ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS



Prédication Jésus-Christ Est Le Même Hier, Aujourd’hui Et Eternellement / 52-1027 / Edmonton, Alberta, Canada // SHP 1 hour 3 minutes PDF

Jésus-Christ Est Le Même Hier, Aujourd’hui Et Eternellement

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Merci, Frère Baxter. Bonsoir, mes amis. C’est un grand privilège d’être ici ce soir à Edmonton. Après avoir eu un grand réveil ici il y a quelques années, ça a toujours été le désir de mon coeur de revenir auprès de mes très aimables amis d’Edmonton. J’ai apprécié vos lettres depuis que j’étais parti, tout ce que vous avez fait, prier pour moi, et le succès de l’oeuvre de Dieu. Et nous nous sommes dit que ce serait très agréable ce soir si nous pouvons nous arrêter pour partager avec vous les bénédictions de Dieu en cette unique soirée. J’aurais voulu rester plus longtemps; je dois vite rentrer à la maison. Je dois quitter à deux heures du matin, être en route, me dépêcher de rentrer pour une autre réunion. Et on est constamment en déplacement depuis que nous sommes partis d’ici, et le Seigneur a été bon envers nous, en nous aidant à assister Son peuple.
Je suis reconnaissant pour ce groupe de prédicateurs ici à l’estrade ce soir et beaucoup d’autres des groupes qui sont représentés ici. Et vous m’êtes toujours très chers. Vous êtes des enfants de Dieu.
J’ai toujours reconnu ceci, et j’ai vu ça dans ma vie de ministre. Si vous allez... Si vous voulez servir Dieu, servez Son peuple. C’est ainsi que vous servez. Quand nous nous aimons les uns les autres, nous aimons Dieu. Et j’aime Son peuple, je fais de tout mon mieux pour essayer de représenter notre Seigneur Jésus-Christ auprès d’eux par Ses miséricordes et de Ses puissances divines qu’Il a accordées à l’église en ce dernier jour.
E-2 Maintenant, j’ai été très emporté par le sermon de frère Baxter de ce soir. C’est la première fois, depuis qu’il est organisateur des réunions, que je me retrouve donc à l’estrade pour l’entendre prêcher; la première fois, depuis que je connais monsieur Baxter, ça fait des années, environ cinq ans. Il est toujours arrivé que lors des réunions, je suis dehors en train de prier, je me prépare, je cherche Dieu, je prie et je jeûne avant la réunion. C’est généralement ça la procédure. Je ne viens jamais à la réunion avant le temps de venir, sous l’onction du Saint-Esprit, pour me mettre directement à prier pour les malades. Et j’aime certainement la façon dont il a présenté cela, c’est ainsi que j’ai toujours cherché à présenter cela aux gens. Mais beaucoup de magazines et autres m’ont présenté comme un guérisseur divin, et tout. Mais, amis, cela est faux: je suis votre frère. Je–je ne suis pas un guérisseur divin; je suis juste l’un de vous, si vous me le permettez. Que Dieu soit béni de m’avoir introduit dans la bergerie.
E-3 Il y a beaucoup d’hommes ici présents, ils sont à côté de moi, ils prêchaient probablement l’Evangile alors que j’étais un enfant. Je me sens très humble de me tenir ici ce soir devant des prédicateurs avancés en âge, qui avaient prêché la Parole si longtemps, qui ont pavé la route et qui me l’ont rendue facile à parcourir. Et s’ils n’avaient pas prêché la guérison divine avant que ceci soit manifesté? Il y aurait alors... J’aurais eu une–une route difficile à parcourir. Mais grâce à leur assistance, ce pour quoi ils ont pris position, je suis venu pour confirmer ce qu’eux avaient prêché. Et je suis très reconnaissant à ces frères, je pense qu’un jour, quand la vie sera complètement terminée, que la dernière prière aura été offerte ici sur terre, que la Bible sera fermée, nous atteindrons le bout de la route, nous entrerons dans Ses joies là-haut...
Je me demande simplement quand ce grand souper sera dressé, le dernier souper... Tout au long des lignes mesurant des milliers de kilomètres, nous serons assis de part et d’autre de la table. Je vous assure, ça va être un moment glorieux, n’est-ce pas? Nous nous regarderons par-dessus la table et nous verrons ces vétérans qui avaient combattu pour gagner le prix et qui ont navigué sur des mers ensanglantées. Je pense que nous nous serrerons la main les uns aux autres, et sans doute qu’un peu de larmes nous couleront sur les joues, mais le Roi apparaîtra, Il essuiera les larmes de nos yeux et dira: «Ne pleurez pas; tout est terminé maintenant. Nous sommes à la Maison.» C’est ce que j’attends impatiemment, amis, ce jour-là.
E-4 J’ai essayé sous l’opposition, évidemment bien souvent, de présenter Jésus-Christ comme un Guérisseur. Souvent, j’ai été mal compris, les gens m’appellent le guérisseur. Mais je ne peux guérir personne, et il n’y a personne sur terre qui puisse guérir un autre. La guérison réside uniquement en Jésus-Christ. Voyez? Voyez?
Tenez, récemment, je lisais un article dans un journal pour voir... Et c’est ce qui amène beaucoup de gens... Sans doute qu’il y a des fondamentalistes et autres, assis ici ce soir. J’ai grandi, j’ai été élevé, j’ai été ordonné dans une église fondamentaliste. Vous savez que j’étais baptiste. Mais voici...
E-5 Souvent, voici ce qui les amène à critiquer les gens du plein Evangile. Un article a été écrit dans un journal il n’y a pas longtemps, sur un homme qui disait: «Le Seigneur m’a donné le don de guérison divine.» Il disait: «Il est descendu dans la chambre, Il m’a soulevé, Il m’a placé devant Son Trône, et Il m’a fait asseoir. Il a dit: ‘Fils, a-t-il dit, Je te donne «le» don de guérison divine.’» Sans tarder, c’est cela qui est faux. Ça n’existe pas, «le» don de la guérison divine. Pareille chose n’existe pas dans les Ecritures. «Et Il a dit: ‘Je te donne la puissance d’ouvrir les yeux des aveugles, de déboucher les oreilles des sourds, de chasser les démons, de faire voir les aveugles, de faire entendre les sourds, de faire marcher les boiteux.’» Puis, il est revenu sur terre, et tout, pour faire ça.
Eh bien, je ne suis pas ici pour dire que Dieu n’a pas fait cela. Voyez? Dieu peut faire ce qu’Il veut. Et je–je ne peux pas Lui dire quoi faire. Mais s’Il avait fait cela, certainement qu’Il a alors embrouillé Sa Parole. Il a certainement retiré cela de Jésus-Christ, s’Il l’a confié à cet homme. Oui, monsieur. Il... Si–si vous m’aviez acheté un costume, et que le prix d’achat de ce costume-là soit cinquante dollars, et que vous m’avez donné cinquante dollars, ce n’est plus à vous, c’est à moi. Voyez? Et s’Il m’a donné le pouvoir d’ouvrir les yeux des aveugles, de déboucher les oreilles des sourds, cela ne réside plus au Calvaire, cela réside en moi. Je fais ce que... Or, cela peut être vrai. Dieu peut avoir dit que c’est ce qu’Il avait fait. Maintenant, la chose, j’aimerais voir cela se faire; j’aimerais voir cela fonctionner. C’est... Alors, je croirai cela une fois que ça marche.
E-6 Ce que Dieu dans Ses Ecritures... Nous essayons de rester strictement avec la Bible. Et c’est l’unique fondement que je connaisse, amis, et c’est la Parole de Dieu. Et tant que cela repose sur la Parole de Dieu, alors Dieu sera derrière cela et Il confirme Sa Parole. Voyez?
Quant à la guérison divine... Aussitôt que les jeunes gens arrivent, évidemment, le–l’esprit de discernement... Vous comprenez. Beaucoup ont assisté aux réunions, ils savent ce que c’était. Le jeune homme est arrivé. Je l’ai vu aller vers monsieur Baxter là-bas; le jeune homme va mourir très bientôt, si Dieu ne l’aide pas, il souffre du cancer. Il est descendu et il a parlé au jeune homme...?... il a dit: «C’est tout à fait vrai.» Voyez, c’est... Voyez, c’est... connaître les choses, c’est différent... Cela ne guérit pas les gens. Beaucoup parmi vous étaient à la réunion cette semaine à Grande Prairie. Vous voyez Son Esprit faire tout, ce qui est révélé et dit aux gens. Eh bien, cela ne peut pas être caché. Eh bien, c’est... Voyez, c’est un don divin, mais la guérison réside au Calvaire. Voyez? C’est votre foi là.
E-7 Maintenant, un don de guérison, cela ne veut pas dire qu’un homme guérit quelqu’un. Cela veut dire qu’un homme a la foi dans la guérison divine, qu’il peut lui indiquer l’oeuvre achevée par Jésus-Christ au Calvaire.
Combien ont–ont été sauvés au cours de dix dernières années? Faites voir les mains. Ceux qui ont été sauvés au cours de dix dernières années? Or, je n’aimerais pas être en désaccord avec vous, mais vous n’avez pas été sauvés au cours de dix dernières années. Vous avez été sauvés il y a mille neuf cents ans. Vous avez accepté cela au cours de dix dernières années. Est-ce vrai? Exact. Voyez? Vous étiez–vous étiez sauvés il y a mille neuf cents ans quand Jésus-Christ paya le prix pour les péchés du monde (Est-ce vrai?) au Calvaire. Il a été blessé pour nos péchés; et c’est par Ses meurtrissures que nous avons été guéris il y a mille neuf cents ans. Par conséquent, chaque personne malade dans cette salle ce soir fut guérie depuis mille neuf–neuf cents ans, quand Jésus mourut. C’est là que Dieu a fait tout ce qu’Il pouvait faire pour la race humaine, Il l’a fait en Jésus-Christ. Croyez-vous cela?
E-8 Eh bien, tout ce qu’un don divin peut faire, c’est susciter votre foi en cela. Les ministres prêchent l’Evangile, ce qui est tout aussi valable que n’importe quoi d’autre qui puisse être fait. Mieux! Et si seulement quelqu’un peut prendre Dieu au Mot, voir l’oeuvre achevée là au Calvaire, et accepter cela dans sa propre vie, ce sera réglé là même. C’est–c’est tout–tout ce qui est nécessaire. Alors, Dieu, dans Sa bonté, après cela, a envoyé des dons à côté de cela, dans l’église pour manifester Son amour et Ses promesses pour les gens. Voyez-vous ce que je veux dire? Mais chaque individu doit regarder au Calvaire. C’est de là que ça vient, du Calvaire.
Eh bien, c’est juste comme ceci: Dieu pla-... met le Sang de Jésus-Christ dans un coffre au Calvaire pour guérir toutes sortes de maladies et d’afflictions, Il donne à chaque croyant un chéquier qui porte Son Nom, signé en bas. Tout ce que vous avez à faire, c’est remplir le chèque et l’envoyer pour toutes les bénédictions rédemptrices pour lesquelles Jésus-Christ est mort. Croyez-vous cela? N’ayez pas peur.
E-9 Si John D. Rockefeller m’offrait un chèque ce soir pour construire une nouvelle église d’un–un million de dollars, je n’aurais pas peur de le remplir. Non, non, car je crois que John D. Rockefeller en est digne. Et si Jésus-Christ m’offrait un chèque ce soir, ici pour ma maladie, disant qu’Il m’a guéri au Calvaire, je n’aurais pas peur de le remplir et de le présenter là-bas; j’irais témoigner que Dieu m’a guéri. Peu importe ce que sont les résultats, je crois que Jésus-Christ a dit la vérité. Voyez? Eh bien, c’est de là que ça vient. C’est ce que vous croyez, votre attitude envers Jésus.
E-10 Regardez Saint Marc 11.24. Jésus a dit: «Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu.» C’est là l’ordre de la Parole donc: «Croyez maintenant que vous recevez cela, vous le verrez s’accomplir.» Est-ce vrai? Vous verrez s’accomplir tout ce que vous avez demandé si vous croyez cela. Et maintenant, Il... Si Jésus a payé le prix pour cela là-bas, eh bien, je crois cela, j’accepte cela, et je crois cela, je me mets à témoigner. Dieu a apporté le...
Combien croient que Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec Lui-même, que toutes les grandes puissances que le Père avait ont été confiées... [Espace vide sur la bande–N.D.E.] toutes les puissances du Père? Mais quand Il a rencontré Satan, observez à quoi Il a ramené cela; pour le chrétien le plus faible ici ce soir, Il n’a jamais utilisé un quelconque de Ses dons divins. Quand Satan est venu à Lui et qu’il a dit: «Si Tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains», Jésus répondit: «Il est écrit.» La Parole de Dieu. «Il est écrit: L’homme ne vivra pas de pain seulement.»
Il fut encore tenté. Et Jésus lui dit: «Il est écrit.» La troisième fois qu’Il fut tenté, Jésus a dit: «Il est écrit.» Est-ce vrai? Droit à la Parole de Dieu, montrant que le chrétien le plus faible peut vaincre Satan avec «il est écrit.» Si vous croyez que la Parole de Dieu enseigne cela, croyez-le, acceptez-le, accrochez-vous-Y; Dieu fera s’accomplir cela. Ne croyez-vous pas cela? «Il est écrit.»
E-11 Maintenant, rappelez-vous ceci, cette déclaration que je fais: «La Parole de Dieu vaincra Satan n’importe où, n’importe quand, à n’importe quel lieu, dans n’importe quelle condition.» La Parole de Dieu seule: «Il est écrit», vaincra Satan, peu importe qui il est, la forme sous laquelle il vient, là où il est. Elle vaincra Satan. Eh bien, c’est la vérité: la Parole écrite de Dieu.
Eh bien, et vous êtes... Et maintenant, voici une autre déclaration que j’aimerais que vous vous rappeliez. Et vous qui... surtout vous qui êtes ici, très malades, assis ici, ces cas de cancer et autres ce soir. Ecoutez: «Une bonne attitude mentale envers n’importe quelle promesse de Dieu la fera s’accomplir.» Pouvez-vous comprendre ce que je veux dire? «Une bonne attitude mentale envers n’importe quelle promesse de Dieu la fera s’accomplir.» Si vous affichez une bonne attitude mentale envers tout ce que Dieu a promis, Dieu est tenu de veiller à ce que vous receviez cela. C’est vrai, car Il l’a promis.
E-12 Eh bien, souvent, les gens comprennent mal les réunions sur ce point, amis. Depuis que je vous ai vus, il s’est produit beaucoup, beaucoup de choses, et vous avez probablement suivi cela dans des journaux et autres.
En fait, avez-vous lu l’Ecrivain... le Reader’s Digest de ce mois-ci, un article qui a été publié là sur mes réunions en Californie? Et on en a eu d’affilée. J’avais dit à un homme quand il est arrivé, il a dit là que je n’avais rien demandé, mais que j’avais dit au jeune garçon ce qui clochait chez lui, et c’était juste un... Mais l’assistance médicale, s’ils accordent des soins, le jeune garçon s’en remettra et il s’en est remis. Le jeune homme est mort plus tard, mais pas de cette maladie. J’avais vu une infirmière laisser une fenêtre ouverte et faire passer un courant d’air frais sur lui, et l’enfant a contracté la pneumonie et il en est mort, mais pas de cette maladie. Voyez?
E-13 Eh bien, quand... Dieu est tenu à Sa Parole. Eh bien, voici ce qui se passe, amis. Eh bien, lors de prochaines réunions, en juin, Dieu voulant, j’aimerais arriver au début, arriver afin qu’on ait beaucoup de temps. Nos réunions se tiennent toujours avec beaucoup de précipitations. C’est ce que nous avons trouvé à travers le pays.
Je pense, depuis que nous sommes ici, notre... par la grâce de Dieu et Son... Nous avons conduit à Christ, juste dans nos propres réunions, environ trois cent cinquante mille âmes à Christ, au cours–au cours de cinq ou six dernières années. En Afrique du Sud, rien qu’en un seul jour, trente mille véritables païens étaient venus à Jésus-Christ en une seule réunion, en un seul jour. Trente mille véritables païens, après qu’ils eurent vu la manifestation de l’Esprit de Dieu être montrée là où les–là où les magiciens et tout le reste essayaient de voir ce dont ils étaient capables, et ils ont vu qu’ils étaient con-... ils étaient... Ils n’ont pas résisté devant cela, ils ont renoncé, ils se sont livrés à Dieu. Il y en avait trente mille en un seul jour qui ont reçu Jésus-Christ; ils ont brisé leurs idoles, ils se sont lavé le visage, de l’Islam et autres, ils sont devenus chrétiens en un seul jour, après avoir vu un homme qui marchait sur ses mains et sur ses pieds comme un chien... J’ai dit: «Evidemment, je ne peux pas guérir cet homme.» Personne ne sait que... ou, je veux dire, tout le monde sait cela, que je ne peux pas guérir cet homme. Mais maintenant, sa vie ne peut être cachée.
E-14 Eh bien, j’aimerais que vous compreniez cela, ami chrétien. Je vous donnerai donc un petit aperçu. Combien y en a-t-il ici pour qui prier? Faites voir les mains; ceux qui aimeraient qu’on prie pour eux. Eh bien, partout dans la salle, levez simplement la main. J’aimerais voir votre main. Oh! la la! Ça serait pratiquement sans espoir et... Mais je vais prier pour vous. Mais... Voyez?
Mais voici ce que j’aimerais vous faire remarquer: combien ont assisté aux réunions et ont vu la façon dont le Saint-Esprit se meut et travaille avec les gens? Faites voir les mains. Comment Il leur dit ce qu’ils avaient fait dans leur chambre. Et ils–ils ne peuvent pas être guéris; ils doivent aller mettre ces choses en ordre; certaines choses qu’ils avaient faites dans leur vie; et ainsi de suite. Vous avez vu cela dans les réunions. C’est... C’est... Cela...
Eh bien...?... Parfois, les gens se posent des questions. C’est ce qui les rend un peu superstitieux de... sur le ministère que le Seigneur a donné. J’aimerais juste vous poser une question simple, et puis vous–vous, soyez-en juge vous-même. Eh bien, combien dans cette salle croient que Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement? D’accord. Merci pour votre confiance dans notre Seigneur. Eh bien, s’Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement, il nous faudra avoir une conception de ce qu’Il est et de ce qu’est Son oeuvre, pour voir Qui Il est. Est-ce vrai? Il nous faudra–il nous faudra savoir quelque chose sur la façon dont Il agissait.
E-15 Eh bien, retraçons juste un peu le parcours de Sa Vie et voyons ce qu’Il avait fait. Quand Il était sur terre, la Bible dit qu’Il s’est dépouillé Lui même, pourtant Il était le Créateur. L’homme qui a fabriqué votre dent artificielle s’est taillé une réputation pour avoir fait cela. Mais l’Homme qui a créé les premières dents, Il ne s’est pas fait de réputation. L’homme qui a fabriqué un bras artificiel s’est taillé une réputation. Mais l’Homme qui a créé votre bras naturel ne s’est pas... Il ne s’est pas taillé de réputation pour Lui-même. Est-ce vrai? Eh bien, Il peut... Il était un Homme humble. Et, tenez, Il ne prétendait pas être quelque chose de... par Lui-même. Il rendait toute la gloire au Père, à Dieu. Est-ce vrai?
E-16 Eh bien, nous voyons qu’au début de Son ministère... Eh bien, j’aimerais que vous observiez Son ministère. Quand Son ministère avait commencé, on a commencé à se rendre compte qu’il y avait quelque chose de surnaturel dans l’Homme. Les pharisiens, comme frère Baxter venait de le dire tout à l’heure, ils ne pouvaient pas comprendre cela. Il connaissait les gens; Il connaissait leurs pensées; Il connaissait leurs coeurs; Il savait ce qui se passait. Et ils ont dit: «Eh bien alors, peut-être que c’est de la télépathie mentale ou de la psychologie.» Et peu après, ils ont vu des–des miracles et tout qui accompagnaient Son ministère, ce que la psychologie ne ferait pas, ni la télépathie mentale ne produirait. Ainsi donc, tout ce qu’ils pouvaient faire, ils n’arrivaient pas à comprendre cela. Alors, ils ont collé à cela leur propre étiquette: «C’est du diable. C’est le diseur de bonne aventure en chef du groupe; Il est Béelzébul.» Et ils L’ont rejeté.
E-17 Remarquez donc. Eh bien, il y eut un homme du nom de Philippe qui fut sauvé, il alla trouver son ami Nathanaël. Et il lui dit: «Viens voir Qui j’ai trouvé, Jésus de Nazareth, Celui dont Moïse a parlé.» Maintenant, suivez le... attentivement maintenant. Et Nathanaël, un homme de bien, a dit: «Peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon?»
Il a dit: «Viens, et vois.»
Et quand il venait, Jésus était dans la ligne de prière, peut-être en train de prier pour les malades, ou je ne sais quoi qu’Il faisait, et quand Il a vu Nathanaël venir, Il a dit: «Voici un Israélite dans lequel il n’y a point de fraude.»
Cela a étonné l’Israélite. Et il a dit: «Quand m’as-Tu connu, Rabbi (Révérend, Ancien, Docteur, ou je ne sais quel titre nous pourrons donner)?»
Il a dit: «Avant que Philippe t’appelât, quand tu étais sous l’arbre, Je t’ai vu.» Est-ce vrai?
Eh bien, Nathanaël n’a pas cherché à dire: «Eh bien, Il est en train de lire ma pensée. Il est en train de faire...» Il a dit: «Il est le Fils de Dieu, le Roi d’Israël.»
E-18 Une fois, une femme au puits... Il a dit... Il lui fallait passer par la Samarie. Alors qu’une femme, probablement une prostituée... Il est allé au puits vers onze heures, après qu’Il eut renvoyé Ses disciples pour aller chercher du pain. Eh bien, observez ceci: Il lui a dit, un... «Apporte-Moi à boire», juste pour engager une conversation.
Elle a dit: «Eh bien, un... Il n’est pas de coutume que vous les Juifs, vous demandiez pareille chose aux Samaritains; ils n’ont pas de relations.» Et vous connaissez l’histoire.
Il a dit: «Mais si tu connaissais Celui à qui tu parles, c’est toi qui M’aurais demandé à boire, et Je t’aurais donné de l’eau que tu ne viendrais pas boire ici.»
Elle a dit: «Le puits est profond...», et ainsi de suite.
Il... Que cherchait-Il à faire? Il recherchait son esprit. Et aussitôt qu’Il était entré dans cette dimension où était son esprit, Il a dit: «Va chercher ton mari», tout droit à son problème.
Elle a dit: «Je n’ai point de mari.»
Il a dit: «Tu as dit vrai, car tu en as eu cinq, et celui avec qui tu vis maintenant n’est pas ton mari.»
Elle a dit: «Seigneur, je vois que Tu es Prophète.» Elle est entrée dans la ville en courant et a dit aux gens: «Venez voir un Homme qui m’a dit tout ce que j’ai déjà fait.»
E-19 Or, observez quel genre d’Homme dont nous parlons. Il est passé par la piscine de Béthesda, là où de grands nombres... Si j’ai été bien enseigné, un grand nombre est constitué de plus de deux mille. Et s’il y a de grands nombres, c’est peut-être dix mille personnes étendues là. Eh bien, observez ça: Saint Jean 5. Regardez la condition de ces gens. C’étaient des boiteux, des estropiés, des aveugles, des paralytiques, des gens aux membres tordus, attendant le mouvement de l’eau. En effet, un Ange descendait dans la piscine à un moment donné, et quiconque entrait le premier était guéri de n’importe quelle maladie dont il souffrait.
Et Jésus passe là donc. Observez donc ceci, le–l’amour, l’Aimable... Croyez-vous qu’Il aimait les gens? Croyez-vous qu’Il était le Fils de Dieu? Qu’Il était plein de compassion? Qu’Il aimait les gens de tout Son coeur? Assurément qu’Il les aimait. Eh bien, Il vient là, plein d’amour. L’humanité souffrante, oh! combien Il les aimait. Il descend là à cette piscine, là où il y avait cette grande foule de gens.
E-20 Eh bien, Il avait déjà eu compassion des gens, mais Il est descendu directement là. Et ici se tient un vieux papa, peut-être, il se tient ici, tordu par l’arthrite, il dit: «Que quelqu’un m’aide à entrer dans la piscine.» Et notre Tendre Seigneur passe juste à côté de lui.
Ici se tient une mère avec un enfant hydrocéphale, peut-être, elle a dit: «Oh! Que quelqu’un m’aide à entrer la première avec mon cher enfant dans la piscine.» Jésus passe juste à côté d’elle. Voici un homme qu’on devait porter; il était estropié, boiteux: «Que quelqu’un m’aide à entrer dans la piscine.» Il est passé juste à côté.
Voici un aveugle: «Oh! Ayez pitié de moi; je suis aveugle, ça fait des années. Que quelqu’un m’aide à entrer dans la piscine quand l’eau est agitée.»
Des milliers d’entre eux, Jésus est passé juste à côté d’eux et Il est allé droit vers un homme qui souffrait d’une infirmité depuis trente-huit ans: le diabète sucré, ou la tuberculose, ou quelque chose comme cela. Cet homme pouvait marcher; il a dit: «Quand je descends vers la piscine, un autre me dépasse.» Est-ce vrai? Lisez Saint Jean 5 et voyez si ce n’est pas vrai. C’est exact. Or, personne ne doute que Saint Jean 5 est inspiré. Voyez?
E-21 Or, Il est passé directement à côté de chacun de ces estropiés, Il les a dépassés, Il savait que cet homme était dans cette condition depuis trente-huit ans. Et Il a dit: «Veux-tu être guéri?» Et Il a guéri l’homme qui était couché là depuis... toute cette affliction, ou–ou cette maladie, Il s’en est allé, laissant ce grand nombre, laissant ces pauvres vieilles mères, des papas, des bébés, eux tous couchés là: estropiés, boiteux, aveugles, les gens aux membres tordus, attendant le mouvement de l’eau.
Comment un Sauveur tendre... Comment un Homme au coeur plein de compassion pour les malades, comment le Fils de Dieu pouvait-Il passer à côté d’une grande foule des humains, des gens, ceux aux membres tordus et des boiteux... Les historiens nous apprennent même que les gens se poignardaient en cherchant à entrer le premier dans la piscine. Comment un Sauveur tendre, plein d’amour et de compassion, passe à côté d’un si grand nombre et les laisse couchés là, et guérit un seul homme qui...?... Nous dirons juste par exemple, qu’il souffrait du diabète sucré. Comment a-t-il pu faire cela?
E-22 Les Juifs L’ont interrogé un peu plus tard. Lisez jusqu’en bas. Lisez le chapitre, et vous découvrirez, quand ils L’ont interrogé sur le sabbat et autres. Ecoutez ce qu’Il a dit: Saint Jean 5.19 et 20: «En vérité, en vérité Je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de Lui-même, mais ce qu’Il voit faire au Père. Tout ce que le Père fait, Il le montre au Fils. Et le Fils le fait aussi pareillement.» Et Il vous montrera de plus grandes oeuvres que guérir ce diabétique, afin que vous soyez dans l’étonnement.
Jésus a ouvertement déclaré qu’il n’y avait rien qu’Il faisait sans l’avoir premièrement vu faire au Père. Est-ce vrai? Alors, Il...?... Voyez-vous? Il a attribué tous les mérites à l’Esprit: Dieu. Voyez? C’est la raison pour laquelle Il était passé à côté. Observez. Il connaissait cet homme-là.
E-23 Observez la résurrection de Lazare. Quand Il s’est mis... Marie L’avait envoyé chercher pour venir prier pour Lazare, Il s’est éloigné. Le Père Lui avait montré en vision ce qui allait arriver. Et puis, quand Il a dit: «Notre ami Lazare dort», les autres ont dit: «S’il dort, il fait bien.»
Il a dit: «Il est mort, et à cause de vous, Je me réjouis de ce que Je n’étais pas là. Mais Je m’en vais le réveiller.» Observez-Le à la tombe. «Père, Je ne dis pas ceci parce que... Tu m’exauces toujours.» Il a dit: «Mais J’ai parlé à cause de la foule qui m’entoure.» Dieu Lui avait montré en vision ce qui arriverait.
Selon la Bible et les Paroles de Jésus Lui-même, Il ne faisait rien sans que le Père le Lui ait premièrement montré en vision. Est-ce vrai? Combien croient donc que c’est vrai? Lisez cela, Saint Jean 9, ou plutôt Saint Jean 5.19 et 20; vous verrez cela. Jésus a dit: «Je ne peux rien faire de Moi-même, mais ce que Je vois faire au Père, Je le fais aussi.» Si donc Jésus-Christ... Il a dit: «Vous ferez aussi les oeuvres que Je fais. Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus, mais vous, vous Me verrez (l’Eglise, le croyant), car Je serai avec vous, même en vous, jusqu’à la fin du monde», ce qui fait de Jésus-Christ le même hier, aujourd’hui et éternellement.
E-24 Si donc Son Esprit est avec nous ce soir, et avec l’église en ce jour-ci, ce même Esprit qui était sur Jésus-Christ accomplira aujourd’hui la même chose qu’Il avait accomplie hier, car c’est Jésus-Christ le même hier, aujourd’hui et éternellement. Est-ce vrai?
Le monde a mal compris cela. Le monde a taxé cela de psychologie. Le monde a taxé cela de chef des démons. Et le monde taxera cela toujours ainsi. Mais l’église avait reconnu qu’Il était le Fils de Dieu. Voyez-vous ce que je veux dire? C’est pourquoi les gens comprennent mal.
Les enseignements théologiques et autres, ils prennent leurs codes, ils les font sortir, les consultent et disent: «C’est comme ça que cela est censé être: ceci et cela.» Mais cela ne change rien, ce qu’un homme dit; c’est ce que Dieu dit à ce sujet qui compte. Et puis, si Dieu confirme que c’est la vérité, alors nous croyons Dieu, c’est la vérité. Est-ce vrai? Que le Seigneur vous bénisse, amis chrétiens.
E-25 J’aimerais commencer et prier. L’unique moyen pour moi de procéder, c’est de laisser frère Baxter se tenir ici, ou un autre homme, à cet endroit-ci, et simplement aligner les gens autant qu’ils peuvent passer par la ligne, et je prierai pour autant de gens que possible. Je vous aime.
Il y aura des gens assis ici même, si je–je reviens en juin prochain, qui ne seront plus ici en ce moment-là. Dans une foule–une foule de gens ici... On disait que la salle offrait environ mille sept cent ou mille huit cents places assises. Il y a probablement deux ou trois cents debout; près de deux mille donc, sont dans la réunion. Dans un tel groupe de gens, certains parmi vous, jeunes gens, peut-être, pourront être tués dans des accidents. D’autres pourront être terrassés et tués. Les personnes plus âgées, beaucoup parmi eux, leurs jours sont pratiquement terminés et ils seront morts. Il y a des gens ici que je ne reverrai plus jamais jusqu’à ce que je vous voie au tribunal de Christ. C’est vrai. Alors, quand je me tiendrai là, comme je l’ai fait il y a cinq ans quand j’étais ici à Edmonton, je le répète ce soir: «Je n’ai pas honte de mon témoignage, car Jésus-Christ l’a confirmé à travers le monde maintenant.» Et on le sait partout. C’est vrai.
E-26 Eh bien, c’est parce que l’Ange du Seigneur s’est fait photographier. Combien ont vu cela là-bas, Sa photo aussi? Vous voulez dire qu’il n’y a personne ici... Juste environ un seul homme a déjà vu cette photo-là qui a été prise là aux Etats-Unis et qui est accrochée à Washington, D.C., ce soir: le seul Etre surnaturel, affirme-t-on, qui ait jamais été photographié dans le monde entier. Et on y a mis le droit d’auteur. N’avez-vous jamais vu cela? Eh bien, c’était lors d’un débat à Houston, au Texas, que Cela a été pris. Eh bien... Revenir en juin–en juin...
E-27 Maintenant, à vous les malades... Buddy, mon frère, est assis là mourant du cancer. Et beaucoup d’autres sont ici dans la salle souffrant de même: maladie du coeur et autres. Voici ce que je vous demande ce soir, en tant que votre frère qui vous aime, sachant que ma vie peut m’être retirée bien avant que celle de n’importe qui parmi vous; je ne sais pas; Dieu seul le sait. Mais, tenez, si vous croyez cela... Voici ce que je déclare avec ma Bible, et voici à quel point–à quel point je crois. Je crois ceci de tout mon coeur, sachant que je parle aux rachetés par le Sang de Christ. Dieu m’a envoyé dans le monde prier pour les malades. Comme Il a envoyé d’autres personnes prêcher l’Evangile et tout, j’ai été envoyé pour prier pour les malades comme l’Ange du Seigneur l’avait dit.
Je n’ai pas à... Vous n’avez plus à en douter. Cela a été confirmé parmi–parmi dix millions de gens, ce soir. Voyez? Et c’est la vérité. Des rois, des potentats, des monarques, des membres du Congrès... Combien ont entendu parler de la guérison du membre du Congrès Upshaw, aux Etats-Unis? Il était invalide pendant soixante-six ans, il a été parfaitement guéri. J’étais donc là en vision, j’ai vu ce qui était arrivé, et il a été guéri et il est parfaitement rétabli.
E-28 Maintenant, si vous croyez ce soir, je descendrai ici prier pour vous. Et quand vous passerez... Ce n’est pas ma prière qui compte, amis. Ce–ce n’est pas ça. Voyez? Ce que j’essaie de vous amener à faire, quand vous passerez, c’est de croire que Jésus vous a guéri et qu’Il nous a envoyé prier pour vous afin que vous soyez bien portant.
Combien dans cette salle, ce soir, ont été guéris dans la réunion quand j’étais ici auparavant, qui sont toujours guéris ce soir? Faites voir les mains. Combien ici avaient été guéris lors des réunions? Regardez ça. Regardez partout dans la salle là: Trente, quarante, cinquante mains depuis cette réunion-là, là donc, ceux qui avaient été guéris il y a de cela cinq ans.
E-29 Jeune homme, dans cinq ans, à partir de ce soir, ne voudriez-vous pas lever la main, pour dire que vous avez été guéri en ce temps-là? Regardez, j’aimerais vous dire quelque chose. Il y avait une fois des lépreux à la porte en Samarie, alors qu’elle avait été assiégée par les Syriens. Ils ont dit: «Pourquoi restons-nous ici jusqu’à mourir?» Ils crevaient de faim; ils mangeaient les uns les enfants des autres dans la–dans la ville. Ils ont dit: «Si nous restons ici, nous mourrons; si nous entrons dans la ville, nous mourrons. L’unique espoir donc qui nous reste, c’est d’aller vers les Samaritains. S’ils nous épargnent, nous vivrons. Mais s’ils nous tuent, nous mourrons. Dans tous les cas, nous allons de toute façon mourir. Courons donc le risque de descendre là.» Vous connaissez l’histoire. Ils ne se sont pas sauvés seuls, mais Dieu les a récompensés, grâce à cette foi-là, au point qu’ils ont sauvé toute la ville de Samarie.
Maintenant, vous vous retrouvez dans la même situation qu’eux, beaucoup parmi vous ici présents, estropiés et affligés couchés sur ces civières et tout, ici. Voyez? Vous êtes dans la même situation. On ne s’attend pas à ce que vous alliez au camp de l’ennemi, mais vous êtes invités à rentrer à la Maison de votre Père ce soir, venir et croire avec Christ, avec l’expiation sanglante déposée là devant le Père ce soir, pour confirmer votre confession en Lui. Jésus est assis à la droite de Dieu, intercédant sur base de votre confession. Vous devez accepter cela, croire cela et confesser que c’est vrai, et faire de cela un acte de foi. Si vous le faites, si vous allez...
Le médecin a fait tout son possible. Tous les autres ont fait tout leur possible. Vous aussi, soeur, et vous aussi, jeune homme, et vous, vous... Tout ce qui pouvait être fait a déjà été fait. Il n’y a rien qui puisse être fait, sinon... sur le plan de l’assistance médicale. Eh bien, s’ils ont fait tout leur possible, alors il ne reste qu’un seul espoir pour vous, et cela est en Jésus-Christ. Acceptez cela. Croyez cela. Accrochez-vous-y, dites: «Ô Dieu, si les autres le peuvent, moi aussi. Et Tu es autant mon Dieu, que Tu l’es pour eux.»
E-30 Et, mon frère, vous avez l’air d’un homme en bonne santé ce soir, et Dieu est mon Juge, les gens que j’ai vu notre Père guérir dépassaient de loin votre état, au point que vous, vous paraissez comme un–un athlète par rapport à certains parmi de ceux qui ont été guéris.
Combien ont vu la photo de Florence Nightingale? C’était là à Londres, en Angleterre, alors qu’elle ne pesait qu’environ trente-sept livres [16,7 kg]. Elle ne pouvait même pas bouger sa main, ni rien: le cancer de duodénum dans son estomac. Et pendant qu’on était là en train de prier pour elle, une petite colombe est arrivée, elle s’est perchée sur la fenêtre et elle s’est mise à faire des va-et-vient en roucoulant. Quand je me suis relevé, les–les prédicateurs se sont mis dire: «Avez-vous vu la colombe?»
J’ai dit... J’allais dire: «Je vois la colombe», et l’Esprit du Seigneur a parlé, disant: «AINSI DIT LE SEIGNEUR, elle vivra et ne mourra pas.» Elle pèse cent cinquante-cinq livres [70,3 kg], elle jouit d’une parfaite santé. Voyez? Voyez?
Eh bien, le Dieu qui a sauvé Florence Nightingale, l’arrière petite fille de la regrettée Florence Nightingale, la fondatrice de la Croix Rouge, peut sauver votre vie ce soir, Il peut vous sauver la vie ce soir, la vôtre, la vôtre, et beaucoup d’autres parmi vous, là dans cette salle. Croyez cela, le voulez-vous?
E-31 Ministres de Dieu, en tant qu’enfants de Dieu, tenez-vous avec moi. Ceci est un... Je reviens il n’y a pas longtemps d’un... J’étais absent, et je... C’est... Donc, je... Il y en a beaucoup ici pour qui prier. Maintenant, j’aimerais prier pour tout celui pour qui je peux prier. Frère Baxter, quand je vais descendre ici pour prier pour les malades, voudriez-vous bien mettre les gens en ligne. Je pense qu’ils peuvent passer par cette allée-ci, passer dans ce sens-ci et puis prendre les marches... Vous pouvez bien arranger cela.
[Frère Baxter parle (pendant que frère Branham parle encore), il fait une annonce sur le déplacement des véhicules, et exhorte le gens sur la guérison divine et il forme la ligne.–N.D.E.] ...?... la prière, Frère Baxter, pendant...?... allons prier pendant qu’ils...?...
E-32 Pendant que frère Baxter forme cette ligne, ou qu’on forme la ligne, chers amis chrétiens, j’ai confiance maintenant que votre foi s’élève maintenant vers Dieu, que beaucoup de choses pourront être faites ici ce soir. Et ne venez pas simplement dans ce but-là, mais venez en croyant maintenant. Tout ce que Cela vous dit de faire, faites-le. Et si Cela parle, peu importe ce que c’est, allez de l’avant et faites simplement ce que Cela a dit. Eh bien, je serai responsable de ce qui en adviendra. Je vais simplement commencer à prier pour les malades. Préparez-vous et alors... [Frère Baxter parle.–N.D.E.] A quelle heure on arrête par ici donc? Vers vingt-deux heures? Oui, maintenant... [Frère Baxter parle et la voix de frère Branham se fait entendre dans le fond.–N.D.E.] Eh bien...?... beaucoup de problèmes, avez-vous...?...
E-33 Notre Père céleste, je me souviens maintenant même d’un Bien-Aimé qui descendait de la montagne... Un père avait amené un petit garçon, il a dit: «Seigneur, il est beaucoup tourmenté par un démon. Il tombe dans le feu et dans l’eau.» Je me rends compte aujourd’hui qu’on... Nous appellerions cela l’épilepsie. Rien ne semblait lui procurer un quelconque soulagement. Jésus a dit: «Crois-tu?» «Eh bien, je peux...» «Si tu crois, tout est possible à ceux qui croient.»
Alors que cette musique joue là maintenant, et que les gens sont ici, je pense à notre cher ami Paul Rader, le compositeur. «Tout est possible à ceux qui croient.» Eh bien, il y a ici des gens qui se meurent, Seigneur. On est conscient de cela devant Dieu, que nous devons répondre devant Dieu de nos actes qui ont été accomplis dans ce corps...
En ce temps où on est pressé et on se précipite, l’heure est fort avancée. Beaucoup de gens, alors que nous parcourons la–la ligne, qu’ils soient tout guéris, Seigneur. Accorde maintenant même que l’Ange de Dieu s’approche. Et qu’Il bénisse tout le monde pour qui on a prié et pour qui on priera. Car Il a dit: «Tout ce que vous lierez sur la terre, Je le lierai au Ciel. Ce que vous délierez sur la terre, Je le délierai au Ciel.» Accorde, Seigneur, que ces choses soient dites et faites ce soir, et qu’il se produise de grands résultats à la suite de cette réunion ici. Et nous Te confierons cela, Père.
Et apparemment, il y a un bel esprit parmi les gens, prêts pour un réveil; ainsi, Seigneur, accorde que ceci soit comme un feu vert pour nous, pour ainsi dire. Nous retournerons donc, si c’est Ta volonté, pour un grand réveil. Là alors, nous pourrons consacrer du temps, un à un, prier pour beaucoup de centaines et des milliers de gens qui sont nécessiteux ici à l’ouest du Canada.
Maintenant même, que le Saint-Esprit s’approche et honore la prière de Ton serviteur, car nous le demandons au Nom de Jésus. Amen.
E-34 [La qualité de la bande est mauvaise et frère Baxter parle pendant que frère Branham se fait entendre faiblement au fond.–N.D.E.] C’est l’homme...?... gardez simplement...?... et aussi c’est...?... car c’est juste ce temps de la vie...?... donc votre... il n’y a pas longtemps ici...?... je Te prie maintenant de le guérir...?... [Frère Baxter parle et conduit le chant Crois seulement.–N.D.E.] ... car Tu es le même...?... Vous croyez...?... venant...?... me faire voir ce que vous...?... Je ne sais pourquoi, frère...?... ce que vous êtes....?..; Il aura à... vous a dit, et si Dieu est ici pour le guérir. Ô Dieu, Toi qui peux prédire ou connaître sa vie passée, certainement que Tu peux lui annoncer ce qui arrivera par la suite.
Dieu Tout-Puissant, Auteur de la Vie, envoie Tes bénédictions sur cet homme, que je bénis en Ton Nom. Que cette maladie qui est dans son corps ce soir soit ôtée de lui, qu’il aille et soit un homme bien portant à partir de cette heure. Qu’il soit en mesure de manger et de vivre sans peur, et–et qu’il soit un homme tel qu’il était autrefois, Père; qu’il soit guéri et bien portant au Nom de Ton Fils, Jésus-Christ, je demande cette bénédiction. Amen.
E-35 Maintenant, juste un instant, mon frère. J’aimerais simplement vous parler juste un instant. Eh bien, regardez-moi bien. Eh bien, quand vous êtes venu ici il y a quelques instants, je ne vous avais jamais vu de ma vie, je ne savais rien à votre sujet. Vous savez que c’est vrai, n’est-ce pas? Je ne vous avais jamais vu. Mais le Saint-Esprit vous dit ici ce qui cloche, ce que vous avez fait, et comment tout cela s’était passé. Est-ce vrai? Si c’est vrai, levez la main, afin que les gens... Maintenant, sans vous avoir connu ni rien... Eh bien, croyez-vous ce soir que je suis Son prophète? Si vous croyez que c’est l’Esprit de Jésus-Christ qui connaissait où... ce que cette femme au puits avait fait, Il savait ce que... où était un homme sous l’arbre en train de prier comme; Il vient juste de vous dire maintenant même ce que vous avez fait il y a quelques jours dans votre chambre. N’est-ce pas vrai? Il vous a dit exactement ce que vous faisiez et tout. [L’homme dit: «C’est ça. C’est vrai.»–N.D.E.] Très bien. Maintenant, si c’est vrai, si donc je suis serviteur de Dieu, je sais ce qui arrivera. Est-ce vrai? Maintenant, rentrez chez vous. Mangez ce que vous voulez. Dieu vous a guéri, et vous serez un homme bien portant et toute maladie qui a été citée comme étant dans votre corps sera guéri. Maintenant, croyez-vous cela? Eh bien, le Dieu qui a pu montrer ce qui était arrivé sait certainement ce qui arrivera. Est-ce vrai? Maintenant, vous êtes guéri. Que le Seigneur vous bénisse. Rentrez chez vous et soyez bien portant maintenant, au Nom du Seigneur Jésus.
E-36 Disons donc: «Grâces soient rendues à Dieu», tout le monde, s’il vous plaît. Voyez? Le Seigneur Jésus est ici pour rétablir et guérir.
Maintenant, vous voyez, l’homme... L’homme, je ne le connaissais pas, mais le Saint-Esprit est venu ici et lui a révélé sa maladie; ce qu’il faisait, ce qu’il faisait avant-hier à un certain endroit, à un moment donné; Il lui a révélé toutes ces choses. Il lui a dit ce que c’était comme vous l’avez perçu ici même au microphone, ça se transmet donc... J’ai prié pour lui.
Eh bien, cela me paraissait juste comme regarder, comme je pourrais l’expliquer, c’est comme regarder quelque chose. Cet homme a disparu, il était devenu très petit, je l’ai vu comme un petit garçon, et j’ai juste regardé comme cela au cours de la vie. Et puis, cela a disparu. Quand j’ai prié, je n’ai pas su ce qui est arrivé. J’ai simplement demandé à notre Père céleste. Il lui a parlé de ses maladies: il souffrait de la prostatite, c’est ce qui lui a causé des troubles nerveux, et il... aussi cela le pousse à se lever la nuit. Il lui a parlé du fait qu’il allait dans la... de bain [Espace vide sur la bande–N.D.E.]...?... Vous qui habitez dans son quartier, voyez si cela n’est donc pas vrai. Voyez si ce n’est pas...
E-37 Maintenant, Il est ici. Maintenant, chrétiens, il n’y a personne dans la salle à qui cela ne pourrait arriver. Mais si nous prenons chaque patient, comme cela, savez-vous combien de temps nous passerons ici? Environ trois semaines pour terminer ces gens qui sont ici pour qu’on prie pour eux. Or, combien croient de tout leur coeur? Dites: «Je crois, Frère Branham, que vous avez dit la vérité et Dieu a confirmé cela.» Croyez-vous donc cela? Très bien.
Maintenant, je me demande si vous les chrétiens, vous vous unirez à moi dans la prière pendant que toute cette assistance se joint dans la prière, pendant que je prie. Et certains ministres qui sont ici, le long de la ligne, imposez aussi les mains aux malades. La Bible dit: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru.» Voyez? «En Mon Nom, ils chasseront le dé-...» et tout. Si le Saint-Esprit s’arrêtait sur l’une ou l’autre chose, je serais content de le faire. Mais je ne pourrais pas obtenir qu’on prie pour les gens à moins que je commence à prier pour eux. Et évidemment, cela saisit le regard des gens, cela déclenche directement le discernement, bien sûr, aussitôt qu’une personne monte.
Et maintenant, j’aimerais que vous priiez avec moi. Et combien là dans l’assistance s’engageront à prier, partout dans la salle, pendant que nous prions et chantons Crois seulement? Allez-vous prier? Levez la main.
E-38 Et si vous, dans la ligne, vous croyez, si seulement nous demandons à Dieu, Dieu le fera, croyez-vous cela? Levez la main, si vous croyez. Très bien. Quand vous... Maintenant, inclinez la tête pendant que nous prions. Très bien maintenant. [Frère Baxter parle.–N.D.E.]...?... Père céleste...?... [Frère Baxter parle pendant cinq minutes et conduit le chant: J’ai besoin de Toi à chaque heure.–N.D.E.] ...?... une femme qui souffre ici de cette cécité, que Ton Esprit vienne sur elle ce soir et la guérisse, Père, je prie au Nom de Ton Fils, Jésus. Amen...?...
Ayez foi, soeur. Je Te prie, Père, de la guérir. Elle a un...?... Puisse-t-elle partir et être guérie au Nom de Jésus-Christ.
Seigneur Dieu, je Te prie au Nom du Seigneur Jésus, de guérir notre soeur. Puisse-t-elle partir ce soir guérie au Nom de Jésus-Christ. Ne doutez pas, mais croyez.
Ô Dieu, sois miséricordieux envers notre frère. Je Te demande au Nom du Seigneur Jésus-Christ de le guérir et de le rétablir. Accorde-le, Père, au Nom de Jésus-Christ. Amen. Que Dieu vous bénisse. [Frère Baxter parle.–N.D.E.]
Que Dieu vous bénisse maintenant. Allez servir le Seigneur de tout votre coeur.
Seigneur Jésus, je Te prie pour cette femme, de la guérir. Accorde que Tes bénédictions reposent sur elle et qu’elle soit rétablie, au Nom de Jésus-Christ. Amen. Regardez, madame, n’ayez plus peur; allez en croyant maintenant.
Au Nom du Seigneur... [Frère Baxter parle.–N.D.E.]
E-39 J’aimerais simplement dire, qu’il y a beaucoup de gens qui passent par ici, qui souffrent de l’oppression mentale, une manifestation démoniaque, mais l’oppression: Satan. J’ai vu une jeune fille en vision devant moi. Elle est allée là derrière et s’est assise il y a quelques minutes, elle pense avoir franchi la ligne de démarcation. Ne laissez pas Satan vous dire cela. Tant que vous aimez Dieu, Dieu vous aime toujours. Il doit y avoir un Créateur pour créer cette création dans votre coeur pour vous faire aimer Dieu. Ne croyez pas cela. Voyez? Allez en croyant de tout votre coeur que Christ vous aime.
Vous souffrez de la même chose. Seigneur Jésus, je Te prie de la rétablir. Puisse-t-elle partir ce soir, guérie, au Nom de Jésus-Christ. Amen. Maintenant, mettez-vous à remercier Dieu et vous serez rétablie, soeur.
Père, je Te prie de guérir notre soeur et de la rétablir alors que je lui impose les mains, au Nom de Jésus. Amen.
Bien-Aimé Seigneur, je Te prie pour notre soeur, de la guérir et de la rétablir au Nom de Ton Fils, Jésus. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur.
Seigneur Dieu, Créateur des cieux et de la terre, envoie Tes bénédictions sur notre soeur et guérie-la au Nom de Ton Fils, Jésus-Christ. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur. La Bible dit: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru.»
Pensez-vous maintenant que vous allez être guérie? D’accord, vous en êtes certain. Seigneur, je Te prie de guérir notre soeur. Puisse-t-elle partir d’ici ce soir guérie au Nom du Seigneur Jésus-Christ. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur.
E-40 [Frère Baxter parle.–N.D.E.] Guéris notre frère...?... Seigneur...?... Te prie de... Ô Dieu, je Te prie de guérir notre frère de ceci. Je le demande au Nom de Ton Fils, Jésus-Christ. Amen. Que Dieu vous bénisse, frère. Je Te prie, Père, de guérir notre frère...?.. ce soir, au Nom de Ton Fils, Jésus-Christ, je demande cette bénédiction...?...
Seigneur, je Te prie de guérir notre soeur et de la rétablir au Nom de Jésus-Christ, je prie. Amen.
Ô Dieu, je Te prie de guérir notre frère et de le rétablir...?... Je le demande au Nom de Jésus-Christ. Amen. Que Dieu vous bénisse, frère. Quelque chose vous est arrivé. Votre surdité vous a quitté, monsieur. M’entendez-vous très bien? Vous êtes parfaitement normal et vous êtes guéri...?... C’est vrai.
Seigneur Jésus, je Te prie de bénir notre frère et de le rétablir, au Nom de Jésus-Christ. Amen. Que Dieu vous bénisse, frère.
E-41 Ô Dieu, je Te prie de bénir ce frère, comme je le bénis au Nom du Seigneur Jésus-Christ, qu’il reçoive sa guérison. Amen.
Seigneur Dieu, je Te prie de bénir notre frère et de le guérir au Nom du Seigneur Jésus-Christ. Amen.
O Dieu, je bénis ma soeur au Nom de Ton Fils, Jésus-Christ. Je réclame sa guérison. Que Dieu vous bénisse...?...
Père, bénis notre soeur que je bénis au Nom du Seigneur Jésus-Christ. Je Te prie de bénir notre frère, Seigneur, estropié ici, marchant avec une canne, puisse-t-il être guéri ce soir. Fais de lui une bénédiction, Seigneur, et un témoignage, alors que je demande qu’il croie, au Nom de Jésus-Christ. Amen. Croyez-vous, mon frère? Mettez votre béquille sur le dos et poursuivez votre chemin.
Seigneur, je Te prie de guérir notre soeur et de la rétablir au Nom du Seigneur Jésus-Christ. Amen.
Guéris notre frère, au Nom du Seigneur Jésus-Christ...?... qu’il soit rétabli. Accorde-le, Seigneur. Vous êtes guéri, frère...?... Allez donc...?...
Ô Dieu, je Te prie pour notre frère, que Tu le guérisses et le rétablisses au Nom du Seigneur Jésus-Christ, de lui accorder cela, Seigneur. Pour Ta gloire, je le demande, Père.
Ô Dieu, je Te prie de guérir notre soeur et de la rétablir, au Nom de Jésus-Christ.
Ô Dieu, je réclame la guérison de notre soeur ici, qu’elle soit rétablie au Nom du Seigneur Jésus-Christ, je prie.
Madame? Oui...?... C’est ce que...?... pour moi. Dieu peut guérir...?... Croyez-vous qu’Il peut...?... si Dieu, par Sa grâce, me dit ce que vous avez fait, ce qu’est votre vie, croirez-vous donc? S’Il–s’Il vous a dit ce que vous faisiez, et–et ce que sont vos maladies, la façon dont vous vous comportez et ce que vous avez fait, vous reconnaîtrez certainement la vérité. Est-ce vrai? Vous ne saviez pas que votre maladie, c’est la tuberculose. Vous êtes guérie maintenant...?... demandez à l’homme...? ... Evidemment, cela m’a quitté. S’Il connaît ce qui était à la base de cela...?... Mais cela, ce n’est pas ce qui vous a donné la tuberculose...?... continuer dans votre...?... [Frère Baxter parle.–N.D.E.]
E-42 Ô Dieu, je Te prie de guérir notre soeur; puisse-t-elle partir rétablie, au Nom de Jésus.
Ô Dieu, je Te prie pour notre soeur, que Tu la guérisses au Nom de Jésus-Christ. Ô Dieu, je bénis notre soeur qui...?... au Nom de Jésus-Christ.
Maintenant, regardez. Eh bien, venez avec sincérité...?... et en croyant maintenant pendant que nous sommes...?... Au Nom du Seigneur Jésus-Christ, je réclame sa guérison...?...
Ô Dieu, sois miséricordieux envers notre frère...?... par Jésus-Christ...?... [Frère Baxter parle pendant que frère Branham continue à prier.–N.D.E.]
E-43 [Frère Baxter parle et conduit les chants: Le Grand Médecin et Que le souffle de Dieu souffle sur moi, pendant plusieurs minutes, alors que frère Branham continue à prier pour ceux qui sont dans la ligne. [Espace vide sur la bande–N.D.E.]
Vous pensez que je ne fais que demander Ses bénédictions sur les gens, ils sont guéris. Voyez? Vous ne voyez peut-être pas. La guérison ne consiste pas dans la sensation; la guérison consiste dans la puissance. Voyez? J’en ai vu beaucoup qui... Ce n’est pas–ce n’est pas l’émotion. La guérison... Vous ne faites que marteler du pied, crier, crier aux démons; ils ne partiront pas. Mais la foi, ils la reconnaissent. Voyez? C’est exactement ce qui se passe. Voyez? Observez les gens; vous verrez ce que je veux dire.
E-44 Tenez. Récemment, j’étais dans une ligne, on faisait simplement passer les gens... juste pendant que je me reposais un petit instant... On avait prié pour deux personnes. L’une avait une grosseur au cou, et l’autre souffrait de l’estomac. C’était dans un genre différent de prière, quand cela m’est arrivé de leur dire ce qu’étaient leurs maladies.
De temps à autre, vous entendez le Saint-Esprit arrêter les gens et leur dire ce qu’ils ont, mais je cherche à prier pour tout le monde pendant que je suis ici ce soir. Alors, cette dame, il lui a été–il lui a été dit de rentrer chez elle; qu’elle se rétablirait d’une grosseur au cou. Et à l’autre, il a été dit... Frère Baxter sait cela.
Elle souffrait de l’estomac. Il lui a été dit qu’elle se rétablissait: «Rentrez chez vous et mangez ce que vous voulez.» Eh bien, elle a essayé de le faire. Et pendant environ six semaines, c’était horrible. [Espace vide sur la bande–N.D.E.] Tout ce qu’elle mangeait, elle le vomissait directement.
Alors, un matin, elle était debout, faisant la vaisselle. Et elle a dit qu’elle avait senti quelque chose de froid l’envahir. Elle ne savait pas ce qui arrivait. En quelques instants, elle a eu envie de pleurer, elle s’est alors mise à pleurer. Puis, elle a dit qu’elle a eu très faim. Elle a essayé de manger un petit morceau de pain grillé. Et, généralement, elle vomissait aussitôt cela; et cela–cela–cela n’est pas remonté. Alors, elle a pris la bouillie de l’avoine qui traînait là à table. Et c’était très bon. Elle a pris une tasse de café; c’était très bien. Puis, elle s’est assise, elle a pris un bon et copieux petit-déjeuner; c’était très bien.
Elle était si heureuse qu’elle est descendue en courant l’annoncer à sa voisine, celle qui avait une grosseur à la gorge, ce qui venait d’arriver. Et sa voisine était simplement en train de crier à tue-tête; la grosseur venait de quitter sa gorge. Et là, c’était des semaines plus tard.
E-45 Qu’était-il arrivé? S’il vous plaît, croyez-moi. Voyez? Si je peux amener notre soeur ici... Voici–voici pourquoi. Vous souvenez-vous quand Daniel, le prophète... Il y avait un ange qui l’accompagnait. Combien savent que c’est la vérité? L’Ange de Dieu. Alors, une fois, Daniel a prié, je crois que cela a fait environ vingt et un jours avant que l’Ange puisse... Est-ce vrai...?... Est-ce vrai? Mais il croyait.
Or, ce qui était arrivé, c’est qu’une bénédiction avait été prononcée sur ces gens-là. Et quand... Eh bien, cette bénédiction-là... Si je dis la vérité... Si je dis la vérité... En fait, je ne pense pas qu’il y ait lieu pour vous de douter; Dieu témoigne que c’est vrai. C’est juste comme vous vous avancez auprès d’un ministre, et que vous vous faites baptiser dans le baptistère, votre baptême était valable. Vous croiriez que vous avez été baptisé, n’est-ce pas, d’un baptême chrétien. Ce n’était pas un ministre, mais il a été ordonné pour faire cela. Voyez? Mais c’est juste pour cela que j’ai été envoyé: Prier pour les malades. Si seulement vous croyez, observez ce qui arrive. Cela arrivera. Absolument. Je serais...

En haut