ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

PrĂ©dication Le pouvoir de Dieu pour transformer de William Branham a Ă©tĂ© prĂȘchĂ©e 65-0911 La durĂ©e est de: 2 heures 25 minutes .pdf La traduction MS
TĂ©lĂ©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)    .mp3

Le pouvoir de Dieu pour transformer

1     Merci frĂšre Williams. Bonjour chers amis. La famille Shakarian, frĂšre Williams, soeur Williams et beaucoup d’entre vous ici le savent, j’ai vu cela dans une vision, avant qu’elle ne devienne malade il y a deux Ă  trois ans. Et cela est arrivĂ©.

2     L’an passĂ©, quand nous Ă©tions ici, je crois que c’était en janvier, lors de la convention, c’était l’époque oĂč le prĂȘtre Ă©tait ici. Quel est son nom? J’ai oubliĂ© son nom maintenant. [Quelqu’un dit: «Stanley» — N.D.É.] Stanley, l’évĂȘque Stanley de l’église catholique. Vous vous rappelez quand il m’apporta la Bible et vous savez qu’il m’a dit


3     Il y avait plusieurs prophĂ©ties: «Ma fille, vous ĂȘtes guĂ©rie». Il savait pourtant que la vision avait dit qu’elle n’irait pas bien: «Elle mourrait entre deux ou trois heures du matin». Vous rappelez-vous de cela? [Quelqu’un dit: «Oui» — N.D.É.] Vers deux ou trois heures.

4     Et je n’ai pas pu le dire Ă  Demos. Alors, je l’ai dit Ă  sa belle-mĂšre, juste Ă  l’autre bout de la piĂšce, exactement Ă  cet endroit lĂ -bas. Je lui ai dit: «Elle ne va pas aller bien». Madame Shakarian a dit: «Eh bien, tout le monde prophĂ©tise».

5    Je lui dis: «Bien sĂ»r, je peux me tromper moi-mĂȘme, mais je l’ai dit: â€čElle n’ira pas bienâ€ș».

6     Je l’ai racontĂ© Ă  plusieurs d’entre vous, il y a Ă  peu prĂšs trois ans: «Je l’ai vue courir pour sauver sa vie et elle est allĂ©e dans un lit. Elle a levĂ© ses bras et a criĂ© vers moi, comme cela, je ne pouvais mĂȘme pas la saisir. Et je l’ai vue ensuite mourir. Je regardais et il y avait quelque chose, il y avait une horloge et elle indiquait Ă  peu prĂšs entre deux et trois heures».

7    Ainsi l’évĂȘque a dit: «Eh bien, je surveillerai et je verrai bien comme cela se passera». Et cela est arrivĂ©.

8     Nous sommes certainement dĂ©solĂ©s. Je pense que l’église a perdu quelqu’un de grand en la personne de soeur Florence Shakarian. Ce fut une chanteuse exceptionnelle et une femme remplie de l’Esprit-Saint.

9     J’étais avec sa mĂšre; sa mĂšre Ă©tait l’un des premiers contacts que j’ai eu sur la CĂŽte ouest, lorsque sa mĂšre fut guĂ©rie quand les docteurs
 Elle Ă©tait dans le coma et toute enflĂ©e. Et alors le docteur qui Ă©tait lĂ  me dit: «Maintenant restez bien tranquille quand vous priez. Ne faites pas beaucoup de bruit. La femme est en train de mourir». J’ai rĂ©pondu: «Oui monsieur».

10     Et il a continuĂ© Ă  me dire cela. Eh bien, je n’aurais plus eu l’occasion d’ouvrir la bouche. 11 Et ce fut le frĂšre Demos qui me demanda d’aller de l’avant et de monter les escaliers.

12     Alors, je montais les escaliers. Et Florence Ă©tait agenouillĂ©e sur le sol, c’était une belle fille, et il y avait quelques autres femmes. Je suis allĂ© et j’ai priĂ© pour elle et elle Ă©tait inconsciente. Et je lui ai dit qu’elle se lĂšverait Ă  nouveau. Et elle le fit. Quelques annĂ©es plus tard, elle mourut. Et maintenant, Dieu rĂ©pond Ă  nos priĂšres.

13     Nous savons cela et nous croyons que nous sommes tous venus ici par la volontĂ© de Dieu. Et nous croyons tous de la mĂȘme maniĂšre. L’un aprĂšs l’autre, nous traversons tous ce portail. Et c’est pourquoi nous sommes ici ce matin, ensemble, rassemblĂ©s dans cette rĂ©union des Hommes d'Affaires ChrĂ©tiens, pour parler de ces choses afin de se prĂ©parer pour elles, parce que nous pouvons ĂȘtre sĂ»r qu’elles vont venir.

14     Maintenant, soeur Florence Ă©tait une jeune femme de 42 ans, comme me l’a dit frĂšre Williams, elle Ă©tait trĂšs jeune. Mais avant eux, elle savait qu’elle avait cette maladie; je l’ai vue en vision et la vision m’a annoncĂ© ce qui allait se passer pour elle. Cela doit ĂȘtre ainsi. Dieu sait tout cela et elle a vu JĂ©sus dans la chambre avant qu’elle ne parte. Nous ne voulons plus prier pour elle parce que nous avons fait cela si souvent. Nous voulons simplement remercier Dieu pour une vie qui a Ă©tĂ© parmi nous et qui nous a tous inspirĂ©, celle de soeur Shakarian.

15     Et nous voulons prier pour frĂšre Demos et pour soeur Rose. Et rappelez-vous qu’ils ont Ă©tĂ© durement Ă©prouvĂ©s dans leur vie, ces derniĂšres annĂ©es: ce fĂ»t d’abord leur pĂšre et maintenant leur soeur. [Quelqu’un parle Ă  frĂšre Branham — N.D.É.] Mais oui, il y a moins de dix mois leur soeur Edna aussi.

16     Aussi, je sais comment adresser ma sympathie Ă  frĂšre Demos. J’ai eu un pĂšre, un frĂšre, une femme et un bĂ©bĂ© qui sont partis Ă  quelques jours d’intervalle. Aussi, je connais ce qu’il ressent aujourd’hui. C’est seulement lorsque vous avez vĂ©cu les mĂȘmes choses que vous savez comment leur adresser votre sympathie.
    [L’amplificateur siffle — N.D.É.]

17     J’ai fait cela moi-mĂȘme. Excusez-moi. J’ai touchĂ© un gadget en bas, quelque part, avec la main. Je suis dĂ©solĂ© si j’ai mis trop fort, je ne le voulais pas.

18     Aussi, levons-nous maintenant, si vous le pouvez. Inclinons nos tĂȘtes.

19     PĂšre cĂ©leste, nous sommes rassemblĂ©s ici ce matin, pour T’adorer, pour Te remercier et Te louer de nous avoir envoyĂ© JĂ©sus, notre RĂ©dempteur, de sorte que nous avons un avenir aprĂšs que cette vie soit finie, voyant qu’il serait tellement incertain que nous puissions vivre ici pour toujours. Et PĂšre, lorsque nous voyons dans quelle dĂ©crĂ©pitude les corps peuvent tomber, que nous sommes heureux de ne pas devoir rester ici pour toujours! Toi, Tu as prĂ©vu un chemin qui permet de nous Ă©chapper au travers de la vallĂ©e de la mort.

20     Et, PĂšre, nous Te sommes reconnaissants pour ce matin, pour cette vie qui a Ă©tĂ© parmi nous, il y a moins d’une annĂ©e, chantant Tes louanges, soeur Florence Shakarian, que nous avons connue. Et Toi, Tu nous a rĂ©vĂ©lĂ© ce qui se passerait, bien des annĂ©es avant, afin que cela ne soit pas un trop grand choc pour nous. Et nous savons que ce que Tu dis est vrai. Et que Ta Parole dit: “Un homme nĂ© d’une femme a peu de jours et beaucoup de troubles”. Nous savons que cela est vrai Seigneur. Nous devons tous passer un jour par cette vallĂ©e. Ainsi nous Te remercions pour sa vie ici sur terre, croyant par la foi, que maintenant, ce matin, elle est passĂ©e de cette misĂ©rable maison de plaies Ă  un corps glorieux qui ne peut jamais connaĂźtre la maladie, Ă©galement pour ses talents de chanteuse, pour la voix qu’elle avait et pour son esprit si richement nourri de la grĂące de Christ. Si elle pouvait se trouver ici ce matin, elle ne le voudrait pas du tout, car elle devrait Ă  nouveau passer par tout cela. Maintenant que tout cela est passĂ©, elle est avec sa mĂšre et son pĂšre. Ils ont appelĂ© leur enfant Ă  la maison. Ainsi, nous Te remerçions.

21     Nous voulons aussi prier pour le rĂ©confort de notre frĂšre Shakarian, notre cher et bien-aimĂ© frĂšre, connaissant la vie qu’il a eue et les tourments par lesquels il passe ces derniers jours, et comment il est. Le voyant devenir ĂągĂ©, perdant ses cheveux, ses Ă©paules se voĂ»ter et malgrĂ© cela essayant de rester dans le champ de Dieu. Ô Dieu, donne-lui de la force aujourd’hui. Nous Te prions, Dieu, pour que Tu veuilles bien le lui accorder. Nous prions aussi pour tous ceux qui sont endeuillĂ©s par ce dĂ©part.

22     Et laisse-nous, Seigneur, maintenant que nous y pensons, nous rappeler que nous aussi nous devrons y passer un jour. Pendant que nous sommes assis ensemble ici, en prĂ©sence de notre Seigneur JĂ©sus-Christ, nous voudrions demander que Tu veuilles bien rafraĂźchir notre mĂ©moire. Et laisse-nous nous Ă©prouver ou faire l’inventaire de nos propres vies, afin que nous soyons sous le Sang et dans la foi. Accorde-le nous, Seigneur.

23     Maintenant, comme j’essaie dans ces circonstances d’apporter un petit message aux gens, je prie aujourd’hui afin que Tu veuilles m’aider, Seigneur. Affermis-moi, Seigneur, j’en ai besoin. Et je prie afin que Tu me l’accordes. Que quelque chose puisse ĂȘtre dit pour T’honorer. Et s’il y a quelqu’un ce matin, qui, Ă  l’écoute de nos voix, n’est pas prĂȘt Ă  reconnaĂźtre l’heure qui est devant lui, que cela soit le temps oĂč il puisse s’abandonner Ă  Celui qui a dit: “Je suis le Chemin, la VĂ©ritĂ©, la Vie”, notre Seigneur JĂ©sus-Christ mĂȘme. Parce que nous le demandons en Son Nom. Amen. (Vous pouvez vous asseoir.)
    [Quelqu’un sur la plate-forme parle Ă  frĂšre Branham — N.D.É.]

24     Le frĂšre ici veut savoir si tout le monde peut entendre correctement. Il y a deux micros qui fonctionnent. Est-ce que cela suffit? Pouvez-vous entendre? Levez vos mains si vous entendez. Merci.

25     Je suis dĂ©solĂ© de ne pas avoir de places assises pour tout le monde ce matin. Et j’ai confiance que je ne vais pas rester trop longtemps ici sur la plate-forme, juste pour apporter peut-ĂȘtre une lecture de la Parole; que le Seigneur veuille bien honorer Sa Parole et nous donner Sa grĂące afin que nous puissions Le servir au-travers d’Elle.

26     Maintenant, j’ai appris ce matin de Billy Paul qu’il est possible que nous soyons dimanche prochain Ă  l’AssemblĂ©e de Dieu, Ă  la Grantway, Ă  Tucson. S’il y a aujourd’hui quelqu’un de Tucson que je ne puisse voir, je serai dans leur assemblĂ©e dimanche prochain.

27     Ainsi maintenant, nous sommes revenus de l’est oĂč j’ai exagĂ©rĂ© en mangeant trop, Ă  cause de la gentillesse de ces gens des montagnes et j’ai Ă©tĂ© malade. Et cette semaine encore je ne me sens pas tout Ă  fait bien. Aussi, priez pour moi.
    [Quelqu’un dit: «Trop d’opossum.» — N.D.É.]

28     Que dites-vous? [«Trop d’opossum.»] FrĂšre Carl Williams avec son sens de l’humour, et je crois que j’en ai besoin maintenant, a dit: «Trop d’opossum.». Je n’en sais rien frĂšre Carl, mais en tout cas, un bon nombre d’écureuils. [FrĂšre Branham rit — N.D.É.]

29     Ainsi, si vous voulez prier pour quelqu’un ce matin, j’apprĂ©cierais si vous vouliez adresser quelques priĂšres pour moi, car j’en ai besoin. Maintenant, nous voulons aller rapidement Ă  la Parole.

30     Je ne veux pas vous garder ici trop longtemps, parce que je crois qu’il y a une retransmission par tĂ©lĂ©phone ce matin, Ă  travers toute la nation, de la CĂŽte ouest Ă  la CĂŽte est et du nord au sud. Beaucoup d’assemblĂ©es ont ce systĂšme de transmission, comme vous depuis le Tabernacle. Il sont Ă©galement reliĂ©s Ă  Phoenix, dans tous les endroits oĂč il y a un “service”, cela vient directement chez eux et ils se rassemblent dans les Ă©glises, les maisons et diffĂ©rents lieux. Ils disent que c’est mĂȘme mieux qu’une Ă©mission radiophonique. C’est la retransmission par tĂ©lĂ©phone. Ils mettent le combinĂ© du tĂ©lĂ©phone devant un microphone ou quelque chose comme cela dans la piĂšce. Ma femme a dit, venant de l’Indiana Ă  Tucson la semaine passĂ©e, que c’était comme si elle se tenait vĂ©ritablement dans la piĂšce. Aussi nous prions que Dieu veuille bĂ©nir tous ceux qui nous Ă©coutent ce matin, lĂ  oĂč ils se trouvent. LĂ -bas Ă  New York, c’est maintenant, dans l’aprĂšs-midi et encore d’autres heures ailleurs dans le pays.

31     Maintenant, dans le livre des Romains, chapitre 12, versets 1 et 2, nous dĂ©sirons lire cette Parole:
    Je vous exhorte donc, frĂšres, par les compassions de Dieu, Ă  prĂ©senter vos corps en sacrifice vivant, saint, agrĂ©able Ă  Dieu, [ce qui est] votre service intelligent.
    Et ne vous conformez pas Ă  ce siĂšcle; mais soyez transformĂ©s par le renouvellement de [votre] entendement, pour que vous discerniez quelle est la volontĂ© de Dieu, bonne et agrĂ©able et parfaite.

32     Maintenant, si c’est la volontĂ© de Dieu, je voudrais prendre comme sujet pour ce matin: Le pouvoir de Dieu pour transformer.
    Et ne vous conformez pas Ă  ce siĂšcle; mais soyez transformĂ©s par le renouvellement de [votre] entendement, pour que vous discerniez quelle est la volontĂ© de Dieu, bonne et agrĂ©able et parfaite.

33     Il s’agit d’un vieux texte familier que beaucoup de pasteurs ont utilisĂ© jusqu’à ce jour. Il a Ă©tĂ© utilisĂ© depuis le moment oĂč il a Ă©tĂ© Ă©crit. Mais maintenant une chose Ă  propos de la Parole de Dieu: Elle ne vieillit jamais, parce que c’est Dieu. Elle ne vieillit jamais. À travers chaque gĂ©nĂ©ration depuis maintenant prĂšs de deux mille ans, cette Parole de Dieu a Ă©tĂ© lue par les hommes, les prĂȘtres, et Elle n’a jamais vieilli. Je L’ai lue moi-mĂȘme pendant quelque trente-cinq ans. Et chaque fois que je La lis, je trouve quelque chose de nouveau que je n’ai pas vu la premiĂšre fois: parce qu’Elle est inspirĂ©e, Elle est Dieu en forme de lettre. Vous voyez, ce sont les attributs de Dieu s’exprimant, et cela a Ă©tĂ© couchĂ© sur le papier.

34     L’homme rĂ©pĂšte continuellement: «Eh bien, c’est l’homme qui a Ă©crit la Bible». Non. La Bible dit Elle-mĂȘme que Dieu a Ă©crit la Bible. C’est la Parole de Dieu.

35     Et Elle ne peut pas faillir. JĂ©sus a dit: “Le ciel et la terre passeront, mais Ma Parole ne passera jamais”. Elle ne peut pas passer, Ă©tant Dieu, Elle est une partie de Lui.

36     Et maintenant Ă©tant un fils ou une fille de Dieu, vous faites partie d’Elle et cela fait de vous une partie de Lui. C’est pour cela que nous venons pour communier ensemble autour de la Parole de Dieu.

37     Maintenant, ce mot “transformĂ©s”, j’ai regardĂ© dans le dictionnaire hier. Quand j’avais perdu la notion du temps, quand j’étais en train de chercher un texte, j’ai trouvĂ© ce mot, ou ce texte, ou plutĂŽt cette Écriture. Et le dictionnaire disait: “que c’était quelque chose qui est changĂ©. Cela doit ĂȘtre changĂ©â€. TransformĂ©s: “rendu diffĂ©rent de ce qui Ă©tait”. “Son ĂȘtre, son caractĂšre et toutes choses ont Ă©tĂ© changĂ©es en lui”. Transformer!

38     J’ai pensĂ© ce matin Ă  GenĂšse 1. Le monde Ă©tait informe et vide, il y avait des tĂ©nĂšbres Ă  la surface de l’abĂźme! Rien d’autre que le chaos complet. Et quand le monde Ă©tait dans cette condition, l’Esprit de Dieu planait au-dessus des eaux, et tout a Ă©tĂ© changĂ©: d’un chaos total Il fit un jardin d’Éden. Cela, c’est la puissance de transformation de Dieu, qui peut prendre quelque chose qui n’est rien et en faire quelque chose de merveilleux. La puissance de transformation de Dieu!

39     Et nous comprenons cela en lisant les Écritures. Dieu a prĂ©parĂ© cet Éden pendant six mille ans. Maintenant, Il a peut-ĂȘtre mis moins longtemps; mais juste en prĂ©sumant et en prenant cela de l’Écriture qui dit: “Un jour pour Dieu est comme mille ans sur la terre”, c’est comme cela si Dieu compte le temps. Et disons qu’Il a pris six mille ans pour faire la terre et Il a plantĂ© sur la terre toutes les bonnes graines. Il n’y avait que des choses parfaites.

40     Je pense souvent quand les critiques commencent Ă  lire le livre de la GenĂšse qu’ils le critiquent, parce que cela semble ĂȘtre une rĂ©pĂ©tition constante, vous jetant ici ou lĂ .

41     Mais si vous vouliez simplement remarquer, pour un moment, avant que nous entrions dans le texte, que MoĂŻse avait vu la vision. Et Dieu lui parla. Dieu parla Ă  MoĂŻse face Ă  face, lĂšvres Ă  oreille. Il n’a jamais parlĂ© Ă  un autre homme de cette façon, comme Il l’a fait avec MoĂŻse. MoĂŻse Ă©tait un grand, l’un des plus grands de tous les prophĂštes. Il Ă©tait un type de Christ. Et maintenant, Dieu peut parler, Il a une voix. Cela a Ă©tĂ© entendu. Dieu peut parler.

42     Et Dieu peut Ă©crire. Dieu a Ă©crit les Dix Commandements avec Ses propres doigts. Il a Ă©crit une fois sur les murs de Babylone, avec Ses doigts. Il est descendu et une fois, Il a Ă©crit sur le sable, avec Ses doigts. Dieu peut parler. Dieu peut lire. Dieu peut Ă©crire.

43     Dieu est la Source de toute grĂące, de tout pouvoir, et toute la sagesse Divine est en Dieu. C’est pourquoi, sachant cela, Il est le seul CrĂ©ateur qu’il y ait. Il n’y a pas d’autre crĂ©ateur que Dieu. Satan ne peut pas crĂ©er du tout. Il peut seulement pervertir ce qui a Ă©tĂ© crĂ©Ă©. Mais Dieu est le seul CrĂ©ateur.

44     C’est pourquoi Il crĂ©a par Sa Parole. Il envoya Sa Parole. Ainsi, toutes les semences qu’Il avait placĂ©es sur la terre, Il les a formĂ©es par Sa propre Parole, car il n’y avait rien d’autre pour les crĂ©er. Il les avait placĂ©es et elles Ă©taient sous la surface de l’eau. Il a juste dit: “Que ceci soit, que cela soit”; et c’est tout.

45     Maintenant, nous trouvons qu’à plusieurs reprises, il semble que la Bible dise ou rĂ©pĂšte quelque chose qu’Il n’a pas dit. Par exemple, dans GenĂšse 1, nous trouvons que: “Dieu crĂ©a l’homme Ă  Son image, Ă  l’image de Dieu, Il le crĂ©a; mĂąle et femelle Il les crĂ©a”. Et Il continue ainsi et plusieurs choses arrivĂšrent sur la terre.

46     Nous dĂ©couvrons ensuite qu’il n’y avait pas d’homme pour cultiver la terre. “Alors Dieu tira l’homme de la poussiĂšre de la terre”. C’était un homme diffĂ©rent. “Et Il souffla l’esprit de vie en lui et il devint une Ăąme vivante”.

47     Le premier homme Ă©tait Ă  l’image de Dieu, Lequel est Esprit. Jean 4 dit: “Dieu est Esprit, et ceux qui L’adorent doivent L’adorer en Esprit et en VĂ©ritĂ©â€. Mais Dieu est Esprit. Et le premier homme qu’Il crĂ©a, Ă©tait un homme spirituel, et il Ă©tait Ă  l’image et Ă  la ressemblance de Dieu.

48     Et alors Il a mis cet homme dans la chair, et l’homme chuta. Alors Dieu descendit et devint Ă  l’image de l’homme, afin de pouvoir racheter cet homme dĂ©chu. C’est lĂ , Ă  mon avis, le vĂ©ritable Evangile.

49     Maintenant, Dieu a plantĂ© en six mille ans toutes ces merveilleuses graines, ou plutĂŽt, Il a prononcĂ© Sa Parole. “Cela sera de cette maniĂšre, cet arbre sera, c’est ainsi que ce sera”. Toute chose Ă©tait parfaite. Cela Ă©tait simplement bon. Et Il a commandĂ© Ă  chacune de ces graines ce qu’elle serait, qu’elle se transformerait elle-mĂȘme en une plante selon la sorte de vie que la Parole avait ordonnĂ© qu’elle soit. Si c’était un chĂȘne, elle devait donner naissance Ă  un chĂȘne. Si c’était un palmier, elle devait donner naissance Ă  un palmier.

50     Parce que le grand CrĂ©ateur a simplement envoyĂ© Sa Parole, et la Parole–Semence Ă©tait lĂ  avant que la semence rĂ©elle soit mĂȘme formĂ©e. Et la Parole a formĂ© la semence. Vous voyez: “Il a crĂ©Ă© le monde par les choses qui n’apparaissent pas”. Il a fait le monde par Sa Parole. Dieu amĂšne Ă  l’existence toute chose par Sa Parole.

51     Et Ă©tant Dieu, le CrĂ©ateur, Il amena Ă  la vie toute chose par la Parole. Cela devait ĂȘtre un monde parfait. C’était un trĂšs bel endroit. C’était un vĂ©ritable paradis, ici sur terre.

52     Maintenant, chaque endroit doit avoir son quartier gĂ©nĂ©ral quelque part. Cette convention a son quartier gĂ©nĂ©ral, et ce chapitre a son quartier gĂ©nĂ©ral, une Ă©glise a son quartier gĂ©nĂ©ral. Et Dieu a son quartier gĂ©nĂ©ral. Et aussi, cet endroit, cette grande nation, dans laquelle nous vivons a son quartier gĂ©nĂ©ral. Et ainsi, ce grand Éden Ă©tait muni de son quartier gĂ©nĂ©ral, situĂ© dans le jardin d’Éden, ou plutĂŽt dans l’est du jardin d’Éden.

53     Et Dieu a placĂ© au-dessus de cela Son fils et l’épouse de Son fils, Adam et Eve, afin de rĂ©gner sur Sa grande crĂ©ation, ici sur terre.

54     Dieu Ă©tait le PĂšre d’Adam. “Adam Ă©tait le fils de Dieu”. Selon les Écritures, il Ă©tait le fils de Dieu.

55     Et Dieu lui a formĂ© une aide, sortie de son propre corps; peut-ĂȘtre une cĂŽte prĂšs de son coeur, comme cela elle serait proche de lui, et ainsi Il lui a fait une aide semblable. Ce n’était pas vraiment une femme comme de nos jours, pas plus qu’il ne s’agissait d’un homme d’aujourd’hui; Il l’avait simplement parlĂ©e. Et c’est ici que les ennuis commencent, Satan la trouva avant Adam. Ainsi, c’était simplement Sa Parole qu’Il avait prononcĂ©e.

56     Je dis cela, je ne veux pas passer trop de temps lĂ -dessus. Mais quelques-uns d’entre vous peuvent ĂȘtre un peu troublĂ©s, spĂ©cialement quelques-uns du sud, qui trouvent un peu confus le message Ă  propos de la semence du serpent que j’ai reçu de Dieu aujourd’hui. Mais Dieu voulant j’irai un de ces jours Ă  la maison Ă  Jeffersonville. Je dĂ©sire donner un message de six heures environ afin de tirer tout cela au clair, de le mettre dans la bonne forme pour que vous connaissiez ce dont nous parlons. Et c’est AINSI DIT LE SEIGNEUR. C’est aussi vrai que lorsque j’ai vu soeur Florence Shakarian plusieurs annĂ©es avant qu’elle ne s’en aille. Vous voyez, c’est la VĂ©ritĂ©. Et maintenant peut-ĂȘtre que cela a Ă©tĂ© mal compris.

57     Si quelqu’un venait vers moi avec quelque chose de contraire, je comprendrais peut-ĂȘtre mal, moi-mĂȘme. Je ne voudrais pas critiquer ce que quelqu’un dit. Nous ne devons pas nous critiquer les uns les autres. Je ne suis pas coupable de le faire; je remercie le Seigneur. J’ai critiquĂ© le pĂ©chĂ© et l’incrĂ©dulitĂ©; mais pas une personne individuelle, vous voyez, je ne le fais pas. Nous sommes tous des frĂšres et des soeurs. Nous allons en luttant, lĂ  oĂč soeur Florence Shakarian est allĂ©e hier matin. Elle et nous aussi, nous devons tous passer par ce chemin. Ce n’est pas mon but d’essayer de critiquer un frĂšre ou une soeur qui ne voudrait pas s’accorder avec nous. Non, loin de moi de faire cela! Je ne pense pas que vous trouviez une bande oĂč j’ai donnĂ© le nom de quelqu’un dont j’ai pensĂ© Ă  plusieurs reprises qu’il avait tort, mais cela c’est entre lui et Dieu. Mais ce qui est faux au sujet du pĂ©ché  Les malentendus ne sont mĂȘme pas des pĂ©chĂ©s, ce sont juste des malentendus entre personnes. Et je pense que chacun d’entre nous a le droit de s’exprimer pour notre comprĂ©hension.

58     Maintenant, ce grand CrĂ©ateur mis en place Son fils crĂ©Ă©. Adam Ă©tait Son premier fils crĂ©Ă©. JĂ©sus Ă©tait Son premier Fils engendrĂ©. Voyez, Il Ă©tait nĂ© d’une femme. Mais Adam a Ă©tĂ© crĂ©Ă©, par la main de Dieu, et placĂ© directement dans la crĂ©ation.

59     Eh bien, le quartier gĂ©nĂ©ral, avec Son fils et l’épouse de Son fils dominant sur tout, cela semblait si parfait. Il y avait un homme Ă  la tĂȘte de tout, Son propre fils et son Ă©pouse.

60     Chaque semence Ă©tait parfaite, les palmiers, les chĂȘnes, l’herbe, les oiseaux, et les animaux. Et chaque chose Ă©tait en ordre parfait avec le commandement de Dieu. «Ne changez pas votre nature. Portez la semence selon votre espĂšce! ChĂȘnes, ne soyez jamais pervertis en un arbre «papayes». Voyez-vous? “Palmiers, ne soyez jamais pervertis en quelque chose d’autre. Mais chaque semence selon son espĂšce!”. Et Il avait veillĂ© Ă  cela au travers des temps.

61     Et Il a prononcĂ© la Parole. Et Sa grande puissance crĂ©atrice avait formĂ© toutes ces choses qui sont venues, et mĂȘme l’homme et la femme. Et ils Ă©taient la tĂȘte parce qu’ils Ă©taient supĂ©rieurs Ă  toutes les autres races. Mais Il les plaça aussi sous la mĂȘme protection qu’il avait placĂ©e les arbres, les animaux et ainsi de suite: Sa Parole. Ils ne devaient jamais, sous aucun prĂ©texte, rompre cette Parole. Ils devaient rester LĂ . “Ne Lui retranchez jamais quelque chose, ou ne Lui ajoutez jamais rien! Vous devez vivre par cette Parole”.

62     Et aussi longtemps qu’aurait durĂ© la crĂ©ation dans cette forme, soeur Shakarian n’aurait pas eu Ă  partir ce matin-lĂ , aussi longtemps que serait maintenu le glorieux ordre de Dieu! C’est ce que nous croyons, nous retournons vers cela. Nous retournons Ă  cet endroit, Ă  cette place.

63     OĂč? Le septiĂšme matin, quand Dieu regarda tout cela, Il dit: “C’est bon. Je suis satisfait de cela. Oui, Je suis heureux de l’avoir fait. Et maintenant tout cela est sous contrĂŽle. J’ai mis Ma confiance dans Mon fils et sa femme, pour qu’ils soient Ă  la tĂȘte de tout cela, pour qu’ils contrĂŽlent que tout soit en ordre et qu’ils veillent Ă  ce que chaque semence produise selon son espĂšce. Maintenant, il a le pouvoir de faire cela”. Dieu dit ensuite: “Bien, tout est tellement bon, et cela ne peut pas ĂȘtre autrement, parce que c’est Mon propre dĂ©sir. C’est ce que je veux. Et Je l’ai prononcĂ© de cette maniĂšre, et Mes Paroles ont amenĂ© cela exactement comme je le voulais. Et voilĂ , c’est lĂ . Tout est bon!”. Ainsi la Bible dit: “Dieu se reposa de toutes Ses oeuvres le septiĂšme jour”.

64     Et toutes choses sont sous contrĂŽle pour produire selon son espĂšce. Maintenant, rappelezvous: “pour produire”. Quand Il met la semence en terre, la semence peut seulement venir Ă  la vie grĂące Ă  la puissance de vie qui est en elle; elle est nĂ©cessaire pour transformer une semence en une plante ou en quoi que ce soit. Sa puissance de transformation! Maintenant, Dieu a mis la semence lĂ , avec le potentiel qu’elle serait ce qu’Il avait dit qu’elle soit. Et aussi longtemps qu’elle resterait dans sa bonne catĂ©gorie, elle serait exactement ce que Dieu avait dit qu’elle soit. Cela devait ĂȘtre ainsi, parce qu’Il l’avait fait de cette maniĂšre; Il avait tracĂ© un canal. C’est afin que toute chose qui reste dans son canal, dans la ligne de Sa Parole produise exactement ce que Sa Parole avait dit qu’Elle produirait. Elle ne peut pas bouger de lĂ . Cela est canalisĂ© de maniĂšre parfaitement exacte. Aussi, avec toutes choses, dans la confiance que Son propre fils les ferait ainsi, Dieu dit: “Tout cela est bon, ainsi je me reposerai. Et chacune de ces semences a le pouvoir en elle-mĂȘme de se transformer dans l’espĂšce que Je dĂ©sire qu’elle soit. C’est ainsi que cela doit ĂȘtre, parce que J’ai donnĂ© Ă  chaque semence le pouvoir de transformation, de faire d’elle mĂȘme, selon son potentiel, exactement ce que Je veux qu’elle soit”.

65     Dieu n’a jamais changĂ©. Il est aujourd’hui le MĂȘme qu’alors. Quand Dieu est dĂ©terminĂ© Ă  faire quelque chose, Il le fera. Rien ne va Le stopper. Il le fera!

66     Maintenant, que tout Ă©tait si bien, et toute chose mise en ordre, Dieu pensait que cela irait bien; et Ă  ce moment, quand Il l’a pensĂ©, l’ennemi est venu. Dieu donna le pouvoir de transformation. Et je vais appeler ce type, qui a le pouvoir, non pas de crĂ©er Ă  nouveau: il avait le pouvoir de dĂ©former, pas de transformer; mais bien de dĂ©former
 Maintenant, chaque chose dĂ©formĂ©e a Ă©tĂ© prise de son Ă©tat originel, et il y a eu quelque chose qui s’est mal passĂ© avec cela.

67     Il y a quelques annĂ©es, je me rappelle que lors d’une patrouille Ă  travers les champs de maĂŻs, une branche avait Ă©tĂ© soufflĂ©e du sommet d’un arbre et elle Ă©tait tombĂ©e sur une tige de maĂŻs. La tige faisait de son mieux pour revenir Ă  la position dans laquelle elle Ă©tait supposĂ©e ĂȘtre, mais elle Ă©tait dĂ©formĂ©e parce que quelque chose Ă©tait arrivĂ©: la branche Ă©tait couchĂ©e sur elle.

68     Ensuite nous avons trouvĂ© une plante rampante dans le champ. Que beaucoup d’entre vous ici les hommes connaissez et peut-ĂȘtre aussi quelques femmes, si vous venez du Kentucky. Les femmes lĂ -bas utilisent la houe au mĂȘme titre que les hommes, lorsqu’ils vont au champ. Avec une houe, que l’on appelle “cou d’oie”, ils arrachent ces plantes rampantes. Parce que, si vous ne rĂ©ussissez pas Ă  extirper ces plantes dans les lignes de maĂŻs, comme cela, elle atteindra ensuite la tige de maĂŻs et commencera graduellement Ă  s’enrouler autour d’elle, si facilement et de maniĂšre si rusĂ©e, que vous remarqueriez Ă  peine qu’elle est en train de s’enrouler. Et finalement, elle devient de plus en plus forte, et elle tire sur cette tige de maĂŻs jusqu’à ce qu’elle soit dĂ©formĂ©e. Elle la tire contre elle, s’enroule autour d’elle, dĂ©formant ce qu’elle Ă©tait en quelque chose d’autre. Maintenant, c’est toujours une tige de maĂŻs, mais une tige de maĂŻs dĂ©formĂ©e.

69     Et nous sommes encore Ă  l’image de Dieu. Mais quelques-uns de ces fils de Dieu sont si dĂ©formĂ©s qu’ils marchent contrairement Ă  Sa Parole et Ă  la voie qu’Il nous a prĂ©parĂ©e pour que nous y marchions. Le monde, par sa mise en scĂšne, nous dĂ©tourne du droit chemin, nous rapproche de lui et nous amĂšne loin de ce sillon droit et Ă©troit oĂč Il nous avait plantĂ©s, pour ĂȘtre des fils et des filles de Dieu. Le pĂ©chĂ© a fait cette chose mauvaise aux fils et aux filles de Dieu.

70     Le dĂ©formateur! Je sais que ceci peut paraĂźtre plutĂŽt Ă©trange de parler de cette maniĂšre, mais c’est ce qu’il Ă©tait, “dĂ©former”; il a dĂ©formĂ© ou perverti. Perverti veut dire «ĂȘtre changĂ©, fait en quelque chose de diffĂ©rent». Et dĂ©formĂ©, c’est la mĂȘme chose, ce qui a Ă©tĂ© amenĂ© et dĂ©formĂ©, et «fait d’une autre maniĂšre». Maintenant, c’est toujours la mĂȘme , mais elle est dĂ©formĂ©e.

71     Nous trouvons que ce dĂ©formateur a eu aussi le mĂȘme intervalle de temps pour dĂ©former que Dieu avait pour transformer. Il a plantĂ© sa semence dans le jardin d’Éden
 ou plutĂŽt il n’a pas plantĂ© la 
 Depuis ce temps-lĂ , il a eu six mille ans pour dĂ©former la Semence de Dieu, la Parole de Dieu, six mille ans pour La dĂ©former, en faire quelque chose de diffĂ©rent; la premiĂšre fois qu’Eve l’écouta, elle retint juste une toute petite phrase.

72     Rappelez-vous que Satan, la premiĂšre fois, utilisa l’Écriture de maniĂšre aussi prĂ©cise que possible. “Dieu a-t-il vraiment dit: «Vous ne mangerez pas de chaque arbre du jardin?»”. Voyez? “Vous ne mangerez pas de chaque arbre du jardin?”.

73     Et rappelez-vous maintenant, Eve a dit: “Oui, nous pouvons manger de chaque arbre; mais nous ne devons pas mĂȘme toucher l’arbre qui est au milieu du jardin”. Maintenant, regardez-le, dans son message, tordant juste un peu l’Écriture. Eve a dit: “Parce que Dieu a dit que si nous faisions cela, nous mourrions le jour mĂȘme”.

74     Il a dit: “Oh, vous ne mourrez sĂ»rement pas”. Vous voyez, il Ă©tait un homme, il a dit: «Vous faites cela maintenant, mais vous ĂȘtes en quelque sorte des ignorants. Vous ne connaissez vraiment pas toutes ces choses. Mais si vous vouliez simplement prendre part Ă  cela, vous auriez de la sagesse, vous auriez de la connaissance. Vous connaĂźtriez le bien et le mal et vous seriez comme des dieux, si vous vouliez seulement prendre part Ă  cette sagesse que j’ai. Je sais, mais vous ne savez pas».

75     Bien sĂ»r que c’est bien d’avoir de la sagesse. Mais elle ne doit pas ĂȘtre contraire Ă  la Parole, elle doit ĂȘtre correcte, la vraie sagesse de Dieu, la sagesse Divine. Elle ne doit pas ĂȘtre la sagesse naturelle, charnelle. Je n’ai rien Ă  faire de la science que nous pouvons avoir, ou de l’éducation ou que sais-je encore, cela vient du diable. Dieu voulant, je vous le prouverai dans quelques minutes. Elle est du diable.

76     La civilisation est du diable. J’ai justement prĂȘchĂ© au sujet de cela. Toute la culture sur la terre, tous les pouvoirs de la science, et ce genre de chose, sont l’oeuvre du diable. C’est son Ă©vangile de la connaissance qu’il a prĂȘchĂ© dans le jardin d’Éden. Et il a pris cette connaissance, connaissance pervertie, contraire Ă  la Parole, Ă  la volontĂ© et aux plans de Dieu. Il lui a fallu six mille ans pour faire exactement ce que Dieu a fait, mais d’une maniĂšre pervertie, il lui a fallu le mĂȘme intervalle de temps pour amener son propre Éden.
    Maintenant, il a son propre Éden sur terre, et il est rempli de sagesse, de connaissance. C’était cela son Ă©vangile du commencement: sagesse, connaissance, science. Dieu n’a jamais voulu pourvoir Ă  cela. Et je veux que vous observiez une minute. Il a fait cela parce qu’il Ă©tait un homme rempli de la sagesse du monde.

77     Maintenant, c’est difficile de dire cela. Cela est trĂšs dur, parce que je parle Ă  des personnes qui ressentent la mĂȘme chose que ce que j’ai ressenti pendant de nombreuses annĂ©es. Mais depuis l’ouverture des Sept Sceaux, juste derriĂšre les montagnes lĂ -bas, oĂč se trouvaient les sept anges, ceci est devenu un nouveau Livre. Ce sont les choses qui Ă©taient cachĂ©es et qui ont Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©es, comme Dieu avait promis qu’Il le ferait, dans Apocalypse 10. Et nous sommes les gens privilĂ©giĂ©s que Dieu a choisis, sur la terre, afin que nous puissions voir et comprendre ces choses, qui ne sont pas mythiques ou issues de pensĂ©es charnelles que quelqu’un essaierait d’inventer. C’est la Parole de Dieu, rendue manifeste, prouvĂ©e comme Ă©tant vraie. ProuvĂ©e, qu’Elle est vraie non pas par la science, mais par Dieu. Dieu, comme je l’ai dĂ©jĂ  dit dans un message, n’a besoin de personne pour interprĂ©ter Sa Parole. Il est Son propre InterprĂšte. Il dit que cela arrivera et cela arrive. Il La confirme et cela est l’interprĂ©tation.

78     Il y a quelques annĂ©es, nous les PentecĂŽtistes, quand les autres Ă©glises nous dirent que nous Ă©tions «fous», que nous «ne pouvions pas, que le Saint-Esprit Ă©tait une chose du passé», nous avions dĂ©couvert que la promesse de Dieu Ă©tait pour ceux qui voudraient bien la prendre, et maintenant nous voyons diffĂ©remment. Vous voyez! C’est petit Ă  petit que cette chose s’est ouverte.

79     Et maintenant, Il a promis que les mystĂšres qui Ă©taient cachĂ©s, dans tous ces Ăąges de l’église, seraient rĂ©vĂ©lĂ©s juste Ă  la fin des temps. Et Il nous le fait savoir maintenant. Nous sommes Ă  la fin des temps. Nous y sommes, maintenant.

80     Satan est l’auteur de la civilisation. Il est l’auteur de la science. Il est l’auteur de l’éducation. Vous dites: «Est-ce bien vrai?».

81     D’accord, lisons dans la Parole de Dieu maintenant, GenĂšse 4, revenons en arriĂšre et regardons juste une minute. Je sais que je risque d’ĂȘtre un peu long. FrĂšre Carl voudra bien me le dire. [Quelqu’un dit: «C’est en ordre.» — N.D.É.] GenĂšse, chapitre 4, depuis le verset 16 il nous est dit ce que Dieu a fait, au commencement, quand il dĂ»t placer la malĂ©diction sur l’homme et la femme. Voyons ce qu’ils devaient faire: comment Il leur avait Ă©tĂ© dit ce qui se passerait, que la malĂ©diction viendrait sur eux et que le sol serait maudit Ă  cause d’Adam. Et nous trouvons ici, maintenant, qu’Eve avait eu des jumeaux. Et l’un d’entre eux Ă©tait de Satan, et l’autre Ă©tait de Dieu. Maintenant vous dites: «Oh, non! Non. FrĂšre Branham».

82     Encore une minute. Trouvez pour moi un passage de l’Écriture qui dise que CaĂŻn Ă©tait le fils d’Adam. Je vous montrerai, dans l’Écriture oĂč est Ă©crit: “CaĂŻn Ă©tait du malin”, pas d’Adam.

83     Maintenant, notez de quelle façon Eve a conçu. Nous commençons au chapitre 4, verset 1:
    Et l’homme connut Eve sa femme; et elle conçut, et enfanta CaĂŻn; et elle dit: J’ai acquis un homme avec l’Éternel.

84     Bien sĂ»r, cela devait ĂȘtre ainsi. Aucune importance, qu’elle soit une prostituĂ©e ou quelque chose d’autre, cela devait venir de Dieu, vous voyez, parce que c’est Sa semence, c’est la loi de Sa semence, elle doit produire, qu’elle soit une semence corrompue ou pervertie, ou n’importe quoi. Elle doit produire, de toute façon. C’est Son ordre.
    Elle ajoute Ă  enfanter son frĂšre Abel (Chouraqui).

85     Elle ne le connut plus. Adam connut sa femme, et elle enfanta CaĂŻn et aussi Abel, jumeaux. Satan Ă©tait avec elle ce matin-lĂ  et Adam l’aprĂšs-midi.

86     Vous voyez, cette grande polĂ©mique dans le journal ici, Ă  Tucson je crois, autour de cette femme qui enfanta en mĂȘme temps un enfant de couleur et un enfant blanc. Elle Ă©tait avec son mari ce matin-lĂ  et avec un autre homme l’aprĂšs-midi. Et l’homme blanc a dit qu’il prendrait soin de son propre enfant, mais que l’homme de couleur devrait s’occuper du sien. Vous voyez? Je connais cela dans le croisement des chiens et ainsi de suite. Cela peut arriver, certainement si cela se produit dans les quelques heures qui suivent. Ceci prouve cela.

87     Maintenant, pour montrer d’oĂč vient la civilisation, lisons dans GenĂšse, Ă  nouveau chapitre 4, verset 16:
    Et CaĂŻn sortit de devant l’Éternel et il habita dans le pays de Nod, Ă  l’orient d’Éden.
    Et CaĂŻn connut sa femme, et elle conçut et enfanta Enoch et il bĂątit une ville, et appela le nom de la ville d’aprĂšs le nom de son fils HĂ©noc.

88     La civilisation commença lĂ . Le docteur Scofield dit, ici dans ma Bible Scofield: «La premiĂšre civilisation». Remarquez, qu’il eĂ»t ensuite des fils et qu’ils firent des instruments de musique. Le suivant eĂ»t aussi des fils et ils commencĂšrent Ă  faire d’autres choses, des choses admirables, ils construisirent des villes, firent des instruments en mĂ©tal et toute sorte de choses. Vous voyez, ce que fit Satan, cela devint la premiĂšre civilisation, appelĂ©e CaĂŻnite. Il a fait ainsi la mĂȘme chose tout au long des Ăąges.

89     Maintenant, allons au verset 25, et regardons ce qui se passa ensuite.
    Et Adam connut encore sa femme et elle enfanta un fils, et appela son nom Seth; car [dit-elle], Dieu m’a assignĂ© une autre semence au lieu d’Abel; car CaĂŻn l’a tuĂ©.
    Et Ă  Seth, Ă  lui aussi, naquit un fils; et il appela son nom Enosh. Alors on commença Ă  invoquer le nom de l’Éternel. (de la lignĂ©e de Seth, pas de la lignĂ©e de CaĂŻn).

90     Voyez, ce grand intellectuel Ă  qui nous restons tous si attachĂ©s! Qu’est-ce que le Communisme aujourd’hui, quel est leur dieu? C’est l’intellect, la science. Que fait-on de toute façon? OĂč vivons-nous? ConsidĂ©rons ces Paroles aujourd’hui.

91     Maintenant, il possĂšde sa sorte d’Éden, Satan le possĂšde aujourd’hui. Durant ces six mille annĂ©es, il a formĂ©, pas crĂ©Ă©, mais dĂ©formĂ© la terre entiĂšre de Dieu; ses crĂ©atures, les animaux, croisant les races, hybridant: arbres, plantes, humains, mĂȘme les religions, la Bible, l’église; jusqu’à ce qu’il parvienne Ă  obtenir pour lui-mĂȘme, un jardin d’Éden complet, scientifique, oĂč toute chose Ă©volue par la science. Nos voitures, toute chose qui nous a Ă©tĂ© donnĂ©e par la science, tout ce que l’homme a fait. Et il possĂšde son grand Éden ici; pour prouver que le Message est opportun, prouver qu’il ne concerne pas un autre Ăąge mais bien celui d’Apocalypse 10! Regardez Ă  l’hybridation qui existe aujourd’hui, pour faire un monde meilleur ou plutĂŽt plus joli, mais pas meilleur. Regardez les petits enfants aujourd’hui.

92     J’avais ma fille chez le dentiste hier, et il a dit que sa dentition Ă©tait de travers. Un frĂšre, Ă  Tucson, frĂšre Norman, a sa petite fille dont les dents poussaient en avant. Et le dentiste dit que bientĂŽt du moins il le croit, les gens naĂźtront avec des dents croissant dans toutes les directions. C’est Ă  cause de la nourriture que nous mangeons, de la nourriture hybride.

93     Avez-vous lu dans le Reader’s Digest, le mois passĂ©, Ă  propos de Billy Graham, le noble Ă©vangĂ©liste? L’avez-vous Ă©coutĂ©? Je prie pour lui aujourd’hui plus que par le passĂ©. Quand il a parlĂ© Ă  ces “cols retournĂ©s” l’autre soir, haranguant le clergĂ©. Quelque chose lui est arrivĂ©. Un de ces jours, j’espĂšre qu’il puisse voir la position oĂč il se trouve, qu’il remarque qu’il appelle depuis Sodome, cette citĂ© pervertie. Et remarquez maintenant, dans le Reader’s Digest, que Billy Ă©tait devenu si faible qu’il ne pouvait mĂȘme plus tenir ses rĂ©unions. Et ils lui ont dit de courir, de faire de l’exercice, etc. Aussi, il court un mile chaque jour, je crois, ou quelque chose qui lui fasse faire de l’exercice.

94     L’homme est pourri. La race humaine entiĂšre est corrompue. Tout est comme dans la pĂ©riode avant le dĂ©luge. Tout est sens dessus dessous, chamboulĂ©, diffĂ©rent des sillons droits dans lesquels Dieu les avait plantĂ©s. Le pĂ©chĂ© a tordu la race humaine entiĂšre au travers de la science et de la tromperie.

95     Avez-vous lu, juste en dessous de cet article, oĂč il est dit: «De nos jours, les petites filles et les petits garçons ont dĂ©jĂ  atteint l’ñge mĂ»r, du point de vue physique, entre vingt et vingt cinq ans». Pensez-y.

96     L’autre nuit, pendant le discernement, j’ai appelĂ© une jeune fille de vingt deux ans et lui ai dit qu’elle souffrait de mĂ©nopause. Et c’est exactement ce que le mĂ©decin lui avait dit.

97     Vous voyez, c’est une race dĂ©chue, dĂ©gĂ©nĂ©rĂ©e, corrompue, reliĂ©e Ă  l’enfer. Je sais que cela ne sonne pas trĂšs Ă©thique. Mais c’est biblique, voyez, cela est vrai; nous vivons dans cette race, cette gĂ©nĂ©ration de gens.

98     Maintenant, remarquez aujourd’hui l’hybridation des veaux, des vaches, l’hybridation des plantes; cela vient justement de la science, celle-lĂ  mĂȘme dont on dit: «C’est ce qui dĂ©truit la race humaine entiĂšre». Vous l’avez lu, tout comme moi. Bien, pourquoi ne stoppent-ils pas cela? Est-ce que c’est parce qu’ils ne peuvent pas la stopper? La Parole de Dieu a dit qu’il en serait ainsi. Mais si vous voulez bien rĂ©flĂ©chir une minute, ils sont des instruments, comme l’a Ă©tĂ© Judas Iscariot, plaçant exactement les choses que Dieu avait dit devoir arriver. Et ils le font exactement sur la base de leur propre science.

99     Par sa recherche scientifique, de la mĂȘme façon qu’il trompa Eve, il a aussi trompĂ© l’église, dont Eve est le type. Remarquez ce qu’il fit. Au travers de la recherche de la connaissance, elle franchit la ligne entre le bien et le mal, Ă©coutant la perversion de Satan, ou la dĂ©formation de la Parole originelle de Dieu.

100     Et les Ă©glises d’aujourd’hui sont devenues dĂ©formĂ©es. Maintenant, je ne parle pas des gens, des individus. Je parle au sujet de l’église mondaine. Une est tordue d’une maniĂšre, et l’autre d’une autre et cela par la science. C’est toujours le mĂȘme modĂšle qu’il emploie. Satan a mis Ă  exĂ©cution ses intentions selon ÉsaĂŻe 14.12.

101     Regardons juste un instant dans le livre d’ÉsaĂŻe, et commençons par le chapitre 14, verset 12.
    Comment es-tu tombĂ© des cieux, astre brillant, fils de l’aurore? Tu es abattu jusqu’à terre, toi qui subjuguais les nations!
    Ceci est ÉsaĂŻe lorsqu’il le vit dans une vision, dans l’ñge Ă  venir.
    Et toi, tu as dit dans ton coeur: je monterai aux cieux, j’élĂšverai mon trĂŽne au-dessus des Ă©toiles de Dieu, et je m’assiĂ©rai sur la montagne de l’assignation, au fond du nord.

102     Le but de Satan Ă©tait de faire de l’Éden son propre Éden et de s’élever lui-mĂȘme au-dessus des Ă©toiles de Dieu, ainsi elles l’adoreraient, comme les fils l’adoreraient. Et c’est exactement ce qu’il a fait maintenant en l’apportant dans l’église. Je ne vais pas entrer dans les dĂ©tails. Tous ceux qui Ă©coutent les bandes savent cela. C’est exactement l’heure dans laquelle nous vivons, et c’est Satan qui a fait cela au travers des programmes d’éducation: meilleure santĂ©, meilleur ceci et meilleur cela. Et maintenant, ne sachant pas cela, ils marchent tout le temps tout droit vers la mort. Aveugles, conduisant les aveugles, dirigeants aveugles des nations, scientifiques aveugles, conducteurs d’église aveugles, aveugles conduisant des aveugles! JĂ©sus a dit: “Laissez-les tranquilles, ils tomberont les deux dans le fossĂ©â€.

103     Remarquez ici les deux Édens typifiĂ©s, si proches l’un de l’autre, que le faux Éden aurait pu tromper les Ă©lus eux-mĂȘmes. Matthieu 24.24 dit qu’il en serait ainsi. Mais, je veux que nous stoppions quelques instants et considĂ©rions ces deux Édens, et une chose en particulier, comment la Bible nous dit que c’est la Parole de Dieu qui produisit cet Éden, et comment la Parole de Dieu nous met en garde contre la venue de l’autre Éden.

104     Maintenant, nous savons aussi qu’il devait y avoir un autre Éden, si seulement nous voulions Ă©couter ce que dit le prophĂšte Paul, au sujet de celui qui s’élĂšve lui-mĂȘme, dans 2 Thessaloniciens, chapitre 2, verset 3. Je pourrais le lire si vous le voulez.
    Car ce jour-lĂ  ne viendra pas que l’apostasie ne soit arrivĂ©e auparavant et que l’homme de pĂ©chĂ© n’ait Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©, le fils de perdition, qui s’oppose et s’élĂšve contre tout ce qui est appelĂ© Dieu ou qui est un objet de vĂ©nĂ©ration, en sorte que lui-mĂȘme s’assiĂ©ra au temple de Dieu, se prĂ©sentant lui-mĂȘme comme Ă©tant Dieu.
    L’adversaire est celui qui s’élĂšve lui-mĂȘme au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou qu’on adore, et qui va jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu et se faire passer lui-mĂȘme pour Dieu.

105     Pensez Ă  cela! Maintenant, ÉsaĂŻe 14. Le prophĂšte a dit qu’il voyait “ce que Lucifer pensait dans son cƓur”, lors d’une vision inspirĂ©e de Dieu “disant qu’il ferait cela”. Dans ÉsaĂŻe, 800 ans avant Paul ou Ă  peu prĂšs.

106     Maintenant ici, 800 ans plus tard, Paul le voit arriver dans sa position. Remarquez, son Éden montre la tĂȘte, son Éden scientifique, dans son monde scientifique, avec une Ă©glise-Ă©pouse scientifique, le tout sous la couverture du mot «connaissance», grands sĂ©minaires, grands diplĂŽmes, grands programmes d’éducation.

107     Ecoutez, frĂšres et soeurs, chacun de nous va suivre cette route qu’a suivie Florence. Je vous le demande, dans le Nom de JĂ©sus, de considĂ©rer Cela. Ne me considĂ©rez pas. Je suis votre frĂšre, n’est-ce pas? ConsidĂ©rez la Parole de Dieu que je vous apporte. Et regardez l’ñge dans lequel nous vivons, parfaitement confirmĂ© par la propre Parole de Dieu.

108     Ces programmes en eux-mĂȘmes sont absolument antichrist. Satan devait avoir un Éden, il a dit qu’il voulait le faire: ici, c’est la simple Parole de Dieu qui nous dit qu’il le ferait, et ici, nous le voyons juste en train de le faire. Il l’a fait avec son Ă©pouse intellectuelle, dĂ©nominationnelle, scientifique. Il va en prendre la tĂȘte un de ces jours, dans le Conseil Mondial des Églises qui va ĂȘtre mis sur pied. Tous seront avec lui.

109     Non pas parce que les gens sont mauvais; ils Ă©taient plantĂ©s, alignĂ©s dans cette rangĂ©e, comme le maĂŻs, mais Satan a semĂ© ces plantes rampantes: la science, la recherche, l’éducation, les doctorats. Parfois, on ne vous laisse pas monter Ă  la chaire si vous ne produisez un diplĂŽme, un doctorat d’un sĂ©minaire de quelque part. Et c’est tout faux! Non pas les gens; c’est le programme qui est faux. Et maintenant qu’est-ce qu’il a fait? Il est de nouveau Ă  la tĂȘte et conduit le monde entier (grĂące Ă  un bouquet d’hybridation, de perversion de la Semence originelle de Dieu) vers un autre chaos tĂ©nĂ©breux.

110     Mais je suis si heureux que Dieu se souvienne Ă  nouveau de nous, qu’Il puisse encore modifier le cours des choses. Il a promis qu’Il le ferait et qu’Il appellerait un petit troupeau qui serait Son Épouse.

111     Remarquez maintenant, comment les types de ces Ă©glises ou de ces Édens sont parfaits.

112     Dieu, au travers d’une Semence de Sa Parole! Et il y a une seule chose qui peut vivifier la Parole, c’est de l’Esprit qu’il s’agit, car c’est Lui qui donne la Vie Ă  la Parole. Et quand la Vie dans la Parole rencontre la Vie de l’Esprit, cela produit selon ce que la Semence est.

113     Remarquez maintenant ce qui s’est passĂ©. L’innocence rĂ©gnait dans le jardin d’Éden, et cela Ă©tait une des dispensations. La premiĂšre dispensation Ă©tait l’innocence. Les gens ne connaissaient pas le pĂ©chĂ©. Ils ne connaissaient rien au sujet du pĂ©chĂ©. Les deux, Adam et Eve, Ă©taient nus, mais leur nuditĂ© leur Ă©tait cachĂ©e par un voile spirituel sur leur face. Ils n’avaient jamais su qu’ils Ă©taient nus, parce que cela le leur Ă©tait cachĂ©. Parce que leur propre esprit Ă©tait voilĂ© par Dieu; ils n’avaient pas la connaissance du bien et du mal. Et les deux se tenaient lĂ , nus, montrant ainsi que la connaissance ne leur Ă©tait pas encore venue qu’ils Ă©taient nus. La paire Ă©tait nue et elle ne le savait pas.

114     Maintenant, si vous voulez regarder, dans l’Apocalypse, chapitre 3, ou si vous souhaitez l’écrire
 L’Esprit-Saint prĂ©dit ce dernier Ăąge, Ă  l’Église pentecĂŽtiste de LaodicĂ©e, dans les derniers jours, Il a dit:
    â€Šet parce que tu ne sais pas que tu es misĂ©rable, aveugle et nu.

115     Il y avait sous l’innocence, la Semence de Dieu, Adam et Eve ne sachant pas du tout qu’ils Ă©taient nus, sous un voile du Saint-Esprit, leur cachant le pĂ©chĂ©.

116     Et maintenant, dans l’église du dernier Ăąge, nous trouvons ici qu’ils sont Ă  nouveau nus, et qu’ils ne le savent pas. Mais ce n’est pas le voile du Saint-Esprit. C’est le voile que Satan a mis sur Eve lĂ -bas, un voile de convoitise, le voile de la convoitise. Nos femmes dans la rue, elles sont si sales qu’elles ne savent pas qu’elles sont nues, avec leurs shorts et leurs robes sexy.

117     Quelqu’un m’envoya l’autre jour un article de journal, montrant cette nouvelle robe qu’elles allaient porter, je crois vingt-huit centimĂštres depuis la hanche, ou quelque chose comme cela. Et je me demande si nos femmes rĂ©alisent que c’est un voile de convoitise.

118     Maintenant, vous diriez: «Je peux prouver devant Dieu, que je suis innocente d’adultĂšre envers mon mari et tout cela».

119     Mais cependant, au jour du Jugement, vous serez appelĂ©es «adultĂšres». La Bible l’a dit aussi. JĂ©sus dit: “Quiconque convoite une femme du regard a dĂ©jĂ  commis un adultĂšre dans son cƓur”.

120     â€œAveugles, nus et ils ne le savent pas!”. Je n’ai rien contre ces pauvres femmes lĂ  dehors; c’est diabolique! Le systĂšme ecclĂ©siastique semble ne pas le reconnaĂźtre, ou s’élever contre cela; il les laisse porter des cheveux courts, se maquiller, et porter des shorts et toutes sortes de choses, sous le nom de ChrĂ©tientĂ©. Quelle chose horrible! Ils sont Ă  nouveau nus, dans l’Éden de Satan, ne le sachant pas. Ils ne le savent pas!

121     Je crois que je vois une femme, lĂ -bas vers la piscine. Si seulement cette femme pouvait rĂ©aliser ce qu’elle est en train de faire, mais elle ne le sait pas. Elle est nue. Son corps est sacrĂ©. Elle enlĂšve les habits dont Dieu l’a vĂȘtue, de la peau de bĂȘte au commencement. Dans cette gĂ©nĂ©ration, elle les enlĂšve et les raccourcit constamment. Elle est nue, sous les mots «civilisation, meilleure Ă©ducation, meilleure civilisation, plus grande Ă©thique».
    Laissez-moi ĂȘtre sĂ»r que cela pĂ©nĂštre bien en vous. C’est toute l’oeuvre du diable, et elle sera dĂ©truite lors de la venue de notre Seigneur JĂ©sus. Elle sera dĂ©truite, chaque morceau, chaque parcelle. Il n’y aura rien qui subsistera.

122     Et oh, mes amis de toute la nation, qui m’écoutez parler de Phoenix, pensez Ă  ces choses! Vous ĂȘtes ici sujet Ă  ces choses. Maintenant JĂ©sus a dit: “Cela tromperait mĂȘme les Ă©lus si c’était possible”.

123     Le premier voile, Ă©tait un voile saint, le Saint-Esprit, et Eve n’était pas supposĂ©e regarder en dehors de Cela. Mais quand Satan commença Ă  lui parler au sujet de la connaissance, il lui a suffit de juste jeter un regard furtif sur le monde.

124     Et c’est exactement ce que sa fille, l’église a fait. Vous n’avez qu’à regarder, vous n’avez qu’à vous habiller, comme les stars de cinĂ©ma, ou les jeunes hommes agir comme Elvis Presley ou Pat Boone, ou des gens comme ceux-ci, qui agissent sous le nom de la religion.

125     Pat Boone est de l’Église de Christ. Elvis Presley est un PentecĂŽtiste. Deux caractĂšres dĂ©moniaques qui ont jetĂ© le monde dans un chaos pire que Judas Iscariot lorsqu’il trahit JĂ©susChrist. Ils ne le savent pas. Leurs enfants ne le savent pas. Je n’ai rien contre ces garçons, mais c’est contre l’esprit qui les motive.

126     Bougez juste un peu de ce cĂŽtĂ© et laissez cette plante rampante s’enrouler un petit peu autour de la tige de ce maĂŻs et observez, observez ce qui se passe; le maĂŻs est Ă©touffĂ©. Oh oui, elle l’a eu. Et c’est ainsi qu’elle le fera chaque fois. Il a suffit Ă  Eve d’un simple coup d’oeil furtif sur le monde.

127     Et laissez-moi vous le dire, frĂšres et soeurs. Dans 1 Jean, chapitre 2, verset 15, nous pouvons lire, si vous le voulez bien, la Bible dit:
    â€Šn’aimez pas le monde, ni les choses qui sont dans le monde: si quelqu’un aime le monde, l’amour du PĂšre n’est pas en lui.

128     Maintenant, le mot ici n’est pas le mot terre; c’est un mot grec, kosmos, qui veut dire «l’ordre du monde». Si nous aimons les modes du monde, si nous aimons l’esprit du temps, si nous pensons: «C’est un temps merveilleux, oh, nous avons toutes ces choses», si vous pensez cela, c’est parce que votre pensĂ©e est fausse. Elle est pervertie par le diable. “Car si vous aimez l’ordre de ce monde, et les choses du monde prĂ©sent, c’est parce que l’amour de Dieu n’est mĂȘme pas en vous”. Rappelez-vous cela. Ô Dieu! Regarde ce que nous regardons en ce moment!

129     Je veux m’arrĂȘter ici un instant et vous raconter une petite histoire que j’ai entendue d’un chapelain de la PremiĂšre guerre mondiale.

130     Comme Satan au commencement, quand il est venu dans le jardin d’Éden ne pouvait pas dĂ©terrer ces Semences, il ne pouvait pas les dĂ©truire. Alors il les a vaporisĂ©es avec du poison, et il a dĂ©formĂ© ces Semences qui n’ont pas portĂ© du fruit selon la bonne sorte. Il a dĂ©formĂ© la Semence originelle.

131     Et c’est ce que font tous ces programmes religieux. Les gens religieux sont encore des fils et des filles de Dieu, mais ils sont dĂ©formĂ©s. Ils vont Ă  l’église, voulant faire le bien. Une nonne n’entre jamais au couvent pour ĂȘtre une mauvaise femme. Un ministre de l’évangile ne va jamais Ă  l’école juste pour ĂȘtre un mauvais homme. Jamais vous ne vous joignez Ă  une Ă©glise, serrez les mains, ajoutez votre nom dans le registre ou faites quoi que ce soit dans votre Ă©glise, pour ĂȘtre une mauvaise personne. Vous faites cela pour ĂȘtre une bonne personne. Mais c’est une tromperie, c’est la dĂ©formation qui fait cela. Satan l’a vaporisĂ©e. Vous voyez? Dieu n’a jamais eu d’organisation. Il n’y a rien de tel que nous puissions trouver dans les Paroles de Dieu.

132     Dieu est notre organisation, nous sommes organisĂ©s en Lui, un Corps en Dieu, au Ciel. C’est vrai. Nos noms sont dans le Livre de Vie de l’Agneau. Vous voyez? Remarquez.

133     Voyez, je sais que c’est dur, mais je dĂ©sire que vous ayez encore un petit peu de patience. Au temps de la PremiĂšre guerre mondiale
 Pardonnez-moi de m’éloigner de mon sujet.

134     Mais pour prouver ce que je dis, je voulais vous donner mon analyse de ce que Satan avait fait en Éden: vaporisĂ© son horrible poison. Voulez-vous savoir ce qu’était ce poison? Je peux vous le dire. J’ai la formule, elle tient en deux mots: incrĂ©dulitĂ©, laquelle est le contraire de la foi, une vaporisation d’incrĂ©dulitĂ© et de doute. Et la science a rempli l’espace, lĂ  oĂč se trouve la cavitĂ© qui conduit Ă  la Semence. Satan l’a remplie avec la connaissance, la science et la civilisation, et cela a dĂ©formĂ© la crĂ©ation de Dieu toute entiĂšre.

135     Vous pensez que je vous mets sur une corde raide, mais je suis sur la corde avec vous. Et nous sommes tous ici pour trouver ce que nous pouvons faire. Nous ne disons pas ces choses pour ĂȘtre diffĂ©rents. Nous devons ĂȘtre honnĂȘtes.

136     Nous tous, chacun d’entre nous, allons jusqu’au bout de la route, oĂč nous devrons rendre compte de chaque mot. En ce moment mĂȘme, nous savons que nos voix
 Quand nous sommes nĂ©s, notre premier cri est enregistrĂ©. Il sera Ă  nouveau jouĂ© lors du Jugement dernier. MĂȘme les habits que vous portez seront prĂ©sentĂ©s Ă  votre face au jour du Jugement. MĂȘme la science a dĂ©couvert cela par la tĂ©lĂ©vision. Voyez, la tĂ©lĂ©vision ne fabrique pas une image, elle la transmet uniquement. La couleur des habits, chaque mouvement, chaque pensĂ©e de votre esprit, tout est enregistrĂ© dans les archives de Dieu. Et cette grande chose vous sera mise devant les yeux; chacune de ces robes dĂ©goĂ»tantes que vous avez portĂ©es, chaque fois que vous ĂȘtes allĂ©es chez le coiffeur pour vous faire couper ces cheveux que Dieu vous a donnĂ©s. Cela sera ainsi et vous rĂ©pondrez pour cela. Vous ne pourrez mĂȘme pas bouger, mĂȘme les pensĂ©es de votre coeur seront repassĂ©es devant vous. Comment allez-vous Ă©chapper? “Comment y Ă©chapperons-nous si nous nĂ©gligeons un si grand salut?”. Vous voyez? Nous n’allons pas Ă©chapper. Chaque mouvement et toutes les pensĂ©es du coeur sont enregistrĂ©es maintenant, dans une autre dimension, mĂȘme la couleur des vĂȘtements que vous portez. La tĂ©lĂ©vision, la tĂ©lĂ©vision en couleurs le prouve et le montre, voyez, elle est dans l’une des trois dimensions dans laquelle nous vivons. Vous voyez?

137     Maintenant, voilĂ  de quelle façon le poison a frappĂ© l’église, frappĂ© la terre! Le poison de Satan sur les Semences, a pĂ©nĂ©trĂ© les cavitĂ©s et cela a entraĂźnĂ© la dĂ©formation. De plus en plus, il pĂ©nĂštre plus profondĂ©ment dans le coeur des Ă©glises, et dans le coeur des gens et des choses: science, science! Jusqu’à ce que cela devienne une place oĂč la race humaine entiĂšre, Ă©tant croisĂ©e, devient hybride. Je crois que chaque semence doit porter selon sa propre espĂšce. La race humaine, les plantes, et tout ce qui est croisĂ©, hybridĂ©, nous a amenĂ© Ă  une certaine position. En mangeant de la nourriture de notre terre, laquelle a rendu nos corps hybrides, cela place aussi nos esprits
 Maintenant si nos corps ont vieilli de vingt ou de vingt-cinq ans Ă  cause de nos cellules dĂ©gĂ©nĂ©rĂ©es, par de la nourriture hybridĂ©e, les cellules de nos cerveaux ne se dĂ©gĂ©nĂšrentelles pas elles aussi? Ne sont-elles pas aussi des cellules? C’est la raison pour laquelle Ricky court les rues, ici avec sa grosse voiture; pendant que les Ricketta et les Elvitta, ainsi que beaucoup d’autres, si nous devions leur donner un nom, sont lĂ  dehors, Ă  moitiĂ© nus devant les gens, mentalement partis, sans plus aucune conception de la dĂ©cence ou de la morale.

138     Revenons-en Ă  ma petite histoire. Ce chapelain m’a dit qu’il Ă©tait allĂ© au dispensaire et qu’il y avait de nombreux garçons, Ă©tendus dans la tente. Il venait d’arriver de l’extĂ©rieur. Un officier leur dit: «Chapelain, nous voudrions jeter un coup d’oeil dans les champs lĂ -bas». Ils les avaient aspergĂ© de gaz moutarde et de clorine, comme ils le faisaient en ce temps-lĂ .

139     Et le chapelain m’a dit: «Je suis allĂ© lĂ -bas, frĂšre Branham, il n’y avait de l’écorce sur aucun arbre, il n’y avait aucun brin d’herbe. C’était un matin de PĂąques». Il m’a dit: «Il y avait des carcasses de vieux tanks lĂ -bas prĂšs de la grande ForĂȘt d’Argonne, l’officier devait les enregistrer et regarder si on pouvait encore en tirer quelque chose». Et il a poursuivi: «Quand je me tenais lĂ bas, tout seul, j’ai levĂ© les yeux et j’ai dit: â€čÔ Dieu, c’est ce qu’il adviendra de toute choseâ€ș». C’est vrai, tout cela arrivera. Tout Ă©tait brĂ»lĂ©, il n’y avait plus de vie, nulle part, l’herbe Ă©tait consumĂ©e; les arbres, tout avait Ă©tĂ© tuĂ© par ces gaz, tordu, pendant vers le bas, criblĂ© de balles et de bouts de mĂ©tal.

140     Cela n’est-il pas une image du monde d’aujourd’hui, oĂč Satan vaporise son incrĂ©dulitĂ©, son hybridation, sa science, sa connaissance! Autrefois, au commencement, tout Ă©tait parfait quand Dieu avait mis Adam et Eve dans le jardin, ce magnifique paradis, sans mort, sans maladie, sans peine et tout Ă©tait dans un ordre parfait. Regardez ce que le DDT de Satan a fait! C’est le chaos, il n’y a rien qui subsiste.

141     Il m’a dit: «J’ai commencĂ© Ă  pleurer, je me suis retournĂ©, un rocher attira mon attention. Je suis allĂ© vers lui, j’ai regardĂ© ce rocher et je l’ai poussĂ© sur le cĂŽtĂ©. En dessous de ce rocher poussait une petite fleur blanche. C’était la seule chose vivante qui avait subsistĂ©, parce qu’elle avait Ă©tĂ© abritĂ©e par ce rocher».

142     Mon Dieu, mon Rocher, abrite-nous aujourd’hui. Ô Dieu, protĂšge-nous quand ces poisons sont vaporisĂ©s au nom de la science, de l’éducation. Garde-moi jusqu’à ce jour, ĂŽ Dieu, telle est ma priĂšre.
    [FrĂšre Branham fait une pause. Quelqu’un sur la plate-forme dit: «Ne mettez pas de limite Ă  votre temps, frĂšre Branham.» — N.D.É.] Maintenant, j’espĂšre que chacun de nous est sous ce Rocher, Christ.

143     Plusieurs d’entre vous ont entendu ce que j’ai prĂȘchĂ© l’autre jour. J’étais en chemin pour aller chasser dans les bois lorsque j’ai changĂ© de direction parce que mon attention avait Ă©tĂ© attirĂ©e. Et j’ai regardĂ©, et il y avait sur le sol un carton vide ou plutĂŽt un paquet de cigarettes, comme vous l’appelez. Je ne pense pas que je devrais nommer le fabricant mais plutĂŽt le slogan qui figurait sur le paquet: «Le filtre d’un homme qui pense, le goĂ»t d’un homme qui fume».

144     Je continuai Ă  marcher un peu plus loin dans les bois, et Quelque chose dit en moi: «Retourne vers ce paquet de cigarettes».

145     J’ai pensĂ©: «PĂšre cĂ©leste, je vais lĂ  en bas vers cet arbre oĂč ces Ă©cureuils ont Ă©tĂ© appelĂ©s Ă  la vie par Toi, un matin. Pourquoi me demanderais-Tu de rebrousser chemin?».

146     Et Quelque chose dit: «Tu as un sermon Ă  prĂ©parer pour dimanche. Ton texte est Ă©crit dessus». J’ai pensĂ©: «Sur un paquet de cigarettes?». Je m’en suis retournĂ©.

147     J’ai commencĂ© Ă  penser. «Le filtre d’un homme qui pense», quelle tromperie que cela! Si un homme Ă©tait un homme qui pense, il ne fumerait pas du tout. Mais, vous voyez, les gens avalent cela.

148     Je crois que c’était il y a deux ans, j’étais Ă  l’une de ces conventions, et je suis allĂ© dans une de ces fĂȘtes universelles, alors qu’elle Ă©tait sur la CĂŽte ouest. Il y avait beaucoup de monde lĂ -bas et des photos de Yul Brynner. Et beaucoup d’entre les scientifiques Ă©taient dans le mĂȘme hall, parlant du danger de fumer, de quelle façon ils avaient extrait la nicotine de la fumĂ©e sur une plaque de marbre. Ils avaient ensuite pris un petit coton tige pour rĂ©colter la nicotine et l’avaient rĂ©pandu sur le dos d’un rat. Ensuite, ils avaient mis le rat dans une cage, et en sept jours, il Ă©tait tellement infectĂ© par le cancer qu’il ne pouvait mĂȘme plus marcher. Vous voyez?

149     Maintenant, c’est la science elle-mĂȘme qui dit: «Vous ne pouvez pas produire de la fumĂ©e sans avoir du goudron. Le goudron produit donc la fumĂ©e». Vous dites un filtre! Quoi, filtre? Une telle chose n’existe pas.

150     Ce qu’il y a, c’est que le filtre est uniquement un artifice pour faire vendre plus de cigarettes. J’espĂšre que vous ne pensez pas que je sois sacrilĂšge ou fanatique. Ce diable dans l’homme, est celui qui le fait fumer, pour qu’il se tue lui-mĂȘme. Quand il veut la nicotine d’une cigarette, cela alimente son dĂ©sir de fumer, alors le fabricant vient avec son truc trompeur et il dit: «Le filtre d’un homme qui pense». Il doit maintenant fumer quatre ou cinq cigarettes, pour produire en lui autant de satisfaction que produit le goudron d’une seule cigarette. Les amĂ©ricains vendant de la mort Ă  leurs frĂšres et soeurs! Je ne le comprends pas.

151     LĂ -dessus, j’ai pensĂ©: «Il existe un Filtre pour l’homme qui pense, c’est vrai».

152     Maintenant rappelez-vous, si un homme fume, cela produit un certain goĂ»t en lui. Ainsi, vous ne pouvez nourrir le dĂ©sir qu’au moment oĂč vous fumez et cela produit le goĂ»t. Aussi, vous fumez quatre ou cinq cigarettes, et payez plus que si vous vous contentiez de fumer rĂ©guliĂšrement une cigarette. Vous voyez, c’est juste un artifice, un truc pour faire vendre, trompant les gens, les amĂ©ricains. Quand je pense Ă  “Valley Forge” et Ă  Georges Washington; avec deux tiers de ses soldats, sans souliers Ă  leurs pieds lors de cette froide journĂ©e, pour nous bĂątir l’économie dans laquelle nous vivons! Et les amĂ©ricains vendent aux amĂ©ricains, leurs frĂšres et leurs soeurs, la mort sous une tromperie, pour un lucre impur, la racine de tout mal: la soif et l’amour insatiable de l’argent. Tout est devenu dĂ©ment, l’homme ne sachant pas que tout pĂ©rira! Mais si vous ne fumez pas, vous ne pouvez pas en avoir le goĂ»t.

153     Et j’ai ensuite pensĂ©: «Il existe le Filtre d’un homme qui pense». Le Filtre d’un homme qui pense! J’ai donc tirĂ© mon texte de ce sujet: «Le Filtre d’un homme qui pense produit le goĂ»t de l’homme saint».

154     Alors j’ai pensĂ© que nos dĂ©nominations ont utilisĂ© la mĂȘme mĂ©thode, pour enrĂŽler les gens et les appeler eux-mĂȘmes ChrĂ©tiens. Pourquoi? Parce qu’ils rĂ©ussissent ainsi Ă  attirer plus de monde dans leur dĂ©nomination ou organisation. Ils rĂ©ussissent Ă  attirer plus de monde parce qu’ils les laissent venir sous ceci, ou cela ou encore autre chose. «Comme cela ne fait aucune diffĂ©rence, ils inscrivent simplement leurs noms sur le registre et ils disent qu’ils sont ChrĂ©tiens. C’est tout. Oh: «Vous ĂȘtes sauvĂ©s par la foi. Vous devez croire». Le diable fait la mĂȘme chose.

155     Vous devez naĂźtre de nouveau, et cela vient au travers du Filtre de Dieu! Maintenant il existe bel et bien un Filtre pour l’homme qui pense. Je Le tiens dans ma main. Il ne produira pas de goĂ»t pour une dĂ©nomination, mais Elle satisfera certainement le goĂ»t de l’homme saint, vous savez.

156     Comment une femme aux cheveux coupĂ©s pourrait passer par ce Filtre? Comment une femme en shorts ou en pantalons parviendrait-elle Ă  passer au travers du Filtre quand la Bible dit que “c’est une abomination devant Dieu pour une femme de porter un habit qui appartient Ă  un homme”? Et comment un homme qui a une haute opinion de lui-mĂȘme peut-il sortir et s’habiller comme une femme, laisser pousser ses cheveux comme une femme, couvrant ses yeux, avec des boucles, comme cela? Il porte les dessous de sa femme. Elle porte ses vĂȘtements extĂ©rieurs. Le filtre d’un homme qui pense? Un homme qui pense ne fait pas cela, pas plus qu’une femme qui pense. La Parole de Dieu ne laisse pas passer cela.

157     Il n’y a qu’une chose qui passe au travers de cette Parole. C’est l’Esprit-Saint et Il apporte la Parole en vous, et Il produit le goĂ»t de l’homme saint.

158     Regardez Ricketta dans la rue aujourd’hui, jolie, une belle anatomie que Dieu lui a donnĂ©e et que Satan utilise. Elle s’habille si immoralement, ne sachant pas que peut-ĂȘtre dans une semaine, elle pourrira dans la tombe.

159     Il n’y pas si longtemps je prĂȘchai Ă  une convention des AssemblĂ©es de Dieu de la CĂŽte ouest, Ă  l’Ecole biblique de Southwestern. Une petite dame descendait la rue alors que je montais, vĂȘtue de peu d’habits, elle portait un bikini, ou ce que vous appelez comme tel, avec des franges tout autour, avec un chapeau et des bottes de cow-boy. J’ai pensĂ©: «Ma pauvre petite chose, l’enfant d’une femme et d’un homme est venue au monde pour ĂȘtre une fille de Dieu, et elle est devenue un appĂąt pour faire tomber dans le piĂšge du diable». Je me suis dit: «Je crois que je vais retourner sur mes pas et le lui dire». Elle paraissait ĂȘtre du mĂȘme Ăąge que ma fille Sarah, seize ou dix-sept ans ou quelque chose comme cela. J’ai pensĂ©: «Non, je ne prĂ©fĂšre pas. Je vais monter en haut de la rue et je prierai pour elle. Si quelqu’un me voyait m’arrĂȘter et lui parler. Non, je prĂ©fĂšre ne pas le faire».

160     Maintenant, Ă©coutez, fils de Dieu, vous allez exactement Ă  l’endroit oĂč les JĂ©zabel de ce jour vous conduisent. Mais un homme qui pense, pense en premier. Elle peut bien ĂȘtre jolie, il pourrait dire: «Je pourrais mĂȘme sortir avec elle», mais ceci vous coĂ»tera votre Ăąme, garçon; la mĂȘme chose pour vous les filles, avec ces Rickies! Le Filtre d’un homme qui pense produit le goĂ»t de l’homme saint.

161     Vous, hommes mariĂ©s, quand vous voyez ces femmes vĂȘtues comme cela dans la rue, vous, fils de Dieu, ne rĂ©alisez-vous pas ce qui s’est passĂ© tout au commencement? Quand la science avait fait dans les temps antĂ©diluviens des femmes si jolies, Ă  un point tel que les fils de Dieu ont pris les filles de l’homme (pas les filles de Dieu). Dieu ne l’a jamais oubliĂ©. Ils ont tout dĂ©truit; science, plus joli. C’était ainsi
 Vous remarquerez, ces derniers temps, comme la beautĂ© des femmes s’élĂšve, c’est un signe de la fin; Dieu l’a prouvĂ©. Aussi, utilise le Filtre de l’homme qui pense, tu auras le goĂ»t de l’homme saint.
    Autrement, cela te coĂ»tera ton foyer, ta position, tout ce que tu as, et Ă  cĂŽtĂ© de cela, ton Ăąme! Cela brisera ton foyer, et peut-ĂȘtre qu’un autre homme ou une autre femme Ă©lĂšvera tes enfants.

162     Prenez le Filtre d’une femme qui pense, cela produira le goĂ»t d’une femme sainte. Quand vous allez au salon de coiffure ou ailleurs et qu’ils vous disent: «Vous savez, si vous gardez vos cheveux longs, cela vous donnera mal Ă  la tĂȘte». Prenez le Filtre d’une femme qui pense, regardez ce que dit la Bible, et dĂ©tournez-vous de cela. Vous voyez? Ne le faites pas.

163     Je suis votre frĂšre et je vous aime. Je n’ai rien contre vous. Dieu le sait. Si je vous dis ces choses, c’est l’amour que Dieu a pour vous. Si un homme voulait aller dans une dĂ©nomination et qu’on ne vous dise rien, que votre pasteur vous laisse vous asseoir et agir de cette façon, c’est qu’il ne vous aime pas. Il ne peut pas vous aimer. Je n’aimerais pas avoir ce genre d’amour pour une femme. Je veux avoir un goĂ»t saint pour ma soeur. Je veux qu’elle soit vraiment ma soeur. Personne ne peut dire, ou parler d’elle au sujet de sa beautĂ© comme pour ces reines du sexe. Elle va
: «Non, je veux qu’elle soit une dame».

164     Ă” Dieu, garde-moi sous ce Rocher. Oui. Dans EphĂ©siens 5.26, le seul moyen que vous ayez pour atteindre ce Rocher, c’est “le lavage d’eau de la sĂ©paration par la Parole”. C’est vrai.

165     Maintenant, ne laissez pas ce diable vous vaporiser avec son Ă©ducation. Non, non! Il tuera votre influence. Ne laissez pas le diable prendre cela: «Eh bien, j’appartiens Ă  la mĂȘme Ă©glise Ă  laquelle ma mĂšre, mon pĂšre et ma grand-mĂšre ont appartenu». Ne laissez pas le diable vous vaporiser avec cela. La Bible l’a dĂ©jĂ  dit, dans le septiĂšme Ăąge de l’Église, et ces choses produiront la! C’est vrai. Tout est corrompu. Tout est vive putrĂ©faction. Ne le laissez pas vous vaporiser. Vous dites: «C’est quand mĂȘme bien une plus grande Ă©thique. Nous avons une bien meilleure Ă©ducation que par le passé». Ne laissez pas Satan mettre cela sur vous. Je vous ai montrĂ© ce qu’est tout son programme de civilisation, d’éducation et de science, ici droit au milieu de l’église. N’écoutez pas cela. Gardez votre tĂȘte en dehors de leurs vieilles sales tĂ©lĂ©visions et des autres choses!

166     Et notre texte dit: “Ne vous conformez pas Ă  ces choses, mais soyez transformĂ©s”. N’y allez pas en disant: «J’ai Ă©tĂ© confirmĂ©, dimanche». Non, allez-y et soyez transformĂ©s maintenant, transformĂ©s de ce que vous ĂȘtes en ce que Dieu veut que vous soyez.

167     Maintenant, cela dĂ©pend de la sorte de Semence qui est en vous. Si une semence intellectuelle ou Ă©ducationnelle a Ă©tĂ© placĂ©e en vous, il y a une seule chose qu’elle puisse faire, fils et fille de Dieu, vous dĂ©former. C’est la seule chose qu’elle puisse faire. Les gens de nos jours, comme je les vois, agissent comme s’ils croyaient qu’il n’y avait mĂȘme pas de Dieu.

168     Pardonnez-moi cette expression. Si quelqu’un a Ă©tĂ© blessĂ© par cela, je ne voulais pas le faire. Il y a quelques dimanches, j’étais invitĂ© par ma fille, Ă  regarder un concert de chants religieux Ă  la tĂ©lĂ©vision. C’était un dimanche matin. Je voulais Ă©couter Oral Roberts dans son programme, aussi je leur ai demandĂ© de m’aviser. J’ai dit: «Ecoutez, ceci est un glorieux cantique, un grand hymne». Mon fils qui se tenait lĂ  me l’a dit aussi. Mais, j’ai arrĂȘtĂ© la tĂ©lĂ©vision


169     Nous avions louĂ© une tĂ©lĂ©vision Ă  une femme qui en possĂšde une dans sa maison. Je n’ai jamais eu l’intention d’en avoir une dans ma maison. Certainement pas. Je ne veux pas de cette chose dans ma maison. Je la dĂ©truirais avec mon fusil de chasse. Je ne veux rien avoir Ă  faire avec cette mauvaise chose. Certainement.

170     Laissez-moi vous parler ici au sujet des arizoniens. Avez-vous vu l’autre jour cette analyse sur les Ă©coles? Quatre-vingt pour-cent des enfants des Ă©coles d’Arizona souffrent de dĂ©ficience mentale, soixante-sept pour-cent d’entre eux parce qu’ils regardent la tĂ©lĂ©vision. Qu’en pensezvous?

171     Vous feriez mieux d’utiliser un fusil de chasse! Vous voyez, ne laissez pas le diable vous vaporiser avec cela. Non, certainement pas. Maintenant, comme je l’ai dit, les gens agissent comme s’ils ne devaient pas venir au Jugement.

172     Il y avait des garçons et des filles, des familles indiennes et tout un grand fatras. Je pense qu’un homme du nom de monsieur Pool en est Ă  la tĂȘte. Et si une fois j’ai vu une moquerie moderne des hymnes, c’est bien la maniĂšre dont ils ont Ă©tĂ© traitĂ©s par cette bande de Rickies secouant leurs mains en-haut et en bas.

173     J’ai certainement apprĂ©ciĂ© ce jeune homme ce matin, qui a chantĂ© d’une maniĂšre dĂ©cente, comme un vĂ©ritable homme. J’aime cela. Et vous, les Hommes d'Affaires, vous recevez ici parfois une bande de Rickies qui font du boucan, se tortillent en braillant et ainsi de suite, et retiennent leur respiration jusqu’à ce que leur visage devienne bleu; ceci n’est pas chanter, c’est juste faire beaucoup de bruit scientifique. Chanter, «c’est une mĂ©lodie qui vient du cƓur».

174     J’ai pensĂ©: «Quel dommage! Quelle honte que ceci!». Ainsi, sous le couvert de la religion, ils agissent comme s’il n’y avait pas de Dieu! L’autre jour, quelqu’un a dit Ă  un garçon chrĂ©tien qui Ă©tait avec ma fille: «Donne une remarque habile Ă  propos d’Adam et d’Eve». Il dit: «Eve marche Ă  travers le jardin». Il dit: «Enfants, vous voyez cet arbre lĂ -bas? C’est lĂ  que votre mĂšre a mangĂ© ce qui nous a fait sortir de la maison et du foyer». Pouvez-vous imaginer, un ChrĂ©tien ferme prenant une promesse et une Parole de Dieu et la jetant dans une porcherie! Ils agissent comme s’ils ne devaient pas passer en Jugement. Mais Dieu mettra en lumiĂšre chaque secret. Ils agissent comme s’il n’y avait pas de Dieu.

175     Je ne veux pas les appeler insensĂ©s, parce que la Bible dit
 JĂ©sus n’a-t-il pas dit: “Ne traitez jamais quelqu’un d’insensĂ©â€. Mais dans Psaumes 14.1, il est dit: “L’insensĂ© dit en son coeur: Il n’y a point de Dieu!”. Vous voyez? Ils ne le sont pas. Je ne veux pas les appeler insensĂ©s, mais ils agissent comme s’ils l’étaient. Ils agissent comme tel.

176     Aussi, vous voyez oĂč nous en sommes aujourd’hui, comme s’il n’y avait pas de Dieu. «J’appartiens Ă  l’église! La Bible et toutes ces histoires, quelle grande plaisanterie. Les gens de notre Ă©glise savent oĂč ils vont!». Oui, directement en enfer. Et sur leur chemin exactement lĂ , la science, l’éducation, les sĂ©minaires thĂ©ologiques les poussent Ă  descendre jusqu’au fond. Le Saint-Esprit n’a aucune chance de donner une rĂ©vĂ©lation sur quelque chose; le sĂ©minaire l’a donnĂ© et L’a supplantĂ©.

177     Le Saint-Esprit est lĂ  pour nous conduire; pas les sĂ©minaires ou les Ă©vĂȘques ou les surveillants et ainsi de suite. Le Saint-Esprit est notre Conducteur.

178     CaĂŻn Ă©tait une telle personne. Il Ă©tait trĂšs religieux, dans les oeuvres. Maintenant si la religion est tout ce que vous avez Ă  possĂ©der, alors Dieu a Ă©tĂ© injuste en condamnant CaĂŻn. Parce qu’il Ă©tait religieux, il Ă©tait aussi religieux et sincĂšre qu’Abel l’était. Maintenant, rappelez-vous, il pensait Ă  Dieu, il adorait Dieu, il avait une Ă©glise, il a construit un autel, il a fait un sacrifice, il priait, il adorait, mais il a Ă©tĂ© rejetĂ©. Aucune importance comment il
 EsaĂŒ l’était aussi. Vous voyez?

179     La religion, voyez-vous, c’est l’affaire de Satan; il ne tue pas tout, il se contente de la contaminer. C’est tout. Il ne va pas tout tuer. Oh, pas les communistes, non, non, l’AntĂ©christ n’est pas le Communisme. La Bible dit: “Il tromperait les Ă©lus si cela Ă©tait possible”. Ne prenez pas garde au rideau de fer, mais plutĂŽt au rideau de pourpre.

180     Mais remarquez, CaĂŻn venait pour adorer, mais il avait en lui la mauvaise semence, la semence du serpent. Le serpent avait sifflĂ© sur lui, parce qu’il Ă©tait de la semence de la femme. Il connaissait la parfaite volontĂ© de Dieu, mais il refusait de l’accomplir. Savez-vous cela? Satan connaĂźt la volontĂ© de Dieu, mais refuse simplement de la faire.

181     Notez, il avait vu Dieu confirmer le message d’Abel. Maintenant, je veux que vous pensiez, que vous utilisiez pour une minute le Filtre d’un homme qui pense. Le message correct d’Abel que Dieu avait confirmĂ© comme Ă©tant la VĂ©ritĂ©! Comprenez-vous maintenant? Le message d’Abel avait Ă©tĂ© reçu et CaĂŻn l’avait vu et savait que Dieu avait confirmĂ© ce message comme Ă©tant la VĂ©ritĂ©. Mais il ne pouvait simplement pas le faire parce que son orgueil l’empĂȘchait de le faire. C’est vrai. Son orgueil l’empĂȘchait de le faire. Pourtant, il avait vu que Dieu avait confirmĂ© le message.

182     Aussi, il semble bien difficile aujourd’hui pour les gens d’avoir une attitude humble envers la Parole de Dieu. Ils ne veulent pas le faire. Ils s’humilient certainement eux-mĂȘmes devant le credo d’une Ă©glise, mais pas devant la Parole de Dieu.

183     Si vous voulez trouver cela, vous devez aller à
 J’ai trouvĂ© une Parole ici, c’est Ă  celle-ci que je me rĂ©fĂšre. GenĂšse 4.6 et 7, Dieu dit Ă  CaĂŻn: “Pourquoi es-tu irritĂ©? Et pourquoi ton visage est-il abattu? Pourquoi marches-tu plein de colĂšre? Tu as entendu un message qui t’a troublĂ©? Eh bien, pourquoi fais-tu cela? Pourquoi es-tu en colĂšre, parce que je ne suis pas venu dans ton Ă©glise? Aussi, pourquoi as-tu fait cela?”.
    Utilisez-vous le Filtre d’un homme qui pense? Vous voyez?

184     â€” “Pourquoi fais-tu cette tĂȘte? Si tu veux bien faire, fais comme ton frĂšre lĂ -bas, Je te recevrai et te donnerai Ma bĂ©nĂ©diction. Je ferai la mĂȘme chose pour toi”. Mais il ne pouvait simplement pas le faire. Il a dit: “Maintenant, si tu ne le fais pas, le pĂ©chĂ© d’incrĂ©dulitĂ© est tapi Ă  ta porte”.

185     Maintenant quand ils nous disent: «Les jours des miracles sont passĂ©s». Pourtant, ils voient que toutes les choses que Dieu a promises qu’Il accomplirait dans les derniers jours sont parfaitement confirmĂ©es et prouvĂ©es, vous voyez? Toutes ces choses mentionnĂ©es dans Apocalypse 10 et Malachie 4 sont parfaitement confirmĂ©es. Qu’y-a-t-il donc, frĂšres et soeurs? Qu’est-ce qui est faux?

186     S’ils ne le croient pas; c’est l’incrĂ©dulitĂ© qui est le pĂ©chĂ©. Il n’y a qu’un seul pĂ©chĂ©: l’incrĂ©dulitĂ©. C’est vrai. Vous n’ĂȘtes pas condamnĂ© parce que vous buvez ou fumez, chiquez, portez des shorts, ou faites de telles choses. Non, cela ne vous condamne pas. C’est parce que vous ne croyez pas, si vous croyiez, vous ne feriez pas ces choses-lĂ . Vous voyez? Un croyant ne fait pas ces choses-lĂ . Il prend le Filtre d’un homme qui pense, ou le Filtre d’une femme qui pense, l’un ou l’autre. C’est en ordre, mais vous voyez, le pĂ©chĂ© est tapi Ă  la porte.

187     Maintenant, remarquez ce qui est arrivĂ© Ă  CaĂŻn, et il en sera de mĂȘme aujourd’hui. Cela a fait fuir CaĂŻn, un pĂ©cheur qui pĂ©chait dĂ©libĂ©rĂ©ment, par sa propre volontĂ©. Il Ă©tait dĂ©libĂ©rĂ©ment dĂ©sobĂ©issant. Et chaque personne fera de mĂȘme. DĂ©libĂ©rĂ©ment dĂ©sobĂ©issant aprĂšs qu’il ait vu l’offrande d’Abel agrĂ©Ă©e par Dieu et que c’était la vĂ©ritĂ©, mais il a refusĂ© de le faire. Il a continuĂ© Ă  faire ce qu’il faisait. Alors, il a franchi la ligne de sĂ©paration.

188     Il y a lĂ  une ligne que vous pouvez franchir. Vous savez cela, n’est-ce-pas? [La congrĂ©gation dit: «Amen.» — N.D.É.] Maintenant, ministres de Dieu, vous qui ĂȘtes ici ou au tĂ©lĂ©phone par toute la nation lĂ  oĂč cette Ă©mission est retransmise, rĂ©alisez-vous cela? Quand vous voyez que ceci est l’Écriture et que vous ne voulez pas le faire, Dieu ne voudra pas toujours
 Continuez comme cela! Soyez bĂ©nis! Chaque IsraĂ©lite Ă©tait bĂ©ni, il vivait au milieu du dĂ©sert, Ă©levait ses enfants, rĂ©coltait les rĂ©coltes, il Ă©tait bĂ©ni et ainsi de suite mais chacun d’entre eux Ă©tait sĂ©parĂ© de Dieu pour l’EternitĂ©. JĂ©sus l’a dit aussi. Oh, oui, Dieu continuera Ă  vous bĂ©nir, mais vous ĂȘtes perdus. Certainement. C’est ce que la Bible dit maintenant, c’est ce qu’Il a dit. Remarquez, vous pouvez traverser la ligne de sĂ©paration. Croyez-vous cela? [«Amen!»] CaĂŻn l’a fait.

189     Retournons en arriĂšre un peu, dans HĂ©breux 10.26. Regardons si je peux trouver rapidement cela. Le livre des HĂ©breux, au chapitre 10 et je crois, le verset 26. Je l’ai Ă©crit ici. Encore une minute, si vous me supportez, laissez-moi juste vous le lire. C’est en ordre, nous y sommes.
    Car si nous pĂ©chons volontairement aprĂšs avoir reçu la connaissance de la vĂ©ritĂ©, il ne reste plus de sacrifice pour les pĂ©chĂ©s, mais c’est une certaine attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu prĂȘt Ă  dĂ©vorer les adversaires!

190     Et C’EST AINSI DIT LA SAINTE PAROLE DE DIEU. Si nous renonçons dĂ©libĂ©rĂ©ment Ă  croire aprĂšs que nous L’ayons vu et entendu, alors, nous avons franchi la ligne. Il n’y aura plus aucun pardon possible, vous avez franchi la ligne. «Oh – vous dites – Dieu continue Ă  me bĂ©nir». Oh, oui!

191     Rappelez-vous IsraĂ«l, lorsqu’ils arrivĂšrent Ă  la frontiĂšre. Quand Dieu leur donna une promesse au sujet de la Terre Sainte; dans le pays oĂč coulait le lait le miel, oĂč tout Ă©tait bon, que MoĂŻse envoya Caleb, JosuĂ© et les espions Ă  l’intĂ©rieur du pays pour observer, rassembler les preuves et rapporter les signes de la promesse.

192     Dix d’entre eux dirent: “Nous ne pouvons pas le faire. Nous en sommes incapables. Regardez comme c’est difficile. Nous serions des fanatiques. Nous n’avons que des morceaux de bois pour nous battre. Regardez ce qu’ils ont. Nous ne pouvons pas le faire. Nous n’en sommes pas capables”.

193     JosuĂ© et Caleb dirent: “Nous sommes plus que capables de le faire! Dieu en a fait la promesse”.

194     Et rappelez-vous, ils sont retournĂ©s en arriĂšre. C’était Ă  Kadeshbarnea. Ils sont retournĂ©s en arriĂšre et sont devenus un peuple errant dans le dĂ©sert. Et chacun mourut et fut perdu pour l’EternitĂ©. JĂ©sus l’a dit.

195     Ne franchissez pas la ligne de sĂ©paration. Vous voyez? “Quand vous savez faire le bien et que vous ne le faites pas, vous commettez un pĂ©chĂ©â€.

196     IsraĂ«l a fait la mĂȘme chose. AprĂšs qu’ils aient vu que MoĂŻse avait Ă©tĂ© confirmĂ© par Dieu, ils ont laissĂ© Balaam vaporiser cette prĂ©cieuse Semence confirmĂ©e. Pasteurs, ne dites jamais rien contre cette Parole. Regardez Balaam, il Ă©tait un prophĂšte, et il avait vu la Semence de Dieu confirmĂ©e. Mais il vivait dans une grande dĂ©nomination moabite qui avait vu venir, Ă  travers le pays, ce peuple errant dans le dĂ©sert et il a rĂ©pandu son spray et il a dit: “Eh bien, attendez un peu, nous sommes tous ChrĂ©tiens. Nous sommes tous croyants. Nos pĂšres ne sont-ils pas issus de la mĂȘme famille? Ne sommes-nous pas des fils de Lot? Lot n’était-il pas un neveu d’Abraham? Ne sommes-nous pas tous les mĂȘmes? Marions-nous les uns les autres”. Comme Eve a laissĂ© Satan la vaporiser dans le jardin d’Éden, IsraĂ«l s’est laissĂ© vaporiser par le faux prophĂšte. Alors mĂȘme que le vĂ©ritable prophĂšte Ă©tait parmi eux avec la Parole confirmĂ©e. Mais avec la conception de la connaissance intellectuelle, il les a vaporisĂ©s. Pensez-y maintenant, cela n’a jamais Ă©tĂ© pardonnĂ©, le pĂ©chĂ© n’a jamais Ă©tĂ© pardonnĂ©.

197     Les semences ont pourri exactement le long du chemin du devoir, sur la route vers le pays promis. Chacun d’entre eux a pĂ©ri et a pourri, dans la ligne du devoir, au coeur mĂȘme de l’église, suivant Dieu. Et ils ont laissĂ© Satan les vaporiser de ce spray intellectuel, de l’éducation, de cette belle conception intellectuelle disant: “Eh bien, ne sommes-nous pas tous les mĂȘmes, nous sommes tous des enfants de Dieu”. Non, vous ne l’ĂȘtes pas! Mais il a laissĂ© ce faux docteur les sprayer avec sa conception intellectuelle.

198     Et c’est exactement ce que fait maintenant le Conseil OecumĂ©nique des Églises, vous voyez, exactement la mĂȘme chose: «Eh bien, mettons-nous tous ensemble dans une grande organisation». Tout systĂšme organisĂ© est du diable. Dans la Bible, Il porte la marque de la bĂȘte. Dieu voulant, j’aurai bientĂŽt Ă©crit un livre sur ce sujet.

199     Remarquez, au temps de NoĂ©, voyant la Parole de Dieu en train d’ĂȘtre dressĂ©e pour flotter
 Maintenant, laissez-moi faire une petite remarque, la Parole Ă©tait assemblĂ©e pour ĂȘtre transportĂ©e depuis le sol jusqu’aux cieux. Ils ont vu la structure de cette chose, mais avec leur conception intellectuelle, ils ont ri Ă  la face du prophĂšte, quand NoĂ© prophĂ©tisait la fin de ce temps. Cette structure Ă©tait faite de la Parole de Dieu, enduite de poix Ă  l’intĂ©rieur et l’extĂ©rieur, avec priĂšre et foi. Quand la pluie est venue, toutes les conceptions intellectuelles des religions sont mortes et ont pourri au coeur mĂȘme de leurs Ă©glises, sur la terre. Et l’arche flottait sur tout cela. La semence vaporisĂ©e de science a pourri directement dans le Jugement.

200     Qu’essayons-nous de faire, est-ce que nous essayons d’établir notre Ă©glise ou est-ce que nous essayons d’établir la Parole de Dieu? Qu’essayons-nous de faire? À quoi sommes-nous en train d’oeuvrer? Est-ce que nous essayons de ramener les gens Ă  la Bible? Qu’essaie de faire ce grand Ăąge, dans ces derniers jours, cette Ă©glise d’Éden?

201     Mais je dois m’arrĂȘter maintenant parce qu’il est tard, cela dure trop longtemps. [Un frĂšre dit: «Continuez.» — N.D.É.] Donnez-moi encore quinze minutes de plus et je m’arrĂȘterai sur cette Parole ici. [«Certainement, continuez.»] Oui, d’accord. Je sais qu’il y a des gens qui aimeraient venir maintenant ici pour nettoyer. Mais cela me semble difficile d’arrĂȘter. [«Continuez simplement, rien ne presse.»] Bon, d’accord, mais je me dĂ©pĂȘcherai.

202     Regardez aujourd’hui la grande Eve, scientifique et hybride, appelĂ©e Ă©glise. Qu’essaie-t-elle de faire? Essaie-t-elle d’élever la Parole de Dieu et laisse-t-elle faire les gens comme ils ont l’habitude de faire? Ils n’utilisent pas le Filtre d’un homme qui pense, ou le Filtre de Dieu. Regardez ce que cela produit. Ils s’élĂšvent eux-mĂȘmes. L’Église, Ă  cause de sa Semence dĂ©formĂ©e par le programme de la connaissance, a rendu la race scientifiquement ignorante de la Parole de Dieu. Maintenant, je ne vais plus ĂȘtre trop long avant de finir. Scientifiquement ignorants! Quand Dieu, exactement ici sur terre accomplit les choses par Sa Parole promise, ils les ignorent et s’en dĂ©tournent parce qu’ils sont scientifiquement ignorants. Scientifiquement ignorants!

203     Je souriais tout Ă  l’heure parce que frĂšre Williams avait Ă©crit ici, sur un bout de papier: «Vous pouvez continuer sur ce sujet tout l’aprĂšs-midi». J’apprĂ©cie cela, c’est en ordre.

204     Mais les gens pĂšchent dĂ©libĂ©rĂ©ment. Cela a amenĂ© tout le systĂšme de l’église d’aujourd’hui Ă  pĂ©cher dĂ©libĂ©rĂ©ment contre Dieu. Pourtant, la dĂ©cence commune vous prouve que Cela est vrai. Bon, d’accord, un voile de convoitise a aveuglĂ© leurs yeux par rapport Ă  la Parole de Dieu et l’église se trouve Ă  nouveau nue. Vous savez, Apocalypse 3 dit: “Viens et achĂšte chez Moi du collyre pour oindre tes yeux et que tu voies”. Vous voyez, le collyre, c’est Sa Parole.

205     Vous savez, ils disent: «Bien, cet homme a Ă©tudiĂ© pendant quarante ans pour obtenir ses diplĂŽmes. Il est un docteur en ci ou professeur en ça et toutes ces choses».

206     Vous savez ce que JĂ©sus a dit Ă  ce sujet? Il a dit: “Que l’homme renonce Ă  lui-mĂȘme”. Paul l’a fait.
    Vous dites: «Cela ne veut pas dire cela».

207     Eh bien, alors pourquoi donc Paul a-t-il suivi cette Parole? Il a dit: “Je ne viens pas Ă  vous avec les paroles sĂ©ductrices de la sagesse humaine parce que vous mettriez votre espoir dans celles-ci. Mais je viens Ă  vous en puissance et avec les manifestations de l’Esprit-Saint, afin que votre foi soit Ă©difiĂ©e sur la Parole de Dieu, et non sur les manifestations de la sagesse”.

208     Il semble que les gens ont perdu leur dĂ©cence commune et leur modestie. Ils ne sont plus comme ils avaient l’habitude d’ĂȘtre. Ils tremblaient quand le prophĂšte prononçait le AINSI DIT LE SEIGNEUR. C’est ainsi qu’ils Ă©taient. Les gens Ă©taient remuĂ©s car ils avaient peur. Mais maintenant, ils ont perdu toute crainte de Lui. Ils ne craignent plus Dieu.

209     Salomon a dit: “La crainte de Dieu est le commencement de la sagesse”. Juste le commencement de celle-ci.

210     Mais le prophĂšte peut prononcer le AINSI DIT LE SEIGNEUR; les gens disent: «Non-sens!». Vous voyez, il n’y a pas d’espoir pour eux. VoilĂ  ce qu’ils disent: «Eh bien, nous sommes malins. Nous sommes des intellectuels. Nous savons ce que nous faisons et disons! Pourquoi devrionsnous accepter de telles choses?».

211     Il y a aussi un vieux proverbe qui dit: «Les fous marchent avec des souliers Ă  clous lĂ  mĂȘme oĂč les anges ont peur de poser leurs pieds». Certainement.

212     Maintenant, qu’est-ce que la transformation? (Rapidement.) Comment en bĂ©nĂ©ficie-t-on? Qu’est-ce qui fait la transformation? C’est Dieu par l’Esprit-Saint. Il plante sa Semence, met son Esprit en Elle, et Elle produit. Son Esprit-Saint transforme la Semence–Parole pour ĂȘtre un produit confirmĂ© selon son espĂšce.

213     Ce qui est en vous montre quel genre de semence vous ĂȘtes. Vous ne pouvez pas le cacher. Ce que vous ĂȘtes Ă  l’intĂ©rieur se montre Ă  l’extĂ©rieur. Vous ne pouvez pas vous en sĂ©parer. Vous ne pouvez pas faire de cet arbre autre chose que ce qu’il est. Vous voyez, c’est ainsi que cela doit ĂȘtre. Le Saint-Esprit transforme ce qui est Ă  l’intĂ©rieur de la semence. L’espĂšce de la semence n’a aucune importance, Il la transformera. Si elle est mauvaise, elle apportera la mĂ©chancetĂ©. Si elle est hypocrite, elle apportera l’hypocrisie. Si c’est une vĂ©ritable Parole de Dieu, Elle donnera naissance Ă  un vĂ©ritable fils ou une vĂ©ritable fille de Dieu. Au travers du Filtre de l’homme qui pense, quand une semence sort, elle vient au travers de Cela et elle produit un fils ou une fille de Dieu.

214     Un jour, quand le monde Ă©tait dans l’obscuritĂ© et le chaos
 Maintenant, Ă©coutez attentivement parce que nous n’allons pas parler encore trop longtemps. Regardez. Un jour, quand le monde Ă©tait Ă  nouveau dominĂ© par toutes sortes de religions: lavage des mains, des pots, port de bonnets, de robe diffĂ©rente et ainsi de suite, au milieu d’un chaos total, lorsque le vĂ©ritable IsraĂ«l de Dieu avait Ă©tĂ© dĂ©tournĂ© de la loi et des commandements de Dieu, JĂ©sus dit: “Vous avec vos traditions, vous rendez la Parole de Dieu sans effet pour le peuple. Par vos traditions!”. Et regardez vos saints prĂȘtres, comme ils s’appellent eux-mĂȘmes; et JĂ©sus a dit: “Vous ĂȘtes de votre pĂšre le diable et vous faites ses oeuvres”. Regardez, c’est exactement ce qu’Il a dit.

215     Alors, quand le monde Ă©tait dans cet Ă©tat, l’Esprit de Dieu passa Ă  nouveau au-dessus de Sa Semence prĂ©destinĂ©e. Il a traduit et transformĂ© en fait EsaĂŻe 9.6 selon Sa promesse. Lui, Dieu, a Ă©tĂ© fait chair, pour sauver ce temps de chaos. Dieu crĂ©a l’homme Ă  Son image, et maintenant voici que Dieu vient, comme l’a vu le prophĂšte
 Maintenant, rappelez-vous la Parole que le prophĂšte a vu Ă  l’avance, le mĂȘme prophĂšte qui a vu Satan dans ces derniers jours, avec ses programmes d’éducations, avec son programme religieux et toutes les choses qu’il possĂšde
 Le mĂȘme prophĂšte, EsaĂŻe 9.6, a dit: “Car un Enfant nous est nĂ©, un Fils nous a Ă©tĂ© donnĂ©, et le gouvernement reposera sur Son Ă©paule; on l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, PĂšre Ă©ternel, Prince de la paix et Son RĂšgne n’aura pas de fin”. Et cela, c’est la Parole de Dieu. Et l’Esprit a reposĂ© sur cette Parole et Il a formĂ© dans la matrice de la vierge un homme: un fils “nous est nĂ©â€, pas crĂ©Ă©, “nĂ©â€.

216     Satan a essayĂ© et encore essayĂ© de Le vaporiser. Il Le transporta sur la montagne et Lui dit: “Si Tu es ce que Tu dis, alors fais ici des guĂ©risons pour moi. Montre-moi comment Tu peux le faire. Change ceci en pain, ces pierres en pain. Jette-toi en bas, car l’Écriture dit que Tu le feras”.

217     Vous les voyez, ces diables religieux d’aujourd’hui, rĂ©pĂ©tant toujours la mĂȘme chose? «Si une telle chose que la guĂ©rison Divine existe; ici se trouve frĂšre untel, regardons si tu peux vraiment le guĂ©rir».

218     Ce mĂȘme diable se tenait prĂšs de JĂ©sus, Ă  la croix disant: “Si tu es le Fils de Dieu, descend de cette croix”.

219     La Parole a dit qu’Il Ă©tait le Fils de Dieu. L’Esprit a prouvĂ© qu’Il Ă©tait le Fils de Dieu. EsaĂŻe 9.6 a Ă©tĂ© accompli. Et l’autre nuit, beaucoup d’entre vous ont entendu lors de l’émission radiophonique, qu’il existait au moins soixante et quelques passages de l’Écriture, je crois, qui prouvent que c’était bien de Lui qu’il s’agissait.

220     Oh, Satan a essayĂ©, et encore essayĂ©, il a tout fait. Une nuit, il L’avait vu endormi Ă  la poupe de la barque. Et il s’était dit: “Je Le dĂ©truirai maintenant”. Mais il n’a pas pu le faire.

221     Il a essayĂ© de Le tenter afin qu’Il fasse ce qui n’est pas correct, mais il n’a pas rĂ©ussi. Pourquoi? Parce qu’Il avait Ă©tĂ© vaporisĂ© avec le rĂ©pulsif de la prĂ©destination. Il ne pouvait pas ĂȘtre trompĂ©. Non, non, la Parole dit qu’Il viendrait ici. Amen. Aucun dĂ©mon ne peut L’ennuyer, ni ennuyer aucun des fils de Dieu, parce qu’Il a Ă©tĂ© prĂ©destinĂ© Ă  prendre sa place. Il est sprayĂ© avec le rĂ©pulsif contre le poison de Satan. Les docteurs dĂ©nominationnels ne peuvent mĂȘme pas Le toucher du tout. Il continue Ă  marcher, rien ne vient L’ennuyer. Cela n’avait aucun effet sur Lui.

222     â€” “Eh bien, je ferai de Toi un Ă©vĂȘque de toute la terre. J’ai tout pouvoir sur elle. Si seulement Tu veux juste m’adorer, joindre mon groupe, Je ferai de Toi un chef. Je m’abaisserai pour Te laisser T’élever”.

223     Il a dit: “ArriĂšre de moi Satan! Car il est Ă©crit: «Tu adoreras Dieu, la Parole, Lui seul tu serviras»”. Alors, un jour
 J’aimerais m’arrĂȘter un instant sur ce grand Personnage.

224     Mais un jour, l’Esprit se manifesta Ă  nouveau sur Lui, parce qu’une Parole avait Ă©tĂ© Ă©crite par le prophĂšte Ă  son sujet et que cela venait de Dieu: “Et Il a Ă©tĂ© conduit Ă  la boucherie, comme un agneau”. Et l’Esprit a Ă©tĂ© sur Lui, L’a conduit, et L’a envoyĂ© Ă  la croix du calvaire. Il est mort lĂ bas. Et chaque chose qui avait Ă©tĂ© annoncĂ©e Ă  propos de Sa mort a Ă©tĂ© accomplie, afin qu’Il apporte la LumiĂšre et la Vie Ă  chaque Semence prĂ©destinĂ©e de Dieu se trouvant sur la terre. Il a amenĂ© la maniĂšre de le faire. Ici est la Semence que l’Esprit amĂšne Ă  la Vie, transformant les fils et les filles de Dieu de ce monde de sombre chaos en des fils et filles de Dieu.

225     Ne trĂ©buchez pas sur ce mot: «prĂ©destination». Je sais que vous le faites. Mais, Ă©coutez, ce n’est pas mon mot. C’est un des mots de la Parole de Dieu. Si vous voulez le lire, lisez dans EphĂ©siens 1.5, qui dit: “
 nous ayant prĂ©destinĂ©s pour nous adopter pour lui par JĂ©susChrist”. Vous voyez?

226     Laissez-moi faire une pause, juste une minute, pour enlever ceci de votre esprit. C’est ainsi que vous Ă©tiez, au commencement, dans votre pĂšre en la forme d’un germe, d’une semence. Saviez-vous cela, chacun d’entre vous? Vous Ă©tiez dans votre arriĂšre, arriĂšre, arriĂšre grand-pĂšre aussi, le saviez-vous? [L’assemblĂ©e dit: «Amen.» — N.D.É.]

227     Lisez le livre des HĂ©breux, oĂč vous trouvez que LĂ©vi a payĂ© la dĂźme alors qu’il Ă©tait encore dans les reins d’Abraham, quatre gĂ©nĂ©rations aprĂšs lui. Quand Abraham a payĂ© la dĂźme Ă  MelchisĂ©dec, cela a Ă©tĂ© imputĂ© Ă  son arriĂšre arriĂšre petit-fils aprĂšs lui, alors qu’il Ă©tait encore dans les reins d’Abraham. Vous y ĂȘtes. Vous voyez?

228     Vous Ă©tiez dans les reins de votre pĂšre, mais votre pĂšre ne pouvait pas jouir de votre compagnie avant que vous ne soyez transformĂ©s en un corps de chair.

229     Mon fils ici Ă©tait en moi. Je voulais un fils, mais il Ă©tait dĂ©jĂ  en moi. Voyez, il Ă©tait dĂ©jĂ  en moi. Mais par le mariage, il a Ă©tĂ© transformĂ© en un homme comme moi et il est devenu comme moi.

230     Et vous devenez comme vos parents, parce qu’au commencement cela Ă©tait en vous. Maintenant, si nous sommes des fils de Dieu, Ses attributs
 Vous ĂȘtes un attribut de votre pĂšre, pas de votre mĂšre, de votre pĂšre. Le germe est en votre pĂšre. Voyez? Et maintenant, votre mĂšre Ă©tait une incubatrice qui vous a portĂ©, portĂ© la semence de votre pĂšre. Voyez?

231     Et la terre, dans la chair, est aussi une incubatrice qui porte la semence de Dieu. Voyez. Exactement la mĂȘme chose. Pas le monde, qui est aussi grand que Dieu a bien voulu le faire. Vous voyez?

232     Maintenant, si vous ĂȘtes un fils ou une fille de Dieu, alors, vous Ă©tiez en Dieu au commencement. Vous ĂȘtes Son attribut. Si vous n’étiez pas lĂ  Ă  ce moment, vous n’y serez jamais.

233     Parce que je ne peux pas porter dans mes reins le fils de cet homme lĂ , ou de cet homme lĂ bas
 Je peux seulement porter mes propres fils et ils porteront ma ressemblance. AllĂ©luia. Vous voyez cela.

234     Les fils et les filles de Dieu Ă©taient en Dieu au commencement. Maintenant regardez, vous dites que vous avez la Vie Éternelle, nous croyons que nous avons la Vie Éternelle. Bien, Il y a une seule forme de Vie Éternelle, et c’est Dieu. Dieu est la seule chose qui soit Ă©ternelle. Alors, si vous avez la Vie Éternelle, cette Vie a toujours Ă©tĂ© en vous, et vous Ă©tiez dans les reins de Dieu avant mĂȘme qu’il y ait un monde. Et quand la Parole Elle-mĂȘme
 JĂ©sus Lui-mĂȘme est appelĂ© la Parole et dans Jean 1, il est dit: “Au commencement Ă©tait la Parole, et la Parole Ă©tait avec Dieu, et la Parole Ă©tait Dieu
 Et la Parole a Ă©tĂ© faite chair et a habitĂ© parmi nous”. Alors, vous Ă©tiez dans les reins de JĂ©sus et ĂȘtes allĂ©s avec Lui au calvaire, vous ĂȘtes morts avec Lui, et vous ĂȘtes ressuscitĂ©s avec Lui. Et aujourd’hui, nous sommes assis en Lui dans les Lieux cĂ©lestes, remplis de Son Esprit, fils et filles de Dieu. Morts avec Lui, ressuscitĂ©s avec Lui. Certainement.

235     Maintenant, vous pouvez communier avec Lui. Vous ne pouviez pas le faire avant, parce que vous Ă©tiez simplement une Parole de Dieu, une semence. Mais maintenant, qu’Il vous a manifestĂ©, Il veut pouvoir communier avec vous. Alors Il est descendu, a Ă©tĂ© fait chair de telle maniĂšre qu’Il puisse communier parfaitement avec vous. Vous voyez, la communion parfaite! Oh, mes frĂšres, tous ces profonds mystĂšres de Dieu! Comme cela est merveilleux! Voyez, Dieu ne pouvait pas communier avec vous en Esprit, alors, Il est devenu un homme comme nous.

236     JĂ©sus Ă©tait Dieu Lui-mĂȘme, manifestĂ©. Il Ă©tait un Fils parce qu’Il a Ă©tĂ© engendrĂ©, mais il Ă©tait pour Lui, juste un tabernacle oĂč il pouvait vivre. “Jamais personne n’a vu Dieu si ce n’est le Fils”. Dieu s’est construit Lui-mĂȘme un temple, un corps dans lequel Il pouvait vivre, Il est descendu afin que vous puissiez Le toucher. 1 TimothĂ©e 3.16:
    Et sans contredit, le mystĂšre de la piĂ©tĂ© est grand: Dieu a Ă©tĂ© manifestĂ© en chair, a Ă©tĂ© justifiĂ© en Esprit, a Ă©tĂ© vu des anges, a Ă©tĂ© prĂȘchĂ© parmi les nations, a Ă©tĂ© cru au monde, a Ă©tĂ© Ă©levĂ© dans la gloire. Vous voyez?

237     Vous-mĂȘme Ă©tant chair et Lui-mĂȘme ayant Ă©tĂ© fait chair, vous pouvez avoir communion l’un avec l’autre, parce qu’Il Ă©tait l’attribut de l’amour de Dieu. Dieu est amour. N’est-il pas vrai? Et JĂ©sus Ă©tait l’attribut de l’amour de Dieu. Et quand l’attribut de l’amour a Ă©tĂ© dĂ©ployĂ©, c’était Dieu Lui-mĂȘme; tous les attributs qui dĂ©pendaient de Lui sont venus Ă  Lui: “Tous ceux que le PĂšre M’a donnĂ©s viendront Ă  Moi”. Certainement, ils devaient ĂȘtre prĂ©destinĂ©s. S’ils ne l’étaient pas, ils n’auraient pas pu venir Ă  Lui. C’est tout. Certainement.

238     Maintenant, nous pouvons communier au travers de la richesse de Sa Parole dont vous faites partie. Vous faites partie de la Parole de Dieu; parce qu’Il Ă©tait la Parole au commencement, vous ĂȘtes la Parole maintenant. Je prĂȘche ce soir ou dimanche ou un autre jour sur ce qu’est la Parole, vous voyez? Et maintenant, vous ĂȘtes une partie de la Parole.

239     Ecoutez, il y a une chose que je ne peux pas faire, c’est me vanter de mes ancĂȘtres. Non, je suis venu Ă  travers un sacrĂ© gĂąchis. Mon pĂšre Ă©tait irlandais, ma mĂšre Ă©tait une femme indienne, Ă  moitiĂ© indienne; sa mĂšre Ă©tait une indienne qui touchait une pension. Maintenant, tous des alcooliques, presque tous sont morts avec leurs souliers au pied, des bagarreurs, des batailleurs avec des pistolets, et ainsi de suite. Je ne peux me vanter d’aucun de mes ancĂȘtres parce que l’arbre gĂ©nĂ©alogique de ma famille est terrible.

240     Mais, frĂšres, il y en a Un dont je peux ĂȘtre fier, dont je peux me vanter, c’est le Seigneur JĂ©sus qui m’a rachetĂ©. Et avec Sa puissance de transformation, Il a plantĂ© une semence, par prĂ©destination et je L’ai vu. De qui suis-je donc le fils maintenant? Oui, je suis fier de Lui. Et j’ai passĂ© trente-trois ans de ma vie Ă  me vanter de Lui. Et s’Il voulait m’accorder encore trentetrois ans, j’essaierai de me vanter encore plus de Lui. Vous voyez? Je peux me vanter de mon AncĂȘtre, allĂ©luia, Il m’a rachetĂ© et plantĂ© Sa semence de Vie en moi, m’a laissĂ© regarder Ă  Sa Parole, et a envoyĂ© Son Esprit et a dit: “Il est lĂ . Dis ceci et cela arrivera. Fais cela”. Et oh, mes frĂšres, je peux me vanter de Lui! Comment a-t-Il fait cela? Au travers du lavage par l’eau de la Parole, les eaux de la sĂ©paration, que nous venons juste d’expliquer.

241     Les vĂ©ritables croyants prĂ©destinĂ©s resteront avec la Parole, parce qu’ils font partie de la Parole.

242     Oh, Ă©toiles errantes, combien de temps allez-vous encore vous Ă©tonner? Vous, MĂ©thodistes, Baptistes, PresbytĂ©riens, profanes ou qui que vous soyez, Ă©toiles errantes d’une Ă©glise Ă  l’autre, d’un pilier vers une place, et d’un programme de tĂ©lĂ©vision Ă  un autre, d’un monde Ă  un autre monde, pourquoi ne venez-vous pas ici? Il n’attend que cela pour communier avec vous. Il a grande envie de vous voir. Il veut vous transformer par le renouvellement de votre esprit, pas par l’église ou par la dĂ©nomination, mais par Sa Parole, dont vous faites partie si ce dĂ©sir est en vous.
    â€œBienheureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car c’est eux qui seront rassasiĂ©s”. Vous voyez? (Mat. 5.6).

243     Et il a envoyĂ© Sa puissance de transformation, pour vous tirer hors de cette dĂ©formation religieuse dans laquelle vous vous trouvez. Dans ce chaos, dans cette dĂ©formation oĂč nous sommes, Dieu a envoyĂ© Sa puissance de transformation, Sa Parole, confirmĂ©e, prouvĂ©e, pour vous sortir de la dĂ©formation religieuse d’ignorance dans laquelle vous marchez: “MisĂ©rables, aveugles et nus et ne le sachant pas”. Pensez-y, mes amis.

244     Vous savez, Dieu a envoyĂ© Sa puissance de transformation pour accomplir Sa Parole et changer le corps tout entier de Sarah et d’Abraham: transformer un vieil homme et une vieille femme, parce qu’Il avait promis qu’Il le ferait.

245     Et ce que Dieu a promis de faire, Il le fera. Il n’y a rien, aucune chose
 Aucune chose pervertie de laquelle Dieu ne puisse faire quelque chose. Mais Il gardera Sa Parole, et Il enverra Son Esprit! “Moi, le Seigneur, Je L’ai plantĂ©e. Je l’arroserai jour et nuit, de peur que quelqu’un ne la retire de Mes mains”. La Bible dit cela.

246     Oh, Ă©toiles errantes, vous dont le coeur est plein de dĂ©sir! Vous devez l’avoir, autrement vous ne seriez pas assis ici ce matin et vous ne seriez pas dans ces Ă©glises Ă  travers le pays, ou dans ces auditoriums ou dans les places oĂč vous vous trouvez si Quelque chose ne vous y avait amenĂ©. Quelqu’un vous a parlĂ©. N’allez pas plus loin. Il y a ce lavage par l’eau de la Parole, et cela vous rendra aussi blanc que la neige. Oh, fils de Dieu, Ă©coutez! Ne restez pas dans cette dĂ©formation. Sortez de lĂ . Abraham crut Dieu, et appela toute chose contraire


247     Vous me dites: «Comment gagnerai-je ma vie? Comment ferai-je ceci?». Cela, c’est l’affaire de Dieu. «Comment pourrais-je? Mes associĂ©s me laisseront tomber».

248     Dieu a dit: “Celui qui renonce Ă  son propre pĂšre, sa mĂšre, sa femme et ses enfants, sa maison, son foyer, Je lui donnerais un pĂšre, une mĂšre, des frĂšres et des soeurs dans le monde prĂ©sent et la Vie Éternelle dans le monde Ă  venir”. C’est une promesse, mes amis. Cela, oh, cela doit ĂȘtre arrosĂ©! Chaque promesse que Dieu fait s’accomplit. Chaque Semence de Dieu est une promesse.

249     Et mes soeurs, arrĂȘtez de vous couper les cheveux, parce que c’est une chose inconvenante devant Dieu. ArrĂȘtez de porter ces habits, c’est une abomination devant Lui!

250     Vous frĂšres, hommes, arrĂȘtez de pourvoir Ă  ces dĂ©nominations, de faire ces choses, et de permettre Ă  vos femmes de faire de telles choses. C’est malsĂ©ant pour des ChrĂ©tiens.

251     Revenez Ă  la Parole! Prenez cette Parole, Elle grandira. Elle doit grandir. C’est le pouvoir de transformation qui L’a apportĂ©e en premier lieu. Il est maintenant Ă  nouveau en chemin pour La reprendre. Elle retourne exactement lĂ  oĂč Elle Ă©tait.

252     Enoch a Ă©tĂ© transportĂ©, sans passer par la mort, par la puissance de transformation de Dieu. Pourquoi Dieu a-t-il fait cela? Pour montrer un type de l’enlĂšvement de l’Église qui doit venir. Oui. Il en a Ă©tĂ© de mĂȘme pour Élie.

253     Le corps de JĂ©sus a Ă©tĂ© vivifiĂ© aprĂšs qu’Il fut mort. Et dans la tombe, le corps de JĂ©sus a Ă©tĂ© vivifiĂ© par la Parole de Dieu et transformĂ© d’une froide image de mort en un glorieux Fils ressuscitĂ©. Parce que le prophĂšte, Psaume 16.10, si vous voulez l’écrire, Psaume 16.10, le prophĂšte dit: “Car Tu n’abandonneras pas mon Ăąme au ShĂ©ol, Tu ne permettras pas que Ton Saint voie la corruption”. Ô Dieu!

254     Cette Parole arrivera, c’est une Parole de Dieu! Plantez cela dans votre coeur, si vous voulez ĂȘtre dans l’enlĂšvement. Si vous ĂȘtes de vĂ©ritables ChrĂ©tiens, placez cette Parole dans votre coeur. Je crois que c’est EzĂ©chiel Ă  qui Dieu a dit: “Prends ce rouleau et mange-le”, afin que le prophĂšte et la Parole ne fasse qu’un. Et chaque promesse qui s’y trouve se manifestera ellemĂȘme, parce que c’est une semence originelle de Dieu. Ne le laissez pas vous vaporiser avec cette science charnelle, avec cette connaissance et cette Ă©ducation. Ne laissez pas vous retirer cela par quelque thĂ©ologien Ă©duquĂ©. Croyez en Dieu!

255     Abraham n’a pas Ă©coutĂ© la science de son Ă©poque, disant: “Je suis trop vieux pour avoir un bĂ©bĂ©, je suis allĂ© trop loin. J’ai fait ceci, cela ou autre chose”. Mais il a considĂ©rĂ© toute chose qui Ă©tait contraire Ă  Dieu comme si elle n’existait pas. Et il n’a pas trĂ©buchĂ© sur la promesse de Dieu Ă  cause de son incrĂ©dulitĂ©; mais au contraire, il Ă©tait fort, il louait Dieu. Il savait que Dieu Ă©tait capable d’accomplir ce qu’Il avait promis.

256     Oh, fils errants, dĂ©formĂ©s par les plantes rampantes de cette terre! Soeurs errantes, que les endroits et les modes de ce monde ont attirĂ©es! Et, trĂšs chĂšres soeurs, vous pouvez me considĂ©rer comme un vieil excentrique, mais un de ces jours quand vous rencontrez ce que Florence Shakarian a rencontrĂ© l’autre nuit
 elle Ă©tait aussi assise dans cette piĂšce, Ă  cette place que vous connaissez. Quand vous rencontrez cela, vous trouverez que ce n’est pas moi qui ai raison, mais cette Parole. Restez Ă  l’écart de ces coiffeurs, de ces boutiques de mode. Restez Ă  l’écart de ces choses.

257     Vous dites: «Pourquoi ne pas leur enseigner de grandes choses, comment ĂȘtre cela?». Commencez simplement par l’ABC et ensuite nous viendrons Ă  l’algĂšbre. Vous voyez? Commencez simplement Ă  apprendre: “Ce qui est de votre part un service intelligent”. Romains 12.1:
    Je vous exhorte donc, frĂšres, par les compassions de Dieu, Ă  prĂ©senter vos corps en sacrifice vivant, saint, agrĂ©able Ă  Dieu, ce qui est votre service intelligent.

258     Faites simplement “votre culte intelligent”, Dieu prendra soin du reste, voyez, raisonnez simplement Ă  propos des choses sur lesquelles vous pouvez raisonner de vous-mĂȘme et faitesles. Est-il raisonnable pour une femme de se dĂ©shabiller, de se vĂȘtir si peu, de sortir et d’agir ainsi quand la Bible condamne cela? N’est-il pas dĂ©raisonnable pour un homme de s’enferrer dans de tels dogmes, comme nous en avons aujourd’hui, et toutes ces choses-ci, tous ces sĂ©minaires et toutes ces choses-lĂ , quand cela est absolument contraire Ă  la Parole de Dieu? Vous voyez?

259     Les lĂšvres d’EsaĂŻe, il Ă©tait juste un homme ordinaire avec des lĂšvres impures. Il a dit: “Seigneur, je suis parmi un peuple impur et j’ai les lĂšvres impures. Malheur Ă  moi parce que j’ai vu Dieu”. Et un ange est descendu, a pris une braise du Saint feu de l’autel de Dieu, et a transformĂ© ses lĂšvres; des lĂšvres d’un homme errant en celles d’un prophĂšte qui a le AINSI DIT LE SEIGNEUR. Le pouvoir de transformation de Dieu!

260     Cent vingt pĂȘcheurs, et quelques vieux vendeurs de pourpre, des femmes et quelques-uns de ceux qui s’étaient rassemblĂ©s dans la chambre haute, avaient fermĂ© la porte. Ils n’avaient mĂȘme pas d’éducation pour signer leur propre nom. Dieu les transforma de pĂ©cheurs en pĂȘcheurs d’hommes; d’hommes et de femmes des rues, en des saints de Dieu, immortels. Le pouvoir de transformation de Dieu!

261     Paul, un membre d’une Ă©glise locale, PresbytĂ©rien, MĂ©thodiste, Baptistes, PentecĂŽtiste, ou quelque chose est allĂ© dans les rues, avec ce grand esprit de dĂ©fiance en lui, sĂ»r que sa connaissance Ă©tait supĂ©rieure Ă  tous les autres. Il avait reçu l’éducation de Gamaliel, un des meilleurs docteurs de la loi du pays. Que s’est-il passĂ© sur le chemin de Damas oĂč il se rendait pour saisir un ramassis de gens qui croyaient Ă  la Parole de Dieu? Il a Ă©tĂ© projetĂ© Ă  terre et il a entendu un Message en se rendant lĂ -bas. Et il a Ă©tĂ© transformĂ© par Elle d’un membre d’une Ă©glise et d’une personne pratiquante en un prophĂšte de Dieu, qui a Ă©crit la Parole de Dieu dans le Nouveau Testament. D’un membre d’une Ă©glise en un saint!

262     Oh, Ă©toile errante, il est temps d’arrĂȘter. Fils errant, semence errante qui va d’une place Ă  une autre, dans cette dĂ©formation; enfants, revenez ce matin. Je vous en prie, Ă©coutez-moi, moi qui me tient comme un homme entre les vivants et les morts.

263     Vous lĂ -bas, qui Ă©coutez l’émission et qui venez d’arriver, si vous ĂȘtes toujours Ă  l’écoute, restez assis encore quelques minutes. Je sais qu’il est tard Ă  Tucson, pardon, Ă  Phoenix, c’est minuit moins vingt. Et j’ai eu ces gens ici depuis ce matin. Je vous ai enlevĂ© Ă  votre travail et Ă  vos occupations. Mais regardez, chers amis, vous pourriez ĂȘtre Ă©loignĂ©s de Dieu pour toujours. Je vous en prie, revenez ce matin. Voulez-vous bien? Il y a de la place Ă  la Fontaine.
Il y a longtemps, dans une mangeoire, je sais qu’il en Ă©tait ainsi,
Un enfant est né pour sauver les hommes de leurs péchés.
Jean L’a vu sur le rivage, l’Agneau pour toujours.
Oh, Christ, le Crucifié du Calvaire.
Oh, j’aime cet Homme de GalilĂ©e, de GalilĂ©e,
Parce qu’Il a tant fait pour moi.
Il a pardonnĂ© tous mes pĂ©chĂ©s, placĂ© le Saint-Esprit Ă  l’intĂ©rieur;
Oh, j’aime, j’aime cet Homme de GalilĂ©e.
Un jour, un publicain est allé pour prier dans le temple là-bas,
Il a criĂ©: «Ô Seigneur, prends pitiĂ© de moi!».
Chaque péché lui a été pardonné,
Et une paix profonde a été placée en lui;
Il a dit: «Viens voir cet Homme de Galilée».
    C’est vrai.
Le paralytique a retrouvĂ© l’usage de ses jambes, le muet de sa bouche,
Cette puissance a parlé avec amour au-dessus du lac;
L’aveugle a recouvrĂ© la vue, je sais que cela pouvait ĂȘtre seulement
La miséricorde de cet Homme de Galilée.
    C’est vrai.

264     Un type de ce ministĂšre d’aujourd’hui.
La femme au puits,
Il lui a dit tous ses péchés,
Comment elle avait eu cinq maris Ă  cette Ă©poque.
Chaque péché lui a été pardonné, et une paix profonde a été placée en elle;
Elle a crié: «Viens voir cet Homme de Galilée!».

265     Femme, Il savait. Voyez, Il a lu dans vos coeurs ce matin. Hommes, Il a lu dans vos coeurs ce matin. Oh, publicain, prions!
Oh, j’aime cet Homme de GalilĂ©e, de GalilĂ©e,
Parce qu’Il a tant fait pour moi.
Il a pardonnĂ© tous mes pĂ©chĂ©s, placĂ© le Saint-Esprit Ă  l’intĂ©rieur;
Oh, j’aime, j’aime cet Homme de GalilĂ©e.

266     Ne voulez-vous pas L’aimer avec moi ce matin? Oh, pĂ©cheurs rebelles errants ici ou lĂ -bas, voulez-vous accepter le Seigneur ce matin? Il est la Parole, et la Parole vous a Ă©tĂ© apportĂ©e. Ne voulez-vous pas L’accepter ce matin? Levez simplement les mains, ou restez debout, ou sur quelque chose et priez, dites: «Je veux L’accepter maintenant frĂšre, je le veux, je veux L’accepter maintenant». Voulez-vous vous tenir debout, vous qui voulez qu’on prie pour vous et dites: «Je suis, je suis un pĂ©cheur, je veux ». Dieu vous bĂ©nisse, monsieur. Quelqu’un d’autre? Que chacun prie maintenant, juste une minute.
Il y a longtemps, dans une mangeoire, je sais qu’il en Ă©tait ainsi,
Un enfant est né pour sauver les hommes de leurs péchés.
Jean L’a vu sur le rivage, l’Agneau pour toujours. (Le MĂȘme aujourd’hui)
Oh, Il est le Christ, le Crucifié du Calvaire.

267     Ne voulez-vous pas L’aimer aujourd’hui de tout votre coeur, et pouvoir sortir de cette misĂ©rable condition mondaine dans laquelle vous vous trouvez? Vous, femmes, vous hommes, oh, pourquoi ĂȘtes-vous restĂ©s assis ici tout ce temps? Cela montre qu’il y a quelque chose en vous, que vous ĂȘtes affamĂ©s, assoiffĂ©s de quelque chose. Vous ne seriez pas restĂ©s ici deux ou trois heures, assis comme ça dans ce bĂątiment; il y a quelque chose. Ne voulez-vous pas donner votre attention Ă  cela aujourd’hui? Laissez les modes et la science et toutes les choses du monde quitter votre esprit maintenant, trĂšs cher frĂšre ou trĂšs chĂšre soeur.
Les Ă©glises s’unissent, les grandes nations se brisent, IsraĂ«l se rĂ©veille,
Les signes qu’ont annoncĂ©s les prophĂštes;
Les jours des Gentils encombrĂ©s d’afflictions sont comptĂ©s;
«Retournez chez les vÎtres, Î dispersés».
Le jour de la rédemption est proche,
Le coeur des hommes défaille de peur;
Soyez remplis de l’Esprit, ayez vos lampes propres et en Ă©tat de fonctionner,
Levez les yeux, votre rédemption est proche!
Les faux prophÚtes mentent, ils nient la Vérité de Dieu,
Que JĂ©sus est notre Dieu.

268     Maintenant, cela est vrai. Vous savez tous dans quels jours nous vivons.
Mais Il a dit qu’il y aurait de la Lumiùre au temps du soir.
Vous trouverez certainement le chemin de la Gloire.

269     Ce sont les jours dans lesquels nous vivons aujourd’hui. La LumiĂšre brillera le soir, lorsque l’obscuritĂ© descend du crĂ©puscule, l’étoile du soir.
Le crĂ©puscule et l’étoile du soir,
Et aprĂšs cela, l’obscuritĂ©!
Qu’il n’y ait pas de tristesse lors du dĂ©part,
Quand enfin je suis embarqué.
Parce que tout est sans borne de temps ou d’espace,
Et les inondations peuvent me porter loin,
Mais je veux voir mon Pilote face Ă  face
Quand j’ai franchi la barre.
Ne me dites pas, plein de tristesse
Que la vie est juste un rĂȘve vide!
Que l’ñme qui dort est morte,
Et que les choses ne sont pas ce qu’elles semblent ĂȘtre.
Oui, la vie est réelle!
Et la vie est sérieuse!
Et la tombe n’est pas son but;
Parce tu es poussiĂšre et que tu retourneras Ă  la poussiĂšre,
Cela ne concernait pas l’ñme.
La vie des grands hommes est un exemple pour tous,
Et nous pouvons sublimer nos vies,
Et, en partant, laissant derriĂšre nous,
Des marques de pas sur le sable du temps;
Des marques de pas que peut-ĂȘtre un autre,
Un frÚre seul et brisé,
Levant le grand mĂąt solennel de la vie,
En les voyant, ravive son coeur.
Alors, levons-nous et formons
Un seul coeur dans chaque conflit;
Ne soyez pas muets en conduisant le bétail!
Soyons des héros dans le conflit.

270     Cher Dieu, ils T’appartiennent. J’ai vu deux hommes se tenir debout, PĂšre. Je prie, Dieu, que Tu veuilles les prendre maintenant. Ils veulent ĂȘtre Tes fils. Ils ont Ă©tĂ© rĂ©veillĂ©s de l’ignorance de la vie dans laquelle ils ont vĂ©cu jusqu’à prĂ©sent, et ils dĂ©sirent maintenant ĂȘtre rafraĂźchis, renouvelĂ©s, par le baptĂȘme du Saint-Esprit sur cette Semence qui a Ă©tĂ© plantĂ©e dans leur coeur ce jour. Dieu Éternel, CrĂ©ateur de toutes choses, Auteur de Ta Parole, je crois que Tu savais ce que feraient ces hommes ce matin. Je prie, Seigneur, que Tu arroses cette Parole, jour et nuit et que Satan ne puisse jamais La prendre de Tes mains. Puisse-t-Elle devenir un arbre qui revienne un jour dans le Paradis de Dieu, quand tout revient Ă  nouveau, parce que Ta Parole ne peut pas Ă©chouer.

271     Et il n’y aura pas ce genre de civilisation dans le monde Ă  venir. Il n’y aura aucune automobile ou n’importe quoi que la science aura produit. Il n’y aura rien de tel dans le monde Ă  venir. Mais cela sera le type mĂȘme de la civilisation que Dieu mettra en place dans son RĂšgne glorieux. Parce que, dans cette civilisation, il y a la maladie, la mort, les soucis, la tombe et le dĂ©sir. Mais dans ce Royaume Ă  venir, il n’y aura pas de maladie, pas de mort, par de soucis, pas de vieillesse. Ô Dieu, tout sera nouveau dans Ta civilisation.

272     Seigneur, transforme-nous aujourd’hui, par Ta puissance, par le renouvellement de notre esprit, pour changer par la Parole de Dieu, les choses futiles de ce monde. Et puissions-nous ĂȘtre renouvelĂ©s par la puissance de transformation de Dieu sur les Semences qui sont dans nos coeurs, nous qui croyons, en des crĂ©atures appelĂ©es fils et filles de Dieu. Ceci est la priĂšre que je T’adresse, PĂšre, pour ce peuple, dans le Nom de JĂ©sus. Amen.

273     Maintenant, Ă  tous ceux qui Ă©coutent cette Ă©mission, n’importe oĂč que vous soyez, je veux que vous receviez Christ, comme votre Sauveur personnel et que vous soyez remplis de Son Esprit. Que les paroles qui ont Ă©tĂ© dites ce matin puissent pĂ©nĂ©trer votre coeur. Et puissiez-vous recevoir JĂ©sus. Regardez votre vie et vous verrez de quelle façon vous vivrez aprĂšs cela. Prenez le Filtre d’un homme qui pense. Quand vous vous surprendrez Ă  faire quelque chose de contraire Ă  cette Parole, Ă©loignez-vous en, vite. Vous voyez? Parce qu’il y a un Filtre qui tient la mort Ă©loignĂ©e de vous, c’est la Parole de Dieu. Sa Parole est la Vie et Elle vous gardera de la mort.

274     Et maintenant, Ă  vous gens de cet auditoire. Je vous ai eu ici assez longtemps et je vous remercie d’ĂȘtre restĂ©s. Et je prie que Dieu ne laisse jamais mourir cette Semence. J’espĂšre que vous ne pensez pas que je me tiens ici pour vous dire ces choses uniquement pour ĂȘtre diffĂ©rent. Je les dis Ă  cause de l’amour, et sachant que comme je suis maintenant, mortel, que j’ai cette seule possibilitĂ© de prĂȘcher aux gens. Et j’aime JĂ©sus Christ. Il est mon Sauveur. Et rappelez-vous que je ne serais jamais allĂ© dans les rues si ce n’était Ă  cause de Lui. J’aurais dĂ» rester lĂ -bas; tous mes parents, toute ma famille Ă©taient des pĂ©cheurs. Mais Dieu, par Sa puissance de transformation a fait de moi une autre crĂ©ature. Et je peux vous La recommander car elle est bonne. Elle vous gardera dans les heures de trouble. Et vous n’aurez pas peur, mĂȘme aux portes de la mort! Rien ne peut nous sĂ©parer de l’amour de Dieu qui est en Christ. Puisse Dieu bĂ©nir chacun de vous et vous donner la Vie Éternelle.

275     Combien d’entre vous n’ont pas la Semence de Dieu, le baptĂȘme du Saint-Esprit? Voulezvous simplement lever votre main et dire: «Rappelez-moi, frĂšre Branham, que je recevrai ce SaintEsprit». Maintenant, prenez la Parole dans votre coeur, et croyez-La. Vous pouvez regarder Ă  vous-mĂȘme. Levez-vous et regardez-vous dans le miroir et vous pouvez voir oĂč vous en ĂȘtes. Vous voyez, vous pouvez savoir.

276     Vous dites: «Bien, je n’ai pas levĂ© ma main, parce que je Le possĂšde».

277     Regardez-vous vous-mĂȘme dans le miroir, et regardez quel genre d’esprit vous trompe, vous voyez? PensĂ©e trompeuse! «Il y a un chemin qui paraĂźt juste Ă  l’homme, mais la fin de ce dernier conduit Ă  la mort». Est-ce vrai?
LĂ -bas Ă  la croix, oĂč mon Sauveur est mort,
LĂ -bas j’ai criĂ© pour la purification de mes pĂ©chĂ©s;
Oh, là, le Sang a été appliqué à mon coeur;

278     Â«Gloire ». Fermez vos yeux juste pour une minute maintenant, et chantez vers Lui. Levons simplement nos mains.
Gloire à Son Nom, Son précieux Nom! Gloire à Son Nom!
LĂ , oĂč le Sang a Ă©tĂ© appliquĂ© sur mon coeur;
Gloire à Son


279     Je veux que vous vous serriez la main les uns les autres, ChrĂ©tiens qui ĂȘtes sauvĂ©s.
Je suis si merveilleusement sauvé du péché,
JĂ©sus demeure si affectionneusement Ă  l’intĂ©rieur,
LĂ  Ă  la croix oĂč Il m’a pris,
Gloire Ă  Son Nom!
Oh, lĂ  oĂč le Sang a Ă©tĂ© appliquĂ© Ă  mon coeur;
Gloire Ă  Son Nom!

280     Le Sang porte le Germe de la Vie en Lui, vous savez. Ceci est pour ceux qui ne Le connaissent pas.
Oh, viens Ă  cette Fontaine, si riche et si douce;
DĂ©pose cette pauvre Ăąme aux pieds du Sauveur;
Oh, plonge aujourd’hui, et sois transformĂ© complĂštement;
Gloire à Son Nom! Oh, gloire à

    Inclinons nos tĂȘtes quand nous le chantons.
Gloire Ă  Son Nom!
LĂ  oĂč le Sang a Ă©tĂ© appliquĂ© Ă  mon coeur;
Gloire Ă  Son Nom!

281     L’aimez-vous? [L’assemblĂ©e dit: «Amen.» — N.D.É.] Paul a dit: “Je chanterai dans l’Esprit, j’adorerai en Esprit”. Chantons-le Ă  nouveau d’une maniĂšre douce, en levant nos mains.

282     Vous connaissez le problĂšme, nous les PentecĂŽtistes, nous avons perdu notre joie, nous avons perdu nos Ă©motions. Comme Billy Graham l’a dit l’autre nuit: «Ces prĂ©dicateurs, avec leurs cols retournĂ©s, allant au sud, battant des mains, martelant le sol avec leurs pieds, parce qu’ils avaient quelque chose au sujet duquel ils Ă©taient joyeux». Eh bien, oui, j’ai quelque chose qui me rend joyeux. Vous voyez? Vous voyez? Oui, oui, nous avons perdu nos Ă©motions.

283     Maintenant, levons simplement nos mains. Ne vous prĂ©occupez pas des larmes, elles ne vous font aucun mal, vous voyez? Cela ne fait pas mal. “Celui qui sort, semant avec des larmes, rapportera sans aucun doute de prĂ©cieuses gerbes”. C’est vrai.
Gloire à Son Nom, précieux Nom!
Gloire Ă  Son Nom!
LĂ , oĂč le Sang a Ă©tĂ© appliquĂ© sur mon coeur;
Gloire Ă  Son Nom!
Gloire à Son
(Ô Dieu! Rendez gloire à Dieu!) Gloire à Son Nom!
Fais pénétrer cette Semence,
Seigneur, dans mon coeur!
Sur mon coeur, le Sang a été appliqué;
Gloire Ă  Son Nom!
EN HAUT