ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS



Prédication Pourquoi Le Saint-Esprit a-t-Il Eté Donné? / 59-1217 / Jeffersonville, Indiana, USA // SHP 2 heures et 8 minutes PDF MP3 low MP3 HQ

Pourquoi Le Saint-Esprit a-t-Il Eté Donné?

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Je vois que frère Neville croit à l’imposition des mains. Je vois que j’ai quelques questions. Bon, celles-là, je les prendrai demain soir, parce que je n’ai pas le temps de les parcourir pour vous ce soir, peut-être sur le Message d’hier soir. Maintenant, si quelqu’un a une question sur quoi que ce soit dans les messages, vous n’avez qu’à les déposer là devant un soir, et je pourrais les ramasser le soir suivant.
E-2 Bon, demain soir, je voudrais trouver, ou plutôt avoir quelques prédicateurs, si possible; ou, sinon, quelques hommes ou femmes bien affermis à qui nous pourrions faire appel en cas de besoin, au cas où...
Demain soir, nous commencerons, après le message, à imposer les mains, et... pour le Saint-Esprit. Et ensuite, il y aura... vous aurez carte blanche pour rester ici même, si vous le désirez, pendant toute la période des fêtes, s’il faut tout ce temps-là pour mourir. Et puis–puis, sinon, si vous désirez retourner chez vous, eh bien, nous serions heureux si vous vous trouvez dans une situation où vous... Vous ne savez vraiment pas où vous adresser...
Nous voulons avoir quelques prédicateurs, leurs numéros si ce sont des visiteurs; leurs numéros, là où ils logent, pour qu’on puisse les joindre tout de suite; et que l’un aille dans une maison, un autre dans une autre, et un autre dans une autre, pour qu’ils puissent vous donner des instructions, à vous qui allez rechercher cette glorieuse bénédiction dont nous parlons, le baptême du Saint-Esprit.
E-3 Hier soir, nous parlions de ce qu’Il était. «Qu’était le Saint-Esprit?» Et nous avons vu qu’Il est à peu près tout ce que Dieu nous a promis. Oui. En Lui, nous avons trouvé exactement ce dont l’Eglise de Dieu a besoin. Nous avons vu qu’Il est un Sceau, un Consolateur, le Repos, et la Joie, et la Paix, et la Résurrection. Et tout ce que Dieu a promis à Son Eglise se trouve dans le Saint-Esprit.
E-4 Et maintenant, ce soir, nous voulons prêcher sur... ou parler de, enseigner sur... J’ai environ trois ou quatre feuilles de texte ici, ou de passages des Ecritures, Là-dessus, dans lesquels... Hier soir, j’ai laissé ma concordance Crudens ici, et je ne l’ai pas emportée. Alors, j’ai dû faire de mon mieux aujourd’hui avec les passages des Ecritures.
E-5 Bon, et demain... Ce soir, nous enseignons sur: Dans quel but Dieu a-t-Il envoyé le Saint-Esprit? A quoi sert-Il? Si C’est quelque chose de tellement glorieux, alors, pourquoi Dieu L’a-t-il envoyé? Ensuite, demain soir, nous voulons parler sur: Est-Il pour vous? Et Comment Le recevoir? Et comment savoir si vous L’avez? Et puis, après qu’on aura étudié ça, avec les Écritures, qu’on l’aura expliqué par les Ecritures, en utilisant les Ecritures pour tout, alors là, ceux qui cherchent le Saint-Esprit s’avanceront. Et alors, j’espère que le réveil sera en route, après ça, pour ainsi continuer d’avancer avec le Saint-Esprit.
E-6 Maintenant, puisque demain soir il y en a plusieurs qui pourront rester assez longtemps dans les pièces, à l’église, je pense que, si nous pouvons avoir beaucoup de prédicateurs et de ces gens qui ont de l’expérience pour ce qui est d’amener les gens à recevoir le Saint-Esprit (pour qu’ils les encouragent, qu’ils aillent à la maison avec une–une femme et son mari, ou–ou avec quelqu’un qui cherche le Saint-Esprit), qu’ils soient bien au fait de ce qu’il faut faire. Si vous voulez bien laisser votre numéro de téléphone ou votre adresse au pasteur, ce soir ou demain soir. Vous n’avez qu’à laisser ça à frère Neville, comme ça on n’aura pas besoin de se réunir pour une réunion. Vous n’avez qu’à laisser votre numéro de téléphone, là où on peut vous joindre. Et là, dites: «Je serai disponible, et si nous... vous voulez me placer chez quelqu’un.»
Si c’est une–une femme seule, alors nous pourrons envoyer une femme, vous voyez, chez cette femme. Et puis, si c’est dans un foyer où il y a un homme et sa femme, eh bien, on pourra envoyer un prédicateur. Et nous serions heureux que vous collaboriez, parce que je sais que ceci, cette chose primordiale, vous intéresse tous. Et souvenez-vous: «Celui qui sauve une âme de son égarement a couvert une multitude de péchés.» Voyez? Et l’Epouse de Christ a faim et soif. Elle est dans les douleurs, pour donner naissance aux enfants de Dieu.
E-7 Et maintenant, ce soir, avant de lire les Ecritures, inclinons la tête un instant pour prier. Et juste avant que nous priions, pendant que les têtes sont inclinées, auriez-vous une demande? Levez simplement les mains pour dire: «Ô Dieu, je lève solennellement les mains, j’ai un besoin. Je Te prie de me venir en aide, ô Seigneur.» Que Dieu bénisse chacun de vous. Il voit vos mains. Les anges ont noté vos requêtes.
E-8 Et, Père céleste, nous venons maintenant, nous nous approchons de nouveau de Toi en prière. Et sans doute que la prière a déjà été faite parmi les enfants de Dieu ce soir, dans ce petit endroit, et que des chants ont été chantés, et que nous avons élevé des coeurs en réjouissances joyeuses aux louanges de Dieu.
E-9 David a dit qu’il viendrait dans l’assemblée des saints et qu’il ferait connaître ses demandes. Et, ce soir, il y a eu beaucoup de mains. Peut-être, je dirais, à peu près quatre-vingt pour cent de ceux qui sont assis dans cette salle ce soir ont levé la main pour des requêtes. Ça montre, Seigneur, que nous ne pouvons vraiment pas nous passer de Toi. Il nous faut T’avoir, jour après jour. Tu es notre Vie, notre Joie, notre Santé, la Force qui nous soutient, notre Appui, notre Bouclier, notre Défense contre l’ennemi. Et nous ne pourrions vraiment pas livrer ce combat de la vie sans Toi. Il nous serait totalement impossible de le faire, et nous devons nous en remettre entièrement à Toi. Car nous savons que nous marchons à travers une terre sombre et obscure. De chaque côté, l’ennemi nous a assaillis, en nous tendant des embûches et des pièges. Nos sentiers, Seigneur, sont remplis de pièges de l’ennemi, pour nous troubler.
E-10 Et nous aussi, nous savons qu’au bout du chemin, nous devons traverser cette longue vallée obscure appelée la mort. Ô Seigneur, qui nous tiendra la main, alors? Nous voulons Te connaître maintenant, Seigneur. Nous voulons savoir que Tu tiens notre main et que nous tenons Ta main, pour que nous puissions avoir cette assurance fermement ancrée, de sorte que, quand nous arriverons à ce dernier grand moment de notre vie, à cette entrée par la porte appelée la mort, nous puissions dire avec ce saint d’autrefois: «Je Le connais dans la puissance de Sa résurrection, et je sais que, quand Il appellera, je sortirai d’entre les morts.»
E-11 Maintenant, Dieu notre Père, nous voulons Te prier de bénir nos requêtes et notre rassemblement. Bénis Tes Paroles. Et si je devais dire quoi que ce soit de contraire à Ta Parole ou à Ta Volonté, Tu as encore la puissance de fermer la bouche comme Tu l’as fait dans la fosse aux lions quand Daniel était présent. Et nous Te prions, Seigneur, d’ouvrir les oreilles et les coeurs ce soir, pour que... et de créer en eux une faim et une soif. Qu’ils soient tellement assoiffés qu’ils n’aient ni sommeil ni repos, nulle part, jusqu’à ce que le Consolateur soit venu.
E-12 Nous croyons que nous vivons dans les derniers jours, dans l’ombre de Sa Venue. Et c’est à cela que ces Messages sont destinés, Seigneur. C’est pour que les gens prennent garde, qu’ils reçoivent l’avertissement. Et, ce soir, puissions-nous laisser tomber la carapace, maintenant même, la laisser de côté, là sur le banc, et dire: «Seigneur Dieu, je suis un réceptacle pour Toi. Que Ton Esprit se déverse à travers moi. Façonne-moi et forme-moi selon Ta volonté. J’abandonnerai à Ta cause mon coeur, ma force, mon tout.»
E-13 Exauce-nous, Seigneur. Nous ne sommes pas ici pour nous faire voir, en cette soirée pluvieuse. Nous ne sommes pas simplement ici faute d’autre endroit où aller. Nous sommes ici avec, dans nos coeurs, un seul but solennel, sacré, saint, celui de nous approcher de Toi, en sachant que Tu as promis que si nous nous approchions de Toi, Tu t’approcherais de nous. Et c’est pour ça que nous sommes ici. Celui qui entre affamé ne ressortira pas affamé. «Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, a dit Jésus, car ils seront rassasiés.» Et si nous demandons du pain, nous ne recevrons pas une pierre. Nous avons cette assurance. Et si nous demandons un poisson, nous ne recevrons pas un serpent. Mais Dieu, notre Père, nous nourrira de la Manne du Ciel, Sa Parole et Son Esprit, qui rendent témoignage de Lui. Exauce nos prières, Seigneur, et nos requêtes, alors que nous continuons de nous attendre à Toi. C’est au Nom de Jésus-Christ que nous prions. Amen.
E-14 Maintenant, vous qui notez ces passages des Ecritures, si vous voulez reprendre Saint Jean avec moi, au chapitre 14. Nous voulons commencer au chapitre 14 de Saint Jean. Et commençons vers le verset 14; Saint Jean 14.14, et lisons juste une portion de ce passage de l’Ecriture.
E-15 Or, là-dedans, vous trouverez une grande partie du contexte dont je veux parler ce soir. Et, souvenez-vous, vous qui avez des Bibles avec les lettres rouges, c’est en rouge, ça. Ce sont les Paroles que Jésus Lui-même a dites; par conséquent nous pouvons être assurés qu’il en sera exactement comme Il l’a dit. Les cieux et la terre passeront, mais Sa Parole ne faillira jamais. Maintenant, nous allons lire à partir du verset 14 du chapitre 14.
Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.(Quelle promesse bénie!)
Si vous m’aimez, gardez mes commandements.
Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous,
l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point...
Maintenant, vous qui liriez dans une Bible en grec, vous le verriez ici, pas... Ici, voir veut dire comprendre. «Car le monde ne Le comprend point.» C’est tellement vrai. Je vais relire ça, là.
L’Esprit de..., que le... vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez (Qui? le Consolateur), car il demeure avec vous (maintenant, au présent), ...il demeure avec vous, et il sera en vous. (Qu’est-Ce? Le même Consolateur.)
Je ne vous laisserai pas orphelins, je... (Tout le monde sait que je est un pronom personnel.) ... je viendrai à vous.
Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus; mais vous... mais vous, vous me verrez, car je vis, et vous vivrez aussi.
En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous. (C’est ça qui sera le centre de ma pensée, mais nous allons en lire un peu plus. Je vais relire ça aussi, maintenant.)
En ce jour-là (le grand jour, le jour du jugement)... ce jour-là, vous connaîtrez que je suis dans le Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous.
Celui qui a mon commandement et qui les garde, c’est celui qui m’aime; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père, je l’aimerai, et je me ferai connaître à lui.
Jude, non pas l’Iscariot, lui dit: Seigneur, d’où vient que tu te feras connaître à nous, et non au monde? (Ça, c’est le kosmos, l’ordre du monde. Si vous avez une note en marge là, vous remarquerez... La mienne, c’est un g, et là, il est dit: kosmos, ou système mondial. C’est-à-dire les églises, et tout, vous voyez. «D’où vient que tu te feras connaître à nous, et non à eux? Comment vas-Tu le faire?»)
Jésus lui répondit: Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole (Amen), et mon Père l’aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui.
Celui qui ne m’aime pas ne garde point mes paroles. (Il peut peut-être garder les paroles de l’église; mais il s’agit de garder Ses Paroles, vous voyez.) ...Et les paroles que vous entendez n’est pas de moi, mais du Père qui m’a envoyé.
Je vous ai dit ces choses pendant que je demeure avec vous.
Mais le consolateur, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce (c’est-à-dire Sa Parole) que je vous ai dit.
Donc, dans quel but Dieu a-t-Il envoyé le Saint-Esprit? Puisse-t-Il ajouter Ses bénédictions à Sa Parole.
E-16 Jésus a dit: «En ce jour-là, vous connaîtrez que Je suis dans le Père, et que le Père est en Moi; et que vous êtes... que Je suis en vous, et que vous êtes en Moi».
E-17 Maintenant, si nous devions dire ceci... Maintenant, souvenez-vous, ceci va être sur bande. Un homme d’affaires chrétien de Louisville m’a appelé tout à l’heure. Et il a dit: «C’est dommage, Billy, que ces Messages, comme celui que tu as apporté hier soir, n’en atteignent pas quarante mille, ici, au lieu de cent cinquante, ou deux cents, trois cents personnes dans ton petit tabernacle.»
E-18 J’ai dit: «Monsieur, si Jésus tarde, d’ici six mois, le monde entier entendra ceci.» Voyez? Ces bandes vont partout dans le monde. (Voyez?), partout. Et, par conséquent, là, nous enseignons ici exactement ce que nous croyons être la Vérité et ce que nous avons vu Dieu nous confirmer que c’est la Vérité.
E-19 Maintenant, le but... Quel était–quel était le but pour lequel Dieu a envoyé le Saint-Esprit? (Maintenant, je noterais ça, Jean 14, à partir du verset 14, en continuant à lire dans le chapitre, comme base.) Le but pour lequel Dieu, nous le voyons ici, a envoyé le Saint-Esprit, c’était un seul but: que Dieu Lui-même puisse habiter dans Son Eglise et poursuivre Ses projets à travers l’Eglise. C’est que Dieu était en Christ, poursuivant Ses projets à travers Christ; de Christ, Il est passé dans l’Eglise, Il poursuit Son oeuvre à travers l’Eglise.
E-20 Maintenant, nous savons ce qu’est le Saint-Esprit. Nous avons vu, hier soir, que C’est Dieu. Eh bien, quand nous pensons à Dieu le Père, comme Jésus en a parlé ici, Son Père; Dieu le Fils, en Jésus; Dieu le Saint-Esprit, comme nous L’appelons aujourd’hui. Or, ça ne veut pas dire qu’il y a trois Dieux distincts, séparés. Ça veut dire qu’il y a un Dieu en trois fonctions. Disons-le comme ceci: Tout ce que Dieu était, Il l’a déversé en Christ, parce qu’Il s’est vidé et Il l’a déversé en Christ. Et Christ était corporellement la plénitude de la Divinité. Tout ce que Jéhovah était, Il L’a déversé en Christ. Et tout ce que Christ était, Il L’a déversé dans l’Eglise; pas dans un individu, mais dans le Corps tout entier.
Ainsi, quand nous nous rassemblons dans l’unité, nous avons de la puissance. Tout ce que Dieu était se trouvait en Christ; et tout ce que Christ était se trouve en vous. «Car Dieu a été fait chair, et Il a habité parmi nous.» (1 Timothée 3.16, si vous notez ça) «Sans contredit, le mystère de la piété est grand: Dieu a été manifesté en chair.» Nous L’avons touché: Dieu, Jéhovah, fait chair, et Il a marché sur la terre, et nous L’avons vu de nos yeux.
E-21 Vous savez, dans le même chapitre de Jean 14, Philippe a dit: «Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit.»
E-22 Jésus a dit: «Il y a si longtemps que Je suis avec vous, Philippe, et tu ne Me connais pas? Quand tu M’as vu, tu as vu le Père. Et pourquoi Me dis-tu: ‘Montre-nous le Père?’» Dieu a été fait chair.
E-23 Maintenant, voilà. Le Père était Dieu au-dessus de vous. Nous disons... depuis Adam. Dieu, le Père, était au-dessus de Moïse et des enfants d’Israël, dans une Colonne de Feu. Ensuite, Dieu avec nous, en Christ; Il a marché avec nous, a parlé avec nous, a mangé avec nous, a dormi avec nous. Dieu au-dessus de nous; Dieu avec nous; et maintenant, Dieu en nous. Tout ce que Dieu était est entré en Christ; tout ce que Christ était est entré dans l’église. Qu’est-ce? Dieu à l’oeuvre en vous. N’importe où dans le monde, quand Il veut faire appel à vous, vous êtes sur les lieux: alors Il agit en vous pour accomplir Son bon plaisir. Combien nous devrions remercier Dieu pour ça! Dieu, le Saint-Esprit, est envoyé dans le but que Dieu vive dans Son Eglise, qu’Il agisse à travers chaque âge, qu’Il accomplisse Sa volonté divine.
E-24 Quand des hommes se moquent de vous, ce n’est pas de vous qu’ils se moquent; c’est de Celui qui vous a envoyé qu’ils se moquent. Alors, Jésus a dit: «Heureux serez-vous lorsqu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de Mon Nom. Heureux serez-vous.» Et aussi: «Tous ceux qui vivent pieusement en Jésus-Christ seront persécutés.»
En effet, quand Dieu s’est fait connaître en Christ, ils L’ont haï. Qui Le haïssait le plus? L’église. C’est l’église qui Le haïssait le plus. Ils Le haïssaient plus que les–les ivrognes. Ils Le haïssaient plus que tous les autres. C’est l’église qui Le haïssait. Par conséquent donc, quand vous voyez kosmos, l’ordre du monde... «Le monde ne L’a point connu», ça veut dire: «l’église (la soi-disant) ne L’a point connu. Il est venu chez les Siens, et les Siens ne L’ont point reçu. Mais à tous ceux qui L’ont reçu, à ceux qui croient en Son Nom, Il leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu.» Oh! Comme nous devrions L’aimer et L’adorer! Le dessein de Dieu, qui voulait être en communion... Comme...
E-25 Avant de quitter ce texte, référons-nous à ceci: A l’époque de Ruth, dans la loi du rachat, quand Naomi avait quitté le pays à cause de l’épreuve, des temps difficiles, elle est allée au pays des Moabites, qui étaient juste des chrétiens de nom, tièdes. En effet, les Moabites viennent de la fille de Lot. Et c’étaient des faux croyants et ils étaient mélangés. Et là, son mari est mort, et ses deux fils sont morts. Et sur le chemin de retour, Naomi... Ruth, et Naomi sur le chemin de son retour, sa... Une de ses belles-filles, Orpa, a dit qu’elle allait retourner dans son pays, vers ses dieux, et à son église, et vers son peuple. Et Naomi a essayé de convaincre Ruth d’y retourner, mais elle a dit: «Ton peuple est mon peuple. Ton Dieu est mon Dieu. Où tu mourras, je mourrai. Où tu seras enterrée, je serai enterrée. Et je ne retournerai pas.»
E-26 C’est ça, quand une personne a saisi une vision. Ce que les siens disaient, ça ne changeait rien: «Tu vas là-bas pour devenir une sainte exaltée, ou quelque chose comme cela.» Ça ne changeait rien pour Ruth. Il y avait un dessein de Dieu qui devait s’accomplir.
E-27 Et tout aussi sûr que ce soir vous êtes affamé du Saint-Esprit, c’est quelque chose en vous qui vous attire, puisqu’un dessein de Dieu dans votre vie doit s’accomplir, tout comme pour Ruth.
E-28 L’histoire est si belle! Je ne peux tout simplement pas m’en détacher en ce moment. Vous connaissez la loi du rachat, selon laquelle quand Boaz... Vous connaissez l’histoire de Ruth, elle glanait dans le champ et elle a trouvé grâce aux yeux de Boaz. Et avant de pouvoir l’épouser, il a dû racheter tout ce que Naomi avait perdu. Et le seul qui pût racheter la propriété perdue de Naomi, selon la loi du rachat, c’était un proche parent; il fallait qu’il soit parent pour pouvoir racheter. Et c’était lui son plus proche parent. Et il a dû donner un signe public à l’extérieur de la porte, ou une confession publique de ce qu’il avait racheté tout ce que Naomi avait perdu. Et Boaz l’a fait en ôtant son soulier devant les anciens, et il a dit: «S’il y a ici quelqu’un qui a quelque chose qui appartient à Naomi, aujourd’hui, je l’ai racheté.»
E-29 Et c’est comme ça que Dieu a fait, Il a suivi Ses propres lois. Dieu ne peut pas suivre... vous donner une loi à suivre et, Lui, en suivre une autre. Il suit Ses propres lois. Alors, Dieu, pour racheter l’église perdue, le monde perdu, la création perdue, Dieu, Qui est infini en Esprit, pour racheter la race humaine perdue, Dieu Lui-même est devenu parent, un Homme, un Fils qu’Il a créé dans le sein de Marie. Et là, Il a donné un signe, ou un témoignage, à l’extérieur des portes de Jérusalem, Il a été élevé entre les cieux et la terre, et Il est mort, et Il a tout racheté. Et par Son Sang, Il a sanctifié une Eglise dans laquelle Il puisse vivre Lui-même, et avec laquelle Il puisse fraterniser et être en communion, ce lieu de communion qui était perdu depuis le jardin d’Eden, où Dieu descendait chaque soir, à l’heure de la réunion.
Avez-vous remarqué? Dieu descendait dans la fraîcheur du jour, au coucher du soleil. Il y a quelque chose de spécial quand il commence à faire nuit: les gens pensent à l’église et à Dieu, les chrétiens. Vous voyez le soleil se coucher, vous prenez conscience de ce que votre soleil se couche.
E-30 Et dans la fraîcheur du soir, Il descendait pour avoir communion avec eux. Et là, Il a perdu cette communion, parce que le péché L’empêchait de l’avoir. Alors, Il a été fait chair et Il a habité parmi nous, afin de pouvoir revenir de nouveau à l’homme, et vivre dans l’homme, et ramener l’homme à son état de communion avec Lui, et lui rendre son droit que Dieu lui avait donné. Voilà ce qu’Il a fait.
E-31 C’est cela le but du Saint-Esprit. C’est le Père, de nouveau, Dieu le Père qui habite en vous, qui accomplit Ses plans pour terminer Son plan de rédemption, qui oeuvre à travers vous, qui fait de vous un co-ouvrier avec Lui, qui vous donne une place, qui vous donne une part pour votre frère et votre soeur déchus, perdus, qui vous donne Son Esprit et Son amour, pour aller à la recherche des perdus, comme Il l’a fait dans le jardin d’Eden. «Adam, Adam, où es-tu?» Voilà ce que le Saint-Esprit fait à un homme ou à une femme. Quand Il pénètre leurs coeurs et qu’Il établit Sa demeure, il y a une soif et une faim pour les âmes perdues.
Voilà ce qui cloche avec les réunions aujourd’hui. Elles n’ont pas assez la touche de l’Esprit pour aller chercher les âmes des perdus et de ceux qui sont mourants. Il s’agit plutôt de se donner une renommée, ou une église, ou un édifice, ou une dénomination, au lieu d’un programme destiné à gagner des âmes. Quelle pitié! On pourrait s’attarder longtemps là-dessus.
E-32 Dieu s’est déversé en Christ. Exact. Christ s’est déversé dans l’Eglise. C’est pourquoi... Maintenant, regardez bien. «En ce jour-là, vous connaîtrez que Je suis dans le Père, que vous êtes en Moi, et que Je suis en vous.» En ce jour-là, vous le saurez, car c’est... tout ça, c’est un plan de rédemption qui se déroule, c’est Dieu qui revient pour vivre dans, et demeurer avec, et avoir communion avec Son peuple, comme Il l’avait fait au commencement. Maintenant, alors, dès qu’Il aura fait parvenir Son Eglise à l’état où Elle peut prononcer, qu’Il aura fait parvenir Son Eglise à un point où Il peut se déverser à travers Elle, et aimer, et convaincre, et avoir de la communion, alors il y aura un Eden. Il ramènera Son Eglise là où Elle–Elle L’avait quitté, Il La ramènera de nouveau à un Eden, là où Elle était tombée. Cela... Maintenant, c’est là qu’Elle avait pris Son départ, au début, ou Sa chute. C’est là qu’Elle sera ramenée tout droit, toutes ardoises nettes par la rédemption, ils seront ramenés tout droit à cet endroit-là.
E-33 L’Eglise a été dans le monde pendant pas mal de temps. Et l’église, en réalité, après la réforme, les quinze cents ans de l’âge des ténèbres... Luther a été le premier réformateur qui est apparu après le cercle des apôtres. Et alors, quand Luther est apparu, Dieu a fait tomber un peu de l’Esprit et L’a déversé sur l’église, dans la justification. Et puis, à l’époque de Wesley, Il a déversé un peu plus de Lui-même, dans la sanctification. Et au fur et à mesure que l’âge a avancé, jusqu’au temps de la fin, Dieu a rempli Son Eglise. Regardez bien autour de vous, et voyez si c’est la Vérité ou non.
E-34 Regardez l’âge de Luther, vous qui étudiez l’histoire. Regardez leur réveil et ce qu’ils ont fait. Regardez combien le réveil de Wesley était plus glorieux, combien plus ils avaient de puissance, mais en minorité. Regardez bien, à l’époque de la pentecôte, quel réveil ils ont eu alors, quelle glorieuse, quelle grande vague...
E-35 Notre Visiteur du Dimanche, le journal catholique, a reconnu que les pentecôtistes ont produit un million cinq cent mille conversions en un an, qu’ils en ont fait plus que toutes les autres églises ensemble. Les catholiques n’en ont changé... ne s’en attribuent qu’un million. Dans leur propre Visiteur du Dimanche, le journal qui s’appelle le Visiteur du Dimanche, il est déclaré que les pentecôtistes les ont dépassés.
Et, rappelez-vous, les conversions pentecôtistes, ce sont des conversions remplies du Saint-Esprit. En minorité, au départ, au coin d’une ruelle, là-bas, avec une vieille guitare... Et des femmes qui ne pouvaient même pas se payer une paire de bas. Elles restaient là sur les voies ferrées à cueillir du maïs et à le moudre, afin de faire du pain pour leurs enfants. Mais c’est devenu quoi? L’église qui a la position la plus puissante dans le monde aujourd’hui, pas aux yeux du monde, mais aux yeux de Dieu, car Il le prouve par ce qu’Il fait pour eux: Il se déverse en eux, Il Le verse en eux.
E-36 Remarquez, là, ce qui s’est produit, Dieu qui se déverse en eux... Maintenant, l’église en est arrivée à un point, à partir de Luther, Wesley... Et le réveil est passé à la pentecôte. Et maintenant, dans cet âge-ci où nous arrivons maintenant, par le même Saint-Esprit, seulement dans une plus grande mesure... Eh bien, quand ces luthériens ont été sauvés, à l’époque, ils ont reçu une portion du Saint-Esprit. Quand les méthodistes ont été sanctifiés, c’était l’oeuvre du Saint-Esprit. Vous voyez, c’était une partie du Saint-Esprit. «Ils ne parviennent pas sans nous à la perfection», déclarent les Ecritures. Voyez?
E-37 Maintenant, Dieu... Comme la Lumière a commencé à briller dans les derniers jours, Il attend de nous quelque chose de grand, car on demandera beaucoup là où il a été beaucoup donné. Ainsi, Il va demander de nous bien plus qu’Il n’en a demandé des luthériens ou des méthodistes, parce que nous marchons dans une plus grande Lumière, avec une plus grande puissance, avec un plus grand–un plus grand témoignage que le leur. Maintenant, nous avons un plus grand témoignage de la résurrection. Nous avons des choses plus fermes, plus certaines que ce qu’eux avaient.
E-38 Mais c’est tout comme je disais à un institut luthérien, il n’y a pas longtemps. Ils disaient: «Qu’avons-nous?»
J’ai dit: «Un homme a ensemencé un champ de maïs. Les premières petites feuilles sont apparues, et il a dit: ‘Merci Seigneur pour une–une récolte de maïs!’ Potentiellement, il l’avait, mais il ne l’avait que dans la forme primitive. Après quelque temps, c’est devenu une tige. Et une aigrette en est sortie, ce qui était les méthodistes.»
E-39 Si vous observez la nature, vous verrez Dieu à l’oeuvre. Il y a là un secret qui se rapporte même à mon ministère. Vous voyez? Cela... en observant la nature, voir comment elle fait, à quelle époque et à quel moment, on peut voir où on vit. Observez l’époque.
E-40 Bon, ensuite, les méthodistes, ils étaient des aigrettes. Ils regardaient en arrière, vers les luthériens, ils disaient: «Nous avons la sanctification; vous, vous n’avez rien de Cela.» Après quelque temps, à partir de ce pollen, à partir des méthodistes est apparu un grain de... un épi de maïs. C’était la pentecôte. Vous y êtes: la justification, ça En est une étape; la sanctification, ça En est une autre. Le Saint-Esprit, ça En est une autre. La pentecôte... Luther, Wesley, la pentecôte.
E-41 Maintenant, que fait la pentecôte? Je fais la comparaison parce que, dans la pentecôte, ça a ramené, non pas une feuille verte, non pas une aigrette, mais... Le maïs ne peut pas dire à l’aigrette: «Tu ne me sers à rien.» Ou l’aigrette ne peut pas dire à la–la feuille: «Tu ne me sers à rien», parce que la même vie qui était dans la feuille a produit l’aigrette. La même vie qui était dans l’aigrette a produit l’épi. Et c’est l’église luthérienne qui a produit l’église de Wesley. C’est l’église de Wesley qui a produit la pentecôte. Mais la pentecôte, qu’est-ce? C’est une restauration de la même sorte de grain qui est tombé en terre au commencement, pour ramener toute la plénitude de la puissance de la Pentecôte, par le baptême du Saint-Esprit (Voyez?), dans les derniers jours. Oh! C’est quelque chose de glorieux à regarder, à croire et à regarder.
E-42 Maintenant, dans cet âge-ci dans lequel nous vivons maintenant, cet âge-ci, c’est plus loin que la pentecôte. La pentecôte s’est établie en organisations et a commencé à tourner beaucoup ses pensées du côté des organisations: «Nous sommes ceci, et nous sommes cela.» C’est simplement la nature; vous n’y pouvez rien. C’est la nature, ils feront ça. C’est le plan, qu’ils fassent ça. Mais l’Eglise a continué d’avancer. Elle est entrée dans plus, plus de puissance que... C’est la restauration des dons.
Et beaucoup de pentecôtistes ne croient pas à la guérison divine, au ministère des anges, et aux puissances de Dieu. Beaucoup de pentecôtistes qualifient du diable ces visions que je vois. Beaucoup d’organisations ne veulent même rien avoir à faire avec Ça, dans la pentecôte. Vous voyez, nous avons dépassé ça. Tout comme les méthodistes ont traité les pentecôtistes de fous parce qu’ils parlaient en langues; tout comme les luthériens ont traité les méthodistes de fous parce qu’ils criaient... Voyez?
Mais tout ça, c’est le Saint-Esprit qui descend, si bien que la glorieuse Eglise est complètement remplie et gonflée à bloc (Alléluia!), de grandes puissances du Dieu Tout-Puissant, si bien qu’on en est arrivé au point où les oeuvres mêmes que Jésus a faites se manifestent en plein dans l’Eglise maintenant. Nous sommes proches, mes amis.
E-43 Je vais m’arrêter ici un petit instant pour dire pourquoi Dieu a mis le Saint-Esprit dans l’Eglise, vous donner encore un type, pour que vous sachiez. Dans l’Ancien Testament, quand un–un enfant... Un homme se fondait un foyer; il prenait son épouse; ça, c’est la première chose. Ensuite, il devenait un grand homme, comme une organisation. C’était bon.
Ce qui arrivait après, c’est qu’il y avait une naissance dans ce foyer. Ça, c’est quand le Saint-Esprit, vous voyez, un autre esprit, est entré, c’était un fils. Ce fils, il n’était pas entièrement responsable, et il n’était pas non plus un héritier avant d’avoir atteint un certain âge, et il devait être éprouvé, d’abord. Oui. Et là, ils avaient la loi de l’adoption. (Pour vous les prédicateurs, c’est du placement d’un fils que je parle maintenant, vous voyez.) Là, quand il en arrivait au point où il était adopté...
E-44 Jésus en a donné un bel exemple sur la montagne de la Transfiguration. Comme je l’ai dit, Dieu ne fera jamais rien qui dévie de Ses lois. Si vous avez sur cette colline-ci un puits artésien qui fait jaillir tout plein d’eau en l’air, et sur cette autre colline, ici, vous avez une récolte en train d’être brûlée, vous pouvez vous tenir sur cette colline et crier: «Eh toi, eau, coule par ici arroser ma récolte! Eh toi, eau, va jusqu’à ma récolte!» Ça ne marchera jamais. Mais si vous agissez selon les lois de la gravitation, vous pourrez arroser cette récolte.
E-45 Vous avez un malade étendu ici, ou un pécheur étendu ici, ou un homme qui veut être en règle (qui ne peut pas arrêter de boire, qui ne peut pas arrêter de fumer, qui ne peut pas arrêter de convoiter, et tout); si seulement vous agissez selon les lois de Dieu, laissez le Saint-Esprit entrer là, alors il ne s’appartient plus. Il–il arrêtera ça, parce que le Saint-Esprit le prendra sous Son contrôle. Seulement, vous devez agir selon les lois de Dieu, les règles de Dieu
E-46 Eh bien, dans l’Ancien Testament, quand cet enfant était né, ils l’observaient pour voir comment il se comportait, le comportement. Alors, le père, qui était devenu un grand homme d’affaires, peut-être dans la quarantaine ou la cinquantaine, il n’avait pas lui-même le temps d’éduquer l’enfant, alors il prenait... A cette époque-là, ils n’avaient pas d’écoles publiques comme il y en a maintenant, aussi engageaient-ils ce qu’ils appelaient un précepteur, ou un éducateur; un maître d’école. Et ce maître d’école, c’était le meilleur qu’il pût trouver, pour qu’il soit franc et qu’il dise au père la vérité là-dessus.
E-47 Et puis, quand ce garçon atteignait un certain âge (Disons qu’il était devenu mûr), si ce garçon n’était qu’un vaurien, un bon à rien, ne s’occupait pas des affaires du père, que tout ce à quoi il pensait, c’était flirter et sortir avec les femmes, ou–ou à boire, ou les jeux d’argent, ou les courses de chevaux, ce garçon serait toujours un fils, mais il ne serait jamais placé dans la position où il hériterait de tout ce que son père avait.
Mais s’il était un bon garçon et qu’il s’occupait des affaires de son père, et qu’il prouvait qu’il était un enfant digne, alors on organisait une cérémonie. On amenait le garçon dans la rue et on lui mettait une tunique blanche, et on le faisait monter sur une tribune pour que toute la ville le voie. On organisait une fête et un jubilé. Et alors, le père organisait la cérémonie d’adoption. Il adoptait son propre fils dans sa propre entreprise, et alors le fils était l’égal de son père. Autrement dit, si c’était aujourd’hui, le nom du fils sur le chèque était tout aussi valable que celui du papa.
E-48 Maintenant, regardez bien ce que Dieu a fait. Quand Son Fils était né, Il L’a laissé aller pendant trente ans, pour Le tester, pour L’éprouver. Ensuite, Il Lui a donné trois ans de dures épreuves. Et puis, à la fin de dures épreuves, quand Il a vu que Son Fils s’occupait des affaires du Père (la montagne de la Transfiguration, Evangile de Luc), Il a pris Pierre, Jacques et Jean, trois témoins, et Il est monté au sommet de la montagne, et là, Dieu a accompli les lois de l’adoption. Il... Ils ont levé les yeux et ils ont vu Jésus, et Ses vêtements resplendissaient, blancs comme l’éclair. Et alors, une Nuée L’a couvert de son ombre, une Voix est sortie de la Nuée, et Elle disait: «Celui-ci est Mon Fils bien-aimé, écoutez-Le. Maintenant, Je vais m’asseoir et Je n’aurai plus rien à dire. Ce que Lui dit, c’est la loi et la Vérité.»
E-49 Maintenant, l’église est passée par ces écoles-là. Elle s’est mariée là-bas il y a bien longtemps, et elle est devenue une dénomination, une organisation. Mais, vous remarquez, la naissance a produit autre chose. Et maintenant, elle en est arrivée à un point où l’église pentecôtiste, avec la nouvelle naissance, a été testée et éprouvée. Et maintenant, elle en arrive à un point... Dieu ne traite pas avec l’Eglise simplement en tant qu’organisation. Il ne traite pas avec l’Eglise en tant que–que groupe de gens. Il traite avec l’Eglise en tant qu’individus, chaque individu dans l’Eglise. Et maintenant, c’est arrivé à un temps... Et ce n’est pas un secret; nous le voyons tous. Quand un homme fait ses preuves, et que Dieu l’aime, Il l’emmène quelque part pour être avec Lui. Là, devant les anges, Il fait quelque chose pour lui. Il l’élève là-haut dans la Présence de Dieu, lui accorde des dons, et Il le remplit, et Il l’envoie. Voilà l’âge dans lequel nous vivons.
E-50 Le même Saint-Esprit qui a sauvé les luthériens, qui a sanctifié les méthodistes, qui a baptisé les pentecôtistes, prépare maintenant la Venue du Seigneur Jésus. Quand ce sera tellement puissant, ce Corps, Il viendra dans ce Groupe, une Eglise, ça fera sortir tous les autres de la tombe. Il y aura une résurrection. Voilà à quoi sert le Saint-Esprit.
Qu’est-ce que le Saint-Esprit? «Sans nous, ils ne peuvent pas parvenir à la perfection.» Ils vivaient à une époque d’après cela. Nous vivons à une autre époque. «Quand l’ennemi viendra comme un fleuve, Je... l’Esprit de Dieu lèvera un étendard contre lui.» Voyez?
E-51 Maintenant, nous sommes à une époque... A l’époque, ils étaient loin d’être aussi avancés qu’ils le sont aujourd’hui. Ils ne pouvaient pas fabriquer une bombe atomique ou une automobile. Ils n’avaient pas la science et tout, comme on en a maintenant, mais... et de ces espèces de choses mystérieuses. Essayer de dire que l’homme est apparu tout seul à partir de la poussière, et tout, et de prendre une quelconque analyse, et essayer de prouver ça pour faire des gens des incroyants...
Mais maintenant, quand nous avons besoin de Lui, l’Esprit de Dieu lève un étendard. Qu’est-ce? Il déverse Son Esprit. Alors, ceux qui reposent là-bas, dans la tombe, ou sous l’autel de Dieu, comme le dit l’Ecriture, crient: «Jusques à quand, Seigneur? Jusques à quand? Jusques à quand encore?» Ce que Dieu attend, c’est moi et vous. Ce que l’Eglise attend, c’est moi et vous: le temps de l’Adoption, quand Dieu peut déverser en nous Sa plénitude, Sa puissance, Sa résurrection, si bien que l’Eglise et Christ seront tellement unis que Christ deviendra visible parmi nous, et qu’Il ressuscitera les morts, et nous partirons dans l’Enlèvement.
E-52 Maintenant, nous allons dire... montrer dans un moment qu’il n’y a que ceux qui sont remplis du Saint-Esprit qui partent dans cet Enlèvement. «Car les autres morts ne revinrent pas à la vie pendant une période de mille ans.» C’est vrai. Il n’y a que les gens remplis du Saint-Esprit qui sont partis dans l’Enlèvement.
E-53 Or, Dieu a donné le Saint-Esprit... J’ai un autre passage de l’Ecriture ici dans Jean 14.12. C’est un passage très familier à tous les gens du tabernacle ici.
«En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi...» Maintenant, ne laissez pas ce mot croit vous arrêter, en quelque sorte. Dans une église on dit: «Oui, je crois. Bien sûr, je crois que Jésus-Christ est le Fils de Dieu.» Le diable croit la même chose. Tout à fait. La Bible l’a dit. Mais l’Ecriture dit, dans Jean, que nul ne peut appeler Jésus le Christ, si ce n’est par le Saint-Esprit. Vous, en fait, selon l’Ecriture... (Je vais m’arrêter juste un instant ici, avant de terminer la lecture.)
E-54 Vous n’êtes pas converti tant que vous n’avez pas reçu le Saint-Esprit. C’est vrai. Vous croyez pour... Le Saint-Esprit vous a parlé, et vous L’avez confessé publiquement. Le diable a la même chose. «Je crois qu’Il est le Fils de Dieu.» Le diable aussi. Mais vous continuez à marcher vers Lui. Une fois que Pierre a été appelé et justifié, en croyant au Seigneur Jésus-Christ... Et dans Jean 17.17, Jésus les a sanctifiés par la Parole, car la Parole était la Vérité. Et Il était la Parole. Jean 1 dit: «Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Et la Parole a été faite chair, et Elle a habité parmi nous.» Il était la Parole, alors Il les a sanctifiés. Il a dit: «Père (parlant à l’Esprit en Lui), Je les sanctifie par la Parole», Lui-même, en posant Ses mains sur eux. «Ta Parole est la Vérité.» Il L’a simplement créé par la Parole dans le sein d’une femme. Oh! Absolument impossible qu’Il soit autre chose, à part cette Parole de Dieu, pour Le manifester. «Je les sanctifie.»
E-55 Il leur a donné la puissance contre les esprits impurs. Ils sont sortis. Il a mis leurs noms dans le Livre de Vie de l’Agneau. Et Il les a envoyés (Matthieu 10) et leur a donné le pouvoir sur les esprits impurs, chasser de mauvais esprits et accomplir des oeuvres, et ainsi de suite. Et ils sont revenus, en se réjouissant, et ont dit: «Les démons mêmes nous sont soumis.»
Il a dit: «Ne vous réjouissez pas de ce que les démons vous sont soumis, mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont dans le Livre.» Et Judas était avec eux. Vous voyez comme il peut être proche; passer par la justification, continuer jusqu’à la sanctification. Mais où a-t-il montré sa lumière? Où s’est-il montré? Avant la Pentecôte, il a montré ses couleurs.
E-56 Remarquez bien, cet esprit sera tout aussi pieux et tout aussi moralisateur qu’il peut l’être, jusqu’à ce qu’on en arrive au Saint-Esprit, et c’est là même qu’ils Le retrancheront. C’est cet esprit; ne pouvez-vous pas le voir? Il s’élève, l’antichrist. Et Jésus a dit qu’ils seraient tellement proches, dans les derniers jours que ça séduirait même les Elus, si c’était possible. Mais, souvenez-vous, il n’y a que les Élus qui le verront. Dieu appelle par élection. Vous, n’êtes-vous pas heureux d’être l’un d’entre eux? N’êtes-vous pas heureux, vous ici ce soir, de savoir qu’il y a dans votre coeur quelque chose qui tire: «Je veux ce Saint-Esprit. Je Te veux, Seigneur, dans mon coeur»? C’est parce que Dieu a mis votre nom dans le Livre de Vie de l’Agneau avant la fondation du monde. Il l’a dit.
«Nul ne peut venir à Moi, a dit Jésus, si Mon Père ne l’a attiré premièrement. Et tous ceux qui viendront à Moi, Je leur donnerai la Vie Eternelle.» Qu’est-ce que la Vie Eternelle? Le Saint-Esprit, la Vie Eternelle. Prenez ce mot et cherchez-le en grec, et il est dit: Zoe. Zoe, c’est le Saint-Esprit. «Tous ceux que le Père M’a donnés viendront à Moi. Et tous ceux qui viendront à Moi, Je leur donnerai le Saint-Esprit, et Je les ressusciterai au dernier jour. Je le ferai», a-t-Il dit. Il n’y pas de si et de et, là. «Je le ferai.» Tous ceux qui viendront... et Je donnerai la Vie Eternelle.» Il faudra qu’il ressuscite, parce qu’il a la Vie Eternelle. Il faudra qu’il vienne. Il ne peut pas mourir, pas plus que Dieu ne peut mourir...
E-57 Oh! Mes chers amis de partout dans ce pays et dans cette petite ville, si seulement, avec ma voix humaine, je pouvais placer dans votre coeur l’importance de recevoir le baptême du Saint-Esprit, ce serait la plus glorieuse révélation que vous ayez jamais eue de votre vie, de voir ce que... Vous n’avez pas le choix.
E-58 Permettez-moi d’éclaircir ce point-là: Vous n’êtes pas convertis. Pierre avait été sauvé. Il croyait au Seigneur, il Le suivait. Jésus lui avait dit qui il était. Il l’avait amené à Le suivre. Il lui avait donné le pouvoir sur les esprits impurs et Il l’avait sanctifié. Mais après tout ça... Et il était devenu le porte-parole en chef du groupe, comme les catholiques voudraient l’appeler, l’évêque de l’église, ou le pape, ou quoi que ce soit, le chef de l’église. Pourtant, Jésus a dit, la nuit où Il a été livré: «M’aimes-tu, Pierre?»
Et il a dit: «Seigneur, Tu sais que je T’aime.»
Il a dit: «Pais Mes brebis.» Il a dit ça trois fois.
Et Pierre a dit: «Tu sais que je T’aime, au point de Te suivre jusqu’à la–la fin, et de Te suivre jusqu’à la mort», et ainsi de suite.
E-59 Il a dit: «Avant que le coq ait chanté trois fois, tu... avant que le coq chante, tu M’auras renié trois fois.» Il a dit: «Mais, Pierre, J’ai prié pour toi.» Ecoutez. Ce n’est pas tout. «J’ai prié pour toi. Et une fois que tu seras converti, alors affermis tes frères.» «Une fois que tu seras converti...» Il avait crié. Il avait probablement dansé dans l’Esprit. Il–il avait fait toutes sortes de choses, mais il n’avait pas encore reçu le Saint-Esprit. «Une fois que tu seras converti, alors affermis tes frères,» C’est vrai, Exécute Son plan.
E-60 Maintenant, je vais terminer de lire Jean 14.12. Maintenant, au chapitre 14 et au verset 12, Jésus a dit: «En vérité, en vérité, Je vous le dis, celui qui croit...» (Et vous ne pouvez pas croire...) croit en Moi...» Vous pouvez croire en vue de parvenir à Lui. Combien comprennent ça? Dites: «Amen.»
E-61 Vous vous souvenez, dans Actes 19 (Je suis désolé de m’arrêter ici, mais il faut que je le dise comme ça me vient), dans Actes au chapitre 19, quand ce prédicateur baptiste, qui était un–un homme de loi et qui était converti... Et il prêchait, et des gens étaient sauvés. Et ils avaient beaucoup de joie, ils se réjouissaient et ils criaient, ils tenaient une réunion (Actes 18). Aquilas et Priscille... (On en a parlé hier soir.) Et ils étaient allés le voir. Et ils ont reconnu qu’il était un grand homme et qu’il était versé dans la matière. Et il prouvait par la Bible que Jésus était le Fils de Dieu, alors qu’il ne connaissait que le baptême de Jean. Il ne connaissait pas encore le baptême du Saint-Esprit. Alors, il a dit...
Aquilas et Priscille, ce mari et sa femme, de petits faiseurs de tentes (et Paul aussi était un faiseur de tentes), ils avaient reçu le Saint-Esprit sous l’enseignement de Paul. Ils disaient «Nous avons un petit frère qui vient ici. Qu’il nous parle un petit peu de ça.»
Et quand Paul est arrivé et qu’il l’a entendu prêcher, ayant vu qu’il était un grand homme, il a dit: «Avez-vous reçu le Saint-Esprit après avoir cru?»
Ils ont dit: «Nous ne savons pas qu’il... s’il y a un Saint-Esprit.»
Il a dit: «Alors, de quel... (Ou le vrai mot grec, là, c’est comment) avez-vous été baptisés?»
Ils ont dit: «Nous avons déjà été baptisés par Jean-Baptiste.»
E-62 Maintenant, regardez bien ce que Paul a dit. Paul a dit que Jean a baptisé pour amener à la repentance; pas pour le pardon des péchés, mais pour amener à la repentance, disant... C’est ce que vous croyez, quand vous acceptez Christ comme votre Sauveur personnel, vous croyez en vue de parvenir au baptême du Saint-Esprit. Ce n’est pas le baptême du Saint-Esprit, mes chers frères baptistes. C’est faux.
E-63 Un frère m’a dit l’autre jour, il a dit: «Frère Branham...» (Ou il y a quelque temps, quelques mois), il a dit: «Frère Branham, Abraham crut Dieu, et cela lui fut imputé à justice.»
J’ai dit: «C’est vrai.»
Il a dit: «Qu’est-ce qu’un homme peut faire de plus que croire?»
J’ai dit: «C’est tout ce qu’un homme peut faire. C’est tout ce qu’il peut faire aujourd’hui, c’est croire Dieu. Mais Dieu lui a donné le sceau de la circoncision (on a vu ça hier soir) comme signe de ce qu’Il avait accepté sa foi en Lui.» Et, aujourd’hui, tant que Dieu... Vous croyez en vue de parvenir à Lui, quand vous L’acceptez comme votre Sauveur personnel. Mais quand Dieu vous donne le sceau du Saint-Esprit, Il vous a scellé pour votre destination éternelle. Maintenant, vous les baptistes, prenez ça, et je serai d’accord avec vous sur la sécurité éternelle. Oui, oui. En effet: «N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu par lequel vous avez été scellés jusqu’au jour de votre rédemption.» Vous n’êtes pas scellés en croyant en vue de, mais scellés par le Saint-Esprit. Ephésiens 4.30: «N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés jusqu’au jour de votre rédemption.» Ça vous scelle, quand vous avez trouvé grâce devant Dieu, et Il vous a scellé du Saint-Esprit. C’est comme ça, parce que la Bible déclare: «Nul ne peut dire que Jésus est le Christ, si ce n’est par le Saint-Esprit.»
E-64 Vous dites: «Je le crois, parce que le pasteur l’a dit.» Il a raison, mais ça ne compte pas pour vous. «Je le crois parce que la Parole le dit.» C’est vrai, mais ce n’est pas pour vous, ça ne vous inclut pas. La seule façon pour vous de dire que Jésus est le Christ, c’est quand le Saint-Esprit entre en vous et rend témoignage, et témoigne Lui-même qu’Il est le Fils de Dieu. C’est la seule façon pour vous de connaître la résurrection, c’est quand le Saint-Esprit, rend témoignage. «Quand Lui, le Saint-Esprit sera venu, Il témoignera de Moi, Il vous montrera les choses à venir; Il vous rappellera ces choses que Je vous ai dites.» Vous ne Le trouverez jamais à l’école. Voyez? Lui vous rappellera ces choses.
E-65 Maintenant, nous voulons lire encore un peu dans ce passage de l’Ecriture, là; Jean 14.12:
En vérité, en vérité, Je vous le dis, celui qui croit en Moi fera aussi les oeuvres que Je fais, et il en fera de plus grandes... (Et là, la bonne traduction, c’est davantage, si vous voulez aller le vérifier.) il en fera de plus grandes, parce que Je m’en vais au Père;
E-66 S’Il s’en allait au Père, alors le Saint-Esprit viendrait. Pas vrai? Un autre passage de l’Ecriture dit: «Si Je ne m’en vais pas, le Consolateur ne viendra pas. Mais si Je m’en vais, Je reviendrai et Je serai avec vous, et même en vous.» Vous voyez? C’est Dieu avec vous; au-dessus de vous, d’abord; avec vous, en Christ; en vous, dans le Saint-Esprit. C’est Dieu en vous.
E-67 Maintenant: «Les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi», pas une autre oeuvre, mais Dieu veut amener le Saint-Esprit en vous pour continuer la même oeuvre qu’Il faisait en Christ. L’oeuvre n’en demandait pas tant aux jours de Luther. C’était l’Eglise de Dieu. Ce n’était pas... Mais cela en demandait un peu plus aux jours de Wesley, car le monde, déclare la Bible, deviendrait sans cesse plus faible, et plus intelligent, et plus méchant. Nous sommes... Le monde devient plus méchant tout... Nous savons tout ça. Eh bien, aujourd’hui, les hommes font des choses que... il y a cent ans, on ne se serait pas imaginé qu’un être humain puisse être aussi cruel. «Sans cesse plus méchants, et les méchants agiront encore plus méchamment, sans cesse, déclare l’Ecriture, de plus en plus.»
E-68 Alors, le Saint-Esprit a agi. Il y En avait juste une petite haleine avec Luther; il y En avait un petit souffle avec Wesley; et il y En avait un souffle plus fort avec les pentecôtistes; maintenant, le Souffle et l’Esprit sont devenus la même Chose. Elle est en train de s’unir, produisant ce même souffle puissant du Saint-Esprit, comme Il l’a fait à l’époque, Elle manifeste les mêmes oeuvres qu’Il a faites à l’époque, c’est manifesté aujourd’hui même, la même chose.
E-69 Regardez bien ce que Jésus a dit. «En vérité, en vérité, Je vous le dis, le Fils ne peut rien faire s’Il ne le voit faire au Père en premier. Ce que le Père fait, Il le montre au Fils. Le Père demeure en Moi; c’est Lui qui fait les oeuvres.» Voyez?
E-70 Maintenant, remarquez, voici encore une chose que j’aimerais dire tout de suite. «Comme, a dit Jésus, comme le Père M’a envoyé... Comme... (Maintenant, regardez bien) comme le Père M’a envoyé, Je vous envoie.» «Comme le Père...» Comment le Père L’avait-Il envoyé? Le Père, qui L’avait envoyé, est descendu du Ciel et a habité en Lui. Il est allé de l’avant. Il a dit: «Je fais toujours ce qui est agréable à Mon Père.» Voyez? Il s’occupait de faire les choses que le Père Lui montrait à faire. «Je ne fais rien si Mon Père ne Me le montre premièrement.» Le Dieu qui L’avait envoyé était à l’intérieur de Lui. «Et comme le Père M’a envoyé (de la même façon que le Père M’a envoyé), Je vous envoie.» Qu’est-ce? Dieu en vous. Continuant quoi? Les mêmes oeuvres, les mêmes... Jésus a dit: «Celui qui croit (celui qui M’a à l’intérieur de lui, le Saint-Esprit)... celui qui croit (qui a déjà été témoin de Ma résurrection), qui sait que Je suis en lui... Celui qui est en Moi; si vous demeurez en Moi, que Mes Paroles demeurent en vous...»
E-71 Là, vous dites: «Je demeure en Jésus; mais je ne crois certainement pas à la guérison divine.» Ça montre qu’Il n’est pas là.
E-72 «Je crois en Jésus; je ne crois pas au Saint-Esprit aujourd’hui, pas comme ils L’avaient à l’époque.» Ça montre qu’Il n’est pas là.
E-73 Le Saint-Esprit rendra témoignage de toute Parole qu’Il a prononcée. Il n’est pas un menteur. Il n’a peur de personne, ni d’aucune organisation. Il n’a pas besoin de baisser pavillon devant qui que ce soit. Il parle, et ensuite Il s’en tient à cela.
Si ceux qui sont les haut placés, et les pollués, et les instruits, ou comme on les appellerait, les ploutocrates, si eux ne veulent pas Le recevoir, «de ces pierres, Dieu peut susciter des enfants à Abraham». Il prendra des gangsters, des contrebandiers d’alcool et tout le reste, et Il en suscitera. Dieu peut le faire, et Il le fait. «De ces pierres, Dieu peut susciter des enfants à Abraham.» Quelqu’un va Le recevoir, parce qu’Il est Dieu.
E-74 «Si vous demeurez en Moi, et que Mes Paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez», parce que vous demandez Sa Parole, et Sa Parole est la Vie. Prononcez-le. Si Dieu l’a dit, et que vous êtes sûr qu’Il l’a dit, le Saint-Esprit rend témoignage de ce que cette Parole est vraie; alors, voilà, frère. Prononcez-le; ça y est. «Dites à cette montagne: ‘Ôte-toi de là.’ Ne doutez pas dans votre coeur, mais croyez que ce que vous avez dit arrivera.» Ce n’est pas vous qui parlez, mais le Père qui habite en vous; c’est Lui qui parle. Ce n’est pas vous qui parlez à cette montagne, c’est le Père qui est en vous qui parle à cette montagne. Elle doit bouger. «Tous les cieux et la terre passeront, a-t-Il dit, mais Mon Esprit ne... ou Ma Parole ne passera pas.» Certainement, Elle ne peut pas passer. «Père...»
E-75 Eh bien, «les oeuvres que Je fais...» Dieu est dans Son Eglise pour continuer Ses oeuvres. C’est pour ça qu’Il a envoyé le Saint-Esprit. Or, Il savait ça. Il–Il savait que ça ne serait pas, que ça ne pourrait pas se faire comme ça, alors pas autrement... Il a donc dû envoyer... Le Père a envoyé le Fils, a mis en vous tout ce qui était dans le Fils en vous. Et les mêmes oeuvres qu’Il a faites, exactement les mêmes oeuvres, là, que Jésus a faites, vous aussi, vous les ferez; l’église. Est-ce que vous n’aimeriez pas faire les oeuvres de Dieu? Jésus a dit: «Si vous voulez faire les oeuvres de Dieu, croyez en Moi.» Comment croyez-vous en Lui? Vous ne pouvez pas le faire tant que vous n’avez pas le Saint-Esprit. En effet, nul ne peut dire qu’Il est le Fils de Dieu; vous dites ce que quelqu’un d’autre a dit.
E-76 «La Bible dit qu’Il est le Fils de Dieu; je crois la Bible.» Très bien. «La Bible dit qu’Il est le Fils de Dieu; je crois la Bible. Le pasteur dit qu’Il est le Fils de Dieu; je crois le pasteur. Maman dit qu’Il est le Fils de Dieu; je crois maman. Mon ami dit qu’Il est le Fils de Dieu; je crois mon ami.» Mais la seule façon pour moi de dire qu’Il est le Fils de Dieu, c’est quand le Saint-Esprit entre et rend témoignage de Lui-même; alors, je sais qu’Il est le Fils de Dieu.
E-77 «Nul ne peut dire que Jésus est le Christ, si ce n’est par le Saint-Esprit.» Nul n’a, en parlant par l’Esprit de Dieu, dit que Jésus est anathème, ou n’a dit qu’Il était quelque chose en ce jour-là et autre chose aujourd’hui. Ça, ça fait de Lui quelqu’un de faible et de vacillant. Non, non.
Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Tout esprit véritable rendra témoignage de ça. Très bien.
E-78 Donc, Il a dit: «Ces oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi», Jean 14.12. Eh bien, les mêmes oeuvres...
«Oh! disent-ils, l’église fait une oeuvre plus grande aujourd’hui.» Comment ça?
Il a dit: «Les oeuvres que Je fais.»
E-79 Ils disent: «Eh bien, nous avons des missionnaires dans le monde entier; ça, c’est une oeuvre plus grande.»
Mais Il a dit: «Les oeuvres que Je fais.» Maintenant, faites-les, faites-les d’abord, ensuite parlez de missionnaires.
E-80 Aujourd’hui... Il y a quelque temps, je parlais ici d’un musulman, il disait: «Mahomet est mort. C’est vrai, il est dans la tombe, mais un jour, il ressuscitera.» Il a dit: «S’il ressuscite du tombeau, le monde entier le saura en vingt-quatre heures.» Il a dit: «Vous autres, vous affirmez que cela fait deux mille ans que Jésus est ressuscité, et il n’y a pas encore un tiers de gens qui le savent. C’est parce que vous avez parlé d’un point de vue intellectuel. Vous avez parlé d’un point de vue scolaire ou académique.
Si toute cette grande église de Dieu, en comptant les catholiques, les protestants, tous ensemble, avait reçu le Saint-Esprit, ce monde serait massivement établi dans le christianisme. Le communisme n’existerait pas. Les disputes, ou l’inimitié, ou la méchanceté, ou la haine, n’existeraient pas. Jésus serait assis sur Son Trône, et nous marcherions dans les paradis de Dieu, ayant la Vie Eternelle, vivant éternellement, déjà ressuscités dans un nouveau corps, en train de nous promener, pour ne jamais vieillir, ne jamais grisonner, ne jamais être malades, ne jamais avoir faim; marcher dans les joies du Seigneur, parler avec les animaux, et... Oh! Quel jour!
E-81 Mais nous avons fait tout, sauf ce qu’Il... Il a dit: «Allez par tout le monde, et prêchez la Bonne Nouvelle.» Que fait la Bonne Nouvelle? «Pas la Parole seulement, mais par la puissance et les démonstrations du Saint-Esprit.» Manifester la Parole de Dieu, c’est ça la Bonne Nouvelle. Vous ne pouvez pas le faire.
E-82 Or, Jésus le savait, qu’Il fallait qu’Il vive dans Son Eglise. Donc, Il savait qu’on aurait des écoles intellectuelles. Et vous ne recevrez jamais Ceci dans une école intellectuelle. Ils seront contre Ça. En effet, tout ce qu’ils connaissent, c’est l’instruction d’un homme intelligent, un credo ou une dénomination, selon lesquels ils veulent vivre. Alors, ils vont–ils vont vous établir là-dedans et faire de vous un membre de ce corps et, frère, vous citer des choses tirées d’un credo, qui ont l’air vraiment parfaites. «La grande église sainte, la mère, elle a résisté à bien des–elle a résisté à bien des coups, elle a résisté à bien des assauts.» Le diable aussi; il a été chassé de presque partout, et pourtant, il continue quand même. Oui, oui. Oh! Ils essaieront de citer ça.
E-83 Donc, Jésus savait qu’il y aurait un grand mouvement intellectuel, tout comme il y en avait eu un à Son époque, intellec-... de laver des cruches et des plats, et de porter des vêtements, et des cols retournés, et toutes les choses comme ils les faisaient, toutes ces différentes choses qu’ils feraient. Il savait qu’ils allaient faire ça, Alors, Il a dit: «Attendez une minute, là. Je ne vais pas vous laisser orphelins, Je vais revenir pour être avec vous. C’est pourquoi, a-t-Il dit, les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi.»
E-84 Le but d’envoyer le Saint-Esprit, c’était que Dieu continue, à travers un groupe de gens, à continuellement manifester Dieu au monde (C’est exactement ça.), pas par un credo, pas par une dénomination, mais par la puissance de Sa résurrection, en rendant Sa Parole réelle, en prenant Sa promesse et en se tenant du côté de la minorité et en croyant Dieu; et de voir les nuages noirs se retirer, et la puissance de Dieu entrer et prendre la relève. Amen. Voilà ce qu’Il veut. Voilà pourquoi le Saint-Esprit a été envoyé. Voilà le but pour lequel Il L’a envoyé. Maintenant, nous savons ce qu’Il est, et voilà pourquoi Il L’a envoyé.
E-85 Donc, aucun autre sang ne pourrait sanctifier les gens. Je ne pourrais pas vous sanctifier, et vous ne pourriez pas me sanctifier, parce que nous sommes tous les deux nés par le sexe. Mais Jésus est né en dehors du sexe. C’est vrai. Donc, Son Sang était le Sanctificateur. Et Dieu est descendu, a fait un corps, a vécu dedans, a répandu ce Sang pour sanctifier ce corps, ce qui a parfaitement éliminé la culpabilité du péché et la honte. Alors, par la foi, en Y croyant, Dieu descend droit dans ce corps humain, par la sanctification de ce Sang, ce qui fait de lui la Semence d’Abraham, par la foi, en croyant que ce Sang allait venir, ce Sang pur qui serait un miracle comme Son Sang.
E-86 Il a marché là-bas après qu’il était comme mort. Il a cru Dieu pendant vingt-cinq ans, il avait soixante-quinze ans, et il a cru jusqu’à ce qu’il en eût cent. Et Sara, soixante-cinq ans, et elle a cru jusqu’à ce qu’elle en eût quatre-vingt-dix. Et il était comme un mort... Et Dieu a dit: «Pour que les gens soient sûrs de ne pas le manquer, emmène-le là-haut sur la colline et offre-le en sacrifice.»
E-87 Il a dit aux serviteurs: «Restez ici avec le mulet et attendez. Le fils et moi, nous nous rendrons là-bas pour adorer, et le fils et moi, nous reviendrons.» Oh! Comment va-t-il le faire? Abraham a dit: «Je l’ai reçu comme quelqu’un qui vient des morts. Et je sais que Celui qui me l’a donné, comme quelqu’un qui vient des morts, peut le ressusciter des morts si seulement j’observe Sa Parole. Observer... J’observe Sa Parole; Il peut le ressusciter des morts.» Ça évoquait parfaitement Christ!
E-88 Le voilà. Et à travers cette cellule de Sang est sorti le Saint-Esprit, qui se trouvait enserré dans un corps appelé Jésus. Ce Sang a sanctifié, par la foi, un moyen pour appeler les rachetés, ou les Elus de Dieu. Et quand vous avez accepté Ça, et qu’ensuite le Saint-Esprit a ôté de vous toute la méchanceté, Il entre tout droit, Dieu Lui-même, pour accomplir Sa volonté.
E-89 Ici-bas, ce méchant patron est grognon; et cette espèce de vieux Untel, là, qui fait telle et telle chose; et ce type-là parle de... parle contre cela. Un homme rempli du Saint-Esprit affrontera tout ça. Amen.
E-90 «Et ils reconnurent. Ils étaient ignorants et sans instruction, mais ils les reconnurent pour avoir été avec Jésus.» Voilà pourquoi le Saint-Esprit est venu.
E-91 Un pêcheur tout simple qui ne savait pas signer son nom. Mais il s’est tenu là et il a dit: «Qui croirons-nous, un homme ou Dieu? (Amen.) Sachez-le, nous prêcherons quand même au Nom de Jésus.» Oh! Quelle hardiesse! Il savait qu’il–qu’il avait une Maison là-bas.
C’est vrai. Il était un pèlerin et un étranger ici. Il cherchait une Cité à venir. Que lui importait ce sacrificateur hypocrite? Il était sous la domination du Dieu du Ciel, qui avait ressuscité Son Fils, Jésus-Christ, et l’avait rempli de l’Esprit du Dieu qui avait créé les cieux et la terre. Voilà. Il n’avait pas peur de lui. Non, non.
E-92 La mort... Eh bien, quand ils ont amené ce brave Etienne là-bas et qu’ils ont dit: «Retire ce que tu as dit!», il a dit: «Hommes au cou raide, et incirconcis de coeur et d’oreilles, vous vous opposez toujours au Saint-Esprit. Ce que vos pères ont fait, vous le faites aussi.»
Ils ont dit: «Nous allons te battre à mort!»
Il a dit: «Vous ne pourriez pas faire ça, quand même vous...?...»
«Nous allons te prouver si nous le ferons ou non!» Et ils ont pris de grosses pierres et ils se sont mis à le frapper à la tête.
E-93 Il a levé les yeux et il a dit: «Je vois les Cieux ouverts. Je vois l’échelle qui descend. Je vois Jésus debout à la droite de Sa Majesté.» Et la Bible ne dit pas qu’il est mort; il s’est endormi. Oh! la la! Je peux voir un ange descendre, le prendre et le bercer comme un bébé, une mère, jusqu’à ce qu’il s’endorme. Oh! la la! Bien sûr. Voilà le but du Saint-Esprit. Voilà pourquoi Dieu a envoyé le Saint-Esprit.
E-94 Le Saint-Esprit est venu pour vous donner de la puissance. J’ai d’autres passages des Ecritures ici, juste un instant. Le Saint-Esprit est venu pour vous donner de la puissance, (Je–je ne... Vous pourrez trouver celui-là; je suis vraiment trop parti, ce soir), vous donner de la puissance, de la puissance dans la prière!
E-95 Prenez une personne qui a mené une bonne vie, seulement ils sont toujours vaincus. «Oh! Je vous dis...» Une brave personne... «Oh! Bien sûr, j’aime le Seigneur, Frère Branham.» Toujours vaincus, ils n’obtiennent jamais la réponse à une prière.
Remplissez une fois du Saint-Esprit cette petite femme. Observez ce qui se produit. Quand elle va devant Dieu, elle n’est pas vaincue. Elle s’approche avec hardiesse du Trône de Dieu, en croyant. Elle y a droit, parce qu’elle est une fille de Dieu, par une naissance.
Prenez ce petit homme, tellement peureux, le patron n’arrête pas de crier. Il dit: «Un instant, là.» Quelque chose a changé, voyez? Il a le Saint-Esprit. Il vous donne de la puissance. Votre vie est remplie de puissance.
E-96 Il vous donne la puissance pour vous exprimer. Oh! la! la! Eh bien, ces gens qui avaient peur quand ils se tenaient là dehors...; Pierre, Jacques, Jean, Luc, et tous les autres, ils étaient allés dans la chambre haute, en disant: «Oh! Nous ne pouvons plus rester longtemps. Ces... Regardez, là. Voilà le docteur Untel et Untel là-bas. Voilà le rabbin Untel et Untel. Vous savez, il a quatre diplômes universitaires. Comment pourrait-on jamais lui tenir tête?»
Pierre a dit: «Oh! Je me rappelle avoir vendu du poisson à cet homme-là un jour. Il–il parlait, et je ne savais même pas de quoi il parlait. Oh! Je ne pourrais jamais lui tenir tête. Mais que–que pouvons-nous faire, frères?»
Il a dit: «Attendez.»
«Mais ça fait déjà quatre jours qu’on est ici.»
«Continuez d’attendre, c’est tout.»
«Combien de temps?»
«Jusqu’à ce que.»
«Eh bien, a-t-Il dit que ce serait le cinquième jour?»
«Il n’a pas dit combien de temps. Il a dit: ‘Jusqu’à ce que.’»
Eh bien, ils ont continué à attendre, c’est tout: «Combien de temps?»
«Jusqu’à ce que.»
Huit jours ont passé.
«Jusqu’à ce que.»
Neuf jours ont passé.
«Jusqu’à ce que.»
E-97 Finalement, le jour de la Pentecôte, ils étaient tous dans le même lieu, d’un même accord. Dieu avait été au-dessus d’eux dans une Nuée ardente. Dieu avait marché avec eux sur la terre. Maintenant, il allait se produire autre chose. Quelque chose est sur le point d’arriver. Ils étaient tous dans un même lieu, d’un même accord. Tout à coup, il vint du ciel un bruit comme... d’un vent impétueux, et il remplit toute la pièce où ils étaient assis. Des langues... séparées... se posèrent sur eux.
C’est quoi, séparées? Partagées. Comme des balbutiements. Avez-vous déjà entendu quelqu’un balbutier? Ils font: «Euh-euh-euh,» Vous voyez? Ils ne peuvent rien dire. «Séparées, partagées», comme un pied fourchu. Ça veut dire quelque chose de «séparé, partagé». Ils ne parlaient pas. Ils ne baragouinaient pas. Ils ne faisaient rien d’autre que produire du bruit.
Des langues... séparées se sont posées sur eux, comme si c’était du feu. Oh! Ils ne pouvaient pas se contenir! Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit. (Fiou!)
E-98 Ensuite, que s’est-il passé? Les voilà sortis dans la rue. «Où est ce rabbin Jones? [L’assemblée rit.–N.D.E.] Où est ce type-là? Et où est ce géant cérébral?»
«Dieu était au-dessus de nous, avec Moïse, dans le buisson ardent; Il nous a nourris de la manne d’en Haut. Il a marché avec nous pendant trois ans, ou plutôt trois ans et six mois, ici sur terre. Mais maintenant, Il est en moi. Ce n’est pas moi qui parle; c’est Lui. Je sais qui Il est, et je sais qui je suis. Ce n’est plus moi qui suis; c’est Lui.»
Faites-le venir ici!
«Hommes Israélites, et vous qui séjournez en Judée, sachez–sachez ceci et prêtez l’oreille à ma voix. Vous tous les prédicateurs et les rabbins...»
Fiou! Oh! la la! La puissance dans la parole! Oh! «Ces gens ne sont pas ivres... (Il prenait la défense de cette petite minorité, cent vingt, contre dix mille ou plus.) ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez, car c’est la troisième heure du jour. Je suis un prédicateur du Plein Evangile. Mais c’est ici ce qui a été dit par le prophète Joël: Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai... Mon Esprit (Fiou!) sur toute chair; vos... (Vous voyez Marie là-bas en train de danser dans l’Esprit, de parler en langues et de faire ces choses bizarres?) ...sur toute chair... et sur mes servantes... je répandrai de Mon Esprit... Je ferai paraître des signes en haut dans les cieux, et... en bas sur la terre, ...des colonnes de feu, et des vapeurs de fumée.»
Dieu était alors dans Son peuple. Amen.
E-99 «Eh bien, là, quel diplôme as-tu obtenu?» De quelle... D’où... de quelle école es-tu venu?» «Ça ne change rien en ce moment même.» Oh! Il s’est mis à déverser les Ecritures.
«David L’avait vu d’avance: ‘...constamment le Seigneur devant moi ...ne serai point ébranlé. ...de plus mon coeur fut dans la joie, car... Et ma langue fut dans l’allégresse; ...Il n’abandonnera pas mon âme dans le séjour des morts, et Il ne permettra pas que Son Saint voie la corruption.’ Qu’il me soit permis de vous dire librement, au sujet du patriarche David... il est mort, qu’il a été enseveli, et que son sépulcre existe aujourd’hui parmi nous. Mais par un prophète... il avait vu d’avance la Venue du Juste. Et sachez que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié par la main des impies.» Amen!
E-100 «Hommes frères, que pouvons-nous faire pour être sauvés?»
Il dit: «Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au Nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour... ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera» Amen.
E-101 Tant que Dieu a un peuple, que Dieu a une Eglise, Dieu a le Saint-Esprit qui L’accompagne. Voilà ce pour quoi Dieu a donné le Saint-Esprit. Il y aura des intellectuels, il y en a toujours eu. Mais Dieu a une minorité quelque part. Dieu a une petite Eglise qui continuera à avancer avec le baptême du Saint-Esprit, pour revendiquer la Lumière. Et ce sera eux qui, par leur témoignage, jugeront le monde.
La Bible ne dit-Elle pas que Jésus a dit: «Heureux ceux qui ont le coeur pur; ils verront Dieu»? Et ne dit-Elle pas que «les justes... les saints jugeront la terre»? Bien sûr.
Votre témoignage aujourd’hui amènera le jugement contre cette ville-ci. Notre témoignage du baptême du Saint-Esprit et de la puissance de Dieu, une vie sainte, amènera le jugement contre la ville. Quand ce...
E-102 «Les premiers seront les derniers; les derniers seront les premiers.» Je ne saurai rien de Sankey et de Moody, dans leur résurrection à eux. Eux ne sauront rien de moi, dans celle-ci. Mais je me tiendrai dans celle-ci pour rendre témoignage; vous aussi. Et en faisant ça, en répandant votre Lumière, et le baptême du Saint-Esprit, et par les vies que vous avez vécues, et les choses que Dieu a accomplies pour prouver qu’Il agit ici; et avec leur intellect, ils s’En sont éloignés; ils seront jugés par les saints. Ils sont déjà jugés. Ils l’ont déjà passé.
E-103 Oh! la la! J’ai parlé de la puissance dans la prière, de la puissance dans la parole, de la puissance pour une vie sainte. Amen. Voilà à quoi sert le Saint-Esprit.
E-104 Certains d’entre vous se promènent en disant: «Eh bien, je ne peux tout simplement pas arrêter de boire. Je ne peux tout simplement pas arrêter ceci.»
Le Saint-Esprit vient vivre en vous pour ôter de vous tous ces je ne peux pas (C’est vrai), pour faire que les femmes arrêtent de se couper les cheveux, pour leur faire arrêter de porter des shorts et des pantalons (Pas d’excuses.), pour leur faire arrêter leurs commérages. Oh! Oui. C’est à ça qu’Il sert, à vous donner une vie sainte. Il suivra les instructions de la Bible chaque fois.
E-105 Une femme dirait: «Il fait vraiment trop chaud; il me faut absolument porter ça. Ça me donne des maux de tête quand je laisse mes cheveux pousser.»
Mais il n’y a pas d’excuses avec le Saint-Esprit. Il est là pour mettre ça en application. Il suivra la Parole à la lettre. Voilà à quoi sert le Saint-Esprit. Il sert à vous faire, vous les hommes, détourner la tête de ces femmes à moitié nues et arrêter de les convoiter, alors que vous êtes des membres d’églises. Voilà à quoi Il sert.
E-106 Il sert à vous faire arrêter de fumer et de boire, et d’être... de vouloir être une grosse légume. Cela ôtera ça de vous. Ça vous rendra humble quand vous ferez ça. Voilà à quoi sert le Saint-Esprit. Il sert à produire une vie sainte (C’est ça.), vous faire arrêter vos commérages; vous faire arrêter de jouer aux cartes, de jouer aux dés, et toutes ces autres choses que vous faites dans votre coin. Il vous fera cesser de vous conduire comme vous le faites, d’être infidèle à votre femme. Voilà ce qu’Il fera. C’est vrai. Il vous fera cesser de vouloir épouser la femme d’un autre. C’est tout à fait juste. Voilà ce qu’Il est. Il sert à vous amener à vivre une vie sainte. Voilà à quoi sert la puissance du Saint-Esprit, à faire que vous vous affectionniez aux choses d’en Haut, là où Dieu se tient au...?... la pensée de Christ en vous. Vous ne pouvez pas vous empêcher de voir ces choses. Quand vous les regardez, vous détournez la tête. C’est vrai. Il sert à vous amener...
E-107 Vous dites: «Je ne peux pas faire cela. Oh! Je ne peux vraiment pas faire cela.» Bien sûr, vous, vous ne pouvez pas. Mais le Saint-Esprit est venu dans ce but. C’est ce qu’Il a fait. Il est venu pour ôter ça de vous, toutes ces vieilles habitudes et ces choses que vous faites. Les médisances, vous séparer, en disant: «Gloire à Dieu, je suis méthodiste. Je n’aurai rien à faire avec ces espèces de saints exaltés.» Le Saint-Esprit est venu pour ôter ça de vous.
E-108 «Je suis baptiste. Je suis presbytérien. Je n’irai pas chez cette bande d’espèces de saints exaltés.» Le Saint-Esprit est venu ôter de vous toute cette raideur. Voila ce qu’Il fait. Il vous lave dans le Sang; Il vous repasse. C’est ce qu’Il est venu faire. Il est venu vous redresser. Il a dit: «Redressez les endroits tortueux.» C’est ce qu’Il est venu faire; redresser ça, abaisser les endroits élevés, faire que toutes les montagnes aient toutes l’air de danser comme de petits béliers et que toutes les feuilles battent des mains, pour vous.» [Frère Branham tape quatre fois les mains.–N.D.E.] Les oiseaux chantent différemment. Les cloches de joie retentissent. Il n’y a pas d’excuses. Voilà ce qu’Il est venu faire. Voilà le but pour lequel Dieu a envoyé le Saint-Esprit, c’est pour que vous fassiez ces choses, pour que vous agissiez... marchiez après Lui.
E-109 Maintenant, je ne veux pas vous blesser, mais je vous ai dit que je suis ici avec la plus profonde sincérité. Pour éviter d’être trop piquant envers vous, de temps en temps, je ferai un détour sur une certaine ligne quelque part (en m’en tenant à la Vérité), mais en m’en tenant à ça, et tout en le disant d’une façon qui ne vous pique pas trop.
E-110 Mais j’aimerais vous dire quelque chose. Si la Bible dit que c’est mal pour une femme de se couper les cheveux, et que vous dites avoir le Saint-Esprit, et puis que vous vous coupiez les cheveux, je me demande si vous L’avez. Ne vous fâchez pas; sinon, là encore, ça montre qu’il y a un autre point contre vous.
E-111 Si la Bible déclare que c’est mal pour une femme de porter un vêtement d’homme et que vous portiez ces espèces de salopettes et de pantalons, là, dans la rue... Vous, les femmes adultes... Je pense que, pour une petite enfant, ce serait... je pense, elles jouent avec les petits garçons et tout. Mais, regardez, quand vous–quand vous, les femmes adultes, de quinze, seize, dix-huit ans, jusqu’à l’âge de grand-maman, là dans la rue... Et la Bible déclare que c’est une abomination aux yeux de Dieu pour une femme de porter ces choses. Et vous les portez malgré tout, et vous dites que vous avez le Saint-Esprit? Des fois, je me demande. Le Saint-Esprit suivra la Parole de Dieu à la lettre. Et un prédicateur derrière la chaire, qui n’a pas assez de grâce pour Le prêcher, je doute qu’il L’ait. C’est tout à fait vrai! Eh bien, c’est à ça que sert le Saint-Esprit.
E-112 Il sert à donner de l’onction au prédicateur. Il sert à donner de la sainteté au groupe. Il sert à mettre l’église en ordre. Il sert à amener une unité d’Esprit. Il sert à nous unir ensemble avec puissance. Il sert à nous unir ensemble dans l’amour, l’amour fraternel. Peu m’importe que vous soyez méthodiste, baptiste, presbytérien, luthérien, quoi que vous soyez, si nous avons tous été baptisés par un seul Saint-Esprit pour former un seul Corps, et que nous sommes devenus membres du Corps de Jésus-Christ, non pas... Il n’y a ni les choses présentes, ni les choses à venir, ni la faim, ni la famine; rien ne peut nous séparer de l’amour de Dieu, l’amour de Christ... l’amour de Dieu qui est en Christ, parce que nous sommes nés de Son Esprit, lavés dans Son Sang. Nous sommes une nouvelle créature. Voilà ce que Dieu est venu faire. C’est à ça que sert le Saint-Esprit. Oui, oui. C’est à ça.
E-113 Maintenant, les amis, regardez-moi bien en face. Beaucoup de mains se sont levées pour dire que vous aviez le Saint-Esprit. Voyez? C’est sûr, il y en a eu beaucoup. Oh! Eh bien, je–je vais être un petit peu percutant, ici. Ceci est enregistré. Mais on en verra plus là-dessus demain soir.
Si vous dites que vous L’avez, et que vous êtes coupable de ces choses, je me demande ce qui vous conduit. Dieu ne vous conduira jamais en dehors de la Parole. Il vous gardera avec la Parole, parce que ce sont les propres lois de Dieu, de Son Eglise, pour Son peuple, pour les femmes et pour les hommes.
E-114 «Eh bien, dites-vous, ça ne me fait pas de mal de faire ceci ou cela.» Non? La Parole dit que oui. Et si le Saint-Esprit est en vous, Il vous conduira droit à la Parole. Il n’y aura pas d’excuses. Dieu n’apporte pas de changements ou d’excuses. Il fixe la règle et vous vous alignez là-dessus. C’est tout. C’est comme ça pour tout le monde. Vous venez de la même façon.
E-115 Pierre a dit: «Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au Nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit.» Voyez? C’est ça. Nous devons nous aligner là-dessus.
E-116 Maintenant, je ne veux pas vous blesser; je vous aime trop. Mais, frère, soeur, vous rendez-vous compte de... que je sais que je devrai me tenir, dans les derniers jours, à cette résurrection, avec cette génération de gens, pour rendre compte de cette Parole? Et le Saint-Esprit montre ceci, et moi, je Le prêche là dehors; où allez-vous vous tenir? Comment allez-vous vous en tirer avec ça? Vous ne pouvez pas le faire, mon ami. Ne le faites pas. Maintenant, arrêtez ça. Quoi que vous fassiez de faux, arrêtez-le.
Vous dites: «Je ne peux pas.» Alors, vous n’avez pas encore en vous Celui-qui-peut. Quand le Saint-Esprit vient, Il vous donne la puissance sur le monde. Et si vous... Ecoutez ce qu’Il a dit: «Si vous aimez le monde ou les choses du monde, c’est que l’amour de Dieu n’est pas en vous.» Maintenant, il n’y a pas d’excuses. Il l’expose clairement, et nous devons nous aligner là-dessus.
E-117 Je sais que vous me trouvez terrible. Mais c’est juste que je sois terriblement rempli, en ce moment. Voyez? Ecoutez. C’est vrai.
E-118 Maintenant, alignez-vous-y, frère, soeur. Ne laissez pas certains de ces instituts intellectuels, par ici tout autour, vous dire: «Oh! Ça, c’est pour les vieux schnocks.» Si C’est pour les vieux schnocks, alors Dieu est un vieux schnock. Et si Dieu est un vieux schnock, alors j’en suis un aussi. Amen. Je veux être comme Lui. Pourquoi? Son Esprit est en moi, Il a faim et soif, Il appelle tout ce qui est contraire à la Parole...
E-119 Si les gens disent: «Il n’y a rien de mal à... Oh! Si un homme joue un peu aux cartes pour s’amuser et qu’il joue juste pour une ou deux pièces de cinq cents, il n’y a rien de mal à ça.» Dieu dit que si.
E-120 «Oh! Si on boit juste un petit verre en société et qu’on se grise juste un petit peu, de temps en temps...» Mais Dieu a dit: «Malheur à lui.»
E-121 «Oh! dites-vous, ça ne fait rien, Frère Branham. Je–je–je me coupe les cheveux pour une bonne cause. Une femme, vous savez... toutes les autres femmes le font.» Peu m’importe ce que les autres femmes font. Elles ne sont pas votre exemple, ou elles ne sont pas le patron chez vous. Si vous avez le Saint-Esprit en vous, vous suivrez Ses instructions, peu importe ce que les gens disent de vous.
E-122 «Eh bien, Frère Branham, il fait tellement chaud, et il me faut vraiment porter tels et tels petits vêtements.» L’enfer est plus chaud que ça, chère soeur. Je vous le dis. Et–et ne... Souvenez-vous-en.
E-123 Et le Saint-Esprit vous conduira toujours à la Vérité, et Sa Vérité est la Parole. «Ma Parole est la Vérité. Que toute parole d’homme soit un mensonge, mais que la Mienne soit vraie.»
E-124 Et pensez-y seulement: Une abomination. Pourriez-vous vous imaginer?
C’est un mot terrible à dire pour un prédicateur, mais je suis allé dans les toilettes de certains endroits, où c’était vraiment... On était presque obligé de ressortir, tellement c’était... Et des choses sales sur les murs. Je me suis dit: «Comment est-ce possible que des gens soient si dégradés?» Et la puanteur... Et en entrant dans ces endroits-là, je me suis souvent dit: «Quelle puanteur!» Je–je me pinçais le nez comme ça, pour me laver les mains. J’avais peur que, quand je retoucherais la poignée de la porte, il y ait des microbes vénériens et tout.
E-125 Et je me disais: «Oh!» Un jour, j’étais dans un aéroport, et je suis entré dans un de ces endroits-là, ou dans une gare. J’y suis entré, et je me suis dit: «Oh! Miséricorde.»
E-126 Et Quelque Chose m’a dit: «C’est comme ça que le monde sent pour Dieu. C’est une abomination.»
E-127 Je me suis dit: «Quand je vois une femme qui marche dans la rue, toute moulée comme ça, et qui porte des vêtements d’homme, voilà de quoi ça a l’air pour Dieu: C’est une abomination, quelque chose de dégoûtant et de puant devant Dieu. Pourtant, elle ira à l’église le dimanche, toute décorée.»
Un homme s’en ira par là, et il va boire, tricher, aimer l’argent, duper son voisin, et tout le reste, pour avoir un peu plus d’argent, et faire ces choses, jouer à des jeux d’argent, fumer, boire, mentir, et ensuite aller à l’église et témoigner. Abomination! Souillure! Ça, c’est l’église intellectuelle.
E-128 Ils disent: «Eh bien, je suis membre de l’église.» Oui, et il faut laisser sortir l’assemblée un quart d’heure pour que les diacres et tous les autres puissent sortir fumer, et le pasteur aussi, avant de retourner tenir la réunion. Dites-moi donc... «Séparez-vous de tout ce qui est impur! Souillez le corps; Je le détruirai.» Dieu a dit qu’Il le ferait.
E-129 Et aujourd’hui, le cancer est causé... Quatre-vingt-dix et quelques pour cent des morts par le cancer de la gorge et du poumon sont causés par la cigarette. «Souillez le corps; Je le détruirai.» Mais ils sont tellement en route pour l’enfer, continuant à ce train-là, ils ne le savent pas. Et derrière la chaire, il y a un prédicateur qui a quatre diplômes d’université, et il fume lui-même. Je vais vous dire quelque chose, frère. Le Saint-Esprit a été envoyé pour appeler des hommes et des femmes à sortir de ça. Séparez-vous!
Le mot église veut dire être séparé. «Sortez du milieu d’eux», déclare la Bible. «Ne touchez pas à ce qui est souillé, et Je vous accueillerai; et vous serez des fils et des filles pour Moi, et Je serai Dieu pour vous.» Oh! la la! Je ne veux pas être méchant, mais je veux être honnête et dire la vérité. Oui, oui. Oh! Comme c’est horrible!
E-130 Hommes et femmes, où nous tenons-nous aujourd’hui? Où en sommes-nous? Arrêtons-nous.
E-131 L’autre soir, sur un genre de siège, là dans le salon (Maintenant, je dois terminer), un genre de divan, après avoir prié pendant trois ou quatre jours, j’en suis donc arrivé à un point, en tournant en rond et en pensant: «Ô Dieu...» Et j’en suis arrivé à un point où je ne savais pas quoi faire. J’ai dit: «Ô Dieu, nous sommes au bout du chemin. Et je me rends compte que j’ai négligé. J’ai eu des visites à faire, et j’étais fatigué, et je ne voulais pas les faire.» Il m’a semblé alors que je voyais mon Seigneur avancer en chancelant dans l’obscurité, là-bas, quand Il était tellement fatigué qu’Il pouvait à peine mettre un pied devant l’autre, mais Il n’était pas trop... Il s’est arrêté pour la femme de Nain que je... que pour le garçon qu’on avait amené, mort, si bien qu’Il est allé toucher le cercueil et utiliser le peu de force qu’Il avait pour ressusciter ce garçon. «Eh bien, comment se fait-il que je suis fatigué? Qu’est-ce qui cloche avec moi, Seigneur? Voilà que je me dis: ‘Eh bien, je me fais vieux. Je–je ne peux pas le faire.’»
E-132 Moïse était là (le même Dieu que je sers), il s’est tenu là, à l’âge de cent vingt ans. Caleb était là, il s’est tenu là, à l’âge de quatre-vingt-dix ans, avec une épée à la main, et il a dit: «Josué a placé cette épée dans ma main il y a quarante ans.» Il en avait alors quatre-vingts. Il a dit: «Je suis un homme tout aussi capable aujourd’hui qu’autrefois.» Amen.
E-133 J’ai dit: «Ô Dieu, sois miséricordieux envers moi.» J’ai dit: «Eh bien, écoute, je suis toujours en train de...» Et j’ai pris ma femme (là, au fond) par la main, au-dessus de cette Bible et de sa petite Bible à elle, et j’ai dit: «Chérie, j’ai été trop négatif. Le Saint-Esprit me condamne au-dedans de moi.» J’ai dit: «Je me souviens de ces écureuils là-bas. Je me souviens de Hattie Wright là-bas, et des petits garçons. Je me souviens de ce que Dieu a fait pour montrer qu’Il était Dieu qui pouvait créer.» Alléluia!
Je me suis dit: «Il m’a dit ça, il y a des années: ‘Je ne te délaisserai pas. Je ne t’abandonnerai jamais. Aucun homme ne tiendra devant toi, tous les jours de ta vie. Je serai avec toi. Et à partir de cette main de discernement, il arrivera que tu connaîtras le secret du coeur. Ensuite, ça montera de plus en plus haut.’ L’année suivante, ça s’est avéré parfait, tout autour du monde. Voilà que ceci est arrivé, cet–cet autre ministère glorieux, qui le dépassait de loin.»
J’ai dit: «Chérie, je te prends par la main. Avec l’aide de Dieu et par la grâce de Dieu, que je ne sois plus jamais négatif. Que je m’avance vers ce réveil ici pour prêcher comme jamais auparavant. Qu’ici je me mette d’abord à me sanctifier pour ouvrir la voie pour les gens; que mes propres péchés, ma propre négligence soient sous le Sang, que mes propres manquements soient sous le Sang, pour que je puisse m’avancer et dire: ‘Suivez-moi, les amis.’» C’est ça. J’ai horreur de voir quelqu’un dire: «Toi, va le faire.» J’aime voir quelqu’un qui montre l’exemple. Oui, oui.
E-134 Ici, il y a quelque temps, nous avons connu un incendie ici en ville; la Pfau Oil Company avait pris feu. On avait envoyé le service des pompiers de Jeffersonville là-bas. Et un de mes amis, un homme de bien, qui n’était pas habitué à de grands incendies comme celui-là, marchait là, en disant: «Envoyez un peu d’eau par ici, les gars. Envoyez un peu d’eau par ici.»
Voilà arriver la petite troupe de Clarksville, là-bas: «Ding, ding, ding, ding.» Ils accouraient. Et il disait... le capitaine des pompiers est descendu d’un bond, il disait: «Envoyez un peu d’eau par ici. Défoncez cette fenêtre-ci. Envoyez un peu d’eau là.»
E-135 Mais voilà des pompiers solidement entraînés qui arrivaient de Louisville, de l’autre côté de la rivière. Le gros crochet et l’échelle venaient à peine de s’immobiliser que le capitaine était déjà au bout de l’échelle. Quand on hissait l’échelle, il était à la tête. Il a lancé sa hache avant d’arriver là et il a défoncé la fenêtre, il a dit: «Venez, les gars!» C’est ça. Le feu s’est éteint en quelques minutes.
Pas: «Envoyez un peu d’eau ici. Envoyez un peu d’eau là.» Ça fait penser à certains de ces prédicateurs intellectuels.
E-136 Venez avec moi! Allons-y! Je sais que C’est la Vérité. J’ai goûté et vu...?... Gloire! Le Saint-Esprit a raison. Dieu est bon. Pas essayer ici, essayer là. Entrons en Lui! Et Il est ici. C’est pour vous. Dieu a donné Sa puissance à Son Eglise. Pas en envoyer par ici et en envoyer; vous n’arriverez jamais à rien. Avancez en tête! Amen. Fiou! Je ne vois même plus à travers ça. Fiou! Amen! Qu’allons-nous faire?
E-137 Chaque personne assise ici est remplie de quelque chose. Ensuite, je terminerai; il se peut que j’y sois forcé, après ça. Vous êtes rempli de quelque chose. Vous ne pouvez pas être assis là sans être rempli de quelque chose. Vous avez une vie en vous. Cette vie vous gouverne, et cette vie est gouvernée par un esprit. Eh bien, vous pouvez être rempli du monde, aimant le monde ou les choses du monde. Que Dieu soit miséricordieux envers vous. Vous pouvez être rempli des credos d’une église, de quelques petites prières que vous récitez, vous pensez que cela va... ou prier un mort, ou–ou faire un genre de signe sur vous. Que Dieu soit miséricordieux envers vous.
E-138 Et vous pouvez être rempli de religion; et ça, c’est encore pire. C’est vrai. C’est vrai. La Bible dit que dans les derniers jours, ils seront très religieux, ayant l’apparence de la piété; ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force; éloigne-toi de ces hommes-là.
Si vous êtes rempli de religion, vous êtes malheureux; juste de religion, sans rien de plus. Si vous êtes rempli de credos, vous ne savez pas de quoi vous parlez. Si vous êtes rempli du monde, vous êtes aveugle.
E-139 Et puis, aussi, vous pouvez être rempli du Saint-Esprit. Amen. J’espère que vous l’êtes. Et si vous ne l’êtes pas, j’espère que vous allez être rempli. Et si vous êtes rempli du Saint-Esprit, qu’avez-vous? Vous avez la puissance; vous avez l’amour. Vous avez la paix: «Je vous donnerai Ma paix; Je ne vous donne pas comme le monde donne.» Vous avez la paix, vous êtes scellé. Vous avez un signe. Amen. Vous avez le repos. Vous avez une joie ineffable et glorieuse. Vous êtes ancré. Oh! la la! Voilà ce que vous êtes, avec le Saint-Esprit. Vous avez... Si vous avez été rempli du Saint-Esprit, vous êtes passé de la mort à la Vie, vous attendez la résurrection générale au dernier jour.
E-140 Dans le monde à venir, à travers notre Seigneur Jésus-Christ, qui a dit qu’Il viendrait avec gloire et majesté... La mer rendra ses morts. Les corps corruptibles de ceux qui dorment en Lui seront... Dormir en Lui... Comment entre-t-on en Lui? «Nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul Corps.»
Les corps corruptibles de ceux qui dorment en Lui seront transformés et rendus semblables au corps de Sa gloire, par le pouvoir qu’Il a de s’assujettir toutes choses.
«J’entendis du ciel une voix, a dit Jean, qui disait: ‘Ecris: Heureux les morts qui meurent dans le Seigneur (Comment allez-vous y entrer? Nous avons été baptisés dans un seul Esprit pour former un seul Corps.), qui meurent dans le Seigneur dès à présent, car ils se reposent de leurs travaux, et leurs oeuvres les suivent.’»
Voilà pourquoi Il a envoyé le Saint-Esprit. Oh! Assurance bénie, Jésus est mien! Je suis en Lui, et Il est en moi; le Père en Lui, et Lui dans le Père; et le Père en moi, et moi en Lui.
... Jésus est mien!
Oh! quel avant-goût de la gloire Divine!
Je suis un héritier du salut, acquis par Dieu,
Né de Son Esprit, quand je fus lavé dans Son Sang.
Amen. Je n’échangerais pas ça. Oh! la la!
De rubis et de diamants, d’or et d’argent,
Ses coffres sont remplis, Il possède d’ineffables richesses.
Car je suis un enfant d’un Roi!
Je suis l’enfant du Roi!
Avec Jésus mon Sauveur,
Qui fait de moi un enfant du Roi!
E-141 Amen et amen. Je ne troquerais pas ça. Je ne troquerais pas ça. J’ai deux ou trois autres pass-...Ensuite, voici un autre passage de l’Ecriture. Quand–quand vous êtes rempli du Saint-Esprit (Voilà ce que vous avez), alors, qu’êtes-vous, pour le monde? Un étranger. Je sais qu’il est tard, mais il n’est jamais trop tard pour ceci. Un étranger! Oh!
Nous sommes pèlerins et étrangers ici,
Nous cherchons une cité à venir,
Le bateau de sauvetage vient bientôt,
Rassembler Ses Joyaux à la Maison.
E-142 J’entends le clapotis de l’eau, là-bas à la rivière Ohio. Quand j’étais un tout jeune prédicateur d’environ vingt-deux ans, que je chantais ça là-bas, j’ai entendu, j’ai regardé au-dessus de moi, et j’ai entendu une Voix dire: «Lève les yeux.» Voici venir cette grande Lumière, suspendue en plein là; elle est descendue sur moi et a dit: «Comme Jean-Baptiste a été envoyé comme précurseur de la Première Venue de Christ, tu auras un Message qui sera le précurseur de la Seconde Venue de Christ.»
Oh! Comment pouvais-je le croire? Mais c’est arrivé quand même. Et ce soir, les feux du réveil brûlent tout autour du monde. La glorieuse Eglise de Dieu rachetée s’est élevée pour sortir de là, avec de grandes campagnes de guérison, des signes, des prodiges et des miracles, qui montrent la Venue.
E-143 Vous êtes d’ailleurs, et vous êtes un étranger. Vous faites des choses étranges, différentes de ce que vous faisiez avant. Vous n’agissez plus comme auparavant. Les gens... Le Saint-Esprit, quand Il vient sur vous et que vous êtes rempli du Saint-Esprit, vous ignorez les choses du monde. Vous ignorez les choses qui vous empêcheraient d’avancer. Vous ignorez ça. Alors, vous devenez une–une créature aux manières bizarres, le vilain petit canard pour eux, l’aiglon qui était éclos dans la couvée de la poule; comme j’ai prêché: Et quand l’Aigle éveille sa couvée. Pour eux, vous êtes une drôle de créature.
Mais, oh! la la! vous montez le Chemin du Roi! Amen. Oh! C’est un Chemin qui mène au Ciel. Et je monte le Chemin du Roi.
Ils disent: «Regardez ce saint exalté, ce vilain petit canard. Voilà ce prédicateur saint exalté.»
E-144 Un prédicateur méthodiste bien connu a dit à un homme aujourd’hui, à Louisville, il a dit: «J’aimerais aider frère Billy, mais savez-vous ce que je ferais? Il faudrait que je me compromette.» Vous n’avez pas besoin de vous compromettre pour moi.
Lui a compromis Sa Vie pour moi. Amen! Rien que monter le Chemin du Roi, c’est tout. Oh! la la! Rempli de Son Esprit, né de Son Esprit, lavé dans Son Sang! Alléluia, c’est la joie!
E-145 Et puis, autre chose. Pourquoi? Qu’est-ce qui vous fait faire ça? Vous êtes toujours un humain, mais qu’est-ce qui vous le fait faire? C’est que vous venez, vous... votre Esprit vient d’en Haut. C’est Dieu en vous.
E-146 Quand je suis allé à Rome, j’ai remarqué qu’ils avaient, tous, un esprit romain. Quand je suis allé en Grèce, ils avaient tous un esprit grec. Je suis allé en Angleterre, ils avaient tous un esprit anglais. Quand vous voyagez, vous trouvez... Et puis, vous trouvez l’esprit américain; il est horrible.
E-147 Quand je suis allé aux catacombes de San Angelo à Rome, ils avaient accroché un écriteau, là: «Américaines, veuillez vous habiller, pour honorer les morts.» Un esprit américain!
Regardez-les descendre de l’avion, avec ces petits vêtements sur elles, et tout le monde se met à les regarder. Et voici venir Miss Amérique. C’est l’esprit américain. Vous voyez d’où elle vient: tout endimanchée, mes amis, avec une espèce de caniche tout morveux qu’elle traîne derrière elle. C’est ça. Oh! Oui. Elle est une–elle st une... elle est l’Amérique, Miss Amérique. Elle s’avance, vous savez, en se pavanant, comme ça. Pourquoi? Elle a l’esprit américain. Mais Jésus a dit, Il a témoigné contre ça ce jour-là. Il a dit: «Vous êtes de cette terre ici-bas. Moi, Je suis d’en Haut.» Et si vous avez en vous l’Esprit de Christ, vous êtes d’en Haut. Alors, vous êtes un étranger ici. Mais vous avez la nature de l’endroit d’où vous venez. Voilà ce que j’essaie de dire.
E-148 Un Romain vient ici, il se gratte la tête; et un Allemand qui vient ici; un Américain qui va là-bas. Pourquoi? Vous avez les esprits de ces pays d’où vous venez.
C’est ça qui nous rend tellement différents du monde. Vous êtes d’en Haut. Vous êtes né. Vous êtes-vous êtes un citoyen d’un autre Royaume. Le croyez-vous? Voilà à quoi sert le Saint-Esprit, à faire de vous un citoyen du Royaume de Dieu.
E-149 Alors, si vous êtes un citoyen du Royaume de Dieu, comment vous fait-Il agir? Comme Dieu le fait dans Son Royaume. Alors, que fait Dieu dans Son Royaume? C’est la sainteté, la justice, des pensées pures, un esprit pur, la puissance et l’amour, d’aller vers les perdus, de guérir les malades, d’accomplir des miracles, de faire de grandes choses. Alors, pour le monde, vous avez l’air d’un fou; ils disent: «Ces gars-là ont perdu la tête.» Voyez? Mais vous êtes un citoyen du Royaume.
E-150 Encore un passage de l’Ecriture, si vous voulez le noter: Jean 12.24. Permettez-moi de vous le citer en vitesse. Jésus a dit: «...si le grain de blé... tombe en terre... s’il ne meurt, il ne peut pas produire une autre vie.»
Maintenant, regardez. Une dernière remarque, là. Et rappelez-vous, alors, c’est absolument, là, pour vous autres, c’est absolument essentiel et nécessaire, et indispensable et obligatoire que vous receviez le Saint-Esprit maintenant. En effet, si vous ne Le recevez pas, vous ne pouvez pas venir à la résurrection.
E-151 Maintenant, regardez bien. Dieu ne peut pas violer Ses lois. Ça, nous le savons. Il suit Ses lois. Maintenant, une–une semence de blé, ou un grain, disons, comme Jésus l’a dit, là. Bien sûr, un–un grain, dans la Bible (Je viens de lire ça aujourd’hui) se rapporte à du lin ou n’importe quelle semence, mais... du blé, de l’orge, du blé d’Inde, ou n’importe quoi, c’est un grain. Mais quand un grain de blé tombe en terre... Maintenant, il y a... Chacun de nous ici a vu... sait que ça arrive. Un grain de blé, ou un grain de maïs, peut avoir l’air aussi parfait que possible. Et vous le plantez, et si ce grain... Il a la vie perpétuelle. Il descendra aujourd’hui, il se reproduira dans une tige; et il redescendra, et il remontera, et il redescendra. C’est la vie perpétuelle. Si ce grain de blé n’a pas en lui le germe de la vie, peu importe combien il a l’air beau, il ne ressuscitera jamais. Il ira en terre et pourrira, et voilà tout. Une partie de lui (les matériaux) peut servir à fertiliser et tout, dans le sol. Mais, pour ce qui est de reprendre vie à un moment donné, il ne vivra jamais à moins d’avoir la vie perpétuelle en lui. N’importe qui sait ça. Vous ne pouvez tout simplement pas.
E-152 Il peut y avoir deux hommes, l’un exactement... tous les deux absolument pareils. L’un peut être un homme bon, il peut accomplir de bonnes oeuvres, il peut faire tout le reste; mais si cet homme n’a pas la Vie Eternelle en lui, il ne ressuscitera jamais à la résurrection. Il ne peut pas le faire; il n’y a rien là qui puisse ressusciter. Il n’y a rien là qui puisse le faire se lever, il n’y a pas de Vie. Donc, vous voyez, mon cher frère, ma chère soeur, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut aucunement revenir dans ce Royaume. Il ne peut pas. «Si ce Grain de blé ne tombe en terre et ne meurt...» Il parlait de Lui-même. Mais Il avait, non pas la vie perpétuelle, Il avait la Vie Eternelle; et cette Vie, Il vous L’a donnée pour que vous ayez la même sorte de Vie.
E-153 Maintenant, si vous n’avez que la vie humaine, qui vous permet de vous déplacer et de convoiter... «Celle qui vit dans les plaisirs est morte quoique vivante.» Vous ne pourrez pas ressusciter. Vous pouvez être la fille la plus populaire de l’école. Vous pouvez être la fille la plus populaire à la partie de cartes de votre association. Vous pouvez être la femme la mieux habillée du pays. Vous pouvez être la plus belle. Vous pouvez être la mieux taillée. Vous pouvez être une idole pour votre mari. Vous pouvez être toutes ces choses, ce qui est merveilleux. Mais, soeur, à moins d’avoir en vous le Saint-Esprit, qui est la Vie Eternelle, au bout de ce chemin, vous êtes finie. Et peu m’importe votre apparence ou comment sont ces choses, ou combien vous êtes impopulaire ou populaire, combien belle ou combien laide; si vous avez la Vie Eternelle, là-bas vous vivrez aux siècles des siècles.
E-154 Quand la lune et les étoiles auront disparu, et que la terre aura versé des larmes jusque dans les–les montagnes, et que les déserts et tout auront–auront... ça n’existera plus, et que le monde titubera comme un homme ivre qui rentre chez lui le soir, et que les étoiles refuseront de briller et tomberont des cieux, et que la lune se changera en sang; et que le–le soleil rougira et se cachera la face, quand ils verront venir le Fils de l’homme, vous resplendirez dans la justice de Jésus-Christ, pour sortir de la tombe comme une belle jeune femme, pour prendre votre compagnon, et pour vivre aux siècles des siècles, et pendant tous les âges éternels vous vivrez encore. Voilà à quoi sert le Saint-Esprit.
E-155 Si vous ressentez le moindre petit Quelque Chose qui tire, ne Le repoussez pas. Qu’est-ce que le Saint-Esprit? Dieu en vous. A quoi sert-Il? A poursuivre Son oeuvre parmi Son peuple, à rassembler Son Eglise, à amener l’Eglise à une position en ce jour, bien au-delà des luthériens, des méthodistes et des pentecôtistes, en position pour une adoption et une grâce de l’Enlèvement, afin que, quand cette partie de l’Eglise, quand l’Esprit entrera dans cette église ici, elle ressuscite, et qu’elle fasse sortir–fasse sortir tous les rachetés qui ont touché cet Esprit.
Ces luthériens qui se sont tenus là, avec tout ce qu’ils avaient comme lumière, dans la justification; ces méthodistes qui tombaient par terre et sur qui on versait de l’eau sur le visage, du fait que l’Esprit les saisissait par la sanctification; ces pentecôtistes qui marchaient de long en large dans la rue et qu’on appelait des langues-diling, et des baragouineux, et des langues d’oie, et tout ça; ils se tiendront dans la justice, aux yeux de Dieu ce Jour-là, tout aussi sûr que cette Bible se trouve ici. Si vous croyez que je suis un serviteur (Vous m’appelez Son prophète; je ne m’appelle pas ainsi moi-même, mais, écoutez), je vous le dis au Nom du Seigneur. Ceux qui sont en Christ, Dieu les amènera avec Lui, à Sa Venue, à la résurrection, et seulement ceux qui sont en Christ.
E-156 Comment est-ce que nous entrons en Christ, mes amis? Par un seul credo nous sommes tous entrés par adhésion? Non. Par une seule poignée de main nous sommes tous entrés? Non. Par le baptême dans une seule eau nous sommes tous entrés? Non. Ou par une seule dénomination nous sommes tous entrés par dénomination? Non. «Mais (dans 1 Corinthiens 12.13) dans un seul Esprit (le Saint-Esprit, l’Esprit de Dieu), nous avons tous (méthodistes, baptistes, luthériens, presbytériens)... marchant dans la Lumière, comme Il est Lui-même dans la Lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le Sang de Jésus-Christ, le Fils de Dieu, nous purifie de toute impiété.» «Nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, et nous sommes devenus participants de Sa grâce.»
E-157 Vous ne pouvez pas aller en Jugement. «Celui qui écoute Mes Paroles et qui croit (Nul ne peut croire avant d’avoir le Saint-Esprit) et qui croit à Celui qui M’a envoyé, quand le Saint-Esprit a témoigné de Sa résurrection) a la Vie Eternelle, et ne viendra point en jugement, mais il est passé de la mort à la Vie.» Quoi? Vous ne serez jamais pris au Jugement. Vous ne vous tiendrez jamais au Trône Blanc pour être jugé. Vous êtes jugé ici même. Vous avez passé votre jugement quand vous êtes passé et que vous avez dit: «Je ne vaux rien, et ce que j’ai appris ne vaut rien. Seigneur, entre en moi, et prends-moi, et conduis-moi, Seigneur. Peu m’importe ce que dit ce monde en folie. Conduis-moi, Seigneur, par Ton Esprit.» Alors, vous avez jugé. Jugez-vous vous-même fou pour Christ. Et dans Sa justice, nous nous tiendrons immortels ce jour-là, à Sa ressemblance.
E-158 Une seule manière. Comment? «Nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit pour former un seul Corps.» Et quand vous êtes dans ce Corps, le jugement a déjà jugé ce Corps, et vous L’avez accepté comme la victime propitiatoire pour votre péché. Vous dites: «J’ai fait ça, Frère Branham.»
Dans ce cas, si le Saint-Esprit est revenu et vous a donné un sceau comme signe, cet Esprit vous fait entrer dans le Corps de Christ. Vous faites demi-tour, et vous êtes une nouvelle créature en Jésus-Christ. Vous êtes passé de la mort à la Vie. Les choses anciennes sont passées, et vous êtes nouveau en Christ. Amen!
E-159 Oh! S’il vous plaît, laissez-moi vous convaincre, ma soeur ou mon frère chrétiens. Ne laissez pas ce réveil passer à côté de vous. Il vous faut recevoir le Saint-Esprit. Qu’est-Ce? L’Esprit de Dieu. A quoi sert-Il? A vous conduire, vous guider, vous remplir, vous sanctifier, vous appeler à sortir, pour entrer dans l’Eglise. Qu’est-ce qu’une Eglise? Que veut dire le mot Eglise? Appelés à sortir, séparés. (Oh! Comme je pourrais tirer de ça une prédication maintenant même! ) Appelés à sortir, séparés, des étrangers, loin du monde, des pèlerins et des étrangers, professant que nous n’avons ici aucune ville terrestre où nous désirions vivre. Oh! la la!
E-160 Comme Abraham, Isaac et Jacob ont séjourné, en habitant dans des tentes dans le pays, ils professant être des pèlerins et des étrangers, la semence de l’héritier, l’héritier là-bas; le père, l’héritier. Nous sommes leurs semences. Et ils cherchaient une Cité dont Dieu était l’Architecte et le Constructeur. Amen. Ils cherchaient. Et, aujourd’hui, leur semence cherche toujours une Cité à venir.
E-161 Je ne veux pas m’adapter à ce monde. Je ne veux rien avoir à faire avec ce monde. Je veux... j’attends une Ville qui est construite en carré. J’attends une Ville qui a la Vie Eternelle, où le soleil ne se couchera jamais, où il n’y aura jamais de vieillesse, où il n’y aura jamais un morceau de crêpe noir accroché à la poignée d’une porte, ou une tombe sur le flanc de la colline. J’attends cette Cité dont Dieu est l’Architecte et le Constructeur.
E-162 Il n’y a qu’un seul moyen de la trouver. Il y a une Pierre qui s’est détachée de la montagne sans le secours d’aucune main, qui a roulé pour aboutir dans le monde et l’écraser, et il est devenu comme du blé... ou de la balle sur une aire. Que cette Pierre, ce Jésus-Christ, cette Pierre d’achoppement pour le monde, une Pierre de scandale une Pierre de risée, une Pierre d’achoppement pour l’église; mais une Pierre précieuse, et d’aimant pour le croyant, une Pierre d’assurance, une Pierre de repos. (Oh! la la!), reposant... Je sais que je suis passé de la mort à la Vie. Mon âme est au repos. Oh! «Venez à Moi vous tous qui êtes fatigués et chargés, et Je vous donnerai du repos pour votre âme.» «Un–un Signe dont on dira du mal», a dit le–le prophète à Marie. Ce sera un Signe. Bien sûr que oui. Mais Ce sera une assurance. Ce sera un amour. Ce sera une satisfaction. Ce sera quelque chose qui vous fait savoir que vous êtes passé de la mort à la Vie.
E-163 Mon frère, ma soeur, comme votre frère, comme votre serviteur en Christ, laissez-moi vous convaincre de tout mon coeur. Ne laissez surtout pas ceci vous passer par-dessus la tête, ou à côté de vous, ou en dessous de vous. Recevez cela dans votre coeur, et vous serez une personne heureuse sur la terre.
Je ne vous promets pas que vous aurez un million de dollars. Non, non. Frère Léo, je trouve qu’il y a eu trop de ces promesses-là, des millions de dollars et des choses que... différentes personnes ont dit: «Si vous deveniez chrétien, vous auriez un million de dollars et vous seriez un homme riche.» Je ne vous promets rien. Je vous promets ceci. La seule chose que je puisse vous promettre, c’est le salut. Sa grâce est suffisante pour chaque épreuve.
E-164 Ceux qui étaient à la Pentecôte, ils ne voulaient même pas de ce qu’ils avaient. Alors, vous parlez des millionnaires! Ils ne voulaient pas de ce qu’ils avaient, Soeur Angie. J’aimerais vous entendre chanter, un de ces jours, vous et Gertie, (où est-elle?) La Semaine du retour à la maison, un de ces jours. Beaucoup d’entre eux ont déjà traversé la frontière depuis. Oh! la la! Ils n’ont pas demandé de grandes choses. Ils n’ont pas demandé de l’argent. Eh bien, Pierre a dit: «Je n’ai ni argent ni or, mais ce que j’ai, je te le donne.»
Et c’est ce que je dis ce soir, mes amis. La joie, l’amour, l’assurance que j’ai de Christ et de Sa résurrection: ce que j’ai, je vous l’offre. Je vous l’offre, à vous qui êtes des enfants de Dieu. Alors, venez et restez à la croix, si Dieu vous appelle, et ne vous relevez pas de là.
E-165 Quand vous viendrez demain soir, venez soit pour entrer ici et rester jusqu’à la fin, ou avancez-vous, et nous prierons et nous vous imposerons les mains, bien que... C’est l’ordre de la Bible: leur imposer les mains pour le Saint-Esprit. Et puis, nous allons... vous rentrerez chez vous. Si vous restez là, si vous restez toute la nuit, vous restez le lendemain, vous restez le surlendemain, vous restez pendant toute la période des fêtes, vous restez jusqu’au jour de l’an, et que vous restiez encore, restez jusqu’à ce que.
Cela... tout ce que nous enseignerons demain soir, en vous montrant dans la Bible ce qui doit venir, va venir. Et quand Ça sera venu, alors il n’y a pas assez de démons dans les tourments... Vous savez que vous êtes passé de la mort à la Vie. Vous êtes une nouvelle créature en Jésus-Christ. Les cloches de joie du Ciel retentiront.
E-166 Frère Othal, je vous le dis, ça vous enflamme vraiment. Voilà un brave gars assis ici, un brave frère à moi, qui était un gangster, marchant avec des revolvers à la ceinture, cherchant un homme derrière le coin, quelqu’un à qui faire éclater la cervelle. Et que s’est-il passé? Un jour, il a regardé et il a cru en vue de recevoir la Vie. Et il a continué à marcher. Il suivait mes réunions. Et le pauvre, sans même assez à manger, il s’étendait pour dormir dans les buissons, à côté de la tente, ayant faim et soif. Et un jour, le Saint-Esprit est venu. Oh! Mon frère, ça vous a changé, n’est-ce pas? Ça a apporté la Vie, et ça a enlevé la mort. La haine est partie, et l’amour est entré. Oh! la la! L’inimitié et l’esprit de dispute sont complètement partis; une Vie nouvelle est entrée.
Regardez-en d’autres, et encore d’autres, et d’autres, et encore d’autres, et partout, là. Oh! Les cloches de joie du Ciel retentissent! Mes amis, il n’y a aucun moyen pour moi de l’exprimer.
E-167 Ecoutez, avant que je passe à autre chose. Si vous avez cru mon témoignage en tant que serviteur de Christ, et j’ai essayé de vous montrer par la Bible de Dieu que c’est juste, et si mes paroles là-dessus ont l’air d’être un petit peu bizarres, regardez cette photo dans le monde scientifique. Observez le fruit de cette Colonne de Feu qui a conduit les Enfants d’Israël, observez le fruit qu’Elle porte. Voyez ce qu’Elle fait, ce qu’Elle dit.
Ce n’est pas moi qui parle; c’est Lui qui parle à travers vous, vous voyez. Ce n’est pas moi qui vois la vision; c’est Lui qui parle à travers vous. Ce n’est pas moi qui guéris les malades; c’est Celui qui est en moi qui guérit les malades. Ce n’est pas moi qui prêche; je suis une poule mouillée, et je m’enfuirais rien qu’à l’idée, mais c’est Lui qui parle à travers. Je ne connais pas la Parole, mais Lui La connaît. C’est ça. C’est ça. Voilà ce que c’est, et Le voilà. Et ce même Ange de Dieu est ici même dans le bâtiment ce soir. Oh! Comme je L’aime!
E-168 Maintenant, combien veulent recevoir le Saint-Esprit? Faisons l’examen de nos vies. Combien ne L’ont pas reçu et veulent le faire? Levez la main, dites: «Frère Branham, du fond de mon coeur, je veux recevoir le Saint-Esprit.» Que Dieu vous bénisse, partout.
E-169 Combien parmi vous qui L’avez reçu aimeraient aller comme ils l’ont fait dans Actes 4 et dire: «Ô Seigneur, ô Seigneur, étends Ta main pour qu’il se fasse des guérisons, en montrant des signes et des prodiges dans le Nom de Ton Saint Fils Jésus, et donne-moi une pleine assurance et de l’amour pour parler, et un nouveau remplissage»? Oui, voici la mienne aussi. Ô Dieu, donne-Le-moi. Inclinons la tête, avec la plus profonde sincérité, chaque personne gardant son désir dans son coeur.
E-170 Seigneur Jésus, nous terminons cette petite réunion ce soir après avoir eu communion autour de la Parole et du Saint-Esprit. Comme Il nous a bénis et a déversé dans nos coeurs l’huile de Sa Parole! Il y a des prédicateurs, il y a ici des hommes qui étaient... mènent toutes sortes de vies, qui ont goûté et vu que le Seigneur est bon. Nous savons maintenant ce qu’est le Saint-Esprit: une promesse de Dieu. C’est la Vie Eternelle pour tous ceux qui croient.
E-171 Et nous savons que le Saint-Esprit était l’Esprit de Jésus-Christ, qui a été envoyé de nouveau. Et Il est en nous aujourd’hui comme Dieu était au-dessus de nous dans cette Colonne de Feu. Ensuite, Il a marché avec nous dans le... un corps qui était appelé Emmanuel: «Dieu avec nous.» Et maintenant, Il est en nous par le Saint-Esprit: Dieu en nous. Oh! Jésus a dit: «En ce jour-là, vous connaîtrez que Je suis dans le Père, et que vous êtes en Moi, et que Je suis en vous. Vous le comprendrez ce jour-là. En effet, vous êtes maintenant dans un monde de ténèbres, pour ainsi dire, mais en ce jour-là, vous comprendrez.»
E-172 Père, on ne peut pas le rendre de façon claire et nette, car alors, nous n’aurions rien en quoi avoir la foi. Mais toutes les oeuvres de Dieu sont gouvernées par la foi. Et par la foi dans Ta Parole, dans le signe du Saint-Esprit, que nous savons maintenant ce qu’Il est, je demande que toute âme affamée ici soit remplie du Saint-Esprit. Ceux qui ne L’ont pas et qui ont faim de Le recevoir, souvenez-vous simplement... Nous voulons leur dire, Seigneur, la même chose que Tu as dite: «Heureux serez-vous lorsque vous aurez faim et soif; vous serez rassasiés.» C’est une promesse. Et c’est même une bénédiction que d’avoir faim. Vous êtes béni rien que de savoir que Dieu vous a parlé, car il est dit: «Nul ne peut venir à Moi, si Mon Père ne l’attire premièrement.»
E-173 Et, Seigneur, ceux qui sont de vieux vétérans ici, ils ont levé la main. J’avais la mienne levée. Ô Seigneur, donne-nous la force. Donne-nous la puissance d’étendre la main de Ton Saint Fils Jésus, afin que des signes et des prodiges soient accomplis, afin qu’il y ait un ministère plus profond, quelque chose d’encore plus grand que ce qui est arrivé jusqu’ici. Donne-nous la hardiesse et l’amour pour parler aux gens. Accorde-le, Seigneur. Sois avec nous en toutes choses; nous le demandons au Nom de Jésus.
E-174 Et demain soir, Seigneur, qu’il vienne un tel vent impétueux qui descende dans ce bâtiment, que ce soit tout comme un autre jour de la Pentecôte. Le fondement a été posé. Tout est prêt. Les boeufs sont tués. Les veaux gras sont tués. Les béliers sont tués. La table est dressée. Les convives sont conviés. Ô Seigneur, envoie un jubilé de Pentecôte demain soir dans ce bâtiment, et remplis chaque âme du baptême du Saint-Esprit. Accorde-le, Père. Nous le demandons au Nom de Jésus. Amen...nous apprendrons beaucoup de choses,
Nous aurons une harpe faite d’or,
Peut-être de mille cordes;
Nous chanterons, nous crierons et nous danserons;
L’Agneau séchera nos larmes;
Nous aurons une maison, glorieuse semaine de retour à la maison
Les premiers dix mille ans. (Amen!)
Le précieux Sang du Propre Fils de Dieu a purifié et sanctifié
Un merveilleux peuple pour Son Nom, et ils sont appelés l’Epouse.
Bien qu’ici négligés et méprisés, un jour le Seigneur amènerA Ces élus à entrer par la porte, et ça vaut tout.

En haut