ACCUEIL PRÉDICATIONS BIBLE LIVRES VIDÉO CONTACTS



Prédication N’ayez Pas Peur, C’est Moi / 60-0305 / Phoenix, Arizona, USA // SHP 1 heure et 35 minutes PDF

N’ayez Pas Peur, C’est Moi

Voir le texte français et anglais simultanément
E-1 Inclinons la tête juste un instant maintenant, pour la prière.
Notre Précieux Seigneur, nous sommes reconnaissants du fait que nous pouvons nous tenir debout et chanter ce cantique: Seigneur, je reçois, car c’est une promesse qui nous a été faite. Et nous prions ce soir, Seigneur, pendant que la foule est dans l’attente, ainsi que moi-même, de Te voir accomplir de puissants miracles au milieu de nous ce soir. Nous prions, Seigneur, alors que la ligne de prière passera par cette estrade ce soir, que chaque personne soit guérie pour Ta gloire. Et, Père, nous prions que le lendemain, à différents endroits de la ville, les églises de ces précieux frères qui soutiennent vaillamment la cause de Christ soient bondées de gens, que beaucoup d’âmes soient sauvées, et qu’il y ait un glorieux lendemain dans chaque église partout dans la ville. Et puis, demain soir, Père, nous Te prions de nous venir en aide pendant que nous essayerons de prier encore pour les malades, demain soir. Nous prions que ce soir, il y ait tellement de gens guéris que ceux-ci en parleront à leurs voisins, et que ces derniers viendront demain soir pour être aussi guéris.
Bénis la réunion et tout ce que nous faisons. Nous nous inclinons et Te glorifions, car nous le demandons au Nom de Ton Fils, le Seigneur Jésus. Amen.
Vous pouvez vous asseoir.
E-2 C’est une si merveilleuse bénédiction de connaître le Seigneur Jésus comme notre Sauveur, et de Le connaître comme notre Guérisseur, et d’attendre Sa Venue en tant que notre Roi pour établir un Royaume sur la terre, où nous allons dominer et régner avec Lui pendant mille ans, et être éternellement avec Lui.
Et maintenant, étant donné que la réunion de ce soir tend plutôt à être une réunion de guérison, ou plutôt de prière pour les malades, nous aimerions dire... J’aimerais faire cette déclaration, dire la raison pour laquelle je n’ai pas eu de lignes de guérison cette semaine: c’est parce qu’il y avait quelque chose sur mon coeur.
Et je vous ai dit, la dernière fois que j’étais ici, qu’un nouveau ministère était en route. J’ai parlé avec quelques frères aujourd’hui, et je leur ai raconté ce qui est arrivé. Rappelez-vous, la première fois que j’étais ici, vous vous souvenez que le Seigneur m’avait dit que quelque chose allait arriver: un changement de ministère. Cela est arrivé. Il avait dit qu’un autre ministère allait venir, et cela est arrivé.
Maintenant, il y a un autre ministère plus glorieux, de loin plus glorieux que tous les autres mis ensemble, c’est déjà confirmé et prêt. J’espère que cela arrivera ce soir. Je puis bien l’affirmer. Je n’ai pas le temps de vous expliquer cela, mais les frères qui en savent effectivement quelque chose pourraient le faire. C’est merveilleux! C’est une chose tellement glorieuse pour les gens. Et je suis reconnaissant à Dieu du fait que l’heure est très proche (Je le crois.), où Dieu va aider Ses enfants. Ce sera surtout pour ceux qui n’arrivent pas à rassembler la foi pour se lever et s’emparer de Dieu comme ils le devraient. Je crois que le Seigneur est en train de pourvoir à un moyen maintenant pour que nous puissions nous occuper d’eux aussi.
Certains ont atteint une foi telle qu’ils peuvent simplement tendre la main et recevoir toute chose. Eh bien, ça c’est une grande foi. D’autres ont la foi comme un grain de sénevé, et ils doivent attendre très longtemps pour y arriver. Je crois que le Seigneur est en train de frayer une voie pour ces gens maintenant. Et je ne sais pas quand cela arrivera, mais cela arrivera. C’est tout aussi certain que je me tiens ici; cela arrivera.
E-3 Maintenant, je pense que les ministres ont annoncé leurs réunions demain à–à différents endroits. Et–et vous qui êtes des étrangers ici, certains d’entre vous qui n’êtes pas de cette ville, eh bien, nous pourrions certainement... dans chacune de ces églises, vous pouvez trouver là un lieu pour adorer, la foi de votre choix, et nous serions heureux si vous assistiez aux réunions de certains de ces frères qui sont ici. Les églises... n’importe quelle église que vous voulez fréquenter, vous qui venez d’autres villes, quelqu’un peut vous dire où votre église est située. Et les gens seront contents de le faire, n’importe qui.
Ainsi, que le Seigneur vous bénisse très richement, et ayez un bon service demain partout. Et ma prière, lorsque vous reviendrez demain soir pour la réunion de prière pour les malades, est qu’il se produise des choses au-delà de toute mesure.
E-4 Maintenant, vous qui voulez ouvrir les Ecritures, il y a... Ce soir nous allons lire une portion des Ecritures dans Saint Matthieu, chapitre 14. Et vous qui notez les passages, commençons au verset 22 pour la lecture. Maintenant, le chapitre 14 de l’Evangile de saint Matthieu:
Aussitôt après, il obligea les disciples à monter dans la barque et à passer avant lui de l’autre côté, pendant qu’il renverrait la foule.
Quand il l’eut renvoyée, il monta sur la montagne, pour prier à l’écart; et, comme le soir était venu, il était là seul.
La barque, déjà au milieu de la mer, était battue par les flots; car le vent était contraire.
A la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers eux, marchant sur la mer.
Quand les disciples le virent marcher sur la mer, ils furent troublés, et dirent: C’est un fantôme! Et, dans leur frayeur, ils poussèrent des cris.
Jésus leur dit aussitôt: Rassurez-vous, c’est moi; n’ayez pas peur!
Je voudrais utiliser les trois ou les quatre derniers mots: N’ayez pas peur; c’est Moi. Je voudrais en faire un sujet.
E-5 C’était certainement à l’approche du coucher du soleil que le grand pêcheur s’est mis à bouger la barque d’avant en arrière, pour la faire partir de la berge. Je peux voir ses gros muscles bien bâtis alors qu’il avait embarqué les autres apôtres et qu’il faisait partir la barque de la berge, en la dégageant du sable du rivage de la Galilée. Puis la barque prit la mer, et cet homme grand et rude monta dans la barque par-dessus les pieds de certains pour prendre place à côté de son frère André; il ramassa la rame et ils commencèrent à s’éloigner du rivage.
Et alors qu’ils avançaient sans à-coups dans la mer, les gens qui les aimaient se tenaient là sur la berge et leur faisaient au revoir de la main, et le soleil se couchait; ça a dû faire environ vingt minutes avant qu’ils soient hors de la vue de la dernière personne qui agitait la main. Je peux voir chacun d’eux laisser tomber sa rame, agiter la main, et puis ramasser sa rame pour faire avancer de nouveau la petite embarcation. Très loin à l’ouest, il faisait plutôt rouge sombre, alors que le soleil disparaissait derrière les montagnes de la Judée.
E-6 Il y a eu certainement un long silence, puis je crois que c’était Jean le jeune qui doit avoir relevé sa rame et dit quelque chose comme ceci: «Je me rappelle que quand j’étais juste un petit garçon, ma mère me prenait sur ses genoux et me lisait l’histoire de Dieu. Et elle avait l’habitude de me lire cette histoire de Dieu qui aimait tant Son peuple qu’Il pourvoyait à leurs besoins quand eux-mêmes n’avaient aucun moyen de subvenir à leurs besoins.» Et elle disait: «Un jour quand Dieu a appelé Son peuple pour qu’ils se mettent en route, du pays d’esclavage vers le pays de liberté, ils n’avaient plus de pain dans le désert, et ils manquaient de la farine pour se fabriquer du pain.» Et il a peut-être dit ceci: «Je me rappelle qu’elle me racontait que chaque nuit Dieu faisait pleuvoir du pain du ciel, et le matin les gens sortaient et ramassaient ce pain. Et j’ai demandé à ma mère: ‘Maman, chérie, où Dieu trouvait-Il ce pain pour nourrir tant de gens, deux millions ou plus, là dans ce désert? Comment faisait-Il descendre cela depuis le ciel jusqu’à la terre où ça pleuvait pendant que les gens dormaient? Où se trouvait-Il la farine, maman, pour fabriquer du pain?»
Eh bien, elle disait quelque chose comme ceci: «Mon cher fils, Dieu est le Créateur. Il est capable de fabriquer du pain ou de créer tout ce qu’Il veut. Quand Dieu a besoin de quelque chose, Il est tellement grand, Jean, qu’Il parle simplement et la chose est là, parce qu’Il est le Grand Créateur.»
E-7 Et alors, il a peut-être dit ceci: «Mes frères, avez-vous vu Son visage cet après-midi, lorsque tous ces gens affamés se tenaient là?»
Et l’un des disciples peut-être a dit: «Oui, j’ai remarqué très loin le long de la rivière, un petit garçon avait fait l’école buissonnière, et il avait son repas, et–et il avait cinq petits pains d’orge et deux poissons. Et quand Lui a pris ces pains entre Ses mains, qu’Il les brisait et les distribuait, Il prenait ces poissons frits, Il les brisait et Il les distribuait; et chaque fois qu’Il ramenait la main pour prendre un autre morceau de pain, celui-ci avait déjà poussé là, déjà tout cuit. Les poissons étaient déjà frits. Et avec ce tout petit repas composé de cinq pains et de deux poissons, Il a nourri cinq mille personnes. Cela ne vous a-t-il pas rappelé l’histoire de Dieu qui nourrissait Son peuple? Il doit donc y avoir un grand lien entre Celui avec qui nous marchons et Jéhovah Dieu, parce qu’Il a quelque chose qui fait qu’Il fasse la même chose que Dieu avait faite. Il prend soin de Son peuple.»
E-8 Ils étaient dans un désert. «Je suis convaincu, frères», a peut-être dit Jean le jeune, à sa manière d’un jeune d’environ... Il avait environ trente ans, je pense, peut-être trente-cinq. Il était plus jeune que les autres. Il a peut-être dit ceci: «C’était étrange quand j’ai observé Ses yeux. Il y avait quelque chose de pieux en Lui. Il était certain que lorsqu’Il ramènerait la main pour prendre un autre morceau de pain, que celui-ci serait là. Et Il retirait un morceau de pain d’un autre. Eh bien, frères, dites-moi où Il prenait cela? Il doit y avoir un lien avec ce Grand Créateur, qui pouvait fabriquer du pain, et qui pouvait le fabriquer déjà cuit, et le poisson déjà frit et prêt. Il produisait cela à partir de cinq petits pains et de deux poissons, et c’était suffisant pour nourrir cinq mille personnes, et on a emporté cinq paniers pleins de fragments qui restaient... Il doit avoir quelque chose que nous n’avons pas encore compris; je sais cependant qu’Il a un lien avec Dieu, parce qu’aucun homme ne pourrait faire cela si Dieu n’est avec lui.»
Jésus a dit: «Si Je ne fais pas les oeuvres de Mon Père, alors ne Me croyez pas. Mais si Je fais les oeuvres, alors croyez les oeuvres.»
E-9 Et Jean le jeune a dû pencher la tête pour reprendre sa rame; et alors c’est certainement Simon, le grand pêcheur, qui a dit: «Oui, cela suffisait pour convaincre qui que ce soit que Dieu était dans cet Homme, parce que personne n’aurait pu faire cela. Cet Homme n’aurait pas pu faire cela par Lui-même, mais Dieu était en Lui.» Et puis, il a dit: «Quand j’étais convaincu, j’étais plutôt un petit pêcheur rude sur la mer. Mes frères, vous savez, j’avais une formation meilleure par rapport à ce que je suivais au départ; en effet, j’avais un vieux père qui était un homme pieux. Il était un pharisien, mais il était un homme remarquable.
«Je ne peux pas oublier là sur le rivage de la mer, lorsqu’il me prenait sur ses genoux, qu’il me faisait asseoir et disait: ‘Simon, mon fils, tu n’es qu’un petit garçon, mais peut-être dans ta génération, si ton père ne voit pas cela, un jour un Libérateur viendra, dont nous sommes sûrs qu’Il sera le Messie. Et, Simon, beaucoup de gens Le comprendront mal. Nos églises Le comprendront mal. Et Il sera un Homme du genre bizarre, mais, Simon, mon fils, je ne voudrais point que tu oublies ceci: Tu devras reconnaître le Messie d’après les Ecritures qui parlent de Lui. Ne t’éloigne jamais des Ecritures, mon fils. Et, Moïse, notre conducteur, nous a dit ce que serait le Messie. Car il est écrit dans les Ecritures: ‘L’Eternel, notre Dieu, suscitera du milieu de nous un prophète. Et quand ce Messie viendra, Il sera un Dieu-Prophète. Il sera différent d’autres prophètes. Il sera un Dieu-Prophète. Mais tu Le reconnaîtras, Simon, parce qu’Il sera ce Prophète-là, et Il accomplira le signe d’un prophète.’
mon père avait parlé, dont les Ecritures avaient annoncé la Venue, parce qu’Il était un Dieu-Prophète. J’ai reconnu que ces signes étaient plus que les signes d’un prophète et qu’Il était donc un Dieu-Prophète. Et j’ai reconnu que c’était Lui. C’est la raison pour laquelle, frères, je suis tombé sur ma face. Quand André, mon frère qui est assis ici, m’avait parlé de cela, je ne l’avais pas cru.»
E-10 Jean le jeune ramena en arrière ses cheveux (un peu mouillés de quelques larmes), puis il sourit et dit: «Quand je L’ai vu rompre ce pain, j’ai compris qu’Il était Dieu.»
Et Pierre a dit: «Quand Il m’a dit qui j’étais et qui était mon père, j’ai compris qui C’était.»
E-11 Eh bien, puis c’est certainement Philippe qui remua un petit peu ses épaules et qui, ayant regardé tout autour, dit: «Mais, mes frères, vous auriez dû voir le visage de frère Nathanaël ici présent, quand je L’ai trouvé. Et j’ai compris sans l’ombre d’un doute, quand Il a dit à Simon ce jour-là qui il était et qui était son père, j’ai compris que c’était là le Messie. Et quand je L’ai entendu dire cela, quelque chose brûlait au-dedans de moi, puisque j’ai compris que notre génération avait reçu une visitation. Et j’avais résolu d’amener à Lui aussi rapidement que possible chaque ami que je connaissais. Alors j’ai pensé à Nathanaël, mon ami intime. Et quand j’ai contourné les montagnes à environ quinze miles [24,14 km], en courant ce jour-là sur les pavés, sous un soleil ardent... Et j’en ai beaucoup entendu parler, de pour et de contre, alors que je longeais le rivage de la mer de Galilée pour aller voir le... mon ami. Je suis arrivé et j’ai frappé à la porte, et sa femme est venue à la porte, et j’ai demandé: ‘Où est Nathanaël?’ Elle a dit: ‘Eh bien, Philippe, il vient de se rendre à l’oliveraie. Je pense qu’il est allé s’occuper de l’irrigation ou quelque chose de ce genre.’ J’ai couru rapidement jusqu’à l’oliveraie, et je l’ai trouvé à genoux, comme d’habitude.» Voilà une bonne position dans laquelle trouver un homme.
E-12 Je l’ai trouvé à genoux, et je... Le message brûlait dans mon coeur au point où c’est à peine si je pouvais attendre pour le lui dire, toutefois, je l’ai laissé terminer sa prière. Et quand il s’est relevé, sans savoir que j’étais là, généralement je vais vers lui et je dis: ‘Comment va l’oliveraie, Nathanaël? Comment va tout au marché? As-tu fait des transactions avec les–les caravanes qui passent?’ C’est ce qu’il faisait d’habitude; en effet, il était plutôt un homme d’affaires. Mais j’avais quelque chose à lui dire.» C’est ce dont nous avons besoin aujourd’hui, frères: un message qui brûle au point que rien d’autre ne peut le remplacer.
Bien vite, il n’a pas dit: «Bonjour, Nathanaël!» Il a dit: «Viens voir qui nous avons trouvé.»
Il se passe quelque chose lorsque vous rencontrez Jésus, qui fait que cela devienne le–cela devienne votre sujet jour et nuit. Vous n’arrivez pas à parler d’autres choses.
«Viens voir qui nous avons trouvé: Jésus de Nazareth, le Fils de Joseph.»
E-13 Et Nathanaël, qui était un homme juste et pondéré, a dit: «Eh bien, attends juste un instant. Maintenant, tu sais que rien de bon ne peut venir de Nazareth. Et si un Messie devait venir, Il viendrait premièrement se révéler au souverain sacrificateur. Il viendrait à notre église.»
Mais, voyez-vous, Dieu fait des choses drôles, étranges. Il les fait pour faire sortir les élus de partout.
«Et puis, lorsque je lui ai dit que s’il avait l’intention d’être critique, la meilleure chose à faire était simplement d’aller voir par lui-même.»
Je pense que c’est un très bon message pour qui que ce soit. Ne critiquez pas. Si vous entendez parler de quelqu’un qui a reçu le Saint-Esprit, si vous voyez une vie changée, et quelque chose de certain, et que les gens disent, qu’on vous ait raconté qu’il n’existe pas de Saint-Esprit, ne critiquez pas cela, prenez votre Bible, examinez la chose, voyez si Dieu a promis cela, et ensuite, allez voir par vous-même. Ne restez pas à la maison. Allez vous rendre compte. Examinez vous-même la chose et comparez cela aux Ecritures. Et si c’est en accord avec les Ecritures, c’est juste. Si ce n’est pas en accord avec les Ecritures, c’est contestable. Mais tant que c’est une Ecriture, une promesse, c’est la vérité.
E-14 Et il a dit: «Viens voir toi-même.» Alors il a regardé derrière, par-dessus son épaule, et il a vu Nathanaël assis là, pleurant de joie. Et il a dit: «Frère, te rappelles-tu notre conversation le long de la route? Je t’ai dit que l’Ecriture disait que le Messie serait un Prophète, un Dieu-Prophète dont Moïse avait dit: ‘L’Eternel, ton Dieu, suscitera...’ Et tout notre peuple L’a interrogé, disant: ‘Es-tu ce Prophète-là?’ Et Il les a laissés plutôt dans la confusion en ne leur disant pas exactement ce qu’Il était.» Il a parlé, en disant: «Te souviens-tu de ce vieux pêcheur du nom de Simon?»
–Oui, a dit Nathanaël, je me souviens de lui.
–Te souviens-tu que lorsque nous avons acheté son poisson ce jour-là, et que tu voulais qu’il établisse un reçu, il n’avait même pas assez d’instruction pour écrire son propre nom? Mais ce même homme illettré s’est présenté devant cet Homme que nous reconnaissons comme étant le Messie, et dès qu’il est arrivé, cet Homme lui a dit qui il était, et qui était son père.
Et Nathanaël a dit: «Je vais aller voir moi-même. Il ne me dira rien. Mon esprit est plus fort que le Sien. Il ne lira jamais ma pensée. Il n’est pas un liseur de pensée.»
«Et quand nous sommes entrés dans Sa Présence, alors je peux L’entendre dire: ‘Un instant.’»
Philippe a dit: «Nathanaël, je n’en peux plus. Raconte le reste.»
E-15 Et Nathanaël a dit: «Quand je suis arrivé pour Le voir, Il... J’ai compris par Son aspect qu’Il était différent des autres hommes.»
Et, frère, soeur, dès qu’un homme arrive à voir Jésus-Christ, il ne peut plus jamais être le même après cela. Il est différent des autres.
Et il a dit: «Quand je L’ai regardé et qu’Il m’a regardé en retour, Il m’a regardé juste en face et a dit: ‘Voici un Israélite, dans lequel il n’y a point de fraude.’» Eh bien, je me suis dit: «Je me demande ce que Philippe a pu Lui raconter pour qu’Il essaye de m’avoir. Je me demande si cela n’a pas été le cas. Alors je me suis retourné et je lui ai dit: ‘Rabbi, quand m’as-Tu connu? Nous ne nous connaissons pas, et quand m’as-Tu connu?’ Il a dit: ‘Avant que Philippe t’appelât, quand tu étais sous l’arbre, Je t’ai vu.’» Il a dit: «Cela suffisait. Cela avait réglé le problème. Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant, le Roi d’Israël. Alors Il m’a jeté un regard et a dit: ‘Oh! tu crois que Je Le suis, parce que Je t’ai dit où tu étais, et que Je t’ai raconté ces choses? Alors tu verras de plus grandes choses.’ Et sincèrement aujourd’hui, j’ai vu de plus grandes choses, lorsqu’Il a pris le pain, qu’Il l’a brisé et qu’Il a créé le pain à partir de cela, ainsi que du poisson. Il m’a dit la vérité. Par conséquent, je suis convaincu au-delà de toute mesure qu’Il est le Fils de Dieu, ce Prophète qui devait venir dans le monde à la fin de notre dispensation.»
E-16 Et ils sont restés tranquilles pendant quelques minutes, puis André qui était assis à côté de Pierre a ramené sa rame dans la barque, et a dit: «Reposons-nous quelques minutes, frères. Partageons tous ceci, parce qu’il fait vraiment sombre, et nous sommes en train de naviguer très vite. Et nous avons toute la nuit pour traverser cette petite mer de Galilée. Nous nous rappelons donc tous bien le jour où nous avons marché avec Lui pendant très longtemps, et que Ses pieds étaient très fatigués. Vous rappelez-vous quand nous sommes allés à la fontaine pour puiser un peu d’eau que nous avons versée sur Ses pieds couverts d’ampoules à cause de la marche? Cependant Il a dit: ‘Il Me faut passer par la Samarie.’ En réalité, comme Il était en route vers Jéricho, c’était un chemin détourné. Nous nous demandions pourquoi Il voulait prendre un chemin détourné.»
E-17 Cela me rappelle, cela me fait plutôt penser à un enregistrement que j’étais entrain d’écouter il y a quelques jours, pendant que j’étais étendu sur le lit, le jour où j’ai vu le Seigneur Jésus entrer dans la pièce (je ne pense pas vous en avoir parlé) pour me parler de ce nouveau ministère. Pendant que j’étais couché là sur le lit, j’écoutais sur une bande un docteur qui enseignait. Et quelqu’un a dit à ce docteur: «Comment se fait-il que vous n’allez pas en restant tout droit sur la route avec votre texte?»
Et ce docteur a répondu: «Tous ceux à qui j’enseigne ne sont pas sur l’autoroute, je dois donc aller au bord de la route pour les prendre.» C’est très sage, Frère duPlessis...?... Frère David...
Et c’est vrai que Jésus amènera Son docteur d’un côté de Son texte, et Jésus ira de côté pour gagner une âme ou pour faire une chose afin d’aider quelqu’un.
E-18 Il a dit: «Vous rappelez-vous comment Ses précieux pieds Lui faisaient mal? Et Il est allé à Samarie, et il était midi, et la majeure partie de la nuit nous étions dehors. Il avait prié pour un très grand nombre de malades, et Il était épuisé, et Il marchait le long de la route. Et étant très fatigué, Il s’est assis, et Il arrivait difficilement à poursuivre son chemin dans la ville. Et Il nous a envoyés nous procurer de la nourriture. Et les Samaritains ne voulaient pas nous permettre d’en avoir. Alors, sur notre chemin du retour, nous étions étonnés de Le voir, Lui notre Maître, s’entretenant avec une femme reconnue comme une femme de mauvaise réputation. Et quand nous avons vu cela, nous étions étonnés, et nous... N’est-ce pas que nous nous sommes tous glissés dans la brousse et sommes restés tranquilles pour voir ce qu’Il dirait? Et Il a dit: ‘Femme, apporte-Moi à boire.’ Vous rappelez-vous ce qu’elle a dit, frères?»
«Elle a dit: ‘Il n’est pas de coutume que vous les Juifs demandiez pareille chose aux Samaritains. Nous n’avons pas de relations les uns avec les autres.’ Mais, maintenant écoutez, frères.» Ils... Peut-être qu’André a dit: «Ecoutez ce qu’Il a dit à la femme.»
«Il a dit: ‘Femme, si tu connaissais Celui à qui tu parlais, c’est toi qui M’aurais demandé à boire. Et Je t’aurais donné une eau qui n’est pas celle que tu viens puiser ici.’»
«Et la femme, toute enthousiasmée, a dit: ‘Eh bien, où–où pourrais-Tu obtenir cette eau? Le puits est profond et Tu n’as rien pour puiser.’»
«Et, vous rappelez-vous, frères, ce qu’Il a dit? ‘L’eau que Je donne, c’est la Vie Eternelle qui bouillonne.’ Et la femme a désiré cette eau. Et Il lui a dit: ‘Va, prends d’abord ton mari, et viens ici.’»
«Et vous rappelez-vous que nous pensions qu’Il avait dû tomber dans un piège ou quelque chose de ce genre, lorsque la femme L’a regardé dans les yeux avec audace, et a dit: ‘Je n’ai point de mari.’ Nous nous sommes dit: Comment se fait-il que notre Seigneur ait fait une telle erreur, alors que le Messie est parfait? Comment est-ce possible? Cette femme nie avoir un mari.»
«Mais alors, aviez-vous remarqué l’expression de Son visage? Calme, tranquille, Il a dit: ‘Femme, tu as dit vrai. Tu as eu cinq maris, et celui avec qui tu vis maintenant n’est pas ton mari.’»
«Combien cela a diminué cette femme. Elle pensait pouvoir s’en sortir en mentant. Mais avec une telle expression sur le visage, et les larmes aux yeux, elle a dit: ‘Seigneur, je vois que Tu es Prophète.’ Eh bien, frères, écoutez ce qu’Il a dit. Elle a dit: ‘Tu dois être un Prophète. Nous savons que lorsque le Messie viendra, Il nous annoncera ces choses. Mais Toi, qui es-Tu?’»
«Et Il lui a dit: ‘Je Le suis, Moi qui te parle.’»
«Frères, alors que nous savons que d’après notre enseignement ce Prophète devrait être un Dieu-Prophète, et cette femme samaritaine a témoigné contre notre sacrificateur, disant qu’elle savait que lorsque le Messie viendrait, ce dernier serait un–manifesterait le signe du Messie, Il serait un Dieu- Prophète, pourtant notre sacrificateur L’a même traité de Béelzébul, de diseur de bonne aventure.»
«Mais cette femme de mauvaise réputation semblait avoir une meilleure compréhension des Ecritures que nos sacrificateurs. Elle a dit–elle a dit: ‘Tu dois être un Prophète, et nous savons que lorsque le Messie sera venu, Il nous annoncera toutes ces choses. Mais Toi, qui es-Tu?’»
«Il a dit: ‘Je Le suis, Moi qui te parle.’»
«Et là-dessus... Quand elle a découvert qu’elle était entrée en contact avec le véritable Messie, elle est entrée dans la ville en courant et a crié aux hommes: ‘Venez voir un Homme qui m’a dit les choses que j’ai faites. Ne serait-ce pas le Messie? Ceci ne serait-il pas le signe du Messie?’»
Et Pierre a certainement dit bien d’autres choses, et il a ajouté: «Pourrions-nous dire de Lui qu’il est prouvé qu’Il est le Messie de Dieu?»
E-19 Presque à ce moment-là, Satan a regardé par-dessus bord, et il a vu la petite barque sur la mer, sans Jésus. Il s’est dit: «Voici une occasion pour moi.»
Il en est donc de même, ce soir, de chaque individu, de chaque église, de chaque membre ecclésiastique, lorsque Satan vous voit seul sans Jésus, c’est là l’occasion qu’il a de vous frapper.
Il a dit: «Je vais éliminer toute la bande maintenant. Je les ai eus exactement où je les voulais. Eh bien, je vais les couler tous.» Alors il s’est mis à inhaler et à souffler de ses narines de grands et puissants vents, afin que... et son souffle empoisonné a frappé la mer, et celle-ci a connu une dépression nerveuse.
Et le péché de Satan amènera n’importe quoi à une dépression nerveuse. C’est la raison pour laquelle nous avons tant de dépressions nerveuses, au point où les asiles d’aliénés sont remplis. Nous avons des gens qui filent à quatre-vingt-dix miles à l’heure [145 km/h] dans une zone où on doit rouler à trente miles à l’heure [48,28 km/h], en arrachant tout le goudron, ou plutôt tout le caoutchouc de leurs pneus lorsqu’ils prennent le tournant. Les gens sont dans un état névrotique. Ils ne savent que faire. Le monde entier est nerveux, agité. Les gens ne savent pas où ils se tiennent. Ils adhèrent à une église, et puis à une autre. A chaque petite chose, ils courent çà et là, faisant des allées et venues. C’est parce que Satan s’est mis à lancer son souffle empoisonné, il s’est mis à souffler ses vents de querelles, brisant les églises, divisant les frères, amenant les gens à penser qu’ils sont un peu meilleurs que les autres, qu’ils sont membres d’une meilleure classe, qu’ils sont membres d’une meilleure église. Il n’y a qu’une seule Eglise, et c’est l’Eglise de Jésus-Christ. Il n’y a qu’un seul moyen pour y entrer; c’est par la naissance. Vous entrez dans l’Eglise de Dieu en y naissant, il n’y a pas un autre moyen pour y entrer. Et cela importe peu que vous soyez méthodiste, baptiste, presbytérien, catholique, Juif orthodoxe, quoi que vous soyez. Dieu ne regarde pas à votre dénomination. Il regarde à la marque que vous portez, ou plutôt au Sang.
E-20 Il y a des années, je faisais un tout petit peu d’équitation. La première fois que j’ai fait de l’équitation, c’était ici à Phoenix. Je pensais que j’étais un cavalier comme mon père, jusqu’à ce qu’un cheval sauvage m’a projeté à quelques reprises, juste ici dans la vallée de la rivière Salt. Il m’a projeté là dans un buisson de cactus un jour. J’étais dans un état terrible pendant une ou deux semaines. J’essayais de poursuivre un petit âne, juste en descendant la seizième avenue, il y a trente-trois ans.
Et je me souviens que là dans le Colorado, l’association Hereford fait paître dans la vallée de la rivière Troublesome. Et bien des fois, quand nous y amenions le bétail, je m’asseyais, la jambe autour du pommeau de la selle, pendant que le garde forestier contrôlait ce bétail qui traversait le portail, le portail de la clôture amovible. Et il y avait là les Turkey Tract; il y avait là les Lazy K; les Diamond T, de monsieur Grimes; et les Tripod qui appartenaient à monsieur Jefferies, avec qui j’étais. Monsieur Zuollin possédait les A, et d’autres troupeaux passaient; en fait, tout homme capable de cultiver une tonne de foin pouvait amener une vache sur le pâturage en été. Mais j’ai remarqué que ce garde forestier ne contrôlait même pas les marques, il regardait à l’oreille pour voir l’étiquette de sang; en effet, rien ne pouvait entrer dans cette forêt, excepté un Hereford enregistré.
Et c’est ainsi qu’il en sera à la grande porte un de ces jours. Dieu ne fait pas attention à la marque que vous portez, Il va chercher l’étiquette de Sang de Son propre Fils. Car il s’agit du Sang de Jésus-Christ. Il ne regardera pas à la marque, Il regardera au Sang. «Ce n’est pas quand Je verrai la marque, c’est quand Je verrai le Sang, Je passerai par-dessus vous.»
E-21 Satan a envoyé son souffle empoissonné. Il a dit: «Tous ces gens ne croient pas comme vous.» Et juste... Il ne s’agit pas de ce que vous croyez; il s’agit de Celui en qui vous croyez. «Crois au Seigneur Jésus-Christ, et tu seras sauvé...au Seigneur.»
Et Satan a vu la petite barque sur la mer, et il surveillera aussi votre petite barque. Quand il vous voit sur la mer de la vie, sans Jésus, c’est le moment pour lui de vous couler. Et il le fera, si vous ne prenez pas garde à lui.
Ces disciples étaient partis sans Jésus. Et maintenant, je dis ceci avec un amour fraternel, je me demande pendant ces quatre ou cinq dernières années ou plus, si nous ne sommes pas tellement occupés, avec tant de choses à faire, avec nos programmes de construction, avec–avec toutes nos associations et autres que nous introduisons dans l’église, je me demande si nous ne sommes pas plutôt partis sans Lui, si nous ne sommes pas restés à la maison le soir pour regarder la télévision le mercredi soir, au lieu d’assister au culte. Je me demande si nous n’avons pas été trop occupés, essayant de–de réunir assez de moyens pour nous acheter une nouvelle voiture, ou quelque chose de ce genre, si bien que nous avons oublié l’église. Je me demande si nos programmes ne nous ont pas éloignés de... nous disons: «Notre église devient froide et formaliste.» Je me demande si nous nous sommes examinés nous-mêmes, pour voir si nous ne sommes pas tout autant coupables, ou un peu plus coupables que le pasteur. Et qu’est-ce qui fait que notre église se trouve dans cette condition? Rappelez-vous, vous voguez dans une petite barque, et personne ne peut y entrer avec vous, excepté vous et Jésus. Par conséquent, gardez l’église unie. C’est dans l’unité qu’il y a la puissance. Avec les autres croyants, ayez la communion [fraternelle] les uns avec les autres, pendant que le Sang de Jésus-Christ, le Fils de Dieu, vous purifie de toute impureté.
E-22 Et alors, la petite barque s’est mise à tanguer, et c’est comme si le moment était venu. Je pourrais m’imaginer la première chose lorsque les vents ont commencé à souffler; Simon, étant un grand pêcheur, a dit: «Hissez la voile.»
Et Satan a dit: «Je vais la déchirer.» Et bien des fois, nous hissons des choses. Satan vient simplement nous les déchirer.
Et alors, il a tendu la main et a supplié... a pris sa rame, s’est penché en tournant vers elle, et a brisé la rame. Alors les grosses vagues ont commencé à remplir le bateau.
Je me demande, si en s’éloignant de Dieu, peut-être en s’éloignant des réunions de prière, si le monde n’a pas lancé certaines de ses vagues dans notre bateau. Je me demande si nous ne sommes pas arrivés à un point où nous préférons aller à une soirée plutôt que d’aller à une réunion de prière. Je me demande si on n’en est pas à un point où nous nous agenouillons à l’autel et y restons cinq minutes, au lieu de cinq heures comme autrefois. Je me demande si la vieille église n’a pas perdu un peu de son zèle pour Dieu. Nous tous, méthodistes, baptistes, presbytériens, pentecôtistes, et tous.
E-23 Frères, être sur une mer houleuse, avec le démon qui disait: «Je vais simplement...» Chaque fois que l’éclair jaillissait, un petit démon se posait sur une vague et riait, disant: «Je les ai eus maintenant.»
Et peut-être qu’une maladie vous a frappé. Un cancer vous ronge; la tuberculose s’est installée dans vos poumons; l’arthrite vous a rendu infirme; et vous vous demandez ce qui ne va pas. Satan a dit: «Juste encore quelque temps.» Il a parlé au médecin et a dit: «Vous êtes foutu. Votre coeur est en très mauvais état.» Cela peut être juste, mais examinons un petit peu cela.
E-24 Ils ont pensé avoir peut-être fait une erreur, qu’Il... qu’ils étaient abandonnés. Mais savez-vous ce qui est arrivé? Jésus se souciait d’eux. Après qu’Il les avait renvoyés, Il a gravi la plus haute montagne qu’Il a pu trouver. Et peu importe combien ils étaient loin du sommet de la montagne où Il se trouvait, Il veillait sur eux.
Je suis si heureux ce soir, quoi qu’Il ait quitté la terre dans le corps physique, depuis deux mille ans, Il s’est mis à gravir le Calvaire, et Il est monté jusqu’aux remparts de la Gloire. Il voit tout l’univers. Son oeil est sur le passereau, et je sais qu’Il veille ce soir sur Madison Square Garden, à Phoenix, en Arizona. Nos barques sont peut-être remplies de maladies, de détresses, de douleurs, de maux, de souffrances, de nervosité et de frustrations. Il se peut que nous soyons mis en pièces, mais il y a Quelqu’un qui veille sur nous.
E-25 Il a gravi les... si haut qu’Il est allé jusqu’au Ciel, et la Bible dit: «Il est si élevé qu’Il doit baisser le regard pour regarder le Ciel. Le Ciel est Son Trône et la terre est Son marchepied.» Là, Il est alors monté si haut en puissance et en gloire qu’Il s’est assis sur le Trône du Père, et Il baisse le regard, et aucun passereau ne peut même tomber dans la rue sans que Lui ne le sache. Il sait à quel point vous êtes malade. Il connaît vos doutes et vos frustrations. Nous sommes pris dans une tempête terrible, mais n’ayez pas peur, il y a Quelqu’un qui veille. Qui? Celui qui a brisé le pain, Celui qui connaissait Pierre et qui l’avait appelé par son nom, Celui qui avait dit à la femme ses péchés, Celui qui avait touché le bord... Une femme toucha le bord de Son vêtement, et Il s’est retourné vers elle et lui a dit que sa perte de sang s’était arrêtée. Celui qui discernait les pensées de l’esprit, Il n’est pas resté étendu dans une tombe de sorte qu’Il ne puisse pas vous voir; mais Il est monté jusque dans la Gloire, et Il peut voir même le passereau qui tombe dans la rue.
E-26 Avant qu’Il s’en aille, Il a dit: «Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus (l’incroyant); mais vous, vous Me verrez (le croyant), car Je serai avec vous, en vous, jusqu’à la fin du monde.» Jésus-Christ qui est le même hier, aujourd’hui et éternellement ne laissera jamais les vents empoisonnés de Satan vous faire du mal, vous jeter hors de cela. Il veille sur nous.
Et lorsque tout espoir est parti, peut-être que vous avez vu le médecin cette semaine, peut-être que vous avez été dans chaque clinique de Phoenix, et peut-être chez les Mayo ou chez John Hopkins (J’ai vu cela bien des fois.), et ils ont dit qu’il n’y a pas la moindre chance.
E-27 Beaucoup parmi vous ont lu dans le Reader’s Digest l’article sur le miracle de Donnie Morton, il y a environ trois ans, lorsque j’étais en Arizona, je veux dire en Californie. Le Seigneur, après que les Mayo, les John Hopkins, ainsi que tous les autres avaient abandonné ce petit bébé aux membres tordus, la puissance de Dieu a délié cet enfant et l’a guéri. Et les Mayo ont sollicité une interview pour cela, ils voulaient savoir ce qui était arrivé. Assurément. Le Reader’s Digest a fait un compte rendu de cela. Qu’est-il arrivé au petit Donnie, ce petit garçon canadien?
Tout espoir était parti après que les Mayo et les John Hopkins avaient déclaré que l’enfant ne pouvait pas être guéri. Mais le père a dit: «Donnie, nous ne sommes pas vaincus. Car, il n’y a pas longtemps, quelqu’un ici au Canada a prié pour l’opératrice, l’opératrice interurbaine. Elle était dans une école, elle était sourde-muette.» C’est comme ces gens qui sont assis ici. Et lorsque... deux d’entre eux étaient allés aux réunions de Calgary. Et le Seigneur les a guéris tous deux. L’un d’eux est un chanteur dans une église, et l’autre est un opérateur téléphonique interurbain.
E-28 Il a dit: «Donnie, si Dieu les connaissait, Il te connaît, chéri, et je vais t’amener quelque part.» Il attacha son cheval au traîneau, et ils sont partis avec la mère à travers la neige. Et quand ils sont arrivés à l’endroit où on devait mettre le petit garçon, sa mère ainsi que les autres à bord d’un avion, ils n’avaient pas assez d’argent pour payer même le voyage d’une seule personne par avion. Alors ils ont trouvé un autocar Greyhound que Donnie ainsi que son père pouvaient prendre. Le bus est arrivé à Los Angeles, et–et le... une sorte d’association les a aidés à atteindre le lieu de la réunion où nous étions, les Assemblées de Dieu, là au terrain de camping, à l’école biblique du Nord, ou plutôt du Sud-Ouest.
Là, lorsque le père est entré dans la ligne avec le petit enfant, il a dit: «Un jeune homme a dû le faire sortir de la ligne, parce qu’il n’avait pas de carte de prière.» C’était Billy. C’est ce que faisait Billy, parce que ce n’était pas juste pour cet homme d’entrer dans la ligne, du fait que d’autres attendaient depuis des jours dans la ligne de prière.
Mais, quand le petit ami... Je l’ai vu descendre de l’estrade avec ce petit enfant infirme, j’ai dit: «Laisse-le tranquille, Billy. Monte avec lui ici.»
Et lorsque le père, tremblant, a amené le petit ami, avec la tête de côté, des gros yeux révulsés, les mains tremblantes, les membres inférieurs tordus, avec de petites jambes repliées derrière lui, j’ai dit: «Monsieur, si je pouvais guérir votre enfant, je le ferais. Mais vous êtes un Canadien, et vous venez de loin, et vous êtes... Ce petit enfant s’appelle Donnie Morton.»
Le père s’est mis à trembler, et il a dit: «C’est vrai.»
J’ai dit: «Croyez-vous?»
Et il s’est mis à crier; il a dit: «De tout mon coeur.»
Il est sorti immédiatement de cette réunion ce soir-là et a acheté à Donnie sa première paire de chaussures, et ce dernier les a portées le lendemain. Pourquoi? Son oeil veille sur le passereau. Il connaît chaque mouvement. Il n’est pas parti. Il n’est pas mort. Il est ressuscité, Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Sa grande puissance omnipotente ne peut jamais faillir. Il est toujours le Fils du Dieu vivant. Oh! Il est si merveilleux.
E-29 Et de la montagne, quand Il a baissé les regards, Il savait qu’ils auraient des ennuis. Alors, Il est monté assez en haut afin qu’Il puisse les observer sur tout leur parcours.
C’est ce qu’Il a fait ce soir. Il savait que nous aurions des ennuis dans cet âge, alors Il est monté tout droit jusqu’au Ciel, afin qu’Il puisse nous voir d’un bout à l’autre du voyage de la vie. «Je serai avec vous, jusqu’à la fin du monde, Je serai avec vous.» Jésus-Christ, le même hier, aujourd’hui et éternellement. Ce qu’Il était alors, Il l’est aujourd’hui. Ce qu’Il a fait alors, Il le fait aujourd’hui.
E-30 Il était Celui qui a dit: «Je ne peux rien faire de Moi-même.» Dans Saint Jean 5.19, Il a dit: «En vérité, en vérité, Je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de Lui-même, mais Il ne fait que ce qu’Il voit faire au Père.» En d’autres termes, Il ne peut pas mentir parce qu’Il est Dieu. Ainsi, lorsqu’Il a dit: «Je ne fais que ce que le Père Me montre, non pas ce qu’Il Me dit, mais ce qu’Il Me montre. Ce que Je vois faire au Père, c’est ce que le Fils fait.» Jésus n’avait donc jamais accompli un seul miracle avant que Dieu le Lui ait montré par une vision quoi faire. Si c’était là le signe du Messie à l’époque chez les Juifs, chez les Samaritains, jamais chez les Gentils...
L’âge des Gentils s’achève maintenant. Nous le savons tous. L’Ecriture est sur la muraille. Nous savons que nous sommes au temps de la fin. Le monde des Gentils est donc dans une telle accumulation du péché et de la confusion que les Juifs sont retournés maintenant en tant que nation. La vieille étoile de David à six branches flotte, le plus vieux drapeau de l’année–le plus vieux drapeau du monde, qui n’avait plus flotté depuis deux mille cinq cents ans. Ils sont là avec leur propre monnaie. Israël retourne chez lui. Les réveils et tout ce que nous avons indiquent la proche apparition du Messie. Nous sommes à la fin.
E-31 Eh bien, si Dieu a donné aux Juifs ce signe du Messie avant que la miséricorde soit retirée aux Juifs, et s’Il l’a donné aux Samaritains à la fin de leur pèlerinage, Il doit faire la même chose chez les Gentils, sinon... et donner le même signe, sinon Il avait fait une erreur lorsqu’Il avait donné ce signe aux autres. Si Dieu prend une quelconque décision, elle reste parfaite pour toujours. Il est Dieu. Il ne peut pas se rétracter et dire: «Je m’étais trompé. Et Je ferai ceci pour cette génération-ci, et cela pour l’autre.» Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Il doit faire la même chose. Et Il a promis qu’Il ferait la même chose. Et ce soir, en cette heure, alors que notre petite barque est en train de tanguer...
Les nations se disloquent, Israël se réveille,
Les signes que la Bible avait prédits;
Les jours des Gentils sont comptés, encombrés d’horreur.
Retourne, ô Toi dispersé, chez toi.
Le jour de la rédemption est proche,
Les coeurs des hommes défaillent de peur;
Soyez remplis de l’Esprit, vos lampes mouchées et claires.
Levez les yeux, votre rédemption est proche.
E-32 Oh! combien nous devions considérer ces avertissements, tandis que nous voyons venir le temps de la fin! Nous voyons la petite barque se remplir rapidement, l’âge des Gentils tirer à sa fin, Satan envahir partout, faisant du mal, mais au milieu de tout cela, alors qu’ils étaient dans la plus grande détresse et qu’ils se disaient que tout espoir était perdu, ils ont vu Quelqu’un venir, marchant sur l’eau.
Mais voici le côté triste de l’histoire: ils ont eu peur de Lui. Ils pensaient que c’était un esprit (en d’autres termes, comme nous le dirions aujourd’hui), «un fantôme.» Ils pensaient que c’était une sorte d’esprit, peut-être un mauvais esprit là-bas sur la mer. Et la seule chose qui pouvait les sauver, le seul espoir qu’ils avaient, le seul salut qui leur restait, ils en ont eu peur, parce que cela leur paraissait comme un spectre.
Et si ce n’est pas là la même chose ce soir qui se passe avec cette nation, je ne sais pas ce que c’est. Dieu envoie Sa promesse, Il la confirma par Son Esprit, et les gens disent: «C’est de la télépathie mentale; c’est un mauvais esprit; c’est du diable.» La seule chose qui peut aider, ils en ont peur: Jésus-Christ le même hier, aujourd’hui et éternellement. Il est le même. Il fait la même chose. Il agit de la même manière. Il est le même. Il est le même dans chaque manière, et dans chaque principe. Il est ici maintenant. Son Esprit est ici.
E-33 Si seulement vous pouviez, mes amis, vous qui êtes malades, si seulement vous pouviez comprendre que la guérison c’est un... quelque chose qui est au temps passé. C’est quelque chose que Dieu a déjà fait. Et la seule chose que vous pouvez faire, c’est accepter ce qu’Il a fait, alors ce sera différent. Si vous arrivez à accepter cela, si vous pouvez croire cela, si vous pouvez avoir la foi, et croire que Dieu est...
Avant que nous appelions les cartes de prière pour que les gens montent ici, combien dans cette salle n’ont pas de carte de prière et sont malades? Vous? Vous là-bas? Très bien. Il y a un homme et une femme.
Je ne vous connais pas, n’est-ce pas? Et vous, monsieur? Je ne vous connais pas, n’est-ce pas? Nous sommes de parfaits inconnus l’un pour l’autre. Très bien. Si l’Eternel Dieu du Ciel est toujours le même Dieu, si Jésus-Christ est le même Fils de Dieu, s’Il est ici ce soir sous forme du Saint-Esprit, chose qu’Il avait promise, et s’Il me révèle votre problème, madame, sans vous connaître, sans qu’il me soit possible de vous connaître... Si Dieu me révèle votre problème comme Il avait révélé à la femme au puits son problème, allez-vous croire que Jésus-Christ est le Fils de Dieu, que j’ai prêché l’Evangile et dit la vérité? Allez-vous croire cela? Allez-vous croire cela, vous autres? Très bien.
Vous souffrez d’une maladie des yeux. Croyez-vous que Dieu va vous rétablir? Et vous là-bas, qui souffrez d’une maladie pulmonaire, croyez-vous que Dieu va vous rétablir? Levez-vous, si vous croyez cela. Très bien. Rentrez chez vous, tous deux, vous êtes guéris. Jésus-Christ vous rétablit. Très bien.
E-34 Si vous pouvez croire. Ne voyez-vous pas? La guérison ne peut pas provenir des mains d’un quelconque homme. Elle vient du Calvaire. C’est une oeuvre achevée que Dieu a accomplie pour vous au Calvaire. Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement, croyez-vous cela? Etes-vous conscient que la Présence, la bonté et la miséricorde du Dieu Tout-Puissant sont ici maintenant pour vous aider? Voulez-vous croire? Pouvez-vous croire de tout votre coeur?
Tenez, je regarde un homme. Il n’a aucun problème, mais il pense à son ami. Si vous savez que Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement, il pense à son ami. Et son ami a des évanouissements. C’est un vétéran. C’est vrai. Il ne peut pas l’amener à l’église, mais c’est un vétéran, et il a des évanouissements. Son état vous préoccupe et vous priez pour lui. Est-ce vrai, monsieur? Si c’est le cas, levez-vous. Je ne vous connais pas. Je ne vous ai jamais vu de ma vie, mais c’est la vérité, n’est-ce pas? Si c’est le cas, levez la main. Ayez la foi, et croyez en Dieu, et les évanouissements s’arrêteront et il sera rétabli.
E-35 Attendez. Avez-vous une carte de prière, monsieur? Vous n’avez pas de carte de prière. Très bien. Vous n’allez pas... Vous ne pourriez donc pas être dans la ligne dans ce cas-là. Voyez-vous ce que je veux dire? C’est Jésus-Christ qui se révèle Lui-même. Il a dit: «Ce qui arriva du temps de Sodome, qu’était-ce? Un Etre humain se tenait là, ayant en Lui l’Esprit de Dieu, et Il a dit: «Abraham, où est ta femme, Sara?»
Abraham a dit: «Dans la tente, derrière Toi.» Et elle a ri en elle-même.
L’Homme a dit: «Pourquoi a-t-elle ri?»
Jésus a aussi dit ceci: «Cette même chose arrivera juste avant que le feu ne tombe pour détruire le monde entier. Ce qui arriva du temps de Sodome arrivera de même à la Venue du Fils de l’homme.» Oh! si seulement vous croyiez cela!
Combien ont des cartes de prière? J’ai envoyé Billy pour distribuer des cartes de prière. Où en est-il? Très bien, quelle–quelle lettre porte la carte? Quelqu’un qui a une carte, quelle lettre est-ce? A? Qui a A numéro 1? Levez la main. A numéro 1? Très bien, monsieur, tenez-vous juste ici en bas. A numéro 2? Très bien, juste ici le... Numéro 3? Numéro 4? Numéro 5? 6? 7? [Espace vide sur la bande–N.D.E.]...et éternellement.
Merveilleux, merveilleux Jésus est pour moi,
Conseiller, Prince de paix, Dieu Tout-Puissant,
Il me sauve, Il me garde de tout péché et de toute honte,
Merveilleux est mon Rédempteur, gloire à Son Nom!
Combien Il est glorieux! Combien Il est merveilleux!
E-36 Très bien, de 30 à 40, qu’ils viennent maintenant, série A, de 30 à 40. Eh bien, les huissiers vont vous garder alignés d’après vos numéros et ainsi de suite, ils vous aideront à entrer dans la ligne par là.
Maintenant, j’ai arrêté un petit peu tôt. [Espace vide sur la bande–N.D.E.] Sont-ils là? C’est OK, on–on a des huissiers par là. Très bien, de 30 à 40. Maintenant, de 40 à 50, de 40 à 50, qu’ils s’alignent.
E-37 Et maintenant, pendant qu’ils s’alignent, je veux avoir votre attention juste un instant. Notre Seigneur Jésus-Christ, le Fils du Dieu vivant, est très merveilleux. Et il y a eu une femme dans la Bible, qui ne savait pas comment s’approcher de Lui. Alors elle s’est dit ceci: «Si je peux toucher le bord de Son vêtement, je serai guérie.»
Combien connaissent cette Ecriture? «Si seulement je peux toucher...» Maintenant, considérez sa foi. Considérez Marthe, alors qu’elle était là et qu’elle avait envoyé chercher Jésus pour Lazare, et Jésus a poursuivi Son chemin. Jamais... Il n’a pas du tout prêté attention à cela. Elles ont encore envoyé chercher Jésus. Ces aimables filles, et leur frère était mourant, l’ami intime de Jésus... Et ils ont encore envoyé chercher Jésus, et Il n’y a pas prêté attention et a poursuivi Son chemin. Pourquoi? Vous rappelez-vous, Saint Jean 5.19? «Je ne fais rien sans que le Père Me le montre. Je ne fais rien.»
E-38 Cette dame-ci, qui est assise ici, a quelque chose. Je vais vous dire ce que c’est maintenant. Voyez-vous? Vous ne comprenez pas ce qui ne va pas. Voyez-vous? Je vous ai dit que vous avez un problème d’yeux, et c’est l’astigmatisme, mais votre problème principal, pour lequel vous voulez que je prie, que je vous appelle et que je vous dise ce qui pourra vous aider, c’est votre coeur. Et c’est juste. Eh bien, si c’est juste, levez-vous. Très bien, asseyez-vous maintenant. Très bien. Voyez-vous? Vous alliez être guérie de toute façon, voyez-vous? Vous alliez être guérie, mais vous–vous vouliez que je sache que c’était un problème cardiaque. Voyez-vous? Vous avez prié comme cela: «Ô Dieu, révèle-le-lui. Révèle-le-lui.»
Dieu a répondu et a dit: «Il s’agit des problèmes cardiaques. Parle-lui de son coeur.» Oh! Il est merveilleux, Il connaît les secrets du coeur! Oh! n’est-Il pas merveilleux? Qu’Il est glorieux, qu’Il est merveilleux, le Fils de Dieu!
Cette petite femme a touché le bord de Son vêtement; c’est exactement ce qu’elle a fait, juste là. Eh bien, vous savez, elle ne m’a pas du tout touché.
E-39 Vous non plus, vous n’allez pas entrer dans la ligne de prière, vous qui êtes assis là? Le monsieur âgé qui me regarde, juste ici, vous n’avez pas de carte de prière? Croyez-vous que Dieu vous guérira de toute façon? Vous qui êtes assis ici? Vous, oui. Vous n’allez pas entrer dans la ligne de prière? Très bien. Vous aimeriez que vos yeux soient guéris de toute façon, n’est-ce pas? Vos yeux. C’est exact. Levez la main, si c’est exact. Vous avez reçu la chose. Amen. Très bien. C’est fini maintenant; vous n’avez pas besoin d’entrer dans la ligne de prière, rentrez tout simplement. C’est fini maintenant. Qu’a-t-il touché? Il a touché Son vêtement. Qu’est-il arrivé? La même chose qui était arrivée lorsque cette femme-là avait touché Son vêtement.
La Bible dit qu’Il est un Souverain Sacrificateur. Croyez-vous cela? Juste maintenant, Il est le Souverain Sacrificateur qui peut être touché par quoi? Le sentiment de nos infirmités. Est-ce juste? Eh bien, c’est ce qui arrive. Vous touchez le Souverain Sacrificateur, pas moi. Dieu doit avoir un canal par lequel travailler. Il travaille au travers de l’homme. Il a toujours utilisé l’homme. Lorsque Jésus est venu, c’était Dieu dans la chair. Dieu travaillait au travers de l’homme. C’était Dieu en David. C’était Dieu en Elie. C’était Dieu en Joseph.
E-40 David, un roi rejeté, a gravi la colline en pleurant, sur la montagne des Oliviers. Cinq cents ans plus tard, le Fils de David, en tant que le Roi rejeté, a pleuré de la même manière sur la même ville. C’était l’Esprit de Dieu en lui, l’Esprit de Dieu en David, l’Esprit de Dieu dans le Fils de David, Christ pleurant sur la ville comme le Roi rejeté. [Espace vide sur la bande–N.D.E.]
«Qui M’a touché?» Personne n’ouvrit la bouche. Mais Jésus regarda tout autour, Il observa les... les gens. Et lorsqu’Il a trouvé la femme, Il dit ou plutôt lui parla de la perte de sang qu’elle avait... Sa foi l’avait sauvée.
Maintenant, Il est le même ce soir. S’Il est le même ce soir, Il sera le même ce soir, Il agira de la même façon ce soir. Les mêmes signes: «Vous ferez aussi les–les oeuvres que Je fais.»
E-41 Il n’y a pas longtemps, je parlais à un homme. Il a dit: «Oh! assurément, Frère Branham, nous prêchons l’Evangile partout dans le monde, ce sont là de plus grandes oeuvres.»
J’ai dit: «Faites donc les oeuvres qu’Il a faites, et puis, faites de plus grandes. Montrez-moi les oeuvres qu’Il a faites.»
«Vous ferez aussi les oeuvres que Je fais.»
E-42 L’Esprit de Dieu est ici présent. Combien ce serait merveilleux si nous pouvions tous croire maintenant d’un commun accord! Eh bien, regardez, dans cette ligne il y a... Combien ont encore de cartes de prière? Quelqu’un d’autre a-t-il une carte de prière? Toutes les cartes de prière? Maintenant, rappelez-vous, on distribuera encore des cartes de prière demain soir à 18 heures.
Eh bien, cette ligne-ci, c’est pour la prière pour les malades. Eh bien, si j’étais capable de guérir cet homme ou quelqu’un d’autre par là, je le ferais. Je ne peux pas guérir. Je n’ai aucun moyen de guérir, mais un signe montre la Présence de Dieu. Maintenant, Dieu a d’abord envoyé Sa Parole. C’est le meilleur moyen pour croire cela, ce que votre pasteur vous dit. C’est juste. S’il s’agissait de vous ou de moi, et que les gens ne nous croyaient pas sur parole, ils pourraient aller leur chemin et simplement mourir. Mais pas Dieu, Il est aimant et bienveillant. Il envoie d’autres signes. Que place-t-Il dans l’Eglise? La première chose que Dieu place dans l’Eglise, ce sont les apôtres. Ce sont des missionnaires, c’est le même mot: «Celui qui est envoyé». Ensuite ce sont les prophètes, et puis les docteurs, les évangélistes, et les pasteurs. Dieu les établit dans l’Eglise par préordination, comme Dieu connaît à l’avance toutes choses. Puis il y a des dons dans chaque église locale, neuf différents dons spirituels. Cela–cela n’est pas seulement sur une seule personne, cela va d’une personne à une autre, et ainsi de suite. Et Paul a dit: «Que vous puissiez tous prophétiser.» Eh bien, ces gens ne sont pas tous des prophètes; c’est le don de prophétie. Un don de prophétie doit être examiné par deux ou trois juges avant que le message ne soit même présenté à l’église, ou qu’il ne soit transmis. Mais si Dieu envoie un prophète, il est né prophète, et il a toujours l’AINSI DIT LE SEIGNEUR. Voyez-vous?
E-43 Eh bien, aujourd’hui, nous nous attendons à ce que Dieu suscite de tels gens dans l’Eglise. Nous cherchons de grands signes, de grands missionnaires, et de grands apôtres, ou de grands–un grand homme. Ils sont là. J’ai parlé à l’un d’eux il y a quelques heures, Oral Roberts, un grand homme de Dieu, ici à l’hôtel. Nous prions les uns pour les autres, nous imposons les mains les uns aux autres, demandant les bénédictions de Dieu afin que notre oeuvre puisse aller de l’avant. Tommy Osborn, oh! je–je–je ne saurais citer les nommer tous, ces grands hommes, partout dans cette ville. Les pasteurs et autres, ce sont tous des serviteurs de Dieu. Si votre pasteur n’est pas proche, il y a un voisin qui est rempli du Saint-Esprit. Allez avec lui et priez, n’importe où; entrons donc, c’est l’essentiel. Entrez.
E-44 Maintenant, je ne voudrais pas–je ne pourrais pas faire le discernement pour cette ligne-ci. Vous savez cela. En effet, cela vous tue presque. Tout le monde le sait. Combien savent que les visions affaiblissent? La Bible le dit. Qu’arriva-t-il lorsque cette seule femme toucha Son vêtement? Il a dit: «Je sens que Je me suis affaibli.» Est-ce juste? «La vertu M’a quitté, Je me suis affaibli.» Une seule personne, eh bien, vous voyez ce que ça ferait pour deux personnes, et que dire alors de trois personnes, de quatre personnes; vous êtes presque mort. Voyez-vous? Le seul moyen d’expliquer cela est que Jésus a dit: «Vous en ferez davantage. Car Je m’en vais... ou plutôt vous en ferez de plus grandes (ce qui signifie plus en quantité, pas en qualité).»
E-45 Maintenant, je crois que j’ai lu les annonces. Je vais demander à chacun de vous de garder les tout petits aussi calmes que possible. Que chacun reste tranquille pendant quelques instants. Et je voudrais que vous, eh bien, ne l’oubliez pas, ma prière ne vaut pas plus que de–pour la guérison de ces gens, elle ne vaut pas plus que vos prières. Chacun de vous est mon associé, et–et nous sommes ensemble des associés de Jésus pour ces malades. Vous papa, qu’en serait-il, si c’était votre fils? Vous maman, qu’en serait-il si c’était votre fils? Vous femme, si c’était votre mari? Et vous enfant, si c’était votre père? Qu’en serait-il si c’était le cas? Vous voudriez que quelqu’un soit vraiment sincère à ce sujet. Plus la personne prierait, plus vous serez heureux.
Eh bien, il y a beaucoup d’entre eux là, monsieur, qui prient pour vous. Et chacun va se joindre à moi dans la prière pour vous et pour chacun de ces gens qui sont ici, qui... Maintenant, si nous nous arrêtions pour ce discernement, nous pourrions–nous pourrions prendre à peu près quatre ou cinq, et les autres devraient retourner à leurs sièges. Mais, il y a longtemps, lorsque je suis arrivé ici pour la première fois, vous vous rappelez ce jour-là ici chez frère Gracia, lorsque j’avais prié pour presque trois mille personnes cet après-midi-là? Vous souvenez-vous de cela? Certainement. Beaucoup d’entre vous s’en souviennent. Voyez-vous? Trois mille personnes. On a dû me transporter jusqu’au motel, du fait de m’être tenu là à imposer les mains aux gens et à prier pour eux jusqu’à ce que... Et je disais tout simplement: «Que Dieu vous bénisse,» jusqu’au point où je n’arrivais presque plus à ouvrir la bouche. Mes lèvres étaient desséchées comme cela. Mais des centaines étaient guéries. Voyez-vous, juste par l’imposition des mains.
E-46 Or, la Bible dit: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru. S’ils imposent les mains aux malades, les malades seront guéris.» Croyez-vous cela? Croyez-vous, vous tous qui êtes dans la ligne? Même si Dieu ne vous dit rien ou s’Il ne fait aucun discernement sur vous, vous serez disposé à croire cela de toute façon, est-ce juste? La simple imposition des mains... Très bien.
Maintenant, approchez. Tenez-vous simplement là où vous êtes, monsieur; ça va. Maintenant, afin que vous sachiez que cet homme qui se tient là depuis longtemps, et que frère Borders... ou plutôt, non, c’est ce frère-ci... Etes-vous l’un des huissiers, là-bas, monsieur? Etes-vous le malade suivant, qui doit venir? Oh! il s’agit de ces gens qui sont là. Très bien, juste afin que vous... quelqu’un pour les aider. Et s’ils sont trop infirmes pour monter ici, amenez-les juste par ici, et je vais leur imposer les mains et prier pour eux.
E-47 Maintenant, combien ici vont promettre avec sincérité de prier pour ces malades? Levez la main. Maintenant, si vous tous vous voyez... Regardez par ici, tout le monde.
Maintenant, Père céleste, voici le moment, voici le moment crucial. C’est le moment où ce même Jésus, qui s’approcha de la barque en marchant sur la mer cette nuit-là, marchera ce soir, ô Seigneur, au milieu de ce peuple. Marche par la puissance de l’Esprit et remplis alors nos corps, nos âmes, et nos esprits de Ta Présence, à tel point que nous verrons les grandes oeuvres de Dieu. Que chaque personne qui passera dans cette ligne de prière, pendant que des centaines de gens qui sont assis ici, ce soir, ont levé leurs mains, promettant avec sincérité de prier pour les malades... Et moi, Ton serviteur, Seigneur, je prie... Et Toi, le Saint-Esprit, Tu opères et accomplis la même chose ici, des choses qu’il est impossible à l’homme de faire.
Il est vrai que quelqu’un pourrait avoir suffisamment de foi mentale pour se lever d’un fauteuil roulant ou sortir d’un lit de camp ou d’une civière, mais lorsqu’on en vient au discernement parfait de l’esprit, il faut que ça soit Toi, ô Dieu. C’est seulement Toi. C’est cela le plus grand miracle que nous ayons eu pendant les–les–les âges. Mais Tu l’as promis; c’était un signe que Tu allais donner aux Gentils juste avant leur dernier jour.
E-48 Seigneur, nous ne savons pas quel sera le dernier jour de Phoenix; mais nous prions, ô Père, ce soir, que les gens ne puissent pas manquer ceci, mais qu’ils puissent... Maintenant que le moment est venu pour la délivrance, après toute une semaine d’appel à l’autel, et après avoir fait tout ce que nous avons pu pour amener les gens à la repentance, voici maintenant sept soirées d’affilée; nous Te prions d’être miséricordieux et de guérir tous les malades qui sont dans Ta divine Présence.
Et, ô Dieu notre Père, s’il y a ici quelque chose que Tu voudrais que je sache, parle-moi simplement, Seigneur, et je Te répondrai. Exauce la prière de tout un chacun, et que tous ceux qui viendront dans la ligne de prière, et qui passeront par cette chaire, sachent que c’est pour eux que ces gens prient, et que Jésus, le Fils de Dieu, est ici pour confirmer qu’Il est Lui-même leur Sauveur et qu’Il est leur Roi et leur Dieu qui est toujours présent. Accorde-le au Nom de Jésus. Amen.
E-49 Eh bien, un mot de Sa part vaudra plus que des milliers que je pourrais prononcer. Maintenant, afin que vous sachiez... Eh bien, ceux qui sont là-bas, où qu’ils soient, vous qui n’avez pas de cartes de prière, continuez simplement à prier, continuez à prier.
Maintenant, voici des gens qui ont des cartes de prière. Pour vous montrer que la carte de prière n’a rien à voir avec la chose, et pour vous montrer que l’Esprit de Dieu est ici, j’aimerais dire un mot à cet homme.
E-50 Cet homme, à ce que je sache, m’est inconnu. Je ne sais rien à son sujet. Il est possible qu’il m’ait vu, qu’il ait assisté aux réunions et qu’il m’ait vu, et ainsi de suite; et il est possible que je l’aie vu quelque part. Je–je ne saurais l’affirmer. Je ne sais pas. Mais en le regardant en face, en le regardant de cette façon-là, Dieu sait (voici ma main) que je ne l’ai jamais vu de ma vie, juste pour ce qui est de le connaître, à moins que je ne l’aie vu sans le connaître.
Mais maintenant, cet homme se tient ici dans un but, pour une cause que j’ignore. Mais apparemment, il est dans un état désespéré.
E-51 Mais si le Saint-Esprit veut bien me révéler quelque chose, juste une chose ou une autre, afin que les autres, là dans cette ligne, voient que cet Esprit qui connaît tout le monde ici m’a oint. Et la Bible a prédit que ce serait exactement ainsi en ce jour. Assurément, cela ferait que les gens aient la foi. Cela vous donnerait-il la foi, si le Seigneur peut me révéler votre problème, comme Il l’avait fait pour la femme? Cela pourrait-il vous aider? Cela pourrait-il vous aider, vous autres qui êtes dans la ligne de prière? Cela pourrait-il vous aider? Très bien.
Cela pourrait-il vous aider, là-bas, pour croire? Je vais simplement prendre un moment pour lui parler.
E-52 Maintenant, monsieur, nous ne nous connaissons pas du tout. Vous êtes venu ce soir exactement comme Philippe qui trouva Nathanaël. Vous êtes venu ici comme un simple homme, vous êtes entré ici et quelqu’un vous a donné une carte de prière, et vous voici debout sur l’estrade. Je ne vous connais pas et je ne sais rien à votre sujet. Mais le Saint-Esprit est ici, Lui qui vous connaît. Maintenant, si Dieu peut me révéler quelque chose qui vous montrera, qui... vous dire la vérité. Vous saurez si c’est la vérité ou pas. Vous saurez tout ça. S’il vous est dit quelque chose qui a été, vous saurez si c’est la vérité ou pas. Si donc Il sait ce qui a été, assurément, Il saura ce qui sera. Si vous–si vous êtes sûr que c’est exact, alors tout ce qu’Il annonce doit être exact. Voyez-vous? C’est la vérité.
Maintenant, si je disais: «Gloire au Seigneur! Alléluia, vous êtes malade.» Assurément, vous vous tenez sur l’estrade. Vous êtes ici pour quelque chose. Il se pourrait que vous ne soyez pas malade. Je ne sais pas, mais si–si je disais: «Gloire au Seigneur, êtes-vous malade?»
Vous diriez: «Oui, oui, monsieur.»
«Alléluia! le Seigneur dit que vous allez être rétabli.»
Vous diriez: «Gloire au Seigneur!» Et vous vous en iriez. Cela pourrait être vrai. Cela pourrait être absolument la vérité. Mais combien ce serait plus glorieux si quelqu’un peut remonter dans votre vie passée et vous dire ce que vous avez été, puis revenir ici, et vous dire ce que vous avez été et ce que vous serez? Voyez-vous? C’est–c’est le côté infaillible. Et vous en êtes les juges, au moins cinq ou six cents personnes ici ce soir. Et vous savez que cela pourrait–que cela... si c’est la vérité ou pas.
E-53 Maintenant, chaque personne qui est ici croira-t-elle, d’après ce que vous avez dit? Que le Seigneur l’accorde.
Dieu notre Père, je ne peux pas avoir de contact avec cet homme. C’est à Toi de décider, Seigneur Jésus.
Il y a tellement de gens là parmi vous qui sont en train de prier. Cela rend la chose difficile pour celui qui est sur l’estrade. Vous devez plutôt vous contenir, sinon cela sera simplement une explosion sur l’est-... dans l’auditoire. Eh bien, il est–il est conscient maintenant qu’il se passe quelque chose. C’est juste, n’est-ce pas?
E-54 Un homme est effectivement couvert de l’ombre de la mort. Il ne voit pas cela, mais c’est le cas. C’est le cancer. Il s’agit du cancer de l’estomac. Cela vient d’un ulcère qui se trouvait là depuis quelque temps. Et cela a empiré au point que c’est devenu un cancer, et le cas est désespéré maintenant. Et vous venez de... vous avez accepté Christ, mais vous étiez chrétien autrefois, puis vous avez rétrogradé, ensuite vous êtes revenu récemment à Dieu. C’est juste. Oui. C’est la vérité.
Et vous avez un fardeau sur le coeur pour quelqu’un. Croyez-vous que Dieu peut me révéler qui est cette personne? Cela pourrait-il vous aider? Cela pourrait-il vous aider à croire? Il s’agit de votre mère. Croyez-vous que Dieu peut me révéler des choses qui la concernent? Elle a un problème à la hanche, et elle est hospitalisée. C’est une femme importante. Elle a été guérie auparavant dans l’une de mes réunions. AINSI DIT LE SEIGNEUR.
Approchez, prions. Notre Père céleste, j’impose les mains à cet homme; avec cet auditoire de gens, je condamne le mal; puisse cet homme s’en aller et être rétabli, au Nom de Jésus. Amen. Que Dieu vous bénisse...?...
E-55 Approchez, madame. Si je ne dis pas un... Vous êtes sûre que je sais ce qui ne va pas en vous, n’est-ce pas? Mais si je ne vous dis pas un seul mot, ça ne dérange pas. Est-ce juste?
Notre Père céleste, je Te prie de guérir cette femme. Qu’elle s’en aille étant rétablie, au Nom de Jésus, alors que nous prions. Amen. Vos troubles cardiaques vous ont quittée maintenant. Vous pouvez rentrer chez vous maintenant.
E-56 Vous savez que vous devez croire Dieu, sinon ce cancer vous tuera. Notre Père céleste, je Te prie au Nom de Jésus de venir en aide à cette femme et de la guérir, alors que nous prions tous pour elle et lui imposons les mains, en disant: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris.» Au Nom de Christ. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur. Partez, croyant maintenant, de tout votre coeur.
E-57 Précieux Seigneur, je Te prie de guérir notre soeur, et puisse-t-elle partir d’ici ce soir et rentrer chez elle et être en bonne santé alors que cette grande multitude de gens est en prière, au Nom de Jésus. Amen.
Maintenant, je ne vous ai pas dit votre problème. Croyez-vous de toute façon? Vous croyez cela? Eh bien, votre maladie du coeur est terminée, vous pouvez donc...?...
E-58 Notre Père céleste, je prie pour ce précieux homme. Que Ton Saint-Esprit vienne sur lui et le rétablisse. Je Te prie de le guérir au Nom de Jésus. Amen. Que Dieu vous bénisse, monsieur.
Notre Seigneur Jésus, je Te prie de rétablir notre frère. Que Ton Esprit soit sur lui et le guérisse complètement pour Ta gloire. Amen. Que Dieu vous bénisse, monsieur.
Père céleste, je Te prie de guérir notre soeur, et que ces gens qui prient avec Tes serviteurs soient guéris au Nom de Jésus. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur. Partez, en croyant.
E-59 Notre Père céleste, donne à cet homme une transfusion sanguine. Que la puissance de Dieu vienne sur lui et–et ôte de lui cette chose horrible, au Nom de Jésus, qu’il soit guéri. Amen. Que Dieu vous bénisse, mon frère.
Voulez-vous aller prendre votre souper? Très bien. Allez de l’avant. Vos troubles gastriques vous ont quitté.
C’est comme si, lorsque je ne dis rien, les gens ne semblent pas comprendre. Eh bien, ne faites pas cela. Voyez-vous? Dieu est tout aussi glorieux, que je dise quelque chose aux gens ou pas. Croyez-vous cela? Il est aussi glorieux, Il est le même Dieu. Il–Il–Il connaît toutes choses, Il fait toutes choses. Il–Il est Dieu, c’est tout.
E-60 Eh bien, par exemple, cette femme-ci, croyez-vous en moi, soeur, en tant que serviteur de Dieu? Croyez-vous que je vous ai dit la vérité qui vient de cette Bible? Croyez-vous que Dieu peut me dire quelque chose à votre sujet? Vous croyez cela? Très bien. Vous souffrez d’un mal de gorge. C’est juste. Pas seulement cela, mais vous êtes–vous êtes un prédicateur, pour commencer, une femme prédicateur. Et puis, vous priez pour quelqu’un, un de vos amis intimes qui souffre du cancer. C’est AINSI DIT LE SEIGNEUR. Oui, oui. Partez maintenant, croyez en Lui.
Notre Père céleste, je Te prie de rétablir cette femme, au Nom de Jésus. Amen.
E-61 Approchez, chère soeur. Eh bien, les gens sont en train de prier pour vous là-bas. Tout le monde donc.
Seigneur, je Te prie de la guérir et de la rétablir, au Nom de Jésus. Amen. Approchez, parlez-vous anglais? Parlez-vous anglais? Votre dos. C’est juste. Levez la main, si c’est vrai. Levez la main. Partez maintenant, retournez auprès de votre famille. Jésus vous rétablit. Amen. Très bien.
Approchez, croyant. Allez-vous croire pour elle aussi? Très bien. Venez. Notre Père céleste, je Te prie de la rétablir. Accorde-le, Seigneur. Que Ton Esprit et Ta puissance viennent sur elle et la guérissent, au Nom de Jésus. Amen. Que Dieu vous bénisse. Soyez humble...?...
E-62 Notre Père céleste, je prie pour cet homme. Je m’appuie contre lui, en tant que mon frère. Je prie que le Saint-Esprit, qui est ici en ce moment, l’oigne aussi de foi afin qu’il croie, alors que l’église est en prière, au Nom de Jésus. Amen.
Approchez, soeur. Croyez-vous? Seigneur Jésus, je prie avec cette église du Dieu vivant, pour notre soeur, afin que Tu la guérisses et que Tu la rétablisses. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur.
Approchez, chère soeur. Notre Père céleste, alors que j’impose les mains à notre soeur que voici, au Nom de Jésus, puisse-t-elle être rétablie. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur. Le petit ami. Croyez-vous qu’il se rétablira? Père céleste, maudit soit le démon qui a frappé cet enfant. Que cet enfant soit en bonne santé, au Nom de Jésus. Amen. Ne doutez pas de cela. Ça ira très bien. Que Dieu vous bénisse, mon frère.
E-63 Bienveillant Père céleste, je leur impose les mains. Au Nom de Jésus, que Ton Esprit vienne sur eux et les rétablisse, au Nom de Jésus. Amen. Ne doutez pas.
Que le Seigneur bénisse notre frère que voici, et qu’il puisse obtenir ce que son coeur désire; je prie au Nom de Jésus. Amen.
Maintenant, que tout le monde soit révérencieux et en prière. Soyez simplement en prière avec moi, pendant que je prie pour les gens. Priez avec moi. Allez-vous le faire? Que tout le monde soit en prière. Maintenant, que le Seigneur soit béni.
E-64 Combien se rappellent lorsque je prenais les gens par la main? Vous en souvenez-vous? Croyez-vous que ça agit toujours?
Je ne connais pas cette dame, est-ce juste? Nous ne nous connaissons pas. Posez votre main sur la mienne. Voilà. Viens ici, fiston. Non–non. Merci. Viens ici, Billy. Je sais ce que c’est...?.. cela provoque une vibration de votre part. Passe-moi ta main. Je veux que vous regardiez ici. Voilà mon fils. Il n’a rien. Voyez-vous? Ma main n’est-elle pas tout aussi normale que cette main? Très bien. Ça va, Billy.
Maintenant, je veux que vous posiez votre main là-dessus. Maintenant, quelle différence! Voyez-vous, ce gonflement et ces petites choses blanches qui la parcourent. Ce sont des vibrations. Maintenant, regardez ici, je pose cette autre main dessus. Ça ne se trouve pas là maintenant. Il n’y a pas d’enflure ni rien. Maintenant, changez de main. Eh bien, ça y est! Maintenant, vous êtes tout autant un homme dans cette main-ci que vous l’êtes dans cette main-là. Mais, voyez-vous? Tous ces gens ici dans l’auditoire se souviennent que lorsque la mission me fut donnée par un Ange, il y a quatorze ans, Il avait dit: «Tu demanderas aux gens de te donner leur main droite. C’est pour attester qu’ils croient que tu as été envoyé.» Ma main gauche vers eux, et ma main droite vers Dieu.
E-65 Maintenant, posez votre main ici dessus et observez quelque chose. Maintenant, voilà la chose. Voyez, ça enfle, ça gonfle, voyez ici ma manche. Eh bien, c’est comme si j’ai tenu quelque chose qui bouge. Eh bien, voici ce que c’est. Je–je ne sais pas à cet instant... Maintenant, regardez simplement ici. Maladie de reins. C’est juste. Oui, oui. Voyez-vous? Maintenant–maintenant c’est par... Eh bien, c’est ce don. Maintenant, observez. Eh bien, levez-vous simplement et priez plutôt le Souverain Sacrificateur pour quelqu’un, pour l’une ou l’autre chose. Oui, vous priez pour quelqu’un. Il a des ulcères. C’est juste. Voyez-vous? C’est là le discernement. Croyez maintenant. Au Nom du Seigneur Jésus, qu’il soit guéri.
Notre Père céleste, je prie qu’elle soit guérie, au Nom de Jésus. Amen.
E-66 Approchez, soeur. Père céleste, je Te prie de la rétablir, au Nom de Jésus. Amen.
Approchez, frère, soyez prêt à vous débarrasser de ceci et de cette vieille canne. Seigneur, je Te prie de l’aider. Vous devez... S’il est vivant. Je prie que l’esprit du mal et de la maladie le quitte, au Nom de Jésus. Amen. Que Dieu vous bénisse, frère.
Approchez. Notre Père céleste, je Te prie pour cette femme afin que Tu la rétablisses. Que Ton Saint-Esprit soit sur elle et la rétablisse, au Nom de Jésus. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur.
E-67 Père céleste, je prie pour notre soeur, alors que cette église puissante et glorieuse du Dieu vivant est en prière ce soir. Des centaines de prière montent vers Toi, maintenant même, en faveur de ces gens. Tu ne peux pas les rejeter, Seigneur. Je Te prie de la guérir, au Nom de Jésus. Amen. Très bien.
Croyez-vous? Qu’était-ce? Quelqu’un... Cette petite fille est-elle ici pour qu’on prie pour elle? Notre Père céleste, que Ton Esprit, Ta bonté ainsi que Ta miséricorde soient sur cette...?... Elle doit être guérie au Nom de Jésus. Je Te prie, Père, d’accorder cela pour Ta gloire...?... deux soeurs que voici, Seigneur...?... Au Nom du Seigneur Jésus, que Ton Esprit et Ta miséricorde soient sur elle...?...
E-68 Dieu notre Père, je prie pour cette femme qui pouvait se tenir sur l’estrade. Je Te prie de la guérir et de la rétablir. Au Nom de Ton Fils Jésus, car toute cette grande église rachetée de Dieu est en prière ici. Que l’affliction quitte notre soeur et qu’elle soit guérie, au Nom de Jésus. Amen. Que Dieu vous bénisse. Levez simplement votre...
Ô Dieu, bénis ce petit garçon. J’implore la grâce afin que Tu le guérisses. Accorde qu’il soit guéri, Seigneur, au Nom du Seigneur Jésus. Amen.
E-69 Regardez par ici, soeur. Croyez-vous? Parlez-vous espagnol? Oui oui, oui oui. Croyez-vous que l’atrophie de ces muscles et autre vont guérir, et qu’ensuite vous allez recouvrer la santé? Dernièrement, vous cherchiez Dieu, n’est-ce pas, pour une marche plus intime?...?... Si vous croyez de tout votre coeur, cette malédiction vous quittera. Je maudis ce démon qui a fait ceci à cette petite fille. Au Nom de Jésus-Christ... Seigneur, Tu as dit: «Si tu dis à cette montagne: ‘Ôte-toi’, et si tu ne doutes pas, mais crois que ce que tu as dit arrivera, tu le verras s’accomplir.» Je maudis l’ennemi qui a mis cela sur cette petite fille et qui l’a rendu ainsi. Que sa guérison commence dès cette même heure, et qu’elle soit en bonne santé. Vous doutez...?... Croyez cela; elle se rétablira. Que Dieu vous bénisse.
Croyez-vous? Très révérencieux. Voyez-vous? Très bien. Etes-vous la personne suivante? Croyez-vous que je suis Son serviteur? Si je–si je pouvais vous guérir, je le ferais. Je ne peux pas vous guérir, mais Dieu peut vous guérir, car Il est Dieu. Mais si–si le Seigneur me révèle votre problème, allez-vous alors... vous saurez alors que je ne vous connais pas. Et si je ne vous connais pas, et que le Seigneur révèle la chose, cela montrera qu’Il est présent. Maintenant, cela dépend de la foi que vous avez pour croire pour votre guérison. 70 Quelque chose est arrivé dans l’auditoire, juste un instant. C’est perdu quelque part. Il s’agit de quelqu’un juste ici quelque part dans cette partie-ci. J’ai vu... Je suis en train de suivre une Lumière. Combien En ont vu la photo? La Colonne de Feu. On a cela ici. Voyez-vous? Elle est partie d’ici et Elle est allée dans l’auditoire, juste là quelque part. Voyez-vous? Maintenant, juste un instant. Le véri-...
E-70 Maintenant, ne doutez pas, vous qui êtes avec la petite fille. Voyez-vous? La petite fille que vous avez là. Comprenez-vous l’anglais? Très bien. Croyez. La malédiction va la quitter.
Si Dieu me révèle votre problème, croirez-vous que je suis Son prophète, ou plutôt Son–Son serviteur? Croirez-vous? Vous...?... C’est bien. Je pense que vous êtes une personne charmante. Vous souffrez du foie, en premier lieu. Et cela a été provoqué par une chute que vous avez connue. Et puis, vous avez mal à l’épaule, au dos, et les petits muscles des poumons, par ici, qui se sont déchirés à la suite d’un accident d’auto. C’est juste, n’est-ce pas? C’est exact. Madame Hawk, vous pouvez rentrer chez vous. Jésus-Christ vous rétablit. Amen. Et que Dieu vous bénisse. Eh bien, ne vous inquiétez pas, Il savait qui Simon Pierre était. Voyez-vous? Il connaît toutes choses. Croyez-vous cela?
E-71 Croyez-vous, soeur? Notre Père céleste, je Te prie de la guérir et de la rétablir, au Nom de Jésus. Amen.
Croyez-vous pour le petit garçon? Notre Père céleste, je Te prie de guérir cet enfant. Accorde-le, Seigneur. Que Ta miséricorde vienne sur lui et que la malédiction du démon soit ôtée, au Nom de Jésus. Amen. Croyez de tout votre coeur.
Très bien. Ted, je te connais. Tu veux te débarrasser de cet asthme. Très bien, si tel est le cas, viens ici et prions. Je ne savais pas que tu souffrais de cela. Mais... Notre Père céleste, cet homme a été bon envers moi; c’est mon frère, qui a suivi les réunions partout. Je Te prie de l’aider maintenant, et maudit soit le démon qui a fait ceci à mon frère. Que cela disparaisse de lui ce soir, et que cela ne le dérange plus jamais, au Nom de Jésus. Amen. Que Dieu te bénisse.
E-72 Notre Père céleste, je prie pour notre soeur afin que Tu la guérisses. Que par la prière de cette église, cette grande église rachetée qui se trouve ici en grand nombre ce soir, Dieu la guérisse et la rétablisse. Amen.
Approchez, ma soeur. Ce frère-ci est un... ou est-ce vous deux? Faites-le monter. Notre... céleste, ô Dieu, sois miséricordieux envers notre frère et envers notre soeur, et que la puissance du Dieu Tout-Puissant vienne sur eux et les rétablisse. Que ceci soit l’heure de leur délivrance, au Nom de Jésus-Christ. Amen. Très simple, mais très puissant. Amen. Que Dieu vous bénisse.
Approchez, monsieur. Depuis combien de temps le dos vous dérange-t-il? Mais vous croyez que ça va se terminer maintenant, n’est-ce pas? Au Nom de Jésus-Christ, que cela s’en aille, ô Père. Amen. Que Dieu vous bénisse, monsieur. Partez, en croyant.
E-73 Notre Père céleste, je Te prie de guérir notre frère et de le rétablir. Qu’il s’en aille et qu’il soit en bonne santé à partir de ce soir, alors que cette grande église de Dieu prie pour lui. Amen. Que Dieu vous bénisse, frère.
Vous deux? Notre Père céleste, alors que cette jeune dame se tient ici, affligée par l’ennemi, que la puissance du Dieu Tout-Puissant soit sur elle. Qu’elle soit guérie au Nom de Jésus. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur. Partez, en croyant; ne doutez pas.
E-74 Si seulement vous ne doutez pas. Voyez-vous? Maintenant, vous pouvez passer trois, quatre ou cinq, juste en priant pour eux, et leur Père céleste sait que chacun d’eux qui vient saisira simplement la chose; voilà la chose. Ce sera révélé. Vous en êtes certain, n’est-ce pas?
Tenez. Vous. Croyez-vous que je suis Son serviteur? Je ne vous connais pas. Dieu vous connaît. Croyez-vous qu’Il peut me révéler quelque chose à votre sujet? Cela pourrait-il vous aider, si je–si je vous disais quelle est votre maladie? Votre maladie se situe dans la gorge. C’est juste. Croyez-vous que Dieu peut me dire de quel genre de maladie il s’agit? Il s’agit d’un kyste à la gorge. Est-ce juste? Croyez-vous que Dieu sait qui vous êtes? Il le sait. Madame Brown, maintenant vous pouvez rentrer chez vous et être en bonne santé, au Nom de Jésus.
Ayez simplement la foi, c’est tout. Voyez-vous? Croyez tout simplement. Voyez-vous cela? Maintenant, regardez ici. Voyez-vous, combien c’est différent?
E-75 Père céleste, je Te prie de guérir notre soeur et de la rétablir, au Nom de Jésus. Amen.
Notre Père céleste, guéris notre frère et rétablis-le, au Nom de Jésus.
Notre Père céleste, j’impose les mains à mon frère et Te demande de le guérir au Nom de Jésus. Accorde-le, Seigneur.
Bonsoir, soeur! Eh bien, vous devez avoir la foi maintenant; en effet, cette arthrite empire. Mais si vous croyez de tout votre coeur, Dieu vous rétablira. Croyez-vous cela? Notre Père céleste, je Te prie de l’aider et de la rétablir. Au Nom de Jésus-Christ, qu’elle soit guérie. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur.
Approchez, en croyant. Ô Dieu, il lui faut une transfusion sanguine ce soir. Ôte ce sucre. Je Te prie de l’aider ce soir, et qu’elle soit guérie, au Nom de Jésus. Amen. Que Dieu vous bénisse, soeur. Ne doutez pas.
E-76 Frère Williams, je vous connais. Que Dieu soit miséricordieux, Frère Williams. Notre Père céleste, ce précieux homme a été un–un très cher frère pour moi. Et je Te prie de l’aider ce soir, Seigneur. Que Ton Esprit soit sur lui. Et que cette peur qu’il éprouve quitte son esprit. Puisse-t-il s’en aller et être en bonne santé, alors que je demande les bénédictions sur lui et maudis le démon qui lui donne cette peur, au Nom de Jésus. Amen. Que Dieu vous bénisse, Frère Williams.
Père céleste, je prie pour notre soeur afin que Tu la guérisses et que Tu la rétablisses, au Nom de Jésus, je prie. Amen. Ayez foi en Dieu.
E-77 Très bien, monsieur. Croyez-vous? De tout votre coeur? Votre vue. Je vous ai vu quelque part. Où est frère Sharrit? Est-ce que John Sharrit est ici? Voici l’homme que j’ai vu en vision aujourd’hui, quand j’étais dans votre voiture. Voici cet homme. Vous êtes un ministre venant de Missouri. Vous êtes devenu aveugle à cause du diabète sucré. C’est juste. Je vous ai vu aujourd’hui, monsieur, à l’avant de la voiture de frère Sharrit, quand nous roulions. Un homme, un ministre, et quelque chose m’a été dit à votre sujet. C’est juste. Maintenant, prions pour notre frère.
Notre Père céleste, je Te prie de rétablir cet homme. Que la puissance du Dieu Tout-Puissant maudisse ce démon qui l’a rendu aveugle. Qu’il soit rétabli dès ce soir. Qu’il recouvre sa vue et qu’il voie, au Nom de Jésus-Christ. Amen.
Très bien, mon frère, croyez-vous? Le diabète dont vous souffrez, c’est ce qui provoque cela–cela, l’autrefois que vous aviez le diabète, on a prié pour vous, vous étiez guéri, et cela est revenu sur vous, et cela a affecté vos yeux. Croyez-vous de tout votre coeur? Cela s’en ira de nouveau. Partez, voyez et prêchez l’Evangile, au Nom du Seigneur Jésus.
E-78 Croyez-vous de tout votre coeur? Allez-vous croire? Y aurait-il un pécheur ici qui ne connaît pas Dieu, et qui aimerait monter ici pour qu’on prie pour lui maintenant? Un pécheur qui ne connaît pas Dieu?
Combien de gens malades y a-t-il ici qui ne sont pas encore venus à l’estrade, combien... Et croyez-vous que Jésus-Christ, le Fils de Dieu, est ici? Oh! bien sûr qu’Il est ici. Voulez-vous être guéris maintenant? Voulez-vous...
Voyez-vous maintenant? Il marche tout seul. Quand je l’ai vu dans la vis-... Regardez-le, allant par là, un homme aveugle qui marche et voit. Disons: «Dieu soit loué!» C’est très bien. Il a recouvré la vue. Un diabétique! Béni soit le Nom du Seigneur. Et voilà! Maintenant... Amen. Il s’en va, serrant la main aux gens. Que c’est merveilleux!
E-79 Maintenant, croyez-vous que je vous dis la vérité au sujet de Jésus? Eh bien, voici Ses propres Paroles: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: s’ils imposent les mains aux malades, les malades seront guéris.»
Imposez-vous les mains les uns aux autres. Partout dans la salle, partout, maintenant même, pendant que Sa Présence est ici. Là dans l’auditoire, partout au balcon, et partout. Cette soeur-ci...
Imposez-vous les mains les uns aux autres. Si Dieu peut faire voir un aveugle, si Dieu connaît les secrets des coeurs, à combien plus forte raison connaît-Il votre état, alors que vous êtes ici. Imposez-vous les mains. Ne priez pas pour vous-même. Priez pour celui à qui vous avez imposé les mains.
E-80 Notre Père céleste, que le Saint-Esprit vienne alors qu’on est dans la Présence de Jésus-Christ, le Tout-Puissant. Oh! Satan, tu es vaincu. Jésus-Christ te réprime. Sors de ces gens, toi, l’ennemi de la race humaine. Que le Dieu du Ciel guérisse tout le monde, au Nom de Jésus.
Louez-Le. Gardez vos mains aux... Si vous croyez que vous êtes guéris, levez-vous. Peu importe combien vous êtes infirme. Tenez-vous debout. Croyez en Lui. Prenez-Le au mot. Levez-vous partout. Croyez que Jésus-Christ vous a rétabli. Que tout le monde accepte sa guérison et se tienne debout. Maintenant, levez les mains vers Lui. Dites: «Merci, Jésus. Merci, Jésus. Gloire au Seigneur Dieu, le Grand Jéhovah Dieu, pour Sa bonté.»
Je remets le service au pasteur...?... maine. Que le Dieu du Ciel guérisse tout le monde, au Nom de Jésus.
Louez-Le. Gardez vos mains aux... Si vous croyez que vous êtes guéris, levez-vous. Peu importe combien vous êtes infirme. Tenez-vous debout. Croyez en Lui. Prenez-Le au mot. Levez-vous partout. Croyez que Jésus-Christ vous a rétabli. Que tout le monde accepte sa guérison et se tienne debout. Maintenant, levez les mains vers Lui. Dites: «Merci, Jésus. Merci, Jésus. Gloire au Seigneur Dieu, le Grand Jéhovah Dieu, pour Sa bonté.»
Je remets le service au pasteur...?...

En haut