ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

PrĂ©dication Allumer la lumiĂšre de William Branham a Ă©tĂ© prĂȘchĂ©e 64-0125 La durĂ©e est de: 57 minutes .pdf La traduction MS
TĂ©lĂ©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)   

Allumer la lumiĂšre

1     TrĂšs bien. Est-ce le... [Un frĂšre dit: «Voici votre microphone.»– N.D.É.] C’est le principal? Merci, monsieur. [«Voici le microphone qui fonctionne.»] Oui, monsieur. TrĂšs bien. Je vois que lĂ -derriĂšre on percevait une petite rĂ©sonance et ainsi... Bonjour, mes amis. M’entendez-vous trĂšs bien lĂ -derriĂšre? [L’assemblĂ©e rĂ©pond: «Oui.»] Ça s’est arrĂȘtĂ©. Merci.

2     Je suis certainement une personne privilĂ©giĂ©e, ce matin, du fait de venir ici Ă  cette estrade, aprĂšs que d’aussi grands tĂ©moignages ont Ă©tĂ© donnĂ©s, pour essayer de–de placer une toute petite chose de plus sur ce qu’ils ont dit, pour nous attirer des bĂ©nĂ©dictions comme celles dont nous avons joui ce matin. Maintenant, j’ai remarquĂ© que certains d’entre eux Ă©taient trĂšs...
    [Le systĂšme d’amplification rĂ©sonne. Un frĂšre dit: «Je pense que nous allons devoir placer ça, celui-ci, au milieu, FrĂšre Branham.» –N.D.É.]

3     TrĂšs bien, monsieur. Ça va mieux?

4     Avec certains de ces hommes-ci, la maniĂšre dont ils ont parlĂ©, et presque chacun d’eux... Eh bien, chacun d’eux ici avait un tĂ©moignage vraiment glorieux et remarquable. Comme j’apprĂ©cie cela, ce beau tĂ©moignage en l’honneur du Seigneur!
    Maintenant nous allons aborder la Parole.

5     Et moi, cette semaine, j’ai rĂ©solu de ne plus garder les gens assis pendant deux ou trois heures Ă  m’écouter. Je vais vous dire pourquoi je–je fais cela, mes amis. Je suis sans instruction, et je ne peux parler que par inspiration. Maintenant, un homme instruit le peut aussi quand il est inspirĂ©, mais lui peut, grĂące Ă  son instruction , expliquer ce dont il parle, utiliser des termes qui permettront aux gens de comprendre de quoi il parle. N’ayant point d’instruction, je dois recourir aux symboles de la nature et exprimer ainsi l’inspiration que je reçois. Et cela rend parfois les choses trop difficiles pour que les gens comprennent vraiment. Nous constatons cela. J’ai Ă©tĂ© beaucoup dĂ©rangĂ© Ă  ce sujet jusqu’au moment oĂč j’ai dĂ©couvert que, dans la Bible, Dieu a utilisĂ© le mĂȘme procĂ©dĂ© , les mĂȘmes voies.

6     Nous voyons, par exemple Jean-Baptiste, quand – nous n’avons aucun rĂ©cit sur son instruction; et en ce temps-lĂ , quand–quand il sortit du dĂ©sert, il commença Ă  parler Ă  la– la... son assemblĂ©e, l’église de ce jour-lĂ . Et nous voyons comment il exprima cela. Il disait: «Vous, race de serpents.» Vous voyez, c’est ce Ă  quoi il Ă©tait habituĂ©, Ă  la nature et au dĂ©sert; en d’autres termes, quelque chose de rusĂ©, de vicieux et de sĂ©duisant. Maintenant, peut-ĂȘtre que quelqu’un d’autre aurait pu utiliser un terme qui signifierait «imposteurs» ou un autre terme qu’il aurait pu utiliser pour exprimer cela. Mais Jean a utilisĂ© le terme «serpent». Je pense que tout le monde avait compris de quoi il parlait.

7     Ainsi, il dit: «N’ osez pas prĂ©tendre dire en vous-mĂȘmes que nous appartenons Ă  ceci et nous appartenons Ă  cela, car je vous dĂ©clare que de ces pierres-ci, Dieu est capable», vous voyez, vous voyez, non pas une autre chose de grand. «De ces pierres-ci, Dieu est capable.» Il l’a exprimĂ© en se rĂ©fĂ©rant Ă  la nature.

8     Et aussi: «La cognĂ©e est mise Ă  la racine de l’arbre». Un bon frĂšre instruit, avec cette mĂȘme inspiration, aurait pu dire: «Il annihilera.» Lui a dit: «La cognĂ©e est mise Ă  la racine de l’arbre.» Ça l’annihile de toute façon, vous voyez, ainsi il–il savait ce que c’était. Il n’utilisait que ces expressions-lĂ  , car, peut-ĂȘtre, il n’avait pas du tout d’instruction.
    Inclinons la tĂȘte juste un moment.

9     J’ai ici des requĂȘtes pour la priĂšre. En effet, c’est cela mon ministĂšre, prier pour les malades. Et j’ai ici certaines requĂȘtes, certaines requĂȘtes trĂšs touchantes. Et je sais qu’il y en a beaucoup ici. Et s’il y en a ce matin qui aimeraient qu’on se souvienne d’eux, eh bien, si vous voulez simplement lever la main vers Dieu, dire: «Je...». Maintenant gardez simplement vos requĂȘtes Ă  l’esprit pendant que nous prions.

10     Notre PĂšre CĂ©leste, nous nous approchons maintenant de Ta SaintetĂ© au Nom de Ton Saint Fils, le Seigneur JĂ©sus, pour offrir cette priĂšre en faveur de chacun de ceux qui ont Ă©crit leurs requĂȘtes que j’ai ici dans ma main , particuliĂšrement en faveur de cette jolie jeune fille de ce frĂšre, laquelle a eu des lĂ©sions dans cet accident. Je prie pour cette enfant, Seigneur. Et je prie pour toutes les autres requĂȘtes et pour celles qui nous sont prĂ©sentement inconnues, mais qui ne sont connues que de ceux qui ont levĂ© la main. Mais Toi, Tu es le Dieu infini, et Tu connais chaque motif ainsi que toutes nos requĂȘtes. Nous prions que Tu veuilles rĂ©pondre. Puisque Tu l’as promis, nous le croyons.

11     Et nous demandons maintenant que Tu veuilles prendre ces quelques Paroles que nous lirons et que Tu nous En donnes l’inspiration, Seigneur, pendant que nous nous attendons Ă  Toi. Puisse le Saint-Esprit S’approcher de chacun et nous rĂ©vĂ©ler l’interprĂ©tation de la Parole, car nous le demandons au Nom de JĂ©sus. Amen.
    [A propos du microphone, un frĂšre demande: «FrĂšre Branham, pourrions-nous faire un essai pour voir si ça peut marcher?» – N.D.É.]

12     Oui, frĂšre, allez-y . C’est trĂšs bien. Pendant que j’ouvre maintenant, j’ai un...

13     Autrefois, je pouvais me rappeler mes Écritures et tout, sans avoir une–une note, mais depuis que j’ai dĂ©passĂ© 25 ans, cela ne marche plus trĂšs bien. Je dois les transcrire pour me les rappeler. Maintenant nous allons...

14     Ă‡a va mieux? Entendez-vous mieux cela? Non. DerriĂšre, ils secouent la tĂȘte. Peut-ĂȘtre... [Un frĂšre dit: «Vous devez vous tenir juste en face de cela.» – N.D.É.]... dois me tenir... [«Juste en face.»] D’accord. Et comment ça donne comme ceci, entendez-vous cela? Et comme cela, ça va mieux? Bien. C’est bien.

15     Maintenant, je voudrais attirer votre attention sur–sur ÉsaĂŻe 42:1-7, et aussi sur Matthieu 4:15-16.
    Voici Mon Serviteur, que Je soutiens, Mon Élu, en Qui Mon Ăąme prend plaisir.
    J’ai mis Mon Esprit sur Lui; Il ne criera point, Il n’élĂšvera point Sa voix, et Il ne la fera point entendre dans la rue.
    Il ne coupera pas le roseau broyĂ©... n’éteindra point le lumignon; Il annoncera la justice selon la vĂ©ritĂ©.
    Il ne se dĂ©couragera point et ne se relĂąchera point, jusqu’à ce qu’Il ait Ă©tabli la justice sur la terre; et que les Ăźles espĂšrent en Sa loi.
    Ainsi dit... le Seigneur, Qui a crĂ©Ă© les cieux et Qui les a dĂ©ployĂ©s, Qui a Ă©tendu la terre, et ses produits, Qui donne le pan Ă  ceux qui la peuplent, et un esprit Ă  ceux qui y marchent.
    Moi le Seigneur, Je t’ai appelĂ© en justice, et Je te prendrai par la main,... te garderai, et Je t’établirai pour traiter alliance avec le peuple, pour ĂȘtre la lumiĂšre des Nations,
    Pour ouvrir... yeux aveugles, pour faire sortir de prisons... captifs, et du... cachot ceux qui habitent dans les tĂ©nĂšbres.

16     Et maintenant dans Saint Matthieu 4, Ă  partir du verset 12, nous lisons ceci:
    Or, quand JĂ©sus apprit que Jean avait Ă©tĂ© mis en prison, Il se retira en GalilĂ©e.
    ...quitta Nazareth, et vint demeurer Ă  CapernaĂŒm, situĂ©e au bord de la mer, dans les confins de Zabulon et de Nephtali;
    Afin que s’accomplisse ce qui avait Ă©tĂ© annoncĂ© par ÉsaĂŻe, le prophĂšte, en ces termes:
    Terre de Zabulon et terre de Nephtali, de la contrĂ©e voisine de la mer, au-delĂ  du Jourdain, GalilĂ©e des Gentils;
    Le peuple assis dans les tĂ©nĂšbres a vu une grande lumiĂšre; et sur ceux qui Ă©taient assis dans les rĂ©gions des ombres de la mort, la lumiĂšre s’est levĂ©e.
    DĂšs ce moment, JĂ©sus commença Ă  prĂȘcher,... dire: Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche.

17     Que le Seigneur bĂ©nisse Sa Parole! Maintenant, mon sujet ce matin est: Allumer la lumiĂšre. Et tout aussi vite que possible... , ainsi vous pourrez alors sortir pour ce prochain rendez-vous lĂ  , qui aura lieu dans environ 45 minutes.

18     Vous savez, Monsieur Mc Anally, je pense qu’il est prĂ©sent, j’ai vu son camion dehors. Il y a quelques temps, nous nous tenions – lors d’une de mes premiĂšres parties de chasse ici en Arizona. Nous nous tenions ici prĂšs de la montagne de la Superstition. J’en avais entendu parler depuis longtemps, et j’avais entendu beaucoup de lĂ©gendes ĂȘtre racontĂ©es sur la Superstition. Je me souviens l’avoir cherchĂ©e pour la premiĂšre fois, c’était Ă  l’aube, et une grande ombre fantomatique Ă©tait suspendue Ă  l’est par rapport Ă  l’endroit oĂč je me trouvais , c’est ce qu’on appelait la Superstition. J’avais entendu parler des Indiens, comment ils ne voulaient pas s’en approcher, comment ils avaient peur, comment les Espagnols les avaient maltraitĂ©s dans les premiers jours pendant qu’ils recherchaient de l’or. Ils prĂ©tendaient que des mauvais esprits y vivaient. Tout cela suscita ma curiositĂ©. Mais, je n’avais qu’une torche Ă©lectrique pour observer cette Superstition, pour la premiĂšre fois.

19     Et alors j’ai observĂ© jusqu’à ce que, aprĂšs un instant, l’éclat du soleil commençùt Ă  dominer les tĂ©nĂšbres. Et quand cela eut lieu, cela sĂ©para les tĂ©nĂšbres d’avec la lumiĂšre et repoussa les tĂ©nĂšbres. Finalement, lorsqu’il fut au zĂ©nith, au-dessus du sommet de la montagne, alors il dĂ©voila la Superstition, ce qu’elle Ă©tait exactement. Il Ă©claira et dĂ©voila ce que c’était. Et toute la frayeur et la crainte que j’avais de la Superstition se dissipĂšrent complĂštement, quand le soleil brilla lĂ -dessus de toute sa force.

20     Le soleil est le roi de toutes les lumiĂšres sur cette terre, des lumiĂšres naturelles. Peu importe l’intensitĂ© de la lumiĂšre artificielle que nous pouvons avoir, et peu importe combien puissants sont les rayons Ă©lectriques que nous pouvons produire, dĂšs que le soleil se lĂšve, l’éclat de toutes les autres s’affaiblit.

21     Il en est de mĂȘme pour la Parole de Dieu. Quand la Parole de Dieu se lĂšve, toutes les superstitions, les fanatismes dĂ©nominationnels et tout, se dissipent, et Elle dĂ©voile exactement ce que c’est. Au commencement, Dieu dit: «Que la lumiĂšre soit.» La LumiĂšre, la vraie LumiĂšre, la LumiĂšre suprĂȘme vient uniquement par la Parole de Dieu. Au commencement, Dieu sĂ©para la lumiĂšre d’avec les tĂ©nĂšbres. Et la Parole de Dieu rendue manifeste sĂ©pare toujours la LumiĂšre d’avec les tĂ©nĂšbres.

22     Les gens peuvent se lever avec ceci, cela ou autre; des ismes peuvent apparaĂźtre; le communisme, le fascisme et tous les autres ismes peuvent apparaĂźtre; des superstitions, des cultes, n’importe quoi peut apparaĂźtre, mais dĂšs que cette LumiĂšre suprĂȘme de la Bible se lĂšve, toutes les superstitions et autres... Mais, vous voyez, nous savons que ça se trouve lĂ , mais jusqu’à ce que Cela soit confirmĂ©, manifeste Sa lumiĂšre; alors nous n’avons aucun droit de contester Cela, parce qu’Elle fait disparaĂźtre l’éclat de toute autre lumiĂšre. JĂ©sus a dit: «Que toute parole d’homme soit reconnue pour mensonge, et la Mienne pour VĂ©ritĂ©.» Sa Parole est supĂ©rieure Ă  toutes les paroles d’homme, Ă  tout, Ă  n’importe quoi. Sa Parole est la LumiĂšre.

23     Et nous savons qu’au commencement c’était certainement brumeux, lugubre et sombre, pendant que la terre tournait et que Dieu savait qu’Il avait besoin de lumiĂšre. Maintenant, Sa semence Ă©tait dĂ©jĂ  en terre, car Il l’avait plantĂ©e lĂ . Maintenant, Il avait besoin de lumiĂšre pour faire germer cette semence, pour faire vivre cette semence, comme la semence Ă©tait dĂ©jĂ  lĂ .

24     Exactement comme dans chaque Ăąge, Dieu nous a annoncĂ© ce qui arriverait dans chaque Ăąge. La seule chose dont Il a besoin, c’est la manifestation de la LumiĂšre de Dieu sur cette Écriture pour La faire vivre pour cet Ăąge-lĂ . Juste...?... Et Il en sera ainsi aussi longtemps que la LumiĂšre pourra atteindre la Parole. Si le germe de la Parole est vivifiĂ©, Cela le fera vivre si c’est une promesse pour ce jour-lĂ .

25     Vous pourriez planter du blĂ© Ă  un moment donnĂ©, ou du grain Ă  un autre moment. Certains poussent plus lentement que d’autres, car cela dĂ©pend de la saison.

26     La Parole de Dieu vient au temps opportun: la loi et la grĂące, et ainsi de suite, comme nous avons Ă©tudiĂ© les Ăąges d’un bout Ă  l’autre. Et chaque fois, cela est Ă©clairĂ© par la manifestation de la LumiĂšre qui fait pousser la–la Vie qui est dans la Semence.

27     Le soleil brille aujourd’hui par la Parole de Dieu. En effet, le soleil mĂȘme dont nous jouissons est la Parole de Dieu rendue manifeste. Cette mĂȘme lumiĂšre du soleil que nous voyons Ă  l’extĂ©rieur n’est rien d’autre que la Parole de Dieu, quand Il a dit: «Que la lumiĂšre soit.»

28     Et qu’en serait-il s’Il avait dit: «Que la lumiĂšre soit», et qu’il n’y ait pas eu de lumiĂšre? Alors ça n’aurait pas Ă©tĂ© Dieu qui a parlĂ©. Quand Dieu dit: «Qu’il y ait», il y en aura. Et ainsi, nous voyons que le soleil dont nous jouissons maintenant est la manifestation de la Parole de Dieu proclamĂ©e dans GenĂšse.

29     Et nous nous rendons compte que la LumiĂšre de Dieu pour ce jour, c’est Son Fils. L’un Ă©tait le s-o-l-e-i-l [S-U-N en anglais – N.D.T]; celui-ci est le F-i-l-s [S-O-N en anglais] Le F-i-l-s est la Bible. Il Ă©tait... «Au commencement Ă©tait la Parole, la Parole Ă©tait avec Dieu, et la Parole Ă©tait Dieu.» HĂ©breux 13:8: «Il est le mĂȘme hier, aujourd’hui, et pour toujours.» C’est toujours la Parole de Dieu. C’était Christ en NoĂ©. C’était Christ en MoĂŻse. C’était Christ en David qui, comme roi rejetĂ©, jeta un regard sur la ville, lĂ  oĂč, huit cents ans plus tard, Christ Se tint, pleurant sur la ville comme Roi rejetĂ©, exactement comme l’était David. C’est toujours l’Esprit de Christ. Et la pleine manifestation de la Parole de Dieu a Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©e par JĂ©sus-Christ, l’Esprit de Dieu.

30     Aucune vie ne peut paraĂźtre sans la lumiĂšre. La lumiĂšre produit – euh... la lumiĂšre produit la vie. Il ne peut y avoir de vie–de vie naturelle ou spirituelle sans la lumiĂšre. Il en faut.

31     Et la LumiĂšre ne peut venir que par la Parole de Dieu. La Parole de Dieu est la LumiĂšre quand Elle est manifestĂ©e. C’est juste une Semence, reposant ici, comme Dieu avait plantĂ© toutes les semences.

32     Nos corps Ă©taient sur la terre avant le monde... bien, avant qu’il n’y eĂ»t n’importe quelle lumiĂšre ici, n’importe quelle vie ici, ou quoi que ce soit; calcium, potasse, pĂ©trole et lumiĂšre cosmique, ou quoi que ce soit, c’était ici – Ă©tait ici lorsque Dieu crĂ©a la terre. Il a fallu seulement Sa Parole parlĂ©e pour amener cela Ă  l’existence, juste comme ce fut le cas pour la vie vĂ©gĂ©tale ou la vie des arbres, tout ou n’importe quelle vie qu’il peut y avoir.

33     Rien de ce qui est naturel ou spirituel ne peut vivre sans Sa LumiĂšre, et Sa Parole est LumiĂšre et Vie.

34     Mais quand Il envoie Sa LumiĂšre et La rĂ©vĂšle aux gens, et qu’ensuite Elle est rejetĂ©e, alors qu’en est-il de cela? C’est ce dont nous voulons parler ce matin , du rejet de cette LumiĂšre par ceux Ă  qui Elle est envoyĂ©e, ceux qui La rejettent juste comme ce fut le cas jadis. «Voici Mon serviteur en Qui J’ai trouvĂ© plaisir.» Il est la LumiĂšre pour les Gentils. Il est la LumiĂšre pour le monde. Il Ă©tait la LumiĂšre du monde, mais Il a Ă©tĂ© rejetĂ©. C’est ce qui est triste.

35     Et cela aboutit Ă  cette condition chaque fois que Dieu manifeste Sa LumiĂšre. Le monde lui-mĂȘme rejette cette LumiĂšre. Pourquoi? C’est bien Ă©crit dans la Bible. A chaque Ăąge, Dieu a attribuĂ© une bonne portion de Sa Parole, Ă  chaque Ăąge; et Il envoie toujours quelqu’un pour manifester cette Parole.

36     Pendant quatre mille ans, il a Ă©tĂ© prophĂ©tisĂ© que JĂ©sus, le Messie, viendrait. Et lorsqu’Il vint, Il manifesta chaque promesse concernant le Messie. Et pourtant, les gens du monde, les Ă©glises et tout le reste ne savaient rien Ă  Son sujet, et cela, parce qu’ils Ă©taient entrĂ©s dans quelque chose d’autre qui les empĂȘchait de reconnaĂźtre Ceci. Maintenant, qu’arriverait-il si simplement un–un homme juste...

37     Nous allons considĂ©rer le naturel. Qu’arriverait-il si un homme nĂ© ici pour marcher Ă  la lumiĂšre de ce soleil que Dieu a crĂ©Ă© pour lui, et la premiĂšre chose, vous savez, il ferme les yeux, court au sous-sol, ferme la porte, ferme le rideau, et refuse simplement de reconnaĂźtre que le soleil est en train de briller? Il en renie les bienfaits. Il en renie les rayons rĂ©chauffants, la source vivifiante. Il renie la lumiĂšre que cela rĂ©pand, qui lui permet de voir oĂč il va, d’oĂč il vient. Il renie cela. Que diriez-vous Ă  un homme qui a fermĂ© les rideaux, ou qui a couru au sous-sol et a Ă©teint toutes les lumiĂšres, partout, et a refusĂ© tout simplement de reconnaĂźtre que le soleil brillait? Il y a quelque chose qui ne va pas mentalement chez cet homme. N’importe qui sait cela. Le bon sens vous dira qu’il y a quelque chose qui ne va pas chez cette personne, qu’elle est, elle est – elle est... Quelque chose lui est arrivĂ©. Elle a perdu la raison.

38     Bien, ainsi en est-il en ces heures que nous vivons, lorsqu’un homme va se cacher derriĂšre une sorte de – d’excuse au lieu de reconnaĂźtre en fait la LumiĂšre de l’Évangile pendant qu’Elle brille comme Elle le fait aujourd’hui. Lorsqu’un homme s’En dĂ©tourne dĂ©libĂ©rĂ©ment, entre quelque part, ferme le rideau et dit: «Je ne crois pas Cela», il y a quelque chose qui ne va pas chez cette personne. Il n’y a simplement pas moyen de contourner cela. Il y a quelque chose qui ne va pas. Quelque chose lui est arrivĂ©. Et nous voyons qu’il y en a vraiment, vraiment beaucoup aujourd’hui.

39     Maintenant, JĂ©sus Ă©tait l’ensemble des tĂ©moignages des prophĂštes inspirĂ©s. Et toutes leurs prophĂ©ties, qui avaient Ă©tĂ© prophĂ©tisĂ©es pour Son Ăąge, Ă©taient amen) Ă  la LumiĂšre dans Son Ăąge. Il alluma chaque chandelle de la Parole qui Ă©tait dans la Bible, qui Ă©tait prophĂ©tisĂ©e Ă  Son sujet. «Une vierge concevra.» Elle a conçu. TrĂšs bien. «Son Nom sera appelĂ© Conseiller, Prince de Paix, Dieu Puissant, PĂšre Éternel.» Il l’était. «Et les yeux des aveugles verront.» Ils ont vu. Tout ce qui Ă©tait prophĂ©tisĂ© Ă  Son sujet s’est accompli lorsqu’Il vint sur terre.

40     Et pourquoi les gens ne pouvaient-ils pas voir cela, c’était... Cela nous semble maintenant Ă©trange, parce que nous, nous sommes en train de regarder en arriĂšre au moyen d’un rĂ©troviseur. Mais aviez-vous jamais su que, si vous continuez Ă  regarder en arriĂšre de cette façon-lĂ , vous ferez un accident? Regardons ce qui est devant nous.

41     C’est ce qu’ils faisaient. La raison pour laquelle ils ont fait cela, c’est parce qu’ils vivaient dans le reflet d’une autre lumiĂšre. Ils vivaient dans le reflet de la lumiĂšre d’un autre jour.

42     Et je crois que c’est ce qui ne va pas avec le monde aujourd’hui, mes amis; c’est parce que nous essayons de vivre dans le reflet d’une lumiĂšre qui a brillĂ© dans un autre jour. Un reflet est une fausse lumiĂšre.

43     C’est juste comme un mirage sur la route. Nous descendons la route et nous voyons un mirage. C’est une fausse rĂ©flexion du soleil. Et lorsque vous arrivez lĂ , ça n’a rien donnĂ© sinon une illusion. En effet, vous ne pouvez pas marcher dans le reflet du soleil, parce que c’est un mirage qui vous montre toujours quelque chose qui n’existe pas.

44     Et lorsque les gens essayent de vous dire que JĂ©sus-Christ n’est pas le mĂȘme hier, aujourd’hui et pour toujours, ils vous conduisent dans un mirage. C’est tout. Et lorsque vous entrez dans une Ă©glise et que vous vous joignez Ă  une Ă©glise, Ă  un credo froid ou Ă  quelque chose comme ça, il n’y a rien lĂ -dedans, pas plus que ce que vous aviez dans le monde.

45     Laissez-moi vous le dire. Ne rejetez pas la LumiĂšre de Évangile de JĂ©sus-Christ, Laquelle projette les rayons rĂ©chauffants du Saint-Esprit sur vous et qui fait de vous une nouvelle crĂ©ature en Christ JĂ©sus. N’essayez pas de marcher dans le reflet d’un autre Ăąge. Maintenant, ce reflet pourrait avoir Ă©tĂ© bon dans l’autre Ăąge, il pourrait avoir Ă©tĂ© bon pour eux.

46     Cela s’est avĂ©rĂ© ainsi au jour de notre Seigneur JĂ©sus. Il Ă©tait la LumiĂšre Scripturaire de ce jour-lĂ . Il Ă©tait la LumiĂšre. Il n’était pas la LumiĂšre avant qu’Il ne vĂźnt sur la terre pour confirmer la Parole promise. Vous savez, Il a dit lĂ : «Jean Ă©tait une Ă©clatante et brillante lumiĂšre, et vous avez aimĂ© marcher dans sa lumiĂšre pour un temps.»

47     Certainement, car ÉsaĂŻe avait prophĂ©tisĂ© sur Jean, 712 ans avant sa naissance, en ces termes: la voix de quelqu’un criera dans le dĂ©sert. Et puis Malachie aussi, le dernier des prophĂštes, quatre cents ans avant sa venue, au troisiĂšme chapitre de Mal – de Malachie, il a dit: «Voici, J’envoie Mon messager devant Ma face pour prĂ©parer le chemin.»

48     Jean Ă©tait ici sur terre, faisant vivre cette Parole Ă©crite. Il Ă©tait «la voix de celui qui crie dans le dĂ©sert», et toujours il... prĂ©parait Ă©galement le chemin devant le Messie. Et JĂ©sus a dit: «Vous avez aimĂ© marcher dans sa lumiĂšre, car il Ă©tait cette lumiĂšre, l’éclatante et brillante lumiĂšre.»

49     Et Jean, lui, a dit: Maintenant je dois diminuer, ma lumiĂšre doit s’éteindre, (pourquoi?) parce que j’ai servi durant le temps qui avait Ă©tĂ© prophĂ©tisĂ© Ă  mon sujet. Écoutez-Le! C’est Lui. Suivez-Le. Cela avait la vie en ce jour-lĂ , cela l’a dĂ©montrĂ©.

50     Maintenant, les Juifs pensaient qu’ils adoraient dans la vraie LumiĂšre. Ils Ă©taient en train de rejeter le Dieu mĂȘme qu’ils pensaient adorer. Ils crucifiaient Celui-lĂ  mĂȘme qu’ils pensaient adorer. Ils se moquaient de ce mĂȘme Dieu, et faisaient de Lui la risĂ©e de gens, le Dieu mĂȘme qu’ils pensaient adorer.

51     Puis-je dire ceci avec rĂ©vĂ©rence et respect, mais pour apporter de la LumiĂšre, car, comme notre frĂšre l’a dit il y a un instant, nous vivons Ă  une heure plus tardive que vous ne le pensez. L’un de ces jours, quelque chose va arriver, ça sera trop tard. Les gens recevront la marque de la bĂȘte sans mĂȘme savoir ce qu’ils sont en train de faire. «Si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous dans une fosse», a dit JĂ©sus. Et nous vivons Ă  une heure plus tardive que nous ne le pensons. Beaucoup d’honnĂȘtes gens suivent cela sans mĂȘme savoir ce qu’ils font.

52     Mais l’heure est maintenant proche oĂč la LumiĂšre, la LumiĂšre de Évangile brillera dans la puissance de la rĂ©surrection de JĂ©sus-Christ, manifestant Elle-mĂȘme que JĂ©sus-Christ est le mĂȘme hier, aujourd’hui, et pour toujours. Il a prĂ©vu cela pour ce jour-ci. Les choses qu’Il a promises pour ce jour doivent arriver en ce jour. Si l’église ne veut pas accepter cela, «de ces pierres, Dieu est capable de susciter des enfants Ă  Abraham.» Il transmettra Son Message, car Il l’a toujours fait. Il le fera toujours.

53     Les gens pensent qu’ils marchent dans la LumiĂšre... les traditions des pĂšres, et la premiĂšre chose, vous savez, ils marchent dans le reflet d’une lumiĂšre, pas la LumiĂšre Elle-mĂȘme car ils ont rejetĂ© la LumiĂšre mĂȘme qu’ils prĂ©tendent adorer.

54     Ses oeuvres confirmaient parfaitement Qui Il Ă©tait. JĂ©sus Lui-mĂȘme a dit: «Sondez les Écritures, car en Elles vous pensez avoir la Vie Éternelle, et ce sont Elles qui tĂ©moignent de Moi. Qui peut Me convaincre de pĂ©chĂ©?» Il a dit: «Qui peut prouver que J’ai dit quelque chose, ou que J’ai fait une dĂ©claration que le PĂšre CĂ©leste n’a pas confirmĂ©e par Moi?» Il vous a prouvĂ© qu’Il Ă©tait la LumiĂšre de l’heure, parce qu’il avait Ă©tĂ© prophĂ©tisĂ© en tous points que ce Messie serait ainsi, et ici cela a pris vie, mais leurs traditions les avaient sĂ©parĂ©s de la vraie LumiĂšre de la Parole.

55     Les Pharisiens, les SadducĂ©ens, les HĂ©rodiens et les autres avaient tellement entraĂźnĂ© le monde dans le gĂąchis,comme on l’avait fait dans tous les Ăąges, qu’on ne pouvait pas voir la vraie LumiĂšre. Cela les aveugla. Ils Ă©taient habituĂ©s Ă  marcher dans le reflet: «Demain, il y aura ceci, et le lendemain, il y aura cela. Nous nous joindrons Ă  ceci, et ce sera cela. Nous nous joindrons Ă  cela.» Nous voyons que c’est un mirage trompeur.

56     JĂ©sus-Christ est tout aussi rĂ©el aujourd’hui, pour un coeur humain, qu’Il l’a toujours Ă©tĂ©. Sa Puissance et Sa vivante PrĂ©sence sont tout aussi rĂ©elles aujourd’hui qu’Elles l’ont toujours Ă©tĂ©. «Voici, encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus. Le cosmos, le systĂšme du monde, ne Me verra plus. Mais vous, vous Me verrez, car Je serai avec vous, mĂȘme en vous, jusqu’à la fin du monde. Les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi, vous en ferez mĂȘme de plus grandes que celles-ci, car Je m’en vais au PĂšre.»

57     Cette glorieuse promesse est pour aujourd’hui. Le monde est aussi aveugle que possible, cependant il y a un «Vous, vous Me verrez», et c’est ce que nous essayons d’avoir aujourd’hui. Ce qu’il faut au Plein Évangile, c’est manifester JĂ©sus-Christ dans la puissance de Sa rĂ©surrection et dans toute la plĂ©nitude de Ses promesses, afin que le Saint-Esprit manifeste ces choses que Dieu a promises, et les rende rĂ©elles, et Il le fera. Oui, monsieur.

58     Il a Ă©tĂ© parfaitement confirmĂ© par la–la Parole et par les oeuvres qu’Il faisait, mais aucun d’eux ne voulait croire cela. Il prouva que Sa LumiĂšre Ă©tait la Parole! C’est ce que dit la Parole: «Sondez les Écritures.»

59     Mais leurs traditions dans lesquelles ils vivaient, un reflet d’un autre Ăąge! Ils disaient: «Nous croyons MoĂŻse; c’est MoĂŻse que nous croyons. Toi, nous ne savons d’oĂč Tu es venu. OĂč as-Tu reçu Ton instruction? Par quoi peux-Tu prouver que Tu es Ceci?»

60     Ses oeuvres tĂ©moignaient Qui Il Ă©tait!... Si seulement ils avaient lu la Bible! Ils La lisaient, mais ils ne pouvaient pas voir Cela. «Mes oeuvres M’identifient.»

61     On reconnaĂźt un homme par ce qui l’identifie , le tĂ©moignage de la Parole de Dieu, s’il est envoyĂ© par la Parole de Dieu et avec la Parole de Dieu. Il en est de mĂȘme dans chaque Ăąge! Cela a toujours Ă©tĂ© ainsi.

62     Nous ne pouvons pas vivre de la lumiĂšre d’hier. La lumiĂšre d’hier, c’est de l’histoire. Nous n’en savons rien. Vous ne pouvez pas vous rĂ©chauffer aujourd’hui au soleil qui a brillĂ© hier. C’est ce qui ne va pas avec les Ă©glises aujourd’hui. C’est ce qui ne va pas avec les gens, ils essayent de vivre de ce qui est arrivĂ© hier. Vous ne pouvez pas vous rĂ©chauffer Ă  un feu que l’on a peint. Certainement pas, il n’a pas de chaleur en lui. Le soleil d’hier n’a pas de chaleur en lui.

63     Dans le naturel, la lumiĂšre du soleil est projetĂ©e vers la terre pour faire mĂ»rir le grain pour la moisson qui approche. Chaque jour apporte un nouveau soleil. Le soleil qui brille aujourd’hui, faisant croĂźtre le blĂ© au Canada, ce mĂȘme soleil, eh bien, s’il n’avait pas – si on n’a pas un soleil plus fort que ça en juillet ou en aoĂ»t prochain, il ne pourra jamais faire mĂ»rir le grain. Il doit ĂȘtre plus fort et plus puissant. Chaque jour, il monte et il atteint son point culminant pour faire pousser le grain.

64     Maintenant si le grain lui-mĂȘme... DĂšs qu’il commence Ă  atteindre le point culminant, le grain pousse; s’il reste juste en contact avec le grain, il ne fera que dĂ©velopper le grain. Chaque jour, la balle qui l’enveloppe, les composants – le calcium et tout ce qui constitue cela– entrent et forment directement le grain, au fur et Ă  mesure que le soleil devient plus fort.

65     Mais prenez le soleil qui brille en aoĂ»t, et laissez-le briller sur le blĂ© aujourd’hui, il le tuerait. Certainement, vous ne pouvez pas faire cela. Il doit venir en sa saison. De mĂȘme, le blĂ© et le grain de Dieu doivent mĂ»rir juste dans la saison, la saison dans laquelle cela se trouve. Cependant comment un soleil pourrait-il... Eh bien, le blĂ© mourrait, les fruits mourraient au soleil qui vit aujourd’hui, plutĂŽt qui brille aujourd’hui. Sa moisson future est en train de mĂ»rir. Le grain devrait mĂ»rir avec la lumiĂšre.

66     Mais le problĂšme aujourd’hui ,c’est que l’église-grain ne veut pas mĂ»rir. Elle veut rester telle qu’elle Ă©tait au temps de Moody, Sankey, Finney, Knox, Calvin. Ils Ă©taient en ordre, ils Ă©taient la lumiĂšre de l’heure.

67     Mais ceci est une autre heure. Ceci est un autre jour. Ceci est la progression de Évangile qui atteint sa maturitĂ©. Ainsi, nous ne pouvons pas vivre de ce que Luther a dit,de ce que Wesley a dit, ou les autres . Nous vivons dans la LumiĂšre qui a Ă©tĂ© annoncĂ©e pour ce jour-ci. Nous sommes dans le septiĂšme Ăąge de l’église, non pas dans le troisiĂšme ou le quatriĂšme Ăąge de l’église. Le grain devrait ĂȘtre capable de recevoir Cela , sinon, il tombe et Cela ne signifie rien pour lui. Le grain est amenĂ© Ă  maturitĂ© par la LumiĂšre s’il avance avec la LumiĂšre.

68     C’est ainsi qu l’église devrait produire le pain pour chaque Ăąge, JĂ©sus l’a ordonnĂ© en ces termes: «L’homme vivra de chaque Parole qui sort de la bouche de Dieu.»

69     Le Pain dont nous avons besoin est dans la Bible. C’est la complĂšte rĂ©vĂ©lation du plan de Dieu. C’est la complĂšte rĂ©vĂ©lation de JĂ©sus-Christ. Nous n’Y ajoutons rien et n’En retranchons rien; quiconque le fait, son nom sera ĂŽtĂ© du Livre de Vie. Nous n’avons pas besoin des credo Ă  ajouter Ă  Ceci. C’est Ă©crit exactement comme c’est censĂ© l’ĂȘtre. Nous n’Y ajoutons rien, n’En retranchons rien. PrĂȘchez-La juste telle qu’Elle est, et Dieu est – La rendra manifeste. Chaque promesse qu’Il a faite, Il la rendra manifeste exactement de la mĂȘme façon. Nous ne sommes pas censĂ©s En retrancher ou Y ajouter. Laissez-La juste telle qu’Elle est.

70     Mais, vous voyez, aujourd’hui nous trouvons les gens quelque peu comme en ce jour-lĂ , essayant de vivre dans le reflet d’une Ă©poque rĂ©volue. L’église devrait mĂ»rir comme le blĂ© mĂ»rit, car l’homme vivra de... non seulement de pain, mais de chaque Parole de Dieu, le Pain de Vie. Pas juste d’une partie de la Parole; de chaque Parole de Dieu, chaque Ăąge! Ne vous contentez pas simplement de manger des haricots et des pommes de terre tout le temps. Il y a d’autres choses qui accompagnent cela pendant que nous continuons le service complet du grand DĂźner de Dieu, qui est placĂ© devant Son peuple: la puissance du Saint-Esprit, les–les rĂ©jouissances provenant de Cela, de la puissance et de l’Esprit qui ont Ă©tĂ© donnĂ©s. «Les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi. Parce que Moi Je vis, vous aussi vous vivrez.» Ce sont les promesses que JĂ©sus a faites Ă  Son Église, et pourtant, aujourd’hui, nous trouvons des gens qui essayent de retourner Ă  un quelconque Ăąge passĂ©.

71     L’ñge de Luther, c’était un grand Ăąge. Il a vu l’erreur de l’église Catholique, il a vu la communion. Ce–ce jeune prĂȘtre a vu que c’était faux, que ce n’était pas le corps littĂ©ral de Christ, que c’était un morceau de pain que – qu’ils avaient bĂ©ni. Et il a compris que le vin n’était pas le Sang littĂ©ral, mais qu’il reprĂ©sentait le Sang. Ainsi, il a contestĂ© la chose parce que l’heure avait sonnĂ© pour ce temps-lĂ . Et peu importe le nombre de prĂȘtres qu’ils avaient, et quoi que ce soit qu’ils avaient en plus, Dieu avait trouvĂ© un homme qui pouvait faire briller la LumiĂšre. Amen. Il a acceptĂ© «la justification par la foi», et il a fait briller la LumiĂšre de l’ñge luthĂ©rien. AprĂšs que cela eut progressĂ©, cela a vĂ©cu le temps lui imparti.

72     Il vint un autre temps oĂč l’église devait s’éloigner de ses pĂ©chĂ©s et ĂȘtre sanctifiĂ©e. Alors vint John Wesley, un petit anglican de lĂ , en Angleterre, qui appartenait Ă  l’église anglicane, mais il avait vu la LumiĂšre sur Évangile. C’était le temps pour cet Ăąge de Philadelphie d’apparaĂźtre. Et quand il le fit, il prĂȘcha les secondes oeuvres de la grĂące, la sanctification par le Sang de JĂ©sus-Christ. Rien ne pouvait rĂ©sister Ă  sa LumiĂšre. Il Ă©tait considĂ©rĂ© comme un fanatique tout autant que l’était Luther, mais il protesta contre tout ce que le reste d’entre eux Ă©tait, et il fit briller la LumiĂšre, parce que c’était la LumiĂšre de l’heure. Dieu avait trouvĂ© un homme, John Wesley, qui pouvait allumer la LumiĂšre. Il trouva... et aussi un Luther, qui alluma la LumiĂšre pour cet Ăąge-lĂ .

73     Ensuite vinrent les frĂšres PentecĂŽtistes. Ils retournĂšrent Ă  leur Ăąge, celui de la restauration des dons: restituer les dons du parler en langues, les dons de guĂ©rison, et tout le reste Ă  Église. Bien, ils firent juste exactement ce que Écriture avait dit qu’ils feraient; et lorsqu’ils le firent, ils manifestĂšrent cela. C’est tout Ă  fait vrai.

74     Mais, vous ĂȘtes-vous rendu compte qu’à partir de lĂ  nous avons progressĂ©? Nous sommes au temps de l’Épouse, au temps de la sĂ©lection, le temps que (Épouse) l’on avait annoncĂ© que nous connaĂźtrions. «Tout ce que le hasil a laissé», a dit JoĂ«l 2:28, «tout ce que le hasil a laissĂ©, le–le gazam l’a dĂ©vorĂ©; et tout ce que le gazam a laissĂ©, la sauterelle l’a dĂ©vorĂ©.»

75     Chacune de ces organisations, si vous avez lu les Sept Sceaux de la Bible, chacun de ces rĂ©formateurs apparut et prĂȘcha la Parole, mais il laissa quelque chose de cĂŽtĂ©. Que firent-ils ensuite, aprĂšs que les rĂ©formateurs furent partis et que la LumiĂšre eut commencĂ© Ă  diminuer? Au lieu d’avancer dans une plus grande lumiĂšre, ils organisĂšrent cela. Et lorsqu’ils l’organisĂšrent: «Nous croyons cette LumiĂšre. Voici la LumiĂšre! La voici.» Que firent-ils? Wesley alla simplement de l’avant et s’éloigna d’eux.

76     Que fit Wesley? Il organisa aprĂšs lui et son–son frĂšre, John, et– et Charles, et puis vinrent Asbury et les autres. Et aprĂšs leurs jours, on organisa ce qui fut appelĂ© l’église MĂ©thodiste. Que firent-ils? Ils rejetĂšrent une plus grande LumiĂšre. Ils dirent tout simplement: «Voici la LumiĂšre. La voici.»

77     Puis, vinrent les PentecĂŽtistes qui leur montrĂšrent que Dieu envoie encore le baptĂȘme du Saint-Esprit. Il fait encore descendre Sa puissance de guĂ©rison qu’ils avaient reniĂ©e. Que firent-ils? Ils s’éloignĂšrent immĂ©diatement d’eux, parce que c’était une autre LumiĂšre.

78     Qu’en est-il maintenant? Nous avons passĂ© environ 60 ans. Les PentecĂŽtistes se sont organisĂ©s: «Nous sommes ceci, nous sommes cela». Et Dieu S’en est immĂ©diatement Ă©loignĂ©, et quelque part lĂ -bas, Il forme une Épouse, une Élue, en dehors de ce groupe-lĂ . En effet, il n’y aura plus jamais un autre Ăąge de l’église. L’ñge de l’église de Philadelphie Ă©tait Wesley. Et l’ñge de Église de LaodicĂ©e est l’organisation PentecĂŽtiste, laquelle, dans son entiĂšretĂ©, va tout droit dans la marque de la bĂȘte. C’est la Bible, comme ce frĂšre le disait il y a quelques instants. C’est vrai. C’est juste. Elles sont toutes des organisations, parce qu’elles ont refusĂ© de marcher dans une plus grande LumiĂšre. Elles s’organisent et disent: «Nous croyons ceci.» Lorsque Dieu fait quelque chose, vĂ©rifiez cela avec Écriture.

79     Les Pharisiens disaient: «Nous L’avons.» Les SadducĂ©ens disaient: «Nous L’avons.» Cependant, c’est Dieu qui L’avait! Dieu a appuyĂ© sur l’interrupteur et a allumĂ© la LumiĂšre. Elle a Ă©tĂ© rejetĂ©e comme Elle l’a toujours Ă©tĂ©.

80     L’église Catholique rejeta Luther. Wesley rejeta -euh–euh–euh–Luther. Et de mĂȘme, les PentecĂŽtistes aussi rejetĂšrent Wesley.

81     Et le Saint-Esprit aujourd’hui est en train de rejeter les PentecĂŽtistes. Vous ĂȘtes en train de devenir tout aussi formalistes et froids que les autres. Tout le monde peut le constater. Je vous aime. Vous ĂȘtes ce qu’il y a de plus proche de la Bible, Ă  ce que je sache, c’est pourquoi je suis avec vous. Cependant, Ă©coutez, ouvrez vos yeux et voyez le jour dans lequel nous vivons! Il est temps d’appuyer de nouveau sur l’interrupteur pour que la LumiĂšre s’allume, pour faire pousser un Arbre. La Bible a dit dans Malachie 4 qu’Il enverrait et restaurerait la Foi originelle qu’avaient les gens. Il l’a promis. Il l’a toujours fait. Il envoyait Sa Parole, et les prophĂštes venaient parce que la Parole venait aux prophĂštes, et ils avaient la Parole et ils La faisaient vivre.

82     Les organisations et les systĂšmes de l’époque ont rejetĂ© cela dans chaque Ăąge, ainsi vont-ils le faire aujourd’hui. Dieu est tout autant capable aujourd’hui de susciter un homme qu’Il l’était jadis. Il n’a jamais suscitĂ© une organisation. Demandez Ă  n’importe quel historien, parcourez l’histoire; dĂšs qu’une organisation se formait, elle mourait lĂ  et ne se relevait plus jamais. Dieu parle Ă  des individus. C’est juste.

83     Et Dieu a promis de le faire encore dans les derniers jours, et c’est ce qu’Il fera. Ce que Dieu a promis, c’est ce qu’Il fera pour allumer la LumiĂšre qui peut confirmer les Écritures promises pour aujourd’hui. JĂ©sus a dit: «Comme il en Ă©tait aux jours de–de Lot, ainsi en sera-t-il Ă  la Venue du Fils de l’homme.» (Vous montrez.) Vous voyez ce qu’ils font. Regardez JĂ©hovah, ce qu’Il a fait; notre PĂšre a tout mis en place.

84     Il y a Lot, lĂ  dans le monde, lĂ  Ă  Sodome, avec tout le pĂ©chĂ©, tiĂšde. Il y a lĂ  un messager qui lui prĂȘche, aussi .

85     Il y a le groupe d’Abraham, l’Élu, celui qui Ă©tait sĂ©parĂ©, celui qui avait la promesse, attendant fidĂšlement le Fils. Lot attendait aussi un fils, mais pas sous la forme qu’Abraham l’attendait. Qu’arriva-t-il? Juste avant que cela n’arrivĂąt, Dieu descendit et Se manifesta dans la chair, et dĂ©clara qu’Il Ă©tait la Parole, car «la Parole de Dieu est plus tranchante qu’une Ă©pĂ©e Ă  deux tranchants, Elle discerne les pensĂ©es du coeur». JĂ©sus a dit: «Ainsi en sera-t-il de nouveau Ă  la Venue du Fils de l’homme.» Ces Promesses sont Divines, Elles ont Ă©tĂ© prononcĂ©es par les lĂšvres de JĂ©sus-Christ. Le ciel et la terre passeront, mais Elles ne passeront jamais. Dieu est toujours capable de susciter, Ă  partir des pierres, des enfants Ă  Abraham. Oh! oui!

86     Dans notre pĂšlerinage, nous sommes – nous sommes semblables Ă  IsraĂ«l. IsraĂ«l, dans son pĂšlerinage, devait recevoir la nouvelle manne chaque jour, car une nouvelle manne tombait. Nous ne sommes pas censĂ©s vivre dans la lumiĂšre de Luther, vivre dans la lumiĂšre de–de Wesley, ni vivre dans la lumiĂšre de la PentecĂŽte. Nous sommes dans un autre Ăąge, une nouvelle Manne.

87     Qu’arrivait-il s’ils essayaient de garder cette manne plus longtemps? Elle pourrissait. Elle pouvait les tuer. C’est la raison pour laquelle nous avons eu tant de morts spirituels, de soi-disant ChrĂ©tiens. Ils se nourrissent du reflet d’un autre jour. Ils mangent une manne dĂ©jĂ  avariĂ©e. Juste comme la balle sur le blĂ©, si elle n’entre pas dans le blĂ©, elle se dĂ©tache du blĂ©. Et lorsque la LumiĂšre est rejetĂ©e, il n’y a qu’une seule chose qui reste: ĂȘtre jetĂ© dans les tĂ©nĂšbres. N’importe quelle partie de la nuit qui refuserait de voir la LumiĂšre retourne dans les tĂ©nĂšbres. Il en est de mĂȘme dans Évangile, dans chaque Ăąge, il a Ă©tĂ© dĂ©montrĂ© que c’est ainsi. Nous vivons dans ce temps-lĂ .

88     La manne d’hier est avariĂ©e. J’entends les gens dire: «Il y a 40 ans, j’ai fait ceci et cela.» C’est bien, mais qu’en est-il d’aujourd’hui? Qu’en est-il de l’église pleine de zĂšle? Nous parlons d’hier, qu’en est-il de l’église aujourd’hui? Qu’en est-il de vous en tant qu’individu aujourd’hui? Car, ce qui est d’hier ne conviendra pas pour aujourd’hui. C’était bien pour hier.

89     Le message de Luther Ă©tait la lumiĂšre de l’heure, comme l’était celui de John, mais une plus grande lumiĂšre s’est levĂ©e. Luther Ă©tait aussi une grande lumiĂšre, et nous nous sommes rĂ©jouis de lui pour un temps, mais il vint une autre lumiĂšre qui fit disparaĂźtre l’éclat de la sienne. Ce qu’elle devait faire, c’était de s’accorder avec Elle; et Elle continua jusqu’au Pain parfait, continua jusqu’à la Manne parfaite de Dieu. Mais que firent-ils? Ils s’organisĂšrent. L’homme s’en est mĂȘlĂ©. Au lieu que Dieu conduise la chose, l’homme et ses systĂšmes s’en sont mĂȘlĂ©s et l’ont Ă©teinte.

90     Oh! cet de aujourd’hui, Il a Ă©tĂ© Ă©mondĂ©. Tout sarment qui ne porte pas de fruit est coupĂ©. JĂ©sus l’a dit dans Saint Jean 15. C’est ce qui est arrivĂ© maintenant, nous voyons qu’ils ont Ă©tĂ© coupĂ©s, retranchĂ©s.

91     Souvenez-vous, le coeur mĂȘme de l’arbre est juste au milieu de l’arbre. Le fruit mĂ»rira toujours, le dernier endroit oĂč un arbre portera toujours du fruit, c’est juste Ă  son sommet, parce que c’est la fraĂźcheur qui provient du noyau de vie qui est dans la semence.

92     C’est un de JĂ©sus Ă©tait Épouse, Il Ă©tait un Arbre. Ils L’ont coupĂ©. Il Ă©tait l’Arbre de Vie qui Ă©tait dans le jardin d’Eden. Ils L’ont coupĂ© et L’ont pendu Ă  un bois romain pour se moquer de Lui. Qu’a-t-Il fait? Dieu L’a ressuscitĂ© d’entre les morts le troisiĂšme jour. Et aujourd’hui, il y a un de; Il a commencĂ© trĂšs loin au commencement, il y a longtemps au jour de la PentecĂŽte.

93     Ă‰coutez, vous qui appartenez Ă  l’église! L’Église n’a jamais commencĂ© Ă  NicĂ©e, Ă  Rome. Elle a commencĂ© Ă  JĂ©rusalem; Église a commencĂ© le jour de la PentecĂŽte. Ensuite, qu’ont-ils fait? Ils ont simplement continuĂ© Ă  s’organiser; et Dieu continue Ă  couper les sarments. Puis, ils s’organisĂšrent: les LuthĂ©riens, Il coupa les sarments. Wesley, Il coupa les sarments. La PentecĂŽte, Il coupa les sarments jusqu’à ce que cela arrive...

94     Mais Dieu va avoir un Arbre-Épouse! «Tout ce que le jĂ©lek a dĂ©vorĂ© et que le hasil a dĂ©vorĂ©, Je le restaurerai», dit le Seigneur. Malachie 4 nous dit que nous serons ramenĂ©s Ă  la foi originelle, «à la foi des pĂšres», comme c’était au jour de la PentecĂŽte. Nous croyons que cela va venir. Je crois que c’est maintenant le temps pour cela. Les branches se sont flĂ©tries et ont sĂ©chĂ©, et on va les retrancher de l’Arbre afin que le fruit se produise juste au sommet de l’Arbre. Oh lĂ  lĂ !

95     Toutes ces lumiĂšres Ă©taient bonnes. L’Église aujourd’hui est cette lumiĂšre-lĂ  plus ce qu’elle a reçu aujourd’hui. C’est pour terminer la moisson. Comme nous le dĂ©couvrons, que l’Arbre lui-mĂȘme, ou... Le blĂ© doit mĂ»rir avec la LumiĂšre, poussant lui-mĂȘme Ă  partir d’un brin d’herbe jusqu’au grain, et du grain il continue. Il mĂ»rit avec la LumiĂšre. La lumiĂšre des autres Ăąges ne fait que rendre tĂ©moignage Ă  cet Ăąge-ci. La lumiĂšre de Luther a rendu tĂ©moignage à–à la lumiĂšre de Wesley. Wesley a rendu tĂ©moignage Ă  la lumiĂšre de la PentecĂŽte. C’est la mĂȘme vie, seulement elle a Ă©tĂ© amenĂ©e Ă  maturitĂ© par la LumiĂšre. Si seulement les gens pouvaient voir cela!

96     Il y a quelques temps, je lisais un petit article dans lequel la reine d’Angleterre (pas l’actuelle reine, l’autre reine) Ă©tait allĂ©e visiter une fabrique de papier qui produisait du trĂšs beau papier. Et lorsqu’elle fut interviewĂ©e par le prĂ©sident de la fabrique... Il lui avait fait faire une visite. Elle voulait voir comment ce beau papier Ă©tait fabriquĂ©. Il la prit et lui montra toutes les grandes presses et tout. Et en ces jours-lĂ , ils fabriquaient du papier Ă  partir des chiffons. Nous nous en souvenons bien. Ainsi, il entra dans une piĂšce et ouvrit la porte, et il n’y avait rien qu’un tas de chiffons. ÉtonnĂ©e, la reine demanda: «C’est quoi, ces choses sales?»

97     Cet homme, donc, le prĂ©sident de la fabrique, dit: «Hier, c’était des vĂȘtements, vous voyez. C’est devenu sale. Nous ne jetons pas cela, mais c’est le papier de demain.»
    Elle dit: «Je ne comprends pas cela.» «Vous le comprendrez demain.»

98     Ainsi, lorsque ils firent passer ces chiffons sous presse, par un processus de nettoyage et–et une certaine chose par laquelle ça devait passer, un processus, lorsque cela en sortit, c’étaient des belles feuilles de papier. Le prĂ©sident se proposa de montrer Ă  la reine quelque chose qu’elle n’avait jamais connu. Il mit son portrait lĂ -dessus et l’imprima sur ce beau papier. Lorsque la reine reçut cela, elle vit son propre portrait sur ce qui, la veille, Ă©tait des chiffons sales, car cela Ă©tait passĂ© par un certain processus.

99     Oh! si Luther, Wesley, et tous les autres, pouvaient voir cela, que les choses d’hier ne peuvent ĂȘtre utilisĂ©es qu’en passant par un processus! Lorsque le Saint-Esprit rĂ©vĂšle la LumiĂšre, de la justification Ă  la sanctification, jusqu’au baptĂȘme du Saint-Esprit, et maintenant la derniĂšre heure de la Venue de Christ, cela contient le portrait non pas de la reine, mais du Roi du Ciel qui S’identifie Lui-MĂȘme, comme l’église est devenue plus proche, minoritaire. De mĂȘme le ministĂšre doit ĂȘtre le mĂȘme genre de ministĂšre qu’Il avait.

100     Ceux qui moururent dans l’ñge de Luther, lĂ  au bas de la pyramide, par exemple, (il ne s’agit pas d’un enseignement sur la pyramide, mais juste Ă  titre d’exemple)...

101     Si jamais quelqu’un d’entre vous y a dĂ©jĂ  Ă©tĂ©, cette pyramide est vraiment parfaite. Vous pouvez difficilement y faire passer une lame de rasoir. Le –ils n’avaient pas mis de mortier dedans, autant que nous sachions. Son architecture Ă©tait si immense! Maintenant, ils ont perdu la pierre de faĂźte. Ils ne savent pas oĂč elle se trouve. Maintenant, lorsque cette pierre de faĂźte reviendra, elle sera exactement comme le reste de cela, elle s’ajustera avec la pierre qui est restĂ©e dĂ©couverte. S’il vous faillait placer la pierre de faĂźte lĂ -dessus, cela devrait ĂȘtre ainsi.

102     Et quand JĂ©sus reviendra, Il trouvera une Église qui est lavĂ©e, sans tache ni ride, et ce sera le mĂȘme ministĂšre qu’Il avait qui ramĂšnera la Pierre de FaĂźte.

103     C’est comme l’ombre de ma main ici. C’est une ombre, seulement cela devient plus sombre au fur et Ă  mesure que ma main devient plus... Ici c’est un nĂ©gatif, ici un positif. Comme un nĂ©gatif et un positif, cela devient plus dense, plus sombre, de plus en plus sombre, et finalement cela se rejoint, et le nĂ©gatif et le positif deviennent un.

104     C’est alors que Église et Christ s’uniront ensemble. Comme une Épouse, Elle aura sur Elle le mĂȘme Esprit qui Ă©tait en Lui, aprĂšs que cette Église sera passĂ©e de la justification, la sanctification, le baptĂȘme du Saint-Esprit, jusqu’au polissage dans les derniers jours maintenant, pour la Venue du Seigneur.

105     Oh! ne soyez pas la partie rugueuse LĂ -dessus, frĂšre pentecĂŽtiste. Brillez par la Parole et croyez-En chaque iota. N’entrez pas dans ces ismes et tout, comme nous le voyons arriver aujourd’hui. Ne soyez pas Ă©tonnĂ© de cela, car la Pierre de FaĂźte vient trĂšs bientĂŽt, criant: «Abba, PĂšre. Mon Dieu! Mon Dieu!» Oui, je le crois de tout mon coeur.

106     Voyez-vous cela? Savez-vous ce que je veux dire? C’est Christ qui prend maintenant les chiffons d’hier, les LuthĂ©riens, les MĂ©thodistes, les PresbytĂ©riens et les autres, et Il les fait passer par un processus. Quel genre de processus? Le processus du Saint-Esprit: en plus de ce qu’ils avaient, Il fait cela jusqu’à ce qu’Il imprime Sa Propre image, quand Église et Christ deviendront un dans l’union. Dieu, accorde-le! Je crois que vous voyez cela. Si vous le voyez vraiment...

107     Ă‡a me rappelle une histoire du temps oĂč le–le grand rĂ©veil gallois Ă©tait en cours. Certains grands hommes d’ici, de ce pays, s’étaient proposĂ© d’aller lĂ -bas pour voir le rĂ©veil gallois, ce qui s’y passait. Et comme ils se rendaient lĂ  pour voir, ils ont appris dans quel bĂątiment cela se tenait. Lorsqu’ils arrivĂšrent au pays de Galles, ils allĂšrent ça et lĂ , commencĂšrent Ă  demander oĂč Ă©tait situĂ© le bĂątiment. Ils virent un petit agent de police tout joyeux se tenant au coin, coiffĂ© de son petit chapeau de soldat anglais et son – oh! qui faisait tournoyer sa matraque comme ça. Et ainsi, ces hommes s’approchĂšrent de lui et demandĂšrent: «Monsieur, pourriez-vous me dire dans quel bĂątiment se tient le rĂ©veil gallois?»

108     Il rĂ©pondit: «Oui, monsieur, je le suis! Je le suis!» Pourquoi? Il rĂ©pandait la joie et la LumiĂšre du rĂ©veil gallois–gallois qui Ă©tait en lui.

109     L’église PentecĂŽtiste d’aujourd’hui devrait pareillement demander: «Qui est JĂ©sus-Christ, le MĂȘme hier, aujourd’hui, et pour toujours?» La LumiĂšre de Son Évangile devrait briller par la Parole de cet Ăąge, rĂ©vĂ©lant JĂ©sus-Christ Ă  la nation, juste comme c’était jadis.

110     Il Ă©tait si rempli du rĂ©veil gallois qu’il Ă©tait devenu le rĂ©veil gallois.

111     Nous devrions ĂȘtre si remplis de Christ que nous – nous Le reflĂ©terions dans la puissance de Sa Parole qui nous est rĂ©servĂ©e pour ce jour. FrĂšres, ne soyez pas plongĂ©s dans les choses du monde, ne... ces soucis qui vous amĂšnent loin... Restez avec Évangile. Conformez-vous Ă  chaque Parole! Et ne retournez pas Ă  ce qu’un certain pĂšre avait dit. Allons maintenant mĂȘme Ă  ce que JĂ©sus avait dit devoir arriver en ce jour-ci. Oui, monsieur. Nous sommes censĂ©s ĂȘtre la LumiĂšre de cet Ăąge, manifestant Évangile. Luther Ă©tait Sa lumiĂšre. Wesley Ă©tait Sa lumiĂšre. La PentecĂŽte Ă©tait Sa lumiĂšre. Mais, nous sommes maintenant bien plus avancĂ©s sur la route, nous entrons dans Épouse, les appelĂ©s Ă  sortir, les Élus. Rappelez-vous, si vous l’ĂȘtes, vous ĂȘtes juste comme cet officier-lĂ , il avait Cela en lui.

112     Rappelez-vous, ceci est le septiĂšme Ăąge de l’église, l’ñge de Église de LaodicĂ©e. ConformĂ©ment Ă  Apocalypse 3, ils rejettent Christ. De tous les Ăąges de l’église qui sont mentionnĂ©s dans la Bible, l’Âge de LaodicĂ©e est le pire de tous. Il L’a mis dehors, L’a rejetĂ©, L’a mis Ă  l’extĂ©rieur.

113     Avez-vous vu l’éclipse de lune, l’autre nuit, avant que le pape n’aille Ă  Rome – ne quitte Rome pour JĂ©rusalem? JĂ©rusalem, la plus vieille Ă©glise; la lune est un type de l’église, elle reflĂšte toujours la lumiĂšre du soleil en l’absence du soleil, et elle s’était assombrie. J’avais dessinĂ© cela sur un tableau noir ici, il y a 3 ou 4 ans, et j’avais reprĂ©sentĂ© les Ă©glises – dans des milliers de maisons Ă  travers la nation. Qu’était-ce? Une ombre. La premiĂšre fois qu’un pape se soit jamais dĂ©placĂ© pour revenir ici, il vint sous – sous le nom de Paul ou autre. Il a parcouru ces endroits; il a dĂ» bĂ©nir le fleuve pour le traverser, et ainsi de suite. En quoi le – le fleuve a-t-il besoin des bĂ©nĂ©dictions?

114     Qu’est-ce qui ne va pas dans cet Ăąge de l’église dans lequel nous vivons aujourd’hui? Ne pouvez-vous pas voir cela, Dieu le dĂ©clarant dans les cieux, le dĂ©clarant dans Sa Parole, le dĂ©clarant dans le journal, le dĂ©clarant parmi les gens? Ne pouvez-vous pas ouvrir les yeux et voir l’heure? Ce sont ces choses qui rendent tĂ©moignage Ă  la VĂ©ritĂ©. Ceci est la LumiĂšre de l’heure.

115     Observez. Le grand mouvement oecumĂ©nique, il va maintenant entrer dans ce conseil lĂ , formant justement l’image de la bĂȘte d’Apocalypse 17, exactement ce qui a Ă©tĂ© annoncĂ© qu’il ferait. Vous PentecĂŽtistes, allez-vous garder silence devant cela et y entrer? L’heure de la contrainte est venue.

116     Maintenant, c’est le temps de vous lever et de prĂ©parer votre lampe, et de briller par Évangile et par la Puissance de JĂ©sus-Christ.

117     Je sais que ceci est impopulaire. Lorsque beaucoup de mes amis PentecĂŽtistes se mettent en compagnie du pape et des autres, et disent: «C’est trĂšs spirituel», pour moi, c’est–c’est faux. C’est contraire Ă  la Bible. Que la Parole de Dieu soit reconnue pour VĂ©ritĂ©. Oui, monsieur. C’est maintenant le moment. Nous voyons ces grands mouvements qui avancent dans le... Oh! cela est bien Ă  l’oeil naturel, assurĂ©ment.

118     CaĂŻphe Ă©tait bien considĂ©rĂ© compte tenu de ce qu’il rĂ©vĂ©lait aux sacrificateurs en ce jour-lĂ , tout ce jour-lĂ . Mais JĂ©sus Ă©tait la LumiĂšre qui faisait vivre la Parole, mais leurs conseils et tout avaient aveuglĂ© leurs yeux Ă  Cela. Il dit: «Laissez-les; si un aveugle conduit un autre aveugle, ils tomberont tous dans la fosse.»

119     Nous sommes revenus encore Ă  ce temps-lĂ , frĂšres et soeurs. Nous sommes revenus encore Ă  cette heure-lĂ . Remarquez. Pourquoi? Pour la mĂȘme raison.

120     Nous dĂ©couvrons que les – ces grandes lumiĂšres dans lesquelles nous avons vĂ©cu, dans les jours passĂ©s, Ă©taient trĂšs bien. Nous n’avons rien contre elles. Cependant, cet Ăąge de Église de LaodicĂ©e, faites attention, rappelez-vous, il est rejetĂ© de Christ. Et c’est exactement ce qu’il en est maintenant.

121     Ce grand conseil, ce mouvement oecumĂ©nique est continuellement en mouvement pour unir tous les Protestants. Et qu’est-il en train de faire? Il est en train d’assombrir la vraie Parole mĂȘme, et la Parole est Christ. Comment peuvent-ils le faire? C’est quand, la Science ChrĂ©tienne et les FrĂšres Unis, et beaucoup de ces gens-lĂ  dans d’autres grandes organisations, certains croient la naissance virginale, d’autres ne la croient pas, d’autres croient ceci et cela. Comment pouvez-vous vous joindre Ă  l’incrĂ©dulitĂ©? Comment deux hommes peuvent-ils marcher ensemble sans en ĂȘtre convenus? Sortez du milieu d’eux et soyez sĂ©parĂ©s, et prenez la Sainte Parole de Dieu et tenez-vous en Ă  Elle.

122     JĂ©sus-Christ est obligĂ© de manifester Sa Parole. La chose dont nous avons besoin aujourd’hui, c’est l’apparition de Malachie 4. Un autre prophĂšte se lĂšvera au Nom du Seigneur JĂ©sus-Christ et manifestera exactement ce qu’Il a promis de faire. Alors les hommes, aveuglĂ©ment, abandonneront Cela et s’introduiront directement dans les tĂ©nĂšbres, comme ils l’ont toujours fait.

123     Observez maintenant, nous dĂ©couvrons la mĂȘme raison pour laquelle, aujourd’hui, elles rejettent – les Ă©glises rejettent le Message, crucifient la Parole, mettent la Parole dehors. Maintenant, si vous n’appartenez pas Ă  cela, vous ne pouvez mĂȘme plus – vous ne pouvez mĂȘme plus avoir votre Ă©glise. Ils la fermeront dĂ©finitivement. Vous devez y entrer. Si vous ne le faites pas, vous ĂȘtes dĂ©finitivement fermĂ©. Qu’en est-il alors? Oh! soutenez Ce qui est juste! Rappelez-vous, c’est presque de nouveau le temps de la crucifixion.

124     Il n’y a pas longtemps, en Angleterre, une fausse lumiĂšre a causĂ© le plus grand – le plus grand vol que le monde ait jamais connu. Le plus grand vol qui ait jamais Ă©tĂ© opĂ©rĂ© l’a Ă©tĂ© Ă  l’aide d’une fausse lumiĂšre. Un vol de sept millions de dollars a Ă©tĂ© commis Ă  l’aide d’une fausse lumiĂšre qui avait fait ralentir le train, et Scotland Yards n’a pas pu retrouver l’homme. Ils s’en sont tirĂ©s si habilement. Cela a Ă©tĂ© reconnu comme le plus grand vol qui ait jamais Ă©tĂ© commis par des bandits, dans le naturel. C’était le plus grand vol que le monde ait jamais subi.

125     Et le plus grand vol qui ait jamais Ă©tĂ© commis au dĂ©triment de Église de JĂ©sus-Christ et commis Ă  l’aide d’une fausse lumiĂšre, un reflet d’un autre Ăąge, en rejetant la LumiĂšre qui Ă©tait prĂ©dite pour cet Ăąge-ci. Amen. Une fausse lumiĂšre, un reflet d’hier! Ne marchez pas dans le reflet d’hier! Marchez dans la chaleur du Fils, aujourd’hui. Ne vous retirez pas sous l’ombre dĂ©nominationnelle, disant: «Les jours des miracles sont passĂ©s.»

126     JĂ©sus a dit: «Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru: en Mon Nom ils chasseront les dĂ©mons, ils parleront de nouvelles langues. Voici les signes qui les accompagneront.»

127     Ils disent: «C’est valable pour les apĂŽtres, pas pour nous.» C’est un reflet.

128     JĂ©sus a dit: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru, dans le monde entier.» Oui, monsieur.

129     Maintenant, quel est le problĂšme? Marcher dans un reflet, cela a causĂ© le plus grand vol, cela a ĂŽtĂ© Christ de l’église. Vous voyez. Comment Christ peut-Il Se manifester par un credo froid d’hier dans une Parole promise pour aujourd’hui? Ça ne rĂ©chauffe pas la Semence. Non, monsieur. Le plus grand vol de l’église!

130     Chaud? Et, rappelez-vous, cette lumiĂšre du credo froid ne fera pas mĂ»rir la Semence d’aujourd’hui. Elle renie la Semence. C’est le brouillard qui couvre la terre, l’obscuritĂ©. Il est temps pour Dieu de se lever pour allumer Ă  nouveau la LumiĂšre, faire vivre Sa Parole. La LumiĂšre, absolument! Ce credo froid ne fera pas mĂ»rir le Grain. Certainement pas.
    Et rappelez-vous, la civilisation a voyagĂ© dans le mĂȘme sens que le soleil.

131     Comme je vous l’ai dit au dĂ©but, je dois veiller aux paraboles, Ă  la maniĂšre dont la nature marche. Je n’ai pas d’instruction pour le faire. Je n’en ai pas besoin. Je prĂ©fĂšre avoir ce que j’ai plutĂŽt que toute l’instruction du monde. J’ai JĂ©sus-Christ. Je Le vois vivre pleinement Sa Parole, et c’est tout ce que je veux savoir.

132     Et si un homme est nĂ© de l’Esprit de Dieu, il sondera les Écritures pour voir si C’est la rĂ©ponse pour aujourd’hui. La rĂ©ponse du jour est Christ. Christ est la Parole. Quand la Parole vient Ă  la vie, Elle manifeste la LumiĂšre qui est promise pour aujourd’hui. Cet Age sombre de LaodicĂ©e, juste un peu... «Tous ceux que Je reçois, Je les chĂątie, Je les reprends. Repens-toi, a dit JĂ©sus, et reviens.» Tournez-vous vers la Parole. Il est la Parole. Venez Ă  Lui. Oui, monsieur.

133     Observez la LumiĂšre. Elle est venue de l’Est, allant Ă  l’Ouest. Nous sommes Ă  la CĂŽte Ouest. Elle avait trois Ă©tapes, n’est-ce pas? Elle avait trois Ă©tapes. Elle a traversĂ© la mer trois fois. Partant de Paul, et traversant la MĂ©diterranĂ©e pour entrer en Allemagne; l’Allemagne fut Ă©clairĂ©e avec Luther. Elle traversa la Manche jusqu’aux États-Unis et maintenant... vers–vers l’Angleterre. Ensuite, de l’Angleterre, Elle traversa le Pacifique vers les États-Unis. Et Elle s’est frayĂ© son chemin Ă  travers le message de Luther, a continuĂ© jusqu’à ce que Sa derniĂšre partie se retrouve ici sur la CĂŽte Ouest.

134     Et depuis la maturation du grain, en remontant jusqu’à Luther, tout au travers des Ăąges, cela devrait ĂȘtre maintenant la plĂ©nitude de Évangile, la Puissance de Dieu pour faire mĂ»rir. La LumiĂšre qui a Ă©tĂ© manifestĂ©e Ă  travers la justification, la sanctification, l’ñge de la PentecĂŽte, devrait faire mĂ»rir l’Arbre-Épouse pour la Venue du Seigneur JĂ©sus-Christ afin que Christ puisse ĂȘtre manifestĂ© dans Son Église, comme une seule Personne, Lui et Sa Femme, Lui et Son Épouse. Amen. C’est l’heure dans laquelle nous vivons. C’est la LumiĂšre du jour. Marchez-y! «Soyez sauvĂ©es, toutes les extrĂ©mitĂ©s de la terre.»

135     Le reflet de l’église de ce jour serait trĂšs sĂ©duisant, a dit JĂ©sus dans Matthieu 24. Il a dit: «Cela sĂ©duirait mĂȘme les Ă©lus, si c’était possible.» Voyez-vous, Luther ne pouvait pas recevoir... Luther ne pouvait pas sĂ©duire un MĂ©thodiste. Un MĂ©thodiste ne pouvait pas sĂ©duire un PentecĂŽtiste. C’est juste, voyez, mais qu’en est-il de Épouse? C’est cela qui crĂšve les yeux aux PentecĂŽtistes. Oui. Voyez, vous ĂȘtes rentrĂ©s Ă  votre credo, Ă  votre formalisme, vous vous ĂȘtes organisĂ©s et vous avez un groupe d’hommes qui vous disent quoi faire.

136     La Bible promet ces choses. Nous avons besoin d’hommes et de femmes remplis de l’Esprit de Dieu.

137     Si vous dites que vous avez l’Esprit de Dieu en vous, et si Dieu accomplit une certaine promesse contenue Ici, comment ce Saint-Esprit peut-Il affirmer Cela, en disant: «Eh bien, ça pourrait ĂȘtre correct pour un autre Ăąge. Nous ne croyons pas Cela de cette maniĂšre-là»? Ça, ce n’est pas le Saint-Esprit.

138     L’homme qui est rempli de Dieu, lui et la Parole sont un. Certainement! C’est le fruit d’une union, une union entre Dieu et l’homme.

139     Comment une femme, qui va devenir le mari d’un homme, (ou plutĂŽt l’inverse) peut-elle faire les choses qu’il ne veut pas qu’elle fasse? Comment pouvons-nous flirter avec le monde et les dĂ©nominations et les organisations, et rejeter la LumiĂšre de l’heure? Comment cela peut-il se faire, frĂšre et soeur? Avec l’amour Divin et le respect pour chacun de vous, comment pouvons-nous accepter ces choses? Comment pouvons-nous Ă©couter Cela? Cela nous retombe directement sur les bras, une fois de plus.

140     Ne condamnez pas les LuthĂ©riens pour avoir condamnĂ© les Catholiques. Ne condamnez pas Wesley pour avoir condamnĂ© les LuthĂ©riens, voyez-vous, ainsi de suite, alors que vous condamnez la Chose qui arrive aujourd’hui et vous vous En dĂ©tournez, quoique vous voyiez vos Ă©glises entrer dans ce grand mouvement oecumĂ©nique et autres de ce genre, conduire chacun de vous dans la marque de la bĂȘte; et vous l’avez reçue. Bien des gens sincĂšres entrent tout droit lĂ - dedans.
    Vous dites: «Ce sont des braves gens, des saints.»

141     Ces sacrificateurs l’étaient aussi. Si je devais considĂ©rer la saintetĂ© de JĂ©sus-Christ ou les fruits de l’Esprit, beaucoup d’entre vous ont suivi ce... Maintenant ce n’est pas par manque d’égard pour cela. J’En crois chaque Parole.

142     Beaucoup diront: «Oh! j’ai parlĂ© en langues. Je L’ai reçu.» Ce n’est pas Cela. Non, monsieur.
    Beaucoup d’entre eux disent: «Le fruit de l’Esprit, c’est Cela.» Est-ce Cela?

143     Faisons passer JĂ©sus en jugement (Que Dieu me pardonne) pendant un instant. Nous allons vous soumettre Ă  un examen; et moi je serai le sacrificateur. Je vous dirai: «Ce jeune Homme, appelĂ© JĂ©sus de Nazareth, est entrĂ© dans la ville. Ne L’écoutez pas. Nous, nous croyons au fruit de l’Esprit. Maintenant, voici votre bon vieux sacrificateur. Lui, son grand-pĂšre, son arriĂšre-grand-pĂšre, tous Ă©taient sacrificateurs. Il a sacrifiĂ© toute sa jeunesse. Il est restĂ© juste au sĂ©minaire. Il observait, il croyait, il – il faisait tout ce qu’on lui enseignait. Il connaĂźt les Écritures de A Ă  Z. MĂȘme qu’Il les transcrit lui-mĂȘme. Il transcrit lui-mĂȘme les Écritures; les scribes le font. Et le voici, un grand homme! Vous savez qu’il en est un.

144     Â«Qu’est-il arrivĂ© lorsque votre mĂšre vous mettait au monde? Qui s’est tenu au chevet de votre lit? Ce bon vieux sacrificateur. Quand maman et papa allaient se sĂ©parer, qui a mis leurs bras l’un autour de l’autre et les a ramenĂ©s Ă  Dieu? Ce bon vieux sacrificateur. Oui.

145     Â« Et ici, JĂ©hovah exige un agneau comme sacrifice pour le pĂ©chĂ©. Les hommes d’affaires, eux vivent ici dans des villes et ils – ils vendent leurs marchandises, et–et ainsi de suite, leurs produits, et les denrĂ©es alimentaires et tout ce qu’ils vont vendre. Ils n’élĂšvent pas les agneaux. Et qu’est-ce que les sacrificateurs ont fait? Ils se sont fabriquĂ© lĂ  un petit Ă©talage pour vendre des agneaux, de sorte que cet homme peut entrer, purifier son Ăąme devant JĂ©hovah.

146     Â«Qu’a fait ce gars, JĂ©sus de Nazareth? De quelle Ă©glise est-Il venu? A quelle dĂ©nomination appartient-Il? Quelle carte de membre a-t-Il? Nous Le bouterons dehors. Nous n’aurons rien Ă  faire avec Lui, car Il condamne chacun de nous. Qu’a-t-Il fait? Il se rend lĂ -bas et prend cela, l’endroit oĂč des hommes essayent d’obtenir le salut de leurs Ăąmes, l’église», comme nous l’appellerions aujourd’hui, vous qui ĂȘtes spirituels, «Il a renversĂ© la table, jetĂ© l’argent destinĂ© au change, pris des cordes qu’Il a tressĂ©es et les a expulsĂ©s. Et Il a traitĂ© votre vieux sacrificateur pieux de ‘fils du diable’, ce bon vieil homme qui vous a prĂȘtĂ© de l’argent quand vous Ă©tiez en difficultĂ©.

147     Â«Qui se tiendra Ă  cĂŽtĂ© de vous et vous enterrera quand vous serez mort? Ce bon vieux sacrificateur. Il a le fruit de l’Esprit. Mais ce JĂ©sus de Nazareth, a-t-Il le fruit de l’Esprit?»

148     Vous ne pouvez pas porter un jugement Ă  partir du parler en langues, vous ne pouvez pas non plus porter un jugement Ă  partir du fruit de l’Esprit. Mais, c’est la manifestation de la Parole de Dieu, amenĂ©e Ă  la LumiĂšre. C’est la LumiĂšre qui fait cela. L’homme qui marche dans cette LumiĂšre! JĂ©sus-Christ ne se fiait pas au parler en langues, bien qu’Il parlĂąt en langues. Il ne se fiait pas au fruit de l’Esprit, mĂȘme s’Il le manifestait. Vous ne pourriez pas juger par cela. Cependant Il crut et ponctua Cela, et Dieu a vĂ©cu chaque Parole de la promesse de ce jour-lĂ  Ă  travers Lui. C’est cela la LumiĂšre de l’heure. C’est cela l’évidence.

149     Lorsqu’un homme me dit que le Saint-Esprit Qui entre en lui refuse d’admettre que la Parole de Dieu est vraie, il y a quelque chose qui ne va pas. Il y a quelque chose qui cloche dans nos sĂ©minaires et tout, quand ils enseignent Ă  l’homme toute cette thĂ©ologie inculquĂ©e, ici, et ces histoires d’aujourd’hui. Ces hommes auraient fait la mĂȘme chose contre la Parole de Dieu, et les auraient conduits droit lĂ -bas dans ce massacre oecumĂ©nique. Bien sĂ»r que c’est faux.

150     Je le dis au Nom du Seigneur! Observez et voyez si Cela n’est pas vrai. La LumiĂšre, la LumiĂšre de l’heure!

151     Ces credo froids ne peuvent jamais produire une moisson. Nous devons avoir une Église qui est lavĂ©e dans le Sang de l’Agneau, et qui est devenue un avec la Parole, pour ĂȘtre Église.

152     Les reflets de l’église de ce jour-ci, a dit JĂ©sus, sont trĂšs sĂ©duisants, «...presque les Élus si cela Ă©tait possible». Juste les Élus! «Mais comme il en Ă©tait aux jours de NoĂ©, oĂč huit Ăąmes furent sauvĂ©es, ainsi en sera-t-il Ă  la Venue du Fils de l’homme.» TrĂšs, trĂšs peu seront sauvĂ©s en ce temps-lĂ .

153     Qu’est-ce que cela fait? Cela conduit droit au massacre. Nous voyons cela dans ces tĂ©nĂšbres actuelles oĂč nous vivons. Je termine en disant ceci: dans ces tĂ©nĂšbres actuelles oĂč nous vivons, ces jours dans lesquels nous vivons maintenant, oĂč la LumiĂšre s’est Ă©teinte dans les cieux, Elle s’est Ă©teinte ici parmi – bien avant de nous le montrer; elle a montrĂ© par la Bible ce qui s’est passĂ© concernant les Sept Sceaux. Et ici Dieu le dĂ©clare juste au ciel, Il descend directement et le dĂ©clare sur la terre. Et les Ă©glises entrent tout droit lĂ -dedans!

154     Qui sauvera alors cette petite Épouse qui garde la Parole? Que Lui arrivera-t-il quand Elle sera abandonnĂ©e Ă  Elle-mĂȘme? Elle ne sera pas abandonnĂ©e, la Parole confirmĂ©e de la promesse de ce jour. Oh! oui. C’est comme un...

155     C’est embarrassant, je sais que cela l’est, pour les gens, de voir l’église dire tout simplement: «Eh bien, c’est presque exactement la mĂȘme chose.» JĂ©sus avait dit qu’il en serait ainsi. Ce serait tel que «ça sĂ©duirait les Élus mĂȘmes, si c’était possible». Oh! oui. Oui, monsieur.

156     Cela me rappelle simplement un homme en Floride, il n’y a pas longtemps. Il racontait qu’il avait une voiture Chevrolet qui lui Ă©tait tombĂ©e en panne en Floride, et il dit qu’il l’amena au garage. Et le mĂ©canicien s’avança lĂ , mit tout en place, mais il n’arrivait pas Ă  la dĂ©marrer. Lui, le mĂ©canicien, Ă©tait nerveux, il courait ça et lĂ , Ă  travers tout le bĂątiment, prenant ceci...

157     Et cet homme, se tenant lĂ , dit: «J’attends ma voiture, monsieur. Je suis en retard. N’y arrivez-vous pas?»

158     Il rĂ©pondit, tout nerveux et se dĂ©menant: «Je fais de mon mieux.» Et il continua.

159     AussitĂŽt, un gentleman bien habillĂ© s’approcha et le regarda quelques instants, et il parla au mĂ©canicien, aprĂšs l’avoir laissĂ© se casser la tĂȘte un instant, il dit: «Pourquoi ne touchez-vous pas simplement ceci? Vous n’avez pas de courant.»

160     Ainsi, il dit: «Je n’y avais pas du tout pensĂ©.» Ainsi, il tourna simplement cette autre petite chose-lĂ , quoi que ce fĂ»t qui Ă©tait lĂ , et il fit passer le–le courant, et la voiture dĂ©marra.

161     Il se retourna et demanda: «Qui ĂȘtes-vous?» Savez-vous qui il Ă©tait? L’ingĂ©nieur en chef de–de General Motor. C’est lui qui avait fabriquĂ© l’engin. C’est lui qui l’avait conçu.

162     En cette heure-ci, frĂšre, lorsque nous nous demandons ce qui cloche dans notre rĂ©veil, qu’est-ce qui ne va pas? Nous avons la partie matĂ©rielle et tout, nous avons la mĂ©canique, mais oĂč est la Dynamique? C’est ce dont nous avons besoin pour amener JĂ©sus-Christ sur la scĂšne. Qu’est-ce qui ne va pas? Je vous le dis, il y en a Un ici aujourd’hui (AllĂ©luia) appelĂ© le Saint-Esprit, qui peut dĂ©clencher la Dynamique. Il est la Dynamique de la mĂ©canique.

163     Aujourd’hui, nous PentecĂŽtistes, nous sommes l’une des plus grandes Ă©glises de la nation, des milliers et des milliers se sont ajoutĂ©s chaque annĂ©e; mais oĂč est ce Saint-Esprit lĂ ? Nous avons acceptĂ© Cela en parlant en langues et nous avons vu comment cela a agi. Les MĂ©thodistes acceptent cela en criant. Luther accepte cela par la foi, et des choses comme cela. Ce n’est pas Cela.

164     C’est la Parole! C’est la Parole Qui a allumĂ© la lumiĂšre, Qui a actionnĂ© la mĂ©canique et elles deviennent la Dynamique. Elles sont la Dynamique. Quand la Dynamique atteint la mĂ©canique, cela met la chose en marche. C’est juste. Prenez la Parole. S’il y a une petite chose qui Y manque, Elle ne dĂ©marrera pas. Rejetez tout fardeau, tout isme, tout credo, afin que la Dynamique, le Saint-Esprit, puisse circuler Ă  travers la Parole et confirmer la Parole qui est promise pour ce jour-ci. Alors, la grande Église de Dieu Se tiendra sur Ses pieds, comme un avion Ă  rĂ©action propulsĂ© dĂ©colle vers les cieux, pour aller Ă  la rencontre de son MaĂźtre. C’est tout Ă  fait vrai. Tant que nous ne ferons pas cela, ça ne marchera pas. VoilĂ  ce qu’il en est. Oui, monsieur. Qui le fera? Qui gardera cela en ce jour auquel nous pensons? Souvenez-vous-en, souvenez-vous-en, frĂšre.

165     Maintenant cela me rappelle une autre petite histoire. Ce n’est pas pour revenir aux histoires, mais un de mes amis se trouvait Ă  Carls-bad, dans le Nouveau Mexique, lorsque nous Ă©tions lĂ , tenant une rĂ©union Ă  Carlsbad. Et il y eut un groupe de gens qui descendit dans ce sous-sol.

166     Oh! je–je n’ai jamais aimĂ© cette histoire-lĂ , lĂ  en bas oĂč c’est profond, et Ă  environ un mile [1,6 Km.– N.D.T.] sous terre. Moi, je suis satisfait ici au-dessus. Ainsi, ils descendirent en profondeur. Moi je veux aller plus haut, pas plus bas. Ainsi je...

167     Ils amenĂšrent ce gars, descendirent lĂ -dedans. Et il Ă©tait l’ami de cet homme, alors sa fillette et son petit garçon descendirent avec eux. Et–et ils descendirent trĂšs loin dans un vaste sous-sol oh! je suppose, Ă  des centaines et des centaines et des centaines de pieds en dessous de la surface de la terre, ils descendirent lĂ  en bas. Et tout Ă  coup, l’homme qui Ă©tait lĂ  prĂšs de l’interrupteur [FrĂšre Branham claque ses doigts. – N.D.É.] appuya sur l’interrupteur et Ă©teignit. Et il faisait si noir et si sombre que vous ne pourriez mĂȘme pas voir votre main bouger devant votre visage. Une fillette, une petite enfant, fut trĂšs effrayĂ©e. Elle se mit Ă  crier Ă  tue-tĂȘte: «Oh! il fait sombre! Il fait sombre! Il fait sombre», criant hystĂ©riquement.

168     Il s’est fait que son petit frĂšre se trouvait lĂ . Il cria dans l’obscuritĂ©, il dit: «N’aie pas peur, petite soeur, il y a ici un homme qui peut allumer la lumiĂšre.»

169     AllĂ©luia! Que va faire la petite Église? Ne t’inquiĂšte pas. Il y a ici aujourd’hui un Homme Qui peut allumer la LumiĂšre, c’est le Seigneur JĂ©sus-Christ. Oh! oui. Le Seigneur JĂ©sus-Christ!

170     Rappelez-vous, les aveugles... les–les hommes riches aux jours de la naissance de JĂ©sus, ils ne furent pas dĂ©routĂ©s ni aveuglĂ©s par l’éclat de JĂ©rusalem quand ils y arrivĂšrent, se renseignant Ă  Son sujet. Leur thĂ©ologie–thĂ©ologie ne pouvait pas expliquer cela. Mais lorsqu’ils se dĂ©tournĂšrent, ils suivirent Cela jusqu’à la Vie Éternelle comme vous les hommes d’affaires aujourd’hui.

171     Ne regardez pas aux reflets de ces organisations, mais cramponnez-vous plutĂŽt Ă  la Parole. Elle vous conduit Ă  la LumiĂšre. Ne crains point, petite soeur, il y a ici un Homme Qui peut allumer les LumiĂšres. Il y a ici un Christ Qui peut faire vivre Sa Parole exactement comme Il le faisait alors, confirmer Lui-MĂȘme qu’Il est le mĂȘme hier, aujourd’hui, et pour toujours. Croyez-vous cela? [L’assemblĂ©e dit: «Amen.» – N.D.É.]
    Levons-nous.

172     Je n’ai que quinze minutes avant l’heure d’aller Ă  la prochaine rĂ©union. Voudriez-vous lever la main et dire: «Dieu, allume sur moi la lumiĂšre ce matin. Je crois la Parole. Je crois la mĂ©canique. Mets la Dynamique en moi, Seigneur»? Levez vos mains et poussez des cris vers Lui: «Seigneur, allume les LumiĂšres!» Il y a ici un Homme Qui peut allumer les LumiĂšres. Nous sommes morts dans le communisme et rongĂ©s par toutes sortes de jĂ©leks des organisations, mais il y a ici un Homme Qui peut allumer les LumiĂšres. Cet Homme-lĂ , c’est le Saint-Esprit Lui-MĂȘme, JĂ©sus-Christ manifestĂ© sous forme de l’Esprit!

173     Seigneur JĂ©sus, touche chacune de ces mains; pas seulement les mains, mais descends en suivant le bras jusqu’au coeur, et allume la LumiĂšre de Évangile. Au Nom de JĂ©sus!
EN HAUT