ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication Hébreux chapitre Six #3 et Hébreux chapitre Sept #1 de William Branham a été prêchée 57-0915M La durée est de: 1 hour and 40 minutes .pdf La traduction Shp
T√©l√©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)    .mp3
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Hébreux chapitre Six #3 et Hébreux chapitre Sept #1

504 Bonjour, mes amis. C'est un privilège d'être ici.
Et - et pour mettre en pratique cette merveilleuse introduction que notre pasteur a faite, il faudrait certainement une vraie vie, n'est-ce pas? Aussi rendons-nous gr√Ęces √† Dieu pour toute Sa glorieuse puissance de gu√©rison et pour Sa mis√©ricorde qu'Il nous a accord√©es au fil des ann√©es.

505 Bon, j'ai quelques annonces à faire. Premièrement, nous, frères Wood et Roberson ainsi que... nous voulons vous remercier tous pour vos prières en notre faveur, pour que nous fassions un bon voyage. Nous avons passé des moments merveilleux; nous étions partis juste pour quatre jours et demi, je crois, et nous sommes revenus sans problème. Le Seigneur nous a vraiment bénis.

506 Maintenant, nous annon√ßons que les r√©unions de r√©veil de fr√®re Graham Snelling continuent l√† au - au bout de l'avenue Brigham, ici dans la ville. Et ce mercredi soir... (Je compte partir demain apr√®s le service fun√®bre d'une personne que je citerai dans un instant.) Nous vous mettrons au courant mercredi soir. Nous comptons aller avec toute une d√©l√©gation pour rendre visite √† fr√®re Graham avant qu'il ne cl√īture ses r√©unions l√†-bas. Et nous essaierons de r√©unir toute l'√©glise, si possible, pour aller en d√©l√©gation voir... pour √™tre aux c√īt√©s de fr√®re Graham dans une de ses r√©unions.

507 Et maintenant, cet apr√®s-midi, √† - √† l'√©tablissement de l'entrepreneur de pompes fun√®bres, √† Charlestown, une certaine - une certaine madame Colvin qui, autrefois, fr√©quentait cette √©glise il y a de nombreuses ann√©es, elle a quitt√© cette vie hier √† l'√Ęge de 74 ans, pour aller rencontrer le Seigneur J√©sus. Et c'est le R√©v√©rend McKinny qui pr√™chera lundi √† ce service fun√®bre; il a √©t√© autrefois le pasteur de l'√©glise m√©thodiste √† - √† Port Fulton pendant de nombreuses ann√©es et √©tait un ami intime de la famille. Et je devrai l'assister lundi √†... je crois que c'est √† treize heures trente, √† la - √† l'entreprise de pompes fun√®bres, √† Charlestown, dans l'Indiana. Et vous tous, les amis de la famille Colvin, celle-ci vous sera donc reconnaissante, j'en suis s√Ľr, pour un petit encouragement ou pour une simple poign√©e de main. Car nous savons tous ce que c'est, nous qui sommes pass√©s par ces - ces vall√©es et qui savons ce que c'est que perdre un ami. Ainsi, nous... Elle est expos√©e pr√©sentement √† la - √† l'entreprise d pompes fun√®bres, √† Charlestown, dans l'Indiana. Si vous y alliez cet apr√®s-midi, eh bien, la famille Colvin appr√©cierait certainement cela, j'en suis s√Ľr. Beaucoup de membres de leur famille fr√©quentent encore ce Tabernacle. J'ai mari√©, enterr√©, baptis√© presque toute la famille. Et ainsi, M. Grayson, qui √©tait notre voisin ici m√™me, est l'entrepreneur de pompes fun√®bres l√†-bas.

508 Et puis ce soir, le Seigneur voulant, nous essaierons de reprendre ce soir cette grande √©tude que nous faisons maintenant, √† partir de l√† o√Ļ nous nous serons arr√™t√©s ce matin. Donc, je pense que c'√©taient l√† les annonces, pour autant que - que je - je sache. Et alors ce mercredi soir, eh bien, nous annoncerons la soir√©e o√Ļ nous irons rester avec fr√®re Graham.

509 Nous souhaitons la bienvenue à tous les étrangers qui sont dans nos murs. Nous sommes heureux de vous avoir ici parmi nous ce matin, et nous prions que Dieu vous bénisse richement et abondamment aujourd'hui pour être venus à cette réunion.

510 Fr√®re Cox vient de me dire que les appareils de sonorisation ne fonctionnent pas tr√®s bien pour le moment. C'est peut-√™tre d√Ľ au temps; il y a beaucoup d'humidit√© dans ces haut-parleurs. Et ils ne sont pas au d√©part tr√®s performants; cela pourrait donc en √™tre la cause.

511 Comme je vois ici une soeur que je connais, la soeur Arganbright, je... Ce n'est pas gentil et - et convenable de demander ceci, mais avez-vous eu des nouvelles de fr√®re Arganbright depuis qu'il a voyag√©? √áa m'int√©resserait beaucoup d'avoir de ses nouvelles d√®s que possible. Il est all√© en Suisse et en Allemagne, √† une s√©rie de r√©unions l√†-bas, accompagn√© des fr√®res Tommy Hicks et Paul Cain. Si vous apprenez quelque chose, Soeur Ruth, faites-le-moi savoir aussit√īt, aussi vite que possible.

512 Bon, dans ce petit Tabernacle, il n'est pas question d'adhésion; nous communions simplement. Nous n'avons pas de credo, si ce n'est Christ; pas de loi, sinon l'amour; pas d'autre livre que la Bible! C'est le seul Livre que nous connaissons, c'est tout ce que nous connaissons. Comme nous avons... Comme le Sang de Jésus-Christ nous purifie de tous péchés, nous avons tous communion les uns avec les autres.

513 J'ai remarqu√© ce matin que - et j'adresse ceci √† certains d'entre vous qui pourraient avoir entendu le fr√®re prier - c'√©tait un catholique, aussi... ou plut√īt autrefois un catholique, car nous recevons toutes sortes de gens ici. Il y a quelques instants, j'ai eu le privil√®ge de serrer la main √† un fr√®re mennonite qui est ici dans la salle. Et que les mennonites, les m√©thodistes, les baptistes et les catholiques, que ceux qui veulent viennent! Et nous communions ensemble autour des b√©n√©dictions de la Parole de Dieu. Il y a ici des t√©moins de J√©hovah et toutes sortes de gens, donc diff√©rentes d√©nominations.

514 Autrefois, j'aimais l'Ouest (au fait, je l'aime encore). J'aime les chevaux et le b√©tail. J'ai √©t√© √©lev√© dans une ferme, et je - j'aime cela. On rassemblait le b√©tail, et j'allais avec les autres et on avait une cl√īture momentan√©e de rassemblement du b√©tail hors du ranch. Je ne sais pas si vous qui √™tes de l'Est connaissez cette cl√īture. C'est quand on am√®ne le troupeau dans la - la for√™t, on met une cl√īture pour les emp√™cher de "d√©river" comme ils disent, de revenir aux ranches. Ils mangeraient toute l'herbe, alors qu'on la laisse cro√ģtre comme fourrage pour l'hiver. Et puis, l√† dans les montagnes, on met √©galement ces cl√ītures o√Ļ on met √† part tant de femelles pour un m√Ęle, et tout le reste. C'est ce qu'on appelle une "cl√īture momentan√©e de rassemblement du b√©tail hors du ranch". Mais c'est √† la cl√īture principale que se tient le garde forestier pendant que le troupeau entre.

515 Je suis rest√© en selle plusieurs jours et j'observais le troupeau entrer. Toutes sortes de marques entraient. Certaines c'√©taient des "Diamond", d'autres des "Bar X", et d'autres... les n√ītres c'√©taient des "Tripod", quelque chose comme un embl√®me de boy-scout. La marque du gars qui suivait √† cheval √©tait le "Turkey Track". Et il y avait toutes sortes de marques, pour - pour reconna√ģtre le b√©tail quand on le sortait.

516 Or, ce n'√©tait pas tellement la marque qu'on avait qui int√©ressait le garde forestier, ce qui int√©ressait le garde forestier c'√©tait plut√īt de voir l'agrafe √† l'oreille. Tout ce qui entrait l√†, peu importe ce qu'√©tait la marque, devait √™tre un Hereford de race. Seul un Hereford pouvait entrer; le b√©tail devait √™tre enregistr√©, sinon il n'entrait pas.

517 Je pense qu'en ce jour-l√†, quand le Seigneur viendra, Il ne pr√™tera aucune attention √† la marque que nous portons, mais Il regardera plut√īt si nous sommes tous des chr√©tiens n√©s de nouveau. C'est vrai! Voil√† le troupeau de Christ. Le test du Sang va prouver que nous sommes tous chr√©tiens. Si c'est ainsi que nous serons tous l√†-bas, nous devons aussi l'√™tre ici. N'√™tes-vous pas de cet avis? C'est ainsi que nous appr√©cions toute communion avec toutes les autres √©glises.

518 Maintenant, nous étudions le livre béni des Hébreux. Un frère y a tellement pris plaisir qu'il a pris les bandes et est en train de faire un livre d'enseignement sur ce sujet.

519 Maintenant, nous allons aborder tr√®s bient√īt le chapitre 11. Nous nous attendons √† passer l'hiver l√†-dessus, sur ce chapitre 11. Concernant chacun de ces personnages, nous souhaitons revoir tout le Livre et relier toutes les Ecritures. J'allais le faire... Je le fais en partie, pour certaines parties des - de ces chapitres pr√©c√©dents, pour faire en sorte que le Livre entier se relie. Car, voyez-vous, les Ecritures doivent confirmer les Ecritures.

520 C'est pourquoi, s'il y a quelque contradiction, si quelqu'un pense que les Ecritures se contredisent, c'est une erreur! Aucune Ecriture n'en contredit une autre. La - la contradiction, on la trouve l√† o√Ļ l'Ecriture contredit peut-√™tre notre fa√ßon de voir la chose, mais en soi, Elle ne Se contredit pas! J'ai accompli maintenant vingt-six ans de minist√®re, et pas une seule fois je n'ai trouv√© une chose dans la Bible qui contredise une autre qui Y est √©crite, et je - je sais qu'il n'Y en a pas.

521 Aujourd'hui, nous étudions l'un des chapitres les plus bénis des Hébreux, le chapitre 7. Et si quelqu'un n'a pas de Bible alors qu'il aimerait nous suivre pendant la lecture, nous serons heureux de vous apporter une Bible, si vous levez simplement la main. Je demanderai à quelques-uns des anciens... Que quelqu'un vienne ici prendre quelques... Il y en a qui ont levé la main là-derrière et... Merci, frère. Et si vous désirez une Bible, levez simplement la main et on vous L'apportera.

522 Bon, la seule façon pour une église d'être édifiée, la seule façon pour un homme d'avoir la foi, ce n'est pas par sa dénomination, ni par son affiliation; et sa foi n'est pas fondée sur les idées théologiques d'un homme (car ce n'est pratiquement rien d'autre que l'homme), mais la seule chose en laquelle la foi trouve son solennel lieu de repos, c'est dans l'invariable et immuable Parole de Dieu. "La foi vient de ce qu'on entend, de ce qu'on entend la Parole." C'est ce qu'il faut. Et - et quand la foi est reçue et acceptée, c'est réglé pour toujours. Jamais plus rien ne peut l'ébranler, quoi qu'il arrive. Rien ne peut changer cette foi. Pensez-y! Vous êtes ancré et vous ne changez plus, maintenant et éternellement! Vous êtes ancré à jamais! Car Dieu, par un seul sacrifice, a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés, ou appelés.

523 Et la foi est d'une telle importance dans la vie du chr√©tien, du croyant, qu'elle peut demeurer ferme √† c√īt√© d'une tombe boueuse ou au-dessus d'un cercueil, ou quand un pr√©cieux b√©b√© ou un √™tre ch√©ri a quitt√© cette vie pour l'au-del√†. Et avec le regard s√©v√®re d'un aigle, elle peut regarder √† Celui qui a dit : "Je suis la R√©surrection et la Vie." Et oubliant ce qui est du pass√©, on court vers le but de la vocation c√©leste!

524 Je suis tellement heureux que Dieu ait pourvu à cela et qu'Il en ait fait un don gratuit à tous. Voilà ce que les églises doivent être. Eglise ne signifie pas dénomination ou organisation, cela signifie un groupe de gens, de croyants qui se sont réunis dans la communion de la Parole.

525 Et ici, dans ce merveilleux enseignement de saint Paul, dans ce qui précède, dans les chapitres précédents, il a parlé d'une manière spécifique de la Divinité Suprême du Seigneur Jésus et de qui Il était. Christ était Dieu manifesté afin que l'homme puisse Le sentir et Le toucher, et - et communier avec Lui. Christ, le Seigneur Jésus, était le corps dans lequel Dieu a demeuré. "Dieu a été fait chair et Il a habité parmi nous." I Timothée 3.16 : "Sans contredit, le mystère de la piété est grand, car Dieu a été manifesté en chair."

526 Le grand Jéhovah est descendu et a été rendu tangible en vivant dans le corps de Son propre Fils, faisant Ses déclarations et réconciliant le monde avec Lui-même. Dieu n'était rien... Christ était Dieu ni plus ni moins, et - et Dieu était Christ ni plus ni moins. Les deux mis ensemble ont constitué corporellement la Divinité, Il fut rendu un peu inférieur aux anges, afin de pouvoir souffrir. Les anges ne peuvent pas souffrir! Jésus était le Tabernacle dans lequel Dieu demeurait.

527 La Bible dit, au chapitre 7 des Actes des Ap√ītres : "Tu n'as voulu ni tabernacles ni holo- ... ni sacrifices, ni holocaustes, mais Tu M'as form√© un corps. Cependant le Tr√®s-Haut n'habite pas dans des tabernacles faits de main d'homme, mais Tu M'as form√© un corps", dans lequel Il a tabernacl√© ou demeur√© pour communier avec l'homme.

528 Si Dieu le permet, dès que nous en aurons fini avec ce chapitre-ci, ou fini avec ce Livre, nous entendons reculer pour prendre le Livre de Ruth et montrer comment Dieu est devenu notre parent en vue de Se réconcilier avec les perdus par la communion et en devenant l'un de nous. Le Rédempteur doit être un parent, et le seul moyen pour Dieu de devenir notre parent, c'était de devenir l'un de nous. Il ne pouvait donc pas devenir un Ange et être parent de l'homme.

529 Hier soir, quand je parlais à un enfant qui avait le coeur brisé, mon compagnon dont la mère vient juste de décéder, il m'a dit : "Oh! Frère Bill, je crois que ce soir elle est un ange."

530 J'ai dit : "Non, Earl, elle ne sera jamais un ange. Elle est une femme ce soir, telle que Dieu l'a créée, et elle le sera toujours; elle ne sera jamais un ange." Dieu a créé les anges. Il n'a jamais changé les hommes pour en faire des anges. Il a créé et les anges et les hommes. Les hommes ne seront donc jamais des anges, et les anges ne seront jamais des hommes! Dieu les a créés différents.

531 Bien, et quand Christ est devenu chair pour racheter l'homme et le faire sortir de ce grand au-del√† o√Ļ il √©tait tomb√© et avait perdu l'immortalit√© √† cause du p√©ch√©, Dieu est descendu et a pris la forme ou l'aspect d'un homme, et est devenu notre parent, afin qu'Il puisse porter nos p√©ch√©s et notre mort.

532 Et dans une des illustrations que nous avons données dans les enseignements précédents... (simplement un petit arrière-plan afin que les nouveaux venus puissent comprendre)... Dieu, sur Son chemin du Calvaire, pendant que l'aiguillon de la mort était sur Lui et qu'il bourdonnait autour de Lui, pour finalement Le piquer jusqu'à ce qu'Il soit mort... Il mourut, si bien que le soleil cessa de briller. Il mourut, si bien que la lune et les étoiles ne donnèrent plus leur lumière. Car Il avait...

533 Il devait faire cela pour que l'aiguillon de la mort soit ancr√© [en Lui]. S'Il √©tait une personne immortelle, s'Il √©tait dans la th√©ophanie ou dans l'esprit, la mort n'aurait eu aucun pouvoir l√†-dessus! Il a fallu qu'Il devienne chair, afin qu'Il puisse prendre l'aiguillon de la mort. Et une fois qu'une abeille ou un insecte qui pique... une fois qu'il a fonc√© profond√©ment son aiguillon, il ne piquera plus jamais! Il laisse son aiguillon dans la chair. Et la raison pour laquelle Christ est dev-... ou plut√īt Dieu est devenu Christ et a habit√© dans la chair, c'√©tait afin que l'aiguillon de la mort soit ancr√© dans Sa propre chair. Et lorsque la mort s'est retir√©e de Lui √† la croix, elle a laiss√© son aiguillon; cela ne pouvait plus jamais piquer un croyant! Elle peut bourdonner, elle peut vrombir et menacer, mais elle ne peut pas piquer! Elle n'a plus d'aiguillon!

534 .Le grand saint Paul, alors qu'il marchait vers la mort, s'√©cria en disant: "√Ē mort! o√Ļ est ton aiguillon? √Ē mort! o√Ļ est ta victoire? Mais gr√Ęces soient rendues √† Dieu, Qui nous a donn√© la victoire par notre Seigneur J√©sus-Christ!", car la mort et le tombeau ont perdu leur pouvoir.

535 Maintenant... Puis, dimanche dernier, nous avions pris : "Laissant les √©l√©ments de la Parole de Christ," (c'est ce que nous avons lu au chapitre 6) "tendons √† ce qui est parfait." Et nous avons d√©couvert que les gens aujourd'hui, dans bon nombre d'√©glises, tout comme au Branham Tabernacle et ailleurs, passent trop de temps √† √©tudier les √©l√©ments de Christ : Il √©tait le Fils d'Abraham; Il √©tait le Fils de - d'Untel, et on retourne dans les g√©n√©alogies. Mais la Bible dit : "Mettons ces choses de c√īt√© et tendons √† ce qui est parfait!"

536 Vous devez d'abord conna√ģtre la doctrine, et il vous faut ensuite conna√ģtre toutes ces choses; ensuite mettons-les de c√īt√©, dit-il, ce qui concerne la r√©surrection des morts, l'imposition des mains, les bapt√™mes et toutes ces choses mortes pour Dieu. Cependant, elles - elles n'ont point de Vie en elles. Mais l'√©glise aujourd'hui suit simplement ces choses : "Oh! nous croyons √† la Divinit√© de Christ! Oui, certainement! Nous croyons au bapt√™me d'eau. Oui, certainement! L'imposition des mains..."

537 Paul dit : "Nous ferons tout ceci, si Dieu le permet. Mais malgr√© tout cela, mettons donc ces choses de c√īt√© et tendons √† ce qui est parfait!"

538 Or, l'église ne peut être rendue parfaite par l'organisation. Cela éloigne toujours et davantage Dieu, ou éloigne davantage les gens, les uns des autres. On dresse des barrières, on se sépare apparemment n'ayant pas la foi. Mais, quand on laisse ces éléments de la Parole et qu'on continue à avancer vers la perfection, alors ces petites choses n'auront plus beaucoup d'utilité.

539 Une relation est établie et on découvre que le seul moyen pour qu'on puisse être rendus parfait, c'est d'être en Christ. Et on découvre alors, par les enseignements de la Bible, que... comment entrer en Christ. Ce n'est pas par le baptême d'eau, ni par l'imposition des mains, ni par l'enseignement, mais nous avons tous été baptisés par un seul Esprit pour former un seul Corps, et nous avons été rendus parfaits par Ses souffrances. Alors, nous devenons différents, nous pensons différemment, nous agissons différemment, nous vivons différemment. Ce n'est pas parce que c'est un devoir ou parce que nous sommes membres de l'église, mais c'est à cause de l'amour que Dieu a répandu dans nos coeurs par le Saint-Esprit. Cela fait de nous des concitoyens du Royaume de Dieu; et alors il n'y a ni dénomination ni barrière à ce sujet. Nous constituons tous un Corps glorieux.

540 Maintenant, nous sommes pr√™ts √† aborder la le√ßon de ce matin dans quelques instants. Voici autre chose √† quoi je veux arriver, c'est ce que Paul dit dans le Livre, au chapitre 7, ou plut√īt au chapitre 6, et nous d√©couvrons ici que nous sommes rendus parfaits en Christ. Alors au verset 13 du chapitre 6, comme arri√®re-plan : Lorsque Dieu fit la promesse √† Abraham, ne pouvant jurer par un plus grand que Lui, Il jura par Lui-m√™me (Dieu jura par Lui-m√™me parce qu'Il ne pouvait pas jurer par quelqu'un de plus grand.)

541 Maintenant, nous allons revenir en arrière. Prenons Galates juste pour quelques instants. Retournons au livre des Galates et prenons Galates 3.16. Et nous lirons ici, juste un instant, au sujet de ce par quoi Il a juré. Or, les promesses ont été faites à Abraham et à sa postérité. Il n'est pas dit : et aux postérités, comme s'il s'agissait de plusieurs, mais en tant qu'il s'agit d'une seule : ... à ta postérité, c'est-à-dire, à Christ.

542 Maintenant, soyez attentifs, lisez attentivement, maintenant alors que vous lisez : ... les promesses (pluriel) ont été faites à Abraham et à sa postérité (singulier). (Abraham et sa Postérité.) ...

543 Or, la Post√©rit√© d'Abraham √©tait une seule, c'est-√†-dire Christ (et, en pr√©figuration, Isaac). Mais Abraham avait beaucoup d'enfants. Il en avait eu un avant d'avoir Isaac, ce qui montrait l'erreur de l'incr√©dulit√© de Sara qui voulait qu'Anne [Agar - N.D.E.] donne naissance √† l'enfant, pensant qu'elle -m√™me √©tait trop √Ęg√©e, et que Dieu contournerait la chose et frayerait une voie diff√©rente de celle qu'Il avait promise pour accomplir la chose.

544 Mais Dieu tient Sa promesse! Peu importe combien d√©raisonnable cela peut para√ģtre, Dieu est oblig√© de tenir Sa promesse. Et Sara pensait que peut-√™tre elle pouvait faire qu'Anne, ou plut√īt Agar, sa servante, donne naissance √† un b√©b√© avec Abraham pour qu'elle le prenne. Et c'est ainsi que naquit Isma√ęl, lequel fut depuis lors une source d'irritation constante. C'est toujours une source d'irritation constante, car de lui sont issus les Arabes, et c'est ce qu'ils ont toujours √©t√©.

545 Maintenant, chaque fois que vous êtes incrédule à la pure Parole de Dieu et que vous acceptez une autre voie, dès lors ce sera une source d'irritation constante pour vous. N'acceptez que ce que Dieu a dit. S'Il l'a dit, c'est bien ce qu'Il veut dire. Oh! que Son Nom soit loué! N'acceptez que Sa Parole!

546 Peu importe qu'on essaie de contourner cela, qu'on dise : "Eh bien, ça ne signifie pas vraiment cela." Cela signifie exactement ce qui est dit, quand Dieu fait une promesse!

547 Maintenant, soyons très attentifs... ... les promesses ont été... Abraham et... sa postérité... D'une part, il y avait la Postérité (singulier), d'autre part il y avait les promesses. Il y a plusieurs promesses, et plusieurs personnes qui sont incluses dans la Postérité d'Abraham. Voyez? Il y a une Postérité, mais plusieurs personnes constituent cette Postérité. Voyez, elles ne furent pas faites uniquement à Abraham, ou uniquement à Isaac, mais les... C'était à toute la Postérité d'Abraham. Les promesses ont été faites en particulier à chaque semence de cette Postérité. Vous comprenez?

548 C'est pourquoi, étant morts en Christ (conformément aux Ecritures), nous devenons la Postérité d'Abraham et sommes héritiers conformément à la promesse, non pas en adhérant à l'église, ou en instituant des choses mortes ou - ou... etc., mais c'est en étant nés de l'Esprit de Christ que nous devenons la Postérité d'Abraham et que nous sommes cohéritiers avec Lui dans le Royaume.

549 Alors, continuons donc à lire, simplement un peu plus loin maintenant. Dieu fait un serment. Maintenant, le verset 17 du chapitre 6 : C'est pourquoi Dieu, voulant... avec plus d'évidence... Dieu, voulant montrer avec plus d'évidence aux héritiers de la promesse l'immuabilité de sa résolution, intervint par un serment.

550 Oh! arrêtons-nous maintenant quelques minutes. Dieu étant davantage disposé, ce n'est pas qu'Il était obligé, mais c'était pour que cette chose soit certaine.

551 Eh bien, nous avons déjà vu que Dieu S'est fait chair, qu'Il a habité parmi nous, qu'Il S'est Lui-même manifesté au monde. Lorsqu'Il vit la femme en état d'adultère, Il dit : "Je ne - Je ne te condamne pas; va, et ne pèche plus!" Lorsqu'Il vit les malades, Il Se comporta exactement comme Il devait Se comporter, car Il était Dieu, et Il - Il guérit les malades. Il a ressuscité les morts. Il a pardonné les péchés, peu importe ce que c'était et leur multitude, ou à quel point les gens avaient rétrogradé. Il leur pardonnait, de toute manière, s'ils étaient prêts à venir demander pardon.

552 Maintenant, remarquez! Si Dieu a agi une fois dans une certaine circonstance et si cette même circonstance se présente une nouvelle fois, Il doit agir la seconde fois comme Il l'a fait la première fois, sinon Il serait injuste. Voyez? Peu importe combien vous êtes plongé dans le péché, combien vous pouvez vous être avili, Il doit agir à votre égard comme Il l'a fait à l'égard de cette femme déchue, sinon Il avait mal agi cette fois-là.

553 La fa√ßon d'agir de Dieu refl√®te Sa Personne, et ce qu'Il est dans Sa fa√ßon d'agir r√©v√®le Sa Personne. Et c'est comme cela que vous √™tes, votre fa√ßon d'agir dans la vie r√©v√®le ce que vous √™tes. Comme nous l'avons vu et parcouru au cours d'une ou de deux le√ßons, les m√©thodistes affirment : "Quand on crie, on L'a"; les pentec√ītistes disent : "Quand vous avez parl√© en langues, vous L'avez"; les shakers disent : "Quand on tremble, on L'a" - les shakers de Pennsylvanie. Mais nous d√©couvrons qu'ils sont tous dans l'erreur. Votre vie d√©clare cela! Votre personne r√©v√®le ce que vous √™tes. On reconna√ģt un homme √† ses oeuvres. Et quelle que soit votre vie...

554 Vous avez entendu ce vieux dicton : "Votre vie parle tellement fort que je ne peux pas entendre vos paroles!" Ainsi, vous êtes ce que vous êtes! La vie que vous menez révèle le genre d'esprit qui est en vous.

555 Et puis, si je puis le dire, on peut imiter la fausse chose, ou plut√īt imiter la vraie chose. Vous pouvez imiter un chr√©tien, mais bient√īt il viendra un temps o√Ļ la pression sera exerc√©e, alors cela r√©v√©lera ce que vous √™tes. La solidit√© d'une cha√ģne se mesure par celle de son maillon le plus faible!

556 Et lorsque Christ, le Fils de Dieu, fut mis √† l'√©preuve, cela r√©v√©la qui Il √©tait. S√Ľrement! Quand vous √™tes mis √† l'√©preuve cela montre ce que vous √™tes. Votre vie refl√®te toujours ce qu'il y a en vous. Bient√īt... mais soyez s√Ľr d'√©chapper aux cons√©quences de vos p√©ch√©s. Et c'est cela que nous essayons de dire.

557 Jésus dit, dans saint Jean 5.24 : "Celui qui écoute..." (pas celui qui tremble, ni celui qui parle, ni celui qui...) "Celui qui écoute Ma Parole, et qui croit à Celui Qui M'a envoyé, a la Vie Eternelle et ne viendra point en jugement, mais il est passé de la mort à la Vie."

558 Il est question de votre foi! Et votre foi, vous la confessez de vos lèvres, vous l'exprimez aux gens qui vous écoutent, mais votre vie est exposée devant tous. Ainsi, peu importe combien vous essayez de vous conduire comme ceci et de faire comme cela, ça ne marchera jamais, il faut que la chose soit en vous. Voilà l'essentiel même dans toute l'affaire : c'est votre propre foi dans le Christ ressuscité en tant que votre Sauveur, qu'Il est à la droite de Dieu, agissant à votre place ce matin pendant que vous agissez à Sa place ici-bas en tant que témoin. Un témoin doit agir à la place de quelqu'un d'autre, il vous représente en tant que témoin. Et comme votre vie ici reflète votre témoignage en Christ, elle se reflète là-bas et ici. Et Il est là-haut. De même, ce qu'Il représente pour vous se reflète aussi bien là-bas qu'ici. Ainsi vous êtes... C'est par votre foi que vous êtes sauvé, et par elle seule. Ainsi, les sensations, les émotions, les sentiments, tout cela n'a rien à faire avec cela.

559 Bon, je ne suis pas... ceci... Maintenant, ne vous faites pas la fausse id√©e que je ne crois pas dans ces √©motions. Certainement que j'y crois! Mais ce dont nous traitons maintenant, ce √† quoi nous essayons d'exercer les gens de ce jour, ce ne sont pas les √©motions. Le diable s'est empar√© de ces choses et a emball√© les gens, en les laissant baser leur destination √©ternelle sur une √©motion! Crier, parler en langues, aller √† l'√©glise tous les dimanches, se comporter comme un chr√©tien, cela n'aura aucun effet en ce jour-l√†! "Si un homme ne na√ģt de nouveau!..." Et votre vie, voyez, et non pas vos √©motions, refl√®te ce qui est en vous.

560 Vous pouvez avoir du sang dans les mains, vous pouvez parler en langues, vous pouvez guérir les malades, vous pouvez déplacer des montagnes par votre foi, mais vous n'êtes toujours rien! I Corinthiens 13. Voyez? Il faut que ce soit quelque chose qui se produise par une naissance qui vient de Dieu, et que Dieu produise une nouvelle naissance en vous et vous donne une partie de Lui-même. Alors ces choses vont se manifester! Vous êtes une nouvelle création. "Je leur donne... éternelle."

561 Nous avons examiné le mot "éternel". "Pour toujours", c'est "un espace de temps". L'éternité, c'est pour toujours, pour toujours et pour toujours, et il n'y a qu'une seule éternité; et nous découvrons que l'on reçoit la "Vie Eternelle", et le mot en grec est "Zoé", ce qui signifie "la Vie de Dieu". Et si vous recevez une partie de la Vie de Dieu, cela fait de vous un fils spirituel de Dieu, et vous êtes aussi éternel que Dieu! Vous n'avez pas de fin, vous êtes infini, parce que vous n'avez pas eu de commencement. Tout ce qui a un commencement a une fin, et ce qui n'a pas de commencement n'a pas de fin.

562 Combien nous aimons cette précieuse Parole! Combien le chrétien devrait être établi dans la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes et ne pas être ballotté d'un lieu à un autre, et adhérer à diverses églises! Quelle que soit l'église à laquelle vous désirez adhérer, c'est en ordre, pourvu que vous soyez chrétien; mais commencez par le commencement, c'est-à-dire par cette naissance qui fait que vous deveniez apparenté à Dieu comme Dieu est devenu votre parent.

563 Il est devenu parent afin de vous ressusciter. Avant de vous ressusciter, Il doit vous donner la Vie Eternelle. Alors Dieu devait devenir parent pour subir la mort, afin de vous ressusciter. Vous devez donc √™tre apparent√© √† Lui, afin de faire partie de la r√©surrection. Vous voyez ce que c'est? Ce n'est qu'un √©change. Dieu est devenu vous afin que vous puissiez devenir Dieu. Voyez? Dieu est devenu une partie de vous (la chair) afin que vous puissiez devenir, par Sa gr√Ęce, une partie de Lui (c'est tout), pour avoir la Vie Eternelle. Une tr√®s belle image, et, oh! nous aimons cela!

564 Maintenant : ... Dieu, voulant avec plus d'évidence... (Il n'était pas obligé, mais Il a bien voulu le faire.)

565 J'en suis tr√®s ravi (pas vous?) que notre Dieu soit dispos√©! Regardez, qu'en serait-il s'Il - qu'en serait-il s'Il n'√©tait pas longanime? Quels sont les fruits de l'Esprit? L'amour, la joie, la fid√©lit√©, la paix, la longanimit√©. Voil√† une partie de Dieu qui est en vous. Et peut... la patience, portant les fardeaux les uns des autres, vous pardonnant mutuellement comme Dieu vous a pardonn√©s, √† cause de Christ. L'Esprit de Dieu qui est en vous vous rend ainsi. Et alors, quand Dieu √©tait ici-bas et qu'Il est devenu vous, qu'Il est devenu p√©ch√©, quand Il a pris votre p√©ch√©, Il l'a port√© pour vous et a subi le ch√Ętiment √† votre place. Dieu est longanime, portant nos fardeaux.

566 Donc, c'est un Dieu bon. Si vous voulez... Certaines choses que vous désirez, vous savez que Dieu est assez bon pour accorder cela. Il aime vous rendre heureux. Il veut... Il est Amour et Son grand amour Le contraint même parfois à descendre, pour que vous ayez ce que vous désirez.

567 Regardez Thomas apr√®s la r√©surrection. Thomas ne voulait pas croire. Oh! il a beaucoup d'enfants aujourd'hui! Mais Thomas disait : "Non, non! Il me faut avoir une preuve. Je dois mettre mes mains dans Son c√īt√© et dans Son... mes doigts l√† dans Ses mains, avant que je ne croie cela! Peu me - m'importe ce que vous dites." Voyez, il √©tait √† l'instant m√™me compl√®tement en dehors de la ligne des Ecritures. Vous devez croire cela! Ainsi, il a dit : "Je dois avoir une sorte d'√©vidence comme preuve de cela."

568 Et Jésus est apparu. Qu'Il est bon! "Viens, Thomas, si c'est cela que tu veux, eh bien, tiens, tu peux l'avoir."

569 C'est ainsi que nous sommes! Nous disons : "Seigneur, je dois parler en langues. Je - je dois crier. Je dois..."

570 "Oh! vas-y! Je permettrai que tu aies cela." Qu'Il est bon!

571 Alors, il a mis les mains dans Son c√īt√©; et puis il a dit : "Oh! c'est mon Seigneur et mon Dieu!"

572 Il a dit : "Thomas, maintenant tu crois parce que tu as vu. Mais combien plus grande est la récompense de ceux qui n'ont pas d'évidence mais qui croient Cela!" Vous y êtes! C'est à cela que nous devons en arriver. "Combien plus grande est la récompense de ceux qui n'ont rien vu et qui cependant croient Cela!" C'est par un acte de foi que nous acceptons Cela.

573 Maintenant, je crois que les signes accompagnent les croyants, mais commen√ßons par le commencement. Vous pouvez avoir les signes sans avoir la Chose. Paul a dit que vous le pouvez, il a dit : "Je pourrais parler en langues comme les hommes et les anges, et n'√™tre rien! Je puis d√©placer des montagnes par la foi, et n'√™tre rien! Je pourrais comprendre la Bible au point de conna√ģtre tous les myst√®res de Dieu, et n'√™tre rien!" Voyez? √áa, ce sont des dons du Saint-Esprit sans le Saint-Esprit.

574 Le Saint-Esprit est Dieu, et Dieu est amour, joie, paix, longanimité, bienveillance, patience. C'est cela l'Esprit de Dieu. Voilà ce que Dieu suscite au dernier jour par cet Esprit.

575 Maintenant : ... ne voulant pas... Dieu voulant montrer avec plus d'évidence aux héritiers de la promesse... Dieu voulant montrer avec plus... héritiers... Qui sont les héritiers? "Etant morts en Christ, nous devenons la Postérité d'Abraham et nous sommes des héritiers!" Oh! est-ce que cela pénètre? Nous sommes héritiers du Royaume de Dieu par une promesse faite sous serment! Dieu n'était pas obligé de jurer. Sa Parole est parfaite. Mais en plus, Il jura par Lui-même, car il n'y a pas plus grand que Lui.

576 Pendant que nous continuons à lire juste un instant, écoutez : ... la promesse d'immuabilité de sa résolution intervint par un serment. (l'immuabilité, l'invariabilité.)

577 Dieu ne peut changer. Il doit rester le Même. Et si Dieu a guéri une personne malade, Il ne peut jamais changer Son attitude. Si Dieu a pardonné un pécheur, une prostituée, Il ne peut jamais changer Son attitude. L'immuabilité, l'invariabilité de la Parole de Dieu... Dieu a dit dans un passage: "Je suis l'Eternel qui guéris toutes tes maladies." Il doit demeurer fidèle à Cela, car Il est infini. Il connaissait la fin dès le commencement.

578 Bien, je peux dire : "Je ferai ceci." Mais la Bible dit que nous devrions dire : "Le Seigneur voulant." Etant un mortel, je n'en sais rien. Quelquefois, je dois retirer ma parole, mais Dieu ne peut pas retirer la Sienne. Il est Dieu!

579 Et Il ne demande qu'une seule chose : "Si tu crois!" Oh! la la! "Si tu crois, tout est possible! Si tu crois." C'est tout ce que vous... Si tu crois! Voilà le problème. Mais le problème n'est pas dans la Parole de Dieu; à cause de Son immuabilité, Il ne peut changer! Comme c'est merveilleux!

580 Ecoutez donc, pendant que nous continuons √† lire : afin que, par deux choses immuables, dans lesquelles il est impossible que Dieu mente... (impossible, impossibilit√© et immuabilit√© signifient pratiquement la m√™me chose : qui ne peut changer, qui ne peut bouger, qui doit rester le m√™me pour toujours. √áa ne peut √™tre chang√© : l'immuabilit√© et l'impossibilit√©.) Et deux... par deux choses immuables, dans lesquelles il √©tait impossible que Dieu ment√ģt..." Avons-nous deux choses? Oui! Premi√®rement, Sa Parole a dit qu'Il ferait la chose. Ensuite, Il a jur√© qu'Il ferait cela.)

581 Oh! la la! Quel genre de personnes devrions-nous être? Pourquoi devrions-nous être ballottés et courir çà et là, en acceptant les choses du monde et en nous comportant selon le courant des chrétiens de l'an 1957? Nous devons être le type des chrétiens à l'ancienne mode, ceux qui prennent Dieu au mot et qui appellent les choses qui n'étaient point comme si elles étaient! "Si Dieu l'a dit, ça règle la chose!"

582 Abraham, à qui la promesse fut donnée (à lui et à sa Postérité) appela les choses qui n'étaient point comme si elles étaient, car c'était la promesse de Dieu; il savait que Dieu ne pouvait pas mentir. Il lui avait promis cela, et il crut cela. Et alors que les années passaient et que la promesse semblait s'éloigner davantage selon l'oeil naturel, elle se rapprochait davantage pour Abraham!

583 Au lieu de se décourager et de dire : "Eh bien, peut-être que la guérison divine n'existe pas. Peut-être que j'ai mal compris. Peut-être que cela n'existe pas. Peut-être que je me suis tout à fait trompé dans ma façon de voir les choses". Alors cela prouve une chose : vous n'êtes pas né de nouveau.

584 "Car il est..." Nous avons abord√© cela dimanche dernier, juste un peu plus haut dans le chapitre : "Car il est impossible que celui qui a go√Ľt√© une fois les dons c√©lestes et tout tombe encore et soit renouvel√© et amen√© √† la repentance." (Absolument, totalement impossible). Car celui qui est n√© de Dieu ne pratique pas et ne peut pratiquer le p√©ch√© parce que la Semence de Dieu demeure en lui, et il ne peut p√©cher. La Semence de Dieu, c'est la Parole de Dieu. "La foi vient de ce qu'on entend, de ce qu'on entend la Parole." Le sacrifice a √©t√© offert, tout est termin√©!

585 Maintenant, si vous commettez une erreur, Dieu vous fera payer pour cela! Mais si vous le faites, vous... erreur, vous ne le faites pas volontairement. Chapitre 10, je crois verset 47 : "Car si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité..." Mais une fois que vous êtes né, vous avez la Vérité; pas la connaissance de la Vérité, mais vous avez reçu la Vérité, et elle est devenue une réalité, et vous êtes un enfant de Dieu maintenant et pour l'éternité. Dieu a juré qu'Il le ferait!

586 Jésus a dit : "Celui qui écoute Mes Paroles et qui croit à Celui qui M'a envoyé a la Vie Eternelle, et Je le ressusciterai au dernier jour; il ne viendra point en jugement, il est passé de la mort à la Vie." Alors avec un tel serment, 'Dieu voulant que nous recevions la chose'...

587 Maintenant, remarquez ce que Paul dit ici, alors qu'il s'adressait à la - à l'église : ... est impossible que Dieu mente, nous devrions trouver un puissant encouragement... (pas "eh bien, si les baptistes ne me traitent pas comme il faut, j'irai chez les méthodistes!" Voyez?) ...nous devrions trouver un puissant encouragement, nous dont le seul refuge a été de saisir l'espérance qui nous était proposée."

588 Maintenant, lisons donc le dernier : Cette esp√©rance, nous la poss√©dons comme une ancre de l'√Ęme (l'esp√©rance : le serment de Dieu) ... nous la poss√©dons comme une ancre de l'√Ęme, s√Ľre et solide; elle p√©n√®tre au-del√† du voile.

589 Parlons juste un moment du "voile". Nous ne l'avons pas très bien saisi dimanche soir.

590 "Au-del√† du voile!" Le voile, c'est la chair. C'est le voile qui nous emp√™che de voir Dieu face √† face dans cette √©glise. C'est le voile qui nous emp√™che de voir les Anges dans leur position ce matin, debout √† c√īt√© des si√®ges. C'est le voile qui nous emp√™che de voir. Nous sommes cach√©s derri√®re le voile, et ce voile, c'est la chair. Nous sommes fils et filles de Dieu, nous sommes dans la Pr√©sence de Dieu. "Les Anges de Dieu campent aupr√®s de ceux qui Le craignent." Nous sommes constamment dans la Pr√©sence de Dieu. "Je ne t'abandonnerai jamais, jamais Je ne te d√©laisserai. Je serai toujours avec toi, jusqu'√† la fin." Mais le voile, c'est la chair, c'est ce qui nous emp√™che d'entrer dans Sa Pr√©sence. Mais dans l'√Ęme, dans l'esprit, par notre foi, nous savons qu'Il nous garde. Il est √† nos c√īt√©s. Il est ici maintenant!

591 Un matin, à Dothan, un vieux prophète était encerclé par une armée et le... son serviteur vint, disant : "Oh! mon père, le pays tout entier est encerclé par les étrangers!"

592 Et Elie [Elisée - N.D.E.] s'est levé et a dit : "Eh bien, mon fils, ceux qui sont avec nous sont plus nombreux que ceux qui sont avec eux!"

593 Eh bien, il écarquilla les yeux et regarda autour de lui; il ne put rien voir.

594 Il a dit : "√Ē Dieu! je voudrais que Tu lui ouvres les yeux, que Tu lui √ītes le voile." Et lorsque le voile tomba de ses yeux, il y avait des chars de feu autour de ce vieux proph√®te, la montagne √©tait en feu, avec des Anges et des chars. Vous y √™tes!

595 Oh! Guéhazi pouvait donc dire : "Maintenant, je - je comprends." Voyez-vous, le voile tomba. C'était cela l'obstacle!

596 Voici la chose, retenez-la bien : c'est le voile qui nous emp√™che de vivre tel que nous le devrions! C'est le voile qui nous emp√™che de faire les choses que nous voulons r√©ellement faire. Et Dieu S'est voil√© dans la chair, puis le voile a √©t√© d√©chir√© en deux, et Dieu est redevenu Dieu et Il a ressuscit√© le voile dans lequel Lui-m√™me S'√©tait cach√©. C'√©tait la r√©surrection du Seigneur J√©sus; cela nous montre que ce voile dans lequel nous sommes cach√©s maintenant... Par la foi, nous croyons et acceptons cela. Et quand ce voile sera d√©chir√© en deux, j'entrerai dans Sa Pr√©sence, avec cette assurance de savoir que "je Le connais dans Sa puissance de r√©surrection". A la venue du Seigneur J√©sus, ce voile sera √† nouveau ressuscit√© dans un √©tat parfait, ainsi je marcherai et parlerai avec Lui comme mon Sauveur et mon Dieu, quand Il S'assi√©ra sur le tr√īne de David. Et nous vivrons pour toujours dans ce voile apr√®s qu'il aura √©t√© rendu parfait; (car) dans ce voile-ci, il y a le p√©ch√©. C'√©tait... peu importe comment... Ne vous imaginez jamais que vous aurez ce corps glorifi√© sur cette terre. Il doit mourir tout comme votre √Ęme doit mourir, pour na√ģtre de nouveau. Dans la perfection...

597 Vous n'aurez jamais cela en prenant de la nourriture, ni en faisant ceci, en arrangeant ce corps. Et s'il vous faut cesser de faire ceci, pour faire ceci, cela et encore ceci, √ßa, c'est la loi! C'est le l√©galisme! Nous ne croyons pas aux formes l√©galistes du salut. Nous croyons que "c'est par la gr√Ęce que nous sommes sauv√©s". Cela ne d√©pend pas de vous! Vous n'avez rien √† voir l√†-dedans; c'est l'√©lection de Dieu. "Nul ne peut venir √† Moi, si Mon P√®re ne l'attire." C'est vrai. Et Il... Tout ce que J√©sus est venu faire, c'√©tait chercher ceux que le P√®re a connus d'avance et qu'Il a pr√©destin√©s avant la fondation du monde √† devenir fils et filles de Dieu. Amen! "Cela ne d√©pend ni de celui qui court, ni de celui qui veut, mais de Dieu qui fait mis√©ricorde!" C'est Dieu qui fait cela! Vous ne pouvez pas du tout vous vanter. Vous n'avez rien fait; Dieu, par gr√Ęce, vous a sauv√©; ce n'est pas vous-m√™me. Si c'√©tait le cas, vous avez quelque chose dont vous pouvez vous vanter. Mais vous n'avez rien dont vous puissiez vus vanter. C'est √† Lui que revient toute la gloire! C'est √† Lui. Il vous a donc donn√© cette esp√©rance certaine, Il a jur√© que c'√©tait impossible que Ses enfants soient perdus.

598 Maintenant, on re√ßoit des coups de fouet pour avoir mal agi, on r√©colte ce qu'on a sem√©, on re√ßoit cela. Ne croyez donc pas que vous pouvez simplement continuer √† sortir et √† p√©cher et vous en tirer avec cela! Si vous le faites et que vous affichez ce comportement, cela montre que vous n'√™tes jamais n√© de nouveau. Le saisissez-vous? Si vous avez encore en vous le d√©sir de faire le mal, alors vous √™tes dans l'erreur. Voyez? Car Il a rendu parfaits pour toujours ceux qui... Et ces animaux, dans l'Ancien Testament, du temps de la loi, qui √©taient offerts annuellement, continuellement, ne pouvaient jamais √īter le p√©ch√©. Mais lorsque nous posons nos mains sur Sa t√™te et confessons nos p√©ch√©s et sommes n√©s de nouveau de l'Esprit de Dieu, nous n'avons plus le d√©sir du p√©ch√©. Pour vous le p√©ch√© est mort. √áa, c'est pour maintenant et pour l'Eternit√©!

599 Vous commettrez des fautes, vous tomberez, vous ferez volontairement le mal, vous sortirez des fois et ferez des choses; cela ne signifie pas que vous êtes perdu, cela signifie que vous allez recevoir la correction!

600 Maintes fois, mon petit gar√ßon... Mes enfants font des choses, les v√ītres en font aussi, de mani√®re √† ce que vous... ils savent que ce n'est pas permis. Et ils savent ce qui les attend quand ils le font : ils auront une correction pour cela, et parfois une belle! Mais c'est toujours votre enfant! Certainement!

601 Il est impossible que celui qui est né une fois de la Vie Eternelle soit encore perdu. Dieu n'est pas une personne qui reprend ses cadeaux. "Celui qui écoute Mes Paroles et qui croit à Celui qui M'a envoyé a la Vie Eternelle et ne viendra jamais en jugement, mais il est passé de la mort à la Vie. Et je le ressusciterai aux derniers jours." Voilà la promesse de Dieu!

602 Maintenant, si vous continuez à dire : "Oh! eh bien, je peux donc simplement faire... Je fais toujours ce que je veux." Mais si vous êtes chrétien, vous n'aimerez pas faire le mal, car la Vie même qui est en vous, le fondement même... Si vous désirez faire le mal, cela montre qu'il y a là quelque chose de faux. Comment une eau amère et une eau douce peuvent-elles sortir d'une même source?

603 Si donc vous avez √©t√© tout embrouill√© √† cause d'une esp√®ce d'√©motion ou de quelque chose de fantastique, de sensationnel, oubliez cela! Revenez √† l'autel et dites : "√Ē Dieu, d√©barrasse-moi de ma vieille vie de p√©ch√©, et mets-moi dans une condition telle que tous mes d√©sirs..." "Celui qui est n√© de Dieu ne pratique pas le p√©ch√©." C'est vrai, il n'a aucun d√©sir de le faire.

604 Le diable le fera certainement tomber de temps en temps dans son pi√®ge, mais il n'y tombera pas volontairement. La Bible le dit. Voyez? Le diable le fera tomber de temps en temps dans son pi√®ge. Il le fera certainement. Il a essay√© de tendre un pi√®ge √† notre Seigneur J√©sus. Il a essay√© avec Mo√Įse et l'a eu. Il a essay√© avec Pierre et l'a eu. Il a essay√© avec bien des gens, mais... Pierre a m√™me reni√© J√©sus, mais il est all√© pleurer am√®rement, car il y avait quelque chose en lui.

605 Lorsque la colombe fut envoy√©e hors de l'arche... Le corbeau est sorti, et il a croass√© tout autour. Il se comportait tr√®s bien dans l'arche, mais quand il en est sorti, sa nature √©tant diff√©rente, il pouvait manger toutes les vieilles carcasses mortes qu'il voulait et en √™tre satisfait. Pourquoi? Il √©tait un corbeau au d√©part; il √©tait un charognard, il ne valait rien. C'√©tait un hypocrite, il s'√©tait pos√© avec la colombe sur le perchoir et il √©tait tout aussi grand que la colombe. Il pouvait voler partout o√Ļ la colombe volait! Et il pouvait manger de la bonne nourriture tout comme la colombe, mais il pouvait aussi manger de la nourriture putr√©fi√©e, ce que la colombe ne pouvait pas faire. Car la colombe est constitu√©e diff√©remment; elle est faite diff√©remment. C'est une colombe! Et la colombe ne peut dig√©rer de la nourriture putr√©fi√©e, car elle n'a pas de bile.

606 Et un homme qui est n√© de l'Esprit de Dieu devient une colombe de Dieu, de par sa nature, son changement, sa constitution. Oui, monsieur! Si vous mettez l'esprit de la - de la colombe dans le corbeau, celui-ci ne se posera jamais sur un cadavre! S'il s'y posait par m√©garde, il s'en √©loignerait certainement et aussit√īt, il ne pourrait le supporter. Et quelqu'un qui est n√© de l'Esprit de Dieu ne tol√®re pas cela. Il pourrait entrer une fois dans un bar, mais il en sortira bien vite. Une femme pourrait l'attirer, pour lui faire changer d'avis, mais il d√©tournera de nouveau la t√™te. Il s'√©loignera rapidement de l√†. Pourquoi? Il est une colombe. C'est vrai. Vous ne pouvez pas le duper, parce qu'il est avis√©. "Mes brebis connaissent Ma Voix, et elles ne suivront point un √©tranger." Il est une colombe au d√©part. C'est ce dont je parle; quelque chose de r√©el est ancr√© l√†-dedans.

607 Maintenant, faites bien attention, Dieu l'a jur√© : Cette esp√©rance, nous la poss√©dons comme une ancre de l'√Ęme, les deux... et solide : elle p√©n√®tre au - au-del√† du voile.

608 Le voile : Dieu est descendu, voil√© dans la chair. Pour faire quoi? Pour Se r√©v√©ler! Il a d√Ľ Se cacher, c'est pour cela que nous ne pouvions pas Le voir. Et Il S'est cach√© derri√®re le Voile. Et qui √©tait ce Voile? J√©sus! "Ce n'est pas Moi qui fais les oeuvres, c'est Mon P√®re", a dit J√©sus. "Mon P√®re demeure en Moi. J'agis, et Mon P√®re agit; Moi aussi, J'agis jusqu'√† pr√©sent." Le voici, en tant que Celui qui est voil√©, marchant dans la chair, Dieu Emmanuel (Dieu avec nous). "Dieu √©tait en Christ, r√©conciliant le monde avec Lui-m√™me." Le voici, marchant parmi nous.

609 Eh bien, Il est descendu et a fait la sanctification ou la provision, ou plut√īt la propitiation, afin que par l'offrande de Sa mort Il paye le salaire du p√©ch√©, pour revenir demeurer en nous. Alors, la foi que nous avons est une - est une foi voil√©e... personne voil√©e; c'est pourquoi nous ne regardons pas aux choses que nous voyons √† travers ce voile-ci. Ce voile a de l'instruction, et il fait des choses et dit des choses. C'est quelque chose de scientifique. Mais l'Esprit du Dieu vivant, qui demeure ici √† l'int√©rieur, appelle les choses qui n'√©taient point comme si elles √©taient, du moment que Dieu l'a dit. Voil√† votre voile. Nous sommes voil√©s.

610 Eh bien, un jour, Il ressuscitera ce voile, lequel na√ģtra non pas d'une femme, par le d√©sir sexuel de l'homme et de la femme, mais par la volont√© de Dieu. Il parlera et la chose s'accomplira. Alors, nous aurons un corps comme Son propre Corps glorieux. Nous serons voil√©s afin que nous puissions nous parler, nous serrer la main.

611 Maintenant, lorsque nous partons d'ici, il y a un tabernacle, une théophanie (qui a juste l'apparence d'un homme), qui ne mange pas, ni ne boit, ni ne dort, qui est toujours éveillé! C'est là que nous allons. Mais ils attendent sous l'autel, criant : "Seigneur, jusqu'à quand? Jusqu'à quand?", pour revenir, parce qu'ils désirent se serrer la main, ils veulent s'asseoir, manger et se parler. Ce sont des humains. Que le Nom du Seigneur soit béni!

612 Au commencement, Dieu fit l'homme à Sa propre image, Il le fit ainsi. On communiait l'un avec l'autre, parce qu'on se connaissait. Nous aimons ce que Dieu a fait de nous parce que nous avons été faits ainsi. Et à Sa glorieuse venue, ceux qui seront prêts seront ainsi pour toujours, immortels; nous serons à Sa ressemblance. Oh! que ce Nom de Christ soit béni!

613 Et maintenant nous avons les arrhes de notre salut quand nous L'acceptons comme notre Sauveur personnel, comme notre Guérisseur. Toutes ces autres rémunérations sont les dividendes versées sur la police d'assurance. Amen! Vous savez ce qu'est une police d'assurance. Vous pouvez en retirer des dividendes jusqu'à la valeur nominale. Vous pouvez certainement retirer des dividendes, et nous, nous sommes en train de retirer des dividendes maintenant. Seulement, ce qu'il y a, c'est que dès que nous retirons des dividendes, les rémunérations se reconstituent.

614 Une fois, un agent d'assurances m'a dit : "Billy, j'aimerais te vendre une assurance." J'ai dit : "J'en ai une." Ma femme s'est retournée et m'a regardé.

615 Eh bien, je n'ai rien contre les assurances. Mais certaines personnes n'ont pas d'assurance. Ainsi, ils se sont retournés, et il a dit...

616 Ma femme m'a regard√© dr√īlement et a dit: "Tu as une assurance, toi?"

617 J'ai dit : "Bien s√Ľr!" Eh bien, elle n'en savait rien!

618 Il a dit : "Eh bien, Billy, quel type d'assurance as-tu?"

619 J'ai dit : "Assurance b√©nie, J√©sus m'appartient! Oh! quel avant-go√Ľt de la gloire divine!
Héritier du salut, racheté par Dieu,
Né de Son Esprit, lavé dans Son Sang!"

620 Il a dit : "C'est très bien, Billy, mais, a-t-il dit, ce n'est pas cela qui t'amènera là au cimetière."

621 J'ai dit : "Elle m'en fera sortir, voilà l'important! Je ne me préoccupe pas de comment y aller, je me préoccupe de comment en sortir!"

622 Et puisque j'ai l'assurance, par le serment du Dieu d'Eternit√©, comme quoi Il me ressuscitera au dernier jour, √† la ressemblance de Son Fils, je marcherai avec assurance et j'aurai une consolation et une ancre de l'√Ęme, car, √©tant dans ce voile, il y a Quelque chose d'invisible qui me tient ancr√© l√† dans le Rocher des √Ęges! Que les eaux montent et mugissent, cela ne change rien. Mort, p√©rils, ou quoi que ce soit d'autre ne nous s√©pareront pas de l'amour de Dieu. Mon ancre tient au-del√† du voile! Que les flots s'√©l√®vent, qu'ils se brisent, que les infid√®les surgissent, le croyant n√© de nouveau poss√®de une ancre. Vous ne voyez pas encore √† travers ce voile. Mais je sais que mon ancre tient l√†, au Rocher des √Ęges, Qui est une promesse sous serment qu'Il me ressuscitera au dernier jour.

623 Il n'est pas étonnant que vous puissiez regarder la mort en face et dire:
"O√Ļ est ton aiguillon? S√©pulcre, o√Ļ est ta victoire? Mais gr√Ęces soient rendues √† Dieu, Qui nous donne la victoire par notre Seigneur J√©sus-Christ!" Nous sommes dans le Pr√©curseur. Oh! la la! nous n'arriverons pas √† notre le√ßon. Nous avons un Pr√©curseur.

624 Un Pr√©curseur. Avez-vous d√©j√† remarqu√© qu'autrefois, en Occident, souvent le long de vieilles pistes il y avait un avant-coureur, un √©claireur... Si dans le convoi de chariots on crevait de soif, l'√©claireur pr√©c√©dait en courant et s'il voyait des tribus d'Indiens, il les contournait, et il cherchait o√Ļ il y avait une fontaine d'eau. Il rentrait √† toute vitesse le dire au chef du convoi de chariots : "Acc√©l√©rez vos chevaux, que chacun prenne courage, car juste de l'autre c√īt√© de la montagne, il y a une grande fontaine d'eau!" C'est un avant-coureur.

625 Et ici, l'Avant-coureur... Autrefois l'homme se trouvait coincé par le diable, avec un canon à tir rapide, mais Quelqu'un s'est emparé de la mitrailleuse, c'est Jésus. Le Précurseur nous a précédé alors que Satan se tenait là avec une mitrailleuse pour nous assujettir, en nous gardant toujours dans l'esclavage et dans la peur de la mort. Lui gardait cette Fontaine; certainement qu'il La gardait, il en avait reçu l'ordre parce que nous avions péché et nous En avions été chassés. Mais le Précurseur, Christ, est venu et s'est emparé de la mitrailleuse!

626 Avez-vous entendu ce vieux cantique : "Montez la garde, car Je viens!" Non pas montez la garde, mais prenez possession de la chose! Nous ne voulons pas continuer à y veiller, Christ a pris possession de la chose! Alléluia! La porte est ouverte. Il y a une fontaine ouverte dans la maison de Dieu, dans la cité de David, pour la purification - pour la purification de celui qui est impur. Notre Précurseur y est déjà entré pour nous!

627 Le Pr√©curseur nous dit : "Il y a juste de l'autre c√īt√©, l√†-bas, un endroit o√Ļ on ne vieillira jamais, o√Ļ on n'aura pas de rides, o√Ļ vous n'aurez pas √† utiliser les produits Max Factor pour para√ģtre belle devant votre mari! Le Pr√©curseur nous a pr√©c√©d√©s. Ce n'est point un endroit o√Ļ vous vieillirez, o√Ļ vous vous lasserez et chancellerez. Il y a un endroit o√Ļ vous ne deviendrez jamais malade, o√Ļ les b√©b√©s n'auront jamais de coliques, o√Ļ vous ne perdrez jamais une fausse... plut√īt une dent pour en avoir une fausse! All√©luia! Oh! que Son Nom soit b√©ni! Il y est entr√©, et un de ces jours, nous serons de l'autre c√īt√©, immortels, √† Sa ressemblance, et nous brillerons plus que les √©toiles et le soleil! Certainement que le Pr√©curseur nous y a pr√©c√©d√©s! ... J√©sus est all√©... est entr√© pour nous comme pr√©curseur, ayant √©t√© fait souverain sacrificateur pour toujours, selon l'ordre de Melchis√©dek.

628 Ce grand Précurseur nous a précédés, frayant un chemin. Il est venu de l'Esprit, les grandes fontaines de l'arc-en-ciel de Dieu, lequel n'avait ni commencement ni fin. Il a toujours été Dieu. Quand ce rayon de lumière est sorti, c'était un rayon d'amour, c'est le premier, le rouge. La couleur suivante, c'était le bleu; le bleu, la fidélité. Après, ce qui suivait, c'étaient d'autres couleurs pour former sept couleurs parfaites, qui sont les sept Esprits de Dieu qui sont sortis de cette grande Fontaine ou de ce grand Diamant dont Jésus a parlé, ce grand Diamant qui a été taillé pour refléter ces couleurs. Dieu a été fait chair et a habité parmi nous, afin de refléter Sa bonté et Sa miséricorde parmi nous par des dons, des miracles et des prodiges! Tout ce grand arc-en-ciel était devenu une théophanie de... faite à l'image de l'homme! Cependant, Il n'était pas un homme, Il n'avait pas encore de chair, Il était une théophanie.

629 Mo√Įse a dit : "J'aimerais Te voir." Dieu le cacha dans le rocher.

630 Et comme Il passait tout pr√®s, Il lui tourna le dos. Mo√Įse dit que Cela ressemblait au dos d'un homme.

631 Ensuite, que s'est-il passé? Un jour, alors qu'Abraham était assis là dans sa tente... Nous aborderons cela ce soir. Lorsque Abraham était assis dans sa tente, Dieu est venu vers lui dans un corps de chair.

632 "Eh bien, direz-vous, Fr√®re Branham, il √©tait..." Nous allons Le voir l√† o√Ļ Il a rencontr√© Abraham avant cela, selon l'ordre de Melchis√©dek, un corps de chair, et c'√©tait Dieu. Certainement qu'Il L'√©tait; c'√©tait Dieu dans la chair.

633 Vous dites : "Alors, Fr√®re Branham, pourquoi devait-Il revenir pour na√ģtre?" En ce temps-l√†, Il n'√©tait pas n√©, il avait simplement cr√©√© un corps dans lequel Il a habit√©.

634 Melchisédek était le Roi de Salem, c'est-à-dire Roi de Jérusalem, ce qui veut dire le Roi de Paix; Il n'avait ni père, ni mère, ni commencement de jours ni fin de vie. Jésus avait et un père et une mère, et un commencement de jours et une fin de vie. Mais Il a été fait selon l'ordre de Melchisédek, Lequel n'avait ni commencement de jours ni fin de vie.

635 Melchisédek était Dieu Lui-même. Melchisédek était Jéhovah Dieu. Le Même Qui rencontra Abraham devant sa tente des années plus tard, et Qui, lui ayant tourné le dos, dit : "Pourquoi donc Sara a-t-elle ri?" C'est vrai. C'était Lui Qui se tenait là, regardant en direction de Sodome. Abraham L'a reconnu, parce qu'à l'intérieur de son voile il y avait une ancre qui gardait cette promesse; ce n'est pas qu'il avait eu une certaine sensation, mais Dieu lui avait fait une promesse! Et quand il est entré en contact avec ce grand Aimant, il savait que Cela était dans cette chair!

636 Il a parcouru l√† un bout de chemin avec Abraham. Il a parl√© √† Abraham, disant : "Ainsi, Je ne cacherai pas ces choses √† Abraham, vu qu'il est l'h√©ritier du monde, Je ne le lui cacherai pas! Aussi, Abraham, Je vais te dire ce que Je suis sur le point de faire" (nous en parlerons ce soir), "l√†-bas, √† Sodome" (et ce qu'ils - tout ce qu'Il allait faire.) Et d√®s qu'Il eut b√©ni Abraham, Il retourna dans l'espace. Un Homme Qui S'√©tait tenu l√†, ayant la poussi√®re sur Ses v√™tements, un Homme! Et non seulement cela, mais Il a mang√© la chair d'un veau qu'Abraham avait tu√© et a bu du lait de vache, et a mang√© un g√Ęteau de ma√Įs (un pain de ma√Įs) beurr√©. C'est l'exacte v√©rit√©! Et puis Il est redevenu une Th√©ophanie.

637 Qu'√©tait-ce? Pourquoi ne l'a-t-il pas pris alors? Il n'√©tait pas encore n√© comme vous et moi; mais Il devait na√ģtre dans - dans la chair afin de pouvoir retenir cet aiguillon. C'√©tait l√† un corps cr√©√© [Espace vide sur la bande. - N.D.E.]. C'√©tait un corps pour lequel Il avait simplement retir√© le calcium et la potasse de la terre et avait fait [Fr√®re Branham fait : Pff! - N.D.E.]... et Il est entr√© dedans. C'√©tait comme Melchis√©dek. Il y est entr√©, dans ce corps o√Ļ Il pouvait marcher devant lui, √©tant voil√©, un voile qu'Il a Lui-m√™me cr√©√©; non pas un voile cr√©√© par une femme, issu du sein d'une femme, d'une - une cellule, jamais; mais Il a cr√©√© ceci et y est entr√©, et Il a parl√©, selon l'ordre de Melchis√©dek.

638 Qui √©tait ce Melchis√©dek? En effet, ce Melchis√©dek, Roi de Salem, (c'est-√†-dire de J√©rusalem) , prince du Dieu Tr√®s-Haut (certainement) ... Qui alla au-devant d'Abraham lorsqu'il revenait de la d√©faite des rois, Qui le b√©nit, Et √† Qui Abraham donna la d√ģme de tout, Qui est d'abord Roi de justice, d'apr√®s la signification de Son nom (Ce grand Amour - Amour, ce grand Esprit au commencement) ... Roi de justice, ensuite Roi de Salem, c'est-√†-dire Roi de paix, Qui est sans p√®re, sans m√®re, sans g√©n√©alogie, Qui n'a ni commencement de jours ni fin de vie.

639 Qui √©tait-ce? Il n'a jamais √©t√© enfant√©, Il ne mourra jamais. Qui est-ce? C'√©tait Dieu, bien s√Ľr, en pr√©figuration du Seigneur J√©sus. Certainement. Mais Il devait venir par une femme, de la m√™me mani√®re que vous venez par la femme, Il devait venir comme vous √™tes venu, afin de vous ramener √† Lui. All√©luia! Gr√Ęce √©tonnante, oh! quel doux son!
Qui a sauvé un pauvre et misérable aveugle comme moi!
J'√©tais perdu, mais maintenant je suis retrouv√© (par Sa gr√Ęce)
J'étais aveugle, mais maintenant je vois!

640 Je comprends ce qu'Il a d√Ľ faire. Dieu est devenu moi afin que moi, par gr√Ęce, je devienne une partie de Lui; Il a pris mes p√©ch√©s afin que par Sa justice j'aie la Vie Eternelle. Je n'avais pas de choix, ma nature √©tait celle d'un p√©cheur. Je n'y √©tais pour rien. J'√©tais n√© du monde, enfant√© dans l'iniquit√©, venu au monde prof√©rant des mensonges. Pas de chance du tout, rien, pas m√™me un d√©sir.

641 Dites à un cochon qu'il agit mal en mangeant de la boue (si vous voulez bien le faire!), voyez s'il vous écoutera! Dites à un corbeau qu'il agit mal en mangeant de la charogne, et suivez ce qu'il vous dira! S'il pouvait parler, il dirait : "Occupez-vous de ce qui vous regarde!" Certainement.

642 Oh! mais cette gr√Ęce de Dieu qui a chang√© cette nature et m'a donn√© la possibilit√© d'avoir le d√©sir et de languir, et d'avoir soif.... "Pour moi, Ta bont√© vaut mieux que la vie, √ī mon Dieu! Mon coeur aussi soupire apr√®s Toi."

643 David dit : "Comme une biche soupire apr√®s des courants d'eaux, ainsi mon √Ęme est assoiff√©e de Toi, √ī Dieu!"

644 Dieu a donné à l'homme cette soif de L'adorer, de L'aimer, de Le rechercher. Mais l'homme la pervertit par l'appel du diable, et il va convoiter les femmes, les plaisirs et les choses du monde, essayant de satisfaire cette sainte création que Dieu a placée en lui pour qu'il L'aime, et il la porte (cette soif) sur les choses du monde. Mais, mon frère, une fois qu'il est changé et que cette fontaine qui est infestée des vers (toutes sortes de désordres de la citerne) a été purifiée et stérilisée et que la pure Parole de Dieu y est mise, le péché ne peut plus jamais l'atteindre. Amen! Oh! combien je L'aime, combien je L'adore!
Ma vie, mon soleil, mon tout en tout!
Le grand créateur est devenu mon Sauveur,
Et toute la plénitude de Dieu demeure en Lui.
De Sa gloire, histoire toujours vivante
Mon Dieu et mon Sauveur est venu
Et Jésus est Son Nom.
Né dans une crèche, étranger aux Siens,
Le Dieu de peine, de larmes et d'agonie.
Oh! combien je L'aime. Combien je L'adore!
Mon souffle, mon soleil, mon tout en tout! (√Ē Dieu!)

645 Comment a-t-Il pu le faire? Les hommes ont essayé de décrire cela. Quelqu'un a dit : Si nous remplissions l'océan d'encre
Et si chaque tige sur la terre était une plume
Et tous les cieux un parchemin.
Et tout homme scribe de métier
Décrire l'Amour du Dieu céleste (comment ce grand Dieu du Ciel est devenu chair et a pris mon péché)
Décrire l'Amour du Dieu céleste
Assécherait l'océan,
Même si le rouleau En contient le tout,
Quoiqu'étendu d'un bout à l'autre du ciel.

646 Et pour donner aux héritiers de ce salut une espérance certaine, Il a juré par Lui-même qu'Il nous ressuscitera au dernier jour, qu'Il nous donnera la Vie Eternelle. "Et personne ne peut les ravir de Ma main!" Amen!
Prions :

647 Vous êtes-vous rendu coupable en méprisant Son Amour? Avez-vous évité Sa Présence bénie, cette glorieuse Personne qui a fait de vous ce que vous êtes? Et maintenant vous voici, ce matin, arrivé à cette étape de la vie, et cela vous offre une chance. Voulez-vous continuer à vivre? Il n'y a qu'un seul moyen pour vivre, c'est en croyant au Seigneur Jésus! Si vous croyez de tout votre coeur qu'Il est le Fils de Dieu, et que vous L'acceptez comme votre Sauveur et croyez que Dieu L'a ressuscité pour votre justification; si vous voulez accepter cela sur cette base, cela vous appartient maintenant!

648 Voulez-vous lever la main? Y a-t-il une √Ęme imp√©nitente qui aimerait se... pentir... se repentir ce matin et dire : "Souviens-toi de moi, mon fr√®re pr√©dicateur, pendant que nous prierons. Moi aussi, je suis tomb√©. J'ai adh√©r√© √† l'√©glise, mais je - je sais que je - je n'ai jamais obtenu la chose dont vous parlez. Je ne suis jamais n√© de cet Esprit-l√†, Fr√®re Branham. Je - je ne l'ai simplement pas, c'est tout! J'aimerais que vous priiez pour moi afin que Dieu me l'accorde ce matin." Que Dieu vous b√©nisse, monsieur. Y en aurait-il un autre? Dites : "√Ē Dieu! fais de moi ce que je... Tu veux que je sois! Je d√©sire que Tu sois... Je d√©sire √™tre comme Tu veux que je sois. J'ai m√©pris√© Ton amour." Dieu vous b√©nisse, mon fils!

649 Un instant, maintenant : Si nous remplissions l'océan d'encre
Et si le ciel était un parchemin.
Si chaque tige sur la terre était une plume,
Et chaque homme un scribe de métier
Décrire l'Amour de Dieu céleste
Assécherait l'océan,
Même si le rouleau En contenait le tout
Quoiqu'étendu d'un bout à l'autre du ciel.
Oh! que l'amour de Dieu est riche et pur!
Combien il est insondable et fort!
Il demeura pour toujours
Le chant des anges et des Saints

650 Dieu adorable, sincèrement, ce poète qui a écrit ces paroles était tout comme bien d'autres de Tes croyants qui recherchent et qui essayent de trouver des paroles pour exprimer Cela. Et il est écrit dans la Bible : "Outre que l'Ecclésiaste fut un sage, il a sondé et mis en ordre un grand nombre de paroles." Oh! comme nous aimerions avoir la langue et le vocabulaire pour expliquer aux gens ce que cela est réellement. Mais cela n'a pas pu être trouvé sur des lèvres du mortel. Toute l'Eternité, sans doute, ne révélera jamais comment le Dieu du Ciel est venu sur la terre pour sauver les misérables pauvres pécheurs perdus.

651 Je Te prie, √ī P√®re, que ce matin, par ces quelques paroles non d√©cousues... ou plut√īt, comme je le dirais, d√©cousues, que ceux qui √©taient en qu√™te d'un refuge trouvent la paix, la satisfaction et une grande consolation. Et puissent leurs √Ęmes s'ancrer dans cette promesse pour laquelle Dieu a jur√©, qu'Il les ressusciterait au dernier jour. Plusieurs mains se sont lev√©es dans le b√Ętiment, ici m√™me dans ce Tabernacle. √Ē Dieu, donne-leur cette ferme esp√©rance √† l'instant m√™me. Puissent-ils s'ancrer dans le Rocher des √Ęges. Peu importe combien la mer est tr√®s agit√©e et combien leurs petites barques sont secou√©es, elles ont une ancre : la promesse de Dieu. C'est l√† qu'ils se tiennent : "Dieu l'a dit, Il ne peut mentir."

652 "Celui qui écoute mes Paroles," (que j'ai essayé de prêcher ce matin) "et qui croit à celui qui M'a envoyé, Jéhovah, a la Vie Eternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie."

653 √Ē Eternel, b√©nis ceux-ci aujourd'hui, et puisse chaque personne, ici, qui n'est pas sous le Sang, dont l'√Ęme n'a jamais √©t√© convertie... puisse la chose se produire en cet instant m√™me, Seigneur! Tu accomplis le myst√®re, tout T'appartient, c'est remis entre Tes mains. Je prie que Tu leur donnes la Vie Eternelle. Puissions-nous, un jour, de l'autre c√īt√© de la rive, alors que nous descendons dans la vall√©e un par un, puissions-nous nous rencontrer l√† o√Ļ on ne dira plus jamais "au revoir!" Et un jour, √† la fin des temps, nous atteindrons la rivi√®re,
Quand les derniers souvenirs de chagrin auront été dissipés
Quelqu'un nous attendra là pour nous indiquer le chemin,
Eh bien, je n'aurai pas à traverser le Jourdain tout seul;
Quelqu'un... Quelqu'un m'attendra, pour m'indiquer le chemin.
Je n'aurai pas à traverser le Jourdain...

654 Que tous ceux qui ont cette espérance lèvent maintenant la main en même temps que vous relevez la tête : Je n'aurai pas... (Maintenant adorez-Le simplement; le message est terminé. N'êtes-vous pas heureux? Dieu a juré qu'Il ne... Dieu a juré qu'Il vous rencontrera là.) Jésus est mort pour expier tous mes péchés.
Quand les ténèbres je...
(que dites-vous? L'aiguillon est √īt√©!) Il m'attendra. Je n'aurai pas √† traverser le Jourdain tout seul. ...fois je suis abandonn√©, √©puis√© et un... (Adorez-Le simplement maintenant.) Mes amis semblent √™tre tous partis : (Avez-vous jamais connu cette situation?) Mais une pens√©e me redonne du courage... (Quelle √©tait la promesse?)
... réjouit mon coeur :
Je n'aurai pas à traverser le Jourdain...

655 Maintenant, enfants de la promesse, adorez-Le simplement pour cela: Je n'aurai pas à traverser le Jourdain tout seul;
Jésus est mort pour expier tous mes péchés; (Que se passe-t-il maintenant?)
Quand les ténèbres je verrai... Il m'attendra.
Je n'aurai pas à traverser le Jourdain tout seul.
Quand j'atteindrai la rivière...
(Chacun de vous y arrivera. Des ténèbres très épaisses se dresseront là devant vous. C'est une grande porte. Vous allez la franchir, un de ces jours, peut-être avant la fin de la journée, peut-être avant que l'église ne ferme ce matin. Vous allez la franchir. Chaque fois que ce coeur bat, vous vous en approchez davantage.) Mais quand les ténèbres je verrai, Il m'attendra là-bas. (Il a dit qu'Il le fera! Il l'a juré.) Alors je n'aurai pas à traverser le Jourdain tout seul.

656 √Ē Adorable Seigneur! nos coeurs sont pleins, ce matin, au point de d√©border.

657 Pensez au moment o√Ļ le pouls s'arr√™tera et o√Ļ l'infirmi√®re serrera l'oreiller autour de la t√™te, et que vous ne pourrez plus bouger les mains, que vos mains deviendront glac√©es. Vos enfants, votre m√®re, vos bien-aim√©s pleureront et crieront. Cette grande porte s'ouvrira largement l√†-bas! Il sera en train d'attendre!

658 David a dit : "Si je me couche au s√©jour des morts, Il y sera." Je n'aurai pas √† le traverser tout seul. Quand les gouttelettes de la rivi√®re commenceront √† briller sur nos visages, Dieu prendra le canot de sauvetage et nous guidera droit de l'autre c√īt√©. Il a promis qu'Il le fera. David, le proph√®te, a dit : "Quand je marche dans la Vall√©e de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal; Tu es avec moi; Ta houlette et Ton b√Ęton me rassurent!"

659 Seigneur, nous sommes très heureux aujourd'hui d'avoir été comptés parmi les héritiers de la promesse. Aujourd'hui, nous avons la Vie Eternelle parce que nous aimons le Seigneur Jésus, et nous L'avons cru et avons accepté Sa Parole ainsi que Son enseignement, et Il nous donne le Saint-Esprit comme sceau de notre foi, le Sceau du Saint-Esprit. La foi qui est en nous est ancrée. Et même si bien des fois nous traversons des ténèbres épaisses, même si bien des fois nous trébuchons le long du chemin, cependant notre ancre tient toujours bon! Il y a là-dedans quelque chose, là au tréfonds, qui semble continuer à guider et à dire : "Avancez." Nous continuons à avancer.

660 √Ē Dieu, b√©nis-nous! Nous avons besoin de Toi. Garde-nous toujours fid√®les et loyaux jusqu'au moment o√Ļ Tu viendras nous chercher, alors nous Te louerons aux si√®cles des si√®cles. Et ce jour-l√†, quand nous nous tiendrons sur la terre... Ses pieds b√©nis n'ont pas encore touch√© la terre. Et Il se tiendra l√† dans les airs, et les saints ainsi que les rachet√©s de tous les √Ęges, de chaque veille (la premi√®re, la deuxi√®me, la troisi√®me, la quatri√®me, la cinqui√®me, la sixi√®me et la septi√®me), tous se tiendront l√†, v√™tus de Sa justice, et nous Le couronnerons Roi des rois et Seigneur des seigneurs, et nous chanterons l'histoire de la r√©demption et nos pauvres coeurs trembleront quand nous verrons Celui qui nous a aim√©s et S'est donn√© pour nous. Alors que nous n'√©tions pas dignes d'√™tre aim√©s et que nous √©tions des p√©cheurs, Christ est mort afin que nous soyons sauv√©s. Nous Te remercions pour cela, P√®re, au Nom de Christ. Amen.

661 L'aimez-vous? Oh, qu'Il est réel! Cela ne vous donne-t-il pas envie de jeter comme cela vos bras autour de Lui? N'aimeriez-vous pas vraiment ramper et toucher Ses pieds?

662 Vous savez... Vous savez, il y avait des personnes qui venaient à mes réunions à Phoenix, dans l'Arizona, qui disaient : "J'aimerais en parler avec Lui. J'aimerais dire : 'Seigneur, Tu m'as aimé lorsque mon sentier devenait tellement obscur.' J'aimerais vraiment en parler avec Lui avant que nous traversions. Je - je désire Le voir. Je - je - je désire vraiment Le voir. Quand je me représente comment je me sentirai! Eh bien, mon pauvre coeur tremblera quand je Le verrai debout là!

663 Je me suis souvent dit : "J'aurais bien voulu entendre cette Voix quand Elle a dit : 'Venez à Moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés; Je vous donnerai du repos'."

664 Je n'entendrai peut-√™tre jamais cela aussi litt√©ralement qu'Il l'avait prononc√© autrefois, mais j'aimerais L'entendre dire ceci au dernier jour : "C'√©tait bien, Mon bon et fid√®le serviteur. Entre donc dans les joies du Ma√ģtre qui ont √©t√© pr√©par√©es pour toi!" Depuis combien de temps?

665 Est-ce depuis que vous êtes sauvé?

666 Non, mon frère : "C'est depuis la fondation du monde que Je t'ai vu et connu d'avance et prédestiné à la Vie Eternelle." C'est à ce moment-là que tu as été béni! "Tous ceux qu'Il a connus d'avance, Il les a appelés." Est-ce vrai? "Tous ceux qu'Il a appelés, Il les a justifiés. Ceux qu'Il a justifiés, Il les a déjà glorifiés." Voilà! Il nous a connus d'avance, Il nous a appelés, Il nous a justifiés, et nous sommes déjà glorifiés avec Lui à la fin du monde, et nous allons vers notre récompense. N'êtes-vous pas heureux? Certainement. Cela vous pousserait à L'aimer. Lorsque vous ne pouviez pas vous en tirer tout seul, voici qu'Il est venu et a fait cela pour vous.

667 "Béni soit le lien qui unit (Soeur Gertie!) nos coeurs dans l'amour chrétien...". Pendant que nous avons cette petite communion d'adoration ici maintenant, nous allons donc prier pour les malades. Dieu vous bénisse vous qui avez levé la main vers Christ ce matin; trouvez un endroit pour L'adorer; servez-Le.

668 Maintenant, en tant que congrégation, adorons-Le simplement, vous tous méthodistes, membres de l'Eglise de Dieu, des Assemblées de Dieu, presbytériens, luthériens, catholiques. Tous ensemble maintenant, chantons maintenant : Béni soit le lien
Qui unit nos coeurs dans l'amour chrétien;
La communion des √Ęmes soeurs
Est comme celle d'en Haut
Devant le tr√īne du P√®re,
Nous versons nos ferventes prières,
Nos peurs, nos espoirs, nos buts,
Nos réconforts et nos soucis sont un.
Quand nous nous séparons
Cela nous cause une peine profonde,
Mais nous devons toujours être unis dans...
(Combien de méthodistes, de baptistes, et d'autres?) Espérant nous revoir!

669 Cela ne vous fait-il pas du bien? Maintenant, retournons-nous et serrons-nous la main pendant que nous chantons encore : Devant ... (Serrez la main de celui qui est derri√®re vous, devant vous, de part et d'autre.) ... tr√īne...
Nous versons nos ferventes prières,
Nos réconforts et nos soucis.
Maintenant quand nous nous séparons (Aimons-nous les uns les autres.),
Cela cause... (Aimeriez-vous que la réunion continue? Voyez, c'est notre...?... souhait.)
... peine profonde;
Nous devons toujours être unis dans nos coeurs (Etre un) ,
Et espérant nous revoir
(Si nous ne nous rencontrons plus ici, nous nous rencontrerons en ce glorieux jour.)

670 Maintenant, P√®re, re√ßois notre adoration ce matin, prends la Parole et plante-La dans les coeurs des croyants. Puissent-ils ne pas √™tre ballott√©s : aujourd'hui √ßa va, demain √ßa ne va pas. Mais puissent ces paroles trouver un lieu de repos dans le coeur de chaque croyant, pour qu'il sache que Dieu a jur√© et qu'il y a deux choses immuables qui font l'immuabilit√© de Dieu, c'est-√†-dire qu'il est impossible qu'Il mente; que les h√©ritiers de ce salut puissent avoir cette grande esp√©rance, solide et s√Ľre, une ancre dans l'√Ęme; qu'ils sachent ceci, que Dieu nous l'a jur√©. Premi√®rement, qu'Il ne peut mentir; deuxi√®mement, qu'Il a jur√©, en plus de cela, qu'Il nous ressuscitera au dernier jour et nous donnera la Vie Eternelle. Qu'ils sachent qu'apr√®s que nous avons √©t√© appel√©s, Il a dit qu'Il nous a connus avant la fondation du monde et nous a pr√©destin√©s √† √™tre Ses enfants d'adoption par J√©sus-Christ. Et Il nous a connus d'avance; Il nous a appel√©s. Et s'Il nous a appel√©s, Il nous a justifi√©s. Nous ne pouvons pas nous justifier nous-m√™mes, aussi nous a-t-Il justifi√©s par la mort de Son propre Fils. Ceux qu'Il a justifi√©s, Il les a d√©j√† glorifi√©s. La Parole a d√©j√† √©t√© prononc√©e, et nous sommes simplement en route, avan√ßant, nous r√©jouissant sur notre chemin vers la gloire.

671 Donne la foi aux gens, et que les petites habitudes et autres choses qui s'accrochent aux gens, qu'ils s'en d√©barrassent ce matin par cette Parole de Dieu qui est une ancre solide et s√Ľre de l'√Ęme. Puissent-ils se d√©barrasser de leurs habitudes, de leurs petits acc√®s de col√®re et des choses qui ont √©t√©... comme Paul l'a dit, dans la partie suivante du message que nous verrons dans quelques jours : "Rejetons tout fardeau, et le p√©ch√© qui nous enveloppe facilement, afin que nous puissions courir avec pers√©v√©rance dans la carri√®re qui nous est ouverte, ayant les regards sur le Chef et le Consommateur de notre foi, J√©sus-Christ, qui a √©t√© tent√© comme nous en toutes choses, sans p√©cher." Il a √©t√© permis qu'Il soit tent√©, mais Il n'a pas succomb√© √† la tentation. Et nous sommes tent√©s de p√©cher, mais jamais nous ne succomberons, car la Vie qui est en nous est l'ancre de notre destination √©ternelle, et nous gardons cela sacr√© dans nos coeurs.

672 Maintenant, il y en a beaucoup qui sont malades et affligés par des maux. Nous sommes sur le point de prier pour eux, Père. Puissent-ils, alors qu'ils passent par ici conformément à la Parole de Dieu aujourd'hui, cette précieuse Parole qui a été prêchée, la Bible rendant témoignage, les Anges de Dieu se tenant près, et le Saint-Esprit (au-dessus de tout) se tient ici pour rendre témoignage à la Parole... maintenant, Père, alors qu'ils passent conformément à la Parole de promesse, ce matin, puissent-ils s'en aller d'ici étant guéris. Puissent-ils enlever leurs appareils orthopédiques, quitter leurs fauteuils roulants et - et les civières sur lesquelles ils étaient étendus et être guéris. Accorde-le, Seigneur. Puissent-ils repartir et revenir à la prochaine réunion, à laquelle ils sont conviés, ou aller à leurs propres églises, se réjouissant, témoignant des choses glorieuses que Christ a accomplies. Nous faisons ceci pour Ta gloire, au Nom de Jésus! Amen.

673 Je dois vous présenter mes excuses pour la promesse que j'ai faite, selon laquelle ce matin nous aurions le chapitre 7, mais je ne l'ai pas abordé! Et nous devons disposer d'un peu de temps ici pour une... pour ce... pour la ligne de prière. Et alors, ce soir, le Seigneur voulant, nous prendrons le chapitre 7, et nous découvrirons qui était ce Melchisédek. Combien aimeraient le savoir? Oh! nous irons simplement tout droit à Lui pour découvrir exactement qui Il est. Et l'Ecriture dit qui Il est. Voyez?

674 Et Scofield a dit que c'était un sacerdoce. Comment cela pouvait-il être un sacerdoce, sans commencement ni fin? Vous voyez, ce n'était pas un sacerdoce. C'était un Homme, Melchisédek, (un nom), une Personne. Comme...

675 Je ne le dis pas par manque d'égard, mais la Science Chrétienne dit que le Saint-Esprit est une "pensée". Or, la Bible dit : "Lui, le Saint-Esprit". Et "Lui" est un pronom personnel, c'est une Personne. Pas une pensée; c'est une Personne. Absolument!

676 Et Melchisédek est un Homme, un homme qui n'avait ni commencement de jours ni fin de temps. Il n'avait ni père, ni mère, ni généalogie. Et nous découvrirons ce soir qui Il est, le Seigneur voulant, par la Parole. Aimez-vous cela? "Oh! Ta Parole est une lampe à mes pieds et sur mon sentier." Oh!

677 Maintenant, vous direz : "Frère Branham , je n'y comprends rien." Moi non plus!

678 Mais un jour, je prêchais là dans le Kentucky. Et s'il y a des visiteurs, des catholiques et d'autres personnes qui ne peuvent comprendre ces riches et profondes choses de l'Ecriture que j'avais prêchées au sujet de la guérison divine... Une petite fille, qui était pieds nus, avait apporté... elle n'avait que quinze ans; elle avait un petit bébé et ce dernier était atteint de paralysie. Et j'ai dit : "Qu'a-t-il, votre bébé, Soeur?"

679 J'ai dit : "Il s'agite." Elle ne savait pas quoi dire (paralysie); elle ne savait pas comment appeler cela.

680 La petite n'avait probablement jamais porté des chaussures de sa vie. Elle était la chérie de quelqu'un, elle avait de longs cheveux qui pendaient. Et j'ai dit : "Croyez-vous?"

681 Et de ces petits yeux gris acier elle m'a regardé et a dit : "Oui, monsieur, je crois assurément!"

682 J'ai pris le petit bébé. Et pendant que je priais pour lui, il a cessé de s'agiter. Oui oui, et c'était parti; c'était parti.

683 Le lendemain, je chassais l'√©cureuil l√†, sur le flanc d'une montagne. Et j'ai entendu des gens qui √©taient assis l√† en train de parler; une vieille scie bourdonnait. Et je me suis gliss√© l√†; je chassais l'√©cureuil. Ils parlaient de moi, ils avaient... Ils √©taient assis l√†, m√Ęchant du tabac et crachant, les feuilles volaient comme cela. Et ils parlaient - parlaient donc de la r√©union de la veille. L'un d'eux a dit : "J'ai vu ce b√©b√©; je suis pass√© par-l√† ce matin. Jusque ce matin il n'avait pas d'agitation." Voyez? Il a dit : "Cela √©tait r√©el." Et il crachait le...

684 Et, ils avaient appuyé leurs fusils contre un arbre, aussi me suis-je dit que je ferais mieux de me faire voir. Vous savez, ils avaient des querelles là aussi. Je me suis donc approché et j'ai dit : "Bonjour, mes frères!"

685 Et ce gros gaillard, il semblait √™tre celui qui parlait, il avait un morceau de tabac dans la bouche comme √ßa, qui ressortait sur le c√īt√© comme √ßa, et il avait un cou √©norme et allong√©. Et il portait un √©norme vieux chapeau rabattu sur son visage. Il s'est retourn√© et m'a vu; il a lev√© le bras et a pris ce chapeau, et l'a √īt√© brusquement, et est all√©... [Fr√®re Branham illustre cela. - N.D.E.]. Il a aval√© ce morceau de tabac et a dit : "Bonjour, pasteur!" Voyez? Oui, monsieur! Le respect! Et c'est correct. Comment a-t-il surv√©cu √† cela, je l'ignore. Mais il a surv√©cu!

686 Ainsi, le lendemain soir, à mon retour, il y avait là un homme qui voulait discuter un petit peu avec moi. Il fréquentait une église qui ne croyait pas en la guérison divine. C'était donc une église méthodiste, à White Hill, dans le Kentucky. Ainsi il - il fréquentait... Il se tenait à l'extérieur. Il avait une lanterne à la main, et il a dit : "Je voudrais vous dire quelque chose, pasteur : je ne peux simplement pas accepter cela, parce que je ne vois pas cela!"

687 J'ai dit : "Vous ne voyez pas cela?"

688 Il a dit : "Non!" Il a dit : "Je suis moi-même malade, mais, a-t-il dit, je ne vois pas cela."
J'ai dit : "O√Ļ habitez-vous?"
Il a répondu : "Là au fond, à Big Renox."
J'ai dit : "Eh bien, maintenant, comment allez-vous rentrer chez
vous?"
Il a dit : "Eh bien, je vais marcher pour rentrer."
J'ai dit : "Pouvez-vous voir votre maison?"
Il a dit : "Non, monsieur!"
J'ai dit : "Il fait terriblement noir ce soir, c'est nuageux."
Il a dit : "Oui."
J'ai dit : "Comment rentrerez-vous chez vous?"
Il a dit : "A l'aide de cette lanterne!"
J'ai dit : "Mais la lanterne n'éclaire pas toute la route jusqu'à la maison!" J'ai dit : "Qu'allez-vous faire?"
Il a dit : "Je marcherai à l'aide de la lanterne."

689 J'ai dit : "C'est ça! Vous avez la lumière de la lanterne maintenant, et chaque fois que vous marchez comme cela, la lumière continuera à éclairer le chemin devant vous. Si vous continuez à marcher, la lumière continuera à avancer avec vous."

690 Et, faites cela ce matin. Vous avez besoin de Christ, le grand Souverain Sacrificateur, l'Intercesseur pour votre maladie, ou vos maladies ou votre √Ęme. Il se pourrait que vous ne compreniez pas cela. Nous ne comprenons pas cela, mais nous avons re√ßu l'ordre de "marcher dans la Lumi√®re comme Lui est dans la Lumi√®re!" Marchez dans la Lumi√®re. Et quand vous aurez la Lumi√®re avec vous, la Lumi√®re brillera jusqu'au jour parfait, Elle √©clairera le sentier devant vous. "Et nous marcherons sur cette noble et vieille route,
Racontant partout o√Ļ je vais :
Je préfère être un chrétien à l'ancienne mode (Seigneur)
Que toute autre chose que je connaisse. (N'avez-vous jamais entendu ce vieux cantique?)
Rien n'est comme un chrétien d'autrefois
Pour manifester l'amour chrétien;
Nous marchons sur cette noble et vieille route,
Racontant partout o√Ļ nous allons :
Je préfère être un chrétien à l'ancienne mode (Seigneur)
Que toute autre chose que je connaisse. (J'aime cela.)

691 Très bien, maintenant nous allons prier pour les malades. Nous ne sommes pas... Nous ne prétendons pas pouvoir guérir les malades. Si c'était le cas, nous dirions quelque chose de faux. Tout malade ici présent est déjà guéri, c'est ce que dit l'Ecriture : "C'est par Ses meurtrissures que nous sommes guéris." Est-ce vrai?

692 Tout p√©cheur ici pr√©sent, si jamais il y en a un, vous avez √©t√© sauv√© depuis que J√©sus est mort. Mais ne mourez jamais ici o√Ļ l'occasion vous est offerte d'entrer dans Sa Pr√©sence et d'accepter cela. C'est offert pour maintenant. Vous devez accepter cela √† l'instant m√™me. Si vous √™tes en dehors du Sang, alors vous n'√™tes que... vous √™tes d√©j√† jug√©, parce que vous √™tes jug√© par la fa√ßon dont vous avez trait√© l'Expiation du Seigneur J√©sus-Christ. Voyez? L√†, vous - vous vous jugez vous-m√™me.

693 Ainsi, "Il a été blessé pour nos péchés, et c'est par Ses meurtrissures que nous avons été guéris." Ainsi, je n'ai rien qui puisse vous guérir. L'église n'a rien qui puisse vous guérir. La seule chose pour laquelle nous pouvons prier, c'est ceci : que votre foi ne faillisse point, que vous veniez à l'autel ce matin pour accepter Christ comme votre Guérisseur, de la même manière que vous L'aviez accepté comme votre Sauveur. Et sans... Dieu opère des miracles, Il opère de grands signes; les aveugles, les sourds, les muets et autres sont guéris ici même au Tabernacle. Mais qu'il en soit ainsi ou pas, nous acceptons cela de toute manière! Bien. Très souvent, ces choses se font d'après les visions.

694 Combien √©taient ici il y a √† peu pr√®s trois ou quatre dimanches, lorsque cet homme est venu ici, √©tant √† la fois aveugle et paralytique? Il √©tait assis dans un fauteuil roulant, il n'avait pas le nerf d'√©quilibre. Et avant de quitter la maison, je l'avais vu dans une vision. J'ai dit : "Il y aura l√† un homme aux cheveux bruns grisonnant. Il a une femme ravissante, √Ęg√©e d'environ 60 ans. Elle viendra en pleurant et elle me demandera... de revenir prier pour son mari." Il √©tait assis juste l√†.

695 Je suis venu et j'ai dit à quelques-uns de mes frères ici présents : "Observez ceci."

696 Et quand nous sommes allés à l'autel, il y en avait eu d'autres qui avaient prié. Quand je suis allé prier, je me suis retiré, puis je suis revenu ici. Et sa femme s'est levée et s'est avancée exactement comme le Seigneur avait dit que ça arriverait, les gens regardaient pour voir si cela arriverait de cette manière-là. Cela n'a jamais failli. Et ainsi, quand il a marché...

697 J'ai pu découvrir qu'un homme, le docteur Ackerman, là-bas à Birdseye, dans l'Indiana, l'avait envoyé ici; c'est un catholique, et son fils est prêtre au monastère là à Saint Meinrad. Et le docteur Ackerman est un de mes compagnons de chasse, et c'est lui qui avait envoyé l'homme ici. Et le Seigneur m'avait montré un homme aux cheveux noirs qui l'enverrait, mais j'ignorais qui c'était.

698 J'ai dit : "Etait-ce le docteur Ackerman?"

699 Il a dit : "Oui." Voyez? Et alors cet homme...

700 J'ai dit : "C'est AINSI DIT LE SEIGNEUR." Je me suis avancé et j'ai dit : "Monsieur, levez-vous!" Il était à la fois aveugle et ne pouvait... Il... le - le nerf d'équilibre était mort, il ne pouvait seul se tenir debout comme ça. Voyez-vous, pendant des années, il a été ainsi, il avait été à Mayo et partout ailleurs. J'ai simplement prié pour lui, et je l'ai fait se lever. Et voilà qu'Il s'est mis à marcher dans...

701 D'abord, il a dit : "Je ne vous vois pas." Ensuite, il s'est écrié : "Oui! Je vois!" Ses yeux se sont ouverts et là... Il était orthodoxe, sa femme presbytérienne.

702 Certaines personnes croient que les presbyt√©riens ne crient pas, les orthodoxes non plus. Vous auriez d√Ľ les entendre! S√Ľrement. Ils criaient et s'√©treignaient l'un l'autre. Il est revenu, il a pris son fauteuil roulant, est sorti et a descendu les marches comme tout le monde! Il voyait, parlait, et - et tout.

703 L'autre jour, j'ai re√ßu de lui une lettre, ou plut√īt un appel t√©l√©phonique. Je pense que fr√®re Cox est all√© le voir et il a dit : "Il avait une sensation de br√Ľlure aux yeux." Certainement! c'est le nerf - les nerfs optiques qui se d√©veloppaient et revenaient √† la vie, vous savez, et qui se remettaient en place. La mal√©diction √©tait √īt√©e!

704 Si vous laissez la nature suivre son cours, si rien n'entrave la nature, alors elle - elle exercera son plein pouvoir. Si vous avez autour du bras un bandage qui bloque la circulation sanguine, votre main finira par mourir. Eh bien, en effet, si vous le laissez simplement tranquille, naturellement il se portera bien. Mais quelque chose a interrompu la nature. Alors, si vous ne pouvez le voir, il n'y a aucun moyen pour un médecin de le comprendre. Il ne peut agir que d'après deux choses : ce qu'il voit et ce qu'il sent. Il ne peut agir que d'après cela : ce qu'il voit et ce qu'il sent.

705 S'il ne voit pas cela, alors cela doit √™tre spirituel. Et il n'y a qu'une chose qui peut - une seule chose qui peut arriver : nous prions et Christ √īte la mal√©diction, Il chasse le diable, alors la chose commence √† devenir normale, √† se r√©tablir. √áa se r√©tablit, et c'est tout ce qu'il en est. "En Mon Nom, ils chasseront les d√©mons." Est-ce juste? C'est une promesse pour l'Eglise. C'est une promesse de la puissance pour ce que ce... c'est Sa Pr√©sence au milieu de nous. Maintenant, ce qui nous emp√™che d'√™tre parfaits ce matin, afin d'accomplir ces choses exactement comme Lui les a accomplies, c'est parce que nous sommes toujours voil√©s. Voyez? Mais nous avons l√† le sentiment que quelque chose nous dit : "Oh! oui." Voyez?

706 Et quand vous acceptez votre guérison... peu importe ce que dit le voile, c'est ce que dit la Parole qui compte. Voyez? C'est cela. C'est cela. Et la - la - la Parole prédomine toujours sur toutes choses : la Parole Eternelle de Dieu.

707 Regardez Sara, son sein était mort, elle avait quatre-vingt-dix ans; elle avait vécu avec son mari depuis qu'elle avait seize ou dix-sept ans, sans avoir d'enfants. Abraham avait cent ans, et Dieu a renversé la situation et leur a donné le bébé, voyez-vous, parce qu'ils croyaient et appelaient ces choses qui n'étaient pas comme si elles étaient! Approchez-vous de cette manière ce matin, mes amis.

708 Et ce soir, nous attendons... Si vous √™tes tous pass√©s nous voir, nous sommes heureux de vous avoir ici parmi nous ce matin. Et que Dieu soit avec vous. Et si vous √™tes en ville pour la soir√©e, nous serions heureux de vous avoir parmi nous ce soir pour la suite de ce service, au sujet de Melchis√©dek. Et ensuite, si ce n'est pas le cas, et que vous ayez votre propre √©glise, allez √† votre propre √©glise. C'est l√† - c'est l√† votre poste de devoir. Si vous √™tes membre d'une √©glise, allez-y. Ceci est simplement un petit tabernacle o√Ļ nous nous rassemblons, ici, et o√Ļ nous avons communion les uns avec les autres. Eh bien, que le Seigneur vous b√©nisse!

709 Et je... la soeur Gertie jouera pour nous "Le Grand M√©decin est ici maintenant." Y en a-t-il ici pour qui on doit prier? Maintenant levez la main, ceux qui veulent venir dans la ligne de pri√®re pour placer leur foi en Christ. Tr√®s bien. Si vous voulez bien vous aligner de ce c√īt√©-ci de l'√©glise, s'il vous pla√ģt. Et si l'on peut pousser le si√®ge juste un petit peu, fr√®re, s'il vous pla√ģt, afin que nous ayons un peu d'espace l√†, pour faire passer les gens. Passez de ce c√īt√©-ci.

710 Nous allons prier maintenant pendant que nous chantons. Je vais demander aux anciens ici (de n'importe quelle dénomination ou église, peu importe ce que c'est), si vous croyez dans la guérison divine, voudriez-vous vous tenir ici avec moi sur cette estrade pour prier pour les malades? Nous serions heureux de vous avoir parmi nous. Que vous soyez membre d'une dénomination ou pas, ou quoi que vous soyez, nous serions heureux de vous avoir parmi nous. Voudriez-vous simplement venir maintenant pour la prière? Venez vous tenir ici avec moi! Frère Neville, si vous pouvez apporter l'huile maintenant.

EN HAUT