ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

PrĂ©dication Questions Et RĂ©ponses N°2 de William Branham a Ă©tĂ© prĂȘchĂ©e 64-0823E La durĂ©e est de: 2 hours and 45 minutes .pdf La traduction Shp
TĂ©lĂ©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)    .mp3
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Questions Et Réponses N°2

1 Restons debout juste un moment pour la priĂšre.
Dieu bien-aimĂ©, ce soir, nous Te remercions d’abord pour JĂ©sus-Christ, notre Sauveur. Nous Te remercions parce qu’Il est le mĂȘme hier, aujourd’hui et Ă©ternellement. Nous Te remercions pour ceux qui croient cela. Nous sommes si contents d’avoir un Dieu, pas simplement un dieu imaginaire, une idole imaginaire, un esprit imaginaire; il n’y a rien d’imaginaire Ă  ce sujet; il s’agit d’un Dieu vĂ©ritable et vivant, qui vit avec nous et en nous et qui agit Ă  travers nous. Nous ne faisons pas une statue Ă  Dieu, mais nous, en tant que portraits vivants de Dieu... Le Saint-Esprit ne parle pas Ă  travers une statue, mais Il parle Ă  travers un vase rachetĂ© : Dieu manifestĂ© dans la chair. Combien nous Te remercions pour ceci : cette grande Colonne de Feu qui nous suit, ou plutĂŽt, que nous suivons, et pour toutes les grandes manifestations du mĂȘme Esprit accomplissant la mĂȘme Ɠuvre qu’Il accomplit toujours lorsqu’Il vient sur la terre. Quelle consolation cela nous donne!

2 Nous ne nous sommes pas rassemblĂ©s ce soir, Seigneur, dans un autre but si ce n’est celui de savoir et d’apprendre comment, avec Ton aide, ĂȘtre de meilleurs chrĂ©tiens et de meilleurs sujets, dignes de cette heure dont nous nous approchons. Viens nous aider, Seigneur; nous avons besoin de Toi. Au Nom de JĂ©sus. Amen. Vous pouvez vous asseoir.

3 Il y avait environ trente ou quarante questions de plus. Je – je ne sais pas comment j’arriverai Ă  les prendre. J’ai bien essayĂ©, cet aprĂšs-midi, de voir si je pouvais mĂȘme les rĂ©duire Ă  un nombre normal, mais je n’y suis pas arrivĂ©. J’aimerais cependant dire que je vais faire de mon mieux pour – pour rĂ©pondre Ă  ces questions, parce que ce sont de bonnes questions, qui viennent du fond des cƓurs des chrĂ©tiens. Et je – je veux vraiment faire tout ce que je peux pour y rĂ©pondre le plus judicieusement possible. Et je – je veux remercier le Seigneur de la maniĂšre dont Il nous a assistĂ©s ce matin en nous aidant Ă  – Ă  prendre ces questions et Ă  – et Ă ... les rĂ©ponses qu’Il nous a donnĂ©es.

4 Eh bien, je viens de les recevoir ici, toutes mĂ©langĂ©es; il y en a, je pense, plus de 150. Et je pense que nous en avons pris une vingtaine, ce matin. Et – et maintenant donc, avant de commencer, j’aimerais simplement dire que si quelqu’un veut voir cet article sur «Une Ă©glise danse du rock sur un fond de batterie», lĂ  oĂč ce ministre presbytĂ©rien conduisait son assemblĂ©e dans du rock’n’roll, une partition du – du sacrement... Laissez-moi y jeter un coup d’Ɠil juste une minute.

5 «De jeunes membres se tournent vers le jazz – le jazz. La scĂšne de la passion parle de la crucifixion dans un s-t-y-l-e moderne, le rock’n’roll.» Ce pasteur dirige tous ces adolescents lĂ -bas, dans la reprĂ©sentation de la passion du Christ, la crucifixion, sur un air de rock’n’roll et de jazz. Eh bien... C’est dans le Maryland. Eh bien, ça par exemple!

6 Et ainsi, voici la photo de ces... Je vous parlais ce matin de ces Beatles, du «Retour des Beatles», et voici l’article; vous devriez vraiment le lire dans cette revue et sur toutes les autres choses. «...tel que c’était, ils avaient fondĂ© une nouvelle religion.» Or, leur impresario... J’ai ici un commentaire tirĂ© du journal. Vous n’avez pas le temps... Si quelqu’un veut lire ces... ou bien je peux les mettre sur le tableau d’affichage; vous pourrez alors les lire. Je veux simplement vous montrer que le temps dans lequel nous vivons est un temps affreux. Vous pourriez ne pas le comprendre, mes amis, mais essayez de saisir cela... ce – ce que sont ces choses! J’ai demandĂ© Ă  frĂšre Capps – il a une bonne instruction et peut mieux lire que moi – je lui ai demandĂ© de lire cet article de l’impresario des Beatles. Pourriez-vous le faire maintenant, FrĂšre Capps?

7 [Frùre Capps lit l’article sur les Beatles – N.D.E.] Il est dit :
Les Beatles s’interrogent Ă  propos d’eux-mĂȘmes et ne trouvent aucune rĂ©ponse. «C’est incroyable, tout Ă  fait incroyable!», dĂ©clare Derek Taylor, l’attachĂ© de presse des Beatles. «VoilĂ  ces quatre garçons de Liverpool. Ils sont mal Ă©levĂ©s; ils sont impies; ils sont vulgaires; mais ils ont conquis le monde. C’est comme s’ils ont fondĂ© une nouvelle religion. Ils sont complĂštement antichrists, je veux dire que je suis aussi antichrist, mais ils sont tellement antichrists qu’ils me choquent, ce qui est pĂ©nible. Mais je suis obsĂ©dĂ© par eux. Tout le monde ne l’est-il pas? Je suis obsĂ©dĂ© par leur honnĂȘtetĂ©, et les gens qui les aiment le plus sont ceux qui devraient ĂȘtre les plus outrĂ©s. En Australie, par exemple, chaque fois que nous arrivions Ă  un aĂ©roport, c’était comme si De Gaule avait atterri, ou mieux encore le Messie. Les gens formaient le long des routes une haie continue. Les boiteux jetaient leurs cannes. Les malades se ruaient vers la voiture, comme si le fait d’ĂȘtre touchĂ© par l’un des garçons les guĂ©rirait. Des femmes ĂągĂ©es avec leurs petits-enfants nous regardaient passer. Je pouvais voir l’expression de leur visage. C’était comme si un sauveur Ă©tait arrivĂ©, et tous ces gens Ă©taient heureux et soulagĂ©s comme si, je ne sais comment, les choses allaient alors ĂȘtre mieux.» Taylor fit une pause et plaça une cigarette entre ses lĂšvres. «La seule chose qui reste aux Beatles, a-t-il dit, c’est de commencer une tournĂ©e de guĂ©rison.»

8 N’est-ce pas ce qu’Il a dit? «En ce jour-lĂ , beaucoup viendront vers Moi et diront : ‘Seigneur, n’ai-je pas...’» Voyez-vous? Maintenant, ne pouvez-vous pas voir que vous ne devez pas placer votre confiance dans les campagnes de guĂ©rison? Vous ne pouvez placer votre confiance dans un signe tel que celui-lĂ . La seule chose dans laquelle vous devez placer votre confiance, c’est l'AINSI DIT LE SEIGNEUR venant de la Bible. Maintenant, Eglise, c’est exactement lĂ  que j’essaie de vous garder, mes enfants. Et si quelque chose m’arrive et que Dieu m’îte de cette terre, ne faillissez jamais. Souvenez-vous de ceci de tout votre cƓur : Restez avec cette Parole! Ne laissez pas tomber cette Parole! Tout ce qui est contraire Ă  Cela, mettez-le de cĂŽtĂ©, peu importe ce que c’est. Vous savez donc que c’est juste, voyez-vous?

9 Une campagne de guĂ©rison maintenant! Des pĂ©cheurs qui ont choquĂ© mĂȘme leurs propres impresarios par leur vulgaritĂ©, leur souillure et leur grossiĂšretĂ©; mais des gens jettent leurs bĂ©quilles et sont guĂ©ris en regardant ces garçons. C’est si corrompu, souillĂ© et c’est antichrist! Vous voyez, c’est Satan dans un simulacre de campagne. Voyez-vous? Il fait tout ce que le Christ fait, toutefois, il ne peut confirmer la Parole. Voyez-vous? Il En prendra une partie ici et une partie lĂ , mais il ne peut La prendre dans Son entiĂšretĂ©, voyez-vous? Il ne peut la prendre dans Son entiĂšretĂ©. Ainsi, voyez-vous, ce n’est pas Ă©tonnant que la Bible ait dit que cela sĂ©duirait presque les Ă©lus eux-mĂȘmes, si c’était possible... l’esprit antichrist.

10 Maintenant, mĂȘme leur propre chargĂ© de presse ici, l’attachĂ© de presse qui est pour eux, qui croit en eux, dit qu’il est possĂ©dĂ© de la mĂȘme chose, car ils l’ont conquis.

11 Ces mauvaises choses, ces... Maintenant, femmes, ne voyez-vous pas pourquoi j’essaie de vous dire que porter des culottes, vous couper les cheveux, les couper Ă  la Jeanne d’Arc et autres, c’est un esprit? C’est un esprit! C’est juste ici dans nos principales revues, et tout ce qui y est prĂ©sentĂ©... le rock’n’roll et ces choses dans l’église. Eh bien, c’est vraiment un piĂšge de Satan, et ce sont toujours les Ă©glises et les dĂ©nominations.

12 Mes enfants, retournez Ă  la Parole aussi vite que vous le pouvez, et ne prenez surtout pas le risque de La quitter! Restez juste avec cette Parole. Vous voyez comment cet esprit antichrist peut parler en langues, opĂ©rer des miracles et des prodiges; il peut guĂ©rir les malades; il peut faire toutes ces choses. Voyez-vous? Ces gens pensent qu’ils s’approchent de Dieu et que ces garçons sont envoyĂ©s par Dieu, parce que l’église a laissĂ© tomber la Parole.

13 Ces garçons sont des membres d’église. Elvis Presley est pentecĂŽtiste. Pat Boone est de l’Eglise du Christ. Regardez ces gens, ils sont de l’Eglise pentecĂŽtiste, de l’Eglise du Christ, et tous ceux qui leur ressemblent sont possĂ©dĂ©s de mauvais esprits. Red Foley de l’Eglise du Christ, avec sa voix d’or, chante des chants religieux comme nul autre ne peut les chanter; et ensuite, avec la mĂȘme voix, il chante du rock’n’roll. «C’est Ă  leurs fruits que vous les reconnaĂźtrez.» Regardez Ă  quelles Ă©glises ils appartiennent. Elvis Presley est membre des AssemblĂ©es de Dieu. Vous y ĂȘtes; chacun d’eux voulait cela et Satan le lui a donnĂ©.

14 Ne voyez-vous pas, mes amis, combien... Ne vous dĂ©tachez pas de cette Parole. Voyez-vous, c’est un esprit qui vient sur vous.

15 Et Ă  ces femmes, quand elles se donnent l’air sexy dans ces tenues je dis : vous aurez Ă  rĂ©pondre devant Dieu pour avoir commis adultĂšre. Si vous croyez que je suis ce que vous dites, un serviteur de Dieu, un prophĂšte, Ă©coutez ce que je vous dis. Voyez-vous? Il se peut que vous ne le compreniez pas; et si c’est le cas, alors faites simplement ce que je vous dis de faire. Dieu me tiendra pour responsable de ce que je dis, voyez-vous? Ecoutez trĂšs attentivement, et souvenez-vous que ce sont des esprits.

16 D’habitude, peut-ĂȘtre que la personne ne... Vous vous souvenez de Dieu couvert de peau, sur lequel j’ai prĂȘchĂ© il n’y a pas longtemps? Vous voyez, vous voyez? Dieu revĂȘtu de peau. Maintenant, souvenez-vous simplement que certains d’entre nous sont envoyĂ©s dans ce monde pour pĂ©nĂ©trer dans ces domaines et nous dire ces choses, voyez-vous? C’est la prescience; c’est Dieu qui parle, qui Se rĂ©vĂšle. Lorsque vous jugez qui que ce soit selon la chair... Eh bien, ce sont d’innocentes gens (regardez ici), de braves gens, honnĂȘtes, qui ne vous diront pas le moindre mensonge. Et tout cela, c’est le diable. Ils sont religieux, ils commencent mĂȘme une campagne de guĂ©rison, voyez-vous? C’est tout Ă  fait antichrist. Et il y a des presbytĂ©riens et tous les autres. Voyez-vous ces dĂ©nominations, comment elles font ... exactement dans la mĂȘme chose?

17 Eh bien, lĂ  Ă  Londres, en Angleterre, ils ont eu tout rĂ©cemment un orchestre de rock’n’roll pour imiter Christ, Judas et tout cela, et... Ils appelaient Christ «Daddy-o» et ils s’adressaient Ă  n’importe qui dans le langage de ces fous de gamins, voyez-vous? Les adolescents ont conquis le monde. Or, vous savez que la Bible a prĂ©dit cela : ingrats, irrĂ©ligieux, insensibles, dĂ©loyaux, calomniateurs, rebelles Ă  leurs parents, voyez-vous, les adolescents conquĂ©rant le monde, et c’est fait.

18 L’autre jour, je suis allĂ© quelque part oĂč l’on jouait ce... un de ces pourris et sales juke-box, et toutes ces affaires. Je n’ai mĂȘme pas voulu y emmener ma famille. J’ai dit Ă  cette dame : «Combien coĂ»tent ces disques?»
– Dix cents chacun.
– Combien cela peut-il en jouer en une heure? Elle me l’a dit. Je lui ai dit : «Voici l’argent; dĂ©branchez-le!» «Eh bien, a-t-elle dit, je ne saurai pas le faire. Ces enfants viennent ici jouer cela.»

19 Je n’avais alors pas l’argent Ă  gaspiller lĂ ; je suis donc allĂ© ailleurs, voyez-vous? Eh bien, ces choses vous rendraient nerveux; vous devriez aller chercher un tas de calmants aprĂšs avoir entendu ces idioties. Cela ennuie vraiment le chrĂ©tien. Si vous aimez ce genre de choses, savez-vous ce qu’il y a? Vous avez besoin d’ĂȘtre sauvĂ©, parce que ce qui est en vous se nourrit de quelque chose d’autre que la Parole. Ça se nourrit de...

20 Vous ne pouvez pas vous imaginer JĂ©sus faisant une telle chose, n’est-ce pas? Pourriez-vous vous imaginer un des prophĂštes faisant une telle chose? Ne voyez-vous pas, mes amis, que tout cela c’est le diable? Et la Bible dit comment il viendrait sous la forme de la religion et qu’il ferait exactement comme le Christ. Voyez-vous? Mais la seule façon qui vous permettra de le reconnaĂźtre, ce n’est pas en vous joignant Ă  cette Ă©glise-ci ou en vous joignant Ă  celle-lĂ , c’est en restant avec la Parole; Il est la Parole.

21 Maintenant, que le Seigneur vous bĂ©nisse chacun. Nous allons tout de suite nous attaquer aux questions, et maintenant pendant environ... jusqu’à environ une heure quinze... Je ne saurai pas rĂ©pondre Ă  toutes ces questions. Il y en a des piles. Je pense que ce sont de bonnes questions. Elles sont trĂšs bonnes. J’en prendrai simplement une ici et une lĂ , au fur et Ă  mesure que j’avance. Et ensuite... y rĂ©pondre. Je voudrais... J’ai pensĂ© ce soir que je viendrais simplement ici et laisserais quelqu’un les lire, puis je dirais «oui» ou «non», «oui» ou «non» sur... Cela n’arrangerait pas les gens. Ils ont posĂ© ces questions pour qu’on y rĂ©ponde. Ainsi, je – je ne ferai pas cela, mais je prendrai ce que je peux et le reste, je le prendrai lors de mon prochain passage.

22 Et maintenant, je – je... A propos de dimanche prochain, je ne sais pas. Je vous assure que si l’un de ces jours entre aujourd’hui et mercredi vous contactez Billy... C’est possible que nous partions.

23 Maintenant, voilĂ  de quoi il s’agit : je suis bien en retard en ce qui concerne les entrevues. Billy m’a montrĂ© une pile de demandes d’entrevues haute comme ça qui attendent, certaines depuis des mois. Eh bien, pendant que je suis ici, je dois en avoir quelques-unes ainsi que quelques rĂ©unions, faire tout ce que je peux pour Ă©quilibrer un peu cela. Je vais prier cette semaine quand je serai parti et demander au Seigneur : «Que veux-Tu que je fasse, finir ceci ou – ou m’attaquer aux entrevues?» Si je m’attaque aux entrevues, alors je vais juste tenir... revenir Ă  la maison dimanche pour tenir juste ces entrevues quelque part et continuer avec cela toute la journĂ©e. Et si je ne le fais pas, eh bien, je devrais mettre ces entrevues de cĂŽtĂ© jusqu’à ce que je revienne encore. Sinon, je rĂ©pondrai, alors... Je vais... Billy vous enverra une carte.

24 Et je vous assure que c’est agrĂ©able de voir combien ces chers enfants s’aiment les uns les autres, et l’amour qu’ils ont les uns pour les autres. L’un dira Ă  l’autre et l’autre dira... Billy en appelle juste un qui est dans une rĂ©gion situĂ©e Ă  environ deux cent cinquante kilomĂštres, et les autres contactent le reste d’entre eux. Ils s’aiment. Ils ne veulent rien manquer. Ils ont... ils veulent ĂȘtre ici Ă  chaque instant pour voir ce qui se passe, de telle sorte que si le Seigneur donnait quelque chose, qu’ils soient ici pour recevoir cela. Et je les apprĂ©cie.

25 Maintenant, souvenez-vous, chers amis, ce matin, j’ai fait une dĂ©claration sur certaines de ces questions. Et en outre, je vois que certaines d’entre elles (oui!) – reçues ce matin, elles portent plus sur le dĂ©mĂ©nagement des gens pour l’Arizona. Voyez-vous? Je me suis dit que je ferais mieux d’éclaircir cela afin que vous compreniez.

26 Maintenant, ne – ne pensez pas que j’essaie de dire aux gens oĂč ils peuvent habiter et ce qu’ils peuvent faire, et... Eh bien, je ne dis pas cela, mon cher frĂšre. Il y a d’honnĂȘtes gens qui veulent dĂ©mĂ©nager pour... Eh bien, tous ceux qui veulent dĂ©mĂ©nager, je serai – serai certainement heureux, aussi longtemps que je suis lĂ -bas, ce qui... tant que je suis lĂ ... Je suis ici environ dix fois plus que je ne suis lĂ -bas. J’ai... Entre maintenant et NoĂ«l, il me faut ĂȘtre lĂ -bas pour quatre jours environ puis immĂ©diatement aprĂšs, je partirai outre-mer. Je serai ici au Tabernacle peut-ĂȘtre deux ou trois semaines avant de partir outre-mer pour un – un rĂ©veil, comme je le fais gĂ©nĂ©ralement au printemps. Puis aprĂšs cela, je n’aurai qu’une rĂ©union dans tout l’Arizona et ce sera en janvier Ă  Phoenix, pour deux soirĂ©es avec les Hommes d’Affaires chrĂ©tiens. Voyez-vous? Je ne... Si les gens lĂ -bas... Pourriez-vous arrĂȘter cette bande? [FrĂšre Branham demande que l’enregistrement soit arrĂȘtĂ©, puis parle Ă  l’assemblĂ©e – N.D.E.]

27 Maintenant, comme nous commençons avec ces questions ce soir, j’en prendrai une ici et... Les apprĂ©ciez-vous? Dites : «Amen!» [L’assemblĂ©e dit : «Amen!» – N.D.E.] Je pense que cela nous est profitable en ce moment. Et, oh! je crois que bientĂŽt Ă ... Ce matin, avant de venir ici, alors que j’étudiais certains – certains textes et passages dans la Bible, je me disais : «Oh! comme ce serait merveilleux... pendant que nous attendons la venue du Seigneur, quelle merveilleuse chose ce serait de revenir sur tous ces personnages de l’Ancien Testament, sur Job et le reste, et avoir une sĂ©rie de rĂ©unions pour parler d’eux, ne serait-ce pas merveilleux? Juste pour vous montrer de quelle maniĂšre ils Ă©taient des types d’aujourd’hui – toute la Parole se tient – et tout ce qui se rapporte aux destructions de... et aux temps anciens, comment c’étaient des types se rapportant Ă  ce jour; et comment tout dans l’Ancien Testament parle de la venue du Seigneur JĂ©sus.»
279. Maintenant, voici la premiĂšre question que j’ai retirĂ©e : FrĂšre Branham, est-ce mauvais pour une chrĂ©tienne de mettre – de se mettre des bigoudis? Aussi, quelle longueur devraient avoir ses manches? Merci. Une soeur.

28 Et bien, c’est... cela est d’une grande importance pour cette femme. Eh bien, il se peut que certains d’entre nous, les frĂšres, nous pensions : «Oh! quelle idiote!» Mais – mais pour elle, ce n’est pas idiot; elle veut savoir. Maintenant, pour ce qui est de mettre des cheveux... Qu’était-ce, des nattes ou quelque chose comme cela? Excusez-moi. Je – je ne... Cela... Excusez-moi. Des bigoudis. Pardon! Un assortiment d’épingles... des nattes! C’est ce que les filles avaient l’habitude de porter, il y a des annĂ©es. Vous vous souvenez, des sortes de... N’est-ce pas juste? On les appelait des nattes, c’était juste comme des boucles qui pendaient. Non, des bigoudis, pardonnez-moi, mes amis.

29 «Quelle longueur ses manches devraient-elles avoir?» Eh bien, je ne pense pas qu’il y ait quoi que ce soit Ă  ce sujet. Je ne sais pas. Voyez-vous? Ce que je ne peux pas soutenir avec la Bible, je – je ne veux pas beaucoup en parler.

30 Maintenant ceci, je vous le dis juste selon moi, parce que je n’ai pas d’Ecriture pour soutenir ceci. La seule chose que j’ai pour les dames à propos de leurs cheveux, c’est de ne pas les couper. Quant à la maniùre dont elles veulent les arranger, ça c’est leur affaire. Et à propos des bigoudis, en fait, je ne sais pas ce que c’est; à moins que ce soit ces choses qui ressemblent à des pinces à linge qu’elles se mettent dans les cheveux. Comme je... la seule chose que je sais...

31 Et Ă  propos de la longueur des manches, je pense qu’étant une chrĂ©tienne, Dieu vous dira ce qu’il faut faire Ă  ce sujet. Vous voyez? Je crois qu’en tant que chrĂ©tienne, vous devriez – vous devriez savoir comment le faire. Je ne pense pas que Dieu ait fixĂ© une certaine longueur ou quoi que ce soit. Tant que vous ĂȘtes dĂ©cente et avez l’air honorable et convenable, je – je pense que c’est en ordre. Pas vous? Voyez-vous? Eh bien, c’est simplement mon opinion. Eh bien, c’est moi, voyez-vous, parce que je ne peux rien soutenir d’autre avec l’Ecriture.

32 Je crois que ce matin, une question a Ă©tĂ© posĂ©e Ă  propos de la coloration des cheveux, vous savez, avec un – avec un colorant. Or, je – je – cela... je – je ne peux rien dire Ă  ce sujet. Je ne sais pas, mais je – je – je – je n’ai aucun passage de l’Ecriture pour vous interdire de – de vous teindre les cheveux. Maintenant, c’est – c’est... Vous, femmes, vous aimez paraĂźtre jolies et vous devriez ĂȘtre jolies. Et frĂšre Branham n’est pas contre vous, les enfants. Vous ĂȘtes mes enfants; je – je – je vous aime et je – je ne veux pas vous blĂąmer. Je – je ne le ferai pour rien au monde; j’essaie seulement de vous aider.

33 Mais maintenant, regardez, laissez-moi juste vous demander... Laissez-moi dire ceci en rĂ©ponse Ă  cette question. Maintenant, ĂȘtes-vous prĂȘts? Et pour vous qui Ă©coutez la bande, voici la chose, soeur : s’il y a un doute Ă  ce sujet, ne le faites pas. Mais si vous ĂȘtes – si vous ĂȘtes remplie de l’Esprit de Dieu et conduite Ă  le faire, aussi longtemps que cela ne va pas Ă  l’encontre de l’Ecriture et que cela ne soulĂšve pas des doutes, que vous ĂȘtes parfaitement convaincue que c’est la volontĂ© du Seigneur, alors allez-y et faites-le, voyez-vous, parce qu’il n’y a pas d’Ecriture qui s’oppose Ă  cela, voyez-vous? Je ne... Il n’est rien dit de semblable dans la Bible.

34 Je sais qu’EsaĂŻe 5, je crois que c’est cela, parle des femmes, comment elles porteraient des vĂȘtements somptueux et ainsi de suite, mais que ce serait par orgueil et tout, pour se donner des airs. Si vous faites cela par orgueil, alors c’est mauvais. Voyez-vous? Examinez votre cƓur devant Dieu. S’il n’y a pas d’Ecriture pour cela, allez-y et faites-le mais selon la conduite de l’Esprit. Et maintenant, pour ce qui est d’avoir soit des cheveux longs soit des cheveux courts, vous devez avoir des cheveux longs; c’est ce que dit la Bible.

35 Il y a une question ici Ă  laquelle je – je pourrais rĂ©pondre maintenant mĂȘme. Elle se trouve ici, je l’ai vue ce matin, ou plutĂŽt il y a quelques instants. Elle dit : «Vous rĂ©pĂ©tez sans cesse aux femmes ce qu’elles ne doivent pas faire avec leurs cheveux, mais vous ne dites jamais rien au sujet des hommes.»

36 Si je voyais un homme entrer ici avec une longue chevelure lui pendant dans le dos comme une femme, je lui dirais : «Monsieur, pourquoi n’allez-vous pas chez le coiffeur? Vous avez l’air d’une femme.» Voyez-vous? Mais gĂ©nĂ©ralement les hommes ne font pas cela, voyez-vous? Ce n’est pas que l’homme... Eh bien, ce n’est pas que l’homme soit infaillible, il est tout autant coupable que la femme. Et, Ă  ce propos, un homme qui laisse sa femme agir ainsi est deux fois coupable de cela, parce qu’il est censĂ© ĂȘtre celui qui a autoritĂ© dans sa maison. Et si cet homme ne sait mĂȘme pas diriger sa propre maison, comment pourrait-il diriger la maison de Dieu? Voyez-vous?

37 Je suis si reconnaissant pour notre groupe de femmes qui viennent ici. Je dis ceci avec respect et amour, et maintenant Dieu sait que ceci est la vĂ©ritĂ©. Je – j’avais un ami prĂ©dicateur dans le Sud; il avait selon les apparences l’une des Ă©glises les plus propres que j’aie jamais vues, et oĂč venaient les plus belles femmes que j’aie jamais vues, des saintes et pieuses femmes aux longs cheveux. J’ai toujours aimĂ© aller dans cette Ă©glise-lĂ . Et le Seigneur JĂ©sus m’a donnĂ© ici une Ă©glise qui, aujourd’hui, dĂ©passe de loin celle-lĂ  :les femmes de mon Ă©glise.

38 Je ne vous rĂ©primande pas par mĂ©chancetĂ©; je suis seulement si content de vous que je ne veux tout simplement pas que Satan mette son pied quelque part ici. Voyez-vous? Je dĂ©sire que vous avanciez et non que vous reculiez. Ne laissez jamais un homme vous sĂ©duire par quelque enchantement, ou quelque chose de semblable, ou en vous disant : «Eh bien, cela ne...» Voyez-vous? C’est de cette façon que Satan interprĂ©ta la Parole Ă  Eve. Voyez-vous? Croyez simplement ce que dit la Parole. TrĂšs bien.
280. TrĂšs urgent. FrĂšre Branham, sachant que le temps tire Ă  sa fin et que l’éternitĂ© prend place, que conseilleriez-vous Ă  un couple qui projette de se marier?

39 Allez de l’avant et mariez-vous, voyez-vous? Continuez simplement comme si vous alliez vivre encore une centaine d’annĂ©es ici sur terre. Allez tout simplement de l’avant; continuez Ă  ne dĂ©sirer que Christ, pas les choses du monde mais Christ, voyez-vous? Allez de l’avant, mariez-vous, mes enfants. Que Dieu bĂ©nisse votre mariage.
281. Cher FrĂšre Branham, j’ai Ă©tĂ© baptisĂ© au nom de JĂ©sus. La Parole dit que vous recevrez le don du Saint-Esprit. Est-ce que – est-ce que cela signifie le baptĂȘme, le Saint-Esprit, ou est-ce que cela signifie que je devrais recevoir le don – c’est dĂ©fini, je devrais recevoir une certaine expĂ©rience par le baptĂȘme? Je dĂ©sire ardemment ĂȘtre – ĂȘtre rempli de – de l’Esprit. Veuillez excuser, s’il vous plaĂźt, ma longue lettre. Mais il y a longtemps que je dĂ©sirais vous poser cette question. Merci. Et la personne a signĂ© de son nom. Elle n’est pas de cette ville.

40 Eh bien, voilĂ  une bonne question. Eh bien, le baptĂȘme du Saint-Esprit est une expĂ©rience bien dĂ©finie par laquelle une personne doit passer. Laissez-moi juste un instant Ă©claircir cela. Voyez-vous? Maintenant, bien des personnes s’imaginent ... je pense que cela a Ă©tĂ© tordu. Et peut-ĂȘtre que c’est juste pour cette Ă©glise et pour celle qui est Ă  l’écoute que la question pourrait... Ă©tait posĂ©e. Or, lorsque je dis de ne pas croire que l’évidence initiale du Saint-Esprit est le parler en langues – ce que je – je n’accepte pas – je crois qu’avec l’aide de Dieu, je puis prouver par la Bible que c’est faux, voyez-vous, parce que le parler en langues est un don du Saint-Esprit. Combien savent cela? La guĂ©rison Divine est un don du Saint-Esprit, et voici que les Beatles accomplissent cela, voyez-vous?

41 Satan peut imiter n’importe lequel de ces dons. Les sorciers et les magiciens peuvent parler en langues et en donner l’interprĂ©tation. Dans la jungle, bien des fois, un sorcier parlera en langues, boira du sang dans un crĂąne humain et interprĂ©tera des langues inconnues.

42 LĂ -bas, en Arizona, quand ils ont les festivitĂ©s traditionnelles de la danse du maĂŻs, les Indiens s’enroulent ces bull snakes [Gros serpents non venimeux de l’AmĂ©rique se nourrissant de rongeurs – N.D.T.] pendant qu’ils essaient de prier Dieu de leur envoyer la pluie pour leur maĂŻs. Ils appellent cela la danse du maĂŻs. Ils prennent des Ă©pis de maĂŻs, les mettent autour d’eux, puis ils provoquent un petit nuage, et ils dansent. C’est alors que leur sorcier sort avec des cornes sur la tĂȘte, des cornes de bison. Puis, ils dansent, enroulĂ©s de ces serpents; et les sorciers et beaucoup de fumeurs de pipe et tout qui sont Ă  cet endroit... Ils ne permettront pas Ă  un homme blanc de se trouver dans les environs Ă  ce moment-lĂ . Mais je les ai observĂ©s Ă  travers mes jumelles, et j’ai des amis indiens qui sont allĂ©s Ă  leurs danses; les non-chrĂ©tiens bien entendu. Et ils exĂ©cutent cette danse du maĂŻs en tenant ces serpents. C’est alors que le sorcier apparaĂźt et qu’il se fait des incisions avec des couteaux et tout, et finalement il entre dans l’esprit, puis il parle en langues et en donne l’interprĂ©tation.

43 J’ai – je pourrais vous amener d’ici jusque chez un mĂ©dium, dans l’espace de trois ou quatre heures; il posera un crayon sur la table, puis entrera en transe et toutes sortes de choses, puis il agitera les mains, et ce crayon se redressera et Ă©crira en langues inconnues, et le sorcier se lĂšvera et vous dira ce qui est dit.

44 Maintenant, cela n’est pas l’évidence du Saint-Esprit. Voyez-vous? Vous ne pouvez pas vous appuyer lĂ -dessus. Vous ne pouvez pas vous appuyer sur le fruit de l’Esprit, parce que le premier fruit de l’Esprit, c’est l’amour. Et la Science ChrĂ©tienne fait preuve de plus d’amour que n’importe qui, Ă  ce que je sache, mais ils renient la DivinitĂ© mĂȘme de JĂ©sus-Christ. Voyez-vous? Il n’y a qu’une seule Ă©vidence du Saint-Esprit que je connaisse, et c’est une foi vĂ©ritable dans la Parole promise de l’heure!

45 Lorsque ces Juifs sont venus, ils Ă©taient plus religieux que les disciples. C’étaient des hommes plus versĂ©s dans les Ecritures que les disciples, parce que ceux-ci Ă©taient des pĂȘcheurs, des pĂ©agers, etc. Et ils avaient une foi rĂ©elle et vĂ©ritable dans ce qu’ils faisaient. Eh bien, Ă©coutez attentivement maintenant; ne manquez pas ceci. Voyez-vous? Lorsqu’on en arrive aux fruits de l’Esprit (la bontĂ© et la douceur...), je pense qu’il n’y avait pas un seul de ces sacrificateurs qui ne surpassĂąt JĂ©sus-Christ Ă  ce sujet. Quand Il alla au Temple, Il tressa des cordes, puis les regardant avec colĂšre, Il renversa leurs tables et les chassa dehors. Est-ce vrai? La Bible dit qu’Il les regarda avec colĂšre. La Bible dit cela. C’est tout Ă  fait exact.

46 Ainsi, voyez-vous, ces sacrificateurs Ă©taient gentils, doux, comprĂ©hensifs. Pour ce qui est des fruits de l’Esprit, ils pouvaient montrer plus de fruits de l’Esprit que JĂ©sus. Pour ce qui est de la thĂ©ologie, ils ne savaient pas... ils n’avaient pas une Ă©cole d’oĂč Il serait sorti. «D’oĂč vient cet Homme? D’oĂč est-Il venu? Quelle carte de membre possĂšde-t-Il? A quelle organisation appartient-Il? Nous ne savons pas d’oĂč Il vient.» C’était tout Ă  fait un proscrit, venu au monde par une naissance illĂ©gitime. «Eh bien, nous pourrions L’humilier ici en quelques minutes et vous montrer d’aprĂšs les lois...» En cela, ils avaient le droit de faire ce qu’ils ont fait. Pourquoi? Parce qu’ils avaient manquĂ© de voir qu’Il Ă©tait la Parole promise de l’heure. Le seul moyen par lequel ils pouvaient reconnaĂźtre cela, lorsque JĂ©sus manifestait la Parole par la capacitĂ© qu’Il avait de leur dire ce qu’ils avaient dans leur cƓur, ce qu’ils faisaient... Il Ă©tait un ProphĂšte selon la Parole de Dieu. Ce qu’Il disait, chaque parole, s’accomplissait, mot pour mot.

47 Il Ă©tait le ProphĂšte de Dieu, Son Serviteur, Dieu le ProphĂšte. Non pas... Auparavant, il y avait – y avait – y avait des prophĂštes de Dieu, mais Celui-ci est Dieu le ProphĂšte, non pas le prophĂšte de Dieu. Il y eut Malachie, JĂ©rĂ©mie, EsaĂŻe, Elie, etc., mais Celui-ci Ă©tait Dieu le ProphĂšte, non pas le prophĂšte de Dieu. Le saisissez-vous maintenant? Tous les prophĂštes qui avaient en partie typifiĂ© Sa vie ont rempli leur rĂŽle, mais en Lui Ă©tait la PlĂ©nitude de tous les prophĂštes. Les prophĂštes, la Parole du Seigneur est venue Ă  eux, aux prophĂštes, mais Celui-ci Ă©tait la Parole et le ProphĂšte, la mĂȘme Personne. Voyez-vous?

48 Eh bien, maintenant, quand un homme reçoit Christ tel qu’Il est, vous ne pouvez pas accepter cela comme Ă©tant... Voyez-vous? Maintenant, certains d’entre eux disent : «Eh bien, je suis luthĂ©rien.» Eh bien, on n’a rien lĂ  contre, mais les Aigles ne se nourrissent pas de cela, voyez-vous? C’était jusque lĂ  de la nourriture fraĂźche pour ce jour-lĂ . «Je suis wesleyen.» C’est trĂšs bien, mais vous vivez dans le passĂ©, voyez-vous? Maintenant, ces gens dirent : «Oh! Nous avons Abraham pour pĂšre!» Ce ProphĂšte a dit : «Dieu peut, de ces pierres, susciter des enfants Ă  Abraham.» Voyez-vous? «Nous appartenons Ă  ceci, nous appartenons Ă  cela.» Cela n’avait rien... Il dit : «Vous, race de serpents, qui vous a appris Ă  fuir la colĂšre? Ne vous mettez pas Ă  dire : ‘Nous avons Abraham pour pĂšre’, parce que Dieu peut, de ces pierres, susciter des enfants Ă  Abraham.» Voyez-vous?

49 Ainsi, le fait d’ĂȘtre un thĂ©ologien bien instruit n’avait rien Ă  voir avec cela. Etre doux et gentil n’avait rien Ă  voir avec cela. Qu’est-ce qui faisait qu’Il Ă©tait diffĂ©rent? Il Ă©tait la Parole faite chair, pas la Parole pour le jour de MoĂŻse, MoĂŻse Ă©tait la Parole pour ce jour-lĂ ; pas la Parole pour le jour de NoĂ©, NoĂ© Ă©tait la Parole pour ce jour-lĂ ; pas le jour... la Parole pour le jour d’Elie, Elie Ă©tait la Parole pour ce jour-lĂ ; mais Lui Ă©tait la Parole au temps prĂ©sent; eux, cependant, vivaient dans le passĂ©.

50 La mĂȘme chose se rĂ©pĂšte! Lorsque Dieu vous rĂ©vĂšle cela, et que vous voyez l'AINSI DIT LE SEIGNEUR et que vous l’acceptez, c’est ça l’évidence du Saint-Esprit. Non pas ce que vous ĂȘtes ou ce que vous Ă©tiez, ni rien Ă  ce sujet, mais c’est ce que Dieu a fait pour vous aujourd’hui. VoilĂ  l’évidence.

51 JĂ©sus a dit... Il nous donne l’évidence du Saint-Esprit dans Jean 14. Il a dit : «J’ai beaucoup de choses Ă  vous dire; Je n’ai pas le temps de le faire, mais quand le Saint-Esprit viendra, Il vous le dira, Il vous rappellera tout ce que Je vous ai dit, et Il vous montrera aussi les choses Ă  venir.» Ne le voyez-vous pas? VoilĂ  l’évidence. C’est prĂ©dire et ĂȘtre... avoir l’interprĂ©tation Divine de la Parole Ă©crite. Maintenant, n’est-ce pas ça l’évidence d’un prophĂšte?

52 Dans la Bible, un voyant Ă©tait un homme qui pouvait prĂ©dire et cela arrivait parfaitement, exactement; personne ne lui avait imposĂ© les mains, c’est un don. Un prophĂšte est prĂ©destinĂ© Ă  ĂȘtre prophĂšte et il est nĂ© pour ĂȘtre prophĂšte, voyez-vous? Il est prophĂšte toute sa vie, c’est un office. C’est lĂ  que les gens...

53 Il y a ici plusieurs questions sur : «Eh bien, est-ce que l’Epouse va...? Est-ce que ceci va...? L’Eglise et...» Voyez-vous? Vous – vous ne pouvez pas les sĂ©parer. L’Epouse, ce sont les Elus de Dieu. L’église passe par... Ce sont ceux dont il est dit : «Que celui qui veut venir, vienne.» Mais l’Epouse, ce sont les Elus de Dieu.

54 Il y a cinq offices dĂ©signĂ©s par Dieu. «Car Dieu a placĂ© dans l’Eglise des apĂŽtres, des prophĂštes, des docteurs, des pasteurs, des Ă©vangĂ©listes.» C’est Dieu qui a fait cela. L’homme , lui, place des diacres, etc., et tout le reste, mais voyez-vous, Dieu a placĂ© dans l’Eglise, pour le perfectionnement de l’Eglise... vous ne pouvez dĂ©sunir cela.

55 Eh bien, le Saint-Esprit, lorsqu’Il vient, Il vous rend tĂ©moignage, voyez-vous, que cette Parole est juste, la Parole pour aujourd’hui, non pas la Parole pour Luther, non pas la Parole pour MoĂŻse. Nous tĂ©moignons qu’Elle est la VĂ©ritĂ©, mais c’était pour un autre jour.

56 Maintenant, qu’en aurait-il Ă©tĂ© si, Ă©tant venu, JĂ©sus avait dit : «Eh bien, de mĂȘme que MoĂŻse est venu pour vous faire tous sortir d’Egypte, de mĂȘme Je suis venu pour vous amener ailleurs»? Qu’en aurait-il Ă©tĂ© s’Il avait dit : «Mettons-nous au travail et construisons une arche. Je – Je suis le Seigneur Dieu et Je – Je M’en vais maintenant submerger ce monde. Je vais noyer le monde, tout le monde.» Eh bien, Il aurait Ă©tĂ© en dehors de... Voyez-vous, les Ecritures n’ont jamais dit qu’Il viendrait ainsi. Voyez-vous? Il n’aurait pas Ă©tĂ© le Messie. Peu importe combien d’arches Il aurait construites ou ce qu’Il aurait fait. Il n’est toujours pas... Il n’aurait pas les qualitĂ©s requises du Messie. AllĂ©luia! Vous y ĂȘtes! Il s’agit des qualitĂ©s requises! Oui, monsieur!

57 I Corinthiens 13 dit ceci : «Quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.» Ainsi, toutes ces petites choses comme : sautiller comme un enfant, essayer de parler en langues et toutes ces autres choses; quand ce qui est parfait... Et aujourd’hui, grĂące Ă  Dieu, nous avons vraiment l’interprĂ©tation parfaite de la Parole, laquelle est accompagnĂ©e de la confirmation Divine! Alors ce qui est partiel est aboli. «Quand j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant; mais quand je suis devenu homme, j’ai fait disparaĂźtre ce qui Ă©tait de l’enfant.» Amen! Je commence Ă  prĂȘcher et je ne sais plus alors m’occuper de ces choses.
282. FrĂšre Branham... (Ai-je fini avec cela? Ai-je parlĂ© du baptĂȘme du Saint... Oui, c’était Ă  ce sujet, n’est-ce pas? TrĂšs bien. Excusez-moi si je ne comprends pas, pardonnez-moi simplement. Je... Ces questions sont si merveilleuses. Vous pourriez rester une nuit entiĂšre seulement sur une question, frĂšre, mais alors sans mĂȘme y toucher) Je vous apprĂ©cie en tant que serviteur de Dieu, le... Crois... Et je crois le Message de VĂ©ritĂ©. Ma femme ne veut pas m’entendre dire quoi que ce soit... dire quoi que ce soit Ă  propos de ce Message, et elle ne veut Ă©couter aucune bande. Je suis dans un Ă©tat de nervositĂ©, mĂȘme au travail. Je veux que ma femme croie aussi et prie pour mes enfants. FrĂšre Branham, je veux ĂȘtre un ami de Dieu... Je veux ĂȘtre trouvĂ© dans la volontĂ© de Dieu dans ma vie. Je veux ĂȘtre Son serviteur. (Et cette personne a mentionnĂ© son nom au-dessus. Attendez un peu.) Lorsque j’étais petit, je disais Ă  tout le monde que je voulais devenir prĂ©dicateur. Je ne sais pas ce que Dieu veut que je fasse. Je suis prĂȘt Ă  faire n’importe quoi pour le Seigneur. Bien Ă  vous dans le Seigneur.

58 Eh bien, c’est une bonne question. Et cet homme est sincùre. Sa femme, sa compagne, qui est une partie de lui... Puis-je ajouter quelque chose à ceci? Mes frùres, je dis ceci au Nom du Seigneur. Un de ces jours, Dieu voulant, je pense que j’irai de l’avant pour enregistrer cette bande sur Mariage et Divorce, voyez-vous, pour apporter cela juste ici au Tabernacle. Si cela doit diviser, cela divisera. Mais nous prouverons que c’est la Parole du Seigneur.

59 Regardez, mes frĂšres. Ecoutez ceci. Savez-vous que, souvent, vous choisissez la mauvaise compagne ici sur terre? Une jolie paire d’yeux bruns ou bleus ou gris vous ont envoĂ»tĂ©, alors que – alors que vous n’auriez pas dĂ» vous y laisser prendre. Beaucoup d’hommes en sont conscients.

60 Un homme qui se marie devrait premiÚrement aborder cela avec beaucoup de priÚres. Vous ne devriez pas choisir une femme pour sa beauté extérieure, mais plutÎt pour sa beauté intérieure, une femme qui sera une mÚre pour vos enfants.

61 Je sais que cela va paraĂźtre terrible qu’un ministre dise ceci Ă  la chaire, mais j’avais coutume de – d’accompagner des acheteurs de bĂ©tail quand j’étais dans l’Ouest. Nous achetions des bĂȘtes de reproduction, car on voulait commencer Ă  faire l’élevage. Et lĂ -bas, j’ai beaucoup appris qui... en observant ce que faisaient les commissaires-priseurs et les acheteurs. J’avais l’habitude de frĂ©quenter un vieil ami qui venait avec moi Ă  l’Eglise, et que j’ai conduit Ă  Christ; il Ă©tait au dĂ©part un parfait incroyant, M. Jeverez. Beaucoup d’entre vous se souviennent de lui, un propriĂ©taire de ranch dans le Colorado. Nous allions, et ils achetaient une vache. Un jour j’ai vu une petite gĂ©nisse de reproduction ĂȘtre vendue pour onze mille dollars, juste une petite gĂ©nisse qui n’avait encore jamais vĂȘlĂ©. Et j’ai dit – et Jev a dit : «Si j’avais de l’argent, je le placerais dans cette gĂ©nisse.» Et je me suis dit : «Eh bien, c’est un propriĂ©taire de ranch, il connaĂźt bien son affaire.» J’ai dit : «Jev, pourquoi veux-tu... Quelles sont les qualitĂ©s requises? C’est une ‘Hereford’. Celle que l’on a vendue, il y a quelques instants, pour trois cents dollars me paraissait une gĂ©nisse plus robuste et tout.»

62 Il m’a dit : «Regarde, Billy, il y a une chose que tu ne comprends pas dans l’achat du bĂ©tail.» Il m’a dit : «Je pense que tu ne devrais t’en tenir qu’à la prĂ©dication itinĂ©rante.» Et il a dit : «Tu ne t’y connais pas dans le bĂ©tail.» Il a ajoutĂ© : «Maintenant, regarde cette gĂ©nisse lĂ -bas.» Nous nous sommes rendus lĂ , il a dit : «Vois-tu cette lueur sauvage dans ses yeux?»
J’ai dit : «Oui.»
Il a ajoutĂ© : «Ses petits, les petits de ses petits, et les arriĂšre-arriĂšre-petits des petits de ses petits auront toujours ce regard sauvage.» Et il a dit : «Elles auront rendement mĂ©diocre. Elles ne seront jamais des mĂšres pour leurs petits.» Puis il a dit : «Tu ne pourrais jamais les engraisser; elles ne donneront jamais de viande.» Il a dit : «Regarde cette petite gĂ©nisse, celle qui a Ă©tĂ© vendue, regarde comme elle a l’air gentil. Vois sur sa face cette expression paisible, ce regard gentil, il n’y a rien d’hagard dans ses yeux.» Il a dit : «Elle sera une vraie maman pour son petit; et le petit de son petit, et le petit du petit de son petit continuera Ă  ĂȘtre ainsi.» Et il a dit : «Elles seront toutes des mamans, s’ils peuvent trouver pour cette gĂ©nisse le taureau de reproduction qu’il faut, voyez-vous, cela dĂ©terminera ce que seront leurs petits. Mais si un homme essaie d’acheter du bĂ©tail, ce regard hagard produira toujours un troupeau mĂ©diocre.»
J’ai dit : «Oui, monsieur! Merci.»

63 Et la mĂȘme chose s’applique aux femmes. Prenez une de ces femmes au visage fardĂ© et au regard hagard, on dirait une espĂšce d’animal. Comme elle tente de se dĂ©figurer pour ne plus ressembler Ă  un ĂȘtre humain, elle ne va jamais rien donner de bon. Elle va courir tout le temps. Et le christianisme n’est pas la beautĂ© de l’extĂ©rieur, c’est celle de l’intĂ©rieur : la tranquillitĂ©, la paix, la parure d’un esprit tranquille et paisible, qui est d’un grand prix devant le Seigneur. C’est ce que nous dĂ©sirons trouver chez la femme et chez l’homme, chez qui que ce soit. Maintenant...
283. FrÚre Branham, questions : Une chrétienne peut-elle porter des bijoux simples tels que des colliers ou des perles?

64 Eh bien, soeur, je sais que ceci reprĂ©sente beaucoup pour vous et cela reprĂ©sente beaucoup pour moi le fait que vous ayez confiance que je vous dirai la vĂ©ritĂ©. Eh bien, souvenez-vous, la Bible dit que lorsque vous vous parez, ne vous parez pas de – de bijoux prĂ©cieux, de perles, et de toutes sortes de bijoux, mais parez-vous plutĂŽt d’un esprit tranquille, paisible et doux (comme je viens de le mentionner), ce qui est d’un grand prix devant le Seigneur.

65 Maintenant, je ne veux pas dire par lĂ , soeur, que si vous avez une broche... Maintenant, c’est moi qui dis ceci, pas le Seigneur. Si vous avez une broche que vous dĂ©sirez porter, ou un petit collier que votre mari vous a donnĂ©, ou peut-ĂȘtre votre... quelque chose comme cela, que vous avez portĂ©, eh bien, pour moi, je ne pense pas que cela soit mauvais. Maintenant, ce n’est que mon avis. Eh bien, souvenez-vous, je veux ĂȘtre clair, c’est mon opinion. Mais, je pense que cela dĂ©pend de la façon dont on s’y prend, de la façon dont vous le faites. Voyez-vous? C’est le motif qui est derriĂšre cela. Et lorsque vous voyez que cette chose commence Ă  avoir de l’emprise sur vous, alors laissez-la de cĂŽtĂ©. Mais je pense que si vous portez votre alliance...

66 Eh bien, je sais que vous, les NazarĂ©ens, aviez coutume de ne mĂȘme pas baptiser une femme portant une alliance, voyez-vous? Je – je ne crois pas que ce soit nĂ©cessaire. Dans la Bible, elles portaient des alliances, seulement c’est ce qu’ils appelaient une tablette. Elles la portaient autour de la tĂȘte et elle Ă©tait faite de neuf piĂšces de monnaie. Mais je... pour montrer qu’elles Ă©taient mariĂ©es. Bien, je pense que c’est en ordre.

67 Si les femmes veulent s’habiller et – et paraĂźtre dĂ©centes, propres, distinguĂ©es, eh bien, pour moi, je pense qu’il n’y a rien de mal Ă  cela. Mais lorsqu'il vous arrive de porter cela avec un petit sentiment d’orgueil, alors vous ĂȘtes dans l’erreur. Cela dĂ©pend de votre attitude.

68 Vous souvenez-vous, vous les dames, qu’il n’y a pas longtemps on avait ici ce qu’on appelait «scandal skirts» [Les jupes scandales – N.D.T]? Je crois qu’elles reviennent Ă  la mode, ou plutĂŽt qu’elles deviennent... sont censĂ©es ĂȘtre... Maintenant, au lieu d’ĂȘtre scandaleuses, elles ne le sont plus. Il n’y a pas longtemps, on avait l’habitude de faire repasser... Et on faisait que les jeunes filles, les jeunes femmes... Et bien entendu, les femmes ĂągĂ©es aussi le faisaient parce qu’elles sont... toutes veulent paraĂźtre jeunes. Je ne parle pas de vous, sƓurs, je parle des femmes du monde. Et elles raccourcissaient leurs – leurs jupes chaque fois d’environ 30 centimĂštres, puis elles portaient un certain genre de sous-vĂȘtement pour paraĂźtre jolies. Et lorsqu’elles faisaient un pas, cela montrait ce sous-vĂȘtement Ă  dentelles et Ă  volants, peu importe ce qu’il y avait dessus... Ce qui, vous savez...

69 Une – une jeune fille est venue me voir; c’était une jeune fille Dunkard [membre d’une dĂ©nomination du groupe baptiste d’origine allemande – N.D.T], qui venait de recevoir le Saint-Esprit. Elle appartenait aux AssemblĂ©es de Dieu, et c’était Ă  Fort Wayne, en Indiana, oĂč je me suis mariĂ©. Et elle est venue me voir, cette aimable jeune fille, et m’a dit : «FrĂšre Branham, je veux vous poser une question.»
J’ai dit : «TrĂšs bien, soeur, de quoi s’agit-il?»
Elle a dit : «Trouvez-vous mauvais qu’une jeune fille – une jeune fille chrĂ©tienne porte une ‘scandal skirt’?»
J’ai rĂ©pondu : «Soeur, c’est une chose que je – je ne peux simplement pas comprendre. C’est quoi une ‘scandal skirt’?» Et elle m’a expliquĂ© ce que c’était. Je...
Elle a dit : «Cela fait voir le jupon.»

70 J’ai dit : «Que – qu’est-ce qui inciterait une femme Ă  vouloir montrer ses sous-vĂȘtements Ă  un homme? Qu’est-ce qui pouvait... pour quel – quel intĂ©rĂȘt une jeune fille chrĂ©tienne ferait-elle une telle chose? Pourriez-vous imaginer cela d’une chrĂ©tienne?»

71 Maintenant, regardez, l’homme, pour ce qui est de son corps, celui-ci n’a pas tellement d’attrait. Et lui, s’il se promenait Ă  moitiĂ© nu, cela pourrait – il n’y aurait pas de scandale. Ce n’est pas que je dĂ©fende les hommes, mais ils... Vous savez que... quel est ce genre de femme qui serait tentĂ©e par un homme torse nu et en short ou quoi que ce soit d’autre? Ce pauvre grand gaillard Ă  l’air dĂ©goĂ»tant et rĂ©pugnant... Je... c’est horrible! Regardez ici ces hommes qui... Eh bien, je pense qu’une femme vomirait Ă  la vue d’une telle chose. Si elle avait... Mais, maintenant, prenez une femme et exposez-la ainsi, c’est un temple diffĂ©rent. Vous comprenez? TrĂšs bien.

72 Mais, je pense que tant qu’un collier, ou... Maintenant, si vous vous chargez de bijoux comme si vous Ă©tiez allĂ©e Ă  ce magasin bon marchĂ© d’ici avec un aimant sur vous, je – je crois que... Excusez cela de ma part, je ne voulais pas le dire ainsi, mais ce – ce n’est pas correct.

73 S’il y a une chose qui, pour la premiĂšre fois, m’a fait tourner contre mon... qui m’a fait avoir honte de l’AmĂ©rique, c’est... J’étais une fois en Suisse, et frĂšre Arganbright et moi avions dĂ©couvert un bon coin prĂšs de Lausanne oĂč nous pouvions manger un bon gros steak Ă  peu prĂšs gros comme ça, et qui pesait dans les 300 grammes, je pense pour environ trente cents en monnaie amĂ©ricaine. Oh! nous vivions comme des rois! Tous les jours, nous allions lĂ -bas. Et vous savez, lĂ -bas, ils boivent tous du vin; leur eau n’est pas bonne. Et comme je ne voulais pas boire de ce vin, je m’étais alors procurĂ© une petite cruche d’eau distillĂ©e dans le... un magasin qui en avait. Et j’emportais cette cruche partout oĂč j’allais. Je suppose que tout le monde s’est dit : «Eh bien, ce gars-lĂ  transporte sa propre marque avec lui.» Ainsi, je tenais ça Ă  la main. Nous sommes donc allĂ©s Ă  cet endroit oĂč tout le – ils vendaient ces steaks. Et un jour, Miss America est arrivĂ©e Ă  bord d’une voiture qui ressemblait Ă  une Chevy modĂšle 28. Elle avait un petit caniche [EspĂšce de petit chien – N.D.T.] sur les genoux et elle l’a fait entrer, et elle avait une quantitĂ©... Ces deux femmes avaient sur elles une quantitĂ© de bijoux bon marchĂ©, de trĂšs gros et longs machins, et des boucles d’oreilles qui pendaient, et elles Ă©taient fardĂ©es; et les deux avaient Ă  peu prĂšs cinquante ans, elles Ă©taient aussi ĂągĂ©es que moi. Vous auriez pensĂ© qu’elles voulaient en avoir quinze. Mais que cherchent-elles Ă  faire? Elles cherchent Ă  conduire sur le chemin de la vie en regardant dans un rĂ©troviseur, regardant Ă  ce qu’elles ont Ă©tĂ© dans le passĂ©.

74 Or, un chrĂ©tien ne fait pas cela. Un chrĂ©tien ne cherche pas Ă  ĂȘtre ce qu’il a Ă©tĂ©; il ne regarde pas oĂč il a Ă©tĂ©, il regarde oĂč il va. Voyez-vous, voyez-vous? Ne prĂȘtez pas attention Ă  ce que vous Ă©tiez autrefois; c’est dĂ©jĂ  passĂ© pour vous. Vous n’y retournerez jamais; c’est du passĂ©. Et n’importe quel homme qui conduit sur le chemin de la vie en regardant dans un rĂ©troviseur court Ă  sa ruine; il en est de mĂȘme pour vous qui ĂȘtes sur ce chemin du christianisme. Ne regardez pas Ă  ce que vous Ă©tiez, regardez Ă  ce que vous allez ĂȘtre. Paul a dit : «Oubliant ces choses qui sont du passĂ©, je cours vers le but de la vocation cĂ©leste.» Eh bien, et cela vous faisait honte.

75 Elles ont amenĂ© lĂ -dedans ce vieux petit chien infect et l’ont fait asseoir sur la table! Maintenant, cela ferait vomir n’importe qui! Elles jouaient justement lĂ  avec ce chien qu’elles avaient mis juste lĂ  avec leurs mains, pour ensuite se mettre Ă  manger avec les mĂȘmes mains! Puis le serveur s’est approchĂ© et leur a chuchotĂ© quelque chose. Le Docteur Guggenbuhl Ă©tait avec moi; il a commencĂ© Ă  rire, puis il a dĂ©tournĂ© la tĂȘte.
J’ai dit : «Qu’est-ce... Qu’a-t-il dit?»
Il a rĂ©pondu : «Le serveur a dit : ‘Ôtez ça de lĂ !’»
Ils ont dit : «Non, c’est une AmĂ©ricaine; laissez-la tranquille.» En d’autres termes : «Elle ne sait pas mieux.» Voyez-vous?

76 Lorsque je suis allĂ© Ă  Saint-Angelo, Ă  Rome (maintenant, pensez Ă  ceci), au Vatican, Ă  Rome, en Italie, ils avaient lĂ , Ă  Saint-Angelo, un Ă©criteau disant : «Aux femmes amĂ©ricaines : Avant d’entrer dans ces catacombes, veuillez vous habiller pour honorer les morts.» L’Eglise catholique! Voyez-vous?
284. Question : FrĂšre Branham, oĂč sera l’Epouse lorsque la terre explosera et brĂ»lera? Sera-t-Elle dans un endroit semblable Ă  Gosen, lĂ  oĂč Ă©taient les enfants d’IsraĂ«l lorsque les plaies tombaient? L’Epouse sera-t-Elle sur la terre quand cela se produira? Si oui, oĂč? L’Epouse sera-t-Elle rassemblĂ©e en un seul endroit au moment de l’enlĂšvement?

77 L’Epouse, quand la terre explosera... Le temps de l’enlĂšvement comprendra le rĂ©veil des morts et le rassemblement des vivants pour... avec les vivants, ceci pour que l’enlĂšvement puisse avoir lieu. Bien, mais l’Epouse... Maintenant, voyez-vous, une de ces choses est l’enlĂšvement de ce cĂŽtĂ©-ci, bien avant le MillĂ©nium; et quand la terre brĂ»le, c’est de l’autre cĂŽtĂ© aprĂšs le MillĂ©nium et aprĂšs le jugement du TrĂŽne Blanc, voyez-vous? Les Saints camperont sur la surface de la terre quand Satan viendra environner la CitĂ© bien-aimĂ©e et Dieu enverra du Ciel une pluie de feu et de soufre et les dĂ©truira. TrĂšs bien. Maintenant, c’est ce que dit l’Ecriture.
285. FrĂšre Branham, je crois aussi qu’une femme devrait ĂȘtre soumise Ă  son mari. Mais si une femme chrĂ©tienne a un mari pĂ©cheur qui ne vient mĂȘme pas Ă  l’une de vos rĂ©unions... vient Ă  l’une de vos rĂ©unions et ne veut pas – et qui dĂ©sire que sa femme fasse certaines choses, comme se couper les cheveux, porter des shorts, et aller dans des milieux irrĂ©ligieux, cette femme est-elle censĂ©e ĂȘtre soumise Ă  cet homme dans ce cas? Veuillez expliquer ceci plus clairement, comme c’est une question que l’on pose souvent.

78 Non, soeur, vous n’avez pas Ă  vous soumettre Ă  une telle personne. Bien sĂ»r que non. Pour la cause, vous devez tout abandonner et vous attacher Ă  Dieu. Maintenant, cette chose... Si vous voulez... Cet homme veut vivre avec vous, mais vous, soyez... restez une chrĂ©tienne... Mais s’il veut vous faire porter des shorts, vous amener Ă  couper les cheveux, et Ă  faire toutes ces autres choses, et vous amener dans ces milieux irrĂ©ligieux, cherchez premiĂšrement le Royaume de Dieu et Sa justice. Vous n’ĂȘtes pas liĂ©e Ă  une telle personne. «Mais aussi longtemps, dit la Bible, qu’elle consent et que lui consent Ă  ce qu’ils habitent ensemble (vous souvenez-vous de cela?), qu’ils...» Maintenant, pour ces questions, je n’ai pas inscrit les rĂ©fĂ©rences bibliques, parce que je viens de les prendre il y a quelques minutes, voyez-vous? J’en prends une de temps en temps, comme je n’ai pas eu le temps de...

79 Mais Paul dit qu’aussi longtemps qu’ils – qu’un mari incroyant a une femme incroyante, ou plutĂŽt croyante, ou vice versa, que la femme croyante reste avec le mari croyant aussi longtemps que cela n’est donc pas contraire Ă  Dieu. S’il consent Ă  rester avec elle... «Vas-y, chĂ©rie; si tu veux aller Ă  l’église, c’est en ordre; mais moi, je n’y vais pas. Je ne crois pas Ă  ça; je n’ai rien Ă  voir avec cela. Mais toi, vas-y, c’est en ordre.» Mais s’il dit : «Tu n’iras pas», alors c’est autre chose. Dans ce cas, vous n’ĂȘtes donc pas obligĂ©e de faire cela; sĂ©parez-vous de tout pour Dieu.
286. FrĂšre Branham, est-ce (voyons) ... Pour une personne qui a – qui a un conjoint vivant dont elle a divorcĂ©, et qui s’est remariĂ© avant de venir au Message, d’ĂȘtre ministre?

80 Eh bien, dans I TimothĂ©e 3.2, si vous voulez l’inscrire, et dans Tite de 1 Ă  6 (j’ai notĂ© celle-ci), je veux que vous lisiez ceci Ă  propos de cette question, voyez-vous? Si un homme – si un homme aspire Ă  la charge d’évĂȘque ou Ă  ĂȘtre prĂ©dicateur (l’une ou l’autre chose dans l’église), il doit avoir une seule femme. C’est juste! Un ministre. Bien, c’est I TimothĂ©e 3.2 et Tite de 1 Ă  6. Eh bien, Tite de 1 Ă  6, oui! TrĂšs bien. Maintenant, notez que la Bible dit que cet homme qui est ministre dans la maison de Dieu n’aura qu’une seule femme. Bon.
287. Cher FrĂšre Branham, il y a Ă  peu prĂšs dix ans, Dieu m’a rencontrĂ©e et a guĂ©ri ce qu’est le don d’amour ou plutĂŽt m’a rĂ©vĂ©lĂ© ce qu’était le don d’amour, et ainsi, alors, l’objet de ma priĂšre est pour que j’y retourne. Est-ce que je le recevrai avant de mourir? Est-ce que mon mari entendra la Parole, et que dois-je faire?

81 C’est plus qu’une question. Maintenant, elle a dit... Maintenant ce dont il s’agit, ou... Elle a dit : «Mon mari», ainsi je pense que c’est une femme qui a dĂ» dire ceci. Eh bien, elle a perdu son premier amour, voyez-vous? Elle – elle s’est refroidie dans l’Esprit. Maintenant, soeur, il se peut que comme vous veniez toujours Ă  l’église et que vous fassiez ce qui est juste, vous n’avez pas perdu votre salut, mais vous avez perdu la joie de votre salut. Une fois David cria au Seigneur : «Seigneur, rends-moi la joie de mon salut.» Vous ĂȘtes toujours une chrĂ©tienne, mais je... ce que vous devez faire, soeur, c’est vous dĂ©tacher de tout votre savoir-faire, puis chercher Dieu et prier.

82 «Est-ce que mon mari entendra la Parole, et que dois-je faire?» Comme je l’ai dit ce matin, soyez simplement salĂ©e! «Vous ĂȘtes le sel de la terre.» Votre mari verra votre maniĂšre de vivre chaste, et le mari incrĂ©dule sera sanctifiĂ© pour le Seigneur par la femme croyante. Cherchez simplement le Seigneur, restez humble et priez tout le temps, louant Dieu, et soyez gentille envers votre mari aussi longtemps qu’il dĂ©sire vivre avec vous de cette façon-lĂ .
288. Pour les services de dimanche : Si une femme se mĂ©conduit avec un... (Bien, attendez une minute; je ferais mieux de lire d’abord ceci pour moi-mĂȘme, vous voyez? [FrĂšre Branham lit la question pour lui-mĂȘme – N.D.E.] TrĂšs bien. C’est en ordre). Si une femme se mĂ©conduit avec un – un homme mariĂ©, si elle se repent et arrange cela avec son mari selon les Ecritures, doit-elle voir l’épouse de l’homme concernĂ©, mĂȘme si celle-ci n’en sait rien; ou est-ce le devoir de cet homme de le lui dire d’abord; ou est-ce nĂ©cessaire mĂȘme si elle doit ĂȘtre blessĂ©e? Jusqu’oĂč pouvons-nous aller avec cette rĂ©paration quand c’est consommĂ© et accompli et que l’amitiĂ© est en jeu?

83 Eh bien, ma chĂšre soeur, il n’y a qu’une seule chose que vous avez faite et qui est juste. Vous Ă©tiez impliquĂ©e, je pense, ou quelqu’un que vous connaissez Ă©tait impliquĂ© dans un mauvais acte ou vous avez pris le compagnon d’une autre et avez eu une relation intime avec lui. Et si vous l’avez fait, dĂšs cet instant-lĂ , vous ĂȘtes dĂ©chue de la grĂące. Donc, vous vous ĂȘtes repentie, et vous ne pouviez pas vous repentir avant d’ĂȘtre retournĂ©e voir cet homme pour mettre cette chose en ordre. Vous devez prendre votre mari pour aller voir cet homme, ce que vous avez fait. Et c’est la chose que vous auriez dĂ» faire; c’est ce que dit l’Ecriture... que vous auriez dĂ» faire.

84 Il n’y a pas longtemps, une femme de Louisville, juste ici, est venue me voir, qui... C’est une jeune femme. Elle courait avec un homme, et – et ensuite elle... Elle savait qu’elle se mĂ©conduisait. Puis elle a quittĂ© la ville et s’en est allĂ©e dans une autre ville trĂšs Ă©loignĂ©e; elle changea de nom et vĂ©cut avec des gens. Et cet homme la poursuivit et lui dit, lorsqu’il arriva lĂ -bas, qu’il en savait long sur elle, et qu’elle devrait rester sa concubine, sinon il dĂ©voilerait cela. (Et, pendant qu’elle Ă©tait lĂ -bas, elle s’était mariĂ©e Ă  un brave chrĂ©tien.) Il lui dit donc que si elle ne le faisait pas, il dĂ©voilerait le tout... la menaça; c’est pourquoi elle dut vivre avec les deux hommes – ce qui Ă©tait mauvais – au lieu de montrer ses couleurs au commencement. Et elle eut un enfant; et maintenant, cette fille a environ dix-huit ans et elle ne sait pas lequel des deux est vraiment son pĂšre. Maintenant, elle entre dans la mĂ©nopause, et cela est devenu une obsession pour elle. Maintenant que peut-elle faire? J’ai dit : «Il n’y a qu’une seule...»
Elle a dit : «Si je le dis Ă  mon mari, il va me quitter; et si je... ma fille l’apprend, elle va se suicider.»

85 Et j’ai dit : «Si vous gardez cette chose dans votre cƓur, vous irez en enfer. Maintenant, faites comme vous voulez.» Il n’y a qu’une seule chose Ă  faire, c’est de faire table rase. C’est tout Ă  fait exact. Soyez honnĂȘte.

86 Vous savez, souvent dans les visions, lorsque les gens viennent, hommes et femmes, le Saint-Esprit dĂ©voile les choses qu’ils ont faites dans leur vie et (vous avez entendu parler de cela, vous l’avez vu, et vous le savez, voyez-vous?) et Il leur dit les choses qu’ils doivent faire.
Ils disent : «Eh bien, je – j’ai dĂ©jĂ  mis cette chose en ordre avec le Seigneur.» Mais, c’est Ă  votre mari ou Ă  votre femme que vous devez le dire. C’est juste. Vous ĂȘtes censĂ© confesser cela.

87 Eh bien, cette personne-ci, si c’est elle la coupable, si elle a fait cela, elle est allĂ©e vers son mari. Maintenant, vous, vous vous ĂȘtes mise en ordre, soeur, parce qu’entre... Vous – vous avez commis adultĂšre contre votre mari. Vous ĂȘtes allĂ©e vers votre mari et vous lui avez demandĂ© pardon, puis vous ĂȘtes allĂ©e voir cet homme avec votre mari et vous vous ĂȘtes excusĂ©e lĂ -bas. Vous ĂȘtes en rĂšgle. Si votre mari continue Ă  – Ă  vouloir vivre avec vous, cela le regarde. Eh bien, il n’a cependant pas Ă  le faire, mais il – s’il veut vivre avec vous et qu’il vous pardonne, alors soyez assez distinguĂ©e pour ne plus jamais ĂȘtre coupable d’une telle chose. Mais s’il ne veut pas vous pardonner, alors c’est son... c’est son affaire. Il peut vous rĂ©pudier. C’est tout Ă  fait juste.

88 Mais maintenant, l’homme avec lequel vous avez commis cet acte, eh bien, c’est à lui d’aller vers sa femme et de la prendre pour revenir vous voir. Vous avez fait votre part, maintenant c’est à son tour de faire la sienne. Voyez-vous? L’autre partie...

89 Cette femme a commis cet acte avec cet homme, elle a pris ensuite son mari, ayant confessĂ© cela, et ils sont allĂ©s voir cet homme, et elle a confessĂ© cela et a mis cette chose en ordre. Maintenant, cet autre homme Ă©tant aussi mariĂ©; c’est Ă  lui maintenant d’aller vers son Ă©pouse et de la prendre pour revenir voir cette femme. Alors c’est en ordre. Voyez-vous ce que je veux dire? C’est alors rĂ©glĂ©. Mais en dehors de ça, vous serez toujours coupable, et lĂ , dans votre cƓur, vous serez condamnĂ©e.

90 Il n’y a pas longtemps, j’ai eu affaire Ă  une dame qui Ă©tait dans ce cas-lĂ  depuis la premiĂšre guerre mondiale. Et elle m’a dit : «Oh, FrĂšre Branham...» Elle avait dĂ©pensĂ© des centaines de dollars chez les psychiatres et tout le reste. J’étais assis lĂ  dans cette piĂšce l’observant. Meda l’avait amenĂ©e lĂ . Elle Ă©tait assise lĂ , enroulant un mouchoir autour de ses mains comme ça, et elle m’a dit : «Je sens que le monde va Ă©clater, et je...» et des choses de ce genre. Je suis restĂ© simplement assis lĂ . J’ai dit : «Maintenant, il y a quelque chose au sujet de... Y a-t-il en quelque chose quelque part dans votre vie?»
«Non, je suis enseignante d’école de dimanche.»
J’ai dit : «TrĂšs bien.» Je suis restĂ© lĂ  quelques instants Ă  observer. J’ai dit : «Je vois une petite voiture verte, et vous ĂȘtes avec un homme blond et un train cogne presque la voiture.»...?...
Elle a dit : «Ne le dites à personne!»
J’ai dit : «Votre mari Ă©tait dans l’armĂ©e Ă  ce moment-lĂ .»
Elle a commencĂ© Ă  pleurer puis s’est levĂ©e d’un bond en disant : «Ne le dites Ă  personne.» Voyez-vous? C’était lĂ  au fond de son subconscient. Elle a dit : «J’ai confessĂ© cela Ă  Dieu il y a longtemps.»

91 J’ai dit : «Mais un instant! Ce n’est pas contre Dieu que vous avez mal agi, mais vous ĂȘtes allĂ©e Ă  l’encontre de vos vƓux de mariage. Vous devez retourner vers votre mari et arranger cela d’abord.»
Elle m’a dit : «Il me quittera.»
J’ai dit : «Dieu vous a quittĂ©e de toute façon; alors maintenant, par qui voulez-vous ĂȘtre abandonnĂ©e?» J’ai dit : «Allez le voir.»
Et elle a dit : «Oh, je – je... Il le fera, et j’ai deux enfants.»
J’ai dit : «Eh bien, c’est tout ce que je peux vous dire. Les psychiatres n’ont jamais pu vous arracher cela, mais le Saint-Esprit l’a rĂ©vĂ©lĂ©; et je ne vous ai jamais vue de ma vie.»
Elle a dit : «C’est tout Ă  fait exact!» Elle a dit : «Eh bien, je – je ne peux tout simplement pas le lui dire.»
J’ai dit : «Eh bien, je... Heureux d’avoir fait votre connaissance.» Elle est entrĂ©e dans une autre piĂšce; puis, elle est revenue. Meda m’a dit : «Elle te demande de nouveau.»
J’y suis allĂ© et j’ai dit : «Que voulez-vous?»
Et elle a dit : «FrÚre Branham, je ne saurai pas le dire à mon mari!»
J’ai dit : «Votre mari est un homme aux cheveux noirs.»
– Oui!
J’ai dit : «Il a la mĂȘme chose Ă  vous confesser.»
Elle a dit : «Oh! Pas mon mari!»
J’ai dit : «Vous feriez mieux d’aller le chercher et de venir ici.»
J’ai ajoutĂ© : «Connaissez-vous telle femme, elle met une robe rose et elle travaille au bureau de telle compagnie d’automobiles?»
«Certainement!» a-t-elle dit.
J’ai dit : «Ne l’appelle-t-on pas par tel nom?»
– Oui!
J’ai dit : «Il y a deux semaines, ils Ă©taient assis sous un hĂȘtre avec un... assis dans une petite Chevrolet brune, portant tel numĂ©ro d’immatriculation, et ils ont commis le mĂȘme acte.»
Elle a dit : «Pas mon mari!»
J’ai dit : «TrĂšs bien, allez le chercher et venez ici.»
Elle est partie. Quelques minutes plus tard, ils sont revenus lĂ . Il a dit : «C’est la vĂ©ritĂ©!»
J’ai dit – j’ai dit : «Vous voyez? Maintenant, allez le dire Ă  Dieu!»

92 Mais premiĂšrement, quand vous venez Ă  l’autel et que vous vous souvenez qu’il y a quelque chose, allez d’abord l’arranger. Aussi longtemps que l’autre conjoint est coupable de n’avoir pas dit Ă  sa femme... Cette femme a demandĂ© pardon. Maintenant, cela dĂ©pend d’elle et de son mari. Mais cet autre homme et sa femme doivent mettre cette chose en ordre. Et vous ne pouvez pas... Peu importe ce que vous faites, cela vous poursuivra toute votre vie, jusqu’à ce que vous l’ayez mis en ordre. Il n’y a qu’un seul moyen de le faire : confessez cela... Si cela doit vous arracher la peau, faites-le quand mĂȘme. Dites la vĂ©ritĂ©, alors vous aurez arrangĂ© la chose. Amen!

93 J’apprends que beaucoup disent Ă  propos de cette bande : «C’est faux.» Mais Ă©prouvez cela une fois et voyez si ce n’est pas juste.
289. Question pour dimanche matin : (je suis dĂ©solĂ© que l’heure soit si avancĂ©e mais...) Quand on reçoit le Saint-Esprit ou le baptĂȘme du Saint-Esprit, y a-t-il une diffĂ©rence? Parle-t-on en langues? Si ce n’est pas toujours le cas, quelle manifestation y a-t-il?

94 Eh bien, pourriez-vous imaginer une mĂšre donnant naissance Ă  un enfant sans le savoir? Il faudrait qu’elle soit inconsciente pour ne pas le savoir. De mĂȘme, vous ne pouvez recevoir le Saint-Esprit sans le savoir. Il y a quelque chose qui se passe en vous, voyez-vous? Il y a quelque chose qui vous change. Tout votre systĂšme, tout votre systĂšme spirituel est renouvelĂ©, et vous devenez une nouvelle crĂ©ature en Christ, comme la Bible le mentionne, une nouvelle crĂ©ation en Christ. Vous le savez.

95 Maintenant, vous dites : «FrĂšre Branham, vous ne croyez donc pas qu’un homme devrait parler en langues pour recevoir le Saint-Esprit?» Pas pour prouver qu’il a reçu le Saint-Esprit.

96 J’aimerais que chaque membre de mon Ă©glise parle en langues. J’aimerais qu’ils fassent cela; et si... Je crois que si vous le demandez Ă  Dieu, Dieu vous l’accordera. Mais laissez-moi vous dire que je connais beaucoup de gens qui parlent en langues et qui n’ont pas le Saint-Esprit. Et il n’y a pas de ministre qui ne soit sincĂšre avec lui-mĂȘme et avec son assemblĂ©e et qui ne lui dira pas la mĂȘme chose. Le diable peut imiter cela.

97 Paul dit : «Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, quand je donnerais mon corps pour ĂȘtre brĂ»lĂ© en sacrifice, quand je comprendrais tous les mystĂšres de la Parole, quand je donnerais tous mes biens aux pauvres, et toutes ces choses, si je n’ai pas la charitĂ©, je ne suis toujours rien. Quand j’aurais la foi pour transporter des montagnes, etc., je ne suis toujours rien.» Ensuite, il dit : «Ce qui est partiel sera aboli quand ce qui est parfait sera venu», ou plutĂŽt quand ce qui est parfait sera rĂ©vĂ©lĂ©.
Maintenant, j’ai une question lĂ -dessus. J’espĂšre y arriver ce soir. C’est au sujet de ce qui s’est passĂ© lorsque les Sceaux ont Ă©tĂ© ouverts. Je pense peut-ĂȘtre que cela vous Ă©clairera sur cette question.
290. Question : FrĂšre Branham, que devons-nous faire? Quelque chose dont je ne puis me dĂ©faire s’est emparĂ© de moi. L’automne dernier, j’ai rĂȘvĂ© que j’étais perdue dans le sable blanc. Il commençait Ă  faire sombre et je ne pouvais pas retrouver mon chemin. Ce songe ne m’a pas quittĂ©e depuis l’automne dernier. Maintenant, je suis comme quelqu’un qui tĂątonne dans le noir. Mon fils (E-r-v-) Ervin et sa femme figuraient Ă©galement dans mon songe. Maintenant, eux aussi sont troublĂ©s. Nous sommes poussĂ©s Ă  bout... nous sommes poussĂ©s Ă  bout. Je crois que Dieu vous montrera ce qu’il y a – ce qu’il y a maintenant dans nos cƓurs. (Madame... Oh, trĂšs bien) Si nous sommes dans l’erreur, ou si nous sommes dans le pĂ©chĂ©, dites-le-nous. Nous voulons ĂȘtre fixĂ©s.

98 Je ne connais pas cette dame, mais je sens simplement que... si vous ĂȘtes ici, Madame, voici ce qui vous trouble : vous avez laissĂ© quelque chose vous arriver, cela vous a rendue nerveuse, parce que le fait de vous trouver dans le «sable blanc» reprĂ©sente la puretĂ© et la justice. Et vous vous laissez simplement avoir par Satan. Votre songe prouve qu’il n’y a lĂ  rien de faux. Vous ĂȘtes seulement nerveuse, et en agissant ainsi et en pensant ceci, vous rendez nerveux le reste de votre famille. ArrĂȘtez de faire cela; rĂ©clamez les droits que Dieu vous a donnĂ©s. Votre songe montre par l’interprĂ©tation que vous ĂȘtes dans le sable blanc. Tout est en ordre. C’est vous personnellement qui ĂȘtes nerveuse.

99 Et si vous laissez un membre de la famille devenir nerveux, cela passera au membre suivant, puis au membre suivant, et bientĂŽt vous serez tous agitĂ©s et ainsi de suite. Et si l’un des membres de la famille est un peu attristĂ© Ă  propos de quelque chose, cela attriste un autre, puis un autre, puis un autre, et bientĂŽt vous rĂ©alisez que toute la famille est attristĂ©e. C’est Satan. Alors, si un membre de la famille se rĂ©jouit, que tous les autres se rĂ©jouissent avec lui; ainsi, que chaque membre de la famille essaie de faire cela.

100 Que chacun de vous, les enfants, essaie d’aider papa et maman. Maman, vous... Papa, essayez d’aider vos enfants. Ne laissez pas cet esprit de tĂ©nĂšbres et d’incrĂ©dulitĂ© s’emparer de vous. Vous ĂȘtes des chrĂ©tiens. Vous ĂȘtes nĂ©s de l’Esprit de Dieu. Vous ĂȘtes le sel de la terre. Dieu vous a donnĂ© des droits. Et la Bible dit : «Que ce qui est digne de louange et vertueux soit l’objet de vos pensĂ©es.» Ne pensez pas Ă  ce qui est mauvais. Et, soeur, je pense que c’est cela votre problĂšme, chĂšre soeur. Je pourrais m’étendre longtemps lĂ -dessus, mais selon ce que j’ai promis, juste vingt minutes... Et j’aimerais prendre juste autant de ces... Si ce n’est pas cela, dĂ©posez de nouveau votre question sur la chaire et j’y reviendrai.
291. Certains disent que frĂšre Branham est le Fils de l’Homme. Je pensais que la Colonne de feu Ă©tait le Fils de l’Homme, suis-je dans l’erreur?

101 Eh bien, c’est une bonne question, une trĂšs bonne. Seulement je ne suis pas le Fils de l’homme, mais un fils de l’homme. C’est bien diffĂ©rent. JĂ©sus-Christ Ă©tait le Fils de l’homme, le Fils de Dieu, le Fils de l’homme, le Fils de David.

102 Maintenant, la raison pour laquelle cette question a Ă©tĂ© probablement posĂ©e par cette personne (ou plutĂŽt qu’on en a parlĂ©), c’est que les gens me considĂšrent comme un voyant, ce que je n’ai jamais... J’ai ici une question oĂč l’on m’attaque violemment Ă  ce sujet. Voyez-vous? Mais je – je – je – vous – vous... Lorsque je lis ces questions, vous verrez pourquoi j’y rĂ©ponds de la façon dont je le fais. A moins que je ne sois tout Ă  fait conduit Ă  faire quelque chose, voyez-vous, alors je – je dirai ce que je dois dire. Mais cette heure-lĂ  n’est pas encore arrivĂ©e.

103 Ainsi, je ne suis pas le – le – le Fils de l’homme oint. Je ne prĂ©tends pas ĂȘtre Son prophĂšte. Bien des fois je l’ai dit sans m’en rendre compte, je me suis surpris Ă  le dire sur la bande. Mais je dis parfois cela parce que, si vous voulez l’exprimer en d’autres termes, en anglais un prophĂšte est simplement un prĂ©dicateur. Tout le monde sait cela; consultez le dictionnaire, voyez-vous? Un prophĂšte est un prĂ©dicateur, selon le dictionnaire anglais. Mais selon l’hĂ©breu ou le grec, un prophĂšte est un voyant, quelqu’un qui voit les choses d’avance et les prĂ©dit. Mais selon l’interprĂ©tation anglaise, un prophĂšte est un voyant.

104 Ainsi, je ne veux me considĂ©rer comme rien d’autre que votre frĂšre. Je suis votre frĂšre, et considĂ©rez-moi simplement comme frĂšre Bill, ou frĂšre Branham, ou tout ce que vous voulez. Ce – ce – c’est en ordre. C’est – c’est quelque... Ce que vous croyez, gardez-le pour vous-mĂȘme, voyez-vous?

105 Et maintenant, quelle Ă©tait cette autre question? Je deviens si tendu Ă  propos de ces questions que j’oublie oĂč on en Ă©tait. L’une d’elles Ă©tait si j’étais le Fils de l’homme, et... je pense que c'est celle-ci. «...le Fils de l’homme ou plutĂŽt est-ce la Colonne de Feu qui Ă©tait le Fils de l’homme?» Non! La Colonne de Feu, c’est l’Onction.

106 La Colonne de Feu... Maintenant, ceci sera peut-ĂȘtre un peu profond, sauf pour certains d’entre vous, thĂ©ologiens, comme le Docteur Vayle et probablement ce frĂšre-ci, et certains de ces ministres venant de l’Arkansas, et le... mes braves amis par ici qui connaissent probablement cela.

107 Maintenant, cette Colonne de Feu est le Logos qui est sorti de Dieu, le Logos, qui, en fait, est l’attribut de la PlĂ©nitude de Dieu. Lorsque Dieu prit une forme Lui permettant d’ĂȘtre vu, ce fut l’Onction du grand Esprit qui sortit, S’abaissant, descendant, Dieu le PĂšre, le Logos qui Ă©tait au-dessus d’IsraĂ«l, qui... Il Ă©tait Saint, Il ne pouvait pas supporter le pĂ©chĂ©. Il fallut une offrande de sang en Eden mĂȘme. Puis, ce Logos devint chair et habita parmi nous. Et lĂ , ce Logos demeura dans un corps humain qui Ă©tait le Sacrifice...

108 Quand l’homme fut fait Ă  l’image de Dieu... Et ensuite Dieu descendit sous forme d’un homme pour racheter l’homme; cela unit l’homme et Dieu. Les cieux et la terre s’étreignirent et s’embrassĂšrent; Dieu et l’homme s’embrassĂšrent en tant que PĂšre et fils lorsque le Logos devint chair et habita parmi nous.

109 JĂ©sus a dit : «Je suis venu de Dieu et Je m’en vais Ă  Dieu.» Est-ce juste? AprĂšs Sa mort, Son ensevelissement, Sa rĂ©surrection et Son ascension, quand Son corps fut enlevĂ© pour S’asseoir Ă  la droite de Dieu... Maintenant, je ne veux pas dire que Dieu a une main droite, car Dieu est Esprit. Mais Ă  la droite signifie «avec la puissance et l’autoritĂ© de Dieu», afin que tout ce qui est dans les cieux soit nommĂ© d’aprĂšs ce Nom et Lui soit soumis et que tout ce qui est sur la terre soit nommĂ© d’aprĂšs ce Nom et Lui soit soumis, un Nom au-dessus de tout nom : JĂ©sus-Christ.

110 Maintenant, ce Logos qui Ă©tait en Lui, Lequel Ă©tait l’Esprit de Dieu, l’Onction, par la grĂące Sanctifiante du Sang, amena Ă  Dieu de nombreux fils qui sont oints du mĂȘme Logos.

111 Maintenant, au jour de la PentecĂŽte, cette Colonne de Feu descendit et Se divisa comme cela, et des langues de feu se posĂšrent sur chacun d’eux, non pas leurs langues, mais des langues de feu se posĂšrent sur chacun d’eux, un groupe Ă©lu, choisi, identifiĂ© par cette Colonne de Feu, montrant que Dieu S’était divisĂ© et est entrĂ© dans l’homme. Le saisissez-vous? Dieu, le Logos, se divisant et entrant dans l’homme! Dieu n’est pas dans une seule personne, Il est dans Son Eglise universelle. C’est la raison pour laquelle JĂ©sus a dit : Les Ɠuvres que Je fais, vous les ferez aussi, et mĂȘme davantage.» Or, je sais que la version du Roi Jacques dit : «de plus grandes», mais lĂ , la traduction exacte est «vous en ferez davantage». Dieu S’était condensĂ© et confinĂ© dans un Homme, JĂ©sus-Christ. Mais maintenant, Il S’est condensĂ© et confinĂ© dans toute l’Eglise universelle du Dieu Vivant.

112 En ce moment, pendant que Dieu nous parle dans nos cƓurs, Il est en Afrique, Il est en Asie, Il est en Europe, Il est en Angleterre, partout oĂč les croyants sont rĂ©unis, Il est lĂ  au milieu d’eux.

113 Maintenant, aprĂšs Sa mort, Son ensevelissement, Son ascension et la venue du Saint-Esprit... Paul qui Ă©tait en route – lui qui s’appelait Saul – pour Damas fut projetĂ© Ă  terre par la Colonne de Feu, le Logos. Et ce juif n’aurait jamais appelĂ© cette Colonne de Feu «Seigneur» s’il n’avait su que c’était le mĂȘme Logos que son peuple avait suivi Ă  travers le dĂ©sert. Voyez-vous? Eh bien, ce n’était pas le Fils de l’homme, c’était le Logos.

114 Maintenant, nous disons ceci avec rĂ©vĂ©rence, amour et respect. Voyez-vous? De mĂȘme que JĂ©sus-Christ est le mĂȘme hier, aujourd’hui et Ă©ternellement, de mĂȘme, dans les derniers jours il en sera comme il en Ă©tait avant le temps de Lot ou au temps de Lot Ă  Sodome, il en sera ainsi au jour oĂč le Fils de l’homme se rĂ©vĂ©lera de nouveau, Se rĂ©vĂ©lant Lui-mĂȘme. Or, dans ces derniers jours, le Logos qui Ă©tait sur JĂ©sus... C’est de Lui qu’Il Ă©tait venu, et Il est de nouveau retournĂ© Ă  la Colonne de Feu et est descendu sur la terre pour... (J’allais dire quelque chose, mais je surveille la bande. Ils ne croiraient pas cela si on le leur disait. Cela ne changerait rien. Ils... Les gens ne le croiraient pas, et je ne vais pas le dire.)... Il est donc descendu pour... comme si une enquĂȘte en vue du jugement Ă©tait en cours.

115 Et maintenant, cette grande Colonne de Feu, qui est absolument identifiĂ©e mĂȘme par des appareils photos de prĂ©cision qu’il y a aujourd’hui ici sur la terre... VoilĂ  Sa photo suspendue lĂ . Je crois qu’elle y est toujours, n’est-ce pas vrai? Est-elle lĂ ? C’est prouvĂ© scientifiquement par ce que nous avons de meilleur. Georges J. Lacy, le chef du dĂ©partement du FBI pour les empreintes digitales et les documents, a dĂ©clarĂ© : «J’ai moi-mĂȘme appelĂ© cela de la psychologie, RĂ©vĂ©rend Branham, mais, a-t-il dit, la lumiĂšre a frappĂ© l’objectif. Je l’ai fait passer aux rayons ultra-violets et je l’ai examinĂ©e ici pendant quatre ou cinq jours. La lumiĂšre a frappĂ© l’objectif. Et cet objectif ne capte pas de la psychologie!» Ainsi, cela est identifiĂ©.

116 Ensuite, observez Ses Ɠuvres. Elle confirme parmi nous le mĂȘme JĂ©sus qui vĂ©cut jadis en Palestine, le mĂȘme Esprit qui Ă©tait sur lui est passĂ© Ă  travers un Corps, jusqu’à ce qu’Il soit revenu Ă  la TĂȘte, et Il va bientĂŽt venir rĂ©clamer le Corps. Amen! La TĂȘte vient vers le Corps. Le saisissez-vous? Ce sera le Fils de Dieu, le Fils de l’homme, le Fils de David, le JE SUIS, la Rose de Saron, le Lys de la vallĂ©e, l’Etoile du matin.

117 Je ne suis pas Lui; je suis Son serviteur. Et la Colonne de Feu, ce n’est pas Lui; c’est ce qui se trouvait sous forme d’Esprit sur le Fils de l’homme, voyez-vous, et qui est venu maintenant pour oindre des fils de l’homme et ramener un ministĂšre exactement comme Il l’avait annoncĂ©, afin que la TĂȘte et le reste du Corps se rejoignent.

118 C’est semblable Ă  – semblable Ă  la pyramide qu’Enoch construisit. Et nous dĂ©couvrons qu’ils n’ont jamais placĂ© de pierre faĂźtiĂšre sur cette pyramide. Pourquoi? Parce que la pierre faĂźtiĂšre doit encore venir. Les sept marches dans la... dans la pyramide... Nous verrons cela un jour, et je voudrais juste vous montrer comment cela concorde de façon vraiment parfaite avec l’Ecriture.

119 Et maintenant, si vous le remarquez, il y a sur votre billet d’un dollar amĂ©ricain cette grande pierre faĂźtiĂšre et un Ɠil, et il y est Ă©crit : «Le Grand Sceau.» Cela viendra. Et remarquez que ces pierres... Quelqu’un ici a-t-il dĂ©jĂ  visitĂ© les pyramides en Egypte? Eh bien, si vous remarquez... LĂ , des mains se sont levĂ©es lĂ  derriĂšre. TrĂšs bien. Ces pierres y sont si parfaitement disposĂ©es, et Ă  ce sommet oĂč la coupole est semblable Ă  ce qui est au sommet de la pyramide... lorsque cette pierre viendra, elle sera comme un gros diamant s’ajustant lĂ  parfaitement.

120 Or, cette pierre ne pourra pas s’ajuster lĂ , au fondement de base ni au deuxiĂšme fondement ni au troisiĂšme fondement. Elle ne s’ajustera qu’au dernier fondement, quand l’édifice tout entier s’ajustera Ă  cette pierre. Et JĂ©sus ne peut pas venir tant que l’Eglise, le Corps des Croyants ainsi que le ministĂšre qu’Il a jadis laissĂ© ne soient devenus exactement comme autrefois pour... Et alors, cela amĂšne... «Eux, sans nous, ne peuvent pas parvenir Ă  la perfection», dit Paul dans HĂ©breux 11. «Sans nous, ils ne peuvent pas parvenir Ă  la perfection.» Ils doivent avoir ce ministĂšre afin de ressusciter les luthĂ©riens, les wesleyens et les autres Ă  travers les Ăąges. Lorsque cela viendra, lorsque cette partie de la... lĂ  s’assembleront les aigles... La question est de savoir : «OĂč que soit le cadavre, lĂ  s’assembleront les aigles.» Oh c’est vraiment parfait! J’espĂšre que cela a donnĂ© une rĂ©ponse Ă  la question.
292. FrÚre Branham, Satan peut-il utiliser le don des langues ou de prophétie dans une personne qui a le Saint-Esprit?

121 C’est une bonne question, n’est-ce pas? Oui, Monsieur! Si ... Il faut surveiller ça de trĂšs, trĂšs prĂšs. Si vous remarquez dans I Corinthiens 14 : 29, vous qui voulez l’inscrire... Voyez-vous? La – la personne qui a Ă©crit ceci n’a pas du tout signĂ© de son nom; elle a dit tout simplement «Dieu vous bĂ©nisse». Voyez-vous? Dans I Corinthiens 14 : 29, nous dĂ©couvrons que n’importe quel don dans l’église doit premiĂšrement ĂȘtre jugĂ©, voyez-vous? Vous devez veiller parce que de mauvais esprits s’y glissent. Car, souvenez-vous, la pluie tombe sur les justes et sur les injustes. La mĂȘme pluie qui fut envoyĂ©e pour faire mĂ»rir le blĂ©, fait aussi mĂ»rir l’ivraie, la mĂȘme eau. Combien savent cela? Alors, cela devrait donc vous Ă©clairer sur la semence du serpent et sur la façon dont est venu ce fils. Je cherche Ă  trouver cette question ici et Ă  y rĂ©pondre avant que mon temps soit Ă©coulĂ©, mais je n’y arrive pas; c’était Ă  propos du rapport qu’il y avait entre ce fils et la semence du serpent. Voyez-vous?

122 Dieu a une loi. Or, à ce sujet... au sujet de cette loi de l’Esprit de vie, vous devez prendre garde, parce que Satan s’y glisse.

123 Et Paul... Lorsque quelque chose Ă©tait rĂ©vĂ©lĂ© Ă  quelqu’un, cela devait ĂȘtre jugĂ© par deux ou trois juges au moins avant que cela puisse ĂȘtre dit devant l’église.

124 Or, ici, je pourrais faire connaĂźtre aussi ceci. Je vois que mon... Je ne pense pas que mon frĂšre soit ici ce soir, mais quelqu’un s’est moquĂ© d’une personne qui a quittĂ© le Tabernacle pour aller se joindre Ă  l’église de frĂšre Junior Jackson. Il a dit : «Ils sont allĂ©s chez les oiseaux morts.» N’avez-vous pas honte de faire une telle critique? Qui que vous soyez, si vous ĂȘtes ici, mon enfant en Christ, j’ai honte de vous. Ne faites pas une telle chose. Junior Jackson est mon frĂšre. Don Ruddell est mon frĂšre.

125 Eh bien, la raison en est que lorsque je suis revenu et que j’ai placĂ© l’église ici dans un certain ordre, pour voir si je pouvais obtenir la manifestation des dons, la moitiĂ© s’est retirĂ©e. Parce que, lorsque vous vous mettiez Ă  parler, Ă  prĂȘcher ou Ă  faire quelque chose, c’en Ă©tait... c’en Ă©tait arrivĂ© au point que vous pouviez difficilement prĂȘcher sans que quelqu’un parle en langues, que quelqu’un interprĂšte, que quelqu’un donne une interprĂ©tation et la moitiĂ© de cela ne s’accomplissait mĂȘme pas.

126 Or, je crois dans le parler en langues. Je crois dans l’interprĂ©tation mais cela doit ĂȘtre quelque chose adressĂ© directement Ă  l’église, et non : «Le Seigneur vient bientĂŽt», ou quelque chose comme ça... ce qui est correct. Mais «Ne multipliez pas de vaines paroles, a dit JĂ©sus, comme le font les paĂŻens.»

127 Ce doit ĂȘtre quelque chose comme : «Allez dire Ă  frĂšre Untel une certaine chose qu’il a faite et – et de chercher...» Eh bien, allez dire au frĂšre, Ă  soeur Une telle qu’en faisant une certaine chose lĂ -bas, l’autre jour, elle a transgressĂ© les lois maritales, le vƓu envers son mari. Si elle ne met pas cette chose en ordre – en ordre, le Saint-Esprit la retranchera.» LĂ , vous avez l'AINSI DIT LE SEIGNEUR!

128 Alors, dĂ©clarez ce pĂ©chĂ©. C’est alors que nous aurons une Ă©glise semblable Ă  celle que frĂ©quentaient Ananias et Saphira. Nous aurons alors une Ă©glise qui sera solide. Vous dites : «Oh, FrĂšre Branham...» Quelqu’un Ă  qui j’ai racontĂ© cela m’a dit : «Eh bien, vous nous mettez dans une situation trop difficile.»

129 J’ai dit : «Ne suis-je pas dans une situation difficile lĂ  devant les Ă©trangers que je n’ai jamais vus de ma vie? Mais j’ai foi et confiance dans mon Dieu, qui m’a envoyĂ© pour faire ceci, et pas une seule fois cela n’a Ă©tĂ© faux et cela ne le sera jamais aussi longtemps que c’est Dieu.» C’est vrai.

130 Ce n’est pas le fait de parler en langues et des choses comme cela... Je crois que ces langues et les gens qui ont ces dons, s’ils sont de vĂ©ritables et authentiques chrĂ©tiens et qu’ils s’intĂ©ressent Ă  cela, ils se rĂ©uniront parce que... et donneront leurs langues et interprĂ©tations pour voir ce qu’ils peuvent faire pour l’avancement du Royaume de Dieu. Ils ont un ministĂšre qui leur est propre, mais celui-ci n’a rien Ă  faire ici au milieu de l’auditoire oĂč l’on traite avec les – les pĂ©cheurs et ainsi de suite. La Bible dit : «Ils diront que vous ĂȘtes des illettrĂ©s.»

131 Parfois ils deviennent si irrĂ©vĂ©rencieux Ă  l’égard de cela et – et ainsi de suite... Ce n’était pas le cas pour notre groupe, mais je les ai laissĂ©s continuer pendant quelque temps et j’ai dit : «Surveillez cela.»

132 J’ai donc dit aux frĂšres (il y en a ici qui en sont tĂ©moins), j’ai dit : «Laissez cela tranquille. AprĂšs quelque temps, je vais... nous verrons si c’est de Dieu ou non. Si on ne peut pas supporter le chĂątiment, alors on est un enfant illĂ©gitime.» C’est exactement ce que la Bible dĂ©clare. Et lorsque le chĂątiment est venu, que s’est-il passĂ©? Ne vous l’avais-je pas dit, il y a quelque temps? Voyez-vous? Demandez au Pasteur ici.
Il a dit : «Qu’en est-il de ceci et de cela?»

133 J’ai dit : «Laissez cette chose tranquille! Ce sont des bĂ©bĂ©s. Nous ne pouvons pas juger cela, mais observez bien lorsque cela sera vraiment comparĂ© avec la Parole.»

134 Maintenant, frĂšre Junior avait le droit de ne pas ĂȘtre d’accord avec cela. Il dĂ©sire que son Ă©glise... Tous veulent parler en langues dans l’auditoire et tout le reste. C’est le problĂšme de frĂšre Junior; ça – ça le concerne. Mais Junior Jackson croit ce Message comme le – n’importe qui d’entre nous. Il est l’un des nĂŽtres. Et ce n’est pas ĂȘtre un «oiseau mort» que d’aller lĂ -bas. Junior Jackson est un homme de Dieu que j’aime de tout mon cƓur. Il n’est pas ici ce soir, ainsi je peux rĂ©ellement exprimer cette chose comme je le dĂ©sire.

135 Et – et Don Ruddell... Je ne pense pas que Don soit ici ce soir, parce qu’ils ont leur propre service. Mais si je voyais tous les gens qui viennent Ă  ce Tabernacle sortir et s’en aller chez Don Ruddell ou – ou chez frĂšre J.T. Parnell, ou chez frĂšre – chez n’importe lequel de ces frĂšres-ci qui sont nos frĂšres et nos concitoyens du Royaume, je serais si heureux que je ne saurais que faire. Je dirais : «Seigneur, remplis celui-ci de nouveau. Vidons-le et remplissons-en un autre.» J’aimerais cela. J’aimerais voir ces garçons... Ce sont mes – ce sont mes enfants.

136 Or, J.T. ou – ou n’importe lequel d’entre eux n’a pas Ă  croire exactement comme moi; ils n’ont pas Ă  faire cela. Comme je vous l’ai dit ce matin, je ne suis mĂȘme pas d’accord avec ma femme ou elle n’est pas d’accord avec moi. Qu’en serait-il si je me mettais Ă  table et que Junior avait une tarte aux pommes et que moi une tarte aux cerises? FrĂšres, nous mangeons tous les deux de la tarte, nous serons d’accord sur ce point-lĂ , mais... Et nous prĂȘchons tous les deux le mĂȘme Evangile. La discipline de son Ă©glise...

137 Vous savez, Pierre et Paul avaient des divergences, non pas dans leurs doctrines, mais sur la façon dont Pierre se comportait. Ils eurent une – une petite divergence Ă  ce sujet, mais cela ne les a jamais sĂ©parĂ©s, ils Ă©taient frĂšres. Oh, bien sĂ»r que nous allons avoir des divergences, non pas des divergences... Je ne suis pas d’accord avec les AssemblĂ©es de Dieu. Je ne suis pas d’accord avec leurs systĂšmes, mais il y a beaucoup de prĂ©cieux frĂšres dans les AssemblĂ©es de Dieu. Je ne suis pas d’accord avec la doctrine des Unitaires, mais il y a parmi eux beaucoup de prĂ©cieux hommes.

138 Je suis d’accord... je ne suis pas d’accord avec les Baptistes, avec les PresbytĂ©riens et leurs systĂšmes, mais parmi eux, il y a de vĂ©ritables chrĂ©tiens.

139 J’ai retrouvĂ© cet aprĂšs-midi, je ne sais trop comment, un tĂ©lĂ©gramme que je n’avais pas vu. Un frĂšre, qui est prĂ©dicateur baptiste, a dit qu’il voulait... qu’il avait cherchĂ© depuis longtemps Ă  venir Ă  un endroit... ou Ă  se rendre Ă  un endroit oĂč l’on respecte Dieu dans le... au lieu de se respecter les uns les autres.

140 Et un prĂ©cieux frĂšre qui frĂ©quente cette Ă©glise lui a dit : «Je vous amĂšnerai Ă  un tel endroit.» Il dĂ©sirait ardemment venir ici, un baptiste. Vous voyez, ils sont dispersĂ©s partout. Je ne serais pas d’accord avec leur systĂšme, mais j’aime certainement ce groupe. Ainsi, ne dites pas cela au sujet des frĂšres.

141 Maintenant, ici, ces dons sont... doivent ĂȘtre surveillĂ©s. Aucun don... On doit surveiller cela. Satan peut imiter n’importe quel don. Regardez ces Beatles qui s’en vont maintenant imiter la guĂ©rison Divine... c’est corrompu, sale, pourri et issu de l’enfer. Voyez-vous? TrĂšs bien.
293. Daniel fut-il le quatriĂšme homme dans la fournaise ardente Ă©tant donnĂ© qu’il Ă©tait le prophĂšte de cet Ăąge-lĂ ?

142 Non, c’était JĂ©sus. Le quatriĂšme Homme Ă©tait le... semblable au Fils de Dieu. Je ne pense pas que c’était le prophĂšte, parce qu’il se trouvait dans la fosse aux lions; mais je – je ne crois pas que Daniel fut dans la fournaise ardente. Je – je peux difficilement... Maintenant, vous pourriez avoir raison, mais c’est simplement mon opinion.
294. FrĂšre Branham, dans GenĂšse 6, verset 12, Dieu dit que toute chair avait corrompu sa voie. Est-ce que ceci se rĂ©fĂšre au mariage et divorce? Si oui, JĂ©sus ne se referait-il pas Ă  la mĂȘme chose quand Il a dit, dans Matthieu 24, versets 38 et 39 : «Ce qui arriva du temps de NoĂ© arrivera de mĂȘme lorsque le Fils de l’homme sera rĂ©vĂ©lé»?
295. FrĂšre Branham, naĂźtra-t-il des enfants pendant le MillĂ©nium – mille ans – MillĂ©nium, ce rĂšgne de Christ de mille ans, ici sur la terre? Ou y aura-t-il un signe quelconque sur la terre – un pĂ©chĂ© quelconque (pardonnez-moi) sur la terre durant ce temps-lĂ ; et y aura-t-il, Ă  ce moment-lĂ , des gens sur la terre dans des corps physiques?

143 J’essaierai de les parcourir rapidement. Maintenant dans GenĂšse chapitre 6, verset 12, Dieu dit que toute chair avait corrompu... Oui, c’était le mariage, le divorce et toutes ces autres choses. La Bible dit: «Ce qui arriva du temps de NoĂ©, oĂč ils se mariaient et Ă©taient donnĂ©s en mariage» comme cela et ainsi de suite. C’est l’un des signes de la fin des temps, seulement l’un des signes.

144 Or, si c’était tout ce que le monde faisait, je ne pourrais pas appeler cela l’évidence de la fin des temps, pas plus que je ne peux appeler le parler en langues l’évidence du Saint-Esprit. Il est vrai qu’il est censĂ© venir un temps oĂč le mariage et le divorce seront juste comme il en Ă©tait au temps de NoĂ©, mais il y a tant d’autres choses qui accompagneront cela; c’est seulement l’un des signes.

145 Et le parler en langues est l’un des signes du Saint-Esprit, mais ce n’est pas un signe infaillible du Saint-Esprit, pas plus que des hommes et des femmes qui se marient, puis divorcent, et se marient de nouveau. Cela ne serait pas le seul signe. Si c’était lĂ  le seul signe, je ne pourrais pas l’appeler ainsi, voyez-vous? Il y a d’autres choses qui doivent accompagner le parler en langues ou un autre don pour montrer qu’il est de Dieu.

146 Maintenant, «NaĂźtra-t-il des enfants dans le MillĂ©nium, ce rĂšgne de mille ans?» C’est la question que je me pose moi-mĂȘme et dont je vous ai parlĂ© l’autre jour. Je ne sais pas. Il semble tout Ă  fait que ça pourrait ĂȘtre ainsi, et il semble tout Ă  fait que ça pourrait ne pas ĂȘtre ainsi. Je vais ĂȘtre tout ce qu’il y a de plus honnĂȘte avec vous. Jusqu’à ce jour, je ne sais pas. Si jamais Dieu le rĂ©vĂšle, je vous le dirai. Mais attendez; cela doit venir de Dieu. Vous ĂȘtes mes enfants. Je ne vous dirais pas... Je ne sais pas s’il y en aura ou pas, je ne peux le dire.

147 «...ou y aura-t-il le pĂ©chĂ© sur la terre, en ce temps-lĂ ?» Non! Il n’y aura pas de pĂ©chĂ© sur la terre. Satan sera liĂ©.

148 «Et y aura-t-il, Ă  ce moment-lĂ , des gens sur la terre dans des corps physiques?» Oui, Monsieur! Nous aurons nos corps glorifiĂ©s ici mĂȘme sur la terre; nous mangerons, boirons, bĂątirons des maisons et – et – et vivrons pendant mille ans exactement comme nous le faisons maintenant. C’est une... c’est la lune de miel de l’Epouse et de l’Epoux.
296. FrĂšre Branham, que voulait dire JĂ©sus dans Matthieu 12, verset 32, lorsqu’Il a dit : «Quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonnĂ© ni dans ce siĂšcle ni dans le siĂšcle Ă  venir?» Veuillez m’expliquer ces versets de l’Ecriture. Merci Et il y a un nom d’homme, c’est un ministre. TrĂšs bien.

149 FrĂšre, je suis... vous ĂȘtes un thĂ©ologien, moi, je ne le suis pas. Mais j’aimerais dire ceci, JĂ©sus a dit : «Quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pas pardonnĂ©.» En d’autres termes, pour relier cela au reste de l’Ecriture : «Tout pĂ©chĂ© sera pardonnĂ© aux hommes, mais le blasphĂšme contre le Saint-Esprit ne leur sera point pardonnĂ©.» Le blasphĂšme contre le Saint-Esprit, c’est se moquer de Lui, Le critiquer, Le ridiculiser; en agissant ainsi, vous franchissez alors la ligne entre le bien et le mal.

150 Maintenant, si vous voyez le Saint-Esprit... Par exemple, qu’en serait-il si le Saint-Esprit descendait ici et faisait le discernement comme Il le fait et qu’en serait-il si c’était bien le Saint-Esprit, et que vous, ne Le croyant pas, vous sortiez en vous moquant de Lui et en Le critiquant? Peu m’importe ce que vous auriez dĂ©jĂ  fait, vous ĂȘtes fini. Et vous ne devez pas le faire. C’est justement lĂ  la preuve que vous n’ĂȘtes pas de Dieu, car la Semence de Dieu demeure dans l’homme et il ne peut pĂ©cher. Et qu’est-ce que le pĂ©chĂ©? C’est l’incrĂ©dulitĂ©. Lorsqu’il voit la Parole rendue manifeste, il La croit. Et il ne peut que...

151 Voyez-vous, il n’y a qu’un seul pĂ©chĂ©, un seul. Combien savent cela? C’est l’incrĂ©dulitĂ©; c’est vrai. Commettre adultĂšre n’est pas un pĂ©chĂ©. Fumer des cigarettes, mentir, jurer, ce n’est pas ça le pĂ©chĂ©. Ce sont des attributs de l’incrĂ©dulitĂ©. Vous le faites parce que vous n’ĂȘtes pas un croyant. C’est vrai. Ainsi, voyez-vous, il n’y a qu’un seul pĂ©chĂ©, et c’est l’incrĂ©dulitĂ©. «Celui qui ne croit pas est dĂ©jĂ  condamnĂ©.» Qu’il fasse quelque chose ou qu’il ne fasse rien, dĂšs le dĂ©part, il est condamnĂ©. TrĂšs bien.
297.FrĂšre Branham, est-ce mauvais pour une jeune cĂ©libataire – cĂ©libataire (il n’est pas dit exactement de qui il s’agit) de se couper les – les cheveux? Je pense que c’est une femme.

152 Oui! C’est – c’est mauvais pour n’importe quelle femme de se couper les cheveux. C’est juste une toute petite question. Avez-vous – avez-vous sommeil? Eh bien, nous – nous irons aussi vite que possible. J’essayais vraiment d’arriver à cette Semence du Serpent.
Priez pour notre fils dans... C’est une requĂȘte de priĂšre; je viens juste de les prendre et je me dĂ©pĂȘche, juste...
298. FrĂšre Branham, est-il permis aux femmes de travailler dans les affaires publiques quand elles ont un mari en bonne santĂ© et des enfants? Je pose cette question pour quelqu’un d’autre.

153 Eh bien, je – je – je – je n’en sais rien. Je ne peux le dire. Mais voici simplement mon – mon opinion. Laissez-moi vous dire ceci : je crois que si j’étais une – une femme et que je sache que mon mari est en bonne santĂ©, qu’il a un bon emploi, qu’il travaille, je crois que ce serait un – un grand plaisir pour moi de rester Ă  la maison pour prendre soin de mes enfants et faire le... pour – pour – pour prendre soin de mes enfants et de les Ă©lever, et d’aimer le Seigneur. Et si j’avais du temps libre aprĂšs la lessive et des choses que je devrais faire, je pense que j’apprendrais Ă  mes enfants Ă  servir le Seigneur.

154 Eh bien, si vous avez une – une dette ou que vous essayez d’aider votre mari Ă  payer quelque chose, ou une certaine chose que vous devez faire qui... Eh bien, je pense que c’est en ordre, si vous essayez de l’aider. Et – et comportez-vous en dame. Mais je – je pense que c’est difficile. Aucun homme ayant du bon sens ne voudra que sa femme se retrouve parmi une bande... lĂ  oĂč il y a une bande d’hommes vulgaires, grossiers et tout le reste. Mais si la femme est obligĂ©e de s’y retrouver, je pense qu’elle devrait – son mari devrait ĂȘtre sĂ»r qu’elle est une vĂ©ritable chrĂ©tienne en qui on peut avoir confiance, une femme digne de confiance.

155 Toutefois, dire qu’elle ne devrait pas travailler, je – je ne sais pas. Voyez-vous, il n’y a aucun passage de l’Ecriture pour soutenir cela. Je ne... je n’émets qu’une... mon opinion. Mais je pense que si une femme dĂ©sire travailler et qu’elle veut travailler...

156 Or, je suis certainement contre les femmes qui travaillent dans ces bureaux oĂč tous ces hommes d’affaires... se conduisent mal et leur racontent des plaisanteries grossiĂšres; et qu’une femme respectable et correcte soit assise lĂ , au milieu de tous ces propos obscĂšnes et vulgaires, je – je suis contre cela. Je pense que vous devriez quitter un tel milieu.

157 Mais alors, si une femme peut se conduire comme une... comme une vraie dame et qu’elle essaie d’aider son mari Ă  faire quelque chose pour faire face Ă ... des vĂȘtements pour que les enfants aillent Ă  l’école, ou – ou pour payer une facture, ou quelque chose comme cela; et si elle veut travailler jusqu’à ce que cela soit rĂ©glĂ©... Maintenant, ceci n’est pas le Seigneur, car je n’ai pas de passage de l’Ecriture Ă  ce sujet. Je vous exprime simplement mon opinion; mais, si ce n’est pas le cas, je ne pense pas qu’elle devrait travailler simplement pour pouvoir courir Ă  gauche et Ă  droite, avoir plus d’argent Ă  dĂ©penser pour courir ça et lĂ  et aller dans les bars ou boire, fumer et se comporter ainsi; je pense qu’elle ne devrait pas le faire. Je pense, rester Ă  la maison, qu’elle devrait essayer d’ĂȘtre une dame et s’occuper de son foyer.
299. Si JĂ©sus dans un deuxiĂšme... (Non!) Si JĂ©sus – si on en est Ă  un deuxiĂšme mariage ou les deux personnes sont divorcĂ©es... La – cela – (re – pen) repentance – cela – est-ce que la repentance suffit, ou faut-il dissoudre – ou faut-il dissoudre le mariage pour ĂȘtre en ordre?
«Si – si on en est Ă  un deuxiĂšme mariage oĂč les deux personnes sont divorcĂ©es...» Je pense que j’ai dĂ©jĂ  rĂ©pondu Ă  cela, voyez-vous? Oui, j’y ai dĂ©jĂ  rĂ©pondu. LĂ  oĂč les deux personnes sont – sont... seulement, je...

158 Frùres et sƓurs, je – je souhaiterais que nous n’ayons pas à traiter de ces choses. J’ai des amis qui sont assis ici, ici dans cet auditoire, que je sais... Cela me tue presque de dire cela, mais je – je dois le dire, voyez-vous? Et le monde est dans une telle corruption!

159 Une pauvre et brave petite femme commettra l’erreur d’épouser un alcoolique et – et ils se retrouveront dans cette situation, ou plutĂŽt un pauvre homme qui aura Ă©pousĂ© une prostituĂ©e sans le savoir, sera ensuite liĂ© Ă  cette femme ou Ă  cet homme tant qu’ils seront en vie. C’est horrible. Le mariage est sacrĂ©. Souvent de jeunes pĂ©cheurs s’engagent lĂ -dedans et font ces choses-lĂ , et ils se demandent ensuite oĂč ils en sont. Je... c’est... Je crois que si le Seigneur me permet d’expliquer ce que devraient ĂȘtre le mariage et le divorce, je crois que cela rĂ©soudra tout cela. C’est complĂštement... [Fin de la premiĂšre face de la bande. La deuxiĂšme face commence par une question incomplĂšte – N.D.E.]
300. Nous voyons... Pourquoi n’arrivons-nous pas Ă  vendre notre maison? Merci. Nous... P.S. Nous avons priĂ© et jeĂ»nĂ© et... pour la vendre, et toujours pas de rĂ©sultats.

160 Eh bien, frĂšre ou soeur (ils n’ont pas signĂ© de leur nom) ou qui que vous soyez, eh bien, si vous essayez de vendre votre propriĂ©tĂ© et que vous avez fait ce que... Vous dĂ©sirez la vendre pour probablement acheter quelque chose de mieux ou peu importe ce que vous voulez faire, je l’ignore. Si votre objectif est juste et que vous essayez d’acheter une maison... Si vous avez des enfants ou quelque chose comme cela, et que vous voulez leur offrir une meilleure demeure ou quelque chose... Je ne sais pas de quoi il s’agit, mais je vous dirais ceci : Si vous essayez de la vendre, que vous jeĂ»nez pour essayer de la vendre, alors remettez cela au Seigneur et n’y pensez plus, voyez-vous, parce qu’il se peut que Dieu... Il se peut que vous dĂ©mĂ©nagiez pour aller ailleurs et que cela ne soit pas juste. Voyez-vous?

161 Si vous ĂȘtes un chrĂ©tien et que vous vous confiez au Seigneur, c’est que vous l’ĂȘtes certainement, sinon vous ne jeĂ»neriez ni ne prieriez. Voyez-vous? Ainsi, je remettrais alors simplement cela au Seigneur. Dites : «Maintenant, Seigneur, quand ce sera le moment pour nous de la vendre, envoie un acheteur.» Vous l’avez alors remise au Seigneur; n’y touchez plus et allez de l’avant. Je crois que cela va marcher. J’accĂ©lĂšre un peu ici parce que le temps me manque.
301. FrĂšre Branham, est-ce mauvais pour une femme de se boucler les cheveux?

162 J’ai dĂ©jĂ  rĂ©pondu Ă  cela. Bien sĂ»r, cela m’importe peu, gardez-les simplement longs. Voyez-vous? Je ne... Je sais que vous ĂȘtes... Ce n’est pas mon intention de plaisanter avec vous, mes filles, voyez-vous? SincĂšrement. Vous – vous – vous voulez savoir, et vous me le demandez. Vous avez confiance en moi, sinon vous ne me le demanderiez pas. Eh bien, moi je compte sur vous, sƓurs, espĂ©rant que ce que je vous dirai, vous le ferez.

163 Je ne peux pas soutenir cela avec l’Ecriture. Si vous voulez... Si vous n’avez pas une jolie chevelure bouclĂ©e, et en tant que femme, vous vouliez paraĂźtre jolie pour votre mari, pour votre ami ou quelque chose comme cela, je – je ne peux rien vous dire pour ce qui est de vous boucler les cheveux, ou – ou – comment appelle-t-on cela? Les teindre ou quelque chose comme ça. Je – je n’ai rien Ă  dire lĂ -dessus; cela dĂ©pend de vous, voyez-vous? Je – je... simplement – seulement vous... entre... Demandez simplement au Seigneur ce qu’il faut faire. Il – Il vous le dira, parce que je – j’essaie d’expliquer ces choses par l’Ecriture, voyez-vous?
302. Veuillez expliquer I Corinthiens 13.8-12. Maintenant que la Parole parfaite est restaurĂ©e Ă  l’Eglise, ces versets se sont – se sont-ils accomplis?

164 Eh bien, je pense que j’ai dĂ©jĂ  traitĂ© de cela, n’est-ce pas? «Et quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.» Paul a dit : «Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, et que je ferais toutes ces choses... Mais quand ce qui est parfait sera venu...» Or, y a-t-il quelque chose de parfait en dehors de Dieu? Non, monsieur! Dieu est-Il ce qui est parfait? Au commencement Ă©tait la... [L’assemblĂ©e complĂšte : «Parole.» – N.D.E.] et la Parole Ă©tait avec Dieu, et la Parole Ă©tait Dieu. La Parole est toujours Dieu, voyez-vous? TrĂšs bien. Quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli.
303. FrĂšre Branham, est-ce mauvais d’avoir les cheveux coupĂ©s en brosse?

165 Je suppose – je suppose que c’est un homme; je – je l’espĂšre. Eh bien, maintenant certaines femmes font cela. Certainement. Une fois, j’étais Ă  bord d’un autobus, Ă  l’époque oĂč j’étais garde-chasse ici, je me rendais lĂ ... J’étais assis lĂ , et un homme parlait comme cela; il portait une casquette de soudeur et je lui parlais. Et il continuait Ă  fumer une cigarette, ses lunettes de soudeur relevĂ©es comme cela. C’était juste ici, prĂšs de Sellersburg. Et j’étais assis lĂ , parlant Ă  ce gars. Il a dit lĂ  quelque chose, et nous nous sommes tous mis Ă  rire; je lui ai donnĂ© une tape sur la jambe et j’ai dit : «Dis donc, ça – ça, c’est vraiment le comble, n’est-ce pas!» Et j’étais assis lĂ  comme cela et le... tout d’un coup une – une femme qui Ă©tait assise lĂ  de l’autre cĂŽtĂ© a dit : «Dis, Ruth, est-ce que tu vas...?»

166 Elle Ă©tait en salopette, trĂšs grande et de forte carrure comme un homme; elle Ă©tait assise lĂ , fumant une cigarette et rejetant la fumĂ©e par le nez; je pensais que c’était un homme. Elle avait parlĂ© de laisser tomber un chalumeau Ă  acĂ©tylĂšne et de faire une certaine chose, de frapper quelqu’un sur la tĂȘte et faire tomber un certain truc, et elle s’était mise Ă  rire. J’avais ri aussi et lui avais donnĂ© une tape juste sur la jambe, pensant que c’était un homme. Je ne voyais pas la diffĂ©rence. On ne peut plus faire la distinction. Et la Bible dit : «Toute femme qui porte un habit d’homme est une abomination.» Nous y sommes.

167 Non, frĂšre, si vous dĂ©sirez avoir les cheveux coupĂ©s en brosse, je vous assure que vous n’avez qu’à attendre d’avoir mon Ăąge, vous en aurez. Ainsi... C’est en ordre. Je ne voulais pas dire cela comme ceci, mon ami. Merci, si vous croyez que frĂšre Branham vous dit la vĂ©ritĂ©. Je ne pense pas que Dieu dise quoi que ce soit au sujet de l’homme, sa – sa chevelure est correcte aussi longtemps qu’il la coupe. S’il laisse pousser sa chevelure comme une femme, la Bible dit que c’est une honte pour lui de le faire.

168 Mais maintenant, si vous... aussi longtemps que vous avez vos cheveux et que vous ĂȘtes un petit garçon... Et – et je sais que j’ai beaucoup parlĂ© de ça : «Et vous, Rickys, aux cheveux coupĂ©s en brosse», et tout et des choses comme ça, et je – je ne dis que cela. Voyez-vous?

169 Je ne... je ne pense pas que Dieu se soucie de la façon dont l’homme se coupe les cheveux, pourvu qu’il les coupe parce que son chef, c’est Dieu. Mais le chef de la femme, c’est l’homme; c’est pourquoi, elle doit... Et si elle se coupe les cheveux, elle dĂ©shonore son chef. Alors, on devrait divorcer d’avec une femme dĂ©shonorante et s’en sĂ©parer. Est-ce juste? Ainsi, si une femme se coupe les cheveux, elle a... son mari a tout Ă  fait le droit, selon la Bible, de la rĂ©pudier pour mauvaise vie. C’est une personne dĂ©shonorante. Combien savent que c’est la VĂ©ritĂ©? C’est ce que dit la Bible, parce qu’elle dĂ©shonore son chef. On ne devrait pas vivre avec une femme dĂ©shonorante.
304. FrĂšre Branham, quand EsaĂŻe parlait aux filles de Sion (on parlait aux, je veux dire... je pense qu’il veut dire «parlait de») – filles de Sion, au sujet des bourses, du fait de se boucler les cheveux, et qu’au lieu des cheveux bouclĂ©s, il y aurait une tĂȘte chauve; qu’au lieu de... Cela pourrait-il s’appliquer Ă  aujourd’hui ou c’est l’Ancien Testament qui n’est plus efficace comme certains le disent?

170 L’Ancien Testament est toujours efficace et chaque Parole de Dieu est efficace. Oui, monsieur. La seule diffĂ©rence qu’il y a entre le Nouveau Testament et l’Ancien Testament, c’est que ce dernier a simplement Ă©tĂ© magnifiĂ©. JĂ©sus a dit : «Vous les avez entendus dire : ‘Tu ne commettras point adultĂšre’ (vous deviez commettre l’acte); mais Moi Je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a dĂ©jĂ  commis adultĂšre avec elle dans son cƓur.» Comme ces choses sont trĂšs remarquables! Mes amis, je dois maintenant terminer. Il se fait un peu tard. Eh bien, celle-ci est trop longue. Voyons si je peux trouver quelque chose d’autre. Voyons.
305. FrĂšre Branham, comment les femmes (oh! la la!) devraient-elles tenir leur chevelure?

171 Encore! Juste comme vous le voulez. I TimothĂ©e 2.9. Voyez-vous? «Que les femmes soient vĂȘtues d’une maniĂšre dĂ©cente.» Je dĂ©sire – je dĂ©sire tenir la mienne d’une façon qui plaise Ă  Dieu (Dieu vous bĂ©nisse, chĂšre sƓur). Merci. Que Dieu vous bĂ©nisse. Priez pour nous. Et la personne a signĂ© de son nom.

172 Certainement, Soeur Sharon! Que Dieu te bĂ©nisse. Garde-les simplement longs, soeur. C’est une petite fille. Que Dieu te bĂ©nisse, ma chĂ©rie. C’est en ordre, va simplement de l’avant.
306. AprĂšs que l’Epouse aura Ă©tĂ© enlevĂ©e, y aura-t-il des vierges folles qui seront sauvĂ©es, ou seront-elles toutes perdues?

173 Non! Voyez-vous, tout sera terminĂ© pour l’église des nations quand l’Epouse sera enlevĂ©e de la terre. L’Esprit de Dieu quitte la terre : «Que celui qui est souillĂ© se souille encore; que celui qui est juste pratique encore la justice; que celui qui est saint se sanctifie encore.» En d’autres termes, le sanctuaire est rempli de fumĂ©e, lĂ  oĂč le – l’Avocat Se tient pour plaider la cause. Christ quitte le sanctuaire; le jour de Sa mĂ©diation est terminĂ©. L’enlĂšvement a lieu; Il quitte le sanctuaire, Il s’avance et prend le Livre de la RĂ©demption, et Il rĂ©clame tout ce qu’Il a rachetĂ©. Il n’y a plus d’Ɠuvre de mĂ©diation. Combien comprennent cela? J’en ai parlĂ© dans l’un des Sceaux ou plutĂŽt l’un des... oui, les Sceaux, je crois que c’était cela, oĂč Christ s’avance pour rĂ©clamer le produit de Son Ɠuvre de mĂ©diation.

174 Maintenant, une minute. «Les vierges folles seront-elles sauvĂ©es?» Non! Tout ce qui doit arriver, elle – arrive maintenant. AprĂšs cela, elles seront dans la condition... Eh bien, elles devront passer par la tribulation. Et la raison en est qu’elles ont rejetĂ© l’expiation dans Sa plĂ©nitude. Ce sont des croyantes, elles professent ĂȘtre croyantes, mais elles devront passer par la tribulation. La Bible dit : «Et le reste d’entre eux, le dragon lança de l’eau de sa bouche afin d’aller faire la guerre...» Quel moment ce sera. Le...

175 Il n’y a jamais eu un temps dans l’histoire oĂč les Ă©glises de nom aient Ă©prouvĂ© une aussi grande faim de recevoir le baptĂȘme du Saint-Esprit. Je – je parle au nom des Hommes d’Affaires ChrĂ©tiens. Ce sont les presbytĂ©riens, les luthĂ©riens, les catholiques et tous les autres, les baptistes, par centaines, les gens de l’Eglise de Christ, les NazarĂ©ens, les PĂšlerins de la SaintetĂ©, les Adventistes du SeptiĂšme jour, qui tous affluent constamment vers vous pour essayer de recevoir... Voyez-vous?

176 Or, ceci est frappant. S’il vous plaĂźt, ne prenez pas cela comme une doctrine, mais savez-vous ce que les Ecritures annoncent quand cela arriverait? Le temps serait terminĂ©. En effet, regardez, il y avait sept vierges ou plutĂŽt dix vierges qui allĂšrent Ă  la rencontre de l’Epoux, et la moitiĂ© d’entre elles avaient de l’huile dans leur lampe, l’autre moitiĂ© n’en avait pas. C’est la partie du Corps qui est morte et la partie qui est vivante. Les cinq sages... quand elles... le cri se fit entendre : «Voici l’Epoux...», toutes apprĂȘtĂšrent... se rĂ©veillĂšrent et apprĂȘtĂšrent leurs lampes pour aller au souper des noces. Mais lorsque les vierges folles dirent : «Donnez-nous de votre huile, nos lampes se sont Ă©teintes, voyez-vous, donnez-nous de votre huile», elles rĂ©pondirent : «Non, car nous en avons juste assez pour nous-mĂȘmes. Allez en acheter.» Et pendant qu’elles allaient en acheter, l’Epoux arriva.

177 Quand eut lieu l’annonce, le dĂ©cret : «L’Epoux arrive», chacune voulut aussitĂŽt se mettre en ordre, rapidement en ordre. Ne s’agit-il pas de cette heure oĂč l’écriture est sur la muraille?

178 «Oh! nous voulons le baptĂȘme du Saint-Esprit.» «Nous voulons ceci cela! ou autre!» Mais pendant qu’elles allaient En acheter, l’Epoux arriva. Les sages entrĂšrent, et les autres furent laissĂ©es dehors oĂč il y aura des pleurs, des gĂ©missements et des grincements de dents.

179 J’ai justement de bonnes questions ici, qui rejoignent celle-lĂ  : «Qui Ă©tait cet homme en robe qui Ă©tait entrĂ© et qui n’avait pas la robe de noces?», ainsi que toutes les questions qui se rattachent directement Ă  cela.
307. Une personne devrait-elle payer ses dßmes à un individu, ou un chrétien devrait-il travailler?

180 Certainement qu’il devrait travailler. S’il y en a un qui aime travailler, c’est bien le chrĂ©tien.

181 «Payer les dĂźmes Ă  un individu?» Cela dĂ©pend de quel individu il s’agit, voyez-vous? C’est juste. Dans HĂ©breux 7, la premiĂšre fois qu’il nous est parlĂ© de la dĂźme, de – de telle sorte que nous... Attendez une minute, je crois que c’est la question numĂ©ro 2. Non! Hum, hum! Non! Pour frĂšre... il est dit : «Deux questions pour frĂšre Branham.»

182 Quand... Dans HĂ©breux chapitre 7, quand Abraham, revenant de la dĂ©faite des rois, rencontra MelchisĂ©dek, il Lui paya la dĂźme. C’était MelchisĂ©dek, le Roi de Salem, c’est-Ă -dire le Roi de Paix et le Roi de Justice, Lequel n’était autre que Dieu Lui-mĂȘme, voyez-vous?

183 Mais lorsque vous payez vos dĂźmes... En fait, c’est lĂ  oĂč vous recevez votre nourriture que vous devez payer vos dĂźmes. «Apportez toutes vos dĂźmes Ă  Ma maison du trĂ©sor, dit l’Eternel. (Est-ce juste?) Et mettez-Moi par ce moyen Ă  l’épreuve, dit le Seigneur, et vous verrez si Je n’ouvre pas les Ă©cluses des cieux, et si je ne rĂ©pands pas la bĂ©nĂ©diction en abondance.» J’invite tout homme ou toute femme qui ne paie pas la dĂźme Ă  accepter cela.

184 Je pourrais me tenir ici jusqu’au matin Ă  vous raconter simplement ce qui est arrivĂ© quand j’ai compris cela, et dans quelle situation j’étais. Et je payais mes dĂźmes, aussi loyalement que possible. Et lorsque je prenais de l’église ici ou de mes campagnes l’argent qui me revenait, je prenais plus... je donnais le dixiĂšme. Alors je le donnais Ă  des ministres, et je donnais le reste Ă  des ministres. Et, quand je ne pouvais pas faire cela, alors voici ce que je faisais : je gardais 10% et donnais Ă  Dieu 90%. Puis, lorsque la loi m’a dit que je ne devais pas faire cela, que je devais prendre... et que si je le faisais il fallait payer pour tout cela, alors j’ai dĂ» prendre cela et le faire passer dans des Ɠuvres missionnaires Ă  l’étranger, et ainsi de suite. Et j’ai donc dĂ» prĂ©lever juste un salaire de 100 dollars par semaine sur cela, et je paie mes dĂźmes lĂ -dessus.

185 Oui, monsieur! Je crois au paiement des dĂźmes. C’est une des bĂ©nĂ©dictions de Dieu prouvĂ©e comme telle. Vous dites : «Cela concernait l’Ancien Testament.» Cela concerne aussi le Nouveau Testament! Oui, monsieur!
308. Cher FrĂšre Branham, si un bĂ©bĂ© naĂźt d’une... hors mariage, cet enfant peut-il un jour ĂȘtre sauvĂ© ou aller dans l’enlĂšvement?

186 SauvĂ©? Bien sĂ»r, je crois que l’enfant pourrait ĂȘtre... L’enfant n’est pas responsable de ce qui a Ă©tĂ© fait. C’est vrai. Mais je... Pour ce qui est de prendre part Ă  l’enlĂšvement... SauvĂ©, je dirais oui. Mais pour ce qui est de l’enlĂšvement, ce sont des semences prĂ©destinĂ©es qui y prendront part. Et je ne peux pas croire que cet adultĂ©rin Ă©tait une semence prĂ©destinĂ©e. Comprenez-vous? Voyez-vous? Je crois que les gens peuvent... que le bĂ©bĂ© peut ĂȘtre sauvĂ©; il ne possĂšde aucune – aucune volontĂ© propre. C’est un acte horrible et tout.

187 Mais alors, dans l’Ancien Testament, lorsqu’un bĂ©bĂ© naissait bĂątard, il ne pouvait mĂȘme pas entrer dans l’assemblĂ©e du Seigneur pendant dix gĂ©nĂ©rations, c’est-Ă -dire quatre cents ans et quelques, tellement cette malĂ©diction Ă©tait terrible. Pensez simplement Ă  cela. Un bĂ©bĂ© innocent, ses arriĂšre-arriĂšre-arriĂšre-arriĂšre-arriĂšre-arriĂšre-arriĂšre-arriĂšre-arriĂšre-petits-enfants, pensez-y simplement, les arriĂšre-arriĂšre-arriĂšre... dix gĂ©nĂ©rations de arriĂšre-petits-enfants de ce bĂ©bĂ© ne pouvaient mĂȘme pas entrer dans l’assemblĂ©e de Dieu. C’est vrai.

188 Mais voyez-vous, en ce moment-lĂ , il n’y avait rien d’assez puissant pour effacer ce pĂ©chĂ©-lĂ . Le sang dans l’Ancien Testament n’effaçait pas le pĂ©chĂ©; il couvrait le pĂ©chĂ©. Mais le Sang de JĂ©sus-Christ l’îte. Maintenant, c’est diffĂ©rent. Quand le sang de JĂ©sus-Christ intervient, c’est diffĂ©rent.
309. FrĂšre Branham, nous voulons ĂȘtre aussi prĂšs que possible de votre Message. Devrons-nous dĂ©mĂ©nager pour l’Arizona ou pour Jeffersonville?

189 Faites comme il vous plaira, l’un ou l’autre. Je vous aime assurĂ©ment, peu m’importe oĂč vous allez, ce que vous faites. Mais maintenant, je vous informe que je pense que je viendrais Ă  Jeffersonville. Si toutefois vous avez l’intention de dĂ©mĂ©nager, je viendrais habiter Ă  Jeff. Je crois que je suis plus souvent ici qu’en Arizona. C’est bien.
310. FrĂšre Branham, est-ce – est-ce trop tard pour prĂȘcher aux pĂ©cheurs?

190 Non! Non! Ne vous mettez pas cela en tĂȘte, frĂšre. Continuez Ă  construire la maison. Continuez Ă  faire tout ce que vous pouvez. Continuez simplement votre chemin jusqu’à ce que vous soyez appelĂ©. Voyez-vous?
311. Question numĂ©ro deux : Ceux qui sont sauvĂ©s devraient-ils se sĂ©parer des pĂ©cheurs pour l’adoration? Ceux qui sont sauvĂ©s devraient-ils se sĂ©parer des pĂ©cheurs pour adorer?

191 Je ne sais pas exactement ce que vous voulez dire par lĂ . Si vous voulez dire les pĂ©cheurs comme ceux du dehors dans le... Adorez Dieu partout. Mais je pense que si nous faisions ainsi, comment pourrions-nous nous rĂ©unir, parce que les pĂ©cheurs viennent justement dans l’église et s’assoient Ă  cĂŽtĂ© des chrĂ©tiens. Ne vous sĂ©parez de personne, si ce n’est du pĂ©chĂ©, non pas du pĂ©cheur. Amenez le pĂ©cheur, si vous le pouvez, mais ne prenez point part Ă  ses pĂ©chĂ©s.
312 .Une épouse qui est sauvée devrait-elle se refuser à son mari si celui-ci est un pécheur?

192 Non, non! Non, non! C’est votre mari. Vous l’éloignerez de Dieu plus que jamais en faisant cela, voyez-vous? C’est vrai, frĂšre, ou soeur. Vous l’avez Ă©pousĂ©; il vous appartient et vous lui appartenez.
313. FrĂšre Branham, quelle est la signification d’une rupture? Les gens sont-ils libres de se marier ou est-ce simplement un autre mot pour dĂ©signer le divorce? J’aimerais avoir quelques renseignements Ă  ce sujet.

193 Certainement qu’ils sont mariĂ©s. Etant donnĂ© qu’ils ont fait ce vƓu, ils sont mariĂ©s. C’est comme pour un garçon, si un garçon de bonne foi promet Ă  une jeune fille de l’épouser, il a un engagement envers celle-ci. Il est comme mariĂ© Ă  elle. La seule chose que la loi fait, c’est de vous donner un – un document vous autorisant Ă  vivre ensemble pour Ă©viter que vous viviez en concubinage. Et quand un homme dit Ă  une femme : «Je vais t’épouser, chĂ©rie; je vais te prendre pour femme. Veux-tu prendre...?», il est mariĂ©.

194 Votre vƓu est sacrĂ©; c’est ce qui vous marie de toute façon. Il n’y a aucun prĂ©dicateur, ni aucun magistrat, ni personne d’autre qui puisse vous marier; c’est le vƓu que vous faites personnellement Ă  Dieu et Ă  cet homme. Quand vous faites cette promesse, vous ĂȘtes mariĂ©s.

195 Regardez. Vous dites : «FrÚre Branham, est-ce que cet...? Vous avez dit que vous ne répondriez que par la Bible.» Voulez-vous savoir ce que la Bible dit à ce sujet? Si oui, levez la main. Maintenant, nous avons environ six ou huit minutes. TrÚs bien.

196 «Joseph, son mari, Ă©tant un homme juste (son Ă©poux, il Ă©tait dĂ©jĂ  appelĂ© son Ă©poux)... Joseph, son mari, Ă©tant un homme juste, se proposa de la rĂ©pudier secrĂštement, car, avant qu’ils fussent ensemble, elle se trouva enceinte du Saint-Esprit, voyez-vous? Et l’Ange du Seigneur lui apparut en songe, disant : ‘Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre auprĂšs de toi, Marie, ta femme.’» Ils Ă©taient dĂ©jĂ  mariĂ©s, il lui avait dĂ©jĂ  fait la promesse.

197 Et au sujet de... Mademoiselle, si vous avez promis cela Ă  ce garçon, vous ĂȘtes obligĂ©e de le faire. Si vous en Ă©pousez un autre aprĂšs avoir pris cet engagement-lĂ , vous... en tout cas dĂšs cet instant-lĂ  vous vivrez en adultĂšre. Et remarquez, c’est pareil pour un garçon qui promet Ă  une femme de l’épouser.

198 Ne faites pas ce vƓu Ă  qui que ce soit, Ă  moins que vous ayez l’intention de le tenir. Souvenez-vous, la Bible le dit. Joseph avait promis d’épouser Marie. Et Dieu dit que c’était...

199 Lisez les lois de l’Ancien Testament Ă  ce sujet, voyez-vous? Dans la loi de l’Ancien Testament, si vous promettiez Ă  une femme de l’épouser et que vous en Ă©pousiez une autre, vous commettiez adultĂšre; et pour cela vous Ă©tiez expulsĂ© du camp. Oui, monsieur! Vous devez tenir votre vƓu lorsque vous faites une promesse Ă  une femme. Elle est un petit vase sacrĂ©, et c’est aussi pour amener la vie d’un enfant au monde. Ainsi, lorsque vous lui faites la promesse, vous devez l’épouser.
314. Est-ce trop tard pour tenir des rĂ©unions dans les prisons et pour faire une Ɠuvre de ce genre en guise de tĂ©moignage pour essayer de gagner des Ăąmes? Devrait-on aussi vendre tout ce qu’on possĂšde maintenant, la venue du Seigneur Ă©tant si proche?

200 Eh bien, comment – comment est-ce que vous... J’espĂšre que je n’ai rien dit qui vous ferait croire une telle chose. L’ai-je fait? Si c’est le cas, pardonnez-moi! Je n’ai pas l’intention... Voyez-vous? Ne prĂ©sumez pas simplement ces choses. Allez simplement de l’avant et continuez Ă  prĂȘcher, Ă  tenir des rĂ©unions dans les prisons, amenant quiconque ...

201 Regardez ici! Il n’y a pas longtemps ici, il y a environ cinquante ou soixante ans, les Adventistes du SeptiĂšme jour, j’ai vu cela ici dans «Courrier-Journal» (je l’ai quelque part dans une malle), et c’était un trĂšs grand article du «Courrier-Journal»; il y est dit qu’ils ont jetĂ© au rebut les vieilles ailes qu’ils avaient lorsqu’ils Ă©taient appelĂ©s «Millerites», ceci avant de devenir Adventistes du SeptiĂšme Jour. Ils ont rempli une page entiĂšre du «Courrier» ici Ă  Franklin, au Kentucky, lorsqu’ils ont vendu toutes leurs propriĂ©tĂ©s et ont pris... Ils avaient fixĂ© une certaine date et ont prouvĂ© par l’Ecriture que JĂ©sus viendrait Ă  cette date-lĂ . Ils sont donc montĂ©s lĂ  avec leurs harpes et tout, et se sont installĂ©s au sommet de la colline. Le lendemain matin, la rosĂ©e avait rabattu toutes les plumes et ils sont redescendus tout dĂ©gonflĂ©s, voyez-vous? Il s’agit des sectes et des choses semblables.

202 Ne croyez surtout pas cela. Il se peut que JĂ©sus ne revienne toujours pas dans cent ans. Je ne sais pas quand Il viendra. Personne ne sait quand Il viendra! Mais je vais essayer de continuer Ă  prĂȘcher et Ă  faire tout ce que je peux jusqu’à ce qu’Il vienne effectivement. S’Il n’est pas ici aujourd’hui, je L’attendrai demain. S’Il n’est pas ici de... cette semaine, je L’attendrai la semaine prochaine. S’Il n’est pas ici dans les dix prochaines annĂ©es et que je sois encore en vie, je L’attendrai dans les trente prochaines annĂ©es, voyez-vous? Je serai toujours en train d’attendre. Je ne sais pas quand Il viendra, mais je dĂ©sire ĂȘtre fidĂšle Ă  Sa Parole et loyal vis-Ă -vis de Son peuple, vivre en chrĂ©tien et attendre Sa venue, voyez-vous?

203 Continuez Ă  prĂȘcher dans les prisons, Ă  amener au salut tous ceux que vous pouvez. Je ne sais pas quand Il viendra; personne ne le sait. Et c’est tout ce que je peux dire; c’est pourquoi j’essaie de vous dire, et j’espĂšre que vous n’essayez pas d’y ajouter votre propre interprĂ©tation... Je ne rĂ©primande pas cette personne. Que Dieu vous bĂ©nisse, frĂšre ou soeur, qui que vous soyez. On dirait que c’était quelqu’un qui n’est pas de cette ville, parce que c’était Ă©crit sur une – sur une carte postale qui venait, je crois, de Denver, dans le Colorado, et... Oui, Pike’s Peak, dans le Colorado. Ainsi, il se peut que ce soit quelqu’un qui l’ait envoyĂ©e par la poste, mais ce – c’est parfaitement en ordre. Ils pourront se procurer la bande.

204 Mais souvenez-vous, ne changez surtout rien, si ce n’est d’abandonner une vie de pĂ©chĂ© pour une vie de justice. Restez simplement Ă  votre poste, continuez simplement ainsi. Que tous ceux qui comprennent clairement cela disent : «Amen!» [L’assemblĂ©e rĂ©pond : «Amen» – N.D.E.] Voyez-vous? Faites cela maintenant!
315. FrĂšre Branham, dans Matthieu 12:40, il est dit : «De mĂȘme que Jonas fut dans... trois jours et trois nuits dans le ventre d’un grand poisson, de mĂȘme le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre.» Comment se fait-il qu’on dise en ce jour-lĂ ... qu’on dise aujourd’hui qu’Il fut mis au tombeau le vendredi soir et fut ressuscitĂ© le dimanche matin, ce qui faisait seulement deux nuits et un jour?

205 Maintenant, si vous remarquez, il est dit : «Comme ce fut», voyez-vous, au temps oĂč Jonas fut dans le ventre trois jours et trois nuits. C’est dans l’espace de trois jours et trois nuits, dans l’espace de ces trois jours et trois nuits, parce que vous ne pouvez pas faire mentir l’Ecriture. Le prophĂšte a dit : «Je ne permettrai pas que Mon Saint voie la corruption, ni n’abandonnerai Son Ăąme au sĂ©jour des morts». Or, la corruption s’installe dans le corps humain en soixante-douze heures, ce qui fait trois jours et trois nuits. C’est Ă  un certain moment dans l’intervalle de ces trois jours et trois nuits que... qu’Il dut sortir du tombeau.

206 Ainsi, le fait qu’il soit parlĂ© de trois jours et trois nuits ne signifie pas qu’il devait en ĂȘtre exactement ainsi; c’est Ă  un certain moment dans l’intervalle de ces trois jours et trois nuits. Il devait sortir, parce que la prophĂ©tie ne peut ĂȘtre anĂ©antie, que le... Il ne pouvait pas voir la corruption et la corruption s’y installerait s’Il y restait exactement ce temps-lĂ .
316. FrĂšre Branham, si un homme s’était mariĂ© puis a divorcĂ© (N’est-ce pas terrible, voyez-vous, qu’il y en ait tant? Eh bien, je n’en veux pas Ă  ces gens, mais seulement, c’est ce qui les prĂ©occupe. AssurĂ©ment, ils sont troublĂ©s. L’enlĂšvement; les gens n’y pensaient pas tellement; il n’en Ă©tait pas autant question. Mais maintenant, cela a tout simplement envahi le monde. Et les gens lisent ces choses dans l’Ecriture. Et les Ă©lus viennent pour examiner la chose. Et ils voient, cela et ils sont sincĂšres. Ils dĂ©sirent savoir. C’est la raison pour laquelle je veux y rĂ©pondre de la façon la plus sensĂ©e possible.) – s’était mariĂ© et a divorcĂ©, et qu’ensuite il se soit remariĂ© Ă  une femme qui a aussi Ă©tĂ© mariĂ©e et divorcĂ©e et ensuite s’est remariĂ©e avec lui. Ces deux personnes peuvent-elles... peuvent-elles... mariĂ©es aux yeux de Dieu – sont-elles mariĂ©es aux yeux de Dieu? Comment peuvent-elles participer toutes les deux, ou l’une d’entre elles, Ă  l’enlĂšvement?

207 Comment? Je ne sais pas. Je ne pourrais vous le dire. La question est : «Peuvent-elles participer Ă  l’enlĂšvement?» DivorcĂ©es, chacune d’elles divorcĂ©es, chacune d’elles a un conjoint en vie, puis elles se sont remariĂ©es, toutes les deux se sont remariĂ©es. Et maintenant, celle qui... Cette femme a un mari en vie; cet homme a une femme en vie. Et maintenant, ils ont des enfants, etc., et ils veulent venir Ă  Dieu. Peuvent-ils aller dans l’enlĂšvement? Cela dĂ©pendra du PĂšre CĂ©leste. Je ne pourrais rĂ©pondre Ă  cela, voyez-vous?

208 Je – je sais une chose : La Bible dit qu’ils seront appelĂ©s adultĂšres. Et la Bible dit aussi : «Un adultĂšre n’entrera pas dans le Royaume des cieux.» C’est tout ce que je peux dire. Je – je sais, cela me fait affreusement mal de le dire, mais je ne peux dire que ce que dit la Parole. Je dois m’en tenir Ă  cela. Je souhaite que tout cela soit faux. Il y a des endroits dans la Bible...

209 Je ne vous prodigue pas des conseils. Permettez que je vous donne un petit passage de l’Ecriture. S’il vous plaĂźt, s’il vous plaĂźt – ne – ne – ne... Si vous ĂȘtes heureuse avec votre mari, si vous ĂȘtes heureux avec votre femme, demeurez ainsi, s’il vous plaĂźt. Allez-vous simplement – simplement pour...? Puisque je vous ai dit cela, ne – ne laissez pas ces tout petits sans foyer et des choses comme cela. A certains endroits, Dieu a rĂ©parĂ© les fautes que – que – que des gens avaient commises. Vous vous souvenez, JĂ©sus a dit de David qu’un jour, affamĂ©, il entra dans le temple de Dieu et mangea les pains de propositions, ce qui n’était permis qu’au sacrificateur, et il fut considĂ©rĂ© comme innocent. Les sacrificateurs profanent aussi le Sabbat, le jour du Sabbat, et ils sont considĂ©rĂ©s comme innocents; et Quelqu’un de plus grand que le Sabbat Se trouvait lĂ . Voyez-vous? LĂ ... Je... Laissons – laissons donc cette chose Ă  Dieu. Allez de l’avant et vivez simplement de la façon dont vous... Vivez simplement – simplement pour Christ maintenant.

210 Disons qu’il se peut que vous ayez une chance d’entrer. Ne faites pas... Deux erreurs n’en rectifieront jamais une. Continuez simplement Ă  vivre tels que vous ĂȘtes, si vous ĂȘtes – si vous ĂȘtes heureux ensemble. Il se peut que vous n’ayez pas le conjoint qu’il vous fallait. L’unique chose que je vous dirai est : Si vous n’avez pas le conjoint qu’il vous fallait dans cette femme... dans cette vie, ce ne sera pas du tout le cas dans l’autre. Toutes les erreurs seront rectifiĂ©es.
317. Tous les croyants nĂ©s de nouveau iront-ils dans l’enlĂšvement?

211 Non; juste un petit nombre, juste un petit nombre, pas tous les croyants nĂ©s de nouveau. La Bible dit : «Et le reste des morts ne vĂ©cut pas jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis»; et aprĂšs, ils ressuscitĂšrent et les brebis furent sĂ©parĂ©es des boucs; tous ceux qui sont nĂ©s de nouveau n’iront pas dans... selon l’Ecriture.
318. Quelle est l’évidence qu’une personne est rĂ©ellement remplie du Saint-Esprit?

212 Jean 14:26 : «Il...» «Quand le Saint-Esprit sera venu, voyez-vous, Il vous annoncera les choses Ă  venir.» Voyez-vous? Il sera un... Il perfectionnera cela. Ce qui est fait de main d’homme ne le fera pas; et Il est la Parole. Quand Lui, le Saint-Esprit, sera venu, Il S’identifiera Lui-mĂȘme en vous avec l’Ecriture. Et ceci est le signe vĂ©ritable que le Saint-Esprit est en vous, parce qu’Il est la Parole.

213 Or, regardez! Qu’en serait-il si vous parliez en langues? Je dĂ©sire simplement vous demander ceci. JĂ©sus a dit ce que ferait le Saint-Esprit lorsqu’Il viendrait. Ainsi, qu’en serait-il si vous parliez en langues, sautilliez, criiez, et tout le reste et qu’ensuite, vous veniez Ă  la Parole; et qu’alors je vous parle du baptĂȘme de – vous prouvant par l’Ecriture, comme je l’ai fait, que le baptĂȘme utilisant les titres de PĂšre, Fils et Saint-Esprit provient absolument d’une mauvaise comprĂ©hension de l’Ecriture et que personne n’a jamais Ă©tĂ© baptisĂ© ainsi... et que malgrĂ© tout vous continuiez Ă  rester attachĂ© Ă  cela, pourriez-vous me dire que le Saint-Esprit en vous ferait une chose pareille? Comment peut-Il renier Sa propre Parole?

214 Lorsque je vous montre ce qui est censĂ© arriver en ces jours-ci, comment le Fils de l’homme doit Se rĂ©vĂ©ler et ce qu’Il doit faire, et tous ces passages de l’Ecriture qui se sont accomplis aujourd’hui, et qu’ensuite vous le voyiez descendre et identifier cela, comment pouvez-vous continuer Ă  vous cramponner Ă  une dĂ©nomination et dire que vous ĂȘtes nĂ© de nouveau? Pourriez-vous comprendre cela?

215 Pourrais-je dire Ă  ma femme que je l’aime et – et avoir un rendez-vous avec une autre femme et courir çà et lĂ , et ensuite lui dire sincĂšrement que je l’aime? Pensez-vous que ce serait un vĂ©ritable amour? Pourrait-elle me dire qu’elle m’aime si, pendant que je serais au loin, elle sortait avec un autre homme?

216 C’est exactement ce qu’IsraĂ«l fit Ă ... Vous savez ce que dit la Bible Ă  ce sujet, comment Il dit, parle... IsraĂ«l, Il dit : «Tu as Ă©cartĂ© les jambes et tu as invitĂ© chaque homme qui passait. Tu as jouĂ© le rĂŽle d’une prostituĂ©e Ă  Mon Ă©gard; et Je vais te rĂ©pudier, divorcer d’avec toi.» Exactement! Qu’est-ce? Vous commettez adultĂšre contre votre propre corps. Et lorsqu’une femme s’en va vivre avec un autre homme, ou un homme avec une autre femme, alors qu’ils sont mariĂ©s, ils souillent leur propre chair. Et lorsqu’une personne se dit chrĂ©tienne et qu’elle nie catĂ©goriquement que l’Ecriture est juste, elle commet adultĂšre contre le Corps dont elle prĂ©tend faire partie, voyez-vous? Ainsi, c’est une telle marque de l’antichrist qu’elle peut sĂ©duire les Ă©lus si c’était possible.
319. Frùre Branham, est-ce correct pour une – une fillette de porter des pantalons et des shorts?

217 Quel Ăąge a-t-elle? Je vous laisse simplement en juger par vous-mĂȘme si vous ĂȘtes un chrĂ©tien. Une petite fille ou n’importe quel tout petit enfant, j’imagine; je ne sais pas, je... Tout ce que je sais, c’est que la Bible dit que c’est une abomination pour une femme de porter un vĂȘtement de... d’homme. Voyez-vous? «Une femme»; il n’est pas dit: «Une enfant.» Or, maintenant, je... Faites juste comme vous voudrez quant Ă  cela, je... Pour ma part, je ne vois rien de mal Ă  ce qu’une toute petite enfant... qu’une toute petite fille de quatre ou cinq ans porte un... Lorsqu’elles sont toutes petites, vous savez ce que je veux dire, elles courent çà et lĂ  dans la cour. Si elle porte ce que vous appelez des pantalons ou quelque chose de ce genre et que c’est une toute petite fille, je – je ne vois rien de mal Ă  cela. Peut-ĂȘtre...

218 Voyez-vous, je vous dĂ©clare simplement ce que dit la Parole. C’est une abomination pour une femme de porter un vĂȘtement d’homme.
320. OĂč sommes-nous censĂ©s nous rĂ©unir? Vous avez dit que l’on doit se rassembler sous les trompettes.

219 Je crois, mon ami, ma soeur, ou qui que vous soyez, que vous – vous vous trompez Ă  ce sujet. Je n’ai jamais dit de vous rassembler sous les trompettes. J’ai dit qu’IsraĂ«l se rassemblait sous les trompettes, pas l’Epouse des nations. Non, non! Les trompettes, le son des Sept Trompettes devait rassembler IsraĂ«l (combien savent cela?) de tous les endroits du... Oui, non pas le... Non, non! Non, non! Non, pas – pas – pas IsraĂ«l. Ainsi, ce n’est pas que... Nous ne nous rassemblons pas sous les trompettes avec le – Ă  – l’Epouse ne le fait pas. Les Trompettes viennent aprĂšs la FĂȘte de PentecĂŽte. Voyez-vous? Et l’enlĂšvement vient... Et cela... pas cette question maintenant.
321. FrĂšre Branham, si vous avez le temps, veuillez expliquer Matthieu 10:41; j’aimerais savoir ce qu’est une rĂ©compense de prophĂšte?

220 Eh bien, JĂ©sus a dit : «Quiconque reçoit un prophĂšte en qualitĂ© de prophĂšte recevra une rĂ©compense de prophĂšte.» Une rĂ©compense de prophĂšte, c’est d’ĂȘtre un ami du prophĂšte. Quiconque reçoit un juste en qualitĂ© de juste, recevra une rĂ©compense de juste. Est-ce juste? Et s’ils veulent savoir ce qu’est une rĂ©compense de prophĂšte, c’est d’ĂȘtre un ami du prophĂšte. Voyez-vous? C’est une rĂ©compense. Il est votre ami.

221 Comme pour la femme sunamite, cela peut parfois vous ĂȘtre utile, voyez-vous? Ce fut le cas pour elle, voyez-vous? Observez les serviteurs de Dieu.
Oh! la la! Maintenant, nous sommes... Il – Il me faut vraiment terminer et, amis, je – je suis dĂ©solĂ© de devoir le faire, mais regardez seulement ça, voyez simplement, il y en a des centaines. [FrĂšre Branham est pressĂ© par l’assemblĂ©e de rĂ©pondre Ă  davantage de questions. – N.D.E.] Non! Mais... je sais, mais, voyez-vous, je – j’apprĂ©cie ce que vous dites, mais je pense Ă  ces pauvres gens qui doivent rouler sur des centaines de kilomĂštres encore ce soir. Oh! la la! il y en a vraiment... il y en a tant lĂ , je...
322. FrĂšre Branham, je voudrais savoir tout ce qui concerne le MillĂ©nium, tout Ă  ce sujet. Est-ce aprĂšs le Souper des Noces, ou – ou est-ce sur la terre? Je ne – je n'y comprends rien.

222 Eh bien, frĂšre ou soeur, il m’est Ă  moi-mĂȘme difficile de le comprendre. Mais la seule chose que je puisse dire est celle-ci : c’est que le Souper des Noces vient avant le MillĂ©nium.

223 Or, voyez-vous, quelqu’un, je sais qu’il est ici quelque part, m’a posĂ© une question Ă  ce sujet, il disait : «FrĂšre Branham, vous avez – vous avez tort Ă  propos des soixante-dix semaines de Daniel. Il y aura encore soixante-dix semaines.» Non, le Messie devait venir et prophĂ©tiser, et au milieu des soixante-dix semaines, de la soixante-dixiĂšme semaine, qui fait sept ans, Il devait – Il devait ĂȘtre retranchĂ© des vivants et offert en sacrifice. Combien se souviennent de cela? TrĂšs bien. Combien d’annĂ©es alors JĂ©sus, le Messie, prĂȘcha-t-Il? Trois ans et demi. Donc, il y a encore trois ans et demi qui sont fixĂ©s.

224 Et dans Apocalypse, au chapitre 11, ces deux prophĂštes prophĂ©tisent pendant mille deux cent soixante jours. Trois ans et demi sont encore promis Ă  IsraĂ«l, lorsque l’Epouse des nations sera partie. Combien comprennent cela maintenant? Voyez-vous? TrĂšs bien. TrĂšs bien.
323. Ceci est un... Je tiens un snack-bar et je sers en majoritĂ© des Ă©lĂšves de l’école secondaire. Depuis que je suis dans la LumiĂšre, j’ai enlevĂ© la machine Ă  sous et (le juke-box qu’ils ont) le juke-box. Les adolescents fument et veulent entendre du rock’n’roll Ă  la – Ă  la radio. Je n’ouvre que quatre heures environ par jour. Je ne – je ne suis ni pour la cigarette, ni pour la boisson, mais cela me tracasse de tenir cet endroit.

225 Vous savez, c’est un problĂšme, voyez-vous? Ce qu’il y a, c’est que vous ĂȘtes – vous ĂȘtes... qu’il vous faut peut-ĂȘtre gagner votre vie. Mais savez-vous ce que cela me ferait? Cela me rendrait si nerveux que je ne pourrais pas... Je – je... cela... Il se peut que vous soyez capable de le supporter, mais de voir cette petite bande de «Rickys» et de «Rickettas», se comportant ainsi lĂ -dedans, je – je... cela me mettrait hors de moi. Voyez-vous?

226 Je vous dirais que je – je... Si cela m’appartenait, je sais ce que je ferais. Je dirais : «ArrĂȘtez cela ou sortez d’ici.» Voyez-vous? Je tiendrais un endroit correct ou je n’en tiendrais pas du tout. Mais vous, si vous devez le faire pour gagner votre vie, je ne veux pas manquer d’égard envers vous, frĂšre ou soeur. Je – je sais que c’est dur de dire ces choses, mais seulement cela – cela... Ce n’est pas juste, voyez-vous, car cela donne quelque peu l’impression que...

227 C’est comme la personne qui, ce matin, disait de nos sƓurs qu’elles portaient les robes si courtes, nos sƓurs ĂągĂ©es, qu’elles Ă©taient un mauvais exemple pour les jeunes filles. Je pense aussi que c’est juste. Voyez-vous?

228 Et j’en pense la mĂȘme chose. Quand on vous voit lĂ -dedans au milieu de toute cette fumĂ©e et ce chahut, et que l’on connaĂźt votre tĂ©moignage... et tous les jurons et – et toutes les railleries qu’il y a parmi ces petits enfants comme cela, et qu’ils se comportent ainsi et que vous ne dites rien lĂ -dessus, c’est mauvais pour votre tĂ©moignage. Faites tout selon que le Seigneur vous conduira. Je prie Dieu de vous guider dans la bonne direction.
324. Si le fait de faire la queue pour entrer dans l’église va devenir seulement un souvenir, que va-t-il se passer si nous ne passons pas par la tribulation? Devrions-nous nous retrouver... mĂȘme quelques souffrances... mĂȘme? Si nous ne devons pas voir...
Voyez-vous? Je... Cette question est probablement celle-ci. J’essaie de me dĂ©pĂȘcher; je – je – je ne devrais pas faire cela. Je devrais les remettre car il y a des points sur lesquels vous pourriez vous Ă©tendre une heure durant, voyez-vous, et cela – les examiner de fond en comble. Je vais – je vais arrĂȘter.

229 Regardez. Les gens veulent dire que... pensent qu’ils... que l’Eglise va passer par la tribulation, voyez-vous? Elle ne le fera pas; Elle ne le peut pas, voyez-vous, parce qu’Elle est dĂ©jĂ  rachetĂ©e.

230 Or, l’église, les – les croyants de nom comme Lot passeront par la tribulation, voyez-vous, et ils seront sauvĂ©s comme au travers du feu. NoĂ© passa par la tribulation, Ă©tant transportĂ© au-dessus de celle-ci, puis il en sortit avec Cham, qui pollua de nouveau la terre, voyez-vous? Lot sortit, ses propres filles couchĂšrent avec lui et il eut des enfants de ses propres filles, voyez-vous? Mais Abraham engendra la Semence Royale, la Semence de la promesse. Enoch partit pour la Gloire dans l’EnlĂšvement, il alla simplement se promener et retourna Ă  la Maison. Il n’est jamais passĂ© par la tribulation, voyez-vous?

231 Vous y ĂȘtes, voyez-vous? Elle ne passe pas par lĂ , la Bible ne peut par un type... Et les types ne peuvent faillir, voyez-vous? Elle ne prĂ©dit pas que l’Epouse... Or, l’église passera par la tribulation.

232 Maintenant, les gens disent : «Qu’en est-il des saints d’antan?» C’était le changement des dispensations. Ce fut sous la persĂ©cution. Si vous Ă©tiez ici pour entendre parler de ces Ages de l’Eglise, et voir comment ils entrĂšrent dans ces tĂ©nĂšbres et durent faire cela, cela montre donc lĂ  oĂč ils devaient subir cette persĂ©cution, car chacun des Ăąges de l’Eglise et tout le reste montraient qu’ils allaient en s’assombrissant toujours davantage jusqu’au moment oĂč, finalement, ils en vinrent Ă  renier complĂštement Son Nom et prirent un autre nom par lequel ils vivaient, mais Ă©tant morts : Sardes. Il y eut Thyatire et Sardes, puis il y eut... puis on en vint Philadelphie, etc. Puis on en arrive au temps de l’appel Ă  sortir de l’Epouse, celle qui devra Ă©chapper Ă  toute damnation. Elle est jugĂ©e digne d’échapper Ă  toute cette damnation et Ă  toute cette colĂšre qui doivent venir sur la terre, afin que vous soyez jugĂ©s dignes d’y Ă©chapper, non pas de passer par cela, mais d’y Ă©chapper, voyez-vous? Est-ce que tout le monde comprend maintenant? Voyez-vous?

233 L’église, les tiĂšdes, tout ce qui est en dehors de l’Epouse Ă©lue, passera par la tribulation. Ils ne ressusciteront pas Ă  la premiĂšre rĂ©surrection : «Le reste des morts ne vĂ©cut pas pendant mille ans», ce sera seulement l’Epouse Ă©lue prĂ©destinĂ©e et prĂ©ordonnĂ©e, ceux que Dieu s’est choisis. «Qui sont-ils, FrĂšre Branham?» Je ne sais pas! Je ne peux pas vous dire qui c’est, mais je sais qu’ils vont ĂȘtre lĂ , parce que le Seigneur l’a dit. Voyez-vous? Ce sont ceux qui s’élĂšveront au-dessus de la tribulation, mais les autres passeront par la tribulation, ils tomberont et tout sera dĂ©truit avant le MillĂ©nium. Alors les – les justes entreront dans le MillĂ©nium pour y vivre mille ans.

234 AprĂšs les mille ans vient alors le Jugement du grand TrĂŽne blanc; alors les morts, Ă  la fois les justes et les injustes, ressuscitent. Les livres sont ouverts et le Livre de Vie est ouvert; et les saints, l’Epouse et l’Epoux, s’assoient et jugent le monde. Et c’est Ă  ce moment-lĂ  que s’accomplira cette parole : «Et Il jugera toutes les nations avec une verge de fer.» Toutes les nations se tiendront lĂ  devant Lui et Il les jugera avec une verge de fer. Il sĂ©parera les brebis des boucs et dira aux boucs : «Retirez-vous», et aux brebis : «Venez, vous, les bĂ©nis de Mon PĂšre.»

235 Il y aura alors ... un rassemblement des saints sur la surface de la terre. Satan sera relĂąchĂ© de sa prison, et il fera de nouveau la guerre aux saints, exactement comme il le fit d’abord dans la Gloire. Alors Dieu fera descendre des cieux une pluie de feu et de soufre, et la terre entiĂšre s’enfuira comme... Elle sera simplement consumĂ©e et dĂ©truite. Puis il n’y aura plus de mer, ni d’eau, il ne restera plus rien sur la terre. Les volcans jailliront et Ă©clateront et exploseront, et la chose entiĂšre...

236 «Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la premiĂšre terre avaient disparu, et la mer n’était plus. Et moi, Jean, je vis descendre du ciel, d’auprĂšs de Dieu, la Ville Sainte, prĂ©parĂ©e comme une Ă©pouse qui s’est parĂ©e pour son Ă©poux.» Vous souvenez-vous de cela? Et dans cette Epouse... «Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes», et Dieu habitera avec eux dans cette CitĂ© en forme de pyramide de 1500 miles carrĂ©s [2413,5 kmÂČ â€“ N.D.T.]. Et au sommet de cette CitĂ©, il y aura une LumiĂšre. Amen! Oh, cette CitĂ© sur la Montagne de Sion,
Bien que ne la connaissant pas,
Je l’aime pourtant.
Je vous rencontrerai dans ces Ages,
Quand j’atteindrai cette CitĂ© sur la colline.

237 Au sommet de la Montagne de Sion se tiendra l’Agneau. Et la CitĂ© n’aura pas besoin de lumiĂšre, parce que l’Agneau en est la LumiĂšre. Et au-dessus de l’Agneau sera le PĂšre, qui est le Logos, Dieu, la grande LumiĂšre, la LumiĂšre Eternelle, qui brillera juste au-dessus du TrĂŽne. Et JĂ©sus ne sera pas sur le TrĂŽne de Son PĂšre, Il sera sur Son propre TrĂŽne. Et le PĂšre planera au-dessus du Fils, le PĂšre et le Fils seront un. «Avant qu’ils aient cessĂ© de parler, j’exaucerai. Avant qu’ils aient pensĂ©, je penserai pour eux.» C’est vrai.

238 Et JĂ©sus remettra un Ăąge parfait, parfait, Ă ... au Dieu vivant parfait; Ăąge qu’Il a rachetĂ© et qu’Il remettra entre les mains du PĂšre. Est-ce juste? Il le remettra Ă  Dieu le PĂšre, Lequel est Esprit, pas un homme, mais un Esprit. La source de toute bontĂ© c'est Dieu. Et en bontĂ©... Or, tout ce qu’il y a de perverti est mauvais; c’est le royaume de Satan. Tout ce qui est bien appartient Ă  Dieu. Tout ce qui est mal appartient...

239 Et alors Dieu Se matĂ©rialisa dans un Homme appelĂ© JĂ©sus-Christ, Lequel Ă©tait Son Fils. Ce Fils donna Sa Vie afin qu’Il puisse amener d’autres fils, pour que Dieu puisse devenir tangible, opĂ©rant tout en tous. «En ce jour-lĂ , vous connaĂźtrez que Je suis dans le PĂšre, que le PĂšre est en Moi, que Je suis en vous et que vous ĂȘtes en Moi.»

240 Oh! frĂšres, ce sera un vrai jour! Vous n’aurez pas Ă  rouler depuis Birmingham pour venir Ă©couter le Message; le Message sera Ă  ce moment-lĂ  avec nous, n’est-ce pas? Oh! ce sera un – ce sera un moment merveilleux – vraiment merveilleux! Nous attendons ce jour; que Dieu en hĂąte la venue.

241 Cette grande CitĂ©, qui se trouvera lĂ  (eh bien, voyez-vous, cela ne... Vous dites : «1500 miles [2413,5 km – N.D.T.] de haut?» C’est ce que la Bible dit. Or, ce ne sera pas 1500 miles Ă  la verticale comme cela. Voyez-vous? Nous avons une autre mesure gĂ©ographique dont tous les cĂŽtĂ©s sont Ă©gaux; c’est la pyramide. Voyez-vous?

242 Et la CitĂ© aura probablement une inclinaison d’environ 60 degrĂ©s. Et si cela commence ainsi et que cela monte jusqu’à 1500 miles de haut, pensez simplement Ă  la hauteur que cela aura et combien de temps il faudra pour y arriver. Vous saurez Ă  peine que vous gravissez la montagne, parce que 1500 miles de haut, Ă  soixante degrĂ©s, cela fait qu’on y est Ă  peu prĂšs comme ceci. Voyez-vous? Et la CitĂ© se trouve entiĂšrement sur cette montagne. Elle est aussi haute que longue; et aussi longue que large. La hauteur, la profondeur et la largeur sont toutes – toutes Ă©gales; tous les murs sont Ă©gaux. Une pyramide a quatre cĂŽtĂ©s, et ces quatre cĂŽtĂ©s seront...

243 Or, les murs autour de la CitĂ© auront – auront 216 pieds [65,83 m – N.D.T] de haut, 144 coudĂ©es, et chacun d’eux est une pierre. Pensez un peu Ă  cette CitĂ©, mes amis. Oh! la la! Pourquoi – pourquoi sommes-nous assis ici oĂč il fait chaud? Pourquoi faisons-nous ces choses? Pourquoi parcourons-nous de telles distances en voiture? Pourquoi nous – pourquoi peinons-nous ainsi? Chaque centimĂštre de la route en vaut la peine. Oh, les peines de la route ne sembleront rien,
Lorsque j’arriverai au bout du chemin.
C’est juste. Oh! quel merveilleux moment ce sera!

244 Et lĂ , JĂ©sus S’assiĂ©ra sur le TrĂŽne. Et de dessous le TrĂŽne coulera le fleuve de la Vie, ruisselant le long de ces quatre parois en petites gorges et en petits bras qui conflueront en une riviĂšre qui descendra Ă  travers la CitĂ©. Il coulera ainsi Ă  travers les rues, et de chaque cĂŽtĂ© se dresseront les arbres de vie qui porteront... ou renouvelleront leurs fruits tous les... tous les trente jours. Oh! quelle CitĂ©!

245 Et souvenez-vous, Dieu, le CrĂ©ateur qui a crĂ©Ă© les cieux et la terre, est dans la Gloire en ce moment mĂȘme, en train de prĂ©parer cette CitĂ©. Abraham la chercha. Il quitta sa demeure; il se sĂ©para de tout ce qui lui Ă©tait cher pour chercher... Pourquoi? Il Ă©tait un prophĂšte. Et Ă©tant un prophĂšte, il Ă©tait rattachĂ© Ă  l’Esprit et il Ă©tait une partie de l’Esprit. Et quelque chose en lui disait : «Il y a une Cité». Et il commença Ă  La chercher. Il dit : «Je suis un pĂšlerin, un Ă©tranger. Je cherche une CitĂ© dont l’Architecte et le Constructeur est Dieu.» Il savait que cette CitĂ© Ă©tait quelque part. Oh! la la! Et je crois que sur le sol-mĂȘme oĂč il la chercha, prĂ©cisĂ©ment lĂ , en Palestine, c’est lĂ  qu’Elle s’élĂšvera, parce qu’Elle sera sur la montagne de Sion. C’est lĂ  qu’Elle se trouvera.

246 Regardez jusqu’oĂč Elle s’étendra dans la – dans la mer, d’une mer Ă  l’autre. Pensez Ă  cette CitĂ© de 1500 miles, placĂ©e lĂ  sur la Montagne du Seigneur. Oh! ce sera merveilleux!

247 Le lion et l’agneau se coucheront ensemble. Le lion mangera de la paille comme le bƓuf. L’ours sera gentil et le loup apprivoisĂ©. Quel temps merveilleux ce sera! Il ne se fera ni tort ni dommage, tout sera paix et amour; il n’y aura plus de vieillesse, plus de maladie, plus de mort.

248 Amis, ceci n’est pas une histoire de pĂšre NoĂ«l ou quelque mythe, c’est Ă©crit dans la Parole. Et jamais la Parole n’a failli. Et en pensant Ă  la promesse mĂȘme de... non dans les anciens jours bibliques, mais en ce jour-ci, le jour que Dieu... aujourd’hui. Il n’y a pas un seul iota de Sa Parole qui ait une fois failli. Oh, je suis en route pour Ă  cette CitĂ©. Je L’aime, ne L’aimez-vous pas?

249 Non! Maintenant, frĂšres et sƓurs, il est 21h20’. Je sais que j’ai des amis ici qui viennent du fin fond du Kentucky. Je sais que j’ai des amis qui viennent de diffĂ©rentes parties du pays. Si vous voulez rester toute la nuit, je payerai votre chambre. Je vous ai dit qu’il y a un dĂźner qui vous attend et que je payerai pour le motel si vous dĂ©siriez rester. La seule chose que vous ayez Ă  faire est de le voir lĂ -derriĂšre, et je ferai cela certainement. Je ferai n’importe quoi pour vous aider. Je vous aime.

250 Ce n’est pas mon intention de rĂ©pondre Ă  ces questions, peut-ĂȘtre parfois d’une façon contraire. Si vous ne le croyez pas, c’est parfaitement en ordre. Je dĂ©sire que vous m’aimiez quand mĂȘme, parce que Dieu sait que je vous aime de cette façon-lĂ . Je rĂ©ponds seulement Ă  ces questions au mieux de ma connaissance – il se peut que je me sois trompĂ© sur quelques-unes d’entre elles, les amis, mais ce n’était pas volontaire. Si j’avais eu environ six Ă  huit questions, j’aurais pu m’arrĂȘter sur chacune d’elles et les expliquer d’une maniĂšre approfondie, mais au lieu de les prendre rapidement comme je l’ai fait, je... J’en ai quelques-unes Ă  propos du mariage et du divorce. J’avais seulement... je pensais rĂ©pondre Ă  quelques-unes d’entre elles. Je n’en trouve plus ici que je puisse prendre. Mais j’ai quelques questions trĂšs importantes ici, trĂšs importantes. Je dĂ©sire y rĂ©pondre pour vous, si je le peux.

251 Maintenant, si vous habitez dans les environs, appelez Billy mercredi; je saurai d’ici lĂ  si je serai de retour. Je prierai cette semaine. Mais j’ai une quantitĂ© d’entrevues privĂ©es, oh! une pile Ă  peu prĂšs comme ceci! Et j’en ai presque autant en Arizona, dont je devrai m’occuper un de ces jours, quand je le pourrai. Et il y a des gens qui sont vraiment malades. Quelques-uns d’entre eux ont des problĂšmes et ils ne savent simplement pas que faire... des mariĂ©s qui ont des problĂšmes.

252 Et quelques-unes de ces questions, ici, ont dĂ» ĂȘtre changĂ©es en entrevues privĂ©es, parce que je ne pouvais pas lire ouvertement ce que les gens disaient lĂ -dedans Ă  propos de leur mariage et des choses comme cela. J’ai donc demandĂ© Ă  Billy d’aller voir qui c’était et – et de les appeler pour leur dire que nous allons simplement leur accorder une entrevue, afin que je puisse m’entretenir avec eux de ces choses. Certaines sont trĂšs sĂ©rieuses, et ce sont des questions auxquelles on devrait rĂ©pondre.

253 Je suis ici pour essayer de vous aider, parce que je vous aime. Vous ĂȘtes mes enfants que j’ai engendrĂ©s Ă  Christ. Je rĂ©clame chacun de vous. Je vous rĂ©clame ce soir; je vous rĂ©clame tout le temps; je vous rĂ©clame sans cesse, et cela en tant que mon frĂšre et ma soeur. Vous ĂȘtes mes enfants; je – je suis votre pĂšre dans l’Evangile, non pas votre pĂšre comme il en serait d’un prĂȘtre, je suis – je suis votre pĂšre dans l’Evangile comme Paul le disait. Je vous ai engendrĂ©s Ă  Christ, et maintenant, je – je vous marie Ă  Christ, c’est-Ă -dire je vous donne en fiançailles Ă  Christ comme une vierge pure. Ne me dĂ©cevez pas! Ne me dĂ©cevez pas! Restez une vierge pure.

254 «Comment y arriverai-je, FrĂšre Branham?» Restez juste avec la Parole; menez une vie pure et irrĂ©prochable; n’ayez rien Ă  faire avec les choses du monde. Si l’amour de celui-ci est dans votre cƓur, dites : «O JĂ©sus, je T’en prie, retire cela de moi. Je ne veux pas ĂȘtre ainsi.»
Maintenant, je ne veux pas dire que vous devez simplement ĂȘtre une personne qui – qui dise cela; je – je veux dire qu’il vous faut ĂȘtre un croyant authentique. Croyez JĂ©sus-Christ et vivez pour Lui chaque jour. Ne faites pas le mal.

255 Eh bien, souvent je parle de la croyance calviniste. Or, ne pensez pas que cela vous donne la libertĂ© de faire tout ce que vous dĂ©sirez. L’autre jour, quelqu’un... Je lui ai demandĂ© : «Etes-vous allĂ© Ă  l’église?» Il a rĂ©pondu : «Je suis allĂ© chasser.»
La femme de cet homme est venue me voir, et elle revenait de la buanderie, le dimanche. Je lui ai dit : «Pourquoi n’ĂȘtes–vous pas allĂ©e Ă  l’église?»
Elle a dit : «Je faisais ma lessive.»
J’ai dit : «Vous n’auriez pas dĂ» faire cela.»
«Eh bien, a-t-elle dit, je ne suis pas une vieille lĂ©galiste.» J’ai dit: «Mais je pensais que vous Ă©tiez une chrĂ©tienne.» Voyez-vous? J’ai ajoutĂ©: «Savez-vous que vous mettez une pierre d’achoppement sur le chemin de quelqu’un?» Voyez-vous? J’ai dit : «Cela...».
«Eh bien, oh! je – je crois ceci. Je n’ai pas Ă  faire ces choses-lĂ . Je ne suis pas une lĂ©galiste.»

256 Eh bien, regardez mon frĂšre, ma soeur, regardez, Paul a dit : «Si le fait de manger de la viande met une pierre d’achoppement sur le chemin de mon frĂšre, je ne mangerai plus de viande aussi longtemps que le monde subsistera.» Et je pense que ce serait beaucoup mieux...

257 Maintenant, vous direz : «FrĂšre Branham, vous chassez. N’ĂȘtes-vous jamais allĂ© Ă  la chasse le dimanche?» Laissez-moi vous dire quelque chose. Non pas... je ne cherche pas Ă  me jeter des fleurs, mais je... Je ne suis donc pas un observateur du Sabbat, je crois que le Saint-Esprit est notre Sabbat. Je crois cela, mais je crois que nous devrions honorer cette rĂ©surrection comme un mĂ©morial. C’est un mĂ©morial que je... Si vous honorez un certain jour, honorez celui de la rĂ©surrection.

258 Or, il n’y a aucune loi indiquant d’observer un certain jour, parce que vous entrez dans le Sabbat de la paix quand vous entrez en Lui. J’ai lĂ -dedans cette question Ă  laquelle je rĂ©pondrai de toute façon trĂšs bientĂŽt, si le Seigneur le veut, au sujet de ce qu’est le jour du Sabbat. Je l’expliquerai, Dieu voulant.
Et maintenant, remarquez, souvenez-vous de ceci, voyez-vous? Lorsque j’étais un jeune garçon, que j’avais Ă  peu prĂšs quatorze ans, je chassais Ă  la trappe pour gagner ma vie juste lĂ  sur la route oĂč vivait Eichs. La seule chose que je faisais faire pour nous aider Ă  avoir du pain Ă  la maison Ă©tait d’attraper des mouffettes, des rats musquĂ©s et des opossums.
J’aime chasser Ă  la trappe et je devais le faire. J’allais Ă  l’école puant comme une mouffette, et je – je n’avais qu’un seul habit, et c’est tout ce que je pouvais porter. C’est tout ce que j’avais. Maman le prenait pour le laver, puis je le remettais; eh bien, c’est ainsi que j’allais Ă  l’école, quand j’étais petit. Et me tenant lĂ  une nuit, je me disais: «J’ai posĂ© des trappes lĂ -bas, prĂšs de chez les Wathen, plus haut.» Chaque matin, vers deux heures, je partais avec ma lanterne vĂ©rifier ces trappes, puis je revenais Ă  temps pour aller Ă  l’école. Lorsque j’attrapais un lapin, je le vendais Ă  quinze cents. Avec cela, j’achetais une boĂźte de cartouches, et pour tuer, peut-ĂȘtre, trois ou quatre lapins avec. Lorsqu’il nous manquait de quoi faire des petits pains et des lapins... eh bien, et de la sauce de viande pour le souper, je vendais l’autre pour avoir peut-ĂȘtre de quoi acheter du pain ou de la farine pour en faire une sauce de viande. Je ne sais pas si vous avez dĂ» vivre ainsi ou non.

259 J’installais dans la riviĂšre des lignes pour attraper les truites; j’y descendais chercher des poissons, et je les vendais pour dix cents la livre. Pour installer mes lignes Ă  truites, je n’avais pas de canoĂ«; je nageais Ă  l’aide d’un tronc d’arbre. J’entrais dans la riviĂšre – qui Ă©tait encore froide –, je mettais mon seau d’appĂąts lĂ  sur le tronc d’arbre et je le poussais devant moi tout en nageant comme ceci, tout nu dans la riviĂšre; et je vĂ©rifiais ce... J’avais une ficelle sur mon cĂŽtĂ© pour attacher mes poissons. Il y avait des espĂšces de poissons-chats qui me frĂŽlaient la jambe quand ils passaient ainsi, alors que je mettais mon appĂąt sur...

260 Mais regardez, plus d’une fois, je suis entrĂ© dans cette riviĂšre Ă  23 heures et j’enlevais chaque appĂąt de cette ligne. Si je ne pouvais en attraper suffisamment en six jours, je ne voulais pas de ceux qui seraient venus le septiĂšme jour.

261 Je me suis tenu lĂ  sous la pluie un soir, je peux encore me voir debout lĂ , appuyĂ© contre... J’étais un pĂ©cheur; et je me tenais debout, appuyĂ© contre le montant de la porte, comme ceci. Oh! il pleuvait Ă  verse! Il Ă©tait presque 23 heures. Je dis : «Je rentrerai tard ce soir, mais je vais aller dĂ©clencher chacune de ces trappes. Je n’en attraperai pas le jour du sabbat.» Je dis : «Je ne – je n’installerai pas de trappes.» Dieu honorait cela.

262 Je me souviens du temps oĂč je dĂ©sirais toujours... toute ma vie, je dĂ©sirais toujours ĂȘtre chasseur. Mon grand-pĂšre en Ă©tait un. Vous savez, ma grand-mĂšre venait des rĂ©serves indiennes; elle recevait une pension. J’aime vraiment la vie de plein air.

263 Et je me souviens avoir toujours dĂ©sirĂ©... Toute ma vie je – je dĂ©sirais... Je pensais que si jamais je pouvais gagner assez d’argent pour acquĂ©rir un fusil de calibre 30 – 30, si jamais j’y arrivais, alors je me procurerais un bon nombre de trappes, j’irais dans les montagnes et abandonnerais tout. Je pensais : «Un jour, je prendrai peut-ĂȘtre mon fusil calibre 22 et m’exercerai Ă  ĂȘtre un bon tireur, peut-ĂȘtre qu’un jour, un chasseur voudra-t-il de moi pour l’accompagner. Si je parviens Ă  ĂȘtre un assez bon tireur, il me laissera l’accompagner pour le protĂ©ger. Je finirai par aller chasser.» Je vois, accrochĂ©s aux murs de ma maison... et... les meilleurs fusils que l’on puisse acheter. Ils y sont accrochĂ©s, si bien que je pourrais prĂȘter ces fusils aux gens pour qu’ils aillent Ă  la chasse.

264 Il me laisse aller dans les montagnes et prĂȘcher, et certains des meilleurs guides du monde m’emmĂšnent Ă  la chasse gratuitement. «GrĂące Ă©tonnante, combien le son en est doux!»

265 Lorsque je... MĂȘme ce matin, un vieux chasseur de cerfs, quelque part ici, ayant un Remington .35, je n’avais rĂ©ellement pas besoin de ce fusil mais, ayant passĂ© son bras autour de moi, il a dit qu’il se faisait trop vieux pour chasser. Il a dit : «Je veux te donner mon fusil.» Je pensais Ă  l’époque oĂč j’étais un jeune garçon, oh! la la! qu’est-ce que cela aurait Ă©tĂ© si j’avais pu penser que je possĂ©derais un tel fusil. Et maintenant, je pense simplement Ă  ces bons fusils accrochĂ©s lĂ  au mur de ma maison, et aux endroits oĂč je pourrais aller chasser.

266 Je me souviens quand je sortais et que les garçons achetaient des cornets de glace. Et parfois, certains d’entre eux avaient une piĂšce de cinq cents de plus et ils m’en achetaient un. Oh! la la! je ne pouvais pas leur en acheter en retour. Je pensais : «Si je...»

267 Et ils avaient parfois l’habitude d’acheter ces vieux... ce que nous appelons «mudlark hamburgers» [hamburgers de gamin de rue – N.D.T.]. Je ne sais pas si tous vous vous en souvenez ou non, mais certains d’entre vous, les vieux... On se le procurait pour cinq cents, et il y avait beaucoup d’oignons frits qui accompagnaient cela. Oh! j’aime ça! Etant petits enfants, nous n’avions point... rien que du pain de maĂŻs et de la mĂ©lasse Ă  manger, vous savez ce que c’est.

268 Eh bien, quand quelqu’un m’achetait un de ces hamburgers, dites donc, oh! je me lĂ©chais ensuite les doigts aux endroits que cela avait pris! C’était – c’était... cela avait vraiment bon goĂ»t, et je pensais : «Oh! dis donc, cet homme, si seulement je pouvais lui acheter un hamburger!» Et maintenant, je peux payer le souper Ă  toute une Ă©glise.

269 Je me souviens de toutes ces choses, et d’oĂč cela est-il venu? De la grĂące de Dieu, je n’ai rien fait.

270 Je me souviens ĂȘtre descendu cette rue et avoir parlĂ© Ă  quelqu’un. Mon pĂšre, vous le savez tous, buvait; il fabriquait du whisky. Et de ce fait, personne ne voulait rien avoir Ă  faire avec moi. Je descendais la rue et essayais de parler aux gens; je rencontre encore ces gens aujourd’hui. J’essayais de parler Ă  quelqu’un s’il n’y avait personne d’autre Ă  qui parler. Ils se tenaient lĂ  et faisaient : «Ouais, hum – hum.» Voyez-vous? J’étais un Branham.

271 Ainsi, cela m’attristait beaucoup, je faisais alors demi-tour et m’en allais. Je me disais : «Je n’en suis pas coupable. Je n’ai pas fait ce que mon pĂšre a fait. Je n’ai jamais bu de ma vie. Pourquoi ai-je Ă  subir cela?» Et il n’y a pas longtemps je disais Ă  ma femme ici prĂ©sente : «Il me faut presque rester hors de la ville.» Dieu a Ă©tĂ© vraiment bon pour moi.

272 Un jour, alors que j'Ă©tais assis lĂ , je mĂ©ditais sur ce passage oĂč il parla Ă  Nathan. Nathan... David lui dit : «Est-ce juste pour moi d’habiter dans une maison de cĂšdre et que l’Arche de mon Dieu soit lĂ  dehors, sous une tente?» Il...
Nathan, le prophĂšte, dit : «David, fais tout ce qui est dans ton cƓur, car Dieu est avec toi.» Le prophĂšte commit une erreur, involontairement.
Cette nuit-lĂ , le Seigneur vint vers le prophĂšte et lui dit : «Va dire Ă  Mon serviteur David que Je l’ai pris de la bergerie quand il faisait paĂźtre ces quelques brebis lĂ -bas; et que Je lui ai donnĂ© un nom comme celui des grands de la terre (Il n’a jamais dit qu’Il lui avait donnĂ© le plus grand nom. Il lui a simplement donnĂ© un nom comme celui des grands de la terre.). J’ai fait toutes ces choses pour toi, David. J’ai retranchĂ© tes ennemis partout oĂč tu es allĂ©. Je me suis tenu Ă  tes cĂŽtĂ©s. Je ne t’ai jamais dĂ©laissĂ©, et Je ne te dĂ©laisserai pas. Mais Je ne puis te laisser construire la citĂ©.»

273 Je pensais Ă  cela, Ă  la position que Dieu m’a fait atteindre, et au fait qu’Il m’a fait connaĂźtre de grands hommes et m’a permis de faire le tour du monde. Et des gens du monde entier, et des personnes malades me sollicitent pour aller prier pour eux... et veulent qu’on leur accorde quelques minutes avec vous, alors qu’il y a quelques annĂ©es seulement, ils ne dĂ©tournaient mĂȘme pas... ils dĂ©tournaient la tĂȘte en me voyant dans la rue. Et maintenant, les hommes d’affaires prospĂšrent Ă  cause des gens que j’amĂšne dans la ville et que je reçois ici, car ceux-ci mangent et logent dans leurs Ă©tablissements, motels, etc., et ont... frĂ©quentent ces motels et vont ailleurs dans la ville, etc.

274 Les gens qui... Les gens ne m’aimaient pas du tout; personne ne voulait de moi. Et maintenant, avec l’aide de Dieu, je crois que je dirige l’Epouse de JĂ©sus-Christ. Oh! «GrĂące Ă©tonnante, combien le son en est doux!»

275 D’oĂč cela provient-il? De mon instruction? Je n’en ai point. D’oĂč cela provient-il? De ma personnalitĂ©? Je n’en ai point. Cela est-il venu de ma connaissance en thĂ©ologie? Je n’en ai point. D’oĂč cela est-il venu? De la grĂące de Dieu qui m’a sauvĂ©. C’est la grĂące qui apprit Ă  mon cƓur la crainte
C’est la grñce qui dissipa mes craintes
Combien heureuse parut cette grĂące,
Le premier jour que j’ai cru.
A travers de nombreux dangers, peines et piĂšges,
Par oĂč je suis dĂ©jĂ  passĂ©;
C’est la grĂące qui m’a protĂ©gĂ© jusqu’ici,
C’est la grñce qui m’amùnera à la Maison.
Et lorsque nous aurons passé dix mille ans, là dans cette Cité,
Qui est plus brillante que le soleil,
Nous aurons plus de temps pour chanter Ses louanges,
Que lorsque nous avons commencé.
Oh! combien j’aime JĂ©sus, ce beau Nom qui me sauva lorsque j’étais un – un pĂ©cheur, qui me guĂ©rit lorsque j’étais malade, qui m’a fait la promesse d’une demeure dans cette CitĂ©! J’ai une demeure dans ce Rocher. Rien d’autre ne compte maintenant si ce n’est de rassembler tous les enfants de Dieu et de dire : «Allons-y.» L’heure, minuit sonne; il est plus tard que nous le pensons. Prions.

276 Seigneur JĂ©sus, la fin d’un jour parfait... C’est comme quand nous nous tenons au sommet de la montagne et que nous regardons le soleil, quand les rayons rouges apparaissent lĂ -bas, derriĂšre les grandes montagnes de l’Ouest, quand le grand Ɠil se ferme, quand les oiseaux rentrent dans leurs nids, car la nuit approche. Nous avons vu un autre grand jour spirituel durant lequel le Saint-Esprit nous a aidĂ©s Ă  rĂ©pondre Ă  ces questions. Maintenant, nous allons Ă  notre nid, Seigneur. Prends soin de nous; ne laisse rien nous arriver, Seigneur. Garde-nous des serpents nocturnes et du mal. Que Dieu soit prĂšs de nous Ă  chaque instant, nous protĂ©geant et nous aidant.

277 Je Te prie, PĂšre cĂ©leste, de bĂ©nir chacun de ceux qui ont Ă©tĂ© dans la rĂ©union, ceux qui n’ont pas pu y ĂȘtre et tous ceux qui Ă©coutent les bandes. Que les questions ne soient pas trop difficiles. Et si j’ai fait une erreur, Seigneur, Tu connais mon cƓur, ce n’était pas mon intention. Je Te prie, ĂŽ Dieu! s’il y a quoi que ce soit de faux, de ne jamais, ne jamais laisser cela continuer ainsi; que la bande puisse s’arrĂȘter. Ne me laisse tromper personne, Seigneur. Laisse-moi ĂȘtre Ton fidĂšle serviteur, parce que c’est le profond dĂ©sir de mon cƓur; que je vive ou que je meure, que j’attende ou que je m’en aille, que je dorme ou que je sois rĂ©veillĂ©, lorsqu’Il viendra, cela importe peu pour moi, PĂšre; que Ta volontĂ© soit faite. «Car je sais que mon RĂ©dempteur est vivant, et qu’au dernier jour Il Se tiendra sur cette terre. MĂȘme si les vers dĂ©truisaient ce corps, cependant dans ma chair, je verrai Dieu.» Ça, c’était le prophĂšte Job, lorsqu’il vit la venue du Seigneur.

278 Et, Seigneur, aujourd’hui, en tant que Tes serviteurs, nous nous attendons Ă  Ta venue. Ainsi, peu nous importe Seigneur, quand, comment et oĂč, nous dĂ©sirons seulement Te plaire. Nous sommes entre Tes mains. Garde-nous, Seigneur, jusqu’à ce que le soleil se lĂšve. Accorde-le, et alors nous marcherons tous vers Sion, cette CitĂ© oĂč l’Agneau est la lumiĂšre.

279 Voici, Seigneur, mes chers enfants que j’ai engendrĂ©s pour Toi au travers des liens de la Bible; ils sont le fruit de cette Parole. Ils m’aiment et je les aime. Et je sais que Tu nous aimes tous. Nous Te prions, ĂŽ Dieu! de nous imprĂ©gner de Ta Parole afin que nous ne voyions que Lui.
Accorde-le, Seigneur. Puissions-nous ĂȘtre tellement remplis de Sa Parole que l’Esprit puisse nous utiliser n’importe oĂč, Ă  n’importe quel endroit pour manifester toute Parole qu’Il a promise. Accorde-le Ă  chacun de nous. Ici, sur cet auditoire, ces...

280 Mon frĂšre Jackson retourne maintenant lĂ -bas en Afrique du Sud. Va avec lui et sa femme; sois avec eux, Seigneur. Guide-les pendant leur voyage.

281 Voici frĂšre Lee Vayle, il Ă©crit et il note chaque parole que je prononce, pour essayer de rĂ©diger le livre. Ô Dieu, aide frĂšre et soeur Vayle!

282 Voici ces frĂšres qui viennent de – d’Arkansas, et – et les frĂšres Martin et – et – et tous ces autres frĂšres. Je Te prie d’ĂȘtre avec chacun d’eux.

283 Sois avec frĂšre Neville, frĂšre Capps, frĂšre Ruddell, frĂšre Jackson, avec tous. Ô Dieu, il y en a tant! Ils sont venus de la GĂ©orgie, de l’Alabama, et d’un bout Ă  l’autre du pays, et de toutes les parties du monde.
Nous pensons alors au chant : Oh, ils viennent de l’est et de l’ouest;
Ils viennent des pays lointains;
Pour fĂȘter avec le Roi, pour manger comme Ses convives;
(Il les a invitĂ©s Ă  se nourrir de Lui-mĂȘme.)
Que ces pÚlerins sont bénis;
Contemplant Son saint visage
Brillant d’un amour divin;
Participants bénis de Sa grùce,
Brillant comme les joyaux de Sa couronne.

284 Ô Dieu! puissions-nous tellement briller comme des joyaux de Sa couronne, afin que les autres Le voient et qu’ils brĂ»lent de Le servir! Accorde-le, Seigneur. ProtĂšge-les tout le long de la route. BĂ©nis chacun.

285 Et, PĂšre, au temps fixĂ© par Toi... Je suis Ton serviteur. Si Tu dĂ©sires que je continue ces questions la semaine prochaine, ou que je m’occupe de ces entrevues, rĂ©vĂšle-le-moi, Seigneur, et fais-le-moi savoir d’ici mercredi, afin que nous le sachions. Accorde-le, PĂšre, afin que les gens puissent venir. Et je demande cette bĂ©nĂ©diction afin que Tu nous aides et – et que Tu viennes nous visiter de nouveau ici, lors de notre prochaine rĂ©union.

286 Sois avec frÚre Neville et avec ces hommes qui apportent la Parole là-bas au Texas, en Arkansas et à différents endroits; PÚre, sois simplement avec eux. FrÚre Pearry Green et tout le groupe là-bas, et... sois simplement avec eux tous, Seigneur; ce sont Tes enfants. Partout dans le monde, ils attendent Ta venue. Aide-nous, PÚre, nous Te prions, comme nous nous abandonnons à Toi. Au Nom de Jésus, utilise-nous. Amen.

287 J’aime ce cantique : «Ils viennent de l’est et de l’ouest.» Combien le connaissent? Je ne sais pas jusqu’à quel point je le connais, mais je pense que j’en connais au moins un couplet. Vous pouvez le jouer, soeur, je ne sais pas s’ils peuvent le chanter. Oh! ils viennent de l’est et de l’ouest,
Ils viennent des pays lointains;
Pour fĂȘter avec le Roi,
Pour manger comme Ses convives;
Que ces pÚlerins sont bénis;
Oh! contemplant Son saint visage
Brillant d’un amour divin;
Participants bénis de Sa grùce,
Brillant comme les joyaux de Sa couronne.
Oh! JĂ©sus revient bientĂŽt,
Alors nos peines seront finies;
Oh! et si notre Seigneur venait maintenant
Pour ceux qui sont sans péché.
Oh! seriez-vous alors dans la joie
Ou dans le chagrin et dans une grande détresse?
Quand le Seigneur viendra dans la gloire,
Nous Le rencontrerons lĂ  dans les airs. (Aimez-vous cela? Essayons encore.)
Oh! ils viennent de l’est et de l’ouest;
Ils viennent des pays lointains;
Pour fĂȘter avec le Roi,
Pour manger comme Ses convives;
Que ces pÚlerins sont bénis;
Contemplant Son saint visage
Brillant d’un amour divin;
Oh! participants bénis de Sa grùce,
Brillant comme les joyaux de Sa couronne.
Oh! JĂ©sus revient bientĂŽt,
Alors nos peines seront finies;
Oh! et si notre Seigneur venait maintenant
Pour ceux qui sont sans péché.
Oh! Seriez-vous alors dans la joie
Ou dans le chagrin, et dans une grande détresse?
Quand notre Seigneur viendra dans la gloire,
Nous Le rencontrerons lĂ  dans les airs. (Combien veulent Le rencontrer lĂ -haut? Oh! la la!)
Oh! JĂ©sus revient bientĂŽt, (Fermez simplement les yeux et imaginez que vous entendez le son de la trompette.)
Alors nos peines seront finies;
Oh! et si notre Seigneur venait maintenant
Pour ceux qui sont sans péchés.
Oh! seriez-vous alors dans la joie
Ou dans le chagrin, et dans une grande détresse?
Quand notre Seigneur viendra dans la gloire,
Nous Le rencontrerons lĂ  dans les airs. (Aimez-vous cela?)

288 Pat, sois courageux! L’aurore se lĂšvera pour toi un de ces matins. Je n’ai pas vu exactement oĂč c’est allĂ©, mais cela paraissait bon. Amen! Tu as attendu longtemps, FrĂšre, mais cela reviendra. Et c’est comme le pain Ă  la surface des eaux, tu le retrouveras un jour. C’est juste. TrĂšs bien.
Oh! L’aimez-vous? Ma foi regarde à Toi,
Toi, Agneau du Calvaire,
Oh! Sauveur divin;
Maintenant, Ă©coute-moi quand je prie,
Ôte tous mes pĂ©chĂ©s,
Ne me laisse jamais m’éloigner de Toi.
Pendant que je marche dans ce labyrinthe de la vie,
Et que les chagrins m’environnent,
Sois mon Guide;
Fais que la nuit se change en jour,
Ôte la peur du chagrin,
Oh! que je sois tout à Toi dùs aujourd’hui!
(N’aimez-vous pas cela?) Ma foi regarde à Toi.
Toi, Agneau du Calvaire,
Oh! Sauveur divin;
Maintenant, Ă©coute-moi quand je prie,
Ôte tous mes pĂ©chĂ©s,
Ne me laisse jamais m’éloigner de Toi.
BĂ©ni soit le lien qui unit (Oh! la la!)
Nos cƓurs dans l’amour chrĂ©tien;
La communion d’ñmes sƓurs
Est pareille à celle d’En haut.
Devant le TrĂŽne de notre PĂšre,
Nous répandons nos priÚres ferventes;
Nos craintes, nos espoirs, nos buts,
Nos réconforts et nos soucis sont un.
Et quand nous nous séparons,
Cela nous cause de la peine;
Mais nos cƓurs seront toujours unis
Dans l’espoir de nous revoir.

289 Soeur Wilson, vous souvenez-vous qu’il y a environ trente-trois ou trente-cinq ans, lors d’une rĂ©union dans une petite maison, nous nous tenions les uns les autres par la main? Je savais que vous vous en souviendriez. Oh! tendons la main maintenant et prenons celle de quelqu’un! BĂ©ni soit le lien qui unit
Nos cƓurs dans l’amour chrĂ©tien;
La communion d’ñmes sƓurs
Est pareille à celle d’En haut
Devant le TrĂŽne de notre PĂšre,
Nous répandons nos priÚres ferventes;
Nos craintes, nos espoirs, nos buts,
Nos réconforts et nos soucis sont un.
Quand nous nous séparons,
Cela nous cause de la peine;
Mais nos cƓurs seront toujours unis
Dans l’espoir de nous revoir.
Est-ce que vous vous aimez les uns les autres? Petits enfants, aimez-vous les uns les autres. Au revoir, au revoir,
Au revoir, aux pieds de JĂ©sus;
Au revoir, au revoir,
Que Dieu soit avec vous jusqu’à nous revoir

290 L’aimez-vous? N’est-Il pas merveilleux? Vous aimez-vous les uns les autres? Tournez-vous et dites-vous quelque chose l’un Ă  l’autre. Dites : «Que Dieu vous bĂ©nisse, frĂšre; que Dieu vous bĂ©nisse, soeur.»

291 On nous Ă©coute ce soir, lĂ , de l’autre cĂŽtĂ© de la riviĂšre, Soeur Wilson. Je peux voir le vieux frĂšre Seward en train de marcher sur le plancher en tapant des mains. J’ai vu notre frĂšre tout barbu, lĂ -derriĂšre lever les mains et louer Dieu; je pensais Ă  frĂšre Ryan et Ă  l’habitude qu’il avait de s’asseoir juste lĂ , dans l’ancien tabernacle, avec sa barbe longue comme cela. Il nous Ă©coute ce soir de l’autre cĂŽtĂ© des portails de la gloire, un vieux saint bien-aimĂ©. N’est-Il pas merveilleux? Prends le Nom de JĂ©sus avec toi,
Enfant de tristesse et de peine.
Il va te procurer la joie et le réconfort,
Oh! prends-Le partout oĂč tu vas.
Précieux Nom, Î combien doux!
Espoir de la terre, joie du ciel,
Précieux Nom, Î combien doux!
Espoir de la terre, joie du ciel.
Prends maintenant le Nom de JĂ©sus avec toi, (Pourquoi?)
Comme un bouclier contre tout piùge. (Qu’arrive-t-il?)
Quand les tentations t’environnent,
Murmure ce saint Nom en priant.
Précieux Nom, Î combien doux!
Espoir de la terre, joie du ciel.
Précieux Nom, Î combien doux!
Espoir de la terre, joie du ciel.
[FrĂšre Branham parle Ă  quelqu’un dans l’assemblĂ©e – N.D.E.] Est-ce votre fillette? Elle est mignonne.

292 Pour les entrevues, Billy a dit que vous voyiez cela avec lui d’ici mercredi, ou de mercredi jusqu’à samedi pour les prochaines entrevues pour savoir si... Si nous n’avons pas de rĂ©unions aprĂšs mercredi, voyez cela avec lui, vous qui avez des entrevues. Certains d’entre vous, il ne sait pas comment vous joindre. Ainsi, il va... Tous ceux qui veulent des entrevues maintenant, qu’ils voient cela avec Billy.

293 L’aimez-vous? TrĂšs bien. Maintenant, au revoir, que Dieu vous bĂ©nisse. Inclinons la tĂȘte; et je m’en vais demander Ă  mon vaillant et brave ami qui s’en va outre-mer maintenant, jusque lĂ  en Afrique, oĂč une fois j’ai ƓuvrĂ© comme missionnaire au Nom du Seigneur, frĂšre Sidney Jackson, lui et sa femme... Nous avons Ă©tĂ© trĂšs heureux de les avoir avec nous durant ces quelques derniers services. Combien Dieu l’a bĂ©ni! Et je vais demander Ă  frĂšre Sidney Jackson s’il veut congĂ©dier cet auditoire par la priĂšre. FrĂšre Jackson, s’il vous plaĂźt.

EN HAUT