Dieu Tient Sa Parole

Date: 57-0306 | La durée est de: 1 heure et 27 minutes | La traduction: Shp
doc pdf
Voir le textes français et anglais simultanement Voir le texte anglais seulement

1          Pendant que nous sommes debout, pour juste un moment, inclinons la tête devant le Dieu Tout-Puissant et offrons-Lui un mot de prière. Prions.

            Notre Bienveillant Père céleste, nous Te remercions ce soir pour l’amour du Seigneur Jésus et pour avoir encore été avec nous toute cette journée, et Tu as par Ta grâce permis que nous puissions nous rassembler ici ce soir, et Tu as promis que «là où deux ou trois sont assemblés en Mon Nom, Je serai au milieu d’eux». Et nous sommes certains que Tu es ici, parce que Tu l’as promis. Et nous Te prions de nous bénir ce soir, comme Ta Présence est ici. Puissions-nous tous reconnaître cela, et que le Saint-Esprit prenne la Parole de Dieu et L’apporte à chaque coeur juste selon nos besoins. Sauve les pécheurs. Guéris les malades et les affligés. Appelle les rétrogrades à revenir à la maison de la grâce. Accorde ces bénédictions que nous demandons au Nom de Christ. Amen.

2          Alors que les soirées deviennent plus intéressantes et que nous nous approchons de la dernière réunion de cette présente série de réunions, j’ai confiance en Dieu et crois que beaucoup de choses seront accomplies pour Sa gloire. Je suis enroué, non pas à cause d’un gros rhume, mais c’est simplement dû au fait que j’ai beaucoup parlé. Voici environ quatre mois d’affilée pendant lesquels j’ai eu à peine une soirée de repos. Vous pouvez donc vous imaginer quelle terrible tension cela représente. Depuis les régions glaciales jusqu’aux jungles tropicales, et il n’y a toujours pas de répit. Je dois... partir d’ici; après avoir quitté lundi matin, je dois immédiatement être à La Crescenta le même lundi à treize heures, après avoir quitté ici. Et puis, je vais continuer jusqu’en Californie, à Oakland, ensuite je vais retourner dans le Kansas pour faire la dédicace d’une église; de là, je monterai au Canada, et ferai le tour du Canada. Et puis, si le Seigneur le permet, immédiatement après la convention des Hommes d’Affaires Chrétiens à Chicago, je ferai un tour complet du monde, un tour complet. J’ai donc besoin de prières et j’en ai grandement besoin; priez donc pour moi.

            Maintenant, ce soir, alors que nous ouvrons cette Parole bénie de Dieu... J’aime vraiment lire la Parole. N’aimez-vous pas la Parole?

3          «La foi vient de ce qu’on entend, ce qu’on entend de la Parole de Dieu.» Nous pouvons nous reposer avec beaucoup d’assurance sur la Parole de Dieu, parce qu’Elle est éternellement juste. Elle est éternellement la Vérité. Et avec l’aide du Saint-Esprit, en priant qu’Il nous donne le contexte, j’aimerais lire un passage dans Nombres, chapitre 13, verset 30.

Caleb fit taire le peuple, qui murmurait contre Moïse. Il dit: Montons, emparons-nous du pays, nous y serons vainqueurs!

            Juste comme un passage de l’Ecriture... Et maintenant, j’espère que Dieu nous aidera pendant que nous étudions ceci. Et maintenant, ce soir, si c’est le cas, pour les deux ou trois prochaines soirées, j’aimerais enseigner sur le sujet suivant: Dieu tient Sa Parole.

4          Quand je venais d’être converti et que j’ai été ordonné dans l’Eglise baptiste, j’avais un bon vieil enseignant du nom de docteur Roy Davis. Il était avocat avant sa conversion, et il considérait tout dans la Bible du point de vue légaliste. Et je me souviens du premier sermon que j’avais prêché. J’avais prêché sur Samson qui était un bourreau pour l’ennemi. Eh bien, je me suis rendu là et on m’a lié les mains au poteau. Et, oh! j’ai eu chaque émotion dont j’estimais que tout prédicateur pouvait avoir. Et lorsque j’ai remarqué que le vieux docteur Davis était assis là avec son doigt porté à la bouche, juste en train de me regarder... Et à la fin du culte, j’avais fait un appel à l’autel. Et beaucoup de vieilles mères s’avançaient, me donnant une petite tape à l’épaule. Oh! elles disaient: «Billy, c’était merveilleux!»

            Et le docteur Davis a dit: «J’aimerais te voir au bureau.»

            J’ai dit: «D’accord.»

            Il a dit: «Jamais de ma vie je n’ai rien entendu d’aussi ridicule.» Oh! cela m’a vraiment dégonflé.

            Alors j’ai dit: «Eh bien, qu’y a-t-il, docteur Davis?»

5          Il a dit: «Une fois, lorsque j’étais avocat, a-t-il dit, je me rendais au tribunal et j’assistais à quelques procès.» Et il a dit: «Pendant que j’assistais à ces procès, j’observais les émotions des avocats.» Et il a dit: «Quand j’ai plaidé mon premier cas, après avoir juré devant la cour, a-t-il dit, j’ai enlevé mon manteau. Et je défendais une dame.» Et il a dit: «J’ai cogné sur le prétoire, j’ai crié, j’ai fait les cent pas.» Et il a dit: «Je pensais avoir gagné le procès; voilà tout.» Et il a dit: «Le vieux juge était assis là. Après un moment, il se retourna vers la cou–cour, et il a dit: ‘Votre honneur, Juge, jusqu’à quand pourra-t-on... votre cour va-t-elle supporter cette absurdité?’»

6          Eh bien, il a dit: «Alors j’ai senti que... j’ai senti comme si je venais de recevoir une raclée.» Il a dit: «Je suis sorti, abattu.» Il a dit: «Je suis rentré chez moi, et, s’est-il dit, eh bien, je vais apprendre quelque chose d’autre. Je ne serai jamais un bon avocat.» Il a dit: «Après un instant, quelqu’un a frappé à la porte. Et qui était-ce, a-t-il dit, sinon le vieil avocat. Et il est entré. Il a dit: ‘Roy, j’étais en train de t’observer.’ Et il a dit: ‘Tu sais, cette cour... a-t-il dit, ‘la raison pour laquelle j’ai fait cela, c’est parce que j’aimerais que tu sois un vrai avocat.’ Il a dit: ‘Je sais que tu as la vocation du barreau, mais cette cour ne prend pas ses décisions sur base de tes émotions.’ Il a dit: ‘Tu as étalé beaucoup d’émotions, mais tu n’as rien cité de la loi dans la défense.’ Et il a dit; ‘Voilà la raison pour la quelle j’ai dit cela.’»

7          Et, je pense que c’est une très bonne chose. J’ai dit: «Docteur Davis, je vous remercie.»

            Il a dit: «Billy, malgré toutes tes émotions, et ton excitation et le fait que Samson était lié au poteau, fouetté, avec les yeux crevés, tu ne t’es pas tellement référé aux Ecritures. Les hommes ne sont pas sauvés par les émotions et toutes ces petites histoires tristes que tu racontes. L’homme est sauvé par la Parole de Dieu.» Cela m’avait certainement redressé.

            Depuis lors, je suis parvenu à cette conclusion: Dieu ne nous juge pas sur base de nos émotions ou sur base de notre affiliation à une église, mais Il va... nous juge par Sa Parole. Les cieux et la terre passeront, mais la Parole de Dieu ne passera jamais. Maintenant, en ce jour et dans ce temps dans lesquels nous vivons, je pense qu’il nous appartient de nous examiner à la lumière de la Parole de Dieu pour voir où nous vivons et l’heure à laquelle nous vivons.

8          Eh bien, Dieu a parlé de ce jour. Et ce jour est l’un des jours les plus remarquables que le monde ait jamais vus. C’est l’un des temps les plus glorieux que le monde ait jamais connus pour la prédication de l’Evangile.

            Eh bien, dans l’Ancien Testament, il y avait environ trois moyens pour connaître la volonté de Dieu. Naturellement, l’un d’eux, c’était la loi écrite; le suivant, c’était par un prophète; ensuite c’était par un songeur. Et lorsqu’un prophète prophétisait ou qu’un songeur faisait un songe, on le laissait parler devant l’Urim Thummim, et c’était le pectoral qui se trouvait sur la poitrine d’Aaron. Et là-dedans, il y avait des pierres qui représentaient chaque tribu. Et si ce prophète avait dit la vérité, ou si ce songeur avait dit la vérité, une lumière sacrée brillait sur ce pectoral, et c’était appelé l’Urim Thummim. Et peu importe combien la chose semblait réelle... j’aimerais que vous saisissiez cela. Peu importe combien la chose semblait réelle, si ces lumières ne brillaient pas sur l’Urim Thummim, c’est que Dieu avait rejeté le message. Tout étudiant de la Bible sait cela.

9          L’Urim Thummim a disparu parce que la prêtrise a pris fin. Mais l’Urim Thummim de Dieu aujourd’hui, c’est la Parole de Dieu. La Parole est Son Urim Thummim. Malheur à celui qui ajoutera ou retranchera quelque chose de ce Livre. Ceci est la Vérité éternelle de Dieu. Et en ce jour où les gens disent: «Oh! nous n’avons pas besoin de la Bible. Elle a été traduite quinze fois ou plus; comment saurons-nous qu’elle est correcte?» Les cieux et la terre passeront, mais la Parole de Dieu ne passera jamais. Chaque doctrine et toute autre chose tirées de la Bible, que nous avons dans l’église, doivent être basées sur la Parole de Dieu; elles doivent venir de la Parole. Non pas simplement en un seul passage, mais de la Genèse à l’Apocalypse, cela doit dire la même chose, parce que nous ne pouvons baser nos pensées sur une seule petite Ecriture. En effet, la Bible dit: «Toute affaire se réglera sur la déposition de deux ou de trois témoins.»

10        Vous pouvez prendre une Ecriture, la placer quelque part. Je peux dire en lisant l’Ecriture: «Judas s’est pendu. Allez et faites de même.» Mais cela ne serait pas placer correctement l’Ecriture. Voyez-vous, cela se rapportait à Judas et non à vous.

            Et maintenant, pour deux ou trois soirées, si le Seigneur le permet, nous commençons ce soir le sujet: Dieu tient Sa Parole. Il est obligé de tenir Sa Parole. Pour être Dieu, Il doit soutenir tout ce qu’Il a dit dans Sa Parole. Et c’est exactement là que ma foi repose, sur la Parole parlée de Dieu.

            Maintenant, notre texte de ce soir commence avec un peuple de l’alliance loin là-bas, en Egypte. Toutefois, ils se trouvaient là-bas, attendant l’accomplissement de la Parole de Dieu qui avait été prononcée au travers d’Abraham, selon laquelle sa postérité allait séjourner dans ce pays étranger pendant quatre cents ans. Mais au cours d’une si longue attente, les gens se sont éloignés de la véritable signification et ils n’attendaient plus la venue de ce jour. Et une autre chose que nous pourrions dire: ils n’attendaient pas la chose de la manière dont cela est arrivé. Et c’est là le problème que nous avons aujourd’hui. Nous avons des pensées bien arrêtées sur la manière dont Dieu doit faire les choses, juste la manière dont nous pensons qu’Il va le faire; et généralement, nous sommes en erreur.

            Dieu avait promis qu’Il allait les délivrer. Et lorsqu’un tout petit bébé mâle naquit là-bas dans la maison d’un pauvre paysan, les gens ne pouvaient guère penser que c’était lui le libérateur de l’Egypte, ou plutôt d’Israël. Mais c’était bien lui. Et lorsque vint le temps où ils devaient être délivrés, Israël manqua de reconnaître son conducteur qui devait les faire sortir. Quelle en a été la conséquence? Il a fallu quarante ans de plus pour que Dieu puisse préparer l’église afin de la faire sortir.

11        Maintenant, voici ce que je crois. Je pourrais être dans l’erreur; je ne suis qu’un homme comme vous. Mais je crois que la Venue du Seigneur aurait dû déjà avoir lieu. Je crois que la raison pour laquelle Dieu ne peut pas venir, c’est à cause de la condition de Son Eglise. Elle est toute divisée, brisée, et tout ce qu’on peut imaginer s’y retrouve. Il faut qu’il vienne un temps où l’Eglise de Dieu connaîtra une secousse, une stabilité à l’ancienne mode.

            Maintenant, en considérant ce jour-ci, nous voyons que ce temps-là était un type parfait de ce jour. La première chose qu’ils avaient... ils avaient l’arche, un prophète et un Ange: la Parole, leur prophète, leur Ange, une Lumière sacrée qui les accompagnait. Et quand ils sont sortis de l’Egypte, après que Moïse finalement... Dieu a pris quarante ans pour les préparer. Et ils ont passé encore quarante ans, à cause de leurs divergences, et pour n’avoir pas reconnu cela.

12        La Bible dit qu’au temps de Noé, Dieu a usé de patience. Il ne voulait pas qu’aucun périsse. Et Il a dit: «Ce qui arriva au temps de Noé arrivera de même à la Venue du Fils de l’homme.» Je crois que la Venue du Seigneur aurait dû déjà avoir lieu. En effet, Il a dû attendre longtemps au temps de Noé. Il a dû attendre longtemps pour faire sortir Israël. Je crois qu’Il attend depuis longtemps. Mais, je crois que Sa patience envers nous tend à s’épuiser.

            Je viens de rencontrer frère Hooper il y a quelques instants; la première fois que je l’ai vu, ça fait longtemps, il a dit: «Frère Branham, j’aimerais avoir juste une minute ou deux avec vous avant que vous ne quittiez l’Arizona, car ceci pourrait être la dernière fois que nous nous voyons.» Il semble qu’il y a un temps glorieux d’examen quelque part, à ce que je pense.

13        Eh bien, après quarante ans, Dieu les a finalement rassemblés, et ils ont reconnu ce prophète, Moïse, qui était descendu là-bas avec la Parole. Et sur leur chemin, en sortant de l’Egypte, sous la conduite de Dieu... Et ils–ils arrivèrent dans un lieu qui semblait être un arrêt ou un point mort. Après qu’ils avaient vu la gloire de Dieu là en Egypte, avec des miracles et des prodiges que Dieu avait accomplis, lorsqu’ils ont vu le temps de pression venir, alors que la mer Rouge leur barrait la route, que le désert leur barrait la route, et l’armée de Pharaon était juste derrière eux... Oh! quel moment! Mais il semble que Dieu prend plaisir à amener Ses enfants dans une telle situation. C’est étrange, la façon dont Dieu conduit Ses enfants.

14        C’est comme un poète le disait: «Certains par les eaux, d’autres par les flots, d’autres par de dures épreuves, mais tous par le Sang.» Dieu a une manière si étrange et si particulière de conduire Ses enfants. Et combien étrange un bébé nouveau-né... Ils sont sortis de ce grand désert de Sin et ont été conduits tout droit ici, et la route leur était barrée. Eh bien, apparemment toute la nature pleurait sur eux. Mais il se trouva que le chemin de Dieu passait au travers de la mer Rouge. Et combien c’est beau de remarquer que juste en cette heure cruciale... Oh! j’aime Dieu pour cela. Dieu attend le moment le plus critique, mais Il peut parler et les choses vont ensemble concourir conformément à Sa Parole. Il leur avait promis de les amener à la Terre promise, et Il est tenu à Sa Parole. Ce grand moment sombre et critique, combien il était facile pour Dieu d’y trouver la solution. Il a simplement pris la Colonne de feu et Il L’a placée là, entre eux les–les Egyptiens qui venaient; et c’était une lumière pour Israël et des ténèbres pour les autres.

15        Eh bien, c’est à cela qu’on en arrive maintenant, mon frère. On en arrive à un point, où pour ceux qui rejettent Christ, Il devient ténèbres; pour ceux qui acceptent cela, cela devient une Lumière. Nous vivons en ce jour-là, juste avant la traversée. Et avez-vous remarqué combien c’était facile pour le Créateur, Dieu, de faire descendre un violent vent d’orient, de diviser simplement la mer Rouge, et de faire traverser Ses enfants.

            Oh! la mer Rouge a eu peur et elle s’est simplement dressée comme une muraille, parce que le chemin de Dieu passait au milieu. C’est ainsi que Dieu fait les choses. Si les gens...

            Ces gens qui observaient Sa Parole, marchant dans la Lumière, persévérant, en suivant le commandement de Dieu, tout s’ouvrait simplement pour eux. Et si vous voulez que les choses s’ouvrent, prenez Dieu au mot et commencez à avancer.

16        Maintenant, si nous comprenons bien, ils étaient arrivés à un lieu appelé Kadès-Barnéa. C’était le trône du jugement ou un temps d’épreuve pour tout Israël. Et Dieu teste toujours Ses enfants par Sa Parole. Avez-vous entendu cela? Dieu teste Ses enfants par la Parole. Si vous croyez Sa Parole, Dieu vous fait passer par le test de la Parole.

            Eh bien, si vous remarquez bien, il y a eu un temps où ils devaient passer de l’autre côté pour explorer le pays. Et après avoir traversé pour explorer le pays, les douze sont revenus, et dix d’entre eux ont dit: «Nous ne pouvons pas nous en emparer. Nous ne pouvons simplement pas nous en emparer, parce que les villes sont toutes fortifiées, et ces gens-là... nous paraissons comme des sauterelles à côté de ces grands géants.»

            Mais deux d’entre eux ont dit: «Nous pouvons nous en emparer.» C’étaient Caleb et Josué.

17        Et, mes amis, j’aimerais que vous remarquiez que Caleb et Josué regardaient à une seule chose, mais les dix regardaient à quelque chose d’autre. Les dix regardaient aux circonstances, mais Caleb et Josué regardaient à la Parole de Dieu. Ils ont dit: «Nous pouvons nous en emparer, parce que nous en sommes capables; en effet, Dieu a dit que nous en sommes capables.»

            Et je crois ce soir, comme je l’ai prêché de toutes mes forces ainsi que les autres ministres qui voient la vision... Je crois toujours qu’il y a un moyen par lequel nous pouvons briser le mur de séparation et amener l’Eglise de Dieu à s’unir comme dans une fraternité. Je ne sais pas comment cela va se faire, mais Dieu a dit qu’Il aura une Eglise qui sera irrépréhensible, sans tache ni ride. Et Il va L’avoir. Je le crois.

18        Alors, ils se sont donné un faux prophète. Lorsque les gens ne veulent pas recevoir la vérité, bien qu’ils aient été minoritaires, ils suscitent un faux prophète. La Bible dit que dans les derniers jours de faux prophètes... les gens se donneront une foule de docteurs, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, et ils détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.

            Eh bien, Dieu doit tenir Sa Parole; Il est obligé de le faire. Les gens se sont détournés de la vérité pour se tourner vers les fables... Et vous remarquez qu’ils sont allés et ont pris un autre homme du nom de Koré.

            Et Koré a rassemblé tout le peuple en aussi grand nombre qu’il le pouvait, et les a arrachés et les a séparés des autres, et il a commencé une petite dénomination à lui, en disant: «Il y a d’autres prophètes à part Moïse. Il y a plus d’hommes saints. Nous sommes tous des hommes saints. Chacun de nous a tout autant le droit de croire ceci qu’eux en ont de croire cela.» Mais, frère, c’était un mensonge, pour commencer.

19        Dieu a un programme, et ce programme est écrit dans Sa Parole; et Sa Parole dit que nous devrions être un, tous ensemble, non pas être divisés, non pas avoir des divisions, des disputes, des querelles, mais nous devrions être un. Christ a prié afin que nous soyons un, et Il a dit: «A ceci, tous connaîtront que vous êtes Mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.»

            Comment les dons et les signes peuvent-ils opérer dans une église? Comment Dieu peut-Il amener Son Eglise à la perfection lorsqu’il y a tant de divisions parmi nous? Comment est-ce possible, lorsque l’un dit ceci, et l’autre dit cela; et l’un dit quelque chose d’autre, et tous sont en contradiction les uns avec les autres... Il y a un seul Juge Suprême, c’est la Parole éternelle de Dieu. Et Dieu tient Sa Parole. Plus vite nous nous alignerons avec cette Parole, mieux nous serons. Dieu tient Sa Parole.

20        Maintenant, si vous remarquez ce qui avait causé ces troubles, c’est le fait qu’une multitude de gens de toute espèce était montée avec eux. Le surnaturel avait été accompli là-bas en Egypte. Et lorsque le surnaturel a été accompli, tout le monde a afflué; et cela avait amené une multitude de gens de toute espèce à aller avec eux, des gens non régénérés, aux coeurs non convertis qui sont montés, essayant d’imiter le véritable croyant. Et alors, il en était ainsi aux jours de Noé, il en était ainsi aux jours de Christ; il est prophétisé dans la Parole de Dieu qu’il en serait de même en ce jour-ci. Le surnaturel a été accompli. Et il y a une multitude de gens de toute espèce qui sont montés, des gens non régénérés, dont les coeurs n’ont pas été préparés, des gens qui n’observaient pas la Parole de Dieu, mais qui imitaient quelque chose.

            Que vous est-il arrivé, vous les luthériens? Il y a bien des années au cours de la première réforme, vous teniez le flambeau de la liberté dans vos mains. Vous étiez la lumière de Dieu, que vous est-il arrivé? Puisque vous avez lu dans la Bible: «Le juste vivra par la foi», vous vous êtes organisés autour de cette seule Ecriture et vous êtes devenus une bande d’isolationnistes, et Dieu a retiré le flambeau de vos mains. C’est vrai. Le juste vivra par la foi–par la foi, mais il y a plus d’Ecritures que cela.

21        Que vous est-il arrivé, vous les méthodistes? Aux jours de John Wesley qui a tenu le glorieux réveil qui a sauvé l’Angleterre, lorsque Wesley, Asbury et bon nombre d’entre eux étaient venus ici dans l’un des plus glorieux réveils que cette nation ait jamais connus, vous teniez le flambeau dans vos mains. Mais après le départ de John Wesley, que s’est-il passé? Vous avez introduit là une bande d’étudiants sortis du séminaire, et vous avez organisé un grand groupe, et vous avez établi votre doctrine sur la sanctification; mais maintenant vous reniez cela, et Dieu a retiré le flambeau de vos mains. C’est vrai.

            Et un petit noir borgne là-bas en Californie a reçu le baptême du Saint-Esprit, et Dieu a placé le flambeau dans les mains de la Pentecôte. Mais qu’est-il arrivé? Vous teniez le flambeau dans vos mains, mais bien vite, vous êtes allés et vous avez créé un petit problème juste comme les autres, et vous vous êtes établis; et Dieu a retiré le flambeau de vos mains. Vous avez commencé à vous diviser. La première chose que Dieu a faite, c’était de restaurer les dons. Il a commencé avec le parler en langues, et vous avez parlé en langues. Ensuite, vous en avez fait une doctrine, l’évidence initiale; personne ne pouvait recevoir le Saint-Esprit sans parler en langues, et tous ceux qui parlaient en langues avaient le Saint-Esprit. C’est très bien, mais vous en avez fait une doctrine, et Dieu a retiré la chose de vos mains.

22        Ensuite, un nouveau problème est apparu, les unitaires. Ils ont commencé à baptiser au Nom de Jésus. C’était très bien; cela se trouve dans la Bible. Mais qu’est-il arrivé? Vous en avez fait un sujet de désaccord, et où en êtes-vous ce soir? Vous avez aussi été mis à l’écart. Parce que vous n’avez pas tenu le flambeau, vous vous êtes organisés, et vous avez mis un point final après cela, et c’était réglé.

            Dieu a commencé un mouvement de guérison divine parmi les églises interdénominationnelles, et que s’est-il passé ce soir? Frère, ils en ont fait un sujet de désaccord, et maintenant, ils ont bâti leur ministère sur des fantaisies, et on en est arrivé à un point où on a toutes sortes de sensations.

            Je m’en vais vers la côte ouest; j’espère que cela ne me touchera pas. Mais, oh! miséricorde, on a tout ce que vous pouvez vous imaginer qui se trouve dans l’almanach, et non pas dans la Bible de Dieu, toutes sortes d’ismes, de fantaisies; et le mouvement pentecôtiste a courbé la tête devant ces petits ismes et ces émotions. Et Dieu retirera d’un coup sec le flambeau de la guérison divine, car Il ne peut pas établir une chose véritable sur rien, sur ce qui n’a pas de fondation. La Parole de Dieu, c’est Sa fondation.

23        Mon ami, ce n’est pas étonnant que les pentecôtistes perdent du terrain. Vous brandissiez le flambeau il y a quelques années, mais il ne reste que deux factions. L’une d’elle s’est plongée dans un grand tas de rituels formalistes. Tout ce que vous faites, c’est d’avoir un petit... comme un presbytérien, vous allez à l’église, et vous vous empressez de rentrer à la maison le soir pour coller le visage à la télévision afin de voir Qui aime Suzie. Vous savez que c’est vrai. Vous n’avez rien si ce n’est le jeu de baseball, les soupers de bienfaisance, et tout le reste dans votre église. Et vous savez que c’est vrai. Et Dieu ne pourrait jamais baser ni placer là-dedans quoi que ce soit d’autre que la confusion. Et l’autre groupe est allé à l’extrême avec tout un tas de n’importe quoi: des ismes, de l’enthousiasme, du fanatisme, du radicalisme, et tout le reste qu’ils peuvent trouver comme sensations, émotions. Si le diable ne peut pas vous amener à voir la Vérité, il vous poussera à l’extrême quelque part.

24        Le docteur Roy Weed, l’ancien de district des Assemblées de Dieu de l’Indiana, un de mes amis intimes, une vraie église de... un frère. Et il n’y a pas longtemps, frère Weed parlait, et il connaissait ma position qui consistait à me tenir au milieu de la route, à ne jamais tomber dans le fanatisme ou dans le formalisme, mais à rester avec la Parole de Dieu pure et sans mélange, et à bâtir sur cette solide fondation, et à ne rien accepter à moins que ce soit confirmé pour la Parole de Dieu. Et je lui ai parlé du milieu de la route. Et récemment, dans une convention des Hommes d’Affaires, frère Weed, je pense qu’il ne savait pas que je me trouvais là, il a dit: «J’ai entendu frère Branham dire: ‘Au milieu de la route.’» Il a dit: «Bien sûr, vous savez que ce n’est pas une bonne éthique. Un homme qui se met au milieu de la route se ferait écraser.» Je...

25        Après quelques minutes, celui qui présidait la cérémonie a dit: «Frère Branham, avez-vous un mot à dire?»

            J’ai dit: «Bien sûr.»

            J’ai dit: «Frère, ces frères sont devenus tellement terre à terre au point qu’ils ne sont pas capables de s’élever dans les hauteurs pour voir l’AINSI DIT LE SEIGNEUR.»

            Cette route sur laquelle nous cheminons, c’est une route à sens unique; vous ne pouvez pas y faire marche arrière; soit vous avancez avec Dieu, soit vous allez à l’extrême, d’un côté ou de l’autre. Et le seul moyen par lequel vous puissiez faire cela... Frère, nous n’avons pas besoin de toutes ces affaires formalistes que nous avons aujourd’hui, nous n’avons pas non plus besoin de tout ce fanatisme que nous avons aujourd’hui. Il y a beaucoup de véritable et authentique Saint-Esprit. Les cieux en sont remplis, et point n’est besoin de prendre un substitut et d’essayer d’aller au Ciel sur base d’une sensation, alors que la Parole de Dieu vous dit que vous ne le pouvez pas. A quoi bon accepter un substitut, soit en adhérant à une église et en inscrivant votre nom dans un registre, soit en allant par ici pour vous plonger dans une certaine affaire où vous allez devoir sautiller, ou faire sortir de l’huile de vos mains, ou avoir du sang sur le visage, ou autre chose, alors que cette histoire vient de l’enfer? Ça ne se trouve pas dans la Parole de Dieu. Si vous croyez que je suis un prophète de Dieu, recevez ma parole et tenez-vous loin de telles histoires.

26        La Bible dit que dans les derniers jours l’antichrist séduirait, si c’était possible, même les élus. Si vous vous teniez avec moi dans les jungles d’Afrique, et que vous observiez ces païens faire sortir du sang de leurs mains, le verser dans un crâne et le boire, vous seriez avisé. Certainement. Vous voyez le... Je crois dans les signes et les prodiges, mais ils doivent être des signes et des prodiges de Dieu.

            A chaque jonction de temps dont je vais parler dans quelques soirées... Ecoutez ceci, frère. Lorsque tout le Ciel s’ouvre, tout l’enfer s’ouvre aussi. La Bible dit que dans les derniers jours, on [vous] dira: «Voici, Il est dans le désert. Voici, Il est ici. Voici, Il est là-bas», toutes sortes de signes et de prodiges. Il est dit: «Ne le croyez pas. Car, comme l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme.» Et tout oeil Le verra, tout genou fléchira, toute langue confessera. Certainement. Ceci doit arriver dans les derniers jours.

27        Mes enfants, la Bible dit: «De même que Jannès et Jambrès (le dieu à deux têtes de l’Egypte) s’opposèrent à Moïse, de même ces hommes s’opposeront à la vérité, des hommes corrompus d’entendement, réprouvés en ce qui concerne la vérité.» La Vérité, c’est la Parole de Dieu, a-t-il dit. Qu’est-ce que la Vérité?

            «Père, sanctifie-les par la Vérité. Ta Parole est la Vérité.» Nous n’avons pas besoin de quelque chose de faux alors que Dieu a la chose authentique pour nous. Nous n’avons pas besoin...

            Je m’entretenais avec un ministre à Los Angeles il y a quelques mois, lorsqu’un... Il était question de faire venir une petite femme de l’Egypte. Et toute personne ayant le bon sens sait que ces femmes qui...?... Nous en avons dans notre ville.

            Il y a une petite femme qui vit à Charlestown, dans l’Indiana, qui est une pécheresse invétérée et une ivrogne. Elle fait couler du sang de ses mains chaque mois, tous les vingt-huit jours. Lorsque j’étais au Vatican, à Rome... ils en ont des dizaines là-bas. Certainement.

28        Et alors que ce ministre soutenait que l’huile qui sortait des mains de cette femme pouvait guérir les gens si on la leur appliquait sur le visage, et que le sang qui en sortait sauverait les nations, j’ai appelé ce ministre et je lui ai dit: «Mon cher frère, je vous aime, mais vous avez bâti votre ministère sur des sensations, et il n’aboutira absolument à rien.» J’ai dit: «Même si je ne vous arrive pas à la cheville pour ce qui est de la prédication de l’Evangile, je ne ferai jamais mention d’une telle chose.» C’est vrai. J’ai dit: «Comprenez-vous que si cette huile ou ce sang a un brin de force, qu’est-il advenu au Sang de Jésus-Christ?» Ça, c’est retrancher quelque chose à Christ, c’est antichrist, c’est contre la chose.

            Si quelque chose pouvait sortir de vous, cela montre que c’est physique. Si le sang pouvait sortir d’une vision et tomber dans vos mains, alors, c’est un corps physique de Christ, et Il est venu. Une vision peut apparaître, c’est certain, mais ce n’est pas une chose littérale. Si une grenouille sortait de vous, c’est qu’elle était entrée en vous. C’est vrai. Je ne suis pas fâché; je ne peux pas l’être et être un serviteur de Dieu. Mais ce qui me met dans cet état, c’est de voir ces choses faire pression sur les enfants de Dieu.

29        Oh! qu’est-ce qui est à la base de tout culte? Ce sont des enfants affamés qui cherchaient à trouver quelque chose à manger. Et si, vous bande de prédicateurs paresseux ne leur donnez pas l’Evangile, ils mangeront dans une poubelle. C’est vrai. J’impute cela à vous les prédicateurs. C’est vrai. Si vous ne donnez pas aux enfants le Pain de Vie, ils ramasseront une espèce d’ordure dans la poubelle et mangeront cela.

            C’est vrai. Il n’y a pas d’Ecriture pour soutenir cela; cela n’existe pas, la Bible condamne tout simplement cela. Jésus n’apparaîtra pas avec des cicatrices sur Sa tête. S’Il le fait, c’est qu’Il est venu, et tout genou a fléchi et toute langue a confessé. Mais la Bible dit que les gens diront: «Voici Il est dans le désert (aux environs de Phoenix ou à tout autre endroit), mais, ne le croyez pas. Voici, Il est dans le lieu secret, ne le croyez pas.»

            La Bible dit qu’en ce jour-là beaucoup se tiendront là et diront: «Seigneur, n’ai-je pas accompli tant de choses en Ton Nom? N’ai-je pas prophétisé en Ton Nom? N’ai-je pas accompli des miracles en Ton Nom?»Il a dit: «Je leur dirai, Je ne vous ai jamais connus. Retirez-vous de Moi, ou-...ouvriers d’iniquité.»

30        Frère, à moins que quelque chose se soit produit au fond du coeur d’un homme, qui l’a changé. Oh! si je savais que la prière pour les malades avait déjà commencé, et en était arrivé à ce point, je regrette d’avoir déjà mentionné cela. Mais je sais qu’il y a un véritable Esprit de Dieu qui guérit les malades. Et je sais que le diable chercher à faire des contrefaçons partout. Cela prouve seulement qu’il existe une chose authentique et que cela ne vient pas de l’huile qui sort du corps d’un homme, ni du sang ni de quelque chose qui vient d’un homme. C’est une oeuvre achevée au Calvaire et il s’agit de votre foi dans cette oeuvre achevée. Si la possession de toutes choses a été accomplie au Calvaire, si tout ce que Dieu a promis a été accompli au Calvaire, et que c’est une oeuvre achevée, vous n’avez besoin que de la foi pour croire cela. C’est vrai, combien c’est la vérité! Tenez-vous-en à Sa Parole. Dieu a dit que ces choses arriveraient. Les voici devant nous. Nous les voyons, elles sont sous nos yeux.

31        L’autre jour, avant que je ne quitte chez moi pour venir à Phoenix, en Arizona, j’ai reçu en moins de deux heures trente coups de fil, venant d’Atlanta, en Géorgie; de Birmingham, dans l’Alabama; et de beaucoup d’autres endroits, où des ministres disaient: «Frère Branham, ce dogme de la côte ouest est arrivé dans cette région, laissez Phoenix et venez ici, Frère Branham. Les gens vous écouteront sûrement, sinon, nos églises sont perdues.»

            J’ai dit: «Frère, je ne peux pas venir; j’ai promis d’aller à Phoenix, mais vous, en tant qu’homme de Dieu, montez à la chaire et prenez cette Parole de Dieu et ‘Mes brebis connaissent Ma voix, et elles ne suivront point un étranger.’» C’est vrai.

            Oh! petits enfants, qu’est-ce qui ne va pas? Nous sommes allés à l’extrême. Restons dans la Parole. Nous allons donc juste continuer avec ceci la semaine qui vient, le reste de la semaine.

            Oh! frère, attachez-vous à Christ; accrochez-vous à Lui. Ne savez-vous pas que le temps approche, dont la Bible parle, disant: «Ils iront de l’est à l’ouest, du nord et du sud, cherchant à trouver la vraie Parole de Dieu, mais ne La trouveront pas»? Ne comprenez-vous pas que nous sommes dans les derniers jours? Ne comprenez-vous pas que ces choses sont censées se produire dans les derniers jours? Nous y sommes. Dieu tient Sa Parole.

32        Et la Bible dit, Apocalypse 21, que ce mouvement antichrist... A un endroit, il est dit que cela séduirait, si c’était possible, même les élus. Qui est l’élu? Il y a une multitude de gens de toute espèce au sein de la Pentecôte aujourd’hui, comme ce fut le cas à l’époque. Le surnaturel a été accompli, et une multitude de gens de toute espèce a suivi cela, qui boit n’importe quel genre de saleté. C’est vrai. Un... Jésus a dit: «L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute Parole qui sort de la bouche de Dieu.» Une multitude de gens de toute espèce, la Bible dit que ces jours-ci seraient là et ce qu’il en serait, et nous vivons et nous voyons cela; c’est là.

            Maintenant, remarquez là autrefois, lorsqu’Il a dit: «Cela séduirait, si c’était possible, même les élus.» Maintenant, avant que le monde ne commence, Jésus-Christ était un Agneau immolé avant que le monde commence. Croyez-vous cela? Très bien. Alors, là, tout au commencement, lorsque Dieu a regardé [à travers le temps] et a vu ce qui allait arriver, Il parla de l’Agneau immolé; et la Parole de Dieu est toujours confirmée dans le Ciel; et l’Agneau fut immolé juste là, avant la fondation du monde, selon la Parole de Dieu. Est-ce juste? Mais pendant quatre mille ans cela ne s’était jamais accompli. Mais c’était une oeuvre achevée là-bas. Dieu l’avait dit. Et la Bible dit que vous, dans cette église ce soir, qui êtes nés de nouveau...

33        Combien c’est beau pour le poète de dire qu’il y a un nouveau nom qui est écrit là dans la Gloire ce soir! Mais la Bible dit que tous ceux qui sont sauvés, leurs noms étaient inscrits dans le Livre de Vie de l’Agneau avant la fondation du monde. Lorsque l’Agneau fut immolé, vous étiez associé à cela. Alors, qu’allez-vous faire à ce sujet? «Tous ceux qui viennent à Moi... Nul ne peut venir à Moi, si Mon Père ne l’attire.» Voilà les élus dès le commencement.

            La Bible dit dans Apocalypse 13: «Et l’antichrist séduisit tous ceux qui habitent sur la terre, dont les noms n’étaient pas écrits dans le Livre de Vie de l’Agneau dès la fondation du monde.»

            Avec ces signes et prodiges, oh! vous devriez aller avec moi en Inde, observer ce qui se passe là-bas, vous qui voulez voir de l’huile et du sang, si vous voulez voir les gens ôter leurs chaussures et marcher dans un feu brûlant, puis en ressortir sans aucune trace de brûlure sur eux. J’ai vu un homme prendre une épée, et la placer sur son coeur, et l’enfoncer droit dans son coeur, et quand le médecin qui se trouvait sur l’estrade a pris... Ils ont pris de–de l’eau et en ont versé à travers le trou, et elle est sortie de l’autre côté, puis cela a été retiré, et il sautillait et criait.

34        A l’école des prophètes, ou à la fête des prophètes, dans le temple mahométan, un homme était assis là, s’efforçant à entrer en transe, disant: «Allah! Allah! Allah! Allah! Allah! Allah! Allah! Allah! Allah! Allah», et il fut saisi d’une telle émotion qu’il coupa–prit des pointes et les enfonça dans ses doigts et les retira sans qu’il y eût une goutte de sang. Et un autre prit une lance dont il se perça depuis le menton jusque dans le nez, et il la retira; et il prouva qu’Allah était Dieu.

            Frère, écoutez, vous n’êtes point sauvé par un signe quelconque. Vous n’êtes pas sauvé par une quelconque sensation. Vous êtes sauvé lorsque vous remplissez les exigences de Dieu qui sont dans Sa Parole, et vous n’êtes sauvé par rien d’autre. C’est juste. La Parole de Dieu a frayé une voie. Vous n’êtes pas sauvé parce que vous avez le sentiment que vous êtes sauvé. Je ne suis pas sauvé parce que je sens que je suis sauvé; car, bien des fois, je n’ai pas ce sentiment. Mais je suis sauvé parce que Dieu a fait la promesse. J’ai rempli les exigences de Dieu, et sur base de la sainte Parole de Dieu, je peux vaincre Satan pendant les sept jours de la semaine, la nuit comme le jour, parce que c’est la Parole de Dieu.

            «Celui qui écoute Ma Parole, et croit à Celui qui M’a envoyé, a la Vie Eternelle et ne viendra point en jugement, mais il est passé de la mort à la Vie.» C’est ce que le Roi des rois a dit. Le croyez-vous?

35        Si vous croyez, non pas si vous criez, non pas si vous courez. Ces choses sont très bien, mais vous essayez de fonder, de faire une doctrine à partir de cela. Et vous fondez même une doctrine à partir de la guérison divine, pourtant la guérison divine est une chose secondaire. Comment l’église peut-elle accorder la primauté à ce qui est secondaire? Posez-vous cette question, et réfléchissez-y. Il s’agit d’une multitude de gens de toute espèce, il s’agit d’une multitude de gens. Voilà la raison, mes amis...

            Laissez-moi vous dire quelque chose. Il y a deux semaines, des hommes qui sont assis ici, qui me regardent maintenant même, étaient présents à la réunion de Lima, dans l’Ohio, où les méthodistes, les baptistes, les presbytériens, certains nazaréens, l’Armée du salut, ont tous parrainé mes réunions dans un très grand amphithéâtre. Alors là, me tenant sur la Parole, j’ai prouvé par la Parole le Seigneur Jésus et les choses authentiques de l’Evangile qui devaient se produire; et soirée après soirée, des centaines de gens s’avançaient à l’autel, donnant leur coeur à Christ, non sur base d’une sensation, mais sur base de la Parole.

36        Laissez-moi vous dire quelque chose, frère. Maintenant, j’aimerais que vous écoutiez calmement, alors que je termine sur ceci. Je crois fermement ceci. Et je dis ceci, sans savoir si je vivrais jusqu’à voir la lumière du jour ou non. Mais quelque chose de surnaturel a été accompli; c’est vrai. Mais vous vous emballez avec cela. Vous allez à l’extrême avec cela. Le diable vous amène à la dérive avec cela, vous êtes carrément sortis de la Bible maintenant. Je crois au surnaturel. Je crois en Jésus-Christ. Je crois qu’Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement, et qu’Il fait les mêmes choses qu’Il a faites hier, et qu’Il les fera éternellement. C’est juste, je crois cela.

37        Mais maintenant, écoutez: je suis allé à des endroits, et j’aimerais que vous... Certains d’entre vous me sont peut-être inconnus, certains d’entre vous ne reviendront peut-être jamais pour m’écouter prêcher une autre fois. La balle est dans votre camp; vous savez cela une fois, de toute façon. J’aimerais que vous sondiez les Ecritures. Laissez-moi vous le dire, écoutez ceci.

            J’ai commencé à croire... Maintenant, écoutez; retournons au fondement. Prenez un homme bon, qui épouse une mauvaise femme, soit cette femme deviendra une bonne femme, soit lui deviendra mauvais. L’Esprit, c’est ce qu’a été ma vie. Je traite avec des esprits. Je ne regarde pas à la personne; je saisis la personne par son esprit. Je suis allé m’asseoir en compagnie de quelques ministres autour d’une table; j’ai vu là que l’un d’entre eux était atteint d’une maladie vénérienne; il vivait avec la femme d’un autre homme. Il a regardé en ma direction, et il a dit: «Oh! Frère Branham, je vous aime.» C’est un hypocrite et un menteur; je sais que ce n’est pas vrai. C’est vrai.

38        «Je crois que chaque mot que vous dites est la vérité, Frère Branham», et il y avait une ombre sombre suspendue au-dessus de lui juste à ce moment-là. J’aurais préféré ne pas savoir cela. Je voudrais l’aimer de toute façon, et je l’aime de toute façon. Si je ne l’aime pas, alors, je dois retourner à Dieu. Mais, imaginez-vous quel genre de vie je dois vivre. Vous vous imaginez combien c’est difficile d’aller vers des enfants que vous aimez, et vous savez que vous devrez comparaître là-bas... Je suis un homme de quarante-sept ans, la majeure partie de ma vie s’est écoulée. Et je dois comparaître devant Dieu, mais, je dois répondre avec ce Livre. C’est l’exacte vérité. Et, je suis allé dans des réunions. J’aimerais vous demander quelque chose. Allez à une réunion, quand le pasteur secoue sa tête, vous verrez chaque personne dans l’assemblée secouer la tête. Allez à–à une réunion où le pasteur est un véritable feu de brousse...?... qui court dans tous les sens, vous verrez tout le monde dans l’assemblée faire de même. Mais, quand vous allez à un endroit où le pasteur est un solide enseignant de l’Evangile, tout l’enfer n’ébranlera jamais cette église. C’est vrai.

39        Frère, vous recevez les esprits les uns des autres. C’est l’exacte vérité, vous recevez les esprits les uns des autres au lieu du Saint-Esprit. C’est juste comme un homme bon qui reçoit le mauvais esprit d’une femme et vice versa. Vous recevrez l’esprit l’un de l’autre. J’ai fait cette seule chose, frère, si Dieu–si je connais mon coeur, avec ma Bible ici ce soir. S’il y a quelque chose dont j’ai essayé de me garder pur, je n’ai jamais essayé par quelques sensations, ni par quoi que ce soit d’amener les gens à regarder à moi. J’ai essayé d’éviter même d’imposer les mains à une personne, j’ai uniquement prêché l’Evangile, et laissé Dieu faire la chose. Et s’il y a une chose pour laquelle je ne voudrais pas rendre des comptes lorsque je me tiendrai à la barre du jugement, ce serait pour une bande d’enfants illégitimes. Je vais leur prêcher la Parole, la Parole de Dieu; et soit ils ont l’Esprit de la Parole, soit ils ne L’ont pas du tout. C’est l’Esprit de Dieu qui vient par la Semence de Dieu, c’est la Parole de Dieu qui est plantée dans votre coeur qui amène Jésus-Christ, ce n’est pas une quelconque émotion, ni un quelconque fanatisme. Quel temps que celui dans lequel nous vivons!

            Une multitude de gens de toute espèce est montée. De quoi avons-nous besoin aujourd’hui? Nous avons besoin d’hommes courageux, nous avons besoin–nous avons besoin d’hommes, non pas des hommes ayant passé trois jours d’examens (miséricorde!), non. Nous avons besoin d’hommes–d’hommes qui connaissent Dieu. C’est juste.

40        Je me suis rendu dans une école, il n’y a pas longtemps, on les envoyait en grand nombre outre-mer après avoir reçu un diplôme de deux semaines, et ils savaient tout au sujet de la guérison divine.

            Oh! c’est comme une couveuse qui produit des poulets illégitimes. C’est vrai. Oh! c’est une honte. Certains d’entre eux n’en savent pas plus sur Dieu qu’un–qu’un Hottentot n’en sait sur un chevalier égyptien. C’est vrai. Ce dont ils ont besoin, c’est d’une réprimande de l’Evangile à l’ancienne mode, pour retourner au bercail, et pour prendre la Parole, et y rester jusqu’à ce qu’ils naissent de nouveau de l’Esprit de Dieu qui garde leurs yeux fixés sur Christ, et non pas sur des sensations. Et vous savez que c’est vrai. J’ai des obligations envers Dieu. J’ai des obligations envers cette Parole, et c’est la vérité, et vous savez que c’est la vérité.

41        Et maintenant, mes frères, à cet endroit où je me suis rendu, on délivrait à ces gens le diplôme en six semaines, et on les envoyait comme prédicateurs, des gens ignorant le Message comme vous n’avez pas l’idée. Ils savent qu’ils peuvent se plonger dans un état de consternation, et faire sortir de la sueur de la paume de leurs mains, puis, aller essuyer cela sur quelqu’un, et appeler cela la guérison. Frère, c’est antichrist si j’ai jamais vu cela ou lu cela dans la Bible. Il n’y a rien qui puisse sortir de vous pour aider quelqu’un, à moins que ce soit l’Evangile, la Parole de Dieu qui vient au travers des lèvres d’un vrai prédicateur. C’est vrai.

            Le calvaire, la guérison et le salut sont des oeuvres achevées du Calvaire. C’est ça l’Evangile, et rien d’autre ne prendra sa place. Maintenant, vous direz: «Etes-vous en colère contre quelqu’un?» Non, monsieur, je ne suis en colère contre personne. Si je l’étais, si je fais ceci pour passer ma colère, je devrais aller à l’autel et me repentir pour cela. C’est juste. Je dis ceci sur base d’un pur amour chrétien. Et vous qui ne voulez pas revenir, j’aimerais que vous me fassiez une faveur, notez sur une petite feuille de papier, et placez-la dans votre Bible, écrivez: «Frère Branham a dit, AINSI DIT LE SEIGNEUR.»

42        Alors, si Dieu nous prête vie, regardez à quoi va aboutir cette chose. Si Dieu nous prête vie encore quelques années, et que je passais par Phoenix, prenez ce... faites sortir ce petit bout de papier jauni, et avancez-vous à la chaire et dites: «Qu’en est-il de ceci, Frère Branham?» Alors, je collerai cela sur mon dos, et montez dans votre voiture et promenez-moi dans la rue, avec une étiquette sur mon dos, disant: «Un faux prophète».

            Cette chose vient du diable, et cela va jeter la confusion et déchirer l’église, aussi sûr que le monde existe, car cela ne se trouve pas dans la Parole de Dieu. Cela ne fait pas briller la lumière sur l’Urim Thummim. Tenez-vous loin de cela. Amen.

            Dieu est véritable. Dieu accomplit des signes, Dieu accomplit des miracles. Dieu... Mais, nous avons une multitude de gens de toute espèce, frère. Ils ont vu le surnaturel être accompli; ils s’efforcent de se plonger dans un état de consternation pour faire quelque chose d’autre. Et bien vite le diable...?... est venu graduellement sur cela, au point qu’il a fait dévier cela, et maintenant, il applique cela au salut et à la guérison. Cela va en arriver à un point où ils vont même faire descendre du feu directement du ciel, comme preuve.

43        Ecoutez. Laissez-moi vous montrer ce que la Bible dit. Paul a dit: «Si un ange du Ciel venait et prêchait un autre Evangile que celui que vous avez entendu, qu’il soit anathème!» Il a dit: «Quand je pourrais parler les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien.» Quand je pourrais avoir la foi pour déplacer une montagne, pour faire sortir du sang de ma main, ou pour faire sortir de l’huile de ma main, ou pour faire n’importe quoi d’autre, je ne suis rien.

            Tout ce que l’homme ferait dans cet ordre-là n’est encore rien. Il pourrait donner tous ses biens pour nourrir les pauvres; il pourrait faire toutes ces différentes choses, cependant, il n’était rien jusqu’à ce que cette petite source principale descende ici à l’intérieur pour rendre sa vie conforme à la Parole de Dieu. C’est vrai. Je sais que c’est dur; c’est rude; mais c’est la vérité. Alors, aide-moi, ô Dieu Tout-Puissant, c’est la vérité. Voyez-vous?

            Maintenant, je vous ai dit la Vérité. Je veux que vous croyiez la Vérité. Je veux que vous sachiez que Dieu est ici pour confirmer la Vérité. Dieu confirme Sa Parole, mais tout... Si Sa Parole...

44        Si les signes qui suivent ne se trouvent pas dans la Parole de Dieu, alors c’est une fabrication de quelque chose d’autre. Quel bien cela vous ferait-il? La guérison divine vient de Dieu, certainement. Mais Di... la guérison divine est une oeuvre achevée. C’est juste. Il n’y a rien d’autre que vous puissiez faire à ce sujet; vous devez accepter Dieu, vous devez accepter cela et croire cela sur base de la foi. Comment vient-on à Christ? Non pas parce qu’on a pleuré à chaudes larmes à l’autel, non pas parce qu’on a crié toute la nuit, non pas parce qu’on a cherché Dieu, car vous n’avez jamais cherché Dieu. Aucun homme n’a jamais cherché Dieu. Jésus a dit: «Aucun homme n’a jamais cherché Dieu. Nul ne peut venir à Moi, si Mon Père ne l’attire premièrement, et tous ceux que Mon Père me donne, viendront à Moi. (C’est vrai.) Et Je ne mettrai pas dehors celui qui vient à Moi.»Ecoutez ceci. La Bible dit: «Celui qui croit Mes Paroles et qui croit à Celui qui M’a envoyé, a la Vie Eternelle», sans aucune sensation, sans quoi que ce soit d’autre. «Celui qui écoute Mes Paroles, et qui croit à Celui qui M’a envoyé, a la Vie Eternelle.»

45        Maintenant, prenez cette Vie Eternelle, cherchez le mot grec qui signifie cela et voyez si ce n’est pas Zoe. Zoe c’est la propre Vie de Dieu. Tout celui qui croit en Jésus-Christ, je ne parle pas de ceux qui croient d’une manière intellectuelle, mais ceux qui croient du fond du coeur en Jésus-Christ, la Vie de Dieu vient en eux et ils obtiennent la Vie Eternelle. Et ils passent de la mort à la Vie, et Christ a dit: «Il ne viendra point en jugement, mais Je le ressusciterai au dernier jour.»

            Maintenant, c’est ce que dit la Parole de Dieu là-dessus. Croyez-vous la Parole de Dieu ou la parole de quelqu’un d’autre? Il serait mieux d’accepter ce que la Parole de Dieu dit là-dessus. C’est juste. Car les cieux et la terre passeront, mais Sa Parole ne passera point. Alors, restez avec la Parole de Dieu.

            Prions. Oh! mes petits enfants, mes pauvres amis de Phoenix, combien de fois suis-je venu à Phoenix? Vous ai-je déjà demandé quoi que ce soit? Vous ai-je déjà demandé ne fût-ce qu’un peu de nourriture? Vous ai-je déjà demandé de me chercher une chambre d’hôtel pour mon séjour et de payer ma note? Non, non, jamais. Vous ai-je déjà demandé de me suivre et me laisser vous bâtir une très grande église ici, et de venir rester avec vous? Non, non, je ne l’ai jamais fait. Je pense que vous avez des ministres; vous avez des églises. Je viens seulement pour vous aider. Dieu sait que c’est vrai. Je viens seulement pour vous aider; et c’est pour cela que je suis venu cette fois-ci, pour vous aider.

46        «Frère Branham, que pensez-vous de ces ministres qui enseignent cela?» Je crois qu’ils sont des serviteurs de Dieu; je le crois certainement. Je crois que ce sont des hommes de Dieu, je crois que ce sont d’excellents prédicateurs, ils peuvent sans aucun doute prêcher mieux que moi. Et Dieu les honore, mais ils ont seulement pris la mauvaise route. C’est tout. C’est simplement ça la chose qui ne va pas, frère. Ça ne se trouve pas dans la Parole de Dieu; cela ne fait pas briller la lumière sur l’Urim Thummim. Et il n’y a aucun érudit dans le monde qui peut placer cela sur l’Urim Thummim raisonnablement, et faire passer cela dans toute la Bible, comme vous pouvez le faire avec la guérison divine et d’autres choses semblables.

            Alors, pourquoi suis-je ici? Je suis ici pour vous aider. Je suis ici pour essayer de vous amener à retourner à votre église, à retourner. Et si vous les pasteurs qui êtes ici, vous êtes tombés en erreur, repentez-vous, allez à votre chaire et dites: «Eglise, nous revenons à Dieu.» Et tenez un réveil à l’ancienne mode. Et cessez de vous disputer avec votre voisin d’en face. S’il ne croit pas exactement comme vous, serrez-lui la main et soyez un frère malgré tout.

47        Mettez-vous ensemble et tenez des réveils pour l’unité; cherchez des prédicateurs qui s’en tiennent à la Parole de Dieu, et qui ne sont pas divisés sur ceci. Lisez la Parole. Certains d’entre vous ne lisent pas la Parole une seule fois pendant la semaine. Vous devriez lire chapitre après chapitre chaque jour. Méditez. Si vous pouvez détourner votre tête de ces sales magazines et de toutes ces choses que vous lisez, de ces sales... tant de journaux, et de cette soi-disant littérature religieuse qui ne devrait même pas être mise sur le marché... C’est tout aussi mal que de lire certains de ces autres magazines, ces histoires qui sont de fausses doctrines, et toutes sortes de dogmes, et on appuie cela sur la–sur la vérité. Eh bien, la doctrine ne peut pas être fondée sur une expérience. La doctrine est fondée sur la Parole de Dieu, non pas sur une expérience. Les gens peuvent avoir des expériences de tout genre.

            J’ai voyagé dans les jungles; j’ai vu les sorciers, je les ai vus me lancer un défi, ils se tenaient là et faisaient toutes sortes de choses (le diable), j’observais ce que l’homme allait faire, je l’observais prendre un bâton et le suspendre en l’air, le déposer et le faire se déplacer, comme un serpent qui rampe. Il s’est tourné, il a pris un verre de vin, plutôt d’eau, et l’a changé en un liquide de couleur pourpre comme le vin, et il voulait que je boive cela. Et ensuite, ce même groupe a dit que le Seigneur leur a parlé au sujet de toutes ces sensations. Finalement, cela en arriva à ceci, on a dit: «Prenez votre mère, et étendez-la là et tuez-la, et placez-la sur le corps–sur l’autel, et je la ressusciterai le troisième jour. Car il est écrit: ‘Offrez vos corps comme un sacrifice vivant’, et placez votre mère là.» Les autorités devaient l’arrêter pour avoir tué sa mère, certainement. L’homme est revenu à lui, un homme qui avait toutes ces sensations.

48        Changez du vin en de l’eau, et tout ce genre d’histoires, et du chaume de maïs qui se déplaçait, et tout ce genre d’histoires, c’est du diable. Certainement. Dieu n’a besoin de rien. Vous n’avez besoin de rien pour prouver la chose, à part la Bible et le Saint-Esprit qui sont ici pour confirmer la résurrection de Jésus-Christ.

            Je parlais à un homme il n’y a pas plus d’une demi-heure, pas plus de quarante-cinq minutes avant que je vienne à la réunion, un homme qui fulminait comme un fou. Eh bien, il pensait pouvoir faire aussi quelque chose (voyez-vous?), il a pris la mauvaise voie. Reviens à Dieu, église. Prions.

49        Père céleste, je suis dégagé. J’ai dit ce qui était sur mon coeur. J’ai parlé durement aux fidèles et aux ministres. Comme l’a dit Paul dans le Livre des Corinthiens, il leur a dit là où ils étaient, qu’il les aimait; mais ensuite, il s’est mis à leur donner le fouet de l’Evangile. Et ils lui ont dit que le Seigneur avait dit de faire telle et telle chose. Il a dit: «Est-ce de chez vous que la Parole de Dieu est sortie, ou est-ce de vous seuls qu’elle est sortie? Si quelqu’un croit être spirituel ou prophète, qu’il reconnaisse que ce que j’écris est un commandement du Seigneur. Et s’il... [Espace vide sur la bande–N.D.E.] Si quelqu’un le pense, qu’il l’ignore...» C’est là Ta Parole, Père. Et je crois que saint Paul de la Bible était Ton serviteur. Je crois que tout ce qu’il a écrit était la vérité, que cela venait de Toi. Et je Te prie, ô Dieu, ce soir, de secouer cette petite église en ce moment solennel, alors qu’ils ont incliné la tête, il y en a beaucoup ici à l’intérieur.

            Et Seigneur Dieu, à ceux qui ont encore ces sensations, Père, je Te prie d’une manière ou d’une autre de parler à ces hommes, Seigneur. Fais-leur voir que ce n’est pas le Saint-Esprit. C’est–ce n’est pas le Saint-Esprit. La Bible condamne cela par l’Esprit qui est en moi. Si je suis Ton serviteur, Seigneur, alors quelque chose en moi dit que c’est faux et qu’il faut crier contre cela.

50        Et, Seigneur, je l’ai fait de tout mon coeur. Ce n’est pas pour essayer de terrasser un frère, ou de renverser les idées d’un homme, mais de soutenir l’Evangile, et la conviction du Saint-Esprit qui parle maintenant au travers de Ton serviteur. Et je le crois de tout mon coeur. Bénis le peuple. Et je prie que–que ceci soit une soirée de réunion des pleurs à l’ancienne mode dans leurs maisons, une repentance à l’ancienne mode. Et qu’un véritable réveil commence demain soir, qui fera que les gens viendront à chaque église, et qu’il y ait partout dans cette ville un glorieux réveil du Saint Esprit, accompagné de véritables signes de Dieu. Et que cela soit bâti sur la Bible, afin que la fondation puisse être solide. Accorde-le, Seigneur. Car aucune autre fondation ne peut être posée, si ce n’est celle qui a déjà été posée. Et, Père, nous voulons humblement bâtir sur cette fondation.

            La guérison divine, les apôtres, les prophètes, les docteurs, les évangélistes, nous croyons ces choses et nous Te prions, ô Dieu, de nous aider à recevoir ces choses.

51        Et alors, un jour, lorsque ma voix se fera entendre là-haut, sur Ton écran devant Phoenix et devant les autres villes contre lesquelles j’aurai crié, je prie, Père, qu’il soit alors dit: c’était bien fait. Je prie que ceux qui sont ici et qui ont été prédestinés à la Vie Eternelle écoutent Ta Voix ce soir et viennent. Car je le demande au Nom de Jésus.

            Pendant que nos têtes sont inclinées, juste un instant, je sais que vous pensez que c’est un moment horrible pour faire un appel à l’autel. Mais cependant, quelque chose en moi me dit de le faire. Maintenant, je vous demande d’incliner la tête pendant un moment, et de méditer un petit peu là-dessus. Réfléchissez un peu, calmement.

52        Vous ai-je déjà dit quelque chose de faux? Ai-je toujours cherché à m’en tenir à la Parole de Dieu et à demeurer dans la Bible de Dieu? Je vous demanderais d’y réfléchir. Dieu a-t-Il déjà manqué une seule fois de confirmer ce que j’ai dit? Pourquoi? Il ne s’agit pas de moi; c’est Lui. Il honore Sa Parole. C’est juste. Pensez-y maintenant.

            Si vous vous êtes refroidi un peu et que vous vous êtes éloigné de la Parole, allez-vous promettre à Dieu qu’à partir de ce soir vous sonderez la Parole, que dans tout ce que vous ferez, vous veillerez attentivement pour vous assurer que c’est la Parole? Voulez-vous lever votre main vers Lui, avec votre tête inclinée? Que Dieu vous bénisse, vous; c’est bien. C’est bon. C’est bon. Il y a littéralement des centaines de mains.

53        Combien croient que ce que j’ai dit est la vérité? Que chaque tête soit inclinée maintenant. Levez la main. Que Dieu vous bénisse. C’est bon. Environ quatre-vingt-dix–quatre-vingt-dix pour cent, on dirait. Merci. Je vous aime pour cela.

            Je me demande s’il y a ici un pécheur, qui sait qu’aujourd’hui, alors que c’est un temps formidable, un temps vraiment horrible, un temps de grands troubles, et ces choses qui arrivent... Lorsque vous voyez l’ennemi apparaître comme ceci, et que vous voyez arriver toutes ces choses, ne savez-vous pas que nous sommes au temps de la fin? Ne savez-vous pas que c’est une borne kilométrique? Le Seigneur voulant, je vais prêcher dans quelques soirées sur la jonction. J’aimerais que vous écoutiez cela: juste vous montrer Parole sur Parole à travers la Bible. Je vous demanderais d’amener vos blocs-notes et vos crayons. Vous verrez que nous allons ramener cela droit jusqu’en ce jour-ci. Tout a commencé dans la Genèse, de même que ceci. Et cela arrive maintenant à maturité.

54        Maintenant, ne voulez-vous pas, vous pécheur, voulez-vous lever la main et dire: «Frère Branham, priez pour moi. Je suis un pécheur, et je n’aimerais pas m’engager sur la mauvaise voie. Je veux être en ordre.» Que Dieu te bénisse, fiston. Que Dieu vous bénisse. Et que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse. C’est bon. En haut au balcon, levez la main et dites: «Frère Branham, je suis un pécheur, mais je crois réellement que vous dites la vérité. Je vous demanderais de prier pour moi.» Que Dieu vous bénisse, madame. Que Dieu vous bénisse, la dame espagnole. Que Dieu vous bénisse, la dame qui est assise là. En haut au balcon à gauche, y a-il quelqu’un là-haut? «Je... Frère Branham, je ne suis pas un chrétien, mais je crois que vous dites la vérité. Priez pour moi.» Voulez-vous dire cela avec la main levée?

55        Très bien, au balcon à l’arrière. Voulez-vous dire avec la main levée: «Je crois, Frère Branham, que vous dites la vérité. Je vous demanderais de prier pour moi.» Au balcon à droite, voulez-vous lever la main et dire: «Je crois de tout mon coeur que vous dites la vérité, prédicateur. Je–je vous demanderais de prier pour moi, afin que je sois bien ancré.» Oh! suivez ici, mes enfants. Si vous n’êtes pas bien ancré, ceci est une chose secondaire. Cela commence maintenant. Laissez cela aller pendant environ trois ou quatre ans, et ensuite, regardez ce qui arrive. Vous verrez tout. Très bien. Il y aura toutes sortes de signes. Dieu a dit que c’est ce qui se ferait.

            Maintenant, alors que vous avez la tête inclinée, prions. Ecoutez simplement la musique.

Ne m’oublie pas, ô Doux Sauveur,
Ecoute mon humble cri;
Alors que Tu appelles les autres,
Ne m’oublie pas.

Sauveur, Sauveur,
Ecoute mon humble cri;
Alors que Tu appelles les autres,
Ne m’oublie pas.

56        Maintenant, avec la tête inclinée... On chantait ce cantique dans l’âge méthodiste, lorsque les gens étaient–avaient l’Esprit de Dieu sur eux. Et les gens s’évanouissaient et tombaient par terre. Les prédicateurs prêchaient durement sur l’enfer. Les gens criaient, pleuraient, et couraient à l’autel. Et nous les pentecôtistes, nous pensons avoir quelque chose que ces gens-là n’avaient pas. Je pense que nous devrions retourner et recevoir ce qu’eux avaient.

            Père céleste, ces gens-ci qui ont levé la main sont Tes enfants [engendrés] par l’Evangile pur et sans mélange. Et je Te prie, ô Père céleste, de m’aider la semaine prochaine à aborder cela. Et je Te prie d’en rassembler beaucoup, beaucoup, beaucoup.

            Ô Dieu, démolis le mur de séparation qui est entre les ministres de cette ville et ceux des autres villes, et fais d’eux tous une très grande fraternité. Accorde-le, Seigneur. Que Ta Parole trouve Sa place, doucement et profondément dans chaque coeur, au Nom de Jésus.

57        Je Te prie de sauver tous ceux qui ont levé la main ce soir. Ils ont dit qu’ils ont cru cela. Ils ont cru cela; en effet, ils ont cru que c’est la Parole. Ils ont confiance, non pas dans quelque chose d’autre, mais dans la Parole. Dieu l’a dit; cela règle la question. Et je Te prie de les bénir. Bénis tous ceux qui ont levé la main. Accorde-le, Père.

            Je suis si heureux que plus de quatre-vingt-quinze pour cent de gens (oui, plus que cela) aient levé la main pour montrer qu’ils croient vraiment que c’est la vérité, alors que rien de plus n’a été dit que ce qui a été dit ce soir, parce qu’ils ont cru, Seigneur, que je suis Ton serviteur. Et je Te prie de confirmer cela et d’accorder que cela soit la vérité, afin qu’ils sachent que Ton serviteur n’est pas ici pour s’enorgueillir. Je suis ici à cause de Ton Evangile. Et je Te prie de sauver tout le monde, et de les introduire dans un réveil à l’ancienne mode, bâti sur le Roc solide, Christ. Et mets dans l’Eglise de véritables signes bibliques et de véritables miracles bibliques. Je prie au Nom de Jésus. Amen.

58        J’ai dit à Billy de ne pas distribuer des cartes de prière, et il ne l’a pas fait. Aucune carte de prière n’a été distribuée. Mais, je vais me charger moi-même de ceci. Pour que les gens croient que le message que j’ai prêché vient de Dieu, et si j’ai prêché la vérité, Dieu est tenu de confirmer que c’est la Vérité. C’est juste. Et je crois dans les vrais signes bibliques. Je crois que la chose que Jésus a faite lorsqu’Il était ici sur terre, Il la fait aujourd’hui, ni plus ni moins. Ce qu’Il a fait, qu’Il a fait à l’époque, Il le fait maintenant. Et ces choses sont écrites. Et on ne doit rien y introduire ou y ajouter ou en retrancher.

            Maintenant, si je vous ai dit la Vérité, je prie Dieu de confirmer cela et de laisser Sa Parole le déclarer. Et si vous avez accepté ou pas la vérité, que Dieu confirme cela sans qu’aucune personne ne soit appelée à cette estrade. Et je ne dis pas qu’Il le fera. Vous êtes assis là dans l’auditoire. Je ne sais pas. Mais s’Il le fait, cela vous amènera-t-il tous à croire que Dieu est en train d’apposer un sceau sur ce que j’ai dit? Aussi longtemps que je prouve que c’est la Parole de Dieu, allez-vous croire cela?

59        Alors, priez, vous qui êtes malades et qui êtes nécessiteux. Certains d’entre vous qui êtes ici devant, vous donc qui êtes tout près de moi, priez simplement. Commencez à prier si vous êtes malade, nécessiteux. Que Dieu puisse ancrer cela, et s’Il le fait, alors vous verrez sûrement que...

            Maintenant, vous direz: «Frère Branham, il y a un signe.» Oui, mais c’est ce que la Bible a annoncé. «Vous ferez aussi les choses que Je fais.» Qu’a-t-Il fait? Pensez-y, priez.

            Si seulement vous pouvez croire, petite dame. Si vous ne doutez pas de cela...

            Eh bien, sous l’inspiration du Saint-Esprit du fait que l’Ange de Dieu qui suivait les enfants d’Israël... Combien savent que c’était la Colonne de Feu, faites voir... une Colonne de Feu... Combien croient que c’était Jésus-Christ, faites voir vos mains, le Logos? Combien savent que lorsqu’Il était ici sur terre, Il disait: «Je viens de Dieu, et Je retourne à Dieu.»? Combien savent cela? Combien savent qu’après Sa résurrection, lorsque Paul Le rencontra sur la route, Il était encore une Lumière? Combien savent cela? Combien ont vu cette photo, non pas de moi, mais de la Lumière? Je crois que c’est Jésus-Christ, le même hier, aujourd’hui et éternellement.

60        Il est suspendu juste au dessus de cette femme, juste ici. Elle souffre d’un mal de poitrine. C’est tout à fait juste. Si c’est juste, madame, levez la main. Cela fait mal, ça tire. Cela vous retient au lit. Même lorsque vous êtes couchée, vous sentez quelque chose qui tire.

            Lorsque vous vous levez le matin, vous avez du mal à vous redresser. C’est juste. C’est tout à fait juste. Maintenant, vous savez que je–je ne vous connais pas, n’est-ce pas? Et je ne suis pas en train de lire votre pensée. Maintenant, vous direz: «C’est simplement un hasard.» Croyez-vous que Dieu vous guérira?

            Maintenant écoutez, je ne peux pas faire cela. Je n’ai rien ici avec lequel vous guérir. Personne d’autre n’a quelque chose avec lequel vous guérir. Mais il y a ici un Esprit de Dieu que vous avez touché, pour rétablir la vraie Vérité de la Bible qu’Il est ressuscité des morts. Une femme a-t-elle touché Son vêtement?

61        Pour que vous ne pensiez pas que c’est un hasard, la femme assise à côté de vous... Comme si vous étiez dans une ligne de prière, la dame qui est assise là à côté d’elle, regardez par ici. Croyez-vous que je suis un serviteur de Dieu? Le croyez-vous? Bien, regardez par ici juste une minute. Vous n’avez pas de carte de prière ni rien pour vous permettre d’être dans la ligne. Vous n’avez pas de carte de prière ni rien. Très bien. Regardez par ici juste une minute.

            Pendant que Jésus parlait à la femme au puits de Samarie... Et Il lui parla jusqu’à ce qu’Il découvrît où se trouvait son problème, et Il le lui dit. Et elle a dit: «C’est là le signe du Messie.» Eh bien, si cela pouvait se répéter, ça ne serait pas une quelconque sensation, mais ce serait un signe du Messie, pas moi, mais vous, nous deux ensemble, oeuvrant ensemble sous la conduite du Messie.

62        Maintenant, vous savez que je ne vous connais pas, que je ne vous ai jamais vue. Vous n’avez pas de carte de prière, il vous est impossible d’arriver ici, ou quoi que ce soit. Mais combien vont croire maintenant que Dieu va révéler la chose? Je ne dis pas qu’Il va le faire.

            Maintenant, ô Dieu, regarde la situation. Que cela soit connu, Seigneur. Cette femme a le cancer. Maintenant, si c’est juste, tenez-vous debout. Est-ce la vérité? Levez la main.

            Croyez-vous maintenant? Comment expliquer cela? Il y a une ombre suspendue au-dessus; c’est noir. C’est la mort, exactement.

            Maintenant, Père céleste, je ne peux pas contrôler cela, mais je peux Te demander quelque chose. Lorsque Tu étais sur terre, Tu as dit: «Je pourrais parler à Mon Père, et Il enverra une légion d’Anges.» Je prie pour ceci parce que cette femme a servi d’exemple, afin que Tu ôtes le démon de son corps. Et puisse cela quitter, alors que cette église prie, pas seulement moi, mais le reste d’entre nous, afin que cette ombre quitte cette femme. Elle sait qu’il y a Quelque Chose là près d’elle, qui lui a dit par la Bible, page après page, que c’est la vérité. Maintenant, que le démon s’en aille, parce qu’il est dit dans la Bible: «En Mon Nom, ils chasseront les démons.»

            C’est là le signe que Tu as annoncé. Et j’ordonne à ce démon de quitter, au Nom de Jésus-Christ, ce qui sera une confirmation pour ces gens que j’ai dit la vérité. Amen.

63        Maintenant écoutez, madame. Alors que vous vous tenez là, eh bien, vous ne vous sentez pas comme vous vous sentiez lorsque vous vous êtes mise debout, n’est-ce pas? Vous vous sentez mieux, n’est-ce pas? Cela vient de partir. C’est tout à fait vrai.

            Maintenant, vous voyez? Maintenant, vous dites: «Est-ce que c’est biblique?»

            Absolument. Jésus a dit: «Vous ferez aussi les choses que Je fais.»

            Qu’en pensez-vous, la petite dame qui est assise à côté d’elle, celle qui est assise là, les mains sur les genoux, et qui pleure? Vous êtes tout près de moi. Croyez-vous? Soyez la juge.

            Je ne vous connais pas, vous ne me connaissez pas. Mais Dieu vous connaît. Et vous devriez subir une opération, et on vous a donc dit que c’est pour une maladie de la vésicule biliaire. Eh bien, si c’est juste, tenez-vous debout. Maintenant...

64        Qu’en pensez-vous, petite dame, vous qui êtes assise à côté d’elle? Croyez-vous de tout votre coeur? Si Dieu me révèle votre problème, croirez-vous que je dis la vérité? Vous avez une tumeur. Croyez-vous que Dieu vous en rétablira? Acceptez-vous cela? Tenez-vous debout; tenez-vous simplement debout. Que le Seigneur vous bénisse. En vous tenant debout, vous avez accepté cela. Cela vous a quittée. Maintenant, vous pouvez vous asseoir et être en bonne santé.

            Eh bien, sondez cela par la Parole. Voyez si c’est vrai. Il y a une dame assise à côté de ce siège vide, elle est assise juste derrière. Elle prie, elle pleure, une femme âgée. Qu’est-ce qui la fait pleurer? Cette Lumière est suspendue au-dessus d’elle. C’est quoi cette Lumière? C’est Christ. La Bible le dit.

65        Cette femme veut être guérie; elle veut être guérie d’une maladie de la vésicule biliaire. Croyez-vous que Dieu va vous rétablir? Vous croyez? Alors tenez-vous debout. Maintenant acceptez-vous cela? Très bien. Rentrez chez vous et soyez en bonne santé au Nom de Christ.

            Croyez simplement. Pensez-vous que Dieu vous guérira de cette maladie du foie, madame, et qu’Il va vous rétablir? Acceptez cela, croyez-vous qu’Il va le faire? Il peut le faire. Vous pouvez aussi recevoir cela, ayez simplement foi en Dieu. Croyez.

            Vous qui souffrez du dos, que pensez-vous? Croyez-vous la même chose? Très bien. «Si tu peux croire.» Regardez par ici.

            Voyez-vous cette femme assise là-bas et qui prie, juste au bout? Vous voudriez guérir de l’arthrite, n’est-ce pas? C’est juste.

66        La petite dame à côté de vous, elle a aussi un problème de foie. C’est juste. Cette dame a manqué sa guérison; elle n’a pas répondu à cela. Cette Lumière est passée directement pour descendre en fait à côté de vous, la première fois. Voyez-vous? Acceptez-vous votre guérison? Alors, tenez-vous debout. Amen. Vous avez donc reçu votre guérison. La Lumière vous environne. Jésus-Christ vit toujours.

            Croyez-vous? Je vous ai dit la vérité, la vérité de la Bible; Dieu a dit que c’est la vérité. Croyons donc en Dieu de tout notre coeur.

            Combien ici veulent être guéris ce soir? Je veux dire par Dieu. Ne voyez-vous pas qu’il y a Quelque Chose ici? C’est l’Esprit de Dieu. Pourquoi? Cela confirme la Bible, non pas un seul petit passage, non pas deux petits passages, mais la Bible entière.

67        Jésus-Christ est ressuscité des morts et fait les mêmes choses qu’Il a faites hier, qu’Il fera aujourd’hui, et qu’Il fera éternellement, le même Seigneur Jésus. Croyez-vous cela? Alors, imposez-vous les mains les uns aux autres. Disons un mot de prière pour les malades.

            C’est le moment maintenant. Oh! si seulement je pouvais faire pénétrer ceci dans les coeurs. C’est vous qui êtes malade. Je suis fatigué. Je viens de prêcher, de m’efforcer, de supplier et de faire tout. La balle est dans votre camp. Dieu est descendu et a fait tout ce qu’Il pouvait faire pour vous le confirmer. C’est le moment pour vous de prier. C’est le moment pour vous d’accepter Christ. Je l’ai déjà fait. Je crois déjà en Lui. Croyez-vous en Lui? Alors commencer un peu à prier. Et si vous priiez pour vous-même?

            Chaque bébé doit pleurer pour obtenir son bonbon. Un bébé ne peut pas pleurer pour avoir le bonbon de l’autre bébé à côté de lui. Commencez à crier à Dieu, si vous voulez vous rétablir. Cela dépend de vous.

68        Maintenant, commencez à prier, chacun de vous, en priant pour vous-même et pour la personne qui est à côté de vous; commencez à prier et soyez rétabli. Croyez en Dieu. Et lorsque vous sentez que vous avez suffisamment de foi, levez-vous et acceptez cela. Voilà comment s’y prendre.

            Maintenant, Père céleste, voici un groupe de gens. Je suis vraiment fatigué, Seigneur. Mon... Oh! mon coeur est brisé et tout le reste. Ô Dieu, que puis-je faire d’autre? Que peux-Tu faire d’autre? Rien. La balle est dans votre camp. Ô Dieu, je prie au Nom de Christ, que Tu remplisses vraiment cette salle du Saint-Esprit, et qu’une telle... Je ne sais pas ce que Tu pourrais faire de plus. Tu as apporté cela par Ta Parole. Tu as apporté cela par Ton Esprit. Tu as apporté cela par les mêmes signes de la Bible. Et tout ce que Tu as annoncé s’est déjà accompli.

69        Ô Dieu, que les gens puissent être libres et se libérer de leur raideur, et qu’ils s’éloignent de leurs ismes, et qu’ils reviennent au véritable Seigneur Jésus-Christ vivant, et qu’ils soient remplis de la puissance de Dieu et guéris de leurs maladies et de leurs afflictions. Ô Dieu béni, je somme le diable de sortir de cet endroit et de ces gens au Nom de Jésus-Christ. Et il est écrit: «En Mon Nom, ils chasseront les démons.»

Up

S'abonner aux nouvelles