ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication Apocalypse chapitre Quatre #1 de William Branham a été prêchée 60-1231 La durée est de: 1 hour and 30 minutes .pdf La traduction Shp
T√©l√©charger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)   
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Apocalypse chapitre Quatre #1

1 Amen... [Espace vide sur la bande-N.D.E.] moi-même, je pense que c'est cela l'attitude de beaucoup de gens. Il est très bon, ma jeune soeur là-bas, ce dernier couplet. Je l'ai vraiment apprécié. Et nous entrons dans cette nuit du nouvel an, je ne pense pas qu'on puisse chanter mieux que cela, quelque chose de plus approprié pour cette soirée.

2 Il semble que nous commen√ßons bien l'ann√©e, hum! avec la neige et la salet√© dehors, un climat typique de l'Indiana en cette p√©riode de l'ann√©e. N'est-ce pas, vous autres qui venez de la G√©orgie, que je vois ici, et de l√† dans l'Ohio? Eh bien, Fr√®re Dauch, vous et Soeur Dauch, vous savez que celui de l'Ohio est pareil. Et... mais nous sommes en route vers un Pays o√Ļ il n'y aura rien de tel. Voyez-vous, Voil√†.

3 Ce soir, c'est la veille du Nouvel An. Et, évidemment, vous avez chacun écrit un voeu et un engagement que vous allez respecter à l'occasion de la nouvelle année, puis le lendemain, tout cela sera brisé. Et ainsi... vous savez, chaque année vous tournez une nouvelle page, et ensuite le lendemain matin vous revenez sur cela, vous faites cela de nouveau.

4 Mais il y a juste une chose que-que j'aimerais dire, et c'est comme l'a dit l'Ap√ītre Paul : " Oubliant ce qui est en arri√®re, toutes mes erreurs et tout ce que j'ai fait, je cours vers le but de la vocation c√©leste en Christ. " Le seul regret que j'√©prouve, ce sont mes fautes de l'ann√©e pass√©e, mon pass√©, et je sollicite humblement la gr√Ęce pour courir vers le but de la vocation c√©leste. Je suis s√Ľr que c'est cela le t√©moignage de-de chacun de nous; nous nous sentons tous ainsi.

5 C'est dommage que ce soit une soir√©e si moche, et-et les gens n'ont pas pu venir. Et j'ai t√©l√©phon√© √† fr√®re Neville; je ne savais m√™me pas s'il pouvait arriver ici ou pas. Et fr√®re Skaggs est venu, il vient de tr√®s loin l√† dans le Kentucky, l√† o√Ļ √ßa atteint √† peu pr√®s un m√®tre ou plus. Et ainsi, ou √† peu pr√®s comme ceci, a-t-il dit; alors il a d√Ľ se faire tirer deux fois par un fermier √† l'aide d'un tracteur pour √™tre amen√© sur une colline. Et puis je me suis dit : " Et bien, ce n'est que cinq ou sept centim√®tres et demi, on ne s'en fera pas, pour autant que √ßa reste ainsi. Mais les routes sont praticables, et tout le monde y passe.

6 Eh bien, naturellement, ce soir, c'est une soir√©e o√Ļ nous entendrons une vari√©t√© de ministres, divers ministres qui viennent. Et ce soir ils passeront probablement au fur et √† mesure jusqu'√† minuit. Je pense qu'ils s'assi√©ront et observeront si la-la nouvelle ann√©e s'en aller... commencer, et l'ancienne s'en aller. Et d'habitude, on fait un appel √† l'autel et on prie, et-et on fait des voeux √† Dieu et on renouvelle ses-ses voeux.

7 J'ai dit à frère Neville... je l'ai donc appelé pour m'assurer qu'il viendrait; j'ai dit que s'il ne venait pas, j'essayerais de continuer autant que possible. Et puis si dans la matinée il ne revenait pas ici, eh bien, je continuerais de faire tout mon possible pendant qu'il serait-qu'il ne serait pas ici. Et je lui ai dit que j'allais essayer ce soir, pensant n'avoir qu'un message d'environ quinze minutes ou quelque chose de ce genre. Et, eh bien, je vois qu'il y a plusieurs autres ministres assis ici, qui attendent.

8 Ainsi j'étais... je me disais que je commencerais et progresserais simplement dans ce Livre de l'Apocalypse, continuer tout simplement, prendre ensuite le chapitre quatre, et commencer. Et si nous ne le terminons pas maintenant, nous continuerons prochainement. Puis nous irons jusqu'au cinquième, au sixième et, autant que nous le pourrons, le Seigneur nous aidera à le terminer.

9 Avant de commencer, j'aimerais dire qu'il y avait... qu'on a eu la visite, il y a quelques instants, de-de fr√®re Thoms Drummond et son √©pouse. Voici sa m√®re et son p√®re assis ici ce soir. Et ils reviennent d'Afrique o√Ļ ils ont eu de glorieuses r√©unions pour le salut des √Ęmes et des services de gu√©rison divine. Cette petite dame a pris sa... je crois, la place de sa grand-m√®re l'autre jour, et il y a eu un service pour les prisonniers, et les p√©cheurs sont venus au Seigneur, et tout; c'√©tait-c'√©tait vraiment merveilleux, la mani√®re dont Dieu a utilis√© ce jeune couple. Ils sont maintenant ici en Am√©rique pour un temps, pour √©vang√©liser.

10 Si l'un de vous pasteurs... j'aimerais écrire une... à frère Drummond- Drummond je... oui, je confonds ce nom. Pourquoi ne peut-il pas prendre un bon nom anglais et oublier celui-là ? Attribuons-lui simplement un numéro, qu'en dites-vous, car je n'y arrive pas, non. Je ne pense pas que la moitié d'entre-nous pourrait y arriver. " Drummond, " je pense que c'est la prononciation correcte; et soeur Charlotte... Si quelqu'un de vous voudrait les recevoir, ça me ferait vraiment plaisir d'apprendre qu'ils sont venus dans votre église.

11 Cette dame, cette soeur Charlotte, n'est qu'une enfant. Elle donnait des témoignages là, il y a quelques instants, à Meda, en ce qui concerne l'expérience qu'ils ont vécue en Afrique, et je vous assure que c'était... Billy, cela m'a rappelé de vieux moments, il semblerait qu'ils parlent l'afrikaans. Et ainsi la bataille se poursuit là-bas tout comme ici.

12 Si quelqu'un veut bien recevoir fr√®re Drummond pour une... et soeur Charlotte, pour une campagne dans son √©glise, si vous voulez, appelez simplement fr√®re Tony Zabel l√† au Melrose 7-3945. Si vous voulez le noter, certains d'entre vous ministres, je vous recommande vraiment fr√®re... En effet, c'est un bon pr√©dicateur, un homme sinc√®re, qui a vraiment besoin d'un d√©but, de d√©buter. Et c'est un brave homme qui n'a pas peur; je l'aime beaucoup. Eh bien, ne l'oubliez pas, Melrose 7-3945. Et je laisserai cette petite carte ici o√Ļ, si vous... Voil√† leur carte, et si par hasard vous n'avez pas pu noter le num√©ro, eh bien, vous pouvez venir la chercher √† un moment ou √† un autre, pendant la pause, entre les diff√©rents services ce soir. Notez donc leur num√©ro, et appelez-les si vous voulez les avoir dans certaines de vos √©glises pour une r√©union ou si quelqu'un que vous connaissez voudrait les inviter; en effet ils font une croisade √† travers l'Am√©rique.

13 N'est-ce pas quelque chose ? L'Afrique est oblig√©e d'envoyer les missionnaires en Am√©rique. C'est ici l'endroit o√Ļ on en a besoin, juste ici; c'est pire qu'ailleurs.

14 Combien sont donc heureux et contents d'avoir été gardés par le Seigneur une année de plus? Et nous voici approchant la fin de la route. Et je prie que Dieu nous pardonne tous nos péchés et tous nos manquements.

15 Maintenant, j'aimerais dire ceci avant de commencer. Je souhaite à chacun de vous tous, l'année nouvelle la plus fructueuse, la plus bénie, et de bonne santé que je puisse vous souhaiter. Que Dieu soit avec vous. Puissiez-vous prospérer à la fois physiquement, spirituellement, financièrement et matériellement. Tout ce que Dieu peut vous apporter, je prie qu'Il le fasse.

16 Maintenant, je fais moi-m√™me face √† la nouvelle ann√©e; Dieu seul sait ce que nous r√©serve le futur. Et nos d√©cisions doivent √™tre prises imm√©diatement. Nous avons appr√™t√© toutes nos affaires, fr√®re Jim l√†-bas a donc appr√™t√© les siennes pour les invitations et tout ce qui vient de partout dans le monde, du monde entier, pour voir o√Ļ le Seigneur nous conduira. Et je sollicite certainement vos pri√®res, que vous puissiez prier de tout votre coeur pour que Dieu ne me laisse pas m'√©garer. Je-je. Tout ce que je veux, c'est √™tre sinc√®re et ne pas m'√©garer. Et maintenant, on a eu une bonne ann√©e.

17 Et, bien des fois, les gens comprennent mal. Et quand ils disent : " Frère Branham, vous êtes-vous êtes. Vous ne fréquentez plus les endroits que vous aviez l'habitude de fréquenter, et que fréquentent ces autres ministres, et ils ont tous les. " Je-j'ai appris une chose, en tirant une leçon de la Bible et de notre Seigneur, c'est que Jésus n'était pas un homme de spectacle. Cela n'était pas en Lui-en Lui. Il n'avait pas le sens du spectacle. Voyez-vous ? Il-Il n'était pas du tout un homme de spectacle. Et je ne pense pas que Ses disciples soient des hommes de spectacle. Ils ne se sont jamais montrés des hommes de spectacle.

18 C'est là, je pense, que nous avons vraiment loupé la chose aujourd'hui ( peut-être ce n'est que mon opinion personnelle), c'est lorsque nous devons faire une grande démonstration de quelque chose, vous savez, eh bien, je pense que cela ressemble plus à du spectacle qu'à quelque chose de sacré.

19 Avez-vous remarqué que lors de la Venue du Seigneur, ceux qui L'avaient vraiment reçu, c'était Siméon-dont personne n'avait jamais entendu parler, mais qui attendait le Seigneur-l'aveugle, Anne dans le temple, Jean Baptiste dans le désert. Et ceux.

20 Jean √©tait all√© au d√©sert √† l'√Ęge de neuf ans; il n'apparut plus avant l'√Ęge de trente ans; dans le d√©sert. Et des hommes de ce genre qui croyaient en secret, et restaient humbles, ils attendaient la Venue du Seigneur. Et ils ne faisaient jamais la publicit√© autour de leurs r√©unions, mettre cela sur de grandes enseignes (l'heure, le moment) et-et les √©missions de t√©l√©vision et tout. C'est tr√®s bien pour ceux qui aiment le faire de cette fa√ßon, mais quant √† moi, cela ne para√ģt pas chr√©tien.

21 Je sais qu'une fois Ses fr√®res Lui ont parl√©, disant : " Tu-Tu-Tu-Tu op√®res ces miracles et tout, pourquoi ne montes-Tu pas √†-√† J√©rusalem ? Et nous irons √† la f√™te de P√Ęque et nous appellerons Ca√Įphe, le souverain sacrificateur, et tous ces gens-l√†, pour qu'ils soient inform√©s de la chose. Fais donc ces choses devant eux, afin qu'ils voient Tes oeuvres. Et-et vous voyez-vous, pourquoi perds-Tu Ton temps avec une bande de p√™cheurs et tout, l√† sur la rivi√®re, et avec ces gens de basse classe ? Qu'est-ce que‚Ķ Pourquoi ne viens-Tu pas ici pour que le monde voie Cela ? " Voyez-vous ?

22 Jésus a dit : " Votre heure est toujours là; Mon heure n'est pas encore venue. " Vous voyez ? Vous voyez ? Vous voyez ?

23 Une fois, Jean √©tait. Jean Baptiste, les-les Ecritures ont parl√© de sa venue, et Elles ont annonc√© √† quel moment il viendrait, que... Eh bien, Esa√Įe en a parl√© sept cent douze ans avant sa naissance disant : " Une voix criera dans le d√©sert. " Et il a dit : " Toutes les montagnes ont saut√© comme des petits agneaux, toutes les feuilles ont tap√© les mains, les lieux √©lev√©s ont √©t√© rabaiss√©s, et les vall√©es ont √©t√© relev√©es," des proph√©ties de ce genre.

24 Que pensez-vous que les ministres de ce jour-l√†, quand ils ont entendu cela, ont d√Ľ dire ? " Oh ! la la ! Quand ce grand proph√®te viendra, tout le monde le reconna√ģtra. Dieu √©tendra simplement les baldaquins du ciel, les corridors du ciel descendront, un chariot de feu descendra et un orchestre ang√©lique l'escortera jusque sur la terre. "

25 Quand il est venu, c'était un pauvre prédicateur au visage velu, enveloppé d'un morceau de peau de mouton-de peau de mouton, ayant pour ceinture un morceau de cuir. Il ne prenait probablement jamais de bain tous les trois ou quatre mois. Il sortait du désert, se tenait dans une boue qui lui arrivait jusqu'aux genoux, prêchant : " Repentez-vous, car le Royaume des cieux est proche. " Il n'est jamais allé dans les villes. Si quelqu'un voulait l'écouter, il venait l'écouter au Jourdain, celui qui le voulait. Qu'a-t-il fait ? Il a secoué la nation; il a secoué le monde.

26 Il y a une secousse en cours, dont les gens ne savent rien. Quand Jésus est venu, Il ne s'est jamais présenté chez les dignitaires. Il est venu vers les Siens; Il est venu vers ceux qui L'attendaient. C'est là qu'il y a la secousse. C'est ce qu'Il fait aujourd'hui. Le Saint-Esprit vient vers ceux que Dieu a appelés. Il y a une grande secousse parmi les élus; une chose glorieuse et puissante est en cours, mais le monde n'en sait rien.

27 Ils s'imaginent que tout ce grand truc orn√© de fleurs, les √©missions √† travers le monde, les t√©l√©visions, les b√Ętiments valant des millions de dollars, et tout, c'est √ßa la chose glorieuse. C'est de la folie aux yeux de Dieu. Dieu ne regarde pas aux grandes choses. Ce que l'homme appelle folie, Dieu appelle cela grand; et ce que l'homme appelle grand, Dieu appelle cela folie. " Il Lui a plu de sauver ceux qui √©taient perdus par la folie de la pr√©dication. "

28 Maintenant, Jean. Que pensez-vous que les gens aient dit ? " Il y a là un pauvre fanatique, un gars au visage velu; il est venu du désert, il est enveloppé d'une peau de mouton. Et, eh bien, il est là dans la boue, pieds nus, là au bord du Jourdain, et il fait des scènes là. Qui a déjà entendu pareille chose ? "

29 Quand Jésus est venu : " Un Messie, né là dans une étable, sur un tas de paille, avec-avec le bétail mugissant tout autour ? Et-et vous voulez dire qu'avec une mère. illégitime, qui était son père. La mère était tombée enceinte avant même qu'ils ne soient mariés; voyons, il était né en dehors des liens sacrés du mariage. Et quel gars ? " Oh ! la la ! Voyez-vous ? Mais c'était glorieux; ils ne le savaient simplement pas. Vous voyez ? Ils ne le savaient pas.

30 Et de même, l'Evangile est glorieux aujourd'hui. Et l'Evangile secoue comme jamais auparavant, mais Il secoue le reste (C'est vrai.), en les apprêtant.

31 Il est venu vers les Siens, et les Siens ne L'ont pas re√ßu. Il a dit √† Ses disciples : " N'allez pas vers les pa√Įens, mais allez plut√īt vers les brebis perdues d'Isra√ęl. Et en y allant, celui qui vous re√ßoit Me re√ßoit. Lorsque vous entrez dans une ville, et que les gens ne veulent pas vous recevoir, secouez la poussi√®re de vos pieds et √©loignez-vous. Et Je vous le dis en v√©rit√©, au jour du jugement, Sodome et Gomorrhe seront trait√©es moins rigoureusement que cette ville. " Et chacune de ces villes qui avaient rejet√© ces hommes est de la cendre aujourd'hui. Toutes celles qui les ont re√ßus sont encore debout en ce moment. C'est vrai. Voyez-vous ? Il met du temps pour r√©pondre; mais Dieu r√©pond, ne vous en faites pas. Moi, je ne m'en fais pas, je commence sur celui-ci. Je n'arriverai jamais √† Apocalypse. Oh ! Oh ! je d√©sire Le voir, contempler Sa face,
Et l√†, chanter pour toujours Sa gr√Ęce salvatrice;
Dans les rues de gloire, je vais élever ma voix;
Tous les soucis passés, enfin à la maison, pour une joie sans fin.

32 J'aime cela. Inclinons la t√™te juste. Mais voudriez-vous vous lever avant de faire cela ? Je-je pense. La Bible dit : " Quand vous √™tes debout, faisant votre pri√®re, pardonnez. " Combien ont une requ√™te qu'ils voudraient faire conna√ģtre en levant simplement la main ? Rappelez-vous, Dieu voit cela; Il sait tout √† ce sujet.

33 Notre Père céleste, nous nous approchons de Ta Divine Sainteté au Nom du Seigneur Jésus, ce Nom tout suffisant qui a été donné ici parmi les hommes, de sorte que même les familles dans les cieux et sur la terre sont toutes appelées du Nom de Jésus.

34 Et nous Te prions, √ī Seigneur, de recevoir nos actions de gr√Ęces. D'abord, comme nous quittons cette ann√©e qui se meurt ce soir √©tant en service, nous la quittons en glorifiant et en √©tudiant Ta Parole, sachant ce que signifie le AINSI DIT LE SEIGNEUR. Combien de choses nous pourrions inscrire sur un bout de papier pour exprimer notre reconnaissance, pour nous en √™tre tir√©s de justesse cette ann√©e, l√† o√Ļ Satan aurait compl√®tement √©touff√© nos vies, mais Tu n'as pas encore fini avec nous. Ainsi, nous continuons encore. Seigneur, nous croyons que nous ne sommes n√©s dans ce monde que pour T'honorer et Te glorifier.
Et nous Te prions, √ī P√®re, de nous pardonner toutes nos offenses et toutes nos fautes que nous avons commises pendant le voyage. Puissions-nous oublier nos erreurs ce soir pendant que nous les confessons, en les ensevelissant dans la mer de l'oubli, au Nom du Seigneur J√©sus, pour ne plus jamais les d√©terrer, mais que nous courions maintenant vers le but, vers cet Homme parfait, Christ J√©sus. Accorde-le ce soir, P√®re.

35 Pendant que Tes serviteurs parlent, chacun d'eux, puisses-Tu les oindre de l'Esprit de Vie, et puissent-ils prêcher comme jamais auparavant, et apporter les messages à l'église ce soir.

36 Et nous nous sommes réunis ici sous ce petit toit, pour lequel nous sommes reconnaissants, Seigneur. Nous sommes reconnaissants d'avoir un bon feu autour duquel s'asseoir, d'avoir un toit au-dessus de nos têtes;c'est tout ce dont nous avons besoin.

37 Car nos tr√©sors ne sont pas dans ce monde; cela est dans le monde √† venir. O Dieu, nous les gardons l√†-haut o√Ļ nous croyons que les voleurs ne peuvent d√©foncer et voler, l√† o√Ļ les mites ne peuvent pas ab√ģmer cela, car nos tr√©sors sont la Vie Eternelle. Et nous Te prions, √ī P√®re, de nous permettre d'entretenir Cela tous les jours de notre vie.

38 Fais de nous des serviteurs dignes. Ote de nous tout mal, Seigneur, tout le pass√©. Que cela... Que toute racine de malice et que toute amertume soient √īt√©es de nos vies, afin que nous soyons humbles et doux √† Tes yeux. Accorde-le, Seigneur. Que nous ayons l'ann√©e la plus glorieuse que nous ayons jamais eue, cette ann√©e qui vient. Accorde-le.

39 Donne-nous ce soir Ta Parole, alors que nous attendons de Toi d'autres Messages. Nous prions au Nom de Jésus. Amen. (Veuillez vous asseoir.)

40 Maintenant, il m'est un peu difficile de voir cette horloge qui est là, et je ne voudrais pas faire attendre mes frères, j'essayerai donc de me dépêcher aussi vite que possible pour terminer cette partie. Et si peut-être nous ne la terminons pas, alors demain matin, le Seigneur voulant, nous allons peut-être essayer de continuer. Et puis, si frère Neville ne passe pas ou quoi que ce soit, eh bien, j'essayerai alors, le Seigneur voulant, d'être ici pour conduire la réunion de l'école du dimanche.

41 Bien, n'oubliez donc pas. Priez, priez, c'est le seul moyen
Pour gagner de nouvelles hauteurs;
Priez, priez, la prière de la foi
Fera descendre les bénédictions de Dieu.

42 C'est le seul moyen pour vous d'y arriver. Chantons cela ensemble. C'est maintenant le Nouvel An. Nous avons beaucoup de temps.
Prions, prions, c'est le seul moyen
Pour gagner de nouvelles hauteurs;
Priez, priez, la prière de la foi
Fera descendre les bénédictions de Dieu.

43 Si donc la pri√®re de la foi fait descendre les b√©n√©dictions de Dieu, continuons √† prier. Nous sommes si ravis ce soir de recevoir de nouveaux visages dans le Royaume de Dieu, ceux qui n'Y √©taient pas l'ann√©e pass√©e. Et je continue √† prier afin que davantage de gens soient constamment ajout√©s. On n'a pas encore dit la moiti√© de ce qui sera de l'autre c√īt√©.

44 Maintenant, ouvrons dans Apoca... Apocalypse, chapitre 4.

45 Quelqu'un a-t-il besoin d'une Bible ? Nous avons des Bibles ici si vous voulez nous suivre. Tr√®s bien, que l'un des huissiers vienne. Eh bien, nous avons tout un tas de Bibles ici. Que l'un des administrateurs, des huissiers, ou quelqu'un d'autre vienne imm√©diatement ici. Fr√®re Zabel; qu'un autre vienne aussi. Si vous voulez vous ranger de deux c√īt√©s, et nous descendrons juste dans l'all√©e. Et que celui qui aimerait avoir une Bible pour suivre avec nous, eh bien, prenez-les simplement et donnez-les √† celui qui en veut.

46 Et nous voulons que vous ouvriez maintenant dans Apocalypse au chapitre 4. Et, maintenant, si vous êtes assis là derrière et que vous vouliez venir ici devant, ce soir nous avons assez de places pour que vous vous déplaciez et que vous soyez à l'aise pour suivre la leçon; et aidez-moi à lire cela pour l'étudier pendant que nous sommes ensemble.

47 Il y a des sièges ici. Et je vois venir un couple. Et il y a deux sièges juste ici. En voici un pour celui qui est seul, juste ici. Juste derrière, ici, il y a des sièges ici. J'espère que tout le monde supporte quand même les ventilateurs.

48 Et maintenant, combien ont appr√©ci√© la le√ßon que nous avons eue, la le√ßon en huit jours sur les Sept √Ęges de l'Eglise ? Je vous remercie. Cela me fait du bien, car j'en ai vraiment tir√© moi-m√™me une grande b√©n√©diction.

49 Maintenant, ce soir, nous allons donc terminer avec le chapitre 4; Jean a parl√© √† l'√Ęge de l'Eglise de Laodic√©e. Et cet √Ęge de l'Eglise de Laodic√©e √©tait l'√Ęge de l'√©glise o√Ļ il y avait plus de confusion que dans tous les autres.

50 Et nous avons d√©couvert la chose la plus path√©tique dans la derni√®re partie de l'√Ęge de l'Eglise de Laodic√©e : J√©sus se tenant hors de Sa propre Eglise d'o√Ļ Il a √©t√© mis dehors, en train de frapper √† la porte, essayant d'y rentrer. N'est-ce pas scandaleux ? Je pense qu'√† ce sujet, c'est l'une des Ecritures les plus path√©tiques que j'aie jamais lues : J√©sus, devant Sa propre porte, et Son Eglise L'avait mis dehors, et Il essayait d'y rentrer pour La sauver. " Celui qui M'ouvrira, qui Me ram√®nera dans Ma propre maison, Je souperai avec lui, et lui avec Moi. " N'est-ce-n'est-ce pas path√©tique ?Le Dieu du ciel, mis hors de Sa propre Eglise par les credo et les d√©nominations, et la fa√ßon dont elles les ont mis dehors... elles L'ont mis hors de l'Eglise pour accepter leur credo.

51 C'est exactement la m√™me chose qui s'est pass√©e le jour o√Ļ J√©sus a √©t√© crucifi√©. Et c'√©tait cela quand ils accept√®rent Barabbas, un meurtrier, et qu'ils crucifi√®rent J√©sus; l√Ęchant un meurtrier parmi eux, un meurtrier confirm√©, et acceptant... rejetant J√©sus Christ, le Seul qui pouvait leur donner la Vie.

52 Et c'est la m√™me chose qui arrive dans chaque d√©nomination, et dans la d√©nomination pentec√ītiste aujourd'hui. On constate que ces d√©nominations meurent d√®s qu'elles deviennent une d√©nomination. Il n'y en a jamais eu une seule dans-dans les pages de l'histoire qui soit devenue une d√©nomination et qui ait fait autre chose sinon mourir aussit√īt. Tous les miracles, prodiges et dons les ont quitt√©es et tout le reste, d√®s qu'elles sont devenues des d√©nominations. Et au lieu d'accepter le Seigneur J√©sus pour qu'Il leur donne la Vie, elles ont carr√©ment fait volte face et ont l√Ęch√© Barrabas parmi eux une fois de plus. N'est-ce pas quelque chose d'affreux ? Il n'est pas √©tonnant que Dieu ait √©t√© mis hors de Son Eglise et qu'Il Se tienne l√† en train de frapper, au dernier √Ęge de l'√©glise, essayant d'y retourner.

53 Maintenant, nous voyons que l'Apocalypse est r√©partie en trois parties. La premi√®re, ce sont les trois premiers chapitres, se rapportant √† l'√©glise, au message, l'ange. aux anges de l'√©glise. Et √† partir de. Et ensuite, elle dispara√ģt juste l√† au chapitre 3 et ne r√©appara√ģt qu'au chapitre 19; elle revient au chapitre 19. Entre-temps, Dieu traite avec les Juifs. Puis, √† partir de l√†, c'est entre la venue de la grande cit√© de J√©rusalem, et du scellement du peuple d'Isra√ęl et tout, √† la fin des temps.

54 Ainsi, ce soir nous laissons donc. Imm√©diatement apr√®s ceci, Jean a vu. Sur l'√ģle de Patmos. Combien se rappellent la distance qui s√©parait Patmos de la-de la rive ? A quelle distance se trouvait-elle ? A environ trente miles [48,27 km-NDT] (C'est vrai.) de la c√īte. Et quelle √©tait la circonf√©rence de Patmos ? Vous rappelez-vous un peu de g√©ographie ? Une circonf√©rence d'environ quinze miles [24,135 km-NDT]. Et elle √©tait utilis√©e comme lieu d'exil pour les Romains; on y mettait des prisonniers. Et pourquoi Jean s'y trouvait-il ? Qu'avait-il fait ? Avait-il-avait-il vol√© quelque chose ? Non. Etait-il. On l'y avait jet√© parce qu'il d√©rangeait les gens et agissait mal ? Non. Pourquoi se retrouvait-il l√† ? A cause de la Parole de Dieu et de son t√©moignage (Oui.), pour avoir pr√™ch√© l'Evangile.

55 Et quelque chose peut-il arriver au chr√©tien sans que cela ne soit pour son bien ? Non, non. Alors, pourquoi Dieu l'a-t-il laiss√© seul l√† sur l'√ģle ? Pour nous donner ce Livre d'Apocalypse. Vous voyez, Dieu peut laisser le diable croire n'importe quoi √† tout moment, n'est-ce pas ? Il le peut simplement. Je L'aime. Car je n'ai pas √† √™tre intelligent. Voyez-vous ? Je-je... Si j'√©tais intelligent, j'oublierais probablement tout √† ce sujet, parce que je sais que nul ne peut √™tre aussi intelligent que Lui. Et ainsi, je-je... Quoi que j'aie, je m'abandonne √† Lui et je fais simplement ce qu'Il dit. C'est tout. Des fois c'est vraiment contraire √† ma fa√ßon de concevoir la chose. Mais je sais que s'Il conduit la chose, Il est intelligent. Il sait ce qu'Il fait; moi je ne sais pas. Alors je Le laisse simplement faire, vous voyez, et alors tout va bien. Vous voyez ? Je Le laisse simplement faire. C'est √ßa, Fr√®re Neville. Bien s√Ľr, je Le laisse simplement faire cela. Vous voyez ? Il est celui qui sait ce qu'Il fait, moi je ne sais pas. Vous voyez ? Ainsi je n'essaye tout simplement pas de recevoir d'√©normes fleurs et tout, mais je m'humilie simplement et je dis : "Me voici, P√®re, √† tout moment que Tu auras besoin de moi." Ainsi, je fais juste comme cela, et cela marche toujours bien.

56 Ainsi Jean. nous n'aurions pas eu de-de Livre d'Apocalypse n'e√Ľt √©t√© Jean, et si Jean n'avait pas √©t√© sur l'√ģle. C'√©tait le moyen auquel Dieu avait pourvu pour nous donner le Livre d'Apocalypse. Il √©tait l√†, je pense, pendant environ trois ans, √† cause du Livre, il √©crivit le Livre de l'Apocalypse.

57 Maintenant, nous l'avions donc quitté à la fin de l'invitation, au verset 22 du chapitre 3, disant : " Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises."

58 A présent, commençons le chapitre 4. Après cela, je regardai et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j'avais entendue…le son d'une trompette, et qui me parlait, dit : Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite.

59 Nous allons prendre cela verset par verset. Et j'ai beaucoup d'Ecritures que j'ai not√©es ici, un-un tas, et je ne sais pas jusqu'o√Ļ nous irons. Que le Seigneur nous conduise. Maintenant, remarquez, la Parole dit : Apr√®s cela‚Ķ (apr√®s cet √Ęge de l'√©glise) ‚Ķ

60 Et tout cela apr√®s ce moment-l√†, se rapportera, arrivera sur la terre apr√®s l'enl√®vement de l'Eglise. Voyez-vous, apr√®s l'enl√®vement. C'est pour retourner √† ce moment-l√† prendre Isra√ęl. Apr√®s l'√Ęge de l'Eglise, apr√®s les √Ęges de l'Eglise, et ils. L'Eglise n'appara√ģt plus jusque dans Apocalypse chapitre 19, quand Elle revient avec Son Epoux. Que Dieu soit lou√© pour les noces.

61 Lisons cela. Voudriez-vous lire ces Ecritures pendant que nous les examinons ? Tr√®s bien. Ouvrons dans Apocalypse 19. D'accord, monsieur, Apocalypse 19. Commen√ßons au verset 7, Apocalypse 19. C'est lorsque l'Eglise r√©appara√ģt, Elle n'appara√ģt plus, jusqu'ici au chapitre 19. R√©jouissons-nous et soyons dans l'all√©gresse, et donnons-Lui gloire; car les noces de l'Agneau sont venues, et Son Epouse s'est pr√©par√©e.

62 Oh, je-je pourrais prêcher là-dessus jusqu'à minuit et sans en dire même la moitié. Regardez, "Son Epouse s'est préparée. "

63 Charlie, Nellie et vous tous, c'est ce dont nous parlions, l√†-bas, et Rodney, l'autre jour. Voyez-vous ? Quand Elis√©e a jet√© ce manteau sur Elie... ou plut√īt Elie l'a mis sur Elis√©e, il tendit la main et l'√īta de nouveau, et le porta lui-m√™me et s'en alla avec jusqu'au moment o√Ļ il traversa le Jourdain, et il alla sur la montagne et monta dans le chariot, puis il le laissa tomber.

64 Lorsqu'un chr√©tien vient d'√™tre sauv√©, son visage se tourne vers Christ, alors Il a quelque chose qu'Il doit faire Lui-m√™me. Il doit ensuite se sanctifier de toute mauvaise habitude, mettant de c√īt√© tout fardeau, et se pr√©parant. L'Epouse s'est pr√©par√©e.

65 Cela me rappelle une petite histoire. Je me dois de la raconter avant que nous ne continuions. Une fois √† l'ouest, il y a de cela beaucoup d'ann√©es; il y avait cette grande Usine de conserve " Armour et Swift ". Ce qu'ils font, ils viennent l√† acheter du b√©tail et acheter des fermes. Et cela co√Ľte beaucoup d'argent, et ils ach√®tent toutes les petites fermes, ils ont ainsi des millions d'hectares de fermes comme cela, et ils mettent ce grand et beau b√©tail Hereford en groupe. Ils ont leurs propres chemins de fer et tout pour transporter ce b√©tail d'un p√Ęturage √† un autre.

66 Et " Armour et Swift " avait une grande ferme. Et un jour, ils avaient l√† un conducteur, c'√©tait le surveillant g√©n√©ral de la ferme; il avait √† peu pr√®s quatre ou cinq filles. Et elles avaient d√©couvert que l'un des fr√®res du grand Armour √©tait. plut√īt non pas l'un des fr√®res, mais l'un des fils, allait visiter la ferme. Et il √©tait un-un jeune homme c√©libataire. Et toutes ces filles √©taient s√Ľres de vamper ce gar√ßon d√®s son-son arriv√©e. Ainsi elles s'appr√™t√®rent toutes et appr√™t√®rent tout pour sa venue.

67 Quand il est arrivé là, elles s'apprêtèrent pour le rencontrer. Elles mirent des costumes traditionnels, de petites robes avec franges aux hanches, à la mode des années 44, et des chapeaux sur la partie arrière de la tête, vous savez. Et il y aurait là des gens simples de l'ouest et chacune de ces filles allait gagner. l'une d'elles devait avoir ce garçon.

68 Et elles avaient là une-une petite cousine dont la mère et le père étaient morts. Elle était une cousine, elle était presque l'esclave de tout le monde, là. Et toutes les sales besognes, c'est elle qui devait les faire : faire la vaisselle et tout. Et elle n'avait pas d'habits; elle devait porter des vêtements usagés et.

69 Ainsi, quand ce fut le moment o√Ļ le gar√ßon devait venir, elles prirent leurs cal√®ches, et all√®rent l'accueillir √† la gare. Et l'on tirait des coups de feu et les chevaux hennissaient doucement et tout. Et elles l'amen√®rent √† la ferme.

70 Et ce soir-l√†, il y eut une grande fiesta. Et elles all√®rent sur une meule de foin et sur la cl√īture de corral, et elles-elles ont chant√©, elles ont dans√©, et cela toute la nuit. Il √©tait l√† pour deux ou trois jours.

71 Cette petite cousine... Maintenant, je vais donc comparer ceci √† quelque chose. Nos cousines qui sont toutes endimanch√©es, avec de grandes fl√®ches et de belles √©glises, et on a l'impression qu'on doit donner aux pentec√ītistes n'importe quel sale nom, et tout ce qui est mauvais. Ils font aussi de mauvaises choses, mais on n'en a jamais entendu parler. Vous voyez ? Ils sont en quelque sorte classiques, ainsi on n'en entend pas parler. Mais qu'un ministre pentec√ītiste fasse une fois une erreur, et, fr√®res, je vous assure, ils r√©pandront cela √† travers le pays, dans tous les journaux. Certainement. Qu'un fr√®re pentec√ītiste prie pour un enfant, et que ce dernier meure, tous les journaux du pays r√©pandront cela disant : "La gu√©rison divine, c'est du fanatisme."

72 Eh bien, alors pourquoi ne pas publier dans les journaux tous les malades que les médecins ont perdus ? "Ce qui vaut pour l'un vaut pour l'autre." Voyez-vous ? Si donc ils font cela, ils n'auront pas assez d'espace dans les colonnes des journaux pour mentionner tous ceux qui sont morts. Si j'allais au cimetière et disais : "Que tous ceux qui sont morts sous la guérison divine se tiennent debout," et qu'ensuite je dise : "Que tous ceux qui sont morts sous un traitement médical se tiennent debout, " ces derniers seraient un million de fois plus nombreux que les premiers. Et c'est tout à fait vrai. Ainsi, s'ils veulent critiquer l'un, qu'ils critiquent aussi l'autre. C'est vrai. Mais ils tuent des millions chaque année avec les médicaments et les opérations; vous n'entendrez jamais un mot là-dessus. Voyez-vous ?

73 Ainsi, cette petite fille devait faire tous les travaux durs. Alors, tout d'un coup, quand le gar√ßon. Un soir, √† la fin du souper, ils avaient eu des danses, et chacune de ces filles s'√©tait faite coquette, vous savez. Et cette pauvre jeune fille devait porter une vieille robe en lambeaux. Et ce soir-l√†, elle √©tait dans le r√©fectoire, quand on eut fini de souper, et elle avait fait la vaisselle; puis elle courut derri√®re le jardin pour jeter les eaux de vaisselle. Elle. Quand elle contourna la cl√īture de corral, lui se tenait l√†, appuy√© contre la cl√īture de corral; il a dit : " Bonsoir. "

74 Elle eut vraiment honte, parce que c'était le fils de l'intendant général, le fils du propriétaire de la ferme. Elle baissa l'assiette. le plateau, afin qu'il ne remarque pas qu'elle était vraiment en lambeaux; elle commença à reculer, étant pieds nus, regardant derrière comme ceci.

75 Et il s'approcha d'elle et dit : " N'aie pas peur de moi. " Il dit : " J'aimerais te dire quelque chose. " Il dit : " Je suis venu ici pour un but; je suis ici pour chercher une épouse. " Et il dit : " J'ai cherché partout. " Il dit : " Je n'ai pas voulu me marier à l'une des filles de là en ville; j'aimerais avoir ce que je pense être une vraie femme. " Et il dit : "De toutes celles que j'ai vues, c'est toi qui a frappé mon attention ici. Et j'ai découvert par certains travailleurs que tu es une cousine. "
Elle dit : " C'est vrai, monsieur. "

76 Il dit : " J'aimerais te poser une question. Veux-tu m'épouser ? " Eh bien, elle ne savait que faire. Elle était vraiment embarrassée; elle ne-elle ne savait comment répondre à cet homme.

77 Oh ! je m'imagine simplement comment elle se sentait, pas vous ? Moi quand j'étais autrefois un pécheur, que je n'étais bon à rien, fils d'un ivrogne, Jésus a dit : " Je veux que tu sois à Moi. " Comment pouvait-Il jamais venir vers quelqu'un comme moi ? Comment pouvait-Il dire : " Je te donnerai une maison au ciel " ? Comment pouvait-Il dire : " Je te sauverai " ? Un misérable comme moi, comment cela a-t-il été possible ? Mais Il l'a fait.

78 Elle a dit : " Monsieur, je-je ne suis pas. Je-je ne suis pas digne. Je ne pourrais pas devenir l'épouse d'un homme comme vous, " a-t-elle dit, " puisque vous êtes habitué à de grandes choses. Et je n'en sais rien; je suis pauvre. "
Il a dit : " Mais c'est toi que j'ai choisie. "

79 Et n'était-ce pas merveilleux quand Jésus vous a dit que...Vous saviez que vous n'étiez pas digne d'être un chrétien. Vous...Vous ne pouviez rien faire, mais Il. Ce n'est rien. Il-Il vous a simplement choisi. Vous voyez, Il. C'est par Sa bonté, Sa miséricorde qu'Il vous a choisi. Ce n'est pas vous qui L'avez choisi, vous savez; c'est Lui qui vous a choisi. C'est vrai.

80 Elle a dit : " Je-je ne. " Elle a dit.

81 " Ne regarde pas √† tes habits. Moi, je ne regarde pas √† tes habits; je regarde √† ce que tu es. " Il a dit : " Veux-tu m'√©pouser ? " Et finalement l'accord fut √©tabli. Il a dit : " D'ici un an, je vais revenir. Sois pr√™te. Porte ta robe de mari√©e, car je reviendrai et je t'√©pouserai juste ici dans ce coin. Et je t'am√®nerai √† Chicago, √† "Outer Drive", l√† o√Ļ tu auras un ch√Ęteau dans lequel tu vivras. C'en sera fini de toute cette vaisselle, et tout, √† ce moment-l√†. "

82 Quand les soeurs, ou plut√īt les cousines entendirent cela, elles dirent : " Esp√®ce de pauvre petite idiote, eh bien, tu sais bien que cet homme ne faisait que plaisanter. "

83 Et n'est-ce pas exactement ce que les gens disent aujourd'hui ? " Comment une bande de saints exalt√©s, une bande de gens qui savent √† peine √©crire leurs noms, comment pourraient-ils √™tre l'Eglise ? Comment un groupe de ce genre peut-il l'√™tre ? "Mais c'est tr√®s bien, quand nous nous sommes fianc√©s et que nous avons senti ce baiser des fian√ßailles de J√©sus-Christ sur notre coeur pour √īter nos p√©ch√©s, Quelque chose nous a dit qu'Il va revenir comme ...?... Un jour, Il reviendra.

84 Elle a travaillé toute l'année comme une esclave; elle a épargné ses quelques soixante-quinze cents, tout ce qu'on lui donnait comme salaire par jour. Et elle épargnait son argent pour s'acheter sa robe de mariée afin de tout apprêter. Oh, c'était tout ce qui la préoccupait, être prête. Et il a.(" Elle s'est préparée. ") Elle se procura des habits, des habits de mariage, pendant que ses cousines se moquaient d'elle et la ridiculisaient.

85 Finalement, le jour "J" arriva. Elle se v√™tit de sa robe des noces, oh, elle se pr√©para et elle fit un brin de toilette. Et ses petites cousines vinrent et s'inclin√®rent √† c√īt√© d'elle, disant : " Eh bien, esp√®ce de petite idiote ! Eh bien, tu sais qu'il plaisantait. Il ne pourrait pas parler √† une-ou plut√īt √©pouser une fille comme toi. " Mais elle s'√©tait quand m√™me pr√©par√©e.

86 Alors il se faisait déjà bien tard dans la soirée, et elles se mirent à se moquer d'elle et à la ridiculiser. Elle se tint juste à la porte, attendant de toute façon. Et ainsi, elle. Elles dirent : " A quelle heure avait-il dit qu'il serait ici ? "

87 Elle dit : " Il ne l'a pas dit. Mais, dit-elle, elle m'a dit-il m'a dit le soir o√Ļ il m'a √©pous√©e-o√Ļ il m'a donn√© la bague de fian√ßailles, il a dit, il m'a dit que ce serait environ une ann√©e √† partir de ce jour-l√†. Par cons√©quent, il me reste une heure. " Amen, elle continua simplement √† attendre. " Il me reste une heure, il me reste trente minutes, il me reste dix minutes. " Et elles se moqu√®rent d'elle et la ridiculis√®rent et la trait√®rent de tout.

88 Mais finalement, juste à l'heure cruciale, elles entendirent le sable rouler sous les roues, des chevaux arrivaient. Quelle scène ce fut de voir cette épouse qui s'était préparée sauter hors de la porte et courir à travers ces treillis couverts de roses là, se jeter dans les bras de l'homme qu'elle aimait pour qu'il soit son mari; il la tira à l'intérieur comme cela pour l'épouser et l'emporter.

89 Dans quelques jours, fr√®re, ceux qui se moquent, disant " saints exalt√©s et-et pentec√ītistes, " et des choses de ce genre. Nous attendons; il nous reste encore un peu de temps. Les gens disent : " Oh, ce n'est pas diff√©rent de ce que cela a toujours √©t√©. " Ne vous en faites pas, il nous reste encore un peu de temps. Et Il sera ici au moment qu'Il a promis. Et l'un de ces jours, nous nous envolerons et nous nous en irons. Soyez simplement pr√™t. Gardez votre habit de noces sur vous. Otez de votre coeur tout ce qui est cruel. Tout ce qui‚Ķ

90 Ecoutez ce que dit cette Ecriture ici : Réjouissons-nous et soyons dans l'allégresse, et donnons-lui gloire; car les noces de l'agneau sont venues, et son épouse s'est préparée. (Saisissez-vous cela ?) Et il lui a été donné de se vêtir d'un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les oeuvres des saints. ( Gloire à Dieu !) Et l'ange me dit : Heureux ceux qui sont appelés au festin de noces de l'agneau ! Et il me dit : Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu.

91 Ainsi, il y aura une rencontre dans les airs un de ces jours, bient√īt. Soyez simplement pr√™t. Appr√™tez-vous. D√©barrassez votre coeur de toute pens√©e mauvaise. Ayez foi en Dieu, peu importe combien il vous semble qu'il fait sombre et combien on se moque de vous et on vous ridiculise, en disant que vous avez commis une erreur. Continuez simplement de mener une vie sainte et de vivre pour Dieu. Continuez simplement √† aller de l'avant; l'heure viendra.

92 Ainsi, vous voyez, Elle r√©appara√ģt maintenant dans Apocalypse 19. Apr√®s cela‚Ķ (Apr√®s qu'il a vu l'√Ęge de l'√©glise) ‚Ķ Apr√®s cela, je regardai, et voici, une porte...

93 Eh bien, rappelez-vous, Jean est toujours sur l'√ģle de Patmos. Apr√®s qu'il avait vu tous les √Ęges de l'Eglise s'√©couler : ‚Ķje regardai, et voici, une porte √©tait ouverte au ciel.

94 " Une Porte. " Qui est la Porte ? Apocalypse 3 :8.dans Apocalypse au chapitre 3 et au verset 8, " Je connais tes oeuvres. Voici, j'ai mis une porte devant toi que personne ne peut fermer, ne peut fermer et que personne ne peut ouvrir. " Il est la Porte, la Porte; Christ est la Porte. Il a dit dans Saint Jean 10 : " Je suis la porte de la bergerie. "

95 Et dans la vieille civilisation, on voit que c'est le berger qui fait entrer les brebis. Après les avoir comptées et avoir constaté qu'elles sont toutes à l'intérieur, il se couche alors juste à la porte. Et le loup ne peut venir entrer sans le réveiller, ou bien ses brebis ne peuvent sortir sans lui passer par-dessus. Oh, comme les brebis se sentent en sécurité puisque le berger est couché à la porte.

96 No√©, dans l'Ancien Testament, se tenait √† la porte de l'arche. Oh, √©coutez, je vais dire quelque chose. Il se tenait √† la porte et pr√™chait la repentance et la justice aux gens qui se moquaient de lui. Et √† cette m√™me porte o√Ļ il se tenait, aucun homme ne pouvait entrer dans l'arche sauf par cette unique porte. Il n'y avait qu'une seule porte dans l'arche.

97 Et il n'y a qu'un seul Chemin. Très bien, Frère Stricker. Il n'y a qu'un seul Chemin qui mène au Corps de Christ. Il n'y a qu'une seule Porte qui mène vers l'Eglise du Dieu vivant, et Jésus est cette Porte. " Je suis la Porte. Je suis le Chemin," la route qui mène à la Porte. "Je suis la Porte de la bergerie. "

98 Il a dit √† cet √Ęge de l'Eglise : " J'ai mis devant toi une Porte ouverte. "Il a dit cela √† l'√Ęge de l'Eglise m√©thodiste; ils se sont d√©tourn√©s de Cela, et sont devenus une organisation. " Mais J'ai mis devant toi une Porte ouverte. " Eh bien, apr√®s qu'ils re√ßurent la sanctification, Il dit : "Je mettrai une Porte ouverte", laquelle est le Saint-Esprit. " Nous avons tous (Quoi ?) √©t√© baptis√©s dans un seul Esprit pour former un seul Corps qui est Christ. "Il avait mis ce message devant l'Eglise m√©thodiste et elle s'est d√©tourn√©e de cela. Ils arriv√®rent √† la sanctification, mais refus√®rent le Saint-Esprit. Vous souvenez-vous de cela ? Cette porte ouverte.

99 Comment entre-t-on en Christ ? Par un seul Esprit, le Saint-Esprit qui est l'Esprit de Christ. Nous y entrons non pas par une poignée de mains, non pas par une aspersion, mais par un seul baptême du Saint-Esprit nous avons tous été baptisés pour former un seul Corps et nous sommes devenus participants de ce Corps. Un seul baptême du Saint-Esprit pour entrer dans cette Porte.

100 Cette Porte est dans le ciel, cette Porte; quand il leva les yeux il vit le Seigneur Jésus. Observez simplement la suite de cela : cette Porte, le Seigneur Jésus. Je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix... j'avais entendue... le son d'une trompette…

101 Maintenant, la sc√®ne change. Jean observait Patmos, et alors il l√®ve les yeux. Pourquoi ? Il voit quelque chose arriver ici sur la terre (ces √Ęges de l'Eglise), pendant les sept √Ęges de l'Eglise au fur et √† mesure, et apr√®s il a parcouru les √Ęges de l'Eglise, apr√®s cela, apr√®s la fin des √Ęges de l'Eglise, il entendit une voix. Et il leva les yeux vers le ciel et il vit une Porte ouverte et la premi√®re voix √©tait semblable √† une trompette. Tr√®s bien, la sc√®ne passa de Patmos au ciel.

102 La voix √©tait la m√™me que celle qui marchait au milieu des sept chandeliers; la m√™me voix, la voix n'avait pas chang√©. Mais cette Voix, o√Ļ √©tait-Elle quand il L'avait entendue la premi√®re fois ? Combien se rappellent, dans le premier √Ęge de l'Eglise ? Derri√®re lui. " Je fus ravi en esprit au jour du Seigneur " : Apocalypse 1,1-10. Ainsi, il. "En esprit." Si vous voulez noter cela, c'est apocalypse 1,10 et 13, " Je fus ravi en esprit au jour du Seigneur, et j'entendis derri√®re moi comme le son d'une trompette et c'√©tait comme le bruit de grandes eaux. Et quand je me retournai pour voir, je vis Quelqu'un qui se tenait au milieu de sept chandeliers d'or. "

103 Bien, après qu'Il lui fit voir tout le mystère de ces sept chandeliers d'or (tenant les sept étoiles, et portant une perruque, et ainsi de suite, et Il avait des pieds comme de l'airain, et des yeux comme le feu, des symboles), alors il entendit la même voix (Observez.) venant du ciel. Et il leva les yeux et il vit une Porte ouverte (Oh !), une Porte ouverte au ciel. Comment Y entre-t-on ? Par Jésus-Christ, cette unique Porte, ce seul Chemin, pas autrement.

104 Quiconque y monte autrement est un voleur et un brigand. Et dans la parabole de cet homme qui était monté et qui était au souper des noces sans l'habit, il a été reconnu coupable, et il fut lié et jeté dans les ténèbres du dehors. Il n'y a qu'un seul Chemin pour entrer au souper des noces. Je pense que j'ai prêché là-dessus ici, il n'y a pas longtemps. "
Quand l'Epoux. Quand un homme s'est-se marie, dans la vieille civilisation, il doit distribuer les invitations lui-même; il doit lui-même fournir les robes. C'est pourquoi, lorsqu'il a trouvé cet homme là-bas, celui qui était assis à la table du souper. Combien se souviennent de la parabole ? Certainement, vous qui lisez la Bible. Et il trouva à la table du souper un homme qui n'avait pas revêtu un habit de noces.

105 Qu'est-ce ? L'√©poux se tient √† la porte et tous viennent avec une invitation. " Nul ne peut venir au P√®re que par Moi. Tout ce que le P√®re m'a donn√©, ou a invit√© viendra √† Moi. " Ils s'approchent, remettent leurs invitations √† l'Epoux, afin que tout le monde soit pareil. Il y a quelque chose dans cette bonne et vieille religion du Saint-Esprit, qui les rend tous pareils. Qu'ils soient riches ou pauvres, esclaves ou libres, blancs ou noirs, m√Ęles ou femelles, ils sont tous un en Christ J√©sus. Et l'√©poux se tenait √† la porte et recevait l'invitation, il rev√™tait l'homme d'une robe, de sorte que le riche et le pauvre √©taient tous pareils. Il en est ainsi dans le Royaume de Dieu; il n'y a ni grands ni petits; ils sont tous pareils, ils sont tous un en Christ.

106 Bon, que pensez-vous qu'il en serait si l'Epoux en revenant trouvait un homme assis l√† sans l'habit de noces? Il dit : " Mon ami, comment es-tu entr√© ici ? " Et il resta bouche b√©e; cela montrait qu'il √©tait entr√© par une voie autre que la Porte. Il est entr√© par la fen√™tre; il est entr√© par la porte de derri√®re. Mais Il l'a appel√© Mon ami : Cela montrait qu'il √©tait un membre d'√©glise, " Mon ami, comment es-tu entr√© ici sans l'habit? " Eh bien, c'est ce que J√©sus a dit Lui-m√™me. Et Il appelle le portier; Il dit : " Liez-lui les pieds et les mains. " Et il fut jet√© dans les t√©n√®bres du dehors, l√† o√Ļ il y aurait des pleurs, des lamentations et des grincements des dents. Ce sont les propres Paroles de Christ. C'est vrai. " Il fut jet√© dehors. " Car il a √©t√© prouv√© que n'ayant pas l'habit de noces, cet homme √©tait entr√© par une voie autre que la Porte. S'il √©tait entr√© par la Porte, il aurait re√ßu l'habit de noces.

107 Oh, √©coutez ceci. Alors si l'habit de noces, c'est le bapt√™me du Saint-Esprit, comment allons-nous √™tre pr√©sent√©s autrement ? Si le premier √Ęge de l'Eglise a d√Ľ entrer par la Porte, Christ J√©sus, √™tre baptis√© au Nom de J√©sus-Christ, recevoir le bapt√™me du Saint-Esprit, pour porter l'habit de noces, comment entrerons-nous autrement ? Si vous entrez par les m√©thodistes, par les baptistes, ou par les pentec√ītistes, ou par toute autre d√©nomination, vous serez li√© et jet√© dans les t√©n√®bres du dehors. Il vous faut venir par Christ J√©sus, le Chemin, la Porte, la V√©rit√©, la Vie. Amen.

108 Tr√®s bien, la m√™me voix, Apocalypse 21-ou plut√īt Apocalypse 1.10 et 13. Et j'aimerais que vous fassiez attention; la voix qu'il entendit lui parler avait la clart√© d'une trompette. Vous connaissez le son de la trompette; cela produit un son aigu. Que signifie la trompette dans la Bible ? La guerre. Chaque fois que vous entendez une trompette sonner dans la guerre. au temps de la Bible, ce son signifiait une guerre, soit une r√©v√©lation, soit quelque chose qui doit arriver.

109 Eh bien, il. Apr√®s que les √Ęges de l'Eglise furent termin√©s, et que tout √©tait pr√™t, cela pr√©parait l'accomplissement du chapitre 4 ici, les √Ęges de l'Eglise √©taient termin√©s. Il avait d√©j√† quitt√© la terre. Vous voyez ? Rappelez-vous la voix qui lui parlait, derri√®re lui, dans les sept chandeliers d'or, le travail √©tait termin√©. Et maintenant, la m√™me voix parlait dans le Ciel. Qu'√©tait-ce ? Il avait d√©j√† rachet√© Son peuple. Son oeuvre sur la terre √©tait termin√©e, et Il √©tait dans la gloire, appelant Jean, disant : " Monte ici. " Amen. Cela me donne envie de crier √† la veille du nouvel an. Oh ! la la ! Vous y √™tes. Voyez-vous, pr√™t, " Monte ici ".

110 La guerre. Voici le cadre de la grande bataille; les gens qui ont rejet√© le Message de Dieu, ont rejet√© le Saint-Esprit, le Messager des sept √©glises. Celui qui avait rejet√© le Message de Sa gr√Ęce, il ne lui restait plus rien, sinon le jugement qui √©tait proche. Tr√®s bien. Il s'appr√™te √† d√©verser les plaies sur la terre maintenant. " Monte ici et Je te montrerai ce qui est sur le point d'arriver. Les p√©cheurs impies qui rejettent Christ, Je vais d√©verser Ma col√®re sur eux. "

111 Observez le cadre. Oh ! au fur et √† mesure que nous avan√ßons dans la nuit, nous en recevons davantage et davantage chaque fois. Nous ne pouvons pas tout obtenir ici; il nous faut continuer √† nous r√©f√©rer √† cela, d'un passage √† un autre. Cela va √™tre terrible pour ceux-l√†, lorsque la derni√®re trompette sonnera, et que la derni√®re bataille sera livr√©e, que le dernier sermon sera pr√™ch√©, que le dernier cantique sera chant√©, et que nous nous tiendrons devant le tr√īne du jugement de Christ. On vous demandera : " Pourquoi n'aviez-vous pas accept√© cela ? Qu'avez-vous fait de la Vie que Je vous ai donn√©e ? " On vous demandera de fournir une raison. Et alors ?

112 Vous m'avez entendu chanter ce cantique ou essayer de le chanter: Et après ? Et après ?
Quand le grand Livre sera ouvert, et après ?
Quand on demandera à ceux qui rejettent
Le Message de fournir une raison, et après ?

113 On se tiendra là, aussi certain que ce Livre est écrit. Vous serez. allez vous tenir là et on vous demandera de fournir une raison. Oh ! cela nous est avantageux, mon frère, ma soeur; il nous appartient en tant que fils et filles de Dieu de nous examiner à chaque heure de la journée. Paul a dit : " Chaque jour je suis exposé à la mort. Pourtant, je vis, pas moi, mais Christ vit en moi. " Voyez-vous ? Examinez-vous, car vous ne savez pas à quelle heure vous serez appelé en justice là-haut.

114 Bon, " entendu le son de la trompette ". Tr√®s bien. Remarquez-remarquez ce que Jean dit qu'il a dit ici dans la derni√®re partie de ce chapitre 1 : La premi√®re voix‚Ķ √©tait comme le son d'une trompette, et qui me parlait, dit :' Monte ici '. " Monte ici. Je t'ai fait voir les √Ęges de l'Eglise sur la terre; maintenant, monte ici, je te ferai voir quelque chose qui a lieu ici. "

115 Vous voyez, Christ avait quitt√© la terre √† ce moment-l√†, Il √©tait mont√© dans la gloire. L'√Ęge de l'Eglise √©tait termin√©, cela montrait que Son Esprit n'√©tait plus ici. Et Il √©tait mont√© dans la gloire, et Il appelait Jean √† monter, et Il lui fit voir quelque chose d'autre qui allait arriver. " Monte ici. "

116 Eh bien, nous remarquons que Jean, chapitre 2, verset 2. Remarquez, rapidement, Jean a ajout√© ceci : Aussit√īt... (Amen.)

117 Oh, si je me comporte dr√īlement, je me sens vraiment bien. Jean a ajout√© : ...Aussit√īt je fus saisi par l'Esprit...

118 Lorsque vous entendez la Voix de Dieu vous parler, quelque chose se passe. Amen. Oh ! cela vous est-il arrivé comme cela ? C'est ce qui m'est arrivé, il y a trente et un ans, et je ne suis plus le même depuis lors. Oh, Il a dit : "Venez à Moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, Je vous donnerai du repos. " Cela m'a changé.

119 Jean a dit : ‚Ķ aussit√īt je fus saisi par l'Esprit... (Quel esprit ? Le Saint-Esprit. Oh !). Je fus saisi par l'Esprit; et voici, il y avait un tr√īne dans le ciel, et sur ce tr√īne quelqu'un √©tait assis.

120 Vous voyez, Jean avait quitté la terre à ce moment-là, Christ avait quitté la terre sous la forme du Saint-Esprit et était retourné de nouveau dans le corps. Aujourd'hui, le corps est là comme un mémorial, comme un sacrifice. Nous abordons cela directement dans ce chapitre-ci. Mais l'Esprit de Christ revient pour vivre dans l'Eglise, pour vivre en nous.

121 Eh bien, aussit√īt qu'Il lui fit voir la fin de l'√Ęge de Son oeuvre ici, Il est mont√© au Ciel et a dit : " Je te ferai voir ce qui arrivera apr√®s ceci, apr√®s les √Ęges de l'Eglise. " Il a dit : " Jean, Je ne te parlerai plus l√† en bas, car J'ai quitt√© l√†-bas. Je suis mont√© plus haut. Monte ici pr√®s de Moi. " Amen. " Et Je te ferai voir ce qui va arriver dans la suite. " Oh ! la la ! Oh ! Ravi dans la vision, ravi dans la gloire.

122 Son exp√©rience a d√Ľ √™tre comme celle de Paul. II Corinthiens 12.2 et 4, si vous prenez des notes. II Corinthiens. 2 √† 4. Paul √©tait aussi ravi un jour, dans le. dans une vision. Savez-vous cela ? Et il vit des choses qu'il n'√©tait pas opportun pour lui d'en parler; quatorze ans durant, il n'en a m√™me pas fait mention. Voyez-vous ? Mais √©coutez ce qui faisait la diff√©rence entre eux.

123 Ce que Paul a vu, il lui était interdit d'en parler ou de le dire au public. Oh ! la la ! Je ne pense pas qu'il pouvait le faire. ( Eh bien, le petit voyage que j'ai effectué un jour, je n'en revenais pas, je n'en reviendrai jamais.) Vous voyez, il-il a vu des choses dont il ne pouvait pas parler. Je pense que les mots lui manquaient. Il fut ravi jusqu'au troisième ciel (voyez-vous ?) jusqu'au troisième ciel.

124 Quelle diff√©rence lorsque Jean fut ravi et qu' il vit J√©sus, qu'il √©tait. Il dit : " Ecris dans un livre ce que tu as vu, et retourne cela, renvoie cela aux √©glises. " Il fut interdit √† Paul d'en parler, mais √† Jean, il fut m√™me demand√© de l'√©crire dans un livre, afin que cela aille partout dans chaque √Ęge. Oh ! la ! Cela est r√©v√©l√© maintenant, cela doit √™tre r√©v√©l√© dans ces derniers jours. Cela n'√©tait pas r√©v√©l√© en son jour; c'est r√©v√©l√© maintenant, au fur et √† mesure que nous avan√ßons.

125 Oh ! remarquez donc, Jean, √©tant ravi aussit√īt apr√®s l'√Ęge de l'√©glise, √©tait un type de l'Eglise enlev√©e. Aussit√īt apr√®s la fin de l'√Ęge de l'Eglise, cet √Ęge de l'√©glise de Laodic√©e, alors vient l'enl√®vement. Comme Jean, l'Eglise monte dans la Pr√©sence de Dieu. Oh ! cela d√©tend simplement mon √Ęme. Enlev√©, lors de l'enl√®vement de l'Eglise. Et il est dit. C'est √† ce moment-l√† que le Livre de l'Apocalypse √©tait √©crit (voyez-vous ?), √† la fin de l'√Ęge de l'Eglise.

126 Eh bien, j'ai un petit quelque chose ici que j'aimerais rendre clair concernant quelque chose qui est rest√© pendant longtemps un vieux petit point en suspens parmi beaucoup de chr√©tiens. Et je pensais qu'aujourd'hui, pendant que je faisais l'√©tude, notais les Ecritures, d√©couvrant les noms, les diff√©rentes couleurs et d'autres choses, nous aborderons cela dans peu de temps, les arcs-en-ciel, les symboles et tout le reste. Je notais ces Ecritures ici afin de Les consulter et de m'Y r√©f√©rer, au cas o√Ļ je... au fur et √† mesure. En effet, d'habitude, quand je me pr√©parais √† parler sur quelque chose de ce genre, je pouvais. c'√©tait diff√©rent. Je cherchais √† conna√ģtre cela par coeur. Mais dans ce cas-ci, si vous n'avez qu'un peu de temps, j'aimerais m'y r√©f√©rer, car cela concorde parfaitement avec les Ecritures d'un bout √† l'autre.

127 Maintenant, dans Matthieu 16.13, nous voyons ceci, si vous notez les Ecritures. Matthieu. Si vous voulez retourner. si vous voulez ouvrir cela, tr√®s bien, Matthieu 16.13. C'est. Oh, nous pouvons l'ouvrir pour lire cela, et alors nous saisirons cela certainement. Matthieu, chapitre 16, verset 13. Ecoutez maintenant attentivement pendant que nous lisons 16.13, " Pierre √©tant arriv√©. " Ou plut√īt : J√©sus, √©tant arriv√© dans le territoire de C√©sar√©e de Philippe, demanda √† ses disciples : Qui dit-on. je suis, moi, le Fils de l'homme ? Ils r√©pondirent : Les uns disent. tu es Jean-Baptiste; les autres, Elie; les autres, J√©r√©mie, ou l'un des proph√®tes. Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que Je suis ? Simon Pierre r√©pondit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. J√©sus, reprenant la parole, lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont r√©v√©l√© cela, mais c'est mon p√®re qui est dans les cieux. Et Moi, Je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre Je b√Ętirai Mon Eglise, et que les portes du s√©jour des morts ne pr√©vaudront point contre elle. Et maintenant. Je te donnerai les clefs du royaume des cieux; ce que tu lieras sur la terre sera li√© dans les cieux, et ce que tu d√©lieras sur la terre sera d√©li√© dans les cieux. Alors Il recommanda aux disciples de ne dire √† personne qu'Il √©tait le Christ.

128 Ecoutez attentivement maintenant. Très bien. "Car le temps commence. Dès ce moment, Il commence. " Je voudrais prendre un autre passage, vous pouvez en lire la suite. Je prendrai le verset 28 ici, car vous pouvez lire le reste quand vous retournerez chez vous. Je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point qu'ils n'aient vu le Fils de l'homme venir dans Son règne. Oh, pensez-y. " Quelques-uns de ceux qui sont ici, quelques-uns de ceux qui sont ici, ne mourront point qu'ils n'aient vu le Fils de l'homme venir dans Son règne. " Quelle déclaration ! Combien le critiqueur aimerait se saisir de cela et montrer combien il est bête. Voyez-vous ? Comme il aimerait se saisir de cela, mais cela s'est accompli sans que les gens n'en aient rien su. Voyez-vous ? Très bien.

130 Apr√®s la confession de Pierre, laquelle est un roc, en effet nous savons que sa confession est. Il b√Ętira Son Eglise sur ce m√™me roc, pas sur Pierre, en tant qu'une petite pierre, comme l'Eglise catholique romaine essaie de le dire. Mais la confession de la r√©v√©lation de Pierre, c'est cela l'Eglise. C'est Dieu qui r√©v√©lera cela; pas la confession de cet homme, car plus tard il a r√©trograd√©. Pas la confession de Lui en tant que Fils de Dieu; car les gens savaient qu'Il √©tait le Fils de Dieu; Pierre a simplement dit cela. Mais ce qu'il en √©tait, c'est que la r√©v√©lation a √©t√© donn√©e du Ciel, selon laquelle Il √©tait le Fils de Dieu. Il dit : " Ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont r√©v√©l√© cela, mais c'est Mon P√®re qui est dans les cieux qui te l'a r√©v√©l√©. Et sur cette pierre, la confession qui est un roc, Je b√Ętirai Mon Eglise, et les portes du s√©jour des morts n'affecteront. ne pr√©vaudront point contre Elle. "

131 J'espère que notre temps ne va pas couler trop vite ici maintenant, car nous pouvons aborder cela directement. Et nous voudrions voir comment cela entre dans l'être humain. Ceci est juste une belle histoire si seulement nous arrivons à aborder cela. Bien.
Oui, la confession qui est un roc, ce que Pierre √©tait. Il b√Ętirait Son Eglise sur la confession de Pierre. Il dit : " Quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point, qu'ils n'aient vu le-le Fils de l'homme venir dans Son r√®gne. "
Eh bien, rappelez-vous, Il a dit : " Quelques-uns ". C'était plus d'une personne, n'est-ce pas ? Quelques-uns pourraient être plusieurs, " plus d'une personne ". Mais regardez maintenant, tous Ses disciples se tenaient là, et Il demandait à chacun d'eux : " Que penses-tu de ceci ? Et que penses-tu de cela ? " Mais Il dit : " Quelques-uns d'entre vous qui êtes ici, quelques-uns de ceux qui sont ici, ne mourront point, qu'ils n'aient vu le Fils de l'homme venir dans Son règne. " Oh, la la ! Quelle déclaration ! Pensez-y, cela a été déclaré il y a deux mille ans. Eh bien, cela l'a été.

133 La Parole de Dieu est-Elle infaillible ? Chaque Parole qu'Il a dite s'accomplira.
Maintenant, si nous voulons alors aller au chapitre 17 de Matthieu; c'est le suivant. Lorsqu'Il prit. Quelques jours après cela, Il prit avec Lui Pierre, Jacques et Jean à l'écart sur la montagne, pour qu'ils soient des témoins : Pierre, Jacques et Jean. Ils virent donc le Royaume de Dieu venir en puissance; ils virent la Venue du Royaume de Dieu en détails. Amen. Oh, ils ont été conduits à voir la Venue du Royaume de Dieu de façon détaillée, l'introduction du Millenium. Ils en virent l'avant-première.

135 Il y a quelques jours, un groupe de ministres, Oral Roberts en faisait partie, lorsque Cecil B. DeMille, a √©crit ces dix commandements, il a appel√© fr√®re Shakarian, fr√®re Roberts, beaucoup de pr√©dicateurs du pays, tout pr√©dicateur pouvait venir, et il les a invit√©s √† venir au studio avant que la photo ne soit mise en circulation, et il leur permit d'en voir l'avant-premi√®re avant que cela ne f√Ľt publi√©, alors que le ticket co√Ľtait vingt-cinq dollars. Mais il. Ils ont vu l'avant-premi√®re, afin qu'ils puissent √©mettre leur opinion, s'il y avait des critiques √† formuler √† ce sujet ou quelque chose √† dire, et tout le reste. Ils ont vu cela avant que le public ne le voie.

136 Et J√©sus dit : " Quelques-uns de ceux qui sont ici (Amen.) ne mourront point, qu'ils n'aient vu le Royaume de Dieu venir en puissance, " ou plut√īt " qu'ils n'aient vu le Fils de l'homme venir dans Son r√®gne. Voir le Fils de l'homme venir dans Son r√®gne ". Quelques jours apr√®s cela, Il prit avec Lui Pierre, Jacques et Jean et ils mont√®rent sur une haute montagne, et l√†, Il fut transfigur√© devant eux. L'√©clat du soleil ne pourrait √™tre compar√© √† celui des habits qu'Il portait. Que des fois nous avons rencontr√© cela dans une parabole, et l'avons examin√© √† travers la Bible !

137 Vous pouvez prendre un passage de l'Ecriture et relier toute la Bible avec cela. Oui, certainement. Pas d'infiltration nulle part. Tout est enduit de la Puissance de Dieu. Le diable ne pouvait pas se faufiler là, s'il le devait. C'est vrai. Il ne peut pas s'introduire parmi ces gens saints qui ont scellé leur témoignage là et qui ont cru le Royaume de Dieu. Dieu a pris chaque Ecriture et L'a enduite de la Puissance du Saint-Esprit, L'a lavée dans le Sang; le monde ne peut Y entrer; le diable ne peut Y entrer. Ces gens sont morts, leur vie est cachée en Christ par le Sceau de Dieu, par le Saint-Esprit. Comment le diable peut-il les tourmenter ? Les Voilà maintenant dans cette condition.

138 L√† √† cet endroit, il vit la Venue, ou plut√īt l'avant-premi√®re. Et quelle √©tait alors la premi√®re... vit... chose qu'il vit ? La premi√®re chose qu'il vit dans la Venue fut Mo√Įse, lequel repr√©sentait les saints endormis, qui seront ressuscit√©s. Elie se tenait l√†.

139 Oh, j'aimerais que vous fassiez attention. Qu'est-ce qui arrivera ? Il y eut d'abord Mo√Įse; ce sont tous ces six √Ęges pendant lesquels ils se sont endormis, six √Ęges de l'Eglise. Ce n'est pas tout, Elie √©tait aussi l√†, le messager du dernier jour, avec son groupe, ou plut√īt ceux qui √©taient transfigur√©s, ceux qui √©taient enlev√©s. Amen. Maintenant, dans le futur, en attendant la Venue.

140 Pourquoi ont-ils tous… ? Tous s'étaient rassemblés avec Lui. Oh ! la la !Qu'était-ce ? Sa promesse à Pierre, à Jacques et à Jean s'était accomplie. C'est vrai. Car Il avait dit : " Quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point, qu'ils n'aient vu le Fils de l'homme venir dans Son règne ", et ils en virent l'avant-première. Puis après ceci, après la résurrection.

141 J'aimerais vous apporter autre chose; après la mort de Jésus, Son ensevelissement, dans Saint Jean 21.20. Des critiqueurs ont commencé avec ceci dès le début. Pendant que nous voyons précisément la leçon, apportons la lumière là-dessus. Dans Saint Jean 20.21, Jésus a rencontré Ses disciples, Il les a nourris de poissons et du pain cuits au feu. Et pendant qu'ils remontaient la rive, Jean était penché sur Sa poitrine; et Pierre a posé une question, disant : " Qu'arrivera-t-il à cet homme ? " Jésus aimait Jean. Jean était un homme d'amour. Il avait donc dit : "Qu'arrivera-t-il à cet homme ? Quelle sera sa condition ? Quel sera son avenir ? "

142 Et Jésus lui dit : " S'il demeure jusqu'à ce que Je vienne, jusqu'à ce que Je revienne, que t'importe ? Qu'est-ce ? "

143 Et les disciples commirent une erreur; ils dirent que Jésus a dit que-que -qu'il vivrait jusqu'à la Venue. Mais Jésus n'avait pas commis d'erreur. Juste ici dans Apocalypse, chapitre 4, Christ tint Sa Parole. Il amena Jean au Ciel et lui exposa toute la scène. Gloire !

144 Il-il vit l'avant-premi√®re. Il vit cela juste comme s'il vivait sur la terre et il vit tous les √Ęges de l'Eglise d√©filer jusqu'√† la Venue du Seigneur, tout le livre de l'Apocalypse. Oh ! la la !

145 Voyez-vous combien Ses promesses sont infaillibles ? Maintenant, votre... ...?...Jacques de faire cela; Jean, n'importe lequel d'entre eux; il n'avait pas été donné à Paul de voir cela, de raconter cela, pas du tout.
Il dit : " Que t'importe, s'il demeure jusqu'à ce que Je vienne ? "
Et √©tant donn√© qu'ils ont dit cela, Il choisit justement Jean, et Il l'enleva, et lui montra toute la sc√®ne avant m√™me qu'il ne mour√Ľt, juste comme s'il v√©cut toute la sc√®ne : Il lui montra ce qui arriverait.(Fr√®re Pat, n'est-ce pas merveilleux ?) Oh ! vous voyez, Il l'enleva carr√©ment. Eh bien, c'est ici, le verset 2 du chapitre 4 le prouve. " Il lui montra les choses qui √©taient, qui sont et qui viendront. " Il lui montra l'√Ęge de l'Eglise, la venue des Juifs, le d√©versement des plaies, l'enl√®vement, le retour, le millenium, la demeure √©ternelle de ceux qu'Il a sauv√©s; c'est comme s'il a v√©cu tout le temps que cela s'est d√©roul√©, il vit tout cela arriver. Voyez-vous ? Il l'a simplement enlev√© et lui a montr√© le-le-le film qu'Il tourne; lui permettant de voir toute la chose en avant-premi√®re. Oh ! la la !

147 Enlevé, il a accompli Sa promesse dans la-Apocalypse 4.2. Avant sa mort, il fut ravi en Esprit et vit les choses comme s'il les avait vécues. Il-il vit tout cela en avant-première. Donc, il vit dans la vision exactement ce qui arriverait et ce qui est effectivement arrivé sur la terre depuis ce temps jusqu'à la Venue du Seigneur Jésus : Cela lui fut montré dans une vision.

148 Ainsi donc, les disciples. Ou personne n'a jamais dit qu'Il a dit qu'Il viendrait dans cet √Ęge. Il a dit : " Que t'importe si. en d'autres termes, s'il demeure jusqu'√† ce que je vienne ? " Puis, Il l'enleva et lui fit voir la chose en avant-premi√®re, et lui montra ce qui allait arriver. Oh ! j'aime bien cela. Hummm ! Oh ! la la !

149 Remarquez maintenant, voyons ce que c'√©tait : Aussit√īt je fus ravi en l'esprit, et voici, il y avait un tr√īne dans le ciel, et sur ce tr√īne quelqu'un √©tait assis. Celui qui √©tait derri√®re lui. Puis, il regarda tout autour, et Il lui montra tous les √Ęges de l'Eglise, car Il se tenait au milieu des √Ęges de l'Eglise, de sept chandeliers d'or. Alors, il entendit cette voix, apr√®s que les √Ęges de l'Eglise furent termin√©s, cette voix quitta la terre, et monta. Lorsqu'Il entra dans la gloire, il L'entendit dire : " Monte ici, je te ferai voir ce qui arrivera dans la suite. " Oh ! la la !

150 Cette voix. Parlons de cette voix un instant. J'ai noté ici quelques Ecritures. Allons à I Thessaloniciens 4, et suivez ici ce que cette voix va dire. Oh ! nous savons tous ce qu'elle va dire, sans… avant de le lire, n'est-ce pas ? Nous savons ce qui va arriver. " Au son de la trompette de Dieu, les morts en Christ ressusciteront. " Est-ce vrai ? Vous qui en prenez des notes, c'est dans I Thessaloniciens 4.16 et 17, " la voix ". Cette voix était la voix de Christ. Est-ce juste ? La voix de Christ. ... car la trompette de Dieu sonnera, les morts en Christ ressusciteront premièrement : … nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux., à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.

151 La même voix qui appela Jean, disant : " Monte ici ", la même voix qui dit à Jean : " Monte ici ", c'est la même voix qui appellera l'Eglise un jour(Amen.), qui appellera l'Eglise.

152 De plus, la même voix qui a appelé Jean à monter, c'est la même voix qui appela de la tombe Lazare qui était mort, c'est la même voix de l'Archange. Christ est la voix de l'Archange, " la voix de l'Archange. " Voyez-vous ? Oh ! ce son de la trompette de Christ qui appela Jean à monter, est la même voix qui appela Lazare. Avez-vous remarqué qu'à la tombe de Lazare, Il parla d'une voix forte. ( Il n'a pas juste dit : " Lazare, sors. " [Frère Branham mime un état de faiblesse.-N.D.E.] ) " Lazare, sors " ! Cela l'appela d'entre les morts.

153 Et il répondit : " Me voici ! " Et il ressuscita d'entre les morts, après qu'il fut mort et que son corps eut pourri.

154 Cette même voix a dit à Jean : " Monte ici; Je te ferai voir ce qui est sur le point d'arriver. "

155 C'est la m√™me voix qui se fera entendre quand les morts en Christ ressusciteront : " Car la trompette. " La trompette. Qu'est-ce qu'une trompette ? C'est la voix de Christ, la m√™me qui se fit entendre et l'appela √† monter. Il entendit une voix comme le son d'une trompette dire : " Monte ici. " Voyez-vous comment la r√©surrection se fera ? Ce sera en un instant, en un clin d'oeil. Ce sera la voix d'un son clair, et Il appellera l'Eglise, disant : " Sortez de l√†. " Ce sera une forte voix qui appelle, √ī Dieu, aide-moi √† l'entendre ce jour-l√†.

156 Comme je le dis souvent... Je sais, en tant que mortel, Rodney, je sais qu'une grande porte noire se tient devant moi; elle s'appelle la mort. Chaque fois que mon coeur bat, je suis, √† chaque battement, plus pr√®s de cette porte. Un de ces jours, je dois passer par elle. Mais je ne voudrais pas y passer comme un l√Ęche, criant et hurlant. Je voudrais y entrer, √©tant moi-m√™me envelopp√© de la robe de Sa justice, et sachant ceci, que je Le connais dans la puissance de Sa r√©surrection; qu'un jour lorsqu'Il appellera, je ressusciterai d'entre les morts, quand Il m'appellera pour appara√ģtre l√†-haut, quand la trompette de Dieu sonnera, et que les morts en Christ ressusciteront. Si je suis vivant, je serai chang√© en un instant, en un clin d'oeil, et j'irai avec les autres, √† la rencontre du Seigneur dans les airs. Le son de cette trompette est fort, clair et puissant. Hmm ! Oh ! ce sera le m√™me, le m√™me √† Sa Venue.

157 Il n'y a pas de son incertain en Cela. Il n'y avait rien d'incertain pour Jean, lorsqu'il entendit cette voix dire : " Monte ici ", et il monta. Amen.

158 Lorsque Lazare, d'entre les morts, dans la tombe, alors que son √Ęme √©tait quelque part apr√®s quatre jours de voyage. Je ne sais pas o√Ļ elle √©tait; je ne pense pas que quelqu'un parmi nous le sache. O√Ļ que cela ait √©t√©, cela ne changeait absolument rien. Il a juste appel√© un homme dont les vers avaient rong√© le corps, puant dans la tombe. Cette trompette claire et forte dit : " Lazare, sors ! " Et l√† un homme, mort et pourri, se remua et sortit de la tombe, en marchant. Il n'y a rien de confus √† ce sujet; n'est-ce pas, fr√®re ? Rien de confus en cela.

159 Il en est de même ce soir, lorsque la voix au son clair dit : " Pécheur, repens-toi, Je te donnerai la Vie éternelle. " Repentez-vous, chacun de vous et soyez baptisés au Nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit. C'est cela l'appel. Il n'y a rien de confus à ce sujet.

160 Je témoigne que c'est la vérité. Il y a d'autres témoins, des milliers à travers le monde aujourd'hui, qui témoignent que c'est la vérité. Lorsque la Bible vient, les Paroles de Dieu, chaque Parole de Dieu est une trompette. Chaque son de la Parole est une trompette, la trompette de l'Evangile. Et lorsqu'elle sonne, c'est la vérité. Lorsqu'Elle dit : " Jésus-Christ, le même hier, aujourd'hui et éternellement ", il n'y a rien de confus à ce sujet. Il est le même. Certainement.

161 " Repentez-vous, soyez baptisés au Nom de Jésus-Christ, et vous recevrez le don du Saint-Esprit. " Il n'y a rien de confus à ce sujet.

162 " Celui qui écoute ma Parole, et qui croit à celui qui m'a envoyé, a la Vie éternelle. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort. Quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? " Il n'y a rien de confus à ce sujet, " il vivra ".

163 " Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la Vie éternelle, et Je le ressusciterai au dernier jour. " Il n'y a rien d'incertain à ce sujet, rien, c'est un son clair.

164 Oh ! je le sais, un jour, j'ai entendu cela sonner dans mon pauvre coeur irlandais, moi, un pauvre petit pécheur. Comment cela pouvait-il l'être pour moi ? Mais j'ai cru que c'était un son clair; j'ai accepté Cela. J'atteste que c'est la vérité.

165 Un jour, Il nous appellera de nouveau; nous sortirons de ce monde. Car, il n'y a pas de son confus au sujet de cette trompette. Certainement. Certainement, chaque fois, il n'y a pas de son confus.

166 Il sonne aujourd'hui, quand Il nous appelle; c'est pareil, quand Il nous parle de n'importe quelle chose.

167 Maintenant, retournons au verset : Et un‚Ķ voici, il y avait un tr√īne dans le ciel... (verset 2) ... et quelqu'un y √©tait assis‚Ķ

168 Remarquez, " le tr√īne ", Il √©tait assis sur le tr√īne. Il n'√©tait plus l√† au milieu des chandeliers √† ce moment-l√†, sur la terre. L'enl√®vement avait d√©j√† eu lieu. Il √©tait dans la gloire, assis sur Son tr√īne. J'aimerais que vous remarquiez la suite, nous verrons cela m√™me au chapitre 5; ce n'√©tait pas le tr√īne de mis√©ricorde. Ce n'√©tait plus le tr√īne de mis√©ricorde; c'√©tait le tr√īne de jugement. Ce n'√©tait pas le tr√īne de gr√Ęce. C'est un tr√īne de jugement, car de l√† sortaient du feu, des √©clairs et des tonnerres; ce n'√©tait plus cela; la mis√©ricorde est termin√©e, l'√Ęge de l'Eglise √©tait termin√©. " Que celui qui est souill√© se souille encore; que celui qui est juste pratique encore la justice; que celui qui est saint se sanctifie encore ". Ce n'est plus un tr√īne de mis√©ricorde.

169 Ce soir, le Sang est sur ce tr√īne, et c'est un tr√īne de mis√©ricorde pour chaque p√©cheur qui cherche la mis√©ricorde. Mais en ce jour-l√†, √ßa ne sera pas alors un tr√īne de mis√©ricorde; ce sera le tr√īne du jugement, o√Ļ sera assis un Dieu en col√®re. " O√Ļ... Si le juste se sauve avec peine, que deviendront le p√©cheur et l'impie? " M√™me quand Il entrera dans les Nu√©es de Sa gloire, les montagnes chercheront une place pour se cacher. O√Ļ allons-nous rester, alors ? Oh, pr√©cieux est ce flot
Qui me rend blanc comme neige;
Je ne connais pas d'autre source,
Rien que le Sang de Jésus.

170 Oh ! la la ! Quelle le√ßon ! Pas de sons confus. Et Son tr√īne : Il √©tait assis sur Son tr√īne. (Il n'est plus ici) .

171 Eh bien, c'est autre chose; c'est une preuve que l'Eglise est enlev√©e avant la grande tribulation. Voyez-vous ? Pourquoi ? Le voici sur le tr√īne dans la gloire, et l'Eglise s'en est all√©e, puis vient la tribulation.

172 J'ai toujours dit que du temps de No√©, No√© √©tait dans l'arche avant qu'une goutte de pluie ne tomb√Ęt. Lot √©tait hors de Sodome avant que le feu ne tomb√Ęt. Et l'Eglise sera dans la gloire avant que la bombe atomique ne tombe. C'est juste, c'est avant que la bombe atomique ne tombe.

173 Vous dites : " Qu'en est-il de la premi√®re ? " Cela concernait les pa√Įens, et non les chr√©tiens.

174 Remarquez maintenant. Oh ! Il a terminé Son travail sur la terre, et Il a enlevé Son Eglise, et maintenant Il envoie le jugement. Le monde L'a rejeté, et Il envoie Son jugement. Lui et Son Eglise s'en sont allés dans la gloire.

175 Jean, l√† dans l'√ģle de Pat. Patmos, un r√©v√©lateur pour l'√©glise, a √©t√© le type de l'Eglise qui est enlev√©e dans la gloire, " Monte ici. " Montrant.
Vous dites : " Il représentait l'Eglise ? "

176 Tout celui qui écoute cette Parole, Jean le représentait. Amen. Jean était le représentant du Sang de Jésus-Christ, le témoignage de la Parole. Il était témoin du baptême du Saint-Esprit, et avait une communion personnelle avec Christ, et il représentait l'Eglise tout entière; car tout homme ou toute femme, tout garçon ou toute fille qui a cru en Christ et qui L'a accepté sur les mêmes bases, sera appelé un jour : " Monte ici ", et sera enlevé avant la tribulation. Rappelez-vous que le temps de la tribulation n'a pas encore commencé.

177 Ceci est le temps du jugement. Maintenant, on fait voir √† Jean ce qui arrivera apr√®s l'√Ęge de l'Eglise. Voyez-vous ? C'√©tait donc ainsi.

178 Maintenant, remarquez encore le verset 3 ou plut√īt 2, " Il y avait un tr√īne dans le ciel, et sur ce tr√īne quelqu'un √©tait assis. " Eh bien, le m√™me Esprit qui √©tait sur la terre, √©tait parti et √©tait all√© dans la gloire, et √©tait assis‚Ķ Le m√™me J√©sus qui est avec nous ce soir dans la mis√©ricorde, √©tait all√© dans la gloire et √©tait assis sur le tr√īne. Celui qui √©tait assis sur le tr√īne avait l'aspect d'une pierre de jaspe et de sardoine; et le tr√īne √©tait environn√© d'un arc-en-ciel semblable √† de l'√©meraude.

179 Je vais arrêter, car d'autres frères doivent prêcher. Peut-être que je prendrai ceci dans la matinée, juste ici. Et ainsi, " semblable à de l'émeraude "… Oh ! la la ! Oh ! Il y a des gens presque partout,
Dont les coeurs sont tout enflammés (N'aimez-vous pas cela ?)
...feu qui tomba √† la Pentec√īte,
Qui les a purifiés et les a rendus purs;
Oh, cela br√Ľle maintenant dans mon coeur,
Gloire à Son Nom !
Je suis si heureux de dire que je suis l'un d'eux.

180 Jean, appelé et invité par le Seigneur Jésus, Dieu lui a promis dans le passé, qu'il verrait la Venue du Fils de l'homme. Pierre, Jacques, Jean ainsi que ceux qui étaient présents, lorsque Jésus leur parla et dit : " Quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point qu'ils n'aient vu la Venue du Fils de l'homme. " Il n'a pas dit " tous " ceux qui étaient là, mais " quelques-uns ". Et ils sont allés, quelques jours après cela, et ils ont vu l'ordre de la résurrection en avant-première, ainsi que la Venue du Seigneur.

181 Elie repr√©sentait les saints endormis ( je veux dire Mo√Įse ) √©tant ressuscit√©s. Elie repr√©sentait ceux qui seront enlev√©s. Mais rappelez-vous, il y eut d'abord Mo√Įse, puis Elie. Elie devait √™tre le messager du dernier jour, car c'est par lui et son groupe que viendra la r√©surrection, viendra la... Eh bien, je veux dire, viendra l'enl√®vement. Mo√Įse introduit la r√©surrection, et Elie introduit le groupe enlev√©. Et l√†, tous deux furent bien repr√©sent√©s, l√†-m√™me.

182 Et quelque temps après, ils ont donc remarqué, ils ont vu, et Pierre a dit : " Construisons trois tabernacles. Que certains soient sous la loi, et d'autres soient sous Elie, et allons ( certains ) dans cette direction. "

183 Et comme ils parlaient encore, une voix fit entendre ces paroles et dit : " Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-Le. " Et quand ils regardèrent, ils ne virent que Jésus seul, tout était confondu en une personne. Oh ! et Il était la Lumière, la Vérité, le Chemin, la Porte, l'Arc-en-ciel.

184 Oh, demain nous aurons une importante le√ßon, le Seigneur voulant. Demain nous aborderons les jugements; nous prendrons la pierre de sardoine, et verrons ce que cela repr√©sente, le r√īle que cela a jou√©. Et nous prendrons le-le-le jaspe, et nous prendrons le... oh, toutes les diff√©rentes pierres, et nous les examinerons toutes √† travers Ez√©chiel, nous reviendrons dans la Gen√®se, irons dans l'Apocalypse, puis au milieu de la Bible, pour relier tout cela ensemble, ces diff√©rentes pierres et couleurs et tout. Et ensuite, nous ram√®nerons cela directement √† cela pour voir si cela n'est pas juste. Voyez-vous ? Voir si cela n'est pas la m√™me couleur et tout, simplement la m√™me chose. Et le m√™me Saint-Esprit, le m√™me Dieu, manifestant les m√™mes miracles, les m√™mes prodiges, faisant la m√™me chose juste tel qu'Il a promis.

185 Il parla à Pierre, Jacques et Jean ainsi qu'à ceux qui étaient là, à tous Ses disciples, disant : " Quelques-uns d'entre vous ne mourront point qu'ils aient vu le Fils de l'homme venir dans Son règne. "

186 Il dit à Jean, il dit. Pierre dit : "Que feras-Tu de lui ? " Il dit... " Cet homme, que lui arrivera-t-il ? "

187 Il dit : " Que t'importe, s'il voie Ma venue ? " Et Il le laissa vivre pour voir cela. Apr√®s que les autres √©taient morts et partis, Jean v√©cut pour voir la Venue du Seigneur en avant-premi√®re, en puissance, toute la sc√®ne √† partir de son temps jusqu'√† la fin des jugements, et le commencement du millenium. Jean vit chaque d√©tail, la fin du millenium, et le d√©but de l'√Ęge du r√®gne. Il tient donc Sa Parole, n'est-ce pas ?

188 Nous verrons cela au verset 2. Le Seigneur voulant, le matin, nous commencerons au verset 3. Inclinons la tête.

189 Combien dans cette église, ce soir, savent, mon frère, que ma soeur, que vous serez appelée un jour, que vous soyez prête ou pas ? Que vous soyez prêt ou pas, vous serez appelé pour rencontrer Dieu. Cette trompette sonnera; et alors, elle sonnera pour votre condamnation, puisque à ce moment-là vous ne vivrez plus jamais et vous serez tourmenté dans les puits de l'enfer du diable, peut-être pendant des millions d'années, ou alors on vous appellera là-haut pour rencontrer les saints bénis.

190 Tout aussi s√Ľr que Dieu a tenu Sa Parole envers Pierre, Jacques et Jean; tout aussi s√Ľr qu'Il L'a tenue envers Jean, le bien-aim√©, le r√©v√©lateur; tout aussi s√Ľr qu'Il a tenu Sa promesse envers les √Ęges de l'Eglise, c'est aussi s√Ľr qu'Il a promis que dans les derniers jours, Il enverrait la pluie de l'arri√®re saison et qu'Il ram√®nerait sur la terre le m√™me Esprit qui √©tait en Lui, qu'il y aurait la Lumi√®re au temps du soir et qu'Il manifesterait la m√™me puissance, les m√™mes miracles; et tout ce qu'Il a fait en Son jour, Il le manifesterait de nouveau par cette Porte ouverte dans le dernier jour.

191 Le voil√†. Nous L'avons juste parmi nous maintenant, le Saint-Esprit, J√©sus-Christ, le m√™me hier, aujourd'hui et toujours. Vous √™tes. Cela vous pr√™che; cela vous enseigne; Cela essaie de vous amener √† voir ce qui est vrai et ce qui est faux. C'est le Saint-Esprit Lui-m√™me qui parle par des l√®vres humaines, agissant parmi les √™tres humains, essayant de manifester Sa mis√©ricorde et Sa gr√Ęce.

192 Et si vous ne L'avez pas encore reçu, à cette soirée de la veille du nouvel an, voudriez-vous lever la main vers Dieu et dire : " O Dieu, permets que je reçoive la puissance qui était sur Jean, le révélateur, afin que, lorsque je serai appelé, je paraisse devant Toi en paix comme lui. " Levez la main. Que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse. C'est partout dans l'église. Que Dieu vous bénisse. " Laisse-moi être prêt à répondre à mon appel. "

193 Notre Père céleste, en cette veille du nouvel an, juste dans environ deux heures, et ce sera fini, ce sera une nouvelle année. Ce que nous avons fait au courant de cette année, nous l'avons fait. Et j'ai fait beaucoup de choses dont j'ai moi-même honte; je m'en repens, Seigneur.

194 Et, j'ai fait beaucoup de choses que la plupart de mes fr√®res n'ont pas comprises. Beaucoup de mes fr√®res l√† dans les champs missionnaires ne comprennent pas la raison pour laquelle je les ai faites. Mais, P√®re, je les ai faites parce que j'√©tais conduit √† les faire. Je Te prie, √ī P√®re, de ne jamais me laisser avoir honte de cette conduite. Mais conduis-moi, √ī Seigneur, √† continuer √† agir comme je suis conduit √† le faire. Aide-moi, √ī Dieu, car je cherche sinc√®rement √† conna√ģtre Ta volont√©, afin que je puisse la faire pour apporter ( Comme Tu me l'as montr√© il y a plusieurs ann√©es, quand j'ai quitt√© cette √©glise ) le Pain de Vie au peuple de ce monde. Et j'ai vu cette grande montagne de Pain, et des saints v√™tus de blanc venir de la terre tout enti√®re pour manger de ce Pain de Vie. O Dieu, que je. O Dieu, ne me laisse jamais, jamais faillir pour nourrir les gens du Pain de Vie.

195 B√©nis ces √Ęmes affam√©es qui sont ici et qui ont lev√© la main √† l'instant m√™me. Elles sont √† la recherche de plus de Vie. Je Te prie de les remplir du Saint-Esprit, √ī Seigneur, chacun d'eux. Accorde-le, √ī Dieu. B√©nis-les. Aide nos fr√®res partout.

196 Bénis nos frères dans le ministère qui s'apprêtent à venir encore, maintenant dans quelques instants, d'autres vont parler. Nous prions qu'ils nous distribuent le Pain de Vie ce soir, Père, pendant que nous suivrons attentivement et avec révérence pour entendre la voix. Accorde-le.

197 Bénis-nous. Et puisse l'aube de ce nouvel an, avec de nouvelles espérances, apporter de nouvelles pensées, de nouvelles révélations, une nouvelle force, oh, tout. Puissent Tes bénédictions et Tes promesses nous être renouvelées encore, Seigneur. Nous nous abandonnons avec notre prière entre Tes mains. Au Nom de Jésus-Christ. Amen.

198 Merci, mes frères et soeurs. Merci. [Pendant que frère Neville fait les commentaires, frère Branham loue le Seigneur-N.D.E.] Gloire à Dieu ! Oui. Amen. Amen. Frère Beeler est de retour.

EN HAUT