ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication Hébreux chapitre 7, deuxième partie de William Branham a été prêchée 57-0922 La durée est de: 1 heure 24 minutes .pdf La traduction MS
T√©l√©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)    .mp3
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Hébreux chapitre 7, deuxième partie

238    La voil√†... Je pense d'abord que nous avons ici un petit b√©b√©; Doc m'a dit il y a juste quelques minutes, mon fr√®re, un fr√®re selon la chair qui voulait... que c'√©tait pour une d√©dicace. Et maintenant, si ces mamans ont leurs petits bambins qu'elles veulent consacrer au Seigneur, nous serions heureux de les avoir maintenant m√™me. Elles viennent pr√©senter ici leurs petits.

239    Alors... Et beaucoup de gens, ils font... ce qu'ils appellent... ¬ęles baptiser¬Ľ. L'√©glise M√©thodiste le fait et je crois aussi les Nazar√©ens, je n'en suis pas certain. Non, je crois que c'est sur ce point qu'ils sont s√©par√©s, c'√©tait sur le bapt√™me des enfants, ce qui s√©pare les Nazar√©ens des M√©thodistes libres. Mais, de toute fa√ßon, certains d'entre eux font l'un et l'autre, mais... Et il y en a qui r√©pandent un peu d'eau sur eux, certains les aspergent. Et... mais nous essayons toujours de nous tenir aussi pr√®s que nous sachions de la Bible. Eh bien! il n'y a pas d'√Čcriture dans la Bible qui dit qu'un b√©b√© doit se faire asperger pas plus qu'il n'y a d'√Čcriture dans la Bible qui dise que quiconque doit √™tre asperg√©. Ce n'est pas une chose scripturaire, c'est un ordre de l'√©glise Catholique.

240    Mais ils... ont amen√©... ces petits b√©b√©s √† J√©sus. Et si nous devons Le repr√©senter, nous devons faire la m√™me chose que Lui. Il a mis Ses mains sur eux et Il les a b√©nis et a dit: ¬ęLaissez venir √† Moi les petits enfants, et ne les emp√™chez pas; car le Royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent.¬Ľ Et c'est l√† ce que nous continuons de faire ici au Tabernacle, en essayant d'apporter la v√©ritable Bible, d'une mani√®re consacr√©e, du mieux que nous le sachions.

241    Ainsi donc, si cette maman, ou d'autres mamans qui doivent pr√©senter leur petit b√©b√© veulent bien... pendant que la Soeur Gertie joue ¬ęAmenez-les¬Ľ, eh bien! vous, amenez-les √† l'autel. Et mon Fr√®re et moi nous descendrons pr√©senter les petits au Seigneur. Tr√®s bien. [Pr√©sentation des b√©b√©s ‚Äď N.D.√Č.]

242    Merci, Soeur Gertie. Voil√† qui est tr√®s bien. Combien aiment les petits enfants? Si vous ne les aimez pas, il y a quelque chose qui ne va pas avec vous, il y a quelque chose qui ne va pas!

243    Donc, ce soir, maintenant pour continuer les r√©unions... Nous... la raison pour laquelle je suis revenu ce soir... Habituellement quand nous avons des services de gu√©rison, je ne prends qu'un jour, car cela me donne une telle secousse. Vous ne pouvez pas savoir. Et ici chez nous, c'est deux fois pire que partout ailleurs.

244    Et je pr√©sentais mes excuses pour avoir commis une telle gaffe comme je l'ai fait ce matin. Mais la premi√®re chose qui m'a tromp√©e, c'√©tait quand Billy est venu me dire qu'il ne pouvait trouver suffisamment de gens √† qui distribuer des cartes de pri√®re. Il a seulement pu en distribuer douze ou quatorze... Personne ne voulait de carte de pri√®re! Je suppose que tout √©tait en ordre. Ainsi donc, me basant l√†-dessus, je ne pensais jamais... Et alors quand j'ai commenc√© √† appeler ces cartes de pri√®re, je pensais les avoir toutes les dix ou douze ou quel qu'en fut le nombre, je les ai appel√©s √† monter, je suis arriv√© √† un certain num√©ro, quelque chose... et je ne parvenais pas √† les faire venir. Et si je faisais l'appel, il n'y avait pas de r√©ponse! Et je n'y ai pas pens√© jusqu'√† ce que madame Wood m'a appel√© et m'a dit: ¬ęFr√®re Branham, Billy prend les cartes et les m√©lange, et puis il les distribue simplement. Il se pourrait qu'il ait ce, (c'√©tait le num√©ro 3, n'est-ce pas?) ce num√©ro 3 dans sa poche.¬Ľ

245    Certainement, habituellement il distribue toute la cinquantaine. Quand il les pr√©sente aux gens, il les m√©lange tout simplement. Ainsi tout le monde... ne dit pas ¬ęDonnez-moi le num√©ro 1!¬Ľ Ou... il se pourrait que nous ne commencions pas par le num√©ro 1. Nous pourrions commencer par le cinquante, on ne sait pas, et revenir en arri√®re. Nous pourrions commencer par huit et continuer ainsi. Nous pourrions commencer par vingt et continuer, nous ne savons pas. Mais il les m√©lange simplement et les distribue aux gens qui en veulent. Et moi, sans r√©fl√©chir ce matin, je pourrais en avoir appel√© quatre ou cinq de plus sans qu'ils aient √©t√© pr√©sents, car ils pouvaient se trouver plus loin dans les num√©ros vingt ou trente quelque part, voyez-vous? Et alors... Mais le Seigneur a r√©solu la chose, seulement il n'y avait pas la v√©ritable pression comme il y a ailleurs. Peut-√™tre ne l'ai-je jamais essay√©... r√©essay√©, mais le...

246    Il n'y a pas longtemps ici, j'ai demand√© au Seigneur s'Il nous donnerait une bonne r√©union, et j'ai promis que je ne Lui demanderais plus cette chose-l√†, car cela a √©t√© une chose tellement difficile et elle est contraire aux √Čcritures, voyez-vous. Et si vous... Voil√† ce qui fait que la chose est p√©nible pour moi. Parce que.. sachant que cela me procure une d√©faite pour commencer; voyez-vous, je suis vaincu au d√©part.

247    Cependant, quelqu'un a appel√© une certaine personne cet apr√®s-midi, quelqu'un a appel√© madame Wood. Et il a dit que ¬ęQuelqu'un dans l'√©glise a re√ßu un appel ce matin, au sujet d'un homme qui √©tait tr√®s tr√®s malade, qui est venu √† Christ cet apr√®s-midi (par la suite).¬Ľ
    L'homme qui √©tait tr√®s malade est venu √† Christ.

248    Autre chose, madame Wood m'a dit que j'ai parl√© √† sa soeur, une soeur plus √Ęg√©e, chez qui j'√©tais vraiment l'autre jour et chez qui j'ai d√ģn√©... ou soup√© avec elle, l√†-bas au Kentucky. Et le Dieu Tout-Puissant sait que je n'ai pas reconnu cette femme. Voyez-vous, c'est vrai, juste... Les visions sont souveraines. Nous ne savons jamais comment elles vont se diriger ou ce qui va se produire. Cela d√©pend de Dieu, et... ce qui a lieu. Mais je savais en les attendant, en attendant leurs...

249    Et l'autre jour, lorsque cette petite fille √©tait l√†, dont on disait (qu'elle avait eu) le discernement, ce que moi, non... Voyez-vous, si Dieu devait donner cela au monde entier, ce serait bien; mais s'il en √©tait ainsi, √ßa serait contraire √† ce qu'Il m'a dit de l'autre c√īt√© de la rue, ici, voyez-vous, il y a quelques ann√©es. Et nous voulions √™tre certains que cela √©tait juste et permettre √† l'√©glise alors qui √©tait ici, de le voir. Et ainsi j'ai appel√© cette madame Snyder, la Soeur Snyder, elle se trouve ici quelque part, elle est simplement un petit peu dure d'oreille. Et la petite dame en parlant √† voix basse a dit: ¬ęVous avez des rhumatismes¬Ľ (ou de l'arthrite, ou quelque chose comme cela).

250    Alors que je savais ¬ęque c'√©tait une hanche cass√©e.¬Ľ Et ainsi... ensuite le Saint-Esprit a amen√© cela ce matin. Voyez-vous?

251    Alors, ce que c'est, c'est un don divin, et il op√®re dans sa souverainet√©. Mais ce qui rend la chose tellement difficile ici dans la ville, honn√™tement, je suis toujours dans le 'p√©trin' en priant pour les malades ici, ou... Si je dis aux gens, si je disais: ¬ęMaintenant, le Seigneur vous a gu√©ris. J√©sus vous a gu√©ris quand Il est mort pour vous, il y a 1900 ans. C'est l√† m√™me que vous avez √©t√© gu√©ris. Alors... Aussi loin que √ßa regarde Dieu, aussi loin que √ßa regarde Christ, vous avez √©t√© gu√©ris il y a 1900 ans. Votre maladie vous a quitt√© alors il faut votre foi pour que √ßa arrive.¬Ľ

252    Et alors cette personne peut s'en aller et ne pas √™tre gu√©rie. Alors cette personne revient et dit: ¬ęLe Fr√®re Branham m'a dit que j'√©tais gu√©ri!¬Ľ Voyez-vous, je vous dis ce que Dieu a dit!

253    Maintenant, quand la chose est dite directement √† l'adresse d'une personne: ¬ęC'est AINSI DIT LE SEIGNEUR¬Ľ, au sujet d'une certaine chose qui va arriver, cela vous prouvera en cet instant m√™me que votre gu√©rison est d√©j√† assur√©e. Votre foi l'a scell√©e! Voyez-vous, la promesse est pour vous. Ce n'est pas ma Parole, c'est la Parole de Dieu que ¬ęvous √™tes d√©j√† gu√©ri.¬Ľ Voyez-vous? Mais vous simplement... d'une mani√®re ou d'une autre, je ne parviens simplement pas √† le faire p√©n√©trer dans les gens ici √† Jeffersonville. Je ne parviens pas √† faire en sorte que la chose se produise. Je sais... J'essaie de l'expliquer du mieux que je peux, et la chose n'arrive pas (d'elle-m√™me), c'est tout. Je dis...

254    Il n'y a pas longtemps ici, je suis all√© dans une maison aupr√®s d'un homme, et cet homme √©tait en train de mourir. Ils m'avaient appel√©: ¬ęVenez prier pour lui. Le docteur a dit qu'il ne passera pas la nuit.¬Ľ

255    Je suis entr√© et le jeune homme m'a dit: ¬ęMonsieur Branham, je ne veux pas mourir.¬Ľ
    Eh bien! certainement le jeune gars ne voulait pas mourir. Il avait l√† une famille de deux enfants.

256    Eh bien! j'y suis all√©, j'ai dit ¬ęAlors, il se peut que le docteur ait dit que vous alliez mourir, mais Dieu n'a pas encore dit que vous alliez mourir.¬Ľ J'ai dit: ¬ęMaintenant, selon la Bible, vous √™tes d√©j√† gu√©ri, parce que J√©sus est mort pour votre gu√©rison.¬Ľ

257    Il a dit: ¬ęCroyez-vous que je gu√©rirai?¬Ľ

258    J'ai dit: ¬ęJe le crois absolument!¬Ľ

259    Eh bien! si j'allais prier pour un homme et que je n'utilise pas cette sorte de foi pour croire pour lui, et que je dise: ¬ęOh! non, non, si le docteur a dit que vous allez mourir, vous allez mourir. √áa r√®gle la question maintenant!¬Ľ Quel genre de personne est-ce que √ßa serait pour venir prier pour les malades? Je ne voudrais pas de cette personne chez moi pour prier pour moi. Je veux quelqu'un qui m√™me s'il ne le voyait pas, s'emparerait de la foi et se tiendrait debout sur la promesse pour moi. C'est vrai!

260    Et je dis... Il... Nous sommes all√©s et nous avons pri√©, et j'ai dit: ¬ęMaintenant, ayez bon courage!¬Ľ

261    Il a dit: ¬ęVoulez-vous dire que je gu√©rirai?¬Ľ

262    J'ai dit: ¬ęEh bien! certainement, la Parole de Dieu a dit que vous gu√©ririez. Voyez-vous: ¬ęSi tu peux le croire, tout est possible!¬Ľ

263    Il a dit: ¬ęTr√®s bien, je le croirai.¬Ľ Il est sorti, et dit √† sa femme que...

264    - L'homme est en train de mourir, n'est-ce pas?

265    - Oui, il se meurt.
    Ainsi, le lendemain, l'homme est mort, ou deux jours apr√®s cela.

266    Alors cette femme s'est mise √† sortir et elle a commenc√© √† boire et √† faire des histoires. Et un des diacres, je crois, de cette √©glise, est all√© vers la femme et lui a demand√© si elle reviendrait √† nouveau √† l'√©glise. Elle dit: ¬ęJe ne crois plus personne. Le pr√©dicateur Branham est venu ici et a pri√© pour mon mari, et il a dit qu'il vivrait; mais il est mort dans les deux ou trois jours qui suivaient, ainsi, je ne crois pas.¬Ľ
    Maintenant, c'est elle qui se meurt.

267    Tr√®s bien, mais cependant... Vous voyez, cela montre simplement que les gens ne pr√™tent pas attention √† ce qu'on dit. Voyez-vous? Certainement! Si je prie pour des personnes et que je dise qu'elles vivront... je crois qu'elles vivront. M√™me si ma parole est absolument ¬ęAINSI DIT LE SEIGNEUR!¬Ľ, et que vous ne la croyez pas, vous mourrez de toute mani√®re. C'est s√Ľr! Voici le ¬ęAINSI DIT LE SEIGNEUR¬Ľ, et beaucoup parmi eux re√ßoivent cela et meurent. Beaucoup parmi eux vont en enfer quand ¬ęAINSI DIT LE SEIGNEUR": ¬ęVous n'avez pas √† y aller!¬Ľ Est-ce c'est juste? Certainement! Voyez-vous, c'est ce qui... C'est bas√© sur votre foi!

268    Le Fr√®re Collins, je ne pense pas qu'il soit ici ce soir, mais √† l'entendre ce matin, il a donn√© le plus vaillant discours √† ce sujet. Voyez-vous? Voyez, il l'a donn√©. Il a dit: ¬ęLa m√™me foi que vous avez ici, vous devrez l'avoir de ce c√īt√©-l√†. Car c'est votre foi individuelle, non pas en votre d√©nomination, mais en Christ. Vous devez avoir cette foi-l√†.¬Ľ
    C'est tout √† fait exact et vrai! Absolument.

269    Et la gu√©rison divine est bas√©e sur votre foi. Mais conform√©ment √† la Parole Divine, c'est ¬ęAINSI DIT LE SEIGNEUR¬Ľ que chaque personne a √©t√© gu√©rie quand J√©sus est mort sur le Calvaire. ¬ęIl √©tait bless√© pour nos p√©ch√©s, c'est par Ses meurtrissures que nous avons √©t√© gu√©ris.¬Ľ Est-ce vrai? Nous l'avons √©t√©! La Bible dit que ¬ęvous avez √©t√© gu√©ris.¬Ľ Ainsi donc, ne trouvez rien √† redire √† mon sujet. Je suis simplement un pr√©dicateur de la Parole. Vous donc, allez dire √† Dieu qu'Il a dit quelque chose de faux et Dieu vous dira alors o√Ļ est votre faiblesse. Vous voyez? Ainsi, c'est votre foi! J√©sus a dit: ¬ęSi tu peux le croire! Si tu peux le croire!¬Ľ

270    Alors, quand vous entendez que le Saint-Esprit a confirm√© votre foi et l'a rendue solide, disant: ¬ęAINSI DIT LE SEIGNEUR, demain √† telle heure, vous aurez telle chose. Telle chose aura lieu, et cela se passera ici de telle mani√®re, et vous rencontrerez telle chose ici. Cela vous servira de signe¬Ľ Alors, pr√™tez attention √† Cela! C'est une oeuvre termin√©e, ici m√™me!

271    Mais quand il s'agit de dire que la Gu√©rison divine... Je dois mettre la Gu√©rison divine sur un pied d'√©galit√© en quelque sorte avec le Salut, chacun de vous, peu importe ce que vous avez fait, vous √™tes sauv√© depuis que J√©sus est mort, parce qu'Il est mort pour enlever les p√©ch√©s du monde. Mais cela ne vous fera jamais aucun bien jusqu'√† ce que vous l'ayez accept√© et exp√©riment√© personnellement. Mais pour ce qui est de vos p√©ch√©s, ils sont d√©j√† pardonn√©s! C'est vrai! Il... ¬ęVoici l'Agneau de Dieu, Qui √īte les p√©ch√©s du monde.¬Ľ Voyez-vous, vous y √™tes! Alors, rappelez-vous cela.

272    Maintenant, je sais que dans l'enseignement des √Čcritures, nous sommes une congr√©gation m√©lang√©e, et maintes fois dans ce Livre des H√©breux, qui est un livre plut√īt profond... Je vais devoir laisser les choses un moment maintenant. Je vais essayer ce soir d'achever la derni√®re partie de ce chapitre sept.

273    Et maintenant beaucoup de questions vous viennent √† l'esprit, sans doute. Beaucoup parmi vous ont des questions et j'en aurais aussi. Alors la fois prochaine, Le Seigneur voulant, quand je viendrai √†...

274    Je vais au Michigan maintenant, et ensuite du Michigan j'irai au Colorado, et du Colorado √† la c√īte Ouest. Alors, quand nous rentrerons, le Seigneur voulant... Maintenant je ne sais pas... Si je ne suis pas √† Chicago Dimanche, il se peut que je sois de retour ici pour le prochain Dimanche soir.

275    Maintenant, nous retenons notre pasteur loin de la chaire pendant √† peu pr√®s six semaines. √Ä travers toutes... ce Livre ici voyez-vous? Alors nous... Je n'aime pas faire cela. Le Fr√®re Neville est un Fr√®re charmant, gentil et bienveillant. Et je suis certain que cette √©glise aime le Fr√®re Neville.

276    Et d'ailleurs, √† propos, pendant que je parle, quelqu'un dans... quelque part dans ce pays est coupable d'√©crire des cartes pour faire en sorte que le Fr√®re Neville quitte cette chaire. Vous allez devoir r√©gler la chose avec moi! Hein-hein, c'est vrai! Hein-hein, vraiment! Maintenant je veux que vous... Cela sp√©cifiait que les dia... quelque chose au sujet du conseil des diacres. Le conseil des diacres n'a rien √† voir avec ce pasteur. Non monsieur! La congr√©gation dans son ensemble a toute l'autorit√©. Ce n'est pas... un conseil de diacres, c'est simplement un policier ici dans cette √©glise, juste pour maintenir l'ordre, etc. Mais quand il s'agit de gouverner, l'√©glise tout enti√®re a l'autorit√©. Cette √©glise est b√Ętie sur la souverainet√© de l'√©glise locale.
    C'est pourquoi, je n'ai rien √† dire pour ce qui est de faire partir ce pasteur, ou d'en √©tablir un. Je poss√®de la propri√©t√©, elle a √©t√© donn√©e √† l'√©glise. Vous tous √™tes l'√©glise, vous √™tes les gens qui dirigez. Vous-m√™mes, vous √™tes l'√©glise. Et l'√Čglise, la sainte √Čglise de Dieu est la souverainet√©, ou le Saint-Esprit dans cette √Čglise. Et la seule chose que je fais est de poss√©der la propri√©t√© que je transmets √† cette √©glise en tant que... Je la c√®de √† l'√©glise, et c'est exempt de taxe. L'√©glise √©lit ses propres pasteurs, je n'ai rien √† voir avec cette chose. Et la seule fa√ßon pour ce pasteur de jamais pouvoir quitter, est que ce pasteur d√©ciderait lui-m√™me de partir, ou alors que la majorit√© des votes de l'√©glise dise: ¬ęChangez de pasteur.¬Ľ C'est l√† la seule fa√ßon, aucun conseil de diacres ne peut le faire! Le conseil de diacres se contente de maintenir l'ordre et ces choses l√† dans l'√©glise.

277    Les administrateurs, ils n'ont rien √† y voir, ils ne font que r√©parer l'√©glise. Et ils ne peuvent le faire jusqu'√† ce qu'il y ait... le conseil des administrateurs dans sa totalit√© se r√©unit et dit: ¬ęNous construirons ceci ou nous ferons cela.¬Ľ
    Alors ils doivent demander au tr√©sorier s'ils ont l'argent pour le faire. Oui monsieur!

278    Mais s'il y a une plainte contre l'un ou l'autre membre si un membre a une plainte contre un autre membre, ou que quelque chose ne va pas, vous √™tes cens√© aller vers ce Fr√®re vous-m√™mes; et parlez-lui, vous et lui seul. Alors, s'ils ne veulent pas l'accepter, alors la chose suivante qui doit avoir lieu est que vous preniez l'un des diacres ou quelqu'un d'autre qui aille avec vous vers ce Fr√®re. Ensuite s'il ne vous re√ßoit pas, alors venez le dire √† l'√©glise. Ensuite si l'√©glise... Alors, s'il ne veut pas recevoir l'√©glise, la Bible alors a dit: ¬ęQu'il soit comme un pa√Įen et un publicain.¬Ľ C'est vrai!

279    Et quiconque conna√ģt une personne coupable, si vous n'allez pas vers eux pour leur parler, vous √™tes alors la partie de l'√©glise de Dieu qui aura √† r√©pondre de ce p√©ch√©-l√†. C'est vrai!

280    Et si alors quelques personnes ont une--une plainte contre un diacre, ou contre le diacre, ou quelqu'un dans l'√©glise, cela exige trois personnes. Trois personnes viennent et disent--t√©moignent sur la d√©position de deux ou trois t√©moins. Venez dire au pasteur qu'il y a un grief contre un diacre. Alors s'il y a un grief contre un diacre, que le diacre n'est pas un homme droit, un homme parfait... Il doit occuper la fonction de diacre sans reproche et donc √™tre trouv√© sans reproche.
    Et si cette congr√©gation d√©couvre que ce diacre ne remplit pas correctement cette fonction, que quelqu'un se fasse accompagner de trois personnes et qu'il rapporte la chose au pasteur. On demande √† ce diacre de rester √† la maison ce soir-l√†, et ensuite le pasteur √† partir--vient et rassemble la congr√©gation, et fait conna√ģtre le grief. Et si la congr√©gation vote que le diacre doit continuer, que le diacre continue. S'il con--vote que le diacre doit √™tre cong√©di√©, ils √©lisent un nouveau diacre le soir m√™me. Voyez?

281    C'est pourquoi personne n'a rien √† voir l√†-dedans, c'est la majorit√© des gens. Oui monsieur! S'il y en a vingt qui votent pour lui et vingt-et-un qui votent contre lui, il s'en va. Ou inversement, voyez-vous? C'est cela, c'est la souverainet√© de l'assembl√©e locale et ainsi, chacun des membres a droit de vote dans l'√©glise. Si quelque chose va mal, alors ils peuvent aussit√īt s'en occuper, et la seule chose qu'ils aient √† faire est de se tenir devant Dieu afin d'absolument pouvoir veiller √† ce que rien n'entrave la marche de l'√©glise.

282    Mais la pleine et compl√®te autorit√© de l'√©glise est le pasteur. Lisez cela dans la Bible et voyez si cela n'est pas l'ordre Biblique. C'est exactement vrai. Il n'y a personne au-dessus de l'ancien. Je n'ai rien √† voir avec ce que le Fr√®re Neville fait ici. Cela d√©pend de vous et du Fr√®re Neville. Si le Fr√®re Neville voulait pr√™cher la doctrine des T√©moins de J√©hovah, cela d√©pend de lui et de vous. Voyez-vous? S'il voulait pr√™cher tout ce qu'il veut, c'est quelque chose entre vous et lui. C'est tout. Si la congr√©gation vote pour lui pour pr√™cher cela, c'est tr√®s bien! cela le regarde.

283    La seule chose que je fais; c'est juste de poss√©der la propri√©t√©. Et si l'un ou l'autre passe par ici qui est un... qui aimerait faire en sorte que le pasteur parte, et qu'ils veuillent voter √† ce sujet, vous ne pourriez pas demander √† un diacre de le faire, vous viendrez me le demander √† moi. Et moi je vous dirais: ¬ęSi vous voulez faire en sorte que le pasteur s'en aille, dites-moi pourquoi. A-t-il fait quelque chose?¬Ľ

284    ¬ęOui, nous l'avons trouv√© en √©tat d'ivresse, ou nous l'avons trouv√© en train de faire ceci, ou en train de faire quelque chose qui n'est pas correct.¬Ľ

285    ¬ęAvez-vous trois t√©moins de cela?¬Ľ

286    ¬ęOui.¬Ľ

287    Ces t√©moins doivent d'abord √™tre √©prouv√©s. ¬ęNe re√ßois point d'accusation contre un ancien, si ce n'est sur la d√©position de deux ou trois t√©moins.¬Ľ Alors vous devez jurer que vous l'avez vu; et prouver que vous l'avez vu.

288    Et alors, si vous avez agi de la sorte, alors ce p√©ch√© sera r√©primand√© publiquement, car ¬ęc'est mal¬Ľ. Alors il sera dit: ¬ęCongr√©gation, voulez-vous changer de pasteur?¬Ľ

289    Et si la congr√©gation vote: ¬ęIl faut lui pardonner et le laisser continuer¬Ľ, c'est ainsi que la chose doit se maintenir. Voyez-vous? Cela... N'est-ce pas l√† une mani√®re suffisamment correcte de diriger une √©glise? C'est l√† ce que la Bible dit. Nous n'avons pas d'√©v√™ques et de surveillants, de conseils et de tout cela, qui d√©placent un tel et qui ont beaucoup d'autorit√©. Il n'y a personne qui ait l'autorit√© ici, sinon le Saint-Esprit. Et cela est vrai, c'est Lui qui fait le changement. Et nous L'acceptons selon que la majorit√© des gens... de la mani√®re que les gens choisissent.

290    Et alors si d'un c√īt√© on veut faire ceci, et que d'un autre c√īt√© on veut faire cela, et que tel c√īt√© gagne... l'aile perdante, que font-ils alors? Ils s'unissent au reste en disant: ¬ęNous nous sommes donc tromp√©s. Nous allons de l'avant tout simplement, parce que le Saint-Esprit a fait ce choix.¬Ľ
    Voyez-vous, cela est tout √† fait correct.

291    Tout comme les d√©mocrates et les r√©publicains, aussi longtemps que nous sommes une d√©mocratie, en tant qu'Am√©ricains... Si les d√©mocrates sont au pouvoir, les r√©publicains doivent avancer droit avec eux; les r√©publicains au pouvoir, les d√©mocrates avancent de m√™me. Voyez-vous, c'est l√† exactement ce qui fait de nous une nation. Chaque fois que nous violons cela, nous brisons notre d√©mocratie. C'est vrai. Si les d√©mocrates disent: ¬ęNous ne ferons rien, les r√©publicains sont au pouvoir"!... alors, nous tombons. Je suis du Kentucky; ¬ęEnsemble nous tiendrons, et divis√©s nous tomberons.¬Ľ

292    Alors, si vous √™tes au courant de quelque chose qui ne va pas dans l'√©glise, que ce soit un individu, ou une personne, ou quoi que ce soit, vous √™tes tenu de faire quelque chose et aurez √† r√©pondre devant Dieu si vous n'√©claircissez pas la chose; vous, l'√©glise. Maintenant, souvenez-vous en, la chose ne repose pas sur mes √©paules, elle repose sur les v√ītres. Et tout ce qui ne va pas dans l'√©glise, Dieu vous fera r√©pondre de cela. C'est ainsi qu'Il conduit Son √©glise. C'est ainsi qu'il en est dans la Bible. C'est l√† l'ordre de la Bible. C'est l√† la souverainet√© de l'√©glise locale, le pasteur en est la t√™te. C'est vrai. Amen.

293    Maintenant, pour en venir √† ce cher Message b√©ni que nous avons... Vous, je veux maintenant que vous sachiez cela. C'est enregistr√© sur bandes, souvenez-vous en, ce Message. Et les enregistrements sur bande de l'√©glise, les ordres et r√®gles de l'√©glise se trouvent sur bandes enregistr√©es. Voil√† qui est conforme √† la Bible. Nous ne dirigeons pas la chose, il n'y a personne √† la t√™te ni... du tout, nous sommes tous √©gaux. Mais nous avons un chef, c'est le pasteur, aussi longtemps qu'il est conduit par le Saint-Esprit. Vrai. Tr√®s bien.

294    Maintenant, ici il va y avoir de nombreuses questions. Ainsi la prochaine fois que l'on envoie... et que Fr√®re Neville annonce √† la radio que je dois venir ici, mettez par √©crit votre question, afin que vous et moi puissions r√©gler la chose ensemble. Le ferez-vous? Tr√®s bien.

295    Je sais que j'ai enseign√© sur la pers√©v√©rance des saints. J'ai enseign√© sur la D√©it√© supr√™me de J√©sus. J'ai enseign√© sur la s√©curit√© du croyant, et sur la pr√©-ordonnance de Dieu, la pr√©destination et beaucoup de ces choses-l√†. Et je sais que dans ma congr√©gation il y a beaucoup de l√©galistes, ce qui est parfaitement en ordre. Absolument. Mais alors, ce qu'il en est, c'est que je suis moi aussi l√©galiste et aussi calviniste. Je crois simplement la Bible, voil√† tout!

296    Maintenant, si certaines de ces questions... et j'ai enseign√© au sujet des √©vidences, des sensations, etc., et toutes ces choses avec lesquelles vous pourriez avoir √©t√© en d√©saccord. Aussi, un de ces soirs, peut-√™tre... Faisons-le... √ätes-vous tr√®s press√©s de revenir ici? Disons mercredi soir, ce prochain mercredi soir, alors je pense que j'ai... alors je peux m'occuper de cela. Apportez votre question avec vous mercredi soir, et d√©posez-la ici sur l'estrade; et les questions au sujet de la Bible, tr√®s bien, sur ce que je suis en train d'enseigner maintenant. Et mercredi soir... Et ensuite, le Dimanche suivant, je pense devoir √™tre √† Chicago de toute mani√®re, et de l√† j'irai dans le Michigan. Le Seigneur voulant, je serai ici mercredi soir pour essayer de r√©pondre aux questions du mieux que je peux. Et maintenant, que le Seigneur soit mis√©ricordieux.
    Inclinons donc la t√™te juste un moment:

297    Maintenant, Seigneur b√©ni, voici Ta grande administration, c'est Ton √Čglise. C'est Toi, Seigneur, Qui agis, et nous voulons agir selon que l'Esprit de Dieu nous fait agir. Et nous prions maintenant que Tu nous b√©nisses. Et tandis que nous √©tudions ce message et que nous descendons dans ces choses profondes, nous prions que le Saint-Esprit nous les r√©v√®le juste comme nous en avons besoin. Car c'est en Son Nom que nous l'avons demand√©. Amen.

298    Maintenant, oh! je... Ce Livre des H√©breux, je l'estime comme √©tant un des grands Livres!

299    Un peu plus tard, il se peut que je... je doive... aller outremer, ce que je ferai, si Dieu le permet, tr√®s bient√īt. Je dois aller en Afrique conform√©ment √† une vision. Je pense que je ne prosp√©rerai jamais beaucoup dans mes r√©unions tant que je ne serai pas all√© en Afrique pour accomplir cette vision. Donc, cela se fera probablement au cours du printemps prochain.

300    Mais d'ici-l√†, j'aimerais prendre encore un Livre des H√©breux, et c'est le onzi√®me chapitre des H√©breux. Et je resterai environ une semaine dans ce chapitre onze, en prenant chacune de ces caract√©ristiques, ou chacun de ces caract√®res pour en faire ressortir leur caract√©ristique. Voyez-vous? ¬ęPar la foi, No√©¬Ľ, puis prendre la vie de No√©; ¬ępar la foi, Abraham¬Ľ, puis prendre la vie d'Abraham. ¬ęPar la foi, Abel¬Ľ, puis prendre la vie d'Abel. Voyez-vous, et continuer ainsi de suite. Aimeriez-vous cela? Oh! cela serait... cela embrasserait la Bible enti√®re alors. Et donc, nous essaierons peut-√™tre cela. Disons, une semaine ou dix jours de r√©unions, simplement une r√©union apr√®s l'autre, √† la mani√®re d'un r√©veil; quelques jours aux environs des vacances de No√ęl ou quelque chose comme √ßa, le Seigneur voulant.

301    Donc, au chapitre 7 du Livre des H√©breux, nous avons rencontr√© ce grand Caract√®re. Qui peut me dire comment Il S'appelait? - Melchis√©dek! Alors, Qui √©tait ce Melchis√©dek? Il √©tait le sacrificateur du Dieu Tr√®s-Haut. Il √©tait le Roi de Salem, c'est-√†-dire le Roi de J√©rusalem. Il n'avait ni p√®re, ni m√®re. Il n'a jamais eu de commencement de jours, ni fin de vie. Alors, nous d√©couvrons que cela doit √™tre √Čternel.

302    Nous avons d√©couvert que l'expression ¬ępour toujours¬Ľ [forever] signifie ¬ęun espace de temps.¬Ľ Vous souvenez-vous encore de cela? ¬ęUn espace de temps.¬Ľ C'est pour toujours et pour toujours. Et il y a de nombreux t√©moignages dans la Bible de ce que ¬ępour toujours¬Ľ signifie ¬ęun espace de temps¬Ľ.

303    Mais l'√Čternit√©... et nous avons d√©couvert qu'il y a un seul type de Vie √©ternelle. Est-ce vrai? Dieu seul a cette Vie √©ternelle. Est-ce vrai? Il n'y a qu'un type de Vie √©ternelle! Il n'existe pas d'expression comme ¬ęch√Ętiment √©ternel (pour l'√©ternit√©)¬Ľ, car si vous devez √™tre ch√Ęti√© pendant l'√©ternit√©, vous devez avoir la Vie √©ternelle. Pour √™tre puni √©ternellement, vous devriez avoir l'√Čternit√©. Et si vous avez la Vie √©ternelle, vous ne pouvez √™tre puni. Voyez-vous? Si vous avez l'√Čternit√©, ¬ęCelui qui √©coute Mes paroles, et qui croit √† Celui qui M'a envoy√©, a la Vie √©ternelle.¬Ľ
    Est-ce vrai? La Vie √©ternelle, parce que vous croyez. Eh bien! si vous avez la Vie √©ternelle, vous ne pouvez √™tre puni, parce que vous avez la Vie √©ternelle. Ainsi donc, si vous alliez souffrir en enfer pour toujours et pour toujours, vous devriez avoir la Vie √©ternelle.

304    Mais maintenant, je crois vraiment que la Bible enseigne l'existence d'un enfer litt√©ral qui br√Ľle. La Bible enseigne cela, que les p√©ch√©s et l'iniquit√© seront punis ¬ęaux si√®cles des si√®cles¬Ľ [¬ęForever and forever¬Ľ ‚Äď N.D.T.]. Or, cela n'est pas l'√©ternit√©. Cela pourrait durer dix milliards d'ann√©es. Il se peut que cela dure cent milliards d'ann√©es, mais un jour cela devra avoir une fin. Car tout ce qui a eu un commencement a une fin. Ce sont ces choses qui n'ont pas de commencement qui n'ont pas de fin.

305    Est-ce que vous vous souvenez de cette le√ßon-l√† maintenant? Comment nous sommes revenus en arri√®re et nous avons d√©couvert que tout ce qui avait un commencement a √©t√© perverti. Voyez-vous, une perversion hors de la ligne directrice. Et finalement, cela remonte jusqu'√† une √Čternit√©. Et alors tout l'enfer, toute souffrance et tout souvenir de telles choses dispara√ģtront pour l'√©ternit√©. Chaque chose qui commence, se terminera.

306    Et ce Melchis√©dek n'√©tait pas J√©sus, car Il √©tait Dieu. Et ce qui a fait J√©sus et Dieu diff√©rents, cela... J√©sus √©tait le tabernacle dans lequel Dieu demeurait. Voyez-vous? Alors, Melchis√©dek... J√©sus avait et p√®re et m√®re, et cet homme-ci n'a jamais eu ni p√®re ni m√®re. J√©sus a eu un commencement de Vie et Il a eu une fin de Vie. Cet Homme-ci n'avait ni p√®re, ni m√®re, ni commencement de jours, ni fin de Vie.
    Mais c'√©tait la M√™me Personne, oui √ßa l'√©tait, Melchis√©dek et J√©sus √©taient un; mais J√©sus √©tait le corps terrestre, n√© et fa√ßonn√© selon la mani√®re du p√©ch√©. Le corps m√™me de Dieu, Son propre Fils, n√© et fa√ßonn√© selon la mani√®re du p√©ch√©, afin d'arracher l'aiguillon √† la mort, de payer la ran√ßon et de recevoir pour Lui-m√™me des fils et des filles. Vous comprenez? C'est l√† la raison pour laquelle Il a eu un commencement, Il a eu une fin.

307    Mais ce Corps parfait, en comm√©moration comme... comme les arrhes de notre r√©surrection... Dieu n'a pas permis que ce Saint Corps puisse voir la corruption, parce qu'Il l'a cr√©√© Lui-m√™me. Il L'a produit, L'a ressuscit√© et L'a plac√© √† Sa droite.

308    Et, aujourd'hui, le Saint-Esprit qui a ressuscit√© ce corps est ici dans l'√Čglise. B√©ni soit le Nom du Seigneur! Et Il manifeste les m√™mes miracles et la m√™me puissance. Et un jour ce Saint-Esprit qui est dans l'√©glise poussera un cri et s'√©l√®vera et Se recevra Lui-m√™me sous cette forme corporelle Qui est assise √† la droite de la Majest√©, de Dieu, pour faire des intercessions, car nous sommes p√©cheurs... et gr√Ęce √† cela nous sommes parfaitement gard√©s du p√©ch√©.
    Non pas que nous ne p√©chions pas, mais nous sommes gard√©s du p√©ch√© dans la pr√©sence de Dieu; car il y a un sacrifice sanglant qui se tient entre moi et Dieu, et entre vous et Dieu. Voil√† la raison pour laquelle Il a dit: ¬ęUn homme n√© de Dieu ne pratique pas le p√©ch√©.¬Ľ Il ne peut pas p√©cher. Car si vous √™tes n√© de nouveau, le Saint-Esprit Lui-m√™me Qui a v√©cu dans ce Corps-l√†, vit en vous. Et Cela ne peut pas p√©cher, le sacrifice se tient devant Lui. Alors, si vous le faites volontairement, cela montre qu'il est impossible que vous soyez danse ce Corps. Amen! Voil√† l'√Čvangile! Voil√† la chose!

309    C'est pourquoi, voyez-vous, Cela ne contredit aucune des √Čcritures, Cela relie les √Čcritures entre elles. Voyez-vous, ¬ęIl est impossible que ceux qui ont √©t√© une fois √©clair√©s...¬Ľ C'est l√† que nous trouverons mes questions. Car... apportez-les simplement, c'est l√† ce que nous d√©sirons.

310    Alors remarquez!
    Il est impossible pour ceux qui ont √©t√© une fois √©clair√©s... de tomber et de se renouveler encore et de venir √† la repentance, puisqu'ils crucifient le Fils de Dieu √† nouveau et Le rendent... l'exposent √† l'ignominie.
    Ils ne peuvent pas faire cela.

311    Ensuite vous continuez pour passer √† H√©breux 10 o√Ļ il est dit:
    Car, si nous p√©chons volontairement apr√®s avoir re√ßu la connaissance de la V√©rit√©...
    Et qu'est-ce que le p√©ch√©? L'incr√©dulit√©!

312    Si vous voyez d√©lib√©r√©ment le Saint-Esprit faire les choses qu'Il a faites ici m√™me ce matin, et si vous voyez que Christ est ressuscit√© d'entre les morts, et Il vit dans Son √Čglise et parmi les Siens, et que vous Le rejetiez volontairement, il vous est impossible de jamais venir √† Dieu, car vous avez blasph√©m√© contre le Saint-Esprit.

313    J√©sus a dit les m√™mes choses quand Il faisait ces miracles. Et eux ils disaient: ¬ęMais c'est B√©elz√©bul, c'est un diseur de bonne aventure. C'est un d√©mon.¬Ľ

314    J√©sus S'est retourn√© et a dit:
    Je vous pardonne pour cela. Mais quand le Saint-Esprit viendra et fera cela, dire une parole contre Cela ne sera jamais pardonn√© dans ce si√®cle ou dans le si√®cle √† venir. Parce que vous venez d'appeler l'Esprit de Dieu qui √©tait en Lui un esprit impur.

316    Donc, si nous p√©chons volontairement, si nous p√©chons (ne croyons pas) volontairement... Non pas apr√®s avoir re√ßu la V√©rit√© (√™tre n√© de nouveau), nous ne pourrions p√©cher alors. Un p√©cheur ne peut commettre le... Un Chr√©tien ne peut commettre le p√©ch√© impardonnable. Il ne peut pas le faire. C'est l'impie qui le fait. C'est le faux croyant pas le croyant.

317    Ces rabbins juifs, oh! ils pensaient... Ils √©taient ¬ęraides¬Ľ, et c'√©taient des docteurs en th√©ologie et en philosophie. Ils pensaient avoir bien cousu toutes choses dans leur sac, mais ils √©taient les pires des p√©cheurs. Oh! il se pouvait que... on ne pouvait pointer un doigt contre eux, contre leur vie; ils √©taient propres, avaient de la morale et ils √©taient justes de cette mani√®re-l√†. Seulement c'√©taient des incroyants!

318    Et si vous prenez le mot ¬ęp√©ch√©¬Ľ pour d√©couvrir ce qu'il signifie... Le mot p√©ch√© signifie 'incr√©dulit√©'. Il n'y a que deux partis: le croyant et l'incroyant. C'est-√†-dire la personne justifi√©e et le p√©cheur. C'est tout! Si vous √™tes un incroyant, vous √™tes un p√©cheur. Peu importe combien vous √™tes bon, combien vous allez √† l'√©glise, ou m√™me que vous soyez un pr√©dicateur, vous √™tes toujours un incroyant!

319    Ces Pharisiens √©taient des pr√©dicateurs, et c'√©taient des incr√©dules et ils sont en enfer aujourd'hui √† cause de cela. Ils √©taient aussi religieux que possible, et pieux, mais ils ne LE croyaient pas! Et ils L'ont appel√© ¬ęun d√©mon¬Ľ et ont contest√© Sa parole. Et certains d'entre eux disaient: ¬ęSi Tu es celui-l√†, descends donc de la Croix! Accomplis un miracle et que nous Te voyions le faire!¬Ľ Un L'a frapp√© √† la t√™te avec un b√Ęton et a dit: ¬ęProph√©tise et dis-nous qui T'a frapp√©, Toi un proph√®te, et nous Te croirons.¬Ľ
    Voyez-vous, des incroyants! Ils font croire qu'ils √©taient croyants, mais c'√©taient des incroyants! Non r√©g√©n√©r√©s! S√©par√©s, bien qu'ils soient saints et pieux.

320    Et c'est encore la m√™me chose aujourd'hui. Les hommes et les femmes peuvent aller √† l'√©glise et montrer un long visage, et... aussi pieux que possible, sans jamais mentir, ni voler, et essayant de vivre leur religion de leur mieux, mais s'ils ne sont pas croyants ils sont perdus! Aussi, il n'y a pas de traces de l√©galistes dans la Bible. Le calvinisme est... La gr√Ęce est ce que Dieu a fait pour vous, et les oeuvres sont ce que vous faites pour Dieu. C'est absolument s√©par√©!

321    Si vous cessez de mentir, cessez de fumer, cessez de voler, cessez de commettre adult√®re, si vous cessez tout... si vous avez tout fait, si vous gardez les commandements et allez √† l'√©glise, si vous vous faites baptiser chaque Dimanche, si vous prenez la communion, vous lavez les pieds des saints si vous faites tout, si vous gu√©rissez les malades et faites toutes ces autres choses, √† moins que vous ne soyez n√© de l'Esprit de Dieu (√©lu), vous √™tes perdu! ¬ęPas celui qui veut ou celui qui court, mais Dieu qui fait mis√©ricorde.¬Ľ

322    √Čsa√ľ a fait de son mieux pour devenir Chr√©tien et ne l'a pas pu! La Bible dit qu'il a pleur√© am√®rement, cherchant un lieu o√Ļ se repentir et il n'a pas pu le trouver. Avant m√™me qu'il soit n√©, Dieu l'a condamn√©, parce qu'Il savait qu'il √©tait un homme d'affaires v√©reux pourri dans son coeur. Dieu par Sa prescience le savait. Il a dit: ¬ęJ'aime Jacob et Je hais √Čsa√ľ.¬Ľ Et √Čsa√ľ ressemblait √† un gentleman. Il restait √† la maison, prenant soin de son vieux papa aveugle; il nourrissait le troupeau et tout le reste, c'√©tait un brave gar√ßon.

323    Et Jacob √©tait le gar√ßon √† sa maman, ¬ęune dr√īle-de-femmelette-raconteur-d'histoires¬Ľ. C'est ce qu'il √©tait! Il faut l'admettre, la Bible admet... rapporte la chose ainsi. Il a couru partout faisant de tout, et maman... Il s'accrochait √† sa maman. Mais cependant Jacob avec tous ses hauts et ses bas, et ses mani√®res de femmelette, il gardait n√©anmoins le respect pour ce droit d'a√ģnesse! Voil√† le point principal.

324    √Čsa√ľ √©tait deux fois plus gentleman que Jacob. S'il nous fallait le juger aujourd'hui, en tant que membre de notre √©glise, vous prendriez √Čsa√ľ √† un contre mille, si vous ne le connaissiez pas. Mais Dieu a pris Jacob!

325    Que feriez-vous de saint Paul, s'il voulait √™tre pr√©dicateur de l'√Čvangile? Un dr√īle de petit juif au nez crochu, avec la t√™te et la bouche de travers, toujours en train de se disputer et de faire voir comment il allait tailler l'√Čglise en pi√®ces, comment il allait faire de tout. Vous auriez pens√© qu'il avait commis le p√©ch√© impardonnable, mais Dieu a dit: ¬ęIl est Mon serviteur!¬Ľ

326    Dieu prend des hommes et les rend diff√©rents, ce ne sont pas les hommes qui prennent Dieu et deviennent diff√©rents. Dieu prend l'homme et le rend diff√©rent. Ce n'est pas ce que vous faites, ce que vous voulez, ce que vous pensez, c'est ce que Dieu fait! Nous y voil√†! Et voil√† l'histoire!

327    Maintenant, ce grand Melchis√©dek, quelle histoire ici √† Son sujet! Nous voulons lire un petit peu, au sujet de ce type. Il nous a fallu parcourir ce sujet si vite, nous allons commencer par ici dans une certaine partie des √Čcritures, nous allons commencer vers le verset 15: ¬ęCela devient plus √©vident encore, que... quand il para√ģt un autre sacrificateur √† la ressemblance de Melchis√©dek.¬Ľ

328    Donc, Melchis√©dek √©tait-il un pr√™tre? L'√©tait-IL? Voici ce qu'Il √©tait. Nous d√©couvrons que Dieu au commencement √©tait une Grande Fontaine d'Esprit. Est-ce juste? Il n'a pas eu de lieu de naissance. Il n'a pas eu d'endroit pour mourir. ¬ęIl n'avait pas de commencement de jours, Il n'avait pas de fin de vie¬Ľ, Il √©tait tout aussi √©ternel que l'√Čternit√© est √©ternelle. Il n'est jamais n√©, Il n'est jamais mort.

329    Et l√†-dedans, nous d√©couvrons qu'Il avait sept vari√©t√©s de l'Esprit. Est-ce juste? La Bible dit, dans l'Apocalypse, que: ¬ęLes sept Esprits devant le tr√īne de Dieu¬Ľ... Est-ce juste? Le septuple, sept Esprits. Nous d√©couvrons qu'il y a sept couleurs, il y a sept √Ęges de l'√©glise, il... Oh! cela--cela marche tout simplement... Sept est complet, et Dieu est complet. Et sept Esprits... et ces sept Esprits sont parfaits. Le premier est une couleur rouge, l'amour parfait, la r√©demption. Et comment si nous avions le temps de donner ces couleurs, et de montrer que chacune de ces couleurs repr√©sente la puret√© de Dieu. Amen! Ces couleurs, il y a sept couleurs naturelles. Ces couleurs repr√©sentent la puret√© de Dieu. Et les... ces couleurs repr√©sentent les mobiles de Dieu, l'attitude de Dieu. Ces sept couleurs, elles repr√©sentent sept √Ęges de l'√Čglise, sept √©toiles, sept anges. √Ä travers l'√Čcriture, sept serviteurs de l'√Čvangile, sept messagers, sept messages, tout en sept. Sept jours, six jours et le septi√®me est le sabbat (parfait, complet). Oh! que c'est beau! Si nous avions simplement le temps pour creuser l√†-dedans et pour le faire ressortir: Ces couleurs.

330    Prenez la couleur rouge. Nous prenons la premi√®re couleur, c'est le rouge. Qu'est-ce que le rouge? Le rouge est un signe de danger. Le rouge est un signe de r√©demption. Et si vous regardez du rouge √† travers le rouge, quelle couleur est-ce? Le blanc! C'est correct! Aussi quand le Sang rouge a √©t√© r√©pandu, la couleur rouge (le p√©ch√©)... Dieu qui regarde √† travers le Sang rouge, regarde le p√©ch√© rouge, il devient blanc! Le croyant ne peut pas p√©cher. Certainement pas! La semence de Dieu, les b√©n√©dictions de Dieu demeurent sur lui. Dieu ne peut rien voir d'autre que le Sang de Son propre Fils. Peu importe ce que c'est dans Son √Čglise, ce que c'est, Dieu ne le voit pas, parce que J√©sus fait constamment des intercessions, le Souverain Sacrificateur. Il n'est pas possible pour le croyant de p√©cher quand un tel Sacrifice se tient l√† pour lui ainsi. Certainement pas!

331    Et maintenant si vous dites: ¬ęEh bien! cela me donne une bonne chance...¬Ľ Alors, cela montre que vous n'√™tes pas en ordre.

332    Vous appr√©cierez Cela, vous L'aimez (si vous √™tes un v√©ritable Chr√©tien) jusqu'au point o√Ļ le p√©ch√© vous hanterait √† tel point que vous ne pouvez pas le commettre. ¬ęParce que la Semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pas p√©cher.¬Ľ La Bible dit:
    √Čtant une fois purifi√© par le Sang de J√©sus, il n'a plus aucun d√©sir du p√©ch√©.
    Si vous avez un tel d√©sir, votre coeur n'est pas en ordre avec Dieu.

333    Maintenant, vous commettez des fautes, mais vous ne les faites pas volontairement. Voyez-vous, vous √™tes pris dans un pi√®ge, et tout pi√®ge dans lequel vous √™tes pris (ou de faire quelque chose que vous n'avez pas l'intention de faire), ce n'est pas encore le p√©ch√©, vous vous repentirez √† l'instant o√Ļ vous r√©aliserez que vous avez tort. Vous ferez rapidement demi-tour et direz: ¬ęJe n'avais pas l'intention... je n'ai pas r√©alis√© cela.¬Ľ Vous pouvez dire cela tout au long de votre vie. Un homme ne veut pas √™tre ainsi, voil√† pourquoi nous sommes tellement stupides et tellement dans les t√©n√®bres, ici-bas sur Terre, alors qu'il y a une expiation du Sang pour nous tout le temps afin de nous garder couverts; parce que la premi√®re faute que nous commettons...

334    Voil√† donc votre id√©e l√©galiste: ¬ęOh! vous savez quoi? Cette femme √©tait sanctifi√©e, Dieu soit lou√©! Mais elle a mal agi. Je sais qu'elle est r√©trograde.¬Ľ
    C'est faux! Elle n'est pas r√©trograde! Elle a commis une faute. Si elle l'a fait volontairement, alors c'est qu'elle n'√©tait pas juste pour commencer.

335    Si elle n'avait pas l'intention de faire cela et qu'elle se pr√©sente devant la sainte √Čglise de Dieu, et confesse sa faute en disant: ¬ęJe suis dans l'erreur, veuillez me pardonner¬Ľ, vous √™tes tout √† fait oblig√© de le faire. Si vous ne le faites pas dans votre coeur, alors c'est vous qui devriez aller √† l'autel. C'est vrai! Voil√† la v√©ritable saintet√© dans l'√©glise. Voil√† l'authentique saintet√©; non pas votre saintet√©, mais celle de Christ.

336    Je n'ai pas de saintet√© √† Lui pr√©senter. Mais je me confie dans la Sienne, oh! dans Sa gr√Ęce et j'ai cela dans mon coeur. Je ne l'ai pas m√©rit√©e, il n'y avait rien que je puisse faire pour la m√©riter, mais par gr√Ęce Il m'a appel√© et m'a invit√© √† venir. Et j'ai regard√© √† Lui, et Il a √īt√© de moi le d√©sir. Je fais des milliers de fautes chaque mois, chaque ann√©e. Certainement j'en fais. Mais quand je vois que j'ai tort je dis: ¬ę√ī Dieu, je n'ai pas eu l'intention de le faire, Tu connais mon coeur. Je n'ai pas eu l'intention de faire cela, j'ai √©t√© pris dans ce pi√®ge. Je n'avais pas l'intention de le faire. Veuille me pardonner, Seigneur!¬Ľ

337    Si j'ai mal agi √† l'√©gard de mon Fr√®re, je dis: ¬ęFr√®re, pardonne-moi. Je n'avais pas l'intention de faire cela.¬Ľ Certainement, Dieu conna√ģt mon coeur.

338    Oh! vous y √™tes? Voil√† le sacrifice du Sang. Voil√† la puissance de l'√Čvangile, cette sainte √Čglise qui avance. Non pas √† cause de quelque chose que vous avez fait, c'est quelque chose avec laquelle vous n'avez rien eu √† faire. Voil√† l'expiation.

339    Alors ce Melchis√©dek, quand Il est sorti √† la rencontre...

340    Je veux encore vous dire une autre chose. Avez-vous jamais pris un morceau de verre triangulaire? Si vous prenez un morceau de verre qui est triangulaire, et que vous le placiez de telle mani√®re que le soleil puisse le frapper, cela produira sept couleurs parfaites. Un morceau de verre triangulaire produira un arc-en-ciel. C'est tout √† fait vrai. Alors, si nous en avions le temps, nous entrerions dans l'√©tude de ces choses. Trois apporte la perfection: ¬ęLe P√®re, le Fils et le Saint-Esprit; la justification, la sanctification, le bapt√™me du Saint-Esprit.¬Ľ Vous y √™tes! La perfection vient par trois: ¬ęDieu au-dessus de l'homme, Dieu dans l'homme appel√© 'J√©sus', Dieu dans l'√Čglise.¬Ľ Alors, la perfection!

341    L'homme a p√©ch√© aussi longtemps que Dieu √©tait l√†-haut dans une Colonne de Feu. Dieu... l'homme plut√īt a p√©ch√© (devant Dieu, aussi longtemps que Dieu √©tait dans une Colonne de Feu), parce qu'il √©tait toujours une cr√©ature impure et qu'aucun Sang ne se trouvait plac√© devant LUI.

342    Alors l'Agneau de Dieu est venu, le second pas d√©termin√© de Dieu; le m√™me Dieu, une autre fonction. Et alors ceci... Dieu dans... qui √©tait en Christ, √©tait le m√™me Dieu qui √©tait dans la Colonne de Feu. Et le m√™me Dieu a √©t√© fait chair et a demeur√© parmi nous. Et alors l'homme s'est moqu√© de Lui, il en √©tait toujours tenu compte, il n'y avait pas encore de Sang r√©pandu. C'est vrai, J√©sus dit: ¬ę Je vous pardonnerai.¬Ľ

343    Mais quand cette m√™me Personne Qui √©tait chair, est devenue... √©tait de nouveau une Colonne de Feu: ¬ę Je suis venu de Dieu, et Je m'en retourne √† Dieu.¬Ľ Et ici nous trouvons Paul qui LE rencontre sur la route de Damas, cette m√™me Colonne de Feu! nous trouvons Pierre qui LE rencontre dans la prison, cette m√™me Colonne de Feu! Certainement! Et nous LE voyons aujourd'hui, au milieu de nous, la m√™me Colonne de Feu!

344    Mais la perfection doit en arriver au point o√Ļ... cela c'√©tait la Personne du milieu. Maintenant, s'il se trouve qu'il y a un Juif ici, ou quelqu'un qui comprend l'Ancien Testament... Prouvez-le, permettez-moi de vous le montrer. Dans... Je n'ai pas d'Ancien Testament avec moi mais maintenant, ceci est un Nouveau Testament. Mais dans l'offrande du pain de proposition qui se trouvait sur le plateau casher, dans le sacrifice juif √† la purification des tabernacles... demandez √† n'importe quel Juif; sur ces trois morceaux de pain, le morceau du milieu √©tait rompu. C'√©tait Christ! Le morceau du milieu √©tait rompu, Christ l'interm√©diaire. Cela montrait qu'il devait y avoir un brisement, quelque part, pour la r√©demption; et cette pi√®ce √©tait consid√©r√©e comme √©tant la r√©demption, sur le pain casher.

345    Voici la chose; et ce soir, lorsque nous prendrons la communion, nous romprons le pain casher, car c'est le corps de Christ. Et Il fut rompu au Calvaire, afin d'√™tre une propitiation pour nos p√©ch√©s; afin que par Sa justice, nous puissions devenir Sa justice. Parce qu'Il est devenu notre p√©ch√©, afin que nous puissions devenir Sa justice. Mon Fr√®re, c'est purement la gr√Ęce. Absolument! Il n'y a pas d'autre moyen, (aucun autre moyen), par lequel vous puissiez justifier cela.

346    Donc, ce Melchis√©dek, cette grande Personne que l'on a rencontr√©e sur la route, Elle a pay√©... Abraham Lui a pay√© des d√ģmes. Quel grand homme Cela a d√Ľ √™tre! Maintenant, remarquez rapidement:
    ‚Ķinstitu√©, non d'apr√®s la loi d'une ordonnance charnelle.

347    Voyez-vous donc cette loi l√©galiste? La loi disait: ¬ęTu ne tueras point. Tu ne commettras point d'adult√®re. Tu ne d√©roberas point.¬Ľ

348    J√©sus s'est retourn√© et leur a dit:
    Il vous a √©t√© dit par les anciens: Tu ne tueras point, mais Moi Je dis que celui qui se met en col√®re sans raison contre son fr√®re a d√©j√† tu√©.
    Il vous a √©t√© dit par les anciens: Tu ne commettras point d'adult√®re, mais Moi Je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a d√©j√† commis un adult√®re dans son coeur avec elle.
    Nous y voil√†! Cela devrait apprendre aux femmes comment s'habiller, comment faire ce qui est correct. Si vous vous habillez de mani√®re incorrecte et √™tes la cause que les hommes vous regardent de la mani√®re qui ne convient pas, vous √™tes coupable de commettre adult√®re, juste de la m√™me mani√®re que si vous aviez commis l'acte. C'est ce que J√©sus a dit!

349    Et vous les gens avec ces caract√®res col√©riques comme des lames de scie et qui avez toujours dans la bouche des choses contre quelqu'un, qui ne pouvez tol√©rer... et des choses semblables. Faites attention! Vous √™tes coupable si vous prononcez une parole (contre votre Fr√®re) qui ne soit pas correcte, pas juste. Vous allez et d√©chirez... vous n'avez pas besoin d'enfoncer un couteau dans le dos d'un homme pour le tuer, vous pouvez briser son caract√®re et le tuer, tuer son influence. Si vous parlez contre votre pasteur ici, que vous dites quelque chose de mal √† son sujet, vous pourriez tout aussi bien le tuer; si vous avez dit quelque chose qui n'√©tait pas vrai √† son sujet, eh bien! cela tuera son influence parmi les gens et autres choses semblables, et vous en √™tes coupable! C'est ce que J√©sus a dit.

350    Maintenant, √©coutez ici o√Ļ Paul essayait d'en arriver. J'aime cette vieille Bible, elle vous redresse! Regardez, oh! regardez simplement ici. Alors que nous lisons le quatorzi√®me verset:
    Car il est notoire que notre Seigneur est sorti de Juda.
    Attendez, je crois que j'ai un autre verset ici que j'allais lire, non, ici en dessous au verset 16: ¬ęInstitu√©, non d'apr√®s la loi d'une ordonnance charnelle.¬Ľ

351    Voil√† ce qui est selon la loi, voyez-vous: ¬ęOh! mon Fr√®re, je ne dois pas, je ne dois pas. Je sais, mais je...¬Ľ
    Ce n'est pas cela! C'est l'amour qui le fait!

352    Nous avons touch√© ce point. J'ai dit: ¬ęSi je disais √† ma... (au sujet de ma femme): Oh! eh bien! j'aimerais avoir deux femmes. J'aimerais sortir avec celle-ci, et faire ceci et cela. Mais, si je le fais, ma femme divorcera d'avec moi et mes enfants seront dans... mon minist√®re serait ruin√©.¬Ľ Oh! esp√®ce de sale hypocrite pourri! C'est vrai! Tu ne l'aimes pas de la mani√®re correcte pour commencer. C'est exactement la v√©rit√©!

353    Si vous L'aimiez, il n'y aurait pas de loi √† ce sujet; vous L'aimez de toute mani√®re, et vous restez attach√© √† elle. C'est exactement vrai! Et vous les femmes vous ferez la m√™me chose √† l'√©gard de votre mari. C'est vrai!

354    Parfois les femmes en arrivent au point o√Ļ...

355    Un homme voit une esp√®ce de petite J√©zabel toute peinturlur√©e, vous savez, et il tournera autour d'elle et en tombera amoureux, alors que peut-√™tre... vous avez une bonne √©pouse. Et alors vous vous appelez un ¬ęChr√©tien¬Ľ. Vous devriez avoir honte! Vous avez besoin d'une nouvelle dose d'autel. C'est vrai!

356    Et certaines d'entre-vous femmes vous portez vos regards sur une esp√®ce de gars aux cheveux liss√©s, avec suffisamment de vaseline sur la t√™te pour lui faire ouvrir la bouche. Et alors vous...

357    Une certaine ch√®re petite fille ici, il n'y a pas longtemps... Ceci n'est pas une plaisanterie, car je ne raconte pas ceci en guise de plaisanterie. Et les gens savent que ceci n'est pas un endroit pour plaisanter. Mais une ch√®re petite fille ici, elle √©tait... Il y a de bons gar√ßons ici, des gar√ßons Chr√©tiens. Il y a longtemps, quand j'√©tais pasteur ici, nous avions l'habitude d'avoir... des classes simplement pour les jeunes hommes. Et je parlais aux jeunes filles le Dimanche apr√®s-midi, au sujet du sexe et des choses semblables. Et puis le Dimanche apr√®s-midi suivant, je parlais aux jeunes hommes, et j'essayais de ma√ģtriser ces choses.

358    Une certaine fille qui nous est ch√®re a commenc√© √† sortir avec un certain petit gringalet, ici en ville, qui fumait des cigarettes et avait un flacon d'alcool dans la poche, et il conduisait une petite voiture d√©capotable √† travers les rues de la ville. Je ne pouvais pas comprendre ce qu'elle avait bien pu trouver dans ce gar√ßon. Il ne voulait pas venir √† l'√©glise. Et il restait assis l√†-dehors; il l'amenait √† l'√©glise, et puis il s'asseyait l√†-dehors, dans sa voiture et attendait; il ne voulait pas entrer dans l'√©glise. Un jour j'ai dit √† cette fille... elle habitait √† New Albany...
    J'ai dit: ¬ęJe veux te demander quelque chose, petite. Qu'est-ce que tu peux donc bien trouver √† ce gar√ßon-l√†?¬Ľ J'ai dit: ¬ęPremi√®rement, il hait la religion m√™me que tu as. Il m√©prise ton Christ. Il ne fera jamais un mari pour toi, il te rendra mis√©rable toute ta vie.¬Ľ Et j'ai dit: ¬ęAlors qu'il y a tous ces braves jeunes gens Chr√©tiens que tu pourrais fr√©quenter, et ils sont... ton papa et ta maman n'aiment pas du tout te voir sortir. Mais tu y vas de toute mani√®re et tu penses: ¬ęJ'ai le bel √Ęge de seize ans!¬Ľ

359    Elle a commenc√© √† se maquiller et √† courir, et avant qu'elle ne s'en aper√ßoive, elle √©tait dans les bo√ģtes de nuit. Elle est dans l'√©ternit√© maintenant. Mais alors, elle se tenait ici et... Savez-vous quelle raison cette fille m'a donn√©e alors, d'aimer ce gar√ßon? Elle a dit: ¬ęIl a de si mignons petits pieds, et il sent si bon!¬Ľ
    Pouvez-vous imaginer √ßa? Il se parfumait; √ßa c'est une femmelette, pas un homme!

360    ¬ę√Čcoute¬Ľ, j'ai dit: ¬ęSoeur, je pr√©f√©rerais aller avec un gar√ßon Chr√©tien qui aurait des pieds comme des wagons √† gravier et sentirait comme un putois, si c'√©tait un vrai Chr√©tien.¬Ľ C'est vrai! Oui, c'est vrai!

361    Oh! cette excuse: ¬ęDe si mignons petits pieds, et il sent si bon!¬Ľ Le petit coureur de bo√ģtes de nuit. Finalement, il a ruin√© la vie de la fille! C'est une honte! Ignoble!

362    Le mariage est une chose honorable, mais il devrait √™tre abord√© avec pri√®re et respect. Et un v√©ritable amour pour cette femme vous liera ensemble pour toujours. ¬ęCe que vous liez sur Terre, Je le lierai dans les cieux.¬Ľ Quand vous descendrez la rue plus tard, elle peut √™tre devenue vieille, grise et rid√©e, mais ce m√™me amour que vous aviez pour elle quand elle √©tait une jeune et belle femme, vous l'aurez encore!

363    Il se pourrait que vous deveniez vo√Ľt√©, chauve et rid√© et tout le reste, mais elle vous aimera tout autant que vous l'aimiez quand vous aviez de larges √©paules et des cheveux fris√©s, si c'est r√©ellement Dieu. Car vous regardez au temps o√Ļ vous aurez travers√© la rivi√®re de l'autre c√īt√©, quand vous bondirez en arri√®re pour redevenir un jeune homme et une jeune femme pour vivre ensemble √† jamais. Voil√† la promesse √©ternelle de Dieu! Il a dit qu'Il le ferait. IL... pas seulement cela, nous le verrons dans une minute, Il a jur√© qu'Il le ferait!

364    √Čcoutez ceci, alors que nous continuons:
    Institu√©... d'apr√®s la loi d'une ordonnance charnelle, mais selon la puissance d'une vie imp√©rissable.

365    Maintenant, nous allons lire rapidement, afin de pouvoir saisir la chose.
    Car ce t√©moignage Lui est rendu: Tu es Sacrificateur pour toujours, selon l'ordre de Melchis√©dek. (Aussi longtemps qu'on aura besoin d'un sacrificateur, Il sera Sacrificateur).
    Il y a ainsi abolition d'une ordonnance ant√©rieure... (√† cause de son) impuissance et de son inutilit√©... Car la loi n'a rien amen√© √† la perfection. (Vous ne le pouvez pas, peu importe ce que vous faites).

366    Vous pouvez vous arr√™ter de boire, vous arr√™tez de fumer, vous arr√™tez de dire des mensonges, aller √† l'√©glise et essayer de faire telle chose et essayer de faire telle autre chose, vous √™tes toujours charnel. C'est juste la loi, et la loi ne rend rien parfait! Mais qu'est-ce qui rend parfait? Christ! Gloire! Je pourrais m'arr√™ter de mentir, m'arr√™ter de voler, m'arr√™ter de commettre adult√®re, m'arr√™ter de chiquer et arr√™ter toutes ces choses, mais je suis toujours charnel. Dieu ne le re√ßoit pas, parce que je n'ai rien √† Lui offrir en guise de propitiation.

367    Mais √† l'instant o√Ļ je pose mes mains sur la t√™te b√©nie du Seigneur J√©sus, et je dis: ¬ęSeigneur, je ne vaux rien, veux-Tu m'accepter comme Ton serviteur?¬Ľ Et que Dieu m'embrasse en enlevant mon p√©ch√©, je me tiens parfait aux yeux de Dieu. C'est vrai! Pourquoi? Je ne me tiens pas sur mes propres m√©rites, mais je me tiens sur les SIENS, et Il nous a rendus parfaits par Sa souffrance et Son Sang.

368    Je vois qu'il est temps de conclure. Mais je veux terminer la lecture de ceci si je peux rapidement:
    ...ant√©rieure √† cause de son impuissance... et de son inutilit√©.
    Car la loi n'a rien amen√© √† la perfection et d'autre part introduction d'une meilleure esp√©rance (quelle est la meilleure esp√©rance? Christ), par laquelle nous nous approchons de Dieu.

369    Pourquoi? D'un bout √† l'autre de notre bont√©, et encore de toute notre bont√©, et encore de toute notre bont√©, nous sommes toujours charnels! Mais une fois en pr√©sence de Dieu, reconnaissant que nous ne pourrions jamais nous tenir l√†, sauf par les m√©rites de J√©sus-Christ, alors nous nous approchons de Dieu, par les m√©rites de Son fils: ¬ęSeigneur, je viens √† Toi avec un coeur innocent. Au Nom de Ton Fils J√©sus, veuille, je Te prie, me recevoir.¬Ľ Oh! mon Fr√®re, alors vous venez par une route vivante.

370    Non pas: ¬ęSeigneur, Tu sais que j'ai arr√™t√© de boire. Tu sais que je traite bien ma femme. Tu sais que j'ai fait ceci, que je fais cela. ¬ęVous n'avez rien √† offrir! Car la loi de commandements charnels ne pouvait rien faire, mais l'introduction d'une autre esp√©rance a pu le faire. Cette esp√©rance qui est Christ, ¬ęnous la poss√©dons comme une ancre de l'√Ęme, solide et s√Ľre.¬Ľ

371    Observez:
    Et comme ce n'est pas sans serment qu'Il... (un pronom, si vous faites attention ici, en lettres italiques [dans le texte anglais ‚Äď N.D.√Č.])
    ...qu'Il a √©t√© fait sacrificateur: (Pas seulement sacrificateur, mais Il a √©t√© fait sacrificateur par serment; non pas un...)

372    Alors, attention, voyons le reste du sacerdoce:
    Car ces sacrificateurs, (les L√©vites: hommes justes, droits, honn√™tes) ces sacrificateurs le sont devenus sans serment...

373    Dieu vient de dire que c'est ¬ęselon l'ordre d'Aaron¬Ľ qu'Il a fait ces sacrificateurs. Ils se sont suivis de g√©n√©ration en g√©n√©ration, ils sont all√©s √† l'√©cole pour apprendre √† √™tre pr√©dicateurs etc., et ils se sont succ√©d√©. Aussi Dieu les a fait sacrificateurs comme cela, ils se sont eux-m√™mes constitu√©s sacrificateurs par leur instruction, par leur h√©ritage, etc. Mais cet homme a √©t√© fait sacrificateur par un serment que Dieu a fait! √Čcoutez donc attentivement:
    ...sont devenus sacrificateurs sans serment, J√©sus l'est devenu avec serment par Celui qui Lui a dit: Le Seigneur a jur√©, et Il ne Se repentira pas (amen): Tu es sacrificateur pour toujours, selon l'ordre de Melchis√©dek. J√©sus est par cela m√™me le garant d'une alliance plus excellente.
    Maintenant, rapidement:
    De plus, il y a eu des sacrificateurs en grand nombre, parce que la mort les emp√™chait d'√™tre permanents. (Des milliers de fois de milliers de fois de milliers de sacrificateurs, parce qu'ils n'avaient rien d'autre que simplement la mort et la mort et des infirmit√©s, et la mort, la mort et la mort.)

374    Mais observez-Le:
    Mais Lui (Qui, Lui? - J√©sus), parce qu'Il demeure toujours √©ternellement, poss√®de un sacerdoce qui n'est pas transmissible.
    C'est aussi pour cela qu'Il peut sauver parfaitement (peu importe combien quelqu'un est loin, combien quelqu'un a √©t√© abaiss√©, combien quelqu'un s'est √©loign√©), Il est capable de sauver parfaitement ceux qui s'approchent de Dieu par Lui... (non pas sur votre justice, mais sur votre confession, voyez-vous?... ceux qui s'approchent de Dieu par Lui), √©tant toujours vivant pour interc√©der en leur faveur. (Il est la m√™me, constamment, faisant des intercessions.)
    Il nous convenait... d'avoir un souverain sacrificateur comme Lui, Saint, innocent, sans tache, s√©par√© des p√©cheurs, et un Souverain Sacrificateur dans le Ciel. (Vous y √™tes!)

375    Alors, si j'essaie de plaider mon propre cas, je le perdrai. Si j'essaie de plaider, en disant: ¬ęEh bien! mon Papa √©tait un homme de bien. Mon papa √©tait pr√©dicateur; Eh bien! j'ai v√©cu dans l'√©glise!¬Ľ
    Je perdrais toujours mon cas. Mais cet Homme-ci est un Homme Parfait, Christ. Il est assis l√† et offre Son Sang constamment pour mes p√©ch√©s; vous y √™tes!
    ...qui n'a pas besoin, comme les sacrificateurs, d'offrir chaque jour des sacrifices, d'abord pour ses propres p√©ch√©s, ensuite pour ceux du peuple, car ceci Il l'a fait une fois pour toutes en S'offrant Lui-m√™me.

376    Maintenant, faites attention au dernier verset:
    En effet, la loi √©tablit souverains sacrificateurs des hommes sujets aux faiblesses... (Voil√† ce que fait la loi, la loi charnelle.)

377    Maintenant, je souhaiterais disposer juste de deux heures ici m√™me! Voil√† comment la loi fait toujours des hommes pr√©dicateurs! C'est vrai!

378    Mais, dit-on: ¬ęMais, cet homme a une exp√©rience de s√©minaire!¬Ľ
    Oh! je n'√©changerais pas ma bonne petite exp√©rience c√©leste pour tous les s√©minaires du monde!

379    ¬ęMais nous avons instruit cet homme, il est tri√© sur le volet!¬Ľ C'est un fils de ses oeuvres, je n'aime pas cette sorte d'homme. J'aime les fils des oeuvres de Dieu. Voyez-vous?

380    Vous voyez, mais la loi fait encore toujours des sacrificateurs. La loi fait encore toujours des pr√©dicateurs. L'√©glise Baptiste, elle distribue des pr√©dicateurs; des poign√©es de pr√©dicateurs, ils ont une machine qui les produit. Les M√©thodistes ont ces pr√©dicateurs, les Baptistes en ont, les Presbyt√©riens, les Nazar√©ens, les P√®lerins de la Saintet√©, les Pentec√ītistes. Ils les produisent aussi vite qu'ils peuvent, comme un grand syst√®me, une grande machine. Ils se tiennent l√† comme...

381    J'ai toujours dit: ¬ęJ'ai vraiment piti√© d'un poulet en couveuse.¬Ľ Vous savez, un dr√īle de poulet qui est couv√© dans une couveuse, qui ne sort pas de la coquille de la bonne mani√®re. Non, c'est la poule qui est cens√©e faire √©clore le poulet. Mais un poulet de couveuse quand il sort, il fait simplement ¬ętchirp, tchirp" et il n'a pas de maman vers qui aller. Voyez-vous, il ne sait pas ce qu'est une maman. C'est vrai! Il piaule √† la recherche d'une maman, mais il n'en a pas.

382    Mais le poulet qui sort de la coquille sous la poule, de la mani√®re naturelle, il piaule et maman r√©pond. C'est vrai!

383    Et parfois je pense √† cette exp√©rience de s√©minaire de par ici, o√Ļ on fait sortir de ces grandes couveuses ici √† Louisville et dans le monde entier, o√Ļ on fait √©clore des pr√©dicateurs par milliers. Des couveuses Pentec√ītistes et des couveuses Presbyt√©riennes, et des couveuses Baptistes, elles font toutes √©clore leurs petits poussins. Ils font ¬ętchirp, tchirp, tchirp" et parlent de la couveuse o√Ļ on les a fait √©clore.

384    Mais j'aime avoir un p√®re, une m√®re. B√©ni soit le Nom de l'√Čternel! Il n'y en a pas beaucoup qui sont n√©s avec moi, mais ceux qu'il y avait l√† sont mes Fr√®res! Amen! Nous avons une M√®re qui r√©pond quand on... une M√®re qui est au Ciel, qui nous dorlote tous comme une M√®re. ¬ęComme une poule se tient sur sa couv√©e et lui roucoule... et couve ses poussins, ainsi Je t'ai couv√©e √ī J√©rusalem, J√©rusalem, combien de fois ai-Je voulu te rassembler comme une poule rassemble sa couv√©e, combien de fois J'ai voulu te faire Mienne, et tu ne l'as pas voulu! Tu as eu tes propres s√©minaires, tu as fait √©clore tes sacrificateurs. Ils ont enseign√© contre Moi, et maintenant tu es abandonn√©e √† ton sort, ta destruction t'attend!¬Ľ

385    Et je dis ceci: ¬ęOh! gens, oh! gens, combien de fois le Saint-Esprit a-t-Il voulu se tenir sur vous comme une poule fait avec sa couv√©e, mais vous voulez agir √† votre fa√ßon, vous voulez votre propre fa√ßon au sujet de Ceci.¬Ľ

386    Un de ces soirs, j'aimerais pr√™cher sur: ¬ęTa propre voie.¬Ľ Vous savez, Ca√Įn a voulu sa propre voie. L'homme veut sa propre voie aujourd'hui. ¬ęMais telle voie para√ģt droite √† un homme, mais l'issue en est la mort!¬Ľ

387    Maintenant, faites attention: ¬ęEn disant: une alliance nouvelle...¬Ľ Je crois maintenant que... non, je me suis tromp√© d'endroit.

388    Le verset 28:
    En effet, la loi √©tablit souverains sacrificateurs des hommes sujets √† la faiblesse; mais la parole du serment, qui a √©t√© fait apr√®s la loi, √©tablit le Fils, qui est parfait pour l'√©ternit√©.

389    Dieu soit b√©ni √©ternellement, avec un Fils qui dure √©ternellement selon l'ordre de Melchis√©dek; et Il n'a jamais eu de commencement, Il n'a jamais de fin. Et la loi ne pouvait rien produire de semblable, parce qu'elle √©tait charnelle. L'√©glise ne peut rien produire de semblable (les d√©nominations), parce qu'elles sont charnelles. Les s√©minaires ne peuvent jamais rien produire de pareil. Ils ont essay√© d'instruire le monde en Ceci. Ils ont essay√© de l'organiser selon Ceci. Ils ont essay√© toutes les mani√®res au monde pour faire tout ce qui leur √©tait possible, et ils ont manqu√© la chose principale: ¬ęVous devez na√ģtre l√†-dedans!¬Ľ Dieu fait de vous ce que vous √™tes, certainement, et non pas parce que vous arr√™tez de faire telle chose.

390    Ainsi, les Nazar√©ens, vous ne devez pas porter de bague, vous ne pouvez pas porter de montre, et vous devez avoir telle et telle chose et vos bras doivent porter des manches de telle longueur, et vos jupes doivent avoir telle longueur, et les hommes ne peuvent appartenir √† une loge; et ils ne vous baptiseront pas si vous ne faites pas tout cela. Tr√®s bien, alors voici qu'entrent en sc√®ne les Catholiques avec leurs obligations. Et voici qu'arrivent les M√©thodistes et ils ont les leurs. Chacune de ces √©glises a une norme √† laquelle il faut satisfaire. Si vous √™tes en dehors de cette norme, tr√®s bien, c'en est fait. Voyez-vous? Et alors...

391    Mais la v√©ritable chose est celle-ci:
Dans mes bras rien je n'apporte,
A Ta Croix simplement je m'accroche,
Oh! Dieu nu et blessé... (j'ai besoin de) boire...
Oh! je viens tout humblement,
Oh! Christ, confessant que je ne suis rien
Et qu'il n'y a rien en moi. Re√ßois-moi, √ī Dieu.
Alors Dieu vous reçoit.

392    Non pas... Vous pourriez m√™me ne pas conna√ģtre votre alphabet. Il se pourrait m√™me que vous ne puissiez faire la distinction entre le caf√© et les pois cass√©s. Vous pourriez ne pas distinguer hue et dia, la main droite de la main gauche. Cela ne fait aucune diff√©rence, ce que vous ignorez, il y a une chose que vous devez savoir, c'est que J√©sus-Christ a pris votre place en tant que p√©cheur. Et vous prenez votre place pour vous tenir dans Sa justice, confessant chaque jour que vous avez tort, et vous L'aimez de tout votre coeur, et tous vos motifs sont dirig√©s vers Lui, alors vous arriverez au Ciel. C'est tout ce qu'il y a √† faire pour cela car la Vie qui √©tait en Christ doit √™tre en vous, ou vous √™tes perdu!

393    Juste avant de terminer, vous souvenez-vous de l'alliance inconditionnelle que Dieu a faite avec Abraham? Qu'a-t-Il fait ce soir-l√† quand Dieu a dit: ¬ęLaisse-moi voir cela...¬Ľ... Quand Abraham a dit: ¬ęLaisse-moi voir comment Tu vas le faire!¬Ľ Je pense que c'est au chapitre 16, dans la Gen√®se. ¬ęLaisse-moi voir comment Tu vas le faire.¬Ľ

394    Il a dit: ¬ęViens ici, Abraham.¬Ľ Et Il a pris Abraham et a dit: ¬ęVa me chercher un b√©lier, et va me chercher une ch√®vre, et va me chercher une g√©nisse. Et Je veux que tu les am√®nes ici et que tu fasses un sacrifice.¬Ľ

395    Et Abraham est all√© et il s'est procur√© le mouton et la ch√®vre et l'agneau... ou la g√©nisse. Et il les a tu√©s; c'√©taient tous des sacrifices purs, et il les a partag√©s en deux, et il les a √©tendus sur le sol. Puis il est all√© prendre deux tourterelles et il les a plac√©es l√†. Ensuite Abraham a veill√© √† ce que les oiseaux de proie se tiennent √©loign√©s, attendant que Dieu vienne. ¬ęMaintenant, Seigneur, voil√† le sacrifice, comment vas-Tu faire ceci? Je ne sais pas comment Tu vas sauver l'homme contre sa propre volont√©. Je ne sais pas comment Tu vas faire cela. Comment peux-Tu le faire, Seigneur?¬Ľ

396    L'√Čternel dit: ¬ęMaintenant, fais attention, Abraham, tu es un proph√®te, tu es spirituel, et tu comprendras de quoi Je parle.¬Ľ

397    ¬ęTr√®s bien, Seigneur, je veux le voir¬Ľ (Maintenant, je raconte la chose sous une forme de pi√®ce de th√©√Ętre.)

398    ¬ęAinsi, Abraham, monte donc ici maintenant, et assieds-toi ici et veille √† ce que les oiseaux se tiennent √©loign√©s.¬Ľ Aussi il a chass√© tous les oiseaux de l√† jusqu'√† ce que le soleil commence √† se coucher.

399    Et tout √† coup, Dieu est descendu. Quand Il est descendu, Abraham a commenc√© √† avoir sommeil. Dieu dit: ¬ęAbraham Je vais t'endormir.¬Ľ

400    Maintenant, √©coutez, amis l√©galistes. Voyez, Dieu a compl√®tement √©limin√© Abraham du tableau, il n'avait absolument rien √† faire l√†-dedans. Et c'est ainsi qu'Il vous a eu! Vous dites: ¬ęOh! j'ai cherch√© Dieu.¬Ľ
    Vous ne L'avez pas cherch√©!

401    C'est Dieu qui vous a cherch√©: ¬ęNul ne peut venir √† Moi, si Mon P√®re ne l'attire premi√®rement.¬Ľ

402    Voyez-vous, c'est Dieu qui vous cherche et non pas vous qui cherchez Dieu. Vous ne l'avez jamais fait, votre nature est mauvaise. Vous √™tes un porc, vous ne connaisez rien d'autre! Vous vivez simplement dans un enclos √† cochons, c'est tout ce que vous savez faire. Vous aimez cela, boire de la bi√®re et patauger dans la boue partout et courir avec la femme du voisin, et faire tout ce que vous pouvez faire de mal. Cela semble simplement bon: ¬ęOh! Fr√®re, nous passons de bons moments!¬Ľ
    Vous pensez que ¬ęc'est bon.¬Ľ

403    Mais Dieu frappe √† votre coeur, voil√† ce qui change la chose! Ce n'est pas vous qui frappez aupr√®s de Dieu, c'est Dieu qui frappe √† votre porte! Adam n'a jamais frapp√© au coeur de Dieu, c'est Dieu qui a frapp√© au coeur d'Adam. Et vous √™tes un fils d'Adam. C'est vrai! Et avant qu'Adam puisse √† nouveau √™tre un fils de Dieu, Dieu a d√Ľ frapper √† la porte de son coeur. Et avant que vous puissiez devenir un fils de Dieu, Dieu doit frapper √† la porte de votre coeur.

404    Alors, Abraham s'est endormi. Et quand il s'est endormi, quelle √©tait la premi√®re chose qu'il a vue? Une obscurit√© vraiment horrible de maison hant√©e et d'√©pouvante; c'√©tait la mort qui venait sur la race humaine tout enti√®re. Ensuite il a regard√© un petit peu plus loin que cela, il a vu une fournaise fumante; avant que vous puissiez avoir de la fum√©e, il vous faut avoir du feu. C'est la raison pour laquelle je crois en l'enfer en tant que lieu br√Ľlant.

405    Tr√®s bien. Il a montr√© que chacun d'entre nous est sujet √† la mort et que chacun d'entre nous devrait aller en enfer, parce que nous sommes p√©cheurs.

406    Mais maintenant, au-del√† de cela il a vu une petite Lumi√®re Blanche. Et cette petite Lumi√®re blanche...

407    Qu'est-ce que la Lumi√®re? Qu'√©tait cette Lumi√®re blanche? Cette Colonne de Feu qui est all√©e au-devant des enfants d'Isra√ęl! La Colonne de Feu qui a rencontr√© Paul sur le chemin de Damas! La Colonne de Feu qui a fait sortir Pierre de Prison! La Colonne de Feu qui est ici ce soir!

408    Ce Dieu √©ternel et perp√©tuel, Il a march√© Lui-m√™me au milieu de ces sacrifices partag√©s en deux. Oh! la la! en avant et en arri√®re sur chaque sacrifice. ¬ęVoil√† comment Je vais le faire, Abraham, fais attention √† ce que Je vais faire. Je suis en train de faire une alliance ici. Je pr√™terai serment que selon la Post√©rit√©, Je susciterai un Intercesseur. Je ferai une alliance avec la mort, et Je condamnerai la mort dans la chair, parce que Je viendrai Moi-m√™me la prendre. Abraham...¬Ľ Il a dit: ¬ęPar ta Post√©rit√©, Abraham, viendra... tu seras le p√®re du monde. Par ta Post√©rit√©, et ce n'est pas seulement √† toi et avec toi que Je te fais cette promesse, mais √† ta Post√©rit√© apr√®s toi.¬Ľ
    Il savait que chacun en serait. ¬ęCe n'est pas eux, mais ce que Je fais, Je le ferai, Abraham! J'ai eu confiance en Adam, et il a rompu son alliance; et chacun a bris√© la sienne. Mais Je ferai cette alliance avec Moi-m√™me, et jure par Moi-m√™me. Je la garderai!¬Ľ Amen! Amen! Amen!

409    Que faisons-nous quand nous faisons une alliance? Je dis: ¬ęFr√®re Neville...¬Ľ Maintenant, faites attention √† ceci, juste une minute. Je dis: ¬ęFr√®re Neville, voil√† ce que je vais faire: si tu pr√™ches jusqu'√† demain soir, et le lendemain soir, ainsi de suite jusqu'√† mercredi, moi je pr√™cherai √† partir de mercredi et ainsi de suite jusqu'√† Dimanche. Es-tu d'accord?¬Ľ

410    ¬ęOui, monsieur!¬Ľ

411    Voici la fa√ßon dont nous traitons un accord: ¬ęTope-l√†, l'ami!¬Ľ C'est √ßa. Voil√† une alliance en Am√©rique, voil√† comment nous faisons une alliance.

412    Maintenant, comment fait-on une alliance au Japon? Nous faisons... nous disons: ¬ęTu fais telle et telle chose, et je ferai telle et telle chose.¬Ľ
    Nous prenons une petite pinc√©e de sel, car le sel est un sauveur. Nous prenons du sel et je jette sur le Fr√®re Neville, et le Fr√®re Neville prend du sel--sel et le jette sur moi. Voil√† une alliance qui nous lie.

413    Comment David Livingstone a-t-il fait une alliance avec les Noirs africains, pour aller dans leur pays? Il est all√© trouver le chef, afin de pouvoir passer pour pr√™cher l'√Čvangile et pour faire l'oeuvre, et ils ont pris un verre √† vin. Voici l'alliance des noirs en Afrique. Ils ont pris un verre √† vin. Et le chef n√®gre a ouvert ses veines et les a fait saigner dans le verre √† vin. Et David Livingstone a ouvert ses veines et les a faites saigner dans le verre √† vin. Ils ont m√©lang√© le tout; Livingstone en a bu la moiti√© et le chef n√®gre en a bu la moiti√©. Ensuite ils se sont fait un pr√©sent l'un √† l'autre. Et le chef n√®gre... David Livingstone a dit: ¬ęQu'est-ce que tu exiges de moi?¬Ľ

414    Il a dit: ¬ęCe manteau blanc que tu portes.¬Ľ Aussi Livingstone a √īt√© son manteau et l'a donn√© au chef n√®gre. Il a dit: ¬ęEh! que r√©clames-tu de moi?¬Ľ

415    Il a dit: ¬ęCe javelot sacr√© que tu as dans la main.¬Ľ Car il savait qu'il pouvait p√©n√©trer dans le pays avec cela, aussi il prit ce javelot. Et ils √©taient fr√®res, parce qu'ils avaient fait une alliance.

416    Et lorsqu'il s'avancerait et que les tribus viendraient pour le tuer, il n'aurait qu'√† lever ce javelot sacr√©. Et quand il l'aurait lev√©, ils regarderaient et diraient: ¬ęOh! oh! nous ne pouvons pas toucher cet homme!¬Ľ
    ¬ęPourquoi?"
    ¬ęC'est un fr√®re d'alliance! M√™me s'il est blanc, et que nous l'avons jamais vu auparavant...¬Ľ Ils n'ont jamais su qu'ils √©taient noirs avant de le voir! Ils n'avaient jamais vu une chose pareille auparavant. ¬ęMais c'est un fr√®re d'alliance, il a le javelot du chef dans la main!¬Ľ

417    Quelle belle image, aujourd'hui, que de boire l'alliance du Sang du Seigneur J√©sus, avec la puissance de Saint-Esprit sur nous! Nous avan√ßons dans le Nom de J√©sus, et ces signes accompagneront ceux qui Lui appartiennent. C'est le javelot sacr√© du chef! Voyez-vous comment c'est, l'alliance!

418    Comment la faisait-on √† l'√©poque orientale? On se faisait un serment l'un √† l'autre. Ils tuaient un boeuf, ils l'ouvraient et le d√©coupaient, et ils se tenaient juste au milieu entre... les deux hommes se tenaient au milieu de la b√™te partag√©e en deux. Et ils r√©digeaient une alliance: ¬ęSi je manque de tenir ceci, si je manque de faire cela, ceci et telle et telle chose, que mon corps soit comme cette b√™te morte; que mon corps soit comme cette b√™te morte!¬Ľ
    Et quand ils font cela, qu'ils font cette alliance ils se tiennent entre ceci, ils font un serment; ils pr√™tent serment qu'ils le feront. Et ensemble ils d√©chirent le morceau de papier; ils remettent un bout √† l'un et l'autre bout √† l'autre. √Ä un moment donn√©, ils se rencontrent; et qu'ils subissent la mort, s'ils manquent de garder ce serment, et qu'ils soient comme ces b√™tes mortes. Tr√®s bien.

419    Remarquez-vous les trois b√™tes? Ce qui est parfait; l'agneau, la ch√®vre... et les trois sont un sacrifice parfait. Qu'√©tait l'agneau... Qu'√©tait la tourterelle? Et qu'√©tait la signification des deux tourterelles? Les deux tourterelles furent sacrifi√©es √† la fois pour le Salut et pour la gu√©rison... cela est devenu un ¬ęT¬Ľ. L'expiation fut faite diff√©remment, mais la gu√©rison a continu√© de la m√™me fa√ßon. Les deux tourterelles non divis√©es se sont rencontr√©es l√† et elles repr√©sentaient toutes deux le Salut... ¬ęC'est par Ses meurtrissures que nous avons √©t√© gu√©ris. Il √©tait bless√© pour nos p√©ch√©s, c'est par Ses meurtrissures que nous avons √©t√© gu√©ris.¬Ľ
    On les mettait sur le c√īt√©, on ne les s√©parait pas. Mais l'alliance, la partie de la b√™te √©tait (trois d'entre elles) d√©coup√©e et s√©par√©e. Vous voyez? Alors, quand on avait fait cela, on d√©chirait et on faisait l'alliance.

420    Remarquez ce que Dieu a dit √† Abraham: ¬ęAu Calvaire, au Calvaire, selon ta Post√©rit√©. De toi est sorti Isaac, d'Isaac est venu un tel (Jacob), de Jacob est issu Joseph, de Joseph... et ainsi de suite, et ainsi de suite, des successeurs, jusqu'√† ce que finalement par cette juste Post√©rit√©...¬Ľ

421    Il a juste dit ici que notre Seigneur sortait d'une nation qui ne connaissait pas Mo√Įse qui n'en a m√™me jamais parl√©. Il est issu d'un sacerdoce. ¬ęNotre Seigneur est sorti de la tribu de Juda.¬Ľ Pas de L√©vi, car c'√©taient des l√©galistes charnels. Mais notre Seigneur est issu de Juda (Gloire! Nous y voil√†), o√Ļ la promesse a √©t√© faite.

422    √Čcoutez attentivement maintenant, alors que nous terminons. Et au Calvaire; Dieu est descendu et a pris le corps de Son propre Fils (dans lequel Il avait v√©cu et Il l'a partag√© en deux au Calvaire. Son Sang, Ses meurtrissures, Il √©tait coup√©... et la lance est entr√©e l√†-dedans et L'a d√©chir√©, et Son Sang a gicl√©, et Il disait: ¬ęP√®re, Je remets mon esprit entre Tes mains.¬Ľ Il a baiss√© la t√™te; et la terre a trembl√©, et les √©clairs ont jailli, et les tonnerres ont rugi. Dieu √©tait en train d'√©crire Son alliance √©ternelle!

423    Et Il a pris Son corps mort au tombeau le premier jour de la semaine et l'a √©lev√© jusque dans le Ciel; et Il S'est assis l√† comme Souverain Sacrificateur, comme un m√©morial, assis l√†, parfait, pour toujours! Et Il a renvoy√© l'Esprit qu'Il avait arrach√© de ce corps, directement sur l'√Čglise. Et cette √Čglise devra avoir le m√™me Esprit qui √©tait dans ce corps, sinon cela ne s'ajustera pas dans la r√©surrection. Ces deux pi√®ces doivent parfaitement s'ajuster; et si cette √©glise n'est pas parfaitement (juste exactement) le m√™me Esprit qui Se trouvait en Christ, vous n'irez jamais dans l'Enl√®vement!

424    Voici l'alliance √©ternelle, Fr√®re! Recherchez-la vous-m√™me, ce qu'il y a dans votre propre coeur. Aimez le Seigneur! Soyez r√©ellement certain que vous √™tes sauv√©, ne prenez pas de risque √† ce sujet. Vous √™tes en train de jouer! Non, vous... Nous, les Am√©ricains, nous aimons jouer, prendre des risques, mais ne prenez jamais de risque avec Cela! Soyez donc certain d'√™tre en ordre; non parce que vous avez adh√©r√© √† l'√©glise, mais parce que vous √™tes v√©ritablement n√© de nouveau, Christ doit venir √† vous dans la personne du Saint-Esprit.

425    Maintenant, simplement en guise de compl√©ment √†... juste alors que je suis en train de terminer: combien devrions-nous √™tre heureux de voir le m√™me Esprit qui √©tait en J√©sus-Christ, droit au milieu de nous, faisant la m√™me chose qu'Il faisait quand Il se trouvait sur Terre. Combien devrions-nous √™tre heureux!
    Prions maintenant, alors que nous inclinons la t√™te.

426    Seigneur, cela a √©t√© un grand jour. Bien que je sente comme toujours que j'ai √©chou√©... Je ne peux pas repr√©senter la chose de la bonne mani√®re, Seigneur, je Te prie de me pardonner mes mani√®res stupides d'agir. Oh! je confesse mes p√©ch√©s devant Toi et je demande TA mis√©ricorde, sachant qu'il y a un Grand Souverain Sacrificateur Se tenant de l'autre c√īt√© √† la droite de Dieu dans le Ciel, Qui n'a pas √©t√© fait selon l'ordre d'Aaron, selon des lois, des choses l√©gales et autres choses; mais Il a √©t√© √©tabli l√†, √† cause de la Gr√Ęce de Dieu qui a regard√© √† moi avant la fondation du monde et m'a vu ici-bas dans le monde et Il est mort pour mes p√©ch√©s, pour me ramener au Royaume de Dieu.

427    Je Te remercie, P√®re, pour ceci; parce que cet Esprit qui r√®gne maintenant dans ton peuple, est √©ternel comme Dieu est √©ternel: ¬ęJe leur donne la Vie √©ternelle; et ils ne p√©riront jamais. ¬ęEt au jugement, ils n'y seront jamais! ils ont d√©j√† pass√© par les jugements et sont all√©s dans la Gloire. ¬ęEt si cette tente terrestre est d√©truite, nous en avons une qui nous attend d√©j√† de l'autre c√īt√© pour que nous y entrions.¬Ľ Merci pour cela, Seigneur.

428    Je prie maintenant s'il y a quelqu'un ici ce soir qui n'a encore jamais bu le vrai Sang de l'alliance, qui ignore ce que Cela signifie que d'√™tre n√© de nouveau pour avoir une vraie communion avec Christ dans son coeur √† lui; ou dans son coeur √† elle, puissent-ils Le recevoir √† l'instant m√™me, pendant que nous attendons et que nous donnons cette occasion. Et en ce jour-l√†, nous prions que nous ayons repr√©sent√© l'√Čvangile dans la juste Lumi√®re. Nous prions, dans le Nom de Christ.

429    Pendant que nous avons les t√™tes baiss√©es, y aurait-il une personne qui voudrait lever la main vers Christ, et dire: ¬ęChrist de Dieu, sois mis√©ricordieux envers moi. Permets-moi, en tant que Ton indigne serviteur, de recevoir maintenant le Saint-Esprit dans mon coeur. Et donne-moi l'assurance et l'amour dont j'ai r√©ellement besoin.¬Ľ Si vous ne savez pas, voudriez-vous simplement lever la main en disant: ¬ęSeigneur, ceci est un signe que je Le d√©sire.¬Ľ Voudriez-vous lever votre main? Dieu vous b√©nisse dans le fond, madame! Dieu vous b√©nisse ici, monsieur! Et qu'Il vous b√©nisse ici, monsieur! Dieu soit avec vous! C'est bien. Cet homme au bout ici, que Dieu vous b√©nisse, mon Fr√®re. Et quelqu'un d'autre, juste avant que nous terminions maintenant, attendant simplement quelques instants. Que Dieu te b√©nisse dans le fond l√†, fils. Quelqu'un d'autre?

430    ¬ęJe d√©sire maintenant, je d√©sire, Seigneur Dieu! Tu connais mon coeur. Tu sais ce qu'il y a dans mon esprit. Vous...¬Ľ L'Esprit de Dieu est plus avant et plus tranchant qu'une √©p√©e √† deux tranchants, p√©n√©trant m√™me jusqu'au partage des moelles de l'os; Il discerne les pens√©es du coeur.¬Ľ Pensez-y! Il conna√ģt vos propres pens√©es, vos intentions.

431    Voudriez-vous lever la main et dire: ¬ęSois mis√©ricordieux √† mon √©gard, mon Dieu, √† l'instant m√™me. Je--je veux que Tu saches que je sais bien que j'ai tort et je le r√©alise, mais je veux √™tre en ordre.¬Ľ Tr√®s bien, pendant que nous tenons nos t√™tes simplement baiss√©es en priant maintenant, pensez-y juste un moment. Nous ne voulons pas nous presser √† ce sujet.
Rocher des √āges, frapp√© pour moi,
Je veux me cacher en Toi.
Que l'eau et le sang
Coulant de ton c√īt√© perc√©,
Soient pour le péché un double... (Un double remède? Il l'a juré, par deux choses immuables).
Sauve-moi de la colère, et rends-moi pur,
Tandis que je me...

432    Oh! Seigneur, accorde-simplement maintenant, que nous reconnaissions tous que ce souffle que nous avons est passager. Nous ne savons pas combien nous en avons encore devant nous. Tout cela est selon Ton grand conseil. Cela a √©t√© d√©termin√© par Toi. Oh! sois mis√©ricordieux √† notre √©gard. Et pour ceux qui ont lev√© les mains, Seigneur, il n'est pas besoin de les mentionner, Tu connais chacun d'entre eux.
    Mais je dis simplement cette pri√®re d'intercession pour eux. Je prie que Tu √ītes la condamnation de leur coeur, et que Tu permettes qu'ils viennent avec assurance, √† l'instant m√™me, jusqu'au Tr√īne; qu'ils puissent marcher avec assurance jusqu'au Tr√īne de Dieu et r√©clamer leur privil√®ge donn√© par Dieu. Tu as fait en sorte qu'ils l√®vent les mains, ils ne pouvaient pas le faire d'eux-m√™mes! Et je prie, Dieu, que Tu accordes ceci dans le Nom de J√©sus. Amen.
...me cacher en Toi... (alors, adorez-Le simplement maintenant.)
Que l'eau et le sang (oh! la la!)
Coulant de Ton c√īt√© perc√©
Soient pour le péché un double remède.
Sauve-moi de la colère et rends-moi pur.

433    Combien se sentent vraiment bien maintenant? Levez la main et dites: ¬ęLou√© soit le Seigneur!¬Ľ Oh! Il est merveilleux! Oh! ¬ęIl y a de la Place √† la Source¬Ľ, connaissez-vous cela, Soeur Gertie? Voyons, combien aiment ce cantique? Maintenant, nous allons avoir un service de bapt√™mes, juste dans un moment. [Fr√®re Branham parle au Fr√®re Neville: ¬ęVous allez les baptiser.¬Ľ ‚Äď N.D.√Č.]
...de la place, oui, il y a de la place,
Il y a de la place à la Source pour toi;
De la place, de la place...

434    Tr√®s bien, ces candidats pour le bapt√™me, les hommes iront dans cette pi√®ce, les femmes dans cette pi√®ce. Tr√®s bien, deux qui doivent √™tre baptis√©s dans le nom b√©ni de notre Seigneur.
De la place, de la place...
Il y a de la place à la source pour toi;
Sur ce Nom, précieux Nom,
Il y a de la place à la source pour toi.

435    Tout le monde maintenant:
De la place, de la place, oui il y a de la place,
Il y a de la place à la source pour toi;
Oh! de la place, de la place, oui il y a de la place,
Il y a de la place à la source pour toi.

436    Oh! j'aime ce vieux cantique. Pas vous?
Il y a de la place à la Source pour toi;
Oh! de la place, de la place, il y a plein de place,
Il y a de la place à la source...

437    Maintenant, pendant que l'ancien est entr√© √† l'int√©rieur pour pr√©parer les choses pour le bapt√™me, j'aimerais expliquer √† l'auditoire... Et je demanderais √† quelques-uns des diacres s'ils peuvent m'entendre dans la salle, que lorsqu'ils seront pr√™ts... venez et dites-le moi, afin que nous puissions d√©placer les micros. Nous voulons que vous voyez tous ceci. Cela fera √† peu pr√®s dix minutes de plus, et l'√©glise sera cong√©di√©e.

438    Maintenant je d√©sire lire une partie des Saintes √Čcritures pour vous. Je veux lire cela dans le Livre des Actes. Et je veux commencer au verset 12 du chapitre 2 des Actes.

439    Maintenant, je veux que vous remarquiez dans le chapitre 16 de... Saint-Luc... ou je crois que c'est Saint-Matthieu, o√Ļ J√©sus est descendu de la montagne. Et ils dirent...√† Ses disciples:
    Qui dit-on que Je suis, Moi, le Fils de l'Homme?

440    ¬ęLes uns dirent; eh bien! Tu es √Člie, d'autres disent que Tu es le proph√®te, et les autres disent que Tu es celui-ci ou celui-l√†.¬Ľ

441    ¬ęEt vous, dit-Il, Qui dites-vous que Je suis?¬Ľ

442    Et Pierre dit: ¬ęTu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.¬Ľ
    Est-ce vrai?

443    J√©sus: ¬ęTu es heureux, Simon, Fils de Jonas, car la chair et le sang ne t'ont pas r√©v√©l√© ceci. Tu ne L'as jamais appris dans un s√©minaire. Tu ne L'as jamais appris par un homme.¬Ľ Il dit:
    Mais mon P√®re Qui est dans les Cieux t'a r√©v√©l√© ceci. Et moi Je dis que tu es Pierre, et sur ce roc Je b√Ętirai Mon √Čglise, et les portes de l'enfer ne pr√©vaudront pas contre Elle. Et Je te donne les cl√©s du Royaume des cieux.
    Est-ce vrai? ¬ęEt tout ce que tu d√©lieras sur Terre, Je le d√©lierai dans les cieux. Ce que tu lieras sur Terre, Je le lierai dans les cieux.¬Ľ Voulait-Il dire vraiment cela? Sinon, Il ne l'aurait pas dit! Alors, tandis que le temps passait... Maintenant, Pierre avait les cl√©s du Royaume.

444    Alors, vous les Catholiques, vous pourriez penser ceci, que... vous dites: ¬ęL'√©glise Catholique a √©t√© b√Ętie sur Pierre.¬Ľ Tr√®s bien, nous allons le voir ¬ęIls avaient les cl√©s, l'√©glise Catholique a encore les cl√©s!¬Ľ

445    D√©couvrons ce que Pierre a fait des cl√©s, voyez-vous, alors nous venons. La Bible dit, √† Pierre et au reste des ap√ītres: ¬ęAllez par tout le monde; ceux √† qui vous pardonnerez les p√©ch√©s, ils leur seront pardonn√©s, ceux √† qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus.¬Ľ Permettez-moi de le dire de telle sorte que... quelqu'un pourrait ne pas comprendre ce que j'entends par l√†... J√©sus a dit aux ap√ītres:
    Ceux √† qui vous pardonnerez les p√©ch√©s Je les pardonnerai √©galement. Et ceux √† qui vous ne pardonnerez pas les p√©ch√©s, et que vous retiendrez contre eux, Je les retiendrai contre eux √©galement.
    C'est ce que J√©sus a dit.

446    Regardez comme l'√©glise Catholique appuie l√†-dessus.

447    Mais voyons comment ils l'ont fait. Alors, si nous d√©couvrons comment ils l'ont fait, nous devrions alors le faire de la m√™me mani√®re! D√©couvrons-le donc.

448    C'est le jour de la Pentec√īte, l'√Čglise vient d'√™tre inaugur√©e. Ils √©taient tous dans une chambre haute, des hommes sont sortis de l√† en parlant diff√©rentes langues... Pourquoi? Chaque langue existant sous le ciel a √©t√© repr√©sent√©e l√†; l'anglais y √©tait aussi. Chaque langue existant sous le Ciel devait √™tre l√†, chaque langue qui √©tait parl√©e en ce jour-l√†. Cela a continu√© jusqu'ici et a donn√© beaucoup de langues, et comment les Cr√©tois et les √©trangers et les pros√©lytes de Rome et les Arabes, et tous parlent et glorifient... Maintenant, ils ne parlaient pas en des langues inconnues. Ils parlaient en des langues connues, √† des gens. Non point des langues inconnues, mais des langues que chacun comprenait. Le p√©cheur, l'incroyant, pouvait entendre ce qu'il √©tait en train de dire: ¬ęComment les entendons-nous dans notre propre langage, dans notre langue maternelle?¬Ľ

449    Maintenant faites attention! Maintenant vient la question. Mais d'autres se moquaient. Le verset 12, tr√®s bien:
    Ils √©taient tous dans l'√©tonnement, et, ne sachant que penser. Ils se disaient les uns aux autres: que veut dire ceci? Mais d'autres se moquaient et disaient: ils sont pleins de vin doux.

450    On se moquait d'eux parce que... Comment se comportaient-ils? Ils vacillaient comme des hommes ivres, comme des gens ivres. Ils parlaient, ne sachant pas ce qu'ils disaient, mais pr√™chaient √† la congr√©gation en des langues qu'ils ignoraient; mais la congr√©gation les connaissait, voyez-vous. Tr√®s bien.
    Mais d'autres disaient: ils sont pleins de vin doux, regardez comment ils se comportent... D'autres se moquaient en disant: ils sont pleins de v...
    Alors Pierre se pr√©sentant avec les onze, √©leva la voix, et leur parla en ces termes (Maintenant, souvenez-vous, ceci est la premi√®re inauguration de l'√Čglise) ...hommes juifs, et vous qui s√©journez √† J√©rusalem, sachez ceci, et pr√™tez l'oreille √† mes paroles!
    Ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez, car c'est la troisi√®me heure du jour. (Les bistrots n'√©taient pas m√™me ouverts √† ce moment-l√†, voyez-vous!)
    Mais c'est ici ce dont a parl√© le proph√®te Jo√ęl.
    Dans les derniers jours, dit Dieu, Je r√©pandrai Mon Esprit sur toute chair; Vos fils et filles proph√©tiseront, vos jeunes gens auront des visions, et vos vieillards auront des songes.
    Oui, sur Mes serviteurs et sur mes servantes, dans ces jours-l√†, Je r√©pandrai de Mon Esprit;... ils proph√©tiseront.
    Je ferai para√ģtre des prodiges en haut dans le ciel et des miracles en bas sur la terre, (maintenant c'est Pierre qui est en train de pr√™cher alors, celui qui avait les cl√©s), du sang, du feu... une vapeur de fum√©e.
    Le soleil se changera en t√©n√®bres... la lune en sang, avant l'arriv√©e du jour du Seigneur, le jour grand et glorieux.
    Alors quiconque invoquera le Nom du Seigneur sera sauv√©.
    Hommes Isra√©lites, √©coutez ces paroles! J√©sus de Nazareth, cet homme √† Qui Dieu a rendu t√©moignage devant vous par les miracles, les prodiges et les signes qu'Il a op√©r√©s au milieu de vous... vous le savez vous-m√™mes (vous parlez d'une r√©primande! Il avait les cl√©s, vous savez!) ...que ce soit...
    Cet homme livr√© selon le dessein arr√™t√© et selon la prescience de Dieu... (Nous y voil√†! comment pouvait-Il jamais √™tre livr√©? Parce que Dieu a pr√©destin√© qu'il en soit ainsi! Voyez-vous, la prescience de Dieu.)

451    Juste dans un instant, dites-leur d'attendre juste une minute, jusqu'√† ce que je termine avec l'√Čcriture.
    ...vous L'avez crucifi√©, vous L'avez fait mourir par la main des impies. Dieu L'a ressuscit√© en Le d√©livrant des liens de la mort, parce qu'il n'√©tait pas possible qu'Il fut retenu par elle.
    Car David a dit de Lui: Je voyais constamment le Seigneur...√† ma droite, et Il... je ne serai point √©branl√©. Aussi mon coeur est dans la joie, et ma langue dans l'all√©gresse; et m√™me ma chair reposera avec esp√©rance.
    Car Tu n'abandonneras pas mon √Ęme dans le s√©jour des morts, et Tu ne laisseras pas Ton Saint voir la corruption... Tu m'as fait conna√ģtre... le--le--le sentier--le sentier de la vie; Tu me rempliras de joie... par ta pr√©sence.
    Hommes Fr√®res, qu'il me soit permis de vous dire librement, au sujet du patriarche David... Il est mort, il a √©t√© enseveli, et son s√©pulcre existe encore aujourd'hui parmi nous. Comme il √©tait proph√®te, et qu'il savait que Dieu lui avait promis avec serment (j'ai juste fini de pr√™cher Cela) de faire asseoir un de ses descendants sur son tr√īne... (juste ce que j'ai fini de pr√™cher -Pierre pr√™chait la m√™me chose).
    ...c'est la r√©surrection du Christ qu'il a pr√©vue (le proph√®te l'a vu auparavant) et annonc√©e, en disant qu'Il ne serait pas abandonn√© dans le s√©jour des morts et que Sa chair ne verrait pas la corruption.
    C'est ce J√©sus que Dieu a ressuscit√©; nous en sommes tous t√©moins. √Člev√© par la droite... √©lev√© par la droite... √©lev√© dans le Ciel Il a re√ßu du P√®re le Saint-Esprit qui avait √©t√© promis et Il L'a r√©pandu, comme vous le voyez et l'entendez.
    Car David n'est point mont√© au Ciel (le proph√®te) mais il a dit lui-m√™me: Le Seigneur a dit √† mon Seigneur: Assieds-toi √† Ma droite, jusqu'√† ce que Je fasse de Tes ennemis Ton marchepied.
    Que donc... (√©coutez ceci) ...que toute la maison d'Isra√ęl sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur Christ ce J√©sus que vous avez crucifi√©. (Voil√† qui devrait r√©gler la question, n'est-ce pas?)
    Apr√®s avoir entendu ce discours (ces p√©cheurs) ils eurent le coeur vivement touch√©, et ils dirent √† Pierre: Hommes... Pierre et les autres ap√ītres: Hommes Fr√®res, que ferons-nous?

452    Tr√®s bien, nous y voil√†! Qu'a-t-il donc? Les cl√©s! La cl√© du Royaume! O√Ļ est le Royaume? Il est en vous. Est-ce vrai? Le Saint-Esprit est le Royaume de Dieu, nous le savons. Nous sommes n√©s dans le Royaume en tant que sujets et d√©l√©gu√©s. Regardez, il a les cl√©s sur son c√īt√©: ¬ęQu'en ferez-vous?¬Ľ Voici la premi√®re fois que la porte a jamais √©t√© ouverte!

453    Alors la question est pos√©e au pr√©dicateur pour la premi√®re fois, √† celui qui a la cl√©. Je crois que s'il avait dit: ¬ęTiens-toi sur la t√™te!¬Ľ, cela aurait √©t√© officiel... ¬ęCe que tu lies sur Terre, Je le lierai dans les cieux.¬Ľ

454    Tr√®s bien! ¬ęQuoi que tu dises, Je dirai la m√™me chose. Tu as la cl√©.¬Ľ Tr√®s bien, il introduit la cl√© dans la porte.
    Que faites-vous?... Hommes Fr√®res, que ferons-nous?... Apr√®s avoir entendu ce discours, ils eurent le coeur vivement touch√©, et ils dirent... Hommes Fr√®res...
    ...Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptis√© au Nom de J√©sus-Christ, pour le pardon de vos p√©ch√©s, et vous recevrez le don du Saint-Esprit.
    Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. (Voil√† qui r√®gle la chose pour toujours! Personne √† aucune √©poque ne pourra jamais, jamais contredire Cela.)

455    L'√©glise Catholique est arriv√©e par l√†, et au lieu qu'on soit immerg√©, ils aspergent. Au lieu d'√™tre... d'utiliser le Nom de J√©sus, ils ont pris ¬ęP√®re, Fils et Saint-Esprit¬Ľ. Cela n'a jamais √©t√© enseign√© dans la Bible.

456    Chaque personne √† partir de cette √©poque-l√† a √©t√© baptis√©e par immersion dans le Nom de J√©sus-Christ. Et certains avaient √©t√© immerg√©s par Jean Baptiste qui a baptis√© J√©sus, et Paul leur dit qu'ils ¬ęne pouvaient pas recevoir le Saint-Esprit ainsi¬Ľ, ils devaient ¬ęrevenir et √™tre rebaptis√©s, dans le Nom de J√©sus¬Ľ, avant de pouvoir recevoir le Saint-Esprit. Combien savent que cela est l'√Čcriture? Actes, chapitre 19. Vous y √™tes. Car le Royaume des Cieux a √©t√© scell√© √† toute autre fa√ßon, par un serment de J√©sus-Christ, que cela serait officiel dans le Ciel:
    Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptis√© au Nom de J√©sus-Christ pour le pardon de vos p√©ch√©s... vous recevrez le don du Saint-Esprit.
    Parce que la promesse est pour vous, pour vos enfants... pour ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. (Amen.)

457    Prions: Dieu notre P√®re, ce soir dix-neuf cent et quelques ann√©es ont pass√©, cependant l'honn√™tet√© et l'int√©grit√© des coeurs humains crient encore toujours √† Dieu, comme des enfants criant apr√®s le lait de la poitrine de leur m√®re. Nous T'aimons, Seigneur, nous ne pouvons vivre sans Toi. Comme David a dit: ¬ęMon √Ęme a soif de Toi, comme le cerf a soif d'un courant d'eau.¬Ľ Il doit L'avoir, ou mourir!

458    Et P√®re, nous avons pass√© au peigne fin les √Čcritures, de long en large; non pas pour √™tre diff√©rents, mais nous voyons ces s√©minaires, ces √©tudiants en th√©ologie aujourd'hui, qui pr√™chent selon ces commandements d'hommes et non selon les commandements de Dieu. C'est pourquoi, Seigneur nous ne m√©prisons pas ces hommes, mais nous m√©prisons ces choses qu'ils enseignent. C'est pourquoi, Seigneur nous demandons que Tu leurs pardonnes leur erreur, et nous prions pour qu'ils viennent aux √Čcritures, qu'ils les lisent, non pas de la mani√®re qu'un s√©minaire l'enseigne, mais selon la mani√®re que Dieu L'a √©crite.

459    Nous prions, Dieu, maintenant que ces candidats viennent ce soir pour le bapt√™me d'eau... Alors que notre vaillant pasteur vient √† cette chaire pour pr√™cher l'√Čvangile de... ce m√™me √Čvangile, et ensuite... vers le bassin baptismal pour ensevelir. Accorde, Seigneur, que chacun de ceux-ci re√ßoive le Saint-Esprit, car Tu as donn√© la promesse: ¬ęVous RECEVREZ le Saint-Esprit.¬Ľ Puisse l'Esprit de Dieu attendre au-dessus de l'eau pour recevoir les candidats ce soir, car nous les remettons entre Tes mains, dans le Nom de J√©sus-Christ! Amen!
EN HAUT