ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication Questions Et Reponses N°4 de William Branham a été prêchée 64-0830E La durée est de: 1 hour and 53 minutes .pdf La traduction Shp
Télécharger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)    .mp3
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Questions Et Reponses N°4

1 Bonsoir, mes amis. Je venais de m’entretenir avec notre bien-aimé pasteur... Frères, j’ai... je pense qu’il y en avait quelques-unes mises de côté, que je n’avais pas abordées; je ne pouvais tout simplement pas aller plus loin. Oh! la la! je suis très abattu par les visions. Voyez-vous? Et il y en a eu beaucoup, à peu près quinze ou vingt cet après-midi, et cela me met tout simplement en pièces. Je ne faisais que voir un peu ici et là. Je suis sorti, j’ai dit : «Frère Neville, si – si vous pouvez continuer, allez-y; j’aimerais m’éclipser et rentrer à la maison.» J’ai dit: « Je suis sur le point de m’effondrer, même mon cœur palpite et sursaute.» Et j’ai dit : « Je – je suis – Il me serait difficile de supporter davantage.»

2 Il a dit : «Frère Branham, les gens m’ont demandé si vous pouviez finir de répondre à ces questions.» Et je – je – je ne veux jamais me dérober à mon devoir. J’apprécie Frère Neville. Et peut-être que pendant quelques minutes, je ferai le mieux possible. Et je – je sais qu’il y a... Billy est entré là-dedans; je lui ai demandé : «Les as-tu tous fait passer?»

3 Il a répondu : «Papa, il y en a vingt ou plus qui sont toujours dans l’atten – dans l’attente.» Ainsi, je ne pouvais pas prendre... Il y a eu une trentaine de personnes aujourd’hui, et des visions pour environ vingt-cinq d’entre elles; ainsi, vous pouvez vous imaginer où j’en suis. Ainsi, je – je suis vraiment fatigué, vraiment fatigué mentalement. Mais nous prierons et nous allons commencer tout de suite ces questions à partir de là où nous nous sommes arrêtés. Et puis, lorsque je – si je vais en Arizona avec ceci à l’esprit, je serai tout le temps dérangé. Je reviendrai très bientôt, le Seigneur voulant, et je parlerai un jour, aussitôt que possible, sur le sujet – sur le mariage et le divorce.
Prions.

4 Dieu bien-aimé, Tu connais mon cœur et Tu connais mes sentiments; Tu connais tout à mon sujet. Et je prie, ô Dieu, il y a bien des gens... je les laisse simplement prendre trop de temps, Seigneur; ils sont nombreux. Mais je suis si reconnaissant, car je ne crois pas qu’il y en ait un qui soit venu aujourd’hui sans avoir été aidé. Je crois que chacun d’eux est reparti heureux et satisfait. Les choses auxquelles je ne pouvais pas répondre moi-même, Tu es descendu dans des visions et Tu as révélé ce qui se trouvait dans leurs vies passées (ils sont assis ici, beaucoup d’entre eux, en ce moment même, ils écoutent cela et savent que c’est la vérité); Tu leur as révélé les choses qui étaient dans leurs vies passées et qui avaient causé certaines choses. Ils le savent, Seigneur. Il n’y a aucun moyen au monde pour moi de savoir cela sans Ton aide.

5 Et je prie, Père Céleste, que... Bien que je sois fatigué, je suis cependant heureux d’être Ton serviteur; et je Te prie de bénir ceux qui attendaient, plusieurs de ceux qui voulaient entrer. Et je – je – j’ai confiance, ô Dieu, qu’on s’en – qu’on s’en occupera, que Ton grand Saint-Esprit leur donnera tout ce dont ils ont besoin.

6 Aide-moi à terminer ces questions, ô Dieu bien-aimé, ou à les traiter de mon mieux, afin que Ton peuple obtienne réponse à ses questions. Je leur ai demandé de les écrire. Ils les ont effectivement écrites, et je me sens obligé d’essayer d’y répondre pour eux. Ainsi, je Te prie de me donner la force afin de pouvoir accomplir mon devoir envers Toi et envers les gens. Je prie au Nom de Jésus. Amen.

7 Maintenant, nous allons directement commencer à partir de là où nous nous sommes arrêtés ce matin. Il se peut que je ne sois pas capable d’en lire d’autres, car je suis un peu enroué à force de beaucoup parler. Combien sont passés par le discernement aujourd’hui et ont vraiment apprécié que Dieu leur ait donné ce que...? Voyez-vous? C’est le meilleur de tous, ce genre de services. Les choses que vous désirez savoir et les choses qui ont été cachées dans la vie sont révélées et déclarées.

8 Et – et souvenez-vous, beaucoup de ces choses... Maintenant, beaucoup d’entre vous savent qu’il y a eu certainement des choses embarrassantes qui ont été dites et dévoilées, mais personne ne connaît cela, si ce n’est Dieu et moi. Et ce qui vous a été dit, cela doit rester entre vous et Dieu; laissez simplement cela de côté... Combien parmi vous savent que le Seigneur a révélé des choses qui ont été – ce qui – faites afin de vous aider? Levez la main si c’était le cas. Voyez-vous? Je ne connaissais même pas ces gens, ni rien à leur sujet, mais c’est Lui – Lui qui a fait cela.

9 Bien, passons maintenant aux questions aussi rapidement que possible et voyons si nous pouvons prendre le... Il y en a encore une autre ici quelque part. On y a mentionné «Numéro 3». Je crois que c’est une lettre; c’est exact, c’est simplement une lettre. Je m’excuse. Je vais les déposer ici au fur et à mesure que j’en trouve, et je pense... Oui, monsieur, ceci aussi est une lettre. Et il y est mentionné. «Question», mais je crois que c’est une lettre, une question dans une lettre. Non, ce n’est pas ça, c’est une question au sujet d’un songe. Très bien, je vais lire le songe, et puis je verrai si le Seigneur m’en donnera l’interprétation, et je vous ferai parvenir cela aussitôt que je le pourrai. Je pense que vous avez écrit votre adresse. Voyons un peu si elle est mentionnée; sinon, je vous demanderai de mentionner votre adresse, vous qui avez écrit cette question et – et le songe. Non, votre adresse n’y figure pas.

10 Vous qui avez écrit la lettre (elle a un... elle m’est juste adressée), donnez votre adresse à Billy; ainsi, comme je poursuis mon chemin vers l’Arizona, j’irai dans le désert et je prierai. Et s’Il me donne l’interprétation, je saurai à qui écrire cela (Voyez-vous? Sans cette adresse là-dessus... pour donner l’inter-) s’Il la donne. Mais je ne le dirai pas, à moins qu’Il le fasse, parce que je ne peux que faire ainsi; alors je saurai que c’est juste. Bien.
376. L’Epouse, ceux qui croient ce Message, ira-t-elle à l’ouest, je veux dire, pour finalement se rassembler là-bas?
377. Et est-ce que (Maintenant, juste un instant, ceci est... amène... Juste une seconde. Oh! Non, ce n’est pas cela, c’est marqué «R-é-v» je pensais... C’est : Révélation chapitre – et on dirait «Rév. Capps», et je – je – j’étais juste un peu – un peu embrouillé là-dessus. C’est... Si vous pouviez voir, c’est à cela que ça ressemble effectivement. Voyez-vous? C’était «Rév. Capps», et puis cela continuait ici... Non, ça va.) Apocalypse chapitre 12 parle de l’Epouse?

11 Non! Maintenant, «L’Epouse devra-t-elle à la longue se rendre à l’ouest?» Autant que je sache, non. L’Epouse est universelle, partout dans le monde. Maintenant, que tous ceux qui comprennent cela disent: «Amen!» [L’assemblée répond : «Amen.» – N.D.E.]
Peu importe où vous êtes, où vous mourez, quoi que ce soit, si vous mourez en Christ, Dieu vous ramènera avec Lui. Peu importe si vous êtes brûlé, dévoré, détruit, quoi que ce soit, Dieu vous ramènera avec Christ lorsqu’Il viendra. Vous n’avez pas à vous rassembler à l’ouest ou ailleurs. Où que le Seigneur vous conduise...

12 Cependant, si vous sentez qu’il vous faut partir à l’ouest, laissez-moi le rendre bien clair maintenant, avant que je ne parte. Maintenant, ainsi... (Est-ce qu’on est en train d’enregistrer ce message? Oui? Très bien.) Ce n’est pas à moi de vous dire où aller. Si vous sentez qu’il vous faut venir à l’ouest, venez à l’ouest. Si vous sentez qu’il vous faut aller à l’est, au nord, à l’ouest, au sud, allez là où le Seigneur vous conduit. Que tous ceux qui comprennent cela disent : «Amen.» [L’assemblée répond : «Amen.» – N.D.E.]

13 Je n’essaie pas de dire à quelqu’un où ne pas aller. Si vous venez à Tucson, en Arizona, où j’habite temporairement en ce moment... C’est comme je vous l’ai dit ce matin, j’ai le mal du pays, je n’ai pas de maison où aller. Je regrette de ne pas avoir quelqu’un – un endroit que je pourrais appeler un chez-moi et où je pourrais me rendre. De... Ce soir, si j’avais 10 mille dollars que je pouvais dépenser pour une place – et les dépenser volontiers pour me procurer un endroit dont je puisse dire : «Voici l’endroit que j’aimerais appeler un chez-moi», je les dépenserais volontiers. Je n’ai aucun endroit.
Frère Freeman, je pense que vous me connaissez depuis mon enfance; je – je – je suis un vagabond. Ne devenez jamais un vagabond, trouvez-vous un endroit que vous aimez et installez-vous; attendez le Seigneur Jésus.

14 Mais si vous désirez venir à l’ouest, à Tucson, en Arizona, là où j’habite, vous êtes les bienvenus, je serai content de vous recevoir. Vous êtes mon frère, ma sœur. Je ferai n’importe quoi au monde pour vous aider. Et – et vous tous qui êtes venus là-bas, j’ai essayé du mieux que je pouvais de vous faire un bon accueil et vous montrer tout ce que je connaissais, et vous faire visiter les alentours, j’ai fait tout ce que je pouvais. Et vous serez toujours les bienvenus.

15 Mais si vous venez sur cette base, pensant que L’Epouse, ou que sais-je encore, sera enlevée à partir de Tucson, en Arizona, et à partir de là seulement, vous faites erreur. Ne venez pas là pour ça, ne venez pas pour ça, car c’est une erreur. Ce n’est pas vrai.

16 Maintenant, Apocalypse, chapitre 12 ...Mais il y a juste une chose que le Seigneur me révèle ou dont Il me parle comme... Je sors à peine de ces visions (voyez-vous?) et c’est un peu difficile de m’en éloigner. Voyez-vous? Mais Il semble me dire encore de parler davantage concernant ce départ à l’ouest.

17 Maintenant, comme je l’ai dit avant, je ne suis pas là-bas pour le simple plaisir d’y être, je suis là-bas parce que je suis conduit à y être. Mais pour ce qui est de demeurer là-bas et d’en faire ma demeure, je pense que cela n’est pas vrai. Non, je pense que ce ne sera que pour un laps de temps très court, jusqu’à ce que le but pour lequel Dieu m’a envoyé là sera atteint. Je ne peux pas vous dire ici pourquoi j’y vais, mais je ne m’y rendrais pas simplement pour le plaisir d’y aller.

18 L’autre jour, il a été demandé dans une question : «Nous savons pourquoi vous êtes allé en Arizona pour la première fois, c’était pour ces Anges qui sont apparus. Pourquoi y êtes-vous retourné pour la deuxième fois?» Vous souvenez-vous que cette question a été lue?

19 Combien se rappellent le moment où je suis revenu après cela et que j’étais assis là avec ma femme, devant le docteur Lee Vayle? (Je crois qu’il est quelque part dans le bâtiment.) Et je parlais de l’Arizona, du fait pour nous de rester ici, et une main est apparue sur le mur avec une Lumière et elle a écrit [en lettres] : «Retourne en Arizona.» Combien se souviennent de cela? C’est pourquoi je suis retourné. Je ne savais pas pourquoi j’y retournais, mais une fois arrivé là, Il m’a alors révélé pourquoi il fallait retourner. Et si je le dis, alors Satan empêchera cela. Mais il ne connaît pas mon cœur. Il n’est pas la Parole, ainsi il ne connaît pas mon cœur. Mais si je le dis, alors il l’entend. Ainsi, maintenant, souvenez-vous de cela.

20 Maintenant, en parlant l’autre jour, j’ai rendu cela un peu... Peut-être que vous avez eu, on dirait, une mauvaise impression, j’ai dit : «Ne venez pas en Arizona.» Je ne voulais pas dire : «Ne venez pas!» Voici ce que je voulais dire : si vous êtes conduit à venir, allez de l’avant et faites-le, si vous êtes conduit à aller en Californie, en Arizona, partout où vous êtes conduit. Mais si vous allez là-bas, disant : «Frère Branham, je vais là-bas car je crois que vous allez rester là pour prêcher la Parole», je crois que là, vous êtes dans l’erreur. Voyez-vous? L’endroit où je prêche, c’est ici même, dans ce Tabernacle; c’est ici.

21 Je ne tiens pas un seul service en Arizona. Je ne suis en Arizona que pour quelques heures seulement, chaque fois. Je n’ai pas... J’ai une réunion avec les hommes d’affaires après Noël, le premier de l’an, à Phœnix. C’est tout ce que j’ai; j’ai promis cela, rien d’autre.

22 Ma prochaine réunion, à ce que je sache, se tiendra ici même, au croisement de la 8ème Rue et de la rue Penn, au Branham Tabernacle. J’ai trente ou quarante sujets qui, je le sais, prendraient chacun une semaine ou deux pour les traiter, des sujets que j’ai à cœur de prêcher ici au Branham Tabernacle, ici même à Jeffersonville, Indiana.

23 Et maintenant, si vraiment vous désirez aller quelque part pour rester avec la Parole, là où notre Message... et notre Message n’est pas différent, c’est le même Message que vous avez entendu toute votre vie, seulement quelque chose de plus a été révélé Là-dessus. Ce Message est le même Message que Luther a prêché, le même Message que Wesley a prêché, le même Message que les pentecôtistes ont prêché; seulement, il y a quelque chose qui Y a été ajouté. Cette chose, c’est la révélation des Sceaux, ce que ces réformateurs ont laissé de côté (voyez-vous?), cela est révélé en ce jour-ci, ça ne pouvait pas l’être à ce moment-là. Le Message pentecôtiste ne pouvait pas être connu aux jours de Luther ou de Wesley; Il devait attendre jusqu’à l’âge pentecôtiste. Mais l’âge pentecôtiste n’est rien d’autre que l’âge luthérien à un niveau plus avancé. C’est juste comme le maïs ou autre chose qui mûrit; il en est de même de l’Eglise.

24 Si je devais prêcher ce soir, je prêcherais sur le sujet (je l’ai noté ici dans la Bible) : «La Vigne qui a été transplantée d’Egypte en Palestine». Combien parmi vous ont jamais su que Dieu avait dit qu’Israël était Sa vigne? Puis, à partir de cela, me référer à Jésus qui est la Vigne. Et maintenant, l’Eglise a été transplantée au monde, elle n’est pas plantée dans la boue, mais elle est établie en Christ, et elle doit produire les fruits. Voyez-vous? Et cela était censé être mon message pour ce soir, si je devais prêcher. Mais je me suis dit que je ferais mieux de prendre ces questions, ainsi j’ai simplement mis cela de côté. Je prendrai cela peut-être à mon retour.

25 Le chapitre 12 de l’Apocalypse ne concerne pas l’Epouse. Le chapitre 12 de l’Apocalypse (je ne l’ai pas consulté, mais je le connais), c’est la femme qui se tient dans le soleil avec la lune sous ses pieds. La lune représentait la loi; la femme représentait Israël; l’église et les douze étoiles sur son front étaient ces douze apôtres, ces douze âges de l’Eglise, et ainsi de suite, qui viennent de passer. Voyez-vous? Et elle avait le soleil à sa tête. En fait, vous voyez, la lune est une ombre du soleil; en fait, la loi était une ombre de bonnes choses à venir. Et cette femme, c’est Israël, et non l’Epouse. Maintenant, je ne m’attarderai pas trop là-dessus, car je dois en finir avec ces questions.
378. Romains 7:14-18. «Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle; mais moi, je suis charnel, vendu au péché, car ce que je veux faire... Pas ce que je veux. Je ne fais point ce que je veux et je fais ce que je hais. Or, si je fais ce que je ne veux pas, je (p–e–u–x) à la loi– reconnais par là que la loi est bonne. Et maintenant ce n’est plus moi qui le fais, mais c’est le péché qui habite en moi.» Je ne comprends pas ceci.

26 Eh bien, ils ont indiqué le passage de l’Ecriture; c’est Paul qui parle aux Romains. Maintenant, il a dit... Laissez-moi simplement clarifier un peu cela afin que vous puissiez le voir. Il a dit : «Il y a deux personnes en moi, l’une veut que je fasse le bien, l’autre veut que je fasse le mal. Et chaque fois que je commence à faire le bien, alors le mal m’en empêche.»

27 Combien parmi vous qui avez eu les entrevues cet après-midi ont expérimenté la même chose ce matin? Voyez-vous, la même chose. J’ai parlé de cela ce matin, pendant quelque temps.

28 Vous êtes un homme qui est dirigé par six sens à l’extérieur; vous êtes dirigé à l’intérieur par un seul sens qui est la foi. Et cette foi ne s’accorde pas avec tous les six sens si ces six sens lui sont contraires. Mais l’un est opposé à l’autre. Maintenant, aussi longtemps que les six sens s’accordent avec la foi, c’est merveilleux; mais lorsque les six sens ne s’accordent pas avec la foi, alors laissez les six sens tranquilles.

29 Maintenant, prenons ici, par exemple, une déclaration, une promesse faite par Jésus. L’homme intérieur dit que c’est la vérité, l’homme extérieur raisonne et dit que ça ne peut pas être vrai pour vous; alors ignorez l’homme extérieur et acceptez l’homme intérieur. Maintenant, Paul parle de la même chose. Etant sous la loi, il était vendu au péché de la chair. Il en est de même pour chacun de nous. C’est la raison pour laquelle nous sommes – nous avons les ennuis que nous connaissons, pour avoir été mariés quatre ou cinq fois, et ceci et cela, et le – toutes sortes de péchés, et des adultères, et tout ce qui arrive au cours de nos vies; c’est à cause de ces choses. Nous sommes charnels, et cette partie doit périr; mais alors, à l’intérieur, nous sommes un homme esprit, l’âme est à l’intérieur, et ça, c’est la foi dans la Parole de Dieu. Alors nous soumettons notre corps extérieur à la Parole par la foi, en acceptant ce que Dieu a dit.

30 Comment puis-je prendre un grateron et en faire un grain de blé? Il m’est impossible de le faire. Le seul moyen possible, c’est que l’intérieur de ce grateron soit transformé d’un grateron-blé – d’un grateron en un germe appelé «vie de blé». Alors vous enterrez ce grateron, et cela produit un grain de blé (C’est juste. Voyez-vous?), car il y a une vie de blé qui a été mise dans le grateron. Et la vie de ce grateron a été retirée. Mais la nature du grateron demeurera toujours accrochante (Voyez-vous?); et restera ainsi jusqu’à ce que cette nouvelle vie sorte de la terre et soit complètement développée et ressuscitée de nouveau. Lorsque cela sort, alors ce n’est plus un grateron, mais du blé – mais du blé. Mais tant qu’il se trouve ici sur la surface de la terre et le – dans le – en dehors de la terre... alors un grateron demeure toujours accrochant, mais il a en lui la nature du blé.

31 Et tant que vous serez dans cette vie, vous aurez une nature accrochante et vous aurez une nature charnelle qui vous gênera tant que vous vivrez; mais à l’intérieur de vous, vous êtes né de nouveau. Et lorsque vous ressusciterez, vous serez à la ressemblance de Christ et tout le péché vous aura quitté. Voyez-vous? C’est – c’est cela la chose.

32 Puis-je dire ceci ? Cela a l’air d’une plaisanterie. Un Indien... Ce sont des gens bien drôles. Et je... Ils ne sont pas drôles. C’est à nos yeux qu’ils sont bizarres, mais à leurs yeux ils paraissent normaux. Et si vous arrivez à les connaître, ils sont très bien. Il fut demandé une fois à un Indien après qu’il fut sauvé...

33 Je me souviens d’un Indien à Phœnix, en Arizona. Billy passait là, pour distribuer les cartes de prière. D’habitude, il se tient là et distribue les cartes de prière. Et ce sont les gens qui sont capables de se précipiter là et de s’emparer des cartes de prière...alors que ces – ces gens bien portants n’avaient en réalité qu’un mal de tête, un mal de dents, ou quelque chose qui n’allait pas à leur orteil, ils recevaient – ils recevaient les cartes de prière, Frère Ruddell. Et après – et après qu’ils les avaient reçues, alors dans la ligne de prière, tout ce que j’avais, c’était quelqu’un avec un mal de tête, quelqu’un avec quelque chose qui n’allait pas à son orteil, et quelque chose comme cela. Et il y avait des gens qui étaient assis là, se mourant du cancer et autres, qui ne pouvaient pas entrer dans la ligne de prière.
J’ai dit : «Billy, va là-bas et demande à ces gens de quoi ils souffrent. Et s’ils n’ont pas le cancer ou quelque maladie horrible, ou quelque chose qui va les tuer, ne leur donne pas ces cartes de prière. Amène dans cette ligne de prière ces gens qui vont – ceux qui sont à l’article de la mort si le Seigneur ne les aide pas. Que les autres attendent simplement. Que les autres viennent dans la ligne de prière rapide ou quelque chose comme cela. Mais que ces gens qui sont prêts de mourir...»
J’ai dit : «Pose-leur la question.»
Il dit : «Eh bien, tu avais dit : ‘Mélange tout simplement les cartes et donne-les-leur’, c’est ce que je faisais.»
J’ai dit : «Mais tu prends ces gens – qui devancent les autres et obtiennent... Ces pauvres paralytiques et le reste ne peuvent pas en obtenir.»
«Très bien, je vais le faire.»
Il se rendit là. Il y avait un vieil Indien – et ils sont très drôles – il ne voulait pas s’asseoir sur une chaise. On lui donna une chaise, mais il s’assit par terre sous la tente. Il portait un chapeau, il ne voulait pas l’enlever; il avait une plume accrochée derrière son chapeau, et il était simplement assis là. Billy s’approcha de lui, et passa, puis il demanda : «Vous voulez une carte de prière?»
– «Hum.»
Il dit : «De quoi souffrez-vous, Chef?»
Il répondit : «Moi, malade!»
Il répéta : «Mais de quoi souffrez-vous?»
Il répondit : «Moi, malade!»
Il dit : «Mais je veux savoir de quoi vous souffrez»
Il répondit : «Moi, malade!»

34 C’est tout ce qu’il pouvait obtenir de lui. Il dit : «Très bien, je reviens dans un instant.» Ainsi, Billy continua à demander aux gens. Le vieil Indien continua à observer ces cartes de prière diminuer de plus en plus. Chaque fois qu’il en retirait de sa poche, elles diminuaient davantage. Ainsi, après un instant, ce vieil Indien se leva, s’avança et tapota Billy dans le dos pour lui rappeler qu’il était aussi là pour ça.
Il demanda – il demanda : «Chef, de quoi souffrez-vous?»
Il répondit : «Moi, malade!»
Il dit : «Eh bien, Chef, vous devez me le dire. Papa a dit de ne pas donner ces cartes aux gens qui pourraient – qui ont simplement quelque chose comme un mal de ventre, des maux de tête, et des choses comme cela; de les donner aux gens qui sont vraiment malades.» Il demanda : «Quelle est votre maladie, Chef?»
Il répondit : «Moi, malade!»
Il le fit asseoir de nouveau et avant qu’il – ses cartes étaient presque épuisées. Quelques minutes plus tard (il continuait à regarder ces cartes), il revint et le tapota une fois de plus. Il étendit la main. Billy déposa la carte dans sa main et dit : «Chef, allez écrire là-dessus : “Moi, malade”.» Ha! Ha!

35 Il entra dans la ligne de prière, et alors que je priais pour lui, je lui demandai : «Crois-tu, Chef?»
Il dit : «C’est ça.»
Et je dis : «Eh bien, tu crois que Dieu va te guérir?»
Il répondit : «C’est ça.»
Je dis : «Tu seras un bon type?»
Il répondit : «C’est ça.»
Je l’ai rencontré environ une semaine plus tard. Je crois que Frère Fred Sothmann était là. C’était lorsqu’ils – lorsqu’il y avait les réunions sous tente. C’était à Phœnix.
Et je l’ai rencontré peu après, au cours de la semaine.
J’ai demandé : «Ça va bien, Chef?»
Il a répondu : «C’est ça.»
J’ai fini par découvrir, je parlais à... Quel est le nom de ce missionnaire, là-bas, ce vieil homme à la moustache blanche, là chez les Apaches? Je ne me rappelle pas son nom. Eh bien, c’est un brave vieil homme. Sa femme avait été guérie du cancer, vous savez. Il dit : «Frère Branham, c’est tout ce qu’il sait dire.» Il dit : «C’est moi qui lui ai appris à dire : ‘Moi, malade’. La seule chose qu’il sache dire c’est : ‘C’est ça’». Ainsi, voilà – voilà ce qu’il en est. Voyez-vous. «C’est ça. Moi, malade!»

36 Quelqu’un m’a raconté qu’il en avait eu un, une fois, qui s’était converti, qui avait reçu le Saint-Esprit, et il lui demanda : «Comment vas-tu?»
Et il répondit : «Assez bien et assez mal.»
Il dit : «Eh bien, que veux-tu dire par assez bien et assez mal?»
Il répondit : «Eh bien, depuis que moi recevoir le Saint-Esprit, il y a, dit-il, deux chiens en moi, un chien noir et un chien blanc.»
Et il ajouta : «Ils se disputent tout le temps», il dit : «ils grondent et se battent.» Et il ajouta: «Le chien blanc veut que je fasse le bien; le chien noir veut que je fasse le mal.»
L’homme demanda : «Eh bien, Chef, lequel gagne la bataille?»

37 Il répondit : «Cela dépend de celui que le Chef nourrit le plus.»
Ainsi, je pense que c’est là une bonne réponse. Voyez-vous? Là, ça dépend simplement de la façon dont le corps qui est en vous mène le combat. Cela dépend de celui que vous nourrissez, de la nature que vous nourrissez; la nature charnelle avec les choses du monde, ou la nature spirituelle avec les choses de Dieu. C’est ça.
379 Chaque fils de Dieu peut-il être oint au point de pouvoir accomplir des miracles, des signes, des prodiges, ou est-ce seulement – est-ce que cela dépend de la conduite du Saint-Esprit?

38 Oui, cela dépend de la conduite du Saint-Esprit. Si vous êtes un fils de Dieu ou une fille de Dieu, qui que vous soyez, lorsque vous avez reçu le Saint-Esprit, alors le Saint-Esprit vous conduit à faire des choses.

39 Je n’ai pas le temps. J’aurais bien voulu vous raconter de petites histoires. Chaque fois que j’y pense, je suis simplement obligé de mettre ça de côté. Mais je pense que celle-ci prendra juste une minute.

40 C’était là-bas à Meridian, dans le Mississipi. Beaucoup d’entre vous, unitariens, Frère Bigby tenait – parrainait mes réunions, c’est un frère unitarien. Et un soir, lors d’une réunion, Billy Paul était allé dans l’arène et avait distribué des cartes de prière. Oh, il pleuvait à torrents. Et les gens se tenaient dehors avec des parapluies, et tout. Et Billy distribua des cartes de prière et il y avait un... Et ensuite, il est venu me chercher. Et tandis qu’il y avait – tandis qu’il venait me chercher, il y avait une petite dame qui était assise devant, et il y avait une autre dame qui marchait avec un petit bébé, essayant de le calmer. Et cette petite dame qui se trouvait là, vêtue d’une petite robe bigarrée, ou quelque chose de ce genre, était aussi une mère. Et elle vit la dame, et le Saint-Esprit parla à cette femme et quelque chose lui disait dans son cœur : «Va prier pour ce bébé.»

41 «Eh bien, dit-elle, la prochaine fois qu’elle passera, j’irai prier pour elle.» Et lorsqu’elle passa de nouveau, la dame tenait une carte de prière. «Oh, se dit-elle, je – je ne pourrais pas prier pour ce bébé.» Elle se dit : «Frère Branham va prier pour ce bébé ce soir. Et qui suis-je pour prier pour le bébé si Frère Branham va prier pour lui?» Eh bien, c’était de la révérence, et c’était gentil, mais cela ne peut pas toujours être la volonté de Dieu. Parfois c’est différent.
Le Saint-Esprit continuait à lui dire : «Va prier pour ce bébé.»
Finalement elle se dit : «Cette femme va me renvoyer froidement. Sachant qu’elle a cette carte de prière, elle ne voudra pas que je prie pour ce bébé. Elle a amené ce bébé ici, non pour que moi je prie pour lui, mais pour que Frère Branham prie pour lui.»
Ainsi le Saint-Esprit continua à dire : «Va prier pour ce bébé.» En fin de compte elle dit : «Eh bien, pour me soulager je dirai simplement... Je lui donnerai mon siège.» Ainsi elle dit : «Ma chère (une petite maman parlant à une autre), voudriez-vous, voulez-vous... vous avez ce bébé...» Elle dit : «Voudriez-vous venir vous asseoir ici, prendre mon siège?»
Elle répondit : «Oh, ma chère, je ne veux pas prendre votre siège. J’essaie, dit-elle, de calmer ce bébé.»
Elle dit : «Mais, vous semblez si fatiguée et épuisée.»
Elle répondit : «Oui.»
Elle dit : «Eh bien, asseyez-vous ici et prenez mon siège». Et elle dit : «Je vois que vous avez une carte de prière. Peut-être que vous êtes – Frère Branham va prier pour votre bébé?»
Et elle dit : «Eh bien, nous espérons que ce numéro sera appelé.»
Et elle dit : «Eh bien, je l’espère, moi aussi.» Elle dit : «Sœur, êtes-vous une Chrétienne?»
Elle répondit : «Oh, oui!»
Elle dit : «Moi aussi je suis une Chrétienne.» Et elle ajouta : «Tout le temps que je suis assise ici, l’Esprit du Seigneur me dit : “Prie pour ce bébé”. M’en donneriez-vous la permission? Je sais que Frère Branham va prier pour ce bébé s’il est appelé. Et continuez simplement à tenir votre carte, il l’appellera. Mais, dit-elle, si j’impose les mains au bébé et fais simplement une petite prière pour me sentir plus à l’aise, et me dégager de ce qui me presse, est-ce que – est-ce que cela vous offenserait?»

42 Elle répondit : «Oh, certainement pas, ma chérie. Priez pour le bébé.» Et c’était un petit bébé bleu [Enfant souffrant d’une malformation congénitale de cœur, qui donne la coloration bleue. – N.D.T.] et ainsi, la – la petite dame pria pour lui. Elle céda son siège à la dame, et elle monta jusqu’au troisième balcon et se tint debout. Un frère chrétien, là-haut, se montra assez courtois pour se lever et lui céder son siège; ainsi elle s’assit.

43 Environ une demi-heure plus tard, je suis arrivé à la réunion; j’ai prêché pendant quelques minutes, et j’ai appelé les cartes de prière; et cette femme était troisième ou quatrième dans la ligne, avec ce bébé. Et là où elle était assise, cette dame se dit : «Oh, merci, Seigneur. Maintenant, je me sentais vraiment désolée pour cette petite maman, je crois que ce bébé sera guéri maintenant, parce que Frère Branham... juste en troisième ou quatrième position, il va s’occuper d’elle.» Elle dit : «Merci, Seigneur.» La petite maman assise là-haut avait de la compassion pour ce bébé. Bien.

44 Quand je suis arrivé, j’ai commencé à prier pour le bébé, lorsque la femme s’était approchée, disons, je l’ai regardée et j’ai dit : «Maintenant, votre bébé est un bébé bleu, et vous l’avez amené ici pour qu’on prie pour lui. Et maintenant, vous vous appelez madame Untel, et vous êtes venue de tel endroit; mais le bébé est déjà guéri. Il y avait une femme du nom de madame Untel qui avait un fardeau sur le cœur; elle est assise là-haut au balcon (elle est la première au bout de la quatrième rangée, au troisième balcon), elle a offert la prière de la foi pour le bébé, et le bébé est déjà guéri.» Elle a vraiment failli tomber de son siège. Voyez-vous?

45 Maintenant, que serait-il arrivé si elle n’avait pas fait cela? Voyez-vous ce que je veux dire? Maintenant, cette femme avait plus de compassion pour ce bébé, une mère pour un bébé, que j’aurais pu en avoir, voyez-vous? Et la mère étant... voyez-vous?

46 «Pouvons-nous tous faire des miracles?» Oui. Lorsque vous êtes conduit par le Saint-Esprit à faire des miracles, allez-y, parce que c’est la conduite du Saint-Esprit.

47 Maintenant, si cette femme n’avait pas exécuté ce que Dieu lui avait ordonné, peut-être qu’elle aurait reçu une réprimande de l’Esprit, voyez-vous, et elle aurait désobéi à Dieu. Chaque fois, si vous êtes Chrétien et que quelque chose vous persuade de faire une chose, faites-la. Allez-y; n’en doutez-pas, faites-la.
«J’aimerais poser une question. Est...» En voici une autre, soit je me suis trompé de... Oui, je – c’est une question de ce matin. «Une femme qui porte un pyjama, est-ce que cela se classe parmi les vêtements d’hommes?» Cela a dû être mélangé à d’autres questions.
«Frère Branham, est-ce que Dieu faisait la chose – est-ce que Dieu – est-ce que je faisais la chose qui est arrivée lorsque la bande...» Oh oui, nous avons eu cela ce matin. Je dois avoir mélangé certaines d’entre elles. Je devrais les déchirer, mais je n’aime pas du tout le faire.
380. Frère Branham, qui peuplera la terre en dehors de la ville céleste?
381. Donnez des explications sur l’ange qu’a chaque personne, et qui demeure avec elle de la naissance à la mort. C’est une très bonne question.

48 Je n’aime pas éluder ces questions; ce sont de bonnes questions. Et je désire que mes – mes enfants connaissent ces choses, voyez-vous? «Maintenant, qui peuplera la terre en dehors de la Ville?» – en dehors. Ce sont les rachetés qui peupleront la terre en dehors de la Ville, mais ce ne sont pas les élus et ils ne seront pas appelés l’Epouse. L’Epouse habitera dans le Royaume avec le Roi. A l’extérieur il y aura les rois de la terre, qui travailleront et apporteront leurs labeurs – apporteront leurs – non pas leurs labeurs, mais ils apporteront leurs fruits dans la Ville. Et les portes ne seront pas fermées la nuit.

49 Maintenant, sur... Maintenant, cette Lumière au sommet de la montagne n’éclairera pas le monde entier. Elle éclairera seulement la Ville. Mais Elle pourra être vue à une distance des milliers de kilomètres, peut-être, mais elle n’éclairera pas la terre, en effet, la Bible dit que dans le Nouveau Monde, d’un sabbat à l’autre et d’une – d’une nouvelle lune à l’autre (voyez-vous?), les gens monteront dans la Présence du Seigneur à Sion – Là-haut dans la Ville pour adorer.

50 Et maintenant, ils seront hors de la Ville, non pas l’Epouse, mais les gens qui ressusciteront à la deuxième résurrection et qui cultiveront la terre, exactement comme Adam l’était, et ainsi de suite, et qui prendront soin du jardin. Mais le Roi et la Reine demeureront dans la Ville.

51 «Donnez des explications sur l’ange qu’a chaque personne, et qui demeure avec elle depuis la naissance.» Maintenant, si vous remarquez... Maintenant, celle-ci est assez profonde. Maintenant, jamais je – je viens juste de la prendre. Maintenant, le... C’est écrit en partie à la machine et en partie au crayon – plutôt au stylo.

52 Maintenant, il y a un Ange, mais cet Ange du Seigneur campe autour de ceux qui les craignent – celui qui Le craint. Voyez-vous? Or, il n’est pas promis que les pécheurs auront des Anges; seuls les rachetés ont des Anges. Saviez-vous cela? Les Anges du Seigneur campent autour de ceux qui Le craignent.

53 Maintenant, les anges sont des messagers. Maintenant, je désire que vous remarquiez combien c’est parfait, et cela vous donnera la preuve de la prédestination. Voyez-vous?

54 Maintenant, lorsqu'un petit bébé se forme sous le cœur de sa mère... Et vous, petits enfants, qui comprenez ces choses, voyez-vous, le Seigneur vous a donné à maman. Et elle vous a porté sous son cœur, car vous êtes près de son cœur. Et puis, un jour, le Seigneur est descendu et vous a fait naître en vous séparant du cœur de votre mère, mais vous serez toujours dans son cœur.

55 Maintenant, pendant que ce petit corps se forme, ce petit corps physique se développe à l’intérieur de la mère, il y a un corps spirituel terrestre, prêt à recevoir ce corps physique naturel aussitôt qu’il est né. Maintenant, le bébé naît avec des muscles vivants, un cœur qui bat, mais sans souffle de vie en lui. Il est constitué des muscles qui se contractent... Voyez-vous? Puis, voyez-vous, s’il y avait quelque chose différent de cela, s’il n’y avait pas un esprit qui devait y entrer par la suite, alors notre souffle pourrait nous quitter, et nous ne respirerions plus et nous serions toujours vivants. Mais lorsque ce corps ne reçoit pas d’oxygène de – ou la respiration (l’inspiration et l’expiration de nos poumons), alors nous sommes morts.

56 Bon, mais lorsque la mère... le petit bébé est lâché du cœur de la mère vers la terre («lâché», vous comprenez ce que je suis en train de dire, la manière dont je – pourquoi je le dis de cette façon), lorsque le petit bébé est lâché, qu’est-ce qui arrive? Aussitôt qu’il sort, s’il ne se met pas à crier, le médecin, la sage-femme, ou qui que ce soit, va lui donner une fessée [Frère Branham frappe ses mains. – N.D.E.], l’étirer. Il doit recevoir un choc; et qu’est-ce qui arrive?

57 Observez, une mère, elle peut bien être très méchante et très cruelle, mais juste avant que le bébé naisse, il y a une certaine gentillesse qui s'installe. Avez-vous observé une mère lorsqu’elle va devenir mère? Il y a quelque chose de doux sur elle; elle revêt toujours cette douceur. C’est parce que ce – ce petit ange, ce petit esprit, un petit messager pour ce petit tabernacle est prêt à venir au monde. Et alors, lorsque ce petit ange entre dans le corps (c’est un petit ange terrestre, un esprit destiné par Dieu à occuper ce corps). Après, cet enfant doit faire un choix. Il prend sa décision. Puis, lorsque cela est fait, alors vous voyez maintenant l’Ange du Seigneur entrer là-dedans, Lequel est le corps spirituel, qui est éternel.

58 Ceci est un esprit mortel dans un corps mortel; mais maintenant, vous ne pouvez pas être dans deux corps à la fois, mais il peut y avoir deux natures en vous en même temps. Maintenant, la nature de l’Esprit du Seigneur... Lorsque vous êtes né de nouveau, vous n’êtes pas né physiquement comme c’est le cas pour ce bébé; mais ce qui est arrivé, c’est que la naissance spirituelle s’est produite en vous. Et pendant que cette naissance spirituelle qui vient de Dieu grandit dans votre cœur, il y a un corps physique ou plutôt céleste qui grandit pour recevoir cet esprit. Et lorsque la vie quitte ce corps, elle va dans ce corps-là. C’est juste comme lorsque le corps vient sur la terre, l’esprit entre, et lorsque l’esprit sort du corps, il y a un corps qui attend. Car nous savons qu’après que ce tabernacle terrestre sera détruit, nous en avons un autre qui attend déjà. Voyez-vous? C’est cela, le corps spirituel des gens.
Frère Branham... Maintenant, celles-ci doivent être un... Il y en a tout un tas ici, il semble y en avoir au moins dix ou quinze. Tout est écrit sur du papier, le papier de même qualité, c’est dactylographié et tout. J’essaierai de les aborder aussi vite que possible. Nous pouvons sortir dans – aussi vite que possible.
382. Cher frère, Jésus aurait-il refusé d’être adoré par Jean dans l’Apocalypse lorsque celui-ci tomba à... Pourquoi Jésus ne voulait-Il pas recevoir l’adoration de Jean dans l’Apocalypse alors qu’Il acceptait qu’on L’adore? Pourquoi Jésus ne voulait-Il pas recevoir l’adoration lorsque Jean voulait L’adorer?

59 Mon cher frère, ou ma chère sœur, qui que ce soit, ce n’était pas Jésus qui ne voulait pas recevoir l’adoration. Dans Apocalypse 22.8, vous lirez que c’était le prophète, l’ange, qui ne voulait pas recevoir l’adoration. Quand Jean se prosterna pour adorer l’ange qui lui avait montré ces choses, celui-ci dit : «Garde-toi de le faire, car je suis l’un de tes compagnons. Je suis l’un des prophètes.» Voyez-vous, voyez-vous? «Je suis ton collègue, ton compagnon de service, l’un des prophètes. Adore Dieu.» Ce n’était pas Jésus qui avait refusé cela, c’était le prophète qui avait refusé cela.
383. Cher Frère Branham, quelle est la différence entre les deux, lorsque Jésus souffla sur les disciples en disant : «Recevez le Saint-Esprit» et lorsqu’ils – lorsqu’ils durent aller dans la chambre haute pour attendre?

60 C’était une promesse qu’Il leur donna, Il souffla sur eux Sa promesse, disant : «Recevez le Saint-Esprit.» C’était une promesse. Ils se rendirent à la chambre haute pour attendre l’accomplissement de la promesse.

61 Il en est de même lorsque nous vous imposons les mains pour être guéri, ensuite vous continuez à vaquer à vos occupations tout en attendant l’accomplissement de la promesse.
384. Frère Branham, est-ce que Jésus changeait Son aspect physique plusieurs fois lorsqu’Il apparaissait aux disciples après Sa résurrection?

62 «Est-ce qu’Il changeait Son aspect physique? «Je – je ne pourrais pas le savoir; en fait, je pense que ce qui s’est passé, ce n’est pas qu’Il changeait d’aspect là, la chose qu’Il fit, c’est qu’Il les empêcha de Le voir ou de Le reconnaître.

63 C’est comme ceux qui venaient d’Emmaüs, ils ont marché avec Lui toute la journée et cela leur était caché. Et une fois, ils virent sur le rivage un homme qui pêchait là où ils avaient pêché; Il leur demanda : «Enfants, avez-vous attrapé quelque chose?»
Et ils répondirent : «Nous n’avons rien pris, nous avons peiné toute la nuit.»
Il dit : «Jetez le filet de l’autre côté.» Et ils attrapèrent tout un tas de poissons, et ils reconnurent à ce moment-là que c’était le Seigneur. Je pense que ce n’était pas son apparence qui avait changé; je pense que c’était simplement les yeux des gens qui étaient voilés.
385. Frère Branham, quelle différence y a-t-il, si – s’il y en a, entre l’Ange du Seigneur et le Seigneur Lui-même?

64 L’Ange du Seigneur est un messager de la part du Seigneur, et le Seigneur Lui-même est cette Personne-là, non pas la personne de l’ange, l’ange venant de la part du Seigneur. Laissez-moi vous le montrer. Du point de vue terrestre, voici un ange de la part du Seigneur. Du point de vue terrestre, voici un ange de la part du Seigneur. Du point de vue terrestre, voici l’ange de la part du Seigneur. Comment savons-nous donc que ce sont des anges venant de la part du Seigneur? C’est lorsqu’ils apportent la Parole du Seigneur. Mais lorsqu’ils essaient de La pervertir, alors cela ne vient pas du Seigneur, voyez-vous? Voyez-vous? Essayer d’en faire quelque chose qu’Elle ne dit pas. Dites simplement tout ce que...

65 Puis, il y a un Ange surnaturel qui vient d’en haut, de la part du Seigneur, un Messager comme Gabriel et – et Michaël, Absinthe [Frère Branham dit Woodworm ; en anglais, c’est «Wormwood» qui signifie Absinthe. – N.D.T.] et ainsi de suite; ce sont là leurs noms.
386. Frère Branham, qu’est-ce qui ne marche pas apparemment en ces jours où nous vivons, chez quelqu’un qui est un croyant, qui suit le Message et le messager d’aujourd’hui, et qui ne peut pas prier comme il souhaiterait le faire? Ça, c’est une bonne question.

66 Je crois, frère, sœur, qui que ce soit qui a posé cette question, que c’est à cause des conditions actuelles. Le réveil est terminé. Le réveil a duré quelque quinze ans, et jamais auparavant il n’a duré au-delà d’environ trois ans. Je crois qu’on a reçu le dernier réveil. Et je crois que c’est pour cela que vous ne pouvez plus prier et vous sentir dans l’Esprit comme autrefois. C’est parce que les feux du réveil se sont éteints.
387. Frère Branham, veuillez expliquer comment une personne peut reconnaître si elle conçoit ses propres pensées, ou si c’est le diable qui place des pensées dans son esprit pour l’amener à mal penser, spécialement si vous savez que vous ne voulez pas avoir de telles pensées.

67 En un mot, si c’est contraire à la Parole, c’est la pensée du diable. Si c’est conforme à la Parole, c’est la pensée de Dieu. Si ce sont de mauvaises pensées, c’est le diable. Si ce sont de bonnes pensées de la Parole et de Dieu, c’est la pensée de Dieu.
388. Au cas où le diable introduit des pensées dans votre esprit au sujet d’une certaine chose, comment cela peut-il être surmonté ou comment peut-on s’en débarrasser?

68 Prenez exactement le contraire de cela. Si le diable vous fait penser que – que – que vous êtes... Si vous savez que vous êtes un Chrétien, et qu’il essaie de vous faire penser que vous n’êtes pas un Chrétien, prenez exactement le contraire, dites : «Je suis un Chrétien.» Tant que votre expérience correspond à la Parole de Dieu, dites : «Je suis un Chrétien.» Il en est de même pour n’importe quelle autre chose.
Lorsque vous répondrez à celle-ci, veuillez prier pour moi afin que je surmonte cela, comme je ne le peux pas par moi-même.

69 Que Dieu vous accorde cette victoire, qui que vous soyez. Que vos pensées soient simplement ramenées de l’autre côté, et dites : «Je suis un Chrétien; je suis un croyant. Satan, tu n’as aucun pouvoir sur moi.»

70 Franchement, je me tiens ici maintenant, disant la même chose, évitant de m’évanouir ici même à la chaire. C’est vrai. Quatre ou cinq fois, j’ai failli m’effondrer sur la chaire. C’est la vérité. Dieu sait que c’est vrai.
389. Lorsque quelqu’un se rend compte qu’il a un complexe d’infériorité ou un complexe d’un autre genre, comment peut-il le vaincre? Ainsi – cette chose serait-elle dû au fait que, dans son enfance, il était fils unique?

71 Faites exactement le contraire. Si tout le temps, vous ne voulez en faire qu’à votre tête, pareil à un petit gosse qui veut chaque fois avoir chaque chose à sa guise, faites directement demi-tour et orientez tout ce que vous avez dans le sens inverse.
Si vous êtes égoïste et que vous voulez tout garder pour vous, alors commencez à donner ce que vous avez, voyez-vous? Faites ce que vous – allez simplement dans le sens contraire. Le moyen pour vaincre n’importe quoi, c’est l’antidote.

72 Vous avez... Ma vieille mère qui était du Sud avait l’habitude de dire : «Reprendre du poil de la bête.» [Soigner la morsure d’un chien avec le poil tiré du chien. – N.D.T.]
390. Frère Branham, à quelles réalisations devrions-nous laisser nos enfants qui n’ont pas atteint l’adolescence participer (pardonnez-moi, c’est) – à quelles activités nos enfants qui n’ont pas atteint l’adolescence devraient-ils anticiper – participer? Aussi, comment devrions-nous procéder pour les aider à choisir leurs compagnons?

73 Gardez-les autant que possible en compagnie des Chrétiens. Gardez-les avec... Si c’est une fille, gardez-la avec des jeunes filles Chrétiennes; si c’est un garçon, avec des jeunes garçons Chrétiens. Si elle est assez âgée pour fréquenter un garçon, veillez à ce qu’elle fréquente le genre correct de garçon. Autrement, découragez-la de fréquenter n’importe quel autre garçon, ou le garçon vis-à-vis d’une fille. Si elle fréquente un incroyant, essayez de l’encourager à fréquenter un croyant, et la même chose pour le garçon. Rendez votre foyer agréable. Faites de votre demeure un endroit où votre fille ou votre fils n’auront pas honte d’amener leurs amis, devant leur père et leur mère, et dans leur maison; et rendez votre foyer si heureux qu’ils se plairont à rester à la maison. Oh! la la! il y en a sept qui se suivent. Je ne prendrai plus que quelques minutes de plus.
391. Frère Branham, avez-vous fait récemment des déclarations selon lesquelles cet âge de l’église, Laodicée, est terminé?

74 Non, je n’ai jamais dit qu’il est terminé. Si je l’ai fait, vous avez mal compris, ou je me suis mal exprimé. C’est – Ceci est le dernier âge de l’église; c’est la fin des Ages de l’Eglise, Laodicée. Ce n’est pas encore terminé; quand ça se termine, l’Eglise est partie. Donc, tant que l’Eglise est ici, il n’est pas terminé. Voyez-vous?
392. Puisque l’âge de l’église s’est terminé et se trouve assombri, que l’Epouse est appelée, sommes-nous déjà entrés dans la période de la tribulation?

75 Non, non, non, vous êtes... Je souhaiterais pouvoir consacrer plus de temps à cela. Voyez-vous? Voyez-vous? L’Epouse, lorsqu’Elle sera enlevée de l’église, alors l’âge de l’église se terminera. Laodicée va dans le chaos, l’Epouse va dans la gloire, et la vierge endormie entre dans la période de tribulation commence pour les vierges endormies pour trois ans et demi, pendant qu’Israël reçoit sa prophétie; puis la tribulation vient sur Israël, et ensuite a lieu la bataille d’Armaguédon qui détruit toutes choses. Et puis, l’Epoux revient avec l’Epouse pour mille ans, le règne de Millénium; après cela vient le Jugement du Trône Blanc; après cela apparaissent les nouveaux cieux et la nouvelle terre ainsi que la nouvelle Ville qui descend des Cieux d’auprès de Dieu. L’éternité et le temps fusionnent.
393. Le Saint-Esprit vous a dit que les trompettes n’ont rien à voir avec l’Epouse. Est-ce que les sept coupes ont quelque chose à voir avec nous?

76 Je devrai attendre pour voir si le Saint-Esprit le révèle de cette façon-là. Je ne le sais pas encore.
394. Le prophète de Malachie 4 sera-t-il celui qui appellera le reste des gentils de l’apocalypse 7:9, bien que ceux-ci passent par la période de tribulation?

77 Non, non! Après le – Apocalypse 7... c’est là qu’il vit les cent quarante quatre mille scellés; et après cela, ce qu’il vit venir là – revenir, c’était cette grande foule que personne ne pouvait compter, qui était l’Epouse. Cela devra... Le... Malachie 4 sera accompli et l’Epouse enlevée, et le – puis le – ce groupe de – d’Elie et Elisée revient sur la terre pour... L’église doit passer par la période de tribulation, mais Elie et Elisée n’auront rien à faire avec les vierges endormies (qui sont des Gentils); eux seront envoyés seulement aux Juifs.
395. Les sept tonnerres qui équivalent aux sept mystères ont-ils déjà été révélés? Ont-ils été révélés dans les sept sceaux, mais ils ne sont pas encore – mais ne sont pas encore portés à notre connaissance comme étant les tonnerres?

78 Non, ils ont été révélés dans les Sept Sceaux; c’est à cela que les Tonnerres se rapportaient. Ils devaient révéler... Les Sept Tonnerres qui ont fait entendre leurs voix et personne ne pouvait comprendre ce que c’était... Jean savait ce que c’était, mais il lui fut interdit de l’écrire. Il dit : «Mais le septième ange, aux jours où il sonnerait de la trompette, les sept Mystères des Sept Tonnerres seraient révélés.» Et le septième ange est le messager du septième Age de l’Eglise. Voyez-vous?
396. Croyez-vous qu’un jour la petite Epouse vivante se rassemblera quelque part et aura toutes choses en commun, comme le fit la première Epouse, peut-être juste avant la venue du Seigneur Jésus dans les nuées?

79 Maintenant, ils m’ont demandé si je croyais cela. Je ne peux pas le prouver par les Ecritures, mais peut-être qu’il viendra un temps, peut-être, je ne sais pas. Il peut y avoir juste... Voyez-vous? Si cela arrivait, ce serait la preuve qu’Il est proche, étant si... Il a dit : «Mais Il viendra comme un voleur dans la nuit.» Voyez-vous? Il vient pour... Comme ce livre que j’ai lu sur Juliette – Roméo et Juliette, Il vient et – et emporte Son Epouse la nuit. Elle est enlevée en un instant, en un clin d’œil. Voyez-vous?

80 Et il est fort douteux que ce soit de cette façon-là, car la Bible dit: «Il y en aura deux qui seront dans un lit, Je prendrai l’un et Je laisserai l’autre, et de deux qui seront dans un champ, Je prendrai l’un et Je laisserai l’autre.» Voyez-vous? Ainsi, probablement qu’ils... A travers le monde, ils ne seront pas rassemblés en un seul lieu pour avoir leurs biens en commun. Mais de petits groupes d’entre eux seront dispersés sur toute la terre.

81 Je crois peut-être que, si le Seigneur le permet, ceci est un petit groupe qui en fait partie. Peut-être qu’il y a un autre petit groupe en Asie, un là, en Allemagne, un autre là, ailleurs. Lorsque j’ai eu la vision de l’Epouse, l’autre soir, ceux qui la constituaient venaient de toutes les nations. Voyez-vous? Ainsi, l’Epouse ne sera pas rassemblée à partir d’un seul endroit, Elle sera rassemblée de partout à travers le monde. Cela concorde exactement avec la Parole, et la Parole n’a jamais été fausse. Et jusqu’aujourd’hui, la vision non plus n’a jamais été fausse, parce qu’elle a été conforme à la Parole.
397. Est-ce que quelqu’un qui a un vrai et authentique baptême du Saint-Esprit en ce temps-ci peut manquer d’être dans l’enlèvement de l’Epouse? Voudriez-vous l’expliquer? Dites-nous ce que nous pouvons faire d’une façon ou d’une autre pour vous aider à alléger votre fardeau. Maintenant, n’est-ce pas gentil? Voyez-vous?

82 Non, Il n’y a rien que vous puissiez faire pour le moment.

83 Oui, les véritables croyants qui sont baptisés du Saint-Esprit feront partis de l’Epouse. Bien entendu, ils sont choisis et appelés. Les vierges endormies n’avaient pas d’huile. Ceux qui avaient de l’huile entrèrent, mais les...

84 «Que pouvons-nous faire pour alléger le fardeau?» Oui, frère, sœur, qui que ce soit qui a écrit cela, priez pour moi, c’est la meilleure chose à faire. Je vous remercie. Je n’ai pas besoin d’argent. J’en reçois suffisamment pour pourvoir à mes besoins. Je remercie le Seigneur pour cela. Je n’ai pas besoin de vêtements. La plupart du temps, les gens me donnent les vêtements que je porte. Et mes amis et d’autres me donnent des vêtements. Et ils... Je reçois assez d’argent pour nourrir ma famille; c’est tout ce dont nous avons besoin. Il semble... Cependant, vous pouvez prier pour moi, car j’ai certainement besoin de l’aide spirituelle.
398. Il semble que parmi les ministres de la Parole, nous avons peu ou pas de fardeau pour prier, pour prêcher, pour jeûner, ou pour les âmes perdues qui sont peut-être encore là-bas, quelque part dans le monde. Voudriez-vous, s’il vous plaît, nous dire la chose à faire concernant cette situation? Je vous remercie beaucoup, Frère Branham, pour ceci. Ce doit être un ministre. Il n’a mentionné aucun nom sur cette note.

85 Frère... J’ai dû répondre à ces questions alors que j’étais fatigué, épuisé, et vous savez, en quelque sorte, je ne me sens pas tout à fait bien, ainsi je – j’espère que cela répondra à la question. Je – je vous remercie beaucoup, et je – j’ai oublié ce que j’allais lui répondre.

86 Prédicateurs, pasteur, pourquoi avons-nous ces fardeaux – n’avons-nous pas de fardeaux pour les âmes perdues? Je crois que c’est – c’est un manque de réveil. Je crois que nous devrions encore essayer de prier Dieu de nous donner la passion pour les âmes perdues jusqu’à ce que Jésus revienne.
399. Frère Branham, croyez-vous que chaque personne qui a le Saint-Esprit parle en langues? (Non!) Je sais que vous dites que le parler en langues – le parler en langues n’est pas l’évidence du Saint-Esprit; je voudrais... veuillez expliquer I Corinthiens 12.30, s’il vous plaît. Voudriez-vous chercher I Corinthiens 12.30? Je pense que c’est : «Tous parlent-ils en langues?» ou autre chose; je ne suis pas sûr. Je vais essayer d’en prendre une autre pendant qu’ils y répondent.
400. Frère Branham, voudriez-vous expliquer Job 14:21?

87 Oui. Job 14, c’est : « Si un homme meurt, revivra-t-il?» Oh, si un homme meurt... Job parle de la résurrection (je pense que j’ai eu cette question l’autre matin, n’est-ce pas? Ou était-ce chez Charlie? Madame Cox était là, quelque part). Job, il vit comment les fleurs meurent et revivent, alors que quand lui irait dans la terre, il ne pourrait revenir. Et ensuite, il lui fut expliqué que quelque chose avait péché. Il avait besoin d’un médiateur entre lui et Dieu, et alors il vit la venue du Seigneur.

88 De quoi s’agit-il, frère? [Frère Branham converse avec un frère. – N.D.E.] Je pense que c’était I Corinthiens 12.30. Oui!
«Tous parlent-ils en langues?» C’était ce que je pensais, mais je n’étais pas sûr, étant ainsi fatigué, mais... Non! Tous ne parlent pas en langues; tous n’interprètent pas, tous ne disent pas cela. Et puis, dans le chapitre qui suit immédiatement : «Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien.» Voyez-vous? Paul, en d’autres termes, leur a dit : «Tous parlent-ils en langues? Certainement pas. Tous prophétisent-ils? Non. Mais aspirez diligemment aux dons les meilleurs. Et je vais encore vous montrer une voie par excellence.» Voyez-vous? Tous ne parlent pas en langues.
Allez-vous tenir un autre service de discernement avant de voyager? Sinon, est-ce possible d’avoir un entretien personnel?
J’espère que vous avez eu cela. Maintenant, je n’en ai plus beaucoup. Laissez-moi essayer juste d’en prendre encore, si possible.
401. Je me souviens vous avoir entendu parler d’un triste spectacle que vous avez vu : un ange – un aigle qui battait ses ailes dans une cage, luttant pour se libérer. J’ai une précieuse mère qui est dans cette situation. Il ne lui a pas été permis depuis trois ans de recevoir à la maison ses trois enfants qui sont mariés, parce que ces derniers ne veulent pas se soumettre à la doctrine de leur père. Celui-ci est un prédicateur dans une dénomination. Maman désire entendre ce Message du temps de la fin, et je ne peux même pas lui faire parvenir une lettre. Jusqu’à quel point doit-elle être soumise? Y a-t-il quelque chose que je puisse faire à part prier?

89 C’est l’unique chose à faire que je sache. Son mari étant un prédicateur, il ne la laissera pas entendre la Parole. Elle veut bien L’entendre, mais lui ne la laissera pas L’entendre; ainsi, priez simplement pour elle. Je crois que la femme est – est sauvée, bien entendu.
402. Frère Branham, est-il possible pour quelqu’un d’être perdu et de finir en enfer s’il rejette la lumière de la Parole, même s’il possède une véritable expérience de justification et de sanctification?

90 Oui, monsieur! C’est parfaitement exact.
403. Lorsque vous dites que «si nous ne croyons pas la Parole, nous serons éternellement séparés de Christ», voulez-vous dire que les vierges folles vivront éternellement, mais qu’elles seront séparées de la nouvelle Jérusalem où Christ habitera avec l’Epouse? Il s’agit là de ceux qui n’ont pas le Saint-Esprit, ceux qui ne sont pas nés de nouveau, tel que l’Ecriture enseigne la nouvelle naissance. Si la naissance naturelle exige l’eau, le sang et l’esprit, la naissance spirituelle n’exige-t-elle pas les trois étapes de la grâce avant que la personne soit réellement née de nouveau?

91 Absolument. Je venais de l’expliquer ce matin – la même chose, sur le même sujet. Vous devez passer par toutes les étapes. Vous êtes engendré de l’Esprit, exactement comme un bébé est conçu dans le sein d’une mère, mais vous n’êtes pas né avant de recevoir le Saint-Esprit. C’est vrai. Vous êtes alors né, vous n’êtes pas converti. Vous êtes en voie de conversion avant ce temps-là.

92 C’est la raison pour laquelle tous ces grands mystères ne pouvaient pas être donnés à Luther, ne pouvaient pas être donnés à Wesley, ne pouvaient pas être donnés à l’âge qui nous a juste précédés, l’âge pentecôtiste. Pourquoi? Ce n’était pas le temps. Ils étaient engendrés. Maintenant, la Personne de Christ, Lui-même, le Fils de l’homme (comprenez-vous?) Se révèle Lui-même dans la chair humaine, cela ne pouvait pas avoir lieu avant ce temps-ci.
404. Lorsque le Millénium commencera, comment les incroyants seront-ils retranchés de la terre?

93 Les incroyants passeront par la période de tribulation avec les vierges endormies, et tous les autres (incroyants et vierges endormies), et le reste d’Israël qui doit être retiré.
405. Frère Branham, lorsque quelque – quelqu’un m’énerve ou «me marche sur les pieds» (Voici peut-être une bonne question.) – «me marche sur les pieds», comme dit le vieux dicton, je m’enflamme; comment puis-je vaincre cette chose? Je sais que c’est le Seigneur qui devra le faire, mais que puis-je faire dans mon cœur? Je ne veux pas de cette chose.

94 Adoucissez votre tempérament par la prière, puis décidez-vous. Là-dessus, je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de gens dans ce bâtiment qui aient un tempérament plus colérique que celui que j’avais au début. Oh, je – j’avais tout le temps la bouche en bouillie. Et je – je – j’ai pris beaucoup de mes repas avec une paille.

95 Ma mère, comme vous le savez, était à moitié Indienne, et mon père était Irlandais, un Irlandais du Kentucky en plus. Et chacun – et tous les deux avaient un tempérament suffisamment colérique pour pouvoir actionner une scie circulaire. Et sans cesse ma bouche était en bouillie; premièrement j’étais petit. Et ils me soulevaient simplement et me terrassaient. Et je me relevais, et ils me terrassaient de nouveau jusqu’à ce que je n’étais plus capable – incapable de me relever une fois de plus. C’était toujours ainsi. Et puis, lorsque je pouvais me relever, je me relevais, ils me terrassaient encore. C’est exactement de cette manière que ça se passait avec moi.

96 Je me disais que je ne pourrai jamais devenir un Chrétien. Mais lorsque le Saint-Esprit entra dans ma vie, c'était fini. Plus jamais...

97 Une fois, je rencontrai une femme; j’étais allé couper la fourniture du courant électrique. Et en ce temps-là, j’avais des cheveux sur la tête. Elle dit : «Toi, espèce de petit idiot échevelé!»
Je lui répondis, je dis : «Femme, vous ne devriez pas m’invectiver comme cela. Oh, ne craignez-vous pas Dieu?»
Elle dit : «Toi, espèce de petit idiot échevelé, si j’avais besoin que quelqu’un me parle de ces choses-là, je ne prendrais pas un abruti comme toi.»
Oh! la la! Puis elle m’accabla d’insultes grossières – grossières. Oh! la la! si cela était arrivé un an avant! Je disais toujours qu’un homme qui frappait une femme n’était pas assez homme pour frapper un homme; mais je – j’aurais violé cela cette fois-là, quand elle a insulté ma mère comme cela. Mais vous savez quoi? Cela ne m’a même pas affecté. J’ai dit : «Je prierai pour vous.» Cela ne m’a jamais dérangé... J’ai su alors que quelque chose m’était arrivé. Oui, monsieur! Oh! la la!

98 Vous savez, mon défaut, lorsque j’étais un gamin, c’est que je me battais. J’ai failli tuer cinq personnes à la fois. J’avais pris un fusil chargé de seize balles. Et après que ces garçons m’eurent battu pour la simple raison que je venais du Kentucky, rien que pour ça... Je ne pouvais même pas garder la tête levée. L’un me tenait par les mains comme ceci, et l’autre se tenait là avec une pierre dans la main et me frappait au visage jusqu’à ce que j’en étais presque mort. Rien au monde...

99 On m’appelait «un petit trapu du Kentucky», parce que ma mère, lorsqu’elle était jeune, elle avait certainement l’air d’une Indienne (je regardais sa photo il y a quelque temps), et on savait qu’elle était à moitié Indienne. Et parce que j’étais du Kentucky et elle une peau-rouge, on m’appelait «un trapu, un trapu du Kentucky», et je n’y étais pour rien au monde; je n’y pouvais rien, étant né au Kentucky.

100 Je me rendais là-bas à l’école, et je n’avais pas de vêtements à porter, et mes cheveux me pendaient jusqu’au cou. Et papa – maman avait pris la vieille veste de papa, celle qu’il avait portée lors de son mariage, elle l’avait coupée et m’avait confectionné un pantalon à porter le premier jour que j’allais à l’école. Et je... Et elle me faisait porter une paire de bas blancs, et une paire de chaussures de tennis. Et les gens disaient : «Tu es vraiment un “froussard du Kentucky.” Et – et tout – et cela – et ensuite, cela continua tout mon – tout le temps que j’allais à l’école.

101 Et quelques garçons, parce que je descendais la rue avec une certaine jeune fille et que je portais ses livres... Ils ne voulaient pas que je fasse cela, et m’ayant croisé là-bas, ils me battirent jusqu’à ce que je devins tout simplement inconscient. Je leur dis que s’ils pouvaient seulement me laisser aller, je promettais de rentrer tout droit à la maison. Et ainsi ils prirent – ils me lâchèrent, me donnèrent quatre ou cinq coups de pieds, me terrassèrent et m’éraflèrent tout le visage. Et je rentrai ainsi à la maison, en traversant les champs de genêts à balais.

102 J’avais un petit Winchester de calibre 22, posé au-dessus de la porte. Je tendis la main et pris ce fusil qui était rempli de balles, je passai droit entre le buisson des caroubiers, et me cachai près de la route jusqu’à ce que ces cinq ou six garçons passèrent par là. J’ai tout simplement attendu jusqu’à ce qu’ils vinrent. Et en s’approchant de là, ils causaient, disant : «Ce Kentuckien saura désormais son acabit», continuant comme cela.

103 Je bondis, le percuteur de mon fusil tiré en arrière, je dis : «Maintenant, lequel d’entre vous veut mourir le premier pour ne pas voir les autres?» Ils se mirent à crier. Je dis : «Ne criez pas, parce que vous allez tous mourir l’un après l’autre.» Et j’étais sérieux. Et à ce moment-là, ils se mirent à crier. Et je tirai; et clac! Le fusil fit un bruit sec. J’y introduisis une autre cartouche et tirai, et cela fit un bruit sec. J’y introduisis une autre et tirai, cela rata. Et j’éjectai seize cartouches sur le sol. Chacune d’elles rata. Et ces garçons s’enfuirent, criant, et filant sur la colline et tout.

104 Et après qu’ils furent partis, je me tenais là. Et lorsque j’étais très fâché au point où je – je – je ne pouvais pas pleurer, je riais comme un idiot et les larmes coulaient de mes yeux. Maintenant, ça, c’est la colère. N’eût été Dieu, j’aurais été un meurtrier.

105 Et je ramassai ces cartouches et les remis dans le fusil, et «Pan! Pan!». Les coups partaient comme d’habitude. Vous parlez de la grâce!
406. Où se trouvent les vierges folles durant le Millénium?

106 Pendant le Millénium, elles se trouvent dans la tombe. «Le reste de morts ne vécut pas pendant mille ans.»
407. Y aura-t-il, ou y a-t-il maintenant pour l’Epouse un endroit où se rassembler pour y vivre comme ce fut le cas lorsque Moïse conduisit les enfants d’Israël?

107 Je vais répondre à cette question pour vous; cela vient de m’être révélé. Je vais vous dire la vérité. Oui, monsieur! Il y a un lieu de rassemblement pour toute l’Epouse. Vous voulez savoir où c’est? C’est en Christ. Exactement. Rassemblez-vous simplement là; nous sommes tous ensemble.
408. Pourquoi insistons-nous tant sur l’habillement des femmes (oh, oh, je commence à m’habituer à cette question, n’est-ce pas?) – faire de l’habillement des femmes et des cheveux coupés un grand problème alors qu’on fait – rien n’est dit à propos des cheveux de l’homme ni de son habillement?

108 Eh bien, sœur, je serai de votre avis sur une chose. Tout d’abord, la Bible dit qu’un homme ne devrait pas avoir de longs cheveux. Et s’il a de longs cheveux, je le lui dirai, tout comme je vous le dis. Il a tort. Mais la plupart des hommes, beaucoup d’entre eux sont comme moi; ils n’en ont pas du tout. Mais beaucoup d’entre eux se coupent les cheveux; ils ont l'apparence des hommes. Et maintenant, s’ils ne le faisaient pas, il leur serait dit de ne pas agir ainsi : laisser leur chevelure pousser comme celle d’une femme. Vous comprendrez tout ceci à travers le mariage et le divorce, les vœux et tout, lorsque nous prêcherons là-dessus. La grande question de l’habillement des hommes ou plutôt des femmes...

109 Maintenant, un homme, tout d’abord, le corps d’un homme ne constitue pas une tentation comme celui d’une femme. Maintenant, l’homme, il a de grandes jambes, bizarres et poilues, il a des genoux cagneux, il est ventru, et ainsi de suite, il a l’air épouvantable; et il n’a rien de tentant. Et je pense que c’est un spectacle grotesque que de voir ces hommes descendre la rue, jeunes ou vieux, revêtus de ces bikinis, ou quoi que ce soit, vous savez, descendant la rue. Je pense que c’est le spectacle le plus dégoûtant que j’aie jamais vu. C’est vrai. Je pense qu’il – il ne sait pas à quel côté de la race humaine il appartient (voyez-vous? C’est vrai), un homme qui ferait pareille chose.

110 Et vous savez quoi? Je venais d’apprendre, il y a quelques mois, que l’armée américaine va s’habiller de cette façon-là. Oui! L’armée sortira l’année prochaine ou celle qui suivra tout en shorts. Quelle grande bande d’efféminés pouvons-nous avoir!

111 Dieu a créé l’homme pour qu’il ait l’air d’un homme, qu’il agisse comme un homme et qu’il s’habille comme un homme. Il a créé la femme pour qu’elle fasse de même, qu’elle s’habille comme une femme, qu’elle agisse comme une femme, et qu’elle soit comme une femme. Concernant... de ce matin – concernant – la question a été soulevée au sujet des hommes... [Espace vide sur la bande. –N.D.E.]... s’il désire...

112 Si une femme a des cheveux très fins et qu’elle désire porter l’un de ces crêpes ou peu importe comment vous appelez cela, je pense que c’est... Ma femme porte cela. C’est une ... Elle dit que ses cheveux sont fins et elle a quelque chose d’un contour à peu près gros comme cela, cela ressemble à un pain au lait rond assez gros. Et elle enroule ses cheveux autour de cela et les fait tenir par des épingles. Et maintenant, le – à mon avis, cela – cela ne cause aucun problème aussi longtemps que vos cheveux sont longs.

113 Un ministre a dit qu’on faisait – faisait des reproches à sa femme pour avoir teint ses cheveux. Et j’ai découvert à partir d’une question, que cela signifie une teinture ou une coloration des cheveux. Je ne peux pas dire que c’est faux; je n’ai rien à ce sujet. Si elle a de longs cheveux, c’est tout ce que je peux dire là-dessus.

114 Et maintenant, un homme... Cette personne parlait ce matin du fait de couper sa chevelure et de la renvoyer en arrière. Maintenant, nous avons aussi eu ici quelque chose au sujet de la coupe des cheveux. Voyez-vous?

115 Maintenant si – si un homme n’a pas de cheveux, et que sa femme... J’ai entendu des femmes dire : «Eh bien, si seulement je pouvais trouver pour Jean... Je pense qu’il aurait meilleure mine s’il – s’il portait un postiche. Qu’en pensez-vous, Frère Branham? Est-ce faux pour lui de faire cela?» Non, monsieur. Non, ce n’est vraiment pas faux, pas dut tout. S’il veut porter cela, c’est bien, c’est tout comme de fausses dents ou toute autre chose de ce genre.

116 A propos, j’ai moi-même trois dents artificielles. J’aurais souhaité ne pas en avoir. Elles sont fixées à un dentier, cela réduit toujours ma voix et me blesse la langue, et tout, mais je dois les porter pour manger. Et si je... Lorsque je suis outre-mer, dans ces réunions en plein air, je porte un postiche; non pas pour l’air que ça donne, car vous savez que je me tiendrais ici même si je n’avais pas un seul cheveu sur la tête ou quoi que ce soit. Cela ne changerait rien pour moi; je suis ici pour représenter Jésus-Christ. Mais lorsque je me tiens là en plein air, à peu près la première soirée sous ces orages tropicaux, le soir suivant j’ai tellement mal à la gorge que je ne peux pas sortir.

117 Ainsi donc, si – s’il y avait quelque chose que je désirais faire, et que je me sentais conduit à le faire, je le ferais. Oui, monsieur! Il n’y a rien qui dit de ne pas le faire. Il n’y a rien, Sœur, qui dit que vous ne pouvez pas porter un crêpe, un postiche, l’une ou l’autre chose sur votre... C’est parfaitement en ordre, mais gardez vos cheveux longs. Et vous, les hommes, coupez les vôtres. Ce que vous avez, gardez cela court. Voyez-vous? Alors, cela règle la question.

118 Et vous, femmes, habillez-vous comme des femmes. Et vous, hommes, habillez-vous comme des hommes; n’essayez pas d’être efféminés, en portant des vêtements de femmes. Et vous, femmes, n’essayez pas d’être masculines en portant des vêtements d’hommes, parce que Dieu ne veut pas que vous fassiez cela; la Bible condamne cela.

119 Mais maintenant, pour ce qui est de porter un postiche ou de porter des cheveux... Eh bien, quel est l’un de ces crêpes? [«Rats» en anglais – N.D.T.] Ai-je fait une erreur tout à l’heure, ou est-ce une «souris»? Ce – c’est quelque chose – c’est quelque chose qu’une – qu’une femme met dans ses cheveux pour leur donner un aspect plus... Peu importe ce que c’est (voyez-vous?), il n’y a rien de faux en cela. Allez-y, c’est en ordre.
409. Frère Branham, une sœur a fait environ 1300 kilomètres [800 miles – N.D.T.] pour venir au Tabernacle et elle a dit qu’elle croyait que vous êtes Jésus-Christ incarné. Veuillez en parler. Elle était très (i-m-p-a-) impatiente de dire un peu aux autres ce qu’elle pense. (i-m-p-a-h-a-) impatience... Très bien.

120 Maintenant, bien entendu, la sœur était dans l’erreur. Je ne suis pas Jésus-Christ, je suis Son serviteur. Nous avons traité cela tant de fois. Mais... Oh, je vais bientôt terminer, priez seulement pour moi, cela prendra encore juste un peu de temps.
410. Frère Branham... (Voudriez-vous juste écouter celles qui restent aussi – j’irai aussi vite que possible?) Frère Branham, une fois j’ai manqué un... Que Dieu m’a donné une – j’ai senti que Dieu m’a fait une promesse comme à Sarah. Il y avait un doute, mais la promesse est venue par la suite. Est-ce que la promesse venait de Dieu? Je savais que c’était le cas pour celle de Sarah, mais je sens que le temps est si court. Nous aimons votre ministère et celui qui vous a appelé, (c’est gentil, n’est-ce pas?) – nous aimons votre ministère et Celui qui vous y a appelé, et c’est pourquoi, nous vous aimons. Oh! ils ont mentionné leur nom. Je vous remercie, frère et sœur. Une question, oui, oui. Très bien.

121 Maintenant, Dieu... Vous pensez que c’est Lui qui vous a fait la promesse et cela est arrivé comme chez Sarah. Certainement, c’est le même Dieu; Il répond de la même façon. Ne croyez rien d’autre sinon que cela venait de Dieu.
Frère Branham, j’aimerais vous poser certaines questions concernant la Bible. Veuillez expliquer Saint Marc...
J’ai eu cette question, j’ai eu cela, Saint Marc 16, nous l’avons traitée l’autre jour, je me souviens, voyons un peu.
411. Cher Frère Branham, veuillez expliquer Saint Matthieu chapitre 22, verset... Lorsque... (Nous l’avons eue, celle-là. Voyez-vous? Vous en souvenez-vous, l’autre jour? Je vais – je vais vous le montrer. J’étais... La voyez-vous juste ici?) 22... Comment ce convive entra-t-il au souper des noces, celui qui portait un habit, mais qui n’était pas revêtu de l’habit de noce?

122 Souvenez-vous, j’ai dit... j’ai fait une sorte de petite plaisanterie à ce sujet; j’ai dit : «C’est un frère d’une dénomination qui est entré par la – la – qui est entré par la fenêtre et non par la Porte.» La Porte, c’est la Parole.
Vous avez dit que Caïn venait de la semence du serpent. Pourquoi Eve a-t-elle dit : «J’ai eu un homme avec l’aide de l’Eternel?»
C’est ce que j’essayais de trouver ce matin. J’ai noté ici les passages des Ecritures qui s’y rapportent. Il se peut que je revienne un peu en arrière; je l’espère. J’en trouve quelques-unes ici...
Frère Branham, mon mari, qui a reçu une éducation catholique, désire prier à sa façon lorsque nous adorons...
J’ai eu cette question. Vous en souvenez-vous? Oh, je suis en train de retrouver ces questions ici même maintenant. J’ai eu cette question-là.
Frère Branham, j’ai finalement... Intéresser ma sœur d’une de – J’ai eu celle-là. Une femme avait une sœur catholique.
Frère Branham, dans 2 Timothée 4, quel est le don qui fut donné par...
J’ai eu celle-là. Combien s’en souviennent? J’en ai ici quelques-unes qui sont mélangées. Voyez-vous?
Nous est-il permis d’employer n’importe quelle sorte...

123 C’est au sujet du contrôle des naissances. Je – je... Laissez-moi vous en parler en – en privé (voyez-vous?), comme je l’ai dit ce matin.
Premièrement, les cinq vierges folles seront-elles sauvées pendant le...
J’ai eu celle-là. Voilà que je recule. Juste une minute, soyez un peu patients avec moi.
Après avoir connu la voie, du moins la voie de la repentance et de la sanctification (J’ai eu celle-là, vous souvenez-vous?) , puis se détacher de cela...
J’ai eu celle-là aussi. Je suis quelque peu revenu en arrière. Je vais devoir simplement les prendre comme...
Frère Branham, quelle est la signification de Saint Matthieu 24.28? «Car en quelque lieu que soit le cadavre, là s’assembleront les aigles.»
Vous vous souvenez que j’ai expliqué cela? Voyez-vous? J’ai eu cela. Peut-être que j’en ai fini avec ces questions. Gloire au Seigneur!
C’est l’heure – est-ce l’heure où l’Epouse devra être avec vous pour (Eh bien, j’ai expliqué celle-ci.) L’enlèvement?
Peut-être que je... Et je sais que j’ai eu celle-ci, parce que ça portait une annotation en bas; je m’en souviens bien. Eh bien, gloire à Dieu! Nous en arrivons à la fin maintenant. Voyons un peu.
412. Etant donné qu’Actes 2.38 est la seule façon d’être baptisé, qu’en est-il de la multitude...? J’ai eu celle-ci.

124 Ils ne savaient pas du tout cela en leurs jours; c’est maintenant seulement que cela est révélé. Une fois que vous savez ce qu’il faut faire... «Celui qui sait faire ce qui est bien, et qui ne le fait pas, commet un péché.»
413. Frère Branham, est-ce mauvais de cultiver – de cultiver le tabac et d’y travailler?
Je ne crois pas avoir eu cette question-là.

125 Bien, je suis contre le tabac. Je suis contre l’usage du tabac; n’importe quel Chrétien né de nouveau le sera, c’est tout, parce que c’est faux. Nous savons que même la science médicale dit que c’est – c’est le tabac qui provoque, dans la plupart des cas, le cancer de la gorge et – et des poumons. Les gens disent : «Fumez des cigarettes filtres.»

126 Maintenant, pour vous les hommes et les femmes qui fumez, on vous trompe tout simplement, parce que vous ne pouvez pas... Eh bien, la seule chose qu’ils font... Quand vous achetez des cigarettes filtres, vous devez en acheter davantage, parce que cela ne laisse passer qu’un certain pourcentage de fumée. En effet, n’importe qui vous dira...

127 J’ai suivi là à Washington cette conférence à l’Exposition universelle, l’an dernier (lorsque j’étais là-bas à l’Exposition universelle), et ces médecins de tous les coins du monde, là, ils ont expliqué cela. Ils ont dit que vous ne pouvez pas avoir de la fumée sans goudron, et vous ne pouvez pas... Et si vous avez de la fumée, vous avez du goudron. Et ils ont ajouté : «Que personne ne vous trompe au sujet des cigarettes filtres, car là où vous en fumeriez une sans filtre, pour satisfaire le désir que vous avez pour les cigarettes, vous en fumerez deux ou trois avec filtre.» C’est seulement un – un bobard public, un bobard publicitaire à la radio et à la télévision.

128 Mais pour ce qui est de travailler dans le tabac ou de cultiver du tabac, eh bien, vous les frères du Kentucky qui cultivez ce tabac... Eh bien, laissez-moi dire une chose : Si en faisant cela vous vous sentez condamné, ne le faites pas, parce que je ne voudrais rien faire qui pourrait – tout en sachant que cela contribue à la mort de l’autre. C’est mal de donner à un voisin une liqueur forte, par conséquent ce serait mal de fabriquer des liqueurs fortes. Mais laissez-moi dire autre chose, maintenant. Maintenant, pour ce qui est de cultiver cela...

129 Le tabac, vous savez, la nicotine est aussi utilisée à des fins thérapeutiques. Et saviez-vous que le maïs que vous cultivez sert à la fabrication du whisky et que le blé et l’orge servent à la fabrication du whisky? Est-ce exact? Très bien. Voyez-vous? Vous ne savez pas quel usage ils vont en faire.

130 Mais maintenant, nous cultivons du maïs qui, comme nous le pensons en le cultivant, servira peut-être à faire des corn-flakes [flocons de maïs grillés – N.D.T.], et de la nourriture pour les gens, du pain de maïs, et le tout reste; mais on fabrique aussi des boissons toxiques avec cela (voyez-vous?). Ainsi, vous ne sauriez que faire.

131 Et vous cultivez – vous avez un jardin de lis. Vous savez ce qu’on fait avec le lis? On en extrait de l’opium. Vous savez ce qu’on fait avec la laitue? La même chose. Il y a aussi de l’opium dans la laitue. Avez-vous déjà mangé de la laitue et remarqué comment vous vous sentez calme pendant un petit instant? C’est l’opium qui y est contenu. Savez-vous qu’il y en a aussi dans les oignons? Certainement. Ainsi, vous – vous voyez, cela dépend de l’usage que vous en faites.

132 Mais laissez-moi vous dire ceci, en tant que frère Chrétien à un frère Chrétien : si vous avez un plant de tabac, vendez-le à quelqu’un d’autre et tentez votre chance dans le maïs. Je crois que ce serait mieux (voyez-vous?), car sans aucun doute ce qu’ils cultivent, cela...
Mon mari était marié à une alcoolique et adultère...
J’ai eu cette question. Cela vient de... Je vous ai dit d’où cela provenait. Ça vient de loin. J’ai eu cette question. Et maintenant, voyons un peu.
La femme d’Apocalypse 12...
J’ai eu celle-là. Oui, j’ai eu cette série de questions. Voyons un peu. J’ai eu cela, je les ai eues. C’est sur Apocalypse 12, ce qu’elle était. Voyons un peu.
414. Frère Branham, nous avons deux enfants qui fréquentent une église dirigée par une femme prédicateur. Nous savons qu’elle est en dehors de la Parole. Nos enfants sont sous cette forte influence. Comment devrions-nous nous y prendre pour leur dire que ceci est une erreur?

133 Je vous l’ai déjà dit. J’ai répondu à cela. Et allez-y doucement. Que diriez-vous à mon sujet... Je sais que cette personne se trouve ici. ... à mon sujet, si je vous disais que je sais qui est cette femme et que je peux vous citer son nom?
415. Le règne millénaire durera-t-il mille ans ou juste une certaine période de temps?

134 J’ai eu cette question-là ce matin même. Voyez-vous? C’est mille ans. Très bien.
Frère Branham, le problème concernant...
Oui, j’ai eu cela. Le blé et l’ivraie, vous vous souvenez que nous avons eu cela. Je crois que nous tendons vers la fin maintenant. Il se peut que j’en aie remis un tas en arrière. Voyons un peu. Même chose.
Frère Branham, je suis une mère de six braves enfants et mon mari désire que j’aille travailler quelque temps pour apporter une aide financière. Devrais-je le faire; aussi je désire prier Dieu pour qu’il m’accorde la foi pour que – de me donner... Abraham et – et – comme la foi – comme la foi d’Abraham, et de Daniel, et des enfants Hébreux. Un Chrétien devrait-il cultiver le tabac? Je viens d’expliquer cela et...
416. Frère Branham, est-ce mauvais pour une femme de se raser les jambes?

135 Ai-je bien vu? Est-ce bien ce qui est dit? Je ne peux pas... Je ne sais pas. Je vous laisserai y répondre.
Est – est-ce mauvais aujourd’hui de limiter les naissances dans sa famille? Cela veut-il dire utiliser les méthodes contraceptives?

136 J’ai répondu à cela, bien entendu, pour le – chacun individuellement. Voyons un peu.
Si une femme, pendant qu’elle est dans le péché divorce et se remarie et...

137 J’ai répondu à cela. Souvenez-vous bien, j’ai dit : «Laissez les cas de divorce jusqu’à ce que...»
417. J’ai une amie que j’aime beaucoup. Elle a reçu certaines bandes et lettres qui, je crois, qui avaient... Je ne lui ai jamais parlé. Au fond, je pense que j’ai peur de la détruire et de perdre son amitié. Que dois-je faire?

138 Parlez-lui avec amour. Je ne... Je crois que j’ai répondu à cela, mais je – je ne... N’essayez pas de forcer quelqu’un à accepter quelque chose. Soyez simplement salé; ils auront envie d’être comme vous. Frère, sœur, je crois avoir répondu à ces questions.
Frère Branham, veuillez donner des explications sur les cinq vierges folles.
Je – je sais que j’ai eu cette question-là. C’est écrit, et c’est du papier rouge. Je crois que nous sommes... J’ai eu cette question-là. Je crois que j’ai répondu à toutes ces questions. Gloire à Dieu! Voyons un peu. Excusez-moi juste un instant.
418. Cher prophète de Dieu, Saint Marc 16.18, je... La partie sur l’imposition des mains aux malades... Je vis au milieu des manipulateurs de serpents. Qu’en dites-vous?

139 Eh bien, c’est une bonne question. Si vous vivez au milieu des manipulateurs de serpents et qu’ils disent que Marc 16... Certainement! Je crois que la Bible veut dire exactement ce qu’Elle dit. Je crois que si nous essayons de tenter le Seigneur dans quelque chose, nous aurons des ennuis. Je ne pense pas que Dieu veut dire que vous m’apportiez une bouteille d’arsenic pour voir si je pourrais en boire afin de vous prouver que j’ai la foi; pas plus que je crois que ce serait juste pour vous de m’apporter un serpent, pour que je le saisisse et vous montre par là que j’ai la foi pour neutraliser son poison. Je ne crois pas que ce soit ainsi.

140 Je crois effectivement que si j’étais dans l’eau en train de baptiser des gens, ou que je faisais l’œuvre du Seigneur, ou là-bas dans la jungle, et qu’un serpent me mordait, je continuerais juste à marcher au Nom du Seigneur. Voyez-vous? Je crois que c’est ce que cela signifie.

141 Maintenant, si vous devez prendre... Voyez, ce que vous faites avec cela, mon cher, qui que vous soyez – vous soyez... souvenez-vous de ceci. Voyez-vous? Observez ce qui a été fait dans la Bible à ce sujet. Pas plus que je ne croirai si vous essayez de dire : «Gloire, gloire, gloire»... Ne tentez pas Dieu pour parler en langues, laissez simplement l’Esprit parler à travers vous. Voyez-vous?

142 Maintenant, je ne crois pas au fait de tenter Dieu ou de forcer quoi que ce soit. C’est juste comme je l’ai dit il y a un moment, lorsque l’Esprit... Nous nous attendons à l’Esprit. C’est Lui qui le fait.

143 Maintenant, regardez. Paul ramassait des morceaux de bois sur l’île de Crète, je crois que c’était là, et il était en captivité, et un serpent, peut-être un mamba... C’est une morsure mortelle; il aurait dû tomber mort aussitôt. Je ne connais pas un autre serpent qui vous tuerait aussi vite que cela, en dehors du mamba.

144 Ainsi, disons qu’il ramassa ce mamba. Sa morsure est mortelle; vous n’avez qu’environ – vous ne respirerez que pendant quelques instants, lorsque le mamba vous mord... ou le cobra; avec le cobra noir, vous n’avez que cinquante pour cent de chances pour survivre avec – avec du sérum. Si c’est un cobra jaune vous avez environ quatre-vingt pour cent de chances de mourir et environ vingt pour cent de chances de vivre; avec un mamba vous n’avez aucune chance. Vous êtes tout simplement mort, c’est tout, car vous ne respirerez que pendant quelques instants. Cela paralyse le système nerveux, le système sanguin, et tout le reste, et c’est fini pour vous. Voyez-vous?

145 Mais quand – quand ce mamba mordit Paul à la main, les gens dirent : «Eh bien, cet homme est un – il est un méchant homme, peut-être un meurtrier. Bien qu’il ait échappé à la mer, cependant le – il ne pouvait pas échapper à la mort. Le dieu va se venger contre lui comme son – car c’est un meurtrier.»

146 Paul regarda, et ce serpent était suspendu à sa main, il le secoua tout simplement, sans être du tout excité : «Oh! Seigneur, aide-moi à le faire.» Non! Il le regarda, le secoua dans le feu et continua à ramasser des branches comme si de rien n’était. Ils dirent : «Il va mourir dans un instant car, lorsque ce serpent vous mord, c’en est fini de vous.» Après un temps, Paul n’eut point d’enflure, il ne mourut pas et ne ressentit même pas le moindre mal. Ils dirent – ils changèrent d’avis et dirent : «C’est un dieu qui est descendu sous la forme d’un homme.» Voyez-vous?

147 Il n’avait jamais dit : «Apportez-moi ce serpent-là», mais le serpent l’avait mordu. Il n’avait point tenté Dieu, mais il avait la foi en Dieu pour rendre la morsure du serpent sans effet. Comprenez-vous ce que je veux dire?

148 Ainsi, qui que vous soyez, vous qui êtes parmi des manipulateurs de serpents, je... Maintenant, s’ils veulent manipuler des serpents, cela – cela les regarde. Voyez-vous? Moi, je ne vois vraiment pas cela comme cela.

149 Maintenant, vous dites : «Eh bien, ces gens ont la foi.» Je ne dis pas qu’ils n’ont pas la foi; ils se brûlent avec un chalumeau à acétylène, et des choses semblables, mais (voyez-vous?) cela ne prouve toujours pas que c’est Dieu.

150 J’ai vu des Indiens s’engager dans un – un foyer de feu d’environ un mètre de large et trente sept mètres de long, alors qu’il avait été attisé avec des feuilles au point de chauffer à blanc. Des fermiers, pas des hommes extraordinaires, ils enlevaient leurs chaussures, ils prenaient les petits – les prêtres les bénissaient avec le sang de bouc – et ils prenaient les petits crochets des hameçons et les plantaient dans la peau au-dessus de leur bouche au point d’avoir une bonne quantité d’eau remplie dans de petits récipients semblables à des boules de l’arbre de Noël, des ornements, bien remplis, et de grands hameçons, longs comme ça, pénétrant dans leur chair (vous pouvez vous imaginer un peu ce que ça fait, de les enfoncer et de les retirer). Ils se tenaient là et marchaient sur ce feu vif en le traversant jusqu’au bout; (et cela étant chauffé bien – bien à blanc, au-delà du rouge, chauffé à blanc) ils marchaient d’un bout à l’autre de ce feu, faisaient demi-tour et refaisaient ce chemin dans le sens inverse sans avoir la moindre brûlure aux pieds. Et ils ne croient même pas en notre Dieu. Ils adorent – l’adoration de démon. Voyez-vous? Ainsi, cela ne veut rien dire. Tenez-vous-en bien éloigné... Soyez simplement un Chrétien authentique, doux et humble; vivez la vie, et alors Dieu s’occupera du reste.
419. Frère Branham, que vont prêcher – que vont prêcher les prédicateurs qui n’iront pas avec l’Epouse? Actuellement leur message est le Saint-Esprit, le baptême d'eau et le salut . Que prêcheront-ils s’ils ne vont pas avec l’Epouse?

151 Eh bien, vous savez – vous savez ce qui va probablement arriver? Je dis ceci maintenant. Je ne peux pas le prouver, mais je – ils continueront simplement à prêcher juste comme ils le font maintenant, et les gens continueront à penser qu’ils sont sauvés; et l’Epouse sera déjà partie.
420. Est-ce juste, selon la Parole, de pratiquer le contrôle des naissances?

152 Je vous ai dit que j’y répondrai en privé. Vous qui avez ces questions, venez me voir en privé.
Cher Frère Branham, nous avons un enseignant qui – vous savez que l’Ecriture dit...
Oui, j’ai eu celle-là. Juste une minute maintenant.
Frère Branham, une fois nous avons fait inscrire notre nom dans le livre d’un certain...
Oui, j'ai eu cela. Celle relative à la façon dont ils ont retiré cela maintenant, s’ils ont mal agi.
421. Qu’est-ce – approuveriez-vous le contrôle des naissances?

153 Non, je ne peux pas l’approuver. Non, monsieur! Voyez-vous?
422. Ce – le Septième Ange dont parle Apocalypse 10 est-il la même personne qu’Elie de Malachie 4?

154 Est-ce que j’y ai répondu? On dirait que je n’y ai pas répondu. Oui, c’est la même personne. Apocalypse 10 est le Message du septième ange, qui – le septième ange, messager du Septième Age de l’Eglise, qui est Malachie 4.
Est-ce que le contrôle des naissances...

155 J’en ai eu beaucoup là-dessus. Je les ai tout simplement renvoyées à plus tard, et je – je n’ai pas voulu y répondre; je préférerais plutôt vous voir en privé.
423. Où trouvons-nous que Noé prêcha pendant cent vingt ans et construisit l’Arche en cent vingt ans?
Ai-je répondu à cela?

156 Une génération, ou le temps alloué – le temps alloué à l’homme sur terre était de cent vingt ans, période que Noé prit pour construire l’arche, c’est ce qui était considéré comme une génération en ce temps-là. Cent vingt ans étaient le temps alloué à l’homme. Et il prêcha, selon... Genèse 6:3, il prêcha à cette génération-là, ce qui faisait cent vingt ans; c’est ce que fit Noé. Très bien. Voyons un peu maintenant.
424. Dans Malachie 4, cet Elie doit ramener les cœurs des pères aux enfants, et puis le cœur des enfants aux pères. Est-ce la même personne?

157 Oui, c’est la même personne. Très bien. Oh, attendez un instant, Non! Pardonnez-moi, je suis désolé. Juste... Voyez-vous comment le Saint-Esprit a donc saisi cela pour moi? Non! Je pensais qu’il était dit que le... Voyez-vous?

158 Ce qu’il y a dans Malachie 3, c’est : «J’envoie Mon messager devant Ma face»; c’était Elie. Dans Malachie 4, cela revient encore et il est dit : «Voici, j’envoie Elie.» Malachie 3, Il devait prendre un messager, envoyé devant la face du Seigneur Jésus; c’était Jean. Combien comprennent cela? Malachie 4, lorsque cet Elie vient, immédiatement après cela – son Message et le reste, et après le - c’est la venue du Seigneur et le renouvellement de la terre.

159 Et vous remarquerez, pour rendre cela clair maintenant, que ce n’est pas... Mais la façon dont le Saint-Esprit a écrit cela par ce prophète, Il a dit : «Il ramènera d’abord les cœurs des pères aux enfants.» Voyez-vous? C’était la première venue de Jean. Il ramènera les cœurs des pères, les anciens, les pères patriarches, au Message des enfants, qui formaient la nouvelle génération de l’époque, Jésus, dans cette génération-là. Ensuite «et» (conjonction – cela réunit) les cœurs des enfants à leurs pères, ce qui signifie que le Message d’aujourd’hui ramènera les cœurs des enfants, dans l’âge de l’Eglise, à la foi originale de la Pentecôte du commencement.

160 Ainsi, ce sera deux différents – c’est le même messager, mais il y a là une différence entre la – la première et la seconde venue de Jean – ou du messager Elie.
Mon mari et mon fils cadet ne croient pas...
Oui, j’ai eu cela. Je sais que j’ai eu cela parce que la personne a mentionné son nom ici. Je me souviens de leur en avoir parlé après.
425. Comment pouvons-nous trouver la volonté du Seigneur? Notre – notre maison à – devrions-nous emménager à Jeffersonville, en Indiana? Une personne peut-elle être Chrétienne et ne pas aimer les gens de couleur? Est-ce que Dieu ne veut pas qu’ils soient traités comme nous, parce qu’ils sont noirs? Auriez-vous – que suggérez-vous là-dessus? Croyez-vous dans l’intégration ou dans la ségrégation?

161 Je crois dans l’intégration, je crois qu’un homme... peu importe sa couleur ou ce qu’il est, c’est un homme comme moi. C’est juste. Et je crois que si on laissait tout simplement ces gens de couleur tranquilles, et si ces communistes n’étaient pas allés là-bas pour les inspirer...

162 Maintenant, ils voulaient... Maintenant, des gens de couleur vraiment authentiques, il y en a un bon nombre qui sont d’authentiques nés de nouveau, des gens pieux et saints, parmi eux. Oui, certainement. Le seul fait que ma peau soit blanche et la leur noire ne veut absolument rien dire pour moi. Il est mon frère s’il est en Christ.

163 C’est pourquoi je ne suis pas d’accord avec le message des Afrikanders; ils ne croyaient même pas que ces gens avaient une âme. C’est ce qui a fait que je suis mal vu là-bas. J’ai dit : «Cet homme est un homme comme moi. Il a droit au même privilège que moi. Sa peau ne fait aucune différence pour moi, ni celle de tout autre homme qui est né de nouveau de l’Esprit de Dieu.»

164 Mais j’ai dit : «S’ils avaient laissé ces gens de couleur tranquilles, ils n’auraient jamais reçu une telle inspiration.» Et je le dirai à partir de cette chaire... Nous avons beaucoup de gens de couleur qui viennent ici. Je ne pense pas qu’il y en ait ici ce soir. Mais nous avons beaucoup de gens de couleur qui viennent ici, à cette église et, frère, ils sont les bienvenus autant que n’importe qui d’autre. Ce sont mes frères et mes sœurs.

165 Et parmi les gens les plus remarquables que j’aie jamais rencontrés dans ma vie, il y en a qui sont des hommes de couleur. Par ailleurs, il y en a parmi eux qui sont des renégats, tout comme dans la race blanche, ou la race jaune ou la race brune. Oui, assurément.

166 Maintenant, je ne crois pas dans les mariages mixtes. Je crois qu’un homme blanc ne devrait pas se marier avec une femme de couleur, ni une femme de couleur se marier avec un homme blanc, ni un jaune se marier à une noire ou à une blanche, ou avec une... Je crois que les bruns, les noirs, les blancs, et les [autres] races de gens sont comme un jardin de fleurs pour Dieu, et je ne crois pas qu’elles devraient être croisées. Je crois que c’est ainsi que Dieu les a faites, et je crois que c’est ainsi qu’elles devraient demeurer.

167 Quel... Cela m’a déconcerté lorsque j’ai vu une très jolie fille de couleur, intelligente et belle, aussi jolie que n’importe quelle femme que vous aimeriez voir... Pourquoi veut-elle se marier avec un blanc et avoir des enfants mulâtres? Pourquoi une intelligente jeune fille de couleur désirerait-elle une chose pareille? C’est parce que quelque chose... Ce communiste... Et comment un – un brave – un – un – un homme de couleur désirerait-il se marier avec une femme blanche et avoir des enfants mulâtres?

168 Je ne crois pas que je... Je crois que vous devriez rester tels que vous êtes. Nous – nous sommes des serviteurs de Christ. Et Dieu m’a fait... S’il m’avait fait noir, je serais heureux d’être un noir pour Dieu. S’Il m’avait fait jaune, je serais heureux d’être un jaune pour Christ. S’Il m’avait fait blanc, je désirerais...?... je serais heureux d’être un blanc pour Christ. S’Il m’avait fait brun, ou rouge ou un Indien, ou quoi que ce soit, je garderais la même couleur. Ce serait moi. Je veux être comme mon Créateur m’a fait.

169 Ce jour-là, là à Shreveport, lorsqu’il y a eu ce soulèvement et que ces – et qu’il y avait là tous ces jeunes gens de couleur inspirés,... communisme...

170 Je vous l’ai dit ici, à cette chaire, Martin Luther King est la plus grande dette que les gens de couleur ait jamais eue. C’est vrai. Cet homme va conduire des milliers d’entre eux au massacre – c’est vrai – étant inspiré par le communisme.

171 Laissez-moi démontrer mon point de vue. J’ai dit cela il y a deux ans environ. Regardez ce qui se passe en ce moment même. Ils ont dit qu’ils luttaient pour l’intégration, et lorsque la loi leur accorde l’intégration... Et à vous qui ne croyez pas à l’intégration, honte à vous. Notre nation permet l’intégration, et nous devrions faire ce que le chef dit de faire. C’est tout à fait exact.
Et maintenant, vous dites qu’ils ne doivent pas se rendre à certains endroits, et des choses semblables, ni aller dans certains magasins, ou qu’ils doivent s’asseoir à l’arrière de l’autobus, etc.; Non, monsieur! La loi dit qu’ils sont pareils à nous, nous sommes donc semblables à eux; ainsi, agissons en conséquence. Soyons comme cela. Et c’est exactement ce que croit toute personne véritablement née de nouveau. Et maintenant, je crois que cela se trouve dans leur cœur.

172 Je n’ai jamais eu une compassion aussi grande pour des gens que celle que j’ai eue pour ces pauvres gens d’Afrique; vu la façon dont ils étaient traités. Et je ne crois pas en ces sottises. Je suis un ressortissant du Sud; je suis né là-bas de l’autre côté du fleuve, mais je suis comme Abraham Lincoln; je suis venu ici parce que je crois que les hommes sont nés égaux. C’est vrai. Et je ne crois pas qu’il faille séparer les gens et des choses semblables, alors que ces gens sont baptisés du Saint-Esprit et ainsi de suite.

173 Mais regardez, ce ne sont pas ces véritables et authentiques Chrétiens noirs nés de nouveau qui causent tout ce trouble. Vous voulez les condamner pour cela; qu’en est-il de certains de nos enfants blancs renégats? Voyez-vous? Maintenant, ce qui est bon pour l’un l’est aussi pour l’autre. Eh bien, nos jeunes blancs causent deux fois plus d’ennuis qu’eux. C’est tout à fait vrai. Où cela se passe-t-il? Dans nos universités et des endroits semblables. Certains de nos érudits sont à l’origine de ces choses. Voyez-vous?

174 Eh bien, qu’est-ce que c’est? Maintenant, pour vous montrer qu’il s’agit du communisme et non de ces gens de couleur, c’est de cette façon que le communisme s’est toujours infiltré pour prendre le pouvoir. Ils font cela dans chaque nation. C’est ainsi qu’ils le font, ils vous amènent à lutter les uns contre les autres; c’est la révolution. Puis ils s’emparent du pouvoir sans tirer un coup de fusil. Ils ne veulent pas faire sauter ce pays; ils en ont besoin. Ils peuvent se glisser là-dedans. Et maintenant, ils ont vu arriver cela une fois, et ils savent ce qu’était la vieille révolution, et ils ont pensé commencer une autre révolution.

175 Pour démontrer clairement mon point de vue, après qu’ils ont eu l’intégration (ils l’ont maintenant légalement, conformément à la loi), ils causent maintenant plus d’ennuis qu’ils n’en avaient causé avant. Voyez-vous? Cela montre que c’est le communisme et non pas ces précieuses âmes qui sont nées de l’Esprit de Dieu.
426. Devrions-nous toujours être pleins d’ardeur et prêcher l’Evangile ou est-ce que le temps est terminé?

176 Non, continuez à prêcher aussi fort que vous le pouvez. Frère, tenez-vous-en à cela; je suis bien derrière vous.
427. Frère Branham, lorsque vous avez prophétisé de ne pas manger des œufs, de ne pas vivre dans la vallée, était-ce une prophétie juste pour vous ou pour l’assemblée? Très bien.

177 Il y a des années, environ trente ans, j’ai donné une prophétie disant qu’il y aurait dans les derniers jours des maladies parmi les animaux, parmi le bétail, et les œufs, même les œufs. Et Il arrivera qu’il y aura des œufs qui ne seraient pas bons à manger. Aussi, il arriverait que les gens qui vivent dans des vallées... Maintenant, souvenez-vous, j’ai prophétisé cela il y a trente ans, que cela arriverait, que les gens qui vivent depuis longtemps dans des vallées... j’ai demandé aux Chrétiens de déménager de la vallée, de ne pas manger... Différentes viandes et des choses comme cela seraient toxiques. Que ce serait dangereux (je crois que c’est ainsi que je l’avais prophétisé) pour les gens de vivre dans des vallées.

178 Maintenant, c’était avant qu’il n’y ait des retombées radioactives ou qu’on sache quoi que ce soit au sujet des retombées radioactives. Mais c’était le Saint-Esprit qui m’avertissait. Et en ce moment même, même pour notre bétail (vous voyez qu’on les a retirés du marché), le fait d’être aspergé de DDT [un type d’insecticide – N.D.T.] a introduit quelque chose dans les vaches.

179 Remarquez encore, toutes ces hybridations et autres qu’ils font, cela détruit totalement la race humaine. «Trente pour cent – vingt ou trente pour cent, dit le Reader’s Digest, des patients qui sont à l’hôpital s’y retrouvent à cause des médecins.» Ils vous donneront un médicament pour vous débarrasser d’une certaine chose et cela amènera là autre chose.

180 Et avez-vous remarqué les œufs? L’année dernière, il y avait des centaines de patients à Louisville et à Jeffersonville qui sont tombés malades et qui étaient hospitalisés suite aux vomissements dus au fait d’avoir mangé des œufs que les poules ici dans la vallée... Les œufs de la vallée avaient été contaminés par des retombées radioactives. Et cela les empoisonne et tout le reste, tout est contaminé.

181 Mais voici où vous recevrez cela, mon frère. Je crois de tout mon cœur qu’il est écrit dans les Ecritures que – qu’aucun aliment ne devrait être pris sans offrir des actions de grâces, car cela est sanctifié par la Parole de Dieu et par la prière. Voyez-vous? Si vous en mangez, dites: «Seigneur Jésus, Tu as préparé cette nourriture pour moi. Maintenant, par la foi je sanctifie cette nourriture afin qu’elle fortifie nos corps.» Alors mangez-la, parce que tout ce que nous faisons, nous le faisons par la foi.
Cher Frère Branham, y a-t-il des motifs pour divorcer d’un mari ivrogne?

182 Je – je n’aime pas parler du divorce. Cela – cela ... Il – je – je – je – j’en parlerai un peu plus tard.
428. Frère Branham, Frère (juste une minute. Ceci concerne l’un des ministres ici. Laissez-moi le lire d’abord. [Frère Branham lit la question pour lui-même. – N.D.E.] Juste une minute. Eh bien, je vous le dis. Je vais la lire de toute façon.) Frère Branham, Frère Neville m’a dit par prophétie que, AINSI DIT LE SEIGNEUR, je recevrais le Saint-Esprit. Me disant avec une telle assurance que je recevrais le Saint-Esprit. Jusqu’à présent, je n’ai pas reçu le Saint-Esprit. Devrais-je continuer...

183 Oui, assurément! Faites cela. Continuez à croire. Remarquez, j’appelle – j’étais hier chez Frère Wood lorsque j’ai reçu un appel téléphonique d’un homme qui est dans un fauteuil roulant, qui est venu ici avec un fardeau pour un frère ou quelqu’un qui était – qui était alcoolique et qui est passé par Synonomous [une organisation antialcoolique – N.D.T.] et qui a reçu des piqûres à l’hôpital, et ainsi de suite. Et Frère Neville, parlant en langues ou par un autre moyen, donna une – une prophétie au sujet de cette personne, et a prophétisé que quelque chose arriverait à cet homme pour son bien dans les quelques prochains jours ou quelque chose comme cela. Et l’homme a téléphoné et a dit que cet homme, depuis soixante-huit jours, a quitté l’hôpital, il n’a plus pris une seule gorgée ni un seul médicament pour s’empêcher de boire, ni quoi que ce soit. Et la chose que Frère Neville avait dite par prophétie s’est accomplie. Gloire au Seigneur! Nous croyons que notre frère est un homme de Dieu.
Cher Frère Branham, est-ce que ces...

184 Maintenant, attendez, laissez-moi m’arrêter là juste un instant. Maintenant, c’est ce que j’essaie de dire aux gens. Frère Neville croit le même Message que moi. Frère Caps, Frère Beeler, Frère Ruddell, tous ces frères d’ici croient le même Message que moi; ils Le prêchent comme moi.

185 Et si vous le désirez, si vous le désirez réellement et, que vous avez l’intention de déménager, que vous voulez vous retirer ou quelque chose d’autre et que vous désirez venir pour la Parole, venez ici. Venez au Tabernacle, c’est ici que vous L’entendez.

186 Ces hommes sont des hommes pieux, ce sont des hommes qui ont le même Saint-Esprit que j’ai et – et que vous avez, ils enseignent sur base de la même Bible et du même Message.
Cher Frère Branham, ceux qui parlent en langues sont-ils le reste....
Oui, j’ai eu cela. Oui, oui, j’ai eu cela. Une femme qui parle en langues.
Frère Branham, votre sermon sur le baptême du Saint-Esprit... Est-ce que le baptême au Nom de Jésus...
Oui, j’ai eu cela. Voyons un peu.
429. Frère Branham, la Bible nous dit qu’une – une femme devrait obéir à son mari. Je suis une Chrétienne et mon mari est un pêcheur. Il me persécute par tous les moyens possibles pour m’empêcher d’aller à l’église et de lire ma Bible, et – et il nie la Parole. Que devrais-je faire?

187 Que devriez-vous faire? Maintenant, écoutez, vous êtes censée obéir à votre mari; c’est la Parole. Maintenant, s’il vous dit et vous empêche de lire la Bible, d’aller à l’église ou quelque chose comme cela, vous n’avez pas à obéir à cela, parce que «celui qui – qui n’abandonnera pas son père, sa mère, son mari, sa femme, ou qui que ce soit pour Me suivre n’est pas digne de Moi». Est-ce vrai?

188 Non, ne... Les hommes sont censés – Vous n’êtes pas ... Un homme n’est pas censé abuser de cette autorité sur une femme simplement parce qu’il est son chef. Dieu est son chef au-dessus de vous, frère. Voyez-vous? Et si votre femme fait quelque chose de faux, alors ne – alors vous avez le droit de le lui dire, et elle est censée vous écouter. Mais vous n’avez pas le droit de la battre, de la traîner d’un coin à un autre, ni – ni de faire ces choses-là. Non, monsieur!

189 Vous voyez, Dieu a donné à l’homme une aide, non un paillasson. Souvenez-vous, elle est – elle était votre chérie; elle devrait toujours l’être.
430. Quand et où le peuple de Dieu se rassemblera-t-il pour la Parole de la fin?

190 En Christ. Oui! Dans le dernier jour, ils se rassembleront en Christ. N’oubliez pas cela maintenant. Nous avons un lieu de rassemblement, nous en avons un sans doute.
431. Nous sommes appelés... (Maintenant, ceci est la question de l’autre jour.) Nous sommes appelés des oiseaux impurs, parce que nous allons à l’église de Junior Jackson. Parfois parce que nous sommes avec les – les... Il ne se conforme pas aux nouveaux règlements de cette église-ci, sommes-nous en dehors de la volonté parfaite de Dieu en allant là de temps en temps?

191 Non, monsieur! Je crois que Junior Jackson est un homme de Dieu. J’ai déjà expliqué cela. Je crois...

192 Maintenant, nous ne sommes pas d’accord sur l’ordre de l’église. Maintenant, je crois que Junior est – Junior... eh bien, il... Combien connaissent Junior Jackson? Eh bien, nous savons que c’est un homme de Dieu. Il croit ce Message autant que moi, et il croit ces choses. Franchement, Junior et moi, nous sommes de vrais copains, comme le reste de ces hommes ici, J.T., et – et Frère Ruddell et Frère Jackson, et Frère Beeler, et tous ces frères ici, nous tous, nous sommes ensemble. Maintenant, nous ne – il se peut que nous ne voyions pas les choses exactement de la même façon (voyez-vous?), mais nous croyons ce même Message, et nous nous tenons ensemble. Il y a Frère Hume qui est là aussi, un missionnaire, et oh, et tant d’autres, je... Parfois, je n’arrive même pas à me rappeler leurs noms, mais vous – vous savez que je pense quand même à vous, frère. Certainement.
Vous aimeriez abandonner le métier d’infirmière...

193 J’ai demandé... cela. Vous en souvenez-vous? C’est une gentille et chère sœur qui désirait se renseigner au sujet du métier d’infirmière.
Lorsque j’étais petit, j’étais – j’ai dit à tout le monde que je voulais être un prédicateur. (J’ai eu celle-là. J’ai eu celle-là aussi.) Alors que doit-il faire à ce sujet aujourd’hui?

194 Eh bien, c’est une lettre d’un – un ministre, serviteur de Christ, ce n’est pas... C’est juste une lettre confidentielle qui m’est adressée. C’est de la part de Frère Pat Tyler, un de nos frères, ici, à l’église. Elles sont toutes finies. Merci, Seigneur. Je vous suis reconnaissant, mes amis. Je viens juste de recevoir le... [Espace vide sur la bande – N.D.E.] ... sont un,
Nos réconforts et nos soucis.

195 Je me demande si Sœur Wilson est toujours dans le bâtiment. Je l’ai vue ici. Vous savez ce que je faisais, il y a quelque temps, Sœur Wilson? Je regardais les photos de l’époque où nous avons posé la première pierre. Je regardais la photo et j’ai vu Hope et moi avant notre mariage. Je ne savais même pas que... Je me souviens avoir vu une photo du moment où je sortais de l’un de mes combats, lorsque j’ai gagné un championnat. Je regardais ma photo l’autre soir du moment où j’étais garde-chasse ici, dans l’Etat d’Indiana. Et je pense à l’église. Vous savez, je pense que ce soir il ne reste ici qu’une personne de ce groupe. Combien sont ici depuis le temps où nous avons posé la première pierre, là au commencement? Levez la main.

196 Mon frère et ma sœur Wilson, je veux vous – vous demander quelque chose, à vous deux. Vous souvenez-vous comment nous avons tous commencé? Vous souvenez-vous du vieux plancher lorsqu’il était plein de boue? Nous avions de vieilles fenêtres qui branlaient. Nous avions quatre-vingts cents pour commencer cela. Il y avait beaucoup de mauvaises herbes. Tout ceci derrière nous, c’était comme une forêt lorsque nous avons construit cela, le Tabernacle.

197 Regardez nous tous qui avons fait les promesses et qui sommes venus à l’autel. Nous en avons vu venir et s’en aller, l’un après l’autre. Avez-vous remarqué comment ceux qui sont restés attachés au Message sont partis? Maintenant, pensez à ceux qui se sont retirés du Message, de quelle façon ils sont partis. Pensez-y.

198 Nous voici ce soir, après tout ce groupe qui était trois fois plus grand que ce que nous avons ici maintenant à nos réunions les plus bondées. Pensez-y, quand les autobus scolaires étaient parqués ici tout autour et d’un bout à l’autre de ce terrain, venant de partout. Et on installait même des tentes pour prendre soin des gens, tellement ils étaient nombreux, et vous n’arriviez toujours pas ne fut-ce qu’à placer les gens quelque part, pour les rassembler. J’étais juste un jeune prédicateur. Voyez-vous? Et de tous ces milliers de gens que nous avons eus, il n’en reste que trois ici parmi nous ce soir.

199 Je me souviens de la Sœur Wilson, là, lorsque je fus appelé à son chevet, alors qu’elle se mourait de la tuberculose; elle faisait l’hémorragie au point que les draps et les taies d’oreiller étaient déposés dans le coin, tout tachés de sang. Je me souviens que le Saint-Esprit arrêta l’hémorragie.
Quelques jours plus tard, je la baptisai dans le fleuve Ohio, dans une eau glacée, au Nom de Jésus-Christ, et je la fis asseoir à l’arrière de ma voiture découverte, un vieux petit roadster [Voiture décapotable – N.D.T.], et je la conduisis d’Utica... Est-ce vrai? De... [Sœur Wilson parle à Frère Branham. – N.D.E.] Oui! Sœur Hope, ma femme, et cette sœur-là étaient assises sur le siège avant du petit roadster, et ma mère et Sœur Snelling étaient assises à l’arrière. J’ai leur photo, Sœur Snelling, Maman, et les autres, Madame Weber, Madame – ma belle-mère, nous tous qui étions là-bas, et Meda, qui était vraiment une toute petite fille, se tenait là. Et maintenant, elle est une femme aux cheveux grisonnants. [Une sœur parle à Frère Branham. – N.D.E.]

200 Je me souviens lorsqu’on a eu un jour d’une petite collecte publique pour réunir nos premiers sous. Et je me souviens que Hope se tenait là au coin. Elle était juste une jeune fille d’environ seize ans; elle vendait comme ceci, tendant cet insigne... Elle leur donnait un insigne... et il donnait sa contribution...
Un ivrogne, qui descendait la rue, dit : «Excusez-moi, Mademoiselle!» Il dit : «Qu’est-ce que vous vendez?»
Elle dit : «Rien. Ainsi, je vous donne cet insigne.»
Elle dit : «Il s’agit d’un don pour l’église. Si vous désirez mettre quelque chose là-dedans comme don, nous essayons de réunir assez d’argent pour construire un tabernacle pour – dans la ville.»
Elle dit : «Si vous voulez contribuer avec quelque chose, vous le pouvez, mais si...»
Il répondit : «Je n’ai rien.»
Elle dit : «Prenez quand même l’insigne.»
Il le prit et le regarda. D’un côté, il était écrit – écrit – écrit : «Où passerez-vous l’éternité?», et de l’autre côté, il y avait un point d’interrogation.
«Où passerez-vous l’éternité?» Une question. Il recula en chancelant et regarda cela; il dit : «Mademoiselle, vous posez là une question sérieuse.»
Elle dit : «Mais cette question doit être réglée!»
Et c’est vrai. Ce soir, elle est derrière le rideau [de temps]. Je me souviens de dernières paroles qu’elle a prononcées. Je me souviens de ce que je lui ai dit, je m’en souviens bien. Oui, monsieur!

201 Beaucoup d’eau a coulé sous le pont [depuis]. Nous nous tenions là, – et même avant que nous n’ayons une église, nous nous tenions debout et nous nous tenions par la main en chantant ce chant ici. Je peux encore l’entendre. Myrtle était alors une toute petite fille. J’ai une photo du petit Leroy qui se tenait là debout, c’était juste un petit bout de chou. Béni soit le lien qui unit
Nos cœurs dans l’amour chrétien,
La communion d’âmes sœurs
Est pareille à celle d’en-haut.

202 Pendant que nous chantons cela, il y en a beaucoup d’entre eux qui attendent là-bas Sa venue. ... nous nous séparons,
Cela nous remplit de peine; (vous aimez-vous les uns les autres comme cela?)
Mais nos cœurs seront toujours unis,
Dans l’espoir de nous revoir.

203 Frère Freeman, vous êtes près de là, n’est-ce pas? J’y pensais récemment, j’ai fait votre connaissance lorsque nous sommes allés chez Frère Roy. Vous souvenez-vous des Adcocks? J’ai la photo de Kenneth. Quel était le nom de sa sœur? [Frère Freeman parle à Frère Branham. – N.D.E.] J’ai leur photo; nous nous tenions tous là-bas, ayant les bras les uns autour des autres, et au premier plan, il y avait Docteur Roy E. Davis, le pasteur. Je les regardais il n’y a pas longtemps. Doc m’a apporté les vieilles photographies. Cela a suscité en moi un sentiment vraiment drôle là. Maintenant que – beaucoup d’entre eux sont partis (voyez-vous?) – ils sont partis. Ce sera bientôt notre tour de partir. Voyez-vous? Mais... Mais quand nous nous séparons,
Cela nous remplit de peine;
Mais nos cœurs seront toujours unis,
Dans l’espoir de nous revoir.

204 Vous souvenez-vous de Frère Bosworth? Juste avant de traverser de l’autre côté, il se leva dans la chambre, il parcourut la pièce et serra la main de son père, de sa mère et de ses convertis à Christ. Quarante ans – ils étaient morts depuis quarante ou cinquante ans. Il les vit se tenant debout là, dans la chambre, et essayant d’amener tout le monde à les voir. Qu’était-ce? Le vieil homme entrait dans ce pays où je me trouvais en vision ce matin-là. C’est vrai.

205 Je les ai vus là-bas, ils étaient à nouveau jeunes . Nous sommes toujours unis de cœur; nous espérons nous revoir. C’est vrai. Que Dieu vous bénisse.

206 Après avoir parlé de mes amis de couleur, je viens de regarder au fond de la salle, et je vois frère et sœur Nash qui sont assis là-bas derrière. Je ne savais pas que vous étiez là. Je viens juste de regarder derrière; les voilà tout au fond. Et cet autre frère, assis ici... Est-ce le frère qui de temps en temps me pousse un grand cri, qui est assis là? Je ne me rappelle pas son nom, Frère Wood racontait qu’une fois ce frère lui parlait, disant : «Vous savez quoi? Lorsque l’Esprit me touche, il faut que je crie “Hé!”» Il dit : «J’espère que je ne dérange rien.» Lorsque vous ne criez pas “Hé!”, cela me dérange. Que Dieu vous bénisse. Je vous aime, frère et sœur. C’est vrai.

207 Frère Nash, Sœur Nash, vous savez que je vous aime. Oui, monsieur! Vous êtes mon frère et ma sœur en Jésus-Christ.

208 A mes chers et tendres amis, et à tant d’autres si j’en ai oublié certains d’entre eux, ces portes-ci vous sont ouvertes. Les portes du ciel le seront aussi. Mais nos cœurs seront toujours unis,
Dans l’espoir de nous revoir.

Ma... Ma foi regarde à Toi, maintenant alors que nous chantons. Chantons encore une fois maintenant. C’est maintenant l’heure de rentrer à la maison. Ma foi regarde à Toi,
Toi, Agneau du Calvaire,
Oh Sauveur Divin!
Ecoute maintenant ma prière,
Ôte tous mes péchés,
Ô que je sois dès aujourd’hui tout à Toi!
Essayons ce «Saint, Saint» à nouveau, voulez-vous? Donnez-nous l’accord, sœur. Le connaissez-vous? Vous souvenez-vous lorsque Sœur Gertie et les autres chantaient cela?

209 Le jour se couche à l’ouest, les cieux bénissent la terre, la terre est bénie. Combien j’aime le coucher du soleil, le soir quand il se couche, les oiseaux lancent leur dernier appel. Cela devra arriver un jour à chacun de nous. Je pense que le temps du soir... Avez-vous remarqué? Le vent va cesser de souffler; les oiseaux vont se taire. Voyez-vous? C’est le monde qui se meurt, le jour se meurt pour naître de nouveau le lendemain matin. Très bien maintenant. Essayons-le maintenant si nous pouvons. Saint, Saint, Seigneur Dieu Très-Haut. Venez ici une minute. Je – je – je crois que je – je ne le connais pas sur cet air-là. Laissez-moi essayer cela sans musique. Voyez-vous? Voyons un peu si nous pouvons le chanter. Maintenant, je sais – il se peut que je ne le chante pas correctement. Voyez-vous? Alors aidez-moi, que chacun de vous m’aide maintenant. Saint, Saint, Saint, Seigneur Dieu Très – des armées!
Les cieux et la terre sont remplis de Toi.
Les cieux et la terre Te louent,
Ô Seigneur Très-Haut! (Aimez-vous cela? Cela ne vous fait-il pas quelque chose? Essayons-le encore!) Saint, Saint, Saint, Seigneur Dieu Très-Haut!
Les cieux et la terre sont remplis de Toi.
Les cieux et la terre Te louent,
Ô Seigneur Très-Haut!

210 J’aime cela, pas vous? Oh, comme j’aime ces bons vieux cantiques. Il y a quelque chose que j’aime dans ces cantiques. Vous pouvez avoir tous les petits chants décousus que vous désirez. Donnez-moi cela, j’aime cela. Au-delà du voile déchiré, tous ces autres beaux cantiques comme cela; j’aime ces cantiques. Je pense que chanter fait partie de l’adoration. Oui, monsieur!, chanter des louanges au Seigneur.

211 Très bien, maintenant notre chant de sortie c’est : Prends le Nom de Jésus. Que le Seigneur vous bénisse alors que nous nous levons. Prends le Nom de Jésus avec toi,
Ô toi, enfant de tristesse et peine;
Il va te procurer la joie et le réconfort,
Oh, prends-Le partout où tu vas.
Précieux Nom, Nom si doux!
Espoir de la terre, joie du ciel;
Précieux Nom, Nom si doux!
Espoir de la terre, joie du ciel;
Maintenant, voici la strophe que j’aime, et c’est un avertissement pour chacun d’entre vous maintenant. Que faire? Prends le Nom de Jésus,
Comme un bouclier contre tout piège; (Ecoutez!)
Quand les tentations vous assaillent, (Que devez-vous faire?)
Murmure simplement ce Saint Nom en priant.
Précieux Nom, Nom si doux!
Espoir de la terre, joie du Ciel;
Précieux Nom, Nom si doux!
Espoir de la terre, joie du Ciel.
Inclinons maintenant la tête. Au revoir, au revoir,
Au revoir aux pieds de Jésus; (Au revoir.)
Au revoir, au revoir.
Dieu soit avec vous...

EN HAUT