ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

PrĂ©dication La demeure future de l'Epoux cĂ©leste et de l'Epouse terrestre de William Branham a Ă©tĂ© prĂȘchĂ©e 64-0802 La durĂ©e est de: 3 heures 28 minutes .pdf La traduction MS
TĂ©lĂ©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)    .mp3
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

La demeure future de l'Epoux céleste et de l'Epouse terrestre

1     Restons debout un instant, maintenant, alors que nous courbons nos cƓurs devant Dieu.

2     Notre PĂšre CĂ©leste, nous sommes vraiment reconnaissants d'avoir le privilĂšge d'ĂȘtre ici aujourd'hui, rassemblĂ©s au Nom du Seigneur JĂ©sus. Nous Te prions de pardonner nos pĂ©chĂ©s, et comme nous sommes ici pour porter notre attention sur les choses Éternelles et sur la Vie qui est au-delĂ  de ce que nous pouvons atteindre, en tant que mortels. Maintenant, nous Te prions de nous donner de Tes instructions: comment nous devons nous conduire, ce que nous devons faire Ă  l'avenir, et mĂȘme en prĂ©sence, maintenant, pour parvenir Ă  cet endroit qui nous est... Ă©tĂ© promis.

3     Il y en a beaucoup, dans le pays, qui sont malades et dans le besoin, et ils n'ont pas terminĂ© leur voyage. Et notre grand ennemi, pas seulement nĂŽtre ennemi, mais Ton ennemi Ă  Toi, est venu pour les attaquer, et pour–et pour mettre fin Ă  leur vie, et pour les envoyer dans la–la tombe prĂ©maturĂ©ment. Et aujourd'hui, nous Te demandons pour eux, dans Ta misĂ©ricorde et dans Ta grĂące, Seigneur, de prolonger leurs jours jusqu'au temps fixĂ©.

4     Ici, sur l'estrade, ou la chaire, il y a des mouchoirs et des paquets. Et dans les couloirs, et tout autour, il y a ceux qui sont sur des brancards, des civiĂšres, malades et affligĂ©s, qui sont dans l'auditoire, et qui n'ont presque pas la force de se tenir debout.

5     Dieu Éternel, Celui qui est BĂ©ni, veuille entendre notre priĂšre ce matin, par le Sang du Seigneur JĂ©sus; sans regarder Ă  notre iniquitĂ©, mais en sachant qu'Il a pris notre place, et que c'est Lui qui nous reprĂ©sente pour cette priĂšre. Que chacun, sans exception, soit guĂ©ri, pour Ta gloire, Seigneur.

6     BĂ©nis ces mouchoirs. Quand on les posera sur les malades, qu'ils soient guĂ©ris.

7     Et maintenant, PĂšre, en attendant le glorieux service de guĂ©rison que nous croyons qui va suivre, veuille nous rompre le chemin de la Vie, Seigneur, afin que par Ta Parole nous sachions ce que nous devons faire. Car nous le demandons au Nom de JĂ©sus. Amen.

8     Comme toujours, je considĂšre ceci comme un de mes plus grands privilĂšges, d'ĂȘtre dans la maison de Dieu et de parler Ă  Son peuple. Et je sais bien qu'on est trĂšs serrĂ©s, et j'ai une trĂšs longue leçon. Alors je... je–j'espĂšre que–que vous serez Ă  l'aise, autant que vous le pouvez, jusqu'Ă  ce que nous ayons terminĂ© le Message.

9     Maintenant, il fait chaud, mais nous sommes reconnaissants d'avoir un climatiseur. Seulement, avec un aussi grand groupe que celui-ci, il n'y a pas de climatiseur qui puisse faire l'affaire, voyez, parce que votre corps mĂȘme est un gĂ©nĂ©rateur d'environ quatre-vingt-dix-huit degrĂ©s, qui dĂ©gage sans arrĂȘt de la chaleur, et d'ĂȘtre serrĂ©s. Mais je–j'ai confiance que Dieu vous fera vous sentir aussi bien qu'Il le peut.

10     Et quand on est dans, construit des rassemblements comme celui-ci, je–je ne vous ferais pas venir ici, jamais de la vie, si je ne pensais pas que ça vous aiderait, si je ne pensais pas que ça vous fait du bien, et que vous alliez en profiter, d'ĂȘtre venu. Et puis, en sachant aussi qu'il ne nous reste plus beaucoup de temps pour faire ceci, que nous–nous en arrivons aux–aux toutes derniĂšres heures, et je–je veux faire tout ce que je peux pour que chaque moment compte pour Son Royaume. Et maintenant, j'ai confiance que le Seigneur Dieu va nous bĂ©nir, alors que nous sommes rassemblĂ©s.

11     Et je voudrais vous rapporter qu'hier, comme je suis allĂ© Ă  plusieurs endroits, je suis allĂ© voir certains de ceux qui sont malades et affligĂ©s dans les motels, j'ai eu l'occasion de rencontrer certains des gĂ©rants cette semaine, de certains restaurants. Par exemple, j'Ă©tais au Ranch House, prĂšs d'ici, cette semaine, et le gĂ©rant me serrait la main comme on sortait. Et il a dit, il m'a appelĂ© “ FrĂšre Branham â€. Je me suis demandĂ© comment il me connaissait. Et il a dit...
    J'ai dit: “ ĂŠtes-vous le gĂ©rant? â€

12     Il a dit: “ Je suis le propriĂ©taire. â€Et puis, il a dit: “ Oui, les gens de chez vous viennent manger ici, de lĂ -bas. â€ Il a dit: “ Ils... â€
    Et j'ai dit: “ Eh bien, je pense qu'ils vous submergent. â€

13     Il a dit: “ Monsieur, c'est un des meilleurs groupes de gens que j'aie jamais vu. â€ Il a dit: “ Ils sont vraiment gentils. â€

14     Je suis allĂ© Ă  un motel hier, voir une jeune dame Ă  qui je voulais parler, son pĂšre et sa mĂšre Ă©taient prĂ©sents, et j'ai dĂ» aller voir le gĂ©rant pour savoir oĂč le–le mot-.. .dans quelle chambre ils Ă©taient.

15     Il a dit: “ Alors, vous ĂȘtes FrĂšre Branham? â€ Ça, c'est lĂ -bas, au Oaks.
    Et j'ai dit: “ Oui monsieur. â€

16     Il a dit: “ Je veux vous serrer la main. â€ Il a dit... Il m'a prĂ©sentĂ© Ă  sa femme; un couple trĂšs gentil. Ils ont dit: “ Tous les gens qui sont au motel, ici, ils assistent Ă  vos rĂ©unions. Nous l'avons rĂ©servĂ© pour eux. â€ Et il a dit: “ Tous les autres clients, nous les avons refusĂ©s. â€
    Et j'ai dit: “ Eh bien, je vous en remercie. â€

17     Il a dit: “ FrĂšre Branham, un des groupes de gens les plus gentils que j'aie jamais vus, ce sont les gens qui viennent ici, qui assistent Ă  vos rĂ©unions. â€

18     Hier soir, je suis allĂ© chez un de mes amis, M. Becker, lĂ , et j'ai toujours aimĂ© ses sandwiches. Il est tellement... Il, je l'ai connu quand j'Ă©tais garçon; je le connais depuis toujours. Il y avait un couple assis lĂ , qui venaient de–de l'ancien Ă©tablissement, lĂ -bas, de l'hĂŽtel Riverside, lĂ -bas. Alors ils... M. Becker m'a dit: “ Billy? â€

19     J'ai dit: “ Qu'est-ce qu'il y a, Homer? â€ On se connaĂźt trĂšs bien.
    Il a dit: “ Je fais Ă  manger pour tous les gens de chez toi, lĂ -bas. â€

20     Il y en a dans les deux cents, Ă  peu prĂšs, chaque dimanche, qui mangent au Blue Boar. Et partout oĂč je vais, j'entends dire combien vous ĂȘtes gentils.

21     Ce gars-lĂ , il disait: “ LĂ -bas au–au Riverview, lĂ -bas, â€ il disait, “ c'est complet, il n'y a que les gens qui viennent Ă  la rĂ©union. â€ Il a dit: “ Il y en aura des centaines qui n'auront pas de place. â€

22     Donc, en Ă©tant comme ça, pour moi, vous ĂȘtes le sel de la terre. Je–je suis tellement reconnaissant de savoir que j'ai le privilĂšge de prĂȘcher Ă  des gens que mĂȘme des pĂ©cheurs et des gens... Je ne dis pas que ces personnes sont des pĂ©cheurs, mais je veux dire des personnes qui, dans les affaires, et tout, qui peuvent dire que vous ĂȘtes gentils, et il sont contents de vous avoir dans leur Ă©tablissement, chez eux. Vous savez, c'est ça ĂȘtre salĂ©. Ça me fait plaisir, votre comportement, votre façon de vous occuper des choses.

23     J'ai toujours dit: “ Si quelqu'un arrive et qu'il ne, qu'il n'a pas d'argent pour payer sa facture, vous n'avez qu'Ă  m'appeler. â€ Voyez? J'ai dit: “ On fera quelque chose pour ça. â€ Et j'ai dit: “ Donnez-leur toujours Ă  manger, qu'ils aient de l'argent ou pas. â€ Vous voyez, faire tout ce qu'on peut.

24     Pour moi, vous ĂȘtes mes enfants. Vous ĂȘtes-vous ĂȘtes les Ă©toiles que je... Si jamais j'en ai une quand j'arriverai lĂ -bas, vous serez ce joyau, la partie la plus Ă©clatante de la–de la couronne de mon ministĂšre. Quand il sera couronnĂ©, c'est vous qui en serez le joyau.

25     Et je vous ai parlĂ©, par le passĂ©, des Sept Sceaux, des Âges de l'Église, et des choses qui–qui sont arrivĂ©es.

26     Et maintenant, ce matin, j'ai un sujet trĂšs important. Pour moi, c'en est un qui a apportĂ© beaucoup de bĂ©nĂ©dictions. J'espĂšre qu'il vous fera le mĂȘme effet. Et si seulement je pouvais le donner dans l'inspiration dans laquelle je l'ai reçu, ce serait merveilleux, mais c'est Ă  Dieu qu'il reviendra de le faire.

27     Je vous ai parlĂ© d'oĂč et de qu'est-ce qui se passe, et nous voyons toutes ces choses se produire.

28     Maintenant, ce matin, je vais parler de: La Demeure future de l'Époux CĂ©leste et de l'Épouse terrestre, oĂč ils vont vivre. Et, en effet, j'espĂšre que par la grĂące de Dieu, nous sommes tous une partie de cette grande Ă©conomie de Dieu.

29     Et maintenant, je–j'espĂšre que vous serez patients avec moi, que vous avez vos Bibles, vos crayons, ou ce que vous faites, pour lire avec moi, parce que je vais me rĂ©fĂ©rer Ă  beaucoup de passages des Écritures. Je vais essayer de terminer assez tĂŽt pour pouvoir prier pour les malades; et ça, je l'avais promis. Vous avez priĂ©, ces derniers temps, dans les chambres, et par-lĂ , pour ceux qui n'ont presque plus aucun recours et plus aucun espoir.

30     Et, si le Seigneur le veut, je ferai probablement une autre rĂ©union le seize, peut-ĂȘtre rien que prier pour les malades.

31     Je commence mes vacances maintenant. Depuis janvier dernier, j'ai Ă©tĂ© en tournĂ©e, et je reviens ici. Je vais
 J'emmĂšnerai ma famille Ă  Tucson demain matin, et ensuite je reviendrai passer un moment par ici au Kentucky, avec quelques-uns de mes amis, Ă  la chasse, et, Ă  la chasse Ă  l'Ă©cureuil, pour quelques semaines, ou peut-ĂȘtre sept ou huit, dix jours, quoi que ce soit, Ă  moins que le Seigneur ne me conduise ailleurs. Je ne sais jamais, au juste, oĂč on va ĂȘtre; ça on ne le sait jamais, parce que c'est entre les mains de Dieu, de Dieu seul.

32     Maintenant, pour ce grand sujet, on–on... J'imagine que, si je prenais mon temps pour ça, comme il y a beaucoup de choses Ă  inclure, ça prendrait des semaines. Mais j'ai notĂ© quelques passages de l'Écriture, quelques notes, juste pour en toucher les points principaux, pour que vous puissiez Ă©tudier.

33     Et bientĂŽt, peut-ĂȘtre, si le Seigneur le veut, en octobre, je ne sais pas quand, mais quand Il pourvoira, j'aimerais prendre quelques–quelques jours, avec des rĂ©unions tout le temps, sur le chapitre 12 de l'Apocalypse, pour faire le lien avec ceci. Oh, je crois que ce serait glorieux. Tout Ă  fait. Ce serait glorieux de voir comment Il a fait.

34     Et puis, quand on se rassemble, maintenant, je disais, hier soir, je disais: “ Vous savez, quand je... â€ Le matin, comme chaque matin, je me dis: “ Quand j'arriverai ici, je saluerai chacun de mes amis qui sont lĂ . â€ Mais, comment est-ce que je pourrais faire ça?

35     D'avoir ici avec moi, par exemple mon cher ami, le docteur Lee Vayle, qui est assis ici, sa charmante Ă©pouse et sa fille. Et FrĂšre Roy Borders, et, je pense, FrĂšre Ruddell, FrĂšre Beeler, et FrĂšre Palmer, et FrĂšre Jackson. Et, oh! la la! les–les... Ces chers frĂšres qui viennent de partout! FrĂšre Anthony Milano, et, oh, oĂč qu'on regarde, on voit un autre frĂšre! De lĂ -bas en Arkansas, leur nom m'Ă©chappe; FrĂšre John, FrĂšre Earl Martin, et FrĂšre Blair. Et, oh, il y a vraiment... on... On n'en finirait pas, vous voyez. Je suis tellement heureux d'avoir un groupe comme ça rassemblĂ© autour de moi quand j'enseigne la Parole de Dieu, des hommes dont je pense qu'ils sont des hommes vaillants, de vĂ©ritables hommes de Dieu.

36     Je suis reconnaissant pour ce petit Tabernacle. Je suis reconnaissant pour ses cinq portes qui sont ouvertes au public. Chaque porte... Nous avons quatre diacres ici, des hommes remplis de l'Esprit; quatre administrateurs, des hommes remplis de l'Esprit. Il y en a deux Ă  chaque porte. Et il y a une porte double Ă  l'avant, pour les deux pasteurs, les bergers.

37     On est heureux de vous avoir; on en est reconnaissants Ă  Dieu. Qu'Il vous bĂ©nisse Ă  jamais.

38     Maintenant, nous voulons nous lever un instant, alors que nous lisons dans II Pierre, le chapitre 3, et Ă©galement dans le Livre d'Apocalypse 21.

39     Alors que nous sommes debout, ĂŽ Seigneur, remplis nos cƓurs d'allĂ©gresse Ă  cause de la lecture de Ta Parole, car nous savons que JĂ©sus a dit que “ les Cieux et la terre passeront, mais Mes Paroles ne failliront jamais â€. Nous savons encore qu'Il a dit: “ Toute l'Écriture doit s'accomplir. â€ Et, alors que nous lirons ces choses, puissions-nous recevoir de Toi une comprĂ©hension de l'heure dans laquelle nous vivons. Nous le demandons au Nom de JĂ©sus, l'Auteur du Livre. Amen.

40     II Pierre 3.
    Voici dĂ©jĂ , bien-aimĂ©s, la seconde lettre que je vous Ă©cris. Dans l'une et dans l'autre je cherche Ă  Ă©veiller par des avertissements votre saine intelligence,
    Afin que vous vous souveniez des choses annoncĂ©es d'avance par les saints prophĂštes, et des commandements du Seigneur et Sauveur, enseignĂ© par les apĂŽtres,
    Sachant avant tout que, dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises,
    Et disant: OĂč est la promesse de son avĂšnement?... (Si ça, ça ne correspond pas Ă  cette femme infidĂšle!)... et, depuis que les pĂšres sont morts, tout demeure comme dĂšs le commencement de la crĂ©ation.
    Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existĂšrent autrefois par la parole de Dieu, de mĂȘme qu'une terre tirĂ©e de l'eau et formĂ©e au moyen de l'eau,
    Et que par ces choses le monde d'alors pĂ©rit, submergĂ© par l'eau,
    Tandis que, par la mĂȘme parole, les cieux et la terre d'Ă  prĂ©sent sont gardĂ©s et rĂ©servĂ©s pour le feu, pour le jour du jugement, et pour la ruine des hommes impies.
    Mais il est une chose, bien-aimĂ©s, que vous ne devez pas ignorer, c'est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour.
    Or, le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun pĂ©risse, mais voulant que tous arrivent Ă  la repentance.
    Le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit; en ce jour, les cieux et la terre, avec fracas... passeront avec fracas, les Ă©lĂ©ments embrasĂ©s se dissoudront, et la terre avec les oeuvres qu'elle renferme se consumera.
    Puis donc que toutes ces choses doivent se dissoudre, quels ne devons-nous pas ĂȘtre par la saintetĂ© de la conduite et par la piĂ©tĂ©,
    Attendant le, hĂątant l'avĂšnement du jour de Dieu, jour Ă  cause duquel les cieux enflammĂ©s se dissoudront et les Ă©lĂ©ments embrasĂ©s se fondront?
    Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, oĂč la justice habitera.
    C'est pourquoi, bien-aimĂ©s, en attendant ces choses, appliquez-vous Ă  ne pas ĂȘtre trouvĂ©s... ĂȘtre trouvĂ©s par lui sans tache et sans dĂ©faut dans la paix.
    Croyant que la patience du Seigneur est votre salut, comme notre bien-aimĂ©... Paul vous l'a... Ă©crit, selon la sagesse qui lui a Ă©tĂ© donnĂ©e.
    C'est ce qu'il fait... toutes les lettres, oĂč il parle des choses,... lesquelles il y a des fois difficiles Ă  comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies luttent, tordent le sens, comme–comme celui des autres Écritures, pour leur propre ruine.
    Vous donc, bien-aimĂ©s, qui ĂȘtes avertis, mettez-vous sur vos gardes, de peur qu'entraĂźnĂ©s par... Ă©garement des impies, vous ne veniez Ă  dĂ©choir de votre fermetĂ©.
    Mais croissez dans la grĂące... dans la connaissance du Seigneur et Sauveur JĂ©sus-Christ. À lui soit la gloire, maintenant et pour l'Ă©ternitĂ©! Amen!

41     Maintenant, dans la-l'Apocalypse de Christ, au chapitre 21, je lis ces Paroles:
    Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la premiĂšre terre avaient disparu, et la mer n'Ă©taient plus.
    Et moi, Jean, je vis descendre du ciel, d'auprĂšs de Dieu, la ville sainte, la nouvelle JĂ©rusalem, prĂ©parĂ©e comme une Ă©pouse qui s'est parĂ©e pour son Ă©poux.
    Et j'entendis du ciel une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec l'homme! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-mĂȘme sera avec eux et sera leur Dieu.
    Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premiĂšres choses ont disparu.
    Et celui qui Ă©tait assis sur le trĂŽne dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles!... il dit: Écris; car ces paroles sont certaines et vĂ©ritables.
    Et il me dit: C'est fait! Je suis l'Alpha et l'OmĂ©ga, le commencement et la fin. À celui qui a soif je donnerai des sources de l'eau de la vie, gratuitement.
    Celui qui vaincra hĂ©ritera ces choses; je serai son Dieu, et il sera mon fils.
    Prions encore.

42     Seigneur JĂ©sus, avec une telle promesse et un discours aussi ferme, que JĂ©sus Lui-mĂȘme et l'apĂŽtre nous ont donnĂ©s au sujet de l'heure dont nous approchons. Donne-nous, ĂŽ Seigneur, de Ta conduite, afin que nous sachions l'aborder de la bonne maniĂšre. En effet, elle vient, nous le savons. Les Écritures doivent s'accomplir, et c'est ainsi qu'il en sera. Et maintenant, Seigneur, nous demandons encore que Ta misĂ©ricorde soit sur nous tous, alors que nous allons Ă©tudier Ta Parole. Accompagne-nous et ouvre-La-nous, Seigneur, car nous le demandons au Nom de JĂ©sus. Amen.
    Vous pouvez vous asseoir.

43     Maintenant, je me demande s'il n'y aurait pas moyen, peut-ĂȘtre, qu'on Ă©teigne les lumiĂšres de la salle principale, et qu'on laisse allumĂ©es seulement celles de l'estrade, ici, ce serait probablement mieux, ça enlĂšverait un peu de courant. On a failli brĂ»ler un transformateur, l'autre soir. Alors si le concierge veut bien faire ça pour nous, on aimerait que les lumiĂšres de fond soient Ă©teintes, que les lumiĂšres principales de la salle soient Ă©teintes. Et je pense que vous aurez bien assez de lumiĂšre pour voir, pour Ă©crire.

44     Maintenant, mon sujet, pour l'annoncer encore, que nous abordons le–le sujet de: La Demeure future de l'Époux CĂ©leste et de l'Épouse terrestre.

45     Maintenant, comme il y a... Je vais devoir faire ça. Il fait vraiment trop chaud ici sur l'estrade, vous voyez. Oui monsieur. Comme on... Je sais que ma femme n'aime pas que je fasse ça; mais, que j'enlĂšve mon veston. Il fait vraiment trop chaud ici sur l'estrade. Vous voyez, lĂ -bas vous avez de l'air, alors qu'ici, c'est sĂ©parĂ©, c'est un peu en retrait, vous voyez. Maintenant, à–à l'avenir, ou...

46     Par le passĂ©, plutĂŽt, nous avons Ă©tudiĂ© les Sept Sceaux, les Sept Églises. FrĂšre Vayle et les autres sont en train de travailler lĂ -dessus maintenant, fidĂšlement, pour les mettre sous forme de livres.

47     Et en voyant toutes ces choses mystĂ©rieuses que nous avons vues s'accomplir, je pense qu'aprĂšs avoir compris ça, dans l'heure oĂč nous vivons, et la position; il n'y a personne, pour peu qu'il soit prĂȘt Ă  s'asseoir en toute luciditĂ© et examiner de quoi il a Ă©tĂ© parlĂ©, et ce qui est promis, qui doit arriver, et ce qui est arrivĂ©, qui ne puisse pas dire que ces choses sont accomplies. Voyez? Exactement ce que Dieu a dit qu'Il ferait, Il l'a fait Ă  la lettre, exactement. Voyez?

48     Maintenant, je pense que, vu que nous ne savons pas Ă  quel moment le Seigneur JĂ©sus apparaĂźtra, j'ai pensĂ© qu'il serait bon, il semblait agrĂ©able au Saint-Esprit qu'on parle de ceci, donc; et peut-ĂȘtre qu'on revienne lĂ -dessus, deux ou trois fois, parce que je n'aurai pas tout Ă  fait assez de temps pour apporter tout ça.

49     C'est comme quand on touche un–un sujet qui peut peut-ĂȘtre achopper un peu quelqu'un, qu'on ne peut pas le dĂ©velopper complĂštement et le rendre clair, ensuite, on revient prendre le sujet suivant.

50     Alors plus tard dans, sur le... si le Seigneur le veut, on entrera dans le douziĂšme, sceaux, ou pas... Excusez-moi. Le douziĂšme chapitre de l'Apocalypse, qui se situe entre la Venue du Seigneur et la fin des Trompettes, et ainsi de suite. On essaiera de ramener tout ça, de montrer qui est Satan, et ce qu'il a fait, d'oĂč il est venu, quel est son but, et comment sa grande beautĂ© qui lui a Ă©tĂ© donnĂ©e a provoquĂ© sa chute. C'est sa sĂ©duction qui a causĂ© sa chute; la beautĂ©.

51     Ensuite, comment il est impossible pour tout homme qui veut considĂ©rer ça comme il faut, la “ semence â€ du serpent. LĂ -dessus, je dĂ©fierais quiconque, vous voyez, qui voudrait le considĂ©rer, avec–avec simplement un peu de bon sens. Un enfant peut le voir. Voyez? Bon, et on y viendra plus tard.

52     Maintenant, nous comprenons ici que ces deux passages de l'Écriture... La raison pour laquelle j'ai lu II Pierre, au chapitre 3, et que je l'ai comparĂ© Ă  Apocalypse 21, c'est que les deux, lĂ , parlent du mĂȘme sujet, seulement Jean ne l'a pas du tout–ne l'a pas du tout Ă©crit comme Pierre l'a fait. Voyez? Nous comprenons que cette glorieuse Maison de l'Épouse doit ĂȘtre ici sur terre.

53     Et maintenant, si vous lisez, comme le chapitre 21, au chapitre 21 de l'Apocalypse, l'apĂŽtre a dit ici, ou le prophĂšte a dit que: “ Je vis un Nouveau Ciel et une Nouvelle Terre. â€ On dirait qu'il y a un anĂ©antissement.

54     Maintenant, la façon dont je trouve mes Messages, c'est toujours par la priĂšre. Je suis assis, en train de prier, et quelque chose m'est rĂ©vĂ©lĂ©. Et j'attends quelques minutes pour voir si c'est correct, alors, je le sens plus proche. Et, des fois, je continue d'attendre jusqu'Ă  ce que ça se transforme en une vision. Mais quand ça commence Ă  venir, et que je suis convaincu que ça vient de Dieu, alors je prends l'Écriture. Vous voyez, C'est, devrait ĂȘtre la confirmation de toute chose spirituelle qui est faite, parce que la Bible est la rĂ©vĂ©lation complĂšte de JĂ©sus-Christ; voyez-vous, Elle est Son Corps.

55     Et maintenant, en faisant ça, il se peut que je trouve un passage de l'Écriture qui n'a pas l'air tout Ă  fait juste, et je me pose des questions. Je me remets Ă  prier. Ça revient. Alors je–alors je me mets à–à examiner mon passage de l'Écriture.

56     Or, notre Bible est Ă©crite en anglais, et les mots de l'anglais changent tout le temps. Par exemple, comme Jean 14, qui dit: “ Il y a plusieurs demeures dans la maison de Mon PĂšre â€, une demeure dans une maison. Bon, alors on, Ă  ce moment-lĂ , ce qu'on en fait, c'est qu'on reprend le–l'original pour voir ce que Jacques voulait dire, ou on reprend l'hĂ©breu, ou le grec, de la premiĂšre traduction. Et lĂ , il est dit: “ Il y a plusieurs palais dans le royaume de Mon PĂšre. â€ Eh bien, alors si vous revenez Ă  l'Ă©poque oĂč les traducteurs ont traduit pour le roi Jacques, en anglais, le royaume Ă©tait appelĂ© une “ maison â€, et le roi Ă©tait le pĂšre au dessus de ses dĂ©lĂ©guĂ©s. C'est la raison pour laquelle ils ont traduit: “ Il y a plusieurs demeures dans la maison de Mon PĂšre. â€ Voyez? Donc vous tombez sur ces mots et vous devez faire des recherches.

57     Alors, vous voyez, de cette inspiration... Cette chaire ce matin, je dirai, pas une seule fois ça n'a Ă©tĂ© autre chose que l'Écriture, rien d'autre. C'est comme ça que la Semence du serpent et toutes ces autres choses sont venues. Voyez? Par...

58     Et c'est, vraiment, si quelqu'un se contentait de lire en disant: “ Il y a plusieurs demeures dans la maison de Mon PĂšre â€, si vous ne vous arrĂȘtiez pas pour Ă©tudier, pour prier, vous seriez tout dĂ©sorientĂ©. Voyez? Mais continuez simplement Ă  prier. Dieu arrange toujours ça, si ça vient de Dieu.

59     Maintenant, Jean explique le changement et la ven-... comment ça vient... Ou plutĂŽt il ne l'explique pas, mais c'est Pierre qui l'explique. Jean a seulement dit: “ Je vis de Nouveaux Cieux et une Nouvelle Terre; les premiers cieux et la premiĂšre terre avaient disparu. Il n'y avait plus de mer. Moi Jean, je vis la Ville sainte descendre du Ciel, d'auprĂšs de Dieu, prĂ©parĂ©e comme une Épouse qui s'est parĂ©e pour Son Époux. â€ Mais maintenant, on revient Ă  II Pierre pour voir, Pierre explique comment tout ça va se dĂ©rouler. Maintenant, si vous regardez ce que Jean a dit, il semble que: “ Car les premiers cieux et la premiĂšre terre avaient disparu â€, anĂ©antis. Vous voyez, alors, ça a vraiment l'air bizarre. Et c'est ça qui m'a frappĂ©, alors je me suis mis Ă  chercher le mot “ disparaĂźtre â€. Et, maintenant, mais il est clair que les deux, l'apĂŽtre et le prophĂšte, ils parlaient de la mĂȘme chose.

60     Et maintenant, aussi, dans le Livre d'ÉsaĂŻe, maintenant, pour vous qui voulez noter ces passages de l'Écriture, dans ÉsaĂŻe 65:17. ÉsaĂŻe parle du MillĂ©nium, de ces mille ans de repos pour–pour le peuple de Dieu. ÉsaĂŻe en a parlĂ©, et il a dit: “ Je... Il y avait un... Toutes les choses passĂ©es avaient disparu â€, et qu'ils construiraient des maisons, et les habiteraient. Si on avait le temps... On va peut-ĂȘtre juste prendre le temps, et–et lire ceci juste un instant, ÉsaĂŻe 65, et lisons, lĂ , pendant quelques minutes. C'est lĂ , tout Ă  fait, pour nous. Maintenant, pour commencer, ÉsaĂŻe 65:17.
    Et je vais crĂ©er de nouveaux cieux et une nouvelle terre...

61     Maintenant, ÉsaĂŻe, le prophĂšte, a Ă©tĂ© un des prophĂštes qui a Ă©crit trĂšs prĂ©cisĂ©ment toute la Bible dans sa prophĂ©tie. Il commence par la crĂ©ation; au milieu de son Livre, vers le chapitre 40, voilĂ  Jean-Baptiste qui arrive, le Nouveau Testament; et ça se termine ici, dans son Livre, dans l'Apocalypse, dans le MillĂ©nium. Il y a soixante-six livres dans la Bible, et il y a soixante-six chapitres dans ÉsaĂŻe. Il a Ă©crit un commentaire complet.

62     Maintenant, nous voyons qu'il en est au chapitre 65, il reste un chapitre, et il parle du MillĂ©nium. Remarquez, comme c'est beau.
    ...car je vais crĂ©er un nouveau ciel et... nouvelle terre; on ne se rappellera plus la chose passĂ©e, elles ne reviendront plus Ă  l'esprit. (C'est ça “ disparaĂźtre â€.)
    RĂ©jouissez-vous plutĂŽt et soyez-soyez... dans l'allĂ©gresse, et Ă  cause de ce que j'ai crĂ©Ă©; car je vais crĂ©er JĂ©rusalem pour l'allĂ©gresse, et son peuple pour la joie.
    Je ferai de JĂ©rusalem mon allĂ©gresse, et de mon peuple ma joie; on n'y entendra plus le bruit des pleurs, car... et le bruit des cris.
    Il n'y aura plus... enfants et... vieillards qui n'accomplissent leurs jours; car celui qui mourra Ă  cent ans sera jeune, et le pĂ©cheur ĂągĂ© de cent ans sera maudit. Alors...
    Ils bĂątiront des maisons, et les habiteront; ils planteront des vignes, et en mangeront le fruit.
    Ils ne bĂątiront pas des maisons pour qu'un autre les habite, (c'est-Ă -dire votre ferme, votre fils en devient hĂ©ritier, ou l'un de vos hĂ©ritiers)... ils ne planteront pas des vignes pour qu'un autre en mange le fruit; (ils plantent pour eux-mĂȘmes et ils restent lĂ ; ils ont la Vie Éternelle)
 car les jours de mon peuple seront comme les jours des arbres, et mes joui... mes Ă©lus jouiront des oeuvres de leurs mains.
    Ils ne travailleront pas en vain, et ils n'auront pas des enfants pour les voir pĂ©rir; car ils formeront une race bĂ©nie de l'Éternel, et leurs enfants seront avec eux.

63     Maintenant, remarquez, voici Ă  quoi je vais en venir, dans un moment.
    Avant qu'ils m'invoquent, je rĂ©pondrai; avant qu'ils aient cessĂ© de parler, j'exaucerai.
    Et le loup et l'agneau paĂźtront ensemble, le lion, comme un bƓuf, mangera de la paille... le serpent aura la poussiĂšre pour nourriture. Et il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte, dit l'Éternel.

64     Quelle promesse, de ces prophĂštes et ces grands sages, ces enseignants de la Bible, il y a bien longtemps, dans les jours anciens, qui ont vu venir ce Jour glorieux!

65     D'aprĂšs ces passages, quelqu'un pourrait penser, ou plutĂŽt ĂȘtre portĂ© Ă  croire que la planĂšte tout entiĂšre, cette terre, sera dĂ©truite. “ Je ferai un Nouveau Ciel et une Nouvelle Terre, â€ vous voyez, que les cieux auront disparu et que la terre aura disparu, complĂštement anĂ©antis. Mais en examinant ça de prĂšs, et avec l'aide du Saint-Esprit, nous pouvons voir la VĂ©ritĂ© Ă  ce sujet; et c'est ce que nous allons Ă©tudier.

66     C'est seulement les atmosphĂšres qui l'entourent, et le pĂ©chĂ© qui est sur la terre qui vont ĂȘtre dĂ©truits. Voyez? Maintenant, nous comprenons que les cieux, ça veut dire “ les atmosphĂšres d'en haut â€. Voyez?

67     Qu'est-ce que ça fait? Ça fait qu'alors, tout ça, ces chardons, et la maladie, et la mort, et la politique, et les pĂ©cheurs, et les pĂ©cheresses, et les mauvais esprits, tout ça aura disparu, sera anĂ©anti. Voyez? C'est comme ça que ça doit arriver, puisque nous allons vivre ici mĂȘme. Nous allons le prouver par la Bible. C'est ici mĂȘme que nous allons vivre. Maintenant, remarquez, les chardons, les microbes, toutes les maladies et tout, ce sera complĂštement Ă©liminĂ©. Tout ça, cette existence qui est sur terre maintenant, les systĂšmes faits de main d'homme, la politique, le pĂ©chĂ©, toutes les sortes de mauvais esprits par lesquels le monde est contaminĂ©, et tous les cieux au-dessus de nous ici sont contaminĂ©s par des mauvais esprits. Maintenant, on va voir ça en long et en large, vous voyez.

68     Tout ça, ça existe dans les cieux, ou les atmosphĂšres, et la terre qui existent maintenant. Cette terre renferme ces choses maintenant, mais ce n'est pas dans ce but-lĂ  qu'elle a Ă©tĂ© faite. C'est le pĂ©chĂ© qui l'a rendue comme ça. Voyez? Elle a Ă©tĂ© faite par Dieu, le CrĂ©ateur. Mais tout...

69     Et tous nos corps, dans lesquels nous vivons maintenant, ont Ă©tĂ© mis sur la terre quand Dieu l'a crĂ©Ă©e, parce que vous venez de la poussiĂšre de la terre. Tout avait Ă©tĂ© dĂ©posĂ©, ici. Quand Dieu Lui-mĂȘme l'a crĂ©Ă©e, vous Ă©tiez dans Sa pensĂ©e. Et en Lui, le Grand Éternel, il y avait la pensĂ©e, qui est Son attribut.

70     Et maintenant, c'est Ă  cause du pĂ©chĂ© que tout ça est arrivĂ©. Et Dieu, Ă  travers cet Ăąge-ci, rassemble Ses matĂ©riaux.

71     Satan est encore ici. C'est pour ça que toutes ces choses arrivent. Il est encore ici, et toutes ses forces du mal sont encore ici. Remarquez, c'est pour ça que maintenant, la terre est tellement souillĂ©e. C'est pour ça qu'il y a toute la saletĂ© et les choses ridicules qui se produisent; le sang qui coule, la guerre, la politique, le pĂ©chĂ©, l'adultĂšre, toutes sortes de souillures qui se produisent; c'est parce que c'est Satan qui gouverne cette terre et cette atmosphĂšre.
    Vous dites: “ L'atmos-...? â€ Oui monsieur!

72     Les cieux comme la terre sont maintenant contaminĂ©s par des dĂ©mons qui peuvent nous accuser devant Dieu. JĂ©sus est LĂ  pour intercĂ©der pour nous. Oui. Voyez? Alors que les accusateurs n'arrĂȘtent pas de montrer du doigt, “ ils ont fait ceci, ils ont fait ceci, ils ont fait ceci â€, mais le Sang couvre toujours. Il est venu racheter cet Élu qu'Il avait vu d'avance. C'est pour ça que c'est tellement souillĂ© aujourd'hui.

73     Ici, l'apĂŽtre, dans II Pierre, ici, chapitre 2, et aux versets 5 et... et aux versets 5 et 6. Oui, je l'ai. Il parle des trois Ă©tapes de la terre. Vous voyez, il–il en prend trois Ă©tapes. Remarquez comment il les apporte.

74     â€œ L'ancien monde a Ă©tĂ© tirĂ© de l'eau â€, maintenant, ça, c'Ă©tait le monde antĂ©diluvien.

75     Maintenant, celui qui existe, le monde actuel dans lequel nous vivons maintenant, il l'a appelĂ© un “ monde â€.

76     â€œ L'ancien monde qui a Ă©tĂ© tirĂ© de l'eau â€, GenĂšse 1:1. Bon, et le “ monde â€, qui existe maintenant. Et puis, il parle aussi d'un autre, “ le monde Ă  venir â€, le Nouveau Monde. Trois mondes; trois Ă©tapes du monde.

77     Et remarquez comme Dieu nous montre clairement Son plan de rĂ©demption. Oh, ça a vraiment rempli mon Ăąme d'enthousiasme, quand je l'ai vu, comment II nous montre clairement Son plan de rĂ©demption, lĂ . Maintenant, comparons ce que nous voyons de nos propres yeux. Ce que Dieu a fait pour racheter Son monde, Il a formĂ© le mĂȘme plan pour racheter Son peuple, car le Dieu immuable ne change aucun de Ses plans, ni quoi que ce soit. C'est une chose tellement glorieuse!

78     Comment Il nous a conduits Ă  Lui, Ă  un tabernacle en nous, par trois Ă©tapes de la grĂące; exactement comme Il a conduit le monde dans trois Ă©tapes, pour venir dans le monde. Comme Dieu viendra dans le monde aprĂšs que celui-ci aura passĂ© par trois diffĂ©rentes Ă©tapes de purification, c'est exactement comme ça qu'Il vient Ă  nous par trois Ă©tapes de la grĂące. J'enseignais ça au dĂ©but; je n'ai jamais changĂ© depuis. C'est la Parole de Dieu.

79     Vous devez garder vos trois ensemble, vos sept, vos douze. Les nombres de la Bibles doivent coller parfaitement, sinon votre tableau sera tout mĂ©langĂ©. Si vous ne pouvez pas le comprendre, vous n'avez qu'Ă  continuer Ă  prier. Vous verrez, ça s'ajustera exactement, tout Ă  fait. Dieu est parfait en trois. Voyez?

80     Remarquez, “ l'ancien monde â€, l'antĂ©diluvien; le “ monde â€ qui existe actuellement; et Celui Ă  venir.

81     Maintenant, la premiĂšre Ă©tape Ă  laquelle Il nous amĂšne... Vous voyez, Son plan de rĂ©demption est exactement le mĂȘme en toutes choses. Il utilise la mĂȘme mĂ©thode. Il ne change jamais. Il a dit, dans Malachie 3: “ Je suis Dieu, et Je ne change pas. â€ La façon dont Il le fait, donc, s'Il a sauvĂ© le premier homme qu'Il ait jamais sauvĂ©, par le Sang versĂ© d'un Innocent, Il devra sauver le suivant; et ça devra ĂȘtre pareil pour tous ceux qu'Il sauvera.

82     Si, Ă  un certain moment, Il a guĂ©ri un homme au cours du voyage de la vie; que ce soit aux jours de JĂ©sus, des apĂŽtres, des prophĂštes, n'importe quand; quand les mĂȘmes conditions sont remplies, Il doit le faire de nouveau. C'est vrai. Il ne change pas. L'homme change, le temps change, l'Ăąge change, la dispensation change, mais Dieu reste le mĂȘme. Il est parfait. Quelle espĂ©rance ça devrait donner aux malades!

83     Si jamais Il a guĂ©ri quelqu'un, Il doit le faire de nouveau quand les mĂȘmes conditions sont remplies. Si jamais, si jamais Il a sauvĂ© un homme, Il doit le faire sur la mĂȘme base qu'Il l'a fait la premiĂšre fois. Si jamais Il a rempli un homme du Saint-Esprit, Il doit le faire sur la mĂȘme base qu'Il l'a fait la premiĂšre fois. Si jamais Il a ressuscitĂ© un homme de la tombe, Il doit le faire la deuxiĂšme fois, et toutes les autres fois, sur le mĂȘme principe.

84     Il ne change pas. Oh, quelle espĂ©rance ça me donne! Qu'est-ce que c'est? Pas dans une thĂ©orie faite de main d'homme, quelque chose que des groupes d'hommes se sont rassemblĂ©s; mais Sa Parole immuable.
    Vous dites: “ Est-ce que c'est la VĂ©ritĂ©? â€

85     Il a dit: “ Que toute parole d'homme soit un mensonge, et que la Mienne soit vraie. â€ “ Car les cieux et la terre passeront, mais Ma Parole ne faillira jamais. â€ “ Toute Écriture est donnĂ©e par inspiration, et est donc bonne et utile pour enseigner â€. Et souvenez-vous que “ toute l'Écriture s'accomplira â€, chaque parcelle.

86     Remarquez comme Dieu nous le montre clairement. Et si ça, ce n'Ă©tait pas une–une grande confirmation, une bonne... une grande bĂ©nĂ©diction remplie de tendresse de la part de Dieu! Quand je vois ça, et que je vois que depuis la toute premiĂšre fois que Christ a traitĂ© avec moi, quand j'Ă©tais tout jeune, j'ai toujours continuĂ© Ă  enseigner ces trois Ă©tapes de la grĂące. Remarquez si ce n'est pas vrai, maintenant.

87     Maintenant, la premier pas, c'est “ la repentance envers Dieu â€. Et ce qui vient ensuite, c'est le baptĂȘme d'eau, “ le baptĂȘme d'eau â€: “ Repentez-vous, et soyez baptisĂ©s dans le Nom de JĂ©sus-Christ. â€ Vous voyez, c'est le baptĂȘme d'eau qui suit, pour montrer que la repentance Ă©tait authentique. Ou pour “ remettre â€ nos pĂ©chĂ©s passĂ©s, ça n'a rien Ă  voir avec le pĂ©chĂ© futur. Ça ne fait que remettre. “ Repentez-vous, et soyez baptisĂ©s dans le Nom de JĂ©sus-Christ. â€ Pourquoi? “ Pour la rĂ©mission. â€ Enlever le pĂ©chĂ© passĂ©, ça n'a rien Ă  voir avec l'avenir. C'est seulement que votre pĂ©chĂ© a Ă©tĂ© retranchĂ©, ce que vous avez fait.

88     Vous ne pouvez pas vous repentir de ce qu'Adam a fait. Ce n'est pas vous qui l'avez fait; c'est Adam. Vous obtenez simplement le pardon de ce que vous, vous avez fait. La vieille nature est encore lĂ .

89     Je vais prendre le tableau un instant. [FrĂšre Branham fait des dessins au tableau. – N.D.É.] Maintenant, ici, il y a un cƓur humain. Maintenant, je ne suis pas... Je suis bien loin d'ĂȘtre un artiste. Ici, il y a un cƓur humain; et ici, il y a un cƓur humain. Maintenant, celui qui est ici, il a un serpent Ă  l'intĂ©rieur, c'est le pĂ©chĂ©, et ici, il a sa vie. Celui qui est ici, il a une colombe Ă  l'intĂ©rieur, qui est le Saint-Esprit, ici, il a une Vie. Eh bien, celui-ci, il a de la mĂ©chancetĂ©, de la haine, de la jalousie; et ce qui fait ça c'est lui, ici. Eh bien, et celui qui est ici, il a de l'amour, et de la joie, et de la patience; et c'est Ă  cause de Ce qui est Ă  l'intĂ©rieur, ici.

90     Maintenant, quand on vous demande, ou que vos pĂ©chĂ©s vous sont pardonnĂ©s, tout ce que vous avez fait, c'est ceci, d'enlever ça. Mais la chose qui vous le faisait faire est encore lĂ . C'est la vieille racine du mal; elle est encore lĂ . Remarquez, alors vous vous repentez et vous ĂȘtes baptisĂ© dans le Nom de JĂ©sus-Christ, pour montrer que Lui vous a pardonnĂ© vos pĂ©chĂ©s. Remarquez.

91     Ensuite, deuxiĂšmement, vient la sanctification, qui met notre pensĂ©e en ordre pour la saintetĂ©, pour avoir des pensĂ©es correctes. EnlevĂ©... sanctification, c'est un mot grec composĂ© qui veut dire “ nettoyĂ© et mis Ă  part pour le service. â€

92     Ensuite, ce qui vient aprĂšs, c'est le baptĂȘme de Feu et du Saint-Esprit, pour que Dieu habite en nous. Et le Feu de Dieu purifie nos cƓurs du pĂ©chĂ©, et met le Saint-Esprit Ă  l'intĂ©rieur. Alors, nous produisons la mĂȘme Vie que Ceci produisait, parce que C'est en nous.

93     Remarquez, dans la naissance naturelle, quand une femme donne naissance Ă  un bĂ©bĂ©. La vie naturelle est le type de la vie spirituelle. Quand une femme donne naissance Ă  un bĂ©bĂ©, dans le naturel, la premiĂšre chose qui se passe, c'est la rupture des eaux, ensuite le sang, et ensuite l'esprit (la vie). Attrapez le tout-petit et donnez-lui une fessĂ©e [FrĂšre Branham tape une fois dans ses mains. – N.D.É.], et le voilĂ  qui se met Ă  crier. L'eau, le sang, l'esprit.

94     Et maintenant, quand un bĂ©bĂ© naĂźt dans le Royaume de Dieu, il vient de la mĂȘme maniĂšre: l'eau, le Sang, l'Esprit.

95     Maintenant, remarquez, la sanctification, la troisiĂšme Ă©tape... la deuxiĂšme Ă©tape, elle nettoie la pensĂ©e; elle met le cƓur, la pensĂ©e du cƓur dans l'ordre de la saintetĂ©.

96     Un homme peut se repentir de ses pĂ©chĂ©s et toujours penser Ă ... Eh bien, peut-ĂȘtre que c'est un–un homme immoral, chaque femme d'apparence immorale qu'il trouve, c'est toujours lĂ . Peut-ĂȘtre que c'est un ivrogne; chaque fois qu'il sent l'odeur de la boisson, c'est toujours lĂ . Voyez?

97     Mais quand il est sanctifiĂ©, lĂ  il est nettoyĂ©, ça enlĂšve ce dĂ©sir de lui. Voyez? Ça en enlĂšve le besoin. Il peut encore ĂȘtre tentĂ©, mais Il en enlĂšve le besoin. Pourtant, il n'est pas encore en rĂšgle.

98     Ensuite, il est baptisĂ© du Saint-Esprit et de Feu. PurifiĂ©, consumĂ©, nettoyĂ©; et ensuite, mis au service de Dieu.
    La sanctification ne fait que les mettre Ă  part pour le service.

99     Et remarquez exactement comment c'est venu, la venue des messages. Martin Luther: la justification; John Wesley: la sanctification; les pentecĂŽtistes: le baptĂȘme du Saint-Esprit. Les messages, c'est pour ça qu'il ne peut plus y avoir d'autres Ăąges, vous voyez. On est au temps de la fin. Trois Ă©tapes. Le baptĂȘme purifie le cƓur par le Saint-Esprit.

100     Comme c'est frappant, Il fait passer l'endroit oĂč nous devons habiter, par le mĂȘme processus.

101     Maintenant, Il a appelĂ© l'Église Ă  passer par la justification, Il L'a appelĂ©e Ă  passer par la sanctification, et ensuite II L'a remplie du Saint-Esprit et de Feu. Et Il L'a fait passer par un processus pour que Lui-mĂȘme, le Saint-Esprit Lui-mĂȘme, le Fils de Dieu, puisse habiter dans le cƓur humain. Maintenant, Elle doit passer par lĂ  avant qu'Il puisse entrer en Elle.

102     Remarquez, pour le monde dans lequel l'Épouse va vivre, Il a agi de la mĂȘme maniĂšre, Son mĂȘme plan de–de salut.

103     Remarquez le monde antĂ©diluvien. Il, aprĂšs qu'il s'est repenti, par l'entremise de l'Épouse de cette Ă©poque, de NoĂ©, Il lui a donnĂ© un baptĂȘme d'eau, Il l'a recouvert d'eau. Donc, la justification, pour montrer qu'Il Ă©tait en voie d'appeler ce monde dĂ©chu, depuis l'Éden, Ă  revenir Ă  sa restauration.

104     Ensuite, Christ est venu et a versĂ© Son Sang dessus, pour le purifier et pour le revendiquer. [FrĂšre Branham donne plusieurs coups sur la chaire. – N.D.É.] Vous voyez, c'est le monde dans lequel nous vivons maintenant.

105     Vous voyez comment Satan, ici, dans l'Écriture, a essayĂ© de Lui faire dĂ©molir le plan de Dieu pour le recevoir, de le Lui donner quand il L'a emmenĂ© sur la montagne et qu'il a essayĂ© de le Lui donner sans le rachat par le Sang?

106     Avez-vous remarquĂ© comment Abraham, quand ils ont essayĂ© de lui donner la terre, il l'a achetĂ©e pour tant de sicles d'argent, devant le peuple, comme un signe, comme tĂ©moignage? “ Sachez aujourd'hui que j'ai achetĂ© ce lieu de sĂ©pulture. â€ Vous voyez, l'acheter! Et Satan a essayĂ© de–de Lui donner le royaume qui lui appartient en ce moment. Il a essayĂ© de le Lui offrir en cadeau, mais Il n'a pas voulu l'accepter. En effet, c'est, vous voyez, Ă  ce moment-lĂ , Satan aurait pu avoir encore des droits dessus. Mais il fallait qu'il soit achetĂ©. Amen. Il Ă©tait la Parole dans Sa plĂ©nitude. On n'aurait pas pu Le tromper pour l'amener Ă  faire ça.
    Et, maintenant, elle doit recevoir un baptĂȘme de Feu.

107     Vous voyez, maintenant, il a... Qu'est-ce qui est s'est passĂ©? Christ est venu appeler l'Église Ă  la repentance, au baptĂȘme au Nom de JĂ©sus-Christ, pour la rĂ©mission; sanctifier l'Église; et, avec le Feu de Dieu, Il descend consumer toute la souillure, et Il vient habiter dans le cƓur humain.

108     Maintenant, le monde, pour le racheter pour cette personne rachetĂ©e, Il utilise Sa mĂȘme mĂ©thode. Il l'a baptisĂ© d'eau, aprĂšs la destruction antĂ©diluvienne. Il a versĂ© Son Sang dessus, pour le sanctifier et le revendiquer. Il est Ă  Lui.
    Satan a essayĂ© de dire: “ Je vais Te le donner. â€

109     Il a dit: “ Non monsieur, Je vais l'acheter. â€ Que cela serve de tĂ©moignage. Il a Ă©tĂ© Ă©levĂ©, comme signe de ce qu'Il l'a achetĂ©. Il l'a acquis.

110     Mais maintenant, il doit passer par un baptĂȘme de Feu, de saint Feu de Dieu, qui purifie la terre et les cieux qui l'entourent. Alors, elle sera acquise, pour que les rachetĂ©s puissent y vivre, y vivre en paix. Remarquez, le baptĂȘme de Feu doit la purifier du pĂ©chĂ©, de la maladie, des germes de maladie, des pĂ©cheurs, du diable et de tout son clan. Il doit ĂȘtre prĂ©cipitĂ© dans l'Étang de Feu. Le saint Feu de Dieu descend du Ciel, d'auprĂšs de Dieu, et la brĂ»le, remarquez, pour la prĂ©parer pour que Dieu y habite. En effet, Dieu, dans le Nouveau Monde qui est Ă  venir, doit habiter la terre, parce que, vous dites: “ Dieu, Il habite dans le cƓur humain. â€ Mais Lui et l'Épouse deviennent Un, et ils vont Ă  leur Demeure dans le Nouveau Monde. Et le mĂȘme plan de rĂ©demption est utilisĂ© pour racheter les deux, le monde et les personnes qui y vivent.

111     Vous voyez, le cƓur doit ĂȘtre purifiĂ© de cette façon-lĂ . Avant que Dieu ne puisse descendre en la personne du Saint-Esprit, qui est Christ qui descend habiter dans le cƓur humain, il doit d'abord s'ĂȘtre repenti. Il doit avoir Ă©tĂ© baptisĂ© d'eau, en Son Nom, pour montrer Ă  qui il appartient.
    Ensuite, il doit ĂȘtre purifiĂ© par le Sang de JĂ©sus.

112     Alors, le saint Feu et le Saint-Esprit, de Dieu, descend brĂ»ler tout le dĂ©sir du pĂ©chĂ©, toute la nature du monde. “ Ainsi donc, celui qui pĂšche volontairement aprĂšs avoir reçu la connaissance de la VĂ©ritĂ©. â€ Et lĂ , de nouveau, la Bible dit: “ Il est impossible... â€ “ Car un–un homme qui est nĂ© de Dieu ne peut pas pĂ©cher; il ne pĂšche pas. â€ Il n'y a aucun moyen qu'il puisse pĂ©cher. Comment peut-il ĂȘtre un pĂ©cheur et un rachetĂ© en mĂȘme temps? Comment est-ce que je peux ĂȘtre dans la maison de prĂȘt sur gages et en dehors de la maison de prĂȘt sur gages en mĂȘme temps? Voyez? Oh, Il nous a rachetĂ©s par Son Sang; par Son Esprit Il nous a purifiĂ©s; et ensuite Il vient habiter en nous, l'Église. Pas la dĂ©nomination, maintenant; l'Église!

113     Soyez bien attentifs maintenant, comme on va prendre ceci, les endroits oĂč on va–va habiter. Maintenant, maintenant la–la repentance antĂ©diluvienne, donc, elle a apportĂ© le baptĂȘme d'eau. Ensuite, Christ est venu et Il a versĂ© Son Sang dessus, pour le purifier et le revendiquer. Et aprĂšs ça, ensuite, vient la destruction du monde comme il est maintenant.

114     Tout le pĂ©chĂ© qui est en haut, dans les cieux, “ il est le prince de la puissance de l'air, â€ il Ă©loigne (combat pour arrĂȘter) les bĂ©nĂ©dictions de Dieu. De lĂ , il y a des coups de tonnerre et des Ă©clairs qui viennent frapper la terre, et tout, du ciel, des nappes de glace et de pluie, et des typhons, des typh-... des tempĂȘtes et tout, “ Ă§a vient d'en haut â€, c'est-Ă -dire de Satan, “ le prince de la puissance de l'air â€.

115     Remarquez, vous voyez comment Satan a essayer de le prendre, comme je l'ai dit il y a quelques minutes, en le donnant Ă  JĂ©sus sans qu'Il ne l'achĂšte. Alors, Satan garde un droit, parce que ça porte sa marque, vous voyez. Mais JĂ©sus l'achĂšte par Son Sang versĂ© et le rapporte au propriĂ©taire lĂ©gitime. Voyez? VoilĂ  comment Il nous a rachetĂ©s, nous, par Son Sang, comment Il a rachetĂ© l'Église.

116     Et maintenant, son baptĂȘme de Feu le purifie de tous les germes, de toutes les maladies, de toutes les affections, mĂȘme de toutes les choses spirituelles; ce qui est aussi pour nous, ça se passe de la mĂȘme façon; pour la prĂ©parer pour que Dieu puisse y habiter, dans cet Ăąge glorieux Ă  venir, la Nouvelle Terre. Vous voyez, Il la rachĂšte de la mĂȘme maniĂšre qu'Il rachĂšte Son peuple. Il fait tout exactement pareil, Son plan de rĂ©demption. En effet, Il est le Dieu qui ne change pas, toujours pareil dans Ses plans.

117     Combien je vous ai dit, par le passĂ©, et combien je vous l'ai fait savoir, et par tous les Ăąges, que Dieu ne peut pas changer; II le fait connaĂźtre, partout, de la mĂȘme maniĂšre.

118     Il l'a fait connaĂźtre, Son premier message, dans le monde antĂ©diluvien, par le prophĂšte NoĂ©.

119     Je parlais avec un cher frĂšre qui est assis prĂ©sent avec moi en ce moment. Hier, il disait: “ Il y a une chose que vous avez dite, FrĂšre Branham, qui m'a toujours secouĂ©. â€
    J'ai dit: “ Qu'est-ce que c'est, frĂšre? â€

120     Et il a dit: “ VoilĂ  ce que vous avez dit, â€ et c'est vrai, “ â€˜La minoritĂ©, comment un petit groupe va ĂȘtre sauvĂ© aux jours de la Venue.’ Et nous avons parlĂ© de ce que JĂ©sus a dit: ‘Étroite est la porte et resserrĂ© est le chemin, et il n'y en aura que peu qui le trouveront.’ Maintenant, remarquez, la Bible a dit: `Comme il en a Ă©tĂ© aux jours de NoĂ©, oĂč huit Ăąmes ont Ă©tĂ© sauvĂ©es par l'eau, il en sera de mĂȘme Ă  la Venue.’ â€
    J'ai dit: “ FrĂšre, vous n'avez que... â€
    Il disait: “ Souvenez-vous, il n'y a que huit Ăąmes, lĂ . â€
    J'ai dit: “ Vous n'avez que la moitiĂ© du tableau. â€

121     Encore lĂ , NoĂ© Ă©tait un type du reste qui passe Ă  travers, pas du groupe de ceux qui sont enlevĂ©s. C'est Énoch, un seul homme, qui est parti dans l'EnlĂšvement avant l'arrivĂ©e du dĂ©luge, pour montrer que l'Église n'entre pas dans la tribulation ni rien dans ces parages-lĂ . Énoch a Ă©tĂ© enlevĂ©, un seul homme. Oh, l'Ă©glise peut bien ĂȘtre un certain nombre; mais l'Épouse sera un trĂšs petit groupe qui formera l'Épouse. Maintenant, l'Ă©glise peut bien ĂȘtre un grand nombre; mais l'Épouse, vous voyez, comparez huit Ă  un. L'Épouse sera huit fois moins que l'Ă©glise.

122     Â«Et si le juste se sauve avec peine, que deviendront l'impie et le pĂ©cheur â€, ceux qui sauraient mieux faire, mais qui le font quand mĂȘme? Ceux qui suivent les rĂšgles des dĂ©nominations au lieu de la Parole, qu'est-ce qu'ils vont devenir, eux, bien qu'ils se disent chrĂ©tiens, qu'ils prennent le Nom de Christ?

123     Maintenant, parfaitement, NoĂ© Ă©tait un type de ceux qui passent Ă  travers. Souvenez-vous, quand NoĂ© est sorti, Cham Ă©tait avec lui. Il y avait encore du pĂ©chĂ© lĂ -dedans. Le pĂ©chĂ© est passĂ© de l'autre cĂŽtĂ©, dans l'arche. L'incrĂ©dulitĂ©, le doute ont traversĂ©, dans l'arche, portĂ©s au-dessus du jugement. Mais Énoch est allĂ© plus haut que l'arche, il est allĂ© jusque dans la PrĂ©sence de Dieu. Mais NoĂ© a traversĂ©, il est ressorti, et le pĂ©chĂ© Ă©tait toujours lĂ ; un type du MillĂ©nium, de l'Ă©tat du monde.

124     Le MillĂ©nium, ce n'est pas la fin. Il y aura encore du temps aprĂšs le MillĂ©nium. Le MillĂ©nium, c'est un espace de temps; mais pas la Nouvelle Terre. Non, pas du tout. Remarquez, lĂ -dedans, on va y arriver dans pas longtemps.

125     Vous voyez, la terre, rachetĂ©e, retourne de nouveau Ă  son propriĂ©taire originel. Ça a pris... Il l'a prise Ă  Satan. Il a arrachĂ©, a enlevĂ© la terre Ă  Satan tout comme Il vous a enlevĂ©, vous, Ă  Satan, comme Il a enlevĂ© la femme au puits, lĂ , Ă  Satan. Le sacrificateur Ă©tait lĂ , il croyait qu'il Ă©tait avec Dieu, et il n'avait rien. Voyez?

126     Je voudrais prendre un instant pour vous dessiner ça. Maintenant, on veut que ce soit bien clair, alors soyez bien attentifs, lĂ , Ă  cet enseignement. [FrĂšre Branham fait des dessins au tableau, au cours des quelques paragraphes qui suivent. – N.D.É.]

127     Maintenant, ça, ici, c'est Dieu. Dieu, qui est l'Éternel, sans... Il n'y a personne d'autre que Lui. Mais, en Dieu, Il avait des attributs. Maintenant, ça, ici, ça reprĂ©sente la Parole, la Parole de Dieu, qui a Ă©tĂ© faite chair et qui a habitĂ© parmi nous dans la personne de JĂ©sus.

128     Maintenant, ça, ici, lui, ici, on va le faire comme ça. Maintenant, ça, on l'appelle la femme au puits. Ça, c'est le sacrificateur, le pharisien. Et ce que vous voyez ici, le reste du tableau, ça reprĂ©sente la grĂące et le salut.

129     Maintenant: “ Au commencement Ă©tait la Parole. Et la Parole a Ă©tĂ© faite chair et a habitĂ© parmi nous. â€ Les trois Ă©tapes. C'Ă©tait d'abord un attribut, c'Ă©tait en Dieu, quand en pensĂ©e, Il S'est vu en tant qu'ĂȘtre humain; et ça, ça L'a menĂ© en bas, Ă  devenir JĂ©sus; et maintenant, pour que vous puissiez un jour ĂȘtre LĂ , il faut que vous ayez Ă©tĂ© avec Lui Ă  ce moment lĂ . En effet, il n'y a qu'une seule forme de Vie Éternelle, c'est Dieu; et il fallait que vous soyez une partie de Dieu au commencement, pas ce que vous avez seulement choisi ici-bas. C'est Lui qui vous a choisi. “ Tous ceux que le PĂšre M'a donnĂ©s viendront. â€

130     Maintenant, regardez ce sacrificateur, ici. On voit son fond, ici, sa vie, en arriĂšre, lĂ , derriĂšre lui, sa prĂ©destination, ici, elle est dans le pĂ©chĂ©.
    Ici, c'est l'enfer, par ici.

131     Maintenant, la petite partie Ă  l'intĂ©rieur, ici, qui est comme le tableau, ça reprĂ©sente sa puretĂ©. Il Ă©tait sacrificateur. C'Ă©tait un homme honorable. Ça reprĂ©sentait ceci. Il Ă©tait, aussi, il devait ĂȘtre un homme bon, sinon, il n'aurait pas pu ĂȘtre sacrificateur. Seulement vous voyez comment il avait reçu ça, c'Ă©tait par une instruction intellectuelle.

132     Maintenant, cette petite femme, sa premiĂšre vie, 1Ă , elle Ă©tait une prostituĂ©e, elle Ă©tait toute corrompue. Mais au fond d'elle mĂȘme, ici, il y avait un tout petit peu de comprĂ©hension. “ Je sais que quand le Messie sera venu... â€ Voyez? Vous voyez, c'Ă©tait lĂ .

133     Remarquez, quand JĂ©sus est venu et qu'Il a manifestĂ© la Parole, puisque la Parole discernait les pensĂ©es qui Ă©taient dans le cƓur, comme HĂ©breux 4 dit qu'Elle le fera, 4:12, qu'Il le ferait. “ La Parole discernait les pensĂ©es des cƓurs â€, et Il est venu comme le Fils de l'homme, le ProphĂšte. Qu'est-ce qui est arrivĂ©? Ce sacrificateur, qui n'avait qu'une instruction intellectuelle, a dit: “ C'est un dĂ©mon â€, parce que c'est comme ça que sa dĂ©nomination l'appelait. Qu'est-ce que ça a fait? Il n'avait pas de reprĂ©sentation, donc ça l'a plongĂ© dans les tĂ©nĂšbres.

134     Mais cette petite femme n'avait rien Ă  prĂ©senter; elle Ă©tait aussi souillĂ©e et sale qu'elle pouvait l'ĂȘtre. Mais, remarquez, au fond d'elle-mĂȘme, elle a une reprĂ©sentation, vous voyez. Et, donc, elle s'attendait Ă  ce que ça, ce soit incarnĂ©.
    Et quand Il a dit: “ Va chercher ton mari et viens ici. â€
    Elle a dit: “ Monsieur, je n'en ai pas. â€
    Il a dit: “ Tu as dit la vĂ©ritĂ©, car tu en as eu cinq, et celui que tu as maintenant n'est pas le tien. Tu en as eu cinq. Ça fait que tu en as six. â€

135     Elle a dit: “ Monsieur! â€ (Pas: “ Tu es â€, pas, “ BĂ©elzĂ©bul. â€) “ Je vois que Tu es un ProphĂšte. Et nous savons que le Messie, qu'on appelle Christ, va venir. Et quand Il viendra, Il fera ça. â€
    Il a dit: “ Je Le suis. â€

136     Plus aucun doute. Il n'y avait pas besoin de l'expliquer. Elle le voyait. Elle le croyait. La voilĂ  partie! Pourquoi? Qu'est-ce que Ça lui a fait? Ça l'a rachetĂ©e.

137     Maintenant, remarquez bien, Il est venu pour ĂȘtre un RĂ©dempteur. Pas vrai? [L'assemblĂ©e dit: “ Amen. “ â€“ N.D.É.] Que veut dire racheter? “ Ramener. â€ Pourquoi est-ce qu'Il n'a pas pris le sacrificateur? Lui n'a jamais Ă©tĂ© lĂ -haut. Vous voyez? Vous voyez, il n'avait pas de reprĂ©sentation.

138     Il est venu racheter ce qui Ă©tait dĂ©chu. Par la chute, ça, ça avait Ă©tĂ© gĂąchĂ©, pour cette fille; mais Dieu l'avait dans Sa pensĂ©e avant la fondation du monde, et Il est venu la purifier. Voyez? Alors, Il... Elle avait la Vie Éternelle. Voyez?

139     Alors que, le sacrificateur, qu'est-ce que ça lui a fait? Ça l'a renvoyĂ© tout droit Ă  sa destination. Il n'avait rien, au dĂ©part, rien qu'une instruction intellectuelle.

140     Maintenant, Ă©coutez, mon ami, si tout ce que vous avez, c'est une instruction intellectuelle, recevez autre chose que ça. Et vous ne pourrez jamais Le recevoir Ă  moins d'avoir une reprĂ©sentation. C'est pour cette raison, je crois, que vous venez de l'est et de l'ouest, du nord et du sud; la Parole, vivante, manifestĂ©e.

141     Et remarquez comment Il fait connaĂźtre Sa maniĂšre par Ses prophĂštes, au commencement. Il n'a jamais changĂ© ça.
    [espace non enregistrĂ© sur la bande – N.D.É.]

142     ...le salut. Il a justifiĂ© un homme; Il l'a sanctifiĂ©; Il a envoyĂ© le Saint-Esprit et le Feu, et Il a brĂ»lĂ© tout le pĂ©chĂ© de lui, et Il a habitĂ© en lui, Lui-mĂȘme.

143     Il le fait pour la terre, qu'Il va utiliser dans un plan de rĂ©demption, de la mĂȘme maniĂšre. Elle s'est repentie et elle a Ă©tĂ© baptisĂ©e d'eau, dans... par NoĂ©. JĂ©sus est venu la sanctifier, en laissant couler Son Sang dessus, et Il l'a revendiquĂ©e. Et dans la Nouvelle Terre qui est Ă  venir, elle va avoir un baptĂȘme de Feu saint, pour la purifier de tout dĂ©mon, de tout germe, de toute maladie, de tout ce qu'il y a, et pour la renouveler. “ Je vis un Nouveau Ciel et une Nouvelle Terre. â€

144     Vous devenez une nouvelle personne. Amen! Pas juste une ancienne qui a Ă©tĂ© rapiĂ©cĂ©e, en adhĂ©rant Ă  une Ă©glise, ou en essayant de tourner la page, mais vous ĂȘtes une unitĂ© complĂštement neuve. Dieu prend le vieil homme et le consume complĂštement, par le Saint-Esprit et le Feu, et Il vient Lui-mĂȘme, Il fait descendre votre reprĂ©sentation. “ Aucun homme ne peut venir Ă  Moi sans que Mon PĂšre ne l'ait attirĂ©. Et tous ceux que le PĂšre M'a donnĂ©s viendront Ă  Moi. â€ Vous le voyez? [L'assemblĂ©e dit: “ Amen. “ â€“ N.D.É.] Le mĂȘme plan; la mĂȘme maniĂšre.

145     Satan a Ă©tĂ©... va ĂȘtre ĂŽtĂ© de la terre, exactement comme Satan a Ă©tĂ© ĂŽtĂ© de vous. Satan ne peut pas troubler; ou, il peut tenter, mais il ne peut pas s'emparer un chrĂ©tien nĂ© de nouveau. En effet, Dieu, dĂšs la fondation du monde, l'a vu d'avance, et Il a envoyĂ© JĂ©sus pour le racheter, et le Sang parle pour lui. Comment peut-il pĂ©cher alors que ça ne peut mĂȘme pas ĂȘtre vu par Dieu? Il ne peut mĂȘme pas... La seule chose qu'Il entend, c'est votre voix. Il voit votre reprĂ©sentation. Amen! C'est bien vrai. Voyez?

146     Par la mĂȘme mĂ©thode, car le monde est un de Ses attributs tout comme vous, vous ĂȘtes un des Ses attributs. Le monde devient un de Ses attributs, parce que c'Ă©tait la pensĂ©e de Dieu, au commencement. D'avoir un monde, d'ĂȘtre sur un TrĂŽne, d'ĂȘtre un Roi, d'ĂȘtre un RĂ©dempteur, d'ĂȘtre un GuĂ©risseur, ce sont Ses attributs.

147     Tout comme un attribut qui vient de vous. Je ne peux pas dire un–un “ poteau â€ Ă  moins de penser Ă  un poteau. Je ne peux pas dire “ homme â€ Ă  moins de penser Ă  un homme. Et quand je pense Ă  un homme, et puis que je dis “ homme â€, la pensĂ©e, c'est mon attribut, et l'expression, c'est la parole. Voyez?

148     Comme ÉsaĂŻe, comment est-ce qu'il pouvait dire qu’“ une vierge allait concevoir â€? Qu'est-ce qu'une pensĂ©e?

149     Maintenant, beaucoup d'entre vous se demandent comment ces, ce discernement vient. Je vais vous le dire. Vous voyez, c'est une parole que je dis. Et ce n'est pas ma pensĂ©e, parce que moi, je ne sais pas. Je ne sais pas quelle est la pensĂ©e, lĂ . Comment est-ce que je peux vous dire qui vous ĂȘtes et d'oĂč vous venez, alors que je ne vous connais pas? Comment est-ce que je peux vous dire ce que vous avez fait il y a dix ans, alors que je ne vous ai jamais vu de ma vie? Comment est-ce que je peux vous dire oĂč vous allez le faire et ce que vous allez faire dans dix ans? Comment est-ce que je connais l'avenir? Mais c'est la pensĂ©e de Quelqu'un d'autre.

150     â€œ Que la pensĂ©e qui Ă©tait en Christ soit en vous. Que la pensĂ©e qui Ă©tait en Christ soit en vous. â€ Vous voyez, Ă  ce moment-lĂ , ce ne sont pas vos pensĂ©es Ă  vous. Ce sont Ses pensĂ©es, Ă  travers vous. Et vous n'exprimez pas vos propres paroles, vous exprimez Ses Paroles.

151     C'est comme ça que, souvent, les frĂšres sont dans la confusion, sur l'interprĂ©tation des langues, et tout. Vous voyez, ils disent des choses qui ne sont pas correctes, ils ne se rendent pas compte que c'est Satan. Vous dites: “ Dans le jardin de Dieu? â€ Attendez simplement qu'on y arrive, on va voir si ce n'est pas ça, ou pas. Les mauvaises herbes et le blĂ© poussent dans le mĂȘme champ. Ils vivent tous les deux par le mĂȘme soleil et la mĂȘme pluie. Voyez?

152     â€œ Mais s'il y en a un parmi vous qui est prophĂšte, Moi, le Seigneur, Je lui parlerai. Et si ce qu'il dit arrive, alors c'est Moi, vous voyez, parce qu'il ne l'exprime pas de lui-mĂȘme. Ce sont Mes pensĂ©es Ă  Moi qu'il exprime, Mes attributs des choses qui doivent venir, et J'utiliserai sa bouche pour les exprimer. Et une fois qu'il les aura dites, elles devront s'accomplir. Les Cieux et la terre passeront, mais Mes Paroles ne failliront jamais. â€

153     Ă‰saĂŻe a dit: “ Une vierge concevra. â€ Ça rĂšgle la question. Elle va concevoir. Ce que Dieu a dit, Il le fait.

154     Oh, faire connaĂźtre, par Ses prophĂštes, toutes Ses manifestations, parce que ce sont Ses attributs de Ses pensĂ©es exprimĂ©es.

155     Maintenant, c'Ă©tait lĂ , dans cette petite femme-lĂ . Elle Ă©tait un de Ses attributs. Voyez?

156     Et lĂ , il y avait le sacrificateur, qui reprĂ©sentait la LumiĂšre. Il avait appris ça par la Bible. Il avait appris que Dieu Ă©tait Dieu. Il avait appris que la saintetĂ© Ă©tait correcte. On lui avait appris qu'il y avait une loi de Dieu. Il avait appris ça Ă  cause d'une conception intellectuelle. Et il Ă©tait nĂ© dans la bonne lignĂ©e; c'Ă©tait un lĂ©vite, mais il ne le connaissait que par conception intellectuelle. Et quand la LumiĂšre de l'heure... Vous voyez, il l'avait appris par ce qui Ă©tait arrivĂ©, pas par ce qui Ă©tait en train d'arriver; ce qui Ă©tait arrivĂ©! Et quand il a vu ce qui Ă©tait en train d'arriver, sa dĂ©nomination n'En disait rien, donc il n'En avait aucune reprĂ©sentation.

157     Mais le RĂ©dempteur Ă©tait ici sur terre Ă  ce moment-lĂ , pour racheter ces attributs de Dieu, et elle l'a reçu. Elle ne l'a jamais mis en doute. Elle a dit: “ Quand le Messie sera venu, Il fera ceci â€, et c'Ă©tait rĂ©glĂ©. Et elle l'avait vu s'accomplir, alors... Il a dit: “ Je suis le Messie â€, donc c'Ă©tait rĂ©glĂ©. Plus de question. Elle est simplement partie dire Ă  tous les autres: “ Venez voir Qui j'ai trouvĂ©. â€

158     Ces processus nous rendent purs, un temple pour Son lieu d'habitation: la justification, la sanctification, le baptĂȘme du Saint-Esprit par le Feu. C'est ce qui fait la purification de (notre) ce temple.

159     Donc, comme la vieille structure du monde n'a pas Ă©tĂ© dĂ©truite, par les eaux, quand elle a Ă©tĂ© lavĂ©e; la structure de la planĂšte, la vieille structure, la... toute la poussiĂšre, tout ce que Dieu a mis sur terre, ça n'a pas Ă©tĂ© dĂ©truit quand le premier monde a Ă©tĂ© dĂ©truit. Et la Bible dit qu'il a Ă©tĂ© “ dĂ©truit â€, mais ça n'a pas dĂ©truit la structure. Ça n'a fait que dĂ©truire le pĂ©chĂ© et les pĂ©cheurs qui Ă©taient dessus. La charpente est restĂ©e.

160     Mais, vous voyez, de mĂȘme que la justification, comme vous les baptistes et les mĂ©thodistes voulez le croire, rien que la justification, croire et ĂȘtre baptisĂ©, ça ne suffit pas. Vous allez vous retrouver bien vite dans les choses du monde Ă  nouveau, vous vous couperez les cheveux, vous porterez des shorts, et tout le reste. Vous voyez, il ne s'est encore rien passĂ©. Vous avez seulement regardĂ© en arriĂšre et vous avez vu que vous aviez mal agi.

161     Qu'est-ce que la justification a fait au monde? Ça ne lui a absolument rien fait; ça a recommencĂ© tout de suite, autant de pĂ©chĂ© qu'il y en avait toujours eu. C'est comme ça qu'un homme fait, et il ne va pas plus loin que ça.

162     C'est comme ça que le grand Ă©vangĂ©liste, Billy Graham, devrait le voir. Il disait: “ J'y vais, et trente mille se convertissent; je retourne un an aprĂšs, et il n'y en a mĂȘme pas trente. â€ Ils ne sont pas allĂ©s plus loin que ça. Voyez? Et, c'est sĂ»r, ils se repentent. Je crois qu'ils se repentent; la plupart d'entre eux, ou quelques-uns d'entre eux, au moins. Mais ce n'est pas ce qu'il faut. On en a la preuve, lĂ .

163     Bon, donc, la charpente de l'ancien monde n'a pas Ă©tĂ© dĂ©truite par l'eau. Le monde a seulement Ă©tĂ© lavĂ©. C'est comme ça qu'il a eu son baptĂȘme. Il a Ă©tĂ© baptisĂ©.

164     De mĂȘme, la charpente restera, mĂȘme s'il est dĂ©truit par le Feu. Celui-ci ne dĂ©truit pas la terre, vous voyez, il ne dĂ©truit que le pĂ©chĂ© qui est dessus.

165     Remarquez, ici, certains d'entre vous, les spĂ©cialistes de la Bible, et en particulier le docteur Dale qui me regarde. Remarquez, dans Pierre, au chapitre 2 de Pierre, lĂ , au chapitre 3, plutĂŽt, il utilise pour le mot “ monde â€, le mot grec kosmos, qui veut dire “ l'ordre du monde â€. “ La terre passera, les Ă©lĂ©ments embrasĂ©s se dissoudront. â€ Voyez? Ça ne veut pas dire que la terre, la planĂšte passera. Mais le monde, kosmos, la politique, les pĂ©cheurs, les systĂšmes, le pĂ©chĂ©, la maladie, les germes, tout ce qui est faux, ça passera. Tout ce qui une fois...

166     Une fois, Dieu a Ă©branlĂ© les cieux, mais cette fois-ci, Il a dit qu'Il Ă©branlerait la terre, les cieux et la terre... “ Il Ă©branla la terre â€, plutĂŽt, “ et cette fois-ci, Il Ă©branlera les cieux. â€ Voyez? “ Car nous recevons un Royaume inĂ©branlable. â€ C'est un Royaume Éternel. Regardez bien comment il l'aborde.

167     Remarquez, ici, Pierre dit: “ Et embrasĂ©s, ils se dissoudront, et les oeuvres qu'elle renferme seront consumĂ©es â€, pas la planĂšte. “ Les oeuvres qu'elle renferme â€, les oeuvres des hommes, tous leurs politiciens avec leurs machinations, et toutes leurs dĂ©nominations et leurs machinations humaines, tout ça, ça partira avec, quand ça brĂ»lera.

168     Â«Et–et les cieux passeront avec fracas. â€ Vous avez remarquĂ©, lĂ ? “ Les cieux passeront avec fracas. â€ Écoutez! La terre entiĂšre sera en feu, et ça enflammera les gaz qui sont dans la terre et ça les fera exploser. Tout Ă  fait. Parlez... La Bible dit ici, Pierre a dit: “ Et les cieux passeront, et la terre, avec fracas. â€ Elle sera secouĂ©e d'une de ces explosions, oh! la la! puisque ça doit tuer toutes les maladies, tous les chardons, toutes les Ă©pines. Tout ce qui doit ĂȘtre fait, le Feu le consumera. Et, souvenez-vous, ce n'est pas seulement un feu littĂ©ral, c'est aussi un Feu saint, vous voyez, qui enlĂšvera Satan et tous les siens, tous les dĂ©mons. “ Les deux, le ciel et la terre, â€ amen, “ passeront, â€ ça tuera tous les germes, tous les insectes, toute vie naturelle sur elle et autour, mĂȘme l'H2O (l'eau) explosera. Pensez-y. Parlez-moi d'un fracas!

169     Vous pensez que ce petit peu de bruit ici, Ă  Tucson, c'Ă©tait quelque chose, quand Il a ouvert les six Sceaux, ce qui avait secouĂ© toute la rĂ©gion, et qui avait fait parler. Attendez que cette terre reçoive son baptĂȘme!

170     Vous savez, quand un homme reçoit le baptĂȘme de Feu, il y a beaucoup de bruit lĂ -autour. Ils pensent que c'est une honte, d'entendre les gens hurler et crier comme ça. Attendez seulement que cette terre reçoive son baptĂȘme!

171     Oui, ça la fera expliquer... exploser, l'H20, l'eau, car la Bible dit ici dans Apocalypse 21: “ Et la mer n'Ă©tait plus â€, ça la fera exploser. Ça changera toute la surface de la terre au complet. Elle va Ă©clater et voler en morceaux. Tout l'extĂ©rieur, la croĂ»te, et des centaines de pieds en dessous, ça sera tout simplement dĂ©moli au complet. Les atmosphĂšres, les gaz qui sont dans la terre maintenant, oĂč ils trouvent ces missiles qui ne peuvent pas traverser ça, dans cette grande sphĂšre lĂ -haut, trĂšs haut dans un genre de sphĂšre oĂč il y a toutes sortes de gaz, qu'ils disent; et ça, ça va exploser. La sainte colĂšre de Dieu s'abattra dessus, vous voyez, et la purifiera, elle changera la surface au complet.

172     Maintenant, beaucoup d'entre vous qui voulez noter ce mot, le mot grec “ passer â€. Ça vient du mot... J'ai dĂ» aller le trouver. Je pensais: “ Comment ça, ce monde va passer, et pourtant on va vivre dessus? â€ Mais si vous remarquez, pour certains d'entre vous qui voulez le noter, je vais vous l'Ă©peler. Je ne pourrais pas le prononcer, p-a-r-e-r-e-c-h-o-m-i-a. Je ne sais pas comment ça se prononce.

173     Maintenant, par ce moyen-lĂ , comme je disais, quand je reçois... L'inspiration me vient pour quelque chose, alors, je vais chercher le mot. Maintenant, lĂ , je ne sais pas Ă©peler le mot, ou je ne sais pas–je ne sais pas le prononcer. Mais, malgrĂ© ça, le Seigneur m'a quand mĂȘme donnĂ© un moyen. Je vais chercher ce que le mot veut dire, alors, je l'ai. Voyez? Alors, je l'ai, de nouveau. Voyez?

174     Les cieux et la terre passeront, maintenant, ce mot veut dire “ passer d'une forme Ă  une autre â€. Ça ne veut pas dire “ anĂ©antissement â€, c'est-Ă -dire le sens que le mot anglais pour passer lui donnerait, d'ĂȘtre anĂ©anti. Mais le mot hĂ©breu, ou le mot grec, ici, ne veut pas dire passer; il veut dire “ de passer d'une chose Ă  une autre â€. Regardez, mais “ de passer d'un Ă©tat â€, c'est ce que ça dit, “ Ă  un autre â€.

175     Maintenant remarquez, Paul l'a utilisĂ©, si vous voulez le lire, lĂ . Notez-le, vous pourrez le lire plus tard. Dans Tite 3:5, Paul utilise ce mĂȘme mot, en parlant la rĂ©gĂ©nĂ©ration de l'homme, que l'homme est passĂ© d'un pĂ©cheur Ă  un saint, pas complĂštement anĂ©anti. Quand un homme est changĂ©, il n'est pas anĂ©anti, mais il est une personne changĂ©e. Il a Ă©tĂ© changĂ© de ce qu'il Ă©tait Ă  ce qu'il est, pas anĂ©anti.

176     JĂ©sus a utilisĂ© le mĂȘme mot dans Matthieu 19:28; pas 28:19, lĂ . Mais dans 19:28, Il leur a dit: “ Vous serez assis avec Moi dans le Royaume de Mon PĂšre, rĂ©gĂ©nĂ©rĂ©s â€, vous voyez, “ changĂ©s â€, quand vous serez changĂ©s. Il a utilisĂ© le mĂȘme mot.

177     Et Il a utilisĂ© le mĂȘme mot quand Il a dit, Ă  l'Ăąnon, qu'Il a dit: “ DĂ©tachez l'Ăąnon et laissez-le aller. â€

178     Il a dit la mĂȘme chose Ă  la rĂ©surrection de Lazare “ DĂ©liez-le! Changez-le! Il Ă©tait attachĂ©; laissez-le aller! â€

179     Qu'est-ce que ça veut dire? La terre sera dĂ©liĂ©e de l'emprise de Satan. Elle sera dĂ©liĂ©e. Elle sera dĂ©liĂ©e de la politique, elle sera dĂ©liĂ©e des systĂšmes religieux des dĂ©nominations; afin d'ĂȘtre utilisĂ©e pour le Royaume de Dieu, pour qu'il soit Ă©tabli ici sur terre. Mais tant que c'est entre les mains de Satan, la politique... Satan, celui qui gouverne la terre, il la possĂšde; elle lui appartenait, mais maintenant Christ l'a rachetĂ©e.

180     Autrefois, j'Ă©tais sa propriĂ©tĂ©, mais plus maintenant. Autrefois, cette petite femme Ă©tait sa propriĂ©tĂ©, mais plus maintenant. Vous voyez, Il est venu en faire lĂącher l'emprise. Il a fait lĂącher l'emprise du pĂ©chĂ©, de Satan, sur ma vie, sur votre vie, et maintenant, nous ne sommes pas Ă  lui.

181     M'avez-vous souvent entendu dire, en priĂšre: “ EnlĂšve tes mains de la propriĂ©tĂ© de Dieu â€? Voyez? Amen! Ayez la foi pour revendiquer ce qui est Ă  vous. Ce sont vos droits. “ EnlĂšve tes mains d'elle! â€ “ EnlĂšve tes mains de lui! â€ Vous voyez, la foi le fera. Oh! la la! Pas l'anĂ©antir, mais seulement: “ EnlĂšve tes mains de lĂ , â€ le lĂącher, le laisser aller, le faire passer. Ça change.

182     La terre va changer. La politique va changer. Les religions vont changer. Les dĂ©nominations passeront. La politique passera. Le Royaume de Dieu sera Ă©tabli.

183     On lit dans Jean, on lit Jean dans Apocalypse 6:14, vous voyez: “ Il se retira comme un livre. â€ La Bible dit que le... qu'il... Jean a dit: “ Je vis le ciel et la terre se retirer comme un livre. â€ Jean, Apocalypse 6:14.

184     JĂ©sus a dit: “ Les cieux et la terre passeront â€, ou, autrement dit: “ Les cieux et la terre seront changĂ©s. â€ Vous voyez, Il a encore utilisĂ© le mĂȘme mot, lĂ .

185     Non, pas anĂ©anti. En effet, plus tard, dans Apocalypse 21:2 Ă  24, il a vu la Nouvelle JĂ©rusalem descendre du Ciel, d'auprĂšs de Dieu, et se poser sur cette terre. Ça ne veut pas dire qu'elle sera anĂ©antie. Les systĂšmes seront changĂ©s.

186     Daniel a vu la mĂȘme chose. Une Pierre a frappĂ© le monde, elle s'est dĂ©tachĂ©e sans le secours d'aucune main; et toute la statue des systĂšmes a Ă©tĂ© mise en piĂšces et est devenue comme de la balle sur une aire de battage en Ă©tĂ©, et le vent l'a emportĂ©e. Et la Pierre, Elle-mĂȘme, a grandi pour devenir une grande Montagne qui a recouvert la terre. Remarquez bien cette Montagne, maintenant, dans pas longtemps. Cette Montagne a recouvert la terre.

187     Ă‰galement, on voit ici, dans, Ă©galement, dans l'Apocalypse, lĂ , il est dit: “ Les rois de la Nouvelle Terre y apporteront leur honneur et leur gloire. â€ Dans la terre, il y a... La Nouvelle JĂ©rusalem est sur cette terre. Vous voyez, elle est seulement changĂ©e.

188     Vous ĂȘtes le mĂȘme homme, en stature, que ce que vous Ă©tiez quand Dieu vous a appelĂ©, la mĂȘme femme. Mais, vous voyez, ce que ça a fait, ça a Ă©tĂ© une rĂ©gĂ©nĂ©ration. L'ancienne vie est passĂ©e. L'ancien dĂ©sir est passĂ©. Alors qu'avant, vous aimiez boire, et jurer, et faire des histoires, et vous Ă©nerver, et courailler, et l'immoralitĂ©; cette chose-lĂ , elle est morte, voilĂ  tout. Vous voyez? Mais maintenant vous ĂȘtes utilisĂ©... À l'Ă©poque, vous Ă©tiez l'instrument de Satan; maintenant vous ĂȘtes rachetĂ©.

189     Et ce sera la mĂȘme chose pour le monde, il sera rachetĂ©, de Nouveaux Cieux et une Nouvelle Terre.

190     Tout comme vous, “ vous ĂȘtes une nouvelle crĂ©ature â€. Et le mot grec, lĂ , tout le monde le sait, il dit: “ Vous ĂȘtes une nouvelle crĂ©ation. â€ Amen! Une nouvelle crĂ©ation dans le mĂȘme vieux temple. AllĂ©luia. Remarquez bien ce qui se passe ici, maintenant. C'est glorieux! TrĂšs bien.

191     Maintenant, nous voyons que sur cette terre il y aura les rois de la terre.

192     Et, aussi, dans Matthieu 5:5, JĂ©sus a dit: “ Les dĂ©bonnaires hĂ©riteront la terre. â€ Ce n'est pas que, qu'on va avoir une autre terre. Ce sera simplement la mĂȘme terre. J'essaie de vous faire voir le–le plan de la rĂ©demption, d'abord, quitte Ă  ne rien apporter d'autre, vous voyez. Le baptĂȘme de Feu, lĂ -dessus, c'est seulement pour la purifier et en faire un endroit propre Ă  ĂȘtre habitĂ© par Ses dĂ©bonnaires. Voyez? Oh!

193     Comme Il nous a fait, Ă  nous, Sa crĂ©ation, pour pouvoir y vivre. Avant de pouvoir y entrer, Il a dĂ» nous donner le baptĂȘme de Feu; alors, le Saint-Esprit entre en nous pour y vivre, le baptĂȘme de Feu. Alors, quand vous recevez ce baptĂȘme de Feu, alors le Saint-Esprit peut entrer. Qu'est-ce? Ce qu'Il fait, c'est qu'Il brĂ»le tout ce qui est contraire Ă  la Parole, pour l'enlever de vous. Voyez? Il ne croira rien d'autre que la Parole, parce qu'Il est la Parole. Voyez? Voyez? Voyez?

194     Maintenant, c'est de ça qu'on parlait l'autre jour, la preuve qu'on a le Saint-Esprit. Voyez? La preuve que vous avez le Saint-Esprit, c'est quand vous pouvez recevoir la Parole; pas un systĂšme, mais avoir une comprĂ©hension claire. Comment savoir que la Parole est claire, qu'on La comprend? Regardez-La Se confirmer.

195     Vous dites: “ Eh bien, je vois ceci le faire, et cela. â€ Oh, oui, les mauvaises herbes vivent de la mĂȘme façon. Voyez?

196     Mais ce doit ĂȘtre la Parole entiĂšre. Pour ĂȘtre l'Épouse, vous devez ĂȘtre une partie de Lui. Il est la Parole. Voyez? Et quelle partie de Lui est-ce que c'est? La Parole qui est promise pour aujourd'hui, quand Il appelle Son Épouse. Être une partie de ça. Vous saisissez? Maintenant, ne–ne perdez pas ça, maintenant. Remarquez.
    Et Il en fait un endroit propre Ă  y vivre pour l'ÉternitĂ©.

197     Remarquez, ça, ça ne se rapporte toujours pas Ă ... Ce rĂšgne du MillĂ©nium, les mille ans, ce n'est pas la Nouvelle Terre. Vous voyez, le rĂšgne du MillĂ©nium est un rĂšgne diffĂ©rent. C'est lĂ  oĂč nous allons, le MillĂ©nium, mais ce n'est pas la Nouvelle Terre et le Nouveau Ciel. Non, non. Ça, c'est seulement un endroit de repos, vous voyez, une pĂ©riode de repos, pas du tout les Nouveaux Cieux et la Nouvelle Terre; en effet, vous voyez, dans le MillĂ©nium, on a des choses qui ne pourraient pas aller LĂ -dedans. C'est un type de l'ancien septiĂšme jour, de l'Éden; le septiĂšme jour, aprĂšs qu'Il a fait le monde. Le septiĂšme jour, Il s'est reposĂ© en Éden, et le MillĂ©nium.

198     Vous voyez, le monde a maintenant presque six mille ans. Voyez? Et tous les deux mille ans il a eu une–une destruction. Voyez?

199     Le premier deux mille, le dĂ©luge est arrivĂ©, et Il l'a baptisĂ© avec (quoi?) de l'eau.

200     Le deux mille d'aprĂšs, JĂ©sus est venu le sanctifier et le revendiquer, Il a fait couler Son Sang dessus, Il Se l'est appropriĂ©. TrĂšs bien.

201     â€œ Je reviendrai â€, oui, lĂ , comme Roi avec Sa Reine, et le deuxiĂšme deux mille ans (qu'est-ce qu'Il fait?), Il vient donner Sa pĂ©riode de repos.

202     Et lĂ , Il la brĂ»le et la revendique pour les Siens; Il remet les Siens dessus.

203     Et remarquez, pas le monde parfait, ce MillĂ©nium, c'est un type du septiĂšme jour. Ensuite vient le Jugement du TrĂŽne Blanc. Vous voyez, on a encore le jugement. Pendant le MillĂ©nium, on est encore dans le temps. C'est un jour, mille ans. C'est un Ă©lĂ©ment de temps. Pas, ne confondez pas ça avec la Nouvelle Terre, lĂ , parce que ce n'est pas ça.

204     Vous allez peut-ĂȘtre me dire ceci. LĂ , il me semble que quelqu'un pourrait me dire ceci: “ LĂ , FrĂšre Branham, qu'est-ce que vous allez faire maintenant? Vous avez Ă©puisĂ© vos sept au complet. OĂč est-ce que vous allez, faire maintenant? Et vous ĂȘtes un tenant des dispensations. â€ Et c'est vrai. Je crois que Dieu en est un, aussi. Notez, remarquez. “ Vous avez Ă©puisĂ© les types des dispensations. En effet, si vous voulez mettre quelque chose aprĂšs ce septiĂšme jour, comment est-ce que vous allez le faire? Vous allez oĂč, maintenant?

205     TrĂšs bien, je vais attirer votre attention sur quelque chose, vous voyez. Voyez? Non, je n'ai pas, je n'ai pas encore Ă©puisĂ© les dispensations. J'ai un autre passage de l'Écriture ici. Et, souvenez-vous, Elle doit s'accomplir entiĂšrement, dans tous Ses dĂ©tails. Voyez?

206     Maintenant, vous dites: “ FrĂšre Branham, vous essayez de mettre quelque chose lĂ -bas, trĂšs loin, au-delĂ  de ce septiĂšme jour, ce sabbat du septiĂšme jour. â€

207     Comme Dieu a fait la terre, qu'Il a travaillĂ© six jours, et qu'Il s'est reposĂ© le septiĂšme, c'Ă©tait seulement un type du temps, le temps. Mais je viens de dire ici que nous devenons Éternels.

208     â€œ Alors, oĂč est votre type, maintenant? Vous dites que vous ĂȘtes un typologue. Alors vous–vous avez Ă©puisĂ© tous les types, maintenant. â€ Oh non, certainement pas. Voyons voir si c'est le cas.

209     Prenons le LĂ©vitique, au chapitre 23 du LĂ©vitique. Maintenant, je voudrais que vous remarquiez dans le LĂ©vitique, lĂ  oĂč on Ă©tait dimanche passĂ©, ou le dernier... C'est ça qui m'a donnĂ© l'idĂ©e, ici mĂȘme. Le chapitre 23 du LĂ©vitique, au verset 26.

210     Maintenant, souvenez-vous, il y a sept jours de fĂȘte. La fĂȘte des trompettes, la fĂȘte des–des tabernacles, la fĂȘte de la gerbe agitĂ©e, la... Tout ça, il y a sept grands jours de fĂȘte qui Ă©taient seulement un type des sept Ăąges de l'Église. Et vous vous rappelez combien il y avait de sabbats entre chacune d'elles? Vous voyez, sept sabbats entre la pentecĂŽte et les trompettes, c'est-Ă -dire sept Ăąges de l'Église. Et il y avait sept jours de fĂȘte, qui reprĂ©sentent les sept Ăąges de l'Église. Continuez Ă  suivre vos nombres.

211     Vous dites: “ Bon, lĂ , FrĂšre Branham, il n'y en a plus. Vous les avez, vos sept. â€

212     TrĂšs bien, prenons la derniĂšre fĂȘte, qui est la fĂȘte des tabernacles. Maintenant, remarquez ici, au verset 36.
    Pendant sept jours, vous offrirez Ă  l'Éternel des sacrifices consumĂ©s par le feu. Le huitiĂšme jour–le huitiĂšme jour, vous aurez une sainte convocation (il y a une autre Ă©poque sainte qui vient)... une sainte convocation, et vous offrirez Ă  l'Éternel des sacrifices consumĂ©s par le feu; et ce sera une assemblĂ©e solennelle: vous ne ferez aucune oeuvre servile.

213     LĂ , on a un “ huitiĂšme jour â€. Or, il n'y a que sept jours, mais ici, on parle du “ huitiĂšme jour â€, une sainte convocation, convocation. Remarquez: “ Vous n'y travaillerez pas. â€ Le huitiĂšme jour, oĂč (quoi?) on retourne au premier jour. Eh bien, il s'agit de l'ÉternitĂ©, qui tourne et tourne sans s'arrĂȘter. Amen. Vous le voyez? [L'assemblĂ©e dit: “ Amen “ . – N.D.É.]

214     Remarquez, c'Ă©tait aussi ce huitiĂšme jour. Le dernier jour, le jour de la fĂȘte des tabernacles, remarquez qu'aprĂšs ça, aprĂšs le dernier jour de fĂȘte, aprĂšs le dernier Ăąge de l'Église, aprĂšs les derniers sept jours au complet sur terre, aprĂšs le MillĂ©nium, c'est lĂ  que cette Sainte Convocation a lieu.

215     Souvenez-vous, ici, c'est la fĂȘte des tabernacles, des tabernacles, des “ lieux de rassemblement â€. Amen! LĂ  oĂč, comme dit la Bible: “ Dans le MillĂ©nium, ils bĂątiront des maisons; ils habiteront. â€

216     Mais sur la Nouvelle Terre, Il est dĂ©jĂ  allĂ© nous prĂ©parer la place. Elle est construite. Nous n'avons rien Ă  voir avec la construction de ça. Amen. Éternel! Oh, j'aime vraiment ce Mot-lĂ ! Oh! la la! Une Sainte Convocation, le huitiĂšme jour. Et il n'y a que sept jours. Ensuite, le huitiĂšme jour, ça revient de nouveau au premier jour, ça retourne tout droit au premier jour, le huitiĂšme jour est une Sainte Convo-... Convocation.

217     Remarquez, sept jours, qui ne regardent que l'ancienne crĂ©ation, le temps du monde. Sept jours, c'est le MillĂ©nium, le jour du repos. Comme Dieu a travaillĂ© six jours et qu'Il s'est reposĂ© le septiĂšme, l'Église travaille six jours et se repose le septiĂšme, mais on est encore dans l'Ă©lĂ©ment temps. Je ne parle pas de ce qui est Éternel.

218     Mais vous voyez, huit jours, ça n'existe pas; on retourne de nouveau au premier jour, vous voyez, le premier jour.

219     Le sabbat parle de l'ancienne loi, qui devait disparaĂźtre. Observer le sabbat, qui “ a disparu â€, ou, comme je l'ai dit, “ s'est changĂ© en autre chose â€. Il n'a pas disparu; il a seulement changĂ©, pour ne plus ĂȘtre l'ancienne loi, d'observer un certain jour de la semaine.

220     Dans ÉsaĂŻe, chapitre 19, il est dit, 28:19, je crois, il est dit: “ C'est prĂ©cepte sur prĂ©cepte; un peu ici, un peu lĂ . â€ “ Retenez ce qui est bon. â€ “ Car c'est par des lĂšvres balbutiantes et d'autres langues que Je parlerai Ă  ce peuple. Et voici le repos. â€ Voyez?

221     C'est dans la Vie que vous entrez, pas dans l'observation d'un jour ou d'une ombre. Paul a dit, lĂ , dans HĂ©breux, au chapitre 4: “ Vous observez des jours et des ombres, et des choses comme ça; j'ai peur de votre expĂ©rience. â€ Vous voyez, on n'entre pas dans des jours et des ordres particuliers. “ Vous ĂȘtes passĂ©s de la mort Ă  la Vie Éternelle'', pas Ă  des jours et des Ă©poques. Vous ĂȘtes entrĂ©s dans l'ÉternitĂ©. C'est la sainte convo-... convocation, convocation, plutĂŽt.

222     Sept jours, remarquez, qui vont “ passer â€, ou, ce que j'ai dit, c'est qu'ils vont “ se changer en autre chose â€. Huit jours, lĂ  il est question d'une nouvelle crĂ©ation, vous voyez, pas d'une ancienne crĂ©ation. Huit jours, c'est une nouvelle crĂ©ation.

223     En effet, c'est le huitiĂšme jour que notre Seigneur est ressuscitĂ© des morts. VoilĂ  l'autre convocation que vous avez, la saintetĂ©; sans considĂ©rer les sabbats du tout, ou la fĂȘte des tabernacles, la fĂȘte de ceci, et la fĂȘte de la pentecĂŽte. JĂ©sus est ressuscitĂ© des morts, pour notre justification, le huitiĂšme jour. AprĂšs les sept sabbats, ou sept jours, Sept Âges de l'Église, JĂ©sus est ressuscitĂ© des morts. Le huitiĂšme jour, qui est une sainte convocation, vous voyez, qui est le premier jour.

224     Vous voyez, vous avez fini de traverser le temps, et vous ĂȘtes retournĂ© dans l'ÉternitĂ©; pas d'observer des jours, et d'observer des sabbats; et des nouvelles lunes, et des choses comme ça. “ Mais est passĂ© â€, vous avez changĂ© de forme; pas anĂ©anti. Gloire! “ Mais passĂ© de la mort Ă  la Vie Éternelle. â€ Oh, ce que la Bible nous enseigne! Vous voyez, passĂ© de l'un Ă  l'autre.

225     TrĂšs bien, “ passĂ© â€, l'ancien sabbat est passĂ©. JĂ©sus est ressuscitĂ© le huitiĂšme jour. C'Ă©tait un jour solennel, saint. Et ce n'Ă©tait pas un jour; en effet le jour, le temps, c'Ă©tait terminĂ©. C'est devenu l'ÉternitĂ©. Vous voyez, c'est revenu tout droit au premier jour. Voyez?

226     L'ÉternitĂ©, c'est comme un anneau. Vous ne pouvez pas y trouver d'angle. Vous ne pouvez pas trouver un endroit oĂč ça s'arrĂȘte dans un cercle parfait. Vous continuez toujours. Peu m'importe jusqu'oĂč vous allez, vous continuez. Vous pouvez commencer Ă  tourner comme ça; traverser le plancher, traverser la terre, aller au-delĂ  de la terre, vous conti-... [espace non enregistrĂ© sur la bande – N.D.É.]

227     Tout ce qui a Ă©tĂ© crĂ©Ă© ici-bas, c'est perverti, non pas crĂ©Ă©, par Satan, ça s'en ira quand la grande cloche d'or retentira et qu'une Trompette sonnera.

228     Et lĂ -bas au commencement, lĂ  oĂč le poteau d'attache a Ă©tĂ© fait en Éden, quand l'homme est venu sur terre et qu'il est tombĂ©, un petit agneau a versĂ© son sang, ça parlait du grand Agneau qui viendrait verser Son Sang. Le Calvaire a dressĂ© la croix, qui a fait le lien pour l'Ancien Testament; pour ceux qui, justifiĂ©s, L'attendaient. Et dans cette nouvelle dispensation, Ă  la Venue du Seigneur, Ă  la Nouvelle Terre, la corde de salut (le Sang, la Puissance rachetĂ©e dont je parle, qui par le mĂȘme systĂšme a rachetĂ© les deux, l'homme et la terre) remontera tout droit dans l'ÉternitĂ©. Et l'Étang de Feu consumera tout ce qui est impie et qui n'Y est pas prĂ©destinĂ©. Vous le voyez?

229     Remarquez, c'est le huitiĂšme jour que JĂ©sus est ressuscitĂ© pour notre justification. Le Roi Éternel, avec le Royaume Éternel dans lequel ĂȘtre baptisĂ© pour la Vie Éternelle. Pas sept jours; ça n'avait rien Ă  voir avec aucun des jours. Il s'agit de quelque chose d'autre, d'Éternel, qui vient; il s'agit d'un temps Éternel, le Monde dont je parle.

230     Et, remarquez, aprĂšs cinquante jours, ou sept sabbats aprĂšs, il y a eu encore une autre sainte convocation. Qu'est-ce qui est arrivĂ©? Le Saint-Esprit est descendu le Jour de la PentecĂŽte, le septiĂšme jour... Ou, le huitiĂšme jour, plutĂŽt, le huitiĂšme jour, est descendu le huitiĂšme jour. C'Ă©tait sept sabbats plus tard, exactement, aprĂšs Sa rĂ©surrection, vous voyez; ce qui fait encore sept fois, pour revenir encore tout droit au premier jour de la semaine, exactement. Voyez?

231     La voilĂ , votre sainte convocation, rien Ă  voir avec les choses littĂ©rales. C'est plus loin que ça. C'est dans le Royaume de Dieu, avec la Vie Éternelle, avec les prĂ©destinĂ©s, qui n'ont jamais commencĂ©. Ça n'a pas du tout commencĂ© un certain jour. Vous n'avez pas Ă©tĂ© sauvĂ© un certain jour. Vous avez toujours Ă©tĂ© sauvĂ©. Amen. JĂ©sus est simplement venu racheter ça; mais vous Ă©tiez sauvĂ©, dĂšs le commencement, parce que vous aviez la Vie Éternelle, pour commencer.

232     Une truite ne peut pas ĂȘtre une orphie ou un tĂȘtard. Il se peut qu'elle soit dans la mĂȘme eau que l'autre, mais, dĂšs le commencement, elle Ă©tait une truite. Le filet l'a seulement attrapĂ©e, vous voyez, mais c'est ce qu'elle Ă©tait dĂšs le commencement. VoilĂ  ce...

233     Maintenant, on n'a pas Ă©puisĂ© les dispensations. N'est-ce pas? On est en plein dans l'Écriture. Cinquante jours aprĂšs, c'est venu.

234     Vous voyez, le huit ne peut pas ĂȘtre comptĂ© dans la semaine. Vous voyez, on ne peut pas compter ça, huit jours dans une semaine. Ce n'est pas possible, voyez-vous, parce qu'il n'y a que sept jours dans une semaine. Comptez ça comme vous voulez. Le dimanche, c'est le premier jour de la semaine. Vous voyez, vous en comptez sept, et puis vous devez revenir et recommencer. Vous en comptez sept, vous revenez, et vous le reprenez. Voyez?

235     Et nous, on a vĂ©cu tous ces types, ici; seulement, quand vous en arrivez au huitiĂšme, vous entrez dans l'ÉternitĂ©. Vous ne venez pas par des lois, et des rituels, et des ordres. Vous venez par prĂ©destination. Amen! [FrĂšre Branham frappe trois fois dans ses mains. – N.D.É.] VoilĂ  un vraie sainte convocation! Voyez? Et nous sommes Ă  la fin du septiĂšme Ăąge de l'Église, l'Ăąge de l'Église, l'Ăąge de la PentecĂŽte. Vous le voyez? Nous entrons dans cette sainte convocation. Nous entrons dans cette ÉternitĂ© rĂ©elle, authentique, oĂč l'Église est appelĂ©e; pas Ă  une station, Ă  une dĂ©nomination, mais Ă  entrer dans l'ÉternitĂ© avec leur Roi Éternel. Voyez? On n'a pas ça du tout, rien de tout ça, des jours, et tout, et des temps. Vous ĂȘtes passĂ©s dans l'ÉternitĂ©, d'oĂč vous venez. Vous Ă©tiez LĂ  dĂšs le dĂ©part. Voyez?

236     Si vous avez la Vie Éternelle, il n'y en a qu'une forme, c'est Dieu, et vous ĂȘtes un attribut exprimĂ©. Voyez? Si vous... Si vous ne l'ĂȘtes pas, de toute façon, vous n'y serez pas. “ Nul homme ne peut venir Ă  Moi, si Mon PĂšre ne l'a attirĂ©. â€ Voyez? Ça “ passe â€, toutes les anciennes choses; mais ces Choses-lĂ , non, donc il s'agit de l'ÉternitĂ©. Le Saint-Esprit est Éternel. Alors, vous ĂȘtes dans l'ÉternitĂ©, lĂ  oĂč vous avez toujours Ă©tĂ©, mais vous venez seulement de reconnaĂźtre ce qui s'est passĂ©.

237     Vous voyez, vous avez Ă©tĂ© fait dans un but Éternel, parce que vous Ă©tiez la–la manifestation d'un attribut qui Ă©tait en Dieu, qui a pensĂ© Ă  vous et vous a exprimĂ©; et Il a fait la terre pour vous en tirer, et pour faire de vous un ĂȘtre humain. Et le pĂ©chĂ© est venu pervertir Sa voie. Vous ĂȘtes venu quand mĂȘme, mais vous Ă©tiez perdu, avec le monde. Alors, Il est venu vous racheter, l'attribut exprimĂ©, et Il rachĂšte aussi cette terre de la mĂȘme maniĂšre. Ensuite, Son plan continue Ă  avancer. Voyez? Oh! AllĂ©luia! Oh, ça me fait tellement de bien, rien que de penser Ă  ce qui nous attend!

238     Maintenant, dans ÉphĂ©siens 1:10, c'est appelĂ©... Si vous prenez ça en note, lĂ , ÉphĂ©siens 1:10, c'est appelĂ©, pas une dispensation, pas le septiĂšme jour. C'est appelĂ© “ la plĂ©nitude du temps â€. Et quand “ la plĂ©nitude du temps â€ est arrivĂ©e, c'est quand le temps a Ă©tĂ© accompli. Quand il n'y a plus de temps, lĂ  vous entrez dans l'ÉternitĂ©, une fois le septiĂšme Ăąge de l'Église terminĂ©, et il l'est; l'Ăąge de Luther est terminĂ©, l'Ăąge mĂ©thodiste est terminĂ©, l'Ăąge de la PentecĂŽte est terminĂ©. Et maintenant, vous entrez dans (quoi?) l'ÉternitĂ©; plus de sept, plus de trois, plus rien d'autre. Ils sont dans l'ÉternitĂ©, oĂč il n'y a pas de temps, avec les nombres, et les temps, et tout. Amen! Oh! la la! Vous le voyez maintenant?

239     Ou aprĂšs que le temps est accompli, tout le pĂ©chĂ© est parti, enlevĂ©, dans le MillĂ©nium, au Jugement du grand TrĂŽne Blanc. (Un type, par le Saint-Esprit.) AprĂšs que le monde est en feu et qu'il est baptisĂ©, de son baptĂȘme de saint Feu du Ciel; tout le pĂ©chĂ© est parti, tous les germes sont partis, tous les dĂ©mons sont partis, toutes les imp-... les tentations sont parties, tout le mal est parti. (Un type, maintenant.) Ensuite, qu'est-ce que Dieu fait? Il peut siĂ©ger sur la terre, vous voyez, parce que tout le pĂ©chĂ© est parti.

240     C'est la mĂȘme chose qu'Il fait quand Il vous donne le baptĂȘme du Saint-Esprit avec le Feu. Il peut venir habiter avec vous, et nous pouvons ĂȘtre assis dans les lieux CĂ©lestes en JĂ©sus-Christ, parce que nous sommes dĂ©jĂ  en Lui. Pas nous “ serons â€. Nous sommes maintenant assis en Christ JĂ©sus. Comment est-ce qu'on entre lĂ -dedans? Par un seul baptĂȘme du Saint-Esprit. “ Par un seul Esprit nous sommes tous baptisĂ©s en Christ â€, et nous Y sommes maintenant. Pas “ serons â€ en Christ; nous Y sommes! C'est Lui le grand Roi spirituel sur l'Esprit qui est en nous, parce que nous Ă©tions en Lui au commencement.

241     Vous voyez, Dieu, au commencement, quand Il a pensĂ© Ă  vous et qu'Il a pensĂ© Ă  d'autres comme ça, qu'Il a pensĂ© Ă  devenir Lui-mĂȘme tangible. C'Ă©taient Ses pensĂ©es. Voyez? Alors, Il a exprimĂ© Ses pensĂ©es par la Parole. Il a dit: “ Qu'il y ait. â€ “ Qu'il y ait â€, et il y eut. “ Qu'il y ait â€, et il y eut.

242     Ensuite, aprĂšs un moment, Il a continuĂ© Ă  dire: “ Qu'il y ait â€, jusqu'Ă  ce qu'un jour les gens disent: “ Que Dieu ne parle pas! â€

243     Il a dit: “ Maintenant, Je leur parlerai Ă  travers un prophĂšte. â€ Voyez? “ DorĂ©navant, Je leur parlerai Ă  travers un prophĂšte. â€

244     Et le prophĂšte a dit: “ Il viendra; il y aura â€, et ce fut, et ce fut. Et ce fut, et ce fut, vous voyez, exactement comme ça. Vous comprenez maintenant?

245     â€œ La plĂ©nitude du temps â€ est venue, aprĂšs que le temps a Ă©tĂ© accompli. Le pĂ©chĂ© est parti, aprĂšs le baptĂȘme du monde, aprĂšs que le baptĂȘme du monde en ait fait un lieu propre; pas de maladie, pas de germes; pas d'Ă©pines, pas de chardons; pas de mort, pas de chagrin, pas de cƓurs brisĂ©s; pas de vieillesse, rien qui reprĂ©sente la mort; rien de mal; tout comme il faut; rien de naturel. Éternel!

246     Alors, Son attribut est exprimĂ©, parce qu'il Ă©tait lĂ , d'abord, au dĂ©part. C'est ça qu'Il pensait. [FrĂšre Branham dessine au tableau. – N.D.É.]

247     Ensuite, qu'est-ce qui est arrivĂ©? Il a mis Adam et Ève ici sur terre, et Il a dit: “ Maintenant, multipliez, et remplissez la terre. â€ Leurs corps Ă©taient prĂ©parĂ©s, lĂ , pour que vous mangiez, pour constituer votre corps. C'Ă©tait Sa maniĂšre de le faire.

248     Mais le pĂ©chĂ© est venu interrompre Son plan. Ça continue Ă  tourner, quand mĂȘme, le temps continue.

249     Mais qu'est-ce que JĂ©sus a fait? Dieu est descendu et S'est exprimĂ© sous la forme d'un Homme, d'un ĂȘtre humain; Il a donnĂ© Sa vie, au lieu de rester ici. C'Ă©tait Lui le Roi, seulement Il S'est donnĂ© pour racheter les autres. Vous saisissez?

250     Et quand tout est terminĂ©, alors c'est ramenĂ© tout droit, et le but de Dieu est accompli. VoilĂ  de nouveau le Roi Éternel avec Ses sujets Éternels, exprimĂ©s dans la chair humaine, exactement comme Il l'avait; le pĂ©chĂ© est enlevĂ©; le diable est parti; lĂ , c'est complĂštement fini.

251     Qu'est-ce qui le fera? Cette terre ne pourrait pas ĂȘtre un endroit oĂč le Ciel puisse siĂ©ger maintenant. Regardez ça, le pĂ©chĂ©. Elle va devoir ĂȘtre purifiĂ©e.

252     Aucun homme, personne, aucune femme, garçon, fille, peu m'importe qui c'est, n'est apte Ă  aller en chaire, ni mĂȘme Ă  se dire chrĂ©tien, sans ĂȘtre rempli du Saint-Esprit. Vous n'avez pas droit au souper du Seigneur, ni Ă  la communion, au lavage des pieds, ni rien, tant que vous n'avez pas Ă©tĂ© purifiĂ© par le Saint Feu de Dieu.

253     Aucun homme n'a le droit de prĂȘcher tant que, comme MoĂŻse, vous ne L'avez pas rencontrĂ©, lĂ , sur ce terrain sacrĂ©, cette Colonne de Feu qui se tient lĂ , alors il sait oĂč il en est. Voyez?

254     Remarquez comment, comment on va. AprĂšs le baptĂȘme de Feu du monde, tous les germes sont partis, alors, ça en fait un lieu propre Ă  ce que le Ciel habite ici sur terre.

255     Un type, lĂ , d'ĂȘtre assis dans les lieux CĂ©lestes en JĂ©sus-Christ; passĂ© de ceci, souillĂ© comme l'Ă©tait la petite femme, Ă  ĂȘtre l'attribut de Dieu exprimĂ©. “ Maintenant, nous sommes les Fils de Dieu â€, pas nous serons. Nous sommes les attributs de la pensĂ©e de Dieu. Voyez?

256     LĂ , vous dites: “ Eh bien, regardez ce sacrificateur. Est-ce qu'il n'Ă©tait pas un fils de Dieu? â€ Ça a prouvĂ© qu'il ne l'Ă©tait pas. Qu'est-ce qu'il n'a pas pu reconnaĂźtre? Est-ce qu'il disait: “ Je crois la Bible â€? Bien sĂ»r. Mais il ne pouvait pas reconnaĂźtre la Parole de l'heure, exprimĂ©e. Tout ce qu'il avait, c'est une instruction intellectuelle d'un groupe qui avait Ă©tĂ© lĂ  avant lui.

257     Et c'est la mĂȘme chose aujourd'hui! Voyez? Je sais que c'est fort, mais c'est la VĂ©ritĂ©.

258     La Parole Ă©tait lĂ , exactement telle qu'Elle avait Ă©tĂ© prononcĂ©e pour ce jour-lĂ ; et lui, pourtant, il Ă©tait un Ă©rudit, pourtant, il Ă©tait quelqu'un de connu, seulement, il n'a pas pu La reconnaĂźtre. Pourquoi? Peu importe combien il Ă©tait Ă©rudit, et tout ça, il n'avait toujours pas la reprĂ©sentation de la prĂ©destination. Voyez?

259     Il n'y a que celui qui est prĂ©destinĂ©, ce sera le seul qui le fera; ça ne peut pas ĂȘtre autrement. Et vous pouvez seulement le faire... En effet, Ă©coutez, ça prouve la prĂ©destination. Car, si vous avez la Vie Éternelle, il faut que vous ayez Ă©tĂ© une partie de Dieu tout le temps, parce qu'Il est le Seul qui est Éternel. Vous le voyez? Oh! la la! Pensez-y.

260     Maintenant, regardez ce qui arrive pendant le glorieux MillĂ©nium. Plus du tout de pĂ©chĂ©, le MillĂ©nium est commencĂ©, c'est maintenant le moment pour le Saint-Esprit de prendre Sa place.

261     Exactement comme Il le fait en nous, “ passĂ©s de la mort Ă  la Vie â€, nous habitons dans les lieux CĂ©lestes en Christ, dans Sa glorieuse PrĂ©sence. MĂȘme la mort physique sera passĂ©e, alors; tout comme la mort spirituelle est passĂ©e maintenant.

262     Il n'existe pas de mort spirituelle maintenant, pour–pour un–un saint de Dieu baptisĂ©. “ Il vivra, quand mĂȘme il serait mort. Quiconque vit et croit en Moi ne mourra jamais. â€ Toute l'Écriture, Elle doit s'accomplir. Voyez? Vous ne pouvez pas mourir. Vous avez la Vie Éternelle. Tout ce qu'il y a, c'est que le RĂ©dempteur vous l'a fait reconnaĂźtre. Et vous L'avez toujours Ă©tĂ©, et c'est la raison pour laquelle vous voyez le jour oĂč vous vivez. Combien le voient? Levez la main. Voyez? Merci. Voyez? Le jour oĂč nous vivons, vous le reconnaissez.

263     Maintenant, les mĂ©thodistes ont dit: “ Quand on crie, on L'a. â€ Beaucoup d'entre eux ont criĂ© et ils ne L'avaient pas.

264     La pentecĂŽte a dit: “ Quand on parle en langues, on L'a. â€ Il y en a beaucoup qui parlent en langues sans L'avoir.

265     Regardez comment, toutes les formes que ces pharisiens avaient, mais quand la Parole a Ă©tĂ© manifestĂ©e, ils ne L'ont pas reconnue. Voyez? Voyez?

266     Et si vous ĂȘtes l'Épouse, l'Épouse est une partie du Mari. Et si... Le seul endroit oĂč vous Le reconnaĂźtrez jamais, c'est de reconnaĂźtre quelle partie de ce Mari (cette Parole) vous ĂȘtes, sinon vous ne pouvez pas reconnaĂźtre que vous ĂȘtes l'Épouse. Combien voient ça? [L'assemblĂ©e dit: “ Amen. “ â€“ N.D.É.] Voyez? Voyez? Vous devez reconnaĂźtre votre position.

267     Vous ne pouvez pas reconnaĂźtre celle de quelqu'un d'autre. Et si–et si MoĂŻse Ă©tait venu avec le message de NoĂ©? Et NoĂ© en Ă©tait une partie, mais ça n'aurait pas marchĂ©. Et si–si–si–si JĂ©sus Ă©tait venu avec le Message de MoĂŻse? Ça n'aurait pas marchĂ©. Vous voyez, c'Ă©tait un autre Ăąge, c'Ă©tait une autre prophĂ©tie, une autre partie de la Parole devait s'accomplir lĂ . Ils Ă©taient un autre jour de la semaine. Pas, on ne peut pas faire le travail du mardi le mercredi. Et le mercredi doit ĂȘtre fait le mercredi. Voyez? Le samedi, ce doit ĂȘtre le travail du samedi. Voyez?
    Et eux, ils reconnaissaient: “ Oh, MoĂŻse, nous avons MoĂŻse. â€

268     Il a dit: “ Si vous aviez connu MoĂŻse, vous Me connaĂźtriez, car c'est lui qui a parlĂ© de Moi. L'Éternel votre Dieu vous suscitera un prophĂšte comme moi.’ â€ Vous saisissez l'idĂ©e? Oh! la la! Voyez?

269     Et puis, JĂ©sus a dit, dans Jean 14: “ Quand Lui, le Saint-Esprit sera venu, Il vous rappellera ces choses, vous voyez, vous montrera dans quel jour vous vivez. Encore une autre chose par laquelle vous Le reconnaĂźtrez, c'est qu'Il vous montrera les choses Ă  venir, â€ vous voyez, vous voyez, de nouveau le cĂŽtĂ© prophĂ©tique, tout Ă  fait, “ quand Il sera venu. â€ Voyez?

270     Dans la Nouvelle Terre et les Nouveaux Cieux, ce ne sera plus jamais noirci, quand cette Nouvelle Terre viendra. Le diable sera liĂ©... Satan, il est encore en libertĂ© maintenant; il est accusateur. Mais dans la Nouvelle Terre, il sera liĂ© et jetĂ© dans l'Étang de Feu, dans ce Feu saint.

271     Alors, dans cette Nouvelle Terre, examinons-la quelques instants, maintenant. Dans cette Nouvelle Terre, les cieux ne seront plus jamais noirs; non, ça, ça vient de la malĂ©diction, vous voyez. Plus jamais noirs de nuages menaçants. Les vents ne la balaieront plus jamais comme ça. Non. Elle ne va plus jamais arracher les arbres, et arracher les maisons, et renverser les choses. Les Ă©clairs et la colĂšre ne jailliront plus jamais de Satan, lĂ -bas, pour tuer un homme qui s'en va sur le chemin, ou pour brĂ»ler un bĂątiment. Voyez? Non, plus jamais. Il n'y aura plus de typhons qui s'abattront, ni de tempĂȘtes et de tornades, qui arrachent les maisons, et qui tuent des petits enfants, et tout. Non–non, il n'y en aura plus. Pour essayer de dĂ©truire, il n'y aura pas ça. Satan est chassĂ©.

272     J'aimerais qu'on ait le temps, maintenant. LĂ , je saute des passages de l'Écriture, pour qu'on ne soit pas trop en retard. Je dois prier pour les malades.

273     Les Cieux et la terre se sont rencontrĂ©s; Dieu et l'homme sont rĂ©conciliĂ©s. Un Éden rĂ©tabli a commencĂ©; vous voyez, toute la malĂ©diction est partie.

274     Tout comme toute la malĂ©diction du pĂ©chĂ© s'en va quand le Saint-Esprit vous accepte. Vous voyez, ce n'est pas vous qui L'acceptez; c'est Lui qui vous accepte, vous voyez, parce que C'est l'attribut de Dieu. Vous voyez, si c'est le Saint-Esprit, ça veut dire l'Esprit de Dieu; et c'est l'attribut, la pensĂ©e de Dieu, qui vous a acceptĂ© parce que vous Ă©tiez prĂ©destinĂ© dans ce but. Voyez? Pourtant, vous ĂȘtes nĂ© dans le pĂ©chĂ©; mais Dieu avait cet attribut, et lĂ , vous vous ĂȘtes exprimĂ© ici sur terre, et Il descend vous prendre. Vous voyez, vous ĂȘtes ici; votre place, c'est ici. Voyez? Vous voyez, le pĂ©chĂ© a perdu son pouvoir. C'est vrai. Le dĂ©sir du pĂ©chĂ© est sorti de votre cƓur, quand le Saint-Esprit entre. Vous ĂȘtes une personne rĂ©tablie.

275     Et puis, quand la terre est rĂ©tablie, par la mĂȘme chose, il ne peut plus y avoir de malĂ©dictions, plus de tempĂȘtes, plus de vents, plus de typhons–de typhons, plutĂŽt. Vous ĂȘtes rĂ©conciliĂ©; l'homme et Dieu se sont rencontrĂ©s. La Nouvelle Terre sera, revĂȘtira de nouveau sa beautĂ© de l'Éden. La Nouvelle Terre s'Ă©tendra, aprĂšs son baptĂȘme de Feu.

276     Pensez seulement, elle va prendre feu et brĂ»ler. Les Ă©lĂ©ments embrasĂ©s se–se consumeront. Toutes les oeuvres sur la terre brĂ»leront. Toute l'eau explosera; elle s'enflammera et elle explosera entiĂšrement. Tout explosera. Il y aura des Ă©ruptions volcaniques, et la lave brĂ»lante volera Ă  des milliers de milles en l'air. Tous les germes... Le Saint-Esprit de Dieu nettoiera les moindres traces de tout le pĂ©chĂ©, et tout. Tout le diable sera liĂ© et jetĂ© dans l'Étang de Feu, un Feu dĂ©vorant, la colĂšre du Feu de Dieu.

277     Il n'y aura plus jamais de bĂȘte qui sera lĂ  pour vous dĂ©truire. Quand vous vous promĂšnerez sur le chemin, dans les jardins fleuris, il n'y aura pas de serpent, lĂ , pour siffler Ă  vos oreilles et vous mordre, avec son venin empoisonnĂ©. Oh! la la! Ce sera merveilleux, n'est-ce pas? Écoutez. Sur cette Nouvelle Terre, il n'y aura pas de petit monticule de gazon jauni, comme tombe; il n'y aura pas de ça, lĂ -bas.

278     L'homme et Dieu se sont unis; l'Épouse et l'Époux. Les Cieux et la terre se sont embrassĂ©s; Dieu est descendu habiter parmi les hommes. Son tabernacle est avec eux.

279     Il n'y aura plus de pĂ©chĂ©, plus de peine. Plus jamais une larme qui tombe de la joue d'une mĂšre, Ă  cause de son bĂ©bĂ©. Amen. Il n'y aura pas de ça, sur ce Nouveau Sol. Non. Il est rachetĂ©. Il Lui appartient, et pour les Siens qui en ont Ă©tĂ© rachetĂ©s. Voyez?

280     Et, regardez, vous ĂȘtes une partie de ce sol. Pas vrai? Et quand Il vous a rachetĂ©, Il a rachetĂ© la terre par la mĂȘme chose, et vous ĂȘtes de nouveau ensemble. Oh, comment est-ce que ça pourrait ĂȘtre plus clair? Voyez? Vous devez ĂȘtre rachetĂ© parce que vous en faites partie. Et si le Sang n'a pas coulĂ© sur vous, vous n'ĂȘtes pas encore rachetĂ©; vous n'ĂȘtes pas appelĂ©. Ensuite Il la purifie; c'est la mĂȘme chose qu'Il fait par le Feu. MĂȘme si le Sang a coulĂ©, elle doit encore ĂȘtre purifiĂ©e par le Feu, c'est vrai, pour ĂȘtre une demeure pour Dieu.

281     Dieu a dĂ©jĂ  Ă©lu domicile, potentiellement. Le Royaume de Dieu est sur la terre en ce moment, dans les cƓurs de Ses saints. Ce sont Ses attributs qu'Il a commencĂ©s au commencement. Maintenant, Ses attributs sont rachetĂ©s. Qu'est-ce qu'Il attend? De racheter la terre, pour y placer Ses attributs, pour accomplir exactement Son plan prĂ©destinĂ©. Est-ce que vous le voyez?

282     Remarquez, plus de tombes, plus de larmes versĂ©es, jamais plus, plus d'effusions de sang. Elle ne sera plus jamais mouillĂ©e par une larme versĂ©e ou par du sang. Non. Il n'y aura plus de guerres. Non. Plus de nuages d'hiver. Plus de neige glacĂ©e sur son sein; il ne s'en dĂ©posera plus jamais dessus. La chaleur du soleil ne brĂ»lera jamais son gazon. AllĂ©luia! MĂȘme le dĂ©sert produira des roses. “ Ce vieux dĂ©sert, plein de piquants, fleurira un jour comme une rose â€, Dieu l'a dit; quand elle sera rachetĂ©e, quand elle aura son baptĂȘme de Feu. En ce moment, il y a toutes sortes de cactus et d'Ă©pineux, et tout, lĂ -bas, mais il y a un baptĂȘme de Feu qui l'attend.

283     C'Ă©tait pareil pour l'homme, quand il avait encore de la haine, de la mĂ©chancetĂ© et de l'hostilitĂ© en lui; quand le baptĂȘme de Feu est venu, il a tout nettoyĂ©. Plus de jalousie, plus rien; c'est absolument une demeure pour Dieu. Et, souvenez-vous, c'est ça Sa dĂ©lĂ©gation qui va Le rencontrer lĂ -bas. Amen! Oh, quel...

284     Ce n'est pas juste un conte; c'est la VĂ©ritĂ©. C'est ce que Dieu a dit. C'est ce qu'Il a promis. C'est lĂ  que l'Épouse va. “ MĂȘme le dĂ©sert â€, Il a dit, “ fleurira, deviendra une rose. â€

285     Satan, le pĂ©chĂ©, et les pĂ©cheurs ont disparu pour toujours. Tout est terminĂ©; c'est fondu dans l'ÉternitĂ©. Et tout ce qui Ă©tait perverti, ce grand archange qui avait Ă©tĂ© lĂ , un jour, Satan, qui avait fait tout ce mal, sera dĂ©truit. Vous vous souvenez, la Bible a dit: “ Si cette Ăąme ne veut pas faire ce qu'Il a fait, dit de faire, Il dĂ©truira mĂȘme cette Ăąme. â€

286     Mais, voyez-vous, Il ne peut pas Se dĂ©truire Lui-mĂȘme tout en restant Dieu. Donc, si cette Ăąme est du monde, elle doit ĂȘtre dĂ©truite. Mais si elle est Éternelle, avec Dieu, elle n'a jamais eu de commencement, parce qu'elle est une partie de Dieu, alors elle ne peut jamais ĂȘtre dĂ©truite. Amen! Comme c'est beau! Combien-combien reconnaissant de ce que l'Église devrait voir ça!

287     Les amis, tout ce que vous avez fait se trouve ici mĂȘme. C'est ce que j'essaie de dire. J'en laisse de cĂŽtĂ© parce que je veux revenir lĂ -dessus.

288     MĂȘme ces choses-lĂ , Satan, les pĂ©cheurs, ont disparu, pour l'ÉternitĂ©; ils n'existeront plus jamais. Tout... Vous voyez, Satan ne peut pas crĂ©er. Si c'Ă©tait le cas, il serait Dieu. Voyez? II peut seulement pervertir ce qui a Ă©tĂ© crĂ©Ă©. Et toute perversion va, tout ce qui est perverti va ĂȘtre supprimĂ©. Et la mort, c'est la perversion de la vie; et quand la perversion est terminĂ©e, il ne peut plus y avoir de mort. La vieillesse est un signe de mort; et quand la vieillesse a disparu, la vie entre. Tous les signes de perversion et tout le reste ont disparu. Les Ă©pines et les chardons sont un signe du pĂ©chĂ©, “ la terre sera maudite avec eux â€, et ils seront supprimĂ©s. La maladie, qui est venue par lĂ , elle sera supprimĂ©e. La mort sera supprimĂ©e. Le sang rĂ©pandu, ce sera supprimĂ©.

289     Plus rien ne viendra toucher ce gazon si ce n'est la saintetĂ©, les RachetĂ©s. Oh! la la! Oui. Oh, je me sens tellement bien. Dieu, et Sa crĂ©ation; et Ses crĂ©atures de cette crĂ©ation sont rachetĂ©es par Son Propre Sang. PurifiĂ©es par Son Propre procĂ©dĂ© de purification; Son procĂ©dĂ© qui tue les germes, qui tue le pĂ©chĂ©!

290     Comme quand on stĂ©rilise quelque chose, la meilleure stĂ©rilisation qu'on ait jamais eue, c'est le feu. On peut prendre n'importe quoi et le laver avec de l'eau savonneuse et tous ces produits chimiques dont ils parlent, ça ne le dĂ©barrasse pas encore complĂštement. Mais brĂ»lez-le une fois!

291     Et quand le saint Feu de Dieu stĂ©rilisera la terre avec les Produits chimiques; Il aura enlevĂ© Son Épouse, qui pourra entrer au Ciel avec Lui, pendant que tout ça se dĂ©roule. Pour ensuite revenir sur terre, un Nouveau Ciel et une Nouvelle Terre. Le froid de l'hiver ne pourra pas lui faire de mal. La chaleur des Ă©tĂ©s ne pourra pas lui faire de mal. Les dĂ©serts fleuriront comme une rose. Il n'y a plus de pĂ©chĂ© ni de pĂ©cheurs.

292     Dieu, et Ses crĂ©atures et Sa crĂ©ation habitent ensemble en parfaite harmonie. Comme les cieux et la terre sont mari et femme, de mĂȘme Christ et l'Église, et ils se rencontrent tous dans un grand plan glorieux de la rĂ©demption, et ils sont ramenĂ©s directement dans le sein de Dieu. Vous le voyez?

293     Et, dans la Nouvelle Terre, il y a une Nouvelle Ville. Oh! la la! Écoutez bien, maintenant. N'oubliez pas ceci. Dont JĂ©sus a dit, dans Jean 14, qu'Il allait la prĂ©parer. “ Que votre cƓur ne se trouble point. â€ Quand Il partira, “ J'ai une raison de partir. Vous avez cru en Dieu, â€ Il a dit, “ croyez aussi en Moi. â€ Ils ne pouvaient pas voir qu'Il Ă©tait Dieu. Il a dit: “ Vous avez cru en Dieu, maintenant, croyez en Moi. Et Je vais vous prĂ©parer une Place. Dans la Maison de Mon PĂšre il y a plusieurs demeures; dans le Royaume de Mon PĂšre il y a plusieurs palais. â€ Christ est lĂ , occupĂ© Ă  la construction de cette Nouvelle JĂ©rusalem maintenant. Maintenant, Ă©coutez bien. Restez tranquilles. Ne, ne manquez pas ça. Christ est au Ciel, aujourd'hui, en train de prĂ©parer la Nouvelle JĂ©rusalem.

294     Tout comme Dieu a crĂ©Ă© la terre en six jours, qu'Il a fait la terre en six jours, ou en six mille ans. Comme il l'a dit: “ Vous ne devez pas ignorer â€, nous l'avons lu dans l'Écriture, “ mille ans, c'est un jour. â€

295     Et Christ est parti, et Il prĂ©pare une Place, qui est en construction depuis des milliers et des milliers d'annĂ©es, Il prĂ©pare une Place. “ Et lorsque Je m'en serai allĂ©, et que J'aurai prĂ©parĂ© une place, Je reviendrai, et Je vous prendrai; afin que lĂ  oĂč Je suis vous y soyez aussi. â€ Remarquez, le RĂ©dempteur et les RachetĂ©s!

296     J'aimerais avoir le temps maintenant. J'ai notĂ© ici, Salomon qui cite, “ cette jeune fille, l'Épouse â€. Oh, on va devoir laisser ça de cĂŽtĂ©; il se fait trop tard, vous voyez. J'y reviendrai. “ Quand il essaie de la prendre, mais elle est fiancĂ©e Ă  un jeune berger. â€ Certains ont probablement cru que c'est une chanson qu'il chantait. Oh, non. Salomon Ă©tait le trĂŽne hĂ©ritĂ© de David, sur la terre, mais il montrait que ce royaume devait disparaĂźtre. C'Ă©tait un type de Christ amoureux de l'Épouse. Voyez?

297     Remarquez que JĂ©sus a dit, Jean 14 maintenant, “ vais prĂ©parer une Place â€.

298     Oh, Ă  quoi est-ce qu'elle ressemblera? Oh, Épouse, as-tu dĂ©jĂ  pensĂ© Ă  quoi elle ressemblera? Elle est prĂ©parĂ©e et conçue par l'Architecte Divin. À quoi ressemblera cette Ville? Maintenant je vais en parler pendant quelques minutes. L'Architecte Divin l'a prĂ©parĂ©e, l'a conçue. Et, regardez, Il l'a conçue avec des mains tendres, pour Son Épouse bien-aimĂ©e. À quoi est-ce qu'elle va ressembler?

299     Pouvez-vous imaginer un homme qui s'y connaĂźt, qui va prendre une Ă©pouse, comment il construit et place chaque petite chose exactement selon ses goĂ»ts Ă  elle, exactement comme elle, elle l'aime? Amen.

300     Maintenant, l'Architecte Divin a conçu la Nouvelle Ville, oĂč Il va vivre avec Son Épouse, exactement selon Ses goĂ»ts Ă  Elle. Pas Ă©tonnant que l'apĂŽtre ait dit: “ L’Ɠil n'a pas vu, l'oreille n'a pas entendu, et ce qui n'est jamais montĂ© au cƓur de l'homme. â€ Essayons de voir si on peut sonder ça un instant pour voir Ă  quoi ça va ressembler.

301     L'Architecte Divin a conçu ceci pour Ses bien-aimĂ©s. Voyez? Oh, quel endroit glorieux ce doit ĂȘtre, quand la Nature Divine, un Architecte Divin l'a conçu pour un attribut Divin, prĂ©destinĂ© de façon Divine par un Dieu Divin Qui est l'auteur de la Vie Divine! À quoi est-ce que cette Ville va ressembler? Pensez-y.

302     Rappelez-vous, ce n'est pas le Ciel. Jean a dit: “ Je la vis descendre du Ciel. â€ Elle se trouvera sur terre. Voyez?

303     Ce n'est pas que cette terre va disparaĂźtre; il s'agit d'une terre rachetĂ©e. Dieu n'a pas dit qu'Il susciterait une nouvelle gĂ©nĂ©ration; Il va racheter celle qui est ici. Il ne va pas susciter une nouvelle gĂ©nĂ©ration; Il rachĂšte celle qui est dĂ©jĂ  ici. Il ne va pas faire un nouveau monde; c'est celui qui est ici mĂȘme. Il va seulement le brĂ»ler complĂštement, le purifier, comme Il l'a fait pour vous. Ses plans doivent demeurer pour toujours. Maintenant, regardez, ce sera.

304     Souvenez-vous, ce ne sera pas le Ciel. “ Elle descend du Ciel. â€ C'est un Lieu d'habitation, un Lieu oĂč habiter, oĂč Il Ă©tablira Sa demeure. Comme, c'Ă©tait Jean, sur l'Ăźle de Patmos, ici, dans Apocalypse 21, il l'a vue “ descendre â€. Jean a vu la Ville “ descendre du Ciel â€, comme une colombe, comme il l'a vue.

305     Voici Dieu qui descend sur Son Tabernacle terrestre, JĂ©sus, dans... “ qui descend du Ciel. â€ JĂ©sus a Ă©tĂ© baptisĂ©, Il est allĂ© directement...

306     Quand Il a rencontrĂ© le prophĂšte! “ La Parole vient au prophĂšte. â€ Et Il Ă©tait la Parole. Et le prophĂšte Ă©tait lĂ , il reniait toutes leurs dĂ©nominations, tout. Et, quand il a vu la Parole, la Parole est venue droit vers lui.

307     Et le prophĂšte a Ă©tĂ© tellement bouleversĂ© qu'il a dit: “ C'est moi qui ai besoin d'ĂȘtre baptisĂ© par Toi. Pourquoi viens-Tu Ă  moi? â€

308     Il a dit: “ Laisse faire, car il nous convient (nous connaissons le message) d'accomplir tout ce qui est juste. Je suis le Sacrifice; Il doit ĂȘtre lavĂ©. â€ Il L'a laissĂ© faire.

309     Quand Il est sorti de l'eau, il a dit: “ Je vis les cieux ouverts. â€ Le prophĂšte l'a vu. Il a vu les cieux ouverts.

310     Et voilĂ  qu'est descendue du Ciel la forme d'une Colombe; et une Voix, qui disait: “ Ceci est Ma partie de la terre que J'ai rachetĂ©e, et de cette partie de la terre Je rachĂšterai le reste, car Il est Ma Parole manifestĂ©e. â€ “ Et le monde entier, c'est par Ma Parole que Je l'ai crĂ©Ă© â€, HĂ©breux 11. “ Et Satan l'a dĂ©tenu pendant tout ce temps, mais Je suis venu pour le racheter. Une certaine quantitĂ© de la terre a servi Ă  former Son Corps, et Je viens pour y habiter. â€

311     Jean a dit: “ J'ai vu la Ville sainte, la Nouvelle JĂ©rusalem, descendre du Ciel, comme une Épouse qui s'est parĂ©e pour son Époux. â€ Et oĂč est-ce qu'elle s'est installĂ©e? Exactement comme Il l'avait fait lĂ -bas; sur la terre.

312     JĂ©sus Ă©tait une partie de cette terre sur laquelle le Saint-Esprit est descendu (n'est-ce pas?), et Il est restĂ© sur Lui pour toujours. Il ne peut jamais Le quitter. Il est toujours lĂ . Lui et Dieu sont Un. Il doit toujours y rester!

313     Et donc, Jean a vu la Ville sainte, la Nouvelle JĂ©rusalem, descendre comme une comĂšte, ou une–une colombe, descendre du Ciel et s'Ă©tablir sur une terre rachetĂ©e, entiĂšre, (pour quoi faire?) pour revendiquer tous les attributs pour lesquels Il avait fait la terre. Tous les hommes qui Ă©taient reprĂ©sentĂ©s dans l'ÉternitĂ©, et toutes les femmes, sont rachetĂ©s, alors. Elle a Ă©tĂ© rĂ©curĂ©e et brĂ»lĂ©e par le Feu.

314     JĂ©sus, dans Ses tentations ardentes dans le dĂ©sert, pendant quarante jours. AprĂšs ça, remarquez, c'Ă©tait prĂȘt pour Son ministĂšre, alors.

315     Pensez-y, le Saint-Esprit qui descend sur terre, JĂ©sus, et ce Sang sacrĂ©! Maintenant, regardez bien, et j'espĂšre que je ne vais pas trop profond pour vous, vous voyez. Le Sang sacrĂ© qui a Ă©tĂ© crĂ©Ă© [FrĂšre Branham donne plusieurs coups sur la chaire. – N.D.É.] par Dieu; le Sang, la Vie, la crĂ©ation de Dieu. “ JĂ©sus Ă©tait le commencement de la crĂ©ation de Dieu. â€ Oh! Vous le voyez? Dieu, qui a Ă©tĂ© fait crĂ©ation. Il Ă©tait Esprit, et la Bible dit qu'“ Il est le commencement de la crĂ©ation de Dieu â€. Comment est-ce qu'Il a commencĂ©? Dans le sein d'une femme. C'est-Ă -dire quoi? La femme n'est pas...

316     Comme ces aveugles, qui ne peuvent pas voir la “ semence â€ du serpent, ici mĂȘme. Voyez? Ève a Ă©tĂ© mise ici sur la terre, et, avant mĂȘme que Satan l'aie touchĂ©e, ou quoi que ce soit d'autre, Dieu leur a dit: “ Multipliez et remplissez la terre. â€ C'est vrai, mais Satan entre ici. Et, si c'Ă©tait le fils d'Adam, alors oĂč...

317     Adam Ă©tait un descendant direct de Dieu. Et vous pouvez seulement revĂȘtir la nature de votre parent.

318     Et quand vous naissez de nouveau, vous revĂȘtez la Nature de votre Parent du Ciel. Et votre Parent du Ciel est l'attribut de la Parole... Ou, la Parole est l'attribut de votre Parent. Alors, comment pouvez-vous La renier, pour une dĂ©nomination? Oh! la la!
    Je–je–j'espĂšre que vous ne manquerez pas ceci. Je sais que c'est de Dieu.

319     JĂ©sus. Le voici qui arrive, qui descend; et lĂ , il y avait JĂ©sus, l'attribut de Dieu.

320     Maintenant, “ la femme â€, elle. Regardez bien. Dieu a dit: “ Parce qu'ils ont fait cela, â€ Il a dit, “ Je mettrai inimitiĂ© entre ta Semence et la semence du serpent. â€ N'est-ce pas? Et la femme n'a pas de semence. Avez-vous dĂ©jĂ  pensĂ© Ă  ça? Elle a un champ, pas une semence. Vous voyez, le serpent avait dĂ©jĂ  placĂ© lĂ  sa “ semence â€ Ă  lui.

321     Donc, si la femme n'a pas de semence, il doit lui rester Ă  avoir une Semence.

322     Vous voyez, Ă  la suite de ce rapport sexuel, venu de Satan, le serpent, qui n'Ă©tait pas un reptile; il avait des jambes, c'est qu'il a perdu ses jambes. Il Ă©tait le plus rusĂ©, le seul animal qui puisse–puisse s'allier Ă  la femme.

323     La semence d'un animal ne peut pas le faire, maintenant, ni rien d'autre. Ils ont essayĂ©. Ça ne marche pas. Vous voyez, la vie de la semence d'un mĂąle n'ira pas dans une femme. Pas du tout.

324     Mais c'est ce qu'il y avait de plus proche. Vous voyez, ils n'arrivent pas Ă  trouver cette espĂšce qui est entre le chimpanzĂ© et l'homme. Vous voyez, chacune, comme elles ont Ă©voluĂ©, depuis les oiseaux, et jusqu'aux singes, et tout, jusqu'au chimpanzĂ©, aprĂšs, il y en a un qui est “ manquant â€. C'Ă©tait le serpent, mais pas le serpent qu'on connaĂźt; toute la forme qu'il avait est perdue, parce qu'il a Ă©tĂ© maudit.

325     Maintenant, Dieu n'a pas maudit Adam; il aurait pu faire la mĂȘme chose, mais Il a maudit la terre, “ des Ă©pines et des ronces â€.

326     Il n'a pas maudit Ève mais Il a dit qu'Adam “ dominerait â€ sur elle. DorĂ©navant, elle n'essaie plus de prĂȘcher, ni quoi que ce soit, c'est Adam qui domine sur elle. “ Tous les jours de ta vie, et dans la douleur, et c'est toi qui apporteras la vie sur la terre. â€ Mais Il a dit: “ Je mettrai inimitiĂ© entre ta Semence... â€

327     Maintenant, elle n'avait pas de semence, elle n'en avait jamais eu, donc il fallait qu'elle reçoive une Semence de quelque part. Dieu lui a donnĂ© une Semence, pas par un rapport sexuel, mais par crĂ©ation.

328     Ne pouvez-vous pas voir, gens aveugles, que c'est ça la “ semence â€ du serpent? Oh! la la! Satan y est arrivĂ© avant Adam; c'Ă©tait ça la “ semence â€.

329     Mais elle a reçu une Semence. Qu'est-ce que c'Ă©tait? Dieu Lui-mĂȘme. “ Il Ă©tait le commencement de la crĂ©ation de Dieu. â€

330     Maintenant regardez quand Seth est nĂ©, ou Abel, c'Ă©tait un homme juste, de par son pĂšre. Seth, c'est la mĂȘme chose.

331     D'oĂč est-ce que ce type mĂ©chant et venu; meurtrier, menteur? Vous voyez, vous voyez d'oĂč il est venu? Il fallait que ce soit une “ semence â€, parce qu'il Ă©tait une semence; CaĂŻn Ă©tait un homme.

332     Oh, qu'est-ce qu'ils ont, ces gens aveugles? “ Le dieu de ce monde les a aveuglĂ©s. â€ Eh bien, ce n'est pas Ă©tonnant, JĂ©sus a dit qu'aucun homme ne peut le voir. Vous voyez?
    Vous dites: “ Pourquoi est-ce qu'ils ne le voient pas? â€

333     Une fois, JĂ©sus a dit Ă  Son disciple: “ Il vous a Ă©tĂ© donnĂ© de connaĂźtre le Royaume de Dieu, mais pas Ă  eux. â€

334     Et c'est la raison pour laquelle vous venez de quinze cents milles carrĂ©s, vous voyez: “ Il vous a Ă©tĂ© donnĂ© de connaĂźtre le Royaume. â€ Écoutez, il y a des gens qui viennent jusque de l'Afrique du Sud, et par-lĂ  autour, en cette heure tardive oĂč l'Épouse est formĂ©e pour entrer dans le Royaume.
    Je n'ai vraiment pas assez de temps. Remarquez. Regardez bien, maintenant, vous voyez.

335     Maintenant, est-ce que vous pouvez voir la “ semence â€ du serpent, lĂ , voir comment il l'a fait? C'est tout simplement parfait, vous voyez. Maintenant, il y en a qui ont dit...

336     Maintenant, comme ce type l'autre jour Ă  Tucson, qui essayait... Ah, peut-ĂȘtre qu'il Ă©coutera cette bande. Mais, si c'est le cas, mon cher, je voudrais vous dire quelque chose.

337     Quand il disait: “ Ăˆve a dit, â€ voilĂ  Ă  quoi ils se rĂ©fĂšrent, “ â€˜J'ai formĂ© un fils avec l'aide de l'Éternel, ou un homme avec l'aide de l'Éternel.’ â€ Mais, bien sĂ»r. Dieu a une loi.

338     Ă‰coutez, prenez une semence et plantez-la par ici dans un champ oĂč il y a du blĂ©, et plantez-y des ronces. Peu m'importe, le mĂȘme soleil et la mĂȘme pluie donnent la vie Ă  cette semence. Dieu a une loi, et cette loi ne peut pas ĂȘtre violĂ©e.

339     Peu m'importe si une–si une... la femme la plus mauvaise de la ville et l'homme le plus mauvais, et sans ĂȘtre mariĂ©s, et tout, s'ils ont une–une liaison, et qu'ils vivent ensemble et qu'ils mettent au monde un enfant; cet enfant viendrait forcĂ©ment selon la loi de Dieu, parce qu'il n'y a pas d'autre moyen. Sinon, vous faites de Satan un crĂ©ateur, et lĂ  il serait un dieu. Oh, comment peut-on ĂȘtre si aveugles! Vous voyez, la loi de Dieu, certainement.

340     Si jamais vous avez un bĂ©bĂ©, peu m'importe que ce soit ÉsaĂŒ, Jacob, qui que ce soit, ou n'importe quelle personne de mauvaise rĂ©putation, mĂȘme si c'est Judas, c'est forcĂ©ment venu par Dieu. Dieu a une loi.

341     La Bible dit: “ Le soleil brille sur les justes et sur les injustes; la pluie tombe sur les justes et les in-... â€ HĂ©breux, chapitre 6, et il y est dit que “ la–la pluie tombe souvent sur la terre, pour l'abreuver et la prĂ©parer pour ce qui y est cultivĂ©, vous savez, pour donner la vie; mais les Ă©pines et les chardons vivent de la mĂȘme eau, du mĂȘme soleil. â€ En effet, c'est une loi de Dieu, pour faire mĂ»rir chaque semence, pour amener chaque semence Ă  se produire.

342     Donc ça devait forcĂ©ment produire la “ semence â€ du serpent. Et ça n'a jamais–jamais arrĂȘtĂ© Dieu; ça a accompli Son plan tout entier, ça a fait de Lui un RĂ©dempteur. N'importe quel aveugle pourrait presque voir ça, Ă  moins que ce soit cachĂ©. “ Le dieu du monde â€ vous l'a cachĂ©. C'est tout aussi clair que tout ce que vous pouvez voir. VoilĂ . La voilĂ , votre “ semence â€ du serpent. Maintenant, remarquez.
    Mais, “ JĂ©sus Ă©tait le commencement de la crĂ©ation de Dieu. â€

343     Maintenant, qu'est-ce que la femme fait? Alors que, le germe vient du sexe masculin. Essayez donc de nier ça? La femme n'a pas de vie en elle, du tout. Elle a seulement un ovule, c'est-Ă -dire un champ, lĂ .

344     Comme si vous preniez un champ et que vous le labouriez complĂštement, et–et que vous pulvĂ©risiez quelque chose dessus, pour en enlever tous les germes. Et que pas–pas mĂȘme de l'herbe ni rien ne puisse y pousser; et qu'ensuite vous le refertilisez, que vous y semiez de la bonne semence. Et, si l'ennemi vient et qu'il sĂšme une autre semence, la mĂȘme loi de Dieu fera mĂ»rir les deux semences.

345     Eh bien, ce n'est pas parce que Dieu le voulait ainsi, vous voyez. Mais qu'est-ce qui est arrivĂ©?

346     Vous voyez, le sperme du mĂąle porte l'hĂ©moglobine, c'est-Ă -dire le sang. Dans le sang, il y a la vie. Et si jamais vous... Je l'ai observĂ©, dans l'hybridation du bĂ©tail, et ce genre de choses lĂ . FrĂšre Shakarian et moi, on a vu tout ça, et les docteurs et tout, on a observĂ© comment ça se dĂ©roule, les chimistes. Voyez? LĂ , il y a le sperme de la femelle, et c'est un tas d'ovules. LĂ , il y a le sperme du mĂąle, et c'est un tas de germes.

347     Ă‡a, lĂ , il n'y a absolument pas de germe dedans. C'est seulement un produit dĂ©rivĂ© de l'homme. C'est comme ça qu'elle est venue ici, au dĂ©part, et elle est seulement un champ. LĂ , il y a un ovule; il a le terrain fertile pour recevoir cette vie. Et cette vie se fraie un chemin Ă  l'intĂ©rieur, elle s'y glisse. VoilĂ  un mystĂšre, comment...

348     â€œ Peut-ĂȘtre, â€ vous direz, “ eh bien, c'est au premier qui le rencontre. Les autres meurent. â€ Bon, comment, qui est-ce qui en dĂ©cide? “ Eh bien, le premier. â€ Est-ce que ça va ĂȘtre celui qui est devant; le premier ovule qui est devant et le premier germe? Non, non.

349     Ă‡a peut ĂȘtre un ovule; tout au fond, au fond, en plein milieu du sperme, un germe sortira Ă  sa rencontre. Ça montre qu'il y a une intelligence qui dĂ©cide si ça va ĂȘtre un rouquin ou un noiraud; si ça va ĂȘtre un petit ou un gros, masculin ou fĂ©minin. Voyez? Vous ne pouvez pas, vous ne pouvez rien y faire d'autre; ça ne marchera pas. Vous pouvez les mĂ©langer, et tout, ça ne changera rien du tout. C'est Dieu qui en dĂ©cide. Et aprĂšs un moment, un petit germe va se glisser Ă  l'intĂ©rieur de ce champ, de cet ovule. Il a comme une petite queue, sur lui, qui se tortille; elle se dĂ©tache, et voilĂ  l'Ă©pine dorsale du bĂ©bĂ© qui commence Ă  se former.

350     Qu'est-ce qu'elle est alors? Elle n'a pas de semence. Elle a un champ pour recevoir la semence. Alors...

351     Vous voyez, l'ennemi est sorti. Alors que le bon semeur Ă©tait sorti semer une bonne Semence; et l'ennemi est venu derriĂšre lui, semer une semence corrompue. “ Mais la pluie tombe sur les justes et sur les injustes; le soleil. â€ Tout ça doit pousser.

352     JĂ©sus a dit: “ Laissez-les pousser ensemble. Ce jour-lĂ , elle sera liĂ©e, l'ivraie. â€ Et maintenant, ils sont en train de se lier, dans des grandes organisations; en train de former une gerbe immense, le Conseil mondial des Églises. Et quelle Ă©tait la fin? Ça doit ĂȘtre brĂ»lĂ©. Mais le grain sera emportĂ© dans le grenier. Voyez? Alors qu'ils vivent tous les deux de la mĂȘme chose, la mĂȘme eau, la mĂȘme pluie.

353     Un arbre qui porte des agrumes, qui est un–qui est un oranger, produira, forcĂ©ment; produira dessus, si c'est ce qui y est greffĂ©, une grenade. Il produira un citron. Il produira un pamplemousse. Voyez? Seulement ce ne sera pas une orange, bien qu'ils vivent de la mĂȘme vie qui est produite par cet oranger.

354     Des dĂ©nominations ont Ă©tĂ© injectĂ©es dans le Cep. Étant donnĂ© qu'ils se disent “ chrĂ©tiens â€, ils tirent leur vie de lui. CaĂŻphe Ă©tait, vous savez ce qu'il Ă©tait, et pourtant il a mĂȘme prophĂ©tisĂ©. Voyez? Vous voyez, ils tirent leur vie de lĂ .

355     Oh, j'aimerais qu'on ait une semaine, oĂč on puisse juste Ă©tudier ça Ă  fond, et le rendre clair au point que vous–vous ne puissiez pas manquer de le voir. Maintenant, je vais laisser certaines de ces choses de cĂŽtĂ©.

356     Maintenant regardez bien. Regardez, ces mains ont conçu ça pour Son Épouse Bien-aimĂ©e, conçu avec un tendre amour pour Son Épouse.

357     Rappelez-vous que le Saint-Esprit est descendu sur JĂ©sus, et JĂ©sus Ă©tait une partie de la terre. Pourquoi? Le germe de Dieu, la Vie de Dieu, a Ă©tĂ© conçue dans le sein d'une femme (pas vrai?), qui Ă©tait la terre. TrĂšs bien. Et, alors, la Vie de Dieu est entrĂ©e, donc, “ Il Ă©tait le commencement de la crĂ©ation de Dieu â€. Voyez? Et, alors, ce Sang de Dieu, qui Ă©tait lĂ  par ce germe; quand il a Ă©tĂ© versĂ© au Calvaire, il est retombĂ© sur la terre. Pour quoi faire? Pour racheter la terre. Maintenant, elle a Ă©tĂ© justifiĂ©e; elle a Ă©tĂ© sanctifiĂ©e; appelĂ©e et revendiquĂ©e; et maintenant elle doit recevoir son baptĂȘme de Feu, et ĂȘtre purifiĂ©e pour JĂ©sus et Son Épouse.

358     Et vous, vous ĂȘtes ces autres parties qui sont tirĂ©es de la terre. La terre, vous ĂȘtes une partie de la terre; votre corps. Votre Ăąme est une partie de Dieu, un attribut de Dieu, manifestĂ© ici sur terre dans un corps. Le corps doit encore ĂȘtre rachetĂ©.

359     Maintenant, l'Ăąme est rachetĂ©e, parce qu'elle Ă©tait dans le pĂ©chĂ©. Donc Dieu est descendu, par un processus de justification, de sanctification, de baptĂȘme du Saint-Esprit, et a rachetĂ© votre Ăąme.

360     Et vous, comme vous ĂȘtes une partie de la terre, elle est rachetĂ©e par lĂ . Vous ĂȘtes dans le processus maintenant. Ça continue Ă  pousser. Votre corps a Ă©tĂ© justifiĂ© sous le baptĂȘme de NoĂ©. Amen! Et, votre chair, quand Il est tombĂ© lĂ . Et la terre doit ĂȘtre purifiĂ©e par le Feu, l'endroit oĂč vous allez vivre, avec le baptĂȘme du Saint-Esprit; un Lieu d'habitation pour Christ et Son Épouse, la Nouvelle JĂ©rusalem.

361     Observez cette Ville; la terre, c'est sur la terre qu'elle Ă©tablira sa demeure. Maintenant, vous pouvez voir clairement, comme je l'ai dit, le... ce changement, la terre doit ĂȘtre changĂ©e. Elle ne peut pas L'avoir telle quelle. L'Église ne pourrait pas... Ou, le monde ne pourrait pas continuer comme ça, aprĂšs le MillĂ©nium, sans ĂȘtre changĂ©. Voyez? Pour qu'il y ait un Lieu comme celui-lĂ  dessus, il va devoir ĂȘtre changĂ©.

362     De mĂȘme, nous, nous devons ĂȘtre changĂ©s par Son saint Feu, pour ĂȘtre prĂ©parĂ©s et devenir un endroit oĂč Lui puisse ĂȘtre contenu Ă  l'intĂ©rieur de nous; c'est-Ă -dire le Saint-Esprit.

363     Remarquez, maintenant, il y aura beaucoup de place sur la Nouvelle Terre. Ouais. Vous voyez, beaucoup de place! Elle aura Ă©tĂ© rĂ©novĂ©e, c'est vrai, par le Feu, mais il n'y aura plus de mer. Remarquez, la Ville forme un carrĂ© de quinze cents milles de cĂŽtĂ©.

364     Maintenant, Ă©coutez attentivement, pendant que nous dessinons ces dimensions. Il faut que j'efface le tableau, un instant. [FrĂšre Branham efface ses illustrations prĂ©cĂ©dentes. – N.D.É.]

365     Ici, il y a une profonde rĂ©vĂ©lation de Dieu. Je vais m'arrĂȘter. Aucun de ces autres... Je parlerai du reste, si le Seigneur le veut.

366     Remarquez maintenant, la terre est... Eh bien, si vous prenez le Livre de l'Apocalypse, vous pouvez voir comment il l'a mesurĂ©e en coudĂ©es et en stades. Deux mille trois cents... Donc, lĂ , on voit que la–la Ville forme un carrĂ© de “ quinze cents milles â€ de cotĂ©.

367     Vous savez jusqu'oĂč ça irait? J'ai mesurĂ© ça, cette semaine. Ça irait du Maine jusqu'en Floride, et de la cĂŽte maritime est jusque six cents milles plus loin, Ă  l'ouest du Mississippi. Autrement dit, la moitiĂ© des États-Unis, juste pour la Ville.
    Vous dites: “ Il n'y a pas de place. â€

368     Une fois la mer partie, il y en aura, puisqu'elle est Ă  peu prĂšs aux quatre cinquiĂšmes recouverte d'eau. Pas vrai? L'explosion assĂšchera la mer, la terre fera irruption. Oh! la la! Rappelez-vous, un carrĂ© de quinze cents milles de cĂŽtĂ©, quelle Ville! Et, mais, rappelez-vous, la mer sera partie.

369     â€œ Et la largeur et la hauteur sont Ă©gales. â€ Ce qui fait quinze cents milles par ici, quinze cents milles par lĂ ; quinze cents milles; la longueur par la largeur par la hauteur. Quinze cents milles, pensez-y, d'or transparent. Et la Ville Ă©tait entourĂ©e d'un mur.

370     Maintenant, maintenant, ça ne veut pas forcĂ©ment dire que parce qu'elles sont Ă©gales... Il est dit: “ Et les murailles et le fondement Ă©taient Ă©gaux â€, ça ne veut pas forcĂ©ment dire que c'est un cube ou un carrĂ©. Il y a une autre mesure gĂ©ographique, dont les dimensions sont les mĂȘmes, c'est une pyramide. CarrĂ©e, “ avait la forme d'un carrĂ© â€, et les murailles Ă©taient Ă©gales.

371     Je vais le dessiner. [FrĂšre Branham fait des dessins au tableau. – N.D.É.] Vous voyez, la longueur, la largeur, la hauteur. On va arriver Ă  quelque chose, aussi sĂ»r que deux et deux font quatre. Voyez? Remarquez, les dimensions de cet angle-ci sont exactement les mĂȘmes, toutes, la longueur par la largeur par la hauteur. Il y a une autre mesure, la pyramide, qui dĂ©montre ça.

372     Ceci, puisque c'est comme ça, ça correspondrait exactement au signe d'Énoch en Égypte, la pyramide. N'est-ce pas? Énoch, avant la destruction antĂ©diluvienne, quand la justification allait venir, il a produit un signe, et dans cette pyramide, il y a sept marches qui mĂšnent Ă  la chambre du roi. Remarquez bien, sur la septiĂšme marche, si jamais vous avez Ă©tudiĂ© les dimensions de la pyramide, ce qui s'avance pour prendre celui qui arrive, et l'introduire auprĂšs du roi. Remarquez bien Ă  qui appartient le poste qui se trouve lĂ , et vous verrez dans quel jour vous vivez, dans la pyramide.

373     Maintenant, Dieu a fait trois Bibles. Maintenant, il y a un enseignement sur la pyramide qui n'a aucun sens, mais il existe une pyramide authentique. Voyez? Remarquez. Maintenant, Dieu, la premiĂšre Bible... Il en a fait trois. Il faut que tout soit en trois.

374     JĂ©sus vient trois fois. Il est venu, une fois, pour racheter Son Épouse; la fois d'aprĂšs, pour prendre Son Épouse; la fois d'aprĂšs, avec Son Épouse. Voyez?

375     Maintenant remarquez comme c'est beau. Voyez? Et dans cette pyramide il y avait sept marches, et aprĂšs, la chambre du roi. Et nous sommes dans le septiĂšme Ăąge de l'Église, avant que le Roi s'installe sur Son TrĂŽne. Et, rappelez-vous, la pyramide n'a jamais eu de pierre de faĂźte au sommet.

376     La premiĂšre Bible de Dieu Ă©tait dans le ciel, le zodiaque; il commence et il parcourt tous les Ăąges. En premier, au dĂ©but du zodiaque, il y a une vierge; voilĂ  comment Il est venu, en premier. Le dernier signe du zodiaque, c'est le signe du Lion; la Seconde Venue. Juste avant, il y a les poissons croisĂ©s, ce qui est l'Ăąge du cancer; dans lequel nous vivons maintenant.

377     Il y avait une pyramide aprĂšs ça, Énoch, qui tĂ©moignait exactement. On n'aurait pas le temps d'examiner ça, mais, un jour, avec l'aide de Dieu, je vous montrerai, ça dessine exactement la dimension de l'heure dans laquelle nous vivons. Voyez?

378     Remarquez, mais cette mesure gĂ©ographique qu'on a, lĂ , qui a les mĂȘmes dimensions, ça ne veut pas forcĂ©ment dire que ça doit ĂȘtre un–un cube. Remarquez, ceci correspondrait au signe de l'Égypte... ou Ă  celui d'Énoch en Égypte.

379     Pendant le temps de purification de la terre, par son baptĂȘme de Feu, il y aura du volcanisme, comme la terre qui va exploser, ce qui fera sortir une Montagne en forme de pyramide. Voyez? Largement la place pour le faire! Ce sera transformĂ© au complet. La surface tout entiĂšre sera changĂ©e. Vous saisissez? Elle fera sortir une Montagne en forme de pyramide.

380     Ce serait tout Ă  fait conforme Ă  la Parole, si c'Ă©tait le cas, et ça le sera. Maintenant, remarquez, en effet, dans ÉsaĂŻe 65:25, oĂč nous venons de lire, Il a dit:
    Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte, dit L'Éternel.

381     Oh! “ Toute Ma Montagne sainte! â€ Souvenez-vous, c'est toujours une “ Montagne â€.

382     Si les murs Ă©taient tout droits, verticaux, on pourrait seulement voir la Ville de l'extĂ©rieur... ou de l'intĂ©rieur, on ne pourrait voir le TrĂŽne que de l'intĂ©rieur; mais, remarquez, on ne le verrait que de l'intĂ©rieur.
    Mais maintenant, nous voyons la promesse d'ÉsaĂŻe 4:5. On va le lire.

383     ĂŠtes-vous pressĂ©s? [L'assemblĂ©e dit: “ Non â€. – N.D.É.] Non, ne soyez pas pressĂ©s maintenant. On–on–on en est à–à quelque chose de–de particulier maintenant, dans un–un temps trop–trop important, qu'il faut que vous compreniez ici. C'est que je veux rendre ça clair. Et ensuite, quand on y reviendra, je vais–je vais vous montrer, alors, de quoi on–de quoi on parle, ce que c'est, dans la prochaine Ă©tude qu'on fera lĂ -dessus, une autre fois.

384     Oh gloire au Seigneur JĂ©sus! Regardez bien, ici, comment les Paroles ne peuvent pas faillir. Maintenant, regardez bien, ici dans ÉsaĂŻe. Je l'ai en note ici, si j'arrive Ă  le retrouver, un instant. ÉsaĂŻe 4:5. Maintenant Ă©coutez, il parle de la Venue du Seigneur, comment les femmes seraient tellement immorales. Oh, il a dit: “ Sept femmes... â€ Écoutez. On va le lire. Regardez, lĂ .
    Et sept femmes saisiront en ce jour un seul homme, et diront: Nous mangerons notre pain... nous nous vĂȘtirons de nos habits; fais-nous seulement porter ton nom! EnlĂšve notre opprobre!

385     C'est le temps de la fin, lĂ  oĂč nous vivons maintenant; le mariage, le divorce, et la prostitution, et quoi encore.
    En ce temps-lĂ , 1e germe de l'Éternel aura de la magnificence et de la gloire... le fruit du pays aura de l'Ă©clat et de la beautĂ©... les rĂ©chappĂ©s d'IsraĂ«l. (Comment vous avez Ă©chappĂ© Ă  toute la damnation! Voyez?)
    Et les restes de Sion, et les restes de JĂ©rusalem, seront... (voyons voir) ...de JĂ©rusalem, seront appelĂ©s saints, quiconque Ă  JĂ©rusalem sera inscrit parmi les vivants, vous voyez,
    En quoi 1e Seigneur aura lavĂ© les ordures de la fille de Sion, (souvenez-vous, c'est toujours l'Épouse, vous voyez) et purifiĂ© JĂ©rusalem du sang (ça, c'est le reste des Juifs, plus l'Épouse, vous voyez)... et au milieu d'elle, avec 1e souffle de jugement, de feu...

386     C'est toujours ça qui est le jugement de Dieu, au moment oĂč Il rend Son jugement final. Il vous appelle, Il vous justifie, et Il vous amĂšne Ă  la rĂ©demption; ensuite, Son jugement s'abat sur vous, et le Saint-Esprit et le Feu vous purifient du pĂ©chĂ©. Alors, vous ĂȘtes Ă  Lui.

387     Il fait la mĂȘme chose avec la terre, quand Il l'Ă©pure par le Feu, “ et par l'esprit qui consume â€. Maintenant regardez. Écoutez! Êtes-vous prĂȘts?
    L'Éternel Ă©tablira, sur toute l'Ă©tendue de la montagne de Sion et sur son lieu d'assemblĂ©es, une nuĂ©e fumante pendant le jour, et un feu de flammes... pendant la nuit; car tout ce qui est glorieux sera mis Ă  couvert.
    [FrĂšre Branham dessine au tableau. – N.D.É.]

388     â€œ Le Seigneur, ce jour-lĂ , au sommet, Ă©tablira un Feu de LumiĂšre qui brĂ»lera au long du jour. â€ Et plus loin, il est dit: “ Ce sera un abri, un asile, un refuge. â€ Remarquez, ça correspond exactement Ă  ce dont parle la Bible, exactement. Si les murs Ă©taient tout droits, verticaux, on ne pourrait pas la voir. Il faut que ce soit en pente. “ Toute Ma Montagne sainte... â€ “ Il Ă©tablira cette LumiĂšre sur cette Montagne, et elle sera mise Ă  couvert. â€ Oh, on chante ce cantique:
Oh, cette Ville sur la montagne de Sion,
PĂšlerin, pourtant je l'aime;
Maintenant, et Ă  travers ces Ăąges,
Quand j'atteindrai cette Ville sur la Colline. Voyez?

389     Remarquez, c'est sur le sommet du mont SinaĂŻ que Dieu est descendu, quand Il a parlĂ© Ă  IsraĂ«l dans une Colonne de Feu. Il est descendu sur le sommet d'une montagne, le mont SinaĂŻ.

390     Sur la montagne de la Transfiguration, quand Il a dĂ©clarĂ©: “ Celui-ci est Mon Fils bien-aimĂ©; Ă©coutez-Le â€, Il est descendu dans une Colonne de LumiĂšre et dans une clartĂ© Ă©clatante, sur le sommet de la montagne, devant Pierre, Jacques et Jean. Et, lĂ , Il Ă©tait reprĂ©sentĂ© avec MoĂŻse et Élie, les deux; celui qui avait Ă©tĂ© enlevĂ©, et celui qui Ă©tait ressuscitĂ© aprĂšs sa mort. Gloire!

391     La Nouvelle Ville et la Nouvelle Terre; la nouvelle crĂ©ation; la Ville sur la Colline, avec le TrĂŽne au sommet. [FrĂšre Branham fait des dessins au tableau, au long des quelques paragraphes qui suivent. – N.D.É.] Le TrĂŽne, ici, en haut, au sommet; et les habitants, rĂ©partis sur les flancs, sur cette Montagne.

392     Et la muraille qui entoure ça, elle avait douze fondements. Et chacun d'eux avait la pierre du pectoral qui Ă©tait en Aaron, ce qui reprĂ©sentait les douze tribus d'IsraĂ«l.

393     Et, dans les portes, ils avaient quatre portes placĂ©es exactement comme le temple dans le dĂ©sert, comme la tente qui Ă©tait dans le dĂ©sert. Remarquez chacune, avait–avait les apĂŽtres, trois de chaque cĂŽtĂ©, douze apĂŽtres. Chaque... Et elle avait cent quarante-quatre coudĂ©es de haut. Cent quarante-quatre coudĂ©es, c'est exactement deux cent seize pieds, ce qui fait que chacune de ces grandes pierres avait prĂšs de vingt pieds de haut, le pectoral dans cette porte, qui constituait cette muraille qui entourait la Ville.

394     Maintenant elle, la Ville, ne repose pas sur le sommet de la muraille, parce qu'une ville de quinze cents milles ne pourrait pas faire ça. C'est par la muraille ici que vous entrez, comme les portes de l'ancienne JĂ©rusalem. On entrait Ă  l'intĂ©rieur, en traversant la muraille.

395     Et chacun d'eux, il y avait les douze fondements, et chacun avait l'Ă©meraude et les diffĂ©rentes pierres, qui reprĂ©sentaient les douze tribus d'IsraĂ«l.

396     Et les apĂŽtres, chacun, au dessus de cette grande porte d'une seule perle massive, il y avait le nom d'un apĂŽtre. Et JĂ©sus n'a-t-il pas dit: “ Vous serez assis sur douze trĂŽnes, pour juger les douze tribus d'IsraĂ«l â€? Qui Ă©tait assis Ă  la porte, pour juger, quand on entrait dans la Ville? Oh! la la! VoilĂ . Les rois de la terre qui entreront dans la Ville se prĂ©senteront devant le juge apostolique, comme JĂ©sus l'a promis. Oh! la la!

397     Sur ce TrĂŽne, au sommet, Ă  quinze cents milles de haut, le monde entier verra la LumiĂšre du monde, JĂ©sus, assis sur le TrĂŽne au sommet du monde, au sommet de l'Église, au sommet de la montagne de Sion; qui a quinze cents milles, la moitiĂ© de la taille des États-Unis, et qui s'Ă©lĂšve tellement haut qu'on peut Le voir du monde entier, Ă  quinze cents milles de haut.

398     Et lĂ , tout le long des flancs, il y aura les RachetĂ©s. Il y aura les maisons d'or pur. Il y aura des avenues, et des parcs, et des jardins. Et le Fleuve de la Vie qui sort, qui coule du TrĂŽne, et qui ruisselle Ă  travers ces gorges et, oh, sur ces terrasses. Et l'Arbre de Vie fleurira dans chaque cour; et Il portera Ses fruits, douze fois par an, un nouveau fruit chaque mois.

399     Et les rois de la terre y entreront pour apporter leur honneur. “ Et les feuilles servent Ă  la guĂ©rison des nations â€, quand les rois vivront dans la paix lĂ -bas. Quand ils sortiront, ils cueilleront un arbre, une feuille comme ça. Comme la colombe qui Ă©tait revenue, quand la colĂšre de Dieu Ă©tait apaisĂ©e, et qui avait apportĂ© la feuille de houx dans l'arche. Alors, quand le roi s'en ira, en ayant apportĂ© sa gloire dans la chambre de l'Épouse, ici dans la Ville, il tendra une feuille au roi voisin, et: “ Nous sommes en paix pour toujours. â€ Amen! La guĂ©rison des nations! “ Tout est rĂ©glĂ©. Autrefois, nous avons combattu pour le sang les uns des autres, frĂšre. Et nous avons aimĂ©, et criĂ©; et fusillĂ©, et brĂ»lĂ© des enfants, tout. Mais maintenant, il y a la paix, la guĂ©rison. â€ Pas la guĂ©rison des maladies; c'est complĂštement terminĂ©. La guĂ©rison des nations! Amen!

400     La Ville avec le TrĂŽne au sommet. Apocalypse 21:23: “ Et ils n'ont pas besoin de lumiĂšre, car l'Agneau et le Seigneur Dieu en est la LumiĂšre. â€ Voyez? Le Seigneur Dieu est cette Colonne de Feu qui a suivi les enfants d'IsraĂ«l Ă  travers le dĂ©sert. Et Il est montĂ© sur le TrĂŽne, dans ce Royaume parfait... quand le temps... â€le Royaume que JĂ©sus va remettre au PĂšre, afin que Dieu soit tout, et en tous. â€ JĂ©sus est assis sur Son TrĂŽne ici, comme notre Joseph. Et le Roi est cette LumiĂšre qui sera au sommet de la montagne de Sion, et Sa LumiĂšre sainte envahira la Ville tout entiĂšre. AllĂ©luia!

401     Quinze cents milles de haut, et quinze cents milles sur quinze cents, avec les paradis de Dieu construits partout dans cette Ville; des rues, des avenues! Lisez votre Apocalypse 21, voyez si ce n'est pas vrai. Voyez: “ Ils n'ont besoin d'aucune lumiĂšre, lĂ , car l'Agneau est la LumiĂšre. â€ Et on peut voir, assis sur le TrĂŽne, Ă  quinze cents milles.

402     Ă‡a ne monte pas comme ça, Ă  la verticale. C'est inclinĂ©, comme la pyramide. Si ça donnait la moitiĂ© de la distance, alors ce serait comme si ça montait comme ça, vous voyez, d'une ville Ă  l'autre... maintenant, si vous remarquez, d'un cĂŽtĂ© de la Ville Ă  l'autre.

403     Je pourrais ajouter un petit quelque chose, ici, si vous le voulez bien. Avez-vous remarquĂ© le petit groupe ici? C'est Ă  peu prĂšs cette partie, la circonfĂ©rence que ça couvre. Pensez-y, de la GĂ©orgie, de la Californie, jusqu'Ă  la Saskatchewan; du Kansas, jusqu'Ă  la cĂŽte rocheuse du Maine; voilĂ  ceux qui sont rassemblĂ©s. C'est Ă  peu prĂšs ce qui est reprĂ©sentĂ© ici, Ă  peu prĂšs un carrĂ© de quinze cents milles de cĂŽtĂ©.
Oh, ils viennent de l'est et de l'ouest,
Ils viennent de lointains pays;
À la fĂȘte du Roi; manger... (Quoi? “ L'homme ne vivra pas de pain seulement. â€ De Pain, de Parole!)...
Manger Ă  Sa table;
Que ces pÚlerins sont bénis!
Dans le monde, je dois dire, je n'ai jamais vu des gens comme eux.
Oh, contemplant Son saint visage
Brillant d'un Éclat Divin;
Participants de Sa grĂące,
Les joyaux de Sa couronne.

404     Oh, JĂ©sus reviendra bientĂŽt, Alors nos peines finies. Si notre Seigneur venait maintenant? Ce ne sera pas long. Tout est lĂ , parfait. GĂ©ographiquement, Sodome, les messagers; tout se trouve exactement en place. Voyez? Qu'est-ce que ça veut dire? Pensez-y un peu: on vient Ă  ce petit Tabernacle, de quinze cents milles sur quinze cents, les mĂȘmes dimensions.

405     Comment se fait-il que Dieu ait tellement pensĂ© et se soit tellement occupĂ© de ce petit endroit, la Palestine, vous voyez, alors qu'elle est juste un tout petit territoire? Mais c'est en plein lĂ  que se trouve le temple. C'est lĂ  que la Nouvelle JĂ©rusalem s'Ă©lĂšvera, exactement lĂ . “ Oliviers, le mont des Oliviers se fendra en deux, il se sĂ©parera vers la droite et vers la gauche â€, certainement, quand elle poussera vers le haut, depuis dessous. Pas, ils disent que ça s'ouvrira sous l'effet d'une pression, comme ça. Ça pousse vers le haut: “ En ce jour-lĂ , quand Il posera Ses pieds saints sur la Montagne. â€ Remarquez, sur Son TrĂŽne, Ă  quinze cents milles de haut!

406     Souvenez-vous, Satan a essayĂ© de Le tenter, une fois, au sommet d'une montagne. Voyez?

407     La Nouvelle Ville; elle a douze fondements, comme on vient de le voir, douze patriarches; cent quarante-quatre coudĂ©es; c'est le pectoral d'Aaron; douze portes de perle, douze noms de disciples.

408     JĂ©sus est debout, la Pierre de faĂźte, sur le TrĂŽne, quand Ses saints L'ont couronnĂ© “ le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs â€. Et Il est la Pierre de faĂźte.

409     Je n'ai pas mon portefeuille sur moi. Mais si vous remarquez dans votre portefeuille, si vous avez un billet d'un dollar, il y a le sceau des États-Unis dessus, un aigle d'un cĂŽtĂ©, qui tient des lances, c'est-Ă -dire les armoiries; et de l'autre cĂŽtĂ©, il y a la pyramide, avec l’Ɠil qui voit tout au sommet. Vous voyez, ils ne savaient pas ce qu'ils faisaient. Et lĂ , c'est Ă©crit en latin, et vous verrez qu'il est dit, c'est “ le grand sceau â€. Ils ne savaient pas ce qu'ils faisaient. CaĂŻphe non plus ne savait pas qu'il Ă©tait en train de prophĂ©tiser.
    [FrĂšre Branham dessine au tableau. – N.D.É.]

410     VoilĂ  le Grand Sceau. C'est ici, vous voyez, la Ville. Ce n'est pas un cube plat comme ça, vous voyez, mais elle monte en pente pour qu'on puisse la voir. Et sur cette sainte Montagne du Seigneur, le Seigneur descendra sur le sommet de Sa Montagne; Il est ici. VoilĂ  pourquoi la pierre de faĂźte n'avait pas Ă©tĂ© mise lĂ  par Énoch. Voyez? VoilĂ  pourquoi la Pierre de faĂźte doit venir maintenant. Et la Montagne sera poussĂ©e vers le haut, et ce sera la Montagne du Seigneur.

411     Et c'est ici, Ă  l'intĂ©rieur, que les RachetĂ©s demeureront. Ça, lĂ , les avenues et les grandes autoroutes, pour ainsi dire, des parcs, et le Fleuve de la Vie passera, coulera Ă  travers. Et chaque maison sera faite en or transparent. Et les rues seront faites en or. Et les arbres de Vie seront lĂ , et ils porteront douze sortes de fruits. Et les rois et les hommes honorables de la terre apporteront leur honneur et leur gloire dans les portes. Et les portes ne seront pas fermĂ©es la nuit, parce que lĂ  il n'y a pas de nuit.
Dans cette Ville oĂč l'Agneau est la LumiĂšre,
Dans cette Ville oĂč il n'y a point de tĂ©nĂšbres;
J'ai une maison qui m'attend, lĂ -haut en dehors du temps,
Dans cette Ville oĂč l'Agneau est la LumiĂšre.

412     Ne voyez-vous pas que les villages, les villes, les maisons, les habitations, elles–elles tĂ©moignent de ça maintenant? Toutes ces choses naturelles sont une ombre.

413     Prenez une ombre, Ă  distance, comme ma main. Avant qu'il puisse y avoir un–un positif... ou un nĂ©gatif, il doit y avoir un positif. Et, vous voyez, cette ombre, on dirait que j'ai une douzaine de doigts, mais lĂ , quand on rapproche ça, elle–elle se concentre en une seule, et alors, l'ombre se fond dans la main.

414     Et ça, c'est, souvent, des gens pensent qu'il y a deux ou trois Dieux. Vous regardez trop loin en arriĂšre aux rĂ©formes du dĂ©but. Voyez? Continuez Ă  avancer, maintenant, et, trouvez, continuez la mise au point jusqu'Ă  ce qu'il y en ait Un seul. Exactement.

415     Il y a une seule Épouse; pas une douzaine, des dĂ©nominations. Mais une seule Épouse, ce sont les Élus, pris de chaque... pris de la–pris de la terre, qui ont Ă©tĂ© prĂ©destinĂ©s Ă  ceci, ceux qui peuvent reconnaĂźtre leur place dans le Royaume.

416     Sur ce TrĂŽne, regardez, tellement haut! La Nouvelle Ville; avec les fondements; douze portes; JĂ©sus, la Pierre de faĂźte; les apĂŽtres, qui jugent les douze tribus.

417     La pyramide d'Énoch ne projette d'ombre Ă  aucun moment du jour. Je suis allĂ© en Égypte, aux pyramides. C'est fixĂ© gĂ©ographiquement, et par les dimensions de cette figure gĂ©omĂ©trique, pour que, peu importe la position du soleil, il n'y ait jamais d'ombre portĂ©e autour de la pyramide. Vous voyez comment c'est?

418     Et il n'y aura jamais de nuit lĂ -bas. Vous voyez, Lui, au sommet de la Montagne, Il l'envahit de Sa gloire. Sa LumiĂšre de Gloire sera lĂ  tout le temps. LĂ -bas, il n'y aura pas de nuit. JĂ©sus, la Pierre de faĂźte!

419     Maintenant, remarquez. Donc, les RachetĂ©s marcheront dans la LumiĂšre. Maintenant, nous chantons “ Oui nous marcherons dans la LumiĂšre â€. Il y a quelque chose en nous qui appelle. “ Est passĂ© de la mort Ă  la Vie. â€ C'est parce que ça, ça nous attend. Voyez? C'est ça qui est l'attribut, ce que nous ressentons.

420     En fait, c'est ici... Êtes-vous prĂȘts? C'est ici la Ville qu'Abraham cherchait. Voyez? Comme il Ă©tait prophĂšte, il savait que cette Ville Ă©tait quelque part. La Bible le dit. Et il a abandonnĂ© la ville oĂč il vivait, et il s'en est allĂ©; regardez oĂč il est allĂ©, exactement lĂ  oĂč elle sera. Voyez? “ Il cherchait une Ville dont Dieu Ă©tait l'architecte et le constructeur â€, vous voyez, puisqu'il Ă©tait prophĂšte.

421     JĂ©sus est allĂ© prĂ©parer, avec les mains Divines, une Ville Divine; l'Architecte Divin, pour un peuple Divinement acquis, pour un peuple prĂ©destinĂ©. Il est allĂ© prĂ©parer.

422     Abraham la cherchait. “ Et il reconnut qu'il Ă©tait un pĂšlerin et un Ă©tranger, car il cherchait une Ville dont Dieu Ă©tait l'architecte et le constructeur. â€ Ce prophĂšte, qui savait qu'elle Ă©tait quelque part! Jean l'a vue descendre, mais Abraham pensait qu'elle devait dĂ©jĂ  ĂȘtre sur terre. Pourquoi? Il avait rencontrĂ© MelchisĂ©dek, qui en Ă©tait le Roi, et il Lui avait donnĂ© une dĂźme. “ Qui n'avait ni pĂšre, ni mĂšre. Il n'avait ni commencement de vie, ni fin de vie. â€ Abraham L'a rencontrĂ©, et ils ont pris la communion Ă  l'endroit prĂ©cis oĂč la Ville s'Ă©lĂšvera, la Montagne sainte du Seigneur, oĂč les RachetĂ©s vont vivre. Oh! la la!

423     Le temps n'arrĂȘte pas d'avancer. Non, on est dans le temps; aprĂšs un moment, on s'en ira dans l'ÉternitĂ©.

424     Oh, Montagne sainte! Il y aura des rues d'or transparent, des avenues; et des maisons, et des parcs. Si vous voulez lire ça, Apocalypse 21:18. L'Arbre de Vie sera lĂ ; des fruits de douze sortes diffĂ©rentes, une chaque mois, seront produits dessus. Les gens qui mangeront ces fruits, ils changeront de rĂ©gime tous les, tous les mois.

425     Et c'est–c'est de... rĂ©servĂ© aux vainqueurs. Savez-vous ça? Ce n'est pas pour les dĂ©nominations.
    Vous direz: “ Vous pensez vraiment, FrĂšre Branham? â€

426     Prenons Apocalypse 2, un instant, pour le voir. Apocalypse 2:7. LĂ , on va voir si c'est vraiment la VĂ©ritĂ© ou pas. Apocalypse 2:7, voici ce qu'on y lit:
    Et que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit...

427     Maintenant souvenez-vous, lĂ , Il ne parle pas aux Juifs. Ça, c'est l'Église, ceux des nations.
    Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises: À celui qui vaincra je donnerai Ă  manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu.

428     â€œ Seulement les vainqueurs, ceux qui auront vaincu la bĂȘte, vaincu sa marque, â€ c'est-Ă -dire le catholicisme, le protestantisme, le systĂšme des dĂ©nominations, “ qui auront vaincu la bĂȘte, sa marque, la lettre de son nom. â€ “ Il aura droit Ă  l'Arbre de Vie, Ă  entrer par les portes oĂč rien de souillĂ© ne pourra jamais entrer. â€ Voyez? Pensez-y. Maintenant, un instant, lĂ , comme on continue juste un petit peu plus loin. L'Arbre de Vie sera rĂ©servĂ© aux vainqueurs.

429     Les feuilles seront pour la guĂ©rison des nations. C'est-Ă -dire que les rois qui vivront lĂ  y apporteront leur honneur, quand ils apporteront leur honneur et qu'ils le dĂ©poseront devant le TrĂŽne de Dieu. Tout comme ceux de l'extĂ©rieur, les dix... les onze tribus apportaient, chacune d'elles, un dixiĂšme Ă  LĂ©vi, vous voyez. Quand ils apporteront leur honneur dans... du pays bĂ©ni, lĂ , ils tendront la main vers l'Arbre de Vie, et ils en cueilleront une feuille de houx... ou une feuille de l'Arbre de Vie, et ils sortiront ensemble. Il n'y a plus de guerre. Tout est en paix. Les feuilles sont un mĂ©morial, pour la guĂ©rison de la nation.

430     Le mĂȘme Arbre, pas comme Adam, il... Il y avait un Arbre de la Vie dans le jardin d'Eden, dont il aurait pu manger s'il n'Ă©tait pas tombĂ©. Cet Arbre de Vie lui rappelait, tout le temps, que sa nouvelle... sa jeunesse durait continuellement. Voyez?

431     La mĂȘme chose pour les nations. Les feuilles seront pour la guĂ©rison des nations; remarquez, pas la maladie, lĂ . Vous auriez les mĂȘmes droits qu'Adam avait, comme la (feuille) colombe avec la feuille de houx, c'est tout... chaque roi prend une feuille.

432     Remarquez, le Fleuve de la Vie, il sera peut-ĂȘtre formĂ© de plusieurs ruisseaux. Maintenant, dans cette terre...

433     Je vais terminer dans quelques minutes, lĂ . Sur cette terre... Ou, je vais m'arrĂȘter. Il me reste encore ça de notes, lĂ , une trentaine de pages. Oui. Regardez.

434     Dans cette–dans cette vie, je n'ai jamais rien vu d'aussi dĂ©saltĂ©rant que d'ĂȘtre dans les montagnes et de trouver, comme je l'ai prĂȘchĂ© l'autre soir, cette source qui bouillonne, sa force vivifiante. Vous ĂȘtes fatiguĂ© et vous avez soif, vous vous laissez tomber prĂšs d'une bonne source; trĂšs profond, lĂ  oĂč les germes ne peuvent pas aller, trĂšs profond, Ă  des centaines de pieds sous terre, de l'eau pure, authentique, vivifiante jaillit. On apprĂ©cie ça. C'est peu. Maintenant, la terre a ses nombreux ruisseaux d'eau rafraĂźchissante. Quand vous ĂȘtes assoiffĂ© et mourant, et que vous buvez de cette bonne eau fraĂźche, ça–ça vous aide Ă  vivre.

435     Mais regardez d'oĂč vient Celle-ci. Du TrĂŽne, voilĂ  d'oĂč elle tire ses forces vivifiantes. Elle vient de sous le TrĂŽne de Dieu, lĂ  oĂč Dieu est assis.

436     Tout, toute cette terre, cette terre-ci, oĂč nous vivons maintenant; chacun, qu'il soit chrĂ©tien ou paĂŻen, a des temples. Avez-vous dĂ©jĂ  pensĂ© Ă  ça? Des Ă©glises, tous.

437     Mais Celle-ci n'en a pas. La Bible dit: “ Et lĂ  il n'y avait pas de temple. Mais le Seigneur Dieu et l'Agneau en est le Temple. â€ L'Agneau est la LumiĂšre. L'Agneau est le Temple. L'Agneau est le TrĂŽne. L'Agneau est la Vie. C'est Lui, qui est ce Temple. Vous voyez, tous ces temples ont un objet qu'ils adorent; mais, dans cette Ville, c'est Lui l'objet. Il est avec Son peuple. La LumiĂšre de Son Esprit inonde la Ville pyramide.

438     Comme Pierre et Jean, au sommet de la montagne. La LumiĂšre recouvrait le sommet de la montagne, et une Voix a parlĂ©, elle a dit: “ Celui-ci est Mon Fils bien-aimĂ©. â€

439     Dans Apocalypse 21:3 et 4: “ Le tabernacle de Dieu est avec l'homme. â€ Dieu a Ă©tabli Sa demeure dans l'homme, en le rachetant, par ces trois processus. Maintenant Dieu va racheter la terre et Ă©tablir Sa demeure sur la terre, avec Ses sujets de la terre, qu'Il a tirĂ©s de la terre. Et par le pĂ©chĂ©, elle Ă©tait tombĂ©e, mais... Il a dĂ» laisser continuer ça. Mais maintenant, Il a envoyĂ© JĂ©sus pour racheter cette terre qui Ă©tait dĂ©chue, dont nous faisons partie. “ LĂ , pas un seul cheveu de votre tĂȘte ne pĂ©rira. â€ JĂ©sus l'a dit. Il a dit: “ Je le ressusciterai au dernier jour. â€ Voyez? Pourquoi? Vous ĂȘtes une partie de la terre.

440     Vous avez remarquĂ©, j'ai fait cette petite blague avec ma femme qui me disait que j'avais perdu mes cheveux. Je lui ai dit que je n'en avais pas perdu un seul.
    Elle m'a dit: “ Ils sont oĂč? â€

441     Je lui ai dit: “ LĂ  oĂč ils Ă©taient avant que je les aie. â€ LĂ  oĂč ils Ă©taient, une substance; peu importe oĂč ils sont, ils m'attendent. Voyez? C'est vrai. Je vais les reprendre, un jour.

442     Ce vieux corps, qui se ride et qui dĂ©gĂ©nĂšre, et aux Ă©paules qui s'affaissent, et aux genoux qui font mal, et–et Ă  la gorge enrouĂ©e. Ça ne fait rien. Vous pouvez l'ensevelir dans la mer, mais la Trompette me rĂ©veillera. Oui monsieur oui! Oui monsieur. On sera changĂ©s, un de ces jours. Je fais partie de ce monde qui est rachetĂ©. Vous ĂȘtes dans le monde, mais rien du kosmos. Vous ĂȘtes dans un ordre qui est diffĂ©rent, un ordre rachetĂ©.

443     Remarquez: “ Le tabernacle de Dieu sera avec les hommes. â€ Remarquez: “ Les choses anciennes sont passĂ©es. â€ Cette, cette chose, elle est passĂ©e. Ça veut dire que le Ciel est descendu pour rĂ©sider avec les hommes. Voyez? Le Ciel et la terre se sont unis.

444     Exactement comme quand la Colombe est venue sur une partie de la terre, qui Ă©tait JĂ©sus; Il Ă©tait la poussiĂšre de la terre, un homme. Dieu, qui est venu de ce petit germe de Vie, par une puissance crĂ©atrice. Et le Sang qui Ă©tait dans... La Vie qui Ă©tait dans ce Sang est remontĂ©e vers Dieu, mais le Sang a coulĂ© sur la terre, pour la revendiquer. [FrĂšre Branham donne plusieurs coups sur la chaire. – N.D.É.]

445     Ă€ cause du sang qui avait Ă©tĂ© transmis, par la cellule reproductrice qui venait de CaĂŻn, vous voyez; maintenant Il revient avec la puissance crĂ©atrice, tout comme Il l'a fait pour Adam, en crĂ©ant Adam, voici le Second Adam. Et Ă  travers cette cellule brisĂ©e, lĂ , oĂč (le pĂ©chĂ©) CaĂŻn avait brisĂ© cette cellule de sang lĂ  sur le juste, vous voyez, maintenant, cette Cellule de Sang ci... En effet, il avait tuĂ© Abel, mais Abel Ă©tait nĂ© par le sexe.

446     Mais Celui-ci n'est pas nĂ© par le sexe. “ C'Ă©tait la crĂ©ation de Dieu, son commencement â€, et Ça a rachetĂ© la terre. Et tout le calcium, la potasse, le pĂ©trole, la lumiĂšre cosmique, qui vous composent, sont rachetĂ©s. “ Il ne sera pas fait de mal Ă  un seul cheveu. Et Je le ressusciterai au dernier jour. â€

447     Ensuite quoi? Dieu descend pour rĂ©sider sur terre. Dont, Il en est une partie, Son Propre corps. Il l'a ressuscitĂ© pour notre justification, et nous sommes justifiĂ©s en croyant ça et en acceptant ça. Remarquez en types, JĂ©sus devient... Dans le type, JĂ©sus devient homme; Dieu... ou prĂ©destinĂ© Ă  prendre sa place, pour nous racheter, pour rendre toutes ces choses possibles.
    Remarquez, en dehors de ses belles murailles, de cette Ville...

448     Maintenant, est-ce que vous la voyez, “ la Ville â€? Vous voyez, c'est une Montagne sainte. [FrĂšre Branham dessine au tableau. – N.D.É.] “ Rien ne fera ni tort ni dommage sur toute Ma Montagne sainte, dit l'Éternel. â€ La Ville n'est pas un cube. C'est une Montagne. Et la–la largeur par l'ampleur par la hauteur, sont Ă©gales, vous voyez; quinze cents milles comme ceci, quinze cents milles comme ça, quinze cents milles tout autour; et quinze cents milles de haut. Donc c'est simplement une grande Montagne, comme la pyramide, et la Ville est sur la Montagne. Gloire!

449     VoilĂ , les voilĂ  les paradis de Dieu, la LumiĂšre du monde, ce Royaume parfait. Pas le septiĂšme jour; celui qui est Éternel! Voyez? Pas le MillĂ©nium; la Nouvelle Terre! Voyez?

450     Pendant qu'elle traverse le MillĂ©nium, elle passe par son processus de sanctification, mais il lui reste encore Ă  ĂȘtre brĂ»lĂ©e. Voyez? C'est que, le Sang a rachetĂ© les gens, ça montre ce mĂ©morial, que c'est... le prix est payĂ©, ces mille ans. Mais ensuite elle doit ĂȘtre purifiĂ©e par le Feu; tout comme vous, vous l'avez Ă©tĂ©, Ses dĂ©lĂ©guĂ©s de cette Ville, la dĂ©lĂ©gation.

451     Donc, que vous mouriez ou que vous viviez, qu'est-ce que ça change? Qu'Il vienne aujourd'hui, ou qu'Il vienne dans cent ans, ou dans mille ans, tout ce que je ferai, c'est de me reposer jusqu'Ă  ce que mon changement arrive.

452     Donc, hommes ĂągĂ©s et femmes ĂągĂ©es, ne soyez pas dĂ©couragĂ©s. [FrĂšre Branham dessine au tableau. – N.D.É.] Si vous ĂȘtes une reprĂ©sentation lĂ -haut, dans cet attribut de Dieu; ça, c'est Dieu; si vous l'avez, si vous ĂȘtes reprĂ©sentĂ© ici, vous ne pouvez pas... Vous ĂȘtes dans ce qui est Éternel. Et si vous ĂȘtes passĂ© du septiĂšme jour dans le huitiĂšme, vous ĂȘtes entrĂ© dans ce qui est Éternel par le baptĂȘme du Saint-Esprit, vous ĂȘtes inclus dans Ceci. Maintenant, si vous vous fiez seulement Ă  une sensation, ou au fait de sauter, ou: “ Je fais ceci. J'observe mon septiĂšme jour. Je ne mange pas de viande â€, et des choses comme ça, tout ça va pĂ©rir, de toute façon. Voyez? Mais c'est Ceci qui est Éternel. Voyez? C'est Ceci qui est Éternel, la FĂȘte aprĂšs la fĂȘte des tabernacles. Voyez?

453     La fĂȘte des tabernacles Ă©tait la derniĂšre fĂȘte, la septiĂšme fĂȘte. Maintenant, nous adorons sous la fĂȘte des tabernacles, le septiĂšme Ăąge de l'Église.

454     Dans le MillĂ©nium, on sera de nouveau sous la fĂȘte des tabernacles, dans le septiĂšme jour.

455     Mais, ensuite, aprĂšs le septiĂšme jour, on a une Sainte Convocation, retourner Ă  ce qui est Éternel. Comment? Par Celui qui est Éternel, Qui est venu nous racheter et Qui nous a ramenĂ©s, nous a fait reconnaĂźtre que nous Ă©tions une partie de Ceci.

456     Maintenant, comment est-ce que vous savez que vous En ĂȘtes une partie? À cause de ce que la Parole de l'heure, la promesse du jour. Qu'est-ce que c'est? Une rĂ©tablissement, un retour au premier jour, le premier. “ Et il ramĂšnera les cƓurs des enfants aux pĂšres â€, ramener un rĂ©tablissement de la pentecĂŽte authentique, pas des sensations; et il manifestera la LumiĂšre du soir, le mĂȘme Fils qui s'est montrĂ© dans la LumiĂšre du matin, comme c'Ă©tait promis pour ce jour-lĂ . Amen et amen!

457     OĂč en sommes-nous, mes amis, oĂč en sommes-nous? On attend seulement de sortir du chemin, maintenant, pour qu'Apocalypse 11 soit fait... soit annoncĂ© aux Juifs; c'est vrai, l'EnlĂšvement qui arrive.

458     Regardez bien, Ă  l'extĂ©rieur des portes des murailles, sur toute l'Ă©tendue de la Nouvelle Terre, les nations demeureront dans une paix Éternelle. Maintenant quoi? Des rois honorĂ©s y apporteront leur gloire. Il ne peut pas y avoir de pĂ©chĂ©, lĂ . Il n'y aura plus de femmes aux cheveux coupĂ©s qui entreront dans cette Ville. Ça, je peux vous le garantir. Il n'y en aura plus qui porteront des shorts, qui fumeront des cigarettes. Les fornicateurs, les prostituĂ©es, ou les menteurs, les idolĂątres, tout ce qu'ils pouvaient bien ĂȘtre, n'entreront pas dans cette Ville. Non, tout ça, ce sera terminĂ©. Il n'y aura plus de pĂ©chĂ©. “ Rien de ce qui pourrait souiller sa saintetĂ© n'y entrera. â€ C'est ce qu'Il a dit. “ Tout ça a disparu, pour toujours. â€

459     Regardez, dans, dans ses champs, et autour de ses portes:
L'ours sera doux, et le loup sera apprivoisé;
Et le lion reposera auprĂšs de l'agneau;
Et la bĂȘte sauvage sera conduite par un enfant;
Cette créature que je suis sera changée.

460     Avec cette mort qui fait son oeuvre dans mon corps mortel, la vieillesse qui s'installe, je serai changĂ©.

461     Vous avez entendu le chant? “ L'ours sera doux. Le loup sera apprivoisĂ©. â€ Il ne sautera plus, en se dressant, pour essayer de vous tuer. Il marchera avec vous le long des sentiers.
    Qui va en hĂ©riter? Les RachetĂ©s. Ce sera qui?
    Remarquez, tout ce que je peux faire, c'est de vous enseigner mes types, lĂ . Remarquez, FrĂšre Lee.

462     Qui est sorti sur la nouvelle terre avec NoĂ©, le prophĂšte? Ceux qui Ă©taient entrĂ©s dans l'arche avec lui. Pas vrai? Ce sont eux qui sortent pour marcher dessus. Voyez? Ceux qui Ă©taient entrĂ©s avec NoĂ©, par son message, sont ceux qui sont sortis pour marcher sur la nouvelle terre aprĂšs son baptĂȘme d'eau.

463     Celui qui entre avec JĂ©sus maintenant. Comment est-ce qu'on entre en Lui? Par un seul Esprit; et Il est la Parole. Vous devenez une partie de Lui. Quelle partie de Lui est-ce que vous ĂȘtes? La Parole qui vit en cette heure-ci, que vous reconnaissez. Vous sortirez avec Lui dans le MillĂ©nium. C'est lĂ  que vous sortirez. Remarquez, pas une nouvelle gĂ©nĂ©ration. Une transplantation!
    Vous dites: “ Oh, FrĂšre Branham! â€ Oh!

464     Remarquez, si Dieu a pu susciter Élie et l'enlever, il y a deux mille cinq cents ans, pour le retransplanter de nouveau sur la terre, pour qu'il soit un prophĂšte pour les Juifs, combien plus Il peut le faire pour l'Épouse!

465     AprĂšs que NoĂ© est sorti de l'arche, remarquez ce qui a Ă©tĂ© dit Ă  NoĂ© aprĂšs qu'il est sorti du dĂ©luge, tout comme il en a Ă©tĂ© d'Adam auparavant. AprĂšs qu'il est sorti, sur la nouvelle terre; il a Ă©tĂ© dit: “ Multipliez et remplissez la terre â€, aprĂšs le dĂ©luge. Remarquez, “ il devait ĂȘtre fĂ©cond, remplir la terre â€, comme Adam au dĂ©but.
    Maintenant vous pouvez voir exactement ici. Maintenant Ă©coutez trĂšs attentivement.

466     Adam devait “ multiplier et remplir la terre â€. Pas vrai? NoĂ© devait, aprĂšs que le nouveau, le monde avait Ă©tĂ© dĂ©truit, devait “ multiplier et remplir la terre â€. Vous saisissez? Maintenant ne voyez-vous pas ce qu'est la “ semence â€ du serpent? Qu'est-ce qui a rempli la terre? Vous saisissez? TrĂšs bien. Vous voyez comment Satan est arrivĂ© jusqu'Ă  Ève maintenant. C'est pour ça que la mort a rĂ©gnĂ© sur la terre depuis. Et les cieux, la terre, les bĂȘtes, l'atmosphĂšre, sont tous maudits par Dieu Ă  cause de ça. VoilĂ  la malĂ©diction, parce que Satan est arrivĂ© lĂ  en premier.

467     JĂ©sus est venu pour la racheter, la ramener au PĂšre. Pour faire ça, II en est devenu une partie; comme je viens juste de l'expliquer. Et de cette poussiĂšre mĂȘme (la partie que JĂ©sus Ă©tait, Lui-mĂȘme) qui est rachetĂ©e, Ă  travers Lui tous les attributs de Dieu sont rachetĂ©s avec la terre.

468     Il Ă©tait la Parole parlĂ©e. Nous qui sommes rachetĂ©s, nous sommes une partie de Lui. Alors, si vous pouvez reconnaĂźtre! Voyez?

469     Les pharisiens prĂ©tendaient l'ĂȘtre. Mais, vous voyez mon premier dessin, ils l'Ă©taient seulement de façon intellectuelle. Ils ne pouvaient pas reconnaĂźtre la Parole quand Elle Ă©tait manifestĂ©e en plein devant eux. Ils disaient: “ Cet homme est un mauvais esprit. â€

470     Maintenant, aujourd'hui, on se fait traiter de faux prophĂštes. On se fait traiter de toutes les saletĂ©s qu'on peut ĂȘtre traitĂ©, par des gens religieux, vous voyez, par de grands hommes pleins de talent. Vous voyez, ils ne comprennent pas, c'est tout. Voyez?

471     Son baptĂȘme d'eau n'a pas suffi Ă  la purifier; le leur non plus. La sanctification, du Sang, l'a ramenĂ©e, l'a revendiquĂ©e. Mais le baptĂȘme du Feu l'a purifiĂ©e; comme il l'a fait pour Son Épouse. Comme la justification, la sanctification, le baptĂȘme du Saint-Esprit.

472     Il n'a jamais promis de susciter une nouvelle race, comme je l'ai dit, mais Il a promis de racheter celle qui Ă©tait dĂ©chue. Ceux qui Ă©taient les–les prĂ©destinĂ©s, en hĂ©ritent comme Il l'a promis. Et II est le Dieu qui ne peut pas changer; ça, on le sait.

473     Rappelez-vous, Dieu a pris Élie, aprĂšs l'enlĂšvement, et l'a transportĂ©, l'a retransplantĂ© parmi le peuple, pour prendre sa place en tant que prophĂšte parmi son peuple; trĂšs bientĂŽt, Il va faire ça. Et Il l'a gardĂ© en vie, pendant ces deux mille cinq cents ans. Il doit rĂ©apparaĂźtre.

474     Remarquez de nouveau, Il a ressuscitĂ© MoĂŻse d'entre les morts. OĂč est son tombeau? Est-ce que quelqu'un peut le trouver? Lisez le Livre de Jude. Voyez? Satan... L'Archange qui contestait avec l'archange, Satan, a dit, n'osa... que “ le Seigneur te rĂ©prime â€, quand ils se disputaient le corps de MoĂŻse. Et ici Pierre, Jacques et Jean Ă©taient lĂ , debout, Ă  le regarder, sur la montagne de la Transfiguration, dans le pays mĂȘme oĂč la Montagne doit s'Ă©lever pour qu'on y habite. Voyez?
    Et Il est venu pour la racheter.

475     Vous voyez, il y avait l'Église enlevĂ©e, alors, reprĂ©sentĂ©e; il y avait ceux qui sont endormis, reprĂ©sentĂ©s. OĂč ça? [FrĂšre Branham dessine au tableau, au cours des quelques paragraphes suivants. – N.D.É.] Dans la Ville; lĂ -haut, au sommet de la montagne. Voyez?

476     LĂ , il y avait Pierre, Jacques et Jean, qui regardaient; trois, comme tĂ©moin. Il y avait Élie, MoĂŻse et JĂ©sus; comme tĂ©moin CĂ©leste. Voyez?

477     Et il y avait MoĂŻse, celui qui Ă©tait mort, qui avait Ă©tĂ© ressuscitĂ©. Il y avait Élie, celui qui avait Ă©tĂ© enlevĂ©, qui Ă©tait toujours vivant. Et ils Ă©taient tous les deux reprĂ©sentĂ©s sur cette montagne sainte.

478     Et, JĂ©sus, le RĂ©dempteur. Quand Dieu, au dessus de Lui comme ça, L'a couvert de son ombre, Il a dit: “ Celui-ci est Mon Fils bien-aimĂ©. â€

479     Rappelez-vous, JĂ©sus a dit, Ă  peu prĂšs un jour avant ça, Il a dit: “ En vĂ©ritĂ© je vous le dis, il y en a qui sont ici maintenant, qui ne verront pas la mort, jusqu'Ă  ce qu'ils voient le Royaume de Dieu Ă©tabli en puissance. â€

480     Qu'est-ce que c'Ă©tait? Les morts ressuscitĂ©s et les saints enlevĂ©s, ensemble, enlevĂ©s ensemble Ă  Sa rencontre dans les airs. Avec Dieu qui Le couvrait de Son ombre, et JĂ©sus qui se tenait lĂ  dans cette ombre, en disant: “ Celui-ci est Mon Fils bien-aimĂ© en Qui Je suis bien Ă  me plaire â€, l'ordre du Nouveau Royaume. Oh, frĂšre, sƓur!

481     La mort ne vous change pas. La mort vous fait seulement changer de demeure. Voyez?

482     Rappelez-vous, Samuel, quand il Ă©tait mort et qu'il avait Ă©tĂ© enterrĂ© depuis deux ans, il Ă©tait au Paradis. Et la magicienne d'En-Dor l'a fait monter, et SaĂŒl l'a reconnu; et elle aussi, et elle est tombĂ©e sur sa face. Il n'avait pas changĂ© du tout. Il Ă©tait toujours le mĂȘme Samuel, aprĂšs avoir Ă©tĂ© mort pendant deux ans, et il Ă©tait toujours prophĂšte. Il a dit: “ Demain tu tomberas au combat, ton fils avec toi, et avant cette heure-ci, demain soir, tu seras avec moi. â€ Et c'est exactement ce qui est arrivĂ©.

483     Voyez? Et quand MoĂŻse reviendra, et Élie, pour Apocalypse 11, ils seront toujours prophĂštes. AllĂ©luia! [FrĂšre Branham tape des mains trois fois. – N.D.É.]

484     Et lĂ -bas, dans le Pays, la Ville oĂč l'Agneau est la LumiĂšre, je vous reconnaĂźtrai, FrĂšre McKinney. Je vous reconnaĂźtrai, mon peuple, mes joyaux dans la couronne. Quand ils viendront de l'est et de l'ouest, vers cette Ville; quand elle sera lĂ , quinze cents milles sur quinze cents, et la Ville construite en carrĂ©. Quand vous serez assis lĂ  sur la Montagne sainte, oĂč Dieu est assis sur la Montagne, et JĂ©sus sur le TrĂŽne. Et la trompette d'or sonnera quand Joseph s'en ira, pour traverser le Paradis Ă  pied, et les enfants de Dieu tomberont Ă  genoux pour L'adorer, en sachant qu'ils ont Ă©tĂ© rachetĂ©s. Voyez? Amen! AllĂ©luia!
Parfois j'ai la nostalgie du Ciel,
Et de la gloire que j'y contemplerai;
Quelle joie ce sera, mon Sauveur je verrai,
Dans cette magnifique Ville d'or!
Je suis destiné à cette Ville magnifique
Que le Seigneur a préparée...
    [passage non enregistrĂ© sur la bande – N.D.É.]

485     Ă‰saĂŻe a dit, dans ÉsaĂŻe 9:6: “ Et Ă  Sa paix et Ă  Son accroissement il n'y aura pas de fin. La domination reposera sur Ses Ă©paules; on appellera Son Nom Conseiller, Prince de la Paix, le Dieu Puissant, le PĂšre Éternel. Et la domination reposera sur Ses Ă©paules; et Ă  Son accroissement et Ă  Sa paix il n'y a pas de fin. â€ MĂȘme les animaux sont lĂ . Oh! la la!
L'ours sera doux, et le loup sera apprivoisé;
Et le lion reposera auprĂšs de l'agneau,
Et la bĂȘte sauvage sera conduite par un enfant;
Mais je serai changé.

486     Cette crĂ©ature que je suis, elle sera changĂ©e, quand ce Jour arrivera, car je vais vers cette CitĂ©. Je suis destinĂ© Ă  cette Ville magnifique! Je sens la Puissance rĂ©demptrice dans tout mon cƓur maintenant.

487     Si ce n'est pas le cas, alors j'ai gaspillĂ© ma vie; j'ai enseignĂ© aux autres des choses fausses. Mais quand je pose le regard et que je vois que la promesse qu'Il a faite pour ce jour, et que je La vois confirmĂ©e; et que je regarde cette assemblĂ©e qui vient de quinze cents milles sur quinze cents assise ici, une Élue qui a Ă©tĂ© appelĂ©e des dĂ©nominations, et des races, et des credo, et tout, rassemblĂ©e; alors que je vois la Parole se confirmer, je sais, sans l'ombre d'un doute, que les joyaux de ma couronne brilleront avec plus d'Ă©clat que tout ce qu'il y a dans le monde, ce Jour-lĂ .

488     Il viendra un temps! Les amis, nous ne nous rassemblons pas ici en vain. Nous attendons seulement ce temps-lĂ . Il est trĂšs, trĂšs tard, mais JĂ©sus est encore trĂšs, trĂšs proche. Et, Sa Gloire, c'est merveilleux. “ On appellera Son Nom Conseiller. â€ Cette Ville, pouvez-vous la voir? C'est lĂ  que l'Épouse et l'Époux s'Ă©tabliront, pour ne plus jamais...

489     Maintenant, si vous trouvez que c'est merveilleux quand on fait des centaines de milles en voiture, pour s'asseoir ici et se nourrir de Sa Parole, alors que ceci n'est qu'une ombre, qu'est-ce que ce sera quand on habitera dans la Ville avec Lui! Quand je serai votre voisin de porte, et quand on mangera de ces arbres, et qu'on marchera dans ces rues, quand on montera ces rues d'or vers la fontaine, qu'on boira Ă  la fontaine, qu'on entrera dans les paradis de Dieu, avec des Anges qui planent sur la terre, en chantant des hymnes, oh, quel Jour ce sera! Ça vaut la peine. Le chemin a l'air rude, parfois ça devient dur, mais, oh, ce sera tellement peu quand je Le verrai, tellement peu. Qu'est-ce que les vilains noms et les choses qu'ils ont dites, qu'est-ce que ce sera quand je Le verrai dans cette magnifique, magnifique Ville de Dieu?

490     Courbons la tĂȘte.
Je suis destiné à cette Ville magnifique
Que mon Seigneur a préparée pour les Siens;
OĂč tous les rachetĂ©s de tous les Ăąges
Chanteront “ Gloire! â€ autour du TrĂŽne Blanc.
Parfois j'ai la nostalgie du Ciel,
Et de ses gloires que j'y contemplerai
Quelle joie ce sera, mon Sauveur je verrai,
Dans cette magnifique Ville d'or!

491     Sur l'Ăźle de Patmos, Jean l'a vue! [FrĂšre Branham pleure de joie. – N.D.É.]

492     PrĂ©cieux JĂ©sus, cette espĂ©rance, mon espĂ©rance n'est bĂątie sur rien de moins, Seigneur. C'est la mĂšre de mon cƓur; cette Ville, le grand Roi. Ô Dieu, que pas un seul ici ne pĂ©risse, s'il Te plaĂźt. Que nous examinions nos vies de nouveau, aujourd'hui, Seigneur, en attendant la Venue du Seigneur. LĂ  oĂč, tous ces RachetĂ©s, lĂ -bas dans ce grand colisĂ©e Ă  Rome, lĂ  oĂč ces chrĂ©tiens ont Ă©tĂ© dĂ©vorĂ©s par des lions, la poussiĂšre se transformera un jour!

493     Il n'y aura pas de cimetiĂšres sur la pente de la colline de la Gloire. Il n'y aura pas de couronne mortuaire accrochĂ©e Ă  la poignĂ©e d'une porte. Aucune larme ne la tachera. Non, non. Pas de tertre de gazon. Aucune tempĂȘte ne s'abattra sur elle. Tout sera glorieux, lĂ -bas.

494     Aide-nous, Seigneur. S'il y en a un ici... qui est appelĂ© Ă  ce Souper des Noces de l'Agneau, Ă  ces mille ans de rĂšgne du MillĂ©nium, et ensuite Ă  entrer dans la Ville une fois la Lune de miel terminĂ©e. Le MillĂ©nium, c'est seulement la Lune de miel. Ensuite Elle, l'Épouse, emmĂšne Son... 1É'Epoux emmĂšne Son Épouse Ă  la Maison. C'est Ă  Elle. Son Époux Ă  Elle; Son Épouse Ă  Lui. Oh, Il est allĂ© prĂ©parer une Maison, depuis qu'Il s'est fiancĂ©.

495     Que nous soyons fidĂšles Ă  Celui qui est la Parole, car Il est la Parole. Peu importe combien les autres essaient de nous rĂ©pondre avec insolence, de nous En tenir Ă©loignĂ©s; Seigneur attire-moi plus prĂšs.
Car parfois j'ai la nostalgie du Ciel,
Et de sa gloire que j'y contemplerai
Quelle joie ce sera, mon Sauveur je verrai,
Dans cette magnifique Ville d'or!

496     La Demeure future de l'Époux et de l'Épouse! Il revient... [passage non enregistrĂ© sur la bande – N.D.É.] ...au Souper des Noces; ce sera trois jours et demi. Ensuite revenir, de nouveau, dans le MillĂ©nium, pour notre Lune de miel. Et ensuite Il–Il va faire apparaĂźtre la Ville. Comme l'Ă©poux qui emmĂšne l'Ă©pouse vers sa surprise, comme la petite Ă©pouse se tient lĂ , toute Ă©bahie, en regardant sa demeure future! Et par la foi, aujourd'hui, Seigneur, nous la voyons lĂ -bas. Ce sera ici mĂȘme sur cette terre. Tu l'as promis.

497     Ton Église va ĂȘtre complĂštement rachetĂ©e, un de ces jours. Et ensuite Ton monde va ĂȘtre rachetĂ©, le reste des particules. Mais Tu as d'abord rachetĂ© Ton peuple, leurs corps qui sont faits du monde.

498     Aide-nous, ĂŽ Dieu. S'il y en a un ici qui n'en est pas tout Ă  fait certain, Seigneur, qu'ils le reçoivent maintenant mĂȘme.

499     Je sais que ça a Ă©tĂ© long et chaud, mais, les amis, nous ne serons pas toujours ici. Je ne serai pas toujours votre pasteur. Assurons-nous bien.
    â€œ Est-ce qu'il y a un moyen, FrĂšre Branham? â€

500     Oui, devenez une partie de la Parole, une partie de la Parole d'aujourd'hui. Ça ne peut pas ĂȘtre une partie de la Parole du jour de MoĂŻse; cette partie-lĂ , elle est dĂ©jĂ  formĂ©e, c'Ă©taient les pieds. On en est Ă  la TĂȘte maintenant. Ceci, c'est Christ. Pas l'Ă©poque des bras, lĂ -bas en Luther, non. Ceci, c'est l'Ă©poque de la TĂȘte. Christ, la Pierre de faĂźte, vient sur le Corps.

501     Si vous ne vous sentez pas tout Ă  fait comme il faut Ă  ce sujet, lĂ  oĂč vous pouvez, voulez-vous lever la main pour que je puisse voir. Que tous les autres gardent la tĂȘte baissĂ©e. Que Dieu vous bĂ©nisse.

502     Dites: “ Pensez Ă  moi en priĂšre, FrĂšre Branham. Je veux tellement y ĂȘtre! Je–je ne veux pas le manquer, FrĂšre Branham. Je–j'examine, je fais tout ce que je peux, mais priez pour moi maintenant, voulez-vous? â€ Que Dieu vous bĂ©nisse.

503     Pendant que vous y pensez maintenant, priez simplement, dites: “ Ă” Dieu... â€ C'est dans votre propre cƓur. Vous voyez, si vous sentez quelque chose qui tire, qui picote dans votre cƓur, alors c'est ça. C'est cet attribut qui essaie de se dĂ©clarer.
Je suis destiné à cette Ville magnifique
Que mon Seigneur a préparée pour les Siens;
OĂč tous les RachetĂ©s de tous les Ăąges
Chanteront “ Gloire! â€ autour du TrĂŽne Blanc;
Parfois j'ai la nostalgie du Ciel,
Et des gloires que j'y contemplerai:
Quelle joie ce sera, mon Sauveur je verrai,
Dans cette magnifique Ville d'or!

504     PĂšre CĂ©leste, prends-nous maintenant, Seigneur. Que le Grand Berger, le Grand Berger RĂ©dempteur, le Grand Berger qui a quittĂ© la Gloire, en sachant que certains des attributs Ă©taient perdus dans ces grandes vallĂ©es du pĂ©chĂ©, oĂč les loups et les–les animaux auraient tĂŽt fait de dĂ©vorer ce petit agneau; mais Il a quittĂ© les corridors dorĂ©s, Il est descendu sur terre et Il est devenu l'un d'entre nous, pour pouvoir nous dĂ©clarer l'amour de Dieu. LĂ  Il les a trouvĂ©s, certains dans des dĂ©nominations, certains dans la maison mal famĂ©e, certains dans les rues, aveugles, certains le long des haies et dans les chemins, mais Il a rachetĂ© chacun de ceux que le PĂšre avait Ă©tabli qu'Il rachĂšterait.

505     Et Il nous a commissionnĂ©s, pour que nous vivions cette partie de la Parole pour nos Ăąges. Et nous voyons la grande rĂ©forme de Luther, dans cet Ăąge-lĂ ; et de Wesley; et de la PentecĂŽte. Maintenant, nous attendons la Pierre de faĂźte de la Ville. Ô Dieu, nous connaissons l'Ăąge et la promesse qui nous est donnĂ©e pour ce jour-ci, comme Ceci doit ĂȘtre rĂ©tabli. “ La LumiĂšre du soir en fera mĂ»rir le fruit. Et il arrivera qu'il y aura un jour qui ne pourra ĂȘtre ni jour ni nuit, qu'on puisse appeler, mais au temps du soir il y aura de la LumiĂšre. â€

506     Ce mĂȘme Fils de Dieu glorieux, qui Se manifeste dans la chair humaine ici sur la terre, qui fait vivre la promesse exactement, aveuglĂ© aux yeux des pharisiens et des sadducĂ©ens et des hĂ©rodiens, et ainsi de suite.

507     Et aujourd'hui ça se rĂ©pĂšte de nouveau, la Parole qui est manifestĂ©e exactement comme Elle l'a Ă©tĂ©. La Parole, de connaĂźtre les secrets des cƓurs, tout Ă  fait de la mĂȘme maniĂšre que c'Ă©tait, comme l'Écriture le dit, et Elle ne peut pas ĂȘtre anĂ©antie. Aide-nous, ĂŽ Dieu, Ă  nous en rendre compte.

508     Aide ceux qui ont levĂ© la main maintenant. Qu'ils serrent leur ceinture un peu plus fort; qu'ils se chaussent de l'Évangile de paix; qu'ils revĂȘtent l'armure complĂšte de Dieu; qu'ils enfoncent le casque; qu'ils prennent le bouclier de la foi; qu'ils aillent de l'avant Ă  partir d'aujourd'hui. Accorde-le, Seigneur.

509     Juste un peu de temps, et nous serons appelĂ©s, alors l'EnlĂšvement viendra. Juste un tout petit groupe, comme Énoch, sera enlevĂ©.

510     Ensuite, “ le reste de la semence de la femme, qui gardent les commandements de Dieu, â€ des Juifs, “ qui ont le tĂ©moignage de JĂ©sus-Christ, â€ des Gentils, seront pourchassĂ©s comme des chiens, “ et ils donneront leur vie pour leur tĂ©moignage â€.

511     Alors, un matin glorieux, Ă  l'aube du MillĂ©nium, pour que la–la Lune de miel commencera.

512     â€œ Et alors les autres morts ne revinrent pas Ă  la vie jusqu'Ă  la fin des mille ans. â€ Ensuite, Ă  la fin des mille ans, il y a eu un Jugement, ce qui montre que Cham Ă©tait dans l'arche. Et Cham est encore lĂ  dans le reste. Ceux qui L'ont entendue et qui L'ont rejetĂ©e devront ĂȘtre jugĂ©s.

513     Maintenant, accorde-le, Seigneur, que nous ne soyons pas comptĂ©s parmi eux, mais que nous soyons dans cet appel du Souper des Noces. En effet, nous reconnaissons vraiment JĂ©sus parmi nous aujourd'hui. Nous entrons avec Lui; sortir du monde, pour entrer en Lui. Avançons dans cette Ville, sortons avec Lui.

514     Je me fais vieux, Seigneur. Il ne me reste plus beaucoup de prĂ©dications Ă  prĂȘcher. Mais je Te fais certainement confiance. Je cherche cette Ville, comme mon pĂšre Abraham l'a fait. Il y a Quelque Chose en moi qui me dit qu'elle vient. J'essaie, partout, Seigneur, de rĂ©pandre la LumiĂšre et de les appeler. Qu'aucun de ceux-ci, Seigneur...

515     Comme c'Ă©tait beau, il y a un moment, quand Tu m'as rĂ©vĂ©lĂ© ça. De la circonfĂ©rence d'environ quinze cents milles, il y en a juste un ici et 1Ă , qui sont assis ensemble aujourd'hui, qui se sont rassemblĂ©s Ă  un petit endroit, en attendant que cette Ville apparaisse. Nous professons que nous sommes des pĂšlerins et des Ă©trangers. Nous sommes des indĂ©sirables. Les paĂŻens, le monde, ils rient et ils se moquent; les dĂ©nominations religieuses ridiculisent, mais nous ne nous laissons pas Ă©branler par de telles choses. Fais de nous une partie de la Parole, Seigneur, inĂ©branlables. “ Il arrivera dans les derniers jours. â€ Que ce soit nous, Seigneur, que nous soyons comptĂ©s parmi eux. Nous le demandons au Nom de JĂ©sus. Amen.
    [FrĂšre Branham fait une pause. – N.D.É.]

516     Vous le croyez? [L'assemblĂ©e dit: “ Amen. â€ – N.D.É.] Levons les mains comme ceci.
Je suis destiné à cette Ville magnifique
Que mon Seigneur a préparée pour les Siens;
OĂč tous les RachetĂ©s de tous les Ăąges
Chanteront “ Gloire! â€ autour du TrĂŽne Blanc;
Parfois, j'ai la nostalgie du Ciel,
Et des gloires que j'y contemplerai:
Oh, quelle joie ce sera, mon Sauveur je verrai,
Dans cette magnifique Ville d'or!

517     Maintenant, si nous allons demeurer ensemble dans cette Ville, serrez donc la main Ă  quelqu'un, dites: “ Que Dieu vous bĂ©nisse, pĂšlerin. D'oĂč est-ce que vous venez? De la Louisiane, de la GĂ©orgie, du Mississippi? Moi aussi, je suis un pĂšlerin. Je cherche cette Ville. â€

518     Je cherche cette Ville, FrĂšre Neville. Je m'en vais loin dans ...?... Amen. FrĂšre Capps, je cherche cette Ville, encore, ce soir. [FrĂšre Branham commence Ă  fredonner No Disappointment. – N.D.É.]
Et de ses gloires que j'y contemplerai
Quelle joie ce sera, mon Sauveur je verrai,
Dans cette magnifique Ville d'or!
Oh, l'ours sera doux, et le loup sera apprivoisé;
Et le lion reposera auprĂšs de l'agneau, oh, oui;
Et la bĂȘte... sera conduite par un enfant;
Et je serai changé, changé en une autre créature, oh oui.
Oh, il y aura la paix dans la vallée pour moi un jour;
Oh, il y aura la paix dans la vallée pour moi. (C'est vrai! Oui!)
Il n'y aura plus de peine, plus de tristesse, je n'aurai plus d'ennuis;
Et il y aura la paix dans la vallée pour moi.

519     Notre Roi invisible, ce matin, sera manifestĂ©. Et je ne verrai plus Bill Dauch ĂągĂ© de quatre-vingt-dix ans. Vous ne me verrez plus Ă  cinquante. Mais je serai changĂ©, ce Jour-lĂ .
Et quand la bĂȘte sauvage sera conduite par un enfant;
Mais je serai changé, changé en une autre créature.

520     Vous serez contents, n'est-ce pas? Il n'y aura plus de cheveux gris; d'Ă©paules tombantes. Mais la beautĂ©, immortelle, sera lĂ , Ă  Sa ressemblance, pour briller avec plus d'Ă©clat que le soleil. Oh, merveilleux!
...pour moi, ĂŽ Seigneur, je prie;
Il n'y aura pas de tristesse, plus de peine, je n'aurai plus d'ennuis;
Et il y aura la paix dans la vallée pour moi.

521     C'est pour ça qu'on est ici. Combien d'entre vous ont besoin de force pour le voyage? Que Dieu nous l'accorde! Combien de vous sont malades dans leur corps, des soldats blessĂ©s? Une douzaine, ou plus. Vous croyez qu'Il est ici, le Roi invisible? Les choses visibles; invisibles sont manifestĂ©es par les visibles. Il est le mĂȘme hier, aujourd'hui, et pour toujours, Ă  part le corps matĂ©riel. Maintenant, si c'est Son Esprit qui a prĂȘchĂ© ceci Ă  travers moi, Il accomplira les oeuvres qu'Il a accomplies quand Il Ă©tait ici. Oh, comme c'est merveilleux!
Je vais Ă  la terre promise,
Je vais Ă  la terre promise;
Oh, qui veut venir avec moi?
Je vais Ă  la terre promise.
Dans cette plaine illuminée
De Soleil Éternel;
OĂč Dieu le Fils rĂšgne Ă  jamais,
Et dissipe la nuit.
Oh, je vais Ă  la terre promise,
Je vais Ă  la terre promise;
Oh, qui veut venir avec moi?
Je vais Ă  la terre promise.

522     Cinq cents s'avançaient dans la riviĂšre lĂ -bas, le premier jour oĂč l'Ange du Seigneur est apparu sous forme visible, pour confirmer, comme Il l'a fait au mont SinaĂŻ, que je L'avais rencontrĂ©. Je me suis avancĂ© dans la riviĂšre, et des centaines chantaient ce mĂȘme chant pour le baptĂȘme. VoilĂ  qu'Il est venu, descendu, cette mĂȘme Colonne de Feu que vous avez vue sur la photo, lĂ ; qui descendait, tout prĂšs d'ici au bord de la riviĂšre, et Il a dit: “ Comme Jean-Baptiste a Ă©tĂ© envoyĂ© comme prĂ©curseur de Sa premiĂšre venue, ce Message sera le prĂ©curseur de la Seconde Venue. â€ Voyez? VoilĂ , vous voyez.
Oh, qui veut venir avec moi?
Je vais Ă  la terre promise.

523     Cette mĂȘme Colonne de Feu est ici avec nous. Est-ce que vous en ĂȘtes conscients? Il a simplement fait certains d'entre nous pour une chose, et certains pour autre chose. Si vous voulez, sans le moindre doute, croire qu'Il est dans ce bĂątiment, je crois qu'Il Se prouvera Ă  vous. Est-ce que ça vous satisfera? Si je ne peux pas prendre tout le monde... Il est presque deux heures, mais si vous... Il est un peu plus tard qu'une heure, plutĂŽt. Si vous croyez, qu'Il descende sur nous! OĂč est notre foi? Vous voyez, vous devez croire ça. Si vous n'en doutez pas, pas du tout, ça marchera.

524     Je–je reconnais la PrĂ©sence Divine de l'Être de Christ, Qui est la Parole. Et la Bible a dit: “ La Parole est... efficace qu'une Ă©pĂ©e Ă  deux tranchants, et Elle pĂ©nĂštre jusqu'Ă  la moelle des os, et discerne les pensĂ©es qui–qui sont dans le cƓur, Elle rĂ©vĂšle le secret du cƓur. â€

525     Ă‰coutez. Voyons, je ne connaissais pas ces choses, il y a des annĂ©es. Et quand je l'ai dit, sans le savoir, regardez ce qu'Il a fait. II a dit: “ Maintenant, tu prendras la main des gens, et, ne pense rien, prononce seulement l'attribut qui t'est dit. Dis que c'est une tumeur, quoi que ce soit. â€ Ensuite II a dit: “ Il arrivera que tu n'auras plus besoin de faire ça. â€ Voyez? Voyez? “ Il discernera la chose mĂȘme qui est en eux. â€ On a toutes sortes d'imitations, on le sait, pour presque sĂ©duire les Élus, si possible. Observez comme le reste de la chose s'accorde avec la Parole, alors vous saurez si c'est juste ou non. Mais JĂ©sus demeure toujours le mĂȘme hier, aujourd'hui, et pour toujours.

526     Tous ceux ici qui sont malades, et qui savent que je ne vous connais pas, levez la main, dites: “ Je–je sais que vous ne me connaissez pas. â€ Oh, c'est vraiment, je pense, partout. La seule chose que vous avez Ă  faire, c'est juste de le croire.
Crois seulement, crois seulement,
Tout est possible, crois seulement;
Crois seulement, crois seulement,
Tout est possible, crois seulement.

527     JĂ©sus a dit: “ Ce qui arriva du temps de Sodome, arrivera de mĂȘme quand le Fils de l'homme sera rĂ©vĂ©lĂ© sur la terre au dernier jour. Quand le Fils de l'homme sera rĂ©vĂ©lĂ©, ou qu'Il Se rĂ©vĂ©lera au dernier jour. â€ Maintenant, pas les premiers jours, les jours du milieu; le dernier jour, vous voyez, Il rĂ©vĂ©lerait. Et maintenant, nous sommes dans les derniers jours. Sodome est exactement lĂ , tout, les messagers, exactement pareil.

528     Qu'est-ce qui est arrivĂ© au–au petit reste qui a Ă©tĂ© appelĂ© Ă  sortir avec le groupe d'Abraham? Il y en a Un qui est venu parmi eux, dans la chair humaine; reprĂ©sentĂ© dans la chair humaine, Il a mangĂ© avec eux, Il a bu avec eux, la mĂȘme nourriture qu'ils mangeaient, tout. Il s'est tenu parmi eux, Il a apportĂ© le Message. Alors Il a dit: “ Je vais accomplir cette grande chose. â€

529     Et Abraham continuait d'Ă©tudier: “ Est-ce que c'est ça? J'ai cherchĂ© une Ville. Est-ce que c'est lĂ  le Roi? â€

530     Et Il a dit: “ Pourquoi est-ce que Sara a doutĂ© de ceci? â€ Dans la tente, derriĂšre Lui.

531     Abraham a dit: “ Seigneur Dieu, Élohim! â€ Puisqu'Il avait discernĂ© les pensĂ©es de Sara.

532     JĂ©sus a dit que ça se rĂ©pĂ©terait de nouveau quand Il serait rĂ©vĂ©lĂ© au dernier jour, la Pierre de faite qui entre dans le Corps. Pour racheter les... Ce sont les rachetĂ©s, Il vient prendre les Siens. Il est ici avec nous.

533     Maintenant, il y a seulement une douzaine de mains environ, ou plus, qui se sont levĂ©es. Je crois que Dieu peut guĂ©rir chacun de vous. C'est vrai. Je crois que vous l'ĂȘtes. Je ne crois pas que quelqu'un puisse vraiment ĂȘtre assis dans un endroit comme celui-ci sans... en un temps comme celui-ci, et cette atmosphĂšre-ci, sans savoir, sans reconnaĂźtre quelque chose.

534     Je veux que vous priiez. Je veux que vous trouviez ce qui ne va pas chez vous, dans–dans–dans votre cƓur, vous voyez, et alors que vous vous mettrez Ă  prier, en disant: “ Seigneur JĂ©sus, rĂ©vĂšle ceci. Je–je Te dis ce qui ne va pas chez moi. Et maintenant envoie Ton Saint-Esprit Ă  FrĂšre Branham, pour accomplir ce qu'il a dit ĂȘtre la VĂ©ritĂ©, dans ce Message oĂč il a parlĂ© de Toi, aujourd'hui, alors je sais que ce sera la VĂ©ritĂ©. Maintenant, rĂ©vĂšle-le-moi, Seigneur. Parle-moi. â€

535     Maintenant, c'est Ă©parpillĂ©, un peu par-ci, par-lĂ . Donc priez simplement, et croyez simplement de tout votre cƓur que Dieu va l'accorder. [FrĂšre Branham fait une pause. – N.D.É.]

536     Maintenant je veux que vous me regardiez, et que vous priiez. Tout comme Pierre et Jean ont dit: “ Regarde-nous. â€ Il voulait quelque chose, et il Ă©tait sur le point de le recevoir. Et vous voulez quelque chose, et je crois que vous ĂȘtes sur le point de le recevoir. Il a dit: “ Regarde-nous. â€

537     Il a dit: “ De l'argent et de l'or, je n'en ai pas; mais ce que j'ai, je te le donnerai. â€

538     Maintenant, la guĂ©rison, je n'en ai pas. Tout cela est en Christ. Mais ce que j'ai, un don de Dieu, je te le donne, la foi pour Le croire. Maintenant, au Nom de JĂ©sus-Christ, que chacun de vous soit guĂ©ri. Croyez-le. Voyez? Si tu peux croire!

539     Il y a une petite dame assise ici, elle me regarde. Elle pleurait, il y a quelques minutes, en priant. C'est d'un problĂšme de thyroĂŻde qu'elle souffre. Je ne vous connais pas. Vous m'ĂȘtes Ă©trangĂšre. C'est vrai, n'est-ce pas. [La sƓur dit: “ C'est exact. “ â€“ N.D.É.] Vous n'ĂȘtes pas d'ici. Vous ĂȘtes de Chicago. Madame Alexander. Si c'est vrai, faites signe la main. Maintenant retournez Ă  Chicago et soyez en bonne santĂ©.

540     Qu'est-ce qu'elle a touchĂ©? La mĂȘme Chose que cette femme qui avait la perte de sang a touchĂ©, le bord de Son vĂȘtement Ă  Lui, pas le mien.

541     Il y a ici une petite dame qui est assise en plein milieu de la foule, si je peux arriver Ă  ce qu'elle me comprenne. Vous qui avez levĂ© la tĂȘte en la tournant de cĂŽtĂ©. Je ne vous connais pas. Vous m'ĂȘtes Ă©trangĂšre, mais vous souffrez de maux d'estomac. Votre mari est assis Ă  cĂŽtĂ© de vous. Il a quelque chose qui ne va pas Ă  l'oreille. Votre nom est Czap. Vous m'ĂȘtes Ă©trangers. Vous n'ĂȘtes pas d'ici. Vous ĂȘtes du Michigan. Si c'est vrai, faites signe de la main. Retournez au Michigan, en bonne santĂ©. Votre foi vous guĂ©rit. “ Si tu peux croire, tout est possible. â€

542     Il y a une petite dame lĂ , qui a des problĂšmes de gorge, elle est assise de ce cĂŽtĂ©, lĂ  au bout, elle vient de la GĂ©orgie, elle est habillĂ©e en blanc. Retournez en GĂ©orgie, en bonne santĂ©. JĂ©sus-Christ vous guĂ©rit. Est-ce que vous le croyez?

543     Une dame assise lĂ , qui me regarde, sur le siĂšge au bout. Elle a des problĂšmes de sinus. Si elle le croit, Dieu va la guĂ©rir. Madame Brown, croyez de tout votre cƓur, JĂ©sus-Christ va... Vous m'ĂȘtes Ă©trangĂšre, mais Lui, Il vous connaĂźt. Eh oui. Vous le croyez? Levez la main. C'est ça.

544     AllongĂ©e ici sur cette civiĂšre. Dites-lui de regarder par ici. Elle souffre depuis longtemps. Si je pouvais la guĂ©rir, je le ferais, monsieur. Je ne peux pas guĂ©rir. Elle n'est pas d'ici; elle vient de loin. Vous venez du Missouri. Vous ennuis sont internes. Mais si vous croyez de tout votre cƓur, et que vous ne doutez pas, JĂ©sus-Christ peut vous guĂ©rir; et vous pourrez retourner au Missouri, en bonne santĂ©, et donner votre tĂ©moignage. Vous le croyez? Alors, acceptez-le, et prenez votre civiĂšre et rentrez chez vous. JĂ©sus-Christ vous guĂ©rit.

545     Est-ce que vous croyez? Ça, c'est l'identification de la PrĂ©sence du Roi Éternel. Est-ce que vous le croyez maintenant, de tout votre cƓur? Maintenant, Il a certainement fait un anneau, tout autour dans ce bĂątiment. Est-ce que vous le croyez de tout votre cƓur? Vous croyez que vous ĂȘtes dans Sa PrĂ©sence?

546     Maintenant, est-ce que vous croyez et acceptez que vous faites partie de la dĂ©lĂ©gation de ce Royaume? Levez la main. JĂ©sus a dit: “ Voici les signes qui accompagneront ceux qui croient. S'ils imposent les mains aux malades, ceux-ci seront guĂ©ris. â€ Nous sommes l'un l'autre; vous ĂȘtes une partie de moi, je suis une partie de vous; nous faisons tous partie de Christ. Maintenant, ensemble, imposons-nous les mains les uns aux autres.

547     Ici mĂȘme, la femme sur la civiĂšre s'est levĂ©e, elle se dĂ©place, elle retourne chez elle pour ĂȘtre en bonne santĂ©. Amen.

548     Vous ĂȘtes, chacun, guĂ©ris, si vous le croyez. Maintenant posez vos mains les uns sur les autres, et vous ĂȘtes cette partie de Christ. Priez pour la personne sur qui vous avez les mains, de la maniĂšre que vous voulez.

549     Seigneur JĂ©sus, nous reconnaissons que Tu es ici. Tu es notre Roi; Tu T'identifies parmi nous. Nous Te remercions pour cette PrĂ©sence. Et, Seigneur, Tu as dit: “ Si vous dites Ă  cette montagne: 'Ôte-toi de lĂ ', sans en douter; en croyant que ce que vous avez dit s'accomplira, vous pouvez l'avoir, vous pouvez avoir ce que vous avez dit. â€

550     Alors, en obĂ©issance Ă  ce commandement, en obĂ©issance Ă  la Parole de Dieu qui ne peut pas faillir, nous, en tant que Tes dĂ©lĂ©guĂ©s venus de quinze cents milles sur quinze cents, comme la Ville, nous disons Ă  Satan, au diable vaincu: “ Ta fin, c'est d'ĂȘtre brĂ»lĂ©. Nous sommes la dĂ©lĂ©gation de la Ville qui a la forme d'un carrĂ©, la Ville oĂč l'Agneau est la LumiĂšre. Nous sommes l'attribut exprimĂ© du Dieu Tout-puissant, que JĂ©sus-Christ a rachetĂ© par Sa grĂące. â€

551     Satan, sors, et quitte chaque malade qui est ici, au Nom de JĂ©sus-Christ. Des mains saintes qui ont Ă©tĂ© rachetĂ©es, parce qu'elles croient la Parole et qu'elles sont des attributs de la pensĂ©e de Dieu, maintenant ces mains sont posĂ©es les uns sur les autres. Tu ne peux plus les retenir. Sors, au Nom de JĂ©sus-Christ!

552     Maintenant, au Nom du Seigneur JĂ©sus, maintenant, Il est ici. Sa Parole dit qu'Il est ici. Votre prĂ©sence et votre foi tĂ©moignent de ce que vous faites partie de la dĂ©lĂ©gation. MĂȘme toutes les mesures gĂ©ographiques qu'on peut montrer, c'est ça. Pouvez-vous reconnaĂźtre que vous ĂȘtes des fils et des filles de Dieu rachetĂ©s? Vous reconnaissez que ceci, c'est votre Demeure? C'est vers ceci que vous allez.

553     C'est pour ça que vous venez ici, c'est pour ça que vous venez Ă  Christ, vous vous nourrissez de Sa Parole. Et si vous passez un moment comme celui-ci, ici, juste par Ses attributs exprimĂ©s, qu'est-ce que ce sera quand nous entrerons dans Sa PrĂ©sence? Oh, ce sera merveilleux! Chacun de vous a le droit de guĂ©rir les malades, d'imposer les mains aux malades. Chacun de vous a le droit de baptiser.

554     S'il y a quelqu'un ici qui n'a pas Ă©tĂ© baptisĂ© au Nom de JĂ©sus-Christ, le bassin est ouvert.

555     C'est le seul moyen pour vous d'y arriver, eh oui, c'est ça, c'est d'obĂ©ir Ă  chaque Parole. Souvenez-vous, c'est une seule petite phase de la Parole, au commencement, qui a causĂ© tout le pĂ©chĂ© sur la terre. JĂ©sus a dit: “ Quiconque retranchera une Parole de Ceci, ou Y ajoutera une parole, n'entrera pas. â€ Son nom n'est plus dans le Livre, dĂšs qu'il le fait.

556     Et il n'y a pas d'endroit dans la Bible oĂč qui que ce soit ait jamais Ă©tĂ© baptisĂ©, dans l'Église, autrement que dans le Nom de JĂ©sus-Christ. Si vous n'avez pas Ă©tĂ© baptisĂ© de cette maniĂšre-lĂ , vous feriez mieux de le faire.

557     â€œ Oh, â€ vous dites, “ Ă§a ne change rien. â€ Pour Ève, ça changeait quelque chose.

558     Satan a dit: “ Oh, certainement que Dieu, tu sais que Dieu.. . â€ Mais, Il l'a fait. Il l'avait dit.

559     Il a donnĂ© Ă  Pierre les clĂ©s du Royaume, et ce qui a Ă©tĂ© liĂ© Ă  la PentecĂŽte a Ă©tĂ© liĂ© pour toujours. C'est la raison pour laquelle l'Épouse est rĂ©apparue, la deuxiĂšme fois; il doit y avoir une Église appelĂ©e Ă  sortir au dernier jour, comme il y en a une eu au premier jour, absolument. L'Arbre est montĂ© de ses racines, pour devenir l'Arbre de l'Épouse, comme il l'a fait Ă  l'Ă©poque; le chef d’Ɠuvre de Dieu de nouveau, comme je l'ai dit il y a deux dimanches, qui doit ĂȘtre emmenĂ© dans cette Ville.
    Que Dieu vous bĂ©nisse. “ Maintenant je crois. â€

560     Satan est vaincu. Il le sait. Il est sur terre, il va comme un lion rugissant. Ça ne durera pas longtemps avant qu'il soit terminĂ©, qu'il soit fini. Il connaĂźt son heure. Il va comme un lion rugissant.

561     Mais, rappelez-vous, le Prince de la Paix est proche; le Grand Divin. L'Architecte de mon ĂȘtre, l'Architecte Qui m'a bĂąti comme je suis, Qui vous a bĂąti comme vous ĂȘtes, est ici. Si c'est l'Architecte, Qui sait assembler le bĂątiment, le placer comme il faut, qui sait mieux faire que l'Architecte? Et Il est ici pour le prouver, qu'Il est ici.

562     Maintenant, ça dĂ©pend de votre foi. Croyez, croyez seulement!
Je suis destiné à cette Ville magnifique
Que mon Seigneur a préparée pour les Siens;
OĂč tous les RachetĂ©s de tous les Ăąges
Chanteront “ Gloire! â€ autour du TrĂŽne blanc.
Parfois j'ai la nostalgie du Ciel (quand tout ceci sera terminé)
Et de la gloire que j'y contemplerai
Quelle joie ce sera, mon Sauveur je verrai,
Dans cette magnifique Ville d'or!

563     Rappelez-vous, Ă  l'Ă©glise, ce soir, ils donneront la communion. Si vous ĂȘtes encore ici en ville, que vous aimeriez venir, on serait heureux de vous avoir. C'est une commĂ©moration de ce que nous allons manger, un de ces jours, avec Lui.

564     Je vous aime. Je ne sais pas comment l'exprimer. Je pense que vous ĂȘtes le sel de la terre. Et j'entend parler de votre comportement Ă  l'extĂ©rieur, dans le monde, alors ça me donne encore plus confiance en vous.

565     Mais, pensez, ce petit groupe sera, charmants comme nous sommes, sera dispersĂ© un de ces jours. Nous rĂȘverons de ceci. Mais s'il arrive que l'un de nous meure avant qu'on se rencontre de nouveau, on...
Je vous rencontrerai Ă  l'aube, prĂšs de la rive lumineuse du fleuve,
Quand toutes les peines s'en seront allées;
Je me tiendrai prĂšs du portail, alors que les portes s'ouvriront toutes grandes,
À la fin de ce jour long et fatigant de la vie.
Je vous rencontrerai Ă  l'aube, prĂšs de la rive lumineuse du fleuve,
Souvent, je... au bord du fleuve, et, avec ravissement, je renouerai de vieilles amitiés, (alors je vous verrai, je vous reconnaßtrai)
Vous me reconnaĂźtrez Ă  l'aube, au sourire que j'aurai,
Je vous rencontrerai Ă  l'aube, dans la Ville,
Ville qui est construite en forme de carré.

566     Est-ce que vous aimez ça? “ Jusqu'Ă  ce que nous nous rencontrions! â€ Maintenant, levons-nous. RevĂȘts-toi du Nom de JĂ©sus, donnez-nous l'accord.

567     Vous L'aimez? [L'assemblĂ©e dit: “ Amen. “ â€“ N.D.É.] N'est-Il pas merveilleux? [“ Amen. â€] Croyez-vous que ceci est la VĂ©ritĂ©? [“ Amen. â€] Est-ce que c'est vers lĂ  que vous vous dirigez, par la grĂące de Dieu? [“ Amen. â€] Jusqu'Ă  ce que nous arrivions lĂ -bas:
RevĂȘts-toi du Nom de JĂ©sus,
Comme d'un puissant bouclier;
Et quand les tentations surviennent,
Murmure ce saint Nom en priant.
    C'est tout ce qu'il y a Ă  faire, jusqu'Ă  ce que nous vous revoyions. TrĂšs bien.
RevĂȘts-toi du Nom de JĂ©sus,
Toi, enfant de tristesse;
Il va te procurer la joie,
Prends-le partout oĂč tu vas.
Précieux Nom, Nom si doux!
Espoir de la terre, joie du Ciel;
Précieux Nom, Nom si doux!
Espoir de la terre, joie du Ciel.

568     Maintenant, j'ai dĂ» survoler mon Message. Un jour, si le Seigneur le veut, j'y reviendrai et je parlerai de ces “ avenues â€, je reprendrai ça, vous voyez, quand on aura plus de temps. Vous vous plaigniez de ce qu'on ne restait pas assez longtemps. Aujourd'hui, on l'a fait. Il fait chaud. Mais, maintenant, que Dieu vous bĂ©nisse. J'aime chanter comme ça.

569     Un voisin ici disait l'autre soir quand ils ont coupĂ© le haut-parleur extĂ©rieur, il disait: “ J'ai tellement aimĂ© le Message, mais pourquoi est-ce que vous avez coupĂ© ces jolis chants, vous voyez, Ă  l'extĂ©rieur? â€ Donc, voisin, au cas oĂč vous seriez Ă  l'Ă©coute ce matin, je pense qu'on a les meilleurs voisins qu'il y ait Ă  Jeffersonville. On gare nos autos devant leurs maisons, et tout le reste; ils ne disent rien Ă  ce sujet; on continue simplement. Donc, on les remercie maintenant.

570     Oh, comme Il est merveilleux! Que Dieu vous accompagne maintenant .
...Nom, Nom si doux!
Espoir de la terre, joie du Ciel.
Jusqu'Ă  ce que nous nous rencontrions...

571     Courbons la tĂȘte. Le pasteur va terminer la rĂ©union, juste dans quelques instants. Que Dieu vous accompagne!
...nous nous rencontrions aux pieds de JĂ©sus, (dans la grande Ville, prĂšs du TrĂŽne)
Jusqu'Ă  ce que nous nous rencontrions!
Jusqu'Ă  ce que nous nous rencontrions!
    Que Dieu soit avec vous jusqu'Ă  ce que nous nous rencontrions.
EN HAUT