ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

PrĂ©dication Entretien avec soeur Bruce de William Branham a Ă©tĂ© prĂȘchĂ©e 64-0705X La durĂ©e est de: .pdf La traduction Shp
TĂ©lĂ©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)   
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Entretien avec soeur Bruce

1 ...?... Je vous visite Ă  l'hĂŽpital afin que...?... Je priais constamment Dieu de ne pas vous laisser mourir parce que vous ĂȘtes importante pour l'Ă©glise. Maintenant, je vous connais. Je sais que vous allez vous rĂ©tablir, Soeur Bruce. Je crois cela de tout mon coeur.
Soeur Bruce dit : «FrÚre Branham, avant tout, je désire l'expérience d'avoir été scellée dans le Saint-Esprit. Et si Dieu veut révéler cela à votre coeur...
Je crois, de tout mon coeur, que vous ĂȘtes une vĂ©ritable croyante nĂ©e de nouveau, Soeur Bruce. Comment cet Esprit pourrait-Il ĂȘtre...?... Quand vous tombez malade, vous devenez lasse. Et vous ĂȘtes un type de personne nerveuse.
Soeur Bruce dit : «Oui.»
Et-et vous avez des choses Ă  l'esprit (voyez-vous?), de trĂšs petites choses. Cela continue tout simplement de s'Ă©lever de part et d'autre.
Si vous avez à coeur quelqu'un pour qui vous voulez prier, vous vous levez et vous priez pour lui. Vous ne pouvez pas vous reposer jusqu'à ce qu'une priùre soit offerte pour cette personne. Ça, c'est vous.
Ensuite, considĂ©rez cela, de l'autre cĂŽtĂ©. Peut-ĂȘtre que Satan pourrait vous prĂ©senter quelque chose que vous... Mais, non pas de cette façon-ci. Voyez-vous? Que vous... Le-le Dieu... Vous-vous ĂȘtes une nature. Et Dieu travaille. Et Satan travaille. Puis, quand Satan essaie de vous faire croire que vous n'ĂȘtes pas... Voyez-vous? Vous, vous vous mettez Ă  dĂ©velopper cela : «Peut-ĂȘtre que ceci pourrait...» Voyez-vous? Ne regardez pas Ă  vous mĂȘme, Soeur Bruce. Souvenez-vous-en.

2 Je suis sur le point de prier pour vous. Je n'en suis pas digne. Je me dis : «Que ferais-je si Jésus-Christ était assis ici maintenant?» Eh bien, «Que ferait-Il s'Il était assis ici?» Il vous imposerait Ses mains et par Sa grande foi (voyez-vous?) vous seriez rétablie.
Eh bien, alors si je me disais : «Eh bien, moi, je suis un pĂ©cheur, je ne suis pas Lui»! Pourtant, je suis venu Le reprĂ©senter : Je dois le faire, souvenez-vous-en; moi, je suis un pĂ©cheur, mais devant Dieu je ne suis pas un pĂ©cheur, vous non plus. Nous avons un Sacrifice de Sang qui se trouve lĂ . Dieu ne nous voit mĂȘme pas. Il entend notre voix, mais Il voit le Sang de Christ. C'est cela. Voyez-vous? Il voit le Sang de Son propre Fils. La voix est la nĂŽtre, le Sang de Christ, et c'est Christ qui parle Ă  Dieu au travers de nous; ainsi donc nous ne sommes plus des pĂ©cheurs. Nous sommes des chrĂ©tiens. Je crois que vous ĂȘtes une authentique femme chrĂ©tienne.

3 Je me souviens de la chose...
Soeur Bruce dit : «Je commets beaucoup trop d'erreurs et j'ai trÚs souvent des manquements.»
C'est pour cela que Christ a dû mourir, c'est afin que vous avec-que vos erreurs ne vous soient pas imputées. Voyez-vous? Il a Îté vos erreurs. Le désir de votre coeur est de Le servir.
Soeur Bruce dit : «Oui.»
TrĂšs bien. C'est pour cela qu'Il est mort, c'est afin que vous puissiez Le servir. Voyez-vous? non pas... Vos erreurs ne sont pas considĂ©rĂ©es-elles ne vous sont pas imputĂ©es. Voyez-vous? Il est votre Expiation. Voyez-vous? Il est votre Sacrifice expiatoire. Vos pĂ©chĂ©s ne sont point connus. Vous n'ĂȘtes point une pĂ©cheresse devant Dieu. Christ a ĂŽtĂ© vos pĂ©chĂ©s et est devenu vous, parce que, votre dĂ©sir est de Le servir.
Soeur Bruce dit : «Mais, je n'ai jamais eu une expérience qui montre que j'ai été remplie du Saint-Esprit, une expérience sur laquelle je peux me fonder.
TrĂšs bien. Remarquez ceci. Naturellement, un ĂȘtre humain est nĂ© dans le pĂ©chĂ©, il est conçu dans l'iniquitĂ© et il vient au monde en profĂ©rant des mensonges. C'est cela la nature de l'ĂȘtre humain.
Soeur Bruce dit : «Oui.»
C'était cela votre nature. Cela a une fois changé. Mais qu'est-ce qui l'a changée?
Soeur Bruce : «Christ.»
Vous y ĂȘtes, Soeur. Voyez-vous? C'est cela. «Celui qui entend Mes Paroles et qui croit en celui qui M'a envoyĂ© a la Vie Eternelle, et ne vient pas en jugement, mais il est (temps passĂ©) passĂ© de la mort Ă  la vie.» Saint Jean 5:24, c'est JĂ©sus qui parle. Voyez-vous?
Ainsi, vous-vous ĂȘtes-vous ĂȘtes une ChrĂ©tienne, Soeur Bruce. J'ai observĂ© votre vie. Je vous ai observĂ©e dans une vision, et je sais que vous ĂȘtes une ChrĂ©tienne. Voyez-vous? Il n'y a pas une seule tĂąche de... vous voyez, je suis votre berger, comme c'Ă©tait...
Soeur Bruce dit : «Oui.»
Quelqu'un doit l'ĂȘtre. Voyez-vous? S'il y avait un quelconque doute dans mon esprit, si je pensais que vous Ă©tiez-que quelque chose n'allait pas, je vous l'aurais dit, Soeur Bruce.
Je crois cela.
Mais s'il y a quelque chose de faux dans votre expérience, quelque chose qui ne va pas entre vous et Dieu,... autant que je sache, il n'y a rien à ce sujet, Soeur Bruce. Voyez-vous? Il n'y a pas une seule chose. Nous allons prier.
Soeur Bruce dit : «Certainement que je vais mourir si Dieu ne s'occupe pas de mon coeur.»
Vous n'allez pas mourir, je ne le pense pas, Soeur Bruce. Si c'est le cas, c'est que cela m'est caché.
Dieu bien-aimĂ©, cette petite femme a constamment-constamment fait du bien. Elle a essayĂ© comme Dorcas d'autrefois. Et maintenant, elle arrive au temps oĂč son coeur est en trĂšs mauvais Ă©tat. Mais Ta Parole, dans Laquelle nous plaçons toute notre Ăąme et notre vie, n'a-t-Elle pas dit que toutes choses concourent au bien de ceux qui T'aiment? Il doit donc s'agir de quelque chose que Tu es en train d'accomplir mais dont nous ne connaissons rien. Tout cela concourt au bien, car elle T'aime.
Maintenant, par le Grand Berger au-dessus de nous tous, le Seigneur JĂ©sus-Christ, et en Son Nom, j'impose mes mains sur ma soeur. Puisse le Dieu qui l'a formĂ©e et l'a amenĂ©e sur cette terre, puisse son Esprit qui l'a scellĂ©e loin des choses du monde pour ĂȘtre Ta servante, puisse-t-Il guĂ©rir son corps malade et la rĂ©tablir complĂštement, car nous avons besoin d'elle dans le service, Seigneur. Je Te la confie avec cette priĂšre de la foi, mes mains posĂ©es sur elle, pour m'identifier Ă  cette priĂšre et dire Ă  cette montagne : «Au Nom de JĂ©sus-Christ, ĂŽte-toi» afin que notre soeur puisse vivre pour le Royaume de Dieu et pour la gloire de Dieu.

EN HAUT