ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication Entretien Privé de William Branham a été prêchée 64-0705x La durée est de: .pdf La traduction vgr
Télécharger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)   
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Entretien Privé

1 [Frère Branham a eu cet entretien privé avec Soeur Georgia Bruce pendant le service de chants qui a précédé son Message intitulé Le Chef-d'oeuvre. Il se reporte à cet entretien au paragraphe 57 du Chef d’oeuvre.–N.D.É.]
Je vous ai rendu visite à l’hôpital cette fois-là. Et j’ai prié constamment que Dieu ne vous laisse pas mourir, parce que vous êtes une aide précieuse pour l’église. Maintenant, je vous connais. Je sais que vous irez bien, Soeur Bruce. Je crois ça de tout mon coeur, voyez-vous.
[Soeur Bruce dit : “Frère Branham, par-dessus tout, je veux cette expérience, savoir que j’ai été scellée du Saint-Esprit. Et si Dieu veut le révéler à votre coeur!”–N.D.É.]
Je crois de tout mon coeur que vous êtes une vraie croyante née de nouveau, Soeur Bruce. Comment cet Esprit pourrait-Il se retirer? Lorsque vous tombez malade, cela vous accable. Et vous êtes une personne de tempérament nerveux. [Soeur Bruce dit : “Oui.”–N.D.É.] Voyez? Et–et des choses vous préoccupent, voyez, de toutes petites choses. Et ça s’accumule, tout simplement, et c’est dans les deux sens. Vous aurez quelqu’un à coeur, vous allez prier pour eux, vous lever et prier. Vous n’êtes pas tranquille tant que vous n’avez pas prié pour cette personne. Ça, c’est vous. Ensuite, prenons l’autre côté, Satan pourrait vous présenter quelque chose que vous... dans l’autre sens. Voyez? Alors Dieu... Vous, vous avez une nature. Et Dieu agit. Satan aussi agit, et alors, quand Satan cherche à vous faire croire que vous n’en êtes pas une, voyez, vous intensifiez la chose, vous pensez que peut-être ceci ou ceci. Voyez? Ne regardez pas à vous-même, Soeur Bruce. Souvenez-vous-en.

2 Je me prépare à prier pour vous. Je n’en suis pas digne. “Qu’est-ce que je ferais si Jésus-Christ était assis ici en ce moment? Et qu’est-ce qu’Il ferait s’Il était assis ici?” Il vous imposerait les mains, et avec Sa grande foi, voyez, vous vous rétabliriez. “Eh bien,” je pense, “eh bien, moi je suis un pécheur. Je ne suis pas Lui.” Mais je suis venu ici pour Le représenter. Mais, souvenez-vous, moi qui suis pécheur; devant Dieu je ne suis pas un pécheur, et vous non plus. Nous avons un Sacrifice Sanglant qui est là. Dieu ne nous voit même pas. Il entend notre voix, mais Il voit le Sang de Christ. C’est ça. Voyez? Il voit le Sang de Son propre Fils. C’est notre voix; le Sang de Christ; alors c’est Christ qui parle à Dieu à travers nous, ainsi donc nous ne sommes plus des pécheurs. Nous sommes des Chrétiens. Je crois que vous êtes une Chrétienne authentique. Je me souviens de la chose...

3 [Soeur Bruce dit : “Je fais tellement d’erreurs, et j’échoue tellement souvent.”–N.D.É.]
C’est pour ça que Christ a dû mourir, pour que vous, vos erreurs ne vous soient pas imputées. Voyez? Il a pris vos erreurs. Votre désir, dans votre coeur, c’est de Le servir. [Soeur Bruce dit : “Oui.”–N.D.É.] Très bien. C’est pour ça qu’Il est mort, pour que vous puissiez Le servir. Voyez? Pas... Vos erreurs ne sont pas considérées, elles ne vous sont pas imputées. Voyez? Il est votre victime propitiatoire. Voyez? Il est votre offrande pour le péché. Vos péchés sont cachés. Vous n’êtes pas pécheur devant Dieu. Christ a pris vos péchés, et Il est devenu vous. Parce que votre désir, c’est de Le servir.

4 [Soeur Bruce dit : “Mais je n’ai jamais eu une expérience, comme quoi j’aurais été remplie du Saint-Esprit, une expérience sur laquelle je pourrais m’appuyer.”–N.D.É.]
Très bien. Remarquez ceci. Normalement, un être humain naît dans le péché, il est enfanté dans l’iniquité, il vient au monde en disant des mensonges. C’est la nature de l’être humain. [Soeur Bruce dit : “Oui.”–N.D.É.] C’était votre nature. À un moment donné elle a changé. Mais qu’est-ce qui l’a changée? [“Christ.”] Voilà, soeur. Voyez? C’est ça.
“Celui qui écoute Mes Paroles, et qui croit à Celui qui M’a envoyé, a la Vie Éternelle et ne vient point en Jugement, mais il est”, au temps passé, “passé de la mort à la Vie.” Jean 5.24, c’est Jésus qui parle. Voyez?
Alors, vous–vous êtes–vous êtes une Chrétienne, Soeur Bruce. J’ai observé votre vie. Je vous ai observée, par vision, et je sais que vous êtes une Chrétienne. Voyez? Il n’y a pas le moindre... Voyez, je suis votre berger, pour ainsi dire [Soeur Bruce dit : “Oui.”–N.D.É.], quelqu’un pour vous aider. Voyez? S’il y avait le moindre doute dans mon esprit, si je pensais qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas en vous, je vous le dirais, Soeur Bruce. [“Je le crois.”] Mais s’il y a quelque chose qui ne va pas dans votre expérience, quelque chose qui ne va pas entre vous et Dieu, pour autant que je le sache, Soeur Bruce, il n’y a absolument rien. Il n’y a absolument rien.
Nous allons prier.

5 [Soeur Bruce dit : “Évidemment, je vais mourir si Dieu ne fait pas quelque chose pour mon coeur.”–N.D.É.]
Vous n’allez pas mourir, je ne le pense pas, Soeur Bruce. Si c’est le cas, cela ne m’a pas été révélé. [Soeur Bruce dit : “Merci, frère.”]
Dieu bien-aimé, cette petite femme a constamment, constamment, fait le bien. [Soeur Bruce dit : “Ô Dieu!”–N.D.É.] C’est ce qu’elle s’est efforcée de faire, comme Dorcas autrefois. Et maintenant, la voici à un moment où son coeur est très malade. [“Oh!”] Mais Ta Parole, dans laquelle nous nous sommes engagés de toute notre âme et de toute notre pensée, ne déclare-t-Elle pas que toutes choses concourent au bien de ceux qui T’aiment? Alors, forcément que Tu es en train de produire quelque chose, nous ignorons ce que c’est. [“Dieu soit loué!”] Tout cela est pour son bien, puisqu’elle T’aime. Maintenant, devant Celui qui est notre Grand Pasteur à tous, le Seigneur Jésus-Christ, et en Son Nom, j’impose les mains à ma soeur. Puisse le Dieu qui l’a formée et qui l’a amenée sur cette terre, puisse Son Esprit qui l’a scellée et retirée des choses du monde pour faire d’elle Ta servante, puisse-t-Il guérir son corps malade et la rétablir complètement. En effet, nous avons besoin d’elle à Ton service, Seigneur. Je Te la confie, avec cette prière de la foi, alors que je lui impose les mains pour m’identifier à cette prière; et je dis à cette montagne : “Au Nom de Jésus-Christ, ôte-toi de là”, pour que notre soeur vive pour le Royaume de Dieu et pour la gloire de Dieu.

EN HAUT