Les Appelés À Sortir

Date: 58-0109 | La durée est de: 1 heure et 33 minutes | La traduction: Shp
doc pdf
Voir le textes français et anglais simultanement Voir le texte anglais seulement

1          Amen. [Frère Joseph Boze dit: «Que Dieu vous bénisse, et nous sommes très contents de vous avoir parmi nous.»–N.D.E.] Merci, Frère Joseph. Prions. Ô Seigneur, nous Te sommes reconnaissants pour le privilège de venir de nouveau ce soir T’adorer. Et nous demandons que Ta Présence nous bénisse tous. Puissions-nous ce soir avoir le privilège de Te voir gagner des âmes pour le Royaume de Dieu, ramener ces brebis qui se sont égarées. Ô Eternel et Adorable Dieu, parle-nous par Ta Parole comme jamais auparavant. Accorde-nous le désir de notre coeur: voir les enfants naître dans le Royaume. Ensuite, guéris les malades et les affligés; tire gloire du service, alors que nous nous confions en Toi. Car nous le demandons au Nom de Ton Saint et Bien-Aimé Fils, Jésus. Amen. Vous pouvez vous asseoir.

2          J’étais très content cet après-midi d’apprendre qu’un petit secours est en route pour moi, que frère Tommy Osborn, mon brave frère et ami, doit arriver ici maintenant avec son film Black Gold [L’or noir] pour le samedi soir, je pense que c’est ça. Et, ensuite, il prêtera aussi main forte le dimanche après-midi. Frère Tommy prêchera et priera pour les malades, ainsi, je sais que vous apprécierez ce grand serviteur du Seigneur, frère Tommy Osborn.

            Et maintenant, ce soir, le Seigneur voulant... Je–j’ai deux Bibles, et je–je n’aimerais pas prêcher à partir de ces deux Bibles, mais j’ai un seul texte, ou plutôt un seul passage des Ecritures que j’aimerais lire dans l’une, et puis un autre dans l’autre.

3          Dans l’Evangile de saint Luc, le chapitre 17, à partir du verset 26, voici ce que nous lisons:

Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme.

Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; le déluge vint, et les fit tous périr.

Ce qui arriva du temps de Lot... Les hommes mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bâtissaient;

Mais le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de soufre tomba du ciel, et les fit tous périr.

Il en sera de même le jour où le Fils de l’homme paraîtra.

            Et maintenant, comme texte... J’ai donc lu cela pour avoir un contexte. Dans les Saintes Ecritures, dans Genèse, chapitre 19, verset 22, il est écrit ce qui suit:

Hâte-toi de t’y réfugier, car je ne puis rien faire jusqu’à ce que tu y sois arrivé.

            Ce soir, j’aimerais prendre comme sujet, si le Seigneur le permet ainsi: «Les Appelés à sortir.»

4          Hier soir, j’avais à coeur de parler sur le sujet: L’écriture sur la muraille. Et le Seigneur nous a bénis. Et non seulement Il nous a bénis, mais Il a fait progresser Son Royaume en nous permettant de lire Sa Parole et en permettant au Saint-Esprit de nous révéler les choses qui sont très proches.

            Et ce faisant, nous avons fait le parallélisme entre la grande Babylone moderne et la grande Amérique moderne. Et nous avons trouvé que dans notre nation aujourd’hui, nous nous sommes retrouvés dans le même genre de pétrin qu’eux lorsqu’ils ont vu l’écriture sur la muraille. Et puis, nous avons aussi vu que nous avons une écriture sur la muraille, dans les mêmes conditions, sur le plan moral. Ils prenaient du vin avec des femmes immorales en ces jours-là, appelées des concubines, et aujourd’hui, eh bien, on les appelle des stars de cinéma, et autres. A l’époque, elles étaient dans leur rang, mais aujourd’hui elles sont bien éparpillées partout.

5          Le péché ressemble à un oeuf cassé dans une saucière. Et le péché est la partie jaune du milieu. Je pense qu’on appelle cela le joug. Et quand on soulève ce joug, il se répand sur tout l’oeuf. Et c’est comme ça avec le péché. Vous vous mettez carrément à le commercialiser, à le retaper, à l’embellir, lui donnant un autre nom, vous le répandez partout. C’est ce que le péché a fait dans notre grande et belle nation que voici. Elle a été rendue fascinante, ou plutôt je veux dire attrayante. Le péché est devenu fascinant.

            Il y a des années, on avait le vieux Charlie Barleycorn, une créature horrible à voir avec son chapeau tiré sur ses oreilles, et il ressemblait à un animal préhistorique. C’était le Charlie Barleycorn d’il y a quelques années. Aujourd’hui, il est tout raffiné. Il est dans ce qu’on appelle un pare-chocs, et il est populaire dans beaucoup de soi-disant télévisions chrétiennes. C’est vrai. Mais c’est le même vieux démon.

6          Autrefois, des fois, la grand-mère fumait, à cause d’un mal de dents, une vieille pipe. Mais, oh! combien populaire est devenu ce démon! La fille, la mère, et même les petits enfants fument, et cela est populaire, mais c’est malgré tout un péché. Cela est simplement caché sous un autre nom.

            Autrefois, c’était mauvais pour les gens de jouer à l’argent. Ils avaient des lieux mal famés où de tels jeux se déroulaient, des bars, que des gens respectables ne fréquentaient pas. Autrefois, en descendant une rue où il y avait un bar, les femmes changeaient de côté. Mais aujourd’hui, elle entre dans les bars, laissant une petite gardienne prendre soin de ses enfants, et elle est devenue un pilier de bar plutôt qu’une mère. Elle est plus populaire. Autrefois, le jeu d’argent se jouait dans des antres et des cabarets souterraines, mais on est arrivé à ce qu’à chaque visite, on fasse sortir les cartes et qu’on se mette à jouer. C’est toujours un péché. Dieu vous fera payer pour votre péché. Il hait le péché, car c’est un Dieu Saint. Et un Dieu Saint ne peut pas tolérer le péché. S’Il pouvait tolérer le péché, Il aurait tout arrêté lorsque le premier péché a été commis. Mais le péché exige la mort, et ceux qui font de telles choses sont déjà morts dans le péché et dans l’offense. Je sais que cela blesse, mais c’est ce que je poursuis en disant ça: blesser.

7          Nous avons vu cela au travers de ces grands maux, nous voyons une vague de jugements à venir contre cette nation; car Dieu ne peut pas nous laisser nous en tirer avec le péché. Il ne peut pas être un Dieu juste et nous laisser vivre tel que nous vivons, sans nous faire payer pour cela.

            Comme je venais de le dire, je le répète: Si le Dieu du Ciel nous laisse nous en tirer avec ce que nous faisons, pour être juste, Il serait tenu de ressusciter Sodome et Gomorrhe et de s’excuser auprès d’elles de les avoir détruites, car nous sommes tout aussi mauvais qu’elles, et peut-être pires.

            Ainsi donc, tout celui qui a la plus petite portion du vrai Esprit de Dieu en lui peut sentir le souffle chaud du jugement à venir. Dans votre esprit, vous pouvez discerner et savoir que quelque chose est sur le point d’arriver. Le monde entier tremble, les petites nations, les grandes nations, car la puissance de réduire ce monde en poussière en une minute est entre les mains des bolcheviques, des communistes, des impies, des cultes sans coeur et sans effusion de sang.

            Tout ce qui le fait subsister, c’est la miséricorde de Dieu, la patience de Dieu. Nous pouvons devenir le satellite de la Russie d’ici l’aube. Et cependant, nous ne nous en rendons pas compte; nous allons tout bonnement de l’avant, et on ne sait pas ce qu’il en est de toute cette nervosité alors que le monde est devenu névrosé. Même les psychiatres eux-mêmes connaissent des dépressions nerveuses.

8          Le naturel ne pourra jamais interpréter le surnaturel; ni non plus les magiciens et les astrologues ne pouvaient jamais lire l’écriture sur la muraille. Il a fallu un homme rempli de l’Esprit pour le faire. Ces astrologues ne pouvaient pas lire les langues inconnues. Ils n’avaient pas le don d’interprétation pour connaître le surnaturel. C’est pourquoi ils ne savaient pas tout ce qu’il en était.

            C’est ce qu’est devenu le monde aujourd’hui. Les gens perdent le temps dans des histoires du genre fêtes de rock-and-roll, de grands tapages dans leurs églises, des sermons formalistes et froids sur les fleurs, et tout, et l’Evangile a été négligé. Et ils ne savent rien du surnaturel.

            Vous pouvez leur parler de ce Message parfait qui devrait être enseigné partout, de la Venue du Seigneur, et ils s’en moquent; cependant, c’est le Message dont on a le plus besoin dans le pays. Mais les gens spirituels, les nés de nouveau, savent que quelque chose est sur le point d’arriver, et ils en sont contents. En effet, c’est la Venue du Seigneur Jésus la seconde fois pour Son Eglise. Mais ceux qui ne sont pas sauvés, ils ne savent pas ce qu’il en est. Cela paraît être une action surnaturelle.

9          J’ai eu le privilège, il y a quelques années, de tenir l’une des plus grandes réunions que le Seigneur m’ait jamais permis de tenir à Bombay, en Inde. Et juste avant d’y arriver, j’ai fait une étude approfondie sur leur pays, j’ai découvert que ce sont les Médo-Perses qui avaient arraché Babylone à Belschatsar, leur tribu s’est établie là et, aujourd’hui, on les appelle les hindous. Et puis, je lisais leur journal, j’en garde encore une coupure aujourd’hui, quelque chose de surprenant. Quand je lis quelque chose qui paraît avoir une signification spirituelle, j’aime garder cela; car Dieu n’agit jamais à moins que cela soit quelque chose de significatif.

            Alors, je lisais dans leur journal qu’ils venaient de connaître un grand tremblement de terre qui avait secoué une grande partie de leur pays; vous avez lu cela dans vos propres journaux américains il y a de cela deux ans. Et on disait qu’environ deux ou trois jours avant que ce tremblement de terre frappe, quelque chose de très étrange était arrivé, toutes les brebis et tout le bétail qui traînaillaient aux murs...

10        En Inde, au lieu d’avoir des clôtures, ils ont des murailles. Et leurs étables sont en pierre, beaucoup d’entre elles. Tout le bétail et toutes les brebis étaient partis en plein milieu du champ plutôt que de se tenir à l’ombre du mur. Et les petits oiseaux qui avaient leur nid dans les fissures des granges s’étaient envolés dans la forêt avant le tremblement de terre, car les murs leur tomberaient dessus. Personne ne les avait chassés. Il n’y avait aucun signe littéral qui annonçait un tremblement de terre imminent. Mais comme Dieu prend soin des Siens, ils avaient eu un pressentiment. Ils étaient poussés par le Saint-Esprit à fuir un désastre.

            Il me semble que des hommes créés à l’image de Dieu, pressentant cette imminente grande pression, devraient aller se réfugier. Mais ils ne le font pas. Ils ne veulent pas écouter. Malgré l’avertissement par la Voix de Dieu qui parle jour après jour, soir après soir, mais les hommes désirent vivre dans le péché.

            Vous savez, il est plus tard que nous ne le pensons. Les gens pensent qu’ils ont beaucoup de temps, mais les Ecritures déclarent qu’Il est plus tard que nous ne le pensons. Jésus a dit: «Ce qui arriva du temps de Noé et du temps de Lot arrivera de même à la Venue du Fils de l’homme.»

11        Voyons ce qui s’était passé aux jours de la destruction et du jugement au temps de Noé et au temps de Lot. Tous les deux avaient un rapport avec la troisième destruction. Jésus a dit: «Ce qui arriva en ces temps-là arrivera de même au jour où le Fils de l’homme viendra pour la–pour la seconde fois.» Il en sera exactement comme à l’époque. Et on nous a appris que, du temps de Noé, non seulement en ce temps-là, mais aussi du temps de Lot, comme aux temps de jonction... Et chaque fois avant que le jugement frappe la terre, Dieu lance un appel de miséricorde.

            Juste avant les jours de la destruction antédiluvienne, Dieu a envoyé un prophète sur la terre, Enoch. Il a envoyé un Ange, Il a envoyé un Message, et Il a accompli le surnaturel. Mais que faisaient les hommes? Ils mangeaient, ils buvaient, ils plantaient, ils construisaient; ils ont rejeté l’appel du Message. Malgré le Message que chacun de ces hommes... Et le Message de Lot et le Message de Noé consistaient en ceci: La grâce, la miséricorde et la délivrance. La grâce, la miséricorde de Dieu en faveur des gens, était présentée au travers de la grâce, et la délivrance était offerte aux gens, mais ils ont rejeté cela. Que les avons-nous vus faire? Ils riaient, mangeaient, s’amusaient, mariaient des femmes, vivaient dans l’adultère, construisaient, et plantaient.

12        Considérez aujourd’hui le programme de construction. Et permettez-moi de dire aussi quelque chose ici même. Considérez le progrès du monde scientifique. Eh bien, je dis ceci non pas pour scandaliser, ni non plus pour blesser, je le dis simplement parce que c’est la vérité. Mais ce genre d’ouvrages viennent de l’autre côté. Les fils de Caïn sont devenus de grands constructeurs et de grands scientifiques, pour travailler le fer et les métaux, et pour construire; et le grand monde scientifique était un monde très religieux, mais c’étaient les descendants de Caïn. Mais la lignée de Seth était un type de paysans humbles et pauvres qui croyaient en Dieu. Et quand le prophète prêchait, ils recevaient cela. Lorsque le surnaturel était accompli, ils recevaient cela. Et quand la délivrance a été offerte, ils l’ont reçue, mais de l’autre côté, ils ont péri sous les jugements du Seigneur Dieu.

            Ils pensaient que parce qu’ils étaient intelligents, ils pouvaient simplement vivre avec n’importe quelle femme qu’ils voulaient. Parce qu’ils étaient intelligents, ils pouvaient boire et que cela ne regardait personne. Mais Dieu hait le péché, et Il ne peut pas laisser passer cela sans le juger. Et la chose même qui avait détruit les incroyants a sauvé les croyants. Les eaux du jugement qui avaient détruit les incroyants, c’étaient les mêmes qui avaient transporté Noé en sécurité. Le Message de l’Evangile qui détruira les incroyants emportera l’Eglise dans l’Enlèvement avant donc que le Jugement frappe. Elle sera transportée en sécurité.

13        Jésus a dit: «Allez par tout le monde, et prêchez la Bonne Nouvelle à toute la création.» Et après que cela aura été accompli, alors viendra le temps de la fin. Lorsque l’Evangile aura atteint le monde, notre Seigneur béni a dit: «Alors viendra la fin.»

            Eh bien, Il n’a jamais dit que quand vous aurez distribué des tracts dans le monde, ou quand vous aurez envoyé des Bibles dans le monde, entier, ou quand vous aurez envoyé des missionnaires dans le monde, mais quand cet Evangile aura été prêché. Qu’est-ce donc l’Evangile? Paul a dit: «L’Evangile est venu à nous non seulement en parole, mais avec puissance et dans la démonstration du Saint-Esprit», le Saint-Esprit rendant la Parole manifeste. En effet, si vous observez le verset suivant, quand Il a dit: «Allez par tout le monde et prêchez la Bonne Nouvelle à toute la création», Il a ajouté: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru. Voici, Je suis toujours avec vous, jusqu’à la fin du monde», pour se manifester comme étant le même hier, aujourd’hui et éternellement.

14        Souvent, quand nous essayons d’apporter ce Message aux yeux du monde, nos paroles semblent juste exactement comme celles de Lot pour ses proches. C’est comme si nous nous moquons d’eux, ou que ce sont des paroles vaines. Soit leurs pasteurs ont évité ce grand Message de délivrance, soit ils ont essayé d’appliquer cela à une autre génération à venir. Mais à vrai dire, l’Ange de l’Eternel est présent pour confirmer la Parole et manifester la puissance du Saint-Esprit, et ces miracles suivent.

            Ils ont essayé de s’en moquer, et ils ont dit à Lot... Eh bien, ils se sont simplement moqués de Lot: ses proches. Lot était un homme juste. La Bible déclare que leurs péchés tourmentaient chaque jour son âme quand il voyait la perversion.

            Et cette nation en est chargée, de maltraiter le corps humain. Comme ça s’est déchaîné, avec des alcooliques, des toxicomanes, des adolescents, la délinquance Juvénile, juste comme à l’époque... Et des hommes s’En moquent. Et lorsqu’ils voient les signes surnaturels du Seigneur Dieu, ils osent dire que nous imitons la religion.

15        Quelqu’un a dit il n’y a pas longtemps, il m’a écrit une lettre, c’est un grand docteur en théologie, il a dit: «Monsieur Branham, ressaisissez-vous. Vous essayez d’imiter le Seigneur Jésus.» Il a dit: «Vous ne faites qu’une imitation.» Peu savait ce pauvre homme faiblard qu’un homme ne peut pas accomplir cela. C’est le signe du temps de la fin, c’est Lui qui accomplit cela.

            Mais ils se moquèrent de Lot. «Oh! Ne l’écoutez pas, cet homme est fou. Comment cette grande ville peut-elle être détruite?» Comment Sodome et Gomorrhe, les plus grandes villes connues sur terre, peuvent-elles être détruites par le feu et le soufre? Ils disent aujourd’hui: «Comment le monde peut-il être brûlé? Comment le monde peut-il être détruit?» Mon bien-aimé frère, la même Parole de Dieu qui l’a amené à l’existence déclare qu’il disparaîtra de même qu’il a été créé par la Parole: par la Parole du Seigneur. Amen. C’est vrai. Que Dieu soit miséricordieux envers cette nation nue, malheureuse, aveugle, misérable et pauvre.

            La Bible ne dit-Elle pas: «Tu dis: ‘Je suis riche, je me suis enrichi; je n’ai besoin de rien. Et tu ne sais pas que tu es misérable, malheureux, aveugle, et nu, et tu ne le sais pas.’» Quelle condition pitoyable!»

16        J’aimerais que vous remarquiez quelque chose juste un instant, cela me vient à l’esprit. Avant la destruction de Sodome et Gomorrhe, nous voyons que Dieu avait au sommet de la montagne un prophète du nom d’Abraham. Et Il lui avait donné une promesse, et ce dernier était disposé à prendre le chemin difficile et à prêcher la véritable Parole plutôt que de vivre dans le péché. Et c’était juste avant cette grande destruction que l’Ange du Seigneur l’avait rencontré.

            J’aimerais que vous fassiez attention maintenant. Du temps de Noé c’était l’eau. Du temps de Sodome et Gomorrhe, c’était le feu. Et la très sainte Parole de Dieu nous apprend qu’en ce temps-ci, ça sera le feu. Et, remarquez, ce sont les Ecritures qui en parlent. Sara, environ cent ans, Abraham, quatre-vingt-dix-neuf ans... Puis, Sara était âgée de quatre-vingt-neuf ans. Ça faisait donc beaucoup d’année depuis la ménopause. Mais cependant, Abraham a tenu bon, car Il savait que Dieu était capable de tenir Sa promesse. Il était fidèle. Il s’est accroché à la Parole, la Parole, la Parole que Dieu lui avait annoncée.

            C’est comme cela que les anges apparaissent aux gens, c’est lorsqu’on s’accroche à la Parole, non pas à la théologie faite de mains d’homme, mais à la Parole, l’AINSI DIT LE SEIGNEUR. C’est alors que les anges apparaissent.

17        Abraham s’est accroché à la Parole. Et, un jour, pendant qu’Il était assis sous le chêne, il vit trois Hommes venir. Il était spirituel; en effet, il savait que Dieu était toujours Dieu. Et dès que ces Hommes apparurent, Abraham courut à Leur rencontre et dit: «Messieurs, arrêtez-vous juste un instant, et permettez-moi de Vous apporter juste un peu d’eau pour vous laver les pieds; et nous allons préparer un petit gâteau. Et ensuite, Vous vous rafraîchirez, puis Vous pourrez continuer votre chemin. Car c’est pour cela que vous passez.» J’aurais souhaité avoir le temps d’analyser ces mots, «Car c’est pour cela que vous passez.»

            Et alors, quand le petit repas fut apprêté, Abraham se tint là, observant ces Hommes manger; l’Ange avait le dos tourné à la tente. La Bible dit que Son dos était tourné à la tente, et Sara était à l’intérieur de la tente.

18        Observez la nature de cet Ange, apportant le dernier Message avant la destruction. Il a dit: «Abraham, Je vais tenir Ma promesse envers toi.» J’aime ça. C’est là Dieu notre Père. «Je vais tenir Ma promesse envers toi. Juste au temps de la vie, au temps de la vie, pratiquement dans les prochains vingt-huit jours, Je vous visiterai. Et vous aurez cet enfant que vous avez attendu depuis vingt-cinq ans.»

            La pauvre petite Sara, elle était un peu faible dans la foi... Mais à l’époque, la circoncision de l’homme faisait aussi entrer la femme, car seule la circoncision pouvait être reconnue devant Dieu. La femme ne pouvait pas être circoncise; c’est pourquoi, le mari était son expiation, car ils étaient un. La foi d’Abraham soutenait Sara à l’époque.

19        Sara, là derrière dans la tente, derrière l’Ange, lorsque l’Ange a dit: «Sara aura un fils.» Sara, dans son coeur, pas à haute voix, dans son coeur, a ri. Et l’Ange avec le dos tourné à la tente, regardant Abraham en face, a dit: «Pourquoi Sara a-t-elle ri?» Quel genre de télépathie est-ce? Dans la tente... Discernant ses pensées derrière Lui. Ne voyez-vous pas comment les Ecritures éclaircissent cela? C’était le dernier Message d’avertissement avant la destruction. Ouvrez vos yeux. Derrière Lui dans la tente, pas à haute voix, mais dans son coeur, l’Ange du Seigneur a discerné ce qu’elle a fait. «Pourquoi a-t-elle ri?»

            Elle avait été désignée. Elle tremblait. Elle a dit: «Je n’ai pas ri.»

            Il a dit: «Oh! Si, tu as ri.» C’était l’Ange apportant le dernier Message avant que le feu tombât du ciel.

            Jésus a dit: «Ce qui arriva du temps de Sodome et Gomorrhe arrivera de même au jour où le Fils de l’homme sera révélé du ciel.» Voyez-vous le Message? «Lorsque le Fils de l’homme sera révélé du ciel...»

20        Eh bien, lorsque cet Ange est allé à Sodome et s’est mis à proclamer son Message, au travers d’un Homme, on s’est moqué de Lui et ils ont ri de Lui. Ils n’ont pas voulu recevoir le Message. Ils ne le veulent pas non plus aujourd’hui. C’est tout à fait la même chose, ils ne le croiront pas. Il ne reste qu’une seule chose: le Jugement.

            Mais remarquez, la Bible déclare que c’est ainsi qu’ils seront. Dans 2 Timothée 3, la Bible déclare qu’ils le seront. «L’Esprit dit expressément que dans les derniers jours...» C’est direct. Non pas en ce jour-là, mais au dernier jour. «... les hommes seront emportés, enflés d’orgueil, aimant la télévision, les choses du monde (Cela va ensemble.), aimant le monde plus que Dieu, déloyaux, calomniateurs, et ennemis des gens de bien...»

            Vous direz: «Ce sont des athées, Frère Branham. Ça doit être des communistes.» Ce sont les Américains, des soi-disant chrétiens: «Ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force (le surnaturel de l’Evangile), éloignez-vous de ces hommes-là, de leurs murs; éloignez-vous de ces hommes-là. Il en est parmi eux qui vont de maison en maison avec des associations et autres, qui captivent des femmes d’un esprit faible et borné, chargées des péchés, agitées par des passions de toute espèce, avec toutes sortes de fêtes. Et ils disent: «Mon église pratique ceci, et nous passons beaucoup de temps», mais pas de temps pour chercher le Saint-Esprit, la connaissance et la pensée de Dieu. Ils renient cela. Pas de temps...

21        Mais j’aimerais que vous considériez Lot et Noé aussi. Avant que la pluie soit jamais tombée, avant qu’une seule goutte d’humidité descende des nuages du jugement à venir... comme nous l’avons lu hier soir, je crois vraiment que par l’Evangile, nous voyons l’écriture sur la muraille. Je pense que tout celui qui a le bon sens peut voir qu’il ne nous reste que quelques heures, et peut-être que celle-ci est la dernière. Mais avant qu’une seule goutte d’eau du jugement tombât, Noé était entré dans l’arche.

            Abraham n’a-t-il pas dit à l’Ange: «Le Juge de toute la terre fera-t-Il périr l’innocent avec le coupable»? Certainement pas, le Juge de toute la terre fera justice.

            Et remarquez, avant qu’une petite flamme de feu tombât du ciel, Lot était sorti de Sodome. Jésus a dit: «Ce qui arriva du temps de Noé et du temps de Lot arrivera de même à la Venue du Fils de Dieu. Et si l’écriture est sur la muraille, si le temps du Jugement est proche, à quel point l’Enlèvement de l’Eglise est-il proche? A quel point cela est-il proche ce soir? Pensez-y.

22        Noé entra dans l’arche pour sa sécurité. Lot sortit de Sodome. L’un sortit; l’autre entra. De quoi cela est-il le type, lorsqu’on met tout cela ensemble? C’est le type de l’Eglise sortant du monde pour Sa sécurité, et entrant dans l’Arche de Christ pour aller dans la Gloire. L’un sortit, l’autre entra. L’un sortit pour échapper d’être détruit avec le monde; l’autre entra dans l’arche de sécurité. Et Christ est l’Arche de sécurité. Et ne l’oubliez pas. Avant que les jugements de grêle, de feu et de ténèbres aient balayé l’Egypte, Israël s’était frayé un chemin vers Goshen où il y avait la lumière. Et l’Egypte était restée errer dans les ténèbres. Hommes et femmes, écoutez-moi maintenant. De peur que vous ne soyez laissés sur cette terre de misère, et des ulcères, ici dans le péché, courez vers la Lumière de toutes vos forces... [Espace vide sur la bande–N.D.E.] la Lumière, Jésus-Christ, et acceptez Son Message de miséricorde. «Hâte-toi, a dit l’Ange, de t’y réfugier, car je ne puis rien faire jusqu’à ce que tu sois sorti», le jugement ne peut pas frapper.

23        La Russie a des missiles qui nous amèneront tous à genoux. Ainsi donc, nos hommes de science déclarent que nous avons cinq ans de retard par rapport à eux. Il nous faudra cinq ans pour les rattraper, là. Notre petit spoutnik a failli à environ trois pieds de la terre. Le leur a fait le tour du monde, voyage après voyage.

            Qu’est-ce que cela nous dit? C’est Dieu qui dit à Son Eglise: «Hâte-toi de t’y réfugier, car Je ne peux rien faire jusqu’à ce que tu y sois arrivé.» C’est Dieu qui attend que Son Eglise démolisse les barrières dénominationnelles et qu’Elle se rassemble pour une véritable effusion du Saint-Esprit qui va L’enlever dans la Gloire. «Je ne puis rien faire jusqu’à ce que tu y sois arrivé», attendant que nous nous rassemblions.

24        Jésus a dit: «Quand le Fils de l’homme sera révélé du ciel.» Permettez-moi de terminer en disant ceci: le Fils de l’homme est en train de se révéler maintenant du ciel. «Cela viendra-t-il d’ici peu, Frère Branham?» C’est maintenant. Et j’espère que je n’aurai pas à rendre ceci si personnel, dans cette réunion même, mais votre esprit en vous, qui vous est donné par Dieu, peut saisir ce dont je parle. Le Fils de l’homme est déjà venu de la Gloire et Il se révèle pendant les quelques dernières années à Son Eglise dans la miséricorde, leur manifestant Sa grande Présence, accomplissant les mêmes oeuvres qu’Il avait accomplies lorsqu’Il était ici sur terre, se révélant comme Il l’a fait à Abraham. Avant la destruction, Il est venu maintenant dans la miséricorde, Il se révèle à l’Eglise. Cela a été raillé et ridiculisé. La prochaine fois qu’Il se révèle, ça sera dans le jugement sur le monde et les nations qui ont oublié Dieu et qui ont rejeté leur voie de grâce, ou plutôt leur jour de grâce. En effet, ils ont oublié Dieu. Et ils font la même chose qu’on avait fait à l’Ange du Seigneur jadis, ridiculisant et raillant cela. Mais Il est ici maintenant dans la miséricorde.

25        Il viendra pour le Jugement sur les nations. Et pendant qu’Il se révèle dans la miséricorde, oh! hâtez-vous de vous y réfugier. Courez vite, enfants, éloignez-vous de ces murs théologiques de Babylone, d’incrédulité et de formalisme froid, faits de mains d’homme. Fuyez cette théologie faite de mains d’homme. Entrez au centre du champ de la grâce de Dieu, et implorez-y la miséricorde en criant; car c’est le Sang de Son propre Fils qui nous accorde la miséricorde. Eloignez-vous de ce vieux monde de doute. Débarrassez-vous de vos superstitions. Acceptez le Message de la miséricorde de Dieu, et Son Message de délivrance, et fuyez vers le centre de Sa grâce, et là poussez des cris: «Ô Jésus, Toi le Fils de Dieu, aie pitié de moi.»

            En effet, les murs de ces doctrines faites de mains d’homme vont s’écrouler et périr avec le monde incrédule. «Car ceux qui ne croyaient pas, périrent avec les autres incroyants. Le monde incrédule a péri avec les incroyants.» Mais le juste Lot était sorti, Noé aussi. Pensez-y, pendant que nous prions juste un instant.

26        Maintenant, hommes et femmes, en tant que serviteur du Dieu Très-haut et en tant que votre frère, ce soir, je vous supplie de vous éloigner de tous les murs à côté desquels vous vous tenez, les murs d’incrédulité, de sceptiques qui disent: «Eh bien, peut-être que c’est la lecture de pensée.» Que serait-il arrivé si Abraham avait eu de telles pensées?

            Eloignez-vous de ces vieux murs faits de mains d’homme qui disent: «Je suis un méthodiste. Je suis un catholique. Je suis un pentecôtiste.» Ce sont tous des murs faits de mains d’homme. Ne pouvez-vous pas sentir cette traction de l’Esprit qui vous invite au centre de la grâce de Dieu avant le grand tremblement de terre? Ces petits oiseaux avaient pressenti, ils ont senti quelque chose, et ils ont suivi cela. Dieu est en train de vous montrer quelque chose. Suivez-Le, le Seigneur Jésus. Avec vos têtes inclinées...

            Je me demande, ami pécheur, si vous voudriez lever la main vers Christ ce soir et dire: «Ô Dieu, sois miséricordieux envers moi. Je n’aimerais pas me retrouver dans cette condition au temps de la fin.» Voudriez-vous lever la main pour dire: «Priez pour moi, Frère Branham. Sincèrement, devant Dieu, je n’aimerais pas mourir dans la condition dans laquelle je vis.» Etes-vous ici? Levez simplement la main.

            Que Dieu vous bénisse, madame. Cela exige du courage. Que Dieu vous bénisse, madame. Que Dieu vous bénisse, monsieur. Que Dieu vous bénisse par ici, monsieur. Que Dieu vous bénisse, madame, de ce côté-ci. Vous direz: «Frère Branham...» Que Dieu vous bénisse, mon frère. Que Dieu vous bénisse. Vous, que Dieu vous bénisse là derrière, monsieur.

27        Oh! Béni soit le Seigneur. Il est en train d’ouvrir les yeux. N’êtes-vous pas heureux qu’Il le fasse? Car, souvenez-vous: «Nul ne peut lever la main si Mon Père ne l’appelle. Et tous ceux qu’Il a connus d’avance, Il les a appelés. Tous ceux qu’Il a appelés, Il les a justifiés. Tous ceux qu’Il a justifiés, Il les a glorifiés.» Vous ne pourriez pas lever la main s’il n’y avait pas en vous quelque chose de plus fort que la gravitation de cette terre. La gravitation maintient votre main baissée; c’est naturel; c’est scientifique. Mais il y a en vous un esprit qui vous dit que vous êtes en erreur, et vous avez besoin de Christ; alors, vous défiez ces lois et vous levez la main vers le Créateur des cieux et de la terre. Pendant que Sa Présence est proche, ami pécheur qui n’a pas levé la main, quinze ou vingt ont déjà levé la main, voudriez-vous lever la main? Que Dieu te bénisse, petit enfant. Là au balcon?

            Vous pourrez vous dire: «Eh bien, il y a quelqu’un assis à côté de moi, Frère Branham.» Mais, oh! la la! oui, il y a quelqu’un assis à côté de vous. C’est l’Ange du Seigneur. Avez-vous plus peur de la personne assise à côté de vous ou de votre position sociale plutôt que de défier l’Evangile et sortir, après qu’Il a été prêché et prouvé? Je ne vous demande pas d’adhérer à une église; je vous demande de vous hâter pour la miséricorde. Dieu est en train de dire: «Hâtez-vous de vous y réfugier, car je ne puis rien faire jusqu’à ce que vous y soyez arrivé.»

28        Quelqu’un d’autre voudrait-il lever la main avant que nous priions? Que Dieu vous bénisse par ici, madame. Que Dieu vous bénisse là derrière, madame. Que Dieu vous bénisse, madame. Que Dieu vous bénisse par là, monsieur. Nous attendons simplement un peu plus longtemps. Que Dieu vous bénisse ici, madame. Que Dieu vous bénisse, monsieur. Que Dieu vous bénisse, par là, jeune homme. Que Dieu vous bénisse, soeur, assise ici. Que Dieu bénisse ce jeune homme ici dans la rangée de devant.

            Quelqu’un d’autre maintenant qui n’a pas levé la main, qui dit: «Sois miséricordieux envers moi, ô Dieu. Je vois maintenant l’écriture sur la muraille. Quelque chose se trouve ici sur mon siège, ça me tire disant: «C’est maintenant votre temps. Vous savez que vous professez être un chrétien, mais vous ne l’êtes pas.»

            «Oh! j’aurais honte de...» N’ayez pas honte maintenant. Que deviendrez-vous à Sa Venue? Ça sera trop tard. Venez maintenant. Quelqu’un lèverait-il la main avant de terminer, pour dire: «Sois miséricordieux envers moi, ô Dieu, mon Père, sois miséricordieux»? Que Dieu vous bénisse, jeune homme. «Je T’accepte maintenant comme mon Sauveur. J’aimerais que Tu me fasses entrer dans la Gloire en ce jour-là, à l’Enlèvement. J’aimerais partir. En effet, je sais que ça ne peut tarder davantage; nous sommes au temps de la fin.»

29        Y a-t-il des rétrogrades qui voudraient lever la main pour dire: «Sois miséricordieux envers moi, ô Dieu. Accorde-moi de rentrer en toute vitesse droit au Royaume. J’ai assez longtemps traîné à côté de ces vieux murs. Je veux rentrer à la maison, Seigneur. Je suis sur mon chemin de retour maintenant même.» Voudriez-vous lever la main? Que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse. C’est vrai. Il voit chaque main. Combien ici venaient de s’avancer, ont accepté Christ comme leur Sauveur, mais ne sont jamais nés de nouveau, n’ont jamais reçu le Saint-Esprit? Même si vous L’avez accepté comme votre Sauveur, vous n’irez jamais dans l’Enlèvement si vous n’êtes pas rempli du Saint-Esprit. C’est l’Ecriture. Vous ne pouvez pas voir le Royaume de Dieu si vous n’êtes pas né de nouveau. Et vous voulez que Dieu vous accorde la nouvelle naissance, faites voir la main et dites: «Sois miséricordieux envers moi, ô Dieu. Envoie Ton Esprit sur moi.» C’est vrai. Un grand nombre de mains... Maintenant, nous allons prier.

30        Calmement et respectueusement, ô Dieu, la Parole à l’ancienne mode du Seigneur ne perdra jamais Sa puissance, jusqu’à ce que toute l’Eglise rachetée de Dieu soit sauvée pour ne plus pécher. Quand ce poète a écrit ce cantique, ô Père, je me demande si seulement il savait ce qu’il écrivait. Quand le dernier sera entré, alors la Parole n’aura plus d’effet, ça sera comme jeter les perles devant les pourceaux sur toute la terre. Mais alors que nous voyons notre nation être submergée par la vague du jugement, et que nous voyons là, de l’autre côté de la mer, des bras noirs, jaunes et bruns, s’étendre pour implorer la miséricorde en criant, nos coeurs frémissent en nous. Que les gens qui suivront ce film, le samedi prochain, si Tu tardes, saisissent la vision.

           

            Nous Te remercions, Dieu Très Saint, pour Ta miséricorde envers ceux qui ont levé la main ce soir. Plusieurs d’entre eux, Seigneur, qui sont des pécheurs ont levé la main, pour dire: «Ô Dieu, sois miséricordieux envers moi, un pécheur.» Tu as dit dans Ta Parole: «Celui qui écoute Ma Parole et qui croit en Celui qui M’a envoyé a la Vie Eternelle; et il ne sera pas jugé avec les méchants, il ne viendra point en jugement, mais il est passé de la mort à la Vie Eternelle.» Nous Te remercions pour eux, Seigneur. Ils sont Tiens maintenant.

31        Le filet a été jeté, le filet de l’Evangile. Je ne sais pas ce qu’il a attrapé. Peut-être qu’il a attrapé des tortues; peut-être qu’il a attrapé des serpents; peut-être qu’il a attrapé des lézards; mais certainement qu’il a aussi attrapé des poissons. C’est Toi qui connais les coeurs des gens. J’aimerais croire que tous sont des poissons, utiles à la table du Maître maintenant. Accorde-le, Seigneur.

            Remplis vite du Saint-Esprit, afin que l’Eglise s’apprête à y aller. Puissent-ils s’échapper maintenant même, Seigneur, à tous les credos et à toutes les dénominations, vers le sein du Seigneur Jésus, l’Arche de sécurité, de sorte que le feu qui a été révélé du ciel pour éprouver ceux qui sont sur la terre... Accorde-le, Seigneur. Et la gloire Te reviendra, alors que nous Te les confions au Nom béni de Jésus. Amen.

32        Laissez jouer cette musique juste une minute. Oh! Combien j’aime cela. Vous savez, je ne suis plus un jeune homme. Un de ces jours, j’ouvrirai cette Bible pour la dernière fois. J’espère que je serai à la chaire quand cela arrivera. Je L’aime. Je sais qu’Il est réel. Combien j’aimerais appeler mon pauvre frère et ma pauvre soeur perdus et épuisés à réclamer Sa grâce et Sa miséricorde. Ces vieux cantiques me transportent simplement de joie. Ils inspirent. Lorsque Jésus était sur la terre, Il s’y est référé. Il a dit: «N’est-il pas écrit dans les Psaumes», ce sont les cantiques.

Ô Agneau de Dieu, je viens! Je viens!

            Chantons encore cela.

Tel que... (Voudriez-vous juste lever la main si vous êtes vraiment sincère?)
... une supplication,
Sinon Ton Sang versé pour moi,
Et Ton invitation à venir à Toi,
Ô Agneau de Dieu, je viens! Je viens!

            Gardez cela à l’esprit maintenant pendant que nous fredonnons cela. L’un de ces jours, nous nous tiendrons là, et vous serez changés. Ces vieux corps mortels et vils seront changés, d’un vieil homme en un jeune homme. Nous irons dans les airs à Sa rencontre, pour être avec Lui et communier ensemble pour toujours.

Car je promets, je crois,
Ô Agneau de Dieu, je viens! Je viens!

33        Oh! Ça sera merveilleux en ce jour-là, n’est-ce pas? N’êtes-vous pas heureux aujourd’hui d’être en vie pour voir le Fils de l’homme se révéler à Son Eglise? «Au jour où le Fils de l’homme sera révélé...» Que fait-Il? Il se révèle premièrement dans la miséricorde. Ensuite, la prochaine fois, Il se révélera au Jugement pour condamner ceux qui rejettent la miséricorde. C’est maintenant le moment.

            Comment se révèle-t-Il? Dans la miséricorde, pour sauver votre âme, vous donner Sa Vie, vous donner la joie au lieu de la tristesse, la foi au lieu de la peur, la guérison au lieu de la maladie, se révéler à vous dans Sa miséricorde, de la même manière qu’Il s’est révélé jadis. Et s’Il le fait maintenant, combien proches sont l’Enlèvement et le Jugement? Combien comprennent de quoi je parle? L’écriture sur la muraille, la révélation du Seigneur Jésus.

34        Pensez-y donc, c’est la première fois que cela se fait donc depuis qu’Il était sur la terre. Quand Il s’est révélé ici sur terre aux Juifs, comment l’a-t-Il fait? Philippe est allé trouver Nathanaël sous un arbre. Lorsque ce dernier est arrivé auprès de Jésus, Jésus lui a dit qui il était, et où il était avant qu’il vienne. Et cela a fait de lui un croyant. Il était en train de se révéler. Est-ce vrai? La destruction s’en est suivie, Jérusalem a été ensuite assiégée par Titus en 96 après Jésus-Christ. Qu’ont dit les Juifs? «C’est un mauvais esprit.» Qu’a-t-Il dit? «Moi, en mon jour, pendant que Je me révèle maintenant, Je vais vous pardonner pour cela. Mais au jour où le Saint-Esprit se révélera comme cela, un seul mot contre Cela ne vous sera jamais pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir.»

35        Quand Il s’est révélé aux Samaritains, comment l’a-t-Il fait? A la femme au puits, Il lui a dit ce qui clochait chez elle. Elle a dit: «Seigneur, je vois que Tu es Prophète. Nous savons que quand le Messie sera venu, Il fera ces choses.»

            Il a dit: «Je Le suis, Moi qui te parle.»

            Et elle est vite entrée dans la ville en courant et elle a dit: «Venez voir un Homme qui m’a dit ce que j’ai fait. Ne serait-ce point le Messie?» C’est le même Dieu, le même Ange, le même Esprit qui était dans Celui qui s’était révélé à Abraham, de la même manière, de la même façon, le même Message.

            Jésus Lui-même a dit qu’il en serait de même à la Venue du Fils de l’homme. Cela sera révélé de la même manière.

36        Je ne sais quoi d’autre dire. Puisse le Seigneur se révéler dans la miséricorde envers Ses enfants. C’est ma prière.

            Seigneur Jéhovah, maintenant, Seigneur, j’ai parlé à ces gens de tout mon coeur. En effet, je sais que j’aurai à rendre compte de mes paroles en cette heure-là, à Ta Venue. Soit mes paroles me feront monter, soit elles me condamneront. Je n’ai pas proclamé mes paroles, j’ai déclaré Tes Paroles. Ainsi donc, Seigneur, par la foi, j’attends que Tu viennes me chercher un jour dans la paix.

            J’aime mes frères et mes soeurs, tous les enfants d’Adam, de cette race humaine. Et je vois que ceci est le temps de la fin, où l’Evangile a été prêché et rejeté exactement comme Tu l’as dit. Et maintenant, dans cette dernière heure, Tu as envoyé le même Ange accomplir les mêmes choses. Les hommes ont été enseignés selon leur propre théologie fabriquée. Ils raillent Ceci et s’En moquent. C’est la même chose qu’ils firent dans d’autres époques, Seigneur. Que ce petit groupe ne manque pas de voir Cela ce soir. Et Il s’est même fait photographier comme preuve scientifique, de sorte que même les descendants de Caïn seront sans excuse en ce jour-là.

37        Accorde maintenant, Seigneur, qu’Il vienne réconforter et se révéler du ciel comme le Fils de Dieu, le même hier, aujourd’hui et éternellement, à la fin de l’âge des Gentils. Comme Tu as été avec nous pendant les quelques dernières années, permettant que ces choses s’accomplissent pour Ta gloire, que cela s’accomplisse encore ce soir pour la gloire de l’Evangile, et que les Paroles de notre Seigneur soient rendues manifestes, selon lesquelles: «Vous ferez aussi les oeuvres que Je fais; et même de plus grandes, car Je m’en vais au Père. Encore un peu de temps, et le monde ne Me verra plus; mais vous, vous Me verrez. Je serai avec vous, même en vous, jusqu’à la fin du monde.» Merci, Seigneur. Nous Te remercions au Nom de Ton Bien-aimé Fils, le Seigneur Jésus. Amen.

            Nous allons appeler quelques personnes pour qui prier; c’est au cas où Billy aurait distribué quelques cartes de prière. A-t-il distribué des cartes ce soir? Très bien. Qu’était-ce? C’est la série B. Très bien. A partir de quel numéro avons-nous appelé hier soir? N’était-ce pas... Oh! C’est vrai, nous n’avions point de cartes de prière hier soir. Nous avons simplement appelé depuis l’assistance. Nous pouvons refaire cela ce soir, si le Saint-Esprit le permet, sinon je peux former une ligne de prière. Je n’aimerais pas prendre trop de cartes de prière; en effet, frère Osborn et moi aurons probablement à faire passer tout le monde dans la ligne de toute façon.

38        Ainsi, ce soir, appelons à partir de quelque part les cartes de la série B. Je pense que nous avons appelé à partir de 50, à partir de 1, et à partir de 85. Je pense que c’est à peu près cela, au mieux de mes souvenirs. Ce soir, appelons à partir de 25. C’est une autre nouvelle série de numéros. Comment... Si peut-être vous vous demandez pourquoi nous distribuons les cartes de prière, je vais vous le montrer si vous êtes un étranger. Combien ici présents sont malades et aimeraient que le Seigneur les guérisse, levez la main, quelqu’un dans la salle? Maintenant, qui voudra être le premier? Voyez, nous devons distribuer les cartes de prière pour amener le Saint-Esprit à agir parmi nous. Ensuite, Il parcourt l’assistance et guérit les malades.

            Combien sont parfaitement convaincus que Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement, parfaitement convaincus qu’Il a promis de se révéler de la même manière? Il est le même en essence, le même quant à la puissance, le même en Esprit, le même en action. La seule chose, c’est qu’Il n’a pas un corps physique. Qu’a-t-Il donc dit? «Je suis le Cep; vous êtes les sarments.» Ce n’est pas le cep qui porte le fruit. Il émonde le sarment, et c’est ce dernier qui porte le fruit. Très bien.

39        Un mot continue à me venir à l’esprit; je pourrais l’expliquer. Il y a maintenant quelqu’un ici présent qui se pose des questions au sujet de l’Ange, Qui Il était. Et j’ai appelé cet Ange le Seigneur. Abraham... Qui que ce soit qui doute de cela, ou qui y pense, c’est un érudit. Abraham a appelé cet Ange qui lui avait parlé de Nom de Seigneur, ce qui signifie Elohim, le Grand Jéhovah Tout-Puissant. Il s’était révélé dans un corps humain. Et Il s’est manifesté dans le corps de Son propre Fils, Jésus. Et Il se manifeste ce soir dans le corps de chaque croyant qui se livre à Lui. «Je serai avec vous, en vous, jusqu’à la fin du monde.» Très bien.

            Où est-ce que je... 25, que... Qui a la carte de prière 25? Levez la main. [Espace vide sur la bande–N.D.E.]

40        C’est ici que la Parole de Dieu doit être révélée dans la vérité, sinon Elle est en erreur, car Jésus-Christ a fait la promesse. Vous le savez. Et tout aussi vrai que nous sommes au temps de la fin, Christ est ici en train de se révéler, cachant cela aux yeux des instruits, des sages et des intelligents, et le révélant aux enfants qui veulent apprendre. Il appelle Son Eglise; en effet, Il montre Sa manifestation, se révélant avant que le jugement soit révélé, car Il envoie toujours un Ange de miséricorde avant d’envoyer un ange de destruction. Lisez la Bible, lisez l’histoire, et voyez si ce n’est pas la vérité.

            Bonsoir. Est-ce la personne pour qui on doit prier? Ici se tient une dame, c’est une femme de couleur. A ce que je sache, je n’ai jamais vu cette femme de ma vie; et je suis sûr que je ne la connais pas. Sommes-nous inconnus l’un à l’autre? Nous le sommes, madame, n’est-ce pas? Si c’est vrai, veuillez lever la main afin que les gens voient que nous sommes inconnus.

41        Eh bien, ceci est un beau tableau, un portrait de ce qui s’est passé dans Saint Jean chapitre 4: une femme, un Homme, deux différentes races: une Samaritaine et un Juif donc, un blanc et une femme de couleur ici: une Samaritaine et un Juif dans la scène de la Bible. Mais si Jésus s’est fait connaître à la race des Samaritains tel qu’Il l’a fait à l’époque, en révélant à cette femme ce qui était dans son coeur... Et elle a dit: «Tu dois être un Prophète, mais nous savons que ça, c’est le signe du Messie.»

            Et Il a dit: «Je Le suis.» Si c’est ainsi qu’Il s’est fait connaître hier au Samaritain, Il devra faire connaître cela à la race de couleur pour être le même. Il se révèle. S’Il... Et voici mes mains levées; je n’ai jamais vu la femme de ma vie. Elle, avec la main levée, montre qu’elle... Je ne la connais pas, je ne connais rien à son sujet, je ne l’ai jamais vue, ni rien d’autre.

42        Ainsi, si le Saint-Esprit révèle Jésus-Christ dans la même puissance, combien L’accepteront comme Messie et croiront? Vous tous, vous devriez le faire. Comme un peuple, un peuple destiné à l’Eternité, avec la Bible entre nous, je n’ai jamais vu la femme de ma vie, à ce que je sache, jusque maintenant même.

            Ça y est. Maintenant, qu’est-ce? Est-ce que... Vous dites... Eh bien, si cela se produisait, cela devrait être surnaturel; nous le savons tous. Et c’est ainsi que Dieu se révèle toujours avant le temps de la fin, de façon surnaturelle. Avant la destruction du royaume babylonien, avant l’entrée de Noé dans l’arche, avant que Moïse ne fît sortir les enfants d’Israël, avant la destruction de Sodome et Gomorrhe, toujours, avant la destruction de Jérusalem... C’est toujours par le surnaturel, et Il a promis de faire la même chose en ce jour-ci.

43        Eh bien, vous pouvez dire comme ceux de cette époque-là: «Oh! C’est Béelzébul, un diseur de bonne aventure. C’est...» Mais si quelqu’un sait ce qu’est dire une bonne aventure, il sait que dire une bonne aventure, c’est un mensonge du diable, et il n’est qu’à moitié vrai. Et le diseur de bonne aventure ne prêche pas l’Evangile pour amener les gens à être sauvés. En avez-vous déjà entendu parler un? Non. Et vous ne l’entendrez jamais. Ce sont des gens possédés par le diable avec un esprit perverti. C’est tout à fait vrai.

            L’Ange du Seigneur prêche la justice, la repentance, la Venue du Seigneur, et Il accomplit des signes. En effet, le diable prend un diseur de bonne aventure ou un devin pour imiter, mais une imitation prouve seulement l’existence du véritable. Un faux dollar prouve seulement l’existence du vrai dollar.

44        Ainsi, madame, peu importe ce que je pourrais dire, un seul Mot de la part de Dieu vaudra plus que ce que je pourrais dire au cours de cinquante vies. Mais, soyez-en juge. Si vous êtes ici pour quelque chose, je ne le sais pas. Vous savez que je n’ai aucun moyen de savoir ce pour quoi vous êtes ici. Mais s’Il me le révèle, comme Il l’a fait à Son... par Son Fils, le Seigneur Jésus, pour la femme au puits, alors croirez-vous que cela vient de Dieu? Maintenant, si je demandais: «Etes-vous malade?»

            Vous diriez: «Oui, oui, je suis malade.»

            Je dirais: «Eh bien, le Seigneur va vous guérir.» Vous auriez le droit d’en douter. Il...

45        Elle, la femme au puits, aurait eu le droit d’en douter, s’Il lui avait dit: «Eh bien, femme, vous êtes–vous êtes une Gentille, vous êtes une Samaritaine; vous–vous ne serez pas sauvée.» Mais Il lui a révélé le secret de son coeur. C’est pourquoi elle a reconnu que cela devait venir d’une puissance spirituelle. Et elle avait été enseignée que lorsque le Messie viendrait, il se produirait la même chose que du temps d’Abraham et des autres. Elle était assez spirituelle, quoiqu’une prostituée, elle était assez spirituelle pour comprendre cela. Certainement. Je ne sais pas qui vous êtes ni rien à votre sujet, mais Lui le sait. Mais s’Il me le révèle, l’assistance a promis de croire, vous aussi.

46        J’aurais bien souhaité avoir un vocabulaire pour expliquer ceci maintenant même. Il n’y a rien qui puisse le faire. Savez-vous de quoi cela a l’air? Chaque personne ici présente est sous mon contrôle. C’est vrai. Le Saint-Esprit est ici, l’onction. Cela ne me fait pas sauter ni crier; ce sont les bénédictions du Seigneur.

            Très souvent, vous les pentecôtistes, vous vous faites tromper par cela. De tous les hommes, Jésus avait la plus grande onction. Il a lu un passage des Ecritures, juste comme je viens de lire tout à l’heure. Et Il a dit: «Aujourd’hui cette Ecriture est accomplie sous vos yeux.» Et qu’a-t-Il fait? Il avait lu l’Ecriture et Il n’a point couru partout. Il s’est assis, et de précieuses Paroles sortaient de Sa bouche, la plus grande onction qui ait jamais oint; en effet, l’Ecriture avait dit: «J’ai mis Mon Esprit sur Lui pour manifester le jugement, pour guérir les malades», et ainsi de suite. C’est ce qu’Il a dit. Ça, ce sont des bénédictions de votre salut, dont vous vous réjouissez là, les bénédictions, pas la puissance, l’Esprit.

47        Mais maintenant, Il est ici. Cette femme ne pourrait pas cacher sa vie même s’il le lui fallait maintenant. C’est vrai. La dame a une maladie sur son côté, elle aimerait qu’on prie pour cela. C’est AINSI DIT LE SEIGNEUR. Vous souffrez aussi d’une maladie de peau, une maladie pour laquelle vous aimerez que je prie. C’est AINSI DIT LE SEIGNEUR. C’est vrai.

            Qu’elle en soit juge. Avez-vous entendu ma voix? Mais ce n’était pas ma voix. Je ne connais pas la femme. Quoi qu’Il ait dit, c’était Quelque Chose, c’est une autre Personne qui utilise ma voix. Croyez-vous que c’était le Saint-Esprit?

            Maintenant, vous là dans l’assistance, croyez, vous qui ne serez pas appelés ici ce soir. Commencez à croire, et dites: «Seigneur, révèle-Toi à moi. Laisse-moi toucher Ton vêtement, Seigneur.» Ne soyez pas nerveux. Dites simplement: «Laisse-moi toucher Ton vêtement, Seigneur. Fais qu’il se retourne et me parle.» Voyez ce qui arrive.

48        Si je parle à la femme un peu plus longtemps, beaucoup de choses pourraient être dites. Aimeriez-vous que je... vous les gens de couleur, aimeriez-vous que je parle à la dame juste un peu plus longtemps? Levez la main, si vous le voulez. Je ne sais pas s’Il le voudra, mais peut-être qu’Il le voudra. Aimeriez-vous que je vous parle juste un peu plus longtemps, pour voir ce que le Saint-Esprit dirait?

            Eh bien, quoi qu’Il ait dit qui clochait, je ne le sais pas maintenant. Le seul moyen pour moi de le savoir, c’est par ces enregistrements que l’on fait ici. Et les enregistrements se font toujours au bureau ou là derrière. Vous pouvez les avoir.

49        Maintenant, si l’assistance entend encore ma voix, la femme est en train de faire quelque chose sur son flanc. Il s’agit d’une maladie sur son flanc. C’est vrai. Et puis, juste en ce moment-ci, elle prie pour quelqu’un d’autre, c’est sa soeur. C’est ce pour quoi vous priez, maintenant même dans votre coeur. Et votre soeur est affligée, malade. Et elle souffre de l’arthrite; elle souffre du coeur, et elle tousse beaucoup. C’est l’asthme.

            Puis, je vois un homme apparaître. C’est un homme... il s’agit de votre frè... Non, c’est votre beau-frère. Il souffre de l’arthrite et du coeur. C’est AINSI DIT LE SEIGNEUR. Croyez-vous maintenant? Croyez-vous? Il vous sera fait selon votre foi. Que le Seigneur soit avec vous, et que Dieu vous bénisse, ma soeur.

50        Avez-vous cru? Maintenant, soyez vraiment respectueux. Bonsoir. A ce que je sache, jeune fille, ceci est la première fois pour moi de jamais me tenir devant vous, ou pour vous de vous tenir devant moi. Je pense que c’est ça. N’est-ce pas? Si c’est vrai, voudriez-vous lever la main? Maintenant, voici une blanche et un blanc.

            Maintenant, à vous les Blancs, si le Seigneur Jésus se fait connaître à cette jeune fille ici debout, que je n’ai jamais vue de ma vie... Elle ne me connaît pas et elle ne m’a jamais vu, à moins que cela ait été quelque part dans une réunion. Vous avez été une fois dans une réunion, mais pas sur l’estrade? Ici même... Très bien. Alors, nous sommes de parfaits inconnus l’un à l’autre.

51        Eh bien, s’Il fait savoir ce pour quoi vous êtes ici, alors vous pouvez en être juge, si c’est vrai ou pas. Vous le saurez. Vous savez que quelque chose est en train de se passer, vous éprouvez une sensation que vous n’avez peut-être jamais éprouvée auparavant, une sensation vraiment douce et humble. L’Ange du Seigneur est cette Lumière qui se tient entre vous et moi. Et je vois la jeune femme; Elle se tient le coeur. Elle souffre du coeur. On dirait qu’elle a une espèce de crises d’étouffement. Elle étouffe. C’est AINSI DIT LE SEIGNEUR. C’est vrai.

            Je vois que vous avez un... quelqu’un d’autre à qui vous veniez de parler; c’est une parente qui est très contente au sujet de quelque chose. C’est votre soeur, et elle venait d’être guérie d’une affection de glande et de la colonne vertébrale. C’était une jeune fille nerveuse. Puis, je vois un autre apparaître, et il y a de cela un temps, une soeur qui a été guérie au cours de mes réunions. Elle souffrait du cancer et elle a été guérie. Vous n’êtes pas de cette ville. Vous êtes de Detroit, dans le Michigan. Et vous vous appelez Irène. Votre nom de famille, c’est Dunn. Et le nom de votre soeur, c’est quelque chose comme Viola. Rentrez chez vous et soyez rétablie au Nom du Seigneur Jésus, et puissiez-vous recevoir ce que vous avez demandé. Amen.

            «Si tu peux croire, tout est possible.»

52        Que pensez-vous, madame? Croyez-vous que ces choses viennent de Dieu dans Sa miséricorde qui est révélée dans les derniers jours? La petite femme de couleur assise là au bout, croyez-vous que Dieu vous a touchée maintenant même? Croyez-vous que les hémorroïdes dont vous souffrez sont partis? Comme vous avez levé la main, vous assise à côté d’elle, vous étiez juste un peu surprise, car je ne vous ai pas appelée. Croyez-vous que je suis le serviteur de Dieu? Croyez-vous? Vous souffrez des yeux. C’est vrai. C’est AINSI DIT LE SEIGNEUR. Eh bien, vous pouvez rentrer chez vous, rétablie. Vous avez touché Son vêtement. Amen. Jésus est le même hier... Qu’a touché cette personne? Elle est à quarante pieds [12 m] de moi. Elle ne m’a point touché. Mais elle a touché le Souverain Sacrificateur, et Il a répondu en se servant des lèvres humaines. Voyez-vous?

53        Croyez-vous cela? Croyez-vous? Vous avez un peu peur de me répondre. Je vais vous le dire. Ce n’est pas que vous ayez peur de moi, mais c’est à cause de votre langue. Vous êtes un Allemand. C’est vrai. Mais vous souffrez de l’arthrite, c’est pour cela que vous voulez que je prie. Croyez-vous que le Seigneur Jésus vous bénira, vous guérira, et vous rétablira? Le croyez-vous? Vous priez pour quelqu’un d’autre. C’est vrai. Entre vous et ces gens, il y a de l’eau, beaucoup d’eau. Et le pays qu’ils habitent se trouve au-delà de la France, c’est l’Allemagne. Et ceux pour qui vous priez, c’est une soeur et deux frères, et ils sont en Allemagne maintenant. Je les vois. Votre soeur souffre du coeur et de la vésicule biliaire; elle vous a écrit et vous en a parlé. L’un de vos frères a mal aux pieds, et l’autre souffre de la déficience mentale. C’est vrai. Prenez le mouchoir avec lequel vous vous essuyez les larmes, et envoyez-le-leur. Ne doutez pas, et le Seigneur les rétablira. Amen. Ayez foi en Dieu.

54        Ne doutez pas. Tout est possible. Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Vous m’êtes inconnu, je pense. Eh bien, vous êtes en train de prier. Croyez donc. Eh bien, cela me bouleverse pratiquement lorsque beaucoup sont en train de prier. La révélation du Fils de Dieu du ciel, c’est la miséricorde pour Son Eglise. Vous êtes très nerveux, vous avez subi une intervention chirurgicale; c’était sur l’estomac. Une partie de votre estomac a été enlevée lors de l’intervention chirurgicale. Vous n’arrivez pas à beaucoup manger. Croyez-vous qu’Il vous guérira? Le croyez-vous?

            Vous voulez que je vous dise quelque chose d’autre, en effet, vous avez un fardeau sur le coeur. Je ne peux pas connaître votre fardeau, madame, c’est seulement suivant ce que Jésus-Christ révèle. Croyez-vous qu’Il le révélera? Lui rendrez-vous gloire s’Il le révèle? C’est pour quelqu’un d’autre, et c’est votre soeur. Votre soeur n’est pas dans cette contrée. Elle est dans une contrée à climat chaud, dans le sud, une ville appelée Atlanta, en Géorgie. Et je vois quelque chose d’étrange au sujet de la femme. Elle était en voyage, ou plutôt elle a été une... c’est une femme prédicateur ou une missionnaire. Elle était dans un pays où il y a beaucoup de gens de race jaune, en Chine. Elle vient de la Chine, une missionnaire de retour. Elle se meurt maintenant du cancer sur son sein droit. Le médecin déclare qu’elle ne pourra pas vivre. Mais prenez le mouchoir que vous avez en main, et envoyez-le-lui au Nom du Seigneur, et qu’elle vive pour la gloire de Dieu. AINSI DIT LE SEIGNEUR, qu’il en soit ainsi. Allez, croyez, et ne doutez pas.

            Si seulement tu peux croire, tout est possible.

55        Nous sommes inconnus l’un à l’autre, je pense. Si le Seigneur Jésus me révèle le secret de votre coeur, ou s’Il me fait savoir quelque chose de votre vie passée, pourriez-vous croire que moi, un inconnu pour vous, j’ai prêché la Parole, la vérité?

            Je me demande si l’assistance accepterait aussi cela, dites: «Si le Seigneur révèle à cette femme la chose même qui est dans son coeur, je ne douterai plus, mais je croirai.»

            Si vous ne vous inquiétez pas, monsieur, vous assis là au bout de la rangée, si vous croyez de tout votre coeur, Dieu vous guérira de cette maladie du coeur dont vous vous inquiétez tellement. C’est votre foi qui cause cela, petite dame assise à côté de lui là. Croyez maintenant et vivez.

56        Je défie votre foi de croire que j’ai prêché la Vérité de la Parole de Dieu. Qu’a dit l’Ange? «Si tu amènes les gens à te croire, et puis si tu es sincère lorsque tu pries, rien ne résistera à la prière.» Il y a une petite dame assise là derrière, à ma droite. Elle est en train de bercer un petit enfant sur ses genoux. Elle vient de lever les yeux, elle avait la tête inclinée et elle priait avec révérence, car elle est en train de prier pour son enfant. C’est vrai, madame. Si le Seigneur Dieu me révèle la maladie de cet enfant, accepterez-vous ce que vous demandez? Vous réclamez la guérison. Je n’ai pas la puissance pour guérir. Je ne suis juste qu’un ministre de l’Evangile. Mais votre petit enfant a eu une fracture à la tête. C’est vrai. Maintenant, si vous croyez de tout votre coeur, vous recevrez ce que vous demandez.

57        Et la petite dame derrière vous qui est très nerveuse, elle s’attend à être mère à tout moment. Elle pleure, car son coeur est brisé au sujet du petit enfant. Et elle est sur le point de donner naissance à un enfant tout de suite, et elle est nerveuse. Mais ne craignez pas, soeur. Dieu marche dans la vallée de l’ombre de la mort. Il vous délivrera.

            Pourquoi essuyez-vous les yeux, monsieur? Pourquoi ne pas juste avoir foi en Dieu? Alors vous serez guéri de cette maladie d’estomac, et Il vous rétablira. Croyez-vous que vous êtes guéri maintenant? Très bien, alors, allez prendre votre souper. Amen. Ne croyez-vous pas au Seigneur Jésus? Vous qui êtes là au bout, souffrant du coeur, croyez-vous que Dieu vous rétablira? «Si tu peux croire...» Cela vous a surpris, n’est-ce pas? Levez-vous. Très bien. Oubliez cette maladie du coeur. Si vous croyez au Seigneur Jésus, Sa miséricorde et Sa grâce vous ont touché. C’est le Fils de Dieu qui s’est révélé du Ciel. Allez en croyant.

58        Vous êtes très heureux, monsieur. Vous avez la joie dans votre coeur, car vous êtes en train de prier. Si le Seigneur me révèle ce pour quoi vous priez, croirez-vous que cela arrivera? C’est pour votre femme. Elle a eu deux fractures. Elle a eu une fracture de la hanche. Croyez, et Dieu s’en occupera pour vous. Amen.

            Croyez-vous? Vous avez subi une intervention chirurgicale, et cela vous a vraiment affaibli; vous êtes anémique. C’est la tumeur qui vous a vraiment affaibli. Et vous priez pour quelqu’un d’autre, une soeur. Elle souffre de l’hypertension. Je le vois placer quelque chose sur son bras (C’est vrai), c’est un homme plutôt fort, le médecin. Elle souffre aussi du coeur. Il écoute comme cela et lui tapote au dos, d’un endroit à un autre. Croyez-vous? Elle vous appelle Sally. C’est ça votre nom: Olander. Vous habitez sur une rue appelée Montclair. Et le numéro de votre adresse, c’est 5526. Maintenant, si vous croyez de tout votre coeur, alors apportez-lui le mouchoir et allez en paix. Et que Dieu soit avec vous et qu’Il vous accorde le désir de votre coeur.

59        Ayez foi en Dieu. Il doit être temps pour moi de quitter; le jeune garçon est en train de me tirer. Allez-vous croire maintenant même de tout votre coeur? Levez-vous donc juste un instant. Je vais vous demander de faire quelque chose (juste une minute) qui peut sembler étrange. Croyez-vous que le Fils de Dieu est en train d’être révélé du Ciel? Alors, imposez-vous les mains les uns aux autres. Placez simplement les mains les uns sur les autres. La Bible dit ceci: «Ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris.» Ils imposeront les mains aux malades.

            Maintenant, priez comme je prie; croyez comme je crois; et le Dieu du Ciel qui est présent, vous rétablira. Et vous qui avez donné vos vies à Christ, allez très vite dans une bonne église et faites-vous baptiser, en invoquant le Nom du Seigneur.

            Bien-aimé Dieu du Ciel, sois miséricordieux ce soir. Nous sommes fatigué et faible. Mais je prie, Eternel et Adorable Dieu, que Tu envoies juste en ce moment-ci Ton Esprit dans une telle explosion que cela brisera les chaînes du péché de l’incrédulité, les éloignant de cette assistance. Et qu’ils soient remplis maintenant même de la foi et de la puissance, afin qu’ils soient guéris. Satan, tes jours sont comptés. Ton royaume a été compté. Tu as été pesé dans la balance et trouvé léger. Sors de cette assistance et éloigne-toi de ces gens, au Nom du Seigneur Jésus-Christ. Maintenant, levez les mains et rendez-Lui gloire, vous tous qui croyez.

Up

S'abonner aux nouvelles