ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Pr√©dication Le christ identifi√© au travers de tous les √Ęges de William Branham a √©t√© pr√™ch√©e 64-0617 La dur√©e est de: 1 heure 10 minutes .pdf La traduction MS
T√©l√©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)   

Le christ identifi√© au travers de tous les √Ęges

1    Quelques √Čcritures ici, auxquelles je veux me r√©f√©rer ce soir. Je pensais au sujet pour lequel nous sommes ici. Je veux lire une portion de l'√Čcriture; ce que je crois, que tous, dans chaque rassemblement, on devrait lire la Parole de Dieu. Parce que je sais qu'Il pourrait nous rencontrer sans lire la Parole, mais je crains tellement de commettre une faute. Donc, si je lis Sa Parole, je sais qu'il n'y a aucune faute. Ainsi, je lis Sa Parole; alors je sais que quelque chose viendra de la r√©union, √† cause de la lecture de Sa Parole.

2    Et par cons√©quent, en basant notre pens√©e sur l'√Čcriture que nous allons lire, un endroit se trouve dans Saint Jean, le dixi√®me chapitre, en commen√ßant avec le 32e verset jusqu'au 39e inclus; ensuite, dans le vieux texte familier: H√©breux 13:8. Maintenant, dans Saint Jean, le dixi√®me chapitre, en commen√ßant avec le 32e verset, nous lisons ceci:
    Et J√©sus leur r√©pondit: ¬ęJe vous ai montr√© beaucoup de bonnes oeuvres de la part de Mon P√®re. Pour laquelle de ces oeuvres Me lapidez-vous?¬Ľ
    Les Juifs Lui r√©pondirent en disant: ¬ęNous ne Te lapidons pas pour une bonne oeuvre, mais pour un blasph√®me, et parce que Toi, √©tant un homme, Tu te fais Toi-m√™me Dieu.
    J√©sus leur r√©pondit: ¬ęN'est-il pas √©crit dans votre loi: J'ai dit: Vous √™tes des dieux.¬Ľ?
    Si elle a appel√© dieux, ceux √† qui la Parole de Dieu vint, et si les √Čcritures ne peuvent √™tre an√©anties,
    Vous dites de Celui que le P√®re a sanctifi√© et envoy√© dans le monde: - Tu blasph√®mes! parce que J'ai dit: ¬ęJe suis le Fils de Dieu.¬Ľ
    Et si Je ne fais pas les oeuvres de Mon P√®re, ne Me croyez pas. Mais si Je les fais, bien que vous ne Me croyiez pas, croyez aux oeuvres, pour que vous sachiez et croyiez que le P√®re est en Moi, et Moi en Lui.
    Pour cela, ils cherchaient encore √† Le saisir; mais Il s'√©chappa de leurs mains.

3    Et dans H√©breux, le treizi√®me chapitre et le huiti√®me verset:
    J√©sus-Christ est le m√™me hier, aujourd'hui, et √©ternellement.

4    Prions. P√®re C√©leste, sanctifie le messager, ce soir, Seigneur, pour le Message, et l'auditeur de la Parole, car nous le demandons au Nom de J√©sus. Amen.

5    Maintenant, comme nous abordons ce texte, juste un petit texte formel pour ce premier soir, pour faire connaissance, je d√©sire prendre le texte, le... Le Christ identifi√© au travers de tous les √āges.

6    Maintenant, le Livre des H√©breux nous dit, ici, qu'Il est le m√™me hier, aujourd'hui, et √©ternellement.

7    Et nous lisons dans la Bible, ici, que ces Juifs √©taient en train de Le questionner. Nous trouvons que les Grecs Le questionnaient. Et c'√©tait une question constante. C'√©tait parce que beaucoup de gens avaient diff√©rentes interpr√©tations de Lui.

8    Personne n'a jamais entendu parler de Lui sans qu'il d√©sire Le voir. Je suis s√Ľr que si je pouvais demander ce soir: ¬ęCombien d'entre vous voudraient voir J√©sus?¬Ľ, chaque main se l√®verait. Il n'y a pas un--il n'y a personne qui ait jamais entendu parler de Lui sans d√©sirer Le voir.

9    Il y a quelque chose m√™me, au sujet de Son Nom, qui juste... Cela vous enchante, justement. Il y a quelque chose √† cela qui secoue votre coeur, juste en entendant ce Nom: J√©sus. Parce que, en ce Nom, nous avons le pardon du p√©ch√©, nous avons notre r√©demption, car toute la famille dans le ciel sera... porte ce Nom-l√†. Et ainsi nous... Dieu a pris ce Nom humain pour √™tre plac√© sur Lui-m√™me quand Il a √©t√© manifest√© dans la chair. Quel Nom merveilleux!

10    Maintenant, nous sommes--nous pensons √† Lui, √©tant si grand. Et l√†, √† travers les √āges, tout homme a cri√© pour voir Dieu. Maintenant, le probl√®me √† ce sujet, depuis le temps de Job...

11    Je pense que Job est consid√©r√© comme l'un des plus vieux Livres de la Bible. C'√©tait plac√© juste dedans. C'√©tait √©crit du temps de Mo√Įse, Mo√Įse √©crivant les--les quatre premiers Livres.

12    Maintenant, nous croyons que Job, l√†-dedans, a cri√© une fois: ¬ęSi je pouvais simplement Le voir! Si je savais o√Ļ je pouvais aller √† Sa Maison, je pourrais! (en d'autres mots),  frapper √† Sa Porte.¬Ľ

13    Nous savons tous que nous venons de quelque part. Nous sommes derri√®re un certain rideau que nous... Il y a quelque chose en nous qui aspire √† quelque chose, c'est que nous savons que nous venons de quelque part. Nous ne pouvons pas √™tre exactement comme nous sommes sans qu'il y ait quelque chose derri√®re nous qui nous a cr√©√©s.

14    Ma montre ne pouvait simplement pas appara√ģtre. N'importe qui avec son bon sens devrait savoir que cette montre, les rubis, et la mesure du temps, et les r√©gulations, et les ressorts, et les aiguilles, √ßa ne pouvait pas simplement appara√ģtre. C'est impossible que cela apparaisse au hasard.

15    Regardez le reste de la Cr√©ation, comment c'est plac√© ensemble. Nous savons que √ßa ne pouvait pas venir au hasard. Combien l'homme est-il plus grand que la montre! L'homme a fabriqu√© la montre, et l'a r√©gl√©e, et l'a assembl√©e. Ainsi, il est impossible, pour cette montre, de se produire simplement; combien est-il plus grand que vous et moi nous ne venions pas simplement ici par hasard? Il doit y avoir un Cr√©ateur derri√®re nous. Si nous regardons Sa grande Cr√©ation, comment √ßa marche, et comment Il vit en elle, vit en elle...

16    Nous observons la feuille, comment une feuille d√©pend d'un arbre. Et presque vers la mi-ao√Ľt, sans gel ni quoi que ce soit, la vie la quitte et descend dans la racine. La feuille tombe et va tout droit √† la surface de la terre. Maintenant, que se passe-t-il? Il y a une Intelligence qui parle √† ce propos. L'arbre n'a pas d'intelligence en soi. Ainsi la vie descend dans la racine de l'arbre, pour se cacher contre le temps froid. Si elle... si elle restait l√†, au-dessus, √ßa mourrait, l'hiver la tuerait.

17    Maintenant, que fait la feuille? Elle reste sur le sol et pourrit. Que fait la vie pendant qu'elle est dans la racine? Elle suce de nouveau la substance de la feuille morte, le calcium et tout ce qui va en elle, et remonte au printemps, et revient juste √† sa place, ramenant une autre feuille. C'est un t√©moignage: la mort, l'ensevelissement et la r√©surrection.

18    Le soleil se l√®ve un certain matin, comme un petit b√©b√© qui na√ģt. √Ä huit heures ou neuf heures, il est √† l'√©cole. √Ä dix heures, il sort de l'√©cole. √Ä douze heures, il est √† son √Ęge m√Ľr. Et ensuite, il commence √† mourir, mourir encore et s'enfonce √† l'Ouest. Est-ce tout avec lui? Il se l√®ve le matin suivant pour t√©moigner: la vie, la mort, l'ensevelissement, la r√©surrection. Toute chose, tout, Dieu vit dans Sa Cr√©ation. Il fait cela et l'a fait √† travers tous les √āges.

19    Maintenant, une fa√ßon par laquelle nous allons trouver que Dieu vit toujours. Nous pouvons Le voir dans Sa Cr√©ation, mais comment Dieu s'est-Il jamais montr√© Lui-m√™me aux gens que...

20    Quelqu'un disait: ¬ęBien, o√Ļ est Dieu? Vous parlez trop de Lui.¬Ľ

21    En Afrique, dans les champs de mission l√†-bas, et parmi les--les Afrikaners, ils utilisent le mot Amoyah, qui signifie, 'une force qu'on ne voit pas', comme le vent. ¬ęVotre Dieu, dit-il, le Dieu qu'on ne voit pas, Il--Il est comme le vent. Il est une puissance, mais nous--nous ne Le voyons pas.¬Ľ

22    Bien, je crois que nous pouvons Le voir. Parce que nous trouvons que, dans le douzi√®me chapitre de Saint Jean, quelques Grecs sont venus pour voir J√©sus, et ils ont dit: ¬ęMessieurs, nous voudrions voir J√©sus¬Ľ; et on les a amen√©s √† Lui, par un de Ses disciples. Et H√©breux 13:8 dit: ¬ęIl est le m√™me hier, aujourd'hui, et √©ternellement.¬Ľ Et s'Il pouvait √™tre pris en leurs jours par un de Ses disciples pour √™tre vu, pourquoi ne pouvons-nous pas, nous Ses disciples ce soir, amener ceux qui Le cherchent en Sa Pr√©sence, s'Il est le m√™me hier, aujourd'hui, et pour toujours? La Bible dit qu'Il l'est; ¬ęIl est le m√™me hier, aujourd'hui, et √©ternellement.¬Ľ

23    Maintenant, je sais que ceci semble insens√©. Mais si vous pouvez supporter juste quelques minutes avec nous, je crois que moi, avec l'aide de Dieu, avec Sa Parole et selon Sa Parole, je veux L'amener juste ici devant vous. Et alors, cela, quelle Consolation! C'est pour cela que nous sommes ici. Nous Chr√©tiens, nous sommes ici pour trouver Consolation, pour--pour amener, pour venir en la Pr√©sence de Dieu que nous connaissons, qui peut nous ressusciter comme Il le fait pour la feuille, Celui qui peut nous ramener.

24    Est-ce simplement un mythe, est-ce simplement quelques mots mis ensemble, est-ce simplement des fables juives, ou est-ce une V√©rit√©? L√† o√Ļ il y a beaucoup d'erreurs, il doit y avoir une V√©rit√© quelque part. L√† o√Ļ il y a un faux dollar, je dirai qu'il y en a un vrai √† partir duquel il a √©t√© tir√©. Et l√† o√Ļ il y a beaucoup d'imitations et beaucoup de choses que nous voyons aujourd'hui, il doit y avoir un vrai Dieu quelque part.

25    Maintenant, si nous ne Le servons pas, alors √©cartons-nous de la chose que nous sommes en train de faire, et allons Le servir. Parce que, apr√®s tout, √† quoi sert notre confession s'il n'y a rien en cela? Et notre sinc√©rit√© ne nous √©loigne pas de la condamnation. Les pa√Įens sont sinc√®res. Les gens boivent de l'acide ph√©nique quelquefois, ils sont sinc√®res, pensant qu'ils sont en train de prendre quelque chose d'autre. La sinc√©rit√© ne fait pas cela. Il doit y avoir une voie qui est juste et une voie qui est fausse.

26    Je crois que la Bible est juste. Je crois que la Parole de Dieu est juste. Maintenant, Dieu doit juger... [Fr√®re Branham se racle la gorge ‚Äď N.D.√Č.] Pardonnez-moi. Il doit juger le monde par quelque chose.

27    Maintenant, quand j'√©tais un petit gar√ßon, ma famille avant moi, pas mon p√®re et ma m√®re, mais avant cela, nous √©tions des Irlandais des deux c√īt√©s, ainsi nous, elle √©tait catholique, et il √©tait juste naturel pour moi de retourner √† l'√©glise catholique. Bien, mon p√®re et ma m√®re s'√©taient mari√©s en dehors de l'√©glise, et ils n'allaient pas √† l'√©glise. Et ensuite, quand j'ai atteint l'√Ęge de reconna√ģtre qu'il y avait un Dieu, comme beaucoup d'entre vous ont lu mon livre, j'ai su qu'il y avait un Dieu quelque part.

28    Mais alors, la pens√©e en est que, si Dieu va juger le monde par l'√©glise, alors par quelle √©glise? Si c'est l'√©glise catholique, alors, quelle √©glise catholique? Par la Romaine? Par l'Orthodoxe? Par laquelle va-t-Il le juger? S'Il va le juger par la Protestante, est-ce par la M√©thodiste, la Baptiste, la Pentec√ītiste, ou la Presbyt√©rienne? Laquelle? Voyez, il y a trop de confusion.

29    Ainsi, quelqu'un dirait: ¬ęEh bien! c'est simplement...¬Ľ
    - Oh! si! c'est diff√©rent.
    - √áa ne fait rien, aussi longtemps que vous √™tes sinc√®res.

30    Dans le premier Livre de la Bible, ce qui a caus√© la mort, la maladie, le chagrin, et le p√©ch√©, c'√©tait parce qu'une personne a dout√© d'une Parole. Dans le dernier Livre de la Bible, le m√™me Dieu, dans Apocalypse 22, a dit: ¬ęQuiconque En retranchera une Parole, ou Y ajoutera une Parole, sa part sera retranch√©e du Livre de Vie.¬Ľ Ainsi, cela doit √™tre le Livre du Jugement.

31    Maintenant, nous d√©couvrons que, ¬ęAu commencement¬Ľ, Saint Jean 1, ¬ęAu commencement √©tait la Parole, et la Parole √©tait avec Dieu, et la Parole √©tait Dieu. Et la Parole fut faite chair et habita parmi nous. Nous L'avons contempl√©, l'Unique engendr√© du P√®re, cette Parole Elle-m√™me, Dieu, fut faite chair et habita parmi nous.¬Ľ

32    H√©breux 13:8 dit: ¬ęIl est le m√™me hier, aujourd'hui, et √©ternellement.¬Ľ Ainsi, s'Il est le m√™me--c'est la Parole--alors comment Elle-m√™me, la Parole, s'est-Elle d√©clar√©e √† travers tous les autres √āges? Elle devra agir Elle-m√™me de la m√™me mani√®re aujourd'hui, pour √™tre J√©sus-Christ le m√™me hier, aujourd'hui, et √©ternellement. Cela n'est rien de plus que la V√©rit√©. Il est la Parole; et l'endroit, la mani√®re dont la Parole a √©t√© d√©clar√©e dans tous les autres √āges. Dieu ne change pas. Malachie 1 ou... Malachie 3:6 dit qu'Il ne change pas. ¬ęJe suis Dieu, Je ne change pas.¬Ľ

33    Ainsi, Il est aujourd'hui exactement comme Il √©tait au commencement. Et Il √©tait la Parole, pour l'esp√®ce humaine, au commencement. Dieu n'a jamais donn√© √† l'esp√®ce humaine une √©glise derri√®re laquelle se tenir, Il ne leur a jamais donn√© un credo derri√®re lequel se tenir. Il avait fortifi√© l'√™tre humain par Sa Parole: ¬ęCrois cette Parole et vis!¬Ľ C'est la m√™me chose aujourd'hui. Et Christ est cette Parole: ¬ęAu commencement √©tait la Parole, la Parole √©tait avec Dieu, et la Parole √©tait Dieu. Et la Parole devint chair et habita parmi nous.¬Ľ Maintenant, ce qu'Il a √©t√© dans les autres √āges, aussi doit-Il l'√™tre m√™me aujourd'hui, s'Il demeure ¬ęle m√™me hier, aujourd'hui, et √©ternellement.¬Ľ C'est ce que je pense avoir pleinement expliqu√©; que c'est J√©sus-Christ le m√™me hier, aujourd'hui, et √©ternellement, et Il est la Parole.

34    Maintenant, J√©sus a dit: ¬ęLes √Čcritures ne peuvent pas √™tre bris√©es.¬Ľ Les √Čcritures √©taient vraies. Et les √Čcritures disent, dans Saint Jean 1, que ¬ęla Parole fut faite chair, et habita parmi nous.¬Ľ Dieu devint chair en Son Fils J√©sus-Christ, et habita parmi nous. Dans Saint Jean 10:35, J√©sus, qui √©tait au commencement la Parole, a appel√© ¬ęproph√®tes¬Ľ ceux √† qui Il est venu. J√©sus dit ici: ¬ęVotre propre loi vous enseigne cela, ceux √† qui la Parole de Dieu est venue, et la Parole de Dieu √©tait venue aux proph√®tes.¬Ľ

35    Maintenant, H√©breux, le premier chapitre, dit que dans le... a dit: ¬ęDieu, √† plusieurs reprises¬Ľ, et c'√©taient les temps anciens, ¬ęde diverses mani√®res, a parl√© √† nos p√®res, √† travers les proph√®tes; dans ce dernier jour, Il nous a parl√© au travers de Son Fils, J√©sus-Christ.¬Ľ Voyez-vous?

36    Alors, remarquez maintenant, Dieu, J√©sus a dit: ¬ęCeux √† qui la Parole vint, furent appel√©s dieux¬Ľ, c'√©taient des proph√®tes. Maintenant, l'homme lui-m√™me n'√©tait pas Dieu, le corps de J√©sus-Christ n'√©tait pas Dieu non plus. Il √©tait un homme, et Dieu √©tait voil√© derri√®re Lui.

37    Dieu S'est toujours voil√© au public, et S'est r√©v√©l√© toujours aux gens qui veulent Le croire. Dieu! Ce Dimanche pass√©, au Tabernacle, j'ai pr√™ch√© sur le Dieu d√©voil√©. Dieu S'est toujours voil√© Lui-m√™me derri√®re quelque chose, pour que les gens du monde ext√©rieur ne puissent rien savoir √† propos de Lui. Mais Il Se r√©v√®le Lui-m√™me √† Ses enfants, et √† ceux qui veulent entrer derri√®re ce Voile.

38    Dans l'Ancien Testament, il y avait les peaux de blaireaux qui cachaient Dieu. Il √©tait dans la Gloire de la Sh√©kinah. C'√©tait derri√®re les peaux de blaireaux. Avant qu'ils n'aillent derri√®re les peaux de blaireaux, ils...

39    La Parole √©tait en Mo√Įse, le proph√®te. Il s'en est all√© √† la montagne. Il a rencontr√© la Colonne de Feu, et Celle-ci lui a parl√©. Il est descendu et a accompli les signes du proph√®te, il a fait sortir les enfants d'Isra√ęl de l'√Čgypte, jusqu'√† cette montagne. Et ensuite Dieu est descendu et a identifi√© Mo√Įse en l'emmenant dans cette Colonne de Feu, et Se voilant. Personne d'autre ne pouvait aller. Personne ne pouvait essayer d'imiter cela, il ne pouvait le faire; il mourrait. Il a pris un homme qui est all√© derri√®re, dans la Colonne de Feu, dans la Gloire de Dieu, et dans la Gloire de la Sh√©kinah; et quand il est sorti avec la Parole pour cet √Ęge-l√†, il brillait tellement de la Gloire de Dieu qu'il devait voiler sa face. Les gens ne pouvaient pas le fixer. Et c'√©tait l√† le voile naturel.

40    Qu'est-ce que c'est? Quand un homme perce ce Voile, dans la Gloire de la Sh√©kinah, alors le monde l'appelle fanatique. Ils ne peuvent pas voir ce qui est faux. Mais l√†, derri√®re, il n'y a rien de sa beaut√©. Il pourrait ne pas prononcer ses mots correctement. Il--il pourrait ne pas √™tre correctement habill√©. Il pourrait ne pas se v√™tir des habits du clerg√©. Elle pourrait ne pas se v√™tir de la fa√ßon dont ils pensent qu'elle le devrait. Cela se peut, mais, vous voyez, √† l'int√©rieur, derri√®re cette peau de blaireau, derri√®re cette peau humaine, l√†-dedans, se trouve la Gloire de la Sh√©kinah, l√†-dedans il y a la Puissance, l√†-dedans il y a la Parole, l√†-dedans il y a le Pain de proposition. Et la Gloire de la Sh√©kinah, qui est la Lumi√®re, qui constitue la Lumi√®re qui m√Ľrit le grain.

41    Vous, les gens de Kansas, connaissez cela, gr√Ęce √† vos r√©coltes de bl√©. Sans ce soleil, il n'y aura pas de lumi√®re.

42    Et jusqu'√† ce que vous entriez derri√®re cette peau de blaireau, jusqu'√† ce que vous sortiez de votre ancienne peau, vos vieilles pens√©es, vos vieux credo, que vous entriez dans la Pr√©sence de Dieu; alors la Parole devient une r√©alit√© vivante pour vous, alors vous √™tes √©veill√© √† la Gloire de la Sh√©kinah, alors la Bible devient un nouveau Livre, alors J√©sus-Christ est le m√™me hier, aujourd'hui, et √©ternellement. Vous vivez dans Sa Pr√©sence, mangeant le Pain de proposition qui est seulement pourvu ce jour-l√† pour les croyants, les pr√™tres. ¬ęEt nous sommes des pr√™tres, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple particulier, donnant des sacrifices spirituels √† Dieu.¬Ľ Mais vous devez entrer jusque derri√®re le Voile, pour voir le Dieu d√©voil√©. Et Dieu est d√©voil√©, c'est Sa Parole rendue manifeste.

43    Maintenant, aujourd'hui, nous avons beaucoup de gens qui disent: ¬ęEh bien! nous, en tant que tel et tel, nous croyons cela de cette mani√®re.¬Ľ L'autre groupe dit: ¬ęNous, en tant que tel et tel, nous croyons cela de cette fa√ßon.¬Ľ Voyez, vous obtenez beaucoup trop d'interpr√©tations!

44    Dieu n'a pas besoin d'interpr√®te. Il interpr√®te Sa propre Parole. La Bible dit: ¬ęCe n'est pas l'objet d'une interpr√©tation particuli√®re.¬Ľ Dieu Se r√©v√®le Lui-m√™me. Il le fait! Au commencement, Il a dit: ¬ęQue la Lumi√®re soit!¬Ľ, et il y a eu de la lumi√®re. Cela n'a pas besoin d'une interpr√©tation. Dieu a dit: ¬ęUne vierge concevra¬Ľ, elle a con√ßu. Cela n'a pas besoin d'une interpr√©tation. Dieu a dit: ¬ęDans les derniers jours¬Ľ, Il devrait ¬ęr√©pandre Son Esprit sur toute chair¬Ľ, et Il l'a fait. Cela n'a pas besoin d'une interpr√©tation.

45    Elle est toujours la Parole! La Parole est Dieu. Dieu a, dans chaque √Ęge, donn√© en partage Sa Parole. Et l√†-dedans, regardez ce qu'Il a fait, Il a envoy√© un--un proph√®te. ¬ęEt la Parole du Seigneur vient aux proph√®tes.¬Ľ Le proph√®te La r√©v√®le √† l'assistance, et l'assistance croit en Elle. Et alors, c'est Dieu en action, Dieu Se mouvant par Son Esprit.

46    Maintenant, nous trouvons qu'Il S'est identifi√© Lui-m√™me comme le Fils de l'homme ici, maintenant, pour accomplir. Maintenant, quand Il est venu sur terre, souvenez-vous, Il S'est identifi√© Lui-m√™me au public, dehors, Il S'est identifi√© Lui-m√™me comme Fils de l'homme. Il est venu en trois noms de Fils; Il est venu comme Fils de l'homme, Fils de Dieu, Fils de David. Maintenant, le Fils de l'homme, c'est un ¬ęProph√®te.¬Ľ M√™me J√©hovah Lui-m√™me appela √Čz√©chiel ¬ęFils de l'homme.¬Ľ J√ČHOVAH, parlant √† un homme proph√®te, l'appela ¬ęFils de l'homme.¬Ľ Et J√©sus S'identifiait Lui-m√™me comme Fils de l'homme, parce que les √Čcritures ne peuvent pas √™tre bris√©es. Dans Deut√©ronome 18:15, Mo√Įse dit, apr√®s...

47    Les enfants d'Isra√ęl disaient: ¬ęNe permets plus que Dieu nous parle. Nous voulons que Mo√Įse nous parle.¬Ľ

48    Il a dit: ¬ęJe ne leur parlerai plus comme cela, mais Je leur enverrai un proph√®te.¬Ľ

49    Dans Deut√©ronome 18:15, il a dit:
    Le Seigneur votre Dieu suscitera un Proph√®te semblable √† moi.
    Et ainsi cette √Čcriture ne peut pas √™tre bris√©e, Il devait venir comme Fils de l'homme. Maintenant, c'√©tait pour Son √Ęge, quand Il √©tait ici sur Terre.

50    Ensuite, quand Il est mort, est ressuscit√©, est mont√©, et a envoy√© de nouveau le Saint-Esprit, c'√©tait le Fils de Dieu. Dieu est Esprit, et √† travers les √āges de l'√Čglise, Il √©tait Fils de Dieu.

51    Et ensuite, dans le Mill√©nium, Il est Fils de David, assis sur le Tr√īne, r√©gnant. Il est mont√©. ¬ęCelui qui vaincra s'assi√©ra avec Moi sur Mon Tr√īne, comme J'ai vaincu, et Me suis assis sur le Tr√īne de Mon P√®re.¬Ľ Il est assis sur le Tr√īne du P√®re maintenant. Mais dans le Mill√©nium, Il Se met sur Son propre Tr√īne, parce qu'Il est le Fils de David.

52    Il est Fils de l'homme, Fils de Dieu, Fils de David. Voyez, c'est parfait.

53    Maintenant, nous d√©couvrons qu'Il devait venir comme un Proph√®te. L'immuabilit√© de Sa Parole! Dieu ne change pas. Dieu ne change pas, car Il √©tait le Proph√®te qui √©tait en Joseph. Il √©tait le Proph√®te, Il √©tait Dieu en Joseph. Il √©tait Dieu en David.

54    Regardez Joseph, il √©tait juste le portrait presque parfait de la Vie de Christ, mais il a commis une faute, pour montrer qu'il n'√©tait pas Lui. Les hommes commettent des fautes. Voyez, il a dit √† Pharaon, il a dit... il a dit √† son p√®re, qui √©tait un proph√®te, Jacob, il a dit: ¬ęDites √† Pharaon que--que nous sommes des √©leveurs, parce qu'un berger est une abomination devant un √Čgyptien.¬Ľ
    Mais le P√®re, l'Esprit, ne lui avait pas permis de faire cela; Il a dit: ¬ęVos serviteurs, les bergers.¬Ľ Ainsi, vous voyez l√† Joseph commettant une faute.

55    David, le grand homme, a commis une faute. Il √©tait un homme selon le propre coeur de Dieu, pourtant il a pris Bath-Sch√©ba, pensant qu'il pouvait cacher cela du Dieu m√™me qu'il avait servi toute sa vie, mais Dieu l'a d√©voil√© par Nathan, le proph√®te. Voyez-vous?

56    Et pourtant, regardez David quand il sortait, exil√© loin de son propre peuple, un roi rejet√©. Sa propre fille avait √©t√© viol√©e par son fr√®re, et les autres fr√®res avaient tu√© celui-ci. Et il √©tait l√†; Absalom s'√©tait lev√© et avait divis√© l'arm√©e, suscitant une r√©volution et avait... David, son propre p√®re, √©tait excommuni√©, retranch√©, rejet√© par son peuple. En sortant de la ville, le petit homme quelque peu paralys√© se tra√ģnant l√†, le ridiculisait, crachant sur lui. Ce garde a tir√© son √©p√©e, disant: ¬ę√Čpargnerai-je la t√™te de ce chien, qui crache sur mon roi?¬Ľ
    David dit: ¬ęLaisse-le tranquille. Dieu lui a dit de faire cela.¬Ľ

57    Sans doute David ne savait pas ce qu'il √©tait en train de faire; il montait le m√™me Mont des Oliviers, l√†, et regardait en bas en pleurant; un roi rejet√©. Quelques centaines d'ann√©es plus tard, J√©sus-Christ, le Fils de David, Se trouvait sur la m√™me montagne, pleurant comme un roi rejet√©, et ils ont crach√© √©galement sur Lui.

58    Vous voyez, toutes ces choses donnaient simplement le portrait √† Christ. Il en √©tait une partie. Dieu ne change pas. Sa nature ne change pas. Son caract√®re ne change pas. Il est toujours la Parole, voyez, et Malachie 3:6 prouve cela. Il change simplement Sa forme pour chaque √Ęge. Pour chaque √Ęge, Il a r√©serv√© une partie de la Parole, qui a √©t√© proph√©tis√©e qu'Elle arriverait dans certains jours. Bien! Quand cet √Ęge appara√ģt, Dieu entre simplement dans une autre forme. Voyez, c'est tout le temps Dieu, la Parole, ¬ęla Parole Se fit chair et habita parmi nous.¬Ľ

59    Maintenant, dans H√©breux 4, nous d√©couvrons... H√©breux 4:12. J√©sus √©tait parfaitement identifi√© par Ses oeuvres et ce qu'Il faisait, parce que H√©breux 4:12 dit que ¬ęLa Parole de Dieu est plus tranchante qu'une √©p√©e √† double tranchant. Elle discerne aussi les pens√©es et les intentions du coeur.¬Ľ

60    C'est comme cela qu'Abraham, quand cet Homme l'a rencontr√©, avec la poussi√®re de Ses v√™tements, et nous d√©couvrons que, quand Abraham a vu cet Homme, il L'a appel√© √† l'√©cart.

61    Deux d'entre eux sont descendus √† Sodome; une belle image de ce jour dans lequel nous vivons, et nous trouvons un Billy Graham moderne, faisant sortir ceux de Sodome.

62    Regardez √Čglise √©lue, quoique la vraie semence d'Abraham. Lot √©tait... mais Abraham... Cet Homme n'est point descendu, Celui qui parlait avec Abraham. Et comme Il parlait avec Abraham, Il a dit: ¬ęAbraham.¬Ľ Maintenant, souvenez-vous, son nom √©tait Abram, quelques jours avant cela, et sa femme √©tait Sara√Į, pas Sara. Et Il a dit: ¬ęAbraham, o√Ļ est ta femme, Sara?¬Ľ
    Il a r√©pondu: ¬ęElle est dans la tente derri√®re Toi.¬Ľ

63    Il a dit: ¬ęJe vais te visiter selon le temps de vie.¬Ľ Et Sara, dans son coeur, a ri, en quelque sorte, √† ce sujet.

64    La Bible dit: ¬ęEt l'Homme, avec Son dos tourn√© √† la tente, a dit: ¬ęPourquoi Sara a-t-elle ri?¬Ľ dans la tente, derri√®re Lui.

65    Et Abraham a appel√© cet Homme Elohim. Elohim est 'Celui qui existe par Lui-m√™me.'

66    Maintenant, le mot anglais dieu signifie n'importe quoi. Ces mots anglais, vous devez y faire attention, parce qu'ils renferment toutes sortes d'id√©es perverties. Un dieu, ce pupitre pourrait √™tre dieu, un arbre pourrait √™tre dieu, un homme pourrait √™tre dieu, n'importe quoi pourrait √™tre dieu, c'est ce que veut dire le mot anglais 'dieu'.

67    Mais Elohim signifie ¬ęQui existe par Lui-m√™me¬Ľ. Il peut seulement... Ce pupitre n'existe pas par lui-m√™me. L'homme n'existe pas par lui-m√™me. L'arbre n'existe pas par lui-m√™me. Mais Elohim l'est! Celui qui existe par Lui-m√™me, manifest√© dans la chair, se tenant l√†, mangeant, buvant du lait de vache, mangeant de la chair du veau, mangeant du pain, et causant avec Abraham. Et Abraham a dit que c'√©tait Elohim.

68    Et J√©sus, dans Saint Luc 17, a dit: ¬ęComme c'√©tait aux jours de Sodome, ainsi en sera-t-il au retour, quand le Fils de l'homme sera rendu manifeste.¬Ľ Maintenant, non pas Fils de Dieu; ¬ęle Fils de l'homme rendu manifeste!¬Ľ Quand Il est en train de Se r√©v√©ler, Se faisant conna√ģtre √† Son √Čglise, le Fils de l'homme Se r√©v√®lera juste avant le Fils promis.

69    Abraham avait vu Dieu sous plusieurs formes, dans une Lumi√®re, et dans les visions; mais Dieu √©tait ici dans un Homme, juste avant que le Fils attendu et promis apparaisse.

70    J√©sus a dit: ¬ęAvant que le Fils promis ne revienne, Elohim Lui-m√™me Se manifestera (Sa Parole) dans la chair, Dieu!¬Ľ
    ¬ęMessieurs, nous voudrions voir J√©sus!¬Ľ

71    Dieu manifest√© comme √©tant le m√™me dans tous les √āges, cela a toujours √©t√© ainsi; Il S'est cach√© dans la chair humaine. C'est Dieu en vous. ¬ęUn peu de temps et le monde ne Me verra plus, mais vous, vous Me verrez. Je serai avec vous.¬Ľ Il est m√™me en nous; Il y sera, jusqu'√† la consommation, jusqu'√† ce qu'Il Se r√©v√®le dans la forme venant du Ciel.

72    La Parole de Dieu de cet √Ęge, qu'a-t-Il promis pour cet √Ęge? Si vous regardez dans la Bible et que vous voyez la promesse pour cet √Ęge, et vous voyez Cela vivre, peu m'importe celui qui dit que c'est vrai ou faux, c'est vrai parce que c'est Dieu interpr√©tant Sa propre Parole.

73    Il n'a besoin de personne pour dire: ¬ęEh bien! ces jours sont pass√©s. Il n'y a rien de tel, comme la gu√©rison divine. Et tout cela, c'est du fanatisme.¬Ľ
    C'est--c'est faux! Quand Dieu dit qu'Il fera cela dans un certain √Ęge, Il le fera. Mais la chose en est que nous rentrons dans un vieux courant du pass√©, une grande √©cole d'antan, et nous manquons Cela.

74    C'est la raison pour laquelle ils ont manqu√© J√©sus quand Il est venu. Ils essayaient toujours de vivre sous la Loi, quand la Bible avait clairement dit... Juste ici, je vais lire cela, Il a dit: ¬ęSondez les √Čcritures, en Elles vous pensez que vous avez la Vie √©ternelle, et ce sont Elles qui t√©moignent de Moi. Si les √Čcritures ne t√©moignent pas de Moi, alors c'est faux.¬Ľ Assur√©ment, ils pouvaient avoir vu que la vierge concevrait! Assur√©ment, Il √©tait la r√©ponse parfaite des √Čcritures! Nous Chr√©tiens croyons cela maintenant.

75    Mais quel bien cela aurait-il fait pour Mo√Įse de venir avec le jour de No√©, le message de No√©? Quel bien cela aurait-il fait pour Jean Baptiste de venir avec le message de Mo√Įse? Voyez-vous?

76    Nous n'avons pas le message de Sankey. Nous n'avons pas le message de Moody. Nous avons le Message de cette heure! Nous n'avons pas le message de Luther ou le message de Wesley. C'√©tait tr√®s bien, mais ceci est un autre jour. Ceci est une autre promesse. Ceci est un autre √Ęge de l'√Čglise. ¬ęJ√©sus-Christ le m√™me hier, aujourd'hui, et √©ternellement!¬Ľ Que c'est √©tonnant! Combien les gens peuvent devenir aveugles, dans cet √Ęge! Mais il doit en √™tre ainsi. ¬ęTi√®des¬Ľ, dans cet √Ęge. La Bible dit: ¬ęEt ils seront vomis de Sa bouche¬Ľ, dans cet √Ęge de l'√Čglise de Laodic√©e. ¬ęMais tous ceux qu'Il aime, Il les ch√Ętie et les r√©primande.¬Ľ Il a dit qu'il en serait de m√™me dans cet √Ęge de l'√Čglise de Laodic√©e.

77    Souvenez-vous, Dieu change Sa forme. En morphe, le mot grec signifie qu'Il met un masque diff√©rent. Comme dans ¬ęCarmen¬Ľ, ou quelque chose, ou--ou la pi√®ce de th√©√Ętre de Shakespeare, Il est--Il est comme un acteur, Il change Sa forme. Tout ce qu'√©taient ces proph√®tes-l√†, c'√©tait Dieu dans ces rachet√©s. J√©sus a dit ainsi: ¬ęVous les appelez dieux, ceux √† qui la Parole de Dieu est venue; et Me voici, le Fils de Dieu, comment Me condamnez-vous?¬Ľ Oh! la! la!

78    C'est la m√™me chose aujourd'hui, c'est Dieu manifest√© dans la chair, le Message de l'heure, la Lumi√®re du jour! Nous ne pouvons pas avoir ces autres messages-l√† du pass√©, ils ont √©t√© compl√®tement v√©cus, nous vivrions dans un reflet de Lumi√®re.

79    C'est la plus grande dette, le plus grand vol que les nations aient jamais connu, qui a √©t√© commis en Angleterre il n'y a pas longtemps par de faux feux de signalisation. Sept millions de dollars vol√©s dans un train, cela n'a jamais √©t√© connu auparavant dans l'histoire. C'√©tait un grand endettement, un rep√®re pour l'√Ęge des 'bandits' dans le monde.

80    Et le plus grand rep√®re des 'bandits' dans l'√Ęge, dans le monde o√Ļ nous vivons, est une fausse lumi√®re dans cette heure dans laquelle nous vivons, essayant de nous ramener en arri√®re √† une esp√®ce de credo et des choses. Alors que nous sommes des √Čp√ģtres vivantes, ou, en d'autres mots, nous sommes des √Čp√ģtres qui vivent, qui sont √©crites, et maintenant vivant la Parole de Dieu, comme Il a promis dans cette heure; la Parole manifest√©e, des √Čp√ģtres √©crites, qui ont √©t√© v√©cues. C'est ce qu'√©taient les Ap√ītres.

81    C'est ce qu'√©tait Jean-Baptiste. ¬ęIl √©tait la voix de celui qui criait dans le d√©sert.¬Ľ Il essayait de leur dire cela. Il √©tait aussi Malachie 3: ¬ęVoici, J'envoie Mon Messager devant Ma face, pour pr√©parer la Voie devant le peuple.¬Ľ Il √©tait cette Parole vivante.

82    Et la vraie √Čglise n√©e de nouveau dans cette heure est la Parole vivante de Dieu. Elle est la Parole de cet √Ęge, rendue manifeste. Sondez les √Čcritures et voyez ce qui doit arriver dans cet √Ęge. Voil√† encore Christ vivant, changeant simplement Son masque de l'un √† l'autre.

83    Maintenant, Il √©tait compl√®tement identifi√© comme le Messie. Ils devraient conna√ģtre cela. Nous connaissons ce que le Messie √©tait cens√© √™tre. Il √©tait cens√© √™tre un Proph√®te. C'est ce que la Bible a dit qu'Il √©tait. C'est ce qu'Il a dit qu'Il √©tait. ¬ęMoi, le Fils de l'homme, qui dites-vous que Je suis, Moi, le Fils de l'homme?¬Ľ Il S'identifie toujours Lui-m√™me comme le Proph√®te de l'√Ęge, Il S'identifie Lui-m√™me comme le Proph√®te de Dieu. C'est ce qu'Il √©tait.

84    Mais Il √©tait plus qu'un Proph√®te. Il √©tait le Dieu-Proph√®te. Ce que David √©tait, ce que Mo√Įse √©tait, ce que √Člie √©tait, ce que tout cela √©tait, ¬ęen Lui habite la pl√©nitude de la Divinit√© corporellement.¬Ľ Il √©tait le Dieu-Proph√®te. Il √©tait Dieu, J√©hovah, devenu chair en Son propre Fils, Se suscitant un tabernacle pour Se manifester Lui-m√™me dedans. Tous les restes d'eux ont failli, ils avaient des d√©fauts; mais il n'y a point de d√©faut en Lui. M√™me Dieu Lui-m√™me a dit: ¬ęCelui-ci est Mon Fils bien-aim√© en qui J'ai pris plaisir d'habiter.¬Ľ C'est juste, aucune faute en Lui. ¬ę√Čcoutez-Le!¬Ľ Il √©tait Dieu manifest√©.

85    Ils ont dit: ¬ęTu Te fais Toi-m√™me Dieu, ou √©gal √† Dieu.¬Ľ Il L'√©tait. Il √©tait Son propre Fils. Amen. Il avait... Il √©tait la manifestation de Dieu, Dieu √©tait en Christ, r√©conciliant le monde avec Lui-m√™me.

86    Et dans ce dernier jour, Il parle au peuple √† travers Son Fils, Christ J√©sus, Se faisant Lui-m√™me conna√ģtre. Alors, qui est Christ? La Parole. La Parole de qui? La Parole de Mo√Įse? Oui, mais aujourd'hui, Il est la Parole manifest√©e pour ce jour.

87    Remarquez comment √©tait J√©sus. Maintenant, Il doit √™tre un Proph√®te; voyons s'Il avait le Signe Messianique. Allons dans Saint Jean, au premier chapitre, pour les cinq, dix minutes suivantes, avant que nous cl√īturions. Saint Jean 1, nous Le voyons venir sur terre. Il √©tait n√© d'une vierge, juste ce que la Bible a dit. Il √©tait con√ßu dans le sein d'une vierge.

88    Maintenant, ce n'est pas que cette vierge soit une d√©esse. Vous dites: ¬ęQu'en est-il de Marie?¬Ľ
    Elle √©tait imparfaite. Elle √©tait la femme, simplement une femme comme toute autre femme, pas une d√©esse; une femme. Quelqu'un disait: ¬ęN'avez-vous pas honte de dire cela?¬Ľ
    Non, monsieur!

89    Observez ceci. O√Ļ a-t-elle commis la faute? Certes, elle en a commis une ici. Lorsqu'ils sont all√©s √† la f√™te de Pentec√īte, et que les gens ont effectu√© un voyage de trois jours; et Ses parents L'ont manqu√©, ainsi, ils sont retourn√©s pour Le chercher. Et ils L'ont trouv√© dans les √Čcritures, d√©battant avec les pr√™tres dans le temple. Et regardez ce que Marie a dit; juste l√†, devant ces pr√™tres-l√†, ces critiqueurs. Elle a dit: ¬ęTon p√®re et moi T'avons cherch√©, avec larmes.¬Ľ

90    Mais la Parole redresse toujours l'erreur. Il √©tait la Parole, un Gar√ßon √Ęg√© de douze ans. D'o√Ļ Lui venait cette sagesse?

91    Souvenez-vous, juste l√†, elle a reni√© son t√©moignage. Elle avait dit que Dieu √©tait Son P√®re; la voici qui dit: ¬ęTon p√®re Joseph et moi, T'avons recherch√© avec larmes.¬Ľ

92    Il a dit: ¬ęNe sais-tu pas que Je dois M'occuper des affaires de Mon P√®re?¬Ľ Voyez-vous? Voyez-vous? S'Il avait √©t√© avec Son p√®re, Joseph, et si Joseph √©tait Son p√®re, Il serait en train de fabriquer des portes de meubles et autres. Voyez-vous? Mais Il S'occupait des affaires de Son P√®re, redressant la Parole pour ce jour-l√†. Il √©tait la Parole. Amen. Voyez, Marie a commis cette faute, mais Lui n'en a commis aucune. Il √©tait le Parfait.

93    Remarquez, quand Il est n√©, a √©t√© √©lev√©, a √©t√© baptis√© par Jean, le Saint-Esprit est venu sur Lui; dans le d√©sert, √† la sortie, Son minist√®re a commenc√©, la gu√©rison. Il y avait un homme appel√© Simon, et il est venu avec son fr√®re Andr√©, √† la r√©union.

94    Maintenant, √©coutez attentivement, nous sommes sur le point de cl√īturer--cl√īturer pour voir ce qu'Il √©tait alors. Et si ¬ęIl a parl√© aux p√®res par les proph√®tes, dans ces derniers jours Il a parl√© par Son Fils¬Ľ; voyez ce que Dieu est aujourd'hui, voyez s'Il est identifi√© de la m√™me fa√ßon.

95    Comment S'est-Il identifi√© Lui-m√™me? Est-Il descendu et a-t-Il dit: ¬ęMaintenant, Je suis pass√© par l'√©cole. J'ai obtenu ma licence √®s lettres, mon doctorat en lettres, ma licence en droit, ainsi de suite. Je suis pr√™t pour Mon minist√®re¬Ľ? Non, monsieur. Il n'a pas fait cela. Il est all√© dans le d√©sert, comme Jean l'avait fait, et en est sorti oint du Saint-Esprit.

96    Remarquez comment Il S'est identifi√© quand Il a commenc√© √† pr√™cher. Il y avait un homme, Andr√©, il avait entendu Jean, il est all√© avec J√©sus pour d√©couvrir o√Ļ Il √©tait; il L'a suivi jusqu'√† la r√©union; il a amen√© son fr√®re Simon. Aussit√īt que Simon est entr√© dans la pr√©sence de J√©sus, J√©sus a dit: ¬ęTon nom est Simon, et tu es le fils de Jonas.¬Ľ Cela L'a identifi√©. Juste l√†, le nom de Pierre a √©t√© chang√© de Simon √† Pierre, ce qui est ¬ęune petite pierre¬Ľ, et il est devenu la t√™te de l'√©glise, plus tard.

97    Ensuite, nous voyons un homme se tenant l√†, du nom de Philippe; il a dit: ¬ęMaintenant, attendez une minute, nous n'avons pas eu de proph√®te durant 400 ans. Le proph√®te suivant, nous savons ce qu'Il doit √™tre.¬Ľ

98    Ainsi donc, il a contourn√© les montagnes, environ 25 km, si jamais vous √™tes l√† pour indiquer la place, l√† il a trouv√© un ami avec qui il avait eu des le√ßons de la Bible. Il √©tait un homme tr√®s loyal, un homme bien cultiv√©. Son nom √©tait Nathana√ęl. Donc, sans doute, en s'avan√ßant vers la porte et ayant trouv√© qu'il n'√©tait pas juste √† sa maison, √ßa devrait √™tre sa femme qui a dit: ¬ęIl est l√† dehors dans son champ d'oliviers en train de prier.¬Ľ

99    Ainsi Philippe √©tait si enthousiasm√© √† propos de ce qu'il avait vu accompli, la parfaite identification de Deut√©ronome 18:15, un Proph√®te S'√©tait lev√©... Ainsi, il s'en est all√©, rencontrant Nathana√ęl, et a dit: ¬ęNathana√ęl, viens voir Celui que nous avons trouv√©.¬Ľ Il n'avait pas de temps pour discuter √† propos du temps et des choses. Le message √©tait urgent. Son coeur br√Ľlait. C'est trop pour nous maintenant, nous avons trop d'autres choses √† faire plut√īt que Cela. Et la premi√®re chose, vous savez, il a dit: ¬ęViens voir Qui nous avons trouv√©, J√©sus de Nazareth, le fils de Joseph.¬Ľ

100    Introduisons-nous dans leur conversation, comme ils marchaient le long de la c√īte. Je peux entendre Philippe dire √† Nathana√ęl: ¬ęTu connais ce vieux p√™cheur l√†-bas, n'est-ce pas?¬Ľ

101    - Oh! le--le--le vieux p√™cheur qui est mort ici il n'y a pas longtemps, Jonas?

102    - Oui, oui. Oh! Je me souviens d'avoir achet√© du poisson chez lui. Bien, qu'y a-t-il √† son sujet? Bien, il n'a pas assez d'instruction pour signer son propre nom. Il ne pouvait pas signer ma facture. (La Bible dit qu'il √©tait ignorant et illettr√©; ils ont remarqu√© qu'il avait √©t√© avec J√©sus; ainsi, nous d√©couvrons qu'il ne pouvait m√™me pas signer la facture.)

103    Il dit: ¬ęOui.¬Ľ
    Il dit: ¬ęTu sais quoi? Quand il est venu juste dans la pr√©sence de cet Homme, l'Homme, ne le connaissant pas, lui a dit que son nom √©tait Simon, le fils de Jonas.¬Ľ Il dit: ¬ęN'est-ce pas l√† le Messie? N'est-ce pas l√† un Proph√®te? N'est-ce pas l√† Deut√©ronome 18, les √Čcritures accomplies? Examine Sa vie; dans quel jour sommes-nous en train de vivre? Nous sommes en train de vivre, en train d'attendre ce Messie qui vient. Nous tous qui somment H√©breux L'attendons. N'est-ce pas cela?¬Ľ

104    ¬ęAh! Maintenant, attends une minute dit Nathana√ęl, je dois v√©rifier.¬Ľ
    - Bien! Cela ne me surprendra pas s'Il te conna√ģt.

105    - Oh! laisse-moi voir cela. Laisse-moi aller √† l'une des r√©unions et voir cela √™tre fait.

106    √áa va, il s'est avanc√© juste dans la r√©union o√Ļ J√©sus se tenait. Il a dit: ¬ęVoici un Isra√©lite en qui il n'y a point de fraude!¬Ľ

107    Il a dit: ¬ęAvant que Philippe t'appelle, quand tu √©tais sous l'arbre, Je t'ai vu.¬Ľ C'√©tait cela. C'√©tait cela.

108    Qu'est-ce que cela? ¬ęJ√©sus-Christ le m√™me hier, aujourd'hui, et √©ternellement.¬Ľ Voyez, Il S'est identifi√© Lui-m√™me, la Parole.

109    Qu'a dit ce lecteur? ¬ęRabbi, Tu es le Fils de Dieu. Tu es le Roi d'Isra√ęl.¬Ľ

110    Mais il se tenait, √† c√īt√©, quelques-uns de ceux-l√† qui ne croyaient pas cela. Ils disaient: ¬ęCet Homme est B√©elz√©bul.¬Ľ

111    J√©sus a dit: ¬ęJe vous pardonne pour cela, en appelant l'Esprit de Dieu: une chose impure, parce que l'expiation n'est pas encore faite. Mais quand le Saint-Esprit, Lui le Saint-Esprit...¬Ľ Lui est un pronom personnel; quand... Pas une pens√©e; une Personne! ¬ęQuand Lui, le Saint-Esprit, viendra pour faire la m√™me chose, une parole contre Cela ne sera jamais pardonn√©e.¬Ľ Souvenez-vous, Il est le m√™me hier, aujourd'hui, et √©ternellement, la Parole identifi√©e faite chair. Alors, nous Le trouvons l√†, maintenant. C'√©taient des Juifs.

112    Il n'y a que trois races de gens. Nous pouvons avoir nos s√©gr√©gations et--et les int√©grations, et tout ce que vous voulez, moi... ce n'est pas mon int√©r√™t. Je suis un serviteur de Christ, servant tout homme. Mais, √©coutez, laissez-moi vous dire. Regardez ici. Il y avait des Juifs, des Nations, et des Samaritains.

113    Et regardez l'√Čvangile, en parlant de Pierre avec les cl√©s. Il a ouvert cela le jour de la Pentec√īte, aux Juifs. Philippe est descendu et a baptis√© les Samaritains, et chass√© les d√©mons, le Saint-Esprit n'√©tait pas encore venu sur eux; Pierre est venu et leur a impos√© les mains, ils ont re√ßu le Saint-Esprit. Et √† la maison de Corneille, les Nations L'ont re√ßu.

114    Maintenant, les Nations, nous les Nations, nous Anglo-Saxons, nous n'attendions m√™me pas de Messie; nous √©tions des pa√Įens, avec des massues sur notre dos, nous √©tions en train d'adorer des idoles. Mais le Juif et le Samaritain attendaient un Messie.

115    Et Il ne vient uniquement qu'√† ceux qui sont en train de L'attendre. Gardez ceci √† l'esprit tout au long de cette r√©union, Il rencontrera uniquement ceux qui Le cherchent!

116    Finalement, alors Il a besoin... Il allait √† J√©richo un jour, et avait besoin de passer par la Samarie, qui est l√† pr√®s des montagnes. Il est descendu √† la place... Maintenant, nous L'avons vu S'identifier Lui-m√™me comme le Messie montrant Son Signe messianique, et ils ont blasph√©m√© Cela, ainsi, Il avait besoin de passer par la Samarie. Ils attendaient aussi un Messie. Jusqu'√† ce qu'Il ait atteint une ville appel√©e Sychar, vers 12 heures.

117    Le puits, toujours l√†; ils s'y asseyent juste apr√®s, juste en dehors de la porte de la ville. L√†, √† la pompe publique, ils viennent pour puiser leur eau; ce n'est pas une pompe, ils laissent simplement descendre cela avec une manivelle, et puisent de l'eau. Et ils ont leurs grands r√©cipients, ils le font encore aujourd'hui. Et parlant d'√©quilibre, quelques-unes d'entre vous, les femmes, marchez-vous avec des livres sur la t√™te? Vous devriez voir comment ces femmes peuvent mettre un r√©cipient d'environ 23 litres au-dessus de leur t√™te, et un sur chacune des hanches; et elles marchent simplement, tenant et √©quilibrant cela juste parfaitement.

118    Et en descendant, vers douze heures, quand ils sont arriv√©s l√† vers midi, Il a envoy√© les disciples dans la ville pour acheter des vivres.

119    Et il y avait, dans la ville, une femme de mauvaise r√©putation; il ne lui √©tait pas autoris√© d'√™tre avec le reste des femmes; ainsi, elle est sortie vers le puits afin d'obtenir sa portion d'eau. Et comme elle √©tait sur le point de faire descendre le pot d'eau, elle a regard√© un Homme assis, l√† contre le mur, qui lui parlait. Il disait: ¬ęFemme, apporte-Moi √† boire.¬Ľ

120    Maintenant, ils avaient une s√©gr√©gation sans d√©tours, les Juifs, et--et les Samaritains. Et elle Lui fit savoir sur-le-champ que--que ce n'√©tait pas la coutume pour un Homme de Son genre de demander √† une femme de chez elle, une Samaritaine, un service, parce que les Juifs et les Samaritains n'avaient aucun sentiment les uns envers les autres, ils n'avaient pas de choses en commun. Il dit: ¬ęMais si tu connaissais √† Qui tu t'adresses, tu M'aurais demand√© √† boire, et Je t'aurais donn√© une eau que tu ne viens pas puiser ici.¬Ľ

121    Qu'√©tait-Il en train de faire? Contacter l'esprit de la femme. Il √©tait un Proph√®te. Et la discussion √©tait s'ils devaient adorer √† J√©rusalem ou sur la montagne. Il dit: ¬ęLe P√®re cherche ceux qui adorent en Esprit et en V√©rit√©.¬Ľ

122    Et Il a continu√© jusqu'√† ce qu'Il trouve ce qu'√©tait le probl√®me de la femme. Il est all√© droit jusqu'√† ce qu'Il d√©couvre son probl√®me. Nous savons tous ce que c'√©tait, celui qui lit la Bible, Saint Jean 4. Qu'avons-nous trouv√©? Elle avait beaucoup de maris. Il a dit: ¬ęVa prendre ton mari et venez ici.¬Ľ

123    Regardez la diff√©rence entre cette petite femme et ces pr√™tres en ce jour-l√†. Elle a dit: ¬ęMonsieur, je per√ßois que Vous √™tes un Proph√®te. Maintenant, nous n'en avons pas eu un pendant 400 ans. Je per√ßois que Vous √™tes un Proph√®te. Nous savons que quand le Messie viendra, c'est la chose qu'Il fera.¬Ľ Est-ce juste? ¬ęIl nous montrera ces choses. Il nous dira ceci.¬Ľ
    Il a dit: ¬ęJe le suis, Moi qui te parle.¬Ľ

124    Simplement un Homme ordinaire assis l√†, juste √Ęg√© de 30 ans; Il paraissait probablement en avoir cinquante, parce qu'ils venaient de dire, dans Saint Jean 6: ¬ęTu es un Homme qui n'a pas plus de 50 ans et Tu dis que Tu as vu Abraham; maintenant, nous savons que Tu as un d√©mon.¬Ľ Mais Il a dit: ¬ęAvant qu'Abraham f√Ľt, Je suis.¬Ľ

125    Eh oui, Il √©tait l√†, juste un jeune homme, ayant probablement la barbe grisonnante un tout petit peu. Son oeuvre... Son corps humain √©tait fr√™le, ¬ępas de beaut√© pour que nous puissions L'admirer¬Ľ; encore une vieille peau de blaireau; mais ce qui se trouvait au-dedans de cela, c'√©tait la Sh√©kinah, ce qui se trouvait au-dedans de cela, c'√©tait Dieu. Dieu! Qu'√©tait-ce? Il √©tait l√†, identifi√©, la Parole de Dieu, connaissant le secret de leurs coeurs. Voyez, c'√©tait la Parole de Dieu. Il √©tait la Parole de Dieu.

126    Et la Parole de Dieu fait toujours cela, parce qu'Il est le m√™me hier, aujourd'hui, et √©ternellement. Vous trouvez cela, le trouvez-vous dans votre pens√©e maintenant? Remarquez, ¬ęle m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement.¬Ľ

127    Elle a couru dans la ville et a dit: ¬ęVenez voir un Homme qui m'a dit ce que j'avais fait. Celui-ci n'est-Il pas le Messie Lui-m√™me?¬Ľ

128    Et si cela √©tait le signe du Messie, aux Juifs et aux... et aux--aux Samaritains; et Il est sans acceptation de personne, le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement; et c'√©tait la fin, quand Dieu a cess√© de traiter avec les Juifs et les Samaritains. Et ceci est la fin de la dispensation des Nations, quand Il est venu au travers des r√©formateurs et ainsi de suite, jusqu'√† la fin, et Il a promis: ¬ęComme c'√©tait dans les jours d'Abraham, ainsi en sera-t-il quand le Fils de l'Homme sera en train d'√™tre r√©v√©l√© aux Nations dans le dernier jour.¬Ľ Il devrait retourner √† nouveau.

129    On peut dire beaucoup de choses l√†-dessus, mais laissez-moi me d√©p√™cher maintenant, parce qu'il est--il est juste un tout petit peu plus de neuf heures. Nous allons sortir vers neuf heures trente, le Seigneur voulant.

130    Remarquez, le Proph√®te a dit, l√†-bas dans Zacharie 14:6:
    Il y aura un jour qui ne sera appel√© ni jour ni nuit, mais ce sera un jour des t√©n√®bres; mais au temps du soir, il y aura la Lumi√®re.
    Maintenant, regardez rapidement. Aucune √Čcriture ne peut √™tre bris√©e. Tout doit √™tre accompli.

131    Maintenant, comment le soleil se l√®ve-t-il? O√Ļ est-ce qu'il se l√®ve? √Ä l'Est. O√Ļ se couche-t-il? √Ä l'Ouest. La civilisation a voyag√© avec le soleil, et l'√Čvangile a voyag√© de la m√™me fa√ßon. Le saisissez-vous? Maintenant, nous sommes de nouveau juste √† la c√īte Ouest une fois de plus. Si nous allions un peu plus loin, nous allons juste revenir √† l'Est √† nouveau; nous allons traverser juste autour du Pacifique jusqu'√† l'Est encore; il n'y a rien l√†, vous voyez. Maintenant, la civilisation a voyag√© avec le soleil.

132    L'√Čvangile a travers√© les eaux. Il est venu √† partir de la M√©diterran√©e, et l'a travers√©e, de Saint Paul √† l'Allemagne; d'Allemagne, Il a travers√© la Manche, √† l'Angleterre, Il a travers√© au-del√† de l'Atlantique jusqu'aux √Čtats-Unis, et maintenant, c'est encore retourn√© au Pacifique.

133    Regardez, le m√™me soleil qui se l√®ve √† l'Est est le m√™me soleil qui se couche √† l'Ouest, s-o-l-e-i-l. [en anglais: Sun. Son veut dire Fils ‚Äď N.D.T.] Et le m√™me Saint-Esprit qui est tomb√© le Jour de la Pentec√īte, √† l'Est... Maintenant, c'√©tait un jour qui ne pouvait √™tre appel√© jour, c'√©tait sombre, un jour sombre, pluvieux; vous voyez ceci ici √† Kansas, pluvieux, sombre. Nous avons eu assez de lumi√®re pour se--pour nous joindre √† l'√©glise, et pour faire ces choses, assez de lumi√®re pour nous en sortir un peu, mais Il a dit: ¬ęAu temps du soir, il y aura de la Lumi√®re, le Fils devrait venir de nouveau.¬Ľ Et le Saint-Esprit retournant dans ces derniers jours avec la pl√©nitude de la Puissance de Dieu √† nouveau, la Parole √©tant rendue manifeste! √Ä travers les Luth√©riens...

134    Et juste comme une--comme une pyramide qui s'√©l√®ve. Le Luth√©rien, premi√®re r√©forme; Wesley; la Pentec√īte; et maintenant, elle s'aff√Ľte exactement. Car, quand la Pierre de fa√ģte [Headstone] revient √† la pyramide, elle devra s'ajuster comme le reste de cela. Vous ne pouvez m√™me pas passer une lame de couteau √† travers elle, c'est si parfait. Et ainsi sera le minist√®re dans les derniers jours, il sera si proche.

135    Comme votre--votre main √©tant le positif, et la--l'ombre de votre main √©tant le n√©gatif; ainsi, apr√®s un moment, ils deviennent un. Ils deviennent ainsi. Et c'est ainsi que √Čglise devient, l'√Čpouse devient, par rapport √† Christ, ils deviennent un, comme mari et femme. Voyez-vous? Elle descend juste aux derniers jours, et nous essayons de vivre dans l'√©clat d'un autre jour? Il est le m√™me hier, aujourd'hui, et √©ternellement, Il S'identifie parfaitement avec H√©breux 13:8: ¬ęJ√©sus-Christ le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement.¬Ľ

136    Si nous avions v√©cu au temps de Luther, nous regarderions juste en arri√®re ici, dans ce--dans cet √Ęge-l√†. Nous voyons exactement, dans l'√Ęge de Sardes, que Luther √©tait ce messager, c'est exact, avec le cheval qui est sorti avec le reste de cela, entrant dans cet √Ęge.

137    Nous d√©couvrons l'√Ęge de Wesley, l'√Ęge de Philadelphie. Nous d√©couvrons cet √Ęge de grand r√©veil qui s'est √©lanc√©, l'amour fraternel, nous trouvons Wesley exactement √† la place o√Ļ la Bible a dit qu'il serait.

138    Nous trouvons cela aujourd'hui juste l√† o√Ļ Il a dit qu'Il serait. C'est l'heure, le temps dans lequel nous vivons.

139    √Čcoutez, ces Grecs-l√† ont manqu√© de Le voir. Pourquoi? ¬ęMessieurs, nous voudrions voir J√©sus.¬Ľ Ils ont manqu√© de Le voir parce qu'Il √©tait habill√© de Son temple humain, Dieu dans un homme. La chair humaine √©tait ce qui les avait aveugl√©s. Ils ne pouvaient pas comprendre. ¬ęToi, √©tant un homme, Tu Te fais Toi-m√™me Dieu, ou √©gal √† Dieu.¬Ľ

140    Il a dit: ¬ęEh bien! si vous pouviez les appeler des dieux par la Loi, ceux √† qui la Parole de Dieu est venue, et aucune √Čcriture ne peut √™tre bris√©e, ils l'√©taient.¬Ľ

141    Alors, Il est la pl√©nitude de cette Parole, la Parole qui √©tait pour ce jour-l√†, le Fils de Dieu, le R√©dempteur, quand Dieu, Lui-m√™me, est venu sur terre et a habit√© dans un Homme pour prendre la mort sur Lui-m√™me, pour racheter le tout. Cet Arbre sorti du jardin d'√Čden, pas la femme; l'Homme, le second Adam, qui est mort et est all√© en terre, pour ramener ces substances; amen; ces feuilles qui √©taient tomb√©es loin en arri√®re, pour les ramener par la r√©surrection. Combien pourrait √™tre dit √† propos de cela? Cela nous prendrait des heures!

142    Mais maintenant, nous sommes arriv√©s ici √† ce moment. Les Nations de ce jour-l√† ont manqu√© de voir cela parce que c'√©tait dans la chair humaine; je me demande si nous ne ferons pas la m√™me chose. Je me demande si nous ne ferons pas la m√™me triste faute qu'ils ont faite, manquer de Le voir? Parce qu'Il √©tait, Lui, la Parole pour cet √Ęge-l√†, identifi√© dans un corps humain. ¬ęUn Gar√ßon qui n'avait aucune instruction; que nous n'avons jamais connu fr√©quentant l'√©cole. Nous n'avons pas de r√©f√©rence nous informant qu'Il soit sorti d'une organisation en ce jour-l√†; pas d'instruction. Il n'avait aucune r√©putation sinon un Homme bizarre, un buveur de vin, un ami des p√©cheurs et un Homme bouleversant le monde; n√© ill√©gitimement, Sa m√®re a √©t√© enceinte par un soldat, et Il S'est donn√© le nom de Fils de Dieu, ou S'appelant Lui-m√™me un proph√®te, ce Galil√©en, soi-disant Proph√®te.¬Ľ

143    Mais la Parole a √©t√© rendue manifeste! ¬ę√Ä ceux qui L'ont re√ßu, Il leur a donn√© le pouvoir de devenir fils de Dieu.¬Ľ Et il en est ainsi aujourd'hui, quand nous voyons ce grand mouvement du Saint-Esprit rendu manifeste. ¬ę√Ä ceux qui L'ont re√ßu, Il leur a donn√© le pouvoir de devenir fils et filles de Dieu.¬Ľ J√©sus-Christ identifi√© comme √©tant le m√™me, par Sa Parole, dans chaque g√©n√©ration. Inclinons nos t√™tes.

144    Amis Chr√©tiens, je voudrais vous demander, arr√™tons-nous et pensons juste un moment. Est-ce la V√©rit√© ou est-ce une erreur? Est-ce cela? Si c'est la V√©rit√©, nous devons toute chose √† cela. O√Ļ allons-nous? O√Ļ est la fin de ceci? Comment pouvez-vous √™tre s√Ľr que vous avez raison? Maintenant, ¬ęAu commencement, Il √©tait la Parole¬Ľ, et la Parole discerne la pens√©e qui est dans le coeur. Elle l'a fait √† travers les proph√®tes, Elle l'a fait √† travers Christ, et Il a promis cela dans les derniers jours, car Il est le m√™me hier, aujourd'hui, √©ternellement.

145    P√®re C√©leste, prends Ta Parole, place-La dans le coeur des hommes afin qu'ils... tous les gens ensemble, ce soir, cette petite bande de gens qui est ici. Nous r√©alisons, Seigneur, que nous sommes--nous sommes en train de vivre dans l'ombre de Sa venue, et l'ombre se rapproche du positif, d'ann√©e en ann√©e. Nous voyons des signes appara√ģtre, des apparitions terrifiantes. Nous les voyons dans les journaux et dans les magazines. La lune devient comme du sang. Nous entendons parler des tremblements de terre secouer le monde entier.

146    Et maintenant, un jour, cela a secou√© le monde entier, quand le Fils de Dieu √©tait publiquement rejet√© et crucifi√©. Et maintenant, nous d√©couvrons un grand groupe, appel√© le Conseil Mondial des √Čglises, ils L'ont publiquement mis dehors, comme il est dit pour l'√Ęge de Laodic√©e: ¬ęIl √©tait en dehors de l'√©glise, frappant √† la porte, essayant de rentrer.¬Ľ Et nous trouvons maintenant qu'il y a eu un autre tremblement de terre qui a frapp√©, pas les autres nations, cette nation-ci, qui a secou√© le monde entier; J√©sus publiquement mis dehors. Et Il se tient suppliant, ce soir, compl√®tement identifi√©, le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement.

147    Puissent les croyants voir cela. Puissent ceux qui sont malades voir cela, Seigneur. Puissent ceux qui sont ici ce soir √™tre capable de toucher Son v√™tement comme ils le firent dans les jours pass√©s. Gu√©ris les malades, et sauve les perdus, nous demandons dans le Nom de J√©sus-Christ. Amen. Dieu vous b√©nisse.

148    Maintenant, juste un moment pour la ligne de pri√®re. Nous avons exactement quinze minutes pour sortir √† temps. Maintenant, tout ce que je pourrais dire, c'est que je suis un homme, mes paroles peuvent simplement faillir juste tout comme celles de chacun de nous. Je vous ai prouv√©, ce soir, que chaque proph√®te, et tous les autres, ont commis leurs erreurs. Mais Dieu ne commet point d'erreur. Sa Parole est la V√©rit√©. Combien croient qu'Il est la Parole? [L'Assembl√©e dit: ¬ęAmen.¬Ľ ‚Äď N.D.√Č.] Dieu vous b√©nisse. C'est sur cela que ma foi est b√Ętie, sur rien de moins que le Sang de J√©sus; et justement, J√©sus est la Parole.

149    Maintenant, je crois que Billy a dit... A-t-il donn√© les cartes de pri√®re? Est-ce... est-ce qu'il y a des cartes de pri√®re qui ont √©t√© distribu√©es? Je ne savais pas. Il--il a dit, d'abord, qu'il ne pensait pas qu'ils viendraient et qu'on en distribuerait. Mais si on a distribu√© des cartes de pri√®re, nous allons faire passer une ligne de pri√®re.

150    Y a-t-il quelqu'un avec la carte de pri√®re num√©ro 1 ici? Voyons qui a la carte de pri√®re num√©ro 1. Oui, avez-vous la carte num√©ro 1? Non. La carte de pri√®re num√©ro 1, qui l'a? Y a-t-il une carte de pri√®re num√©ro 1? Bien, peut-√™tre il n'a pas distribu√© √† partir du num√©ro 1. Combien... Oh! [Quelqu'un dit: ¬ęVoici le N¬į1 ‚Äď N.D.√Č.] Oh! est-ce le num√©ro 1? Oui. √áa va, la carte de pri√®re num√©ro 1, montez ici et tenez-vous √† c√īt√© de moi, carte de pri√®re num√©ro 1.

151    Num√©ro 2, qui a le num√©ro 2? Num√©ro 3. Juste pour quelques minutes, nous... num√©ro 3, qui a la carte de pri√®re num√©ro 3? Regardez, il y a une personne ici sur un brancard, que quelqu'un regarde leur carte, s'ils en ont. Num√©ro 3. Num√©ro 4, qui a la carte de pri√®re num√©ro 4?

152    C'est une petite carte. Mon fils ou quelqu'un du groupe va descendre et prendre ces cartes, devant vous, et il les m√©langera, et ensuite il vous les donnera. Et alors, quand je... Alors cela montre... Nous avions des gens qui, une fois, essayaient de vendre ces cartes de pri√®re, et c'est la raison pour laquelle elles sont identifi√©es de cette fa√ßon, pour que vous ne puissiez, vous ne puissiez pas les vendre; parce qu'il ne peut pas, vous ne pouvez pas savoir qui va venir. Quand je viens ici, je ne commence pas √† partir d'un certain nombre. Je commence simplement √† partir de n'importe o√Ļ. Au cours de cette semaine, vous le remarquerez, je prendrai ces cartes vice-versa, en arri√®re et en avant, et du dessus et de dessous, vous voyez. Et ainsi, nous faisons cela de cette fa√ßon, pour dire que tout le monde, chaque jour, en donnant les cartes, ainsi des gens peuvent avoir une chance d'entrer chaque jour.

153    Un, deux, trois, quatre, cinq. Je les appellerai chacun √† son tour, parce que je ne veux pas que quelqu'un soit sourd, et ensuite qu'on dise: ¬ęCertes, personne ne me l'a dit¬Ľ, vous voyez, et ils ont manqu√© leur place dans la ligne de pri√®re. Et probablement, avec une carte de pri√®re, on ne devrait plus en donner d'autre, voyez-vous?

154    La carte de pri√®re num√©ro 5, qui l'a? 1, 2, 3, 4, 5. La carte de pri√®re 5. C'est bien. Si vous √™tes s√Ľr que vous avez le num√©ro 5, mettez-vous debout l√†. √áa va. Le num√©ro 6? [Passage blanc sur la bande ‚Äď N.D.√Č.] Onze, la carte de pri√®re onze. Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, les cartes de pri√®re dix et onze.

155    Regardez maintenant, il se pourrait qu'il soit sourd. Regardez la carte de votre voisin. Tout autour, je pense qu'elles sont toutes m√©lang√©es par-ci, par-l√†, ici. C'est juste. Combien y en a-t-il, Roy? Comptez-les et voyez. Onze? Douze, treize, quatorze, quinze. Un, deux, trois, quatre... quinze. C'est juste. Arr√™tons-nous l√† juste une minute, parce que nous n'avons pas beaucoup de temps.

156    Maintenant, combien n'ont pas de carte de pri√®re et qui croient que Dieu les gu√©rira, levez votre main. Que Dieu vous b√©nisse. C'est juste, ayez cette foi. Maintenant, souvenez-vous, amis, pendant qu'ils s'appr√™tent pour la ligne de pri√®re, maintenant ne--ne--ne bougez pas autour maintenant, juste pour les dix ou quinze minutes suivantes, jusqu'√† ce que nous soyons pr√™ts, parce que, voyez, vous √™tes un esprit.

157    Je d√©sire vous demander quelque chose. J'ai dit, et j'ai lu dans les √Čcritures, qu'Il est le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours. Et juste temporairement, je ne l'ai pas encore fait premi√®rement; je vous ai montr√© qu'Il est cens√© faire cette m√™me chose encore dans les derniers jours. Combien croient cela? Malachie 4, et tout cela, est cens√© juste retourner √† nouveau; Il descendrait encore et S'identifierait Lui-m√™me dans un Message proph√©tique, pour ramener les coeurs des enfants √† la Foi apostolique, √† la Foi pentec√ītiste des p√®res. C'est exactement ce qui est cens√© √™tre fait. Non pas √† quelque credo; mais √† la Foi originelle. Maintenant, nous croyons cela de tout notre coeur.

158    Maintenant, quelques-uns d'entre vous qui n'ont pas une carte de pri√®re, souvenez-vous, je suis Son serviteur et vous √™tes Son serviteur, Dieu en moi et Dieu en vous. Vous √™tes dans le besoin, et moi je suis ici pour vous servir; on met cela ensemble et on en fait Dieu.

159    Maintenant, il √©tait une fois une petite femme. Laissez-moi vous donner une autre √Čcriture, je crois que c'est aussi dans Saint Jean. Il y avait une petite femme qui avait une perte de sang. Disons qu'elle n'avait pas de carte de pri√®re, et elle voulait qu'on prie pour elle. Mais il y en avait beaucoup qui se tenaient l√†, elle ne pouvait pas entrer dans la ligne. Ainsi elle se dit: ¬ęSi je pouvais simplement toucher Son v√™tement, je me r√©tablirais.¬Ľ Combien se souviennent de l'histoire? Mais bien s√Ľr. Et qu'a t-elle fait? Elle a fonc√© √† travers cette foule et a touch√© Son v√™tement.

160    Maintenant, le v√™tement palestinien pend librement, et cela a aussi un v√™tement en dessous, parce que la poussi√®re sur les membres, vous savez, ainsi, c'est un... cela pend librement. Maintenant, vous pourriez toucher la veste d'un homme, juste le bord de sa veste, et il ne le sentirait pas. Mais qu'en est-il de ce grand, √©pais, lourd v√™tement palestinien? Cela pendait autour de Ses pieds, voyez-vous? Il n'a jamais senti cela, physiquement.

161    Mais elle a touch√© Son v√™tement et elle est retourn√©e dans la foule. Disons qu'elle s'est assise. Elle pourrait s'√™tre mise debout, mais disons qu'elle s'est assise. Qu'est-il arriv√©? J√©sus s'est arr√™t√© et a dit: ¬ęQui M'a touch√©?¬Ľ

162    Et, vous savez, l'ap√ītre Pierre pensait que c'√©tait ridicule, jusqu'√† ce que les gens... Eh bien! il L'a r√©primand√© pour cela. En d'autres mots, il aurait dit: ¬ęEh bien! regarde, tout le monde est en train de Te toucher. Ils penseront ceci: Vous n'allez pas bien, mentalement.¬Ľ Voyez-vous? ¬ęEh bien! tout le monde essaie de Te toucher, Rabbi.¬Ľ

163    Il a dit: ¬ęMais Je per√ßois que Je me suis affaibli. La vertu (c'est-√†-dire la force), est sortie de Moi.¬Ľ

164    Cette petite femme seule a fait sortir de Lui la force. Il a parcouru l'assistance du regard et Il a trouv√© o√Ļ elle √©tait, et Il lui a dit son probl√®me et ce qui √©tait arriv√©. La Bible dit que ¬ęIl est maintenant un Souverain Sacrificateur qui peut √™tre touch√© par le sentiment de nos infirmit√©s.¬Ľ Est-ce juste? Maintenant, si vous avez cette m√™me foi dans ce m√™me J√©sus, cela produira la m√™me chose pour vous.

165    Maintenant, ayez vraiment de la r√©v√©rence. Priez. Ne doutez pas. Croyez de tout votre coeur que J√©sus-Christ est le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement, et Il vous accordera Ses b√©n√©dictions.

166    Maintenant, P√®re, laisse Ton grand Saint-Esprit nous r√©v√©ler la Parole identifi√©e dans la chair, leur chair et ma chair. Et puissent la Parole et la Promesse de l'√Čvangile de ce soir, qui ont √©t√© pr√™ch√©es, √™tre interpr√©t√©es par le grand Saint-Esprit Lui-m√™me, car Il a promis qu'Il devait √™tre avec nous. Et Il est le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement. Dans le Nom de J√©sus-Christ, nous nous abandonnons √† Toi, avec ce Message, pour que Tu puisses confirmer la Parole avec les signes qui suivent, comme Tu l'as fait selon Marc 16. Amen.

167    Maintenant, que tout le monde soit vraiment r√©v√©rencieux. S'il vous pla√ģt, ne bougez pas. Asseyez-vous calmement, voyez. Maintenant, rappelez-vous, quelquefois, nous sommes arriv√©s √† un conflit. Combien y en a-t-il ici qui sont des Chr√©tiens n√©s de nouveau? Voyons vos mains. Bien, c'est bon, alors vous connaissez ce dont je suis en train de parler.

168    Maintenant, est-ce, est-ce la dame? C'est la premi√®re dame dans la ligne. √áa va. Maintenant, cette dame et moi, √† ce que je sache, sommes √©trangers; une tr√®s belle image de Saint Jean, le quatri√®me chapitre. J√©sus rencontrant une femme samaritaine au puits; quelque chose de panoramique comme ceci, la premi√®re fois qu'ils se sont rencontr√©s dans la vie. Et √† ce que je sache, ceci est la premi√®re fois que nous nous rencontrons. Nous sommes √©trangers l'un √† l'autre. Si c'est juste, juste pour que les gens voient que c'est vrai, levez simplement votre main. Voyez donc, ceci est pour nous la premi√®re fois.

169    Maintenant, s'Il est le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement, maintenant, pour parler avec cette dame de la fa√ßon dont Il l'a fait avec la femme au puits, serait de d√©couvrir quelque chose qu'elle a fait, ou quelque chose qui ne va pas avec elle, ou quelque chose sur le... quelque chose dont je ne sais rien, et que je devrais discerner. C'est que je ne l'ai jamais vue, je suis simplement... la premi√®re fois que j'ai √©t√© dans cette ville... Et je suis simplement ici, elle est une √©trang√®re. Maintenant, cela rendrait-il J√©sus-Christ le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours? Cela ferait-il que la Parole discerne les pens√©es qui sont dans le coeur? Voyez-vous? Voyez-vous? Cela ferait de Lui le m√™me hier...

170    Et voici mes mains et ma Bible, je n'ai jamais vu cette femme de ma vie. Dieu sait cela. Elle est simplement une femme se tenant l√†. Je--je ne connais pas plus d'elle que ne conna√ģtrait celui qui lui est √©tranger parmi nous. C'est vrai, et elle le sait.

171    Je ne la connais pas; mais Il la conna√ģt. Et Il est la Parole, et la Parole r√©v√®le le secret du coeur, dit les choses qui lui sont intimes, lui dit quelque chose. Et si elle a fait quelque chose de faux et ne l'a pas confess√©e sous le Sang, Il le lui dira. Si elle est une soi-disant croyante, Il le lui dira. Si elle est une croyante, Il le lui dira. S'il y a quelque chose qui ne va pas chez elle physiquement, Il le lui dira. S'il y a quelque chose au lieu d'une autre chose, Il le lui dira. Il peut faire tout cela parce qu'Il est Dieu. Il conna√ģt toutes choses. Je ne sais pas; elle ne me conna√ģt pas et je ne la connais pas. Maintenant, s'Il r√©v√®le cela de cette mani√®re, vous reconnaissez que c'est toujours la Parole, H√©breux 4:12, ¬ęLa Parole de Dieu r√©v√®le les secrets qui sont dans le coeur, Elle conna√ģt leur √©tat.¬Ľ

172    Maintenant, si Dieu va--va nous r√©v√©ler ceci ce soir, soeur, comme vous et moi nous nous tenons ici ensemble, alors vous devriez--vous devriez savoir que ce ne serait pas moi. Ce devrait √™tre Lui. Maintenant, je veux simplement vous parler pendant une minute, pour parler de la Parole comme ceci. Eh bien! je suis en train de pr√™cher, voyez-vous, et ensuite, je reviens, je vous parle juste comme Il l'a fait √† la femme au puits, tenant une conversation avec elle jusqu'√† ce qu'Il ait trouv√© quel √©tait son probl√®me. Maintenant, si Dieu me r√©v√®le quel est votre probl√®me, eh bien! vous saurez si c'est la v√©rit√© ou non.

173    Et croirez-vous tous? Y a-t-il quelqu'un qui conna√ģt cette femme ici? S'il y a quelqu'un, qu'il l√®ve sa main... Oh! oui, beaucoup de gens la connaissent. Oui, √ßa va.

174    Maintenant, puisse le Seigneur J√©sus accorder ceci, vous voyez. Cela ne devrait pas √™tre seulement la Parole pr√™ch√©e, √ßa devrait √™tre la Parole faite chair, se d√©clarant, se r√©v√©lant. Maintenant, la Bible ne dit pas que vous vous tiendrez debout ici, et ce qui ne va pas avec vous, et tout √† ce sujet, et ce pour quoi vous √™tes ici, ou ce que vous avez fait. Elle ne le dit pas. Mais la Parole descend r√©ellement, cela identifie celui qui parle, voyez, c'est la Parole de Dieu; alors le Message est vrai, ensuite Dieu identifie le Message comme √©tant la V√©rit√©. Le bapt√™me du Saint-Esprit et le plein √Čvangile doivent √™tre la V√©rit√©, si c'est correctement identifi√©.

175    Une chose, vous √™tes toute nerveuse, vraiment nerveuse. Vous √™tes inqui√®te √† propos de quelque chose. C'est juste. Vous √™tes pr√©occup√©e. Vous avez eu ceci depuis quelque temps. Et ce que c'est, c'est une maladie sur votre membre. C'est sur votre membre droit. Vous craignez que ce soit un cancer. Cela vous ennuie compl√®tement. Ce c√īt√© droit est compl√®tement paralys√©. Vous √™tes tourment√©e dans votre estomac, cela vous rend malade. Si cela est vrai, levez votre main. N'ayez pas peur, croyez simplement et Il vous r√©tablira. Croyez-vous cela? [La Soeur dit: ¬ęAmen.¬Ľ ‚Äď N.D.√Č.] √áa va, allez en remerciant Dieu pour cela, et soyez gu√©rie. Le Seigneur vous b√©nisse. Je voudrais vous imposer simplement les mains.

176    Croyez-vous qu'Il est le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement? [L'Assembl√©e dit: ¬ęAmen.¬Ľ ‚Äď N.D.√Č.]

177    Maintenant, voici encore une image, un homme blanc, une femme de Couleur. J√©sus un Juif, elle une Samaritaine; voyez, Il leur a fait conna√ģtre qu'il n'y a pas de diff√©rence dans l'esp√®ce humaine. Dieu est mort pour nous tous. C'est juste. Il est... ¬ęDieu a fait d'un seul Sang toutes les nations.¬Ľ Le pays dans lequel nous avons grandi, ayant chang√© notre couleur, n'a rien √† faire avec ce qu'il y a au-dedans de nous. Oui, c'est juste.

178    Maintenant, vous √™tes une Chr√©tienne. Je peux tout de suite avoir le sentiment de bienvenue, que vous √™tes une Chr√©tienne. C'est votre esprit. Ce serait juste comme Il a dit: ¬ęVoici un Isra√©lite en qui il n'y a point de fraude.¬Ľ

179    Maintenant, je vois que vous avez √©t√© tr√®s malade. Un examen prouve que vous avez le cancer. C'est juste. Et ce cancer, croyez-vous qu'Il peut me dire l√† o√Ļ √ßa se trouve? Selon les r√©sultats, ce cancer est dans le c√īlon. Si c'est juste, levez votre main. Maintenant vous savez que Quelque Chose se tient ici, qui vous conna√ģt. Croyez-vous qu'Il vous r√©tablira? Si votre foi peut L'attirer, toucher Son v√™tement et r√©v√©ler la m√™me chose qu'Il a fait alors, alors continuez √† croire et vous en serez gu√©rie, et vous serez r√©tablie. Si vous croyez cela, croire simplement, c'est aussi simple que cela, soeur, croire simplement. Ne doutez pas.

180    Je suppose que nous sommes aussi √©trangers l'un √† l'autre, n'est-ce pas? Nous ne nous connaissons pas l'un l'autre. Dieu nous conna√ģt tous les deux. Croyez-vous que Dieu pourrait me r√©v√©ler votre probl√®me? Croyez-vous qu'Il peut me r√©v√©ler le probl√®me de n'importe qui ici? Croyez-vous cela?

181    Combien ici croient cela? [L'Assembl√©e dit: ¬ęAmen.¬Ľ ‚Äď N.D.√Č.]

182    Qu'en pensez-vous? Croyez-vous de tout votre coeur? Alors vos calculs biliaires ne vous ennuieront plus. Je--je l'ai senti venir, que ¬ęje lisais la pens√©e des gens¬Ľ, je voulais simplement que vous voyiez que je ne le faisais pas.

183    √áa va, croyez-vous que je suis Son serviteur? [La soeur dit: ¬ęJe le crois.¬Ľ ‚Äď N.D.√Č.] De tout votre coeur? [¬ęDe tout mon coeur.¬Ľ] Merci. Vous √™tes une Chr√©tienne. [¬ęJe le suis.¬Ľ] Oui, vous l'√™tes, et pas une pr√©tendue Chr√©tienne; une vraie Chr√©tienne, et vous √™tes n√©e de nouveau. √áa va. Croyez-vous que--que moi, √©tant votre Fr√®re, je ne connais rien √† propos, mais que notre P√®re c√©leste, qui nous conna√ģt tous les deux, pourrait me r√©v√©ler ce qu'est votre probl√®me? [¬ęJe le crois.¬Ľ]

184    Je vois que vous en avez eu beaucoup. Vous avez subi une op√©ration, et c'√©tait une op√©ration du cancer. On vous a enlev√© un sein, c'est juste, et vous en √™tes toujours tourment√©e. Croyez-vous que vous irez bien √† partir de maintenant? Passez juste par ici, en croyant de tout votre coeur. Et que Dieu vous b√©nisse, puisse le Seigneur vous gu√©rir.

185    Ayez la foi. Ne doutez pas. Croyez simplement de tout votre coeur qu'Il est le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement.

186    Maintenant, croyez-vous, Madame? Nous sommes √©trangers l'un √† l'autre. Je ne vous connais pas. Vous ne me connaissez pas. Nous sommes totalement √©trangers. Mais si le P√®re c√©leste me r√©v√©lait quelque chose de faux, quelque chose que vous avez fait, quelque chose que vous ne devriez pas faire, ou que vous devriez faire et que vous n'avez pas fait, quoi que ce soit, quoi que ce pourrait √™tre, croiriez-vous qu'Il est le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours? Vous savez que √ßa devrait √™tre Lui qui le ferait. Est-ce juste?

187    Vous √™tes troubl√©e par une--une--une tumeur, et cette tumeur se trouve √† la t√™te. Vous en √™tes effray√©e. C'est juste. Croyez-vous que √ßa va vous quitter maintenant, que J√©sus-Christ vous r√©tablira? Comme vous avez cru cela, il vous en sera fait ainsi. Continuez √† croire. Amen. Que Dieu vous b√©nisse. Juste sur votre route, croyez. Ne--ne doutez pas. Croyez simplement de tout votre coeur. Ayez la foi. Ne doutez pas. Croyez simplement de tout votre coeur.

188    Votre estomac vous ennuyait. Le trouble d'estomac. Voulez-vous aller manger? Croyez. C'est cela.

189    Comment allez-vous? Nous sommes √©trangers l'un √† l'autre. Je ne vous connais pas, vous ne me connaissez pas. Mais il y a Quelqu'un ici, invisible, mais voil√© entre nous, qui conna√ģt ce qu'est votre probl√®me. Je vois que vous essayez... Oui, c'est l'arthrite. Croyez-vous qu'Il vous r√©tablira de cela? [La Soeur dit: ¬ęOui.¬Ľ ‚Äď N.D.√Č.] Allez, croyez cela, et vous n'en souffrirez plus jamais, si vous croyez simplement cela.

190    Vous avez beaucoup de choses qui vous ont ennuy√©e. Un trouble de femmes, pendant longtemps; ensuite, une autre chose, votre--votre chose principale dans laquelle vous √™tes int√©ress√©e pour la gu√©rison, c'est aussi l'arthrite. Croyez-vous qu'Il vous r√©tablira? Allez, croyez cela. C'est tout ce qu'il en est, ayez simplement la foi et ne doutez pas.

191    Je vous suis √©tranger. Je ne vous ai jamais vue de ma vie. Il y a une autre femme qui continue d'appara√ģtre. Si Dieu me r√©v√®le quelque chose √† votre sujet... Oui, oui, c'est une tumeur, attendant une op√©ration. Cette petite femme, qui s'√©tend dans cette chaise, attend la m√™me chose; c'est une tumeur. Croyez-vous de tout votre coeur? N'est-ce pas? Dieu vous r√©tablira toutes les deux si vous croyez cela. Imposez votre main sur elle. C'est √ßa. Dans le Nom du Seigneur J√©sus, dans le Nom du Seigneur J√©sus, puissiez-vous √™tre gu√©ries, Soeurs.

192    Voyez, vous, je ne peux pas expliquer cela, mes amis, ne me demandez pas de le faire. La pression, la puissance, un... Qu'est-ce qu'une tumeur? C'est une excroissance. Qu'est-ce qu'une excroissance? Une multiplication de cellules. Qu'√™tes-vous? Une multiplication de cellules. Qu'est-ce qu'une tumeur? Dans la Bible, on l'appelle un d√©mon, un tourmenteur; le voil√† criant au secours, et cela r√©pond en retour. Voyez, deux justement semblables, et c'est... c'est ce qui a fait cela. √áa va.

193    Venez, Madame. Nous sommes √©trangers l'un √† l'autre. Vous avez eu un trouble nerveux pendant longtemps, ce qui a caus√© une maladie d'estomac, un trouble d'estomac, un ulc√®re caus√© par le suc digestif qui ronge votre estomac, rend vos dents sensibles, et ainsi de suite. Croyez-vous que J√©sus-Christ va vous r√©tablir maintenant? [La Soeur dit: ¬ęAmen.¬Ľ ‚Äď N.D.√Č.] √áa va, allez alors prendre votre souper. Croyez de tout votre coeur, J√©sus-Christ vous r√©tablira. Croyez simplement cela maintenant. [¬ęAll√©luia! Merci J√©sus!¬Ľ]

194    Nous sommes √©trangers l'un √† l'autre. O√Ļ Dieu habite-t-Il dans un √™tre humain? Dans le coeur. C'est l√† que se trouve votre probl√®me, c'est dans votre coeur; pas √† cause du manque de Dieu. Mais en laissant votre foi augmenter, pour gu√©rir ce trouble de coeur, vous irez bien. Allez en croyant, croyez de tout votre coeur. Maintenant ne doutez pas. Allez en croyant.

195    ¬ęSi vous pouvez croire, toutes choses sont possibles.¬Ľ Combien croient de tout leur coeur? [L'Assembl√©e dit: ¬ęAmen.¬Ľ ‚Äď N.D.√Č.] Croyez-vous que Dieu est ici pour vous r√©tablir? √ätes-vous... La Parole est-Elle faite chair? [¬ęAmen.¬Ľ ] Qu'est-ce que c'est? Maintenant, peu importe combien je crois, vous devez croire aussi. Voyez, cette femme a touch√© Son v√™tement; elle a cru.

196    Il y a ici un homme qui me regarde. Il a une hernie et des h√©morro√Įdes. Croyez-vous que Dieu vous gu√©rira? Si vous croyez cela, vous pouvez avoir ce que vous avez demand√©.

197    Y-a-t-il quelqu'un d'autre ici qui croit que Dieu gu√©rit les malades et les afflig√©s? Croyez-vous que la Parole, ce soir, conna√ģt le secret du coeur? Croyez-vous cela? √áa va. C'est maintenant que nous sommes r√©ellement en retard de ce que nous √©tions.

198    Comment devriez-vous croire cela? Maintenant, vous connaissez que cette √Čcriture est rendue manifeste; ne laissez pas, maintenant, le voile de la chair vous tourmenter, voyez. Souvenez-vous, c'est la Parole promise pour aujourd'hui. Combien comprennent cela? La Parole promise. Je ne sais pas combien d'imitations vous avez vues. Mais, alors, J√©sus-Christ a promis Ceci, et Ceci est vrai. Voyez, cela, cela est vrai.

199    Les derni√®res paroles qu'Il a dites avant de quitter la terre et de monter au Ciel, maintenant, aussi a-t-Il dit: ¬ęAllez partout dans le monde¬Ľ, Marc 16, ¬ępr√™chez l'√Čvangile. Celui qui aura cru et qui aura √©t√© baptis√© sera sauv√©; celui qui n'aura pas cru sera condamn√©. Ces signes suivront ceux qui auront cru.¬Ľ Avez-vous d√©j√† lu cela? Quelle fut la derni√®re commission? ¬ęS'ils imposent leurs mains aux malades, ils seront gu√©ris.¬Ľ Combien savent-ils que cela est vrai? [L'Assembl√©e dit: ¬ęAmen.¬Ľ ‚Äď N.D.√Č.]

200    Maintenant, chacun de vous, il y a quelques minutes, vous avez lev√© votre main disant que vous √©tiez un croyant. Maintenant, ne voudriez-vous pas simplement imposer vos mains l'un sur l'autre ici? Nous ne devrions pas continuer; vous savez qu'Il est ici, pourquoi ne pas imposer simplement vos mains l'un sur l'autre et prier pour cette personne assise pr√®s de vous, si vous √™tes un croyant? Maintenant, Il a dit... Maintenant, non, ce n'est pas sur moi; c'est vous, chacun de vous. Croyez-vous cela maintenant? Dites: ¬ęAmen.¬Ľ [L'Assembl√©e dit: ¬ęAmen.¬Ľ ‚Äď N.D.√Č.] √áa va.

201    Maintenant, regardez, ne priez pas pour vous-m√™me, parce que la personne qui a ses mains sur vous est en train de prier pour vous. Voyez, vous priez pour eux, et je vais prier pour vous tous. Et si vous le croyez, d'un commun accord, ceci sera l'un des temps le plus grand que vous n'ayez jamais vu.

202    La Pr√©sence de J√©sus-Christ, qui devrait illuminer √Čglise, de savoir que dans ces derniers jours o√Ļ les credo et les d√©nominations et les 'ismes' et toutes choses ont asphyxi√© la Parole, et J√©sus, la Parole en dehors de l'√©glise, et vous Le voyez revenir juste parmi le peuple et S'identifier Lui-m√™me comme Il a promis, ¬ędans les derniers jours quand le Fils de l'homme est en train d'√™tre r√©v√©l√©.¬Ľ Il a √©t√© r√©v√©l√© dans le bapt√™me; Il a √©t√© r√©v√©l√© dans la gu√©rison Divine. Le voici dans Son dernier attribut.
    Souvenez-vous, cela a √©t√© la derni√®re chose que Abraham a vue avant que le feu ne tombe et ne juge le monde des Nations, et avant que le fils promis, Isaac, ne vienne sur la sc√®ne. Ceci est la derni√®re chose que √Čglise Chr√©tienne va voir, en signe du miracle, jusqu'√† l'apparition de J√©sus-Christ. Si Dieu m'a donn√© une faveur devant vous, croyez-moi dans le Nom du Seigneur, il n'y a rien d'autre qui soit rest√© dans la Bible √† √™tre accompli sinon prendre la marque de la b√™te; et vous avez le Sceau de Dieu.

203    Priez pour cette personne √©tendue l√†, assise apr√®s vous. Mettez votre main sur eux. Je--je cherchais des infirmes; je n'en vois aucun. Mais cette couchette, je crois, a d√©j√† √©t√©, oh! √áa va, mettez vos mains les uns sur les autres et priez.

204    Cher J√©sus, grand Immacul√© Fils du Dieu vivant, qui est ici ce soir dans la forme du Saint-Esprit, qui a chang√© Sa forme et qui est descendu et a r√©v√©l√© Sa Parole juste dans la chair humaine; hommes, femmes de toutes cat√©gories, montrant qu'Il vit toujours. Il est le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement.

205    Seigneur J√©sus, nous sommes ici dans cette grande cit√© de Topeka, nous sommes rassembl√©s ici avec Tes enfants. Et nous prions, comme Tu as √©t√© identifi√© parmi nous, que maintenant, Tu vas confirmer Ta Parole, la derni√®re commission, disant: ¬ęIls imposeront les mains aux malades, ils seront gu√©ris.¬Ľ Et les gens, ceux qui confessent, et n√©s de nouveau de l'Esprit, sont maintenant en train d'imposer leurs mains les uns sur les autres, pour s'identifier eux-m√™mes les uns avec les autres, avec Ta commission et Ta Parole.

206    Maintenant, Satan, tu ne peux plus tenir ces gens malades pendant longtemps. Ils sont des sujets de la Parole de Dieu. Sors d'eux, maladie qui est dans leur corps. Ne les tourmente plus. Laisse-les s'en aller libres, √† partir de ce soir. Nous, en tant que serviteurs de Dieu, qui ont √©t√© identifi√©s pour confirmer la Parole, t'adjurons, dans le Nom du Dieu vivant, J√©sus-Christ, la Parole faite chair parmi nous, sors de ces gens malades, et laisse-les s'en aller, pour la faveur du Royaume de Dieu; et le commandement nous a √©t√© donn√© par J√©sus-Christ, le Fils de Dieu. Amen.

207    Que nous tous qui croyons et acceptons Ta gu√©rison, sans l'ombre d'un doute, ici √† l'int√©rieur du voile de la Gloire de la Sh√©kinah, pour voir la Parole promise dans laquelle nous entrerons plus profond√©ment cette semaine, La voir manifest√©e juste ici devant nous; puissions-nous nous lever sur nos pieds et dire: ¬ęJ'accepte maintenant ma gu√©rison. Je crois que J√©sus-Christ me gu√©rit maintenant. De tout mon coeur, je le crois. J'accepte cela, dans le Nom de J√©sus-Christ.¬Ľ Dieu vous b√©nisse. Levez vos mains maintenant. Et chacun de vous, de votre propre mani√®re, donnez-Lui les remerciements pour votre gu√©rison. Amen.
EN HAUT