Observant Son Étoile

Date: 59-0411E | La durée est de: 1 heure et 3 minutes | La traduction: Shp
doc pdf
Voir le textes français et anglais simultanement Voir le texte anglais seulement

1          Restons debout juste un moment pour la prière. Inclinons la tête.

            Dieu Tout-Puissant, Toi qui as ramené notre Seigneur d’entre les morts, Tu L’as ressuscité le troisième jour conformément aux Ecritures, et Tu L’as fait asseoir à Ta Droite dans la Gloire. Il est là ce soir pour intercéder sur base de notre confession, et Il a envoyé le Glorieux Saint-Esprit pour continuer l’oeuvre qu’Il avait commencée, afin que l’on puisse toujours savoir que ce Saint-Esprit, qui poursuit l’oeuvre du Seigneur Jésus, doit être un signe qu’Il reviendra un jour.

2          Et maintenant, Père, nous vivons pour voir ce temps de la fin, alors que nous voyons le Seigneur qui approche. Les poteaux indicateurs sont là. Chaque heure qui passe nous fait penser que c’est la grâce de Dieu qu’Il ne soit pas encore venu. Peut-être, Seigneur, c’est afin que nous puissions prêcher durement, prier davantage, et chercher à faire entrer cette dernière âme dans le Royaume, avant que ce dernier coup de minuit sonne sur l’horloge du temps, puisqu’elle ne sonnera plus. Lorsqu’elle sonnera cette fois-là, le temps se fondra dans une éternité sans fin. Seigneur, puissions-nous réfléchir sur ces choses maintenant alors que le service continue. Car nous le demandons au Nom de Jésus, qui a fait la promesse. Amen.

            Vous pouvez vous asseoir.

3          Je commence à me sentir un tout petit peu fatigué. Je déteste plutôt admettre cela, mais c’est–c’est la vérité. Et j’ai eu beaucoup de services, et demain j’aurai trois services, un avec les Arméniens là-bas à Downy. Mon sujet sera: Q’entends-tu? Pour vous les Arméniens qui devez être là demain. Demain après-midi, ici au Temple, mon sujet sera le... celui-ci: Soyez certain de Dieu. Et après ce service de demain, nous allons distribuer les cartes de prière pour une ligne de prière ordinaire demain soir, et les jeunes gens vont distribuer les cartes juste après le service de demain après-midi. Car le dimanche soir, il y aura un concert ici au Temple. Par conséquent, ce serait difficile de distribuer les cartes de prière à ce moment-là. Alors, tous ceux qui désirent avoir une carte pour être appelés dans la ligne de prière demain soir, venez avant le service de l’après-midi, afin que vous puissiez l’obtenir.

4          Et puis, je pense qu’il n’y aura pas de service lundi soir; et ensuite durant toute la semaine prochaine, le Seigneur voulant, j’aimerais commencer à prêcher mardi soir une série de sujets tirés de la Genèse sur la foi. Et nous allons en... désirons vivement que vous veniez écouter parce que je m’attends à de grandes choses de la part du Seigneur.

            Ensuite, si c’est la volonté de Dieu, cela fait maintenant sept ans que je ne l’ai pas fait, mais si c’est la volonté de Dieu, l’après-midi du dimanche prochain, j’aimerais raconter ici au Temple l’histoire de ma vie. Ça fait donc longtemps que je ne l’ai ni racontée ni abordée, cela me déchire tellement. Cela fait sept ans, je pense, depuis que j’ai raconté l’histoire de ma vie. Dieu voulant, si je me sens assez fort pour le faire, ce sera le dimanche prochain après-midi. Ce sera donc dimanche prochain.

5          Nous avons passé des moments merveilleux là à la cafétéria Clifton, ce matin, au petit déjeuner–au petit déjeuner des Hommes d’Affaires Chrétiens. Alors que j’étais assis, mangeant, une–une petite femme est venue jusqu’à moi. Je suis certain que je ne saurai pas prononcer ce nom correctement; c’est un nom arménien, Sheviskin, je pense que c’est quelque chose comme cela. Et elle est venue vers moi...

            Il y a de cela quelques soirs, ils avaient reçu un–un appel de la Suisse, où sa soeur était dans un état grave à la suite du diabète sucré et de la pneumonie, ce qui signifiait qu’elle allait mourir dans quelques heures.

            Le mari de cette femme ainsi que sa famille sont de très bons amis à moi. Et ils étaient très gentils avec moi pendant notre séjour en Suisse, il y a quelque temps. Et après, ils sont venus ensemble me rendre visite ici en Amérique.

            Cependant, je n’ai pas reçu le mot qu’ils m’avaient envoyé, parce que personne ne doit me déranger pendant un bon bout de temps avant que je vienne au culte. Mais alors que le service était en cours, le Saint-Esprit m’a tourné vers elle dans l’auditoire pour lui dire qu’elle priait pour sa bien-aimée, et de ne pas avoir peur, parce qu’elle allait être bien portante. Et ce matin, de bonne heure, ils sont reliés par téléphone de l’autre côté de l’océan, par le câble atlantique jusqu’à ce pays-ci, et on lui a dit que la dame en question était complètement et parfaitement rétablie et en bonne santé. Les bénédictions du Saint-Esprit...

6          Ne pouvez-vous pas voir que Dieu est–Il couvre tout l’espace et remplit tout le temps, Il s’étend jusque dans l’éternité. Je L’ai vu faire cela bien des fois pour des gens de l’autre côté de l’océan. Comme Dieu fait ces choses de manière si merveilleuse!

            Alors aujourd’hui, ç’a vraiment été un glorieux jour pour moi. Eh bien, j’apprécie le cantique que la jeune soeur a chanté il y a quelques instants: Observer Son Etoile. En effet, je me disais ce soir qu’étant donné que c’est plutôt une courte soirée, j’aimerais parler de cela, Observer Son Etoile. Et j’aimerais me référer à cela comme étant cette même Lumière (Car l’étoile est une lumière.) que nous voyons apparaître ici, dont on a pris la photo, et ainsi de suite. Car, il s’agit de la même Lumière, la même Colonne de Feu qui conduisit les enfants d’Israël, le même Ange de l’Alliance. Et nous croyons qu’Il viendra à nouveau au milieu de nous ce soir et nous conduira à Christ.

7          Et maintenant comme texte, j’aimerais que vous ouvriez dans l’Evangile de Saint Matthieu, chapitre 2.

            Et maintenant, nous ne savons pas ce qu’Il fera. Ça fait trois soirées maintenant que nous n’avons pas distribué de cartes de prière. Et le Saint-Esprit se manifestait pendant les réunions, appelant les gens, leur révélant [les choses] exactement comme Il l’avait fait lorsqu’Il était ici sur terre sous la forme du Seigneur Jésus, accomplissant la promesse qu’Il avait faite que ce serait là le dernier signe avant Son Apparition, et la fin de la dispensation des Gentils. Souvenez- vous-en. C’est le dernier signe.

            La semaine prochaine, nous allons essayer d’y entrer profondément, là où vous pourrez voir que toutes choses ont conduit tout droit à cette heure. Et l’Eglise est maintenant dans une condition où elle doit recevoir ces choses.

            Maintenant j’aimerais lire. Vous avez ouvert les Ecritures peut-être.

Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d’Orient arrivèrent à Jérusalem,

Et dirent: Où est le roi des Juifs qui vient de naître? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l’adorer.

8          Il devait faire sombre. Et ils venaient d’atteindre le sommet de la colline. Et lorsqu’ils prirent le tournant, ils faisaient face à Bethléhem, dont les montagnes se trouvent à l’ouest de la ville. Et l’homme s’est arrêté et il a essuyé la sueur de son front, alors qu’il tenait le licou de la petite mule, et qu’il baissait le regard vers la petite ville.

            Et les lumières étaient allumées, parce qu’il y avait beaucoup de gens qui entraient et sortaient en foule. Vous voyez, un–un décret avait été promulgué, disant que tout le monde devait retourner dans sa ville natale pour être recensé.

            Et une brute, un homme sans coeur, qui a obligé une femme dans l’état où elle était à devoir quitter sa maison pour faire ce long voyage à dos d’une petite mule...

            Mais longtemps avant même que le temps ne commence, tout ceci avait été planifié dans la sagesse de Dieu. Dieu a toujours toute chose juste à la minute. Et toute chose concourt au bien de–de ceux qui L’aiment. Pensons-y de cette manière.

9          Et lorsque nous pensons juste à l’époque où ce roi brutal et meurtrier régnait... Et au moment où Joseph et Marie étaient obligés, à cause du recensement, de se rendre jusqu’à Bethléhem... Et pendant que Joseph regardait en bas dans la vallée, sans doute qu’il était un peu découragé en pensant à l’état de sa femme et au fait que chaque petit motel était rempli. Il n’y avait plus de chambre, et les gens dormaient le long des murs.

            Il était certainement découragé alors qu’il pensait à ce roi sans coeur, qui avait forcé sa charmante petite femme à retourner dans sa ville natale. Il ne savait peut-être pas que tout cela était le glorieux plan de Dieu, qui était en marche.

            Mais quand il s’est tourné pour la faire descendre de la petite mule, il a trouvé une petite pierre confortable, alors qu’ils contournaient le sommet de la colline, elle a donc pu baisser les yeux vers sa ville natale. Et il a avancé doucement avec elle, et l’a fait asseoir sur un–un bel endroit où elle pouvait se reposer un peu; il a remarqué que son beau visage semblait briller d’un–d’un éclat comme elle n’en avait jamais eu auparavant. Il a peut-être dit quelque chose comme ceci: «Oh! ma chérie, j’ai été toujours convaincu que tu es une femme d’une beauté fort remarquable. Mais je ne t’ai jamais vue aussi belle que maintenant.»

10        Je me demande comment l’Eglise devrait paraître, combien elle devrait être belle et en ordre à la Venue du Seigneur! Ses robes devraient être lavées dans le Sang de l’Agneau, et toutes les ordonnances divines de Dieu parfaitement bien établies en Elle, sans friction, attendant simplement ce moment-là. Dieu L’aura comme telle.

            Et nous le voyons alors qu’il observe le beau visage de Marie. Et il a dit: «Marie, ton visage brille.» Mais c’est comme si elle ne faisait pas tellement attention à lui; ses beaux yeux regardaient vers le ciel. Et il suivit la direction de son regard, et il remarqua l’une des plus belles étoiles qu’il eût jamais vues de toute sa vie, suspendue au-dessus de la petite ville. Et il a peut-être dit quelque chose comme ceci: «Cette étoile, je ne l’ai remarquée que maintenant. C’est de là que vient ce reflet sur ton beau visage.»

            Oh! si ce soir Dieu pouvait tout simplement refléter Sa grâce et Sa beauté sur l’Eglise, et Il veut le faire, quand l’Eglise se sera préparée Elle-même pour cet événement.

11        Et elle a peut-être dit quelque chose comme ceci: «Joseph, aussitôt que le soleil commençait à se coucher, alors que nous nous trouvions encore au bas de la montagne, j’ai remarqué cette étoile. Il me semblait qu’elle me suivait tout du long pendant que nous escaladions la montagne. Je ne pouvais tout simplement pas détourner mes yeux de cela.»

            Et quand il lui a saisi la main, et que les deux, le jeune couple, se tenaient là juste quelques heures avant la naissance de ce Glorieux Etre qui ait jamais marché sur terre, il la tenait par les mains, ils se sont tournés vers l’est, vers cette grande Etoile qui était suspendue sur Bethléhem.

12        Continuons notre voyage vers l’est pendant un petit moment, très loin en Extrême-Orient, en traversant les vallées, par-dessus les montagnes. En Extrême-Orient, il y avait des mages qui étaient connus à l’époque de Daniel comme étant des Mèdes et des Perses. Ils adorent un seul vrai Dieu. Ils s’attendaient à Lui par un feu sacré. Et ils montaient au sommet de la montagne, et ils étudiaient tous les corps célestes. Car ils avaient étudié dans Job et... les mouvements des étoiles ainsi que leurs noms. Ils veillaient, attendant que le seul vrai Dieu leur donne un signe au moyen des étoiles.

            Et ils étudiaient ces étoiles exactement comme nous étudions la Bible. Les rouleaux venaient des pères anciens qui avaient étudié ces corps célestes. Et ils connaissaient la position de chacune d’elles. Et si l’une d’elles se déplaçait un tout petit peu de sa position, ils le savaient.

13        Chaque soir, ils organisaient leurs cérémonies. Et alors, ils croyaient qu’il y avait un seul vrai Dieu. Nous les connaissons aujourd’hui, pour la plupart, comme des mahométans. Pendant qu’ils étaient assis en train d’observer, ils faisaient un feu et ils observaient–ils adoraient Dieu en chantant des cantiques sacrés, et ils observaient le feu, et–et ils discutaient sur les Ecritures et ainsi de suite. Et puis, ils montaient dans cette grande tour, qui ressemblait à un observatoire. Et ils observaient les corps célestes durant toute la nuit. Et ils croyaient que le mouvement de ces corps célestes représentait pour eux différents signes de la part du dieu du feu.

            Et un soir, alors qu’ils étaient assis, peut-être discutant de la naissance des royaumes, de la chute des empires et des événements qui s’étaient produits sur la terre, des histoires anciennes, et ainsi de suite...

            Cela a dû être à ce moment qu’ils ont pris le Rouleau de Daniel, et ils ont lu dans Daniel. Il en avait certainement parlé avec eux. Daniel 2 dit qu’il était leur chef. Et ils en avaient donc certainement parlé avec lui. Et ils ont pris un Rouleau où Daniel avait prophétisé qu’il viendrait un temps où une pierre se détacherait de la montagne sans le secours d’aucune main, et cela mettrait en pièce les royaumes du monde. Ils ont certainement lu cela. Et ensuite, à... Ils avaient quelques anciens roll ou plutôt Rouleaux des Hébreux là où, dans Nombres, Balaam avait dit qu’une Etoile de Jacob se lèverait.

14        Et ce devait être au moment où ils réfléchissaient sur ces choses et qu’ils en discutaient que [cette Etoile] étrange est apparue dans les cieux. Vous savez ce que cela a dû signifier pour ces gens, car même si c’était une Etoile étrange, eux les connaissaient toutes, ils leur avaient donné des noms, ils connaissaient leurs trajectoires, et subitement, en voilà une qui brillait plus que toutes les autres... En effet, nous savons qu’Il est l’Etoile brillante du matin, le Lys de la vallée, la Rose de Saron, le plus beau d’entre dix mille pour notre âme.

            Cette nouvelle visiteuse dans le firmament a dû les alerter.

15        Quelqu’un pourrait penser que ces mages n’étaient pas des gens privilégiés pour avoir vu ceci. Mais si vous lisez dans le Livre des Actes, Pierre a dit qu’il comprenait que Dieu ne faisait acception de personne, et qu’Il–qu’Il visitait les gens, ou plutôt acceptait les gens, recevait les gens de toute nation qui Le craignaient et pratiquaient la justice. Dieu ne fait acception de personne. Et ils... (Que quelqu’un cherche à savoir ce que le frère désire.)

            Ensuite quelqu’un doit avoir vu cette visiteuse céleste et dit: «Je me demande ce que ceci signifie.» Ces gens n’arrivaient pas à comprendre pourquoi ces mages...

            Aujourd’hui les gens ne comprennent pas. Savez-vous que ces mages avaient vu cette Etoile, et qu’Elle était passée par-dessus les observatoires? Et nous n’avons aucun récit historique de quelqu’un d’autre qui aurait vu cela. Pourquoi? Parce que les gens n’attendaient pas cela. Je crois qu’eux ont vu l’Etoile. La Bible dit qu’ils L’ont vue.

16        C’est la raison pour laquelle aujourd’hui les gens ne voient pas les choses qu’ils devraient voir, les mystères de Dieu qui sont dévoilés, c’est parce qu’ils n’attendent pas cela. Dieu se révèle uniquement à ceux qui Le laissent se révéler, et qui s’attendent à Lui.

            Oh! avez-vous remarqué, au cours de ces deux ou trois dernières soirées de service, que le Saint-Esprit nous ramenait sur ce point chaque soir? L’expectative, quelqu’un qui est conduit, et qui attend l’arrivée de quelque chose...

            Le problème est que notre attente n’est pas assez forte. Si les gens qui sont malades et affligés ici ce soir viennent avec l’attente de rentrer chez eux en bonne santé, ils rentreront chez eux en bonne santé. Si vous qui êtes ici ce soir, vous n’avez jamais reçu le baptême du Saint-Esprit... Oh! cela pourrait être mystérieux pour vous. Mais aussi longtemps que la Parole de Dieu l’enseigne, cela suffit. Dieu l’a dit, et cela règle la question.

17        Et quant à moi, je m’attends à ce que quelque chose se produise. Il est écrit: «Si le peuple sur qui est invoqué Mon Nom s’assemble et prie, Je l’exaucerai des cieux.» Et j’ai prié aujourd’hui, et je sais que d’autres ont prié, et je m’attends à ce que quelque chose se produise.

            Il se pourrait qu’il se produise des choses qui passeront carrément par-dessus la tête des gens. Bien des gens qui ne sont pas ordonnés à la Vie Eternelle ne verront pas cela.

            Lorsque Jésus est venu, il y avait des dizaines de milliers, oui, des millions de gens qui attendaient Sa Venue, et Il s’est révélé à une petite poignée de gens. Vous voyez, c’est à ceux qui attendent quelque chose, ceux qui ont une–une pulsation dans le coeur, un battement, qui attendent, qui désirent ardemment que quelque chose se produise. C’est pour ceux qui croient que la chose se produira, et qui attendent l’événement, c’est pour ceux-là que Jésus vient, pour ceux qui aiment Son Apparition. Si vous aimez quelqu’un, et que vous vous attendiez à ce qu’il apparaisse, vous prendrez toutes les dispositions pour cela.

            C’est ainsi que l’Eglise devrait être ce soir, prenant toutes les dispositions pour la Venue du Seigneur, surveillant chaque poteau indicateur. Et lorsque vous voyez Dieu faire quelque chose, vous vous réjouissez, parce que cela indique Sa Venue. Et nous sommes arrivés à la... presque au dernier poteau indicateur maintenant. Il pourrait apparaître avant le matin.

18        Lorsque cette Etoile est apparue, ces mages se sont mis à sonder les Rouleaux. Et ils ont découvert que c’était une prophétie qui s’accomplissait. Oh! ils ont certainement éprouvé une très grande joie lorsqu’ils ont vu que Dieu avait annoncé que cette Etoile apparaîtrait, et Elle était là.

            Je me demande si ces mages, que nous essayons d’appeler des astronomes et ainsi de suite, je me demande si nous pourrions les condamner d’avoir jeté un coup d’oeil à un... juste un petit tas de Rouleaux, alors que nous qui avons la Bible, avec des docteurs, lorsque Dieu place devant nous Ses signes et Ses prodiges, nous nous en éloignons. Eh bien, cela devrait susciter un réveil qui brûlerait la souillure de Los Angeles. Cela suffit pour le faire. Les miracles dont Il avait parlé seraient ici. Oh! combien j’aime voir les Ecritures se dévoiler, juste comme l’horloge sur le mur en train d’égrener le temps!

19        Et lorsqu’ils ont remarqué cela, peut-être l’un d’eux a dit: «Regardez. Je me demande si cela n’est pas en rapport avec ce Rouleau que Daniel nous a donné, appelé le Livre des Nombres, lorsque le prophète Balaam avait dit qu’une Etoile sortirait de Jacob. Je me demande si c’est là l’Etoile en question.»

            Un autre a dit: «Nous n’avons jamais vu pareille chose.» Et ils ont certainement eu alors un vrai jubilé. Ils ont quitté leur feu et sont montés sur la tour pour observer ce merveilleux don céleste qui se déplaçait dans le ciel.

            Vous diriez: «Un don?» Oui, c’était un don qui leur avait été accordé pour les conduire au Sauveur. Ils croyaient au don qui leur avait été envoyé. Mais dans ces derniers jours, Dieu a envoyé le Saint-Esprit, le Don de Dieu pour nous conduire à Jésus, et pourtant nous n’y croyons pas. Je fais allusion au monde.

            Et vous qui nous suivez par la radio ce soir, j’aimerais que vous puissiez y réfléchir. Comment pouvez-vous rester à la maison alors qu’il y a un réveil dans la ville, là où le Seigneur Dieu est en train de se manifester? Un coeur réellement affamé cherchera à s’approcher de Dieu, et il suivra chaque mouvement qu’il reconnaît venir de Dieu. Il sondera et cherchera, et il aura faim et soif. Il désire ardemment voir Dieu. Venez, prenez la Bible, et comme les mages avaient fait, lisez-La, et voyez si les Ecritures ne s’accordent pas avec ce qui est en train de s’accomplir. Si c’est donc le cas, vous avez le droit d’avoir une très grande joie.

20        Et alors qu’ils s’en allaient nuit après nuit, observant cette nouvelle visiteuse... Ils n’avaient jamais vu pareille chose. Ils savaient que les Ecritures avaient dit qu’elle serait là, mais jamais de toute leur vie ils n’avaient vu un tel don dans les cieux. Ils l’avaient étudié sous tous les angles. Et la seule chose qu’ils pouvaient dire, c’était: «C’est ce que les Ecritures déclarent.»

            Alors un soir, dirions-nous, pendant que l’un d’eux était assis, en train d’observer, d’étudier, l’Etoile a commencé à se déplacer. Elle a commencé à se diriger vers l’ouest. Et peut-être pendant qu’un autre se reposait, il s’est levé et a dit: «Frères, je viens d’avoir un songe au sujet de cette Etoile. Et c’est là le signe que le Roi, Dieu, est né. Et c’est le Roi des Juifs, et c’est le Roi des Cieux. C’est le Roi de tous les peuples. Et nous devons aller L’adorer.»

            Je peux m’imaginer qu’avec une telle confirmation, ils ont pris les choses les plus précieuses qu’ils pouvaient réunir. Quelqu’un devait aller et amener ces dons. Peut-être qu’ils ont tiré au sort, et cela est tombé sur ces trois. Et ils ont chargé leurs chameaux d’or, de myrrhe et d’encens. Puis ils ont attendu que l’Etoile réapparaisse la nuit, et ils ont remarqué qu’Elle avait quitté sa position, et qu’Elle se dirigeait vers l’ouest. Ils sont montés sur leurs chameaux, ils ont gravi les montagnes...

21        Vous savez, des fois le chemin par lequel Il conduit est très rocailleux. Cela ne change rien, le chemin par lequel Il conduit; nous y allons donc tout simplement. C’est l’essentiel. C’est comme le poète l’a dit:

Certains par les eaux,

D’autres par les flots,

D’autres par de dures épreuves,

Mais tous par le Sang.

Dieu conduit Ses enfants.

            Et à dos de chameaux, ils ont gravi les montagnes abruptes et raides, ils ont traversé les vallées. C’est le chemin que nous suivons. Parfois dans la vallée, et parfois sur la montagne. Mais nous continuons simplement à suivre. Nous arriverons si nous continuons simplement à suivre la conduite de l’Esprit de Dieu.

            Et en traversant les montagnes, ils ont donc dû se diriger vers le sud. Et lorsqu’ils ont traversé le fleuve Tigre au gué, ils se sont engagés et ont continué dans les plaines, et l’Etoile ne les a jamais abandonnés.

            Ce qu’un don de Dieu a de magnifique est qu’il ne peut pas faillir, parce qu’il s’agit de Dieu.

22        Et ils observaient cela. Nuit après nuit Elle les conduisait, semaine après semaine, mois après mois alors qu’ils poursuivaient leur chemin à travers les vallées, les plaines et ainsi de suite. Finalement, Elle les conduisit directement à Jérusalem. La chose étrange, c’était lorsqu’Elle est arrivée à Jérusalem, la capitale de la religion juive, le–le siège de la religion juive, là où tous les grands patriarches, et les–les grands prophètes d’autrefois avaient prêché l’Evangile et prédit ces choses, l’Etoile les a conduits tout droit à cet endroit-là. Mais quand ils y sont arrivés, l’Etoile a disparu. Pourquoi? Jérusalem n’attendait pas cela.

            C’est là le problème aujourd’hui, lorsque nous en arrivons aux enseignements de cet évangile social et autres... Pourquoi les gens ne croient-ils pas aux signes surnaturels? Ils n’attendent pas cela. La Lumière s’est éteinte, et ils adorent simplement Dieu à travers les credos. Mais «Dieu est Esprit, a dit Jésus, et ceux qui L’adorent doivent L’adorer en Esprit et en Vérité», non pas à travers les credos, non pas à travers les disputes au sujet des dénominations, mais dans l’Esprit d’amour et en Vérité. Qu’est-ce que la Vérité? Jésus a dit: «Je suis la Vérité.»

23        Ensuite, lorsqu’Elle est arrivée à Jérusalem et qu’Elle a disparu... Avez-vous remarqué, un don ne reste pas ou ne brille pas de soi-même ou ne se fait pas connaître là où on n’en a pas besoin. Il disparaît, s’éloigne. Et alors les gens pourraient dire: «Eh bien, Cela devrait venir vers untel, parce que c’est lui le plus éminent, c’est lui le plus important.» Cela n’a rien à voir avec la chose, pas du tout.

            Et ensuite, peut-être que les mages se sont dit: «Puisque c’est le centre de la religion juive...» La grande église se trouvait là-bas; la plupart des croyants se trouvaient là-bas, comme ils le pensaient, dont le souverain sacrificateur. Et tous les grands hommes qui avaient les Rouleaux ainsi que leurs grandes écoles se trouvaient là-bas. Bien sûr que c’est là que se trouvait le Roi.

            Et comme l’Etoile les avait quittés, ils ont attiré l’attention de la ville pendant qu’ils parcouraient les rues, criant: «Où est le Roi des Juifs qui vient de naître?» Pouvez-vous imaginer cela? A travers chaque avenue, à travers les petites rues transversales... On a dû remarquer ces gens; c’étaient des hommes riches. Peut-être que je pourrais les appeler aujourd’hui des hommes d’affaires chrétiens. Et ils chevauchaient ces chameaux ornés de belles décorations. Les gens savaient que ces hommes avaient quelque chose.

            Mais la chose qui les alarmait, c’était cette question qu’ils posaient: «Où est le Roi des Juifs qui vient de naître? Car nous avons vu Son Etoile en Orient, et nous sommes venus pour L’adorer.»

24        Plusieurs millions de gens ce soir ont le coeur affamé et désirent trouver ce véritable Saint-Esprit qui est tombé le jour de la Pentecôte ainsi que le véritable Don de Dieu. «Nous avons lu cela dans la Bible, là où il est écrit que Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Où est cela? Nous avons lu qu’Il est un grand Guérisseur. Où est cela? Nous avons lu que le Saint-Esprit est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. Où est-Il dans nos églises?» Où est cette puissance qui met l’Eglise en feu, qui fait que les gens éteignent la télévision le mercredi soir pour venir à l’église? Où est cette puissance qui fait que nos femmes s’habillent comme des dames? Où est cette puissance qui met une âme tellement en feu que l’homme est dans le champ missionnaire rendant constamment témoignage à la gloire de Dieu?

            Aujourd’hui, même chez les pentecôtistes, les gens ont honte de rendre témoignage. «Je n’ai point honte de l’Evangile de Jésus-Christ, a dit Paul, car c’est la puissance de Dieu pour le salut.» Ce n’est pas juste une déclaration des credos, c’est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit.

            Pourquoi? Les Ecritures disent: «Dans les derniers jours, les gens seront emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir (ils aiment qu’on les divertisse)–aimant le plaisir plus que Dieu, ayant une forme de piété, mais reniant ce qui en fait la force.» «Les jours des miracles sont passés, disent-ils. Aujourd’hui, il n’existe pas de baptême du Saint-Esprit comme celui que les autres avaient eu le jour de la Pentecôte.»

            C’est simplement parce qu’ils sont venus m’en parler trop tard. Je L’ai déjà reçu, et je sais que c’est la vérité. Je sais que ce même Jésus que Dieu a ressuscité des morts est mon Sauveur, et Il vit dans mon coeur, et dans le coeur de chaque croyant qui L’accepte. Il changera votre vie et vous donnera un–le salut, et le témoignage de Sa résurrection.

25        Mais Jérusalem n’avait pas la réponse. Les Ecritures déclarent que Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement. L’église n’a pas la réponse à cela. Les gens disent: «Il est en partie ce qu’Il était. Il veut toujours que nous prêchions l’Evangile, mais cependant les signes et les miracles ne se manifestent plus.»

            Jésus a dit: «Allez par tout le monde.» Jusqu’où? «Par tout le monde.» Et les deux tiers de la terre n’ont même pas encore entendu l’Evangile. Combien de temps faudra-t-il pour le dernier tiers? «Par tout le monde.» A qui? «A toute la création. Prêchez l’Evangile. Quel est cet Evangile? Paul a dit: «L’Evangile n’a pas été prêché en paroles seulement, mais avec puissance et démonstration du Saint-Esprit.» «Et voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru.»

            Oh! c’est ce dont nous avons besoin aujourd’hui. Frère, ici ce soir, si votre église ne croit pas cela, recevez cela dans votre coeur ce soir et ramenez cela à votre église. Le monde demande aujourd’hui: «Où est ce Dieu, où est Celui qui existait? Où est ce Dieu de l’histoire?» Si le Dieu de l’histoire n’est pas le même Dieu aujourd’hui, à quoi te servira un Dieu de l’histoire, s’Il n’est pas le même aujourd’hui? Qu’est-il arrivé au Grand Jéhovah, au Tout-Puissant, à El Shaddaï, le JE SUIS, non pas le J’étais, le JE SUIS? Que Lui est-il arrivé? Rien ne Lui est arrivé, quelque chose est arrivé aux gens.

26        Les gens n’avaient pas la réponse, Jérusalem n’en avait pas. Mais ils ne pouvaient pas arrêter ces hommes. Ils tenaient à Le voir. Frère, si Dieu a déjà ancré quelque chose dans votre coeur, la soif pour Le trouver, rien ne vous empêchera de Le trouver.

            Les hommes riches ont parcouru les rues, témoignant comme des saints exaltés: «Où est-Il? Dites-moi où est le Roi des Juifs qui vient de naître, car nous avons déjà vu Son signe, et nous sommes venus pour L’adorer. Nous avons vu Son Etoile en Orient, et nous sommes venus pour L’adorer.» Les gens n’avaient pas la réponse. Les gens n’en ont pas aujourd’hui, c’est pareil.

            Maintenant, remarquez, lorsque Dieu envoie un signe dans l’Eglise, l’Eglise ne voit pas cela. Exactement comme eux en ce temps-là. Voilà donc pourquoi ils ont fait tant d’histoires à ce sujet, jusqu’à convoquer la cour du sanhédrin pour savoir ce qu’il en était. Et lorsqu’ils ont convoqué la cour et qu’ils ont ouvert les Ecritures qu’ils n’avaient peut-être pas lues (ils ne lisaient que leurs credos depuis des années), mais en lisant les Ecritures, ils sont tombés sur la prophétie de Michée, et ils ont dit: «A Bethléhem en Judée...»

27        Ecoutez, frère, si l’église n’a pas la réponse pour ces prodiges et ces miracles, la Parole de Dieu a la réponse. Si votre pasteur n’a pas la réponse, la Parole de Dieu a la réponse.

            Si vous avez faim de cela, Dieu vous le montrera dans la Parole. Dieu tient Sa Parole. Et aussitôt qu’ils ont trouvé l’endroit où cela devait se produire, ils ont quitté la ville, pendant que le conseil siégeait, réfléchissait à ce qu’ils allaient faire. Ils devaient s’en débarrasser. Ils ne pouvaient pas laisser cette rumeur se répandre parmi le peuple. Ils devaient arrêter cela, parce que cela briserait leur tradition. Ils devaient y mettre fin.

            Et quand les mages sont sortis des portes de la ville, aussitôt qu’ils sont sortis de cet endroit lugubre, l’Etoile est réapparue. Si vous quittez le monde et ses traditions, la gloire de Dieu vous apparaîtra et vous conduira. Si vous sortez de vous-même, de vos péchés, de votre incrédulité, et que vous laissiez tout cela derrière et élevez votre coeur à Dieu, Dieu se montrera à vous.

28        Et lorsqu’ils ont vu de nouveau cette Etoile, la Bible dit qu’ils furent saisis d’une très grande joie. Ils ont dû crier un peu. Ils ont éprouvé une très grande joie, car ils étaient convaincus qu’ils suivaient le signe qui les conduirait vers le Sauveur. C’est exactement ce que cela a fait.

            Puis-je dire ce soir que Dieu a un signe aujourd’hui. C’est le signe de Son Esprit, montrant que là où se trouve Jésus, là est la Vie, car Il est la Vie. Là où se trouve Jésus, il y a la Lumière de l’Evangile, car Il est la Lumière. Là où se trouve Jésus, il y a le feu, car Il est un feu dévorant qui consume toute votre incrédulité et toutes vos souillures.

            Soirée après soirée, nous Le voyons venir sur la scène, sauver premièrement les âmes perdues, donner le Saint-Esprit à ceux qui Le cherchent, ramener les rétrogrades. C’est là le signe qu’il faut suivre. Et puis, nous Le voyons aussi relever les malades et les affligés, en les rétablissant. Et Il fait cela tout du long depuis quelque temps.

29        Ensuite, Il a promis qu’au temps de la fin il y aurait la Lumière, que la plénitude de la puissance viendrait. Le prophète a dit: «Il y aura un jour qui ne sera ni jour ni nuit. Mais vers le soir la Lumière paraîtra.» Du point de vue géographique, le soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest. Et l’Evangile était d’abord venu aux gens de l’Orient.

            Nous avons eu un jour qui n’est ni sombre ni clair. C’était un jour sombre. Nous en savions juste assez sur Dieu pour accepter Son Fils comme notre Sauveur. Mais tous les grands prodiges et miracles qui sont tombés sur les gens de l’Orient ne sont pas tombés sur les gens de l’Occident avant ces dernières années. Maintenant, les lumières du soir brillent. La puissance du Christ ressuscité déverse Ses bénédictions, remplissant les gens de l’Esprit; des prodiges et des miracles apparaissent, les miracles de Marc 16 accompagnent le croyant. Vous voyez, c’est le temps du soir. Et la même Lumière qui se leva à l’est est en train de se coucher à l’ouest: Jésus-Christ le même hier, aujourd’hui, et Il le sera éternellement.

30        Et le signe messianique est apparu, montrant qu’Il est avec nous, en nous, et qu’Il nous consolera, et nous viendra en aide, nous bénira, et nous conduira vers Celui qui a des cicatrices aux mains, et dont le côté est percé. Je crois que ce même Saint-Esprit qui est ici maintenant nous amènera un jour là-haut à la Droite de Dieu, où nous Le verrons assis. Nous vivrons là avec Lui éternellement, et nous serons Ses enfants; Il sera notre Dieu. C’est là le désir de mon coeur, être avec Lui.

            «Nous avons vu Son signe à l’est, et nous sommes venus pour L’adorer», ont dit les mages. Les Ecritures promettent, Jésus Lui-même l’a promis, disant: «Vous ferez aussi les oeuvres que Je fais.» Ces choses devaient se manifester dans l’Eglise des Gentils. Un seul mot contre Cela ne devait jamais être pardonné. Mais ce serait le signe que la chose était de nouveau là, le même Fils, la même Lumière. Et je crois qu’Il est ici maintenant.

31        Si cet auditoire qui est assis ici maintenant et qui souffre... Quelque Chose me dit d’arrêter. Je ne sais pas pourquoi. Je ne sais pas faire autre chose que suivre la conduite de l’Esprit. J’avais trois ou quatre choses à l’esprit, des commentaires que j’avais l’intention de faire, mais Quelque Chose a dit: «Maintenant arrête-toi!» Il y a sans doute quelqu’un en prière dans cet auditoire. Il y a certainement quelqu’un qui est dans un état grave. Ça, je ne le sais pas.

            Mais si vous croyez que le Seigneur Jésus, qui se tenait là et qui pouvait dire à l’apôtre Pierre qui il était, comment s’appelait son père et tous les miracles qu’Il a accomplis comme cela... En fait, ils L’ont crucifié à cause de ces miracles, et L’ont tué... un sorcier, ils L’ont traité de Béelzébul, un démon... Ce même Esprit qui était sur Jésus-Christ est dans Son Eglise.

            Nous allons maintenant nous soumettre à Son Esprit. Dieu fera la même chose. Le croyez-vous?

32        Inclinons la tête. Dieu Tout-Puissant, dans un sens, d’une façon ou d’une autre, je ne comprends pas ça, mais Toi, Tu le sais, Seigneur. Il doit y avoir quelqu’un qui souffre atrocement, ou peut-être quelqu’un qui n’a plus que quelques heures à vivre. Ça, je l’ignore. Mais de toute façon, j’aimerais suivre comme ces mages, surveiller chaque mouvement, car un jour je m’attends à ce que le Saint-Esprit m’amène dans Ta Présence pour vivre avec Toi éternellement. Puis-je être révérencieux et respectueux envers Cela, observer Cela, et obéir à Cela aussi longtemps que je vivrai.

            Et que cet auditoire, Seigneur, ait ce soir les yeux de son entendement ouverts. Que les gens puissent recevoir l’Esprit de Dieu sur eux, car nous avons vu Son Etoile, Son signe, à l’est. Les gens n’avaient pas la réponse au sujet des dons et des signes surnaturels célestes à Jérusalem. Et, Seigneur Dieu, j’ai honte de le dire ce soir, mais les églises n’ont pas la réponse. Bon nombre d’entre elles, un très grand nombre d’entre elles n’ont pas la réponse au sujet des signes surnaturels. Ils cherchent à appeler cela télépathie, ou une sorte de mauvais esprit, ne sachant pas que, ce faisant, ils scellent leur destinée éternelle.

            Qu’il soit connu ce soir, Seigneur, que Tu es Dieu. Le même Jésus qui est sorti de la tombe sous une forme corporelle se trouve ici ce soir sous la forme du Saint-Esprit.

            Et puissions-nous être en mesure d’humilier nos coeurs et de nous soumettre, de soumettre nos esprits à Toi, afin que Tu tires de cet auditoire, ceux que Tu appelles ce soir. Et que toute la gloire Te revienne, Seigneur. Et nous sortirons d’ici ce soir avec le sentiment que la même Etoile du matin, un Don céleste, est en train de nous conduire, dans les profondeurs les plus profondes et les hauteurs les plus élevées, à Jésus-Christ. Car nous le demandons en Son Nom et pour Sa gloire. Amen.

33        Si tu peux croire. [Quelqu’un parle en langues; un autre donne l’interprétation.–N.D.E.] Amen. A l’auditoire qui nous suit par la radio, et à cet auditoire visible, si j’ai été bien enseigné dans la Parole de Dieu, je crois qu’il y a dans l’Eglise des dons pour parler en langues et interpréter. Aucun étudiant de la Bible ne peut condamner cela lorsque cela est fait dans l’ordre, après que le message est terminé. C’est en ordre. Vous avez entendu ce qui a été dit: «Le Seigneur est au milieu de nous», et ainsi de suite. Maintenant, combien cela est vrai! Que le Seigneur ajoute Ses bénédictions.

            Ces choses, autrefois, lorsque j’étais encore un jeune ministre baptiste, je ne les comprenais pas. Mais après avoir lu les Ecritures, j’ai vu que c’est la vérité. Que le Seigneur soit béni.

34        Regardez par ici. Touchez le vêtement du Souverain Sacrificateur maintenant par votre foi. Si je suis un serviteur de Christ, que Christ parle.

            C’est maintenant le temps de décision. Maintenant, c’est le moment où quelque chose doit être confirmé comme étant vrai ou faux. Quel bien cela me fera-t-il de vous prêcher un Dieu historique qui s’est tenu sur les rivages de la Galilée et a accompli ces choses, s’Il n’est pas le même Dieu aujourd’hui? J’ai déclaré qu’Il L’était.

            Je ne suis pas capable de guérir les gens. Tout le monde le sait. Mais quel est l’Esprit qui se trouvait ici l’autre soir, qui pouvait voir souffrir une personne si loin, de l’autre côté de la mer, et qui pouvait venir ici parler et dire à cette femme exactement ce qui arriverait à ses bien-aimés? Et immédiatement, voilà qu’un message venant de l’autre côté de la mer disait que Dieu l’avait fait.

            Ne pouvez-vous pas vous réveiller, mes amis, devant la certitude qu’il s’agit d’un Dieu vivant au milieu de nous? Je crains une chose, comme je l’ai dit l’autre soir: tant de dons ont été manifestés devant l’Eglise que les gens restent assis là, paralysés, à regarder fixement cela. Oh! cela devrait secouer le coeur de gens au point qu’ils se réjouiraient et seraient très heureux.

35        Tenez. Regardez juste un instant de ce côté. Juste dans cette direction-ci, je vois une petite femme. Je ne la connais pas, mais elle prie. Elle porte un petit chapeau plat. Et elle est souffrante. Et cette Lumière se tient au-dessus d’elle. Elle a un–un problème d’yeux et d’oreilles. Je crains que la dame ne comprenne pas de qui je parle. Ô Seigneur Dieu, dis ou fais quelque chose afin qu’elle ne puisse pas manquer cela. Elle s’appelle madame Allen. Très bien, croyez-vous que vous serez guérie? Alors levez-vous et soyez rétablie au Nom du Seigneur Jésus.

            Maintenant, soyez reconnaissante. [Espace vide sur la bande–N.D.E.] Voilà comment il faut s’y prendre.

            Juste au fond ici dans cette autre section, il y a une petite femme qui est assise, la main levée, et elle prie. Et elle souffre d’un... elle a un problème au niveau de la tête, et elle a l’asthme à la gorge, et une maladie du coeur. Elle est assise juste ici, elle regarde droit vers moi, elle s’appelle madame Henry. Elle vient de San Diego. Le Seigneur vous a bénie. Rentrez chez vous et soyez rétablie. Votre foi vous a guérie.

36        Si tu peux croire. Je ne connais pas ces gens. Je ne les ai jamais vus de ma vie. Qu’est-Ce, mes amis? Maintenant, ne vous mettez pas à penser que c’est quelque chose de mystérieux. C’est la promesse de Dieu, Jésus-Christ.

            Au fur et à mesure que je m’approche de ce mur, mon ombre, d’une lumière... l’ombre devient de plus en plus réelle au point que cela se fond pour devenir le moi parfait. Et alors que la Venue du Seigneur se dirige vers la terre, Sa Présence se rapproche de plus en plus au point que nous allons finalement nous fondre en Lui, cet Esprit nous prendra avec Lui.

            «En ce jour-là, vous connaîtrez que Je suis en vous, que vous êtes en Moi, et que Je suis dans le Père, et le Père...» ainsi de suite. Ayez simplement la foi et croyez.

            Tenez, une petite dame est assise là-bas, en train d’acquiescer de la tête, juste ici en train de me regarder, là sur la deuxième rangée; vous souffrez de la sinusite. C’est juste. Evidemment, vous n’avez pas de carte de prière, n’est-ce pas? Il n’y a pas de carte de prière. Et vous êtes simplement assise là, en train de prier. Et je vois que vous avez des maux de tête, et vous vous frottez la tête comme ceci. Et vous étiez en train de prier, disant: «Seigneur Jésus, je crois cela.» Si c’est juste, levez la main. Comment ai-je su ce pourquoi elle priait? Vous n’aurez plus cela. Jésus-Christ vous rétablit. Vous avez touché le Souverain Sacrificateur.

37        Une petite dame est assise juste ici devant moi, à quelques rangées en arrière, elle est un peu mince et elle porte la main à la gorge... Je lui suis inconnu, mais elle est couverte de l’ombre de la mort. Elle a le cancer. Elle a été opérée de cela, et sa gorge s’est bouchée. Elle ne peut ni manger ni boire. C’est AINSI DIT LE SEIGNEUR. Je ne vous connais pas, mais vous étiez en prière. Dieu vous a guérie, ma soeur. Acceptez votre guérison. Vous avez touché la robe du Souverain Sacrificateur.

            Juste tout droit derrière, derrière ce siège-ci, presque à mi-chemin de ce corridor, il y a une petite–il y a une femme, et elle souffre de l’hypertension. Elle–elle ne vient pas d’ici, c’est une Finlandaise. Elle vient de la Finlande. Si vous croyez, soeur, recevez votre guérison. «Jumalan rauhaa». Tenez-vous debout, acceptez votre guérison et soyez rétablie. Que Dieu vous bénisse. «Kiitos Jesus.» Alléluia! Qu’est-ce que je disais? Si tu peux croire.

38        Dites à cette petite dame, qui est couchée là et qui souffre de l’arthrite, d’avoir foi en Dieu, de se lever de ce lit de camp et de rentrer chez elle.

            Tout en haut, là au balcon, il y a une dame qui prie. Elle a un problème à son–son oreille. C’est derrière son oreille, c’est la mastoïdite. Elle est prête pour une opération. Afin que vous sachiez de qui il s’agit, vous vous appelez madame Delaney. Tenez-vous debout, madame Delaney, et acceptez votre guérison au Nom de Jésus-Christ. Qu’a-t-elle touché? Le Glorieux Saint-Esprit de Dieu, le Souverain Sacrificateur de notre confession. Croyez-vous qu’Il est ici? Alors, tenez-vous debout et recevez-Le, chacun de vous, au Nom de Jésus-Christ. Tenez-vous debout et croyez en Lui de tout votre coeur. Levez la main maintenant alors que nous prions.

39        Ô Seigneur Dieu, Toi qui as envoyé l’Etoile du matin, Toi qui nous as donné Jésus-Christ par la résurrection, Sa puissance est ici avec nous maintenant, je condamne l’incrédulité, et je brise la puissance du diable par la prière, en confessant qu’un Ange de Dieu est venu à moi, il y a quatorze ans, et a confirmé cette manifestation. Et nous nous tenons debout au Nom de Jésus-Christ. Satan, tu es vaincu. Jésus-Christ t’a vaincu par des souffrances et par la mort qu’Il a endurées à notre place au Calvaire. Sors de ce lieu et éloigne-toi de ces gens, afin qu’ils soient rétablis au Nom de Jésus-Christ.

            Levez-vous. Glorifiez-Le. Levez les mains vers Lui. C’est fini. Jésus est mort. Jésus est ressuscité. Jésus est ici, le même hier, aujourd’hui et éternellement. Je vous offre à Jésus-Christ, et cet Esprit est ici. Vous n’avez plus à être encore malades, ou à être encore dans le péché. Que Dieu vous bénisse.

Up

S'abonner aux nouvelles