La Foi, C'est Le Sixième Sens

Autres traductions de ce sermon: La foi, c’est le sixième sens - MS
Date: 60-0611E | La durée est de: 1 heure et 12 minutes | La traduction: Shp
doc pdf
Voir le texte français seulement Voir le texte anglais seulement

1          ... et c'est un sens de délivrance. Cela nous délivre et nous libère de nos cinq sens dans lesquels nous avons été placés au commencement. Et ce cinquième sens issu de ces cinq sens... l'homme est tombé là à cause de ces sens par sa convoitise.

2          Maintenant, remarquez que ces sens ne vous ont été donnés que pour vous mettre en contact avec votre demeure terrestre, afin que vous voyiez, goûtiez, touchiez, sentiez, et entendiez. Mais ils ne doivent pas du tout vous conduire. Et ainsi, bien des fois...

3          Qu'adviendrait-il si je décidais de ne plus voir, si je bandais simplement les yeux et disais: "Je refuse de voir."? Très bien, mes yeux ne pourraient plus me servir. Ainsi donc, je - je deviendrais finalement aveugle. Et ainsi, si mon fils s'approche, que je lui bande les yeux et dise: "Non non, la vue n'existe pas." Je lui bande simplement les yeux, je ne lui permets pas de voir.

4          Il dirait: "Mon père m'a dit que la vue n'existe pas, alors je vais bander les yeux de mon fils." Eh bien, pour commencer, notre génération naîtrait aveugle. C'est vrai. Si vous n'utilisez pas vos six sens, ils deviendront inactifs. Ils  ne pourront pas du  tout fonctionner.

5          Frère, c'est ce que l'Eglise a fait du sixième sens dans lequel Dieu l'a mise. Il a simplement mis de côté la foi dans les prodiges et les miracles. Et la chose qui entre en contact avec Dieu, qui lui donne le Saint-Esprit et tout, il a mis cela de côté là-bas ou quelque part ici, jusqu'à ce que cela est mort. C'est vrai. Il ne sait pas utiliser cela. Cela ne signifie rien pour lui.

            Vous dites: "Eh bien, Dieu est un Guérisseur."

            "Oh, comment ça, Dieu est un Guérisseur!"

6          S'Il a déjà été un Guérisseur, Il est toujours un Guérisseur. S'Il a déjà été un Sauveur, Il est toujours un Sauveur. S'Il a déjà été Dieu, Il est toujours Dieu. Vous voyez donc que c'est un manque de  foi qui a été transmis aux gens, et qui fait qu'ils laissent ce sixième sens (c'est-à-dire la foi) inactif.

7          Et toute l'année, ils vont courir, tomber malades, et courir chez le médecin et dire: "Docteur, oh, il y a quelque chose qui ne va pas."

8          Le médecin examinera cela, disons qu'il essayera. L'homme... un brave et honnête médecin va travailler aussi patiemment que possible, avec toute la capacité que Dieu lui a donnée pour opérer et faire ce qu'il doit faire pour vous aider. Ensuite, vous savez, cela progresse. Eh bien, il dira: "Je dois vous avouer que je ne peux plus rien faire. Si vous voulez aller chez un autre médecin, allez le voir." 

9          Eh bien, ensuite, vous allez chez un autre médecin. Il dit: "Non, il n'y a rien à faire. C'est à un stade trop avancé."

10        Maintenant, c'est le moment. C'est le moment de recourir au sixième sens. C'est le moment d'accepter Dieu. C'est le moment de se fier à l'Esprit de foi que Dieu a placé en vous.

11        Et ainsi, dans le cas où les gens ont reçu un enseignement contraire à cela pendant très longtemps, cela complique la chose. Frère Boze me parlait aujourd'hui, il disait: "Frère Branham, je n'ai jamais compris à quoi vous vous opposiez." Voyez? Vous ne réalisez pas ce que c'est, combien c'est dur lorsque vous apportez... Et la puissance de Dieu descendra là, si réelle devant les gens qu'ils regarderont et verront l'Esprit se mouvoir parmi les gens et accomplir des choses, et certains se tiendront là et diront: "Oh! si vous faites juste ceci ou cela, ou cela, l'une ou l'autre chose, peut-être que cela m'aiderait."

12        Oh! frère, si ce sixième sens pouvait comprendre ce que nous prêchons cette semaine (Amen), que le Saint-Esprit... Dieu a fait cette promesse. Christ a fait la promesse. Nous avons pris cela cette semaine à travers les Ecritures, dans tous les sens, et avons examiné entièrement cela au point que nous savons que Dieu avait promis de faire cette chose qu'Il est en train de faire maintenant, aujourd'hui, le surnaturel. Ainsi, une vraie foi authentique voit cela et s'en empare, et tous les démons de l'enfer ne peuvent jamais la détacher de cela.

13        Mais nous, nous nous achoppons à cela. On ne l'utilise pas assez. Nous dépendons trop de ces cinq. Et quand... la plupart du temps, 95% de gens ou plus, dès qu'ils voient que les cinq sens ne fonctionnent plus: "Eh bien, c'est fini. Creusez ma tombe, apprêtez mon cercueil", vous voyez.

14        Oh, je pensais à une petite dame que j'ai reçue dans une entrevue ici, il y a un ou deux jours. Je ne la vois pas ici maintenant. Le nom du mari c'est (un nom plutôt allemand) Dorch, Dash, ou Doughish. Et sa femme a eu un songe et elle est venue me raconter le songe. Et elle a dit: "Frère Branham, je - j'ai rêvé que le diable est venu à côté de mon lit. Et il a jeté un coup d'oeil sur moi et s'est mis à me faire des grimaces de jubilation, disant: "Je t'ai eue maintenant." Et elle a dit: "Je... Quelque chose m'est arrivé. Alors j'ai sauté du lit et j'ai dit: 'Démon, sors d'ici, au Nom de Jésus.' Et je me suis mise à le pourchasser et il est sorti de la maison en courant." Et elle a dit: "Je  ne comprends pas ce que cela veut dire."

15        Puis le Saint-Esprit, étant présent, donna l'interprétation. Peu après cela, son mari a eu une crise cardiaque. Et lorsqu'elle a vu son mari tomber - et c'est un homme âgé, robuste - et ses mains sont tombées en arrière et ses yeux sont restés fixes. La mort est venue pour le prendre. Mais Dieu n'avait pas fini avec lui. Et la foi de cette petite dame s'est élevée et elle a dit: "Je ne peux pas supporter cela! Je réclame sa vie au Nom de Jésus-Christ!" Il s'est rétabli. Voyez?

16        Pourquoi? Ce sixième sens s'est réveillé ; ce moment crucial, cette fois-là, lui donna la foi. Dieu lui a donné le songe bien que cela ne lui fût pas encore interprété . Mais j'ai dit: "Voilà votre interprétation." Alors la petite amie s'est mise à crier et à louer Dieu. Elle a dit: "C'est exactement comme ça que c'est arrivé." Voyez? C'est... Eh bien, cela démontre la grâce. Voyez? Il lui a donné le songe, sans même qu'elle sache ce que c'était. Mais Dieu est toutefois content et fidèle pour tenir Son peuple au courant.

17        Si seulement nous étions spirituels et utilisions ce sixième sens, nous... Oh, que de choses nous pourrions éviter ; que de choses nous pourrions connaître si l'église était dans l'ordre, un endroit où les esprits et les dons de l'église étaient en action. Nous aurions des Ananias et des Saphira étendus d'un bout à l'autre, partout. C'est vrai. Le péché disparaîtrait de l'église.

18        Mais, nous sommes devenus si liés à la terre avec nos sens, de telle façon que nous disons: "Eh bien, si je ne vois pas ça, si je ne peux pas..." Et ainsi, ces sens... le diable entre dans ces sens. Et il vous laissera voir quelque chose de vos yeux et puis il vous fera douter quand même de cela. En effet, bien des fois vous gardez vos yeux fermés si longtemps que vous devenez aveugle.

19        Une fois un homme m'a dit, il a dit: "Frappez-moi d'aveuglement! Frappez-moi d'aveuglement! Vous croyez à la guérison divine, au même Saint-Esprit que Paul a prêché. Frappez-moi d'aveuglement!"

20        J'ai dit: "Je ne peux pas le faire, car vous êtes déjà aveugle." J'ai dit: "Votre père le diable l'a fait il y a longtemps. Voyez? Vous - vous - vous - vous - vous êtes déjà aveugle." En effet, la Bible dit qu'il est aveugle. Cet Evangile est... s'Il est caché à quelqu'un, c'est à ceux qui sont aveugles, à ceux qui n'ont pas essayé d'utiliser leurs sens. Le sens de... que Dieu leur a donné. Ce sens, s'il est utilisé, c'est un sens de délivrance, lorsque les cinq autres faillissent. De grandes choses ont été accomplies grâce à ce sens.

21        Récemment ici, dans l'une de mes réunions, une dame est passée à l'estrade, et elle avait un - un estomac ulcéré, qui saignait. Et le Saint-Esprit s'est mis à parler (elle savait que moi je n'en étais pas capable) et Il lui a dit qui elle était, d'où elle venait. Elle avait un estomac ulcéré. Ensuite, quand Il a terminé, Il a dit: "AINSI DIT LE SEIGNEUR, tu es guérie." Puis elle est retournée chez elle.

22        Et il y avait une dame [Espace vide sur la bande - N.D.E.]... voisinage, qui était là-bas dans la ligne de prière. Quand on en est arrivé... elle avait une grosseur à la gorge. Et quand c'était son tour dans la ligne de prière, Cela lui a dit, Cela a dit - lui a dit qui elle était, d'où elle venait, tout à son sujet. Elle a dit: "C'est exact."

23        Il a été dit: "AINSI DIT LE SEIGNEUR, tu es guérie." Et ainsi, ces deux dames sont parties ce soir-là ensemble. Elles n'ont senti aucun changement.

24        Cela n'a rien à voir. Cela n'a rien à voir, peu importe que vous sentiez que vous... Vous - vous ne... ne tenez pas compte de ces sensations. Si vous comptez sur elles, vous ne pourrez pas compter sur cela. En effet, c'est l'évidence des choses que vous ne voyez pas, que vous ne goûtez pas, que vous ne touchez pas, que vous ne sentez pas, ou que vous n'entendez pas. C'est un autre sens.

25        Observez ce qui est arrivé. Environ deux semaines s'écoulèrent. Cette femme qui avait l'estomac ulcéré a essayé de manger, et elle a failli simplement mourir. Mais elle a tenu bon malgré tout. Elle a dit: "Il y a quelque chose de surnaturel à ce sujet. En effet, cet homme ne m'avait jamais vue de sa vie, et pourtant, il m'a dit qui j'étais. Et cela doit être de Dieu, puisque cela est conforme à la Bible." Vous voyez? Et elle a dit: "Et je connais cet homme. Je l'ai entendu prêcher et il n'a pas d'instruction. Il ne connaît rien de ces choses, mais il m'a tout dit. Et le même homme a dit: 'AINSI DIT LE SEIGNEUR.' Et s'il est serviteur de Dieu, il ne dirait pas cela si c'était juste son imagination. C'est le Saint-Esprit qui a dit au travers de lui que vous êtes guérie."

26        Et elle a continué, et - et son mari était chrétien, ses enfants... Et elle l'a dit. Et elle est partie voir sa petite amie, un peu plus loin de chez elle sur leur rue, qui avait le nodule ; aucune différence. Mais toutes les deux s'étaient résolues dans leur coeur qu'elles avaient accepté cela comme étant Dieu; voilà tout à ce sujet.

27        Un matin, les enfants étaient partis à l'école, et elle était debout faisant la vaisselle. Et elle ne pouvait rien manger du tout, parce que l'ulcère la brûlerait tout simplement. Elle faisait la vaisselle, et elle a dit: "Tout à coup une sensation vraiment froide m'a parcourue." Et elle a continué, et s'est dit: "Qu'était-ce? Je me suis sentie vraiment bizarre, vraiment légère, avec une sensation froide." Eh bien, elle a simplement continué de faire la vaisselle.

28        Quelque temps après, elle a eu très faim. Alors elle est allée à la - à la table... Et les enfants avaient laissé de la bouillie d'avoine dans une assiette. Alors elle a rempli une cuillère de cette bouillie d'avoine et elle en a mangé avec un petit morceau de toast. Elle s'est dit: "Eh bien, comme d'habitude, je vais peut-être vomir cela dans quelques minutes." Et elle a donc continué. La première chose, vous savez, tout allait bien. Elle a continué ... Elle s'est sentie bien. Alors elle est allée là et elle a encore goûté. Tout allait bien. Alors elle a eu un véritable jubilé gastronomique. Elle est allée se frire deux oeufs, un grand morceau de jambon, elle s'est préparé une tasse de café, et elle a vraiment mangé. Elle a continué à faire la vaisselle pendant quelque temps. Puis elle s'est mise debout. Elle se sentait bien. Elle a levé les mains et a commencé à glorifier Dieu, elle est descendue dans la rue en courant ; elle allait raconter à sa soeur ce qui était arrivé.

29        Lorsqu'elle est arrivée là, cette petite dame marchait sur le plancher en secouant le drap aussi fort que possible. Elle a dit: "Eh bien, que se passe-t-il, ma soeur?"

30        Elle a dit: "Regarde, cette chose qui était sur mon cou a disparu. Je ne retrouve pas cela dans le drap. Je ne retrouve cela nulle part." C'était parti.

31        Qu'était-ce? C'est parce qu'elles s'étaient accrochées à ce sixième sens de la Parole de Dieu qui ne considérait pas "un non" pour réponse. Deux mois après, elles sont venues à la réunion, toutes les deux, elles m'ont montré le... comment elles étaient guéries et tout. Qu'était-ce? Le sixième sens, ce sixième sens, ce sens puissant, cette chose qui les a libérées. Ce n'est pas parce que j'avais prié, mais c'est parce qu'elles avaient cru. C'est ça. C'est ce qui a fait cela.

32        Eh bien, elles étaient là à Cadle Tabernacle, à Indianapolis, ou plutôt c'est en bas, en partant d'ici, à Indianapolis... Il y avait un - un garçon qui était atteint de polio. Et on avait amené... Après la guérison de la fille Redigar... La fille de frère Redigar était assise là dans le - dans le hangar à charbon. On essayait de la retenir... Elle était devenue folle.

33        Combien ici se souviennent de B.E. Redigar, le pasteur du Tabernacle de l'Evangile de Fort Wayne? Oh, vous parlez d'un homme qui a cru à la guérison... Du temps de frère Bosworth... Ne vous souvenez-vous pas de lui, docteur Sullivan? Et un très brave homme...

34        Et sa fille qui était assise là était devenue folle, souffrant de la maladie mentale qui avait tué sa soeur. Et c'était une belle femme. C'était un matin de Pâques. Et sa mère était assise là. Et quand j'en ai fini avec la ligne de prière, quelqu'un a dit: "Il y a ici dans le hangar à charbon une dame, dans le... à l'église, avec sa fille." Il a dit: "C'est madame B.E. Redigar du Tabernacle de l'Evangile de Fort Wayne."

35        Je me suis dit: "Quoi? La femme et la fille de B.E. Redigar assises dans mon hangar à charbon!" Alors je suis allé là.

36        Et là, elles étaient assises sur de vieux petits bancs de l'école du dimanche, qu'on avait jetés là avec des papiers... Une belle jeune fille était assise là, elle avait environ dix-huit, vingt ans, et elle se tirait les cheveux, comme ceci, disant: "Une pièce de cinq cents est une pièce de cinq cents. Une pièce d'un penny est une pièce d'un penny. Une pièce de cinq cents est une pièce de cinq cents. Une pièce d'un penny épargnée, une pièce d'un penny - une pièce d'un penny gagnée, une pièce d'un penny épargnée. Une pièce de cinq cents perdue, une pièce de cinq cents perdue." Elle continuait ainsi, se tirant les cheveux, continuant...

            J'ai dit: "Madame Redigar..." J'ai dit: "Etes-vous Madame Redigar?"

            Elle a répondu: "Oui."

            Et j'ai dit: "Je suis frère Branham."

            Elle a dit: "Eh bien, enchantée de faire votre connaissance, Frère Branham."

37        J'ai dit: "Votre mari était presque une idole de mon coeur lorsque j'étais petit. Quel grand homme!" Elle s'est mise à pleurer. J'ai dit: "Celle-ci est-elle sa fille?"

38        Elle a dit: "Oui, Frère Branham. Nous l'avons amenée partout mais on n'y peut rien. Et sa soeur Romaine est morte."

39        J'ai dit: "Romaine, est-elle morte de ça?" J'ai dit: "J'ai des photos de vous tous et tout, vos livres sur les eaux de vie et tout, que frère Redigar a écrits." J'ai dit: "Eh bien, lorsque j'étais encore petit, lui était un grand homme. Je l'écoutais à la radio." J'ai dit: "Celle-ci est-elle sa fille?"

            Elle a dit: "C'est sa fille."

40        Quelque chose m'est venu à l'esprit. Son père est mort et enterré. Je suis allé à... ce sixième sens a commencé à agir. J'ai dit: "Satan, tu ne peux plus la retenir encore. Au Nom de Jésus-Christ, sors d'elle."

            Alors sa mère a dit... J'ai dit... Elle a dit: "Que dois-je faire?"

            J'ai dit: "Elle est guérie; amenez-la à la maison."

41        Elle était toujours assise là, disant: "Une pièce de cinq cents est une pièce de cinq cents, une pièce d'un penny gagnée, une pièce d'un penny perdue", et ainsi de suite, continuant comme cela. On l'a amenée à la maison. Et le lendemain, elle est revenue à elle, et maintenant elle est mariée, avec une ribambelle d'enfants. Qu'était-ce? S'accrocher à ce sixième sens.

42        Il y a quelque temps (si vous voulez une confirmation de ce témoignage, de ce que fera le sixième sens), nous étions à la... J'étais avec frère G.H. Brown, sur la rue Victor n°505, à Little Rock, dans l'Arkansas. Et il y avait là l'un des cas les plus terribles que j'aie jamais vus de ma vie. Frère Brown (après que j'eus essayé de prendre un petit repos, pour être resté très longtemps dans la ligne de prière), il a dit: "Frère Branham, ici au sous-sol de l'auditorium se passe une des scènes les plus horribles que vous ayez jamais vues." Il a dit: "Cette dame du Mississippi a été guérie de la folie; son fils était militaire ; elle a été dans cet état pendant vingt ans; elle ne reconnaissait même pas son fils. Et elle est revenue dans son bon sens pendant que je priais pour elle. Cela a embrasé la chose. Et ainsi... il a dit: "Regardez ceci." Et je suis allé là. Et une femme très solide, jeune, avec les pieds juste en l'air, portant juste de petits habits qu'on lui avait fait porter à l'asile, parce qu'elle n'avait jamais soulevé les pieds, elle ne s'était jamais mise debout pendant deux ans. Ses jambes saignaient. Ses bras saignaient. Et elle restait couchée, les deux pieds en l'air et les deux mains en l'air comme cela.

            Et j'ai parlé à cet homme, j'ai dit: "Qu'a-t-elle?"

43        Il a dit: "Elle a perdu la tête, Frère Branham. Elle avait reçu une piqûre, et quelque chose lui est arrivé, a-t-il dit, juste après la naissance de notre bébé." Et il a dit: "Cela - cela a paralysé quelque chose dans sa tête." Il a dit: "C'est depuis deux ans qu'elle est donc dans un asile." Et il a dit...

            J'ai dit: "Pourquoi saigne-t-elle ainsi?"

44        Il a dit: "Eh bien, on ne voulait pas la faire sortir de l'asile." Et il a dit: "On n'a pas voulu prendre une ambulance, parce qu'elle est - elle est impétueuse." Et il a dit: "J'ai loué un frère pour qu'il prenne sa voiture Chevrolet et quatre hommes de plus. Et nous avons essayé de la maintenir sur le siège arrière, quatre hommes, et elle a cassé les fenêtres et tout en donnant des coups de pieds en venant ici, environ 90 miles [845 km - N.D.T.] depuis l'asile où elle était."

45        Et j'ai dit: "Vous voulez dire qu'elle saigne comme cela..." J'ai dit: "Eh bien, je vais sortir lui imposer les mains."

            Il a dit: "Oh, ne faites surtout pas cela. Il a dit: "Elle vous tuerait."

46        Eh bien, j'étais jeune dans la carrière, et j'étais donc dans le ministère depuis environ, oh, je pense, c'était quelque chose comme un an. Et je me suis dit: "Ô Dieu! occupe-Toi de ça." Je suis sorti, et elle avait les mains en l'air... j'ai dit: "Bonjour, soeur."

47        Et c'était une bonne chose que j'aie fait attention. Cet énorme et puissant bras (lorsqu'on est possédé d'un démon, on devient dix fois plus puissant)... Et elle m'a secoué comme ceci et si fortement qu'elle m'a basculé de mes pieds. Et quand elle l'a fait, mon pied a directement cogné son - son sein, ici, et cela a dégagé brusquement ma main. Et j'ai fui loin d'elle. Et j'ai couru comme cela sur la marche, et son mari, se tenant là...

48        Et elle m'a poursuivi en rampant sur son dos comme un serpent, prenant plaisir à me pourchasser sur son dos, les mains et les pieds en l'air, faisant juste... J'entends encore ce bruit affreux, se traînant comme un serpent, avançant sur le parquet. Elle pesait environ 170 livres [85 kilos - N.D.T.] et elle se traînait comme cela. Elle est venue tout droit jusque-là, elle a fait le tour, a mis ses jambes très solides contre le mur comme cela et a cogné très fort avec ses pieds, elle a cogné un banc qui se trouvait là, elle s'est arraché la peau de sa tête; une partie de son cuir chevelu a été pelée; le sang a commencé à couler comme cela. Et elle a pris le morceau de bois qui s'en est détaché, et elle l'a lancé vers son mari, et cela a arraché du mur tout le plâtre. Nous avons dû baisser vivement la tête. Il a dit: "Je vous l'avais dit." J'ai dit: "Je n'ai jamais rien vu de pareil de ma vie."

            Il a dit: "Qu'est-ce, Frère Branham?"

            J'ai dit: "C'est le diable."

49        Et juste à ce moment-là, elle a rampé tout droit, et elle a dit: "William Branham, tu n'as rien à voir avec moi. C'est moi qui l'ai amenée ici."

50        Et son mari a jeté un coup d'oeil et a dit: "Eh bien, elle ne sait même pas qui elle est. Comment... Elle ne vous connaît pas." Et j'ai dit: "Ça, ce n'est pas elle; c'est le démon. C'est le démon en question."

51        Et j'ai dit: "Satan, tu comprends et tu sais réellement que je n'ai aucun pouvoir sur toi, mais mon Seigneur en a, car Il t'a vaincu au Calvaire. Et par un don divin qui m'a été donné par un Ange, qui m'a dit d'amener les gens à être sincères et que rien ne résisterait à la prière..." Et j'ai dit: "Au Nom de Jésus-Christ, sors d'elle." Aucun changement.

52        Son pauvre mari, qui portait une vieille salopette, a jeté son bras autour de mon cou et a commencé à me serrer dans ses bras. Et il a dit: "Que dois-je faire d'elle, Frère Branham?"

            J'ai dit: "Ramenez-la à l'asile, s'ils acceptent de la recevoir."

            Il a dit: "Eh bien, qu'en pensez-vous?"

            J'ai dit: "Il - il ne s'agit pas de ce que je pense, il s'agit de ce que vous, vous pensez."

            Il a dit: "Je crois qu'elle sera guérie."

            J'ai dit: "C'est tout ce que vous devez faire."

53        "Je crois qu'elle sera guérie." Sur le chemin de retour, ce soir-là, ils n'ont pas eu le moindre ennui avec elle. Le lendemain matin, quand le... ils sont entrés pour la chercher, elle était debout et elle parlait à l'infirmière en chef. Et le deuxième jour, on l'a fait sortir de l'hôpital, tout à fait normale et en bonne santé.

54        Environ six mois après, j'étais à Jonesboro, dans l'Arkansas, avec Richard Reed au Tabernacle de l'Heure du Réveil à l'Ancienne Mode, à - à Jonesboro, dans l'Arkansas. C'était un grand tabernacle baptiste, avec une capacité de - avec une capacité plus importante que ça, que cet endroit. Et j'ai commencé à prêcher... Et je voyais constamment quelqu'un me saluer de la main là-bas, mais je ne savais pas qui c'était. Et elle n'a simplement pas pu supporter cela plus longtemps. Elle a dit: "Vous souvenez-vous de moi?" Elle avait quatre ou cinq petits enfants... Et j'ai dit: "Je ne pense pas."

55        Elle a dit: "Je ne vous ai jamais vu auparavant non plus." Elle a dit: "Mais je suis cette femme qui rampait sur le dos." Et son mari, en l'espace de ces six mois, avait été appelé au ministère, et il partait prêcher l'Evangile. Oh! la la!

56        Qu'est-ce? S'accrocher à ce sixième sens. La foi l'a dit... Il a dit: "J'ai gardé cela dans mon coeur. Si Dieu a pu faire telle chose aux autres, Il peut faire cela pour ma femme." Il a continué à s'accrocher à cela. Rien ne pouvait le détacher de cela. C'est ce que ce sixième sens fera quand il sera libéré; et laissez cela avoir son pouvoir de contrôle.

57        Un soir, je suis rentré chez moi; je me suis couché dans mon lit. Si vous voulez écrire pour avoir ces témoignages, je vous donne les adresses. Ecrivez à Georgie Carter, à Milltown, dans l'Indiana, et cela pourra - cela pourra lui parvenir: Georgie Carter, Milltown, Indiana. Et elle était membre d'une église qui ne croyait pas dans la guérison divine. Elle prenait des leçons de piano pendant qu'elle était une petite fille, et son oncle l'amenait pour cette - pour une leçon de piano. Et quand il l'a amenée, cet homme, un adulte tout fait, et elle, une petite fille, et il a violé cette enfant. Et alors, cela lui a donné la tuberculose. Et elle était restée couchée pendant neuf ans et huit mois à plat sur son dos, avec la tuberculose des glandes femelles, partout dans son corps et dans ses poumons. Et elle pesait à peu près 37 livres [18,5 kilos]. Je pense que ce qu'on a pu peser d'elle...

58        Maintenant, vous pouvez lui écrire si vous voulez. C'est votre privilège, si vous voulez le faire. Elle sera ravie de répondre. Et je ne connaissais rien sur cette fille. Je ne savais même pas où se trouvait Milltown.

59        Et je suis rentré chez moi et j'ai vu maman... Et j'ai dit: "Ce soir, je vais aller tôt au lit, parce que j'ai l'intention d'entrer méditer sur le Seigneur."

            Elle a dit: "Très bien, Billy, entre tout simplement, va au lit."

60        Je suis allé dans la chambre, j'ai prié et j'ai prié pendant longtemps. Et après quelque temps, j'ai  regardé par-là... Et maman était juste l'une de ces femmes paysannes à l'ancienne mode; elle lavait ses habits et les étalait sur une chaise (Je ne sais pas si vous, femmes, avez déjà fait cela ou pas), et elle les étalait là jusqu'à ce qu'elle les repassait, elle était debout, pieds nus, et elle repassait. Et ainsi je... Maman avait placé là des chaises et elle y mettait des habits de nous tous les garçons dans... à la maison. Et à l'époque, je restais chez nous. C'était longtemps après que j'eus perdu ma femme.

61        Et j'ai regardé, et c'était comme si cette chaise venait vers moi. Et quand j'ai regardé, c'était cette Lumière qui venait vers moi. Et quand Elle est venue droit vers moi, c'était comme si je commençais à marcher dans un désert. Et j'ai entendu quelque chose comme un petit agneau, faisant: "Bêê, bêê." Et je me suis dit: "Oh, ce pauvre petit ami est pris quelque part." Et je suis entré dans la brousse, essayant de le retrouver. Et quand je suis arrivé à un... près de lui, je l'ai encore entendu ; j'ai dit: "Où est-il?" Je me suis dit: "La pauvre petite créature!" Et je me suis approché, plus près, fonçant dans la brousse.. Et quand elle bêlait, elle partait, faisant: "Milltown, Milltown." Et je me démenais, essayant de l'atteindre. Puis je suis sorti de la vision. Je me suis dit: "Où se trouve Milltown?" Je me suis dit: "Il y a des problèmes à Milltown. Un agneau a été attrapé là-bas ou là-haut, peu importe où c'est."

62        Et je suis parti, et j'ai demandé à mon église le mercredi soir, s'ils connaissaient un endroit du nom de Milltown. Personne ne connaissait cela. Eh bien, alors le dimanche, j'ai encore posé la question: "Quelqu'un connaît-il un endroit du nom de Milltown?"

63        George Wright (Beaucoup de mes membres ici venant du Tabernacle connaissent George Wright ; il vient là depuis des années), il a dit: "Eh bien, Frère Branham,  a-t-il dit, Milltown c'est juste une - là au Sud, à environ trente cinq miles [56,315 km - N.D.T.] d'ici, une petite ville, elle est située sur une petite colline là-bas." Il a dit: "Je connais l'endroit."

            J'ai dit: "Voulez-vous m'y amener?"

            Il a dit: "D'accord."

            Eh bien, alors j'ai dit: "J'y serai samedi prochain."

64        Eh bien, je suis allé à Milltown. Nous y sommes allés ; ils ont à peu près deux épiciers. Et j'ai vu venir des gens dans leurs camions et dans leurs bogheis. (Comme on le fait dans le Kentucky, vous savez, là dans les montagnes.) Et je me suis dit: "Eh bien, je ne vois rien ici." Je suis allé demander à un homme s'il pouvait me vendre cette petite caisse en bois.

            Il a dit: "Oui, que voulez-vous en faire?"

65        J'ai dit: "Il y a beaucoup de gens qui se tiennent ici ; je voudrais me faire une estrade où me tenir. Je suis prédicateur. Je voudrais prêcher."

            Il a dit: "Vous ne me devez rien pour cela. Emportez-la. C'est bien."

66        Et ainsi j'ai pris ma caisse... Et quand j'ai pris ma caisse et que je suis sorti, j'ai vu venir frère Wright. Il a dit: "Frère Branham, je dois faire des achats ici sur la colline." Il a dit: "Si vous le voulez, vous pouvez m'y accompagner."

67        J'ai dit: "D'accord. Je place juste ma caisse ici... Il y aura une foule un peu plus grande quand je reviendrai." Et j'allais là à la colline, et nous sommes passés près d'une vieille et grande église blanche. J'ai dit: "Quel genre d'église est-ce?"

68        Il a dit: "C'est une vieille église baptiste." Il a dit: "Le prédicateur a eu des ennuis et..." Il a dit: "Il est devenu un bandit et il a violé la femme de quelqu'un, et on lui a tiré dessus. Et il s'en est suivi beaucoup d'histoires." Il a dit: "La pe - l'assemblée s'est dispersée." Et il a dit: "Ils n'ont plus d'église."

69        Eh bien, je me suis mis à contourner l'église avec lui. Et à ce moment-là, Quelque Chose a dit: "Va à cette église." Et j'y suis allé et il...

            J'ai dit: "Je vais me tenir ici pendant que tu iras là sur la colline."

            Il a dit: "D'accord."

            J'ai dit: "On ne tient pas des cultes ici?"

            "Non."

70        J'ai essayé d'ouvrir la porte, mais la porte ne s'ouvrait pas. J'ai dit: "Père céleste, y a-t-il quelque chose en rapport avec cette église, pour lequel Tu m'as appelé? Est-ce cette église qui était toute blessée dans la brousse? Est-ce pour ceci que Tu criais "Milltown"? Si c'est ici que Tu as besoin de moi, ouvre-moi cette porte." J'ai saisi la porte, elle ne s'ouvrait pas. Eh bien, je me suis assis sur la marche.

71        Et presque à ce moment, un homme s'est approché de l'église. Il a dit: "Bonjour."

            J'ai dit: "Bonjour, monsieur."

            Il a dit: "Voulez-vous entrer dans l'église?"

            Et j'ai dit: "Oui, monsieur."

            Il a  dit: "J'ai la clé." Il a ouvert la porte.

            J'ai jeté un coup d'oeil là à l'intérieur ; j'ai dit: "A qui appartient-elle?"

            Il a dit: "A la ville."

            J'ai dit: "Je voudrais savoir si les gens peuvent avoir des réunions ici."

            Il a dit: "Allez là à la carrière et demandez-leur."

72        Et je suis allé là et il a dit...  J'ai dit: "Je travaille dans les entreprises de service public ; je vais y installer un compteur. Je voudrais y tenir des réunions."

            Il a dit: "Servez-vous, vous n'avez pas du tout de loyer à payer pour cela. Prenez-en simplement soin."

            Et j'ai dit: "Merci, monsieur ; c'est ce que je vais faire."

73        Et je suis allé là, et je me suis placé un compteur et j'ai commencé un réveil. La première soirée, j'ai apporté: "Dieu est un... Jésus-Christ, le même hier, aujourd'hui et pour toujours. Dieu reste Dieu." Et Frère Hall... l'homme qui a écrit là un petit article... ce n'était pas plutôt  frère Hall; c'est Frère Wright qui a écrit un petit article là-dessus et qui a dit: "Venez écouter le jeune Billy Sunday." Eh bien, ce soir là j'ai eu une grande assemblée: monsieur Wright, ses deux filles, et son fils, pour une église d'une capacité d'environ cinq cents personnes. Eh bien, j'ai prêché de toutes mes forces.

74        Le soir suivant, j'avais la même assemblée. Juste au moment où je me suis apprêté pour... Assis sur une chaise derrière la chaire, j'allais appeler l'église - la réunion à l'ordre... j'ai distribué les livres de cantiques ; on les avait déposés partout, et j'avais dépoussiéré complètement cela. J'avais travaillé durement toute la journée ; je suis venu et j'ai dépoussiéré cela. J'ai commencé par ces livres de cantiques... par ces livres de cantiques... J'en ai donné un à frère Wright, un aux autres, et je suis retourné m'asseoir. A ce moment-là j'ai entendu quelqu'un faire [Frère Branham frappe quatre fois sur la chaire. - N.D.E.] à la porte. J'ai regardé et j'ai vu entrer un gars.

75        Frère Wright a dit: "Oh, la la!" Il a dit: "Voilà le plus grand hypocrite et le plus grand infidèle de la contrée." Et il a cogné sa vieille pipe à épi de maïs contre le mur du bâtiment, il est entré comme cela ; il avait perdu une dent, et sa chevelure pendait sur ses yeux. Il a dit: "Où est ce gars qu'on appelle le jeune Billy Sunday?"

            Je suis allé derrière et j'ai dit: "Votre nom, monsieur?"

            Il a dit: "Je suis Bill Hall, le fleuriste d'ici."

            J'ai dit: "Eh bien, je suis frère Branham."

            Il a dit: "Etes-vous le jeune Billy Sunday?"

76        J'ai dit: "C'était une erreur." J'ai dit: "Non, je ne suis pas le jeune Billy Sunday." J'ai dit: "Ne voulez-vous pas venir ici devant et vous asseoir?"

            Il a dit: "Je serai tout à fait bien juste ici derrière."

            J'ai dit: "Très bien, faites comme chez vous. Voici un livre de cantiques."

            Il a dit: "Je ne sais pas chanter."

77        J'ai dit: "Eh bien, nous non plus. Mais nous allons faire pour le Seigneur un bruit de joie."

78        Et je suis allé là-haut, et j'ai prêché. Lorsque j'ai commencé à prêcher, il n'a cessé d'avancer un tout petit peu, d'avancer un  tout petit peu. Et quand j'ai fait l'appel à l'autel, il était à l'autel ; et il est devenu le pasteur de cette église jusqu'à présent. Vous voyez?

79        Eh bien, quelques jours après cela, j'ai commencé à prêcher sur la guérison divine. On m'a parlé d'une fille qui vivait là sur la colline, et qui était alitée depuis neuf ans et six - ou plutôt huit mois, sans même voir l'extérieur. Eh bien, je - j'ai dit: "Eh bien, je ne sais pas si la - si..." Leur pasteur avait déjà dit cela dans une certaine église dénominationnelle qui disait: "Les jours des miracles sont passés." La plupart de toutes les églises de la place disaient: "Si quelqu'un ose simplement y aller, il sera pour commencer excommunié." Ainsi son père était diacre dans cette église. C'était donc difficile qu'ils viennent là.

80        Et mon petit livre... Il se peut que beaucoup d'entre vous aient lu cela ; c'est intitulé: "Jésus-Christ, le même hier, aujourd'hui et pour toujours." Eh bien, là... Le témoignage de la petite Nail s'y trouve, quand elle a été guérie.

81        Eh bien, ils m'ont envoyé quelqu'un pour que j'aille prier pour une fille qui avait la tuberculose. Et ses parents voulaient que j'aille. Je suis allé là et j'ai prié pour elle. Ce soir-là, elle est revenue avec moi à l'église, après être restée couchée là pendant longtemps.

82        George s'est accrochée à ceci et elle s'est mise à pleurer. Finalement sa mère et son père ont accepté que j'aille prier pour elle, mais ils ne voulaient même pas être dans la maison. Ils sont partis et ils se sont éloignés. Alors je suis entré.

83        Pauvre petite créature! Elle essayait de tousser ; elle faisait: "[Frère Branham imite le toussotement d'une personne malade. - N.D.E.]" Elle ne pouvait pas tenir son crachoir pour y cracher. Et elle a dit: "[Frère Branham imite la voix de Georgie ressemblant à celle d'une personne épuisée et qui essaie de parler - N.D.E.]": "J'ai... lu... le petit... livre." Et j'ai regardé, il y avait là ma photo et ce petit livre intitulé: "Jésus, le même hier, aujourd'hui et éternellement." Et elle a dit: "Je... crois... qu'Il me guérira."

84        Et j'ai dit: "Eh bien, je ne voudrais pas provoquer des conflits dans votre église, ma petite chérie. Mais où sont ton père et ta mère?" Les larmes (j'ignore où elle a eu assez d'eau pour avoir des larmes.) ont coulé sur son visage, où on pouvait même voir les jointures de son crâne. Elle était membre d'une église très célèbre qui renie la puissance de Dieu. Ne... Juste des pharisiens modernes, ils ne croient pas au Saint-Esprit, ni à rien. Soyez tout simplement baptisé dans l'eau et soyez membre de l'église. Ainsi je ne voulais pas susciter de mauvais sentiments parmi les gens.

            Et j'ai dit: "Eh bien, maintenant je vais prier pour toi."

            Et elle a dit: "Voulez-vous le faire comme vous l'avez fait pour la fille Nail?"

85        J'ai dit: "Ma soeur, ça c'était une vision. Je ne peux faire que ce que Dieu me dit de faire." Et j'ai prié pour elle ; elle n'allait pas mieux.

86        J'ai terminé mon réveil... Et j'avais environ soixante ou soixante-quinze personnes à baptiser à la fin de la semaine. Et elle a promis à Dieu que si elle était guérie, elle irait se faire baptiser au lieu appelé Totten Ford, là dans le Little Blue River.

87        Eh bien, le jour... Quand ce fut le jour du baptême, je suis parti là. Il y avait là un prédicateur qui m'avait humilié au sujet du baptême d'eau. Oh! la la! Et il avait tenu un réveil dans une tente, juste au sommet de la colline. Et pendant que j'étais là dans l'eau, baptisant, j'ai dit: "Il me semble que les Anges de Dieu sont assis tout près." Et chaque membre de son assemblée (cette eau boueuse avec des gens portant de jolies robes blanches) s'est avancé là et s'est fait baptiser du baptême chrétien, chacun d'eux. C'est vrai. Oh, quel temps!

88        Nous sommes allés chez monsieur Wright pour prendre le souper. Et quand je suis allé, j'ai dit: "Je n'ai pas envie de prendre le souper avant de retourner à la réunion ce soir. Je crois que j'irai là prier. J'ai un fardeau sur mon coeur concernant cette petite fille."

89        Et je suis allé là-haut et... sur le flanc de la colline et j'ai commencé à prier. Il y a environ deux semaines que j'étais là, dans cette même petite brousse. Je me suis agenouillé là, je priais, regardant à Dieu. J'ai essayé de me tenir tranquille et il y avait des épines vertes autour de ma jambe, qui me piquaient, juste... Vous savez, dès que vous commencez simplement à prier ou à faire quelque chose de bien, voyez comment le diable se cramponne à vous. Et je suis rentré là au fond et les rayons du soleil couchant me frappaient aux yeux. Puis je suis retourné de ce côté, où que vous fussiez... Puis finalement, je ne m'en  faisais plus. Et j'ai dit: "Seigneur Dieu, que ces piquants me fassent mal aux genoux, ou que ces pierres me fassent mal aux genoux, et que sais-je encore, je prie." Et je me suis mis à prier.

90        Juste au moment où j'étais complètement plongé dans la prière, j'ai regardé et dans un petit cornouiller... Tout le monde sait ce que c'est qu'un cornouiller? Oh, évidemment, l'Ohio sait ce que sont les cornouillers. Un petit cornouiller là... Cette Lumière, cet Ange de Dieu dont vous avez la photo ici, cette Lumière brillait là dans ce buisson, Elle a dit: "Tiens-toi debout."

            J'ai dit: "Oui, mon Seigneur."

            Il a dit: "Dirige-toi vers chez les Carter." C'est tout ce qu'Il a dit.

91        Eh bien, quand je - j'ai entendu cette cloche sonner... Et monsieur Wright m'avait parlé, il avait dit: "Eh bien, quand cette cloche sonne, c'est que maman a mis le souper sur la table, et vous, il faut venir." Une vieille cloche paysanne... Il a dit: "On la sonne. Elle... quand elle sonne cela, venez." Je l'ai entendue. Mais j'étais dans la vision, et je ne pouvais pas partir. Vous savez que Dieu répond sur les deux bouts de la ligne. Ne croyez-vous pas cela?

92        Au même moment, la petite Georgie est devenue très nerveuse, sachant que j'allais quitter la contrée, elle pleurait ; et elle voulait venir et être baptisée; et elle l'avait promis à Dieu ; et elle devint très agitée.

93        Et sa mère, une merveilleuse dame, elle est allée dans la cuisine et s'est agenouillée, et elle a fermé la porte entre elle et Georgie. Et elle a dit: "Ô Dieu du ciel, a-t-elle dit, fais quelque chose à ce vil imposteur qui est venu ici dans notre contrée. Pendant les neuf ans que ma pauvre petite fille est restée sur ce lit, jamais une seule fois elle ne s'est plainte. Et maintenant, il l'a complètement embrouillée dans son esprit, en lui parlant d'un Guérisseur ou de quelque chose de ce genre." Et elle a dit: "Réprimande cet homme. Réprimande cet homme, Seigneur." Elle était sincère en cela. Elle a dit: "Chasse-le de la contrée. Ma pauvre petite fille est étendue là, se mourant là, sans espoir de vivre plus longtemps; et étant étendue là comme cela... et cet imposteur l'a complètement embrouillée, en lui donnant un faux espoir..."

94        Elle a dit... Maintenant, voici son témoignage; je n'étais pas là. Elle a dit qu'elle s'est levée. Elle a cru avoir entendu quelqu'un venir. Elle s'est levée. Sa fille vivait là un peu loin sur la colline. Et elle pensait que c'était sa fille. Elle s'est retournée. Elle a regardé, puis elle a dit que sur le mur, au moment où le soleil se couchait (au même moment, moi je priais), elle a vu une ombre venir sur le mur. C'était Jésus, a-t-elle dit. Elle a dit: "Il était là aussi distinct que vous L'avez jamais vu, avec Sa barbe.

95        Il a dit: 'Pourquoi pleures-tu? Qui vient?" a-t-elle dit. Elle a dit qu'elle a regardé par-là et elle a vu mon ombre, en quelque sorte, à moitié chauve et portant cette même Bible-ci sur mon coeur, approchant, entrant avec un homme derrière moi.

96        Et elle est entrée en courant et elle a dit: "Georgie, la chose la plus drôle est arrivée." Elle a dit: "Je dois m'être endormie. J'ai fait un rêve. J'ai vu entrer ce prédicateur."

97        Presque à ce moment-là, la portière de la voiture a claqué. C'était ma descente. Oh, Dieu répond de deux côtés, si vous Le laissez simplement faire cela. Georgie croyait là contre toute incrédulité. Elle attendait toujours que Dieu puisse la guérir. S'il a pu guérir une fille, Il pouvait en guérir une autre. Oui. Et elle m'a vu. Et je me suis avancé, étant sous l'onction. Je n'ai même pas frappé à la porte. J'ai juste ouvert la porte. Son père était parti à l'étable chercher du lait, en effet il avait fini de traire les vaches. Et ainsi, je me suis avancé, j'ai ouvert la porte, je suis entré, je... Et cette femme, la mère, s'est simplement évanouie et s'est écroulée sur le plancher. Et Georgie était là, et elle a levé les yeux vers moi.

98        Et j'ai dit: "Soeur Georgie, le Seigneur Jésus-Christ que tu aimes..." Et là au dos du lit, le petit poster de son lit, elle en avait gratté toute la peinture... Tant qu'elle pouvait de ses mains atteindre cela, elle s'accrochait à cela et criait à Dieu de la secourir. Et son église lui racontait que les jours des miracles étaient passés. Mais elle était née pour être une fille de Dieu. Et elle était là, accrochée à cette promesse. Dieu, dans Sa miséricorde, a donné une vision et m'a envoyé là. C'est là qu'on en était. J'ai dit: "Je sais qui tu es maintenant. Tu es cet agneau que j'avais vu attrapé ici dans ce tas de théologie." Alléluia! J'ai dit: "Georgie, le Seigneur que tu aimes et que tu sers, m'est apparu ici, là sur cette colline il y a un instant, sous forme de cette même Lumière qui est suspendue sur la fille Nail, et Il m'a dit de venir par ici. J'ordonne au diable, au Nom de Jésus-Christ, de te quitter." J'ai dit: "Tiens-toi debout."

99        Satan a dit: "Comment va-t-elle se mettre debout alors que ses jambes sont presque comme des manches à balai." Ce n'était pas une pensée.  "Lève-toi de toute façon!" Elle ne pouvait même pas soulever son crachoir.

100      Et elle s'est levée de ce lit sous la puissance du Saint-Esprit, et a traversé le plancher, louant Dieu, puis elle est sortie et s'est assise dans le jardin, et elle a béni la pelouse, les feuilles, et tout. Elle n'avait pas vu cela depuis neuf ans. Je me suis retourné, puis je suis parti. Sa mère s'est relevée et s'est mise à crier et elle est tombée, et elle est tombée sous la véranda et dehors, au jardin.  Les voisins ont commencé à venir, pensant que la fille était morte ou quelque chose de ce genre. Et elle était là dans le jardin, se promenant, caressant les feuilles et louant Dieu.

101      Son père a entendu tout ce bruit, alors il est venu. Sa femme était étendue dehors et les gens l'éventaient comme cela. Et il a entendu jouer l'orgue. Et il est entré dans la maison. Sa petite fille était là, assise à l'orgue, jouant:  

            Il y a une fontaine remplie de Sang

            Tiré des veines d'Emmanuel,

            Lorsque les pécheurs plongent dans ce flot,

            Ils perdent toutes les tâches de leur culpabilité.

102      Oh! la la! Depuis ce temps-là, elle n'a plus été dans son lit que pour dormir. Cela fait quinze, seize ans. Oh, qu'était-ce? S'accrocher à ce sixième sens, quelque chose à l'intérieur disant: "S'Il a pu guérir une personne, Il peut me guérir." Alléluia! C'est la vérité. C'est vrai.

103      Rappelez-vous, ici à Fort Wayne, le vieux John Rhyn. Non pas l'homme à la moustache, l'autre, l'aveugle John Rhyn. J'avais là une réunion dans un grand tabernacle. Je vais terminer, pour commencer à prier pour les malades. Cet homme était assis là au balcon. Il était catholique. On l'a amené près de l'autel, on l'a amené à l'estrade suivant sa carte.            

104      Quand il est arrivé là où j'étais, j'ai dit: "Vous vous appelez John Rhyn."

            "C'est vrai."

            "Et vous êtes de la foi catholique."

            Il a dit: "C'est vrai."

            "Vous faites du cheval au cirque."

            "C'est vrai."

105      Il a dit...?... alors: "Vous êtes aveugle depuis vingt ans et quelques ou plus."

106      Il a dit: "C'est vrai." Et une sorte de leucémie ou quelque chose, avait affecté ses yeux et l'avait rendu aveugle. J'ai dit: "Vous êtes un mendiant."

107      Et il a dit: "Pas exactement un mendiant." Mais il a dit: "Je reste dans la rue."

108      Et j'ai dit: "Eh bien, c'est tout à fait vrai." Et j'ai dit: "Croyez-vous que Jésus-Christ vous guérira?"

            Il a dit: "Oui."

109      J'ai prié pour lui et je lui ai imposé les mains. J'ai dit: "Seigneur Jésus, je réprimande maintenant cette cécité au Nom de Jésus-Christ. Que cela le quitte." Puis je me suis retourné et j'ai regardé, et je l'ai vu s'en aller, voyant. J'ai dit: "AINSI DIT LE SEIGNEUR" (Faites attention à cela), "AINSI DIT LE SEIGNEUR, vous avez reçu la vue."

            Eh bien, il - il a dit: "Je ne vois pas."

110      J'ai dit: "Ça n'a rien à voir. Allez votre chemin, vous réjouissant." Alors il est parti.

111      Il y avait une femme, après quelques minutes, qui avait un gros goitre pendant à sa gorge, et pendant que nous priions pour elle, cela a disparu. John Rhyn est revenu, bousculant tous les huissiers, et il est revenu. Et alors l'homme qui m'aidait dans la ligne de prière, a commencé à le faire descendre de l'estrade. Il a dit: "Je veux voir ce prédicateur." Et alors on l'a ramené là. Il a dit, il m'a dit, il a dit: "Vous m'avez dit que j'étais guéri."

            J'ai dit: "Vous l'êtes."

            Il a dit: "Eh bien, si j'étais guéri, je verrais." Il a dit...

            J'ai dit: "Oh, non, cela n'a rien à voir. Vous m'avez dit..."

            Il a dit: "Eh bien, vous m'avez dit que j'étais guéri."

            J'ai dit: "Vous avez dit que vous me croyiez."

            Il a dit: "Je vous crois sincèrement."

            J'ai dit: "Alors de quoi doutez-vous?"

            Il a dit: "Eh bien, si j'étais guéri, ne verrais-je pas?"

112      J'ai dit: "Vous verrez. Si Dieu m'a donné une vision dans laquelle vous voyiez, cela doit s'accomplir." Il était catholique et on ne lui avait jamais enseigné quelque chose de ce genre.

            Il a dit: "Mais je ne comprends pas cela. Que dois-je faire?"

113      J'ai dit: "Eh bien, tout ce que vous avez à faire, c'est de continuer votre chemin, louant Dieu pour vous avoir donné la vue."

114      Il a dit: "Où êtes-vous?" Il a commencé à faire pression, il a dit: "Attendez une minute." Il a dit: "Comment vous appelez-vous?"

            Et j'ai dit: "Branham."

115      Il a dit: "Laissez-moi vous toucher." Et je l'ai laissé poser mes mains dessus. Il a dit: "Monsieur Branham, en tant que catholique, on m'a enseigné à croire mon prêtre." Et il a dit: "Je suis venu à vous pour être aidé. Et vous m'avez dit qui j'étais et tout concernant ma condition, ce que personne ne connaît, excepté Dieu. Je crois que cela est la vérité et je vais dire sans cesse: "Gloire à Dieu." Puis il est descendu de l'estrade.

116      Eh bien, je pouvais à peine tenir le service les deux soirées qui ont suivi. Il se levait là où je me trouvais, disant: "Dieu soit loué pour ma guérison." Et quand je commençais à prêcher, lui se levait, criant: "Dieu soit loué pour ma guérison."

117      On lui a donné un travail de vente des journaux. Presque un mois s'était écoulé, il criait: "Dieu soit loué pour ma guérison." Et il était là, criant: "Edition spéciale, Dieu soit loué pour ma guérison." Les gens se moquaient de lui et le ridiculisaient. Les petits vendeurs de journaux le sifflaient.

            Les gens dans les rues disaient: "Ce vieil homme a perdu la raison."

118      Mais lui disait: "Edition spéciale, édition spéciale, lisez tout cela ; Dieu soit loué pour ma guérison. Edition spéciale, lisez tout cela ; Dieu soit loué pour ma guérison."

119      Ils l'ont pris (Et ils ont pensé qu'il fallait l'envoyer dans un asile de fous) et ils l'ont questionné. Il a dit: "Je suis tout aussi dans mon bon sens que je l'ai toujours été. Mais je crois Dieu. Que Dieu soit loué pour m'avoir guéri", comme cela. Qu'était-ce? Il s'accrochait à ce sixième sens. Quelque chose là-dedans tenait cela. Il ne s'en faisait pas s'il allait voir; en effet, cette vue n'avait rien à voir. Il voyait à l'aide d'une autre vue. Il voyait Dieu! Nous regardons aux choses que nous ne voyons pas. Toute l'armure du chrétien, c'est par la foi. Celui qui vient à Dieu doit croire que Dieu existe. Tous les fruits de l'Esprit, tout, c'est la foi, l'invisible. Nous regardons à l'invisible. Nous regardons à l'invisible, c'est par la foi que nous voyons cela. Alléluia!

120      Un petit garçon l'a conduit à travers la rue pour se faire raser chez le coiffeur. Et un certain petit coiffeur, un monsieur je-sais-tout a voulu se moquer de lui. Ainsi il lui a très bien savonné le visage. Et les autres coiffeurs, et il leur a fait un clin d'oeil comme cela. Il a dit... Il s'est mis à le raser, il est arrivé à peu près à la moitié, il avait mis là une serviette de toilette, vous savez, et il a dit: "Dis donc, papa Rhyn."

            Il a dit: "Oui, mon fils."

121      Il a dit: "J'ai appris que vous êtes allé voir ce saint exalté quand il était ici."

            "Oui," a-t-il dit.

            Il a dit: "Euh, j'ai appris que vous - vous avez été guéri."

122      Il a dit: "Oui. Que Dieu soit loué pour m'avoir guéri." Et quand il a dit cela, ses yeux se sont ouverts pendant qu'il était sur la chaise du coiffeur. Il a sauté de cette chaise avec la serviette de toilette autour du cou. Le coiffeur a couru à la porte avec son rasoir en main. Le vieux Rhyn est descendu dans la rue à toute vitesse, hurlant, criant: "Dieu soit loué, Il m'a guéri."

123      Qu'était-ce? S'accrocher à ce sixième sens. C'est quelque chose qui rend cela réel. Certainement. Par ce sixième sens, des royaumes ont été conquis. Amen. Le sixième sens a conquis des royaumes. Par ce sixième sens les murs de Jéricho se sont écroulés. Amen. Croyez-vous cela? Les murs de Jéricho ont touché le sol par le sixième sens.

124      Par le sixième sens, la mer n'a pas pu engloutir Paul. Quand il est descendu là, quand il avait perdu tout espoir, il a eu une vision de l'Ange du Seigneur. Et il est revenu là, disant: "Prenez courage." Qu'est-ce qui n'allait pas? Pas de lune ni d'étoiles pendant quatorze jours et quatorze nuits, il faisait toujours tout aussi sombre. La tempête était toujours tout aussi violente. Mais ce sixième sens s'est mis à l'oeuvre quand il a vu l'Ange du Seigneur. Alléluia.

125      Ce sixième sens ne pouvait pas laisser Pierre demeurer en prison. Non, non. La puissance du Seigneur a envoyé un Ange là à l'intérieur pour le libérer.

126      Le sixième sens ne pouvait laisser Paul et Silas au pilori. Dieu a envoyé un tremblement de terre et a tout fait tomber par des secousses.

127      Ce sixième sens, laissez-le quelques fois agir en votre faveur. A cause de ce sixième sens, les lions ne pouvaient même pas  dévorer Daniel. Les gens ne pouvaient pas jouer avec ce sixième sens. Non, non.

128      Par ce sixième sens, le feu ne pouvait pas brûler les enfants hébreux. Par ce même sixième sens qui opérait dans la petite Marthe, quand elle a pu voir que Jésus a ressuscité de la tombe son frère mort depuis quatre jours...

129      Ce même sixième sens a purifié un lépreux. Ce même sixième sens a ressuscité Jésus-Christ le troisième jour. Ce même sixième sens enlèvera l'Eglise un de ces jours et l'amènera d'ici vers la Gloire.

130      Ne comptez pas sur les cinq. Ils sont trompeurs. Mais ce sixième sens est véridique. Si vous voulez... Il y a un petit ami ici ce soir ; je ne sais pas si Charlie Cox est ici ou pas. Je lui parlais du sixième sens. Il a considéré cela, il a cru cela et il a mis cela sur une bande. [Espace vide sur la bande - N.D.E.] Sa femme a dit: "Laissez-moi jouer cela." Elle a couru dans l'autre pièce et elle s'est mise à jouer cela. Elle a dit: "Seigneur, j'ai aussi le sixième sens, et je vais le mettre à l'oeuvre. J'ai besoin du Saint-Esprit", et Il est venu là. Qu'est-ce? Si vous croyez cela. Etant donné... Nous devrions croire cela sans avoir rien vu. Mais cependant Dieu nous laisse voir cela de toute façon. Il nous montre cela. Il nous manifeste Sa - Sa Présence. Assurément, il n'y aurait donc pas d'excuse que ce sixième sens ne se mette pas à l'oeuvre. Inclinons la tête.

131      Notre Père céleste, le sixième sens, ces témoignages de la Bible montrent que le sixième sens, comme j'appelle cela, c'est la foi. Je lisais dans Hébreux 11 sur le sixième sens, la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles que les sens de la terre ne déclarent pas. Et nous voyons par là comment les gens ont conquis des royaumes, ont fermé la gueule des lions et ont échappé au tranchant de l'épée. Et - et Enoch fut enlevé au ciel par ce sixième sens. Abraham a séjourné dans une terre étrangère et a reçu un fils à l'âge de cent ans. Le sixième sens. Quand Sarah n'était plus en état d'avoir des enfants, il ne considéra point ces choses, il ne douta point par incrédulité au sujet de la promesse de Dieu. Mais il fut fortifié donnant pui - gloire à Dieu, sachant que Dieu a fait  la promesse et ayant la pleine conviction que Dieu peut tenir ce qu'Il promet.

132      Ô Dieu, et nous sommes censés être des enfants d'Abraham. Que nous sommes lamentables! Ô Dieu, réveille le sixième sens parmi ces gens dans cette église ce soir, alors que nous voyons que Tu as donné ce grand signe à Abraham et ce qui est arrivé là. Ô Dieu, je prie que les gens voient la Présence de l'Ange du Seigneur ce soir et qu'ils ne s'appuient pas sur leur sensation, sur leur vue, mais sur la Parole de Dieu qui a fait la promesse. Et que chaque personne ici soit guérie, et que celui qui n'est pas sauvé soit sauvé et que tous ceux qui n'ont pas le Saint-Esprit Le reçoivent. Ecoute-moi, Père, je prie au Nom de Jésus. Amen.

133      Etes-vous prêt à recevoir votre guérison? Vous tous? Est-ce que vous - vous allez mettre votre sixième sens en action? Qu'est-ce que donc le sixième sens? C'est la foi. Et la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qui font que le sceptique ait tort, en disant: "Je suis sceptique. Vous devez me prouver cela (vous savez), je dois voir cela." La foi, c'est cette chose qui conquiert des royaumes, qui exerce la justice, qui fait toutes sortes de prodiges et de miracles de ce sixième sens. Réveillez cela, enlevez le bandeau de vos yeux spirituels. Regardez  autour de vous, voyez si vous ne verrez pas que Dieu reste toujours Dieu.

134      Très bien, vous tous qui avez des cartes de prière, alignez-vous par ici, à ma droite, suivant votre numéro. Carte de prière 1, 2, 3, 4, levez-vous. 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, venez directement par ici maintenant, de ce côté-ci. [Frère Branham parle à quelqu'un -N.D.E.] Oui. Ok! C'est bien. Apportez le - votre... ainsi les gens peuvent s'approcher; c'est bien. Déposez cela juste ici, si vous voulez bien. Très bien. 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, sei...[ Espace vide sur la bande - N.D.E.]    

135      Un groupe de gens religieux, un peuple choisi et dont toutes les générations (les Juifs) avaient été enseignées sur la Venue du Messie et sur ce qu'Il ferait à Sa Venue... Et quand Il est venu, ils ont manqué de Le reconnaître. C'est pitoyable, n'est-ce pas? Je pense que c'est l'une des histoires les plus tristes du monde. Le monde a été fait par Lui et le monde ne L'a point connu. Il est venu chez les Siens et les Siens ne L'ont point reçu. C'est vraiment triste d'y penser.

136      Remarquez maintenant. Ils attendaient un Messie. Est-ce vrai? Et le Messie, à Sa venue, devait être le Dieu Prophète. Combien savent cela? Il devait accomplir le signe d'un prophète. En effet, Moïse avait dit qu'Il serait un prophète, quand Il serait manifesté dans la chair, Il serait un prophète, Il accomplirait le signe d'un prophète. C'est juste comme les Juifs maintenant. J'attends...  

137      Frère Joseph et moi parlions cet après-midi. Frère... Stockholm, en Suède. Frère Lewi Pethrus a envoyé à peu près un demi-million de Bibles. Quand frère Arganbright m'a montré ce film: "Minuit moins trois", ces Juifs qui viennent de partout dans le monde, de l'Iran et d'ailleurs, ils n'ont jamais entendu parler du Nom de Jésus. Ils ont été là tout le temps où ils étaient en captivité romaine. Ils n'ont jamais entendu parler de quelque chose comme Jésus-Christ. Frère Pethrus leur a envoyé ces Bibles. Ils les lisaient.

138      Et ainsi il avait eu une entrevue avec eux. Juste sur... J'ai moi-même le film. Et Ils regardaient cela. Et on leur a demandé: "Pourquoi revenez-vous dans votre patrie, est-ce pour mourir?" Ils portaient les vieillards au dos et tout...

            Ils ont dit: "Nous sommes venus pour voir le Messie."

139      Oui, oui. Quand le figuier commence à bourgeonner, l'été est proche. Cette étoile à six  branches de David est maintenant une nation. Le plus vieux drapeau du monde flotte à nouveau, pour la première fois depuis deux mille cinq cents ans. C'est vrai. Jérusalem a sa propre monnaie, sa propre devise, ses propres lois, son propre gouvernement. C'est de nouveau une nation. Jésus a dit que quand ce figuier commence à bourgeonner, le temps est à la porte.

140      Quand ils ont vu cette - ces Bibles... Ils n'étaient pas comme la plupart de nos Juifs du Wall Street. Ils étaient là, croyant. Quand on est venu les prendre en avion, eh bien, ils ne voulaient même pas monter dans cet avion. Ils avaient peur de cela. Ils n'en avaient jamais vu du tout. Le TWA... Vous avez vu cela dans le "Magazine Look". Le vieux rabbin s'est présenté là et a dit: "Souvenez-vous, quand nous étions appelés à retourner dans notre patrie, le prophète nous a dit que nous serions ramenés sur les ailes d'un aigle." Alléluia! Ecoutez. "Etre ramené sur les ailes d'un aigle."

141      Et ils étaient là dans leur patrie. Ils étaient de nouveau revenus là. Ils ont pris cette petite Bible et ils ont commencé à La lire, le Nouveau Testament. Les Juifs lisent en partant de la fin vers le début, vous savez. Et quand ils l'ont lue jusqu'à la fin, ils ont dit: "Si ce Jésus est le Messie..." Cela montre où ils en sont aujourd'hui. "Si ce Jésus est le Messie, alors Il sera un prophète. S'Il est ressuscité des morts, qu'Il accomplisse le signe d'un prophète devant nous, et nous Le croirons." Amen. Oh! la la! C'est tout à fait vrai.

142      Vous les Gentils, vous ferez  mieux de tomber sur votre face. L'heure approche, où Dieu tournera Sa grâce vers les Juifs. Et vous les Gentils, vous serez scellés sans Dieu, sans miséricorde, juste une substance atomique. Ainsi mettez-vous en ordre avec Dieu maintenant pendant que vous en avez l'occasion. Mettez-vous en ordre avec Dieu maintenant.

143      Remarquez, quand Jésus est venu vers les Juifs, Il a accompli ce signe Messianique, leur montrant qu'Il était le Prophète. Et ils L'ont appelé un diseur de bonne aventure, Béelzébul, un démon.

144      Et alors cela... Il  restait un peuple qui attendait le Messie. Combien savent qu'il n'y a que trois races de gens sur la terre selon la Bible? La race de Cham, de Sem et de Japhet. Tous descendent des fils de Noé. C'est exact. Très bien. Il s'agit des Juifs, des Gentils et des Samaritains (lesquels sont à moitié Juifs et à moitié Gentils). Et ces Samaritains attendaient la venue du Messie.

145      Jésus est passé par la porte, Il s'est assis là et une femme est venue là. Et Il a dit: "Apporte-moi à boire."

146      Elle a dit: "C'est contraire à la coutume, pour vous les Juifs. Nous n'avons pas de relations avec vous."

147      Il a dit: "Mais si tu connaissais Celui à qui tu parles, tu Me demanderais toi-même à boire." La  conversation a continué jusqu'à ce que finalement Il a dit: "Va chercher ton mari, puis viens ici."

148      Elle a dit: "Je n'ai pas de mari."

149      Il a dit: "Tu as dit vrai, car tu as eu cinq maris, et celui avec qui tu vis  maintenant n'est pas ton mari."

150      Elle a dit: "Seigneur..." Cette prostituée en savait plus au sujet de Dieu que beau - les deux tiers des prédicateurs des Etats-Unis. C'est exact. Elle a dit: "Seigneur, je vois que Tu es un prophète. Nous (nous les Samaritains) nous savons que quand le Messie viendra, Il accomplira ces signes. Il nous annoncera toutes choses. Mais qui es-Tu?"

151      Jésus a dit: "Je Le suis, moi qui te parle."

152      Et elle a couru dans la ville et elle a dit: "Venez voir un Homme qui m'a dit ce que j'ai fait, ne serait-ce pas le Messie même?" Avez-vous compris? N'est-ce point le Messie même? Très bien.

153      Bien, Il a accompli ce signe devant les Juifs. Il l'a accompli devant les Samaritains, mais pas devant les Gentils. Nous étions des Anglo-Saxons, nous avions  une massue sur le dos et nous adorions des idoles, les Romains et tous les autres. Il n'a jamais accompli ce signe devant eux. Et Il a dit que ce... Une génération méchante et adultère en ces derniers jours recevra ce signe de Jonas, le signe de la résurrection.

154      Or, Jésus leur a aussi dit: "Ce qui arriva du temps de Sodome arrivera de  même à la venue du Fils de l'homme." Quel genre de signe Sodome a-t-elle reçu? La même chose, l'Ange avec le dos tourné. (Avez-vous... Tous tes gens sont-ils là, Billy? Tout le monde? Très bien.) Il a dit...

155      Combien ici maintenant n'ont pas de carte de prière et veulent que Dieu les guérisse? Levez la main. Dites: "Je - je veux que Dieu me guérisse." Eh bien, s'il y a encore des cartes de prière, des gens qui ont des cartes, qu'ils entrent dans la ligne. Maintenant si ce n'est pas le cas, pourquoi vous... Nous allons de toute façon arriver à vous. Vous ne - vous n'êtes pas... Je veux que vous trouviez... Si vous pouvez seulement saisir ce que j'ai dit ce soir, ce sixième sens... Croyez de tout votre coeur.

156      Maintenant, beaucoup d'entre vous ont envoyé ces mouchoirs. Je prie sur chacun d'eux, essayant de mon mieux de les prendre tous. Maintenant, si je ne vous atteins pas, écrivez-moi à Jeffersonville, dans l'Indiana. Je vous en enverrai un. Voyez? Je vous enverrai cela par la poste. Si vous ne recevez pas cela ou manquez - votre mouchoir d'une façon ou d'une autre se perd, écrivez-moi tout simplement. Cela ne vous coûte pas un sou. Ecrivez tout simplement et nous... Evidemment, des fois certaines personnes les envoient avec un peu d'argent, car nous dépensons des centaines de dollars par semaine pour les timbres et tout, et nous envoyons ces - les mouchoirs partout dans le monde, accompagnés de toutes sortes de prodiges et de miracles en retour. En effet, cela atteint plus de gens que je ne le peux. Mais regardez maintenant...

157      Je suppose que quatre-vingt-quinze pour cent de gens... Je sais que j'ai ici des gens de Jeffersonville. Mais je n'en vois aucun dans la ligne de prière. S'ils y étaient, je leur demanderais gentiment de quitter (c'est vrai.) car je peux les voir chez nous. Ceci, c'est pour les gens qui sont ici, les gens qui ne peuvent pas venir à un autre moment.

158      Maintenant, ici se tient une dame. Si je pouvais guérir cette dame, je serais un - un - un - un coquin si je ne le faisais pas. Si je pouvais le faire, je ne serais pas digne de me tenir derrière cette chair, Frère Sullivan, si je pouvais la guérir. Mais je ne peux pas la guérir. Elle est déjà guérie, si elle est malade. J'ignore si elle est malade. Mais si elle est malade, Jésus l'a guérie quand Il est mort au Calvaire. Il a rendu cela perpétuel. Il était blessé pour nos péchés, par Ses meurtrissures nous avons été guéris. Est-ce exact?

159      Maintenant, ces gens qu'on a poussés ici dans les fauteuils roulants, je veux que vous regardiez... Hier soir je crois, une dame qui était dans un fauteuil roulant, sur une civière, l'un ou l'autre, le Saint-Esprit l'a appelée et l'a tirée de là. Eh bien, bien des fois, vous qui êtes dans des fauteuils roulants, vous vous mettez à dire: "Oh, mon cas est désespéré." Aussi longtemps que vous croyez cela, votre sixième sens est mort. Si votre sixième sens est vivant ce soir, ceci est le dernier moment de votre souffrance. Vous vous lèverez de là, vous rentrerez chez vous guéri.

160      Cet homme et cette femme qui se tiennent ici (ce frère et cette soeur de couleur) avec leur petit garçon, croyez-vous ce soir? Ayez foi, mon frère. Ayez foi, ma soeur. Le petit ami est trop petit pour savoir ce qu'est la foi ; croyez que Dieu guérira votre enfant. La dame qui se tient ici avec ce petit garçon ici. Ayez foi...

161      Vous tous qui êtes autour de ces fauteuils roulants, je veux que vous ayez foi pour ces gens. Et vous là-bas, certains parmi vous qui êtes cardiaques, vous allez mourir dans quelques jours. Le cancer... Si rien n'est fait, vous allez mourir. Ces gens peuvent vivre une vie normale ici, étant paralysés. Mais si vous ne saisissez pas Dieu tout de suite, vous allez mourir. Oui, oui. Mais saisissez Dieu et dites: "Ô Dieu, j'utilise mon sixième sens; je crois. Et je crois que Tu vas me rétablir." Et alors Dieu fera cela. Ne croyez-vous pas cela? Croyez-le de tout coeur.

162      Bien, je ne vais pas utiliser la ligne de discernement... Je ne saurai pas y faire passer ces cinquante. Je ne saurai pas le faire. Mais je vais prier. Maintenant, si Dieu reste toujours Dieu, si Dieu est toujours Dieu, alors Il peut tout faire exactement comme Il...

163      Quelle est la forme la plus élevée de la - de la foi? Il y avait un Romain... Un Juif a dit: "Viens, impose les mains à ma fille ; elle sera sauvée."

164      Le Romain a dit: "Je ne suis pas digne, dis seulement une parole." C'est ce que les Gentils sont censés faire. Dans les réunions outre-mer et à différents endroits, si les gens voient une chose surnaturelle arriver, tout l'auditoire s'en ira par la foi. Voyez? Ils croiront cela. Mais ici, c'est très difficile. 

165      Bien, vous êtes des pentecôtistes. Vous pouvez être des méthodistes, mais si vous avez le Saint-Esprit, vous êtes les pentecôtistes. Maintenant, si ce sixième sens en vous est  prêt à être vivifié, vivifions-le.

166      Maintenant, cette femme-ci ou celle-ci de toute façon, je - je ne connais pas la femme. Je pense que nous sommes étrangers l'un à l'autre. Maintenant, ici - voici une femme. Je ne l'ai jamais vue de ma vie. Elle a dit qu'elle ne me connaît pas, et moi, je ne la connais pas. Bien, comment saurai-je et... Elle est juste arrivée à... Et on a mélangé ces cartes et on les a distribuées aux gens et elle en a pris une et la voici. Il se fait qu'elle est la première sur l'estrade.

167      Et si certains d'entre vous, au moment même où je lui parle, vous croyez là-bas, voyez s'Il ne viendra pas là-bas vous toucher aussi de la même manière. Voyez? Maintenant, si cela peut être fait une fois à une personne qui n'a peut-être jamais été dans la réunion, c'est la confirmation que c'est la vérité. Dieu a dit à Moïse: "Prends ce don et va là-bas et montre comment tes mains ont été guéries de la lèpre." Il a fait cela une fois et tout Israël l'a suivi vers la terre promise. Voyez? Chaque fois qu'il rencontrait un Israélite, il ne disait pas: "Regarde ici, à ma main, elle a la lèpre. Voyez? Elle est guérie." Non, non. Il l'a fait une fois et ils ont tous cru cela. C'est ainsi que nous sommes censés y aller: voir cela et croire cela.

168      Maintenant, voici ma main. A ma connaissance je n'ai jamais vu cette femme de ma vie. Si je l'ai déjà vue, je n'ai jamais fait sa connaissance. Elle est totalement étrangère. Mais si le Saint-Esprit peut venir vers moi et me dire pourquoi elle se tient ici, ou quelque chose qu'elle a fait, ou quelque chose qu'elle s'est proposé de faire, ou peut-être quelque chose que - qu'elle connaît et que j'ignore, cela sera une confirmation qu'Il est toujours le même Jésus qui a parlé à la femme au puits. Ce sera une preuve à cette génération des Gentils que le Messie qui autrefois a vécu dans la Colonne de Feu, dans la Paternité, a habité dans un corps humain appelé le Fils dans la Filiation, maintenant sous forme du Saint-Esprit en vous et en moi, par la sanctification par le Sang,  habite dans nos corps. Le Saint-Esprit habite en nous: "Celui qui croit en moi, les oeuvres que je fais, il les fera aussi. En vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de Lui-même, il ne fait que ce qu'Il voit faire au Père." Croyez-vous cela?

169      Maintenant, j'aimerais vous poser une question, vous qui êtes dans les fauteuils roulants. Eh bien, si je pouvais guérir cette femme, je le ferais. Si je pouvais vous guérir, je le ferais. Je ne le peux pas. Mais si le Seigneur Dieu (étant donné qu'elle est proche de moi) si le Seigneur Dieu me dit quelque chose au sujet de cette femme (qu'elle soit juge, si c'est vrai ou pas) qu'elle sait que j'ignore, vous savez qu'il faut une certaine puissance surnaturelle ici pour faire cela. Est-ce vrai? Croirez-vous que c'est le Fils de Dieu selon Sa promesse, qu'Il a promis qu'Il ferait cela? Croirez-vous partout ici? Accepterez-vous alors votre guérison et croirez-vous cela de tout votre coeur? Juste un cas réglera la chose si vous êtes vraiment sincères. Amen. C'est tout à fait vrai. Si vous pouvez croire cette seule chose. Cela serait certainement la vérité.

170      Très bien donc. Maintenant, je vais juste me tenir près de ce microphone, en effet quand les visions viennent, je ne sais pas combien je - je parle bas ou combien je parle haut. Mais j'ai cet auditoire ici qui promet de recevoir sa guérison si le Saint-Esprit me révèle quelque chose à votre sujet que je - vous savez que j'ignore. Maintenant, cela sera... Cela pourrait - pourrait-il vous encourager et vous faire croire, s'Il faisait cela pour vous? Cela se pourrait-il? Certainement.

171      Eh bien, maintenant, je vous parle juste comme notre Seigneur a parlé à la  femme au puits. Voyez? Il l'a captivée, elle d'abord, car elle était la première (Voyez?) et c'est ainsi que je dois aussi faire pour arriver à... Voyez? Vous êtes un être humain. Vous avez un esprit. Vous avez une âme. Je suis un être humain. J'ai un esprit et une âme. Je sais maintenant que vous êtes une chrétienne. En effet, votre esprit commence à me témoigner que vous êtes une chrétienne, (c'est exact), Voyez? Il s'en réjouit. Si vous ne l'étiez pas, Il repousserait cela.

172      Avez-vous déjà été dans l'une des réunions et vu ces choses se produire? Vous les avez vues se produire. Vous avez déjà remarqué quand les pécheurs viennent et tout, voyez combien Il s'éloigne d'eux comme cela. Il le fera maintenant même et leur dira: "Tu es un pécheur. Tu as fait ceci et cela. Tu as fait telle chose." Voyez?

173      Maintenant, si vous croyez de tout votre coeur, avec tout ce qui est en vous, Dieu pourra me révéler votre problème ou quelque chose là-dessus. Alors vous allez recevoir cela. Et cela les fera tous croire. Ces paralytiques ont dit qu'ils croiront. Les malades, les cardiaques et tout, ont dit qu'ils croiront. Ainsi donc, que chacun croie et toute la ligne croira là. C'est inutile de faire passer la ligne de prière. Tous ceux qui ont vraiment voulu utiliser ce sixième sens, allez simplement de l'avant et dites: "Je remercie le Seigneur, Il me guérit." C'est Son attitude envers chacun d'eux. Il s'est fait que vous êtes la personne qui a tiré ici. Il y en a beaucoup, beaucoup d'autres partout là-bas. Le Saint-Esprit pourra probablement, après un moment passer par-dessus tout l'auditoire. Je ne sais pas ce qu'Il fera. Alors quand je deviendrai très faible, mon fils ou l'un d'eux, Gene ou l'un d'eux viendra me toucher sur le côté. Je sais que c'est... Je dois alors arrêter (Voyez?) car je ne... Vous ne savez pas où vous êtes quelque fois après tant de visions, tout vous semble alors être une vision. Voyez? Jésus a dit: "Vous en ferez davantage, parce que je m'en vais au Père," les choses qu'Il a vues...

174      Maintenant, je vois ce qu'a la femme. Elle est venue ici pour la prière, et la prière pour une petite grosseur. Et la grosseur se trouve sur son bras. C'est exact, n'est-ce pas? Maintenant croyez-vous? Maintenant, la grosseur m'est cachée. Mais elle n'est pas cachée à Dieu. Que je vous dise sur quel bras elle se trouve? Le bras droit. C'est... Est-ce exact? Levez la main si c'est vrai. 

175      Maintenant, croyez-vous de tout votre coeur? Maintenant, ce sixième sens vous fait-il quelque chose? Etes-vous simplement aveuglé à cela pour dire: "Eh bien, c'est très bon." Voyez? Ou bien ce sixième sens se met-il réellement à opérer, et vous dites: "Dieu soit loué, je sais que cet homme ne connaît pas cette femme. Eh bien, Jésus-Christ seul la connaît."  Et Il a promis qu'Il ferait cela. Cela veut dire que vous irez bien alors, si vous pouvez croire cela.

176      Vous dites: "Peut-être vous avez deviné ce qu'elle avait." Je ne pouvais pas le  deviner. Aucune supposition en cela. Peut-être... Je vous dirai autre chose. Vous n'êtes pas d'ici. Vous êtes de Lima. C'est exact. Croyez-vous que Dieu peut me dire qui vous êtes? Mademoiselle White, Madame White. C'est vrai. Dieu vous guérit maintenant, rentrez chez vous et croyez cela de tout votre coeur.

177      Maintenant, croyez-vous, chacun de vous? Ayez foi en Dieu. Si vous pouvez croire, toutes choses sont possibles à ceux qui croient. Si vous pouvez croire. Ou qu'en serait-il si je vous disais que vous avez été guéri pendant que vous étiez assis sur la chaise, me croiriez-vous? Continuez votre chemin alors car vous l'étiez. Ayez foi en Dieu.

178      Maintenant, qu'en serait-il si je posais mes mains sur vous et que je disais: "Satan, éloigne-toi de ce garçon." Croiriez-vous cela? Pourriez-vous vous rétablir? Venez ici. Satan, quitte ce garçon au Nom de Jésus. Amen. Partez en croyant donc. Ayez la foi.

179      Qu'en serait-il si je vous imposais les mains et que je disais: "Satan, quitte-le."? Croiriez-vous cela? Satan, quitte-le au Nom de Jésus. Amen. Que Dieu vous bénisse, partez en croyant.

180      Si je vous disais ce qui ne va pas en vous, cela vous aiderait-il ou voudriez-vous plutôt que je vous impose simplement les mains? Qu'est-ce qui pourrait vous aider, que je vous dise ce qui ne va pas en vous? C'est dans votre dos. C'est exact. Est-ce vrai? Alors rentrez chez vous et soyez guéri au Nom de Jésus. Très bien.

181      Croyez-vous que si je vous dis juste quelque chose, si je vous impose les mains, cela vous rétablira? Venez ici alors. Au Nom de Jésus, qu'elle soit guérie. Amen. Croyez. Très bien.

182      Qu'en est-il de vous? Je crois que je vous connais. C'est exact. Je vais juste vous imposer les mains et dire: "Satan, quitte mon frère au Nom de Jésus-Christ. Amen." Croyez  de tout votre coeur maintenant, frère: partez.

183      Croyez-vous, vous tous? Eh bien, écoutez. Voici ce que je ne peux pas comprendre. Voyez? Pourquoi quand le Saint-Esprit viendra et révélera les choses... Il me dit tout ce qui ne va pas chez les gens. Si je m'arrête une minute, les autres par contre n'entreront pas dans la ligne. N'est-il pas tout aussi glorieux de voir le Seigneur quand les gens passent, avoir assez de foi pour être guéri, par l'imposition des mains, que ce serait de - d'avoir un discernement après que vous avez  vu cela être accompli? Sommes-nous devenus si américanisés que le Saint-Esprit doit nous divertir?

184      Ici, venez ici. Je ne vous connais pas. Mais nous sommes étrangers l'un à l'autre. Est-ce vrai? Vous me connaissez, mais moi je ne vous connais pas. Mais Dieu nous connaît tous deux. Si Dieu me révèle votre problème, croirez-vous que je suis Son prophète? De tout votre coeur? Très bien. Vous êtes cardiaque, c'est tout à fait vrai. Croyez-vous maintenant de tout votre coeur? Croyez-vous que vous serez guéri? Vous venez de très loin pour ceci, n'est-ce pas? Tout ce trajet depuis la Californie. C'est exact. Vous avez amené votre femme aussi. Elle a aussi besoin de la guérison. Elle n'a pas eu de carte. Mais elle a un problème aux hanches. C'était dû à une chute. N'est-ce pas vrai? Rentrez chez vous; vous allez vous rétablir vous deux. Partez en croyant. 

185      Eh bien, maintenant, c'est la même chose que... Mes amis... Si vous pouvez croire, tout est possible. Croyez-vous, soeur? Si je vous impose simplement les mains, croirez-vous que vous serez guérie? Venez donc. Au nom du Seigneur Jésus, guéris cette femme. Très bien.

186      Venez, madame. Maintenant, voyez, maintenant, pourquoi? Cette femme est guérie tout autant que l'autre homme. Pourquoi ne disons-nous pas: "Dieu soit loué ", pour avoir guéri cette femme? Voyez-vous?

187      Ici, maintenant, vous savez que je sais ce que vous avez. Vous le savez tout aussi bien que moi. Vous savez que Dieu peut me le dire. Maintenant, si je vous le dis, cela vous aidera-t-il? Il s'agit de vos nerfs qui craquent. C'est tout à fait vrai. Croyez de tout votre coeur, partez et rétablissez-vous au Nom de Jésus-Christ. Ayez foi.

188      Croyez-vous, soeur, de tout votre coeur? Au Nom de Jésus-Christ, partez et  soyez guérie.

189      Croyez-vous de tout votre coeur, soeur? Au Nom de Jésus-Christ, partez et soyez  guérie. Ayez foi.

190      Venez soeur, croyez-vous de tout votre coeur? Au Nom de Jésus-Christ, partez et soyez guérie.

191      Maintenant, c'est exactement comme ça que Dieu a dit de faire cela, n'est-ce pas vrai? Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru.

            Au Nom de Jésus-Christ, partez et soyez guérie. Amen.

192      Croyez-vous pour elle? Au Nom de Jésus-Christ, que le démon quitte l'enfant. Amen. Partez maintenant, soyez guérie.

193      Voulez-vous prendre votre souper, être guérie des maux d'estomac? Allez prendre votre souper et rétablissez-vous au Nom de Jésus. Croyez-vous de tout votre coeur? Voyez?

194      Gardez le... Recevez ce sixième sens ; écartez du chemin ces vieux cinq sens, et croyez.

195      Bonjour. Que je vous dise quelque chose ou pas, croirez-vous quand même, hein? Vous croirez cela de toute façon. Très bien. Ce petit kyste sur votre colonne vertébrale, se trouve entre vos épaules, partez en croyant et soyez guéri. Croyez-vous? Au Nom de Jésus-Christ. Amen. Ayez foi.

196      Venez, mes frères, croyez-vous? Au Nom de Jésus, qu'il soit guéri.

197      Venez. Croyez-vous, frère? Au Nom de Jésus-Christ, je vous impose les mains, vous vous rétablirez. Amen. Croyez maintenant.

198      Croyez-vous, monsieur? Au Nom de Jésus-Christ, soyez guéri. Amen. Jésus le fait pour vous, si vous croyez.

199      Au Nom de Jésus-Christ, soyez guéri. C'est comme ça, mes frères. C'est cela. C'est ainsi qu'il faut le faire.

            Au Nom de Jésus-Christ, partez et soyez rétabli. Amen.

200      Venez , ma soeur. Si l'onction du Saint-Esprit est ici pour faire des miracles comme cela, vous allez certainement croire que je suis oint par Lui, n'est-ce pas? Ainsi au nom de Jésus-Christ, partez et soyez guérie. Amen.

201      Croyez-vous, frère? Au nom de Jésus-Christ, partez et soyez guéri.

202      Si vous pouvez croire, tout est possible.

203      Est-ce le malade suivant? Très bien. Croyez-vous, soeur, de tout votre coeur? C'est cela. Amen. Elle a réellement compris cela. J'ai seulement observé, elle avait une ombre au-dessus d'elle, et quand cela s'est éloigné, je me suis demandé ce que cela est devenu, cela a fait un tour, maintenant, c'est parti parce qu'elle a cru  Voyez? C'est cela.

204      Je ne vous connais pas. Vous ne me connaissez pas. Nous sommes étrangers l'un à l'autre. Mais Dieu vous connaît, et Il sait que je suis ici pour vous aider si possible. Le croyez-vous?

205      Juste une minute, quelque chose s'est passé dans l'auditoire, quelque part, quelque part. C'est cela, vous commencez à croire là-bas. Bien, votre mal se trouve dans le dos. C'est exact. Vous avez mal au dos. Mademoiselle Finnhoeffer, rentrez chez vous et soyez en bonne santé...?...

206      Venez en croyant de tout votre coeur. Croyez-vous, monsieur? Au nom de Jésus-Christ, partez et soyez rétabli.

207      Venez. Maintenant, si je vous dis ce qui ne va pas, ou si je ne vous le dis pas, ou quoi d'autre, allez-vous croire de toute façon? Alors votre tr... féminin. Le trouble féminin vous a quittée, allez de l'avant. Oui, je l'ai déclaré de toute façon. Très bien.

208      Croyez-vous que Dieu va guérir votre nervosité? Très bien. Partez et soyez guéri au nom de Jésus-Christ, croyez de tout votre coeur.

209      Vous voulez être guéri des maux d'estomac? Très bien. Allez prendre votre souper et soyez bien portant au Nom du Seigneur Jésus.

210      Croyez-vous de tout votre coeur? Très bien. Croyez-vous, soeur? Au Nom de Jésus-Christ, partez et soyez rétablie. Très bien.

211      Croyez-vous que ce petit garçon peut être guéri de cette maladie? Je maudis le diable qui a fait ceci à votre enfant ; puisse-t-il être guéri au Nom de Jésus-Christ. Amen! Amenez-le maintenant, ne doutez pas. Observez ce qui lui arrivera, si vous pouvez croire.

            Croyez-vous de tout votre coeur? Au Nom de Jésus-Christ, que vous soyez guéri.

212      Il y a une guérison qui continue à tirer de ce côté-ci. Il s'agit d'une petite dame qui est assise  là derrière, portant un chapeau brun, plutôt mince. Elle souffre de la tuberculose. Très bien, soeur. Je ne vous connais pas, madame, et vous ne... connaissez pas. Si, vous devez me connaître. Une fois vous avez été guérie dans ma réunion ; je vois, c'était à Fort Wayne, dans l'Indiana. Alléluia! Ça y est. Croyez-vous que Dieu peut me dire le problème - votre problème là? Vous aviez une tumeur, et Dieu vous a guérie de ça. AINSI DIT LE SEIGNEUR. Alléluia!

213      Je vous défie de croire. Il y en a tant qui croient. Ayez foi en Dieu. Croyez-vous, soeur? Au Nom de Jésus, partez et soyez rétablie pour la gloire de Dieu.

            Croyez-vous, frère? Au Nom de Jésus-Christ, partez et soyez rétabli.

            Croyez-vous, frère? Au Nom de Jésus-Christ, partez et soyez rétabli.

            Croyez-vous, soeur? Au Nom de Jésus-Christ, partez et soyez rétablie.

            Croyez-vous, frère? Au Nom de Jésus, partez et soyez rétabli.

214      Croyez-vous pour ce petit bébé? Maintenant, regardez, je sais, c'est une maladie de naissance mais cela n'a rien à voir... Ce que le diable fait chaque fois, Dieu est capable d'ôter cela. Croyez-vous cela? Je maudis le diable qui a fait ceci à cet enfant. Au Nom de Jésus-Christ, puisse ce bébé être guéri. Amen.

215      Croyez-vous, soeur? Au Nom de Jésus-Christ, partez et soyez rétablie.

            Croyez-vous, soeur? Au Nom de Jésus-Christ, partez et soyez rétablie.

            Croyez-vous, soeur? Au Nom de Jésus, partez et soyez rétablie.

            Croyez-vous, soeur? (Est-elle la dernière de la ligne de prière?) Très bien, regardez-moi, ici, juste une minute. Croyez-vous de tout votre coeur? Si Dieu peut me révéler votre problème, allez-vous croire cela? Une chose, c'est votre oeil qui va mal. C'est vrai. Ce n'est pas là votre grand problème. Vous avez une tumeur, la tumeur se trouve dans l'estomac. Vous n'êtes pas d'ici. Rentrez dans l'Illinois et rétablissez-vous. Que Jésus-Christ vous guérisse.

216      Si vous pouvez croire, tout est possible. Croyez-vous cela? Cet homme qui est assis juste là derrière, a eu - amené un petit bébé qui a la maladie bleue. Vous êtes de Chattanooga, dans le Tennessee. Monsieur Kirkline, rentrez chez vous et croyez. Le coeur de ce bébé va guérir. Jésus-Christ rétablit cela. Alléluia! C'est la puissance de notre Dieu. Ayez foi en Dieu.

217      Une autre dame assise là, venant de Memphis, dans le Tennessee, est assise là, par ici, elle prie pour sa fille perdue. Ayez foi en Dieu.

218      Je cherche une dame, je ne la vois pas dans l'auditoire. Mais elle est quelque part ici. Elle prie. Que Dieu m'aide à la repérer. Il y a quelqu'un qui a la foi, il est cardiaque et diabétique. Elle s'appelle madame Wells. Ayez foi en Dieu. Quelque part, je n'arrive pas... [Quelqu'un dit: "La voici." - N.D.E.] Très bien, très bien, soeur, votre foi vous a sauvée. A part ça, la maladie de coeur est héréditaire dans la famille. Vous n'avez pas de carte de prière, n'est-ce pas? Puisque vous... Non. Puisque, toutes les cartes de prière sont épuisées. La maladie de coeur est héréditaire dans la famille. Vous avez un frère qui est cardiaque. Ce frère n'est pas ici. Ce frère vit au Baltimore, dans le Maryland. Et lui aussi n'est pas  sauvé, parce qu'il est couvert d'une ombre noire. C'est AINSI DIT LE SEIGNEUR.

219      Croyez-vous de tout votre coeur? Ce sixième sens va-t-il agir sur vous? Imposez-vous les mains les uns aux autres ici même. Ô Dieu, Créateur du ciel et de la terre, envoie Ton Saint-Esprit en ce moment et guéris chaque personne qui est dans la Présence divine au Nom de Jésus-Christ. Croyez-vous cela?

220      Combien ici veulent connaître Jésus-Christ comme leur Sauveur? Tenez-vous debout. Vous êtes près de Lui. Que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse. C'est vrai. C'est merveilleux!

221      Combien désirent avoir le Saint-Esprit? Tenez-vous debout. Combien désirent le  baptême du Saint-Esprit, qu'ils se tiennent debout, chacun de vous. Vous êtes trop nombreux ici pour être reçus maintenant, entrez en file tout de suite dans cette pièce afin que nous vous rencontrions ici. Au Nom de Jésus si vous venez avec sincérité, vous serez rempli du Saint-Esprit et sauvé de tous vos péchés. Entrez dans la pièce ce soir. C'est le moment. Venez par ici vers la pièce. Tous ceux qui sont ici et qui croient en Dieu, qui veulent être sauvés et remplis du Saint-Esprit. Déplacez-vous immédiatement de cette salle, ainsi nous pouvons vous aider.

222      S'il y a ici quelqu'un de mon église de Jeffersonville, qui n'a pas encore reçu le Saint-Esprit comme... Frère Collins et eux tous qui ont reçu le Saint-Esprit, depuis qu'ils sont ici, oh, ils ont déchiré la contrée. Venez par ici, c'est le moment pour vous de Le recevoir, à l'instant même. Entrez. Ne sortez pas de là avant de recevoir le Saint-Esprit. Tous les pécheurs, venez maintenant. Entrez ici et cherchez Dieu pour le salut. C'est comme ça.

223      Je défie tout homme et toute femme qui est dans la Présence divine, qui est malade, qui a un problème, je vous défie de croire au Seigneur Jésus-Christ pendant que je prie pour vous. Le ferez-vous? Combien promettent de faire cela? Si Dieu peut me donner ici le pouvoir de discerner les esprits... je vous dis, je ne peux pas vous guérir. Vous êtes déjà guéri. Jésus vous a guéri quand Il est mort pour vous. Ne laissez pas ce sixième sens s'engourdir, mettez cela en action maintenant et croyez cela. Qu'en est-il de vous tous qui êtes ici dans ces fauteuils roulants, croyez-vous cela? Levons donc les mains vers Dieu.

224      Ô Seigneur Dieu! ne laisse pas ce message passer en vain. Ne laissez  pas la puissance de Dieu être gaspillée ici ce soir. Mais que le Dieu du ciel envoie la puissance pour convaincre et pour guérir tout le monde. Que le démon quitte tous ceux qui ont le cancer, qui sont cardiaques, qui sont paralysés, qui ont la leucémie, toutes sortes de maladies. Je défie cela par un don, reçu d'un Ange, envoyé au travers des souffrances de Jésus-Christ pour guérir les malades et les affligés.

225      Satan, sors d'eux. Je t'ordonne, au Nom de Jésus-Christ, de sortir d'eux.

226      Maintenant, tous ceux qui acceptent Christ comme leur Guérisseur, peu importe votre maladie, cela ne fait aucune différence, si vous croyez Dieu, levez-vous et acceptez cela au Nom de Jésus-Christ. C'est comme ça. Amen! Que Dieu vous bénisse. Ça y est! C'est parfait, parfait. Que Dieu bénisse les vôtres, Frère Sullivan.

E-1 It delivers us and rescues from our five senses that we were put in in the beginning. And that fifth sense down here of the five senses, man fell there with them senses by his appetite.
Now, notice that these senses was given to you to only to contact your earthly home, that you might see, taste, feel, smell and hear.
But they're by no means to lead you. And now many times... What if I refuse to look any more. And I just bind up my eyes and say, "I refuse to look." All right, my eyes can't serve me no more. Well then, I--finally I'll go blind. And then when my boy comes on, I'll tie his eyes up, and say "No, sir, there's no such a thing as sight." I'll just tie his eyes up, don't let him see. He said, "My father told me there was no such a thing as sight, so I'll tie up my boys eyes." Well, the first thing you know, our generation would be born blind. That's right. If you don't use your six senses, they become dormant. They won't act at all.

E-2 Brother, that's what the church has done to the sixth sense God put him in. He's just placed faith off in miracles and signs. And the things that contacts God, gives him the Holy Ghost, and things, he's placed that off over there or back over here somewhere, till the thing has become dead. That's right. He don't know how to use it. The thing's just nothing to him.
You say, "Well, God's a Healer."
"Oh, what about that, 'God's a Healer.'"
If He ever was a Healer, He's still a Healer! If He ever was a Saviour He's still a Saviour. If He ever was God, He's still God. So you see, it's a lack of faith that's been preached into the people, that makes them let that sixth sense, which is faith, lay dormant.

E-3 And through the year they'll run out, be sick, and run to the doctor and say, "Doctor, oh, I got something wrong with me." Doctor look at it, say he will try. The man, a good honest doctor will work just as patiently as he can, with all the power that God will give him to operate and do things that he should do to help you, then the first thing you know, it advances on. Well, he says, "I'll just have to tell you. There's nothing more that I can do. If you want to go to another doctor, go see him." Well then, you go to another doctor; he will say, "No, nothing can be done. It's too far advanced."
Now, that is the time. That's the time to call on the sixth sense. That's the time to accept God. That's the time to rely upon the Spirit of faith that God has put in you.

E-4 And now, when it's been people has been taught against it so long, it makes it hard. Brother Boze was telling me today, he said, "Brother Branham, I never realized what you bucked against." See? You don't realize what it is, what a hard thing, when you bring, and the power of God will come right down so real to the people, they can look and see the Spirit moving among the people and doing things, and some will set there and say, "Oh, if you just do this, or do this, or do that, or something another, maybe it would help me."
Oh, brother, if that sixth sense could understand what we been preaching about this week (Amen.), that the Holy Ghost. God made this promise. Christ made the promise. We took it through the Scriptures this week, back and forth and back and forth, and combed it over, until we know that God promised to do this thing He's doing now in this day, the supernatural. Now, real genuine faith would see that and catch a hold of it, and all devils out of hell would never shake him away from it.
But we stumble at it. It's not used enough. We depend too much on the five. And when most the time, to ninety-five percent of the people or better, as soon as they see the five senses is finished, "Well, it's all gone. Dig my grave; get my casket ready." See?

E-5 Oh, I was thinking of a little woman here I had on interviews a day or two ago. I don't see them here now. The man's name is (kind of a german) Dorch, Dash, or Doughish. And his wife, she had a dream, and she come telling me the dream. And she said, "Brother Branham, I--I dreamed that the devil come up the side of my bed. And he looked over at me and begin to make gleeing funny faces at me, and said, 'I got you now.'" And said, "I... Just something happened to me. And I jumped up out of the bed and said, 'Get out of here devil in the Name of Jesus.' And started running him, and he run out of the house." And she said, "I don't understand what that means."
Then the Holy Spirit, being present, give the interpretation. Just a little after that, her husband had a heart attack. And when she seen her husband fall, and he's an aged man, heavy man, and his hands went back and his eyes set. Death come to take him. But God wasn't through with him. And that little woman's faith raised up and said, "I won't stand for it! I call for his life in the Name of Jesus Christ." He got well. See?
Why? That sixth sense rose up, that crucial moment that time that give her faith. God had give her the dream though it had not been interpreted to her yet. But I said, "There's your interpretation." And the little fellow just begin screaming and praising God. She said, "That's exactly the way it happened." See? That's... Now, that goes into grace. See? Give her the dream, not even knowing what it was. But God is thankful and loyal anyhow to keep his people posted.

E-6 If we would only be spiritual and use that sixth sense, we... Oh, how many things we could bypass, how many things we'd know if the church was in order, where the spirits and gifts of the church would be operating. We'd have Ananias and Sapphiras laying all over everywhere. That's right. Sin would be out of the church.
But we become so earthbound with our senses, just so, "Well, if I can't see it, if I can't..." And then them senses--the devil gets into those senses. And he will let you see something with your eyes and then disbelieve it anyhow. Because many times you've kept your eyes closed so long until you're blind.

E-7 A fellow said to me one time, said, "Smite me blind; smite me blind! You believe in Divine healing, the same Holy Ghost that Paul preached. Smite me blind." I said, "I can't do it, because you're already blind." I said, "Your father the devil did that a long time ago. (See?) You--you--you--you--you're already blind." For the Bible said he's blind. This Gospel is--if it's hid to anybody, it's those that are blind, that hasn't tried to use their senses. The sense of--God gave them. That sense, if it's used, it's a sense of deliverance when the other five fail. By this sense there's been great things done.
Here some time ago in one of my meetings there was a lady come across the platform. And she had a--a ulcered stomach, bleeding. And the Holy Spirit begin to speak (which she knowed I couldn't do that) and told her who she was, where she come from. She had an ulcered stomach. Then when It got through It said, "THUS SAITH THE LORD, you're healed." And she went home.

E-8 And there was a lady [Blank.spot.on.tape--Ed.] neighborhood was way on down in the prayer line. When it come... She had a growth on her throat. And when the prayer line got down to her, It said to her, said--told her who she was, where she come from, all about it. She said, "That's all right."
Said, "THUS SAITH THE LORD, you're healed." And so them two women went that night, got together. They didn't feel any different.
That don't have anything to do with it. That doesn't have one thing to do with it, whether you feel you. You--you don't... You get away from these feelings. If you're going to rely on them you can't rely on that. Because it's the evidence of things you don't see, taste, feel, smell, or hear. It's another sense.

E-9 Watch what happened. About two weeks passed. This women with the ulcered stomach, she tried to eat, and she just like to died. But she still maintained. She said, "There's something supernatural about it. Because the man never seen me in his life, and yet, he told me who I was. And it's got to be godly, because it compares with the Bible." See? And she said, "And I know that fellow. I heard him preach and he's uneducated. He knows nothing about these things and told me all about it. And the same man said, 'THUS SAITH THE LORD.' And if he's a servant of God, he couldn't say that if he just thought it. It's the Holy Spirit talking through him that you are healed."
And she kept on, and--and her husband was a Christian, her children... And she said. And she goes to see her little lady friend down the street from her that had the knot, no different. But both of them purposed in their heart that they had accepted that to be God; that's all there was to it.

E-10 One morning the children was gone to school, and she was standing washing the dishes. And she just couldn't hardly eat anything, because the ulcer would just burn her up. She was washing the dishes, and she said, "All at once a real cool feeling come over." And she went on, thought, "What was that? I just felt so funny, just real light and a cool feeling." Well, she just went on washing the dishes.
In a few moments she got real hungry. So she goes over at the--at the table... And the children had left some oatmeal in a dish. So she dipped up that oatmeal in a spoon, and she ate it, and a little bite of toast. She thought, "Well, as usual, I'll vomit it up, maybe, in a few minutes." And so she went on. The first you know, it was all right. Went on... She got all right. Then she went over and tasted again. It was all right. Then she really had a gastronomical jubilee. She goes over and fries her a couple eggs, a big bunch of bacon, got her a cup of coffee, and she really eat. She went on washing the dishes around a little while. Then she got up on her feet. She felt fine. She raised up her hands and begin to praise God, run down the street; she was going to tell her sister about what happened. When she got down there, this little lady was walking the floor shaking the sheet just as hard as she could. Said, "Well, what's the matter, sister?" Said, "Look, that thing has gone off my neck. I can't find it in the sheet. I can't find anywhere at all." It was gone.
What was it? Because they held onto that sixth sense of the Word of God that wouldn't take "no" for an answer. They come to the meeting about two months after that, both of them, showed me the--how they were healed and everything. What was it? The sixth sense, that sixth sense, that sense of power, that thing that delivered them. Not because I prayed, but because that they believed. That's it. That done it.

E-11 Now, they was up at the Cadle Tabernacle up at Indianapolis, or down from here it is, to Indianapolis... They had a--a boy that had had polio. And they brought... After the Redigar girl was healed... Brother Redigar's girl was setting out there in the--in the coal shed. Trying to hold her... She gone insane.
How many here remember B. E. Redigar, the pastor of the Fort Wayne Gospel Tabernacle? Oh, talk about man that believed in healing... The days of Brother Bosworth... Don't you remember him, Dr. Sullivan? And very fine man...
And his daughter setting out there had gone insane with a disease of the mind that had killed her sister. And she was a beautiful woman. It was on Easter morning. And her mother was setting out there. And after I got through the prayer line, somebody said, "There's a lady out here in the coal shed, in the--at the church with her daughter." Said, "She's Mrs. B. E. Redigar from the Fort Wayne Gospel Tabernacle."
I thought, "What, B. E. Redigar's wife and daughter setting in my coal shed?" And I went out there. And there they set on little old benches, had been throwed from the Sunday school in there with papers... Beautiful girl setting there, about eighteen, twenty years old, pulling out her hair, like this, and saying, "A nickel is a nickel. A penny is a penny. Nickel is a nickel. A penny saved, a penny--a penny made, a penny saved. A nickel lost, a nickel lost." Going on like that, pulling her hair, going on...

E-12 I said, "Mrs. Redigar"... I said, "You're Mrs. Redigar?"
She said, "I am."
And I said, "I'm Brother Branham."
She said, "Well, I'm glad to meet you, Brother Branham."
I said, "Your husband was almost an idol in my heart when I was a little boy. What a great man." She started weeping. I said, "This is his daughter?"
Said, "Yes Brother Branham. We've had her everywhere and nothing can be done. And her sister Romaine died."
I said, "Did Romaine die with that?" I said, "I got you all's pictures at home and everything, your books on living waters and so forth, that Brother Redigar wrote." I said, "Why, when I was a even a boy, he was a great man. I used to listen him on the radio." I said, "This is his daughter?"
Said, "That's his daughter."

E-13 Something come upon me. Her daddy's dead and buried. I walked over to... That sixth sense begin to move. I said, "Satan, you can't hold her any longer. In the Name of Jesus Christ, come out of her."
So the mother said... I said... She said, "What must I do?"
I said, "She's healed; take her home." She was still setting there, "Nickel is a nickel, a penny made, a penny lost," and so forth like that, going on. They took her home. And the next day she come to herself, and is a married woman with a bunch of children now. What was it? Holding on to that sixth sense.

E-14 Some time ago (if you wanted a confirmation of this testimony what sixth sense will do) we was at the... I was with Brother G. H. Brown, 505 Victor Street, at Little Rock, Arkansas. And there was one of the horriblest cases I ever seen in my life. Brother Brown (after I was trying to take in a little recess from standing in the prayer line so long), he said, "Brother Branham, down in the basement here in the auditorium is one of the horriblest sights you ever seen." Said, "That woman was healed of insanity from up at Mississippi; her boy was a soldier; she been in there for twenty years; didn't even know her boy. And she came to her right mind while I was praying for her. That just set the thing afire. And then... He said, "Look at this." And I went down there. And a great heavy woman, young, with her feet sticking right up, with just a little clothes on her where they put any on her in the institution, 'cause she never raised her feet, hadn't been on her feet in two years. Her limbs were bleeding. Her arms was bleeding. And she was laying with both feet up, and both hands up like that.
And I said to the man, I said, "What's the matter with her?"
Said, "She lost her mind, Brother Branham. She took a shot, and something happened to her," said, "right after our baby was born." And said, "It--it paralyzed something in her mind." Said, "She's been in the institution now for two years." And said...
I said, "What she bleeding so about?"
Said, "Well, they wouldn't dismiss her from the institution." And said, "They wouldn't take an ambulance, because she's--she's real rashal." And said, "I hired a brother to take his Chevrolet car and got four more men. And we tried to hold her in that back seat, four men, and she kicked the windows out and things coming down here (about ninety miles from the institution were she was from)."
And I said, "You mean she bleeding like that..." I said, "Well, I'll walk out and lay hands on her."
He said, "Oh, don't you do that." Said, "She'd kill you." Well, I was just young in the way, and I been in the ministry like this for about, oh, I guess, it was something like a year. And I thought, "God, take care of that." I walked on out on the floor, and she just had her hands up... I said, "How do you do, sister?"

E-15 And it was a good thing that I was watching. That great big powerful arm (possessed with the devil there are ten times their power)... And she gave a jerk like that so hard she jerked me plumb off my feet. And when she did, my foot hit right across her--her bosom here and jerked my hand loose. And I run from her. And run up on the step like that and her husband standing there...
And she come after me crawling on her back like a serpent, making good time chasing me on her back with her hands and feet up, just going... I can still hear that hideous noise; drag like a snake, coming across the floor. She weighed about a hundred and seventy pounds, and she was dragging like that. She come right up there, turned around, put her big strong limbs against the wall like that and kicked real hard, hit a bench setting out there, and knocked the hide off her head; part of her scalp peeled out; blood begin to run out like that. And she took the stick that had broke off from it, and threw it at her husband and knocked all the plastering off the wall. We had to duck our heads. He said, "I told you." I said, "I never seen anything like that in my life."
He said, "What is that, Brother Branham?"
I said, "That's the devil."
And just then she crawled right up, and she said, "William Branham, you have nothing to do with me. I brought her here." And her husband looked over and said, "Why, she don't even know who she is. How does... She don't know you." And I said, "That's not her; that's the devil. That's that devil."
And I said, "Satan, you realize and do know that I have no power over you, but my Lord does, for He triumphed over you at Calvary. And by a Divine gift given to me by an Angel, which told me to get the people to be sincere and nothing would stand before the prayer..." And I said, "In the Name of Jesus Christ come out of her." No change.

E-16 Her old husband with old overalls on threw his arm around my neck and begin to hug me. And he said, "What must I do with her, Brother Branham?"
I said, "Take her on back to the institution, if they'll receive her."
He said, "Well, what do you think?"
I said, "It--it isn't what I think, it's what do you think?"
He said, "I believe that she'll be well."
I said, "That's all you need to do.
"I believe she'll be well." On the road back that night, they never had one bit of trouble with her. The next morning when the, they come in to get her, she was setting up and spoke to the matron. And the second day she was dismissed from the hospital, perfectly normal and well.

E-17 About six months after that I was at Jonesboro, Arkansas, with Richard Reed at the Old Fashion Revival Hour Tabernacle at--at Jonesboro, Arkansas. Used to be a big Baptist Tabernacle, seat--seats many more than this here, this place. And I was starting to preach... And I kept seeing somebody waving at me out there, and I didn't know who it was. And she just couldn't stand it no longer. She said, "You remember me?" Had four or five little children... And I said, "I don't believe I do." She said, "I never seen you before either." She said, "But I was the woman that was on my back, crawling." And her husband in that six months time had been called to the ministry, and he was going out to preach the Gospel. Oh, my!
What is it? Holding on to that sixth sense. Faith said so... He said, "I kept that in my heart. If God could do such a thing to others, he can do it for my wife." He kept holding onto that. Nothing would separate him from it. That's what that sixth sense will do when it's turned loose, and let it have it's controlling power.

E-18 One night I come home; I was laying in my bed. If you want to write for these testimonies, I'm giving you addresses. You write to Georgie Carter, Milltown, Indiana, and it'll--it'll go to her: Georgie Carter, Milltown, Indiana. And she belonged to a church that did not believe in Divine healing. She was taking piano lessons when she was a little girl, and her Uncle was taking her to this--to a piano lesson. And when he did, this man, being a full grown man, and her a little girl, ravished the child. And when it did, it give her TB. And she'd been laying nine years and eight months on the flat of her back with TB of the female glands, all through her body and into her lungs. And she approximately weighed thirty-seven pounds. I think that, what they could weigh her...
Now, you can just write her if you wish to. It's your privilege if you want to. She'll be glad to write back. And I knowed nothing of the girl. And I didn't even know where Milltown was.
And I come in home and I seen mother... And I said, "I'm going to bed early tonight, because I want to go in and meditate on the Lord."
She said, "All right, Billy, just go on in, go to bed."

E-19 I went in the room, and I prayed and praying for a long time. And after while I looked over there... And mama was just one of these old fashion country women, wash her clothes and lay them in a chair (I don't whether you women ever did that or not), and lay them there till she irons them, stands around bare footed and irons. And so I... Mama had chairs setting there and clothes in them of all of us boys in--at home. And I was staying home then. It was after I'd lost my wife long time.
And I looked and it looked like that chair was coming toward me. And when I looked it was that Light coming towards me. And when It got right to me, I started like going through a wilderness. And I could hear something like a little lamb going, "Baa, baa." And I thought, "Oh, that poor little fellow is hooked up somewhere." And I started through the brush trying to find it. And when I got to a--up close to it, I could listen again; I said, "Where is it at?" I thought, "The poor little thing." And I started up close, closer, pulling through the brush. And when it was "Baaing," it was going, "Milltown, Milltown." And I was working, trying to get to it. And I come out of the vision. I thought, "Where is Milltown?" I thought, "There's trouble at Milltown. Some lamb is caught down there or up there, wherever it is."

E-20 And I went out, and I asked my church Wednesday night, did they know anyplace named Milltown. Nobody knowed it. Well, then on Sunday I asked again, "Anyone know a place named Milltown?" George Wright (many of my people here from the tabernacle know George Wright, been coming there for years), he said, "Why, Brother Branham," said, "Milltown is just a--down there on the Southern, 'bout thirty-five miles from here, a little city, sets on a little hill down there." Said, "I know where it's at."
I said, "Will you take me to it?"
He said, "I will."
Well, then I said, "I will be down the following Saturday."

E-21 Well, I went to Milltown. We went down there; they got about two groceries. And I seen people come in their wagons and buggies (like they do down in Kentucky, you know, down in the hills) and I thought, "Well, I don't see nothing here." I went in and asked a man if I could buy that little wooden box from him.
He said, "Yes, what do you want with it?"
I said, "There's a lot of people standing out here; I want to make me a platform to stand on. I'm a preacher. I want to preach."
He said, "You don't owe me nothing for it. Take it out there. That's all right."

E-22 And so I got my box... And when I got my box and went out, I seen Brother Wright coming down. He said, "Brother Branham, I've got to do some trading up on the hill here." Said, "If you want to, you can go up with me." I said, "All right. I just set my box down here--be a little bigger crowd time I get back." And I went up the hill, and we passed by a big, old, white church. I said, "What kind of a church is that?" He said, "That's an old Baptist church." Said, "The preacher got in some trouble and..." Said, "He turned to be a gangster and ravished some man's wife, and they shot him. And a whole lot of stuff went on." Said, "The pe--congregation is scattered." And said, "They don't have church any more."

E-23 Well, I started to go on around the church with him. And when I did something said, "Go over to that church." And I went over there, and he...
I said, "Let me stand here till you go on up the hill."
He said, "All right."
I said, "They're not having church here?"
"No."
I tried to open the door, and the door wouldn't come open. I said, "Heavenly Father, is there something about this church the reason You just called me? Is this church what's all wound up in the brush? Is this what You are hollering Milltown? If this is where you want me, open that door for me." I took hold the door; it wouldn't open. Well, I set down on the step.
And just about that time, some man come walking around the church. Said, "How do you do."
I said, "How do you do, sir."
He said, "Did you want in the church?"
And I said, "Yes, sir."
He said, "I got the key." He opened the door.

E-24 I looked around in there; I said, "Who owns it?"
Said, "The city."
I said, "Wonder if they can have some meetings here?"
Said, "Go over to the quarry and ask them."
And I went over there and he said... I said, "I work for the Public Utilities; I'll put a meter in it. I'd like to have some services there."
Said, "Help your self, no rent on it at all. Just keep it up."
And I said, "Thank you, sir; I'll do that."
And I went over, and put me in a meter, started a revival. The first night there I gave out, "God is a... Jesus Christ the same yesterday, today, and forever. God remains God." And Brother Hall... A man wrote a little piece in there... Or not Brother Hall; Brother Wright wrote a little piece in there and said, "Come, hear a little Billy Sunday." Well, that night I had a great congregation: Mr. Wright, his two daughters, and his son, a church that'll seat about five hundred. Well, I preached just as hard as I could.

E-25 The next night I had the same congregation. Right along about time I got ready to... Setting up behind the pulpit in the chair, I was going to call the church--the service to order, passed out the song books, had them laying all around, dusted it all out. Worked hard all day and come in and dusted it out. I started down along this song books--with these song books... Give Brother Wright one, rest of them one, went back and set down. About that time I heard something going [Brother Branham knocks on pulpit four times--Ed.] on the door. I looked and here come a fellow in.
Brother Wright said, "Oh, my." Said, "There's the biggest hypocrite and infidel there is in the country." And he knocked his old corn cob pipe out on the side of the house, walked in like that, one tooth was out, his hair hanging down in his eyes. Said, "Where is that guy called, little Billy Sunday?"
I walked back and I said, "Your name, sir?"
He said, "I'm Bill Hall, the florist up here."
I said, "Well, I'm Brother Branham."
He said, "Are you the little Billy Sunday?"
I said, "That was mistaken." I said, "No, I'm not a little Billy Sunday." I said, "Won't you come up here in front and set down?"
Said, "I'll be satisfied right back here."
I said, "All right, make yourself at home. Here's a song book."
Said, "I don't know how to sing."
I said, "Well, neither do we. But we'll make a joyful noise to the Lord."

E-26 And I went on up, preached. As I started preaching, he kept moving a little bit farther up, little farther up. And when I give the altar call, he was on the altar and become the pastor of that church till yet. See?
Now, a couple days after that I begin to preach on Divine healing. They told me about a girl that lived over the hill that was been in a bed nine years and six--or eight months without even seeing the outdoors. Well, I--I said, "Well, I don't know if the--if..." Their pastor done give out in a certain denomination church that said, "The days of miracles is past." Most all the churches around there said, "If anybody even goes up there, you're excommunicated to begin with." So her father was a deacon in that church. So it was hard for them come up there.

E-27 And my little book... Many of you might have read it called, "Jesus Christ The Same Yesterday, Today, and Forever." Well, there... The little Nail girl's testimony's in there where she had been healed.
Well, they sent for me to come up and pray for a girl that had TB. And her parents wanted me to come. I went up and prayed for her. She come back with me to church that night, been laying there for a long time.
Georgie got a hold of this, and she just started weeping out. Finally her mother and father consented that I could come pray for her, but they wouldn't even be in the house. They went away and went away. So I went in.

E-28 Poor little thing. She'd try to cough; she'd go "[Brother Branham imitates sick person coughing--Ed.]." She couldn't hold her sputumin cup to spit in. And she said, [Brother Branham imitates Georgie's voice sounding like an exhausted person trying to speak--Ed.] "I... read... the little... book." And I looked and there was my picture and that little book called, "Jesus, The Same Yesterday, Today, and Forever." And she said, "I... believe... He will heal me."
And I said, "Well, I don't want to cause a friction in your church, girlie. But where's your father and mother?" Tears (Where she got enough moisture to get tears, I don't know.) run down her face where you could even see where her skull was laced together. She belonged to a very famous church that denies the power of God. Don't... Just a modern Pharisee, they don't believe in no Holy Spirit, no nothing. Just be baptized in water and belong to the church. And so I didn't want to cause any hard feelings amongst the people.

E-29 And I said, "Well, now I'll pray for you."
And she said, "Will you do like you did for the Nail girl?"
I said, "Sister, that was a vision. I can only do as God says do." And I prayed for her; she didn't get any better. Finished up my revival... And I had about sixty or seventy-five to baptize the end of that week. And she promised God if she could be healed, she'd go be baptized up at a place called Totten Ford in the Little Blue River there. Well, day...

E-30 When the day come to be baptized, I walked out there. And there had been a preacher, he had ridiculed me on water baptism. Oh, my, my. And he'd had a revival in a tent just on top the hill. And while I was out there in the water baptizing, I said, "It just seems to me that the angels of God are setting along." And every one of his congregation (that muddy water with pretty white dresses on) walked out there and was baptized in Christian baptism, every one of them. That's right. Oh, what a time.
We started up to Mr. Wright's to eat supper. And when I did, I said, "I don't feel like eating supper before I go back to the meeting tonight. I believe I will go up and pray. I have a burden on my heart for that little girl."
And I went up there and--in the hill side and started praying. About two weeks ago I was down there, that same little bush. I was knelt down there praying, looking up to God. I tried to be quiet, and there'd be green briars around my leg, scratching me, just... You know, you just start to pray or do something right and watch how the devil gets a hold of you. And I went back over here and the sunshine setting was shining in my eyes. And I went back on this side, everywhere you was... And finally I just give up. And I said, "Lord God, let the sticks hurt my knees, or rocks hurt my knees and whatevermore, I'm praying." And I started praying.

E-31 Just about time I got into praying real good, I looked and out of a little dogwood bush... Anybody know what a dogwood is? Oh, sure, Ohio knows what dogwoods are. And a little dogwood bush there... That Light, that Angel of God Whose picture you got here; that Light was shining down out of that bush, said, "Rise to your feet."
I said, "Yes, my Lord."
Said, "Go by the way of Carter's." That's all He said.

E-32 Well, when I--I heard that bell ringing... And Mr. Wright told me, he said, "Now when that bell rings, mama's got supper on the table and you come on." an old country bell... Said, "You ring it. She--when she's ringing it, you come on." I heard it. But I was in the vision, and I couldn't go. You know God answers on both ends of the line. Don't you believe that?
The same time little Georgie was so nervous, knowing I was going to leave the country, she was crying; and she wanted to come and be baptized; and she'd promised God; and she got real restless.
And her mother, wonderful woman, and she went out in the kitchen, and knelt down, and shut the door between her and Georgie. And she said, "Oh, God of heaven," she said, "do something to that low down impostor, that's come through our country here. In the nine years that my poor little girl's laid on that bed, she's never complained one time. And now, he's got her all scrupled up in her mind, telling her about a Healer or something another." And said, "Rebuke that man. Rebuke that man, Lord." She was honest about it. She said, "Run him out of the country. My poor little girl laying in there dying with not a hope that she can live any longer in there; and laying in there like that... And that impostor getting her all worked up under a false hope..."

E-33 She said... Now, this is her testimony; I wasn't there. She said, "She raised up." She thought she heard someone coming. She raised up. Her daughter lived up the hill a little ways. And she thought it was her daughter. She looked back. She looked and said, "On the wall where the sun was going down (At the same time I was praying), she seen a shadow coming down the wall. It was Jesus," she said. Said, "There He was just as pretty as you ever seen Him with His beard. He said, 'Why you weeping? Whose this coming?' " Said, "She looked over here and she seen this shadow of me, kindy partly bald-headed and packing this here same Bible over my heart, coming, walking in with a man following me."
And she run in and she said, "Georgie, the funniest thing happened." She said, "I must have went to sleep. I dreamed a dream. I saw that preacher come in."

E-34 About that time, the door slammed on the car. I was getting out on the outside. Oh, God answers on both ends if you'll just let Him do it. There was Georgie there believing against all the unbelief. She was still holding on that God would make her well. If He could heal one girl, He could heal another. Yes. And she seen me. And I walked up under the anointing. I never even knocked at the door. I just opened the door. Her father was gone up to his barn to get some milk, that he'd just got through milking. And so I walked up, opened the door, walked in there, I... And this woman, the mother, just fainted and fell over in the floor. And Georgie was there, and she looked over at me.
And I said, "Sister Georgie, the Lord Jesus Christ, in Whom you love."... And there behind the bed, the little post her bed she'd rubbed all the paint off it... as long as she could get her hands back that way, holding to that and crying to God for relief. And her church telling her the days of miracles is past. She was born to be a child of God. And there she was holding on to that promise. God by His mercy showed a vision and sent me down there. There's where it was. I said, "I know who you are now. You're that lamb that I saw caught up in this bunch of theology down here." Hallelujah! I said, "Georgie, the Lord Jesus Who you love and serve appeared to me up here on there on the hill a while ago in that same Light that hung over the Nail girl, and He told me to come by this a way. I command the devil in the Name of Jesus Christ to leave you." I said, "Rise up on your feet."
Satan said, "How's she going to rise up, and her legs no bigger than a broomstick hardly." That wasn't a thought. "Come up anyhow! And she couldn't even raise her sputumin cup.

E-35 And she rose up from that bed under the power of the Holy Ghost, walked across that floor praising God, went out and set down in the yard, and blessed the grass and the leaves and things. She hadn't seen them for nine years. I turned around walked on away. Her mother raised and begin screaming and falling, and fell across the porch and out into the yard. Neighbors begin coming, thinking the girl had died or something. And here she was in the yard, walking around, patting the leaves and blessing God.
Her father heard all the noise so he come down. There lay his wife out and the people fanned her like that. And he heard the organ playing. And he walked into the house. There was his little daughter, setting at the organ playing:
There is a fountain filled with blood
Drawn from Immanuel's veins,
When sinners plunge beneath the flood,
Lose all their guilty stains.

E-36 Oh, my. She hasn't been in bed no more than to go to sleep since that time. That's been fifteen, sixteen years ago. Oh, what was it? Holding on to that sixth sense, something on the inside saying, "If He could heal one, He can heal me." Hallelujah! That's the truth. That right.

E-37 Remember up here at Fort Wayne, old John Rhyn. Not the man with the whiskers, the other blind John Rhyn. I was having a meeting up there in a big tabernacle. I'm fixing to close, go to praying for the sick. This man was setting up in the balcony. He was Catholic. They brought him along the altar, brought him up on the platform by his card.
When he come up where I was at, said, "Your name is John Rhyn."
"That's right."
"And you're a Catholic by faith."
He said, "That's right."
"You used to ride in the circus."
"That's right." Said...?... then, "You've been blind now for twenty something years or better."
Said, "That's right." And some kind of leukemia or something another got into his eyes and run him blind. I said, "You're a beggar."
And he said, "Not exactly a beggar." But said, "I set on the street."
And I said, "Well, that's all right." And I said, "Do you believe that Jesus Christ will make you well?"
He said, "I do."
I prayed for him and laid hands on him. I said, "Lord Jesus, I rebuke this blindness now in the Name of Jesus Christ. Let it leave him." And I turned around and looked, and I seen him go walking away with his sight. I said, "THUS SAITH THE LORD" (You watch for that), "THUS SAITH THE LORD, you've received your sight."
Well, he--he said, "I can't see."
I said, "That has nothing to do with it. Go on on your road rejoicing." So he went down.

E-38 There's a woman in a few minutes, had a great goiter hanging on her throat, and while we was praying for her it went away. Here come John Rhyn back, pushing through all the ushers, and coming back again. And so the man was helping me in the prayer line, he started to put him off the platform. He said, "I want to see that preacher." And so they brought him up there again. He said; he said to me; he said, "You told me I was healed."
I said, "You are."
He said, "Well, if I was healed I could see." He said...
I said, "Oh, no, that has nothing to do with it. You told me..."
He said, "Well, you said I was healed."
I said, "You said you believed me."
He said, "I do believe you."
I said, "Then what are you doubting about?"
He said, "Well, if I was healed, couldn't I see?"
I said, "You will see. When God showed me a vision that you were seeing, it has to happen." He was Catholic and he'd never been taught anything like that.
He said, "But I don't understand it. What shall I do?"
I said, "Well, the only thing to do is go on your road just praising God for giving you your eyesight."
He said, "Where are you?" Started pushing on, said, "Wait a minute." Said, "What is your name?
And I said, "Branham."
He said, "Let me feeled you." And I let him put my hands over. He said, "Mr. Branham, as a Catholic I'm taught to believe my priest." And he said, "I've come to you for help. And you told me who I was and all about my conditions, what nobody knows but God. I believe it to be the truth, and I'll keep on saying, "Praise God." Off the platform he went.

E-39 Why I couldn't hardly have the service the next two nights. He'd get up there where I was at, "Praise the Lord for healing me." And I'd start preaching, he'd raise up over hollering, "Praise the Lord for healing me."
They give him a job selling papers. Nearly a month was gone, hollering, "Praise the Lord for healing me." And he was down there, he hollered, "Extra, praise the Lord for healing me." They laughed at him and made fun of him, little newsboys hissed at him.
People on the streets said, "That old man's lost his mind."
And he'd say, "Extra, extra, read all about it: Praise the Lord for healing me. Extra, read all about it: Praise the Lord for healing me."

E-40 They took him (And they thought they was going to have to send him to the insane institution.) and they questioned him. He said, "I'm just as normal in my mind as I ever was. But I believe God. Praise the Lord for healing me," on like that. What was it? He was holding on to that sixth sense. Something in there holding that. He wasn't paying any attention to whether he could see, that sight had nothing to do with it. He was seeing with another sight. He seen God! We look at things we don't see. All the Christian armor is by faith. He that cometh to God must believe that He is. All the fruits of the Spirit, everything is faith, unseen. We look at the unseen. We look at the unseen, by faith we see it. Hallelujah!

E-41 A little boy led him across the street to get a shave in a barbershop. And some little smart aleck barber wanted to make some fun out of him. So he lathered up his face right good. And other barbers and he winked his eyes at him like that. He said... Got shaving him, got about half side down, had towel laying up there, you know, and he said, "Say, papa Rhyn."
He said, "Yes, son."
Said, "I heard you go over to see the holy-roller when he was up here."
"Yeah, I did," he said
He said, "Um, I heard that you--you got healed."
He said, "Yes, I did. Praise the Lord for healing me." And when he did that, his eyes come open in the barber chair. Out of that chair he jumped with the towel around his neck. The barber run to the door with the razor in his hand. Down the street went old man Rhyn just as hard as he could go, screaming and shouting, "Praise the Lord, He has healed me."

E-42 What was it? Holding on that sixth sense. That's something that makes it real. Yes sir. Through this sixth sense has subdued kingdoms. Amen. The sixth sense subdued kingdoms. Through that sixth sense the walls of Jericho fell flat to the ground. Amen. You believe that? The walls of Jericho hit the ground through the sixth sense.
Through the sixth sense the sea could not drown Paul. When he went down there, when all hopes was gone, he saw a vision of the Angel of the Lord. And he come back up saying, "Be of a good courage." What was a matter? No moon and stars for fourteen days and nights, it was just as black as it ever was. The storm was just as great as it ever was. But that sixth sense went to work when he seen the Angel of the Lord. Hallelujah.
That sixth sense could not keep Peter in jail. No, sir. The power of God sent an Angel in there and delivered him.
The sixth sense could not keep Paul and Silas in stocks. God sent an earthquake and shook the whole thing down.
That sixth sense, let it go to work for you some time. Because of that sixth sense the lions couldn't even eat Daniel. They couldn't fool with that sixth sense. No, sir.
By that sixth sense the fire couldn't burn the Hebrew children up.
By that same sixth sense that was working in little Martha, when she come to see Jesus raised her brother out of the grave, after being dead for four days...
That same sixth sense cleaned a leper. That same sixth sense raised up Jesus Christ on the third day. That same sixth sense will rapture the Church one of these days and take it out of here to glory.

E-43 Don't rely on the five. They're deceitful. But that sixth one's right. If you want... There's a little fellow here tonight. I don't know whether Charlie Cox is here or not. I was talking to him on the sixth sense. He took that, and believed it, and played it on a tape. [Blank.spot.on.tape--Ed.] His wife said, "Let me play it." Run in the other room and she started playing it. She said, "Lord, I've got a sixth sense too, and I'm going to put it to work. I want the Holy Ghost," and here It come. What is it? If you believe it. Seeing... We should believe it without any seeing. But yet God lets us see it anyhow. He shows it to us. He shows us His--His Presence. Surely then there'd be no excuse that that sixth sense won't go to work. Let us bow our heads.

E-44 Our, heavenly Father, the sixth sense, these testimonies from the Bible that the sixth sense as I call it faith. I was reading in Hebrews 11 of the sixth sense, faith being the substance of things hoped for, the evidence of things that senses of the earth don't declare. And we see through there, how they subdued kingdoms, and stopped the mouth of lions, and escaped the edge of the sword. And--and Enoch was translated into heaven by that sixth sense. Abraham sojourned in a strange land and received a son after he was a hundred years old. Sixth sense. When Sarah's womb was dead, he considered not those things, he staggered not at the promise of God through unbelief. But was strong giving po--glory to God. He knowed God made the promise and God, he was fully persuaded, would keep what He had promised.
O God, and we're supposed to be the children of Abraham. What a poor excuse we are. O God, wake up the sixth sense in this church amongst these people tonight. When we see that You gave that great sign to Abraham. And there what taken place. God, I pray that they'll see the Angel of the Lord's Presence tonight and will rely not, upon their feeling, upon their sight, but upon the Word of God that made the promise, and every person in here will be healed, and every one that's unsaved will be saved, and all without the Holy Ghost will receive It. Hear me, Father, I pray in Jesus' Name. Amen.

E-45 Are you ready to receive your healing? All of you? You--you going to put your sixth sense to work? What is the sixth sense now? It's faith. And faith is the substance of things hoped for, the evidence of things that makes Missouri wrong: "I'm from Missouri. You have to show me (you know), got to see it." Faith is that thing that subdues kingdoms, that wroughts righteousness, that does all kinds of miracles and signs of that sixth sense. Wake it up; take the bandage off your spiritual eyes. Look around, see if you can't see that God still remains God.
All right, all of you that's got prayer cards line up over here to my right, according to your number. Prayer card 1, 2, 3, 4 stand up. 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, just come right this way now to this side. [Brother Branham speaks to someone--Ed.] Yeah. Uh-huh; that's fine. Bring the--your... so the people can get around, that's fine. Drop them right down in here if you will. All right. 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, six... [Blank.spot.on.tape--Ed.]

E-46 A religious group of people, a selected people that all their generation (Jews) that had been taught of a coming Messiah and what He would do when He come... And when He come they failed to recognize Him. That's a pitiful thing, isn't it? I think that's one of the most saddest stories in the world. The world was made by Him and the world knew Him not. Come to His own, His own received Him not. That's certainly a sad thought.
Now, notice. They were looking for a Messiah. Is that right? And the Messiah, when He come, was to be a God prophet. How many knows that? He was to do the sign of a prophet. Because Moses said He would be a prophet, when He was manifested in the flesh, He would be a prophet, do the sign of a prophet. That's just like the Jews now. I'm waiting...

E-47 Brother Joseph and I was talking this afternoon. Brother... Stockholm, Sweden. Brother Lewi Pethrus sent down about a half a million Bibles. When Brother Arganbright showed me that picture, "Three Minutes To Midnight." Those Jews coming in from all over the world, from down in Iran and so forth, they never heard of the Name of Jesus. Been down there since the Roman captivity. They never heard of such a thing as Jesus Christ. Brother Pethrus sent them down these Bibles. They were reading it.
And so they had a interview with them. Right on... I got the picture myself. And they was looking at it. And they said, "What are you coming to the homeland for, to die?" Packing the old off on their back and things...
Said, "We've come to see the Messiah." Yes, sir.

E-48 When the fig tree begins to put forth its buds, summer is nigh. That six point star of David is now a nation. The oldest flag in the world flies again for the first time for twenty-five hundred years. That's right. Jerusalem has its own money, its own currency, its own laws, its own government. It's a nation again. Jesus said when that fig tree begins to put forth its bud, the time is even at the door.
When they found this--these Bibles... They wasn't like a lot of our Wall Street Jews. They was down there believing. When they come to get them on the airplane, well, they wouldn't even get on that plane. They was afraid of it. Never seen anything. The TWA... You seen it in the "Look Magazine." The old rabbi come out there and said, "Remember, when we were called to come to our homeland, the prophet told us that we'd be carried back on the wings of an eagle." Hallelujah! Listen. "Be carried back on the wings of an eagle."
And there they was in the homeland. There they was coming back again. They took this little Bible, and they begin to read it, the New Testament. The Jew reads from the back to the front, you know. And when they got through reading it, they said, "If this Jesus be the Messiah..." Show you where they are in this day. "If this Jesus be the Messiah, then He will be a prophet. If He's raised from the dead, let us see Him do the sign of a prophet and we'll believe him." Amen. Oh, my. Just right!
You Gentiles better get on your face. The hour is at hand when God will turn His grace to the Jews. And you Gentiles will be sealed without God, without mercy, nothing but atomic fodder. So get right with God now while you got a chance to get right with God. You get right with God now.

E-49 Notice, when Jesus come to the Jews, He did that Messiahic sign, showed them that He was the prophet. And they called him a fortune-teller, Beelzebub, a devil.
And then it... There was some more people looking for a Messiah. How many knows there's only three generations of people in the earth according to the Bible? Ham, Shem, and Japheth's people. They all come from the sons of Noah. That's right. All right. That's Jew, Gentile, and Samaritan (which is half Jew and Gentile). And these Samaritans was looking for a Messiah to come.

E-50 Jesus went up by the gate, set down there, and a woman came out. And He said, "Bring me a drink."
She said, "It's not customary for you Jews. We have no such dealings with one another."
He said, "But if you know Who you were talking, you'd ask Me for a drink." The conversation went on till finally He said, "Go get your husband and come here."
She said, "I don't have any husband."
He said, "You said well, for you've had five, and the one your now living with is not your husband."
She said, "Sir..." That prostitute knowed more about God than a lo--two thirds of the preachers in the United States. That's right. She said, "Sir, I perceive that You are a prophet. We (we Samaritans) we know that when the Messiah cometh, He will do them signs. He will tell us all things. But Who are You?"
Jesus said, "I am He that speaks to you."
And she run into the city and said, "Come, see a Man Who's told me the things that I have done, isn't this the very Messiah?" Did you get it? Isn't this the very Messiah? All right.

E-51 Now, He did that sign before the Jew. He did it before the Samaritan, but not the Gentiles. We were Anglo-Saxon, had a club on our back, and we was worshipping idols, Romans, and so forth, He never did that sign to them. And He said that that... A wicked and adulternous generation in these last days would get that sign of Jonah, the resurrection sign.
Now, and Jesus also told them, "As it was in the days of Sodom, so shall it be in the coming of the Son of man. What kind of a sign did Sodom get? The same thing, the Angel with his back turned. ("Have you... Are they, all your people there, Billy? Everybody? All right.") He said...

E-52 How many here now that does not have a prayer card and you want God to heal you, raise up your hands. Say, "I--I want God to heal me." Now, if there's any more prayer cards, that's got a card, get in the line. Now, if not, why you... We're going to catch you anyhow. You don't--your not... I want you find... If you can only take what I said tonight, that sixth sense... Believe with all your heart.
Now, many of you sent these handkerchief up. I'm praying over them every one, trying my best to get to them. Now, if I miss you, just write me at Jeffersonville, Indiana. I'll send you one. See? I'll send it to you through the mail. If you miss it or miss--your handkerchief someway gets lost, just write me. It don't cost you a penny. Just write and we... 'Course sometimes some people send a little money along, 'cause we spend hundreds of dollars a week on stamps and things, and send those--the handkerchiefs around the world with all kinds of miracles and things of signs returning back from them. 'Cause it reaches more than I can reach. But now look...

E-53 I suppose that ninety-five percent of the people... I know I've got some people here from Jeffersonville. But I don't see any of them in the prayer line. And if they was I'd ask them nicely to get out (That's right.), because I can see them down home. This is for people that's up here, people that can't get in any other time.
Now, here stands a lady. If I could heal that woman, I would be a--a--a--a rascal if I didn't do it. If I could do it, I wouldn't be fit to stand behind this pulpit, Brother Sullivan, if I could heal her. But I can't heal her. She's already healed if she's sick. I don't know if she's sick. But if she is, Jesus healed her when He died at calvary. He made a perpetuation for that. He was wounded for our transgressions, with his stripes we were healed. Is that right?

E-54 Now, these people that they pushed up here in the wheelchairs, I want you to look... I believe last night a woman on a wheelchair, cot, or something another, the Holy Spirit called her, taken her off that. Now, many time you in the wheelchairs, you begin to say, "Oh, my case is hopeless." As long as you believe that, your sixth sense is dead. Your sixth sense, if it's alive tonight, this is the last hour of your suffering. Your coming out of there, go home, be well.
The man and woman standing here (the colored brother and sister) with their little boy. You believe tonight? You have faith, my brother. You have faith, sister. The little fellow's too little to know what faith is; you believe that God will heal your child. The lady standing here with this little boy here. You have faith...
All of you standing around these wheelchairs, I want you to have faith for those people. And you out there, some of you with heart trouble, going to die in a few days. Cancer... If something isn't done you're going to die. These people may live an ordinary lifetime here a crippled. But if you don't get a hold God right away you're going to die. Yes sir. But you get a hold of God and say, "God, I'm using my sixth sense; I believe. And I believe that You're going to make me well." And then God will do that. Don't you believe that? Believe with all my heart.

E-55 Now, I'm not going to use the line of discernment... I couldn't get that fifty through here. I couldn't do it. But I'm going to pray. Now, if God still remains God, if God is still God, then He can do all things just the way He...
What is the highest form of--of faith? There was a Roman one... A Jew said, "Come, lay Your hands on my daughter; she'll get well."
The Roman said, "I'm not worthy, just say the word." That's what the gentiles are supposed to do. In meetings across the sea and different places, they can see one supernatural thing take place, the whole audience will just walk out by faith. See? They'll believe it. But here it's so hard.
Now, you're a Pentecostal people. You may be Methodist, but if you've got the Holy Ghost you're Pentecost. Now, if you got that sixth sense ready to be made alive, let's make it.

E-56 Now, this woman here, or this one anyhow, I--I don't know the woman. I guess we're strangers to one another. Now, here--here's a woman, I've never seen her in my life. She said she don't know me and I don't know her. Well, how would I know and... She just reached down... And mixed up these cards, and give somebody a card and she picked it up and here she is. She happens to be the first one on the platform.
And if some of you at all the same time I'm talking to her, you believe out there, and see if He don't go out there and get you too just the same. See? Now, if that can be done once to a person maybe never been in the meeting. That's a confirmation that it's truth. God told Moses, "Take this gift and go down there and show how your hands healed with leprosy." He did it one time and all Israel followed him to the promised land. See? He didn't every time he meet a Israelite say, "Look here at my hand, leprosy. See? It's healed." No, no. He did it one time; they all believed it. That's the way we're supposed to do it: see it, believe it.

E-57 Now, here is my hand. As far as I know I've never seen this woman in my life. If I did I didn't know her. She's a total stranger. But if the Holy Spirit can come to me and tell me what she's standing here for, or something that she's done, or something she's planning on doing, or may something that--that she knows that I know nothing about. That would be a confirmation that He's still the same Jesus that talked to the woman at the well. That would be proving to this Gentile generation that that Messiah Who once lived in a Pillar of Fire in the Fatherhood, dwelled in a human body called the Son in the Sonship, and now in the Holy Ghost in you and I, through the sanctification through the Blood dwelling in our bodies. The Holy Ghost dwelling in us: "He that believeth on Me, the works that I do shall he do also. Verily I say unto you, the Son can do nothing in Himself, but what He sees the Father doing." You believe that?

E-58 Now, I want to ask you in the wheelchairs. Now, if I could heal this woman, I would do it. If I could heal you, I'd do it. I can't. But if the Lord God (being she's close to me) if the Lord God will tell me something about that woman (let her be the judge whether it's right or not) that she knows that I don't know, you know that it has to take some kind of a supernatural power here to do it. Is that right? Will you believe it to be the Son of God according to His promise, that He promised He would do it? Will you believe it all along here? Accept your healing then and believe it with all your heart? Just one case would settle it if you'd really mean that. Amen. That's exactly the truth. If you would believe that one thing. It would certainly be the truth.
All right then. Now, I'm just going to stand against this microphone, 'cause when visions come I don't know how I'm--low I'm talking or how loud I'm talking. But I've got this audience here promising that they will receive their healing if the Holy Spirit will reveal to me something about you that I--you know that I don't know. Now, that'll be... Would--would it encourage you and make you have faith if He did that to you? Would it? It sure would.

E-59 Now, now, I just talking to you just like our Lord talked to the woman at the well. See? He caught her first, 'cause she was the first one (See?), and that's the way I have to do too to get... See? You are a human being. You have a spirit. You have a soul. I'm a human being, have a spirit and a soul. I know now that you're a Christian. Because as your spirit begins to witness to me that you are a Christian. That's right. See? It feels welcome. If you wasn't It'd be pushing away.
Was you ever in one of the meetings and see these things done? You've seen them done. You ever noticed when sinners come and things see how it pushes away from them like that. It'll just right now It'll tell them, "You're a sinner. You do so-and-so. You do such and such." See?

E-60 Now, if you believe with all your heart, all that's in you; God will be able to tell me what your trouble is or something about it. Then you're going to receive it. And that'll make all of them believe. These crippled people said they'd believe. The sick people, the heart trouble and things said they'd believe. So then everybody believe and the whole line would believe down there. Be no use bringing the prayer line through. Everybody really wanted to use that sixth sense, and just go on and say, "Thank the Lord, He heals me." That's His attitude towards every one of them. You just happen to be one that's drawed up here. There's many, many more all out through there. Probably the Holy Spirit might after while go over the whole audience. I don't know what He will do. Then when I get real weak, my son or some of them there, Gene or some of them, they'll come touch me on the side. I know it's... I got to quit then (See?), 'cause I don't... You don't know where you're at sometime after so many visions it looks like everything's a vision then. See? Jesus said, "More than this shall you do, for I go to My Father," the things He'd seen...

E-61 Now, I see what's a matter with the woman. She's come here for prayer, and the prayer is for a little growth. And the growth is on the arm. That's right, isn't it. Now, do you believe? Now, the growth is hid from me. But not from God. I tell you what arm it's on? The right. That's... Is that right? Raise up your hand if that's true.
Now, do you believe with all your heart? Now, does that sixth sense do something to you? Are you just blinded over and say, "Well, that's pretty good." See? Or does that sixth sense really go to work, say, "Praise God, I know that that man don't know that woman. Now, only Jesus Christ would know her. And He promised He'd do that. That means that you're going to be well then, if you can believe it.

E-62 You say, "Maybe you guessed what she had." I couldn't guess that. No guessing to that. Perhaps... I'll tell you another thing. You're not from here. You're from Lima. That's right. You believe God can tell me who you are? Miss White, Mrs. White. That's true. God will heal you now, go home and believe it with all your heart.
Now, you believe, every one of you? Have faith in God. If you can believe, all things are possible to them that believe. If thou canst believe. Or what if I told you you was healed setting in a chair, would you believe me? Go on your road then, 'cause you was. Have faith in God.
Now, what if I put my hands on you and said, "Satan, get away from this boy." would you believe it? Would you get well? Come here. Satan, leave this boy in Jesus' Name. Amen. Go believing now. Have faith.
What if I laid hands on you and said, "Satan, depart from him." would you believe it? Satan, depart from him in Jesus' Name. Amen. God bless you, go believing.

E-63 If I told you what was wrong with you, would it help you or would you rather I just lay hands on you? Which would, me tell you what was wrong with you? It's in your back. That's right. Is that right? Then go home, get healed in Jesus' Name. All right.
You believe if I just say something to you, lay hands on you it would make you well? Come here then. In the Name of Jesus may she be healed. Amen. Believe. All right.
What about you? I believe I know you. That's right. I'll just lay hands on you and say, "Satan, leave my brother in Jesus Christ's Name. Amen." Believe now, brother, go with all your heart.

E-64 You believe all of you? Well, listen, here's what I can't get. See? Why is it when the Holy Spirit will come and reveal those things... He's telling me what everything's wrong with them people. If I'd stop a minute. But them others wouldn't get in the line. Isn't it just as great to see the Lord when people pass by to have enough faith to be healed, lay hands on them, as it would be to--to have a discernment after you've seen it done? Have we become so Americanized that we have to be entertained by the Holy Ghost?
Here, come here. I don't know you. But we're strangers to one another. Is that right? You know me, but I don't know you. But God knows us both. If God will tell me what your trouble is, would you believe me to be His prophet? with all your heart? All right. Heart trouble, that's exactly right. You believe now with all your heart? You believe you'd get well? You come a long ways for this, haven't you? All the way from California. That's right. You bring your wife along too? She wants healing too. Didn't get a card. But she's got something wrong with her hip. It was caused from a fall. Isn't that right? Go home; you're going to get well both of you. Go believing.

E-65 Now, now, that's just the same as... Friends... If thou canst believe, all things are possible. You believe, sister? Just lay hands on you, you believe you'd get well? Come then. In the Name of the Lord Jesus heal the woman. All right.
Come lady. Now, see? Now, why? That woman is healed just as much as the other man. Why can't we say, "Praise the Lord," for healing that woman? See?

E-66 Here, now, you know I know what's wrong with you. You know that just as well as I know it. You know that God could tell me. Now, if I tell you would it help you? It's your nerves that give away. That's exactly right. Believe with all you heart, go get well in the Name of Jesus Christ. Have faith.
You believe, sister, with all your heart? In the Name of Jesus Christ, go and be healed.
You believe with all your heart sister? In the Name of Jesus Christ, go and be healed. Have faith.
Come, sister, you believe with all your heart? In the Name of Jesus Christ, go and be healed.
Now, that's exactly the way God said do it, isn't that right? These signs shall follow them that believe.
In the Name of Jesus Christ, go and be healed. Amen.
You believe for her? In the Name of Jesus Christ may the devil leave the child. Amen. Go now, be healed.
Want to eat your supper, get over stomach trouble? Go eat you supper and get well in Jesus' Name. You believe with all your heart? See?

E-67 Keep on the... Get that sixth sense; move them old five out of the way, believe.
How do you do. If I told you yes or no, you'd believe anyhow, huh? You'd believe it anyhow. All right. That little cyst on your spine which is located between your shoulders, go believing and get well. Do you believe? In the Name of Jesus Christ. Amen. Have faith.
Come, brethren, you believe? In the Name of Jesus may he be healed.
Come, you believe brother? In the Name of Jesus Christ I lay my hands on you; you'll get well. Amen. Believe now.
You believe, sir? In the Name of Jesus Christ, be healed. Amen. Jesus does it for you if you believe it.
In the Name of Jesus Christ be healed. That's the way, brothers. That's it. That's the way to do it.
In the Name of Jesus Christ, go and be made well. Amen.
Come, sister. If the anointing of the Holy Spirit's here to do miracles like that, surely you'd believe I was anointed by Him, wouldn't you? Then in the Name of Jesus Christ, go and be healed. Amen.
You believe, brother? In the Name of Jesus Christ, go and be healed.

E-68 If thou canst believe all things are possible.
Is this the next patient? All right. You believe, sister, with all your heart? That's it. Amen. She really got it. I just watched, she had a shadow over her and when it went away, I wondered what happened to it, turned around, now it's gone because she believed it. See? That's it.
I don't know you. You don't know me. We're strangers to one another. But God knows you, and He knows I'm here to help you if I can. You believe that?
Just a minute, something happened in the audience, somewhere, somewhere. That's it; start believing out there. Well, your trouble's in your back. That's right. You got back trouble. Miss Finnhoeffer, go home and be well...?...

E-69 Come, believing with all your heart. Do you believe, sir? In the Name of Jesus Christ, go and be made well.
Come. Now, if I told what was wrong, or didn't tell you, or whatevermore, would you believe anyhow? Then your female tr... Female trouble's done left you, go ahead. Yeah, I said it anyhow. All right.
You believe that God's going to heal your nervousness? All right. Go on and be well in the Name of Jesus; believe with all your heart.
You want to get over the stomach trouble? All right. Go eat your supper and be made well in the Name of the Lord Jesus.
You believe with all your heart? All right. Do you believe, sister? In the Name of Jesus Christ, go and be made well. All right.
Believe that this little boy can get over this trouble? I curse the devil that's done this to your child, may he be healed in the Name of Jesus Christ. Amen. Take him now, don't doubt. Watch what happens to him if you can believe.
You believe with all your heart? In the Name of Jesus Christ may you be healed.

E-70 There's a healing keeps coming from over here. It's a little woman setting back there with a brown hat on, kind of thin. She's suffering with TB. All right, sister. I don't know you, and you don't know... Yes, you ought to know me. You were healed once in my meeting; I see it was at Fort Wayne, Indiana. Hallelujah! That's it. You believe God can tell me what's wrong--what's wrong with you there? You had a tumor, and God healed you of it, THUS SAITH THE LORD. Hallelujah!
I challenge you to believe. There's so many believing. Have faith in God. You believe, sister? In Jesus' Name, go and be made well for the glory of God.
You believe, brother? In the Name of Jesus Christ, go and be made well.
You believe, brother? In the Name of Jesus Christ, go and be made well.
You believe, sister? In the Name of Jesus, go and be made well.
You believe, brother? In Jesus' Name, go and be made well.
You believe for the little baby? Now, look, I know it's a birth condition, but that don't have nothing to do... What the devil done anytime, God can take it away. You believe that? I curse the devil that did this to this child. In the Name of Jesus Christ, may this baby be well. Amen.

E-71 You believe, sister? In the Name of Jesus Christ, go and be made well.
You believe, sister? In Jesus Christ's Name, go and be made well.
You believe, sister? In Jesus' Name, go and be made well.
Do you believe, sister? (Is that the last of the prayer line?) All right, look here at me just a minute. You believe with all your heart? If God can tell me what your trouble is, you believe it? One thing, it's your eye going bad. That's right. That's not the main thing. Got a tumor, the tumor's in the stomach. You're not from here. Go on back to Illinois and get well. Jesus Christ make you well. If you can believe, all things are possible. You believe that?

E-72 That man setting right back there, has got--brought a little baby, that's got a hole in its heart. You're from Chattanooga, Tennessee. Mr. Kirkline, go home and believe. That baby's heart will heal up. Jesus Christ makes it well. Hallelujah! That's the power of our God. Have faith in God.
Another woman setting there from Memphis, Tennessee, up this a way, praying for her lost daughter. Have faith in God.
I'm looking for a woman, I can't see her in the audience. But she's here somewhere. She's praying. God help me to find her. Somebody with faith got heart trouble and diabetes. Her Name is Mrs. Wells. Have faith in God. Somewhere I can't... [Somebody says, "Here she is."--Ed.] All right, all right, sister, your faith has saved you. Besides that, heart trouble runs in your family. You don't have a prayer card, do you? 'Cause you'd... No. 'Cause all the prayer cards are up. Heart trouble runs in your family. You got a brother's got heart trouble. That brother's not here. That brother lives in Baltimore, Maryland. And he's also unsaved, because he's shadowed with a dark shadow. That's THUS SAITH THE LORD.

E-73 Do you believe with all your heart? Is that sixth sense going to work on you? Put your hands over on one another right here. O God, Creator of heavens and earth, send Thy Holy Spirit at this time and heal every person in Divine Presence through Jesus Christ's Name. You believe it?
How many in here that wants to know Jesus as your Saviour? Stand up on your feet. You're close to Him. God bless you. God bless you. That's right. Wonderful!

E-74 How many wants the Holy Ghost? Stand on your feet. Wants the baptism of the Holy Ghost, stand on your feet, every one of you. It's too many out here to get you now, file right off in this room so we can meet you over here. In Jesus' Name if you'll come with sincerity, you'll be filled with the Holy Ghost, saved of all your sins. Go into the room tonight. This is the time. Move over this a way to the room. All that's here that believes in God, wants to be saved and filled with the Holy Ghost, move right out of this room, so we can minister to you.
If there's anybody here from my church down at Jeffersonville that hasn't received the Holy Ghost as yet... Brother Collins, and all of them has got the Holy Ghost since they been here. Oh, they've tore up the country. Come around; this is the time for you to receive it right now. Go in. Don't you come out of there till you got the Holy Ghost. Come now, all sinners. Go in here and seek God for salvation. That's the way.

E-75 I challenge every man and every woman that's in Divine Presence, that's sick, anything wrong with you, I challenge you to believe the Lord Jesus Christ while I pray for you. Will you do it? How many will promise they'll do it? If God can give me power here to discern spirits... I'm telling you, I can't heal you. You're already healed. Jesus healed you when He died for you. Let that sixth sense don't become numb, put it to work now and believe it. What about all you people here in these wheelchairs, do you believe it? Then let us raise our hands to God.

E-76 O Lord God, let not this message pass in vain. Let not the power of God go to waste here tonight. But may God of heaven send down power of conviction and heal every person. May the devil leave everybody with cancer, heart trouble, crippled, leukemia, any kind of a disease. I challenge it by a gift, ministered by an Angel, sent in the sufferings of Jesus Christ to heal the sick and the afflicted.
Come out of them, Satan. I charge thee in the Name of Jesus Christ to come out of them.
Now, all that accepts Christ as their Healer; I don't care what's wrong with you. It doesn't make one bit of difference; if you believe God, raise up and accept it in the Name of Jesus Christ. That's the way. Amen! God bless you. That's it! That's perfect, perfect. God bless yours, Brother Sullivan.

Up

S'abonner aux nouvelles