ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS LANGUE

Prédication Le Ministère expliqué de William Branham a été prêchée 62-0129 La durée est de: 31 minutes .pdf La traduction Shp
Télécharger:    .doc    .pdf    .pdf (brochure)   
Voir les textes français et anglais simultanement
Voir le texte anglais seulement

Le Ministère expliqué

1 Je n’ai rien à faire ici, pour prendre le temps de frère Brown et des autres. Mais j’apprécie vraiment cette occasion d’être à Phoenix, et – et c’est… Il n’y a aucun moyen pour moi d’exprimer les sentiments que j’éprouve envers les gens qui sont ici à Phoenix, ceux qui se sont rassemblés ici (c’est pareil à ce que j’éprouve partout envers les gens), et la communion que nous avons eue cette semaine – ou plutôt la semaine passée parmi les églises de la place.
J’ai eu à visiter dix églises différentes, trois ou quatre différentes organisations. Et la communion parmi les frères était certainement formidable. Je me souviens quand frère William est arrivé ici. Je pense qu’il venait à peine de chez les Mayo, et nous avons passé un moment ensemble.
Maintenant, en parlant de cette convention… Et bien des fois, j’ai parlé avec les hommes d’affaires. Une fois quelqu’un m’a demandé, il a dit : «Hé! vous êtes prédicateur. Qu’avez-vous à faire avec un homme d’affaires?»
J’ai dit : «Je suis un homme d’affaires.»
Et il a dit : «Quel genre d’affaires faites-vous?»
J’ai dit : «Les assurances – l’assurance. L’assurance vie.» Si quelqu’un s’intéresse à une police d’assurance, j’aimerais en parler avec lui après le service.

2 Une fois, un agent d’assurances est venu chez moi. Et nous étions de bons amis, nous allions à l’école ensemble. Il s’appelle Wilbur Snyder; il se peut qu’il soit ici ce soir. Alors, il m’a dit; il a dit : «Billy, je voudrais te proposer une police d’assurance.»
Bien, j’ai éprouvé un petit sentiment drôle à ce sujet. Et je... Pas à son sujet, mais juste au sujet d’assurer ma vie. Elle est déjà assurée. Alors, je lui ai dit : «Wilbur, ai-je dit, je n’ai pas ce genre d’assurance, je ne le pense pas.» J’ai dit : «J’ai une police d’assurance et, ai-je dit, je crois que ça suffit.»
Et il a dit : «Oh, tu es déjà assuré, Billy?»
Et j’ai dit : «Oui, oui, oui.»
Et mon épouse m’a regardé comme pour dire : «Que lui est-il arrivé?»
Et il a dit : «Tu as une... Quel genre d’assurance as-tu, Billy?»
J’ai dit : «L’assurance bénie, Jésus est mien.»
Et il a dit : «Billy, cela ne te placera pas là au cimetière.»
J’ai dit : «Cela m’en fera sortir. Je ne me soucie pas de comment je vais y aller. Je ne me soucie pas de comment je vais y aller. J’y serai. Le problème, c’est d’en sortir.»
Donc, cette police d’assurance dont je parle... Je suis donc un homme d’affaires. Je suis si heureux d’être associé avec ces gens qui ont – qui ont la même police d’assurance : l’assurance de la Vie Eternelle.
Et maintenant, hier, c’était pour moi la première fois de chercher donc à ce que… voir… le Saint-Esprit parle dans l’une de ces conventions.

3 Et je vous assure, eh bien, nous sommes là, bien détendus, criant, et continuant ainsi avec les autres, passant un bon moment. Et c’est donc un peu difficile. Généralement, dans ce genre de services, je ne mange pas peut-être pendant un jour ou deux, j’arrive à la réunion et je me tiens là. C’est une chose mystérieuse, pourtant, je sais qu’elle vient de Dieu. Je suis sûr que cela vient de Dieu.

4 Quand j’étais un petit garçon, juste après ma naissance... Vous avez lu mon histoire, comment cette Lumière était suspendue au-dessus du petit lit où j’étais né. Ma mère et mon père n’en savaient rien. Et plus tard, alors que je n’étais qu’un petit enfant, cette Lumière m’a parlé, disant : «Ne bois jamais, (Cela... simplement) ne fume jamais, ni ne te souille d’aucune manière. Il y aura un travail à faire quand tu seras plus âgé.» Cela a continué.
Et les membres de ma famille pensaient que peut-être... Au début, quand j’ai commencé à avoir des visions, eh bien, j’allais dire à ma mère : «Tu sais, je – j’ai vu telle ou telle chose se produire.»
Elle disait : «Billy, tu t’es endormi.»
«Non, maman, je ne me suis pas endormi.» Et nous voyions cela arriver exactement comme tel.

5 Et, mes amis chrétiens, nous ne savons pas quelle sera notre dernière réunion. Si nous nous rencontrons ici l’année prochaine – j’espère que nous nous rencontrerons –, mais sans doute que certains d’entre nous ne seront plus là; nous aurons eu à partir avant l’année prochaine. Dans un groupe de beaucoup de gens comme celui-ci, où il y a la maladie, des personnes âgées et tout... Et il nous faudra tous faire face une fois de plus à notre témoignage là-bas. Il nous faudra donc être sincères.

6 J’ai apprécié ce que frère Ford a dit il y a quelques instants. Il n’y a qu’une seule chose qui est vraie, et c’est la Parole de Dieu. C’est tout à fait vrai. Accrochez-vous-Y. Alors, «Si vous demeurez en Moi, et que Mes Paroles demeurent en vous, alors demandez ce que vous voulez.»

7 Maintenant, voici ce qui a toujours été mon avis, mes amis : si jamais Dieu a été Dieu, Il reste toujours Dieu. Et s’Il ne tient pas Sa Parole, alors, Celle-ci ne vaut rien.

8 C’est comme un jeune homme une fois, il est allé à l’université pour devenir prédicateur. Et, en son absence, sa mère est tombée gravement malade. Et elle a envoyé un message à l’université pour obliger son fils à regagner la maison, parce qu’on pensait que la mère allait mourir. Et puis, le lendemain matin, un autre télégramme lui est parvenu en ces termes : «Elle va très bien.»
Environ une année après, le garçon est rentré passer un séjour à la maison. Il a dit : «Maman, je voudrais savoir ce que le médecin a fait pour toi, et qui était ce médecin. C’était un cas de guérison de pneumonie la plus instantanée que j’aie jamais appris.»
Et elle a dit : «Oh, mon fils, a-t-elle dit, ce – ce n’était pas un médecin.» Elle a dit : «Et d’ailleurs, c’était un médecin.»
Il a dit : «Comment s’appelle-t-il?»
Elle a dit : «Dr Jésus.»
Il a dit : «Eh bien, tu veux dire Jésus, le Christ?»
Elle a dit : «Oui.» Elle a dit : «Tu sais là où ce petit groupe de gens, là au bord de la rue, a cette petite mission?»
«Oui.»

9 Elle a dit : «Un soir, ils tenaient une réunion là-bas. Et ils avaient une réunion de prière. Et le médecin m’avait dit que je ne pourrais pas me rétablir. Mon cas était fort avancé.» Et elle a dit : «Ils ont dit qu’ils s’étaient sentis conduits à venir là prier pour moi.» Et elle a dit : «Tu sais quoi, mon fils?» Elle a dit : «Gloire à Dieu, Jésus m’a guérie.»
Et alors, le jeune homme a dit : «Maman, Tsk, tsk, tsk, tsk, c’est ridicule. Ça alors, tu as même adopté leurs manières. Tu ne devrais pas te comporter ainsi.»
«Oh, fit-elle, mais, mon fils, cela se trouve bien dans la Bible.» Elle a dit : «Ils m’ont lu cela dans la Bible même. Eh bien, j’ai dit... »
«Maman, a-t-il dit, tu... ce – ce n’est pas vrai. Ces gens-là sont des illettrés. Ils – ils ne comprennent pas la Bible.» Il a dit : «Nous avons appris ces choses à l’université.» Il a dit : «Ils ne compre-... »
Elle a dit : «Mon fils, attends juste une minute. J’ai noté cela.» Elle retrouva le passage et lit Marc 16. «Ils imposeront les mains aux malades et les malades seront guéris.»
«Oh, a-t-il dit, maman, tu sais, nous avons appris à l’université que Marc 16, à partir du verset 9 jusqu’en bas, n’est même pas inspiré.»
Elle a dit : «Alléluia! Alléluia!»
Il a dit : «Maman, qu’as-tu?»

10 Elle a dit : «J’étais en train d’y penser. Si Dieu a pu me guérir avec une Parole non inspirée, que pourrait-Il faire avec Celle qui est vraiment inspirée?»
Ainsi, frère Ford, je crois qu’Elle est entièrement inspirée. Et c’est ça, son but.
J’ai presque quitté le champ, laissant la réunion; en effet, c’est vraiment terrible à la maison. Les gens viennent de partout. Et il n’y a rien... Je ne peux pas fabriquer une vision. Il faut que Dieu la donne.

11 Mais que nous... Combien parmi vous ont déjà vu cette photo? On l’a donc reproduite à maintes reprises. Je pense qu’il y a des centaines de gens ici qui l’ont. Cela est allé à Washington D.C., par le – le service de J. Edgar Hoover, George J. Lacy qui s’occupent des empreintes digitales et des documents pour le FBI. Cela a été reproduit à maintes reprises. C’est une petite Lumière d’à peu près cette grandeur, une Lumière vivante couleur d’ambre. Et c’est Celle qui m’a toujours parlé.

12 Et examinons. Si ce n’est pas scripturaire, alors mettez cela de côté. Si jamais j’apporte quelque chose devant vous, comme une doctrine ou un enseignement, qui ne se trouve pas dans la Bible, oubliez cela, car ce n’est pas vrai. Et si le – un ange (peu m’importe combien il paraît réel et combien il est inspiré), s’il parle contrairement à la Parole de Dieu, laissez-le tranquille. Il n’est pas de Dieu.
Galates 1.8 dit : «Si un ange du ciel prêche une autre doctrine que celle-ci, ce qui est déjà enseigné, qu’il soit anathème.» Nous ne – nous n’acceptons que ce que Dieu...
Maintenant, nous voyons que, dans la Bible, quand Dieu conduisit les enfants d’Israël à travers le désert...

13 (Eh bien, je ne prends pas le temps de frère Brown, j’espère.) Mais quand... Je sais que c’est dur d’être là sous pression. Et un ministre devrait se trouver quelque part à l’écart dans une pièce, puis venir directement devant son assemblée, sortant de la fraîcheur de Dieu, et – et ayant été seul en train d’étudier. Et je sais que c’est dur.

14 Ainsi, quand Dieu conduisit les enfants d’Israël de l’Egypte... Rappelez-vous, l’Ange de l’alliance était la Colonne de Feu. Nous le savons tous. Elle était l’Ange de l’alliance. Et nous savons que c’était Jésus-Christ. Et nous voyons que Moïse quitta l’Egypte, regardant l’opprobre de Christ comme une richesse plus grande que ce que Pharaon pouvait lui offrir en Egypte.

15 Nous voyons que quand cet Ange a été manifesté, Il était le Fils de Dieu. Il s’est tenu sur la terre. Nous connaissons les oeuvres qu’Il a accomplies quand Il était ici sur terre. Nous voyons que Son… qu’Il devait être le Messie, et le Messie avait un signe qui devait Le suivre. Et c’était le signe du prophète, car on avait toujours appris à Israël à croire ses prophètes. Quand Il était ici, Il avait dit : «Je viens de Dieu, et Je retourne à Dieu.»

16 Après la mort, l’ensevelissement et la résurrection du Messie, Paul était sur son chemin vers Damas. Et en route, Paul fut terrassé par une Lumière, la Colonne de Feu. Maintenant, souvenez-vous, Il était d’abord la Colonne de Feu, puis Il a été fait chair, ensuite Il est retourné à Dieu. Et alors, voici que Paul voit Cela. Personne d’autre ne L’a vu, excepté Paul.

17 Vous savez, il peut vous arriver plusieurs fois de voir des choses que d’autres n’ont pas – n’arrivent pas du tout à voir. Ces soldats, ou peu importe qui c’était, ces gardiens du temple qui étaient avec Paul, n’avaient pas vu cette Lumière. Mais Elle était si réelle pour Paul qu’Elle lui a abîmé les yeux. Et Paul s’est écrié, il a dit… il a dit… D’abord, une voix s’est fait entendre depuis la Colonne de Feu, elle a dit : «Saul, Saul, pourquoi Me persécutes-tu?»
Et il a demandé : «Qui es-Tu, Seigneur?»

18 Et Il a dit : «Je suis Jésus, et il te serait dur de regimber contre les aiguillons.» Combien ont déjà lu cela? Certainement.

19 Donc, Il était sous la forme de l’Esprit, Il a été manifesté dans la chair pour ôter les péchés, Dieu. Il est retourné à Dieu, l’Esprit. Et maintenant, quand ils L’ont photographié aujourd’hui, avec nous, le peuple du Seigneur, c’est la même Colonne de Feu…

20 Eh bien, le seul moyen de prouver que c’est la même Colonne de Feu, Cela doit accomplir les mêmes oeuvres si c’est la même Colonne de Feu, l’Esprit de Dieu. Jésus a dit : «Encore un peu de temps et le monde ne Me verra plus, mais vous, vous Me verrez, car Je serai avec vous, même en vous jusqu’à la fin du monde.» Hébreux 13.8 dit : «Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement.» Alors, si cet Esprit ne produit pas la Vie de Christ, ce n’est donc pas l’Esprit de Dieu.

21 Eh bien, si je me tenais ici avec des cicatrices des clous dans les mains, et – et avec des empreintes de – partout sur la tête ici avec… causées par la couronne d’épines, et que je vous dise que l’Esprit de Dieu est sur moi, cela ne rendrait pas la chose pour autant vraie. Mes mains peuvent effectivement avoir des cicatrices. Ça, ça ne sera pas une évidence. Mais quand vous pouvez dire que l’Esprit de Dieu est en nous, alors les oeuvres de Dieu seront manifestées dans notre vie. En d’autres termes, si un arbre… Si un cep… Il est le Cep (Saint Jean 15); nous, nous sommes les sarments. Or, le cep ne porte pas de fruits, ce sont les sarments qui en portent. Mais ces derniers tirent leur sève du cep.

22 Or, sur la terre, Jésus n’a pas d’autres mains que les vôtres et les miennes. Il n’a pas d’autres… ou d’autres bouches sur la terre que la vôtre et la mienne. Alors, nous recevons la vie par l’Esprit de Christ. Et si la Vie qui est dans le Cep est dans le sarment, celui-ci produira les fruits qui sont dans le Cep. Certainement. Nous savons que… souvent, des centaines de gens, venant de partout, de toutes les nations…

23 Maintenant, avant de m’asseoir, j’aimerais dire ceci. Souvent les gens viennent comme ceci. Il y a un homme quelque part ici ce soir (je suppose). Il est venu à la maison il n’y a pas longtemps – juste pour vous donner une petite illustration. Frère Welch Evans, je pense qu’il est ici. Etes-vous ici, frère Evans? Levez la main si vous êtes là. Oui, là contre le mur. Il vient – il roule sur une distance d’environ sept cents miles [1126 km – N.D.T.] aller simple chaque dimanche, quand je dois prêcher au tabernacle. Juste un voyage d’environ mille cinq cents miles [2413,5km – N.D.T.] le dimanche – il se met en route le samedi et rentre chez lui le lundi ou le mardi.

24 Il a une nouvelle voiture break. Il l’a amenée à Louisville. Et il y a un – il y avait un grand réseau de voleurs à Louisville. Et ils volaient – ils volaient des voitures, les amenaient à Bowling Green, situé à environ cent dix-huit miles [190 km – N.D.T.] vers le sud, les amenaient dans un atelier de peinture, ils les faisaient peindre et les évacuaient. Et dans le Kentucky, vous n’êtes pas obligé d’avoir un titre de propriété pour vendre une voiture. On prélève le numéro du moteur et on vous établit un titre de propriété. Et oh, c’était un réseau terrible.

25 Monsieur Evans, sans le savoir, entra dans la – dans la cafétéria Miller, laissant sa voiture ouverte. Et il entra dans la cafétéria, et quand il en est ressorti, son enregistreur, leurs habits, leur voiture et tout avaient disparu. Lui et frère Fred Sothmann…

26 Et alors, ils se sont concertés. Ne sachant que faire, ils se sont dit : «Allons voir frère Branham.» Ils sont venus là, chez moi.
J’ai dit : «Bien, je ne sais pas. Nous allons simplement prier.»
Eh bien, il se peut que vous pensiez que ce n’est pas là la chose à faire. Mais c’est en s’agenouillant et en priant; moi, je ne peux pas faire que cela se produise. C’est Dieu qui doit le faire. Je n’ai pas le contrôle de cela; c’est cette Chose qui me contrôle. Voyez?

27 Alors, j’ai vu la voiture sur la route, roulant en direction de Bowling Green. Un jeune homme la conduisait. Il portait un blouson et une cravate brune. Je me suis mis à prier juste quand la vision défilait. Cet homme a fait demi-tour sur la route. Cet homme ayant été un chrétien, le Saint-Esprit l’a arrêté, lui a fait faire demi-tour, et j’ai vu là où il a parqué la voiture. J’ai dit à monsieur Evans : «Allez à tel endroit, et vous y trouverez votre voiture. Et vous avez bien rempli votre réservoir.»
«Oui.»
«Il sera à moitié vide, parce qu’il a roulé sur une distance d’environ cent miles [160,9 km – N.D.T.]
Monsieur Evans s’est retourné, il est parti de là. Je l’ai retenu là pendant un moment jusqu’à ce que la vision a disparu. Monsieur Evans, en route vers chez monsieur Sothmann… Juste au bord de l’avenue, il est venu de Louisville jusqu’à Jeffersonville, de l’autre côté de la rivière, il a parqué la voiture juste à cet endroit-là, et elle se trouvait là avec les clefs de contact dedans, prête. Est-ce vrai, monsieur Evans?

28 Voyez, la prière. J’aimerais vous dire que vous n’êtes pas obligé d’avoir une vision. Mais priez tout simplement. Voyez? Le Saint-Esprit a convaincu cet homme et lui a fait faire demi-tour.

29 La même chose s’est passée là, quand ce – à Mexico, avec le petit bébé là, le petit bébé qui était mort cette même nuit-là, la petite mère dont je vous ai parlé. Le bébé avait rendu l’âme.

30 Notre Seigneur a fait la même chose quand Il était ici sur terre, quand l’esprit de Lazare était parti quelque part pendant quatre jours. Mais par le Saint-Esprit, Il a ramené l’esprit d’Elie – de Lazare.
Souvent les gens viennent, pour toutes sortes de choses, et disent – posent différentes questions.

31 Tenez, quelques… Frère Fred Sothmann, je crois l’avoir vu debout, là à la porte. Il avait… Une chose, vous pouvez comprendre ce que je veux dire. Nous ne croyons pas au fait de prendre un don de Dieu, et d’en faire un oui-ja [une tablette magique. – N.D.T.]. Vous ne devriez pas faire cela. Juste pour les cas… Et Dieu ne mettra pas cela en action de cette manière. Il faut Dieu pour le faire agir après tout.

32 Quelques amis allaient venir le voir. Le camping-car était fermé à clef. Il n’avait pas… Il ne parvenait pas à retrouver les clefs pendant deux ou trois jours. Il était hors de lui; les gens allaient venir.
Il a téléphoné. Il a dit : «Frère Branham, une fois, les fils de Jesse étaient allés chercher des mules, et ils n’arrivaient pas à les retrouver. Ils sont donc allés auprès de Samuel, et ils lui ont demandé où elles se trouvaient. Et Samuel leur a dit que les – les mules étaient déjà retrouvées.» Il a dit : «Voudriez-vous demander à Dieu où sont les clefs?»
J’ai dit : «Allez à la garde-robe (après la prière), regardez dans un petit pull-over que vous portiez il y a quelques jours.» Et là se trouvaient les clefs.

33 Voyez, qu’est-ce? Tout ce que cela signifie, mes amis, c’est que Dieu reste toujours tout aussi Dieu que jamais. Voyez? Maintenant, nous – nous devons faire face à cela. Nous devons croire cela. Nous devons savoir que c’est la vérité. Mais ces dons ne peuvent opérer que… Et ils ne peuvent pas opérer par l’effort d’un individu. Il faut la foi d’un autre individu pour faire opérer ce don.

34 La femme qui toucha Son vêtement… Eh bien, beaucoup de gens Le touchaient, mais la foi de cette femme L’a touché. Et lorsque la foi L’a touché, c’était… La femme ne L’a pas exactement touché, Lui; elle a touché Dieu. Et c’est ce qui a produit les résultats.

35 C’est toujours ainsi. Si votre foi peut Le toucher, alors ce genre de don, c’est juste un – un discernement par lequel Dieu répond au travers d’un individu. Pour que vous… Beaucoup parmi vous ont levé la main pour signifier que pour vous, c’est la première fois de voir Cela. Eh bien, Jésus a promis que ce don retournerait à l’église avant la fin des temps.

36 Je parlais à frère Demos, il y a quelques instants, d’un passage des Ecritures, lequel, si seulement vous le saviez, et j’espère que vous le savez… Quand vous voyez ces braves frères des églises dénominationnelles, les Episcopaliens, les Presbytériens, les Méthodistes venir pour chercher ceci, ne connaissez-vous pas vos Ecritures, qu’arrive-t-il alors? Ne… Ce n’est pas mon intention de réprimander quand je me tiens ici et que je dis ces choses, mais c’est pour votre bien.

37 Eh bien, aussitôt que j’ai dit cela, le Saint-Esprit s’est mis à Se mouvoir juste ici maintenant. Combien ont déjà vu cette photo? Quand je vous rencontrerai à la barre du jugement, vous verrez si ceci n’est pas la vérité. Cette même Lumière n’est pas à deux pieds [60,96 cm – N.D.T.] de l’endroit où je me tiens maintenant même. C’est vrai. Qu’est-ce? C’est le Seigneur ressuscité que Paul a rencontré sur le chemin de Damas. Cela produit Sa vie. Je ferais mieux de m’asseoir.

38 Combien croient réellement cela de tout leur coeur? Je – je sais que vous croyez. Une seule de ces visions vous rend plus faible que vous ne le seriez si vous étiez debout ici à prêcher pendant trois heures.

39 Jésus… Quand le Père veut montrer une vision… Eh bien, quand Lazare était mort, le Père avait montré à Jésus ce qui allait se passer.

40 Maintenant, souvenez-vous, dans Jean 5.19, Jésus dit : «En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de Lui-même, Il ne fait que ce qu’Il voit faire au Père; le Fils aussi le fait pareillement.» Combien savent que ça, c’est l’Ecriture? Donc, Jésus-Christ n’a jamais fait quoi que ce soit avant que Dieu le Lui ait d’abord montré. Est-ce vrai? Donc, ce n’est pas moi qui dis – qui fais les oeuvres, c’est Mon Père qui demeure en Moi. Eh bien, nous savons que c’est vrai. C’est toujours l’Esprit de Dieu.

41 Eh bien, Il a vu Lazare en vision, mais Il a poursuivi Son chemin jusqu’à ce qu’Il a su que Lazare était mort. Il l’a dit, puis Il est rentré. Il n’a rien dit au sujet de devenir faible. Mais une petite femme qui était atteinte d’une perte de sang a touché Son vêtement, et Il a dit : «Je sais qu’une force est sortie de Moi.» Pourquoi?

42 Ecoutez, mes amis. Cette fois-là, c’était Dieu qui utilisait Son don au profit de Lazare; la fois suivante, c’était la femme qui utilisait le don de Dieu par sa foi à elle. Comprenez-vous? Voyez, la femme, sa… Jésus n’a jamais dit – ne s’est jamais retourné pour dire : «Eh bien, maintenant, vous savez que j’ai la puissance, c’est donc Moi qui t’ai guérie.» Il a dit : «Ta foi t’a sauvée. Ta foi… » C’était sa foi qui avait fait cela.

43 Je ne sais comment je peux le rendre plus clair pour vous, plus que de vous dire que – que ce même Dieu… Cela n’est pas avec moi seulement. S’Il n’était qu’avec moi et non avec vous, eh bien, cela ne se produirait jamais. Il faut vous et moi ensemble. Il vous faut avoir la foi. Il me faut avoir la foi. Et un don, c’est juste comme passer dans un – de la première vitesse à la quatrième vitesse. Voyez, c’est juste savoir changer de vitesse; c’est ça le don. C’est toujours la même personne, mais qui introduit simplement son âme dans la Présence de Dieu pour voir simplement ce qu’Il va dire.

44 Maintenant, je sais qu’Il est ici. Croyez-vous cela? Ayez foi. Croyez en Dieu. Hier, c’était difficile. C’est à peine si je pouvais… C’était pour moi la première fois; j’étais un peu nerveux. Je ne savais pas que c’était sur le point de se produire. Mais il y a ici même, maintenant, des gens qui peuvent être guéris. Combien de malades là-bas sont réellement… dans leur coeur peuvent accepter qu’ils sont en train de prier maintenant même? Levez la main. Certainement.

45 La dame assise juste ici. Elle prie pour sa fillette. C’est madame Boggs. Cette hémorragie, si vous croyez cela de tout votre coeur, s’arrêtera. Croyez-vous cela, madame Boggs? Que votre enfant va être guérie?

46 Je vois une Lumière suspendue là derrière. Elle est au-dessus d’un homme qui doit certainement mourir s’il n’a pas la foi. En voici la raison : hier, une femme avait sollicité la prière pour cet homme. Il a un cancer sur le visage, et il est en train de prier. Son nom, c’est monsieur Peterson. Si vous croyez de tout votre coeur, Dieu va vous guérir. Allez-vous accepter cela, monsieur? Allez-vous le faire? Levez-vous. Que Dieu vous bénisse. L’homme… Je ne l’ai jamais vu de ma vie. Je n’ai jamais entendu parler de lui; je n’ai jamais su quoi que ce soit à son sujet. Si – si nous sommes inconnus l’un à l’autre, monsieur, qui que vous soyez, levez la main, si c’est vrai.
Croyez-vous? Priez simplement. Je vous le demande au Nom de Jésus. Soyez bien respectueux un moment. Priez simplement. Que chacun prie. Ayez simplement foi.

47 Je pensais que c’était Florence, mais ce n’est pas elle. C’est une femme plus âgée. C’est votre mère. Je ne l’ai jamais vue de ma vie, à ce que je sache. Elle m’est inconnue. Mais entre vous et moi se tient votre mère. Elle est en train de perdre la vue, quelque chose cloche dans ses yeux, on dirait la cataracte dans ses yeux. Croyez-vous? Maintenant, elle a disparu. Eh bien, soeur Shakarian, vous savez que je ne connais pas vos parents, votre famille. Je ne les ai jamais vus.

48 Il y a une petite dame assise juste ici. Elle a des problèmes spirituels au sujet desquels elle prie. Elle est grisonnante. Ô Dieu, ne la laisse pas manquer cela. Elle prie aussi pour quelqu’un d’autre. Elle n’est pas d’ici. Elle vient d’une autre ville, une ville côtière. Elle est de Los Angeles. Elle s’appelle madame Pascoe. Levez-vous. Cela ne vous dérangera plus jamais. Votre foi vous a sauvée. Que Dieu vous bénisse. Ne doutez plus jamais. Ne doutez plus jamais. Il est ici. AINSI DIT LE SEIGNEUR. Je vais quitter pour un moment. Je reviens bientôt. Juste pour me… C’est partout maintenant. Vous voyez? Je vais revenir juste dans une minute… Je vais revenir. [Frère Branham quitte la chair pendant un moment. – N.D.E.]

49 Le Seigneur m’a dit quand je me suis tenu là derrière, Il m’a dit : «Prie, prie.» Je – je sais… Ne pensez pas que je suis hors de moi-même. Je ne le suis pas. Je sais où j’en suis. Eh bien, s’il y a un critiqueur qui veut critiquer, c’est le moment pour vous de vous lever.
Vous, la petite soeur, là, venant de Long Beach, ne vous inquiétez pas. Tout est fini maintenant. Ayez foi.
Maintenant, j’aimerais que vous vous imposiez les mains les uns aux autres. Le Dieu qui a dit ces choses connaît tout ce qui est bien. Certainement. La Bible…

50 Un homme peut venir dire n’importe quoi. Cela peut être vrai ou faux. Mais quand Dieu confirme que c’est la vérité, alors c’est la vérité. La Parole de Dieu est la vérité. Tout le reste est faux si c’est contraire à la Parole de Dieu. La Parole de Dieu dit : «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru; s’ils imposent les mains aux malades, les malades seront guéris.»

51 Notre Père céleste, je fais ceci uniquement sur Ton ordre, Seigneur. C’est comme si tout cela était en dehors du programme normal. Mais quand Tu T’es déplacé là au coin dans ce bâtiment, Tu as dit : «Retourne, prie.» Je fais seulement ce que Tu m’as dit de faire, Seigneur. Je prie que le Saint-Esprit, en ce moment même, secoue cet auditoire de telle façon que les gens se rendent compte que le Seigneur Jésus ressuscité et vivant est au milieu de nous, ce soir, Se mouvant au-dessus de nous, au travers de nous, en nous.

52 Regarde, Seigneur, ils se sont imposé les mains les uns aux autres. Et ils ont besoin du Saint-Esprit. Ils ont besoin de la guérison, beaucoup de problèmes… Puisse le Dieu qui vient de parler dans ces visions, puisse le Dieu qui a ressuscité Son Fils Jésus-Christ, et qui nous L’a présenté en ces derniers jours, puisse-t-Il venir dans la puissance de la résurrection guérir chaque personne qui se trouve dans la Présence divine. Guéris chaque personne, et remplis-les du Saint-Esprit. Seigneur, j’offre cette prière par obéissance à Ta volonté, au Nom de Jésus-Christ. Amen.

EN HAUT