ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS



Prédication Observant Son Etoile / 59-0411E / Los Angeles, California, USA // SHP 1 heure et 3 minutes PDF

Observant Son Etoile

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Restons debout juste un moment pour la priĂšre. Inclinons la tĂȘte.
Dieu Tout-Puissant, Toi qui as ramenĂ© notre Seigneur d’entre les morts, Tu L’as ressuscitĂ© le troisiĂšme jour conformĂ©ment aux Ecritures, et Tu L’as fait asseoir Ă  Ta Droite dans la Gloire. Il est lĂ  ce soir pour intercĂ©der sur base de notre confession, et Il a envoyĂ© le Glorieux Saint-Esprit pour continuer l’oeuvre qu’Il avait commencĂ©e, afin que l’on puisse toujours savoir que ce Saint-Esprit, qui poursuit l’oeuvre du Seigneur JĂ©sus, doit ĂȘtre un signe qu’Il reviendra un jour.
E-2 Et maintenant, PĂšre, nous vivons pour voir ce temps de la fin, alors que nous voyons le Seigneur qui approche. Les poteaux indicateurs sont lĂ . Chaque heure qui passe nous fait penser que c’est la grĂące de Dieu qu’Il ne soit pas encore venu. Peut-ĂȘtre, Seigneur, c’est afin que nous puissions prĂȘcher durement, prier davantage, et chercher Ă  faire entrer cette derniĂšre Ăąme dans le Royaume, avant que ce dernier coup de minuit sonne sur l’horloge du temps, puisqu’elle ne sonnera plus. Lorsqu’elle sonnera cette fois-lĂ , le temps se fondra dans une Ă©ternitĂ© sans fin. Seigneur, puissions-nous rĂ©flĂ©chir sur ces choses maintenant alors que le service continue. Car nous le demandons au Nom de JĂ©sus, qui a fait la promesse. Amen.
Vous pouvez vous asseoir.
E-3 Je commence Ă  me sentir un tout petit peu fatiguĂ©. Je dĂ©teste plutĂŽt admettre cela, mais c’est–c’est la vĂ©ritĂ©. Et j’ai eu beaucoup de services, et demain j’aurai trois services, un avec les ArmĂ©niens lĂ -bas Ă  Downy. Mon sujet sera: Q’entends-tu? Pour vous les ArmĂ©niens qui devez ĂȘtre lĂ  demain. Demain aprĂšs-midi, ici au Temple, mon sujet sera le... celui-ci: Soyez certain de Dieu. Et aprĂšs ce service de demain, nous allons distribuer les cartes de priĂšre pour une ligne de priĂšre ordinaire demain soir, et les jeunes gens vont distribuer les cartes juste aprĂšs le service de demain aprĂšs-midi. Car le dimanche soir, il y aura un concert ici au Temple. Par consĂ©quent, ce serait difficile de distribuer les cartes de priĂšre Ă  ce moment-lĂ . Alors, tous ceux qui dĂ©sirent avoir une carte pour ĂȘtre appelĂ©s dans la ligne de priĂšre demain soir, venez avant le service de l’aprĂšs-midi, afin que vous puissiez l’obtenir.
E-4 Et puis, je pense qu’il n’y aura pas de service lundi soir; et ensuite durant toute la semaine prochaine, le Seigneur voulant, j’aimerais commencer Ă  prĂȘcher mardi soir une sĂ©rie de sujets tirĂ©s de la GenĂšse sur la foi. Et nous allons en... dĂ©sirons vivement que vous veniez Ă©couter parce que je m’attends Ă  de grandes choses de la part du Seigneur.
Ensuite, si c’est la volontĂ© de Dieu, cela fait maintenant sept ans que je ne l’ai pas fait, mais si c’est la volontĂ© de Dieu, l’aprĂšs-midi du dimanche prochain, j’aimerais raconter ici au Temple l’histoire de ma vie. Ça fait donc longtemps que je ne l’ai ni racontĂ©e ni abordĂ©e, cela me dĂ©chire tellement. Cela fait sept ans, je pense, depuis que j’ai racontĂ© l’histoire de ma vie. Dieu voulant, si je me sens assez fort pour le faire, ce sera le dimanche prochain aprĂšs-midi. Ce sera donc dimanche prochain.
E-5 Nous avons passĂ© des moments merveilleux lĂ  Ă  la cafĂ©tĂ©ria Clifton, ce matin, au petit dĂ©jeuner–au petit dĂ©jeuner des Hommes d’Affaires ChrĂ©tiens. Alors que j’étais assis, mangeant, une–une petite femme est venue jusqu’à moi. Je suis certain que je ne saurai pas prononcer ce nom correctement; c’est un nom armĂ©nien, Sheviskin, je pense que c’est quelque chose comme cela. Et elle est venue vers moi...
Il y a de cela quelques soirs, ils avaient reçu un–un appel de la Suisse, oĂč sa soeur Ă©tait dans un Ă©tat grave Ă  la suite du diabĂšte sucrĂ© et de la pneumonie, ce qui signifiait qu’elle allait mourir dans quelques heures.
Le mari de cette femme ainsi que sa famille sont de trÚs bons amis à moi. Et ils étaient trÚs gentils avec moi pendant notre séjour en Suisse, il y a quelque temps. Et aprÚs, ils sont venus ensemble me rendre visite ici en Amérique.
Cependant, je n’ai pas reçu le mot qu’ils m’avaient envoyĂ©, parce que personne ne doit me dĂ©ranger pendant un bon bout de temps avant que je vienne au culte. Mais alors que le service Ă©tait en cours, le Saint-Esprit m’a tournĂ© vers elle dans l’auditoire pour lui dire qu’elle priait pour sa bien-aimĂ©e, et de ne pas avoir peur, parce qu’elle allait ĂȘtre bien portante. Et ce matin, de bonne heure, ils sont reliĂ©s par tĂ©lĂ©phone de l’autre cĂŽtĂ© de l’ocĂ©an, par le cĂąble atlantique jusqu’à ce pays-ci, et on lui a dit que la dame en question Ă©tait complĂštement et parfaitement rĂ©tablie et en bonne santĂ©. Les bĂ©nĂ©dictions du Saint-Esprit...
E-6 Ne pouvez-vous pas voir que Dieu est–Il couvre tout l’espace et remplit tout le temps, Il s’étend jusque dans l’éternitĂ©. Je L’ai vu faire cela bien des fois pour des gens de l’autre cĂŽtĂ© de l’ocĂ©an. Comme Dieu fait ces choses de maniĂšre si merveilleuse!
Alors aujourd’hui, ç’a vraiment Ă©tĂ© un glorieux jour pour moi. Eh bien, j’apprĂ©cie le cantique que la jeune soeur a chantĂ© il y a quelques instants: Observer Son Etoile. En effet, je me disais ce soir qu’étant donnĂ© que c’est plutĂŽt une courte soirĂ©e, j’aimerais parler de cela, Observer Son Etoile. Et j’aimerais me rĂ©fĂ©rer Ă  cela comme Ă©tant cette mĂȘme LumiĂšre (Car l’étoile est une lumiĂšre.) que nous voyons apparaĂźtre ici, dont on a pris la photo, et ainsi de suite. Car, il s’agit de la mĂȘme LumiĂšre, la mĂȘme Colonne de Feu qui conduisit les enfants d’IsraĂ«l, le mĂȘme Ange de l’Alliance. Et nous croyons qu’Il viendra Ă  nouveau au milieu de nous ce soir et nous conduira Ă  Christ.
E-7 Et maintenant comme texte, j’aimerais que vous ouvriez dans l’Evangile de Saint Matthieu, chapitre 2.
Et maintenant, nous ne savons pas ce qu’Il fera. Ça fait trois soirĂ©es maintenant que nous n’avons pas distribuĂ© de cartes de priĂšre. Et le Saint-Esprit se manifestait pendant les rĂ©unions, appelant les gens, leur rĂ©vĂ©lant [les choses] exactement comme Il l’avait fait lorsqu’Il Ă©tait ici sur terre sous la forme du Seigneur JĂ©sus, accomplissant la promesse qu’Il avait faite que ce serait lĂ  le dernier signe avant Son Apparition, et la fin de la dispensation des Gentils. Souvenez- vous-en. C’est le dernier signe.
La semaine prochaine, nous allons essayer d’y entrer profondĂ©ment, lĂ  oĂč vous pourrez voir que toutes choses ont conduit tout droit Ă  cette heure. Et l’Eglise est maintenant dans une condition oĂč elle doit recevoir ces choses.
Maintenant j’aimerais lire. Vous avez ouvert les Ecritures peut-ĂȘtre.
JĂ©sus Ă©tant nĂ© Ă  BethlĂ©hem en JudĂ©e, au temps du roi HĂ©rode, voici des mages d’Orient arrivĂšrent Ă  JĂ©rusalem,
Et dirent: OĂč est le roi des Juifs qui vient de naĂźtre? car nous avons vu son Ă©toile en Orient, et nous sommes venus pour l’adorer.
E-8 Il devait faire sombre. Et ils venaient d’atteindre le sommet de la colline. Et lorsqu’ils prirent le tournant, ils faisaient face Ă  BethlĂ©hem, dont les montagnes se trouvent Ă  l’ouest de la ville. Et l’homme s’est arrĂȘtĂ© et il a essuyĂ© la sueur de son front, alors qu’il tenait le licou de la petite mule, et qu’il baissait le regard vers la petite ville.
Et les lumiĂšres Ă©taient allumĂ©es, parce qu’il y avait beaucoup de gens qui entraient et sortaient en foule. Vous voyez, un–un dĂ©cret avait Ă©tĂ© promulguĂ©, disant que tout le monde devait retourner dans sa ville natale pour ĂȘtre recensĂ©.
Et une brute, un homme sans coeur, qui a obligĂ© une femme dans l’état oĂč elle Ă©tait Ă  devoir quitter sa maison pour faire ce long voyage Ă  dos d’une petite mule...
Mais longtemps avant mĂȘme que le temps ne commence, tout ceci avait Ă©tĂ© planifiĂ© dans la sagesse de Dieu. Dieu a toujours toute chose juste Ă  la minute. Et toute chose concourt au bien de–de ceux qui L’aiment. Pensons-y de cette maniĂšre.
E-9 Et lorsque nous pensons juste Ă  l’époque oĂč ce roi brutal et meurtrier rĂ©gnait... Et au moment oĂč Joseph et Marie Ă©taient obligĂ©s, Ă  cause du recensement, de se rendre jusqu’à BethlĂ©hem... Et pendant que Joseph regardait en bas dans la vallĂ©e, sans doute qu’il Ă©tait un peu dĂ©couragĂ© en pensant Ă  l’état de sa femme et au fait que chaque petit motel Ă©tait rempli. Il n’y avait plus de chambre, et les gens dormaient le long des murs.
Il Ă©tait certainement dĂ©couragĂ© alors qu’il pensait Ă  ce roi sans coeur, qui avait forcĂ© sa charmante petite femme Ă  retourner dans sa ville natale. Il ne savait peut-ĂȘtre pas que tout cela Ă©tait le glorieux plan de Dieu, qui Ă©tait en marche.
Mais quand il s’est tournĂ© pour la faire descendre de la petite mule, il a trouvĂ© une petite pierre confortable, alors qu’ils contournaient le sommet de la colline, elle a donc pu baisser les yeux vers sa ville natale. Et il a avancĂ© doucement avec elle, et l’a fait asseoir sur un–un bel endroit oĂč elle pouvait se reposer un peu; il a remarquĂ© que son beau visage semblait briller d’un–d’un Ă©clat comme elle n’en avait jamais eu auparavant. Il a peut-ĂȘtre dit quelque chose comme ceci: «Oh! ma chĂ©rie, j’ai Ă©tĂ© toujours convaincu que tu es une femme d’une beautĂ© fort remarquable. Mais je ne t’ai jamais vue aussi belle que maintenant.»
E-10 Je me demande comment l’Eglise devrait paraĂźtre, combien elle devrait ĂȘtre belle et en ordre Ă  la Venue du Seigneur! Ses robes devraient ĂȘtre lavĂ©es dans le Sang de l’Agneau, et toutes les ordonnances divines de Dieu parfaitement bien Ă©tablies en Elle, sans friction, attendant simplement ce moment-lĂ . Dieu L’aura comme telle.
Et nous le voyons alors qu’il observe le beau visage de Marie. Et il a dit: «Marie, ton visage brille.» Mais c’est comme si elle ne faisait pas tellement attention Ă  lui; ses beaux yeux regardaient vers le ciel. Et il suivit la direction de son regard, et il remarqua l’une des plus belles Ă©toiles qu’il eĂ»t jamais vues de toute sa vie, suspendue au-dessus de la petite ville. Et il a peut-ĂȘtre dit quelque chose comme ceci: «Cette Ă©toile, je ne l’ai remarquĂ©e que maintenant. C’est de lĂ  que vient ce reflet sur ton beau visage.»
Oh! si ce soir Dieu pouvait tout simplement reflĂ©ter Sa grĂące et Sa beautĂ© sur l’Eglise, et Il veut le faire, quand l’Eglise se sera prĂ©parĂ©e Elle-mĂȘme pour cet Ă©vĂ©nement.
E-11 Et elle a peut-ĂȘtre dit quelque chose comme ceci: «Joseph, aussitĂŽt que le soleil commençait Ă  se coucher, alors que nous nous trouvions encore au bas de la montagne, j’ai remarquĂ© cette Ă©toile. Il me semblait qu’elle me suivait tout du long pendant que nous escaladions la montagne. Je ne pouvais tout simplement pas dĂ©tourner mes yeux de cela.»
Et quand il lui a saisi la main, et que les deux, le jeune couple, se tenaient lĂ  juste quelques heures avant la naissance de ce Glorieux Etre qui ait jamais marchĂ© sur terre, il la tenait par les mains, ils se sont tournĂ©s vers l’est, vers cette grande Etoile qui Ă©tait suspendue sur BethlĂ©hem.
E-12 Continuons notre voyage vers l’est pendant un petit moment, trĂšs loin en ExtrĂȘme-Orient, en traversant les vallĂ©es, par-dessus les montagnes. En ExtrĂȘme-Orient, il y avait des mages qui Ă©taient connus Ă  l’époque de Daniel comme Ă©tant des MĂšdes et des Perses. Ils adorent un seul vrai Dieu. Ils s’attendaient Ă  Lui par un feu sacrĂ©. Et ils montaient au sommet de la montagne, et ils Ă©tudiaient tous les corps cĂ©lestes. Car ils avaient Ă©tudiĂ© dans Job et... les mouvements des Ă©toiles ainsi que leurs noms. Ils veillaient, attendant que le seul vrai Dieu leur donne un signe au moyen des Ă©toiles.
Et ils Ă©tudiaient ces Ă©toiles exactement comme nous Ă©tudions la Bible. Les rouleaux venaient des pĂšres anciens qui avaient Ă©tudiĂ© ces corps cĂ©lestes. Et ils connaissaient la position de chacune d’elles. Et si l’une d’elles se dĂ©plaçait un tout petit peu de sa position, ils le savaient.
E-13 Chaque soir, ils organisaient leurs cĂ©rĂ©monies. Et alors, ils croyaient qu’il y avait un seul vrai Dieu. Nous les connaissons aujourd’hui, pour la plupart, comme des mahomĂ©tans. Pendant qu’ils Ă©taient assis en train d’observer, ils faisaient un feu et ils observaient–ils adoraient Dieu en chantant des cantiques sacrĂ©s, et ils observaient le feu, et–et ils discutaient sur les Ecritures et ainsi de suite. Et puis, ils montaient dans cette grande tour, qui ressemblait Ă  un observatoire. Et ils observaient les corps cĂ©lestes durant toute la nuit. Et ils croyaient que le mouvement de ces corps cĂ©lestes reprĂ©sentait pour eux diffĂ©rents signes de la part du dieu du feu.
Et un soir, alors qu’ils Ă©taient assis, peut-ĂȘtre discutant de la naissance des royaumes, de la chute des empires et des Ă©vĂ©nements qui s’étaient produits sur la terre, des histoires anciennes, et ainsi de suite...
Cela a dĂ» ĂȘtre Ă  ce moment qu’ils ont pris le Rouleau de Daniel, et ils ont lu dans Daniel. Il en avait certainement parlĂ© avec eux. Daniel 2 dit qu’il Ă©tait leur chef. Et ils en avaient donc certainement parlĂ© avec lui. Et ils ont pris un Rouleau oĂč Daniel avait prophĂ©tisĂ© qu’il viendrait un temps oĂč une pierre se dĂ©tacherait de la montagne sans le secours d’aucune main, et cela mettrait en piĂšce les royaumes du monde. Ils ont certainement lu cela. Et ensuite, Ă ... Ils avaient quelques anciens roll ou plutĂŽt Rouleaux des HĂ©breux lĂ  oĂč, dans Nombres, Balaam avait dit qu’une Etoile de Jacob se lĂšverait.
E-14 Et ce devait ĂȘtre au moment oĂč ils rĂ©flĂ©chissaient sur ces choses et qu’ils en discutaient que [cette Etoile] Ă©trange est apparue dans les cieux. Vous savez ce que cela a dĂ» signifier pour ces gens, car mĂȘme si c’était une Etoile Ă©trange, eux les connaissaient toutes, ils leur avaient donnĂ© des noms, ils connaissaient leurs trajectoires, et subitement, en voilĂ  une qui brillait plus que toutes les autres... En effet, nous savons qu’Il est l’Etoile brillante du matin, le Lys de la vallĂ©e, la Rose de Saron, le plus beau d’entre dix mille pour notre Ăąme.
Cette nouvelle visiteuse dans le firmament a dĂ» les alerter.
E-15 Quelqu’un pourrait penser que ces mages n’étaient pas des gens privilĂ©giĂ©s pour avoir vu ceci. Mais si vous lisez dans le Livre des Actes, Pierre a dit qu’il comprenait que Dieu ne faisait acception de personne, et qu’Il–qu’Il visitait les gens, ou plutĂŽt acceptait les gens, recevait les gens de toute nation qui Le craignaient et pratiquaient la justice. Dieu ne fait acception de personne. Et ils... (Que quelqu’un cherche Ă  savoir ce que le frĂšre dĂ©sire.)
Ensuite quelqu’un doit avoir vu cette visiteuse cĂ©leste et dit: «Je me demande ce que ceci signifie.» Ces gens n’arrivaient pas Ă  comprendre pourquoi ces mages...
Aujourd’hui les gens ne comprennent pas. Savez-vous que ces mages avaient vu cette Etoile, et qu’Elle Ă©tait passĂ©e par-dessus les observatoires? Et nous n’avons aucun rĂ©cit historique de quelqu’un d’autre qui aurait vu cela. Pourquoi? Parce que les gens n’attendaient pas cela. Je crois qu’eux ont vu l’Etoile. La Bible dit qu’ils L’ont vue.
E-16 C’est la raison pour laquelle aujourd’hui les gens ne voient pas les choses qu’ils devraient voir, les mystĂšres de Dieu qui sont dĂ©voilĂ©s, c’est parce qu’ils n’attendent pas cela. Dieu se rĂ©vĂšle uniquement Ă  ceux qui Le laissent se rĂ©vĂ©ler, et qui s’attendent Ă  Lui.
Oh! avez-vous remarquĂ©, au cours de ces deux ou trois derniĂšres soirĂ©es de service, que le Saint-Esprit nous ramenait sur ce point chaque soir? L’expectative, quelqu’un qui est conduit, et qui attend l’arrivĂ©e de quelque chose...
Le problĂšme est que notre attente n’est pas assez forte. Si les gens qui sont malades et affligĂ©s ici ce soir viennent avec l’attente de rentrer chez eux en bonne santĂ©, ils rentreront chez eux en bonne santĂ©. Si vous qui ĂȘtes ici ce soir, vous n’avez jamais reçu le baptĂȘme du Saint-Esprit... Oh! cela pourrait ĂȘtre mystĂ©rieux pour vous. Mais aussi longtemps que la Parole de Dieu l’enseigne, cela suffit. Dieu l’a dit, et cela rĂšgle la question.
E-17 Et quant Ă  moi, je m’attends Ă  ce que quelque chose se produise. Il est Ă©crit: «Si le peuple sur qui est invoquĂ© Mon Nom s’assemble et prie, Je l’exaucerai des cieux.» Et j’ai priĂ© aujourd’hui, et je sais que d’autres ont priĂ©, et je m’attends Ă  ce que quelque chose se produise.
Il se pourrait qu’il se produise des choses qui passeront carrĂ©ment par-dessus la tĂȘte des gens. Bien des gens qui ne sont pas ordonnĂ©s Ă  la Vie Eternelle ne verront pas cela.
Lorsque JĂ©sus est venu, il y avait des dizaines de milliers, oui, des millions de gens qui attendaient Sa Venue, et Il s’est rĂ©vĂ©lĂ© Ă  une petite poignĂ©e de gens. Vous voyez, c’est Ă  ceux qui attendent quelque chose, ceux qui ont une–une pulsation dans le coeur, un battement, qui attendent, qui dĂ©sirent ardemment que quelque chose se produise. C’est pour ceux qui croient que la chose se produira, et qui attendent l’évĂ©nement, c’est pour ceux-lĂ  que JĂ©sus vient, pour ceux qui aiment Son Apparition. Si vous aimez quelqu’un, et que vous vous attendiez Ă  ce qu’il apparaisse, vous prendrez toutes les dispositions pour cela.
C’est ainsi que l’Eglise devrait ĂȘtre ce soir, prenant toutes les dispositions pour la Venue du Seigneur, surveillant chaque poteau indicateur. Et lorsque vous voyez Dieu faire quelque chose, vous vous rĂ©jouissez, parce que cela indique Sa Venue. Et nous sommes arrivĂ©s Ă  la... presque au dernier poteau indicateur maintenant. Il pourrait apparaĂźtre avant le matin.
E-18 Lorsque cette Etoile est apparue, ces mages se sont mis Ă  sonder les Rouleaux. Et ils ont dĂ©couvert que c’était une prophĂ©tie qui s’accomplissait. Oh! ils ont certainement Ă©prouvĂ© une trĂšs grande joie lorsqu’ils ont vu que Dieu avait annoncĂ© que cette Etoile apparaĂźtrait, et Elle Ă©tait lĂ .
Je me demande si ces mages, que nous essayons d’appeler des astronomes et ainsi de suite, je me demande si nous pourrions les condamner d’avoir jetĂ© un coup d’oeil Ă  un... juste un petit tas de Rouleaux, alors que nous qui avons la Bible, avec des docteurs, lorsque Dieu place devant nous Ses signes et Ses prodiges, nous nous en Ă©loignons. Eh bien, cela devrait susciter un rĂ©veil qui brĂ»lerait la souillure de Los Angeles. Cela suffit pour le faire. Les miracles dont Il avait parlĂ© seraient ici. Oh! combien j’aime voir les Ecritures se dĂ©voiler, juste comme l’horloge sur le mur en train d’égrener le temps!
E-19 Et lorsqu’ils ont remarquĂ© cela, peut-ĂȘtre l’un d’eux a dit: «Regardez. Je me demande si cela n’est pas en rapport avec ce Rouleau que Daniel nous a donnĂ©, appelĂ© le Livre des Nombres, lorsque le prophĂšte Balaam avait dit qu’une Etoile sortirait de Jacob. Je me demande si c’est lĂ  l’Etoile en question.»
Un autre a dit: «Nous n’avons jamais vu pareille chose.» Et ils ont certainement eu alors un vrai jubilĂ©. Ils ont quittĂ© leur feu et sont montĂ©s sur la tour pour observer ce merveilleux don cĂ©leste qui se dĂ©plaçait dans le ciel.
Vous diriez: «Un don?» Oui, c’était un don qui leur avait Ă©tĂ© accordĂ© pour les conduire au Sauveur. Ils croyaient au don qui leur avait Ă©tĂ© envoyĂ©. Mais dans ces derniers jours, Dieu a envoyĂ© le Saint-Esprit, le Don de Dieu pour nous conduire Ă  JĂ©sus, et pourtant nous n’y croyons pas. Je fais allusion au monde.
Et vous qui nous suivez par la radio ce soir, j’aimerais que vous puissiez y rĂ©flĂ©chir. Comment pouvez-vous rester Ă  la maison alors qu’il y a un rĂ©veil dans la ville, lĂ  oĂč le Seigneur Dieu est en train de se manifester? Un coeur rĂ©ellement affamĂ© cherchera Ă  s’approcher de Dieu, et il suivra chaque mouvement qu’il reconnaĂźt venir de Dieu. Il sondera et cherchera, et il aura faim et soif. Il dĂ©sire ardemment voir Dieu. Venez, prenez la Bible, et comme les mages avaient fait, lisez-La, et voyez si les Ecritures ne s’accordent pas avec ce qui est en train de s’accomplir. Si c’est donc le cas, vous avez le droit d’avoir une trĂšs grande joie.
E-20 Et alors qu’ils s’en allaient nuit aprĂšs nuit, observant cette nouvelle visiteuse... Ils n’avaient jamais vu pareille chose. Ils savaient que les Ecritures avaient dit qu’elle serait lĂ , mais jamais de toute leur vie ils n’avaient vu un tel don dans les cieux. Ils l’avaient Ă©tudiĂ© sous tous les angles. Et la seule chose qu’ils pouvaient dire, c’était: «C’est ce que les Ecritures dĂ©clarent.»
Alors un soir, dirions-nous, pendant que l’un d’eux Ă©tait assis, en train d’observer, d’étudier, l’Etoile a commencĂ© Ă  se dĂ©placer. Elle a commencĂ© Ă  se diriger vers l’ouest. Et peut-ĂȘtre pendant qu’un autre se reposait, il s’est levĂ© et a dit: «FrĂšres, je viens d’avoir un songe au sujet de cette Etoile. Et c’est lĂ  le signe que le Roi, Dieu, est nĂ©. Et c’est le Roi des Juifs, et c’est le Roi des Cieux. C’est le Roi de tous les peuples. Et nous devons aller L’adorer.»
Je peux m’imaginer qu’avec une telle confirmation, ils ont pris les choses les plus prĂ©cieuses qu’ils pouvaient rĂ©unir. Quelqu’un devait aller et amener ces dons. Peut-ĂȘtre qu’ils ont tirĂ© au sort, et cela est tombĂ© sur ces trois. Et ils ont chargĂ© leurs chameaux d’or, de myrrhe et d’encens. Puis ils ont attendu que l’Etoile rĂ©apparaisse la nuit, et ils ont remarquĂ© qu’Elle avait quittĂ© sa position, et qu’Elle se dirigeait vers l’ouest. Ils sont montĂ©s sur leurs chameaux, ils ont gravi les montagnes...
E-21 Vous savez, des fois le chemin par lequel Il conduit est trùs rocailleux. Cela ne change rien, le chemin par lequel Il conduit; nous y allons donc tout simplement. C’est l’essentiel. C’est comme le poùte l’a dit:
Certains par les eaux,
D’autres par les flots,
D’autres par de dures Ă©preuves,
Mais tous par le Sang.
Dieu conduit Ses enfants.
Et Ă  dos de chameaux, ils ont gravi les montagnes abruptes et raides, ils ont traversĂ© les vallĂ©es. C’est le chemin que nous suivons. Parfois dans la vallĂ©e, et parfois sur la montagne. Mais nous continuons simplement Ă  suivre. Nous arriverons si nous continuons simplement Ă  suivre la conduite de l’Esprit de Dieu.
Et en traversant les montagnes, ils ont donc dĂ» se diriger vers le sud. Et lorsqu’ils ont traversĂ© le fleuve Tigre au guĂ©, ils se sont engagĂ©s et ont continuĂ© dans les plaines, et l’Etoile ne les a jamais abandonnĂ©s.
Ce qu’un don de Dieu a de magnifique est qu’il ne peut pas faillir, parce qu’il s’agit de Dieu.
E-22 Et ils observaient cela. Nuit aprĂšs nuit Elle les conduisait, semaine aprĂšs semaine, mois aprĂšs mois alors qu’ils poursuivaient leur chemin Ă  travers les vallĂ©es, les plaines et ainsi de suite. Finalement, Elle les conduisit directement Ă  JĂ©rusalem. La chose Ă©trange, c’était lorsqu’Elle est arrivĂ©e Ă  JĂ©rusalem, la capitale de la religion juive, le–le siĂšge de la religion juive, lĂ  oĂč tous les grands patriarches, et les–les grands prophĂštes d’autrefois avaient prĂȘchĂ© l’Evangile et prĂ©dit ces choses, l’Etoile les a conduits tout droit Ă  cet endroit-lĂ . Mais quand ils y sont arrivĂ©s, l’Etoile a disparu. Pourquoi? JĂ©rusalem n’attendait pas cela.
C’est lĂ  le problĂšme aujourd’hui, lorsque nous en arrivons aux enseignements de cet Ă©vangile social et autres... Pourquoi les gens ne croient-ils pas aux signes surnaturels? Ils n’attendent pas cela. La LumiĂšre s’est Ă©teinte, et ils adorent simplement Dieu Ă  travers les credos. Mais «Dieu est Esprit, a dit JĂ©sus, et ceux qui L’adorent doivent L’adorer en Esprit et en VĂ©rité», non pas Ă  travers les credos, non pas Ă  travers les disputes au sujet des dĂ©nominations, mais dans l’Esprit d’amour et en VĂ©ritĂ©. Qu’est-ce que la VĂ©ritĂ©? JĂ©sus a dit: «Je suis la VĂ©ritĂ©.»
E-23 Ensuite, lorsqu’Elle est arrivĂ©e Ă  JĂ©rusalem et qu’Elle a disparu... Avez-vous remarquĂ©, un don ne reste pas ou ne brille pas de soi-mĂȘme ou ne se fait pas connaĂźtre lĂ  oĂč on n’en a pas besoin. Il disparaĂźt, s’éloigne. Et alors les gens pourraient dire: «Eh bien, Cela devrait venir vers untel, parce que c’est lui le plus Ă©minent, c’est lui le plus important.» Cela n’a rien Ă  voir avec la chose, pas du tout.
Et ensuite, peut-ĂȘtre que les mages se sont dit: «Puisque c’est le centre de la religion juive...» La grande Ă©glise se trouvait lĂ -bas; la plupart des croyants se trouvaient lĂ -bas, comme ils le pensaient, dont le souverain sacrificateur. Et tous les grands hommes qui avaient les Rouleaux ainsi que leurs grandes Ă©coles se trouvaient lĂ -bas. Bien sĂ»r que c’est lĂ  que se trouvait le Roi.
Et comme l’Etoile les avait quittĂ©s, ils ont attirĂ© l’attention de la ville pendant qu’ils parcouraient les rues, criant: «OĂč est le Roi des Juifs qui vient de naĂźtre?» Pouvez-vous imaginer cela? A travers chaque avenue, Ă  travers les petites rues transversales... On a dĂ» remarquer ces gens; c’étaient des hommes riches. Peut-ĂȘtre que je pourrais les appeler aujourd’hui des hommes d’affaires chrĂ©tiens. Et ils chevauchaient ces chameaux ornĂ©s de belles dĂ©corations. Les gens savaient que ces hommes avaient quelque chose.
Mais la chose qui les alarmait, c’était cette question qu’ils posaient: «OĂč est le Roi des Juifs qui vient de naĂźtre? Car nous avons vu Son Etoile en Orient, et nous sommes venus pour L’adorer.»
E-24 Plusieurs millions de gens ce soir ont le coeur affamĂ© et dĂ©sirent trouver ce vĂ©ritable Saint-Esprit qui est tombĂ© le jour de la PentecĂŽte ainsi que le vĂ©ritable Don de Dieu. «Nous avons lu cela dans la Bible, lĂ  oĂč il est Ă©crit que JĂ©sus-Christ est le mĂȘme hier, aujourd’hui et Ă©ternellement. OĂč est cela? Nous avons lu qu’Il est un grand GuĂ©risseur. OĂč est cela? Nous avons lu que le Saint-Esprit est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. OĂč est-Il dans nos Ă©glises?» OĂč est cette puissance qui met l’Eglise en feu, qui fait que les gens Ă©teignent la tĂ©lĂ©vision le mercredi soir pour venir Ă  l’église? OĂč est cette puissance qui fait que nos femmes s’habillent comme des dames? OĂč est cette puissance qui met une Ăąme tellement en feu que l’homme est dans le champ missionnaire rendant constamment tĂ©moignage Ă  la gloire de Dieu?
Aujourd’hui, mĂȘme chez les pentecĂŽtistes, les gens ont honte de rendre tĂ©moignage. «Je n’ai point honte de l’Evangile de JĂ©sus-Christ, a dit Paul, car c’est la puissance de Dieu pour le salut.» Ce n’est pas juste une dĂ©claration des credos, c’est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit.
Pourquoi? Les Ecritures disent: «Dans les derniers jours, les gens seront emportĂ©s, enflĂ©s d’orgueil, aimant le plaisir (ils aiment qu’on les divertisse)–aimant le plaisir plus que Dieu, ayant une forme de piĂ©tĂ©, mais reniant ce qui en fait la force.» «Les jours des miracles sont passĂ©s, disent-ils. Aujourd’hui, il n’existe pas de baptĂȘme du Saint-Esprit comme celui que les autres avaient eu le jour de la PentecĂŽte.»
C’est simplement parce qu’ils sont venus m’en parler trop tard. Je L’ai dĂ©jĂ  reçu, et je sais que c’est la vĂ©ritĂ©. Je sais que ce mĂȘme JĂ©sus que Dieu a ressuscitĂ© des morts est mon Sauveur, et Il vit dans mon coeur, et dans le coeur de chaque croyant qui L’accepte. Il changera votre vie et vous donnera un–le salut, et le tĂ©moignage de Sa rĂ©surrection.
E-25 Mais JĂ©rusalem n’avait pas la rĂ©ponse. Les Ecritures dĂ©clarent que JĂ©sus-Christ est le mĂȘme hier, aujourd’hui et Ă©ternellement. L’église n’a pas la rĂ©ponse Ă  cela. Les gens disent: «Il est en partie ce qu’Il Ă©tait. Il veut toujours que nous prĂȘchions l’Evangile, mais cependant les signes et les miracles ne se manifestent plus.»
JĂ©sus a dit: «Allez par tout le monde.» Jusqu’oĂč? «Par tout le monde.» Et les deux tiers de la terre n’ont mĂȘme pas encore entendu l’Evangile. Combien de temps faudra-t-il pour le dernier tiers? «Par tout le monde.» A qui? «A toute la crĂ©ation. PrĂȘchez l’Evangile. Quel est cet Evangile? Paul a dit: «L’Evangile n’a pas Ă©tĂ© prĂȘchĂ© en paroles seulement, mais avec puissance et dĂ©monstration du Saint-Esprit.» «Et voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru.»
Oh! c’est ce dont nous avons besoin aujourd’hui. FrĂšre, ici ce soir, si votre Ă©glise ne croit pas cela, recevez cela dans votre coeur ce soir et ramenez cela Ă  votre Ă©glise. Le monde demande aujourd’hui: «OĂč est ce Dieu, oĂč est Celui qui existait? OĂč est ce Dieu de l’histoire?» Si le Dieu de l’histoire n’est pas le mĂȘme Dieu aujourd’hui, Ă  quoi te servira un Dieu de l’histoire, s’Il n’est pas le mĂȘme aujourd’hui? Qu’est-il arrivĂ© au Grand JĂ©hovah, au Tout-Puissant, Ă  El ShaddaĂŻ, le JE SUIS, non pas le J’étais, le JE SUIS? Que Lui est-il arrivĂ©? Rien ne Lui est arrivĂ©, quelque chose est arrivĂ© aux gens.
E-26 Les gens n’avaient pas la rĂ©ponse, JĂ©rusalem n’en avait pas. Mais ils ne pouvaient pas arrĂȘter ces hommes. Ils tenaient Ă  Le voir. FrĂšre, si Dieu a dĂ©jĂ  ancrĂ© quelque chose dans votre coeur, la soif pour Le trouver, rien ne vous empĂȘchera de Le trouver.
Les hommes riches ont parcouru les rues, tĂ©moignant comme des saints exaltĂ©s: «OĂč est-Il? Dites-moi oĂč est le Roi des Juifs qui vient de naĂźtre, car nous avons dĂ©jĂ  vu Son signe, et nous sommes venus pour L’adorer. Nous avons vu Son Etoile en Orient, et nous sommes venus pour L’adorer.» Les gens n’avaient pas la rĂ©ponse. Les gens n’en ont pas aujourd’hui, c’est pareil.
Maintenant, remarquez, lorsque Dieu envoie un signe dans l’Eglise, l’Eglise ne voit pas cela. Exactement comme eux en ce temps-lĂ . VoilĂ  donc pourquoi ils ont fait tant d’histoires Ă  ce sujet, jusqu’à convoquer la cour du sanhĂ©drin pour savoir ce qu’il en Ă©tait. Et lorsqu’ils ont convoquĂ© la cour et qu’ils ont ouvert les Ecritures qu’ils n’avaient peut-ĂȘtre pas lues (ils ne lisaient que leurs credos depuis des annĂ©es), mais en lisant les Ecritures, ils sont tombĂ©s sur la prophĂ©tie de MichĂ©e, et ils ont dit: «A BethlĂ©hem en JudĂ©e...»
E-27 Ecoutez, frĂšre, si l’église n’a pas la rĂ©ponse pour ces prodiges et ces miracles, la Parole de Dieu a la rĂ©ponse. Si votre pasteur n’a pas la rĂ©ponse, la Parole de Dieu a la rĂ©ponse.
Si vous avez faim de cela, Dieu vous le montrera dans la Parole. Dieu tient Sa Parole. Et aussitĂŽt qu’ils ont trouvĂ© l’endroit oĂč cela devait se produire, ils ont quittĂ© la ville, pendant que le conseil siĂ©geait, rĂ©flĂ©chissait Ă  ce qu’ils allaient faire. Ils devaient s’en dĂ©barrasser. Ils ne pouvaient pas laisser cette rumeur se rĂ©pandre parmi le peuple. Ils devaient arrĂȘter cela, parce que cela briserait leur tradition. Ils devaient y mettre fin.
Et quand les mages sont sortis des portes de la ville, aussitĂŽt qu’ils sont sortis de cet endroit lugubre, l’Etoile est rĂ©apparue. Si vous quittez le monde et ses traditions, la gloire de Dieu vous apparaĂźtra et vous conduira. Si vous sortez de vous-mĂȘme, de vos pĂ©chĂ©s, de votre incrĂ©dulitĂ©, et que vous laissiez tout cela derriĂšre et Ă©levez votre coeur Ă  Dieu, Dieu se montrera Ă  vous.
E-28 Et lorsqu’ils ont vu de nouveau cette Etoile, la Bible dit qu’ils furent saisis d’une trĂšs grande joie. Ils ont dĂ» crier un peu. Ils ont Ă©prouvĂ© une trĂšs grande joie, car ils Ă©taient convaincus qu’ils suivaient le signe qui les conduirait vers le Sauveur. C’est exactement ce que cela a fait.
Puis-je dire ce soir que Dieu a un signe aujourd’hui. C’est le signe de Son Esprit, montrant que lĂ  oĂč se trouve JĂ©sus, lĂ  est la Vie, car Il est la Vie. LĂ  oĂč se trouve JĂ©sus, il y a la LumiĂšre de l’Evangile, car Il est la LumiĂšre. LĂ  oĂč se trouve JĂ©sus, il y a le feu, car Il est un feu dĂ©vorant qui consume toute votre incrĂ©dulitĂ© et toutes vos souillures.
SoirĂ©e aprĂšs soirĂ©e, nous Le voyons venir sur la scĂšne, sauver premiĂšrement les Ăąmes perdues, donner le Saint-Esprit Ă  ceux qui Le cherchent, ramener les rĂ©trogrades. C’est lĂ  le signe qu’il faut suivre. Et puis, nous Le voyons aussi relever les malades et les affligĂ©s, en les rĂ©tablissant. Et Il fait cela tout du long depuis quelque temps.
E-29 Ensuite, Il a promis qu’au temps de la fin il y aurait la LumiĂšre, que la plĂ©nitude de la puissance viendrait. Le prophĂšte a dit: «Il y aura un jour qui ne sera ni jour ni nuit. Mais vers le soir la LumiĂšre paraĂźtra.» Du point de vue gĂ©ographique, le soleil se lĂšve Ă  l’est et se couche Ă  l’ouest. Et l’Evangile Ă©tait d’abord venu aux gens de l’Orient.
Nous avons eu un jour qui n’est ni sombre ni clair. C’était un jour sombre. Nous en savions juste assez sur Dieu pour accepter Son Fils comme notre Sauveur. Mais tous les grands prodiges et miracles qui sont tombĂ©s sur les gens de l’Orient ne sont pas tombĂ©s sur les gens de l’Occident avant ces derniĂšres annĂ©es. Maintenant, les lumiĂšres du soir brillent. La puissance du Christ ressuscitĂ© dĂ©verse Ses bĂ©nĂ©dictions, remplissant les gens de l’Esprit; des prodiges et des miracles apparaissent, les miracles de Marc 16 accompagnent le croyant. Vous voyez, c’est le temps du soir. Et la mĂȘme LumiĂšre qui se leva Ă  l’est est en train de se coucher Ă  l’ouest: JĂ©sus-Christ le mĂȘme hier, aujourd’hui, et Il le sera Ă©ternellement.
E-30 Et le signe messianique est apparu, montrant qu’Il est avec nous, en nous, et qu’Il nous consolera, et nous viendra en aide, nous bĂ©nira, et nous conduira vers Celui qui a des cicatrices aux mains, et dont le cĂŽtĂ© est percĂ©. Je crois que ce mĂȘme Saint-Esprit qui est ici maintenant nous amĂšnera un jour lĂ -haut Ă  la Droite de Dieu, oĂč nous Le verrons assis. Nous vivrons lĂ  avec Lui Ă©ternellement, et nous serons Ses enfants; Il sera notre Dieu. C’est lĂ  le dĂ©sir de mon coeur, ĂȘtre avec Lui.
«Nous avons vu Son signe Ă  l’est, et nous sommes venus pour L’adorer», ont dit les mages. Les Ecritures promettent, JĂ©sus Lui-mĂȘme l’a promis, disant: «Vous ferez aussi les oeuvres que Je fais.» Ces choses devaient se manifester dans l’Eglise des Gentils. Un seul mot contre Cela ne devait jamais ĂȘtre pardonnĂ©. Mais ce serait le signe que la chose Ă©tait de nouveau lĂ , le mĂȘme Fils, la mĂȘme LumiĂšre. Et je crois qu’Il est ici maintenant.
E-31 Si cet auditoire qui est assis ici maintenant et qui souffre... Quelque Chose me dit d’arrĂȘter. Je ne sais pas pourquoi. Je ne sais pas faire autre chose que suivre la conduite de l’Esprit. J’avais trois ou quatre choses Ă  l’esprit, des commentaires que j’avais l’intention de faire, mais Quelque Chose a dit: «Maintenant arrĂȘte-toi!» Il y a sans doute quelqu’un en priĂšre dans cet auditoire. Il y a certainement quelqu’un qui est dans un Ă©tat grave. Ça, je ne le sais pas.
Mais si vous croyez que le Seigneur JĂ©sus, qui se tenait lĂ  et qui pouvait dire Ă  l’apĂŽtre Pierre qui il Ă©tait, comment s’appelait son pĂšre et tous les miracles qu’Il a accomplis comme cela... En fait, ils L’ont crucifiĂ© Ă  cause de ces miracles, et L’ont tuĂ©... un sorcier, ils L’ont traitĂ© de BĂ©elzĂ©bul, un dĂ©mon... Ce mĂȘme Esprit qui Ă©tait sur JĂ©sus-Christ est dans Son Eglise.
Nous allons maintenant nous soumettre Ă  Son Esprit. Dieu fera la mĂȘme chose. Le croyez-vous?
E-32 Inclinons la tĂȘte. Dieu Tout-Puissant, dans un sens, d’une façon ou d’une autre, je ne comprends pas ça, mais Toi, Tu le sais, Seigneur. Il doit y avoir quelqu’un qui souffre atrocement, ou peut-ĂȘtre quelqu’un qui n’a plus que quelques heures Ă  vivre. Ça, je l’ignore. Mais de toute façon, j’aimerais suivre comme ces mages, surveiller chaque mouvement, car un jour je m’attends Ă  ce que le Saint-Esprit m’amĂšne dans Ta PrĂ©sence pour vivre avec Toi Ă©ternellement. Puis-je ĂȘtre rĂ©vĂ©rencieux et respectueux envers Cela, observer Cela, et obĂ©ir Ă  Cela aussi longtemps que je vivrai.
Et que cet auditoire, Seigneur, ait ce soir les yeux de son entendement ouverts. Que les gens puissent recevoir l’Esprit de Dieu sur eux, car nous avons vu Son Etoile, Son signe, Ă  l’est. Les gens n’avaient pas la rĂ©ponse au sujet des dons et des signes surnaturels cĂ©lestes Ă  JĂ©rusalem. Et, Seigneur Dieu, j’ai honte de le dire ce soir, mais les Ă©glises n’ont pas la rĂ©ponse. Bon nombre d’entre elles, un trĂšs grand nombre d’entre elles n’ont pas la rĂ©ponse au sujet des signes surnaturels. Ils cherchent Ă  appeler cela tĂ©lĂ©pathie, ou une sorte de mauvais esprit, ne sachant pas que, ce faisant, ils scellent leur destinĂ©e Ă©ternelle.
Qu’il soit connu ce soir, Seigneur, que Tu es Dieu. Le mĂȘme JĂ©sus qui est sorti de la tombe sous une forme corporelle se trouve ici ce soir sous la forme du Saint-Esprit.
Et puissions-nous ĂȘtre en mesure d’humilier nos coeurs et de nous soumettre, de soumettre nos esprits Ă  Toi, afin que Tu tires de cet auditoire, ceux que Tu appelles ce soir. Et que toute la gloire Te revienne, Seigneur. Et nous sortirons d’ici ce soir avec le sentiment que la mĂȘme Etoile du matin, un Don cĂ©leste, est en train de nous conduire, dans les profondeurs les plus profondes et les hauteurs les plus Ă©levĂ©es, Ă  JĂ©sus-Christ. Car nous le demandons en Son Nom et pour Sa gloire. Amen.
E-33 Si tu peux croire. [Quelqu’un parle en langues; un autre donne l’interprĂ©tation.–N.D.E.] Amen. A l’auditoire qui nous suit par la radio, et Ă  cet auditoire visible, si j’ai Ă©tĂ© bien enseignĂ© dans la Parole de Dieu, je crois qu’il y a dans l’Eglise des dons pour parler en langues et interprĂ©ter. Aucun Ă©tudiant de la Bible ne peut condamner cela lorsque cela est fait dans l’ordre, aprĂšs que le message est terminĂ©. C’est en ordre. Vous avez entendu ce qui a Ă©tĂ© dit: «Le Seigneur est au milieu de nous», et ainsi de suite. Maintenant, combien cela est vrai! Que le Seigneur ajoute Ses bĂ©nĂ©dictions.
Ces choses, autrefois, lorsque j’étais encore un jeune ministre baptiste, je ne les comprenais pas. Mais aprĂšs avoir lu les Ecritures, j’ai vu que c’est la vĂ©ritĂ©. Que le Seigneur soit bĂ©ni.
E-34 Regardez par ici. Touchez le vĂȘtement du Souverain Sacrificateur maintenant par votre foi. Si je suis un serviteur de Christ, que Christ parle.
C’est maintenant le temps de dĂ©cision. Maintenant, c’est le moment oĂč quelque chose doit ĂȘtre confirmĂ© comme Ă©tant vrai ou faux. Quel bien cela me fera-t-il de vous prĂȘcher un Dieu historique qui s’est tenu sur les rivages de la GalilĂ©e et a accompli ces choses, s’Il n’est pas le mĂȘme Dieu aujourd’hui? J’ai dĂ©clarĂ© qu’Il L’était.
Je ne suis pas capable de guĂ©rir les gens. Tout le monde le sait. Mais quel est l’Esprit qui se trouvait ici l’autre soir, qui pouvait voir souffrir une personne si loin, de l’autre cĂŽtĂ© de la mer, et qui pouvait venir ici parler et dire Ă  cette femme exactement ce qui arriverait Ă  ses bien-aimĂ©s? Et immĂ©diatement, voilĂ  qu’un message venant de l’autre cĂŽtĂ© de la mer disait que Dieu l’avait fait.
Ne pouvez-vous pas vous rĂ©veiller, mes amis, devant la certitude qu’il s’agit d’un Dieu vivant au milieu de nous? Je crains une chose, comme je l’ai dit l’autre soir: tant de dons ont Ă©tĂ© manifestĂ©s devant l’Eglise que les gens restent assis lĂ , paralysĂ©s, Ă  regarder fixement cela. Oh! cela devrait secouer le coeur de gens au point qu’ils se rĂ©jouiraient et seraient trĂšs heureux.
E-35 Tenez. Regardez juste un instant de ce cĂŽtĂ©. Juste dans cette direction-ci, je vois une petite femme. Je ne la connais pas, mais elle prie. Elle porte un petit chapeau plat. Et elle est souffrante. Et cette LumiĂšre se tient au-dessus d’elle. Elle a un–un problĂšme d’yeux et d’oreilles. Je crains que la dame ne comprenne pas de qui je parle. Ô Seigneur Dieu, dis ou fais quelque chose afin qu’elle ne puisse pas manquer cela. Elle s’appelle madame Allen. TrĂšs bien, croyez-vous que vous serez guĂ©rie? Alors levez-vous et soyez rĂ©tablie au Nom du Seigneur JĂ©sus.
Maintenant, soyez reconnaissante. [Espace vide sur la bande–N.D.E.] Voilà comment il faut s’y prendre.
Juste au fond ici dans cette autre section, il y a une petite femme qui est assise, la main levĂ©e, et elle prie. Et elle souffre d’un... elle a un problĂšme au niveau de la tĂȘte, et elle a l’asthme Ă  la gorge, et une maladie du coeur. Elle est assise juste ici, elle regarde droit vers moi, elle s’appelle madame Henry. Elle vient de San Diego. Le Seigneur vous a bĂ©nie. Rentrez chez vous et soyez rĂ©tablie. Votre foi vous a guĂ©rie.
E-36 Si tu peux croire. Je ne connais pas ces gens. Je ne les ai jamais vus de ma vie. Qu’est-Ce, mes amis? Maintenant, ne vous mettez pas Ă  penser que c’est quelque chose de mystĂ©rieux. C’est la promesse de Dieu, JĂ©sus-Christ.
Au fur et Ă  mesure que je m’approche de ce mur, mon ombre, d’une lumiĂšre... l’ombre devient de plus en plus rĂ©elle au point que cela se fond pour devenir le moi parfait. Et alors que la Venue du Seigneur se dirige vers la terre, Sa PrĂ©sence se rapproche de plus en plus au point que nous allons finalement nous fondre en Lui, cet Esprit nous prendra avec Lui.
«En ce jour-lĂ , vous connaĂźtrez que Je suis en vous, que vous ĂȘtes en Moi, et que Je suis dans le PĂšre, et le PĂšre...» ainsi de suite. Ayez simplement la foi et croyez.
Tenez, une petite dame est assise lĂ -bas, en train d’acquiescer de la tĂȘte, juste ici en train de me regarder, lĂ  sur la deuxiĂšme rangĂ©e; vous souffrez de la sinusite. C’est juste. Evidemment, vous n’avez pas de carte de priĂšre, n’est-ce pas? Il n’y a pas de carte de priĂšre. Et vous ĂȘtes simplement assise lĂ , en train de prier. Et je vois que vous avez des maux de tĂȘte, et vous vous frottez la tĂȘte comme ceci. Et vous Ă©tiez en train de prier, disant: «Seigneur JĂ©sus, je crois cela.» Si c’est juste, levez la main. Comment ai-je su ce pourquoi elle priait? Vous n’aurez plus cela. JĂ©sus-Christ vous rĂ©tablit. Vous avez touchĂ© le Souverain Sacrificateur.
E-37 Une petite dame est assise juste ici devant moi, Ă  quelques rangĂ©es en arriĂšre, elle est un peu mince et elle porte la main Ă  la gorge... Je lui suis inconnu, mais elle est couverte de l’ombre de la mort. Elle a le cancer. Elle a Ă©tĂ© opĂ©rĂ©e de cela, et sa gorge s’est bouchĂ©e. Elle ne peut ni manger ni boire. C’est AINSI DIT LE SEIGNEUR. Je ne vous connais pas, mais vous Ă©tiez en priĂšre. Dieu vous a guĂ©rie, ma soeur. Acceptez votre guĂ©rison. Vous avez touchĂ© la robe du Souverain Sacrificateur.
Juste tout droit derriĂšre, derriĂšre ce siĂšge-ci, presque Ă  mi-chemin de ce corridor, il y a une petite–il y a une femme, et elle souffre de l’hypertension. Elle–elle ne vient pas d’ici, c’est une Finlandaise. Elle vient de la Finlande. Si vous croyez, soeur, recevez votre guĂ©rison. «Jumalan rauhaa». Tenez-vous debout, acceptez votre guĂ©rison et soyez rĂ©tablie. Que Dieu vous bĂ©nisse. «Kiitos Jesus.» AllĂ©luia! Qu’est-ce que je disais? Si tu peux croire.
E-38 Dites Ă  cette petite dame, qui est couchĂ©e lĂ  et qui souffre de l’arthrite, d’avoir foi en Dieu, de se lever de ce lit de camp et de rentrer chez elle.
Tout en haut, lĂ  au balcon, il y a une dame qui prie. Elle a un problĂšme Ă  son–son oreille. C’est derriĂšre son oreille, c’est la mastoĂŻdite. Elle est prĂȘte pour une opĂ©ration. Afin que vous sachiez de qui il s’agit, vous vous appelez madame Delaney. Tenez-vous debout, madame Delaney, et acceptez votre guĂ©rison au Nom de JĂ©sus-Christ. Qu’a-t-elle touchĂ©? Le Glorieux Saint-Esprit de Dieu, le Souverain Sacrificateur de notre confession. Croyez-vous qu’Il est ici? Alors, tenez-vous debout et recevez-Le, chacun de vous, au Nom de JĂ©sus-Christ. Tenez-vous debout et croyez en Lui de tout votre coeur. Levez la main maintenant alors que nous prions.
E-39 Ô Seigneur Dieu, Toi qui as envoyĂ© l’Etoile du matin, Toi qui nous as donnĂ© JĂ©sus-Christ par la rĂ©surrection, Sa puissance est ici avec nous maintenant, je condamne l’incrĂ©dulitĂ©, et je brise la puissance du diable par la priĂšre, en confessant qu’un Ange de Dieu est venu Ă  moi, il y a quatorze ans, et a confirmĂ© cette manifestation. Et nous nous tenons debout au Nom de JĂ©sus-Christ. Satan, tu es vaincu. JĂ©sus-Christ t’a vaincu par des souffrances et par la mort qu’Il a endurĂ©es Ă  notre place au Calvaire. Sors de ce lieu et Ă©loigne-toi de ces gens, afin qu’ils soient rĂ©tablis au Nom de JĂ©sus-Christ.
Levez-vous. Glorifiez-Le. Levez les mains vers Lui. C’est fini. JĂ©sus est mort. JĂ©sus est ressuscitĂ©. JĂ©sus est ici, le mĂȘme hier, aujourd’hui et Ă©ternellement. Je vous offre Ă  JĂ©sus-Christ, et cet Esprit est ici. Vous n’avez plus Ă  ĂȘtre encore malades, ou Ă  ĂȘtre encore dans le pĂ©chĂ©. Que Dieu vous bĂ©nisse.

En haut