Ecoutez-Le

Date: 57-0317 | La durée est de: 21 minutes | La traduction: Shp
doc pdf
Voir le textes français et anglais simultanement Voir le texte anglais seulement

1          Que s’est-il passé? Je me le demande simplement. Il y a longtemps, c’était mal pour une femme de porter un habillement d’homme. Le... je... La Bible dit: «C’est une abomination devant Dieu.»

2          Vous les méthodistes, j’aimerais diriger mes tirs contre vous: Quand John Smith prêchait son dernier sermon, un court sermon de quatre heures, il était tellement vieux qu’on devait l’emmener à la chaire, et il disait: «Oh! je ne sais pas ce qui va se passer, même les filles de l’Eglise méthodiste portent des anneaux à leurs doigts.» Qu’en est-il maintenant de celles avec un maillot de bain, étendues sur la plage devant un groupe d’hommes? Ça, c’est vous les méthodistes.

3          Très bien, vous les baptistes: une petite prière une fois de temps en temps; et John Smith, le fondateur de l’Eglise baptiste, a prié au point que ses yeux étaient si gonflés qu’ils se sont fermés, et sa femme devait le conduire à table le matin pour lui servir son petit-déjeuner. Honte à vous les baptistes!

4          Et vous les méthodistes qui ne croyez pas à la guérison divine: Quand John Smith... (Je me suis tenu à côté de son tombeau il n’y a pas longtemps.) Un jour, il allait à cheval, et celui-ci est tombé et s’est cassé la patte. Et il est descendu de son cheval, il a sorti de sa poche une bouteille d’huile, il a oint le cheval et il l’a chevauché! Prêchez cela dans l’Eglise méthodiste, et ils vont vous jeter à la porte. Oh! Vous avez bien couru, qu’est-ce qui vous a fait obstacle?

5          J’étais, il n’y a pas longtemps, chez un grand presbytérien qui se tenait à mes côtés, dans un certain culte en Californie. Il a dit: «Qu’en pensez-vous?» Il ne me connaissait pas.

6          J’ai dit: «C’est en ordre.»

7          Il a dit: «Vous savez, une fois, l’Eglise presbytérienne était l’église prédominante sur la Côte Ouest.» Il a dit: «Mais alors, quand la Science Chrétienne est venue, elle l’a simplement mise en pièces. Et maintenant, voici venir cet homme qui met la Science Chrétienne en pièces.»

8          Et j’ai alors dit: «Si vous aviez donné le Pain de Vie aux enfants, ils n’auraient pas couru derrière de telles histoires. Mais les enfants affamés mangeront dans une poubelle.» Le monde est affamé aujourd’hui de la Parole du Dieu vivant. Oh! Vous les gens, ce qu’il vous faut, vous les pasteurs, c’est nourrir vos brebis (C’est vrai.) de la Parole du Dieu vivant.

9          Alors, il a continué à dire: «Oh! combien Tes enfants font cela!» Quel sentiment Il éprouvait! Imaginez-vous que vous êtes un précepteur et que vous devez aller à la... même... votre Créateur, et Lui faire des rapports sur Son propre enfant, la discipline.

10        Mais, maintenant, qu’en serait-il si l’enfant était un bon enfant? Qu’en serait-il si l’enfant s’occupait des affaires du Père? Alors, combien ce Tuteur était bienveillant! Il viendrait et dirait: «Oh! Bienveillant Seigneur, Ton enfant est un... vraiment, un enfant de son Père. Il est exactement comme Toi. Il s’occupe de Tes affaires. Oh! Tu ne trouveras point pour Ton Royaume ici un meilleur homme d’affaires que cet enfant.»

11        Combien le Père doit se gonfler: «Oh! c’est Mon garçon. Oh! oui, c’est Mon fils.»

12        Combien le Saint-Esprit, se tenant dans la Présence de Dieu, dirait: «Cet homme, c’est vraiment un fils. Il s’occupe de Tes affaires.» Comment disons-nous que nous nous occupons de Ses affaires? Voici Son programme: Prêcher la Parole. «Quand J’aurai été élevé, J’attirerai tous les hommes à Moi.» Combien il doit se sentir grand et heureux!

13        Alors, savez-vous ce qui s’est passé? Si ce fils ne se conduit jamais bien, il n’était pas plus qu’un paria. C’est vrai. Maintenant, vous savez, je suis toujours un tout petit peu calviniste, mais je–je crois que si vous êtes né un fils de Dieu, vous pouvez être un enfant désobéissant, et vous perdrez toute votre récompense, et vous ne serez jamais plus qu’un baptiste ordinaire, un pentecôtiste, un nazaréen, ou quoi que vous soyez. Mais si vous êtes à point, si vous êtes un enfant obéissant et un véritable enfant...

14        Maintenant, les luthériens, quand vous avez découvert au début que le juste vivra par la foi, vous en avez fait une doctrine. C’est vrai.

15        Et vous les méthodistes, aussitôt que John Wesley est venu, la Colonne de Feu, alors qu’Elle avançait, ils ont construit quelque chose avec Cela. Et quand John Wesley est venu, vous avez découvert la nouvelle naissance, ou ce qu’on appelle la sanctification, la seconde oeuvre précise de la grâce. C’était très bien, de même que la justification était bien. Mais, aussitôt que vous avez découvert la sanctification, vous avez tiré une petite ligne, ou plutôt vos conducteurs l’ont fait, après la mort de Wesley, d’Asbury, et ainsi de suite, et puis, vous en avez fait une doctrine, et vous avez tracé une limite. Dieu a directement fait déplacer la Colonne de Feu.

16        Les pentecôtistes ont retrouvé Cela, la restauration des dons. Ils se sont mis à parler en langues. Vous en avez fait une doctrine, et vous avez mis un point. Maintenant, le Saint-Esprit continue d’avancer et vous quitte. C’est vrai.

17        Ô frère, quand vous vous isolez du reste des croyants, Dieu va s’éloigner. Vous devez vous aimer les uns les autres. «A ceci tous connaîtront que vous êtes Mes disciples, quand vous avez de l’amour les uns pour les autres.» Quand les méthodistes, les baptistes, les luthériens et les pentecôtistes peuvent se tenir la main dans la main et avancer, vous verrez l’une des effusions du Saint-Esprit la plus puissante que vous ayez jamais vue.

18        Le diable ne s’en fait pas tant que vous vous tirez les uns sur les autres. «Oh! Allez de l’avant, battez-vous simplement, entre-tuez-vous.» Mais unissons-nous en un grand front. Observez ce qui se passe alors. Observez ce qui arrive.

19        Maintenant, si ce garçon était un garçon correct, qu’il était obéissant et qu’il était assidu, et qu’il–il aimait faire les choses que le père lui avait laissé à faire, alors le tuteur venait et disait: «Oh! C’est un garçon merveilleux.» Puis, un certain jour, quand le garçon avait de l’âge (ce que l’église aurait dû avoir il y a longtemps), ce garçon était amené en un lieu public, et on le revêtait d’une robe, une belle robe. Tous les voisins étaient invités.

20        Maintenant, écoutez attentivement, pour terminer. Et tout le monde était rassemblé là; devant la porte, c’est là que ça se passait d’habitude. Il allait devant la porte de la ville, et là, il plaçait son fils sur un lieu élevé, et il lui faisait revêtir une robe.

21        Et vous les prédicateurs ici, je parle du placement d’un fils, vous savez, dans la Bible. Maintenant, dans Galates, ou plutôt Ephésiens 1.5: «Car Dieu nous a prédestinés à l’adoption, ou au placement des fils, par Jésus-Christ.» Eh bien, il était un fils pour commencer, mais maintenant, il est donc si obéissant. Laissez-le être dans n’importe quelle dénomination, cela n’a rien à faire avec la chose. Il s’agit de l’obéissance à la Parole, de l’obéissance à Dieu.

22        Et alors, il était placé sur ce siège élevé, et il y avait une grande fête et le père adoptait son propre fils qui avait été dans sa famille toutes ces années, il l’adoptait dans sa famille. En d’autres termes, il le plaçait; il lui donnait sa position dans la famille. Et alors, après cela, le nom du garçon était tout aussi valable sur le chèque que celui du père, car il était placé dans sa position.

23        Maintenant, mes frères pentecôtistes, baptistes, méthodistes et presbytériens, quoi que vous soyez, voyez-vous ce que nous manquons aujourd’hui? Voyez-vous? Nous nous chamaillons tellement au sujet de notre dénomination, au sujet de notre prestige, et au sujet de nos sociétés; Dieu ne peut rien faire avec nous. Nous sommes des enfants, mais (Oh!) puisse le jour se hâter où nous pouvons nous asseoir devant le public, revêtu de la robe de la puissance de Sa justice, où nos paroles, nos prières guériront les malades; et notre prédication sauvera les perdus; et de grands signes et prodiges de la Bible seront restaurés de nouveau dans l’église. Quand nous briserons nos petites différences insignifiantes d’enfants, c’est alors que Dieu fera cela.

24        Remarquez, il était placé dans Sa position et alors, il devenait un fils à part entière. Alors, son nom était tout aussi valable. Alors...

25        Il en sera de même de l’Eglise, si nous pouvons nous éloigner de nos petites différences et venir à Christ et oublier le monde extérieur, ou oublier nos dénominations et ainsi de suite, et être des enfants obéissants, et nous occuper des affaires du Père pour sauver les âmes, et faire les oeuvres de Dieu. Après un moment, Dieu nous mettra de côté et nous oindra du Saint-Esprit, et alors, nous serons placés dans notre position dans Son Royaume. Certains ont le don de la sagesse, d’autres ont le don de la connaissance; d’autres, le don des langues, d’autres prêchent l’Evangile, d’autres sont des prophètes, et d’autres dons.

26        Mais maintenant, Dieu est en train de donner des dons à l’Eglise. Je pourrais tout aussi bien dire cela, cela est dans mon coeur. Voyez, je ne voudrais pas vous blesser, frère. Je ne voudrais pas vous blesser, soeur. Mais l’Eglise pentecôtiste et vous les gens du Plein Evangile, qui avez ces dons, vous ne savez pas les contrôler. Ce sont des dons; ils sont très bien, mais vous vous déchainez avec cela. Mettez-les à leur place.

27        Ecoutez, le premier don, c’est la sagesse. Quel bien cela vous fera-t-il d’avoir la connaissance si vous ne savez pas–n’avez pas la sagesse pour savoir comment contrôler votre connaissance? Quel bien cela vous fera-t-il de parler en langues si vous n’avez pas la sagesse pour connaître quand et comment placer cela correctement? Voyez-vous ce que je veux dire? Quel bien cela fait-il de prêcher la guérison divine alors que cela est mis en pièces? Vous ne savez pas ce que...

28        J’ai dit: «J’ai rencontré deux catégories de gens dans ma vie, et ce sont les fondamentalistes et les pentecôtistes.» Les fondamentalistes savent du côté position ce qu’ils sont, mais ils n’ont pas de foi. La Parole n’a pas encore pris de racine, Elle n’est point venue à la Vie. Mais du côté position, ils savent où ils se tiennent. Les pentecôtistes ont la foi, mais ils ne savent pas qui ils sont. C’est juste comme un homme qui a de l’argent en banque mais qui ne sait pas comment établir un chèque, et un autre peut établir un chèque, mais il n’a pas d’argent en banque. Si seulement vous pouvez mettre ces deux-là ensemble!

29        Ô Dieu, donne-nous soit une église fondamentaliste spirituelle soit une église pentecôtiste fondamentale.

30        Vous avez beaucoup de foi, mais vous ne savez simplement pas comment la placer; cela devient insensé. De cette façon, cela apporte plus d’opprobre que ça ne fait du bien. Placez cela dans la Bible. Ceci est le Plan, non pas ce que les gens veulent, mais ce que Dieu veut. Alignez-vous avec Son programme. C’est ça la différence; c’est pourquoi nous ne suivons pas le chemin que nous devrions suivre, mes amis.

31        Maintenant, pendant qu’ils se tenaient là, remarquez, quand ils étaient dans la Présence de Dieu... Eh bien, dans l’Ancien Testament, Dieu n’avait jamais demandé à un homme de faire quoi que ce soit à moins qu’Il soit capable de le faire Lui-même. Quand un homme était condamné à mort, à mourir, l’unique moyen pour Dieu de le racheter, c’était de descendre dans la chair et de prendre sa place.

32        C’est la raison pour laquelle j’ai prêché comme je l’ai fait hier soir: Christ est plus qu’un homme; Il est Dieu; Il a dû descendre, être revêtu de la chair en vue d’être tenté par le péché; Il ne pouvait pas envoyer une autre personne; Il n’aurait pas été juste en faisant ainsi; Il devait venir Lui-même. Et Il a couvert une vierge de Son ombre, Il a créé une cellule de Sang qui a produit le Fils, et Dieu a demeuré dans le Fils, Il a tabernaclé ici sur terre. Il était Emmanuel, non pas un prophète, mais «Dieu avec nous!» Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec Lui-même. L’unique façon pour Lui de goûter au péché et à la mort, c’était de devenir un mortel comme l’homme.

33        Le parent rédempteur de Ruth, ce que j’ai tellement prêché à travers la nation, comme vous lisez probablement les sermons; oh! il devait être un parent pour être un rédempteur. Et l’unique moyen pour Dieu de jamais être un Rédempteur, Il devait devenir un Parent pour nous. Et Il s’est fait chair et a habité parmi nous. Il est notre Parent. Il était un Homme de chair comme moi, comme vous, mais Dieu habitait en Lui pour souffrir, sentir, goûter, utiliser les cinq sens comme nous. Il est devenu un Rédempteur.

34        Et alors, quand Il se tenait là sur la montagne de Transfiguration, Dieu était en train de montrer au monde ce qu’Il avait demandé autrefois à l’homme de faire sous l’adoption ou le placement des fils.

35        Pierre était tout excité. Généralement, les hommes le sont quand ils entrent dans la Présence du surnaturel. Généralement, ils n’arrivent pas à se contrôler parce que ce sont des créatures de la terre, et pourtant, ce sont des créatures du Ciel aussi. Mais juste cet avant-goût, cela les déchaine.

36        C’est ce qui est arrivé à l’Eglise pentecôtiste. Voyez? Cet avant-goût, vous ne savez pas vous contrôler. Vous perdez toute la raison. Vous ne savez pas comment placer ces dons de langues, ces interprétations. Pendant que le prédicateur parle, parfois, on se lève et on parle, juste pendant que le prédicateur parle. C’est contraire à la Bible. Et vous dites: «Oh! Dieu a donné un message pour ceci. C’est aussi frais que la Bible.» Non, ça ne l’est pas! Ce...

37        Vos paroles failliront, et toute autre chose faillira, mais la Bible dit: «S’il y en a un parmi vous qui est spirituel ou un prophète, qu’il sache que ce que j’ai écrit, c’est le commandement de Dieu.» Et: «Si un ange du ciel prêchait un autre Evangile que celui qui a été prêché, qu’il soit anathème.» Vous voyez ce que je veux dire?

38        Ainsi, si vous essayez de serrer les mains aux gens pour les faire entrer dans le Royaume de Dieu, vous avez tort. Ils doivent naître dans le Royaume de Dieu par le Saint-Esprit. Ils ne sont pas baptisés en avant, en arrière, ils n’ont pas été aspergés, on n’a pas déversé de l’eau sur eux en un nom ou un autre. Ils naissent de l’Esprit de Dieu pour entrer dans le Royaume de Dieu.

39        Pierre était excité. Il a dit: «Seigneur, construisons trois tentes. Nous en construirons une pour Moïse et tous ceux qui aiment garder la loi. Moïse représentait la loi. Tous ceux qui veulent garder la loi, les commandements, qui ne mangent pas la viande et ainsi de suite, qu’ils fassent cela. Et nous en construirons une pour Elie. Et nous en construirons une pour Toi.»

40        Eh bien, Moïse représentait la loi, toutes les lois. Et personne ne peut être sauvé par la loi. La loi n’était pas un sauveur, la loi était un maître. La loi était la punition. La loi amplifiait le péché. En d’autres termes, la loi était la prison, l’Esprit vous mettait en prison, mais il ne pouvait pas racheter; il n’avait rien en lui pour racheter. Jésus était un Rédempteur. Maintenant, Moïse représentait la loi. Avec la loi, aucune chair n’est sauvée. C’est la raison pour laquelle Il a amené les trois témoins du Ciel.

41        Maintenant, Elie représentait la justice de Dieu. Et mon frère, voudriez-vous oser dire que vous exigez la justice de Dieu? Alors que vous êtes né dans le péché, formé dans l’iniquité, vous êtes venu au monde en proférant des mensonges, et vous voulez la justice? Dieu a dit: «Le jour où tu en mangeras, ce jour-là, tu mourras.» C’était réglé. Vous avez la justice, et vous êtes perdu.

42        Et la loi? La loi amène simplement cela devant vous et dit: «Tenez, vous êtes sous arrestation; vous avez péché; vous avez transgressé; et la prison est ouverte pour vous, l’enfer lui-même: entrez-y.» C’est ce que la loi disait.

43        La justice n’exige même pas une loi. La Parole avait déjà été prononcée. C’est tout. Dieu doit tenir Sa Parole.

44        Considérez Elie, le... de Dieu. Il était la ligne de justice de Dieu. Il était assis sur la colline, et il a dit: «Si je suis un homme de Dieu», quand ce chef de cinquante était venu, il a dit: «Que le feu tombe du ciel.» [Frère Branham claque les doigts.–N.D.E.] Alors, cinquante sont morts.

45        «Eh bien, a dit le roi, peut-être que l’éclair les a frappés. Oh! Je ne crois pas aux jours des miracles, ainsi c’était peut-être l’éclair ou quelque chose comme cela qui les a frappés; c’était donc un accident. J’enverrai un autre groupe de cinquante.»

46        Ce vieux prophète sévère s’est juste tenu là et a dit: «Si je suis un homme de Dieu, que le feu tombe du ciel.» Et le feu est tombé et a consumé un autre groupe de cinquante. Ce n’était donc pas un accident. Pourquoi? Il était dans la ligne de la justice de Dieu.

47        Que quelqu’un parmi vous ose essayer de se tenir devant la justice de Dieu. Que quelqu’un parmi vous ose essayer d’aller au ciel par la loi. Regardez là où nous nous tenons.

48        Pierre a dit: «Construisons trois tentes.» Regardez l’obscurité. Nous sommes condamnés depuis le commencement. La justice de Dieu exige une récompense. La récompense exige un salaire; la récompense, c’est la mort. La loi amplifie cela et nous met sous arrestation et nous met en prison. Quel tableau sombre pour la race humaine!

49        Mais, ô mon pauvre cher ami décrépit, tournez votre tête de ce côté-ci. Jésus se tenait là. Jésus magnifié, comme le fils là dans l’Ancien Testament. Il était glorifié potentiellement. Oh! Ses vêtements brillaient comme le soleil, et une Voix se fit entendre du Ciel: «Celui-ci est Mon Fils bien-aimé; écoutez-Le.»

50        Ainsi, toutes nos dénominations, tous nos bouleversements, toutes nos différences ne veulent rien dire. Jésus représentait l’amour de Dieu. «Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la Vie Eternelle.»

51        Ainsi, cela ne réside pas dans la justice. Cela ne réside pas dans la loi ou dans ce que vous avez fait. C’est dans la miséricorde et l’amour de Dieu, de sorte que Christ est venu sur la terre et a pris notre place.

52        Dieu Lui-même a dit: «Maintenant, écoutez, je vais déclarer ceci au ciel: personne ne peut être sauvé par la loi, c’est fait. Je le déclarerai sur la terre, que personne ne peut être sauvé par la loi, personne ne peut être sauvé par la justice. Mais: ‘Celui-ci est Mon Fils bien-aimé.’ Personne ne peut être sauvé par son appartenance à l’Eglise baptiste. Personne ne peut être sauvé par son appartenance à l’Eglise méthodiste. Personne ne peut être sauvé par son appartenance à l’Eglise pentecôtiste. Mais: ‘Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui J’ai mis Mon affection. Ecoutez-Le.’»

53        Ecoutez-Le. Il est l’Unique qui peut sauver. Il est l’Unique qui peut donner la paix. Il est l’Unique qui peut guérir. La loi ne peut pas guérir; ni la justice qui est exigeante. Mais le Fils de Dieu peut sauver, guérir et donner la paix. Car: «Il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui; et c’est par Ses meurtrissures que nous avons été guéris.» Ecoutez-Le.

54        Si vous êtes méthodiste, restez là, mais écoutez-Le. Si vous êtes pentecôtiste, restez là, mais écoutez-Le. Quoi que ce soit, où que vous soyez membre, cela n’a rien à voir avec la chose. Si vous êtes un enfant de Dieu né de nouveau et rempli du Saint-Esprit et que vous êtes un catholique romain, écoutez-Le. Dieu prendra soin du reste. Vous, écoutez-Le simplement et Dieu prendra soin du reste.

55        Ce dont nous avons besoin aujourd’hui, frères, c’est ma dernière remarque pour terminer ceci: Nous avons besoin de quelqu’un qui lance un défi. Nous avons besoin de quelqu’un pour manifester l’amour de Dieu. Nous avons besoin d’une église, d’un groupe de gens. Cette vallée-ci a besoin d’un groupe de gens, chaque coin du monde a besoin d’un groupe de gens pour manifester cette véritable loyauté dont Dieu vous a couvert par le Saint-Esprit, et Il vous a donné l’amour. Là où...

Up

S'abonner aux nouvelles