ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication Carrefour du temps de William Branham a été prêchée 56-0115 La durée est de: 1 heure 54 minutes .pdf La traduction MS
T√©l√©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)   

Carrefour du temps

1    Je veux que les enregistreurs s'arr√™tent juste un instant avant l'enregistrement, si vous voulez bien. Et bonjour, chers amis. Je crois que chacun se sent r√©el... [Passage blanc sur la bande. ‚Äď N.D.√Č.]

2    Chantons notre d√©dicace habituelle: ¬ęAmenez-les.¬Ľ Tous ensemble maintenant. Amenez les petits.
Amenez-les, amenez-les,
Amenez-les des champs du péché;
Amenez-les, amenez-les,
Amenez les petits à Jésus.

3    Amen. Ne pensez-vous pas qu'il y a quelque chose de r√©ellement doux avec un petit bout de chou? Un petit gaillard, avec ses petits yeux brillants qui me regardent, et il y a quelque chose dans cela de r√©ellement, de r√©ellement doux. Et ils sont simplement des petits gaillards innocents, ne connaissant rien des choses du monde. Dieu a donn√©... Et vous savez, il y a quelque chose au sujet d'un enfant dans une maison qui soude la maison toute ensemble; il y a quelque chose qui attache avec un enfant.

4    Maintenant, j'aimerais que nous ayons davantage de temps pour parler sur--sur ces choses, au sujet des tout petits et sur plusieurs sujets. Mais nous... Notre heure, nous nous d√©p√™chons beaucoup pour l'heure.

5    Et nous devons aller directement √† la Parole maintenant. D'accord pour les enregistreurs, s'ils veulent enregistrer le message ce matin. Et que Dieu b√©nisse richement chacun d'entre vous.

6    Maintenant, je pense qu'aujourd'hui il n'y a rien comme la Parole, la lecture de la Parole de Dieu. Je souhaiterais que ce soit dans chaque maison, qu'on lise la Parole de Dieu. Et je veux que chacun d'entre vous ce matin, si vous le pouvez, m√™me pour les petits qui viennent de l'√©cole du Dimanche, que vous soyez aussi respectueux que possible, restez tranquille et √©coutez, alors que j'essaie, avec l'aide de Dieu, de donner un message √† l'√Čglise aujourd'hui qui m'a √©t√© donn√© tard hier soir.

7    Maintenant, notre lecture de l'√Čcriture se trouve dans Jo√ęl 2 et dans Actes 2. Jo√ęl 2:28 et Actes, nous commencerons √† 2:15. N'est-ce pas √©trange la mani√®re dont parle ce proph√®te dans le deuxi√®me chapitre de Jo√ęl et dans le deuxi√®me chapitre des Actes: la premi√®re et la derni√®re pluie. Jo√ęl parla de ceci dans le m√™me chapitre. Parce... en commen√ßant par les Actes, le deuxi√®me chapitre, le 15e verset et une partie de l'√Čcriture, nous lisons ceci:
    Car ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez, car c'est la troisi√®me heure du jour. Mais c'est ici ce qui a √©t√© dit par le Proph√®te Jo√ęl:
    Dans les derniers jours, dit Dieu, Je r√©pandrai de Mon Esprit sur toute chair;
    Vos fils et vos filles proph√©tiseront,
    Vos jeunes gens auront des visions,
    Et vos vieillards auront des songes.
    Oui, sur Mes serviteurs et sur mes servantes,
    Dans ce jour-l√†, Je r√©pandrai de Mon Esprit; et ils proph√©tiseront.
    Je ferai para√ģtre des prodiges en haut dans le ciel et des miracles en bas sur la terre,
    Du sang, du feu, et une vapeur de fum√©e;
    Le soleil se changera en t√©n√®bres,
    Et la lune en sang,
    Avant l'arriv√©e du Jour du Seigneur,
    De ce Jour grand et glorieux.
    Alors quiconque invoquera le Nom du Seigneur sera sauv√©.
    Pourrions-nous baisser la t√™te un moment pour prier.

8    Notre tendre P√®re C√©leste, chaque t√™te s'incline vers la poussi√®re de la terre ce matin, comme un immense rouleau de papier dans ce b√Ętiment. Nous courbons nos t√™tes et nos coeurs dans l'humilit√© et dans Ta Pr√©sence. Et nous prions, P√®re C√©leste, que le Saint-Esprit vienne maintenant, qu'Il rentre dans la Parole, et qu'Il La pr√©sente √† chaque coeur qui Lui fera une place, une place pour qu'Elle se loge. Puisse-t-Elle produire au centuple.
    Dieu, nous prions aujourd'hui que les incroyants deviennent des croyants. Et que les Chr√©tiens saisiront une nouvelle esp√©rance, ceux qui sont charg√©s sur la route. Puissent les Saints √™tre encourag√©s, et puissent les malades √™tre gu√©ris. Parle, P√®re, et puissions-nous avoir la communion autour de Ta Parole maintenant m√™me, car nous le demandons dans le Nom du bien-aim√© Fils de Dieu, J√©sus-Christ. Amen.

9    Mon sujet ce matin, si nous pouvions l'appeler ainsi, serait, le message pour l'√Čglise, est: le carrefour du temps.

10    Nous avons toujours √©t√© confront√©s dans les √Ęges pass√©s √† un--un carrefour, lorsque les dispensations arrivaient √† leur terme. Il y a des carrefours sur les routes lorsque nous voyageons dans ce monde. Il y a des carrefours sur la grande et vieille route qui nous am√®ne √† la Gloire.

11    Et il faut toujours le miraculeux pour parler de l'omnipotence. L'omnipotence est la pleine puissance, et il faut le miraculeux pour confirmer l'omnipotence. Et seul le miraculeux peut faire cela. L'enseignement de la Parole est une tr√®s bonne chose. Et nous--cela vient, la foi vient de ce qu'on entend et de ce qu'on entend la Parole. Mais il faut toujours le miraculeux pour confirmer que l'omnipotence vit encore et qu'elle r√®gne. Nous devons avoir le miraculeux. Et je crois que l'√©glise se tient maintenant au seuil de la plus grande confirmation de l'omnipotence que le monde ait jamais connue. Il y a eu...

12    En √©tudiant les √Čcritures, j'ai trouv√© sept grands carrefours dans la Parole de Dieu. Et sept est le chiffre complet de Dieu. Nous... Il--Il l'a compl√©t√© en sept. Il a travaill√© six jours et le septi√®me jour Il S'est repos√©. Le monde existe dans son r√®gne sur la Terre ici, l'√©glise travaille pendant six mille ans, le septi√®me est le Mill√©nium. Et toutes ces math√©matiques et--de la Bible sont parfaites.

13    Et Dieu est toujours √† l'heure. Parfois nous sommes un petit peu en retard ou un petit peu--pensant un peu diff√©remment, mais c'est toujours fait dans un but. Mais Dieu est toujours √† l'heure avec Son message.

14    Et donc aujourd'hui, je crois que nous faisons face √† quelque chose de grand que l'√©glise devrait conna√ģtre et comprendre, que nous devons savoir de quoi il s'agit, et le d√©couvrir dans la Parole de Dieu. Car je crois que si--si ce n'est pas dans la Parole, j'en doute un peu! Mais quand la Parole de Dieu en parle, alors Dieu, peu importe combien cela peut para√ģtre diff√©rent de notre mani√®re d'enseigner, c'est Dieu accomplissant Sa Parole. Bien des fois c'est contraire √† notre fa√ßon de penser, ou peut-√™tre de la fa√ßon dont on nous a enseign√© √† penser.
    Mais nous devons reconna√ģtre l'omnipotence de Dieu quand elle est manifest√©e devant nous.

15    Eh bien! retournons un peu en arri√®re dans nos pens√©es et √©tudions juste quelques minutes, ce qui est arriv√© ces quelques ann√©es pass√©es. En tant que Ministre de l'√Čvangile, je crois que nous vivons au moment de la proche apparition de la seconde venue du Seigneur J√©sus-Christ. Le second retour, ou seconde venue. La premi√®re fois, Il est venu comme un b√©b√©. Cette fois, Il vient comme Roi de gloire pour tirer vengeance de ceux qui n'ob√©issent pas √† la Parole de Dieu.

16    Et au milieu de ce grand tumulte dans lequel nous vivons aujourd'hui, alors que nous regardons chacun autour de nous, et en lisant les journaux, et arr√™tez-vous simplement, et laissez tomber ce tourbillon d'activit√© quotidien de cet √Ęge n√©vros√©, et faisons face aux faits, nous croyons et nous voyons au loin sans aucun doute, que quelque chose est sur le point d'arriver.

17    Et je crois que jamais et en aucun cas Dieu, rien de miraculeux ou quoi que ce soit n'a pu arriver sans que Dieu l'ai montr√© d'avance par Sa Parole, sans qu'Il l'ait r√©v√©l√©, sans qu'Il l'ait plac√©, afin que l'homme faillible qui marche dans cela, ne puisse jamais--ne doive se tenir devant Lui, et qu'il aurait √† √™tre--se tienne sans une excuse, parce que Dieu l'a rendu si clair, de telle mani√®re que si un homme s'int√©resse de pr√™t √† cela, il le d√©couvrira, si vous vous int√©ressez √† cela.

18    Vous ne boiriez pas de la soupe avec une mouche dedans. Non, monsieur. Vous--vous ne voudriez pas--vous ne voudriez pas √™tre--vous auriez peur de manger de la nourriture qui n'a pas bon aspect et qui soit contamin√©e, parce que vous savez que cela pourrait vous donner une--une intoxication alimentaire, ou autre chose, et cela vous tuerait un peu. Et vous faites attention √† ce corps. Mais cette √Ęme, vous la laissez festoyer des choses du monde, que vous savez contamin√© et qui peut faire une seule chose: vous amenez √† la destruction. Et peu importe combien vous traitez bien votre corps et combien votre nourriture est bonne ou comment votre corps se porte, il doit aller dans la poussi√®re de la terre; mais cette √Ęme vivra pour toujours quelque part. Je pr√©f√©rerais encore boire de la soupe contamin√©e, que de contaminer mon √Ęme avec les choses du monde--en tout temps.

19    Le carrefour, √† chaque fois Dieu, avant que ces grands carrefours arrivent ou se terminent au moment o√Ļ Il S'appr√™te √† faire quelque chose de nouveau, au carrefour de l'ancien et du nouveau, d'une dispensation √† une autre, √† chaque fois Il d√©montre Sa Puissance. Les hommes, au travers des √Ęges, minimisent toujours et enseignent en essayant d'expliquer tant bien que mal, et s'√©loignent du Dieu vivant et vrai. Mais juste avant qu'Il croise et p√©n√®tre une nouvelle dispensation, Il appara√ģt sur la sc√®ne accompagn√© de grands signes miraculeux et de prodiges. Il l'a toujours fait.

20    Voyez la premi√®re destruction du monde, le premier carrefour. Apr√®s que le monde soit form√© et que Dieu ait plac√© l'homme sur Terre, la Bible dit qu'ils commenc√®rent √† b√Ętir des cit√©s, des projets de gratte-ciel furent mis √† ex√©cution.

21    Voyez cela aujourd'hui. J√©sus a dit clairement: ¬ęComme il en √©tait aux jours de No√©, il en sera de m√™me √† l'Av√®nement du Fils de l'homme.¬Ľ. La m√™me chose...

22    Vous remarquerez qu'ils avaient trouv√© une fa√ßon de travailler avec le cuivre; juste avant la destruction ant√©diluvienne, ils avaient trouv√© une fa√ßon de travailler avec le bronze et avec le fer, juste avant la destruction ant√©diluvienne.

23    Voyez dans quel jour nous vivons aujourd'hui, comment les constructions... Elle dit que le peuple s'√©tait multipli√© sur la surface de la terre. Regardez autour de notre--m√™me dans notre petite ville et comparez cette petite ville de 14.000 habitants il y a quelques ann√©es, et ils sont maintenant 27.000 ou plus. Ainsi vous ne pouvez difficilement trouver un endroit assez vaste pour chasser le lapin dor√©navant. Ce ne sont que des projets de constructions. C'est juste! Construisant! S'augmentant! Se multipliant!

24    Et Il a dit que lorsqu'ils ont commenc√© √† se multiplier, le p√©ch√© et la perversit√© se sont install√©s. Cela est un des grands signes pr√©curseurs que nous sommes √† la fin de la route, un des grands signes.

25    Remarquez, dans ce temps l√† il y avait un homme du nom de Nimrod, il est sorti et a construit la grande cit√© de Babylone qui unifia toutes les villes environnantes, afin qu'elles se f√©d√®rent toutes ensemble. Et ils formeraient une seule grande cit√©, et ce serait Babylone. Et combien Dieu m√©prisa cet ordre mondial par f√©d√©ration.

26    Regardez cela aujourd'hui, la m√™me chose: des conf√©d√©rations du travail, les hommes se liant eux-m√™mes par des unions, et par--et par diff√©rents liens, et par la d√©nomination d'une √©glise qui les enroule tous ensemble, brisant la barri√®re, brisant la--la communion entre les Fr√®res. La conf√©d√©ration, un des grands signes que Dieu a donn√©s lors de la premi√®re destruction, nous le voyons appara√ģtre ici dans la derni√®re destruction. Vous le voyez? Remarquez.

27    Encore une autre chose qu'Il a fait l√†-bas. Nous remarquons que pendant ce temps de grand tumulte, les coeurs des hommes commencent √† se refroidir et √† s'√©loigner de Dieu, les femmes deviennent tellement une idole. Quand les fils de Dieu virent que les filles des hommes √©taient belles, cela devint un ordre sexuel.

28    Voyez la situation aujourd'hui, dans quoi nous vivons. Je ne parle pas contre les femmes honorables, non monsieur; Elles sont l'instrument de Dieu. Mais celles qui ne prennent pas soin de leur personne, combien elles sont nombreuses de l'autre c√īt√©, qui se marient et qui sont donn√©es en mariage. Dieu l'a dit comme cela dans la Bible. J√©sus a dit qu'avant la fin du temps de No√©, elles se mariaient et √©taient donn√©es en mariage. Combien ce grand tumulte fait rage dans le monde aujourd'hui. Et nous r√©alisons que une--une seule chose a provoqu√© cela, la Bible dit que ce sont les esprits, les grands esprits sont descendus, les mauvais esprits, et sont rentr√©s dans ces gens et ont fait ces choses. Et nous voyons les m√™mes mauvais esprits √† l'oeuvre de nos jours.

29    Et maintenant, remarquez encore, non seulement cela, lorsque tout l'enfer se vide, tout le Ciel se vide √©galement. Quand l'ennemi viendra comme un fleuve, l'Esprit de Dieu √©tendra un √©tendard contre lui. Et ces deux forces ont toujours √©t√© d√©voil√©es √† un carrefour.

30    Maintenant, nous voyons qu'au temps o√Ļ Nimrod avait amen√© toutes les f√©d√©rations ensemble, et qu'il avait fait venir tous les gens √† Babylone, et les avait fait rentrer dans cette grande conf√©d√©ration, et au temps o√Ļ tout le mal progressait parmi les femmes, d'une mani√®re sexuelle et ainsi de suite, au m√™me moment Dieu avait un t√©moin sur Terre: √Čnoch, qui marchait avec Dieu sans reproche. Et au m√™me moment o√Ļ le mal apparaissait, les anges sont apparus sur Terre. Les √™tres ang√©liques se sont introduits dans les hommes.

31    Un tr√®s beau type d'aujourd'hui √©galement; alors que le mal appara√ģt, le bien appara√ģt aussi.

32    Et remarquez, l√†-bas dans ce mauvais jour juste avant la destruction, quand Dieu avait un homme en dehors, pr√™chant l'√Čvangile, un homme pauvre, un homme humble, avec vraiment pas grand-chose de ce monde, mais un homme qui avait un coeur pour √©couter Dieu: No√©. Il y avait No√© et √Čnoch pr√™chant au m√™me moment.

33    Si vous vous reportez √† Apocalypse 11, il est dit: ¬ęJe donnerai pouvoir √† mes deux t√©moins au dernier jour.¬Ľ Dans le dernier jour, deux t√©moins √† nouveau, Apocalypse 11... ¬ęEt ils accomplirent des signes et des miracles parmi le peuple.¬Ľ

34    Regardez en arri√®re l√†-bas, alors qu'√Čnoch et No√© pr√™chaient, et No√© pr√™chait un message qui semblait tellement fou aux yeux du monde. Et No√©... C'est l√† maintenant. No√© pr√©parait une arche, construisant un endroit de Salut. Et c'√©tait un miracle en soi. Comment un homme dans un pays sec o√Ļ il n'avait jamais plu, pouvait-il pr√©parer une arche pour flotter sur une mer gigantesque qui serait l√†, disant que cela viendrait du ciel? Et o√Ļ √©tait-elle? Mais par la foi, qui est un miracle en soi, No√© √©tait averti de Dieu, et pr√©parait une arche. Vous le voyez? Peu importait combien cela pouvait para√ģtre ridicule, combien cela paraissait fanatique pour les gens, c'√©tait un miracle en soi de voir cet homme seul frappant son marteau, ce genre de chose paraissait fanatique.

35    Cela se r√©p√®te encore aujourd'hui, quand les hommes mart√®lent l'√Čvangile du Seigneur J√©sus-Christ, pr√™chant le bapt√™me du Saint-Esprit, rendant un peuple pr√™t pour le jugement √† venir, ou un bouclier contre celui-ci. Et les gens de l'√©glise moderne rigolent, et ridiculisent, en disant qu'il n'y a rien de tout cela, et que le jour des miracles est pass√©. C'est un miracle, un signe plac√© √† un carrefour.

36    No√©, travaillant √† l'√©cart, n'accomplissait pas seulement un miracle, ou attend--il √©tait aussi dans l'attente d'un miracle.

37    Et l'√Čglise aujourd'hui, alors qu'elle peine au loin sous le fardeau de pr√™cher l'√Čvangile, avec les signes et les prodiges qui l'accompagnent, ils se pr√©parent √† un miracle: l'Enl√®vement de l'√Čglise et son d√©part √† la Maison. Pr√©parant les gens, leur donnant de la lumi√®re, d√©charg√©s des choses du monde, et amenant leurs √Ęmes jusque dans la pr√©sence de Dieu, afin que lorsque J√©sus appara√ģt la deuxi√®me fois dans la gloire, ceux qui soient pr√™ts soient enlev√©s et attrap√©s tous ensemble dans les airs, et soient toujours avec Lui.

38    ¬ęComme il en √©tait au temps de No√©, ainsi il en sera de m√™me √† l'Av√®nement du Fils de l'homme; mangeant, buvant, se mariant, se donnant en mariage¬Ľ, toutes ces choses que vous voyez se passer ouvrent... Dieu fasse venir le jour o√Ļ vous ouvrez--Dieu ouvre votre entendement afin que vous voyez que ces choses sont des poteaux indicateurs. Et les miracles surnaturels de la seconde venue du Seigneur J√©sus-Christ sont suspendus juste devant nous aujourd'hui et nous sommes √† un carrefour. Remarquez.

39    Et alors que No√© commen√ßai √† avertir les gens, beaucoup d'entre eux riaient de lui, se moquaient de lui, parce que son message semblait enti√®rement en dehors de la raison.

40    Et aujourd'hui, comment les gens peuvent-ils aujourd'hui... lorsqu'ils disent: ¬ęNous avons les meilleurs docteurs du monde entier. Nous avons les meilleures cliniques que nous ayons jamais eues. Nous avons tout ceci, cela et encore autre chose. Pourquoi aurions-nous besoin...¬Ľ

41    √Čcoutez. Nous avons aujourd'hui besoin de la gu√©rison Divine plus que jamais auparavant. Et alors que les jours passent, qu'ils passent et qu'ils passent, ainsi cela deviendra de plus en plus n√©cessaire. Et il arrivera apr√®s un temps, qu'√† moins qu'un homme soit scell√© du Saint-Esprit, son coeur, c'est dur √† dire mais il sera perm√©able √† n'importe quoi. Quand ces plaies extraordinaires commenceront √† tomber, elles ne pourront s'approcher de ceux qui ont le sceau de Dieu sur leur front. Nous sommes √† un croisement, √† des carrefours maintenant.

42    Alors que nous remarquons en voyant No√©, qu'il allait √ß√† et l√† avertir les gens, disant que la pluie venait. Le peuple ne savait m√™me pas ce que signifiait la pluie. Il n'avait jamais plu.

43    Et il y a des gens aujourd'hui dans le monde, apr√®s deux mille ans de pr√©dication de l'√Čvangile, qui ne savent pas ce que signifie √™tre n√© de nouveau de l'Esprit de Dieu. Ils ne savent pas ce que signifie l'omnipotence, que Dieu dans Son grand pouvoir omnipotent, peut transformer une √Ęme d'un--d'un p√©cheur de la rue, en une position ang√©lique dans le Royaume de Dieu en tant que fils et fille de Dieu. Ils ne le comprennent pas. Ils sont trop occup√©s, omnibul√©s par les choses du monde: miroitant, flirtant avec le monde, et ils ne r√©alisent pas que c'est un mauvais esprit, et un grand poteau indicateur pour les gens de ce jour disant de veiller et d'√™tre pr√™t. J√©sus a dit: ¬ę... Quand ces choses commenceront √† arriver, redressez-vous et levez vos t√™tes car votre d√©livrance approche.¬Ľ

44    Non seulement cela, mais Dieu montra des signes au travers d'√Čnoch. Il montra des signes par No√©, et le monde entier riait de cela. Mais un jour un tonnerre et l'√©clair sont venus. Du feu est sorti des cieux. Un √©clair et des tonnerres ont commenc√© √† gronder. C'√©tait un miracle en soi. Et la pluie commen√ßa √† tomber.

45    Mais voici le grand miracle: le miracle √©tait la fa√ßon dont Dieu avait blotti Ses enfants croyants dans l'arche de sauvetage. Tout le temps que l'√©clair et le tonnerre retentissaient, que la pluie tombait sans cesse, No√© se reposait dans l'arche de Dieu, pr√©destin√©, pr√©-ordonn√© √† marcher √† l'int√©rieur de cette arche. Lorsque les plaies tombaient, No√© se reposait en s√©curit√©. Il avait √©t√© ridiculis√©, mais il entrait maintenant dans son repos.

46    Ils peuvent rirent et faire de vous la ris√©e aujourd'hui, parce que vous d√©sirez vivre une vie totalement abandonn√©e au Seigneur J√©sus; ils ne r√©alisent pas que vous √™tes blotti sous Ses Bras √Čternels. Ils ne r√©alisent pas que vous vous reposez en s√©curit√© dans l'omnipotence et que rien ne peut vous alarmer.

47    L'arche commen√ßa √†... l'eau commen√ßa √† venir et les gens commenc√®rent √† crier, et √† pleurer, et √† se lamenter et ainsi de suite. Et au lieu que l'arche reste l√†, elle flottait juste au-dessus, enveloppant et ber√ßant No√© au gr√© des vagues tout le temps. √Ä coup sur, c'√©tait un poteau indicateur. Dieu balayait le monde de tout p√©ch√©. Il allait en commencer un nouveau. Les signes et les prodiges apparaissaient avant qu'Il le fasse.

48    Remarquez, √† leur sortie, quand Dieu lib√©ra Isra√ęl qui √©tait en esclavage l√†-bas en √Čgypte... Avant que Dieu ne bouge Son petit doigt pour Isra√ęl, la premi√®re chose qu'Il fit c'√©tait d'accomplir un signe surnaturel pour montrer qu'Il √©tait omnipotent, qu'Il vivait toujours. Les pr√™tres, les rabbins, tous ceux de ce temps-l√† pensaient que Dieu n'existait plus, comme ils le font aujourd'hui. Mais Dieu est toujours omnipotent, et Il accomplit toujours le miraculeux. Et ils pensaient qu'Il avait cess√© d'exister. Mais juste au milieu de ce temps-l√†, Dieu est descendu dans une humble famille de L√©vi insignifiante, produisant un fils, qui √©tait le lib√©rateur.

49    Et comment ce petit Mo√Įse √©tait blotti dans cette arche. J'aimerais que nous ayons le temps de rentrer dans cela et de l'expliquer, comment ils l'avaient enlev√© sur la rivi√®re l√†-bas. Et l√† au milieu des crocodiles et de toutes choses, accomplissait le miraculeux.

50    Comment Il pr√©serva Mo√Įse juste au moment o√Ļ, probablement, ils pensaient que tous les jours des miracles √©taient pass√©s.
    Mais ils √©taient au carrefour. Ils avaient la Parole. Ils avaient les os de Joseph. C'√©tait en ordre. Il y eut des signes, oui, que Dieu Se tient toujours pr√®s de Sa Parole, ils avaient le Dieu omnipotent Qui ne peut pas faillir, Qui est le M√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement, qui Se tenait au milieu d'eux.

51    Et √† l'√Ęge de quarante ans, lorsque Mo√Įse se tenait au bord de la rivi√®re, ou du c√īt√© du d√©sert, Dieu est descendu dans la forme d'un Ange. Et Dieu, avant qu'Il d√©truise l'√Čgypte et retire Ses enfants, et qu'Il change toute la dispensation, Dieu est apparu sur Terre et Il envoya des Anges pour les pauvres et les n√©cessiteux. Il accomplissait des signes et des prodiges pour eux, et Il montra Sa gloire √† Mo√Įse. De quelle mani√®re il pourrait prendre un b√Ęton et accomplir un miracle. De quelle mani√®re il pourrait mettre sa main sur sa poitrine et la gu√©rir ensuite de la l√®pre.

52    Qu'est-ce que c'√©tait? Ils √©taient √† un changement de temps, ils √©taient au carrefour des routes. Et le grand Dieu qui ne change pas, Qui √©tait dans--dans--inchangeable, Qui accomplissait ces choses aux carrefours du temps dans le pass√©, combien plus ne le fera-t-Il pas maintenant alors que tout l'enfer est d√©ploy√© et que le temps de la fin est l√†? Il est le M√™me. Il ne faillit pas. L'omnipotence rencontre le miraculeux. Certainement. L'insondable... la pens√©e d√©raisonnable de l'homme ne peut jamais comprendre le miraculeux. Vous devez rentrer en contact avec l'omnipotence. Quand vous fa√ģtes cela, vous √™tes en contact avec le surnaturel. Votre vie change, votre pens√©e change, votre esprit change, vous √™tes rendu diff√©rent. Votre maladie est finie. La grande puissance de Dieu agit √† l'int√©rieur.

53    Mo√Įse au buisson. Il a vu et entendu l'omnipotence, et il a vu le miraculeux. Dieu n'√©tait pas satisfait de donner juste √† Mo√Įse un message pour pr√™cher aux √Čgyptiens et pour pr√™cher aux Isra√©lites. Le Dieu omnipotent et le Dieu miraculeux n'√©tait pas un--un Dieu s'Il le r√©v√©lait juste √† un homme. Mais Il a dit: ¬ęPrends ces signes.¬Ľ All√©luia. ¬ęPrends ces signes et montres-leur l√†-bas; Je serai avec toi.¬Ľ

54    Le changement, le carrefour √©tait arriv√©, le temps que quelque chose se passe. Mais avant que cette chose se passe, Dieu donna Son avertissement. ¬ęJe suis toujours J√©hovah. Je suis toujours en vie. Et Je suis omnipotent. Je suis le Dieu miraculeux.¬Ľ

55    Alors comme il descendait en √Čgypte, il a prit son b√Ęton, et l'a jet√© par terre, et a gu√©ri sa main de la l√®pre, et a fait toutes ces choses.

56    Mais je veux vous faire remarquer qu'√† chaque fois que le miraculeux fut accompli, Satan √©tait toujours l√† pour en faire une contrefa√ßon. Et de m√™me qu'il √©tait un faussaire en ce jour, il est toujours le m√™me faussaire aujourd'hui. M√™me si ses contrefa√ßons ne font que pointer vers le carrefour du temps de la fin.

57    Ils avaient ces esp√®ces de devins et--l√†-bas du nom de Jann√®s et Jambr√®s, qui se lev√®rent et jet√®rent leurs b√Ętons par terre, les changeant en serpents et ainsi de suite, et qui font la m√™me chose aujourd'hui. Mais Dieu confirma qui √©tait de Dieu. Ils pouvaient amener des plaies, mais ils ne pouvaient pas accomplir la gu√©rison Divine. Donc Dieu seul peut gu√©rir. Et ils pouvaient produire un furoncle, mais ils ne pouvaient pas l'enlever. Dieu Se tenait l√†-bas dans Sa puissance pour montrer que la r√©elle gu√©rison Divine √©tait Son miracle et pour prouver l'omnipotence au carrefour des routes.

58    Les √Čgyptiens appel√®rent les furoncles mais ils se bris√®rent eux-m√™mes. Mais le serviteur de Dieu pouvait les faire partir. Pourquoi? Ils peuvent faire une contrefa√ßon.

59    Il nous est dit dans ces derniers jours, qu'il se passerait la m√™me chose: ¬ęComme Jann√®s et Jambr√®s s'oppos√®rent √† Mo√Įse, de m√™me ces hommes s'opposent √† la v√©rit√©, √©tant corrompus d'entendement, r√©prouv√©s en ce qui concerne la foi.¬Ľ De quelle mani√®re ils feraient! ¬ęEmport√©s, enfl√©s d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, d√©loyaux, intemp√©rants, ayant l'apparence de la pi√©t√©.¬Ľ

60    Oh! eh bien! je vais vous dire simplement que le jour dans lequel nous vivons au carrefour des routes, √† la fin de la route, c'est la fin de l'√Ęge! Dieu est en train de le prouver. Quel merveilleux jour nous vivons.

61    Dieu le leur prouva et re√ßu la gloire en Se confirmant Lui-m√™me. Comment Il est descendu l√†-bas en √Čgypte et a frapp√© la nation. Comment Il fit sortir Isra√ęl sur les ailes des aigles et qu'Il accomplit des signes et des prodiges, parce qu'Il est omnipotent, et qu'Il accomplit le miraculeux.

62    Avant qu'Il coule le char de Pharaon, Il donna toutes sortes de signes. Il donna les signes de la gu√©rison Divine. Il donna des signes et chaque confirmation de Sa puissance: de quelle mani√®re Il pouvait sauver un fils a√ģn√© ou prendre un fils a√ģn√©; de quelle mani√®re Il pouvait d√©truire; de quelle mani√®re Il pouvait sauver la vie. De quelle mani√®re Il pouvait accomplir des miracles, Il pouvait produire le miraculeux... Et de quelle mani√®re le soleil et la lune furent obscurcis, comment la gr√™le balaya le sol, comment les √©clairs sillonnaient le pays en tuant les troupeaux et ainsi de suite, exactement de la m√™me mani√®re qu'aux jours de No√©.

63    Et Il a dit: ¬ęDans les derniers jours, la lune refusera de donner sa lumi√®re, et le soleil ne brillera pas et sera obscurci comme un sac de crin, et elle sera comme du sang.¬Ľ Qu'elle cache sa face, et qu'elle se mette √† pleurer, et Dieu sera sur Terre, omnipotent, r√©alisant le miraculeux. Il le peut, certainement. Il est omnipotent. Pensez √† cela.

64    L√†-bas en √Čgypte, comment Il accomplit ces signes et prodiges et les choses qu'Il a faites. Il est Dieu. Personne ne peut prendre Sa place.

65    Remarquez, Dieu accomplissait Ses miracles. Et Il donna sa chance √† Pharaon. Et Pharaon √©choua et refusa de saisir sa chance. Il ne restait plus rien.

66    Quand un homme repousse la gr√Ęce de Dieu, il ne reste plus qu'une chose; c'est le jugement. Et aujourd'hui mon cher ami, que Dieu nous aide, quand tu verras la fin de ce texte arriver, et si tu as repouss√© la gr√Ęce de Dieu qui t'√©tait offerte par J√©sus-Christ, le Saint-Esprit, il ne restera rien d'autre que le jugement. Il ne peut rester rien d'autre.

67    Finalement Pharaon manqua d√©finitivement le but de son jour de gr√Ęce, et il ne restait rien, car le carrefour du temps √©tait √† la porte. Dieu avait crois√© le temps.

68    Quand Lot et Abraham, dans un autre temps... Quand Abraham devait √™tre le ma√ģtre du monde, sa semence devait s'√©parpiller sur toute la Terre. Il avait avec lui Lot, son neveu, qui √©tait un parent.

69    Quelle merveilleuse image de cette √©glise froide, formaliste, indiff√©rente d'aujourd'hui et de l'√Čglise du Dieu vivant, n√©e de l'Esprit, √©lue, appel√©e hors de, s√©par√©e. Ils demeuraient ensemble sur le m√™me plan.

70    Mais le temps arriva finalement o√Ļ Lot avait prit son groupe qui √©tait nombreux et o√Ļ il √©tait descendu √† Sodome et Gomorrhe, l√† o√Ļ ils allaient √™tre populaires, l√† o√Ļ ils choisiraient eux-m√™mes leur pays. Et Abraham est rest√© dans la volont√© de Dieu, il a pris la portion mis√©rable du pays. Sara√Į, sa jolie femme, et Abraham, rest√®rent sur la portion mis√©rable du pays afin de servir le Seigneur.

71    Dieu ne promet pas un lit fleuri en √Čden. Ne falsifiez pas un Chr√©tien, et ne falsifiez pas le message disant que toutes choses seront faciles, que rien ne va vous arriver, que rien ne va--qu'il n'y aura pas d'√©preuves ou quoi que ce soit. C'est faux.

72    Comme l'a dit le po√®te: ¬ęDois-je √™tre port√© de la maison jusqu'au Ciel sur un lit fleuri et confortable, pendant que d'autres ont combattu pour remporter le prix et ont navigu√© sur des mers ensanglant√©es?¬Ľ Non, monsieur.

73    Dieu ne promet pas la facilit√© et la prosp√©rit√©. Mais Il promet gr√Ęce pour endurer chaque √©preuve. Voil√† la gr√Ęce que nous cherchons.

74    Abraham choisit le chemin de Dieu. Il resta au sommet de la montagne bien qu'il n'y ait pas beaucoup d'herbe pour son troupeau. Mais Lot: un type du monde r√©trograde, l'√©glise qui ne croit pas au miraculeux. Puis il arriva finalement que ces choses remont√®rent jusqu'√† Dieu, au moment o√Ļ elles devaient arriver √† un carrefour. Il devait y avoir un temps, parce qu'Abraham √©tait l'h√©ritier du pays.

75    √Ē Dieu, pourquoi les Chr√©tiens ne peuvent-ils pas le voir? ¬ęB√©nis soient ceux qui ont le coeur pur; ils verront Dieu. B√©nis soient les doux: ils h√©riteront la terre.¬Ľ Le carrefour du temps est √† la porte pour que Dieu nous montre que nous sommes au temps de la fin. Voyez? Le miraculeux, le surnaturel, l'omnipotence accomplissant le miraculeux. Regardez √† Dieu.

76    Comme du temps d'Abraham, juste avant le temps de la fin, regardez ce qui se passait dans le monde. En bas √† Sodome, dans la grande ville.

77    Abraham vivait dans une tente, lui qui √©tait h√©ritier de toutes choses, vivait dans une tente. Pas √©tonnant que le po√®te puisse dire: ¬ęUne tente ou une petite maison, pourquoi m'inqui√©terais-je?¬Ľ Vous √™tes h√©ritier de toutes choses si vous √™tes en Christ. Dieu Lui a donn√© la terre, et Il est le Roi, et nous sommes en Lui et donc h√©ritiers de toutes choses. L'omnipotence, le miraculeux, et au carrefour du temps.

78    Remarquez attentivement maintenant alors que nous approfondissons cela. Observez comment Dieu a agit juste avant le temps de la fin.

79    Lot vivait au fond de Sodome, o√Ļ la perversion augmentait constamment. Les hommes sont devenus homosexuels, pervertis, changeant le cours naturel de la nature humaine en des voies perverties.

80    Voyez le monde aujourd'hui. Toute la chose devient une dispensation de la perversion. Et l'on va √©tudier la religion dans de grands endroits, et de grandes √©coles... Et on m'a dit et j'ai appris, qu'il y a des endroits o√Ļ les hommes n'ont pas le droit de se marier. Mais c'est tellement horrible. Et de ces √©coles aujourd'hui et de ces √©glises modernes l√†-bas, comment cette grande douleur, les hommes ont bu, et fum√©, et excit√© leurs passions, et sont all√©s courir des jeunes filles et ainsi de suite, et cela depuis leur enfance jusqu'√† ce que tout le cours de leur vie soit perverti. Dieu les a livr√©s √† la destruction. Et leurs vies se sont m√©lang√©es au point qu'ils ne sont plus des hommes ou des femmes naturels; le diable les a tellement saisis.

81    Voyez le carrefour du temps de Sodome et Gomorrhe. Voyez le carrefour du temps de No√©: se mariant et se donnant en mariage. Vous voyez les poteaux indicateurs? [L'Assembl√©e dit: ¬ęAmen.¬Ľ - N.D.√Č.] Qu'est-ce qui est arriv√©? Mais dans le m√™me temps, Dieu avait un Proph√®te sur Terre. [Fr√®re Branham frappe sur la chaire quatre fois.] Avant le temps de la fin...

82    Voil√†. √Čcoutez! √Ä chaque fois que Satan envoie ses imitateurs avant le temps de la fin, Dieu envoie Ses proph√®tes. Et nous sommes avertis par la Bible que: ¬ęDans les derniers jours vos jeunes hommes auront des visions et que sur Mes serviteurs et Mes servantes.¬Ľ Les proph√®tes appara√ģtront de nouveau sur Terre. Des voyants avec des visions appara√ģtront sur Terre, au temps de la fin. Nous sommes au carrefour. Ce temps de la fin a √©t√© proph√©tis√© par tous les saints proph√®tes au travers des √Ęges et annonc√© par la Parole sacr√©e de Dieu: ce que le Seigneur voulait; ce que Ses b√©n√©dictions seraient, et ce que le diable ferait dans ces jours-ci. Le temps de la fin, ce qui arriverait.

83    La saintet√© de Dieu ne peut supporter le manque d'humilit√© de ce monde. Mais avant qu'Il am√®ne cela √† un carrefour, Il envoie des flashes rouges d'avertissement. Non seulement cela, mais avant que Dieu d√©truise Sodome et Gomorrhe, Il envoya √† la terre des Anges qui se sont m√©lang√©s parmi les hommes.

84    Et avant le temps de la fin, Dieu a promis qu'Il enverra des Anges. Et nous les voyons. Ils viennent avec les messages du Dieu Tout-Puissant. Le carrefour du temps. Il n'y a pas trois semaines, j'ai vu celui qui est puissant se tenir l√†, celui qui s'est tenu l√† depuis que je suis un petit gar√ßon, et avec qui j'ai parl√©. Je ne suis pas un fanatique; vous savez cela. Mais c'est pour accomplir les √Čcritures.

85    Je pense que l'√Čglise devrait conna√ģtre la v√©rit√© et les signes qui montrent o√Ļ nous en sommes, alors vous ne serez pas paresseux, alors vous serez debout et en action, alors les diff√©rences seront expuls√©es et vous marcherez comme de r√©els hommes et femmes de Dieu, vos coeurs braqu√©s sur Christ. Et ne concentrez pas votre attention sur les choses m√©prisables de la terre, car elles sont du diable. Toutes ces querelles, et ces guerres, et ces luttes, et ces diff√©rents, √©loignez vos yeux loin d'elles: nous sommes √† la fin. Et souvenez-vous, vous n'aurez peut-√™tre pas une semaine suppl√©mentaire pour faire cela. Dieu seul sait. Nous sommes ici √† la fin.
    L√†-bas se trouvait No√© en son temps. Ici se trouve Isra√ęl dans son temps.

86    Ici se trouve Abraham au carrefour suivant entre le--le monde, le naturel et le surnaturel. Les anges sont descendus, ils ressemblaient √† des hommes. Gloire. Ils se sont tenus pr√®s d'Abraham, le proph√®te, et lui ont dit: ¬ęAbraham, Dieu accomplira le surnaturel. L'ann√©e prochaine au temps de la vie, Je te visiterai, et ta femme qui a une centaine d'ann√©es, et tu auras un enfant. Je te montrerai Mon pouvoir de gu√©rison Divine. Je te changerai de nouveau en un jeune homme, et Je changerai Sara√Į et Je ferai d'elle une personne diff√©rente.¬Ľ Il fera d'elle une jeune femme. ¬ęJe suis le miraculeux; Je suis Omnipotent. J'accomplis le miraculeux.¬Ľ Amen. ¬ęJe te d√©montrerai Ma puissance. Abraham, nous sommes au carrefour du temps. Les mauvais esprits sont bien l√†-bas √† Sodome. Ils travaillent dans le monde l√†-bas.¬Ľ

87    Ils travaillent ici aujourd'hui: l'homosexualit√©, le prestige, et ils racontent des blagues insens√©es et toutes les choses sales √† la radio, √† la t√©l√©vision, pas m√™me censur√©s ou quoi que ce soit, et parfois, pervertissant l'√Čvangile en quelque chose de social. Le monde entier est devenu perverti. Mais dans le m√™me temps o√Ļ le monde est devenu perverti, les croyants deviennent convertis dans le Seigneur dans la puissance de Dieu, par l'oeuvre et l'apparition de l'Omnipotence. Comment ce Dieu dans Sa gr√Ęce nous d√©montre ces choses!

88    Il dit: ¬ęAbraham¬Ľ, lorsque Son proph√®te √©tait assis sous sa tente, un vieil homme l√†-haut dans le pays aride... Peu lui importait, une tente ou une petite maison, quelle diff√©rence cela lui faisait-il? Il √©tait h√©ritier de tout cela. Tout lui appartenait et il le savait.

89    Ainsi le croyant le sait aujourd'hui. Pourquoi nous inqui√©tons-nous de ces choses terrestres? C'est pourquoi j'ai abandonn√© les r√©unions il n'y a pas longtemps, je ne voulais pas faucher les gens pour des offrandes. Peu m'importe ce que les gens disent; je crois que Dieu est assez fort pour pourvoir √† tout ce dont Il a besoin. Oui, monsieur. Je pr√©f√©rerais manger des biscuits secs et boire de l'eau de pluie, et pr√™cher l'√Čvangile, plut√īt que d'avoir les choses d√©licates de ce monde. Qu'importe, si nous pouvons seulement les amener √† se remettre entre Ses mains, et √† s'attendre √† l'Omnipotence. C'est juste.

90    Observez o√Ļ nous en sommes. Et nous LE voyons alors qu'Il continue, avec Abraham assis sous sa tente et ces Anges qui lui apparaissent.

91    Ils sont descendus √† Sodome et Gomorrhe, et nous d√©couvrons que Dieu dans ce jour, a accompli des miracles. Il a fait sortir le feu du ciel et a balay√© la cit√©, et compl√®tement nettoy√© le pays, et l'a donn√© tout entier √† Abraham. Et la femme de Lot, qui √©tait une dame importante des soci√©t√©s des villes de Sodome et Gomorrhe, fut chang√©e en un pilier de sel, parce qu'elle regarda en arri√®re vers le m√©morial de disgr√Ęce. Et toutes les vall√©es furent compl√®tement balay√©es lorsque Dieu a accomplit le miraculeux, avec du feu et du souffre venant des Cieux.

92    Quel temps merveilleux. Quelle merveille de vivre dans ce temps-l√†. Dieu, dans Son omnipotence, ils arriv√®rent de nouveau √† un carrefour du temps. (Je pense que je suis bouscul√© par le temps; je vais devoir me d√©p√™cher.) Une omnipotence est venue √† nouveau, la Pr√©sence √† nouveau.

93    Il y avait un gars du nom d'Achab qui √©pousa une fille appel√©e J√©zabel. Achab un croyant au commencement, n√© Juif, circoncis le huiti√®me jour selon la loi, et il avait √©t√© √©lev√© dans un foyer religieux, et enseign√© √† croire en J√©hovah; mais il tomba amoureux d'une esp√®ce de fille aux yeux s√©duisants et idol√Ętre. C'est juste.

94    Et aujourd'hui, des hommes tr√®s gentils, des Chr√©tiens, sont dirig√©s par de telles b√™tises et par le prestige parce que leur coeur n'a pas √©t√© fond√© en Christ J√©sus. Oui. Dans quel jour nous vivons; quel temps. Ce poteau indicateur nous regarde en face.

95    Mais alors, juste avant que Dieu envoie le ¬ęshowdown¬Ľ [expression qui signifie confrontation ‚Äď N.D.T.], afin de montrer Qui √©tait Dieu, alors le temps √©tait arriv√© pour qu'un Proph√®te du nom d'√Člie vienne dans le pays, il √©tait oint du message de Dieu. Et il accomplissait le miraculeux et prouvait que l'omnipotence √©tait encore miraculeuse. Le Proph√®te s'est tenu l√†-bas et a ferm√© les cieux, afin qu'il ne pleuve pas aux jours de son minist√®re. Et il fit descendre les pluies du ciel et abreuva la terre. Et les Anges sont apparus sur la sc√®ne (All√©luia!), ils lui ont cuit une esp√®ce de galette de ma√Įs qui l'ont gard√© en vie pr√®s de quarante jours...?... [Passage blanc sur la bande. ‚Äď N.D.√Č.]...alors qu'il √©tait au fond du d√©sert avec Dieu.

96    Les Anges apparaissent au temps de la fin. Tous les proph√®tes et les poteaux indicateurs pointent dans cette direction, disant qu'en ce jour les Anges appara√ģtront, les proph√®tes ressusciteront, qu'il y aura des signes et des prodiges. Et si Dieu a fait cela pour ces petits carrefours dans la pass√©, que fera-t-Il maintenant lorsque tout l'enfer se d√©verse? Tout le Ciel sera d√©vers√©. Avec les Anges qui apparaissent, des signes et des prodiges sur Terre, les imitateurs qui s'√©l√®vent, Dieu prouvant, qui est juste et qui est faux. Amen.

97    Oh! je L'aime! Je suis s√Ľr que vous aussi. Je ne veux pas crier dans vos oreilles, mais il y a un incendie dans mon √Ęme. Quand je pense √† ce jour.

98    Juste avant qu'Il ne les d√©livre, Il a produit toutes sortes de signes et de prodiges. Ils envoy√®rent une bande de gens l√†-haut afin de ramener ce Proph√®te par la force. Il a dit: ¬ęSi je suis un homme de Dieu, que le feu du ciel descende.¬Ľ

99    Surveillez comment un feu vient √† chaque fois. Surveillez comment les proph√®tes viennent √† chaque fois. Surveillez comment le miraculeux est accompli chaque fois. Surveillez comment Dieu Se confirme Lui-m√™me dans la gu√©rison et la puissance √† chaque fois, juste aux carrefours, jamais avant, tout juste aux carrefours, un changement de dispensation, un changement de temps.

100    Maintenant, quelques textes pour terminer. Observez une minute. Nous allons rentrer maintenant dans le--le cinqui√®me grand carrefour, et l'un des principaux carrefours car le cinqui√®me tient en cinq, J-√Č-S-U-S. Amen. Le temps √©tait arriv√© o√Ļ la question du p√©ch√© devait √™tre r√©gl√©e. Le temps √©tait arriv√© o√Ļ le miraculeux Se ferait Lui-m√™me comprendre en pl√©nitude. Le temps √©tait arriv√© o√Ļ les coeurs des hommes devaient √™tre chang√©s, car les lois et les juges et ainsi de suite ne pouvaient pas le faire. Le sang des taureaux et des boucs ne pouvaient pas enlever.

101    Et juste avant que ce grand carrefour n'arrive, le diable est apparu parmi les pr√©dicateurs. Disant: ¬ęLes jours des miracles sont pass√©s. Il n'y a pas de telles choses.¬Ľ

102    Puis au m√™me moment, Dieu envoya les Anges vers la terre. Il y avait l√†-bas un vieil homme, qui avait sa maison en ordre, son nom √©tait Zacharie. Un jour qu'il priait, alors qu'il √©tait √† l'autel pour pr√©senter son encens, faisant des intercessions pour le peuple, un Ange remarquable lui est apparu l√†, √† sa droite, prouvant qu'un autre carrefour du temps √©tait √† la porte. Il lui dit que sa femme, qui √©tait vieille et bien ab√ģm√©e par l'√Ęge, lui donnerait un fils, et que son nom serait Jean.

103    Jean est venu en proclamant le miraculeux. Jean √©tait un Proph√®te. La Bible dit, J√©sus Lui-m√™me dit qu'il n'y a pas eu d'homme n√© sur Terre comme lui paru jusqu'√† ce jour. All√©luia! Pourquoi? Il √©tait un Proph√®te, le plus grand paru jusqu'√† ce jour, parce que c'√©tait le plus grand carrefour que Dieu ait jamais fait avec le diable, lorsque leurs sentiers se sont crois√©s, et l√† Il voulait le d√©pouiller et lui arracher tout ce qu'il poss√©dait. All√©luia! Jean √©tait un Proph√®te.

104    Gabriel √©tait l'Ange. Ils apparaissent au carrefour du temps. Gloire √† Dieu! Dieu commen√ßa √† avertir les gens, que le carrefour √©tait l√†, suffisamment √† temps, presque 33 ans avant que cela n'arrive. Les incroyants devenaient de plus en plus mauvais, et rabaissaient cela, ils s'en moquaient, et essayaient de s'√©loigner de cela, et finalement ils tuaient quiconque leur disait quelque chose, mais Dieu agissait dans le miraculeux de la m√™me fa√ßon, parce qu'Il est omnipotent. Il doit l'√™tre; Il est Dieu.

105    Voyez ce qui arrive maintenant, alors que nous poursuivons cet--cet √©pisode ici. Alors que nous avan√ßons, nous voyons Jean arriver √† la rivi√®re, pr√™chant et baptisant. Il leur parlait de quelqu'UN Qui venait, et qui √©tait plus puissant que lui. Il commence √† pr√™cher, apr√®s un moment, voil√† qu'appara√ģt rien de moins que l'Omnipotent Lui-m√™me, envelopp√© dans un petit paquet de chair. Le Grand J√©hovah Dieu Se r√©v√©la Lui-m√™me dans Son Fils Christ J√©sus. L'Omnipotence fut faite chair et demeura parmi nous, marcha parmi nous. All√©luia!

106    Alors qu'Il cheminait une nuit, sur la mer de Galil√©e, allong√© dans un vieux et petit bateau tout ballott√©, Il faisait comme si de rien n'√©tait. Il √©tait fatigu√©. Mais un carrefour du temps arriva; quelque chose devait se passer. Il mit Son pied sur le bord du bateau, regarda en-haut et dit: ¬ęDu calme, paix ici.¬Ľ Je vous dis que le Cr√©ateur m√™me des cieux et de la Terre √©tait dans ce bateau, et la nature devait Lui ob√©ir. Lorsque l'Omnipotence parle, le miraculeux prend place. Amen.

107    Un l√©preux, un homme couvert de l√®pre, est venu √† Lui un jour, disant: ¬ęSeigneur, si Tu le veux Tu peux me rendre pur.¬Ľ

108    Il le toucha et lui dit: ¬ęJe le veux, sois pur.¬Ľ Et lorsque l'Omnipotence parle, le miraculeux prends place. All√©luia! La l√®pre se retira comme le soleil s'enfuit devant un nuage. Bien s√Ľr. L'Omnipotence parle.

109    Il a promis que dans ces derniers jours Il parlerait √† nouveau. Lorsque l'Omnipotence parle, le miraculeux arrive. Oui, monsieur.

110    Remarquez. Il a gu√©ri le malade; Il a ressuscit√© le mort; Il a ouvert les yeux de l'aveugle. Qu'est-ce que c'√©tait? Prouvant aux gens que le carrefour √©tait l√†. ¬ęJ'ai le pouvoir de donner Ma vie; J'ai le pouvoir de la reprendre de nouveau. Personne ne Me l'enl√®ve.¬Ľ

111    Un jour dans Jean 17, Il leva les yeux et dit: ¬ęP√®re, l'heure est venue.¬Ľ All√©luia! Le carrefour est l√†. Toutes choses sont finies maintenant; toutes choses se pr√©parent. Le carrefour des routes est venu; le monde est averti. J'ai oint ces ap√ītres, et ils ont accompli des signes et des prodiges. Nous sommes pass√©s par tout le pays; nous l'avons pass√© au peigne fin. Le temps est l√†. Le temps est venu.

112    Fr√®re, en temps que pr√©dicateur de l'√Čvangile ce matin, je crois que l'Esprit-Saint parle au travers de l√®vres mortelles aujourd'hui, que des minist√®res oints parlent: ¬ęLe temps est venu. Le temps est l√†.¬Ľ Et l'Omnipotence a r√©pondu. Le miraculeux s'installe. Cela doit √™tre au carrefour.

113    Et l√†-bas, Dieu a √©t√© manifest√© en chair, quand Il a accompli tous ces miracles sous l'omnipotence.

114    ¬ęParle la Parole, Seigneur, et mon serviteur sera gu√©ri. Mon serviteur ne--sera--ne mourra pas.¬Ľ Il savait; ce centurion Romain savait qu'il √©tait un homme soumis √† l'autorit√©, et que ceux qui √©taient sous ses ordres devaient--quoi qu'il demande, ils devaient le faire. ¬ęEt si je dis √† cet homme, 'Viens,' il vient, et √† cet homme, 'Va', et il va.¬Ľ Il disait: ¬ęJe suis un homme ayant autorit√©. Et tout ce qui est sous mon autorit√© m'ob√©it. Et Seigneur, je ne suis pas digne que Tu viennes dans ma maison. Parle seulement la Parole.¬Ľ All√©luia! Il savait que c'√©tait l'Omnipotence. Il savait que quand l'Omnipotence parlait le miraculeux s'installerait. Oh! la la!

115    Alors Il S'est tenu au tombeau de Lazare, pleurant comme un homme dans Sa chair. Marthe a dit: ¬ęSeigneur, si seulement Tu avais √©t√© l√†, mon fr√®re ne serait pas mort. Mais m√™me maintenant, que l'Omnipotence parle. Quoi que Tu demandes √† Dieu, Dieu le fera.¬Ľ Alors Il a march√© vers le tombeau.

116    L'Omnipotence √©tant manifest√©e l√† parmi nous, Dieu en Christ r√©conciliant le monde avec Lui-m√™me. Il a v√©cu ici avec nous, Dieu Se prouvant Lui-m√™me au travers de Son Fils, le Christ J√©sus, Il √©tait omnipotent et miraculeux.

117    Et s'Il est le M√™me hier, aujourd'hui, et √©ternellement, et Il a dit: ¬ęJe ne vous d√©laisserai pas. Je ne vous abandonnerai jamais. Je serai avec vous jusqu'√† la fin du monde.¬Ľ Comment pouvons-nous nous attendre √† quelque chose d'autre, quand Il parle, sinon que le miraculeux se produise?

118    Donc LE voici Qui descend au tombeau en pleurant. Et alors l'Omnipotence Se rassembla avec Elle-m√™me et Il parla: ¬ęLazare, sors!¬Ľ Et un homme qui √©tait d√©j√† en train de pourrir; en quatre jours, le nez de son visage s'√©tait √©cras√©; les vers de la chair s'√©taient install√©s. La corruption trouva son Ma√ģtre. All√©luia! Il rendit la vie √† cet homme mort, et un homme qui autrefois √©tait mort se tenait sur ses pieds et vivait √† nouveau, le miraculeux!

119    ¬ęJe suis la R√©surrection et la Vie¬Ľ, a dit Dieu. ¬ęCelui qui croit en Moi vivra, quand m√™me il serait mort; et quiconque vit et croit en Moi ne mourra jamais.¬Ľ

120    Parle, Omnipotence! Le miraculeux s'installera. Et Il le fait toujours au carrefour. Et nous sommes au carrefour. Soyez en alerte lorsque vous verrez ces choses arriver; nous sommes au temps de la fin.

121    L'Omnipotence parle et un homme mort, il √©tait mort et vivait √† nouveau, se tenant sur ses pieds et il alla √† un banquet et prit le souper avec Lui. Oh! la la! Qu'est-ce qui est arriv√©?

122    En ce glorieux jour, nous qui autrefois √©tions morts par nos offenses et nos p√©ch√©s, l'Omnipotence a parl√©. Nous allions en enfer, et l'Omnipotence a parl√©. Nous avons √©t√© ressuscit√©s de l'enfer pour la gloire et un de ces jours nous mangerons √† ce banquet quand tout sera fini. L'Omnipotence parle. La Parole de Dieu est omnipotente. Nous le croyons. Et ressuscita des morts pour vivre.

123    ¬ęCelui qui entends Mes paroles et qui croit en Moi vivra, quand m√™me il serait mort. Et quiconque vit et croit en Moi ne mourra jamais.¬Ľ L'Omnipotence!

124    Nous sommes comme No√©, construisant √† l'√©cart une arche. Le miraculeux s'installera un de ces jours lorsque l'Enl√®vement viendra et que J√©sus viendra. Nous sommes au carrefour maintenant. Quand vous voyez ces choses arriver, relevez votre t√™te; votre r√©demption est proche. L'Omnipotence parle, et le miraculeux est accompli.

125    Il disait: ¬ęNous sommes au carrefour, P√®re. Je dois prouver Qui Tu es.¬Ľ Et Il ressuscita le mort; Il a gu√©ri le malade.

126    Quand l'heure de partir est finalement arriv√©e pour Lui, Il marcha humblement vers la Croix, o√Ļ Il fut clou√©, suspendu; Il n'√©tait pas des Cieux; Il fut rejet√© des Cieux. Il √©tait rejet√© sur terre. Apr√®s que les gens aient vu les signes et les prodiges qu'Il avait fait, ils se moqu√®rent de Lui et riaient de Lui, le monde impie, p√©cheur...?...Mais alors que les jugements L'avait √©lev√©--avaient √©lev√© l'arche, les jugements par l'eau, ce fut pareil pour J√©sus lorsque le jugement de Dieu fut compl√®tement d√©vers√© sur Lui; Il est mort √† notre place et fut √©lev√©.

127    Et le croyant se repose en Lui comme No√© dans l'arche. Laissez le jugement balayer; quelle diff√©rence cela fait-il? Bien s√Ľr. Quelle--quelle, m√™me si la mort elle-m√™me n'a ni barri√®re, ni peine. ¬ę√Ē mort, o√Ļ est on aiguillon? Tombeau, o√Ļ est ta victoire?¬Ľ Je ne suis jamais effray√© de passer √† c√īt√© d'un tombeau. Je peux crier les louanges de Dieu. Je sais que nous sommes vivants en Lui pour toujours. Certainement.

128    L'Omnipotence a parl√©. Elle a parl√© √† mon coeur. Elle a parl√© √† votre coeur. Le miraculeux √©t√© accompli. Autrefois vous √©tiez un l√Ęche et un p√©cheur, peut-√™tre un...?... vous l'√©tiez, un so√Ľlard, ou un fumeur, ou un danseur de piste, et vous continuiez comme cela. L'Omnipotence a parl√©, et vous L'avez re√ßue, et le miraculeux fut accompli. Et vous √™tes pass√©s de la mort √† la vie et vous avez abandonn√© vos chemins pleins de p√©ch√©s. L'Omnipotence a parl√© et le miraculeux fut accompli. Certainement.

129    Il y a des gens qui se tiennent dans l'√©glise ce matin, qui √©taient mourants il y a quelques ann√©es, li√©s par le cancer. Il y a ceux qui se tiennent ici qui √©taient infirmes, et boiteux, et estropi√©s, et atrophi√©s. Et l'Omnipotence a parl√©, et le miraculeux fut accompli. Certainement, c'est s√Ľr. Quel est le signe que nous sommes au carrefour? Nous sommes au croisement des routes maintenant. Nous sommes pr√™ts d'entrer dans le Mill√©nium.

130    Maintenant observez, nous nous sommes d√©plac√©s. Et quand ils l'ont fait, lorsqu'Il Se tenait entre les Cieux et la terre, le Ciel ne pouvait Le recevoir. Le p√©ch√© du monde reposait sur Lui. Et le monde Le rejeta comme roi, leur roi. Il n'y avait pas de place r√©serv√©e pour Lui pour mourir. Il ne pouvait pas venir au Ciel, parce qu'Il avait sur Lui les p√©ch√©s du monde. Il √©tait ha√Į, et m√©pris√©, et on crachait sur Lui, et rejet√©, et refus√© de la terre. Mais Il S'est tenu entre les Cieux et la terre et jeta le pont entre eux. Et chaque homme ou femme qui le d√©sire, peut venir au travers de ce fleuve de Sang de ce c√īt√© de la gloire. L'Omnipotence!

131    Que s'est-il pass√©? Les signes et prodiges se sont install√©s. Que s'est-il pass√©? Le soleil a ferm√© ses yeux et commenc√© √† pleurer. Et il est rentr√© dans une telle d√©tresse qu'il a commenc√© √† pleurer du sang. Bien s√Ľr qu'il l'a fait. Quand il a vu le Cr√©ateur des Cieux et de la terre refus√© de la terre, avec un tel p√©ch√© qu'Il ne pouvait aller au Ciel, et mourant en tant que M√©diateur entre Dieu et l'homme, Se tenant l√† entre les Cieux et la terre.

132    Le soleil ne pouvait supporter cela, il a dit: ¬ęJe ne brillerai plus¬Ľ, alors il se retira.
    Les √©toiles ont dit: ¬ęJe ne peux pas regarder ceci.¬Ľ
    La terre a dit: ¬ęJe ne peux pas supporter cela.¬Ľ Elle a eu une telle frustration nerveuse qu'elle a vomi les rochers hors de terre. [Fr√®re Branham frappe sur la chaire quatre fois. - N.D.√Č.] Alors le miraculeux prit place!...?... C'√©tait la fin de la route. Le p√©ch√© avait r√©gn√© jusqu'√† la Croix, mais maintenant, il avait √©t√© acquitt√©. Oh! la la! La terre secoua si fort qu'elle √©jecta les rochers de son sous-sol, ou qui surplombaient les collines. Elle secoua m√™me si fort, que le mort ressuscita de la tombe! Parlez moi d'une frustration nerveuse! [Fr√®re Branham frappe sur la chaire deux fois.] Et le soleil commen√ßa √† avoir des convulsions et il s'en alla. Le miraculeux avait prit place! All√©luia! Il le fait toujours aux carrefours.

133    Regardez ce qui s'est pass√© avec cela. Et c'√©tait seulement pour pr√©parer ceci. Ils sont all√©s dans les √Ęges sombres, quinze cent ans. (J'aimerais que nous ayons le temps, mais nous sommes press√©s. Je veux sortir √† midi.) Et remarquez, que, passant l√†-bas par les √Ęges sombres. J'aimerais que nous ayons le temps de rentrer dans le temps, ce qui est arriv√© au temps de Wesley et de Luther, le sixi√®me temps dans lequel il y a eu un changement, lorsque l'√©glise a √©t√© lib√©r√©e des t√©n√®bres et ramen√©e dans la merveilleuse Lumi√®re de l'√Čvangile. Les signes et les prodiges...
    √Ē Dieu, combien j'en connais qui ont r√©sist√©, et la Gu√©rison Divine, les signes et les prodiges se sont install√©s. C'√©tait entre le Sacrifice et la Seconde Venue. Et regardez ce qui s'est pass√© dans ce temps-l√†. Quand John Wesley pr√™cha l'√Čvangile, il fut mis dehors des √©glises et de partout, jusqu'√† ce que les gens tombent sur le plancher succombant sous la Puissance du Saint-Esprit, alors qu'on leur versait de l'eau sur le visage, ne sachant pas ce qui leur arrivait.. Les signes, les prodiges et les miracles, et les gu√©risons s'install√®rent.

134    Maintenant, mon Fr√®re, ma Soeur, √©coutez. Qu'est-ce qui s'installe maintenant? Nous sommes au temps de la fin. Nous rentrons dans le Mill√©nium. Tout pointe dans cette direction. La vieille horloge s'arr√™te de battre √† minuit moins deux. L'Omnipotence parle. [Fr√®re Branham frappe sur la chaire quatre fois. ‚Äď N.D.√Č.] Les anges apparaissent. Les proph√®tes arrivent. Les proph√®tes proph√©tisent; les visions sont d√©vers√©es sur les gens de notre temps. L'√Čvangile est pr√™ch√©; les malades sont r√©tablis. les aveugles voient; les sourds entendent; les d√©mons sont en rage; les imitateurs, Jann√®s et Jambr√®s, sont l√†. Mais l'Omnipotence parle. All√©luia! Nous sommes au dernier jour. Nous sommes au carrefour.

135    Les hommes rendant l'√Ęme de terreur, l'angoisse chez les nations qui ne sauront que faire. La terre devient si nerveuse, √† tel point qu'elle explose en tremblements de terre partout. J√©sus a dit qu'il en serait ainsi. Il y aura des tremblements de terre en divers lieux. Pourquoi tout cela? La terre sait qu'elle est condamn√©e. [Fr√®re Branham frappe sur la chaire trois fois. - N.D.√Č.] Elle est nerveuse. Le monde est nerveux.

136    Mais l'√Čglise ressuscite dans l'√Čvangile, blottie et en s√©curit√©. ¬ę... Je ne mettrai pas dehors celui qui vient √† Moi.¬Ľ All√©luia! ¬ęSi un homme ne na√ģt d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu.¬Ľ Dans le Royaume vous avez le sceau d'approbation de Dieu: le Saint-Esprit dans votre coeur. Laissez les vagues se d√©cha√ģner si elles veulent. Les temps deviennent plus mauvais. L'Omnipotence se r√©v√®le. Les imitateurs essaient d'agir comme L'Omnipotence. Et toutes sortes de choses essaient de faire cela.

137    Et la Bible a dit que le dernier et grand imitateur se l√®verait l√†-bas et s'installerait sur sept collines; il porterait une triple couronne, et il donnerait de la puissance et aurait de la puissance, au point de faire descendre le feu du ciel en pr√©sence des gens. Il ferait tout cela, et tout cela dans le dernier jour.

138    Et comment ils se tiendraient l√† et repr√©senteraient les gens, s'agenouillant devant les tombeaux des saints morts, et tout cela, et frottant les os et tout cela. Mais alors qu'ils frottent ces os et s'agenouillent devant ces tombeaux, l'Omnipotence parle et le miraculeux s'installe. Ils disent: ¬ęC'est un tas de non-sens.¬Ľ

139    Mais l'√Čglise grandit, de grands r√©veils pour la gu√©rison sont partout dans le pays. Les signes et les prodiges vont partout. Les anges apparaissent aux gens. Les signes et les prodiges sont l√†. Qu'est-ce que c'est, amis? Nous sommes au temps de la fin. Nous sommes au carrefour. Il a dit: ¬ęLevez votre t√™te¬Ľ, et ¬ęVotre R√©demption est proche.¬Ľ Vous voyez ce que je veux dire? C'est un carrefour du temps.

140    ¬ęEt il adviendra dans les derniers jours, dit Dieu, que Je r√©pandrai Mon Esprit; et vos fils et vos filles proph√©tiseront...¬Ľ Des proph√®tes ont √©t√© promis. ¬ę...vos jeunes gens auront des visions, et Je ferai para√ģtre des prodiges en haut dans le ciel.¬Ľ Des soucoupes volantes et toutes sortes de choses, une grande d√©tresse. Et la terre sera secou√©e par plusieurs--de grands tremblements de terre viendront, et de volcaniques s'installeront, et il y aura beaucoup de trouble et de d√©tresse dans le monde. Les nations essayeront de trouver la paix avec un couteau dans le dos; ils seront troubl√©s de partout: toutes ces choses. Les hommes deviendront de plus en plus mauvais.

141    ¬ęLorsque l'ennemi viendra comme un fleuve, J'√©l√®verai un √©tendard contre lui¬Ľ, l'Esprit de l'√Čternel. Le carrefour du temps, la fin de la route.

142    Des carrioles sans chevaux se disputent les autoroutes. Toutes ces choses qu'Il a dites: les filles de Sion, comment elles s'habillent, comment elles marchent, avec tous ces homosexuels et toutes ces choses qui devaient appara√ģtre. Comment les perversions... Les hommes seraient livr√©s √† de grandes d√©sillusions et toutes sortes de choses semblables, comment ils seraient ¬ęemport√©s, enfl√©s d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, d√©loyaux, calomniateurs.¬Ľ

143    Et un de ces jours, mon cher Fr√®re, J√©sus viendra. Ceux qui continuent de croire dans l'√Čvangile de CHRIST √† l'ancienne mode, qui croient que quand l'Omnipotence parle le miraculeux s'installe, ceux qui continuent de marteler ce que les autres appellent aujourd'hui du fanatisme.

144    Il a dit: ¬ęVoici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en Mon Nom, ils chasseront les d√©mons, ils parleront de nouvelles langues, ou ils saisiront des serpents, ou s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; s'ils imposent les mains aux malades, les malades seront gu√©ris. Les choses que J'ai faites vous les ferez aussi; Je suis avec vous tous les jours, jusqu'√† la fin du monde. Quand ces choses commenceront √† arriver, levez vos t√™tes, parce que votre r√©demption approche.¬Ľ

145    Vous voyez, mes amis? Exactement comme au temps de No√© dans la venue du Fils de l'Homme, c'est pareil aujourd'hui dans la d√©livrance d'Isra√ęl. C'est pareil pour le Fils de l'Homme la Croix. C'est pareil pour nous au carrefour. Dieu d√©montre toujours le miraculeux, Il accomplit de grands signes et des prodiges: Il gu√©rit les malades, ressuscite les morts, chasse les d√©mons, des puissants esprits de r√©veil, des signes dans le Ciel, et sur Terre, de l'angoisse parmi les nations. Nous sommes au carrefour.

146    Quelle est la chose suivante? J√©sus-Christ reviendra une seconde fois en gloire pour recevoir tous ceux qui sont morts en Christ et vivants en Dieu. Dieu emm√®nera chacun avec Lui. Et les doux h√©riteront la terre et le grand Mill√©nium se mettra en place, et il n'y aura plus de guerre. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, et de leurs--leurs lances des serpes, et ainsi de suite; et une nation ne tirera plus l'√©p√©e contre une autre, et il n'y aura plus de maladie, il n'y aura plus de troubles, il n'y aura plus de chagrin, mais nous vivrons dans Sa Pr√©sence pour toujours et √† jamais.

147    Et tous ces signes et ces choses, nous sommes au carrefour. Nous sommes √† la fin de la route.

148    Je suis si heureux aujourd'hui de savoir que j'ai ancr√© mon √Ęme dans un havre de repos, le Christ J√©sus. Je suis si heureux de voir Dieu, au travers de Sa Sainte Parole, accomplissant et distribuant des signes et des prodiges, et de savoir qu'aujourd'hui devant ma petite √©glise ici, je peux dire comme je l'avais dit avant de partir la derni√®re fois: ¬ęVous verrez la puissance sublime du Dieu TOUT-PUISSANT dans ce pouvoir omnipotent du miraculeux, qui fera bien au-del√† de tout ce que nous avons pu penser ou croire, se tenant juste √† la porte maintenant, et vous le voyez maintenant m√™me confirm√© √† l'int√©rieur des portes de cette √©glise, juste ici.¬Ľ

149    Donc mes tr√®s chers amis, ne faites jamais faux-bond √† Christ. Vous vivez pour Lui, au travers de la Croix. √Člevez votre voix et des mains pures vers Dieu. Et si l'√©glise, quoi que ce soit, se met √† agir comme ceci, ou comme cela, ou si les gens parlent et racontent encore autre chose, n'y pr√™tez pas attention. Gardez votez coeur centr√© sur la Croix de Christ, et vivez pour Lui. Dieu vous r√©compensera. Nous sommes √† la jonction, au carrefour.

150    Voulez-vous incliner votre t√™te juste pour un moment de pri√®re. Je me demande si la soeur voudrait jouer ce vieux chant merveilleux: ¬ęMa foi regarde √† Toi.¬Ľ 189-84... Alors que nous sommes en pri√®re, je me demande si... avec vos t√™tes inclin√©es.

151    Nous sommes au carrefour, ami. Nous y sommes. Toutes ces choses, cette perversion parmi les hommes et les femmes, cette grande angoisse que vous voyez. Qu'est-ce que c'est? Je l'ai prouv√© par la Bible; √† chaque fois √ßa √©t√© un carrefour, jamais avant le carrefour, toujours au carrefour. Juste avant... Voyez comment les hommes se sont √©loign√©s aujourd'hui; ils se sont enferm√©s dans la th√©ologie: ¬ęEt les jours des miracles sont pass√©s.¬Ľ Voyez-vous comment ils l'ont fait dans chaque √Ęge?

152    Mais juste avant le changement des temps, Dieu est descendu dans l'omnipotence et a accompli le miraculeux. C'est pourquoi les gens parlent de moi et font tout cela. C'est pourquoi ils parlent de tous les Chr√©tiens qui croient cela.

153    Mais vous voyez ce qui est arriv√© l√†-bas √† ceux qui ont cru? Ils √©taient pr√©serv√©s. Abraham √©tait aussi pr√©serv√© qu'il √©tait possible de l'√™tre (amen), de m√™me que Mo√Įse. Aucune plaie ne l'a ennuy√© ou bien Isra√ęl. Cela n'a jamais ennuy√© No√©. √Čnoch fut enlev√© avant que cela arrive, et il regardait cela se passer depuis les contreforts de la gloire.

154    Si vous √™tes ici ce matin sans Christ, sachant que votre √Ęme n'est pas en ordre, alors que vous avez vos t√™tes inclin√©es, je me demande si vous voudriez que Dieu... Je ne sais pas quand je vous reparlerai de nouveau. Mais nous sommes au carrefour. Si vous voulez qu'on se souvienne de vous dans la pri√®re, voudriez-vous lever votre main vers Lui maintenant? Que Dieu vous b√©nisse, monsieur. Que Dieu vous b√©nisse, monsieur. Vous, vous, oui. Que Dieu vous b√©nisse. Beaucoup d'entre vous, des dizaines de mains.

155    Bien, alors que vous gardez votre t√™te inclin√©e, nous voulons que l'√©glise murmure doucement ceci. Si vous le d√©sirez, nous avons un autel qui vous attend ici. Venez et offrez simplement un mot de pri√®re avec moi √† Dieu pour votre √Ęme. Je serai heureux de le faire, de prier avec vous.
Ma foi regarde à Toi (Rien d'autre que Toi),
Toi, Agneau du Calvaire,
Sauveur Divin!
√Čcoutes ma pri√®re!
Enlève tous mes péchés!
Laisse-moi dès ce jour,
Être tout à Toi.
Que Ta Gr√Ęce infinie...

156    (Est-ce que vous priez, Lui demandez-vous d'√™tre mis√©ricordieux envers vous? Repens-toi, ami p√©cheur, maintenant m√™me, et donnes-Lui ta vie.)
Inspire mon zèle!
Puisque Tu mourus pour moi,
Que mon amour pour Toi,
Soit toujours pur, bouillant!
Un feu dévorant!
    Alors qu'elle joue un autre couplet, soyez en pri√®re.

157    Bien, P√®re C√©leste, eh bien! nous ne sommes pas grand-chose pour commencer, Seigneur. Si nous sommes venus ici c'est parce que Tu as parl√© notre existence. Tu nous as nourris et Tu nous as gard√©s. Nous sommes tellement reconnaissant, nous qui T'avons accept√©, de savoir ceci, qu'un jour nous allons √™tre chang√©s. Ce vieux corps d'humiliation m√©prisable dans lequel nous vivons sera chang√© et model√© comme Ton propre Corps. Nous nous reposons en s√©curit√© dans cette arche.

158    Et c'est par Ta Parole ce matin, par le Saint-Esprit, qu'Il a emmen√© les gens au poteau indicateur. Nous sommes √† la fin, au changement. Les signes et les prodiges apparaissent, de grandes choses se mettent en place. Nous le savons, Seigneur, nous sommes √† la fin. C'est pourquoi ces choses sont ici. D'un moment √† l'autre nous verrons le Seigneur arriver.

159    Et Dieu, je prie, Toi Qui connais les coeurs des gens, je leur ai donn√© cette possibilit√©, cette invitation. Ils peuvent venir, Seigneur, pour T'accepter maintenant. Tu as dit: ¬ęJe ne mettrai pas dehors celui qui vient √† Moi; celui qui √©coute Ma Parole, et qui croit √† Celui qui M'a envoy√©, a la Vie √©ternelle et ne vient point en jugement, mais il est pass√© de la mort √† la Vie √©ternelle.¬Ľ

160    Je prie P√®re, que Tu veuilles bien traiter avec les coeurs des gens aujourd'hui. Je n'essaie pas de les persuader, je crois que ce temps est pass√©. Le petit reste que Tu as laiss√©, Seigneur, doit venir s√©rieusement, raisonnablement, sur leur confession, croyant, et acceptant Christ, et proclamant que Dieu est venu dans leurs coeurs et leur a parl√©. Je prie Dieu, que si Tu avais d√©j√† tap√© √† la porte des coeurs auparavant, Tu puisses encore taper aujourd'hui, si c'est la derni√®re occasion, accorde-le, P√®re. Ta Parole est la V√©rit√©. Nous Te les offrons maintenant, afin que le Saint-Esprit traite avec chaque coeur maintenant alors que nous chantons le dernier couplet.

161    Avec vos t√™tes inclin√©es, si tu d√©sires venir √† cet autel pour prier, ami p√©cheur, viens maintenant pour accepter Christ. Ou vous qui √™tes r√©trograde, venez maintenant, et mettez-vous √† l'autel. Nous prierons avec vous. Tr√®s bien.
Je marche dans de noirs labyrinthes (c'est ce que vous faites actuellement)
Autour de moi que des plaintes (mort, maladie),
Sois mon soutien; (√Ē Dieu!)
Change la nuit en lumière,
Efface toutes les larmes,
Ne me laisse plus jamais
M'écarter, de Toi.

162    Avec vos t√™tes inclin√©es... Fr√®re Wood, je veux que vous leviez la t√™te une minute. Fr√®re Cox, vous dans le b√Ętiment, Fr√®re Fleeman? Je veux que vous leviez la t√™te, seulement vous. Vous voyez ce que je vous ai dit? ¬ęEn v√©rit√©, en v√©rit√©, Je vous dis qu'un proph√®te dans sa patrie, parmi ses parents, et dans sa maison...¬Ľ

163    Maintenant, tendre P√®re C√©leste, nous Te pr√©sentons ce message, Seigneur, les semences qui ont √©t√© plant√©es profond√©ment dans les coeurs des gens, qu'un de ces glorieux jours J√©sus viendra et trouvera tous les Saints (ce qu'Il fera), et chacun sera enlev√© et emmen√© dans la gloire. Et quel beau jour ce sera quand J√©sus, notre Seigneur, reviendra. Nous r√©alisons que nous sommes si reconnaissant de vivre dans ce jour.

164    Et Dieu, je me repens de chaque chose √† ma connaissance que nous n'aurions pas pu vivre par nous-m√™mes, Seigneur, mais nous sommes--nous sommes des p√©cheurs pour commencer. Et chaque jour j'ai confiance en Toi, sachant que chaque jour je p√®che, sachant que chaque jour des choses arrivent dans ma vie, avec lesquelles Tu n'aurais pas √©t√© d'accord. Maintenant, je confesse mes erreurs et je T'accepte, mon Seigneur, alors que mon √Ęme est aussi √† cet autel ce matin dans ce petit tabernacle, prostern√©e ici, Seigneur.

165    Dieu, je T'ai manqu√© tout l√†-bas avec ces dons divins, alors que Tu T'es montr√© si miraculeusement l√†-bas l'autre soir. Et je suis d√©sol√©. Dans la vision je me suis repenti envers Toi, et maintenant dans ma propre--dans cette dimension dans laquelle je vis maintenant, je me repens envers Toi, mon Seigneur, et je Te demande de bien vouloir me pardonner et de m'aider, et c'est par Ta gr√Ęce que Tu m'as dit par avance que ces choses allaient dor√©navant se mettre en place. Sachant que cela sera; c'est pourquoi, Seigneur, je Te demande de sanctifier mon √Ęme et mon coeur alors que je Te les offre.

166    Dieu, secoue non seulement cette terre, mais les Cieux √† nouveau. Seigneur, que nous allions sur les terres lointaines o√Ļ des millions attendent, Seigneur, o√Ļ ils ont faim, et soif, et o√Ļ ils pleurent, et ils supplient, et o√Ļ les pa√Įens meurent dans les t√©n√®bres. Dieu secoue cette grande nation adult√®re de l'Am√©rique, qui est tomb√©e dans la folie et qui n'est qu'une Sodome et Gomorrhe moderne. ¬ę√Ē, toi fils de l'aurore, comment se fait-il que tu sois tomb√©? Vous couriez bien. Que vous est-il arriv√©?¬Ľ Mais: ¬ęOh! J√©rusalem, J√©rusalem, combien de fois aurait-Il aim√© planer sur toi?¬Ľ
    Et c'est comme √ßa avec l'Am√©rique aujourd'hui, alors que le Saint-Esprit crie dans mon coeur: ¬ęCombien de fois aurais-Je aim√© faire de toi une torche pour les nations et pour le monde, mais tu as accept√© Hollywood. Tu as accept√© les fa√ßons du monde. Et maintenant, tu as √©t√© livr√©e √† un Jann√®s et Jambr√®s et voil√† comment--comment ton jour est arriv√©. Comment ces hommes puissants ont balay√© les nations. Comment ils les ont pass√©es au peigne fin pour prendre ce qu'ils pouvaient. Maintenant tu es arrach√©e et abandonn√©e √† d'autres nations.¬Ľ

168    Dieu, accorde-nous aujourd'hui que nos coeurs soient √©tablis en Toi. Pardonne-nous pour nos nombreux p√©ch√©s. Et P√®re, b√©nis ces ministres qui sont ici ce matin, ces pr√©dicateurs de l'√Čvangile. Dieu, puissent-ils partir aujourd'hui avec ce message sur leurs coeurs en disant: ¬ęJe vois maintenant le temps de la fin, les poteaux indicateurs, et je sais que nous sommes au carrefour, et voil√† le pourquoi du comment. Je me demandais pourquoi mon coeur √©tait--a √©t√© si agit√© ces quelques derni√®res ann√©es.¬Ľ Oui, Seigneur. Puissent-ils le voir.

169    Puissent-leurs yeux √™tre ouverts, qu'ils regardent par ici et disent: ¬ęOui, c'est l√†. Je vois que toutes ces mauvaises choses sont des signes. Ce sont des signes surnaturels de l'ennemi.¬Ľ Eh bien! il accomplit de grands prodiges. Il fait de grandes choses, jusqu'√† faire descendre le feu du Ciel. Oui, ils ont des satellites partout autour de la terre, et--et ce sont des choses naturelles, l'ennemi produisant des signes, du feu et toutes sortes de choses. De fausses lunes et de faux soleils et tout le reste.

170    Mais Dieu, Tu as dit qu'il y aurait des signes l√†-haut √©galement, qu'ils ne comprendraient pas. Et nous vivons pour les voir. Je suis si reconnaissant, Seigneur, si reconnaissant pour Christ. Et je prie que Tu veuilles, par ton humble serviteur, alors que les larmes de p√©nitence coulent sur mes joues, Dieu, je Te donne ma vie tout √† nouveau aujourd'hui. Et que Tu veuilles bien m'aider, cher Dieu, √† rester humble et que Tu m'entoures d'hommes humbles qui Te serviront, cher Dieu, et qui feront l'oeuvre de Dieu jusqu'√† ce que Toi J√©sus, Tu laisses la mort me lib√©rer de ce tabernacle d'humiliations. Et ensuite, P√®re, je veux √™tre avec Toi.

171    B√©nis cette ch√®re petite √©glise. Dieu, b√©nis notre cher pasteur bien-aim√© ici, notre Fr√®re Neville, notre cher ami bien-aim√©, qui se tient ici qu'il fasse chaud ou froid, que cela aille bien ou que cela aille mal, et proclamant toujours cet √Čvangile sans m√©lange du Seigneur J√©sus. Que Dieu le b√©nisse, lui sa gentille femme et ses enfants. Dieu, puisse-t-il faire br√Ľler l'√Čvangile dans le coeur des gens jusqu'√† ce que J√©sus vienne. B√©nis-le, mon Dieu. Donnes-lui une force puissante. Nous l'aimons et nous savons qu'il est un homme humble et qu'il travaille pour Toi. Et je suis reconnaissant pour un tel homme, Seigneur, de le laisser avec cette petite--avec cette petite bergerie ici, que j'avais autrefois (ici m√™me). Et Dieu je prie simplement que Tu l'aides √† amener d'autres brebis dans le bercail. Accorde-le.

172    Fais cela pour chaque ministre qui se trouve ici, et pas seulement ici, Seigneur, mais partout dans le monde, parce que nous savons que ce temps est n√©cessiteux; les signes sont ici; le diable est all√© comme un lion rugissant, accusant √† tort, et des imitations, et... Mais Dieu, Toi Tu √©l√®ves un √©tendard contre lui par le Saint-Esprit. Et nous en sommes reconnaissants. Maintenant, b√©nis-nous tous ensemble.

173    Et aujourd'hui, P√®re, alors que nous allons prier pour les malades, puisses-Tu oindre chaque ministre tout √† nouveau. Accorde-le, Seigneur. Et puisse chaque croyant qui est ici √™tre oint et puisse chaque personne malade √™tre ointe. Et que, quand nous sortirons d'ici, que chaque personne soit puissamment fortifi√©e, avec la gloire de Dieu de... par-dessus nos √Ęmes, alors que nous prions dans le Nom de J√©sus. Amen.
Ma foi regarde à Toi,
Toi, Agneau du Calvaire,
Sau... (levez vos mains alors que vous chantez.) Divin!
√Čcoutes ma pri√®re!
Enlève tous mes péchés!
Laisse-moi dès ce jour,
Être tout à Toi!
Doucement maintenant, ¬ęReste avec nous¬Ľ.

174    Avec nos t√™tes inclin√©es, nous Te remettons toutes choses, nous-m√™mes, nos vies, notre service. Utilises chacun de nous, Seigneur. Que chacun parte d'ici inspir√©. Puisse cela √™tre un jour dont nous nous souviendrons longtemps √† cause du Saint-Esprit qui est parmi nous et Qui nous b√©nit.

175    Maintenant, donnes au malade, Seigneur, ce dont ils ont besoin aujourd'hui. Accorde-le, Seigneur. Sois mis√©ricordieux, P√®re. Fais cela √† cause de J√©sus, nous Te prions.

176    Et maintenant, grand Professeur, Tu nous as tout enseign√© un jour. Tu as enseign√© Tes disciples comme un exemple pour nous tous. Tu disais:
...Notre Père Qui es aux cieux!
Que Ton Nom soit sanctifié;
Que Ton règne vienne;
Que Ta volonté soit faite sur Terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien;
Pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés;
Ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin.
Car c'est à toi qu'appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen!

177    ¬ęCrois seulement¬Ľ, si vous voulez bien, Soeur.

178    Pour combien de personnes doit-on prier, est-ce que nous pourrions voir vos mains, ceux qui veulent qu'on prie pour eux? Je me demande si vous voudriez faire la queue sur le c√īt√© droit ici, autant qu'il y a de la place. Et alors, si sur ce c√īt√© l'aile du milieu pouvait s'aligner, ici, si possible. Ceux dans cette aile, alignez-vous de ce c√īt√© sur l'aile du milieu ici. Tr√®s bien. Chantons maintenant.
Crois seulement, crois seulement,
Tout est possible, crois seulement;
Crois seulement, crois seulement,
Tout est possible, crois seulement.

179    Combien y en a-t-il qui n'ont jamais √©t√©s dans une r√©union, un service de gu√©rison, pouvons-nous voir vos mains? Chacun d'entre nous l'a √©t√©. Oh! la la! L'omnipotence, le miraculeux!

180    Je me demande, je... Quelque chose vient juste de m'arriver, qui change mon esprit au sujet de quelque chose maintenant m√™me. Je vois la ligne de pri√®re nous prendre probablement pendant trois heures avant que vous puissiez sortir d'ici.

181    O√Ļ est Fr√®re Tom Merrideth? Est-il encore ici? Fr√®re junior Jackson, ces autres ministres... Vous ministres, pr√©dicateurs de l'√Čvangile qui croient dans la gu√©rison Divine, venez ici juste un moment.
...Crois seulement, crois seulement,
Tout est possible, crois seulement;
Crois seulement, crois seulement,
Tout est possible, crois seulement;

182    Juste un moment; je veux vous demander quelque chose. Le Fr√®re Potts et beaucoup d'entre vous savent qu'en d√©but de semaine, je vous disais je ne voulais pas un service de gu√©rison ce matin ici. Mais j'ai eu certains amis qui m'ont appel√©, mais en l'honneur de qui? Le Fr√®re Hall tenait un r√©veil, un service de gu√©rison de l'autre c√īt√© chez Fr√®re, et Fr√®re Hall... Et donc j'ai fait une annonce la semaine derni√®re sur ses services. C'est pourquoi j'ai--j'ai fait cette annonce, parce qu'il est notre Fr√®re et qu'il assure des services. Et... [Des Fr√®res dans la congr√©gation commencent √† parler. N.D.√Č.]

183    Pourquoi, pourquoi, Fr√®re Hall, est-ce toi, Fr√®re Hall? Le Fr√®re Hall est avec nous. Tr√®s bien. Fr√®re Hall, est-ce que vous terminez ce soir, Fr√®re? Je vois. Fr√®re Durban est de l'autre c√īt√© du fleuve. Ils ont un service de gu√©rison. Je connais Fr√®re Hall, un Fr√®re tr√®s bien, un serviteur oint du Seigneur.

184    Je me demande, Fr√®re Hall, allez--si ce n'est pas trop vous demander, voudriez-vous vous tenir avec nous ce matin pour la pri√®re pour les malades, voudriez-vous? Je d√©teste mettre un ministre qui a pri√© comme cela... Voudriez-vous vous tenir juste ici, et √™tre avec nous ici, pour prier pour les malades.

185    Disons: ¬ęMerci Seigneur pour Le Fr√®re Hall.¬Ľ [L'Assembl√©e dit: ¬ęMerci Seigneur pour Le Fr√®re Hall. Amen.¬Ľ - N.D.√Č.] Il a un service de l'autre c√īt√© chez Fr√®re Durban cette semaine. Beaucoup d'entre vous y sont all√©s, sans aucun doute. Je--j'ai appris √† aimer le Fr√®re Hall quand il √©tait ici l'autre fois. Et alors qu'il a--tant de r√©ussite. Le Seigneur lui donnait une grande r√©ussite en priant pour les malades. Et je crois qu'il est all√© un peu partout, priant pour les malades. Et...
    Fr√®re Hall, est-ce que vous voudriez dire un mot aux gens, ce que vous avez envie? Tr√®s bien. Avez-vous eu une bonne r√©union cette semaine, Fr√®re Hall? Nous sommes si heureux que vous soyez ici.

186    Et maintenant vous qui √™tes malades, et non seulement vous, ces pr√©dicateurs ici, nous sommes tous align√©s ensemble comme une forteresse, croyant dans l'omnipotence. Nous croyons que le Dieu Tout-Puissant dans ces derniers jours accomplit des miracles et gu√©rit les malades et les afflig√©s. Et nous voyons Son omnipr√©sence faisant juste exactement ce qu'Il a dit qu'Il ferait. Nous sommes ici pour prier pour vous ce matin. Et je crois que Dieu le fera.

187    Et juste un moment. [Quelqu'un parle √† Fr√®re Branham, N.D.√Č.]
    Fr√®re Oakey ici du ¬ęRevival Center¬Ľ? [le ¬ęCentre Du R√©veil¬Ľ - N.D.T.] Eh bien! nous serions heureux de vous avoir, Fr√®re Jack Oakey, l√† o√Ļ vous vous trouvez. Mon Fr√®re vient juste de me parler, d'un Fr√®re Jack Oakey, √™tes vous dans le b√Ętiment, et voulez-vous, pourquoi ne--montez directement ici avec nous, Fr√®re Oakey de l√† o√Ļ vous √™tes.

188    Et s'il y a d'autres pr√©dicateurs, eh bien! nous sommes simplement heureux de vous avoir, vous qui croyez en la gu√©rison, venez ici. C'est notre mission de faire ces choses et de prier pour les malades et les afflig√©s. C'est tr√®s bien.

189    Fr√®re Oakey, o√Ļ... Est-ce Fr√®re Oakey qui se tient l√† avec vous? Non. Oakey, Oakey, je suis si... Hein? Que dites-vous? [Quelqu'un parle √† Fr√®re Branham - N.D.√Č.] Tr√®s bien, l'√©vang√©liste... Qui que vous soyez, venez, mon Fr√®re dans le minist√®re, venez jusque ici, pour fraterniser. Oh! la la! c'est merveilleux. Venez par ici. Comment vous appelez-vous, Fr√®re? [Le Fr√®re dit: ¬ęFr√®re Jack Arkly.¬Ľ - N.D.T.] Fr√®re Jack Arkly. Nous sommes contents de vous avoir avec nous, Fr√®re Jack.

190    Maintenant, c'est tout simplement merveilleux, tr√®s bien. Vous pouvez tous vous serrer la main alors que vous venez ici et que vous faites connaissance.

191    Et maintenant, voil√† pourquoi le Seigneur nous a envoy√©s ici ce matin, pour prier pour ces gens. Il y a certains parmi eux qui sont dans une condition dramatique. La dame au fond l√†-bas, avec le chapeau blanc, a le cancer. Il y a un homme qui se tient ici devant moi, qui a le cancer. Et il y en plusieurs--plusieurs cas diff√©rents. Ici une dame avec une cheville bris√©e qui ne gu√©rit pas. Nous avons, oh! beaucoup--beaucoup de cas ici; la dame assise ici avec de arthrite dans une chaise roulante. Elle croit que Dieu va lui permettre d'aller bien. Nous croyons cela aussi.

192    Maintenant, bien-aim√©s, la seule chose nous pouvons faire est de prier. Est-ce juste? Juste prier. Je suis juste un petit trop faible aujourd'hui pour rentrer dans des visions. Et vous voyez, je suis juste... J'ai pr√™ch√© durement.
    Donc maintenant, inclinons nos t√™tes.

193    Je vais demander √† Fr√®re--que chacun qui vienne nous fasse une place en bas ici sur le devant ici, afin que nous puissions prier pour ces malades. Je viendrai directement en bas avec vous, et nous allons prier pour les malades et passer les autres au milieu, et nous prierons pour chacun, et chacun de nous posera ses mains sur les malades en croyant que Dieu les r√©tablira. Vous le croyez, Fr√®re Hall, vous le croyez de tout votre coeur? Tr√®s bien. Cela arrivera.

194    Maintenant, si vous le voulez, descendons par derri√®re √† c√īt√© de la civi√®re, mes bien-aim√©s. Si vous voulez faire une petite ligne maintenant. Je commencerai--commencerai en bas ici. Nous prierons.

195    Et nous voulons que toute l'√©glise se joigne √† nous, est-ce que vous le ferez, amis, tandis que nous prions pour ces malades?

196    Maintenant, vous tous, il y a de bons √©vang√©listes ici et des pr√©dicateurs des campagnes de gu√©rison qui sont ici pour prier avec vous ce matin. Et nous sommes heureux de venir prier maintenant pour les malades.
    Prions une fois de plus.

197    P√®re, au Nom de J√©sus, re√ßois-nous maintenant. Nous demandons au Saint-Esprit de venir sur nous et de nous b√©nir, et de nous donner ce que nous demandons aujourd'hui. Puisse ce grand pouvoir omnipotent de Dieu s'installer et agir en nous juste maintenant; et puisse la Gloire de la Sh√©kinah, Dieu, qui demeurait sous les Ch√©rubins avec leurs ailes qui se touchaient, qu'elle vienne sous les bras de la Croix qui se touchaient, et tombe sur nous aujourd'hui, Seigneur, alors que nous venons en nous attendant √† la Puissance de Dieu. Nous prions ces b√©n√©dictions pour les gens. Qu'aucun, pas un seul, n'√©choue, mais puisse chacun √™tre gu√©ri dans le Nom de J√©sus-Christ. Amen.

198    Maintenant, Fr√®re Neville, si vous voulez prendre l'huile, tenez-vous au pied de l'estrade ici maintenant, tandis que nous commen√ßons... Et prions pour la dame sur le lit de camp en premier, et alors nous descendrons comme cela. Et alors nous reviendrons par la droite, et que les autres viennent en passant par la ligne. Tr√®s bien. Que le Seigneur b√©nisse maintenant.
    Tout le monde en pri√®re maintenant, que chacun soit r√©ellement en pri√®re maintenant. Tr√®s bien, bien-aim√©s. Prions pour sa gu√©rison. [Le Fr√®re Branham s'√©loigne du microphone et il prie pour les malades avec les autres pr√©dicateurs - N.D.√Č.]

199    Notre P√®re C√©leste, notre Soeur qui est couch√©e ici, elle restera toute sa vie sur ce lit de camp. Mais nous croyons, P√®re, aujourd'hui, comme elle est mont√©e ici pour qu'on prie pour elle. √Čtant Tes bien-aim√©s, nous croyons que Tu feras cela pour nous. Nous prions humblement et nous demandons dans le Nom de J√©sus, que Tu √©loignes cette--cet √©tat loin d'elle. Pourvois au calcium pour ce pied, sa jambe, ou ce qui est cass√©. Et je prie, qu'elle soit gu√©rie, et qu'elle soit capable de marcher, de glorifier Dieu. Avec les mains sur elle nous demandons cette b√©n√©diction dans le Nom de J√©sus-Christ. Amen.

200    P√®re, √ī Dieu, alors que nous nous tenons ici √† cet autel ce matin; et ceci, notre Soeur de Couleur. Sachant qu'un jour, tandis que J√©sus portait la Croix, jusqu'au Calvaire, √† Golgotha, Il tombait sous le poids de la Croix. Et il y avait un homme de Couleur qui est venu √† c√īt√© et qui a port√© la Croix jusqu'en haut; il l'a prise, et il L'a aid√© √† la porter jusqu'en haut, marchant dans les empreintes sanglantes de la Croix. Voici une de ses filles assise ici aujourd'hui, Seigneur, qui est tr√®s √©prouv√©e et malade, dans cette chaise aujourd'hui. Et si Tu n'usais pas de mis√©ricorde, Seigneur, elle y resterait toute sa vie, c'est au-del√† de ce que peut faire le docteur, mais pas au-del√† de ce qu'elle croit...?... Et nous prions ensemble l'un pour l'autre qu'ils gardent...?... Au Nom de J√©sus, que votre jambe soit gu√©rie. Et puisse-t-elle marcher et √™tre enti√®rement r√©tablie, au Nom du Seigneur J√©sus-Christ. Amen. [Le Fr√®re Branham reste loin du microphone, et il prie avec les autres pr√©dicateurs pour les malades. Le reste de la ligne de pri√®re n'est pas tr√®s compr√©hensible. N.D.√Č.]

201    Maintenant, vous sentez vous diff√©remment...?...ou pas? Venez ici. Commencez simplement. Levez votre pied, ou ce que vous voulez. Donc vous voulez √™tre...?...dites: ¬ęJe me suis lev√©e et j'ai march√© dans la salle.¬Ľ...?...

202    Notre P√®re C√©leste, mon Fr√®re, mon ami, mon associ√© que j'ai connu depuis si longtemps m'a appel√© au t√©l√©phone, l'autre soir: ¬ęPour conclure, les m√©decins m'ont dit qu'il n'y a pas d'espoir.¬Ľ La puissance du cancer, qui prendra sa vie.

203    Cher Dieu, Tu connais le coeur de l'homme. S'il y a une chose de contraire √† Ta volont√©, aujourd'hui, quoi que ce soit, puisse cela √™tre maintenant pardonn√©. Puisse mon Fr√®re Carl venir √† Toi ce matin, √† l'heure m√™me, et Te donner compl√®tement, une vie abandonn√©e...?...

204    Dieu, si Tu... Les docteurs ne peuvent rien faire pour ces choses. Mais Tu es le seul Qui peut faire sortir cette vie de l√†, et faire que cette tumeur maligne...?...

205    Et Toi Qui demeures dans la saintet√©, Toi Qui demeures dans... Tu es la gloire de la Sh√©kinah. Tu es l'Omnipotent. Nous prions que Tu l'accomplisses ce soir, pour un t√©moignage en faveur de Ta Parole, de la puissance du J√©sus ressuscit√©. Nous condamnons le cancer, sur...?...

206    P√®re, Dieu, nous demandons maintenant pour notre Soeur, demandant qu'elle soit d√©livr√©e de...?... ces affections maladives, et ainsi de suite. Et maintenant, Seigneur, priant sinc√®rement, mais Toi Tu feras, le m√™me Christ...?... Je lui impose les mains, Seigneur!...?...

207    Cher Dieu, nous imposons nos mains sur ce, sur notre Fr√®re, qui se tient devant moi quotidiennement, sa pri√®re a franchi, son esprit a franchi cela, et il regarde vers--vers le lever du soleil. Dieu, Abraham aussi, √Ęg√© de cent ans; Tu lui as parl√© et Tu as dit: ¬ęJe suis El Shadda√Į.¬Ľ Dieu, Tu es omnipotent. Et nous prions, Dieu, que Tu accomplisses le miraculeux et que Tu gu√©risses ce, notre Fr√®re, au Nom de J√©sus. Amen. P√®re...?...

208    Notre P√®re C√©leste, en tant que pr√©dicateurs oints, ministres de l'√Čvangile, nous nous tenons aujourd'hui...?... Comme une congr√©gation qui s'est rassembl√©e dans les jours pass√©s, et apr√®s la Pentec√īte ils sont venus ensemble et se sont mis √† prier. Et, P√®re, nous formons une congr√©gation tous ensemble, en tant que Fr√®res qui croient, et tout le peuple. Et nous avons demand√© aux gens de se rassembler; ils l'ont fait. Nous demandons qu'il quitte ce jeune homme, aujourd'hui. Qu'il ne puisse plus jamais vous ennuyer. Il sait...?...

209    P√®re, nous imposons les mains √† notre Soeur, et nous demandons, au Nom de J√©sus, que Tu condamnes cette maladie dans son corps, et que Tu la r√©tablisses compl√®tement. Alors qu'elle passe en croyant, par cette rang√©e d'hommes, consacres sa vie pour Toi, Seigneur; appel√©e hors-de, une vie s√©par√©e, des choses du monde, et des √©glises froides, formalistes, pour rentrer dans le r√©el √Čvangile. Nous le demandons au Nom de J√©sus, Qui donnes selon ce que nous Lui avons demand√©. Amen.

210    Au Nom de J√©sus, nous posons nos mains sur ce mouchoir, Seigneur, pour Toi, et nous demandons la d√©livrance de sa fille.

211    P√®re, nous imposons les mains √† notre Soeur, alors qu'elle passe par cette ligne de pri√®re, demandant que Tu la d√©livres de cette maladie dans son corps. Alors que nous la faisons passer par cette ligne, lui imposant les mains, sanctifies √† la fois le don et...?...Seigneur. Accorde-le. Au Nom de J√©sus, nous demandons pour elle sa gu√©rison. Amen.

212    P√®re, √ī Dieu, nous imposons les mains √† notre Soeur, nous le demandons au Nom de J√©sus, alors qu'elle passe par la rang√©e d'hommes...?...

213    P√®re, √ī Dieu, nous imposons les mains √† notre petit Fr√®re, et nous demandons au Nom de J√©sus, que Tu gu√©risses toute...?...

214    P√®re, √ī Dieu, nous imposons les mains √† notre Soeur, et nous le demandons au Nom de J√©sus, que Tu gu√©risses son corps et que Tu la r√©tablisses compl√®tement. Accorde-le.

215    P√®re, √ī Dieu, nous imposons les mains √† notre Fr√®re, et nous demandons au Nom de J√©sus, que Tu gu√©risses ce corps. Et alors qu'il passe par cette ligne de pr√©dicateurs, je prie, √ī Dieu, que la Gloire de la Sh√©kinah fera...?...

216    Je peux imposer les mains √† ce cher, √† notre Fr√®re bien-aim√©, et demander, alors qu'il passe dans cette ligne, qu'il soit √©pur√© par cette Huile, ce pourquoi il est en pri√®re.

217    P√®re, j'impose les mains √† notre Soeur, en demandant au Nom de J√©sus, que Tu la gu√©risses et que Tu la r√©tablisses compl√®tement.

218    P√®re, √ī Dieu, nous imposons les mains √† notre Soeur...?... alors que nous lui imposons les mains, au Nom de J√©sus, Ton Fils. Amen.

219    P√®re, √ī Dieu, nous imposons les mains √† notre Fr√®re...?... maladies, Seigneur.

220    Ayez foi maintenant, alors qu'ils passent par ici. Ils sont oints d'huile, comme la Parole l'a enseign√©.
    Au Nom de J√©sus...?...

221    P√®re, √ī Dieu, nous imposons les mains √† notre Soeur, Seigneur, alors qu'elle passe par cette ligne. Au...?... son coeur d√©sire...?...

222    P√®re, √ī Dieu, nous imposons les mains √† notre Fr√®re, et nous demandons sa gu√©rison.

223    Avez-vous remarqu√©, comme c'est √©trange? J'ai pr√™ch√© ce matin, sur ¬ęles carrefours.¬Ľ Regardez le carrefour ici...?... cette rang√©e d'hommes.

224    Dieu, Toi l'Omnipotent! Accorde-le, Seigneur, que l'Esprit et la puissance viennent sur notre soeur, la r√©tablissant compl√®tement. Nous prions, dans le Nom de J√©sus, alors qu'elle passe devant ces pr√©dicateurs, puisse-t-elle √™tre tout √† fait r√©tablie. Amen.

225    P√®re, au Nom de J√©sus, nous prions sur ce mouchoir, tout comme ils prenaient les v√™tements de Paul. Et j'appelle...?... je prie, √ī Dieu, qu'elle soit r√©tablie, ce matin, au Nom de J√©sus. Amen.

226    Cher ami bien-aim√©, dans le Nom... Attendez, voici une dame qui vient pour qu'on prie pour elle. Oui, venez jusqu'ici. [Le Fr√®re Branham s'√©loigne loin du microphone et prie pour la dame. Ndt.] Vous Fr√®res...

227    Notre cher P√®re C√©leste, nous imposons les mains √† notre Soeur. Et nous sommes si reconnaissants qu'elle aille mieux. Puisse sa foi ne pas vaciller maintenant. Et puisse-t-elle √™tre compl√®tement...?... au Nom de J√©sus-Christ...?... All√©luia...?...

228    Maintenant, Fr√®re, qu'avons-nous fait? Ce que le Seigneur a dit, est-ce juste? [L'Assembl√©e dit: ¬ęAmen.¬Ľ - N.D.√Č.]

229    Nous sommes heureux d'avoir nos visiteurs, des bien-aim√©s pr√©dicateurs avec nous, tous ces amis. Dites: ¬ęAmen.¬Ľ, vous tous qui... [L'Assembl√©e dit: ¬ęAmen.¬Ľ N.D.√Č.] Vous √™tes certainement les bienvenus, mes chers bien-aim√©s, quand vous le voudrez. Et aujourd'hui, nous allons presque arriver √†--√† sortir √† l'heure. Nous sommes contents que vous soyez venus. Et, mes bien-aim√©s, je prie pour vous constamment. Et vous priez pour moi, n'importe o√Ļ vous allez, et priez maintenant, alors que pars au loin dans le champ √† nouveau. Et puissent nos routes se croiser, encore et encore.

230    Souvenez-vous, Fr√®re Oakey, je peux... je me rappelle de ses bien-aim√©s tout l√†-bas en--en Californie. Est-ce le Docteur Oakey, de la... [Fr√®re Oakey dit: ¬ęNon.¬Ľ - N.D.√Č.] Oh! l'autre Oakey. Oui monsieur. Et je--et je sais qu'il y a beaucoup d'Oakey par ici. Je ne savais pas avec qui il √©tait apparent√©. Je connais un Docteur Oakey, le dentiste, vous savez. Et alors, et--et donc... Est-ce que vous li√©s avec lui √©galement? [¬ęIl est mon cousin.¬Ľ] Votre cousin. Bien, c'est formidable. Un homme formidable!

231    Maintenant, qu'est-ce que nous vous avons fait, vous tous ici? Voil√† ce que c'est: nous ne nous tiendrions pas ici pour imposer les mains aux malades √† moins de le croire. Nous avons vu les gens autour de nous aujourd'hui, assis dans cet auditoire ici m√™me. Les gens √©taient atteints du cancer, aveugles, estropi√©s. Laissez-moi vous montrer quelque chose, s'il y a des √©trangers ici. Combien ici ont √©t√© gu√©ris de cette fa√ßon, par Dieu? Voyons vos mains bien haut? Ce sont des aveugles, des cancers et tout. Voyez? Il fera pour vous de m√™me. Voyez? Bien, nous le faisons, pour ceci: nous croyons dans notre pri√®re.

232    Et maintenant pour terminer avant de passer le service √† notre Fr√®re Neville, souvenez-vous des services ce soir.
    Et ce soir, s'il y a une personne qui--ou--si vous connaissez des bien-aim√©s qui n'ont pas pu venir ici ce matin pour qu'on prie pour eux, Fr√®re Hall ici, est chez Fr√®re Durban. Et ce sera √†... Et quelle est l'adresse, Fr√®re? [Fr√®re Durban dit: je ne connais pas l'adresse. N.D.√Č.] Quoi? [Un autre Fr√®re dit: ¬ęSeventeenth and Market.¬Ľ]¬ęSeventeenth and Market¬Ľ √† Louisville, o√Ļ ils ont une campagne de gu√©rison. Et c'est la raison m√™me pour laquelle j'h√©sitais un peu √† faire un service. Je--je--d√©teste aller dans un endroit o√Ļ quelqu'un tient une--une-une campagne de gu√©rison et alors quelqu'un en commence une. Et c'est la raison pour laquelle j'ai dit que je ne...√† propos des services ce matin, c'√©tait en l'honneur de Fr√®re Hall chez Fr√®re Durban, parce qu'ils sont tous les deux de tr√®s chers amis pour moi.

233    Et nous ne voulons pas une campagne de gu√©rison qui se d√©roule ici, tandis que Fr√®re Hall en a une l√†-bas. Je suis s√Ľr de cela. Et donc, nous l'aimons.

234    Et maintenant, Fr√®re Oakey, o√Ļ √™tes-vous, Fr√®re? [Fr√®re Oakey dit: ¬ęForty-thirty West Market.¬Ľ - N.D.√Č.] ¬ęForty-thirty West Market.¬Ľ L'autre Fr√®re avec vous, l√†? Vous √™tes ensemble? Tr√®s bien. Maintenant, c'est au ¬ęthirty¬Ľ... ¬ęForty¬Ľ... [¬ęForty-thirty West Market¬Ľ]. ¬ęForty-thirty¬Ľ, ¬ęForty-thirty West Market¬Ľ √† Louisville, une autre campagne. Et donc, combien de temps allez-vous √™tre l√†-bas Fr√®re Oakey? [¬ęNous pr√™chons l√†-bas toute cette semaine.¬Ľ] Toute la semaine prochaine. C'est bien. Maintenant, vous tous qui avez des malades: ¬ęThirty, Forty-thirty West Market.¬Ľ [L'Assembl√©e dit: ¬ęForty-thirty West Market.¬Ľ] Oui. 41e au ¬ęWest Market.¬Ľ Tr√®s bien. C'est bien. Maintenant, y a-t-il...

235    J'ai vu plusieurs pr√©dicateurs. Le Fr√®re ici, vous avez une convention qui se d√©roule quelque part, monsieur? Non. Non. Oui. Bien, c'est tr√®s bien. C'est bien.

236    Et ce Fr√®re ici est un--un missionnaire pour le Juif, je crois, n'est-ce pas? Un missionnaire pour les Juifs. Je pense qu'il vit en New Albany. Et donc nous sommes tr√®s heureux d'avoir...

237    Est-ce que j'ai oubli√© quelqu'un? Est-ce qu'il y a quelqu'un autre part? Je--j'esp√®re que non. Ce n'est pas mon intention. Bien s√Ľr Fr√®re Junior Jackson, vous savez o√Ļ il est en New Albany.

238    Le Fr√®re Tom Merrideth a eu une √©mission. Est-ce que vous avez une √©glise, Fr√®re Merrideth? Aucune √©glise. C'est juste une √©mission. Il l'avait annonc√©, il y a quelques minutes.

239    Et Fr√®re Neville a un service ici pour vous qui √™tes ici--par ici, pour ce soir, et pour ce mercredi qui vient et toute la semaine. Et ses--ses services, son √©mission passe le samedi matin. Tr√®s bien.

240    Tout le monde se sent bien? Dites ¬ęAmen.¬Ľ [L'Assembl√©e dit: ¬ęAmen.¬Ľ - N.D.√Č.] Tr√®s bien mes amis. Cela vous donne envie de vous joindre √† ce bon, ce joyeux groupe de pr√©dicateurs, et d'aller pr√™cher l'√Čvangile et de prier aussi pour les malades. Que Dieu vous l'accorde, mes amis.

241    Le jeune homme l√† qui avait √©t√© projet√© hors d'une √©pave juste r√©cemment, avait un morceau de fer d'angle qui s'√©tait plant√© dans son c√īt√©, le traversant de par en par et s'√©tait fix√© de l'autre c√īt√© comme cela. Une ch√®re maman qui priait! Dieu l'a √©pargn√© pour un certain but. Depuis elle m'a dit, je pensais... Ce matin je l'ai rencontr√© alors que j'entrais dans la salle, il m'a serr√© la main. J'ai dit: ¬ęN'√™tes vous pas le gar√ßon?¬Ľ

242    Il disait: ¬ęOui, monsieur.¬Ľ ¬ęAppel√© au minist√®re¬Ľ, Dieu soit mis√©ricordieux. Maintenant, mon cher Fr√®re... Juste un jeune homme assis l√† avec un manteau brun sur lui. Puisse Dieu lui accorder qu'il devienne une lumi√®re flamboyante, alors que nous sommes au carrefour des routes, fils. Et pr√™che l'√Čvangile, pr√™che le plein √Čvangile, pr√™che toute la Parole de Dieu, et ne te compromets pour rien. Reste droitement √† ton poste de devoir. Dieu fera de toi un grand guerrier.
    Bien, prions juste une pri√®re finale maintenant pour les malades.

242    Notre P√®re c√©leste, nous te remercions pour ce jeune homme ce matin aussi, Seigneur. Et alors qu'il est ici ce matin, √©coutant la Parole et voyant ces pr√©dicateurs avec leurs coeurs enflamm√©s, alors qu'ils posaient leurs mains sur les malades, quand ils passaient dans la ligne. Voyant les t√©moignages ici, des gens levant leurs mains, qui ont √©t√© gu√©ris d'un cancer, et des aveugles, des sourds, et des muets, et des estropi√©s. C'est--c'est un d√©fi. Et nous regardons dans cette vieille Parole b√©nie, et Elle a dit que ces jours seraient ici, et nous nous tenons ici. Nous voyons le Dieu omnipotent avec Son bras √©tendu, et les signes et les prodiges qui arrivent. Nous entendons le son d'une abondante pluie. Nous connaissons que nous sommes dans le grand jour de la derni√®re pluie.

243    Alors, Satan sera li√© et jet√© dans la fosse, encha√ģn√© par une cha√ģne de circonstances, afin qu'il ne puisse pas sortir et ne puisse plus tromper les nations. Et pendant mille ans, le r√®gne du Mill√©nium s'installera sur Terre, tandis que nous glorifions notre Seigneur J√©sus, en L'adorant; nous Le couronnerons: ¬ęLe Roi des rois, et le Seigneur des seigneurs.¬Ľ

244    Cette vieille terre p√©cheresse √©clatera compl√®tement un de ces jours, quand les puissances atomiques et les bombes √† hydrog√®ne seront largu√©es. Et chaque mer et les eaux, pleu... La mer pleurera jusqu'√† ce qu'elle soit ass√©ch√©e. √Ē Dieu! Et le soleil ne brillera plus. Et la lune ne donnera pas sa lumi√®re. Et les √©toiles du ciel tomberont comme un figuier pr√©matur√© qui est secou√© par un vent puissant. Et les hommes crieront aux rochers et aux montagnes. Et alors que vaudra ce qu'√©tait cette petite vie?

244    Alors les morts en Christ ressusciteront. Oh! quel paradis! Les nations ne l√®veront pas l'√©p√©e contre une autre nation, plus jamais. Jamais plus nous n'aurons une ligne de pri√®re pour les malades.

246    Aujourd'hui c'est le jour du Salut. Et, P√®re, nous t'amenons ces personnes. Et nous T'avons demand√©, au Nom de J√©sus, Qui a dit ceci: ¬ęDemandez au P√®re quoi que ce soit en Mon Nom, cela s'accomplira.¬Ľ Maintenant, nous, ce n'est pas dans notre pri√®re que nous avons foi. C'est dans Son commandement, que nous avons la foi. ¬ęDemandez au P√®re quoi que ce soit en Mon Nom, Je le ferai.¬Ľ

247    Maintenant, Satan, toi qui a √©t√© si m√©chant, et qui a li√© ces personnes, et qui jetait la mort sur plusieurs d'entre eux, et qui les estropiaient, et qui les aveuglait, et qui leur faisait toutes sortes de m√©chancet√©, tu es vaincu. Tu es vaincu, parce que nous avons fait juste ce que J√©sus a dit de faire. C'est pourquoi notre foi te regarde maintenant et te dit: ¬ęQuitte ces personnes. Sors d'elles, au Nom de J√©sus!...?...¬Ľ Et que chacun soit r√©tabli au Nom de J√©sus-Christ.
Louez le Seigneur! Maintenant croyez.
Je peux, je veux, je crois réellement;
Je peux, je veux, je crois réellement;
Je peux, je veux, je crois réellement,
Que Jésus me guérit maintenant.
Je Le prends à Sa Parole;
Je Le prends à Sa Parole;
Il me donne une pleine délivrance;
Je Le prends à Sa Parole;
Je peux, je veux, je crois réellement;
Je peux, je veux, je crois réellement;
Je peux, je veux, je crois réellement,
Que Jésus me guérit maintenant.

248    Ne le croyez-vous pas? [L'Assembl√©e dit: ¬ęAmen.¬Ľ N.D.√Č.] De tout mon coeur! Fr√®re Saul, vous le croyez? [Quelqu'un dit: ¬ęAmen.¬Ľ] Vous croyez que Dieu le fera, Fr√®re Tony? [Quelqu'un dit: ¬ęAmen.¬Ľ] Amen. Soeur Snyder, vous le croyez? [Quelqu'un dit: ¬ęAmen.¬Ľ] Soeur, est-ce que vous le croyez? Est-ce que vous le croyez, Soeur?

249    ¬ęOr la foi est une ferme assurance  des choses qu'on esp√®re, une d√©monstration de celles qu'on ne voit pas.¬Ľ Par la foi nous voyons les grands murs de J√©richo tomber. Christ vous conduit par la foi. Le croyez-vous? [L'Assembl√©e dit: ¬ęAmen.¬Ľ - N.D.√Č.] Amen. Nous le croyons. N'ayez jamais l'ombre d'un doute, jamais. Dieu l'accomplira. Omnipotent! C'est si s√Ľr! Je dois juste suivre cela. ¬ęVoici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru.¬Ľ Amen. N'est-Il pas merveilleux? [L'Assembl√©e dit: ¬ęAmen.¬Ľ]

250    Maintenant, tandis que nous courbons nos t√™tes juste un moment pour la pri√®re finale. Nous demanderons... Faites juste un cercle ensemble pour un temps de communion. Nous demanderons √† notre Fr√®re Neville, s'il veut bien monter jusqu'ici maintenant, alors que nous courbons tous nos t√™tes dans un mot de pri√®re. Murmurons d'abord avec la t√™te inclin√©e:
Je peux, je veux, je crois réellement;
Je peux, je veux...

251    Souvenez-vous seulement, Il est juste √† votre c√īt√©. Il est ici pour rendre la chose r√©elle. Sentez simplement Sa puissance rentre en vous maintenant. ¬ęJe peux?¬Ľ Certainement, vous pouvez.
Je Le prendrai à Sa Parole;
Je Le prendrai à Sa Parole;
Il me donne une pleine délivrance, (au Calvaire)
Et je Le prendrai à Sa Parole;

252    Alors que nous courbons nos t√™tes maintenant. Fr√®re Neville, dites ce que vous voulez.
EN HAUT