ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication Notre position en Christ de William Branham a été prêchée 55-0116A La durée est de: 48 minutes .pdf La traduction Shp
T√©l√©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)    .mp3
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Notre position en Christ

1 Vous pouvez vous asseoir; et merci beaucoup pour votre collaboration. Ces compliments que mon frère et ami, Frère Joseph, vient de faire... il - il m'aime tout simplement et c'est la raison pour laquelle il dit ces choses que...
Je regrette que nous soyons en retard. J'ai dit, hier soir, que nous serions ici à trois heures, mais je crois que quelque chose est arrivé. Quand je suis arrivé ici, on m'a dit qu'on serait un peu en retard.
Ainsi, je les ai entendus annoncer la distribution des cartes de prière pour six heures et annoncer l'autre service pour sept heures. Ce sera donc un après-midi bien chargé. Aussi vais-je me dépêcher sans tarder avec la partie du service qui m'est assignée. Car beaucoup d'entre vous doivent rentrer chez eux, peut-être pour un repas ou autre chose. Et peut-être que certains veulent rentrer à la maison, d'autres peuvent rester et ainsi de suite, mais quoi que le Seigneur vous conduise à faire...
[Fr√®re Joseph dit : "Fr√®re Branham, si vous pr√©f√©rez la r√©union √† deux heures trente et que cela arrange aussi les gens, nous pourrons l'avoir √† deux heures trente, je pense." - Ed.] Eh bien! ce sera probablement tr√®s bien. Alors dans l'apr√®s-midi, dimanche apr√®s-midi. Oui, le dimanche prochain, apr√®s-midi, ils annoncent cela pour deux heures trente. Cela √©tant, nous devons arriver un peu plus t√īt, c'est ce qu'a dit Fr√®re Joseph. Cela devient quelque peu difficile lorsque vous devez, vous savez, vous devez vous d√©p√™cher.

2 Maintenant, en venant ici, je pensais... Vous savez comment font les prédicateurs; lorsque vous arrivez quelque part, et vous dites : "Eh bien, maintenant..." Lorsque vous allez parler, vous dites : "Eh bien, je vais parler sur tel sujet." Et lorsque vous arrivez là, le Seigneur vous dit : "Ça ne marchera pas." Et alors, vous devez tout recommencer.
J'étais assis là-derrière et je pensais que j'allais prêcher sur "les Promesses Infaillibles de Dieu ". Et assis là-derrière, je continuais à penser : "Eh bien, cela me prendra une heure et demie". Et je dis...
Le Seigneur m'a dit que je ferais mieux de ne pas le faire.
Ainsi, je vais simplement aller un peu ici dans les Ecritures et enseigner pendant quelques instants, si le Seigneur le veut.
Maintenant, n'oubliez pas le service de ce soir. Je désire vite sortir, dans les vingt ou trente prochaines minutes si je le peux, pour vous permettre de rentrer à la maison et de revenir, et je dois disposer d'un peu de temps pour moi-même si nous devons tenir des services de guérison ce soir.

3 Dites donc, il y a quelques instants, Frère Joseph mentionnait quelque chose au sujet de cet Ange du Seigneur... Demain on aura ici beaucoup de ces photos qui ont été prises de cet Ange, et il y aura certains livres pour ceux qui n'en ont pas. Dimanche, nous ne vendons pas cela ni rien d'autre. Et simplement nous...
...tels que je les achète avec une réduction de quarante pour cent. Et Monsieur Wood et Monsieur Beeler qui sont juste assis ici, qui sont mes représentants pour cela, vont s'en occuper; ils auront une exposition ou quelque chose de semblable le lundi. Si quelqu'un veut avoir l'une des photos, eh bien, il peut bien en avoir une, beaucoup ou autant qu'il voudra.
Eh bien, ce soir il y aura un service de gu√©rison; donc, ne manquez pas de venir t√īt, √† six heures, pour recevoir votre - votre num√©ro. Ils... Nous les appelons par num√©ro, nous distribuons chaque jour de nouvelles cartes parce qu'il y a des nouveaux venus. Et si vous les distribuez toutes en une fois, les autres en manqueront. Et plusieurs d'entre vous connaissent les r√®glements des campagnes. Nous essayons de les tenir tout aussi honn√™tement et fid√®lement devant Dieu que nous le pouvons.

4 Et nous avons donc trouv√© que c'est la meilleure fa√ßon pour nous de le faire afin que chaque jour, chacun... Si vous distribuez toutes les cartes le premier jour, aussit√īt arriv√©, alors la personne qui vient le jour suivant n'aura pas la chance d'en recevoir. Et si vous... Vous devez en distribuer presque chaque jour - chaque jour. Et si vous les donnez aux ministres, ce que nous avons essay√© pendant un certain temps, ils en donneront peut-√™tre certaines aux gens de l'ext√©rieur et une √† l'un de leurs membres. Et ensuite, peut-√™tre qu'ils n'arriveront pas √† entrer dans la ligne. Et vous y √™tes, cela produit de la rancoeur.
Et nous - nous avons simplement tenté de trouver des solutions à tout cela au cours de ces huit années de voyage jusqu'à ce que nous avons découvert que peut-être, nous en occuper, les distribuer nous-mêmes chaque jour et les donner aux gens juste un peu avant le début du service... Et nous pouvons les appeler à partir de n'importe quel nombre que le Seigneur nous aura mis sur le coeur, pour commencer.

5 Maintenant, combien aiment l'école de dimanche ? Je crois que nous aimons tous cela, j'aime bien l'école de dimanche. Ainsi, nous allons avoir quelques moments d'école de dimanche. Je vais enlever ma montre et la mettre ici, ainsi je ne serais pas trop long.
Et allons maintenant dans le Nouveau Testament, dans le livre des Ephésiens pour quelques mots d'exhortation en l'honneur de notre Seigneur Jésus. Et nous Le louons pour Sa Parole. La foi vient de ce que l'on entend, ce que l'on entend de la Parole de Dieu. Dieu dans Ses grandes et merveilleuses promesses, qui sont autant infaillibles, plus - plus infaillibles que ne le sont même les cieux et la terre. Car les cieux et la terre passeront, mais la Parole de Dieu ne faillira jamais. Il doit en être ainsi.

6 L'essentiel, c'est de découvrir la place de la Parole de Dieu dans notre vie. Dieu fixe les temps et les limites du temps, et ensuite, tout marche en fonction de ce temps-là. Beaucoup d'entre eux avant la Venue du Seigneur Jésus, beaucoup de faux sont apparus déclarant : "Voici le Messie, et voici..." Beaucoup de faux sont arrivés, selon les Ecritures, juste avant la Venue du Seigneur Jésus.
Et les gens essayent de faire cela par eux-mêmes, ils essayent d'adapter la Parole de Dieu à leur programme. Mais, vous faites l'inverse! Vous devez vous adapter au programme de Dieu. Cela... Nous découvrons que cela est vrai.
Maintenant dans le... Mo√Įse, lorsqu'il √©tait ici, savait que Dieu avait fait une promesse selon laquelle Il allait lib√©rer les enfants d'Isra√ęl. Eh bien, Mo√Įse savait qu'il √©tait appel√© dans ce but...
Maintenant, lorsque vous avez un appel de Dieu, cela ne veut pas tout √† fait dire que vous devez aussit√īt bondir dehors, et qu'en proc√©dant ainsi vous accomplissez la volont√© de Dieu. Il vous faut trouver la volont√© de Dieu et le temps de Dieu pour faire cela.
Mo√Įse pensait : "Eh bien, les enfants d'Isra√ęl comprendront alors que je dois √™tre leur lib√©rateur." Ainsi, il commen√ßa √† agir sur base de cela et il tua un homme. Et il d√©couvrit que cela... Les enfants d'Isra√ęl ne le comprirent pas.

7 Alors Mo√Įse perdit toute esp√©rance et toute la - la puissance qu'il avait, pensant que la libert√© n'√©tait pas pour les enfants d'Isra√ęl. Il avait perdu toute pens√©e de libert√© jusqu'√† ce qu'un jour Dieu le rencontr√Ęt dans un buisson ardent. Et alors, quand le temps de Dieu √©tait vraiment arriv√©, alors Il - Il r√©v√©la Ses plans √† Mo√Įse.
Maintenant, la raison pour laquelle Mo√Įse ne pensait plus √† la libert√©, √† la promesse de Dieu qu'Il allait les lib√©rer, mais Dieu n'avait pas oubli√© Sa promesse. Mo√Įse avait essay√© de le faire de lui-m√™me, mais il a failli. C'est ce que l'√©glise a souvent fait. Nous avons essay√© de faire des choses par nous-m√™mes, tout en manquant de d√©couvrir l'√©l√©ment "temps de Dieu".

8 Dieu a un temps pour toutes choses. Il a un temps qu'Il a... Nous plantons le ma√Įs. Nous avons un temps o√Ļ nous labourons la terre pour semer le ma√Įs. Ensuite au temps marqu√©, nous r√©coltons le ma√Įs. Les pluies du printemps viennent, la s√©cheresse durant l'√©t√©, les pluies d'automne, la neige. Vous ne pouvez simplement pas dire que je plante mon bl√© aujourd'hui et demain je m'en vais le moissonner.
Dieu a des temps pour les saisons. Il a des saisons pour Sa Parole. Il a des temps o√Ļ le... Ici dans l'Ecriture, il est dit : "Et la Pr√©sence du Seigneur √©tait l√† pour gu√©rir les malades." C'est en ce moment-l√† que J√©sus aussi exer√ßait Son minist√®re, lorsque la Pr√©sence du Seigneur √©tait l√† pour gu√©rir les malades. Peut-√™tre qu'√† d'autres moments, la Pr√©sence du Seigneur n'√©tait pas l√† pour gu√©rir les malades. Et nous d√©couvrons que Dieu fait chaque chose en son temps. Et maintenant, lorsque Mo√Įse - ce qu'il a manqu√© de d√©couvrir, c'√©tait le d√©lai de Dieu.

9 Ensuite lorsque Dieu S'est révélé à lui dans le buisson ardent, il a alors découvert que la chose même qui se trouvait dans le buisson ardent était ce qui lui manquait.
Et je pense que c'est tout à fait la même chose avec nous aujourd'hui. Souvent nous essayons d'accomplir le programme par nous-mêmes et nous manquons de recevoir ce qui était dans le buisson ardent : la révélation directe de la volonté et du temps de Dieu.
Quel bien cela vous ferait-il de planter du ma√Įs ici aujourd'hui? Il pourrirait. Cela serait... Rien n'arriverait. Si jamais il germait, le froid tuerait le germe. Voyez-vous? Cela ne marcherait pas. Nous devons avoir la saison convenable pour cela.

10 Ainsi quand - quand Mo√Įse d√©couvrit alors la Parole venant tout droit de Dieu, le temps de Dieu et la r√©v√©lation de tout ce qu'il fallait faire... Alors, essayez donc de le garder hors d'Egypte! Il retourna directement en Egypte, aussi courageusement que possible, car il savait que Dieu avait promis la d√©livrance et que le temps √©tait venu pour la d√©livrance. Car c'√©tait directement...
Maintenant, pour cela, Mo√Įse regardait premi√®rement √† la Parole. La Parole de Dieu leur avait promis la d√©livrance. Il savait que le temps √©tait proche. Maintenant, il devait avoir un contact direct avec Dieu pour savoir comment et quand faire cela.

11 Maintenant, nous, en tant que - en tant que gens du Plein Evangile, je pense que nous avons commis beaucoup d'erreurs en regardant dans la Parole et en disant : "Dieu a dit ceci." Et nous avons manqué de découvrir la révélation directe de notre vie pour pouvoir nous adapter à ce programme.
Lorsque nous trouvons cela, alors cela doit s'accomplir. Et je pense que c'est là que nous avons failli. Souvent les gens sortent et voient un évangéliste, par exemple notre Frère Billy Graham. Quel bien cela me ferait-il d'essayer d'être comme Billy Graham? Je ne pourrais pas le faire, même s'il le fallait. J'ai un ministère dont je dois m'occuper, et l'autre homme a son ministère, et chacun a un ministère. Même la ménagère a un ministère, celui de servir la Parole de Dieu.

12 Maintenant, si j'essayais d'imiter Monsieur Graham, je me retrouverais tout de suite en difficulté parce que lui est intelligent, perspicace, instruit et c'est un vrai prédicateur. Eh bien, pas moi. Bien, peut-être que s'il arrivait à Monsieur Graham d'essayer de m'imiter il aurait aussi des ennuis.
Ainsi, vous y êtes. Nous ne pouvons donc pas faire cela. Nous devons faire ce que Dieu nous a révélé de faire. C'est ce que fait Frère Graham. Dieu lui a révélé un réveil mondial, aussi en fait-il une bonne démonstration. Et je l'apprécie. Et j'essaie de mon mieux, selon la révélation que Dieu m'a donnée, d'aider les malades et de faire ce qu'Il m'a dit de faire.

13 Maintenant, si nous pouvons reconna√ģtre notre position et savoir que c'est la Parole de Dieu qui a promis cela! C'est la raison pour laquelle Josu√© et Caleb ne craignaient pas de manquer de prendre possession de la - de la Terre Promise. Parce que les neuf ou dix autres sont revenus et ont dit : "Nous ne pouvons pas le faire. Eh bien! ces villes sont hautement emmur√©es et nous paraissons comme des sauterelles √† c√īt√© de ces gens. Ils sont si grands et ils sont arm√©s, ont-ils dit, nous ne pouvons simplement pas le faire." Vous voyez, ils regardaient au raisonnement.
Vous ne pouvez pas regarder au raisonnement, vous devez regarder à la promesse de Dieu. Maintenant, Dieu avait déjà envoyé Son Ange et l'Ange était en action dans le camp. Et la révélation de Dieu avait amené la Parole de Dieu à la manifestation. Et maintenant, ils étaient prêts à entrer dans la Terre Promise.

14 Par cons√©quent, Josu√© et Caleb avaient toutes - toutes les promesses, √ßa leur appartenait, car Dieu avait promis qu'Il allait leur donner le pays. Et puis ils ont attendu tout ce temps, ensuite un moment apr√®s, le Saint-Esprit est descendu vers Mo√Įse. Une Colonne de Feu s'est form√©e au-dessus d'eux et ils... ils L'ont suivie. Et voici qu'Elle √©tait l√† m√™me pr√®s de la terre promise, pr√™te √† y entrer. Ainsi, il pouvait croire cela parce que les promesses de Dieu sont infaillibles. Elles sont la V√©rit√©.
Que pensez-vous que c'était, amis, au cours de ces années alors que je rencontrais de l'opposition dans le monde entier, dans les quelques vingt différentes nations que le Seigneur m'a envoyé visiter? Et il y avait des critiques, de l'opposition, des démons, des hommes de science qui essayaient de réfuter cela et qui ont fait passer cela par tous les tests possibles.

15 Je suis... par la gr√Ęce de Dieu, pas une seule fois je n'ai eu peur. Pourquoi? Parce que Dieu a promis qu'Il le ferait. Voyez-vous? Et je crois en Lui. Et ainsi, lorsque l'opposition surgit, eh bien, ce n'est pas √† moi de m'en occuper; c'est √† Lui de le faire. Il m'appartient simplement d'aller o√Ļ Il me dit d'aller. C'est vrai. Il s'occupera de l'opposition.

16 Maintenant, pour quelques instants, pour d√©couvrir ce que nous sommes en Christ J√©sus c√īt√© position... Et je pense que si l'Eglise peut maintenant d√©couvrir ce qu'Elle est, comment entrer et quoi faire apr√®s qu'Elle est entr√©e, eh bien, ce sera une chose glorieuse lorsque nous aurons appris ces choses, ne le pensez-vous pas?
Maintenant, dans le Livre des Eph√©siens, je veux lire juste une portion de la lettre de Paul, je ne sais pas jusqu'o√Ļ nous irons parce que je surveille l'heure √† ma montre ici. Paul, ap√ītre de J√©sus Christ par la volont√© de Dieu. Un ap√ītre... Le mot "ap√ītre" signifie "celui qui est envoy√©".
Je me suis souvent demand√© pourquoi le missionnaire a toujours voulu √™tre appel√© missionnaire. Un missionnaire est un ap√ītre. Le mot "missionnaire" signifie "envoy√©". "Ap√ītre" signifie "envoy√©". Un missionnaire est un ap√ītre.

17 Lorsque les gens disent qu'il n'y a plus d'ap√ītres et que cette m√™me √©glise envoie des missionnaires tout en disant qu'il n'existe plus d'ap√ītres, je ne comprends pas cela. Mais un ap√ītre, c'est celui qui est envoy√©, c'est pareil √† un missionnaire, c'est quelqu'un qui est envoy√©, envoy√© par Dieu.
Et Paul √©tait un ap√ītre, non par son d√©sir, ni par un choix, ni par la volont√© de l'homme ou par ses propres d√©sirs humains, mais plut√īt par la volont√© de Dieu. Nous avons besoin davantage de gens comme lui.
Par la volont√© de Dieu, il √©tait en route pour Damas pour arr√™ter (pensez-y); il allait arr√™ter le groupe m√™me auquel il √©tait envoy√© pour √™tre ap√ītre.
Ainsi, vous voyez, la mani√®re dont Dieu fait les choses peut para√ģtre sens dessus dessous √† la nature humaine. Les choses m√™mes que vous pensez ne pas devoir faire seront peut-√™tre celles que vous devriez faire.

18 Lorsque j'ai vu pour la première fois les gens du Plein Evangile, un soir, j'ai vu une fille se lever sur la piste pendant que la musique jouait, elle a commencé à danser de long en large sur la piste. Je n'avais jamais dansé de ma vie, je n'avais jamais été sur une piste de danse et je ne croyais pas à la danse.
Eh bien, par √©go√Įsme ici, non pas √† haute voix, mais dans mon coeur, j'ai critiqu√© cette fille. J'ai dit: "Il n'y a rien de Divin dans cela." J'√©tais juste un jeune pr√©dicateur Baptiste assis l√†, et j'ai dit : "Il ne peut rien y avoir de bon chez cette - cette femme l√†-bas sur la piste. Elle fait tout simplement parade. Elle veut simplement qu'on la voie." Pour rien, je ne l'aurais dit √† haute voix, mais dans mon coeur, je pensais cela.

19 Certains d'entre eux m'ont demandé : "Qu'avez-vous pensé de la réunion ?"
J'ai répondu : "C'était bien."
Mais dans mon coeur je - je ne croyais pas cela. Ainsi, vous savez, un soir de Nouvel An, j'étais assis dans mon propre Tabernacle et on a commencé à jouer ce cantique : "Il y aura une rencontre dans les airs".
Et savez-vous ce qui est arrivé? J'ai fait la même chose.
Alors vous en saisissez la raison. Ainsi, les mêmes choses que vous dites ne pas vouloir faire, il se peut que vous devriez les faire une fois.
Ainsi, je m'imagine, Paul disait qu'il ne descendrait jamais ni ne se tra√ģnerait dans la poussi√®re comme le faisaient les autres qui hurlaient, poussaient des cris et se conduisaient comme ils le faisaient, mais Dieu lui montra qu'il devait le faire.
Ainsi parfois, lorsque vous dites que vous ne voulez pas faire quelque chose, faites attention. Dieu peut vous amener à le faire.
Tr√®s bien. Il √©tait donc un ap√ītre par la volont√© de Dieu. Il n'avait aucune volont√© en cela. Son - C'est Dieu qui l'avait fait, Il avait fait de lui un ap√ītre du Seigneur J√©sus Christ. ... par la volont√© de Dieu aux saints. Maintenant observez, ceci n'est pas adress√© aux p√©cheurs, aux incroyants. Ceci est adress√© aux saints ou √† ceux qui sont sanctifi√©s. Le... √©crit que le mot "sanctifi√©s" signifie - signifie "nettoy√©s et mis √† part pour le service".

20 Dans l'Ancien Testament, c'est un mot compos√©, il signifie non seulement "nettoy√©" mais aussi "mis √† part pour le service". Voyez-vous? C'est √™tre nettoy√© et mis √† part pour le service. L'autel sanctifiait le vase et le mettait √† part pour le service. Aux saints qui sont √† Eph√®se et aux fid√®les en J√©sus Christ... Voyez-vous √† qui il adresse ceci ? Laissez-moi le lire calmement, maintenant √©coutez. Paul, ap√ītre de J√©sus Christ, par la volont√© de Dieu, aux saints qui sont √† Eph√®se et aux fid√®les en J√©sus Christ.

21 ...Aux fidèles en Jésus Christ. Maintenant, cette lettre est adressée à ceux-là, non pas au monde extérieur, non pas à... Ce n'est pas un sermon. Ici Paul ne prêchait pas à ceux qui n'étaient pas sauvés. Il prêchait cela à ceux qui étaient sauvés, à ceux qui étaient appelés à sortir, à ceux qui étaient séparés, à ceux qui étaient mis à part et aux fidèles à l'appel.
Maintenant, c'est à ceux qui sont en Jésus qu'il adresse cela. La position du croyant est en Christ. Et Christ ne rencontrera le croyant que... Le croyant ne peut adorer Christ que lorsqu'il est placé dans sa position en Christ.
Je ne pense pas que vous saisissez cela. Laissez-moi l'exprimer autrement... Regardez. Un croyant ne peut pas adorer et il n'a pas le droit d'adorer... Aucun homme n'a le droit d'adorer le Seigneur s'il n'est pas dans le Corps du Seigneur Jésus Christ. Le saviez-vous? Si nous avions le temps de revenir en arrière et de prendre les lois à ce sujet, ce serait magnifique. Lui qui adresse cela au croyant en Christ...

22 Hier soir, je parlais du-du Sang, comment Dieu est entr√© dans le sein de la vierge; et le Cr√©ateur S'est Lui-m√™me form√© une cellule de Sang. Et la cellule a commenc√© √† se d√©velopper et au travers du brisement de la cellule de Sang, cela a asperg√©, cela a arr√™t√© le proc√®s entre un... Ou plut√īt cela a d√©chir√© le voile √† l'int√©rieur duquel on L'a enferm√©...
Et maintenant le croyant ne peut être amené dans la communion avec Lui qu'au travers du Sang.
Ceux qui n'étaient pas passés par le Sang n'avaient pas le droit d'adorer. Regardez dans l'Ancien Testament, jadis, lorsque les croyants... Ils avaient un tabernacle. Et dans le tabernacle - Personne n'avait le droit d'adorer à moins de venir au tabernacle.

23 C'√©tait l'endroit o√Ļ le sang √©tait offert et sans effusion de sang, il n'y avait pas de r√©mission de p√©ch√©. Il n'y avait pas de promesse d'exaucement √† la pri√®re en dehors du sang. Mais les enfants d'Isra√ęl venaient au temple, un endroit que Dieu avait d√©sign√© pour que tous les croyants s'y rassemblent dans une seule communion. Voyez-vous cela?
Ils étaient tous ensemble, chaque tribu, les Pharisiens, les Sadducéens, les Hérodiens et les Publicains, tous rassemblés en un seul endroit pour la communion. Comme c'est beau! Eh bien, c'est parce que là l'agneau était tué, le sang était mis sur l'autel d'airain et le corps consumé, et la fumée montait; et tous ceux qui étaient sous cette fumée, qui était un parfum de bonne odeur dans Ses narines pendant qu'elle s'en allait, tous ceux qui étaient sous le sang avaient le droit d'adorer.

24 De quoi cela parlait-il ? Du Seigneur J√©sus Christ. Car en ce temps-l√†, Dieu entrait dans Son temple dans une Colonne de Feu. Lorsque le temple fut construit pour servir de lieu d'adoration pour le rassemblement de tout Isra√ęl, la Colonne de Feu est descendue au-dessus de grandes ailes d'Anges longues de soixante-dix pieds [environ 21,3 m N.D.T.]. Elle est retourn√©e par-dessus les Anges jusqu'au mur. Elle est retourn√©e vers le Tr√īne de mis√©ricorde o√Ļ se trouvaient deux grands Ch√©rubins d'airain de quatorze pieds [environ 5 m N.D.T.] avec des ailes √©tendues les unes contre les autres, et Elle s'est install√©e. Dieu venant dans Son temple pour y √™tre ador√©, √† l'ext√©rieur du temple le sang faisait l'expiation!
Ensuite, lorsque Christ est venu sur la terre... Lorsqu'Il fut baptisé dans le Jourdain, comme Agneau lavé dans la cuve d'airain, remarquez, alors Jean a rendu témoignage en voyant l'Esprit de Dieu descendre du ciel comme une colombe, se poser sur Lui et entrer en Lui. Dieu entrant dans Son temple.

25 Dieu était en Christ réconciliant le monde avec Lui-même. C'était Son temple. Alors ce corps fut déchiré pour le péché, pour nos péchés, Sa chair fut séparée en deux, les vaisseaux du Sang furent brisés et là alors, comme l'Esprit est sorti de Son Corps, alors tous les croyants... J'espère que vous voyez cela. Regardez, tous les croyants entrant dans le corps de Jésus Christ, par le Sang, adorent Dieu au travers du Sang versé de Jésus Christ. Ils sont correctement placés dans leur position en Christ. Voyez-vous cela?
A ceux qui sont en Christ, fidèles, appelés, choisis en Christ, c'est à ceux-là que Paul adresse cette lettre. N'êtes-vous pas heureux aujourd'hui d'être en Christ? [L'assemblée dit: "Amen." Ed.]

26 Comment y entrons-nous ? Je souhaite que nous ayons du temps pour cela, environ six minutes encore. Regardez, comment entrons-nous en Christ? Par un seul Esprit. M√™me pas par une communion, non; pas... D'abord la chose essentielle. Par une seule √©glise? Non. Par une seule lettre? Non. Par un seul credo? Non. Mais par un seul Esprit; nous sommes tous baptis√©s dans un seul corps. "Ce n'est ni par l'eau, ni par la puissance, ni par la force, mais c'est par Mon Esprit, dit le Seigneur." Nous sommes baptis√©s dans un seul Esprit. Qu'est-ce ? Par l'Esprit. O√Ļ reste l'Esprit ? O√Ļ se trouve la vie ? Dans le sang, en passant par le - le Sang de Christ.

27 Premi√®rement, devenant croyant... Nous √©tions sans Christ, sans Dieu, sans esp√©rance dans le monde, condamn√©s √† mourir, puis Dieu, par Gr√Ęce, nous √©lit, nous appelle √† Christ. Nous L'entendons, Lui, la Vie, nous appeler depuis la cellule de Sang. Saisissez-vous cela ? Puis, nous venons confesser nos p√©ch√©s et nous sommes baptis√©s pour la r√©mission de nos p√©ch√©s.
Ensuite, on nous fait passer par le Sang jusqu'à ce que la cellule de Sang... Nous passons par l'aspersion du Sang, puis par le Saint Esprit nous sommes baptisés à l'intérieur de cette cellule de Sang et nous avons communion les uns avec les autres pendant que le Sang de Jésus Christ, le Fils de Dieu, nous purifie de toute iniquité. Oh! là là ! Vous y êtes.
C'est ce dont nous avons besoin : d'abord, positionnellement, venir à Christ par le Sang, par le Sang versé; ensuite, nous sommes assis dans notre position en Christ.

28 Remarquez ceci maintenant, le verset suivant. Premièrement, avant de terminer cela, remarquez que tout l'Ancien Testament est l'ombre du Nouveau. Aucun croyant n'avait le droit d'offrir le sacrifice d'adoration en dehors du temple. C'est dans le temple que se trouvait le sang. Dieu avait interdit cela, Il avait dit : "Ne le faites pas. Venez au temple pour communier".
Nous n'avons aucun droit de sortir et de commencer des crédos et des dénominations, de diviser les gens et les séparer. Nous sommes censés entrer dans une glorieuse communion par le lavage d'eau par la Parole dans le Corps de Christ au travers du Sang. Et nous devenons des enfants de Dieu rachetés par le Sang.
Alors, je n'ai pas le droit de dire : "Parce que vous √™tes M√©thodiste, vous n'√™tes pas mon fr√®re; et parce que vous √™tes baptiste, vous n'√™tes pas mon fr√®re. Ou, si vous √™tes Pentec√ītiste, vous n'√™tes pas mon fr√®re". Nous avons tous √©t√© rendus participants de cette m√™me communion apr√®s √™tre pass√©s par le Sang. Nous sommes alors assis ensemble. Dans quelle sorte de lieux? Dans les lieux c√©lestes. Comment ? En Christ J√©sus, dans les lieux c√©lestes, les lieux c√©lestes.

29 Lorsque vous êtes en dehors de Christ, vous ne comprenez pas ce qu'est le lieu céleste. Quand vous êtes là dehors, vous regardez et dites : "Oh! cette bande de fanatiques, ils ne savent pas de quoi ils parlent".
La raison pour laquelle vous ne comprenez pas est que vous n'avez jamais été participant à la communion de Sa souffrance. Vous n'avez jamais posé vos mains sur Sa tête bénie et sacrée, et senti les douleurs du Calvaire pour vos péchés. Vous n'avez jamais su ce que c'était, cher ami.
Vous ne savez pas ce que cela signifie jusqu'√† ce que vous montiez une fois au Calvaire et voyiez quel prix a √©t√© pay√© pour vous. Alors, quand vous r√©alisez ce que tout cela signifie, Dieu par Sa gr√Ęce vous fait passer par le flot de Sang pour vous faire entrer dans Sa propre communion avec son Fils bien-aim√©, J√©sus-Christ.

30 Oh! comme c'est merveilleux, je vous assure! Cela me fait simplement me sentir vraiment bien de savoir que nous avons eu le privilège de faire ceci : Entrer en Christ, dans Sa merveilleuse communion.
Maintenant, quand vous √™tes donc assis dans la communion... Et mon ami, en dehors de Christ maintenant, en dehors de Sa communion, vous n'avez pas le droit de dire que les gens qui sont dans cette communion et qui croient au surnaturel sont tous mentalement d√©rang√©s, parce que vous n'avez jamais go√Ľt√© pour voir que le Seigneur est bon. Vous n'√™tes jamais pass√© par ceci pour entrer dans cette communion.

31 Oh! vous pourriez croire cela. Vous pourriez accepter cela. Vous pourriez dire : "Oui, je crois que la Bible a raison. Je vais aussi à l'église".
Mais êtes-vous déjà mort à vous-même et né de nouveau en renonçant à tout ce qui est de l'extérieur, amené au Sang, dans cette communion et êtes-vous assis dans les lieux célestes en Jésus Christ? Ce que Dieu peut faire...
√Ē comme la r√©v√©lation de Dieu peut se mouvoir √† travers un auditoire comme celui-ci, apr√®s que nous tous nous sommes devenus participants de cette m√™me communion! Voyez-vous?
Paul adresse maintenant cette lettre à ceux qui sont à l'intérieur. Et juste une minute ou deux de plus... Paul adresse cette lettre à ceux qui sont en Christ Jésus. Voyez-vous? Et aux fidèles qui Y sont. Voyez-vous comment nous Y entrons? Quiconque est dehors n'a pas droit à cela. Personne ne peut s'Y trouver sans être passé par le Sang.
"Oh! dit-il, je suis passé par le Sang", et assis juste là, il dit : "Je ne saisis pas ces choses." Certainement pas. Il prétend être passé par le Sang.

32 Mais si jamais il devient un fils et un participant, il est votre frère. Et il est ... Qu'est-il ? Le même Esprit qui était en Christ est en vous et en lui. Et vous êtes concitoyens. Oh! là là ! C'est ça le mot qu'il me faut. Il m'a fallu une demi-heure avant de le trouver. Des concitoyens du Royaume spirituel. La citoyenneté, n'êtes-vous pas heureux de l'avoir ce soir ? [L'assemblée répond: "Amen." - Ed.] Des concitoyens du Royaume de Dieu, attendant que le Roi vienne un jour.
Maintenant, nous allons vraiment nous d√©p√™cher. Que la gr√Ęce et la paix vous soient donn√©es de la part de Dieu notre P√®re et du Seigneur J√©sus Christ. Il a adress√© son salut, ou plut√īt sa salutation √† l'√©glise. B√©ni soit Dieu, le P√®re de notre Seigneur J√©sus Christ qui nous a b√©nis de toutes sortes de b√©n√©dictions spirituelles... (Pensez-y)

33 Je pensais que les b√©n√©dictions spirituelles, la communion, le Saint-Esprit n'√©taient venues - n'√©taient venues qu'√† la Pentec√īte. Ceci, c'est trente-deux ans plus tard. C'est la b√©n√©diction de l'√©glise d'Eph√®se, une √©glise des Gentils, nous b√©nissant dans les lieux c√©lestes. Vous ne pouvez √™tre dans les lieux c√©lestes que si vous √™tes en Christ J√©sus.
Ainsi, si le Saint Esprit les a baptisés dans les lieux célestes en ce temps-là, Il les baptisera dans les lieux célestes aujourd'hui. C'est la même communion. Maintenant... dans les lieux célestes en Christ.
Bon, rapidement maintenant, je vais vous donner mon opinion et ensuite nous devrons partir.

34 Selon qu'Il a ... comme Il... (Dieu)... Nous a élus... (Non pas mon désir, non pas votre désir, ce n'était pas le désir de Paul). Mais en Lui, Il nous a élus avant la fondation du monde... Avez-vous pensé à cela ? En Lui, Il nous a élus avant la fondation du monde pour que nous... ...que nous soyons saints... Non pas parce que j'ai vécu correctement, mais parce qu'Il m'a élu pour être ainsi. C'est Lui qui l'a fait, ce n'est pas moi.

35 C'est la raison pour laquelle vous êtes saints cet après-midi, ce n'est pas parce que vous le méritez, mais c'est parce qu'Il vous a choisis pour être ainsi. Quand ? Avant la fondation du monde. ... Saints et irrépréhensibles devant Lui dans l'Amour... Comment pouvions-nous y parvenir? Il devait y avoir un chef-d'oeuvre pour faire cela et c'était Jésus Christ. Ecoutez, vous ne vous en souvenez pas, moi non plus; mais nous existions avant la fondation du monde. Quand Dieu créa l'homme, Il dit : "Faisons l'homme à Notre propre image, donnons-leur (pluriel), ayons... faisons l'homme à Notre propre image (un homme esprit) et donnons-leur la domination sur les poissons de la mer, le bétail et ainsi de suite". Genèse 1, c'est Dieu qui le dit: "Faisons l'homme."

36 Maintenant, là avant la fondation du monde, Dieu vous a élus en Christ Jésus afin que vous apparaissiez saints à la fin des temps; donc bien avant la fondation du monde. Voyez-vous cela ?
Maintenant, rapidement, prenons maintenant le le verset suivant. Nous ayant prédestinés (ou élus) à être Ses enfants d'adoption par Jésus Christ Lui-même, selon le bon plaisir de Sa volonté.

37 Puis-je vous parler juste un moment? Dieu, avant que le monde ne commence... Remarquez, Jésus a dit : "Nul ne peut venir à Moi à moins que Mon Père ne l'attire". C'est la Parole même de Jésus. Voici la cellule de Sang, ici elle est brisée. Voici l'aspersion du Sang à l'oeuvre. Maintenant, voici Christ à l'intérieur de cette cellule de Sang. "Christ" signifie "l'Oint". Il était la cellule de Sang Ointe. La voici ici à l'intérieur. Voici Dieu notre Père, regardez ce qu'Il est en train de faire. "Nul ne peut venir à Moi, en passant par ce Sang aspergé, à moins que Mon Père ne l'attire. Et quiconque vient, Je lui donnerai la Vie Eternelle, Je ne le mettrai pas dehors, en aucune manière; et Je le ressusciterai au dernier jour". Voyez-vous ce que c'est ?

38 Maintenant, regardez. Il nous a √©lus dans ce but, nous ayant pr√©destin√© ou plut√īt par la prescience, il a compris √† l'avance ce que cela serait d√®s le commencement. Dieu, au commencement, sachant exactement ce qu'Il ferait √† la fin, Il pr√©destina ou pr√©dit ce que cela serait : c'est la prescience, savoir d'avance ce que cela serait d'√™tre en J√©sus Christ.
Remarquez. Nous ayant prédestinés à être Ses enfants d'adoption... L'adoption. Maintenant nous allons prendre les anciennes lois juste pendant un moment encore, puis nous devrons terminer.

39 Dans l'Ancien Testament, lorsqu'un homme ... Aimez-vous la lecture de la Parole? [La congrégation répond : "Amen." Ed.] J'aime vraiment cela! Supportez juste quelques minutes de plus.
Dans l'Ancien Testament, lorsqu'un homme avait son petit royaume, il était alors le père de ce royaume, de cette petite propriété.
Dans Saint Jean - cela fut m√™me adopt√© il y a des ann√©es parmi les Anglo-Saxons en Grande Bretagne, m√™me dans la traduction, plut√īt la version du roi Jacques.
Remarquez que Saint - Saint Jean 14 dit : "Dans la Maison de Mon P√®re, il y a plusieurs palais." Cela para√ģt √©trange d'avoir des palais dans une maison. Mais ce qu'il en est, c'est qu'au temps de - de la version du Roi Jacques (c'est plut√īt une traduction), tout homme qui avait un royaume, un roi, ce domaine lui appartenait. Et on l'appelait le p√®re, et cela √©tait appel√© sa maison, ses enfants.
Tous les - tous ses sujets lui appartenaient... sur son ... Il avait un domaine... Ils faisaient partie de son domaine et cela était appelé sa maison. Ainsi, il est dit : "Dans... de mon Père". Maintenant, je crois que Moffat le traduit en ces termes : "Dans la maison locative de Mon Père, il y a plusieurs appartements". Je - Je ne suis pas d'accord avec cela.
Mais dans l'original, il est dit : "Dans le Royaume de mon Père, il y a plusieurs palais." Cela sonne mieux, n'est ce pas ? C'est vrai.
Maintenant, lorsqu'un homme... Dans l'Ancien Testament, un Juif en Palestine o√Ļ ils √©taient... un ... qui qu'il fut, de la tribu de Joseph ou d'Ephra√Įm ou de n'importe laquelle, il avait ses propres lopins de terre qui lui appartenaient.

40 La belle histoire de - de Ruth, lorsqu'elle est rentrée avec Naomi, cette dernière avait perdu tout son héritage et Boaz avait racheté cela. Je pense que j'ai prêché là-dessus la dernière fois que j'étais ici, une belle image. C'était son petit domaine, c'était comme son petit royaume, sa possession. Cela se transmettait successivement.
Maintenant, lorsqu'un père se mariait et lorsqu'il... Ce garçon héritait ce que possédait son père. Les enfants lui étaient nés. Maintenant, lorsque ce garçon naissait dans cette petite... Nous appelons cela une petite étendue ou une petite ferme. Lorsqu'il naissait là, le père était entouré de serviteurs, mais l'enfant était élevé sous un tuteur, un enseignant, un instructeur.

41 Galates Chapitre 4, versets 1 à 5, en donne une magnifique image de la manière dont nous étions sous des tuteurs et autres.
Mais maintenant, lorsque cet enfant naissait, il devenait un fils d√®s l'instant o√Ļ il naissait dans la famille. Le saisissez-vous ? Maintenant, il y avait ensuite un tuteur plac√© pour surveiller ce gar√ßon, pour l'√©duquer et l'√©lever. Eh bien, il n'√©tait pas plus qu'un serviteur, dit la lettre aux Galates, jusqu'√† ce qu'il atteignait un - un √Ęge, une certaine limite de temps qui avait √©t√© fix√©e. Et ce tuteur apportait toujours des nouvelles au p√®re, disant : "Votre fils progresse bien" ou n'importe quoi d'autre. Et maintenant, c'est l√† que... Je - Je ne cherche pas √† √™tre en d√©saccord, mon cher fr√®re. Mais ici prenez-le comme venant de quelqu'un qui vous aime.

42 C'est l√† que les Pentec√ītistes ont manqu√© de voir ceci. Voyez-vous ? Peut-√™tre que le Saint Esprit ne voulait pas donner cela en ce temps-l√†. Regardez, quand vous √©tiez n√©s de nouveau du Saint Esprit, vous avez dit: "C'est √ßa, fr√®re."
C'√©tait bien cela. Vous √©tiez un enfant. Vous √©tiez tout aussi enfant que vous pourriez l'√™tre; vous √©tiez n√© dans la famille. Cependant, le Tuteur qui est le Saint Esprit a veill√© sur l'Eglise pendant qu'Elle m√Ľrissait.

43 Maintenant, si ce tuteur dans le naturel allait vers le père et lui disait : "Bon! voici, ce garçon ne sera pas très bon. J'essaie de l'enseigner; il - il ne veut simplement pas écouter. Il est têtu et ne veut simplement pas écouter. Il deviendra ceci ou il deviendra cela".
Le père se rend alors compte que ce garçon ne peut pas le remplacer dans son domaine. C'est vrai. En effet, que ferait-il ? Il ruinerait cela. Le retour du fils prodigue en donne une très belle image. Voyez-vous ? Il ne pouvait pas. Ce qu'il ferait, ce serait hypothéquer la ferme ou la liquider et boire jusqu'au dernier sous, et courir ça et là.

44 Maintenant, dans le sens spirituel, après que nous fumes nés en Christ, nous sommes devenus des enfants de Dieu. Mais alors observez, Dieu en sait davantage. Maintenant c'est ici que je dis avec respect que je ne suis pas d'accord avec mes frères de la dernière pluie. Pensez-vous que je suis en train de persécuter l'église ? Non, mon cher frère, non. Voyez-vous?
Maintenant, ce gar√ßon, apr√®s qu'il eut atteint un certain √Ęge, il devait √™tre adopt√© dans la famille m√™me o√Ļ il √©tait n√©. Tout ministre sait que c'est le placement du fils. Il devait √™tre adopt√© dans la famille o√Ļ il √©tait n√©. Pourriez-vous imaginer cela ? Mais c'est l'enseignement de l'Ancien Testament, c'est √† cela que Paul se r√©f√®re ici dans les Eph√©siens, l'√©glise d'Eph√®se.

45 Maintenant, frères, la chose en est que nous avons essayé de faire de chacun ici - faire de l'un ceci et faire de l'autre cela par l'imposition des mains en séparant ou en mettant à part. Mais c'est Dieu qui doit faire cela, c'est Lui Seul qui peut le faire.
Maintenant, lorsque le père apprenait que le garçon n'était pas digne, il ne le désavouait pas. Il restait toujours son garçon. Mais il n'avait plus confiance en lui. Il était trop emporté à toutes sortes de vents de doctrine. C'est ce que dit l'Ecriture : "Ne soyez pas emporté à tout vent de doctrine, soyez stable, abondez toujours dans l'oeuvre du Seigneur car autant que vous le sachiez, votre travail n'est pas vain." Rapidement, je souhaite que nous puissions rester sur cela pendant un moment.

46 Mais remarquez. Alors ce père... Il arrive que ce garçon a peut-être été un homme très bon et digne qui écoutait son père, recevait ses instructions ; il était un bon garçon. Alors le père le conduisait à un lieu public et le revêtait d'un vêtement spécial. Et alors le père organisait une cérémonie et adoptait son fils dans sa famille.
Paul dit ici : "Nous ayant pr√©destin√©s √† l'adoption", (Voyez-vous?), "√† l'adoption." Mo√Įse en √©tait une pr√©figuration.
Et ensuite ce fils, à son retour de là, il n'était plus considéré n'était plus juste comme un serviteur sous un tuteur. Il était le patron. Amen. J'espère que ceci pénètre très profondément. Je vais vous quitter dans une minute.

47 Allons en profondeur. Ce fils n'était plus sous un tuteur, mais il était comme son père. Et son père lui donnait certaines choses à faire. Le père pourrait lui avoir dit : "Occupe-toi de ce champ-ci ou fais ceci ici, occupe-toi des esclaves. Occupe-toi de je ne sais quoi". Il avait la pleine possession (Amen!) car il était adopté dans cette famille. Et son nom sur un chèque était tout aussi valable que celui de son papa.
Maintenant, c'est ce que Dieu a fait, et c'est la raison pour laquelle nous voyons ces choses et que nous savons qu'il y a quelque chose de faux, ami. Nous voyons les promesses de Dieu, nous voyons cela dans la Parole de Dieu. Mais √† mon humble avis, Dieu vient de commencer √† adopter Son fils, c√īt√© position, l'appelant √† l'√©cart, lui donnant un certain minist√®re, l'oignant dans ce but et l'envoyant. Observez ce qui arrive lorsqu'Il le fait.

48 Tout ce qu'Il lui donne comme possession sera comme tel. Dieu a adopté Son propre Fils de cette manière. Jésus marchait comme un homme ordinaire, mais un jour sur la Montagne de la Transfiguration, Il prit trois personnes comme témoins: Pierre, Jacques et Jean, l'espérance, la foi et l'amour. Il les appela à l'écart, il sépara Jésus d'eux, et Le couvrit d'une nuée. Et la Bible dit: "Son vêtement resplendissait comme le soleil dans sa force." Qu'était-ce? Cette robe spéciale, c'était Dieu qui adoptait Son propre fils.

49 Et ils virent Mo√Įse et Elie appara√ģtre, et ainsi de suite. Puis, on Le montre et ils ne virent que J√©sus. Et quand Il S'est alors retourn√©, Dieu le P√®re, apr√®s avoir rev√™tu Son Fils d'une robe, dit : "Celui-ci est Mon Fils bien aim√©, √©coutez-Le."
Ce n'est pas étonnant que Jésus pouvait dire : "Tout pouvoir m'a été donné au ciel et sur la terre." En effet, Il était adopté par Son Père dans le glorieux Royaume de Dieu.
Maintenant, Il est assis à la droite de la Majesté au-dessus de tout Ange et Archange, de toute étoile, de la lune ou de tout nom qui se nomme au ciel. Cela est soumis au Nom de Jésus Christ. Car Il était adopté par Dieu le Père.

50 Maintenant, dans Son église, vous qui êtes assis dans votre position dans les lieux célestes en Jésus Christ, soyez humbles, frères. Un jour, le Saint Esprit vous parlera, Il vous appellera à l'écart quelque part dans une petite cabane sur le flanc d'une colline, ou dans la salle de bains, quelque part, et là Il vous oindra pour un certain service ou pour une certaine chose à faire.
Ce ne sera pas l'imposition des mains des presbyt√®res ou des anciens. Ce sera l'imposition des mains du Dieu Tout-Puissant, Lui-m√™me qui placera en vous un minist√®re, qui vous rev√™tira d'une nouvelle robe et vous exposera comme un exemple. Et tous les d√©mons, loin de vous tourmenter, ne vous d√©rangeront jamais. √Ē Dieu, accorde √† mes fr√®res que nous recevions chacun cette b√©n√©diction. Prions.

51 √Ē Dieu, notre P√®re! nous Te sommes reconnaissants cet apr√®s-midi pour J√©sus, voyant comment Tu L'as amen√© l√† sur la Montagne de la Transfiguration et Il fut transfigur√© devant eux; Tu L'a chang√©. Et Ta Voix a dit en guise d'adoption: "Celui-ci est Mon Fils bien-aim√©, √©coutez-Le."
Et Dieu, nous essayons de notre mieux pour Lui et nous essayons de Le suivre dans tout ce que nous faisons ou disons. Envoie-Le dans ce b√Ętiment maintenant m√™me, Seigneur, r√©pands une fra√ģche onction sur chaque ministre et sur chaque la√Įc ici pr√©sents, qu'il soit M√©thodiste, Baptiste, Presbyt√©rien, Catholique, qui qu'il soit, P√®re. Ils sont ici parce qu'ils T'aiment. Et nous soupirons attendant ce temps d'adoption. Et nous croyons que l'un de ces jours, le Saint Esprit va se mouvoir, non pas avec une nouvelle naissance, car nous avons re√ßu cela au travers de Christ, mais Tu adopteras Ton Eglise en ce moment l√†.

52 Alors Elle sera revêtue de la puissance du Seigneur ressuscité. Et nous prions, Père, que Tu fasses cela rapidement, car les jours qui viennent semblent si sombres et si mauvais. Nous prions que Tu nous adoptes maintenant Seigneur dans Ta famille. Donne-nous l'autorité dont nous avons besoin, Père, pour faire taire le contradicteur.
Ce n'est pas étonnant qu'ils ont prié lorsqu'ils sont rentrés et ils ont dit : " Pourquoi ce tumulte parmi les nations, et ces vaines pensées parmi les nations?" En vérité, Seigneur, que la main de Ton Fils s'étende pour guérir les malades. Sauve aujourd'hui les perdus qui sont ici, Père. Guéris les malades. Car nous le demandons au Nom de Jésus.

53 Et pendant que nous avons nos têtes inclinées, je me demande si Frère Egbert a un cantique qu'il pourra chanter, un cantique d'invitation juste en ce moment. Combien ici veulent lever la main et dire: "Frère Branham, priez pour moi." Que Dieu vous bénisse, vous et vous. Que Dieu vous bénisse partout. Ma sincère et humble prière est que Dieu vous bénisse et qu'Il vous aide.
Je dois me dépêcher maintenant pour me préparer pour le service de ce soir. Les cartes de prière seront distribuées dans environ une heure quinze minutes ou plus. Frère Boze, montez maintenant à l'estrade. Que Dieu vous bénisse, soyez en prière pendant que je vais prier.

EN HAUT