ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication L’Accusation de William Branham a été prêchée 63-0707M La durée est de: 2 heures 42 minutes .pdf La traduction SHP
T√©l√©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)    .mp3
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

L’Accusation

1                   Merci, Fr√®re Neville. Restons debout juste un instant maintenant pour la pri√®re. Inclinons la t√™te. S'Il y a des requ√™tes qu'on veut faire savoir, veuillez les exprimer par une main lev√©e juste vers Dieu, en disant : ¬ęJe - je... ¬Ľ Gardez maintenant √† l'esprit, ce que - ce que vous aimeriez Lui demander, et croyez cela de tout votre coeur, pendant que j'offre aussi ma pri√®re pour vous.
2                   P√®re c√©leste, nous sommes - c'est pour nous un grand privIl√®ge de venir √† la Maison du Seigneur en ce jour sombre, et - et de trouver la Lumi√®re du Fils de Dieu qui brille, et d'entendre le Saint-Esprit chanter au travers des gens et parler par les gens, juste un - un petit faisceau de Lumi√®re du Fils √† l'int√©rieur. Nous Te remercions pour cela, pour la Lumi√®re c√©leste du Fils dans nos coeurs. Combien nous T'en remercions. Eh bien, Ils sont...
3                   Ton peuple vient de lever la main, dans cette assembl√©e, pour montrer qu'Ils ont des requ√™tes et Ils d√©sirent que Toi, Tu y r√©pondes ce matin. Et je Te prie, P√®re, d'exaucer chacune de leurs requ√™tes. Elles sont nombreuses entass√©es sur la chaire, et partout Il y a de nombreuses requ√™tes : des gens malades, des gens qui souffrent; environ cinquante appels t√©l√©phoniques par jour venant de tr√®s loin. O Dieu, qu'allons-nous faire? Et conduis-nous tout simplement, Seigneur Nous - nous ne savons quelle voie prendre, ni quoi faire, mais Toi - Tu peux conduire ces choses. Et nous Te prions de nous accorder cela, car c'est - c'est notre d√©sir, Seigneur; la vie que nous avons sur la terre nous a √©t√© donn√©e par Toi, et nous voulons la mener de fa√ßon √† T'honorer par elle. Maintenant, guide-nous dans ces choses, P√®re.
4                   B√©nis-nous aujourd'hui pendant que nous sommes r√©unis pour entendre la Parole du Seigneur, pour chanter des cantiques, pour offrir des pri√®res. Ecoute nos pri√®res. R√©jouis-Toi avec nous dans nos cantiques et parle-nous √† travers la Parole, car nous le demandons au Nom de J√©sus. Amen. (Vous pouvez vous asseoir.)
5                   Je ne connais vraiment pas un endroit o√Ļ j'aurais un privIl√®ge plus grand que celui de me tenir √† la - √† la chaire, pour briser le Pain de vie √† l'intention d'un peuple qui attend, affam√© et assoiff√©. Et ceci est un grand privIl√®ge.
6                   D'abord, j'aimerais savoir si - s‚ÄôIl y a ici un membre de la famIlle Wright, Hattie ou Orville, ou n'importe qui - Hattie. Est-ce que OrvIlle est avec vous, Hattie? Eh bien, demandez-lui de bien vouloir passer tout de suite √† la maison, pour ce dont je lui avais parl√©, vous savez; pour... faire un saut √† la maison si - quand Il le pourra. J'ai oubli√© d'apporter cela avec moi ce matin, quelque chose pour leur chiot qu'Ils ont l√†-bas. Ainsi, je - je... A la sortie, lorsque vous partirez en voiture pour - pour votre ser-... apr√®s le service, je vous prie de passer par chez eux.
7                   Et maintenant, Edith, la soeur de Hattie, que nous connaissons comme la petite fille infirme depuis qu'elle √©tait enfant, et elle est maintenant une femme; elle est dans un √©tat critique. Maintenant, je... Il y a environ une ann√©e, je m'√©tais rendu l√†, lorsqu'elle a fait sa premi√®re crise, et j'avais tout de suite d√©couvert ce qu'√©tait son probl√®me, avec l'aide et la gr√Ęce de Dieu. Maintenant, en r√©alit√© le probl√®me de cette enfant...
8                   Elle est assise, ses membres sont coll√©s l'un √† l'autre et elle ne peut m√™me les √©carter. Cela est caus√© par une forte pression sur le - le - le syst√®me nerveux. Mais, en r√©alit√©, cette enfant n'a aucun probl√®me physique, √† part l'affection caus√©e par une paralysie infantIle, quand elle avait environ six mois. Elle a cri√© et pleur√© toute sa vie, presque, jusqu'au moment o√Ļ... nous avons pri√© pour elle Il y a de cela plusieurs ann√©es, et - et depuis, elle a √©t√© heureuse, jusqu'√† Il y a environ un an.
9                   Et maintenant, en r√©alit√©, c'est la m√©nopause, en d'autres termes, le changement de sa vie, ses nerfs sont dans un √©tat critique. Et la petite dame s'est mis en t√™te qu'elle est en train de mourir, qu'elle est - qu'elle ne va plus vivre, et cela, d'un moment √† l'autre.
Et vous le savez. Des femmes fortes et en bonne santé passent par des moments terribles. Parfois, elles doivent se faire injecter des hormones, et - et aller dans des asIles des fous, elles suivent des traitements de choc et tout, pendant cette période.
L'√™tre humain conna√ģt deux changements dans sa vie.
10              Il conna√ģt un changement, en passant de l'√©tape d'un gar√ßon √† celle d'un homme; de celle d'une femme - d'une fIlle √† celle d'une femme. Vers 16, 17 ans, Ils deviennent comme un groupe de tout-fous. Et - et je vous prie tout simplement de les supporter durant cet √Ęge... J'ai une fIlle qui a cet √Ęge, au moment o√Ļ je vous parle, R√©becca. Priez pour elle. Et BIlly... Oh! chacun de nous, nous passons par cette p√©riode de turbulence et - et nous devons donc les supporter, comprenant que c'est quelque chose par lequel - par lequel Ils doivent passer.
11              Et maintenant, Edith conna√ģt tout simplement le changement de - de - de sept ans. Tous les sept ans, votre vie conna√ģt un changement; ainsi, sept fois sept (Vous comprenez?) et - et cela rend les choses un peu difficiles et cela constitue un changement complet. Et cela d√©range les femmes. Souvent les hommes affichent un - un comportement bizarre pendant ce temps et, parfois Ils abandonnent leurs femmes. Mais les femmes deviennent - deviennent st√©rIles apr√®s cela. Et nous tous, nous passons par l√†. Nous devons nous rappeler que, c'est quelque chose que nous devons supporter les uns chez les autres, et comprendre ces choses.
12              Et c'est la situation que la petite Edith conna√ģt, elle a perdu beaucoup de poids et elle a mauvaise mine. Et - et - et je vous assure... Un soir (pas vous tous √† la fois), mais rien qu'un petit tour par-l√†... (On veille √† ses c√īt√©s jour et nuit.) donc un - un petit tour par-l√†, vous de ce tabernacle, et - et ceux des autres tabernacles, les - les √©glises soeurs d'ici... Que certains d'entre vous passent par-l√† et rendent visite √† la famille Wright; je suis s√Ľr qu'Ils appr√©cieront cela. Passez-y tout simplement, passez un bon moment avec eux, causez avec eux, serrez-leur la main, et - juste une petite visite amicale.
13              Nous - nous oublions cela tr√®s facIlement, vous savez. Et lorsqu'Il s'agit de notre propre maison, alors nous appr√©cions cela; et nous devons nous rappeler que les autres aussi appr√©cient cela. Et la famille Wright, j'en suis s√Ľr, appr√©ciera cela. Je - je sais que vous auriez fait cela si vous saviez qu'Il y avait une telle situation, mais vous ne le saviez pas; ainsi donc - je vous en parle donc ce matin dans ce but.
14              Allez rendre visite √† la famille Wright et essayez de r√©conforter Edith. Eh bien, ne lui dites pas qu'elle a mauvaise mine; dites-lui qu'elle a bonne mine. Elle va se r√©tablir, en fait, elle va se r√©tablir si nous continuons tout simplement √† la soutenir. C'est pour cela que nous sommes l√†. Elle est notre soeur, et - et nous sommes l√† pour soutenir cette enfant en ce temps-ci; c'est juste comme moi, j'ai besoin que quelqu'un d'autre me soutienne et prie pendant que je passe par des √©preuves, et vous aussi, vous avez besoin que quelqu'un le fasse pendant que vous passez par les v√ītres.
15              Et - et la famIlle Wright a √©t√© pendant long - parmi les vieux membres qui fr√©quentent cette assembl√©e. Eux, je pense, et fr√®re Roy Slaughter et soeur Slaughter. J'ai aper√ßu ces derniers Il y a quelques instants, je les ai salu√©s de la main lorsqu'Ils entraient; je me suis dit en moi-m√™me pendant que je contournais le coin en voiture : ¬ę√áa fait combien d'ann√©es que je vois fr√®re et soeur Slaughter garder leur position dans cette √©glise pendant les hauts et les bas et continuer √† aller de l'avant?¬Ľ Et la famille Wright, et les personnes du m√™me genre, vous appr√©ciez de telles gens. Vous voyez? Et t√©moignons-leur notre sympathie.
16              Maintenant, je - aujourd'huij 'ai un long message. C'est sur une accusation.
17              Et - et ensuite, ce soir j'ai appris qu'Il y aura la communion, le lavage des pieds et tout le reste. Ainsi, le pasteur pr√™chera, et nous aurons - nous viendrons ici... Et si vous - si vous √™tes dans les parages, venez vous r√©jouir du - du message du pasteur, venant du Seigneur, et puis aussi, prendre part avec joie au lavage des pieds et √† la - et √† la communion ce soir; √ßa doit √™tre vraiment une - une soir√©e charg√©e. Ainsi, nous serons heureux de vous avoir, si vous n'avez pas d'autre endroit o√Ļ aller.
18              Et - et nous voulons exprimer notre gratitude envers Don Ruddell et - et notre fr√®re, fr√®re Jackson (et - et ces fr√®res sont - sont nos fr√®res des √©glises soeurs, qui nous sont associ√©es), fr√®re Jack Palmer ici, qui veille sur le - le groupe l√† en Georgie. Et nous - nous - nous aimerions exprimer notre gratitude envers ces hommes de tout notre coeur, car chaque fois que nous tenons des r√©unions, et que je viens ici, alors - alors Ils - Ils viennent nous rendre visite. Et nous appr√©cions cela.
19              Ce matin, je vois mon brave ami, docteur Lee Vayle et sa femme. J'ai reconnu d'abord soeur Vayle, l√†, et j'ai continu√© √† chercher partout pour voir o√Ļ √©tait fr√®re Lee. Et j'ai un - un (comme le dit la vieIlle expression du sud) ¬ęun oiseau √† plumer avec lui.¬Ľ Voyez? N'importe quand que je l'aurai... Je l'ai cherch√© chaque jour √† cette convention, s'Il √©tait l√†, afin qu'Il m'aide. Et je disais : ¬ęEh bien, si Lee vient, demandez-lui de pr√™cher, et moi je prierai tout simplement pour les malades.¬Ľ Et nous l'avions sans cesse appel√© et tout le reste, mais on n'a pas pu le trouver. Ainsi, je suis -je suis - j'ai un - l'oiseau √† plumer avec lui quandje parviendrai √† ... Nous sommes content d'avoir fr√®re et soeur Lee ici, ce matin.
20              Et peut-√™tre qu'Il y en a beaucoup d'autres ici que nous n'identifions pas. Je vois une soeur ici, je crois qu'elle vient de Chicago. Je ne peux pas -je connais ce groupe-ci, mais je ne puis tout simplement pas me rappeler leurs noms de fa√ßon exacte. Ainsi, nous - nous appr√©cions ces gens venus de partout, o√Ļ que vous soyez.
21              Je vois ces fr√®res-ci, deux jeunes gens qui doivent √™tre ordonn√©s (jeunes dans le minist√®re du moins) ce matin. Deux - nos fr√®res de couleur venant de New York, Ils ont r√©cemment re√ßu leur licence de l'√©glise de PhIladelphie et ont mentionn√© cette √©glise comme leur lieu de provenance. Et nous allons leur imposer les mains afin que Dieu b√©nisse leur minist√®re √† New York. Nous avons deux ou trois petites √©glises l√†-bas. Je crois que fr√®re Milano conduit l'un de ces petits groupes-l√†, et nous sommes - nous les appr√©cions. Et - et en voici encore deux qui vont donc prendre - tenir des r√©unions pour les gens l√†-bas. Et nous - nous appr√©cions ces choses.
22              Que le Seigneur vous b√©nisse richement. Qu'Ils sont nombreux! Je regarde partout et je vois diff√©rentes personnes, et on ne peut tout simplement pas se rappeler tous les noms, mais je sais que Lui conna√ģt.
23              Maintenant, je pense, si notre soeur, la pianiste, ou quelqu'un d'autre veut bien venir ici et jouer pour nous :
Quand le charbon ardent toucha le prophète,
Le rendant aussi pur que possible,
Et quand la Parole de - la Voix de Dieu
demanda : ¬ęQui ira pour nous?¬Ľ
Alors Il r√©pondit : ¬ęMe voici, envoie-moi! ¬Ľ
24              Alors que nous ordonnons ces ministres par l'imposition des mains, eh bien, nous sommes conscients que la mani√®re Scripturaire d'ordonner un ministre, c'est l'imposition des mains. Je pense que c'est l√† que nos fr√®res de la pluie de l'arri√®re-saison, ou plut√īt les fr√®res de Battleford, et les autres se sont embrouIll√©s, lorsqu'Ils ont vu cela, l'imposition des mains pour conf√©rer les dons spirituel. Eh bien, nous ne croyons pas que les dons viennent par l'imposition des mains. Nous croyons que l'imposition des mains est une approbation de ce que nous avons d√©j√† vu. Vous comprenez? C'est un ¬ęamen.¬Ľ Vous comprenez?
25              Eh bien, lorsqu‚Äôon a impos√© les mains √† Timoth√©e et √† ces autres fr√®res, on avait remarqu√© que le don √©tait dans ces hommes. Rappelez-vous, ¬ęranime la flamme de ce don, qui √©tait en toi, qui est venu de ta grand-m√®re Lois.¬Ľ Et Ils avaient remarqu√© cela en Timoth√©e; et c'est pourquoi les anciens lui avaient impos√© les mains et l'avaient ordonn√©. On n'impose pas les mains √† quelqu'un en qui rien ne s'est manifest√©. Vous comprenez? Et on demande tout simplement des b√©n√©dictions. Et c'est ce que nous croyons tous. Ainsi, nous ne conf√©rons pas de dons spirituels, nous reconnaissons tout simplement cela, et nous leur imposons les mains pour approuver cela, montrant que nous croyons que Dieu a fait ces choses pour les gens.
26              Ce matin, j'ai vu, l√† au fond, fr√®re McKinney de... Je crois que c'est Kinney ou McKinney - le ministre m√©thodiste, assis l√† au fond, lui aussi a √©t√© tout r√©cemment ordonn√© ici (Je crois que c'est juste, √† cette estrade.), pour qu'Il puisse pr√™cher l√† dans l'Ohio, avec fr√®re Dauch et soeur Dauch, et le groupe de l'Ohio.
27              Et lorsque nous nous rassemblerons tous, ces petits endroits se mettant ensemble, √ßa sera merveIlleux. Sans d√©nomination, sans lien de quelque genre que ce soit, mais seulement rattach√©s √† J√©sus-Christ, assis tout simplement ensemble dans les Lieux C√©lestes.
28              Tr√®s bien, Soeur, si vous voulez entonner pour nous... Chantons juste ce seul couplet de ¬ęQuand le charbon ardent toucha le proph√®te¬Ľ. Chantons cela ensemble maintenant.
Quand le charbon ardent toucha le prophète,
Le rendant aussi pur que possible,
Quand la Voix de Dieu demanda : ¬ęQui ira pour nous?¬Ľ
Alors Il r√©pondit : ¬ęMe voici, envoie-moi!¬Ľ
Parle, mon Seigneur, parle, mon Seigneur;
Maintenant, les fr√®res vont s'avancer. [Fr√®re Branham s'adresse aux fr√®res Coleman et Orlando-NDT.] S'Il vous pla√ģt.
...et je répondrai vite...
29              Que les autres fr√®res ministres s'avancent, s'Ils le veulent, ceux qui vont leur imposer les mains... mon Seigneur; (les associ√©s de ce tabernacle : fr√®re Ruddell, fr√®re Lamb, et les autres. Juste ici, s'Il vous pla√ģt...?...)
...et je r√©pondrai : ¬ęSeigneur, envoie-moi!¬Ľ (...?...)
Allez-y lentement, s'Il vous pla√ģt.
Oh, des mIllions se meurent maintenant
dans le péché et la honte;
Ecoutez leurs cris amers et tristes;
H√Ętez-vous, fr√®res, h√Ętez-vous √† leur secours;
R√©pondez vite : ¬ęMa√ģtre, me voici!¬Ľ
Parle, mon Seigneur; parle, mon Seigneur;
Parle, et je Te répondrai vite.
Parle, mon Seigneur; parle, mon Seigneur;
Parle, et je r√©pondrai : ¬ęSeigneur, envoie-moi!¬Ľ
30              Fr√®re Branham : ¬ęQuel est votre nom, fr√®re?¬Ľ
Fr√®re Hunt : ¬ęOrlando Hunt.¬Ľ
Fr√®re Branham : ¬ęFr√®re Orlando Hunt de la ville de New York, est-ce vrai? Et Fr√®re...¬Ľ
Fr√®re Coleman : ¬ęJoseph Coleman.¬Ľ
Fr√®re Branham : ¬ęJoseph Coleman.¬Ľ
31              Maintenant, si vous voulez bien vous tourner vers l'assistance, mes fr√®res. Fr√®re Hunt et fr√®re Coleman ont un appel de Dieu dans leur coeur. Et comme nous venons de le chanter dans ce cantique, des mIllions se meurent maintenant dans le p√©ch√© et la honte, Ils ont entendu ce cri triste et amer. Et nous leur demandons : ¬ęFr√®res, h√Ętez-vous, h√Ętez-vous √† leur secours.¬Ľ Voyez? R√©pondez vite : ¬ęMa√ģtre, me voici!¬Ľ C'est ainsi qu'Ils r√©pondent ce matin.
32              Et nous, en tant que fr√®res de cette √©glise, et ce groupe, nous sanctionnons cela en leur imposant nos mains et en leur donnant la main d'association, montrant qu'Ils sont t√©moins de J√©sus-Christ, b√©n√©ficiant de notre soutien, ici; nous les soutiendrons en toute chose honorable et juste en rapport avec l'EvangIle. Nous prierons constamment pour ces hommes afin que Dieu les utIlise pour Son honneur, et que leurs minist√®res soient riches et glorieux √† New York. Que leur - leur vie soit pleinement √† Son service, ramenant les pr√©cieuses gerbes dans le Royaume. Puissent-Ils mener une longue et heureuse vie. Puisse le Seigneur Dieu les soutenir par Sa Pr√©sence √©ternelle, et leur donner la sant√© et la force, et les garder √† Son service jusqu'√† ce que J√©sus les appelle √† leur Maison √©ternelle au Ciel pour le repos.
33              Maintenant, que cette assembl√©e, pendant que nous inclinons la t√™te et que nous les ministres, nous nous avan√ßons pour leur imposer les mains... [Fr√®re Branham s'√©loigne du micro. - Ed.]
34              Notre P√®re c√©leste, nous imposons les mains au fr√®re Hunt au Nom du Seigneur J√©sus-Christ. Autant que nous le connaissons, Seigneur, Il est juste. Et nous Te remercions pour cet appel au minist√®re dans sa vie. Seigneur, parle au travers de ce fr√®re; gagne les √Ęmes, apporte la d√©livrance, Seigneur, √† ceux qui sont captifs de toutes les maladies tant mentales, physiques que spirituelles. Seigneur, donne-lui un vrai minist√®re, de sorte qu'√† la fin de sa route, Il puisse jeter un regard en arri√®re sur le long parcours et voir qu'Il a pu, par la gr√Ęce de Dieu, vaincre chaque ennemi. Nous le demandons par J√©sus-Christ notre Seigneur. Amen.
35              Nous imposons aussi les mains √† fr√®re Coleman, en tant que t√©moins, Seigneur, pour approuver son appel, montrant que nous, cette √©glise, ce groupe de gens, nous croyons qu'Il est serviteur de Christ. Et nous Te demandons de le b√©nir et de lui donner un grand et puissant minist√®re, afin qu'Il gagne des √Ęmes pour Toi, Seigneur, qu'Il d√©livre les captifs et - et qu'Il brise les puissances de Satan autour de la vie des gens avec lesquels Il s'associera. Accorde-lui, Seigneur, une vie fructueuse, une bonne sant√© et de la force. Et lui aussi, lorsqu'Il arrivera au bout du chemin, √ī Dieu, accorde qu'Il puisse jeter le regard sur le long trajet et qu'Il se rende compte que c'est par la gr√Ęce de J√©sus-Christ qu'Il a pu briser chaque cha√ģne de l'ennemi pour la gloire de Dieu.
36              P√®re c√©leste, puissent ces hommes maintenant vivre et travaIller vraiment dans la moisson de Dieu. Puissent Tes b√©n√©dictions reposer sur eux et les accompagner jusqu'au temps o√Ļ nous nous rassemblerons tous aux pieds de notre glorieux Ma√ģtre. Nous le demandons au Nom de J√©sus-Christ. Amen.
37              Que Dieu vous b√©nisse, Fr√®re Hunt; qu'Il vous accorde un minist√®re fructueux. Que Dieu vous b√©nisse, Fr√®re, et qu'Il vous accorde aussi un - un minist√®re fructueux, fr√®re Coleman. Que Dieu vous b√©nisse. Une fois de plus.
Quand le charbon ardent toucha le prophète,
Le rendant aussi pur que possible,
Quand la Voix de Dieu demanda : ¬ęQui ira pour nous?¬Ľ
Alors Il r√©pondit : ¬ęMe voici, envoie-moi.¬Ľ
Oh, parle, mon... (Puisse-t-Il parler au coeur de beaucoup de jeunes...) Parle, monSeigneur;
(..?... les appelés de Dieu.)
... et je Te répondrai vite.
Parle, mon Seigneur; parle, mon Seigneur;
Parle, et je r√©pondrai : ¬ęSeigneur, envoie-moi!¬Ľ
38              Combien nous remercions le Seigneur ce matin pour ce grand honneur qu'a cette √©glise d'√™tre t√©moin de l'envoi des ministres dans le champ missionnaire dans ces derniers jours. Que la gr√Ęce de Dieu vous accompagne, mes fr√®res! J'esp√®re qu'Il vous envoie dans des champs missionnaires √† l'√©tranger et √† travers le monde pr√™cher les richesses insondables de J√©sus-Christ, l√† o√Ļ on en a vraiment besoin, le monde en a vraiment besoin aujourd'hui.
39              Eh bien, Il y a tant de ces bonnes choses, et nous devons tout simplement en prendre un peu ici et un peu l√†, afin de tout apporter dans le service ce matin. Maintenant, aujourd'hui nous sommes... Je parle d'un sujet que je... parfois je n'aime pas aborder ces temps qui sont vraiment terribles.
40              Eh bien, le dimanche pass√©, si certains d‚Äôentre vous n‚Äô√©taient pas ici et - et n'avaient pas obtenu le message ¬ęLe Troisi√®me Exode¬Ľ, et si vous voulez obtenir les bandes, je crois que vous appr√©cierez celui-l√† : ¬ęLe troisi√®me Exode¬Ľ.
41              Qu'avons-nous ici, un gar√ßon malade ou autre chose? Oh, un petit gar√ßon infirme. Oui. Que Dieu le b√©nisse; c'est cela. Tr√®s bien. Juste √† la fin du service, nous allons prier pour les malades, de toutes les fa√ßons. Voyez? Ainsi, nous... Maintenant...
42              Nous sommes - nous vous demandons, peut-√™tre, si vous le pouvez, d'obtenir le Message sur ¬ęLe troisi√®me Exode¬Ľ, la troisi√®me fois que la Lumi√®re, que l'Ange du Seigneur, qui avait appel√© le peuple √† un exode, S'est fait visiblement voir sur la terre dans un exode. Voyez? Je pense que c'est vraiment remarquable pour moi : ¬ęLe Troisi√®me Exode¬Ľ.
43              Cela vous d√©rangerait-Il si j'enlevais ma veste? [L'assembl√©e dit : ¬ęNon.¬Ľ - Ed] Dites donc, Il fait terriblement chaud au Tabernacle ce matin, et la seule climatisation que nous avons, c'est - c'est de vous √©venter vous-m√™me. Il faut produire vous-m√™me votre propre √©nergie. Nous avons donc le projet d'installer un syst√®me de climatisation ici, aussit√īt que nous pourrons appr√™ter les choses.
44              Eh bien, nous appr√©cierons, si vous - si vous voulez √©couter ce Message, Le Troisi√®me Exode... Eh bien, nous avons eu plusieurs exodes, mais nous pouvons de fa√ßon nette situer dans le temps et l'espace trois exodes o√Ļ Dieu est descendu sous la forme de la Colonne de Feu pour appeler un peuple et le mettre √† part. Maintenant - maintenant, c'est la mise √† part d'un peuple.
45              Et nous trouvons que lorsqu'Il a appel√© pour le premier exode, Il allait devant eux dans la Colonne de Feu et IL les conduisait vers un - les conduisait vers un pays o√Ļ, plus tard, Il leur est apparu sous la forme d'un Homme appel√© J√©sus-Christ. Il vint de Dieu et retourna √† Dieu. Et le - alors IL fut rejet√©. Il √©tait alors venu pour appeler un peuple √† sortir de - de la condition formaliste dans laquelle Ils √©taient tomb√©s, comme quand Ils √©taient entr√©s en Egypte : Ils s'√©taient livr√©s au p√©ch√© et aux - aux voies des Egyptiens. Et Dieu les appela √† en sortir.
46              Et maintenant, nous voyons, c'est la deuxi√®me fois, qu'Ils sont tomb√©s en captivit√© sous l'Empire Romain. Ils se sont laiss√© entra√ģner dans des credos et se sont √©loign√©s de la vraie et sinc√®re adoration, et Dieu a de nouveau d√©clench√© un autre exode. Et le - Il est apparu sous la forme d'un Homme qui conduisait les gens.
47              Et dans le premier exode, Il √©tait une Colonne de Feu. Ensuite, lorsqu'Il est venu sur la terre, dans le pays o√Ļ IL les avait conduits... Quel beau type √ßa sera dans le Mill√©nium, l√† o√Ļ IL conduit l'Eglise maintenant. Nous Le verrons tel qu'Il est. Nous aurons un Corps semblable √† Son propre Corps glorieux.
48              Et aujourd'hui, c'est par la Lumi√®re de l'Evangile, se refl√©tant √† partir d'une Lumi√®re, d'une Colonne de Feu qui est visible parmi nous... La science a vu Cela; Elle se trouve dans les magazines et partout dans le monde; Elle est identifi√©e scientifiquement et spirituellement comme la m√™me Colonne de Feu, de par les m√™mes signes et les m√™mes choses qu'Elle a toujours faits.
Et maintenant, en ces jours o√Ļ Il y a beaucoup de fanatisme et d'histoires, Dieu S'identifie toujours, malgr√© tout. Eh bien, nous voyons Cela.
49              Et quelle glorieuse chose que de savoir qu'un jour ce tabernacle terrestre, ce vieux corps fr√™le dans lequel nous tombons malades et o√Ļ nous sommes afflig√©s, sera chang√© et rendu semblable √† Son propre Corps glorieux. Alors nous Le verrons tel qu'Il est et nous serons avec Lui dans le Pays vers lequel nous nous dirigeons aujourd'hui. Oh, je - cela nous pousse √† nous lever et √† chanter : Je vais √† la terre promise. On chantera probablement cela au service de bapt√™me, de toutes les fa√ßons, comme c'est cela notre chant de bapt√™me.
50              Maintenant, √† vous, fr√®res ici pr√©sents, et √† ceux qui sont l√† o√Ļ iront les bandes (c'est-√†-dire dans le monde entier), ces Messages ne sont pas adress√©s √† un certain individu. Et nous n'aimerions pas que les gens pensent que nous formons une sorte de clan ou un groupe de fanatiques qui sont - qui se sont rassembl√©s pour se s√©parer des autres et qui, apparemment, n'ont pas la foi, ou que nous nous sommes s√©par√©s pour nous opposer contre qui que ce soit, ou - ou contre Dieu, ou contre l'Eglise. Nous sommes pour l'Eglise, mais nous essayons seulement de montrer par le Saint-Esprit et avec Son aide, la raison de cette s√©gr√©gation que nous avons aujourd'hui. Nous, nous ne croyons pas en cela.
51              Nous croyons que toutes les √©glises doivent communier ensemble, et non √™tre en s√©gr√©gation, les m√©thodistes dans leur groupe, les baptistes dans le leur, et les unitaires, les trinitaires et ce que nous avons, tous s√©par√©s. Nous croyons qu'on doit √™tre uni comme un grand groupe uni du Corps de J√©sus-Christ, attendant cette glorieuse Venue. Ils ne devraient pas du tout √™tre s√©par√©s.
52              Et ce qui est √† la base de cette s√©paration (Il doit forc√©ment y avoir une raison fondamentale pour laquelle nous ne sommes pas ensemble), je me rends compte, en √©tudiant cela, que ce n'est pas √† cause de la couleur de notre peau; en effet, Il y a des Jaunes, des Noirs, des Bruns, et des Blancs qui sont tous s√©par√©s dans diff√©rentes organisations. Il ne s'agit pas du genre de nourriture que nous mangeons; nous mangeons tous la m√™me nourriture; nous portons le m√™me type d'habits et autres. Maisje vois que la raison fondamentale, c'est que l'homme est sorti du chemin battu de l'enseignement de l'EvangIle, tout homme.
53              Et Il doit y avoir un moyen pour distinguer de fa√ßon nette ce qui est droit, ce qui est correct de ce qui est faux. Et la seule fa√ßon pour vous de faire cela, c'est de ne pas mettre une interpr√©tation √† la Parole, lisez-La telle qu'Elle est, et croyez- La.
54              Quiconque met sa seule - sa propre interpr√©tation, fait dire √† Cela autre chose.
Il ramène cela à l'organisation initiale, à l'église catholique; en effet, l'Eglise catholique croit que Dieu est dans son Eglise, et que la Parole n'a rien à y avoir et que Dieu est dans son Eglise.
55              Et nous, les protestants, comme nous l'avons vu dans l'Apocalypse 17, elles s'√©taient toutes rassembl√©es, et l'Eglise catholique √©tait la m√®re de toutes les organisations. Et nous voyons que l'organisation protestante a, sans pourtant le savoir - sans le savoir, la m√™me nature que l'Eglise catholique. La Bible qualifie l'√©glise catholique de prostitu√©e et Elle qualifie l'Eglise protestante de d√©bauch√©e : Elle dit que la prostitu√©e √©tait la m√®re des d√©bauch√©es. Et cela signifie les gens, c'est-√†-dire une femme de mauvaise r√©putation, qui ne vit pas fid√®lement √† ses voeux de mariage.
56              Et nous tous, nous pr√©tendons √™tre l'Epouse de Christ, tout en √©tant cependant tr√®s infid√®les. En quoi consiste l'infid√©lit√©? A vivre contrairement √† la-la discipline que Dieu a institu√©e pour Son Epouse, afin qu'Elle vive conform√©ment √† cela; √† mon avis, c'est la Bible. Et Elle est la Parole infaillible de Dieu, je crois.
57              Et c'est - nous trouvons donc que l'Eglise protestante, en vue de former une organisation, se s√©pare m√™me des Ecritures, pour former son organisation.
Les ministres ordonnés s'accrocheront aux choses qu'Ils...
58              Eh bien, Ils viennent par centaines √† mon bureau et dans des chambres et me disent : ¬ęFr√®re Branham, tu lances ces d√©fis aux gens! Personne ne va r√©sister contre cela. Ils reconnaissent que c'est la v√©rit√©.¬Ľ
¬ęEh bien, dis-je, pourquoi - pourquoi ne faites-vous pas cela?¬Ľ
59              ¬ęEh bien, vous voyez, si je le fais, j'aurai √† mendier mon pain. Personne... J'ai un minist√®re et je dois aller aupr√®s du Seigneur, et je dois me rendre aupr√®s des gens. Et je n'aurai pas de soutien.¬Ľ
60              Vous rendez-vous seulement compte que c'est Christ qui est notre soutien! la Bible est notre soutien! Voyez?
61              Mais c'est... Voyez? Alors cela met la - l'Eglise protestante exactement dans le m√™me sac que l'Eglise catholique.
62              L'Eglise catholique ne s'en soucie pas... Eh bien, je ne dis pas... Je n'irai pas jusqu'√† dire qu'Ils ne se soucient pas de ce que dit la Bible. Ils - Ils croient la Bible, mais (Voyez?) Ils ont la - la succession apostolique, c'est sur cela que l'Eglise catholique est fond√©e; c'est sur une succession des papes, et Ils consid√®rent Pierre comme le premier pape, et ainsi de suite. Eh bien, Ils - Ils croient cela; Ils-Ils croient absolument cela.
63              Et les protestants (voyez?), Ils - Ils se rassemblent et forment une organisation exactement comme on le fit √† Nic√©e (Rome), l√† o√Ļ l'Eglise catholique fut organis√©e par le - au concIle de Nic√©e. Et nous trouvons qu'Ils sont tous les m√™mes. Ils abandonnent la Parole de Dieu pour former une organisation. Voyez? Et puis, lorsqu'on en arrive √† beaucoup de ces grandes V√©rit√©s, qui paraissent √©tranges aujourd'hui, cela leur est √©tranger, parce qu'Ils n'ont √©t√© enseign√©s que par des rites.
64              Nous n'avons aucun rite, sinon la Bible. Nous n'avons rien, en dehors de la Sainte Parole de Dieu, et c'est sur Elle que nous nous tenons.
65              Et maintenant, aujourd'hui, je veux lire dans la Sainte Parole de Dieu sacr√©e juste une minute, un passage des Ecritures, qui est dans le Livre de Saint Luc, le chapitre 23 de Saint Luc, pour √©tablir - afin qu'Il serve de base √† ce que je - je veux dire, l'id√©e ma√ģtresse de ce dont je veux parler. Et prenez donc le chapitre 23 de Saint Luc, je veux lire un seul verset, c'est tout ce dont j'ai besoin comme base ce matin, afin de m'y appuyer. Maintenant, nous lisons le chapitre 20 - 23, le verset 33 du chapitre 23 :
Et lorsqu 'Ils... Ils furent arrivés au lieu appelé Calvaire, là Ils Le crucifièrent ainsi que deux malfaiteurs, l'un à droite, l'autre à gauche.
66              Maintenant, j'aimerais tirer de l√† quatre mots, √† partir de ce que je viens de lire, pour donner une base √† ce que j'aimerais dire : L√†, Ils Le crucifi√®rent: quatre mots. Et maintenant, mon sujet c'est... Je - je porte une accusation contre les √©glises d√©nominationnelles d'aujourd'hui et aussi, contre beaucoup d'√©glises ind√©pendantes d'avoir de nouveau crucifi√© J√©sus-Christ en ces jours-ci; je les accuse.
Ce matin, le titre, c'est: L'Accusation.
67              Et J'aimerais en quelque sorte l'utIliser plus comme si √ßa se passait dans une salle d'audience du tribunal, l√† o√Ļ Il y aurait... Et apr√®s tout, la chaire et l'√©glise forment une salle d'audience. La Bible dit que c'est le si√®ge du jugement - cela doit commencer par la Maison du Seigneur. Et ceci est comme le - le tr√īne, l√†, c'est le ... et le jury, et les t√©moins et autres.
Et aujourd'hui, j'ai pour témoin la Parole de Dieu.
68              Et mon accusation est port√©e contre les √©glises d‚Äôaujourd‚Äôhui. Maintenant, je - je n'y inclus pas les p√©cheurs; j'adresse ceci exclusivement √† l'√©glise. Et c'est - √ßa doit donc √™tre mis sur - sur - sur bandes, et je - j'essaierai de terminer aussi vite que possible. J'accuse cette g√©n√©ration de crucifier J√©sus-Christ pour la deuxi√®me fois.
69              Et maintenant, pour faire cela en cet √Ęge o√Ļ nous vivons, je - je fais ceci... je dois fournir une preuve. Si je devais porter une accusation, on doit fournir la preuve du crime qui a √©t√© commis. Je - j'ai... Pour accuser les gens, je - je dois fournir la - la preuve pour √©tablir cela, que c'est - que ce que je dis tiendra debout devant le Juge supr√™me, qui... Et je me fais minist√®re public pour - pour cette accusation. En fait, prenant pour t√©moin la Parole de Dieu, j'accuse cette g√©n√©ration de crucifixion.
70              Je dois prouver (et je prouverai) que le m√™me esprit qui avait caus√© la premi√®re crucifixion est sur les gens d'aujourd'hui et qu'Il fait la m√™me chose. Je -je dois prouver cela, s'Il faut parler d'une crucifixion comme celle qu'Ils avaient faite. Je dois prouver aux - aux gens que la m√™me attitude qu'affichent les gens aujourd'hui fait dans le spirituel la m√™me chose que ce qu'Ils avaient fait jadis physiquement. Ils avaient physiquement crucifi√© J√©sus-Christ, le Fils de Dieu. Et maintenant, aujourd'hui, par la m√™me Parole et par le - le m√™me Saint-Esprit, et la m√™me Parole, je -j'aimerais montrer aux √©glises l√† - l√† - l√† o√Ļ elles se tiennent, √† savoir qu'elles font la m√™me chose aujourd'hui (La Bible dit qu'elles feraient cela.), et prouver que cela se passe en ces jours-ci o√Ļ nous vivons.
71              Il y a quelques ann√©es, cela ne pouvait pas √™tre fait. Je dis qu‚ÄôIl y a cinquante ans, cela ne pouvait pas √™tre fait; mais aujourd'hui, cela tombe √† point. Et Il y a dix ans cela ne pouvait peut-√™tre pas √™tre fait, mais cela peut √™tre fait aujourd'hui, car le - le temps est termin√©. Nous sommes - nous sommes au temps de la fin. Et je crois, en tant que Son serviteur, que nous sommes - nous sommes sur le point de passer de ce pays vers un autre.
72              Par cons√©quent, le temps de repentance pour une nation est d√©j√† pass√©. Je crois que cette nation ne peut plus se repentir. Je crois qu'elle a travers√© la ligne de d√©marcation entre le jugement et la mis√©ricorde. Je crois qu'elle est en train de ballotter sur la balance.
73              ¬ęFr√®re Branham, avant de soutenir votre cause, comment allez-vous prouver cela?¬Ľ
74              Tout simplement par ceci : nous sommes coupables des m√™mes p√©ch√©s √† cause desquels Dieu avait d√©truit le monde, le monde ant√©dIluvien. Nous sommes coupables des m√™mes p√©ch√©s pour lesquels IL avait d√©truit le monde du temps de Sodome et de Gomorrhe. Et maintenant... Nous avons tous le m√™me signe spirituel l√† devant nos yeux, exactement le m√™me signe spirituel, connu dans le monde entier, qui avait fait descendre la mis√©ricorde de Dieu sur ces g√©n√©rations-l√† et dont le rejet avait amen√© le jugement. Ainsi, si cette g√©n√©ration a rejet√© la m√™me mis√©ricorde que les autres avaient rejet√©e en ces temps-l√†, Dieu serait injuste s'Il la laissait s'en tirer sans jugement.
75              Comme Jack Moore, l'un de mes amis, le disait autrefois : ¬ęSi cette nation s'en tire sans ch√Ętiment de la part de Dieu, alors Dieu serait oblig√© de ressusciter Sodome et Gomorrhe et S'excuser de les avoir br√Ľl√©es.¬Ľ
76              Maintenant, nous savons que spirituellement Ils font la m√™me chose aujourd'hui; en effet, Ils le font aussi pour les m√™mes motifs et de la m√™me fa√ßon que les autres l'avaient fait lors de la crucifixion physique du Seigneur. Ils font cela par jalousie, par c√©cit√© spirituelle, car Ils ne veulent pas voir; Ils n'√©couteront pas cela.
77              Lors de Son p√®lerinage ici sur terre, J√©sus a dit : ¬ęEsa√Įe a bien proph√©tis√© sur vous, vous avez des yeux et vous ne pouvez pas voir, des oreIlles et vous ne pouvez pas entendre.¬Ľ Voyez?
78              C'est la m√™me raison, la m√™me. Le m√™me motif et les m√™mes arguments, Ils crucifient Christ de nouveau, une fois de plus (comme nous le verrons dans un instant) pour les m√™mes motifs qui avaient motiv√© les autres jadis.
79              Ils ne peuvent rien trouver contre Cela; Ils ne peuvent pas oser contredire Cela. Et Ils savent que la preuve est l√†; Ils savent que la Bible dit cela; et la seule chose qu'Ils peuvent faire, c'est blasph√©mer contre Cela. C'est exact. Ainsi... et tout ceci, c'est pour les m√™mes motifs.
80              Et maintenant sur cette base, j‚Äôaccuse cette g√©n√©ration de crucifier J√©sus- Christ, de crucifixion, et d'en √™tre coupable. Ils ont crucifi√© le Prince de la Vie avec des mains sales, impies, √©go√Įstes et d√©nominationnelles, Lui qui voulait Se manifester aux gens.
Vous dites : ¬ęEst-ce la m√™me Personne?¬Ľ
81              ¬ęAu commencement √©tait la Parole, et la Parole √©tait Dieu. Et la Parole a √©t√© faite chair et Elle S'est manifest√©e.¬Ľ La Parole √©tait manifest√©e dans la chair et Ils ont condamn√© la chair et l'ont tu√©e; parce que la Parole √©tait manifest√©e. H√©breux 13.8 dit : ¬ęJ√©sus-Christ est le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours.¬Ľ C'est la m√™me Parole. Voyez? Et c'est pour le m√™me motif qu'Ils essaient de crucifier la Parole.
82              Maintenant, allons √† mon texte, pour revenir au sujet que j'aimerais traiter: ¬ęL√†...¬Ľ les quatre mots. Expliquons ¬ęL√†.¬Ľ L√† : c'est la vIlle la plus sainte du monde, J√©rusalem. ¬ęL√†¬Ľ : la vIlle la plus religieuse du monde. ¬ęL√†, Ils¬Ľ, le peuple le plus religieux du monde, lors d'une f√™te religieuse, la f√™te de P√Ęques. ¬ęL√†¬Ľ, le lieu le plus religieux, la vIlle la plus religieuse, la - la plus grande de toutes les organisations, le si√®ge de toutes les organisations; ¬ęL√†, Ils¬Ľ, le peuple le plus religieux du monde, rassembl√© du monde entier, Ils crucifi√®rent, la mort la plus ignominieuse qu'une personne puisse - puisse subir - Il √©tait nu, d√©v√™tu. Il - Il m√©prisa l'opprobre. Ils... Le crucifix Le pr√©sente avec un lambeau autour de Lui, Ils Lui avaient √īt√© Ses habits. La plus ignominieuse...
83              ¬ęL√†¬Ľ, la ville la plus religieuse; ¬ęIls¬Ľ, le peuple le plus religieux; ¬ęcrucifi√®rent¬Ľ, la mort la plus ignominieuse; ¬ęLui¬Ľ, la Personne la plus pr√©cieuse. Si cela ne suffit pas pour condamner cette g√©n√©ration!
84              ¬ęL√†¬Ľ, l'organisation la plus religieuse, la plus grande de toutes les √©glises rassembl√©e √† un seul endroit; ¬ęIls¬Ľ, le peuple le plus religieux de toutes les races, le peuple qui √©tait cens√© √™tre le plus vrai adorateur de Dieu. Ils s'√©taient rassembl√©s √† la plus grande f√™te sacr√©e qu'Ils avaient, la purification du... la P√Ęques, lorsqu'on les avait fait sortir de l'esclavage pour la libert√©. Et ¬ęl√†¬Ľ, en ce temps-l√†, ¬ęIls¬Ľ, √† cette p√©riode-l√†, le peuple le plus religieux, √† la f√™te la plus religieuse, √† l'endroit le plus pieux, mit sur le Prince de Vie la chose la plus ignominieuse qui soit : d√©v√™tir un Homme et Le pendre au bois; en effet, ¬ęmaudit est quiconque...¬Ľ dit la loi d'apr√®s laquelle Ils adoraient, ¬ęmaudit soit quiconque est pendu au bois.¬Ľ Et IL √©tait devenu une mal√©diction √† cause de nous. Ils Lui ont arrach√© Ses habits, L'ont flagell√©, se sont moqu√©s de Lui, le Dieu m√™me du Ciel, on Lui a enlev√© les habits, on L'a clou√© √† une croix... Lui! ¬ęL√†, Ils Le crucifi√®rent¬Ľ, la peine capitale des Romains.
85              La mort la plus ignominieuse aujourd'hui ne serait pas d'√™tre fusIll√©. La mort la plus ignominieuse aujourd'hui ne serait pas d'√™tre - qu'un v√©hicule vous marche dessus et vous tue; ni d'√™tre noy√© dans l'eau, ni d'√™tre br√Ľl√© par le feu, mais la mort la plus ignominieuse aujourd'hui, c'est la peine capitale √©cop√©e en public, l√† o√Ļ le monde entier vous condamne et vous consid√®re comme coupable.
86              Et le monde entier a mis sa main sur cet Homme et L'a tenu pour coupable alors qu'Il √©tait innocent. Et Il est mort sous le pouvoir de l'ennemi, non pas sous celui de Ses amis, ni suivant Ses lois, mais c'√©tait une crucifixion par l'ennemi; le Prince de la Vie, la Personne la plus pr√©cieuse qui ait jamais v√©cu, et qui puisse jamais vivre, J√©sus-Christ. ¬ęLui¬Ľ, la Personne la plus pr√©cieuse! Gardez cela √† l'esprit maintenant pendant que nous construisons cette toIle de fond tout autour de cela aujourd'hui.
87              Pouvez-vous vous imaginer qu'√† un endroit comme J√©rusalem, l√† o√Ļ pendant deux mIlle cinq cents ans ou plus, les gens - des centaines d'ann√©es... Il se peut que j'exag√®re un peu l√†-dessus. Cela pouvait avoir pris huit ou neuf cents ans, ou √† peu pr√®s cela. Je ne sais pas exactement le temps qui s'est √©coul√© depuis l'√©poque o√Ļ Salomon a construit le temple, je m'imagine que c'est environ huit cents ans, quelque chose comme cela.
88              Et Ils avaient attendu la Venue du Messie. Ils s'√©taient rassembl√©s l√† pour adorer √† la P√Ęques. Pensez-y bien maintenant : Le si√®ge de tous les pharisiens, les sadduc√©ens et de tout ce que vous pouvez avoir, un seul grand rassemblement pour adorer Dieu. Le lieu le plus sacr√©, J√©rusalem, le temple de l'Eternel, et le peuple de l'Eternel prenant l'Eternel Lui-m√™me pour Le crucifier, Lui infligeant la peine capitale. Quelle histoire!
89              Eh bien, ces quatre mots : ¬ęIls - L√†, Ils Le crucifi√®rent.¬Ľ Maintenant on explique encore la Bible. Vous voyez, c'est juste quatre mots, mais la Bible condense ces v√©rit√©s.
90              Maintenant moi, je dois les parcourir et expliquer ce dont je parle, mais la Bible n'a pas √† expliquer quoi que ce soit. Elle est absolument toute la V√©rit√©. Ainsi, la - la - la Bible n'a pas √† expliquer quoi que ce soit. Elle - Elle n'a pas √† expliquer cela, car Elle est enti√®rement la V√©rit√©.
91              Voici quatre mots de Sa grande cha√ģne de V√©rit√©. Je vais essayer d‚Äôexpliquer cela. Et pour essayer d'expliquer cela clairement, Il faudrait toute une biblioth√®que. Il n'y a pas moyen que j'explique ces quatre mots. Mais maintenant, essayons avec l'aide de Celui qui a fait √©crire cela, essayons d'expliquer ces quatre mots, de pr√©senter cela de fa√ßon que les gens comprennent.
92              Ce que nous avons devant nous maintenant, nous avons la premi√®re crucifixion devant nous, au lieu le plus saint, par le peuple le plus religieux, et la mort la plus ignominieuse, inflig√©e √† la Personne la plus pr√©cieuse. Oh, quelle contradiction! Oh! la la! Oh! la la! Quelle infamie!
93              Eh bien, prenons d'abord le premier mot : ¬ęl√†¬Ľ. Parlons-en pendant quelques minutes avant de porter l'accusation. Nous allons d√©taIller cela et vous montrer ce qu'Ils faisaient, ensuite nous verrons si oui ou non mon accusation est fond√©e. ¬ęL√†¬Ľ, J√©rusalem, le temple - le lieu le plus saint, parce que l√† se trouvait le temple; le lieu le plus saint, car ¬ęIl¬Ľ, le temple, se trouvait l√†. Et les Juifs venant du monde entier se r√©unissaient √† cet endroit-l√†, c'√©tait un lieu de rassemblement pour adorer. Le plus - le plus grand lieu qu'on avait pour l'adoration, c'√©tait √† J√©rusalem. C'est l√† qu'√©tait le temple. Il est √©crit √† ce sujet : ¬ęTous les hommes doivent adorer √† J√©rusalem.¬Ľ Tr√®s bien, en effet, c'est un centre d'adoration.
94              Et auj ourd‚Äôhui nous entendons les gens dire... L'un d‚Äôeux veut dire qu‚ÄôIls : ¬ęOh, nous venons √† ces grandes conventions¬Ľ, l√† o√Ļ ces d√©nominations tiennent cela. Et - et puis nous avons acc√®s √†... √† la cit√© de Vatican, et - et ces ordinations des papes et autres. Eux... Tout le monde dit: ¬ęNous tous, nous devons tenir des r√©unions de camps comme les m√©thodistes, ou la - la convention biblique baptiste¬Ľ ou - ou ¬ęnous devons tous nous rendre √† Rome¬Ľ, et c'√©tait l√† qu'Il y avait le grand centre, comme Ils l'appellent, du Christianisme.
95              Pendant la derni√®re guerre, lorsque Rome est tomb√©e, ces soldats allemands... Beaucoup d'entre vous les gar√ßons, vous savez cela. Ces soldats allemands se sont repli√©s l√† dans la cit√© de Vatican, et Ils tiraient sur les Am√©ricains pendant que ceux-ci avan√ßaient. Fr√®re Funk, et Fr√®re Roberson et beaucoup d'entre vous, Fr√®re Beeler, et beaucoup de ces fr√®res qui √©taient √† cette guerre, vous savez cela. Et vous savez quoi? Nous avions donn√© des ordres qu'on ne puisse pas tirer sur cette cit√©-l√†. Vous les Am√©ricains, vous vous teniez l√†, vous √©tiez une cible pour eux. Mais au West - Westminster Abbey au - en Angleterre, on pouvait tirer l√†-dessus sans que √ßa soit un probl√®me, c'est l√† que les protestants s'√©taient rassembl√©s. Ainsi c'√©tait tout √† fait en ordre de tirer l√†-bas, et non de tirer sur le Vatican. En effet comme le Pr√©sident Roosevelt... J'ai suivi son discours lorsqu'Il - lorsqu'Il a prononc√© cela sur les antennes ce soir-l√†, c'√©tait intitul√© ¬ęun entretien au coin du feu¬Ľ. Il disait apr√®s la chute de Rome, Il disait : ¬ęQuelle honte! car Rome est le si√®ge de tout le Christianisme.¬Ľ Pouvez-vous vous imaginer un protestant dire pareIlle chose?
96              Ainsi, le grand centre de la religion chr√©tienne... Eh bien, nous allons - disons que J√©rusalem, si vous le voulez. Si vous le voulez bien, disons que c'est J√©rusalem; le si√®ge de toutes ces autres organisations, le si√®ge du - du sanh√©drin, et - et des pharisiens, des sadduc√©ens; eux tous se rendaient √† J√©rusalem. C'√©tait r√©ellement le quartier g√©n√©ral.
97              Et dans le monde des organisations, vous devez admettre que l'Eglise catholique romaine est la m√®re de toutes les autres. Elle l'est s√Ľrement. Et cela avait commenc√© depuis la Pentec√īte. C'est √† cela qu'Ils ont abouti lorsqu'Ils se sont organis√©s. Maintenant nous les protestants, nous sommes tout simplement des petites-soeurs sorties de cette √©glise-l√†.
Et maintenant, disons que ça serait là au Vatican aujourd'hui.
98              Ou l√† √† J√©rusalem, comme c'√©tait le cas en cejour-l√†, o√Ļ tous les hommes devaient se rendre √† J√©rusalem pour travaIller - adorer. Pourquoi faisaient-Ils cela √† l'√©poque de - de J√©sus? Pourquoi disait-on que tout homme devait adorer √† J√©rusalem? Parce qu'Il n'y a qu'un seul endroit o√Ļ Dieu veut avoir communion avec l'homme; c'est sous le sang du sacrifice. C'est la raison pour laquelle Ils devaient se rendre √† J√©rusalem.
99              Dieu ne rencontrera jamais un homme nulle part aIlleurs, si ce n'est sous le Sang. Lorsque vous rejetez le Sang, alors votre lieu de rencontre avec Dieu est √īt√©. Dieu a pris Sa premi√®re d√©cision dans le jardin d'Eden, comme quoi, l'homme L'adorerait uniquement sous le sang vers√© du sacrifice. Et c'est le seul lieu o√Ļ Dieu rencontrait l'homme en ce temps-l√†; et c'est le seul lieu o√Ļ Dieu ait jamais rencontr√© l'homme.
100         Le seul lieu o√Ļ IL rencontre 1‚Äôhomme auj ourd‚Äôhui, c‚Äôest sous le sang vers√© du sacrifice, voyez? Peu m'importe que vous soyez un m√©thodiste, baptiste, presbyt√©rien, si vous pouvez oublier vos diff√©rences (catholique romain, quoi que vous puissiez √™tre) et que vous veniez sous le Sang vers√©, Dieu nous rencontrera tous l√†. C'est l√† que nous pouvons tous nous rencontrer et communier sur la m√™me base. Mais, autrement, Il ne vous rencontrera pas du seul fait que vous √™tes un m√©thodiste. Il ne vous rencontrera pas du seul fait que vous √™tes pentec√ītistes. Il vous rencontrera sous une seule condition; c'est sous le Sang vers√©, lorsque vos p√©ch√©s ont √©t√© confess√©s et √īt√©s de Sa Pr√©sence. Alors, par le Sang... Et le Sang est toujours devant Lui, et par cons√©quent Il ne peut vous voir qu'au travers de ce Sang vers√©. Et vous √™tes blanc comme neige (Voyez?) apr√®s que vous avez confess√© vos p√©ch√©s; autrement, vous √™tes ignor√©s. Vous ne pouvez pas avoir communion.
101         C‚Äôest la raison pour laquelle vous ne voyez pas des choses arriver dans les √©glises. Ils confessent qu'Ils croient le Sang, mais Ils rejettent le plan m√™me pour acc√©der au Sang, la Parole. Voyez? Il n'y a qu'une seule voie pour que Dieu honore cette Parole. Vous n'honorerez jamais cette Parole juste en venant dire : ¬ęJe suis un catholique romain; j'exige que ceci soit fait.¬Ľ Vous ne pouvez pas faire cela. M√©thodiste, baptiste ou pentec√ītistes, vous ne pouvez pas faire cela.
102         La seule fa√ßon pour vous de faire cela, c'est par les bont√©s de Dieu, au moyen de Sa gr√Ęce, c'est de venir au travers du Sang vers√© de J√©sus-Christ et dire : ¬ęSeigneur, je r√©clame la promesse.¬Ľ Voyez? Et alors, si vous √™tes vraiment sous ce Sang, Dieu est tenu √† cette Parole. Mais en premier lieu, vous devez √™tre sous ce Sang. Vous voyez cela maintenant? [L'assembl√©e r√©pond : ¬ęAmen.¬Ľ - Ed]
103         Il n‚Äôest pas √©tonnant qu‚ÄôIls ne puissent pas croire aux miracles. Il n‚Äôest pas √©tonnant que vous ne puissiez pas croire au surnaturel. Il n'est pas √©tonnant qu'Ils condamnent cela. Le motif m√™me pour lequel Ils ont condamn√© cela jadis, c'est le m√™me motif pour lequel Ils condamnent cela aujourd'hui. Ils sont tout aussi coupables que l'on peut l'√™tre; car ce n'est que sous le Sang vers√©!
104         Et ceux qui oseraient... Un simple fr√®re qui ose par humIlit√© prendre Dieu au Mot, et s'avancer l√†, confesser ses p√©ch√©s, oublier tous ces dogmes et ces histoires, et se tenir l√† sous le Sang et croire Cela, Ils voudront alors le taxer de fanatique. Ils voudront le cat√©goriser comme... comme nous le dirions (ce n'est pas un bon terme √† utIliser √† la chaire, mais je... c'est afin que vous puissiez comprendre), Il est un ¬ędr√īle de num√©ro¬Ľ.
105         Apr√®s tout, ne sommes-nous pas tous des ¬ędr√īles de num√©ros¬Ľ? Voyez? Le croyant est un dr√īle de num√©ro pour l'incroyant, et l'incroyant est un dr√īle de num√©ro pour le croyant. Ainsi, qui est un dr√īle de num√©ro? Voyez? Le cultivateur est un dr√īle de num√©ro pour l'homme d'affaires; l'homme d'affaires est un dr√īle de num√©ro pour le cultivateur, voyez. Ainsi, qui est-Il, de toute fa√ßon?
106         Je vous assure, le salut est une affaire individuelle, exclusivement entre l'homme et Dieu; c'est l'affaire d'un individu, ¬ęrecherchant notre salut avec crainte et tremblement¬Ľ. Et je ne connais pas d'autre fondement, en tant qu'enseignant ce matin, ou en tant que ministre de Christ, que de faire reposer cela sur la Parole. Je ne peux faire reposer cela sur rien d'autre.
107         Eh bien, nous trouvons l√†, donc, que c'√©tait uniquement sous le Sang, que Dieu rencontrait l'adorateur, aussi se rassemblaient-Ils √† J√©rusalem.
108         Et Christ est l'Agneau de Sacrifice auquel Dieu a pourvu. Et aujourd'hui, Il n'y a qu'un seul lieu o√Ļ Dieu puisse rencontrer l'homme, et c'est sous le Sang de J√©sus-Christ. Tout autre lieu est condamn√©; Dieu n'entendra pas cela. Vous pourriez produire toutes sortes d'√©motions, toutes sortes d'ismes, des secousses et des sauts, avoir du sang, du feu, et de la fum√©e, et tout le reste; mais tant que cette vie ne s'identifie pas √† la Parole, et que Dieu ne confirme pas compl√®tement cette vie, alors point n'est besoin d'essayer cela, parce que vous √™tes en dehors. Et Dieu n'agr√©era jamais cela jusqu'√† ce que cela vienne sous couvert de ce Sang. C'est vrai.
109         Ainsi, vous voyez, dans les Ecritures, nous avons une J√©rusalem (l'Eglise en a une) ; c'est au Ciel, une J√©rusalem c√©leste, l√† o√Ļ Dieu est Dieu. Et aujourd'hui, ce n'est pas par un credo ni par autre chose que nous essayons de faire d'un lieu une J√©rusalem. Nous aimerions, nous les m√©thodistes, nous aimerions faire de J√©rusalem le quartier g√©n√©ral des - des m√©thodistes; les catholiques voudraient faire de Rome leur quartier g√©n√©ral. Et les - les autres endroits o√Ļ nous avons nos quartiers g√©n√©raux, nous aimerions faire de ces lieux notre... une J√©rusalem. Mais la Bible dit que notre J√©rusalem vient d'En Haut, Elle est la m√®re de tous les croyants.
110         Eh bien, Christ est l'Agneau auquel Dieu a pourvu. Remarquez combien cela √©tait bien √† propos l√†, montrant que cette J√©rusalem avait - arrivait √† sa fin. Quand? Cela √©tait valable jusqu'√† cette heure-l√†; le sang de l'agneau √©tait tout √† fait valable jusque ce jour-l√†. Mais maintenant, √† la crucifixion, cela changea. Le vieux syst√®me est r√©volu. Il y en avait un nouveau, et le - l'Agneau √©tait sacrifi√©. L'Agneau, l'Agneau de sacrifice, √©tait sur sc√®ne. Ils condamnaient et faisaient la chose m√™me qu'Ils √©taient cens√©s faire. C'est vrai.
111         Que Dieu soit b√©ni de ce qu'on voit cette merveIlleuse Lumi√®re c√©leste dans ce dernier jour! En effet, les √©glises sont en train de faire la m√™me chose aujourd'hui. Jusqu'au moment o√Ļ cette religion d√©nominationnelle sera condamn√©e et qu'Il sera √©tabli qu'elle est en train de sacrifier la Parole de Christ, d√®s ce moment-l√† la Parole vient, et la Parole seule. De... L'agneau pascal est r√©volu, et Christ est devenu notre Agneau le jour de la crucifixion. Et le jour o√Ļ la d√©nomination a crucifi√© la Parole de Dieu pour accepter un credo √† la place de la Parole de Dieu, c'est ce jour-l√† que la Parole a eu tout Son effet. Cela est arriv√© tout r√©cemment.
112         Remarquez, en deuxi√®me lieu... Premi√®rement ¬ęL√†¬Ľ, √† J√©rusalem; deuxi√®mement, ¬ęIls¬Ľ; ¬ęIls¬Ľ qui? Les Juifs, les adorateurs. Pensez-y! Les adorateurs eux-m√™mes √©taient en train de tuer Celui-l√† m√™me qu'Ils - Ils pr√©tendaient adorer. Pouvez-vous vous repr√©senter pareIlle chose, que des hommes intelligents qu'√©taient ces sacrificateurs, des gens instruits, d√©tenteurs des dipl√īmes de docteurs au point qu'Ils pouvaient probablement... Ils - Ils devaient provenir d'une certaine lign√©e avant qu'Ils... ou - ou d'une tribu, avant qu'Ils puissent m√™me devenir sacrificateurs. Ils devaient √™tre des l√©vites. Leurs p√®res √©taient des sacrificateurs; leurs grands-p√®res √©taient des sacrificateurs, leurs arri√®re-arri√®re- arri√®re-arri√®re-arri√®re-grand-p√®res √©taient des sacrificateurs. Et Ils devaient mener une vie si consacr√©e qu'un seul iota trouv√© contre eux suffisait pour qu'on les lapide. On ne leur accordait pas de mis√©ricorde. Saint? Certainement, mais une saintet√© qu'Ils s'√©taient fabriqu√©e. Ils devaient agir de la sorte, pour sauver la face de leur √©glise. J√©sus a dit : ¬ęEn vous, vous √™tes pleins d'ossements des hommes morts.¬Ľ
113         Oh! comme je pourrais porter une accusation l√† m√™me contre les hommes qui reconnaissent que Cela est la V√©rit√©, que cette Parole est la V√©rit√©, mais qui sont pr√™ts √† faire des compromis l√†-dessus pour sauvegarder leur dignit√© devant une organisation. Oui oui! J'ai le droit de les accuser (c'est vrai.) sur base de la Parole de Dieu.
114         Remarquez, ¬ęIls¬Ľ, les adorateurs, les hommes qui avaient attendu la promesse, les hommes qui avaient attendu cela pendant des ann√©es et des √Ęges et qui n'avaient fait rien d'autre que fr√©quenter constamment les s√©minaires; mais Ils avaient divis√© la Parole de Dieu d'apr√®s l'enseignement du s√©minaire, et Ils avaient manqu√© la V√©rit√© m√™me sur Cela. ¬ęIls¬Ľ, les pr√™tres, les ministres de ce jour-l√†; ¬ęl√†¬Ľ, √† leur quartier g√©n√©ral, ¬ęIls¬Ľ, les ministres de ce jour-l√†, tuaient Dieu Lui-m√™me, l'Agneau m√™me. Celui qu'Ils pr√©tendaient adorer, Ils Le tuaient!
115         Et aujourd'hui, j'accuse cette bande de ministres ordonn√©s! Ils crucifient par leurs credos et d√©nominations, devant les gens, le Dieu m√™me qu'Ils pr√©tendent aimer et servir. J'accuse ces ministres au Nom du Seigneur J√©sus, √† cause de leurs doctrines, qui pr√©tendent que les jours des miracles sont pass√©s et que le bapt√™me d'eau au Nom de J√©sus-Christ ne suffit pas et qu'Il n'est pas correct. Et me fondant sur chacune de ces paroles auxquelles Ils ont substitu√© leurs credos, je les accuse d'√™tre coupables, et le Sang de J√©sus-Christ est entre leurs mains, parce qu'Ils crucifient de nouveau le Seigneur J√©sus pour la deuxi√®me fois! Ils crucifient Christ aux yeux des gens, leur √ītant la Chose m√™me qu'Ils sont cens√©s leur donner. Et Ils Y ont substitu√© autre chose; un credo d'√©glise pour la popularit√©.
116         ¬ęL√†, Ils¬Ľ, ¬ęIls¬Ľ, ceux qui √©taient cens√©s √™tre mieux avis√©s. S'Il devait y avoir quelqu'un de mieux avis√©, √ß'aurait d√Ľ √™tre ces ministres. S'Il devait y avoir quelqu'un de mieux avis√©, √ßa devrait √™tre les membres du clerg√© de ce jour-ci! S'Il devait y avoir quelqu'un d'averti, les - les - les √©v√™ques, les archev√™ques, et - et les ministres, les docteurs en th√©ologie devraient en savoir plus. Mais pourquoi ne le peuvent-Ils pas? Euh! quelle contradiction! Qu'avons-nous devant nous ici sinon une - une contradiction! Ils pr√©tendent adorer Dieu, et Ils tuent le Prince de la Vie.
¬ęIls¬Ľ... ¬ęL√†, Ils Le crucifi√®rent¬Ľ, et ici, ¬ęIls¬Ľ font encore la m√™me chose, car IL est la Parole.
117         C'est ce qu'Il est, juste une r√©flexion de la Parole. Et c'est ce qu'Il est aujourd'hui, une r√©flexion de la Parole, Il essaie de trouver quelqu'un au travers duquel IL peut Se refl√©ter.
118         Et ces gens retiennent l'assembl√©e loin de Dieu. Et - et si quelque chose arrive, et qu'on en parle dans l'assembl√©e, Ils condamnent cela depuis l'estrade, du haut de la chaire et disent : ¬ęC'est du fanatisme.Tenez-vous-en √©loign√©s!¬Ľ En faisant cela, Ils crucifient J√©sus-Christ en 1963, et Ils sont tout aussi coupables que l'√©taient ces autres gars en - en ce jour-l√†. C'est une d√©claration terrible, mais c'est la v√©rit√©. Sur... C'est exactement ce qu'Ils font aujourd'hui.
119         Et je me fonde sur cela, sur le fait qu‚ÄôIls crucifient Christ, et qu‚ÄôIls prennent la Parole et En privent les gens, c'est exactement ce que faisaient les autres jadis. La Parole m√™me par laquelle Dieu Se refl√©tait au travers de Son propre Fils pour prouver que c‚Äô√©tait bien Elle, c‚Äôest Lui qu‚ÄôIls pr√©tendaient aimer, le J√©hovah qui S'√©tait manifest√© Lui-m√™me au travers des Ecritures, Qui avait exactement fait ce qu'Il avait annonc√© qu'Il ferait, exactement ce que Dieu avait annonc√© qu'Il ferait et, Il avait manifest√© Cela devant eux. A cause de l'amour pour leurs groupes eccl√©siastiques et des choses semblables, Ils ont condamn√© le Prince de la Vie.
120         Et je condamne ces m√™mes groupes aujourd'hui et je les accuse, par la Parole de Dieu, car Ils font la m√™me chose d'√™tre coupables devant Dieu, par la Parole de Dieu, car Ils font la m√™me chose. Cette g√©n√©ration est accus√©e. Rappelez- vous H√©breux 13.8 : ¬ęIl est le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours.¬Ľ
121         Comment L'ont-Ils accus√©? C'est parce que leurs credos ne pouvaient pas L'accepter, mais l√† au fond de leur coeur Ils savaient le contraire. [Fr√®re Branham frappe deux fois sur la chaire. -Ed.] Nicod√®me ne l'a-t-Il pas bien dit, dans Saint Jean, chapitre 3? ¬ęRabbi, nous les pharisiens, les pr√©dicateurs, les docteurs, nous savons que Tu es un docteur envoy√© par Dieu, car personne ne peut faire les choses que Tu fais si Dieu n'est avec lui.¬Ľ Voyez? Ils ont publiquement rendu t√©moignage √† cela par l'un de leurs hommes de renom, et...?... √† cause de leurs credos, Ils crucifi√®rent Christ.
122         Et aujourd'hui Il n'y a pas un seul lettr√© qui ne puisse lire Actes 2.38 et le reste de la m√™me fa√ßon que moi, comme moi je le lis. Mais √† cause de leurs credos et de leurs tickets d√©nominationnels qu'Ils ont en poches, les marques de la b√™te qu'Ils portent partout comme cartes de membre. Et - et en acceptant ces choses, Ils crucifient de nouveau Christ pour leur part, et Le crucifient devant les gens, et blasph√®ment contre le Dieu m√™me qui a promis de faire Ceci, amenant une condamnation sur la g√©n√©ration.
123         Maintenant,... ¬ęL√†, Ils¬Ľ, non pas les p√©cheurs, ¬ęIls¬Ľ, c'est-√†-dire l'√©glise de ce jour-l√†, Ils ont trouv√© √† redire contre l'Homme qui √©tait la Parole. Est-ce vrai? Ils ont trouv√© √† redire contre l'Homme qui √©tait la Parole. Maintenant, Ils trouvent √† redire contre la Parole qui agit au travers de l'homme, voyez, Ils font juste le contraire. Cette Parole est dans la personne au travers de laquelle le Saint-Esprit est en train d'agir, c'est √ßa la confirmation de Dieu.
124         Comment ont-Ils su qu'Il √©tait Christ? C'est parce que Ses oeuvres prouvaient ce qu'Il √©tait. Il a dit : ¬ęQui d'entre vous peut Me condamner du p√©ch√©?¬Ľ Si Je n'ai pas fait exactement ce que les Ecritures avaient annonc√© que Je ferais! Et ce que... Que quelqu'un Me dise o√Ļ J'ai faIlli, si Je n'ai pas accompli chaque signe qui prouve que Je suis le Messie, que Je suis Celui-l√† m√™me qui vous a √©t√© promis...¬Ľ Ils Lui ont r√©pondu, disant : ¬ęEh bien, nous, nous avons Mo√Įse. Nous croyons en Mo√Įse.¬Ľ
125         Il a dit : ¬ęSi vous, vous croyiez en Mo√Įse, vous croiriez en Moi. Si vous... Mo√Įse a vu Mon jour et Il a d√©sir√© vivre en ce jour-ci. Mo√Įse a vu cela de loin, tout comme les proph√®tes. Et vous vivez bien Cela en ce moment m√™me et vous le condamnez.¬Ľ Il a dit : ¬ęVous, hypocrites, Il dit : ¬ęvous pouvez discerner l'aspect des deux, mais vous ne pouvez pas discerner le signe des temps.¬Ľ
126         VoIl√† la chose, le signe des temps. De qui L'ont-Ils trait√©?
De fanatique, de fou. Oui. Ils ont trouvé à redire contre l'Homme qui était la Parole.
127         Il √©tait la Parole. Saint Jean, chapitre 1 confirme cela : ¬ęAu commencement √©tait la Parole, et la Parole √©tait avec Dieu. Et la Parole a √©t√© faite chair, et a habit√© parmi nous. ¬Ľ
Il était la Parole vivante de Dieu, car Il manifestait Dieu au travers de Lui- même. Il était si complètement abandonné à la - la Parole de Dieu que Lui et la Parole étaient une même chose. C'est exactement ce que l'église devrait être aujourd'hui, la Parole de Dieu est la même.
128         Comment pouvez-vous √™tre une partie de cette Parole quand vous En reniez pratiquement tout? Et la raison pour laquelle cela est arriv√©, ce n'est pas √† cause du peuple. C'est pourquoi, je pense, Dieu m'a parl√© au sujet de ces gens que je qualifiais de Ricky et de Rickettas. La raison en est que ces d√©nominations √©go√Įstes les ont laiss√©s vivre comme Ils vivent. Ils ont crucifi√© la V√©rit√©, et les gens appellent Cela un blasph√®me; et Ils En font un blasph√®me, plut√īt. Ils appellent Cela du fanatisme et tout le reste, et sans savoir qu'Ils blasph√®ment contre le Dieu m√™me qu'Ils vont servir √† l'√©glise.
129         C'est pourquoi, j'accuse cette bande de clerg√©s d'aujourd'hui. J'accuse cette g√©n√©ration au Nom de J√©sus-Christ, par l'autorit√© de la Parole de Dieu: vous Le crucifiez de nouveau.
130         Remarquez : Il est le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours. La Parole de Dieu confirm√©e dans un homme.
131         Comparez les deux Calvaires et leur accusation. Rappelez-vous : ¬ęComme Il S'est fait Dieu, nous ne voudrions pas que cet Homme r√®gne sur nous.¬Ľ Quel √©tait le grief qu'Ils avaient retenu au conseIl ce matin-l√†, lorsqu'Ils ont crucifi√© J√©sus? C'√©tait : Il S'est fait Dieu. Il √©tait Dieu; Il n'observait pas le sabbat - et Il √©tait le Ma√ģtre du sabbat. Ils L'ont condamn√© parce qu'Il S'est fait Dieu. Vous n'avez pas le droit de faire cela. ¬ęVous n'en avez pas le droit. Nos souverains sacrificateurs... S'Il faut que quelque chose arrive, √ßa viendra par nos sacrificateurs.¬Ľ Maintenant, comparez cela avec le Calvaire d'aujourd'hui.
132         Lorsque Dieu (Il avait plu au P√®re, Dieu, l'Esprit, de ressusciter Son propre Fils) le Saint-Esprit a couvert Marie de Son ombre et elle a enfant√© un corps qui pouvait Le servir et servir Son dessein, √† Son profit. Le - Dieu √©tait en Christ, la pl√©nitude de la Divinit√© corporellement, en Lui, montrant aux gens ce que Dieu √©tait, permettant au - permettant au monde entier de conna√ģtre ce que Dieu voulait que chaque individu soit : un Fils et une fIlle. Il a pris un seul Homme et IL a accompli cela. Et comme celui-ci ne Se joignait pas √† leurs mIlieux d√©nominationnels, Ils L'ont condamn√© et L'ont crucifi√©.
133         Eh bien, comparez ce Calvaire-l√† avec celui d'aujourd'hui! [Espace vide sur la bande - Ed.] A cause des pr√©jug√©s de leurs organisations, √† cause de l'indiff√©rence parmi les √©rudits qui √©taient cens√©s conna√ģtre la Parole et le plan de Dieu, √† cause de cela, Dieu peut prendre un petit groupe de gens au travers desquels IL peut oeuvrer quelque part et Se refl√©ter, des gens qui s'humIlieront devant la Parole. Et Ils ne peuvent pas nier cela.
134         Ils ne peuvent pas pr√©tendre qu'Il n'a pas accompli cela, car leur assembl√©e en √©tait t√©moin. C'√©tait devant eux. Ils ne pouvaient pas nier cela. Ils ne pouvaient pas r√©futer Ses d√©clarations, car la Parole m√™me qu'Ils pr√©tendaient croire √©tait Celle qui confirmait ce qu'Il √©tait. En effet, Dieu avait pris la Parole qui √©tait cens√©e √™tre le Messie et L'avait manifest√©e au travers d'un Homme. Et Ils ont du se d√©barrasser de Lui. Et la seule fa√ßon pour eux d'aller de l'avant, c'√©tait de se d√©barrasser du Messie. Et Ils ont fait cela par aveuglement et par ignorance, en d√©pit de leur instruction. C'√©taient des gens intelligents, perspicaces, selon le monde.
135         Comme nous avions √©tabli le parall√®le l'autre soir√©e, lorsque la Lumi√®re a frapp√© le jeune homme riche, observez ce qu'Il a fait : Il L'a rejet√©e - un homme intelligent. Paul, un autre homme intelligent, a √©t√© frapp√© par la Lumi√®re. Qu'a-t- Il fait? Il L'a accept√©e. Il a renonc√© √† tout ce qu'Il avait appris, afin de pouvoir conna√ģtre Christ. Cela a rendu sa vie digne de l'EvangIle. (C'√©tait le Message du soir du dimanche pass√©.)
136         VoIl√† la chose aujourd'hui. Peut-√™tre que cela frappe un petit homme, qui est parti, qui avait re√ßu un appel de Dieu, ayant senti cela, Il est all√© √† un s√©minaire o√Ļ Il a appris un credo. Il doit vivre selon ce credo, ou remettre sa carte de membre. S'Il la remet, Il est marqu√© et inscrit sur la liste noire. Personne d'autre ne voudra de lui, car autrefois Il a appartenu √† autre chose; et maintenant Il n'en fait plus partie. Ils s'imaginent qu'Il y a quelque chose qui cloche dans cet homme, et Ils ne le recevront pas dans leur assembl√©e; et l'assembl√©e ne recherche qu'un seul signe: v√©rifier s'Il croit ce qu'eux croient.
137         S‚ÄôIl a une carte, s‚ÄôIl est m√©thodiste... S‚ÄôIl a une carte - Il est membre d‚Äôune autre communaut√©, soit des unitaires, soit des trinitaires, soit de n'importe quoi, l'√©glise de Dieu, soit de mIlieux pentec√ītistes, soit de tous ces mIlieux... S'Il a une carte, Ils pensent que le quartier g√©n√©ral a examin√©, a examin√© son esprit, l'a soumis √† un test psychiatrique, pour v√©rifier si son quotient intellectuel √©tait assez √©lev√© pour qu'Il puisse parler devant eux. S'Il n'en a pas, on le rejette. C'est vrai.
138         Mais, vous voyez, l'assembl√©e devrait √™tre en train d'observer la main de Dieu : voir si Dieu a donn√© Son approbation ou pas. C'est √† cela que nous devrions regarder. Mais aujourd'hui, Ils crucifient le - le - le Fils de Dieu de nouveau. Quand un homme peut, par la gr√Ęce de Dieu, √™tre appel√© de Dieu pour laisser Dieu Se manifester au travers de lui... ¬ęLes oeuvres que Je fais vous les ferez aussi¬Ľ, a-t-Il dit. Remarquez dans quel jour nous vivons!
139         Ils - Ils prennent, Ils - Ils prennent le Calvaire m√™me, nous pouvons prendre cela ce matin, et la raison m√™me... Eh bien, Ils savaient que c'√©tait la V√©rit√©, mais √† cause de la jalousie, du pr√©jug√©... Qu'est-ce que J√©sus leur a dit? ¬ęSi je chasse les d√©mons par le doigt de Dieu, alors par qui - qui les chassez-vous? Qu'Ils soient vos juges, voyez. Si Moi, c'est par le doigt de Dieu que Je chasse les d√©mons...¬Ľ
140         Eh bien, c'est juste comme vous les entendez dire : ¬ęPouvez-vous prouver que c'est par le doigt de Dieu?¬Ľ J'aurais bien voulu voir - j'aurais bien voulu entendre cette question Lui √™tre pos√©e. Ils √©taient trop intelligents pour cela.
141         Remarquez! C'est parce qu'Il S'est fait Dieu (et IL √©tait Dieu)... ¬ęEt nous ne voulons pas qu'Il domine sur nous.¬Ľ
142         Mais maintenant, la chose - la m√™me vieIlle chanson se fait encore entendre : ¬ęCette Bible a √©t√© √©crite par un homme¬Ľ, disent-Ils. ¬ęNous ne devons pas vivre selon ce qu'Elle dit.¬Ľ C'est... de Dieu. C'est la Parole de Dieu; c'est Dieu Lui- m√™me.
Hier je parlais √† un homme qui disait : ¬ęEh bien, peut-√™tre que c'est un homme qui a √©crit cette Bible.¬Ľ
J'ai dit : ¬ęOui, Il y a eu un homme qui l'a √©crite. Son nom... Nous savons que c'est Dieu.¬Ľ
143         Elle a √©t√© √©crite sur un intervalle d'environ quatre mIlle ans, les Ecritures, depuis le temps de Job jusqu'au Nouveau Testament, et Elle a √©t√© √©crite par - par des centaines - √† des centaines d'ann√©es d'intervalles et Elle a √©t√© √©crite par diff√©rents hommes, qui ne se connaissaient pas, Ils √©taient dans diff√©rentes r√©gions du pays, et aucun Mot n'en contredit l'autre. Je d√©fie toute personne de venir sous le Sang de J√©sus-Christ r√©clamer n'importe quelle promesse qui se trouve l√†-Dedans. Dieu est oblig√© d'Y veIller.
144         Mais Ils ne le feront pas. Ils viendront pour dire : ¬ęO, Seigneur, j'aimerais faire quelque chose. Donne-moi un grand don. All√©luia, Seigneur. Gloire √† Dieu! Je crois que j'ai re√ßu cela. All√©luia!¬Ľ Cela ne marchera jamais. Vous pourriez produire beaucoup de psychologie, mais √ßa ne marchera pas.
145         Il faut que Dieu reconnaisse cette repentance; Il faut que Dieu la reconnaisse. Nous pourrions dire beaucoup de choses dans ce sens, mais j'esp√®re que vous - vous comprenez.
146         Ecoutez! Mais maintenant, Ils ne voudront pas que la Parole domine sur eux. Je dis : ¬ęQue chacun de vous revienne, vous avez √©t√© mal baptis√©s. Vous avez √©t√© baptis√©s √† la mani√®re de l'Eglise catholique.¬Ľ
147         ¬ęQui es-tu pour le nous dire?¬Ľ Ce n'est pas moi, c'est la Parole. ¬ęMais, je vous assure, nous - nous croyons...¬Ľ Peu m'importe ce que vous croyez; c'est ce que la Bible dit qui compte. ¬ęMais, nous ne sommes pas oblig√©s de vivre selon Elle.¬Ľ
148         Vous devez le faire, sinon vous √™tes sous le jugement de cette Bible. Car : ¬ęQuiconque En retranchera une seule Parole, ou Y ajoutera une seule parole, sa part sera de m√™me retranch√©e du Livre de Vie¬Ľ; qu'Il soit pr√©dicateur, membre du clerg√©, qui qu'Il soit. Vous devez vous soumettre √† l'autorit√© de cette Parole, car Elle est Dieu. La Bible dit qu'Elle est Dieu.
149         ¬ęNous ne voudrions pas qu'Elle r√®gne sur nous.¬Ľ Ils acceptent leurs credos et leurs d√©nominations, et leurs petites choses insignifiantes qu'Ils croient et qui ont √©t√© adopt√©es par le comit√© des hommes, et Ils acceptent cela au lieu de la Parole de Dieu.
150         Qu‚Äôont-Ils fait? Ils ont choisi un Barabbas, un meurtrier, au lieu du Fils de Dieu, le jour de la premi√®re crucifixion.
151         Et aujourd'hui, Ils acceptent la parole d'un homme, qui est un mensonge et la voie de la mort, et refusent de suivre le chemin de la Vie, la Parole de Dieu. Je condamne cette g√©n√©ration, je l'accuse d'apr√®s la Parole du Seigneur, comme quoi Ils ont tort. Ils sont coupables de crucifixion ou d'essayer de crucifier l'Esprit...
152         Partout on r√©clame un r√©veIl. Comment allez-vous avoir un r√©veIl quand la Parole Elle-m√™me ne peut agir au travers des gens? J'aimerais que quelqu'un me r√©ponde l√†-dessus. Comment cela peut-Il se faire alors que vous reniez le r√©veIl m√™me? Le proph√®te a bien proph√©tis√© sur eux : ¬ęles apparences de la pi√©t√©¬Ľ. Leur formalisme jadis avait rejet√© la Parole de Vie. Leur formalisme aujourd'hui rejette la Chose qui peut leur apporter un r√©veIl, leurs credos et leurs formalismes. Oui, monsieur!
153         Ils acceptent la d√©nomination et leurs credos au lieu de la Parole de Dieu, et cela crucifie Sa Parole et rend Sa Parole sans effet sur les gens. Lorsqu'Ils voient la Parole de Dieu S'identifier nettement, selon ce que Dieu avait promis de faire (voici qu'Il le fait ici), mais qu'Ils s'En moquent et s'En √©loignent, c'est un blasph√®me. Et Ils essaient de crucifier la Parole Elle-m√™me.
154         Pourquoi crucifient-Ils Cela? Ils ne peuvent pas crucifier la Parole, pas plus qu'Ils ne pouvaient crucifier Dieu. Ils pouvaient crucifier le corps qui abritait Dieu, le Fils de Dieu; c'est ce qu'Ils pouvaient crucifier, mais Ils ne peuvent pas crucifier Dieu. Il devait √™tre crucifi√© cette fois-l√†, √©tant donn√© qu'Il √©tait le Sacrifice, afin de faire entrer plusieurs Fils qui √©taient pr√©destin√©s √† la Vie √©ternelle. Ils devaient le faire en ce temps-l√†, mais Ils ne peuvent pas le faire maintenant. Ils ne peuvent pas le faire, car la Parole Elle-m√™me continuera √† vivre. Mais Ils...
155         Que font-Ils? Comment s‚Äôorganisent-Ils? Que dites-vous donc l√†, pr√©dicateur? Sur quoi te fondes-tu donc pour montrer qu'Ils Le crucifient?
156         Ils crucifient les effets de l'EvangIle sur les gens par leurs credos. C'est cela la crucifixion, le fait que les gens se mettent dans ces grandes morgues appel√©es √©glises, d√©nominations, et dressent une barri√®re de credos; et cela avait... et la Parole de Dieu ne peut avoir aucun effet sur eux, car Ils - Ils condamnent les choses m√™mes dont Christ avait annonc√© l'accomplissement. Et cela n'arrive pas selon leur credo.
157         Et J√©sus non plus n'√©tait pas venu selon la fa√ßon dont Ils pensaient qu'Il viendrait. Il √©tait venu de la fa√ßon dont Dieu L'avait envoy√© et Il √©tait venu bien conform√©ment √† la Parole. Il n'est pas √©tonnant qu'Il ait dit qu'Il a cach√© cela aux sages et aux intelligents, et qu'Il l'a r√©v√©l√© aux enfants qui veulent apprendre. Comprenez-vous? [L'assembl√©e dit : ¬ęAmen.¬Ľ - Ed.]
158         Oh, Ils ont crucifi√© les effets de la Parole.
159         J'ai toute une s√©rie de passages des Ecritures ici. Je pourrais bien en citer deux ou trois. Ils crucifient Cela. Vous direz : ¬ęComment crucifient-Ils la Parole?¬Ľ Quand J√©sus dit qu'Il est le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours, H√©breux 13:8, eux disent : ¬ęDans un sens Il l'est.¬Ľ Vous voyez? Tr√®s bien.
160         Et J√©sus a dit, Sa derni√®re Commission √† l'Eglise : ¬ęAllez par tout le monde (Marc 16) - Allez par tout le monde et pr√™chez l'EvangIle. Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru...¬Ľ ¬ęPar tout le monde, √† toute la cr√©ation¬Ľ, et on n'a m√™me pas encore atteint la moiti√©. Et des mIllions meurent chaque jour, qui ne - qui n'ont jamais entendu le Nom de J√©sus. Ainsi, cela reste toujours des ordres g√©n√©raux; c'est toujours un commandement de Dieu. ¬ęPar tout le monde et pr√™chez l'EvangIle √† toute la cr√©ation. Celui qui croira et qui sera baptis√© sera sauv√©; celui qui ne croira pas sera condamn√©. Et voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru : 'En Mon Nom Ils chasseront les d√©mons; Ils parleront de nouvelles langues; s'Ils saisissent les serpents ou s'Ils boivent un breuvage mortel, cela ne leur fera point de mal; s'Ils imposent les mains aux malades, les malades seront gu√©ris.‚Äô¬Ľ
161         Et Ils disent : ¬ęCela √©tait pour cette g√©n√©ration-l√†¬Ľ, et Ils rendent les commandements de Dieu sans effet en rapport avec Cela. Ils crucifient l'effet de la Parole de Dieu sur les gens. Amen!
162         Le jour de la Pentec√īte, Pierre a dit (tenant les cl√©s du Royaume que J√©sus venait de lui remettre en disant : ¬ęTout ce que vous direz ici, Je le dirai l√†-haut¬Ľ)
163         Et le jour de la Pentec√īte, les gens ont demand√© ce qu'Ils pouvaient faire pour recevoir le Saint-Esprit dont Ils se r√©jouissaient tant; ayant vu les autres agir de la fa√ßon qu'Ils qualifiaient d'insens√©e, titubant, sautIllant, tombant, et agissant comme s'Ils √©taient ivres.
Et Ils dirent : ¬ęCes hommes sont pleins de vin doux.¬Ľ
164         Mais un homme du nom de Pierre, qui avait les cl√©s du Royaume, se leva et dit : ¬ęCes gens ne sont pas ivres (Actes 2) comme vous le supposez, car c'est la troisi√®me heure du jour. Mais ceci est ce qui a √©t√© annonc√©¬Ľ, voyez. Il est directement retourn√© √† la Parole une fois de plus, montrant que l'Esprit est toujours la Parole, et que la Parole est toujours l'Esprit, la Parole de Dieu. ¬ęIl arrivera (comme cela a √©t√© annonc√© par le proph√®te Jo√ęl, Jo√ęl 2.38) - Il arrivera dans les derniers jours, dit Dieu, que Je d√©verserai Mon Esprit sur toute chair.¬Ľ
165         Ecoutez ce proph√®te se tenant l√†. Voyez-le qui se tient l√† sans peur, devant ce groupe, les condamnant et les accusant. Il dit : ¬ęCeci est l'Ecriture. Ceci est ce qui a √©t√© annonc√© par le proph√®te : 'Je d√©verserai de Mon Esprit sur toute chair. Vos Fils et vos fIlles proph√©tiseront. Et je d√©verserai de Mon Esprit sur mes serviteurs et sur mes servantes, et J'accomplirai des signes en haut dans les cieux, et en bas sur la terre; du feu, des colonnes de fum√©e et de la vapeur'¬Ľ. Prouvant par la Parole que c'√©tait la Parole.
166         Et Ils ont ri et s'En sont moqu√©, et Ils sont pass√©s par le jugement : la vIlle fut br√Ľl√©e, Ils ont mang√© les uns les enfants des autres. Et aujourd'hui, Ils sont √©parpIll√©s partout dans le monde, comme preuve que le Saint-Esprit demeure toujours la Parole de Dieu pour amener cette Parole √† √™tre rendue vivante.
167         J√©sus-Christ √©tait la Personne, l'Homme, Dieu. All√©luia! Il √©tait la manifestation de Dieu. Il √©tait Dieu sous une forme corporelle pour refl√©ter la Parole de Dieu pour cet √Ęge-l√†, pour amener cet √Ęge √† voir la promesse de Dieu pour l'√Ęge.
168         Et le Saint-Esprit demeure le m√™me aujourd'hui; c'est l'Esprit de Dieu sur la Parole √©crite, essayant de trouver quelqu'un pour Se refl√©ter √† cet √Ęge, pour confirmer qu'Il est le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours. Saint Jean 14.12 : ¬ęLes oeuvres que Je fais vous les ferez aussi.¬Ľ J√©sus-Christ le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours, voyez. Il essaie constamment de trouver un moyen pour Se refl√©ter.
169         Et Ils ne pouvaient pas faire cela. Les gens avaient une haute opinion de leurs d√©nominations, de leurs petits nids qu'Ils avaient et de tout le reste, qu'Ils appelaient leurs √©glises, au point qu'Ils ne pouvaient pas √©couter cela. Ils font la m√™me chose aujourd'hui, Ils crucifient encore.
170         Pierre, le jour de la Pentec√īte, a dit : ¬ęVous qui s√©journez √† J√©rusalem, et en Jud√©e, pr√™tez oreIlle √† mes paroles. Ces gens ne sont pas ivres. Si vous vous tenez tranquIlles, je vous d√©montrerai ce que c'est.¬Ľ Il continua et leur fournit des explications.
171         Apr√®s avoir entendu ce discours, Ils eurent le coeur vivement touch√© et Ils demand√®rent : ¬ęQue pouvons-nous faire pour √™tre sauv√©s? Que pouvons-nous faire pour recevoir cela? Nous sommes convaincus que ta parole est vraie.¬Ľ
172         Il a dit : ¬ęRepentez-vous tous, soyez baptis√©s au Nom de J√©sus-Christ pour le pardon de vos p√©ch√©s, et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car ceci est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu en appellera.¬Ľ Voici ce qu'Ils devaient faire : se repentir et se faire baptiser au Nom de J√©sus-Christ.
173         Et aujourd'hui, l'Eglise catholique romaine a adopt√© ¬ęP√®re, Fils et Saint- Esprit¬Ľ pour remplacer Cela. Au lieu de Cela, c'est une communion : vous sortez la langue et vous recevez une hostie, et le pr√™tre boit le vin, ainsi vous √™tes tous un. La communion, au lieu que √ßa soit le Saint-Esprit, c'est appel√© ¬ęla sainte eucharistie¬Ľ. Et un - ¬ęP√®re, Fils et Saint-Esprit¬Ľ, un bapt√™me trinitaire, alors que cela n'est m√™me pas mentionn√© dans la Bible. Le Nom du P√®re, Fils et Saint- Esprit, c'est le Seigneur J√©sus-Christ. Et lorsque vous montrez cela √† cette g√©n√©ration perverse...
174         Comme Pierre l'a dit : ¬ęSauvez-vous de cette g√©n√©ration perverse.¬Ľ
175         Que font-Ils lorsque vous leur montrez cela? Ils s'en moquent et disent: ¬ęCe n'est pas ainsi que notre √©glise nous l'enseigne.¬Ľ Alors vous √™tes coupables; vous √™tes coupables de crucifier J√©sus-Christ en privant les gens de la puissance de Dieu. Vous crucifiez pour eux la Parole m√™me, et vous vous condamnez vous- m√™mes avec votre assembl√©e, en les menant √† un pi√®ge mortel.
176         Comme je le disais au sujet de ce pr√©dicateur-l√†, le dimanche pass√©, c'√©tait Martin Luther King, l√†-bas avec ces pr√©cieuses personnes, Il les conduit tout droit dans un pi√®ge mortel. Oh, si seulement quelqu'un pouvait parler √† cet homme! Je regrette de ne pouvoir le faire. Rien qu'√† cause d'un petit soul√®vement au sujet d'une proposition concernant une √©cole, voyez, ou un... Qu'est-ce que √ßa change. Oh, bont√© divine! Si les gens n'ont pas assez de coeur pour s'associer avec un homme √† cause de la couleur de sa peau, Ils sont condamn√©s et morts de toute fa√ßon. La nation leur en accorde le droit... ne combattez pas cela. Ne le faites pas. Qu'arriverait-Il si quelqu'un disait que tous les Irlandais ou autres, tous les Allemands ou autres devaient se s√©parer. Cela ne d√©rangerait jamais les chr√©tiens; Ils iraient tout droit de l'avant. Et cet homme-l√† est un chr√©tien. En tant que pr√©dicateur, Il ne devait pas conduire ces gens dans une r√©volte contre cela. Ils vont amener des mIllions √† la mort. Cela va d√©clencher une autre r√©volution. C'est une honte que de faire cela.
177         La m√™me chose arrive ici m√™me. [Fr√®re Branham frappe une fois sur la chaire. - Ed.] Exactement la m√™me chose une fois de plus. C'est vrai. Voyez. Les gens, si seulement Ils pouvaient regarder √† la V√©rit√©, voir ce qu'est la V√©rit√©! ¬ęNotre √©glise ne croit pas cela. Nous voyons cela autrement.¬Ľ Eh bien, ce n'est pas une fa√ßon correcte. Ce n'est pas la chose.
178         Il a dit : ¬ęRepentez-vous, soyez baptis√©s au Nom de J√©sus-Christ pour le pardon de p√©ch√©.¬Ľ Eh bien, Ils ne voudront pas faire cela. Oh, qu'ont-Ils alors fait? Eh bien, cela n'est qu'une seule chose sur des centaines. Nous allons y passer, peut-√™tre, aussi vite que possible.
179         Maintenant donc, la deuxi√®me crucifixion. Si un homme accepte ¬ęP√®re, Fils et Saint-Esprit¬Ľ, un - un credo au lieu de la Parole, des titres au lieu du Nom, que fait-Il pour les gens? Il crucifie pour eux les effets de la Parole; lorsqu'Il dit que Marc 16 √©tait seulement pour cette g√©n√©ration-l√†.
180         Et Dieu Lui-m√™me a dit l√†, J√©sus, lorsqu'Il leur parlait, Il a dit : ¬ęAllez par tout le monde et pr√™chez la Bonne Nouvelle √† toute la cr√©ation. Celui qui croira et qui sera baptis√© sera sauv√©; celui qui ne croira pas sera condamn√©. Et voici les signes qui accompagneront ceux...¬Ľ Jusqu'o√Ļ? Chaque nation, chaque credo, chaque langue, chaque race, chaque peuple : le m√™me EvangIle. ¬ęEt voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru.¬Ľ Et lorsqu'un homme essaie d'enlever cela de la Bible, Il crucifie les effets de l'EvangIle pour cette assembl√©e- l√†. Ainsi, je vous accuse au Nom de J√©sus-Christ : vous √™tes coupables du meurtre du Seigneur!
181         L'√©glise L'a ha√Į. Pourquoi? Il √©tait leur Dieu. Ils Le ha√Įrent et Le reni√®rent comme leur Messie. Non, monsieur. Ils ne voulaient pas d'un tel Messie.
182         Et aujourd'hui, l'√©glise fait la m√™me chose; elle renie la Parole. Ils n'En veulent pas; Elle est contraire √† ce que leurs credos leur ont enseign√© √† croire.
183         Et la Parole est le Messie. Vous croyez cela? [L'assembl√©e dit : ¬ęAmen.¬Ľ - Ed.] Eh bien, qu'est-ce donc la r√©flexion de la Parole? Une r√©flexion du Messie, Qui est le Saint-Esprit parmi nous. Il Se refl√®te Lui-m√™me, Il essaie de le faire, partout o√Ļ IL peut trouver une lampe par laquelle Il peut Se manifester, une lampe qui n'est pas noircie par la suie des credos et autres, une lampe par laquelle Il peut √©mettre la Lumi√®re.
184         Rappelez-vous, elles se sont lev√©es et ont pr√©par√© leurs lampes et ont nettoy√© les verres, mais c‚Äô√©tait trop tard. Ainsi, lorsqu‚Äôon voit ces luth√©riens, presbyt√©riens, m√©thodistes essayer d'entrer en ces derniers jours pour recevoir le Saint-Esprit, eh bien, vous savez, Ils ne Le recevront pas. Eh bien, Ils pourraient parler en langues et sautIller, mais observez ce qui arrive. Absolument Ils... C'est un signe du temps, montrant que c'en est fini d'elle. Nous sommes √† la fin.
185         Presque √† n‚Äôimporte quel moment, la -1'Eglise pourrait entendre cet appel : ¬ęMonte en haut.¬Ľ Amen!
186         Tout est parfaitement en place. Le Saint-Esprit fait de J√©sus-Christ une r√©alit√© ici au travers de ceux par qui Il peut oeuvrer, Il Se confirme; Il descend, Se fait prendre une photo, montre Cela, am√®ne la science √† prendre - parler de cela et tout le reste, cela confirme exactement ce qu'Il avait dit qu'Il ferait. Il fait exactement ce qu'Il avait annonc√© qu'Il ferait, selon les Ecritures. Maintenant, non pas un credo ou une pens√©e con√ßue par un homme: beaucoup de sang, du feu, de la fum√©e, et des histoires, mais une √©vidence Scripturaire du Messie.
On a beaucoup d'imitations et d'imitateurs et - et tout le reste, mais cela ne fait que renforcer l'éclat de la vraie Parole. C'est vrai. Que les gens qui sont spirituels, qui peuvent distinguer le juste du faux... Voyez.
187         On Le renie. Ils avaient reni√© leur Messie : ¬ęNous ne voulons pas de Lui.¬Ľ Et Ils font la m√™me chose aujourd'hui. ¬ęEh bien, s'Il faut que je me rende l√† pour agir comme cette bande-l√†, je n'En veux pas du tout.¬Ľ C'est tr√®s bien, alors vous n'En aurez pas du tout; c'est tout, voyez? C'est pareIl aujourd'hui.
188         Quoiqu'Il f√Ľt parfaitement identifi√©, Ils ne voulaient pas de Lui. Ils Le ha√Įssaient. Pourquoi cela? Il appelait leurs pasteurs une bande de serpents. Il disait : ¬ęVous, esp√®ce de muraIlles blanchies, vous n'√™tes rien qu'un cimeti√®re. Votre ext√©rieur est raffin√© avec des robes et des cols tourn√©s, et l'int√©rieur est rempli d'ossements des hommes morts. Voyez? Il n'a pas m√Ęch√© Ses mots. Un bout d'homme de GalIl√©e, un Fils de charpentier, mais Il ne m√Ęchait pas Ses mots; Il leur parlait.
189         ¬ęNe pensez pas...¬Ľ a dit Jean, Son pr√©curseur, Il a dit (en voIl√† encore un qui ne m√Ęchait pas ses mots) Il a dit : ¬ęNe venez pas ici pour me dire que vous avez pour p√®re Abraham. De ces pierres Dieu peut susciter des enfants √† Abraham.¬Ľ Oui, monsieur! ¬ęLa cogn√©e est mise √† la racine de l'arbre, et chaque arbre qui ne porte pas du fruit sera coup√© et jet√© dans le feu.¬Ľ Oui, monsieur! Dieu est strict, ferme et s√©v√®re au sujet de Sa Parole. Oui, monsieur!
190         Remarquez, J√©sus confirm√© par les Ecritures! M'entendez-vous? [L'assembl√©e : ¬ęAmen.¬Ľ - Ed.] J√©sus √©tait identifi√© par Dieu au travers des Ecritures comme √©tant le Messie. Est-ce vrai? [¬ęAmen¬Ľ] Nous allons en arriver √† l'accusation port√©e par Pierre dans quelques minutes, et vous d√©couvrirez si c'en √©tait une ou pas. Il √©tait totalement identifi√©, comme Dieu manifest√© dans un Homme, appel√© le Fils de Dieu. C'est vrai. Bien qu'Il f√Ľt parfaitement identifi√© et confirm√© comme √©tant la Parole promise, comme √©tant le Messie... Mo√Įse avait dit : ¬ęCe Messie, lorsqu'Il viendra, Il sera un proph√®te, et toutes ces choses auront lieu.¬Ľ
191         La petite femme avec le - qui se tenait au puits, √©tant dans toute cette mauvaise condition qui √©tait la sienne, qu'est-ce que cela symbolisait? Que Dieu, dans ces derniers jours, d√©livrerait les ren√©gats.
192         Souvenez-vous, hier soir, le mariage - ou plut√īt l'autre fois que j'avais pr√™ch√© ici ¬ęle Souper de Noces¬Ľ, Il disait - comment IL disait : ¬ęJ'ai appr√™t√© un grand festin et tout le reste, et tous ces hommes, Je les ai invit√©s, mais chacun d'eux avait un pr√©texte.¬Ľ
¬ęJe ne peux pas faire cela parce que cela ruinerait nos credos.¬Ľ ¬ęJe ne peux pas venir, parce que j'ai ma - j'ai √©pous√© une femme; et elle ne me permettra pas de venir.¬Ľ Oh! la la! Je -
¬ęJe me suis mari√© √† une √©glise par ici. Ma m√®re √©tait m√©thodiste, ou baptiste, ou catholique, ou prote-... Je ne peux tout simplement pas soutenir cela.¬Ľ
193         Il a dit : ¬ęEt vous ne voulez pas venir? Et vous ne voulez pas go√Ľter de Mon Souper! Mais allez l√† et contraignez les prostitu√©es, les d√©bauch√©es, les so√Ľlards, et tout. Faites-les entrer, et Moi, Je les redresserai. J'ai pr√©par√© Mon Souper et Mes - Mes invit√©s - Ma table est pr√™te; et Il faut qu'Il y ait quelqu'un l√†.¬Ľ Ils n'√©taient pas venus. Il √©tait en train de condamner ces Juifs.
194         Qu'en est-Il d'aujourd'hui?
Je - je - je suis presbytérien. Je - je ne le peux pas. Je suis méthodiste.
Je suis luthérien.
Je suis unitaire.
Je suis ¬ębinitaire¬Ľ.
Je suis ceci; je ne le peux pas... Je ne le peux pas...
VoIlà! Vous n'y serez donc pas! C'est exactement ce qu'Il a dit. Très bien.
195         Il √©tait parfaitement confirm√© comme √©tant le Messie, parfaitement confirm√© comme √©tant la Parole, la Parole promise. Le Dieu qui avait promis la Parole, montrant ce que serait le Messie, vint l√† et accomplit parfaitement Sa mission. Il leur a dit : ¬ęMaintenant, en quoi ai-Je faIlli? Si vous ne pouvez pas Me croire, en tant qu'Homme, croyez les oeuvres que Je fais; car ce sont elles qui parlent de Moi. Ce sont elles qui t√©moignent que Je suis le Messie. Vous ne voulez pas Me croire, parce que vous pensez que Joseph, l√†... et que Je suis n√© l√† dans cette petite hutte et que mon p√®re nourricier que voici est un charpentier l√†. Et - et vous...¬Ľ
196         Lorsqu'Il entra en GalIl√©e, ¬ęl√†, Ils¬Ľ - et qu'Il allait faire - Il a dit : ¬ęEh, qui est ce Gars? Qui est-ce? Eh bien, cet Homme, n'est-ce pas que ce - Joses et les autres, ne sont-Ils pas Ses fr√®res, ne sont-Ils pas ici? Ses soeurs ne sont-elles pas avec nous? Sa m√®re ne s'appelle-t-elle pas Marie, et Son p√®re Joseph? O√Ļ - o√Ļ avez-vous trouv√© un tel Gars? De quelle √©cole est-Il sorti? Il n'a pas de carte de membre; Il - Il n'a pas de lettre de recommandation. O√Ļ est-ce qu'un tel gars... O√Ļ donc avez-vous trouv√© cela?¬Ľ
197         Et la Bible dit qu‚ÄôIl fut - Il fut offens√©. Il a dit... Il ne put accomplir beaucoup d'oeuvres puissantes, et Il a tout simplement tourn√© le dos et S'est √©loign√© d'eux. Il a dit : ¬ęUn proph√®te n'est pas sans honneur, si ce n'est chez son propre peuple (voyez?), dans son propre comt√© (faites attention!) - ou plut√īt dans sa propre patrie.¬Ľ
198         Le voIl√†, parfaitement confirm√©, le Messie. Il ne S'attribuait Lui-m√™me aucun m√©rite; Il a dit : ¬ęJe ne peux rien faire sinon ce que Je vois faire au P√®re.¬Ľ Et Il les d√©fia de v√©rifier si c'√©tait l√† le Messie.
199         Consid√©rez cette pauvre petite femme de mauvaise r√©putation; elle a reconnu Cela. Voyez, elle n'√©tait pas endoctrin√©e. La lampe n'√©tait pas... naturellement, elle √©tait en erreur c√īt√© moral, personne ne pourrait cautionner cela. Les lois de Dieu condamnent cette chose-l√†. Elle √©tait moralement en erreur. Mais elle...
200         Voyez, Dieu ne vous juge pas sur base de votre - de ce que vous √™tes. Il appr√©cie... Dans Son jugement, Il ne regarde pas combien vous √™tes grand ni combien vous √™tes petit; Il juge votre coeur : ce que vous voulez devenir.
201         Et elle ne voulait rien de ces affaires, et quand Cela brIlla devant elle, c'est ce qu'elle voulait. Peu importe ce qu'elle √©tait √† l'√©poque, elle √©tait pr√™te √† venir. Voyez? Dieu juge le coeur, l'homme juge selon les apparences ext√©rieures. Dieu regarde au coeur. Peu importe ce qu'elle √©tait, cette Lumi√®re brIlla et cela r√©gla la question. Elle a saisi le - le - le - l'essence de la Vie √©ternelle.
202         Oh! la la! combien cela est riche pour moi (voyez?) de voir et de conna√ģtre que c'est la v√©rit√©. Je - je m'en tiendrai √† ceci. Je... Que... Le Dieu du Ciel se l√®vera, et ma voix sera sur la bande magn√©tique de la glorieuse heure de Dieu, de l'autre c√īt√©. Et elle condamnera cette g√©n√©ration aux derniers jours, car elle - elle est sur la bande magn√©tique ; alors, elle sera sur la bande magn√©tique √©ternelle √† ce moment-l√†. C'est vrai. Elle condamnera cette race de pr√©dicateurs qui a une apparence de pi√©t√© mais qui renie la puissance de la Parole ainsi que Sa manifestation, alors qu'Il est parfaitement identifi√© comme √©tant toujours J√©sus- Christ, le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours. Je les accuse par la Parole de Dieu.
203         Je dois tr√®s vite prendre une autre promesse, parce qu'Il ne nous reste que quinze minutes environ.
204         ¬ęL√†, Ils...¬Ľ ¬ęL√†, Ils...¬Ľ Quoi? Oh! la la! Calvaire. Ils Le crucifi√®rent. Troisi√®mement. Ils Le crucifi√®rent en ne reconnaissant pas la Parole promise rendue manifeste. Et pourquoi ont-Ils crucifi√© cet Homme? Pouvez-vous bien vous repr√©senter cela? Permettez-moi de revenir en arri√®re une minute. Pourquoi ces gens ont-Ils crucifi√© un tel Homme?
205         Comme Marie... C'est comme dans un livre que j'avais lu autrefois, intitul√© Le Prince de la Maison de David... Il a √©t√© √©crit par Ingraham, Docteur Ingraham. C'est un merveIlleux livre, c'est un drame qui est suppos√© √™tre en partie tir√© des faits r√©els d'un ancien manuscrit d'une femme appel√©e Adena, lequel a √©t√© recueIlli et dont le... Elle s'√©tait rendue en Palestine, venant de - de l'Egypte, du Caire, je crois que c'√©tait cela, pour terminer ses √©tudes. Et elle se trouvait l√†-bas au temps de Christ. Elle √©crivait, r√©pondant √† son p√®re. Ce serait une bonne chose si vous pouviez l'avoir et le lire; ce - c'est vraiment bien : ¬ęLe Prince de la Maison de David¬Ľ C'est le m√™me homme qui a √©crit ¬ęla Colonne de Feu¬Ľ... Et c'est de l√† que CecIl De MIlle a tir√© ¬ęles dix commandements¬Ľ.
206         Eh bien, nous trouvons l√† dans ce livre cette Adena √©crire dans sa r√©ponse, disant que le jour de la crucifixion, Marie de Magdala, de laquelle Il avait chass√© les sept d√©mons, sortit en courant devant la foule et demanda: ¬ęQu'a-t-Il fait? Qu'a-t-Il fait? Il n'a fait que gu√©rir les malades et essayer de d√©livrer ceux qui √©taient dans des prisons. Qu'a-t-Il fait sinon du bien? Qu'on me le dise!¬Ľ
207         Et un homme l'a frapp√©e et l'a chass√©e presque de la cour, disant : ¬ęAllez- vous croire cette idiote plut√īt que vos sacrificateurs?¬Ľ
208         VoIl√†. Comprenez. Qu'a-t-Il fait? Il n'a rien fait. Pourquoi L'ont-Ils crucifi√©? Pourquoi? Pourquoi? C'est parce qu'Ils ne reconnaissaient pas Qui Il √©tait.
209         Et c'est la m√™me chose aujourd'hui. Les pr√©dicateurs, les gens d'aujourd'hui, nos docteurs modernes ont tellement endoctrin√© les gens √† croire que ceci est de la sorcellerie, c'est du diable, ou de la t√©l√©pathie mentale, ou une imposture, ou une sorte de supercherie, que les gens ne reconnaissent pas que c'est la confirmation de la Parole de Dieu pour ce jour-ci. Ce sont les signes du dernier jour.
210         Les √©glises, si vous ne faites pas partie de leur organisation, diront : ¬ęAh, eh bien, c'est une histoire mont√©e de toutes pi√®ces. C'est une imposture. Eh bien, regardez un tel et un tel.¬Ľ Mais laissez-les une fois prouver que cette Chose qui est r√©elle, c'est de l'imposture. Oui, oui. Laissez-les une fois prouver que cela est faux. Ils ne le peuvent pas. Jamais Il n'a √©t√© √©tabli que cela √©tait faux, et √ßa ne le sera jamais, parce que c'est Dieu. Voyez? Mais Ils aiment pointer cela du doigt.
211         Ils se disent : ¬ęOh, eh bien, si c'√©tait un homme de grande r√©putation...¬Ľ Comme c'est un petit groupe, c'est une petite bande de rebuts : ¬ęEh bien, nous avons chass√© cette personne de notre √©glise, voyez. Ils - Ils fr√©quentaient notre groupe, voyez? Ils sont all√©s √† l'extr√™me avec ceci et avec cela, voyez, Ils ont fini par... Eh bien, regardez ce que c'est, qui est-ce?¬Ľ
212         Cela m'importe peu. Ils pouvaient dire la m√™me chose au sujet de Pierre, Jacques et Jean ou - ce sont des ignorants et des Illettr√©s, ont-Ils dit. Mais Ils ont d√Ľ se rendre compte que quelque chose √©tait arriv√© depuis ce temps-l√†. Ils avaient √©t√© avec J√©sus. C'est ce qui faisait la diff√©rence, voyez.
213         Ils ont fait cela parce qu'Ils ne savaient pas Qui Il √©tait. Ils ne savaient pas que la confirmation de la Parole de Dieu ne Se tenait pas l√† en ce jour-l√†... Eh bien, c'√©tait en un jour, et c'√©tait vrai. C'√©tait en un jour o√Ļ Ils observaient ces lois et ces autres choses. Mais les m√™mes lois qui √©taient - qu'Ils devaient observer, leur indiquaient le temps o√Ļ Il allait venir et l'Homme qu'Il √©tait cens√© √™tre. Ils avaient une partie, mais Ils ne prenaient pas l'autre partie.
214         C‚Äôest la m√™me chose qu‚ÄôIls font aujourd‚Äôhui. Ils ont une √©glise, et Ils croient en J√©sus-Christ, Ils disent qu'Ils croient, et des choses, mais Ils renient l'heure dans laquelle nous vivons! Cela ram√®ne encore une fois le vieux proverbe: ¬ęL'homme loue toujours Dieu pour ce qu'Il a fait, Il s'attend √† ce qu'Il ferait, et - ou plut√īt ce qu'Il fera et ignore ce qu'Il est en train de faire¬Ľ, et Il est condamn√© pour cela. Ils se disent : ¬ęDieu est merveIlleux, combien Il est grand; voici ce qu'Il va faire, Il va venir, et Il y aura un enl√®vement un jour et on rentrera √† la Maison; mais Ils renient les signes et les prodiges m√™mes, juste ici, au temps que l'Ecriture indique comme √©tant celui o√Ļ Il sera en train de faire cela, Ils manquent la chose enti√®re.
215         ¬ęSi l'aveugle conduit l'aveugle, a dit J√©sus, Ils tomberont tous les deux dans le foss√©.¬Ľ Priez tout simplement que Dieu ouvre nos yeux en ces derniers jours. Tr√®s bien.
216         Eh bien, c'est la m√™me chose, Ils font la m√™me chose aujourd'hui; Ils renient et crucifient le m√™me Dieu aujourd'hui en ne Le reconnaissant pas. La m√™me chose, en Le reniant et en faisant... En reniant les choses comme Ils le font aujourd'hui, Ils ne crucifient pas litt√©ralement Christ de nouveau mais Ils blasph√®ment contre le Saint-Esprit. Et en faisant cela, Ils sont... Comment blasph√®ment-Ils contre le Saint-Esprit?
217         Comment? Comment avaient-Ils blasph√©m√© contre Cela autrefois? Eh bien, Ils ne pouvaient pas blasph√©mer contre le Saint-Esprit autrefois; Il n'√©tait pas encore venu. Ils ont tax√© J√©sus de B√©elzebul, Ils L'ont tax√© de B√©elzebul, parce qu'Il discernait les pens√©es des coeurs et autres. Ils disaient: ¬ęC'est un d√©mon.¬Ľ En d'autres termes, c'est un diseur de bonne aventure. C'est ainsi qu'Il fait ces choses, c'est en disant de la bonne aventure. Il n'est qu'un d√©mon.¬Ľ Voyez, Ils n'avaient pas eu un proph√®te pendant quatre cents ans, et Ils en avaient perdu l'habitude, voyez. Ils n'avaient eu que leurs lois. Ils disaient : ¬ęC'est B√©elzebul.¬Ľ
218         Et J√©sus a dit : ¬ęJe vous pardonnerai pour cela, mais lorsque le Saint-Esprit sera venu (voyez, c'est aujourd'hui), si vous prononcez une seule parole contre cela, cela ne vous sera pas pardonn√©.¬Ľ
219         Pensez-y, Il n'y aura et Il ne peut y avoir de pardon, d'aucune mani√®re, lorsque vous blasph√©mez et que vous appelez l'Esprit de Dieu, la Parole de Dieu, qui a √©t√© confirm√©e par l'Esprit... Voyez, la Parole dit que c'est cela, le Saint- Esprit confirme la chose, et vous, vous appelez cela une chose impure, vous avez franchi la ligne de d√©marcation entre le jugement et la mis√©ricorde et vous ne pouvez jamais √™tre pardonn√© pour cela.
220         C'est la raison pour laquelle j'accuse cette g√©n√©ration d'√™tre coupable de crucifixion, de blasph√®me, contre le Fils manifest√© de Dieu, comme Il a √©t√© promis par tous les proph√®tes, et par Christ Lui-m√™me qu'Il en sera dans les derniers jours, comme IL en √©tait au temps de No√© et au temps de Sodome.
221         Blasph√®me! En fait Ils crucifient de nouveau le Fils de Dieu aux yeux des gens. Sa Parole confirm√©e. Une seule parole contre Cela ne peut jamais √™tre pardonn√©. Maintenant, qu'allez-vous donc faire? Qu'allez-vous affronter? Ils sont condamn√©s, Ils attendent simplement l'heure o√Ļ la col√®re de Dieu va √™tre d√©vers√©e sur eux. Il les r√©duira en poussi√®re.
222         Ils aiment la doctrine des d√©nominations form√©es par les hommes et des dogmes plus que la Parole confirm√©e de Dieu, cette g√©n√©ration des gens! Oh, je souhaiterai vraiment avoir beaucoup de temps pour cela. Cette g√©n√©ration des gens, ¬ęcette g√©n√©ration rejette la r√©v√©lation de Dieu, mais nous marchons l√† o√Ļ les ap√ītres avaient march√©.¬Ľ [Fr√®re Branham tape sur sa Bible plusieurs fois. - Ed.] C'est vrai.
Dieu, vous dites : ¬ęEh bien, les autres aussi disent la m√™me chose.¬Ľ C'est Dieu qui confirme cela.
223         J√©sus a dit : ¬ęSi - si - si ces oeuvres ne parlent pas de Moi, alors allez de l'avant, et dites que Je le dis de Moi-m√™me. Mais si les oeuvres parlent, vous feriez mieux de croire les oeuvres (Voyez?), en effet l'heure est l√†.¬Ľ Vous dites : ¬ęVous savez, demain le soleIl brIllera ou Il fera mauvais temps, car le ciel est d'un rouge sombre; demain Il fera beau temps.¬Ľ Il a dit : ¬ęVous discernez l'aspect du ciel, mais vous ne savez rien concernant les signes du temps. Si vous connaissiez Dieu, vous conna√ģtriez aussi Monjour.¬Ľ
224         Et Ils ont dit : ¬ęToi, Tu te donnes trop d'importance, Tu Te fais passer pour Dieu.¬Ľ Et Ils L'ont mis √† la croix.
225         Et le Saint-Esprit aujourd‚Äôhui n‚Äôest pas une troisi√®me personne ; c‚Äôest Dieu Lui-m√™me, manifest√© dans la chair humaine au travers du Sang de J√©sus-Christ, pour sanctifier une vie au travers de laquelle Il peut Se refl√©ter. Et Ils crucifient cette m√™me Parole rendue manifeste. Vous comprenez? [L'assembl√©e dit : ¬ęAmen.¬Ľ - Ed.] La crucifixion de Christ aujourd'hui, c'est le fait que les gens renient le Fils de Dieu manifest√© et confirm√© parmi eux par Ses - Ses oeuvres dont Il avait annonc√© l'accomplissement par Sa Parole en ce jour-ci, voyez.
226         Eh bien, cette confirmation doit √™tre la m√™me, s'Il est le m√™me Fils de Dieu; en effet, Il a dit dans Saint Jean 14.12, maintenant : les oeuvres que je fais, vous les ferez aussi. H√©breux 13.8 : Il est le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours.¬Ľ ¬ęSi vous demeurez en Moi... (Jean 15) Si vous demeurez en Moi et que Mes Paroles demeurent en vous, demandez tout simplement tout ce que vous voulez, et cela vous sera accord√©.¬Ľ Oui, monsieur!
227         Souvenez-vous-en, c'√©taient des gens tr√®s religieux, qui avaient fait cela. Ce n'√©tait pas des gens de l'ext√©rieur. C'√©taient des religieux de ces jours-l√†. Et ce sont eux qui font cela aujourd'hui, ce sont des religieux. La m√™me crucifixion, la m√™me chose aujourd'hui. Il faut que je me d√©p√™che.
228         L√†, Ils Le crucifi√®rent √† l'√©poque. A l'√©poque? Assur√©ment. Ils rejet√®rent la Parole de Dieu rendue manifeste, acceptant leurs credos √† la place de la Parole.
229         Est-ce bien l√† ce qu'Ils font aujourd'hui? C'est exactement ce qu'Ils font aujourd'hui. Il √©tait la Parole, et Ils avaient rejet√© la Parole. VoIl√† un point que je n'aimerais pas que vous manquiez, j'aimerais que vous ne le manquiez pas. Il √©tait la Parole, et lorsqu'Ils L'ont rejet√©, Ils avaient rejet√© la Parole. Et lorsqu'Ils L'ont rejet√©, Ils L'ont finalement crucifi√©. Et c'est ce qu'Ils ont fait aujourd'hui : rejeter la Parole de Dieu, et Ils ont accept√© leurs credos, et Ils ont publiquement crucifi√© cela devant leurs assembl√©es, l'oeuvre du Saint-Esprit. Et Ils en sont coupables, je les condamne, je les accuse donc au Nom de J√©sus-Christ.
230         Je L'ai vu quinze ans durant agir dans tout le pays, et malgr√© tout Ils s'accrochent √† leurs credos. Ils sont coupables! Ils ont pris la Parole qui aurait pu rassembler l'Eglise, toutes les √©glises, et en faire une tr√®s grande union des fr√®res parmi les pentec√ītistes et tous les autres... Au lieu de faire cela, Ils L'ont rejet√©e, Ils ont refus√© Cela, Ils s'En sont moqu√©s, Ils ont trait√© Cela de tous les noms.
231         Et maintenant une f√©d√©ration des √©glises, selon le plan du diable, essaie de venir dire : ¬ęMaintenant, nous allons acheter de l'huIle.¬Ľ Ils sont rejet√©s et Ils sont... Ils sont coupables de crucifier J√©sus-Christ. Prenez cela selon les conditions fix√©es par Dieu ou... Vos conditions √† vous ne marcheront pas, voyez.
232         Ils ont rejet√© la Parole de Dieu rendue manifeste √† cause de leurs credos, et Ils font la m√™me chose aujourd'hui. Il √©tait la Parole, Jean - Saint Jean 1. H√©breux 13.8 dit : ¬ęIl est le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours.¬Ľ
233         Maintenant, Ils Le crucifient de nouveau. Saviez-vous que la Bible a annonc√© que nous pouvons faire cela? Combien d'entre vous aimeraient lire cela, juste quelques passages? Voulez-vous m'accorder encore quinze minutes? Tr√®s bien. Allons maintenant juste une minute... De nouveau crucifi√©. Prenons H√©breux chapitre 6 et lisons juste un peu, H√©breux 6, et voyons si nous crucifions le Fils de Dieu de nouveau. Voyons si cela peut √™tre fait. Vous direz : ¬ęOn ne peut pas Le crucifier pour la deuxi√®me fois.¬Ľ Nous allons d√©couvrir si nous pouvons le faire ou pas. La Parole de Dieu est vraie. Est-ce vrai? H√©breux 6.1 :
C'est pourquoi, laissant les éléments de la doctrine de
Christ, tendons vers la perfection; sans poser de nouveau le fondement : la repentance et les oeuvres mortes, la foi en Dieu,
Et de la doctrine des baptêmes... l'imposition des mains, de la résurrection des morts, et du jugement éternel.
...c'est ce que nous ferons, si Dieu le permet.
234         Voyez? Paul fait savoir que ces choses sont absolument essentielles : le bapt√™me, l'imposition des mains, la r√©surrection, la Seconde Venue. Toutes ces choses sont √©ternelles; elles sont absolument la v√©rit√©.
235         Maintenant remarquez !
Car Il est impossible...
Lisez cela avec moi - ce seul verset. J'aimerais que vous le lisiez avec moi maintenant, le verset 4 [Frère Branham et l'assemblée lisent à l'unisson les trois versets ci-après. -Ed.]
Car Il est impossible que ceux qui ont √©t√© une fois √©clair√©s, ceux qui ont go√Ľt√© le don c√©leste, et qui ont eu part au Saint-Esprit,
qui ont go√Ľt√© la Parole de Dieu, et les puissances du monde √† venir, s'Ils tombent, qu 'Ils soient renouvel√©s et ramen√©s √† la repentance; puisqu 'Ils crucifient le Fils de Dieu une fois de plus et l'exposent √† l'ignominie.
236         Est-ce l√† ma parole ou Sa Parole? Un homme qui arrive √† conna√ģtre... Remarquez, Ils n'avaient jamais re√ßu la chose; c'√©tait des croyants frontaliers. Apr√®s que nous avons re√ßu la connaissance de la Parole de Dieu (vous recevez cela par une connaissance, en lisant et en voyant cela) et ensuite, rejeter cela, alors vous - Il est donc impossible que vous soyez en aucun cas sauv√©. Avez- vous lu cela maintenant? Voyez? Ils ont pris connaissance de la v√©rit√©... Vous avez tout simplement compris cela, vous n'avez jamais re√ßu cela.
237         C'est juste comme ces croyants qui √©taient sortis... C'est un v√©ritable type du p√®lerinage. Le troisi√®me exode est juste un type des autres.
Ecoutez! Considérez le passé. Laissez-moi vous montrer quelque chose maintenant, juste une minute. Pardonnez-moi cette expression. Ecoutez!
238         Isra√ęl avait choisi douze hommes, un de chaque tribu, un chef d√©nominationnel, et on les avait amen√©s √† la fronti√®re de la terre promise, et on leur a montr√© les bonnes choses √† venir, ce qui leur appartenait. Apr√®s, Ils sont rentr√©s se plaignant en ces termes : ¬ęNous ne sommes pas en mesure de faire cela.¬Ľ
239         Mais deux d'entre les douze, Josu√© et Caleb, dirent (regardant √† la Parole) : ¬ęDieu a dit que cela nous appartient, et nous sommes plus que capables d'en prendre possession.¬Ľ Est-ce vrai? [L'assembl√©e dit : ¬ęAmen.¬Ľ -Ed.]
240         Qu'√©tait-ce? Des croyants frontaliers. Voyez? Ils √©taient effectivement n√©s dans l'√©glise. Ils √©taient les chefs du peuple; c'√©taient, pour ainsi dire, des √©v√™ques qui avaient march√© jusque l√† o√Ļ la Parole de Dieu √©tait manifest√©e comme √©tant la v√©rit√©. Le pays est l√†. Ils n'y avaient jamais √©t√©. Ils ne savaient pas qu'Il √©tait l√†. Mais Ils ont pu voir qu'Il existait. Et Il √©tait bel et bien l√†. Et Caleb et Josu√© sont all√©s de l'autre c√īt√©, Ils ont ramen√© une - une - une grappe de raisins, Ils leur en ont donn√© √† manger, Ils ont go√Ľt√© le bon pays et apr√®s Ils sont rentr√©s et ont dit : ¬ęNous ne sommes pas capables de faire cela (voyez).¬Ľ Nous n'en sommes tout simplement pas capables.
241         Et voici le m√™me groupe √† l'√©poque de J√©sus : ¬ęRabbi, nous savons que Tu es un docteur venu de Dieu.¬Ľ Voyez? Des frontaliers. Nous savons que Tu es un docteur venu de Dieu. Personne ne peut faire ces choses que Tu fais. Nous reconnaissons que Dieu doit √™tre l√†. Pourquoi n'acceptaient-Ils pas cela? Pourquoi ne recevaient-Ils pas cela? Des frontaliers! des frontaliers!
242         Les voici dans ce troisi√®me exode: le m√™me signe, la m√™me manifestation, le m√™me Christ, le m√™me Saint-Esprit, les m√™mes oeuvres, le m√™me Dieu, le m√™me Message, et Ils ne peuvent pas recevoir cela. Ils seraient oblig√©s de renoncer √† leur carte de membre. Qu'est-ce? Ils avaient eu la connaissance de la v√©rit√©. Ils regardaient et voyaient que c'√©tait absolument la v√©rit√©. Ils ne peuvent pas renier cela. Les magazines doivent t√©moigner qu'Ils ont vu cela. Les photos, les journaux, la r√©surrection des morts, les attestations des m√©decins au sujet des malades: Ils doivent affirmer que c'√©tait Lui. Quand aux pr√©dictions, aucune d'elles n'a jamais faIlli durant des ann√©es, chacune d'elles a √©t√© absolument exacte dans les d√©taIls, Ils ne peuvent pas nier que c'est Dieu. Mais Ils ne peuvent pas accepter cela.
243         Cette bande de ministres de Chicago, trois cent et quelques d'entre eux devaient venir ici pour se faire baptiser au Nom de J√©sus-Christ. O√Ļ sont-Ils? Le prix √† payer est trop √©lev√©. Ils ne peuvent pas le faire. Qu'est-ce? La Bible a dit que quand Ils font cela... Que font-Ils? Ils se s√©parent et franchissent la ligne de d√©marcation entre le jugement et la mis√©ricorde : ¬ęCar Il est impossible que ceux qui ont √©t√© une fois √©clair√©s (qui ont √©t√© amen√©s √† voir cela) et qui ont eu la connaissance de la v√©rit√©, et qui ont go√Ľt√© la bonne Parole de Dieu, s'Ils s'en d√©tournent, d'√™tre renouvel√©s¬Ľ; vous dites : ¬ęEh bien, maintenant, je veux! Oui!¬Ľ
244         Vous presbyt√©riens, vous m√©thodistes et baptistes, et vous luth√©riens, et cette histoire d'Hommes d'Affaires de Plein EvangIle, Ils disent qu'Ils vont venir, Ils ont rejet√© le Message. Votre √©glise va... Il y aura l√† des individus, assur√©ment, pas l'√©glise. Vous devez sortir de l'√©glise pour recevoir cela, voyez. C'est vrai. Pour ce qui est des individus, Il n'y a pas de probl√®me.
245         Mais lorsque vous pensez que 1‚Äô√©glise presbyt√©rienne va recevoir le Saint- Esprit, et que tous vont renoncer √† leurs documents et... Ne vous imaginez jamais pareIlles pens√©es! Et vous pensez, vous m√©thodistes, que vous allez faire cela? Vous ne le ferez jamais. Pensez-vous, vous Trinitaires que vous allez accepter le Nom de J√©sus-Christ et √™tre tous baptis√©s dans...?... Vous ne le ferez jamais. Vous ne le ferez jamais. Mais les individus sortiront et feront cela. C'est vrai. Et c'est l√† le signe de Sa Venue! Mais ces √©glises qui ont vu la V√©rit√© et qui ont rejet√© Cela dans leur comit√©, Il est impossible...
246         Alors vous √™tes coupables de la crucifixion de J√©sus-Christ. Et je les accuse par la Parole de Dieu, que Dieu a...
¬ęFr√®re Branham, comment les accuses-tu?¬Ľ Je les accuse parce que Dieu s'est clairement identifi√© dans Sa Parole dans ces derniers jours, Il S'est Lui- m√™me fait conna√ģtre comme √©tant le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours, mais Ils ont cependant froidement rejet√© cela. Et Ils sont coupables de crucifixion de J√©sus-Christ, en blasph√©mant contre le Saint-Esprit. C'est vrai.
247         Nous vous ramenons dans H√©breux 10. L√† o√Ļ Il nous est encore dit dans les Ecritures, non pas seulement qu'Il est impossible, mais que vous ne pouvez jamais... Cela vous s√©pare √©ternellement de Dieu. Vous ne pouvez plus jamais entrer dans la Pr√©sence de Dieu apr√®s avoir rejet√© le Saint-Esprit et apr√®s vous √™tre moqu√© de Lui.
248         Maintenant voyez-vous? Ils ont go√Ľt√© la Parole. Voyez. Des croyants frontaliers. ¬ęOh, dites-vous, ces gens n'√©taient pas des croyants?¬Ľ
249         C‚Äô√©tait des croyants, ou plut√īt Ils pr√©tendaient 1‚Äô√™tre, mais lorsqu‚Äôon en est arriv√© √† la Parole... Ils √©taient des Isra√©liens; Ils √©taient sortis sous le sang. Ils √©taient sortis sous le miracle de Mo√Įse; Ils avaient vu ces miracles se produire. Dieu avait dit : ¬ęJe vous am√®nerai de l'autre c√īt√©.¬Ľ
250         Et quand on est arriv√© au principe de la Parole de promesse qui devait venir, qu'ont-Ils dit? ¬ęOh, nous n'en sommes pas capables¬Ľ. Voyez?
251         Et Ils sont revenus avec des raisins et tout pour prouver que la terre √©tait existait bel et bien. La Parole de Dieu a raison. Dieu a dit : ¬ęJe vous le donnerai¬Ľ
252         Mais les circonstances... ¬ęOh! la la! dirent-Ils, nous paraissions comme des sauterelles √† c√īt√© de ces gens-l√†. Nous n'en sommes pas capables.¬Ľ Peu importe ce que...
253         Il y a quelques ann√©es lorsque cette vieIlle coque se tenait ici, servant de tabernacle, quelqu'un y est entr√©, s'est avanc√© l√† et m'a parl√©, disant : ¬ęBIlly, avec de tels messages, tu vas pr√™cher aux quatre poteaux l'un de ces jours.¬Ľ
254         J'ai dit : ¬ęJe pr√™cherai aux quatre poteaux, parce que de ces poteaux, Dieu est capable de susciter des enfants √† Abraham.¬Ľ C'est cela; c'est la v√©rit√©. J'ai dit : ¬ęSi vous avez quelque chose pour prouver le contraire, montrez-le-nous.¬Ľ On n'aime trop parler, mais quand vient le moment de donner des preuves, alors c'est autre chose. Oui! C'est cela qui fait la diff√©rence. Tr√®s bien.
255         Oui, Ils Le crucifient de nouveau par leurs credos. Maintenant, H√©breux chapitre 6, et nous continueronsjusqu'en bas. Nous pouvons tout simplement lire jusqu'en bas, jusqu'en bas, en parcourant cela. Nous avons beaucoup de temps. J'ai not√© ici un passage de l'Ecriture, l√† o√Ļ √ßa va √™tre (H√©breux chapitre 6, juste -je pense, prenez tout cela) ¬ęimpossible que ceux qui ont √©t√© une fois √©clair√©s, qui ont pris part au Saint-Esprit...¬Ľ Nous n'avons pas le temps d'aller plus loin, car j'ai un autre passage des Ecritures que j'aimerais lire juste dans un instant.
Remarquez ceci! Ils crucifient pour leur part le Fils de Dieu une fois de plus. Qu'ont-Ils fait? Quoi? Apr√®s avoir go√Ľt√© et reconnu que c'est la V√©rit√©, Ils se d√©tournent et renient Cela. Que font-Ils? Il est impossible...
256         Ainsi, c'est ce que cette nation a fait. C'est ce que ce peuple a fait. C'est ce que ces √©glises ont fait. Ils ont rejet√© Cela, et Ils ont crucifi√© le Message. Ils ont crucifi√© la V√©rit√© aux yeux des gens. Comment ont-Ils trait√© J√©sus? Ils L'ont humIli√©, Ils Lui ont √īt√© les v√™tements, Ils L'ont pendu √† une croix, et Ils L'ont clou√© l√†, Lui, le Prince de la Vie! C'est la m√™me chose qu'Ils ont faite aujourd'hui par leurs credos. Ils ont fait la m√™me chose. Ils ont enlev√© les choses; Ils ont enlev√© la bont√©, et le v√™tement de l'EvangIle, essayant de placer cela aIlleurs, et Le pendent √† une croix. Oh! la la! Pourquoi?
257         ¬ęL√†, Ils - l√† Ils crucifi√®rent...¬Ľ Maintenant, le dernier mot de notre citation : ¬ęLui, Lui¬Ľ, la personne la plus pr√©cieuse. Pourquoi ont-Ils fait cela? Ils ne L'avaient pas reconnu. Pourquoi font-Ils cela aujourd'hui? Ils ne reconnaissent pas que ceci est la V√©rit√©. Ils sont - Ils sont insensibles et aveugles √† ceci. Ils ne reconnaissent pas ceci; c'est cela la raison. Leurs credos et leurs traditions les ont √©loign√©s de la Parole de Dieu.
258         Maintenant, √† vous qui √™tes ici, juste pour terminer maintenant, faites tr√®s attention. Voyez? Je sais qu'Il fait chaud, moi aussi j'ai chaud.
259         Mais, oh fr√®re, cette Parole, c‚Äôest la Vie si vous vous Y accrochez. Ecoutez?
Ce n'est pas quelque chose dont nous parlons et qui pourra arriver plus tard. C'est quelque chose qui est d√©j√† au mIlieu de nous et qui est en train de se produire maintenant, non pas quelque chose qui arrivera, c'est quelque chose qui est d√©j√† l√†. Notre t√©moignage n'est pas : ¬ęNous savons ce qu'Il a fait, nous savons ce qu'Il va faire¬Ľ, mais maintenant, nous disons qu'Il est en train de faire. Vous voyez? Notre heure a sonn√©.
260         Il se peut que nous ne vivions pas assez longtemps pour voir 1‚Äôenl√®vement. Je peux mourir aujourd'hui, vous pouvez mourir aujourd'hui. Je ne sais pas. Mais l'enl√®vement vient; c'est - c'est... Lorsque √ßa viendra, nous y serons; ne vous en faites pas. Ha! Ha! Tous les autres aussi, tout au long des √Ęges, ceux qui avaient cru et qui avaient attendu cela. Ils avaient march√© dans la Lumi√®re de leur jour.
261         Et voici la Lumi√®re : J√©sus-Christ le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours. Abandonnez vos credos et croyez cette Parole. Ceci est la V√©rit√©; [Fr√®re Branham tape sur la Bible. Ed.] la Parole est la V√©rit√©. J√©sus a dit : ¬ęMa Parole est Esprit, Ma Parole est Vie.¬Ľ Comment allez-vous recevoir la Vie pendant que vous rejetez la Vie? Comment allez-vous accepter √† la fois un dogme, qui est la mort, et une Parole de Vie? Rejeter la Parole de Vie pour prendre la mort? Comment allez- vous accepter les deux √† la fois? Vous ne pouvez pas le faire. Que toute parole d'homme soit reconnue comme mensonge, tout dogme comme mensonge.¬Ľ La Parole de Dieu est la V√©rit√©.
262         Je d√©fie tout homme de me montrer, qui que ce soit (et je sais que cette bande va partout dans le monde), tout homme, tout √©v√™que, qu'Il vienne √† mon bureau ou devant cette assembl√©e et qu'Il pointe de son doigt un seul passage o√Ļ quelqu'un ait √©t√© baptis√© au Nom du P√®re, Fils et Saint-Esprit, dans le Nouveau Testament. Moi, je vous montrerai o√Ļ chaque personne qui ait jamais √©t√© baptis√©e, et ceux qui ont √©t√© baptis√©s autrement ont d√Ľ venir et √™tre rebaptis√©s pour recevoir le Saint-Esprit.
263         Qu'allez-vous faire √† ce sujet? Vous tenir l√† dans vos credos? Restez l√† dans vos dogmes et mourez! Vous √™tes coupables! Avec des mains impies, vous avez pris le Prince de la Vie, la Parole de Vie, et vous L'avez crucifi√© devant les gens.
264         Maintenant, qu'ont-Ils fait? Ils n'ont pas reconnu cela. Aujourd'hui les gens marchent dans l'ignorance; Ils ne savent pas que c'est la v√©rit√©. Ils pensent que c'est un quelconque isme. Ils ne creusent pas assez pour entrer dans l'Esprit de la r√©v√©lation. Ils ne prient pas assez; Ils n'invoquent pas Dieu suffisamment.
265         Ils prennent tout simplement cela √† la l√©g√®re : ¬ęOh, eh bien, je crois que Dieu existe.¬Ľ Assur√©ment! Le diable croit la m√™me chose. Le diable croit cela plus que les gens qui pr√©tendent le croire; le diable croit cela et Il tremble. Les gens se limitent √† croire et continuent leur chemin, mais le diable tremble, sachant que son jugement est proche. Et les gens croient cela et ne font pas attention au jugement qui vient.
266         Coupables de Le crucifier. Assur√©ment! J'accuse cette g√©n√©ration, parce que je les trouve coupables par la m√™me Parole qui les avait trouv√©s coupables au commencement. C'est vrai. J√©sus a dit : ¬ęQui peut Me condamner?¬Ľ Il √©tait la Parole faite chair. Et aujourd'hui, la m√™me Parole est faite chair.
267         Pierre a dit dans son accusation, dans Actes... Lisons un peu cela. Pierre, lorsqu'Il a vu la chose se produire, ce qu'Ils avaient fait, l'Esprit... Ecoutez, Pierre d√©fendait Christ, face √† ce qu'Ils avaient fait. Je suis en train de d√©fendre ce que sont les EvangIles. Moi... Pierre accusait ces gens-l√† d'avoir tu√© l'Homme, Christ, qui √©tait la Parole. Moi, j'accuse cette g√©n√©ration parce qu'elle essaie de tuer la Parole qui est rendue manifeste dans l'homme. Remarquez ce que Pierre a dit. Sa juste indignation a d√Ľ √™tre tr√®s grande. Ecoutez-le ici dansActes chapitre 2, et Il commence au verset 22 :
Vous hommes Israélites, écoutez ces paroles! Jésus de Nazareth... un homme approuvé - confirmé de Dieu parmi vous par des miracles... des signes, que Dieu a accomplis par Lui au mIlieu de - comme - de vous, comme vous- mêmes vous en êtes aussi témoins...
268         Oh la la! Repr√©sentez-vous comment Ils se sont sentis! Ecoutez ceci.
Vous hommes Israélites... Le Prince, vous hommes d'églises, vous saints hommes, vous sacrificateurs, vous hommes qui êtes censés être des hommes de Dieu, écoutez ces paroles : Jésus de Nazareth était approuvé de Dieu au mIlieu de vous.
269         Eh bien, je vous dis, √† vous membres du clerg√© et √† vous peuple, J√©sus de Nazareth, le Saint-Esprit, est ici dans la Personne du Saint-Esprit, qui √©tait la Vie qui se trouvait en Lui. Il est ici en train d'agir au travers des gens et de Se manifester par des signes et des merveIlles qu'Il accomplit. Et voici accroch√©e aux murs ici tout autour une identification scientifique. Et Il y a des gens qui √©taient morts qui sont assis ici - et qui sont en vie aujourd'hui, les gens rong√©s par le cancer sont bien portants aujourd'hui. Ceux qui √©taient aveugles voient aujourd'hui, les infirmes marchent aujourd'hui! Il est J√©sus de Nazareth.
Lui, qui a été livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu [prédestiné pour Son oeuvre], vous L'avez pris et vous L'avez tué par la main des impies.
270         Si cela peut... Est-ce l√† l'accusation? Qui accuse-t-Il? Ce conseIl de sanh√©drin.
271         Et ce matin, j'accuse la f√©d√©ration des √©glises; j'accuse les pentec√ītistes, j'accuse les presbyt√©riens, les baptistes et chaque d√©nomination dans le monde. Par la convoitise √©go√Įste et impie, vous avez pris la Parole de Vie et vous L'avez crucifi√©e devant les gens et vous avez blasph√©m√© contre Cela, vous avez appel√© Cela du fanatisme, ce que Dieu a suscit√© au mIlieu de nous pour confirmer qu'Il est le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours. J'accuse cette g√©n√©ration!
272         Dieu a confirm√© Lui-m√™me qu'Il est vivant. Dieu a confirm√© que ceci est Sa Parole. Qu'avez-vous, sinon un tas de dogmes et de credos? Par quoi pouvez- vous d√©montrer le Dieu vivant, car vous avez rejet√© la Parole de la Vie qui vous aurait donn√© ces choses? Oui, monsieur! Oh, en quelle heure sommes-nous en train de vivre. Oh la la! La m√™me...
Oh, j'appelle... Pierre a dit : ¬ęVous avez par la main des impies pris, crucifi√© et tu√© Celui que Dieu a suscit√©, vous savez, en le d√©livrant des douleurs de la mort... parce qu'Il n'√©tait pas possible qu'Il soit retenu par elle.‚ÄĚ
273         Et par vos credos, vos organisations et vos d√©nominations, avec votre apparence de pi√©t√©, vous avez reni√© la puissance de Sa r√©surrection.
274         Mais l'heure est arriv√©e; les derniersjours sont ici, o√Ļ Dieu a promis, selon Malachie 4, qu'Il suscitera dans les derniersjours et ram√®nera les coeurs des gens aux b√©n√©dictions originelles et √† la foi des p√®res de la Pentec√īte. Et vous ne pouvez pas renier cela, et vous ne pouvez pas emp√™cher cela.
275         Et maintenant, je vous condamne, vous √™tes coupables et je me l√®ve contre vous, et je vous accuse devant Dieu de ce que par la main des impies, √©go√Įstes et d√©nominationnelles, vous avez crucifi√© la Parole de Dieu devant les gens. Et je soutiens que vous √™tes coupables et que vous √™tes pr√™ts pour le jugement. Amen. Oui, monsieur!
276         J'exige la m√™me chose que Pierre. Il a exig√© la repentance √† cette g√©n√©ration-l√†. J'exige la repentance √† cette g√©n√©ration, la repentance envers Dieu et le retour √† la V√©rit√© originelle de la Parole. Retournez √† la foi de nos p√®res. Retournez au Saint-Esprit, car Dieu ne change pas cela.
277         Lorsque Dieu a dit : ¬ęVoici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru,¬Ľ Il doit s'en tenir √† cela pendant toute l'√©ternit√©; c'est Sa Parole.
278         Lorsque vous dites : ¬ęSerrez la main,¬Ľ ou ¬ęPrenez la communion,¬Ľ ou quelque chose comme cela, ou quelque chose de ces credos, ou quelque chose dans ce sens-l√†, n'importe quel homme, n'importe quel so√Ľlard, n'importe quel incroyant peut faire cela, n'importe quel imitateur, n'importe quelle prostitu√©e peut faire cela : prendre la communion, se donner des apparences, et des choses comme cela; vous pouvez faire cela.
279         Mais J√©sus a dit que ceci sera l'identification : ¬ęVoici les signes qui accompagneront (non pas qu'Ils peuvent arriver, mais qui vont arriver) dans toutes les g√©n√©rations, pour tous ceux qui croiront : en Mon Nom Ils chasseront les d√©mons; Ils parleront en d'autres langues, Ils parleront de nouvelles langues; Ils saisiront des serpents; Ils boiront des breuvages mortels, cela ne leur fera point de mal; Ils imposeront les mains aux malades et les malades seront gu√©ris. Gu√©rissez les malades; ressuscitez les morts, chassez les d√©mons, vous avez re√ßu gratuitement, donnez gratuitement. ¬Ľ
280         Tous ces grands projets pour se faire de l'aigent et autres, et des choses dans lesquelles Ils se sont introduits aujourd'hui; Il n'est pas √©tonnant qu'Ils soient sous le coup du jugement. Oui, monsieur! Oh, la la!
281         Voyons maintenant. Oui, monsieur! Exigez la repentance. Mon accusation maintenant...
282         Ce nouveau Calvaire, c'est la - l'√©glise, ces lieux pr√©tendus tr√®s saints, ces chaires renomm√©es, l'autel d catholicisme, l'autel catholique appel√© leur chaire. Le lieu le plus saint; m√©thodiste, baptiste, presbyt√©rien, luth√©rien, pentec√ītistes, [Fr√®re Branham tape six fois sur la chaire. - Ed.] c'est dans leur lieu saint que J√©sus re√ßoit les blessures les plus cruelles - c'est un nouveau Calvaire. O√Ļ cela se passe-t-Il? Dans les lieux saints, l'√©glise.
283         O√Ļ est-ce qu'Il est crucifi√©? C'est par les pasteurs. Vous hypocrites, vous en savez mieux que cela! Je ne suis pas f√Ęch√©, mais quelque chose remue en moi. Dieu est pleinement identifi√© au mIlieu de vous.
284         O√Ļ re√ßut-Il les coups de lances qui perc√®rent Son flanc? O√Ļ re√ßut-Il des blessures? Au Calvaire. O√Ļ re√ßoit-Il cela aujourd'hui? Du haut de la chaire. D'o√Ļ cela venait-Il? De J√©rusalem. D'o√Ļ cela venait-Il? De la d√©nomination, de ceux qui pr√©tendaient L'aimer, c'√©tait ceux-l√† qui avaient fait cela. Ce sont eux qui font cela aujourd'hui. Son deuxi√®me Calvaire o√Ļ IL a re√ßu des blessures inflig√©es √† la Parole... VoIl√† ce qui Le blesse. Qui est-Il? Il est la Parole. Il est la Parole. D'o√Ļ a-t-Il re√ßu les blessures les plus cruelles? Du haut de la chaire, dans des lieux saints, exactement comme autrefois.
285         J'ai le droit d'accuser cette g√©n√©ration. [Fr√®re Branham frappe cinq fois sur la chaire. -Ed.] J'ai le droit de le faire en tant que ministre de l'EvangIle de J√©sus-Christ, accompagn√© des signes qui d√©montrent qu'Il est Dieu. J'ai le droit de porter l'accusation contre cette g√©n√©ration, parce que les traits les plus ac√©r√©s sont directement lanc√©s du haut de la chaire m√™me, l√† o√Ļ Ils L'ont critiqu√© et ont dit : ¬ęN'allez pas √©couter ces choses-l√†. C'est du diable.¬Ľ A l'endroit m√™me o√Ļ IL est cens√© √™tre aim√©.
286         Et les signes m√™me dont J√©sus avait dit qu'Ils arriveraient... La Parole de Dieu est plus tranchante qu'une √©p√©e √† double tranchant (la Parole), Elle discerne les pens√©es et les intentions du coeur; et cela est appel√© du diable! A partir d'o√Ļ? Du haut des chaires; des lieux saints!
287         Oh! Comment Dieu peut-Il baisser Son regard l√†-dessus? C'est seulement - seulement par mis√©ricorde, c'est tout, par gr√Ęce. Nous ne pouvons rien faire d'autre que nous diriger vers le jugement. Nous y sommes d√©j√†. Oui - oui.
288         Pensez-y! Ses blessures les plus profondes proviennent de la chaire. C'est l√† Son nouveau Calvaire. Ils Le crucifient, Lui la Parole, √† la chaire. C'est vrai. Comment? Comment - comment font-Ils cela? Par leur apparence de pi√©t√©. C'est exact!
289         Il est couronn√© par l'assistance, par les moqueurs; Il a une nouvelle couronne d'√©pines, les moqueurs! Il est perc√© depuis la chaire, Il est couronn√© par les moqueurs! Est-Il une fois de plus crucifi√©? Il est meurtri par les credos faits par des mains d'hommes, les enseignants des d√©nominations qui sont contre Sa Parole, Ils meurtrissent Cela, L'exposent √† l'ignominie et La condamnent.
290         J√©sus a dit : ¬ęC'est en vain qu'Ils M'adorent.¬Ľ En vain. C'est inutIle. Qui adorent-Ils? Ils adorent ce m√™me Dieu. Ils adoraient ce m√™me Dieu lors de Sa premi√®re crucifixion, et c'√©tait une vaine adoration. C'est la m√™me chose aujourd'hui. C'est en vain qu'Ils construisent ces d√©nominations. C'est en vain qu‚ÄôIls construisent ces s√©minaires. C‚Äôest en vain qu‚ÄôIls ont ces credos, enseignant comme doctrine les commandements des hommes et Ils renient la Parole de Dieu. Ils sont coupables de crucifier le Prince de la Vie, d'enseigner des doctrines des hommes comme √©tant Sa Parole. C'est en vain qu'Ils M'adorent - meurtri, perc√©, couronn√©.
291         Lorsqu‚Äôon vous voit, certaines d‚Äôentre vous les dames aux cheveux longs, descendre dans la rue, les gens disent : ¬ęElle est d√©mod√©e, n'est-ce pas?¬Ľ Souvenez-vous, ce sont des moqueurs, c'est cela la couronne que vous portez. Dieu a dit que c'√©tait votre gloire. Portez-la avec fiert√©. All√©luia! [Fr√®re Branham claque trois fois les mains. -Ed.] Portez la avec fiert√©, comme vous porteriez une couronne d'√©pines pour votre Seigneur. Portez-la avec fiert√©! N'en soyez pas honteuses. C'est ce qu'Il a dit. Peu importe ce que disent ces J√©zabels aujourd'hui. Peu importe ce que disent ces imposteurs qui se tiennent √† la chaire et qui crucifient Christ, portez cela avec fiert√©. Dieu l'a dit. Gardez cela.
292         Couronn√© d'√©pines une fois de plus par les moqueurs, perc√© √† partir de la chaire par des credos.
293         Il a un nouveau Golgotha o√Ļ Ils L'am√®nent : Ces chorales v√™tues des robes; ces femmes en shorts, aux cheveux coup√©s, aux visages fard√©s, chantant dans des chorales avec talent comme des anges, c'est cela Son nouveau Golgotha : juste des strip-teaseuses modernes, prot√©g√©es par une loi comme √† Sodome et Gomorrhe.
294         Vous voyez une petite chienne descendre dans la rue, de fois, un chien m√Ęle ne sortira m√™me pas pour aller l√† o√Ļ elle se trouve. Mais d√®s qu'Il y a une certaine chose, alors chacun d'eux va courir apr√®s elle. Il lui est arriv√© quelque chose; vous savez pourquoi.
295         Que... Pourquoi ces femmes se d√©v√™tissent-elles, puis descendent dans la rue? Ne me dites pas qu'Il ne s'agit pas de la m√™me chose. C'est une identification. Ne condamnez pas l'homme. Mais elles sont prot√©g√©es par une loi sodomite. Cette loi qui devrait dire qu'Il est Ill√©gal pour elle de sortir.
296         Et les pr√©dicateurs √† la chaire devraient √™tre en jupons plut√īt qu‚Äôen soutanes! Ils se tiennent l√† et permettent cela, et Ils ont honte de parler contre cela, parce que leurs d√©nominations les mettraient dehors, Ils crucifient, devant l'assembl√©e, la Parole de Dieu qui affirme que c'est une abomination qu'une femme porte un v√™tement d'homme.
297         Je condamne cette chose. Je - je - je - je - j'accuse cela de crucifier la Parole de Dieu devant les gens. Des femmes aux cheveux coup√©s, portant des shorts en public, sont l√† dans la chorale!
298         Quelqu'un m'a dit l'autre jour, une femme m'a pos√© la question, disant: ¬ęEh bien, o√Ļ pensez-vous trouver cela?¬Ľ
299         J'ai dit : ¬ęSi le Seigneur me demandait d'en choisir une douzaine dans le monde, je serais effray√© √† mort.¬Ľ
300         Mais lorsque par discernement de l'Esprit, je me tiens l√† et les observe se tenir comme cela, je vois ces choses sur elles : les salet√©s, la souIllure, la bassesse, des fumeuses de cigarettes; des gens qui se m√©conduisent et qui se tiennent en robes de chorale et chantent dans cet √©tat-l√†, et Ils laissent l'assistance les regarder, et elles disent : ¬ęEh bien, si elle peut faire cela, moi aussi je le peux.¬Ľ La vie chr√©tienne, c'est une vie de saintet√© et de puret√©, d'innocence. Oui, monsieur.
301         Je les accuse au Nom de J√©sus-Christ √† cause de cette souIllure et de cette salet√©. Ils ont r√©duit l'EvangIle √† une disgr√Ęce. Et ceux qui essaient de s'en tenir √† cela sont tax√©s de fanatiques, tax√©s d'insens√©s d√©mod√©s! Je les accuse au Nom de J√©sus-Christ.
302         Ce sont tout simplement des strip-teaseuses modernes dans la rue, elles chantent dans des chorales, fument des cigarettes, disent de sales plaisanteries, trois ou quatre maris, apr√®s un sixi√®me, et ensuite elles chantent dans la chorale parce qu'elles ont une voix... vous pauvres intellectuels, gens d√©pourvus d'esprit; rejet√©s sur base de vos propres actions, vous lisez la m√™me Bible que n'importe quel homme peut lire, mais vous avez rejet√© l'Esprit de Dieu, au point que la Bible a dit que vous avez re√ßu une puissance d'√©garement pour croire un mensonge et √™tre condamn√©s par cela! Vous croyez effectivement que vous √™tes en ordre, et la Bible a dit que vous croiriez cela et que vous seriez condamn√©s par ce m√™me mensonge que vous croyez √™tre la v√©rit√©.
303         Par cons√©quent, je vous accuse par la Parole de Dieu. Vous enseignez aux gens une erreur et vous crucifiez les principes de Christ, les principes de la saintet√©, et de la Vie d'en Haut, selon lesquels une personne pure peut sortir dans la rue et rester une personne diff√©rente.
304         Les pr√©dicateurs se tiennent sur des terrains de jeux, fumant des cigarettes, des pierres d'achoppement! Toutes ces niaiseries qu'Ils supportent. Des femmes dans des chorales, portant des shorts, ayant les cheveux coup√©s, et elles se m√©conduisent comme cela, les visages fard√©s, et ensuite, on appelle cela soeur Ceci ou Cela; et la Bible condamne ces histoires! C'est vrai. Vous vous rendez aux f√™tes et vous faites des conneries, tout en restant toujours membres d'√©glise, vous maintenez touj ours votre t√©moignage et vous vivez de n‚Äôimporte quelle mani√®re que vous voulez...
305         Ne pensez pas que j e parle uniquement des presbyt√©riens; je parle de vous pentec√ītistes; c'est vrai. Autrefois, vous connaissiez la v√©rit√©, mais vous avez pens√© que vous ne pouviez pas recevoir cela. Vous ne pouviez pas supporter votre pasteur. Votre - votre pasteur ne pouvait pas conserver ce grand travaIl qui lui procurait plusieurs centaines de dollars par semaine, une tr√®s grande √©glise o√Ļ pr√™cher et rouler carrosse, se comporter comme le font les autres, s'Il condamnait cela. La d√©nomination le mettrait dehors, ainsi, Il doit garder cela, Il doit le dire. Ainsi, Il a vendu ses droits d‚Äôa√ģnesse pour un plat de potage du monde, de la soupe d'Esa√Ļ. C'est ce qu'Il va obtenir en √©change. Que va-t-Il obtenir en √©change! Il va √† la fois tomber dans un foss√© de condamnation et √™tre condamn√©. Je les accuse d'√™tre des prostitu√©es de l'EvangIle.
306         Il n'y a pas longtemps, je me trouvais quelque part o√Ļ Il y avait une chorale, √† l'un de ces endroits importants et c√©l√®bres, l'un des niveaux pentec√ītistes les plus √©lev√©s, et j'√©tais assis dans le bureau d'un fr√®re pendant que quatre ou cinq chorales s'√©taient mis ensemble - et c'est l'une des meIlleures organisations pentec√ītistes. Et Ils ne savaient pas que j'√©tais au bureau de ce ministre √† Oklahoma. Et j'√©tais assis en dessous, l√† o√Ļ ce ministre √©tudie avant d'aller √† l'estrade. Et pendant que j‚Äô√©tais l√†...
307         Il y eut ces petits Ricky l√† et ces Rickettas, avec des maquIllages. Et aucune d'elles n'avait de longs cheveux, chacune d'elles avait de cheveux coup√©s, et chacune d'elles √©tait fard√©e et elles portaient toutes des robes. Et des petits Ricky se tenaient l√†, se pavanant comme cela. Et un autre homme pr√©levait une offrande missionnaire. Il se comportait comme un homme aveugle, tenant une coupe, Il allait √ßa et l√†, disant en rapport avec le pr√©l√®vement des offrandes toutes sortes de choses blasph√©matoires, et des choses comme cela, mais Il sortait l√† et essayait de chanter ¬ęLe - le Messie¬Ľ (Oh! la la!); et Ils pouvaient bien faire un assez bon travaIl l√†, mais cela n'√©tait pas convaincant. Non, c'√©tait mort, voyez. Oh! la la! Vous y √™tes. C'est cela ce nouveau Golgotha.
308         Que pensez-vous d'une petite fIlle ou d'une petite femme l√†-dedans... Eh bien, si elle entrait l√† habIll√©e comme cela, comme Il le faut, avec de longs cheveux, sans maquIllage et des choses comme cela, les autres se moqueraient d'elle. Si elle se tenait l√† et - pendant qu'elles font cela pour - faire l√†... Cette bande d'environ trente ou quarante jeunes gens, s√©lectionn√©s parmi les pentec√ītistes, faisant des choses comme cela... Si cette petite dame disait quelque chose √† ce sujet, on la chasserait de la chorale.
309         Le pr√©dicateur de l'EvangIle, s'Il se tenait √† la chaire, et disait quelque chose √† ce sujet, Ils le chasseraient de l'organisation. Vous crucifiez de nouveau le Fils de Dieu et vous L'exposez publiquement √† l'ignominie. Son EvangIle que vous pr√©tendez pr√™cher, vous Le crucifiez. J'accuse cette g√©n√©ration qui, en ces derniers jours, rejette Christ, par la Parole de Dieu et par Sa puissance, une confirmation de ce qu'Il est toujours vivant.
Oui, Ils sont contre la Parole confirmée de Dieu, la Parole nette. Leur dénomination ne peut pas supporter cela.
310         Ces grandes √©glises et d√©nominations, c'est cela Son nouveau Calvaire; je le dis une fois de plus. C'est - ces strip-teaseuse modernes qui sont dans leurs chorales.
311         Le souverain sacrificateur de chaque d√©nomination, comme le souverain sacrificateur de ce jour-l√†, crie : ¬ęDescends donc et montre-nous un miracle.¬Ľ C'√©tait cela Sa premi√®re crucifixion.
312         C'est la m√™me chose aujourd'hui. Je les ai entendus dire ces choses : ¬ęEh bien, maintenant, vous ressuscitez les morts, n'est-ce pas? Pourquoi n'allez pas l√†-bas? Vous avez une femme l√† au cimeti√®re; vous avez un enfant l√†-bas.¬Ľ
313         Ils Lui ont dit : ¬ęNous avons appris que vous ressuscitez les morts, nous avons un cimeti√®re plein de morts l√†-bas. Venez ressusciter...¬Ľ Oh, l'ignorance va engendrer l'ignorance. Ha! ha!
314         De grandes √©glises, de grandes chorales, des souverains sacrificateurs de ces jours : ¬ęDescends, montre-nous un miracle que notre d√©nomination ne peut pas accomplir.¬Ľ
315         Il n'y a pas longtemps, j'√©tais avec un homme, qui a fait une remarque sur un - apr√®s une petite √©mission radiodiffus√©e que j'avais eue √† Johannesboro, en Arkansas, sur une femme qui avait √©t√© gu√©rie. Ce type √©tait membre d'une certaine √©glise d√©nominationnelle et Il est venu l√† apr√®s, et Il a dit : ¬ęJe d√©fie quiconque de m'amener - de me montrer un miracle.¬Ľ
316         Je suis all√© et j'ai pris un docteur; un homme avait √©t√© gu√©ri du cancer. Et je suis all√© et j'ai pris une femme qui avait √©t√© dans la chaise roulante pendant environ vingt ans, elle avait √©t√© gu√©rie de l'arthrite, elle avait √©t√© dans une chaise roulante. J'ai apport√© cela et j'ai dit : ¬ęMaintenant, j'aimerais avoir cet argent, mIlle dollars.¬Ľ
317         Il a dit : ¬ęEh bien, eh... eh... ah... uh... √ßa ne se trouve pas ici. √áa se trouve √† Waco, au Texas; c'est l√† que se trouve notre quartier g√©n√©ral.¬Ľ
318         J‚Äôai dit : ¬ęTr√®s bien. Nous irons tout simplement l√†-bas pour prendre cela. ¬Ľ J'ai dit - j'ai dit : ¬ęPrenez vos dispositions et nous allons partir demain.¬Ľ Voyez? J'ai dit : ¬ęNous ferons...¬Ľ J'ai dit : ¬ęVoici un docteur qui atteste que ces gens souffraient bien du cancer. Voici ici sur la liste les rayons x. Voici cette femme dont tout le voisinage reconna√ģt qu'elle √©tait clou√©e sur cette chaise roulante pendant vingt ans, et maintenant elle marche. Et les m√©decins... elle a consult√© m√©decin apr√®s m√©decin, m√©decin apr√®s m√©decin et tout, et la voici aujourd'hui vivante. Eh bien, vous dites que vous avez mIlle dollars, j'aimerais placer cela dans le fond missionnaire. J'en ai besoin.¬Ľ
Il a dit : ¬ęEh bien, cela se trouve √† Waco, au Texas.¬Ľ
J'ai dit : ¬ęNous allons nous y rendre demain.¬Ľ
319         Il a dit : ¬ęAttendez une minute. Je vais vous dire quelque chose. Je vais amener avec moi une petite fIlle. Je prendrai une lame de rasoir et la blesserai au bras, et ensuite vous, vous gu√©rirez cela devant nos fr√®res, alors on vous donnera cet argent.¬Ľ
J'ai dit : ¬ęEsp√®ce de d√©mon!¬Ľ
320         ¬ęSi tu es le Fils de Dieu descends de cette croix. Dis-nous qui T'a frapp√©.¬Ľ Avec un lambeau sur la t√™te, Il √©tait frapp√© - on dit : ¬ęMaintenant, si Tu es un proph√®te, dis-nous qui...¬Ľ ¬ęSi Tu es le Fils de Dieu, descends de la croix.¬Ľ
321         Aveugles conduisant des aveugles! Un homme qui fait pareIlle chose ou qui fait une telle remarque a besoin de la gu√©rison mentale.
322         C'est toujours le m√™me vieux refrain : ¬ęFais-nous voir un miracle. Ma√ģtre, nous aimerions voir un miracle de Ta part.¬Ľ Alors que chaque jour, √† chaque heure, cela arrivait partout, selon la conduite de Dieu. Mais Ils n'√©taient pas pr√©sents. Quand Il leur arrivait d'√™tre pr√©sents Ils appelaient cela B√©elzebul, le diable, voyez. ¬ęMa√ģtre, nous aimerions Te voir faire cela comme nous, nous le voulons (c'est cela!), Te voir aller l√† o√Ļ nous, nous voulons queTu aIlles, faire ce que nous voulons!¬Ľ Oh, oui! Ils n'avaient pas d'emprise sur Lui. Non, monsieur! C'est pour cette raison qu'Ils ont d√Ľ Le chasser du mIlieu d'eux. Oui, monsieur! Ils essaient de faire la m√™me chose aujourd'hui. Et Ils accompliront finalement cela par le truchement de la f√©d√©ration des √©glises, voyez, Ils sont tous en train de se rassembler. Toujours le m√™me vieux refrain.
323         Ici nous nous voyons encore : le mIlieu le plus religieux, les meIlleurs, les th√©ologiens raffin√©s, Ils crient encore contre Lui, Ils crient. Les meIlleurs th√©ologiens, qui devraient √™tre les mieux avis√©s, les √©glises les plus importantes m√™mes et les th√©ologiens les mieux instruits Le chassent de leurs mIlieux. Ils n'En ont pas besoin. Vous dites : ¬ęC'est faux, Fr√®re Branham.¬Ľ
324         Alors, vous n'√©tiez pas ici pour voir Les Ages de l'Eglise, ou plut√īt pour entendre cela √™tre pr√™ch√©. Vous n'√©tiez pas ici lorsqu'on a vu que l'√Ęge de l'√©glise de Laodic√©e √©tait le seul √Ęge o√Ļ IL √©tait chass√© de l'√©glise; Il √©tait dehors - √† l'ext√©rieur, frappant, essayant de rentrer. Ils L'ont chass√©, car Ils n'avaient pas besoin de Lui. Ils Le crucifient de nouveau. Amen! Combien de temps pouvons- nous encore prendre?
325         Souvenez-vous, le proph√®te de la Parole de Dieu nous a annonc√© dans 2 Timoth√©e 3 (si vous notez cela, nous n'avons pas le temps de le lire), mais Il a dit que dans les derniersjours, Il y aura des moqueurs, les gens seraient emport√©s, enfl√©s d'orgueIl, aimant les plaisirs plus que Dieu, calomniateurs, intemp√©rants, cruels, ennemis des gens de bien, tra√ģtres, emport√©s, enfl√©s d'orgueIl, √©rudits, ayant l'apparence de la pi√©t√©, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-l√†, car Il en est parmi eux qui captivent des femmes d'un esprit faible (aux cheveux coup√©s, portant des shorts, aux visages fard√©s, allant √ßa et l√†), et en font des captives. C'est exact.
326         Il a dit : ¬ęEloigne-toi de cela, dans les derniersjours.¬Ľ Ob√©issons au proph√®te. Eloignez-vous de ces choses dans les derniersjours. Elles sont ici. (Je lance un appel √† l'√©glise maintenant.) Oui, monsieur! Eloignez-vous de cela.
327         Ils ont - Ils, les - Les ministres d'aujourd'hui devraient conna√ģtre ces choses. Ils auraient d√Ľ conna√ģtre J√©sus en Son temps. Ils auraient d√Ľ Le conna√ģtre. Et maintenant, Ils devraient conna√ģtre cela; mais Ils ne connaissent pas cela.
Juste comme ces docteurs Juifs de Son √©poque auraient d√Ľ Le conna√ģtre en Son jour, ainsi en est-Il aujourd'hui, concernant la Parole de Dieu clairement confirm√©e, en plus. Il √©tait la Parole, et IL avait confirm√© qu'Il √©tait la Parole. Il avait confirm√© qu'Il √©tait la Parole pour cejour-l√†. Et Dieu a confirm√© aujourd'hui qu'Il est la Parole pour ce jour-ci, la Lumi√®re de l'heure. Et Ils auraient d√Ľ savoir cela en ce temps-l√†, et Ils devraient savoir cela aujourd'hui.
328         Ils L'ont crucifi√© en ce temps-l√†, et Ils Le crucifient aujourd'hui. Je les accuse pour cela. C'est vrai. Cela continue √† me traverser : ¬ęJe les accuse, parce que Dieu va le leur faire payer.¬Ľ
329         Les Juifs de leur √©poque... Une fois de plus Dieu, lorsqu‚ÄôIl √©tait sur la terre, J√©sus a dit : ¬ęJ√©rusalem, J√©rusalem, combien de fois ai-Je voulu te rassembler en un seul tr√®s grand groupe, mais tu ne l'as pas voulu.¬Ľ
330         Combien Dieu a essay√© en ces derniers jours d'unir Son peuple, mais vous ne l'avez pas voulu? Vous avez pr√©f√©r√© vos credos, aussi √™tes-vous maintenant vou√©s √† la destruction. C‚Äôest ce que J√©rusalem re√ßut. Elle fut d√©chir√©e, consum√©e ; elle n'est plus. C'est exactement ce qui arrivera l'un de ces jours √† toutes ces grandes choses ici. Vos grands credos et d√©nominations mourront et p√©riront, mais la Parole de Dieu restera √©ternelle et vivra pour toujours.
331         Ses blessures les plus profondes provenaient de la maison des soi-disant amis. Pensez - Pensez-y! pensez-y! Arr√™tez-vous! J'attends une minute. Pr√©dicateurs, pensez-y! D'o√Ļ venaient Ses blessures? De la maison de Ses soi- disant amis. Ce qui s'√©tait pass√© l√†, c'est ce qui se passe ici. Pensez-y! Au Calvaire, Il n'√©tait pas assi√©g√© par des - des sauvages, des barbares, mais par des pr√©dicateurs qui pr√©tendaient L'aimer. Et en ce jour-ci o√Ļ l'EvangIle est enti√®rement identifi√©, o√Ļ les grands signes de Sa r√©surrection sont confirm√©s au mIlieu de nous, ce ne sont pas les gens de la rue qui sautent sur vous, ce sont les soi-disant pr√©dicateurs.
332         Ceux qui sont cens√©s L'aimer, ce sont ceux-l√† qui L'assi√®gent aujourd'hui. ¬ęNous n'aurons pas cette Chose parmi nous. Nous ne laisserons pas cet Homme r√©gner sur nous. Nous n'y apporterons pas notre soutien dans cette vIlle, nous ne coop√©rerons pas en cette mati√®re, si la chose vient de cette fa√ßon. Ce n'est que du spiritualisme. C'est du diable.¬Ľ Ils ignorent la Parole de Dieu, l'aveugle conduisant l'aveugle. Comme Il en √©tait autrefois (Pensez-y!), ainsi en est-Il maintenant. Exactement comme Il en √©tait autrefois, ainsi en est-Il maintenant. Pensez-y!
333         Sa puissance pour gu√©rir et pour affranchir les hommes et les femmes de l'amour de ce monde moderne, des J√©zabels aux cheveux coup√©s et aux visages fard√©s, qui se disent chr√©tiennes et m√®nent ce genre de vie, fumant la cigarette, racontant de sales plaisanteries. Elles s'√©tablissent et fondent une soci√©t√© missionnaire, elles font de la couture et tricotent, elles ont des causeries, et font des scandales - et - et sortent dans la rue en shorts et toutes sortes de choses du m√™me genre pour ensuite se dire chr√©tiennes devant d'autres femmes.
Vous vous rappelez mon histoire sur cet esclave qui était conscient d'être Fils du roi, son caractère? Que devrions-nous être, nous? Hommes et femmes... Et renier...
334         Ces membres du clerg√©, ces chaires d'o√Ļ IL re√ßoit Ses blessures, Ils ont tol√©r√© et cautionn√© ce genre de vie parmi les gens - l√† o√Ļ Ils Le transpercent. Ils renient la force qui les d√©livre, et Ils cautionnent que cela devrait √™tre ainsi; alors que c'est contraire √† la Parole de Dieu qu'une femme se coupe les cheveux, ou se maquIlle ou porte des shorts. C'est contraire √† la Parole de Dieu, mais Ils cautionnent cela, faisant un autre Calvaire. A partir d'o√Ļ? A partir de la rue? A partir du bar? A partir de la chaire, √† partir de la chaire.
335         Et de nouveau, quel √©tait le refrain? ¬ęIl se fait Dieu.¬Ľ Ils renient Sa Divinit√©. Ils essaient de Le diviser et de faire de Lui trois ou quatre Dieux, alors qu'Il est Dieu; Il √©tait Dieu; Il sera toujours Dieu, le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours. Lorsque vous leur parlez d'un seul Dieu, Ils se moquent de vous. ¬ęNous croyons en une sainte trinit√©.¬Ľ
336         Je crois en un seul Dieu saint, oui, monsieur, en Sa puissance pour gu√©rir, pour d√©livrer et pour arracher les gens de l'amour du monde, pour les d√©livrer comme IL l'avait fait pour Marie de Magdala.
Souvenez-vous, elle était aussi une petite Jézabel au visage fardé. Elle avait sept démons. Elle était une strip-teaseuse.
337         Juste comme les femmes modernes dans la rue aujourd'hui, allez n'importe o√Ļ que vous voulez et observez. Si vous ne croyez pas que les gens se prosternent devant l'autel des femmes nues; jetez un regard dans les rues aujourd'hui. Comme Il en √©tait au jour de Sodome, ainsi en sera-t-Il. Regardez dehors, si vous ne croyez pas cela. Allez tout simplement n'importe o√Ļ. Ouvrez un journal; ouvrez un magazine; regardez un panneau publicitaire. Que trouvez-vous? Souvenez- vous de ce qui a √©t√© dit : ¬ęLorsque les Fils de Dieu virent que les fIlles des hommes √©taient belles, Ils en prirent pour femmes.¬Ľ
Voyez le scandale en Angleterre. Voyez le scandale ici. Observez tout, c'est devenu une maison de prostitution!
235.       Pourquoi cela? Pourquoi la Russie est-elle devenue communiste? C'est √† cause de la vulgarit√©, des souIllures et de l'absence de puissance dans l'Eglise catholique. Et c'est exactement la raison pour laquelle cette nation est domin√©e, le communisme et la f√©d√©ration des √©glises, et Ils s'unissent √† l'Eglise catholique. En effet, le communisme et le catholicisme s'uniront, vous le savez. Et Ils sont en train d'accomplir la chose. Pourquoi? C'est parce qu'Ils ont rejet√© l'EvangIle qui les met √† l'√©cart et fait d'eux un peuple diff√©rent. Du non-sens. C'est exactement cela la raison.
236.       Et les ministres √† la chaire tol√®rent cela √† cause d'un bon de repas, √† cause d'un rang social provenant d'un credo qui consiste √† dire : ¬ęJe suis membre de ceci, cela¬Ľ, √©changeant leur instruction contre la puissance de Dieu, qui les lib√®re de cette race de fous, comme Marie de Magdala...
338         La puissance m√™me qui pouvait prendre cette petite strip-teaseuse dans la rue et lui faire porter des habits et la faire agir comme une dame, faire d'elle une chr√©tienne, Ils ont condamn√© cette puissance et ont crucifi√© au Calvaire l'Homme qui la d√©tenait.
339         Et aujourd'hui, l'EvangIle m√™me et le Saint-Esprit qui peuvent prendre cette petite strip-teaseuse et l'amener √† s'habIller comme une dame, et √† agir comme une chr√©tienne, Ils appellent cela du fanatisme. Ils ne veulent pas avoir √† faire avec Cela dans leur assembl√©e, qu'on remue Cela pour amener d'autres femmes √† faire autant. Que font-Ils? Ils rejettent cela exactement comme les autres l'avaient fait autrefois. Et maintenant Ils crucifient la Parole m√™me et disent qu'Elle √©tait pour un autre jour. Je les accuse une fois de plus, oui, monsieur! Exactement comme Ils √©taient accus√©s jadis.
340         Le signe qui avait amen√© le vieux L√©gion √† porter des habits, souvenez- vous-en, une personne qui enl√®ve ses habits est folle. Vous comprenez? Qu'en est-Il d'une femme? L√©gion √©tait fou, Il avait enlev√© ses habits. Dieu a utIlis√© Sa puissance pour l'amener √† porter des habits. Il √©tait habIll√©, √©tant dans son bon sens, et √©tait assis aux pieds de J√©sus.
341         Consid√©rez la puissance qui avait amen√© le vieux aveugle Barthim√©e √† voir, c'√©tait juste au mIlieu de leurs credos. Quand IL √©tait sur la terre, Il y avait autant d'incr√©dulit√© qu'Il y en a aujourd'hui, mais cela ne L'arr√™ta jamais. Il est all√© de l'avant. Il ne les m√©nagea pas; Il leur a dit : ¬ęVous √™tes de votre p√®re, le diable.¬Ľ Il condamnait tout.
342         La puissance qui pouvait ressusciter Lazare de la tombe et restituer √† la femme de Nain son Fils (√ī Dieu!), la puissance qui pouvait faire ces choses, qui pouvait pr√©dire des choses qui arrivaient; ¬ęIl y avait deux √Ęnons - Il y avait un √Ęnon attach√© √† une bifurcation,¬Ľ et toutes ces choses qu'Il a pr√©dites; l'homme m√™me qui poss√©dait cette Puissance : ¬ęEloigne-Toi de nous. Nous ne voulons pas de Lui au mIlieu de notre peuple. Il souIlle nos enseignements.¬Ľ Et Ils L'ont crucifi√©!
343         C'est exactement la m√™me chose aujourd'hui : ¬ęAllez-vous-en avec votre Saint-Esprit.¬Ľ Ils ne veulent rien avoir √† faire avec Cela : ¬ęCa ne fait que condamner; faire ce genre de choses, et dire √† notre peuple ces choses que nous ne voulons pas avoir dans nos organisations. √áa s'oppose √† nos credos.¬Ľ Ils Le crucifient une fois de plus. Oh! la la!
Maintenant remarquez, pendant que nous terminons; on va bient√īt terminer. Et une fois de plus, Ils appellent cela du fanatisme.
344         Et Ils L'ont tax√© de fanatique. Ils disaient qu'Il √©tait fou.Tout le monde sait que la Bible dit cela : ¬ęJ√©sus √©tait¬Ľ - que ces pharisiens disaient : ¬ęCet homme est un Samaritain, et Il est toqu√©.¬Ľ Maintenant, que signifie ce mot¬ętoqu√©¬Ľ? ¬ęToqu√©¬Ľ. ¬ęCet homme est fou. C'est une bande de fous qui Le suivent. Il est B√©elzebul.¬Ľ
345         Et une fois de plus, Ils disent la m√™me chose : ¬ęC'est une sorte de sorcellerie. C'est de la bonne aventure¬Ľ, on Le place de nouveau √† la croix de l'ignominie. Quelle croix? Quelle ignominie? Il est la Parole confirm√©e, on S'en moque, disant aux gens que c'est du diable, faisant quelque chose... et appelant...
346         Il a dit : ¬ęIls appellent les saintes oeuvres de Dieu, 'les oeuvres d'un esprit impur.' Il n'y a pas de pardon pour cela.¬Ľ
347         Ils exposent Sa Parole √† l'ignominie, essayent d'exposer Cela, etappellent Cela du bluff ou du fanatisme. ¬ęN'y allez pas. N'assistez pas √† leurs r√©unions. Oui! Oui.¬Ľ
348         Que font-Ils en agissant ainsi? Ils prennent les clous de leurs credos d√©nominationnels, c'est vrai. Ces enseignants avides de plaisirs, ces mondains, impies et fous d√©nominationnels, Ils prennent les clous d√©nominationnels et crucifient le Fils de Dieu avec cela une fois de plus, √† partir de leurs chaires.
349         Pourquoi font-Ils ceci? Ils aiment les √©loges des hommes, des dipl√īmes que l'√©glise peut leur d√©livrer, plus que la Parole de Dieu. Je les condamne. Ils ne peuvent pas se conformer au monde, parce qu'Ils sont - Ils ne peuvent pas se conformer √† la Parole, parce qu'Ils se sont d√©j√† conform√©s au monde. Ils ont d√©j√† fait cela. C'est un jour des hypocrites, celui dans lequel nous vivons! Ceci n'est- Il pas...?
350         Un seul Calvaire ne suffit-Il pas pour mon Seigneur? Pourquoi voulez-vous faire ceci? Vous qui √™tes cens√©s L'aimer, vous qui savez que Ceci est Sa Parole, vous qui pouvez lire Apocalypse chapitre 22, o√Ļ Il est dit : ¬ęQuiconque retranchera une seule Parole ou ajoutera une seule parole... ¬Ľ Pourquoi faites-vous cela? Un Calvaire ne suffit-Il pas pour Lui?
351         Je prends Sa d√©fense. Je suis Son avocat. Et je vous accuse par la Parole de Dieu. Changez vos voies, sinon vous irez en enfer; vos d√©nominations vont s'√©crouler. Je vous accuse dans la Pr√©sence du Juge. C'est vrai. Vous, avec votre apparence de pi√©t√©, vos hypocrisies. Et pourquoi taxez-vous Cela de... Un seul Calvaire ne suffit-Il pas?
352         Comme Pierre l'a dit : ¬ęVos p√®res d√©nominationnels... Pierre vous a accus√©s par le... Il a dit : ¬ęLequel de vos p√®res n'a pas fait ceci?¬Ľ Etienne a fait la m√™me chose : ¬ęVous avez crucifi√© le Prince de la vie par la main des impies.¬Ľ
J√©sus Lui-m√™me n'a-t-Il pas dit : ¬ęLequel de vos p√®res n'a pas mis les proph√®tes dans des tombes? Et vous les ornez par la suite¬Ľ? C'est ainsi qu'Il en a √©t√© pour les justes tout au long des √Ęges!
353         J'accuse aussi cette bande de ¬ęfr√©quenteurs d'√©glise¬Ľ tr√®s raffin√©s qui rejettent Christ en ce jour-ci. Vous, avec votre apparence de pi√©t√©, vous crucifiez mon Christ pour la deuxi√®me fois, en disant aux gens que ces Paroles sont pour un autre √Ęge, et que ce n'est pas pour ce jour-ci. Je vous accuse. Vous √™tes coupables du m√™me crime que celui qu'Ils avaient commis le jour de la crucifixion. Repentez-vous et revenez √† Dieu, sinon vous p√©rirez!
354         Et je dis une fois de plus : ¬ęIci¬Ľ (dans les √©glises), ¬ęIls¬Ľ (les enseignants), ¬ęcrucifient¬Ľ (en blasph√©mant), ¬ęLui¬Ľ (la Parole). Que Dieu soit mis√©ricordieux! Laissez-moi r√©p√©ter cela; Il se peut que √ßa ne soit pas clair sur la bande. ¬ęIci¬Ľ (dans les √©glises), ¬ęIls¬Ľ (les clerg√©s), ¬ęcrucifient¬Ľ ( en blasph√©mant), ¬ęLui¬Ľ (la Parole). Il n'est pas √©tonnant qu'une fois de plus:
Les rochers se sont fendus par le mIlieu et les deux se sont obscurcis Mon Sauveur inclina la tête et mourut. Mais le voIle déchiré révéla la voie Vers les joies célestes et le jour sans fin.
355         Je dis ceci sur cette bande et pour cet auditoire. Je dis ceci sous l'inspiration du Saint-Esprit : ¬ęQui est du c√īt√© du Seigneur? Qu'Il se soumette √† cette Parole.¬Ľ Dieu va s√Ľrement juger cette g√©n√©ration m√©chante, qui renie Christ, qui rejette Christ par le jugement √† cause du blasph√®me et de la crucifixion de Sa Parole identifi√©e.¬Ľ Ils passeront par le Jugement. Je l'accuse! ¬ęQui est du c√īt√© du Seigneur?¬Ľ a dit Mo√Įse, ¬ęqu'Il vienne aupr√®s de moi,¬Ľ lorsque la Colonne de Feu √©tait suspendue l√† comme une √©vidence. Qui est du c√īt√© du Seigneur? Qu'Il prenne cette Parole, renie son credo et suive J√©sus-Christ chaque jour. Et je vous rencontrerai ce matin-l√†.
Inclinons la tête maintenant pour un mot de prière.
356         O Seigneur Dieu, dispensateur de la Vie √©ternelle et Auteur de cette Parole, Toi qui as ramen√© le Seigneur J√©sus-Christ d'entre les morts et qui as parfaitement identifi√© cela devant une - une g√©n√©ration des incr√©dules; √ß'a √©t√© long ce matin, beaucoup sont assis ici (l'√©glise est bond√©e), des gens sont assis tout autour; et les bandes sont en train d'√™tre faites pour √™tre envoy√©es √† travers le monde, √† divers endroits. Des ministres entendront ceci dans leurs bureaux. Je prie pour eux, Seigneur, que ces Paroles descendent au fond de leurs coeurs, et tranchent profond√©ment, et enl√®vent totalement le monde, de sorte qu'Ils puissent dire comme...
357         Ce petit ministre m√©thodiste, l√† dans le Kentucky, est venu me voir l'autre jour et a dit : ¬ęLorsque j'√©coutais ces sept √Ęges de l'√©glise,) ai entendu crier l√† : 'Eloignez-vous de ces murs de Babylone! '¬Ľ Il a dit : ¬ęJ'ai renonc√© √† cela et j'ai quitt√©. Je ne sais quelle voie prendre ni quoi faire, mais j'ai quitt√©.¬Ľ Que le courage de ce jeune homme, avec une femme et deux ou trois enfants, soit b√©ni.
358         O Dieu, puissent beaucoup trouver leur voie vers la Parole de Dieu, la seule voie de la Vie, car IL est la Parole. Je prie pour chacun, P√®re. Parfois, lorsqu'on dit ces choses, ce n'est pas par cruaut√©, c'est par amour; car l'amour est correctif. Et je prie, √ī Dieu, que les gens puissent comprendre qu'Il en est ainsi, que cela a √©t√© dit pour corriger.¬Ľ
Toi, qui avais eu √† les corriger, Tu as pri√© pour eux √† la croix, disant: ¬ęP√®re, pardonne-leur. Ils - Ils sont aveugles; Ils - Ils ne comprennent tout simplement pas ce qu'Ils font.¬Ľ
359         Je prie pour ces ministres qui, aujourd'hui, crucifient encore la Parole en prenant leurs credos et les d√©nominations et les dogmes et les substituent √† la Parole de Vie. Et puis, Ils - Ils critiquent devant les gens la v√©rit√© authentique que Dieu confirme comme √©tant Sa v√©rit√©. Nous prions pour eux, P√®re, afin que Tu les invites une fois de plus aux soupers de Noces. Et puissent-Ils venir cette fois- ci et ne pas trouver des pr√©textes, en effet, je me rends compte que le dernier appel pourrait √™tre d√©j√† fait. Il se peut que √ßa soit trop tard maintenant. J'esp√®re que ce n'est pas le cas.
360         B√©nis cette petite assembl√©e ici pr√©sente, ces quelques centaines de personnes qui sont r√©unies ici ce matin, en cette journ√©e chaude, elles sont rest√©es assises ici pendant un long service, peut-√™tre de deux heures ou plus, et Ils ont √©cout√©. Ils ne s'en sont pas all√©s; Ils sont rest√©s calmes et ont √©cout√©. Beaucoup d'entre eux attendent leur d√ģner et les femmes, debout avec leurs b√©b√©s, attendent. Ils s'accrochent √† chaque Parole.
361         Seigneur, je me rends compte de ce qui m'arrivera au jour du Jugement si j'induis ces gens en erreur. Je suis conscient, Seigneur, aussi conscient que possible, que j'essaie de les amener √† la Parole, et de les amener √† vivre par la Parole, leur disant que Tu es le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours; que le glorieux Saint- Esprit, c'est le Seigneur J√©sus-Christ, le m√™me Homme, seulement sous la forme du Saint-Esprit. C'est ce que Tu as dit : ¬ęEncore un peu de temps et le monde ne Me verra plus, mais vous, vous Me verrez, car Je serai avec vous, m√™me en vous.¬Ľ Et je reconnais que c'est Toi, Seigneur. Et nous Te croyons, parce que nous Te voyons faire la m√™me chose parmi nous.
362         Nous nous abandonnons aujourd'hui sobrement, nous le faisons ici dans cette assembl√©e, et l√†, dans la zone o√Ļ on √©coute les bandes, Seigneur, en cet instant m√™me, puisse chaque personne et chaque femme, gar√ßon ou fIlle qui est - qui est ici pr√©sent, ou qui se tient l√† dehors, ou qui √©coute cela sur bande, puissions- nous en ce moment nous consacrer profond√©ment et nous abandonner compl√®tement au service de Dieu.
363         Puisses-Tu Te mouvoir dans l'assistance, Seigneur, avec puissance et gu√©rir les malades. Ils disaient qu'Ils avaient un enfant estropi√© assis ici. Que le glorieux Saint-Esprit... Nous savons que rien que de s'asseoir dans Sa Pr√©sence comme ceci, Il fera cela. Si Tu peux aller par la radio et la t√©l√©vision l√† dans les pays et gu√©rir les malades - ¬ęTu as envoy√© Ta Parole et Elle les a gu√©ris¬Ľ - Tu peux faire la m√™me chose en cet instant m√™me. Je prie, √ī Dieu, que Tu gu√©risses chaque personne malade, chaque infirme, chaque afflig√©, ici, et celui qui entend ces Paroles. O Dieu, accorde-le. Je prie pour eux.
364         Avec - avec l'amour de Christ dans mon coeur et de la compassion pour les n√©cessiteux, je Te les pr√©sente, √ī Seigneur, sur l'autel de sacrifice, o√Ļ le Corps sanglant de cet Agneau repose comme une expiation pour nos p√©ch√©s et nos maladies. Il est √©tendu l√†, j'implore la mis√©ricorde pour les gens. J'aimerais me tenir comme Mo√Įse dans la br√®che pour eux, Seigneur, et dire : ¬ęO Dieu, sois mis√©ricordieux pour eux - envers eux; encore un peu plus de temps, accorde-leur une autre occasion.¬Ľ Ne - ne fais pas cela maintenant m√™me, Seigneur. Accorde-accorde que l'EvangIle aIlle un peu plus loin.
365         Ils sont - Ils sont condamn√©s, Seigneur. Je prie que Ta grande mis√©ricorde et Ta gr√Ęce puissent - puissent s'√©tendre jusqu'√† la derni√®re personne qui a son nom dans le Livre. Et je sais qu'Ils vont... Ce n'est pas difficIle de prier contre la Parole divine - contre - ou contre le - je veux dire, conform√©ment √† la Parole divine, Seigneur, la Parole qui a √©t√© promise, la Parole qui est confirm√©e, la Parole qui a pr√©destin√© ces gens, l√†-bas avant la fondation du monde. Il n'est pas-Il n'est pas difficIle de - de prier que Tu sauves ceux dont les noms se trouvent dans le Livre, car je sais que Tu le feras; J√©sus l'a dit : ¬ęTous ceux que le P√®re M'a donn√©s viendront.¬Ľ Et nul ne peut venir s'Il ne M'a √©t√© donn√©.
366         Maintenant, je prie, √ī Dieu, que partout o√Ļ ces Paroles tomberont, tant pour ceux qui √©coutent la bande que pour ceux qui sont ici, que le Saint-Esprit appelle maintenant m√™me chaque personne qui √©tait pr√©destin√©e depuis la fondation du monde, lorsque son nom a √©t√© √©crit dans le Livre de Vie de l'Agneau. Puissent- Ils entendre, au travers de cette petite voix tranquIlle et faible, la Voix de Dieu parler aujourd'hui, l√† au fond de leurs coeurs, et dire: ¬ęVoici le chemin, marches- y.¬Ľ Accorde-le, P√®re. Je le demande au Nom de J√©sus.
367         Et √† pr√©sent, pendant que nous avons nos t√™tes inclin√©es ici dans l'assistance, si vous croyez que ceci est la v√©rit√© et que vous - vous... (J'ai mis - plac√© ma main sur ces mouchoirs qui sont ici et sur ces paquets pour les malades et les afflig√©s.) J'aimerais vous poser une question, sinc√®rement, maintenant.
368         Je ne viens pas ici juste pour √™tre entendu. Je suis fatigu√©, je suis √©puis√©. Je -je - je ne suis plusjeune comme autrefois; et je - et je sais que nosjours sont compt√©s. Et je sais que je dois investir chaque petite chose autant que je peux dans le Royaume de Dieu. Je dois pr√™cher chaque fois que j'en ai l'occasion. Je dois le faire, je dois aller partout o√Ļ je sens que je dois aller ou pas.
369         Je viens ici parce que je - je sens que je dois le faire. Je - je d√©sire le faire. Je vous aime. Et je ne dis pas des choses dures et difficIles pour - pour - parce que j‚Äôaimerais les dire; Il - Il y a une pression en moi. Cette Chose m√™me qui a √©t√© confirm√©e est ce qui me pousse √† dire ces choses. Et je les dis gentiment, avec amour. Je ne veux pas gronder nos femmes ni nos hommes. Je ne veux pas faire cela, fr√®re et soeur; je veux tout simplement vous amener √† - √† un point crucial, o√Ļ vous pouvez recevoir la correction et recevoir le fouet du Seigneur, de sorte que vous soyez oblig√©s d'entrer maintenant. Ne reportez pas cela; Il se pourrait que vous attendiez trop longtemps.
370         Et vous qui d√©sirez vous ranger du c√īt√© du Seigneur, en vous abandonnant compl√®tement dans votre coeur, en pr√©sence de cette assistance maintenant, ou l√† dans les pays o√Ļ les bandes seront jou√©es, voudriez-vous, avec vos t√™tes inclin√©es... Ne levez pas la main si vous n'en avez pas l'intention. Maintenant, si vraiment cela est votre intention et que vous vouliez venir aupr√®s du Seigneur avec une vie plus consacr√©e, levez, s'Il vous pla√ģt, la main maintenant m√™me. Vous, que le Seigneur vous b√©nisse. Vous vous consacrez de nouveau √† Christ pour essayer de porter l'opprobre? Dites : ¬ęJe suis dispos√© aujourd'hui √† porter l'opprobre.¬Ľ
371         J'ai aussi mes deux mains lev√©es. Je - j'aimerais porter l'opprobre de J√©sus-Christ sur moi. Je porte avec joie cette marque de saints exalt√©s, ou n'importe quel nom qu'on leur donne. Je porte cela avec fiert√©, √† cause du Seigneur. Je porte cela avec fiert√©.
372         Ne voudriez-vous pas, vous tous, faire la m√™me chose? Levez la main et dites : ¬ęPar la gr√Ęce de Dieu, je - je - j'aimerais... Je suis...¬Ľ
Les disciples revinrent, se disant que c'√©tait un grand honneur de porter l'opprobre pour Son Nom. Aimeriez-vous plut√īt porter l'opprobre pour une certaine star de Hollywood, ou pour quelque chose de la t√©l√©vision, ou pour un membre d'√©glise, ou quelque chose comme cela? Ou aimeriez-vous plut√īt porter l'opprobre pour la Parole de J√©sus-Christ? Accorde-moi [de porter] l'opprobre pour la Parole, Seigneur. Je sais qu'Il a port√© l'opprobre pour la Parole de Dieu. Laisse-moi aussi porter cela, Seigneur.
Et je porterai cette croix consacrée Jusqu'à ce que la mort me libère, Alors je rentrerai à la Maison, Porter une couronne...
373         Il y aura une couronne pour nous un jour. Elle est en pr√©paration maintenant. Lorsque cette vie terrestre sera pass√©e, nous saurons alors que cela est vrai.
374         Maintenant, Il n'y a pas de place pour faire venir les gens autour d'un autel. Faites de vos si√®ges, l√† o√Ļ vous √™tes assis, un autel : ¬ęTous ceux qui crurent...¬Ľ Pendant que nous prions.
375         P√®re c√©leste, Il m'a sembl√© que presque chaque main, chez les jeunes comme chez les vieux, s'est lev√©e dans cette assistance. Et je prie que chaque fois que la bande sera jou√©e, que les gens l√®vent leurs mains et s'agenouIllent dans la chambre, que le p√®re et la m√®re s'examinent, se tiennent la main et se disent : ¬ęCh√©rie, √ßa fait assez longtemps que nous sommes rest√©s membres d'√©glise. Allons √† Christ.¬Ľ Accorde-le, Seigneur.
376         B√©nis ces gens qui sont ici. Je prie que Tu leur accordes, Seigneur, une vie consacr√©e. Beaucoup d'entre eux, Seigneur, sont des gens de bien. Ils sont - Ils sont Ton peuple; Ils n'ont tout simplement pas reconnu la V√©rit√©. Je prie que Tu leur montres Ta v√©rit√©, Seigneur. ¬ęTa Parole est la V√©rit√©.¬Ľ
377         C'est comme Tu l'as dit dans Jean, je pense vers le chapitre 17, Tu as dit: ¬ęSanctifie-les, P√®re, par la V√©rit√© : Ta Parole est la V√©rit√©.¬Ľ
378         Et Cela - encore, Ta Parole est toujours la V√©rit√©. Elle est toujours la V√©rit√©, car Elle est Dieu. Et je prie, √ī Dieu, que Tu les sanctifies par la V√©rit√©; c'est-√†-dire, sanctifie-les, purifie-les de tous les credos et de toutes les d√©nominations, purifie-les de toutes les choses du monde pour les amener √† une vie consacr√©e de la Parole. Accorde-le, Seigneur. Ils sont √† Toi maintenant; Tu as promis de faire cela. Et en tant que Ton serviteur, j'offre ma pri√®re en leur faveur au Nom de J√©sus-Christ.
379         Maintenant, avec nos t√™tes inclin√©es, chantons ce cantique pendant que nous continuons √† prier.
Jésus paya tout, ... Lui ... tout;
(Pensez-y.)
(L'assemblée continue à chanter. -Ed.)
... péché ...
380         Hier, je me trouvais √† un - un endroit, et un homme me prenait des mesures pour un costume qu'un fr√®re de cette √©glise a achet√© pour moi. Il avait dit : ¬ęIl me semble que c'est un costume chaud que vous avez, je vous en ai donc achet√© un qui rafra√ģchit.¬Ľ
381         Je me suis rendu l√† pour le faire couper, et Il disait : ¬ęDites donc, votre √©paule droite est un peu affaiss√©e. Vous avez d√Ľ porter un lourd fardeau l√†- dessus unjour.¬Ľ
382         Et je me suis dit : ¬ęOui, un fardeau de p√©ch√©, mais J√©sus paya tout cela.¬Ľ Ecoutez comment nous chantons cela.
Jésus paya tout cela.
Alors, je Lui dois tout; (toute la vie.)
(Qu'a fait le péché?)
Le p√©ch√© a laiss√© une t√Ęche cramoisie,
Il a rendu cela blanc comme neige.
383         O Dieu, sois mis√©ricordieux envers nous. En ce temps de profonde m√©ditation, permets que la Parole p√©n√®tre profond√©ment, Seigneur, dans le coeur. Que les gens, m√™me s'Ils sont en retard pour leur d√ģner, mais Seigneur, ceci vaut plus que le repas, c'est la vie. ¬ęMa Parole est une nourriture¬Ľ, as-Tu dit. Et c'est d'Elle que nos √Ęmes affam√©es se r√©galent.
384         Maintenant, prends-nous, Seigneur; mod√®le-nous. Seigneur, am√®ne-moi avec eux. Je veux partir avec eux. Je me rends au Calvaire maintenant, Seigneur, par la foi. Je m'y rends avec cette assembl√©e. Maintenant, mod√®le-moi tout simplement, Seigneur. J'ai fait le mal. Plusieurs fois, j'ai...
385         Ici, r√©cemment, j'allais arr√™ter de pr√™cher. Les gens ne voulaient pas m'√©couter. Ils continuaient tout bonnement √† faire les m√™mes choses, et je - je me suis d√©courag√©. J'ai d√©velopp√© un complexe. O Dieu, Il y a quelques dimanches lorsque Tu m'as donn√© ce signe-l√†, et non pas - et en lisant la Bible, je vois queTu as dit √† Mo√Įse, juste comme c'√©tait dans ce songe, qu'Il y avait une montagne, aussi, qui lui servirait de signe. Et puis, juste √† la fin de cela, pour savoir que je - j'avais abandonn√© beaucoup de malades, un minist√®re non seulement proph√©tique, mais pour l'enseignement de la Parole et - et pour prier pour les malades. Tu as laiss√© un homme tomber mort ici m√™me sur le plancher, puis Tu l'as ramen√© √† la vie, comme confirmation que c'√©tait vrai. Tu confirmes toujours Ta Parole.
386         Maintenant, Seigneur, confirme Cela maintenant m√™me pendant que je suis devant Ton tr√īne. Prends chacun de ces gens, Seigneur, √īte le monde de nous. Prends-moi, Seigneur, pendant que nous sommes dans Ta Pr√©sence. Ote tout simplement le monde, essore nos coeurs. O Dieu, maintenant m√™me, enl√®ve le monde et les soucis du monde loin de nous. Accorde-nous de devenir des chr√©tiens consacr√©s, √ī Dieu, d'√™tre aimables, gentIls, doux, portant le fruit de l'Esprit. Ne veux-Tu pas le faire, Seigneur? Nous sommes devant Ton tr√īne. Le p√©ch√© a laiss√© la t√Ęche cramoisie sur chacun de nous, mais Ton Sang peut √īter cela, Seigneur, et rendre cela blanc comme neige. Accorde-le, pendant que nous nous attendons √† Toi. Prends-moi; nous sommes √† Toi, nous T'avons consacr√© nos vies. Au Nom de J√©sus-Christ, accorde-le, Seigneur, √† chacun de nous.
387         Essore mon coeur, Seigneur, je vois toutes mes erreurs, je vois mes fautes. O Dieu, d√®s maintenant, j'essaierai de vivre le mieux possible pour T'√™tre utIle. J'aimerais aller... J'aimerais Te consacrer ma vie de nouveau ici ce matin.
388         Apr√®s avoir port√© cette accusation contre mes - mes - mes amis du clerg√© l√†, et avoir eu √† prononcer ces choses dures, mais, Seigneur, j'ai fait cela sous Ton inspiration. Je sens que Tu m'as dit de le faire. Maintenant, cela a quitt√© mes √©paules, Seigneur. Je - je suis content que cela ait quitt√©. Qu'Ils En fassent tout ce qu'Ils veulent, P√®re. Je prie qu'Ils acceptent cela. Je Te prie de sauver chacun, Seigneur.
389         Puisse-t-Il √©clater un r√©veIl d'une grande et v√©ritable puissance, entrant dans l'Eglise juste avant le d√©part de Celle-ci. Ce n'est pas difficIle de prier pour cela, parce que Tu l'as promis. Et nous attendons, Seigneur, ce troisi√®me pull, qui nous le savons bien, accomplira de grandes choses pour nous au mIlieu de nous.
390         Je suis √† Toi, Seigneur. Je me place sur cet autel, aussi consacr√© que possible. Ote le monde de moi, Seigneur. Ote de moi les choses p√©rissables; accorde-moi les choses qui ne p√©rissent pas : la Parole de Dieu. Puiss√©-je √™tre capable de vivre cette Parole si intimement que la Parole sera en moi et moi dans la Parole. Accorde-le, Seigneur. Puiss√©-je ne jamais m'en d√©tourner. Puiss√©-je tenir cette Ep√©e du Roi tr√®s fermement, La tenir tr√®s fermement. Accorde-le, Seigneur.
391         B√©nis-nous ensemble. Nous sommes Tes serviteurs, comme nous nous consacrons √† Toi encore ce matin dans nos coeurs. Nous sommes √† Toi, au Nom de J√©sus-Christ, pour le service.
Jésus...
(Que Dieu vous bénisse. Frère Neville.)
EN HAUT