ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication Le Mariage Et Le Divorce de William Branham a été prêchée 65-0221M La durée est de: 2 hours and 29 minutes .pdf La traduction Shp
T√©l√©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)    .mp3
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Le Mariage Et Le Divorce

1 Inclinons la t√™te maintenant, pour un moment de pri√®re. Tr√®s bienveillant P√®re, nous Te remercions ce matin du privil√®ge que nous avons d'√™tre ici dans cette salle, d'affronter le d√©nouement de cette journ√©e. Seulement nous ne savons pas ce que cette journ√©e nous r√©serve, mais nous savons Qui d√©tient cette journ√©e. Aussi, nous prions Celui qui d√©tient aujourd'hui, demain et toute l'√©ternit√©, de nous b√©nir aujourd'hui pendant que nous sommes assembl√©s en Son Nom, afin que nous sachions comment mieux vivre pour Le servir. C'est cela toute notre intention, P√®re. Dieu, qui conna√ģt nos cŇďurs, sait que c'est vrai. Nous nous remettons √† Toi, avec la - la portion de cette journ√©e qui est devant nous, √† Ton service, au Nom de J√©sus-Christ. Amen. Vous pouvez vous asseoir. [Fr√®re Branham s'adresse √† quelqu'un sur l'estrade. - N.D.E.] m√™me chose‚Ķ En voici un autre.

2 Bonjour à mon auditoire visible, ainsi qu'à mon auditoire invisible qui est en ligne avec nous ce matin d'un bout à l'autre du pays. C'est pour moi un grand privilège de venir ici et de parler de ce sujet vital ce matin. Pour l'auditoire visible, vraiment, c'est un peu déroutant, parce qu'il y a, juste devant moi, il y a des rideaux, alors je dois parler à ma droite et à ma gauche. Et à l'auditoire invisible, il y a la salle à ma droite, et le gymnase à ma gauche, et moi, je suis sur l'estrade, avec les rideaux ouverts entre les deux, c'est-à-dire à ma droite et à ma gauche. Et nous avons un surplus de gens ce matin, dans la salle, et dans le gymnase, ainsi qu'à l'église, à l'église là-bas, à l'intersection de la 8e Rue et de la rue Penn. Et quant aux endroits supplémentaires, c'est par le système téléphonique que nous sommes reliés aux autres endroits.

3 Nous avons passé des moments extraordinaires dans le Seigneur, et nous sommes dans une grande attente pour la réunion de ce matin. Et, maintenant, comme la réunion de ce soir marquera la fin de cette campagne de quatre jours, eh bien, certainement que nous invitons tous ceux qui le pourront, à y venir. Nous avons confiance que le Seigneur couronnera le tout d'une façon grandiose ce soir, en faisant quelque chose de très extraordinaire, jusqu'à guérir tous les malades et faire les choses glorieuses qu'Il fait généralement. Nous nous attendons à de grandes choses pour ce soir. Le public est cordialement invité, tout le monde, toutes les églises de toutes les dénominations. Vous n'avez même pas besoin d'être chrétien; certainement que nous invitons les pécheurs à entrer, à s'asseoir parmi nous. Et nous faisons vraiment de notre mieux pour leur enseigner la voie du Seigneur, afin que nous puissions vivre.

4 Bon, j'espère que l'auditoire ne sera pas tendu. Et je vais… J'ai moi-même confiance en Dieu que je ne serai pas tendu, car j'ai passé une nuit très pénible, beaucoup de tension nerveuse. En effet, je suis conscient que les choses que je dirai ce matin, on m'en redemandera des comptes au Jour du Jugement, aussi, je - je n'ai pas pu dormir; et je sais que si je ne les dis pas, on m'en redemandera des comptes au Jour du Jugement. Alors, voilà qui rend la chose difficile. Ça ne s'explique pas.

5 Et maintenant, ce matin, nous devons examiner ce grand sujet: le Mariage et le Divorce. Et la raison pour laquelle j'ai décidé d'en faire une leçon de l'école du dimanche, c'est pour que nous puissions en parler et prendre tout notre temps, au lieu d'apporter une prédication là-dessus; c'est un enseignement tiré de l'Ecriture.

6 Et je - j'aimerais dire que, si un pr√©dicateur ou des pr√©dicateurs quelque part, si jamais cette bande leur tombait entre les mains, au cas o√Ļ nous laisserions sortir cette bande... Je ne sais pas ce que l'√©glise fera √† ce propos. Je demande √† Fr√®re Fred d'aller voir le conseil de l'√©glise avant de laisser sortir cette bande. Et quant √† vous, √† travers le pays, qui avait branch√© des magn√©tophones, s'il vous pla√ģt, ne laissez pas sortir la bande, avant d'avoir re√ßu des instructions de Fr√®re Sothmann l√†-dessus.

7 Bon, et si on la laissait sortir, et qu'un de mes frères dans le ministère, ou un chrétien quelque part, ne soit pas d'accord avec les choses que je dis sur ce sujet, je - j'espère que vous ne critiquerez pas Cela. Si vous ne Le comprenez pas de la façon dont je L'enseigne, eh bien, c'est votre droit, en tant que ministre, en tant que berger. Et je respecte tout ce que vous croyez.

8 Et il y a deux grandes écoles là-dessus. Et s'il y a deux points de vue différents, il faut, soit que l'un des deux soit juste, ou qu'aucun des deux ne soit juste. Donc, nous allons essayer de regarder à la Parole de Dieu ce matin pour régler cela. À mon avis, si c'est une question qui a trait à la Bible, assurément que la Bible en a la réponse.

9 Et, maintenant, juste avant que nous prenions ces... abordions ce sujet, plut√īt, avant que je prie sur la Parole, je voudrais dire √† chacun de vous que je... √† vous les chr√©tiens, en particulier, que j'aimerais... je - je voudrais que vous priiez pour moi ce matin. Et vous tous qui formez l'auditoire invisible, qui √™tes √† l'√©coute ce matin, priez pour moi, parce que je veux √™tre sinc√®re et dire la v√©rit√©.

10 Or, nous sommes conscients qu'en faisant ces déclarations, il y aura quelqu'un, ne serait-ce qu'une seule personne, qui s'Y accrochera comme si c'était une question de vie ou de mort. Beaucoup d'entre vous repartiront d'ici en Y croyant. Naturellement, beaucoup d'entre vous ne le croiront peut-être pas. Seulement je sais que, dans mon ministère, il y a des gens qui viennent m'écouter, écouter ce que j'ai à dire; venant de… eh bien, ils sont assis ici même ce matin, venus du monde entier, de beaucoup d'Etats des U.S.A., du Canada, et d'outre-mer. Vous pouvez vous représenter la tension que ça peut créer, de savoir que la destination éternelle de cet homme-là est entre vos mains, parce qu'il s'accrochera à ce que vous dites. Par conséquent, Dieu m'en demandera des comptes, alors je voudrais aborder ceci aussi sincèrement que possible.

11 Maintenant je - je demande √† nos sŇďurs‚Ķ J'ai chang√© quelques-uns des mots que j'avais, pour pouvoir parler devant elles. Billy a dans sa poche, l√†, ce matin, certaines choses qui ne pourraient pas √™tre dites devant un - un auditoire mixte. Et il y en a certaines que je vais probablement dire, il vous faudra comprendre. Prenez-le comme venant de - de votre fr√®re. A ma connaissance, si vous √©tiez assises dans le cabinet d'un m√©decin, et que vous l'√©coutiez, il serait oblig√© de vous parler en termes tr√®s clairs. Et quant √† vous, jeunes filles et jeunes gens, je ne voudrais pas que vous ayez une fausse impression. Je veux que vous croyiez, et que vous restiez tranquillement assis. Souvenez-vous, la V√©rit√© doit √™tre proclam√©e comme √©tant la V√©rit√©.

12 Et maintenant, sans doute que beaucoup d'entre vous ne seront pas d'accord avec ce qui va √™tre dit, mais je veux vous le prouver par la Bible. Et puis, je crois que si seulement vous pouvez √™tre respectueux et √©couter, alors vous aurez une meilleure compr√©hension, une meilleure id√©e de ce que j'attaque sans rel√Ęche depuis le d√©but. Je crois que ceci va l'expliquer, et je l'esp√®re.

13 Or, il se peut que ce soit assez long, une heure et demie ou peut-être plus, là-dessus. Je ne sais pas combien de temps cela va prendre.

14 Et, bon, j'aimerais encore dire qu'en ce moment, sachant que les gens s'accrochent √† vos paroles; ils s'accrochent √† celles de leur pasteur. Et, bien s√Ľr, j'ai √©t√© moi-m√™me pasteur. Ils s'accrochent aux paroles d'un pasteur, comme si c'√©tait une question de vie ou de mort. Ils s'accrochent aux paroles de leur pr√™tre, comme si c'√©tait une question de vie ou de mort. Et, bien s√Ľr, le pasteur, peut-√™tre qu'avec tout son savoir-faire, il enseigne ses fid√®les exactement comme lui a √©t√© enseign√© au s√©minaire; sans doute que le pr√™tre aussi, dans les diff√©rentes religions o√Ļ il y a des pr√™tres... Bien entendu, le pasteur, en fait, c'est un pr√™tre; c'est un intercesseur. Alors, si le pr√™tre, avec tout ce qui lui est enseign√© dans son... au s√©minaire et dans les monast√®res, cet homme est profond√©ment sinc√®re, il r√©p√®te exactement ce qui lui a √©t√© enseign√©. Eh bien, moi, je n'ai aucune exp√©rience de s√©minaire, aucune exp√©rience de monast√®re, et je n'ai rien contre √ßa, pas du tout, par contre j'ai une vie tr√®s √©trange.

15 J'ai √©t√© appel√© alors que je n'√©tais qu'un petit gar√ßon. Et l√†, un signe visible, audible, m'a √©t√© donn√©: une - une Colonne de Feu dans un buisson, lorsque j'avais sept ans, juste ici, sur Utica Pike. Mon p√®re travaillait pour monsieur O. H. Wathen qui est d√©c√©d√© derni√®rement. Et, vous avez lu le livre, vous connaissez l'histoire. Et, depuis ce moment-l√†... Ensuite, √† la rivi√®re, l√†-bas, Elle est apparue de fa√ßon visible devant les gens, et √† l'heure actuelle‚Ķ Elle a √©t√© photographi√©e bien des fois, et la photo est accroch√©e √† Washington, D.C. - tous droits r√©serv√©s - dans la Salle des Arts Religieux: le seul √ätre surnaturel qui ait jamais √©t√© photographi√© avec preuve scientifique; la m√™me Colonne de Feu qui a fait sortir Isra√ęl de l'Egypte, ayant exactement la m√™me apparence, et la m√™me en tous points. Je crois qu'il s'agit de J√©sus-Christ, sous forme de l'Esprit, dans Sa fonction de Fils de Dieu. En effet, Il a √©t√© appel√© "Fils de l'homme", quand Il est venu la premi√®re fois; maintenant Il est appel√© "Fils de Dieu"; dans le Mill√©nium, Il sera "Fils de David". Il est venu en tant que Fils de l'homme, un proph√®te, selon ce qui avait √©t√© annonc√© √† Son sujet; maintenant Il est Fils de Dieu, le surnaturel; dans le glorieux Mill√©nium √† venir, Il sera Fils de David, assis sur le tr√īne de David. Tous ceux qui √©tudient la Bible savent que c'est l√† une promesse Divine, que Dieu a faite √† David: qu'Il susciterait son Fils pour le faire asseoir sur son tr√īne.

16 Et maintenant, à cause de mon ministère singulier, étrange, on m'a traité de tous les noms, de "Dieu" au "démon". Et ça, c'est tout simplement… Il en a toujours été ainsi.

17 C'est ce que cet archev√™que de l'√©glise catholique me disait l'autre soir, l√†-bas, lors de cette discussion, il disait: "Fr√®re Branham, Jean-Baptiste s'est clairement identifi√© dans les Ecritures, comme celui dont avait parl√© le proph√®te Esa√Įe." Il a dit: "Votre minist√®re est clairement identifi√© dans l'Eglise." Il a dit: "Les luth√©riens sont dans la Bible." Il a dit: "Les luth√©riens ont reconnu Luther. Les wesleyens reconnaissent Wesley. Mais qu'en est-il des pentec√ītistes, eux?" Il a dit: "Ils sont errants. Ils ne savent pas o√Ļ aller."

18 J'ai dit: "Monsieur, j'apprécie cela." C'est à ce moment-là que l'Esprit est descendu sur cette dame, qui ne m'avait jamais vu, sa femme... et Il a parlé et identifié la même chose.

19 Maintenant, pour être honnête, face au Message que j'apporte ce matin, je ne sais pas. Je lui ai dit, j'ai dit: "Monsieur, je ne pourrais pas dire ça. C'est une déclaration très forte, ça. Ça semble être le cas." Il y a une chose que je sais, c'est qu'il s'est passé quelque chose, c'est certain. Toutes ces choses, c'est tout simplement… elles ont été prouvées par la science et démontrées maintes et maintes fois partout dans le monde, ça ne peut tout simplement pas être un mythe. C'est la Vérité. Qu'est-ce? Permettez-moi de vous le confesser, avant que je vous parle ce matin: je ne sais pas. Et je n'oserais pas faire un pas, avant d'avoir entendu quelque chose de Celui qui m'a parlé dans le passé et qui m'a dit ces choses.

20 Souvenez-vous, notre Seigneur Jésus-Christ ne S'est jamais identifié comme étant le Fils de Dieu. Il a dit: "Tu l'as dit; Je suis né dans ce but", et tout, mais Il ne S'est jamais identifié.

21 Et, donc, cette Colonne de Feu qui conduisait les enfants d'Isra√ęl, c'√©tait le Seigneur J√©sus-Christ, sous forme de l'Esprit (le croyez-vous?), le Logos qui est sorti de Dieu. [L'assembl√©e dit: "Amen." - N.D.E.]. Et puis, quand Il √©tait sur terre, Il disait: "Je viens de Dieu, et Je vais √† Dieu." Nous le savons tous. Et, apr√®s Sa mort, Son ensevelissement et Sa r√©surrection, pendant que Saul de Tarse se rendait √† Damas, pour pers√©cuter les - les chr√©tiens, parce qu'ils enseignaient des choses contraires √† l'enseignement qu'eux avaient re√ßu... Et c'√©tait un vaillant combattant; √©l√®ve de Gamaliel, un des docteurs remarquables de l'√©poque, de leur √©cole, leur monast√®re; c'√©tait un grand homme, et quelqu'un de haut plac√© dans l'√©glise. Et l√†, une grande Lumi√®re, la Colonne de Feu de nouveau, l'a jet√© √† terre au milieu du jour. Et une Voix a dit: "Saul, Saul, pourquoi Me pers√©cutes-tu?"

22 Eh bien, si vous remarquez, quand Paul, Saul, s'est relevé, il a dit: "Seigneur, Qui es-Tu?" Or, ce jeune homme étant un Juif, n'aurait certainement pas appelé n'importe quoi, il ne l'aurait pas appelé "Seigneur", s'il ne s'était agi de quelque chose qui représente Dieu. Donc, il s'agissait de la même Colonne de Feu.

23 Comme J√©sus l'avait dit: "Je vais √† Dieu. Je suis venu de Dieu, et Je retourne √† Dieu." Il √©tait l√†, ayant de nouveau rev√™tu la forme d'une Colonne de Feu. Il a dit: "Je suis J√©sus que tu pers√©cutes; et il t'est dur de regimber contre les aiguillons." Et nous comprenons que, quand l'ap√ītre Pierre, qui avait re√ßu les cl√©s pour b√Ętir l'Eglise, nous voyons qu'il √©tait en prison, et que cette m√™me Colonne de Feu a pass√© √† travers les barreaux, a ouvert les portes de la prison et a fait sortir Pierre, myst√©rieusement, sans m√™me que la garde soit d√©rang√©e. A mon avis, C'est J√©sus-Christ, le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement.

24 Et puis, on reconna√ģt toujours une chose √† sa nature. On reconna√ģt toute chose √† sa nature, au fruit que √ßa porte. Et je vous demande d'observer le genre de fruit qu'Elle porte, cette Lumi√®re, qui est Dieu, puisqu'Elle se r√©f√®re toujours √† la Parole de Dieu, et qu'Elle d√©montre la Parole de Dieu, Elle pr√™che la Parole de Dieu, et Dieu prouve que cette Parole est vraie d'une fa√ßon mat√©rielle devant vous. Il doit forc√©ment y avoir quelque chose derri√®re tout Cela.

25 Des gens m'ont appel√© proph√®te. Je ne me donne pas le titre de proph√®te, parce que je n'oserais jamais dire √ßa, mais je dis... je peux dire ceci: le Seigneur m'a permis de voir des choses √† l'avance, d'annoncer des choses qui sont arriv√©es, qui vont arriver, qui sont en train d'arriver; et √ßa n'a pas failli une seule fois, sur les dizaines de milliers de fois. Tout ce qu'Il a annonc√© devant arriver est arriv√©. √áa, nous le savons tous. S'il y a une personne dans cet auditoire visible de ce matin, ou n'importe o√Ļ, qui peut montrer une seule fois o√Ļ cela a failli, vous √™tes libre de vous lever et de dire qu'il en est ainsi. Mais si tous savent que chaque fois, sur les milliers de fois, √ßa a √©t√© tout √† fait vrai juste, dites: "Amen." [L'assembl√©e dit: "Amen!" - N.D.E.] Voyez? Alors, et ce serait la m√™me chose partout dans le monde.
Quelque chose est sur le point d'arriver. Dieu n'envoie jamais ces choses-là sans raison.

26 Je pensais justement, l√†. J'ai mis √ßa ici, sur une de mes notes. Je porte ce matin une paire de boutons de manchette... Beaucoup d'entre vous ont entendu parler de la vedette de cin√©ma, Jane Russell; sa m√®re est pentec√ītiste, et Danny Henry est son cousin, son cousin germain, l'enfant de la sŇďur de sa m√®re. Il √©tait baptiste. Il se trouvait √† la r√©union, √† une r√©union des Hommes d'Affaires, √† Los Angeles, en Californie, il y a deux ans.
Je venais tout juste de faire une d√©claration si puissante, si √©nergique, que m√™me le surveillant, (un des surveillants g√©n√©raux des Assembl√©es de Dieu), est descendu du balcon o√Ļ il √©tait assis pour venir sur l'estrade, et il a dit: "Je ne crois pas que c'est ce que Fr√®re Branham voulait dire."

27 J'ai dit: "C'est absolument ce que je voulais dire. C'est AINSI DIT LE SEIGNEUR." Et alors, c'√©tait au sujet de l'√©glise de cet √Ęge.
Et à peu près à ce moment-là, ce jeune homme, qui est un homme d'affaires... Son frère est... Il était là à filmer pour la télévision ce matin-là. Son autre frère est - est responsable du service des routes en Californie. Alors, à la fin de la réunion, Danny Henry s'est avancé, il est venu à l'estrade, comme ça, avec tous ces hommes qui étaient assis là, il est venu me donner une accolade. Et il a prononcé ces paroles: "Frère Branham, j'espère que ceci n'a pas l'air sacrilège, mais" a-t-il dit, on pourrait en faire le 23e chapitre de l'Apocalypse." Et il y a seulement vingt-deux chapitres dans l'Apocalypse. Il a dit: "J'espère que ça n'a pas l'air sacrilège."

28 A peine avait-il dit cela... (Eh bien, ce gar√ßon √©tait baptiste, et il ne connaissait rien du surnaturel.), qu'il s'est mis √† parler dans une langue inconnue, avec ses bras autour de moi. Et quand il a eu fini de parler dans une langue inconnue, il y avait une-une femme corpulente, au teint fonc√©, assise juste devant moi, elle s'est lev√©e, et elle a dit: "Cela n'a pas besoin d'interpr√©tation." Elle a dit: "Je suis de Shreveport, en Louisiane; ou, plut√īt de B√Ęton Rouge, en Louisiane." Elle a dit: "C'est nettement du fran√ßais."

29 Victor Leduc, un Français, qui était assis là-haut, lui aussi, il a dit: "Certainement, je suis Français, et ça, c'était du français, parfaitement."

30 J'ai dit: "Un instant. Vous, écrivez ce qu'il a dit, et vous, écrivez ce qu'il a dit, avant de dire quoi que ce soit. Ecrivez ce que vous dites, et faites-moi voir vos notes."

31 Et, donc, l'un l'a mis par écrit, et l'autre l'a mis par écrit; c'était pareil, jusqu'à la ponctuation, même. Et puis, à peu près au même moment, alors qu'ils apportaient leurs notes, un jeune homme blond, de belle prestance, s'est avancé, du fond de la salle. Il n'y avait pas assez de place pour qu'il puisse s'asseoir. Il était debout au fond. Il s'est avancé, il a dit: "Un instant, moi aussi, j'aimerais déposer ce que j'ai noté." Il a dit: "Je suis l'interprète pour le français, à l'O.N.U., aux Nations Unies." Il a dit: "J'aimerais remettre ce que j'ai noté."

32 Voilà que toutes les trois notes étaient exactement pareilles, à partir du français. Et voici ce qui y est dit. Ce sont les notes originales, ce qui a été noté sur-le-champ. Celle-ci, c'est la note de Danny lui-même, il la portait dans sa poche. Evidemment, ça a été publié chez les Hommes d'Affaires Chrétiens, et tout. Parce que tu as choisi le sentier étroit, le chemin le plus difficile; tu y as marché de ton propre choix.
Tu as pris la décision correcte et exacte, et c'est Mon Chemin.
A cause de cette décision capitale, une vaste portion du Ciel t'attend.
Quelle décision glorieuse tu as prise!
Cette chose en soi est ce qui produira et fera s'accomplir la victoire formidable dans l'amour Divin.

33 Et l'homme a sign√© son nom, l√†. "La d√©claration ci-dessus a √©t√© interpr√©t√©e par... lors de la proph√©tie donn√©e sur Fr√®re Branham par Danny Henry, donn√©e par trois t√©moins dans la caf√©t√©ria, √† Los Angeles, en Californie." Eh bien, ce m√™me jeune homme qui avait donn√© la proph√©tie sans savoir ce qu'il disait, il est all√© √† J√©rusalem il y a environ un mois. Il a eu le privil√®ge de se rendre l√†-bas et - et de s'allonger dans le s√©pulcre, √† l'endroit o√Ļ J√©sus est mort et a √©t√© enseveli. Et alors, pendant qu'il √©tait allong√© l√†, il a dit qu'il s'est mis √† penser tr√®s fort √† moi et qu'il a commenc√© √† pleurer. Il se disait: "Comme √ßa a √©t√© difficile, vraiment, pour Fr√®re Branham, de prendre position contre le monde et ces choses-l√†, et toutes les √©glises!" Comme √ßa - √ßa √©t√© dit une fois par quelqu'un, de l'√©quipe de Billy Graham, on disait: "Nous pouvons reconna√ģtre Billy Graham, parce que toutes les √©glises font bloc en sa faveur. Nous reconnaissons Oral Roberts, les pentec√ītistes. Mais, comment pouvons-nous jamais accepter quelque chose de contraire √† l'enseignement que les gens ont re√ßu?" C'est Dieu.

34 Danny, son passe-temps, c'est de tailler des petites pierres. Il est all√© √† l'endroit o√Ļ la Croix avait √©t√© dress√©e, √† l'endroit o√Ļ l'on dit que la Croix se trouvait dans le roc. Il n'y avait personne dans les parages, alors il a d√©tach√© un petit morceau du rocher et il l'a mis dans sa poche, comme souvenir; rentr√© √† la maison, et il m'en a fait une paire de boutons de manchette. Et, chose √©trange, quand il les a faits, on aurait dit qu'ils √©taient tach√©s de sang. Et, juste au milieu de chacun d'eux, un sentier droit et √©troit les traverse tous les deux, d'un bout √† l'autre. Or, il se pourrait que ce soit seulement un... Voyez-vous, quelqu'un d'autre ne l'aurait peut-√™tre pas remarqu√©, mais moi, je consid√®re √ßa comme un √©loge aux choses que je crois. Je crois que tout a une signification.

35 Et maintenant, en ce moment, quoi que le Seigneur ait... Si ceci n'est pas ce qu'Il a prophétisé, quant à Malachie 4, et aussi à Luc 17, et à bien d'autres passages des Ecritures qui doivent s'accomplir en ce dernier jour, permettez-moi de dire ceci en terminant: cela a posé le fondement pour cet homme, quand il viendra. Alors, je suis très reconnaissant de ce que le Dieu Tout-Puissant - si tel est le cas - m'ait permis de faire un petit quelque chose, avec mon peu d'instruction, pour exprimer ma gratitude pour Son amour envers moi, mon amour envers Lui, et notre amour envers les gens. Donc, en toute sincérité, j'aborde ce sujet: le Mariage et le Divorce. Que Dieu soit miséricordieux envers nous tous.

36 Maintenant √©coutez attentivement. Et, les sŇďurs, ne vous levez pas pour sortir; restez assises un petit moment. Les fr√®res, faites de m√™me. N'√©teignez pas vos postes l√†, vous qui √™tes en ligne avec nous. Ne faites pas √ßa. Restez assis tranquillement pendant quelques instants, jusqu'√† ce que ce soit termin√©. Ecoutez attentivement. Si vous n'√™tes pas d'accord, notez les versets auxquels je me r√©f√®re, et ensuite √©tudiez-les dans une attitude de pri√®re avant de prendre votre d√©cision.
Que Dieu nous aide pendant que nous essayons d'aborder ce sujet.

37 Or, il se peut que ce soit un peu long. Je ne voudrais pas que vous soyez pressés et je... Prenez votre temps, (nous tous) simplement; et étudiez la Parole de Dieu, véritablement et à fond, du mieux que nous pouvons L'étudier.

38 Commençons par l'Evangile de Matthieu, au chapitre 19, et à partir, je pense, du verset 8 du chapitre 19, c'est là que j'aimerais commencer. Je peux bien commencer au premier verset, et lire jusqu'au verset 8 du chapitre 19.
Maintenant, ne l'oubliez pas, ces choses que je dis, doivent venir de la Parole de Dieu. Ce ne peut pas √™tre mon opinion personnelle, parce que mon opinion, c'est juste comme l'opinion de n'importe qui d'autre. Mais il faut que ce soit en continuit√© avec la Parole de Dieu. Souvenez-vous, Dieu garde tout dans la continuit√©. Il ne change jamais. Il est le m√™me hier, aujourd'hui et √©ternellement. Le croyez-vous? [L'assembl√©e dit: "Amen." - N.D.E.] Il est le m√™me. Maintenant je lirai, au chapitre 19. Lorsque J√©sus eut achev√© ces discours, il quitta la Galil√©e, et alla dans le territoire de la Jud√©e, au-del√† du Jourdain. Une grande foule le suivit, et... il gu√©rit les malades. Les pharisiens l'abord√®rent, et dirent, pour l'√©prouver... Je fais une pause, l√†, pour vous permettre de bien voir, de voir qui √©taient ceux qui L'√©prouvaient. ‚Ķdirent, pour l'√©prouver: Est-il permis √† un homme de r√©pudier sa femme pour un motif quelconque? Il r√©pondit: N'avez-vous pas lu que le cr√©ateur, au commencement, fit l'homme et la femme Et qu'il dit: C'est pourquoi l'homme quittera son p√®re et sa m√®re, et s'attachera √† sa femme, et les deux deviendront une seule chair? Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l'homme donc ne s√©pare pas ce que Dieu a joint. Pourquoi donc, lui dirent-ils, Mo√Įse a-t-il prescrit de donner √† la femme une lettre de divorce et de la r√©pudier? Il leur r√©pondit: C'est √† cause de la duret√© de votre cŇďur que Mo√Įse vous a permis de r√©pudier vos femmes; au commencement, il n'en √©tait pas ainsi.

39 Maintenant, que Dieu nous aide. J√©sus a √©t√© confront√© √† ce passage des Ecritures, √† cette question, au tout d√©but de Son minist√®re. Mo√Įse y a aussi √©t√© confront√© au tout d√©but de son minist√®re. C'est la question qui pr√©occupe le plus les croyants. Le p√©cheur, √ßa lui est √©gal. Par contre, c'en est une pour les croyants, parce que le croyant cherche √† faire tout ce qu'il peut pour vivre correctement devant Dieu. Par cons√©quent, chaque fois que la question sur la religion est suscit√©e, celle du Mariage et du Divorce surgit aussi (pourquoi?), parce que c'est la cause du p√©ch√© originel. C'est l√† que le p√©ch√© a commenc√©. Et c'est pour cette raison que cette question est toujours suscit√©e, parce que c'est l'origine m√™me du p√©ch√©.

40 Bon, je n'aurai pas le temps d'expliquer toutes ces choses, mais je r√©pondrai volontiers √† votre lettre ou √† tout ce que je peux. Ou plut√īt, nous avons ici les livres qui traitent de cela, et de bien des questions, et m√™me des coupures de journaux et tout, pour prouver cela. Nous savons que c'√©tait Eve‚Ķ cette pomme qu'elle aurait mang√©e, - ce qui n'est m√™me pas Biblique, - et maintenant ils pr√©tendent que c'√©tait un abricot; ce n'√©tait ni l'un ni l'autre. Elle a commis un adult√®re, ce qui a donn√© le premier enfant, Ca√Įn, le fils m√™me de Satan, car en lui se trouvait le mal. Cela n'est pas venu √† travers Abel. Le fils de Satan, c'√©tait Ca√Įn.

41 Je sais la question que vous avez pr√©sentement: "Eve a dit: 'J'ai form√© un homme avec l'aide de l'Eternel.'" C'est tout √† fait exact. Vous pourriez prendre la femme la plus m√©chante de la ville, le pire homme; s'ils ont eu un b√©b√©, il a d√Ľ provenir du Seigneur, parce que Dieu a √©tabli des lois. Et, ces lois‚Ķ Comme le soleil qui se l√®ve; mettez un grateron dans un bon champ, il va pousser. Et il faut qu'il pousse, parce que c'est une loi de Dieu.

42 Quand une semence est plantée, elle doit pousser. Et rien ne peut faire pousser une vie, si ce n'est Dieu, parce qu'elle est régie par Ses lois. Et par conséquent, quand la mauvaise semence a été plantée dans le sein de - d'Eve, elle devait se reproduire, parce que c'est la loi de Dieu relative à la reproduction. Elle ne pouvait rien faire que l'amener à se reproduire, et cela devait provenir de Dieu.

43 C'est ainsi que‚Ķ les gens disent: "Les petits b√©b√©s", parfois, "qui ne sont pas n√©s de parents chr√©tiens sont perdus." Le Sang de J√©sus-Christ fait l'expiation pour cet enfant, peu importe comment il est n√©, et combien il est n√© dans le mal. Il est l'Agneau de Dieu, qui √īte le p√©ch√© du monde. Le petit enfant ne peut pas se repentir, parce qu'il n'a pas de quoi se repentir, et c'√©tait le p√©ch√© du monde qui a √©t√© √īt√© par le Sang de Christ. Les b√©b√©s vont au Ciel.

44 C'est le p√©ch√© originel, et c'est la raison pour laquelle cela demeure - cela demeure une question. Chaque fois que quelque chose de tr√®s ph√©nom√©nal est envoy√© par Dieu, √† peu pr√®s la premi√®re question qui est pos√©e c'est : "Qu'en est-il du Mariage et du Divorce?" Maintenant, comme toujours, c'est encore la question qui se pose parmi les gens. Comme il en √©tait du temps de J√©sus, comme il en √©tait du temps de Mo√Įse, √ß'a toujours √©t√© et c'est encore aujourd'hui la question qui se pose parmi les gens, parce que les gens veulent conna√ģtre la V√©rit√©. Mais l√† o√Ļ il y a une question, il doit aussi y avoir une r√©ponse. Et maintenant, comme r√©ponse, comme je l'ai d√©j√† dit cette semaine, il faut que ce soit une r√©ponse correcte. Et si nous recevons une r√©ponse √† quelque chose, et que c'est une - que ce ne soit pas juste, alors nous savons qu'elle √©tait fausse. Mais il y a‚Ķ On continuerait quand m√™me √† poser la question, jusqu'√† ce que la vraie question re√ßoive sa r√©ponse, si on veut conna√ģtre la V√©rit√©. Et comme ceci est une question biblique, la r√©ponse devrait √™tre biblique.

45 C'est comme je le disais: si je voulais aller vers l'est ce matin, et au mieux de ma connaissance‚Ķ Si je devais aller prendre quelque chose dans le champ, et que cette chose se trouvait pr√©cis√©ment √† l'est, alors j'irais vers l'est. Si quelqu'un disait: "Fr√®re Branham, l'est, c'est par ici." C'est √† peu pr√®s l'est, mais c'est le nord-est. Je passerais √† c√īt√© de l'objet m√™me que je cherchais; je reviendrais, √©tant certain que c'√©tait faux. Et puis, si quelqu'un disait: "Fr√®re Branham, prenez la direction √† votre droite." Bon, c'est √† peu pr√®s l'est aussi, mais c'est le sud-est. Je manquerais de trouver l'objet que je cherchais, parce que j'aurais d√©vi√© du chemin parfait et direct.

46 Bon, si tel est le cas, nous avons deux écoles de pensée sur le Mariage et le Divorce. En effet, l'une d'elles, affirme qu'"un homme peut se marier seulement une fois, à moins que sa femme ne soit morte". Et ça, c'est une des questions. Mais si vous suivez cela, vous irez trop loin. Et l'autre, elle, affirme: "Oh, si la femme ou le mari, l'un ou l'autre, a commis un adultère, l'un des conjoints peut répudier l'autre et se remarier." Vous vous retrouvez trop loin avec cela.

47 Alors, vous voyez, Il ne s'agit ni du sud-est ni du nord-est; nous voulons aller tout droit √† l'est. Vous sortirez des Ecritures, en allant dans cette direction-ci, vous sortirez des Ecritures en allant dans cette direction-l√†. Nous voulons conna√ģtre, o√Ļ l'Ecriture rejoint l'Ecriture, et conna√ģtre la V√©rit√© l√†-dessus. Chacun prend une direction diff√©rente, et n'arrive pas √† donner une r√©ponse correcte, mais il faut pourtant qu'il y ait une r√©ponse.

48 C'est comme, aujourd'hui, il y a deux grandes √©coles de doctrine dans l'√©glise: l'une, c'est le calvinisme, l'autre, c'est la doctrine armin-... arminienne. L'une est l√©galiste, l'autre est fond√©e sur la gr√Ęce. Et nous avons finalement d√©couvert que les gens qui croient √† la gr√Ęce, les calvinistes, disent: "Dieu soit b√©ni, √ßa ne me d√©range pas de fumer. √áa ne me d√©range pas de boire. Je peux faire ces choses, j'ai la s√©curit√© √©ternelle. Ensuite, nous voyons que de l'autre c√īt√©, du c√īt√© des l√©galistes, ils disent: "Oh, j'aimerais l'engueuler, j'aimerais lui dire ses quatre v√©rit√©s, mais je suis chr√©tien, il faut que je me retienne."

49 Voyez, vous vous retrouvez sur deux routes différentes, et ni l'une ni l'autre n'est la bonne. Eh bien, c'est dur de dire ça, mais c'est la vérité. Nous nous retrouvons sur deux routes différentes: l'une qui va dans une direction, l'autre dans une autre. A présent voyons ce qu'est la Vérité.

50 Maintenant, √©coutez et voyez si √ßa a l'air sens√© pour vous. Par exemple, si je me pr√©parais √† partir outre-mer, (je vais prendre l'exemple de ma propre famille), je ferais venir ma femme aupr√®s de moi, et je dirais: "Nous sommes-... Je pars outre-mer, ch√©rie." Bon, voici le c√īt√© l√©galiste: "Maintenant, ma femme, je vais te laisser une loi! Si tu flirtes avec un homme en mon absence, √† mon retour, consid√®re-toi comme une divorc√©e. Et je ne veux pas que tu fasses de l'Ňďil √† quelqu'un, je ne veux pas que tu flirtes! C'est compris? Je suis ton mari! Si tu fais √ßa, je te r√©pudierai √† mon retour."

51 Ensuite, elle tend la main et me prend par la cravate, et elle dit: "Mon bon monsieur, je veux te dire quelque chose (Voyez? Voyez?) Elle dit: "Si tu fais des yeux doux à une femme, si tu sors avec une femme ou que tu flirtes avec une femme, tu seras un homme divorcé quand tu reviendras." Eh bien, ça sera un foyer heureux, n'est-ce pas? Ça, ce sont les légalistes.

52 Bien. Maintenant, l'autre c√īt√©, c'est que si je partais outre-mer et que je fasse une mauvaise chose... J'irais et je dirais: "Bon, √©coute donc, je vais sortir avec cette femme-l√†. Oh, ma femme, √ßa ne la d√©range pas, √ßa lui est √©gal." Ma femme dirait: "Je vais sortir avec cet homme-l√†. Bill, √ßa ne le d√©range pas, √ßa lui est √©gal." Si √ßa m'est √©gal, alors il y a quelque chose qui ne va pas chez moi. Je n'aime pas cette femme comme il faut. Et si √ßa lui est √©gal, il y a quelque chose qui ne va pas chez elle. C'est ma femme. Je ne veux pas qu'un autre homme s'amuse avec elle. Elle est ma femme.

53 Eh bien, la façon correcte, c'est que, les deux ont une part de vérité, mais pas l'exacte Vérité. Eh bien, quand je pars outre-mer, - pour que ce soit comme il le faut, - nous nous rassemblons tous, ma petite famille, et nous prions ensemble. Je les confie à Dieu, et ils me confient à Dieu. Et, alors, nous partons outre-mer, je pars outre-mer. Eh bien, je sais qu'elle m'aime, j'ai confiance en elle. Et je l'aime, elle a confiance en moi. Tant que je l'aime comme ça, elle n'a pas à craindre que je sorte avec une autre femme. Tant qu'elle m'aime comme il le faut, eh bien, je n'ai aucune raison de penser qu'un autre homme pourrait sortir avec elle, parce qu'elle est ma femme, et j'ai confiance en elle.

54 Je crois que si je faisais vraiment quelque chose de mal, si je faisais une erreur, que je sortais avec une femme, et qu'à mon retour je le lui confesse, et que je lui dise: "Meda, je ne voulais pas faire ça. J'ai été simplement pris au piège; cette femme est venue vers moi en courant, et - et elle m'a saisi par le bras, et elle s'est mise à faire telle et telle chose", je crois qu'elle comprendrait. Je crois qu'elle me le pardonnerait. Mais je ne le ferais pour rien au monde, parce que je l'aime. Quand bien même elle me pardonnerait, je ne le ferais pas. Je ne voudrais pas lui faire de la peine, pour rien au monde. Bien que je sache qu'elle me le pardonnerait, je ne veux pas lui faire de la peine.

55 Et c'est comme √ßa avec Dieu. Si je... Si un amour phileo, qui est l'amour humain, l'amour fraternel, peut amener un homme √† avoir de tels sentiments envers sa femme, que dire de l'amour agapao, - ce mot grec qui signifie "l'amour de Dieu", - comment me ferait-il agir envers J√©sus-Christ? Comment‚Ķ Tant que je veux aller faire cela, c'est ce que j'ai √† cŇďur de faire! Eh bien, ils... Je dis que tant que j'ai √† cŇďur de le faire, je - je vais le faire. Le l√©galisme va m'emp√™cher de le faire, parce que je sais que je serais puni si je le faisais. Mais l'authentique v√©rit√© l√†-dessus, c'est quand l'amour de Dieu entre dans votre cŇďur, au point que, vous voulez faire cela. Voil√† la V√©rit√© l√†-dessus. Voil√† les deux √©coles. Non pas le l√©galisme ni l'autre, ni le calvinisme, c'est les deux.

56 Eh bien, nous voyons aussi qu'il existe aujourd'hui beaucoup de différentes dénominations. Il y a l'église catholique, l'église protestante. Chacune d'elles dit que c'est elle le chemin, vous voyez: "Nous avons le Chemin; nous sommes la Vérité." Il y a les méthodistes, qui disent: "C'est nous qui avons la Vérité." Les baptistes disent: "C'est nous qui avons la Vérité."

57 Eh bien, pour moi, tant qu'ils pensent ainsi, ce n'est pas vrai, parce que J√©sus a dit: "Je suis la V√©rit√©." Voyez? Par cons√©quent, comme je le disais dans ma pr√©dication d'hier soir: Il est ce lieu o√Ļ Dieu a mis Son Nom, le seul lieu d'adoration. Vous n'√™tes pas chr√©tien parce que vous √™tes protestant. Vous n'√™tes pas chr√©tien parce que vous √™tes catholique. Vous n'√™tes pas chr√©tien parce que vous √™tes m√©thodiste, baptiste ou pentec√ītiste. Vous √™tes chr√©tien parce que vous avez √©t√© baptis√© en J√©sus-Christ, par le Saint-Esprit, pas par l'eau. "Il y a une seule Foi, un seul Seigneur, un seul bapt√™me", et c'est le bapt√™me du Saint-Esprit. Le bapt√™me d'eau vous introduit dans une fraternit√©. Le bapt√™me du Saint-Esprit vous introduit en Christ. Voil√† la V√©rit√©.

58 Nous avons aussi deux points de vue sur le Mariage et le Divorce. Maintenant que notre Seigneur nous a d√©voil√© le myst√®re scell√© de Sept Sceaux de Sa Parole, en ces derniers jours... Bon, c'est peut-√™tre du chinois pour beaucoup d'entre vous, mais mon √©glise comprend. Vous avez entendu parler des visions et de ce qui est arriv√©. Et cette question est une question biblique, nous sommes invit√©s ici √† croire qu'il doit y avoir une vraie r√©ponse √† tout le secret cach√©, qui a √©t√© cach√© depuis la fondation du monde. Et la Bible proph√©tise et dit qu'en ce jour-ci ces secrets seraient divulgu√©s. Apocalypse 10: "Et, quand le septi√®me ange, le messager de Laodic√©e, sonnerait de la trompette, les myst√®res de Dieu seraient r√©v√©l√©s." Et cet √Ęge est le dernier, qui est celui de Laodic√©e.

59 Regardez tout ce réveil qui dure depuis maintenant quinze ans ou plus, et pas une seule dénomination n'en est sortie. Luther a eu un réveil, une dénomination s'en est suivie; Wesley, il s'en est suivi une dénomination; Alexander Campbell, il s'en est suivi une dénomination; tous ces autres grands... John Smith et les autres, des dénominations, Moody, ainsi de suite. Mais ici, on en a eu un... D'habitude, un réveil ne dure qu'à peu près trois ans. Mais celui-ci est là depuis plus de quinze ans, et pas une seule dénomination n'en est sortie, car c'est maintenant le temps de la Semence. Il n'y a plus de balle; après que la balle est partie, c'est la Semence. Dieu est prêt, s'Il n'est pas en train de le faire maintenant, Il va appeler une Eglise à la perfection, par Sa Parole, Jésus-Christ.

60 Remarquez, il doit y avoir une réponse quelque part, et, étant donné que cela, le mystère de Dieu scellé de Sept Sceaux, les Sept Sceaux... Combien comprennent cela, levez la main. Voyons voir. Je pense que la plupart font partie de notre assemblée, venus des environs. Ecoutez. Sinon, les livres ne vont pas tarder à sortir, sur le sujet. Nous avons des livres, nous en avons quelques-uns Là-dessus présentement.

61 Jésus, dans notre texte, nous invite à nous reporter au commencement, pour obtenir la vraie réponse scripturaire.
Or, quand Il a été confronté à Ceci, il y avait deux tendances principales. Le sacrificateur Lui a dit: "Un homme peut-il répudier sa femme, pour un motif quelconque. Et en épouser une autre?"
Et Jésus a dit: "Au commencement, il n'en était pas ainsi."
Ensuite ils ont dit: "Mo√Įse nous a permis de donner une lettre de divorce, et de la r√©pudier pour n'importe quel motif."
Il a dit: "√áa, Mo√Įse l'a fait √† cause‚Ķ", je fais une pause, l√†, pour souligner, "√† cause de la duret√© de votre cŇďur; mais d√®s, ou plut√īt au commencement, il n'en √©tait pas ainsi."

62 La question - la question aujourd'hui, par exemple, celle de la paix mondiale, "va-t-elle venir par la politique, par l'union des nations, qu'elles s'unissent?" Je vous dirai non. Ça a toujours échoué, et ça échouera toujours. Mais est-il une vraie réponse à la question: "Y aura-t-il la paix sur la terre?" Oui, quand le péché aura été éliminé de la face de la terre, il y aura la paix. Mais jusque-là, il n'y aura pas de paix: "Une nation s'élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume.

63 Dieu a donné un remède contre le péché. Ecoutez bien, maintenant. Dieu a donné le remède pour éliminer le péché de la face de la terre, mais l'homme de la terre ne veut pas accepter le remède de Dieu.
Dieu nous a donné un remède, et une façon d'épouser nos femmes et de vivre avec elles, mais l'homme ne veut pas accepter le remède de Dieu, ne veut pas accepter Sa Parole là-dessus.

64 Jésus qui a dit ceci… Ça nous rappelle ce qu'il en est de - de Ses Paroles, en sachant qu'Il a dit: "Les cieux et la terre failliront, (passeront) mais Mes Paroles ne failliront pas." La question, la vraie réponse, à laquelle Jésus veut que nous retournions, c'est de nous référer au commencement. Donc ça, ce serait dans la Genèse, parce que le mot Genèse, c'est le chapitre semence, pour toutes les questions qu'il y a dans la Bible. Et il faut toujours se référer à la semence, voir quelle sorte de semence il y a dans un champ, pour voir ce que vous aurez comme récoltes.

65 Donc, quelle sorte de semence a été semée? Comme la Genèse est le chapitre semence, nous retournons à la Genèse. Jésus nous a présenté ce passage de l'Ecriture, "au commencement". Eh bien, souvenez-vous, donc, c'est quand le temps a commencé, au début. Avant, c'était l'Eternité. Or, notre question, là, c'était, remarquez, si nous retournons au commencement... Eh bien ne manquez pas ceci! Et c'est pour cette raison que je veux parler lentement, pour les gens qui sont à l'écoute par liaison téléphonique, et pour que ce soit clair sur la bande.

66 Si J√©sus a dit: "Retournez au commencement"; il n'y avait qu'un couple de chaque esp√®ce sur la terre. Il y avait un Adam, une Eve. Ils avaient √©t√© unis par Dieu seul. Un cheval femelle, un m√Ęle; un perroquet femelle, un m√Ęle. "Au commencement", - comme Il nous a dit de nous y r√©f√©rer, - il n'y avait qu'un couple de chaque esp√®ce. Est-ce vrai? [L'assembl√©e dit: "Amen." - N.D.E.] Et puis, nous voyons, l√†, qu'"au commencement", tout √©tait dans un ordre parfait et dans une harmonie parfaite avec Dieu, rien n'allait de travers. Tout ce qui est dans le ciel est encore en ordre: toutes les √©toiles, les galaxies, le syst√®me solaire, tout est parfaitement en ordre. Si l'une d'elles se d√©pla√ßait, √ßa interromprait le programme tout entier.

67 Maintenant √©coutez. Le voyez-vous? Une seule interruption g√Ęche tout le programme! Eh bien, quand les √™tres humains marchaient dans la continuit√© avec Dieu, un homme avec une femme, voil√† que cette femme a p√©ch√©, cela a bris√© la continuit√© de tout le programme terrestre de Dieu. Par cons√©quent, une seule parole ajout√©e √† ce Livre, ou une seule Parole retranch√©e de Celui-ci, cela brise les liens de continuit√© entre le chr√©tien et Dieu, brise les liens de continuit√© entre l'√©glise et Dieu, brise les liens de continuit√© entre la famille et Dieu. Chaque croyant peut √™tre rejet√© s'il refuse d'accepter chaque Parole de Dieu.

68 Donc, c'est la femme qui a caus√© la division de ce beau foyer. Ce n'est pas un Ch√©rubin qui a d√©rang√© la terre. Ce n'est pas Adam qui a bris√© ce foyer. Ce qui a bris√© ce foyer et qui a tout fait sortir de sa continuit√©, ce n'est personne d'autre qu'une femme, Eve. Et c'est l√† qu'il y a eu rupture de ce "commencement" dont parlait J√©sus. J√©sus a dit: "Au commencement, Dieu a fait un m√Ęle, une femelle, de chaque esp√®ce." Et alors, quand cette femme... pas le cheval femelle, pas le chien femelle, mais la femme; elle a rompu toute la continuit√© de l'action de Dieu sur la terre, et elle a tout pr√©cipit√© dans la mort. La femme, pas l'homme, elle a rompu l'alliance. Elle a rompu l'alliance (pourquoi?) parce qu'elle est all√©e au-del√† des fronti√®res de la Parole de Dieu.

69 Or, si elle a rompu son alliance avec son mari, elle a rompu son alliance avec Dieu, donc, puisqu'elle a rompu son alliance avec Dieu, elle l'a rompue avec son mari. Et lorsque vous rompez votre promesse et votre alliance vis-à-vis de la Parole de Dieu, voilà ce qui produit tant de membres d'église illégitimes; en effet, un groupe d'hommes se sont réunis et ont dit: "Eh bien, Ce n'est pas cela que ça voulait dire", cela brise les liens de continuité entre l'organisation entière et la Parole. "Nous ne croyons pas Cela. Le Dr Jones a dit que ce n'était pas ça." Mais, tant que Dieu a dit que c'est ainsi… Il a dit: "Que toute parole d'homme soit un mensonge, et que la Mienne soit vraie!" C'est là que la continuité est rompue.

70 Alors nous voyons, comme la continuité a été rompue, alors il y a eu rupture de la ligne de Vie, il y a eu aussi rupture de la ligne du temps, rupture de l'alliance, tout a été bouleversé! Quelle en a été la cause? Une femme. C'est ça qui a rompu l'alliance. Maintenant, si vous voulez le lire, vous pouvez le lire, dans Genèse 3.

71 Bon, c'est alors qu'il a été donné à l'homme de dominer sur la femme, par la Parole de Dieu. Elle n'était plus son égale. Par nature, elle était son égale, vous savez, mais quand elle a transgressé la Parole de Dieu, Dieu a donné à l'homme de dominer sur elle. Genèse 3.16, si vous voulez le noter. Elle n'était plus l'égale de l'homme. C'est elle qui avait transgressé la Parole de Dieu.

72 Ne voyez-vous pas que c'est elle - elle (l'√©glise, ici qui a transgress√© la Parole de Dieu?) s'est mise compl√®tement hors de la continuit√©. C'est ce que l'√©glise a fait, et elle a tout entra√ģn√© dans la mort spirituelle. Maintenant, vous allez comprendre pourquoi je mart√®le ces choses-l√† comme je le fais. C'est la V√©rit√©! √áa, ce sont des faits bibliques.

73 Remarquez, pourquoi a-t-elle fait une chose pareille ? Comment cette parfaite, ravissante et belle femme a-t-elle pu? Une fois, j'ai vu un tableau, je crois que c'était en Grèce, d'un artiste qui avait peint un portrait d'Eve. C'était la créature la plus hideuse qu'on ait jamais vue. On voit par-là à quoi un esprit charnel peut regarder. Mais elle n'était pas comme cela, elle était ravissante, parce qu'elle était une femme parfaite, une femme en tout et pour tout.

74 Remarquez, pourquoi a-t-elle fait une chose pareille, elle qui occupait un rang si élevé? Elle était bien, avec l'homme, son égal. Mais nous le savons tous maintenant, qu'elle a perdu son égalité avec l'homme quand elle a péché, et Dieu a dit: "L'homme dominera sur toi à partir de maintenant." Eh bien, ça, c'est l'Ecriture. Si vous le voulez, on peut le lire. Je vous donne les références bibliques, pour gagner du temps, vu cette multitude, partout dans le pays, qui est en ligne avec nous, et comme ça vous pourrez le lire vous-mêmes.
Remarquez la raison pour laquelle elle a fait ça. Comment Satan a-t-il bien pu parvenir jusqu'à elle?

75 Saviez-vous que Satan était l'égal de Dieu à un certain moment? Assurément, en tout, sauf qu'il n'était pas un créateur; il était tout, il se tenait à la droite de Dieu, dans les Cieux, un grand Chérubin de premier rang.

76 Remarquez, la raison pour laquelle elle a fait ça, c'est parce qu'elle n'était pas dans la création originale. Elle n'est pas dans la création originale de Dieu; elle est un produit dérivé. Par conséquent, "au commencement", comme Jésus s'y est référé, elle n'était pas une créature originelle de Dieu. Elle était un produit dérivé de l'homme, au "commencement", comme Jésus s'y est référé.

77 Souvenez-vous, Adam √©tait √† la fois masculin et f√©minin dans la cr√©ation originale, il √©tait un, mais apr√®s, il a √©t√© s√©par√©, quand on lui a enlev√© une c√īte. Remarquez: seulement un produit d√©riv√©, et, remarquez, la seule, de toute la cr√©ation de Dieu, de tous les animaux et de tout le reste, elle √©tait la seule con√ßue comme √ßa. Toutes les autres femelles √©taient dans la cr√©ation originale. Toutes les autres femelles faisaient partie de la cr√©ation originale, mais Eve ne faisait pas partie de la cr√©ation originale. Voyez-vous, il fallait que ce soit comme √ßa. Nous allons y arriver dans quelques instants.

78 Remarquez, cette création dont elle faisait partie, non pas la création originale, mais elle était un sous-produit… et, dans cette création, il... Maintenant je ne veux pas vous blesser, mais j'aimerais vous dire une Vérité. Et restez assis bien tranquillement; c'est aimable de votre part.

79 Il n'y a rien qui soit conçu pour être aussi trompeur qu'une femme qui est une trompeuse. Rien d'autre ne peut l'être; rien n'a été fait pour être comme cela. De même, il n'y a rien qui puisse être trompé aussi facilement qu'une femme. Or, la chute prouve que cette déclaration est vraie, la chute, au commencement.

80 Elle ne faisait pas partie de la création originale du commencement. Elle était en Adam, mais elle ne formait pas en elle-même le sexe féminin, au commencement. Elle était un sous-produit dérivé qui a été fait.

81 Donc, rien de ce qui a √©t√© con√ßu ne peut tromper et √™tre tromp√© aussi facilement qu'une femme. Rien n'a √©t√© con√ßu, ou plut√īt ne peut tomber aussi bas qu'une femme. R√©fl√©chissez, donc. De toute la cr√©ation, rien de ce qui a √©t√© con√ßu ne peut tomber aussi bas qu'une femme. Elle peut briser le cŇďur d'un homme plus facilement que tout autre chose au monde, sa femme. Que cela - que cette gentille petite √©pouse se mette √† courir apr√®s un autre homme; regardez cet homme assis l√† avec ses enfants, les larmes lui coulant des yeux. Elle est con√ßue comme √ßa. Elle est con√ßue pour agir comme √ßa.

82 Il n'y a aucun cochon, aucun chien, ni aucun autre animal qui soit con√ßu comme elle, ou qui puisse tomber aussi bas qu'elle. Eh bien, c'est vrai. Sans manquer d'√©gards envers mes sŇďurs, je veux simplement que vous observiez. Aucun animal ne peut √™tre immoral. Vous appelez le chien une "coureuse", la femelle du chien, vous appelez le m√Ęle... le cochon une "truie", mais elle a une moralit√© qui d√©passe d'un million de kilom√®tres celle de beaucoup de vedettes de Hollywood. Elle a √©t√© con√ßue pour tomber tr√®s bas. Elle ne peut pas... Pensez un peu √† √ßa maintenant. Rien au monde de ce qui a √©t√© cr√©√© par Dieu, ne peut √™tre immoral, tomber aussi bas.
Vous dites: "Un instant: 'Et l'homme?" On va y arriver. C'est à la femme de dire "oui".

83 Remarquez, rien n'a √©t√© con√ßu pour tomber aussi bas, ou pour √™tre souill√©, qu'une femme. Un chien ne peut pas le faire, un cochon ne peut pas le faire, un oiseau ne peut pas le faire. Il n'y a aucun animal qui soit immoral, ou qui puisse l'√™tre, car il n'a pas √©t√© con√ßu de fa√ßon √† pouvoir l'√™tre. La femelle du cochon ne peut pas √™tre immorale, la femelle du chien ne peut pas √™tre immorale, la femelle de l'oiseau ne peut pas √™tre immorale. Il n'y a que la femme qui puisse l'√™tre. Maintenant vous voyez o√Ļ Satan est all√©? Voyez? Mais il reste qu'elle a‚Ķ que c'est quand m√™me elle qui a le pouvoir de dire oui ou non. Voyez-vous, √ßa d√©pend du c√īt√© o√Ļ elle veut se tenir. Voyez?

84 Maintenant, nous pouvons voir clairement la semence du serpent, ici, par o√Ļ elle est entr√©e. Il n'y avait qu'un endroit o√Ļ il pouvait aller. Si, avec √ßa, la chose n'est pas absolument √©vidente, on est aveugl√©. Voyez? Vous voyez, il fallait que √ßa en arrive l√†.

85 Remarquez, la raison pour laquelle les animaux ne pouvaient pas le faire, - un animal femelle, - c'est parce qu'ils faisaient partie de la création originale. Mais la femme ne faisait pas partie de cette création originale. Eh bien nous allons remonter dans le passé pour découvrir cela et ensuite, ramener cela jusqu'aux temps modernes, dans le Testament.

86 Elle seule a été conçue pour une vie de souillure et impure. La chienne ne le peut pas, aucune autre femelle ne le peut. Il n'y a que la femme qui peut faire cela. La chienne, et tous les autres animaux, c'est une fois par an, et cela, pour avoir des petits, pas pour le plaisir sexuel, mais pour avoir des petits. La brave truie, la brave chienne, c'est une fois par an, à un moment précis, et cela, pour avoir des petits. Mais une femme est conçue pour le faire chaque fois qu'elle en a envie. J'ai biffé ici même certaines choses; vous pouvez vous imaginer le reste. La chienne ne le peut pas; la femme le peut. J'espère que le Saint-Esprit vous révélera le reste, ce que j'ai biffé ici.

87 Elle est la seule esp√®ce, esp√®ce de femelle qui a √©t√© faite plus belle que le - le m√Ęle. Il n'y a aucune autre esp√®ce, de toutes celles qui existent. Chez toutes les autres cr√©atures de Dieu, on a de beaux m√Ęles, comme chez les animaux, les oiseaux, et tout, c'est toujours le m√Ęle qui est beau.

88 Regardez le grand cerf: de beaux grands bois, une esp√®ce imposante; et la modeste petite biche. Regardez le gros coq avec toutes ses belles plumes; et la petite poule brune. Regardez les oiseaux, l'oiseau m√Ęle et l'oiseau femelle. Pourquoi? Pourquoi en a-t-il √©t√© ainsi, chez tous les animaux cr√©√©s par Dieu? Chez tous les animaux, c'est le m√Ęle qui est le plus beau. Chez les moutons, chez les - les cochons, chez les chevaux, chez tous les autres, c'est toujours le grand m√Ęle qui est beau, chez les oiseaux aussi Mais, dans la race humaine, c'est la femme qui est belle, pas l'homme; s'il l'est, il y a quelque chose qui cloche, il y a eu un m√©lange de semences quelque part. Originellement, c'est comme √ßa.

89 Pourquoi? Pourquoi cela a-t-il été fait? Pour servir à tromper. Et d'ailleurs, celui qui l'a modelée, Satan, continue à agir sur elle en ces derniers jours. Permettez que je m'arrête ici juste un instant.

90 "Belle!" Saviez-vous que la première destruction à l'échelle internationale, du monde, ou mondiale, c'était à cause de belles femmes? "Quand les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, ils en prirent pour femmes." Pas vrai? Avez-vous remarqué l'accroissement de la beauté des femmes en ce jour?

91 J'ai vu la photo de Pearl O'Brien, qui était considérée à un moment donné comme la plus belle femme du pays. Il n'y a pas une adolescente de cette école qui ne la dépasserait en beauté. L'accroissement de la beauté des femmes témoigne de ce temps de séduction.

92 Quand l'√©glise a-t-elle √©t√© plus belle en apparence si ce n'est aujourd'hui? Tout l'accent est mis sur d'immenses et magnifiques b√Ętiments, et des millions de ceci et des millions de cela. Ne voyez-vous pas: "elle", la s√©duction!

93 Donc, il n'y a rien qui puisse tomber comme elle, et elle est con√ßue de fa√ßon √† pouvoir s√©duire. Et Satan agit vraiment sur elle aujourd'hui, en ces derniers jours, parce que c'est lui qui l'a model√©e. Je peux prouver √ßa tout de suite, en retournant directement au commencement: qui a commenc√© √† agir sur elle, Adam ou Satan? Dieu ou Satan? Vous voyez, c'est lui qui l'a model√©e. C'est son arme principale √† elle pour jeter l'homme dans sa souillure; par sa beaut√©, la femme peut entra√ģner un homme dans n'importe quel sens qu'elle veut. Fr√®re, ce n'est pas le d√©bit d'alcool l√†-bas qui prend l'homme au pi√®ge, c'est cette jolie femme qui marche dans la rue en se tortillant, √† moiti√© habill√©e. C'est √ßa qui... C'est bien l√† ce qui s√©duit. Et elle est meurtri√®re avec cela, absolument. Vous allez peut-√™tre me demander si c'est Satan qui l'a model√©e, mais c'est la V√©rit√©. C'est Satan qui l'a model√©e. Et c'est encore lui qui le fait.

94 Permettez-moi de vous montrer quelque chose dans l'Ecriture. Je dois vous ramener √† l'Ecriture, ensuite vous pourrez vous faire une opinion en regardant ce qu'il en est aujourd'hui. C'est Satan qui se caract√©rise par ce genre de beaut√©-l√†. Si nous remarquons bien, il √©tait le plus beau de tous les Anges du Ciel. Pas vrai? Et il d√©sirait faire du Ciel un endroit plus beau que le royaume de Michel. Pas vrai? De m√™me, pour vous montrer que Ca√Įn √©tait son fils, celui-ci a offert une plus belle adoration, il a d√©cor√© ses autels avec des fruits, des fleurs, et tout. Est-ce vrai? C'est beau! Le p√©ch√© est beau, ce que nous appelons beaut√© aujourd'hui. Et le p√©ch√© est s√©duisant, par la beaut√©. En regardant passer une femme dans la rue, vous ne pourriez jamais d√©celer ce qu'il y a dans son cŇďur. Voyez? Mais je voulais dire ces choses, pour vous faire voir ce qui fait que c'est Satan qui l'a model√©e. C'est tout √† fait exact, son propre fils Ca√Įn l'a prouv√©.

95 Donc, elle est belle, pour pouvoir séduire. Le monde est beau, pour pouvoir séduire. Je parle du kosmos, du système du monde. Il est beau, pour pouvoir séduire: de très beaux endroits, et du luxe.

96 L'un des - le prophète Amos, quand il est monté et qu'il a regardé en bas, vers la ville, qu'il l'a vue comme une Hollywood moderne, ses vieux petits yeux se sont rétrécis sous ses cheveux gris qui lui tombaient sur le visage. Et il est descendu là-bas avec un Message, il s'est écrié en disant, il a dit : "Dans cette ville, le Dieu même que vous prétendez servir vous détruira!" C'est exact. Le péché est beau.

97 Les gens se repr√©sentent Judas comme une esp√®ce de vieil ivrogne, tra√ģnant dans la rue quelque part, la bouche ouverte, avec des mouches dedans, et tout comme Judas. Judas √©tait beau, fort, c'√©tait un trompeur. Ce n'est pas ce gars-l√† qu'il faut surveiller autour de vous, ce n'est pas le gars que - (le brave fermier) qui arrive en salopette qu'il faut surveiller autour de votre √©pouse, c'est ce fin rus√©, c'est lui le coquin.

98 Le péché est beau aux yeux du monde, mais Dieu ne se caractérise pas par ce genre de beauté. Savez-vous cela? Dieu se caractérise par le caractère, un bon caractère.

99 Dans la Bible, Esa√Įe 53, si vous voulez noter la r√©f√©rence Biblique. J'ai un tas de r√©f√©rences bibliques not√©es par ici, pour appuyer cela. Esa√Įe 53, la Bible dit de notre Seigneur J√©sus: "Son aspect n'avait rien pour nous plaire. Et Il √©tait semblable √† Celui dont on d√©tourne le visage." Est-ce vrai? Il ne nous plaisait pas, parce qu'Il n'√©tait pas beau. C'√©tait probablement un petit homme, vo√Ľt√©, au teint ros√©, il n'avait pas le profil d'un chef. Il n'avait pas l'allure d'un chef. Il utilisait le langage de la rue, et tout, comme celui des gens, des gens ordinaires, et alors, Il n'avait pas l'air d'un grand √©rudit, de quelqu'un d'instruit, de distingu√©, avec une grande soutane, et tout. Il √©tait simplement un homme comme les autres. "Son aspect n'avait rien pour nous plaire." Il allait et venait au milieu des gens, et ceux-ci ne savaient m√™me pas Qui Il √©tait. Quand Il marchait, Il n'avait pas l'allure d'un dieu, selon l'id√©e que nous, on se ferait d'un dieu. Mais n'emp√™che que c'est ce qu'Il √©tait!

100 Avez-vous remarqu√©, quand le Seigneur Dieu a dit √† - √† Samuel: "Va √† la maison d'Isa√Į oindre un de ses fils pour roi, pour qu'il prenne la place de Sa√ľl." Or, les gens avaient choisi Sa√ľl, alors que Samuel avait √©t√© formel, en leur disant de ne pas le faire. Il a dit: "Dieu ne veut pas que vous ayez un roi; c'est Lui votre Roi." Et il a dit: "Vous ai-je d√©j√† dit quelque chose au Nom du Seigneur, qui ne se soit pas accompli? Vous ai-je d√©j√† demand√© de l'argent, ou quoi que ce soit d'autre, pour avoir de quoi vivre?"

101 Ils ont dit: "Non, tu ne nous as jamais demand√© d'argent. Et tout ce que tu as dit au Nom du Seigneur s'est accompli. Mais nous voulons quand m√™me un roi", alors ils ont choisi Sa√ľl. Regardez ce que le monde a choisi! Regardez ce qu'Isra√ęl a choisi! Isra√ęl, les oints de Dieu, ils ont choisi un homme qui d√©passait de la t√™te tous les hommes de la nation; un bel homme, tr√®s grand, de belle apparence, mais le gros obstacle, c'√©tait toujours lui.
Seulement Dieu a dit: "Je vais vous choisir un roi, d'apr√®s Mon choix." Alors, Il a dit: "Samuel, Je ne te dirai pas qui c'est, mais va l√†-bas. C'est l'un des fils d'Isa√Į."
Et Isa√Įe, sa femme, et tous les autres ont regard√© autour d'eux, ils ont dit: "Oui, notre fils a√ģn√©, c'est un homme, corpulent, √©lanc√©, beau. La couronne royale lui ira tr√®s bien. Il est intelligent. Il est instruit. C'est un homme bien. Je sais qu'il fera bien l'affaire. Il a une tr√®s bonne diction."
Quand ils l'ont fait venir, Samuel a pris la cruche d'huile et il s'est avancé vers lui. Il a dit: "Non, l'Eternel l'a rejeté." Alors, il a fait passer l'un après l'autre, les six fils, mais l'Eternel a rejeté chacun d'eux. Il a dit: "N'y en a-t-il pas un autre?"

102 "Oh, a-t-il dit, oui, il y en a un, il est en train de pa√ģtre les brebis l√†-derri√®re. Il reste l√†-bas derri√®re, √† jouer de la musique, √† chanter, √† crier, et ainsi de suite. Mais c'est un petit bout d'homme vo√Ľt√© au teint ros√©, il ne ferait jamais un roi."
Il a dit: "Va le chercher." Et quand David s'est présenté devant le prophète, le prophète a couru vers lui avec l'huile et il l'a versée sur sa tête, en disant: "Voici celui que Dieu a choisi." Pas beau, mais ayant du caractère.

103 Dieu regarde au caractère. L'homme regarde à la beauté naturelle. Celle-ci est trompeuse. Et c'est pour cette raison que cette beauté a été donnée à la femme, pour la séduction, séduire. Une belle femme, si elle n'utilise pas sa beauté comme il faut, c'est une malédiction pour elle; cela va l'envoyer en enfer plus vite que n'importe quoi d'autre que je connaisse. Si seulement elle - si... Elle peut être belle, certainement, tant qu'elle reste avec son mari, qu'elle fait ce qui est bien, et cela - c'est très bien. Mais elle peut se servir de cette même chose-là, et, oh! la la! elle peut séduire avec, car c'est pour ça que cela lui a été donné.
Remarquez, maintenant, mais Dieu se caractérise par le caractère. "L'aspect de Jésus n'avait rien pour nous plaire", mais il n'y a jamais eu un caractère comme le Sien sur la terre.

104 Eh bien, nous voyons aujourd'hui que le - le caractère de l'église, Satan et son groupe, ils recherchent les belles grandes églises, les belles choses. Tant de fois c'est à ça que le monde regarde aujourd'hui. "Oh, si le pasteur, le grand untel tant de fois ceci et cela, tellement sacerdotal et pieux, il se présentait vêtu de ces grandes soutanes, et tout comme cela." C'est ça que les gens appellent beauté. Mais les vrais saints de Dieu cherchent le caractère de la Parole confirmée.

105 C'est ce que les saints ont fait à cette époque-là, quand ils ont vu Jésus. Il n'avait rien pour attirer les regards, mais ils ont vu que Dieu était en Lui. Ils ont vu que Dieu était avec Lui.

106 C'est ainsi que ces... Joab et ces gens qui √©taient avec David (qui √©tait un petit homme), mais ils ont vu le - l'homme qu'il y avait en lui. Ils ont vu que Dieu √©tait en lui, et ils savaient qu'un jour il acc√©derait au pouvoir. Ils... L'un d'eux a tu√© les cinq autres fr√®res de Goliath, tout seul. Un autre a tu√© trois cents hommes; pendant que des femmes cueillaient des haricots pour le d√ģner, et que l'arm√©e √©tait partie, il a pris une lance et il a tu√© trois cents hommes, des Philistins. Le caract√®re! Pourquoi? Ils sont rest√©s aux c√īt√©s de David. Ils savaient que l'onction √©tait sur lui, ils savaient qu'il acc√©derait au pouvoir. Une vraie image de l'Eglise d'aujourd'hui qui restera fid√®le √† la Parole! Nous savons qu'Elle sera confirm√©e, nous savons qu'Elle sera au pouvoir l'un de ces jours.

107 Bien que Sa√ľl... Il √©tait en fuite devant le reste du peuple, mais eux savaient qu'il acc√©derait au pouvoir. Nous aussi, nous savons qu'Il acc√©derait au pouvoir, alors prenons cette Parole et tenons-nous-Y, quoi qu'il en co√Ľte. S'il nous faut tailler des Philistins en pi√®ces, ou sauter dans une citerne et tuer un lion, comme l'un d'eux l'a fait, allons-y de toute mani√®re, parce que c'est la - c'est la fa√ßon dont Dieu a pr√©vu qu'il soit. Cherchons le caract√®re.

108 Eh bien, vous allez peut-être me demander: "Pourquoi a-t-Il permis qu'elle soit conçue ainsi?" Je ne veux pas prendre trop de temps, parce que j'ai beaucoup à dire ici. "Pourquoi," la question pourrait se poser, donc, "pourquoi Dieu a-t-Il fait la femme ainsi? Pourquoi a-t-Il permis qu'elle soit ainsi? C'était pour Son bon plaisir. Certainement.

109 Maintenant si vous voulez prendre vos Bibles un instant, ouvrons dans Romains 9 un instant, et nous allons vous montrer quelque chose, comment Dieu fait ces choses-l√†, si vous voulez - le lire. Et on peut voir ici ce que Dieu fait pour Son bon plaisir. Romains 9.14. Alors que dirons-nous donc? Y a-t-il en Dieu de l'injustice?... Quand Il a choisi Esa√ľ, ou, qu'Il a choisi Jacob et rejet√© Esa√ľ, avant qu'aucun des deux gar√ßons n'ait eu le droit de choisir lui-m√™me, aucun des deux; avant qu'ils naissent, quand ils √©taient encore dans le sein de leur m√®re, Dieu a dit: "Je hais Esa√ľ, et J'aime Jacob." Voyez? Pourquoi? Car il dit √† Mo√Įse: Je ferai mis√©ricorde √† qui je fais mis√©ricorde, et j'aurai compassion de qui j'ai compassion. Ainsi donc, ce n'est... celui qui veut, ni... celui qui court, mais c'est Dieu qui fait mis√©ricorde. Car l'Ecriture dit √† Pharaon: Je t'ai suscit√© √† dessein pour montrer en toi ma puissance, et afin que mon nom soit publi√© par toute la terre. Ainsi il... (Maintenant observez ici,) ... car il... mis√©ricorde √† qui il veut, et il endurcit qui il veut. Tu me diras: Alors pourquoi bl√Ęme-t-il...? Car qui est-ce qui r√©siste √† sa volont√©? √Ē homme, toi plut√īt, qui es-tu pour contester avec Dieu? Le vase d'argile dira-t-il √† celui qui l'a form√©: Pourquoi m'as-tu fait ainsi? Le potier n'est-il pas ma√ģtre de l'argile, pour faire avec la m√™me masse un vase d'honneur et un vase d'un usage vil? Et que dire, si Dieu, voulant montrer sa col√®re et faire conna√ģtre sa puissance, a support√© avec une grande patience un vase de col√®re form√© pour la perdition, ‚Ķs'il a voulu faire conna√ģtre la richesse de sa gloire envers le vase de mis√©ricorde qu'il a d'avance pr√©par√© pour la gloire? Maintenant contestez un peu cela. C'est Dieu qui l'a fait! Il fallait qu'Il fasse cela ainsi. Il fallait que ce soit l√†.

110 Maintenant, √©coutez, maintenant, pendant environ cinq minutes, je voudrais attirer votre attention sur quelque chose. Qu'est-ce que Dieu? Dieu est un grand Etre Eternel. Au commencement, il y a tr√®s longtemps, avant qu'il y ait un commencement, Il n'√©tait m√™me pas Dieu. Le savez-vous? Dieu signifie un "objet d'adoration", et il n'y avait rien pour L'adorer. Il vivait seul. Et en Lui, il y avait des attributs. Qu'est-ce qu'un attribut? Une pens√©e. Maintenant, je vais vous apporter quelque chose qui touchera √† la le√ßon de ce soir. Remarquez, Il √©tait Ses attributs qu'il y avait en Lui. Or, √™tre P√®re, √©tait en Lui, √™tre Dieu, c'√©tait en Lui, √™tre Fils, c'√©tait en Lui, √™tre Sauveur, c'√©tait en Lui, √™tre Gu√©risseur, c'√©tait en Lui. Et toutes ces choses, ici, ne font que manifester Ses attributs. Tout est en ordre. Pensez-vous que Dieu n'avait pas vu la fin d√®s le commencement? Bien s√Ľr qu'Il l'avait vue. Tout est en ordre, cela ne fait que manifester Ses attributs.

111 Or, Il ne pouvait pas être juste, et faire qu'un homme tombe. Il devait le mettre sur la même base du libre arbitre, pour qu'il fasse son propre choix tout en sachant qu'il tomberait. Bon, Il ne peut pas être un Sauveur à moins que quelque chose ne soit perdu. Il ne peut pas être un Guérisseur à moins que quelque chose ne soit malade. Il fallait que ces choses soient ainsi. Dieu les a faites ainsi, pour que Ses grands attributs soient manifestés. S'il n'en était pas ainsi, Il n'aurait jamais été un Sauveur. Mais nous savons qu'Il l'était, même avant que le temps existe, Il était un Sauveur.

112 Il était un Sauveur; il faut donc que quelque chose soit perdu. Comment cela va-t-il se faire? S'Il prend quelque chose et le perd, rien que pour le sauver, alors il n'y a pas de justice dans Son jugement. Il ne pourrait pas être juste en envoyant un homme en enfer. Il est bon, doux, fidèle, honnête, et Il est un grand Juge. Vous voyez, Il irait à l'encontre de Lui-même. Donc, il fallait qu'Il mette un homme ici, et qu'Il lui donne le libre arbitre, de façon à ce que celui-ci… tout en sachant qu'il tomberait; et l'homme, qui avait été crée à Sa propre image, comment pourrait-il tomber? Maintenant, voyez-vous la Lumière du jour? Alors, il Lui a fallu faire un sous-produit, quelque chose à partir de la création originale. Maintenant, vous voyez la chose. Voyez? Vous y êtes. Voyez? C'est donc cela qui est tombé. Il a fait cela, sachant que ça tomberait. Et cela a été remis entre les mains de Satan, comme un vase d'un usage vil. Qu'est-ce qui est en honneur aujourd'hui? Pensez-y.

113 Maintenant observez attentivement. Ainsi encore une fois, pourquoi a-t-elle été conçue de cette façon et pas comme les autres femelles? Pourquoi la femme a-t-elle été conçue ainsi et pas les autres femelles? Aucune des autres femelles n'a été conçue de cette façon. Elles ne sont pas ainsi aujourd'hui. Elles ne peuvent pas l'être. Si elle n'était pas conçue comme cela, elle n'agirait pas ainsi. Alors, pourquoi n'a-t-Il pas fait cette femelle-là, la femme, juste comme les autres femelles, pour qu'elle soit exactement comme les autres, pour élever simplement les bébés? Alors elle aurait eu son mari, vivrait avec lui; et quand viendrait le temps d'avoir un bébé, elle aurait le bébé. Pourquoi, pourquoi l'a-t-Il faite ainsi?

114 Eh bien, je ne peux pas utiliser ces termes. Vous comprenez de quoi je parle, n'est-ce pas? Si vous comprenez, dites: "Amen." [L'assemblée dit: "Amen." - N.D.E.] Oui. Voyez? Il y a des jeunes filles assises ici et des jeunes gens, vous voyez. Mais vous savez, chez l'animal, il faut une certaine période de l'année, ensuite elle a son compagnon, puis ça s'arrête là. Mais chez la femme, c'est n'importe quand.

115 Vous… Pourquoi ne l'a-t-Il faite ainsi? Maintenant observez Son grand plan se dévoiler ici maintenant à mesure que nous avançons, c'est tout aussi parfait que possible. Je ne connaissais pas cela jusqu'à l'autre jour. Pourquoi ne l'a-t-Il pas faite ainsi, au commencement, comme les autres femelles? Parce que ce ne serait pas convenable pour Lui d'agir ainsi. Il est la Source de toute pureté. C'est pour cette raison qu'Il devait laisser Satan mettre la main sur elle, faire ce qu'il a fait par la perversion. Une telle créature serait - ne serait pas digne de Sa personne... conçue pour ça dès l'origine.

116 Toutes Ses Ňďuvres qu'Il a con√ßues √† l'origine, sont dans la continuit√©. Toutes Ses Ňďuvres originales √©taient dans la continuit√©. La chienne, le chien; vous voyez, la vache, le bŇďuf; tout est dans la continuit√©. Toute la nature est dans la continuit√©. La semence meurt, elle va en terre; c'est comme la mort, l'ensevelissement, la r√©surrection. La s√®ve descend dans l'arbre, elle fait tomber les feuilles de l'arbre, elle revient l'ann√©e suivante avec la r√©surrection d'une nouvelle feuille. Vous voyez ce que je veux dire? Tout ce qui vient de Dieu, m√™me la nature, tout √ßa est dans une continuit√©, dans l'unit√©; et voici quelque chose qui a √©t√© con√ßu en dehors de la continuit√© de Dieu. La nature est con√ßue de telle sorte qu'elle ne peut pas p√©cher. Pensez-y! La cr√©ation originale de Dieu ne pouvait pas p√©cher.

117 Oh, ne voyez-vous pas cela maintenant dans ce tableau, la perversion de l'√©glise? L'original, c'est la Parole de Dieu! Il n'y pas de p√©ch√© en Dieu. Vous voyez ce que je veux dire? Ici, on a une cr√©ature qui est venue √† l'existence par une perversion. Dieu aura une Eglise, mais regardez cette chose pervertie qu'on a ici. Dieu a le m√Ęle et la femelle. Mais cette femme‚Ķ Voyez-vous, les sympt√īmes m√™mes de cette chose montrent encore ce qu'il y avait l√† dans la pens√©e de Dieu. Nous pourrions prendre une heure ou deux, et √©claircir cela. Elle‚Ķ cette cr√©ature, Il l'a faite dans ce but. Il a fait cette cr√©ature et l'a rendue ainsi pour que Satan puisse se saisir d'elle, et il s'est saisi d'elle. Et il l'a toujours sous son emprise. Elle ferait mieux de se r√©fugier √† la Croix, et l'homme aussi.

118 Remarquez, toute la nature est dans la continuité. S'Il avait fait de la femme une partie de cette même création originale, il n'y aurait pas eu de péché, parce qu'elle n'aurait pas pu faire cela, elle n'aurait pas pu faire cela. Elle est une perversion de la création originale. De même, tout péché est une perversion de la Vérité originale.

119 Qu'est-ce qu'un mensonge? C'est la Vérité pervertie. C'est quoi un adultère? C'est l'acte juste perverti. Voilà donc la créature pervertie, voilà toute la chose pervertie. Et la chose entière s'épelle p-é-c-h-é. C'est juste là. Voilà pourquoi cette question est si importante. Seulement un morceau, une pièce tirée de l'homme, qui va servir à le séduire. C'est Dieu qui l'a formée, on en a la preuve ici même. C'est pour ça qu'elle a été faite.

120 Une femme immorale, c'est la chose la plus vile qu'on puisse imaginer sur terre. Pardonnez-moi cette expression, les jeunes dames. Elle n'est rien d'autre qu'une poubelle humaine, une exhibition de sexe. Voil√† tout ce qu'elle est. Une femme immorale, c'est une poubelle sexuelle humaine, une chose pollu√©e, dans laquelle se retrouve la souillure crasseuse, sale, vile, d√©go√Ľtante. Pourquoi est-elle faite comme cela? Pour s√©duire. Tous les p√©ch√©s qu'il y ait jamais eu sur terre ont √©t√© caus√©s par une femme.

121 Une analyse de Chicago, une - une femme, avait rédigé un article, avec la police; ils avaient fait une étude et… aux Etats-Unis, dans les grandes villes des Etats-Unis, qui a révélé que dans quatre-vingt-dix-huit pour cent de tous les crimes qui ont été commis aux Etats-Unis, sous n'importe quelle forme, il y avait, soit une femme impliquée dedans, ou soit qu'elle en avait été la cause.

122 Maintenant, si je dis tout cela, c'est pour en arriver à un point ici, à la fin, pour que vous voyiez ce qu'il y a. Elle a été faite pour séduire, comme elle l'a fait avec Adam au commencement, en lui disant que le fruit était agréable, et tout, pour le séduire et l'éloigner de la Parole. C'est ce que fait l'église aujourd'hui, la même chose. Mais ensuite, après, il est devenu son chef, pour dominer sur elle.

123 Maintenant, comme c'est diff√©rent en ce jour, ce jour de l'intellect. Au lieu que lui soit son chef, c'est elle qui est devenue son dieu. Certainement, c'est elle qui domine sur lui. Maintenant, vous pouvez en quelque sorte comprendre la chose √† laquelle je m'attaque. Par sa beaut√©, son emprise par le sexe, ses formes qui lui ont √©t√© donn√©es par Satan, le sous-produit que Satan a fabriqu√©, elle est envoy√©e pour s√©duire les fils de Dieu. Et elle peut entra√ģner un plus grand nombre d'entre eux en enfer que tous les autres instruments que Satan poss√®de. C'est tout √† fait exact. Je parle donc de celle qui est immorale, pas vous, mes sŇďurs. Dans quelques instants, nous allons vous donner votre place, votre vraie place, dans la Parole de Dieu, ici. C'√©tait dans le plan de Dieu depuis le commencement.

124 Alors, pour accomplir ceci, aujourd'hui‚Ķ Quel est le dieu des Etats-Unis? Vous souvenez-vous que j'ai pr√™ch√© l√†-dessus il y a des ann√©es, au tabernacle? Le dieu de cet √Ęge moderne: une petite d√©vergond√©e assise l√†, toute maquill√©e, et la robe remont√©e au-dessus des genoux, et tout comme √ßa. J'ai dit: "Voici votre dieu!" Et c'est vrai! Elle est dans chaque publicit√©, √† moiti√© nue. Dans la rue, elle se pr√©sente de la m√™me mani√®re. C'est un instrument de Satan. "Au commencement", a dit J√©sus. Voyez? Nous voyons qu'il en √©tait donc ainsi; et "au commencement", la chose dont Il parle.

125 Or, autrefois, les pa√Įens faisaient d'elle un dieu (le saviez-vous?), une d√©esse. Assur√©ment. Ils font d'elle une d√©esse. En effet, ils avaient des relations sexuelles pendant leur culte. Ils pr√©tendaient qu'"elle √©tait une cr√©atrice, qu'elle portait la semence dans son sein, et qu'elle cr√©ait". C'est un mensonge. Il n'y a qu'un seul Cr√©ateur, c'est Dieu. Et vous souvenez-vous de Paul, l√†? "La Diane d'Eph√®se", une statue en pierre, dont on disait qu'elle √©tait "la d√©esse du Ciel, qui avait √©t√© pr√©cipit√©e". Ne voyez-vous pas comment op√®re le culte pa√Įen? Et nous, sans le savoir, nous retournons tout droit au culte pa√Įen des femmes, de la cr√©ature la plus basse de la terre: le culte de la femme! Elle peut entra√ģner l'homme dans n'importe quel sens qu'elle veut. Et sans le savoir, derri√®re toute cette beaut√© 'ext√©rieure, il y a l'enfer √† l'int√©rieur. Salomon a dit que ses - ses portes, ce sont les portes de l'enfer.

126 Maintenant, nous voyons clairement, l√†, de quoi J√©sus parlait dans Apocalypse, au chapitre 2, le verset 15, au sujet de la doctrine des Nicola√Įtes, cette √©glise qui allait venir et qui s'√©loignerait de la Parole.

127 Et nous pouvons aussi voir clairement, l√†, ce qu'il en est de ces √©missions vulgaires, impies, d√©go√Ľtantes, qu'on a √† la t√©l√©vision, montrant ces reines du sexe de Hollywood. Nous pouvons voir la souillure de cette ville, quand les enfants, les jeunes filles se prom√®nent dans la rue, l√†, avec des tout petits v√™tements serr√©s, en se tortillant, alors qu'il fait assez froid pour les faire geler √† mort. Elles ne savent pas que c'est le diable qui leur fait faire cela. Elles sont poss√©d√©es d'un mauvais esprit, et elles ne le savent pas! Vous ne verrez pas une chienne agir ainsi, n'est-ce pas? Vous ne verrez aucune autre femelle agir ainsi, et aucun m√Ęle ne s'aviserait de s'approcher d'elle, non plus. Voyez?
Maintenant, saisissez-vous? Nous allons aborder quelque chose dans un instant, si le Seigneur le veut.

128 Eh bien, vous voyez les Nicola√Įtes, vous voyez leur doctrine. Vous voyez ces adolescentes, ces reines, comme ils les appellent, ces strip-teaseuses dans la rue. Autrefois, il fallait aller √† un spectacle vulgaire quelque part pour voir un strip-tease. Ouvrez simplement les yeux et regardez dans la rue, c'est tout ce que vous avez √† faire maintenant. Tout est strip-tease. Certainement. Pourquoi agissent-elles comme cela? Pour provoquer, pour tenter, c'est la seule raison qu'elle peut avoir. Elle le fait parce qu'elle est impure. Elle le fait parce qu'elle est faite ainsi. Elle ne se rend pas compte qu'elle est un instrument dans les mains de Satan, et c'est bien ce qu'elle est.

129 Même dans nos écoles aujourd'hui, on enseigne la sexualité. Notre monde pourri du culte de la femme! Je sais qu'ils ne veulent pas le croire. Ils se tiennent là à chanter une espèce d'hymne, et tout, un certain jour; ensuite ils sortent avec les femmes, ils courent ça et là toute la nuit... Voyez? Bien. Alors qu'aux yeux de Dieu, de la Parole, elle est ce qu'il y a de plus bas, de tous les animaux que Dieu a placés sur terre. Regardez bien.

130 C'est pour ça que Dieu lui interdit d'enseigner Sa Parole. C'est exact. I Timothée 2.9 à 15: "Je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni de prendre aucune autorité." Voyez? Et aussi, I Corinthiens 14.34: "Que les femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis d'y parler, car elles ont reçu l'ordre de se taire; selon que le dit aussi la Loi." Mais, que fait l'église aujourd'hui? Elles en font des pasteurs, des évangélistes, alors que la Bible l'interdit formellement. Et la Bible dit: "Selon que le dit aussi la Loi", ce qui maintient tout dans la continuité.

131 C'est exactement comme l'Agneau, hier soir, le seul lieu d'adoration, sous le Sang versé de l'Agneau. C'est le seul lieu aujourd'hui: en Christ. Le seul moyen d'y arriver, c'est d'entrer en Lui. C'est le seul lieu d'adoration. Il en a toujours été ainsi. Le seul lieu d'adoration, c'est sous le Sang versé.

132 Donc, maintenant, nous voyons tout le tableau se dévoiler devant nous. La voilà. C'est pour ça que Dieu ne lui permet pas d'enseigner, ne lui permet pas de faire quoi que ce soit dans l'église, si ce n'est de rester assise, le visage voilé.

133 Maintenant voyez-vous pourquoi j'ai dit les choses que j'ai dites, et fait les choses que j'ai faites, tout en sachant tout cela dans mon cŇďur, fr√®res, sŇďurs? Je sais, sŇďurs, j'ai... Vous avez votre place (un instant), et le caract√®re merveilleux que Dieu peut fa√ßonner en vous. Mais, j'essaie simplement d'apporter l'autre face, pour montrer ce que vous √™tes, en fait, "d√®s le commencement". J√©sus nous a dit de retourner au commencement, pour savoir ce qu'il en est. C'est ce que nous faisons.

134 Maintenant, j'ai été obligé de me limiter aux grandes lignes pour beaucoup de points, et j'espère que vous comprenez ce qu'il en est. Et quant à vous, qui écouterez cette bande, j'espère que vous comprendrez. Retournez en arrière, tout simplement. C'est simplement pour montrer que Jésus a dit: "Retournez, repartez du commencement, et voyez ce qu'il en est." Pour toutes choses, retournez au commencement.

135 Vous pouvez voir pourquoi les gens aujourd'hui… Les gens disent que je suis un misogyne. C'est loin d'être la vérité. Je n'en suis pas un. Ils me traitent de misogyne. Souvenez-vous, ils ont traité Paul de misogyne. Il n'y a pas longtemps, une femme prédicateur disait: "Oh, vous êtes comme le vieux Paul, tout ce qu'il trouvait à faire, c'était de s'en prendre à nous, les femmes." Un saint de Dieu, à qui il a été permis d'écrire la Bible, le Nouveau Testament, et contester ses Paroles? Il a dit: "Quand un Ange du Ciel enseignerait autre chose que ce que je vous ai annoncé, qu'il soit anathème", à plus forte raison une femme prédicateur. Voyez?

136 Ils ont dit d'Elie que c'√©tait un misogyne. Ce n'√©tait pas un misogyne vis-√†-vis des vraies femmes. Il n'aimait pas ces J√©zabel. Et si c'√©tait le cas, alors il faut n√©cessairement que ce soit - il faut que Dieu reste le m√™me, parce qu'Il est la Parole qui vient aux proph√®tes. Donc, il faut que ce soit Dieu pareillement. Ainsi, voyez-vous, Il conna√ģt la cr√©ation originale "d√®s le commencement". Il a dit, "Au commencement‚Ķ". C'√©taient des proph√®tes √† qui la Parole est venue.

137 Et, Il l'a créée pour l'homme, et non l'homme pour elle. Saviez-vous cela, que "la femme a été créée pour l'homme, et non l'homme pour la femme"? Combien le savent? [L'assemblée dit: "Amen." - N.D.E.] La Bible l'enseigne. Très bien. Elle a reçu une position avec l'homme, avant la chute, ils étaient égaux et ils gouvernaient toute la création. Mais, "après" la chute… Bon, là nous abordons le sujet. Mais, "après" la chute, il est devenu son chef, elle doit demeurer dans le silence sur toutes les questions. Maintenant, après que le commencement original est terminé… Jésus a dit: "Au commencement, il n'en était pas ainsi." Ça, c'est quand le temps a commencé. Quant au commencement, Dieu a fait cela dans Sa création originale. Que tous ceux qui comprennent disent encore: "Amen." [L'assemblée dit: "Amen." - N.D.E.]

138 Au commencement, Dieu a cr√©√© un seul m√Ęle et une seule femelle. Mais alors, la femme a √©t√© faite diff√©remment des animaux, de tous les autres animaux, et ce, pour s√©duire. Maintenant regardez bien, donc: "Au commencement, il n'en √©tait pas ainsi." Elle a √©t√© faite‚Ķ Si elle √©tait demeur√©e dans son √©tat original, elle n'aurait jamais, il n'y aurait jamais eu de chute. Mais elle a caus√© la chute et l'interruption qui a bris√© toute la continuit√© de Dieu et a r√©pandu la mort, le chagrin et tout le reste, sur la terre. Elle a √©t√© faite ainsi.

139 Maintenant remarquez, donc, "après" le commencement, après le commencement, après que le temps a commencé… avant ça, c'était l'Eternité; c'était terminé. Remarquez, après que la chute a été causée par Eve, après la chute, il fallait qu'une autre alliance soit faite. Or, ceci va vous achopper, mais je vais vous donner le passage de l'Ecriture pour prouver que c'est la Vérité.

140 Donc, remarquez, après la chute… Jésus a dit: "Dieu, au commencement, en a fait un de chaque espèce"; mais maintenant, après la chute… Maintenant, allons plus loin que cela. Il y avait une alliance d'égalité; mais maintenant, après la chute, une autre alliance a été faite. Voilà qu'elle ne gouvernait plus avec lui, chacun devait avoir une alliance à part.

141 Maintenant, voyons si c'est exact. Prenons Gen√®se 3, et voyons donc si c'est exact, alors que nous avan√ßons; en effet, nous voulons √™tre s√Ľrs que ces choses qui sont enseign√©es et mises en √©vidence sont tout √† fait vraies. Pour que‚Ķ Peut-√™tre que nous avons un peu de temps en ce moment-m√™me, car nous ne sommes pas tr√®s loin de la fin, l√†, d'arriver √† la conclusion de ce sujet, pour montrer le pourquoi et ce qu'il en est des divorces, et tout.
Maintenant, dans Gen√®se, au chapitre 3, et nous allons donc commencer au chapitre 3 et au verset 16. Commen√ßons au verset 14. L'Eternel... dit au serpent (Maintenant Il va le maudire) : Puisque tu as‚Ķ tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le b√©tail... entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussi√®re tous les jours de ta vie. Je mettrai inimiti√© entre toi et la femme, entre ta post√©rit√© et sa post√©rit√©: celle-ci t'√©crasera la t√™te, et tu lui blesseras le talon. (La promesse, "qui allait venir √† travers la femme", le Messie, pour racheter.) Il dit √† la femme... Maintenant √©coutez. Eh bien, voil√† l'alliance qui a √©t√© trait√© avec le serpent. En effet, tout marchait bien pour tous avant, au commencement, ou avant le commencement. Il dit √† la femme: J'augmenterai les souffrances de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes d√©sirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi; (ils ne sont plus du tout √©gaux) . Maintenant elle a renvers√© la situation, et c'est elle qui domine. Il dit √† l'homme: Puisque tu as √©cout√© la voix de ta femme, et que tu as mang√© de l'arbre au sujet duquel je t'avais donn√© cet ordre: Tu n'en mangeras point! le sol sera maudit (ce n'est donc pas Adam qui est maudit) , le sol sera maudit √† cause de toi. C'est √† force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie; Il te produira des √©pines et des ronces, et tu mangeras de l'herbe des champs. C'est √† la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'√† ce que tu retournes dans la terre, d'o√Ļ - d'o√Ļ tu as √©t√© pris; car tu es poussi√®re, et tu retourneras dans la poussi√®re.

142 Deux alliances. Voil√† qui cl√īt "le commencement", dont J√©sus disait: "Au commencement, il n'en √©tait pas ainsi." On a une autre alliance, maintenant. Remarquez, c'est une autre alliance. Maintenant il y a une alliance pour le produit, et‚Ķ le sous-produit. Remarquez, la chute a entra√ģn√© dans la d√©tresse et la mort toutes les cr√©atures de la cr√©ation, a entra√ģn√© un changement dans toute la nature.

143 Maintenant remarquons ce dont J√©sus parlait, quand Il a dit: "Au commencement, il n'en √©tait pas ainsi." Maintenant ce n'est pas "au", c'est‚Ķ Maintenant c'est "apr√®s" le commencement. Maintenant il y a une double alliance. Au d√©part, il n'y avait qu'une alliance. Adam et Eve √©taient √©gaux, un homme et une femme. Or, la femme a p√©ch√©, et (qu'est-ce qu'elle a provoqu√©?) c'est ce qui les a tous entra√ģn√©s dans la mort, et Dieu a d√Ľ traiter une alliance √† cause de cela, une autre alliance. La voil√†, ici m√™me dans Gen√®se 3.16, Il a trait√© une autre alliance.

144 Maintenant le monde doit √™tre repeupl√©, pas selon la cr√©ation originale de Dieu, comme au commencement, pas selon la cr√©ation originale, mais au moyen du d√©sir sexuel. Bon, √ßa met un point final au "commencement", n'est-ce pas? Au commencement, il n'y avait qu'un seul homme et une seule femme, un m√Ęle et une femelle. Mais une fois qu'elle a travers√© la ligne et qu'elle a introduit ce p√©ch√©, eh bien le monde doit √™tre repeupl√© de nouveau, au moyen du sexe, pas par cr√©ation; au moyen du sexe. Vous voyez ce qu'il en est de la femme, maintenant? Bon. Mais c'est par ce moyen-l√† que le monde est peupl√© aujourd'hui, √† travers les femmes.

145 C'est pour cette raison que J√©sus a d√Ľ venir √† travers la femme, pour ramener de nouveau la chose √† son commencement original, sans d√©sir sexuel. Il est n√© d'une vierge. Mais, all√©luia, il viendra un temps o√Ļ il ne sera plus question de sexe, mais o√Ļ Dieu appellera Ses enfants, les tirera de la poussi√®re de la terre, ils seront de nouveau comme √† l'origine; pas par l'entremise d'une femme, mais model√©s √† partir de l'argile, des lumi√®res cosmiques et du p√©trole, Il va de nouveau cr√©er, comme Il a cr√©√© Adam, au commencement.

146 Jésus a rendu cela possible, quand Dieu S'est fait Homme et qu'Il est venu dans le monde, par l'entremise de cette femme - cette femme pour pouvoir mourir. Maintenant, c'est le temps du test, par le péché.

147 Or, vous voyez, ensuite, "après" le commencement, c'était… quelque chose d'autre a été introduit. Eh bien, ceci va vous donner un choc. Êtes-vous fatigués? [L'assemblée dit: "Non." - N.D.E.] Restez assis tranquillement encore un petit peu. Ensuite, quand la double alliance a été faite avec l'homme et la femme, au moyen du sexe, une alliance complètement différente (pas l'alliance originale, mais une autre alliance), maintenant qu'est-ce qui est introduit? La polygamie, partout. Donc, après le commencement, la polygamie a été introduite, à la fois chez l'homme et chez les animaux; après le commencement, la chute.

148 Maintenant Dieu, en second lieu, en outre met en place une nouvelle nature, par le sexe. Dieu a cr√©√© la premi√®re sans le sexe. Croyez-vous cela? [L'assembl√©e dit: "Amen." - N.D.E.] Maintenant, il s'agit d'une autre alliance avec la nature, Il la met √† un autre rang, par le sexe. La deuxi√®me alliance: un m√Ęle avec beaucoup de femelles; un cerf, avec tout un harem de biches. Pas vrai? Un taureau avec tout un troupeau de b√©tail, de vaches; un coq avec une basse-cour pleine de poules. Est-ce vrai? Un David, selon Son cŇďur, avec cinq cents femmes; et cent enfants qui lui naissaient chaque ann√©e, de femmes diff√©rentes, un homme selon le cŇďur de Dieu. Un Salomon, avec mille femmes. Mais maintenant remarquez, au commencement, il n'en √©tait pas ainsi, mais maintenant on est "apr√®s" le commencement. La femme a fait cette chose-l√†, alors elle est devenue simplement ce qu'elle est actuellement. Voyez?

149 David, le roi qui repr√©sentait Christ‚Ķ Gardez cela √† l'esprit. David repr√©sentait Christ. Le croyez-vous? [L'assembl√©e dit: "Amen." - N.D.E.] Christ est assis - s'assi√©ra sur son tr√īne. Et ce David, un homme selon le cŇďur de Dieu, avait cinq cents femmes. Vous voyez ce que je veux dire? David, avec ses cinq cents femmes, Salomon avec ses mille. Et Salomon est le fils de David, dans le naturel; et il repr√©sente J√©sus-Christ, le Fils de David, dans le spirituel. Mais l√†, c'√©tait la vie naturelle, par le sexe. Ici, ce sera celle qui est spirituelle, cr√©√©e, eh bien cr√©√©e. C'√©tait ainsi au commencement, mais, il n'est pas ainsi maintenant, dans cette vie que nous vivons maintenant.

150 Remarquez, ne manquez pas ceci, maintenant, faites descendre tout √ßa dans vos cŇďurs. Par contre, pas m√™me une seule de ces femmes ne pouvait avoir un autre mari. Lui, il est la cr√©ation originale, pas elle. Pas une seule de ces femmes ne pouvait avoir un autre mari, mais ce seul mari-l√† pouvait avoir mille femmes. C'est AINSI DIT LE SEIGNEUR. C'est la Bible.

151 Or, je suis retourné en arrière, j'ai pris mon temps, et je vous ai montré le commencement, là-bas, dont Jésus avait parlé. Maintenant voyez-vous cela clairement? Eux pouvaient avoir autant de...
"Oh, dites-vous, c'√©tait seulement pour Isra√ęl." Est-ce cela? Quand Abraham a emmen√© Sara au pays des Philistins, il y avait un roi l√†-bas du nom d'Abim√©lec. Et Sara avait cent ans, tout juste, mais elle avait √©t√© chang√©e, elle √©tait redevenue une jeune femme et avait retrouv√© sa beaut√©. Savez-vous cela? [L'assembl√©e dit: "Amen." - N.D.E.] Tr√®s bien. Et Abim√©lec voulait l'avoir pour femme. Vous vous souvenez de mon Message l√†-dessus? Abim√©lec voulait prendre Sara pour femme. Il disposait probablement d'un harem. Mais il ne pouvait pas la prendre puisqu'elle √©tait mari√©e √† Abraham. Alors, Abraham avait dit √† Sara: "Dis que tu es‚Ķ 'mon fr√®re'‚Ķ autrement il me tuera afin de pouvoir te prendre." Pourquoi n'a-t-il pas tout simplement chass√© Abraham du pays, pour prendre sa femme et continu√© ainsi? Ce n'√©tait pas seulement une loi pour les croyants, mais pour tous les peuple dans la cr√©ation. P√©cheur ou saint, vous √™tes responsable, vous, homme, de ce genre d'actes. L√†, il s'agissait d'un roi pa√Įen. Combien savent que cette histoire est vraie? ["Amen."] C'est la Bible, Gen√®se, vers le chapitre 16, je pense.

152 Remarquez, Abimélec l'aurait prise pour femme. Il se préparait à prendre cette jeune fille israélite nouvellement arrivée. Et il a dit: "C'est ma..." Elle disait: "C'est mon frère."
Il disait: "C'est ma sŇďur."
Alors Abimélec a dit: "Dans ce cas, je vais simplement la prendre pour femme." Pouvez-vous imaginer un homme faire une chose pareille? Mais c'est ce qu'il a fait.
Et puis, cette nuit-là, pendant qu'il dormait, le Seigneur lui est apparu en songe et lui a dit: "Abimélec, tu es pratiquement un homme mort." Il protégeait cette - cette lignée de sang juif, là. Vous voyez. Il a dit: "Tu es pratiquement un homme mort. C'est la femme d'un autre homme que tu as prise et que tu te prépares à épouser."
Il a dit : "Seigneur, Tu sais que j'ai un cŇďur pur." Il a dit: "Ne m'a-t-elle pas dit que c'√©tait son 'fr√®re'? Ne m'a-t-il pas dit lui-m√™me: 'C'est ma sŇďur?'"
Il a dit: "Je sais que tu as un cŇďur pur. C'est pour cette raison que Je ne t'ai pas laiss√© p√©cher contre Moi." N'est-ce pas vrai? Il a dit: "Rends-lui sa femme, parce que cet homme est Mon proph√®te. Si tu ne lui rends pas sa femme. Et qu'il prie pour toi, pas ton pr√™tre, si lui ne prie pas pour toi, toute ta nation sera d√©truite." Amen. Voil√† la gr√Ęce √©tonnante. Exact. "Toute ta nation sera d√©truite. Elle est la femme de cet homme, et il est Mon proph√®te." Amen. C'est AINSI DIT LE SEIGNEUR. C'est la Parole. Voyez-vous?

153 Nous voyons donc que la mort a √©t√© caus√©e‚Ķ que la mort, c'est la cons√©quence du p√©ch√© de la femme, elle est venue par la femme et non par l'homme. C'est par sa fa√ßon de vivre, sa vie, et par elle, que toute mort vient. Sa fa√ßon de donner la vie, c'est la mort. Combien le savent? Job 14, si vous voulez noter l'Ecriture. J'ai‚Ķ Si vous en doutez, j'ai not√© les passages des Ecritures pour tous les points concernant cela. Si vous voulez lire Job 14, l√†, il est dit: "L'homme n√© de la femme, sa vie est courte et sans cesse agit√©e." Est-ce vrai? "Il na√ģt, il est coup√© comme une fleur, il d√©p√©rit", et tout. Voyez?

154 Tout homme n√© de la femme na√ģt dans la mort d√®s qu'il appara√ģt. Mais, quand il na√ģt dans la cr√©ation de Dieu, il ne peut mourir; il vient de cet autre Arbre qui √©tait dans le jardin d'Eden : Christ. La Vie Eternelle vient par cet Arbre.
"Oh, direz-vous, elle était un arbre?"
Certainement. C'est ce qu'Il a dit: "Tu ne mangeras pas de cet arbre", a dit Dieu, l√† dans la Gen√®se : "Tu ne mangeras pas de cet arbre-l√†." Eh bien, la femme est un arbre. Elle est un arbre fruitier. Vous √™tes le fruit de votre m√®re. Le fruit des entrailles, c'est vous. C'est exact. Et ainsi, le fruit de l'Arbre de la Vie qui se trouvait dans le jardin d'Eden, c'est Christ. A travers la femme est venue la mort; √† travers l'Homme, dans la cr√©ation originale, est venue la Vie. Na√ģtre d'une femme, c'est la mort; na√ģtre de Christ, c'est la Vie. Saisissez-vous la pens√©e? Voil√† o√Ļ... Maintenant vous voyez o√Ļ les d√©esses sont all√©es, n'est-ce pas?

155 Les premiers Adam et Eve sont des types des seconds Adam et Eve. Vous voyez, la multiplication. Or, la reproduction d'Adam et Eve s'est faite par le sexe, pour remplir la terre, mais au commencement, il n'en était pas ainsi. Dieu n'avait créé qu'un homme et une femme, comme Il l'avait fait pour Ses autres créatures, vous voyez. C'était légal, tout comme l'Eglise.
Maintenant, prenant en considération ces Vérités confirmées de Dieu, cherchons un peu plus, si vous le voulez bien. [L'assemblée dit: "Amen." - N.D.E.] Bien.
Or, ceci va peut-être faire un peu mal, jusqu'à ce qu'on soit arrivé au fond de la question; je vais vous en montrer la Vérité.

156 Aucun ministre ne peut épouser une veuve. Saviez-vous ça? Voulez-vous le lire? Très bien, prenez les Lévitiques, Lévitique 21.7 et Ezéchiel 44.22, et vous Y verrez que le sacrificateur ne devait pas épouser une femme qui avait été touchée par un homme. C'est le type de l'Epouse vierge de Jésus-Christ, en effet, les sacrificateurs, les fils d'Aaron, ce sont eux qui manipulaient le Feu de Dieu. Nous n'avons pas le temps de tout lire pour sortir à midi; il nous reste vingt minutes. Ce sont eux les fils d'Aaron, qui manipulaient le - le - le Feu de Dieu, alors ils ne pouvaient pas épouser une femme qui avait été touchée par un autre homme. C'est le Dieu immuable qui l'a dit. Ils ne pouvaient pas épouser une autre femme, et une femme qui avait été touchée par un homme, ce qui montre ici en type, si vous voulez le voir, que l'Eglise du Dieu vivant est la Parole de Dieu, pure et sans mélange, et non une dénomination qui a été manipulée par l'homme.

157 Notez, lisons ceci, ici. Je veux vous faire comprendre cela. Dans Matthieu 5, J√©sus a parl√© ici de quelque chose qui est vraiment d'une importance capitale. Nous voulons le voir, Matthieu 5. J'ai √©crit sur... J'avais not√© certaines choses que j'avais l'intention de dire seulement aux hommes, alors j'ai pris un temps assez bref en le disant devant nos sŇďurs. Mais je veux aborder ceci maintenant, avant... Maintenant, sŇďur, je veux vous mettre √† la place qui vous a √©t√© promise par la Parole de Dieu, et veillez alors‚Ķ et restez aussi √† cette place-l√†.

158 Matthieu 5.32. Je voudrais vous faire remarquer ici, pour appuyer cette même idée de "un" et "plusieurs". Matthieu, 30… je pense que c'est Matthieu 5.32, commençons au verset 31. Il a été dit aussi: "Si quelqu'un répudie sa femme, qu'il lui donne une lettre de divorce." C'est Jésus qui parle, Celui qui a dit "Au commencement." Maintenant regardez bien. Mais moi, je vous dis que quiconque répudiera sa femme, si ce n'est… cause de fornication, l'expose à devenir adultère; (Voyez-vous) quiconque répudiera sa femme, si ce n'est... cause de fornication, l'expose à devenir adultère (Pourquoi? Elle va se remarier.) ; et quiconque épousera une femme divorcée, commet adultère. [Darby]

159 Vous voyez, elle a un mari vivant, alors aucun homme ne peut l'épouser. Peu importe ce qu'elle fait et qui elle est, elle a un mari vivant. Elle n'a aucune raison du tout. Mais ça ne s'applique pas à lui. En effet, il s'agit d'elle, pas de lui. Saisissez-vous? On doit garder la Parole dans sa continuité. Voyez-vous, rien ne dit que lui ne peut pas, mais elle, elle ne peut pas. Vous voyez, "l'expose elle", pas lui. C'est exactement ce que la Bible dit: "L'expose elle." Il n'est pas dit que lui ne peut pas se remarier, mais "elle". Pourquoi?

160 C'est Christ, en type. Remarquez, il est spécifié qu'il ne peut se remarier qu'avec une vierge. Il peut se remarier. Il peut marier… il peut se remarier, si c'est avec une vierge, mais il ne peut pas épouser la femme d'un autre. Non, absolument pas. Et si jamais il épouse une femme divorcée, il vit en adultère, peu m'importe qui il est. La Bible dit: "Quiconque épouse une femme répudiée vit en adultère." Voilà, pas de divorcées, absolument pas.
Maintenant, voyez-vous ce qui était l'original, là-bas, "dès le commencement"? Se remarier… Maintenant, remarquez, lui peut, mais elle, ne peut pas. A l'instar de David, à l'instar de Salomon, comme toute la Bible dans sa continuité. Donc, comme David et les autres…

161 Or, si vous remarquez, dans I Corinthiens 7.10, remarquez, Paul ordonne à la femme qui est… qui divorce d'avec son mari, de demeurer seule ou de se réconcilier, de ne pas se remarier. Elle doit demeurer seule, ou se réconcilier avec son mari. Elle ne peut pas se remarier. Elle doit demeurer seule. Mais, remarquez, il ne l'a jamais dit au sujet de l'homme. Vous voyez, on ne peut pas faire mentir la Parole. "Depuis le commencement", la loi du sexe, par la polygamie.

162 Or, la Parole de Dieu Elle s'accorde avec la nature de Dieu, Elle observe une continuité. Voyez-vous qu'une école est allée à l'est, et que l'autre est allé à l'ouest sur la question? Il faut revenir à la Vérité pour voir ce qu'il en est. Il en a toujours été ainsi, c'est l'alliance normale, avec Dieu, depuis le commencement.

163 D'abord, avant le commencement, dès le commencement, c'était seulement un homme et une femme. Après que le péché est entré, alors, ça a été un homme et un groupe de femmes. C'est comme ça dans la nature, chez tous les animaux. Et les êtres humains, du point de vue de la chair naturelle, ce sont des animaux. Nous sommes des mammifères, ça, nous le savons tous, voyez, et tout ça, c'est la nature de Dieu, dans sa continuité.

164 Mais, maintenant que les Sceaux sont ouverts, l'Esprit de V√©rit√© nous dirige vers la Parole. C'est ce qui explique le pourquoi de toutes les erreurs commises au cours des √Ęges, c'est que les Sceaux n'√©taient pas ouverts. Ceci n'√©tait pas r√©v√©l√©. C'est vrai.
Remarquez, on - on ne peut pas se tromper en suivant les ombres. Comme je vous l'ai pr√™ch√© hier soir, au sujet de l'ombre qui est projet√©e sur le sol, elle doit para√ģtre conforme. Comment l'ombre d'un √©l√©phant peut-elle se projeter sur le sol, et que ce soit un petit bout d'homme ch√©tif, qui corresponde √† cet √©l√©phant, ou plut√īt l'√©l√©phant qui corresponde √† un petit homme tout ch√©tif? Maintenant, si vous voulez en observer le type parfait‚Ķ

165 Or, il existe une femme véritable, une femme véritable, une vierge, qui épouse son mari et vit ainsi, c'est une bénédiction pour cet homme. Si Dieu pouvait donner à Son fils quelque chose de mieux qu'une épouse, Il le lui aurait donné. Mais elle est conçue en vue de l'acte sexuel, et aucun autre animal n'est conçu de cette manière-là. Aucune autre créature sur terre n'est conçue de cette manière-là. C'est pour cette raison que vous voyez la polygamie, c'est à cause de ça. C'est ce qui a introduit cela.

166 Maintenant regardez, en dernière analyse, regardez, il y a un Jésus-Christ (est-ce vrai?), un Homme, Dieu, Emmanuel. Croyez-vous cela? [L'assemblée dit: "Amen." - N.D.E.] Mais les membres de son épouse sont nombreux, voyez-vous, des milliers de milliers de milliers (est-ce vrai?), Sa Femme, l'Epouse, l'Eglise. Comprenez-vous maintenant? ["Amen."]

167 C'est pour √ßa qu'Il a dit √† Adam, avant m√™me qu'il ne soit question du sexe: "Multipliez-vous, pour remplir la terre", alors qu'il √©tait encore au commencement, alors qu'il √©tait encore en lui-m√™me √† la fois m√Ęle et femelle. Alors, on voit par l√† que l'Epouse doit venir de la Parole, par la reproduction, par les reproductions spirituelles, voyez-vous, pour remplir la terre.

168 Maintenant, dans l'acte sexuel... vous voyez, les √©coles ont confondu ces deux choses-l√†. Par cons√©quent, on ne peut pas faire cela, il faut ramener cela √† la V√©rit√© de la chose, "au commencement". Et, √† la fin, il y aura un Seigneur J√©sus, et Son Epouse (au singulier) sera form√©e de beaucoup de membres. Vous saisissez? Il y avait un David sur un tr√īne, un roi (selon le cŇďur de Dieu) avec cinq cents femmes. J√©sus, assis sur Son Tr√īne, all√©luia, dans le Mill√©nium, avec une Epouse, comme il en √©tait au commencement, cr√©√©e de la terre par la main du Dieu Tout-Puissant, dans la r√©surrection, form√©e de beaucoup de membres. Voil√†.

169 Femmes, efforcez-vous d'√™tre ainsi, entrez en Christ, et alors vous ne serez pas dans ce g√Ęchis d√©go√Ľtant l√†-bas. Mais, tant que vous n'√™tes qu'un membre d'√©glise, que vous essayez par vous-m√™me de mener une bonne vie, du point de vue moral, vous n'y arriverez jamais. L'homme non plus ne peut pas y arriver en dehors de Christ. Comme Paul continue en disant : "Mais ils‚Ķ En Christ, il n'y a ni homme ni femme." Ils sont tous un. Mais, pour tirer au clair cette question du Mariage et du Divorce, pour que vous sachiez ce qui √©tait vrai et ce qui est faux...

170 Eh bien, Il le montre clairement ici, dans ces types qu'il y a un seul Christ, et beaucoup de membres de cette Epouse. Remarquez, Lui, Il peut nous répudier pour cause de fornications spirituelles et de fausse doctrine, quand Il le désire; mais comment oseriez-vous chercher à Le répudier, et y arriver? L'homme peut répudier sa femme et en épouser une autre, mais la femme ne peut pas répudier son mari et en épouser un autre. Voyez-vous toutes les ombres et tous les types, là, dans un parfait équilibre? Voyez-vous? La création originale, pas le sous produit, nulle part. Pas l'église, mais l'Epouse par la Parole. Pas la femme, mais l'homme, chaque fois. C'est pourquoi… On ne dit rien contre l'homme quand il fait cela; c'est toujours la femme. [Frère Branham donne cinq coups sur la chaire. - N.D.E.] C'est exact. Mais elle peut être l'Epouse de Christ, en étant... Et, souvenez-vous, comme elle est une partie de l'homme, la Bible déclare qu'elle peut seulement... "Toutefois, je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni de prendre de l'autorité, mais elle doit demeurer dans le silence. Car Adam a été formé le premier, Eve ensuite. Et ce n'est pas Adam qui a été séduit, mais c'est le sous-produit qui a été séduit. Eh bien, néanmoins elle sera sauvée si elle persévère avec modestie dans la sainteté, et en devenant mère, et tout comme cela", parce qu'alors, elle devient une partie de cet homme. C'est ce qui fait...

171 Pourquoi Abraham n'a-t-il pas... Pourquoi Dieu n'a-t-Il pas tué Sara, qui était assise juste là, niant et mentant à Dieu juste en face? Il était assis là comme un Homme mortel, mangeant de la viande, mangeant du pain, buvant du lait, et Il a dit: "Pourquoi Sara a-t-elle ri, là-derrière," elle était derrière Lui, dans la tente, Il ne l'avait pas vue, en disant ces… "'Comment est-ce possible?'"
Elle a dit: "Je n'ai jamais dit √ßa!" Oh! oh! la la! dire √† Dieu en face qu'Il est un menteur? Mais Il ne pouvait pas l'√īter de la terre. Pourquoi? Elle est une partie d'Abraham. Amen. Il ne pouvait pas lui faire du mal sans faire du mal √† Abraham.

172 Maintenant, vous les femmes, vous voyez quelle est votre place. Et la Bible dit: "Vous les femmes, soyez comme Sara, qui s'habillait d'une manière décente, qui était loyale et fidèle à son mari, qui l'aimait tellement (qu'il) qu'elle l'appelait son 'seigneur'" son chef; le propriétaire.
Et vous, certaines d'entre vous, les femmes, qui portez ces v√™tements ind√©cents et qui prenez vos repas l√† pour vous exhiber devant les hommes. J√©sus a dit: "Quiconque regarde une femme pour la convoiter a d√©j√† commis un adult√®re avec elle dans son cŇďur." Alors, qui est coupable? l'homme ou vous? Il est un m√Ęle, il est fait pour assumer cet acte, vous voyez; et vous, vous √™tes la femme, qui devrait refuser. Pourquoi sortez-vous habill√©e ainsi? Ce n'est pas pour le confort, vous savez bien que √ßa ne peut pas √™tre pour √ßa, alors que vous mourez presque de froid dans vos shorts. Vous voyez, √ßa ne peut pas √™tre pour le confort. Alors, qu'est-ce? C'est pour la souillure! Vous ne voulez pas l'admettre, mais c'est‚Ķ La Bible le dit. C'est la V√©rit√©. C'est un esprit impur qui est en vous. Vous ne voulez pas √™tre impure, mais vous ne vous rendez pas compte que, spirituellement, vous √™tes impure, parce que vous vous pr√©sentez dans une tenue ind√©cente.

173 Bon, un homme, avec ses genoux sales, bizarres et noueux, même s'il n'avait pratiquement rien sur lui, ça ne changerait rien, son corps n'est pas tentant. Pourquoi? Il était dans la création originale: le caractère; c'est ce qui devrait y avoir là. Mais vous, vous êtes le sous-produit, qui sert à tenter.
Que Dieu ait miséricorde! Oh! la la! Ce monde pécheur! Je serai content quand il passera.

174 Remarquez, Il peut répudier Sa femme quand Il le veut, mais elle, elle ne peut pas Le répudier. Il peut me... Il peut me laisser tomber n'importe quand qu'Il le désire, mais, oh, frère, je ferais mieux de ne pas essayer de Le laisser tomber, ce serait fini pour moi.

175 Salomon pouvait √©pouser n'importe quelle femme non mari√©e. Il pouvait √©pouser n'importe quelle femme qu'il voulait. Un sacrificateur ne pouvait √©pouser qu'une femme vierge. Salomon... Par exemple, David, il avait √©pous√© (Comment s'appelait-elle?) Abiga√Įl. Il y avait un homme qui s'appelait "fou", qui avait une gentille √©pouse, et il est mort. Et Abiga√Įl est devenue l'√©pouse de David; c'√©tait un roi, pas un sacrificateur, vous voyez, alors il-il s'est mari√©. Mais un sacrificateur ne pouvait pas faire √ßa, parce qu'il aurait touch√© ou pris pour √©pouse une femme qui avait d√©j√† √©t√© l'√©pouse d'un autre homme.

176 Alors, on voit par-là la virginité de l'Eglise du Seigneur Jésus-Christ: l'Epouse devra être la Parole, sans mélange, pas une seule Parole qui manque, nulle part. Certainement. Pouvez-vous imaginer une épouse normale, à qui il manquerait un sein, et dont l'autre aurait quelque chose de travers, vous savez? Ce n'est pas ainsi que sera l'Epouse de Christ. Elle est parfaite. Elle est entièrement la Parole, pas une seule Parole faisant défaut, nulle part. Non.

177 Remarquez, Lui peut la r√©pudier, mais elle ne peut pas Le r√©pudier. Il l'a fait, et Il l'a d√©montr√©, √† l'√©poque de Luther, de Wesley, de la pentec√īte, quand ils ont refus√© de devenir une plus grande partie de Lui, par un rapport sexuel spirituel pour devenir enceinte d'une plus grande partie de la Parole. Vous comprenez? Elle a refus√©. L'√©glise luth√©rienne a refus√© que Christ la d√©sire davantage; Luther a refus√© cela. Et permettez-moi de dire ceci (vous allez me traiter de quelque chose de toute fa√ßon): il en est de m√™me aujourd'hui, pour chacune d'elles, elles n'acceptent pas la Parole, elles refusent Christ! Et toute femme qui refuse de donner un enfant √† un homme n'a pas le droit d'√™tre son √©pouse. Amen.

178 Vous vous rappelez que dans la Bible, si le roi a √©pous√© Esther, c'est parce que la reine avait refus√©. Il en a pris une autre, tout simplement. Et quand le... Que se passa-t-il quand elle refusa de para√ģtre avec le roi, de lui ob√©ir? C'est la m√™me chose pour une femme qui refuse d'√™tre une √©pouse pour son mari.

179 Et c'est la m√™me chose pour l'√©glise qui refuse d'√™tre f√©cond√©e, dans l'√Ęge o√Ļ nous vivons maintenant, pour produire des enfants de cet √Ęge. Nous ne sommes pas des luth√©riens, nous ne sommes pas des wesleyens, et nous ne sommes pas des pentec√ītistes non plus! Nous devons √™tre les enfants de cet √Ęge-ci, par la f√©condation de la Parole de Dieu, pour produire un Enfant de cet √Ęge, l'Enfant-Semence. Amen. J'esp√®re que vous comprenez. Elle ne pouvait pas √™tre f√©cond√©e, non, alors, qu'a-t-Il fait? Il l'a r√©pudi√©e, a divorc√© d'avec elle. C'est exact. Mais elle ose Le r√©pudier. C'est Lui qui l'a r√©pudi√©e.

180 Et Il a continué à révéler Sa Parole au Corps, à confirmer Lui-même qu'Il s'agit bien de Lui. Ses enfants ont commencé à Lui ressembler un peu plus, parce que tout Cela arrive à une pleine maturité; autrement dit, ils deviennent des enfants de la Parole, pas des enfants de l'église. Des enfants de la Parole! Et l'Epouse sera une charmante petite Dame de la Parole, sans mélange, qui n'a été touchée par aucune organisation humaine, par aucune théorie d'homme. Elle sera l'Epouse de la Parole, pure et sans mélange! Amen et amen! J'espère que vous saisissez, vous qui suivez par les ondes, là-bas. Elle sera la fille de Dieu, fécondée.

181 Vous voyez de quel grand honneur la femme peut √™tre l'objet? Vous voyez, quelle grande chose l'√©glise peut √™tre, mais vous voyez o√Ļ sa souillure l'a men√©e? Et ensuite, d'essayer de comparer l'√©glise du dehors avec cette Eglise-ci, vous ne pouvez pas le faire. Et d'essayer de comparer la prostitu√©e avec l'Eglise du Dieu vivant, ou la femme, la vraie femme avec une prostitu√©e? Pourquoi y a-t-il ce genre de choses? C'est une loi de Dieu, la loi du contraste.

182 Comment pourrions-nous apprécier la lumière du jour s'il n'y avait pas de nuit? Comment pourrions-nous apprécier le temps sec s'il n'y avait pas de pluie? Comment pourrions-nous apprécier et respecter une vraie femme, s'il n'y en avait pas une immorale?

183 Il a simplement continu√© √† r√©v√©ler cela de la m√™me mani√®re qu'Il r√©v√®le Sa Parole, mais qu'aucun de nous n'ose chercher √† Le r√©pudier et √† en √©pouser un autre. Maintenant, il appara√ģt certainement que les deux th√©ories sont fausses. Vous ne pouvez pas amener cela de ce c√īt√©-ci, ce serait fichu; si vous amenez cela dans ce sens-ci, ce sera au-del√† de la promesse. Voici la promesse, voici ce qu'il en est, ici m√™me. Il n'y a aucune contradiction dans la Parole. Elle doit garder sa continuit√© ; donc, pas plus que Matthieu 28.19 n'est en contradiction avec Actes 2.38.

184 Bon, certaines d'entre vous les femmes, certains d'entre vous les hommes, je - je sais que vous √™tes - vous n'√™tes pas d'accord avec Cela. En effet, vous savez, vous ne pouvez pas le cacher en ce moment. Vous ne le pouvez pas. Mais laissez-moi vous montrer quelque chose. Si Matthieu 28.19 dit: "Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au Nom du P√®re, du Fils et du Saint-Esprit", et ils se sont retourn√©s, et toute personne qui avait d√©j√† √©t√© baptis√©e, √©tait baptis√©e de fa√ßon contraire √† cela, pour √™tre baptis√©e au Nom de J√©sus-Christ, car le‚Ķ m√™me tout au long de l'√Ęge de la Bible, et pendant les trois cents ans qui ont suivi l'√Ęge de la Bible, jusqu'au Concile de Nic√©e‚Ķ Alors, ils ont adopt√© des dogmes √† la place. Qu'est-ce que √ßa change? Si ce n'est pas r√©v√©l√©?‚Ķ Et, savez-vous que le Livre tout entier, la Bible tout enti√®re, est une r√©v√©lation? C'est comme √ßa que vous devez conna√ģtre la v√©rit√©, entre ceci et cela. C'est parce que C'est une r√©v√©lation. Et la r√©v√©lation doit concorder exactement avec la Parole, et non aller √† l'encontre de la Parole.
Vous dites: "Eh bien, je… Cela m'a été révélé." Alors, si c'est contraire à la Parole, ce n'est jamais venu de Dieu. C'est exact.

185 Maintenant, si vous voulez prendre Matthieu 16.18. J√©sus Lui-m√™me a dit que toute l'Eglise, Son Eglise, serait b√Ętie sur la r√©v√©lation spirituelle de Lui-m√™me, c'est-√†-dire la Parole. "Moi, Je te dis que tu es Pierre... Et ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont r√©v√©l√© cela, mais c'est Mon P√®re qui est dans les Cieux qui te l'a r√©v√©l√©. Et sur cette pierre..."

186 Bon, je sais, nos amis catholiques, l√†, vous dites: "Elle a √©t√© b√Ętie sur Pierre, et Pierre √©tait un ap√ītre, ainsi‚Ķ Untel, par la succession apostolique." Les protestants disent: "Elle a √©t√© b√Ętie sur J√©sus-Christ." Ce n'est pas pour me singulariser, mais prenez simplement ce qu'Il a dit! Il a dit: "Ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont r√©v√©l√© cela, mais c'est Mon P√®re qui est dans les Cieux qui te l'a r√©v√©l√©. Et sur cette pierre, la r√©v√©lation spirituelle de ce qu'est la Parole, Je b√Ętirai Mon Eglise; et les portes du s√©jour des morts ne La feront jamais tomber." Sa Femme ne sera pas tent√©e par d'autres hommes. "Je b√Ętirai Mon Eglise, et les portes de l'enfer ne pourront jamais L'√©branler."

187 Et, Abel et Ca√Įn, dans le jardin d'Eden, Ca√Įn s'est fait une conception personnelle, il a dit: "Bon, √©coute, Dieu est un Dieu bon. Il est ma√ģtre de toute la nature, alors je vais me procurer des haricots et des pommes de terre, et je vais me procurer des - des fleurs, et je vais dresser pour Lui un tr√®s bel autel." c'est-√†-dire une √©glise. Il s'est agenouill√©. Il a cru Dieu. Il a ador√© Dieu, il a lev√© les mains, et il a offert ce sacrifice. Il a fait tout de fa√ßon religieuse comme Abel.

188 Abel a construit le m√™me genre d'autel. Mais quand Abel a apport√© son‚Ķ il a apport√© un agneau. Or, Ca√Įn pensait faire un antidote contre le p√©ch√©, comme quoi son p√®re et sa m√®re avaient d√Ľ manger des fruits, comme il leur avait √©t√© enseign√© dans ce jardin. Mais Abel, par une r√©v√©lation divine, sut que c'√©tait √† cause du sang. Par une r√©v√©lation divine! Et la Bible dit, dans H√©breux, au chapitre 12, au chapitre 11, qu'"Abel, par la foi, la r√©v√©lation, offrit √† Dieu un sacrifice plus excellent que celui de Ca√Įn; c'est par cela qu'il fut d√©clar√© juste par Dieu." Est-ce vrai? [L'assembl√©e dit: "Amen." - N.D.E.] Amen! Fr√®re, sŇďur, pour moi, √ßa ne peut pas √™tre plus clair. Voil√†, tout.

189 Maintenant, quant au Mariage et au Divorce‚Ķ Vous voyez, il faut que cela soit r√©v√©l√©. Tant que ce n'est pas r√©v√©l√©, vous ne savez pas ce qu'il en est. Seulement Il a promis qu'en ces derniers jours, qu'en cet √Ęge, tous les myst√®res cach√©s de la Bible seraient r√©v√©l√©s. Combien le savent? Apocalypse, chapitre 10! J√©sus l'a promis, que tous ces myst√®res cach√©s, au sujet - au sujet du Mariage et du Divorce, que tous ces autres myst√®res cach√©s qu'il y a eus, seraient r√©v√©l√©s au temps de la fin.

190 Maintenant, vous souvenez-vous que la Voix a dit: "Va à Tucson?" Vous souvenez-vous de la Lumière mystique dans le ciel, des sept Anges qui se tenaient là? je suis revenu pour l'ouverture des Sept Sceaux? Regardez bien ce qui s'est passé. C'est vrai. Maintenant avançons encore juste un peu.
Mais, maintenant, écoutez!
Je sais que vous‚Ķ C'est bient√īt l'heure pour vous d'aller manger, mais moi, je suis en train de bien manger. [L'assembl√©e dit: "Amen." - N.D.E.]

191 Remarquez, bon, la femme a sa place, et elle est un joyau. Salomon, cet homme qui a eu dix mille femmes... ou plut√īt, qui a eu mille femmes, il a dit qu'"un homme qui a trouv√© une femme a trouv√© une bonne chose". Il a dit: "Une femme vertueuse est un joyau sur sa couronne", c'est un honneur. "Mais une femme mauvaise, c'est de l'eau dans son sang", c'est sa vie. Il a dit: "Peut-√™tre trouvera-t-on un homme juste entre mille," c'est Salomon qui a dit √ßa, "mais", a-t-il dit, "on ne trouvera pas une femme juste entre mille." C'est Salomon qui l'a dit, voyez-vous.

192 Maintenant remarquez, là, ce qu'il en est. Mais, voyez-vous, femmes, vous êtes-vous êtes un joyau, si vous voulez être un joyau, mais le désir doit venir de vous. Et vous voyez pourquoi la question du Mariage et du Divorce se posait, pourquoi Jésus s'est référé là au passé. C'est parce que c'est votre espèce qui a été la cause de tout péché. C'est pour cette raison que la polygamie et le divorce, et tout, ont été introduits. Au commencement, il n'en avait jamais été ainsi, et il n'en sera pas ainsi là dans l'autre monde.

193 Regardez Jacob, de qui sont venus les patriarches. Il avait au moins une douzaine de femmes. Il a √©pous√© deux sŇďurs, et il a eu des concubines en plus, des femmes avec lesquelles il a v√©cu selon la coutume. Et c'est juste de ces concubines que sont n√©s ces patriarches. Est-ce vrai? [L'assembl√©e dit: "Amen." - N.D.E.] Vous voyez, il faut que la Parole s'encha√ģne dans l'harmonie. Oh, j'ai des pages pleines l√†-dessus. Si jamais un eccl√©siastique m'interroge l√†-dessus, et que nous nous mettons ensemble, nous pourrions en parler. Mais certainement que s'il a un brin de spiritualit√© en lui, il peut voir ici m√™me que c'est la V√©rit√©. √áa ne fait aucun doute.

194 Une femme vertueuse, c'est une bonne chose. Ça, je le sais. Je le sais, par des vraies femmes. J'ai rencontré de vraies femmes, qui sont des véritables femmes, qui sont comme n'importe quel homme qui ait vécu. Elle est un sous-produit et une partie de lui, et, au moment de la chute, il l'a écoutée. Il est simplement... Elle est une partie de lui. Mais cela dépend d'elle, elle est créée de façon à pouvoir être impure, mais il lui est donné le droit de refuser ou d'accepter. Ça, c'est contraire à la nature originale, au commencement, voyez, mais vous y êtes.
Maintenant, il est midi, alors je vais omettre quelque chose ici pour quelques minutes. Je voudrais vous demander quelque chose.

195 Maintenant, souvenez-vous, je dis ceci uniquement √† mon groupe. Et, √† ceux qui sont sur les ondes: je dis ceci uniquement √† mes disciples. Ce Message ne s'adresse qu'√† eux, et ce que je vais dire ici‚Ķ Tout ministre, il - c'est son - il est le berger de son troupeau, qu'il fasse ce qu'il veut. √áa, c'est entre lui et Dieu. Tout pr√™tre, tout pr√©dicateur, c'est √† vous de d√©cider, mon fr√®re. Je parle seulement ici, √† Jeffersonville, le seul endroit o√Ļ je dirais ceci, parce que c'est mon troupeau √† moi. C'est ce troupeau que le Saint-Esprit m'a donn√© de comprendre - c'est de ce troupeau qu'il m'a donn√© d'√™tre le surveillant, et Il m'en demandera des comptes.

196 Et ce peuple est mien, ceux qui ont été convertis ici à travers le pays, que j'ai conduits à Christ. Et, petits enfants, je suis ici pour vous aider, et je suis votre ami. Vous pensez peut-être que je parle contre vous; je dis ceci pour - pour votre bien. Je vous aime. Et si ce n'est pas le cas, Dieu est mon Juge. Vous savez que je vous aime.

197 C'est quelque chose de vraiment sérieux, je ne savais pas comment m'y prendre pour l'apporter. Que vais-je faire, alors qu'il y a des hommes et des femmes assis dans mon assemblée, certains qui ont été mariés deux ou trois fois? De braves hommes, de braves femmes, dans la confusion totale! Quelle en est la cause? Un faux enseignement, exactement, le fait de ne pas s'attendre au Seigneur. "Ce que Dieu a uni, qu'aucun homme ne le sépare." Pas ce que l'homme a uni; ce que "Dieu" a uni!

198 Quand vous avez une r√©v√©lation directe de Dieu, comme quoi c'est l√† votre femme, et vice versa, c'est la v√ītre pour le reste de votre vie. Voyez? Par contre, ce que l'homme unit, n'importe qui peut le s√©parer. Mais ce que Dieu unit, qu'aucun homme n'ose y toucher. "Ce que Dieu unit," a-t-Il dit, qu'aucun homme ne le s√©pare." Pas ce qu'un magistrat √† moiti√© ivre ou quelqu'un d'autre a joint, ou un pr√©dicateur r√©trograde, avec un tas de cr√©dos dans un livre, qui laisserait les gens faire n'importe quoi au monde, alors que la Parole de Dieu est l√† m√™me devant lui. Voyez? Je parle de ce que Dieu a uni.

199 Maintenant, je vais vous dire ceci. Je fais très attention à ce que je vous dis. Je ne veux pas être dur avec vous. Je ne veux pas être dur avec vous, mes frères pasteurs. Je n'en ai pas l'intention. Mais je suis responsable, car je suis conscient que Ceci a été remis entre mes mains, et si... Je ne peux pas le garder, et je ne sais pas comment l'apporter, et je sais que cette bande va... Oh! la la! Je vais simplement me préparer, le bureau est ouvert, en effet, voici que cela vient. Voyez? Exactement comme ce qui s'est passé pour la Semence du serpent, mais il a été absolument prouvé que c'était juste.

200 J'ai ici m√™me des articles de journal, o√Ļ des femmes, √† l'heure actuelle... et m√™me dans - dans les grands... Certains des grands dioc√®ses ont des reproductions de la photo originale, un serpent qui rampe sur la jambe d'une femme et juste‚Ķ et la fa√ßon dont il s'enroule autour d'elle; elle √©prouve toutes sortes de sensations, et tout, quelque chose qu'un homme ne pourrait jamais lui procurer, avec cet √©norme serpent qui s'enroule autour d'elle, et tout. C'est l'exacte v√©rit√©. Et √ßa ne fait qu'empirer, et √ßa deviendra pire. Le serpent, en fait n'√©tait pas‚Ķ il n'aurait pas pu avoir le rapport sexuel avec elle puisqu'il √©tait un serpent, mais souvenez-vous...

201 J'ai eu un débat l'autre jour avec un... pas un débat, c'était seulement un ministre des Assemblées de Dieu, un associé, qui a dit: "Vous êtes en erreur là-dessus."
J'ai dit: "Eh bien, c'est possible. J'aimerais que vous m'en parliez."
Il a dit‚Ķ Alors il est all√© de l'avant, il s'est mis √† m'en parler. Pour commencer, vous savez, il s'est perdu. Et une chose qu'il a dite, il a dit: "Fr√®re Branham, o√Ļ se trouve cette esp√®ce? Dieu a dit: 'Un de chaque esp√®ce'. Alors, o√Ļ se trouve cette esp√®ce dont vous avez dit qu'elle √©tait entre l'homme et l'animal, que la science n'arrive pas √† retrouver maintenant? O√Ļ se trouve-t-elle?" Il a dit: "Est-elle sur la terre? Etait-ce un chimpanz√©?"
Non, parce que le sang du chimpanzé n'est pas compatible avec celui de la femme. Celui d'aucun autre animal n'est compatible avec le sien - à elle. Non, c'est incompatible; le sperme d'un homme non plus n'est pas compatible avec une - avec une femelle. C'est incompatible.

202 Alors, o√Ļ se trouve l'animal en question? Or, Dieu a dit: 'Que tout se produise selon son esp√®ce.'"
J'ai attendu un petit instant. Et dans la douceur du Saint-Esprit, Il a dit: "Dis-lui: 'Il est ici.'" Eh bien, d'abord, j'ai dit: "Eh bien, il peut avoir changé."
Il a dit: "Mais, Frère Branham, cela… Nous parlons de la Parole, n'est-ce pas?"
J'ai dit: "Absolument." Et j'ai dit: "Eux, bien entendu, ils disent que ces autres, comme les dinosaures et - et les mammouths, et tout, les mammif√®res mammouths, plut√īt, sont diff√©rents, et tout." J'ai dit: "Peut-√™tre que c'√©tait cela."
Il a dit: "Frère Branham, nous parlons de la preuve par la Parole. Si le péché est ici, alors, le péché originel, devrait être ici aussi."

203 Et j'ai dit: "Seigneur J√©sus, Tu as dit: 'Ne vous inqui√©tez pas de ce que vous direz quand vous compara√ģtrez devant les hommes, parce que cela vous sera donn√© √† l'heure m√™me.' Seigneur, que dois-je dire?" Il a dit: "Dis-lui: 'Il est ici.'" Exactement comme je vois des visions √† l'estrade. J'ai dit "Il est ici", sans savoir o√Ļ.
Il a dit "O√Ļ?"
Et avant même que j'aie eu le temps de réfléchir, Il a dit "C'est le serpent."
C'est exactement ce qu'il en √©tait, car il n'est plus une b√™te. Il a √©t√© maudit et condamn√© √† √™tre sur son ventre pour le reste de ses jours. Il est ici. Est-ce vrai? [L'assembl√©e dit: "Amen." - N.D.E.] Et, encore √† cause de cet acte, qu'il a commis, ce m√™me p√©ch√©-l√† exerce toujours son influence sur la femme, comme un sexe m√Ęle, comme √ßa. C'est alors qu'elle a le strabisme et tout, quand elle √©prouve des sensations, qui vont au-del√† de ce qu'un homme pourrait lui procurer.

204 Je vais m'arrêter là, parce que nous sommes dans une assemblée mixte. Je vais réunir les hommes, je vais... nous en parlerons davantage. J'ai tous les articles, et tout, ici même juste à portée de la main en ce moment même, et je m'étais proposé de vous apporter cela ce matin. Je m'étais proposé de prendre toute la journée là-dessus, mais je vais terminer maintenant en disant ceci.
Ceci s'adresse uniquement à mon église, pas mon église, le petit troupeau qui croit en moi et qui me suit, ceci s'adresse à eux.

205 L'autre jour, comme je sais que lorsque je vous dis quelque chose, ce doit être AINSI DIT LE SEIGNEUR, alors, j'avais les passages de l'Ecriture tels qu'Il me les avait révélés. Mais je me disais: "Seigneur Dieu, que puis-je dire à cette assemblée? J'aurai des séparations. Des hommes seront assis sous le porche, et dans la cour, et partout ailleurs. 'Dois-je la quitter?' Les femmes: 'Dois-je quitter mon mari?' 'Que dois-je faire?'" Je disais: "Seigneur, que puis-je faire?"

206 Quelque chose m'a dit: "Va là-bas, sur la montagne, et Je te parlerai."
Et pendant que j'étais là-haut sur la montagne… je ne savais pas qu'en bas, à Tucson, les gens voyaient Cela. Mais, même les enseignants ont fait sortir les enfants de... (ma fillette et les autres), de leur classe, et ils disaient: "Regardez là-bas, sur cette montagne! Il y a un Nuage couleur ambre, en feu, qui monte dans les airs et redescend, qui monte dans les airs et redescend."

207 Madame Evans, es-tu ici? Ronnie, √™tes-vous ici? En revenant, je suis pass√© √† la station-service ; ce jeune homme √† c√īt√© de la station d'essence, la station d'essence des Evans, l√†-bas. Et avant que je ne sache ce que ce gar√ßon allait dire, et il m'a pris par surprise, il a dit: "Fr√®re Branham, vous √©tiez l√† sur cette montagne, n'est-ce pas?"

208 J'ai dit: "Que veux-tu dire, Ronnie? Non". Vous voyez, pour voir sa réaction. Bien des fois, quand il arrive des choses, je ne… on ne le dit pas aux gens. Ça devient... Ce qu'il y a, c'est que vous voyez tant de choses arriver que ça devient quelque chose d'ordinaire pour vous. Voyez? Je n'en parle tout simplement pas aux gens. J'ai dit: "Ronnie, qu'est-ce que tu avais... "
Il a dit: "Je peux vous montrer l'endroit exact o√Ļ vous vous trouviez." Il a dit: "J'ai appel√© maman, et on est rest√© l√† √† observer ce Nuage, suspendu l√†-haut, qui montait et descendait. J'ai dit: '√áa ne peut √™tre que Fr√®re Branham, qui est l√†-haut, quelque part. C'est Dieu qui lui parle.'"

209 Et les gens de toute la ville ont vu cela. C'était une journée claire, il n'y avait aucun nuage nulle part, et ce gros Nuage couleur ambre était suspendu là, descendant comme un entonnoir et remontant en s'évasant.

210 Mes amis, - et après, je termine, vous pourrez repartir après ceci, - c'est à ce moment-là que Ceci m'a été révélé, ce que je vais vous dire à l'instant même. Alors, ne le manquez pas.

211 Maintenant, je ne m'adresse qu'à mes disciples, à ceux qui me suivent et qui suivent ce Message, uniquement, pas à ceux du dehors. Rendez-m'en témoignage devant Dieu. Ça ne s'adresse uniquement à ce groupe!
Maintenant nous nous retrouvons dans ce g√Ęchis √† cause d'une th√©ologie mal interpr√©t√©e. Est-ce vrai? C'est √† cause de √ßa que vous, les femmes, vous vous √™tes mari√©es pour la deuxi√®me fois, ainsi que vous les hommes; √† cause d'une th√©ologie mal interpr√©t√©e. Maintenant je veux vous montrer quelque chose qu'Il m'a dit. Et si on a pos√© la question √† Dieu, notre Cr√©ateur, quand Il √©tait ici sur terre, J√©sus-Christ; aussi quand Son proph√®te lib√©rateur est venu, Mo√Įse, en Egypte, pour faire sortir les enfants de - de l'Egypte, et les installer dans la terre promise; et J√©sus a dit ici que Mo√Įse avait vu les gens dans cet √©tat-l√†, et qu'il leur avait permis d'√©crire une lettre de divorce, parce que la situation √©tait ce qu'elle √©tait. Mo√Įse a trouv√© cela, alors: "Qu'il lui permette..." Dieu a permis √† Mo√Įse, ce proph√®te qui avait √©t√© envoy√© aux peuples, d'accorder √† ceux-ci cette lettre de divorce.

212 Et dans I Corinthiens, au-au chapitre 7, versets 12 et 15, dans le Nouveau Testament, concernant le prophète Paul, qui a connu la même situation dans l'église, et, il a dit ceci: "Ce n'est pas le Seigneur, c'est moi." Est-ce vrai? A cause du problème du divorce.

213 "Au commencement, il n'en √©tait pas ainsi." Mais Mo√Įse en a re√ßu la permission, et Dieu a agr√©√© cela comme √©tant juste. Paul aussi a eu ce droit, quand il a vu son √©glise dans cet √©tat.

214 Maintenant, croyez que ceci est vrai, et croyez que ça vient de Dieu! Et, par la confirmation de Sa Nuée et de Son Message qui m'a amené jusqu'ici, Dieu, sur la montagne, ne me permettrait-Il pas de faire la même chose, de vous permettre de continuer tels que vous êtes, et ne plus le faire! Rentrez avec vos femmes et vivez en paix, car l'heure est avancée. La Venue du Seigneur est proche. Nous n'avons pas le temps de démolir ces choses. N'osez pas le refaire! Je parle uniquement à mon assemblée. Mais, si vous êtes mariés... Et Dieu m'en a rendu témoignage, sur la montagne, que je pouvais dire Ceci, (une révélation surnaturelle, parce que les Sept Sceaux sont ouverts, et que c'est une question qui se pose dans la Parole de Dieu.) : "Qu'ils continuent tels qu'ils sont, mais qu'ils ne pèchent plus!"

215 "Au commencement, il n'en √©tait pas ainsi." C'est exact, il n'en √©tait pas ainsi, et il n'en sera pas ainsi √† la fin. Mais, dans les conditions de la vie moderne, en tant que serviteur de Dieu... Je ne me dis pas Son proph√®te; mais je crois que, si je n'ai pas √©t√© envoy√© dans ce but, je suis en train de pr√©parer le terrain pour celui-l√† quand il viendra. Donc, dans les conditions de la vie moderne, je vous ordonne de rentrer chez vous maintenant, avec votre femme. Si vous √™tes heureux avec elle, vivez avec elle, √©levez vos enfants en les instruisant selon Dieu. Mais que Dieu soit mis√©ricordieux envers vous si jamais vous recommencez! Enseignez √† vos enfants √† ne jamais faire une chose pareille, √©levez-les en les instruisant selon Dieu. Et maintenant que vous √™tes dans l'√©tat o√Ļ vous √™tes, partons maintenant, √† cette heure tardive o√Ļ nous vivons, et "courons vers le but de la vocation c√©leste en Christ", l√† o√Ļ tout sera possible.

216 Jusqu'à ce que je vous revoie ce soir, que le Seigneur Dieu vous bénisse, pendant que nous prions.
Seigneur Dieu, nous Te rendons gr√Ęces. Nous Te louons. Tu es le m√™me grand J√©hovah qui a donn√© l'autorisation √† Mo√Įse - Mo√Įse, ce serviteur, qu'est-ce qu'il allait dire √† son peuple? Alors, √ī Dieu, Tu lui as permis d'accorder une lettre de divorce.

217 Paul, le grand ap√ītre qui a √©crit le Nouveau Testament, comme Mo√Įse avait √©crit l'Ancien... Mo√Įse a √©crit les Lois, et la dispensation des lois. Beaucoup de proph√®tes, leurs paroles y ont √©t√© ins√©r√©es, mais c'est Mo√Įse qui a √©crit les Lois. Et Tu lui as permis une lettre, que les gens √©crivent une lettre de divorce, √† cause de la duret√© de leur cŇďur.
Le grand saint Paul, qui a écrit le Nouveau Testament, lui aussi, a pu faire une déclaration semblable, que "je parle en fonction des circonstances; ce n'est pas le Seigneur, c'est moi".

218 Il en est de m√™me aujourd'hui, Seigneur Dieu, √† la fin du monde, comme nous sommes ici sous la mis√©ricorde de Dieu, sachant que bient√īt nous aurons √† r√©pondre dans Sa Pr√©sence. Et, comme Tu as fait tant de choses, Seigneur, que je suis s√Ľr devant ces gens qu'ils vont s'accrocher √† Ceci puisque Cela venait de Toi. Et, pour rendre t√©moignage, ici aujourd'hui, de beaucoup de gens assis ici, et qui ont m√™me vu ce Signe l√†-haut sur la montagne, l√† o√Ļ les Anges du Seigneur sont venus dans ce tourbillon, l√† o√Ļ c'est venu avec les sept Anges, o√Ļ la r√©v√©lation des Sept Myst√®res a √©t√© d√©voil√©e; et ce m√™me Ange, dans la m√™me direction, sur la m√™me montagne, le jour o√Ļ Ceci a √©t√© r√©v√©l√©‚Ķ

219 √Ē Dieu, je prie que les gens rentrent chez eux, en √©tant reconnaissants de ce que Dieu leur a accord√© cette gr√Ęce. Si je l'ai dit, Seigneur, c'est uniquement avec Ta permission. Et je ne le dis, qu'avec Ta permission, Seigneur. Que les gens en soient tellement reconnaissants qu'ils n'essaieront plus jamais de commettre encore ce p√©ch√©! Et qu'ils n'essaient plus jamais de commettre un quelconque p√©ch√©, mais qu'ils T'aiment de tout leur cŇďur.

220 Seigneur, rends ces familles heureuses, et puissent-ils s'√©panouir et √©lever leurs enfants en les instruisant selon Dieu. En effet, mon Message, qui me tenait √† cŇďur, a √©t√© transmis, Seigneur. J'ai fait tout mon possible. Et Satan m'a combattu pendant des semaines, et des heures d'insomnie. Mais maintenant j'ai‚Ķ je confie cela, Seigneur, √† ces gens, afin qu'ils m√©ditent l√†-dessus, et qu'ils repartent vivre pour Toi. Accorde-le, Seigneur. Ce n'est plus sur mes √©paules √† pr√©sent. Ils sont entre Tes mains. Je Te prie de les b√©nir.

221 B√©nis ces mouchoirs, Seigneur, qui viennent d'√™tre plac√©s ici, pour les malades et les afflig√©s. Que cette soir√©e soit l'une des plus glorieuses, des plus puissantes soir√©es, o√Ļ tout le monde sera gu√©ri. Accorde-le, Seigneur. B√©nis-nous, tous ensemble.
Puissions-nous rentrer en paix, heureux et dans la joie, parce que le Dieu de la cr√©ation nous a montr√© ce qu'il en √©tait "au commencement", et qu'Il nous a accord√© de nouveau, Sa gr√Ęce dans le g√Ęchis o√Ļ nous nous trouvons, en ces derniers jours. √Ē Grand Dieu Eternel, combien nous T'en remercions! Et que nos cŇďurs soient tellement heureux que nous n'aurons plus jamais le d√©sir de p√©cher contre Toi. Au Nom de J√©sus. Amen. Je L'aime (Pourquoi ne L'aimeriez-vous pas?) , je L'aime,
Parce qu'Il m'a aimé le premier
Et a acquis mon salut Sur le bois du Calvaire...
Je le dis maintenant, pour que les ministres comprennent. Ceci s'adresse uniquement à ceux qui suivent ce Message!
Oh, êtes-vous heureux? [L'assemblée dit: "Amen." - N.D.E.] Je vous ai dit la Vérité, AINSI DIT LE SEIGNEUR, d'un bout à l'autre! ["Amen!"]
Maintenant, levons-nous et levons les mains, pendant que nous chantons de nouveau cela, "Je L'aime". Je L'aime √† cause de Sa gr√Ęce. Je L'aime √† cause de Sa mis√©ricorde. Je L'aime √† cause de Sa Parole. "Et la Parole du Seigneur est venue aux proph√®tes!"
Je L'aime.
Venez, fr√®re. Allez-y [Fr√®re Branham invite quelqu'un √† venir cl√īturer la r√©union par la pri√®re. - N.D.E.]

EN HAUT