ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication L'Age de l'Eglise de Sardes de William Branham a été prêchée 60-1209 La durée est de: 1 hour and 52 minutes .pdf La traduction Shp
T√©l√©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)   
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

L'Age de l'Eglise de Sardes

1 ...le roi. Mon fr√®re me disait tout √† l'heure, qu'il y avait - que ces mouchoirs √©taient pour quelqu'un qui se meurt du cancer. Nous allons donc prier sur eux dans un instant. [Fr√®re Neville dit : "Il y a deux requ√™tes juste l√†, de l'autre c√īt√©." - N.D.E.] Deux requ√™tes? Tr√®s bien, tr√®s bien, monsieur. Je vais les mettre ici pour prier √©galement pour cela.

2 Et puis, quelqu'un vient de me remettre une note, il est passé par ici et a déposé une note au-dessus - au sujet des réunions de demain. Euh, vous qui êtes venus nous rendre visite ici, nous serons vraiment heureux de vous voir venir l'après-midi, à deux heures; demain après-midi, il y aura un service d'écoute des bandes. Et si vous n'avez rien à faire... Il se pourrait que l'on joue l'un des messages que vous n'avez jamais entendus, ensuite on aura une réunion de prière; nous espérons passer un bon moment demain après-midi à deux heures. Ce sera pour moi un temps bien chargé, en effet, demain, voyez, je dois m'occuper des services du dimanche matin, du dimanche soir, et de demain soir aussi, et toute l'histoire sur ces églises.

3 Et maintenant, le Seigneur voulant, nous nous attendons √† des moments glorieux pour dimanche matin, en effet dimanche matin, nous aurons fini, ce sera en quelque sorte la fin apr√®s la soir√©e de samedi, quand on aura vu l'√Ęge de Laodic√©e. Mais dimanche matin, j'aimerais prendre les vierges endormies, la r√©surrection, les quatre... les cent quarante-quatre mille, et tous ces points en suspens qui relient le Message, ce sera dimanche matin. La r√©union commencera √† neuf heures. Est-ce juste, Pasteur? Dimanche matin √† neuf heures, nous aimerions relever tous ces points, comme par exemple : "Que deviennent les vierges endormies? Et, que deviennent les vierges sages? Quand reviennent-elles? Ou √† quel endroit appara√ģtront les cent quarante-quatre mille?" Et tant d'autres choses de ce genre, le dimanche au matin, afin d'essayer de relier le tout, car cela fait partie de ce Message. Puis, dimanche soir, si le Seigneur le veut, nous √©tudierons le dernier et grand ange ainsi que le message √† Laodic√©e, dimanche soir.

4 Et maintenant... Alors demain après-midi, il y aura un service d'écoute de bandes. Frère Gene vient de me dire qu'ils vont - que nous commencerons à deux heures, demain après-midi. Et vous qui aimez venir écouter les messages, prier à l'autel, vous qui cherchez le Saint-Esprit ou autre chose, passer un temps merveilleux, l'église est bien chaude, ouverte et prête à tout moment pour tous ceux qui aimeraient venir prier et chercher le Seigneur. L'église est ouverte et vous attend. Et nous sommes - nous vous attendrons, nous la laisserons comme cela, nous vous attendons demain après-midi.

5 Ou, √† n'importe quel moment que vous voudrez venir √† l'√©glise pour prier, eh bien, elle est toujours pr√™te. Et s'il arrivait que les portes soient ferm√©es ou je ne sais quoi, mon fr√®re qui est concierge ici se trouve juste de l'autre c√īt√© de la rue. Je pense que c'est au 411, je pense que... plut√īt au 811... Est-ce... 811, presque en diagonale de cette √©glise, au 811. Eh bien, il... Le... Sa femme pourra avoir la cl√© s'ils ont tir√© les portes et qu'ils les ont ferm√©es √† cl√©, mais elle reste ouverte le matin, peut-√™tre, on l'ouvre. Le soir, apr√®s la r√©union, on la ferme pour emp√™cher les enfants de courir √ßa et l√†, vous savez, casser les vitres et tout le reste, vous savez comment sont les enfants, surtout aujourd'hui! C'est pour cela que nous la fermons. Nous n'aimons pas du tout devoir fermer la porte de l'√©glise √† quelque moment que ce soit. Peut-√™tre lorsque l'autre salle sera arrang√©e, nous ferons en sorte que ce soit diff√©rent, et nous... quelqu'un pourra √™tre l√† en permanence afin que les gens viennent prier, chercher la gu√©rison et chercher le Saint-Esprit.

6 Vous qui n'avez pas le Saint-Esprit dans votre vie, venez, restez ici, restez simplement toute la nuit, si vous le voulez [Frère Branham rit - N.D.E.] Restez jusqu'à ce que vous Le receviez.

7 Qui chantait ici il n'y a pas longtemps Dieu tout autour de moi, Dieu partout? Je pensais que l'enlèvement avait eu lieu! J'ai regardé tout autour pour voir si tout le monde était là. C'était vraiment merveilleux; j'aime cela. Nous sommes toujours disposés à entendre un peu de cela presque à tout moment! Oui, oui. C'est... Je suis arrivé juste à temps pour écouter cela.

8 Et j'ai manqué tous les bons chants pendant ces réunions, car je pensais peut-être que... Oh! je suis vraiment très occupé, vous savez comment cela se passe. Les gens - les gens arrivent par avion, par train, par... Vous, vous n'en savez rien, voyez. En effet, cela vient par téléphone, il vous faut vous rendre auprès d'eux, les rencontrer et prier pour eux, partout. On se déplace constamment, et en plus, on essaie aussi d'étudier; ça devient vraiment tout un problème. [Frère Branham s'éclaircit la voix. - N.D.E.] Mais nous sommes toujours heureux de rencontrer des gens et de faire ce que nous pouvons pour eux, parce que c'est un... c'est notre - nous sommes un fonctionnaire du Seigneur Jésus-Christ, dans l'intérêt de Son peuple en ce jour. Et nous aimerions faire plus que nous ne le faisons, mais nous ne le pouvons pas!

9 Un prédicateur, un brave homme, a fait irruption chez moi ce matin, il avait eu une dépression nerveuse; il s'est effondré. Et la cause, c'est qu'il était... il s'était surmené. Il a eu... Il était sur le point de se lever, et sa fillette qui était debout dans la pièce s'est mise à tournoyer. Elle portait un petit pyjama rouge; il disait que la dernière chose dont il se souvient, c'est une petite tache rouge qui tournait, tournait, tournait, tournait comme cela. Cela disparut, vous voyez. Puis, on l'a relevé. C'est donc - c'est tout simplement un excès de travail, vous comprenez. Souvenez-vous, vous êtes des êtres physiques, et nous - nous voulons... nous pensons que tout le fardeau repose sur nous. Mais vous savez, Dieu a partout des serviteurs qui s'occupent d'une partie de ces choses. Ainsi donc, nous faisons le mieux que nous pouvons. Mais c'était un aimable ministre qui essayait de faire tout ce qu'il pouvait en ce dernier jour pour son Seigneur. Certainement, je... Et le Seigneur l'a délivré sur e champ, et il s'est rétabli, et on l'a directement ramené normal et en bon état, et il a repris son chemin dans la joie.

10 Et, oh! il s'est passé une chose glorieuse aujourd'hui! Je ne voudrais pas me lancer dans ces choses, mais... vous savez, je parlais à ma femme, je lui disais : "Maintenant, quelqu'un va venir ici, ce sera un homme court et costaud, aux yeux noirs et aux cheveux noirs; il lira cet écriteau et se mettra... mais tu l'appelleras. Voyez? J'ai dit : Car, le Seigneur a un message pour lui." Puis, j'ai soulevé la Bible et j'ai dit : "Je vais noter ces choses Ici afin que tu voies que c'est exactement ce que le Seigneur veut qu'il fasse."

11 Il y a huit ans, lors d'une r√©union, un Polonais qui a grandi en Pologne est venu √† l'estrade, et il a dit... plut√īt le Saint-Esprit l'a regard√© et a dit : "Vous √™tes vraiment embrouill√©. C'est ce que..." Il pensait que je disais cela de moi-m√™me, mais c' √©tait le Saint-Esprit. Cela lui est rest√© coll√© tout le temps et √ßa l'a finalement amen√© de Kansas City √† cette salle hier soir. Et alors, il √©tait vraiment embrouill√© lorsqu'il a entendu parler du bapt√™me d'eau. Il est rentr√© √† son h√ītel, et le Saint-Esprit lui a dit : "L√®ve-toi maintenant, et va l√†-bas." Quelqu'un voulait venir avec lui, mais il a refus√©, en effet, dans la vision, il √©tait venu seul. Vous voyez? Ainsi donc... Et en gentlemen, il a lu l'√©criteau et il s'appr√™tait √† rentrer, alors ma femme l'a appel√© et je me suis dirig√© vers la porte, j'ai dit : Ce - c'est lui, fais-le entrer!"

12 Il m'a demandé: "Que dois-je faire?" Après avoir vu, il m'a dit: "Maintenant, je comprends cela!"

13 Je lui ai dit : "Je voudrais vous montrer ceci, afin que vous compreniez donc." Voyez? J'ai dit : "Le Seigneur m'avait dit que vous viendriez." Et il lui a demandé... J'ai dit : "Maintenant, voici ce passage de l'Ecriture. Lisez-le ici même avant que vous continuiez."

14 Eh bien, il est ici maintenant pour se faire baptiser au Nom de J√©sus-Christ. Ainsi...?... Il est peut-√™tre pr√©sent ici maintenant, pour autant que je sache. Etes-vous ici, fr√®re? Un fr√®re, un fr√®re polonais. Comment? Oui, l√† au fond, dans ce coin. Certainement. Levez-vous... Levez la main, afin que l'on puisse vous voir l√†. Tr√®s bien! Vous voyez, le Saint-Esprit... Cela arrive constamment! Beaucoup de gens pensent que les visions n'arrivent que sur l'estrade. Oh, ce n'est pas cela qui les produit! Qu'en pensez-vous, fr√®re Leo? C'est bien partout! Voyez? C'est ici o√Ļ cela arrive le moins possible. Bien, c'est vraiment ici que cela arrive le moins. L√†, √† l'ext√©rieur, cela arrive jour et nuit. Voyez? Demandez √† ma femme, √† elle et aux autres, √† mon voisin qui est l√† derri√®re, fr√®re Wood, et √† tous ceux qui sont dans les environs. Oh! la la! Ici, il se passe de petites - petites choses. Les grandes choses arrivent l√†-bas. Bien, et on n'en a pas encore racont√© la moiti√©! [L'assembl√©e dit : "Amen." - N.D.E.] Oh, je suis si heureux de savoir que notre Seigneur vient bient√īt et que nous serons alors avec Lui pour toujours; non pas pour toujours, mais pour l'Eternit√©, pour l'Eternit√©'.

15 Maintenant, le Seigneur voulant, je crois que c'est le dix-huit, dimanche en huit. [Fr√®re Neville dit : "Oui." - N.D.E.] Dimanche en huit, le dix-huit. J'ai eu un combat terrible. Satan a essay√© de me donner de cette grippe qui s√©vit par ici, et je ne cesse de la lui rendre. Il me la donne, et je la lui rends. [L'assembl√©e rit. - N.D.E.] Ainsi... et ainsi, j'ai livr√© une bonne petite bataille. Nous ach√®verons cela probablement la semaine prochaine. Et puis, le Seigneur voulant, d'ici dimanche prochain, le dix-huit... Et maintenant, nous essayerons de tenir une r√©union pour prier pour les malades, car ils sont... les choses ne cessent de s'entasser, et nous essayons de nous occuper aussi vite que possible des cas d'extr√™me urgence, aux heures de - √† toutes les heures de la nuit et tout, les gens viennent et repartent. Le dix-huit donc, nous aurons un de nos habituels services de gu√©rison. Et si vous avez quelques-uns de vos bien-aim√©s qui veulent que l'on prie pour eux, eh bien, amenez-les, ou plut√īt amenez-les √† ce moment-l√†.

16 Eh bien, beaucoup de gens de Jeffersonville m'ont dit, ont dit qu'ils étaient venus à temps pour être là vers cinq heures, ils ont dit qu'ils n'avaient même pas de place pour parquer leurs voitures ou...?... Ainsi, il... Je... Quand vous... Ceux-ci sont nos frères visiteurs venus de partout, des gens, beaucoup de prédicateurs. J'ai dit : "Ils - ils s'accrochent à l'enseignement sur ces choses!"

17 Et nous essayons seulement d'aborder les points essentiels. Et alors plus tard, eh bien, nous mettrons cela sous forme de livre, afin que vous puissiez lire cela; et - et on y ajoutera un peu - un peu plus, car le soir... vous avez pu remarquer que ces derni√®res soir√©es, j'ai essay√© de m√©nager ma voix, vous voyez, √† cause du grand point culminant, c'est ce que j'aimerais voir, l√† o√Ļ la r√©v√©lation de Christ est apport√©e dans cet √Ęge, voyez, ce qu'il en est.

18 Et maintenant, avant que nous nous mettions √† lire les Ecritures... Je sais que demain c'est la grande journ√©e des activit√©s commerciales, nous devons tous aller faire nos provisions, samedi soir. Et nous devons le faire samedi matin ou samedi apr√®s-midi, l'un ou l'autre, pour √™tre libres le samedi soir et venir √† la r√©union. Ainsi, nous essaierons de vous laisser partir t√īt ce soir, afin que demain vous ne soyez pas trop fatigu√©s pour suivre cela, et qu'ensuite, vous reveniez √† la r√©union l'apr√®s-midi avec les fr√®res pour les bandes, et - et aussi pour demain soir. Maintenant, pouvons-nous nous tenir debout un instant pour la pri√®re, s'il vous pla√ģt?

19 Je voudrais bien savoir (avant que nous ne puissions prier), s'il y a ici quelqu'un qui a des requ√™tes sp√©ciales de pri√®re; qu'il le fasse savoir en levant simplement la main. Dieu voit. Eh bien, vous pouvez maintenant voir si oui ou non nous sommes dans un monde n√©cessiteux, fr√®res! Je pense que 95 ou 98 pour cent de l'assembl√©e ont donc lev√© la main pour... Or, souvenez-vous, vous ne pouvez m√™me pas faire un mouvement sans que Dieu ne le sache! Vous voyez? Il conna√ģt vos intentions, Il savait ce que vous demandiez. Inclinons la t√™te.

20 Bienveillant P√®re c√©leste, nous nous approchons ce soir de Ta Saintet√©, de Ton tr√īne, nous appuyant sur Ta promesse o√Ļ Tu as dit que Tu √©couterais, et que si nous croyions, Tu nous donnerais ce que nous demanderions. Et nous confessons tous nos torts. Et nous comprenons, Seigneur, que nous ne sommes - nous ne sommes pas dignes de Tes b√©n√©dictions. Nous sommes - nous sommes indignes. Nous sommes tout √† fait indignes, et nous ne venons pas comme si nous √©tions - nous √©tions dignes et - et, comme si nous avions fait quelque chose de grand. O P√®re, lorsque nous consid√©rons le Calvaire, cela √īte de nous toute pr√©tention de grandeur, nous - nous ne connaissons donc rien d'autre que Christ, et Christ crucifi√©. Et alors, lorsque nous comprenons que, conform√©ment aux Ecritures, Il est ressuscit√© le troisi√®me jour pour notre justification, qu'Il est revenu quarante jours plus tard sous la forme du Saint-Esprit pour demeurer avec nous jusqu'au moment o√Ļ Il appara√ģtra visiblement dans les cieux au temps de la fin... Et nus voyons ce temps de la fin approcher tr√®s rapidement maintenant! Et nous sommes le peuple le plus heureux, Seigneur, parce que Tu nous as accord√© ce glorieux privil√®ge!

21 Je suis tr√®s reconnaissant, P√®re, de ce que cette assistance qui √©coute reste assise avec des coeurs humbles, √©coutant...?... Et aussi, Seigneur, je Te prie de sanctifier mes l√®vres ce soir, et chaque soir, et chaque fois que je monterai en cette chaire qui est Tienne pour parler √† Ton peuple; en effet, Seigneur, ne me laisse jamais dire quelque chose de faux. Tu as encore le pouvoir de fermer les bouches comme Tu l'as fait pour Daniel dans la fosse aux lions. Et si jamais je devrais dire quelque chose qui n'est pas conforme √† Ta volont√©, ferme ma bouche, Seigneur, afin que je ne le dise pas. Mets de c√īt√© mes pens√©es, place-moi sur la bonne voie, Seigneur, l√† o√Ļ je ne dirai que la V√©rit√©, car je me rends bien compte qu'en ce temps glorieux, ces gens seront l√† √† se reposer sur - compter sur le message que je leur ai pr√™ch√©. Si tu viens prendre l'une de Tes √©toiles, l'un de Tes anges, de Tes serviteurs, ils devront √™tre jug√©s premi√®rement d'apr√®s ces messages que nous avons pr√™ch√©s ici. Tu les tiendras pour responsables, Tes serviteurs.

22 Maintenant, P√®re, je Te prie de bien vouloir laisser parler le Saint-Esprit, et non pas l'homme. Circoncis nos coeurs afin que nous puissions L'√©couter. J'√©couterai, √ī P√®re. Je Te prie de gu√©rir les malades et les afflig√©s. Pour tout ce dont les gens ont besoin, partout, que Ta gr√Ęce et Ta mis√©ricorde soient avec eux. Exauce chaque requ√™te qui est manifest√©e ce soir par une main lev√©e. Partout, l√† dans le pays, pendant que beaucoup d'autres souffrent, m√™me ceux qui sont repr√©sent√©s ici par ces mouchoirs ainsi que ces requ√™tes qui sont ici sous ma main, que le Saint-Esprit r√©ponde, √ī P√®re, et qu'Il gu√©risse les malades! Parle-nous maintenant par Ta Parole √©crite, par le Saint-Esprit. Nous le demandons au Nom de J√©sus. Amen! Vous pouvez vous asseoir.

23 Eh bien, ce soir, il fait un peu chaud dans l'√©glise. Le grand √Ęge de Laodic√©e approche. Et ce soir, nous abordons cet autre grand √Ęge de l'√©glise qui sera le - le cinqui√®me √Ęge de l'√©glise. Nous avons √©tudi√© le premier √Ęge de l'√©glise qui est celui d'Eph√®se. Je pourrai les relire d√®s le d√©but, car tout cela a √©t√© mis par √©crit. Ainsi donc, j'aimerais relire √† votre intention, vous qui aimeriez v√©rifier cela dans vos notes.

24 Le premier √Ęge de l'√©glise √©tait l'√Ęge de l'√©glise d'Eph√®se, de 53 √† 170. Paul en fut l'√©toile, et c'√©tait le premier √Ęge de l'√©glise. Dieu leur reprocha d'avoir des oeuvres sans l'amour. La r√©compense √©tait "l'Arbre de Vie."

25 Le deuxi√®me √Ęge de l'√©glise s'est √©tendu de 170 √† 312. Ir√©n√©e √©tait le messager de cette √©poque. Et le reproche √©tait la pers√©cu... c'√©tait les tribulations et une √©glise pers√©cut√©e. La r√©compense √©tait "la Couronne de Vie."

26 Le troisi√®me √Ęge de l'√©glise √©tait celui de Pergame, Martin √©tait le messager de cette √©glise. Cet √Ęge s'est √©tendu de 312 √† 606. Le reproche, c'√©tait la fausse doctrine, Satan jetait les bases de l'autorit√© papale et du mariage entre l'√©glise et l'Etat. La r√©compense √©tait "la manne cach√©e, et un caillou blanc."

27 Le quatri√®me √Ęge de l'√©glise est celui de Thyatire. Colomba √©tait l'ange de cette √©glise, le messager, de 606 √† 1520. Et cet √Ęge de l'√©glise fut celui de la s√©duction papale, l'√Ęge des t√©n√®bres (vous savez, hier soir, l'√Ęge des t√©n√®bres...) Et la r√©compense √©tait l'autorit√© pour r√©gner sur les nations, et l'Etoile du matin, pour cet ange.

28 Maintenant, ce soir, nous abordons le cinqui√®me √Ęge de l'√©glise, qui est celui de Sardes - s-a-r-d-e-s - sardes. Et le messager de cet √Ęge de l'√©glise, Martin Luther, est mieux connu des √©rudits de la Bible, ou plut√īt des docteurs, plut√īt des la√Įcs, aujourd'hui. Et cet √Ęge de l'√©glise a commenc√© en 1520 et s'est termin√© en 1750, de 1520 √† 1750; et c'est l'√Ęge que l'on appelle "l'√Ęge de la R√©forme." Et le reproche, c'√©tait d'utiliser leur propre nom. Et la r√©compense pour le petit reste √©tait de "marcher avec Lui en v√™tements blancs, et d'avoir leurs noms inscrits dans le Livre de Vie de l'Agneau." Que le Seigneur nous b√©nisse tandis que nous entreprenons maintenant cette √©tude!

29 Bon, nous commen√ßons au chapitre 3, verset 1, pour cet √Ęge d'√©glise, le message destin√© √† Sardes, c'est l'√©poque de la R√©forme. Il ne restait qu'un petit groupe de croyants, ils avaient presque disparu.

30 Maintenant, √† l'intention de certains de nouveaux venus, il se pourrait que vous disiez au sujet de ces choses-ci... afin que vous ne soyez pas en retard... C'est plut√īt sommaire, mais un jour nous pourrons bien placer nos messages sur le - dessiner cela; je viendrai l'apr√®s-midi et mettrai cela au point; je pourrai faire cela dimanche. Maintenant, chacun de ceci repr√©sente, un - un √Ęge de l'√©glise : un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept.

31 Ceci, commen√ßant par Philadelphie... Celui-ci repr√©sente la puissance de la Pentec√īte, ou plut√īt une √©glise qui a √©t√© √† la Pentec√īte. Au commencement, c'√©tait une tr√®s grande √©glise, mais ils laiss√®rent un - un - un esprit d√©nominationnel s'infiltrer parmi eux, essayant de faire de l'√©glise une d√©nomination; c'est ce qui fut appel√© "les oeuvres des nicola√Įtes." Est-ce que vous m'entendez bien l√† au fond? Ouais. Tr√®s bien. Les oeuvres des nicola√Įtes. Eh bien, ce n'√©tait pas encore une doctrine. Et puis, nous avons pris ce mot et nous l'avons analys√©; ce que signifiait oeuvres, ce que signifiait nicola√Įtes. Ce mot nicola√Įte est pour nous un mot √©tranger, c'est pourquoi je me suis r√©f√©r√© au grec et je l'ai analys√©. Et Nico signifie conqu√©rir ou vaincre, ou avoir le dessus sur quelque chose. Nicola√Įte, La√Įte signifie l'√©glise, les la√Įcs. Le nicola√Įsme, ce sont des - des oeuvres qui essayaient d'avoir de l'emprise sur les la√Įcs et de placer toute la b√©n√©diction... Et le seul √† avoir le droit de lire la Bible, le seul √† en donner l'interpr√©tation, √ßa devait √™tre l'√©v√™que, ou un grand chef de l'√©glise.

32 Puis, nous trouvons que dans le deuxi√®me √Ęge de l'√©glise, cela commen√ßait √† dispara√ģtre. Ceci est toujours la Pentec√īte, mais ici, c'est la d√©nomination : "d."

33 Eh bien, dans le troisi√®me √Ęge de l'√©glise, celui de Pergame, la Pentec√īte avait presque disparu. Mais la doctrine de la d√©nomination, cela est parti des oeuvres ici, tout du long, pour devenir une doctrine ici. Ensuite, ils se mar - mari√®rent effectivement ici m√™me. "Ils se sont mari√©s!" Le... Ce groupe-ci qui l'avait emport√© sur les groupes de la Pentec√īte.

34 Maintenant, tel que je le dis, fr√®res, ce sont des faits v√©ridiques. Cela est conforme aux textes sacr√©s de l'histoire : les livres du Concile de Nic√©e, le livre des Martyrs de Fox, et tous les grands textes anciens. J'ai certains de plus anciens manuscrits qui puissent exister. Et chacun... Je dis ceci sans... ne parlant donc pas de la Pentec√īte. Cela ne veut pas dire... Quand je parle de la "Pentec√īte", il ne s'agit pas de l'organisation actuelle. Elle est tout aussi coupable que les autres. Mais je veux parler de la vraie Pentec√īte, le v√©ritable Saint-Esprit de Dieu ayant la doctrine originelle, avec les b√©n√©dictions originelles, avec les noms originels, avec tout tel que cela avait commenc√© au d√©but, et tel que cela avait continu√© tout au long de la Bible.

35 Maintenant, ensuite, lorsque nous en arrivons √† cet √Ęge-ci, voyez-vous, jusqu'o√Ļ la Pentec√īte est all√©e? Voyez-vous cela tr√®s bien l√† au fond? Arrivez-vous √† bien distinguer cela l√† au fond? Tr√®s bien. Maintenant, ici vint (c'√©tait hier soir) le grand √Ęge que nous examinons ici maintenant. Constantin, Constantin, C-o-n-s, je vais √©crire cela. Lui, un pa√Įen, √©tait - il avait demand√© √† ces chr√©tiens-ci (ceux qui avaient la doctrine nicola√Įte) de prier, et s'il gagnait une certaine bataille, eh bien, il deviendrait chr√©tien. En ce temps-l√†, pendant qu'il √©tait √† la bataille, il r√™va qu'il devrait... Par une croix blanche qui √©tait plac√©e devant lui, on lui dit : "Tu vaincras par ceci!" Et cela est vrai. Alors, il r√©veilla son arm√©e et fit peindre une croix blanche sur leurs boucliers; ce fut l√† l'origine ou le d√©but de l'actuel ordre catholique appel√© les Chevaliers de l'ordre de Colomb.

36 Maintenant - maintenant, Constantin, il y a... Vous ne pouvez rien trouver dans l'histoire qui prouve qu'il se soit converti. Il n'√©tait rien d'autre qu'un politicien retors. Il avait en t√™te le projet de- d'unifier son royaume et de le fortifier. Etant donc pa√Įen, il adorait lui-m√™me les idoles; il vit alors que la doctrine des nicola√Įtes avait presque r√©ussi √† s'installer, il utilisa la m√™me strat√©gie que nous avons d√©couverte hier soir.

37 Et J√©sus l'avait pr√©dit trois cent quatre ans avant que cela arrive, disant qu'il enseignerait la doctrine de Balaam, comme Balaam avait s√©duit les enfants d'Isra√ęl en les amenant √† commettre fornication et - et ils ont offert - ils ont pris des choses offertes aux idoles, ils les ont mang√©es. Maintenant, nous savons ce que signifie "manger des choses sacrifi√©es aux idoles"! Cela signifie en r√©alit√© adorer. En entrant, ils se prosternaient devant des idoles, ces idoles qu'ils avaient introduites dans l'√©glise chr√©tienne, exactement ce qu'avait fait Balaam autrefois, amenant Isra√ęl √† se livrer √† la fornication, √† se rendre √† cette grande f√™te de l'idole.

38 Eh bien, Constantin fit la m√™me chose dans sa strat√©gie : il construisit une √©glise. Il donna beaucoup lors du concile de Nic√©e et puis, ils... Il transforma en √©glises beaucoup de grands √©difices qu'il poss√©dait. Et ensuite, il fit de grands autels de marbre d√©cor√©s d'or et de pierres pr√©cieuses. Au-dessus, il mit une sorte de tr√īne, et il prit pour chef un homme, comme un ... On l'appelait √† l'√©poque √©v√™que. Et, on le mit sur ce tr√īne; Boniface III fut intronis√©. Il n'√©tait plus question qu'il sorte comme les - les paysans, mais on lui fit des v√™tements somptueux et on le rev√™tit comme un dieu; on l'installa l√†, et on lui donna le titre de "Vicaire". Le Vicaire... VICARIVS FILII DEI, cela signifie "rempla√ßant du Fils de Dieu."

39 Maintenant, voici pour celui qui a de la sagesse : tracez, écrivez ceci: VICARIVS FILII DEI. Et puis, après avoir tracé une ligne ici, en dessous et avoir additionné les valeurs numériques, vous obtenez exactement ce que Dieu a dit être la marque de la bête : six cent soixante-six. Vous voyez : Vicarivs Filii... Eh bien, j'ai été à Rome et j'ai été au Vatican. Et la triple couronne : l'autorité sur l'enfer, le ciel et le purgatoire, voyez? J'ai vu la couronne, j'ai vu la veste, j'ai vu là même...

40 En fait, un jeudi après-midi, à trois heures, je devais rencontrer le pape qui était en fonction à l'époque. Le baron Von Blomberg avait le - Et il m'a dit : "Eh bien, Frère Branham, lorsque vous irez, la première chose que vous devrez faire, c'est de vous agenouiller sur le genou droit et baiser cet anneau-là.

41 J'ai répondu : "Ça, c'est exclu! C'est exclu. Laissez tomber!" J'ai dit: "J'accorde... Je n'ai rien contre cet homme; il... mais, ai-je dit : 'il y a une chose, j'honorerai bien volontiers le titre d'un homme. Si c'est un 'Révérend', c'est en ordre; si c'est 'un Evêque', un 'Ancien', un 'Docteur' ou quoi que ce soit, je respecterai bien volontiers un homme. Mais quant à adorer un homme, je ne dois rendre hommage qu'à un seul Homme : Jésus-Christ! C'est le Seul Homme devant qui je m'agenouillerai - agenouillerai." J'ai dit: "Oubliez tout simplement cela. Annulez tout simplement cela." Je ne peux pas accepter cela. Et ainsi je...

42 .A mon retour √† la maison, j'ai d√©couvert qu'un autre Am√©ricain, un grand homme, avait aussi fait cela : Teddy Roosevelt. Il avait refus√© de faire cela √† cause de... Vous vous en souvenez, dans l' histoire? Il avait refus√© de voir le pape parce qu'il aurait d√Ľ baiser son anneau ou... On avait aussi cela sur un gros orteil, vous savez. Ainsi... Oh, non. Non, c'est exclu. Ainsi donc...

43 Cependant, dans... Eh bien, comme Balaam... Nous avons ensuite vu hier soir, concernant... Eh bien, d'abord ici, avant de quitter ce sujet, on avait consolid√© cette √©glise par le mariage. On avait adopt√© quelques pens√©es pa√Įennes, des idoles pa√Įennes qu'il y a eu dans l'√©glise : Le dieu Jupiter, le dieu soleil, le dieu Mars, la d√©esse V√©nus et tous ces dieux idoles, et on avait fait sortir toutes ces idoles des √©glises pa√Įennes; puis on a √©lev√© Paul, Pierre, la vierge Marie, tous ceux... et ils dirent : 'Voici votre vicaire, car J√©sus a dit √† Pierre : Je te donne les clefs! Et il est le successeur de l'ap√ītre!" Cela est demeur√© la doctrine catholique jusqu'√† nos jours. Et ils ont √©lev√© des idoles. Et qu'ont-ils fait? Ils ont introduit l'adoration des idoles dans le Christianisme, dans le soi-disant christianisme; pas dans le vrai Christianisme, car les petits pentec√ītistes...

44 Eh bien, souvenez-vous-en, je ne... je n'ai pas dit que les baptistes, les m√©thodistes, les presbyt√©riens, les pentec√ītistes y √©taient tous inclus! Mais le vrai et authentique ordre de Dieu, c'√©tait la Pentec√īte. Cela a √©t√©, cela est et cela sera toujours. C'est l√† que l'Eglise a commenc√©, l√† m√™me, avec la puissance de la Pentec√īte

45 Eh bien, me demanderez-vous : "Est-ce vrai, Fr√®re Branham?" Je vous demanderai de prendre les livres d'histoire et de parcourir le cours des temps jusqu'ici, et de voir si chacun de ces vrais et authentiques enfants de Dieu ne s'est pas accroch√© √† cette b√©n√©diction de la Pentec√īte : ils parlaient en langues, interpr√©taient les langues, ils avaient des signes et des prodiges et ils baptisaient au Nom de J√©sus-Christ. Tout ce que les ap√ītres firent, ils l'ont aussi fait, du d√©but jusqu'√† la fin. C'est pourquoi, en lisant l'histoire, j'ai pris Paul, Ir√©n√©e, et - et - et jusqu'√† Martin, Colomba, chacun de ces hommes, jusqu'√† cet √Ęge-ci, ils avaient des signes et des prodiges.

46 Très bien. Il disait que le - le micro faisait un petit... C'est mieux comme ça? Très bien. Non, ils secouent la tête; ils n'entendent pas du tout maintenant, Bill. Très bien. Pouvez-vous... Est-ce... Eh bien, m'entendez-vous bien maintenant? Maintenant, comment ça donne comme ceci? Est-ce mieux? Est-ce... Tout le monde dit : "Ça va", bone. Voilà un point contre toi. Très bien, O.K..

47 Eh bien, c'est dans cet √Ęge-ci qu'il cr√©a cette immense affaire, et il √©tablit cet homme ici comme √©v√™que universel sur toutes les √©glises, et il lui donna beaucoup d'argent et tout le reste, et il leur fit toutes sortes de promesses; il unit l'√©glise √† l'Etat; et il accorda √† l'√©glise de diriger l'Etat. Il fit de lui un homme important. Ainsi, il y a exactement... Ce que Constantin a fait est exactement ce que nous avons vu dans cette autre √©glise qui... ce que Dieu a dit, qu'au temps d'Elie, on avait permis √† cette femme J√©zabel d'assujettir Ses enfants. Cela a eu lieu pendant l'√Ęge des t√©n√®bres. Et voyez ce qu'est devenue la Pentec√īte aujourd'hui! Oh! la la! Oh! la la! Les t√©n√®bres ont tout envahi. Et pendant presque mille ans, de 500 √† 1500, bien... c'est de 606 √† 530, ou plut√īt 520, c'est √ßa la date exacte; mais pendant une bonne p√©riode de mille ans, ils feront... de sanglantes pers√©cutions. Lisez l'histoire.

48 Eh bien, les catholiques vous diront que l'Eglise chr√©tienne... que c'√©taient eux qui formaient l'Eglise chr√©tienne. Ils forment l'√©glise chr√©tienne d√©nominationnelle. Mais les vrais pentec√ītistes √©taient expuls√©s, tu√©s, assassin√©s et mis √† mort par les papes, les √©v√™ques et autres, sanguinaires au possible.

49 Eh bien, un jour, cela me co√Ľtera la vie, vous voyez, de dire cela. Mais une chose est s√Ľre : je sais dans quelle direction je vais! Et je suis... Vous voyez? Il ruisselle toujours de sang. Mais l'heure vient maintenant, et vous le voyez bien d'apr√®s ce qui se passe dans la nation, √ßa ne va plus tarder. Ne reculez jamais avec Cela. C'est la V√©rit√©. Accrochez-vous √† Cela. M√™lez-y votre sang comme ces autres de ce temps-l√†.

50 Eh bien vous voyez ce qui s'est pass√© ici. Puis, ici, la doctrine de J√©zabel s'est introduite. J√©zabel √©tait une femme, une pa√Įenne qui... Achab avait fait la m√™me chose que Constantin. Il avait √©pous√© cette femme pour fortifier son royaume et avait introduit l'idol√Ętrie en Isra√ęl, exactement comme Constantin jadis. Et la Pentec√īte avait presque compl√®tement disparu.

51 Eh bien, Dieu suscita Martin Luther. Je voudrais que vous remarquiez combien cela diminue ici et dispara√ģt presque compl√®tement; puis cela recommence √† peine ici et descend de nouveau jusqu'ici. Vous voyez? Et j'ai fait une marque en travers l√†-dessus, parce que ce sera une - une grande le√ßon pour dimanche soir, si le Seigneur le veut.

52 Maintenant, maintenant, je crois que nous avons presque atteint l'√©poque o√Ļ nous sommes. Eh bien, juste ici, c'est le - l'√Ęge des t√©n√®bres, juste ici, √† partir de 1500... de 606 √† 1520. Juste dans cet intervalle. Je vais mettre cela ici de sorte que vous puissiez... 606 jusqu'en 1520, c'est l'√Ęge des t√©n√®bres, cette √©glise, ici-m√™me, l'√Ęge des t√©n√®bres.
Maintenant, cette église que nous allons aborder maintenant, c'est l'église luthérienne.

53 Maintenant, √† cette √©poque, presque tous ces hommes sont morts dans le... des hommes tels que Ir√©n√©e, Martin et Colomba, et ils pass√®rent. Et maintenant, prenez quiconque le veut, cherchez dans n'importe quel livre d'histoire que vous voulez, si c'est un livre d'histoire fiable... lorsque les gens vous disent que Saint Patrick √©tait catholique, ils ne savent pas de quoi ils parlent. Saint Patrick a protest√© contre l'Eglise catholique; il n'est jamais all√© √† Rome, et il s'est fermement oppos√© √† leur doctrine. C'est tout √† fait vrai. Allez dans la partie nord de l'Angleterre - ou plut√īt de l'Irlande aujourd'hui, et vous rencontrerez la m√™me chose. Saint Patrick √©tait un homme de Dieu. Mais au sujet de Saint Patrick, on dit qu'il - qu'il a chass√© tous les serpents de l'Irlande, √ßa c'est une l√©gende.

54 Combien parmi vous ont d√©j√† lu et entendu l'histoire de Guillaume Tell tirant sur une pomme plac√©e sur la t√™te de son fils? C'est une l√©gende catholique, et il n'y a pas la moindre v√©rit√© l√†-dedans. J'√©tais √† l'endroit m√™me o√Ļ la chose est suppos√©e √™tre arriv√©e (C'est √©crit l√† : "C'est une l√©gende, ce n'est pas vrai") en Suisse. Billy et moi, nous nous √©tions assis juste √† l'endroit, au bord du lac des Quatre Coins, √† l'endroit o√Ļ il aurait fait ces - ces choses. Il a tir√© sur un homme; c'est cela. Ce n'est pas qu'il ait tir√© sur une pomme plac√©e sur la t√®te de son enfant. C'est simplement une l√©gende, de la superstition et que sais-je encore. Il ne s'est jamais pass√© pareille chose. L√†-bas, ils n'ont aucun document ni rien √† ce sujet, l√† o√Ļ la chose serait arriv√©e, qui montre que cela ait jamais eu lieu. Et cette histoire s'est vraiment r√©pandue l√†-bas, avec cette version des choses. Maintenant, mais dans tout cela, il n'y a en r√©alit√© aucun document historique qui dise qu'il eut fait cela.

55 Ainsi donc, ici, dans cet √Ęge de l'√©glise, c'est l'√©poque o√Ļ la chose s'est presque √©teinte, disparaissant compl√®tement. Maintenant, cet √Ęge qui vient apr√®s, c'est celui de la R√©forme. Or, ces choses ici, apr√®s une p√©riode de presque mille ans d'obscurit√© et des t√©n√®bres, p√©riode au cours de laquelle des choses s'estomp√®rent et ainsi de suite comme cela, l'√©glise avait presque perdu de vue Ir√©n√©e, qui √©tait un grand homme, un homme pieux. Plusieurs centaines de ces pr√©cieux saints l'√©taient aussi, ils avaient donn√© leur vie, versant leur sang aussi volontiers que possible, lorsqu'ils √©taient dans l'ar√®ne, voyez, pour la cause de Christ, √† cause du bapt√™me au Nom de J√©sus-Christ, √† cause du parler en langues, de la r√©surrection de J√©sus-Christ vivant dans leur vie et de Sa Divine Pr√©sence l√†-bas; alors que ceux qui se disent chr√©tiens les pers√©cutaient. C'est vrai. C'est exact!

56 Oh, c'est une - c'est une l√©gion envo√Ľt√©e par des d√©mons de l'enfer, m√©ritant je ne sais quoi. Ils sont mont√©s comme cela, se sont organis√©s et se sont fait passer pour - elle se dit proph√©tesse, interpr√®te divine de la Parole, personne d'autre ne La conna√ģt sauf eux. Elle pr√©tend l'√™tre, mais elle est une menteuse. Voyez-vous? Cependant, au m√™me moment... a Son Ange sur la sc√®ne, ayant la V√©rit√©. La V√©rit√© reviendra toujours √† ceci (vous voyez?), Elle reviendra toujours √† l'original, parce que Dieu ne change jamais cela.

57 Maintenant, et nous avons aussi vu hier soir (avant de quitter ceci, afin que cela soit bien ancré dans votre coeur) non seulement... a... En type, Jézabel avait une fille. Vous rappelez-vous cela? Dans Apocalypse 13, il est dit que cette église apostate, Rome, avait des filles. Elle était la mère des prostituées. Est-ce vrai? Jézabel avait une fille. Et qu'a fait Jézabel de sa fille? Voyez-vous toutes ces choses, ces types et ces ombres? Jézabel a veillé à ce que sa fille soit épousée par Joram qui était le fils de Josaphat de Juda.

58 En ce temps-l√†, Isra√ęl √©tait divis√© comme ceci. Ici, c'est J√©rusalem, ici; et ici, c'est Juda, ici. Eh bien, Achab √©tait ici, et Joram √©tait ici. Tr√®s bien, J√©zabel avait conquis ceci, tout Isra√ęl s'√©tait livr√© aux idoles. Alors... Tous, sauf Elie et ce petit groupe fid√®le... Bien! Maintenant, ici de l'autre c√īt√©, il y avait Joram qui r√©gnait sur Juda; et lorsqu'elle eut cette enfant avec Achab, elle prit cette fille et la donna en mariage au fils de Joram - ou plut√īt au fils de Josaphat, Joram, et introduisit l'idol√Ętrie en Juda, et √©rigea des autels pa√Įens √† J√©rusalem.

59 C'est exactement ce que l'Eglise catholique a fait. Elle a fait sortir sa doctrine d√©nominationnelle et ainsi de suite, et enleva le Saint-Esprit de l'√©glise ici avec sa fille (les luth√©riens, les m√©thodistes, les baptistes, les pentec√ītistes etc.). C'est exactement ce qu'elle a fait. La Bible dit : "Elle est la m√®re des prostitu√©es."

60 Maintenant, sondez simplement les Ecritures. Si vous - si vous voyez n'importe quoi autrement, une chose contraire dans l'Ecriture et dans l'histoire, concernant exactement les mêmes points, venez me voir en gentleman. Voyez? C'est vrai. Ça n'y est pas.

61 Ces d√©nominations sont le plus grand poison que l'on n'ait jamais eu au sein du protestantisme, elles essaient de laisser l'homme diriger l'√©glise, une - une autre image semblable √† celle qui est assise sur ce tr√īne. L'√©v√™que principal, les surintendants g√©n√©raux des pentec√ītistes, qui disent : "Eh bien, maintenant, voyons, quelle est sa doctrine? Oh, il a baptis√© au Nom de J√©sus? Il ne peut pas venir ici! Non non, fr√®re. Rejetez cela." Et les gens aussi rejettent cela. "J'aimerais bien vous le faire comprendre; qu'aucun de vous n'aille √† cette r√©union l√†-bas. A bas cette affaire. Peu importe √† quel point vous √™tes malade, n'y allez pas, peu importe ce que Dieu est en train de faire. Si vous ne regardez pas avec nos lunettes, eh bien, vous ne voyez rien du tout!" Ainsi une image √† la b√™te... Et l'image avait la vie pour parler. C'est tout √† fait vrai. Vous pensez qu'il ne peut pas parler, contrariez-le un peu une fois; vous aurez certainement des ennuis.

62 Je me rappelle qu'√† Tulsa, dans l'Oklahoma, j'√©tais... Oh, je me suis retrouv√© dans une confusion terrible l√†-bas, ces d√©nominations commen√ßaient √† s'agiter l√†-bas. Et j'√©tais assis dans ce b√Ętiment un jour, et j'ai eu une - une vision. J'ai vu un - un tout petit et joli chaton √©tendu sur un coussin de soie; et c'√©tait un petit compagnon des plus mignons. Et je me suis avanc√© l√† (et moi, j'ai peur du chat), je me suis approch√© et j'ai commenc√© √† le caresser, et il faisait : "peur! peur!" Vous savez comment ils font cela, √ßa fait un bruit bizarre, vous savez. Et je le caressais, disant : "Joli minet!" Et lui r√©pondait: "peur!" tout gentiment, vous savez.

63 Puis, j'ai regard√© derri√®re son coussin; il y √©tait √©crit : "Chaton pentec√ītiste." Eh bien, je me suis dit: "Eh bien, √ßa c'est √©trange. Maintenant, √ßa doit √™tre une vision, √ßa."

64 Et Quelque chose m'a dit : "Tant que tu caresses ses poils dans ce sens, tout va bien; mais maintenant, si tu veux voir de quel bois il se chauffe, caresse-le à rebrousse-poil." Vous voyez? Ainsi quand je l'ai caressé à rebrousse-poil, il fit ressortir ses yeux verts, et il était devenu un monstre se tenant là, me crachant dessus avec toute méchanceté (Voyez-vous?), juste pour l'avoir un petit peu caressé à rebrousse-poil. Dites-lui que son baptême "de Père, Fils et Saint-Esprit" est du diable, et que ça provient de l'Eglise catholique, et observez comment il réagit [L'assemblée rit. - N.D.E.]...?...

65 Je suis descendu et j'ai dit √† fr√®re Gene et aux autres, qui √©taient l√†, tous, fr√®re Leo et les autres, je leur ai dit : "J'ai sans doute eu une v√©ritable vision des d√©nominations pentec√ītistes, alors."

66 Maintenant, le chapitre 3, nous allons d'abord... Sardes est une √©glise morte. Elle est morte, en effet, elle a √©t√© tu√©e pendant cette p√©riode. Juste une petite portion de Vie, nous allons d√©couvrir dans quelques minutes ce que c'√©tait, juste dans peu de temps. De 1520 √† 1750, c'√©tait cet √Ęge de Sardes. Et l'√©toile, ou plut√īt l'ange de... L'√©toile qui √©tait dans Sa main, laquelle √©tait l'ange ou le messager de cet √Ęge de l'√©glise... Est-ce bien compris que l'√©toile, c'√©tait un ange, et qu'un ange est un messager envoy√© √† cet √Ęge-l√†?

67 Maintenant, nous en avons fini avec le Concile de Nicée. C'est là qu'elle mourut, et tous accédèrent au pouvoir et à la gloire, l'église et l'Etat s'étant unis. Est-ce qu'il y a quelqu'un qui peut se rappeler ce qui était dit dans la leçon d'hier soir, ce que bon nombre de ces gens s'imaginaient? Le Millénium était venu. Et tout le... Amenant le Millénium sans la Venue de Christ. Vous voyez? C'est la Venue de Christ qui nous introduit dans le Millénium, c'est la première chose.
Et en ce temps-là ils avaient... Si vous prenez l'histoire, vous allez découvrir qu'il y a eu de faux Jésus qui s'étaient élevés et tout le reste. Voyez-vous? Et on pensait même que le pape était Jésus, ils l'appelaient "vicaire" : "remplaçant du Fils de Dieu". Oui, on le prenait pour un grand dieu saint, se tenant là.

68 Laissez-moi vous dire quelque chose. La Bible dit que lorsque J√©sus viendra, avant qu'Il vienne, il s'√©l√®verait de faux proph√®tes, et il s'√©l√®verait √©galement de faux J√©sus. C'est vrai. "Voici, ici..." Mais laissez-moi un peu placer ceci dans votre coeur : J√©sus ne mettra jamais Son pied sur cette terre avant que l'Eglise ne soit partie dans l'enl√®vement. Maintenant, ne l'oubliez donc pas, car il s'√©l√®vera de faux christs. Mais J√©sus ne sera pas ici sur la terre; en effet, la trompette sonnera - Il ne viendra jamais... nous Le rencontrerons dans les airs (l'Eglise est d√©j√† partie). Et alors, lorsque J√©sus appara√ģtra, ce sera le retour. Les Gentils vont √† Sa rencontre dans les airs. Est-ce l'Ecriture? Voyez-vous? Ils vont √† Sa rencontre dans les airs, et alors nous monterons. Et J√©sus est - ne mettra jamais Ses pieds sur la terre avant que l'Eglise n'ait √©t√© enlev√©e et ramen√©e √† la Maison et que le souper des noces soit termin√© ["Amen." - N.D.E.]...?... et alors, Il - et alors Il retournera pour le reste des Juif.

69 Ainsi donc, le Concile de Nic√©e √©tait termin√©, l'√©glise √©tait - √©tait sous le r√®gne papal pendant mille ans environ. Ils avaient mis √† mort tous ceux qui n'√©taient pas d'accord avec eux. C'est vrai. Soit vous vous soumettiez √† cela soit vous √©tiez - vous √©tiez - vous √©tiez mis √† mort, comme l'avait fait J√©zabel √† Isra√ęl.

70 Le Saint-Esprit avait compl√®tement quitt√©, mais il restait un tr√®s petit nombre dans cet √Ęge, comme Elie et le reste d'Isra√ęl qui n'avait pas fl√©chi le genou devant Baal. Si vous voulez que je lise cela Ici, c'est I Rois chapitre 19, verset 18, lorsqu'Elie s'est tenu l√† dans la caverne et qu'il a dit : "Seigneur, ils - ils ont tu√© tous Tes proph√®tes. Ils ont fait toutes sortes de choses, et je - je suis rest√© seul. Et je suis le seul √† avoir √©chapp√©." Mais Dieu lui dit qu'Il avait encore plusieurs centaines l√†-bas, parmi les la√Įcs, qui n'avaient pas fl√©chi leur genou devant Baal.

71 Ainsi donc, Sardes, nous commençons maintenant. Le mot même "Sardes", au premier verset, le mot "Sardes", en anglais, ce terme signifie, si vous voulez vérifier cela, ça veut dire "celui qui a échappé". La véritable Sardes, c'était "ceux qui avaient échappé". C'est ce que "Sardes" veut dire (très bien), "celui qui a échappé". Voyez maintenant et - "celui qui a échappé."

72 Maintenant, nous allons commencer √† partir du premier. Tr√®s... Nous allons appeler cela l'√Ęge de la R√©forme, et cela convient parfaitement pour cette R√©forme, s'il nous faut l'appeler ainsi, parce que c'est... La R√©forme, c'√©tait ceux qui avaient √©chapp√©, qui s'√©taient retir√©s et s'√©taient √©chapp√©s de l√†.

73 Maintenant, prenons le verset 1. Ecris à l'ange de l'église de Sardes : Voici ce que dit celui qui a... les sept Esprits de Dieu et les sept étoiles: Je connais tes oeuvres. Je sais que tu as le nom de vivre, mais tu es mort.

74 Maintenant, la salutation. Maintenant les sept Esprits sont... Les sept Esprits et les sept √©toiles... Les Esprits, c'√©taient les anges qui allaient vers les √©toiles, lesquelles repr√©sentaient les messagers : sept Esprits, √† sept diff√©rentes reprises, le Saint-Esprit a oint un messager, lequel √©tait une √©toile en son jour. Un - un Esprit est √©ternel, et l'√©toile a √©t√© faite dans un but, celui de refl√©ter la Lumi√®re dans les t√©n√®bres de ces √Ęges de l'√©glise repr√©sent√©e par les lampes et les √©toiles. L'ange, l'Esprit, c'est celui qui allait vers l'√©toile et refl√©tait la Lumi√®re du Saint-Esprit √† travers l'√©toile de cet √Ęge de l'√©glise. Ils se peut que vous vous demandiez qui sont les sept Esprits, ce sont les sept messagers de sept √Ęges de l'√©glise. Voyez? Maintenant, et chaque fois que l'√©toile entrait en sc√®ne, le Saint-Esprit descendait et oignait cette √©toile et la gardait tr√®s exactement comme Il l'avait fait pour l'√©toile pr√©c√©dente.

75 Maintenant, laissez-moi - laissez-moi vous confirmer cela. Paul a dit... Si vous voulez savoir de quel genre d'√©toile il s'agissait, parce que rappelez-vous, Satan est aussi une √©toile, une √©toile de l'aurore... Maintenant, remarquez, Paul a dit... Croyez-vous que c'√©tait lui l'√©toile de l'Eglise d'Eph√®se? [L'assembl√©e r√©pond : "Amen." - N.D.E.] Il a dit - eh bien, si vous voulez en √™tre s√Ľr, dans Galates 1:8, Paul a dit (en parlant l√†), qu'il viendra dans la suite des temps des loups cruels et autres, il a dit : "Si un ange descendait du ciel et qu'il enseignait un autre √©vangile..." Eh bien, il savait que cet homme qui allait venir, il ressemblerait √† un ange, un grand vicaire. Il a dit : "Peu importe qui il est, si un ange ou quiconque vient enseigner autre chose que cet Evangile que nous vous avons enseign√©, qu'il soit anath√®me." Est-ce vrai?

76 C'est Paul qui avait oblig√© les gens √† se faire rebaptiser s'ils n'avaient pas √©t√© baptis√©s au Nom de J√©sus-Christ, √† venir se faire rebaptiser pour recevoir le Saint-Esprit, Actes 19:5. C'√©tait aussi lui qui avait impos√© les mains aux gens, il avait les dons, il avait instaur√© l'ordre dans l'√©glise, et il avait des miracles qui s'op√©raient : la gu√©rison divine, les dons de langues, et l'interpr√©tation des langues. Est-ce vrai? I Corinthiens 12, voyez ce que Paul a dit. I Corinthiens 12, et vous verrez cela. Dans l'√©glise il a √©tabli... Dieu avait plac√© ces grands dons dans l'√©glise; et Paul les a mis en ordre, et il les a mis en ordre, afin qu'ils puissent op√©rer pour la gloire de Dieu. C'est ce que Paul a dit. Alors, si un homme, peu importe la d√©nomination dont il est membre, s'il essaie de vous dire que les jours du parler en langues, de l'interpr√©tation des langues, de la gu√©rison divine, des miracles, du t√©moignage du Saint-Esprit sous forme du bapt√™me... qu'il soit anath√®me. Car le m√™me Esprit qui √©tai sur Paul, ce sera le m√™me Esprit qui a √©t√© envoy√© √† l'√Ęge de l'√©glise suivant, le m√™me √† l'√Ęge de l'√©glise suivant, et c'est continuellement le m√™me Esprit jusqu'au dernier √Ęge de l'√©glise. Le m√™me Esprit, le Saint-Esprit. Croyez-vous cela?

77 Si vous observez bien ceci, cela est √©crit ici. L'√©crivain le savait bien. Ecoutez, les "sept Esprits". Observez : "E" majuscule, le Saint-Esprit, il n'y en a qu'un seul. Oui oui. Le m√™me Saint-Esprit venant √† sept reprises √† tous ces sept √Ęges de l'√©glise, portant la m√™me Lumi√®re. Saisissez-vous cela maintenant? Sept √Ęges de l'√©glise; sept fois ce Saint-Esprit apporterait ce m√™me Message, avec une mal√©diction prononc√©e √† l'endroit de quiconque changerait Cela.

78 Bon, voyez si cela concorde avec la révélation de la Chose entière. Il a dit : "Quiconque retranchera ou ajoutera, sa part sera retranchée du Livre de Vie." Tout est donc couvert. Ainsi, il n'y a pas moyen pour vous de sauter ni de vous glisser à un autre endroit, voyez-vous, parce que c'est cela. C'est ce que Dieu a dit; c'est ce que l'Esprit a dit; et c'est ce que les églises ont dit. Maintenant, maintenant si vous essayez d'y introduire de force une autre doctrine que celle que Paul a enseignée, elle est fausse. La Bible est correcte. Sa vie... Jésus a dit : "Je retrancherai sa part du Livre de Vie."

79 Eh bien, vous direz : "Quelle part du Livre de Vie?"

80 Il y a beaucoup de gens qui ont leurs noms dans le Livre de Vie et qui seront s√Ľrement √©limin√©s. Vous le savez bien, n'est-ce pas? Vous rappelez-vous l'enseignement de l'autre soir? L'avez-vous bien assimil√©? Je peux reprendre cela, on dirait que ce n'est pas encore bien compris, on ne sent pas que c'est ce qu'il faut. Voyez-vous?

81 Judas Iscariot était le fils de Satan; il était un démon manifesté dans la chair. Jé - La Bible dit qu'il l'était bien. La Bible dit qu'il était né fils de perdition.

82 Suivez attentivement ceci pendant un moment. [Frère Branham écrit au tableau. - N.D.E.] Maintenant, Jésus était ici; ici, c'était le voleur qui était à Sa droite; ici, c'est celui qui était à Sa gauche. Maintenant, lorsque... Jésus était le Fils de Dieu. Est-ce vrai? Maintenant, certaines personnes ne voient que trois croix, pourtant il y en avait quatre : quatre croix. Maintenant, qu'est-ce qu'une croix? C'est un bois. Est-ce vrai? La Bible dit : "Maudit est celui qui est pendu au bois." Il est devenu malédiction pour nous; Il a été pendu au bois. Ç'a été coupé, toutefois c'était du bois. Est-ce vrai? Très bien. Ici en bas, au bas de la colline, se tenait un autre. Judas s'était pendu à un sycomore. Est-ce vrai?

83 Ecoutez bien. Ici, c'est le Fils de Dieu, venu du Ciel, retournant au Ciel, emmenant avec Lui le voleur repentant. Ici, c'est le fils de perdition; venu de l'enfer, retournant en enfer, emmenant avec lui ("Si Tu es.") le voleur non repentant (Voyez?), le voleur non repentant. "Si Tu es le Fils de Dieu, sauve-toi toi-même et sauve-nous aussi."

84 Celui-ci disait : "Nous avons..." (en train de prêcher, ce prédicateur de l'Evangile) "Nous, nous méritons ce sort, mais cet Homme n'a rien fait." "Seigneur, souviens-Toi de moi quand Tu viendras dans Ton règne." Qui était-ce?

85 Quelque... Un peu hier soir ou le soir pr√©c√©dent... Celui-ci, c'est Abel, de Dieu; ici, c'est Ca√Įn, du Diable. De m√™me que Ca√Įn a tu√© Abel √† l'autel, Judas a tu√© J√©sus √† l'autel. C'est vrai. La fum√©e qui √©tait mont√©e jadis l√† en Eden redescend ici. C'est exact.

86 Oh! qu'elle est glorieuse, cette vieille route, cette vieille route bénie, elle est toute remplie de gloire!

87 Maintenant, maintenant, nous voyons ici (excusez-moi) qu'à l'ange de cette église de Sardes, Il a dit : "Les sept Esprits; Celui qui a les sept Esprits..." Ecris à l'ange de l'église de Sardes : Voici ce que dit celui qui a les sept Esprits de Dieu,...

88 Et maintenant, combien savent que Dieu est un seul Esprit? Certainement. Dieu, le Saint-Esprit : Dieu, le P√®re, le Saint-Esprit, tout cela, c'est la m√™me Personne, en effet, Marie a con√ßu par la vertu du Saint-Esprit. Maintenant, le - mais Dieu utilisa ce Saint-Esprit en sept Lumi√®res √©vang√©liques diff√©rentes pour l'√©glise, les sept √Ęges de l'√©glise. Saisissez-vous cela? Sept √Ęges de l'√©glise.

89 Eh bien, vous direz : "Dieu ne fait pas cela". Oh, si, frère!

90 Ecoutez. Il a utilisé l'Esprit d'Elie, et lorsqu'Elisée est parti - Elie est parti, Elisée reçut une double portion de Cela. Et lorsqu'Elisée tomba malade et mourut, Cela revint ensuite sur Jean-Baptiste, la même chose, Il fit agir celui-ci exactement comme Elie, vivant dans le désert et ainsi de suite. Est-ce vrai? Et il est prédit que Cela reviendrait dans le dernier jour. Voyez-vous? Dieu utilise l'Esprit jusqu'à la fin.

91 Et J√©sus √©tait oint du Saint-Esprit, Il allait partout, faisant le bien. Est-ce vrai? Et le m√™me Saint-Esprit qui √©tait sur J√©sus, revint dans l'Eglise le jour de la Pentec√īte; Il revint dans l'√Ęge suivant, puis dans l'√Ęge suivant, puis dans l'√Ęge suivant. Et qu'est-ce que Cela? C'est le m√™me et seul Saint-Esprit. Oh, ne voyez-vous pas? Dieu au-dessus de nous, dans le P√®re; Dieu avec nous, dans le Fils; Dieu en nous, dans le Saint-Esprit. Il s'agit de trois offices et non de trois Dieux. Voyez? Ces trois titres (P√®re, Fils et Saint-Esprit) se rapportent √† un seul Nom : J√©sus-Christ. Tr√®s bien.

92 Maintenant, suivez attentivement tandis que nous continuons : "Les sept Esprits... dit Celui qui tient..." En d'autres termes, Il tient Ses messagers, les messagers qui seront oints du Saint-Esprit, de ce même Saint-Esprit qui oignit Paul qui était le premier; le deuxième, le troisième, le quatrième, le cinquième, le sixième, ainsi que le septième... tous sont dans Sa main droite (oh!), tirant leur puissance et leur Lumière de Sa main droite.

93 Maintenant, Il est mont√© au ciel. Et Philippe a dit, en mourant - c'est plut√īt Etienne qui a dit : "Je vois les cieux ouverts, et le - et J√©sus assis √† la droite de Dieu." Maintenant, cela ne veut pas dire que Dieu a une tr√®s grande main droite, et que Lui est assis dessus; mais "main droite" veut dire la main droite de la puissance et de l'autorit√©.

94 Ce corps que Dieu a cr√©√©... "Je ne permettrai pas que Mon Saint voie la corruption, et Je n'abandonnerai pas non plus Son √Ęme dans le s√©jour des morts," mais Il L'a ressuscit√© et L'a fait asseoir √† la place de l'Esprit sur l'autel. Observez. Lorsqu'Ils virent le - lorsqu'on Le vit assis sur l'autel, tenant un Livre dans Sa main, personne sur la terre, ni sous la terre, ni ailleurs n'√©tait capable ni digne m√™me de regarder le Livre; mais un Agneau qui avait √©t√© comme immol√© d√®s la fondation du monde, tr√®s loin l√† au commencement, quand Il avait d'abord commenc√© ce corps rachet√©, vint et Le prit de la main droite de Celui qui est assis sur le Tr√īne, et S'y assit Lui-m√™me. Amen. Voil√†. C'est cela l'Ecriture. C'est vraiment beau. Voyez-vous?

95 Maintenant, Celui qui vaincra, sera assis avec Moi sur Mon tr√īne, comme Moi J'ai vaincu et Me suis assis sur le tr√īne de Mon P√®re. En d'autres termes : "J'ai port√© le Saint-Esprit dans Mon corps. J'ai vaincu toutes les choses du monde, au travers de la tentation, par le Saint-Esprit, et J'ai vaincu." (Et en Lui habite corporellement la pl√©nitude de la Divinit√©.) Il a dit : "Tout pouvoir, et dans les cieux et sur la terre est remis entre Mes mains." Tout pouvoir... Dans ce cas Dieu est sans pouvoir s'Il est quelqu'un d'autre. Car la Bible dit, J√©sus a dit apr√®s Sa r√©surrection : "Tout pouvoir et dans le ciel et sur la terre est remis entre Mes mains."

96 Et J√©sus vient du Ciel avec des myriades et des myriades de Ses saints, et la Bible d√©clare que les cieux √©taient rest√©s vides pendant une demi-heure. O√Ļ est alors ce grand personnage, Dieu? Oui oui. Voyez, Il est en Christ. Certainement.

97 Et puisque nous sommes vainqueurs par le Saint-Esprit, comme Lui, nous nous assi√©rons avec Lui lorsqu'Il prendra le tr√īne terrestre de David, pour nous asseoir et r√©gner avec Lui exactement comme Il l'a fait l√†-haut, avec puissance et autorit√© sur toute la terre, (Amen.). Aussi la - la terre soupire-t-elle, attendant les manifestations des fils de Dieu, pour qu'ils soient manifest√©s, les fils de Dieu. En effet, apr√®s tout, ce monde n'a pas √©t√© donn√© √† Dieu, pour qu'Il le contr√īle. Notons bien. C'est vrai. Qui est le Dieu de la terre? L'homme. C'est son domaine √† lui. Tout, toute chose sur la terre est assujettie √† l'homme. Par le p√©ch√©, il est tomb√©; par la puissance r√©demptrice de Christ il revient encore, c'est vrai, car la terre appartient √† l'homme, c'est √† lui qu'elle a √©t√© donn√©e, et il dominait sur toutes choses. Et toute la nature soupire, attendant ce moment o√Ļ les fils de Dieu seront encore manifest√©s. Oh, la la! Les manifestations des fils de Dieu... Eh bien, nous ferions mieux de laisser cela de c√īt√© pour le moment.

98 Mais les messagers sont dans Sa main droite, attendant. O√Ļ qu'Il les envoie, ils diront la m√™me chose. Car le Saint-Esprit qui √©tait en Christ... Oh, l'Esprit qui √©tait en Christ, quand Il partait, Il a dit : "Encore un peu de temps et le monde (le "kosmos", ce mot grec signifie "l'ordre du monde", pas la terre, le monde, l'ordre du monde) ne Me verra plus. Les d√©nominations, ou les autres, ne me verront plus. Mais vous, vous Me verrez (l'√©glise, les croyants), car Je... ("Je", pronom personnel, est correct) serai avec vous, m√™me en vous, jusqu'√† la fin du monde," J√©sus-Christ le m√™me hier, aujourd'hui et pour toujours. Voyez-vous cela?

99 Donc, si √ßa, c'√©tait le Saint-Esprit de Christ qui √©tait venu le jour de la Pentec√īte et qui avait fait ces choses, c'est le Saint-Esprit de Christ qui est d√©vers√© ici, le Saint-Esprit de Christ continue encore ici, le Saint-Esprit de Christ continue encore ici, continuellement, ici et jusqu'√† la fin du monde. Le m√™me Saint-Esprit qui a rempli Paul du Saint-Esprit et les choses qu'il a faites, remplira celui-ci, Ir√©n√©e, du Saint-Esprit, Il remplira Martin du Saint-Esprit, Il remplira tous les autres du Saint-Esprit, et Il vous remplit vous et moi du Saint-Esprit, et c'est une b√©n√©diction de la Pentec√īte qui va d'un √Ęge de l'√©glise √† l'autre : l'Alpha et l'Om√©ga, la Fin et le Commencement, et Tout, la Racine et le Rejeton de David, l'Etoile du Matin, la Rose de Saron, le Lys de la Vall√©e et tout le reste, P√®re, Fils, Saint-Esprit, Celui qui √©tait, Celui qui est, et qui viendra, l'Alpha, l'Om√©ga, Tout, le Tout en tout. Oh! la la! Cela me donne bien l'envie de chanter un cantique. Oh, qui dites-vous que Je suis (demanda J√©sus) ?
D'o√Ļ dites-vous que Je suis venu?
Connaissez-vous Mon Père, ou pouvez-vous dire Son Nom?
Il dit : Je suis l'Alpha et l'Oméga, le Commencement et la Fin,
Je suis la création entière, et Jésus est Mon Nom.
Je suis Celui qui parla √† Mo√Įse dans le buisson ardent de feu,
Je suis le Dieu d'Abraham, l'Etoile Brillante du Matin. (C'est vrai.)
Je suis la Rose de Saron, et d'o√Ļ dites-vous que je suis venu?
Je suis la création entière, mais Jésus est Mon Nom.

100 Toute la famille dans les Cieux et sur la terre se rattache à ce seul Nom universel béni, rempli du Saint-Esprit, éprouvé, donné par le Saint-Esprit, annoncé par le Saint-Esprit et né du Saint-Esprit. C'est vrai. Dieu a donné ce Nom à toute la famille dans le Ciel et sur la terre, et tout le reste, et tout genoux fléchira à ce Nom. Et il n'y a aucun autre Nom qui ait été donné sous le ciel, par lequel les hommes doivent être sauvés : pas peuvent être, devraient être, mais doivent être sauvés. Oh, j'aime cela. C'est vraiment bon. Très bien.

101 "Dans Sa main droite..." Eh bien, est-ce que vous voyez maintenant? C'est une Eglise de Pentec√īte, la puissance, les signes et les prodiges √©tant manifest√©s du d√©but √† la fin. Maintenant, nous sommes... Nous avons parcouru les √Ęges de t√©n√®bres durant lesquels Elle a √©t√© presque compl√®tement √©touff√©e. Maintenant, prenons ce verset 2. Oh, je pense que nous allons encore continuer un - un tout petit peu avec ce verset 1: Je connais tes oeuvres, je sais que tu as le nom de vivre, mais tu es mort.

102 Passons √† l'√©glise suivante, ici, vous verrez : " Mais tu n'as pas reni√© Mon Nom." A l'√©glise suivante : "Tu n'as pas reni√© Mon Nom" Mais dans cette √©glise-ci : "Tu as un nom." Suivez ceci! Cette √©glise-ci a gard√© Son Nom. Cette √©glise-ci a gard√© Son Nom. Cette √©glise-ci a gard√© Son Nom. Et cette √©glise-ci a travers√© un √Ęge de t√©n√®bres et rien n'est dit √† ce sujet. Lorsqu'ils viennent √† la Vie, de ce cot√©-ci, au tout premier petit nombre de ceux qui avaient √©chapp√©, lorsque Luther les avait fait sortir, il leur est dit : "Tu as le nom de vivre, mais tu es mort." Quel nom utilisaient-ils donc apr√®s avoir abandonn√© le Nom de J√©sus? Celui de "P√®re, Fils et Saint-Esprit". Et il n'existe rien de tel! C'est - c'est une - une th√©ologie morte - morte!

103 Dites-moi : Est-ce que Père est un nom? Combien de pères y a-t-il ici? Levez la main. Qui d'entre vous s'appelle père? Fils? Et les humains, ça - ça, c'est ce qu'on est. Non pas... Son Nom n'est pas Saint-Esprit; c'est ce qu'Il est. Il est le Saint-Esprit. Le Nom... Le Saint-Esprit n'est pas un nom, le Saint-Esprit est un titre. Père, Fils et Saint-Esprit.

104 Vous voyez donc là que cela est tout aussi dénué de tout fondement que de parler de "la filiation éternelle". Une "filiation éternelle", cela n'existe pas! Un fils tire sa naissance de quelque part. Il n'en est point ainsi de ce qui est éternel.

105 Cela n'existe pas, c'est comme je le disais l'autre soir concernant un enfer √©ternel. Comment peut-on jamais avoir un enfer √©ternel? C'est qu'il a toujours exist√© un enfer. La Bible dit "qu'il fut cr√©√© pour le diable et ses anges". Il y aurait toujours eu un enfer; S'il y en avait toujours eu un, il y aura... il devait y en avoir eu un au commencement. Et ce que... Qui s'en servait jadis, quand-quand Il √©tait El, Elah, Elohim : "Celui qui existe par Lui-m√™me", quand rien d'autre n'existait? L'enfer avait donc d√Ľ exister en ce temps m√™me aupr√®s de Lui. Voyez? "L'enfer a √©t√© cr√©√© pour le diable et ses anges. Et tous les m√©chants y seront jet√©s." C'est tout √† fait vrai. Ils seront peut-√™tre punis pendant cent millions d'ann√©es √† cause de ce qu'ils avaient fait, mais il arrivera un temps o√Ļ ils subiront la seconde mort. Rien d'eux ne subsistera. Tout ce qui a un commencement a une fin. Ainsi, quand nous recevons la Vie √©ternelle, nous recevons une partie de cette Lumi√®re cosmique qui √©tait jadis l√† avant qu'il y ait jamais eu une mol√©cule. Cette Lumi√®re de Dieu entre dans notre coeur et nous √©claire afin que nous puissions voir J√©sus. La Bible dit que nous ne voyons pas toutes choses, mais nous voyons J√©sus.
Eh bien, Il a dit : "Je sais que... Je suis Celui qui a les sept Esprits, qui les envoie aux sept √©glises. Je connais toutes tes oeuvres et je sais tout √† ce sujet, mais tu as le nom de vivre, mais tu es mort." Maintenant, rappelez-vous bien, c'√©tait l'√Ęge de qui? De Martin Luther, l'√Ęge luth√©rien.

106 Eh bien, ils étaient condamnés dès le départ. Ils n'avaient même pas de départ, ils étaient morts pour commencer. Ils n'avaient pas à mourir, ils étaient morts pour commencer. Voyez? Ils étaient déjà retranchés.

107 Maintenant, remarquez ceci. Maintenant, lisons le verset suivant : Suivez. Sois vigilant, et affermis ce qui reste qui est près de mourir, car je n'ai pas trouvé tes oeuvres parfaites devant mon Dieu.

108 Maintenant, Il s'adresse donc √† Luther. Nous admettons tous que ceci - ceci √©tait l'√Ęge luth√©rien, qui √©tait celui de la R√©forme. Maintenant, qu'a-t-il dit? "Tu es sorti avec un faux nom de vivre, mais tu es mort." Qu'avaient-ils fait? Ils avaient aussit√īt ramen√© cela une fois de plus dans une d√©nomination. "Et la po√™le ne peut donc pas se moquer du chaudron"; ne rabattez pas les oreilles aux catholiques √† ce sujet. Voyez? Car vous √™tes retourn√©s droit dedans, utilisant ses m√™mes credos et noms. Eh bien, Luther est sorti avec une grande partie de cat√©chisme et tout le reste que l'Eglise catholique avait, et il s'est donn√© lui-m√™me un nom. Vous voyez : "Tu as le nom de vivre, ce nom qui vient de ces mille ans de mort, ici, et tu t'attaches encore √† ce nom."
"Tu as le nom" Vous en souvenez-vous?

109 Pour que l'on soit s√Ľr que c'est vrai, aux autres √©glises, il est dit : "Tu as gard√© Mon Nom." "Tu as gard√© Mon Nom." Dans cet √Ęge-ci, ils L'ont perdu!" Et Il vient ici et dit : "Tu as le nom de vivre, mais tu es mort."

110 Oh, vous m√©thodistes, baptistes, presbyt√©riens, luth√©riens et pentec√ītistes, repentez-vous et soyez baptis√©s au Nom de J√©sus-Christ pour le pardon de vos p√©ch√©s! Sortez de ces vieux credos morts et de ces choses qui appartiennent √† une Eglise catholique qui va √™tre consum√©e avec toutes ses filles.

111 Personne ne peut dire que "P√®re, Fils et Saint-Esprit", ce genre... Et cette chose, ils appellent cela la sainte trinit√©. Trinit√©? J'aimerais que quelqu'un trouve ne f√Ľt-ce que le mot "trinit√©" dans la Bible, et qu'il vienne m'en parler, ne f√Ľt-ce que trouver le mot "trinit√©"! Cela n'Y est m√™me pas! Cela n'existe pas!

112 Maintenant, maintenant : ..près de mourir…

113 "Retiens ferme ce que tu as, Luther t'a arraché. Retiens ferme cela, car cela est près de mourir! Vous allez... Ils vous ramèneront directement dans ces choses. Retiens ferme cela; cela est près de mourir."

114 Maintenant : ...mais je ne t'ai pas trouvé parfait devant mon Dieu.

115 N'est-ce pas beau? Oh, la la! J'aime cela! Non parfait, pourquoi? Ils étaient seulement justifiés. Luther prêchait la justification. On devait être sanctifié, et ensuite être rempli du Saint-Esprit. Et alors, ils ne l'étaient pas par eux-mêmes, ils étaient rendus parfaits par le Saint-Esprit en eux. Ce n'est pas le - ce n'est pas le chrétien qui est parfait, c'est le Saint-Esprit en lui qui est parfait. Voyez? C'est ce que... Comme je le dis : "Ce n'est pas la sainte montagne, c'est le Dieu saint sur la montagne. Ce n'est pas la sainte Eglise, ni le peuple saint, mais c'est le Saint-Esprit dans l'Eglise et dans le peuple." Voilà la sainteté. Voyez?

116 "Maintenant, je n'ai pas trouv√© tes oeuvres parfaites. Tu n'as pas encore atteint la perfection. En effet, nous voyons donc qu'ils avaient la justification, juste ici, la justification. C'√©tait... Non, excusez-moi. La justification, c'est ici sous Luther, et la sanctification, c'est ici. Et ici, c'est le Saint-Esprit. Voyez? Eh bien, ce sont l√† les trois √©l√©ments qui ont oeuvr√© pendant ces trois √Ęges de l'Eglise, c'est ce qu'il faut pour avoir une naissance compl√®te. Ils √©taient seulement con√ßus comme un petit germe dans le sein de la m√®re. C'est vrai, c'√©tait le Saint-Esprit en pleine naissance...

117 Maintenant, je voudrais vous poser une question. Lors d'une naissance naturelle, qu'arrive-t-il en premier lieu? L'eau. La chose suivante? Le sang. Est-ce vrai? La chose suivante? L'esprit. C'est vrai!

118 Qu'est-ce qui sortit du corps de J√©sus lorsqu'Il mourut? On Lui per√ßa le c√īt√©, et l'eau et le sang en sortirent : " Et Je remets Mon Esprit entre Tes mains." : L'eau, le sang, l'esprit.

119 "Etant donc justifiés par la foi (Romains 5.1), nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ" : la justification. La sanctification, Hébreux 13.12 et 13 : "Jésus a souffert hors des portes, afin de sanctifier le peuple par Son propre Sang." Luc 24.49 : "Mais vous, restez dans la ville de Jérusalem jusqu'à ce que vous soyez revêtus de la puissance d'En-Haut. Après que le Saint-Esprit sera descendu sur vous, alors, vous serez Mes témoins à Jérusalem, en Judée, en Samar..."

120 Ce n'est pas quand vous devenez évêque; pas quand vous devenez diacre; pas quand vous devenez pasteur; pas quand vous devenez pape, mais après que ceci, le Saint-Esprit sera descendu sur vous, alors vous rendrez témoignage." Vous ne pouvez que rendre témoignage de votre église et de votre credo, c'est un... Si vous n'êtes qu'un diacre, si vous n'êtes qu'un pasteur, si vous n'êtes qu'un pape, ou si vous êtes... vous rendez témoignage d'un credo. Mais lorsque le Saint-Esprit sera descendu sur vous, alors vous témoignerez de Lui. Et les oeuvres qu'Il a faites, vous les faites aussi, car Sa Vie est en vous. Oh, oh! Oh! la la! Oh! la la! J'aime cela. Oui, oui. Oh, je reçois cela, j'en reçois plus ici, je pense, que vous n'en recevez là. Je me sens vraiment bien avec Cela.

121 Retiens fermement ce qui est près de mourir. Maintenant, il dit ici, maintenant au verset 3 : Rappelle-toi donc ce que tu as reçu et entendu (j'aime cela!) garde-le et repens-toi. Si tu ne veilles pas, je viendrai vers toi comme un voleur, et tu ne sauras point à quelle heure je viendrai vers toi.

122 "Retiens fermement ta justification. Accroche-toi √† cela!" Ne laisse pas ces gens lui arracher cela, "Ce que tu as aussi re√ßu et entendu." Ils lisaient la m√™me Bible que nous, vous voyez, mais, ils n'En tiraient pas la pleine mesure, car Elle ne leur √©tait pas r√©v√©l√©e. Ce n'√©tait pas pour leur √Ęge. C'est pourquoi ils seront l√† dans la r√©surrection. Ils ont march√© dans ce qu'ils avaient comme Lumi√®re, pour y marcher; c'est pourquoi ils y seront.

123 Eh bien, j'ai entendu beaucoup de pentec√ītistes qui pr√™chent le bapt√™me dire : "Ces luth√©riens et autres n'y seront pas!" Oh, oui! Je connais une petite histoire sur le docteur Aegery, l√†, quand je lui ai dit... Il a dit : "Que sommes-nous?" J'ai r√©pondu... Vous savez, ils ont construit ce grand s√©minaire luth√©rien, l√†, "B√©thanie", √† Minneapolis. Et il a demand√© : "Eh bien, qu'est-ce que nous, les luth√©riens, nous avons re√ßu?"

124 Je lui ai répondu : "Eh bien, je vais vous le dire. Je crois que vous avez reçu Christ!"

125 Et il dit : "Eh bien, nous avons besoin - nous avons besoin du Saint-Esprit." Il demanda : "Pensez-vous que nous L'ayons reçu?"

126 Je lui ai répondu : "Potentiellement."
Et j'ai ajouté : "Vous croyez en Cela?"

127 Il demanda : "Eh bien, que voulez-vous dire?"

128 Eh bien, ils avaient l√† des centaines d'hectares de terrain que les √©tudiants... s'ils n'ont pas les moyens - s'ils n'ont pas les moyens de payer leurs √©tudes, on leur permet de travailler pour payer leurs √©tudes, faisant la culture du ma√Įs. J'ai dit : "Eh bien..." Il y a l√† vraiment - vraiment des tables bien garnies. Ils m'avaient offert un d√ģner aux smorgasbord [buffet scandinave - N.D.T.], l√†, dans ce grand s√©minaire, et il y a l√† de braves gens. Le docteur Aegery √©tait assis l√†, et fr√®re Jack Moore √©tait ici, la raison pour laquelle je l'avais mis √† c√īt√© de moi, c'√©tait pour qu'au cas o√Ļ l'autre employait de gros mots que je ne connaissais pas, je pousse Jack avec ma jambe afin que je saisisse ce que l'autre disait. Vous voyez? Ainsi donc, j'ai dit...

129 Il √©tait assis √† c√īt√© de moi; il me dit : "Ce que nous voudrions faire, c'est trouver quelque chose ici." Il dit : "Nous avons faim de Dieu." Et il ajouta : Nous avons lu un livre sur les pentec√ītistes : Les dons.
Et il ajouta : "Nous sommes allés, un groupe de frères parmi nous, nous avons pris l'avion jusqu'en Californie, nous avons rencontré l'homme qui a écrit le livre (je le connais ) Il dit : "Nous voudrions voir quelques-uns de ces dons à l'oeuvre." Il leur répondit : "Je n'en ai aucun, dit-il, j'ai simplement écrit au sujet de cela. Il dit... Et il dit : "Alors quand nous sommes allés là et que nous avons vu cela, nous sommes restés sur notre faim. Nous avons besoin de Dieu."

130 J'ai dit : "Eh bien, une fois, un homme partit (vous savez, l√† sur son propre terrain), un homme partit d√©fricher un tr√®s grand champ. Et il arracha toutes les racines et tout, puis il planta du ma√Įs. Chaque matin, il se mettait sur le seuil de sa porte pour voir s'il avait du ma√Įs. Et la premi√®re chose, vous savez, un matin, deux petites pousses point√®rent." (Si quelqu'un a d√©j√† cultiv√© du ma√Įs... O√Ļ sont George Wright, Roy Slaughter et les autres? Vous savez, ces deux petites pousses qui sortent...)
- "Oh, dit-il, gloire √† Dieu pour mon champ de ma√Įs!" Je posai la question : "Avait-il un champ de ma√Įs?" Il me r√©pondit : "Oui, dans un sens!"

131 Je lui ai dit : "Potentiellement, oui!" Je lui ai dit : "C'√©taient vous, les luth√©riens, lors de la premi√®re R√©forme, qui aviez fait sortir cette petite pousse." Voyez? "Eh bien, ai-je dit, plus tard, ce ma√Įs a grandi." Je ne lui ai pas parl√© de ce qui tombe (vous voyez?), je lui ai tout simplement montr√© que le ma√Įs avait grandi.

132 J'ai donc dit : "Le plant de ma√Įs a pouss√© et, plus tard, il a port√© une aigrette. Et cette aigrette baissa un regard de m√©pris sur la feuille et lui dit : "Ah, ah ah! vous n'avez rien du tout, vous, esp√®ce de luth√©riens formalistes!" Voyez? Elle dit : "Je suis le... Je - je suis celui qui reproduit, le grand √Ęge missionnaire!" Le vent s'est mis √† souffler, et les petites aigrettes se sont d√©tach√©es comme cela et sont tomb√©es par terre. L√†, c'est Wesley, la sanctification. Voyez? C'√©tait le plus grand √Ęge missionnaire qu'on ait jamais eu, c'√©tait celui de l'√©glise wesleyenne, du temps de Wesley, cela d√©passe m√™me cet √Ęge-ci. L'√Ęge de l'√©glise wesleyenne, c'√©tait un √Ęge missionnaire, et il a connu une expansion. Que fit-il. Il a r√©pandu cela.

133 Vous voyez, m√™me la nature t√©moigne de ces trois choses, ici m√™me. La nature elle-m√™me, Dieu, au commencement, l'a faite pour qu'elle soit ainsi. Vous n'√™tes m√™me pas oblig√©s d'avoir la Bible, vous n'avez qu'√† regarder la nature pour voir o√Ļ vous en √™tes. Voyez?

134 Et puis, et l√† plus tard, elle est tomb√©e. Et qu'en est-il sorti? Un √©pi de ma√Įs portant des grains. L√†, c'√©tait le groupe pentec√ītiste. Eh bien, le groupe pentec√ītiste √©tait de la m√™me esp√®ce que ce groupe, ici en bas. A partir d'ici, il a eu deux pousses de ma√Įs, Luther; ici, il a l'aigrette, Wesley; et ici, il y a eu le grain de ma√Įs (comment?) exactement semblable √† ce qu'il √©tait l√†, la m√™me chose!

135 Eh bien, maintenant, qu'√©tait-ce ici? Il dit : "Eh bien, maintenant, les pentec√ītistes ont dit : "Je n'ai pas besoin de vous, m√©thodistes, ni de vous, luth√©riens!" Mais apr√®s tout, la vie m√™me qui √©tait dans les deux petites pousses a contribu√© √† la formation de l'aigrette! Et la vie qui √©tait dans l'aigrette a form√© le grain de ma√Įs. Donc, vous voyez, tout cela, c'est le programme de Dieu. Ils avaient potentiellement le Saint-Esprit. Ainsi en √©tait-il de Wesley sous la sanctification, mais aujourd'hui, cela a ramen√© le parler en langues, et la restauration de ce qui √©tait l√† au commencement, le m√™me Saint-Esprit, vous voyez, le v√©ritable Saint-Esprit. Amen! Oui.

136 Très bien. "Retiens fermement ce que tu as entendu, de peur que cela ne meure." Maintenant, le verset 4, je crois que c'est cela : Cependant, tu as quelques noms là à Sardes qui n'ont pas souillé leurs vêtements; et ils marcheront avec moi en vêtements blancs, car ils en sont dignes.

137 "Eh bien, n'en faites pas une d√©nomination. Nous n'aimerions pas faire cela." Non, j'ai... Je - j'ai lu le verset qu'il ne fallait pas, n'est-ce pas? N'est-ce pas plut√īt ce que j'ai fait? Ouais, ouais, c'est correct. Ouais. Tr√®s bien. Ouais. "Dans Sardes, ceux qui n'ont pas souill√© leurs v√™tements." Il y avait quelques-uns qui n√©anmoins avaient refus√© de s'incliner devant cette chose-l√†, et qui s'√©taient gard√©s purs et propres (ce vieux chemin qui venait de loin l√† √† la Pentec√īte), remplis du Saint-Esprit. Dans l'√Ęge de Luther, un grand nombre parmi eux commenc√®rent √† s'organiser en d√©nominations. Que faisaient-ils? Ils recommen√ßaient comme la Bible le dit, agissant comme leur maman, reprenant leurs d√©nominations. Mais quelques-uns parmi eux se sont tenus √† l'√©cart, ceux qui ne voulaient pas faire cela. Ils se sont tenus √† l'√©cart pour Dieu. Ils ont dit... Il a dit : "Eh bien, tr√®s bien, tu as quelques noms, et ils sont dignes de marcher devant Moi, v√™tus de blanc."
Ne faites pas une d√©nomination! N'adoptez donc pas la doctrine nicola√Įte! Ne recommencez pas votre d√©nomination, mais demeurez libres en Dieu! Laissez le Saint-Esprit vous conduire au fur et √† mesure que vous avancez! Il y a un petit reste.

138 Maintenant, le verset 5, je pense. Que celui qui a des oreilles...

139 Voyons donc : Celui qui vaincra sera vêtu de vêtements blancs, et je n'effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant les anges.

140 Maintenant, "les quelques noms..." Il y en eut très peu, un petit reste, qui n'avait pas adopté le - pris - qui ne s'était pas laissé subjuguer par la doctrine catholique. Très bien.

141 Maintenant, nous allons parler de la R√©forme. J'aimerais... J'ai laiss√© de c√īt√© l'arri√®re-plan de Luther, afin de pouvoir ins√©rer cela ici. Maintenant au verset suivant, il est dit : Que celui qui a des oreilles √©coute ce que l'Esprit dit aux √©glises.

142 Dieu essaie de les avertir ici pour qu'ils se tiennent hors de ce nicola√Įsme, qu'ils s'en √©loignent, qu'ils ne souillent pas leurs v√™tements avec les choses du monde, qu'ils restent tout simplement libres en Lui, et Lui les guidera et les conduira. Eh bien, c'est cela le point de d√©part.

143 Maintenant, par "R√©forme", je veux dire "les rescap√©s", ceux qui avaient donc √©chapp√© dans l'√©glise de Sardes, ou plut√īt... Comprenez-vous ce que je veux dire? Ceux qui avaient tout de m√™me √©chapp√© √† cette chose horrible. Eh bien alors, nous reprendrons cela demain soir, et nous l'appliquerons ici dans le - √† l'√Ęge pentec√ītiste, et nous vous montrerons que c'est exactement cela. Eh bien, il y a certaines de ces choses dont nous parlons ici, √† savoir comment ils avaient √©chapp√© √† cela, eh bien, nous les rel√®verons dans l'√Ęge suivant. Vous voyez, il nous faut relever cela pour faire concorder tout cela. Si vous ne le faites pas, alors, vous - vous - vous - vous manquerez de donner aux - aux gens... enfoncer cela dans l'√Ęge suivant. Vous voyez? Il vous faut le leur donner exactement comme la Bible le donne Ici. Vous voyez? Tr√®s bien.

144 Maintenant, c'est de ceux qui ont √©chapp√© qu'Il parle. Ce sont ceux-ci, ce tout petit groupe, ici, qui vivait par la justification. Maintenant, √©coutez! Ils √©taient sortis, ils avaient vu la Lumi√®re, Luther avait bien tourn√©... Et apr√®s la mort de Luther... non pas Luther, Luther n'a jamais form√© une organisation! Ce fut ce groupe qui vint apr√®s lui. Wesley n'a jamais form√© une organisation! Ce fut ce groupe qui vint apr√®s lui. Ces braves fondateurs de la Pentec√īte n'ont jamais form√© une organisation, ce fut le groupe qui vint apr√®s eux, ce sont ceux-l√† qui forment cela. Voyez? C'est √† la deuxi√®me g√©n√©ration que cela arrive. Le v√©ritable ange de Lumi√®re ne formera jamais une organisation. Et vous verrez dans cet - cet √Ęge pentec√ītiste ce qui arrive aussi √† la fin de cette organisation (voyez?), lorsque le Saint-Esprit nous le r√©v√©lera.

145 Eh bien, Il a dit : "Il vous reste encore un tout petit peu de vie, juste un tout petit peu. Elle est pr√®s de s'√©teindre; Elle d√©cro√ģt, il n'y a que la justification, et on peut vous ballotter dans tous les sens. Vous n'avez pas encore de Vie, en effet vous avez pris le mauvais nom. Mais vous √™tes - vous √™tes au moins, vous avez √©t√© arrach√©s. Voyez, vous √™tes... Vous - vous avez √©chapp√© √† l'Eglise romaine. Vous avez √©chapp√© √† tous ces dogmes, vous en √™tes du moins sortis jusque l√†. Maintenant, vous lisez la m√™me Bible." Eh bien, mais la m√™me Bible qui enseigne le Saint-Esprit... Il ne les a jamais condamn√©s pour ce qu'ils avaient. "Accroche-toi bien √† cela jusqu'√† ce que Je vienne." Voyez, continue simplement √† t'y accrocher!

146 Donc, cet √Ęge de l'Eglise commence vers 1520, lorsque l'Eglise catholique romaine universelle √©tait √† son apog√©e. Cela a dur√© jusqu'au 31 octobre (si vous tous, vous en prenez note), le 31 octobre 1570 apr√®s J√©sus-Christ, lorsque Martin Luther afficha sa th√®se de 95 points √† la porte de l'√©glise de Wittenberg, en Allemagne. Et √† partir de cette date, la R√©forme a commenc√©. Avez-vous not√© ces dates? Laissez-moi les reprendre afin que vous ne les manquiez pas : le 31 octobre 1570 apr√®s J√©sus-Christ, lorsque Martin Luther afficha sa th√®se de 95 points √† la porte de l'√©glise de Wittenberg, W-i-t-t-e-n-b-e-r-g, Wittenberg, en Allemagne. A partir de cette date, la R√©forme a √©t√© institu√©e, le feu a commenc√© √† se propager. Il s'est oppos√© √† cette Eglise catholique qui √©tait √©tablie l√†, ce stylo, comme ceci, disant : "Est-ce ceci le Corps de Christ? Ceci est de l'hostie et un peu de vin." Et vlan! il jeta cela par terre! C'est vrai!

147 Il s'est oppos√© √† l'Eglise catholique, et le - cela commen√ßa depuis lors cette petite action d'arracher. Tr√®s bien, √©coutez, elle √©tait en cours. Mais c'√©tait plus une - une bataille pour le pouvoir politique que √ßa ne l'√©tait pour la v√©ritable Eglise, pour les principes chr√©tiens. Ils combattaient uniquement pour le droit politique de sortir de l'Eglise et de fonder une autre Eglise. Ils n'ont jamais fait la r√©forme, quand ils sont sortis de l'Eglise catholique, pour ramener le Saint-Esprit et la puissance dans l'Eglise, en effet ils niaient cela. Voyez? C'√©tait un ralliement politique. C'est leur... Cela concordait vraiment √† "Tu as le nom de vivre, et tu es mort." En d'autres termes, il n'a fait que sortir avec la d√©nomination protestante. C'est tout. Il fit enfanter une fille √† l'√©glise... √† l'... Il fit en sorte qu'une prostitu√©e naisse d'une prostitu√©e. C'est exactement ce qui est arriv√©. Il a fait na√ģtre Athalie √† J√©zabel.

148 Eh bien, quiconque lit l'histoire de la R√©forme sait que c'est vrai, parce qu'il n'a que... il n'a d√©moli que quelques-unes des vieilles reliques, des ordonnances que - et des c√©r√©monies, mais quant √† ramener le Saint-Esprit dans l'√©glise comme c'√©tait le cas ici, il ne l'a pas fait. Certainement pas! C'√©tait plus une lutte politique qu'une lutte spirituelle. C'√©tait la politique plut√īt que le Saint-Esprit. Le Saint-Esprit n'√©tait pas encore entr√© dans l'Eglise. Oh, fr√®re, Il n'√©tait pas encore revenu! Il est revenu ici, mais pas l√†.

149 Eh bien, c'√©tait un grand ralliement politique, mais cela n'√©tait pas pour les Saintes Ecritures et le - et le Saint-Esprit. Ce fut par un ralliement politique qu'il se d√©barrassa de quelques vieilles reliques, du crucifix, des "je vous salue, Marie" et de tout cela. Mais il est toutefois sorti avec un cat√©chisme. Il est toutefois sorti avec ce... Comment appelle-t-on cela? Ces services de cons√©cration, ou je ne sais quoi, l√†, lorsqu'ils vont au matin de P√Ęques, et que le pasteur leur souhaite un joyeux No√ęl, vous savez, disant qu'il ne les reverra plus jusqu'√† No√ęl, vous savez. Cela... un... Oh, confer - service de confirmation, c'est ce que je voulais dire. On faisait venir les gens pour les confirmer, leur donner la premi√®re communion et les confirmer. La confirmation, cela n'existe pas! La seule confirmation qui est mentionn√©e dans la Bible, dans - dans la Bible, c'est lorsque Dieu a confirm√© Sa Parole par les signes et les prodiges qui L'accompagnaient. C'est cela, la confirmation, et non pas la confirmaion de son appartenance √† l'Eglise luth√©rienne. Il s'agit de Dieu confirmant Sa Parole en vous. "Et le Seigneur travaillait avec eux (Marc 16), confirmant la Parole par les miracles qui L'accompagnaient." Voil√† la confirmation de l'Eglise de Pentec√īte. Voil√† la confirm... Dieu confirme qu'Il est vivant, comme un Dieu qui accomplit des miracles dans l'Eglise par le parler en langues, l'interpr√©tation des langues, et en faisant les m√™mes choses qu'on faisait au d√©but.

150 Est-ce que je vous fatigue [L'assembl√©e r√©pond : "Non" - N.D.E.] Tr√®s bien. Remarquez donc, ils n'ont pas ramen√© le r√©veil du Saint-Esprit. Ils ont introduit un nouvel √Ęge de l'Eglise. Ils ont fait sortir ceux qui avaient √©t√© arrach√©s et ceux qui avaient √©chapp√© √† la hi√©rarchie romaine pour former une hi√©rarchie protestante. C'est la seule chose qu'ils ont faite. Ils saut√®rent de la po√™le pour tomber dans le feu! Voyez? Ce - c'est vrai. Absolument!

151 Jézabel n'a fait que donner naissance à une fille. Eh bien, ne pensez pas que je dis ceci pour - pour faire le savant. Je le dis parce que la Bible le dit. Dans Apocalypse 17, la Bible dit qu'elle 'était la mère des prostituées.' Jésus dit ici : 'Elle sera exactement comme Jézabel.' Et elle avait mis au monde des filles qui souillèrent ce - ce pays qui n'était pas souillé. Eh bien, c'est exactement ce que le protestantisme a fait du véritable Esprit de Dieu, il a souillé la chose et a une fois de plus fait de cela une organisation. A ce propos, Dieu voulant, j'aimerais vous montrer dimanche matin que - que - qu'ils forment une image à la bête, et que la bête, c'est Rome. Ils ont formé une image comme cela. Qu'était-ce? Une organisation! Oh! j'espère que cela pénètre au fond de vos coeurs!

152 Eh bien, vous vous demanderez pourquoi, durant toute ma vie, j'ai combattu si fort l'organisation. Je ne le savais pas moi-même. Mais c'était Quelque chose en moi qui criait, et je ne pouvais pas m'en empêcher. Je me posais toujours des questions, je me demandais pourquoi c'était... je m'en prenais ainsi aux femmes. Voyez, toute ma vie... pas les... je ne veux pas parler de vraies femmes, mais je parle de celles qui sont supposées, vous savez, être dépourvues de fibres de moralité et tout, vous savez. C'est ce genre que je... Quelque chose en moi...

153 Quand j'√©tais un tout petit gar√ßon, l√†, et que je voyais ces femmes passer sur la route et - elles savaient que leurs maris √©taient partis au travail, mais elles √©taient l√†, ivres au bord de la route avec un gars, et on les promenait sur la route pour qu'elles se d√©grisent assez afin qu'on les ram√®ne √† la maison pr√©parer le souper pour leur mari... Je me disais qu'elles n'√©taient m√™me pas dignes d'√™tre abattues avec une cartouche neuve! C'est vrai! Je disais qu'elles √©taient plus basses que les animaux, en agissant de la sorte. Et je... A dix-sept ou dix-huit ans, quand je voyais une - une fille passer dans la rue, je changeais de c√īt√©, je me disais : 'Quelle vip√®re puante.' Vous voyez? Et je serais devenu quelqu'un qui allait vraiment d√©tester . Mais quand j'ai re√ßu Dieu dans mon coeur, Dieu m'a appris qu'Il a l√† quelques joyaux, et qu'Il avait de vraies dames. Qu'elles ne se souillent pas de cette fa√ßon-l√†. Gr√Ęces soient rendues √† Dieu pour cela.

154 Quand j'étais en Afrique, quand j'étais en Suisse, et quand j'étais à Rome, on me posait toujours cette question : "Hé, dites donc, Frère Branham, n'avez-vous pas du tout, vous tous, de femmes décentes en Amérique? Dans toutes les chansons qui nous parviennent, il y a quelque chose de sale sur vos femmes."

155 J'ai répondu : "Ça, ce sont les Américaines". Mais nous, nous avons un autre Royaume qui existe là, c'est le Royaume de Dieu. Et là, les femmes sont à cent pour cent des dames!" Elles sont...

156 La Bible dit l√† dans - dans les proph√®tes, il est dit... Je pense que c'√©tait vers le chapitre 5 d'Esa√Įe (je n'en suis pas certain!) √ßa pourrait √™tre au chapitre 5 ou 6, l√†.), il est dit : "B√©nie est la fille de Sion, qui √©chappera en ce jour-l√† √† toutes ces choses," comment les femmes marcheraient dans la rue, les bas rabattus, elles marcheraient en minaudant et en se tortillant comme cela, et les choses qu'elles feraient, c'est exactement ainsi qu'elles agissent aujourd'hui, tr√®s exactement! Elles portent des v√™tements d'homme, ce qui est une abomination aux yeux de Dieu.

157 Il y a quelque temps, j'ai vu une communauté religieuse, ils se préparaient à avoir... une sorte de petite fiesta qu'ils font presque tous les soirs; et toutes les femmes allaient en culotte de golf... ou - ou comment les appelle-t-on? Pas les shorts, ces autres trucs? Ce pantalon corsaire [En anglais : "pedal pushers" (pantalon s'arrêtant à mi-mollet) - N.D.T..], ou ces espèces de choses-là... Oh! ils ont besoin d'un coup de pédale, c'est ça. [L'assemblée rit. - N.D.E.] Frère, c'est une planche large comme ça. C'est vrai. "Ped" vient de... "pédalien", que l'on a au pied, et c'est exactement de cela qu'ils ont besoin. C'est vrai.

158 Mais oh, vous direz : "Eh bien, maintenant je pense que c'est plus décent pour une femme de porter cela que de porter une jupe."

159 Dieu dit que c'est une abomination à Ses yeux pour une femme de porter un vêtement... Et quand une femme se coupe les cheveux comme un homme... Dieu veut qu'une femme ait l'apparence d'une femme, qu'elle s'habille comme une femme, qu'elle se comporte comme une femme.

160 Et Il ne veut pas d'un homme avec de longs favoris qui pendent comme ceci, on dirait un canard posé sur la partie arrière de sa tête comme cela. Il veut qu'il ait l'apparence d'un homme! Oui oui. Oh! la la! Ils s'habillent de façon tellement efféminée qu'on distingue à peine à quel sexe ils appartiennent! C'est - c'est pitoyable, ces beatniks et tout ce que nous avons aujourd'hui! Il n'est pas étonnant que nous vivions au temps de la fin : il ne reste rien pour ce monde si ce n'est que Dieu y déverse Sa colère et qu'Il le consume. C'est tout. Un Dieu Saint et Juste ne peut rien faire d'autre.

161 Ils ont rejeté le Sang de Jésus-Christ! Ils se sont établis des dogmes. Ils sont entrés dans une organisation. Et le pauvre - un pauvre saint père avec sa - sa licence, en col retourné, est venu leur dire : "Mes enfants bénis..." Cela n'a pas plus de sens que si c'était une truie qui le disait!

162 Je vous assure, ce dont nous avons besoin aujourd'hui, c'est d'un retour à la Bible et au Saint-Esprit, frère, et que la puissance de Christ ressuscité entre dans l'église, accomplissant des signes, des prodiges et des miracles. Amen! [L'assemblée dit :"Amen!" - N.D.E.] C'est cela, l'Evangile. Oui!

163 Cela a produit... Ainsi... Oui, c'est vrai, c'est ce que √ß'a produit. Ce - ce - ce r√©veil a apport√© quelques tr√®s bonnes choses l√†-bas, ce r√©veil. Mais √ßa n'a pas apport√© le Saint-Esprit. On n'a pas produit Cela avant cet √Ęge de Laodic√©e, dans l'√Ęge de Pentec√īte. Mais une chose a √©t√© faite. Ce r√©veil a fait certaines choses au sujet desquelles Il a dit : "Ne laisse pas Cela mourir, affermis cela, continue √† y ajouter." Vous voyez?

164 Il a redonn√© aux gens un libre acc√®s √† la Bible. L'√Ęge luth√©rien a redonn√© un libre acc√®s √† la Bible. Ils ont fait leur imprimerie et ont commenc√© √† distribuer la Bible au monde. Que Dieu b√©nisse les luth√©riens pour cela! Oui oui. Ils remirent la Bible, qui √©tait seulement r√©serv√©e au pr√™tre, entre les mains des la√Įcs qui n'avaient m√™me pas le droit d'Y jeter un coup d'oeil; en effet c'est ce que le pape disait qui comptait; et c'√©tait lui, le dieu. Tout ce qu'il disait avait force de loi.

165 Ainsi donc, dans ce r√©veil luth√©rien, ce dont ils avaient besoin pour affermir... Maintenant, vous avez la Bible entre vos mains, lisez-La donc! Croyez-La! Ne La laissez pas sur une √©tag√®re en disant : "Eh bien, nous avons une Bible!" L√†, Elle ne vous fera aucun bien! Il y a beaucoup trop de luth√©riens dans la Pentec√īte d'aujourd'hui, qui laissent la Bible de c√īt√© et prennent ce que quelqu'un d'autre En dit! Fr√®re, lisez la Parole! "Sondez les Ecritures, car ce sont Elles qui rendent t√©moignage de Moi!", a dit J√©sus. "Vous pensez avoir en Elles la Vie √©ternelle." C'est ce qu'il faut faire: lire la Parole! Maintenant, Il a dit : "Accrochez-vous √† Cela et ne - ne laissez pas Cela s'√©chapper!"

166 Et il y a une autre chose qu'Il voulait que ceux qui avaient encore un peu de force en eux, tiennent fermement, c'était... La seconde chose que fit le réveil luthérien, ce fut de mettre en lumière la doctrine de la justification. Les catholiques n'acceptent pas la justification : pour eux, c'est l'Eglise catholique.

167 C'est comme ce pr√™tre dont on a d√Ľ arr√™ter l'√©mission √† la radio ici, il y a quelque temps, il disait : "Il n'y a de salut nulle part ailleurs sinon dans l'Eglise catholique!" Le salut est en Christ, ce n'est pas dans l'Eglise catholique, ni dans l'Eglise protestante. C'est en Christ qu'est le salut! Mais les catholiques croient... Ils ne se soucient pas de ce que dit la Bible. Ce qui compte pour eux, c'est ce que l'√©glise dit. Vous voyez? Et vous ne pouvez rien leur dire, parce qu'il n'y a pas moyen, il n'y a pas moyen de leur dire quoi que ce soit. Cela leur est √©gal. Ils ont... Ils vous parleront d'apr√®s leur cat√©chisme ou autre chose comme cela; mais quand on en vient √† la Bible, ils - ils La rejettent : "Ce qui compte, c'est ce que dit l'√©glise!"...?...

168 Jésus a dit, à ce même sujet, Jésus Lui-même a dit : "Si quelqu'un Y ajoute ou En retranche quelque chose, sa part sera retranchée du Livre de Vie." Jésus a dit : "Que toute parole d'homme soit reconnue comme mensonge, et la Mienne comme la Vérité. Les cieux et la terre passeront, mais Ma Parole ne passera jamais." N'est-ce pas vrai? Oh! voilà la chose, frère!

169 Je suis un croyant de la Parole de Dieu. C'est vrai! Et non seulement de cette Parole que Dieu a prononc√©e l√†, mais je demande encore au P√®re c√©leste de me donner le Saint-Esprit pour confirmer cette Parole, afin qu'Il rende Christ vivant en moi. Ainsi, je sais que j'ai la Vie √©ternelle; non parce que je La m√©rite, mais parce que Sa gr√Ęce me L'a accord√©e. C'est cela le rocher. "Sur ce rocher, Je b√Ętirai Mon √©glise", a-t-Il dit.

170 Tr√®s bien. La justification... Tr√®s bien. En fait, apr√®s qu'ils eurent d√©j√† produit quelque chose qu'ils ne devaient pas laisser mourir, quelque chose qui √©tait... ils avaient encore la Bible entre leurs mains. C'est ce que les luth√©riens ont fait. Autre chose encore : ils eurent la doctrine de la justification par la foi. C'est ce que Luther a enseign√©; tout le monde sait cela, c'√©tait sa doctrine. La justi-... Ne voyez-vous pas combien cela est parfait? Ensuite vint Wesley avec la sanctification, ensuite, on voit les pentec√ītistes venir avec le bapt√™me du Saint-Esprit. Vous voyez? C'est tout aussi parfait... Maintenant, je...

171 Maintenant, "Tu as peu de choses, tiens-les donc fermement et - et ne les laisse pas mourir. Si tu ne t'y accroches pas, Je viendrai rapidement comme un voleur, et tu retourneras droit √† la d√©nomination." C'est exactement ce qu'ils ont fait : ils y sont retourn√©s! "Tu retournes directement au nicola√Įsme, parce que tu retournes droit √† la d√©nomination! Tiens ferme! Continue √† lire la Bible, garde la justification, et pers√©v√®re toujours!" Mais seul un petit reste en est sorti; un petit reste!

172 Après que le premier était venu, Luther, Zwingli vint ensuite, ainsi de suite, Calvin, et ainsi de suite, jusqu'à Wesley. Mais de là est sorti un petit reste qui enseigna la sanctification. Et de la sanctification sortit un petit reste qui continua jusqu'au Saint-Esprit. Vous voyez, ce petit reste-là, tout du long, gardant cela - cela en vie. Bien!

173 Mais, troisi√®mement, ils apport√®rent avec eux - √† c√īt√© de cela, de nombreux rites pa√Įens dans la doctrine, tels que la d√©nomination et le faux bapt√™me. Maintenant, ils ont apport√© l'aspersion et des choses comme cela, avec P√®re, Fils et Saint-Esprit. Ils ont apport√© le cat√©chisme. Ils avaient vraiment... Ce nom leur convenait vraiment... le... ce que J√©sus avait dit : "Tu as le nom de vivre, mais tu es mort."[Darby] C'est vrai! Bien.

174 Quatri√®mement, il est vrai que la R√©forme balaya beaucoup de leurs √©clatantes reliques et - et leurs c√©r√©monies bien arrang√©es, et ainsi de suite; mais elle ne r√©ussit pas dans l'√©glise - dans la restauration pour apporter la r√©forme, elle n'a pas r√©ussi √† ramener l'enseignement du plein Evangile avec les signes qui l'accompagnent. L'Eglise luth√©rienne n'a jamais obtenu cela. Ils n'ont pas eu cela; et on n'a pas eu cela non plus dans l'√Ęge de Wesley. On n'a eu Cela qu'ici √† la fin de cet √Ęge de Laodic√©e.

175 Eh bien, lorsque nous aborderons ce sujet, nous reviendrons directement à l'Ecriture pour vous montrer avec exactitude comment Cela a été promis. Ils n'avaient pas le - ils n'avaient pas restauré le réveil du Saint-Esprit.

176 Ils se sont effectivement détournés des idoles; et ils se sont détournés des idoles. C'est vrai. Ils renversèrent les idoles et les jetèrent hors de l'église! Marie, Joseph et - et Pierre, Paul, et toutes les autres. Ils se détournèrent des idoles, mais ils ne se tournèrent pas vers le Christ ressuscité. Luther les détourna des idoles, mais les conduisit dans quelque chose un peu plus comme de la politique ou une dénomination, ou une organisation pour qu'ils fassent simplement une autre organisation (une image semblable à la première) et ils essaient de devenir plus grands que cela par la dénomination.

177 Ils continuent encore √† se combattre aujourd'hui. Les m√©thodistes veulent toujours que tous les baptistes deviennent des m√©thodistes. Et tous les luth√©riens veulent que tous les baptistes et les m√©thodistes deviennent des luth√©riens. Les pentec√ītistes veulent que tous les baptistes, les luth√©riens et tous les autres deviennent des pentec√ītistes. Vous voyez, cela ne fait qu'ajouter des membres √† votre d√©nomination. Mais cela n'est pas le programme de Dieu pour commencer. Le programme de Dieu pour la restauration, c'√©tait de ramener ce qui √©tait au d√©but.

178 Ecoutez bien. Ressusciter cela. Si ce livre tombe sur le plancher, maintenant prendre un autre livre pour le mettre √† sa place, cela n'est pas une restauration, une r√©surrection; il faut qu'on rel√®ve le m√™me livre! Amen! Donc, si l'√©glise est morte au cours de l'√Ęge des t√©n√®bres et est devenue enti√®rement pa√Įenne ici, alors la restauration, le ... c'est une r√©forme qui a pour but de r√©former. Mais √™tre r√©form√© et √™tre n√© de nouveau sont deux choses diff√©rentes. Vous voyez? Ils ont ramen√© la R√©forme, r√©formant, s'√©loignant d'une foule d'idoles, etc.; mais ils n'ont point ramen√© le Saint-Esprit dans l'√©glise. Oh, que le Nom du Seigneur soit b√©ni! Fr√®re, soeur, pouvez-vous voir cela? Ils n'ont jamais ramen√© le Saint-Esprit parce que celui qui apporte vraiment la Lumi√®re du v√©ritable Evangile... R√©fl√©chissez-y bien! Celui qui apporte la vraie Lumi√®re de l'Evangile, c'est l'ange de cette √©glise-ci. Et vous verrez cela dimanche.

179 Eh bien, ils auront beau avoir eu lumi√®res sur lumi√®res (et lumi√®res chr√©tiennes!), mais ils retourneront tout droit dans cette organisation. Mais il en viendra un qui s'opposera √† eux (Oui oui!), et d'un coup il fera sortir de l√† un reste, aussi s√Ľr que je me tiens ici √† cette chaire. C'est vrai! Et il retournera tout droit au commencement. Et je prendrai des passages de l'Ancien et du Nouveau Testament pour vous prouver qu'il fera cela, cet ange de l'√©glise de Laodic√©e. C'est vrai. Il retournera directement √† la chose originelle et il ressuscitera cette chose une fois de plus ici. Et la r√©surrection aura lieu en ce temps, ici.

180 Mais Luther a secoué et fait sortir l'église, ceux qui avaient échappé, ceux qui avaient échappé, un pas, la sancti - la justification. Ceux qui avaient échappé ont mis un pied hors du paganisme. C'est très bien! La prochaine fois, il faut que les deux pieds soient dehors. C'est tout. Juste comme...

181 Avez-vous remarqué dans la Bible qu'il y a - il y a eu de l'eau qui était sortie du derrière le Temple? Et il dit qu'il vit l'eau monter jusqu'au niveau de ses genoux, puis la prochaine fois l'eau monta jusqu'à la hanche, et la prochaine fois elle dépassa sa tête. Mais lorsqu'elle dépassa sa tête, il lui fallut trouver le moyen de nager. Vous voyez, il lui fallut nager.

182 Maintenant, nous sommes en train d'atteindre un endroit o√Ļ on aura soit √† nager soit √† se noyer. C'est tout! Cela vous noiera ou vous emportera d√©finitivement, ou vous fera entrer, de deux choses l'une. Ainsi, c'est soit nager, soit se noyer! All√©luia! Oh, je suis si heureux pour le Saint-Esprit! Pas vous? Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'entre eux.
Je suis l'un d'entre eux... (eux qui? Ce n'est pas ceci, cela, ni cela, ni cela!)
Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'entre eux, Alléluia!
L'un d'entre eux, l'un d'entre eux,
Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'entre eux!

183 Cela a l'air bien, n'est-ce pas? Ecoutez : Ils s'étaient rassemblés dans la chambre haute,
Priant tous en Son Nom,
Ils furent baptisés du Saint-Esprit
Eh bien, la puissance pour servir vint sur eux; Maintenant, ce qu'Il fit pour eux en ce jour-là,
Il le fera aussi pour toi.
Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'entre eux,
Oh, l'un d'entre eux, je suis l'un d'entre eux,
Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'entre eux,
Alléluia! L'un d'entre eux, l'un d'entre eux,
Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'entre eux.

184 Fréquentent-ils les séminaires? Non! Certains ne peuvent même pas écrire leur propre nom! C'est vrai! Pierre ne le pouvait pas. La Bible dit qu'il était un homme ignorant et sans instruction, lui comme Jean. Mais les gens furent bien obligés de prêter attention à eux, car ils reconnurent qu'ils avaient été avec Jésus.
Bien que ces gens n'aient pas appris √† para√ģtre (les √©rudits), ou √† se glorifier d'une renomm√©e du monde (oh, Dieu soit b√©ni, j'ai beaucoup de ceci et de cela), Ils ont tous re√ßu leur Pentec√īte,
Baptisés au Nom de Jésus;
Et ils proclament maintenant en tous lieux
Que Sa puissance est toujours la même;
Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'entre eux!
Oh, l'un d'entre eux, l'un d'entre eux.
Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'entre eux;
L'un d'entre eux, l'un d'entre eux,
Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'entre eux!

185 Cela ne vous r√©jouit-il pas? Je suis tellement heureux d'√™tre l'un d'entre eux! Je pr√©f√®re √™tre l'un d'entre eux que d'√™tre quoi que ce soit d'autre. Oh, je pr√©f√®re √™tre l'un d'entre eux plut√īt que pr√©sident des Etats-Unis ou roi de toute la terre. Je... Si le Seigneur J√©sus Lui-m√™me descendait me dire : "Je vais te ramener √† l'√Ęge de vingt ans et faire de toi un surveillant, le roi de toute la terre, et te donner dix mille ans √† - √† vivre sur la terre, et tu auras toujours vingt ans, tu ne seras jamais malade un seul jour, tu n'auras pas de maladie de coeur, tu n'auras que de la joie et tout, Tu seras roi de toute la terre, et tu vivras dix mille ans; ou alors, tu pr√©f√®res √™tre l'un d'entre eux, et devoir continuer √† te d√©battre comme tu le fais maintenant?"

186 Je répondrais : "Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'entre eux!" Après dix mille ans, qu'y aurait-il? Mais ceci est éternel! Comment est-ce arrivé, frère? Oh! c'est arrivé au travers du Sang! C'est vrai! C'est venu de loin, et c'est venu par le Dieu qui a été fait chair et a habité parmi nous. Dans une crèche, il y a longtemps (et je sais que c'est vrai) ,
Un Enfant naquit pour sauver l'homme de ses péchés.
Jean L'a vu sur la rive, l'Agneau pour toujours.
Oh, Christ, le Crucifié du Calvaire!
Oh, j'aime cet Homme de Galilée, de Galilée.
Car Il a tant fait pour moi!
Il a pardonné tous mes péchés et m'a rempli
du Saint-Esprit en moi,
Oh, j'aime, j'aime cet Homme de Galilée.
Il a révélé à la femme au puits tous ses péchés (Il est le même hier, aujourd'hui et pour toujours) ,
Qu'elle avait cinq maris en ce temps-là
Tous ses péchés furent pardonnés et une paix profonde entra en elle;
Elle s'écria: "Venez voir cet Homme de Galilée!"
Oh, j'aime cet Homme de Galilée, de Galilée
Car Il a tant fait pour moi!
Il a pardonné tous mes péchés et m'a rempli du Saint-Esprit;
Oh, j'aime, j'aime cet Homme de Galilée.
Un jour, un publicain est allé prier là au temple,
Il s'est écrié: "Oh, Seigneur, aie pitié de moi!"
Tous ses péchés furent pardonnés, et une paix profonde entra en lui.
Il dit: "Venez voir cet Homme de Galilée!"

187 J'aime cela. Pas vous? Il fit marcher le boiteux, et fit parler le muet,
Cette puissance fut proclamée avec amour sur la mer;
Il fit voir l'aveugle, je sais que cela ne pouvait être
Que la gr√Ęce de cet Homme de Galil√©e.

188 Chantez avec moi: Oh, j'aime cet Homme de Galilée, de Galilée
Car Il a tant fait pour moi.
Il a pardonné tous mes péchés et a fait entrer le Saint-Esprit en moi,
Oh, j'aime, j'aime cet Homme de Galilée

189 Ne L'aimez-vous pas? [L'assemblée dit : "Amen."] Oh oui! Ce bon Evangile du Saint-Esprit, oh, j'aime cela! Je L'aime de tout mon coeur. Et je suis si heureux ce soir d'être compté parmi eux, et que nous soyons réunis comme des frères et des soeurs, baptistes, méthodistes, prés... catholiques, presbytériens et tous les autres, Dieu nous a retirés de tous les milieux et nous a amenés ici dans cette glorieuse communion du Saint-Esprit. Nous n'appartenons à aucune dénomination, ce qu'elles font les regarde, mais nous sommes dans un Royaume mystique. Nous sommes baptisés dans le Corps mystique de Jésus-Christ par le Saint-Esprit. Qui est-ce? Méthodistes, baptistes, presbytériens ou qui que ce soit, qu'il entre!

190 Et J√©sus a dit : "Tous ceux que le P√®re M'a donn√©s viendront √† Moi, aucun d'eux ne se perdra, et Je les ressusciterai au dernier jour!" Oh! la la, nous avions l'habitude de chanter un vieux cantique ici √† l'autel, je ne sais pas si nous pouvons le chanter ou pas! Une place, une place, oui, il y a une place pour moi √† la Fontaine. Aimez-vous ces vieux cantiques de ce genre? Que quelqu'un nous donne le ton, quelqu'un qui sait l'entonner. O√Ļ est notre pianiste? Est-elle ici? Le fr√®re Teddy ou l'un d'eux ici? Oh! la la! je - je ne le vois nulle part. Une place, une place, oui, il y a une place,
Il y a une place pour toi à la Fontaine;
Oh, une place, une place, oui, il y a une place,
Il y a une place pour toi à la Fontaine.

191 Vous aimez ces vieux chants? Et j'aime aussi celui-ci : A genoux au pied de la Croix o√Ļ mourut mon Sauveur,
Agenouillé là, je criai pour être purifié du péché;
Là, le Sang fut appliqué à mon coeur;
Gloire à Son Nom!
Gloire à Son Nom! (Son précieux Nom)
Oh, gloire à... (Fermons les yeux, et maintenant chantons cela)
Oh, là, le Sang fut appliqué à mon coeur;
Gloire à Son Nom!
J'ai été merveilleusement sauvé du péché,
Jésus demeure en moi avec tant de douceur,
L√†, √† la Croix o√Ļ Il m'a fait entrer;
Gloire à Son Nom!
Gloire à Son Nom! (ce précieux Nom)
Gloire à Son Nom! (précieux Nom)
Là, le Sang fut appliqué à mon coeur;
Gloire à Son Nom!

192 Maintenant, pendant que nous chantons la strophe suivante, serrez la main de quelqu'un devant vous, derrière vous, de part et d'autre. Viens à cette Fontaine si riche et si douce,
Jette ta pauvre √Ęme aux pieds du Sauveur;
Oh, plonge-toi aujourd'hui, et sois guéri
Gloire à Son Nom!
Gloire à Son Nom! (ce précieux Nom)
Gloire à Son précieux Nom! (précieux Nom)
Là, le Sang fut appliqué à mon coeur;
Gloire à Son Nom!

193 Oh, j'aime cela! Pas vous? Gloire à Son...! (précieux Nom)
Gloire à Son Nom! (Gloire)
...le Sang fut appliqué à mon coeur;
Gloire à Son Nom!

194 Oh! la la! j'en suis tr√®s heureux! Pas vous? Tr√®s heureux de venir √† cette Fontaine si riche et si douce, et de jeter ma pauvre √Ęme aux pieds du Sauveur.

195 Je me rappelle un jour, j'étais un petit garçon d'environ dix-huit ans, je fuyais le Seigneur. Je suis allé à l'Ouest. Je voulais... Mon père était un cavalier, et je voulais me rendre là pour être dresseur des chevaux. Quelque chose en moi avait soif. Oh, je vous l'assure.

196 Je suis allé voir un prédicateur baptiste, il m'a dit : "Levez-vous simplement, et dites : "Jésus est le Fils de Dieu, et nous inscrirons votre nom dans le registre." Cela ne m'a pas satisfait.

197 Partout o√Ļ j'allais... Les adventistes du septi√®me jour, je suis all√© voir un homme, quelqu'un de bien, le fr√®re Barker, un aimable fr√®re; il me dit : "Billy, venez et acceptez le sabbat du Seigneur" (Je l'ai fait maintenant). Mais il dit : "Le jour du sabbat...". Et je pensai : "Oh! la la! cela ne r√©pond toujours pas √† mes attentes." Vous voyez?

198 Et je suis allé à l'Ouest et je me suis dit... Je suis allé très loin là-bas, cette nuit-là. Nous avions le rassemblement du bétail. Et vous savez, on retire la selle et le sac de camp, on pose le tout par terre et on se sert la selle comme oreiller. Cette nuit-là, j'étais couché à plat ventre sous ces vieux pins. Je montais la garde le jour, et les garçons de l'équipe de nuit étaient partis ramener le bétail. Et il y avait là un vieux gars appelé Slim, du Texas, qui avait une - une guitare, là et qui jouait : "Gloire à Son Nom."

199 Et un autre l'accompagnait là au moyen d'un peigne et d'un morceau de papier, dans lequel il soufflait. [Frère Branham fredonne "Gloire à Son Nom!" - N.D.E.] Ils avaient chanté d'autres chants, des ballades de cow-boy, puis ils se mirent à chanter "A genoux au pied de la Croix."

200 Oh! Je me suis retourn√© et j'ai mis ma couverture sur la t√™te, comme ceci. J'ai regard√© en haut, vous savez, j'ai vu comme si ces √©toiles √©taient suspendues l√† tout pr√®s, au sommet de ces arbres dans ces montagnes. Dans le bruissement perp√©tuel de ces pins, je L'entendais crier : "Adam, o√Ļ es-tu?"

201 Environ trois semaines apr√®s cela, je descendis en ville; tous mes compagnons s'enivr√®rent, mais moi, je ne buvais pas. (Et de toute mani√®re, il fallait, apr√®s cela, que je les empile dans la voiture et les ram√®ne √† la maison). Et ils sortaient l√† et se tiraient mutuellement sur les orteils et tout, et faisaient d'autres jeux dangereux de ce genre, prenant trop de risques, ils tra√ßaient une ligne droite par l√† et pariaient cinq dollars au cas o√Ļ ils arrivaient √† marcher dessus, alors qu'ils ne pouvaient pas marcher comme cela sur le trottoir, vous savez. Et ils se comportaient ainsi jusqu'√† ce qu'ils aient fait passer leur cuite, apr√®s qu'ils avaient touch√© leur argent.

202 Et moi, je me retrouvais là pendant qu'ils buvaient tous, et je me suis rendu au parc et je me suis assis. Je pensai : "Oh! la la! Oh! la la!" Il y a environ 35 ans de cela, ou 35 ans, je pense que ça fait 35 ans, j'étais assis dans ce parc. Phoenix était une petite ville à l'époque, on y venait depuis Wickenburg. J'étais assis là, ce grand chapeau repoussé en arrière, quand une petite fille espagnole s'approcha, en se tortillant, elle passa près de moi et laissa tomber ce petit mouchoir, vous savez. Je lui ai dit : "Hé! tu as fait tomber ton mouchoir!" Ça ne m'intéressait pas.

203 J'ai entendu un peu de bruit là dans la rue, et je me suis rendu là. Il y avait là un grand garçon qui s'était converti, un des anciens musiciens qui jouent dans l'orchestre; il avait les marques de petite vérole sur tout le visage, et les larmes coulaient sur ses joues. Il jouait de la guitare en chantant : "Gloire à Son Nom!"

204 Oh, il était en larmes! Puis, il arrêta de chanter et me dit : "Frère, tu ne sais pas ce que c'est, tant que tu n'as pas reçu ce merveilleux Christ. Gloire à Son Nom!"

205 Je rabattis ce grand chapeau et m'en allai! Oh! la la! vous ne pouvez pas vous cacher devant Lui! Vous feriez mieux de sortir et de confesser cela! Oh! Il est merveilleux! Oui, c'est vrai!
Je suis si merveilleusement sauvé du péché,
Jésus habite en moi avec tant de douceur (Il habite en moi) ,
L√†, √† la Croix, o√Ļ Il m'a fait entrer;
Gloire à Son Nom!
Gloire à Son Nom! (Nom)
Gloire à Son Nom!
Oh, là, le Sang fut appliqué à mon coeur;
Gloire à Son Nom!
Oh, viens à cette Fontaine si riche et si douce;
Jette ta pauvre √Ęme aux pieds du Sauveur;
Oh, plonge-t-y aujourd'hui, et sois pur;
Gloire à Son Nom!

206 Courbons maintenant la tête et levons simplement les mains! Gloire à Son Nom! (Gloire, gloire!)
(√Ē Dieu, pr√©cieux Nom,)
Là, le Sang fut appliqué à mon coeur;
Gloire à Son Nom!

207 Gloire à Dieu! Levons-nous maintenant. Je voudrais que vous écoutiez ceci... [Une soeur parle en langues et un frère donne l'interprétation - N.D.E.]

208 Eh bien, si quelqu'un ne sait pas ce que c'√©tait, c'est la Pentec√īte, c'est le Saint-Esprit qui parle. J√©sus a dit : "Allez par tout le monde, et pr√™chez l'Evangile... Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : ils parleront de nouvelles langues; ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront gu√©ris." Toutes ces choses dont Il a parl√© s'accompliront!

209 Oh, je suis si heureux! Voyez-vous comment le Saint-Esprit vient confirmer la Parole? C'est une Lumière, recevez-La, ne - n'En doutez pas! Recevez-La simplement et Il S'occupera de vous comme d'un enfant et vous instruira. N'est-ce pas là la douceur du Saint-Esprit? C'est le Saint-Esprit sur nous!

210 Je me souviens qu'autrefois dans la Bible, les gens ne savaient pas de quel c√īt√© viendrait la chose, de quel c√īt√© venait l'ennemi, mais le Saint-Esprit descendit sur une personne, et lui dit exactement o√Ļ ils devaient aller. Ils all√®rent par l√†, et Dieu sema la confusion dans l'autre camp et mit l'ennemi en d√©route. C'est vrai!

211 Oh, nous vivons encore dans des temps bibliques! N'est-ce pas? Et nous y vivons toujours tant que le Saint-Esprit est là!

212 Oh, levons-nous pour chanter : Prends le Nom de Jésus avec toi (souvenez-vous de ce message)
Enfant de tristesse et de peine,
Il te procurera joie et réconfort;
Prends-le partout o√Ļ tu vas.
Précieux Nom (précieux Nom), Nom si doux!
Espoir de la terre et joie du Ciel;
Prends le Nom de Jésus avec toi
Comme un bouclier contre tout piège;
Quand les tentations t'assailliront
Murmure ce saint Nom en prière! (Gloire à Dieu!)
Précieux Nom (précieux Nom), Nom si doux!
Espoir de la terre et joie du Ciel.
Précieux Nom (précieux Nom), Nom si doux!
Espoir de la terre et joie du Ciel.

213 Ecoutez cette strophe. Prends le Nom de Jésus avec toi
Comme un bouclier contre tout piège;
Quand les tentations t'assailliront,
Murmure ce saint Nom dans la prière.

214 Oh, chantons-le encore une fois. Prends le Nom de Jésus avec toi
Comme un bouclier contre tout piège;
Quand les tentations t'assailliront,
Murmure ce saint Nom dans la prière.

215 Inclinons maintenant la tête : Précieux Nom (précieux Nom), Nom si doux!
Espoir de la terre et joie du Ciel;
Précieux Nom, Nom si doux, (combien Il est doux!)
Espoir de la terre et joie du Ciel.

EN HAUT