ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS



Prédication Jésus-Christ Est Le Même Hier, Aujourd’hui Et Eternellement / 53-1107 / Owensboro, Kentucky, USA // SHP 33 minutes PDF

Jésus-Christ Est Le Même Hier, Aujourd’hui Et Eternellement

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 ...?... le peuple de Dieu comprend que le Seigneur Jésus est ressuscité d’entre les morts et qu’Il vit parmi Son peuple aujourd’hui. Et si Jésus se tenait ici, portant ce costume et ces chaussures? Que dirait-Il à cette femme? Il ne pourrait pas la guérir; certainement pas. Tout ce qu’Il pourrait faire pour elle serait de dire: «En mourant, il y a mille neuf cent ans, Je t’ai guérie. Crois-tu cela?» Eh bien, Il saurait ce qu’elle a fait, ce qu’il y a dans sa vie. Il connaîtrait tout à son sujet, si le Père le Lui montrait.
E-2 Combien croient que c’est la vérité? Levez simplement la main afin que je voie combien cet auditoire... C’est bien. J’espère que le reste d’entre vous croira avant que ça soit terminé.
E-3 Eh bien, si Jésus est ressuscité d’entre les morts et qu’Il est vivant dans cette église aujourd’hui, alors, Il accomplira exactement les mêmes oeuvres qu’Il a faites autrefois, car: «Le....» Il a dit: «Vous ferez aussi les oeuvres que Je fais. Et vous en ferez de plus grandes...» Non pas de plus grandes en qualité; en effet, cela ne peut pas se faire. Il a arrêté la nature et Il a ressuscité les morts. «Mais vous en ferez plus que celles-ci, car Je m’en vais au Père.» L’église s’est éparpillée à travers le monde, alors que Lui, Il ne pouvait être qu’à un seul endroit. «Vous en ferez davantage; vous ferez aussi les oeuvres que Je fais.» Ce sont les mêmes oeuvres qu’Il avait faites. Davantage, de plus grandes parce que cela serait éparpillé à travers le monde, et l’Evangile ira à travers le monde, pour démontrer la puissance du Saint-Esprit. «Et voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru.»
E-4 «Dieu a établi dans l’église premièrement des apôtres, deuxièmement des prophètes, des docteurs, des dons de guérison, le parler en langues, l’interprétation des langues; tout ceci pour l’édification du corps.»
E-5 Je suppose, madame, que vous et moi, nous sommes des inconnus. Le sommes-nous? Nous ne nous connaissons pas. Du moins, moi, je ne vous connais pas. Vous ne me connaissez pas? Très bien. Maintenant, ne voulez-vous pas vous tenir ici? Ainsi, je vous isole simplement de gens. Voyez, il y a des esprits partout, au-dessus, tout autour; chaque être humain est un esprit. Maintenant, je dois vous parler, juste comme notre Maître avait parlé à la femme au puits, de la même façon. Vous voyez? Juste... Naturellement, je pense moi-même qu’Il avait une–une raison pour faire cela. En effet, en faisant cela, Il contactait son esprit. Avez-vous fait attention à ce qu’Il a dit? «Apporte-Moi à boire», juste pour attirer son attention.
E-6 Et elle a dit: «Eh bien, le puits est profond et Tu as...» D’abord, elle a dit: «Comment... Pourquoi... Comment est-ce possible? Eh bien, vous les Juifs, vous n’avez rien à faire avec les Samaritains.»
E-7 Et Il a dit: «Mais si tu connaissais Celui à qui tu parles, c’est toi qui M’aurais demandé à boire; Je t’aurais apporté de l’Eau que tu ne viendrais pas puiser ici.»
E-8 Elle a dit: «Le puits est profond», et ainsi de suite.
E-9 Puis, quand Il a trouvé ce qu’était son problème, Il a dit: «Va chercher ton mari.» Voyez? Qu’a-t-Il fait? Il a saisi son esprit.
E-10 Et votre esprit est une image fidèle de ce qu’est votre vie. Et quand Il a saisi son esprit, et vivant dans le monde spirituel, cela est apparu, tout ce que Dieu voulait qu’Il sache.
E-11 Maintenant, c’est ce qu’Il fait ce soir. Je vois, en regardant dans l’auditoire, je vois qu’il y a, oh! plusieurs centaines de gens ici; chacun d’eux est un esprit. Chacun d’eux, maintenant même, est en train de tirer.
E-12 Et vous êtes consciente que quelque chose se passe. Je ne sais pas dire ce que c’est, mais il y a quelque chose qui se passe. Dès que vous êtes montée ici, Quelque Chose est venu sur vous. Est-ce vrai? Eh bien, et c’est exactement ce que vous voyez dans cette photo, c’est ce que vous sentez maintenant. C’est tout à fait vrai. Maintenant, je ne connais rien sur vous. Dieu sait que je ne vous ai même jamais vue de ma vie, ni ne sais rien à votre sujet. Mais Lui vous connaît. Il me connaît.
E-13 Maintenant, si je suis Son serviteur, et que j’ai témoigné de la Vérité, alors, Il pourrait, s’Il le voulait, me révéler quelque chose qui vous aidera. Si vous êtes–si vous êtes malade, je le saurai. Si vous n’êtes pas en harmonie avec Dieu, je le saurai, Il me le dira. Je ne sais pas, mais Il le fait. Eh bien, je crois qu’Il me le dira.
E-14 Et s’Il le fait, après que nous avons vu si clairement et que vous êtes... Tout d’abord, la Parole dit qu’Il le fera, n’est-ce pas? Il est le même. Puis en second lieu, vous vous tenez ici et vous êtes consciente que vous êtes dans la Présence de Quelque Chose en dehors de votre frère. Est-ce vrai? Et la troisième chose, c’est que vous avez vu Sa photo. Et maintenant, la chose suivante, c’est... s’Il le veut, après toutes ces choses, qu’Il vienne et confirme que ces choses sont la vérité. Est-ce vrai?
E-15 Croyez-vous, avec l’aide de Dieu, que je suis capable de faire ceci? Et s’Il le faisait, qu’il n’y aura plus l’ombre d’un doute? Alors, si je vous dis cela, par Son Esprit, alors si je vous dis quelque chose d’autre, vous me croirez alors, n’est-ce pas?
E-16 Eh bien, c’est ce qu’Il m’a dit quand Il a dit ces choses: J’ai été envoyé pour prier pour les malades. Et que, si je les amène à croire et que je suis sincère, rien ne résistera à ma prière.
E-17 Eh bien, j’ai dit: «Ils ne me croiront pas. Je ne suis pas instruit.»
E-18 Il a dit: «De même que le prophète Moïse a reçu deux signes, comme confirmation, il en est de même pour toi.» Et Il m’a dit cela.
E-19 Et j’ai dit: «C’est la raison de ma présence ici, ce pour quoi je prie.»
E-20 Il a dit... Et alors, Il m’a renvoyé aux Ecritures. Alors, j’ai vu qu’Il était scripturairement dans le vrai et j’ai accepté cela. Et depuis lors, c’est dans chaque nation sous les cieux, à ce que je sache. N’est-Il pas merveilleux?
E-21 Vous n’êtes pas de cette ville. Vous venez de cette direction-ci, vous avez parcouru une certaine distance en voiture. Vous vivez dans une grande ville, et cette ville est à côté d’un grand fleuve. C’est le fleuve Mississippi, il coule à côté de cette ville, et il y a une fontaine qui a un poisson qui fait jaillir de l’eau, et de l’autre côté, il y a une horloge. Je crois que c’est une sorte de bâtiment. C’est... Vous vivez à Saint Louis. Est-ce vrai? Cela m’a quitté maintenant. Juste un instant, soyez simplement en prière. Est-ce vrai? Vous–vous avez... Votre problème, c’est dans votre flanc. Vous avez des grosseurs dans vos côtés. N’est-ce pas vrai? Je vois qu’on examine cela sur le–sur le flanc.
E-22 N’est-ce pas que quelqu’un vous a accompagnée ici? Vous avez deux amies qui vous ont accompagnée, et ce sont deux femmes. Et une des femmes souffre de–de l’estomac et d’un trouble féminin. N’est-ce pas vrai? Et l’autre a un–un–un–un... quelque chose dans la gorge. C’est–c’est un goitre dans sa gorge, et elle souffre du coeur. Est-ce vrai? Est-ce vrai? Levez la main. Que Dieu vous bénisse.
E-23 Ces femmes sont assises juste là. Levez-vous, mesdames. Levez-vous, toutes les deux, là-bas. Levez-vous afin que les gens voient. Levez-vous simplement, n’ayez pas peur. Oui, madame. Vous deux, rentrez chez vous, vous êtes guéries. Et vous aussi. Jésus-Christ a ôté tout cela. Que Dieu vous bénisse.
E-24 Ayez simplement foi en Dieu. Dieu fera de grandes choses pour vous, si seulement vous croyez. Mais vous devez croire qu’Il existe, car ceux qui viennent à Lui doivent d’abord croire qu’Il existe et qu’Il est le Rémunérateur de ceux qui Le cherchent. Ayez foi en Lui et Dieu confirmera Sa Parole chaque fois, par des signes et des prodiges qui accompagnent. Maintenant, soyez respectueux.
E-25 Quelque chose s’est passé juste là. Ne souffrez-vous pas de la vésicule biliaire, vous assise là, madame? N’est-ce pas vrai. Vous venez d’être guérie à l’instant. Dieu vous a guérie. Levez-vous, et acceptez cela comme une réponse de Jésus-Christ. Dieu vous a rétablie, donc. Vous souffriez des aigreurs à l’estomac et des histoires, des brûlures là à l’intérieur. J’ai vu quelqu’un examiner, appuyer; c’était douloureux, et vous avez sursauté quand il a fait cela. Vous êtes guérie maintenant. Que Dieu vous bénisse. Oui, oui.
E-26 Ce monsieur assis à côté de vous là, souffrant d’un mal de dos, il peut aussi être guéri, si seulement il accepte cela. Allez-vous accepter cela aussi, monsieur? Allez-vous le faire? Levez-vous et acceptez votre... Votre dos est rétabli maintenant. Vous pouvez rentrer chez vous. Jésus-Christ vous guérit.
E-27 Ayez foi en Dieu. Ne doutez pas. Croyez que tout est possible. Croyez-vous cela? Je crois que tout ce que vous demandez à Dieu, Dieu vous l’accordera. Ne le croyez-vous pas? Qu’en pensez-vous, là-haut? Qu’en pensez-vous, là-bas sur les marches? Croyez-vous cela de tout votre coeur? Tout ce que vous demandez à Dieu, Dieu vous l’accordera.
E-28 Très bien. Amenez la dame. Laissez-la s’asseoir là, si elle ne peut pas très bien marcher. Tenez-vous juste là où vous êtes, ou bien venez ici, soeur. Venez ici, et j’aimerais que vous veniez avec respect, en croyant. Je vois que vous êtes estropiée. J’aimerais que vous me regardiez. J’aimerais que vous me croyiez. Si je pouvais vous guérir, madame, je le ferais, mais je ne peux pas le faire, c’est impossible que je le fasse. Mais en ce moment, Dieu peut le faire.
E-29 Vous qui l’avez amenée, croyez-vous? Comme le prophète Elie a dit: «Si je n’avais égard à Josaphat, je ne te regarderais pas.» Comme Pierre a dit à la porte appelée La Belle: «Regarde-nous.» Non pas les regarder comme on regarderait quoi que ce soit, mais regarder en prenant garde, en accordant de l’attention.
E-30 Nous sommes des inconnus, madame. Je ne vous connais pas. Si je ne vous ai jamais vue... Je–je vois une grande foule se tenir devant vous, maintenant même. Vous avez été dans une réunion auparavant, quelque part. Et à l’endroit où elle s’est tenue, il y a un grand terrain libre, plat. Il–il y a beaucoup de cactus dessus. Vous–vous êtes de l’Arizona; en effet, il y a des cactus géants juste devant moi maintenant. Il n’y a pas un autre endroit au monde où cela pousse, si ce n’est là. N’est-ce pas vrai? Vous êtes de l’Arizona. Et vous souffrez d’un... C’est un cancer. Et ce cancer est dans votre hanche, et il est entré dans votre colonne vertébrale. Les médecins ne peuvent rien faire à ce sujet. Est-ce vrai? Croyez-vous qu’Il va vous rétablir maintenant même? Approchez.
E-31 Par hasard, connaissez-vous Hattie Waldrop, à Phoenix? Elle est morte dans la ligne de prière d’un cancer du coeur, il y a sept ans. Elle vit à Phoenix aujourd’hui, normale et en bonne santé. Elle était morte dans la ligne de prière pendant des heures, avant qu’on la fasse entrer. Un cancer qui avait pénétré dans son coeur, dans le côlon et dans le foie. Son médecin... Je pense que son adresse se trouve dans ce livre que les filles ont. Le Dieu qui l’a guérie peut vous guérir. Est-ce vrai? Rentrerez-vous chez vous, en croyant?
E-32 Je vais prier, et que Dieu vous bénisse. Pendant que nous tous, nous prions pour cette femme, si Dieu ne l’aide pas, elle va mourir dans quelques nouvelles lunes. Prions.
E-33 Notre Père céleste, alors que cette pauvre petite mère se tient ici, voyant que ça devient sombre autour de là où elle se tient, et sachant que cette puissance de la mort est venue sur elle, et que Tes serviteurs, les médecins, ont fait tout leur possible pour l’aider et qu’il n’y a rien qui peut être fait en leur pouvoir, la femme est venue pour être guérie. Et Satan est déterminé à lui ôter la vie. Il est en train de ronger son corps; sa chair mortelle dépérit en elle. Mais Toi, ô Dieu, Tu es Dieu d’éternité en éternité. Alors, écoute la prière de Ton serviteur indigne, Seigneur, et confirme la Parole. Et que l’Ange qui m’a parlé cette nuit-là, qui a même nommé ce démon, le cancer, puisse-t-Il venir et s’approcher de cette scène en ce moment-ci et réprimander cet horrible ennemi.
E-34 Toi démon appelé cancer, qui tourmente la vie de cette femme pour la tuer, je t’adjure, par Jésus-Christ le Fils de Dieu, de la relâcher et de la laisser partir.
E-35 Et que le Dieu du Ciel la bénisse, et que Jésus-Christ la guérisse. Amen.
E-36 Maintenant, regardez de nouveau dans cette direction-ci, madame. Si Dieu connait ce qui est dans votre vie... Je ne sais pas maintenant ce qu’Il vous a dit. Mais était-ce vrai? Ce qui–ce qui vous a été dit quand j’étais dans la vision, était-ce la vérité? Ce que Cela vous a dit, ce qui est arrivé, tout ce qui a été dans votre vie, était-ce la vérité? Maintenant, croyez-vous que je vous ai dit la vérité? Alors, il y a mille neuf cents ans, Jésus-Christ vous a guérie sans l’ombre d’un doute, c’est ce que déclarent les Ecritures. Acceptez-vous maintenant cela sur ces bases, et refusez-vous de reconnaître autre chose au sujet de ce cancer ni rien? Reconnaissez-vous simplement que Jésus-Christ vous guérit? Est-ce comme ça que vous allez partir d’ici pour témoigner?
E-37 Ecoutez, il y avait des lépreux couchés là à la porte. Ils se sont dit: «Pourquoi resterions-nous ici jusqu’à mourir?» S’ils restaient là, ils allaient mourir. S’ils entraient dans la ville, ils allaient mourir. Et ils n’avaient qu’une seule chance, c’était d’aller dans le camp de l’ennemi. Ils se sont dit: «S’ils nous sauvent, nous vivrons, mais s’ils nous tuent, nous mourrons.»
E-38 Eh bien, vous êtes assise dans la même condition, mais vous n’êtes pas invitée à aller dans le camp de l’ennemi, vous êtes invitées à aller vers Jésus, qui vous accepte maintenant même. Allez-vous venir? Acceptez-vous cela maintenant même? Alors, au Nom de Jésus-Christ, quittez l’estrade, soyez rétablie. Ne quittez pas dans l’espace de quelques jours, et donnez-nous votre témoignage, et venez à l’estrade nous montrer ce que Dieu a fait. Que Dieu vous bénisse. Soeur, allez simplement avec elle et que Dieu vous bénisse.
E-39 Très bien, amenez le jeune homme. Jeune homme, croyez-vous que je suis le serviteur de Dieu? Alors, si je suis le serviteur de Dieu, et que Son onction est sur moi, il n’y a rien au monde qui puisse être caché dans votre vie maintenant même. Quant à vous guérir, je ne le pourrais pas. Je ne suis pas un guérisseur. Je ne suis pas le Guérisseur. C’est Lui le Guérisseur. Mais, croyez-vous qu’Il est le Révélateur des secrets du coeur, et qu’Il révèle à Son prophète les choses qu’Il désire que les gens sachent? Regardez-moi une minute.
E-40 Vous n’êtes pas malade. Vous êtes venu ici pour recevoir le baptême du Saint-Esprit. Est-ce vrai. Vous cherchez cela depuis longtemps. Est-ce vrai? Voulez-vous réellement le Saint-Esprit? Approchez.
E-41 Ô Dieu, bénis ce garçon et remplis-le du Saint-Esprit; et que le soleil ne se couche pas plusieurs fois sans qu’il soit rempli du Saint-Esprit au Nom de Jésus-Christ. Amen.
E-42 Partez, et vous allez le recevoir maintenant, frère. Partez en vous réjouissant, en remerciant Dieu pour cela.
E-43 Disons: «Amen!» Je ne suis pas du tout excité. Mais l’Esprit de Dieu s’établit sur cette salle, au point que tout peut arriver. «Pourquoi resterions-nous ici jusqu’à mourir?» Levons-nous et faisons quelque chose.
E-44 Vous voulez être guéri de cette affection de la vessie, vous assis là, monsieur? Croyez-vous que Dieu va vous rétablir? Croyez-vous qu’Il le fera? Que Dieu vous bénisse. Levez votre main, dites: «J’accepte cela au Nom de Jésus.» En le faisant, Dieu vous rétablira. Si vous croyez cela, et que vous voulez être guéri, Dieu le fera certainement. Que Dieu vous bénisse. C’est comme ça. Rentrez chez vous et soyez rétabli maintenant.
E-45 Vous avez un petit kyste au cou, n’est-ce pas, soeur? Evidemment, vos yeux sont en mauvais état aussi. Voulez-vous en guérir? Levez-vous et acceptez alors votre guérison au Nom de Jésus-Christ, rentrez chez vous. Le kyste a quitté votre cou maintenant. Vous pouvez rentrer chez vous et être rétablie.
E-46 Vous n’avez pas besoin de votre carte de prière. Vous avez besoin de la foi en Dieu. Ayez foi en Dieu, vous tous, vous serez rétablis.
E-47 Bonsoir, madame. Croyez-vous de tout votre coeur? Croyez-vous que Dieu m’a envoyé pour vous aider? Vous croyez. Oh! C’est pour cet enfant que vous êtes venue ici. Ce n’est pas pour vous, c’est pour l’enfant. Vous êtes extrêmement nerveuse. C’est la cause de... à cause de cet enfant. Eh bien, pauvre petit enfant chéri, j’aimerais que tu me regardes juste un moment. J’aimerais que tu croies.
E-48 Vous savez, soeur, j’ai un enfant assis juste là. Et si je pouvais faire quoi que ce soit, si mon enfant était malade, je ferais tout mon possible pour persuader Dieu de le guérir.
E-49 Et c’est la seule chose que je peux faire ici pour aider votre enfant, peut-être, si Dieu me révèle quelque chose (Cela aidera votre foi) pour connaître ce qui cloche chez cet enfant. Vous savez, je ne connais pas l’enfant, n’est-ce pas? Je ne vous ai jamais vue, ni l’enfant, et je n’ai aucun moyen de connaître quoi que ce soit à votre sujet.
E-50 Mais croyez-vous que je suis Son prophète? [La soeur dit: «Je crois.»–N.D.E.] Vous croyez. Que Dieu vous bénisse. Quand vous faites ce genre de déclaration en confessant votre foi, cela plaît à Dieu.
E-51 Vous avez amené l’enfant en parcourant une longue distance d’ici. Vous venez d’une contrée qui a des collines et beaucoup d’arbres à feuilles caduques: le Missouri. Est-ce vrai? Votre enfant, on ne sait pas ce qui cloche chez lui; le médecin n’arrive pas à se décider; certains disent que c’est l’épilepsie; et d’autres disent qu’il a–il a un–il a un... qu’il a une tumeur au cerveau. Ce n’est ni l’un ni l’autre. [La soeur dit: «Oh! Qu’est-ce?»–N.D.E.] Des convulsions nerveuses. Jésus-Christ peut guérir votre enfant. Croyez-vous cela? [La soeur dit: «Je crois certainement.»]
E-52 Inclinez la tête et joignez-vous dans la prière.
E-53 Dieu Tout-Puissant, Toi qui as ramené Jésus-Christ d’entre les morts, ce pauvre petit enfant innocent reposant ici dans les bras de sa mère, une petite créature douce et aimable, sa vie sera complètement ruinée si Tu n’interviens pas pour l’aider. Les médecins ont fait tout ce qu’ils... Tu leur as donné la connaissance pour le faire; mais la mère m’a amené cet enfant afin que je puisse Te demander de l’aider. Et, ô Dieu, avec toute la sincérité et l’intégrité de mon coeur, j’implore la miséricorde. Ô Toi qui as ressuscité Christ d’entre les morts (et quand Il est mort là-bas au Calvaire, cela a dépouillé les dominations et a arraché au diable toute la puissance qu’il avait), je me tiens à Sa place ce soir, en tant que Son serviteur, et je réprimande le diable qui a lié la vie de cet enfant, et puisse-t-il le quitter et que l’enfant soit rétabli et normal. Au Nom de Jésus-Christ le Fils de Dieu, je demande ceci. Amen.
E-54 Très bien, maman, ramenez votre enfant à la maison et je... Aussi sûr que je crois que je me tiens à la chaire, votre enfant va se rétablir de cela et être normal. Que Dieu le bénisse. Que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse, soeur.
E-55 Disons: «Grâces soient rendues à Dieu, qui nous a donné la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ.»
E-56 Vous voulez vous remettre de cette maladie de l’estomac, vous assise là en train de prier, soeur? Vous assise là, voulez-vous vous en remettre? La dame assise à côté de vous, souffrant d’un mal de dos, là, voulez-vous en guérir? Toutes les deux? Le voulez-vous? Très bien, levez-vous et acceptez cela. Dieu vous rétablira. Croyez de tout votre coeur. Jésus-Christ, le Fils de Dieu, est ici pour vous guérir. C’est la nervosité qui est à la base de cet ulcère de l’estomac. Votre foi a confirmé cela, vous guérit. Tout ce qu’il vous faut faire, c’est croire.
E-57 Vous là-bas en jaune, là-haut dans l’audi-... là-bas au balcon en train de prier, vous voulez que Dieu vous guérisse; tout ce qu’il vous faut faire, c’est lever la main. Vous n’avez pas besoin d’une carte de prière. Vous n’avez pas une carte de prière, n’est-ce pas, madame? Certainement pas. Elle ne... Vous n’avez pas besoin d’une carte de prière. Tout ce qu’il vous faut, c’est la foi. Amen. Oh! Combien il a déployé Ses grandes ailes ici pour guérir chaque personne qui est ici, si seulement vous croyez en Lui! Quoi de plus devriez-vous faire?
E-58 Quand Moïse a rencontré les Egyptiens, ou plutôt a rencontré les Israélites, il ne plaçait pas sa main dans son sein pour donner une confirmation, chaque fois qu’il voyait un Israélite. Il l’a fait une seule fois et tout Israël a cru en lui.
E-59 Et si vous croyez que ce que je vous dis est la vérité, et que Dieu confirme cela comme étant la vérité, tant scientifiquement que spirituellement, croyez ceci que je suis en train de vous dire la vérité, que Jésus a guéri chacun de vous il y a mille neuf cents ans en mourant pour vous; et tout ce qu’il vous faut faire, c’est accepter cela maintenant même et être guéri, peu importe ce qu’est votre maladie. Ce ne sont que des signes et des prodiges pour prouver qu’Il vous aime, et Son amour est ici pour vous.
E-60 Bonsoir, madame. (Est-ce la patiente, Frère Bosworth? Est-ce la patiente? Hein?) Venez ici. Excusez-moi. Les visions s’éloignent parfois et je–je deviens très faible pour avoir beaucoup parlé, et cela s’éloigne de moi. Ce micro est actif. C’est la raison pour laquelle je me tiens ici.
E-61 J’aimerais que vous me regardiez juste une minute. Je ne vous ai jamais vue de ma vie, à ce que je sache. Nous sommes de parfaits inconnus. Je ne connais rien à votre sujet, mais Dieu vous connaît. Voici une femme que je n’ai jamais vue de ma vie. Le Dieu Tout-Puissant sait que c’est la vérité. Nous ne nous sommes jamais rencontrés auparavant dans notre vie, à ce que je sache. Je pense que c’est ça, n’est-ce pas, soeur?
E-62 Si Dieu peut révéler à cette femme ce qu’est sa maladie, cela confirmera-t-il la Bible et accomplira-t-il les Ecritures, que Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement?
E-63 Plus je parle, soeur, naturellement, plus il sera dit. Mais vous vous rendez compte que cela affaiblit et affaiblit, et je–j’ai encore une bonne petite ligne de prière qui a été formée là. Si seulement Il parle de ce qui cloche chez vous, allez-vous croire cela? Vous le croirez.
E-64 Vous avez trois choses qui clochent chez vous. L’une d’elles, c’est une affection d’estomac, c’est-à-dire une tumeur dans l’estomac. Est-ce vrai? La nervosité, vous souffrez de la vésicule biliaire, n’est-ce pas vrai? Si c’est vrai, levez la main. Maintenant, si Dieu se tient ici pour confirmer la vérité, et vous savez que c’est la vérité. Est-ce cela? [La soeur parle à Frère Branham.–N.D.E.] Mais votre examen et tout prouvent que c’est la vérité; votre médecin l’a dit. Et toutes ces choses déclarent que c’est la vérité; et moi, un inconnu, je vous le déclare. Alors, je vous déclare que si votre foi peut seulement toucher le bord de Son vêtement là-bas, ou toucher Sa promesse, en fait (quand Il est mort au Calvaire), si vous acceptez votre guérison, la maladie de votre corps (quoi que ce soit, je ne sais pas maintenant, mais quoi que ce soit) vous quittera. Croyez-vous cela?
E-65 Alors, je vous ai dit la vérité. Puis, Jésus a dit: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru; ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris.» Est-ce vrai?
E-66 Dieu Tout-Puissant, pour confirmer Ta Parole, en tant que serviteur sincère, j’impose les mains à cette femme au Nom de Jésus-Christ, et je demande que la maladie quitte son corps et ne la dérange plus jamais. Amen.
E-67 Maintenant, partez en croyant, soeur. Partez en vous réjouissant, partez, heureuse; allez en annonçant à tout le monde votre guérison. Oui, oui.
E-68 Très bien. Venez, madame. Croyez-vous de tout votre coeur? Voulez-vous guérir de ce diabète? Dites: «J’accepte ma guérison.» [La soeur dit: «J’accepte ma guérison.»–N.D.E.] Que Dieu vous bénisse. C’est tout ce que vous pouvez faire, soeur. Partez et dites: «Merci, Seigneur Jésus», et soyez rétablie. [La soeur dit: «Merci, Jésus.»] Amen. Que Dieu vous bénisse.
E-69 Très bien. Approchez-vous de moi. Croyez-vous, madame, alors que vous venez? Vous croyez. Si Dieu vous connaît, Il connaît votre maladie. Est-ce vrai? Vous êtes une chrétienne, une croyante. La vie n’a pas été facile pour vous. Vous avez eu un chemin horrible, plein de tristesse, très difficile. N’est-ce pas vrai? Je vois une traînée sombre; vous descendez ce chemin. Vous souffrez maintenant du coeur. Et ce qui a causé cela, c’est ce coeur nerveux. Vous êtes nerveuse depuis longtemps, le goitre, et tout à l’intérieur. Dieu vous guérit maintenant. Croyez-vous cela?
E-70 Au Nom de Jésus-Christ, le Fils de Dieu, puisse-t-elle recevoir sa guérison. Amen.
E-71 Maintenant, partez en remerciant Dieu. Ne témoignez plus de cela, vous serez guérie.
E-72 Disons: «Grâces soient rendues à Dieu!»
E-73 Venez, mon frère. J’aimerais que vous placiez juste votre main sur mon épaule ici, monsieur. Si Dieu, sans vous regarder, me montre là-bas ce qui cloche chez vous... En effet, j’ai senti tirer, l’idée venir, disant que j’étais «en train de lire la pensée». Je ne vous connais pas, mais si Dieu qui est ici peut témoigner dans une vision, devant moi ici, ce qui cloche chez vous, allez-vous accepter votre guérison? Si vous allez le faire, hochez la tête. Vous allez le faire.
E-74 Vous avez été examiné, vous êtes nerveux, vous souffrez de la prostatite, et vous êtes dérangé par la maladie du coeur. Est-ce vrai? Si c’est vrai, levez la main. Voilà. Très bien. Poursuivez votre chemin, soyez rétabli au Nom du Seigneur Jésus.
E-75 Venez, madame. Ô Eglise du Dieu vivant, comment pouvons-nous rester tranquilles? Si vous croyez que je suis Son serviteur, au-dessus de l’assistance maintenant même, je ne sais pas si c’est moi, mais il me semble que tout cet auditoire, là, ça devient comme crémeux, laiteux. Le Saint-Esprit est proche, mes amis. Ça semble comme si c’est–c’est pressant; tout pourrait arriver.
E-76 Madame, croyez-vous de tout votre coeur? Croyez-vous que Dieu est ici pour vous rétablir? Si je peux, par l’Esprit de Dieu, par la puissance du discernement, sans l’ombre d’un doute (Et vous savez si c’est vrai ou pas), avec l’aide de Dieu, vous dire ce qu’est votre maladie, selon ce que Jésus-Christ a dit qu’Il ferait dans les derniers jours, allez-vous L’accepter comme votre Guérisseur? Vous souffrez de l’estomac. Est-ce vrai? Si c’est vrai, agitez la main comme cela. Maintenant, allez manger ce que vous souhaitez. Remerciez Dieu de tout votre coeur.
E-77 Venez, madame. Maintenant, alors que vous venez, j’aimerais que vous croyiez. J’aimerais tenir votre main. Croyez-vous que la puissance de Dieu qui a ressuscité Christ d’entre les morts est ici et qu’Il connaît toutes choses? Vous et cette dame assise là-bas, vous souffrez des reins toutes les deux. Vous êtes toutes les deux guéries maintenant, vous pouvez rentrer chez vous et être rétablies. Que Dieu vous bénisse. Partez en vous réjouissant. Que Dieu vous bénisse, soeur. Puisse cela vous être accordé.
E-78 Venez, madame. Croyez-vous de tout votre coeur? Voulez-vous guérir de ce mal de dos dont vous souffrez? Eh bien, partez en remerciant Dieu et dites: «C’est terminé au Nom du Seigneur Jésus.»
E-79 Venez, madame. Croyez-vous de tout votre coeur? Vous avez quelque chose qui cloche à votre pied, n’est-ce pas, madame? Oui. Voulez-vous être guérie? Eh bien, levez-vous et acceptez votre guérison au Nom du Seigneur Jésus. Amen. Que Dieu vous bénisse.
E-80 Placez votre main sur votre mari là, assis à côté de vous, souffrant de la vésicule biliaire, et qu’il soit aussi guéri. Que Dieu vous bénisse. Partez, rentrez chez vous manger ce que vous voulez, votre mal d’estomac vous a quittée, madame. Vous pouvez partir manger ce que vous voulez.
E-81 Disons: «Grâces soient rendues à Dieu!»
E-82 Frère, croyez-vous que votre maladie du coeur vous a quitté pendant que vous étiez assis là? Partez en remerciant Dieu et soyez rétabli. Amen.
E-83 Venez, madame. Ne vous asseyez pas, venez simplement par ici. Croyez-vous de tout votre coeur? Croyez-vous que l’asthme vous a quittée pendant que vous étiez assise là? Quittez simplement l’estrade en criant et en louant Dieu, et en remerciant Dieu pour Sa bonté.
E-84 Partez, mon frère, en remerciant et en louant Dieu pour Sa bonté; et que le Dieu du Ciel vous bénisse.
E-85 Disons: «Grâces soient rendues à Dieu!»
E-86 Quel... Oh! Frère, soeur, pourquoi venons-nous maintenant avec l’esprit si engourdi?
E-87 Le Dieu du Ciel a ressuscité Son Fils, Jésus-Christ, qui est visible maintenant pour guérir chaque personne. Amenez la personne. Il parle à la femme, ou quelque chose comme cela, juste une minute.
E-88 Pendant qu’il fait cela, je me demande... Combien ici désirent réellement être guéris. Levez la main. Croyez-vous que je vous ai dit la vérité? Croyez-vous que Dieu a confirmé cela scientifiquement? Croyez-vous que Dieu a confirmé cela par Sa Parole? Croyez-vous que Dieu a confirmé cela par Son Esprit? Alors, toute l’affaire se règle sur la déclaration de trois témoins.
E-89 Chaque homme et chaque femme ici qui désirent être guéris, qu’ils inclinent la tête maintenant même et offrent une prière à Dieu pour leur guérison. Je vais prier pour vous. Billy, impose simplement les mains à cette femme juste là même où elle se tient. Inclinez la tête, partout.
E-90 Seigneur Jésus, je Te prie d’être miséricordieux maintenant même envers ces pauvres êtres mortels qui souffrent et qui sont dans le besoin. Comme la force du corps de Ton serviteur diminue, je Te prie d’être miséricordieux, ô Dieu, et d’envoyer le Saint-Esprit maintenant même. Et que les gens, pour ainsi dire, pincent leur esprit par la Parole de Dieu, se réveillent et comprennent que c’est l’heure de la visitation pour Owensboro, dans le Kentucky, alors que le Saint-Esprit est en train d’agir parmi les gens et de montrer des signes et des prodiges. Ô Dieu éternel, envoie Ton Saint-Esprit, et guéris chacun d’eux au... de Jésus-Christ...

En haut