ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication Le Chef-d'oeuvre identifie de Dieu de William Branham a été prêchée 64-1205 La durée est de: 1 hour and 33 minutes .pdf La traduction Shp
T√©l√©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)   
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Le Chef-d'oeuvre identifie de Dieu

1 Merci beaucoup, fr√®re. Billy veut que je dise que c'est la premi√®re fois que je suis √† la chaire depuis trois mois, et il‚Ķ Je me souviens de la premi√®re fois que je lui avais demand√© de t√©moigner. Il a dit: "Pour commencer, j'ai peur." C'est aussi mon cas. J'ai environ trente-cinq ans de minist√®re, et ceci est le moment o√Ļ je suis rest√© le plus longtemps loin de la chaire, depuis que je suis dans le minist√®re. J'avais besoin d'un peu de repos, alors fr√®re Mosley, moi, ainsi que certains fr√®res ici, nous sommes all√©s pour une petite partie de chasse. Et nous nous sommes donc repos√©s. Et ceci est ma premi√®re r√©union depuis que je suis‚Ķ au tour du premier septembre. Et c'est quelque chose‚Ķ Un minist√®re, c'est quelque chose auquel vous devez plut√īt rester fid√®le.

2 Eh bien je leur ai demand√© d'arr√™ter ce ventilateur ou de voir si on peut l'arr√™ter, car je sais qu'on entend difficilement. Et c'est difficile‚Ķ Je sais que quand quelqu'un donnait un t√©moignage, il m'√©tait difficile de le suivre. Entendez-vous tr√®s bien maintenant? Bien. Je comprends qu'il faut plut√īt se tenir tout pr√®s de ce micro jusqu'√† ce que cela soit arrang√©.

3 Eh bien, c'est certainement un grand privilège pour moi, et je suis certainement reconnaissant au président et au chapitre des Hommes d'Affaire du Plein Evangile d'ici à Yuma, ainsi qu'à tous les prédicateurs. Ces bons chanteurs qui étaient ici il y a quelques instants, j'aimerais bien les entendre lors - lors des réunions. C'était vraiment bien. Je - je me suis simplement demandé, pendant qu'ils chantaient, si John m'a vu. Je l'espère bien. Et ainsi, j'apprends que vous avez un réveil ici. Que le Seigneur vous bénisse richement, mon frère et ma soeur, alors que vous êtes en train de servir. Et à tous mes amis qui sont à Phoenix et à différents endroits qui sont… et ceux qui viennent de la Californie…

4 Et j'aimerais vraiment dire un mot au sujet de ce chapitre. Quand je suis all√© chez les pentec√ītistes, j'√©tais‚Ķ j'avais fait une exp√©rience de la Pentec√īte, sans savoir qu'il existait une Eglise pentec√ītiste. J'√©tais alors un missionnaire baptiste. J'avais re√ßu le bapt√™me du Saint-Esprit, et j'ai d√©couvert qu'il y avait des gens qui croyaient la m√™me chose que j'avais re√ßue. Et ils avaient re√ßu cela 40 ans avant moi, et alors j'√©tais juste comme quelqu'un, comme l'a dit Paul, je pense, non pas pour essayer de le dire comme lui, mais en quelque sorte " quelqu'un qui est n√© hors saison". Mais les‚Ķ il semblait que mes fr√®res pensaient que je suis plut√īt tomb√© dans l'extr√©misme, comme on dit. Mais je - je savais que j'avais re√ßu quelque chose. Mon exp√©rience √©tait donc exactement comme celle qu'ils avaient eue l√†-bas. C'est ainsi‚Ķ J'aime √ßa.

5 Et‚Ķ Mais lorsque je suis arriv√© parmi eux, ce qu'il y avait de - de navrant √† ce sujet, j'ai d√©couvert qu'ils √©taient autant divis√©s en diff√©rentes d√©nominations que mon Eglise baptiste. Et ils‚Ķ Je pensais qu'il n'y avait qu'une seule √©glise appel√©e pentec√ītiste et que c'√©tait celle-l√†. Mais je suis arriv√© √† d√©couvrir qu'ils avaient plusieurs diff√©rentes d√©nominations. Ainsi donc, ils √©taient tous des gens bien. Je sais que certains des hommes les plus braves que j'aie jamais rencontr√©s faisaient partie de ces groupes. Et ils faisaient partie - ils faisaient naturellement partie de diff√©rentes d√©nominations. Et √† mon avis, nous devrions √™tre d'un m√™me coeur avec Christ, et je n'ai jamais adh√©r√© √† une quelconque de ces d√©nominations. Je suis simplement rest√© au milieu, essayant de tenir les deux mains, toutes les mains, et de dire: "Nous sommes fr√®res." Nous ne‚Ķ Nous pouvons voir de petites choses diff√©remment les uns les autres, mais √† part tout cela, nous sommes toujours fr√®res, parce que nous sommes n√©s du m√™me Esprit. Nous sommes la famille de Dieu.

6 Alors, quand les Hommes d'Affaire Chr√©tien, les Hommes d'Affaire du Plein Evangile, ce chapitre‚Ķ J'ai pris part aux premi√®res r√©unions avec fr√®re Shakarian. Je le connaissais avant que l'organisation n'existe, ou plut√īt avant que l'organisme ne soit fond√©. Et j'ai estim√© que c'√©tait une merveilleuse chose, et c'est une porte ouverte pour moi, pour voyager √† travers le monde avec ces Hommes d'Affaires du Plein Evangile, l√† o√Ļ‚Ķ
Parfois cela… vous voyez un groupe de ministres qui, parfois, ont de petits ressentiments à l'endroit d'un autre groupe, parce que quelqu'un a dit quelque chose. Ce n'est pas partout, mais on voit cela dans notre région. Et, par exemple, si une église veut parrainer la chose, l'autre ne voudra rien avoir à faire avec cela. Mais avec les Hommes d'Affaire du Pleine Evangile, cela est une porte ouverte pour moi. Lorsqu'ils arrivent chez nous, alors je rassemble tous mes frères, et nous - nous pouvons nous associer. Peut-être que deux pasteurs pouvaient avoir des ressentiments ou quelque chose comme cela. Ceci est une porte largement ouverte, et je voyage dans le monde entier pour leur compte depuis des années, prêchant dans leurs chapitres.

7 Et je‚Ķ Yuma a‚Ķ ce n'est pas une tr√®s grande ville, cependant je pense qu'elle est de loin plus grande que celle d'o√Ļ je viens, Jeffersonville, dans l'Indiana. Et j'ai rencontr√© votre pr√©sident ici, le‚Ķ Il √©tait‚Ķ Les diff√©rents membres de votre chapitre‚Ķ Et je pense que vous avez une merveilleuse opportunit√© ici. Et ce soir, je r√©fl√©chissais pendant que j'√©tais assis ici et que je regardais les gens. Vous savez, nous allons tr√®s bient√īt perdre ce privil√®ge. Le Conseil Mondial des Eglises va bient√īt nous engloutir.
Je suppose que la majeure partie de mon auditoire ce soir est constitu√©e des pentec√ītistes, des baptistes, et - et des membres de l'Eglise de Dieu, et de ceux qui sont en dehors de ce Conseil Mondial des Eglises. Et - et ils sont‚Ķ C'est justement le principe qu'ils ont exploit√©, et c'est ce que la Bible dit qu'ils feraient. Nous en sommes avertis, restons donc en dehors de cela. Ainsi, comme le disait le cantique ce soir, au sujet de la venue imminente du Seigneur, cela peut √™tre plus proche que nous le pensons.

8 Et je pense que lorsque nous pouvons nous r√©unir avec ce genre de communion, cela nous fait quelque chose qui nous rapproche les uns des autres. Et lorsque nous nous rapprochons les uns des autres, nous nous rapprochons aussi de Dieu, car J√©sus a dit: "Toutes les fois que vous avez fait ces choses √† l'un de Mes plus petits, c'est √† Moi que vous l'avez fait." J'ai un petit gar√ßon qui se trouve ici quelque part, je pense, Joseph. J'ai Billy qui est assis ici, deux filles qui sont assises l√† au fond, et une femme. Si donc quelqu'un avait quelque chose qui √©tait‚Ķ vous vouliez r√©ellement faire quelque chose de bien, je pr√©f√©rerais que vous fassiez cela √† mes enfants plut√īt qu'√† moi. Et je pense donc qu'en tant que parent‚Ķ et Il est l'origine de la paternit√© - je pense peut-√™tre que Dieu a les m√™mes sentiments. Si nous devions‚Ķ Nous Le servons en nous servant les uns aux autres. C'est ainsi que nous servons Dieu.

9 Et sachant que ceci est la vérité, je pense donc que chaque fois que ce chapitre a lieu, étant donné que c'est inter-évangélique… En fait, les Hommes d'Affaires du Plein Evangile ne soutiennent pas une certaine doctrine. Ils soutiennent simplement le Plein Evangile. Et si quelqu'un voit différemment, c'est tout à fait en ordre. C'est très bien. Nous communions de toute façon. Ainsi je pense que cela serait un… Si je vivais ici dans cette ville, je crois que chaque fois que ce chapitre a eu lieu, si seulement cela était possible, j'aurais été là et j'y aurais amené tout celui que je pouvais y amener. C'est vrai. En effet, c'est une - c'est une chose qui resserre nos liens.

10 J'habite Tucson, mais je prêche constamment dans ce chapitre, chaque fois. Et à Phoenix… Depuis que je me suis installé en Arizona, je suis à Phoenix chaque fois que j'ai l'occasion de sortir et d'aller à - à Phoenix, parce que… Et j'essaie d'amener quelqu'un avec moi, d'inviter quelqu'un, de prendre d'autres prédicateurs, en disant : "Eh bien…"
- Eh bien, vous voyez, Frère Branham, nous ne…
Je dis: "Peu importe ce que vous… Venez simplement avec moi. Venez avec moi en tant qu'ami." Et je les amène simplement là pour un peu de temps ; c'est tout ce qu'on doit faire. Et on se rend compte que le coeur de chaque homme a soif de la communion. Et c'est ce que nous devrions faire. C'est un grand signe du temps de la fin. Que Dieu bénisse ce chapitre. Ma prière est qu'il - qu'il existe jusqu'à ce que le Seigneur Jésus vienne nous prendre dans la gloire.

11 Bon, je me rappelle mon premier voyage √† Yuma. J'√©tais √† bord d'une Ford mod√®le T, qui pouvait faire du 30 miles √† l'heure [Environ 48 km/h - N.D.T.]. Je me disais aujourd'hui pendant que j'arrivais en voiture‚Ķ Je suis rest√© fid√®le √† la Ford, j'en ai encore une, je n'ai eu que √ßa. Mais je... Eh bien, je ne vends pas de Fords. Eh bien, ce n'est pas de la publicit√©, et‚Ķ Mais je me rappelle que cette Ford‚Ķ Beaucoup parmi vous fr√®res qui avez √† peu pr√®s mon √Ęge, vous vous souvenez du vieux mod√®le T. C'√©tait en 1927. On devait faire attention, sinon on ne voyait pas Yuma en passant. C'√©tait tout petit, et vous avez certainement pris de l'expansion. Et les 30 miles √† l'heure que je faisais avec ma Ford, c'est-√†-dire qu'elle faisait 15 miles √† l'heure [Environ 24 km/h - N.D.T.] dans ce sens, et 15 miles dans l'autre, et en additionnant donc cela, √ßa me faisait 30 miles √† l'heure, avec toutes les secousses et ainsi de suite.

12 Yuma s'est √©tendu. Cette glorieuse √©glise que nous‚Ķ Nous combattons pour cette merveilleuse foi. (Merci, fr√®re, qui que ce soit qui a fait cela.) Elle a aussi grandi, et nous en sommes reconnaissants. Que le Seigneur vous b√©nisse tous. Nous esp√©rons que si vous √™tes dans les parages de l√† o√Ļ se tient l'une de ces r√©unions... Je dois pr√™cher au chapitre de Phoenix dimanche prochain et √† Flagstaff le dimanche en huit. Et le lundi en huit, le 21, il y aura un banquet √† Tucson. Vous y √™tes tous invit√©s.

13 Et, le Seigneur voulant, je compte prêcher dans la salle de bal du Westward Ho Hotel, je crois… Ce sera quand la première soirée? [Quelqu'un dit: "L'après-midi du dimanche 17." - N.D.E.] L'après-midi du dimanche 17, juste un petit service d'évangélisation. J'espère que ces chanteurs sont dans les environs pour nous aider à ce moment-là. Et nous serons donc là jusqu'à mercredi.
Je pense que c'est dimanche après-midi (et nous faisons cela parce que nous n'aimerions pas interrompre un quelconque programme des églises), puis lundi et mardi. Et puis mercredi, nous serons au - au West… à l'Auberge Ramada, à l'Auberge Ramada. Ensuite, le jeudi, nous commencerons au Westward Ho. Est-ce que… [Un frère dit: "Non, au Westward Ho, c'est dimanche, lundi et mardi. Ensuite nous irons à l'Auberge Ramada mercredi, et nous resterons là jusqu'à ce que la Convention…"]… La convention se terminera à l'Auberge Ramada. Nous serons donc heureux de vous avoir parmi nous à n'importe quel moment.

14 Bon, avant d'ouvrir ce Livre, inclinons la t√™te juste un instant et parlons √† l'Auteur. Maintenant, avec nos t√™tes inclin√©es vers la poussi√®re d'o√Ļ Dieu nous a tir√©s, et si J√©sus tarde, nous devrons y retourner un jour‚Ķ Pendant que je suis ici, j'ai re√ßu un message venu de l'Est, disant qu'une petite dame que je connaissais, une jeune fille du nom d'Edith Wright, est morte cet apr√®s-midi √† 15 heures, pour aller rencontrer Dieu. Nous devons rentrer.
S'il y a quelqu'un ici qui aimerait qu'on se souvienne de lui dans la prière, voulez-vous juste lever la main vers Dieu. Que Dieu vous bénisse.

15 P√®re c√©leste, alors que nous avons tant appr√©ci√© cette belle communion, les cantiques‚Ķ Oh ! Combien cela a √©mu mon coeur quand j'ai entendu ce cantique: "John m'a-t-il vu?" P√®re, j'esp√®re que nous serons tous l√†, chacun de nous. Et nous nous sommes inclin√©s maintenant vers la poussi√®re, et nous - nous Te prions d'accepter nos - nos actions de gr√Ęces, notre repentance, et notre pri√®re les uns pour les autres.
Et maintenant, nous abordons Ta Parole, la partie sacrée de la réunion qui semble plus sacrée que - que le reste, parce que nous savons que maintenant, nous nous occupons des gens pour les amener à une vérité, à Christ et à la Parole, qui est Christ. Et nous Te prions de nous ouvrir la Parole. Nous - nous sommes insuffisants, Seigneur, mais Toi, Tu es tout-suffisant. Je Te prie donc de bénir nos faibles efforts. Et puissions-nous, ce soir, nous découvrir et découvrir notre position dans la Parole de Dieu. Accorde-le, Père, et nous Te louerons, car nous le demandons au Nom de Jésus. Amen.

16 Eh bien, c'est vraiment agr√©able d'√™tre ici. J'ai quelques notes ici auxquelles je pensais me r√©f√©rer pendant quelques minutes, car je ne pense pas qu'il nous soit permis de garder ce hall pendant trop longtemps le soir. Et je suis un peu‚Ķ Je suis plut√īt lent parmi les pentec√ītistes, vous savez. Je me rappelle (je vous en ai peut-√™tre parl√©) la premi√®re fois que j'ai vu un pr√©dicateur pentec√ītiste. C'√©tait le r√©v√©rend Robert Daugherty de Saint Louis. Je doute que quelqu'un parmi vous l'ait connu. Vous avez lu le t√©moignage de sa petite fille dans le livre. Sa‚Ķ Elle fut - elle fut gu√©rie de la danse de Saint-Guy, et elle avait √©t√© abandonn√©e. C'est ainsi que j'ai rencontr√© les pentec√ītistes pour la premi√®re fois.

17 Et ce‚Ķ Je suis all√© l'√©couter pr√™cher, et - et oh ! la la ! il - il savait pr√™cher. Il pouvait‚Ķ Il ne s'attendait m√™me √† rien. Il pr√™chait jusqu'√† √™tre compl√®tement essouffl√©, √† avoir le visage bleu, et ses genoux c√©daient de sorte qu'il touchait presque le plancher. Et il reprenait son souffle - on pouvait l'entendre presque l√† au bout de la ville, et il se relevait en pr√™chant. Et je me disais : "Oh! la la! Moi, je - je ne peux pas r√©fl√©chir aussi vite." Moi, je dois plut√īt prendre mon temps. Je suis un peu lent et je me fais vieux aussi, vous savez, je me tra√ģne. J'esp√®re donc que vous me supporterez pendant quelques minutes.

18 Il y a une chose s√Ľre et dont je sais bien qu'Elle ne faillira point, c'est Sa Parole. Les cieux et la terre passeront, mais Sa Parole ne faillira jamais. Ouvrons donc maintenant, si vous avez votre Bible et que vous aimeriez bien La lire, le Livre d'Esa√Įe, le chapitre 53 d'Esa√Įe. J'aimerais lire cela juste pour √©difier un - avoir un texte et en tirer un contexte pour quelques instants. Qui a cru √† ce qui nous √©tait annonc√©? Qui a reconnu le bras de l'Eternel? Il s'est √©lev√© devant lui comme une faible plante, comme un rejeton qui sort d'une terre dess√©ch√©e; il n'avait ni beaut√©, ni √©clat pour attirer nos regards, et son aspect n'avait rien pour nous plaire, M√©pris√© et abandonn√© des hommes, homme de douleur‚Ķ habitu√© √† la souffrance, semblable √† celui dont on d√©tourne le visage, nous l'avons d√©daign√©, nous n'avons fait de lui aucun cas. Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a port√©es, c'est de nos douleurs qu'il s'est charg√©, et nous l'avons consid√©r√© comme puni, frapp√© de Dieu, et humili√©. Mais il √©tait bless√© pour nos p√©ch√©s, bris√© pour notre iniquit√©, le ch√Ętiment qui nous donne la paix est tomb√© sur lui,‚Ķ c'est par ses meurtrissures que nous sommes gu√©ris. Nous √©tions tous errants comme des brebis, chacun suivait sa propre voie; et l'Eternel a fait retomber sur lui l'iniquit√© de nous tous. Il a √©t√© maltrait√© et opprim√©, et Il n'a point ouvert la bouche, semblable √† un agneau qu'on m√®ne √† la boucherie, √† une brebis muette devant ceux qui la tondent; il n'a point ouvert sa bouche Il a √©t√© enlev√© par l'angoisse et le ch√Ętiment; et parmi ceux de sa g√©n√©ration, qui a cru qu'il √©tait retranch√© de la terre des vivants, et frapp√© pour les p√©ch√©s de mon peuple? On a mis son s√©pulcre parmi les m√©chants, son tombeau avec le riche, quoiqu'il n'e√Ľt point commis de violence, et qu'il n'y e√Ľt point eu de fraude dans sa bouche. Il a plu √† l'Eternel de le briser par la souffrance‚Ķ apr√®s avoir livr√© sa vie en sacrifice pour le p√©ch√©. Il verra une post√©rit√© et prolongera ses jours, et l'oeuvre de l'Eternel prosp√©rera entre ses mains. A cause du travail de son √Ęme, il rassasiera ses regards, par sa connaissance mon serviteur juste justifiera beaucoup d'hommes, et il se chargera de leurs iniquit√©s. C'est pourquoi je lui donnerai la part des grands; il partagera le butin avec les puissants, parce qu'il s'est livr√© lui-m√™me √† la mort, et qu'Il a √©t√© mis au nombre des malfaiteurs, parce qu'il a port√© les p√©ch√©s de beaucoup d'hommes, et qu'il a interc√©d√© pour les coupables.

19 J'aimerais juste dire ceci en guise d'un petit sujet. J'aimerais en tirer un sujet intitulé: Le Chef-d'oeuvre identifié de Dieu. Eh bien, ceci pourrait bien être un - un texte à lire, pour en tirer un chef-d'oeuvre. Mais lorsque nous le considérons selon notre entendement, ce serait tout autre chose sauf un chef-d'oeuvre, parce qu'il est dit que nous avons détourné de Lui nos visages et que Son aspect n'avait rien pour nous plaire. Et souvent, ce que nous appelons un chef-d'oeuvre, eh bien, Dieu n'a rien à faire avec cela; en effet, la sagesse de l'homme, c'est une folie pour Dieu; mais la folie de Dieu est plus sage que toute la sagesse de l'homme.

20 Et nous voyons ici que Dieu nous donne une image de quelque chose. Et j'aimerais essayer de faire ressortir cette image devant nous, car je réalise que c'est peut-être la dernière fois que certains d'entre nous auront eu l'occasion de se rassembler. Peut-être que nous ne nous reverrons jamais comme maintenant. Par conséquent, si nous nous sommes rassemblés non pas dans le but d'être vus, ou d'être entendus…
Mais nous avons communi√© les uns avec les autres, pendant que nous servions ce repas d√©licieux ce soir, sur cette table, pendant que nous nourrissions nos corps physiques. Et maintenant, nous voudrions que - que Dieu nourrisse notre √Ęme de Sa manne cach√©e. Seuls les sacrificateurs qui entraient dans le saint des saints √©taient autoris√©s √† manger Sa nourriture. Et si nous avons bien remarqu√© ce soir, nos - nos steaks‚Ķ Je ne pense pas avoir d√©j√† pris part √† un banquet, partout o√Ļ j'ai tenu des r√©unions comme ce soir, o√Ļ j'aie eu un aussi bon morceau de steak que celui qui a √©t√© servi ce soir. Eh bien, vous voyez, comme on devait tenir cette‚Ķ Si nous vivons, quelque chose a d√Ľ mourir pour que nous puissions appr√©cier ce moment de communion et aussi soutenir nos vies.

21 Il n'y a pas longtemps, je parlais à un homme qui était un végétarien, et il m'a dit: "Eh bien, je - je ne suis pas d'accord avec vous." Eh bien, il m'avait disons envoyé une lettre, il voulait me voir en privé. Et il a dit: "Frère Branham, je vous ai toujours considéré comme un saint homme." Il a dit: "Mais quand je vous ai entendu dire que vous aviez pris du jambon et des oeufs au petit déjeuner, a-t-il dit, cela - cela m'a abattu."
Eh bien, cela - je ne voudrais pas mettre une pierre d'achoppement sur son chemin. Eh bien, c'est là sa façon de croire. Et j'ai dit: "Eh bien, monsieur, si je ne mange pas, je ne vis pas."
Il a dit: "Mais, voyez-vous, vous avez d√Ľ tuer un cochon, et - et tuer un poulet."
J'ai dit: "Monsieur, nous ne vivons que des substances mortes; peu m'importe ce que vous mangez. Que vous mangiez des l√©gumes‚Ķ Que vous mangiez - que vous mangiez du pain, le bl√© a d√Ľ mourir. Que vous mangiez du ma√Įs, le ma√Įs a d√Ľ mourir. Que vous mangiez des haricots, les haricots ont d√Ľ mourir. Quoi que vous mangiez, vous ne pouvez vivre physiquement que parce que quelque chose est mort pour que vous puissiez vivre. Eh bien, quoi que vous fassiez, m√™me boire du lait, les bact√©ries, quoi que ce soit‚Ķ On doit vivre des substances mortes. Et cela montre simplement que si nous devons vivre cette vie naturelle, et que nous ne le pouvons qu'en mangeant des substances mortes, quelque chose a d√Ľ mourir pour que nous puissions vivre √©ternellement : c'est J√©sus-Christ que Dieu a donn√© comme notre ran√ßon.

22 Et maintenant, la premi√®re fois que j'ai rencontr√© les pentec√ītistes, je - j'√©tais all√© en Californie, juste l'Etat adjacent ici, de l'autre c√īt√© du fleuve, j'√©tais √† Los Angeles. Et j'√©tais - je n'avais pas v√©cu √† l'√©poque de cette c√©l√®bre dame pr√©dicateur, Madame Semple - Aim√©e Semple McPherson. J'ai pu rencontrer son fils Rolf, un brave gentleman chr√©tien, et - et sa femme et sa famille (ce sont certainement d'aimables personnes), et le Docteur Teeford ainsi que plusieurs membres du comit√© d'Angelus Temple. Et j'y ai pr√™ch√© le Jubil√©e de la Pentec√īte (les 50 ans), le Jubil√©e, il y a quelques ann√©es, et on a certainement eu de merveilleux moments.

23 Ainsi, par respect pour cette femme qui a montr√© l'exemple tel qu'elle l'a fait, en essayant de son mieux de - de pr√©senter ce qui √©tait dans son coeur, je lui ai rendu hommage en allant √† sa tombe, √† Forest Lawn. Et pendant que je me tenais l√†, mon chapeau √īt√©, j'ai inclin√© la t√™te, j'ai remerci√© Dieu pour la noble vie de cette petite servante. Et l'√©quipe avec laquelle j'√©tais, le groupe de pr√©dicateurs, m'a alors demand√© si j'accepterais de visiter le - tout Forest Lawn. Et l√† √† l'int√©rieur du mortuaire, ou je ne sais comment vous appelez cela, je regardais diff√©rentes oeuvres d'art, et j'ai vu le [tableau du] Souper du Seigneur, et je suis rest√©‚Ķ Eh bien, beaucoup parmi vous ont remarqu√© cela, lorsqu'on a allum√© les lumi√®res dessus, Le Dernier Souper, et vous en avez entendu l'histoire.

24 Mais l'une des choses les plus remarquables que j'ai vues l√†-bas (quand vous entrez, je crois que c'est √† l'est), il y avait l√† une - une statue de Mo√Įse, qui est la plus grande oeuvre de Michel-Ange, je pense, le sculpteur qui‚Ķ (Je peux me tromper de personne. Je pense que c'est correct.) Michel-Ange, ce - le grand sculpteur qui a fait cette - ou plut√īt la statue de Mo√Įse. Et comme il expliquait cela, le - le guide qui nous conduisait, il a dit que c'√©tait l'un des plus grands chefs-d'oeuvre que Michel-Ange ait jamais r√©alis√©. Il a dit qu'il y a pass√© une bonne partie de sa vie, que c'√©tait un dur labeur.

25 Puis j'ai remarqu√©, je pense que c'√©tait au genou droit... La statue paraissait parfaite, lisse. Et Mo√Įse, avec la table des lois en main, et sa longue barbe‚Ķ Et c'√©tait naturellement une repr√©sentation mentale de Michel-Ange, l'apparence que devait avoir Mo√Įse. Il n'avait peut-√™tre jamais vu une photo, mais dans son propre esprit, il s'est fait une repr√©sentation de l'apparence que devait avoir Mo√Įse.
Et l'histoire dit que d√®s qu'il eut termin√© la - la statue, et qu'il l'eut enti√®rement et parfaitement polie, il recula pour contempler son oeuvre. Et il fut alors tellement inspir√©, que cela semblait tellement‚Ķ Ce qu'il avait √† l'esprit, il l'avait ex√©cut√© √† l'aide de ses mains. Cela ressemblait tellement √† la chose, et apr√®s toutes les ann√©es o√Ļ il avait attendu cela, il fut tellement emport√© par l'inspiration qu'il frappa cela au genou et s'√©cria : "Parle!" Et il y a un endroit bris√©, √† - √† - √† la jambe, au genou de Mo√Įse, l√† o√Ļ Michel-Ange avait frapp√© avec son marteau, tellement il √©tait sous l'effet de l'inspiration.

26 Voyez, il y avait au d√©part quelque chose en lui √† partir duquel - √† partir duquel il s'√©tait fait une repr√©sentation mentale de ce qu'il pensait avoir √©t√© l'apparence de Mo√Įse. Et lorsqu'il a vu cela refl√©t√© devant lui, la chose m√™me qu'il avait dans son esprit, ce qu'il pensait avoir √©t√© l'apparence de Mo√Įse‚Ķ Et il avait gard√© cette vision avec lui pendant de nombreuses ann√©es, quand il a pris ce grand bloc de granite et qu'il a taill√© et retranch√© un morceau √ß√† et l√†, et qu'il a sculpt√© cela (en effet, √ßa devait √™tre amen√© √† la perfection). Et lorsque cela fut parfait √† ses yeux, il - il vit le reflet de ce qu'il avait dans son esprit. C'est ce qui l'inspira donc √† frapper cette statue et √† s'√©crier: "Parle!" Toutes ses ann√©es de labeur avaient √©t√© r√©compens√©es. Sa grande oeuvre √©tait achev√©e.

27 Maintenant, nous voyons cela, et cela me - m'a inspir√©, car je crois qu'en fait, c'est la marque √† la jambe qui, √† mon avis, en a fait un chef-d'oeuvre. Car juste‚Ķ Si cela avait √©t√© juste un autre portrait ou quelconque chose de Mo√Įse, une sorte de repr√©sentation qu'un homme avait con√ßue, mais l'homme qui a accompli cette oeuvre √©tait tellement satisfait qu'il a frapp√© cela. Et pour moi, la marque que cela porte en fait un chef-d'oeuvre, parce que cela refl√©tait parfaitement ce qu'il avait dans son esprit comme apparence que devait avoir Mo√Įse.
Oh ! Je me suis tenu l√†. J'ai d√Ľ m'√©loigner pendant quelques minutes, pour r√©fl√©chir sur - sur ce que cela a d√Ľ repr√©senter pour lui, et le - et ce que cela repr√©sentait pour moi √† ce moment-l√†. C'est alors que ce dont je veux vous parler m'est venu √† l'esprit.

28 D√©tournons maintenant nos pens√©es de Michel-Ange pour les diriger vers le Grand Sculpteur, le Dieu Tout-Puissant qui, au commencement, avant qu'il y e√Ľt un jour ou l'aube d'un jour, avant qu'il y e√Ľt un atome ou une mol√©cule, Dieu, dans Sa pens√©e, voyait l'homme, l'apparence que cet homme devrait avoir, ce qu'il devait √™tre et comment il devait agir. Et Il voulait que cet homme soit une partie de Lui, Il l'a donc fait √† Son image, et Il l'a cr√©√© √† la ressemblance de Dieu. Oh ! Quand Dieu, au commencement, a fait ce chef-d'oeuvre, quelque chose qui refl√©tait Ses pens√©es‚Ķ

29 Rappelez-vous, il n'existe qu'une seule forme de Vie Eternelle, et nos… même nos noms et nos pensées étaient en Dieu avant la fondation du monde. En effet, maintenant nous possédons la Vie Eternelle, et pour qu'il en soit ainsi, nous devons être une partie de Dieu. Ainsi, nous devons tout autant avoir été dans Ses pensées, car nous avons la Vie Eternelle et nous avons été prédestinés à cette vie. Et nos noms ont été inscrits dans le Livre de Vie de l'Agneau avant la fondation du monde, selon Apocalypse. Eh bien, du fait que nous étions dans la pensée de Dieu, nous avons alors la Vie Eternelle, car Il nous a alors exprimés par la Parole, et nous sommes venus à l'existence. Et une parole n'est qu'une pensée manifestée. Au commencement, nous étions dans la pensée de Dieu.

30 Eh bien, quand Il a cr√©e Adam, ce premier homme, combien c'√©tait parfait. Il √©tait √† la ressemblance de Dieu. Dieu, le Grand Saint-Esprit, a couv√© la terre, et Il - les oiseaux sont peut-√™tre apparus, les animaux et diff√©rentes choses, et cela a continu√© de plus en plus √† devenir √† l'image de Celui qui couvait, jusqu'√† ce que finalement est apparue une esp√®ce qui √©tait exactement √† la ressemblance de Celui qui couvait, Dieu. Dieu fut, ou plut√īt l'homme fut cr√©√© √† l'image de Dieu.
Ensuite, quand Il l'a placé dans ce grand jardin… Comme Michel-Ange avait placé la grande oeuvre de sa vie, et comme toutes les grandes sculptures… Dieu a placé Son oeuvre dans le jardin d'Eden, Il lui a fait une aide. Dieu en était tellement satisfait qu'Il se reposa même. C'était vraiment le repos. Son oeuvre était achevée.

31 C'est alors qu'intervient la triste histoire de l'ennemi. Maintenant, remarquez, je veux que vous gardiez √† l'esprit cette seule chose, √† savoir que Dieu avait donn√© √† cet homme une protection. Il lui avait donn√©‚Ķ Il l'avait fortifi√© en le pla√ßant dans Sa Parole ; en effet, Il leur a dit ce qu'ils pouvaient faire, ce qu'ils ne pouvaient pas faire. C'est sur cette m√™me base que nous sommes aujourd'hui: ce que nous pouvons faire, ce que nous ne pouvons pas faire. Peu importe combien nous sommes bons, combien nous fr√©quentons l'√©glise, ou faisons telle chose, nous devons na√ģtre de nouveau. Voyez? Il le faut. Et Dieu a dit √† Adam ce qu'il pouvait faire et ce qu'il ne pouvait pas faire. Il l'a plac√© derri√®re Sa Parole. Et ensuite l'ennemi est entr√© par la s√©duction, il s'est faufil√© √† travers les murs de la Parole de Dieu, car la porte lui √©tait ouverte, et il a g√Ęch√© cette statue avec le p√©ch√©.

32 Voilà une histoire des plus tristes. De penser que l'homme qui avait été créé à l'image de son Créateur, et à qui il avait été donné un mur derrière lequel se tenir, car cette Parole ne peut jamais faillir… C'est - c'est l'espérance du chrétien; c'est son bouclier; c'est son armure. C'est son rocher aujourd'hui, se tenir derrière la Parole, pour chaque croyant. Eh bien, vous ne devriez jamais sortir de derrière cela. Lorsque vous le faites, vous - vous ouvrez la porte à l'ennemi.
Lorsqu'on dit: "Oh ! eh bien, vous pouvez faire un peu de ceci, faire un peu de cela", Dieu veut que vous vous sépariez de tout ce qui est appelé péché, que vous vous mettiez complètement à l'écart pour Lui et pour Lui seul. Il a un but pour la vie de chaque individu, de sorte que personne d'autre sur la surface de la terre ne peut prendre votre place. Dieu a quelque chose pour vous. Vous avez été créé ainsi. Et vous avez été fait ainsi dans un but. Dieu est souverain dans Sa Parole. Même qu'Il…

33 Les choses diffèrent. Nous sommes différents l'un de l'autre. Nous le voyons chez les animaux. Nous remarquons chez les animaux qu'il y a un animal que Dieu a créé, une bête de somme, comme le cheval ; et - et il doit travailler. Et la vache, c'est le sacrifice ; et - mais le - le lion et le tigre se promènent dans la forêt sans travailler ni faire quoi que ce soit.
Il a créé un très gros animal comme l'éléphant, puis il a créé un tout petit animal comme la souris. Eh bien, qui va dire à Dieu ce qu'il faut faire et comment le faire? Il le fait comme Il l'entend.
Il a fait les montagnes; Il a fait les déserts; Il a fait les - les mers; Il a fait les plaines. Il a fait une espèce d'arbre au bois dur, le palmier, et - et ainsi de suite. Il a fait cela. Il a créé des hommes différents. Il nous a donné à chacun une place différente. Un palmier ne peut jamais être un hickory. Un hickory ne peut jamais être un palmier. Personne ne peut prendre votre place, et vous ne devriez pas essayer de prendre la place de quelqu'un d'autre, parce que devant Dieu vous êtes un individu. Et Dieu a un dessein pour vous. Il vous a créé ainsi.
Vous dites: "Pourquoi a-t-Il fait cela? " Il est souverain. C'est pour une raison qu'Il a fait qu'il en soit ainsi. Et nous voyons que nous sommes tous gardés par la Parole.

34 Au ciel, nous voyons les corps célestes. La Bible dit que même les étoiles sont différentes les unes des autres. Il y a Sardes, les différents corps célestes, Mars, Jupiter, et tous les différents corps célestes. Ils sont différents les uns des autres. Le soleil est différent de la lune, et la lune est différente des étoiles.
Et il y a les anges, par exemple, il y a les séraphins et les chérubins, les anges et les grands anges, et - et il y a des rangs. Et même dans le nouveau monde à venir, les rois de la terre apporteront leur gloire dans la ville. Nous serons toujours ainsi, parce que Dieu n'est pas une Sears and Roebuck Harmony House ; c'est un Dieu de variété. Il fait une chose d'une façon et une autre d'une autre façon. Mais nous devons Le servir tel qu'Il nous a créés, et être content et rester derrière Sa Parole. C'est ainsi que Dieu a fait cela.

35 Mais nous voyons que lorsque cet ennemi a travers√© la Parole pour atteindre la - l'oeuvre de Dieu, il l'a g√Ęch√©e. Et c'est exactement ce qu'il fait maintenant. L'ennemi se faufile √† travers cette oeuvre, il cherche √† nous fabriquer un Conseil Mondial des Eglises, et l'homme a‚Ķ Eh bien, un homme ne peut m√™me pas se mettre d'accord avec un autre. Comment, allons-nous amener le monde entier √† se mettre d'accord avec un seul homme? Et aussit√īt que vous faites cela‚Ķ Nous en avons Un avec qui nous devons √™tre en harmonie, c'est Dieu. Et au commencement √©tait la Parole, et la Parole √©tait avec Dieu, et la Parole √©tait Dieu. Et la Parole demeure Dieu, et Elle sera toujours Dieu, car Dieu est dans la Parole, et la Parole a √©t√© faite chair et a habit√© parmi nous dans la Personne du Fils de Dieu.

36 Eh bien, nous voyons qu'apr√®s qu'Il a constat√© ce grand g√Ęchis‚Ķ Comme tel, si c'√©tait vous et moi, et notre‚Ķ qui avions mis tout ce temps et fourni tous ces efforts, nous aurions renvers√© la chose d'un coup de pied et nous aurions laiss√© tomber cela, mais pas Dieu. Il ne voulait pas laisser Son oeuvre √™tre ruin√©e. √áa, c'est l'amour de Dieu.
Il n'est pas étonnant que le poète ait dit: "Si nous remplissions d'encre l'océan, et que les cieux étaient un parchemin, et que chaque tige sur terre était une plume, et tout homme un écrivain de métier, décrire l'amour de Dieu du ciel dessécherait l'océan, et le rouleau ne pourrait contenir le tout, même déployé d'un bout du ciel à l'autre."

37 Le - l'amour de Dieu, après que l'homme fut tombé et eut délibérément ouvert la porte à l'ennemi qui est entré et l'a perverti, et a placé la mort en lui, malgré tout, Dieu ne voulait pas être vaincu. Il est descendu et a tout recommencé. Il voulait refaire cet homme.
Il a √©tabli une alliance avec Adam : faites ceci et ne faites pas ceci, ceci et non cela; ne touchez pas, ne manipulez pas, ne go√Ľtez pas. Mais nous voyons que lorsqu'Il a repris, c'est avec - avec Abraham. Et, avec Abraham, Il a commenc√© avec lui sur base d'une alliance inconditionnelle. Ce n'√©tait pas : " Si tu veux. " Mais : "J'ai, J'ai d√©j√† fait cela. Je t'ai b√©ni, toi et ta semence, et ainsi de suite, apr√®s toi." C'√©tait une alliance inconditionnelle. Il a repris Son oeuvre avec Abraham, mais alors avec une alliance inconditionnelle.

38 Alors nous voyons que lorsqu'Il a pris Abraham comme base, Il lui a donné une alliance inconditionnelle avec la promesse, puis Il est arrivé aux patriarches. Nous arrivons ensuite à l'Ancien Testament, tandis que nous descendons. Ici, Il a montré la fondation de Son oeuvre. Maintenant, nous avons Abraham, Isaac, Jacob, Joseph: les quatre patriarches.
Eh bien, Abraham représentait l'oeuvre de la foi, la foi, en effet Abraham était un homme de foi. Il avait une grande foi, car, il ne douta point par incrédulité au sujet de la promesse de Dieu. Comme nous le dirions, les choses n'allaient pas et tout était contre lui, il s'est malgré tout accroché à Dieu.
Ensuite nous avons Isaac, le fils bien-aimé, qui représentait l'amour, en effet… Abraham était le type de Dieu. Quand Isaac a été offert dans Genèse 22, nous voyons qu'il a transporté le bois sur la colline, et tout représentait Christ, c'était une préfiguration de Christ. Et ensuite, le bélier est apparu, et il a été offert à sa place. Eh bien, c'était la foi, l'amour.
Et Jacob qui signifie suplanteur, c'est-√†-dire un s√©ducteur‚Ķ Et nous comprenons que la vie de Jacob repr√©sentait effectivement la gr√Ęce, car avec Jacob c'√©tait toujours la gr√Ęce de Dieu.

39 Puis vint Joseph. Il n'y a rien √† retenir contre Joseph. C'√©tait le parfait: le proph√®te de Dieu qui a √©t√© suscit√© du milieu de ses fr√®res, qui √©tait ha√Į sans cause et qui fut vendu. Et - et √† tous points de vue, sa vie √©tait une pr√©figuration de la vie de J√©sus-Christ. Il est venu chez les Siens, et les Siens ne L'ont point re√ßu; et Joseph √©tait ha√Į de ses fr√®res et il fut jet√© dans une fosse. Suppos√© √™tre mort, il en a √©t√© tir√© et il a √©t√© √©lev√© √† la droite de Pharaon. Et lorsqu'il quittait le tr√īne, on sonnait la trompette, on sait que chaque genou devait fl√©chir et‚Ķ devant Joseph.

40 Nous voyons que J√©sus √©tait pratiquement vendu au m√™me prix que Joseph, Il a √©t√© retir√© de la fosse, et Il est mont√© au Ciel, Il s'est assis √† la droite de Dieu. Et lorsqu'Il reviendra de cet endroit-l√†, la trompette sonnera et chaque genou fl√©chira et chaque langue confessera devant Lui: la perfection. C'√©tait la foi, l'amour, la gr√Ęce et la perfection.
Puis est venu le corps de l'oeuvre de cette grande sculpture. Il a formé le corps de l'oeuvre avec les prophètes. Le prophète était le corps de l'oeuvre.
Puis finalement est venue la T√™te de ce grand corps, laquelle est Christ Lui-m√™me. Tous les proph√®tes L'avaient annonc√©. Toute l'oeuvre de la fondation L'avait annonc√©, depuis le jardin d'Eden, depuis le temps m√™me o√Ļ Il a commenc√©. " Je mettrai inimiti√© entre ta post√©rit√© et celle du serpent. "

41 Et nous voyons qu'Il a commencé là, et Il est arrivé aux prophètes, passant par les - les patriarches, puis Il est apparu là. Une fois de plus, Il a vu Son propre reflet, quand un Homme naquit sur terre du sein d'une femme, c'était le Chef-d'oeuvre de Dieu. C'était le Fils de Dieu, Jésus-Christ. La raison pour laquelle Il L'était, c'est qu'Il était parfaitement la Parole. "Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Et la Parole a été faite chair et a habité parmi nous." Eh bien, nous voyons qu'en Lui se reflétait un chef-d'oeuvre parfait. Il était tellement parfait pour… semblable à Dieu qu'Il a dit: "Si Je ne fais pas les oeuvres de Mon père, ne Me croyez pas. Quand bien même Je… vous ne pouvez pas croire en Moi, croi-… - croyez les oeuvres, car elles vous rendent témoignage de qui Je suis." J'aime ça. Voyez, Il a dit: "Si vous ne croyez pas en Moi…"
Les gens disaient: "Toi qui es un homme, tu te fais égal à Dieu."
Il a dit: "Si vous ne pouvez pas croire en Moi, croyez les oeuvres que Je fais. Et si Je ne fais pas les oeuvres de Celui qui M'a envoyé, alors vous avez le droit de ne pas croire en Moi."

42 Aujourd'hui, chaque chrétien devrait donc porter ce même témoignage. Si dans cette Parole promise de Dieu, si nos vies ne remplissent pas les conditions requises et ne s'accordent pas exactement avec ce que dit la Parole, alors nous n'avons pas le droit de nous appeler chrétiens. Si nous ne sommes pas nés de nouveau… Jésus a dit dans Marc 16: "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru." Voyez? Non pas qui peuvent, qui devraient, qui accompagneront peut-être; les miracles qui accompagneront. C'est ça ce que le Sculpteur a fait de nous. C'est l'Eglise qui est taillée. C'est le - c'est le Corps de Christ.

43 Eh bien, nous voyons que cela L'a parfaitement reflété. Le Sculpteur voyait donc de nouveau la Parole reflétée dans le Chef-d'oeuvre appelé Son Fils, Dieu Emmanuel. Pensez-y, c'était une Personne qui s'était tellement abandonnée que Dieu S'est identifié là, dans ce corps-là, et Il est devenu… Lui et Dieu étaient devenus Un. "Moi et Mon Père nous sommes Un. Mon Père demeure en Moi. Je fais toujours ce qui est agréable à Mon Père."
Qu'en serait-il si le chrétien d'aujourd'hui pouvait avoir un tel témoignage? Vous seriez un chef-d'oeuvre juste ici dans la rue de Yuma. Que vous soyez une lavandière, là derrière une bassine, vous serez toutefois un chef-d'oeuvre de Dieu, quand vous pouvez dire: "Je fais toujours ce qui est agréable à Dieu", et le monde entier pourra voir la - l'oeuvre de Jésus-Christ se refléter en vous.

44 On dit qu'autrefois l'or d'antan‚Ķ Avant qu'on ait les fonderies, le - on prenait l'or et on le battait. Le batteur, l'Indien, au d√©but, quand l'Arizona √©tait √† ses d√©buts‚Ķ On battait l'or jusqu'√† ce que le batteur voie son reflet dans l'or. On battait pour en √īter toute la pyrite de fer, la crasse, la salet√©, jusqu'√† ce que le batteur pouvait voir son propre reflet, comme dans un miroir. Il √ītait en battant‚Ķ
Eh bien, c'est ce que fait l'Evangile. Beaucoup de gens n'aiment pas √™tre retourn√©s et battus. Mais ce dont l'√©glise a besoin ce soir, c'est d'un bon battage du Saint-Esprit √† l'ancienne mode, pour √īter le monde et les choses du monde. C'est ce dont les pentec√ītistes ont besoin ce soir. C'est ce dont nos mouvements ont besoin ce soir, un bon battage de l'or √† l'ancienne mode, o√Ļ on vous tourne et retourne, jusqu'√† ce que toute la mondanit√© soit √īt√©e de vous par le battage, et que J√©sus-Christ soit refl√©t√©.

45 Laissez-moi avoir cette poign√©e de gens ici pr√©sents ce soir, des gens totalement centr√©s sur Christ, et dont les vies sont consacr√©es √† Christ. Je peux faire plus avec cette poign√©e de gens, ou plut√īt, Dieu peut faire plus avec cette poign√©e de gens que voici qu'on ne peut faire avec tout le Conseil Mondial des Eglises pour le Royaume de Dieu. Un seul homme qui s'est enti√®rement abandonn√© entre les mains de Dieu, c'est tout ce dont Dieu a besoin.
Mais, vous voyez, nous ne voulons pas nous tenir tranquilles et Le laisser battre de ce c√īt√©, de l'autre, √īter ceci, √īter cela, √īter cette id√©e-ci et cette id√©e-l√†, et laisser J√©sus-Christ √™tre refl√©t√© en nous. Nous regardons trop de films; nous regardons trop la t√©l√©vision, nous avons beaucoup d'autres divertissements mondains, au point que l'√©glise a perdu sa saveur pour les gens. C'est parce que le Saint-Esprit est sorti et quelque chose d'autre est entr√©. C'est vrai, mes amis.

46 J'entends les t√©moignages des pentec√ītistes √† l'ancienne mode, comment ils avaient des r√©unions de pri√®re toute la nuit durant. Nos p√®res et nos m√®res, il y a 40, 50 ans, priaient toute la nuit. Les gens dans la rue les d√©testaient. Et nous pensons aujourd'hui que si quelqu'un ne nous tapote pas sur l'√©paule, eh bien, il y a quelque chose qui ne va pas en nous. "Malheur √† vous lorsque tous les hommes diront du bien de vous." Il fut m√©pris√© et rejet√© des hommes, et nous sommes Son image. Amen. Ce dont nous avons besoin aujourd'hui, c'est de v√©ritables et authentiques r√©unions de pri√®re, c'est d'un nettoyage √† fond depuis la chaire jusqu'au concierge, que toute la maison soit nettoy√©e √† fond par Dieu, qu'elle soit battue et refl√®te l'Image du Batteur, que l'Evangile soit pr√™ch√© dans la puissance de la r√©surrection de Christ. C'est vrai.

47 Ce petit √©vangile social que nous avons, on tapote l'√©paule de celui-ci et on fait de celui-ci un diacre, de celui-l√† un ancien, ou quelque chose comme cela ; tout √ßa, c'est de la politique. N'est-ce pas exactement ce qui est arriv√© √† Nic√©e, √† Rome? Nous devons nous √©loigner de ces histoires. M√©thodistes, Baptistes, Presbyt√©riens, Pentec√ītistes et tout, nous devons sortir de cela.
La politique n'a pas de place √† l'√©glise, c'est le Saint-Esprit qui doit avoir le contr√īle sur l'√©glise, pas un vote politique bas√© sur qui est qui. Dieu a √©tabli dans l'Eglise les uns comme ap√ītres, les autres comme proph√®tes, les autres comme docteurs, et les autres comme √©vang√©listes et pasteurs, ce n'est pas le vote de l'homme qui les a plac√©s l√†. C'est Dieu qui les a √©tablis l√† par l'appel du Saint-Esprit, par des r√©unions de pri√®re, par l'imposition des mains, et par le fait de rester dans la Pr√©sence de Dieu.

48 Mais aujourd'hui, nous avons fait de notre religion une affaire sociale, au point que c'est pratiquement comme si nous faisions de la pure politique dans toutes nos dénominations. Nous sommes… Personne ne peut pointer un autre du doigt. Nous sommes tous coupables. On trouve là-dedans de vrais hommes et de vraies femmes. Mais le problème, à mon avis, c'est que nous devenons trop minoritaires, les gens authentiques qui veulent croire et qui veulent la puissance de Dieu. Il y en a trop qui ont été introduits juste par un acte social.
" Eh bien, c'est un brave homme. C'est un homme de bien. " Nous avons de bonnes √©glises. Nous construisons de belles √©glises, de meilleures √©glises que celles que nous avions." C'est tr√®s bien. On n'a rien contre cela. J'aime voir l'√©glise prosp√©rer. Mais, fr√®re, je pr√©f√©rerais la voir prosp√©rer dans la puissance du Seigneur que dans les choses du monde. Retournez √† l'Evangile. Retournez √† la puissance de Dieu. Retournez √† la Pentec√īte, la - comme √©tait l'original.

49 Mais, vous voyez, le probl√®me est que nous ne voulons pas accepter ce battage. Vous pouvez dire quelque chose au sujet d'une chose, d'une chose immorale que l'√©glise fait, ou - ou d'une affaire sociale, et aussit√īt, on vous rejette, on ferme les portes, vous ne pouvez pas entrer (voyez?), parce qu'on tient une r√©union, et on vous exclut. On ne veut plus de vous. On dit que vous √™tes fou, que vous avez perdu la t√™te. Mais tant que c'est l'AINSI DIT LE SEIGNEUR, peu m'importe ce que qui que se soit dit. Il faut la puissance de Christ pour changer un homme. Il faut la puissance de Christ pour garder un homme. Et comme‚Ķ

50 Une fois, J√©sus a dit : "Consid√©rez les lis [‚Ķ] Cependant je vous dis que Salomon, dans toute sa gloire, n'a pas √©t√© v√™tu comme l'un‚Ķ" Salomon, dans toute sa gloire, offrait un spectacle magnifique. C'√©tait un grand personnage pour le monde, un - et un grand homme devant Dieu. Mais le‚Ķ La robe de Salomon n'avait pas de vie. C'√©tait un morceau de tissu qui provenait peut-√™tre de la tonte du dos d'un mouton. Mais le lis avait la vie. Ce dont nous avons besoin aujourd'hui, c'est de la Vie de Christ en nous. C'est ce qui purifie, ce n'est pas l'apparence, un col retourn√©, ou un dipl√īme de psychologie, ou quelque chose comme √ßa. Il faut la puissance du Christ ressuscit√© pour faire de nous ce que nous devons √™tre. Dieu n'a pas d'autre plan que de laisser le Saint-Esprit r√©gner, dominer dans l'Eglise.

51 √Ē Dieu ! Il √©tait tellement √† l'image de Dieu que Lui et Dieu sont devenus Un. "Moi et Mon P√®re, nous sommes Un." Oh! la la! Quelle vie √©tait-ce, pour que Dieu vive en Lui au point que toute Sa vie √©tait envelopp√©e en Dieu ! Il n'est pas √©tonnant qu'Il f√Ľt un Chef-d'oeuvre.
Satan est venu vers Lui. Chaque fois que Dieu pensait avoir un chef-d'oeuvre, Satan s'amener. Il est venu chez Mo√Įse, et Mo√Įse a bris√© les commandements. Mais lorsqu'il est venu vers ce Chef-d'oeuvre, Celui-ci √©tait le propre choix de Dieu. Amen. Il - Il L'avait pr√©ordonn√©. √áa ne lui a servi √† rien. Il est rest√© fid√®le √† Dieu. Quand Dieu L'a regard√© et L'a vu √™tre tent√© pendant 40 jours dans le d√©sert, comme Mo√Įse‚Ķ Evidemment, tous ces hommes L'avaient pr√©figur√©. La loi avait √©t√© bris√©e. Mais lorsque Satan est arriv√©, ce grand tentateur, il a essay√© de Le tenter, et il s'est rendu compte qu'il n'avait pas affaire √† Mo√Įse, l√†. Absolument pas. Il a touch√© 5000 volts watts qui lui ont br√Ľl√© les ailes, quand il a saut√© sur Celui-l√†.

52 "Il est écrit", a-t-Il dit. Voyez? Adam était tombé. Mais Jésus, le second Adam, ce Chef-d'oeuvre, qui avait été - qui est venu pour être le Rédempteur, a dit: "Il est écrit: L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de chaque Parole qui sort de la bouche de Dieu." Là, Il avait un Chef-d'oeuvre. Absolument. Il a dit autre chose. Il a dit: "Il est aussi écrit: Tu ne tenteras pas le Seigneur ton Dieu, arrière de Moi, Satan." C'était là le Chef-d'oeuvre. Qu'a-t-Il fait? Il n'a pas dit: "Je vais le dire à mon église. Je vais demander aux - aux anciens de faire telle chose, les évêques feront telle chose ", Il a dit: "Il est écrit."
C'est derri√®re Cela qu'Il avait plac√© le premier Adam, mais il est tomb√©, et Satan a g√Ęch√© la chose. Mais il ne pouvait pas g√Ęcher Celui-ci, peu importe ce qu'il faisait, au point que Dieu a dit: "Celui-ci est Mon Fils bien-aim√©. Ecoutez-Le. Tout ce que‚Ķ Je Lui donne toute chose. Vous‚Ķ Ecoutez-Le." Ils √©taient Un. Ils √©taient la m√™me Personne. Dieu vivait en Lui, faisant de Lui Dieu Emmanuel sur la terre. Il √©tait l'Agneau parfait, oh ! Le Chef-d'oeuvre parfait de la r√©demption.

53 Cela a donc plu √† Dieu, exactement comme dans le cas de Michel-Ange. Il fut tellement inspir√© par Sa vie, que nous voyons dans‚Ķ J'ai not√© des passages des Ecritures ici. Marc 9.7, si vous voulez lire cela. Quand‚Ķ C'est √† la montagne de la Transfiguration. Quand Il √©tait l√†-haut, sur la montagne de la Transfiguration, nous voyons que Mo√Įse est apparu l√† ainsi qu'Elie. Et alors, l'ap√ītre Pierre fut tellement inspir√© qu'il a dit: " Erigeons trois tentes ici. Faisons trois organisations √† partir de ceci. Faisons trois d√©nominations: une pour Mo√Įse, l'autre pour Elie, et l'autre pour Toi."
Comme il parlait encore, une Voix sortit de la Nu√©e. Elle a dit: "Celui-ci est Mon Fils bien-aim√©. Il Me pla√ģt tellement que Je vais Le frapper pour vous. Ecoutez-Le. Il va parler." Il √©tait bless√© pour nos p√©ch√©s, Il √©tait bris√© pour notre iniquit√©. Il √©tait un Agneau, l'Agneau de Dieu, le Sacrifice parfait. Jamais personne n'avait v√©cu comme Lui, et depuis lors, jamais personne n'a v√©cu comme Lui. Il √©tait le Chef-d'oeuvre parfait, Il correspondait parfaitement √† la Parole de Dieu.

54 Au commencement, Dieu a donn√© Sa Parole, une portion de Celle-ci pour telle √©poque, pour telle √©poque, pour telle √©poque. Aujourd'hui, c'est l√† que les gens sont vraiment s√©duits et embrouill√©s. Ils essaient de b√Ętir sur quelque chose qui est arriv√© il y a 40, 50 ans. Nous sommes‚Ķ Cela avait √©t√© - cela avait √©t√© donn√© pour cet √Ęge-l√†. A quoi cela aurait-il servi √† Mo√Įse de venir avec - avec le message d'H√©noc? A quoi cela aurait-il servi √† Mo√Įse de venir avec - avec le message de No√©? A quoi cela aurait-il servi √† J√©sus de venir avec - avec le message de Mo√Įse? Voyez? Et √† quoi cela aurait-il servi √† Wesley de venir avec le message de Luther? A quoi cela aurait-il servi √† la Pentec√īte de venir avec le message de Wesley? Voyez-vous ce que je veux dire?
Tout a √©t√© r√©parti ici dans la Bible, et nous sommes tenus de conna√ģtre l'√Ęge et l'heure, et ce qui est pour nous. Et c'est l√† que nous faillissons aujourd'hui. Nous lisons tout sauf la Bible. Ceci, c'est le jour o√Ļ nous sommes cens√©s vivre. C'est le jour dans lequel Dieu nous a plac√©s, maintenant. Regardons dans la Parole.

55 C'est ainsi que les gens ont manqu√© de voir J√©sus. Ces Pharisiens, ces Sadduc√©ens, ces H√©rodiens, ainsi que les diff√©rentes organisations de l'√©poque en avaient une id√©e tellement bien arr√™t√©e, si parfaitement arr√™t√©e qu'ils pensaient que c'√©tait impossible que la chose leur √©chappe. Mais quand Il est venu, Il‚Ķ absolument‚Ķ Il √©tait diff√©rent de tous les autres gars. C'√©tait un petit Homme humble, n√© dans une cr√®che, avec un‚Ķ consid√©r√© comme un enfant ill√©gitime, et toutes les choses du genre. Mais cependant Il est venu exactement tel que les Ecritures L'avaient annonc√©. Et eux s'√©taient familiaris√©s avec ce que Mo√Įse avait dit, et Mo√Įse avait parl√© de Lui. Il a dit: "Eh bien, si vous connaissiez Mo√Įse, vous M'auriez connu. Mo√Įse a parl√© de Moi." Et cependant ils ne pouvaient pas voir la chose: ils s'√©taient tellement emp√™tr√©s dans leurs traditions qu'ils ne pouvaient pas voir la chose.

56 Mais, vous voyez, Il n'était pas venu pour refléter ces organisations de l'époque. Il n'était pas venu pour refléter une religion sectaire. Il était venu pour refléter le Père, et le Père était la Parole. Amen. Maintenant, je me sens vraiment religieux. Il était venu pour refléter la Parole du Père. Dieu avait dit qu'Il serait là, et Il était là, le Chef-d'oeuvre parfait de la glorieuse oeuvre de Dieu. Oh! la la!
Il était le parfait reflet de Dieu. Il va… Il reflétait tout ce dont le - ce dont Dieu avait parlé. Il reflétait ce qu'Adam avait dit à Son sujet; Il reflétait tout ce que les prophètes avaient dit, tout ce que les patriarches avaient dit. Tout ce qu'Il avait dit, Il était l'accomplissement de la Parole. Tous les types ont été accomplis en Lui. Il était devenu le Jéhovah du Nouveau Testament. Il était le Jéhovah de l'Ancien Testament. La Parole qui, jadis, était dans la Colonne de Feu, a été rendue manifeste et a habité parmi nous. Jéhovah de l'Ancien Testament est devenu Jésus du Nouveau Testament. Il était le parfait reflet de Dieu.
Oh ! Si aujourd'hui l'√©glise pouvait simplement refl√©ter cette premi√®re √©glise-l√†, lorsque le Saint-Esprit √©tait tomb√© le jour de la Pentec√īte! Si les chr√©tiens d'aujourd'hui pouvaient refl√©ter cela ! Compar√©s √† ce qu'ils √©taient nous sommes une bande d'hypocrites.

57 Je passais en venant aujourd'hui, j'observais, en venant ici par l'une de ces petites Casa Grande, ou l'un de ces petits endroits quelque par ici‚Ķ J'ai remarqu√© qu'il y avait un champ de coton et diff√©rents‚Ķ la luzerne. Ils ont d√Ľ installer l√† des moulins √† vent pour pomper l'eau, afin d'entretenir cela. Pourquoi? Parce que cela n'est pas √† sa place. Certainement pas. Mais regardez ces vieux cactus. Il peut arriver qu'il ne pleuve pas pendant 5 ans, mais ils vivront. Mais si vous n'arrosez pas ce coton pendant quelques jours, il va p√©rir. Voyez, ce n'est pas l'orignal.

58 Il en est de m√™me pour nous. Il faut qu'on nous dorlote, qu'on fasse de nous des gens importants de l'√©glise, qu'on nous tapote, qu'on nous appelle ceci, cela, alors que les premiers chr√©tiens √©taient robustes. Peu leur importait qui les tapotait dans le dos. Ils refl√©taient J√©sus-Christ au point que les gens disaient‚Ķ On les - les consid√©rait comme √©tant des gens du peuple sans instruction. Ils n'avaient pas fr√©quent√© l'√©cole secondaire, ils n'avaient pas de dipl√īme d'universit√©. Mais on avait constat√© qu'ils avaient √©t√© avec J√©sus. C'est ce dont les chr√©tiens d'aujourd'hui ont besoin : qu'on voie que vous avez √©t√© avec J√©sus. Il y a quelque chose de diff√©rent en vous. Je sais que ce n'est pas‚Ķ Ce n'est pas une chose populaire √† dire, mais nous ne recherchons pas la popularit√©. Les chr√©tiens ne recherchent pas la facilit√©.

59 Il y a quelques ann√©es, une soeur √Ęg√©e de mon √©glise avait l'habitude de se tenir debout et de chanter ce cantique : Dois-je √™tre amen√© au ciel
Sur un lit fleuri d'aisance,
Alors que d'autres ont combattu pour remporter le prix,
Et ont navigué sur des océans de sang?
Non, je dois combattre si je dois régner.
Que pensez-vous que vous auriez fait si vous étiez ici et que tout était contre Jésus-Christ, si vous aviez vécu à Son époque? Vous êtes en face de la même chose, mon frère, ma soeur. C'est vrai. Il est encore la Parole. Regardez comment on foule Cela aux pieds aujourd'hui. Regardez comment on cherche à En faire une dénomination, à unir cela et tout comme cela avec le monde. Tenez ferme. Prenez - prenez position pour Jésus-Christ et pour Sa Parole. Ne laissez rien vous en empêcher. Tenez-vous-en à ça.

60 C'est comme les vieux blanchisseurs chinois, lorsqu'ils venaient ici en Arizona et en Californie il y a des années. Ils ne savaient pas écrire un seul mot anglais. Ils ne le connaissaient guère. Quand on apportait le linge au blanchisseur, savez-vous ce qu'il faisait? Il avait des bouts de papiers sur lesquels rien n'était écrit. Il déchirait simplement ce papier et vous en donnait un morceau. Lorsque vous reveniez, ce morceau de papier devait s'ajuster au morceau que lui détenait, sinon vous ne retiriez pas votre linge. C'est beaucoup mieux… Un nom peut être imité. Mais avec cela on ne pouvait pas le tromper, car ce morceau de papier devait s'ajuster exactement avec le morceau de papier que lui détenait.

61 C'est ainsi que Dieu a contracté aussi Son alliance. Notre expérience ne doit pas s'accorder avec un credo, un dogme, une église dénominationnelle, mais elle doit s'accorder avec la Parole de Dieu, Jésus-Christ. C'est vrai. Lorsque nous venons à Christ, alors Christ nous réclame. Dieu L'a déchiré en deux au Calvaire. Il a élevé au Ciel une partie qui… au Ciel pour la faire asseoir à Sa droite ; c'était le corps. Il est venu - Il a renvoyé ici pour former une Epouse pour Lui, et cette même expérience qui était en Christ doit être en nous. Il était - Il était absolument si parfait qu'Il a plu au Sculpteur, et Il a tellement inspiré le Sculpteur que ce Dernier L'a frappé au Calvaire. Oh! la la!

62 Eh bien, nous Le voyons comme le disent les Ecritures. Le Chef-d’oeuvre de Dieu. Nous voyons qu'Il a été frappé, puni, et humilié de Dieu. C'est le véritable Chef-d'oeuvre, comme Angelo avait frappé le sien. C'est ce qui a fait… S'Il avait juste mené une bonne vie, Il aurait été comme certaines personnes qui prêchent l'évangile social aujourd'hui. Il était un prophète. Il était un prophète, mais Il était plus qu'un prophète, Il était Dieu; Il était Emmanuel.
Et maintenant, ce qui a fait de Lui exactement, pour moi, le - le Chef-d'oeuvre, et pour moi et pour vous, c'est le fait que Dieu L'a frappé. Il L'a frappé au Calvaire. Il n'a pas été frappé… Peu importe combien de morts Il avait ressuscités, combien Il avait prêché de façon merveilleuse, combien Sa vie était glorieuse, ce qu'ont été Ses affirmations, cela avait été prouvé là. Dieu était tellement content que… Il a été le seul Homme qui se soit jamais tenu sur la face de la terre, que Dieu a pu frapper pour les autres. Cet Homme parfait avait été frappé pour les imparfaits. Toute la création qui était tombée par Adam a été rachetée par Jésus-Christ. Le Chef-d'oeuvre de Dieu a résisté à l'épreuve. Comment a-t-Il fait cela? Par la Parole. Il est écrit: "L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute Parole qui sort de la bouche de Dieu."

63 Oh ! Ami chrétien, revêtez-vous de toutes les armes de Dieu. Ne restez pas en arrière avec une petite idée d'un credo, ou quelque chose que vous soutenez. Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu lorsque vous allez combattre l'ennemi, comme l'a fait notre Seigneur. Il a montré que le chrétien le plus faible peut vaincre Satan rien qu'avec la Parole. Il avait la puissance. Il aurait pu frapper Satan comme Il l'aurait voulu, mais Il ne s'en est pas servi. Il a simplement pris la Parole et Il l'a vaincu avec Cela. "Il est écrit. Il est écrit." Partout: "Il est écrit." Ainsi, Il a vaincu Satan par la Parole de Dieu.

64 Eh bien, c'√©tait l√† un Chef-d'oeuvre parfait et Dieu l'a frapp√©. Quel mod√®le cela a √©t√©! Quel chose r√©elle ! Vous parlez de la sculpture de Michel-Ange, l√†, de Mo√Įse frapp√© √† la jambe. La Bible dit que cet Homme a √©t√© d√©figur√© plus que tous les hommes. Il a √©t√© si d√©figur√© qu'Il ne ressemblait m√™me pas √† un fils de l'homme. Il a √©t√© battu; Il a √©t√© bris√©; Il √©tait couvert de sang; Il a √©t√© flagell√©; Il‚Ķ tout ce qui pouvait √™tre fait. Il √©tait comme un - juste comme un grand amas de sang et d'os mis ensemble, qui marchait. Il ne ressemblait m√™me pas √† un √™tre humain alors qu'Il tra√ģnait cela au Calvaire. Dieu L'avait frapp√© √† cause de nous. C'est ce qui fait de Lui le Chef-d'oeuvre parfait.
Oh ! Combien je L'aime ! Je sais qu'Il a fait cela pour moi, je sais qu'Il a fait cela pour vous. Comment pouvons-nous - comment pourrions-nous faire face à cela ? Personne ne peut faire face à cela. Personne n'est digne de faire face à cela. Nous étions là sans espérance. Nous qui étions sans Dieu, nous qui n'avions aucun moyen de rédemption, chacun de nous est né par le sexe et nous devions payer le prix. Mais Lui, le Parfait, est venu, Il était tellement parfait, et Il était tellement agréable que Dieu L'a frappé pour vous et moi.

65 Eh bien, pendant presque deux mille ans, Dieu cherchait à Lui tailler un chef-d'oeuvre Epouse, appelée Eglise. C'est vrai. Comment Dieu fait-Il cela ? Il fait cela au moyen de Sa méthode immuable, la Parole. Dieu ne change jamais Sa méthode. N'importe qui… Vous pouvez… Vous, vous changez ; moi, je change ; le temps change ; le monde change, mais Dieu ne change pas; Il est parfait. Il ne change pas. Et la manière dont Il fait une chose une première fois, c'est de cette manière qu'Il la fera chaque fois.
Il a sauv√© l'homme autrefois sur base de la repentance de ce dernier. C'est de cette mani√®re qu'Il sauvera encore l'homme. Il a gu√©ri un homme sur base de la foi de ce dernier. Il gu√©rira le prochain sur cette m√™me base. Il ne change pas Sa mani√®re, parce que (voyez ?) Il est souverain et Il est √©ternel. Il est infini, omnipr√©sent, omniscient. Il est Dieu. Et par cons√©quent, Il n'a pas √† demander la sagesse √† qui que ce soit. Il n'a pas √† attendre jusqu'√† ce qu'Il apprenne davantage. Il n'a pas besoin d'un nouveau dipl√īme. Il est parfait. Et tout dipl√īme‚Ķ toute chose qu'Il fait pour la premi√®re fois, Sa premi√®re d√©cision demeure la m√™me √† jamais. Cela ne peut jamais √™tre chang√©. Oh ! Comme je suis heureux!

66 Et lorsqu'Il a fait Son premier chef-d'oeuvre, Il l'a placé derrière la Parole. Quand Il a fait le deuxième Chef-d'oeuvre, Celui-ci était la Parole. Amen. Il était la Parole, non pas derrière la Parole, mais Il était la Parole. Dieu ne change pas Son plan. C'est exactement par la Parole qu'Il a commencé à faire la première église.
Eh bien, Dieu, la Parole, √©tait au commencement ind√©pendant de tous les autres - de tout le reste, de tous les autres hommes. Eh bien, je ne veux pas dire cela pour √™tre particulier. Dieu est un s√©gr√©gationniste. Savez-vous cela? Vous parlez de l'int√©gration; Dieu est un s√©gr√©gationniste. Il l'est certainement. Il s√©pare Son peuple du monde. Il a s√©par√© Isra√ęl, Sa nation. Il cherche √† s√©parer Son √©glise du monde, mais l'√©glise veut continuer avec le monde. Et Son peuple a toujours √©t√© mis √† part, mis √† part pour Lui. Qui est-Il? La Parole.

67 Comment un homme peut-il avoir le baptême du Saint-Esprit, et c'est le Saint-Esprit qui a écrit la Parole, un homme avoir le baptême du Saint-Esprit et renier la Parole? Comment le Saint-Esprit en vous peut-Il renier Sa propre Parole qui est manifestée là pour vous? Je ne peux pas comprendre cela. Cela doit s'accorder avec la Parole, et si l'esprit qui est en vous ne ponctue pas chaque promesse de Dieu d'un amen, il y a quelque chose de faux.
Fr√®re Fred Sothmann, ou quelqu'un ici ce soir, a donn√© cette citation : "J√©sus-Christ, le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement." Il est la Parole. C'est s√Ľr. Il est toujours le m√™me (voyez?), et votre esprit doit ponctuer cela d'un amen.
- Oh ! Il… d'une façon Il est…
Sous tous les rapports, Il est le même hier, aujourd'hui et éternellement. [Espace vide sur la bande - N.D.E.]

68 Eh bien, nous remarquons que Dieu commence √† Lui faire une - une Epouse, pour Christ. Ainsi l'Epouse doit s'identifier √† Lui et en Lui, parce qu'elle est une partie de Lui. Maintenant, l'Epouse est une partie de Lui. Elle est une partie de Lui. La Parole pour le jour en question, l'Epouse devient une partie de cette Parole, car c'est Christ. Eh bien, croyez-vous cela? Nous devons √™tre en Christ. En Christ, nous devons √™tre de Christ, en Christ, une partie de Christ. Qu'est-ce qu'une femme? Lorsqu'elle prend un homme, ou plut√īt un homme prend une femme, cette femme doit √™tre une partie de lui. Ils ne sont plus deux, ils sont un. Et lorsque Dieu en Christ est devenu Un, Ils √©taient Un, en effet, Dieu √©tait la Parole, et la Parole √©tait faite chair. La chair et la Parole √©taient devenues Un. Et lorsque l'Eglise devient l'Epouse de Christ, elle et l'Evangile sont la m√™me chose.
Comment pouvez-vous alors dire que les jours des miracles sont pass√©s? Comment pouvez-vous dire qu'Il n'est pas le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement? Comment pouvez-vous dire que ces choses √©taient pour un ap√ītre ou un disciple, ou quelqu'un d'une autre √©poque, alors que vous √™tes une partie de Lui? Alors qu'Il a dit: "Les cieux et la terre passeront, mais Ma Parole ne faillira point "? Qu'en est-il d'Apocalypse 22, lorsqu'Il terminait d'√©crire le Livre, Il a dit: "Je d√©clare que si quelqu'un ajoute une seule parole, ou en retranche une seule Parole, sa part sera retranch√©e du Livre de Vie."

69 Comment allons-nous alors partir au Ciel en disant: "Eh bien, je crois ceci, mais je ne crois pas cela? " Vous devez être toute la Parole, car vous êtes une partie de Lui.
C'est ainsi que Dieu cherche à former son Eglise aujourd'hui, non pas par un credo. Et on cherche à nous forcer à entrer là-dedans, mes amis. Vous voyez cela venir. L'écriture est sur la muraille. Cela ne tardera pas que nous deviendrons une église mondaine et chaque église sera obligée d'entrer directement là-dedans, sinon elle devra faire face aux circonstances. Eh bien, êtes-vous prêt à faire face à cela? Vous feriez mieux de ne pas le faire tout simplement parce que vous pensez que c'est la chose qu'il faut. Vous feriez mieux d'avoir Christ en vous, car cette Parole est éternelle, et cette Parole est ce qui vous ressuscitera. Vous devenez une partie de cette Parole. Vous vous identifiez à la Parole.

70 Aujourd'hui vous dites: "Je suis chrétien." De quelle dénomination êtes-vous membre?
Eh bien, cela n'a rien à faire avec le christianisme. C'est très bien d'avoir des dénominations. Je ne suis pas contre cela. Mais, voyez, cela - c'est pourquoi les gens sont… Beaucoup de gens disent que je déchire les dénominations, que je leur donne des coups. Non. Absolument pas. Les dénominations, c'est très bien. C'est juste comme des contrats de travail, ou n'importe quoi de ce genre. Mais, lorsque vous vous accrochez… En effet, vous dites: "Je suis chrétien parce que je suis membre de telle église", cela ne veut rien dire. Vous devez être de Christ, et Christ est la Parole. Et souvent ces dénominations sont aussi éloignées de la Parole que l'est l'Est de l'Ouest.
Vous devez vous accrocher à la Parole pour être l'Epouse. Si vous êtes dans l'Epouse, vous êtes dans la Parole, et la Parole est en vous. Et la Parole qui reflétait Dieu à travers Christ, reflète le même Dieu à travers vous. Amen. "Amen" signifie "ainsi soit-il". Ainsi, je… Ainsi soit-il. Je crois que c'est la vérité. Vous devez vous identifier à Lui.

71 Eh bien, si je veux être un véritable et authentique Américain, si je veux être un vrai citoyen de cette nation, je dois m'identifier à elle. Je dois être tout ce qu'elle a été, dans le bien comme dans le mal; je dois être tout ce qu'elle est, dans le bien comme dans le mal; tout ce qu'elle sera, dans le bien comme dans le mal. Je dois m'identifier à cette nation, si je veux être un Américain. Est-ce vrai? Dans sa gloire ou dans sa honte, sa liberté ou sa renommée, tout ce qu'elle est, je dois être celui qui en assure l'immortalité. Je dois faire corps avec. Tout ce qu'elle est, je le suis. Tout ce qu'elle a jamais été, je le suis. Tout ce qu'elle sera, je dois faire partie d'elle. C'est vrai. Pensez-y un peu pendant quelques minutes.

72 Ainsi pour √™tre cela, en tant qu'Am√©ricain‚Ķ Je vais vous faire comprendre cela afin que vous soyez s√Ľrs de voir cela, alors que je termine. Pour √™tre un Am√©ricain, il faut que je m'identifie √† tout ce que cette nation a d√©j√† fait. Alors, j'ai d√©barqu√© √† Plymouth Rock avec les - avec nos anc√™tres. J'√©tais √† Plymouth Rock avec les p√®lerins. J'√©tais l√† avec eux. J'ai chevauch√© avec Paul Revere une nuit pour avertir cette nation des dangers qui la guettaient. Je devais le faire, si j'√©tais Am√©ricain.
Vous dites : "Oh ! Fr√®re Branham." Attendez une minute. La Bible dit dans H√©breux chapitre 7 que Levi qui recevait des d√ģmes avait pay√© des d√ģmes, car il √©tait dans les reins d'Abraham, son arri√®re-arri√®re-grand-p√®re, lorsque ce dernier rencontra Melchis√©deck, et cela lui a √©t√© imput√©. Lorsque son arri√®re-arri√®re petit-fils √©tait dans ses reins, quand Abraham paya la d√ģme √† Melchis√©deck, Dieu a permis que cela‚Ķ L'a-t-Il fait? C'est vrai.

73 Tout ce que cette nation est, je le suis. C'est vrai. J'ai donc débarqué à Plymouth Rock, j'ai chevauché avec Paul Revere; j'ai traversé Valley Forge avec (cette rivière glacée), avec George Washington. J'étais l'un de ces soldats américains qui n'avaient pas de souliers quand ils ont marché contre les Britanniques : j'ai eu froid aux pieds ce matin là. Lorsque j'ai enveloppé mes pieds, j'ai vu Washington sortir de la forêt, il était trempé jusqu'aux hanches, pour avoir prié toute la nuit. J'étais là lorsque cela est arrivé.
J'étais là avec Stonewall Jackson, quand l'opposition était très forte. Quand l'armée du Nord a envoyé les gens là, ils ont dit: "Toute l'armée a battu retraite."
On a dit: "O√Ļ est Jackson?"
On a dit: "Il se tient là comme un mur de pierres."
Je me tenais là avec lui. Un tout petit homme, aux yeux bleus, on lui a demandé une fois: "Comment arrivez-vous à résister alors que l'opposition est si forte?"
Un homme tr√®s modeste, il a donn√© un coup de botte comme √ßa, il a dit: "Je ne porte jamais un verre d'eau √† ma bouche sans avoir rendu gr√Ęces au Dieu Tout-puissant." Je me suis tenu l√† ave lui dans ses convictions. Je me suis tenu l√† avec Stonewall Jackson. C'est vrai.

74 J'étais à la "Boston Tea Party ". J'ai aidé à jeter un peu de ce thé anglais dans l'océan. Je devais y être pour être un Américain. Absolument. Absolument. J'ai signé la Déclaration de l'Indépendance avec Thomas Jefferson. J'ai fait retentir la cloche de la liberté le 4 juillet 1776.
Je m'identifie √† la honte de cette nation lors de la r√©volution, lorsque le fr√®re a combattu son fr√®re, que le p√®re a combattu son fils. J'ai d√Ľ m'identifier √† sa honte, de m√™me que je m'identifie √† sa gloire. C'est tout √† fait vrai.
J'étais à Wake Island, quand tous ces soldats ont perdu leurs vies. Je les ai vus perdre leurs vies. Je les ai vus lorsqu'ils ont pris Wake Island. J'ai aidé à hisser le drapeau à Guam. Certainement. Tout ce qu'elle était, et tout ce qu'elle a jamais fait, tout ce qu'elle est maintenant, je le dis avec fierté que je suis une partie de cette nation, en effet, je suis heureux d'être Américain, pas vous?

75 Pour être un chrétien, ça doit être pareil. Alléluia. Absolument. Si je suis un chrétien, alors j'ai prêché l'Evangile et j'ai averti les gens des jugements à venir avec Noé. Absolument, j'ai fait partie de cela là autrefois. J'ai fait partie de l'économie de Dieu.
J'√©tais avec Mo√Įse au buisson ardent. J'ai √©t√© chass√© de l'Egypte avec Mo√Įse. J'ai fui dans le d√©sert et j'√©tais avec lui au buisson ardent. J'ai entendu la voix de Dieu; j'ai vu Sa gloire. J'ai vu la Colonne de Feu l√† dans le buisson, l√† derri√®re, parlant √† Mo√Įse. J'√©tais avec lui √† la mer Rouge, quand elle s'est ouverte. J'ai vu la Colonne de Feu se tenir sur le mont Sina√Į. J'ai mang√© la manne au d√©sert et j'ai bu au rocher frapp√©. All√©luia! Je ne sens pas que j'ai 55 ans en cet instant. Amen. Absolument. J'ai mang√© la manne au d√©sert avec les enfants h√©breux l√† autrefois, dans le d√©sert, et j'ai bu √† ce m√™me rocher frapp√©.

76 Je me suis tenu l√† avec Josu√© ce matin-l√†, lorsqu'il consid√©rait la muraille de J√©richo, et qu'il a vu cet Homme se tenir l√†. Il a d√©gain√© son √©p√©e et il a couru √† Sa rencontre. Il a dit: "Es-Tu des n√ītres, ou es-Tu pour notre ennemi?"
Il a dit: "Je suis le Chef de l'armée de l'Eternel." J'ai vu Josué jeter son épée par terre. Je me suis agenouillé avec Josué lorsqu'il s'est prosterné devant Lui, le Chef de l'armée de l'Eternel. J'ai vu la muraille de Jéricho tomber au son des trompettes.
J'ai vu Josué… il a dit: "Soleil, arrête-toi, et toi, lune, arrête-toi sur Gabaon. Ne bougez pas." J'ai vu le soleil s'arrêter et la lune ne pas - ne pas donner sa lumière. J'ai vu tout cela se produire.

77 J'étais avec Daniel dans la fosse aux lions, avec les enfants hébreux dans la fournaise ardente. J'étais là avec Elie, lorsque le monde entier l'avait rejeté et Achab et toutes leurs Jézabel, avec tous leurs cheveux coupés et tout de cette époque, avec leurs fards et leurs poudres, et tout ce qu'il y avait dans l'église. J'étais là avec Elie et je proclamais le message pur et parfait de la Parole de Dieu. Alléluia! Je me suis tenu là avec lui sur le mont Carmel lorsqu'il s'est tenu là seul. Je l'ai vu prier pour que le feu descende du ciel.
J'√©tais avec David, quand il a tu√© Goliath. Gloire √† Dieu ! Eh bien, si je suis un chr√©tien, je m'identifie √† tout cela. Je dois √™tre une partie de cela. Oui, oui. J'ai proph√©tis√© avec Esa√Įe √† son √©poque. J'√©tais avec Jean au Jourdain, lorsqu'il a vu la Colombe descendre sur J√©sus. Je me tenais l√† avec Jean au Jourdain. Je L'ai vu gu√©rir les malades, ressusciter Lazare, ramener la fille de Ja√Įrus √† la vie, apr√®s qu'elle fut morte. J'ai vu cela.

78 Je m'identifie √† Lui dans Sa mort. Je suis mort avec Lui quand Il est mort au Calvaire, et le matin de P√Ęques, je suis ressuscit√© avec Lui dans Sa puissance de r√©surrection. Je suis t√©moin de cela ce soir. Je suis mort avec Lui au Calvaire, je suis ressuscit√© avec lui √† la P√Ęques. All√©luia! Pour √™tre une partie de Lui, je dois m'identifier √† Lui. Je me suis identifi√© √† Lui dans Sa mort. Je me suis identifi√© √† Lui dans Sa souffrance. Je me suis identifi√© √† Lui lorsque les d√©nominations L'ont rejet√©. Je me suis identifi√© √† Lui lorsqu'on L'a chass√© du temple, lorsqu'on a cherch√© √† se d√©barrasser de Lui. J'√©tais avec Lui l√†. J'√©tais avec Lui dans Sa mort, et je suis ressuscit√© avec Lui dans la r√©surrection.
Et j'√©tais avec les 120 lorsqu'ils sont mont√©s dans la chambre haute. Oui, oui. J'ai √©t√© t√©moin de ce vent imp√©tueux, venant du ciel. J'ai parl√© en langues avec ceux qui √©taient oints le jour de la Pentec√īte. All√©luia! J'√©tais l√†, en effet, je m'identifie √† Lui. Gloire √† Dieu! C'est vrai. J'ai pr√™ch√© avec Pierre dans Actes 2. Eh bien, j'ai pr√™ch√© avec lui, l√†. J'ai pr√™ch√© avec Paul sur la colline de Mars devant les critiqueurs. Oui, oui. Je devais √™tre l√†. J'√©tais avec Jean sur l'√ģle de Patmos. J'ai vu la vision de Sa venue. Je suis‚Ķ J'ai vu Luther. J'√©tais avec lui lors de la reforme. J'√©tais avec Wesley.

79 Et maintenant, je suis ici à Yuma, en Arizona. Alléluia! Je m'identifie ce soir ici dans ce Motel Stardust à un groupe des gens qui croient la même chose. Et maintenant nous sommes assis ensemble dans les lieux célestes en Jésus-Christ. Alléluia! J'attends Sa venue dans la gloire un de ces jours. Identifié à Lui… Vivant, Il m'aima;
Mourant, Il me sauva;
Enseveli, Il emporta mes péchés au loin.
Ressuscitant, Il me justifia gratuitement pour toujours.
Un jour Il reviendra, oh ! Jour glorieux! "

80 Je m'identifie maintenant dans le baptême du Saint-Esprit, non pas quelque chose ici sur la rue, quelque chose d'il y a 40 ans; je détiens cela maintenant même, la gloire et la puissance de Dieu, venant du pardon des péchés. Je Le vois guérir les malades, ouvrir les yeux des aveugles, je Le vois annoncer des événements, lire dans les coeurs des gens. Je m'identifie à Lui dans Son ministère de ce jour-ci. Gloire à Dieu ! Je m'identifie à Lui pour la délivrance en ce jour-ci.
Je crois que je fais partie de cette glorieuse Epouse qui appara√ģtra un de ces jours. Peu importe ce que le monde peut dire; ils peuvent nous traiter de fous, d'hyst√©riques, de Belz√©bul, ou d'h√©r√©tiques, de tout ce qu'ils veulent, je veux malgr√© tout m'identifier √† ce groupe-l√†. Je suis toujours l√†. Je reste l√†. Et je suis n√© l√†. Et je veux rester l√†. Je serai toujours l√†, car c'est l√† que Dieu m'a plac√©. Je suis‚Ķ

81 J'ai quitté mon église pour aller m'identifier à une bande de saints exaltés. Je suis l'un d'eux. Je m'identifie à eux. Les gens disent: "Billy, tu as perdu la tête." C'est peut-être vrai, mais j'ai trouvé la pensée de Christ. J'ai trouvé Sa Parole, j'ai trouvé Sa Présence, j'ai trouvé qu'Il est le même hier, aujourd'hui et éternellement. Peu m'importe ce que quelqu'un d'autre en pense. Ça, c'est moi. C'est à moi de m'identifier. Je m'identifie à Lui par la Parole de Dieu. Il a dit: "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru." Je suis heureux de m'identifier à cela. Oui, oui.

82 Vous savez, le vieux ma√ģtre violoniste, autrefois‚Ķ Vous avez entendu cette histoire. Il y avait un vieux violon et on le vendait aux ench√®res. On cherchait √† le vendre mais personne ne voulait l'acheter. Alors on a dit: "Qui offre un dollar? Qui offre un dollar et demi?" Finalement: "Une fois, deux fois, adjug√© √† un dollar et demi."
Finalement un vieil homme aux cheveux gris est sorti de l'audience (vous connaissez l'histoire), il a pris cela et il a dit: "Donnez-moi cela." Il a mis de la colophane sur son archet, et il a joué un peu. Les gens se sont mis à pleurer, les larmes ont commencé à couler sur leurs visages comme cela. Et alors, le commissaire-priseur a repris cela, il a dit: "Qui va faire…?" Quelqu'un a dit: "Mille dollars."
- Deux mille.
- Cinq mille.
Quelle √©tait la diff√©rence? Le ma√ģtre, celui qui connaissait cela, celui qui avait fabriqu√© cela, il savait en tirer ce qui s'y trouvait.

83 Et tant que nous essayons de faire sortir nos √©glises des cr√©dos et des d√©nominations, nous n'y arriverons jamais. Laissez que le Ma√ģtre B√Ętisseur de l'humanit√©, Celui qui a cr√©√© l'homme √† Son image, Celui qui Lui forme une Epouse pour cette m√™me chose, laissez Son coup d'archet du Saint-Esprit toucher une fois cette Parole dans votre coeur, et cela sera le meilleur mod√®le. Peu importe combien de grandes √©glises vous fr√©quentez, combien de fois vous avez inscrit votre nom dans le registre, cela repr√©sentera plus pour J√©sus-Christ que toutes les √©glises, les d√©nominations, les cr√©dos, les √©glises du monde, et les organisations du monde entier.

84 Il forme une Epouse. Certainement. Il enl√®ve les d√©bris en taillant maintenant, Il √īte le monde. Oh ! Adh√©rer √† l'√©glise, les cr√©dos, les d√©nominations, les dogmes, tout cela doit √™tre retranch√© de l'√©glise, leurs id√©es formalistes, leur indiff√©rence, leurs doctrines et tout. Revenez et laissez le Ma√ģtre prendre l'archet. Laissez le Ma√ģtre vous prendre entre Ses mains, toucher la Parole, dire: "J√©sus-Christ est le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement."
Dites: "Amen, Seigneur. Façonne-moi, modèle-moi, forme-moi, Seigneur, comme je dois être." Alors il y aura quelque chose de différent.
Alors: "Quand J'aurai été élevé de la terre, J'attirerai tous les hommes à Moi."
Certainement. Il vous taille maintenant, Il vous taille uniquement selon Sa Parole, Il √īte de vous tous les cr√©dos, tous les dogmes et tout le reste, cherchant √† obtenir de nouveaux une Epouse pour le Fils, un autre chef-d'oeuvre, une partie de la Parole.

85 La Parole‚Ķ J√©sus ne pouvait pas prendre la place. Vous vous rappelez lorsqu'Il a lu le - ce jour-l√† dans le Livre? Il a lu juste une partie de la proph√©tie, laissant le reste pour les derniers jours. Nous sommes cens√©s prendre cette partie-l√†. Vous voyez donc qu'Il a taill√© - Il veut tailler l'Eglise juste comme Il avait taill√© le Fils, comme Il avait fait pour l'Epouse et l'Epoux. Pour √™tre Son Epouse, vous devez √™tre une partie de Lui, non pas une partie du credo, non pas une partie de l'√©glise, non pas une partie de la d√©nomination, mais une partie de Lui. Etre taill√© √† partir de n'importe quelle autre esp√®ce de corps ne marchera pas, cela ne marchera pas, vous devez √™tre taill√© √† partir de la Parole, le monde ayant √©t√© √īt√© de vous, pour ne laisser que la Parole vivre en vous.
Le Grand Sculpteur compte sur vous, Il veut se tenir l√† et veut que vous soyez taill√© √† l'image de Ses exigences, ce que Sa Parole exige: "Dans les derniers jours, Je r√©pandrai Mon Esprit sur toute chair. Vos fils et vos filles proph√©tiseront." Christ est le Chef-d'oeuvre identifi√© de la Parole faite chair. Il vous est demand√© de vous identifier √† Lui par la m√™me Parole, pour √™tre le chef-d‚Äôoeuvre √Čpouse.

86 Maintenant, fr√®res, Dieu a eu un chef-d'oeuvre en ce temps l√† √† pr√©senter au monde, maintenant Il veut un chef-d'oeuvre aujourd'hui. Etes-vous dispos√©? Etes-vous pr√™t, mon ami chr√©tien? Etes-vous vraiment s√Ľr que votre vie est vraiment le reflet pour que Christ‚Ķ Peu importe ce que le monde dit. Les gens disent que vous avez perdu la t√™te, que vous √™tes devenu fou, que vous √™tes all√© vous joindre √† cette bande de saints exalt√©s. N'y pr√™tez pas attention.
Si vous n'êtes pas vraiment, réellement sauvé et dans ce corps-là... et que la Parole de Dieu n'est pas en vous et ne se reflète pas, que la Vie de Christ ne se reflète pas en vous, frère, soeur, ne courez pas ce risque-là. Peu m'importe ce que vous êtes, quel genre d'expérience vous avez eu, laissez cette Parole se refléter en vous chaque jour, car Dieu, dans ces derniers jours, prend une Epouse pour Son Fils Jésus-Christ.

87 Inclinons la tête. Bien-aimé Père céleste, quelle manière rude devant un groupe de gens intelligents ! Mon instruction est suffis... insuffisante, Seigneur. Je prie que le Glorieux Saint-Esprit enfonce ces paroles dans les coeurs des gens, afin qu'ils voient que ce que je voulais dire, s'ils n'ont pas pu comprendre avec ma façon de hacher les choses, Seigneur. Mais dans mon coeur, je - je vois ce que Tu essaies de faire.
Je crois, Père, que l'Epouse doit être une partie de l'Epoux. Elle doit être exactement ce qu'est l'Epoux, car elle est une partie de Lui. Elle ne peut jamais, jamais être Son Epouse tant qu'elle n'est pas devenue une partie de Lui. Et c'est une partie de la Parole aujourd'hui, qui dit qu'Il est le même hier, aujourd'hui et éternellement. Le grain de blé qui a vécu autrefois sur la terre, et qui était tombé en terre, est ressuscité à la ressemblance du Grain qui était tombé en terre.

88 Et, Seigneur, le jour de la Pentec√īte une √©glise est apparue. Un autre grain de bl√© est apparu pour devenir un Epoux et une Epouse pour les derniers jours. Nous avons vu que cela est tomb√© √† cause de Lui pendant mille ans. Depuis le Concile de Nic√©e, cela est rest√© pourrir sous terre. Les critiqueurs ont √©crit ce livre Le Dieu silencieux, qui pouvait laisser un - des petits enfants mourir, √™tre tu√©s par les lions, et √™tre br√Ľl√©s. Et les gladiateurs ont martyris√© les chr√©tiens, ils les ont br√Ľl√©s sur les b√Ľchers. Si seulement cet homme avait un entendement spirituel selon lequel le bl√© doit pourrir sous la terre, mais il germe de nouveau, mais pas √† la ressemblance de ce qui √©tait tomb√© en terre. Cela √©tait tomb√© en terre √† la ressemblance du grain de bl√©, mais lorsque cela est sorti, cela avait des pousses, comme le jeune bl√© qui sort. Finalement cela a grandi, depuis Luther jusqu'√† Zwingli et ainsi de suite, et finalement c'est devenu une aigrette. Cela se transforma √† l'√©poque de Wesley. Cela ressemblait un peu plus au bl√©, cela ressemblait plus au bl√© que les pousses. Cela retourne √† ce que c'√©tait.

89 Ensuite nous voyons que cela a donn√© un grain, qui ressemblait pratiquement au v√©ritable grain. Et si seulement vous allez l√† et √ītez la balle, vous d√©couvrirez que le premier grain de bl√© n'a pas du tout de grain √† l'int√©rieur. C'est une balle, une feuille. Seigneur, le grand r√©veil de la Pentec√īte qui a eu lieu, il devait en √™tre ainsi, Seigneur, pour prot√©ger le bl√©, quand il appara√ģtrait effectivement. Il n'avait nulle part o√Ļ aller.
Maintenant, P√®re, nous savons que nous consid√©rons toutes choses d'apr√®s la nature ; en effet c'est Toi qui as cr√©√© la nature. Tu as rachet√© la terre au moyen du bapt√™me par lequel Tu l'as fait passer √† l'√©poque de No√©, apr√®s la pr√©dication de celui-ci. Tu as fait tomber le sang de Ton Fils sur la terre pour la sanctifier pour Toi-m√™me. Et dans le glorieux √Ęge √† venir, √† la restauration, Tu vas br√Ľler cela au feu, br√Ľler toutes les choses du monde, comme Tu le fais avec le chr√©tien. Tu le sauves, Tu le baptises, Tu le sanctifies, puis Tu restaures le monde √† partir de lui, et Tu le d√©clares comme Ta propri√©t√© en mettant le Saint-Esprit en lui.

90 Nous savons que ce grain de bl√© est pass√© par le m√™me processus. Toute la nature op√®re de la m√™me mani√®re. Maintenant, Seigneur, lorsque nous voyons la balle se d√©tacher maintenant du grain, devenir mondaine, √ī Dieu, accorde que ces grains puissent‚Ķ La - la balle doit se d√©tacher afin que le grain entre dans la pr√©sence du soleil. Et j'entends la moissonneuse-batteuse venir, Seigneur. Elle ne tardera pas. Et alors, le grand √©l√©vateur emportera Son Epouse dans la gloire et dans la Pr√©sence de Dieu.
Je Te prie, Père, de bénir chacun de nous. Accorde que nous nous souvenions, Seigneur, que ceci est notre occasion. Il se pourrait que nous n'en ayons pas demain. Aujourd'hui, c'est l'occasion qui nous est offerte. Aujourd'hui, après si longtemps, si vous entendez Sa voix, n'endurcissez pas votre coeur."
Seigneur Dieu, je ne connais pas ces gens. S'il y en a ici qui n'ont pas cela, accorde ce soir qu'ils reçoivent la Plénitude de Dieu et qu'ils soient remplis du Saint-Esprit. Accorde-le, Père.

91 Maintenant, avec nos t√™tes inclin√©es, nos coeurs aussi‚Ķ Mes amis, excusez-moi ma fa√ßon hach√©e d'apporter mon message. Je - je prie que Dieu vous montre juste ce que je voulais dire. Eh bien, si... Je n'aimerais pas que quelqu'un regarde. Gardez simplement vos t√™tes inclin√©es. Je ne‚Ķ Qui que vous soyez, si vous n'√™tes pas s√Ľr que votre vie‚Ķ
Maintenant, voyez-vous, chacun de ces processus, qu'est-ce qu'ils ont fait? Ils sont devenus une organisation. Qu'est-ce que cela a fait? L'Esprit a quitt√© pour aller vers l'autre. Et aussit√īt que les luth√©riens ont form√© une organisation, cela est directement entr√© chez Wesley. Les Wesleyens ont form√© une organisation, et cela est all√© directement chez les Pentec√ītistes. Les Pentec√ītistes ont form√© une organisation. O√Ļ cela va-t-il? Juste comme la Colonne de Feu, cela continue d'avancer. Et des gens peuvent dire: "Je suis pentec√ītiste." C'est bien.
"Je suis Luth√©rien. " C'est tr√®s bien. Il n'y a rien contre cela, mais, mon ami, mon ami, le bl√© continue √† cro√ģtre. Nous avons eu un des plus grands r√©veils. Cela - cela a dur√© plus longtemps. L'histoire montre qu'un r√©veil ne dure qu'environ trois ans. Celui-ci dure depuis quinze ans ou plus, avec de grandes campagnes de gu√©rison, mais cela s'est refroidi maintenant.

92 Regardez, chaque r√©veil produit toujours une organisation apr√®s. Pourquoi cela n'a-t-il pas √©t√© le cas pour celui-ci? Il y a un petit groupe de fr√®res qui ont commenc√© ici quelque part, qu'on appelle " la pluie de l'arri√®re saison ". Ils ne sont all√©s nulle part, et cela s'est aussit√īt arr√™t√©. Pourquoi? C'est l'√Ęge du bl√©, mes amis. C'est le bl√©. Il y a sur terre un minist√®re qui est juste comme celui qui √©tait tomb√© en terre jadis, l√† au commencement, une v√©ritable exp√©rience de la Pentec√īte.
Les √©glises s'organisent. Et l'une cherche √† construire quelque chose de plus grand que l'autre, et √† avoir plus de membres et tout. Peu √† peu, les organisations‚Ķ Nous voyons cela. Je suis pentec√ītiste; on voit cela se retirer. Mais ce qu'est‚Ķ Cela doit se faire afin que le - que le soleil puisse attendre le grain. Si cela n'√©tait pas l√† en premier, s'il n'y avait pas eu de balle autour du grain, celui-ci n'aurait pas eu o√Ļ aller. Dieu lui a form√© une balle, une balle (voyez?), comme le ma√Įs, comme le bl√©, comme n'importe quoi qui sort de la bardane. Maintenant, voyez, aucune organisation n'a commenc√© apr√®s ceci. Pourquoi? Il n'y a plus de temps pour une organisation. Nous sommes √† la fin.

93 Et si vous n'√™tes pas exactement √† l'endroit o√Ļ vous devriez √™tre, vous direz: "Fr√®re Branham, si Dieu √©coute votre pri√®re pour les malades, j'ai appris ce que Dieu a accord√© en r√©ponse √† la pri√®re‚Ķ" Et vous avez entendu parler des autres dans le monde aujourd'hui, pour qui on a pri√©. Vous dites: "Je‚Ķ Voulez-vous prier pour moi afin que je fasse cette exp√©rience, Fr√®re Branham? Il se peut que je ne vous revoie plus jamais (peut-√™tre que je ne vous reverrai pas), mais priez afin que je sois l√†. Maintenant, je n'ai pas le sentiment que je serai l√†, mais je voudrais que vous priiez pour moi, afin que je sois l√†."
Maintenant, pendant que chaque tête est inclinée, levez la main, je vous prie. Que le Seigneur vous bénisse, qu'il vous bénisse, vous, et vous. Que Dieu vous bénisse. Dans ce groupe de gens, je pense peut-être 50, 75 mains sont levées.

94 Maintenant, bien-aim√© J√©sus, Tu es le Juge; nous ne sommes que des pr√©dicateurs. Je prie, Dieu bien-aim√©‚Ķ et - et si j'ai trouv√© gr√Ęce √† Tes yeux, exauce ma pri√®re. Tu as vu chaque main qui s'est lev√©e. Tu savais ce qu'il y avait dans leurs coeurs. Nous croyons qu'ils ont √©t√© ordonn√©s √† la Vie. Et, Satan, juste comme √† l'√©poque d'Adam, il essaie d'emp√™cher le chef-d'oeuvre de para√ģtre. Puisse cela √™tre arr√™t√© ce soir. Puisse le Sang de J√©sus-Christ bloquer cela, et puissent les gens appara√ģtre comme un chef-d'oeuvre devant Dieu. Accorde-le, P√®re.
Puissent-ils s'identifier √† la Parole de Christ. Il a dit: "Si un homme ne na√ģt de nouveau‚Ķ" Puissent-ils recevoir cette exp√©rience de la nouvelle naissance, puissent-ils recevoir le bapt√™me du Saint-Esprit, le renouvellement de toutes choses du monde. Ils n'en veulent plus, Seigneur. √Ēte compl√®tement ce monde d'eux et place-les l√† comme un chef-d'oeuvre devant les gens. Accorde-le, Seigneur, afin que Tu puisses √™tre content dans cet √Ęge du jardin, dans ces derniers jours, de pr√©senter Ton chef-d'oeuvre fait de ces hommes et de ces femmes, de jeunes gar√ßons et de jeunes filles, qui ont lev√© leurs mains. Accorde-le, Seigneur.
B√©nis ce r√©veil qui est en cours dans la ville. √Ē Dieu, je prie que chaque homme et chaque femme qui est dans les parages aille voir ce r√©veil. Et que chacun d'eux soit rempli du Saint-Esprit, et qu'il y ait un r√©veil √† l'ancienne mode, qui balayera cette petite ville au point que les gens viendront de partout. Accorde-le, Seigneur. Accorde-nous ces choses, P√®re, car nous les demandons au Nom de J√©sus. Amen.

95 Je L'aime. Je L'aime. L'aimez-vous? Vous savez, Paul a dit: " Si je chante, je chante par l'esprit." Je me demande… Je suis loin d'être un chanteur. Si nous pouvons chanter ensemble ce cantique: " Je L'aime (voudriez-vous nous donner la note, soeur?) Parce qu'Il m'aima le premier." Avez-vous entendu cela? Combien connaissent cela? Faites voir votre… C'est l'un de mes vieux cantiques. J'aime chanter cela. Très bien. Maintenant, inclinons la tête, fermons les yeux, et chantons donc. Je L'aime, je L'aime,
Parce qu'Il m'aima le premier,
Et acquit mon salut
Sur le bois du Calvaire.
Fredonnons cela. [Frère Branham se met à fredonner. - N.D.E.] Un jour, l'arc-en-ciel va s'étendre au ciel. La trompette retentira. Les morts en Christ se lèveront. Oh ! Combien nous L'aimerons alors. Et acquit mon salut
Sur le… du Calvaire.

96 C'est là qu'Il est devenu le Chef-d'oeuvre pour nous. Souvenez-vous-en simplement, tous les chefs-d'oeuvre, avant qu'ils ne soient exposés au musée, ils doivent passer premièrement par la salle des critiques. Les critiques doivent voir s'ils peuvent critiquer cela. Mais si cela résiste aux critiques, alors on amène cela au musée. Le Fils de Dieu est passé par les critiques de chaque organisation, de chaque dénomination, même jusqu'à Pilate, qui dira : "Je ne trouve aucun crime en Lui."
Judas a dit: "J'ai livré le Sang innocent."
Alors Dieu L'a ressuscité, Il est exposé dans le grand musée… aujourd'hui, à la droite de Dieu, faisant l'intercession. N'aimeriez-vous pas Le rejoindre là? N'aimeriez-vous pas être une partie de cela? Vous pouvez l'être. Vous êtes invité à l'être. Pendant que nous chantons ce cantique, pourquoi n'en parlez-vous pas tout simplement avec Lui maintenant? … m'aima le premier,
Et acquit mon salut
Sur le bois du Calvaire.

97 Pendant que nous chantons cela une fois de plus, j'aimerais que vous serriez la main √† quelqu'un qui est de l'autre c√īt√© de la table maintenant. Dites: "Que Dieu vous b√©nisse, ami chr√©tien. Que Dieu vous b√©nisse. Priez pour moi." Que chacun de vous le fasse maintenant, pendant que nous chantons encore cela. Je L'aime, (Priez pour moi, fr√®re. Priez pour moi.) ‚ĶL'aime
Parce qu'Il… (C'est vrai, serrez la main, dites: "Priez pour moi." Vous tous priez pour moi. J'aimerais vraiment être là.)
Et acquit mon salut,
Sur le bois du Calvaire.
Maintenant, inclinons la t√™te, fermons les yeux, levons les mains, et chantons-Lui cela maintenant. Je‚Ķ aime (√Ē Dieu) , je L'aime,
Parce qu'Il m'aima le premier,
Et acquit mon salut
Sur le… Calvaire.

98 Regardez votre Chef-d'oeuvre suspendu l√†. Grand Sculpteur, Grand Dieu, qui as form√© l'homme et l'as model√© et l'as fa√ßonn√© √† Ta propre image, je Te prie, √ī Seigneur, de nous prendre ce soir. Que cette soir√©e soit un m√©morial, vraiment un souvenir pour nous, ce soir, Seigneur, ce soir, ici m√™me dans ce motel Stardust, que Tu mod√®les des hommes √† l'image des fils de Dieu. Accorde-le, Seigneur. Grand Sculpteur, Tu es le Seul qui peut faire cela. Prends Ta Parole, Seigneur, mod√®le-La dans le coeur de chacun de nous, afin que nos puissions devenir Tes chefs-d'oeuvre dans ces derniers jours, et que nous soyons appel√©s l'Epouse de Christ. Que les autres voient qu'il y a quelque chose de si r√©el et une telle joie en vivant pour Lui.
Seigneur, aujourd'hui‚Ķ m√™me nos √©glises perdent leur sinc√©rit√©. Elles ne‚Ķ on dirait qu'il y a‚Ķ Tout est devenu Hollywood, Seigneur. Qu'est-il arriv√©? Ils ont suivi quelque chose qui a de l'√©clat plut√īt que ce qui luit. Nous savons que le monde brille par le syst√®me du monde, mais l'Evangile luit par l'amour et par Christ. Accorde, Seigneur, que nous puissions nous √©loigner de l'√©clat du monde et que nous entrions dans le rayonnement de Christ.
Ils sont à Toi, Seigneur. C'est Toi qui les as acquis. Tu… Ils ont levé la main pour montrer qu'ils voulaient le devenir. Maintenant, Père, je… si je le pouvais, je ferais d'eux cela. Mais je ne le peux pas. J'ai néanmoins confiance en Toi. Tu as dit: "Je ne mettrai pas dehors celui qui vient à Moi. Celui qui écoute Ma Parole et qui croit à Celui qui M'a envoyé, a la Vie Eternelle et ne vient point en jugement." Alors, pas un soi-disant croyant, Seigneur, mais un croyant. Il est passé de la mort à la vie. Accorde-le, Père. Ils sont à Toi, au Nom de Jésus-Christ. Amen.

99 L'aimez-vous? N'est-Il pas merveilleux? Donnez-nous un petit air, un accord là, soeur: " Merveilleux, merveilleux."
Aimez-vous chanter? Est-ce que je prends trop de temps ? J'aime adorer, pas vous? Un petit message tranchant comme celui-ci, je ne… Vous savez, je déteste être tranchant, mais vous - vous devez river un clou pour qu'il tienne bon. Comprenez-vous ce que je veux dire? Oui, vous devez donc l'enfoncer profondément. Et voyez… Aimez-vous ce cantique? " Merveilleux, merveilleux, Jésus est pour moi. " Le connaissez-vous? Merveilleux, merveilleux, Jésus est pour moi.
Conseiller, Prince de la paix, le Dieu puissant;
Il me sauve, Il me garde de tout péché et de toute honte,
Merveilleux est mon Rédempteur, gloire à Son Nom!
Autrefois perdu, je suis retrouvé aujourd'hui,
Libre de condamnation,
Jésus donne liberté et plein salut;
Il me sauve, Il me garde de tout péché et de toute honte,
Merveilleux est mon Rédempteur, gloire à Son Nom!
Tout le monde! Merveilleux, merveilleux, Jésus est pour moi.
Conseiller, Prince de la paix, Dieu puissant;
Il me sauve, Il me garde de tout péché et de toute honte,
Merveilleux est mon Rédempteur, gloire à Son Nom!
Maintenant disons: "Gloire au Seigneur!" "Gloire au Seigneur!" Ne vous sentez-vous pas récurés? Vous sentez-vous bien? Adorez le Seigneur. Il est merveilleux. Que Dieu vous bénisse, jusqu'à ce que nous nous reverrons. Je remets maintenant le service au frère qui est le président.

EN HAUT