ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Pr√©dication Isra√ęl en Egypte de William Branham a √©t√© pr√™ch√©e 53-0325 La dur√©e est de: 1 heure 43 minutes .pdf La traduction MS
T√©l√©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)    .mp3
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Isra√ęl en Egypte

1    Un tabernacle rempli. Je suis revenu plusieurs fois pour une heure ou deux, ou bien pour un service. Mais c'est la premi√®re fois que je reviens ici, ou ailleurs, pour essayer de tenir un r√©veil. Nous commen√ßons ce soir. √Ä mon avis, un r√©veil, ce n'est pas amener de nouveaux membres. Un r√©veil ce n'est pas un grand nombre de conversions, bien que ces choses aillent avec un r√©veil. Mais un r√©veil, c'est "r√©veiller ce que vous avez d√©j√† en vous", seulement le r√©veiller.

2    Et maintenant, nous avons un pasteur vraiment merveilleux, ici, le fr√®re Neville qui est assis sur le si√®ge de devant; il est un peu enrou√© ce soir, √† cause d'un rhume.

3    Et je vois faire comme √† la maison. Lorsque j'√©tais ici, j'√©tais le pasteur, j'√©tais le conducteur de chants, je pr√©levais les offrandes, je payais les d√©penses, j'√©tais le concierge et j'√©tais le menuisier, je sortais les cendres du po√™le et faisais simplement tout ce qui devait √™tre fait. Ensuite, en plus, j'ai travaill√© √† la Compagnie du Service Public. J'ai fait cela pendant dix-sept ans. Et je suis heureux pour ce vieux petit b√Ętiment ce soir. Et c'est certainement comme mon lieu de naissance. Pas tr√®s √©labor√©, ce n'est pas tellement grand; mais c'est √† la maison, et je me sens vraiment bien. Et je suis heureux de cela.

4    Et maintenant, (nous l'avons annonc√©), nos r√©unions vont peut-√™tre se d√©rouler pendant cinq soir√©es jusqu'√† dimanche soir. Et nous allons enseigner √† partir de l'√Čcriture, ce sera de l'enseignement. Maintenant, cet enseignement ne consistera en rien d'autre que la Bible. Alors maintenant, ici, √† la r√©union, je voudrais le rendre vraiment clair, pour commencer maintenant, afin que nous ayons un bon arri√®re-plan. Je crois que vous... Nous voulons ceci premi√®rement, et nous verrons les r√®gles et les structures et tout ce que nous faisons, et ainsi cela avant que nous priions et commencions les services.

5    Et maintenant, le Seigneur voulant, j'ai l'intention de parler ce soir sur "l'√Čglise", les cinq soirs sur "l'√Čglise". Le premier soir, ce soir, ce sera "Isra√ęl en √Čgypte". Et demain soir, le Seigneur voulant, ce sera "√Ä la Mer Rouge". Et puis le soir suivant "Devant le serpent d'airain". Et samedi soir, "√Ä Kad√®s-Barn√©a". Et dimanche soir, nous voulons les retrouver l√†-bas "Dans la patrie". Et tout cela, ce sont des enseignements scripturaires. Et apportez votre Bible, parce que nous irons d'√Čcriture en √Čcriture.

6    Nous avons eu plusieurs appels pour prier pour les malades et ainsi de suite. Mais je me suis tenu √©loign√© de cela. J'essaye de concentrer mon attention strictement sur l'enseignement de la Bible. Et maintenant je ne sais pas ce que notre Seigneur va faire. Nous attendons l'appel pour l'outre mer, pour aller outre mer. J'ai pens√© que c'√©tait un moment merveilleux. Peut-√™tre qu'alors, fr√®re Neville se sentira mieux √† ce moment-l√†; Il pourra peut-√™tre reprendre ceci, et continuer ce r√©veil. J'aimerais que cela continue jusqu'√† P√Ęques. Et j'aimerais avoir un grand service de bapt√™mes le matin de P√Ęques. Cela ne serait-il pas merveilleux? Juste un moment pour baptiser tout un groupe. Je crois que nous avons des jeunes personnes √† baptiser ici.

7    Et maintenant pendant que je parle des jeunes. Maintenant, nous avons quelques visiteurs. Je pense que je ne suis pas habitu√© aux personnes qui viennent ici et √† celles qui ne viennent pas. Je ne sais seulement pas le‚Ķ -[Partie non enregistr√©e sur la bande. -Ed.]

8    Le 12√®me chapitre pour commencer, et vous qui avez des crayons et du papier... Nous avons quelques Bibles suppl√©mentaires, si quelqu'un en voulait une pour suivre dans les √Čcritures. L'un des anciens se ferait un plaisir de vous l'apporter, si vous voulez bien lever votre main. Nous avons cinq ou six Bibles ici. Les autres sont seulement des ''Nouveaux Testaments'', fr√®re, et je serai la plupart du temps dans l'Ancien Testament ce soir.

9    Dans l'√©tude de l'√Čcriture, j'ai √©t√© accus√©, et je fais en effet beaucoup de typologie. La typologie c'est de ''trouver des types dans l'Ancien √† partir du Nouveau.'' Je vous dirai pourquoi je fais cela. C'est √† cause de cela.

10    Peut-√™tre, quelquefois, les grands mots que les √©rudits et autres emploient, essayent de donner √† la Bible sa signification ou sa prononciation. Mais moi, je me contente de prendre celle du Roi Jacques. Cette traduction a tenu ferme malgr√© les temp√™tes, beaucoup plus longtemps qu'aucune traduction ne l'a encore jamais fait, et je le crois simplement de cette fa√ßon.

11    Et je crois que toute l'√Čcriture enseigne que tout l'Ancien Testament √©tait une ombre des choses √† venir. Ainsi, si je vais vers ce mur, et que mon ombre est l√† devant moi cela montre un peu comment je suis lorsque j'arrive l√†. Cela montre si c'est un quadrup√®de ou bien une volaille, ou n'importe quoi que ce soit, l'ombre le montrera.

12    Et l'Ancien Testament √©tait une ombre ou un type du Nouveau Testament. Tout l'Ancien Testament √©tait dirig√© vers le Calvaire. Avec l'aide du Saint-Esprit, je crois que durant les semaines √† venir, (combien de temps, je l'ignore), mais je peux prouver √† partir de... chaque chapitre de l'Ancien Testament a parl√© de J√©sus-Christ, et chaque chose a √©t√© accomplie en Lui. Et nous, en Lui, nous sommes complets. Combien simple Dieu a fait ceci. En Christ, nous sommes complets.

13    Maintenant, l'homme a toujours essay√© de se sauver par lui-m√™me, et de faire diff√©rentes choses par lesquelles il soit sauv√©; mais dans le Nouveau Testament, cela n'a jamais √©t√© par aucune de nos propres Ňďuvres, c'est ''par gr√Ęce que vous √™tes sauv√©s, par le moyen de la foi". La seule chose qui puisse vous sauver, c'est la gr√Ęce.
14    Il y a un moment, j'avais fait lever les mains, ne sachant pas qui est membre de l'√©glise ici et qui ne l'est pas, pour voir √† quel niveau vous en √™tes avec le christianisme. Et apparemment vous √™tes environ 99 % de chr√©tiens ici ce soir. Et j'esp√®re que les autres le sont maintenant.

15    Maintenant le livre de la Gen√®se est le chapitre-semence de la Bible. C'est le commencement. Le mot Gen√®se signifie "Le commencement".

16    Et demain soir, nous irons dans l'Exode pour voir les enfants. Et le mot Exode vient du mot "appel√© hors de, sorti de." Les enfants d'Isra√ęl √©taient en exode. Dans leur exode, ils sortirent d'√Čgypte et se rendirent dans le pays promis que Dieu leur avait donn√©.

17    Maintenant, pour avoir une image correcte de l'√©glise d'alors et la mettre en parall√®le avec celle d'aujourd'hui, vous devez retourner vers la semence, pour l'amener jusque dans l'exode, avant qu'il puisse y avoir l'exode. Maintenant vous... ou bien l'apporter √† un endroit o√Ļ vous puissiez voir o√Ļ est l'√©glise, et comment ils √©taient install√©s en √Čgypte, et alors vous verrez comment Dieu les a appel√©s √† sortir. Et, alors durant le reste de la semaine, nous irons droit dans les √Čcritures comme cela. Et ce soir, le Seigneur voulant, nous allons nous r√©f√©rer √† beaucoup, beaucoup d'√Čcritures, pour l'enseignement.

18    Maintenant, la premi√®re chose que nous voulons voir est pourquoi... La plus grande chose que j'ai trouv√©e parmi les chr√©tiens, √† travers le monde entier, est une peur. Ils ont toujours peur. Et lorsqu'une petite maladie survient, ils ont peur. Beaucoup, je me demande quelquefois, et maintenant je suis avec vous. Mais maintenant ce que j'essaie de faire ce soir, et pendant cette semaine √† venir, c'est d'essayer de chasser cette peur par la Parole de Dieu.

19    Maintenant vous viendrez me voir et direz ''Bien, fr√®re Branham, je crois ceci, maintenant, je crois cela.''

20    Il y a une seule fa√ßon au monde de la prouver. Maintenant, je ne peux pas marcher avec l'exp√©rience de quelqu'un, avec un rite d'√©glise de quelqu'un. Il y a une seule v√©ritable, preuve de tout ce qu'Il en est, c'est la Parole de Dieu. Maintenant, si la Parole de Dieu dit une certaine chose, alors, je suis oblig√© de croire que c'est la V√©rit√©.

21    R√©cemment, un jeune pr√©dicateur est venu vers moi et il me parla d'une certaine situation et dit qu'il avait pri√© pour cela. Et il dit que le Seigneur lui a r√©v√©l√© que c'√©tait d'une certaine fa√ßon. Et je l'ai regard√© un moment et j'ai dit: "Fr√®re, c'est vraiment charmant.'' J'ai dit: ''J'appr√©cie que le Seigneur ait fait cela pour vous. Mais laissez-moi vous dire quelque chose, c'est contraire.''
    Il dit: ''Mais la vision vient de Dieu!''

22    Je dis: "Cela ne se peut pas, fr√®re, parce que c'est contraire √† la Parole.''

23    Maintenant, nous devons prouver toute chose par l'√Čcriture. Pas ce que... Si c'est contraire √† ma foi, et cependant l'√Čcriture le dit, l'√Čcriture a raison et j'ai tort. Voyez-vous? L'√Čcriture a toujours raison. Et la seule fa√ßon dont vous puissiez faire quelque chose c'est de vous r√©f√©rer √† l'√Čcriture. Maintenant est-ce vrai? Maintenant, j'aime vous entendre dire ''Amen'', lorsque vous croyez cela, voyez-vous. Amen signifie: "Qu'il en soit ainsi". Maintenant, nous ne pouvons pas...

24    Quelqu'un me demandait l'autre jour, m√™me aujourd'hui, au sujet d'une certaine personne qui avait beaucoup de succ√®s √† propos d'une certaine chose qu'ils faisaient. Et il disait: ''Oh, fr√®re Bill, le Seigneur doit √™tre dans cela.''
    Je dis: "Il ne le peut pas.''
    "Oh'', dit-il, "Ils ont des conversions.''

25    Je dis: "Cela ne se peut pas.'' Parce que si c'√©tait ainsi, ce serait contraire √† Sa Parole. Alors Dieu ne va pas dire une chose et ensuite dire le contraire. Il va toujours dire la m√™me chose. Voyez-vous. Dieu ne peut mentir. Dieu est infaillible, Ses Paroles sont infaillibles. Pour √™tre Dieu, Il doit √™tre souverain, voyez-vous? Et Il l'est.

26    Et maintenant, vous dites: ''Bien, ne pensez-vous pas que si Dieu a fait une certaine chose ici, bien que la Parole dise que‚Ķ

27    Je dis: "Non, la Bible dit celui qui retranche ou ajoute quelque chose dans ce Livre, Il sera effac√© du Livre de Vie."

28    Ainsi, voil√† la raison. Toujours par tout ce que... (Non par exp√©rience, ou par les apparences), mais parce que dit la Parole de Dieu. Maintenant, le Nouveau Testament, Paul dit: "M√™me si nous, ou un ange du Ciel venait et enseignait autre chose que ce que vous avez entendu'', c'est Galates 1/8 si vous voulez l'inscrire, "qu'Il soit anath√®me pour vous."

29    Maintenant, retournons en arri√®re maintenant et prenons le commencement et d√©couvrons combien la Parole est s√Ľre. Maintenant gardez ceci dans votre pens√©e. Et alors que nous glanons √† travers cette Bible, vous verrez que les dents de la roue dent√©e de Dieu tournent lentement mais s√Ľrement. Cela peut vous sembler √™tre √©loign√© d'un million de kilom√®tres, mais elle continue toujours √† broyer √† ce m√™me endroit et un de ces jours, cela sera ici, peu importe comment c'est. Vous prenez n'importe quoi l√†-dedans...

30    Je souhaiterais que nous ayons six ou huit mois d'√©tude biblique ici, pour prendre le livre de la Gen√®se et ne pas le quitter. Et je crois, avec les trois prochaines, trois ou quatre semaines d'√©tude de la Gen√®se, et voir comme chaque point se retrouve tout au long de la Bible et chaque mot. Maintenant, cela fait deux ans que j'√©tudie la Gen√®se, pour moi personnellement, et je n'en suis qu'√† ma deuxi√®me lecture et pas m√™me √† la moiti√© du texte. Oh, cela a √©t√©, je suis rest√© des semaines sur deux ou trois versets! Et vous d√©couvrez que dans cette semence...

31    Si vous voulez savoir quelle sorte de r√©colte vous allez avoir, ou bien ce qui est en train de pousser dans le champ, allez voir quelle sorte de semence c'est. La semence produira exactement selon ce qu'elle est. Elle produira selon son esp√®ce. Du ma√Įs donnera du ma√Įs, un chardon donnera un chardon, du bl√© donnera du bl√©. Quoi que cela puisse √™tre, cela produira simplement selon sa semence.

32    Toutes les sectes et mouvements et toutes ces choses et les ismes d'aujourd'hui, par la gr√Ęce de Dieu, chacun a √©t√© √©crit dans la Gen√®se o√Ļ cela a son commencement l√†-bas et cela a simplement pris un autre nom. Mais si vous regardez l'Ňďuvre de l'esprit en ce jour-l√†, et regardez comment Il Ňďuvre aujourd'hui, vous verrez que c'est exactement la m√™me chose. Et, mes amis, certaines choses sont frappantes. Vous seriez surpris de savoir que certaines d'entre elles appartiennent au plus haut domaine eccl√©siastique.

33    Maintenant, regardez simplement cet esprit, comment il a commenc√© √† se manifester dans Ca√Įn, comment il a progress√© √† travers Cham, puis √† travers Nimrod jusqu'√† Babylone; de Babylone, il a progress√© jusque dans les jours de la Venue de J√©sus. Enseignants, √©tudiants de la Bible, et ils n'ont pas reconnu le Seigneur J√©sus-Christ. Et ils √©taient l√†, des th√©ologiens brillants, de saints hommes, justes, connaissant la Parole, chaque lettre de la Parole, et o√Ļ cela se trouvait et comment cela √©tait √©crit; ils la connaissaient par cŇďur, en long et en large, chaque rouleau de parchemin et tout; ils devaient √™tre n√©s dans une certaine lign√©e d'hommes ou de pr√™trise ou de tribu pour devenir pr√™tres. Des √©rudits distingu√©s, des √©tudiants de s√©minaire aujourd'hui seraient bien p√Ęlots en comparaison de l'un d'entre eux et cependant, ils n'ont pas reconnu J√©sus. Et lorsque J√©sus vint, ils √©taient de saints hommes, et J√©sus dit: ''Vous √™tes de votre p√®re, le diable." Il dit: ''Vous √™tes dans l'erreur, parce que vous ne connaissez ni la puissance de Dieu, ni la Parole de Dieu.'' Pouvez-vous vous imaginer le Seigneur J√©sus-Christ appelant un saint et juste th√©ologien, un √©tudiant de la Bible, l'appelant un "d√©mon''? Mais Il le fit. Et maintenant, si vous voulez retourner en arri√®re, vous d√©couvrirez d'o√Ļ cela vient.

34    Et regardez, cela est en train de sortir aujourd'hui avec une force terrible. Oh, mon fr√®re, ma sŇďur, Il vous appartient de consid√©rer ce que vous √™tes en train d'√©couter, et ne sous-estimez jamais la puissance de s√©duction du diable. Ne le sous-estimez jamais. Il est aussi mielleux qu'il peut l'√™tre. Et l'esprit anti-Christ n'est pas le communisme. Non. L'esprit anti-Christ est si semblable √† la chose v√©ritable, qu'il s√©duirait m√™me les √©lus si c'√©tait possible. J√©sus le dit, Matthieu 24. C'est un esprit religieux. Mais oui, Ca√Įn et Abel √©taient fr√®res. Le corbeau et la colombe √©taient sur le m√™me perchoir. Esa√ľ et Jacob √©taient fr√®res. Judas et J√©sus √©taient dans la m√™me √©glise, l'un √©tait le Pr√©dicateur et l'autre le tr√©sorier. Voyez-vous, Il y a toujours cette s√©duction. Le mensonge que Ca√Įn... que Satan fit √† √ąve, √©tait 90 % de V√©rit√©, 90 % de V√©rit√©. Et le mensonge que vous pouvez raconter! Combien j'ai entendu d'hommes contourner des passages de l'√Čcriture, simplement pour ne pas devoir... Cela nuit √† leur th√©ologie. Voyez-vous? Mais si cette partie-ci est juste, cette partie-l√† est juste. Rassemblons-les et faisons-les cadrer avec toute la Bible. Maintenant, au commencement, quand Dieu...

35    Nous n'avons pas le temps de retourner l√†-bas, mais nous allons commencer au d√©but de l'√©glise. Et c'√©tait lorsque Dieu... Maintenant, le mot √©glise signifie "appel√© hors de, les gens appel√©s hors de''. Et je crois que dans chaque d√©nomination sous le ciel aujourd'hui, Il doit y avoir de bonnes gens dans chacune d'entre elles. Et je crois que si J√©sus vient, Il y aura un groupe appel√© hors de. Et je crois que nous sommes bien loin de la Venue du Seigneur en ce qui concerne l'√©glise, nos conditions n'√©tant pas des conditions pour la Venue du Seigneur. Nous ne pouvons pas avoir la foi pour la gu√©rison Divine; ne parlons pas de foi pour l'enl√®vement. Quelque chose doit arriver.

36    Eh oui, si quelqu'un parle de l'Enl√®vement, on dit: "De quoi parlez-vous?" Certaines personnes, des membres d'√©glise. Vous partez de gu√©rison Divine, "Je ne crois pas en de telles choses!" Ils ne peuvent pas voir. Ils disent: "Bien, je crois qu'on les a hypnotis√©s." Bien comment cette personne pourrait-elle jamais aller dans l'enl√®vement? Comment pourrait-elle ressusciter des morts, quand il n'y a rien d'o√Ļ elle pourrait ressusciter? Il n'y a rien l√†-dedans pour la ressusciter.

37    C'est simplement un semblant de foi, c'est mental, psychique. Lorsque vous dites: ''Je crois que J√©sus-Christ est le Fils de Dieu,'' c'est tr√®s bien, mais fr√®re, si cela ne vient pas du cŇďur, eh bien, c'est seulement mental. Et cela ne peut pas venir du cŇďur tant que le Saint-Esprit n'en rend pas t√©moignage‚Ķ J√©sus dit que personne... Ou la Bible dit: ''Personne ne peut dire que J√©sus est le Christ, si ce n'est par le Saint-Esprit." Et vous ne pouvez le dire de vous-m√™me, c'est le Saint-Esprit qui doit le dire par vous. Regardez lorsque J√©sus...

38    Lorsque Pierre le confessa, il dit: ''Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant." Il dit: "B√©ni sois-tu, Simon, fils de Jonas, car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont r√©v√©l√© cela mais Mon P√®re qui est dans les cieux. Et Je dis que tu es Pierre et sur ce Rocher, Je b√Ętirai Mon √©glise et les portes de l'enfer ne pr√©vaudront point contre elle.'' N'est-ce pas vrai? Ainsi vous voyez o√Ļ nous en sommes.

39    Maintenant, allons au cŇďur du sujet, maintenant nous allons commencer. Au commencement, Dieu appelant du ciel, appelant Son peuple √† sortir...

40    Est-ce que je parle trop fort, fr√®re Cox, ou pas assez fort? Un peu trop fort, je suis d√©sol√©, je‚Ķ Cette chose donne une voix formidable, et je suis habitu√© aux grandes vieilles granges et aux auditoriums et aux r√©unions en plein air, et je suppose que je crie un peu trop fort. Ce n'est pas que je veuille vous crier apr√®s!

41    Maintenant, dans Gen√®se, le douzi√®me chapitre, commen√ßons notre premier passage ce soir.
    L'√Čternel dit √† Abram: va-t'en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton p√®re, dans le pays que Je te montrerai.
    Je ferai de toi une grande nation, et Je b√©nirai ceux qui te b√©nissent; Je rendrai ton nom grand; ‚Ķ
    Je b√©nirai ceux qui te b√©niront et je maudirai ceux qui te maudiront; et toutes les familles de la terre seront b√©nies en toi.

42    Abraham, avec son p√®re, arrivait de Babylone et se rendait √† Shinear, la vall√©e de Shinear o√Ļ beaucoup voyag√®rent apr√®s la destruction de Babylone, ou apr√®s que la confusion fut arriv√©e. Le p√®re d'Abraham avait fait descendre Abraham et ses bien-aim√©s √† Shinear. Et dans tout ce pays, parmi tous ces gens, Dieu trouva la faveur d'un seul, ou plut√īt, un seul homme trouva la faveur de Dieu.

43    Maintenant, je voudrais que vous remarquiez que ceci est le commencement du christianisme, de l'√©glise. Et je voudrais que vous remarquiez, ce n'√©tait pas parce que Abraham √©tait un homme bon, c'√©tait parce que Dieu a √©lu et choisi Abraham. Ce n'√©tait pas Abraham qui choisit Dieu; c'√©tait Dieu qui choisit Abraham. Pouvez-vous voir cela? Et maintenant regardez. Maintenant, comme c'√©tait alors, il en est de m√™me aujourd'hui. Ce n'est pas vous qui choisissez Dieu, c'est Dieu qui vous choisit.

44    Maintenant, ceci peut √™tre tr√®s fort, et je voudrais que vous y fassiez attention. Imm√©diatement apr√®s le choix, l'√©lection, c'est la s√©paration de toute autre chose, d√®s qu'Il appelle. Il choisit, appelle. Alors, lorsqu'Il appelle, Il vous s√©pare de toute chose qui s'accroche √† vous. Cela prouve que ce n'est pas une d√©nomination. Ce n'est pas deux ou trois personnes ensemble. Il attend chaque individu! Amen. C'est une affaire individuelle, avec chaque personne.

45    Ce n'est pas parce que ma m√®re l√†-bas est sauv√©e que je suis sauv√©. C'est parce que Dieu m'a choisi, en Christ. Je veux que vous voyiez ceci. Ce n'est pas vous qui vous choisissez, pas votre propre choix, ni combien vous avez pri√©, ni lorsque vous avez tourn√© une nouvelle page. Vous n'avez rien eu √† faire avec cela. C'√©tait Dieu! Oh, l√†, l√†! Lorsque vous voyez ce qu'est la V√©rit√©! Vous dites: ''Vous voulez dire que je ne me suis pas tourn√© vers le Seigneur? " Eh non, en aucune fa√ßon, vous n'auriez pu vous tourner vers le Seigneur. Votre nature enti√®re, votre constitution √©tait contre Dieu. Dieu vous a appel√©. Cela a toujours √©t√© ainsi.

46    Dans le Jardin d'√Čden, lorsque l'homme a p√©ch√©, premi√®rement; regardez √† la nature d'un p√©cheur, il se cache. Mais cela aurait d√Ľ √™tre Adam qui appelait Dieu; or, c'√©tait Adam qui se cachait et Dieu qui appelait Adam. Le voyez-vous? C'est la nature du p√©cheur de se cacher, de partir en courant, de se mettre derri√®re quelque chose. Mais c'est Dieu qui appelle! Oh, l√†, l√†! Gr√Ęce, Gr√Ęce √©tonnante, Dieu qui appelle.
    Et maintenant, regardez, vous dites: ''Oh, c'√©tait Adam et √ąve!"

47    C'est toujours la m√™me chose √† travers toute la Bible. J√©sus dit: ''Nul ne peut venir √† Moi si Mon P√®re ne l'attire.'' Est-ce juste? Maintenant, c'est la Parole. Et c'est comme cela que nous voulons la Parole, alors vous savez o√Ļ vous vous tenez.

48    Combien ici ont... sont chr√©tiens ce soir, savent qu'ils sont chr√©tiens, et qu'il y a quelque chose qui dit qu'ils sont chr√©tiens? Oui. Tr√®s bien. Vous voyez? Alors vous devriez √™tre les gens les plus heureux du monde. Vous devriez simplement croire cela. Oh, l√†, l√†! C'est facile, prenez la Parole de Dieu pour cela!

49    Maintenant, avant que vous puissiez devenir un chr√©tien, Dieu vous a appel√©. Ce n'est pas vous qui avez appel√© Dieu; Dieu vous a appel√©. Maintenant, Il a appel√© Abraham et Il est notre p√®re √† tous, la foi. Remarquez que cette fois, Il dit: "Abraham!"

50    Maintenant, c'est une √©lection. Je voudrais insister sur cette √©lection, parce que c'est la V√©rit√©. Maintenant, vous n'√™tes pas devenu chr√©tien par simple co√Įncidence, car vous √™tes devenu chr√©tien avant que vous soyez dans ce monde. Avant m√™me que vous naissiez, Dieu vous a destin√© √† √™tre un chr√©tien, depuis le Jardin d'√Čden, depuis avant la fondation du monde. ''Oh!" Dites-vous, "Est-ce juste, fr√®re? " C'est la V√©rit√©! Dieu... avant m√™me que vous sachiez quoi que ce soit.

51    Il y a eu un temps o√Ļ vous le saviez, votre esprit est ent√©n√©br√© √† ce sujet maintenant. Il n'y a eu qu'un seul Homme sur la terre qui savait qu'Il, existait auparavant, et c'√©tait J√©sus. Il dit: ''Glorifie-Moi, P√®re, de la Gloire que j'avais aupr√®s de Toi avant la fondation du monde.'' Il √©tait le Dieu incarn√©, Il pouvait regarder en arri√®re et voir ce qu'Il en √©tait. Mais nos esprits sont ent√©n√©br√©s √† ce sujet.

52    Mais nous avons √©t√© ordonn√©s, pr√©destin√©s. Vous savez ce que ''pr√©destin√©'' signifie? La pr√©destination de quelque chose, c'est qu'elle √©tait vue √† l'avance par Dieu. Amen. Voil√† qui n'est pas du petit lait. Remarquez. Je crois que cela vous a choqu√©s. Nous ferions mieux d'aborder ce sujet un moment. Prenez avec moi √Čph√©siens, le 1er chapitre, et lisons un peu, parce que j'ai peur que vous ne le saisissiez pas, et que vous pensiez que c'est moi qui dis cela. Ce n'est pas moi. √Čcoutez attentivement maintenant. Nous reviendrons sur le sujet de l'√Čglise dans quelques instants, ou dans un moment. Maintenant Paul est en train de parler, Il s'adresse, dans √Čph√©siens 1, directement, carr√©ment √† l'√©glise. C'est ce que nous faisons ce soir. Ceci n'est pas pour des b√©b√©s. C'est pour des adultes, pas pour des b√©b√©s.

53    De petits b√©b√©s. J'en ai un, √† la maison, qui apprend juste √† marcher. Il fait "boum" et tombe; il se rel√®ve et croit avec tout cela faire quelque chose de grand. J'√©tais comme cela un jour, mais maintenant je suis un homme, et j'ai laiss√© les choses de l'enfance.

54    Maintenant, nous devons venir √† la pleine Doctrine. J'aime les bonnes vieilles r√©unions o√Ļ on crie, o√Ļ nous pouvons taper des mains, ou bien nous crions et avons un bon moment, de grands services pleins de puissance, etc., o√Ļ on se r√©jouit en quelque sorte comme des enfants. Mais, attendez que le temps de la grande d√©monstration finale arrive. Vous ne savez pas o√Ļ vous vous tenez. Revenons en arri√®re et voyons. D√©couvrons ce qui nous fait faire cela. Revenons au fondement, voyons o√Ļ nous en sommes.
    Paul, ap√ītre de J√©sus-Christ par la volont√© de Dieu... (√ī que j'aime cela... Ce n'est pas un s√©minaire qui m'a envoy√©); la volont√© de Dieu, √† ceux qui sont √† √Čph√®se... (Maintenant, regardez, il l'adresse)... aux fid√®les en J√©sus-Christ.

55    Regardez, il l'adresse directement √† qui? Pas au p√©cheur, pas aux b√©b√©s, mais √† ceux qui ont atteint l'√©tat adulte.
    Paul, ap√ītre de J√©sus-Christ par la volont√© de Dieu‚Ķ
    Regardez, que la gr√Ęce et la paix vous soient donn√©es de la part de Dieu le P√®re et du Seigneur J√©sus-Christ.
    B√©ni soit Dieu, le P√®re de notre Seigneur J√©sus-Christ, qui nous a b√©nis de toutes sortes de b√©n√©dictions spirituelles dans les lieux c√©lestes en Christ.

56    Oh, l√†, l√†! Voyez-vous √† qui il l'adresse? Pas √† une bande de b√©b√©s. √Ä des gens qui sont assis dans les lieux c√©lestes et ont √©t√© b√©nis. Maintenant, il dit: ''Vous savez quelque chose, vous avez √©t√© enseign√©s, et vous √™tes sauv√©s, et je peux vous dire tout ce qu'il en est. ''Oh, j'aime cela, l'aimez-vous? ''Je veux placer vos pieds un instant dans les lieux c√©lestes, au lieu d'√™tre si terre √† terre.'' Il dit: ''Maintenant, je veux vous dire, eh bien, je veux vous donner un petit encouragement, un petit r√©veil, une petite stimulation.'' Amen. J'aime la stimulation, cela vous √©difie, en particulier lorsque vous savez o√Ļ vous pouvez dire que c'est AINSI DIT LE SEIGNEUR! ''Maintenant, je veux vous parler", dit-il, "√† vous qui √™tes assis dans les lieux c√©lestes en J√©sus-Christ et qui avez √©t√© b√©nis ensemble de toutes les b√©n√©dictions spirituelles, la manifestation des dons de Dieu, la gu√©rison divine, les proph√©ties, et autres choses qui se manifestent. Maintenant que vous √™tes des adultes, je veux vous parler. C'est √† vous que j'adresse ces paroles.'' Maintenant regardez, "Selon‚Ķ" Amen. Maintenant, voici. J'esp√®re que vraiment... Je vais le laisser bien p√©n√©trer. Vraiment bien et au bon endroit, parce que cela fera du bien, cela vous entrera peut-√™tre droit dans les os.
    ... selon qu'Il nous a √©lus en Lui...

57    Qui est-ce qui l'a fait? " J'ai entendu et je suis venu?" Non, non, pas du tout. "Il nous a choisis (temps pass√©), nous a choisis (l'√Čglise) en Lui." Il y a combien de temps, Paul? La semaine pass√©e ou bien quand vous teniez ce r√©veil? Non.
    ... avant la fondation du monde...

58    "Maintenant, vous pouvez √™tre dans les nues, voyez-vous. Il fit quoi? Il nous a choisis en Lui (Christ) avant la fondation du monde."

59    J'aurais aim√© que nous ayons un moment pour aller dans Job 7/ 37 (Job 38/4 - Tr. ) et voir l√† o√Ļ il est dit: "O√Ļ √©tais-tu quand je fondais la terre? Avant que je pose les fondations du monde! Dis-le, sur quoi ses bases sont-elles appuy√©es? Ou bien, o√Ļ √©tais-tu alors que les √©toiles du matin √©clataient en chants d'all√©gresse, et que les fils de Dieu poussaient des cris de joie?'' Il dit √† Job: ''Ceins tes reins comme un vaillant homme, Je veux te parler.''

60    Maintenant, Paul dit: "Il nous a choisis en Lui, l'√Čglise, avant la fondation du monde.'' Maintenant regardez.
    ... pour que nous soyons saints...

61    Pas notre propre saintet√©. "Bien'', dites-vous, ''Croyez-vous dans la saintet√©, fr√®re Branham? " Bien s√Ľr! Pas la mienne, la Sienne. Ma saintet√© n'est rien, la Sienne est parfaite.

62    Bien, vous dites alors: ''Croyez-vous qu'il soit permis de boire ou..." Non, je n'ai jamais dit cela. Regardez, un grain de bl√© ne peut produite que du bl√©, Il ne peut pas produire des chardons. Il n'y a pas de d√©sir en Lui, il n'y a pas de vie en lui pour produire des chardons. Et si nous sommes en J√©sus-Christ...

63    Ne vous laissez pas s√©duire, vous feriez bien de sonder ceci un moment maintenant. Voyez-vous, si vous continuez √† dire: "Bien cela ne me condamne pas de faire ceci, cela ne me condamne pas de faire cela," les choses du monde... Maintenant je vais vous choquer un petit peu, vous ''caresser √† rebrousse poil''. Mais ceci serait l'√©vidence m√™me que vous n'avez jamais √©t√© √† Christ. Vous n'√™tes jamais n√© de nouveau.

64    "Celui qui aime le monde ou les choses du monde, l'amour de Dieu n'est point en lui.''

65    Maintenant, si vous arr√™tez de faire cela parce que vous savez que vous devez le faire et arr√™tez de faire ceci, c'est le signe que vous n'√™tes encore nulle part. Lorsque cette chose meurt en vous, et que sa nature est partie, il y a une autre Personne l√†-dedans et Elle peut seulement produire... Le Saint-Esprit qui √©tait en Christ, en vous, produit une Vie comme Christ. Ce n'est pas ce que vous faites, c'est ce qu'Il fait. Il a choisi cela avant la fondation du monde.

66    Quelqu'un me dit: ''Bien, je sais que je suis sauv√© parce que j'ai arr√™t√© de fumer.''

67    Ce n'est pas pour cela que j'ai √©t√© sauv√©, ce n'est pas pour cela que vous avez √©t√© sauv√©. Vous √™tes sauv√© parce que Dieu vous a choisi avant la fondation du monde pour √™tre sauv√©. C'est l'enseignement de l'√Čcriture. Amen. Maintenant, voyez-vous, nous commen√ßons √† d√©couvrir que ce n'est pas nous. C'est Lui, voyez-vous, Il nous a choisis.

68    Abraham ne pouvait pas dire: ''Bien, Dieu soit b√©ni, je suis descendu de la Tour de Babylone. All√©luia. Voil√† pourquoi je suis sauv√©." Il aurait d√Ľ sauver tout le groupe alors, si c'√©tait l√† la raison pour laquelle Il accorda Son salut. Mais Il n'a pas fait ainsi.

69    Il a √©lu Abraham. Et cela √©tait le commencement m√™me de notre salut qui a √©t√© donn√© √† l'homme lorsqu'Il l'a appel√©, √©lu et pr√©destin√© et lui a donn√© une promesse et fait une alliance avec Abraham et Sa semence pour toujours. Maintenant, nous pourrions continuer et lire un chapitre entier sur cela, mais nous n'avons pas le temps. Maintenant, Dieu a appel√©. Regardez, lorsqu'Il appela Abraham ici. Il l'appela par l'√©lection. Pas parce que c'√©tait Abraham, parce que c'√©tait Dieu. Et Il l'appela hors de son peuple et le b√©nit, et lui dit: ''Je vais te sauver.'' Et plus bas ici, Il dit: ''Et tu viendras √† Moi √† un √Ęge m√Ľr et avanc√©.'' Avant qu'il ait fait quoi que ce soit pour le m√©riter, Dieu l'a choisi, Il lui parla. "Et pas seulement toi mais ta Post√©rit√© apr√®s toi.'' Oh! L√†, l√†! Remarquez. ''Et il retourna‚Ķ Le 8√®me verset. Maintenant continuons √† lire ici, un peu plus loin sur cette autre chose.
    Et Abraham partit, comme l'√Čternel le lui avait dit, et Lot partit avec Lui.
    Abram √©tait √Ęg√© de soixante-quinze ans, lorsqu'il sortit de Charan.
    Et Abram prit Sara√Į, sa femme, et Lot, fils de son fr√®re, avec tous les biens qu'ils poss√©daient.

70    Maintenant, regardez il a justement fait ce que Dieu lui dit de ne pas faire; Abraham prit Lot, son neveu, et il prit aussi son papa. Mais Il ne lui avait jamais dit de prendre son papa; mais il le fit de toute fa√ßon. Et n'importe quel lecteur de la Bible, vous pourrez lire ceci dans la Gen√®se demain, quand vous en aurez le temps. Remarquez, cela a √©t√© une ombre au tableau jusqu'√† ce le que vieil homme meure. Il √©tait une pierre d'achoppement tout le long du chemin, et avec Lot c'√©tait pareil. Dieu appela Abraham et pas Lot. Il appela Abraham, et pas son papa.

71    Bien, vous dites: ''Qu'en est-il de Sara?'' Un homme et sa femme sont un, voyez-vous? "Ils sont une seule chair'', la Bible le dit. Tr√®s bien.

72    Mais Il appela Abraham et lui demanda, lui dit de se s√©parer de tout ce qu'il avait, et d'aller dans un pays √©tranger.

73    Regardez, une s√©paration! Aller dans un pays √©tranger dont on ne sait rien, c'est le christianisme. Une s√©paration d'avec les choses du monde, parce que Dieu vous a appel√©. Aller dans un autre pays, pour habiter parmi des gens au sujet desquels vous ne savez rien, pour √™tre un p√®lerin. Amen. Lorsque je pense √† cela, je peux √† peine garder mes pieds sur terre. P√®lerin! √Čtranger!

74    Le vieux Jacob, en mourant, se tenant devant pharaon dit: ''J'ai √©t√© pendant tant d'ann√©es dans mon p√®lerinage.'' Amen. Qu'√©tait-il? Il commen√ßait √† revenir √† lui-m√™me. Le petit gars s'√©tait si mal comport√©! Il savait qu'il √©tait seulement un p√®lerin ici. Maintenant remarquez.

75    Nous arrivons au 8√®me verset et Dieu promet √† Abraham ici comment Il va le sauver, lui et sa post√©rit√© apr√®s lui. Maintenant, Il fit l'alliance, inconditionnellement. Il ne fit pas cela simplement parce que c'√©tait Abraham. Il n'a pas dit: ''Maintenant, Abraham, si tu fais ceci, si tu fais cela.'' Il dit: ''Abraham, Je l'ai d√©j√† fait. Tu n'as rien √† faire. Je l'ai fait Moi-M√™me." Amen. Oh! L√†, l√†! Quand je pense √† cela! Dieu l'a fait, Lui-M√™me, inconditionnellement. L'alliance de Dieu est inconditionnelle!

76    Vous dites: ''Bien, fr√®re, j'ai arr√™t√© de manger de la viande. Je ne fais pas ceci, je... '' Fr√®re, cela n'a rien √† voir avec ceci. Cela ne d√©pend pas du fait que vous mangez de la viande ou que vous ne mangez pas de viande, que vous gardez les jours de sabbat ou les nouvelles lunes, ou que vous allez √† l'√©cole du dimanche, le dimanche, ou quoi que ce soit. Vous √™tes sauv√© inconditionnellement!

77    Alors vous dites: ''Fr√®re Branham, alors si je suis sauv√©, gloire √† Dieu, je peux faire ce que je veux." Oui, c'est vrai! Et si vous √™tes sauv√©, fr√®re, vous n'avez aucun d√©sir des choses du monde. Votre cŇďur entier est centr√© sur Cela. Vous ne pouvez pas vous tenir √©loign√© de Cela. Mais aussi longtemps qu'il y a un tiraillement, vous savez qu'il y a encore quelque chose de faux.

78    Maintenant l'√©lection, Dieu appela Abraham; Il lui dit qu'Il allait le sauver inconditionnellement.

79    Maintenant allons un peu plus loin apr√®s que la promesse fut faite. Je voudrais que vous veniez avec moi dans Gen√®se 15/7 ici juste un moment, et lisons ici juste pendant quelques instants. Tr√®s bien.
    L'√Čternel lui dit encore: Je suis l'√Čternel, Qui t'ai fait sortir d'Ur en Chald√©e, pour te donner en possession ce pays.
    Abram r√©pondit: "Seigneur √Čternel, √† quoi conna√ģtrai-je que je le poss√©derai?"

80    Maintenant, Abraham, apr√®s √™tre sorti du pays, des Chald√©ens, du pays, de la ville d'Ur en Chald√©e, du pays de Shinear, s√©par√©, sorti... Regardez cela, exactement comme les chr√©tiens aujourd'hui, errant encore. Regardez.
    Et l'√Čternel lui dit: "Prends une g√©nisse de trois ans, une ch√®vre de trois ans, un b√©lier de trois ans, une tourterelle et une jeune colombe."

81Maintenant, demain, je désire que vous continuiez à lire cela jusqu'au bout, si vous notez les passages l'un après l'autre. Je vais le citer, à cause du temps, des limites du temps, parce que je ne veux pas vous garder trop longtemps. Je veux que vous reveniez demain soir et ainsi nous pourrons entrer directement dans ce sujet. Nous posons une base ce soir simplement un fondement. Voyez-vous?

82    Maintenant, il prit ces animaux, la g√©nisse, la ch√®vre, et le b√©lier, et deux... une tourterelle et une colombe, et il partagea le b√©lier et la g√©nisse, et ainsi de suite, et les √©tala par terre. Il posa la tourterelle l√†, et sans le... sans la couper. Et il garda les oiseaux √©loign√©s de cela jusqu'au coucher du soleil. Et Dieu vint vers Abraham pour confirmer cette alliance; Il descendit et dit: ''Maintenant, Abraham, maintenant Je vais te prouver ce que Je vais faire.'' Et Il...

83    Et vous savez, beaucoup d'entre vous, mes amis, √©tiez √† l'√©glise ici, Il y a plusieurs ann√©es; j'enseignais la m√™me chose. Eh oui, c'est vrai. D√©j√† en 1949 je pr√™chais cela. Tr√®s bien, elle l'avait inscrit dans sa Bible.

84    Regardez! Alors Il est descendu et a montr√© √† Abraham ce qu'Il allait faire. D'abord, Il plongea Abraham dans le sommeil: ''Car, Abraham, tu n'y es pour rien."

85    Maintenant, pour vous qui essayez de vous sauver par vous-m√™me. J'ai compris que dans l'√©glise, le Tabernacle, apr√®s avoir re√ßu cet Enseignement, j'ai compris que beaucoup de personnes ont quitt√© le Tabernacle; ils sont all√©s vers des cultes et autres, pour croire toutes sortes de choses qu'on peut croire. Ils ont arr√™t√©, certains d'entre eux ne mangent plus de viande, et certains d'entre eux gardent leurs jours de sabbat et les nouvelles lunes, et je ne... Je suppose qu'ils ont fait des sacrifices et autres, apr√®s avoir r√©ellement refus√© d'accepter la Parole de Dieu. Cela montre ce qui √©tait ici dedans. Paul dit: ''Ils sont sortis parce qu'ils n'√©taient pas des n√ītres.'' Voyez-vous. C'est juste. Oui, c'est vrai. Le Saint-Esprit s'emparera de la Parole de Dieu. Ces choses, dans une d√©monstration finale, Il sera prouv√© qu'elles sont fausses.

86    Maintenant, Il dit: "Abraham"; Il le fit dormir; Il dit: ''Je te montrerai comment Je vais faire cela, comment Je vais garder Mon alliance.'' Et Il prit ces animaux et maintenant regardez, lorsque Abraham s'endormit, Il montra que la mort doit venir pour chaque cr√©ature. Alors devant lui passa une fournaise ardente; et cette fournaise ardente repr√©sentait l'enfer, chaque p√©cheur ayant m√©rit√© d'aller en enfer. Et alors au-del√† de cela, par le sacrifice sur la colline, vint une petite Lumi√®re blanche, qui passa entre chacun des morceaux du sacrifice. Une alliance.

87    Vous pouvez remarquer qu'il y a eu beaucoup de mani√®res diverses par lesquelles les gens ont fait des alliances, dans bien des cas. Nous, aujourd'hui, comment faisons-nous une alliance? Vous dites: ''Tope-l√†, donnez-m'en cinq.'' C'est un accord. C'est notre alliance, n'est-ce pas! Dans les temps anciens, ils avaient l'habitude de... En Chine, vous savez comment ils font leur alliance? Ils se jettent du sel l'un sur l'autre. Voil√† comment se fait l'alliance en Chine. Voyez-vous, et ils font des alliances diff√©rentes, selon les diff√©rentes coutumes des peuples.

88    La coutume orientale par contre, √©tait de tuer une b√™te, et de se tenir entre cette b√™te, et alors de formuler. Nous le trouvons l√†-bas dans L√©vitique, et ils formulaient ici leur accord. Et cet acte √©tait d√©chir√© en deux, au-dessus de cette b√™te morte. Et ils pr√™taient serment au-dessus de cette b√™te morte pour signifier que s'ils brisaient cette alliance, leur corps serait comme celui de cette b√™te morte. Et ils donnaient √† chacun un morceau de l'acte. Et puis on les renvoyait chez eux. Et lorsqu'ils revenaient l'un vers l'autre, ces deux morceaux devaient s'accorder parfaitement, les m√™mes morceaux. Comme c'est beau!

89    Dieu faisant une alliance, montrant, montrant √† l'avance que ''J'ai jur√© que Je le ferai, en ta Post√©rit√©, Je b√©nirai toutes les nations de la terre.'' Lisez-le. ''Je b√©nirai les Gentils, Je b√©nirai les noirs, les jaunes, les blancs. Je b√©nirai chacun d'entre eux √† travers ta Post√©rit√©, car de toi sortiront des rois et des princes.''
       "Comment le feras-Tu, Seigneur?"
       ''Je te le montrerai.''

90    Il lui montra √† flanc de coteau o√Ļ ces morceaux √©taient repr√©sent√©s. Et n'importe quel √©tudiant de la Bible sait que chacun d'entre eux √©tait un animal pur qui repr√©sentait le Sacrifice de J√©sus-Christ. Il √©tait le b√©lier. Il √©tait la g√©nisse avec laquelle on faisait l'eau de s√©paration, quand il y avait √©galement les eaux de s√©paration. Maintenant, nous avons le lavage par l'eau par la Parole de s√©paration du p√©ch√©, en fonction de la Parole, en fonction de notre foi. Et la colombe et la tourterelle √©taient la gu√©rison Divine, tout cela en Christ! Amen!

91    L√†, Dieu montra √† Abraham ce qu'Il allait faire, qu'√† travers la Post√©rit√© d'Isaac, Il donnerait naissance √† Son Fils Unique, Christ, et qu'Il serait immol√© l√†-bas entre les cieux et ta terre, alors que le soleil se coucherait, l'obscurit√© venant sur la terre et l√† Il le d√©chira en deux. Dieu lui retira Son √Ęme, et Il √©crivit une alliance avec les familles de la terre. Quand ce pr√©cieux Sang non adult√©r√© du Dieu Tout-Puissant, coula des veines d'Emmanuel, Il lui arracha Son √Ęme. Il disait: ''Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-Tu abandonn√©?" Son visage plein de crachats de moquerie, une couronne de cruelle moquerie enfonc√©e jusqu'√† Son front, les clous utilis√©s, c'√©taient des pointes romaines, Son c√īt√© perc√©, Son dos d√©chir√© jusqu'√† ce que l'on voie Ses c√ītes, suspendu √† la croix, criant, mourant la mort du p√©cheur, avec le p√©ch√© du monde sur Lui. Et l√†, Dieu d√©chira son c√īt√©, Lui arracha Son √Ęme, lorsqu'Il dit: ''Je remets Mon Esprit entre Tes mains,'' et que Sa t√™te s'affaissa. Et la terre trembla et vomit ses rochers. Le voil√†, voil√† l'alliance de Dieu! Eh voil√† l'accomplissement.
Entre les rochers fendus et les cieux obscurcis,
Mon Sauveur pencha la tête et mourut;
L'ouverture du voile révéla le chemin
Des joies du Ciel et du jour sans fin.

92    √Ē Calvaire, √Ē Calvaire, J√©sus saigna et mourut pour moi! Alors Il arracha l'√Ęme de Son Propre Fils, prenant Sa part de l'alliance, et Il mit le Corps dans le sol. Trois jours et trois nuits, le Corps demeura l√†. Puis Il ressuscita! "Car Il est impossible que Mon Saint voie la corruption, Je n'abandonnerai pas Son √Ęme en enfer." Et Son √Ęme √©tait Son Esprit qui descendit en enfer. Et Il se leva pour descendre, c'est-√†-dire Dieu, et releva Son corps et Lui donna la vie. Et Il prit le Corps de J√©sus et le pla√ßa √† Sa droite dans la Gloire, puis renvoya le Saint-Esprit en tant qu'Alliance.

93    Nous y voici. Ne manquez rien de cela, fr√®re. Sans le bapt√™me du Saint-Esprit, vous √™tes perdu. C'est le seul... Vous n'aurez pas √† vous soucier du moyen d'entrer au ciel. S'il n'y a rien ici de surnaturel, les portes ne peuvent pas s'ouvrir; vous pourriez marcher l√† et cogner votre t√™te contre elles. Mais si l'Esprit de Dieu est en moi, l'Esprit de Dieu √† l'int√©rieur enl√®vera la porte de ses gonds. Vous devez avoir la chose ici pour pouvoir ouvrir la porte l√†-haut. C'est vrai. Ainsi vous √™tes d√©j√† jug√©s rien que sur ce que vous pensez de J√©sus-Christ.

94    Maintenant, Le voici venir, lac√©r√©, clou√©, arrach√© en morceaux. Son √Ęme est all√©e vers Dieu. Dieu l'a b√©ni. Et puis Son √Ęme est revenue sous forme du bapt√™me du Saint-Esprit qui vient dans chaque croyant pour sanctifier, purifier les pens√©es, purifier le cŇďur, et laisser une portion du Saint-Esprit dans cette personne-l√†, celle-ci, l√†-bas. Et lorsque le Saint-Esprit Se r√©partit, ce m√™me Saint-Esprit qui a fait sortir le Corps de J√©sus hors de la tombe, sera enlev√©. Et cette alliance doit s'ajuster, comme Il a d√©chir√© le Corps alors et l'a donn√©; Il est retourn√© √† Dieu, et l'Esprit est revenu sur la terre. Alors votre esprit devra √™tre de la m√™me sorte que cet Esprit, ou alors il manquera ce lieu de rencontre, amen, oui, c'est vrai! Non parce que vous l'avez fait vous-m√™me, mais parce que Quelque Chose, l'Amour de Dieu s'est √©tendu dans votre √Ęme et a d√©chire et chass√© chaque idole terrestre. Voil√†.

95    Et il y a en nous quelque chose qui crie et appelle Dieu, c'est votre √Ęme √† l'int√©rieur qui appelle le P√®re c√©leste. Vous y voil√†. Cela vous donne une telle foi que vous devenez la Post√©rit√© d'Abraham. Vous croyez la promesse de Dieu comme Abraham la crut. Bien qu'elle tarde, vous la croyez pourtant. Fid√®le! Abraham ne chancela pas par incr√©dulit√© envers la promesse de Dieu, mais il √©tait fort et donnait la gloire √† Dieu.

96    Et vous ne pouvez pas rester sauv√© d'un r√©veil √† un autre! Et alors vous vous appelez la Post√©rit√© d'Abraham? Vous feriez mieux de consid√©rer premi√®rement une chose. Ne vous trompez pas sur quoi que ce soit. Restez droit avec la Parole.

97    Abraham ne chancela pas, par incr√©dulit√©, au sujet de la promesse de Dieu. Lorsqu'Il lui dit qu'Il lui donnerait un fils, il attendit vingt-cinq ans, se fortifiant tout le temps. Il croissait en gr√Ęce et dans la connaissance du Seigneur. Amen!

98    Je n'avais pas l'intention de pr√™cher, mais c'est seulement Quelque Chose Qui a commenc√© √† pr√™cher en moi. Tr√®s bien.

99    Dieu appelant, choisissant. Maintenant, pourquoi ne pas faire face √† la r√©alit√©? Il y a des gens qui ne seront jamais sauv√©s. Il y a des gens qui ne seront jamais sauv√©s, quoi qu'ils fassent. Cela, vous le savez. Il y a des gens qui sont pr√©destin√©s √† √™tre perdus. Il y a des gens qui sont pr√©destin√©s √† √™tre sauv√©s. Tous ceux qui sont pr√©destin√©s √† √™tre sauv√©s, seront sauv√©s, de toute fa√ßon.

100    Cela ne semble pas si clair. Il semble que vous ne le saisissiez pas. Regardons dans la Bible, trouvons le donc, voyons ce que Dieu dit. Allons dans le Nouveau Testament premi√®rement. Lisez-moi Romains 9, juste une minute, et nous verrons si cela est juste ou pas, nous verrons si Dieu a dit que certains allaient √™tre perdus et que d'autres subsisteraient. Aimez-vous la Parole de Dieu? Bien, voyons donc ce qu'Elle dit. Maintenant, √©coutez attentivement. Prenez votre temps, ne soyez pas press√©s. Et regardez Romains 9, c'est Paul qui parte, le Nouveau Testament. Il vous fait parcourir beaucoup d'endroits dans l'Ancien.

101    Et vous qui prenez des notes, inscrivez aussi Jude 4, tant que vous y √™tes, "des hommes dont la condamnation est √©crite depuis longtemps, des hommes qui changent la gr√Ęce de Dieu en dissolution, qui courent apr√®s des convoitises mondaines.'' Ici dans Timoth√©e aussi, o√Ļ il est dit: ''De m√™me que Jann√®s et Jambr√®s s'oppos√®rent √† Mo√Įse et Aaron, de m√™me ces hommes s'opposent √† la V√©rit√©; des hommes √©tant corrompus d'entendement." Dieu a dit qu'ils appara√ģtraient, et ils y sont!

102    Regardez les choses fausses. Vous allez √† tel endroit, vous allez dans ces √©glises pentec√ītistes, m√©thodistes, baptistes, de la Saintet√©, o√Ļ que ce soit que vous vouliez aller, vous trouverez des gens qui imitent Cela, des gens qui se font passer pour des croyants. ''Bien, gloire √† Dieu, all√©luia!"

103    L'autre jour, une femme disait: "J'ai dix enfants, mais gloire √† Dieu, le Seigneur m'a appel√©e pour pr√™cher l'√Čvangile! All√©luia, je vais me mettre en route et le faire." Il n'a pas pu faire une telle chose. Il n'a jamais fait ainsi et Il ne le fera jamais, parce qu'Il a dit qu'Il ne ferait pas cela, oui, mais, oh! L√†, l√†! Elle pensait ainsi. Eh oui. Dieu lui a donn√© dix enfants √† √©lever, c'est cela ce qu'elle √©tait suppos√©e faire. Tr√®s bien. Mais ce qu'il y a, ils deviennent tout-√†-fait dop√©s sous l'enthousiasme.

104    Bien, ils disent: "Je n'ai pas besoin que quelqu'un m'enseigne. Gloire √† Dieu, j'ai le Saint-Esprit." Bien, alors le Saint-Esprit S'est tromp√© lorsqu'Il disait qu'Il avait plac√© certains dans l'√©glise comme enseignants? Dieu les a plac√©s dans l'√©glise, comme enseignants. Cela r√®gle la question. Pourquoi y placerait-Il des enseignants, si le Saint-Esprit Lui-M√™me devait donner tout l'enseignement? Voyez-vous? Tr√®s bien. Voyez-vous?

105    Ce dont les gens ont besoin c'est d'un "bapt√™me de cervelle", en plus du bapt√™me d'eau. C'est juste. Tr√®s bien. Excusez cette expression tranchante, mais j'aimerais vraiment la laisser p√©n√©trer. Nous voulons un r√©veil, et, fr√®re, il faut remuer les choses. Avant de pouvoir le faire, il faut chasser Satan. Ne faites pas de mani√®res avec lui, soyez ma√ģtre chez vous et restez ferme. J'ai d√Ľ le combattre, partout dans le monde, et tout autre chr√©tien qui a jamais soutenu la cause de Dieu, doit se battre avec lui. Mais si vous savez o√Ļ vous vous tenez, et que ce que vous savez est la V√©rit√©, que c'est AINSI DIT LE SEIGNEUR, vous pouvez vous y tenir.

106    Vous dites: "Bien, gloire √† Dieu, je suis sauv√© parce que j'ai arr√™t√© de boire. Gloire √† Dieu, j'ai eu un frisson dans le dos. J'ai eu un vent imp√©tueux et puissant qui m'a frapp√© au visage. Croyez-vous cela, fr√®re Branham?" Bien s√Ľr. Mais je veux d'abord voir d'o√Ļ vient ce vent imp√©tueux et puissant. Voyez-vous? C'est juste. Vraiment! Ce sont des frissons, tr√®s bien, mais je ne suis pas sauv√© parce que j'ai eu des frissons, ou parce que j'ai eu un vent imp√©tueux et puissant. "Ne croyez-vous pas cela, fr√®re?" Si, je le crois. Mais attendez une minute, revenons ici juste un moment. Le diable a des contrefa√ßons dans ce domaine.

107    Je suis sauv√© parce que j'ai satisfait aux conditions de Dieu. Il m'a appel√©, et je savais qu'Il m'appelait. Je L'ai accept√© sur Sa Parole, c'est pourquoi je peux dire √† Satan: ''AINSI DIT LE SEIGNEUR!''

108    Lorsque J√©sus √©tait ici sur la terre, Il √©tait Dieu. Il √©tait Emmanuel. Dieu √©tait en Christ, r√©conciliant le monde avec Lui-M√™me. Il n'a jamais utilis√© un seul de Ses grands dons, lorsqu'Il fit face √† Satan. Il dit: "Il est √©crit, 'L'homme ne vivra pas de pain seulement'. Il est √©crit: 'Tu ne tenteras pas le Seigneur Ton Dieu'." Il l'a vaincu. C'est cela, il faut conna√ģtre les √Čcritures. Satan les conna√ģt aussi, mais vous devez savoir comment utiliser correctement la Parole de Dieu. Voyez-vous?

109    Remarquez, √©coutez Paul qui parte. Combien veulent accepter la Doctrine de Paul? Il dit: ''Si un ange enseignait quelque chose d'autre, qu'il soit anath√®me.
    Je dis la v√©rit√© en Christ, je ne mens point, ma conscience m'en rend t√©moignage par le Saint-Esprit,

110    √Čcoutez Paul qui s'affirme, voyez-vous, il pr√©sente les choses de telle fa√ßon que vous soyez absolument convaincus,
    Que j'√©prouve une grande tristesse... un chagrin dans mon cŇďur. Car je voudrais,... car je voudrais moi-m√™me √™tre anath√®me pour mes fr√®res, mes parents selon la chair,

111    Vous avez entendu dire: ''Oh, tous les Juifs font partie du peuple choisi de Dieu." Ce n'est pas juste. Ce n'est pas juste. Les Juifs ne sont le peuple choisi de Dieu. Voyez-vous, ils ne le sont pas. Maintenant √©coutez, voyez si Paul ne dit pas la m√™me chose, et i1 √©tait un Juif. Voyez, Abraham avait onze fils, vous savez cela, (n'est-ce pas?) et ils √©taient tous la post√©rit√© d'Abraham. Ils √©taient tous la post√©rit√© d'Abraham, mais "En Isaac, sera nomm√©e pour toi une Post√©rit√©.'' Pas dans le reste d'entre eux, pas en Isma√ęl, et pas dans les neuf autres fils qu'il avait de sa troisi√®me femme. Non. C'√©tait "En Isaac, √©tait nomm√©e la Post√©rit√©." Attendez, je crois que c'est dans le m√™me chapitre.
    qui √©taient Isra√©lites, √† qui appartiennent l'adoption, et la gloire, et l'alliance, et la loi, et le culte, et les promesses,

112    Maintenant il parle d'Isra√ęl. Faites donc bien attention √† ce qu'il dit,
    et les patriarches, et de qui est issu, selon la chair, le Christ, qui est au-dessus de toutes choses, Dieu b√©ni √©ternellement. Amen!
    Ce n'est point √† dire que la Parole de Dieu soit rest√©e sans effet. Car tous ceux qui descendent d'Isra√ęl ne sont pas Isra√ęl,

113    Est-ce juste? Alors tous les Juifs ne sont pas Isra√ęl, ils ne le sont pas. Voyez donc.
    Et, pour √™tre la post√©rit√© d'Abraham, ...

114    Cela ne fait pas d'eux des Isra√©lites. Maintenant regardez. ''Que typifiez-vous fr√®re Branham?''Je typifie l'√Čglise. Tous ceux qui confessent Christ ne sont pas des chr√©tiens. Tous ceux qui vont √† l'√©glise ne sont pas des chr√©tiens, Tous ceux de la post√©rit√© d'Abraham n'√©taient pas ‚Äď n'avaient pas la promesse. C'√©tait une Semence √Člue, voil√† la promesse. Et la promesse avait √©t√© annonc√©e √† Abraham. Et les √©lus de Dieu √©taient pr√©destin√©s avant la fondation du monde. Voyez-vous? Remarquez!
    Et, pour √™tre la post√©rit√© d'Abraham, ils ne sont pas tous ses enfants; mais il est dit: en Isaac sera nomm√©e pour toi une post√©rit√©.

115    Pas dans le reste des Juifs, mais en Isaac. Christ est venu √† travers Isaac. C'√©tait la Post√©rit√© d'Abraham, c'est Christ. Et alors la Post√©rit√© d'Abraham, premi√®rement, n'√©tait pas par une semence sexuelle, C'√©tait sa foi que Dieu reconnaissait. Et c'est par la foi, en nous, que nous croyons que la mort, l'ensevelissement et la r√©surrection de Christ nous apportent la Post√©rit√© d'Abraham.

116    Et Abraham √©tait circoncis, comme un sceau de la promesse √† sa foi. Maintenant, il ne l'a pas re√ßue du temps o√Ļ il √©tait circoncis, il re√ßut la promesse avant qu'il soit circoncis.

117    Est-ce juste, fr√®re ancien? [Un fr√®re dit ''Amen''. - Ed.] O√Ļ est fr√®re‚Ķ L'autre pr√©dicateur, je l'ai vu assis, je suppose qu'il est en train d'enregistrer l√†-bas, le fr√®re‚Ķ Oui. Tr√®s bien.

118    Il re√ßut la promesse avant d'√™tre circoncis. Romains 4 vous le dira. Il a re√ßu la promesse avant qu'il soit circoncis. Alors il lui a √©t√© donn√© la circoncision comme un sceau de son ob√©issance de foi. Maintenant, lorsque nous disons‚Ķ C'est pourquoi Billy Graham, Charles Fuller, et Billings et tous les autres, c'est pourquoi ils partent de cela, eux les fr√®res baptistes. J'ai dit cela √† beaucoup d'entre eux, Ruffus Mosley, et √† tout le groupe. J'ai dit...

119    Il dit: ''Bien, nous avons eu vingt mille convertis en deux semaines.'' Ils ne pourraient plus en retrouver vingt.
       Je dis: ''Ils n'√©taient pas convertis.''
       "Oh", dit-il, "ils ont accept√© Christ comme leur Sauveur personnel."

120    Je dis: "Cependant, ils ne sont pas convertis.'' C'est juste. On n'est pas converti tant que... Converti signifie "√™tre chang√©''. Et regardez, Paul‚Ķ

121    Pierre avait cru au Seigneur, il avait √©t√© baptis√©, il lui avait √©t√© donn√© le pouvoir de gu√©rir les malades, chasser les d√©mons, ressusciter les morts. Et J√©sus lui dit, la nuit avant la crucifixion, ''Quand tu seras converti, affermis ton fr√®re.'' Est-ce juste? Il √©tait sauv√© et sanctifi√©, et il n'√©tait pas converti. C'est l'√Čcriture.
       ''Oh, √©tait-il sanctifi√©?" Oui, il l'√©tait!

122    Jean 17/17: ''Sanctifie-les, P√®re, par la V√©rit√©.'' Pensez-vous qu'Il aurait mis cet Esprit dans un vase qui n'√©tait pas en bon √©tat? Et ils sont all√©s chasser des d√©mons; ils sont revenus avec des cris. Tr√®s bien, les m√©thodistes. Ils sont repartis, criant, louant Dieu, et disaient: ''Oh, les d√©mons nous sont soumis!"

123    Mais attendez! Il y a Matthieu 10 o√Ļ Il dit: "Ne vous r√©jouissez pas de ce que les d√©mons vous soient soumis, mais r√©jouissez-vous de ce que vos noms sont √©crits dans les Cieux." Est-ce juste?

124    Maintenant, je veux vous calmer juste une minute. Et Judas √©tait avec eux. Est-ce juste? Judas √©tait aussi bien qu'un canard dans la mare. Il criait et se r√©jouissait, aussi. Et il a suivi l'√©glise jusqu'√† la Pentec√īte. Mais lorsque ce fut le tour de la Pentec√īte, le moment de recevoir le bapt√™me du Saint-Esprit, il l'a refus√©, et a trahi J√©sus. Et √ßa, c'√©tait l'anti-Christ. Et cet esprit aujourd'hui viendra jusqu'√† nous et enseignera la justification par la foi, et tout cela, et continuera jusqu'au bapt√™me du Saint-Esprit, et alors se r√©v√©lera sous son vrai jour. C'est exactement cela.

125    Et regardez les dix vierges qui sortirent. Cinq... Toutes √©taient vierges. Cinq d'entre elles √©taient folles; cinq avaient de l'Huile dans leur lampe. Qu'est-ce que l'Huile? Le Saint-Esprit. Voyez-vous? C'est juste. Elles √©taient toutes vierges, vivaient correctement, des vies propres.

126    Vous dites: "Bien, fr√®re, je ne vais pas √† des soir√©es dansantes, je ne vais pas voir des spectacles." C'est seulement la chose morale. √Ä moins qu'il y ait eu quelque chose de surnaturel... Alors ce n'est pas parce que vous avez cri√©, pas parce que vous avez parl√© en langues, pas parce que vous avez saut√© sur vos pieds, pas parce que vous avez fait telle chose; mais quelque chose de surnaturel s'est pass√© √† l'int√©rieur de vous, cela vous a chang√© et mis... Vous √™tes scell√© en Dieu. Vous √™tes ancr√©. C'est juste.

127    "Alors, vous ne croyez pas?" Je crois dans le fait qu'on puisse crier, je crois en toutes ces choses, mais ce n'est pas la R√©ponse.

128    Les m√©thodistes pensaient, lorsqu'ils criaient, qu'ils L'avaient; mais ils ont d√©couvert que c'√©tait faux. Beaucoup d'entre eux criaient et ne l'avalent pas. Les pentec√ītistes sont arriv√©s, ils ont parl√© en langues, ils ont dit; ''Nous l'avons'', mais ils ont d√©couvert que c'√©tait faux. Beaucoup d'entre eux parlaient en langues mais n'avaient rien. "M√™me si je parlais les langues des hommes et des anges, et que je n'aie pas l'amour, cela ne me servirait de rien." Ils ne l'avaient pas. C'est juste. Et c'est la raison pour laquelle le monde entier a √©t√© s√©duit par cela, et qu'ils ont fait la chose contraire. Cela n'est pas la r√©ponse. Ce n'est pas une d√©monstration de la chair ou une √©motion, mais quelque chose qui est arriv√© √† l'int√©rieur de vous qui a chang√© votre opinion toute enti√®re, chang√© votre nature enti√®re. Vous √™tes converti; pas vous, mais Christ est venu en vous et vous a converti. Votre nature est morte, dans le vieil homme, et vous √™tes n√© de nouveau, et vous √™tes un nouvel homme. Regardez. Amen!

129    Dites, je suis long ici, n'est-ce pas? Avertissez-moi dans quelques instants, les fr√®res l√†-bas, si je parle un petit peu trop longtemps. Je dois en arriver aux enfants d'Isra√ęl ici, dans une minute, mais je veux vous montrer que c'est l'affaire de Dieu de faire ces choses. Vous m'aimez toujours? Tr√®s bien. Maintenant, continuez √† prier pour moi. Tr√®s bien. Mais permettez-moi simplement que je me calme un petit peu, l√†, maintenant, juste un moment.
    Et, pour √™tre la post√©rit√© d'Abraham, ils ne sont pas tous ses enfants mais il est dit: En Isaac sera nomm√©e pour toi une post√©rit√©.
    C'est-√†-dire que ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu, mais que ce sont les enfants de la promesse, (oh, regardez cela) qui sont regard√©s comme la post√©rit√©.

130    ''Les enfants de la promesse.'' Il leur a √©t√© promis quoi? Quelle sorte de promesse? Ce que Dieu a promis depuis avant la fondation du monde. Il leur dit: "Voici La Post√©rit√©!" Non parce que vous avez cess√© de faire ceci et cess√© de faire cela, et arr√™t√© de mentir, arr√™t√© de voler. Ce sont simplement des actes moraux, un bon citoyen fera cela. Vous ne pouvez pas encore vous appeler chr√©tien; tant que quelque chose l√†-dedans n'est pas arriv√©, tant que vous n'√™tes pas r√©g√©n√©r√©, que quelque chose soit arriv√© l√†-dedans. Remarquez.
    Voici en effet la parole de la promesse: Je reviendrai √† cette m√™me √©poque et Sara aura un fils.
    Et de plus, il en fut ainsi de R√©becca, qui con√ßut (√©coutez ceci maintenant) du seul Isaac notre p√®re;

131    Soyez bien attentifs, tenez-vous pr√™t. Cela vous fera faire volte face.
    Car quoique les enfants ne fussent pas encore n√©s, (C'est-√†-dire Jacob et Esa√ľ) et qu'ils n'eussent fait ni bien, ni mal, afin que le dessein d'√©lection de Dieu subsist√Ęt,

132    Je vais le laisser p√©n√©trer un long moment. R√©veillez-vous maintenant, juste un moment. ''Esa√ľ et Jacob, avant que les enfants soient n√©s, avant qu'ils sachent ce qui est juste et ce qui est faux.''
    afin que le dessein d'√©lection de Dieu subsist√Ęt, sans d√©pendre des Ňďuvres, et par la seule volont√© de celui qui appelle;

133    Oh, oh, je pensais qu'il fallait arr√™ter de manger de la viande pour √™tre sauv√©? Vous n'avez rien √† faire avec cela! Si vous √™tes sauv√©, Dieu vous a appel√© avant la fondation du monde et vous a sauv√©. Est-ce juste? Maintenant regardez.
    Selon qu'il est √©crit, Il fut dit √† R√©becca: l'a√ģn√© sera assujetti au plus jeune, selon qu'il est √©crit: J'ai aim√© Jacob et j'ai ha√Į Esa√ľ.

134    Avant m√™me qu'un enfant naisse, Dieu dit:''J'ai aim√© l'un et J'ai ha√Į l'autre.'' Est-ce la Parole de Dieu? Est-ce la Parole de Dieu? Je ne suis pas responsable de cela, mais seulement de la pr√™cher.

135    Maintenant l'√©lection, ce n'est pas quelque chose que vous avez √† faire; c'est ce que Dieu a fait. Dieu l'a fait en Christ, pour vous; avant la fondation du monde. ''Tous ceux que le P√®re M'a donn√©s viendront √† Moi." All√©luia! Oh, l√†, l√†! Excusez-moi. Je ne suis pas excit√©; mais je suis heureux. "Tous ceux que le P√®re m'a donn√©s viendront √† Moi, et Je ne mettrai point dehors celui qui vient √† Moi. Celui qui mange Ma chair et boit Mon sang, dignement, apr√®s qu'il ait re√ßu l'Esprit, a la Vie √Čternelle. Je le ressusciterai au dernier jour." [Passage non enregistr√© sur la bande. - Ed.]

136    Que craignez-vous? Oh! Dieu l'a promis, c'est inconditionnel. Cet amour de Dieu qui retentit dans votre cŇďur, et vous savez que vous √™tes pass√© de la mort √† la Vie; vous aimez tout le monde, et le monde entier maintenant vous parait diff√©rent; votre √Ęme est ancr√©e l√†-bas et rien ne vous √©branle, soyez simplement heureux et avancez. Gloire √† Dieu! Ne laissez rien vous retourner. Oh, vous pouvez sortir, vous refroidir et √™tre secou√© un petit peu, mais cette Semence de Dieu restera fid√®le. La Bible dit: ''Si nous Lui sommes infid√®les, Lui restera fid√®le. Il est fid√®le, Il reste fid√®le.'' Maintenant regardez. Lisons.
    Que dirons-nous alors, que dirons-nous donc? (√Čcoutez Paul) Y a-t-il en Dieu de l'injustice? Loin de l√†! Y a-t-il de l'injustice?
    Car Il dit √† Mo√Įse, Je ferai mis√©ricorde √† qui je fais mis√©ricorde, ... J'aurai compassion de qui J'ai compassion.
    Ainsi donc, si cela ne d√©pend ni de celui qui veut, ‚Ķ

137    Oh, dites-vous, ''Gloire √† Dieu, all√©luia, je serai sauv√© avant de mourir.'' Vous serez sauv√©? Dieu a quelque chose √† dire √† ce sujet.
    ... ni de celui qui veut, (non, donc) ... ni... de celui qui court, (Quoi?) mais de Dieu qui fait mis√©ricorde.

138    Ce n'est ni celui qui court, ni celui qui veut, mais Dieu qui fait mis√©ricorde. C'est l'√©lection de Dieu. Dieu fait ce qu'Il veut.

139    Maintenant remarquez un petit peu plus loin. Je l'ai inscrit en rouge ici si bien que tout est recouvert et que je peux √† peine parvenir √† lire. C'est que je L'ai lu si souvent. ''Car te ‚Ķ Je ne sais pas ce qu'il y a √©crit ici. C'est, oui, c'est effac√©. Je vois que c'est ici, cela a tout √©t√© masqu√© par l'encre rouge ici. "L'√Čcriture ‚Ķ" Demain soir je prendrai mon autre Bible.
    ... qui dit... Pharaon: Je l'ai suscit√© √† dessein pour montrer en toi ma puissance, et afin que mon nom soit publi√© par tous, par toute la terre.

140    Dieu a suscit√© Pharaon, et endurci son cŇďur dans ce but. Dieu a suscit√© Judas Iscariot; il est n√© ici-bas fils de la perdition. Est-ce juste? Dieu parla d'Esa√ľ et de Jacob avant m√™me qu'ils soient n√©s; Il parla √† leur m√®re de tout ce qui allait arriver, Il avait ha√Į l'un et aim√© l'autre. Est-ce vrai? Ainsi c'est Dieu qui fait tout en tout, et vous n'y √™tes pour rien. Et si Dieu vous a appel√©, l'amour de Dieu retentit dans votre cŇďur. Et tous ceux qu'Il a appel√©s viendront √† Lui, et aucun d'eux ne sera perdu. Dieu l'a promis, Il dit: "Aucun d'entre eux ne sera perdu. Tous ceux que le P√®re m'a donn√©s, viendront √† Moi. Et aucun d'entre eux n'est perdu, si ce n'est Judas Iscariot, afin que L'√Čcriture soit accomplie. Et Je les ressusciterai au dernier jour.''

141    Maintenant vous... disiez il y a un moment que vous √©tiez chr√©tien. Qu'est-ce qui a fait de vous un chr√©tien? C'est parce que Dieu vous a appel√© avant la fondation du monde pour √™tre chr√©tien, et vous √™tes devenu chr√©tien. Alors vous √™tes sauv√©, rempli du Saint-Esprit, vous avez la Vie √Čternelle. Pourquoi vous a-t-Il donn√© le Saint-Esprit? Il l'a donn√© en tant que Sceau de votre foi. Vous aviez la foi premi√®rement.

142    Maintenant, si vous dites: ''Bien, il y a un moment, vous disiez au sujet de Billy Graham et des autres qui crient 'Bien, combien veulent accepter Christ comme leur Sauveur Personnel, levez votre main?' Est-ce bien ainsi?" Certainement, c'est bien. C'est bon, mais c'est seulement le commencement. Alors si vous le croyez vraiment et L'acceptez vraiment dans votre cŇďur, et vous avez re√ßu un enseignement selon la v√©rit√©, alors le Saint-Esprit viendra comme circoncision telle qu'Il l'a donn√©e √† Abraham selon sa foi, une confirmation.

143    Maintenant, vous dites, les gens disent: ''Faisons une r√©union d'attente. [Tarrying meeting. - N. Tr.] Gloire √† Dieu, faisons comme jadis.'' Et vous dites "Gloire √† Dieu, mettons-nous √† attendre le Saint-Esprit. Une telle chose n'existe pas!

144    Le mot ''Tarry'' [attendre, s'attarder en anglais - N. Tr.] ne signifie pas ''prier''. 'Tarry' signifie attendre. [Wait. N Tr.] Combien savent que ce mot signifie "attendre''? J√©sus dit: ''Restez dans la ville de J√©rusalem jusqu'√† ce que je... Jusqu'√† ce que la promesse soit donn√©e". Je ne sais pas ce qu'ils faisaient ils priaient probablement. Je ne sais pas.

145    Mais ils n'ont jamais eu √† attendre cela. "Alors que Pierre disait ces mots, le Saint-Esprit descendit parmi eux". Il descendit compl√®tement. Et lorsque Paul leur imposa les mains, le Saint-Esprit est venu sur eux. Est-ce juste? Voyez-vous, il n'y avait pas d'attente. Le Saint-Esprit √©tait l√† et il leur a donn√© le bapt√™me du Saint-Esprit, comme confirmation de leur foi.

146    Et Dieu a fait circoncire Abraham, comme confirmation de sa foi. Et qu'est-ce que c'√©tait? Qu'est-ce que le Saint-Esprit? Quelqu'un peut-il me dire √† quoi sert le Saint-Esprit? C'est un signe. Est-ce juste? Qu'√©tait la circoncision? Un signe. Est-ce juste? Un signe. Dieu donna un signe pour montrer qu'Il avait accept√© Abraham, la circoncision.

147    Et lorsque vous dites: ''Je crois en Dieu, je crois en J√©sus-Christ'', alors Dieu vous donne le bapt√™me du Saint-Esprit, comme un signe qu'Il a accept√© votre foi. All√©luia! Et alors vous √™tes scell√© dans le Royaume de Dieu, pas jusqu'au prochain r√©veil, mais jusqu'au jour de votre r√©demption. √Čph√©siens 4/30, "N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu par lequel vous avez √©t√© scell√©s jusqu'au jour de votre r√©demption.'' C'est ainsi.

148    Maintenant rapidement, encore √† peu pr√®s cinq minutes, allons dans Gen√®se 45. Et je voudrais prendre un merveilleux petit raccourci ici, pour amener les enfants d'Isra√ęl √† l'endroit m√™me o√Ļ nous les reprendrons demain soir, pour l'exode. Je suis d√©sol√© de m'√™tre un peu attard√© ce soir, mais il fallait que je commence par ceci premi√®rement.

149    Ainsi, Abraham re√ßut la promesse. Isaac est venu. Vous connaissez les sacrifices. J'ai essay√© de vous montrer que l'√©glise dans le pass√© qui appelait √† sortir, l'√©lection √©tait de Dieu, tout comme aujourd'hui. Il appela Abraham par l'√©lection; Il appelle l'√©glise par l'√©lection. Il donna √† Abraham la promesse, Abraham l'a cru; et Il appelle l'√©glise aujourd'hui. Croyez-vous J√©sus-Christ? Alors premi√®rement, vous avez cru. Et ensuite Dieu a fait circoncire Abraham et ses enfants, sa post√©rit√©, comme un signe; et aujourd'hui Il vous donne le Saint-Esprit comme signe.

150    Qu'est-ce que le Saint-Esprit aujourd'hui, pour un √™tre humain, lorsqu'il vient? C'est une circoncision. Est-ce que √Čtienne ne dit pas ainsi dans les Actes, au 7√®me chapitre, lorsqu'il dit: "Oh, vous incirconcis de cŇďur et d'oreilles, vous vous opposez toujours au Saint-Esprit. Ce que vos p√®res ont fait, vous le faites aussi". Est-ce ainsi? Et le Saint-Esprit est une circoncision. Et que fait la circoncision? Elle enl√®ve le surplus de chair, toutes les choses du monde. Cela vous circoncit des choses du monde, de l'amour du monde, de l'amour de la chair, de l'orgueil de la vie. Cela vous circoncit simplement de cela. Vous n'y √™tes pour rien. Le Saint-Esprit le fait de Soi-m√™me, et vous met en relation d'amour avec J√©sus-Christ, dans un amour immortel. ''Rien ne peut vous s√©parer de l'amour de Dieu qui est en J√©sus-Christ". Paul dit: "Ni le p√©ril, ni l'√©preuve, ni les prisons, ni rien d'autre; ni les choses pr√©sentes, ni les choses √† venir ne pourront nous s√©parer de l'amour de Dieu qui est en J√©sus-Christ".

151    Et Il vous a appel√©, vous a circoncis, vous a plac√© en Lui, et a pr√©destin√© votre destination √Čternelle. Si cela ne fait pas crier des chr√©tiens, je ne sais pas ce qui les fera crier. Si cela ne fait pas se r√©veiller l'homme qui est en Christ, je ne sais pas ce qu'il faudrait pour le r√©veiller; je crois dans ce cas qu'il est deux fois mort, d√©racin√©. Ne le croyez-vous pas? Tr√®s bien.

152    Maintenant, Il a d'abord appel√©, puis Il a continu√© √† faire appara√ģtre Sa post√©rit√©. Apr√®s cela, Il est descendu √† travers Abraham, puis √† travers Isaac, apr√®s √† travers Jacob, et ensuite de Jacob √† Joseph. Maintenant regardez. Si nous en avons le temps, une fois, nous p√©n√©trerons dans ceci. Nous le ferons, mais pas maintenant. Regardez, l'√©lection est en Abraham. Avez-vous remarqu√©, il y avait juste ces quatre patriarches, et alors cela a cess√©, s'est cass√©. Cela s'est √©teint dans les douze patriarches et les tribus se sont divis√©es. Est-ce juste? Et... elle n'est jamais revenue jusqu'√† ce qu'elle le soit en Une Personne, la Post√©rit√© d'Abraham; alors elle est entr√©e dans l'√ätre humain qu'√©tait Christ, bien que cet √Člu ait √©t√© glorifi√© ici sur la terre et √©lev√© vers Dieu. Et le Saint-Esprit est revenu pour se r√©pandre sur toutes les nations, pour remplir la terre de la connaissance du Seigneur, aussi profond√©ment que sont les Cieux, et, oh, voil√† le Saint-Esprit aujourd'hui.

153    Maintenant regardez. l'√©lection, en Abraham; la justification, en Isaac; la gr√Ęce en Jacob; et la perfection en Joseph. Pas une seule chose n'a √©t√© rapport√©e qui soit contre Joseph. C'est l√† la perfection. Il y avait trois √©tapes du P√®lerinage des enfants d'Isra√ęl, et la quatri√®me a √©t√© lorsqu'ils sont entr√©s dans la terre promise, qui √©tait le Mill√©nium. Il y a aussi les trois √©tapes de l'√©glise des Gentils. Cette semaine, Dieu voulant, je pourrai l'apporter √† travers la Bible et vous montrer que nous sommes dans notre troisi√®me √©tape maintenant, pr√™ts √† entrer dans le Mill√©nium, dans le temps de Joseph.

154    Maintenant, regardez, quand toutes ces choses se sont additionn√©es en Joseph. Quoi? Un homme parfait; celui qui √©tait n√© de son p√®re, aim√© de son p√®re, ha√Į de ses fr√®res. Maintenant regardez rapidement un moment, parce que je dois me d√©p√™cher, donnez-moi toute votre attention. Aim√© de Son P√®re, ha√Į de ses fr√®res; voyez le Seigneur J√©sus, regardez J√©sus agissant dans chaque personnage ici. Regardez Joseph, le parfait. Oh, nous pourrions passer des semaines sur lui. Regardez, ha√Į de ses fr√®res, aim√© de son p√®re. Pourquoi? Il √©tait un homme spirituel. Il avait des visions, il pouvait interpr√©ter des songes. Il √©tait spirituel. Son vieux petit... ses fr√®res disaient: "Quelles sottises! Va-t'en".

155    Maintenant regardez les √©glises aujourd'hui. Regardez le c√īt√© spirituel. Le Seigneur J√©sus dans Son √©glise aujourd'hui est, quant √† Lui, ha√Į par tous les descendants. Voyez-vous, exactement. Ils s'en moquent, l'appellent ''fanatique'', partout. Bien, cela doit √™tre ainsi. Voici l'antitype en voici l'ombre.
    Vous dites: ''Bien, fr√®re Branham, si je re√ßois le Saint-Esprit, ils se moqueront tous de moi".

156    Bien s'il n'en est pas ainsi, c'est que vous ne L'avez pas re√ßu. Vous devez √™tre ha√Į du monde. J√©sus dit: "Ils appellent le Ma√ģtre de la maison 'B√©elz√©bul', alors √† combien plus forte raison appelleront-ils ainsi Ses disciples, voyez-vous, ceux de la famille". Il √©tait ha√Į, Lui. Et regardez.

157    Mais il √©tait aim√© de... Et son p√®re... Nous ne pouvons pas avancer, nous n'arrivons pas √† quitter ceci. Son p√®re lui donna un manteau de plusieurs couleurs. Est-ce juste? Maintenant regardez cette robe sans couture, qui repr√©sentait le Saint-Esprit qui recouvrait son √™tre. Et aujourd'hui c'est le Saint-Esprit qui recouvre l'√©glise, la robe de plusieurs couleurs. Et il y a sept couleurs dans l'arc-en-ciel. Voyez-vous. Et ces sept couleurs parfaites sont toutes les couleurs que nous avons. Et elles se m√©langent, formant l'arc-en-ciel. Et un arc-en-ciel, dans la Bible, signifie une alliance. Et Dieu fit Son alliance avec No√©, afin qu'il n'y ait plus d'eau, (mais ce sera le feu la prochaine fois), Il lui donna le signe de l'arc-en-ciel, et nous l'avons encore toujours. Est-ce juste?

158    Maintenant, si vous regardez (ah, si j'avais le temps pour ces autres √Čcritures) dans Apocalypse, le premier chapitre. Lorsque Jean le vit debout, c'√©tait "quelqu'un qui ressemblait au Fils de l'Homme, se tenant au milieu des sept chandeliers d'or", qui √©taient les Sept √āges de l'√Čglise.

159    Et nous avons commenc√© avec √Čph√®se, et fini avec Laodic√©e, l'√Ęge ti√®de dans lequel nous sommes maintenant. ''Ayant une forme de pi√©t√©, mais reniant ce qui en fait la force". Ils vont √† l'√©glise, et il y a des gens qui entrent et √† qui on dit ''acceptez Christ" et ils mettent leur nom dans un livre; mais reniant le bapt√™me du Saint-Esprit et la puissance, et les miracles, et les signes, et les prodiges, ils se moquent de cela, dans l'√āge de l'√Čglise de Laodic√©e, qui est vomi de la bouche de Dieu; et les √©lus sont enlev√©s. Oh, all√©luia! Oh, Quelque Chose entre dans mon √Ęme quand je pense √† cela, mes amis. Oh, le monde dans cette condition aujourd'hui!

160    Et il √©tait l√†, se tenait l√†. Quoi? Et il devait √™tre regard√© comme une pierre de Jaspe et de Sardoine. Qu'√©tait le Jaspe? C'√©tait la pierre de Ruben. Qu'√©tait la Sardoine? Benjamin. Le premier et le dernier. Il devait √™tre regard√© comme le Premier et le Dernier. Et un arc-en-ciel entourait Sa t√™te, au-dessus des sept chandeliers d'or. C'√©tait un arc-en-ciel, une alliance que Dieu avait faite √† travers Abraham, √† travers Isaac, √† travers Christ, √† travers l'√Čglise, par le bapt√™me du Saint-Esprit. La robe √† sept couleurs qui √©tait sur Joseph, qui √©tait sur J√©sus, elle est sur l'√Čglise aujourd'hui, la prot√©geant. Le corps √©tait recouvert par la robe. Et l'√Čglise ce n'est pas vous, c'est le Saint-Esprit qui vous couvre du Sang, l'alliance de Dieu, pr√©destin√©e avant la fondation du monde!

161    All√©luia! Je devais absolument laisser sortir cela! Tr√®s bien. J'√©tais sur le point d'√©clater. Remarquez, laissez-moi parler, vous pouvez penser que je suis fou. Si je le suis, je suis heureux, laissez-moi tranquille. Tr√®s bien. Laissez-moi vous dire quelque chose. Oh, comment puis-je ne pas √™tre heureux en sachant ce que je sais? Comment puis-je le retenir, et savoir ce que je sais? J'essaie de le faire voir aux gens. Oh, l√†, l√†! Cela rendrait n'importe qui heureux. Ouf! Oh, l√†, l√†! Tr√®s bien.

162    Le voil√†, et Jacob √©tait... et Joseph √©tait Son type. Comme rev√™tement, le p√®re lui donna la robe. All√©luia. Ne vous rappelez-vous pas que lorsque J√©sus fut baptis√©, ''D√®s qu'Il sortit de l'eau, voici, les Cieux s'ouvrirent et le Saint-Esprit descendit comme une colombe et vint sur Lui, disant: 'Celui-ci est Mon Fils Bien-Aim√© en qui j'ai trouv√© Mon plaisir'." Il n'a jamais accompli un miracle jusqu'√† ce moment-l√†. Alors Il alla directement dans le d√©sert pour √™tre tent√©, et ensuite d√®s qu'Il en fut sorti, Il gu√©rit les malades, et manifesta la puissance de Dieu.

163    Voil√† l'√Čglise. Lorsqu'elle est baptis√©e, elle est rev√™tue du Saint-Esprit, de puissance. Oh! L√†, l√†!

164    C'est le m√™me ph√©nom√®ne qui se passa pour le sein mort de Sara, avant qu'Isaac vienne. Dieu laissa aller les choses. Elle avait soixante ans lorsqu'elle re√ßut la promesse. Elle avait quatre-vingt-dix ans avant que la semence ait m√™me √©t√© con√ßue en elle... Parfaitement, c'est absolument ph√©nom√©nal!

165    Et l'homme qui est n√© de nouveau est un ph√©nom√®ne! All√©luia! Ce n'est pas en acceptant, ou en levant votre main comme ceci. C'est un don de Dieu. Ph√©nom√©nal! N√© de nouveau, tir√© hors de ce monde, du domaine des sens. C'est vrai. Pourquoi, parce que vous l'avez m√©rit√©? Parce que Dieu l'a promis, et que cette promesse est s√Ľre selon l'√©lection.

166    Alors Joseph fut vendu pour presque trente pi√®ces d'argent, par ses fr√®res. L'√©glise juive a trahi Joseph.

167    Aujourd'hui, que se passe-t-il dans cette √©glise? Une trahison. Ils sont en train de rassembler des documents, ils vont essayer d'avoir un... Bien, maintenant gardez simplement cela dans votre esprit. Ils auront une conf√©d√©ration d'√©glises. Les √©glises de Christ d'Am√©rique se sont d√©j√† unies entre toutes leurs √©glises, et ils auront une union un jour qui exclura les autres, afin de combattre le communisme, et elle sera li√©e au Catholicisme, avec l'√©glise protestante et l'√©glise catholique r√©unies. Et les √©glises qui ne sont pas des d√©nominations et qui s'accrochent √† la V√©rit√© et se tiennent √©loign√©es de tous leurs dogmes, seront pers√©cut√©es. La marque de la b√™te; le Sceau de Dieu; le d√©voilement du jeu de chacun va bient√īt arriver. Et, fr√®res, si le Sceau n'est pas l√†-dedans, vous serez s√©duits comme les autres, parce que cela para√ģtra si beau. Ils diront: "Maintenant, si le communisme a fait un... pour le monde, eh bien, faisons un autre accord, ramenons tous les chr√©tiens, et rechristianisons le monde". Et cela parait si bon, les gens se rallieront imm√©diatement √† cela. Voyez-vous? Ils conf√©d√©reront les √©glises, et essayeront de ramener tout √† un christianisme unique. Et la Bible dit, dans Apocalypse, que ce christianisme donne sa puissance et tout ce qu'il a, qu'ils ont fait une image √† la b√™te et ait exerc√© toute la puissance que la b√™te avait avant. C'est ainsi, certainement. J'aimerais que nous ayons le temps de comparer avec ce que l'Apocalypse a √† ce sujet (mais nous n'avons pas le temps, voyez-vous), pour voir o√Ļ √ßa en est. Vous √™tes juste au temps de la fin, fr√®re. Nous sommes √† la fin de l'√Ęge.

168    Alors ils vendirent Joseph pour trente pi√®ces d'argent. Ils le jet√®rent dans un puits, le consid√©rant comme mort. Il a √©t√© remont√© puis on l'a livr√©. Et pendant qu'il √©tait en prison l√†-bas, il‚Ķ Il y avait deux hommes, un √©chanson et un panetier. Et l'un d'eux fut perdu et l'autre fut sauv√©, par Joseph qui d√©crivit le songe et l'interpr√©ta.

169    Et il est arriv√© la m√™me chose lorsque J√©sus √©tait suspendu √† la croix, il y avait un brigand d'un c√īt√© et un brigand de l'autre c√īt√©, et l'un fut perdu et l'autre sauv√©. Exactement.

170    Alors il fut amen√© devant Pharaon et interpr√©ta le songe, et il devint le bras droit de Pharaon; personne ne pouvait voir Pharaon sans passer par Joseph.

171    C'√©tait un type parfait de J√©sus, qui est assis √† la droite de Dieu, et personne ne peut venir √† Dieu si ce n'est par Christ. Cela en √©tait exactement le type parfait.

172    Et remarquez, voici une autre chose, maintenant vous les Gentils selon la Post√©rit√© de l'√Člection, Joseph a re√ßu une √©pouse des Gentils. Il √©tait rejet√© de ses fr√®res, et il se d√©tourna d'eux et prit une √©pouse des Gentils. Est-ce juste? Et √† lui Pharaon lui donna le pr√™tre de ou... la fille de ce pr√™tre comme √©pouse. Et il s'est mari√© avec une femme des Gentils, qui mit au monde Ephra√Įm et Manass√© qui √©taient coh√©ritiers du royaume, de la promesse faite aux patriarches.

173    Remarquez de quelle mani√®re parfaite ce J√©sus, rejet√© des Juifs, renvoya le Saint-Esprit, et cependant on riait et se moquait de Ses disciples, disant: ''Ils sont pleins de vin doux.'' Est-ce juste?

174    Alors J√©sus dit: "Vous pouvez blasph√©mer contre moi, et vous tirer d'affaire; mais si vous dites un mot contre le Saint-Esprit, cela ne vous sera jamais pardonn√©".

175    Et ces Juifs sont venus l√†-bas et ont dit: "Bien, ces hommes sont pleins de vin doux, ha, ha, ha!" et ils se moquaient d'eux. Et une trentaine d'ann√©es plus tard, au plus, Titus assi√©gea les murs et ils mang√®rent les enfants les uns des autres, et ils les ont massacr√©s et br√Ľl√© le temple, selon la Parole de Dieu. Et il n'a jamais √©t√© relev√©, et ne le sera pas jusqu'√† ce que le temps des Gentils soit accompli. Et je pense aller visiter J√©rusalem dans les semaines qui viennent, avec ces vieilles ruines, et le mur des Lamentations qui s'y trouve. Alors qu'ils ont √©t√© √©parpill√©s partout dans le monde, parce que Dieu avait dit qu'ils le seraient, les g√©n√©rations se sont suivies et ils le furent. C'est juste. Oh, l√†, l√†! Pensez √† la mal√©diction si l'on rejette le Saint-Esprit! Maintenant, le Saint-Esprit fut d√©vers√©, et ils L'ont rejet√©.

176    Et lorsque les Juifs l'ont rejet√©, les Gentils L'ont re√ßu, qui √©taient un type de l'√©pouse. Il a dit qu'Il appellerait un peuple hors des Gentils, pour Son Nom.

177    Cette petite femme qui est assise l√†-bas, elle √©tait une Broy, mais elle est une Branham maintenant, c'est ma femme.

178    Et l'√Čpouse de J√©sus-Christ sera Madame J√©sus-Christ, (all√©luia) baptis√©e dans Son Esprit, dans Son Nom, remplie de Sa Puissance, rev√™tue de Sa justice. All√©luia! La voici. Et maintenant remarquez, c'√©tait L'√©pouse des Gentils.

179    Maintenant lisons le reste juste avant de terminer. Ceci est la plus triste histoire que vous ayez jamais vue au sujet de la fin des temps, et nous terminerons par cela maintenant, alors que l'√©pouse des Gentils a d√©j√† √©t√© choisie, prise hors de ce monde. La chose est sur le point d'√™tre termin√©e. Maintenant √©coutez ici dans le 41√®me chapitre. ''Et il arriva ‚Ķ" Maintenant ceci est √† la fin de l'√Ęge des Juifs, et nous terminerons apr√®s cela. "Au bout de deux ans, Pharaon..." Non, attendez une minute, j'ai pris un mauvais chapitre ici, j'en suis s√Ľr. C'est le chapitre 45 que je voulais dire, au lieu de 41.
    Joseph ne pouvait plus se contenir devant tous ceux qui l'entouraient. Il s'√©cria qu'il fallait faire sortir tout le monde. Et il ne resta personne avec Joseph, quand il se fit conna√ģtre √† ses fr√®res, ceux qui l'avaient rejet√©.

180    Maintenant, attardons-nous encore un moment avant de partir. Joseph, apr√®s toutes ces ann√©es pendant lesquelles il avait √©t√© l√†-bas, il survint alors une famine dans son pays natal, c'est Dieu qui agissait. Le pauvre petit Joseph √©tait devenu le bras droit de Pharaon. Et ici, ses fr√®res qui l'avaient vendu, il les avait vus en vision venant s'incliner devant lui, et ils l'appelaient un songeur, et un visionnaire, et ils essayaient de le tuer. Juste comme ils...

181    J√©sus avait proph√©tis√© aux Juifs, ce qu'ils √©taient et ce qu'ils avaient fait, et ce qui arriverait. Il leur avait parl√© au sujet du Ma√ģtre de la maison qui envoya Son Propre Fils, et Ses serviteurs, et comment ils le tu√®rent, et toutes les choses qui y avaient trait. Et que ferait ce Seigneur de la moisson lors de Sa venue en trouvant ces mauvais serviteurs? Maintenant, juste un moment.

182    Voici Joseph, un type parfait, se tenant l√† comme dans les derniers jours, lorsque les Juifs retournent dans leur pays, au temps de la fin, traversant le Mill√©nium, o√Ļ les Juifs seront √† nouveau sauv√©s.

183    Et ils regard√®rent. Et Joseph, vous savez comment il √©tait envoy√© l√†-bas, comment Isra√ęl avait envoy√© ses enfants. Ils avaient re√ßu un petit peu de bl√©; ils mourraient de faim, et Joseph avait interpr√©t√© le songe du roi, et vous savez comment il avait mis en r√©serve le bl√©; c'√©tait le seul lieu au monde o√Ļ il y avait de la nourriture.

184    Un type parfait de l'√©glise aujourd'hui: le seul endroit o√Ļ une nourriture spirituelle est fournie, c'est le Royaume de J√©sus-Christ. Vous pouvez aller et prendre un vieux credo d'√©glise et r√©citer quelques "confessions de foi apostoliques'' et tout ce que vous voulez, mais, fr√®re, l'Esprit demeure dans l'√Čglise n√©e de nouveau du Dieu vivant, et c'est le seul endroit o√Ļ il y ait de la Nourriture. Et un de ces jours, les Juifs vont reconna√ģtre cela et ils sont d√©j√† en route.

185    Maintenant, vous remarquez, quand il est apparu, il disait qu'il avait vu le petit Benjamin. Et comment vous savez, comment il s'est comport√©, comprenant toutes choses. Comment son p√®re, sa m√®re plut√īt avait donn√© naissance √† cet enfant, et en √©tait morte, le petit Benjamin. Et il voyait ses fr√®res, et ils ne savaient pas qui il √©tait. Et ils pensaient qu'il √©tait un grand prince, et ils √©taient effray√©s. Et ensuite en les renvoyant, il dit: ''Qui √™tes-vous?"

186    Et eux dirent: "Nous sommes les fils d'un m√™me homme √† savoir Jacob, et il est √Ęg√©; vous savez, Isra√ęl, celui qui √©tait le b√©ni du Seigneur, et ainsi de suite." Et alors il apprit que son cher vieux papa √©tait toujours vivant. √Čcoutez ce qu'il dit ici. Et il se r√©v√©la √† eux apr√®s avoir ferm√© les portes. Voyez son cŇďur, regardez l'amour de Dieu ici, qui appelait encore. Et l√† ces Juifs se tenaient l√†, ces pauvres gar√ßons, mourant de faim.

187    Leur p√®re qui mourait de faim avait dit: "Descendez et allez chercher un peu plus de bl√©, sinon nous allons mourir de faim".

188    Et il retint Benjamin l√†-bas en gage. Et vous savez comment les choses √©taient, comment il se tenait devant lui. Et alors il regarda et voyant Benjamin, il ne pouvait plus se contenir plus longtemps. Il fit partir, s'√©loigner chacun. Et le pauvre Joseph se tenait l√† et il dit: ''Je suis Joseph, votre fr√®re".

189    Alors que ses fr√®res venaient de lui dire, lui avaient dit: "Nous avons un fr√®re qui n'est plus, il a √©t√© tu√© par des b√™tes'', et celui qui parlait, parlait justement √† son fr√®re. C'√©tait son fr√®re Joseph, qui √©tait l√†.

190    Et il les fit tous partir et alors il se r√©v√©la et dit: "Je suis Joseph, votre fr√®re." Ils √©taient effray√©s, les patriarches. Ils avaient peur. Mais il dit: ''N'ayez pas peur." Et il commen√ßa √† crier si fort que de l'autre c√īt√©, dans le palais de Pharaon, on l'entendait crier, on entendait ses cris et ses pleurs. Il descendit en courant et jeta ses bras autour du petit Benjamin, et il l'√©treignit et l'embrassa; il se jeta √† son cou et commen√ßa √† pleurer, en disant: ''Vous voulez dire que mon pauvre vieux p√®re est toujours vivant, l√†-haut en Canaan?" Quelle √©motion! Qu'est-ce? L'amour de Dieu qui se d√©verse et se r√©pand! ''Mon papa vit encore et je vais lui donner du bl√©.'' Il dit: ''Oh!'' Et il cria le plus fort qu'il put.

191    Je me demande ce que cela sera, le jour o√Ļ notre Seigneur J√©sus descendra et traversera l'horizon des pays du levant, lors de son retour sur la terre. All√©luia!

192    L√† il cria et pleura, ce grand prince se tenant l√† avec les patriarches. Il dit: ''Ne vous affligez pas'', il dit: ''C'est Dieu qui m'a envoy√©.'' Voyez le Saint-Esprit, ce que l'Amour Divin fera? Il dit:"Dieu m'a envoy√© ici. Ne vous affligez pas.'' Il dit: ''Dieu m'a envoy√© ici pour sauver des vies en ces temps-ci.''

193    Et pourquoi Dieu l'a-t-il envoy√© ici sinon pour sauver des vies? Pourquoi le Saint-Esprit est-Il ici ce soir, sinon pour sauver des vies? Il a √©t√© rejet√© par les Juifs, et envoy√© ici vers les Gentils, pour sauver des vies. L'as-tu ce soir mon ami?

194    Alors il dit: "Est-ce que mon p√®re vit encore?" Et il a envoy√© l√†-bas des chars, des bŇďufs, et ainsi de suite.

195    Et le pauvre Isra√ęl, vieux et aveugle, est sorti, le vieux proph√®te est sorti comme cela, et il apprit que Joseph √©tait vivant. Il pleura et il dit:''Oh, b√©ni soit Dieu! Je verrai mon gar√ßon encore une fois, je le toucherai.''

196    Lorsqu'ils l'amen√®rent l√†-bas, il le rencontra. Ses vieux doigts aveugles... Ses faibles doigts remuaient comme ceci et ils saisirent le visage de Joseph et ensemble ils s'agenouill√®rent quelque part l√†-bas, et commenc√®rent √† pleurer et crier. Le p√®re et le fils s'√©treignant l'un l'autre. Oh! L√†, l√†!

197    Quand je pense au fils prodigue, ce soir, qui est loin de Dieu, quelque part dans le p√©ch√©, fr√®re, mangeant dans des enclos √† pourceaux, courant autour du monde! Pourquoi, pourquoi ne feriez-vous pas... Pendant ces jours de r√©unions de r√©veil, si vous avez gaspill√© votre temps dans une vie dissip√©e, durant ces ann√©es, gaspill√© vos biens, pourquoi ne vous tournez-vous donc pas vers le P√®re, dans votre cŇďur? Si vous avez fait ce qui est mal, pourquoi ne le rencontrez-vous pas ce soir, √† mi-chemin sur le sentier et ne jetez-vous pas vos bras autour de Lui?

198    "Alors, fr√®re Branham, vous voulez dire que Dieu m'aime encore?''

199    Il vous cherche ce soir. Il vous guette. Le Saint-Esprit est ici pour sauver des vies, pour vous garder, pour vous donner la b√©n√©diction, pour vous choisir. Et si vous √™tes √©lu de Dieu, vous √™tes venu ici ce soir dans un certain but.
       Vous dites: ''Fr√®re Branham, n'ai-je pas moi-m√™me calcul√© ces choses?''

200    Pourquoi √™tes-vous venu √† l'√©glise ce soir? Qu'est-ce qui vous a fait venir? Est-ce que vous pensez que le diable vous ait jamais attir√© √† l'√©glise? Oh, non. Le diable vous aurait bien plut√īt √©loign√© de l'√©glise. C'est Dieu qui appelle. C'est le P√®re qui vous appelle ce soir. Maintenant, vous avez une place en Dieu, et Dieu a appel√©, et appel√©, et encore appel√©. Si vous n'acceptez pas cette place... Il y a un si grand nombre de places qui ont √©t√© compt√©es pour chacun d'entre nous, et Dieu autrefois a pr√©destin√© que telle place serait la v√ītre. Maintenant, si vous ne prenez pas cette place, quelqu'un d'autre la prendra √† votre place. Si donc vous n'avez pas encore pris votre place ce soir, puisse Dieu ce soir accorder que vous la preniez.

201    Demain soir, nous irons... Ils sont rest√©s en √Čgypte pendant des ann√©es. Et demain soir, nous allons les suivre dans leur exode sous le sacrifice de l'agneau, jusqu'au Jourdain, et dans leur passage du fleuve, dans l'autre pays, qui se trouvait dans le d√©sert.

202    Que Dieu b√©nisse chacun d'entre vous. Cela a √©t√© dur ce soir, cela a pris beaucoup de temps. Nous avons racl√© et tir√© ici, pendant environ une heure et demie, ou plus, et nous avons parcouru les √Čcritures, cela a √©t√© dur. Mais, mon fr√®re, ma sŇďur, pouvez-vous le saisir ce soir qu'il s'agit de l'√©lection en Dieu? Combien croient en "l'√©lection en Dieu"? Combien croient que Dieu vous choisit et vous appelle, qu'Il est Celui qui le fait? Maintenant, √™tes-vous heureux? Croyez-vous?

203    Croyez-vous ce soir que vous puissiez ainsi tenir ferme demain en disant: "Satan, tu mas rudoy√©, et tu as fait ceci et cela. Et dans mon cŇďur, il y a toujours eu Quelque Chose qui vibrait et m'attirait fortement vers Dieu. Maintenant je me rends compte quelle est ma vocation. Je ne serai jamais satisfait l√†-bas dans le monde. Je ne peux pas √™tre satisfait dans le monde, parce que Dieu m'a appel√©. Ainsi, je suis d√©cid√© √† rejeter toutes ces choses et √† aller vers mon P√®re C√©leste. Je vivrai avec Lui.''?

204    Combien ici voudraient dire: ''Fr√®re Bill, √† partir de ce soir, je m'engage devant Dieu, √† le servir. Je sais que nous sommes √† la fin de la route, et je sais que nous n'avons plus beaucoup de temps. Mais, par la gr√Ęce de Dieu, ce soir, j'entends faire table rase, et je vais servir Dieu''. Voulez-vous lever votre main? Dieu b√©nisse vos cŇďurs, tr√®s bien.

205    Combien y en a-t-il qui ont envie de dire ''Fr√®re Bill, je n'ai pas encore la compr√©hension exacte des choses. Mais priez pour moi, pour que je sois aupr√®s de Dieu en ce jour-l√†, que Dieu me donne encore un appel dans mon cŇďur? Et je viendrai s'Il m'appelle ne f√Ľt-ce qu'une fois encore, oui je viendrai.''? Voulez-vous lever votre main? Vous pr√©occupez-vous de cela au moins dans cette mesure-l√† ce soir? Dieu vous b√©nisse, madame, Dieu vous b√©nisse, madame. D'autres diront peut-√™tre... Dieu vous b√©nisse, madame. Dieu vous b√©nisse, monsieur. Dieu vous b√©nisse. Et Dieu vous b√©nisse jeune dame.

206    Quelqu'un dira peut-√™tre aussi:'''Fr√®re Branham, je ne suis pas ce que je devrais √™tre ce soir. Je sais que je ne le suis pas. J'ai attrist√© mon Seigneur, mais Quelque Chose dans mon cŇďur m'a toujours dit que je devrais √™tre un chr√©tien. Et je veux servir Dieu''. Est-ce que cette personne est ici ce soir, qui n'a jamais pris ce d√©part? Maintenant, je voudrais que vous soyez honn√™tes avec moi √† l'instant m√™me, alors que nous terminons, si vous savez que c'est l√† votre situation. Car Quelque Chose pendant toute votre vie vous a dit que vous devriez servir. Dieu, et vous en avez eu le d√©sir pendant longtemps. Vous n'avez pas encore pris votre d√©part, mais Quelque Chose vous disait cela. Non.

207    Je ne suis pas de ces gens qui vous courent apr√®s et vous tirent ici. Non, non. Si le Saint-Esprit ne le fait pas par la pr√©dication de la Parole, cela ne me fera aucun bien. Voyez-vous, c'est juste, vous devez faire un choix.

208    Mais serez-vous assez honn√™te envers moi, pour dire: ''Fr√®re Bill, il y a en moi Quelque Chose depuis des ann√©es ou qui y √©tait √† plusieurs reprises, ou peu importe combien de temps, Quelque Chose qui m'appelle, qui me dit qu'il vaudrait mieux que je me tourne vers Dieu, et je ne l'ai pas encore fait. Priez pour moi, fr√®re Bill, afin que je sois assez homme ou assez femme pour le faire." Voulez-vous lever votre main? Tous ceux dans ce b√Ętiment maintenant, qui sentez que Dieu vous a appel√©s. Dieu vous b√©nisse.

209    Quelqu'un dira peut-√™tre aussi: ''Quelque Chose m'a appel√© dans mon cŇďur, et je ne me suis pas encore abandonn√© √† Dieu." Levez simplement votre main. "Je suis celui-l√†! Je ne suis encore jamais devenu un chr√©tien mais je veux le devenir. Je veux le devenir, et je voudrais que vous priiez afin que Dieu ne me rejette pas avant que je prenne ma d√©cision." Voulez-vous vous abandonner entre les mains de Dieu? Levez votre main. Dieu vous b√©nisse, monsieur, c'est merveilleux. Simplement que quelqu'un l√®ve la main et dise: ''Je voudrais que vous priiez, fr√®re Bill, afin que je ne repousse pas Dieu." Dieu vous b√©nisse, monsieur. C'est bien. Encore quelqu'un d'autre ici? Maintenant, soyez sinc√®res.

210    Maintenant, pensez, si le docteur vient chez vous avant le lever du jour, s'il prend votre pouls, s'en va et dit: "Non, il ne s'en sortira plus, cela en est fait de lui.'' Oh, combien aimeriez-vous avoir lev√© votre main.

211    Cela pourrait signifier quelque chose comme "Priez pour moi, fr√®re." Je ne sais pas qui vous √™tes, √† moins que vous ne me le laissiez savoir. L'√Čglise ne sait pas qui vous √™tes. Mais si vous levez votre main, Dieu la verra. Cela ne vous sauvera pas, non, mais au moins cela vous fera faire un premier pas. Cela vous fera faire le premier pas. Alors peut-√™tre que, avant que les r√©unions de r√©veil soient termin√©es, vous donnerez votre cŇďur √† Christ.

212    Maintenant, cela a √©t√© dur ce soir. Nous essaierons de p√©n√©trer davantage dans du solide, dans la Parole au commencement, je veux dire, dans la suite de notre √©tude.

213    Y a-t-il encore quelqu'un? Cinq ont lev√© leur main. Quelqu'un d'autre, est-ce que je n'en aurai que six ou sept? Maintenant, je voudrais que vous soyez sinc√®res. Dieu vous b√©nisse, jeune dame. Eh bien je sais qu'il y a une autre personne qui aurait d√Ľ lever la main. Maintenant, levez simplement la main, dites: "Fr√®re Bill, priez pour moi." Je ne vais pas venir √† l'endroit o√Ļ vous √™tes, je vais simplement prier ici-m√™me. Et alors dites simplement: "Souvenez-vous de moi maintenant, que je ne suis pas un Chr√©tien, mais j'ai toujours senti que je devrais l'√™tre. Et maintenant je sais que je ne suis pas un Chr√©tien." S'il y a quelqu'un d'autre, levez votre main. Oui, je vais terminer. Va au piano, Teddy, si tu veux bien.

214    Quelqu'un peut dire: ''Fr√®re Bill, souvenez-vous de moi, afin que ma vie soit plus pr√®s de Dieu. Je ne veux pas continuer √† vivre ma vie chr√©tienne √† moiti√© et dans cette condition de ti√©deur. Dieu vous b√©nisse, vous, vous. C'est bien. Dieu, vous b√©nisse. Je vois les mains qui se l√®vent.

215    Regardez, si Dieu n'entendra pas ma pri√®re pour ouvrir les yeux des aveugles, ouvrir les oreilles des sourds faire que ceux qui sont infirmes (homme d'√©tat, rois, potentats, monarques, infirmes) soient parfaitement r√©tablis! Regardez dans le monde, il y a des millions, des millions! J'ose affirmer ceci, r√©ellement du fond du cŇďur, qu'√† ma connaissance, environ dix millions de personnes ont entendu le Message, dix millions de personnes de toutes les nationalit√©s. J'ai parl√© devant dix ou quinze nationalit√©s √† la fois je devais attendre que dix ou quinze interpr√®tes aient traduit avant de pouvoir dire un autre mot; cela allait comme cela avec les interpr√®tes. Et j'en ai vu jusqu'√† cent mille, ou plut√īt, j'en ai vu jusqu'√† trente mille venir √† Christ en m√™me temps, trente mille convertis en une seule fois. √Ä Durban, Afrique du Sud...

216    Et je vais aller √† une r√©union maintenant o√Ļ se trouveront trois cent mille personnes. Et je dis cela avec mon cŇďur. M'avez-vous d√©j√† entendu pr√©dire quelque chose dans le nom du Seigneur qui ne soit arriv√© exactement de cette mani√®re? Demandez o√Ļ vous voulez, partout autour du monde. Et regardez les centaines et centaines de choses qu'Il a dites. Certainement, je sais de quoi je parle. Pas pour moi-m√™me; mais c'est pour Christ qui est en moi.

217    Et je vous dis la V√©rit√©, mes amis, si vous mourez avant d'√™tre n√©s de nouveau, vous √™tes perdus. J√©sus dit: ''√Ä moins qu'un homme ne naisse d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le Royaume." Peu importe combien vous √™tes bon, combien d'argent vous avez donn√©, √† quelle √©glise vous appartenez, votre affiliation, votre classe sociale, ce que votre m√®re ou votre p√®re √©tait, votre pasteur. "Si vous ne naissez de nouveau, vous ne verrez pas le Royaume de Dieu.''

218    Nous avons pris l'exemple du bl√© l'autre jour; vous avez pu l'observer ici dans l'agriculture. Il y avait un parfait grain de bl√©, avec la bonne quantit√© de calcium; tout √©tait dans ce grain. L'un avait pouss√© dans un champ et l'autre non; il y avait une poign√©e de chaque. On les a enterr√©s. Il n'y en avait pas un seul, qui n'ait pas √©t√© fait avec tous les ingr√©dients que contenait l'autre, ayant la m√™me constitution, et ainsi de suite. Aucun de ces grains-l√† ne leva. Mais tous les autres lev√®rent. Pourquoi? Ils avaient un germe de vie en eux.

219    Il y a des hommes et des femmes ici ce soir maintenant, et partout dans le monde, qui vont dans leurs √©glises, appartiennent √† l'√©glise, professent √™tre des chr√©tiens, et qui n'ont pas de germe de Vie en eux. Ils ne peuvent pas lever. Ils ne peuvent en aucune fa√ßon √™tre ressuscit√©s. Ne soyez pas s√©duits; amis, sondez-vous. Cela d√©pend maintenant de vous. C'est en vous. C'est votre d√©cision qui compte. Puisse le Seigneur vous b√©nir alors que nous inclinons nos t√™tes.

220    P√®re, dans cette t√Ęche ce soir, je devais dire des choses s√©v√®res, des choses rudes, trancher fort; mais Tu as dit que l'√Čvangile est plus tranchant qu'une √©p√©e √† deux tranchants, p√©n√©trant jusqu'√† la moelle des os, et un Discernement des pens√©es de l'esprit. Dieu, ne permets pas que nous ayons quelque chose de moins que cela. Et nous Te remercions pour l'√Člection, nous Te remercions de ce que Tu nous as appel√©s. Et maintenant, dans nos cŇďurs, le Saint-Esprit nous a gard√©s toutes ces ann√©es. Combien nous T'en remercions! Gr√Ęce √©tonnante, quand nous pensons que nous sommes sortis des rigoles du p√©ch√©, qui remontent loin dans le temps, et comment Tu as √©t√© bon pour nous.

221    Et Tu aimes ces hommes et ces femmes qui sont dans le monde en ce moment; et Tu sais qu'il reste seulement quelques tours de soleil de plus, et apr√®s ce sera trop tard. Un de ces jours, ce sera trop tard. Ils seront retranch√©s, et √ī combien rapidement, sans rem√®de, sans mis√©ricorde; et Tu as dit que Tu rirais sans plus de leurs malheurs.

222    Et je pense √† ce monde, et qu'un de ces jours, des vents hurlants souffleront sur ce vieux monde lorsqu'il, aura explos√© par une bombe atomique, se tenant l√†-bas dans le champ du soleil, et des vents hurlants qui souffleront sur lui, dans cinq cents ans. Et il y aura des pierres tombales cach√©es sous ce sable, avec peut-√™tre nos noms dessus, gisant l√† dans les tourbillonnements et les hurlements et le vent, la chaleur suffocante du soleil. Mais o√Ļ sera notre pauvre √Ęme?

223    Dieu, puisse ce soir √™tre le soir o√Ļ la destination √Čternelle de plusieurs soit r√©gl√©e. Accorde-le Seigneur, que chaque p√©cheur ici, ces hommes et ces femmes, et ces jeunes femmes et tous les autres, qui ont lev√© leur main et dit qu'ils √©taient des p√©cheurs et qu'ils d√©siraient que l'on se souvienne d'eux dans la pri√®re, √Ē Dieu, puisse le Saint-Esprit accorder cela juste maintenant. Et puissent-ils accepter J√©sus-Christ comme leur Sauveur, et √™tre remplis du Saint-Esprit.

224    Accorde, Seigneur, que ceux parmi nous qui sont r√©trogrades et ceux qui sont froids et se sont √©loign√©s de Toi, puissent s'approcher au pas de course ce soir comme une bande d'enfants mourant de faim, courant vers la Table de Dieu, en disant: ''Je veux √™tre nourri.'' Et puisses-Tu le faire, Seigneur.

225    Et merci pour ces chers saints de Dieu qui ont lev√© leurs mains, et qui, √† travers les larmes et la pri√®re, et la pers√©v√©rance, sont rest√©s fid√®les jusqu'√† cette heure.

226    B√©nis ces paroles ce soir, Seigneur, bien qu'elles aient √©t√© prises d'un c√īt√© et d'autre de la Bible, et mal dites, et peut-√™tre peux-Tu clarifier tout cela dans leur esprit, Seigneur. Cela a √©t√© nouveau pour moi, la premi√®re fois depuis sept ans, Seigneur, que j'ai essay√© d'apporter ceci, Et je prie maintenant que demain soir, Tu nous ram√®nes tous ici et que nous soyons peut-√™tre encore plus nombreux, et puisse le Saint-Esprit √™tre ici. Et que beaucoup de ceux qui sont ici ce soir et qui ont pris une d√©cision et sont sauv√©s, reviennent ici demain soir, se r√©jouissant et √©tant heureux, (accorde-le, Seigneur) se jetant au cou du P√®re, tout comme Joseph, Seigneur, embrassant le P√®re, oh, et en disant: ''Merci Seigneur, de m'avoir sauv√©.'' Accorde-le, Seigneur. Puisse-t-il se passer quelque chose maintenant. Nous Te demandons cette b√©n√©diction, alors que Tu nous cong√©dies de cette r√©union, de ne jamais nous cong√©dier de Ta Pr√©sence, et puissions-nous retourner, heureux, nous r√©jouissant, demain soir, apportant de pr√©cieuses gerbes. Car nous le demandons au Nom de Christ. Amen.

227    Amis chr√©tiens, je suis d√©sol√© de vous avoir gard√©s si longtemps. Je suis vraiment d√©sol√©. Demain soir, j'ai l'intention de vous faire sortir √† neuf heures, si possible. J'ai d√Ľ parler simplement un peu durement. Je ne pouvais m'en emp√™cher. Vous m'aimez de toute mani√®re, n'est-ce pas? Moi aussi, je vous aime. Et c'est seulement pour votre bien. Maintenant, voulons-nous nous lever? Tr√®s bien, ''Rev√™ts-toi du Nom de J√©sus'', l'accord, s'il vous pla√ģt.
Revêts-toi du Nom de Jésus,
O toi enfant de tristesse,
Il te donnera la joie, ‚Ķ

228    Maintenant, j'aimerais que vous utilisiez le t√©l√©phone demain. Allez chercher quelque p√©cheur, d√©nichez-le. Revenez ici. Parlez aux pasteurs. Allez, venez maintenant, rassemblons-nous et ayons un r√©veil √† l'ancienne mode. Nous serons redress√©s en une soir√©e ou deux, maintenant, ainsi nous irons de l'avant et nous aurons un bon moment. Serrez la main des uns et des autres maintenant.
... du ciel;
Précieux Nom, précieux Nom!
Espoir de ta terre, joie du ciel.

229    Maintenant que la gr√Ęce de Dieu et la communion du Saint-Esprit reposent sur vous et demeurent avec vous, √† partir de maintenant, jusqu'√† ce que nous nous rencontrions √† nouveau, au Nom de J√©sus. Amen.

230    Dieu vous b√©nisse maintenant. Vous pouvez quitter dans l'amour et la b√©n√©diction de Dieu. Alors, vous tous, les membres du Tabernacle, serrez la main de ces gens ici. Soyez s√Ľrs que chacun d'entre vous leur ait serr√© la main, souhaitez-leur un bon retour ici pour la prochaine fois. Que le Saint-Esprit fasse la m√™me chose. Maintenant, r√©conciliez-vous, oubliez vos diff√©rends, et remettez tout en ordre. Tr√®s bien.
    Fl√©chissant au Nom de J√©sus, tombant...
EN HAUT