Il Y A Ici Plus Que Salomon

Date: 57-0228 | La durée est de: 1 heure et 17 minutes | La traduction: Shp
doc pdf
Voir le textes français et anglais simultanement Voir le texte anglais seulement

1          Ô Dieu, Créateur des cieux et de la terre, nous voulons Te remercier ce soir pour les bénédictions que nous avons reçues de Ta part, pour nous avoir accordé les richesses de Ton Royaume. Et nous sommes indignes de toutes les bénédictions que Tu nous as accordées, mais nous nous inclinons humblement pour T’en remercier. Et nous Te prions ce soir de continuer de déverser Tes bénédictions sur nous. Viens à nous ce soir à travers la Parole, et vivifie de nouveau la Parole dans nos coeurs et dans nos êtres. Pardonne-nous nos péchés et nos transgressions. Et aide-nous ce soir à gagner des âmes pour Ton Royaume. Car nous le demandons au Nom de Jésus-Christ. Amen. Vous pouvez vous asseoir.

2          C’est toujours agréable de venir dans la maison du Seigneur, particulièrement ici, avec ce merveilleux esprit qui agit parmi nous. Et maintenant, hier soir je vous ai gardés un peu longtemps, mais ce soir je vais essayer de me dépêcher.

            Nous avons bien quelques soirées et... devant nous. Demain soir, vendredi, samedi, dimanche, dimanche soir, nous serons ici. Le lundi est un jour férié. Je vais au Mexique le lundi. Je serai de retour mardi, à temps pour le service de mardi, jusqu’à dimanche prochain. Ensuite nous partirons de là, chez les Espagnols, dans la vallée de San Fernando, nous irons à Oakland, au Civic Auditorium, puis nous retournerons dans le Kansas, nous irons au Canada, puis nous reviendrons pour aller à Indianapolis, à Chicago, et ainsi de suite. Nous sommes donc déjà pris pratiquement pour toute l’année ... Priez donc pour nous.

3          Et maintenant, alors que nous tenons ce service ce soir, nous aimerions lire un passage de la Parole de Dieu, qui se trouve dans l’Evangile de saint Matthieu, au chapitre 12, le verset 42. Suivez attentivement maintenant la lecture de la Parole.

La reine du Midi se lèvera, au jour du jugement, avec cette génération et la condamnera, parce qu’elle vint des extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon, et voici, il y a ici plus que Salomon.

            Puisse le Seigneur ajouter Ses bénédictions à la lecture de Sa Parole.

            Nous avons consacré les quelques prochaines soirées à la prière pour les malades. Et nous croyons que Dieu continuera d’agir et de guérir ceux qui sont malades et affligés.

4          Et maintenant, avant même que nous puissions aborder n’importe quel sujet, cela doit venir de la Parole éternelle de Dieu. Or, la guérison est un acte de foi. Et la foi ne peut pas, ne peut pas reposer sur le sable mouvant des théologies humaines, mais elle ne peut reposer que sur le Rocher inébranlable de la Parole éternelle de Dieu. Par conséquent, la foi vient de ce qu’on entend, et de ce qu’on entend la Parole de Dieu.

5          Et la guérison divine n’est pas quelque chose qui est juste un, oh! un mât totémique ou un tour de passe-passe. C’est la vérité divine écrite dans la Parole de Dieu, confirmée par le Saint-Esprit. Et cela ne se limite pas à une certaine dénomination, à un groupe de gens, à un credo, à une race. C’est pour quiconque veut, tout autant que le salut. C’est le–le produit d’une oeuvre achevée que nous recevons par la foi dans les souffrances que Christ a endurées à notre place et dans la résurrection triomphale du Seigneur Jésus.

            De nos jours, tant de choses ont été dites au sujet de la guérison, et cela a été abordé de différentes manières. Et il semble y avoir tellement de confusion au sujet de la guérison. Comme j’ai essayé hier soir de tout mon coeur de faire comprendre cela, il n’existe aucune autre guérison à part la guérison divine. Dieu seul opère la guérison.

6          Eh bien, nous admirons certainement tout ce que la science nous a donné, mais la science ne guérit pas. La science assiste le corps. C’est Dieu qui opère la guérison. La science peut remettre votre bras en place. La science peut extraire une dent. La science peut faire l’ablation de l’appendice ou enlever une tumeur, mais jamais la science ne peut produire une nouvelle création. Seul Dieu peut créer. Et c’est Dieu qui a guéri chaque personne qui ait jamais été guérie. Peu importe à quel hôpital, ou à quel cabinet médical, à quelle clinique la personne est allée, c’est Dieu qui a opéré la guérison. Dieu ne partage Sa gloire avec personne. Il a dit qu’Il ne le fera jamais. Et Il a dit: «Je suis l’Eternel qui guérit toutes tes maladies.» Nous réalisons donc que bien des choses ont été accomplies par le travail de l’hôpital, et par ce que le Seigneur a envoyé nos médecins et la science faire. Et nous en sommes contents et reconnaissants.

7          Eh bien, nous voyons que beaucoup parmi les médecins et la science... les hommes de science ne croient pas en Dieu. Et nous voyons la même chose chez les prédicateurs, pratiquement, je crois, j’ai vu plus de prédicateurs qui ne croient pas à la guérison que je n’ai vu de médecins. Eh bien, on s’en rend bien compte après un voyage à travers le monde. C’est bien dommage, mais on en trouve.

8          Eh bien, nous remarquons, en considérant le domaine médical... Eh bien, le médecin dit que le... Eh bien, pas dans tous les cas, à aucun moment... Mais souvent le médecin dira: «Le chirurgien s’est trompé. La personne n’a pas besoin d’une opération.»

            Le chirurgien dira: «Il n’a pas besoin de pilules dorées. Il vous faut une opération.» Le... Tous les deux diront que le chiropraticien est fou. Et le chiropraticien dira la même chose de l’ostéopathe. Et l’un dira cela de l’autre, et souvent ils n’acceptent pas que le prédicateur prie pour les malades.

            Mais je suis arrivé à cette conclusion: lorsque vous voyez de telles attitudes, c’est que le motif qui est derrière cela est faux. Nous devons reconnaître que bien des vies ont été épargnées et aidées par les opérations, beaucoup ont été aidés par les médicaments, beaucoup ont été aidés par la chiropractie, beaucoup ont été aidés par l’ostéopathie et beaucoup ont été guéris par la prière. Ainsi, s’il y avait derrière cela des motifs corrects, nous nous unirions et nous irions de l’avant, pour essayer d’aider nos amis qui souffrent, l’humanité qui souffre, le prédicateur, le médecin, le chiropraticien, l’ostéopathe, tous ensemble.

9          Mais lorsque vous voyez des hommes critiquer les autres au moment où il est prouvé que cet homme accomplit une bonne oeuvre, alors il y a là un motif égoïste derrière la chose. C’est soit pour l’argent, ou la popularité, ou quelque chose d’autre. Dieu veut que nous travaillions tous la main dans la main, pour essayer de rendre ce voyage de la vie un peu plus agréable tandis que nous le poursuivons. Mais, oh! il semble en ce jour et en cette heure qu’il y a tant de choses que l’on considère comme ça sous un faux jour. Et non seulement en ce jour-ci, mais nous voyons qu’il en était de même dans d’autres jours passés.

10        Dans Matthieu chapitre 10, nous lisons dans la Bible que Dieu a envoyé Ses douze apôtres, et Il leur a donné le pouvoir de guérir les malades, de purifier les lépreux, de ressusciter les morts, de chasser les démons; et de le faire gratuitement. De même que vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. Or, nous voyons que ces disciples, quelque temps après...

11        A propos, un homme m’a dit il n’y a pas longtemps, il a dit: «Frère Branham, vous avez raison en partie.» Il a dit: «Dieu n’avait donné ce pouvoir-là qu’aux disciples.»

            J’ai dit: «Je peux vous montrer dans la Bible là où Dieu a donné la puissance à l’Eglise. Alors vous, donnez-moi le verset et le passage de la Bible où Il a retiré ce pouvoir à l’Eglise.» Dieu ne donne jamais une chose pour ensuite la retirer. Il ne peut pas faire cela et être Dieu. Lorsque Dieu donne une chose c’est pour toujours et pour l’éternité. Dieu est infini et connaît parfaitement chaque chose.

12        Nous voyons ces douze apôtres (environ dix jours après que Dieu leur a donné le pouvoir pour guérir les malades, chasser les démons et ressusciter les morts), oh! il suffit de regarder là et nous nous rendrons compte que ces hommes avaient complètement été tenus en échec par un cas d’épilepsie. Jésus est descendu de la montagne, et Il les a trouvés là avec un garçon qui souffrait de l’épilepsie, et ils n’arrivaient pas à chasser cet esprit. Oh! Peut-être qu’ils criaient et glorifiaient le Seigneur, et–et tapaient du pied et l’oignaient d’huile, ou que sais-je encore. Mais ils n’arrivaient pas à le chasser. Et lorsque Jésus est venu sur la scène, le père de l’enfant a couru vers Jésus et a dit: «Seigneur, j’ai amené mon fils à Tes disciples, et ils n’ont pas pu le guérir. Mais si Tu peux, viens à notre secours.»

            Alors, quand ce garçon a été amené dans la Présence du Seigneur Jésus, il a fait la crise la plus violente qu’il eût jamais eue et il est resté étendu comme mort, au point que beaucoup ont dit qu’il était mort. Mais Jésus a dit: «Relevez-le; cela l’a quitté.» Et le garçon était guéri.

13        Maintenant, remarquez. Après, les disciples s’approchèrent de Jésus quand ils furent seuls, en privé, et ils ont demandé: «Pourquoi n’avons-nous pas pu le chasser? Il y a dix jours Tu nous as donné ce pouvoir. L’as-Tu retiré?» Jésus ne leur a jamais dit qu’Il avait retiré Son pouvoir. Il ne leur a jamais dit non plus qu’ils n’avaient pas le pouvoir de faire cela. Il a dit: «C’est à cause de votre incrédulité, non pas par manque de puissance, mais par manque de foi pour utiliser la puissance que vous avez.»

            Et c’est là le problème de l’église et des gens ce soir. Ce n’est pas un manque de pouvoir. Eh bien, vous les enfants de Dieu qui êtes nés de nouveau, vous avez le pouvoir de déplacer les montagnes. Vous avez la puissance, mais vous manquez la foi et... pour faire agir la puissance que Dieu vous a donnée.

14        Remarquez, et maintenant, combien les gens peuvent être mesquins! Ces disciples, comme les autres hommes, deux ou trois jours plus tard, ils ont vu un homme qui chassait les démons, et il faisait le travail; il faisait du bon travail. Et les disciples l’ont vu, et tout comme les hommes de nos jours, ils ont dit: «Viens adhérer à notre dénomination. Viens te joindre à nous, parce que tu ne peux pas faire ceci à moins d’être avec nous.» Mais ils étaient arrivés un peu trop tard. Dieu avait déjà prouvé qu’il faisait la chose. Il avait entendu Jésus dire: «Quiconque veut, qu’il vienne.»

            Ils étaient jaloux parce que cet homme faisait le travail, tandis qu’eux, ils n’y arrivaient pas.

15        Et c’est ce qu’il en est aujourd’hui. Parfois ceux qui deviennent jaloux, ce sont les hommes qui ont beaucoup de prestige, qui, à cause des différentes barrières dénominationnelles ou du prestige social, ont peur de reconnaître la chose en public et de dire à leur église que le Saint-Esprit vit aujourd’hui pour faire intercession, et qu’Il guérit nos maladies, aujourd’hui comme Il l’a fait autrefois. Et c’est de la jalousie mesquine, parce que cela n’est pas dans leur dénomination, ni dans leurs rangs sociaux. Mais Dieu peut traiter avec n’importe quel rang avec lequel Il désire traiter. C’est Sa volonté souveraine. Oh! Combien parfois nous pouvons nous montrer mesquins dans ces choses! Et cela fait tout simplement obstacle au véritable croyant.

16        Maintenant, nous savons que Dieu a toujours eu un moyen pour aider Son peuple. Dans le passage de l’Ecriture de notre leçon de ce soir... Considérons cela juste quelques minutes: Matthieu 12, verset 42. Nous voyons que Jésus venait de faire une discussion, parce qu’un esprit de surdité et de mutité était sorti d’une personne. Par Sa grande puissance Il avait été capable de discerner les pensées des gens, et les pharisiens s’attaquaient à Lui. Ils ne parvenaient pas à comprendre ce glorieux phénomène selon lequel cet Homme, un pauvre Galiléen, pouvait se tenir sous une puissance surnaturelle, et regarder un homme bien en face, et lui dire qui il était, d’où il venait, où il allait; déclarer qu’une certaine chose allait se produire, et cela se produisait exactement tel qu’Il l’avait dit. Ils essayaient de comprendre cela.

17        Et aujourd’hui le monde aussi essaie de comprendre qui est-ce qui produit cette grande trans... dans... transformation qui change les hommes. Et j’aimerais dire ceci: «On ne le comprendra jamais. Je ne comprends pas cela; et vous, vous ne comprenez pas cela, et personne d’autre ne peut comprendre cela. Cela est dans le domaine de Dieu seul. Dieu ne nous a pas demandé de comprendre cela. Il nous a demandé d’y croire. Et si nous comprenions cela, ce ne serait plus un acte de foi. Cela deviendrait une connaissance. Et nous ne sommes pas sauvés ni guéris par la connaissance. Nous sommes sauvés et guéris par la foi, et la foi seule.»

18        Jésus venait de discuter de cela avec eux, et ils n’arrivaient pas à comprendre cette chose glorieuse qu’Il accomplissait. Ainsi, puisqu’ils n’arrivaient pas à comprendre, ils ont simplement taxé cela du diable. Ils ne pouvaient pas accepter cela à cause de leur position sociale. Car tout celui qui acceptait cela était excommunié de l’église et devait être traité comme un hérétique. Et eux, ils ne pouvaient pas accepter cela. Ainsi, comme ils ne pouvaient pas accepter cela, il n’y avait qu’une seule chose qu’ils pouvaient faire, c’était de taxer cela du diable. Et Jésus a dit: «Si Moi, Je chasse les démons par Béelzébul, par qui vos fils les chassent-ils?» Et dans un autre passage, Il a dit: «Si c’est par le doigt de Dieu que Je chasse les démons...»

19        Oh! J’aimerais que vous considériez une chose merveilleuse ici. Lorsque Jésus se met à chasser un démon, celui-ci est si insignifiant pour Lui qu’Il utilise Son doigt pour le chasser. C’est tout ce qu’Il doit utiliser. Oh! Béni soit Son saint Nom! Il utilise juste un doigt pour chasser le plus puissant démon qui peut sortir de l’enfer brûlant. Il le chasse par un seul petit doigt. C’est tout ce qu’Il fait. Mais lorsqu’Il a perdu une brebis qui erre, et qu’Il va pour la ramener, Il la prend et la met sur Ses épaules. La plus forte partie du corps d’un homme, c’est son dos et ses épaules. Et Il utilise Sa plus forte partie, pas Son doigt, mais une brebis perdue, Il la met sur Ses épaules et la ramène avec douceur à la bergerie. Alors que pour un démon Il n’utilise qu’un doigt...

20        Il discutait avec eux. Ils s’étaient attaqués à Lui. Et le monde s’est toujours attaqué aux dons de Dieu. Et Jésus était le plus grand Don de Dieu. Jésus était le Don d’amour que Dieu avait offert à l’Eglise, et l’Eglise est le don d’amour que Dieu a offert à Jésus. Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné... Voyez-vous? «Tous ceux que le Père M’a donnés viendront.» Voyez-vous, c’est une affaire d’amour.

21        Et dans tous les âges Dieu a toujours oeuvré à travers Ses dons, les dons de l’Esprit. Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé aux pères par les prophètes, cependant dans ce dernier jour Il a parlé par Son Fils Jésus-Christ. Maintenant remarquez, Dieu oeuvre dans Ses dons, et lorsque Dieu envoie Ses dons, ces dons tiennent toujours ferme. Ils sont toujours attaqués par le diable, mais ils ne changent pas, parce qu’ils viennent de Dieu. Et toutes les attaques que le diable peut lancer contre eux ne les ébranleront jamais.

22        Oh! Je suis si heureux de savoir cela. Je suis si heureux de savoir que j’ai vécu assez longtemps pour voir cela être amené à une confrontation à maintes reprises. Les dons de Dieu tiennent toujours bon d’une façon parfaite, quelquefois pas aux yeux des gens du monde, mais aux yeux de Ses enfants. Ils n’ont pas été envoyés pour le monde. Ils ont été envoyés pour les enfants.

23        Une femme a touché Son vêtement, et elle a tiré de Lui assez de vertu pour qu’elle soit guérie. Un soldat romain a placé un chiffon sur Son visage, et L’a frappé à la terre, et a dit: «Eh bien, Toi le Voyant, dis-nous qui T’a frappé. Nous croirons en Toi.» Eux, ils n’ont senti aucune vertu.

            Le membre du clergé qui se moquait de Lui a dit: «Si Tu es le Christ, détache simplement Tes mains et descends de la croix. Nous croirons en Toi.»

            Le diable a dit: «Accomplis un miracle ici devant moi. Je vais amener quelqu’un ici. Que je Te voie accomplir quelque chose devant moi, et je croirai que Tu es le Fils de Dieu.»

            Jésus a dit: «Il est écrit: ‘L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute Parole qui sort de la bouche de Dieu.’» Il n’a jamais cherché à répondre aux défis que le diable Lui avait lancés, mais Il a triomphé du diable par la–par l’oeuvre que Dieu faisait à travers Lui. Il a dépouillé Satan et lui a retiré tout droit légal qu’il avait, au calvaire. Satan n’est qu’un bluffeur.

24        Maintenant, Dieu oeuvrant au travers des âges par Ses dons... Nous avons lu ce soir, là où Il parlait à cette génération, et Il a dit: «La reine du Midi vint des extrémités du monde connu d’alors pour voir un don que Dieu avait donné à Salomon.» Il a dit: «En vérité, en vérité, Je vous le dis, il y a ici plus que Salomon.»

25        Et remarquez, pouvez-vous imaginer que dans ce grand âge d’or, lorsque Dieu oeuvrait dans Son Eglise, et que celle-ci croissait, Il a envoyé un don; et le don venait de Dieu. Et très vite l’information commençait à se répandre. Les gens qui traversaient le pays voyaient ce glorieux don de Dieu en action. Voyez-vous combien cela était parfait? Le discernement qu’exerçait Salomon était tout aussi parfait que possible, ce n’était pas Salomon, mais c’était le don de Dieu dans Salomon. Mais c’était un don de Dieu, et alors que les gens commençaient à le remarquer... Il y a quelque chose dans l’oeuvre du Saint-Esprit qui provoque toujours un mouvement. Cela fait ressortir le côté émotionnel chez les gens.

26        Hier soir, lorsque j’ai vu ces gens venir du balcon et de partout, en train de pleurer, se tenir ici autour de l’autel, accepter Christ comme leur Sauveur, je vous assure, il y a quelque chose d’émotionnel lorsque le saint-Esprit se répand sur une assistance de gens, et de voir leurs visages s’illuminer avec une sorte de–de rayonnement tel que ce monde ne peut jamais rien produire de pareil. De voir une petite ménagère portant une petite robe à carreaux, si timide qu’elle n’oserait pas recevoir l’agent d’assurance à la porte, se tenir debout et chanter les louanges de Dieu, ça c’est de l’émotion. Dieu agit dans cela, et cela suscite de l’intérêt. Au bout de quelque temps, quelqu’un dit à quelqu’un d’autre: «Oh! Vous devriez venir voir.» Oh! J’aime cela. «Vous devriez venir voir ce qui se passe.» Il ne fait aucun doute que les dons de Dieu ont toujours produit de l’enthousiasme.

27        Les gens, qui passaient par là et qui voyaient le grand don de Dieu en Salomon opérer, en répandaient la nouvelle d’une personne à une autre. Et loin à des centaines de kilomètres au sud de la Palestine, chez une reine païenne, la reine du–du Midi... Toute personne qui passait par la Palestine passait chez elle et disait: «Oh! Vous devriez voir ce qui se passe.»

28        Ne serait-ce pas merveilleux ce soir si les gens avaient un tel enthousiasme pour les oeuvres de Dieu ce soir? «La foi vient de ce qu’on entend, de ce qu’on entend la Parole de Dieu.» Et les gens passaient par là et lui disaient (ceux qui étaient de passage): «Oh! Reine, vous devriez monter en Palestine. Je vous assure, c’est merveilleux. Leur Dieu leur a donné un don, et il opère dans un homme appelé Salomon. C’est parfait.»

            Bien, comme je l’ai dit, la foi vient de ce qu’on entend. Lorsque vous commencez à entendre ces choses de différentes sources, cela fait que la foi augmente. Alors la reine de Séba a commencé à avoir la foi. Et au bout d’un temps elle s’est décidée d’aller voir elle-même.

29        Eh bien, ça c’est une bonne chose à faire. Ne restez pas sur la touche à critiquer; venez voir par vous-même. Maintenant, réalisez-vous le prix que cette petite femme a dû payer? Elle avait au moins trois mois de voyage à effectuer à dos de chameau. Et ce n’est pas étonnant que Jésus ait dit: «Cette reine-là se lèvera au jour du Jugement et condamnera cette génération. Car il y a ici parmi vous un don plus glorieux que celui de Salomon, et vous le rejetez, disant que c’est Béelzébul. Vous dites que Je suis un diseur de bonne aventure, que Je suis un démon; et un plus grand que Salomon... Et cette petite reine païenne se lèvera au jour du Jugement et condamnera toute cette génération.»

30        Je me demande ce qui serait dit ce soir après que Jésus est mort et ressuscité, et qu’Il a envoyé le Saint-Esprit avec des oeuvres plus glorieuses et plus puissantes, et des oeuvres plus nombreuses que tout ce qui ait jamais été accompli sur terre auparavant. Qu’arrivera-t-il alors aux gens instruits, brillants, intelligents, que nous sommes supposés être?

31        Et cette petite femme, elle devait considérer une chose bien en face. Premièrement, elle était une femme, et une femme riche, et elle avait trois cents miles [482 km] à parcourir, pas à bord d’une Cadillac climatisée, mais à dos de chameau; mais dans son petit coeur elle était déterminée à découvrir si c’était la vérité ou pas.

            Oh! J’aime cela. Elle voulait savoir par elle-même. Si donc vous êtes déterminé à ce point, vous ne laisserez rien d’autre vous faire obstacle. Peu importe de quoi il s’agit, vous serez déterminé à découvrir la chose. Vous ne prêterez nullement attention aux circonstances; vous suivrez la conduite que vous sentez.

32        Et pendant que cette petite dame escortée par cette petite caravane de chameaux et de quelques gardes... Souvenez-vous, les enfants d’Ismaël habitaient le désert en ces jours-là, c’étaient des brigands. Et sa caravane était chargée de dons. Elle a dit: «Si la chose est vraie, je vais mettre tout ce que j’ai à son service.»

            Oh! J’aime cela. Si nous pouvons voir ce soir que la Bible est la Vérité et que Christ est ressuscité d’entre les morts, nous devrions mettre tout ce que nous avons au service de Dieu: chaque talent, chaque heure, tout ce que nous possédons, et ne rien laisser nous faire obstacle, mais continuer jusqu’à ce que nous serons réellement convaincus.

33        Eh bien, elle pouvait se faire dévaliser. Les enfants d’Ismaël pouvaient surgir. Elle avait de l’encens, de l’or, de la myrrhe, de l’argent; les chameaux en étaient chargés. Quelle proie, quelle aubaine pour ces bandits du désert! Et une petite femme impuissante... Mais vous savez quoi? Peu importe ce que semble être l’opposition, si vous êtes décidé à découvrir la vérité, Dieu vous conduira et vous protégera jusqu’à ce que vous atteigniez la chose.

34        Elle était déterminée. Elle avait entendu. «La foi vient de ce qu’on entend, de ce qu’on entend la Parole de Dieu.» Elle a poursuivi son chemin. Et Satan a dit: «Eh bien, tu vas tomber entre les mains des brigands. Tu vas connaître ceci. Il va t’arriver telle chose.» C’est le même démon qui parle aujourd’hui, le même démon. Mais elle était déterminée. Et, souvenez-vous, elle était une femme là dans ce désert pendant trois mois. Elle a effectué un voyage de trois mois à travers le désert à dos de chameau pour tester et voir par elle-même si la chose venait réellement du Dieu des Cieux qui pouvait envoyer des dons.

35        Et parfois, nous restons en arrière dans la petite coquille de notre religion, et nous refusons de traverser la rue pour voir si c’est vrai ou pas. Alors, qu’adviendra-t-il de cette génération au jour du Jugement? Alors que Jésus a dit: «Si vous parlez contre Moi, le Fils de l’homme, si vous Me traitez de démon et de Béelzébul, cela vous sera pardonné, mais quand le Saint-Esprit sera venu, parler contre cela ne vous sera jamais pardonné.» ... Alors quel genre de personne devrions-nous être? Eh bien, nous devons être très respectueux.

36        Et comme nous le voyons, cette petite dame a poursuivi son chemin, car elle était déterminée à découvrir. Et la main de Dieu l’a protégée jusqu’à ce qu’elle est finalement arrivée à destination. Si dans votre coeur vous essayez réellement de découvrir ce qui est juste, Dieu vous conduira à destination. Il vous protégera tout au long du chemin et vous amènera à destination. Et alors que nous la voyons faire décharger ses chameaux devant le palais... Eh bien, elle n’était pas venue pour rester une seule soirée. Elle est venue, elle a dressé ses tentes et son camp, et elle est restée là jusqu’à ce qu’elle a été convaincue. Nous, nous ne pouvons rester que pour une seule soirée, peut-être une heure, même pas jusqu’à la fin de la réunion. Mais elle, elle est venue pour rester jusqu’à ce qu’elle soit convaincue. Et elle a gardé ses dons jusqu’à ce qu’elle s’est rendu compte.

37        Mais remarquez, jour après jour, je peux voir la petite reine pendant qu’elle entrait là dans l’assistance, elle a vu les gens qui venaient devant Salomon, elle a observé ce grand don commencer à opérer. Et de par le grand sérieux avec lequel cela opérait, seul l’Esprit pénétrant de Dieu pouvait accomplir ces choses. Elle a observé cela dans tel cas. Elle a observé cela dans tel cas. Elle a éprouvé cela. Elle a observé cela pendant que différentes personnes venaient, jusqu’à ce qu’au bout d’un moment elle est allée... Lorsqu’elle fut prête à partir, lorsqu’elle fut convaincue, elle a dit: «Tout ce que j’avais entendu était vrai, et c’est au-delà de ce que j’avais déjà entendu. C’est même plus glorieux que ce que j’avais entendu.»

38        Et la Bible dit qu’elle se lèvera dans les derniers jours et condamnera cette génération d’incrédules. Elle vint des extrémités de la terre pour voir un don de Dieu en action.

39        Or, combien de récits de la Bible avons-nous depuis cette époque-là? Combien de générations sont passées? Le Seigneur Jésus est venu et est parti, et le Saint-Esprit est descendu, et cela a continué à travers Luther, Knox, Sankey, Finney, tout du long à travers les âges, et droit jusqu’ici au dénouement de tout, quand chaque nation se tient sur la pointe d’une aiguille, quand les missiles sont dans les cieux, et que les raz-des-marées frappent les rivages. Les gens meurent plus des maladies cardiaques (particulièrement les hommes) que jamais auparavant. La Bible dit: «Les coeurs des hommes défaillent...» La peur, des temps de perplexité, l’angoisse parmi les nations, tous ces grands signes dont Jésus a parlé sont là; et Il a déversé Son Saint-Esprit, et a placé des signes et des prodiges, et des dons dans l’Eglise; et le monde extérieur se tient là en cercle, en train de rire et de se moquer de cela. Quel sera leur sort final? Des religieux...

40        Mais Dieu ne peut pas déverser Son jugement sur un peuple juste et être Lui-même juste. Ils doivent en arriver à ce point. Juste à n’importe quelle heure où Dieu le permettra, lorsque cette dernière personne sera sauvée, et que tout le corps de Jésus sera complet, la Russie pourrait envoyer plus de cent ou deux cents missiles; en l’espace de dix minutes il n’y aura plus rien en vie sur ce continent. C’est juste. Ils n’ont pas besoin de venir par avion. Ils peuvent lancer un missile à partir de Moscou, et le diriger vers Washington et Central Street à Phoenix, en Arizona et le faire atterrir là. Certainement. Ils ne sont pas obligés de sortir de leur jardin de derrière. Et nous en avons que nous pouvons leur envoyer en riposte. Que se passera-t-il lorsque ces choses se produiront? C’est seulement la miséricorde de Dieu, alors qu’Il est en train d’envoyer Son dernier avertissement et Son dernier appel, appelant un peuple des nations à sortir pour porter Son Nom.

41        Frère, nous ne sommes pas ici pour être vu. Nous ne sommes pas non plus ici pour l’argent. Nous ne sommes pas ici pour la renommée du monde. Nous sommes ici pour essayer de faire tout ce qui est en notre pouvoir en tant qu’humain, et avec l’aide de Dieu, pour gagner chaque âme pour Lui aussi vite que possible. Un jour, la dernière personne sera sauvée. Alors cette génération aura à répondre pour ce qu’elle aura fait des glorieux dons de Dieu et tout qui ont été envoyés devant elle. Réfléchissons à ces choses pendant que nous L’invoquons avec nos têtes inclinées.

42        Ô Dieu éternel, le miel n’est pas du tout doux quand nous pensons à la douceur de la communion de notre Seigneur Jésus béni, Lui qui nous a lavés de nos péchés, et nous a présentés comme une vierge pure. Et nous réalisons qu’il n’y a en nous aucune justice qui nous soit propre, par nos propres mérites. Mais nous confessons solennellement que nous sommes des pécheurs qui méritent le châtiment de la séparation éternelle d’avec Sa Présence. Et nous confessons que c’est par Sa miséricorde qu’Il nous a appelés.

43        Et nous voici ce soir, et le grand monde scientifique comme il en était au temps de Noé, combien le monde est devenu savant! La lignée de Caïn, ils ont travaillé en tant que... le cuivre, les métaux, et le bois; et c’étaient de grands artisans. Mais de la lignée de Seth est venue la lignée des gens spirituels, et le message a été apporté juste avant la Venue. Que se passe-t-il avant la Venue? La jonction des temps. Voilà que le Message est donné; des Anges apparaissent; des prophètes sont suscités, Dieu donne des avertissements. Ô Dieu, que les gens voient l’Ecriture sur la muraille. Le temps est proche.

44        Et pour ces gens qui sont ici ce soir, qui confessent leur foi en Toi, qui croient que Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant, qui est mort, qui a été enseveli et qui est ressuscité pour notre justification, et qui a envoyé le Saint-Esprit ce soir afin d’accomplir la Parole qu’Il a promise, «Vous ferez aussi les oeuvres que Je fais. Vous en ferez davantage, car Je m’en vais au Père. Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus; mais vous, vous Me verrez, car Je serai avec vous, même en vous jusqu’à la fin du monde».

45        Et nous Te voyons venir sur scène après la prédication de la Parole. Tu es tellement aimable que, après la prédication de la Parole, Tu te lèves encore parmi Ton peuple et montres au monde extérieur que Tu es vivant. Ils n’ont aucune excuse, Seigneur. Et nous prions pour l’amour de l’Evangile et pour l’amour de la Parole, afin que cela s’accomplisse, que Tu te lèves au milieu de nous ce soir après la prédication de la Parole et confirmes la Parole, qui montre que Tu es le Seigneur Jésus qui est vivant, et afin que Tu parles aux coeurs qui sont ici ce soir, que Tu guérisses les malades et les affligés, que Tu accomplisses ici parmi nous les mêmes oeuvres que Tu avais accomplies lorsque Tu marchais parmi nous dans un corps physique, il y a bien des années. Accorde-le, Seigneur. Car nous le demandons au Nom de Christ. Amen.

46        Maintenant, si le Saint-Esprit, par un don divin, venait ce soir et faisait les oeuvres que Jésus a faites lorsqu’Il était ici sur terre, combien se réjouiraient de Le voir, et aimeraient Le voir, et L’accepteraient? Ma prière est que le Seigneur vous bénisse.

            J’aimerais juste faire cette déclaration. Y a-t-il ici ce soir un pécheur ou un rétrograde, qui voudrait dire: «Monsieur Branham, si je peux voir le Seigneur Jésus accomplir parmi Son peuple ce soir les mêmes choses qu’Il a accomplies lorsqu’Il était ici sur terre, je serai un croyant et je Lui abandonnerai ma vie.»? Voulez-vous lever la main, quelque part dans la salle? Que Dieu vous bénisse. Quelqu’un d’autre? Très bien. Y a-t-il quelqu’un de ce côté au balcon? Dites: «Si le Seigneur Jésus fait exactement ce qu’Il a fait dans les jours d’autrefois, je croirai en Lui.»

47        Combien ici sont nés de nouveau et ont le Saint-Esprit? Levez la main, partout ici. Eh bien, je pense que c’est presque à cent pour cent, ils sont tous des chrétiens. Très bien, nous allons appeler une ligne de prière et prier. Combien ici n’ont jamais assisté à une de mes réunions, voyons voir, à une de mes réunions auparavant? Il y en a un bon nombre. Très bien. Mes chers amis qui êtes des nouveaux venus, vous êtes venus, j’en suis sûr, pour tout ce que vous pourrez obtenir de bon, et pour tout ce que vous pourrez obtenir pour votre âme, je prie que Dieu vous nourrisse de Sa manne.

48        Eh bien, je ne peux pas guérir les gens. N’importe qui sait cela. Je ne prétends pas le faire. Et personne d’autre à part Dieu ne peut guérir. Vous pouvez aller et attraper la pneumonie. Vous irez chez le médecin, et il vous donnera de la pénicilline, et il vous placera sous une tente à oxygène. Il mettra un autre homme à côté de vous, et l’un de vous mourra et l’autre vivra. Voyez-vous? Ce n’est pas le fait de faire ceci ou cela qui décide de la chose. C’est Dieu qui décide de cela. C’est Dieu qui tient votre vie dans Sa main.

49        Lorsque Jésus était ici, Il ne prétendait pas être un Guérisseur. Et si Jésus ne pouvait pas prétendre être un Guérisseur, à combien plus forte raison moi, un pécheur sauvé par grâce! Comment pourrais-je être un guérisseur, ou n’importe quel autre homme? Il a dit: «Je ne fais rien... Ce n’est pas Moi qui fais les oeuvres; c’est Mon Père qui habite en Moi. Il Me montre d’abord quoi faire, et Je fais ce qu’Il Me montre de faire.» Jean 5.19. Maintenant, s’Il fait cela ce soir, c’est une confirmation qu’Il est vivant et qu’Il est ici parmi nous. Nous croirons en Lui.

50        Et maintenant, certains viendront sur l’estrade. Je n’en prends pas beaucoup. Cela m’affaiblit tellement. Les frères sont ici pour surveiller. Et nous avons eu–avons tenu plusieurs réunions, nous en avons encore beaucoup devant nous, le Seigneur voulant. Mais si Christ fait tout simplement ces choses qu’Il avait faites, juste une fois, c’est suffisant... Cela règle la question.

51        Eh bien, hier soir, je crois, j’avais des cartes de prière... Nous avons appelé de 1 à 50; et certains se sont tenus debout; certains n’étaient pas là. Ce soir, nous appelons à partir de... Je crois que c’était la série I, les cartes de prière de la série I. I, appelons à partir de 50 ce soir. Qui a la carte de prière I-50, voulez-vous lever la main? I-50, très bien, la dame par ici. I-51. Il y a une petite lettre écrite dessus. C’est juste une petite carte carrée sur laquelle sont écrits une lettre et un numéro. I-50, et I-51, qui a celle-là? Si vous pouvez, si vous ne pouvez pas vous tenir debout, les huissiers vont vous transporter jusqu’ici. I-51, voulez-vous lever la main? I–I-52. Peut-être que c’est au balcon. Très bien. Numéro, euh! 53, 52, 53. [Espace vide sur la bande–N.D.E.]

52        Cela doit être comme une bête muette que l’on conduit... Le fameux Psaume de la Vie de Longfellow dit: «Ne soyez pas comme une bête muette que l’on conduit. Soyez un héros dans la bataille.» Dieu n’a pas besoin de continuer à user des répétitions. Il nous a demandé de ne pas user de vaines redites. Mais lorsque Moïse fut envoyé pour délivrer les enfants d’Israël, il lui fut donné d’accomplir un signe: guérir sa main de la lèpre, accomplir un miracle avec un bâton. Et lorsqu’il a fait cela une fois, chaque Israélite l’a carrément suivi. N’est-ce pas étrange ce soir qu’il en faille tant pour nous? Mais Dieu ne veut pas qu’aucun périsse, mais que tous arrivent à la repentance.

53        Eh bien, est-ce une femme? Cette... Voulez-vous bien approcher, madame? Maintenant, j’aimerais vous demander à tous d’être tout aussi respectueux. Maintenant, bien sûr, si vous voulez remercier le Seigneur, glorifier le Seigneur pour... Eh bien, c’est merveilleux. Nous aimerions que vous le fassiez aussi. Mais essayez simplement de le faire, dans votre coeur.

54        Combien ici n’ont pas de cartes de prière et veulent que Dieu les guérisse? Faites voir la main. Très bien. C’est presque partout... Maintenant, souvenez-vous, la Bible dit qu’Il est le Souverain Sacrificateur qui peut être touché part le sentiment de nos infirmités. Si donc vous Le touchez, vous pouvez obtenir votre guérison étant assis là, comme vous le pouvez n’importe où. Il est partout. Il est omniprésent.

55        Maintenant, voici une dame debout devant moi. Je suppose que nous sommes des inconnus l’un pour l’autre, que nous ne nous sommes jamais vus. Mais Dieu nous connaît tous les deux, n’est-ce pas?

            Maintenant, voici un tableau pareil à celui de Jean, chapitre 4: un homme et une femme. Si Dieu me révèle pour quelle raison cette dame est ici, ce qu’est son problème, ou quelque chose qu’elle sait que j’ignore, comme je ne la connais pas (Je ne sais rien à son sujet.), chacun de vous croira-t-il au Seigneur Jésus de tout son coeur? Que le Seigneur vous bénisse.

56        Maintenant, madame, je ne vous connais pas, et notre Seigneur Jésus a parlé une fois à une femme au puits. Et Il lui a parlé jusqu’à ce qu’Il a découvert son problème. Alors Il lui a dit son problème. Et elle a dit: «C’était le signe du Messie.» Elle a dit: «Nous savons que lorsque le Messie viendra, Il fera ceci.» Mais elle ignorait qui Il était.

            Et Il a dit: «Je Le suis, Moi qui te parle.» Si c’était cela le signe du Messie en ce temps-là, c’est le signe du Messie aujourd’hui.

57        Lorsque Philippe est allé chercher Nathanaël et que ce dernier est venu, Jésus lui a dit qu’il... là où il se trouvait et ce qui lui est arrivé avant qu’il vienne là, Il lui a dit qu’il était un croyant, et où il... ce qu’il faisait avant de venir. Alors il a dit: «Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.» Il était un Juif. Et vous, vous êtes une femme des nations. Et si la Samaritaine a cru parce que Jésus lui a dit cela et qu’elle a dit que c’était le signe du Messie, le vrai Juif a cru parce que ce signe a été accompli, il savait que c’était le signe du Messie, que ferez-vous en tant qu’une femme des nations s’Il faisait la même chose, s’Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement? S’Il fait la même chose, jugez si c’est vrai ou pas. Allez-vous croire que c’était le Seigneur Jésus? L’assistance va-t-elle croire de tout son coeur, en tant que des gens des nations?

58        Maintenant–maintenant, voyez-vous, j’ai fait ma part. J’ai prêché cela; j’en ai rendu témoignage; maintenant le reste relève de Dieu. Et si donc Dieu fait Sa part, alors la chose dépend de vous. C’est vous maintenant.

59        Maintenant, la dame sait, ou elle vient de dire que nous ne nous connaissons pas. C’est peut-être la première fois que nous nous rencontrons dans la vie. Est-ce que vous m’avez déjà vu, à partir de l’assistance ou quelque chose comme ça? Vous avez déjà été dans une ligne de prière. Pas dans cette série de réunions? Pas dans cette série de réunions. Eh bien, c’est pourquoi j’ignore le motif de votre présence. Des milliers de gens se pressent... passent dans la ligne de prière. Etait-ce dans une autre réunion, lorsque j’étais à Phoenix ou quelque part? C’est ça. Eh bien, voyez-vous, je ne le saurais pas, et probablement que je ne le saurais pas demain, si vous disiez que vous étiez passée dans la ligne de prière ce soir. Je ne le saurais pas.

60        Mais il y a une chose. Vous... Tout ce que... Faites ceci. Tout ce que vous désirez recevoir de Dieu, dans votre coeur commencez à prier Dieu, pour–pour qu’Il me fasse connaître ce que vous désirez. Et alors, puisse Dieu le révéler. Et s’Il le révèle, alors nous sommes tous ici, pour ainsi dire, sous serment, à savoir que nous croirons que c’est le Seigneur Jésus.

61        Maintenant, si l’assistance peut encore entendre ma voix à travers ce microphone... Si jamais quelqu’un a déjà vu une photo de cette Lumière, de cet Ange, Elle se tient entre moi et cette femme. Et je vois que cette femme souffre d’une sorte de maladie située sous les côtes, cela lui cause des maux de l’estomac et des crampes... Elle souffre d’une affection de la vésicule biliaire. Et puis elle a connu un accident, elle s’est fait mal au dos, et elle désire qu’on prie pour cela. C’est la vérité, n’est-ce pas, madame? Si c’est vrai, levez la main...?... Maintenant, croyez-vous? Maintenant, cette femme est le juge. Je ne l’ai jamais vue.

62        Eh bien, plus je parlerai à cette femme, plus Il révélera des choses. Mais il y a d’autres personnes ici pour qui on doit prier, et je ne... Eh bien, parlons à la femme pendant un instant. Gardez les yeux fermés et priez. Maintenant, priez encore, et voyons ce qu’Il dira. Je pourrais simplement prier pour elle et la laisser partir, mais je vais voir s’Il va dire quelque chose d’autre. Il peut ne pas le faire.

63        Je vois une petite fille venir devant moi. La petite fille a environ douze ans. Elle souffre d’une nervosité extrême, et cette femme prie pour cette fille. C’est juste, levez la main. Croyez-vous maintenant de tout votre coeur? Est-ce qu’Il est ressuscité d’entre les morts? Pouvez-vous être aussi–aussi sage que la reine de Séba, accepter cela comme venant de Dieu?

64        Prions, madame. Notre Père céleste, au Nom du Seigneur Jésus, bénis cette chère femme que je bénis de tout mon coeur en Ton Nom, pour que ses désirs lui soient accordés. Amen. Que Dieu vous bénisse, mère. Partez et n’ayez pas peur. Ayez la foi et croyez.

65        Maintenant, soyez très respectueux. Si j’ai bon souvenir, monsieur, cette dame qui vient de passer, j’ai dépeint un tableau présentant les Gentils, ou plutôt les Samaritains. Une femme est venue, et il lui a été dit ce qui n’allait pas chez elle. Elle menait une vie immorale. Et lorsque Jésus lui a dit ce qui n’allait pas chez elle, eh bien, elle a reconnu que c’était là le signe du Messie. Et puis, étant donné que vous êtes chrétien, vous croyez que Jésus était le Messie, et Il est toujours le Messie, et Il sera toujours le Messie. Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement.

66        Ensuite un homme est venu vers Lui une fois, et son nom était Nathanaël. Philippe l’avait trouvé et l’a amené à la réunion. Et lorsqu’il s’est tenu devant le Seigneur, le Seigneur lui a dit quelque chose qu’il avait fait. Quelque chose qui s’était produit dans sa vie avant qu’il vienne à cette réunion-là. Et que Lui a dit ce Juif? Il a dit: «Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.»

67        Maintenant, cette femme, c’est ce qu’elle a dit, et maintenant vous, vous êtes là en tant qu’un homme. Si Jésus me dit quelque chose... Eh bien, je ne sais pas, vous pourriez être ici pour quelqu’un d’autre, et vous pourriez être ici pour un problème financier, un problème de ménage; je–je ne sais pas. Vous pouvez être malade. Je ne saurai pas vous le dire. Vous savez que je ne vous connais pas. Mais s’Il me dit pourquoi vous êtes venu ici Le voir, alors là je jouerai le rôle du sarment qui est attaché à Lui, le Cep. Je n’ai aucune puissance par moi-même. Si je ne vous connais pas, eh bien, cela règle la question. Cela–cela met de côté la part de l’homme. Mais si Lui apporte la puissance, et me révèle le motif de votre présence ici, alors vous serez obligé de reconnaître que c’est Lui. Alors vous croirez. Bien, puisse-t-Il me révéler quelque chose qui est arrivé dans votre vie. Alors, là, vous saurez si c’est la vérité ou pas.

68        Maintenant, si l’assistance entend encore ma voix, cet homme est très conscient qu’il se passe quelque chose. Je vois cet homme s’éloigner de moi, et il est dans une chambre d’hôpital ou quelque chose du genre. Il a été opéré environ deux fois. Et c’était au niveau de l’estomac, ou plutôt c’était le foie. Non, ils ignorent de quoi il s’agissait. Ils ne le savent pas encore, et vous ressentez encore les symptômes. C’est la vérité. Si c’est la vérité, levez la main. La raison pour laquelle ils n’arrivent pas à découvrir cela, monsieur, le médecin ne peut pas voir un esprit. Il voit seulement ce qu’il regarde de ses yeux, ou voit de... touche de ses mains. Mais le Saint-Esprit est ici, et Il sait que c’est un démon. Voulez-vous vous abandonner à l’Esprit qui vous parle en ce moment, le Saint-Esprit?

            Alors Dieu, avec cette onction du Saint-Esprit, ce qui est mentionné dans la Bible par notre Seigneur Jésus, voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris. Je condamne ce démon qui tourmente notre frère, et qu’il le quitte au Nom de Jésus-Christ! Amen! Maintenant, allez en vous réjouissant, frère, et soyez rétabli pour la gloire de Dieu.

69        Croyez-vous de tout votre coeur? Croyez-vous que je suis Son serviteur? Quelle confession! Alors, c’est facile. Oui, vous croyez, et vous avez le droit de croire. Vous aviez été récemment guérie de l’arthrite. C’était hier soir dans la réunion. Vous étiez quelque part dans l’assistance. C’est juste. Là dans... Et vous êtes debout ici ce soir pour quelqu’un d’autre, votre frère. Et ce frère souffre de l’asthme et d’une maladie cardiaque. En fait, l’asthme a fatigué son coeur. C’est l’exacte vérité. Maintenant, prenez ce mouchoir que vous avez en main, envoyez-le-lui, et qu’il soit guéri au Nom du Seigneur Jésus-Christ. Amen.

70        «Si tu peux croire, tout est possible.» Est-ce que vous croyez? Vous croyez, soeur? Très bien. Si vous croyez de tout votre coeur, l’arthrite va vous quitter, et cela ne reviendra plus. Voulez-vous accepter cela? Très bien.

71        Oui, vous avez levé la main. Cette affection des reins va vous quitter, si vous croyez, vous là-bas, de tout votre coeur. Croyez-vous cela? Amen. Une femme se tient ici et un homme est devant moi, cela ne pourrait pas être la même personne. Voyez-vous? Cela venait de là.

            Vous n’êtes pas ici pour vous-même. Vous vous tenez ici pour quelqu’un d’autre. Je ne lis pas votre pensée. Vous le savez bien. Mais si Dieu me révèle pourquoi vous êtes ici, et pour qui vous êtes ici, ou quelque chose de ce genre, allez-vous accepter cela? Vous vous tenez ici pour un parent de votre mari. C’est un neveu. Il pique des crises, c’est comme s’il perd conscience. Votre mari aussi a besoin de la guérison (N’est-ce pas?) de cette hernie. Croyez-vous que Dieu va le guérir? Très bien, alors allez et recevez cela au Nom du Seigneur Jésus. Amen.

72        «Si tu peux croire.» Etes-vous convaincu que Jésus-Christ est ressuscité d’entre les morts? Maintenant, soyez très respectueux. Ne vous déplacez pas.

73        La petite dame mince, qui est assise là, en train de me regarder, portant une petite robe fleurie, souffre des complications. Elle a plusieurs choses qui clochent. Mais elle fait un si grand effort pour être guérie. C’est vrai, madame. C’est vrai. Les complications, pratiquement tout va mal. C’est ce qu’ils ont dit... [Espace vide sur la bande–N.D.E.] Maintenant, si c’est vrai, levez la main. Maintenant, soeur, c’est terminé, rentrez chez vous aussitôt que la réunion sera terminée. Votre foi L’a touché.

74        Cela a fait frémir une dame assise juste derrière vous, qui porte des lunettes, et qui me regarde. Oui, vous qui vous êtes retournée, vous regardiez de côté la fille, et vous vous êtes regardées, cela vous a donné un frisson, n’est-ce pas, de voir cette petite dame être guérie? Croyez-vous que Dieu vous débarrassera de ces maux de tête? C’est ce que vous aviez, n’est-ce pas?

75        La petite dame assise à côté de vous qui souffre de l’estomac, elle se dit qu’elle peut aussi être guérie. Si elle croit...

            C’est l’asthme; croyez-vous que Cela va vous guérir, monsieur? Croyez-vous que Dieu va vous guérir de l’asthme? Si vous le croyez, levez la main. Très bien. Amen.

76        La petite dame qui a levé les mains là-haut vient de Tallahassee, en Floride... C’est vrai. Savez-vous comment j’ai su cela? C’est la capitale [de la Floride]. Il y a beaucoup de grands chênes là-bas, et c’est de là que vous venez. Vous avez le cancer. Vous êtes ici pour croire que Dieu va vous guérir. «Si tu peux croire, tout est possible.» Est-ce que vous croyez?

77        La petite dame assise juste ici en bas, elle prie aussi. Elle a la sinusite, elle a aussi une affection de la vésicule biliaire. Elle veut que Dieu la guérisse. Si tu peux croire, tout est possible. Croyez-vous cela, madame? Celle qui porte une sorte de petite robe à pois, vous qui avez levé la main avec une... est-ce que vous croyez? Alors vous pouvez l’avoir. Qu’il vous soit fait comme vous l’avez cru.

78        Oh! Qu’Il est merveilleux, Jésus, le Fils de Dieu! Est-ce que vous croyez? Monsieur, est-ce le... Je suppose que nous ne nous connaissons pas. Peut-être que c’est la première fois dans la vie que nous nous rencontrons. Dieu vous connaît et Il me connaît. Ainsi maintenant, si je pouvais vous aider et que je ne le fasse pas, je serais une brute. Je ne serais pas digne de prêcher l’Evangile. Je ne le suis pas de toute façon. Mais ce n’est pas à cause de mes mérites que je suis ici. Je suis ici pour représenter Quelqu’Un qui est digne. Moi, je ne suis pas digne; et personne d’autre n’est digne de faire cela. Mais je Le représente tout simplement. Et Il vous aime, et Il veut faire quelque chose pour vous. Et croyez-vous qu’Il m’a envoyé pour vous aider par... divin. Eh bien, Il ne m’a rien donné par quoi vous guérir, parce que cela a déjà été accompli. Il peut seulement me donner quelque chose pour confirmer que c’est Lui qui m’a envoyé. L’assistance croit-elle cela? Oh! C’est merveilleux de Le voir!

79        C’est agréable de pouvoir manger encore, n’est-ce pas? Ces ulcères sont une chose vraiment horrible, les ulcères de l’estomac. C’est juste. Je ne vous connais pas, je ne vous ai jamais vu. Il y a quelqu’un d’autre qui souffre aussi des ulcères, cela est causé par... Allez-vous croire?

            Regardez juste un instant par ici, monsieur. C’est la première fois que nous nous rencontrons. Si–si vous croyez de tout votre coeur... Dites, à propos, vous n’êtes pas d’ici. Vous... Je vois une eau bleu clair qui lèche une côte. Vous vivez dans un Etat côtier. Et vous venez du nord-ouest, vous avez pris le sud, pour venir ici vous avez pris le sud-est. Vous venez de la Californie. C’est juste. Vous venez d’une ville appelée Live Oaks ou une certaine... Live Oaks. Et si Jésus a pu dire à Pierre qui il était, croyez-vous qu’Il peut me dire qui vous êtes? D. A. Vaughan. D. L. Vaughan de Live Oaks, en Californie. Est-ce que vous croyez? Approchez.

80        Ô Dieu éternel et immortel, sois miséricordieux, ô notre Dieu, envers les nécessiteux ce soir et guéris ceux qui sont très malades. Bénis cet homme que je bénis en Ton Nom; et qu’il reçoive ce qu’il a demandé, au Nom de Christ. Amen. Croyez maintenant de tout votre coeur. Allez et soyez guéri.

81        Nous aimerions juste vous montrer quelque chose. La maladie du coeur est une maladie grave et dangereuse, mais Christ vit dans notre coeur. Croyez-vous cela? Vous tous qui êtes là qui souffrez du coeur, levez vos mains, vous qui souffrez du coeur. Regardez par ici, voyez-vous? Il est impossible d’identifier les gens. Tenez-vous donc debout. Dieu soit loué. Si cette mauvaise chose quitte cet homme, le même Dieu qui a guéri cet homme vous guérira. Le croyez-vous? La prière de la foi sauvera le malade.

            Soeur, vous venez de Lubbock, au Texas, croyez cela maintenant.

82        Prions. Ô Dieu éternel et immortel, je Te prie d’être miséricordieux envers ces gens qui sont debout en ce moment. Et je Te prie de chasser ce mal d’eux, et que le Saint-Esprit accomplisse à l’instant même une oeuvre dans les coeurs de ces gens, qui mettra fin à cela. Alors, qu’ils soient complètement guéris et qu’ils sortent de cette salle ce soir, en se réjouissant et en criant les louanges du Seigneur. Je demande cela au Nom de Jésus-Christ. Amen.

83        Que Dieu vous bénisse, frère. Que Dieu bénisse chacun de vous. Partez avec foi, en croyant, et croyez que Dieu va le faire. Et l’asthme vous quittera aussi, frère. Pendant que vous êtes assis ou que vous vous êtes levé de ce fauteuil... Toute personne qui a l’asthme, tenez-vous debout. Tenez-vous debout, tout celui qui souffre de l’asthme. Voici l’heure où vous verrez Dieu accomplir une oeuvre glorieuse. Approchez, frère.

            Ô Eternel, Dieu éternel, qui as ressuscité le Seigneur Jésus, et qui es ici ce soir... Satan, tu es démasqué, tu es vaincu. Tu as été vaincu il y a deux mille ans. Les gens ne font que s’en rendre compte maintenant. Sors de ces gens, toi esprit de l’asthme! Au Nom de Jésus, nous Te défions par la foi de la résurrection! Amen! Que le Seigneur vous bénisse, frère. Que cela ne vous dérange plus jamais.

84        Vous avez marché bien différemment lorsque vous vous êtes levé tout à l’heure. Si vous croyez de tout votre coeur, vous n’aurez plus jamais à vous tourner de côté pour descendre la rue, ou pour sortir du lit, à cause de l’arthrite. Dieu va vous guérir. Croyez-vous cela? Cela a disparu maintenant, alors poursuivez votre route, en vous réjouissant et en remerciant Dieu.

85        C’est une affection gynécologique, une maladie des femmes, Dieu peut guérir cela de même qu’Il peut guérir tout le reste. Toutes les dames qui souffrent d’une affection gynécologique, tenez-vous debout maintenant même pour être guéries par cette prière. Oh! Voici comment amener les gens à être guéris.

            Combien de ceux qui étaient debout il y a quelques instants sentent qu’ils sont guéris? Levez la main. Vous qui êtes debout depuis que nous sommes... Regardez tout simplement. C’est l’oeuvre de Dieu.

86        Ô Père éternel et béni, nous amenons ces gens dans Ta Présence maintenant, au moyen de la prière. Nous les gardons là au Nom de Jésus. Et nous condamnons l’ennemi qui fait souffrir nos soeurs. Quitte-les! Satan, et sors, au Nom de Jésus-Christ, le Fils de Dieu! Amen! Que Dieu vous bénisse, madame. Maintenant, allez. Maintenant, n’ayez pas une telle pensée. C’est un écoulement là, mais j’ai...?... Voilà pourquoi j’ai réprimandé cela.

87        Oh! Êtes-vous heureux? Etes-vous convaincu que le Dieu du Ciel envoie toujours Ses dons sur la terre? Le Dieu du Ciel a confirmé Sa Parole, qu’Il a ressuscité Son Fils, Jésus, et que ce Dernier est juste ici en ce moment. Il est présent. Et Il peut rétablir entièrement chaque personne qui est ici, en ce moment même, si vous le croyez. Allez-vous accepter cela? Combien veulent croire cela? Gardez simplement vos mains levées. Maintenant, levez la tête vers le ciel. Ceux qui sont dans la ligne de prière aussi, levez vos mains.

88        Maintenant, si vous croyez que je suis le serviteur du Seigneur, et que je vous ai prêché la Bible, et que c’est la Vérité, car Christ est descendu et m’a permis de vous prouver qu’Il est ici, qu’Il vit, et qu’Il est ressuscité d’entre les morts; alors écoutez-moi tandis que je dis cette vérité solennelle: «Il était blessé pour vos péchés. C’est par Ses meurtrissures que vous avez été guéri.»

            Vous avez en vous la puissance, si vous avez la foi pour l’exercer. Croyez-vous cela?

            Satan, quitte cette assistance, au Nom de Jésus-Christ! Sors de ces gens, au Nom de Christ!

            Tenez-vous debout. Rendez gloire à Dieu. Tenez-vous simplement debout et rendez-Lui gloire. Je crois que chacun de vous est guéri. Rendez gloire et louange à Dieu. Amen. Très bien, frère...?...

Up

S'abonner aux nouvelles