ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

PrĂ©dication CHRIST EST LE MYSTERE DE DIEU REVELE de William Branham a Ă©tĂ© prĂȘchĂ©e 63-0728 La durĂ©e est de: 4 heures .pdf La traduction SHP
TĂ©lĂ©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)   
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

CHRIST EST LE MYSTERE DE DIEU REVELE

1          Merci, FrĂšre Neville. Que le Seigneur vous bĂ©nisse. Restez debout juste un moment, pendant que nous inclinons la tĂȘte pour la priĂšre.

2          MisĂ©ricordieux PĂšre cĂ©leste, nous nous approchons encore de Toi ce matin en vue de la misĂ©ricorde et de la conduite du Saint-Esprit aujourd’hui, parce que nous avons compris que nous devions nous rencontrer  ce matin et enseigner Ta Parole, afin que nous puissions savoir comment vivre aujourd’hui, et Ă  quel moment du jour nous vivons. Nous voudrions demander Tes saints conseils pour nos pensĂ©es et nos cƓurs aujourd’hui, afin que Tu nous diriges vers chaque Parole qu’il nous est nĂ©cessaire de connaĂźtre; que Tu nous ouvres largement la bouche, ainsi que les cƓurs pour recevoir ce que Tu voudras nous dire, et que Tu fermes notre bouche aux choses qui ne sont pas correctes, sachant que Toi seul peux rĂ©vĂ©ler la Parole de Dieu.

3          Et maintenant, comme je vais donc bientĂŽt quitter la petite Ă©glise pour les autres parties du monde, je Te les confie, Seigneur, ils sont une partie de Toi, la prunelle de mes yeux, pour ainsi dire. Ils sont les... ceux qui T’ont Ă©tĂ© engendrĂ©s par l’Esprit et par la Parole de VĂ©ritĂ©. Et je prie que Tu veuilles les bĂ©nir, Seigneur, et les garder Ă©troitement liĂ©s ensemble par les liens de l’amour de Christ.

4          BĂ©nis notre cher et bien-aimĂ© pasteur, le berger. Nous prions que Tu veuilles l’oindre du Saint-Esprit de Ta Parole, que Tu Te rĂ©vĂšles Ă  eux et que Tu nourrisses le troupeau.

5          Et une fois il n’y a pas longtemps, lorsque Tu as montrĂ© en vision ce petit tabernacle-ci, Tu disais concernant la nourriture Ă  emmagasiner, qu’il viendrait un temps oĂč l’on en aura tout Ă  fait besoin. Lorsque nous avons vu frĂšre Sothmann et frĂšre Woods prĂȘts Ă  traverser pour un autre pays pour... Mais Tu as dit : «Pour le moment, emmagasine cette nourriture ici.» Seigneur, c’est avec rĂ©vĂ©rence que j’ai essayĂ© de le faire.

6          Et maintenant, ce matin, par cette leçon sur laquelle nous avons mĂ©ditĂ©, je Te prie de couronner tout ceci, Seigneur, pour montrer que Tu es Dieu et que ceci est Ta Parole et Ta vĂ©ritĂ©. Accorde-le, Seigneur, afin que les gens s’En nourrissent et grossissent, comme autrefois, dans la grĂące de Dieu, qu’ils voient que c’est la grande misĂ©ricorde de Dieu pour nous en ce jour-ci. BĂ©nis tous ceux qui sont prĂ©sents et ceux qui auraient voulu ĂȘtre prĂ©sents, PĂšre. Et reçois-en, Toi-mĂȘme, la gloire, car nous le demandons au Nom de JĂ©sus. Amen. Que le Seigneur bĂ©nisse chacun de vous maintenant.

7          Et je crois, juste avant que nous ne commencions, que nous avons un petit bĂ©bĂ© ici, un Collins. J’ai rencontrĂ© le pĂšre il y a juste quelques instants et – et il avait un petit bĂ©bĂ© qu’il voulait faire consacrer. Et nous dĂ©sirons le faire maintenant, si  frĂšre ou soeur Collins, l’un d’eux, veut bien amener l’enfant devant afin que nous puissions tenir un service de consĂ©cration pour ce petit garçon.

8          En quittant, vous savez, eh bien, cela cause... comme ce sont des membres loyaux ou plutĂŽt du Corps de Christ. Remarquez, je n’ai jamais dit: «Du Tabernacle.» «Du Corps de Christ», le... ce Corps-ci, une partie de Son Corps.

9          Et ils ont un petit garçon ici qu’ils veulent faire consacrer. Et – et ceci est toujours un travail pour lequel, je pense, ma – ma femme m’envie : porter les bĂ©bĂ©s. Oui, oui... Et frĂšre Neville, veuillez vous avancer, s’il vous plaĂźt.

10        [FrĂšre Branham conduit le service de consĂ©cration – N.D.E.] Quel est ton prĂ©nom, frĂšre? [Le pĂšre dit : «Clyde.» – N.D.E.] C’est le frĂšre et la soeur Clyde Collins; il est frĂšre Ă  notre prĂ©cieux frĂšre ici, le rĂ©vĂ©rend Wilbur Collins. Et ils ont eu lĂ  une augmentation en nombre des Collins, je vois, et un trĂšs gentil petit ami.

11        Quel Ăąge a-t-il, soeur Collins? [La mĂšre dit : «Presque quatre mois.» – N.D.E.] Presque quatre mois. Et quel est son nom? [Mark David Collins] Mark David. C’est un trĂšs beau nom. Il a l’air d’un trĂšs bon garçon. Disons qu’il est aussi en quelque sorte comme un grand garçon.

12        Maintenant, je sais que les mamans ici apprĂ©cient ce petit ami. N’est-il pas gentil? [FrĂšre Branham prĂ©sente Mark David Ă  l’assemblĂ©e – N.D.E.] TrĂšs bien; pendant que nous inclinons la tĂȘte maintenant.

13        PĂšre cĂ©leste, comme ce jeune pĂšre et cette jeune mĂšre viennent avec cette petite prĂ©cieuse masse de chair humaine qui a Ă©tĂ© donnĂ©e Ă  leur union, qui leur a Ă©tĂ© confiĂ©e pour ĂȘtre gardĂ©e pour le Seigneur Dieu; ils amĂšnent, avec rĂ©vĂ©rence, ce petit Mark David ici pour ĂȘtre consacrĂ© au Tout-Puissant, Lequel a confiĂ© Ă  leurs soins ce prĂ©cieux petit garçon, un bon garçon, un bon garçon en bonne santĂ©, pour ĂȘtre Ă©levĂ© pour la gloire de Dieu.

14        Seigneur, bĂ©nis le pĂšre et la mĂšre. Puisse le pot ne jamais ĂȘtre vide Ă  la maison, ni la cruche jamais tarir. Puisse le pĂšre ĂȘtre en bonne santĂ© et en mesure, Seigneur, de travailler et de trouver de la nourriture pour le petit ami; puisse la mĂšre ĂȘtre en bonne santĂ© et en mesure de la prĂ©parer; et que leurs cƓurs soient disposĂ©s, Seigneur Ă  enseigner le petit ami, Ă  l’élever dans la crainte de Dieu. Accorde-le, Seigneur.

15        Maintenant de leurs bras aux miens, vient ce ravissant enfant, le petit Mark David. Et je Te le prĂ©sente, moi ainsi que l’ancien de cette Ă©glise-ci, au Nom de JĂ©sus-Christ, pour une vie de service. Accorde-le, Seigneur. Tire gloire de sa vie. Puisse-t-il avoir une longue vie, mĂȘme jusqu’à cette Venue du Seigneur JĂ©sus, si cela Te plaĂźt. Et s’il en est ainsi, puisse-t-il arriver Ă  porter le Message du Seigneur Dieu dans l’ñge Ă  venir. Accorde-le. Garde-le en bonne santĂ© et heureux, et puisse son cƓur ĂȘtre toujours attachĂ© Ă  faire les choses qui sont justes devant Dieu. Nous T’offrons cet enfant en consĂ©cration, au Nom de JĂ©sus-Christ. Amen.

16        Que Dieu vous bĂ©nisse. Que Dieu vous bĂ©nisse, Soeur Collins, ce gentil garçon ainsi que vous, FrĂšre Collins. Que Dieu soit avec vous.

            Faites-les entrer, (tous ensemble.)

            Faites-les entrer, faites-les entrer,

            Ramenez-les du champ du pĂ©chĂ©;

            Faites-les entrer, faites-les entrer,

            Amenez les petits Ă  JĂ©sus,

17        J’aime cela. Voyez, amenez-les Ă  Christ avant que le diable ait mĂȘme une occasion; ils Lui sont dĂ©jĂ  prĂ©sentĂ©s alors, pour une vie de service.

18        Est-ce que quelqu’un sait si la famille Dauch, ou l’un d’eux, est venue aujourd’hui? Soeur Dauch? FrĂšre Brown, es-tu ici? FrĂšre Brown? Oui, je suis content. Et le... FrĂšre Dauch est encore avec nous? Merveilleux! [FrĂšre Tom Brown fait quelques commentaires sur l’état de frĂšre William Dauch – N.D.E.] FrĂšre Dauch nous avait presque quittĂ©s. Voyez, nous ne pouvons trop dire ni trop demander, il a dĂ©jĂ  dĂ©passĂ© de 21 ans le temps que Dieu lui avait dit qu’il vivrait. C’est une durĂ©e de vie normale, il a dĂ©passĂ© le temps que Dieu lui avait dit qu’il pouvait vivre.

19        Mais nous avons reçu un appel tĂ©lĂ©phonique l’autre matin, qui disait qu’il Ă©tait – qu’il se mourait, et nous nous sommes prĂ©cipitĂ©s lĂ -bas. Et le Seigneur Dieu a Ă©tĂ© vraiment bon envers lui et Il l’a Ă©pargnĂ©. Seulement, je pense qu’il – qu’il est prĂȘt et qu’il attend tout simplement la Venue du Seigneur. Mais vous savez, nous nous soutenons tous, les uns les autres. Simplement nous... Ce vieil ami est comme un – comme un papa pour moi ici.

20        Je le revois, assis juste ici dans l’ancien Tabernacle, l’ancienne partie, lorsqu’il... cette LumiĂšre Ă©claira la question du baptĂȘme d’eau au Nom de JĂ©sus-Christ, c’est alors qu’il est venu. Et ĂągĂ© de 87 ou 88 ans, s’appuyant sur une canne, il s’est avancĂ© juste ici et a dit : «Je veux entrer lĂ -dedans pour ĂȘtre baptisĂ©.» Quelqu’un alla lui chercher des habits. Il ne pouvait pas attendre jusqu’à la fois prochaine; il lui fallait venir Ă  l’instant mĂȘme, Ă  l’instant mĂȘme. Ainsi, je – j’aime cela.

21        Il a dit l’autre jour, comme je lui parlais, il a dit : «Penses-tu que je suis en ordre maintenant FrĂšre Branham?»

22        J’ai dit : «As-tu dĂ©jĂ  Ă©tĂ© chez un mĂ©decin pour un contrĂŽle mĂ©dical?» Il a dit : «Oui, monsieur.»

23        J’ai dit : «Le mĂ©decin mettra des stĂ©rĂ©oscopes Ă  ses oreilles et les posera sur ton cƓur pour voir si ton cƓur bat correctement, et il te fera un Ă©lectrocardiogramme, et puis il prendra ta tension artĂ©rielle, il analysera tes urines et ainsi de suite; des instruments pour vĂ©rifier ton Ă©tat physique. Maintenant, la façon dont il s’y prend, il se rĂ©fĂšre Ă  un – un livre, lĂ  oĂč les spĂ©cialistes ont Ă©crit sur diffĂ©rents cas : ‘Si ceci arrive, c’est ceci qui ne marche pas.’»

24        Et j’ai dit : «Eh bien, l’unique stĂ©rĂ©oscope que j’ai pour l’ñme c’est la Bible, voyez-vous?» Et j’ai dit : «Je vais te faire passer un test.» J’ai dit : «Saint Jean 5:24 dit : ‘Celui qui entend mes Paroles.’» J’ai dit : «Cela ne veut pas dire s’asseoir tout simplement et Ă©couter Cela. Cela veut dire La recevoir, voyez-vous, La recevoir; vous croyez Cela. Quelque chose au-dedans de vous vous dit que c’est juste. Vous L’acceptez, vous La croyez. Elle est vĂŽtre. ‘Celui qui entend (Elle vous appartient dĂ©jĂ .) Mes Paroles et croit en Celui qui M’a envoyĂ©.’ Crois-tu cela?»

            Il a dit : «Je crois.»

25        J’ai dit : «Alors je te dirai ce que le MĂ©decin en chef a dit. ‘Il est passĂ© de la mort Ă  la vie et ne vient point en condamnation ou en jugement.’» J’ai dit : «Au mieux de ma connaissance, selon les Livres, tu as rĂ©ussi Ă  l’examen.»

26        Ce vieil homme d’environ cent ans, pas du tout un membre d’église, cependant dĂšs la premiĂšre fois que cette LumiĂšre avait jailli sur son chemin, il L’avait reçue. Voyez-vous cette semence prĂ©destinĂ©e enfouie lĂ -bas? Oui, oui. Oui, monsieur. Voyez-vous, aussitĂŽt que la LumiĂšre frappe cela, elle vient immĂ©diatement Ă  la vie.

27        Maintenant, je sais qu’il fait chaud aujourd’hui, et il semble dur de ma part de vous rĂ©unir, vous les gens, dans un service oĂč vous ĂȘtes ainsi confinĂ©s. Et pourtant, je – je pensais, par la grĂące de Dieu, tenir un autre service avant que je ne vous quitte tous pour, j’espĂšre, une courte pĂ©riode.

28        Et maintenant, je dois partir demain soir pour Chicago, pour commencer le mercredi. Je pensais y arriver un peu tĂŽt, si possible, et me reposer un peu avant de commencer une sĂ©rie de services. Et je crois qu’ils l’ont... Ici, je regardais Ă  cela ici mĂȘme. C’est – c’est affichĂ© lĂ . Cela est appelĂ© le Marengo...  [Quelqu’un dit : «Marigold.» – N.D.E.]... rĂ©gion, oui, Marigold, Marigold; oui, la rĂ©gion de l’arĂšne. Marigold Arena, c’est lĂ  qu’elles doivent se tenir, du mercredi soir jusqu’au dimanche. Et les hommes d’affaires du Plein Evangile ont aussi un dĂ©jeuner le – le samedi matin. Et je ne sais pas trĂšs exactement oĂč ils ont affichĂ© cette  annonce, oĂč. Non. Puis, le samedi soir, ça sera au Lane Tech. Je vois que c’est – c’est affichĂ© ici.

29        Maintenant, si vous ĂȘtes dans les environs de cette rĂ©gion ou lĂ -bas, ça sera un service ordinaire, juste un service d’évangĂ©lisation ordinaire comme nous en avons Ă  tout moment. La plupart des messages seront sur quelque chose qui aura Ă©tĂ© premiĂšrement enseignĂ© ici, parce que c’est ici que nous faisons nos bandes, voyez-vous. LĂ -bas, les gens peuvent faire des histoires. Mais s’ils reçoivent des bandes faites Ă  partir d’ici, libre Ă  eux d’écouter n’importe quelle bande, s’ils le veulent. Ça vient droit d’ici. Ceci est notre propre chaire.

30        Ainsi d’habitude, lĂ  Ă  l’extĂ©rieur, j’essaie de choisir quelque chose qui n’est pas trĂšs profond, parce que beaucoup d’entre eux sont superficiels en ce qui concerne l’expĂ©rience et en ce qui s’y rapporte. Mais ici, je sens que j’ai le droit de dire tout ce que Dieu met sur mon cƓur, de le dire Ă  partir d’ici mĂȘme. Ainsi, nos bandes sont toutes faites juste ici-mĂȘme, voyez-vous? Et les gens sont maintenant mĂȘme lĂ  dans le local, vous pouvez voir leurs tĂȘtes Ă  travers la vitre fumĂ©e, lĂ -dedans oĂč ils sont assis avec leurs enregistreurs.

31        Eh bien, si vous dĂ©sirez venir Ă  la rĂ©union, nous serons trĂšs heureux de vous recevoir. Seulement, si vous arrivez lĂ  et que vous ne sachiez pas tout simplement oĂč aller, eh bien, vous n’avez qu’à contacter n’importe lequel des gens du Plein Evangile ou – ou frĂšre Carlson, et il – il vous dira que c’est... Il peut vous renseigner, ou bien l’Eglise de Philadelphie, ou bien l’une d’elles; ils peuvent vous indiquer exactement comment atteindre l’endroit.

32        Ensuite, je reviens lundi prochain, le soir, Ă  un moment ou Ă  un autre, de l’aprĂšs-midi ou le soir. Et mardi, nous retournons en Arizona pour – pour amener les enfants Ă  l’école et ainsi de suite. Et puis, je ne sais pas exactement quand je serai de retour parce que le Seigneur... Je dĂ©sire qu’Il me conduise exactement dans ce qu’il faut faire.

33        Il est arrivĂ© une chose trĂšs Ă©trange. Je ferai tout aussi bien... Je sais que ceci est enregistrĂ© et je pourrais tout aussi bien le dire maintenant. Et juste pendant que les visions et la direction du Saint-Esprit se manifestent, j’aime frapper juste au moment oĂč Il est en train de Se manifester. C’est... Maintenant, c’était l’annĂ©e passĂ©e, il y en a eu une – c’était en mĂȘme temps l’un des plus grands moments en ce qui concerne les visions que j’ai dĂ©jĂ  eues dans tout mon ministĂšre, c’était l’annĂ©e passĂ©e, en ce qui concerne des choses qui sont arrivĂ©es, que vous savez avoir Ă©tĂ© prĂ©dites avant qu’elles n’arrivent, et elles ont eu lieu juste de la façon dont cela – cela Ă©tait dit.

34        Maintenant, nous sommes revenus ici pour – pour vous rendre visite. Je n’apprĂ©cie certainement pas le climat de cette rĂ©gion parce que je suis... il m’épuise aussitĂŽt que j’arrive ici. Et simplement je – je peux traverser le sommet des collines lĂ -bas, descendre dans cette vallĂ©e-ci; et quand je suis ici, environ dix minutes aprĂšs, j’ai des urticaires et je deviens malade. L’atmosphĂšre, ma tĂȘte tourne, tout paraĂźt sinistre et sombre, je – je dois simplement m’en Ă©loigner. Voyez-vous? Et l’autre jour, je causais avec ma femme...

35        Mais ce qui m’amĂšne ici, en premier lieu, ce qui m’amĂšne ici, c’est vous, voyez-vous, cette Ă©glise. Je vous assure, de tous les endroits oĂč je suis jamais allĂ© dans ma vie, ceci est mon endroit favori oĂč venir prĂȘcher l’Evangile. Et il semble que nous pouvons faire une bande ici, qui serait dix fois meilleure que n’importe oĂč ailleurs. Voyez-vous? Voyez-vous? C’est la raison pour laquelle je dis : «LĂ  oĂč Dieu fait quelque chose, restez alors juste avec cela.» Mais je pense que ce qui est capital, c’était que la premiĂšre fois qu’Il m’avait appelĂ©, j’avais manquĂ© d’aller; c’est pourquoi Il rend cela un peu dur lorsque je viens. L’obĂ©issance vaut mieux que le sacrifice.

36        Et puis, je ferai tout le temps des va-et-vient pour prĂȘcher au Tabernacle. Et vous qui venez de l’extĂ©rieur de la ville, on vous informera. Billy Paul sera ici, juste au bureau, et – et je peux ĂȘtre contactĂ© Ă  tout moment par son canal. Et nous reviendrons ici pour tenir... Et puis les sept trompettes viendront juste aprĂšs, Dieu voulant, les sept derniĂšres plaies et les coupes, et ainsi de suite, juste lorsque nous pourrons peut-ĂȘtre avoir un temps un peu plus frais ou quelque chose comme ça, quelle que soit la façon dont le Seigneur conduira.

37        Et maintenant, l’autre jour, alors que je venais, une question a Ă©tĂ© soulevĂ©e au sujet de quelque chose, au sujet de quelqu’un qui m’avait donnĂ© un – un chĂšque, et il portait la mention : «Individuel», exactement bien Ă  moi et moi seul, «taxe payĂ©e, exempt d’impĂŽts», de tout autre chose. Bien, nous sommes partis, et Billy savait que j’avais en quelque sorte besoin de ce chĂšque, Ă  ce moment-lĂ .

38        Il est allĂ© demander aux avocats si nous pouvions encaisser cela. Il dit : «Eh bien, c’est un citoyen amĂ©ricain. Pourquoi ne l’encaisserait-il pas?» Voyez-vous? Il dit que c’est «taxe payĂ©e», et tout autre chose, «c’est exempt d’impĂŽts». N’importe quel citoyen peut encaisser cela.

39        Ainsi Billy, n’étant donc pas satisfait par cela, alla alors voir le comptable public. Ce dernier dit : «Eh bien, certainement, il peut l’encaisser.» Il dit : «Il est un citoyen des Etats-Unis.»

40        Ainsi, eh bien, il ne pouvait pas croire cela, ainsi il a tĂ©lĂ©phonĂ© Merle Miller qui est le chef de – de l’association fiscale, lĂ  Ă  – Ă   Indianapolis, c’était nos avocats et c’était donc Ice et Miller. Donc... «Certainement, c’est en rĂšgle.» Voyez-vous? «Certainement, il peut encaisser ce chĂšque. C’est – c’est – c’est Ă©tabli en son nom, ‘exclusivement Ă  l’endossataire’.» Je peux... une seule personne peut l’endosser, ainsi de suite, et cela ne pouvait pas ĂȘtre cachetĂ© avec notre...

41        Voyez-vous. Je n’encaisse pas de chĂšques. C’est Ă  cause de cela qu’ils m’avaient eu autrefois. Quelqu’un apportait un tas de chĂšques Ă  la rĂ©union, et disait : «Les voici, FrĂšre Branham.» Je signais : «William Branham, William Branham...» Bien! Le gouvernement surveillait tout cela, tout le temps. Et je les signais en mon propre nom et je payais les dettes lĂ -bas, mais ils ont dit que de toutes maniĂšres, je devais payer sur tout cela des amendes transactionnelles de trois cent mille dollars. Ainsi – ainsi, c’est donc lĂ  qu’ont surgi les difficultĂ©s.

42        Ainsi donc, aussitĂŽt que j’avais touchĂ© ces chĂšques porte-malheur, voici revenir immĂ©diatement l’agent disant : «Nous allons rouvrir son dossier maintenant.» Ainsi, cela a rendu le cas un peu difficile.

43        Et frĂšre Lee Vayle ici prĂ©sent, je pense que ce n’est pas mal que j’en parle, nous... Il Ă©tait venu, et ce brillant Ă©rudit baptiste-ci avait... Je l’ai baptisĂ© ici dans le baptistĂšre, l’autre jour, au Nom de JĂ©sus-Christ, frĂšre Lee Vayle. Et ainsi, il est vraiment un brave homme, un frĂšre en Christ. Il a dĂ©jĂ  prĂȘchĂ© pour nous ici, un homme trĂšs cultivĂ© et instruit, et en plus de cela, conduit par l’Esprit. Lorsque la LumiĂšre jaillit devant lui, il dit qu’il essaya de s’En dĂ©tourner, mais il n’a tout simplement pas pu le faire. Ainsi, je l’ai baptisĂ© ici mĂȘme l’autre matin. Il ne pouvait plus supporter cela davantage; ainsi, nous sommes descendus ici et avons mis des habits, et nous sommes entrĂ©s, et il a Ă©tĂ© baptisĂ© au Nom de JĂ©sus-Christ.

44        Bien, j’ai pensĂ© qu’étant donnĂ© qu’il avait pris cette bonne nourriture spirituelle, peut-ĂȘtre que pour causer un peu, nous pouvions prendre de la nourriture naturelle. Ainsi nous sommes allĂ©s au «Blue Boar» et nous nous sommes installĂ©s; nous causions et fut soulevĂ©e la question : «Comment laissez-vous les gens parler de vous comme cela?»

45        Maintenant, frĂšre Vayle est l’un des plus braves hommes que je connaisse, mais il a «simplement la gĂąchette un peu trop facile». Je le lui ai toujours dit, vous savez. Et ainsi il... Ainsi je dis... j’espĂšre qu’il n’y a pas de mal, FrĂšre Vayle. Ainsi il... Je dis : «Ne vous emportez pas du coup. Restez tranquille. Dieu est Celui qui fait cela.»

46        Il dit : «Ah! Cela pourrait ne pas ĂȘtre mal pour vous», dit-il – dit-il. Mais, bien, il – il... Je crois qu’il – il est si intelligent que c’est cela qu’il rencontre, ces gens intelligents et intellectuels. Ainsi, il sait tout simplement comment rĂ©pondre et les autres sont dĂ©sarçonnĂ©s. C’est tout.

47        Aussi je dis : «Regarde, FrĂšre Vayle.» Nous Ă©tions assis au «Blue Boar». Je dis : «Un jour, David, aprĂšs avoir Ă©tĂ© dĂ©trĂŽnĂ© par son propre fils, s’est enfui du trĂŽne; il y avait une mutinerie. IsraĂ«l Ă©tait divisĂ©. Et David, dĂ©trĂŽnĂ© par son propre fils, sortait de la ville en pleurant. Et un type qui n’avait pas aimĂ© son message du dernier jour, vous savez, il n’avait pas d’égard pour lui; un petit vieil homme, une sorte d’estropiĂ©, qui passait par-lĂ , le raillait, et il cracha sur David. Et un garde tira l’épĂ©e et dit : ‘Laisserai-je Ă  ce chien la tĂȘte sur ses Ă©paules, lui qui crache sur mon roi?’ David dit : ‘Laisse-le tranquille. Le Seigneur lui a dit de faire cela.’ Voyez-vous? On a crachĂ© sur lui, on s’est moquĂ© de lui et ensuite on a crachĂ© sur lui. Il dit : ‘Le Seigneur lui a dit de faire cela.’» Bien! Nous connaissons l’histoire, comment la chose s’est retournĂ©e. FrĂšre Vayle pensait qu’il fallait beaucoup de grĂące pour faire cela.

48        Ainsi, Ă  peine Ă©tais-je revenu et entrĂ© au bureau que le comptable public appela Billy Paul et lui parla de ceci. Alors, frĂšre Vayle entra dans la maison avec moi. Lorsque j’y suis entrĂ©, j’ai dit Ă  ma femme... plus tard, Ă  un certain moment dans l’aprĂšs-midi. Nous sommes entrĂ©s dans la chambre. J’ai dit : «ChĂ©rie, j’ai quelque chose Ă  te dire.»

49        Nous Ă©tions juste en train de causer avant que je ne parte. Elle dit : «Bill, je sais que Dieu t’a envoyĂ© lĂ -bas; nous le savons tous, mais Il ne t’a jamais dit de rentrer. Tu vois maintenant, c’est ce qui m’inquiĂšte.»

50        J’ai dit : «Bien! Je pense que ceci te concerne toi et les enfants. Ne t’inquiĂšte pas pour moi. Si le Seigneur le veut, je Le servirai oĂč que j’aille.» Et donc, je suis rentrĂ© et je le lui ai dit de cette façon-lĂ . Ainsi, je venais juste de rentrer et j’avais posĂ© mon chapeau.

51        Et quelqu’un dit quelque chose, comme : «Oh! ce percepteur! Nous devrions partir...»  Il avait simplement lĂąchĂ© quelque chose comme cela.

52        Sans penser Ă  ce que j’avais dit Ă  frĂšre Vayle, j’ai dit : «Laisse-le tranquille. Peut-ĂȘtre que le Seigneur lui a dit de faire cela.»

53        Je n’avais rien dit de plus qu’une LumiĂšre brilla subitement sur le mur et y Ă©crivit tout du long : «Retourne en Arizona.» FrĂšre Vayle ainsi que ma femme Ă©taient assis lĂ . C’était Ă©crit en lettres tout le long du mur : «Retourne en Arizona.» C’est vrai! Ainsi, voici (Amen!), je retourne en Arizona.

54        Maintenant, cette semaine a Ă©tĂ© une semaine de grandes bĂ©nĂ©dictions. Nous avions eu des entretiens privĂ©s cette semaine avec les gens qui attendaient depuis «les Sept Sceaux». Et je suis sĂ»r que certains d’entre eux, Ă©videmment, venaient de l’extĂ©rieur de la ville, de partout dans le pays. Mais le matin avant que les entretiens ne commencent, j’étais assis dans la salle, le Saint-Esprit m’a fait Ă©crire exactement tout ce qu’ils connaissaient, tout ce qu’ils voulaient demander, Il fit se succĂ©der les questions exactement dans l’ordre dont ils voulaient les poser, et leur dit leurs rĂȘves ainsi que l’interprĂ©tation de ceux-ci avant qu’ils ne me les eussent dits.

55        Maintenant, les gens Ă©taient ici et lĂ  dans la salle. Et je commençais le premier puis les laissais parler. Ils disaient : «Eh bien! FrĂšre Branham, je viens pour telle et telle chose.»

56        Je disais : «Maintenant, rappelez-vous que nous ne nous sommes pas rĂ©unis ici pour une communion. Nous ne sommes pas venus ici pour communier l’un avec l’autre. Il y a une question dans votre esprit, dans votre cƓur, Ă  laquelle – Ă  laquelle vous vous ĂȘtes butĂ© et vous ne savez pas ce que c’est. Et peut-ĂȘtre qu’avec l’aide de Dieu je pourrai dire ce que c’est.»

57        J’ai dit : «Rappelez-vous que la reine du Midi avait aussi des questions lorsqu’elle alla auprĂšs de Salomon. Et la Bible dit qu’il n’y avait rien de rĂ©vĂ©lĂ© ou plutĂŽt de cachĂ© auquel Salomon ne pouvait donner de rĂ©ponse.» Et je dis : «Il y a ici plus que Salomon. Voyez-vous? C’est vrai. Le Seigneur JĂ©sus a promis : ‘Partout oĂč deux ou trois sont rĂ©unis en Mon Nom, Je serai au milieu d’eux. Et quelle que soit la chose Ă  laquelle ils pensent ou qu’ils dĂ©sirent, et – et s’ils demandent, cela leur sera donnĂ©.’ Et maintenant ta question porte sur quelque chose que tu ne connais pas, quelque chose que tu ne sais comment aborder, quelque chose au sujet duquel tu ne sais que faire.»

58        Et je dis : «En plus, les Ecritures disent ceci, que ‘les Anges de Dieu campent autour de ceux qui Le craignent’, donc dans un autre monde que les cinq sens ne peuvent percevoir.»

59        Les cinq sens n’entrent en contact qu’avec ce monde-ci. Si vous n’aviez pas le toucher, vous ne sentiriez rien. Le toucher ne signifierait rien pour vous, ça relĂšverait d’un autre monde. Si vous n’avez pas de vue, ce que vous regardez serait un autre monde, vous n’en saurez rien. Ainsi ces cinq sens sont l’unique chose dont Dieu nous a laissĂ© jouir.

60        Maintenant, il y en a un autre appelĂ© «la foi». Et par la foi, vous gravissez une Ă©chelle et finalement vous pouvez vous Ă©lever si haut que vous entrez dans un autre monde qui est celui des visions. LĂ , vous pouvez voir.

61        C’est juste comme si vous n’aviez jamais connu ce que vous perceviez par votre sens de toucher, que vous ne l’aviez jamais vu, puis vos yeux s’ouvrent, vous voyez cela; ce serait tout un mystĂšre pour cette personne qui ne pourrait voir cela. Ce serait pour lui un mystĂšre, et pourtant la chose serait lĂ .

62        Et lĂ -dedans, le Seigneur... avant que nous n’arrivions ici, auprĂšs des gens venus de partout Ă  travers le pays, du nord, sud, ouest, les gens venus pour ces entretiens. Et dĂšs qu’ils finissaient de parler de la chose dont ils voulaient s’enquĂ©rir, exactement ces questions qu’ils voulaient poser, je disais : «Regardez ici.» Je brandissais cela et il y avait lĂ  un morceau de papier portant chaque question, et cela Ă©tait disposĂ© exactement dans l’ordre oĂč ils les avaient posĂ©es – dont ils allaient les poser, et en dessous les rĂ©ponses aux questions juste dans l’ordre oĂč elles Ă©taient donnĂ©es. Le Seigneur est grand. Il connaĂźt toutes choses. Et pourtant, cela m’avait pris environ trois jours pour en venir Ă  bout. Cet aprĂšs-midi-lĂ , quel grand Ă©puisement c’était! Et maintenant, je pensais terminer cela avant que nous ne partions.

63        Et il y a une façon convenable, la vraie façon de... pour les individus. Maintenant, il y a des choses qui peuvent ĂȘtre dites.

64        Et si les gens qui sont ici connaissaient les secrets des cƓurs qui ont Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©s, cela aurait absolument... ce serait horrible, cela causerait des crimes, cela pousserait une personne Ă  tirer sur une autre ou Ă  faire quelque chose de semblable, si cela Ă©tait rĂ©vĂ©lĂ© ici mĂȘme sur la plate-forme comme ceci, en public, devant le public. Cela causerait des infractions passibles d’emprisonnement et tout autre chose, cela le ferait.

65        Mais lorsque vous ĂȘtes assis ensemble comme cela – le Saint-Esprit – seulement vous deux. Mais nous comprenons ceci : que ce qu’ils m’avaient demandĂ© est confidentiel. Je ne dis rien Ă  ce sujet. Et ce que je leur dis, il leur appartient d’en parler ou non. Voyez-vous? Mais cela ne doit rester qu’entre nous, pendant l’entretien. Cela consiste Ă  recevoir les gens, un Ă  la fois, et Ă  s’asseoir lĂ  jusqu’à ce que tout soit complĂštement rĂ©glĂ©; voyez-vous, le Saint-Esprit.

66        Et alors, pensez Ă  la grĂące du Saint-Esprit qui me dit tout, pour chacun d’eux, toute une file de gens,  avant mĂȘme qu’ils soient dĂ©jĂ  arrivĂ©s ici; de partout Ă  travers le pays viennent des gens que je n’ai jamais vus de ma vie. Et j’écris cela en entier, afin qu’ils sachent, juste une routine en ce qui concerne les questions et la façon dont on devrait y rĂ©pondre.

67        Un frĂšre avait des questions sur la semence du serpent, questions auxquelles je n’ai pas pu rĂ©pondre parfaitement parce que la petite demi-heure qui lui Ă©tait allouĂ©e Ă©tait terminĂ©e. J’espĂšre qu’il a trĂšs bien reçu cela, les rĂ©ponses qui s’y rapportent, sur papier. Je ... Il avait Ă©crit tout cela et il n’avait pas reçu toutes ses rĂ©ponses, ainsi je lui ai juste retournĂ© les Ă©crits, les rĂ©ponses sur papier. S’il ne les a pas reçues, Billy Paul les dĂ©tient. Je sais que l’homme est assis ici; je l’ai aperçu il y a juste un petit instant. Ainsi, s’il – s’il dĂ©sire trouver cela, c’est Ă©crit sur un bout de papier, les rĂ©ponses Ă  vos questions.

68        Maintenant, oh! comme le Seigneur est bon, vous savez. J’espĂšre que tout le monde se sent bien. Oui, oui.

69        Et maintenant, souvenons-nous de... et maintenant pendant que je prie pour ces mouchoirs, souvenons-nous du frĂšre Dauch. C’est un prĂ©cieux frĂšre et nous voulons nous souvenir de lui dans la priĂšre.

70        Et je – je vois frĂšre Ungren, mais je – je ne vois la soeur Ungren nulle part, je me demande si elle se porte bien maintenant. Oui, elle est assise juste Ă  cĂŽtĂ© de lui. Certainement. Oui. Je suis content; en effet, l’autre nuit, nous Ă©tions appelĂ©s pour un... juste un cas urgent les concernant, elle et sa fille, la soeur... je ne puis... Downing, Downing. Elles avaient dĂ©rapĂ©, et n’eut Ă©tĂ© la grĂące de Dieu, elles seraient toutes les deux Ă©crasĂ©es lĂ  sur place. Et les voici qui sont venues Ă  l’église, elles ont pris un train et sont venues.                 

71        Je ne vous oublierai jamais, vous tous. Je vous aime. Dieu sait cela. Je – je vous aime. La maniĂšre dont vous traversez le pays, par mauvais temps.

72        Lorsque je vois certains frĂšres ici, venant de la Georgie, de l’Alabama, de diffĂ©rents endroits, du Tennessee et des environs, ils roulent sur des routes gelĂ©es et glissantes, faisant des va-et-vient comme cela pour venir ici assister Ă  une seule rĂ©union...

73        Lorsque je fus appelĂ© d’urgence, l’autre jour, auprĂšs de frĂšre Dauch, je ne m’étais pas rendu compte que Lima, dans le Ohio, Ă©tait si loin. Juste... Je pensais que c’était un petit saut, hop! un bond. Mais oh! la la! j’ai quittĂ© ici vraiment tĂŽt ce matin-lĂ , je ne suis pas arrivĂ© lĂ -bas avant une heure de l’aprĂšs-midi, conduisant Ă  toute – Ă  la limite de la vitesse autorisĂ©e et sur une autoroute Ă  quatre voies. Mais je pense que c’est tout prĂšs par rapport Ă  ces rĂ©gions du sud d’oĂč viennent ces autres personnes, Ă  ces rĂ©gions du nord et d’ouest d’oĂč ils viennent.

74        Je vous aime et c’est pourquoi j’essaie d’ĂȘtre profondĂ©ment sincĂšre ici.

75        Et les vĂ©tĂ©rans! Je vois frĂšre Creech et ceux qui sont assis lĂ  maintenant, ceux qui ont Ă©tĂ© avec moi durant toutes ces annĂ©es, etc., et comment nous nous rassemblons. Il y a quelques nuits, je crois, je regardais la photo de Mary Jo. Elle n’était qu’une toute petite enfant lorsque nous nous sommes rencontrĂ©s pour la premiĂšre fois, et maintenant elle est mariĂ©e, je pense, et elle a des enfants. FrĂšre Creech et soeur Creech, tout jeunes, avec des cheveux noirs, ainsi que Meda et moi; et nous voici vieux et courbĂ©s. Voyez, il y a dans les gens quelque chose qui – qui vous captive. Voyez, vous – vous – vous dĂ©sirez rester avec eux. Voyez-vous? Il y a quelque chose d’autre qui – qui vous rappelle toujours le passĂ©; je les donne juste Ă  titre d’exemple pour les autres qui sont ici, jeunes et vieux. Nous attendons la Venue du Seigneur.

76        Ainsi ce matin, j’ai mis cela... Dieu, je crois, a mis cela sur mon cƓur, d’enseigner ici ce matin une leçon d’école du dimanche, Dieu voulant pendant un long moment. Je... Et maintenant, ceci Ă©tant mon dernier service – pour un court instant – autant que je sache, le...

77        Et j’aimerais que vous vous rappeliez que frĂšre Neville ici prĂ©sent, reste dans l’église, il a la charge de ce Tabernacle; sous le contrĂŽle du Saint-Esprit, il est restĂ© ici et il croit ce Message et – et L’enseigne de la mĂȘme façon que moi. Bien! Et chaque fois que vous le voudrez, que vous trouverez convenable de venir Ă©couter frĂšre Neville, il vous fera certainement du bien, j’en suis sĂ»r. Il est un grand serviteur de JĂ©sus-Christ.

78        J’ai connu Orman Neville depuis que j’étais un jeune homme, et il n’a pas du tout changĂ©; seulement il s’est davantage rapprochĂ© de Dieu. Je me rappelle quand je l’ai vu pour la premiĂšre fois Ă  un... J’étais invitĂ© Ă  sa chaire mĂ©thodiste. Et quand je suis revenu ici au Tabernacle, j’ai dit : «Un jour, je le baptiserai au Nom de JĂ©sus-Christ.» Et le voici maintenant avec le Message, allant de l’avant, un trĂšs vaillant serviteur.

79        Et frĂšre Neville passe par beaucoup de tensions et de chagrins que... il ne le laisse pas voir ici au  Tabernacle. Mais, Ă©tant donnĂ© que le Seigneur me laisse voir un peu dans la vie des gens, je sais quelle situation il traverse, beaucoup de choses, voyez-vous? Et certainement, il passe par beaucoup de peines, de tensions et autres. Et vous, vous les gens d’ici, soutenez-le comme JosuĂ© et Caleb soutenaient les mains de MoĂŻse pendant qu’il apportait la Parole.

80        Par-dessus tout, aimez-vous les uns les autres. Aimez-vous les uns les autres. Ne... Peu importe ce que le diable essaie de dire! Maintenant vous formez tous un grand, un bon et merveilleux groupe, mais souvenez-vous de mon avertissement, voyez. Satan ne laissera pas cela demeurer ainsi. Non, monsieur. Il injectera toutes sortes de choses. S’il doit introduire quelqu’un pour atteindre son objectif, il introduira un critiqueur ou un incrĂ©dule, lui donnera une place, l’amĂšnera Ă  fraterniser avec vous dans le calme et ainsi de suite, ensuite il injectera une espĂšce de poison qu’il commencera Ă  rĂ©pandre dans l’église. N’ayez pas part Ă  cela. N’ayez rien Ă  faire avec quelque chose d’autre. Restez simplement aimables, doux et gentils les uns envers les autres. Priez pour cet homme-lĂ , afin qu’il soit aussi sauvĂ©, ou pour cette femme, qui que ce soit. Priez simplement pour eux. Restez attachĂ©s les uns aux autres.

81        Et restez avec votre pasteur. Voyez, il est le berger, et respectez-le. Il vous conduira jusqu’au bout et – car il a Ă©tĂ© ordonnĂ© par Dieu pour le faire.

82        Maintenant, allez-vous vous rappeler cela? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!»  – N.D.E.] L’ennemi viendra. Et quand il viendra, restez attachĂ©s fermement les uns aux autres. Et celui que le diable utilise comme ennemi, soit il sortira, soit alors il entrera et deviendra l’un de vous. C’est tout.

83        Ne formez jamais des clans parmi vous, et ne – et ne faites pas de commĂ©rages et n’ayez pas un esprit de clan. Nous sommes un. Je ne peux pas dire : «Main gauche, je suis – je suis fĂąchĂ© contre toi, je vais t’arracher parce que tu n’es pas la main droite.» C’est ma main gauche. Je veux qu’elle reste lĂ , mĂȘme le petit bout de mon doigt, je veux qu’il reste juste lĂ , que chaque petite partie de mon corps reste juste lĂ . Et Dieu veut que nous, en tant que Corps de croyants, nous restions tout Ă  fait les uns avec les autres, simplement les uns avec les autres.

84        Et maintenant, vous avez des bandes Ă  ce sujet. Vous avez des bandes sur ce que nous croyons. Vous avez des bandes sur la discipline dans l’église; comment nous nous comportons dans l’église de Dieu, comment nous devons nous rĂ©unir ici et nous asseoir ensemble dans les lieux cĂ©lestes. Ne restez pas Ă  la maison. Si Dieu est dans votre cƓur, vous serez impatient de voir ces portes s’ouvrir lĂ , pour que vous entriez ici afin de communier avec vos frĂšres. Si vous ne – vous n’avez pas de tels sentiments, alors je vous dis qu’il est temps de vous mettre Ă  prier.

85        En effet, nous sommes dans les derniers jours, oĂč la Bible nous a exaltĂ©s – nous a exhortĂ©s, d’autant plus que nous voyons ce jour-lĂ  approcher, Ă  – Ă  nous aimer les uns les autres d’un amour chrĂ©tien et d’un amour divin, Ă  nous rassembler dans les lieux cĂ©lestes en – en Christ JĂ©sus, Ă  nous aimer les uns les autres. «A ceci tous connaĂźtront que vous ĂȘtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.» C’est vrai. Restez bien ensemble.

86        Si vous pensez que le frĂšre ou la soeur est quelque peu dans l’erreur, dites : «Seigneur, ne laisse jamais la racine d’amertume pousser en moi, parce que cela va – cela lui fera du mal et cela ĂŽtera directement Christ de ma vie.» Ces acides empoisonnĂ©s de malice, de jalousie, de haine, cela ĂŽtera immĂ©diatement le Saint-Esprit de vous. Cela Le fera fuir de ce Tabernacle. Cela tuera l’Esprit de Dieu ou Le chassera d’ici, cela blessera votre pasteur. Cela provoquera toutes sortes de choses. Voyez-vous? Ne faites pas cela.

87        Restez simplement attachĂ©s davantage les uns aux autres. Dressez le... Prenez la boucle, comme l’a tĂ©moignĂ© le frĂšre, un ministre ici l’autre soir, au sujet d’avoir la boucle, ayant vu cela dans une vision. Juste... ces boucles sur toute l’armure de Dieu. Portez simplement cela, resserrez-les, rapprochez-vous davantage les uns des autres. Aimez-vous les uns les autres, quoi qu’il en soit. Parlez du bien les uns des autres, dites des choses agrĂ©ables les uns au sujet des autres, et alors Dieu vous bĂ©nira.

88        Maintenant ce matin, Dieu voulant, par Son aide et Sa grĂące, j’ai ici tout un tas de questions, plutĂŽt d’Ecritures. Et maintenant, avant que nous nous approchions de cela... je crois que j’ai entendu le dĂ©clic des enregistreurs lĂ -dedans. Nous allons apporter le message maintenant par la grĂące de Dieu. D’abord, un mot de priĂšre.

89        Seigneur JĂ©sus, en m’adressant Ă  ce Corps de l’Eglise, leur disant qu’ils devraient tenir la main immuable de Dieu, leur Absolu, la Parole; je les avertis, comme Paul avertissait son troupeau, qu’il y aurait des loups qui entreraient. Tu es le mĂȘme Dieu aujourd’hui comme Tu l’étais alors, et cet ennemi est le mĂȘme. Puisse cette communion et ces liens d’amour toujours exister parmi ces gens en Christ JĂ©sus.

90        Aide-nous ce matin, Seigneur, comme nous lisons la Parole. Puisse le Saint-Esprit nous La rĂ©vĂ©ler afin que l’Eglise soit pleinement Ă©tablie dans «la Foi qui a Ă©tĂ© transmise aux saints une fois pour toutes» pour les soutenir. Et puissions-nous, comme Tu en as donnĂ© la vision il y a quelque deux ans, «emmagasiner la nourriture», de bons lĂ©gumes de belle apparence que j’ai vus dans la vision, emmagasinĂ©s ici dans ce Tabernacle, puissions-nous En recevoir aujourd’hui tout un container plein, accorde-le, Seigneur, ou un tas de bandes afin que cela puisse nous rĂ©vĂ©ler JĂ©sus-Christ dans cette heure dans laquelle nous vivons, pour nous donner de la force, pour rĂ©sister, des bandes qui nous soutiennent et de la force spirituelle pour la tĂąche Ă  venir. Accorde-le, PĂšre.

91        BĂ©nis ceux-ci, Tes enfants. Ils sont venus ici ce matin en provenance de diverses rĂ©gions du pays. C’est un matin chaud et humide, cependant nous ressentons la PrĂ©sence du Saint-Esprit dans tout ceci.

92        Nous pensons Ă  John Wesley, Ă  Calvin, Ă  Sankey, Ă  Knox, Ă  Finney et Ă  beaucoup d’entre eux qui n’avaient mĂȘme pas de ventilateur Ă©lectrique dans les salles oĂč les gens Ă©taient assis, avec de la sueur coulant sur leurs visages. Les femmes bien vĂȘtues et bien couvertes Ă©taient assises dans les auditoires et transpiraient au point que leurs vĂȘtements Ă©taient mouillĂ©s, Ă©coutant la Parole de Dieu, nourrissant leurs Ăąmes. Maintenant, nous pensons, Seigneur, qu’ils se reposent quelque part lĂ , attendant la Venue du Seigneur.

93        Garde-nous ensemble, PĂšre. Permets que le Saint-Esprit nous guide et nous dirige. Donne-nous une longue vie pour Ton service. Donne-nous, ce matin, ce grand message que nous attendons de Ta Parole, afin que cela puisse aller dans chaque cƓur. Fais que les lĂšvres qui parlent, Seigneur, disent la VĂ©ritĂ©. Rends fertile le cƓur qui Ă©coute pour recevoir la VĂ©ritĂ© et puisse-t-Elle croĂźtre en de grands arbres de Vie Eternelle, pour ĂȘtre des lumiĂšres brillantes et des Ă©pĂźtres lues de tout homme; qu’ils puissent savoir que JĂ©sus-Christ est ressuscitĂ© d’entre les morts et qu’Il vit parmi nous. Rends-nous si pleins d’amour et de fruits de l’Esprit que d’autres hommes et femmes, garçons et filles pourront voir les effets de la Vie de Christ toujours vivant en nous, aprĂšs deux mille ans depuis le grand Ă©vĂ©nement. Accorde-le, PĂšre, pour T’honorer. Nous le demandons au Nom de JĂ©sus-Christ. Amen.

94        Maintenant, je dĂ©sire lire dans les Ecritures. Et j’espĂšre maintenant que vous avez vos crayons et vos papiers et toutes choses prĂȘts.

95        Et FrĂšre Neville, vous ĂȘtes assis calmement. Je vais juste ĂŽter ma veste si cela est... [FrĂšre Neville dit : «C’est en ordre.» – N.D.E.] C’est un... Excusez-moi pour avoir ĂŽtĂ© ma veste, mais il – il fait terriblement chaud ici.

96        Maintenant je veux que vous alliez dans le Livre des Colossiens, le premier chapitre des Colossiens. Et alors, pendant que nous lisons ceci, en commençant avec... Je veux que, quand vous irez chez vous, vous lisiez le chapitre entier de ces Colossiens. Mais je veux que vous lisiez avec moi, ce matin, du verset 15 jusqu’au verset 29 inclus.

97        Et maintenant, soyez simplement patients autant que vous le pouvez, car je sens qu’en ceci, si Dieu m’aide, Il va rĂ©vĂ©ler et apporter Ă  votre esprit toutes ces autres choses sur lesquelles j’ai parlĂ© depuis que ce Tabernacle existe; pourquoi j’ai dit ce que j’ai dit, et pourquoi j’ai fait ce que j’ai fait. Voici le pourquoi.

98        Maintenant, Ă  partir du verset 15.

            Qui est l’image du Dieu invisible, le premier-nĂ© de toute crĂ©ature :

            Car toutes choses ont Ă©tĂ© crĂ©Ă©es par Lui, celles qui sont dans le Ciel, et celles qui sont sur la terre, les visibles ... les invisibles, que ce soit les trĂŽnes,... les dominations,... les principautĂ©s,... les puissances : toutes choses ont Ă©tĂ© crĂ©Ă©es par Lui, et pour Lui :

            Et Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent par Lui.

            Et Il est la TĂȘte du Corps, l’Eglise. Il est le commencement, le premier-nĂ© d’entre les morts; afin qu’en toutes choses Il puisse avoir la prĂ©Ă©minence.

Car il a plu au PĂšre qu’en Lui puisse ĂȘtre habitĂ©e toute plĂ©nitude – puisse habiter toute plĂ©nitude.

99        Permettez-moi d’insister sur cela une fois de plus, ce verset 19.

            Car il a plu au PĂšre qu’en Lui puisse habiter toute plĂ©nitude;

            Il a fait la paix par le sang de Sa croix, par Lui pour rĂ©concilier toutes choses Ă  Lui-mĂȘme, par Lui, dis-je, qu’il s’agisse des choses sur la terre, ou de celles qui sont dans le Ciel.

            Observez oĂč cette rĂ©conciliation a conduit.

            Et vous, qui autrefois Ă©tiez Ă©trangers et ennemis dans votre esprit par les mauvaises Ɠuvres, Il vous a rĂ©conciliĂ©s maintenant dans le corps de Sa chair, par la mort,

            pour vous prĂ©senter saints... rĂ©prĂ©hensibles... irrĂ©prochables devant Sa face.

            Si vous continuez Ă  ĂȘtre fondĂ©s et Ă©tablis dans la foi, et si vous n’ĂȘtes pas emportĂ©s loin de l’espĂ©rance de l’Evangile que vous avez entendu, et qui a Ă©tĂ© prĂȘchĂ© Ă  toute crĂ©ature qui est sous le Ciel, dont moi Paul j’ai Ă©tĂ© fait ministre;

            moi qui me rĂ©jouis maintenant dans mes souffrances pour vous, et qui comble ce qui est attachĂ© – derriĂšre les «affections» de Christ dans ... la chair pour Son corps, qui est l’Eglise.

            C’est d’elle que j’ai Ă©tĂ© fait ministre, selon la charge de Dieu qui m’a Ă©tĂ© donnĂ©e pour vous, pour accomplir la Parole de Dieu;

            mĂȘme le mystĂšre qui a Ă©tĂ© cachĂ© depuis l’ñge et depuis des gĂ©nĂ©rations, mais qui maintenant est rendu manifeste Ă  Ses saints.

100      Et je dĂ©sire encore lire ce verset.

            MĂȘme le mystĂšre qui a Ă©tĂ© cachĂ© depuis des Ăąges et depuis des gĂ©nĂ©rations, mais qui maintenant est rendu manifeste pour Ses saints.

            A qui Dieu a voulu faire connaĂźtre quelle est la richesse de la gloire de ce mystĂšre parmi les Gentils; c’est-Ă -dire Christ en vous, l’espĂ©rance de la gloire.

            C’est Lui que nous prĂȘchons, en mettant en garde tout homme, en enseignant tout homme en toute sagesse, afin que nous puissions prĂ©senter tout homme parfait en Christ JĂ©sus.

            C’est Ă  cela que je travaille aussi, en combattant avec sa force qui agit puissamment en moi.

101      Maintenant comme contexte, je dĂ©sire en tirer ceci comme texte, en le basant sur la Bible entiĂšre, je veux que nous intitulions ceci : Christ est le mystĂšre de Dieu rĂ©vĂ©lĂ©. Christ Ă©tant le mystĂšre de Dieu rĂ©vĂ©lĂ©! Maintenant, je l’ai arrangĂ© comme une leçon d’école du dimanche, afin que nous puissions tous lire ensemble et – et avoir cette communion ensemble.

102      Maintenant, Dieu avait un mystĂšre secret avant que le monde ne commence. Maintenant, lĂ  dans le fin fond de la pensĂ©e de Dieu, il y avait quelque chose qu’Il essayait et qu’Il allait accomplir, et Il avait un motif en faisant cela, c’était en vue de S’exprimer Lui-mĂȘme. Parce que, premiĂšrement, il n’y avait mĂȘme pas de lune, d’étoile, d’atome, de molĂ©cule ni quoi que ce soit. Il Ă©tait Dieu. Mais Il n’était pas exactement Dieu en ce temps-lĂ , parce que Dieu est un objet d’adoration, et il n’y avait rien pour L’adorer.

103      Ainsi, dans Sa grande pensĂ©e, Il voulait que ces attributs soient exprimĂ©s. Et en Lui il y avait l’amour; en Lui il devait y avoir le PĂšre, en Lui il devait y avoir le Fils; en Lui il devait y avoir le Sauveur; en Lui il devait y avoir le GuĂ©risseur. Et tous ces grands attributs que nous voyons dĂ©jĂ  exprimĂ©s, ils Ă©taient en Dieu.

104      Ainsi, mon opinion est que la premiĂšre chose qu’Il a crĂ©Ă©e, c’était les Anges. Et ensuite ceux-ci L’ont adorĂ©, et cela a fait de Lui Dieu. Et Il a commencĂ© par lĂ . Comme dans les messages prĂ©cĂ©dents, j’ai essayĂ© de l’expliquer, de l’analyser. Et, maintenant, Ă  ce moment-lĂ , quand les Anges ont commencĂ© Ă  L’Adorer, c’était avant qu’il y ait mĂȘme une molĂ©cule en terre. Il n’y avait rien. Tout Ă©tait tĂ©nĂšbres. Il n’y avait ni soleil, ni lune, ni Ă©toiles, ni rien; Il Ă©tait alors Dieu. Comme Il questionna Job : «OĂč Ă©tais-tu quand Je posais les fondements du monde, (voyez?) lorsque les Ă©toiles du matin chantaient ensemble et que les fils de Dieu poussaient des cris de joie? (Voyez, maintenant.) OĂč Ă©tais-tu?» Voyez-vous? Cela se passait lĂ  bien avant l’existence de la terre.

105      Maintenant, Dieu avait un but et un mystĂšre cachĂ©. Et c’est de cela que je dĂ©sire parler Ă  l’Eglise ce matin, le mystĂšre cachĂ© de Dieu qu’Il avait dans Sa pensĂ©e avant que le monde ait mĂȘme commencĂ©, et comment cela s’est dĂ©voilĂ© juste en cette heure-ci dans laquelle nous vivons. Voyez-vous? Alors vous comprendrez clairement donc en ce moment, vous voyez, ce que je crois, ce qui se fait.

106      Le grand mystĂšre de Dieu sur comment... c’était un secret. Il l’a gardĂ© secret. Personne ne connaissait rien Ă  ce sujet. MĂȘme les Anges ne le comprenaient pas. Voyez, Il ne l’a pas rĂ©vĂ©lĂ©. C’est la raison pour laquelle, sous notre septiĂšme mystĂšre, quand le SeptiĂšme Sceau Ă©tait ouvert, il y avait un silence. JĂ©sus, quand Il Ă©tait sur terre, on voulait connaĂźtre quand Il reviendrait. Il a dit : «Ce n’est pas... MĂȘme le Fils Lui-mĂȘme ne sait pas quand cela va se passer.» Voyez, Dieu gardait tout ceci pour Lui-mĂȘme. C’est un secret. Et c’est la raison pour laquelle il y avait un silence dans le Ciel pendant une demi-heure, et les sept tonnerres ont fait entendre leurs voix, et il a mĂȘme Ă©tĂ© interdit Ă  Jean d’écrire cela, voyez, la Venue du Seigneur. C’est une chose qu’Il n’a pas encore rĂ©vĂ©lĂ©e, comment Il viendra, et quand Il viendra. Est-ce une bonne chose qu’Il ne l’ait pas fait? Non.

107      Il a montrĂ© ou rĂ©vĂ©lĂ© cela dans chaque type qui se trouve dans la Bible. Par consĂ©quent, la Bible entiĂšre est la rĂ©vĂ©lation du mystĂšre de Dieu en Christ. Hein! La Bible entiĂšre est une expression d’un seul but que Dieu avait, un unique dessein qu’Il voulait accomplir dans la Bible entiĂšre. Et tous les actes des – des croyants dans la Bible ont Ă©tĂ© des types et ils exprimaient ce qu’est le grand but de Dieu, et maintenant en ce dernier jour, Il l’a rĂ©vĂ©lĂ© et montrĂ©. Et avec l’aide de Dieu, eh bien, vous verrez cela juste ici ce matin, ce que le Seigneur avait depuis toujours dans Sa pensĂ©e, et qu’Il a exprimĂ©.

108      Par consĂ©quent, vous pouvez voir toute la signification de ce que c’était que de savoir ceci, et ensuite d’essayer d’apporter cela au peuple. Voyez-vous? Et puis vous ne... je ne suis pas entrĂ© dans les dĂ©tails pour essayer de L’expliquer tel que Dieu me l’a rĂ©vĂ©lĂ©.

109      Maintenant, si vous voulez le noter. J’ai beaucoup de passages que je veux lire. Et maintenant dans – dans le Livre de Saint Luc, au chapitre 24 de Saint Luc, nous trouvons que c’est ... ce sont deux des apĂŽtres sur le chemin d’EmmaĂŒs. Et JĂ©sus apparut, aprĂšs Sa rĂ©surrection, et ils Ă©taient en – en route vers EmmaĂŒs. Chemin faisant, ils mĂ©ditaient, s’entretenaient et pleuraient au sujet de Sa – Sa mort, et comment ils L’avaient vu souffrir pour ce que les gens pensaient ne pas avoir de valeur du tout, on avait pris leur Seigneur et on L’avait crucifiĂ©. Et – et lĂ  ils allaient leur chemin en pleurant.

110      Et Il apparut venant de l’autre cĂŽtĂ© de la route et il se mit Ă  leur parler du Christ. Il dit : «Oh, hommes sans intelligence et lents Ă  comprendre! Ne savez-vous pas que tous les prophĂštes et les Psaumes...» Voyez, que faisait-Il? Il se faisait reconnaĂźtre Ă  ces apĂŽtres, montrant que tous les prophĂštes, et tous les Psaumes, et toutes choses, L’exprimaient. Voyez-vous?

111      Et maintenant, la raison pour laquelle je n’ai pas optĂ© de prĂȘcher ce matin Ă©tait que je pensais qu’en enseignant, nous comprendrions cela mieux qu’en prenant simplement un texte et en le survolant. Nous devions l’enseigner.

112      Maintenant, Il disait que tous les Psaumes et tous les prophĂštes parlaient de Lui. Eh bien, par consĂ©quent, cela montre lĂ  que tout l’Ancien Testament, tout le Nouveau Testament, et tous les Psaumes, les chants, les cantiques qui Ă©taient chantĂ©s, Ă©taient chantĂ©s Ă  Son sujet.

113      Prenez le Psaume 22, et chantez-le; et comparez-le avec le matin de la crucifixion. Voyez? «Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonnĂ©? Tous mes os... Ils me regardent. Ils ont percĂ© mes pieds et mes mains.» Toutes ces choses-lĂ , ils les chantaient dans ce psaume-lĂ  au temple, et pourtant ils crucifiaient la Personne mĂȘme. Voyez-vous? Voyez, ces grands conducteurs religieux, ces grands hommes, ces grands enseignants, qui Ă©taient en train de lire les prophĂštes et qui chantaient ces cantiques, et pourtant ils Ă©taient si aveuglĂ©s qu’ils commettaient le crime qu’on avait dit qu’ils commettraient. La mĂȘme chose se passe ce matin!

114      Ecoutez attentivement maintenant, parce que... Maintenant, je ne vais mĂȘme pas faire attention Ă  ce qu’indique cette horloge. Je veux que vous saisissiez ceci, voyez-vous? Je ne m’en soucie pas, voyez-vous? [L’assemblĂ©e se rĂ©jouit, elle dit : «Amen!» – N.D.E.]

115      Ainsi, vous pouvez essentiellement voir ici, au commencement, que le dessein mĂȘme que Dieu avait dans Sa pensĂ©e, Il l’a cachĂ© Ă  tous ces Ă©rudits-lĂ . Et le... seulement un nombre, un nombre prĂ©destinĂ© et sĂ©lectionnĂ©, un peuple prĂ©destinĂ©, ils Ă©taient les seuls Ă  l’entendre. Et maintenant, sondez encore les Ecritures du temps des prophĂštes, et voyez si ce n’était pas la mĂȘme chose. Voyez-vous?

116      Maintenant, et JĂ©sus en les renvoyant ici aux prophĂštes et aux psaumes, Il disait que tous avaient parlĂ© de Lui. Voyez-vous? Et ici ces enseignants juifs, ces rabbins, ces docteurs de la loi, ces professeurs avaient agi exactement comme les autres avaient agi autrefois.

117      Remarquez encore maintenant, Il a dit : «Sondez les Ecritures, car ce sont elles qui tĂ©moignent de moi.» Sondez les Ecritures, les Ecritures, toutes les Ecritures. Qu’est-ce que j’essaie de faire? Vous montrer que cette Bible est la chose qui est juste.

118      L’autre jour, me tenant dans une chambre d’hĂŽpital en train de converser, une soeur m’a demandĂ© de donner des explications au sujet des dĂ©nominations, pourquoi nous Ă©tions – Ă©tions contre les dĂ©nominations, contre les gens des dĂ©nominations.

119      Vous voyez, cela doit revenir Ă  la Parole, parce que la Parole est Dieu. Voyez-vous? Et JĂ©sus dĂ©clarait la mĂȘme chose ici, qu’Il est la Parole. Vous ne pouvez pas faire que l’Ecriture se contredise Elle-mĂȘme. Au commencement Ă©tait la Parole, et la Parole Ă©tait avec Dieu, et la Parole Ă©tait Dieu. Et la Parole a Ă©tĂ© faite chair! Voyez-vous?

120      Maintenant Il dit ici : «Sondez les Ecritures, ce sont Elles qui tĂ©moignent de Moi. C’est en Elles que vous croyez avoir la Vie Eternelle, (et c’est vrai) et ce sont Elles qui rendent tĂ©moignage de Moi. Et Moi, Je suis en train de rendre tĂ©moignage d’Elles. Et si Je ne fais pas les Ɠuvres qui sont promises que Je ferais, alors ne M’écoutez pas. Mais si Je fais ces Ɠuvres, et que vous ne pouvez Me croire, croyez aux Ɠuvres parce que ce sont elles qui tĂ©moignent qu’Il est la Parole.» Oh! on dirait que ça ne pourrait ĂȘtre plus clair! Voyez-vous? C’est juste. Maintenant : «Sondez les Ecritures.» Il a dit que MoĂŻse, toutes les lois et le reste, les prophĂštes et les psaumes parlaient de Lui. Et de nouveau, Il disait que les Ecritures tĂ©moignent de Lui.

121      Il est le thĂšme principal de la Bible entiĂšre. Si vous lisez la Bible et que vous ne voyez pas Christ dans chacun de Ses versets, revenez et relisez-La. Voyez-vous? Si vous ne pouvez voir Christ dans chaque verset de la Bible, alors lisez-La encore, parce que vous avez manquĂ© quelque chose. La Bible, c’est Christ. Il est la Parole. Quand vous lisez : «Au commencement Dieu crĂ©a...» Christ est lĂ . Voyez-vous? Chaque... De lĂ , jusqu’à l’«Amen» de l’Apocalypse, chaque Parole tĂ©moigne de JĂ©sus-Christ.

122      C’est pourquoi ces livres ajoutĂ©s qu’ils appellent le second livre de Daniel, et le – le livre des MacchabĂ©es, et le Purgatoire de «Agges», et des histoires comme cela, voyez, on n’en parle pas dans les Ecritures. Voyez-vous? Leur thĂšme ne correspond pas avec le reste de cela. Il n’y a pas d’endroit pour y placer le purgatoire. Il n’y a pas d’endroit pour placer l’intercession des saints, et consort. Il n’y a pas de place lĂ -dedans pour cela. Il n’y a pas de place pour une dĂ©nomination. Il n’y a pas de place pour – pour un credo, en dehors de la Bible. Voyez-vous? Ainsi, quand vous voyez ces choses, elles – elles ne cadrent simplement pas avec l’image. Et c’est pourquoi les gens ont ajoutĂ© ces choses. Leur – leur – leur jeu de puzzle est tout confus. Voyez-vous? Ils ne peuvent pas l’arranger correctement : «Le mĂȘme hier, aujourd’hui et Ă©ternellement!»

123      Mais, si la chose est rassemblĂ©e correctement, vous avez l’image entiĂšre de la chute et de la rĂ©gĂ©nĂ©ration. L’image entiĂšre de la crĂ©ation, et le plan complet de Dieu rĂ©vĂ©lĂ© exactement en JĂ©sus-Christ. Amen! VoilĂ  l’image complĂšte rassemblĂ©e avec tous les petits dĂ©tails. C’est juste comme... Maintenant, je n’ai pas l’intention d’ĂȘtre sacrilĂšge avec ceci, mais ça ressemble simplement au fait de rassembler un jeu de puzzle.

124      C’est pourquoi aujourd’hui nous avons des images qui sont horribles Ă  voir. Ils disent : «Nous sommes des croyants», et la vache est en train de brouter les herbes au sommet d’un arbre. Cela ne marche pas. C’est quand ils disent : «Oui, Il est tout, sauf simplement un certain... Il est le mĂȘme hier, aujourd'hui et Ă©ternellement, tout sauf une certaine chose.» Voyez-vous? Alors vous gĂąchez votre image.

125      La Bible a dit qu’Il est le mĂȘme! Saint Jean 5, ou Saint Jean 14:12, Il a dit : «Celui...» celui, quiconque, «Celui qui croit en moi, les Ɠuvres que je fais, il les fera aussi.»

            – Eh bien, cela Ă©tait pour un autre Ăąge.

126      LĂ  vous faussez encore votre image. Vous avez un homme pĂȘchant du poisson au dĂ©sert, dans un tas de sable chaud oĂč il n’y a pas de poisson. Voyez-vous? Voyez, vous devez le ramener lĂ  oĂč il Ă©tait en train de pĂȘcher, en GalilĂ©e, lĂ  oĂč il y a beaucoup de poissons, vous voyez. Voyez-vous?

127      Vous – vous devez faire que l’image soit correcte. C’est la grande image de Dieu. Et il n’y a qu’une seule façon de la voir, c’est quand vous voyez JĂ©sus-Christ. VoilĂ  la Bible entiĂšre. Il est le thĂšme principal de la Bible.

128      Maintenant, vous vous rendez compte que vous pourriez prendre un texte dans chacun de ces passages; et il est simplement difficile pour un prĂ©dicateur de se contenir. C’est comme s’il aurait voulu continuer d’avancer avec cela, mais vous devez retourner Ă  ce que nous enseignons.

129      Il est le thĂšme principal de la Bible. Il Ă©tait dans les prophĂštes. Il Ă©tait dans les Psaumes. Il Ă©tait dans l’histoire de la Bible. La Bible est un livre prophĂ©tique. C’est un livre d’histoire. C’est un livre d’amour. C’est un livre de – de cantiques. C’est un livre de Vie. Et lĂ -dedans vous trouvez Christ. Il Ă©tait dans les prophĂštes. Il Ă©tait dans les Psaumes. Il Ă©tait dans l’histoire. Et dans la Bible, Il est aussi les choses Ă  venir. Ainsi, Il Ă©tait avant et Il sera aprĂšs. Qu’est-ce que cela fait alors de Lui? «Le mĂȘme hier, aujourd’hui et Ă©ternellement.»

130      Et vous injectez quelque chose lĂ -dedans qui ne fait pas de Lui «le mĂȘme hier, aujourd'hui et Ă©ternellement». FrĂšre Lee, oĂč allez-vous? Vous obtenez lĂ  une image horrible. Car Il Ă©tait l’histoire, voyez, et Il est le ProphĂšte. Il est les Psaumes. Il est toute chose. Et si vous ne pouvez faire de Lui toute chose, et le mĂȘme, oĂč – Ă  quoi va ressembler votre image? Voyez-vous cela? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] TrĂšs bien.

131      Il est le mĂȘme. Il Ă©tait les prophĂštes. Il Ă©tait en eux. Il Ă©tait dans les Psaumes. Il Ă©tait dans l’histoire, et Il est les choses Ă  venir; «le mĂȘme hier, aujourd’hui, et Ă©ternellement». HĂ©breux 13:8, si vous Ă©crivez cela. Alors Il devrait ĂȘtre... Il devrait ĂȘtre le principal... si c’est ce qu’Il est, et nous croyons cela, n’est-ce pas? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] Alors, si c’est ce qu’Il est, alors Il devrait ĂȘtre le thĂšme principal de notre conversation, de notre pensĂ©e, de nos cantiques, de notre marche. [«Amen!»] Il devrait ĂȘtre le thĂšme principal de notre vie. S’Il est le thĂšme principal de la Bible, et que la Bible soit en nous, alors Il devrait ĂȘtre le thĂšme principal de tout ce que nous faisons, disons ou pensons, ça devrait ĂȘtre Christ. Est-ce juste? [«Amen!»] TrĂšs bien.

132      DĂšs lors, (nous pensons ceci) dĂšs lors il a Ă©tĂ© rendu – rendu la TĂȘte de «toutes choses» pour nous. Colossiens l’a dit ainsi ici. Il est la TĂȘte de «toutes choses» pour nous. Car Il a Ă©tĂ© rendu... pour nous qui sommes considĂ©rĂ©s comme «toutes choses». Vous dites : «Qu’en est-il du pĂ©cheur?» Il a Ă©tĂ© fait pour ĂȘtre le Juge du pĂ©cheur s’il n’accepte pas cela. Il a Ă©tĂ© fait la gloire du croyant qui accepte cela. LĂ  donc – la chose... «Toutes choses ont Ă©tĂ© faites par Lui et pour Lui.»

133      Et il faut la nuit pour exprimer la gloire du jour. Il faut le vase de dĂ©shonneur pour exprimer le – l’amour et le soin pour le vase d’honneur. Il faut une mauvaise femme qui porte des vĂȘtements immoraux et – et qui vend sa moralitĂ©, pour exprimer la vertu d’une dame dĂ©cente et authentique. Voyez-vous? Il faut l’escroquerie et du vol dans un homme pour exprimer la sincĂ©ritĂ© d’un vrai croyant, d’un vrai chrĂ©tien. Il faut l’hypocrite pour manifester le croyant, ce qu’il est.

134      Ainsi, «toutes choses ont Ă©tĂ© faites par Lui». Et depuis qu’Il a Ă©tĂ© fait... toutes choses... fait pour nous tous, toutes choses ont Ă©tĂ© faites pour – par Lui. Alors, puisque cela est vrai, nous devrions rĂ©aliser notre identification (ça devrait ĂȘtre) avec Lui. Nous devrions nous identifier Ă  Lui, parce qu’Il S’est identifiĂ© Ă  nous. Nous devrions ĂȘtre identifiĂ©s Ă  Lui. Comment? En vivant pour Lui, que ça ne soit pas simplement une confession.

135      Tant de gens font une confession, ils disent... Je dis... C’est arrivĂ© Ă  ce point maintenant. Etes-vous chrĂ©tien? «Je suis mĂ©thodiste.» Eh bien, cela est loin d’ĂȘtre – de vous faire connaĂźtre comme chrĂ©tien. Eh bien, regardez ce que font les mĂ©thodistes. «Je suis baptiste.» Eh bien, regardez ce que font les baptistes. «Je suis catholique.» Regardez ce qu’ils font. Voyez-vous?

136      Mais, l’unique façon pour vous d’ĂȘtre vraiment chrĂ©tien, c’est que Christ S’identifie Lui-mĂȘme en vous. Comme c’est piquant, lĂ ! J’espĂšre que ceux qui suivent la bande comprennent cela aussi. Voyez-vous? Voyez-vous? Voyez-vous? Vous dites : «Je suis pentecĂŽtiste.» Cela ne veut rien dire.

137      C’est Christ identifiĂ© en vous. C’est quand Il vous a reconnu. Vous direz : «J’ai parlĂ© en langues.» Les dĂ©mons le font aussi.

138      «J’ai criĂ©.» Les musulmans, les bouddhistes et tous crient. Les Indiens poussent des cris quand ils exĂ©cutent la danse du serpent. Voyez-vous? Bien sĂ»r. Tous le font. Des sectes, des clans et toutes les autres choses, ils crient et hurlent. Ils hurlent et poussent des cris au jeu de base-ball.

139      Mais quand Christ est identifiĂ© en vous, S’identifiant Lui-mĂȘme, alors vous ĂȘtes comme Christ. En effet, le mot «chrĂ©tien» signifie ĂȘtre «comme Christ». VoilĂ  votre identification. C’est juste. Bon, puisqu’Il est notre identification, alors nous devrions ĂȘtre identifiĂ©s Ă  Lui, en vivant pour Lui.

140      Remarquez, Dieu a eu un triple dessein dans ce grand mystĂšre secret. Dieu, dans Son grand mystĂšre secret qu’Il avait avant que le monde ait commencĂ©, Il avait en cela un triple dessein. Et maintenant, ce Ă  quoi nous voulons arriver ce matin, c’est : Quel est ce triple dessein? Voyez-vous? Maintenant, je crois, avec l’aide du... de Dieu Qui est prĂ©sent, et Il – Il nous le montrera. Maintenant, s’Il avait ce triple dessein, nous voulons dĂ©couvrir ce qu’est ce triple dessein.

141      La premiĂšre chose Ă©tait que Dieu voulait Se rĂ©vĂ©ler Lui-mĂȘme aux gens.

142      Il ne pouvait pas le faire en tant que le grand Dieu JĂ©hovah qui couvrait tout l’espace, le temps et l’EternitĂ©. Il ne le pouvait pas. Il est trop grand pour jamais ĂȘtre rĂ©vĂ©lĂ© aux gens parce que cela serait trop mystĂ©rieux. Comment ce grand Etre qui n’a jamais commencĂ©... aprĂšs avoir franchi le cycle des centaines de milliards, de trillions et de trillions d’annĂ©es lumiĂšres et aprĂšs avoir continuĂ© dans l’infini, dans l’EternitĂ©, et Il est cette grande CrĂ©ature qui Ă©tait tout cela et qui l’est toujours.

143      Mais ce qu’Il voulait faire, Il aimait la paternitĂ©, car Il Ă©tait un PĂšre. Et l’unique façon dont Il pouvait l’exprimer Ă©tait de devenir un Fils de l’homme. C’est la raison pour laquelle JĂ©sus ne cessait de dire : «Le Fils de l’homme.» Vous voyez, plusieurs d’entre eux ne savaient pas de quoi Il parlait. Mais maintenant, Le saisissez-vous? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] Voyez? Il voulait S’exprimer. Cela Ă©tait Son – un dessein dans Son triple grand dessein, c’était de S’exprimer, de S’identifier aux ĂȘtres humains, de Se rĂ©vĂ©ler en Christ.

144      DeuxiĂšmement, avoir la prĂ©Ă©minence dans Son Corps de croyants, qui est Son Epouse, afin qu’Il puisse vivre dans les gens.

145      Maintenant, Il pouvait faire cela dans Adam et Eve, mais le pĂ©chĂ© les avait sĂ©parĂ©s; ainsi maintenant, il devait y avoir une voie pour ramener cela de nouveau. Oh! la la! Oh! maintenant, ceci – ceci est riche pour moi, rien qu’à y penser. Voyez? Voyez-vous ce qu’était le dessein de Dieu? Alors pourquoi n’a-t-Il pas simplement gardĂ© Adam et Eve comme cela? Alors Il ne serait jamais capable d’exprimer Sa plĂ©nitude, Son plein attribut; parce que, lĂ , Il pouvait ĂȘtre un PĂšre, c’est vrai, mais Il est aussi un Sauveur. Vous dites : «Comment savez-vous qu’Il l’était?» Il l’est, parce que j’en ai eu l’expĂ©rience. Voyez? Voyez? Il est un Sauveur et Il devait exprimer cela. Et comment pouvait-Il le faire? Uniquement Ă  travers Christ. Comment pouvait-Il ĂȘtre un Fils? Uniquement Ă  travers Christ. Comment pouvait-Il ĂȘtre un GuĂ©risseur? Uniquement Ă  travers Christ. Vous voyez, toutes choses sont contenues dans cette unique Personne, JĂ©sus-Christ. Oh! la la! Lorsque je – lorsque je – lorsque j’y pense...

146      Je – je vois simplement les dĂ©nominations disparaĂźtre de la scĂšne et toutes autres choses passer, voyez; lorsque je vois le grand dessein de Dieu, Il Se rĂ©vĂšle Lui-mĂȘme. Et ayant... PremiĂšrement, Se rĂ©vĂ©ler Lui-mĂȘme en Christ : «La plĂ©nitude de la DivinitĂ© corporellement.» Et ensuite, amener cette «plĂ©nitude de la DivinitĂ© corporellement» dans un peuple afin qu’Il puisse avoir la prĂ©Ă©minence, la surveillance, la conduite.

147      Et l’autre – l’autre soir, si vous n’avez pas eu la bande, j’ai prĂȘchĂ© ici un soir sur Un prisonnier de JĂ©sus-Christ. Paul, un prisonnier! Voyez-vous? Quand Dieu vous prend pour ĂȘtre Son prisonnier, alors vous ne pouvez rien faire sinon ce que l’Esprit dit de faire. Paul, avec tout son grand savoir, il a enseignĂ©... Il Ă©tait enseignĂ© par Gamaliel pour devenir un jour un grand sacrificateur ou un rabbin. Et il avait de grandes ambitions. Il Ă©tait intellectuellement un grand homme, une grande autoritĂ©, un grand homme du pays. Mais il devait sacrifier chaque portion de cela, voyez, pour devenir une partie de la Parole, pour exprimer JĂ©sus-Christ. Il savait ce que c’était de dire...

148      Il avait l’intention de se rendre quelque part oĂč quelques frĂšres l’avaient invitĂ©, mais l’Esprit l’a empĂȘchĂ© de faire sa propre volontĂ©. Oh! si – si les gens Ă  moitiĂ© spirituels peuvent saisir cela! Voyez? On l’a empĂȘchĂ© de faire sa propre volontĂ©. Il ne pouvait faire que... «L’Esprit m’a empĂȘchĂ©.» Voyez? Il Ă©tait un prisonnier de Christ.

149      Puis un jour, cette petite diseuse de bonne aventure qu’il connaissait... Paul savait qu’il avait le pouvoir de chasser ce dĂ©mon, mais il ne pouvait le faire que lorsque Dieu le voulait. Jour aprĂšs jour, elle le suivait, criant derriĂšre lui, mais un jour l’Esprit lui en accorda la permission. Alors il la rĂ©primanda, l’esprit qui Ă©tait en elle. Voyez? Il savait ce que c’était d’ĂȘtre un prisonnier.

150      MoĂŻse devait perdre son savoir pour trouver Christ, pour ĂȘtre un prisonnier. Alors, lorsque Dieu eut fait sortir de lui tout ce qui est du monde et tout ce qui faisait de lui un puissant homme et qu’il se fut tenu dans la PrĂ©sence de cette Colonne de Feu ce jour-lĂ , il resta simplement sans voix. Il n’avait mĂȘme pas – il ne pouvait mĂȘme pas parler, dit-il. Dieu avait alors un prisonnier. Voyez? Vous n’essayerez pas selon vos propres recherches. Dieu devait alors revĂȘtir cet homme, le doter d’assez de puissance pour aller lĂ -bas.

151      Et il dit : «Seigneur, j’ai rapportĂ© Ă  Pharaon ce que Tu as dit et il ne l’a pas fait.»

152      Il dit : «Prends alors ceci, ta verge.» C’est Dieu qui parle, c’est la Parole de Dieu. «Va lĂ -bas et pointe cela vers l’est, et appelle les mouches.» Et les mouches furent crĂ©Ă©es parce qu’Il avait un prisonnier que Pharaon ne pouvait acheter avec quoi que ce soit. Personne d’autre ne pouvait le dĂ©tourner du chemin. Il Ă©tait un prisonnier complet dans les chaĂźnes de la Parole de Dieu, liĂ© uniquement au «Ainsi dit le Seigneur».

153      Oh! Si Dieu peut Se faire des prisonniers comme cela! Eh bien, c’est alors qu’Il peut exprimer la prĂ©Ă©minence, vous voyez. Il – Il possĂšde l’homme ou la personne de telle façon que celle-ci ne connaĂźt rien d’autre que Christ. Comprenez-vous ce que je veux dire? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] TrĂšs bien. C’est cela le deuxiĂšme point.

154      PremiĂšrement, S’exprimer complĂštement, Dieu en Christ.

155      DeuxiĂšmement, avoir la prĂ©Ă©minence par ceci, dans Son Eglise, laquelle est Son Corps, l’Epouse, jusqu’à ce qu’Il puisse avoir la prĂ©Ă©minence pour S’exprimer Ă  travers eux. TrĂšs bien.

156      Et troisiĂšmement, restaurer dans sa position normale le Royaume qui Ă©tait tombĂ© par le pĂ©chĂ© du premier Adam, retournant lĂ  oĂč Il se promenait dans la fraĂźcheur du soir en compagnie de Son peuple, lĂ  oĂč Il leur parlait et communiait avec eux.

157      Et maintenant, le pĂ©chĂ© et la mort les ont sĂ©parĂ©s de Sa PrĂ©sence et de Son entiĂšre expression. Le lisez-vous? Avant la fondation du monde, pour exprimer tous Ses – Ses – Ses attributs, ce qu’Il Ă©tait.

158      Par consĂ©quent, si n’importe quel trinitaire ici pouvait seulement se libĂ©rer une minute, vous pourriez voir que PĂšre, Fils et Saint-Esprit ne sont pas trois dieux. Ce sont trois attributs du mĂȘme Dieu. Voyez, c’est l’expression. PĂšre, Il Ă©tait... Il voulait ĂȘtre un PĂšre. Il Ă©tait un PĂšre, Il Ă©tait un Fils et Il est le Saint-Esprit. Et le PĂšre, et le Saint-Esprit, c’est le mĂȘme Esprit. Ne voyez-vous pas? Comprenez-vous cela? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] Non pas trois dieux. Ce sont les dĂ©mons qui vous disent ces choses pour faire de vous un idolĂątre. Voyez? C’est un seul Dieu exprimĂ© dans trois attributs. Etre PĂšre, ĂȘtre Sauveur, ĂȘtre Fils, ĂȘtre GuĂ©risseur, voyez, ce sont Ses expressions.

159      J’aimerais m’attarder juste un peu afin que mĂȘme les gens qui Ă©coutent la bande saisissent la pensĂ©e, qu’ils puissent voir. Chacun de ces sujets me prendrait des heures et des heures. Mais j’espĂšre que je le rends assez clair afin que vous puissiez voir ce Ă  quoi je veux en arriver. Voyez?

160      Dieu, exprimĂ© en JĂ©sus-Christ, qui Ă©tait Ă  la fois PĂšre, Fils et Saint-Esprit, «la plĂ©nitude de la DivinitĂ© corporellement».

161      Maintenant «toute la plĂ©nitude de la DivinitĂ© corporellement» habite dans Son Eglise, la prĂ©Ă©minence. Tout ce que Dieu Ă©tait, Il l’a dĂ©versĂ© en Christ, et tout ce que Christ Ă©tait a Ă©tĂ© dĂ©versĂ© dans l’Eglise, les croyants. Pas une dĂ©nomination.

162      Nous y arriverons dans quelques minutes et ça ĂŽtera cela de votre pensĂ©e pour toujours, voyez; je vous montrerai ce qui cause cela, avec l’aide de Dieu, s’Il veut simplement nous le permettre.

163      Quel est Son dessein maintenant? S’exprimer Lui-mĂȘme comme un Fils, voyez, et maintenant, afin qu’en Lui puisse habiter «la plĂ©nitude de la DivinitĂ© corporellement». Je suis – j’ai «Colossiens» posĂ© ici, juste devant moi. Voyez? C’est ce qu’était le dessein de Dieu au travers des Ecritures, puis au travers de la Vie de ce Fils, Sa croix, (il est dit ici le sang de Sa croix) afin qu’Il puisse rĂ©concilier un Corps, une Epouse, laquelle est Eve, la seconde Eve avec Lui-mĂȘme. Et Dieu le donne sous forme de type, comme Il l’a fait en MoĂŻse et tous les autres. Il a fait la mĂȘme chose en Adam et Eve, donnant un type, qu’ils Ă©taient Christ et l’Epouse. Il est le Second Adam, l’Eglise est la seconde Eve.

164      Et aussi longtemps que la seconde Eve fait des compromis avec la Parole, ne fait-elle pas la mĂȘme chose que fit la premiĂšre Eve? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] Essayant de dire : «Eh bien! c’était pour un autre Ăąge.» Et nous y arriverons dans quelques minutes, s’Il a dit que c’était pour un Ăąge. Comment cela peut-il ĂȘtre pour un autre Ăąge alors qu’Il est «le mĂȘme hier, aujourd'hui et Ă©ternellement»?

165      Mais Dieu S’était fixĂ© ce but et «Il l’a cachĂ© aux yeux des sages et des intelligents et Il l’a rĂ©vĂ©lĂ© aux enfants prĂ©destinĂ©s», qui Ă©taient prĂ©destinĂ©s Ă  recevoir cela.

166      C’est la raison... Observez au travers des Ăąges, Ă  n’importe quel moment que cette LumiĂšre frappait quelqu’un, il La rejetait et La laissait briller ailleurs. Et de grands intellectuels, ces grands sacrificateurs se tenaient lĂ , il y avait des rabbins issus de grands docteurs et autoritĂ©s, des diffĂ©rents docteurs et autoritĂ©s, comme NicodĂšme et les autres, des hommes raffinĂ©s dans leur Ă©rudition, mais cette personne ne pouvait mĂȘme pas comprendre cela.

167      Et il y avait ces grands sacrificateurs qui se tenaient lĂ -bas et des rabbins qui Ă©taient enseignĂ©s dans cette Parole. Oh! la la! Ils La connaissaient intellectuellement! Et Il a dit : «Vous ĂȘtes de votre pĂšre le diable et vous faites ses Ɠuvres.» Pensez-y, des saints hommes, vous ne pouviez trouver rien de reprochable dans leur vie, ni dans la vie de leurs pĂšres, ni dans la vie de leurs grands-pĂšres, ni dans la vie de leurs arriĂšre – arriĂšre – arriĂšre – arriĂšre – arriĂšre grands-pĂšres. Si c’était le cas, ils mourraient dans la honte, ils Ă©taient lapidĂ©s Ă  mort. Mais voici que JĂ©sus Se tint lĂ , qualifiant ce groupe de gens religieux, de «bande de dĂ©mons».

168      Maintenant, oh! la grande rĂ©vĂ©lation maintenant! Restaurer maintenant Sa parentĂ©, ramener... Maintenant, Il devait les laisser se perdre. Le comprenez-vous? Il devait les laisser pĂ©cher, Il les a placĂ©s sur la base du libre arbitre... Il – Il ne pouvait pas les amener Ă  pĂ©cher, et ensuite les punir pour quelque chose qu’Il les avait  poussĂ©s Ă  faire et rester Dieu.

169      Mais lorsqu’Il a considĂ©rĂ© l’homme comme Son partenaire, alors Il a laissĂ© l’homme agir comme un sujet jouissant du libre arbitre, voyez, c’est la mĂȘme chose avec vous aujourd’hui. Voyez? Voyez? Vous agissez comme bon vous semble, vous ĂȘtes un homme jouissant du libre arbitre. Ainsi donc, s’Il a ainsi placĂ© le premier, Il doit placer le second sur la mĂȘme base; Il doit placer tout le monde sur la mĂȘme base, sinon Il avait mal agi la premiĂšre fois. Voyez-vous? Mais tout le monde est sur cette mĂȘme base.

170      Observez-Le maintenant, en ramenant cela; Il a laissĂ© l’homme agir comme cela, et sachant qu’il le ferait (Il savait qu’il le ferait), mais qu’est-ce qui a dĂ©coulĂ© de cela? Cela a fait manifester Son attribut de Sauveur. Et tout le dessein a Ă©tĂ© alors mis en JĂ©sus-Christ pour devenir... Dieu Lui-mĂȘme, prenant la sanction de Sa propre loi, la mort, pour mourir, pour racheter l’Epouse qui s’était perdue en Le rejetant.

171      Lorsque Eve s’éloigna de la Parole, elle s’éloigna de son compagnon. Et lorsque l’Eglise s’éloigne de la Parole pour une dĂ©nomination, elle rejette et commet la fornication avec le monde de la sagesse humaine, rejetant l’autoritĂ© de la Parole de Dieu. Cela est-il clair? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] La Bible dit : «Commettant des fornications spirituelles.» Toute Parole dans la Bible qui est rejetĂ©e – ou si une certaine interprĂ©tation particuliĂšre y est apportĂ©e, cela c’est absolument rejeter et commettre adultĂšre contre ce Dieu qui est votre Mari. Un adultĂšre n’entre jamais dans le Royaume des Cieux, nous savons cela. Voyez? Maintenant, voyez, c’est cela qu’Eve avait fait au dĂ©but.

172      Maintenant, remarquez encore maintenant, quel est son triple dessein? Se manifester Lui-mĂȘme en JĂ©sus-Christ, venir dans le Corps par JĂ©sus-Christ, avoir la prĂ©Ă©minence pour (quoi?) restaurer l’Eden, ramener ce qui est perdu. Cela Ă©tait l’unique chose qui Ă©tait en dĂ©sordre. Tout le reste de Ses choses Ă©tait en ordre.

173      Mais Il devait laisser – placer l’homme sur la base du libre arbitre pour qu’il tombe afin qu’Il puisse ĂȘtre un Sauveur, afin de manifester ce qui est en Lui, vous voyez, Son attribut de Sauveur. Quelque chose devait ĂȘtre perdue. Et la chose mĂȘme pour laquelle l’homme tomba et fut perdu, Lui en devint le Sauveur, appliquant sur Lui-mĂȘme Sa propre loi. Et Il ne pouvait pas accomplir cela en tant que ce grand JĂ©hovah qui remplissait tout l’espace et le temps, voyez, Il ne pouvait pas l’accomplir. Et Il devait devenir un Homme. Il devint apparentĂ© Ă  l’homme qui Ă©tait perdu (Amen!) et devint un Homme : Dieu fait chair!

174      AllĂ©luia! Vous pensez que je suis excitĂ©, mais je ne le suis pas. C’est quelque chose Ă  l’intĂ©rieur.

175      Dieu devint... de Dieu Il devint moi, pour prendre sur Lui mon pĂ©chĂ© afin qu’Il puisse me rendre Lui  (Amen!), me ramener Ă  Son grand dessein de fils et fille de Dieu, car Il est le PĂšre Eternel. Cet attribut Ă©tait en Lui, vous voyez, ainsi cela devait ĂȘtre manifestĂ©.

176      Maintenant, voyez-vous le triple dessein en entier? Voyez, S’exprimer Lui-mĂȘme, Il veut devenir... Maintenant, le – le monde est perdu; maintenant, Il doit S’exprimer Lui-mĂȘme dans un Homme pour devenir un Sauveur par la rĂ©conciliation du Sang de Sa croix. Maintenant, Il devait devenir cela pour mourir, en vue de sauver et de retourner Lui-mĂȘme dans l’Eglise, pour avoir la prĂ©Ă©minence dans Son Eglise.

177      Maintenant, souvenez-vous que cela ne peut pas, cela ne sera pas, cela ne sera jamais et n’a jamais Ă©tĂ© une dĂ©nomination. Il doit avoir la prĂ©Ă©minence et Il est la Parole. Amen! Comment un quelconque credo peut-il y ĂȘtre injectĂ©? C’est un... Le fait de prendre n’importe quelles paroles d’homme de n’importe quel credo ou de n’importe quelle dĂ©nomination fait de l’église une prostituĂ©e. Elle est vite identifiĂ©e, dans l’Apocalypse 17, comme une prostituĂ©e et des impudiques; l’Eglise catholique romaine Ă©tant la prostituĂ©e et les protestants, les impudiques. Cela est si clair que n’importe qui pourrait le comprendre. Nous avons Ă©tudiĂ© les Ăąges de l’Eglise et vous pourrez retrouver cela sur ces – ces bandes si vous le dĂ©sirez. Exactement. Alors, toute chose qui s’attache Ă  un credo,  qui est en dehors de la Bible, est une prostituĂ©e devant Dieu. Et elle a fait la mĂȘme chose que Eve; elle s’est Ă©loignĂ©e de la Parole, laquelle est Christ. Oh! la la! TrĂšs bien.

178      Maintenant, nous voyons Son mystĂšre qu’Il avait cachĂ© dans Sa pensĂ©e avant la fondation du monde. Maintenant, voudriez-vous juste lire un peu ceci? Lisons-le. Avez-vous assez de temps? [L’assemblĂ©e dit : «Amen» – N.D.E.] Nous allons – nous allons le lire. Maintenant, allons tous, de toute façon, juste pour une lecture, au livre des EphĂ©siens et commençons Ă  lire au – au premier chapitre des EphĂ©siens. Et maintenant, comme la leçon de l’école du dimanche continue sur cette triple manifestation de Christ, lisons:

Paul, apÎtre de Jésus-Christ, par la volonté de Dieu...

179      Remarquez maintenant, ce n’est pas adressĂ© au monde mais :

...aux saints qui sont Ă  EphĂšse et aux fidĂšles en Christ JĂ©sus.

180      Comment entrez-vous en Christ JĂ©sus? En adhĂ©rant Ă  l’église? [L’assemblĂ©e dit : «Non» – N.D.E.] Par une naissance! Par «un Esprit» (1 Corinthiens 12) : «Nous sommes tous baptisĂ©s dans un Corps». Voyez-vous?

181      TrĂšs bien. C’est Ă  ceux-lĂ  qu’il parle. Cela n’est pas adressĂ© au monde extĂ©rieur. Nous ne pouvons pas en parler au pĂ©cheur parce qu’il n’en sait rien. Paul ne l’a pas adressĂ© aux pĂ©cheurs. Il a dit : «Ceci est pour ce – ce – ce groupe-lĂ  qui est en Christ JĂ©sus.»

            Que la grĂące et la paix vous soient donnĂ©es de la part de Dieu notre PĂšre et du Seigneur JĂ©sus-Christ.

             BĂ©ni soit Dieu, PĂšre de notre Seigneur JĂ©sus-Christ qui nous a bĂ©nis de toutes sortes de bĂ©nĂ©dictions spirituelles (oĂč?) dans les lieux cĂ©lestes en Christ.

182      Les lieux cĂ©lestes. Oh! comme j’aimerais avoir du temps! Je l’ai mentionnĂ© ici, juste ici dans ma Bible, ce qui concerne les lieux cĂ©lestes, ce que sont les lieux cĂ©lestes. Les lieux cĂ©lestes, juste un moment, c’est la «position du croyant en Christ», voyez, «lĂ  oĂč le croyant se tient en Christ», dans les lieux cĂ©lestes.

            Selon qu’Il nous a Ă©lus... (Ă©coutez attentivement) nous a Ă©lus en Lui avant la fondation du monde...

183      Quand nous a-t-Il Ă©lus? «Avant la fondation du monde», au temps de Son grand mystĂšre cachĂ©, Son grand secret... Il nous a Ă©lus en Christ avant la fondation du monde.

...afin que nous soyons saints et irréprochables devant Lui en (quoi?) amour.

            Nous ayant (quoi?) prĂ©destinĂ©s Ă  l’adoption des enfants par JĂ©sus-Christ pour Lui-mĂȘme, selon le bon plaisir de Sa volontĂ©.

184      PrĂ©destinĂ©s! VoilĂ  le mystĂšre. Il...  Avant que Christ ou n’importe quelle autre chose ne fĂ»t jamais sur la terre (Vous voyez Son grand mystĂšre?), Il avait choisi l’Epouse. Il savait qu’Eve tomberait en ne croyant pas la Parole, Il savait qu’elle tomberait mais Il s’est choisi une Epouse qui ne tombera pas, qui s’attachera Ă  cette Parole sans tenir compte de tout ce que le reste du monde devait dire Ă  son sujet. Ils s’attacheront Ă  cette Parole! Ils sont prĂ©destinĂ©s Ă  se tenir lĂ  : «l’adoption des enfants par JĂ©sus-Christ». Il prĂ©destina l’Eglise Ă  cette grande et glorieuse position!

185      Maintenant, voyez-vous Son secret? Pour quoi faire? Pour restaurer l’Eve dĂ©chue, comme elle Ă©tait une prĂ©figuration de l’Eglise. Et remarquez maintenant, comme Dieu avait ouvert le flanc d’Adam et tirĂ© Eve de la propre chair de celui-ci et de son propre sang, et avait sĂ©parĂ© son esprit, le masculin d’avec le fĂ©minin; le fĂ©minin, il l’avait mis dans Eve. Il tira la cĂŽte du bas de son flanc et forma Eve Ă  partir de cela; ainsi Dieu fit la mĂȘme chose en tirant du flanc de Christ le Sang et l’Eau. Et Christ est la Parole, Il a pris la Parole et a formĂ© Son Eglise, Eve. Voyez, ramenĂ©e Ă  Lui-mĂȘme, rachetĂ©e par le sang qui provenait de Son corps. Comprenez-vous cela maintenant? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.]

186      Le grand mystĂšre de Dieu qui a Ă©tĂ© cachĂ© depuis la fondation du monde est maintenant dĂ©voilĂ©, cependant il a Ă©tĂ© prĂ©sentĂ© sous forme de type tout au long du chemin. Maintenant observez, nous dĂ©couvrons que – qu’Il – qu’Il a fait cela. Et ici dans EphĂ©siens et dans plusieurs autres endroits, mais cela vous donnera assez pour... Maintenant, au cours des Ăąges, Il dĂ©voilait ce mystĂšre au fur et Ă  mesure. Pouvez-vous comprendre maintenant? Maintenant au cours de...

187      Comment a-t-Il fait cela? Qu’était-il alors arrivĂ© sous forme de type? Il avait ouvert le flanc d’Adam et avait pris une partie de sa chair, laquelle Ă©tait Adam pour en faire Eve. L’Epouse doit ĂȘtre la Parole, car Lui est la Parole. Elle ne peut pas se tenir sur les crĂ©dos. Elle ne peut pas se tenir sur la dĂ©nomination. Elle ne peut pas se tenir sur le bon comportement. Elle doit se tenir uniquement sur la Parole parce qu’Elle en est une partie. Elle a Ă©tĂ© prise de Christ. Voyez-vous?

188      Et pour ĂȘtre sĂ»r que l’enlĂšvement complet... Maintenant, Luther en Ă©tait une partie, Wesley en Ă©tait une partie, les prophĂštes en Ă©taient une partie. S’ils sont – s’ils n’en sont pas une partie... justement selon la rĂ©vĂ©lation, ils formaient le Corps, les pieds, les orteils, les bras et autres jusqu’à la tĂȘte (ce que nous allons aborder dans quelques minutes), voyez, cela constitue l’enlĂšvement entier. C’est le Corps de la Parole, qui est Christ. Amen!

189      En dehors de cela, vous ĂȘtes perdu. Peu importe combien bon vous ĂȘtes, ce que sont vos relations, ce que sont vos compagnons ou ce qu’est votre organisation, vous ĂȘtes perdu si cette Parole ne demeure pas en vous.

190      «Si vous demeurez en Moi, la Parole, et que Ma Parole demeure en vous, alors demandez ce que vous voulez», parce que vous et la Parole ĂȘtes une mĂȘme chose. Il a la prĂ©Ă©minence. Il a le gouvernement. Vous ĂȘtes un... vous ĂȘtes Son prisonnier. Le monde est mort. Vous n’avez plus rien... Vous voyez les autres vivre de la maniĂšre dont ils vivent, mais cependant vous, vous ne le faites pas. Vous ĂȘtes un prisonnier. Vous ĂȘtes uni Ă  Lui par un mĂȘme joug. «Mon joug est lĂ©ger.» Uni par un mĂȘme joug Ă  Christ, Ă  Sa Parole. «Je ne fais que ce que le... ce qui plaĂźt au PĂšre. Et si vous ne pouvez pas croire que Je suis Lui, alors croyez la Parole.» C’est tellement parfait! Remarquez.

191      Remarquez maintenant, au cours des Ăąges Il a progressivement manifestĂ© ceci, dĂ©voilant au fur et Ă  mesure le mystĂšre au travers des prophĂštes et des types. Maintenant, nous ne pouvons que continuer vers cela, et Il S’exprime Lui-mĂȘme.

192      Il S’exprima en MoĂŻse. Observez MoĂŻse. Il naquit au temps de la persĂ©cution des enfants. Il Ă©tait nĂ© pour ĂȘtre un libĂ©rateur. Il fut cachĂ© dans les joncs juste comme JĂ©sus, quand Il fut amenĂ© en Egypte. Il en sortit. Il alla Ă  la montagne et revint avec les commandements.

193      JĂ©sus alla Ă  la montagne. Son premier sermon, le sermon sur la montagne, Il descendit avec les commandements. «Vous avez entendu les anciens dire : ‘Tu ne commettras point d’adultĂšre.’ Moi, Je vous dis : ‘Quiconque regarde une femme pour la convoiter a commis adultĂšre.’» LĂ©gislateur, Sacrificateur, Roi, Conducteur. Exactement!

194      Il S’exprima en Joseph, nĂ© parmi les dĂ©nominations, ses frĂšres. Ils Le haĂŻrent sans cause parce qu’il Ă©tait spirituel. Il voyait des visions. Dieu Ă©tait avec lui. Il pouvait interprĂ©ter les songes. Et ses frĂšres le haĂŻrent. Il fut vendu pour... par ses frĂšres pour environ trente piĂšces d’argent. Exactement comme Lui fut vendu par Judas Iscariot, un de ses frĂšres, pour trente piĂšces d’argent. Il fut jetĂ© dans un fossĂ© et passa pour mort. C’est juste. Le pĂšre et les autres furent informĂ©s qu’il Ă©tait mort; il a Ă©tĂ© jetĂ© dans ce fossĂ©, il en fut retirĂ© et placĂ© Ă  la droite du Pharaon.

195      Au cachot, comme il y a souffert! Et – et il y eut deux sauvĂ©s... l’échanson et le panetier; l’un d’entre eux fut plutĂŽt perdu et l’autre sauvĂ©. Et le – l’échanson ... l’un d’entre eux fut perdu et l’autre sauvĂ©.  Juste comme sur la Croix, lorsqu’Il Ă©tait dans Sa prison, attachĂ© Ă  la croix Ă  cause de nos pĂ©chĂ©s. Quand Il devint un prisonnier, un voleur fut perdu et un autre sauvĂ©. Voyez, c’est tout Ă  fait juste.

196      Ensuite, il devint le bras droit du Pharaon, le roi qu’il avait vu en songe, et il avait eu une vision selon laquelle il serait assis aux pieds de ce roi et que toute l’autoritĂ© sur l’Egypte lui serait attribuĂ©e. Sa vision devait s’accomplir. Il pouvait l’avoir Ă©tudiĂ©e plusieurs fois, pendant qu’il Ă©tait lĂ -bas dans – dans cette prison. Sa barbe avait poussĂ© et ainsi de suite, mais il Ă©tudiait cela. Un jour, sa vision devait s’accomplir.

197      MĂȘme si cela traĂźne, cela doit s’accomplir! Comme je l’ai dit hier soir, ou avant-hier soir, le mercredi soir, ici pendant le service. Voyez, cela doit s’accomplir. Lorsque Dieu le dit, cela doit s’accomplir. C’était un prophĂšte confirmĂ© et cela doit s’accomplir parce que c’est la Parole de Dieu.

198      Et la Parole vient uniquement au prophĂšte. Le mot prophĂšte signifie un rĂ©vĂ©lateur de la Parole divine Ă©crite, c’est comme celui qui prĂ©dit (voyez?), ou un voyant. Remarquez. Et le voyant... comment... Celui qui est reconnu comme prĂ©disant l’avenir, il est divinement confirmĂ© en voyant d’avance, et cela s’accomplit. «S’il y en a un qui est prophĂšte, il vous parlera et vous annoncera certaines choses qui vont s’accomplir. Et si cela ne s’accomplit pas, ne l’écoutez pas. Mais si cela s’accomplit, alors Je suis avec lui. Vous feriez mieux de le craindre parce que Je suis avec lui», vous voyez. C’est exact. VoilĂ  la confirmation, c’est lĂ  que vous savez si cela est la vĂ©ritĂ© ou ça ne l’est pas.

199      Dieu rĂ©pond Ă  Son peuple par Sa Parole au travers des gens. Voyez, Dieu parle uniquement au travers de l’homme. «Je suis le Cep, vous ĂȘtes les sarments.» Le cep ne porte pas de fruit. Les sarments portent les fruits de la vigne. Remarquez qu’il en a toujours Ă©tĂ© ainsi.

200      Maintenant, nous trouvons ensuite que Joseph... que personne ne pouvait toucher ni venir auprĂšs de Pharaon sans d’abord voir Joseph. «Personne ne peut venir au PĂšre si ce n’est par le Fils.» Et quand Joseph quittait le trĂŽne, on sonnait de la trompette : «Que tout genou flĂ©chisse! Joseph arrive!»

201      Gloire! Et un jour tout genou flĂ©chira et toute langue confessera lorsqu’Il quittera le TrĂŽne de Son PĂšre, voyez, pour apparaĂźtre. Tout le monde tĂ©moignera qu’Il est le Fils de Dieu. Soit vous... A ce moment-lĂ , il sera trop tard. Faites-le maintenant.

202      Maintenant, nous remarquons cela au travers des types. Nous pourrions mĂȘme prendre David – comme j’en ai parlĂ© il y a un moment – quittant son trĂŽne, rejetĂ© par son propre peuple, escaladant la mĂȘme montagne, le mont des Oliviers, alors qu’il allait vers sa prison. Il allait Ă  sa prison parce qu’il Ă©tait rejetĂ© par ses frĂšres et par son propre peuple. Il montait en pleurant. Cela, c’était l’Esprit de Christ en lui, rejetĂ©, alors qu’il regardait JĂ©rusalem, pleurait et disait : «JĂ©rusalem, combien de fois ai-je voulu...» Un roi rejetĂ©. Huit cents ans plus tard, le Fils de David s’est tenu devant JĂ©rusalem, lĂ  au-dessus de JĂ©rusalem, rejetĂ©, et Il a pleurĂ© sur JĂ©rusalem, disant : «Maintenant ton heure est venue.» C’est juste. Voyez ?

203      Toutes ces choses Le reprĂ©sentaient sous forme de types, mais le mystĂšre Ă©tait encore cachĂ©. Ces hommes ne savaient pas ce qu’ils faisaient. Ils savaient seulement qu’ils Ă©taient conduits par l’Esprit pour faire certaines choses. Eh bien, Il retenait cela pour la grande rĂ©vĂ©lation dans les derniers jours. Mais pour exprimer cela, Il S’exprime en MoĂŻse, en David, en Joseph, en Elie et ainsi de suite. Vous... Nous pourrions prendre chacun de ces prophĂštes et exposer leur vie et montrer que cela exprimait JĂ©sus-Christ parfaitement, exactement; pourtant, jamais Il n’avait livrĂ© Son secret en entiĂšretĂ©; Il attendait de le faire connaĂźtre dans les derniers jours comme Il l’avait promis; Il attendait que cela soit pleinement compris, voyez, avant qu’Il puisse l’exprimer. S’Il a dit la chose entiĂšre...

204      En effet, la Bible est Ă©crite en Ă©nigmes. JĂ©sus a remerciĂ© le PĂšre pour cela, voyez, de ce qu’Elle Ă©tait Ă©crite en Ă©nigmes.

205      Maintenant, la Venue du Seigneur est un mystĂšre. Nous ne savons pas quand Il viendra, comment Il viendra, mais nous savons qu’Il vient. Voyez? Ainsi en Ă©tait-il de tous les mystĂšres de Dieu, qui attendaient ce dernier jour. AprĂšs que cela a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© accompli, alors Il rĂ©vĂšle et montre ce qu’Il avait fait. Oh! la la! Il n’a jamais livrĂ© complĂštement Son mystĂšre.

206      C’est juste comme ceci, comme les Sept Sceaux. Bon, lorsque Dieu utilisa Martin Luther pour la sortie de cette premiĂšre Eglise ou de cet Ăąge de l’Eglise, et lorsqu’Il utilisa John Wesley, et qu’Il les amenait progressivement Ă  sortir, et rĂ©vĂ©lait en eux cet Ăąge-lĂ  de l’Eglise, lorsque nous... Lorsqu’on retourne Ă  la Bible maintenant et qu’on dĂ©couvre... Mais dans les derniers jours...  La raison en est que cela Ă©tait quelque chose de si extraordinaire qu’Il en parla ici et montra ces Sept Tonnerres. Et le ma-... Look et Life...

207      Le magazine Life a alors montrĂ© lĂ  ce cercle de Nuage et de LumiĂšre qu’ils ne pouvaient comprendre et qu’ils ne connaissent toujours pas. Mais ici Il dit : «Va lĂ -bas et attends que ces mystĂšres soient rĂ©vĂ©lĂ©s.» Et c’était ici, des mois avant. Et alors, cela est arrivĂ© exactement de la maniĂšre dont Il avait dit que cela arriverait. Avez-vous observĂ© cette image? MĂȘme cet Ange Ă  droite, lorsqu’Il s’est matĂ©rialisĂ©, descendant avec Ses ailes en arriĂšre et Sa tĂȘte penchĂ©e de cĂŽtĂ©, le voilĂ  juste lĂ  sur la photo, c’est tout Ă  fait vrai. Des mois avant que cela n’arrive, il a Ă©tĂ© dit ici qu’Il va rassembler le Corps de croyants pour rĂ©vĂ©ler, pour reprendre ces choses qui Ă©taient oubliĂ©es.

208      Voici venir Luther, il a seulement prĂȘchĂ© la justification, il a travaillĂ© d’arrache-pied dans cet Ăąge-lĂ ; il ne savait pas quel Ăąge c’était. Voici venir Wesley et il a travaillĂ© tout au long de son Ăąge. Voyez? Et beaucoup de tendances sont sorties de lĂ  et d’autres Ă©glises sont nĂ©es. Puis, voici venir les pentecĂŽtistes, ils ont travaillĂ© d’arrache-pied, ils se sont organisĂ©s et sont retournĂ©s de nouveau Ă  la mort; nous allons aussi aborder cela dans quelques minutes, ils sont retournĂ©s droit Ă  la mort.

209      Et puis vient la rĂ©vĂ©lation du mystĂšre pour rĂ©vĂ©ler ce qu’il y avait au sujet de tout cela. LĂ , ces petites doctrines, comment Luther amena avec lui le catĂ©chisme et d’autres choses; et Wesley amena ceci et cela, et ces autres choses; et puis la PentecĂŽte amena l’organisation juste de la mĂȘme maniĂšre, ainsi que le baptĂȘme du «PĂšre, Fils et Saint-Esprit» et ainsi de suite, ne sachant pas faire la diffĂ©rence parce que... Il est revenu alors dans les derniers jours prendre tous ces mystĂšres et les expliquer clairement, les rĂ©vĂ©ler. Pourquoi? C’est dans les tout derniers jours que ce grand mystĂšre que Dieu avait dans Son cƓur est rĂ©vĂ©lĂ©.

210      Comprenez-vous cela? [L’assemblĂ©e dit : «Amen» – N.D.E.] Si vous le manquez, reprenez cette bande. Je ne sais pas pour combien de temps je serai avec vous. Rappelez-vous, ceci est la VĂ©ritĂ© venant du AINSI DIT LE SEIGNEUR. C’est la VĂ©ritĂ©. C’est l’Ecriture.

211      C’est comme les sept mystĂšres des Sept derniers Sceaux, leurs mystĂšres; les Sceaux ont Ă©tĂ© brisĂ©s et chaque Ăąge est arrivĂ©, et lĂ , ils avaient laissĂ© beaucoup de choses Ă©parpillĂ©es. Et Dieu qui ne voulait pas que cela soit Ă©parpillĂ©, Il revient, prend ces choses, ces doctrines qu’ils ont commencĂ©es, et Il a montrĂ© cela et Il a rĂ©vĂ©lĂ© la chose entiĂšre. Il fait la mĂȘme chose maintenant en rĂ©vĂ©lant le mystĂšre de Christ, comment Il Ă©tait le triple dessein de Dieu pour l’Eglise! Oh! la la! Le manifestant, Le rĂ©vĂ©lant!

212      RĂ©vĂ©ler, Webster dit que c’est faire connaĂźtre, faire connaĂźtre, et spĂ©cialement, dit Webster, concernant la VĂ©ritĂ© Divine. C’est ce que signifie la rĂ©vĂ©lation. La rĂ©vĂ©lation, c’est la maniĂšre de Christ de Se faire connaĂźtre Ă  Son Eglise.

213      Maintenant, on va dire : «Maintenant, FrĂšre Branham, vous dites simplement ceci.» Maintenant, on ne dira pas : «Dites simplement ceci.»

214      Maintenant, remarquez, Il S’est fait connaĂźtre Ă  Pierre. Maintenant, si vous voulez noter cela et nous... si vous voulez lire cela, nous allons... Nous le lirons si vous le voulez, dans Saint Matthieu 16 : 15 et 17. Je citerai cela. Lorsqu’ils revenaient de la montagne de transfiguration, Il dit : «Qui dit-on que Je suis, Moi, le Fils de l’homme?»

215      «Certains disent, oh! ils pensent que Tu es Elie, d’autres disent que Tu es l’un des prophĂštes, JĂ©rĂ©mie ou l’un d’eux.» Mais ce n’était pas ce qu’Il avait demandĂ©.

216      Il dit : «Qui pensez-vous que Je suis, maintenant?» Maintenant, Il parle Ă  l’Eglise. Voyez? «Qui dit-on que Je suis?»

217      Aujourd’hui : «C’est un philosophe», cette religion sociale. «Il est un homme bon. Nous croyons que Son enseignement est juste. Cela est destinĂ© Ă  ĂȘtre vĂ©cu. Je crois que cela nous rendrait tous meilleurs, si nous le faisions. Nous devrions avoir nos Ă©glises, nos – nos ainsi de suite.» Cela est un pĂšre NoĂ«l, c’est comparable Ă  une histoire de pĂšre NoĂ«l.

218      Ce n’est pas par l’expression d’une certaine Ă©glise que nous devrions exprimer quelque chose. C’est une vie que vous ne menez pas par vous-mĂȘme, mais Il vient en vous et Il la vit Lui-mĂȘme, et vous devenez un prisonnier; pas du tout un ĂȘtre humain intellectuel. Vous ĂȘtes conduit par l’Esprit. Et comment le savez-vous?

219      Maintenant, vous dites : «Je peux discerner que j’étais en train de perdre la tĂȘte. Peut-ĂȘtre qu’un homme qui perd la tĂȘte fait cela.»

220      Mais si vous avez la pensĂ©e de Christ, Christ S’exprime Lui-mĂȘme par vous, Il montre que c’est Lui et non pas... Vous n’avez pas perdu la tĂȘte.

221      Certaines personnes, sous l’influence des illusions de certaines choses, sortent et deviennent folles. Bien, nous savons que c’est faux. C’est le diable essayant d’imiter la vĂ©ritable chose avant qu’elle ne parvienne ici. Voyez? Ce sont toujours des faux. Voyez?

222      Mais un vĂ©ritable homme... et pour oublier ses propres pensĂ©es et sa propre maniĂšre de penser! Non pas s’approcher aveuglĂ©ment comme cela. Non, monsieur. Vous vous prĂ©sentez avec vos facultĂ©s en ordre, et Christ vous prend et S’exprime. Et maintenant, aux yeux du monde, vous ĂȘtes fou.

223      Maintenant, si vous ĂȘtes fou, vous ĂȘtes rĂ©ellement fou, alors il n’y a rien, le diable ne peut pas vous contrĂŽler complĂštement. Il vous fera tout faire contrairement Ă  cette Parole.

224      Mais lorsque Christ vous prend complĂštement, Il exprimera cette Parole juste Ă  travers vous, parce que c’est Lui. Il est la Parole! Voyez? Et ensuite vous pouvez voir l’expression de Christ. Non pas une sorte d’illusion, mais un Christ rĂ©ellement authentique S’exprimant Lui-mĂȘme juste par vous. Comme c’est beau!

225      Maintenant, observez. Il a dit : «Qui dites-vous que Je suis?» Il est en train d’interroger l’Eglise, Ses douze. Sur les millions de ces jours-lĂ , Il a interrogĂ© les douze, Son Eglise. Sur les millions aux jours de NoĂ©, Il a interrogĂ© les huit. Oui, oui. Voyez?

226      Et Il a dit : «Comme il arriva aux jours de NoĂ©, ainsi en sera-t-il Ă  la venue du Fils de l’homme (voyez?), oĂč huit Ăąmes furent sauvĂ©es.»

227      Maintenant, je ne dis pas qu’il va y avoir huit de sauvĂ©s. Bon, ne comprenez pas mal cela. Je n’ai jamais dit cela. Je ne sais pas combien il y en aura, combien vont ĂȘtre sauvĂ©s; cela, c’est le – ce dernier moment pour – pour enlever ce petit groupe-lĂ . Ça sera un petit groupe, je vous le dis. «Car Ă©troite est la porte, et resserrĂ© le chemin, et peu nombreux sont ceux qui le trouvent.»

228      Mais lorsque le grand Corps rachetĂ© au travers de tous les Ăąges s’élĂšvera, alors il y aura lĂ  une grande foule! Apocalypse 7 l’exprime : un grand nombre que personne ne pouvait compter est sorti de tous les Ăąges, ceux qui ont marchĂ© dans la LumiĂšre de la Bible au fur Ă  mesure qu’Elle leur Ă©tait rĂ©vĂ©lĂ©e. Et maintenant, nous savons que Wesley avait plus de LumiĂšre que Luther. Nous savons que la PentecĂŽte a brillĂ© plus que Wesley. Voyez? Certainement que oui.

229      En effet, cela s’est relĂąchĂ© progressivement, comme cela s’est fait au travers des prophĂštes, et ainsi de suite, jusqu’à ce que ce fĂ»t parfaitement rĂ©vĂ©lĂ©. «La DivinitĂ© corporellement en Christ.»

230      Et maintenant, Christ dans l’Eglise est juste en train de Se faire connaĂźtre. La chose entiĂšre est la rĂ©vĂ©lation de Dieu pour ramener Eve Ă  sa juste position, avec son Mari. Remarquez, et Dieu est le Mari de l’Eglise, et l’Eglise est Son Epouse.

231      Maintenant, Pierre, lorsqu’il fut interpellĂ©, il a dit : «Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.»

232      Maintenant, observez. «Tu es bĂ©ni, Simon Barjona», a-t-Il dit, ce qui signifie «fils de Jona». Voyez? «Tu es bĂ©ni car la chair et le sang ne t’ont jamais rĂ©vĂ©lĂ© ceci. Tu n’as jamais appris cela d’une certaine Ă©cole. Mais Mon PĂšre qui est dans le Ciel t’a rĂ©vĂ©lĂ© cela.» Remarquez ce qu’Il lui a dit : «Sur ce roc...» C’est Pierre, la semence prĂ©destinĂ©e de Dieu, qui avait reçu cette LumiĂšre et Ă  qui les clĂ©s du Royaume avaient Ă©tĂ© donnĂ©es. «Sur ce roc de la rĂ©vĂ©lation de Qui JĂ©sus-Christ est.» Il est la plĂ©nitude de Dieu manifestĂ©. «Sur ce roc...» Non pas un PĂšre, Fils et Saint-Esprit; et Lui Ă©tant la seconde personne. «Sur ce roc, Je bĂątirai Mon Eglise, et les portes de l’enfer ne l’ébranleront jamais, ne prĂ©vaudront jamais contre elle.» Voyez? «Je bĂątirai Mon Eglise sur ce roc», la rĂ©vĂ©lation de JĂ©sus-Christ.

233      Regardez, Christ en vous, cela fait de Lui le centre de la Vie de la rĂ©vĂ©lation. Voyez? La Vie de Christ en vous fait de Lui le centre de la rĂ©vĂ©lation. Christ, dans la Bible, fait de la Bible la rĂ©vĂ©lation complĂšte de Christ. Christ en vous fait de vous la rĂ©vĂ©lation complĂšte de la chose entiĂšre, voyez, ce que Dieu essaie de faire.

234      Qu’est-ce qu’est la nouvelle naissance alors? Vous direz : «Bien, FrĂšre Branham, qu’est-ce qu’est la nouvelle naissance?» C’est la rĂ©vĂ©lation de JĂ©sus-Christ Ă  vous personnellement. Amen! Voyez-vous? Non pas que vous avez adhĂ©rĂ© Ă  une Ă©glise, que vous avez serrĂ© la main, que vous avez fait quelque chose de diffĂ©rent, que vous avez rĂ©citĂ© un credo, que vous avez promis de vivre d’aprĂšs un – un code de lois. Mais Christ, la Bible. Il est la Parole qui vous a Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©e. Et peu importe ce que quelqu’un dit, pasteur, prĂȘtre, quoi que cela puisse ĂȘtre, peu importe ce qui arrive, c’est Christ. C’est Christ en vous; c’est cela, la rĂ©vĂ©lation sur laquelle l’Eglise a Ă©tĂ© bĂątie.

235      Vous dites : «Bien, je suis luthĂ©rien; je suis baptiste, je suis presbytĂ©rien.» Cela ne signifie pas un – ne signifie pas [FrĂšre Branham claque ses doigts – N.D.E.] pour Dieu, rien du tout, pas un claquement de vos doigts.

236      Qu’est-ce? C’est Christ Ă©tant rĂ©vĂ©lĂ©. Et Il est la Parole. Et lorsque la Parole est rĂ©vĂ©lĂ©e, Elle S’exprime. Voyez? C’est cela le dessein de Dieu pour JĂ©sus-Christ, c’était de S’exprimer Lui-mĂȘme, de prendre Ses propres lois et de vivre d’aprĂšs Ses lois, con–... et d’accomplir Sa loi par la mort. Et Christ, Dieu, est mort dans la chair, pour condamner le pĂ©chĂ© dans la chair, pour qu’Il puisse ramener Ă  Lui-mĂȘme une Epouse glorieuse, rachetĂ©e, qui croira uniquement la Parole de Dieu; et non La troquer contre les conceptions intellectuelles de l’homme, comme Eve le fit. Vous voyez cela? C’est cela, la pensĂ©e de Christ. C’est cela, la pensĂ©e de Dieu. La nouvelle naissance rĂ©vĂšle ceci.

237      Et si un homme dit qu’il est nĂ© de nouveau et qu’il essaie de renvoyer ces promesses de Christ pour ces derniers jours Ă  un autre Ăąge, faisant de Lui le Christ d’hier mais non pas d’aujourd’hui, alors cet homme ou cette personne a Ă©tĂ© sĂ©duite par Satan. Et si cet homme dit qu’il croit Cela, mais que la chose ne se manifeste pas en lui?

238      JĂ©sus a dit dans Marc 16 : «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru», dans le monde entier et dans chaque Ăąge. Chasser les dĂ©mons, parler en langues, et – et toutes ces grandes manifestations des dons qui suivraient, disant : «Ils accompagneront.» Non pas «ils peuvent, ils devraient»; «ils accompagneront». Et les cieux et la terre passeront, mais Sa Parole ne passera pas.

239      Ainsi, c’est Christ S’exprimant dans l’individu, qu’il soit intellectuel ou qu’il soit – qu’il ne connaisse pas son ABC. La moitiĂ© des apĂŽtres ne connaissaient pas cela, voyez, mais ils connaissaient Christ. On n’avait pas du tout fait attention Ă  Pierre et Ă  Jean, parce que ceux-ci auraient Ă©tĂ© Ă  un quelconque sĂ©minaire. Il est dit : «Ils prĂȘtĂšrent attention Ă  eux et les reconnurent pour avoir Ă©tĂ© avec Christ», lorsqu’ils guĂ©rirent l’homme estropiĂ©, vous voyez, au portail. Ils savaient qu’ils – ils avaient Ă©tĂ© avec Christ.

240      La nouvelle naissance, c’est Christ, c’est la rĂ©vĂ©lation. Dieu vous rĂ©vĂšle ce grand mystĂšre, et c’est cela, une nouvelle naissance. Maintenant, qu’allez-vous faire lorsque vous rassemblerez tout ce groupe lĂ  oĂč la rĂ©vĂ©lation est parfaitement en harmonie, et oĂč Dieu exprime cela Ă  travers Sa Parole au moyen de mĂȘmes actions, de mĂȘmes choses qu’Il faisait, rendant la Parole manifeste? Oh! si seulement l’Eglise connaissait sa position! Elle le saura un jour. Alors l’EnlĂšvement aura lieu, lorsqu’Elle saura ce que c’est. Maintenant, remarquez.

241      Vous dites : «FrĂšre Branham, mais cela – cela n’est pas...» Oh oui, cela l’est Ă©galement. C’est la vĂ©ritĂ©.

242      Avez-vous remarquĂ©? Paul n’avait pas connu JĂ©sus selon la chair. Paul ne L’avait jamais connu. L’unique voie par laquelle Paul L’a connu fut par une rĂ©vĂ©lation, par une vision. Est-ce juste? [L’assemblĂ© rĂ©pond : «Amen!» – N.D.E.] Paul n’a connu JĂ©sus que par la rĂ©vĂ©lation, juste comme Pierre.

243      Pierre L’avait vu dans la chair, mais il ne L’a pas connu selon la chair, parce que JĂ©sus l’a dit : «La chair et le sang ne t’ont pas rĂ©vĂ©lĂ© cela. MĂȘme Ma propre Vie ne t’a pas rĂ©vĂ©lĂ© cela. Mais c’est Mon PĂšre qui est dans le Ciel qui t’a rĂ©vĂ©lĂ© la chose, qu’Il est la Parole de Dieu, et sur ce roc, Je bĂątirai Mon Eglise.» Pierre ne L’a pas connu selon la chair, un homme qui a marchĂ© avec Lui et qui L’a touchĂ© de ses mains et ainsi de suite.

244      Paul avait quelque chose de plus grand que ce que n’importe quel autre apĂŽtre avait. Voyez?

245      On disait : «Eh bien, je – je possĂšde plus de rĂ©vĂ©lation que toi, Paul, parce que, tu sais, j’ai marchĂ© avec Lui. Je suis allĂ© pĂȘcher avec Lui un jour. Je L’ai entendu parler. Il S’est assis dans un bateau avec moi et m’a rĂ©ellement dit : ‘Allons par-lĂ  pour pĂȘcher Ă  cet endroit, et nous attraperons plus de poissons.’ Et nous l’avons fait.» Voyez? Voyez? «Nous L’avons vu faire des choses.»

246      Mais Paul L’avait vu aprĂšs qu’Il Ă©tait mort, enterrĂ© et ressuscitĂ©, et Il S’était exprimĂ© dans la Colonne de Feu qui avait conduit les enfants d’IsraĂ«l. Sachant... Paul, Ă©tant un Juif, n’aurait jamais appelĂ© cela Seigneur, Ă  moins de voir cette manifestation. Il Ă©tait redevenu Le mĂȘme hier, aujourd’hui et Ă©ternellement. Il a dit : «Paul (en d’autres termes), Je suis Le mĂȘme Dieu aujourd’hui que J’étais hier. Me voici dans la mĂȘme LumiĂšre, la Colonne de Feu Ă  Laquelle MoĂŻse a parlĂ© dans le buisson ardent.» Ce n’est pas Ă©tonnant qu’il pĂ»t sĂ©parer la loi de la grĂące, lĂ  dans le livre des HĂ©breux; il avait rencontrĂ© la mĂȘme Colonne de Feu. Il avait dit : «Je suis JĂ©sus que tu persĂ©cutes.»

247      Et Le voici aujourd’hui, de la mĂȘme maniĂšre, par la mĂȘme Colonne de Feu, S’exprimant et Se confirmant comme Ă©tant le mĂȘme, rĂ©vĂ©lant le mystĂšre de Dieu qui a Ă©tĂ© cachĂ© depuis la fondation du monde. Voyez cela?

248      Paul L’avait connu uniquement par – L’avait connu par rĂ©vĂ©lation. Pierre L’avait connu par rĂ©vĂ©lation.

249      Il avait marchĂ© avec Lui, parlĂ© avec Lui. Par consĂ©quent, vous pouvez placer cette Parole. Maintenant, je viens juste de dire qu’Il Ă©tait la Parole. Maintenant, un Ă©rudit peut s’asseoir et lire cette Parole au point oĂč il peut simplement vous lier de n’importe quelle maniĂšre qu’il veut, voyez, car il est intelligent, brillant. Prenez un prĂȘtre catholique, ou mĂȘme pas cela, prenez un thĂ©ologien trĂšs bien formĂ© dans la Bible. FrĂšre, un baptiste ou un presbytĂ©rien ou quelqu’un comme cela, il vous fera penser que vous ne connaissez rien, voyez, lorsqu’on en arrive Ă  discuter. Pourquoi? Voyez, parce qu’il L’a connu selon la chair, Lui, la Parole. [FrĂšre Branham tapote sa Bible – N.D.E.]

250      Mais l’unique façon par laquelle vous ĂȘtes sauvĂ©, c’est de Le connaĂźtre par rĂ©vĂ©lation!

251      Je peux prendre – je peux prendre la doctrine des presbytĂ©riens et vous lier, vous pentecĂŽtistes, au point que vous ne saurez plus rien. Je peux prendre la doctrine des baptistes et vous montrer, Ă  vous pentecĂŽtistes, un million de choses dont vous ne savez rien. C’est juste, mais ce n’est pas cela. Cela n’est pas Son Eglise. Cela n’est pas Son Eglise.

252      Son Eglise, c’est Lui-mĂȘme rĂ©vĂ©lĂ© (Amen! Comprenez-vous cela?) et exprimĂ© par la Parole Elle-mĂȘme, c’est-Ă -dire qu’Il est Dieu. Voyez-vous?

253      Comment pouvez-vous dire : «PĂšre, Fils et Saint-Esprit», ensuite... et ĂȘtre baptisĂ© en cela? PaĂŻens! C’est juste! Comment pouvez-vous dire que vous connaissez JĂ©sus-Christ, qu’Il est la Parole, alors qu’il n’y a pas une Ecriture dans la Bible, il n’y a pas un endroit oĂč quelqu’un ait jamais Ă©tĂ© baptisĂ© au nom du «PĂšre, Fils, Saint-Esprit»?

254      Et vous – et vous les «JĂ©sus seul», qui utilisez seulement le Nom de JĂ©sus pour le baptĂȘme! Je connais personnellement quatre ou cinq JĂ©sus, moi-mĂȘme. Ainsi, vous voyez ce Ă  quoi votre dĂ©nomination vous  conduit? Ce sont les tĂ©nĂšbres, l’expression de CaĂŻn qui apporta des fruits Ă  la place du sang. Voyez-vous ?

255      Mais la rĂ©vĂ©lation vient au travers du Sang, voyez, au travers de JĂ©sus-Christ, qui est le Sang de Dieu, le Sang crĂ©Ă© dans le sein de Marie. Et Paul Le connaissait par rĂ©vĂ©lation. C’est comme cela que nous Le connaissons aujourd’hui; c’est uniquement de cette façon que vous pouvez Le connaĂźtre. Non pas de dire : «Je suis mĂ©thodiste.» Cela ne signifie rien. «Je suis baptiste.» Cela ne signifie rien. «Je suis catholique.» Cela ne signifie rien. Mais par la rĂ©vĂ©lation, c’est-Ă -dire que Dieu vous a rĂ©vĂ©lĂ© la Parole! Il est la Parole. Et la Parole, comment savez-vous que cela est rĂ©vĂ©lĂ©? Elle vit Elle-mĂȘme et Elle S’exprime Ă  travers vous. Oh!

256      Les Ă©glises ont longtemps oubliĂ© cette grande rĂ©vĂ©lation. C’est juste. La rĂ©vĂ©lation de la VĂ©ritĂ©, elles l’ont oubliĂ©e. Elles sont allĂ©es vers...

257      Maintenant, lorsque Luther s’était levĂ©, il Ă©tait un grand homme. Il avait la rĂ©vĂ©lation de ce jour-lĂ . Mais qu’est ce qui est arrivĂ©? Une bande de Rickies est entrĂ©e avec des cheveux coupĂ©s en brosse comme on appelle cela aujourd’hui, et les Rickettas et tous, ils sont arrivĂ©s lĂ . Et – et – et la premiĂšre chose, vous savez, la chose est lĂ .

258      Cette manifestation! Si seulement – seulement vous connaissiez la numĂ©rologie de la Bible et saviez ce que Elvis ou – ou Ricky signifie pour l’Ecriture! Oui, oui, juste comme... Pourquoi JĂ©sus a-t-Il... Vous dites : «Il n’y a rien Ă  cela, Ă  votre nom.» Rien? Ce nom-lĂ  ne pouvait apparaĂźtre que dans ces derniers jours, pour ces gens des derniers jours.

259      Pourquoi est-ce que JĂ©sus avait changĂ© le nom d’Abram en Abraham, puis de SaraĂŻ en Sara? Pourquoi avait-Il changĂ© Saul en Paul? Pourquoi avait-Il changĂ© celui de Simon en Pierre, et ainsi de suite? Vous voyez? Certainement, cela signifie quelque chose.

260      On ne pouvait pas parler de ce nom-lĂ  avant ce jour-ci. C’est la raison pour laquelle nous avons cette chose infernale que nous avons dans le monde aujourd’hui, Ă  cause de telles choses. La race humaine entiĂšre est corrompue. C’en est – c’en est fini d’elle, voyez, et c’est pour cela qu’il y a cette corruption.

261      Remarquez maintenant, Luther Ă©tait dans la ligne, il l’était dans son temps, Luther, et il avait la rĂ©vĂ©lation; mais aussitĂŽt qu’il est parti, regardez ce qu’ils ont fait. Wesley avait un message, regardez ce que cela fit. Les vieux pentecĂŽtistes du dĂ©but avaient un message; regardez ce qu’ils ont fait. Ils ont rassemblĂ© un groupe d’hommes, exactement la mĂȘme chose que...

262      Dieu, dans Sa grĂące, a envoyĂ© Ă  IsraĂ«l une Colonne de Feu, un prophĂšte, un sacrifice, et s’est manifestĂ© Lui-mĂȘme parmi eux, et Il les a fait sortir d’Egypte et leur a fait traverser la mer Rouge. Et ils ont dĂ©sirĂ© une loi, ils pouvaient ainsi avoir de grands dignitaires; ils pouvaient avoir quelque chose Ă  faire dans cela. Et qu’est-ce qui leur est arrivĂ©? On les laissa errer dans le dĂ©sert durant quarante ans, et aucun de ceux qui faisaient partie de cette organisation ne traversa.

263      Caleb et JosuĂ©, ces deux-lĂ  seulement, s’étaient levĂ©s et avaient dit : «Nous sommes capables de prendre cela, de regarder Ă  la Parole de Dieu.»

264      Chacun d’eux mourut dans le dĂ©sert. Et JĂ©sus a dit qu’ils Ă©taient Ă©ternellement morts, c’est juste, aprĂšs qu’Il avait manifestĂ© Ses bĂ©nĂ©dictions et Sa puissance dans leurs Ăąges; comme Luther, Wesley et ainsi de suite. L’a-t-Il fait? Ils dirent : «Nos pĂšres ont mangĂ© la manne dans le dĂ©sert.»

265      Il dit : «Et ils sont tous morts.» C’est-Ă -dire sĂ©parĂ©s Ă©ternellement d’avec Dieu. Leurs cadavres pĂ©rirent dans le dĂ©sert. Voyez? Ils sont morts. «Mais Je suis le Pain de Vie descendu du ciel d’auprĂšs de Dieu.» Ils ne pouvaient pas comprendre cela. Ils ne pouvaient tout simplement pas comprendre.

266      TrĂšs bien, l’église a longtemps oubliĂ© cela. Ils ont acceptĂ© un message intellectuel, des intellectuels, l’affiliation, la connaissance, au lieu de la rĂ©vĂ©lation de la VĂ©ritĂ© de la Parole.

267      Maintenant Ă©coutez ceci, ils disent aujourd’hui : «Croyez-vous que Dieu nous a commissionnĂ©s pour aller dans le monde entier, guĂ©rir les malades, prĂȘcher l’Evangile, et chasser les dĂ©mons?» «Oh! Oh! oui, je suppose que c’est juste, mais...» Vous voyez?

268      Une dame me parlait l’autre jour, elle disait : «Eh bien, toutes les Ă©glises sont en harmonie.»

269      Je dis : «Il n’y en a pas une qui soit en harmonie avec l’autre.» Il y a des catholiques qui se tiennent lĂ . J’ai dit : «Qu’en est-il de vous? Vous ĂȘtes un mĂ©thodiste et celui-lĂ  est un catholique, ĂȘtes-vous en harmonie l’un avec l’autre?» Je dis : «Ce pape vient pour les unir, c’est une bonne chose pour toutes les personnes de ce genre.»

270      Mais l’Eglise de Dieu n’a rien Ă  voir avec cela, rien du tout. Elle est sortie de toute cette bande. Oui, oui! C’est juste. Oui, monsieur.

271      Vous voulez unir cela, et l’un croit dans quelque chose et l’autre dans une autre; le mĂ©thodiste pratique l’aspersion, le baptiste pratique l’immersion, et tous les deux nient le Saint-Esprit dans la plĂ©nitude de Sa puissance. Ils disent : «Nous avons reçu le Saint-Esprit lorsque nous avons cru.»

272      La Bible a dit : «Avez-vous reçu le Saint-Esprit depuis que vous avez cru?» C’est lĂ  la diffĂ©rence. Voyez? C’est juste. Voyez?

273      Et ils disent : «Nous sommes l’Eglise catholique. Nous avons commencĂ© tĂŽt. Nous avons fait ceci.» Les mĂ©thodistes disent : «Nous avons pour base la Bible.»

274      JĂ©sus a dit : «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru.» Maintenant, oĂč est-ce qu’on en est? Oui, oui. Voyez? Oui. «Les Ɠuvres que Je fais, vous le ferez aussi.» Chaque crĂ©ature, chaque personne qui croit en Lui. Maintenant oĂč est-ce qu’on en est? Ce sont Ses Paroles. «Les cieux et la terre passeront, mais Ma Parole ne faillira jamais.» Maintenant oĂč est-ce qu’on en est? Voyez? Oh! cela se manifeste tout simplement!

275      Qu’est-ce? C’est une condition hybride. Regardez ici, prenez une bonne grosse graine de maĂŻs hybride, et prenez ce maĂŻs hybride, c’est un beau maĂŻs. Mais plantez-le, qu’est-ce que vous obtenez? Une petite tige en sort comme ceci, puis elle jaunit et flĂ©trit complĂštement. C’est ainsi qu’est chaque dĂ©nomination, quand elle est hybridĂ©e, les paroles d’hommes sont mĂ©langĂ©es aux Paroles de Dieu. Elle s’élĂšvera jusqu’aux signes et prodiges mais quant Ă  ce que JĂ©sus a dit Ă  propos de croire la Parole, elle jaunit et dit: «Nous ne pouvons accepter cela», et ils font demi-tour.

276      Juste comme ce que tous ces autres espions ont fait, ceux qui Ă©taient allĂ©s lĂ -bas et qui avaient observĂ© Canaan. ArrivĂ©s lĂ , ils ont dit : «Oh! nous avons l’air de sauterelles Ă  cĂŽtĂ© d’eux. Nous ne pouvons pas les conquĂ©rir! Les AmalĂ©cites le feront, tous ceux-ci, c’est ce qu’ils vont faire.» Et ils ont fait demi-tour.

277      Et Caleb et JosuĂ©, Ă©tant des pur-sang (Amen!) par la Parole de Dieu, savaient que Dieu avait dit : «Je vous donne ce pays.» Ils dirent : «Nous sommes plus que capables de le conquĂ©rir!»

278      Ça dĂ©pend de l’endroit d’oĂč vous ĂȘtes nĂ©s. Si vous ĂȘtes nĂ©s de la Parole de Dieu, la Parole de Dieu a la prĂ©Ă©minence dans Son Eglise. C’est pour cela qu’Il Ă©tait mort. C’était lĂ  Son dessein, qu’Il soit en mesure d’accomplir – d’avoir la prĂ©Ă©minence pour Ɠuvrer dans Son Eglise. Laissez la Parole de Dieu resplendir premiĂšrement, peu importe ce Ă  quoi ressemble toute autre chose. Peu m’importe si les intellectuels disent ceci et cela; cela n’a rien Ă  voir avec la chose. La Parole de Dieu l’a dit, et nous sommes plus que capables de conquĂ©rir cela.

279      «Si je prĂȘchais cela dans mon Eglise», me disait un ministre, il disait: «J’aurais Ă  prĂȘcher aux quatre poteaux de l’église.»

280      Je dis : «Je prĂȘcherais Ă  cela.» Oui, monsieur. La Parole de Dieu l’a dit. Nous pouvons le faire. Dieu a dit de le faire. Amen!

281      Oh! oui; ils se trouvent des excuses en ceci. Voyez? C’est pourquoi ils sont aveugles au Message du temps de la fin, de ces derniers jours oĂč Dieu est en train de Se confirmer. Ils essaient de classer ceci parmi les sortes de spiritisme, ou certain – oh! (Comment appellerais-je cela?) quelque chose de mental, une illusion, ou quelque chose de cet ordre. Voyez, ils – ils essaient d’En faire ce que Cela n’est pas.

282      C’était ce qu’ils firent lorsqu’Il Ă©tait lĂ , lorsque JĂ©sus Ă©tait lĂ , ils L’appelĂšrent «BĂ©elzĂ©bul, un diseur de bonnes aventures». Maintenant, ils disent que c’est une sorte de tĂ©lĂ©pathie mentale. Voyez? Lorsque... Ils savaient qu’Il pouvait se tenir lĂ , regarder les gens et discerner les pensĂ©es mĂȘmes qui Ă©taient dans leur cƓur. La Bible l’a dit.

283      Eh bien, HĂ©breux chapitre 4 ne dit-il pas : «La Parole de Dieu est plus vivante et plus tranchante qu’une Ă©pĂ©e Ă  double tranchant, et elle discerne les pensĂ©es mĂȘme de l’esprit»? Et Il Ă©tait cette Parole. Et lorsque cette Parole a la prĂ©Ă©minence sur l’homme, la mĂȘme chose a lieu de nouveau, parce que c’est la Parole! Amen!... Vous voyez comment vous pouvez trĂ©bucher sur ceci Ă  partir de maintenant. Le voici si parfaitement clair. Voyez? TrĂšs bien.

284      C’est pour cela qu’ils sont aveugles, comme ce fut le cas au temps oĂč Christ Ă©tait sur la terre. Oh! la la! Ils trĂ©buchent de la mĂȘme maniĂšre. Ils dirent : «Il est BĂ©elzĂ©bul. BĂ©el-...» Ils ont vu qu’Il pouvait faire cela, ainsi ils dirent : «Il est simplement un... Il est un enfant illĂ©gitime et c’est quelqu’un de bizarre. Il est tout simplement possĂ©dĂ© d’un dĂ©mon. C’est un – c’est un Samaritain lĂ , et Il a un dĂ©mon en Lui. C’est par ce moyen qu’Il fait cela.»

285      JĂ©sus a dit : «Je vous le pardonne.» Voyez, appelant la Parole de Dieu, les Ɠuvres de Dieu, un mauvais esprit. Il a dit : «Je vous le pardonne. Mais un jour, le Saint-Esprit viendra, et une parole contre Lui ne sera jamais pardonnĂ©e, ni dans ce monde, ni dans le monde Ă  venir, ni dans ce grand jour. Cela ne sera pas pardonnĂ©.» Ainsi, vous voyez, c’est Ă©crit clairement dans les Ecritures.

286      Ainsi, lorsque les gens arrivent Ă  ce jour-lĂ , peu importe combien la dĂ©nomination Ă  laquelle ils appartiennent est intellectuelle, elle est condamnĂ©e. Ils doivent l’ĂȘtre! Ils ont blasphĂ©mĂ© contre le Saint-Esprit, Le taxant d’ «exalté» et de quelque chose d’autre qui a un nom dĂ©goĂ»tant, ou quelque chose comme cela. Et l’Eglise de Dieu devait supporter cela tout le temps.

287      MĂȘme Paul devant Agrippa avait dit : «D’aprĂšs la voie qui est appelĂ©e ‘hĂ©rĂ©sie’, ce qui signifie ‘folie’, c’est d’aprĂšs cette voie que j’adore le Dieu de nos pĂšres.» Ce grand savant intellectuel devait en arriver Ă  ce point : «D’aprĂšs la voie qui est appelĂ©e ‘hĂ©rĂ©sie’».

288      Pourquoi? Cela lui Ă©tait rĂ©vĂ©lĂ©. Cette Colonne de Feu suspendue devant lui, dit : «Je suis JĂ©sus, le grand Dieu qui Ă©tait lĂ  dans le dĂ©sert avec MoĂŻse. Je le suis. Et il te sera dur de regimber contre les aiguillons.»

289      Puis Paul se tint lĂ , il savait que sa vie Ă©tait en danger. Il dit : «La voie qu’on appelle hĂ©rĂ©sie, c’est dans cette voie que j’adore le Dieu de nos pĂšres.» Cela Ă©tait ainsi appelĂ© parce qu’il lui a Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ© ce qu’était la grande VĂ©ritĂ© de Christ. Et aujourd’hui les gens disent : «C’est une dĂ©nomination.»

290      C’est JĂ©sus-Christ, la nouvelle naissance, rĂ©vĂ©lĂ© en vous pour qu’Il ait la prĂ©Ă©minence, pour qu’Il puisse exprimer Ses Paroles. Et quelle que soit la chose qu’Il a promise dans ces derniers jours, Il peut la rĂ©aliser Ă  travers Son Corps quand Il Ɠuvre. Amen! C’est exactement la Parole de Dieu rendue manifeste. Remarquez. TrĂšs bien!

291      Comme au temps de Christ, Dieu Lui-mĂȘme tient la clĂ© de cette rĂ©vĂ©lation de Christ. Croyez-vous cela? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.]. Les Ă©coles de thĂ©ologie ne peuvent jamais dĂ©couvrir cela. JĂ©sus l’a dit. Si vous voulez le lire maintenant, c’est dans saint Matthieu 11:25 et 27 : «Je Te remercie, ĂŽ PĂšre, Dieu des Cieux et de la terre de ce que Tu as cachĂ© ceci aux yeux des sages et des intelligents et de ce que Tu l’as rĂ©vĂ©lĂ© aux enfants qui voudraient apprendre.» Voyez? Voyez? Peu m’importe...

292      Observez les Ă©rudits de ce jour-lĂ , ces Juifs, de trĂšs braves hommes; observez les organisations des pharisiens, des sadducĂ©ens et des hĂ©rodiens ou de n’importe quoi que cela pouvait ĂȘtre. Voyez? Toutes leurs grandes organisations... Et JĂ©sus a dit : «Vous ĂȘtes aveugles; vous conduisez des aveugles. EsaĂŻe avait bien parlĂ© de vous : ‘Vous avez des oreilles et vous n’entendez pas, et des yeux avec lesquels vous ne pouvez pas voir.’» En effet, EsaĂŻe a dit ceci en Esprit, le Dieu du Ciel a donc aveuglĂ© vos yeux. Vous agissez comme Eve avait agi, acceptant le cĂŽtĂ© intellectuel et vous ne connaissez rien de l’Esprit de Dieu. Par consĂ©quent, ne tomberont-ils pas tous dans le fossĂ©, tous les deux, le conducteur et l’aveugle aussi? Le conducteur tombera avec l’aveugle parce qu’il est aussi aveugle. Le conducteur aveugle tombera en conduisant l’aveugle, ils tomberont tous deux dans le fossĂ©.

293      Et Dieu seul tient cette clĂ©. Il a exprimĂ© la mĂȘme chose, lĂ  dans l’Ecriture prĂ©cĂ©dente, il y a un moment lorsque je lisais cela, lorsqu’Il a dit: «Qui dit-on que Je suis, Moi le Fils de l’homme?»

294      Et Pierre dit : «Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.»

295      Il dit : «BĂ©nis sois-tu, Simon, fils de Jonas. La chair et le sang ne t’ont jamais rĂ©vĂ©lĂ© ceci, c’est Mon PĂšre qui est dans le Ciel. Sur cette rĂ©vĂ©lation-ci, sur elle seule, Je bĂątirai Mon Eglise. Les portes de l’enfer ne prĂ©vaudront jamais contre Elle.» Voyez-vous? Maintenant, vous voyez?

296      Ainsi donc, il n’y a pas d’écoles, pas de thĂ©ologiens, ni d’enseignants de la Bible dans n’importe quelle Ă©cole qui connaissent quelque chose Ă  ce sujet. Ils ne peuvent rien connaĂźtre Ă  ce sujet. Il leur est impossible de connaĂźtre quoi que ce soit Ă  ce sujet. Dieu a cachĂ© aux vĂ©ritables docteurs Ă©lus et Ă  tous les autres le sens pour pouvoir reconnaĂźtre cela.

297      Que Christ leur soit rĂ©vĂ©lĂ©, cela est une affaire personnelle, individuelle pour la personne.

298      Et si vous dites : «Il s’est rĂ©vĂ©lĂ© Ă  moi», et qu’ensuite la Vie que Christ a produite ici dans la Bible, cette mĂȘme Vie qui est en Lui, ne se manifeste pas en vous, alors vous avez la mauvaise rĂ©vĂ©lation.

299      Si vous mettez la vie d’une citrouille dans la vie d’un poirier, cela produirait des citrouilles. «Vous les reconnaĂźtrez Ă  leurs fruits.» C’est tout Ă  fait vrai. Et si en premier lieu vous faites pousser un arbre, une vigne, et qu’elle produise des grappes de raisins, le premier sarment qu’elle donne produit des raisins. Le second produit des citrons, le suivant produit des poires, et l’autre produit des pommes, il y a une sorte de greffage lĂ , les sarments portent leur propre vie. Chaque dĂ©nomination portera sa propre vie. Mais si jamais cette vigne originale fait sortir un autre sarment, il portera des raisins comme la premiĂšre fois.

300      Et si jamais la Vie – la Vie de JĂ©sus-Christ fait sortir un autre Corps de croyants, il portera les mĂȘmes fruits que le premier Corps. Ils Ă©criront un livre des Actes aprĂšs cela, parce que ça sera la mĂȘme – la mĂȘme Vie. Voyez-vous ce que je veux dire? Vous ne pouvez simplement pas vous en dĂ©barrasser. C’est la Vie de Christ en vous, injectĂ©e en vous par le Saint-Esprit Lui-mĂȘme, qui vit Sa Vie au travers de vous.

301      «Aveugles, conducteurs d’aveugles!» Remarquez, Dieu seul tient cette clĂ©. Aucun thĂ©ologien ne peut vous le dire, ce n’est pas connu. Cela leur est cachĂ©. Ils n’en savent rien.

302      Ainsi les Ă©coles, lorsque vous dites : «J’ai eu un doctorat, un doctorat en droit», vous faites seulement... Pour moi, et je crois, et pour Dieu et pour n’importe quel vĂ©ritable croyant authentique, cela signifie que vous vous ĂȘtes simplement Ă©loignĂ© d’une certaine distance, vous avez juste rĂ©trogradĂ©. On ne connaĂźt pas Dieu par l’instruction. On ne Le connaĂźt pas par la maniĂšre dont on L’explique.

303      Dieu Se fait connaĂźtre dans la simplicitĂ© de la rĂ©vĂ©lation de JĂ©sus-Christ Ă  la personne la plus illettrĂ©e. Voyez-vous? Pas votre thĂ©ologie. C’est la rĂ©vĂ©lation de JĂ©sus-Christ. «Sur ce roc, Je bĂątirai Mon Eglise.» Aucun autre rocher n’est acceptĂ©, rien d’autre n’est acceptĂ©, pas un autre rocher romain, pas un autre rocher protestant, pas d’autres Ă©coles, ni rien d’autre, mais exactement sur la rĂ©vĂ©lation de JĂ©sus-Christ Ă  travers la nouvelle naissance. C’est lĂ -dedans qu’Il naĂźt, et qu’Il injecte Sa propre Vie; et votre vie disparaĂźt. Et la Vie de Christ jaillit Elle-mĂȘme de vous, ayant la prĂ©Ă©minence, vers les gens pour qu’ils voient cette vĂ©ritable Vie, accompagnĂ©e des Ɠuvres, des signes et des prodiges qu’Il fit; Il fait la mĂȘme chose au travers de vous. En dehors de cela, les autres choses ne sont mĂȘme pas mentionnĂ©es du tout. Observez la grande rĂ©vĂ©lation de Dieu se dĂ©voiler!

304      Le manque de cette rĂ©vĂ©lation est la raison pour laquelle nous avons parmi nous tant de divisions, et tant de raillerie. Il y a beaucoup de divisions parmi nous parce que les gens manquent cette rĂ©vĂ©lation. Voyez, les docteurs manquent cette rĂ©vĂ©lation.

305      AprĂšs sa grande rĂ©vĂ©lation de Christ, Paul dit dans I Corinthiens au chapitre 2... Soyez sĂ»rs de lire cela comme vous l’écrivez. Observez! Oh! Il a dit : «Je ne suis jamais venu vers vous avec la sagesse.» Regardez cet homme qui avait la sagesse, mais regardez cet homme qui avait la science : «Je ne suis jamais venu vers vous avec ce genre de paroles.» I Corinthiens, le chapitre 2 de I Corinthiens. Oh! je souhaite...

306      Bien, lisons simplement cela. Comment... Pouvez-vous vous mettre debout une minute pour que nous lisions juste un ou deux versets? [L’assemblĂ©e rĂ©pond : «Amen!» – N.D.E.] J’aimerais juste le lire afin que vous – vous ne soyez pas ... Cela permettrait mĂȘme aux gens qui suivent les bandes d’y revenir, de toute façon, cela va leur donner une occasion.

307      I Corinthiens, chapitre 2. Ecoutez ce grand apĂŽtre-ci, Paul, le serviteur intellectuel de Dieu. Ecoutez ceci.

            ...moi, Paul, lorsque je suis venu vers vous, je n’étais pas venu avec excellence de Paroles... de sagesse, vous annoncer le tĂ©moignage de Dieu.

            Je n’ai jamais dit : «Moi, je suis Docteur Untel.» Voyez-vous?

            Car je me suis rĂ©solu de ne connaĂźtre aucune autre chose parmi vous si ce n’est JĂ©sus-Christ, et JĂ©sus-Christ crucifiĂ©.

            Et j’étais auprĂšs de vous dans la faiblesse, dans la crainte et dans un grand tremblement... mon discours et – et ma prĂ©dication ne consistaient pas en des paroles persuasives de la sagesse humaine, mais dans une dĂ©monstration de l’Esprit et de la puissance – de la puissance.

308      LĂ , vous voyez, voilĂ  l’Evangile. Voyez-vous? JĂ©sus a dit : «Allez dans le monde entier et prĂȘchez l’Evangile.» Il n’a pas dit : «Allez enseigner.» Il a dit : «Allez prĂȘcher.» En d’autres termes : «DĂ©montrez la puissance, et ces miracles les accompagneront.» Enseigner seulement ne fait pas cela. Il faut le vĂ©ritable Esprit Lui-mĂȘme pour dĂ©montrer ces signes. Voyez-vous? Ecoutez ceci.

            Afin que votre foi ne repose pas sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.

309      Oh! la la! vous voyez, pour transformer l’homme! Pas en ce que je peux trouver une Ă©chappatoire pour dire : «Il n’est pas le mĂȘme», alors qu’Il est le mĂȘme. Si je fais cela, ça montre pour moi que ça – ça... sĂ»rement, un homme qui me raconte cela me prouverait qu’il n’a pas la rĂ©vĂ©lation, la triple rĂ©vĂ©lation de Dieu. Voyez-vous? Maintenant, et...

            Cependant dans la faiblesse... parmi vous qui ĂȘtes parfaits :             Toutefois non pas avec la sagesse du monde, non pas celle des princes de ce monde qui sera anĂ©antie.

            Mais nous parlons de la sagesse de Dieu en... mystĂšre (voyez, le triple mystĂšre de Dieu), sagesse cachĂ©e que Dieu a destinĂ©e avant les siĂšcles pour notre gloire, sagesse qu’aucun prince de ce monde n’a connue, aucun des prĂȘtres, des «rebbi» – rabbins... (pardonnez-moi)... ou n’importe qui – n’en a connu quelque chose; car s’ils l’avaient connue, ils n’auraient pas crucifiĂ© le Seigneur de gloire.

310      Vous dites : «Vous avez tort Ă  propos des rabbins et des prĂ©dicateurs, lĂ .» Qui L’a crucifiĂ©? Hein!

311      Oh! nous pouvons continuer sans cesse. Lisez cela, voyez, sans cesse, gagnons le temps parce que nous n’avons que... Il y a encore du temps, mais nous avons beaucoup Ă  dire ici si le Seigneur nous aide maintenant. Faute de ceci, maintenant...

312      Et Paul, ce grand homme intellectuel, n’a jamais essayĂ© d’utiliser ses grands termes de thĂ©ologien en s’adressant aux gens. Il a humblement acceptĂ© la Parole du Seigneur, et il a vĂ©cu la Parole si bien que Celle-ci S’est exprimĂ©e au travers de lui. Il a vĂ©cu si – si pieusement qu’on a vu JĂ©sus-Christ en lui, au point qu’ils cherchaient Ă  prendre son mouchoir pour l’appliquer sur les malades. VoilĂ  la Vie de Christ.

313      Maintenant, vous entendez quelqu’un dire : «Oh! eh bien, vous voyez, Elie a fait cela il y a longtemps, il posa son bĂąton; mais, oh! c’était au temps d’Elie.» Eh bien, c’est ce que le monde a cru. Les prĂȘtres intellectuels, etc., ainsi que les Ă©glises de ce temps-lĂ  croyaient cela.

314      Mais quant Ă  ces croyants, eux ils connaissaient autre chose. Ils avaient compris que la rĂ©vĂ©lation de Christ qui Ă©tait en Elie, cette mĂȘme chose Ă©tait en Paul, exprimant le mĂȘme genre de Vie, parce qu’il Ă©tait un prophĂšte. Voyez-vous? Il prĂ©dit des choses qui arrivĂšrent exactement comme prĂ©dit, et ils savaient que c’était l’identification d’un prophĂšte de Dieu. Et ils surent qu’il Ă©tait un prophĂšte de Dieu. Vous ne pouviez pas du tout les Ă©branler lĂ -dessus. MĂȘme lorsqu’ils virent Pierre prĂ©dire ces choses qui sont arrivĂ©es, ils dirent : «Puisse ne fĂ»t-ce que son ombre passer sur moi.» Amen! C’est cela l’Eglise. Ce sont lĂ  ceux qui croient cela. Oui, monsieur. C’était rĂ©vĂ©lĂ© par...

315      Eh bien, Paul a-t-il dit : «C’est parce que je – j’ai eu un doctorat, un doctorat en droit, ainsi de suite, qu’ils me croient»? Non. Il a dit : «J’ai oubliĂ© toutes ces choses-lĂ , la sagesse des hommes.» Il a dit : «Je devais mourir, et je Le connais dans la puissance de Sa rĂ©surrection. C’est comme cela que je suis venu chez vous, avec une dĂ©monstration de la puissance de Dieu.»

316      Qu’était-ce? Faire de JĂ©sus-Christ le mĂȘme hier, aujourd’hui, et Ă©ternellement. Les mĂȘmes Ɠuvres que JĂ©sus-Christ a faites, Paul les a aussi accomplies. Et ils ont compris que Dieu, le PĂšre glorieux qui S’était manifestĂ© dans le buisson ardent, a dĂ©montrĂ© cela Ă  Paul; et voici que cela Ă©tait en train d’ĂȘtre dĂ©montrĂ©.

317      Et Il est le mĂȘme dans chaque Ăąge. La triple maniĂšre de Dieu : «Hier, aujourd’hui, et Ă©ternellement.» Quoi? Le RĂ©dempteur, dans Son Eglise, la prĂ©Ă©minence dans le Royaume qui vient. Amen! Voyez-vous cela? C’est aussi parfait que possible!

318      Oh! remarquez! Le Saint-Esprit est le seul rĂ©vĂ©lateur de la rĂ©vĂ©lation divine de Christ. Aucune Ă©cole ne peut le faire. Aucun Ă©rudit ne peut le faire. Aucun homme, qu’il soit bien instruit, qu’il soit pieux, ou autre chose, aucune personne ne peut le faire.

319      Je pourrais frapper fort ici. Combien sont des chrĂ©tiens nĂ©s de nouveau, remplis du Saint-Esprit? Levez la main. Ça va. Continuons alors. Ça va. Remarquez.

320      Il ne le fera qu’aux prĂ©destinĂ©s. C’est exact. «Tous ceux que le PĂšre M’a donnĂ©s viendront, et aucun homme ne peut venir, Ă  moins que le pĂšre ne Me l’ait donnĂ© premiĂšrement.» Voyez-vous?

321      Regardez ces prĂȘtres qui disaient : «Cet homme-ci est BĂ©elzĂ©bul. Il est un diseur de bonne aventure. Il est un dĂ©mon.»

322      Et cette pauvre petite dame qui se promenait lĂ  autour, vivant avec six maris; elle vivait avec cinq, et elle avait le sixiĂšme Ă  ce moment-lĂ . Et JĂ©sus dit : «Va chercher ton mari et reviens ici.»

            Elle dit : «Je n’ai pas de mari.»

323      Il dit : «Oui, tu en as eu six. Tu en as eu cinq, et celui avec qui tu es en train de vivre maintenant n’est pas ton mari.»

            Elle dit : «Monsieur.» Quoi? Cette lumiĂšre a frappĂ© cette semence.

324      Quand elle a frappĂ© ces sacrificateurs, ils ont dit : «Cet Homme est un diseur de bonne aventure.» Voyez, pas de Vie lĂ -dedans. Un hybride, qui s’est Ă©levĂ© aussi loin qu’une dĂ©nomination, mais il est mort dĂšs lors.

325      Mais cette femme n’était pas une hybride. Elle dit : «Monsieur, je vois!» Je peux voir ses beaux grands yeux briller comme cela, des larmes coulant sur ses joues. Elle dit : «Monsieur, je vois que Tu es un prophĂšte. J’attends un Messie. Et lorsque ce Messie-lĂ  viendra, Il fera cette mĂȘme chose. Il nous dira ces choses.»

            Il dit : «Je Le suis.»

326      Ô Seigneur! Elle laissa sa cruche. «Le voici, venez voir un Homme qui m’a dit des choses.» Qu’était-ce? Cette LumiĂšre-lĂ  frappa cette Semence. Cette Vie Ă©tait lĂ . Elle se manifesta. La mĂȘme chose aujourd’hui!

327      Mais le thĂ©ologien dira : «Attendez, maintenant, juste une minute. Je vais voir si Untel, si le pasteur Moody a dit, ou...»

328      Qu’est-ce que le pasteur Moody a Ă  faire avec ceci aujourd’hui? Pasteur Moody a vĂ©cu en son temps, mais pas maintenant. Certainement. Luther vĂ©cut en son temps, mais pas au temps de Wesley. Wesley vĂ©cut en son temps, mais pas au temps des pentecĂŽtistes. Les pentecĂŽtistes ont vĂ©cu en leur temps, mais ils sont loin de Ceci en cette heure. Nous sommes dans la derniĂšre heure. Certainement.

329      Leurs organisations et leurs scrupules prouvent que Ce n’est pas lĂ . La Parole n’a jamais Ă©tĂ© correctement confirmĂ©e; (juste) seulement dans sa force – les semences – les dĂ©nominations. Et ils faisaient une dĂ©nomination, ils mĂ©langeaient alors leurs vieilles semences de stramoine avec le vĂ©ritable blĂ©, cela mourait tout de suite. La rĂ©colte donnait la stramoine, exact, les ronces vertes et les orties; oui, oui, vous voyez, elle retournait Ă  cela. Cela mourait tout de suite. Alors ils dĂ©faisaient le champ, et ils recommençaient, ils plantaient de vraies semences et certaines poussaient et les Ă©touffaient.

330      Mais alors, Dieu a dit qu’en ces derniers jours Il allait manifester un peuple lavĂ© dans Son Sang, et ils Ă©taient prĂ©destinĂ©s Ă  ĂȘtre lĂ . Ils doivent ĂȘtre lĂ . Dieu l’a dit. Et cela rĂ©vĂ©lerait... Et le signe mĂȘme : «J’enver-...» Malachie 4, et ce qu’Il ferait, restaurer de nouveau, ramener dans les derniers jours ces grandes choses qu’Il a promises, cela apporterait la rĂ©vĂ©lation. Qu’est-ce? Que doit-il faire, Malachie 4? Il doit ramener la foi des pĂšres aux enfants, voyez-vous? Cela est exact, ramener sur la scĂšne la mĂȘme chose, la mĂȘme Colonne de Feu, les mĂȘmes signes, les mĂȘmes merveilles, le mĂȘme JĂ©sus; faisant de Lui le mĂȘme, prĂȘchant qu’Il est le mĂȘme, confirmant qu’Il est le mĂȘme hier, aujourd'hui et Ă©ternellement.

331      «Je restaurerai, dit le Seigneur, toutes les annĂ©es que le vers mĂ©thodiste et le hasil, et les baptistes, les catholiques, et tous ces vers ont mangĂ©es», cette – cette fois-lĂ , au point que c’est devenu une souche dĂ©nominationnelle dans laquelle il ne reste aucune semence. «Mais je restaurerai encore, dit Le Seigneur, toutes ces annĂ©es.» Quoi? «Tous les signes et prodiges qu’ils ont rejetĂ©s. Je restituerai cela juste Ă  cet Arbre original et je restaurerai cela», dit le Seigneur. Ce prophĂšte-lĂ  Ă©tait un prophĂšte confirmĂ©. Ses paroles devaient s’accomplir. Amen!

332      Le Saint-Esprit seul est le rĂ©vĂ©lateur de la rĂ©vĂ©lation divine de Christ, et Il l’a Ă©tĂ© dans tous les Ăąges. Souvenez-vous, tous les Ăąges! A qui la Parole du Seigneur venait-Elle? Uniquement au prophĂšte. Cela est exact. Est-ce juste? Et le prophĂšte devait ĂȘtre confirmĂ© premiĂšrement. Non pas parce qu’il disait qu’il Ă©tait un prophĂšte; c’est parce qu’il Ă©tait nĂ© prophĂšte, et il Ă©tait confirmĂ© comme Ă©tant un prophĂšte, et tout ce qu’il disait Ă©tait basĂ© exactement sur la Parole et s’accomplissait, ensuite toute autre chose passait. Voyez-vous? C’était... La Parole du Seigneur venait par le Saint-Esprit seulement. La Bible dit : «Les hommes d’autrefois, poussĂ©s par le Saint-Esprit (Voyez?), ont Ă©crit la Parole.»

333      Ecoutez. Jean-Baptiste n’aurait jamais connu JĂ©sus si le Saint-Esprit ne Le lui avait pas montrĂ©. Est-ce juste? [L’assemblĂ©e rĂ©pond : «Amen!» – N.D.E]

334      Jean-Baptiste, ce grand prophĂšte, s’avança et dit : «Quelqu’un se tient parmi vous maintenant mĂȘme, un Homme ordinaire, Il se tient ici quelque part, c’est l’Agneau de Dieu.» Jean dit : «Je tĂ©moigne, je tĂ©moigne avoir vu l’Esprit de Dieu, le Saint-Esprit, descendre du Ciel comme une colombe, et Il s’est posĂ© sur Lui. Et une voix a dit : ‘Celui-ci est Mon Fils bien-aimĂ© en qui je prends plaisir.’» Qu’était-ce? Le Saint-Esprit a dit : «Je Le montrerai.»

335      C’est l’unique façon par laquelle vous Le reconnaĂźtrez aujourd’hui; l’unique façon par laquelle vous saisirez la triple rĂ©vĂ©lation de Dieu, c’est grĂące au Saint-Esprit. Et l’unique façon pour que cela soit possible, c’est que vous soyez prĂ©destinĂ©s Ă  le voir. Si ce n’est pas le cas, vous ne verrez jamais cela. Si vous n’ĂȘtes pas prĂ©destinĂ©s Ă  voir cela, vous ne verrez jamais cela, parce que cette LumiĂšre peut briller et vous vous Ă©loignerez, vous vous En moquerez et y trouverez une explication par une conception intellectuelle. Alors que le vrai Dieu Lui-mĂȘme Se manifeste et confirme la Chose, vous voyez, mais s’il ne vous est pas donnĂ© de voir cela, vous ne le verrez pas.

336      Dieu n’a jamais dit : «Je choisirai celui-ci, Je choisirai celui-là», mais Il connaissait par Son... La raison pour laquelle Il pouvait prĂ©destiner, c’est parce qu’Il est infini, et Il – Il connaĂźt chaque... Il est infini, ainsi donc, Il connaissait toute chose. Il connaissait la fin, et Il pouvait annoncer la fin dĂšs le commencement. Il est Dieu. S’Il ne peut faire cela, Il n’est pas Dieu. Oui, monsieur. Il est infini. C’est exact.

337      Jean ne L’aurait jamais connu, non monsieur, si le Saint-Esprit ne L’avait pas dĂ©signĂ©. Voyez-vous comment Dieu cache Son mystĂšre aux Ă©rudits de haut rang et autres? Ecoutez, chacun de ces gens...?... Et dans la simplicitĂ© Il rĂ©vĂšle cela Ă  celui qu’Il a prĂ©destinĂ© Ă  le voir. Ecoutez ceci! Les autres qui se tenaient lĂ  n’avaient mĂȘme pas vu la Colombe, ils n’ont jamais entendu de voix, car c’était seulement envoyĂ© Ă  la semence prĂ©destinĂ©e. PrĂ©destinĂ©e ! Certainement, elle Ă©tait prĂ©destinĂ©e.

338      Eh bien, EsaĂŻe, 712 ans avant qu’Il ne fĂ»t nĂ©, Ă©tant en Esprit, s’étant Ă©levĂ© au-delĂ  des facultĂ©s humaines, dit : «La voix de quelqu’un crie dans le dĂ©sert : ‘PrĂ©parez le chemin du Seigneur et aplanissez Son sentier.’»

339      Alors, si EsaĂŻe a pu voir cela, Malachie ne pouvait-il pas voir la mĂȘme chose concernant un dernier prophĂšte prĂ©destinĂ©, le scellement de tous les prophĂštes de l’Ancien Testament, ce principal... ce grand prophĂšte se tenant lĂ  Ă  la fin de l’ñge? Voyez-vous? On dit : «C’est prĂ©destinĂ©?» Certainement, il l’était. Malachie l’a vu aussi.

340      JĂ©sus a dit : «Si vous pouvez le recevoir, c’est celui dont il est dit : ‘J’envoie mon messager devant ma face, (Malachie 3), pour prĂ©parer le chemin devant moi.’» Voyez-vous? Bien sĂ»r! Il Ă©tait prĂ©destinĂ© Ă  voir ce message-lĂ . Il n’est pas Ă©tonnant qu’il pĂ»t regarder au-delĂ  et voir cette Colombe-lĂ  descendre, cette LumiĂšre qui Ă©tait dans le dĂ©sert avec IsraĂ«l, descendre.

341      Dieu Lui-mĂȘme dit : «Celui-ci est mon Fils bien-aimĂ© en qui Je me plais de demeurer.» Dieu et l’homme devenant Un.

342      «Je rends tĂ©moignage, dit Jean, je L’ai vu, l’Unique engendrĂ© du PĂšre. Je suis tĂ©moin de cela.» Amen!

343      Vous y ĂȘtes. La simplicitĂ©! Avec un vieux prĂ©dicateur... Son pĂšre – son pĂšre Ă©tait un grand thĂ©ologien, vous savez, il sortait d’une Ă©cole. Tout portait Ă  croire qu’il devait rentrer Ă  la dĂ©nomination de son pĂšre. Cela n’était pas la volontĂ© de Dieu.

344      Lorsque Dieu le toucha Ă  sa naissance, lĂ , Ă  ce moment-lĂ , il reçut le Saint-Esprit trois mois avant qu’il soit nĂ©. Oui, monsieur. Lorsque Marie s’y rendit, et le petit Jean avait six mois dans le sein de sa mĂšre et n’avait jamais... Ces petits muscles n’avaient encore jamais bougĂ©. Et Marie avait peur... les petits muscles grandissaient mais elle ne pouvait pas sentir la vie, Elisabeth, sa mĂšre, plutĂŽt. Et quand Marie vint, la saisit, l’embrassa et l’entoura de ses bras, elle posa les mains sur elle, voyez-vous. Et elle dit : «Dieu m’a parlĂ© et je vais aussi avoir un bĂ©bĂ©.»

            – Es-tu mariĂ©e Ă  Joseph?

            – Non!

            – Marie, comment cela se peut-il?

345      – Le Saint-Esprit me couvrira de Son ombre et quelque chose sera crĂ©Ă© en moi. Et je Lui donnerai le Nom de ‘JĂ©sus’. Il sera le Fils de Dieu.

346      Et aussitĂŽt que le mot «JĂ©sus» fut prononcĂ©, le petit Jean commença Ă  bondir, Ă  crier, Ă  sauter dans le sein de sa mĂšre.

347      Elle dit : «Que le Seigneur Dieu soit bĂ©ni! Car d’oĂč vient la mĂšre de mon Seigneur? La mĂšre de mon Seigneur!» Oh! la la! «D’oĂč vient la mĂšre de mon Seigneur? Car aussitĂŽt que ta salutation est parvenue Ă  mes oreilles, mon bĂ©bĂ© a sautĂ© de joie dans mon sein.»

348      Pas Ă©tonnant qu’il n’ait pas eu besoin de sĂ©minaire, de quelque chose pour l’endoctriner avec quelque chose d’autre. Il avait un travail important. Il Ă©tait un homme du dĂ©sert, il S’en alla au dĂ©sert pour attendre. Dieu lui avait parlĂ© lĂ -bas, Il a dit : «Eh bien...», et Il Le lui a rĂ©vĂ©lĂ©. Oh! voilĂ  encore votre rĂ©vĂ©lation! «Et je vous dirai qui Il est. Tu es un prophĂšte. La Parole vient Ă  Toi. Tu sais qui tu es. Tu devais venir.» Cela rĂ©pond Ă  une question de dimanche passĂ©. Voyez-vous? «Tu sais qui tu es, Jean. Mais tiens-toi tranquille, ne dis rien. Va lĂ -bas. Et lorsque tu verras cette Personne, il y aura un signe venant du Ciel comme une LumiĂšre, une Colombe descendra. Ça sera Lui, lorsque tu Le verras.»

349      C’est la raison pour laquelle, lorsque JĂ©sus est descendu dans l’eau, Jean leva les yeux et voyant cette Colombe descendre, il dit : «Voici l’Agneau de Dieu! Le voilĂ ! C’est Lui qui ĂŽtera le pĂ©chĂ© du monde.»

350      JĂ©sus descendit dans l’eau et Se dirigea droit vers lui. Les deux yeux de Jean croisĂšrent les deux yeux de JĂ©sus. Ils Ă©taient des cousins au second degrĂ©, selon la chair. Marie et Elisabeth Ă©taient des cousines germaines. Leurs yeux se croisĂšrent, de l’un et de l’autre. Il y avait Dieu et Son prophĂšte, (Amen!), se tenant lĂ .

351      Jean dit : «C’est moi qui ai besoin d’ĂȘtre baptisĂ© par Toi. Pourquoi viens-Tu vers moi?»

352      JĂ©sus dit : «Souffre qu’il en soit ainsi maintenant, mais rappelle-toi qu’il nous convient d’accomplir toute justice.»

353      Pourquoi Jean fit-il cela? Parce qu’Il Ă©tait le sacrifice. Jean Ă©tait un prophĂšte, il le savait, et le sacrifice doit ĂȘtre lavĂ© avant d’ĂȘtre prĂ©sentĂ©. Oh! Oh! Et il le Lui concĂ©da et Le baptisa.

354      Et quand il l’eut fait, voici les Cieux s’ouvrirent. Oh! la la! et cette Colombe descendit sur Lui et une voix dit : «Celui-ci est mon Fils bien-aimĂ© en qui Je me plais de demeurer.» Le roi Jacques rend cela par : «En qui Je me plais de rester.» Ainsi quelle que soit la maniĂšre dont vous voulez rendre cela, c’est la mĂȘme chose. «Rester» ou... «Celui-ci est mon Fils bien-aimĂ© en qui je me plais de demeurer» ou «de rester», l’un ou l’autre, peu importe comment vous voulez mettre, c’est la mĂȘme chose. C’est exact.

355      Nous voyons alors que ça lui Ă©tait rĂ©vĂ©lĂ©. Les autres qui se tenaient lĂ , n’entendirent rien Ă  propos de cela. Le Saint-Esprit, seul, rĂ©vĂšle cela.

356      Ce fut la mĂȘme chose, lorsqu’Il se rĂ©vĂ©la Ă  Paul, une autre Semence prĂ©destinĂ©e.

357      Il y avait lĂ  Paul qui circulait, peut-ĂȘtre qu’il disait : «Si j’attrape cette bande, je les rĂ©duirai en miettes, parce que je suis Docteur Saul. J’ai grandi aux pieds de Gamaliel. Je viens de... Biblique Moody...» ou d’ailleurs, voyez. «Je – je suis un Ă©rudit. Je sais de quoi je parle. Je vais rĂ©duire cette bande d’exaltĂ©s en miettes. Et je vous le dis, grand saint-pĂšre, accordez-moi simplement la permission de me rendre lĂ -bas, et j’arrĂȘterai chacun de ces faiseurs de bruit-lĂ . Toute cette affaire de guĂ©rison divine, nous y mettrons fin.» Il mit cela dans sa poche, il dit : «J’y vais.»

358      Et ce jour-lĂ , oh! la la! vers onze heures du matin, une – une LumiĂšre resplendit devant lui et il tomba par terre.

359      Pourquoi? Il Ă©tait une semence prĂ©destinĂ©e. Dieu a dit : «Je l’ai choisi. Oui. Et je vais lui montrer de quels grands tourments il va souffrir Ă  cause de Mon Nom. Je l’enverrai auprĂšs des Gentils, et Je l’humilierai de toutes les façons possibles, mais pourtant il portera Mon Nom.»

360      Paul descendit alors lĂ  au fond du dĂ©sert pour trois ans et demi, jusqu’à ce qu’il se fĂ»t dĂ©barrassĂ© de toutes les balivernes ecclĂ©siastiques. Il resta lĂ  en Arabie jusqu’à ce qu’il eĂ»t appris la Parole et que la Parole est devenue lui. Et il devint un prisonnier; le voici revenir, enchaĂźnĂ© par l’amour! «Toute mon expĂ©rience de sĂ©minaire s’en est allĂ©e! Je suis un prisonnier de JĂ©sus-Christ. Amen! PhilĂ©mon, mon frĂšre, je suis un prisonnier de JĂ©sus-Christ. Je ne peux dĂ©clarer et dire que ce qu’Il me dit.»

361      Aujourd’hui, Dieu a besoin de prisonniers qui se font prisonniers de Sa volontĂ©, de Sa Parole.

362      C’est ce que Paul Ă©tait. Peu importe l’instruction intellectuelle qu’il avait reçue, il connut Dieu par rĂ©vĂ©lation. Oui, monsieur. L’intellect n’y avait alors absolument plus rien Ă  voir, lorsque vint la rĂ©vĂ©lation, le rocher sur lequel l’Eglise est bĂątie. Oui, monsieur. Remarquez, il Ă©tait une semence prĂ©destinĂ©e.

363      Le Saint-Esprit seul vous montre Qui Il est. Il n’y a personne... Ils vous fabriqueront Ă  partir de cela, le «PĂšre, Fils et Saint-Esprit», et toute autre chose. Voyez-vous? Mais le Saint-Esprit Le rĂ©vĂ©lera comme Ă©tant le Seigneur Dieu du Ciel rendu manifeste, Il rĂ©vĂ©lera que c’est (oh!) Lui.

364      Remarquez, maintenant. Pas dans les prophĂštes, ni dans les rois, ni dans rien d’autre, mais ici, pour la premiĂšre fois, Dieu Ă©tait rĂ©vĂ©lĂ© en Christ, dans la plĂ©nitude de la DivinitĂ© corporellement, dans la chair humaine. C’est cela, la rĂ©vĂ©lation. Oh! la la! Je m’en vais vous chanter une strophe maintenant:

                        Les Nations se disloquent, IsraĂ«l se rĂ©veille;

                        (N’est-ce pas?)

                        Les signes que les prophĂštes ont prĂ©dits;

                        Les Gentils (l’église et les dĂ©nominations), leurs jours

                        sont comptĂ©s, encombrĂ©s d’horreur,

                        Retourne, ĂŽ dispersĂ©, chez toi.

                        (Tu en avais Ă©tĂ© chassĂ©.)

                        Le jour de la rĂ©demption est proche;

                        Les cƓurs des hommes dĂ©faillent de peur.

365      Toutes leurs plaisanteries de Hollywood ne vont pas couvrir cela. C’est comme un petit garçon qui siffle en passant Ă  cĂŽtĂ© d’un cimetiĂšre la nuit. Voyez?

                        Sois rempli de l’Esprit,

                        Que ta lampe soit claire et mouchĂ©e;

                        LĂšve les yeux, ta rĂ©demption est proche!

                        Les faux prophĂštes mentent, ils nient la Parole de Dieu,

                        Que JĂ©sus le Christ est notre Dieu; (C’est exact)

                        Cette gĂ©nĂ©ration mĂ©prise la rĂ©vĂ©lation de Dieu,

                        Mais nous marchons lĂ  oĂč les apĂŽtres ont marchĂ©.

                        Le jour de la rĂ©demption est proche,

                        Les cƓurs des hommes dĂ©faillent de peur;

                        Sois rempli de l’Esprit, ta lampe claire et mouchĂ©e;

                        LĂšve les yeux, ta rĂ©demption est proche!

366      Recevez la rĂ©vĂ©lation, frĂšre. Cette gĂ©nĂ©ration mĂ©prise la rĂ©vĂ©lation de Dieu! Voyez-vous? C’est ce que font les faux prophĂštes. Vous les reconnaĂźtrez Ă  leurs fruits. Ils sont – ils sont hybrides. Ils ont Ă©tĂ© engendrĂ©s dans une organisation au lieu de la Parole de Dieu, la rĂ©vĂ©lation de Dieu, Se rĂ©vĂ©lant Ă  travers Christ, Qui est la Parole. Oh! la la!

367      Nous pouvions terminer par ici, mais si... nous reviendrons dessus quand je reviendrai, si vous le voulez, maintenant il y a... Vous voulez continuer? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] Cela dĂ©pend de vous, si vous le voulez. Voyez? Juste un peu... Je vais me dĂ©pĂȘcher, aussi... mais c’est... je prendrai assez de temps pour que vous... Vous aurez du temps de repos aprĂšs ceci. D’accord.

            C’est pareil. Remarquez cette semence prĂ©destinĂ©e.

368      Le Saint-Esprit seul vous montre Qui Il est; pas les prophĂštes ni ces rois... Mais ici Dieu est manifestĂ© dans la chair. Voici la plĂ©nitude. Il est complĂštement rĂ©vĂ©lĂ© et rendu manifeste aux yeux du monde. Oh! la la!

369      Regardez Ă  la montagne de la Transfiguration, quand le tĂ©moignage de Dieu Lui-mĂȘme fut donnĂ© : «Celui-ci est Mon Fils bien-aimĂ©. Ecoutez-Le.» MoĂŻse se tenait lĂ , reprĂ©sentant la loi. Elie se tenait lĂ , reprĂ©sentant les prophĂštes. Mais il... Ils disparurent et Il dit : «Celui-ci est Mon Fils bien-aimĂ©. Ecoutez-Le!» Trois Ă©taient reprĂ©sentĂ©s lĂ  : la loi, les prophĂštes et Mo-... et Christ. Et Il dit : «Le Voici.» Dieu ne fut point pleinement manifestĂ© dans les prophĂštes, ni dans la loi, mais en Christ. Il l’est.

370      Christ a la misĂ©ricorde. La loi vous jetait en prison, mais elle ne pouvait pas vous en faire sortir. Les prophĂštes sont la justice de Dieu qui vous condamne et vous tue, Ă  cause de cela. C’est exact. Mais JĂ©sus est l’amour et la rĂ©vĂ©lation de Dieu pour apprendre Ă  la semence prĂ©destinĂ©e qu’Il vous avait appelĂ©. «Le voici. Ecoutez-Le.»

371      Non! La plĂ©nitude de la DivinitĂ© est rendue manifeste. Le secret de ce mystĂšre est maintenant rĂ©vĂ©lĂ© : Dieu est manifestĂ©. Dieu et l’homme deviennent Un. L’Homme oint, Christ! Que signifie Christ? L’Oint. L’Oint qui Ă©tait oint de la plĂ©nitude de la DivinitĂ© corporellement. Oh! la la! Comment les gens peuvent-ils douter de cela?

372      Alors qu’autrefois MoĂŻse L’avait en partie, que David L’avait en partie (Oh! la la!), mais ici Il est manifestĂ© dans la plĂ©nitude, la DivinitĂ© Elle-mĂȘme Se tenant sur la terre, Dieu dans Sa plĂ©nitude mourut Ă  cause des pĂ©chĂ©s des hommes afin qu’Il puisse apporter une Vie sanctifiĂ©e Ă  Son Eglise, afin d’avoir la prĂ©Ă©minence dans la plĂ©nitude dans Son Eglise, pour manifester dans ces derniers jours chaque promesse qu’Il avait promise pour ces derniers jours. Voyez-vous? Ce qu’était...

373      Ecoutez maintenant. Etes-vous... Maintenant, pincez-vous donc un peu. Voyez?

374      Regardez. Pourquoi JĂ©sus Ă©tait-Il manifestĂ©? Pour montrer Dieu. Il Ă©tait Dieu. Il devait L’ĂȘtre. Personne ne pouvait mourir, aucun prophĂšte ne pouvait mourir. Il Ă©tait Dieu. Il Ă©tait le Dieu des prophĂštes. Il Ă©tait les prophĂštes. Il Ă©tait les rois. Il Ă©tait l’histoire. Il Ă©tait Celui qui devait venir; Celui qui Ă©tait, Celui qui est et Celui qui doit ĂȘtre en ce jour-ci, le mĂȘme hier, aujourd'hui et Ă©ternellement. Il Ă©tait manifestĂ© dans ce but-lĂ .

375      Et par ce dessein, Il a obtenu une Eglise afin que Lui, la plĂ©nitude de Dieu, puisse accomplir chaque Parole de Dieu promise pour ces derniers jours; en prenant la prĂ©Ă©minence, la prĂ©Ă©minence dans l’Eglise, la position, Sa place dans l’Eglise. JĂ©sus a dit : «Celui qui croit en Moi, les Ɠuvres que Je fais, il les fera aussi, mĂȘme plus que celles-ci, car Je m’en vais au PĂšre.» Voyez? C’était Son dessein. C’était lĂ  la manifestation. Et maintenant... Aujourd’hui, Il veut avoir quelqu’un qui puisse avoir la mĂȘme vision, qui peut laisser la Parole...

376      Voyez? C’est dans cet angle que JĂ©sus a vu la chose, ainsi... Sa naissance Ă©tait si conforme Ă  ce jour que Dieu a exprimĂ© chaque action qu’Il a faite. Il Ă©tait la rĂ©vĂ©lation de Dieu, Dieu rĂ©vĂ©lĂ©.

377      Maintenant, Il a sanctifiĂ© par Son Esprit et Son Sang une Eglise afin qu’Il puisse rĂ©vĂ©ler chaque promesse dans ce dernier jour. Maintenant (voyez?), Il pouvait revenir dans les derniers jours et prendre ce que ces autres hommes ont laissĂ© de cĂŽtĂ© ici, et par Son Saint-Esprit rĂ©vĂ©ler le mystĂšre entier des Sept Sceaux. Voyez? Il S’exprime. C’est cela, Son dessein. C’est pour cela qu’Il est mort. C’est cela le deuxiĂšme volet de Sa triple manifestation. PremiĂšrement, S’exprimer en Christ, ensuite S’exprimer Ă  l’Eglise. Et la mĂȘme chose : Christ Ă©tait la Parole. Et l’Eglise devient la Parole lorsqu’Elle laisse la Parole La pĂ©nĂ©trer.

378      Mais lorsqu’ils acceptent une dĂ©nomination hybride, comment la Parole peut-Elle pĂ©nĂ©trer? Elle est mise en terre, alors cela provoque un court-circuit et fait sauter un fusible. Voyez-vous?

379      Mais lorsque le courant passe librement, la Parole de Dieu, Elle, S’exprime. «Les Ɠuvres que Je fais, vous les ferez aussi.» Et dans les derniers jours, cela S’accomplira. «Voici, Je vous envoie Elie le prophĂšte, et il ramĂšnera les cƓurs des – des enfants Ă  la foi des pĂšres.»

380      Et alors, il viendrait un temps oĂč Il pourrait S’exprimer dans la plĂ©nitude de Sa DivinitĂ© (DĂ©itĂ©) au moyen de Son Eglise, avoir la prĂ©Ă©minence dans cette Eglise. Oh! la la! Quoi? L’Homme oint, maintenant le peuple oint, oh! la la! pour ramener l’Epouse ointe et l’Epoux. Ointe (pourquoi?) parce qu’acceptant ce que Eve ainsi que Adam ont rejetĂ©; revenant avec l’onction de la Parole parce qu’Il a dit : «Ma Parole est Esprit.» Voyez, oints de la Parole. Ce qu’Eve a rejetĂ©, Il revient et nous l’acceptons.

381      Voyez combien elle est hybride, cette condition, une fois de plus... C’est exactement ce qu’il a fait Ă  Eve.

382      Il a dit Ă  Eve : «Ne faites pas ceci, et ne faites pas cela, mais vous pouvez faire ceci et cela.»

383      Mais Satan a dit : «Oh! tu sais...» Mais elle s’est retournĂ©e et l’a Ă©coutĂ©.

384      Mais cette Eve du dernier jour ne va pas faire cela, car elle est prĂ©destinĂ©e Ă  ne pas le faire. Oui, monsieur. Dieu va l’accomplir. Il le sait. Il l’aura. Il a dit que Son... tache... l’Eglise serait lĂ , sans tache ni ride. Elle se tiendra lĂ  dans Sa splendeur : Sa Parole rendue manifeste.

385      Elle sera un signe pour le monde. Elle sera une... Elle sera pour le monde quelque chose que ce dernier pourra regarder et dire : «Eh bien...» Les autres diront : «Ah! elle est une exaltĂ©e. Elle est une cousine au second degrĂ©. Elle n’appartient pas Ă  notre groupe.» Je le sais. C’est une bonne chose, voyez. Elle – elle appartient Ă  ce Groupe-ci.

386      L’autre jour, un homme m’a dit, alors qu’on Ă©tait debout en train de causer, il a dit : «Eh bien, Ă  quelle dĂ©nomination appartenez-vous?»

            J’ai dit : «A aucune.»

            – Quoi?

            – A aucune.

            J’ai dit : «J’appartiens Ă  un Royaume.»

            – Eh bien, comment vous Y joignez-vous?

            – On ne s’Y joint pas, on Y naĂźt. Oui, oui.

            – Quel Royaume est-ce?

            J’ai dit : «Le Corps Mystique de JĂ©sus-Christ.»

387      «Par un seul Esprit nous sommes baptisĂ©s pour former ce Corps.» NĂ©s de Son Esprit, nous appartenons alors Ă  un Royaume. Et nos vies ne sont plus amĂ©ricaines, nous ne sommes plus des Allemands, nous ne sommes rien, nous sommes des chrĂ©tiens. Nous sommes Ă©tablis et nous marchons dans l’Esprit, des esclaves par amour, loin des choses du monde. Et nous avons vendu nos droits du monde et avons achetĂ© cette Perle de Grand Prix. Et nous marchons en laissant l’Esprit Saint se manifester. C’est ce qu’est Sa vĂ©ritable Eglise. C’est ce que vous ĂȘtes ou ce que je suis, pourvu que nous nous abandonnions pour servir Dieu, par Sa Parole et non par ce que dit un certain credo.

388      Remarquez, l’Homme oint, le Christ Lui-mĂȘme ici, ĂŽ Dieu! qui est rendu manifeste. Mais maintenant regardez! Mais – mais maintenant (Pourquoi?), Il a la prĂ©Ă©minence. Dieu pleinement manifestĂ© en JĂ©sus-Christ. Le grand secret de Dieu, de Sa rĂ©vĂ©lation.

389      Cette grande LumiĂšre de la rĂ©vĂ©lation a toujours aveuglĂ© la sagesse de ce monde.

390      Dans les jours de JĂ©sus-Christ, quand Il Ă©tait ici sur terre, Elle les avait aveuglĂ©s. Ils ont dit : «Eh bien, tu te fais mĂȘme Dieu! Tu te fais Ă©gal Ă  Dieu.» Il n’était pas seulement Ă©gal Ă  Dieu; Il Ă©tait Dieu Lui-mĂȘme. Voyez-vous? Voyez? Ils ne comprennent pas cela. A propos, certains d’entre vous pourraient...

391      J’ai entendu des infidĂšles me dire une fois que JĂ©sus n’avait jamais dit qu’Il Ă©tait le Fils de Dieu. Il l’a assurĂ©ment dit. Il l’a certainement dit. Vous ne connaissez simplement pas votre Bible. Qu’a-t-Il dit Ă  la femme au puits? Voyez-vous? Que lui a-t-Il dit?

392      «Je sais que le Messie viendra. Et lorsqu’Il viendra, Il fera ces choses.» Il a dit : «Je Le suis, Moi qui te parle.» Et Ă  Paul aussi, ainsi qu’à diffĂ©rentes autres personnes. Remarquez. Mais maintenant l’Eglise a la prĂ©Ă©minence.

393      Le grand secret de Dieu a toujours aveuglĂ© la sagesse du monde. Ils ne peuvent pas saisir cela. Ils ne comprennent tout simplement pas. Satan ne le comprend pas. Aucun d’eux ne comprend cela, sauf ceux qui sont prĂ©destinĂ©s Ă  le comprendre, comment Dieu et Christ sont Un. Chaque fois ils font de Lui trois [personnes]. Voyez-vous? Ils le font certainement.

394      Remarquez ensuite; deuxiĂšmement, Christ manifestĂ© en vous, l’espĂ©rance de la gloire. Ce grand Dieu manifestĂ© en Christ; maintenant Christ manifestĂ© en vous. Nous allons nous dĂ©pĂȘcher.

395      Ecoutez! Ce qui Ă©tait autrefois le grand secret de Dieu, le grand secret mystĂ©rieux dans Sa pensĂ©e, est maintenant placĂ© dans les cƓurs des croyants, c’est-Ă -dire le Corps de Christ. Ce qui Ă©tait autrefois le grand secret de Dieu dans Sa pensĂ©e, avant la fondation du monde, est maintenant rendu manifeste. Pensez-y! Voyez-vous? Oh! la la! Oh! je suis...

396      Je suis sĂ»r que nous ne – nous ne saisissons pas cela. Et bien, je – je ne vois pas cela tel que je le devrais, et – et je suis sĂ»r que vous non plus. Voyez-vous?

397      Mais le grand mystĂšre de Dieu, ce que le Dieu Ă©ternel avait comme mystĂšre, a Ă©tĂ© maintenant dĂ©voilĂ© en JĂ©sus-Christ, puis donnĂ© directement Ă  Son Eglise. Ce qui Ă©tait autrefois dans la pensĂ©e de Dieu se trouve maintenant dans le Corps de Christ. JĂ©sus faisant la cour Ă  l’Eglise, Son Epouse, Lui chuchotant les secrets.

398      Vous savez comment vous dites des choses Ă  votre femme, vous le savez, Ă  la jeune fille que vous allez Ă©pouser. Vous l’aimez tellement que vous lui dites tout simplement des secrets, et vous l’amenez Ă  se rapprocher de vous, et Ă  vous aimer et tout. Vous savez comment cela se passe.

399      C’est ce que Dieu – Christ est en train de faire Ă  l’Eglise. Voyez-vous? Il Lui fait connaĂźtre les secrets, rien que les secrets. Je ne parle pas de ces flirteurs, je parle de Son Epouse. Voyez-vous? TrĂšs bien. Maintenant observez. Non. En leur faisant connaĂźtre la rĂ©vĂ©lation de Son secret. Par Sa grĂące! Combien la grĂące de Dieu... Les amis, je sais que cela... J’espĂšre que vous ne pensez pas que ceci soit l’apanage d’un – un groupe de gens, de ceux-ci ou de ceux-lĂ , mais c’est le secret que Dieu partage avec l’Eglise tout entiĂšre, si seulement ils acceptent de le recevoir. Voyez-vous? Ça ne veut pas dire seulement moi ou seulement vous. Ça veut dire l’Eglise, dans laquelle Il essaie d’entrer.

400      Et vous dites : «Eh bien! Pourquoi ne reçoivent-ils pas cela?» Ils ne peuvent pas le recevoir. Il a dit encore... Il a dit ces choses. Et comment le pouvaient-ils? En effet, EsaĂŻe avait dit qu’ils ne pouvaient pas le voir. Voyez-vous? Et Il a toujours dit...

401      Le prophĂšte Paul a dit : «Dans les derniers jours, les gens seront emportĂ©s, enflĂ©s d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, dĂ©loyaux, calomniateurs, intempĂ©rants et ennemis des gens de bien, emportĂ©s, enflĂ©s d’orgueil (voyez?), ayant l’apparence de la piĂ©tĂ©, mais reniant ce qui en fait la force; Ă©loigne-toi de ces hommes-lĂ ; car c’est ce genre d’hommes qui vont de maison en maison et qui captivent les femmes d’un esprit faible, agitĂ©es par des passions de toute espĂšce», aux shorts et aux cheveux coupĂ©s et tout le reste. «AgitĂ©es par des passions de toute espĂšce et disant : ‘Il n’y a pas d’inconvĂ©nient. Oh! Ils sont fous lĂ -bas. Ne prĂȘtez pas...’» Voyez-vous? «Ne parvenant pas Ă  la connaissance de la VĂ©ritĂ©. Et ces hommes s’Y sont opposĂ©s de mĂȘme que JannĂšs et JambrĂšs s’opposĂšrent Ă  MoĂŻse» – capables de produire une Ă©glise et de produire un groupe de gens. Oui, monsieur.

402      «Mais leur folie sera rendue manifeste», lorsque JĂ©sus prendra Son Epouse et L’élĂšvera lĂ  en disant : «La voici», et S’en ira avec Elle. C’est juste. Et leur folie sera rendue manifeste.

403      ConsidĂ©rez le fait de recevoir la rĂ©vĂ©lation de ce secret qui leur a Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ© par Sa grĂące! Ecoutez! Lorsque cette grande rĂ©vĂ©lation, le mystĂšre rĂ©vĂ©lĂ© vous est rĂ©vĂ©lĂ©, alors vous dĂ©noncez toutes les choses du monde.

404      Maintenant, je vais une fois de plus revenir en arriĂšre. Je ferais tout aussi bien de le dire. J’attire l’attention lĂ -dessus; c’est Ă  cause de la bande. Et celles qui vont Ă  travers... Cette bande ira Ă  travers le monde. Voyez-vous?

405      Vous, femmes, qui prĂ©tendez avoir reçu le baptĂȘme du Saint-Esprit et qui n’avez pas le courage de laisser pousser vos cheveux, alors que la Bible condamne ceci et dit qu’une femme... un homme a le droit de divorcer d’avec sa femme si elle se coupe les cheveux. Dieu honore un homme qui agirait ainsi. La Bible dit que si elle se coupe les cheveux, elle dĂ©shonore sa tĂȘte. Et c’est simplement vulgaire; vous savez, c’est vraiment une chose vulgaire pour une femme de prier avec des cheveux coupĂ©s! Voyez-vous?

406      Porter des shorts, ces pantalons et ainsi de suite! La Bible dit : «N’importe quelle femme qui... (oh! vous dites...) qui porte un habit d’homme, c’est une abomination aux yeux de Dieu», une chose souillĂ©e, sale comme une vieille salle de bain puante, quelque part. Voyez-vous? Oh! la la! C’est de l’ordure aux narines de Dieu! Et puis vous essayez de prier ou d’offrir des priĂšres en Ă©tant dans une chose comme celle-lĂ ! Dieu refuse cela, et Il rejette cela. C’est vrai.

407      «Eh bien, dites-vous, maintenant attendez une minute, FrĂšre Branham, vous parlez de l’Ancien Testament.»

408      Il est le mĂȘme hier, aujourd’hui et Ă©ternellement. C’est la pleine rĂ©vĂ©lation de Dieu. Quand Dieu dit une chose, Il ne peut jamais la changer. Il l’amplifie toujours, Il ne la change pas. La loi a Ă©tĂ© amplifiĂ©e et non changĂ©e. AmplifiĂ©e!

409      «Quiconque commet adultĂšre sera passible de mort, mais quiconque (maintenant amplifiĂ©e) regarde une femme pour la convoiter...» Il n’a jamais modifiĂ© le commandement. Il l’a amplifiĂ©.

410      «Souvenez-vous du jour du sabbat; sanctifiez-le», un jour de la semaine; maintenant Il a amplifiĂ© cela. Le «repos» vient de ce que l’on se soumet Ă  l’Esprit de Dieu. «PrĂ©cepte sur prĂ©cepte, ligne sur ligne, un peu ici et un peu lĂ -bas. Et retenez fermement ce qui est bien. Car je parlerai Ă  ce peuple par des lĂšvres balbutiantes et par un langage barbare. VoilĂ  le repos. C’est cela le rafraĂźchissement venant de la PrĂ©sence du Seigneur.»

411      Et pourtant ils ne voulaient pas Ă©couter Cela, et ils secouaient la tĂȘte et S’en Ă©loignaient, Ă  cause de leurs dĂ©nominations. Oui, oui! «Voici le rafraĂźchissement», vous voyez, amplifiant le jour de sabbat, pour vous les Sabbatistes et etc. Oh! la la! Il ne change pas. Il amplifie cela. L’enfer a largement ouvert ses portes pour les recevoir.

412      Eh bien, vous pouvez voir maintenant pourquoi le Message du temps de la fin est rejetĂ©. Le pouvez-vous? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] Maintenant, pas de dĂ©nomination, mais la rĂ©vĂ©lation de Son mystĂšre. Vous voyez, pas de dĂ©nomination. La rĂ©vĂ©lation! Dieu n’est pas connu par la dĂ©nomination. Il est connu par rĂ©vĂ©lation.

413      Ecoutez! Dieu dans Son Corps, Christ; et Christ dans Son Corps, l’Epouse. Oh! Oh! Oh! la la! Dieu rendu manifeste en Christ; Christ rendu manifeste dans l’Epouse ! Et comme Dieu avait tirĂ© du corps d’Adam la femme, et elle tomba, alors Dieu a tirĂ© du Corps de Christ, Sa chair, Son Corps qui est Sa Parole, et Il est en train de manifester une Epouse qui ne tombera point par la dĂ©nomination ni par les crĂ©dos. Non, monsieur. Mais Elle revient Ă  la pure Parole de Dieu sans mĂ©lange, Laquelle est en train d’ĂȘtre manifestĂ©e.

414      J’espĂšre que tout homme qui Ă©coute cette bande-ci, ainsi que chaque femme, comprendra cela. Voyez-vous?

415      Elle est la seconde Eve, mais Elle ne va point enfreindre ni – ni souiller ses jupes de puretĂ© et de saintetĂ© vis-Ă -vis de Son Mari. Elle va demeurer avec Sa Parole sans tenir compte de ce que n’importe qui dira; vous pouvez avoir tous les mouvements ƓcumĂ©niques que vous voulez ainsi que toutes les affiliations.

416      Et ils vont susciter une persĂ©cution, trĂšs bientĂŽt, et fermer toutes les Ă©glises. Vous voyez cela. Et les Ă©glises comme celle-ci, qui ne sont pas une dĂ©nomination, ils s’en serviront comme des dĂ©pĂŽts. Et si un homme va offrir une priĂšre pour quelqu’un qui n’appartient pas au mouvement ƓcumĂ©nique, il sera fusillĂ© sur-le-champ. Ça a dĂ©jĂ  lieu. Le ministre luthĂ©rien, qui en est le chef, l’a dit. Et cela est juste ici, vous pouvez le lire juste ici dans votre magazine. C’est vrai.

417      Ce qu’ils disent importe peu, cette Eglise se tiendra fidĂšlement dans cette LumiĂšre-ci. Elle a dĂ©jĂ  prouvĂ© cela autrefois et Elle le fera encore malgrĂ© tout. C’est la Parole de Dieu. Et eux, tous les mouvements ƓcumĂ©niques et tout le reste, ne seront plus. Elle sera lĂ  sans tache ni ride. C’est vrai. Elle se tiendra lĂ .

418      Remarquez, Dieu manifestĂ© dans Son Corps, Christ. Maintenant, voyez-vous cette triple chose merveilleuse?

419      Christ dans Son Corps, l’Eglise, confirmant Sa Parole promise, comme Dieu l’avait fait Ă  travers Christ.

420      «Qui peut me condamner du pĂ©chĂ©? Si Je ne fais pas les Ɠuvres du PĂšre, alors oĂč ai-Je – oĂč ai-Je failli? Maintenant, vous hommes qui dites que vous faites cela, vous dĂ©nominations, eh bien, montrez-Moi maintenant. Oui. Montrez-Moi en quoi J’ai failli en tant que Messie. Montrez en quoi j’ai failli, en rapport avec un seul signe que Dieu avait dit que le Messie ferait et que Je n’ai pas accompli», dit-Il. Voyez? Dieu dans Son Corps.

421      Maintenant Christ... «Les Ɠuvres que Je fais, vous les ferez aussi.» Voyez? Voyez? Le mĂȘme Dieu. Voyez-vous? «Les Ɠuvres que Je fais, vous les ferez aussi, mĂȘme davantage, car Je vais au PĂšre.» L’Eglise sera un peu plus longtemps dans la LumiĂšre, voyez, confirmant Sa Parole promise. De mĂȘme que Dieu a accompli Ses promesses dans le Corps de Christ, Christ accomplit Ses mĂȘmes Ɠuvres dans le Corps de Christ, l’Eglise, voyez, faisant connaĂźtre maintenant Son mystĂšre Ă  Son Arbre-Epouse dans le dernier jour, portant les fruits qui Ă©taient sur l’Arbre au commencement.

422      Observez, l’arbre fait sortir un sarment, un sarment luthĂ©rien. Qu’est-ce que cela a fait? Lorsque l’arbre a commencĂ© Ă  croĂźtre, voilĂ  que le fruit croissait avec Lui. Qu’est-il arrivĂ©? Ils en ont fait une dĂ©nomination. Ainsi l’Emondeur passa par-lĂ , le PĂšre, le Vigneron, et Il coupa cela...?... «Il est mort.»

423      Le sarment wesleyen poussa; cela connut une bonne croissance. Qu’est-ce que cela a fait? Une fois de plus, le fruit retourna directement dans l’arbre, ainsi Il a coupĂ© le cep, cela mourut.

424      Montrez-moi une seule – une seule Ă©glise... Je veux savoir. J’ai mis 33 ans sur l’histoire de l’Eglise. Montrez-moi une seule Ă©poque, un seul endroit oĂč une quelconque Ă©glise, une fois organisĂ©e, ne soit pas morte sur-le-champ. Montrez-moi un seul endroit oĂč ils se sont une fois relevĂ©s, si ce ne sont des multitudes et autres choses semblables – pas un rĂ©veil. Voyez-vous? Il n’y en a pas. Non, monsieur. Elle est complĂštement finie.

425      Ainsi, que fit son Vigneron? Il passa par-lĂ  et l’émonda. Voyez-vous? Cela produisait un fruit dĂ©nominationnel; des citrons sur un oranger, ainsi Il l’a Ă©mondĂ©, voyez. Il a portĂ© cela, a continuĂ©.

426      Mais oĂč se trouve le cƓur de l’arbre? Juste au milieu. Et Il les a complĂštement Ă©mondĂ©s, jusqu’au sommet.

427      Il avait une Semence ici dans la racine. Celui qui reçoit les lois et l’amour de Dieu dans son cƓur est comme un arbre qui est plantĂ© prĂšs d’un courant d’eau. «Et il sera comme un arbre (Psaume 1) plantĂ© prĂšs d’un courant d’eau; ses feuilles ne se flĂ©triront point; il portera son fruit en sa saison.» Et ici c’est juste...

428      Et oĂč le fruit mĂ»rit-il rapidement? Au sommet de l’arbre. Pourquoi? La lumiĂšre le frappe. Amen! C’est exact. Et juste au sommet de l’arbre, dans ces derniers jours, Il fait pousser un Arbre-Epouse.

429      Maintenant rappelez-vous, Il est cet Arbre de Vie, opposĂ© Ă  la semence du serpent, vous voyez. Il est cette Semence, la Semence de la femme, l’Arbre de Vie dans le jardin. Et si on n’avait pas Ă©tendu les mains pour dĂ©placer cet Arbre, ils En auraient mangĂ© et vivraient pour toujours. Et Il est l’unique Arbre dont on puisse manger afin de vivre pour toujours. Sa Parole est Vie. Et c’était alors cela la Parole, la Parole de Dieu qu’Eve a rejetĂ©e dans le jardin d’Eden; alors voici Christ, la Parole rendue manifeste.

430      Et lorsqu’Il vint sur terre, Il Ă©tait l’Arbre de Vie. Croyez-vous cela? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] Et Rome, qu’a-t-elle fait? Il devait ĂȘtre abattu. Et Il Ă©tait mis Ă  un bois de la honte, «maudit soit celui qui est pendu au bois». Il est devenu une malĂ©diction pour la race humaine.

431      Et maintenant, par cela, Il fait pousser un Arbre-Epouse qui sera l’Arbre de Vie restaurĂ© pour Lui comme Mari et Femme au jardin d’Eden, (Oh! Gloire Ă  Dieu!) par la mĂȘme Parole et le mĂȘme Dieu manifestĂ©s dans le Mari et la Femme, le mĂȘme Arbre-Epouse de retour.

432      Remarquez, rĂ©vĂ©lant cela! Oh! la la! il y en a tant ici, nous pourrions simplement continuer. Remarquez, l’Arbre du Corps de Christ dans le jardin, faisant... rĂ©vĂ©lant maintenant son mystĂšre manifestĂ© Ă  cet Arbre-Epouse.

433      Observez ! RachetĂ© par Christ, le second Adam! Croyez-vous qu’Il l’était? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] Retournant Ă  la Maison, en Eden avec Son Epouse dĂ©chue ramenĂ©e Ă  la Maison. C’est cela Christ et l’Eglise aujourd’hui, Il ramĂšne Son Epouse. Voyez-vous le triple mystĂšre maintenant? [«Amen!»] Dieu manifestĂ© en Christ; Christ manifestĂ© dans l’Eglise; tous ensemble, pour ramener Adam et Eve originels, l’homme et la femme, qui sont un, tirĂ©s du mĂȘme Sang et du mĂȘme Esprit, et tout le reste.

434      L’Eglise est le Sang de Christ, par l’Esprit, parce que la – la Vie est dans le Sang. C’est cela le baptĂȘme du Saint-Esprit qui nous baptise dans Son Corps, qui ne reconnaĂźt que Son Corps, Sa chair, Sa Parole [FrĂšre Branham tape sur sa Bible plusieurs fois – N.D.E].

435      La dĂ©nomination ne le fera pas, elle ne touchera jamais cela. C’est une rĂ©vĂ©lation. Elle sait cela. Eve le savait aussi, mais elle tomba; mais celle-ci sait cela et elle ne tombera point. Elle est prĂ©destinĂ©e! AllĂ©luia! Fiou! Elle est prĂ©destinĂ©e Ă  ne pas tomber. Elle ne faillira pas. Elle est prĂ©destinĂ©e Ă  cela. «Heureux l’homme Ă  qui Dieu n’impute pas son pĂ©chĂ©.» Vous ministres, vous savez ce dont je parle, il y a une douzaine d’entre vous assis ici. Voyez-vous? «Heureux l’homme Ă  qui Dieu n’impute pas son pĂ©ché» – David.

436      Remarquez, rachetant, retournant avec Lui Ă  la Maison; de retour Ă  la Vie Eternelle dans un corps humain, mangeant, buvant, vivant pour toujours. EsaĂŻe a dit : «Ils construiront des maisons et y habiteront, ils planteront des vignes et en mangeront le fruit. Ils ne construiront pas pour qu’un autre s’en empare.» Les enfants n’en prendront pas possession, mais ils seront lĂ  avec leur postĂ©ritĂ©. Il construira cela et y demeurera. Amen! «Il ne construit pas pour qu’un autre mange; il construit et mange, lui-mĂȘme.» Amen! Qu’est-ce? Son Epouse retournant avec Lui, ramenĂ©e Ă  l’Adam et Eve originels, car la mort a Ă©tĂ© laissĂ©e en arriĂšre. Ils regardent en arriĂšre, Ă  la croix, et voient que la mort a Ă©tĂ© payĂ©e.

437      Et maintenant, par la foi, nous sommes ressuscitĂ©s avec Lui, assis dans les lieux cĂ©lestes maintenant mĂȘme, regardant en arriĂšre, Ă  ce qui nous a rachetĂ©s; attendant que le Mari vienne pour qu’on aille avec Lui Ă  la Maison.

438      Le triple dessein de Dieu manifestĂ© dans Adam et Eve, dans chaque prophĂšte, Ă  travers les Ăąges et dans Celui qui doit venir, Celui qui Ă©tait, Celui qui est, et nous... Celui qui doit venir. La pleine manifestation, la rĂ©vĂ©lation de la Parole de Dieu, Adam et Eve rachetĂ©s, retournant Ă  la Maison, Dieu Se rĂ©vĂ©lant!

439      Alors Il s’assiĂ©ra sur le TrĂŽne de David. Est-ce juste? Et Il va... toutes.... Il gouvernera toutes les nations avec une verge de fer. Il y aura un – un arbre de chaque cĂŽtĂ©. Et chaque nation qui y entrera, cette guĂ©rison sera pour... ces feuilles serviront Ă  la guĂ©rison des nations. Les rois y apporteront leur honneur. Rien ne pourra souiller, ni rien de ce genre n’y entrera. Et il y aura une LumiĂšre sur le mont Sion, jour et nuit, et les rachetĂ©s marcheront dans cette LumiĂšre-lĂ . Oh! allĂ©luia!

440      De penser que ce n’est pas une histoire mythique, que ce n’est pas une certaine conception thĂ©ologique. C’est une rĂ©vĂ©lation de JĂ©sus-Christ, par Sa Parole, qui a eu le dessus et qui a Ă©tĂ© vraie dans tous les Ăąges. Et cela est vrai dans cet Ăąge-ci; cela est vrai ici maintenant. Cela est vrai pour moi, c’est vrai pour vous et pour chaque homme et chaque femme qui dĂ©tient cette rĂ©vĂ©lation. Amen!

441      Et voir Dieu Se rĂ©vĂ©ler et animer Lui-mĂȘme la Vie de sorte que vous ĂȘtes maintenant Son prisonnier. Vous ĂȘtes Son prisonnier par amour. Le monde peut railler, se moquer d’eux et dire : «Sortez!» Vous pourriez aller, mais vous ĂȘtes un prisonnier. Voyez? Les autres femmes peuvent imiter Hollywood, mais pas vous. Vous ĂȘtes une prisonniĂšre. Amen! Voyez, vous ĂȘtes une prisonniĂšre de Christ. Les autres hommes peuvent fumer et boire et mal se conduire s’ils le veulent, et se dire chrĂ©tiens, diacres et mĂȘme prĂ©dicateurs, mais pas vous. Vous ĂȘtes un prisonnier, un prisonnier de la Parole. Oui, monsieur! Oui, monsieur!

442      Il rĂ©vĂšle Son mystĂšre Ă  Son Arbre-Epouse, rachetĂ© par Christ, le second Adam; retourne Ă  la Maison pour ĂȘtre ramenĂ© Ă  l’Eden originel, libĂ©rĂ© de la mort, de la maladie, du chagrin, de la honte, retournant, ayant la Vie Eternelle.

443      Alors... Ecoutez. Tant de gens ont une fausse conception. Le – le... Convertir les gens au Christianisme et Ă  Son autoritĂ© n’est pas du tout la pensĂ©e de Dieu. Vous dites : «Nous faisons des convertis au Christianisme par Son autoritĂ©.» Ce n’est pas cela. «Eh bien, ils ne devraient pas boire. Ils ne devraient pas mentir.» Sachez que les musulmans peuvent vous surpasser. Sachez que ces paĂŻens en Afrique, ces noirs, ils ont des lois dans leurs tribus qui surpassent tout ce que vous pouvez produire dans le Christianisme.

444      Eh bien! Je suis allĂ© lĂ  dans cette tribu des ShungaĂŻ. Si Ă  un certain Ăąge une jeune fille n’est pas mariĂ©e, elle doit quitter la – quitter la tribu et enlever le tatouage tribal. Elle va en ville; elle devient juste une ouvriĂšre. Et si elle... Avant qu’elle se marie, sa virginitĂ© doit ĂȘtre contrĂŽlĂ©e. Qu’elle soit trouvĂ©e coupable d’avoir commis adultĂšre avec un certain homme, il – elle doit dĂ©noncer qui c’est, et ils sont tuĂ©s tous les deux ensemble. Oui, oui! Oh! Ils peuvent – ils peuvent surpasser ce que ces soi-disant...

445      Et si on le faisait chez ces soi-disant chrĂ©tiens? Quatre-vingt-dix-neuf pour-cent d’entre eux mourraient avant l’aube. C’est vrai. C’est vrai, tant les hommes que les femmes. Vous savez que c’est vrai. «Quoi?» Vous dites : «Eh bien, je suis pur!»

446      «Quiconque regarde une femme pour la convoiter a dĂ©jĂ  commis adultĂšre avec elle dans son cƓur.» Maintenant qu’en est-il de cela? Qu’en est-il de vous, soeur, qui vous ĂȘtes prĂ©sentĂ©e Ă  cet homme-lĂ  comme cela? Vous ĂȘtes tout aussi coupable que si vous aviez fait cela. Voyez-vous?

447      «Oh! mais, il n’y a pas de problĂšme.» Le pasteur a peur de dire cela; pourquoi? Le quartier gĂ©nĂ©ral de sa dĂ©nomination va le bouter dehors s’il s’aligne sur cela. Ils sont hybrides. Ils ne prennent pas la Parole. La Parole a dit que c’est vrai. JĂ©sus a dit que c’est vrai, et Il est la TĂȘte.

448      Maintenant remarquez, Dieu Se faisant connaĂźtre. Non, nous ne sommes pas censĂ©s convertir les gens au Christianisme par une autoritĂ©; mais plutĂŽt par la rĂ©vĂ©lation de Christ en vous, comme Dieu l’était en Christ. Comme Dieu Ă©tait en Christ, Christ est en vous. Lorsque... Ce que Dieu a fait en Christ, Christ le fait en vous! Les signes que Dieu a accomplis en Christ, Christ les accomplit en vous! Oh! n’est-ce pas merveilleux? Oh! la la! J’aime cela.

449      JĂ©sus a dit : «En ce jour-lĂ , (c’est-Ă -dire aujourd’hui) en ce jour-lĂ  (lorsque cette rĂ©vĂ©lation sera dĂ©voilĂ©e), vous saurez que Je suis dans le PĂšre, et que le PĂšre est en Moi; Moi en vous et vous en Moi.» Lorsque la rĂ©vĂ©lation est rendue manifeste, «En ce jour-lĂ , vous saurez que Moi et le PĂšre nous sommes Un; Je suis dans le PĂšre, et le PĂšre est en Moi». Alors lorsque la rĂ©vĂ©lation viendra, alors ce sera : «Moi en vous et vous en Moi.» Vous y ĂȘtes. Voyez les nombreuses..., la triple mani–... Pourquoi? Pour ramener cela. Nous devons ĂȘtre... Comme JĂ©sus Ă©tait la Parole de Dieu, Il a confirmĂ© la mĂȘme chose.

450      S’Il – s’Il n’était pas la Parole, Il n’aurait pas manifestĂ© la Parole. Il aurait Ă©tĂ© un grand thĂ©ologien. Ç’aurait Ă©tĂ© le vĂ©ritable Messie que le monde cherchait. Voyez-vous? Oui, monsieur, c'aurait Ă©tĂ© Lui.

451      C’est ce qu’ils cherchent aujourd’hui, quel–... quel–... quelqu’un qui peut dĂ©passer Billy Graham ou quelqu’un qui peut renverser leur organisation, s’élever et montrer Ă  ces baptistes qu’ils ne savent pas oĂč ils se tiennent. Certainement. Ils cherchent cela. Mais l’Eglise est en train de chercher l’humilitĂ© et les signes du Dieu vivant, Christ. Voyez-vous?

452      JĂ©sus n’était pas un grand thĂ©ologien. Il Ă©tait un paysan ordinaire, un prĂ©tendu fils de charpentier. Voyez-vous? Il allait par-ci, par-lĂ , mais Dieu... Il a dit : «Que l’un de vous Me montre ce que la Bible dit que Je ferai, que Je n’ai pas manifestĂ©.»

453      Ainsi, l’Eglise peut faire la mĂȘme chose aujourd’hui. Ce que Christ avait fait, c’est ce que l’Eglise fait maintenant. «En ce jour-lĂ , vous saurez que Je suis dans le PĂšre et le PĂšre en Moi; Moi en vous et vous en Moi.» Vous voyez? Vous voilĂ  en route, marchant vers Sion, vers (oĂč?) le Royaume! «En ce jour-lĂ , vous saurez que Je suis en vous.»

454      Et observez ici! C’est merveilleux, ça! Je ne veux pas que vous manquiez ceci. Maintenant, tout le monde, et vous les gens Ă  l’écoute de la bande, lĂ  dans les jungles et partout, oĂč que vous l’entendiez, Ă©coutez maintenant.

455      «Et comme le PĂšre M’a envoyĂ©, Je vous envoie», a dit JĂ©sus. Voyez-vous? Maintenant observez. Le PĂšre qui L’avait envoyĂ© Ă©tait entrĂ© en Lui pour prouver qu’Il avait raison, car Il Ă©tait la Parole. Et le mĂȘme JĂ©sus qui vous envoie va avec vous et est en vous, pour confirmer le mĂȘme Dieu. «Comme le PĂšre M’a envoyĂ© et que Je vis par le PĂšre, Je vous enverrai et vous vivrez par Moi.» Qui est-Il? Il est la Parole. Vous vivez par la Parole. Oh! Combien j’aimerais prendre un texte lĂ -dessus et prĂȘcher maintenant environ deux heures sur cela, vous voyez; lĂ -dessus, comment nous... lĂ -dessus. Remarquez, remarquez : «Et le PĂšre qui M’a envoyé» Ă©tait allĂ© avec Lui, le PĂšre qui envoie.

456      Le JĂ©sus qui nous envoie entre dedans. «Encore un peu de temps et le monde ne Me verra plus, cependant vous, vous Me verrez, car Je (pronom personnel) – Je (la Personne, JĂ©sus) serai avec vous, mĂȘme en vous, jusqu’à la fin du monde. Les Ɠuvres que Je fais, vous les ferez aussi.» Maintenant retournez pour voir ce qu’Il avait fait, puis voyez ce que vous faites, alors faites la comparaison vous-mĂȘme.

457      «Et comme il en Ă©tait aux jours de NoĂ©, ainsi en sera-t-il Ă  la Venue du Fils de l’homme. Et comme il en Ă©tait aux jours de Lot», lorsqu’un Billy Graham moderne et un Oral Roberts moderne descendirent Ă  Sodome et prĂȘchĂšrent Ă  ces Sodomites et les aveuglĂšrent, vous voyez, avec l’Evangile. Un seul Ange resta en arriĂšre, un Messager, avec Abraham et le groupe Ă©lu. Et quel genre de signe a-t-Il accompli? Voyez-vous? Et comment Abraham L’a-t-il appelĂ©? Elohim, Dieu manifestĂ© dans la chair. JĂ©sus montrant que Lui, Lui-mĂȘme (Dieu en Lui) sera manifestĂ© dans Son Epouse dans les derniers jours! Oh! Oh! la la! Oh! la la! Il n’y a simplement pas de fin Ă  cela, c’est simplement une rĂ©vĂ©lation de Dieu! C’est Ă©ternel, ça ne fait que continuer Ă  avancer, encore et encore.

458      Remarquez. Alors, Quelqu’un de semblable aux premiers Adam et Eve (avant que le pĂ©chĂ© ne les ait sĂ©parĂ©s par la mort) – maintenant Christ, le second Adam, par la Vie, rachĂšte Son Epouse de la mort; et maintenant sur Son chemin de retour vers l’Eden original, Il ramĂšne Son Epouse Ă  la communion avec Dieu, comme Mari et Femme, dans le Jardin d’Eden, certainement, Christ et Son Epouse.

459      Et Dieu... En ce jour-lĂ  : «Le Royaume sera rendu au PĂšre, afin qu’Il puisse ĂȘtre le Tout en tout.» «Pendant qu’Il sera encore en train de parler, J’écouterai.» David, Christ, David assis sur le TrĂŽne, le Roi sur toute la race humaine. «Et pendant qu’ils seront encore en train de penser, Je saurai Ă  quoi ils pensent. Avant qu’ils ne parlent Je les exaucerai. Le loup et l’agneau paĂźtront ensemble. Le lion comme le bƓuf mangera de la paille et ils paĂźtront ensemble et se coucheront. On ne fera pas de mal ni ne dĂ©truira sur toute Ma sainte Montagne», exactement le retour en Eden, assurĂ©ment.

460      VoilĂ  Son triple dessein. Ô Dieu! aide-nous Ă  le reconnaĂźtre! Aide-nous Ă  le reconnaĂźtre!

461      Ecoutez encore attentivement maintenant, comme nous continuons, retournant Ă  l’Eden original.

462      Et puis, lorsque nous sommes nĂ©s de Lui, nous sommes remplis de Lui. Vous voyez, votre vie... Sa Vie est en vous. DĂšs lors, toutes nos actions devraient Le rĂ©vĂ©ler.

463      C’est comme tirer – tirer la vie d’un arbre et l’injecter dans un autre. Tirer la vie d’un poirier et l’injecter dans un pommier; cela produira des poires. Il doit en ĂȘtre ainsi parce que la sĂšve, la vie qui s’y trouve, le germe est celui du poirier. TrĂšs bien. Alors, toutes nos actions devraient Le rĂ©vĂ©ler.

464      Nous avons Son Nom. Est-ce exact? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] Nous devrions porter Son Nom.

465      Et souvenez-vous qu’en tant que Son Epouse, nous sommes maintenant enceinte de Son Esprit. Oh! la la! L’Eglise mettant au monde des enfants, voyez, enceinte de Son Esprit, ayant Son Nom; portant Son Nom, portant Sa Vie, produisant les signes de Sa Vie, Ă©vidente par la prĂ©Ă©minence, l’évidence de Sa rĂ©surrection; montrant qu’Il n’est pas mort, mais qu’Il est vivant pour toujours. C’est ça la Vie Eternelle, et c’est confirmĂ©, cela confirme au monde que nous sommes vivants en Lui. Fiou!

466      Comment le savez-vous, parce que vous ĂȘtes un membre d’église? Parce que Christ vit en vous, vous ĂȘtes enceinte de Son Esprit si bien que vous – vous devenez un prisonnier par rapport Ă  toute autre chose. Vous ĂȘtes limitĂ© (Oh! la la!) Ă  l’Evangile, limitĂ© Ă  la Parole, et tous les enfants que vous pouvez enfanter sont comme cela parce que vous ĂȘtes un prisonnier.

467      Vous ne pouvez pas commettre adultĂšre; vous ĂȘtes dĂ©jĂ  enceinte. Gloire! Il ne peut avoir d’emprise sur vous. La matrice de vie est fermĂ©e Ă  toute autre chose. Vous ĂȘtes dĂ©jĂ  Sien par prĂ©destination. Cette Semence-lĂ  est venue Ă  la vie. Aucune mondanitĂ© ne peut y entrer. Oh! oh! combien nous aimerions rester sur ceci environ une heure! Je suis sĂ»r que vous comprenez. Voyez? Christ, et uniquement la Sienne, c’est dĂ©jĂ  fini. La Semence y Ă©tait. La Semence existait dĂ©jĂ . Quand y a-t-Elle Ă©tĂ© placĂ©e? «Avant la fondation du monde, Il nous a prĂ©destinĂ©s Ă  la Vie Eternelle.» Et aussitĂŽt que le courant qui donne la Vie, cette Semence gisant lĂ ... C’est comme si les autres semences qui entreraient ne pourraient plus se fixer, elles ne pourraient simplement pas le faire comme... Mais aussitĂŽt que cette Semence entre, Elle ferme la matrice; et toute autre semence est repoussĂ©e, vous voyez, comme cela.

468      Et vous devenez un prisonnier, enfermĂ© en Christ. Christ en vous, Sa vie produisant Son Ă©vidence, Ses signes. Oh! la la! Oh! la la! Oh! la la! Observez, Il apporte Ses signes de Vie lĂ  comme une Ă©vidence de Sa rĂ©surrection, prouvant au monde cette Vie Eternelle, Il confirme au monde que nous sommes vivants en Lui. Et pensez-y, vivant avec Dieu, notre RĂ©dempteur qui nous a crĂ©Ă©s dans ce mĂȘme but, l’Eglise, et Sa Vie crĂ©atrice est en nous.

469      C’est que MoĂŻse pouvait dire, par la Parole de Dieu : «Qu’il y ait...» et voilĂ  apparaĂźtre des mouches. Un Dieu qui peut crĂ©er des mouches peut crĂ©er des Ă©cureuils. Voyez-vous?

470      Ainsi Il peut faire tout ce qu’Il veut. Il peut crĂ©er, Il peut faire n’importe quoi. Il est Dieu. Le mĂȘme Dieu (cette Vie crĂ©atrice), voyez-vous, qui est en vous peut... Vous ĂȘtes un prisonnier. Vous ne pouvez rien dire avant qu’Il vous l’ordonne. Et quand cela est prononcĂ©, c’est la Parole de Dieu. Il a confirmĂ© que c’est ainsi. Tout le reste est en ordre, et Il sait que quand cela est prononcĂ©, il doit en ĂȘtre ainsi. Voyez-vous?

471      MoĂŻse prit sa verge et dit : «Qu’il y ait des grenouilles», parce que Dieu avait dit : «Qu’il y ait des grenouilles.» Il ne faisait que transmettre cela. C’est juste. Et les grenouilles Ă©taient partout, partout il y avait des grenouilles. D’oĂč venaient-elles? Personne ne sait. Elles n’étaient pas lĂ  avant. Mais le CrĂ©ateur, Dieu, Ɠuvrant au travers d’un homme, crĂ©a des choses, des espĂšces vivantes.

472      Le Dieu mĂȘme qui a crĂ©Ă© la premiĂšre grenouille peut crĂ©er la deuxiĂšme grenouille. Il crĂ©era toutes les grenouilles. Oh! la la! Vous voyez ce que je veux dire? Il a crĂ©Ă© le premier Ă©cureuil, Il crĂ©e le deuxiĂšme Ă©cureuil, Il crĂ©era n’importe quel Ă©cureuil. Il peut crĂ©er des Ă©cureuils lĂ  oĂč il n’y a pas d’écureuils. Il peut faire tout ce qu’Il veut! Il est Dieu! Il est Dieu! Sa Vie! Oh! la la! Quand j’y pense, j’ai des frissons! Oui, oui!

473      Oh! vivre avec Lui, aller avec Lui Ă  la maison, vivre avec Lui! Retourner avec Lui Ă  la maison pour vivre avec Lui pour toujours, ayant la Vie Eternelle!

474      C’est le grand mystĂšre de Dieu, celui de l’expression de l’amour : Dieu et l’homme sont devenus un. Voyez-vous? La chose entiĂšre, c’est Dieu et l’homme dans l’unitĂ©. Dieu et l’homme Ă©taient un, lĂ -bas; et Dieu et l’homme sont un ici. Voyez-vous? Qu’est-ce? Etre remplis de Son Saint-Esprit, Lui ayant la prĂ©Ă©minence. C’était le plan de Dieu, c’est le dessein de Dieu de faire cela. Qu’Il soit en Christ et que Christ soit en nous; et, nous tous ensemble, que nous soyons un. Le Saint-Esprit, la mĂȘme chose. C’est cela qui l’a rĂ©vĂ©lĂ© Ă  Christ. C’est cela qui le rĂ©vĂšle maintenant. La Puissance surnaturelle crĂ©atrice. Oh! la la!

475      Le mĂȘme Dieu qui a pu – qui a pu dire Ă  MoĂŻse : «Qu’il y ait des grenouilles», le MĂȘme a pu Se tenir lĂ  : «Que cette eau se transforme en vin.» Voyez-vous? Amen! Est-ce juste? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] Il est le mĂȘme Dieu, le MĂȘme.

476      Il ne change pas du tout. C’est Dieu dans l’homme. C’est Sa manifestation. C’est ce qu’Il est en train de rĂ©vĂ©ler. C’est ce qu’Il essaie de faire et la propre Parole de Dieu rĂ©vĂšle cela. Cela montre que l’homme ne peut pas crĂ©er; c’est Dieu, le CrĂ©ateur. Et il n’est plus question de l’homme; c’est Dieu le CrĂ©ateur dans l’homme, lequel est maintenant Son Eglise. Amen!

477      Rentrer Ă  la Maison au Ciel, vivre avec Lui pour toujours. Dieu exprime l’amour Ă©ternel Ă  l’Eglise.

478      Ecoutez, Ă©coutez attentivement maintenant. Je ne veux pas que vous manquiez de saisir ceci. Aucune autre Ă©glise, aucun autre signe, aucune autre communautĂ©, aucune autre autoritĂ©, aucun autre tĂ©moignage, aucun autre credo, aucune dĂ©nomination, n’est acceptĂ© en dehors de Ceci. Dieu n’accepte rien d’autre que ceci : «Christ en vous, l’espĂ©rance de la Gloire», la seule chose que Dieu reconnaĂźt. Aucune communautĂ©, aucune Ă©glise, aucun credo, aucune dĂ©nomination, rien. Toute autre chose est morte. Ce sont des fragments qui doivent ĂȘtre retranchĂ©s, Ă©mondĂ©s de la chose afin que Christ puisse avoir la prĂ©Ă©minence en vous.

479      Ce n’est pas se rĂ©fĂ©rer au passĂ©! J’en ai un ici qui dit: «C’est mon organisation.» Cela doit ĂȘtre retranchĂ© aussi. «J’ai mon Untel ici. Ceci dit ceci. Ma mĂšre dira de moi que je suis un exaltĂ©.» Cela doit ĂȘtre retranchĂ© Ă©galement. Voyez? «Eh bien, je sais que mon mari veut que je porte ces shorts.» Cela doit ĂȘtre retranchĂ© Ă©galement. Voyez? Cela doit ĂȘtre retranchĂ© et Ă©mondĂ© jusqu’à ce qu’il ne reste que vous et Christ, seuls. Voyez? Euh!

480      Pensez-y! Par la PrĂ©sence vivante du Christ vivant par la Parole vivante; oh! le Christ vivant, la PrĂ©sence vivante, la Parole vivante! Observez! Par Sa propre confirmation personnelle – personnelle, Il confirme Son Eglise.

481      Non pas les membres! Il ne l’a jamais fait aux jours de MoĂŻse. Il ne l’a jamais fait dans les jours de qui que ce soit d’autre, Ă  la fin du monde, lorsqu’on en arriva au temps oĂč il y a eu la destruction. Aux jours de Lot, ce n’était pas le fait d’ĂȘtre membre. C’était une confirmation personnelle; Dieu dans la chair, vous voyez, une confirmation personnelle.

482      Rappelez-vous! Pensez-y, dans un jour comme celui-ci, ce grand Ăąge dĂ©nominationnel dans lequel nous vivons, les gens naissent de Son Esprit, et le Dieu Vivant prend Sa Parole vivante et – et La confirme personnellement, cette Vie qui est dans la Parole, le germe qui est dans la Semence! Et la Parole est une semence que le semeur est allĂ© semer. Et la Vie, c’est Christ personnellement en vous sous forme de la Parole, confirmant quelque chose que vous ne pouvez pas faire, prouvant Lui-mĂȘme que ce n’est pas vous, mais que c’est Lui. Et vous ĂȘtes devenu un – un – un – un esclave par amour pour Lui, pour ĂȘtre une Epouse.

483      Rendons grĂące au Dieu vivant qui a crĂ©Ă© les cieux et la terre et tout ce qui y est. Ce n’est pas Ă©tonnant qu’Il soit l’Alpha et l’OmĂ©ga, le Commencement et la Fin, Celui qui Ă©tait, qui est, et qui vient; la Racine et le Rejeton de David, l’Etoile brillante du matin. Il est le Tout en tout.

484      Sa prĂ©sence dans l’individu, avec une confirmation personnelle de Lui-mĂȘme S’exprimant Lui-mĂȘme, la Parole vivante promise pour ce jour, S’exprimant au travers de vous, une confirmation de la grande rĂ©vĂ©lation de Dieu. Regardez, uniquement dans un individu, jamais dans un groupe! Un individu, non pas dans un groupe! Son identification se fait avec un individu. Vous saisissez cela? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] Non pas avec les mĂ©thodistes, non pas avec les baptistes, ni les presbytĂ©riens, ni les luthĂ©riens, ni les pentecĂŽtistes, mais en tant qu’individu!

485      «Je prendrai l’un et Je laisserai l’autre; Je les sĂ©parerai.» C’est juste. «Il y en aura deux dans un champ, Je prendrai l’un et laisserai l’autre. Il y en aura deux dans un lit, et Je prendrai l’un et Je laisserai l’autre.»

486      Il ne s’agit pas d’un groupe. C’est une confirmation personnelle d’un enfant de Dieu fĂ©condĂ©, rempli du Saint-Esprit, si livrĂ© Ă  Dieu qu’Il ne se soucie de rien d’autre. Et le Saint-Esprit vivant Sa vie, Vivant en lui, montrant la confirmation personnelle – personnelle de la Parole, Elle-mĂȘme, S’exprimant aux gens et au monde.

487      Comment le monde peut-il passer aveuglĂ©ment Ă  cĂŽtĂ© d’une telle chose? Juste de la mĂȘme maniĂšre que les catholiques sont passĂ©s Ă  cĂŽtĂ© de saint Patrick et ne l’ont pas reconnu jusqu’aprĂšs sa mort. Ils ont fait de mĂȘme Ă  l’égard de saint Martin, ils n’avaient pas reconnu cela. Ils ont fait de mĂȘme dans tous les Ăąges.

488      C’est ce qu’ils ont fait Ă  Jeanne d’Arc. L’Eglise catholique l’avait brĂ»lĂ©e comme sorciĂšre, parce qu’elle Ă©tait spirituelle. A peu prĂšs cent cinquante ans plus tard, ils dĂ©terrĂšrent les corps de ces prĂȘtres et les jetĂšrent  pour faire pĂ©nitence.

489      Cela passe juste prĂšs d’eux, et ils ne le reconnaissent pas jusqu’à ce que ce soit passĂ©. Cela ne fait que prendre la semence prĂ©destinĂ©e que Dieu avait prĂ©destinĂ©e avant la fondation de la terre. La mĂȘme chose arriva dans les jours de NoĂ©, la mĂȘme chose arriva dans les jours de MoĂŻse, les jours d’Elie, les jours des prophĂštes, les jours de JĂ©sus, continuellement ainsi jusqu’en cette heure mĂȘme. La personne fĂ©condĂ©e par la Semence de Dieu s’est tellement abandonnĂ©e Ă  la volontĂ© de Dieu que la Parole, la Parole lĂ -dedans Se manifeste Elle-mĂȘme, et la Parole seule, Se manifeste dans cette personne, le prisonnier – Ă  un individu.

490      Ne dites pas : «Mon Ă©glise a fait...» Mon Ă©glise n’a rien Ă  voir avec cela.

491      Il s’agit d’un individu, d’une seule personne. Tout l’enfer est opposĂ© Ă  cet enseignement. Tout l’enfer est opposĂ© Ă  cette VĂ©ritĂ©, mais c’est la VĂ©ritĂ©.

492      JĂ©sus n’a jamais dit : «Eh bien, Pierre, Jean et toi, et tous les autres, vous avez maintenant la rĂ©vĂ©lation, l’église entiĂšre est sauvĂ©e.»

493      Non, c’était Ă  lui personnellement. «Je te dis (te, non pas Ă  eux, Ă  toi) que tu es Pierre, sur ce roc, Je bĂątirai Mon Eglise.» Et le mot Pierre signifie «une pierre». Pierre signifie : «Ce qui est confessĂ©, ou ce qui est sĂ©parĂ©.»

494      Sur une certaine pierre, sur une certaine chose, voyez, un appelĂ© Ă  sortir, l’Eglise appelĂ©e Ă  sortir; sur cette pierre, sur cette rĂ©vĂ©lation. «La chair et le sang ne t’ont jamais rĂ©vĂ©lĂ© cela, mais sur cette rĂ©vĂ©lation (le groupe appelĂ© Ă  sortir), Je bĂątirai Mon Eglise en eux. Et toutes les portes de l’enfer ne sauront jamais rĂ©sister Ă  cela.»

495      «Pas un seul cheveu de votre tĂȘte ne pĂ©rira. Vous ĂȘtes Miens! Je vous ressusciterai au dernier jour, Je lui donnerai la Vie Eternelle et Je le ressusciterai dans les derniers jours.» La voilĂ , la rĂ©vĂ©lation. Non pas eux, mais lui, l’individu! Non pas un groupe; l’individu! Tout l’enfer est opposĂ© Ă  cela.

496      Mais Son mystĂšre est uniquement rĂ©vĂ©lĂ© Ă  Son Epouse bien-aimĂ©e. Il n’y a qu’Elle qui puisse voir cela.

497      Il a dit : «C’est bien de vous qu’EsaĂŻe a parlĂ©, hypocrites, serpents dans l’herbe. Vous allez lĂ  et dites : ‘Oh! les grands saints prophĂštes! Nous mettons une marque sur leurs tombes. Nous les embellissons.’» Il dit : «Vous ĂȘtes ceux qui les y ont mis.» Ne l’a-t-Il pas dit?

498      On dirait la mĂȘme chose aux Ă©glises catholiques Ă  leur Ă©poque, quand on leur a envoyĂ© les prophĂštes de l’Ancien – l’Ancien Testament avant qu’ils aient NicĂ©e Ă  Rome lĂ -bas, et qu’ils  fassent sortir de lĂ  ces vieux prophĂštes qui mangeaient des larves et des choses sortant de terre, et qui n’avaient mĂȘme pas de vĂȘtements, qui se couvraient de peaux de moutons et essayaient de dĂ©fendre cette VĂ©ritĂ© de la Bible. Mais l’Eglise catholique tenait Ă  sa conception intellectuelle. Ensuite ils ont amenĂ©... Il vint saint IrĂ©nĂ©e, Polycarpe, Martin, et tous les autres. Et qu’a-t-on fait? On les envoya Ă  la tombe, Jeanne d’Arc, saint Patrick et les autres. Ils les y ont envoyĂ©s, et alors ils font volte-face et en blanchissent les murs comme ils l’ont fait pour Jeanne d’Arc. Qu’est-ce qu’ils ont fait? Ils les y ont envoyĂ©s!

499      Permettez-moi de dire ceci, comme Son Esprit vous interpelle : «Murs blanchis, hypocrites, vous prĂ©tendez ĂȘtre quelque chose alors que vous prenez une conception intellectuelle de l’homme, et vous laissez tomber la Parole au lieu de venir et d’ĂȘtre fĂ©condĂ©s par la Semence de Dieu, la Parole en vous. Vous avez pris toute autre... hybride.» Ce n’est pas Ă©tonnant qu’elle soit comme une prostituĂ©e, car elle commet des fornications spirituelles, enseignant aux gens les choses des hommes et non celles de Dieu.

500      Mais Il a dit : «Ne crains point, petit troupeau, il a plu Ă  votre PĂšre de vous donner le Royaume.» C’est juste. Certainement. C’est lĂ  que nous l’avons.

501      La Bible, dans Apocalypse, dit que cette grande ville avait l’autoritĂ© sur tous les rois de la terre, Elle dit qu’elle Ă©tait une prostituĂ©e. Qu’est-ce? Une femme qui prĂ©tend ĂȘtre une dame et qui commet la fornication. Elle tenait dans sa main une coupe d’un toast offert au monde, de... remplie de souillures des abominations de ses fornications. Et elle avait des filles : les Ă©glises protestantes. Chacune d’elles en est sortie avec les mĂȘmes fausses doctrines, les mĂȘmes baptĂȘmes par une poignĂ©e de main au lieu du baptĂȘme du Saint-Esprit, ainsi qu’avec leur fausse doctrine de «PĂšre, Fils, Saint-Esprit», et tout cela au lieu de prendre le Nom de l’Epouse – l’Epoux, et etc. Vous dites : «Cela ne change rien.» Cela change quelque chose.

502      Si je signais un chĂšque en mettant «le rĂ©vĂ©rend», «le pasteur», et ainsi de suite, il ne sera jamais encaissĂ©. C’est juste. Il sera rejetĂ© Ă  la banque.

503      Remarquez, trĂšs bien. Mais tout ce mystĂšre est rĂ©vĂ©lĂ© uniquement Ă  Son Epouse, comme Il l’a promis. L’enfer est contre cette VĂ©ritĂ© de la rĂ©vĂ©lation de ce mystĂšre. Mais l’Epouse se tient lĂ -dessus. C’est Sa position.

504      Pourquoi as-tu faim, Eglise? Pourquoi as-tu soif? C’est le PĂšre qui essaie de vous rĂ©vĂ©ler ce secret cachĂ©. Mais vous laissez trop de choses le faire sortir de vous. Vous laissez votre travail, vous laissez votre femme, vous laissez votre mari, vous laissez vos enfants, vous laissez les soucis du monde, vous laissez le... un pasteur, vous laissez quelqu’un d’autre le faire sortir de vous, alors que vous savez qu’au fond de votre cƓur vous avez soif, vous avez faim. C’est Dieu qui essaie de vous rĂ©vĂ©ler cela, voyez, la rĂ©vĂ©lation. C’est ici le dernier jour. Remarquez, maintenant.

505      Regardons en arriĂšre de nouveau. Je ne peux pas passer tout ceci outre. Vous voyez? Je veux simplement que vous regardiez ici juste une minute maintenant, et nous allons terminer juste dans quelques minutes. Vous serez... Si seulement vous m’accordiez toute votre attention pour une minute.

506      Remarquez, Colossiens, ce 18e verset. Dans le Livre des Colossiens, le 18e verset.

            Maintenant... Il est la tĂȘte de l’Eglise, le Corps; il est le commencement, le premier-nĂ© d’entre les morts, afin qu’en – afin qu’en toutes choses il ait la prĂ©Ă©minence.

507      Il est la TĂȘte de l’Eglise, qui est Son Corps, et Il veut avoir la prĂ©Ă©minence. Ecoutez maintenant attentivement pendant que nous avançons. Quoi? Il doit ĂȘtre la TĂȘte du Corps, le Corps de Son Epouse, qui est tirĂ© de Lui; la chair et l’os, comme dans Adam, voyez, l’Epouse.

508      NĂ©e d’entre les morts, voyez, c’est-Ă -dire nĂ©e d’entre les morts, le pĂ©chĂ© de l’incrĂ©dulitĂ©.

509      Qu’est-ce qui avait tuĂ© Eve? L’incrĂ©dulitĂ©. Est-ce juste? L’incrĂ©dulitĂ© Ă  quoi? Par... A cause de l’in-... l’incrĂ©dulitĂ© Ă  Dieu? Non, elle avait foi en Dieu. Certainement. A-t-elle dit : «Il n’y a point de Dieu»? Non, monsieur. Elle n’était pas une infidĂšle. «Bien, dit-elle, vous savez, je ne crois pas Sa Parole du tout.» Oh! non! Elle croyait tout, exceptĂ© une seule petite chose. Voyez-vous?

510      Maintenant, la Bible n’a-t-Elle pas dit, lĂ  dans le Livre d’Apocalypse, que JĂ©sus a dit Lui-mĂȘme : «Moi, Moi, JĂ©sus, J’ai envoyĂ© Mon ange pour vous tĂ©moigner de ces choses. Quiconque En retranchera ou Y ajoutera une seule parole...» Et si toute cette peine et ce chagrin ont dĂ» venir parce qu’une femme a doutĂ© d’une Parole de Dieu, laissera-t-Il que vous soyez ramenĂ© doutant d’une Parole? Il serait injuste. Voyez? Vous voyez, ça ne serait pas juste. Il a condamnĂ©...

511      Voici se tenir ici un homme qui, pour avoir doutĂ© d’une Parole, a causĂ© tout ce chagrin; ensuite il va de l’avant et accumule des annĂ©es d’expĂ©rience et tout dans la Bible et ainsi de suite, et d’autres ont donnĂ© leurs vies pour Elle; puis qu’il soit dit : «Oh! vous pouvez aller de l’avant et manger cela. C’est en ordre. Je laisserai que vous soyez ramenĂ©s de toute façon.» Oh! non, Dieu ne fait acception de personne. Mais...?... Voyez? Voyez? Dieu ne fait acception de personne. Maintenant, remarquez.

512      Remarquez, maintenant. Il est la TĂȘte du Corps qui est nĂ© hors du pĂ©chĂ©, de l’incrĂ©dulitĂ© Ă  la Parole de Dieu (Cela ex-... cela exclut chaque dĂ©nomination, chaque credo... Voyez?), l’incrĂ©dulitĂ© Ă  la Parole, Laquelle est Lui-mĂȘme, la Parole de Vie. Voyez-vous? Seule la Parole a la Vie. Toute autre parole est hybride. Peu importe combien cela Y ressemble, ce n’est pas la Parole.

513      La Parole produit Sa propre Vie, qu’Eve avait troquĂ©e contre la connaissance personnelle. Vous voyez comment aujourd’hui l’église l’a fait par une certaine comprĂ©hension humaine. MoĂŻse avait une grande connaissance sur Dieu jusqu’à ce qu’il a rencontrĂ© le buisson ardent, c’est alors qu’il a vu son insuffisance. Le buisson ardent possĂ©dait ce que MoĂŻse manquait. La Parole possĂšde ce qui manque Ă  la dĂ©nomination.

            Lui, la TĂȘte, Il est les prĂ©mices de la rĂ©surrection.

514      Nous allons nous Ă©tendre sur cette rĂ©vĂ©lation, juste encore un petit moment, si vous ĂȘtes d’accord [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] TrĂšs bien. TrĂšs bien. Juste un tout petit peu maintenant.

515      «Il est les prĂ©mices de la rĂ©surrection.» Est-ce vrai? [L’assemblĂ©e dit: «Amen!» – N.D.E.] Quoi? Alors, qu’est-ce qu’Il est? Il est la TĂȘte du Corps, qui est Son Eglise, l’Epouse. Oui, oui.

516      Alors, le Corps-Epouse doit suivre la TĂȘte, car il fait partie de Sa rĂ©surrection et du mystĂšre. Il lui est impossible de ne pas partir. Oh! la la! Il fait partie du mystĂšre de Dieu. La maniĂšre dont Dieu S’est rĂ©vĂ©lĂ© ici et L’a ressuscitĂ© par la Parole, c’est ainsi qu’Il rĂ©vĂšle Son Eglise et La ressuscite par la mĂȘme Parole. Elle fait partie de Son triple mystĂšre.

517      De mĂȘme que la TĂȘte fut tirĂ©e de la tombe, le Corps doit retourner Ă  sa suite en Eden. LĂ  oĂč la TĂȘte de la famille, l’Homme, l’Epoux... l’Epouse Ă©tant le Corps de l’Epoux, Elle doit suivre, l’Epouse, parce que c’est Lui la TĂȘte. Et la TĂȘte est rĂ©vĂ©lĂ©e et Elle est revenue avec la Vie Eternelle; et le Corps doit suivre Cela, parce qu’il s’agit encore du Mari et de la Femme. Amen! Et puisque vous ĂȘtes fĂ©condĂ©s par la mĂȘme Parole, qui est Son Corps, vous avez acceptĂ© Son Corps, vous ĂȘtes entrĂ©s en Lui lorsque vous avez acceptĂ© La Parole – pas le credo – la Parole. Oh! la la!

518      Cela ne constituerait-il pas un texte sur lequel s’étendre cet aprĂšs-midi? Hein? Oh! la la! Ne serait-ce pas merveilleux? Voyez? Pensez-y simplement maintenant, ce que c’est.

519      Par consĂ©quent, le Corps ne peut pas reconnaĂźtre... Ne manquez pas ceci. Le Corps, par consĂ©quent, ne peut reconnaĂźtre aucune autre autoritĂ© que la Parole, parce que la – la TĂȘte est liĂ©e au Corps. Et la TĂȘte est la Parole, et c’est la mĂȘme Parole : une seule AutoritĂ©! Par consĂ©quent, les dĂ©nominations et les saints pĂšres et tout le reste sont morts. Il n’y a qu’une seule AutoritĂ©, c’est Christ. Le Corps ne reconnaĂźt qu’une chose : la Parole!

520      Maintenant, montrez-moi oĂč quelqu’un dans le Corps fut baptisĂ© au nom du «PĂšre, Fils et Saint-Esprit»? Et que reconnaissez-vous? Voyez? Je suis conscient de ce que je parle Ă  des milliers sur bande, vous savez. Nous avons un ministĂšre mondial de bandes. Dans quel nom ĂȘtes-vous baptisĂ©? Car il n’y a aucun autre nom donnĂ© sous le ciel (dit la Parole), par lequel l’homme peut ĂȘtre sauvĂ©. Et si vous ĂȘtes baptisĂ©, pour montrer votre croyance en Christ, et qu’ensuite vous portiez un nom de credo, alors vous ĂȘtes un hybride.

521      Si vous ne correspondez pas au profil de l’église et pas exactement comme le dit son enseignement... Alors, vous autres catholiques (voyez?), comment pouvez-vous donc vous soumettre Ă  la juridiction d’un pape, disant qu’il est Ă  partir de Chri-... Ă  partir de Pierre un successeur d’aprĂšs la succession apostolique? Et ce pape et cette Ă©glise enseignent d’une maniĂšre vraiment contraire Ă  la Parole originale que Dieu a reconnue ĂȘtre son Eglise accompagnĂ©e des miracles et des prodiges. Et voir cette mĂȘme Parole ĂȘtre manifestĂ©e aujourd’hui dans Sa puretĂ©, dĂ©montrant la mĂȘme rĂ©surrection qu’Il avait lĂ  – Dieu vivant parmi Son peuple, faisant les mĂȘmes choses – comment pouvez-vous ensuite reconnaĂźtre en Rome une autoritĂ©?

522      Notre AutoritĂ© est au Ciel. Je n’irai pas Ă  Rome. J’irai au ciel quand je mourrai. Voyez? Voyez? L’AutoritĂ© est au Ciel.

523      Et le Corps doit suivre la TĂȘte, comme la femme suit son mari. Etant donnĂ© qu’Adam n’était pas sĂ©duit, il s’en alla avec Eve. Eve Ă©tait sĂ©duite, c’est elle qui fut coupable de transgression, sinon la rĂ©surrection entiĂšre de tout ce Corps aurait eu lieu au jour du Seigneur JĂ©sus lorsqu’Il sortit de la tombe. Mais Il devait la racheter, elle qui est Son Corps. Elle doit ĂȘtre rachetĂ©e pour qu’elle vienne Ă  Lui. [FrĂšre Branham frappe des mains deux fois. – N.D.E.] Voyez-vous cela? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E] Oh! la la! Voyez-vous? Cela ne pouvait pas arriver en ce temps-lĂ . La rĂ©demption est en cours.

524      Maintenant, vous voyez les Sceaux, lorsqu’Il Ă©tait dans Son Ɠuvre de mĂ©diation lĂ -bas, en train de racheter? Mais un jour, Il S’avancera pour prendre ce Livre qu’Il a rachetĂ©. Et tous ceux qui sont dans ce Livre seront Lui, car ce sont les croyants, les Paroles du Livre; et la Parole, c’est Lui, et tout ce qui s’y trouve. Il vient pour ce Livre de RĂ©demption, pour ceux dont les noms ont Ă©tĂ© Ă©crits dans le Livre avant la fondation du monde, lorsqu’Il avait Ă©tĂ© immolĂ© comme un Agneau.

525      Et Le voici aujourd’hui, dans Sa Parole, manifestant la mĂȘme chose qu’Il fit lĂ -bas. Elle ne peut reconnaĂźtre aucune autre AutoritĂ©. Non, monsieur. Il n’y a ni Ă©vĂȘque, ni rien. Elle reconnaĂźt une seule AutoritĂ©, c’est Christ; et Christ est la Parole. Oh! la la! Fiou! J’aime cela. Hum! Oui, monsieur.

526      Comme la TĂȘte avait Ă©tĂ© retirĂ©e de la tombe, Son Corps doit Le suivre en Eden. C’est pourquoi le Corps ne peut reconnaĂźtre aucune autre autoritĂ© que l’AutoritĂ© de la Parole.

527      Aucune dĂ©nomination ne peut y ajouter quelque chose. Car quiconque En retranchera ou Y ajoutera une seule parole... Ils En ont retranchĂ©; vous ĂȘtes mort, hybride, sur-le-champ. La voici ici avec ce tĂ©moignage dans ses mains, l’impuretĂ© de ses fornications, commettant l’adultĂšre spirituel contre la Parole mĂȘme qu’elle prĂ©tend croire. Voyez?

528      Ainsi donc, c’est la Parole ou rien. C’est juste. Lui, la Parole... Comment savez-vous que c’est juste? Lui, la Parole, est confirmĂ©. Voyez? Lui, la Parole correctement confirmĂ©e, Il est l’AutoritĂ©, la TĂȘte de l’Eglise. Il est la Parole, l’AutoritĂ©. Il est correctement identifica-... identifiĂ©, confirmĂ© par Son propre Esprit, qui est dans l’Eglise mĂȘme (la personne), Se manifestant Lui-mĂȘme par une confirmation, que c’est la preuve directe pour le Corps entier. Vous n’avez alors pas besoin de crĂ©dos. Les dĂ©nominations ont pĂ©ri. Mais l’AutoritĂ© Elle-mĂȘme est reconnue dans le Corps par les identifications personnelles. Vous voyez? Il S’identifie, prouve l’AutoritĂ© au Corps. Alors nous sommes unis sous une Seule AutoritĂ© confirmĂ©e qui est Christ, la Parole de Dieu. Non pas sous une Ă©glise quelconque.

529      Alors, notre AutoritĂ©, c’est un Royaume. «Le Royaume de Dieu est en vous», dit la Bible – JĂ©sus. Le Royaume... Nous ne sommes pas une dĂ©nomination. Nous appartenons Ă  un Royaume, et le Royaume, c’est la Parole de Dieu rendue Esprit et Vie dans notre propre vie, faisant s’accomplir chaque promesse de ce jour, comme ça s’était fait en ce jour-lĂ  quand la Parole et Dieu Ă©taient Un. Et la Parole et Dieu sont Un dans Son Eglise aujourd’hui, faisant de cela l’AutoritĂ© du Corps qui est rachetĂ©, pour apporter le Message dans le dernier jour et ĂȘtre tirĂ© d’entre les morts lors de la rĂ©surrection, pour retourner et ĂȘtre restaurĂ© de nouveau, comme Adam et Eve au commencement dans le jardin d’Eden. Le triple mystĂšre de Dieu, Son Corps! Oh! la la! Observez attentivement maintenant. C’est comme en type, IsraĂ«l de jadis.

530      Est-ce que je m’y attarde trop? [L’assemblĂ©e rĂ©pond : «Non!» – N.D.E.] Ne me laissez pas – ne me laissez pas aller trop... Bon, Ă©coutez. Maintenant, il ne nous reste plus que vingt pages Ă  peu prĂšs. Voyez-vous? Voyez-vous? Mais maintenant je... Juste un tout petit peu maintenant, et ensuite – ensuite je vous laisserai tous aller, jusqu’à l’étĂ© prochain, ou bien Ă  une autre occasion, si le Seigneur le veut. Voyez-vous?

531      Maintenant, Ă©coutez. Remarquez, maintenant. Unis ensemble sous une seule AutoritĂ© d’une maniĂšre semblable au type d’IsraĂ«l d’autrefois. Saisissez-vous cela, maintenant? Comme IsraĂ«l jadis : Un seul Dieu, confirmĂ© par la Colonne de Feu, et qui S’est rĂ©vĂ©lĂ© Lui-mĂȘme comme Ă©tant la Parole, au travers d’un prophĂšte. Le mĂȘme Dieu, la mĂȘme Colonne de Feu, la mĂȘme maniĂšre... Il ne peut pas changer Ses Voies. Est-ce... C’est juste aussi parfait que possible, n’est-ce pas? Voyez-vous? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.]

532      Un seul Dieu! IsraĂ«l avait combien de dieux? [L’assemblĂ©e dit : «Un seul.» – N.D.E.] L’Epouse en a combien? [L’assemblĂ©e dit : «Un seul.»] Combien y en aura-t-il toujours? [«Un seul»] AssurĂ©ment, assurĂ©ment.

533      Voyez-vous? Sous la conduite du Saint-Esprit, qui Ă©tait la Colonne de Feu aux jours de MoĂŻse, le grand prophĂšte. Il Ă©tait dirigĂ© par la Colonne de Feu. Est-ce jute? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] TrĂšs bien. Allant Ă  une Terre promise.

534      Et dans l’ñge chrĂ©tien, il y avait un seul Dieu qui Ă©tait apparu sous la forme de la Colonne de Feu Ă  un prophĂšte appelĂ© Paul, qui Ă©tait envoyĂ© aux Gentils pour en tirer un peuple qui porte Son Nom. Est-ce juste? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.]

535      Et dans les derniers jours, Il est descendu de la mĂȘme maniĂšre, Se confirmant (vous voyez?) par les mĂȘmes miracles, les mĂȘmes prodiges, la mĂȘme Colonne de Feu, le mĂȘme Evangile, la mĂȘme Parole, la mĂȘme manifestation.

536      Son Corps fera les Ɠuvres qu’Il avait promises, comme dans Marc 16 et ailleurs. Son Corps n’a pas Ă©tĂ© retenu dans la tombe, mais il a Ă©tĂ© identifiĂ© Ă  Lui dans la rĂ©surrection. Saisissez-vous cela? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] Alors le Corps de Ses enfants croyants ne sera pas retenu dans la tombe lorsqu’Il viendra, mais il sera identifiĂ© Ă  Lui, parce qu’Il mourut dans le but de ressusciter Son Epouse, le Corps. IdentifiĂ©, parce que c’est Son Corps, parce que c’est la Parole. Il s’est si complĂštement abandonnĂ© Ă  Lui, loin des choses des dĂ©nominations, et tout, et Il est la Parole. Voyez-vous? Et il est identifiĂ© Ă  Lui parce que maintenant nous avons les prĂ©mices de notre rĂ©surrection, sachant que nous sommes passĂ©s de la mort Ă  la vie, que nous sommes devenus Ses prisonniers. Et Dieu nous prouve par Sa propre SouverainetĂ© qu’Il est le mĂȘme hier, aujourd’hui et Ă©ternellement, en faisant par l’Eglise les mĂȘmes choses qu’Il avait faites en ce temps-lĂ . Lui en Moi, et Moi en Lui, et vous – vous le savez, et ainsi de suite. C’est juste.

537      Son Corps ne fut pas retenu dans la tombe. Il s’est identifiĂ© Ă  Lui dans la rĂ©surrection, de la mĂȘme maniĂšre qu’Il l’est maintenant. Ecoutez. Cela signifie ceci : Sa Parole, c’est ce qu’Il est, Elle a commencĂ© Ă  ĂȘtre ressuscitĂ©e. La Parole qui, Ă  travers l’ñge de Luther, de Wesley (vous voyez?), a commencĂ© Ă  s’élever en puissance. VoilĂ  que cela a commencĂ© Ă  avancer. Ensuite cela a avancĂ© un peu plus. Maintenant cela en arrive Ă  l’identification, voyez-vous. Observez. Maintenant, cela en arrive au point oĂč la Vie est dans le Corps, ce qui est une confirmation que l’EnlĂšvement est proche. Lorsque vous voyez la TĂȘte et le Corps devenir Un, et la plĂ©nitude de la mesure de Sa manifestation, cela montre que le Corps est presque prĂȘt Ă  ĂȘtre reçu auprĂšs de la TĂȘte.

                        Les nations se disloquent, IsraĂ«l se rĂ©veille...

538      Voyez-vous ce que je veux dire? Il a commencĂ© Ă  donner la Vie Ă  Son Corps (pourquoi?), Celui qu’Il a rachetĂ©. L’Ɠuvre de mĂ©diation est accomplie. Il apporte Sa Vie au Corps, comme confirmation pour l’EnlĂšvement. Souvenez-vous maintenant, dans le dernier jour...

539      Je – je... Si vous voudriez bien me supporter quant Ă  ceci, juste un tout petit peu maintenant, maintenant, ce sera en ordre. Je ne veux pas que vous manquiez ceci. Je... et je dois ... Je dois faire cette bande maintenant, Ă©tant donnĂ© que j’ai atteint ce point. J’aimerais faire une autre remarque importante, si je dois un peu survoler cela.

540      Remarquez, maintenant. Ecoutez ceci. C’est maintenant la chose capitale. C’est maintenant ici que nous voulons faire attention. Souvenez-vous que dans les derniers jours, cela retournera exactement et confirmera le premier jour; voyez, Adam et Eve, le mari et l’épouse, pas de pĂ©chĂ©, la vie; ensuite la chute. Remarquez. PrĂȘtez bien attention. Elle a Ă©tĂ© pervertie. Oui oui.

541      Observez ce qui a causĂ© cela. Lucifer! Lucifer est en train d’agir maintenant comme il l’a fait la premiĂšre fois.

542      C’est juste de la mĂȘme maniĂšre que le royaume des gentils fut introduit avec le roi Nebucadnetsar, confirmant la race des gentils par un prophĂšte qui pouvait interprĂ©ter les langues inconnues, les visions, les songes. Et cela descendit, traversa les gentils, sans rien, juste les MĂ©do-Perses et le fer et ainsi de suite, et jusqu’aux pieds; et ça se termine de la mĂȘme façon de nouveau, le royaume des Gentils.

543      Remarquez, dans les derniers jours, Lucifer est en train d’agir comme il l’a fait au dĂ©part. Qu’est-ce que Lucifer a fait? La premiĂšre chose que Lucifer a faite pour briser la communion entre Dieu et l’homme fut qu’il chercha Ă  lui bĂątir un royaume uni, un royaume d’une plus grande splendeur et apparemment plus civilisĂ©, un royaume plus grand que celui de MichaĂ«l, de Christ.

544      L’avez-vous saisi? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E] Maintenant, maintenant, si vous n’avez pas saisi cela, levez simplement votre main, je vais le rĂ©pĂ©ter. Vous voyez? Voyez-vous?

545      Au commencement, Lucifer avait dans son cƓur l’intention de rĂ©aliser au ciel une chose plus glorieuse et plus brillante que ce que Christ avait (n’est-ce pas vrai?), un royaume apparemment plus cultivĂ©, plus beau et plus excellent que le Royaume de Christ. Pensez-vous que dans le MillĂ©nium nous aurons des automobiles ainsi que des avions? Voyez-vous? Voyez-vous ce que Lucifer est en train de faire?

546      Maintenant, les grandes dĂ©nominations raffinĂ©es et intellectuelles sont en train de faire cette mĂȘme chose, se rassemblant pour faire la mĂȘme chose. Voyez-vous? Ils sont en train de se rassembler et de se faire des dĂ©nominations, chacune essayant de surpasser l’autre. Et maintenant, ils ont tellement des richesses qu’ils ne savent qu’en faire, sinon d’unir cela Ă  l’Eglise catholique. Voyez-vous? Lucifer qui construit encore un royaume plus grand, pour mettre dehors les gens qui ne croient pas aux dĂ©nominations et mĂȘme s’emparer des bĂątiments de leurs Ă©glises pour en faire des dĂ©pĂŽts; et les pasteurs de ces Ă©glises n’auront pas du tout de droits.

547      Et un homme qui est envoyĂ© de Dieu n’aimerait jamais rester dans une dĂ©nomination aprĂšs avoir entendu ceci ou aprĂšs l’avoir vu, si – si cela suffit pour qu’il aille examiner cela. Certainement. Voyez-vous? Je ne dis pas cela pour critiquer, je dis cela sincĂšrement, voyez, en voyant que cela est rĂ©vĂ©lĂ©.

548      Remarquez, en ces derniers jours, Lucifer est en train de faire la mĂȘme chose. Pouvez-vous voir cela? [L’assemblĂ©e rĂ©pond : «Amen!» – N.D.E.] Le diable est en train de faire la mĂȘme chose, Ă©tablissant une Ă©glise hybride, une Ă©glise hybride par des membres hybrides, hybrides par la connaissance, au lieu de la Parole, par des hommes intellectuels au lieu des hommes nĂ©s de nouveau, bĂątissant un royaume intellectuel qui surpassera celui du tout petit troupeau de Christ. Voyez-vous? Qu’est-ce qui a causĂ© cela? Des anges dĂ©chus.

549      La Bible dit que c’était des anges dĂ©chus qui avaient prĂȘtĂ© oreille Ă  Lucifer au lieu de Christ, Lui Ă  qui ils appartenaient autrefois. Est-ce juste? [L’assemblĂ©e rĂ©pond : «Amen!» – N.D.E.]

550      Maintenant, Ă©coutez attentivement. Les anges dĂ©chus. Qui sont ces anges? Les luthĂ©riens, les wesleyens, les catholiques, les pentecĂŽtistes qui n’ont pas gardĂ© leur premiĂšre position, comme les anges l’ont fait, et qui sont tombĂ©s dans les organisations, comme lorsque Lucifer usa de son influence Ă  NicĂ©e. Et qu’ont-ils fait? Ils ont montĂ© une grande association ƓcumĂ©nique des ministres pour faire une image Ă  la bĂȘte, comme le dit la Bible. Et ils Ă©tablissent un systĂšme chrĂ©tien qui fermera les portes de cette Ă©glise-ci ainsi que celles des autres qui lui sont semblables. Voyez-vous Lucifer Ă  l’Ɠuvre?

551      J’essaie de vous apporter la triple rĂ©vĂ©lation ou le triple mystĂšre de Dieu.

552      Qu’ont-ils fait? Ils se sont vendus aux raisonnements de la sagesse et de l’instruction, comme l’avait fait Eve, les anges dĂ©chus l’ont fait. Wesley Ă©tait un homme de Dieu, mais qu’est-ce qui est venu aprĂšs lui? Des anges dĂ©chus s’y sont introduits. Qu’étaient d’abord les anges? Des ĂȘtres crĂ©Ă©s par Dieu, mais qui se sont laissĂ©s prendre par la sagesse de Lucifer, qui se sont laissĂ©s prendre par la sagesse de Lucifer. Et vous voyez ce qu’ils sont devenus? Des anges dĂ©chus. Et les organisations... quand des hommes de Dieu sont sortis pour Ă©tablir des vĂ©ritĂ©s sur la terre, avant que cette vĂ©ritĂ© ne puisse continuer son chemin et ĂȘtre proclamĂ©e et parvenir Ă  la vĂ©ritable rĂ©vĂ©lation de Christ, des anges dĂ©chus se sont infiltrĂ©s, s’en sont emparĂ© pour en faire des dĂ©nominations.

553      C’est la raison pour laquelle la rĂ©vĂ©lation du mystĂšre des Sept Sceaux devait ĂȘtre apportĂ©e.

554      Voyez-vous cela maintenant? Ce qu’ils ont laissĂ© de cĂŽtĂ©! Si Luther avait continuĂ©, ça aurait Ă©tĂ© lĂ . Si Wesley avait continuĂ©, si la PentecĂŽte avait continuĂ©, qu’auraient-ils fait?

555      Il n’y a qu’une chose qui puisse arriver, maintenant. Il doit y avoir un Message au temps de la fin, quand plus rien d’autre ne peut suivre. Et maintenant, le monde ƓcumĂ©nique a Ă©tabli un rĂ©gime tel qu’il ne peut y avoir de dĂ©nomination, ni rien d’autre qui suive cela. Soit vous ĂȘtes dedans, soit vous n’y ĂȘtes pas. Le fruit est au sommet de l’arbre, et la LumiĂšre brille sur ce fruit prĂ©destinĂ©. Et elle est en train de mĂ»rir en devenant un fruit semblable Ă  Christ, produisant la mĂȘme douceur, la mĂȘme gentillesse et le mĂȘme Esprit qu’Il avait en Lui. J’espĂšre que vous voyez cela! Voyez-vous?

556      Je – j’essaie d’apporter trop en un seul jour. Je vous Ă©puise. [L’assemblĂ©e dit : «Non!» – N.D.E.]

557      Ainsi, regardez, ils se sont vendus aux raisonnements, se sont vendus aux raisonnements de la dĂ©nomination. «Si seulement je pouvais faire partie de ceci! Le – le maire frĂ©quente cette Ă©glise.» Voyez-vous? «Si je peux ĂȘtre un mĂ©thodiste ou un presbytĂ©rien.» Voyez simplement lĂ  oĂč ils en sont. Je viens d’expliquer que ces branches sont Ă©mondĂ©es. Elles sont mortes. Elles ne sont plus attachĂ©es Ă  Christ; elles produiraient la mĂȘme vie. Elles ne sont pas attachĂ©es Ă  cela.

558      Mais elles sont – elles sont comme des agrumes. N’importe quel agrume vivra sur un agrume, mais il portera ses propres fruits. Greffez une branche de pamplemoussier sur un – sur un oranger; il vivra de l’oranger, mais il produira des pamplemousses. Greffez-y un citronnier, c’est un agrume, il produira un vieux citron aigre, mais il vit de cette vie. Et c’est ce que font les dĂ©nominations, sous le couvert du nom de l’église.

559      C’est l’Epouse qui est l’Arbre original, l’Esprit original. La rĂ©vĂ©lation provient de Christ, pas de la dĂ©nomination, de Christ! Remarquez.

560      Qu’est-ce que la dĂ©nomination essaie de faire? S’exalter, comme Lucifer. Elles se proclament «l’Eglise, l’Epouse». C’est ce qu’elles sont dans Apocalypse 17, comme nous en avons parlĂ©, c’est la fausse Ă©pouse. Lucifer se considĂšre et s’exalte au-dessus du petit troupeau de Christ, l’Epouse, au-dessus de l’humble Parole de vĂ©ritĂ© de Dieu venant par la connaissance de la rĂ©vĂ©lation, et il s’est placĂ© par une instruction de sĂ©minaire et de la thĂ©ologie, si bien qu’ils se sont Ă©levĂ©s, et si vous n’appartenez pas Ă  leur groupe, alors vous ĂȘtes des vauriens. [Espace non enregistrĂ©e sur la bande. – N.D.E.]

561      ...comme Lucifer avait fait au commencement, disant aux gens exactement ce qu’il avait dit Ă  Eve : «AssurĂ©ment, Dieu nous recevra! Nous donnons la nourriture aux pauvres! (C’est bien.) Bien sĂ»r qu’Il nous recevra. Nous sommes une grande dĂ©nomination. Nous sommes une belle Ă©glise. Eh bien, regardez nos grands bĂątiments! Regardez combien nombreux sont nos membres. Nous sommes des millions. AssurĂ©ment, Dieu ne rejettera pas ce groupe.»

562      C’est la mĂȘme chose que CaĂŻn avait faite; il avait apportĂ© de beaux fruits de la terre qu’il avait labourĂ©e; il avait peinĂ©, il avait travaillĂ©, et il avait apportĂ© les fruits, mais il avait rejetĂ© l’humble sang de l’agneau.

563      Que Dieu soit misĂ©ricordieux, afin que les hommes et les femmes ne pensent pas que je suis en train de dire ceci pour exalter quelque chose, ou une rĂ©vĂ©lation personnelle ou quelque chose. Je vous dis simplement la VĂ©ritĂ©. Ne pouvez-vous pas voir ce qu’ils sont en train de faire? Voyez-vous? Je le dis tout haut et durement, mais vous devez enfoncer un clou jusqu’à ce qu’il tienne ferme, si cela doit faire du bien, voyez, ainsi vous verrez cela. Voyez-vous?

564      Maintenant, ils disent aux gens : «AssurĂ©ment... Vous voulez me dire que notre grande Eglise catholique, qui a tenu bon pendant tout ce temps, que notre grande Eglise mĂ©thodiste, et tout cela... Regardez nos ancĂȘtres.» Voyez-vous? Mais ils ont brisĂ© la Parole de Dieu. Et Eve Ă©tait de Dieu, une de Siens. Et il... Elle Ă©tait un sous-produit d’Adam; et Ă  cause de son doute sur un mot de la Parole de Dieu, il y eut cela.

565      Et aujourd’hui, voici de nouveau Lucifer Ă  l’Ɠuvre. Et souvenez-vous, l’antichrist, ce n’est pas le communisme. L’antichrist est tellement proche de la chose rĂ©elle que cela sĂ©duirait mĂȘme les Ă©lus si cela Ă©tait possible, a dit JĂ©sus (Matthieu 24) – les Ă©lus si cela Ă©tait possible. Lucifer de nouveau – Lucifer est de nouveau en train de briser l’unitĂ© de Dieu avec l’homme, en – en limitant la Parole de Dieu Ă  ses raisonnements, Ă  ce qu’il pense ĂȘtre juste; et par ce qu’il pense, il brise la Parole de Dieu.

566      Et il fit la mĂȘme chose aux jours de JĂ©sus. Et JĂ©sus a dit : «Vous, par vos traditions, vous avez rendu la Parole de Dieu sans effet.»

567      Et les dĂ©nominations, par leurs raisonnements intellectuels organisĂ©s, ont rendu la Parole de Dieu sans effet sur les gens. C’est vrai! Ils ne peuvent simplement pas le voir. Ensuite, ils disent : «OĂč est le Dieu de la Bible?» Il est juste ici. Il est la Bible, c’est ce qu’Il est.

568      Remarquez, maintenant, Lucifer vient par ruse briser l’unitĂ© de Dieu avec l’homme, juste comme il l’a fait en Eden, par de grandes tentations en promettant la puissance et l’exaltation de soi-mĂȘme. «Eh bien, tu pourrais devenir un Ă©vĂȘque si seulement tu veux rester avec nous. Tu pourrais devenir un membre du conseil presbytĂ©ral du district. Pourquoi devrais-tu te joindre Ă  une chose comme celle-lĂ ?» Vous voyez? Ce sont les pentecĂŽtistes, les catholiques, etc. Vous voyez? Une grande fausse promesse faite Ă  l’homme, pour recevoir la puissance en dehors de la Parole et de la promesse de Dieu. Vous recevez la puissance lorsque le Saint-Esprit vient sur vous; pas quand vous devenez Ă©vĂȘque ou diacre ou quoi que ce soit. Voyez-vous? Mais Lucifer est de nouveau Ă  l’Ɠuvre.

569      Est-ce que cette Ă©glise-ci comprend cela? Levez votre main pour que je voie cela. [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] Ça va, alors je ne vais pas rester lĂ -dessus plus longtemps. Se dĂ©tacher de – de la Parole de Dieu! Voyez-vous?

570      Il a fait la mĂȘme chose Ă  NicĂ©e, Ă  Rome. Savez-vous ce que leur a donnĂ© Constantin? Vous avez Ă©tudiĂ© les Ăąges de l’église. Il a donnĂ©... Ils n’avaient rien que Christ. Et ils s’installaient dans de vieux petits bĂątiments, n’importe oĂč qu’ils pouvaient, sur un sol rocailleux et dur. Vous connaissez cela, si vous avez lu le Concile de NicĂ©e, le Concile PrĂ©-nicĂ©en, les PĂšres nicĂ©ens, et ainsi de suite, ainsi que l’histoire de l’église. Ils n’avaient rien. Mais quand on a tenu ce concile et qu’on a introduit un peu de paganisme romain dans le christianisme et instituĂ© des saints hommes et des Ă©vĂȘques, et ainsi de suite, des papes et tout ce genre de non-sens... Qu’est-ce que Constantin leur a donnĂ©? Je demande Ă  n’importe quel thĂ©ologien de me le dire. Il leur a donnĂ© des propriĂ©tĂ©s. Il leur a donnĂ© la libertĂ© et tout ce qu’ils voulaient.

571      Et ils ont troquĂ© la Parole de Dieu contre la sagesse et la culture des hommes! Et c’est la mĂȘme chose que Lucifer fit en ce temps-lĂ ; il l’a fait dans le jardin d’Eden. Et ils moururent sur-le-champ. L’Eglise de la PentecĂŽte est morte Ă  NicĂ©e, Ă  Rome, mais pour ĂȘtre ressuscitĂ©e dans l’Arbre-Epouse dans les derniers jours.

572      Remarquez, Lucifer entre astucieusement, comme il l’a fait alors, et cela par des tentations et de fausses promesses de puissance en dehors et loin de la Parole de Dieu. Il avait fait de mĂȘme Ă  NicĂ©e, Ă  Rome. Il fait la mĂȘme chose aujourd’hui par le Conseil Mondial des Eglises ƒcumĂ©niques.

573      «Unissons-nous tous», dit le pape. «Je veux que tous mes frĂšres ƓcumĂ©niques lĂ -bas s’unissent avec moi. Nous sommes un.» C’est juste. Quant Ă  l’organisation, vous ĂȘtes un. Mais cela n’a rien Ă  voir avec l’Epouse de Christ, rien du tout, frĂšre. Vous ne l’embarquerez jamais dans une telle chose.

574      Maintenant, il est promis, dans les derniers jours, que la mĂȘme foi originale devait ĂȘtre restaurĂ©e aux enfants de Dieu, au temps de l’Arbre-Epouse (Malachie 4). Dieu a dit : «Avant que le monde ne soit embrasĂ©, voici Je vous envoie Elie le prophĂšte, et il restaurera la foi des enfants.» Eh bien, ce n’était pas le premier Elie qui Ă©tait venu. Non, non.

575      Maintenant, nous n’enseignons pas lĂ  le manteau d’Elie, les couvertures d’Elie et toutes ces choses comme cela. Nous enseignons simplement la Parole de Dieu. Voyez-vous? C’est ce qu’Il a dit. Vous voyez, nous avons toutes sortes d’Elie ceci, d’Elie cela, ce qui est un non-sens. C’est – c’est... Nous connaissons cela. C’est... Je ne parle pas de cela. Et vous qui avez un entendement spirituel, vous comprenez. Vous voyez, il se fait tard et, bien sĂ»r, je ne peux pas mettre tout cela sur cette bande. Maintenant, la promesse des derniers jours... Maintenant, si...

576      JĂ©sus a dit dans – dans Matthieu, je crois, au chapitre 11 ou au chapitre 6, et au 11e... Non, c’est le chapitre 11 et vers le verset 6. Quand Jean a envoyĂ© ses disciples lĂ -bas pour voir s’Il Ă©tait rĂ©ellement Celui-lĂ , JĂ©sus a dit : «Qui ĂȘtes-vous allĂ©s voir? Un – un – un vent... un roseau agitĂ© par les vents? Etes-vous allĂ©s voir Untel?» Il a dit : «Ou ĂȘtes-vous allĂ©s voir un prophĂšte?» Il a dit : «Plus qu’un prophĂšte.» Jean Ă©tait plus qu’un prophĂšte; il Ă©tait le messager de l’alliance. Et Il a dit : «Si vous pouvez recevoir ceci, c’est celui dont les prophĂštes ont parlĂ©, disant : ‘Voici, J’envoie Mon messager devant Ma face.’»

577      Or, c’est dans Malachie 3, pas dans Malachie 4. En effet, Elie qui devait venir dans Malachie 4, la terre devait ĂȘtre consumĂ©e par un feu ardent, et les justes devaient marcher dans le MillĂ©nium sur la cendre des mĂ©chants. Voyez-vous, donc, ce n’est pas de celui-lĂ  qu’il s’agit. Voyez-vous?

578      Maintenant, nous voyons la promesse s’accomplir. Christ, la vĂ©ritable TĂȘte qui entre – qui vient dans Son Epouse, faisant les mĂȘmes Ɠuvres qu’Il a faites au commencement, apprĂȘtant et accomplissant Sa Parole comme Il l’a fait au commencement dans Jean 14.12 : «Celui qui croit en Moi, il fera aussi les Ɠuvres que Je fais.» Alors la TĂȘte et le Corps deviennent Un, dans les Ɠuvres, dans les miracles et dans la vie, confirmĂ©s par Dieu Lui-mĂȘme au travers de Sa Parole promise pour les derniers jours. Il a promis ceci dans les derniers jours. Maintenant, si vous ĂȘtes spirituels, vous allez saisir cela.

579      Donc, nous voyons que le souper des noces est proche. Maintenant, si je ne vous revois plus jamais, souvenez-vous, le souper des noces est proche. Et alors, le Royaume, selon la promesse, est sur le point d’ĂȘtre introduit, le grand MillĂ©nium, l’enlĂšvement de l’Eglise, et la destruction des mĂ©chants. Et le monde sous le sixiĂšme Sceau est sur le point d’ĂȘtre purifiĂ© par les volcans, en vue d’enlever toute la corruption et le pĂ©chĂ© du monde, pour le façonner Ă  nouveau et apporter un nouveau et radieux MillĂ©nium pour l’ñge Ă  venir.

580      Lorsque nous voyons toute cette glorieuse triple rĂ©vĂ©lation : Dieu en Christ, Christ dans l’Eglise, le Royaume qui vient, Adam et Eve ramenĂ©s au jardin d’Eden, reprĂ©sentĂ©s par Christ et Son Epouse, et ensuite le Royaume qui va ĂȘtre restaurĂ© selon Sa promesse. Gloire Ă  Dieu! Maintenant, par la rĂ©vĂ©lation du triple mystĂšre, le secret, et par la Parole confirmĂ©e individuellement par Son autoritĂ© originelle...

581      Ne dites pas : «Eh bien, gloire Ă  Dieu, nous crions; allĂ©luia, nous chantons.» C’est – ce n’est pas cela. Je suis un missionnaire. J’ai pratiquement fait sept fois le tour du monde. Voyez-vous? J’ai vu des paĂŻens, des dĂ©mons et tout le reste danser et pousser des cris. J’ai vu toutes sortes de manifestations charnelles. C’est charnel.

582      Je parle plutĂŽt de l’autoritĂ© de Christ. Remarquez, Ă©tant personnellement identifiĂ©s par l’AutoritĂ© originelle, nous avons la rĂ©ponse Ă  la question du diable. Amen! Gloire! Nous avons la rĂ©ponse Ă  la question du diable. Lui, Christ, est ressuscitĂ© et a payĂ© le prix, et ressuscite la tĂȘte... ou plutĂŽt le Corps.

583      Le diable ne peut pas supporter cela. C’est la raison pour laquelle ces royaumes ƓcumĂ©niques s’établissent. C’est la raison pour laquelle ils entrent tous dans ce qu’ils sont en train de faire maintenant. Le diable, c’est la raison pour laquelle il hurle comme il le fait. Sa mĂ©chancetĂ© a Ă©tĂ©... Sa stratĂ©gie a Ă©tĂ© dĂ©voilĂ©e par le Christ ressuscitĂ© dans Sa SouverainetĂ© sur Son Corps. Gloire!

584      Vous pensez que je suis hors de moi? Je ne le suis pas. Nous avons la rĂ©ponse au Diable. «Ce n’est pas moi qui vis, mais c’est Christ la Parole qui vit en moi.» Ce n’est pas mon idĂ©e, c’est Sa Puissance. Pas mon idĂ©e; c’est Sa Parole. Il l’a promis et le voici. Il a dit que ça serait ici, et le voici. Nous avons Sa rĂ©ponse.

585      Christ est ressuscitĂ© et a payĂ© le prix pour notre rĂ©demption. La raison pour laquelle Dieu fut manifestĂ© en Christ et a donnĂ© cette chair qui – et le Sang, c’est afin que la Vie vienne par le Sang et que la chair soit rachetĂ©e; cela, afin que Dieu dans cette chair-ci rachetĂ©e puisse manifester Sa Parole pour ce jour comme Il l’a fait en ce jour-lĂ ! Fiou! Gloire.

586      Vous voyez cela? [L’assemblĂ©e rĂ©pond : «Amen!» – N.D.E.] Oh! la la! Quand pourrai-je m’arrĂȘter? Remarquez cela. [L’assemblĂ©e dit : «Continuez!» – N.D.E.]

587      Alors, nous nous tenons justifiĂ©s dans la PrĂ©sence de Dieu. Comme une goutte d’encre qui tombe dans une cuve pleine de blanchissant. Vous ne trouverez plus jamais la tache d’encre. Elle est partie quelque part. Elle ne reviendra plus jamais. Et quand l’homme est vraiment rachetĂ©, cette semence prĂ©destinĂ©e qui voit cela et accepte cela, ses pĂ©chĂ©s sont complĂštement effacĂ©s. C’est parti. C’est sĂ©parĂ©. C’est plongĂ© dans l’encre du – du Sang de JĂ©sus-Christ, et on n’aura plus Ă  s’en souvenir. Dieu oublie cela. Et il se tient comme un fils et une fille de Dieu, dans la PrĂ©sence de Dieu. Amen et amen! Maintenant nous sommes fils de Dieu. Ce n’est pas que nous le serons; nous le sommes! Nous sommes maintenant rachetĂ©s.

588      Nous avons la rĂ©ponse Ă  Satan. Dieu S’est confirmĂ© Lui-mĂȘme. Dieu S’est confirmĂ© pour Sa promesse de ce jour. AllĂ©luia! La TĂȘte est ici. Amen! Christ, le Seigneur ressuscitĂ©. Il est ici dans la mĂȘme puissance de Sa rĂ©surrection dans laquelle Il a toujours Ă©tĂ©, Se manifestant Lui-mĂȘme. VoilĂ  la rĂ©ponse au diable.

589      C’est pour cette raison que, quand cet homme qui est assis ici est tombĂ© mort l’autre jour, il Ă©tait assis ici, nous avons pu dire: «Vie, reviens!» C’est parce que le Saint-Esprit l’a dit.

590      C’est pourquoi Il pouvait le faire avec ce petit bĂ©bĂ© lĂ  Ă  Mexico, cela faisait environ quinze heures depuis qu’il Ă©tait dĂ©cĂ©dĂ©. Quand la vision vint, Il dit : «Rappelle-le Ă  la mort – Ă  la vie.» Et j’ai dit : «Que le petit bĂ©bĂ© vive.» Et le bĂ©bĂ©, pour qui les docteurs avaient Ă©tabli un certificat de dĂ©cĂšs, Ă©tait mort Ă  9 heures ce matin-lĂ ; et Ă  23 heures ce soir-lĂ , il est revenu Ă  la vie et il est vivant aujourd’hui.

591      Qu’est-ce? Ce n’étaient pas ces gens. La TĂȘte et le Corps sont devenus Un. C’est Dieu manifestĂ© dans Son peuple. C’est la raison pour laquelle le mari et la femme ne sont plus deux; ils sont un. Dieu et Son Eglise sont Un : Christ en vous, la grande rĂ©vĂ©lation de Dieu. Gloire Ă  Dieu! Portant mĂȘme Son Nom; Son Nom est JĂ©sus, l’Oint. La raison pour laquelle Il est appelĂ© JĂ©sus est qu’Il est l’Oint. Et c’est le Corps oint de Christ confirmant, manifestant Dieu Ă  l’instar de ce Corps-lĂ . Et ce Corps-lĂ  a rachetĂ© chacun de ces – ces corps-ci. Et au travers de cela, Dieu opĂšre Sa triple manifestation. Avançant vers le Royaume. RessuscitĂ©, Il a payĂ© le prix! Nous sommes rachetĂ©s. Dieu a prouvĂ© cela, Il l’a confirmĂ©. Voyez-vous?

592      Et nous nous tenons justifiĂ©s en Christ devant Lui, car Il ne peut pas prononcer le jugement Ă©tant donnĂ© qu’Il a dĂ©jĂ  jugĂ© ce Corps-lĂ  dont je fais partie. Que... Comment En suis-je une partie? Le voici, c’est en moi. «Si Ma... vous demeurez en Moi et Mes Paroles en vous, alors ce que vous dites... demandez au PĂšre n’importe quoi en Mon Nom, ça sera fait», parce que ça s’y trouve. JustifiĂ©! Gloire Ă  Dieu!

593      Oh! Si je pouvais amener le monde Ă  voir cela! Pourquoi? Vous y ĂȘtes. VoilĂ  le Corps de Christ vivant, Ă©tant rachetĂ© – rachetĂ©! Oh! la la!

594      JustifiĂ© Ă  Ses yeux! Pourquoi sommes-nous justifiĂ©s? Nous sommes Sa Victoire. L’Eglise est Sa victoire. Nous nous prĂ©sentons dans ces derniers jours avec ce glorieux Evangile dĂ©montrant Sa victoire. Il mourut dans ce but et nous sommes la preuve de Sa victoire. Amen! Lorsque nous Le voyons descendre et vivre au milieu de l’Eglise, c’est cela Sa victoire. Cela montre qu’il ne pouvait pas Le retenir dans la tombe, ils ne peuvent pas nous retenir non plus. C’est vrai. Il...?... Et nous sommes potentiellement dĂ©jĂ  ressuscitĂ©s parce que nous sommes ressuscitĂ©s des morts, de l’incrĂ©dulitĂ© Ă  Sa Parole, de la dĂ©nomination et des crĂ©dos, Ă  la Parole Ă©ternelle du Dieu Ă©ternel qui Lui-mĂȘme Ɠuvre par nous, Se manifestant comme Ă©tant le mĂȘme hier, aujourd'hui et Ă©ternellement.

595      Et alors, la Parole descend et entre dans le Corps, depuis la TĂȘte. Qu’est-ce? Cette mĂȘme Parole. Rien ne peut Y ĂȘtre ajoutĂ© ni En ĂȘtre retranchĂ©. Ainsi, au fur et Ă  mesure que le jour approche, cette mĂȘme Parole descend de la TĂȘte jusque dans le Corps, jusque dans le Corps, confirmant qu’ils sont Un. Ils sont Mari et Femme. Ils sont chair de Sa chair, Parole de Sa Parole, Vie de Sa Vie, Esprit de Son Esprit. Voyez-vous? Amen! Comment le savez-vous? Cela porte le mĂȘme tĂ©moignage, le mĂȘme fruit, la mĂȘme Parole (Voyez-vous?), cela manifeste Christ : la mĂȘme Vie, le mĂȘme Dieu, le mĂȘme Esprit, la mĂȘme Parole, le mĂȘme Livre (Amen!), les mĂȘmes miracles. «Les choses que Je fais, vous les ferez aussi.» Oh! allĂ©luia! Oh! la la!

596      Remarquez, la Parole confirmĂ©e dans Son Corps est Sa Victoire mĂȘme et la raison de Sa mort. Vous voyez, la mort – non pas dans l’Esprit; lorsqu’Il mourut, Il mourut uniquement dans la chair. Son Esprit alla en enfer et prĂȘcha aux Ăąmes en prison. Est-ce juste? Seule Sa chair mourut, ensuite Il la ressuscita et la vivifia (Vivifier signifie rendre vivant) – Sa chair, qui Ă©tait Son Corps (c’est la Parole). Il Ă©tait Ă©tendu, mort pendant des annĂ©es, mais Il a commencĂ© progressivement Ă  revenir, dans la rĂ©forme; et maintenant, Elle se tient sur Ses pieds!

597      Oh! combien je souhaite avoir du temps pour retourner dans EzĂ©chiel et en faire sortir ces «os dessĂ©chĂ©s», et vous dĂ©montrer cela. Il avait dit : «Ces os pourront-ils revivre?» Il avait dit : «ProphĂ©tise.»

598      Comment est-ce que la prophĂ©tie peut venir? Uniquement au travers du prophĂšte. C’est la Parole du Seigneur. «Ossements dessĂ©chĂ©s, Ă©coutez la Parole du Seigneur!» Et les nerfs, la peau vinrent sur eux et ils se tinrent sur leurs pieds : une armĂ©e puissante, et ils se mirent en marche vers Sion. Gloire Ă  Dieu! C’est Lui; c’est Lui, la victoire.

                        Les rachetĂ©s du Seigneur viendront Ă  Sion avec joie,

                        Sur toutes Ses saintes montagnes,

                        Rien ne fera du mal ni ne dĂ©truira.

599      Il prouve donc Sa Vie ressuscitĂ©e pendant qu’Il Se confirme. Elle, l’Epouse, Elle est indĂ©pendante de tous les autres. Elle est une femme indĂ©pendante, un grand oiseau, tachetĂ©, diffĂ©rent de tous les autres. Vous vous rappelez la Bible Ă  ce sujet : Le grand oiseau tachetĂ©. Mais, Elle portait Son Nom, Elle portait Sa Vie. Car le...

600      Comment ont-ils tachetĂ© l’oiseau? Tous deux Ă©taient blancs, et puis on a coupĂ© la tĂȘte Ă  l’un et on a laissĂ© couler son sang sur l’autre. Et l’autre oiseau Ă©tait tachetĂ© de sang rouge, et il battait ses ailes comme ceci, et le sang criait : «Saint, saint, saint», pendant qu’il arrosait la terre.

601      De mĂȘme Christ, le Compagnon mort, mit en nous Son Sang, (Son Sang provenant de Sa Vie), arro-... portant Son Sang qui crie : «Saint, saint, saint Ă  l’Eternel!» C’est un oiseau d’une drĂŽle d’apparence. AssurĂ©ment, il l’est. Mais Elle, l’Epouse, est – est identifiĂ©e par Lui, et Elle est indĂ©pendante de toutes les autres. «Attache-toi seulement Ă  Elle aussi longtemps que vous vivrez tous les deux.» Attache-toi uniquement Ă  Lui, la Parole : pas – pas d’adultĂšre, pas une seule trace de dĂ©nomination, pas une seule trace de credo, pas du tout d’adultĂšre. La Parole, et Lui seul.

602      «Sur Christ, le solide roc, je me tiens, tous les autres fondements ne sont que du sable mouvant», a dit Eddie Perronett. Oui oui.

603      C’est cela! Christ, la Parole! Il Ă©tait la Parole; Il est la Parole. Et l’Eglise devient la Parole par le fait qu’Il fait d’Elle une partie de Lui, et c’est de nouveau la Parole, personnellement identifiĂ©e par Lui, Sa propriĂ©tĂ© Ă  Lui seul! Sa propriĂ©tĂ© Ă  Lui seul! Elle est rachetĂ©e par Lui, au travers de Lui, pour Lui et Lui seul. C’est vrai. La raison pour laquelle le diable hurle alors, c’est parce que cela est en train d’ĂȘtre rĂ©vĂ©lĂ©.

604      Nous sommes dans un temps dangereux. Rappelez-vous, l’Ecriture dit que lorsque ces choses commenceront Ă  avoir lieu, il n’y aura plus de temps. Il est en train de disparaĂźtre graduellement, lorsque nous voyons la manifestation.

605      Des tremblements de terre... Vous avez vu ces milliers qui Ă©taient tuĂ©s l’autre jour? Des tremblements de terre en divers lieux.

606      Il a dit : «Des phĂ©nomĂšnes terribles dans les cieux» – comme des colonnes de feu, circulant comme des soucoupes volantes. Ils ne savent pas ce que c’est. Voyez? Ils n’en ont aucune idĂ©e.

607      Aviez-vous remarquĂ© les Anges qui sont descendus et qui ont fait des investigations Ă  Sodome avant que Sodome ne soit dĂ©truite? Vous souvenez-vous de cela? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] Un groupe d’entre eux Ă©tait descendu; trois d’entre eux. L’un d’eux resta avec Abraham. Vous souvenez-vous de cela? [«Amen!»] Ils Ă©taient des LumiĂšres venant du ciel, qui Ă©taient descendues investiguer en vue d’un jugement. L’une est...

608      Regardez lĂ  oĂč on les trouve toutes. C’est autour du Pentagone et ailleurs qu’on les trouve. C’est cela le jugement du monde, Sodome. Et il y en a Un qui est reprĂ©sentĂ©, qui sera reprĂ©sentĂ© au milieu des Ă©glises, ce sera Christ Lui-mĂȘme, Se confirmant Lui-mĂȘme. Voyez? Des phĂ©nomĂšnes au ... en haut dans les cieux, et des signes en bas sur la terre. Certainement.

609      IdentifiĂ©s! Oh! le diable est en train de hurler Ă  propos de ceci : la VĂ©ritĂ© manifestĂ©e de la promesse de la Parole en Elle seule.

610      Ils n’ont pas de rĂ©ponse. Lorsque JĂ©sus vint, pourquoi ces Pharisiens ne...? Il a dit : «Si Je chasse les dĂ©mons par le doigt de Dieu, vous, par qui les chassez-vous?» Voyez-vous? Il se tint seul.

611      Et Son Eglise se tient seule. Elle n’est accrochĂ©e Ă  rien. Mais Il Ă©tait identifiĂ© par Dieu, Ă©tant le Corps dans lequel Dieu habitait; et l’Eglise est identifiĂ©e par Son Corps, faisant la mĂȘme chose. Elle est Son Corps, la VĂ©ritĂ© manifestĂ©e de Sa Parole promise pour les derniers jours. Et Elle, et Elle seule, reste fidĂšle Ă  cela. C’est pour cela que le diable hurle, que ces grandes organisations mettent sur pied quelque chose pour La neutraliser. Ils ne le feront jamais, Elle sera enlevĂ©e, Elle ne sera pas neutralisĂ©e. Elle est maintenant ressuscitĂ©e par la puissance de la Parole confirmĂ©e qui Lui a Ă©tĂ© promise. Amen!

612      Combien une Ă©pouse s’accroche Ă  cette promesse! «Il m’a dit qu’Il reviendra me chercher. Je crois cela.» Voyez? Oui, monsieur. Pour rencontrer Sa TĂȘte, Son RĂ©dempteur, Son Mari, Son Roi, Son Seigneur, Son Amoureux, Son Sauveur, Ă  l’endroit pourvu pour la rencontre!

613      Il a un lieu oĂč les rencontrer. Vous savez, Il... Oui, l’Epoux n’oublie rien. Il a l’anneau, l’identification. Il a la robe qu’Elle porte, son habit. Voyez? Et Il a pourvu d’un endroit pour la rencontrer, c’est dans les airs. Tout a Ă©tĂ© totalement fourni. Il a dĂ©jĂ  prĂ©parĂ© le souper des noces, les hĂŽtes sont dĂ©jĂ  invitĂ©s, dĂ©jĂ  choisis. Tous les Anges se tiennent au garde-Ă -vous autour de Ses serviteurs. Ooooooh!

Oh! il y aura une rencontre dans les airs,

Un de ces jours.

Je vous rencontrerai, vous rencontrerai lĂ -bas,

Dans cette maison au-delĂ  du Ciel.

Les oreilles des mortels n’ont jamais entendu,

Jamais entendu de pareils chants.

Ce sera glorieux, je le déclare.

            Et le propre Fils de Dieu sera le Conducteur (la pleine manifestation de Dieu),

                        A cette rencontre dans les airs. (Oh! la la!)

614      Observez Ses confirmations maintenant.

Vous avez entendu le – entendu l’histoire de Moïse dans les joncs,

Vous avez entendu parler de l’intrĂ©pide David et de sa fronde;

Vous avez entendu parler du récit de Joseph qui avait des songes,

De Daniel et des lions, que nous chantons souvent.

Oh! il y en a beaucoup, beaucoup d’autres (confirmĂ©s) dans la Bible;

Comme je meurs d’envie de les rencontrer tous, je le dĂ©clare.

BientĂŽt, le Seigneur nous les fera rencontrer.

A cette rencontre dans les airs.

Car il va y avoir une rencontre dans les airs,

Un de ces jours;

Et je vous rencontrerai, vous saluerai lĂ -bas

Dans cette maison au-delĂ  du Ciel.

Les oreilles des mortels n’ont jamais entendu, jamais entendu de pareils chants,

Ce sera glorieux, je le déclare.

Et le propre Fils de Dieu sera le Conducteur,

A cette rencontre dans les airs. (Oh! la la!)

615      N’aimez-vous pas cela? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] Maintenant, le triple dessein de Son grand mystĂšre des rĂ©vĂ©lations a Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©. C’est Lui la Personne principale. C’est de Lui qu’il s’agit. Oh! la la! Chantons cela. Je ne peux tout simplement plus prĂȘcher. Je me sens si bien. Voyez-vous?

Oh! il y aura une rencontre dans les airs,

Un de ces jours;

Et je vous rencontrerai, vous saluerai lĂ -bas,

Dans cette maison au-delĂ  du Ciel.

Les oreilles des mortels n’ont jamais entendu, jamais entendu de pareils chants,

Ce sera glorieux, je le déclare.

Et le propre Fils de Dieu sera le Conducteur,

A cette rencontre dans les airs.

616      Partirez-vous? [L’assemblĂ©e dit : «Amen» – N.D.E.] Amen! Par la grĂące de Dieu, par la grĂące de Dieu. Voyez-vous? Oh! la la!

Vous avez entendu parler du petit MoĂŻse dans les joncs.

Vous avez entendu parler de l’intrĂ©pide David et de sa fronde; (ce sont tous des types)

Vous avez entendu parler du récit de Joseph qui avait des songes,

Et de Daniel et des lions, que nous chantons souvent.

Oh! il y en a beaucoup, beaucoup d’autres dans la Bible, (C’est Lui)

Et je meurs d’envie de les rencontrer tous, je le dĂ©clare!

BientĂŽt, le Seigneur nous les fera rencontrer,

A cette rencontre dans...

617      Mais il y en a Un qui est la Personne principale.

Oh! il y aura une rencontre dans les airs,

Un de ces jours;

Je vous rencontrerai, vous saluerai lĂ -bas,

Dans cette maison au-delĂ  du ciel.

Les oreilles des mortels n’ont jamais entendu,

jamais entendu pareils chants,

Ce sera glorieux, je le déclare!

Et le propre Fils de Dieu sera le Conducteur,

A cette rencontre dans les airs.

618      Eh bien, nous allons nous rencontrer lĂ -bas. Que tous les mĂ©thodistes, les baptistes, qui que vous soyez, qui sont nĂ©s de nouveau de l’Esprit de Dieu, se serrent la main, pendant que nous chantons cela.

            Oh! il y aura une rencontre dans les airs,

            un de ces jours;

            Je vous rencontrerai et vous saluerai lĂ -bas,

            Dans cette maison au-delĂ  du ciel.

            Les oreilles des mortels n’ont jamais entendu,

            jamais entendu de pareils chants,

            Ce sera glorieux, je le dĂ©clare.

            Car le propre Fils de Dieu sera le Conducteur,

            A cette rencontre dans les airs.

619      Oooh! Oh! c’est merveilleux. Voyez? Voyez-vous ce qu’Il sera? Maintenant, Ă©coutez.

620      Nous devons simplement arrĂȘter, les amis. Il est presque deux heures. Voyez? Et nous – nous serons ici Ă  l’heure du souper. J’en ai encore des pages et des pages. Voyez-vous? Ainsi, nous devrons simplement nous arrĂȘter sur ceci. Il n’y a pas de fin Ă  cela.

621      C’est une rĂ©vĂ©lation. C’est Ă©ternel comme la Parole de Dieu est Ă©ternelle. Regardez. Mais le triple dessein du grand mystĂšre de Dieu est rĂ©vĂ©lĂ© : Dieu manifestĂ© en Christ. Christ manifestĂ© dans l’Eglise dans le but de racheter l’Eve perdue, de la ramener Ă  la condition originelle du jardin d’Eden. Oh! la la!

622      Oh! il va y avoir des moments glorieux en ce jour-lĂ ! Oui. C’est Ă  l’instant mĂȘme. Nous croyons cela. Ne le croyez-vous pas? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] Je ne fais que penser Ă  cette chanson, chaque fois que je pense Ă  cela.

623      Il S’est confirmĂ© en Daniel, en MoĂŻse et en JĂ©rĂ©mie. Qui Ă©taient-ils? Des prophĂštes Ă  qui la Parole venait (voyez?), ces grands hommes. Voyez? «Vous avez entendu parler du rĂ©cit de Joseph qui avait des songes (vous voyez?), Daniel dans la fosse aux lions et tous les autres.» Vous le savez. Ceux – ce... Qu’étaient-ils? Des prophĂštes. Voyez? Mais la Personne principale... Dieu Ă©tait simplement en train de Se reprĂ©senter temporairement en eux, dans les types.

624      Il S’est reprĂ©sentĂ© sous forme de type en Adam, qui savait ce qui Ă©tait juste, mais sortit de la ligne pour racheter son Ă©pouse, parce qu’elle Ă©tait en erreur. Christ n’avait pas Ă  devenir pĂ©chĂ©, mais Il sortit de la ligne et devint pĂ©chĂ© pour racheter Son enfant perdu. Voyez, Voyez? Il S’est reprĂ©sentĂ© Lui-mĂȘme sous forme de type.

...et MoĂŻse dans les joncs

Et vous avez entendu parler de l’intrĂ©pide David et de sa fronde;

Vous avez entendu parler du récit de Joseph qui avait des songes (le prophÚte),

Et de Daniel et des lions, que nous chantons souvent.

Oh! il y en a beaucoup, beaucoup d’autres dans la Bible,

Et je...

625      Ils – Ils sont la Bible. Et je... Ils Ă©taient tous manifestĂ©s en Lui. Pourtant, voyez-vous, sans Lui, c’en Ă©tait fini d’eux. Voyez-vous? Et il me faut devenir une partie de cela pour ĂȘtre Lui. Amen! Voyez-vous?

Et je meurs d’envie de les rencontrer tous, je le dĂ©clare. (C’est juste.)

Mais le propre Fils de Dieu sera le Conducteur,

A cette rencontre dans les airs.

626      HĂ©breux 11 dit : «Ils ne pourraient ĂȘtre parfaits sans nous.» Les mains, les pieds ne peuvent pas ĂȘtre parfaits sans le cerveau, la connaissance, la tĂȘte et ainsi de suite. Voyez-vous? Et nous sommes tous rendus parfaits en Lui. Aussi sommes-nous baptisĂ©s par un seul Esprit pour former un seul Corps, libres du jugement, nous sommes passĂ©s du pĂ©chĂ© Ă  (la mort)... Amen! Le propre Fils de Dieu sera le Conducteur Ă  cette rencontre dans les airs. L’aimez-vous? [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E]

Je L’aime, je L’aime

Parce que...

627      Seigneur JĂ©sus, que l’onction du Saint-Esprit vienne sur ces mouchoirs, Seigneur, et guĂ©risse les malades, maintenant mĂȘme dans... [Espace non enregistrĂ© sur la bande. – N.D.E.]

628      Comment a-t-Il... Comment Ă©tait-Il rĂ©vĂ©lĂ©? Parce qu’Il m’aima le premier. Qu’a-t-il fait?

Et acquit mon salut sur...

629      Gloire! Ce grand Ange de l’Alliance, Celui-lĂ  qui Ă©tait avec MoĂŻse dans le dĂ©sert, Celui-lĂ  qui vint Ă  Paul sur le chemin de Damas, Celui-lĂ  mĂȘme qui a permis que Sa photo soit prise avec nous, Le MĂȘme qui Ă©tait dans la photo dans le magazine Life l’autre jour. La mĂȘme Parole, par le mĂȘme Dieu, au travers des mĂȘmes canaux, par la mĂȘme voie, par la mĂȘme promesse. «LĂ  oĂč deux ou trois sont rĂ©unis en Mon Nom, Je suis au milieu d’eux.» Donc Il est ici. Les anges de Dieu campent autour de ceux qui Le craignent, de ceux qui s’accrochent uniquement Ă  Sa Parole. Personne ne peut honorer cette Parole sans craindre Dieu. Voyez-vous? Alors, Le voici ici ce matin avec nous, pendant que nous L’adorons en Esprit.

630      Oh! aprĂšs un Message dur comme ceci, je pense que nous devrions L’adorer un tout petit peu en Esprit. Voyez? Fermez simplement vos yeux et chantons-Lui cela encore. «Je L’aime, je L’aime.» Juste pendant que vous – vous Ă©levez vos mains comme cela vers Lui.

                        Je L’aime, je L’aime

                        Parce qu’Il m’aima le premier,

                        Et acquit mon salut

                        Sur le bois du calvaire.

            Oh! la la! Combien nous L’aimons.

                        La foi dans le PĂšre, la foi dans le Fils

                        La foi dans le Saint-Esprit, ces trois sont Un;

                        Les dĂ©mons trembleront, et les pĂ©cheurs se rĂ©veilleront;

                        La foi en JĂ©hovah fait Ă©branler toutes choses.

631      Amen! Gloire Ă  Dieu! Combien nous L’aimons! Adorez-Le simplement dans votre cƓur maintenant. Adorez-Le simplement. Pensez simplement – simplement Ă  la maniĂšre dont Il a merveilleusement opĂ©rĂ©. Regardez ce qu’Il a fait pour nous. Toutes ces annĂ©es de visions, pas une seule n’a failli. Tout ce qu’Il a dit qui arriverait est arrivĂ© juste exactement tel qu’Il l’a dit.

632      Je vous aime. N’oubliez pas les commandements de Dieu qui vous ont Ă©tĂ© donnĂ©s : petits enfants, aimez-vous les uns les autres. Aimez tout le monde, qu’il soit dans la vĂ©ritĂ© ou dans l’erreur, pĂ©cheur ou saint, aimez-les de toutes les façons. Si vous ne le faites pas, alors priez que Dieu vous aide, car Dieu a aimĂ© les pĂ©cheurs. Et la nature de Dieu est en vous. Si un homme est dans l’erreur, aimez-le de toutes les façons. Ne prenez pas part Ă  ses pĂ©chĂ©s, voyez-vous. Ne prenez pas part Ă  ses pĂ©chĂ©s, mais avec douceur – et non pas avec aigreur et avec rĂ©primande – parlez-lui avec douceur de l’espĂ©rance de Vie qui demeure en vous par JĂ©sus-Christ qui vous a Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ© par le Saint-Esprit.

                        Prends le Nom de JĂ©sus avec Toi,

                        Enfant de tristesse et peine,

                        Il t’apportera joie et rĂ©confort

                        Oh! Prends-Le... (N’oublie pas maintenant, partout oĂč tu vas)

633      Oh! que ce Nom est prĂ©cieux! (Oh! nous portons Son Nom. Nous sommes appelĂ©s de Son Nom.)

                        Espoir de la terre et joie du Ciel;

                        PrĂ©cieux Nom, ĂŽ Nom si doux!

                        Espoir de la terre et joie du Ciel.

634      Maintenant, je m’en vais vous livrer un petit secret, c’est jusqu’à ce que je vous rencontre de nouveau. Souvenez-vous de ceci; pendant que nous nous tenons debout. Souvenez-vous de ceci.

                        Au Nom de JĂ©sus nous nous inclinons,

                        Nous nous prosternons Ă  Ses pieds,

                        Roi des rois, au Ciel nous Le couronnerons (nous Le couronnerons)

                        Quand notre voyage sera fini.

                        PrĂ©cieux Nom (PrĂ©cieux Nom), ĂŽ Nom si doux!

                        Espoir de ...

635      C’est quoi? La triple rĂ©vĂ©lation. L’espoir et la joie du Ciel rĂ©vĂ©lĂ©s en Lui.

                        PrĂ©cieux Nom (PrĂ©cieux Nom), ĂŽ Nom si doux!

                        Espoir de la terre et joie du...

636      Quoi? L’espoir de la terre et la joie du Ciel. Tout est manifestĂ© en Christ; Dieu, l’Eglise, toute autre chose est manifestĂ©e en Christ. La Bible c’est Christ. La Bible est la Parole Ă©crite, et Il est la Parole. Sa manifestation est l’évidence de la Vie venant dans la chair de la Parole, pour La manifester. Oh! n’est-ce pas merveilleux?

                        Prends le Nom de JĂ©sus avec...

                        (Maintenant, Ă©coutez attentivement maintenant.)

                        Comme un bouclier (n’oubliez pas cela maintenant)...

                        chaque piĂšge.

                        Quand les tentations t’environnent (Que devez-vous faire?),

                        Murmure simplement ce saint Nom en priĂšre.

                        PrĂ©cieux Nom (PrĂ©cieux Nom), ĂŽ Nom si doux!

                        (Ô Nom si doux!)

                        Espoir de la terre et joie du Ciel,

                        PrĂ©cieux Nom (PrĂ©cieux Nom), ĂŽ Nom si doux!

                        Espoir de la terre et joie du Ciel.

637      Ne sachant pas (bien sĂ»r, Ă©tant spirituels, vous faites attention aux choses spirituelles) – ne sachant pas ceci, Dieu le sait, mais si vous vous retournez et regardez l’horloge, il est 2 heures pile : la fin du DeuxiĂšme Pull; le TroisiĂšme Pull est proche.

                        Au Nom de JĂ©sus nous nous inclinons,

                        Nous nous prosternons Ă  Ses pieds,

                        Roi des rois, au Ciel nous Le couronnerons,

                        Quand notre voyage sera fini.

                        PrĂ©cieux Nom... (Le DeuxiĂšme Pull a Ă©tĂ© rendu manifeste!)

                        Espoir de la terre et joie du Ciel;

                        PrĂ©cieux Nom, ĂŽ Nom si doux!

                        Espoir de la terre et joie du Ciel.

638      Avez-vous remarquĂ© que l’Esprit a pris la mĂȘme chanson et l’a Ă©levĂ©e Ă  une plus haute octave comme cela? Le Pull suivant est proche. Amen! Oui oui.

                        Prends le Nom de JĂ©sus avec toi,

                        (Il est plus tard que vous ne le pensez!)... tristesse et peine;

                        Il t’apportera joie et rĂ©confort,

                        Oh, prends-Le partout oĂč tu vas.

                        PrĂ©cieux Nom (PrĂ©cieux Nom), ĂŽ Nom si doux!

                        Espoir de la terre et joie du Ciel;

                        PrĂ©cieux Nom, ĂŽ Nom si doux!

                        Espoir de la terre et joie du...

            Maintenant, si les tentations surviennent, que faites-vous?

                        Prends le Nom de JĂ©sus avec toi,

                        Comme un bouclier contre tout piĂšge;

                        Lorsque les tentations (quelque chose vous fait alors douter)

                        surviennent,

                        (Souvenez-vous tout simplement)

                        Murmure ce saint Nom en priĂšre.

                        PrĂ©cieux Nom, ĂŽ Nom si doux!

                        Espoir de la terre et joie du Ciel;

                        PrĂ©cieux Nom (PrĂ©cieux Nom) ĂŽ Nom si doux!

                        Espoir de la terre et joie du Ciel.

639      Inclinons la tĂȘte, maintenant, tous, avec rĂ©vĂ©rence. Ecoutez, maintenant.

                        Au Nom de JĂ©sus nous nous inclinons...

640      [FrĂšre Branham fredonne un autre vers de «Prends le Nom de JĂ©sus avec toi.» Un frĂšre se met Ă  parler dans une langue inconnue. Espace non enregistrĂ© sur la bande. Un autre frĂšre donne l’interprĂ©tation – N.D.E.]

 641     Maintenant, si vous comprenez, l’Esprit du Seigneur est descendu dans la rĂ©union en parlant en langues inconnues Ă  un homme qui n’en savait rien, pour l’interprĂ©ter par une autre personne n’en sachant rien non plus. La Parole du Seigneur! Vous vous souvenez du temps oĂč l’ennemi vint, et qu’eux ne surent que faire? L’Esprit du Seigneur tomba sur un homme et rĂ©vĂ©la la chose Ă  faire. Oh! la la!

642      Inclinons tout simplement la tĂȘte maintenant, humblement. Que Dieu vous bĂ©nisse.

                        Jusqu’à ce que nous nous rencontrions!

                        Jusqu’à ce que nous nous rencontrions!

                        Jusqu’à ce que nous nous rencontrions!

                        Jusqu’à ce que nous nous rencontrions!

            TrĂšs bien, pasteur. Dieu soit avec vous jusqu’à ce que nous nous rencontrions!

EN HAUT