ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication Hébreux chapitre Quatre de William Branham a été prêchée 57-0901E La durée est de: 1 hour and 52 minutes .pdf La traduction Vgr
Télécharger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)    .mp3
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Hébreux chapitre Quatre

1 …c’est de connaître davantage notre Seigneur béni. Et c’est dans ce but que nous–que nous nous rassemblons ici, dans ce but-là, et, donc, et afin de prier pour les enfants de Dieu malades. Ce matin, nous avons été merveilleusement bénis par les Écritures.

2 À chaque service, nous essayons de prendre une partie de… Je suis en train d’apporter un enseignement sur l’Épître aux Hébreux, c’est ce que je fais depuis quelques semaines. Et alors, si le Seigneur le veut, nous continuerons mercredi soir, puis dimanche matin et dimanche soir, nous continuerons aussi longtemps que je serai ici pendant cette période. Ce n’est pas une série de réunions de réveil, mais ce sont des réunions de réveil qui ont lieu les soirs de nos réunions habituelles. Donc, nous sommes très, très heureux de passer ce temps avec nos bons amis des villes environnantes, et, des villes avoisinant les Chutes, ici. Et si–si jamais on avait à annuler, ou quelque chose, alors peut-être que le Seigneur nous conduira, très bientôt, à…peut-être que nous pourrons avoir quelques soirs, peut-être au gymnase ou ailleurs, un peu plus tard, si le Seigneur semble nous conduire dans cette direction, quelque part où nous pourrions réunir nos fidèles.
Nous avons vu des gens qui venaient, et ils repartaient aussitôt, disant “ne pas pouvoir entrer faute de place”. Effectivement, le Tabernacle est affreusement petit. Il ne contient qu’un nombre très, très restreint de places assises, et nous sommes vraiment contents que vous acceptiez de venir vous asseoir dans cette chaleur, pour entendre la Parole du Seigneur. Nous prions que Dieu vous bénisse très abondamment et qu’Il vous aide.

3 Et maintenant, ce soir, nous voulons, nous commençons le 4e cha-… Combien étaient ici ce matin? Levez la main. Oh, c’est merveilleux, pratiquement tout le monde. Et nous en sommes au, nous commençons le chapitre 4 de l’Épître aux Hébreux. Oh, quelle Épître merveilleuse! Est-ce que vous L’appréciez? [L’assemblée dit: “Amen.”–N.D.É.] Il s’agit de faire concorder l’Écriture avec l’Écriture.

4 Et Paul, avant de témoigner de l’expérience qu’il avait vécue, il lui a fallu aller d’abord en Arabie découvrir, par la Parole, si c’était la Vérité. J’aime ça. Et dans la leçon de ce matin, nous avons vu, dans l’enseignement ce matin, que Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement. Et Paul a constaté que la même Colonne de Feu, qui avait conduit les enfants d’Israël, l’avait rencontré sur le chemin de Damas. Nous avons vu que la Colonne de Feu, qui avait conduit les enfants d’Israël pour les faire sortir du désert et les mener au pays promis, a rencontré Paul sur le chemin de Damas et s’est désignée sous le nom de “Jésus”.

5 Là nous avons vu la vraie Divinité suprême de Jésus-Christ. Le Livre entier ici est simplement une révélation de Jésus-Christ. Et Il est venu, nous voyons “qu’autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, Dieu a parlé aux pères par les prophètes; en ces derniers jours, c’est en Son Fils, Jésus-Christ, qu’Il S’est révélé”. Et le Livre, de la Genèse à l’Apocalypse, n’est rien d’autre qu’une révélation constante et perpétuelle du Seigneur Jésus.

6 Et nous avons vu que c’était Lui qui était dans le buisson ardent. Nous avons vu que c’était Lui qui était avec Dieu avant la fondation du monde. Et nous avons vu que, dans le Nouveau Testament, Il était Dieu et l’Homme réunis. Et alors, quand Il a quitté le Nouveau Testament pour aller au Ciel, Il a dit: “Je suis venu de Dieu, et Je retourne à Dieu.”

7 Et là, quand Paul L’a rencontré, Il était sous la même forme qu’à l’époque où Il avait conduit Israël: une Colonne de Feu. Et Paul L’a regardé en face, alors qu’il n’était pas converti, et c’est ce qui lui a occasionné des problèmes de vue jusqu’à la fin de ses jours. Il a perdu la vue et, pendant plusieurs jours, il n’y voyait rien du tout. Il a fallu qu’on le conduise à une rue appelée la Droite.

8 Et Dieu avait un prophète là-bas, à qui Il avait parlé, qui s’appelait Ananias, qui est venu là par suite d’une vision et qui a imposé les mains à Paul et a dit: “Saul, mon frère, recouvre la vue.”

9 Ensuite nous avons vu que ce même Saint-Esprit, ce même Seigneur Jésus, est venu à Pierre sous la forme d’une Lumière et l’a délivré de la prison.

10 Et nous constatons que ce même Seigneur Jésus, de nos jours, est toujours dans cette Colonne de Feu (cette Lumière) qui conduit Son peuple (Son Église), accomplissant la même chose, donnant des visions; on vient imposer les mains aux gens par suite d’une vision. Le Seigneur Jésus, qui m’a visité, dimanche matin dernier à la maison, et qui a dit “qu’un homme allait venir, qu’il aurait les cheveux noirs, grisonnants. Qu’il était Grec. Que sa femme avait une cinquantaine d’années, et qu’elle pleurerait devant l’autel”.

11 Quelques personnes en avaient parlé, et savaient que c’était en train d’arriver. Non seulement était-il infirme, le–le nerf de l’équilibre dans sa tête était détruit. Il ne pouvait même pas contrôler ses pieds, ni ses membres. Et il était aveugle. Et pour que ce soit doublement prouvé: j’ai d’abord invité une petite dame à s’avancer pour prier pour les malades, et tout de suite après, j’ai invité Frère Toms à s’avancer pour prier. Et nous étions là, en train d’observer le déroulement de la scène. Ensuite je suis descendu prier pour les malades, et je suis remonté. Et elle est venue, exactement comme l’avait montré la vision, elle m’a saisi par le bras et s’est mise à pleurer, elle a dit que c’est le Dr Ackerman qui les avait envoyés ici. Le Dr Ackerman est un de mes amis intimes, il est catholique. Son garçon est prêtre au monastère, à–à Saint-Meinrad, dans l’Indiana. Et cet homme venait de Jasper. Et le Seigneur l’a guéri, l’a sorti de ce fauteuil. Il s’est levé et a marché. Il y voyait aussi bien que n’importe qui. Et il a quitté le bâtiment en marchant, bien portant, guéri. Tout ça par suite d’une vision!

12 “Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t’est apparu sur le chemin, m’a envoyé afin que je t’impose les mains, pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli du Saint-Esprit.” Merveilleux.

13 “Nous voyons donc que, puisque nous avons ce grand salut, nous ne devons pas…nous ne pourrons pas échapper aux sanctions et à la colère de Dieu, si nous négligeons un si grand salut.”

14 Maintenant, nous allons commencer à lire, ce soir, dans, et commencer le chapitre 4 de l’Épître aux Hébreux. Si quelqu’un veut suivre la lecture des passages, nous avons quelques Bibles ici. Si quelqu’un en veut une, eh bien, l’un des huissiers vous l’apportera, vous n’avez qu’à lever la main, ces–ces Bibles. Si l’un des frères ici veut prendre… Il y a deux Bibles là, je crois.

15 Et maintenant, nous allons nous dépêcher, parce que nous aurons la communion dans quelques instants. Et mercredi soir, nous reprendrons là où nous nous arrêterons ce soir. Bon, je crois que, ce matin, nous avons commencé notre lecture au verset 15.

16 Peut-être que quelqu’un n’était pas au courant que je mettais des lunettes pour lire. Je vieillis. Je peux toujours lire, mais je ne déchiffre pas rapidement, surtout quand c’est écrit petit, là, que les caractères sont petits.

17 Je suis allé me faire examiner les yeux, pour voir si je perdais vraiment la vue. Mes yeux étaient dix sur dix. Il a dit: “Mais vous avez plus de quarante ans, jeune homme.” Il m’a fait lire quelque chose, il a dit: “Commencez à lire ça.” Je l’ai lu. Et plus j’étais près, plus j’étais lent. Arrivé à peu près à cette distance-ci, je me suis arrêté. Alors il a réglé ça pour que ce soit dix sur dix, je pouvais lire partout. Mais il a dit: “Ce qui se passe, c’est qu’à partir de quarante ans, le globe oculaire s’aplatit.”

18 Bon, je peux plisser les yeux et lire de très près, à cette distance-là, mais pour ça, il faut plisser les yeux. Donc, voilà, il m’a fait une paire de lunettes. Je peux voir n’importe où, quand c’est tout près de moi. Par contre, quand c’est loin de moi, je n’y vois plus rien avec ces trucs-là. Mais je lis, ceci, je le lis avec les lunettes.

19 Donc, ce matin nous avons vu la dernière partie du chapitre 3 d’Hébreux. Et, oh, quelles précieuses pépites nous découvrons. Maintenant écoutez. Je veux relire ça, pour que nous ayons le contexte, là. Pas pour parler de ça, mais juste pour récapituler un peu. Pendant qu’il est dit: Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos coeurs, comme lors de la révolte. Il y en eut, en effet, qui se révoltèrent, eux, ayant entendu la Parole, après avoir entendu la Parole, non pas pourtant tous ceux qui étaient sortis d’Égypte sous la conduite de Moïse.

20 Maintenant, là-dessus, ce matin, nous avons vu qu’Il a dit: “N’endurcissez pas votre coeur maintenant, comme aux jours de la révolte.” C’est là qu’ils avaient provoqué la colère de Dieu, parce qu’Il leur avait donné Moïse, Son prophète, et un signe qui accompagnait Moïse. Combien dans la classe, ce soir, savent quel était ce signe? La Colonne de Feu, Hébreux 13.

21 Or, nous ne savons pas si l’assemblée voyait ce signe ou pas. Mais Moïse Le voyait; en effet, la première fois que Moïse L’avait rencontré, Il était dans un buisson ardent: Il était un Feu. Et les enfants d’Israël ont obéi à Moïse et ont quitté l’Égypte. Et nous avons vu qu’aussitôt après leur sortie d’Égypte, Dieu les a menés droit dans un piège. Là il y avait l’armée de Pharaon derrière eux, la mer Rouge de chaque côté, et Dieu les a mis à l’épreuve; et ils ont eu peur. Et cela a provoqué Dieu. Il a dit: “Pourquoi cries-tu à Moi?” Il a dit: “Parle et va de l’avant.” J’aime ça.

22 Alors, ils suivaient Moïse, comme Moïse suivait la Colonne et la Nuée, et ils étaient en route vers le pays promis. Une très belle image de l’Église, ce soir, nous sommes en route vers le Pays promis, conduits par le même Esprit, avec les mêmes signes et prodiges, comme Dieu l’avait annoncé.

23 Maintenant remarquez. Alors ils sont arrivés au désert de Sin. Les–les eaux étaient “amères”, Mara. Pourquoi Dieu les a-t-Il conduits vers des eaux amères? On se serait attendu à ce qu’Il les conduise vers de la bonne eau. Mais Il les a conduits vers des eaux amères, pour pouvoir éprouver leur foi. Il aime faire ça. Il aime laisser les tribulations venir sur vous, démontrer, vous démontrer ainsi Son amour et Sa puissance. Comment donc les gens, aujourd’hui, qui ne croient pas que Dieu opère des miracles, quand les tribulations surviennent, ils abandonnent et s’en vont, quoi? Mais nous, nous croyons que “Dieu opère des miracles”. Il ne peut pas… Dieu doit…

24 Écoutez ceci. Si Dieu n’agit pas de la même façon quand les mêmes circonstances se répètent, alors Dieu est coupable de partialité envers Son peuple. La souveraineté de Dieu exige de Lui qu’Il agisse à chaque occasion comme Il l’a fait la première fois, sinon Il s’est trompé quand Il a agi la première fois. Si Dieu n’agit pas de la même façon que la première fois, s’Il agit différemment la deuxième fois, alors c’est qu’Il a mal agi la première fois. Si Dieu a guéri les malades dans l’Ancien Testament, Il doit le faire dans le Nouveau Testament et aujourd’hui, sinon Il a mal agi quand Il les a guéris à cette époque-là. Il doit agir de la même façon toutes les fois. Et Il le fera, quand la même foi aura rempli les conditions. La faute est en nous, pas en Dieu. Car nous Le voyons opérer chez certains, et chez beaucoup, de grands miracles extraordinaires. Nous le savons. Le critiqueur ne peut pas dire: “Ce n’est pas vrai.” Car nous En voyons la preuve, et voilà.

25 Avant, les gens disaient: “Montrez-moi un miracle.” Ils ne peuvent plus le dire. La science ne peut plus le dire. Nous pouvons le prouver de façon absolue au monde de la science. Et le monde de la science a attesté qu’un Être surnaturel, sous la forme d’une Colonne de Feu, est avec nous. Voici Sa photo, ici même, et il y en a une accrochée à Washington, D.C., ce soir. C’est le même Christ.

26 Donc, autrefois, mes frères dans le ministère me disaient: “Oh, Frère Branham, ça, c’est le diable. Ne touche pas à ça.” Ça me faisait peur.

27 Et je ne voulais pas prêcher ça, jusqu’au jour où Dieu est venu le révéler, “qu’Il est le même Jésus, le même”. Oh, alors essayer de m’enlever ça? C’est peine perdue. Car c’est l’Écriture. C’est la Parole de Dieu. Ce n’est pas une expérience qui n’a aucun fondement. C’est une expérience qui est appuyée par la Parole de Dieu et par la promesse Éternelle et bénie de Dieu.

28 Maintenant, nous remarquons donc, ici, qu’Il a dit: Il y en eut, en effet, qui se révoltèrent après l’avoir entendue,… Certainement. Ils se décourageaient, chaque fois qu’ils se retrouvaient confrontés à une situation difficile. Là, qu’est-ce qu’ils faisaient? Ils s’emportaient, ils se décourageaient, ils voulaient faire demi-tour, et: “Pourquoi est-ce que ceci m’est arrivé?”

29 La chose étrange, c’est que ce matin, après que j’ai prêché ça de toutes mes forces, beaucoup se sont avancés devant l’autel, et ils mettaient des choses en question: “Pourquoi est-ce que ceci m’arrive?” Vous voyez comment C’est compris? Ça passe au-dessus de la tête des gens. Les gens sont toujours les mêmes.

30 Jésus a dit: “Vous avez des yeux, mais vous ne voyez pas.” C’est ce qu’Il a dit aux disciples.

31 Ils ont dit: “Voici, maintenant Tu parles ouvertement. Maintenant nous croyons. Personne n’a besoin de Te dire quoi que ce soit, parce que Dieu Te le montre.”

32 Il a dit: “Vous croyez maintenant, après tout ce temps?” Voyez?

33 Vous ne devez pas mettre quoi que ce soit en question devant Dieu. “Car les pas du juste sont dirigés par l’Éternel.” Et chaque épreuve vous est infligée pour vous mettre à l’épreuve. Et la Bible dit “qu’elles sont pour vous plus précieuses que l’or”. Alors, si Dieu permet que quelques légères afflictions vous arrivent, souvenez-vous, c’est pour vous corriger. “Chaque fils qui vient à Dieu doit d’abord être châtié par Dieu, et éprouvé, formé.” Il n’y a pas d’exception. “Chaque fils qui vient.” Et ces afflictions surviennent, elles se produisent, pour voir quelle attitude vous allez prendre. Voyez? C’est Dieu, sur ce terrain d’essai. La terre n’est rien d’autre que ça, le terrain d’essai, et le lieu où Il cherche à vous mettre à l’épreuve.

34 Maintenant écoutez, alors que nous continuons. Je veux prendre la dernière partie de ceci. Et à qui il jura qu’ils n’entreraient pas dans son repos,… Maintenant, voilà ce que nous abordons ce soir. …dans son repos, sinon à ceux qui avaient désobéi? Aussi voyons-nous qu’ils ne purent…entrer à cause de leur incrédulité.

35 Or, le péché, qu’est-ce que c’est? L’incrédulité. Dieu était venu à eux, dans une Colonne de Feu; Il avait envoyé Son prophète, et l’avait oint, lui avait donné des signes à accomplir devant les gens. Ensuite, la Colonne de Feu, par le prophète, les a fait sortir. Devant chaque situation, ils se mettaient à murmurer et à relever chaque petite faute qu’ils trouvaient chez Moïse, ils se mettaient à lui chercher querelle et à bavarder contre lui. Et Dieu n’était pas content, parce qu’Il a dit “qu’ils péchaient”.

36 Ils auraient dû écouter. Mais, au lieu de ça, ils ont écouté la raison: “Comment est-ce possible? Comment ces choses sont-elles possibles?” S’Il est Dieu, tout est possible. Et Il fera concourir toutes choses au bien de ceux qui L’aiment.

37 Maintenant, nous nous engageons ici dans une étude importante, au sujet du “Repos”, du sabbat. Eux, donc, étaient des pèlerins, ils étaient en route. Voyez? Ils avaient passé quatre cents ans en Égypte, dans la servitude. Et maintenant, ils sortaient, grâce aux miracles de Dieu, selon Sa promesse. Et ils étaient en route vers le pays promis. Et voici qu’une Lumière surnaturelle apparaît au milieu d’eux, et commence à les conduire.

38 Bon, quelqu’un aurait pu dire: “Mais voyons donc, qui est ce Moïse? Qui t’a établi pour gouverner sur nous? N’es-tu pas l’un de nous? Qui t’a placé ici pour être notre chef? Tu penses que tu en sais plus que notre pasteur? Tu penses que tu en sais plus que le sacrificateur? Tu penses que tu es–tu es plus intelligent que nos hommes religieux actuels?” Cela n’avait rien à voir.
C’était Dieu, dans la Colonne de Feu, qui confirmait qu’Il était présent dans ce déplacement. Qui était intelligent et qui n’était pas intelligent, ça n’y changeait rien. Ce qu’il fallait, c’était suivre ce que Dieu avait placé devant eux.

39 Voyons, Moïse, sur le plan physique, il a fait une bêtise, quand il a essayé de délivrer les enfants par la Parole de Dieu, en emmenant un groupe de gens dans le désert. Alors qu’il avait… Voyons, il était héritier de tout ce qui leur appartenait. Il avait le dessus sur toutes les armées, du monde entier. Et voilà, il était un grand général militaire. La prochaine étape, il allait devenir roi, pharaon d’Égypte. Eh bien, il n’aurait qu’à monter sur le trône et dire: “Très bien, les enfants, retournez chez vous.” Avec ça, c’était réglé; il était pharaon. Mais Moïse…

40 Oh, nous y voilà. Moïse, par la foi, voyait la promesse de Dieu. L’Ange du Seigneur est venu à lui, et, après avoir été cinq minutes dans la Présence de cet Ange, il en savait plus sur Dieu qu’il n’en avait appris en quarante ans avec les enseignants de l’Égypte. Il savait qu’Il existait. Il a vu le surnaturel se produire.

41 Il a dit: “Je serai avec toi, Moïse. Je marcherai devant toi.” Et les gens ont compris. Et Il lui a donné des signes à accomplir.

42 Maintenant, ils étaient en route vers le pays du repos. Dieu avait prévu pour eux un repos, un lieu où ils n’auraient pas à… pas de chefs de corvées au-dessus d’eux, pour les pousser, pour les contraindre à faire des choses.

43 Quelle belle image c’est, aujourd’hui, quand nous regardons l’Église, que nous voyons l’Église dans l’état où elle est: chaque homme qui est né de l’Esprit de Dieu a le monde en horreur. “Et si vous aimez le monde ou les choses du monde, l’amour de Dieu n’est même pas en vous.” C’est ce que la Bible dit. Et le vrai pèlerin, qui est en route, il déteste réellement les choses du monde. Il déteste voir les hommes boire. Il déteste voir les hommes fumer. Il déteste voir les femmes dans la rue vêtues de ces petits vêtements indécents. Il déteste voir des parties de loto et de cartes.

44 Hier, pendant que Frère Tony…ou Frère Wood et moi passions dans la rue, avec quelques autres, quelques hommes… Il y avait une petite dame là-bas, à Louisville, qui descendait la rue, une mignonne petite femme, qui portait des vêtements horribles: ça remontait un petit peu au-dessus de la hanche, il y avait un petit ruban attaché sur ses hanches, de chaque côté, et un tout petit morceau de tissu arrondi sur le devant, attaché derrière avec une ficelle. Elle marchait dans la rue, c’était horrible, et tous les hommes dans la rue la regardaient. J’ai dit: “Elle ne se rend pas compte qu’elle est coupable devant Dieu d’avoir commis un adultère avec tous les hommes qui l’ont regardée de cette manière-là. Et, au jour du jugement, elle devra répondre d’avoir commis un adultère avec ces hommes.”

45 Jésus a dit: “Quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle.” C’est vrai.

46 Alors, vous voyez, Frère Wood m’a dit: “À ton avis, c’est dû à quoi, Frère Branham?”

47 J’ai dit: “C’est soit une déficience mentale, soit une possession démoniaque.” Il n’y a que deux choses qui peuvent produire ça. Une femme pure, respectable, ne porte pas ces choses; à moins d’être possédée d’un démon. C’est l’exacte Vérité.

48 Par contre, un pèlerin qui est en route vers le Ciel, lui, il vit dans une atmosphère différente. On n’a pas à s’inquiéter qu’il la regarde. Il détourne la tête, s’il a Dieu dans son coeur, car il vit dans une atmosphère qui est à un million de kilomètres de ces choses. C’est vrai. On ne veut pas être coupable de ce genre de chose, au jugement. Alors, il détourne la tête en disant: “Ô Dieu, aie pitié de cette femme”, et il continue son chemin. Nous sommes en route. Nous sommes en chemin vers le Pays de Canaan. Nous sommes en chemin vers ce Repos Éternel béni que Dieu nous a donné. Et pendant le voyage, nous sommes tentés. Nous sommes tentés par toutes sortes de choses, tentés, mais sans commettre de péché.

49 Maintenant remarquez, alors que nous passons au chapitre 4: “Craignons donc.” Craignons donc, tandis que la promesse d’entrer dans son repos subsiste encore,…

50 Je veux que vous vous rappeliez qu’à moins de l’avoir vu, qu’à moins que Dieu ne nous l’ait révélé! Peu importe combien nous sommes assidus à l’église, ça n’a rien à voir. Il faut que Dieu vienne, par révélation, Se révéler à nous, c’est ça qui ôte de nous toutes les choses du monde. “Alors, pendant qu’il est dit: ‘Aujourd’hui, si vous…’”

51 Maintenant commençons le–le chapitre 4. Craignons donc, tandis que la promesse d’entrer dans son repos subsiste encore,…

52 Maintenant, souvenez-vous, quand ils étaient en route vers le Repos, la Colonne de Feu les conduisait. Nous voulons maintenant découvrir: “Quel est ce Repos?” Craignons…tandis que la promesse d’entrer dans son repos subsiste encore (regardez bien), qu’aucun de vous ne s’en trouve exclu.

53 Donc, voilà la promesse. Voilà ce que nous devons craindre: qu’il ne subsiste plus de promesse pour nous. Mais il y a une promesse! Alors, voici ce qu’il faut ensuite: ne vous en trouvez pas exclus.

54 Maintenant, l’élément de réflexion est celui-ci: si nous sommes en chemin vers le Repos, quel est ce Repos? Où est-il? Est-ce d’adhérer à l’église? Est-ce d’être baptisé d’une certaine manière? Est-ce de devenir membre de la plus grande église de la ville? De porter de plus beaux vêtements? Est-ce l’instruction? Est-ce l’argent, pour que nous puissions cesser le travail, et nous allonger, nous reposer jusqu’à la fin de nos jours, comme on dit? Ce n’est pas ça.

55 Écoutez ce que la Bible dit que c’est, et comment nous l’obtenons. Craignons donc, tandis que la promesse d’entrer dans son repos subsiste encore, qu’aucun de vous ne s’en trouve exclu. Car cette bonne nouvelle nous a été annoncée (à cette époque-là) aussi bien qu’à eux… L’Évangile, qu’est-ce que c’est? La bonne nouvelle. La bonne nouvelle leur a été annoncée, en Égypte, que “Dieu a envoyé un libérateur, Il va nous faire sortir et nous emmener dans le pays promis”.

56 La bonne nouvelle qui nous a été annoncée maintenant, c’est que “Dieu a envoyé un Libérateur, le Saint-Esprit, et nous sommes en route vers le Pays promis”. Bon, les gens, pour eux, c’est les credos et les dénominations, mais Dieu maintient toujours que notre Repos, c’est “le Saint-Esprit”.

57 Remarquez. …bonne nouvelle leur a été annoncée aussi bien qu’à nous; mais la parole qui leur fut annoncée ne leur servit de rien, la… Souvenez-vous: …la parole qui leur fut annoncée ne leur servit de rien, parce qu’elle ne trouva pas de la foi chez ceux qui l’entendirent.

58 Oh, mes frères, laissez-moi m’arrêter ici un instant. Peu importe combien la Parole est prêchée, combien vous aimez la manière dont Elle est prêchée; si vous n’êtes pas vous-même participant de Cela, Elle ne vous servira à rien du tout. …parce qu’elle ne trouva pas de la foi auprès de ceux qui l’entendirent.

59 Ils ont vu les miracles de Moïse. Ils ont dit: “C’est pas mal.” Et ils se sont approchés. Ils–ils l’ont vu accomplir des miracles. Et ils ont vu la Colonne de Feu, peut-être, ou ils ont entendu les gens En parler: “Oh, c’est bien.”

60 Mais ce n’était pas mêlé avec de la foi chez ces personnes. En effet, dès qu’ils sont arrivés dans le désert, tous, ils ont commencé à murmurer. Et Dieu a dit que, “parce qu’ils doutaient, c’était un péché”. Ne doutez de rien. Croyez. Ne doutez pas, peu importe combien les circonstances sont difficiles, croyez-Le.

61 Alors ils ont commencé à murmurer, et Dieu les a fait périr. Aussi Il a juré dans Sa colère “qu’ils n’entreraient jamais dans Son Repos”. Et la Bible dit ici, je crois que c’est au–au chapitre 3, que “leurs cadavres tombèrent dans le désert”.

62 Au chapitre 3, et au verset 17. Et contre qui il fut irrité pendant quarante ans, sinon contre ceux qui péchaient, et dont les cadavres tombèrent dans le désert?

63 Et de tous ceux qui sont sortis d’Égypte, seulement deux sont entrés dans le pays promis. Dans tout le monde antédiluvien, dans le passé, huit âmes avaient été sauvées, sur des milliards. “Étroite est la porte, resserré le chemin, et il n’y en aura que peu qui les trouveront.”

64 Certains disent: “Mais alors, Frère Branham, tous ces milliers dont la Bible dit qu’ils apparaîtront là-bas?”
Rappelez-vous combien sont morts, dans chaque génération, qui étaient Chrétiens, tout au long de leur âge. Ils ressusciteront tous. C’est ce qui forme le Corps. Vous vous attendez à ce qu’il y en ait cent milliards qui sortent de cette Amérique, ou d’ailleurs, de ce monde d’aujourd’hui. Il se pourrait qu’il n’en sorte pas cinquante. Mais la glorieuse Église rachetée repose dans la poussière, Elle attend. Ce sont les joyaux de Dieu, qui reposent dans la poussière. Mais leurs âmes sont sous l’autel de Dieu. Ils ne sont pas dans l’état qu’il faut. Ils sont dans un corps, certes, mais c’est une théophanie. Et ils crient à Dieu: “Jusques à quand?” Ils peuvent se voir, mais ils ne peuvent pas se serrer la main les uns les autres, dans ce genre de corps là.

65 Si vous rencontriez votre mère dans la Gloire ce soir, – si vous partiez, – vous ne pourriez pas lui serrer la main, parce qu’elle n’a pas ce genre de main là. Vous ne pourriez pas sentir sa main comme vous la sentiriez maintenant. En effet, cinq sens sont placés dans ce corps pour le contrôler. La présence de votre mère serait perçue dans une autre atmosphère.

66 C’est comme un mari et sa femme. Au Ciel, on ne se mariera pas, on ne prendra ni femmes ni maris. Pourquoi? Parce qu’il y a là une sorte d’amour différente. Il n’y a pas de désir sexuel. Toutes ces choses ont disparu. On a été purifié, on est pur.
Mais vous n’avez jamais vécu dans cet état-là, donc, vous n’avez pas été créés pour vivre dans cet état-là. Là-bas vous êtes dans l’attente. Mais il vous tarde de revenir à l’endroit où vous avez été créés comme homme et femme, et là Dieu ressuscitera ce corps en le faisant sortir de la poussière de la terre et Il le glorifiera. Alors vous pourrez voir, goûter, toucher, sentir et entendre, et vous côtoyer. Nous ne connaîtrons jamais…
Nous ne pourrions jamais apprécier la vie d’un Ange. Nous n’avons pas été créés Anges. Dieu a créé des Anges. Mais vous et moi, Il nous a créés hommes et femmes. C’est l’état dans lequel nous serons pour toujours, à Sa Venue bénie.

67 Maintenant, vous voyez qu’ils s’en sont trouvés exclus, parce qu’ils ont péché et ont été privés de la gloire. Dieu leur a montré la Colonne de Feu. Il leur a montré des signes et des prodiges. Il les a fait sortir. Il leur a fait subir des tentations, pour les éprouver, les mettre à l’épreuve.

68 Or, n’est-ce pas que vous avez eu beaucoup de tentations? Ne vous plaignez pas de ça. Réjouissez-vous. Dieu est avec vous. Il cherche à éprouver votre foi. Regardez Job, dans l’Ancien Testament; quand Il a dit: “As-tu remarqué Mon serviteur Job, un homme juste, un homme parfait? Il n’y a personne comme lui sur la terre.”

69 “Oh,” il a dit, “bien sûr, Tu l’as protégé: il n’a pas de problèmes, il n’a pas de soucis. Il n’a pas de difficultés financières, tout va bien. Il n’a pas de maladie, pas de douleur. Livre-le-moi. Je l’amènerai à Te maudire en face.”

70 Il a dit: “Je te le livre; seulement, ne lui ôte pas la vie.”

71 Oh! Il a tout fait sauf lui ôter la vie, mais il n’a pas pu ébranler Job. Job savait qu’il n’avait pas bougé d’un iota par rapport à la Parole. C’est vrai. Tous les démons de l’enfer n’ont pas pu l’ébranler, car il savait qu’il avait offert ce sacrifice. Il était juste. Ils l’ont accusé, ils ont dit: “Tu as péché, Job, et Dieu te punit.” Il savait que Dieu n’avait pas…qu’il n’avait pas péché devant Dieu. Il savait qu’il était juste. Pas parce qu’il était un homme bon, mais parce qu’il acceptait l’holocauste offert à sa place.

72 Et ce soir, nous savons que sa vie a vraiment démontré qu’il était juste. Et quand vous… Vous ne cherchez pas à rentrer dans la Gloire en vertu du fait que vous essayez d’aider votre prochain – ce qui est bien. Ni en vertu du fait que vous avez adhéré à l’église – ce qui est bien. Mais vous rentrez dans la Gloire en vertu du fait que vous acceptez la justice de Jésus-Christ – ce n’est rien que vous ayez fait vous-même.

73 Maintenant, continuons notre lecture. Car cette bonne nouvelle nous a été annoncée… (verset 2) …aussi bien qu’à eux; mais la parole qui leur fut annoncée ne leur servit de rien, parce qu’elle ne trouva pas de la foi chez ceux qui l’entendirent. Il n’y avait pas de foi chez ceux qui ont entendu la Parole.

74 Imaginez un peu, aujourd’hui, dans l’humble petit ministère que le Seigneur m’a donné, il devrait y avoir quarante millions d’Américains sauvés, ce soir. Vous savez ce qu’ils disent? “Voyons, c’est de la télépathie mentale. Il lit dans la pensée des gens. Rien de vrai là-dedans! Voyons, il ne fait pas partie de notre église.” Voyez? Ce n’est pas…peu importe à quel point on ramène ça à la Parole et on démontre que c’est la Parole de Dieu, que c’est la promesse de Dieu, à quel point la science démontre que C’est vrai, ils ne peuvent quand même pas croire. La Bible dit qu’ils ne le peuvent pas.

75 Vous dites: “Alors, ça sert à quoi de Le prêcher?” Dieu doit avoir un témoin, pour les condamner, en ce Jour-là. La Parole a été prêchée et démontrée parmi eux, et, dans leur ignorance, ils s’en sont détournés quand même. Il ne reste plus rien d’autre que le jugement. Dieu ne pourrait pas–ne pourrait pas juger une nation avec justice, sans qu’elle ait d’abord bénéficié de la miséricorde avant de recevoir le jugement. Il est Dieu. Il ne pourrait pas faire ça.

76 Maintenant, que disons-nous? Pour nous qui avons cru, aussi nous sommes entrés dans le repos, selon qu’il dit: Je jurai dans ma colère: ils n’entreront pas dans mon repos! Il dit cela, quoique ses oeuvres eussent été achevées depuis la création du monde. Car il a parlé quelque part ainsi du–du septième jour…

77 Maintenant, je ne veux pas blesser les gens, en m’opposant à leur religion. Ce n’est pas mon but. Quand je suis sur le champ de mission, je prêche seulement les grandes doctrines évangéliques fondamentales habituelles. Mais dans le Tabernacle, ici, parmi mes enfants, j’estime que j’ai le droit de prêcher ce que je pense être la Doctrine et la Vérité. Voyez? Je pense que c’est bien.

78 Maintenant, j’ai des milliers de bons amis qui prônent l’observance du sabbat, des gens qui sont adventistes du septième jour. Certains de mes amis les plus chers, certains d’entre eux, sont adventistes du septième jour.
Bien que ce grand mouvement, qu’on appelle la–la Voix de la Prophétie, s’oppose fermement à moi. Ils ont dit que j’ai fait cette déclaration du haut de la chaire, que j’ai dit “que j’étais Dieu. Et que–et que cette Lumière qui m’accompagnait, c’était un Ange, et que j’étais Dieu. Et que j’étais venu au monde pour faire de grandes choses, pour prouver aux gens que j’étais Dieu”. Bon, c’est ce que la Voix de la Prophétie a dit à mon sujet, là-bas en Californie. Et les personnes qui ont dit ça, vous le savez, ont dit quelque chose qui n’est pas vrai.

79 Mais, premièrement, sans vouloir m’acharner contre l’église adventiste du septième jour ou contre toute autre église qui prône l’observance du sabbat, mais seulement dans l’intérêt de l’Évangile. Dans quelques minutes, nous allons en venir aussi à l’église pentecôtiste. Oui. C’est vrai. Et à l’église baptiste, nous allons y venir et montrer que Dieu n’est favorable à aucune dénomination. C’est vrai. Il n’est favorable qu’aux individus. Et Il ne traite avec aucune dénomination. Selon Sa Parole, Il ne l’a jamais fait et Il ne le fera jamais. Mais Il traite avec les individus dans toutes les dénominations. Oui, c’est avec les individus que Dieu traite.

80 Maintenant prêtez une oreille très attentive à ceci, et alors, si jamais, à un moment donné, vous vous retrouvez confrontés à cette question, ce sera réglé. Maintenant, que le Seigneur nous aide.

81 Maintenant soyez attentifs: “Car…” Le verset 4. Car il a parlé quelque part ainsi du septième jour…

82 Maintenant regardez bien. Il parle du sabbat. Combien savent que le mot s-a-b-b-a-t, en hé-…est un mot hébreu qui veut dire “r-e-p-o-s” [r-e-s-t, en anglais–N.D.T.]? Combien savent que c’est ça, en anglais? Bien sûr. Le mot sabbat, c’est un drôle de mot, n’est-ce pas? Effectivement.

83 Le mot sanctifier, c’est un drôle de mot, n’est-ce pas? Sanctifier est un mot grec. Sanctifier veut dire “être rendu saint”. En hébreu, ça veut dire “rendre saint”. En grec, ça veut dire “sanctifier”. En anglais, ça veut dire “rendre pur”.

84 Sabbat veut dire “un jour de repos”. Voilà ce qu’était l’ancien sabbat: un jour de repos. Quand vous voyez repos, ça veut dire “sabbat”. Vérifiez-le dans votre manuscrit original, si, par hasard, vous avez une Bible en grec, et voyez si le mot… Si vous avez une Bible Scofield, regardez la note en marge sur “repos”, et voyez si elle ne vous renvoie pas à sabbat. Sabbat veut dire “repos”. Très bien.

85 Maintenant regardez bien. Craignons donc, tandis que subsiste pour nous la promesse d’entrer dans son sabbat, repos…

86 Bon, bien des gens observent des jours, par exemple ils observent le samedi comme jour du sabbat. D’autres font du dimanche une idole, un jour d’adoration. Par la grâce de Dieu et par la Parole de Dieu, avec l’aide de Dieu ce soir, je peux vous prouver que les deux ont tort. Les deux, l’adorateur du dimanche et l’observateur du sabbat. Les deux ont absolument tort selon la Parole. Et après tout, c’est sur la Parole que nous devons nous fonder, pas sur ce que les adventistes disent, ni sur ce que les protestants disent, ou sur ce que les catholiques disent. Ce qui compte, c’est ce que la Bible dit.

87 Bon, maintenant regardez bien. Car il a dit quelque part, à propos du septième jour… Maintenant, nous allons poser quelque chose comme ceci, et appeler cela–cela “le Repos de Dieu”, le septième jour.

88 Maintenant regardez bien. “Et Dieu…” Écoutez bien ce passage de l’Écriture. …Dieu se reposa de toute son oeuvre le septième jour. Dieu a eu un Sabbat, et ce septième jour a duré mille ans, un type du Millénium. Car il a parlé…ainsi du septième jour: Et Dieu se reposa de toute son–son oeuvre… Le pronom personnel, “toutes Ses oeuvres”. Il s’est reposé le septième jour: Dieu. Et ici encore (sous la loi): Ils n’entreront pas dans mon repos.

89 Dieu s’est reposé physiquement, car Il avait créé les cieux et la terre en six jours, et le septième jour, Il s’est reposé de toute Son oeuvre. Il s’est reposé pendant mille ans. En effet, la Bible dit “qu’un jour sur la terre correspond à mille ans au Ciel; que mille ans au Ciel correspondent à un jour sur la terre”. Combien savent que c’est ce que dit l’Écriture dans II Pierre? [L’assemblée dit: “Amen.”–N.D.É.] Très bien. “Dieu s’est reposé le septième jour. Et Il a parlé quelque part à ce propos.”

90 Maintenant écoutez bien. Car il a dit quelque part, à propos du septième jour: Et Dieu se reposa de toutes ses oeuvres… Et ici encore (la loi): Ils n’entreront pas dans mon repos. Il a donné aux Juifs, qui étaient en chemin entre le pays promis, ou, entre l’Égypte et le pays promis, le sabbat du septième jour.

91 Maintenant écoutez. Or, puisqu’il est encore réservé à quelques-uns d’y entrer, et que ceux à qui d’abord la promesse a été faite… Le repos! Dieu leur avait donné la loi, et le sabbat était le quatrième commandement. …n’y sont pas entrés à cause de leur incrédulité,

92 Maintenant regardez bien. Il parle de la loi, qu’ils y sont entrés – ce n’était pas mêlé avec de la foi. Ils ne l’observaient pas. Ils observaient le sabbat comme un geste commémoratif indiquant qu’ils allaient vers un pays de sabbat, pour recevoir un repos éternel, libérés de tous leurs problèmes et de tous leurs soucis, plus de chefs de corvées, plus de nuits agitées. Ils étaient en chemin vers le pays de repos qui leur avait été promis. Où coulaient le lait et le miel. Où les raisins étaient si gros qu’il avait fallu deux hommes pour en porter une grappe sur leurs épaules. Oh, quel pays de repos béni! Mais, à cause de leur incrédulité, ils n’ont pas reçu cela quand ils sont arrivés là-bas. Ils ont été détournés, alors qu’il n’y avait qu’une distance de quarante milles [65 km] entre l’endroit d’où ils étaient partis, en Égypte, et le pays promis. Et il leur a fallu quarante ans pour arriver là-bas, à cause de leur incrédulité. Dieu leur a donné leur prophète, Il lui a donné Son signe, Il lui a donné la Colonne de Feu, Il a opéré des signes et des prodiges, et Il leur a prêché l’Évangile. Et ils sont partis en quête des poissons et des pains, et ils sont tombés dans le désert. “Et leurs cadavres ont péri dans le désert.”

93 Jésus, près de la source, Il a dit.
Ils ont dit: “Nos pères ont mangé la manne dans le désert pendant quarante ans.”

94 Il a dit: “JE SUIS ce Pain de Vie qui est descendu du Ciel, d’auprès de Dieu. JE SUIS le Pain de Vie. Moïse ne vous a pas donné ce Pain-là. C’est Mon Père qui donne ce Pain. Et JE SUIS le Pain qui descend du Ciel, d’auprès de Dieu. Si quelqu’un mange Cela, il ne mourra jamais.” Voilà toute la différence.

95 Maintenant regardez bien. Ils ont dit qu’Il… “qu’ils avaient bu au Rocher qui était dans le désert, pendant tant d’années”.

96 Il a dit: “JE SUIS ce Rocher.” Béni soit Son Saint Nom! “JE SUIS ce Rocher.”
Comment pouvait-Il être ce Rocher? Ce Rocher était un Rocher spirituel. Il suivait les enfants d’Israël. Et Moïse avait à la main un bâton, c’était la verge du jugement de Dieu. Dieu lui a dit de frapper le Rocher, et il a frappé le Rocher. Et à ce moment-là, les eaux ont coulé du Rocher. Christ était ce Rocher, et le jugement de Dieu, la peine prononcée contre le péché, s’est abattu sur Lui. “Dieu a fait retomber sur Lui l’iniquité de nous tous”, et cette iniquité a transpercé Son coeur. Et de Son coeur a jailli le Saint-Esprit comme des fleuves d’eau coulant vers un peuple qui périssait, qui se mourait.
“JE SUIS ce Rocher qui était dans le désert.”
“Mais,” il a dit, “est-ce que Tu veux dire que…”

97 Il a dit: “Moïse, celui qui vous a dit ces choses, il désirait voir Mon jour. Et il l’a vu en partie.”

98 Il a dit: “Voyons, est-ce que Tu veux nous dire que Tu es plus grand que Moïse? Que Tu as vu Moïse? Ça fait huit cents ans que Moïse est mort.” Il a dit: “Maintenant nous savons que Tu as un démon,” autrement dit, “fou. Nous savons que Tu es fou.”

99 Il a dit: “Avant qu’Abraham fût, JE SUIS. LE GRAND JE SUIS qui était dans le buisson ardent, c’était Moi. Je suis ce Feu qui était dans le buisson ardent. Je suis cet Ange qui allait devant eux.” Et Il a dit: “Je viens de Dieu, et Je retourne à Dieu.” Il est venu de Dieu, Il a été fait chair et a habité parmi nous; Il est retourné à cette même Colonne de Feu.
Et Le voici ce soir, après deux mille ans, “le même hier, aujourd’hui, et éternellement”, faisant la même chose, conduisant Ses enfants bénis.

100 Et beaucoup n’y entrent…à cause de leur incrédulité. Là il a dit “qu’Il a fixé un jour”, un jour: quand Dieu a eu achevé Son oeuvre. Ensuite “Il a fixé, à ce propos, ‘un autre jour’, en disant que, s’ils entendent et s’ils viennent, observent les sabbats, tiennent compte des nouvelles lunes et tout”. C’est à ça que les frères adventistes essaient de vous ramener.

101 Maintenant continuons à lire. Remarquez. Or, puisque…quelques-uns doivent y entrer, et que ceux à qui cela a d’abord été prêché n’y sont pas entrés à cause de leur incrédulité,

102 Maintenant, le verset 7. Oh! la la! Je dis que l’Écriture est mathématiquement inspirée. Je dis que l’Écriture est en tous points inspirée. Les mathématiques de la Bible sont parfaites.

103 Avez-vous remarqué que les États-Unis, ici, c’est le nombre treize, dans tout ce qu’ils font? Savez-vous qu’il y avait treize colonies à leur création? Savez-vous que le drapeau avait treize étoiles au départ? Savez-vous que, dans tout ce que font les États-Unis, il y a le nombre treize? Saviez-vous que, dans la Bible, ils apparaissent dans Apocalypse 13? Certainement. La petite bête, l’agneau qui est monté de l’eau, pas de la masse et des foules de gens…non pas monté de l’eau, mais de la terre, où il n’y avait personne. Il avait deux petites cornes: le pouvoir civil et le pouvoir ecclésiastique. Et c’était un agneau: la liberté de religion. Et un peu plus tard, ils se sont unis, et il a parlé comme le dragon, et il a exercé tout le pouvoir que Rome avait eu avant lui. Notre nation va bientôt connaître ça. Prenez-en bonne note. Regardez bien la Confédération des Églises et les catholiques s’unir ensemble, et regardez ce qui va se produire.

104 Les gens qui suivent la Colonne de Feu vont traverser une période très difficile, mais à ce moment-là ils seront prêts à être enlevés, c’est vrai, fin prêts à partir. “Car l’Agneau les a vaincus,” dit la Bible, “et ceux qui Le suivaient aussi, parce qu’ils étaient appelés les choisis et les fidèles, les Élus de Dieu.” J’évite de m’engager maintenant dans cette prophétie, pour que nous puissions poursuivre avec ceci.

105 Écoutez bien, au chapitre 7, le…je veux dire, au chapitre 4, le verset 7. Sept est le nombre de l’achèvement. Trois est le nombre de la Vie. Sept est le nombre de l’achèvement, et c’est ici qu’est présenté le sabbat dans son achèvement.
“Et de nouveau” – souvenez-vous, il avait parlé, à ce propos, de “Dieu”. Ensuite il a parlé, à ce propos, de la “loi”. Et de nouveau, “Il a fixé un jour”, le troisième jour, la troisième fois. Dieu a fixé de nouveau un jour, un jour – aujourd’hui – en disant dans David si longtemps après…aujourd’hui…si longtemps après, comme il est dit plus haut: Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas votre coeur. (Regardez bien.) …si Josué leur eût donné le repos (un sabbat),…il ne parlerait pas après cela d’un autre jour. Avec Jésus-Christ vient un changement de dispensation: on passe de la loi à la grâce, des oeuvres à la grâce, de quelque chose que vous faites à quelque chose que Dieu a fait – vous vous fondez sur vos propres mérites, ou vous vous fondez sur Ses mérites à Lui. Il y a eu un changement.

106 Quand Moïse est sorti du désert, avec la loi, il a dit: “Tu ne commettras point d’adultère. Tu ne déroberas point. Tu ne tueras point. Sanctifie le jour du sabbat.” Quand Jésus est sorti du désert… Quand Moïse est venu, le diable l’a tenté. Dès que le diable l’a tenté, il a cédé. Moïse avait un point faible. Combien savent ce que c’était? Un tempérament colérique. Et dès qu’il les a vus adorer le veau d’or, il a jeté les commandements par terre et les a brisés, ce qui montrait que ce sacerdoce allait être brisé. Et Dieu les lui a redonnés.

107 Mais, quand Jésus est sorti du désert, après un jeûne de quarante jours, Il avait faim: c’était Son seul point faible. Et le diable est venu à Lui et a dit: “Si Tu es le Fils de Dieu, change ces pierres en pains. Fais ici un miracle. Fais-moi voir ça, et je croirai en Toi.”

108 Jésus a dit: “Il est écrit: ‘L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute Parole qui sort de la bouche de Dieu.’” Il a reconnu que cette fois, ce n’était pas Moïse qu’il avait rencontré, car Lui s’est reporté à la Parole.

109 L’ayant transporté au sommet du temple, il a dit: “Si Tu es le Fils de Dieu, jette-Toi en bas.” Et il a enrobé, pas cité, mais enrobé l’Écriture. Il a dit: “Il est écrit: ‘Il donnera des ordres aux Anges à Ton sujet, de peur que Ton pied ne heurte contre une pierre. Il Te portera.’”

110 Jésus s’est tout de suite reporté à la Parole, et Il l’a réprimandé.

111 L’ayant transporté sur une montagne, il Lui a montré les États-Unis, l’Allemagne, la Suisse, et toutes les nations du monde, toutes celles qui allaient exister un jour, il a dit: “Elles m’appartiennent toutes. J’en fais ce que je veux.” Ce n’est pas étonnant que nous ayons des guerres et des problèmes. Il a dit: “J’en fais…” Ce n’est pas étonnant que les femmes s’habillent…et que la loi les laisse faire. Toutes sont gouvernées par le diable. C’est ce que la Bible dit. Satan a dit: “Elles m’appartiennent. J’en fais ce que je veux.” Il a dit: “Si Tu m’adores, je ferai de Toi un roi comme moi.”

112 Jésus a dit: “Il est écrit: ‘Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu Le serviras, Lui seul.’ Arrière de Moi, Satan.”
Pourquoi? Jésus savait qu’Il hériterait d’elles dans le glorieux Millénium, quand Son Royaume viendrait. “Que Ta volonté soit faite sur la terre comme au Ciel.” On ne portera plus de shorts. On ne boira plus. Plus de convoitise. Plus d’adultère. Plus de mort. Plus de chagrin. Il hérite de toutes les nations. Elles sont à Lui. C’est vrai. Elles sont à Lui, et Il en héritera. Mais Satan les a pendant un espace de temps, c’est-à-dire aujourd’hui, le temps où nous vivons.

113 “Mais Il a fixé un jour, en disant: ‘Aujourd’hui, si longtemps après.’ Il a dit: ‘N’endurcissez pas votre coeur.’” Car, si Josué leur avait donné le repos, il ne parlerait pas après cela d’un autre jour.

114 Mon frère adventiste, regardez Cela. C’est Paul ici qui dit – et Paul a dit, dans Galates 1.8, si vous notez les passages de l’Écriture, Galates 1.8: “Quand un Ange du Ciel viendrait vous annoncer un autre évangile que Celui que j’ai prêché, qu’il soit anathème.” Paul a dit: “Si Jésus leur avait donné un jour de Repos…”

115 Regardez, quand Il est descendu de la montagne. Là Il est redescendu. Il avait vaincu le diable. Il était oint, prêt pour Son ministère. Il a dit: “Vous les avez entendus dire, les anciens: ‘Tu ne tueras point’, mais Moi, Je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère sans raison a déjà tué. Vous les avez entendus dire, les anciens”, aujourd’hui ce sont les observateurs du sabbat. “Vous les avez entendus dire, les anciens, autrefois, ceux qui étaient sous la loi: ‘Tu ne commettras point d’adultère; il fallait commettre l’acte pour être coupable.’ Mais Moi, Je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son coeur.” C’était différent! Il a laissé complètement de côté ce quatrième commandement. Mais leur a-t-Il donné le Repos?

116 Voyons ce qu’il a dit. “David a dit que, ‘si longtemps après, un Repos parfait viendrait’.” Dieu s’est reposé de Ses oeuvres le septième jour. Dieu a béni le jour du sabbat, et, à ce propos, l’a donné aux Juifs dans le désert. Ils n’y sont…entrés à cause de leur incrédulité, parce que la Parole n’était pas mêlée avec de la foi. “Et de nouveau Il a fixé un jour, en disant dans David: ‘Si longtemps après.’”
Des centaines d’années après la mort de David, le Fils de David allait paraître, en la personne de Jésus: “Et s’ils entendent Ma Voix, n’endurcissez pas votre coeur.” Dieu va parler au coeur.

117 Maintenant, regardez bien, maintenant le verset 9, pour vous qui lisez. “Si Jésus leur avait donné le repos,” au verset 8, “Il n’aurait…parlé d’un autre jour.”

118 S’il fallait qu’il y ait un sabbat, s’il fallait qu’on observe le dimanche, alors Il en aurait parlé. S’Il avait dit: “Maintenant il n’y a plus de sabbat, plus besoin d’observer le septième jour, ce que Je veux, c’est que vous observiez le dimanche”, Il l’aurait dit. Paul a dit qu’Il l’aurait fait. Il aurait dit: “Adorez tous le dimanche. Ce sera le repos.” Eh bien, s’Il avait voulu qu’ils observent le sabbat, Il aurait dit: “Continuez simplement à observer le septième jour. Mais maintenant, Je veux que vous observiez le dimanche, le huitième jour.” Non. Il n’a jamais dit ça.

119 Il a dit: “Si Jésus leur avait donné un jour, n’en aurait-Il pas parlé?”

120 Maintenant, le verset 9. Préparez-vous. Il y a donc un repos de sabbat réservé au peuple de Dieu, une observance de sabbat réservée au peuple de Dieu. Car celui qui est entré dans le repos de Dieu (de Christ) se repose de ses oeuvres, comme Dieu s’est reposé des siennes, le jour du sabbat.

121 Vous le voyez? Maintenant, prenons quelques Écritures pour appuyer ça. Très bien. Quand Dieu a fait le monde en six jours, Il s’est reposé le septième jour et n’a plus jamais travaillé. Béni soit le Nom du Seigneur. Il a construit le monde, Il y a installé la création, et Il s’est reposé; et jamais Il n’est revenu se remettre à construire le monde. Il a achevé Ses oeuvres, et Il s’est reposé. Bon, donc… Ensuite, après ces mille ans, alors le péché est entré; alors Christ a été représenté, l’Agneau a été représenté. Donc, les Juifs ont reçu cela comme type du Repos du septième jour. Maintenant, Dieu a fixé un autre jour…en disant dans David si longtemps après, qu’un autre repos allait venir.

122 Alors, ce Repos-là, qu’est-ce que c’est? Prenez avec moi Matthieu, chapitre 11, la dernière partie du chapitre 11 de Matthieu. C’est quand Jésus a conclu Son sermon sur la montagne, là vous allez voir ce qu’Il a dit.

123 Il a dit: “Quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son coeur. Quiconque se met en colère contre son frère sans raison a tué son frère.” Toutes ces choses, et Il n’a jamais abordé ce quatrième commandement, ce sabbat.

124 Maintenant, Il conclut. Et le Sabbat, c’est la grande Promesse de Dieu. C’est un Repos. Bon, maintenant, regardez bien ici, après qu’Il avait fini de citer les béatitudes. Ici, Il dit, au verset 27 du chapitre 11 de Matthieu. Et c’est au chapitre 5 qu’Il a enseigné les béatitudes. Toutes choses ont été livrées entre mes mains, m’ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n’est le Père;… Voyez, on ne peut pas connaître l’un sans connaître l’autre, puisqu’Il était le Père manifesté en chair. …personne non plus ne connaît le Père, si ce n’est le Fils…

125 Il me semble que les gens devraient pouvoir voir Cela et ne pas le contester. Certainement. Dieu n’est pas trois Personnes. S’Il est trois Dieux, alors nous sommes des païens. Lequel est Dieu? Ils sont tous les trois un seul Dieu, ce sont trois fonctions du même Dieu. Il était le Père, sous la forme du Saint-Esprit, dans cette Colonne de Feu dans le désert. Il était le Fils, quand Il a exercé la fonction de la Filiation. “Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus; Je m’en irai. Je reviendrai et Je serai avec vous, même en vous, jusqu’à la fin du monde.” Voyez? Il est la Paternité, la Filiation et aussi le Saint-Esprit. Tout ça, c’est exactement le même Dieu, qui exerce trois fonctions différentes: la Paternité, la Filiation, le Saint-Esprit. Jamais…
I Jean 5.7 dit: “Il y en a trois qui rendent témoignage dans le Ciel: le Père, le Fils, le Saint-Esprit. Ces trois-là sont Un.”

126 Thomas Lui a dit: “Seigneur, montre-nous le Père.” Cela le satisferait.

127 Il a dit: “Il y a si longtemps que Je suis avec vous, et tu ne M’as pas connu?” Il a dit: “Quand tu Me vois, tu as vu le Père. Pourquoi dis-tu: ‘Montre-nous le Père?’”

128 Maintenant, les unitaires ont pris ça, le groupe des unitaires, et ils essaient de faire du Père, du Fils et du Saint-Esprit une seule fonction et un seul endroit, une seule chose, comme votre doigt. C’est faux. Dieu n’aurait pas pu… Jésus n’aurait pas pu être Son propre père. S’Il l’avait été, alors Il aurait été… Eh bien, comment aurait-Il pu être Son propre père?

129 Et si Dieu est un homme distinct du Saint-Esprit, Il aurait eu deux pères. Car la Bible dit que “le Saint-Esprit a couvert Marie de Son ombre, et elle a conçu”. Et la Bible dit, dans Matthieu 1.18, que “ce qu’elle a conçu vient du Saint-Esprit”. Alors, lequel est Son père: le Saint-Esprit ou Dieu? Les deux sont le même Esprit, sinon Il aurait eu une naissance illégitime, par deux esprits.
C’est un dogme catholique, et ça n’a jamais été un enseignement biblique. Martin Luther l’a repris, avec beaucoup d’autres éléments du catholicisme qu’on retrouve dans l’église luthérienne. Wesley l’a maintenu. Et ça continue encore, mais c’est une erreur. Ce n’est pas la Vérité. Ça ne l’a jamais été, ça n’a jamais été une Doctrine biblique. Ça n’a jamais été un commandement dans la Bible, d’enseigner l’existence de trois Dieux.
Il y a un seul Dieu. Jésus a dit: “Écoute, ô Israël, Je suis l’Éternel, ton Dieu, un seul Dieu”, pas trois Dieux.

130 En Afrique, ils baptisent une fois pour le Père, une fois pour le Fils et une fois pour le Saint-Esprit. Et alors, le pauvre Juif arrive, en disant: “Lequel est votre Dieu? Lequel: le Père, le Fils ou le Saint-Esprit?” Tous les trois sont Un. La Bible dit qu’ils sont Un.

131 Jésus était une maison dans laquelle Dieu vivait. La Bible dit que–que, dans I Timothée 3.16: “Sans contredit,” (c’est-à-dire sans “conteste”), “le mystère de la piété est grand. Car Dieu a été manifesté en chair, vu des Anges, élevé dans…prêché, cru, et élevé dans la Gloire.” Dieu. La Bible dit: “On Lui donnera le Nom d’Emmanuel, ce qui signifie ‘Dieu avec nous’.” La Bible dit que “Jésus, en Lui habitait la plénitude de la Divinité corporellement”.

132 Comme nous l’avons vu l’autre soir: Dieu, au commencement, était Esprit. Et alors, de Dieu est sorti le Logos, ou la théophanie, qui était en forme d’homme, appelé le Fils de Dieu, préfiguré. Il est venu sur terre, dans un corps de chair, même avant de venir en Jésus-Christ. Maintenant, avalez ça une bonne fois, frère. Je vais vous le prouver.

133 Quand, quand Moïse L’a vu. Il a dit: “Fais-moi voir Ta forme, Seigneur.” Et Dieu l’a caché dans le rocher. Et quand Il est passé, il a dit: “C’était le dos d’un homme.” C’était cette Théophanie. Exactement.
Ensuite, il fallait que cette Théophanie soit faite chair. Pas une autre Personne, mais il fallait que la même Personne se fasse chair, pour retirer l’aiguillon de la mort.
C’est comme l’abeille, quand elle pique, l’aiguillon reste là. Et elle n’avait jamais laissé cet… Elle pouvait enfoncer son aiguillon dans la chair humaine, parce que c’est une chair de péché. Mais, frère, quand elle a piqué la chair d’Emmanuel, elle a perdu son aiguillon. Oui monsieur. Elle peut bourdonner, mais elle n’a plus d’aiguillon.

134 Ce n’est pas étonnant que Paul, quand on allait lui couper la tête, ait dit: “Ô mort, où est ton aiguillon? Tu peux bourdonner et vrombir tant que tu veux. Tombe, où est ta victoire? Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par Jésus-Christ.” Voilà, c’est ça.
Il fallait que ce soit Dieu Lui-même qui le fasse. Il est venu et a été manifesté en chair. Il est ensuite redevenu Esprit.

135 Vous dites: “Frère Branham, vous ne nous avez pas encore dit à quel moment Dieu a été fait chair avant qu’Il vienne en Christ.”
Un jour, lorsque Abraham était assis sous sa tente, deux Anges et Dieu, en chair humaine, sont venus à lui. Il y avait de la poussière sur leurs vêtements, ils étaient fatigués, et ils se sont assis. Abraham est allé enlever à une vache son veau, et il l’a tué. Et il a préparé des côtelettes d’agneau. Il est allé prendre…a demandé à Sara de prendre de la farine de maïs, de la tamiser, et de cuire quelques galettes de maïs. Et il a pris du beurre, un produit de la vache, et il a pris du babeurre. Il a apporté tout ça là-bas, l’a posé là, et Dieu l’a mangé.

136 Alléluia! C’est pour ça que: “Ma foi regarde à Toi, Toi, Agneau du Calvaire.”

137 Pensez-vous que c’est quelque chose de difficile, ça, pour Dieu? Dieu, qui a créé toute la potasse et tout le calcium, et tout ce qu’il y a dans le monde, Il est descendu rendre visite à Abraham. Il a dit: “Penses-tu que Je vais te cacher cela, à toi qui es l’héritier du monde?” Amen. “Je ne vais pas te cacher cela.” Dieu a simplement pris…

138 Nous sommes composés de seize éléments. Il a simplement pris de la potasse, du calcium, du pétrole, de la lumière cosmique, et: “Wououhh!” “Entre là-dedans, Gabriel”, un corps!

139 “Wououhh!” “Entre là-dedans, Absinthe.” Il est entré dedans.
Deux Anges, venus du Ciel!

140 Dieu a tendu la main et en a pris une poignée: “Wououhh,” Il est entré dedans, Lui-même. Il est arrivé là-bas, et Il avait faim. Béni… Qu’est-ce que vous dites de ça, vous, les frères adventistes, qui ne voulez pas manger de viande? On va y venir un peu plus tard. Le Dieu Tout-Puissant, Jéhovah, voyez si ce n’est pas là le même Nom qui a été traduit, le même que lorsqu’Il était au buisson ardent! Alléluia!
Et quand Il était sur terre, Il a dit: “Avant qu’Abraham fût, JE SUIS, Celui-là même qui était au buisson ardent.” C’est vrai: Elohim – voyez si ce n’est pas le même. C’est Lui qui était au buisson ardent.

141 C’est Lui qui était là, en présence d’Abraham, dans un corps de chair, qui a mangé le veau, bu le lait de la vache et mangé du beurre sur des galettes de maïs. Béni soit le Saint Nom de Dieu! Il était descendu là-bas, et Il a dit: “Je ne vais pas partir…”
Il avait le dos tourné. Il a dit: “Abraham, Je vais te visiter, et tu auras cet enfant. Tu as maintenant cent ans, et Sara quatre-vingt-dix.” Et Sara, dans la tente, a fait: “Ha!”, elle a ri. Il a dit: “Pourquoi Sara a-t-elle ri?” Derrière Lui; séparés par la tente.

142 Abraham a dit: “Sara, est-ce que tu as ri?

143 – Non, pas du tout.”

144 Il a dit: “Si, tu as ri.” Quelle sorte de télépathie est-ce là? Quelle sorte de lecture de pensées était-ce là?
Il fait la même chose aujourd’hui. Il est Jéhovah-Jiré, Jéhovah-Rapha, le même hier, aujourd’hui, et éternellement. Il ne faillit jamais.

145 Regardez-Le. Il se tient là. Il s’est avancé et a parlé à Abraham; et Il a disparu devant ses yeux. Et Abraham, le grand patriarche, a dit qu’il avait “parlé face à face avec Dieu, Elohim”, le même Dieu. Vous saisissez? Pas trois Personnes, mon frère. Trois fonctions de la même Personne!

146 Au commencement, c’était le même: Il était ce grand Esprit, cette grande Source de toute loyauté, de tout amour, de toute paix. Tout ce qui était pur était dans cette Source. Elle a commencé à former un corps, une théophanie, le genre de corps dans lequel nous allons entrer. Pas un corps glorifié, mais, disons, un corps angélique, qui a une silhouette, une forme.

147 Chaque fois que je vois un arbre, je pense: “Cet arbre est le négatif. Il y a un positif quelque part.” Cet arbre a été copié sur quelque chose. Une intelligence l’a conçu. Et cette terre ne fait que refléter le Céleste. La Bible le dit. Et s’il y a ici un arbre qui devra périr, il y en a un dans la Gloire qui ne périra pas.

148 Si je vois un homme, si je vois un charmant jeune couple, un homme et sa femme qui marchent dans la rue, amoureux l’un de l’autre, qu’est-ce que ça reflète? Béni soit le Nom du Seigneur! Il y en a un au Ciel qui ne périra jamais. “Si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous en avons une autre qui nous attend déjà: la théophanie.”

149 Là vous saisissez ce qu’est la trinité: le grand Esprit, qui habite dans le Fils, Jésus; Jésus, qui habite dans l’Église. “En ce jour-là, vous connaîtrez que Je suis dans le Père, que le Père est en Moi, et que Je suis en vous.” Tout ce que Dieu était, Il l’a déversé en Jésus; tout ce que Jésus était, Il l’a déversé dans l’Église. Voilà. “Moi dans le Père, le Père en Moi; Moi en vous, et vous en Moi.” Voilà le–voilà le Corps.

150 C’est là le problème de l’église. On leur a enseigné une espèce de petite doctrine insignifiante, édulcorée, de vieille bonne femme, on fait plein de sorties, on a des soupers où on sert de la soupe, et des soirées de cartes. Ce n’est pas étonnant que nous ayons un tel chaos. Nous n’avons pas besoin de programmes pour les enfants et de petits soupers où on sert de la soupe. Ce dont nous avons besoin, c’est du bon vieil Évangile solide, et d’hommes de foi qui se tiennent là, l’épée dégainée, et qui lancent des défis. Ce dont nous avons besoin aujourd’hui, ce n’est pas d’une théologie insignifiante et d’une théorie élaborée par une clique d’hommes. Nous avons besoin du solide Évangile prêché avec la Lumière, la Puissance et la démonstration du Saint-Esprit.

151 Remarquez ici, maintenant. Comme il a dit, Dieu a fixé un autre jour – aujourd’hui – en disant dans David… …si Josué leur eût donné le repos, ne parlerait-il pas…d’un autre jour. Mais il y a…un repos de sabbat réservé au peuple de Dieu. Car celui qui entre dans le repos de Dieu se repose de ses oeuvres, comme Dieu s’est reposé des siennes.

152 Nous allons lire à quel endroit, maintenant? Matthieu, le vingt-…le chapitre 11, verset 27. Toutes choses que le Père m’a données, ou plutôt, m’ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n’est le Père; (Très bien.) personne non plus ne connaît le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.

153 Voyez, cela ne dépend pas du nombre de choses que vous apprenez, ni du nombre de choses que le–l’évêque veut vous faire connaître. Cela dépend du nombre de choses que Dieu veut vous faire connaître. Si vous ne voyez pas cette Révélation, ne la demandez pas à l’évêque. Demandez-la à Dieu. Ne la demandez pas à votre pasteur. Demandez-la à Dieu. “C’est le Fils qui Le révèle”, Lui, un pronom personnel.

154 Écoutez. Ceci va vous étonner. Voici le commandement. Paul a dit: “S’Il avait laissé un autre jour, Il en aurait parlé.” Mais voici ce qu’Il a dit. Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du sabbat, du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du sabbat pour votre âme. Car mon joug est doux, et mes fardeaux légers.

155 Regardez bien ce que Paul dit. …si Josué leur eût donné le repos…il aurait parlé d’un autre jour. Mais Dieu a fixé un jour – aujourd’hui – dit dans David si longtemps après…quand vous entendez sa voix, n’endurcissez pas votre coeur. “Et il y a…” Maintenant écoutez, le verset 9. Il y a donc un repos de sabbat, un sabbat, réservé au peuple de Dieu. Car celui, l’homme ou la femme, qui est entré dans le repos de Dieu… “Venez à Moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés. Je vous donnerai du repos.” …se repose de ses oeuvres, comme Dieu s’est reposé des siennes.

156 Peut-être à vingt ans. Peut-être à trente ans. Peut-être à cinquante ans. Mais la minute même où vous entendez la Voix de Dieu qui frappe à votre coeur, n’endurcissez pas votre coeur. Alors entrez… “Celui qui écoute Mes Paroles, qui croit à Celui qui M’a envoyé, a la Vie Éternelle, perpétuelle, et ne viendra jamais en jugement, mais il est passé de la mort à la Vie.”

157 “Dites-moi, Frère Branham: qu’est-ce qui se produit?” Vous recevez le Saint-Esprit. Christ entre en vous. Pas vrai?

158 Prenez avec moi Ésaïe, chapitre 28, et lisons. Ésaïe, chapitre 28, voyons ce que le prophète a dit à ce sujet. Matthieu…28, à partir du verset 8. Voici la situation fâcheuse qui prévaut dans les derniers jours. Nous devons terminer dans un instant. Toutes les tables seront, sont pleines de vomissements…il n’y a plus de place nette.

159 Laissez-moi m’arrêter un instant. Comme Ernie l’a dit l’autre soir, il parlait à quelqu’un. Ernie Fandler, ce frère ici, qui vient de Suisse, il a dit: “Je me suis arrêté et j’ai laissé ça pénétrer.”

160 Je veux que ceci pénètre. …il n’y a plus de place nette. Car toutes les tables seront pleines de vomissements… Comme le chien va à ce qu’il a vomi, et la truie…à son bourbier, c’est ainsi que les gens font marche arrière.

161 Qu’est-ce qui se passe avec vous, les méthodistes? Jadis, vous aviez la Lumière. Qu’est-il arrivé? Dieu vous L’a retirée, Il L’a donnée aux nazaréens.
Que vous est-il arrivé à vous, nazaréens? Jadis, vous aviez la Lumière. Dieu vous L’a retirée et L’a donnée aux pentecôtistes. C’est exact. Vous, église de Dieu, et vous autres, gens de la sainteté: parce que vous avez rejeté la Lumière, que vous avez formé une dénomination et avez dit: “Nous n’allons pas croire plus que ceci”, Dieu est parti, Il a poursuivi Son chemin et vous a montré qu’Il avait des gens disposés à Le suivre.

162 Que vous est-il arrivé à vous, pentecôtistes? Vous aviez la Lumière. Dieu vous L’a enlevée.
La Colonne de Feu poursuit Son chemin. Toutes les fois que la Colonne de Feu se déplaçait, l’Église se déplaçait avec Elle.
Et quand Luther, sorti de l’église catholique, a organisé sa propre église, la Colonne de Feu s’est déplacée, et Wesley L’a suivie.
Wesley s’est organisé et a formé sa dénomination, alors la Colonne de Feu s’est déplacée, et les nazaréens L’ont suivie.
Les nazaréens se sont organisés, et l’église de Dieu L’a suivie; ils disaient qu’ils n’étaient pas une dénomination, mais ils en étaient une.

163 Ensuite, qu’est-il arrivé? Ce qui est arrivé ensuite, c’est que les pentecôtistes ont vu le Feu – et voilà, ils L’ont suivi. Et qu’est-ce que vous avez fait? Vous avez fait une doctrine avec les langues et organisé ça, “tout le monde devait parler en langues avant de recevoir le Saint-Esprit”, alors Dieu s’est tout de suite retiré, Il vous a plantés là.

164 Que vous est-il arrivé, unitaires? Vous avez trouvé le baptême au Nom de Jésus. Vous en avez fait une doctrine, et vous vous êtes détachés du reste de la Parole, alors Dieu s’est tout de suite retiré, Il vous a plantés là. C’est vrai.

165 Que vous est-il arrivé, à vous, les Assemblées de Dieu, l’ancien Conseil Général? Vous avez formé une organisation entre vous, et Dieu s’est tout de suite retiré et vous a laissés là. Et maintenant vous n’êtes plus qu’un groupe formaliste, froid, comme les autres.
Et la Colonne de Feu poursuit Son chemin. Alléluia! …toutes les tables sont pleines de vomissements…

166 Regardez la sainte Cène. Tenez, même qu’ils… J’étais à un endroit où ils prennent une miche de pain ordinaire. Alors que ce pain-là, c’est censé être du pain sans levain. Et ils le distribuent à des pécheurs, des fumeurs de cigarettes, des prostituées, des impudiques, pour autant que leur nom figure dans le registre.

167 Et vous, baptistes, vous appelez même ça une communion “fermée”. Maintenant c’est vous, les baptistes, qui faites sonner un peu votre trompette, mais Dieu va vous l’enlever. Exactement, et vous ne pourrez plus en sonner. Une communion “fermée”, vous vous séparez, comme pour dire: “Je suis plus saint que toi.”
Souvenez-vous qu’ici, c’est un tabernacle baptiste. Voilà le résultat que cela a produit: vous vous êtes organisés. “Oh,” vous dites, “nous ne sommes pas une organisation.” Oui, vous en êtes une. Bien sûr que oui. Vous dites: “Nous sommes une association fraternelle.” Oui, pour tous ceux qui passent la porte et enseignent exactement ce que vous croyez, là ça va. Mais l’autre, vous–vous n’allez pas le jeter dehors, mais vous allez l’excommunier de votre confrérie. C’est exact. Oh, vous avez votre manière de faire les choses. Dieu aussi a Sa manière de faire les choses. Mais l’Église de Dieu poursuivra Son chemin. La Colonne de Feu ne tolère pas ce genre de chose. …toutes les tables sont pleines de vomissements…

168 Maintenant écoutez. Maintenant, ceci va vous étonner pendant un instant. Écoutez. Je vais lire la Parole. Ici, c’était qui? Le prophète Ésaïe. …toutes les tables sont pleines de vomissements… alors il n’y a plus rien de propre, les chiens se dévorent entre eux.

169 On vient à l’église: les femmes se coupent, se coupent les cheveux court, portent des shorts, elles vont dehors, voient des hommes qui passent dans la rue: elles vont tondre le gazon, ces jeunes filles veulent entendre ces sifflements admiratifs de bouledogue, ou, de loup, ou le nom qu’ils donnent à ça, vous savez, ce “huîîît! huîîîou!” Oh, vous vous trouvez mignonnes, n’est-ce pas?

170 Et vous, les hommes, qui marchez dans la rue un cigare au bec, et qui êtes diacres, membres du conseil. Vous faites penser à un boeuf écorné du Texas. Et vous vous prenez pour quelqu’un d’important. C’est exact. Ce n’est pas étonnant que toutes les tables… Vous vous avancez, vous prenez la communion, et vous faites l’important, alors que vous trichez, volez, mentez toute la semaine. Qu’est-ce qui se passe avec vous? …toutes les tables sont pleines de vomissements…

171 “Oh, je prends la sainte Cène. Bien sûr, nous faisons ça dans notre église. Jésus a dit qu’Il nous ressusciterait dans les derniers jours, si nous prenions la sainte Cène.”

172 Mais “celui qui mange ou boit indignement, sans discerner le Corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même. C’est pour cela qu’il y a parmi vous beaucoup de malades et d’infirmes, et qu’un grand nombre sont morts” – des églises formalistes, mortes. L’Esprit de Dieu s’est retiré de vous. La Colonne de Feu n’est plus là. Vous niez la guérison Divine. Vous niez la résurrection.

173 “Oh,” vous dites, “oh, Il est ressuscité des morts, c’est un fait historique.” Mais alors, que dire du fait qu’Il est le même aujourd’hui, s’Il est ressuscité des morts? Vous dites: “Oh, ça, non.” Bon, voilà. Vous avez la résurrection à votre manière, et Dieu l’a à Sa manière à Lui.

174 Mais ce qu’il y a, c’est que la Bible a dit – et nous savons que c’est la Vérité – qu’Il confirmerait la Parole. “Vous ferez, vous aussi, les choses que Je fais. Et Je serai avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.” “Jésus-Christ, le même hier, aujourd’hui, et éternellement.” C’est ce que la Parole dit.

175 Maintenant, le sabbat, qu’est-ce que c’est? …toutes les tables sont pleines de vomissements…plus une seule n’est propre. À qui veut-on enseigner la sagesse? Pas la sagesse du monde; la sagesse spirituelle! À qui veut-on enseigner la sagesse? À qui veut-on donner des leçons?

176 “Oh, que Dieu soit béni, notre organisation ne croit pas à Ceci. Ils ne toléreraient pas Cela.”…m’importe ce que votre organisation croit. Que dit la Parole de Dieu à ce sujet? “Oh, eh bien, nos pasteurs, vous savez, ils sont instruits.” Oh, bien sûr. Certainement, ils ont tellement d’instruction qu’ils ont laissé Dieu en dehors. C’est vrai, car on a beau leur déclarer la Parole, ils vont La contourner en disant: “Eh bien, je ne La crois pas tout à fait comme ça.” Oh, espèce de femmelette! Je vais vous dire une chose.

177 Regardez bien. …À qui veut-on faire connaître la doctrine? Est-ce à des enfants qui viennent d’être sevrés de la mamelle, …qui viennent d’être sevrés, qui viennent de quitter la mamelle?

178 L’autre jour, un de mes voisins est venu. Il a dit: “Billy, il y a un pasteur ici en ville, c’est l’être le plus charmant qu’on ait jamais vu…” Il a dit: “Vers minuit, ma femme et moi étions assis là, en pyjama, et ce brave pasteur a fait un saut chez nous, et il–il–il a bu du café avec nous, puis il est parti chez les autres voisins, et il leur a serré la main. Ils étaient en train de jouer aux cartes, alors il s’est assis et a joué aux cartes avec eux.” Il a dit: “Oh, c’est le jeune homme le plus sociable qu’on ait jamais vu.” Il a dit: “Oh, nous l’aimons. Nous ne voudrions pas nous défaire de lui, pour rien au monde.”

179 Je suis resté là un petit moment, je me suis dit: “Eh bien?”

180 Il a dit: “Oh, tu ne trouves pas que chaque église aurait besoin d’un homme comme celui-là?” Hum! Je ne pouvais pas répondre à ça. Il a dit: “À un autre endroit,” il a dit, “c’est un endroit charmant qu’ils avaient là. Ce ministre et sa femme, des gens charmants, là-bas ils se sont mis à s’occuper des enfants, si bien qu’ils avaient là une–une école biblique.” Et il a dit: “Ils avaient tellement de jeunes enfants là-bas que l’endroit était plein à craquer.” Il a dit: “Oh, il sait raconter toutes sortes de petites histoires aux jeunes enfants.”

181 J’ai dit: “C’est bien. C’est vraiment bien.”

182 Je suis rentré. J’arrivais du Canada. Je me suis dit: “Me voilà. Oh! Les gens… Qu’est-ce qui se passe avec moi? Je ne fais pas ces choses.” Je suis allé laver ma voiture. J’ai pensé: “Ô Dieu, je deviens vieux, et me voilà. J’ai combattu. J’ai pleuré. J’ai supplié. Et moi, tout ce que je reçois, c’est un grand blasphème.”

183 Quelqu’un qui dit du mal de moi, c’est tout: “Oh, ce vieil exalté”, quelque chose comme ça.

184 Je réfléchissais à ça. Et une Voix est venue à moi en ces mots: “Ces hommes-là, s’ils font ces choses, c’est bien, mais Je ne t’ai jamais appelé à faire ça. Je t’ai appelé à prendre l’Épée, à te tenir là comme Josué, et à défier, frère. Pas à perdre ton temps avec une association ou une organisation d’église, mais à défier le diable. Tiens-toi au front, que ce qui est juste soit déclaré juste, et ce qui est faux déclaré faux. Prêche la Parole, et vois qui a la foi pour La croire. Vas-y, annonce-La.”

185 Je me suis mis à accélérer la cadence de plus en plus, en lavant ma voiture. Je disais: “Merci, Seigneur. Merci, Seigneur.” Là je me sentais bien. “C’est bien, Seigneur, je vais la tenir un peu plus fermement, et je veux mourir en l’ayant à la main.” …à qui puis-je faire connaître la doctrine? (Écoutez.) …les tables sont pleines de vomissements… …à des enfants qui viennent d’être sevrés, qui viennent de quitter la mamelle? Maintenant regardez bien. Car c’est là précepte sur–sur précepte, précepte sur précepte,…règle sur règle, un peu ici, un peu là.?– Hé bien! c’est par des hommes aux lèvres balbutiantes et en d’autres langues que je parlerai à ce peuple. Il lui est dit: Voici le sabbat, laissez reposer celui qui est fatigué; voici le lieu du repos! Mais ils n’ont point voulu écouter. Car la parole de l’Éternel leur a été adressée (Quelqu’un L’a prêchée.) précepte sur précepte,…sur précepte, règle sur règle…sur règle, un peu ici, un peu là, afin qu’en marchant ils tombent à la renverse et se brisent, afin qu’ils soient enlacés et pris.

186 Le Repos, qu’est-ce que c’est? Quand le Repos est-il venu? Quand les gens ont parlé en d’autres langues et qu’ils avaient des lèvres balbutiantes. Des lèvres balbutiantes: ils ne disaient rien. Ils balbutiaient. Quand est-ce arrivé? Le Jour de la Pentecôte, quand le Saint-Esprit est venu. Voilà le Repos: le Saint-Esprit. Jésus a dit: “Venez à Moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et Je vous donnerai du Repos. Je vous donnerai la Vie, la Vie Éternelle”, Zoe, la Vie même de Dieu. Dieu entrera en vous et sera une partie de vous. Il vous donnera une Naissance, et fera de vous un fils et une fille.

187 Maintenant regardez bien. C’était le troisième repos qu’Il donnait. Le premier: Dieu l’a reçu, en se reposant de Son oeuvre. Le deuxième: Israël l’a reçu, par la loi. Le troisième: l’Église L’a reçu, par une partie de Dieu.

188 Trois est le nombre de la vie. Combien savent ça? [L’assemblée dit: “Amen.”–N.D.É.] Chaque fois que vous voyez trois, c’est la vie. Remarquez, quand Dieu a créé la terre, le troisième jour, il y a eu la vie. Combien savent ça? [“Amen.”] Le troisième jour. La vie est apparue le troisième jour de la création.
La trinité: le Père était au-dessus des gens, dans une Colonne de Feu; le Fils était un Homme, qui a parlé aux gens et qui les a préparés; le Saint-Esprit était la troisième étape, c’était le Saint-Esprit, Dieu dans les gens. La Vie! Père, Fils…
Le repos de Dieu; le repos d’Israël; et le Repos de l’Église, l’observance du sabbat.

189 Alors, si vous n’avez encore jamais reçu le Saint-Esprit, vous n’êtes jamais entré dans le Repos de Dieu. Vous n’aurez pas à dire: “Oh, je ne peux pas. Je voudrais fumer. Je–je ne peux vraiment pas; je suis Chrétien. Je ne veux pas vraiment boire, mais, je suis Chrétien. Je ne peux pas, je ne veux pas boire, mais j’aime bien quand même.”

190 Si vous convoitez les femmes, si vous faites toutes ces choses impies, vous n’avez encore jamais atteint cette période de Repos. Vous n’êtes jamais entré dans votre Repos.

191 Quand vous entrez dans ce Repos, vous vous reposez de vos oeuvres du monde, comme Dieu s’est reposé des Siennes. Pourquoi? Vous êtes une partie de Dieu. Vous vous reposez Éternellement. Voilà. C’est ça le Sabbat. “Venez à Moi, vous tous qui êtes fatigués.” Aujourd’hui, il a fixé un jour…si longtemps après, dans David…quand vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos coeurs.

192 Maintenant, encore un mot ou deux ici, et nous terminerons. Car celui qui est entré dans le repos de Christ… Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés… …vous vous reposez de vos oeuvres, comme Dieu s’est reposé des siennes, le septième jour. Dans votre cas, c’est peut-être arrivé à la trentième année, à la quarantième année, à la cinquième année, quel que soit le moment. Vous vous reposez de vos oeuvres, comme Dieu s’est reposé des Siennes, Éternellement. Vous ne voulez plus des choses du monde. Pour vous, le monde est mort.

193 Maintenant, le verset 11, là, soyez attentifs. Efforçons-nous donc d’entrer dans ce repos (pas celui-là, ni celui-là, mais celui-Là), afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance.

194 Qu’est-ce? La Colonne de Feu est ici. L’Ange du Seigneur est avec nous. Il fait exactement les choses qu’Il a dit qu’Il ferait. Et les gens sont là à patauger, en disant: “Oh, eh bien, je pense que C’est bien. C’est pas mal. Oh, je pense que C’est en règle.” Faites attention de ne pas tomber dans le même piège d’incrédulité. Acceptez-Le de tout votre coeur.

195 Regardez bien. Car la parole de Dieu (pas la doctrine de l’église)…la parole de Dieu est plus vivante…plus efficace, plus tranchante qu’une épée…à deux tranchants, (écoutez) pénétrante jusqu’à partager l’âme, l’esprit, les jointures et les moelles; (écoutez) elle juge les sentiments et les pensées du coeur. Ça veut dire quoi, ça? Le Saint-Esprit peut venir et dire: “Tu as fait telle et telle chose. Et tu as fait ceci et tu as fait cela. Tu as cette sorte de maladie, et cela. Si tu rectifies ceci, tu feras cela.” Voyez? Elle discerne les pensées.

196 Et les gens disent: “C’est quoi, ça? Voyons, c’est de la télépathie mentale. Voyons, c’est un… C’est un diseur de bonne aventure.” Vous voyez ce que je veux dire? C’est ce vieux monde méchant et adultère qui ne connaît pas Dieu.

197 “Elle est plus vivante, plus réfléchie, plus efficace qu’une épée à deux tranchants, et Elle discerne les pensées et les intentions du coeur.”
Mais, qu’est-ce qui connaît les intentions du coeur? Dieu. Vous dites: “Eh bien, la Bible dit: ‘La Parole de Dieu.’” La Parole de Dieu est Dieu. Au commencement était la Parole…la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous…

198 Dieu discerne les pensées. Abraham avait le dos tourné, et–et Dieu aussi avait le dos tourné à la tente. Et Sara a ri. Dieu s’est retourné, Il a dit: “Pourquoi Sara a-t-elle ri?” Elle discerne les pensées du coeur! Je veux laisser pénétrer ça un peu.

199 Alors, quand est apparu ce genre de ministère, que Dieu a promis pour le dernier jour, qu’est-ce qui est arrivé? “De la télépathie mentale.”

200 N’ont-ils pas appelé le Seigneur Lui-même “Béelzébul”? Il a dit: “S’ils appellent le Maître de la maison ‘Béelzébul’, à combien plus forte raison appelleront-ils ainsi Ses disciples?”

201 Je vous aime. Pour vous, il n’est pas indispensable que le bâtiment soit climatisé pour que vous veniez entendre l’Évangile, ça montre l’intérêt que vous y portez. Vous avez suffisamment faim pour venir dans un endroit comme celui-ci. Dieu ne nous a jamais permis de construire autre chose. Nous l’aimons comme ça. Ce n’est qu’une vieille cabane, mais c’est comme ça que nous l’aimons. Dieu ne réside pas dans le tape-à-l’oeil. Dieu réside dans l’humilité. Nous l’aimons comme ça. Nous sommes heureux de venir, et vous aussi, de venir nous asseoir dans un–un endroit comme celui-ci. Combien il fait chaud, combien vous transpirez dans votre complet neuf, dans votre robe neuve, ça n’a aucune importance.
Vous écoutez la Vie Éternelle, la Parole de Dieu qui connaît les pensées de votre coeur. La Colonne de Feu, qui était au-dessus des enfants d’Israël, est ici ce soir. Je pourrais lancer un défi: aucun homme ne peut se tenir ici, sous la puissance du Saint-Esprit, sans que Dieu dévoile tout ce qui le concerne et lui déclare ce qu’il a été. C’est vrai. Voilà.

202 Qu’est-ce que C’est? Qu’est-ce que C’est? C’est le même Esprit, Celui qui a conduit les enfants d’Israël vers leur repos, et eux sont tombés à cause de leur incrédulité. Surtout, ne tombez pas. C’est la dernière chance. Père, Fils, et Saint-Esprit, c’est ainsi que la Vie a été transmise.

203 La justification, Martin Luther, toujours une forme de religion. La sanctification… Martin Luther; John Wesley; le baptême du Saint-Esprit, la Vie. La justification, c’est croire; la sanctification, c’est la purification; le Saint-Esprit, c’est le remplissage, la Vie. Pas dans l’âge de Luther; eux L’avaient sous une certaine forme. Pas dans l’âge de Wesley; eux L’avaient sous une certaine forme. Mais ceci, c’est l’âge dans lequel le Saint-Esprit, Lui-même, vient.

204 Et si vous ne L’avez pas reçu, comment est-ce que vous, comment pouvez-vous croire aux miracles? Il faut Dieu en vous, pour croire. Vous agissez comme Dieu. Vous connaissez comme Dieu. Vous pensez comme Dieu. La Bible dit que vous êtes des petits “dieux” amateurs. Jésus l’a dit. En effet, vous êtes une partie de Dieu.
Tout comme je suis un petit Branham, et vous êtes un petit je-ne-sais-pas-qui, parce que vos parents portent ce nom-là. Vous êtes d’une certaine nature, parce que vos parents sont comme ça, parce que vous êtes né d’eux.
Et la raison pour laquelle vous croyez Dieu, et que vous croyez aux miracles, aux signes et aux prodiges, c’est parce que vous êtes des fils et des filles de Dieu. Vous recevez la Vie. La Vie est la troisième chose qui vient. Très bien.

205 Lorsque Jésus est monté sur la montagne – partout où Il allait, Il prenait avec Lui Pierre, Jacques et Jean, trois témoins. Trois est le nombre de la Vie. Vous saisissez? [L’assemblée dit: “Amen.”–N.D.É.] L’amour, la joie, la paix.

206 Bon, maintenant, allons rapidement jusqu’à la fin du chapitre, rapidement, alors que nous lisons. Car la parole de Dieu est plus vivante, plus efficace…qu’une épée…à deux tranchants…elle discerne même les pensées du coeur. Nulle créature n’est cachée devant lui, mais tout est…découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte.

207 Frère, aucune mouche ne peut se poser sur un poteau, là-bas, sans qu’Il le sache. “Tout est découvert.” Frère, Il connaît tout ce que vous avez fait, toutes les pensées qui vous ont traversé l’esprit. Voilà ce qu’Il est. C’est ce que nous croyons à Son sujet.
Quand Dieu entre en nous et nous place dans l’Église, Il met des dons et différentes choses dans l’Église, pour manifester Son Être. Si Dieu est ce Dieu infini, alors Il guérit les malades. Il peut ressusciter les morts. Il peut purifier les lépreux, rendre la vue aux aveugles. Il peut donner des visions. Il peut faire toutes sortes de choses du genre, en agissant à travers Son Église, parce que c’est Dieu en vous. Voilà ce qu’est l’Église.

208 Comment cette église-là est-elle devenue une Église: en Y adhérant? Non monsieur. Par une poignée de main? Non monsieur. Par le baptême d’eau? Non monsieur. Par un statut de membre? Non monsieur. Comment Y arrive-t-on? “Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul Corps.” Voilà.

209 Romains 8.1. Il n’y a donc maintenant aucune condamnation… “Aucune condamnation pour ce qui est du monde.” Ils ne peuvent vous accuser de rien. Il n’y a…aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, qui marchent, non selon la chair, mais selon l’Esprit.

210 Voilà, c’est ça. Voilà le moyen de juger de votre Christianisme. Voilà le moyen de reconnaître que vous êtes entré dans ce Repos: le monde n’a plus d’emprise sur vous. Certainement. Vous voyez ces choses, et vous vous en éloignez. Des pensées bien meilleures occupent votre esprit. Voilà: “aucune condamnation”. Voilà comment nous entrons dans le Corps.

211 Et vous êtes en sécurité “pour toujours”. La Bible le dit. Regardez ici, dans Hébreux, au chapitre 10. Il dit: Car par ces offrandes de taureaux et ces sacrifices, le souvenir du péché était renouvelé chaque année. Mais lui…par un seul sacrifice… Béni soit Son saint Nom! Car, par un seul sacrifice, il a amené à la perfection pour toujours…

212 Alléluia! Pas jusqu’au prochain réveil, mais pour toujours. “Les choses anciennes sont passées; et toutes choses sont devenues nouvelles.” Nous marchons dans la Lumière, la belle Lumière. Les oiseaux chantent différemment.

213 Je regarde cette petite alcoolique, assise ici – il y a environ cinq ans de ça, je pense. Rosella, une excentrique au regard vitreux, marchait dans les rues de Chicago, ivre, en se dandinant, tombant dans toutes les formes de péché imaginables, ivrogne et tout le reste. Et un soir, le Saint-Esprit, qui est plus vivant et plus efficace qu’une épée à deux tranchants, a dit: “Femme, vous êtes une alcoolique.” Alléluia! Si ce n’est pas le même Dieu, Celui qui était là-bas, qui a su que Sara avait ri, derrière Lui, alors je ne sais pas ce qu’Il est.

214 Dans l’auditoire, à une autre jeune femme, – qu’elle était allée chercher et avait amenée là, – Il a dit: “Vous êtes une droguée.” Il discerne les pensées de l’esprit!

215 De grands ministres aristocratiques, qui font de l’évangélisation à l’échelle mondiale, étaient assis là, les bras croisés, en tee-shirt, pensant qu’on ne les avait pas reconnus – comme s’ils pouvaient se trouver dans une réunion comme celle-là sans que Dieu révèle qui ils étaient. Ils étaient assis là, sous une apparence différente, se faisant passer pour quelqu’un d’autre. Le Saint-Esprit savait qui ils étaient. Ils étaient assis là, dans leur coeur ils pensaient que C’était de la télépathie mentale. Ils ne connaissent pas plus Dieu qu’un Hottentot ne peut connaître une nuit égyptienne. C’est vrai. Ils connaissent Cela d’après la lettre, mais pas d’après l’Esprit. “La lettre tue, mais l’Esprit vivifie.” C’est ça. C’est ça qu’il faut. “Plus vivante, plus efficace qu’une épée à deux tranchants, Elle discerne les pensées du coeur.”

216 Écoutez. Regardez bien. Nulle créature n’est cachée devant lui, mais tout est nu et découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte. Ainsi, puisque nous avons un grand souverain sacrificateur… (Écoutez, là, les malades.) …qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, demeurons ferme dans la foi que nous confessons.

217 “Demeurer ferme”, ça ne veut pas dire continuer à en témoigner sans rien de plus. Si vous ne vivez pas la vie, vous ne demeurez pas ferme; vous vivez dans l’hypocrisie. Vous… Vous feriez mieux de le dire ouvertement, de dire que vous êtes un pécheur et d’oublier ça. Ne faites pas profession d’être Chrétien, alors que vous vivez autrement: vous êtes la plus grande pierre d’achoppement que le monde ait jamais eue. Si vous êtes un pécheur, admettez-le et allez, mettez-vous en règle avec Dieu. Si vous êtes un Chrétien, demeurez ferme dans la foi que vous confessez, ne bougez pas de là.

218 Maintenant regardez bien ceci. Je veux ajouter ceci avant de partir. Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. Écoutez. Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, et être secourus dans nos besoins. Béni soit le Nom de Dieu!

219 Écoutez, baptiste, presbytérien, luthérien. Vous allez me poser cette question: “Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice.” Je sais. Vous vous reportez toujours à ça. C’est vrai. “Qu’est-ce qu’un homme peut faire de plus que croire à Dieu?” C’est tout à fait vrai. C’est tout ce qu’il peut faire. Mais lorsque Dieu reconnaît en vous cette foi, Il vous donne le Saint-Esprit.

220 “Alors là, qu’est-ce que je fais, Frère Branham? Est-ce que je pousse des cris de joie?” Pas forcément. “Est-ce que je parle en langues?” Pas forcément. Vous pouvez pousser des cris de joie et parler en langues, les deux, et continuer à vivre comme un–comme un païen, et continuer à convoiter les femmes. Vous pouvez continuer à fumer et à boire, et tout le reste. J’ai vu des gens parler en langues, et repartir faire les affaires les plus sales, les plus malhonnêtes que j’aie jamais vues. Je les ai vus pousser des cris de joie et verser des larmes de crocodile, alors qu’ils volent tout ce qui leur tombe sous la main. Je les ai vus sortir, et se retourner sur toutes les filles qui passent, dans la rue. Hum! Ça, c’est un signe évident que vous ne L’avez pas. C’est vrai.

221 Mais, frère, quand vous êtes passé de la mort à la Vie, toutes ces choses meurent, et vous êtes une nouvelle créature en Jésus-Christ. Si vous voyez quelque chose de mal, vous priez pour ça: “Ô Dieu, aie pitié.” Et si vous voyez des problèmes, plutôt que d’aller faire des commérages, de chercher à aggraver la situation, vous essayez d’aller trouver la personne pour redresser tout ça et ramener le calme au plus vite. Voilà l’Esprit de Dieu en vous.

222 Si vous faites une erreur? Vous êtes sujet à l’erreur. Si vous faites une erreur, vous la corrigez au plus vite. “Ne laissez pas le soleil se coucher sur votre colère.” Voilà comment reconnaître que vous êtes passé de la mort à la Vie: vous avez l’amour, la paix, la joie, la longanimité, la bienveillance, la bonté, la patience. Nous avons un Souverain Sacrificateur au Ciel, prêt à intercéder sur notre confession. Qu’est-ce? C’est Jésus, quand Il est retourné au Logos, la Colonne de Feu qui a conduit les enfants d’Israël, qu’Il s’est assis en Présence de ces grands, de cette source, cet arc-en-ciel de Lumières qui sont sorties, ces sept Esprits parfaits, un Esprit parfait d’amour.

223 Maintenant observez. En premier, il y a l’amour parfait, c’est l’amour de Dieu, pur et sans mélange. Ensuite, là, vient l’amour phileo, ça c’est l’amour que vous avez pour votre femme et vos enfants. Ensuite, en dessous de ça, c’est l’amour sensuel. Ensuite, c’est l’amour impur. Et ça continue à descendre jusqu’à atteindre la souillure, ça se pervertit toujours plus, toujours plus.

224 Et tout ce qui a eu un commencement a une fin. Et tout cela sera éliminé, on ne s’en souviendra plus du tout et, un jour, on reviendra directement à ce qui est parfait. Et la seule façon… Vous ne pouvez pas vous arrêter à mi-chemin, ici en bas, et arriver jusqu’ici, en haut. Il faut que vous soyez complètement entré, vous confiant et vous reposant entièrement dans le salut que Jésus-Christ vous a donné, par la foi.

225 Il y a un Esprit d’honnêteté qui vient de Dieu. C’est la source, la source de Dieu. C’est l’honnêteté. Ensuite, il y a l’homme qui fait “une bonne action” pour son prochain. Ensuite, il y a le gars “qu’il faut surveiller”. Ensuite, il y a le gars qui est “un voleur”. Ensuite, il y a le gars qui est “un meurtrier”, qui fait un vol à main armée. Vous voyez comme cela se pervertit, en descendant? Mais toutes ces choses indiquent que la chose véritable existe.

226 C’est ce que je dis. Toutes les fois que vous voyez une personne qui… Vous voyez un gentil couple qui marche dans la rue, des amoureux, ils ont peut-être quatre-vingts ans. Ça ne fait qu’indiquer qu’au Ciel il existe un jeune couple, qui les représente, au Ciel. “Si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous en avons une autre Là-bas.”

227 Si vous voyez un homme qui triche, qui vole, qui ment, souvenez-vous simplement que sa part à lui l’attend en enfer, c’est son lieu où il sera tourmenté, devant Dieu et les saints Anges, dans le feu et le soufre. Il sera tourmenté là-bas. Pas pour toujours, il ne peut pas être tourmenté pour toujours – pour toujours, ça ne veut pas dire pendant tous, tous les temps. L’Éternité, c’est pour toujours, l’Éternité, c’est…n’a ni commencement ni fin. Mais pour toujours est “un espace de temps”. La Bible dit: “Pour toujours et”, conjonction, “pour toujours”. Jonas a dit qu’il était enfermé dans le ventre de la baleine “pour toujours”. C’est un espace de temps.

228 Mais, regardez, il n’y a qu’une seule Vie Éternelle, et c’est Dieu. Et si vous allez être tourmenté pour toujours et ne pourrez jamais mourir, vous avez la Vie Éternelle. Vous ne pouvez pas être tourmenté pour toujours… Vous serez peut-être tourmenté pendant cent millions d’années, devant Dieu et les saints Anges, dans le feu et le soufre. Je ne sais pas combien de temps a été prévu. Mais cela finira par avoir une fin, parce que cela a eu un commencement. Et Dieu seul a la Vie Éternelle. “Celui qui écoute Mes Paroles, et qui croit à Celui qui M’a envoyé,” n’a pas la vie pour toujours, “il a la Vie Éternelle.” Cette Vie qui a commencé, qui ne vient pas du tout d’ici. Mais de tout Là-haut, la Vie Éternelle, Zoe, la Vie même de Dieu descend et habite dans l’homme, alors il est Éternel avec Dieu et il ne peut pas mourir. C’est ce que la Parole dit.

229 Réfléchissez à ça. Existe-t-il deux Vies Éternelles? Vous ne pouvez pas répondre à ça, n’est-ce pas? Il y a une seule Vie Éternelle, et c’est la Vie de Dieu. Cette autre sorte de vie, quelle qu’elle soit, elle a une fin. Et tout ce qui a eu un commencement a une fin. Mais tout ce qui n’a pas eu de commencement n’a pas de fin. Et Dieu a dit qu’Il nous donnerait la Vie Éternelle, qui n’a pas de commencement: nous sommes simplement devenus une partie de Lui. Et, en fait, la Vie qui est en nous n’a pas été amenée ici par la nature humaine. La nature nous a donné un esprit, mais cet esprit-là est mort, et nous avons reçu l’Esprit de Dieu. Gloire à Dieu!

230 Est-ce que Dieu était un homme? Certainement. “Faisons l’homme à Notre image.” Qu’est-ce que Dieu était? Une théophanie, un corps. Et là-bas l’homme a été fait comme ça et placé comme responsable du jardin. Mais il n’y avait pas d’homme qui puisse cultiver le sol, qui ait des sens. Alors Il a créé l’homme de la poussière de la terre, une forme de vie animale, et cet homme a cultivé le sol. Et l’homme est tombé, à cause de sa transgression. C’est exact. Et Dieu, la Théophanie, est descendu, Il a été fait chair et a habité parmi nous, pour racheter l’homme.

231 Donc, vous ne pouviez rien y faire. Vous êtes un pécheur dès le départ. Vous avez été enfanté dans l’iniquité. Vous êtes né dans le péché, vous êtes venu au monde en disant des mensonges. Vous êtes né ici, dans ce monde, par suite d’un désir sexuel entre votre père et votre mère. Vous êtes absolument voué à l’enfer, peu m’importe ce que vous faites. Vous aurez beau ne jamais mentir ni voler; observer tous les commandements et tout le reste; et vous irez en enfer, comme l’hirondelle qui revient à son nid. Mais le seul moyen pour vous de pouvoir revivre un jour, c’est d’accepter le Saint-Esprit, la Vie Éternelle de Dieu.

232 Qu’est-ce qui a fait de vous ce que vous êtes? Au commencement, quand le Saint-Esprit a couvé la terre, il n’y avait rien d’autre que des éruptions volcaniques. Une petite fleur de Pâques est apparue. Dieu a dit: “C’est joli. Continue à couver.” Les fleurs sont apparues. L’herbe est apparue. Les arbres sont apparus. Les oiseaux, sortis de la poussière, se sont envolés. Les animaux sont apparus. Un homme est apparu.

233 Bon, comment cela s’est-il passé? C’est le Saint-Esprit, qui, en couvant, – en réunissant ces matériaux, la potasse, le calcium, – a fait les fleurs, a fait les animaux, vous a fait, vous.

234 Et maintenant vous avez le libre choix. Dieu vous couve de nouveau, et dit: “Entends-tu Ma Voix? N’endurcis pas ton coeur, comme aux jours de la révolte.” Le voici qui descend, et qui prêche la Parole.
“La bonne nouvelle qui leur a été prêchée n’a pas…ils n’ont pas eu foi en Elle, alors Elle ne leur a servi à rien.” Ils L’ont entendue, mais ils n’Y ont pas cru.

235 Dieu est descendu. Il leur a montré une Colonne de Feu. Il a montré par Son prophète, par des signes et des prodiges, qu’Il était avec lui. Ils n’Y ont pas cru. Oh, ils aimaient voir les miracles. Ils aimaient écouter le prophète. Mais pour ce qui est d’Y croire, ça non. Leur vie l’a prouvé.

236 “Maintenant,” Il dit, “ne tombez pas en donnant le même exemple d’incrédulité.” En effet, en ce dernier jour, à l’église des nations, Dieu est apparu de nouveau: même signe, même prodige, même Colonne de Feu, confirmée, prouvée. N’endurcissons pas nos coeurs et ne tombons pas dans la tentation de là-bas, l’incrédulité, car nous pourrirons sur cette terre, et ce sera terminé.

237 Quand le Saint-Esprit frappe à votre coeur [Frère Branham frappe sur la chaire.–N.D.É.]: “Si longtemps après, quand vous entendez Ma Voix, n’endurcissez pas votre coeur.” Il dit: “Mon enfant, ceci est la Vérité.” Ne regardez pas le messager. Écoutez le Message. Croyez-Y. “N’endurcissez pas votre coeur, comme aux jours de la révolte.”

238 Quand il entend Ta Voix qui dit: “N’endurcissez pas votre coeur.” Alors il dit: “Oui, Seigneur, je crois.” Alors vous entrez dans la Vie, le Saint-Esprit entre en vous. Votre vieil esprit, qui vous fait convoiter et haïr, il meurt, et la méchanceté, l’inimitié et–et la haine, et toutes ces choses meurent. Et vous devenez rempli d’amour, de joie, de paix, vous vous reposez. Peu importe combien les vents peuvent souffler, tout va bien. Mon ancre tient bon, au-dedans du voile.
Dans chaque orage et chaque tempête,
Mon ancre tient bon, au-dedans du voile.
Car Christ est le Roc où je me tiens;
Tout le reste est sable mouvant.

239 Voilà, c’est ça. Eddie Perronet, c’est lui qui a écrit ce chant bien connu. “Tout le reste”, toutes les dénominations, tous les credos, toutes les doctrines disparaissent. Christ!
Vous dites: “Eh bien, je connais la Bible.” On n’a pas la Vie parce qu’on connaît la Bible.
“Je connais mon catéchisme.” On n’a pas la Vie parce qu’on connaît son catéchisme.
“Eh bien, je suis Chrétien.” On n’a pas la Vie parce qu’on professe le Christianisme.

240 On a la Vie parce qu’on Le connaît, Lui. C’est en Le connaissant, Lui, que vous avez la Vie. “Alors vous entrez dans Son Repos. Vous vous reposez de vos oeuvres, comme Dieu s’est reposé des Siennes.” Vous devenez alors un fils de Dieu, participant de Dieu. Et si le–si le Saint-Esprit vous fait la cour, vous Lui faites la cour à votre tour, en disant: “Oui, Seigneur”, ou s’Il roucoule.

241 Il roucoule: “Venez à Moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés. Je vous donnerai du Repos.”

242 Et vous dites: “Ah, mais je suis jeune. Je dois… Oh, mon pasteur ne… J’ai beaucoup à faire…” Voyez? Vous ne Le trouverez jamais.

243 Mais quand vous dites: “Oui, mon Seigneur. J’entends Ta Voix. Je n’endurcis pas mon coeur. Peu importe, Seigneur, C’est Ta Parole et je crois en Toi. Prends-moi, Jésus, ‘tel que je suis, sans rien à moi, sinon Ton Sang versé pour moi. Et alors je Te promets, “je croirai”. Ô Agneau de Dieu, je viens.’” Posez vos mains sur Sa tête agonisante, dites: “Seigneur, je suis un pécheur, et Tu m’as appelé.”

244 “Tous ceux que le Père M’a donnés viendront à Moi, et Je les ressusciterai aux derniers jours.”

245 “Oui, Seigneur, je viens. Je n’endurcis pas mon coeur, comme ils l’ont fait lors de la révolte, je crois réellement.”

246 Alors qu’est-ce qu’Il fait? Il vous donne Sa Vie, Zoe, la Vie Éternelle. Et si Dieu a pu nous tirer de la poussière de la terre, d’où nous sommes sortis… Est-ce que nous sommes sortis de la poussière? [L’assemblée dit: “Amen.”–N.D.É.] Tout ce que vous voyez est sorti de la poussière. Et si Dieu a pu faire de moi ce que je suis aujourd’hui, sans que j’aie eu le moindre choix à faire, – juste parce que Son désir était de me créer, – et qu’Il m’a donné la possibilité de me trouver en face du Calvaire et de prendre ma décision; et j’ai pris ma décision, j’ai cru en Lui, alors à combien plus forte raison va-t-Il me ressusciter! S’Il a fait de moi ce que je suis, sans que j’aie eu un choix à faire, et qu’ensuite j’ai fait un choix, je L’ai accepté en moi: comme Il a Lui-même posé Ses mains et juré par Lui-même qu’Il me ressusciterait au dernier jour – je peux me reposer avec assurance.

247 J’ai le Repos, pas parce que je fais mon culte le dimanche, pas parce que je fais mon culte le jour du sabbat. Ça n’a rien à voir. Je fais mon culte parce que je suis entré dans Sa paix et Son repos: la paix, le repos, l’amour, la joie. Que les tempêtes se lèvent; mon ancre tient bon.

248 Avez-vous cette expérience, ce soir, mon ami, qui êtes assis dans ce tabernacle surchauffé? Vous n’êtes pas venu pour m’entendre, moi. Non. Vous êtes venu pour entendre la Parole. Écoutez, mon ami.

249 Si vous n’avez pas ce Repos, alors vous pouvez Le trouver maintenant même. Vous n’avez pas besoin de vous avancer ici, devant l’autel. Restez assis où vous êtes. Soyez sincère et dites: “Ô Christ, parle à mon coeur. Je sais qu’il fait très chaud. Je–je suis tout en sueur, je transpire – je suis affreux. Mais, Seigneur, en vérité, avant demain matin, il se pourrait que je transpire de douleur, que ce soit bien plus pénible que ceci.”
Et il se pourrait que le médecin secoue la tête en disant: “C’est une crise cardiaque. Il est fichu.” Alors quoi?

250 Alors quoi? Quand le grand Livre sera ouvert, alors quoi? Vous avez entendu ce chant Alors quoi? “Quand ceux qui auront rejeté le Message devront justifier leur position, alors quoi?” Alors quoi? Maintenant réfléchissez à ça, très profondément.

251 Pendant que nous inclinons la tête, réfléchissez à ça. Quand celui qui rejette le Message ce soir,
Devra justifier sa position, alors quoi?
Alors quoi? Alors quoi?
Quand le grand Livre sera ouvert, alors quoi?
Quand vous qui rejetez le Message ce soir,
Vous devrez justifier votre position, alors quoi?

252 Père Céleste, tout cela est entre Tes mains maintenant. Voici, le véritable Sabbat se trouve devant les gens. Voici, l’Ange de Dieu, au cours des dernières années, a fait retentir cela dans le monde entier. Les critiqueurs et tous les autres ont essayé de condamner Cela. Mais, chaque fois, Tu prouves que Tu es Dieu.

253 Le monde scientifique, le monde des églises: sont-ils aveugles, Seigneur? Peut-être y a-t-il quelqu’un ici ce soir qui aimerait recouvrer la vue, pour continuer sa marche et ne pas tenter Dieu comme aux jours de la révolte; ne pas essayer de Le tenter en étant bon le dimanche, ou en observant un certain jour, ou un certain credo, ou en étant membre d’une certaine église. Mais quelqu’un qui aimerait sortir de là, être circoncis de coeur et recevoir le Saint-Esprit. Des gens qui Le veulent, Lui. Par la foi maintenant, ils essaient de L’accepter dans leur coeur. Ils essaient de trouver grâce auprès de Toi, Seigneur.

254 Oh, ils ont peut-être parlé en langues. Ils ont peut-être poussé des cris. Mais ils ont toujours le même tempérament colérique. Ils ont toujours la même méchanceté. Ils font toujours des commérages, et des bavardages, et des choses qu’ils ne devraient pas faire. Ils ne veulent plus ça, Seigneur. Alors quoi, quand sera ouvert ce grand Livre, qui dit: “Ces gens-là n’entreront pas dans le Royaume”? “Soyez donc parfaits, comme votre Père Céleste est parfait.” Tout ce qui n’est pas parfait n’entrera pas. Ce soir, se confient-ils entièrement dans le Crucifié? Si ce n’est pas le cas, Seigneur, puissent-ils prononcer maintenant même ce “oui” Éternel.

255 Dites: “Seigneur, je… Pas une émotion, mais je sens Quelque Chose au fond de mon coeur, Quelque Chose qui me dit que ‘je peux le faire tout de suite, par Ta grâce’. Et je T’accepte maintenant comme mon Sauveur personnel. Je–je rejette toutes les choses du monde, et je veux entrer dans Ton Repos. Et je crois que c’est ce que je fais maintenant même. Je crois que le Saint-Esprit me fait entrer directement dans ce lieu.”

256 Pendant que toutes les têtes sont inclinées. Est-ce que quelqu’un a ce sentiment-là en ce moment? Levez la main: “Le Saint-Esprit me fait maintenant entrer dans un lieu, là où je ne ferai plus de commérages.” Que Dieu vous bénisse. “Je ne ferai plus ces choses. Mon tempérament colérique est parti. Je peux vivre dans la paix, la joie, la patience, à partir de cet instant. Je crois que Dieu me parle en ce moment, que je peux le faire à partir de cette heure-ci, par Sa grâce.” Voulez-vous lever la main? Que Dieu vous bénisse. Que Dieu bénisse cette jeune fille. Quelqu’un d’autre? “Maintenant je crois.”

257 Ne Le tentez pas, comme au jour de la révolte. N’allez pas croire que, parce que nous allons à l’église le dimanche, ou que nous observons le sabbat. Paul a dit: “Vous qui observez les jours, ou les lunes, ou d’autres choses, je crains pour vous. La loi, qui possède une ombre des biens à venir, et non l’exacte représentation des choses, ne peut jamais amener à la perfection celui qui rend ce culte.” Mais Christ vous rend parfait, parfait aux yeux de Dieu. Il ôte votre péché, vous enlève tout sentiment de culpabilité, vous donne Son amour et Sa joie.

258 Voulez-vous entrer maintenant dans le Repos? Que quelqu’un d’autre lève la main, pour dire: “J’ai fait ces choses.” Que Dieu vous bénisse, jeune fille, ici à ma gauche. Que Dieu bénisse l’homme assis à ma droite. Vous entrez dans Son Repos, réfléchissez à cela en ce moment.

259 Priez: “Tel que je suis, Seigneur, sans rien à moi; je ne vaux rien. Je ne peux rien T’offrir, si ce n’est ma vieille vie usée et pécheresse. Veux-Tu m’accueillir? Me purifier? Me soulager? Parce que j’ai promis de croire. Ô Agneau de Dieu, je viens. Je viens maintenant, en croyant que maintenant je suis passé de la mort à la Vie. Parce que, ici même à ma place, je T’ai accepté comme mon Sauveur et je sens la paix dans mon coeur.”

260 Cinq personnes ont levé la main. Y aurait-il encore quelqu’un qui a ce sentiment, qui voudrait lever la main? Si vous n’êtes pas un Chrétien, acceptez-Le en ce moment.

261 Si vous professez être Chrétien, et que vous n’avez pas été ce genre de Chrétien là, vous êtes toujours un pécheur, peu importe quelle vie vous–vous avez menée, ou ce que vous essayez de faire par vous-même. Ce que vous faites n’est pas accepté. Ce qui compte, c’est ce que Lui a fait. Votre propre justice ne sera pas acceptée. Si vous arrêtez de fumer juste parce que vous vous êtes dit: “Eh bien, je ferais mieux d’arrêter de fumer, parce que je professe le Christianisme.” Dieu n’accepte pas ça. Si vous arrêtez de convoiter les femmes juste parce que vous vous faites violence, Dieu n’accepte pas ça. C’est quelque chose que vous, vous faites. Ça, ce sont des oeuvres. C’est la grâce qui vous sauve. Est-ce que Dieu est venu à vous et a retiré toutes ces choses de vous? C’est ça qu’il faut voir.

262 Vous dites: “J’ai adhéré à l’église, il a donc fallu que j’arrête de faire ces choses.” Dieu n’a pas accepté ça, ni rien que vous puissiez offrir. Il accepte seulement ce que Christ donne. Il vous donne la Vie Éternelle et retire ces choses de vous. Voulez-vous L’accepter? …tempête peut s’élever alentour,
Viens, ancre ton âme dans le port du Repos,
Et dis: “Mon bien-aimé est à moi.”
J’ai ancré mon âme… Très bien, vous pouvez lever la tête. Le message est terminé maintenant. Maintenant adorons simplement. Je ne naviguerai plus sur la mer déchaînée;
La tempête peut s’élever alentour,
En Jésus je suis à l’abri pour toujours.

263 Tout le monde maintenant, adorons. J’ai ancré mon âme dans un port de Repos (le Sabbat),
Je ne naviguerai plus sur la mer déchaînée;
La tempête peut s’élever alentour,
En Jésus je suis à l’abri pour toujours.
Brille sur moi… Laissez-vous aller. Fermez les yeux. Sentez-vous cet Esprit doux? L’adoration, c’est ça. Le message est terminé. Ceci, c’est l’adoration. Que la Lumière du phare brille sur moi,
Oh, brille sur moi, ô Seigneur, brille sur moi,
Oh, que la Lumière du phare brille sur moi.

264 Combien se sentent vraiment bien? Levez la main. Cet Esprit doux, humble, c’est Ça. Être comme Jésus, être comme Jésus,
Sur terre je languis d’être comme Lui;
Pendant tout mon voyage de la terre à la Gloire,
Je ne demande qu’à…
Adorez simplement.

EN HAUT