et merveilleuse de savoir cela:
Nos espoirs sont b√Ętis sur rien de moins
Que sur le Sang et la justice de Jésus;
Quand tout cède autour de mon coeur,
Il est mon espoir et ma demeure.
Sur Christ, le rocher solide, je me tiens,
Tout le reste n'est que sable mouvant,
Tout le reste n'est que sable mouvant.

8    Comme Eddie Perronett a bien √©crit ce chant, au temps des pers√©cutions!
    Maintenant, Si la parole prononc√©e par les anges a √©t√© ferme... (quand le Messager de Dieu pronon√ßa la Parole, Elle tint ferme)... et si toute r√©tribution [transgression. ‚Äď N.D.T.] a re√ßu une juste r√©tribution,
    comment √©chapperons-nous maintenant... (si nous n'entendons pas Christ qui parle du ciel. Maintenant regardez.)
    comment √©chapperons-nous en n√©gligeant un si grand salut... (pensez-y!)... qui a commenc√© d'abord √† √™tre annonc√© par le Seigneur...

9    Christ a commenc√© Son oeuvre. Que faisait-Il? Nous le voyons comme il est humble, si aimable; Il n'√©tait pas un grand th√©ologien bien connu. Mais Il √©tait humble, doux, gentil; Il n'√©tait pas un pr√©dicateur puissant. Sa Voix n'√©tait pas entendue dans la rue. Mais Jean est sorti avant Lui comme un lion rugissant: Lui √©tait un pr√©dicateur.

10    J√©sus n'arriva pas comme un lion rugissant, mais Dieu oeuvrant avec Lui confirmait la Parole. Dieu √©tait avec Christ. Pierre dit le jour de la Pentec√īte: ¬ęHommes Isra√©lites, et vous tous qui s√©journez en Jud√©e... J√©sus de Nazareth, cet homme √† Qui Dieu a rendu t√©moignage devant vous par les signes, les prodiges et les miracles que Dieu a op√©r√©s par lui au milieu de vous tous, desquels vous √™tes tous t√©moins...¬Ľ
    Regardez comme il les oblige √† reconna√ģtre les faits: ¬ęVous auriez d√Ľ L'avoir connu.¬Ľ

11    J√©sus dit: ¬ęHypocrites que vous √™tes. Vous sortez, vous regardez le soleil, et dites... quand il est sombre vous dites, il y aura de l'orage. Et si c'est clair et ensoleill√© etc., vous dites, il fera beau!¬Ľ Il dit: ¬ęVous savez discerner le ciel, mais vous ne pouvez pas discerner les signes des temps. Car, si vous me connaissiez, vous conna√ģtriez mon jour.¬Ľ

12    Oh! comme Il crierait ce soir! Comme Son Esprit crie √† travers Ses pr√©dicateurs: ¬ęL'heure est proche!¬Ľ Nous discernons, nous observons... Les bombes atomiques, nous savons qui prendra la place de Clark Gable, et qui fera telle et telle chose, et qui sera le vice-pr√©sident. Nous nous int√©ressons √† cela, mais nous ne pouvons pas discerner les signes des temps. Nous sommes √† la fin.

13    Et qu'est-ce que c'est? Nous sommes si int√©ress√©s au prochain √©pisode de la t√©l√©vision... Que va faire Suzie? Ou, comment cette femme peut bien s'appeler? Et o√Ļ Arthur Godfrey va... ¬ęQuelle sorte de plaisanterie va-t-il nous raconter la prochaine fois?¬Ľ
    Nous, comme chr√©tiens, avons notre pens√©e remplie de telles b√™tises, alors que nous devrions √™tre en pri√®re quelque part, et √©tudier la Bible afin de conna√ģtre les signes des temps dans lesquels nous vivons.

14    C'est la faiblesse en chaire qui produit cela dans notre temps (c'est juste). On n'y vient pas aux faits pour apporter la V√©rit√© de l'√Čvangile. Nous devrons en r√©pondre dans les jours √† venir. Nous ne devons rien n√©gliger. Et les gens, comme nous, ici √† ce Branham Tabernacle, voyant les signes et les miracles et la Puissance de Christ ressuscit√©; et nous utiliserions notre temps √† autre chose, et nous n√©gligerions d'√©couter la Voix du Seigneur J√©sus, alors: ¬ęComment √©chapperons-nous en n√©gligeant un si grand Salut?¬Ľ

15    Le troisi√®me verset... ou le quatri√®me verset. Voici o√Ļ nous nous sommes arr√™t√©s ce matin, au quatri√®me verset:
    Dieu appuyant leur t√©moignage... (oh! la la!) Dieu appuyant leur t√©moignage... (√©coutez la Parole)... par des signes... prodiges, et divers miracles... (que veut dire ¬ędivers miracles¬Ľ? Que veut dire ¬ędivers¬Ľ? ¬ędivers¬Ľ veut dire ¬ębeaucoup¬Ľ.)
    Dieu appuya leur t√©moignage avec beaucoup de miracles. (oh! Dieu... J'esp√®re que cela p√©n√©trera dans vos coeurs.)

16    √Čcoutez! Je suis un de vos pasteurs, avec Fr√®re Neville ici. Je veux que vous enregistriez bien la chose. La Bible dit: ¬ęS'il s'√©l√®ve au milieu de vous quelqu'un qui dit telles et telles choses et que cela n'arrive pas, ne l'√©coutez pas, car Je n'ai pas parl√©. Mais s'il parle en Mon Nom et que ce qu'il dit arrive, alors √©coutez-le. (Amen.) Car Je suis avec ce proph√®te, ce pr√©dicateur ou quel que soit son titre. Et si ce qu'il dit arrive, alors √©coutez-le.¬Ľ

17    Maintenant mes amis, √©coutons-Le; le Saint-Esprit parlant au milieu de nous, montrant divers miracles, et des signes, et des prodiges. Ne laissons pas passer cela simplement comme des choses qui arrivent couramment. Rappelons-nous que c'est J√©sus-Christ, le M√™me hier, et aujourd'hui, et √©ternellement qui confirme Sa Parole. Nous devons faire cela! Oh! s'il vous pla√ģt, faites-le! Prenez garde! Que toutes les autres choses soient secondaires, m√™me votre foyer, votre mari, votre femme, vos enfants, quoi que ce soit, mettez-le au second plan, et placez Dieu en premier! Vous dites: ¬ęFr√®re Branham, avant mes enfants?¬Ľ
    Avant n'importe qui ou n'importe quoi! Placez Dieu en premier, laissez-Le √™tre le premier!

18    √Člie descendit un jour de la montagne; il √©tait un ange, un messager, le messager oint de Dieu. Et il trouva une veuve qui ramassait deux bouts de bois. Il dit: ¬ęVa, cuis-moi un petit g√Ęteau, et va me chercher un peu d'eau.¬Ľ

19    Et elle dit: ¬ęTon √Ęme est vivante, j'ai juste assez de g√Ęteaux... ou assez de bl√© pour faire une petite galette, et je n'ai plus qu'un peu d'huile pour la m√©langer comme mati√®re grasse. Et je ramasse deux bouts de bois.¬Ľ Et l'ancienne mani√®re √©tait celle des Indiens, de croiser deux bois et de les br√Ľler au milieu, en les rapprochant au fur et √† mesure qu'ils br√Ľlaient. J'ai fait beaucoup de feux de camp comme cela. Et elle dit: ¬ęMaintenant, je vais cuire ce petit g√Ęteau pour moi et mon gar√ßon, mon b√©b√©, et nous allons le manger, apr√®s quoi nous mourrons.¬Ľ Voil√† trois ans et six mois que durait la s√©cheresse, il n'y avait d'eau nulle part.¬Ľ

20    Et ce vieux proph√®te aust√®re regarda cette femme dans les yeux et dit: ¬ęVa d'abord me cuire un g√Ęteau.¬Ľ Quel ordre pour un homme d'aller dire cela √† une veuve qui mourait de faim, de le nourrir, lui en premier lieu! Que dit-il: ¬ęCar ainsi parle l'√Čternel, le pot ne sera jamais vide, et la cruche ne s√©chera pas jusqu'√† ce que Dieu envoie de la pluie sur la face du sol.¬Ľ D'abord Dieu! Elle entra, elle fit cuire ce petit g√Ęteau, elle vint le donner au proph√®te, elle retourna, elle en cuit un autre, et un autre, et encore un autre, et un autre, et le pot ne se vida jamais, et la cruche ne devint jamais s√®che. Elle mit Dieu avant ses enfants. Elle mit Dieu avant n'importe quoi. Elle avait pris d'abord le Royaume de Dieu.

21    Et Dieu doit avoir la premi√®re place dans votre coeur, la premi√®re place dans votre vie, la premi√®re place dans tout ce que vous faites, et tout ce que vous √™tes, Dieu doit √™tre en premier. Il ne veut pas la seconde place, Il ne m√©rite pas la seconde place, Il m√©rite le meilleur, et le premier et tout ce que nous avons. Il le m√©rite! Oh! b√©ni soit Son Saint Nom!
    Car Dieu appuyant leur t√©moignage, (Il leur rendait t√©moignage) par des signes et des prodiges... divers miracles, et par les dons au Saint-Esprit distribu√©s selon Sa volont√©... (Pas ce que les hommes disent, ou ce que l'√©glise dit, mais ce que la Volont√© de Dieu √©tait.)

22    Oh! nous avons besoin de rechercher la Volont√© de Dieu, pas la faveur de notre voisin, pas la faveur de vos enfants, pas la faveur de votre mari ou de votre femme, mais recherchez la Volont√© de Dieu! Faites cela d'abord. Alors tout le reste, la volont√© de la femme, la volont√© des enfants, trouveront exactement leur place. Mais placez Dieu en premier!

23    Regardez maintenant:
    En effet, ce n'est pas √† des anges que Dieu a soumis le monde √† venir dont nous parlons.

24    Autrement, les grands Anges, ces ministres dans les cieux: Gabriel, Mica√ęl, Absinthe et dix mille fois dix mille anges des cieux, ou les dizaines de... Les centaines de proph√®tes qui ont √©t√© sur Terre, chacun d'eux, Il ne les a jamais mis pour avoir le contr√īle sur le monde √† venir dont nous parlons; pas un seul! Il n'a jamais dit: ¬ę√Čsa√Įe, tu contr√īleras le monde.¬Ľ Il ne soumit jamais le monde √† √Člie, pas plus qu'√† Gabriel, ou qu'√† un autre ange, ou √† un esprit travaillant dans le minist√®re.

25    Observez ce qu'il dit, Paul, (toujours glorifiant le Christ) ce dont nous sommes en train de parler:
    Mais quelqu'un a rendu ce t√©moignage quelque part, disant: Qu'est-ce que l'homme, que Tu te souviennes de lui, ou le Fils de l'homme que Tu Le visites?
    Tu l'as fait un peu moindre que les anges, Tu L'as couronn√© de gloire et d'honneur, et l'as √©tabli sur les oeuvres de Tes mains.

26    Et maintenant, si vous voulez lire cela, c'est le Psaume 8:4 et 6; c'est David qui parle. Maintenant, comment David l'appelle-t-il ici? Cela r√©sout le probl√®me, √† cet endroit m√™me, √† savoir si notre pr√©dication √©tait juste ce matin concernant les proph√®tes.

27    Il dit: ¬ęCar un des anges a dit quelque part.¬Ľ David, le messager de Dieu, √©tait un ange de Dieu; car il √©tait un messager de Dieu. L'ange dit (David dit) dans les Psaumes: ¬ęTu l'a fait de peu inf√©rieur aux anges des cieux.¬Ľ Un ange a dit que Dieu l'a fait inf√©rieur √† un ange, afin qu'il puisse le couronner, et qu'il puisse souffrir, go√Ľter √† la mort, afin qu'il puisse √™tre de nouveau √©lev√©. Afin qu'il puisse le faire... h√©riter de toutes les choses du monde.

28    Et maintenant, dans Matthieu 28:18, nous lisons ceci. Apr√®s avoir √©t√© crucifi√©, Il ressuscita de nouveau le troisi√®me jour, il retrouva Ses disciples et Il leur ordonna ¬ęd'aller dans tout le monde pour pr√™cher l'√Čvangile √† toutes les cr√©atures.¬Ľ Il dit: ¬ęTout pouvoir dans le ciel et sur Terre m'a √©t√© donn√©, tout le pouvoir dans le ciel, tout le pouvoir sur Terre m'a √©t√© donn√©.¬Ľ Qu'est-ce que c'√©tait? L'homme et Dieu √©taient r√©unis. Le logos avait √©t√© fait chair et Il avait √©t√© tu√©, Il ressuscita de nouveau pour notre justification. Il fut alors l'Emmanuel oint pour toute l'√©ternit√©. Dieu changea Sa demeure d'un Tr√īne dans l'espace quelque part au loin, au coeur de Son Fils J√©sus-Christ, pour vivre et r√©gner pour toujours, Dieu √©tait en Christ. Il est la derni√®re demeure o√Ļ repose l'Esprit.

29    L'Esprit resta dans un tabernacle un jour (vous savez cela), sous une tente. Et Salomon Lui b√Ętit une maison. ¬ęMais le Tout-Puissant ne demeure pas dans des maisons fabriqu√©es par des mains; mais Tu m'as form√© un corps.¬Ľ

30    Dans le Livre des Actes, le chapitre 7, quand il parlait, il disait: ¬ęIls l'ont tous vu √† l'avance. Ils ont construit une tente pour lui, Mo√Įse l'a fait et mit l'Arche dans la tente qu'il avait, car Dieu √©tait sur le Tr√īne de la Gr√Ęce, Il ne demeurait pas l√†.¬Ľ

31    Tr√®s bien. ¬ęTu m'as form√© un corps.¬Ľ Le Corps du Seigneur J√©sus-Christ, fait inf√©rieur aux anges afin de pouvoir souffrir la mort; et ce ne peut √™tre que la plus haute des dominations, Christ: Le Prince de la Paix, le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs, le Cr√©ateur de chaque √©toile de l'univers!

32    √Ē Dieu... Il est devenu le Seigneur de Sa cr√©ation afin qu'Il puisse racheter les hommes, (hommes sans abri et sans aide), et leur donner une maison au ciel. Il quitta les Gloires du Ciel. Il quitta le Nom le plus grand par lequel un √™tre puisse √™tre appel√©. Et quand Il √©tait sur la terre, l'homme Lui a donn√© le nom le plus bas qu'on puisse Lui donner. Ils dirent pour commencer qu'Il √©tait un enfant ill√©gitime. Il √©tait n√© dans une √©table, envelopp√© dans des lambeaux pris derri√®re le joug d'un boeuf. Aucun endroit o√Ļ aller, il n'avait aucune maison o√Ļ aller. Il fut appel√© ¬ęB√©elz√©bul¬Ľ, le chef des d√©mons. Il fut maltrait√©. On Lui cracha dessus. On se moqua de Lui. Il fut rejet√©. Et Il est descendu dans les fosses les plus basses, pour s'abaisser jusqu'aux plus ignobles des prostitu√©es. Voil√† ce que l'homme Lui a fait.

33    Mais, Dieu L'√©leva si haut, qu'il devait regarder en bas pour regarder le ciel. L'homme lui donna le si√®ge le plus bas, Lui donna la plus mauvaise place, le nom le plus bas. Mais Dieu l'a √©lev√©, et Lui a donn√© le Tr√īne le plus haut, et le Nom le plus haut. C'est l√† la diff√©rence entre ce que l'homme a fait avec le Fils de Dieu, et ce que Dieu a fait avec le Fils de Dieu.

34    Il S'abaissa afin que nous puissions √™tre √©lev√©s. Il est devenu nous-m√™mes, afin que par Sa Gr√Ęce, nous puissions devenir Lui. Il est venu vers ceux qui n'avaient pas de foyer, et Il devint Lui-m√™me un sans-abri afin que nous puissions avoir un foyer. Il vint vers les malades, et on le rendit Lui-m√™me malade, afin que nous puissions √™tre gu√©ris. Il est venu vers les p√©cheurs, et devint Lui-m√™me p√©ch√©, afin que nous puissions √™tre sauv√©s.

35    Ce n'est pas √©tonnant qu'Il fut exalt√©. Ce n'est pas √©tonnant qu'il est ce qu'il est ce soir! Dieu l'a exalt√©. Et tout pouvoir dans les cieux et sur Terre lui est donn√©.

36    Et quand Son oeuvre terrestre fut termin√©e ici-bas... Il est venu sur Terre, et aussit√īt, l'√©toile du matin d√©clara qu'il √©tait le Fils de Dieu. Il secoua tous les d√©mons avec qui il entra en contact. B√©ni soit le Nom du Seigneur! Les d√©mons tremblaient, secou√©s qu'ils √©taient, et imploraient son pardon en Sa pr√©sence. Oui, c'est vrai! Tout l'enfer savait qui Il √©tait.

37    Il marcha humblement. Il n'avait pas d'endroit o√Ļ reposer Sa t√™te dans une nuit pluvieuse. M√™me les animaux qu'Il avait cr√©√©s, oui, les oiseaux du ciel ont des nids, et les renards ont des tani√®res, mais le Fils de l'homme n'a pas d'endroit o√Ļ reposer Sa t√™te b√©nie. Certainement, il √©tait le Fils de l'homme.

38    Il est devenu p√©ch√©, S'est abaiss√© et fut abandonn√©. Mais les d√©mons savaient qui Il √©tait. Ils imploraient Son pardon. Ils dirent: ¬ęPourquoi viens-Tu nous tourmenter avant notre temps?¬Ľ
    Et pendant que les pr√©dicateurs l'appelaient ¬ęB√©elz√©bul¬Ľ, la diseuse de bonne aventure, les d√©mons l'appelaient le ¬ęFils du Dieu Vivant¬Ľ, et ils imploraient Son pardon.

39    Oh! combien nous pourrions seulement nous arr√™ter ici pour une minute! De toute mani√®re, qui √™tes-vous? Que repr√©sente l'emploi que vous avez? Ou que signifie cette petite maison que nous poss√©dons? Que signifie la voiture que nous poss√©dons?

40    Belle petite fille, toi petite effront√©e, qu'est-ce que ce petit air que tu as maintenant?... Toi jeune homme, aux cheveux brillants et lisses et aux √©paules droites, un jour, tu te courberas, affaiss√© par l'√Ęge.

41    Mais b√©ni soit le Seigneur... Vous avez une √Ęme qui est n√©e de nouveau, vous vivrez pour toujours, parce qu'Il est devenu vous, afin que vous, par Sa Gr√Ęce, puissiez devenir Lui; afin de vous pr√©parer une place.

42    Oh! nous qui pensons avoir des habits de rechange et quelques victuailles dans la maison, que sommes-nous? Dieu pourrait le prendre en une seconde. M√™me votre souffle est tenu dans Ses mains. Et ici, au milieu de nous, Il gu√©rit les malades, Il proclame, Il professe et pr√©dit, et toutes les fois si parfaitement. Et Il a m√™me assez de sollicitude pour ramener √† la vie un petit poisson mort, au milieu de nous. J√©hovah autour de nous. J√©hovah en nous. Le grand et puissant JE SUIS.

43    Et quand Il est mort, ils ont cru qu'ils L'avaient. Il est mont√© aux enfers, et quand Il quitta la Terre le jour o√Ļ Il fut crucifi√©, Il alla dans la r√©gion des perdus. La Bible dit: ¬ęIl est all√© pr√™cher aux √Ęmes qui √©taient en prison, qui ne se repentirent pas lors de la patience aux jours de No√©.¬Ľ Et quand Il mourut, Son esprit le quitta. Il devint de nouveau le logos. Il (je vois) Il dit: ¬ęJe viens de Dieu, et je retourne √† Dieu.¬Ľ

44    Et Dieu √©tait cette Colonne de Feu qui conduisit les enfants dans le d√©sert. Et quand Il √©tait ici sur Terre... Et quand Il mourut, Il est redevenu une Lumi√®re. Paul le vit, et Il √©tait une Lumi√®re. Personne d'autre du groupe ne le vit. Ils ont vu Paul tomber. Quelque chose le frappa, et c'√©tait une Lumi√®re. Paul dit: ¬ęQui est-ce que je pers√©cute?¬Ľ

45    Et Lui dit: ¬ęSaul, Saul, pourquoi me pers√©cutes-tu?¬Ľ
    Il dit: ¬ęQui me parle?¬Ľ

46    Il dit: ¬ęJe suis J√©sus que tu pers√©cutes. Et il te serait dur de regimber contre les aiguillons.¬Ľ

47    Alors, il s'en est all√© pour √©tudier cette Lumi√®re. Paul a ouvert sa Bible pour rechercher ce qu'√©tait cette Lumi√®re. Et il a √©crit cette √Čp√ģtre. Il est le m√™me J√©hovah. Cette m√™me Lumi√®re √©tait dans le d√©sert avec les enfants d'Isra√ęl. Et quand Pierre √©tait en prison, Il √©tait une Lumi√®re qui entra et ouvrit les portes.

48    Et, par Sa gr√Ęce, afin que personne n'ait la moindre excuse... Oh! s'ils pouvaient oublier les messagers illettr√©s et se rappeler que ce n'est pas le messager, mais que c'est le Message! Il est redescendu au milieu de nous sous forme d'une Colonne de Lumi√®re. Il op√®re avec Ses m√™mes miracles et signes, rien en dehors de la Bible, mais Il reste droit sur la Bible, tenant la chose sous Son autorit√©, faisant appara√ģtre Sa gloire, montrant Sa puissance, oh! b√©ni soit Son Saint Nom!

49    Je sais que vous devez penser que je suis fou, mais oh! ce Repos √©ternel b√©ni qui est dans mon √Ęme! M√™me si les temp√™tes s'agitent, mon ancre tient bon au-del√† du voile!

50    Et de Le voir quand Il mourut... Jusqu'√† ce que la lune entre en √©tat de prostration. le soleil s'est couch√© en plein milieu du jour. Et quand Il est all√© dans la r√©gion des perdus. [Fr√®re Branham frappe sur la chaire. ‚Äď N.D.√Č.] Il a frapp√© √† la porte, et la porte s'est ouverte tout d'un coup. La Bible dit: ¬ęIl pr√™cha aux √Ęmes qui √©taient en prison, qui ne se repentirent point lors de la patience aux jours de No√©¬Ľ, apr√®s qu'Il fut d√©c√©d√© sur cette Terre. Et mon fr√®re, ma soeur, quand Il mourut, Son oeuvre terrestre √©tait accomplie, mais Il continuait de travailler. Et Il est encore au travail ce soir. Amen!

51    Il frappa aux portes des perdus. La Bible dit qu'Il l'a fait, et Il t√©moigna. ¬ęJe suis la Semence de la femme. Je suis Celui de qui parlait Adam. Je suis Celui dont √Čnoch dit qu'Il viendrait avec des dizaines de milliers de ses saints. Je suis le Fils du Dieu vivant, et par vos p√©ch√©s, vous avez rejet√© votre jour de Gr√Ęce. Mais, il vous a √©t√© proph√©tis√© par l'ange √Čnoch, No√©, que Je devais venir pour accomplir chaque mot de la Bible de Dieu. Et Je suis ici comme t√©moin dans cette r√©gion des perdus.¬Ľ
    Et Il leur pr√™cha. Il est descendu jusqu'en enfer, jusqu'aux portes-m√™mes de l'enfer, Il a frapp√© √† la porte, et le diable a ouvert la porte en disant: ¬ęJe T'ai attrap√© maintenant!¬Ľ

52    Il a brusquement arrach√© les cl√©s de son c√īt√© en disant: ¬ęToi, le diable, tu as longtemps tenu ce d√©fi. (Le voici juste √† cet endroit dans la Bible. Nous y arriverons dans une minute.) Tu as longtemps tenu ce d√©fi, mais Je suis venu pour le relever.¬Ľ Amen. Il a saisi les cl√©s, l'a repouss√© √† l'int√©rieur et a ferm√© la porte. Oh! Il a travers√© les lieux, Il prit Abraham, Isaac, Jacob. Au troisi√®me jour, Il ressuscita et ceux qui dormaient dans la tombe, ressuscit√®rent avec Lui. Oh! all√©luia! Ce n'est pas √©tonnant que le po√®te ait dit:
Vivant, Il m'aima, mourant Il me sauva,
Enseveli, Il porta mes péchés au loin,
Ressuscité, Il me justifia librement pour toujours,
Un jour Il reviendra, oh! quel glorieux jour!

53    ¬ęB√©ni soit le lien qui unit nos coeurs dans la fraternit√© chr√©tienne, l'Amour de Dieu.¬Ľ Et quand Il est ressuscit√©, Il n'avait pas encore fini, Il avait encore du travail √† faire.

54    La Bible dit: ¬ę√Čtant mont√© en haut, Il a fait des dons aux hommes.¬Ľ Et autour de la Terre r√©gnait une atmosph√®re d'obscurit√©, de t√©n√®bres, de mort, et de lassitude. Les pri√®res ne pouvaient pas monter, parce que l'expiation n'√©tait pas faite, mais Il fraya un chemin au travers de ce voile. Il ouvrit le chemin. Il per√ßa le voile de la maladie. Il per√ßa le voile du p√©ch√©, Il per√ßa le voile de la fatigue, Il per√ßa le voile de la d√©pression, Il per√ßa tous les voiles et Il fit une grande route pour le voyageur en marche... Marchant sur la grande route du Roi. Oh! quand Il d√©passa la lune et les √©toiles: toujours plus loin.

55    Derri√®re Lui suivaient tous les saints de l'Ancien Testament, Abraham, Isaac, Jacob. Ils continu√®rent √† monter droit jusqu'aux cieux des cieux. Et quand ils √©taient encore bien loin de la ville, je peux les voir lever les yeux; Abraham disait: ¬ęVoil√†, la ville que je d√©sirais voir ardemment. Oh! viens donc, Isaac! Viens ici, Jacob, oh! nous √©tions des p√®lerins et des √©trangers sur Terre, mais voil√† la Ville, voil√† Celui que nous attendions.¬Ľ

56    Et la Bible dit qu'ils cri√®rent: ¬ę√Člevez, portes √©ternelles, √©levez-vous, car le Roi de Gloire fait Son entr√©e!¬Ľ

57    Et les anges derri√®re les portes cri√®rent en r√©ponse aux autres anges ici-bas, en disant: ¬ęQui est ce Roi de Gloire?¬Ľ

58    Et les anges ici-bas, les proph√®tes dirent: ¬ęL'√Čternel des arm√©es, le puissant dans les combats!¬Ľ

59    Et ils appuy√®rent sur les boutons, et les grandes portes se sont ouvertes tout d'un coup. Et Il est venu, marchant tout au long, au milieu des rues. Il vint, (Le Conqu√©rant, un triomphe) avec les saints de l'Ancien Testament marchant derri√®re Lui. Il S'est assis sur le tr√īne et a dit: ¬ęP√®re, les voici. Ils sont √† Toi.¬Ľ

60    Et Il a dit: ¬ęMonte ici, et √©tablis-toi jusqu'√† ce que je fasse de tous tes ennemis ton marchepied.¬Ľ En lisant, nous trouvons cela dans les √Čcritures.

61    Tr√®s bien, √©coutez! Maintenant que nous sommes dans ces... huiti√®me verset:
    Alors il a mis toutes choses sous Ses pieds.
    En effet... soumettant toutes choses sous Ses pieds, Dieu n'a rien laiss√© qui ne lui f√Ľt soumis.
    Cependant nous ne voyons pas... maintenant, que toutes choses lui soient soumises. (Il y a la mort, nous ne voyons pas encore que la mort maintenant... parce que nous mourrons toujours. Nous voyons la mort.)
    Mais... (neuvi√®me verset)... mais J√©sus, nous le voyons... (Amen! √Čcoutez!)...
    Celui qui a √©t√© abaiss√© pour un peu de temps au-dessous des anges, J√©sus, nous le voyons, √† cause de la mort qu'il a soufferte,
    couronn√© de gloire et d'honneur, afin que, par la gr√Ęce de Dieu, Il souffr√ģt la mort pour tous. (Pourquoi a-t-il √©t√© abaiss√© au-dessous des anges? Afin qu'il souffre la mort. Il devait mourir. Il devait venir pour mourir.)

62    Ami, regarde ici, n'oublie jamais ceci! Quand J√©sus marchait, montait la colline, la mort bourdonnait autour de Sa t√™te.

63    Repr√©sentons-nous J√©rusalem il y a deux mille ans. Et comment pouvait-on bien rejeter cela? J'entends un bruit retentir dans la rue. Qu'est-ce? C'est quelque chose qui cogne. C'est une vieille Croix rugueuse qui descend, passant la porte de Damas, heurtant les pav√©s (et ces gros pav√©s sont toujours l√†). Heurtant ces gros pav√©s, cognant, cognant. Je... Je vois les √©claboussures de sang dans les rues. Qu'est-ce que c'est? C'est un Homme qui n'a fait aucun mal, rien que du bien. Les gens √©taient aveugles. Ils ne Le connaissaient pas. Ils ne L'ont pas reconnu.

64    Vous dites: ¬ęAveugles? N'avaient-ils pas la vue?¬Ľ
    Vous pouvez avoir la vue, et cependant √™tre aveugle. Croyez-vous cela? La Bible le dit. Rappelez-vous √Člis√©e √† Dothan. Il est sorti et frappa le peuple d'aveuglement, disant: ¬ęSuivez-moi donc.¬Ľ Ils √©taient aveugles √† son √©gard. Et les gens sont aveugles ce soir.

65    Une certaine √©glise qui ne croit pas √† la gu√©rison divine... Il y en a un qui s'est avanc√© vers moi une fois en disant: ¬ęFrappez-moi d'aveuglement! Frappez-moi d'aveuglement!¬Ľ (C'√©tait dans la maison de Fr√®re Wright.) Il disait: ¬ęFrappez-moi d'aveuglement!¬Ľ

66    Je dis: ¬ęMon ami, le diable l'a d√©j√† fait! Vous √™tes d√©j√† aveugle, certainement!¬Ľ

67    Il dit: ¬ęGu√©rissez cette petite fille, et je vous croirai.¬Ľ

68    Je dis: ¬ęSauvez ce p√©cheur et je vous croirai.¬Ľ Certainement.

69    ¬ęOh! dit-il, il faut qu'il croie.¬Ľ

70    Je dis: ¬ęC'est la m√™me chose ici, cela doit venir par la gr√Ęce souveraine de Dieu.¬Ľ

71    Le diable, le dieu de ce monde, a aveugl√© les yeux des gens. ¬ęIls ont des yeux, mais ne peuvent pas voir.¬Ľ La Bible le dit.

72    Et l√†, il montait la rue, laissant des traces de pas ensanglant√©s sur le chemin, et l'abeille de la mort piquait autour de Lui, bourdonnait devant Lui: ¬ęEncore un petit moment et je vais T'avoir.¬Ľ Il devenait faible, Il avait soif... de l'eau.

73    Oh! une fois on m'a tir√© dessus. Gisant l√†-bas dans le champ, le sang coulant de mon corps, j'ai hurl√© pour avoir de l'eau. Et mon copain est accouru, a pris sa casquette, et l'a mise dans l'eau, c'√©tait de la vieille eau stagnante pleine de vers vivants. Il est venu vers moi, je tenais la bouche ouverte, et il a serr√© cela, car le sang giclait comme une fontaine, √† l'endroit o√Ļ on m'avait tir√© dessus avec un fusil. Avoir soif!

74    Alors je sais dans quel √©tat mon Seigneur a d√Ľ se trouver, apr√®s avoir saign√© tout ce matin-l√†, depuis neuf heures jusqu'√† trois heures de l'apr√®s-midi, perdant tout ce sang. Je vois Sa robe, avec comme de toutes petites taches sur elle pour commencer. Et toutes ces taches commencent √† devenir plus grandes, se perdent l'une dans l'autre et forment une tr√®s grande tache de sang, le frappant √† la jambe comme Il marchait. C'√©tait le Sang d'Emmanuel! Oh! le monde n'en √©tait pas digne!

75    Mais, comme Il montait, cette abeille tournait autour de Lui. Que fit-elle? Finalement elle l'a piqu√©, Lui. Mais fr√®re, n'importe qui sait que si un insecte ou une abeille vous pique une fois, pour elle le jeu de piquer est termin√©. Elle ne peut plus piquer, parce que quand elle vous quitte, elle arrache son dard et l'y laisse. C'est la raison pour laquelle Dieu devait √™tre fait chair. Il prit l'aiguillon de la mort dans Sa chair et Il arracha l'aiguillon √† la mort. Oh! b√©ni soit le Nom du Seigneur!

76    La mort peut bourdonner et elle peut piquer, mais elle ne peut plus vous faire du mal. Oh! quand Il sentit cette abeille bourdonner autour de Lui, la mort venait autour de Lui, il dit: ¬ę√Ē mort, o√Ļ est ton aiguillon?¬Ľ Il pouvait pointer son doigt vers le Calvaire o√Ļ elle avait √©t√© laiss√©e dans la chair d'Emmanuel.¬Ľ O√Ļ est la victoire? ¬ęMais gr√Ęces soient rendues √† Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur J√©sus-Christ!¬Ľ

77    Oui, nous ne voyons pas toutes choses:
    Mais celui qui a √©t√© abaiss√© pour un peu de temps au-dessous des anges, J√©sus, oui nous le voyons... √† cause de la mort qu'il a soufferte...
    Il convenait en effet, que Celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait... beaucoup de fils... √©lev√Ęt √† la perfection par les souffrances le Prince de leur Salut.  (La seule fa√ßon qu'Il avait pour devenir le Prince de notre Salut, √©tait qu'Il devait souffrir.)

78    √Čcoutez ces magnifiques paroles maintenant. √Čcoutez maintenant:
    Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifi√©s, sont tous issus d'un seul. (Oh! ne voyez-vous pas le sarment et le cep l√†? Tous un seul!)...
    C'est pourquoi il n'a pas honte qu'ils soient appel√©s ses fr√®res; (Voyez? Pourquoi? √Čcoutez le prochain verset.)
    Lorsqu'il dit: J'annoncerai Ton Nom √† mes fr√®res, Je te c√©l√©brerai au milieu de l'assembl√©e. Et encore: Me voici, moi et les enfants que Tu m'as donn√©s.
    Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et √† la chair, Il y a √©galement particip√© Lui-m√™me, afin que par la mort, il an√©antit celui qui a la puissance de la mort, c'est-√† dire le diable;
    et qu'il d√©livr√Ęt tous ceux qui, √† cause de la mort, √©taient toujours retenus dans la servitude.

79    L'homme a toujours eu peur de la mort. Christ est devenu p√©ch√©, il a √©t√© abaiss√© pour prendre la mort sur Lui-m√™me. Et Il n'a pas honte d'√™tre appel√© ¬ęnotre fr√®re¬Ľ, car Il fut tent√© exactement comme nous sommes tent√©s. Et Il peut faire... Il peut √™tre un v√©ritable intercesseur, parce qu'Il a subi les m√™mes tentations que vous subissez. Et Il a pris votre place, sachant que vous ne pouviez pas la prendre vous-m√™me.

80    Ainsi, ne voyez-vous pas, mon fr√®re, ma soeur, tout est gr√Ęce. Tout est gr√Ęce! De toute fa√ßon, ce n'est pas ce que vous faites qui compte, c'est ce qu'Il a d√©j√† fait pour vous. Maintenant, vous ne pouvez faire la moindre chose pour m√©riter votre Salut. Votre Salut est un don. Christ est devenu p√©ch√©, afin que vous puissiez devenir juste. Et Il est la bonne sorte de souverain Prince pour notre Salut, parce qu'il a souffert exactement comme nous souffrons. Il a √©t√© tent√© juste comme nous sommes tent√©s. Et il n'a pas honte d'√™tre appel√© ¬ęnotre fr√®re¬Ľ, parce qu'il sait par quoi nous passons. Oh! b√©ni soit Son saint Nom! ¬ęCar certes, Il ne prend pas les anges, mais Il prend la semence d'Abraham.¬Ľ [Traduction.Darby. ‚Äď N.D.T.]

81    Oh! Il n'est pas devenu un ange. Il est devenu la semence d'Abraham. Et nous, √©tant morts en Christ, nous nous rev√™tons de la semence d'Abraham, et sommes h√©ritiers selon la promesse. Voyez? Il n'a jamais pris la forme d'un ange. Il n'est jamais devenu un ange, Il devint un homme! Il devint la semence d'Abraham, et a pris l'aiguillon de la mort dans Sa propre chair pour nous r√©concilier avec Dieu, et maintenant, Il est assis l√†-haut comme intercesseur. Oh! Comment pouvons-nous Le rejeter, ami?

82    √Čcoutez:
    En cons√©quence, Il a d√Ľ √™tre rendu semblable en toutes choses √† Ses fr√®res, afin qu'il f√Ľt un souverain sacrificateur mis√©ricordieux et fid√®le dans le service de Dieu pour faire l'expiation des p√©ch√©s du peuple. (afin qu'il soit Celui qui r√©concilie.)

83    Vous voyez? Il y avait de l'inimiti√© entre Dieu et les hommes. Et aucun homme... Les anges, (les proph√®tes) furent envoy√©s, ils ne pouvaient pas prendre votre place, parce qu'ils devaient prier pour eux-m√™mes. Ils ne pouvaient pas prendre cette place.

84    Alors il a envoy√© la loi. Et la loi √©tait un policier qui nous a mis en prison. Elle ne pouvait pas nous en faire sortir. Il a envoy√© la loi. Il a envoy√© les proph√®tes; Il a envoy√© les justes. Et tout... rien ne pouvait faire l'explication. Mais Il est descendu Lui-m√™me, et il est devenu l'un de nous. Oh! la la!

85    J'aimerais que nous ayons plus de temps en ce moment. J'aimerais vous conduire √† cette loi de R√©demption; mais nous n'avons pas le temps. Mais seulement pour un moment... La merveilleuse image est dans Ruth et Naomi. Si vous regardez l√†, voil√† la r√©conciliation. Comment le cultivateur, l'homme qui devait racheter la propri√©t√© perdue et tomb√©e, devait √™tre le parent de la personne qui avait perdu le domaine. C'est la raison pour laquelle Boaz devait √™tre un... C'√©tait un parent de Naomi afin qu'il puisse avoir Ruth. Et alors, il devait √™tre digne. Il devait √™tre capable de le faire pour sauver ce qui √©tait perdu. Et Boaz, √† la porte, t√©moigna en public, en enlevant son soulier d'un coup de pied, qu'il avait rachet√© Naomi et toutes ses possessions. Et il devait √™tre de la parent√©.

86    Et c'est la raison pour laquelle Christ, Dieu, devait devenir un de nos parents. Et Il est descendu et Il √©tait homme. Il souffrit la tentation. Et on se rit de Lui, on se moqua de Lui, Il fut pers√©cut√©, ignor√©, appel√© ¬ęB√©elz√©bul¬Ľ, on Le raillait, Il souffrit la mort sous la peine capitale. Voyez-vous?
    Il devait √™tre de notre parent√©. Il devait √™tre accus√© faussement, parce que vous √™tes accus√©s faussement. Il a d√Ľ supporter la maladie, parce que vous √™tes malades. Il devait porter les p√©ch√©s, parce que c'√©tait votre p√©ch√©. Et Il devait devenir un parent. La seule fa√ßon qu'Il puisse nous racheter, √©tait en devenant un de nos parents. Et comment Il devint un de nos parents, ce fut en prenant la forme de la chair p√©cheresse et en devenant l'un de nous. Et par cela, Il paya le prix et Il nous racheta pour que nous entrions de nouveau dans la communion du P√®re. Oh! quel Sauveur! Les paroles ne peuvent pas l'exprimer.
    Car, ayant √©t√© tent√© Lui-m√™me, dans ce qu'Il a souffert, Il peut secourir ceux qui sont tent√©s. (¬ęSecourir¬Ľ veut dire ¬ęavoir compassion¬Ľ.)

87    C'est la raison pour laquelle Il devint ceci, afin qu'il puisse avoir de la compassion avec vous qui √™tes... qui avez vos hauts et vos bas, et vos petits dedans et dehors, et vos tentations deviennent si grandes, que vous ne pouvez presque pas les supporter. Alors Il sait comment compatir avec vous. Il est assis l√†-haut pour interc√©der. Il est assis l√† pour vous aimer. Et m√™me si vous vous √©garez, Il ne vous abandonnera pas. Il viendra encore vous chercher; Il frappera √† votre coeur. Il n'y a aucun r√©trograde dans ce b√Ętiment, qui ignore que Dieu frappe journellement √† son coeur. Et Il le fera aussi longtemps que vous serez un mortel sur cette terre, car Il vous a aim√©. Il vous a rachet√©.

88    Les po√®tes ont essay√©, les auteurs essaient, l'homme a essay√© d'exprimer ce th√®me de l'Amour; et on ne peut le trouver dans des expressions humaines. Quelqu'un a dit:
Amour de Dieu, si riche et pur!
√Ē insondable et si puissant!
Tu demeures éternellement,
Des saints et des anges, √ī doux murmure.
Si d'encre l'océan nous remplissions,
Et si le ciel était un parchemin,
Chaque tige ici-bas une plume,
Et tout homme un scribe,
Décrire l'Amour de Dieu,
De l'océan assécherait les eaux,
Et ces rouleaux ne pourraient en contenir la plénitude,
Même étendus d'un bout du ciel à l'autre!

89    Vous ne comprendrez jamais cela. Il n'y a aucun moyen pour vous de comprendre comment le grand sacrifice qu'Il fit est descendu, et nous a r√©concili√©s de nouveau avec Dieu. Alors Il s'en est retourn√© et a dit: ¬ęEh bien! Je ne vous laisserai pas orphelins. Je reviendrai, et je serai avec vous, et m√™me en vous, jusqu'√† la fin du monde.¬Ľ

90    Et nous voil√† aujourd'hui, vivant dans le temps de la fin, avec le m√™me J√©sus, la m√™me chose, le m√™me signe, les m√™mes prodiges, le m√™me Salut, le m√™me Esprit faisant les m√™mes choses, le m√™me √Čvangile, la m√™me Parole, les m√™mes illustrations, les m√™mes manifestations, tout! Il nous appartient de ne pas n√©gliger un si grand Salut, car nous aurons √† rendre compte un jour de ce que nous faisons avec le Fils de Dieu.

91    Il est sur vos mains ce soir, p√©cheurs, r√©trogrades. Que ferez-vous avec Lui? Vous dites: ¬ęBien, je remettrai cela pour une autre fois...¬Ľ
    Mais rappelez-vous, ne faites pas cela! Il n'y a aucune possibilit√©, si vous √™tes un p√©cheur, que vous puissiez quitter ce b√Ętiment en √©tant le m√™me. Vous ne pouvez pas le faire.

92    Pilate, un soir, a essay√© de le faire. Il demanda de l'eau, et se lava les mains. Il dit: ¬ęJe n'ai rien √† voir avec cela. C'est comme si je ne l'avais pas vu. Je n'ai jamais entendu parler de l'√Čvangile. Je ne veux rien avoir √† faire avec cela.¬Ľ
    Pouvait-il s'en laver les mains? Il ne le pouvait pas!

93    Finalement, savez-vous ce qui arriva √† Pilate? Il perdit la t√™te. Et l√†-bas en Suisse, o√Ļ nous √©tions l'ann√©e pass√©e pour pr√™cher l'√Čvangile... Maintenant, il y a une vieille l√©gende qui dit qu'il y a un bassin d'eau que les gens viennent observer de toutes les parties du monde chaque ann√©e au temps de la crucifixion. Pilate s'y est jet√©, il s'est suicid√© en sautant dans l'eau et en se noyant. Et chaque ann√©e, ce m√™me jour, il y a de l'eau bleue en √©bullition qui monte de ce bassin, pour montrer que Dieu a rejet√© cette eau. L'eau ne peut jamais laver le Sang de J√©sus, la seule fa√ßon de le faire, c'est de l'accepter comme votre pardon personnel et d'√™tre r√©concili√© avec Dieu. Prions!

94    P√®re c√©leste, nous Te remercions ce soir pour la Parole. ¬ęCar la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la Parole.¬Ľ Nous Te remercions pour J√©sus. Et comme nous voyons ce grand jour dans lequel nous vivons, comment ces signes et ces prodiges, comment nous laissons ces choses passer... √Ē Dieu, ouvre les yeux des personnes dans ce Tabernacle ce soir, afin qu'ils puissent voir et comprendre que nous sommes dans les derni√®res heures! Le temps s'enfuit. Nous n'en avons plus pour beaucoup de temps ici, et nous devrons voir J√©sus. Et nous aurons √† √™tre compt√©s comme tra√ģtres, car il n'y a aucune excuse ce matin. Quand Tu as donn√© cette grande et puissante vision de cet homme venant ici de tr√®s loin dans le pays... et de le voir, sans l'ombre d'un doute se lever de cette chaise roulante, recevoir la vue, ses jambes qui devenaient fortes... descendant le b√Ętiment, se r√©jouissant et en glorifiant Dieu... Cela montre que Dieu, de ces pierres, est toujours capable de susciter des enfants √† Abraham. De voir les visions... comme J√©sus dit: ¬ęJe ne fais rien avant que le P√®re ne me le montre. Je ne peux rien faire.¬Ľ

95    L'aveugle Le suivit en disant: ¬ęAie piti√© de nous!¬Ľ

96    Il dit... Il toucha ses yeux et Il dit: ¬ęQu'il vous soit fait selon votre foi!¬Ľ

97    Maintenant, Seigneur, nous voyons J√©sus. Nous ne voyons pas toutes choses. Nous voyons, nous permettons... que les saints parmi nous soient mis dans la tombe et allons voir les tombes les uns des autres. Mais nous voyons J√©sus qui a fait la promesse. Nous Le voyons avec nous. Pas J√©sus dans la tombe, pas J√©sus il y a deux mille ans. Mais J√©sus ce soir, qui est avec nous, nous Le voyons manifest√© dans toute Sa puissance, et Ses signes et prodiges.

98    √Ē Dieu, puissions-nous ne jamais n√©gliger ce grand Salut, mais que nous le saisissions, l'acceptions et que nous soyons respectueux, et vivions par ce Salut jusqu'au jour o√Ļ J√©sus viendra pour nous emmener √† la Maison! Accorde-le Seigneur, car nous le demandons dans Son Nom.

99    Oh! pendant que nous avons nos t√™tes inclin√©es, je me demande s'il y a une personne ici dans le b√Ętiment ce soir, qui sous la divine Pr√©sence du Saint-Esprit dira: ¬ęFr√®re Branham, je suis convaincu que je suis dans l'erreur. Je suis convaincu que j'ai tort. Dieu m'a r√©v√©l√© mes p√©ch√©s. Je sais que je suis dans l'erreur. Je veux lever ma main vers Lui et je veux demander Sa mis√©ricorde ce soir. Dieu, sois mis√©ricordieux envers moi! J'ai tort.¬Ľ
Ferez-vous cela?

100    Et pendant que nous attendons un court moment, s'il y a une personne ici qui veut... Il y a des bapt√™mes qui auront lieu dans un moment. Et si vous √™tes un p√©cheur, oh! √† votre place, je me repentirais! Comment pouvez-vous rejeter un tel amour incomparable de Quelqu'un qui est all√© jusqu'√† mourir? Le Saint Dieu du ciel est devenu un homme p√©cheur, pas parce qu'Il avait p√©ch√©, mais parce qu'Il avait vos p√©ch√©s, et qu'il les a port√©s au Calvaire, et vous ne voulez pas accepter ce pardon? Ne le ferez-vous pas ce soir? Alors que nous avons nos t√™tes inclin√©es, que quelqu'un dise: ¬ęSouvenez-vous de moi Fr√®re Branham, je l√®ve mes mains vers Christ et je dis: - Sois mis√©ricordieux envers moi, j'ai tort, je veux √™tre r√©concili√© avec Dieu.¬Ľ
    Voulez-vous lever la main? Tr√®s bien, si tous sont chr√©tiens ce soir, alors prions.

101    P√®re, nous Te remercions ce soir, que tous ici sont chr√©tiens, qu'ils l'ont t√©moign√© en restant dans le silence sans lever la main, que tous leurs p√©ch√©s sont sous le Sang; et je suis si reconnaissant pour cela. B√©nis-les Seigneur! Oh! je suis si content qu'ils aient tous trouv√© la r√©conciliation par l'offrande du Sang, en √©coutant la Parole, le lavage d'eau par la Parole. Elle nous nettoie, elle nous conduit √† un endroit des plus merveilleux, o√Ļ le p√©cheur, dans son inf√Ęme obscurit√©, devient aussi blanc que la neige. Les taches √©carlates du sang ont √©t√© √©loign√©es et nous sommes de nouvelles cr√©atures en Christ. Combien nous sommes reconnaissants de ce que... Nous Te remercions pour cela. Maintenant c'est le moment du service de bapt√™me. Si j'ai bien compris, cette jeune dame ce soir doit √™tre baptis√©e ici dans le Nom de son Seigneur.

102    √Ē P√®re C√©leste, nous prions que Tu b√©nisses cette jeune femme. Comme mes pens√©es remontent √† il y a seulement quelques jours, en venant √† Henryville et voyant cette charmante petite fille qui se promenait dans la rue. Et ce soir, c'est une m√®re, une dame. Elle T'a accept√© comme son Sauveur personnel. La vie a √©t√© dure pour cette enfant, Seigneur, √ī Dieu, mais le Ciel lui est assur√©. Et nous Te remercions pour cela. Nous prions Dieu que Tu b√©nisses la jeune femme maintenant. Pendant qu'elle vient pour √™tre baptis√©e dans l'eau, que Tu la remplisses du Saint-Esprit de Dieu. Accorde-le Seigneur. Et que son √Ęme puisse tressaillir jusqu'aux cieux. Accorde-le pour Ta gloire. Nous Te le demandons au Nom de J√©sus. Amen... [Passage blanc sur la bande. ‚Äď N.D.√Č.]

103    Je veux lire dans les Actes, le deuxi√®me chapitre; Pierre √©tait en train de parler le jour de la Pentec√īte; il y avait le premier bapt√™me qui ne fut jamais accompli dans l'√©glise chr√©tienne. Pierre r√©primandait les Pharisiens et les gens aveugles parce qu'ils ne reconnaissaient pas le Fils de Dieu; il parlait de la mani√®re dont Dieu avait ressuscit√© J√©sus, et prouva Ses oeuvres par de grands signes et prodiges. √Čcoutez ceci: Comme il parlait, il exaltait J√©sus.

104    Chaque esprit chr√©tien exalte J√©sus, pas seulement par les l√®vres, mais par sa vie. Vos l√®vres peuvent dire une chose, et votre vie en faire une autre. Si vous faites cela, vous savez ce que c'est? C'est de l'hypocrisie. Et je pr√©f√®re faire face au ciel comme incr√©dule que comme hypocrite. Car j'aurais plus de chance, je crois au ciel comme... comme un infid√®le plut√īt qu'en √©tant un hypocrite. Certainement je... si vous t√©moignez pour J√©sus et si vous dites: ¬ęIl est le Sauveur¬Ľ, vous devez vivre conform√©ment √† cela, parce que les gens attendront cela de vous. C'est juste. Vous devez vivre comme un chr√©tien doit vivre. Nous avons abord√© cela ce matin.

105    Maintenant, le Seigneur voulant, demain soir... ou mercredi soir, nous prendrons le troisi√®me chapitre qui est un merveilleux chapitre. Et maintenant ne manquez pas d'essayer de venir mercredi soir. Combien aiment ce Livre, dans notre enseignement de l'√©cole du Dimanche? Oh! merci beaucoup, c'est bien!

106    Maintenant je veux lire dans les Actes, le deuxi√®me chapitre, commen√ßant au verset 32:
    C'est ce J√©sus que Dieu a ressuscit√©; nous en sommes t√©moins. (Ils le savaient.)
    √Člev√© par la droite de Dieu, Il a re√ßu du P√®re le Saint-Esprit qui avait √©t√© promis, et Il l'a r√©pandu comme vous le voyez et l'entendez.

107    Maintenant √©coutez-le lorsqu'il parle de David, lui, un des anges:
    Car David n'est point mont√© au ciel, mais il dit lui-m√™me: Le Seigneur a dit √† mon Seigneur: √Čtablis-Toi √† Ma droite, jusqu'√† ce que Je fasse de Tes ennemis Ton marchepied.
    David ne pouvait pas monter; il √©tait sous la dispensation du sang vers√© des g√©nisses, des ch√®vres, des brebis. Mais maintenant il peut monter, car il est sous le Sang du Seigneur J√©sus. Car ils ne sont entr√©s au b√©n√©fice du Sang que lorsqu'il est entr√© en vigueur. Quand le Sang de J√©sus entra en vigueur, tous ceux qui √©taient morts dans la faveur du Seigneur, ressuscit√®rent. C'est juste. Ils sont mont√©s dans la Gloire.

108    Maintenant √©coutez:
    Que toute la maison d'Isra√ęl sache donc... (√©coutez ceci)... que Dieu a fait Seigneur et Christ ce J√©sus que vous avez crucifi√©. (que dites-vous de cela? Est-il la troisi√®me personne de la trinit√©? Ou est-Il la trinit√© enti√®re? Il est l'enti√®re pl√©nitude de la Divinit√© corporellement.)

109    Une chose telle que trois Dieux n'existe pas! Dieu le P√®re, Dieu le Fils et Dieu Le Saint-Esprit. Cela n'est m√™me pas dans les √Čcritures; nulle part, √† aucun endroit. √Ä aucun endroit il ne nous a √©t√© ordonn√© de baptiser au Nom du P√®re, et au Nom du Fils et au Nom du Saint-Esprit, √† aucun endroit dans les √Čcritures. C'est une croyance catholique et ce n'est pas pour l'√©glise protestante. Je demanderai √† n'importe qui de me montrer une √Čcriture, o√Ļ une personne n‚Äôait jamais √©t√© baptis√©e d'une autre fa√ßon que dans le Nom du Seigneur J√©sus-Christ. Venez me le montrer, et je mettrai un signe sur mon dos: ¬ęHypocrite et faux proph√®te, faux docteur¬Ľ, et je marcherai dans les rues.
    Une telle chose n'existe pas. Personne n'a jamais √©t√© baptis√© de cette fa√ßon! C'est une croyance catholique, et pas une doctrine protestante.

110    Vous dites, Matthieu 28:19: ¬ęJ√©sus dit, allez dans le monde entier, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du P√®re, Fils et Saint-Esprit.¬Ľ
    C'est juste! Mais pas au nom du P√®re, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Le nom du P√®re... Le nom, pas ¬ęles noms¬Ľ du P√®re... P√®re n'est pas un nom. Combien savent cela? Combien y a-t-il de p√®res ici? Levez la main. Combien y a-t-il de fils ici? Levez la main. Combien y a-t-il d'humains ici? Levez la main. Tr√®s bien. Maintenant quel est votre nom? Pas p√®re, ou fils, ou humain.

111    Une femme me dit un jour, c'√©tait une trinitaire au sens strict du mot, elle dit: ¬ęMais, Fr√®re Branham, le Saint-Esprit est un nom.¬Ľ

112    Je dis: ¬ęLe Saint-Esprit n'est pas un nom. Le Saint-Esprit, c'est ce qu'Il est. C'est le Saint-Esprit, ce n'est pas un nom.¬Ľ Voil√† ce que c'est. Je suis un humain, mais mon nom n'est pas un humain; mon nom est William Branham. Ainsi s'Il a dit: ¬ęAllez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du P√®re, du Fils et du Saint-Esprit¬Ľ, Pierre, dix jours apr√®s, lui, disait: ¬ęRepentez-vous...¬Ľ

113    Maintenant, √©coutez ceci: ¬ęEt apr√®s avoir entendu ce discours, ils eurent le coeur vivement touch√© et ils dirent √† Pierre et aux autres ap√ītres: Hommes fr√®res, que ferons-nous? Pierre leur dit: Repentez-vous et que chacun de vous soit baptis√© au Nom du Seigneur J√©sus-Christ pour le pardon de vos p√©ch√©s, et vous recevrez le don du Saint-Esprit.¬Ľ

114    Alors, est-ce que Pierre a fait ce que J√©sus lui avait dit de ne pas faire? Il n'avait pas l'esprit embrouill√©. C'est nous qui sommes embrouill√©s.

115    Dans les Actes 2:38, les Juifs furent baptis√©s dans le Nom du Seigneur J√©sus-Christ par immersion. Et dans Actes, au huiti√®me chapitre, nous d√©couvrons que Philippe descendit pr√™cher aux Samaritains, et qu'il les a baptis√©s dans le Nom du Seigneur J√©sus-Christ, les Samaritains, et dans Actes 10:49, Pierre ordonna aux Nations d'√™tre baptis√©s dans le Nom du Seigneur J√©sus-Christ.

116    Paul, dans Actes 10:5, traversa la c√īte nord d'√Čph√®se, et y trouva des disciples. C'√©tait un groupe de disciples baptistes. Ils √©taient tous baptistes. Ils avaient √©t√© convertis par le minist√®re d'un pr√©dicateur baptiste du nom de Apollos. C'√©tait un pr√©dicateur baptiste, et il prouvait par la Bible que J√©sus √©tait le Christ. Paul dit: ¬ęAvez-vous re√ßu l'Esprit-Saint apr√®s avoir cru?¬Ľ [Traduction.Darby. ‚Äď N.D.T.]

117    Ils dirent: ¬ęNous ne savons pas qu'il y ait un Saint-Esprit.¬Ľ

118    Il dit: ¬ęAlors comment avez-vous √©t√© baptis√©s?¬Ľ

119    Ils dirent: ¬ęNous avons √©t√© baptis√©s par le m√™me homme qui a baptis√© J√©sus-Christ, dans le trou d'eau l√†-bas, cela doit suffire!¬Ľ

120    Paul dit: ¬ęCela ne marche plus maintenant. Vous devez √™tre rebaptis√©s une nouvelle fois!¬Ľ Et Paul leur ordonna d'√™tre rebaptis√©s, dans le Nom du Seigneur J√©sus-Christ. Il leur a impos√© les mains et le Saint-Esprit est venu sur eux. C'est juste. Oui, c'est vrai!
La Lumière viendra au temps du soir,
Nous trouverons le sentier de gloire,
Passer par les eaux, c'est la Lumière aujourd'hui,
Ensevelis dans le précieux Nom de Jésus,
Jeune ou vieux, repens-toi de tous tes péchés,
Le Saint-Esprit viendra s√Ľrement en toi
La Lumière du soir est venue, oui elle est venue,
Bien s√Ľr que Dieu et Christ sont Un!

121    C'est ce que la Bible dit. C'est juste. C'est l'heure. C'est l'heure o√Ļ nous devons nous repentir.

122    Dites... Criez quand vous √™tes pr√™ts dans la piscine et nous... vous √™tes pr√™ts? Tr√®s bien, ouvrez les rideaux.

123    Maintenant... Que le Seigneur vous b√©nisse maintenant, pendant que notre fr√®re fait le bapt√™me. Pouvez-vous tous voir ceci? [Fr√®re Neville baptise des croyants. ‚Äď N.D.√Č.]
EN HAUT