ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS



Prédication Siméon / 54-0804 / Los Angeles, California, USA // SHP 40 minutes PDF

Siméon

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 ...afin de me rassurer que la part du service qui me revient n’est pas un échec, elle va... La Parole ne retournera point sans effet, je vais lire une portion de Sa Parole. Voici ce que nous lisons au verset 25:
...voici, il y avait à Jérusalem un homme appelé Siméon...
Cet... était juste et pieux, il attendait la consolation d’Israël...
Il avait été divinement averti par le Saint-Esprit qu’il ne mourrait point avant d’avoir vu le Christ du Seigneur.
Que le Seigneur ajoute Sa bénédiction à la lecture de Sa Parole.
E-2 Maintenant, nous voulons aborder notre sujet juste en très peu de temps. Hier soir, je me suis évadé et je me suis mis à prêcher, parce qu’il y avait là un esprit vraiment aimable, et nous passions tout simplement des moments glorieux. Quand on voit ces Juifs retourner en Israël, cela me rappelle qu’il ne me reste que quelques semaines maintenant, puisque je m’en vais par là, le Seigneur voulant. J’ai eu une vision, ici, que je voudrais bien vous donner demain soir concernant ce qui se passera à mon arrivée là-bas. Ecrivez cela au dos de votre Bible (et voyez si les choses sont ainsi ou pas, voyez si–voyez si cela arrive comme cela), sur un bout de papier, ou quelque chose du genre.
E-3 Frère Jaggers, la plupart d’entre eux, tous vont s’installer en Palestine, vers la Noël, pour une émission. J’ai été invité à m’y rendre, et par la grâce et l’aide de Dieu, je serai là à ce moment-là pour prêter main forte dans cette grande croisade pour Christ. Je me rends là-bas ne sachant pas quand je reviendrai. Je n’ai pas de calendrier fixe. Je vais simplement rester jusqu’à ce qu’il dise: «c’est terminé», et ensuite revenir.
E-4 Vous avez eu une part là-dedans, chacun d’entre vous qui m’avez donné une offrande d’amour pour... une offrande missionnaire pour que je m’y rende. Je vous assure, amis, que c’est à cela que cela servira. S’il reste un centime, je pourrai offrir un dîner de deux centimes à un petit enfant. Je nourrirai ces personnes affamées avec tout ce qui me sera resté. Je suis sûr que vous ne pourriez pas placer votre argent dans quoi que ce soit de meilleur. J’apprécie cela. Merci beaucoup.
E-5 Je suis un homme pauvre. Vous connaissez mes réunions; il ne s’agit pas d’une affaire d’argent, tout le monde le sait. Et je–je les ai gardées loin de cela, et j’ai l’intention de les garder toujours ainsi. C’est le coeur de... dans mon coeur, c’est pour aider quelqu’un d’autre. La plus grande bénédiction qui existe, c’est donner. C’est plus glorieux de donner que de recevoir.
E-6 Si je pouvais me permettre de tenir des réunions et tout, sans même prélever une offrande d’un seul cent, je le ferais; mais je ne peux pas le faire. Je ne vis pratiquement que de l’aumône des gens. Vous le savez. Vous savez où j’habite, et vous savez tout à ce sujet. C’est... On peut enquêter là-dessus à tout moment. Il m’arrive des fois où il ne me reste même pas cinquante cents en banque, en passant d’une réunion à une autre. Des fois, mon compte est complètement à découvert, c’est pourtant parce que j’essaie d’aider les autres.
E-7 Après tout, si cette terre était tout ce à quoi je devais regarder, je rechercherais des choses terrestres. Mais je m’affectionne aux choses d’En Haut, où Dieu est assis à droite. Et un jour, je devrai répondre devant Lui pour avoir été économe. Et de la même manière que Son peuple a donné, je désire donner cela aussi gratuitement que cela m’a été donné, pour Sa gloire. Que Dieu vous bénisse.
E-8 Prions.
E-9 Père, je Te prie de bénir ces quelques Paroles qui ont été lues ce soir dans Ta Bible. Bénis tous les cantiques et tous les services qu’on a eus. Et maintenant, alors que nous nous apprêtons à prier pour les malades dans quelques instants, que Ton Saint-Esprit déploie pour ainsi dire Ses grandes et puissantes ailes d’un bout à l’autre de cette salle, et que les gouttes pures de rosée de grâce et de guérison tombent sur chaque personne ce soir. Car nous le demandons au Nom de Jésus. Amen.
E-10 Je viens simplement ici de la salle de prière, je suis venu ici sans dire un mot, je suis entré carrément, j’ai serré la main à frère Jaggers, et je suis monté à l’estrade, cela me demandera juste du temps pour parler. Je m’adapte en quelque sorte à ce que ressentent les gens qui sont dans la–dans la salle. Si vous voulez bien m’excuser, un instant, pour cet objectif. Que Dieu vous bénisse.
E-11 Maintenant, je vais parler de Siméon. Siméon était un–un vieux sage qui a vécu à l’époque juste avant la Venue du Seigneur Jésus pour la première fois. Et Dieu n’est jamais resté sans témoin. Dieu a toujours eu quelqu’un sur cette terre sur qui Il peut mettre le doigt. Il descend pratiquement vers une seule personne, mais Il a toujours eu quelqu’un sur qui Il peut mettre le doigt et dire: «Celui-ci est Mon serviteur.» Et à cette époque-là, eh bien, Il lui en restait un petit nombre.
E-12 Israël avait été dispersé, ils avaient rétrogradé et avaient décliné, et Dieu les avait punis. A cette époque-là, ils étaient sous la domination de l’Empire romain, et Jérusalem était sous le contrôle des Romains. Et c’était une époque vraiment triste pour les Juifs, juste avant la Venue du Seigneur Jésus pour la première fois.
E-13 Mais Il avait un reste qui s’attendait à ce que quelque chose se produise, peu importe le nombre des jours qui s’étaient écoulés, le nombre d’âges qui étaient passés, ils attendaient toujours la consolation d’Israël. Parmi eux des gens comme Anne, la prophétesse aveugle qui était au temple; Siméon, le vieux sage qui attendait la Venue du Seigneur; Jean-Baptiste l’attendait; et il y en avait bien d’autres, ou plutôt le reste qui attendait Sa Venue; Zacharie et Elisabeth, eux, attendaient Sa Venue.
E-14 Et ce vieil homme jouissait d’un grand prestige, et le Saint-Esprit était sur lui. Et un jour, le Saint-Esprit lui a dit: «Siméon, tu ne verras pas la mort avant d’avoir vu le Christ.» Et il avait une bonne raison de croire cela. Si le Saint-Esprit l’avait dit, ça allait être ainsi; tout ce que Dieu dit, c’est ça. Maintenant, je peux imaginer Siméon allant çà et là dans la contrée, en disant: «Vous savez, je ne vais pas mourir avant d’avoir vu le Christ.»
E-15 Eh bien, vous pouvez imaginer ce que les gens pensaient. Ils disaient: «Eh bien, ce pauvre vieil homme a... quelque chose tourne mal dans ses facultés mentales. (Voyez-vous?) Il n’est pas dans son bon sens parce que, eh bien, écoutez, David L’a attendu, et les prophètes l’ont attendu. Et nous voici dans la pire condition que nous ayons jamais connue, étant dans une terrible captivité et tout. Et comment va-t-il voir le Christ? Et le voici maintenant à quatre-vingts ans ou plus, avec un pied dans la tombe, et pourtant, il va çà et là en disant ça. Il a dû être pris par une illusion ou quelque chose comme ça.»
E-16 Et lorsque les gens placent vraiment leur confiance en Dieu, on pense presque toujours qu’ils sont–qu’ils sont pris par une sorte d’illusion ou de fanatisme, ou quelque chose comme ça.
E-17 C’est comme Anne qui était au temple ce jour-là. Elle est entrée, elle n’est pas allée au temple pour voir comment les femmes portaient leurs chapeaux. Elle ne voulait pas parler de la personne qui avait construit une nouvelle maison, du genre de vêtements qui seraient à la mode l’année suivante. Elle s’est dirigée tout droit vers le temple et elle est allée directement à l’autel. Elle est tombée là et a prié au point que même le sacrificateur pensait qu’elle était ivre. Elle n’était pas ivre; elle était mal comprise.
E-18 Et c’est ce qu’il en est aujourd’hui de beaucoup de gens: Ils ne sont pas ivres ou fous, ils sont mal compris, c’est-à-dire qu’ils sont tout simplement mal compris. Quand vous abordez les choses spirituelles... les choses du monde... eh bien, les choses spirituelles semblent charnelles pour la pensée du monde.
E-19 Et ainsi, Siméon était ce genre de personne. Mais peu importe ce que les gens disaient de lui, il croyait toujours qu’il verrait le Christ parce que le Saint-Esprit le lui avait dit. Eh bien, voilà comment faire! Une bonne approche!
E-20 Si le Saint-Esprit vous dit quelque chose, croyez tout simplement que vous allez l’obtenir, et vous allez l’obtenir. Peu importe le temps que ça prend, Il va certainement l’apporter. Il doit le faire, parce qu’il a dit qu’il le ferait.
E-21 Et je peux juste m’imaginer le vieil homme allant çà et là, témoignant, disant aux gens qu’il n’allait pas mourir à ce moment-là sans avoir vu le Christ. Et il s’y attendait.
E-22 Et si vous vous attendez à quelque chose ce soir, vous allez obtenir ce à quoi vous vous attendez. C’est juste.
E-23 Si le... Si vous venez en disant: «Vous savez, je ne crois pas dans ces réunions du Plein Evangile. Je suis certain qu’il y a quelque chose qui cloche là-dedans. Je vais y aller, je crois que je vais voir cela.», ne vous en faites pas, le diable vous montrera. Hum, hum. Oui, vous–vous verrez plein d’erreurs. Vous direz: «Eh bien, ce gars n’aurait pas dû crier. Cet homme n’aurait pas dû parler en langues. Le prédicateur n’aurait pas dû dire ce qu’il a dit. Ils n’étaient pas bien habillés.» Il vous montrera tout simplement beaucoup de choses à critiquer. Si vous venez en vous attendant à critiquer, il vous montrera.
E-24 Mais si vous venez en vous attendant à être béni, Dieu veillera à cela. Vous obtiendrez ce à quoi vous vous attendez. Si vous vous attendez à être guéri ce soir, vous rentrerez chez vous bien portant. C’est vraiment ça, si vous vous y attendez. Mais tout d’abord, vous devez être dans l’expectative. Vous devez y croire.
E-25 C’est la raison pour laquelle personne à part les mages n’a vu l’Etoile, à l’époque où Elle a conduit les mages, c’est parce qu’ils s’attendaient à La voir. Ils s’attendaient à ce que cette Etoile de... apparaisse. Et le prophète Balaam avait dit qu’une Etoile sortirait de Jacob. Et eux étaient des mages, des astrologues et ainsi de suite, et ils–ils attendaient cette Etoile. Et ils l’attendaient, c’est la raison pour laquelle ils l’ont vue.
E-26 Si vous vous attendez à voir la Venue du Seigneur, nul doute que vous La verrez. Je crois que si vous êtes dans l’attente et que vous croyez ce soir, que ce Dieu va vous guérir, vous l’obtiendrez. Et quoi que vous demandiez, Dieu vous l’accordera, si seulement vous n’avez pas le moindre doute, mais que vous croyiez.
E-27 Et maintenant, je peux m’imaginer ceci à Jérusalem: Le Bébé est né sur les collines de la Judée; pauvre, Il est né dans une crèche, là où il y avait des bergers. Maintenant, Dieu n’est pas descendu le dire à tous les souverains sacrificateurs que, ou plutôt les anges n’ont pas visité l’église, la grande organisation de l’époque pour dire: «Eh bien, nous avons amené Christ, le Sauveur.» Cela a visité ces humbles et pauvres bergers qui étaient sur le flanc de la colline. Et au... et les paysans et les plus pauvres mêmes du peuple, les anges leur ont chanté et ont dit: «Aujourd’hui, dans la cité de David est né Christ le Roi.»
E-28 Et nous remarquons aussi qu’en ce jour-là, il n’y avait pas une presse, comme nous en avons une aujourd’hui, avec le téléphone, la télévision et ainsi de suite, pour envoyer des nouvelles. C’était simplement de bouche à oreille. Peut-être que la nouvelle ne s’était pas encore répandue jusqu’à Jérusalem, comme quoi le Bébé était né, ou plutôt que Christ était né.
E-29 Mais prenons par exemple... et disons que c’est–c’est lundi matin au temple. Il y avait probablement deux millions de Juifs ou plus à Jérusalem à cette époque-là, ou là en Palestine. C’est possible, peut-être qu’au moins cent cinquante ou deux cents bébés naissaient chaque nuit, les petits enfants mâles devaient être circoncis le huitième jour. Et ils devaient offrir une offrande de purification. Eh bien, disons que c’est lundi matin, pour présenter un petit drame ici pendant un instant, alors que nous terminons. Lundi matin, il y a une intense activité au–au temple, et les gens viennent et partent, ils font des va-et-vient à la hâte, ils offrent des sacrifices et tout.
E-30 Imaginons notre ami Siméon, celui qui avait reçu la promesse du Saint-Esprit comme quoi il verrait le Christ. J’imagine, comme il se faisait un peu vieux, il a commencé à se demander: «Eh bien, ô Dieu, Tu me l’as promis, je crois que je verrai cela.» Il avait un ardent désir de voir cela. Quelque chose en lui lui disait qu’il verrait le Christ. Le Saint-Esprit continuait à rendre témoignage.
E-31 C’est comme David l’a dit: «La profondeur appelle la profondeur au bruit de tes ondées.» Quand la profondeur appelle la profondeur, il doit y avoir une profondeur pour répondre à cet appel. Le saviez-vous? S’il y a ici à l’intérieur quelque chose qui appelle quelque chose, il doit y avoir quelque chose pour répondre à cet appel.
E-32 En parlant de ceci, j’ai souvent dit: «Avant qu’il y ait une nageoire sur le dos d’un poisson, il a fallu d’abord qu’il y ait de l’eau pour qu’il y nage, sinon il n’aurait jamais eu de nageoire.» c’est vrai. Avant qu’un arbre pousse sur la terre, il a fallu qu’il y ait une terre pour qu’il y pousse, sinon il n’y aurait jamais eu d’arbre.
E-33 Il n’y a pas longtemps, il y a quelques années, je lisais un article disant qu’un petit enfant mangeait les caoutchoucs d’un crayon, les gommes, qu’il avait mangé les pédales d’une bicyclette, qu’il mangeait tout le caoutchouc qu’il trouvait. Et on l’a amené chez le médecin, et on l’a amené au laboratoire et on l’a examiné. On a fini par découvrir que son petit corps avait besoin de soufre. Le soufre se trouve dans le caoutchouc. Voyez-vous? S’il y avait ici-dedans quelque chose qui réclamait du soufre, il fallait qu’il y ait du soufre pour répondre à cet appel. S’il y a...
E-34 Il y a quelques années, après la première réforme, les gens ont commencé à avoir faim et soif, après que l’église s’était organisée pour devenir l’église anglicane, après la réforme de Martin Luther, et ils ont commencé à avoir faim de Dieu, davantage de Dieu que de la justification.
E-35 Dieu a suscité un homme du nom de John Wesley, qui a prêché la sanctification. Puisqu’ils croyaient qu’il y avait la sanctification, puisque c’était dans la Parole, ils l’ont crue et ils ont reçu la sanctification.
E-36 Ensuite, quand eux, les méthodistes, ont commencé à se refroidir, les gens avaient encore soif de Dieu. Il a suscité la pentecôte, et Il leur a donné le baptême du Saint-Esprit.
E-37 Maintenant, la pentecôte se refroidit. Cependant, Dieu avance malgré tout. Voyez-vous? En effet, les gens désirent toujours ardemment des miracles et des prodiges, et de Dieu.
E-38 Et tout aussi sûr que vous avez davantage soif de Dieu, il doit y avoir davantage de Dieu pour répondre à cet appel. C’est tout à fait exact. Quand vous avez soif, cela doit être là.
E-39 Et maintenant, Siméon avait soif de voir le Saint-Esprit accomplir Sa promesse. Je peux voir derrière dans la salle de prière, là dans le grand et immense temple, ce matin-là, et les gens font des va-et-vient. Imaginons que nous voyons notre–notre homme auquel nous faisons allusion ce soir, Siméon, assis là dans la salle, lisant le Livre d’Esaïe, le rouleau (c’est ce qu’ils avaient en ce temps-là): «Nous étions tous errants comme des brebis; le Seigneur a fait retomber sur Lui l’iniquité de nous tous», et ainsi de suite.
E-40 Maintenant, regardons dans le temple pour voir ce qui s’y passe. Je vois les gens venir et partir. Siméon est à l’intérieur en train de lire. Là au fond, je vois une longue file de femmes, environ deux cents femmes avec leurs petits enfants se tenant là, pour être circoncis ce matin-là. Elles étaient... avaient l’offrande pour cela: Si c’était un enfant d’un riche, il pouvait offrir un agneau; si c’était l’enfant d’un pauvre, il pouvait offrir deux petites tourterelles.
E-41 Tout au bout de la ligne, je vois une petite femme qui se tient là, jeune, elle n’a pas plus... environ dix-huit ans, avec un petit voile sur le visage, tenant un... vêtue pauvrement, portant le petit Enfant dans ses bras, emmailloté, et elle Le regarde.
E-42 Je peux entendre certaines femmes dire: «Savez-vous–savez-vous qui c’est? Là, elle... c’est cette femme qui a eu cet Enfant sans être mariée, c’est elle.» Elle devait supporter toute cette mauvaise réputation. Les gens se tenaient à distance.
E-43 Cela me rappelle les gens d’aujourd’hui qui essaient de se tenir loin du Saint-Esprit, de l’église du Dieu vivant, et disent: «Regardez ces gens. Ce sont des saints comédiens. Tenez-vous loin d’eux.» c’est en ordre, Marie savait de qui était cet Enfant. Et tout homme qui est né de nouveau sait aussi d’où il vient. Peu importe combien le monde déclare que c’est du fanatisme, tout croyant sait dans son coeur où il se tient. Vous pouvez le traiter de tous les noms que vous voulez, cela lui est égal. Il sait où il se tient dans le Royaume de Dieu.
E-44 Maintenant, et je peux les voir se tenir à distance et dire: «Regardez ça, la voilà.» Mais elle n’y a pas du tout prêté attention, elle a continué à babiller avec le petit Enfant et ainsi de suite. Et les femmes avançaient avec leurs jolis ouvrages sur leurs petits bébés. Et le Prince de Gloire était enveloppé dans des langes. C’est ce qu’on avait retiré du joug d’un boeuf, d’après ce que j’ai appris, et dont on avait emmailloté le Bébé. Ils étaient très pauvres, rien... Ils n’avaient rien pour le Bébé à Sa naissance. Et pourtant, le–le Créateur de toutes choses était couché ce matin-là dans les bras de cette femme, sans même une robe à mettre.
E-45 Oh! La la! Qui sommes-nous alors? Que sommes-nous ici dans ce monde? Alors que le Sauveur du Ciel est descendu et qu’il est né dans une crèche, qu’il est entré par la porte d’une étable et qu’il est sorti et a enduré la peine capitale, nous, nous nous plaignons! Oh! La la! Nous devrions avoir honte de nous mêmes.
E-46 Et puis, alors que je le vois se tenir là, mais maintenant, le Saint-Esprit est dans la salle. Oh! La la! Je peux voir le Saint-Esprit saisir Siméon. Si le Sauveur est dans la salle, et que le Saint-Esprit avait promis à Siméon qu’il Le verrait avant de mourir, le Saint-Esprit était dans l’obligation de faire entrer Siméon en contact avec Jésus. C’est juste. C’est ce qu’il lui avait promis. C’est juste. Ainsi, je peux voir Siméon lire le Rouleau. Tout à coup, je peux l’entendre dire: «Eh bien, je me demande Qui c’était? Quand cela aura-t-il lieu?»
E-47 Et à ce moment-là, le Saint-Esprit a dit: «Lève-toi, Siméon.» Croyez-vous que les hommes ou les enfants de Dieu sont conduits par l’Esprit de Dieu? Certainement. Ils le sont encore. Je peux l’entendre dire: «Lève-toi, Siméon, commence à marcher.»
E-48 «Où veux-Tu que j’aille, Seigneur?»
E-49 «Ça n’a pas d’importance pour toi maintenant, Siméon, continue simplement à marcher.» c’est comme ça, l’obéissance, c’est ce qu’il y a de mieux.
E-50 Je peux voir venir ce vieux sage, les larmes dégoulinant sur ses joues, ne sachant pas où il allait. Le voilà venir, avançant parmi les gens. Il ne sait pas où il va. Il est conduit par le Saint-Esprit. Quelque chose dans son coeur bat fort: «Je ne sais pas ce qui va se passer, mais quelque chose est sur le point d’arriver.» Il traverse la salle, il longe carrément cette ligne où se tiennent toutes ces petites femmes, puis il s’arrête juste devant cette petite femme, qui était tant en disgrâce; il prend l’Enfant de ses bras et, les larmes lui coulant sur les joues, il dit: «Seigneur, maintenant, laisse Ton serviteur s’en aller en paix, selon Ta volonté, car... Ta Parole, car mes yeux ont vu Ton salut.» Comment a-t-il su cela? Il en avait reçu la promesse. Il croyait qu’il verrait cela. C’est juste.
E-51 Au loin dans un coin, on nous raconte qu’il y avait une vieille femme aveugle, du nom d’Anne; elle était une prophétesse, et elle était remplie de l’Esprit. Elle attendait la Venue du Seigneur. Le Saint-Esprit est descendu sur elle. Voilà venir cette vieille prophétesse aveugle, elle dépasse les gens, conduite par le Saint-Esprit, elle se faufile parmi les gens. Et elle arrive tout droit à l’endroit où se trouvait le Bébé; elle lève les mains, et bénit Dieu. Le Saint-Esprit conduisant une femme aveugle vers Lui. Oh! La la! Les fils et les filles de Dieu sont toujours conduits par l’Esprit de Dieu. C’est vrai.
E-52 Vous les malades qui êtes ici ce soir, croyez dans la guérison divine. Le croyez-vous? Eh bien, qu’est-ce qui vous a conduits ici ce soir? C’est parce que Dieu a fait la promesse, le Saint-Esprit vous a conduits ici où il y a une Fontaine ouverte, gratuite pour tout celui qui le veut, qu’il vienne. Le même Saint-Esprit qui a conduit Siméon vous a conduits, parce qu’il a donné cela dans Sa Parole comme une promesse. Amen. Nous sommes conduits par le Saint-Esprit.
E-53 Dieu a donné la promesse ici-dedans qu’il déverserait Ses dons dans les derniers jours, qu’il restaurerait la beauté à Son Eglise. Après qu’on L’a vu se tenir là en tant qu’alpha et Oméga, ayant l’aspect de la Pierre de Jaspe et de Sardoine, le Premier et le Dernier, Celui qui était, Celui qui est et qui vient, la Racine et le Rejeton de David, l’Etoile du matin, la Rose de Saron, le Lys de la vallée, après qu’on L’a vu en tant que ce qu’il était alors, on l’attend aujourd’hui. Le prophète dit: «Au temps du soir, il y aura la lumière.»
E-54 Dans les pays orientaux où l’Evangile a premièrement été apporté, c’est-à-dire chez les Juifs, c’est un Livre oriental... Et le Saint-Esprit est descendu sur le peuple de l’Orient, et maintenant Il a dit qu’il y aurait un jour qui ne serait ni jour ni nuit. Nous vivons en ce temps-là. Nous avons vécu cela. C’est vrai. C’est un jour où il ne fait pas sombre, les gens croient au salut, ils croient en Dieu, mais toute la grande Lumière de Dieu a été voilée par un brouillard pendant tous ces jours.
E-55 Et maintenant, le Fils a traversé jusqu’à atteindre par ici le peuple de l’Occident. Et Il a dit: «Le soir, il y aura la Lumière.» Les nuages ont été repoussés. Le même Saint-Esprit qui est descendu en Orient au commencement descend aujourd’hui dans l’hémisphère occidentale sur les Gentils, leur donnant le même Saint-Esprit, avec les mêmes miracles, les mêmes prodiges et tout dans les derniers jours, exactement comme Il l’avait fait, car le prophète a dit: «Au temps du soir, il y aura la Lumière.»
E-56 Les nuages des mythes et–et de toute cette doctrine ecclésiastique d’ici, les adhésions sans cesse à des églises, et mon église, votre église, et cette église; ces jours disparaissent, Dieu déverse le Saint-Esprit sur un peuple et donne la Lumière au temps du soir. Et le... c’est établi. Jour après jour, les gens entrent en marche dans le Royaume.
E-57 Oh! Je suis si heureux ce soir de savoir que le même Saint-Esprit qui a donné la promesse à Siméon vous donne la promesse de guérison, et qu’il vous ait amené ce soir à la Fontaine. Toute cette salle est une fontaine où le Saint-Esprit est en train de descendre sur chaque individu, à l’instant même ici, qui a un coeur ouvert, et Il peut guérir tout le monde à l’instant même, si seulement on croit. C’est tout ce que Dieu vous demande de faire. Que le Seigneur vous bénisse, et excusez-moi d’avoir pris beaucoup de temps.
E-58 Prions.
E-59 Père, au Nom du Seigneur Jésus, Ton Fils bien-aimé, je prie que–que cette grande Lumière... encore, les nuages du formalisme sont emportés par le vent, le Saint-Esprit fait briller le même genre de Lumière, ici dans les quelques dernières années, ici aux Etats-Unis, et dans d’autres parties du monde occidental. Et maintenant, les gens reprennent le même Message pour se joindre de nouveau avec l’Orient. Ô Seigneur, que le Fils brille sur chaque âme. Que chaque personne réalise que tous ces jours des dénominations au travers desquelles nous sommes passés étaient brumeux, de part et d’autre, des hauts et des bas, des ismes et ainsi de suite, mais qu’il y aura la lumière, a dit le prophète, le soir.
E-60 Maintenant, nous attendons que Tu accomplisses des choses infiniment grandes ce soir. Envoie Ta grande puissance, Seigneur. Montre-nous Ta résurrection, et bénis les gens qui sont ici ce soir. Tire gloire du service. Cache Ton serviteur, et circoncis les lèvres de l’orateur, les oreilles des auditeurs, et que chaque coeur soit rempli.
E-61 Et quand nous partirons ce soir, puissions-nous dire, comme ceux qui revenaient d’Emmaüs: «Nos coeurs ne brûlaient-ils pas au-dedans de nous à cause des choses particulières que notre Seigneur a faites?» Nous le demandons en Son Nom. Amen.
E-62 Je ne sais pas pourquoi je me mets à parler comme cela. Je... Je–j’aime tout simplement le faire. Et c’est... Pendant que je me tiens ici avec ce groupe de ministres que voici, tous remplis de l’Esprit, assis comme ça, je me tiens au milieu de cela.
E-63 Hum! Que pourrait-il arriver? Tout pourrait arriver. Et voici tout ce qu’il faut, mon ami.
E-64 S’il y avait une chose que je pouvais faire... Je–je ne suis pas fameux comme orateur, les orateurs sont ici à l’estrade. Je suis ici pour prier pour les malades, à l’aide d’un–d’un don.
E-65 Et chaque fois que vous voyez le ministre prêcher la Parole si clairement, que vous voyez Dieu descendre et confirmer cette Parole, qu’attendez-vous? Pourquoi tarder?
E-66 C’est alors le moment de vous lever et de dire: «Oui, Seigneur (avec une foi ferme et solide), ma foi regarde à Toi. Je Te crois. Je vais rester avec Toi, Seigneur. Tu es le Pilote de mon bateau; fais-moi traverser, Seigneur. Je suis venu pour traverser avec Toi. Peu importe ce qu’en est le coût, ce qu’en est le prix, ce qu’en est la distance, je vais naviguer dans ce bateau avec Toi.»
E-67 Ô Dieu, accorde-le ce soir, au Nom de Jésus.
E-68 Bon, il est presque temps de fermer l’amphithéâtre, je pense. Nous prenons beaucoup de temps en parlant. Mais, oh! Je ne sais pas, nous vous aimons, et c’est la raison pour laquelle nous le faisons.
E-69 Où est Billy Paul? Quelles cartes... Ont-ils distribué des cartes? K, de 50 à 100. Très bien, commençons à partir de 75, avec cela alors. K-75. Qui a la carte K-75? Très bien; 76? Allons jusqu’à 100; pour commencer, cela nous donnera 25 cartes.
E-70 (Je crois que c’est autant... Pouvons-nous garder debout autant de gens que ça? Prenons d’abord environ 15 ou... et ça?)
E-71 Très bien. K, de 75 à 90 comme... Nous allons donc appeler à partir de là. Très bien. Et ensuite, nous verrons le nombre de gens que nous pourrons ajouter. Très bien. Voulez-vous vous lever? S’il y en a qui ne peuvent pas se lever, qu’ils appellent un huissier, et ils–et ils vous aideront, s’il vous plaît.
E-72 Très bien. Si l’organiste veut bien nous jouer ce beau chant: Crois seulement, encore une fois, j’apprécierai beaucoup cela. Et–et chantons plutôt cela tous ensemble, fredonnons-le, d’une façon ou d’une autre:
Crois seulement.
Très bien. (c’est qui le conducteur des chants ici?)
Crois..., crois seulement,
Tout est possible, crois seulement;
Crois seulement, crois seulement,
Tout est possible, ... seulement
(de 75 à 100)
E-73 Que le Seigneur vous bénisse. Bon, j’aimerais que vous regardiez par ici et que vous m’accordiez toute votre attention pendant un instant, s’il vous plaît.
E-74 Imaginons ce soir, maintenant... Maintenant, nous savons que, demain, vous devrez vaquer à vos occupations, si la journée de demain se lève. Si ce n’est pas le cas, nous serons ensemble dans la Gloire; ainsi, ça règle la question. Disons simplement ce soir, eh bien, que nous avons ce soir et demain soir dans ce bel amphithéâtre Shriner.
E-75 Disons que ce soir, c’est la soirée où nous allons être guéris: «Ce soir, je... Seigneur, j’écarte tout simplement tout le rideau de mon–mon incrédulité. Je ne vais plus douter. Je vais m’enfermer pour lever les yeux ce soir. Je ne vais pas me préoccuper de la personne qui est assise à côté de moi. Je vais lever les yeux. Je vais t’attendre, Seigneur Jésus. Je vais croire en Toi, que Tu vas venir et faire ce que Tu as dit que Tu ferais. Eh bien, que vais-je attendre, Seigneur? Tu as dit que Tu es ressuscité d’entre les morts et que Tu es vivant pour toujours.» Est-ce biblique? Vivant pour toujours, pas mort, vivant pour toujours. «Et les Ecritures enseignent que Tu es le même hier, aujourd’hui et éternellement. Maintenant, Père, je réalise que Tu as promis à Ton église que les choses que Tu fais, elle les ferait aussi. Or, qu’as-Tu fait quand Tu étais ici sur terre, selon le passage de la Bible? Eh bien, Tu n’as pas prétendu être une grande personne.»
E-76 Mais il y a quelque chose d’extraordinaire chez Lui; Il a dit: «Je ne fais que ce que le Père Me montre; Je vois une vision, le Père Me montre ce qu’il faut faire, alors Je le fais.»
E-77 Une femme vint auprès de Lui, elle avait plutôt mauvaise réputation. Peut-être qu’il ne le savait pas au départ. Il s’est mis à lui parler, et après lui avoir parlé un moment, Il a dit: «Va chercher ton mari.»
E-78 Elle a dit: «Je n’ai point de mari.» Elle...
E-79 Il a dit: «Non, tu en as eu cinq.» Cela a étonné la femme.
E-80 Et elle a dit: «Je vois que Tu es Prophète. Nous savons que le Messie vient.»
E-81 Il a dit: «Je Le suis.» Alors, elle est entrée dans la ville en courant, elle s’est mise à raconter ce qui était arrivé, cela a fait que la ville reçoive Christ.
E-82 Et Philippe est allé là-bas et il a tenu un grand réveil parce que Jésus était passé par là.
E-83 Nous aurons un grand réveil si seulement nous Le laissons passer par ici.
E-84 Nous voyons d’autres occasions; nous voyons qu’il savait où se trouvait un poisson qui avait une–une pièce de monnaie dans sa bouche. Il savait où se trouvaient certaines mules, qui étaient attachées, là où deux chemins se croisaient. Est-ce que c’est scripturaire?
E-85 Un homme du nom de Simon vint auprès de Lui une fois. Jésus connaissait son nom. Il a dit: «Ton nom est Simon, mais désormais, tu seras appelé Pierre.»
E-86 Philippe vint auprès de Lui et il alla trouver Nathanaël, et Nathanaël est venu. Il a dit: «Tu es un homme de bien, un homme fidèle et honnête. Voici un Israélite dans lequel il n’y a point de fraude!»
E-87 Il a dit: «Rabbi, quand m’as-Tu connu?»
E-88 Il a dit: «Avant que Philippe t’appelât, quand tu étais sous l’arbre.» Oui, oui.
E-89 Il a dit: «Tu es le Fils de Dieu; Tu es le Roi d’Israël.»
E-90 Mais aujourd’hui, c’est un monde froid et indifférent, les ministres du pays ont donné aux gens un enseignement contraire à ces choses. Aujourd’hui, ils disent: «c’est de la télépathie, c’est le diable.» Eh bien, ils avaient fait la même chose en ce temps-là. Ils avaient dit que Jésus était le plus grand de tous les diseurs de bonne aventure; qu’il était Béelzébul. Mais Il était le Fils de Dieu, Il s’était déguisé, et eux ne l’ont pas reconnu. Ils avaient ouvert les yeux...
E-91 Il a dit: «Vous avez des yeux, vous ne voyez pas; vous avez des oreilles, mais vous n’entendez pas. Esaïe en a parlé, et il a dit que ces choses arriveraient, que ce serait exactement comme cela.»
E-92 Maintenant, ce soir, je vais vous demander quelque chose, si vous le voulez bien. Je désire que vous soyez respectueux et calmes. Et maintenant, les frères vont me surveiller pour voir...
E-93 (Avez-vous tous... les vingt-... les... Combien de gens appelons-nous? 15. Très bien. Y a-t-il encore de la place pour d’autres? Y en a-t-il? Que dites-vous? Très bien.)
E-94 Très bien. Maintenant, j’aimerais vous poser une question, mon ami chrétien: Combien là dans cette allée-ci, partout, partout ici, sont malades, et vous n’avez pas de cartes de prière, et vous ne pourriez pas monter ici à cet endroit parce que vous n’avez pas de cartes de prière? Levez la main, dites: «j’aimerais que Dieu me guérisse ce soir.» Partout dans la salle, peu m’importe où vous êtes, levez simplement la main. Très bien. Maintenant, regardez par ici, croyez et priez.
E-95 Maintenant, il est inutile d’essayer d’expliquer cela. Notre Seigneur a simplement regardé Son assistance, et Il a dit à une femme qui avait une perte de sang: «Ta foi t’a guérie.» Il a dit à un aveugle qui se trouvait très loin dans l’assistance: «Ta foi t’a sauvé.» Voyez-vous? Il s’est retourné, Il a regardé l’assistance, Il connaissait les pensées des gens. Est-ce exact? Il connaissait leurs pensées, ce qu’ils pensaient. Eh bien, mettez-vous à prier, et puisse le Seigneur Jésus venir maintenant m’aider.
E-96 Accorde-le, ô Seigneur, pour Ta gloire, je le demande, au Nom de Christ. Amen.
E-97 Maintenant, le Saint-Esprit est ici. Maintenant, frères, vous qui êtes derrière moi, bien entendu, c’est très difficile quand les esprits viennent de part et d’autre. Ainsi, maintenant, priez pour moi, partout. Réalisez-vous que je me tiens ici devant des critiqueurs? Vous... Dès que cette onction vient, vous pouvez sentir cela, des assauts viennent de çà et là, vous savez. Et c’est plutôt difficile, mais priez maintenant; érigez un mur de foi.
E-98 Très bien, frère, amenez la–la dame. Les malades viennent en file, vous qui êtes alignés là, ou n’importe où dans la salle, ne venez pas dans cette ligne de prière à moins que vous croyiez. Car, souvenez-vous, votre situation sera pire qu’avant. La Bible dit: «Va et ne...» fais plus quoi? [l’assemblée dit: «Pèche.»–N.D.E.] Qu’est-ce que le péché? «l’incrédulité.» «Va et ne doute plus, sinon il t’arrivera quelque chose de pire.» Voyez-vous? Ainsi, vous ne devez pas douter.
E-99 Eh bien, mentir, voler, boire, jouer aux jeux d’argent, ce n’est pas ça le péché, ce sont des attributs du péché. Vous faites ces choses parce que vous ne croyez pas. Si vous croyiez, vous ne feriez pas de telles choses. Voyez-vous, ce sont des attributs.
E-100 Ces gens me sont inconnus, à ce que je sache. J’habite dans l’Indiana. Ces gens me sont totalement inconnus, à ce que je sache. Il n’y a personne dans cette salle que je connaisse, dans l’assistance en ce moment; il y en a très peu sur l’estrade que je reconnais. Frère Brown, frère Moore, et quelques-uns de ces frères assis juste ici. Le Dieu Tout-Puissant sait que c’est la vérité, Lui devant Qui je me tiens, mais Il connaît chacun de vous. Priez et croyez.
E-101 J’aimerais parler un petit peu à cette femme juste pour que le Saint-Esprit ait la priorité dans cette réunion. Maintenant, d’abord, ma soeur, j’aimerais vous poser une question. Eh bien, peut-être, et si le Seigneur Jésus était ici, portant ce complet qu’il m’a donné? Bon, si vous disiez: «Eh bien, je suis malade. J’ai besoin de guérison.»
E-102 Eh bien, si... Il dirait: «Je l’ai fait pour toi il y a mille neuf cents ans. Ne le crois-tu pas?» Voyez-vous? Il ne pourrait pas vous guérir parce qu’il l’a déjà fait. Si vous disiez: «Je suis une pécheresse. J’ai besoin de salut», Il ne pourrait pas vous sauver maintenant, Il l’a déjà fait. Vous devez l’accepter, alors cela vous appartient. Voyez-vous?
E-103 Maintenant, voyez, si la foi vient de ce qu’on entend de la Parole, alors Dieu a établi dans l’église différents dons, et Il l’a mise en ordre. N’est-ce pas juste?
E-104 Maintenant, je vous parle dans un but, bien entendu (c’est juste), dans le même but pour lequel Jésus-Christ a parlé à la femme au puits, voyez-vous; c’est pour entrer en contact avec votre esprit et votre âme. C’est juste. Et je désire que vous croyiez de tout votre coeur, et que vous croyiez que Jésus-Christ est ici pour faire ce dont... ce que nous Lui avons demandé. Croyez-vous cela de tout votre coeur? Si Dieu me révèle, sachant que nous sommes des inconnus l’un à l’autre, si Dieu me révèle votre problème, allez-vous alors accepter ce que vous recherchez, en croyant cela?
E-105 Si–si nous sommes des inconnus, levez vos mains pour que le... Nous ne nous sommes jamais vus de nos–de nos vies? C’est... Ou–ou nous ne sommes jamais entrés en contact l’un avec l’autre, d’aucune façon du tout, c’est seulement en nous tenant ici. Maintenant, croyez-vous maintenant que Dieu va vous aider?
E-106 Maintenant, vous êtes–vous êtes souffrante. Il y a quelque chose que quelqu’un regarde vers l’arrière. Vous ramenez la tête en arrière. C’est une–c’est une–une tumeur. Et la tumeur se situe dans le nez; c’est juste, n’est-ce pas? Approchez. Que pensez-vous? Qu’acceptez-vous que c’était qui m’a révélé votre problème? Croyez-vous que c’est Jésus-Christ? [La soeur dit: «Oui.»–N.D.E.]
E-107 Alors, Père, j’ai fait ce que Tu m’as dit de faire. Je t’ai confié tout ce que Tu m’as dit. Tu as confirmé ce que Tu m’as dit que Tu ferais. Maintenant, au Nom de Jésus-Christ, le Fils de Dieu, je demande à l’ennemi de quitter cette soeur, non seulement je le lui demande, mais je lui ordonne de partir parce que Jésus-Christ a donné l’autorité.
E-108 Sors de cette femme!
E-109 Au Nom de Jésus, amen.
E-110 Très bien, soeur, partez en vous réjouissant, heureuse, soyez maintenant bien portante. Très bien.
E-111 Venez en croyant. Venez en ayant la foi. Vous devriez avoir la foi maintenant même, vous devez croire de tout votre coeur. Vous devez croire qu’il est le Rémunérateur de ceux qui Le cherchent. Maintenant, soyez aussi respectueux que possible.
E-112 Maintenant, madame, j’aimerais que vous vous approchiez juste un instant. Je veux que vous croyiez simplement que le Seigneur Jésus-Christ est mort et qu’il est ressuscité; en effet, vous êtes une chrétienne. Je vois cela maintenant, une chrétienne remplie de l’Esprit. Très bien. Comment ai-je su cela? C’est à cause de l’impression que donne votre esprit, voyez-vous? Cela montre que vous êtes une chrétienne. Maintenant, il y a une chose pour laquelle vous êtes ici. Croyez-vous que je suis Son serviteur? Croyez-vous que Dieu m’a envoyé faire ces choses? Vous croyez. Maintenant, quel est votre problème? Il vous manque quelque chose dans le corps. C’est du calcium pour les os. Vous avez connu un accident. Vous êtes tombée et vous vous êtes fracturé le bras et cela ne guérit pas. C’est juste. Croyez-vous que Jésus-Christ va vous guérir maintenant?
E-113 Dieu notre Père, au Nom de Jésus, que les éléments qui manquent dans le corps de cette femme soient restaurés alors que je lui impose les mains. Au Nom de Jésus-Christ, le Fils de Dieu, je demande sa guérison. Amen.
Que Dieu vous bénisse, soeur. Partez en vous réjouissant.
E-114 La dame de couleur assise juste là derrière, souffrant de la sinusite, voulez-vous être guérie en ce moment, madame? Assise juste là, vous qui regardez... Oui, croyez-vous que Dieu guérit? Levez-vous. La dame juste ici en lunettes, levez-vous simplement. Il vous a guérie là. Que Dieu vous bénisse. Maintenant, vous pouvez rentrer chez vous. Vous souffriez de la sinusite. Cela vous a quittée maintenant. Que Dieu vous bénisse, vous êtes guérie.
E-115 Ayez foi en Dieu. Croyez seulement; croyez que Dieu peut le faire et qu’il le fera. Très bien.
E-116 Voulez-vous bien amener la dame? Que le Seigneur vous bénisse, soeur. Maintenant, bien entendu, je parle juste... d’habitude, j’essaie de voir ce qui cloche chez la personne; et dès que le Saint-Esprit me le montre, je Lui confie cela et je laisse la chose s’y atteler. Mais plus vous parlez aux gens, plus vous en savez à leur sujet. Cela continue simplement... Mais alors, cela m’affaiblit ainsi quand je vois une vision.
E-117 Une femme se tient ici sur des béquilles, nous voyons certainement ce qui cloche chez elle. Elle se déplace à l’aide des béquilles, mais il pourrait y avoir quelque chose derrière cela. Je ne sais pas. Pourquoi se déplace-t-elle à l’aide des béquilles? Je ne peux pas vous le dire. Dieu le sait, n’est-ce pas? Maintenant, soyez respectueux. Je vais parler un moment à la femme.
E-118 Soeur, en tant que Son serviteur, j’aimerais vous adresser ces paroles afin d’établir un contact. Et vous réalisez qu’il se passe déjà quelque chose parce que cela–c’est le Saint-Esprit. Vous êtes–vous êtes consciente que quelque chose d’étrange agit. Est-ce juste? Agitez la main si c’est le cas. C’est juste. Voyez-vous?
E-119 Avez-vous vu cette photo de l’Ange du Seigneur qu’ils sont... ont ici à la réunion? C’était... Elle se trouve sur ces petits papiers. Je crois qu’on les vend ici, voyez-vous. Ça devrait être à l’estrade. Mais, toutefois, c’est ce que vous ressentez maintenant.
E-120 Entre vous et moi, ça devient laiteux. Nous sommes parfaitement inconnus l’un à l’autre. Je ne vous ai jamais vue de ma vie. Vous ne m’avez jamais vu. Nous sommes parfaitement et totalement des inconnus. Mais Dieu vous connaît. Il me connaît. Si je pouvais vous guérir ou prendre vos béquilles, ou quoi que ce soit, et que je ne le faisais pas, je serais une brute. Je ne peux pas le faire, madame. Il n’y a rien en moi ni en aucun autre homme pour guérir. C’est dans le Seigneur Jésus-Christ et dans votre foi. La seule chose que nous pouvons faire, c’est soit prêcher la Parole, soit par un certain don divin amener votre foi à s’élever jusqu’à un certain niveau. N’est-ce pas juste? Croyez cela.
E-121 Maintenant, vous me considérez comme un serviteur de Dieu. Vous–vous étiez très malade. C’est un... Vous–vous... c’était... On a prié pour vous auparavant. C’était une sorte d’hémorragie, ou plutôt un cancer. C’était un homme élancé, ayant une chevelure plutôt ondulée, qui avait prié. Et vous avez été guéri. C’était frère Jaggers. Je l’ai vu; c’était frère Jaggers. Je le vois me tourner le dos, ici, juste à ce moment-là. Et vous–vous souffrez d’un... Une minute, maintenant à la... c’est–c’est quelque chose à la gorge. C’est l’oesophage, ici à la gorge. Et vous–vous avez un régime alimentaire de–de–de–de bébé, vous ne prenez que de la nourriture pour bébé. Et–et–et vous souffrez aussi de l’arthrite qui vous rend infirme. Et... que Dieu vous bénisse.
E-122 Levons les mains et remercions le Seigneur Jésus. Que Dieu vous bénisse. Quittez l’estrade, soeur.
E-123 Ô Dieu, notre Père céleste, nous Te remercions pour Ta miséricorde, Ta bonté et Ton amour. Et je prie pour que Ta miséricorde soit sur les gens, et que la puissance du Seigneur Jésus fasse que tout le monde sans exception soit guéri ce soir.
E-124 Que Ses grandes bénédictions omnipotentes fassent que cette réunion soit la grande réunion que Tu as désirée avoir, par Jé-...

En haut