ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication Les Funérailles de Garnett Peake de William Branham a été prêchée 63-1118 La durée est de: 48 minutes .pdf La traduction Shp
T√©l√©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)   
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Les Funérailles de Garnett Peake

1 Nous ne voulons pas, frères, que vous… dans l'ignorance au sujet de ceux qui dorment, afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n'ont pas d'espérance. Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu'il est ressuscité, croyons aussi… que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts. Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d'après la parole du Seigneur: nous les vivants, restés pour l'avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts. Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés… sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs,… ainsi nous serons toujours avec le Seigneur Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles.

2 Je lisais dans I Thessaloniciens chapitre 4. Je vais lire maintenant dans le Livre de Job, le - le chapitre 14 de Job. L'homme n√© de la femme! Sa vie est courte, sans cesse agit√©e Il na√ģt, il est coup√© comme une fleur; et il fuit et dispara√ģt comme une ombre ‚Ķ c'est sur lui que tu as l'oeil ouvert! Et tu me fais aller en justice avec toi! Comment d'un √™tre souill√© sortira-t-il un homme pur? Il n'en peut sortir aucun Si ses jours sont fix√©s, si tu as compt√© ses mois, si tu en as marqu√© le terme qu'il ne saurait franchir, D√©tourne de lui les regards, et donne-lui du rel√Ęche, pour qu'il ait au moins la joie du mercenaire √† la fin de sa journ√©e. Un arbre a de l'esp√©rance : quand on le coupe, il repousse, il produit encore des rejetons; Quand sa racine a vieilli dans la terre, quand son tronc meurt dans la poussi√®re, Il reverdit √† l'approche de l'eau, il pousse des branches comme une jeune plante Mais l'homme meurt‚Ķ il perd sa force; l'homme expire, et o√Ļ est-il? Les eaux des lacs s'√©vanouissent, les fleuves tarissent et se dess√®chent; Ainsi l'homme se couche et ne se rel√®vera plus, il ne se r√©veillera pas tant que‚Ķcieux subsisteront, alors il ne sortira pas de son sommeil Oh! si tu voulais me cacher dans le s√©jour des morts, me fixer un lieu secret jusqu'√† ce que ta col√®re f√Ľt pass√©e‚Ķme fixer‚Ķ auquel tu te souviendras de moi! Si l'homme une fois mort pouvait revivre, j'aurais de l'espoir tout le temps de mes souffrances, jusqu'√† ce que mon √©tat vint √† changer. Tu appellerais alors, ... je te r√©pondrais, tu languirais apr√®s l'ouvrage de tes mains ‚Ķ aujourd'hui tu comptes mes pas, tu as l'oeil sur mes p√©ch√©s; Mes transgressions sont scell√©es en un faisceau,‚Ķ tu imagines des iniquit√©s √† ma charge. La montagne s'√©croule et p√©rit, le rocher dispara√ģt de sa place, La pierre est broy√©e par les eaux, et la terre emport√©e par leur courant; ainsi tu d√©truis l'esp√©rance de l'homme Tu es sans cesse √† l'assaillir, et il s'en va; tu le d√©figures, puis tu le renvoies Que ses fils soient honor√©s, ‚Ķ n'en sait rien; qu'ils soient dans l'abaissement, ‚Ķ l'ignore C'est pour lui seul qu'il √©prouve de la douleur en son corps, c'est pour lui seul qu'il ressent de la tristesse en son √Ęme C'est par-l√† que se termine le chapitre 14 de Job

3 Nous avons ici, cet apr√®s-midi, quelque chose qui n'est le bienvenu nulle part et en aucun moment. Peu importe combien nous y avons √©t√© pr√©par√©s, c'est toujours un h√īte malvenu qui doit certainement visiter chaque maison. Et il n'a pas de coeur. Si j'√©tais la mort, je suis s√Ľr, je ne pense pas que j'aurais voulu venir dans cette famille o√Ļ cette mort est venue ravir ce jeune chr√©tien dont le corps repose ici devant nous, et nous le connaissons comme √©tant notre fr√®re Garnett.
Et nous sommes rassembl√©s ici aujourd'hui pour rendre un dernier hommage √† ce jeune et brave chr√©tien. C'est la derni√®re chose que nous puissions faire pour lui sur terre, bien qu'il ne nous entende pas. Et nous pensons cependant √† ceux qui ont ceci devant eux. Il faut bien y penser un jour. Nous devrons y faire face. Jeune ou vieux, t√īt ou tard, cela arrivera √† chacun de nous.

4 Peu importe ce que je pourrai dire de Garnett, tel que je le connaissais, cela ne changerait pas notre opinion. Sa vie, son témoignage sont plus éloquents parmi vous tous que tout ce que je pourrais dire.
Je suis… J'ai fait personnellement connaissance avec lui par le truchement de sa mère. Un soir, alors que le service était terminé, au - dans mon église, elle est venue me voir, et elle avait un garçon qui se mourait de la polio. Je pense qu'on leur avait donné l'espoir qu'il pouvait vivre plus longtemps. Eh bien, beaucoup de ces appels… Nous en recevons. C'est juste une routine ordinaire. Mais quand je suis allé voir ce jeune homme, il était dans un poumon d'acier [Appareil médical spécial pour une respiration artificielle - N.D.T.]. Il y avait quelque chose de particulier chez ce garçon. La première fois que j'ai posé mes yeux sur lui, je l'ai aimé. Je l'aime jusqu'à présent, alors que je le regarde maintenant, et je l'aimerai toujours. Il était un brave jeune homme. Il avait dans sa vie quelque chose qui - qui faisait qu'il était plus qu'un garçon ordinaire, sortant de l'adolescence. Il avait une - une compréhension des choses bien plus claire.

5 J'ai pri√© pour lui afin qu'il ne meure pas. Finalement, on l'a fait sortir du poumon d'acier, et il a √©t√© ramen√© √† la maison ; il a √©t√© plac√© dans une esp√®ce de lit √† bascule o√Ļ on continuait √† assurer sa respiration.
Je suis venu voir Garnett. Et cette vie avait produit un chrétien si doux, un garçon dont - dont tout parent serait fier!
Après tout, c'est cela notre - c'est cela notre voyage ici sur terre. C'est cela son but, se préparer pour - pour le départ. Et sans l'ombre d'aucun doute, Garnett s'était certainement préparé : le brave jeune homme était rempli de l'Esprit et de la Vie de Christ qui se reflétaient à travers lui. Et…

6 J'habite Tucson, en Arizona. Il y a quelque temps, le jeune gar√ßon est tomb√© malade, et il √©tait tr√®s malade. Il a manifest√© sa foi en appelant √† une longue distance et‚Ķ Quand je suis finalement rentr√© chez moi et que j'ai pri√© pour le jeune homme au t√©l√©phone, eh bien, la gr√Ęce de Dieu est venue sur lui, et il - il s'en est remis. Plusieurs fois, quand il avait un probl√®me, il - il appelait. Nous priions ensemble par l'interm√©diaire du t√©l√©phone. Et je ne pense pas qu'il y ait une seule fois o√Ļ notre P√®re c√©leste l'ait laiss√© tomber, o√Ļ le gar√ßon ne se soit remis de ce dont il souffrait.

7 En automne dernier, j'étais ici en visite chez des amis. Un jour… La dernière fois que j'ai vu Garnett dans cette vie, nous sommes entrés à l'improviste dans la - sa jolie petite maison. Il vivait avec sa famille. Et qu'avons-nous trouvé sinon… Ce serait un - un vrai exemple pour n'importe quel ministre chrétien de - de voir ceci. Il était assis, et hors du lit à bascule, il avait les bras dans une petite écharpe. Et comme nous avancions vers la maison, car nous y étions toujours si bien accueillis, là était Garnett. Et devant lui il y avait la Bible. Et la petite dame qui prenait soins de lui était assise sur un petit meuble pliable en deux, et ils faisaient une étude biblique.

8 Et je l'ai regard√©, et mon coeur a tout simplement fondu. Et je lui ai dit, je lui ai pos√© une question. J'ai dit : " Garnett, peut-√™tre‚Ķ Et si ceci ne t'√©tait jamais arriv√©? " Et j'ai dit : " Tu‚Ķ Disons qu'on m'appelait ici ce soir, et qu'un jeune homme du nom de Garnett Peake venait de se faire tuer ici sur l'autoroute √† bord de sa voiture, et que l'√Ęme de ce jeune homme ivre soit all√©e rencontrer Dieu. Ou pr√©f√©rerais-tu tout simplement garder la sc√®ne telle qu'elle est? "
Il a dit: " Que la scène soit simplement telle qu'elle est! Du moment que je connais Jésus tel que je Le connais maintenant, a-t-il dit, c'est plus que la vie, même si je dois rester ici toute ma vie, dans cet état. " Et il a dit: " Je vais vous montrer, Frère Branham, que je vais beaucoup mieux. "
Il pouvait bouger les bras et ainsi de suite. Avec une grande impatience, il attendait le moment o√Ļ il serait r√©tabli pour pouvoir se promener.
Je suis un vieil homme. J'ai vu beaucoup de choses dans ma vie. Je ne crois pas que j'aie déjà rencontré un garçon plus brave que Garnett. Il y a beaucoup d'espoirs pour lui.

9 Il y a quelques soirées, j'ai appris qu'il avait pris - attrapé quelque chose comme une grippe intestinale. Et cela… Quand il s'est rendu compte qu'il s'en allait, eh bien, il m'a appelé. Et il ne savait pas que j'étais alors à New York, à l'arène. Et quand je suis sorti de l'arène, on m'a remis le télégramme. Je suis vite allé au téléphone pour appeler. Mais le bien-aimé frère qui s'occupait de lui a dit: " Frère Branham, Garnett est allé rencontrer Jésus à dix-huit heures. "
Il nous a quittés. Nous - nous nous en rendons bien compte. Mais je me demande si réellement ceci est sa fin. Nous sommes tous conscients que le jeune homme nous a quittés, sa vie. Mais réfléchissons à la suite. Y a-t-il quelque chose que nous pourrions dire? Pourrons-nous le revoir? Est-ce ceci la dernière chose que nous aurons vue de Garnett ?

10 Voil√† de quoi je voudrais vous parler durant les quelques prochaines minutes. Etes-vous s√Ľrs que nous allons le revoir? Job a pos√© cette question ( c'est Livre le plus ancien de la Bible), il a dit: " Si un homme meurt, revivra-t-il? " Y a-t-il donc une preuve qu'il en est ainsi? Pourrions-nous avoir une preuve mat√©rielle que cette r√©surrection est r√©elle? Oui, je pense que oui.
Si nous voyons que nous servons le Créateur, nous nous rendons compte que nous ne pourrions pas être ici à moins que Quelque chose nous ait créés. Nous ne pouvons simplement pas être notre - tels que nous sommes, sans… juste - juste par hasard, pas plus que ma montre ne pourrait être une… juste telle qu'elle est avec tous les rubis et le réglage. Il y avait - il y a derrière une intelligence supérieure qui a fabriqué cette montre. Pensez simplement à ce qu'est l'être humain qui est le fabricant de la montre. Combien il serait impossible que la montre existe juste par hasard! Et à combien plus forte raison il est impossible que nous existions juste par hasard!

11 Etant un missionnaire qui voyage dans le monde entier, je connais maintenant (j'ai fait sept fois le tour et - du monde)‚Ķ Et je pense avoir d√©couvert les diff√©rentes religions du monde, chacune de leurs philosophies et leurs conceptions. Beaucoup d'entre elles croient dans la r√©incarnation et le reste. Mais la religion chr√©tienne est la seule religion qui a la v√©rit√©, car toute la cr√©ation parle du Christianisme. Job a dit: " Si un arbre meurt, il y a l'espoir qu'il - il revivra. Et si une fleur meurt, il y a l'espoir qu'elle revivra. Mais, a-t-il dit, l'homme se couche, il expire, mais o√Ļ est-il? " Job √©tait un homme de - un homme de renom. Il √©tait un - un grand philosophe de son √©poque, un croyant, il avait une grande sagesse. Mais Satan avait voulu le cribler et le mettre √† l'√©preuve. Et tout croyant chr√©tien est mis √† l'√©preuve. Chaque fils qui vient √† Dieu doit √™tre √©prouv√©, ch√Ęti√©.

12 Job savait donc que le Cr√©ateur avait fait toute Sa cr√©ation, il remarqua que dans cette cr√©ation il y avait la r√©surrection de la vie v√©g√©tale et ainsi de suite. Mais il a dit: " L'homme se couche, il rend l'√Ęme, il expire, mais o√Ļ est-il? " Que lui est-il arriv√©?
Et alors, il vit par une vision la venue du Juste. Il - il a reconnu qu'il était un pécheur et qu'il y… L'homme devait se coucher et ne point se relever, parce qu'il n'y avait rien pour plaider sa cause. Il savait que la fleur n'avait rien fait. Elle était amenée ici dans un but, et elle accomplissait le dessein de Dieu. Par conséquent, quand la fleur mourait, elle pouvait ressusciter.

13 Mais l'homme avait péché. Et il lui était impossible de ressusciter dans la Présence de son Créateur. Et ainsi, alors qu'il était dans cette condition, Dieu lui a permis de voir la venue du Juste: un Homme qui pouvait placer Ses mains sur le pécheur, et sur le Dieu saint, et faire le pont : le Fils de Dieu
Alors, quand l'Esprit tomba sur le prophète, ce dernier s'écria : " Je sais que mon Rédempteur est vivant, et qu'au dernier jour Il se tiendra sur la terre: quand les vers détruiraient mon corps, cependant, je verrai Dieu dans ma chair… moi-même, je Le verrai de mes propres yeux, et pas ceux d'un autre. "

14 Le Christianisme est entièrement basé sur la résurrection. C'est notre espérance. Maintenant, voyons pourquoi. Le Créateur a établi cela dans un ordre tel que, même si nous n'avions pas la Bible, nous saurions malgré tout que le Christianisme est vrai
Or, la résurrection n'est pas un remplacement. La résurrection, c'est le fait de relever la même chose qui était tombée. Si de la - la chaire je faisais tomber cette Bible par terre, et que je prenais une - une autre Bible pour la remplacer, ce serait un remplacement. Mais la résurrection, c'est relever la même Bible qui était tombée. C'est ce que signifie la résurrection : être - être relevé.

15 Et Dieu, le Grand Créateur, s'est exprimé Lui-même au travers de toute Sa création… Et nous faisons partie de Sa création, tout autant que ces fleurs, les arbres et toutes les autres choses de la nature. Nous faisons partie de Sa création.
Or, Dieu est un Dieu de variété. Tout ce qu'Il a n'est pas identique. Il n'a pas que des montagnes. Il a des déserts, des plaines, des prairies. Il a des fleurs jaunes, blanches, roses, de différentes couleurs. Il a des hommes grands, des courts, des hommes aux cheveux noirs, bruns, roux. Il est un Dieu de variété, car tout accomplit Son dessein. Il a fait en sorte que toutes choses accomplissent Son dessein. Et pour toute chose qui accomplit correctement Son dessein, il y a une résurrection.

16 Eh bien, c'est peut-être difficile à concevoir ou à comprendre immédiatement. Mais, réfléchissons-y, comme nous avons ceci ici devant nous cet après-midi
Maintenant, voici les fleurs. Elles expriment ce pour quoi elles sont venues ici sur terre: elles contribuent √† √©gayer cette - cette triste salle cet apr√®s-midi, o√Ļ cet aimable jeune fr√®re est endormi. Et ces fleurs, nous voyons‚Ķ
C'est comme vous les femmes ici au Kentucky… Moi-même, je - je suis d'ici. Et - et je vois que vous plantez vos fleurs tout autour de vos maisons. Et - et en été, au moment de leur éclosion, elles sont si belles, elles embellissent vos maisons. Et puis, peut-être en automne, le gel les frappe soudainement. Ça, c'est la mort.
Eh bien, si elles sont‚Ķ Les p√©tales tombent d√©j√†, que ce soit de jeunes fleurs ou quelles qu'elles soient, quand le gel frappe, cela les emporte toutes. C'est la mort. Cela ne fait acception de personne, ni de capacit√©, ni d'√Ęge. Cela frappe tout simplement. Et quand cela frappe, √ßa emporte. Alors, nous remarquons donc que les p√©tales tombent de cette petite fleur. Et de la fleur tombe une petite semence noire.
Et ainsi, ceci pourrait para√ģtre enfantin, mais c'est comme √ßa que vous trouvez Dieu, c'est dans des choses simples, pas dans les - les choses compliqu√©es. Dieu a fait cela de fa√ßon simple, si seulement nous pouvions voir cela !

17 Eh bien, Dieu organise une procession funèbre pour cette fleur: ça semble étrange. Mais la petite semence repose en terre. Alors, en guise de larmes, les pluies d'automne tombent du ciel, et elles tapotent cette petite semence en l'enfonçant jusqu'à l'ensevelir. Alors vient l'hiver froid. A ce moment-là, les pétales ont disparu; la tige a disparu; la pulpe est dans le sol, les racines sont desséchées; ça a vieilli. La semence, quand il gèle en hiver, cela fait geler la semence; cela fait éclater la semence. La pulpe s'échappe. Nous sommes alors en février ou en mars. Il n'y a ni pétales, ni tige, ni semence, ni pulpe, rien. Est-ce la fin de cette fleur? Absolument pas. Il y a un petit germe de vie quelque part à l'intérieur de cette semence, qui… Vous pourriez prendre la terre dans vos mains et l'amener au laboratoire, et la faire examiner à fond par le - le - l'homme de science, il ne verra jamais ce germe de vie. Dieu a caché cela.

18 Mais d√®s que le - le monde bascule dans le syst√®me solaire jusqu'√† se retrouver dans la position o√Ļ le soleil commence de nouveau √† frapper la terre, vous ne pourriez pas cacher cette vie. M√™me si vous mettiez - faisiez une all√©e en b√©ton dans votre cour sur l'herbe, o√Ļ se trouve votre prochain‚Ķ le plus‚Ķ ? Au prochain √©t√©, o√Ļ y a-t-il plus d'herbe? Juste sur les bords de l'all√©e. Pourquoi? C'est cette vie qui √©tait sous ce - ce b√©ton. Et quand le printemps arrive, m√™me si un rocher √©tait pos√© dessus, il ne pourra pas cacher cette vie. Cette vie va se frayer un chemin juste √† travers cela. C'est ce qui fait qu'il y a beaucoup d'herbes au bord de l'all√©e.
On ne peut pas cacher la vie. Elle doit sortir parce que Dieu a √©tabli le soleil, s-o-l-e-i-l [S-u-n en anglais - N.D.T.] sur cette - la vie botanique, et il contr√īle la vie botanique. Eh bien, s'Il a √©tabli le s-o-l-e-i-l sur la vie botanique, alors Il a √©tabli Son F-i-l-s [S-o-n en anglais - N.D.T.] sur la Vie Eternelle. S'il y a une r√©surrection pour cette fleur parce qu'elle a accompli le dessein de Dieu, √† combien plus forte raison a-t-Il pourvu √† une voie pour l'homme! Oui. Il y a une voie pour l'homme. Lui aussi doit sortir.

19 Quand viendra le temps pour le F-i-l-s [S-o-n en anglais - N.D.T.] de Dieu, pas le s-o-l-e-i-l [S-u-n en anglais - N.D.T.]... Cela apporte la vie botanique parce qu'il la contr√īle. On ne peut pas cacher cela. Cela doit sortir. Et il y a un F-i-l-s de Dieu qui contr√īle la vie humaine, la Vie Eternelle. Et si nous accomplissons le dessein de Dieu en tant que des fils et des filles de Dieu, alors quand viendra le temps pour que le F-i-l-s vienne, vous ne pourrez pas cacher cette vie. Toute la nature t√©moigne de cela.

20 Ici au Kentucky, nous sommes maintenant en automne ici, temps o√Ļ les beaux arbres ont donn√© leurs feuilles pour cette ann√©e. Et puis, avant m√™me que nous ayons le - le moindre gel ou quoi que ce soit, avez-vous remarqu√© dans vos cours et partout comme les feuilles commencent √† tomber tout au d√©but du mois d'ao√Ľt? Pourquoi? Qu'est-ce qui fait que ces feuilles tombent? C'est parce que la - la vie a quitt√© la - la feuille. Et o√Ļ est-elle all√©e ? Elle est descendue dans la racine de l'arbre. Quelle est cette Intelligence qui fait que cette vie quitte la feuille et descende dans le sol? C'est parce que si elle restait l√†-haut, cela tuerait l'arbre. Elle est descendue dans la racine de l'arbre pour se cacher jusqu'√† ce que l'hiver soit pass√©. Au printemps suivant, cela ram√®ne la vie et celle-ci produit une autre feuille.
Eh bien, il doit y avoir une certaine Intelligence qui fait cela. L'arbre n'a pas d'intelligence. C'est juste une vie botanique. Mais une Intelligence supérieure dit à cet arbre, (avant que le gel ne le frappe), à la vie qui est dedans: " Descends dans les racines de l'arbre et cache-toi là. " Et alors, quand le soleil commence à s'éloigner… Comment cette feuille sait-elle que le soleil est en train de s'éloigner et que l'hiver approche? C'est une Intelligence qui le lui dit. C'est Dieu

21 Quel symbole! Que voyons-nous l√†? Il y a des choses que nous voyons √† travers cette fleur: la vie, la mort, l'ensevelissement et la r√©surrection. Et Dieu fait m√™me que les - fait sortir les fleurs pour que les feuilles jaunissent, et aussit√īt que ces fleurs meurent, Il en fait un bouquet sur le sein de la terre. Il y a le rouge, le vert, des couleurs, exactement telles qu'elles se pr√©sentent ici cet apr√®s-midi.
Dieu n'est pas compliqu√©. Des fois les gens veulent Le rendre compliqu√©. Mais Il - Il‚Ķ On conna√ģt Dieu dans la simplicit√©. Nous cherchons √† Le trouver tout en regardant par-dessus Sa t√™te. Il est tr√®s simple. Il se fait Lui-m√™me comme cela. C'est ce qui Le rend si grand.

22 A présent, remarquez à ce sujet, cette vie qui était dans l'arbre et qui a fait son travail est descendue dans la tombe pour y demeurer jusqu'au printemps. Eh bien, une Intelligence doit la relever, la ramener avec les pommes, et tout le reste que porte l'arbre, ses feuilles et tout. Cela revient.
Eh bien, Job a dit ici: " Oh! Fixe-moi un terme et cache-moi dans le s√©jour des morts jusqu'√† ce que Ta col√®re f√Ľt pass√©e. " Comprenez-vous ce que d√©clarent les Ecritures? Nous sommes cach√©s dans la tombe jusqu'√† ce que la col√®re soit pass√©e, et alors nous nous rel√®verons. " Je sais que mon R√©dempteur est vivant et qu'au dernier jour, Il se tiendra sur la terre: quand ma peau sera d√©truite, quand je n'aurai plus de chair, je verrai Dieu. "

23 Il vit qu'un Homme apporterait un jour la r√©surrection et que la question du p√©ch√© serait r√©gl√©e quand ce Juste, le Fils de Dieu, viendrait mourir pour les p√©cheurs. A ce moment-l√†, il n'y avait pas un homme sur la terre, ou plut√īt, depuis aucun homme n'avait pu jeter le pont entre le Dieu saint et l'homme p√©cheur. Mais ici, Job, quatre mille ans avant Sa Venue, vit Sa mort, Son ensevelissement et Sa r√©surrection; et la justification qu'Il apporterait par la r√©surrection, et l'assurance absolue de la r√©surrection du croyant. Quel r√©confort de savoir que ces choses sont la v√©rit√©! Ce n'est pas une histoire imaginaire.

24 Regardez l√† dehors. Consid√©rez le soleil. Le soleil se l√®ve le matin. C'est un b√©b√© qui na√ģt. C'est Dieu qui l'a envoy√© dans le ciel. Il doit accomplir le dessein de Dieu. Et √† neuf heures du matin, il va √† l'√©cole. C'est un adolescent. Et alors, au - √† douze heures, il atteint la pleine maturit√©. Apr√®s douze heures, il a d√©pass√© cinquante ans, il a achev√© la moiti√© de sa course et il commence √† d√©cliner, il devient de plus en plus faible, il devient de plus en plus vieux. Avant cela, il devient de plus en plus fort. Ensuite, il devient de plus en plus faible, comme nous. Nous commen√ßons √©tant forts, puis nous devenons‚Ķ Quand nous atteignons notre pleine maturit√©, nous devenons plus forts. Ensuite, √† un certain √Ęge, nous sommes en meilleure forme. Puis, nous commen√ßons √† nous affaiblir, allant constamment vers le d√©clin
Finalement, au bout d'un moment, il est √† l'ouest, √† l'horizon occidental, donnant une belle lumi√®re. Il a accompli le dessein de Dieu. Il meurt. La terre se refroidit, se rafra√ģchit, se refroidit la nuit. Eh bien, est-ce la fin de ce soleil? Est-ce la derni√®re fois que vous le voyez? Non. Le lendemain matin, il se l√®ve de nouveau dans la r√©surrection. Chaque jour, Dieu nous donne le t√©moignage qu'il y a la vie, la mort, l'ensevelissement et la r√©surrection.

25 Tout ce que vous regardez parle de la même chose : la vie, la mort, l'ensevelissement et la résurrection. Il en est ainsi si cela accomplit Son dessein.
Eh bien, il y aurait un temps o√Ļ cette fleur pourrait √™tre une fleur sans plus jamais revivre. Il y a une remarque que j'aimerais‚Ķ Et si Garnett pouvait me parler cet apr√®s-midi, voici ce qu'il nous dirait, car il est dans la Pr√©sence de Dieu. Si cette semence‚Ķ
Beaucoup d'entre vous les hommes qui √™tes ici cet apr√®s-midi, vous √™tes des fermiers, ou vous vivez ici dans les environs, o√Ļ vous voyez les - les fermes et o√Ļ vous voyez la nature. Quand une semence est plant√©e, peu importe combien cette semence est belle, si cette semence n'est pas f√©cond√©e, elle ne vivra pas. Elle ira en terre et elle pourrira, et c'est sa fin. Il n'y a pas moyen du tout‚Ķ Il n'y a rien l√† qui puisse revenir √† la vie. Cette semence doit entrer en contact avec le m√Ęle dans le pollen, sinon elle ne ressuscitera pas.
Voil√† ce qui nous donne l'assurance pour notre r√©surrection. Comme J√©sus nous l'a dit: " Si un homme ne na√ģt de nouveau, il ne peut voir le Royaume de Dieu. " Nous sommes plac√©s ici pour faire un choix.

26 Et maintenant, cette belle fleur, peu importe combien elle est belle, et combien la semence est jolie et ronde‚Ķ Par exemple le ma√Įs hybride. Nous pourrions planter le ma√Įs hybride. Il ne donnera rien. C'est une belle semence, mais sans vie. Sa vie est pervertie. Et toute vie qui a √©t√© pervertie apr√®s sa cr√©ation par Dieu ne peut pas revivre. Nous devons na√ģtre de nouveau. Et aussi s√Ľr que cette semence est f√©cond√©e, elle est‚Ķ Alors elle ressuscite. Il est impossible de l'emp√™cher de ressusciter. Elle doit ressusciter, parce qu'elle est f√©cond√©e et elle - sa vie v√©g√©tale est en elle.
Eh bien, un croyant a la Vie de Christ en lui, Christ qui est ressuscité premièrement pour notre justification, pour prouver qu'il y a la résurrection de la vie humaine, des corps humains, afin que nous revivions, parce que nous avons été fécondés, en d'autres termes, parce que nous sommes nés de nouveau du Saint-Esprit. Et tout ce que nous pouvons voir dans la nature…

27 Je me tiens ici et j'ai not√© ici sur un bout de papier beaucoup de choses dont je voudrais vous parler. Et cela devrait suffire pour vous montrer que vous ne pouvez pas regarder dehors sans voir la preuve de la mort, l'ensevelissement et la r√©surrection. O√Ļ que vous alliez, quoi que vous regardiez, c'est impossible de ne pas le remarquer : la mort, l'ensevelissement et la r√©surrection.
Et ainsi, nous voyons aussi que cette résurrection ne vient que si cette vie a accompli le dessein de Dieu. Si elle n'a pas accompli le dessein de Dieu, peu importe combien elle est belle, combien - combien elle est jolie, combien elle peut avoir une apparence meilleure que toute autre semence qui est fécondée, elle ne ressuscitera jamais. Après cette vie, elle est finie. Mais si elle est fécondée, elle doit ressusciter. Ainsi en est-il, mes amis, de nous qui sommes ici cet après-midi pour voir ce que la mort a fait à notre frère.
Elle doit être fécondée. Nous pourrions être membres de l'église, nous pourrions être des gens très bien, nous pourrions être de bons voisins, un bon papa, une bonne maman, un bon fils, une bonne fille. Mais si nous ne sommes pas fécondés par l'Esprit de Dieu, nous ne ressusciterons jamais à la résurrection. C'est fini.

28 Cela nous parle de ces choses. La nature crie jour après jour. Le soleil se lève et se couche, la lune et les étoiles apparaissent, la même chose. Tout dans la nature tourne autour d'une seule chose: la mort, l'ensevelissement, la résurrection, la mort, l'ensevelissement, la résurrection. Tous les jours de notre vie, quelque chose nous en rend témoignage: la mort, l'ensevelissement, la résurrection. Bien des fois, nous marchons dessus. Ne faisons pas cela. Ce n'est pas pour cela que cela a été placé ici et que le monde a été placé dans un tel ordre. C'est pour la Vie Eternelle, à ce que nous sachions. Et quand nous regardons les semences, si elles ne sont pas fécondées, elles n'ont pas accompli le dessein de Dieu, elles ne peuvent pas ressusciter. Nous non plus nous ne ressusciterons, même si nous sommes de braves gens, même si nous sommes membres de l'église, même si nous sommes de bons voisins, des gens bien instruits et intelligents.

29 La science parle de ce qui existe d√©j√†. La science ne peut pas donner la vie. La vie appartient √† Dieu seul. Et Il est le seul qui contr√īle la vie. Nous devons donc arriver √† ce point-l√† pour √™tre f√©cond√© par la Parole de Dieu, sinon nous ne ressusciterons jamais. C‚Äôen est absolument fini de notre - notre - notre vie, quand - quand nous arrivons au terme de cette vie-ci. C‚Äôen est absolument fini si nous sommes - si nous ne sommes pas f√©cond√©s par la - la Parole de Dieu, par la Vie de Dieu

30 Maintenant, ce petit corps froid qui repose ici… Nul d'entre nous ne peut dire qu'il ne fait pas partie de cette grande économie de la création de Dieu. Il fait partie de la création de Dieu. Il est un homme, un être humain que Dieu a créé. A présent il dort. Eh bien, en fait, s'il a accompli le dessein de Dieu dans sa vie, alors il doit y avoir une résurrection pour Garnett. C'est incontournable. Ceci n'est pas la fin de Garnett. Eh bien, dans la vie nous devons tous passer par ce chemin. Nous venons des ténèbres, et nous empruntons ce même chemin. Et d'une manière ou d'une autre, chacun d'entre nous passe par l'ombre - la vallée de l'ombre de la mort. Et nous sommes placés ici, parce qu'il y a… éclaire le monde.

31 Jésus a dit: " Vous ne pouvez pas servir Dieu et Mamon. " Mamon, c'est le monde. On ne peut pas servir Dieu et le monde en même temps. Nous devons faire notre choix. Nous pouvons être fécondés par Dieu, par Son Saint-Esprit, alors nous avons la Vie Eternelle. Sinon, à notre mort, tout est fini! A ce moment-là, nous sommes prêts pour le jugement: pourquoi nous n'avons pas fait cela, et ensuite la peine s'ensuit pour avoir rejeté cela.
Mais je suis très heureux parce que, au mieux de ma connaissance, d'après ma compréhension de la Parole de Dieu et du témoignage du Saint-Esprit, ce garçon a rempli cette condition. Il était né de l'Esprit de Dieu, il était un homme changé. L'Esprit de Dieu était sur ce jeune homme. C'était un chrétien fervent. Il a accompli le dessein de Dieu.

32 Peut-être que c'était pour un temps court, mais des fois Dieu forme les hommes pendant des années pour en tirer quelques jours de service. Jean-Baptiste était seul dans le désert pendant trente ans pour six mois de service. Jésus-Christ a fait trente ans pour trois ans de service, pour être crucifié. Dieu forme les hommes, Il les suscite. C'est Son dessein. L'homme est dans le temps ; Dieu est dans l'éternité.
Je crois que Dieu a amen√© ce jeune homme ici sur terre dans un but. Et si vous remarquez, juste au moment o√Ļ il - il est tomb√© malade et tout, cela l'a frapp√© dans un but. Dieu aurait pu faire que le jeune homme soit robuste et en bonne sant√©. Mais qu'a-t-Il fait? Au lieu de lui √īter la vie, il l'a laiss√© se relever, au point qu'on ne s'attendait plus √† ce qu'il meure. Et la polio non plus ne l'a pas tu√©. Il n'est pas mort de la polio. Il n'a pas √©t√© tu√© par une autre maladie pour laquelle nous avons pri√©, lui et moi, ainsi que les autres chr√©tiens d'ici dans les environs de Campbellsville, qui ont pri√© pour lui. Jamais cela‚Ķ Ce n'est pas du tout cela. Vous voyez, c'√©tait le temps pour Garnett de partir. Il doit‚Ķ Il a accompli le dessein de Dieu. Il est venu √† Christ, il a √©t√© f√©cond√©. Et s'il √©tait mort avant ce temps-ci? La polio l'a conduit √† Dieu. Il devait √™tre un commissaire-priseur de tabac, c'est ce qu'il avait en t√™te. Ce n'√©tait pas du tout le r√īle auquel il √©tait destin√©. Nous le savons. Il √©tait appel√© √† √™tre un chr√©tien.

33 Eh bien, un commissaire-priseur de tabac‚Ķ Peut-√™tre que dans soixante-quinze ans, si le monde subsistait jusqu'alors, quelqu'un dirait: " Garnett √©tait un grand commissaire-priseur. " Peut-√™tre que c'est tout ce que le ministre aurait pu dire √† ses fun√©railles, qu'il √©tait un grand commissaire-priseur. Mais que pouvons-nous dire aujourd'hui? Il est un chr√©tien. En tant que commissaire-priseur n'ayant pas le germe de vie, il serait juste un souvenir pour cette g√©n√©ration, il aurait disparu du milieu de quelques hommes. A pr√©sent, il est parmi les immortels. Il doit appara√ģtre √† la r√©surrection. Il est impossible de l'en emp√™cher. Il doit revenir, car il a accompli le dessein de Dieu.
Il a été fécondé par le Saint-Esprit de Dieu, de la Vie Eternelle qui était dans ce jeune homme, à tel point que s'il disait: " Si j'avais su… " La dernière fois que je lui ai parlé, il disait: " Si je savais que j'avais - pouvais être en bonne santé, fort comme ces autres jeunes gens, parcourant ces rues-ci à bord de mon bolide de course, parcourant les rues, buvant, et ignorer ce que je connais, a-t-il dit, je n'échangerais pas ceci contre dix mille vies de ce genre-là. "

34 Un jeune homme de dix-huit ans, un jeune homme brave et beau, qui aurait peut-√™tre √©t√© la cible permanente du diable. Mais Dieu a d√Ľ le mettre dans cette condition afin de l'amener √† accomplir sa mission. Consid√©rez sa patience, son t√©moignage parmi vous les voisins. Consid√©rez ce qu'il √©tait, ce que - combien sa petite vie a parl√© √† beaucoup d'entre vous, au point qu'au Jour du Jugement, sans cela, sa vie t√©moignera juste contre vous. Il √©tait un mod√®le de ce que Dieu voulait de lui. Il a accompli le dessein de Dieu.
Eh bien, s'il a accompli le dessein de Dieu et s'il a été fécondé (comme toute la nature doit être fécondée) par une promesse selon laquelle il ressuscitera, comment pourrions-nous douter de la résurrection, douter que nous reverrons Garnett? Eh bien, ce serait tout à fait insensé de déclarer qu'il ne peut pas ressusciter.

35 Si Garnett ne ressuscite pas, c'est que le soleil ne s'est jamais levé et ne s'est jamais couché pour se lever de nouveau. Si Garnett ne ressuscite pas, ce que la fleur ne meurt jamais pour revivre. Elle a satisfait au dessein de Dieu. Elle a accompli le dessein de Dieu. Elle a été fécondée par la vie et elle est ressuscitée.
Eh bien, ce serait une chose terrible et irréfléchie que de déclarer qu'il n'y a pas de résurrection, alors que nous regardons cela et voyons le - le dessein de la résurrection, et ce que nous devons être pour ressusciter. Garnett revivra. Il est en vie en ce moment. Il est dans un autre monde et il ressuscitera aussi certainement que la fleur ressuscite. Et il ressuscitera aussi certainement - certainement que la lune, le soleil ou les étoiles ressuscitent. Il ressuscitera

36 Mais, voyez-vous, ces choses ne ressuscitent que pour une autre vie mortelle, pour apporter leur t√©moignage √† un autre √Ęge. Quand lui ressuscitera, ce sera √† la fin de l'√Ęge, il n'y aura plus de t√©moignage. Il a la Vie Eternelle. Ceci a une vie perp√©tuelle. Cela doit √™tre f√©cond√© par la Vie perp√©tuelle pour faire que cela ressuscite pour - pour la vie perp√©tuelle. Il a √©t√© f√©cond√© par la Vie Eternelle, et quand il ressuscitera, la mort ne sera plus. Il vivra √©ternellement

37 Pendant ma vie, j'ai prêché à des milliers de funérailles à travers le monde. J'aurais bien voulu dire lors de ces nombreuses funérailles auxquelles j'ai prêché, j'aurais… J'aurais bien voulu dire les paroles que j'ai pu prononcer au sujet de Garnett, et l'espérance que j'ai pour Garnett, sachant que Dieu le ressuscitera, car, à ce que je sache, il a satisfait à toutes les exigences de Dieu. Et sa vie a reflété la fleur du Saint-Esprit en lui, montrant que Dieu vivait en lui. Ce garçon était un garçon changé. Il n'y a aucun doute du tout. Sa vie en témoignait. Il était changé.
Eh bien, si nous disons qu'il n'y a plus de résurrection et que ceci est la fin de Garnald - Garnett, que tout ce que nous verrons, c'est lorsque nous l'ensevelirons là-bas cet après-midi, alors, qu'est-ce qui parlera en sa faveur? Si quelqu'un disait: " Oh! je n'en sais rien. Je ne sais pas. Eh bien, j'ai - je n'ai jamais vu cela arriver. " Certainement. La fin des temps n'est pas encore arrivée. Mais lorsque vous dites cela, la première chose que vous devez faire…

38 La Parole de Dieu rend témoignage en faveur de Garnett. La Parole de Dieu dit : " Nous les vivants qui serons restés pour l'avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas (nous ne ferons pas obstacle) ceux qui dorment. Car la trompette de Dieu sonnera et les morts en Christ ressusciteront premièrement; et nous les vivants qui serons restés, nous serons enlevés ensemble avec eux à la rencontre du Seigneur dans les airs. Celui qui croit en Moi, vivra quand bien même il serait mort. " Ce sont les Ecritures. " Je suis la résurrection et la vie ", dit Dieu. Vous voyez?
Il vous faudra témoigner contre la Parole de Dieu. La Parole de Dieu témoigne en faveur de ce jeune homme. Et quoi de plus satisfaisant que la propre Parole de Dieu, et Il est Sa Parole. La Parole, c'est Dieu. Et Dieu Lui-même témoigne que Garnett ressuscitera - Garnett ressuscitera. Toute la création… Il nous faudra déclarer que le soleil ne se lève pas. " Non, Dieu a commis une erreur. Le soleil… Nous ne voyons pas le soleil. " Vous voyez, ce serait une folie.

39 Le soleil déclare qu'il ressuscitera. La fleur déclare qu'il ressuscitera. La Parole déclare qu'il ressuscitera. Toute la nature, toute la création déclare qu'il ressuscitera. La terre, en tournant, déclare qu'il ressuscitera. Tout ce que vous voyez, même jusqu'à la Parole de Dieu, et votre propre… Le Saint-Esprit au sein de moi et des autres croyants chrétiens qui sont ici vibre maintenant par la foi, disant qu'il ressuscitera. Il vous faudra ignorer votre foi. Il vous faudra ignorer la Parole de Dieu. Il vous faudra ignorer la création. Il vous faudra ignorer tout (vous voyez?) pour dire que Garnett ne ressuscitera pas.
Ce n'est pas la fin de Garnett. C'est la fin de la mission de sa vie sur - sur terre, mais il ressuscitera. Vous voyez, la chose entière… Il ressuscitera. Ainsi donc, nous sommes… Pourquoi nous inquiéter?

40 Evidemment, nous avons en horreur de voir ce jeune homme √©tendu l√† comme cela, paraissant vraiment dans la fleur de l'√Ęge. Mais, vous savez, quand Dieu‚Ķ Quand vous cueillez une fleur dans votre jardin de fleurs, ce ne sont pas toujours des vieilles que vous prenez. Des fois, il vous faut un bouton. C'est un bouton qui doit vous √™tre utile dans un bouquet. Peut-√™tre que Dieu voulait avoir un bouton. Et c'est ce qu'Il a cueilli ici ; un bouton pour Son autel dans la gloire, avec l'assurance, avec le t√©moignage de toute chose que Garnett ressuscitera.
Notre foi déclare qu'il ressuscitera. La Parole déclare qu'il ressuscitera. La lune déclare qu'il ressuscitera. Les étoiles déclarent qu'il ressuscitera. Le soleil, les fleurs, la nature, tout déclare qu'il ressuscitera, parce que tous ceux qui ont connu Garnett ont su qu'il était un chrétien. Vous ne pouviez pas venir dans sa présence sans savoir qu'un changement s'était opéré dans ce garçon. Il avait été fécondé par la Vie.

41 Ma pri√®re est que nous qui sommes vivants cet apr√®s-midi nous voyions l'exemple de ce que - de ce que Dieu fait, et que nous nous pr√©parions. Et si nous ne - nous n'avons pas ce germe de la Vie Eternelle, sachant que nous devons passer par le m√™me chemin qu'il a emprunt√©, soyons f√©cond√©s. Recevons Christ dans nos coeurs et soyons n√©s de nouveau, car, fr√®re, soeur, chacun de nous devra faire face √† ceci. Peu importe qui vous √™tes, dans combien d'affaires vous √™tes, combien vous √™tes jeune ou √Ęg√©, vous devez faire face √† cela. Vous devez affronter cela. Et ne - n'osez pas affronter cela sans avoir d'abord √©t√© f√©cond√© par Christ afin d'avoir la Vie Eternelle. Alors la mort sera engloutie dans la victoire.

42 Garnett ressuscitera. Toute la nature… Eh bien, tous ses voisins connaissaient ce jeune homme. Tout celui qui est entré en contact avec lui sait qu'il était un chrétien. Eh bien, la Parole de Dieu et toute la nature déclarent qu'il ressuscitera. Sa mère, son père, tous les membres de sa famille, qui que ce soit, vous ici qui le voyez… En tant que ministre de l'Evangile, en tant que son frère, je ne vois rien dans la Parole de Dieu, ni rien dans la nature…
La raison pour laquelle j'ai choisi de parler ainsi, c'est parce qu'il y a peut-être quelqu'un qui ne fréquente pas très souvent l'église pour comprendre cela. Je me suis dit que de cette façon, ce serait facile pour tout le monde de comprendre. D'une manière toute simple, vous regardez ici dans la nature et vous voyez ce qui - ce qui se passe. Garnett a rempli les exigences de Dieu. Il a accompli le dessein de Dieu. Il n'est pas mort. Il est vivant éternellement, attendant simplement un de ces jours que nous, nous venions.
Maintenant, vous qui dans la vie avez eu Garnett en tant que père, mère, frère, soeurs, et que sais-je encore, les membres de sa famille, vous l'avez connu. Vous l'avez aimé. Vous ne pouviez pas entrer en contact avec Garnett sans l'aimer. Voyez-vous? Vous étiez avec lui ici. A présent, qu'en est-il de la vie après ceci? Préparons-nous, afin que nous aussi nous le rencontrions à la résurrection. Préparons nos vies de telle façon que nous puissions le rencontrer à la résurrection.

43 " Si l'homme une fois mort, pouvait revivre, j'aurais de l'espoir tout le temps de mes souffrances jusqu'√† ce que mon √©tat v√ģnt √† changer. J'appellerai alors et je r√©pondrai." "La trompette de Dieu sonnera et les morts en Christ ressusciteront premi√®rement; alors, si nous sommes en vie √† ce moment-l√† et sommes rest√©s, nous serons enlev√©s avec eux √† la rencontre du Seigneur dans les airs ; et nous serons pour toujours avec le Seigneur. " Ceci, c'est un terrain d'√©preuve, c'est un temps de test.
Garnett a rempli les exigences de Dieu. Et aujourd'hui Garnett n'est pas mort. Il dort et est avec Celui qu'il aimait plus que tout le reste au monde, plus qu'il n'a aimé… Autant il a aimé ses parents et a aimé… Il aimait tous ceux avec qui il entrait en contact. Cependant, Celui qu'il aimait de manière suprême, c'était Jésus-Christ. Et il s'en est allé pour être avec Lui. Que vous tous qui avez partagé son simple amour, puissions-nous tous nous préparer à le rencontrer à cette glorieuse résurrection.

44 Inclinons la tête juste un instant. Alors que nos têtes sont inclinées… Je n'ai pas essayé d'en dire trop long sur Garnett. C'est un chrétien; sa propre vie déclare ce qu'il est. Mais ce que j'ai essayé de vous dire, vous ses bien-aimés, c'est qu'il ressuscitera, vous montrer que ceci n'est pas sa fin. Il y a une assurance écrite par le Sang du Fils de Dieu, disant qu'il ressuscitera. A présent, préparons donc nos coeurs afin que, lorsque nous aussi nous serons amenés à un endroit comme celui-ci, dans un salon funéraire, nos bien-aimés puissent se rappeler que nous nous étions aussi préparés à partir. Que le père, la mère, les bien-aimés de ce jeune homme… la plus grande chose…

45 Vous savez, je sais combien vous √™tes afflig√©s. Moi, j'ai perdu juste un enfant, une fillette. Je sais combien vos coeurs saignent. Mais, voyez-vous, si Garnett √©tait perdu, ce serait vraiment un moment terrible pour vous. Mais quelle heure glorieuse pour vous de savoir que votre fils avait Christ ! Et que - il devait partir un jour. Et √† la fin de la route, il a continu√© √† garder sa foi, et il est aupr√®s de Dieu aujourd'hui. Et √† vous qui √™tes ses cousins, qui √™tes de sa famille, pensez simplement √† ce qu'il √©tait. Et maintenant, qu'en serait-il s'il √©tait parti de l'autre c√īt√©? Nous n'avons nullement √† nous inqui√©ter. Garnett est avec J√©sus. Pr√©parons-nous √† aller aussi comme lui.

46 √Ē Dieu bienveillant, Grand Eternel J√©hovah qui se mouvait sur la surface des eaux et qui a dit: " Que la lumi√®re soit ", Toi qui, par Ta Parole, as appel√© le monde √† l'existence, Tu as promis par cette m√™me Parole que nous ressusciterons. A pr√©sent, nous voulons T'offrir, cet apr√®s-midi, √ī P√®re, alors que j'ai √©t√© associ√© avec ce jeune fr√®re dans la vie, et combien cet amour imp√©rissable entre lui et moi‚Ķ
Aussi longtemps que je vivrai ici, je crois que je me souviendrai toujours de ce brave petit soldat, se balan√ßant dans ce lit, dans un poumon d'acier, louant le Seigneur Dieu entre deux souffles. Il √©tait un mod√®le √† - pour moi, par sa patience ; jamais des plaintes avec lui, que seule la - la volont√© de Dieu soit faite. Tu l'avais plac√© devant nous. Et √† pr√©sent, Tu l'as retir√© de notre pr√©sence. √Ē Seigneur Dieu, que chacun de nous qui est en vie cet apr√®s-midi‚Ķ Et je pense peut-√™tre que Garnett aurait voulu que je dise ceci. Si nous ne sommes pas pr√™ts, puissions-nous √™tre pr√™ts, et comme je l'ai dit, √ī P√®re, que nous soyons f√©cond√©s pour le rencontrer par le m√™me Saint-Esprit qu'il avait re√ßu, la Vie qui √©tait en Christ.

47 Bénis cette chère maman, et ce papa, les parents, et les bien-aimés, qui qu'ils soient. Que Ta sainte Présence soit avec eux, Père
Et que ceci soit une occasion o√Ļ - o√Ļ ils penseront plus que jamais au pourquoi de cette petite vie qui a √©t√© v√©cue ainsi. C'√©tait un t√©moignage en guise de mod√®le pour les jeunes gens qui sont assis ici, qui avaient des relations avec lui comme des jeunes gar√ßons, en voyant ce qu'il √©tait avant et puis ce qu'il √©tait devenu apr√®s. Que sa vie soit un - un sermon pour eux, P√®re, afin qu'eux aussi puissent se pr√©parer √† rencontrer leur jeune ami de l'autre c√īt√©, l√† o√Ļ il n'y aura plus ni mort, ni chagrin, ni douleur. Accorde-le, Seigneur.
Et nous qui sommes plus √Ęg√©s, qui regardons ce jeune homme juste dans la fleur de l'√Ęge, et qui le voyons √™tre chang√©, passant de la vie mortelle √† la vie vivante‚Ķ Accorde-le, Seigneur, afin que nous puissions voir cela cet apr√®s-midi par la simplicit√© des exemples de la nature que nous avons utilis√©s et que nous avons ramen√©s ensuite √† la Parole de Dieu au travers de la promesse.
Et Tu as dit: " La Parole de Dieu est une semence. " Et une semence doit se reproduire selon son esp√®ce. Et je Te prie de b√©nir et de consoler ces gens. Qu'ils sachent que ce jeune homme √©tait plac√© ici juste pour servir de sermon. Il a pr√™ch√© son sermon. Le livre est ferm√©. Mais nous le reverrons. Accorde, √ī Seigneur, que nous soyons tous l√† dans la beaut√© de Christ, l√† o√Ļ nous aurons la Vie Eternelle. En attendant ce moment, garde-nous toujours au centre de Ta volont√©. Nous prions au Nom de J√©sus. Amen

EN HAUT