La Restitution De L'Arbre-Épouse

Date: 62-0422 | La durée est de: 3 heures et 45 minutes | La traduction: Shp
doc pdf
Voir le textes français et anglais simultanement Voir le texte anglais seulement

1          [Deux prophéties sont données. - N.D.E.]

            Crois seulement, crois seulement;

            Tout est possible, crois seulement.

            Crois seulement, crois seulement;

            Tout est possible, crois seulement.

            [Frère Neville introduit frère Branham : "C'est un grand plaisir et un privilège une fois de plus aujourd'hui d'avoir parmi nous notre précieux frère, le serviteur et prophète de Dieu de ce temps-ci. Puisse le Seigneur le bénir richement pendant qu'il se tient devant nous, les nécessiteux, pour apporter la Parole de Dieu." -N.D.E.]

            Merci, Frère Orman. Que Dieu vous bénisse

2          Bonjour mes amis. C'est un privilège d'être de nouveau ici au Tabernacle, adorant, en ce beau matin de Pâques, celui de la glorieuse résurrection de notre précieux Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ.

3          J'aimerais dire que j'étais vraiment... De tous les messages que j'ai déjà entendu notre pasteur prêcher, le meilleur qu'il ait apporté a été celui de ce matin. Je suis rentré chez moi et j'en ai parlé à ma femme; je lui ai dit : "Chérie, ce matin tu as manqué quelque chose pour ne t'être pas réveillée tôt." De toute ma vie, c'était le meilleur message que j'aie entendu sur la résurrection. Je n'ai jamais rien entendu de mieux sur la résurrection que ce que notre pasteur nous a apporté ce matin. Un message vraiment épatant, et tout était bien au point. Cela montre ce - ce qui se passe quand l'onction saisit quelqu'un. Voyez? Il se passe quelque chose. Et ainsi, nous sommes heureux que - que Dieu nous ait donné ce merveilleux pasteur.

4          Et maintenant, je voudrais remercier chacun de vous. Nous sommes ici depuis un bon bout de temps (avec quelques interruptions, des va-et-vient), mais comme vous le savez, je vais maintenant dans les champs missionnaires. Cette semaine, je me rends chez les Indiens Creeks, là en Colombie-Britannique; et ensuite là dans le... de là, j'irai à Fort Saint John, et puis, cet été, le Seigneur voulant, je serai sur - sur toute la Côte Ouest, là à l'Est, et - et sur la Côte Ouest, et en Alaska - à Anchorage, en Alaska, et partout là-bas. Et puis, peut-être que de là, j'enverrai des gens tâter le terrain en Afrique et dans le reste du monde pour l'hiver prochain.

5          Ainsi, il s'écoulera probablement du temps avant mon retour ici au Tabernacle; tout au moins - ce sera en août ou au cours de cet automne, avant mon retour.

6          Et je voudrais vous remercier tous pour votre bonne collaboration, pour tout ce que vous avez fait. Et nous sommes désolés de n'avoir pas de places pour les gens qui sont ici en ces matinées. Comme vous le savez, nous sommes pour l'instant sur un projet de construction, pour construire une plus grande église, quand... pour ces réunions. Et ainsi, ça sera probablement exécuté très bientôt, donc, on va commencer à construire l'église.

            Et maintenant, soyez - j'aimerais aussi remercier chacun de vous pour vos... pour les cadeaux, les cartes de voeux d'anniversaire, les cartes de Pâques, les cadeaux que vous avez offerts à Billy, et les autres à - et d'autres, à moi, à frère Wood et à beaucoup d'autres. Je les apprécie tous.

            Et chacun vient dire... Vous ne savez pas quelle tension ça cause, quand quelqu'un vient dire : "Eh bien, nous voudrions voir frère Branham. Nous voudrions voir ton père", et tout. Et on lui répond : "La fiche de rendez-vous est pleine." Eh bien, vous ne savez pas dans quel embarras cela vous met, quand vous - vous ne pouvez recevoir qu'un certain nombre, et c'est là tout ce que vous pouvez faire.

7          Je - j'aurais bien voulu disposer de beaucoup de temps pour m'asseoir avec chacun. Et j'espère le  faire  une fois, mais ça ne peut pas se faire sur cette terre, car les gens viennent ici du monde entier, voyez, du monde entier. Cette semaine, des gens sont venus ici en provenance de plusieurs pays, et ils ont eu des entrevues et j'ai prié pour eux cette semaine, ils venaient du monde entier.

8          Et s'il ne s'agissait que des gens de notre assemblée locale, d'ici à Jeffersonville, je pourrais avec joie consacrer deux ou trois heures pour chaque personne et faire un désherbage de fond en comble et recevoir tout le monde. Mais, voyez-vous, quand il n'y a peut-être, disons, que deux ou cinq appels venant de notre assemblée locale, il y en a cent ou deux cents venant du monde entier, au moment même où ces deux arrivent. C'est ainsi qu'il y en a eu littéralement des milliers que je ne pouvais même pas toucher. Voyez?

9          Les gens... Et des invitations pour venir ici et pour aller là-bas viennent du monde entier, juste... On envoie des billets d'avion et tout le reste pour qu'on aille prier pour les malades, mais on ne sait pas le faire.

            Aussi, les gens sont-ils déçus; je l'aurais été moi aussi. Je voudrais simplement en ce matin de Pâques me confesser, dire que - que je ne sais quoi faire à ce sujet. C'est vraiment trop, vous savez, de - de s'occuper de - des milliers et des milliers de gens venant du monde entier. J'ai effectué mon septième voyage autour du monde, comme vous le savez, et je suis personnellement entré en contact avec plus de dix millions de gens dans le monde entier. Ainsi, vous pouvez vous représenter combien - combien - quelle pression cela exerce sur vous.

10        Et bien des fois nous avons de petites tensions, et je sais que cela vous arrive aussi, et de petites déceptions. Mais pensez à ce que moi j'ai, les déceptions que je connais, quand les mères malades disent au téléphone : "Ô Dieu... Bien, attendez un instant, Frère Branham. Seigneur Jésus, je - je - je Te prie de l'envoyer." Et - et cela - aussitôt le téléphone raccroché, un autre appelle, et on téléphone d'ici, de là, de là et du monde entier. Vous savez comment cela se passe. Et ce - ce n'est pas facile quand à l'autre bout du fil se trouve quelqu'un avec un enfant malade, ou un mari malade, ou une femme malade, priant pour que vous alliez.

11        Eh bien , vous pouvez vous représenter cela! Il n'est pas étonnant que je sois nerveux. Comme ceci - ça suffit pour qu'on le devienne. Mais j'ai fait une seule chose : au lieu de développer un complexe, j'ai essayé de rester ferme, en gardant mes yeux fixés sur le Calvaire et en allant de l'avant, exactement tel qu'Il voudrait que je le fasse.

            Et beaucoup de mes erreurs... Je prie que Dieu me pardonne des choses, peut-être que j'aurais dû aller à un endroit, et je n'y suis pas allé. Je ne suis qu'un être humain, et je peux, je suis sujet aux erreurs.

12        Une petite - une petite chose originale a été dite ce matin dans la cour arrière, au moment où je sortais du service du lever du soleil. J'ai un vieux et précieux ami (il est probablement ici quelque part; il vient de Chicago), il s'appelle Stewart, il a presque... Ed Stewart (je pense qu'il est dans les soixante-quinze ans ou plus), et il m'a rencontré là dehors. Et il met de côté sa dîme en pièces de dix cents, et il m'a remis tout un paquet de pièces de dix cents, tout un paquet gros comme ça, et... Oh, je ne sais pas, je... Bien sûr, c'est utilisé pour une oeuvre missionnaire à l'étranger. Et son ami intime qui est aussi mon ami, frère Skaggs, Leonard Skaggs de Lowell, dans l'Indiana, se tenait là, et je ne le connaissais pas avant ; il était franc-maçon. Il portait un insigne de franc-maçon, et nous parlions de l'ordre de franc-maçon. Et alors, le vieux frère Stewart me dit, il a dit : "Je vous aime, Frère Branham, et j'aimerais vous parler", (excusez-moi cette expression), mais il a dit : "Il est plus difficile de vous atteindre que d'accéder à un harem turc."

13        Il n'y a pas très longtemps, quelqu'un m'a dit : "Je suis content que le Seigneur ne soit pas aussi difficile à trouver." Il a dit...

            Bien, cela n'est pas mon intention; j'aime les gens. Mais je m'imagine simplement... En rentrant chez moi, j'ai raconté cela à mon épouse, et nous étions assis à table, et nous avions bien ri, imaginant combien il doit être difficile d'accéder à un harem turc, vous savez. Ainsi - ainsi, j'espère qu'il n'est pas si difficile de m'atteindre, Frère Stewart, si vous êtes encore ici. Mais je pensais certainement que c'était un sens de l'humour qui nous a bien fait tous rire un peu.

14        Ainsi, j'aurais bien voulu voir tout le monde. Et j'aime tout le monde (c'est vrai.) ; qu'il soit ami ou ennemi, c'est pareil. Et maintenant, j'ai certainement besoin de vos prières pour les réunions à venir. Je vais me rendre chez les Indiens. Et vous le savez, vous - quand vous êtes à Rome, vous devez vous comporter comme un Romain ; et quand vous êtes chez les Indiens, vous devez vivre comme les Indiens.

15        Mon ami missionnaire, qui est mon compagnon de chasse, là où j'étais sur l'autoroute, l'autoroute de l'Alaska, j'étais... un très brave jeune homme et sa femme, [tous] issus de bonnes familles... Et je... des éruptions sur les bras, et partout derrière les oreilles, et tout, et je me demandais ce qu'il avait; avait-il attrapé l'eczéma? Cela provenait des puces et des punaises de lit, où il avait dû - comme il devait vivre là-bas. Et ainsi, il vous faut tout simplement vivre avec les gens pour les gagner à Christ. Ils sont l'héritage de Christ. Ce sont des gens pour qui Il est mort, et il faut bien que quelqu'un aille vers eux.

16        Et leur chef était à l'une de mes récentes réunions tenues dans le nord, dans le camp - sur le terrain - dans une cour pour touristes, et le Saint-Esprit dans la réunion, je pense que c'était cela, l'a appelé par son nom et a révélé qui il était, et ce qu'il avait fait, et... Oh! la la! ce fut déterminant pour lui. Il savait que les êtres humains ne pouvaient pas faire cela ; cela devait venir du Dieu Tout-Puissant.

            Ainsi donc, c'est ce chef qui a mis toute cette contrée en feu. Et nous allons tenir des réunions dans un petit voilier, nous irons à ces endroits où nous pouvons les atteindre, le long de la côte, chez les autres, chez les Indiens Cree, les délaissés. Bien des frères qui tiennent de grandes réunions n'ont pas pu se rendre là.

17        Eh bien, les Indiens... Il n'y aura pas un seul sou (comme vous le savez, je ne prélève jamais d'offrande dans mes réunions, et je ne prends pas d'argent.), mais c'est cette église-ci qui supporte ces réunions chez les Indiens. Une partie de vos dîmes et autres sera utilisée pour payer - apporter ce Message de salut et de délivrance à ces pauvres Indiens illettrés. Après tout, ce sont eux les Américains, vous le savez. Nous sommes des étrangers (voyez?); nous sommes venus ici et nous leur avons arraché cela. Et nous aimerions... Je ne saurais pas leur rendre leur pays, mais je peux leur apporter l'espérance qui est en Christ, qui nous rassemblera un jour dans une communion fraternelle dans un Pays où il n'y aura plus de guerre et où les uns ne vont pas déposséder les autres de leur terre. Ce sera un Pays où il y aura de la place pour tous. Et je serai reconnaissant quand viendra ce temps-là, si tous mes bien-aimés sont sauvés et prêts en ce temps-là.

18        Eh bien, j'ai beaucoup d'amis que je vois assis ici même, pendant que je parle. Je crois que c'est soeur... que je vois (Son nom m'échappe.), c'était Lee. Est-ce bien cela? N'est-ce pas vous Madame Lee? Votre fille est-elle ici, les filles, celles qui ont été guéries? C'est très bien. L'une d'elles était au Good Sheperd's Home [Home du Bon Berger - N.D.T.], ou plutôt pas... (Comment appelle-t-on cela? Soeur de... Un institut catholique... Dame de Paix, c'était cela. Tous ces noms catholiques, je les confonds. Et ainsi, là... Et elle était - elle avait une dépression nerveuse, mentale, et le Bien-aimé Seigneur Jésus, pendant que nous étions là - j'étais assis au pied du lit, et que sa précieuse mère et son précieux papa se tenaient tout près, et le Seigneur Jésus a déclaré que c'était terminé, fini. La voici ; tout est parti. Et évidemment, nous savons que la soeur - elle est très reconnaissante ce matin.

19        Et en regardant là, je vois des gens qui se mouraient de cancer il n'y a pas longtemps.

            Ils étaient venus se traînant sur des chaises roulantes, des béquilles, et les voici normaux et en bonne santé ce matin. Cela se passe dans le monde entier. Cela ne vient pas de moi, mais de Lui, notre Seigneur Qui est ressuscité des morts; Il est vivant aux siècles des siècles. Que notre Seigneur soit loué et béni à jamais, c'est ma sincère prière. Veuillez prier pour moi, vous tous. Priez pour moi. Maintenant, je - je compte sur cela. Et quand je me rends là... Voyez, ici à la maison, les choses ne vont pas trop mal ici, mais quand vous arrivez là où vous vous retrouvez vraiment au front... Ici, c'est l'entraînement.

20        Hier, j'étais à l'écoute, en effet, notre église m'a acheté un - un nouveau break, et je - pour mes voyages ( l'autre que j'avais étant presque usé); et ainsi, je - j'ai allumé la radio et je suivais les informations. Et alors, en revenant hier soir de là où Joseph et moi étions allés prier, puis nous revenions donc de Green's Mill, ils - j'ai allumé la radio. C'était un bulletin d'informations, et on apportait... suivait - cet instructeur suivait un jeune homme au cours de son entraînement ; et il avait là les poches pleines de sable et tout, il devait garder sa tête très basse, une mitrailleuse tirait de vraies balles juste au-dessus de sa tête, pendant qu'il rampait au travers des fils barbelés et tout, il suivait un entraînement rigoureux.

21        Bien, c'est ce que nous faisons ici. Mais alors, c'est de loin différent de ce qui se passe au front. Voyez? Cette mitrailleuse est réglée, disposée juste à un certain niveau. Mais au front, elle peut monter ou descendre. Voyez? Ainsi - ainsi, c'est un peu différent là-bas (Vous voyez?) par rapport à ce qui - ce qui se passe; ainsi nous devons... Bien, ici c'est l'entraînement, là-bas on est au front.

22        Ainsi, nous allons affronter l'ennemi maintenant. Autrefois nous chantions un petit cantique ici : "C'est la bataille". Quelqu'un se souvient-il encore de ce cantique?

                 C'est la bataille, ô soldats chrétiens ;

                 Face à face; en rangs serrés.

                 Avec les armes brillantes, les bannières flottantes,

                 Le bien et le mal ont engagé le combat l'un contre l'autre aujourd'hui.

(C'est vrai! Vous voyez?)

                 C'est la bataille, mais ne vous lassez pas;

                 Soyez forts, et tenez ferme par Sa puissance;

                 Si Dieu est pour nous et que nous restions sous Sa bannière,

                 Nous chanterons le chant de victoire à la fin! (C'est vrai.)

23        Maintenant, je devais parler de beaucoup de choses ce matin, mais j'ai pour ainsi dire abrégé cela, comme les gens sont debout et entassés. Et on a de petits haut-parleurs pour ceux qui sont dehors, et une petite retransmission par les ondes, je pense que chaque voiture peut... Le - le système de retransmission par les ondes nous permet d'être suivi à une distance de plusieurs mètres du Tabernacle. Et ainsi, nous - nous essayons de... J'apprécie la visite de chacun parmi nous ce matin.

24        Maintenant, avant d'aller plus loin, disons que... Maintenant, aussitôt après ceci, je pense, il y aura un service de baptême. Mais d'abord, il y aura la ligne de prière; ce matin, nous allons prier pour les malades. Je pense que si Dieu Se manifeste, cela confirme ce dont nous parlons : Sa résurrection. Est-Il vivant ou non? Est-ce juste une fiction ou une réalité? S'Il est vivant, Il a fait une promesse  : "Je serai avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde."

25        Maintenant, s'Il - s'Il vient ici parmi nous et prouve qu'Il est ici, alors il n'y aura plus de suppositions [à faire] à ce sujet. Voyez? Rappelez-vous, toutes les religions du monde ont leurs jours saints, jours fériés et autres, mais aucune d'elles ne peut prouver que son fondateur, que... la mort l'a emporté et c'était fini là; mais la nôtre, la religion chrétienne, notre Fondateur est mort et Il est ressuscité.

26        Dernièrement à Mexico, lorsque j'ai été interviewé par la presse sur la résurrection du petit enfant qui était mort un matin à 9 heures, et qui, à 22 heures 30, (22 heures 30 ou 23 heures) fut ressuscité des morts, là même dans les bras de sa mère, à l'estrade, devant des dizaines de milliers de gens... Trente mille vinrent à Christ, ce soir-là (voyez ), ainsi donc, vous pouvez vous imaginer ce qui s'était passé là.

27        Et ce petit enfant, j'avais eu une vision devant moi, révélant son petit nom et tout. La mère était là au fond, n'ayant pas reçu une carte de prière, elle ne pouvait pas entrer, mais elle n'avait pas besoin de passer par la ligne. Quand elle a donc amené le petit enfant, il pleuvait, il pleuvait à verse.

            Nous nous faisons des soucis du fait que nous restons debout, pensez une fois à eux. Ils étaient là à neuf heures du matin pour les réunions qui allaient commencer cette nuit-là à 21 heures; ils se tenaient sous un soleil accablant, appuyés les uns contre les autres pour se donner de l'ombre. Ils se tenaient debout, pas assis, debout. Et c'est ainsi qu'ils font en Afrique, et à divers endroits, et en Inde où un demi- million s'était rassemblé en une fois.

28        Eh bien, cette petite femme ne put même pas obtenir une carte de prière (il y avait environ plus de trois cents huissiers pour la retenir), et elle ne pouvait pas entrer dans la ligne de prière, et elle était là debout, priant pour le petit enfant - une petite femme catholique... Et le Saint-Esprit appela et dit : "Dis-lui de l'amener ici."

29        Et le petit enfant, le médecin l'avait déclaré mort, était enveloppé dans une couverture mouillée, et elle, elle se tenait là depuis le matin. Eh bien, nous avons la déclaration du médecin là-dessus, qui l'avait déclaré mort ce matin-là à neuf heures et puis, là, c'était alors la nuit, presque à minuit. Et moi, en suivant exactement ce que la vision disait, je me suis avancé, j'ai imposé les mains au petit enfant. Et il était là , vivant. Le docteur en a rendu le témoignage.

            Et j'étais interviewé par la presse. Et ainsi, comme... On n'a rien contre la foi de quelqu'un tant qu'elle est conforme à la Bible, très bien... Mais l'homme qui m'interviewait était catholique, et il me demanda  : "Croyez-vous que nos saints peuvent faire cela?"

            Je lui ai répondu : "S'ils sont vivants." (Effectivement, je sais que l'Eglise catholique croit que vous devez être mort pour devenir saint.) Je lui ai donc dit  : "Oui, s'ils sont vivants."

            Et il dit : "Oh, vous ne pouvez pas être saint tant que vous n'êtes pas mort."

             J'ai demandé : "Paul fut-il un saint avant qu'il meure ou après qu'il fut mort ? A qui écrivait-il, est-ce aux morts, quand il disait : 'Aux saints qui sont à Ephèse... et aux saints qui sont à tel et tel endroit'? Il n'écrirait pas aux morts, vous le savez bien."

            Ainsi donc, il dit : "Eh bien, vous essayez de trancher votre cas par la Bible. Nous, nous sommes l'église."

            J'ai dit : "Très bien, monsieur, O.K.." Et je...

            Il a dit : "Nous sommes l'église."

            J'ai dit : "Alors, voyons l'église faire cela." (Ainsi donc, c'est Christ seul qui peut faire cela, vous le savez bien).

            Il demanda : "Quelle est votre opinion sur l'Eglise catholique?"

            J'ai dit : "J'aurais préféré que vous ne me posiez pas cette question." Voyez ?

            Et il dit : "Bien, j'aimerais avoir votre avis."

            J'ai dit : "C'est la forme la plus élevée du spiritisme qui existe."

            Et il demanda : "Spiritisme?"

            J'ai dit : "Oui oui."

            Il a demandé : "Comment vous représentez-vous cela?"

            J'ai dit : "Tout ce qui communie avec les morts : la communion de saints." Voyez?

            Et il a dit : "Bien, vous priez Christ, et Il était mort."

            J'ai dit : "Mais Il est ressuscité." Il est ressuscité. C'est donc une bonne chose que nous le sachions  : Il est ressuscité. N'en sommes-nous pas reconnaissants? Inclinons la tête pour Lui rendre grâces, car Il est ressuscité du tombeau pour notre justification.

30        Père céleste, nous sommes reconnaissants ce matin pour Jésus. Et aujourd'hui, nous commémorons Sa glorieuse résurrection, ce matin-là de Noël, quand Il ressuscita d'entre les morts, Il triompha de la mort, de l'enfer et du séjour des morts... Quand Il était sur la terre, Il montra qu'Il avait triomphé de la maladie, des afflictions et - et de toutes sortes de démons et de puissances. Alors, la mort fut devant Lui, le grand et dernier ennemi; et au matin de Pâques, Il prouva qu'Il était Dieu. Il ressuscita de... Même le dernier ennemi ne pouvait pas Le retenir. La tombe Le rendit; le séjour des morts dut Le rendre; les Cieux Le reçurent.

            Ô Dieu, puissent nos coeurs Le recevoir aujourd'hui dans la puissance du Saint-Esprit, afin que nous puissions être Ses agents, des - des modèles en tant que Ses serviteurs ici sur terre, pendant notre voyage. Accorde-le.

31        Bénis tous ceux qui sont ici. Ô Dieu, ces précieuses gens qui sont debout, certains se sont entassés ici depuis le lever du jour; je prie, Père céleste, que Tu déverses sur eux Tes bénédictions, infiniment et au-delà de tout ce que nous pouvons faire ou penser, et que Tu leur accordes les profonds désirs de leur coeur, ce pour quoi chacun est venu ici ce matin. Puissent-ils repartir satisfaits. Tu as dit que Tu ne renverrais personne, mais que Tu le comblerais de bonnes choses, et que Tu le laisserais aller avec joie. Accorde-le, Seigneur.

            Que Ton omnipotence, que Ton Saint-Esprit, dans la puissance de la résurrection, agisse en chacun de nous, jusqu'à ce que nos espérances ne soient fondées que sur le Sang de Jésus avec Sa Justice. Accorde-le, Père.

32        Bénis maintenant les Paroles que nous allons lire. Nous Te remercions pour le remarquable message de ce matin (quand nous étions venus tôt à l'église), et de voir que Tu T'es emparé de notre frère (et il y a eu un grand changement en lui en quelques instants), et il a prêché un message à cette génération des gens qui se meurent, dont nous faisons partie maintenant. Combien nous T'en sommes reconnaissants, Seigneur! Ô Dieu, nos coeurs tressaillent de joie quand nous pensons à ces choses.

33        Maintenant, garde sur lui cette onction, Seigneur, tout au long des jours qui sont devant lui, Seigneur, et bénis cette petite église. Et viens-moi en aide, Seigneur, quand j'irai apporter le Message aux autres peuples. Et puissions-nous rester unis comme une seule personne, une seule famille, priant ensemble, vivant ensemble dans la sainte unité du Saint-Esprit jusqu'au moment où Jésus nous recevra dans le Royaume. Car nous le demandons en Son Nom et pour Sa gloire. Amen!

            [Frère Neville dit : "Frère Branham, puis-je vous interrompre un moment?" - N.D.E.] Assurément, vous le pouvez bien, Frère. [En signe de notre appréciation et par le - le travail  d'un jeune homme qui est au milieu de nous, nous vous présentons ce tableau, Frère Branham, avec une grande expression de notre amour et de notre appréciation.]

             Merci, Frère Neville ainsi que le Tabernacle.

            Le jeune homme qui a peint ce tableau, c'est Jerry Steffy.

            C'est frère Jerry Steffy qui a peint ce tableau. Que Dieu bénisse ce garçon . C'est très beau, Jerry, si tu es ici ce matin. C'est vraiment regrettable, j'aurais bien voulu avoir les moyens pour pouvoir envoyer ce garçon à l'école, afin qu'il devienne un artiste. Je crois que Dieu est dans l'art. Ne le croyez-vous pas? Dieu est dans la musique. Dieu est dans l'art. Dieu est dans ceci. Et c'est vraiment regrettable de voir un tel talent ne pas être développé. Plus il l'exercera, plus il le développera, et je - je prie que Dieu te bénisse, Jerry. Et merci, Frère Neville ainsi que cette église pour ce beau tableau et pour le poème qui est écrit en bas. Je le lirai un peu plus tard.

            [Voulez-vous que je le lise?]

            D'accord, monsieur. Frère Neville va lire le poème. Je n'avais pas... J'avais une idée de ce que cela peut...:

                 Il n'est pas un homme de grande taille,

                 Ni hautain dans ses manières ;

                 Il ne sonne pas lui-même de la trompette

                 Pendant qu'il avance jour après jour.

                 Il ne recherche ni richesse ni gloire,

                 Et personne ne peut prendre sa place.

                 Il est exactement tel que nous le voulons,

                 Notre bien-aimé frère Bill.

                 Il nous enseigne fidèlement

                 La pure Parole,

                 Sans fantaisie ni recherche de gloire;

                 Il suit uniquement le Seigneur.

                 Il parle d'une voix douce et tendre,

                 Il n'élève pas la voix,

                 Sinon pour réprimander le mal,

                 Et alors il n'a pas de choix.

                 Il n'est pas bourré d'instruction

                 Des universités ou de l'école,

                 Mais il sait ce qui est important;

                 Et il n'est certes, la dupe de personne.

                 Car, la connaissance qui lui a été donnée

                 Est éternelle et vient d'En-haut.

                 Il n'a pas de credo, sinon Christ,

                 Il n'a pas de loi, sinon l'Amour suprême.

                 Il n'y a pas eu de grande annonce,

                 A sa modeste et humble naissance,

                 Mais pour nous, il est le plus grand homme

                 Parmi ceux qui vivent sur la terre.

                 Nous considérons comme plus qu'un privilège

                 Le fait de le connaître comme un ami,

                 Nous chérissons tout ce qu'il soutient

                 Et nous le ferons jusqu'à la fin.

                 Il dit qu'il n'est pas un prédicateur,

                 Il est modeste au possible

                 Mais cédez-lui la chaire,

                 Et ce n'est pas difficile à voir.

                 Il a été d'avance ordonné prophète;

                 Que les hommes appellent cela comme ils veulent.

                 Dieu nous a accordé une merveilleuse grâce

                 Quand il nous a donné frère Bill.

            Signé : [Le petit troupeau.]

            [L'assemblée dit : "Amen." - N.D.E.]

            Merci, merci ...?... Merci pour votre considération. Qui a composé cela? [Frère Neville répond : "Je pense que c'est sa mère." - N.D.E.] C'est...

34        Je ne suis pas digne de ces choses, de ces déclarations, mais pour moi, cela vaut plus que tout l'argent du monde (voyez?), de penser que quelqu'un vous considère comme Son serviteur (voyez?), comme serviteur de Dieu. Puissé-je demeurer fidèle à cela, c'est ma prière. Que Dieu vous bénisse toujours. Je vous accorderai toujours mon attention , et moi je vous exprime aussi mon amour.

            Maintenant... Oh, nous avons bien des choses; si nous prenons tout aujourd'hui, alors nous n'aborderons pas la Parole. On voit beaucoup de choses intéressantes.

35        J'ai une - une vision de la part du Seigneur, j'allais dire quelque chose à ce sujet, et - et quelqu'un a eu un songe (cela, oh, je pensais que c'était si extraordinaire) sur la Venue du Seigneur. Et je...

36        La petite Rébecca, ma fille qui est là derrière (je... Même si je me suis un peu moqué d'elle il y a quelques instants), elle est sortie portant un de ces genres de - de grands chapeaux ; Je lui ai dit : "Eh bien, chérie, cela a l'air d'un nid d'oiseau", ai-je dit. Il y a des brindilles, tout et tout comme cela." J'ai dit : "Va enlever cela." Et alors, elle s'est vengée de moi ; quelques instants après, elle est revenue (vous savez, la façon dont elle s'est vengée, c'était de revenir), et elle est entrée avec un très gros sac à main qu'elle portait. J'ai dit : "D'où vient ce truc?"

            Elle a dit : "Papa, a-t-elle dit, j'ai de grands pieds, ainsi, je pense porter tout simplement un gros sac à main pour que ça s'harmonise avec." Ainsi... Oh, ces... Mais elle a dit avoir rêvé à deux reprises qu'elle et moi roulions en voiture et que je lui parlais de l'apparition imminente du Seigneur : Le même rêve pour la deuxième fois. J'attends la troisième fois; peut-être qu'alors le Seigneur me dira ce que ça signifie.

            Eh bien, il y a beaucoup de choses à dire, mais passons directement à la Parole maintenant.

37        Tout le monde se sent bien, j'espère. Et si ce n'est pas le cas, je prie que le Seigneur fasse que vous vous sentiez bien avant la fin de ce service, de sorte qu'il n'y ait aucune personne faible parmi nous ce matin quand ce service sera terminé. Maintenant, nous devons nous rappeler que Christ est mort pour les impies, et c'était nous (voyez ?); c'est nous. Et Il est mort pour nous, afin qu'Il puisse nous sauver.

38        Eh bien, m'entendez-vous bien partout là. Là au fond, entendez-vous très bien là-bas? Là au fond, est-ce que ça va? O.K.. Très bien.

39        Maintenant, j'aimerais lire une portion de Sa Parole. Allons d'abord dans le Livre de Joël, et j'aimerais lire le premier verset, du verset 1 à 4, et ensuite, du deuxième au - chapitre 2, verset 25, puis Genèse 20.7.

40        Eh bien, j'apprécie vraiment... Eh bien, si vous êtes fatigué et que vous vouliez sortir, allez-y. Voyez? Mais ceci sera mon dernier Message à l'église pour - cette partie de l'église, pendant un temps; et nous nous attendons à un service de guérison ce matin. Et je - je veux que ce Message, si Dieu le bénit, pénètre profondément dans nos coeurs, pour que nous puissions donc en saisir la signification.

41        Maintenant, nous sommes ici pour exprimer, pour - pour parler des choses que nous croyons, et prouver cela par les Ecritures, pour montrer que les Ecritures en parlent; et ensuite, que Dieu vienne prouver cela, montrer que c'est vrai, qu'Il rende cela réel.

42        C'est juste comme n'importe quelle... Vous dites : "Ceci est la semence de tournesol." Plantez-la et voyez ce que c'est; alors si c'est un tournesol qui germe, cela règle la question; c'était un tournesol. Voyez? C'est tout.

43        Eh bien, si certains d'entre eux sont - changent des sièges de temps en temps, quelqu'un s'assoit, et les autres se lèvent et attendent un peu. Et je serai aussi bref que possible.

            Maintenant, n'oubliez pas de prier pour moi. Et soyez vraiment loyal envers l'église; restez ici même à l'église où - avec frère Neville. Et vous, les visiteurs, bien alors, revenez et ...

44        Maintenant, je m'occupe de ces réunions, j'y vais sans invitation formelle, mais je ne peux tout simplement pas rester ici, le monde se meurt. Vous voyez? Et Paul avait jadis eu la même expérience, il se rendait dans une autre contrée; et il a alors reçu, chemin faisant, un appel pour aller en Macédoine. Bien, Dieu pouvait à tout moment lancer un appel pour aller en Macédoine. J'annule tout quand Dieu appelle.

45        Je fais vraiment le mieux que je peux, allant dans tel coin pour semer les semences, et par ici pour semer quelques semences, et par là semer - semer quelques semences. Je sais que les oiseaux du ciel en ramassent beaucoup, certaines sont étouffées, et tout le reste; mais il pourrait y avoir quelques-unes qui poussent aussi, vous savez, dans une bonne terre. Ainsi, allons tout simplement... Semer la semence est la chose principale.

            C'est un passage vraiment étrange pour un - un message de Pâques, Joël chapitre 1

          La Parole de l'Eternel qui fut adressée à Joël, fils de Pethuel,

          Ecoutez ceci, vieillards! Prêtez l'oreille... vous, habitants du pays!

          Rien de pareil est-il arrivé de votre temps, ou du temps de vos pères?

          Racontez-le à vos enfants, et que vos enfants le racontent à leurs enfants,

          Et leurs enfants à la génération qui suivra!

          Ce qu'a laissé le gazam, la sauterelle l'a dévoré;

          Ce qu'a laissé la sauterelle, le jélek l'a dévoré;

          Ce qu'a laissé le jélek, le hasil l'a dévoré.

            Maintenant, le verset 25 du chapitre 2...

          Et je vous restituerai les années qu'ont dévorées la sauterelle, le jélek, le hasil et le gazam, ma - et le gazam - ma grande armée que j'avais envoyée contre vous.

          Vous mangerez et vous vous rassasierez;

          Et vous célébrerez le nom de l'Eternel, votre Dieu;

          Qui aura fait pour vous des prodiges;

          Et mon peuple ne sera plus jamais dans la confusion.

46        Dans Genèse, le 20 - Genèse, chapitre 20, verset 7, j'aimerais lire ceci pour faire suite à - pour servir de contexte à ce sujet que je vais bientôt aborder. Je commencerai au verset 6, pour avoir un arrière-plan pour ceci.

          Et Dieu lui dit en songe : Je sais que tu as agi avec un coeur pur ; aussi t'ai-je - je empêché de pécher contre moi. C'est pourquoi je n'ai pas permis que tu la touchasses.

          Maintenant rends la femme de cet homme, car il est prophète, il priera pour toi, et tu vivras. Mais si tu ne la rends pas, sache... que tu mourras, toi et tout ce qui t'appartient.

            Maintenant, j'en tire un sujet... ou plutôt de ce passage de l'Ecriture, une conclusion sur un sujet intitulé : "Restituer."

47        Bien, après que frère Neville a prêché ce matin ce remarquable message, la dernière chose qu'il a mentionnée en rapport avec ses dernières pensées, c'était "être restitué". Et ainsi, cela m'a donné une idée, à l'instant même : "Restituer."

48        Eh bien, j'ai vite regagné la maison et j'ai pris mon dictionnaire et tout, quelques notes sur les Ecritures, et je me suis mis à copier certaines choses. Et puis, j'ai pris le dictionnaire Webster pour voir la définition exacte de "restituer". "Restituer" signifie "remettre au propriétaire originel, ou remettre dans l'état initial." Et nous pouvons faire valoir le droit à la restauration.

             Eh bien, d'après Webster, le mot "restaurer" signifie : "remettre au propriétaire originel, ramener dans l'état initial. Et si une chose est réclamée, pour en obtenir la restitution, on peut faire valoir cela - pour ramener cela à la place qu'il faut. Et puisse Dieu bénir maintenant les faibles mots.

            "Restaurer" signifie "ramener", ou "restituer"; on peut faire valoir un - un droit. Eh bien, pour restituer quelque chose au propriétaire légitime, celui à qui la chose appartient... Donc, d'une façon ou d'une autre, cela a quitté le patrimoine du propriétaire légitime, et peut errer n'importe où. Mais restaurer revient à ramener cela au propriétaire légitime, ou ramener cela dans son état normal. Et pour faire cela, nous avons le droit de faire valoir (s'il existe une loi), faire valoir cet état normal de restauration, restaurer.

49        Par exemple, si quelqu'un a volé un bien et qu'il retienne ce bien, vous pouvez donc recourir à la loi et aller auprès de cette personne, et la loi contraindra... obligera cette personne à restituer ce bien au propriétaire légitime, à son... ou état initial ou originel. Une exécution forcée.

50        Oh quel texte! Comme j'aurais bien voulu passer deux jours là-dessus : obliger. Eh bien, frère Neville nous a prêchés; moi, je vais juste vous parler, donner une leçon de l'école du dimanche, ainsi cela - cela fera suite, j'espère, à ce qu'il a apporté.

51        Faire valoir... Nous sommes le... avons donc le droit de faire valoir contre Satan les droits que Dieu nous a donnés, car Dieu a une loi; et Sa Parole est cette Loi. Et Dieu, dans cette Parole, a accordé certains droits à l'Eglise. Par conséquent, nous avons le droit de faire valoir ces droits contre Satan et dire : "Remets ça."

52        Et il est obligé de le faire, en effet, nous pouvons saisir l'Agent de Dieu, le Saint-Esprit, aller directement à genoux et dire : "C'est AINSI DIT LE SEIGNEUR." Il doit lâcher prise; c'est tout, car le Saint-Esprit est là pour le contraindre à le faire.

53        La loi du pays, c'est contraindre - elle est élaborée par la nation, pour la nation. Mais la loi de l'Esprit de Dieu, c'est de contraindre Satan à lâcher les choses de Dieu, qu'il a prises illégalement et frauduleusement. Les âmes des hommes qu'il avait prises à Dieu, les âmes des femmes, des enfants; la maladie du corps qu'il a mise sur les gens, alors que Dieu les a créés à Son image, pour qu'ils soient comme Lui. Et la Bible donne à l'Eglise les droits légaux et légitimes de prendre le Saint-Esprit et de faire valoir cela contre lui.

54        Je pense que je l'ai récemment raconté ici, à la dernière réunion; je n'en suis pas sûr. Mais un frère s'est déplacé de la Georgie à Louisville, et il a laissé son véhicule là, et quelqu'un l'a volé. Et il avait ses habits, ceux de sa femme et de ses enfants... c'était frère Evans ici présent, je... Généralement, ils sont là. Ils parcourent en véhicule 1500 miles [2.413,5 km - N.D.T.] chaque jour que nous tenons des réunions ici, pour venir assister aux réunions ici. Et le pauvre ami s'est retrouvé ici sans rien, à sept cents miles et quelques de chez lui [environ 1.287,2 km - N.D.T.].

            Et il ne savait que faire. Il en a fait part à la police, mais là à Louisville on en faisait un grand trafic. On volait des voitures et on les faisait repeindre; et vous pouvez - là, on n'a pas besoin de détenir le titre de propriété pour les revendre; et on peut vous établir un titre dans quelques minutes en y inscrivant n'importe quel numéro que vous voulez.

55        Et ainsi, ils ont passé un moment horrible. Nous nous sommes donc agenouillés, voyez. Eh bien, Jésus n'aurait pas dû faire cela, car Il était la Parole. Eh bien, nous, nous ne sommes pas la Parole. La Parole du Seigneur venait aux prophètes; ils n'étaient pas la Parole, mais la Parole venait à eux. Mais Jésus était la Parole. Voyez? Il n'avait pas besoin de prier, Il était Lui-même Dieu. Voyez? Mais nous, nous sommes - sommes Ses prophètes, Ses serviteurs à qui la Parole du Seigneur vient. Alors le prophète est confirmé par - pour savoir si c'est la Parole du Seigneur ou pas, par l'accomplissement de ce qu'il dit.

56        Ainsi donc, nous avions pris le passage des Ecritures où Jésus a dit : "Là où deux ou plus sont assemblés en mon Nom, s'ils s'accordent, Je serai au milieu d'eux, - et s'ils s'accordent sur quelque chose et qu'ils demandent cela (et qu'ils ne doutent pas là-dessus), ils recevront ce qu'ils ont demandé; cela leur sera accordé."

57        Eh bien, voilà - voilà la loi. Bien, Celui qui est ici pour faire respecter cette loi, c'est le Saint-Esprit. Qu'en est-il de ceux qui ne croient pas au Saint-Esprit, qui Le rejettent? Voyez? Vous - vous rejetez votre propre paix et votre miséricorde. Voyez?

58        Eh bien, nous nous sommes agenouillés, environ cinq hommes (avec frère Fred  Sothmann et - et beaucoup d'autres étaient là), quatre ou cinq hommes; alors nous nous sommes agenouillés et j'ai plaidé ce cas devant le Seigneur.

            Et alors, j'ai pris la Parole de la promesse et je L'ai envoyée. Le Glorieux Saint-Esprit, quand Il a pris cette Parole pour exécuter la sommation, une vision est apparue, et j'ai vu un homme se diriger vers Bowling Green, dans le Kentucky, il portait une chemise jaune, il était à bord de la camionnette en question. Le Saint-Esprit alla sur lui, le condamna et il fit demi-tour (à peu près à mi-chemin). Et je l'ai vu revenir et parquer ce véhicule dans une certaine rue, ici, de l'autre côté de la rivière. Alors je me suis levé, j'ai dit aux frères : "AINSI DIT LE SEIGNEUR."

            Et après cela, ils se sont mis en route, ils se sont engagés sur une route, et là était parqué le véhicule, le carburant à moitié consommé, alors que... le réservoir à moitié vide, alors qu'il était plein; juste ce qu'il lui fallait pour aller à mi-chemin vers Bowling Green, puis le ramener. Bien, ces hommes sont assis ici même ce matin, comme témoins.

59        Qu'est-ce? Faire valoir. "Remets ça." Voyez? C'est ça; c'est de cela qu'on parle "Restitue ça. Ramène cela à son propriétaire légitime."

60        Et si Satan vous a dérobé le droit d'être un fils ou une fille de Dieu, nous avons ce matin le droit de faire valoir par le Saint-Esprit ce droit que Dieu nous a donné : "Ramène-ça."

            S'il vous a affligé et vous a rendu malade, nous avons droit devant Dieu de faire valoir les lois de Dieu : "Par Ses meurtrissures, nous sommes guéris." Amen. "Ramène-le; relâche-le. Tu l'emmènes à la mort, mais nous le réclamons. Ramène-le."

61        Eh bien, c'est cela faire valoir. Remettre la chose dans son état initial. Si un homme est malade, si un enfant est malade, si la femme est malade, voyez, ils ne sont pas dans leur état normal. Alors nous avons la faculté de faire valoir notre droit : pas notre droit, mais c'est notre droit parce que Dieu nous l'a donné : "Par Ses meurtrissures, nous avons été guéris; Il a été blessé pour nos transgressions; par Ses meurtrissures, nous avons été guéris."

62        Eh bien, nous avons le droit de faire valoir cette loi. Et le - le Législateur, le Saint-Esprit Lui-même est ici, l'Agent de Dieu, pour veiller à ce que cela soit accompli de cette manière. Amen.

63        Or, le seul moyen pour Lui d'agir, c'est quand vous Le laissez agir. Voyez? Vous devez croire cela. Il y a une loi... (Oh, si jamais je pouvais aborder mon sujet). Il y a une loi, il y a une loi établie en toute chose.

64        Vous savez, un poisson a une loi. Et ce poisson peut se tenir là dans l'eau, et il a en lui une loi. S'il fait agir tout simplement cette loi qui est en lui, il peut aller tout droit jusqu'au fond de la mer et cela ne lui causera aucun problème; ça ne détruira pas une seule cellule.

65        Vous, essayez de le faire. Cette loi-là n'est pas en vous. Vous ne pouvez pas faire cela, mais le poisson le peut. Il vide l'air qui est en lui, autant qu'il peut, il n'a rien en lui qui puisse éclater. Et il est ainsi conçu; il sait cela, et il peut mettre en application cette loi pour être du coup amené au fond de la mer, puis être ramené encore à la surface.

66        Oh, il y avait une loi en Christ; cette loi-là est dans l'homme. Vous pouvez l'enterrer dans la tombe la plus profonde, ou la mer la plus profonde, ou le - le séjour des morts le plus bas; il y a une loi de l'Esprit de Dieu qui le ressuscitera. Voyez?

67        Un oiseau a une loi. Eh bien, son corps, c'est de la matière, c'est lié à la terre, il se pose là au sol, mais il a en lui une loi, qui fait que par la façon dont il déploie ses ailes, il peut du coup voler et disparaître de la vue. C'est contraire à la science. On affirme qu'il est - il est censé rester au sol; que la pesanteur doit le maintenir là. Mais il peut défier la pesanteur, se lever du coup du sol et s'en aller du coup, car il doit mettre en action cette loi qui est en lui; et il est constitué de façon à posséder cette loi. Bien, je commence à me sentir pieux.

68        Eh bien, nous avons une loi, la loi de la Vie en nous. Nous ne faisons pas... La seule chose que vous ayez à faire ... Vous êtes constitués, nés et placés ici dans le Corps de Christ en tant que fils et filles de Dieu. Vous n'avez pas à courber l'échine devant le diable. Nous avons une loi, c'est la loi du Saint-Esprit. Tout ce qu'il vous faut faire, vous savez, c'est savoir comment vous abandonner et laisser Dieu agir. Tant que vous continuez à combattre contre cela, voyez-vous, alors ça ne marchera pas. Quand vous vous abandonnez et laissez Dieu agir, c'est tout... vous voyez.

69        Si le poisson disait : "Un instant, je vais très bien retenir mon souffle; je vais aspirer un peu d'oxygène et voir si je peux descendre." Non! S'il fait cela, il éclatera. Voyez?

70        Si l'oiseau disait  : "Je vais voir à quelle vitesse je peux filer ici, et peut-être que je m'envolerai." Non, ça ne marcherait pas; il tomberait! Voyez? Il doit savoir comment contrôler - comment cette loi peut le diriger.

71        Et il en est de même pour nous, ce n'est pas ce pour quoi nous combattons, et nous nous tiraillons et - et nous nous précipitons, et : "Oh, si je n'obtiens pas ceci; si je n'obtiens pas cela"; ce n'est pas ça! Il est plutôt question de savoir si la loi de la Vie est en vous. Et vous vous abandonnez tout simplement et vous laissez Dieu agir. Alors Il vous amènera à votre guérison, vous amènera au baptême de l'Esprit, ou à n'importe quoi qu'Il a promis. Tout droit qu'Il a donné vous appartient; et en vous abandonnant, et en laissant Dieu agir...

72        Eh bien, si vous - si un agent de police allait à - allait poursuivre  un gars qui a volé votre bien, allait lui faire des poursuites judiciaires, et que vous, vous continuiez à l'en empêcher : "Bien, je ne sais vraiment pas s'il devrait  le faire ou pas", il ne l'amènera jamais là. Laissez-le tout simplement aller. C'est ainsi que l'on fait. Laissez Satan s'en aller, que tous les doutes et tout sortent de votre esprit, alors Dieu vous relèvera . Bon.

73        Maintenant, c'est la Pâques. Oh, j'aime la Pâques. Oui, oui. Mais il y a trop de choses aujourd'hui autour de Pâques, concernant ces petits lapins, ces canards, ces poulets roses, ces jolis chapeaux et ces nouvelles robes; et ce n'est pas cela la Pâques. La Pâques, c'est la résurrection ; la restauration, restituer; c'est le temps où Dieu restaure. Observez la terre : Dieu restaure. Restaurer quoi? La nature. C'est vrai. Il restaure les fleurs; Il restaure les feuilles; Il restaure les fruits des champs. Qu'est-ce? C'est Dieu qui restaure. C'est Pâques; cela signifie ramener la chose.

            Qu'est-ce? Il y a eu une - une sentence, une réclamation. La Pâques réclame - ou la - la - la fleur réclame, elle a le droit de repousser. Voyez? Et la loi de Dieu relative à la nature fait tourner la terre et amène cette loi de Dieu qui est dans la nature à manifester une Pâques, une résurrection. C'est beau! Le retour du soleil pour restaurer ce que l'hiver avait détruit, pendant que le soleil était loin de la terre.

74        Dieu fait tourner la terre là loin autour du soleil, comme on nous l'a appris, en lui faisant décrire une rotation là très loin. La terre - la terre s'était éloignée du soleil, elle s'en est éloignée (c'est pareil pour le pécheur, il s'éloigne du F-I-L-S, alors que ça, c'est le s-o-l-e-i-l). Mais quand cette terre commence à revenir... Et quand elle est loin là-bas, la mort la frappe, l'hiver. Il tue tout être vivant qu'il peut tuer ici dedans. Et alors, quand la terre tourne en s'éloignant, les semences gisent dans la terre; elle sont gelées; la pulpe en est expulsée; le - et tout est parti; mais il y a un peu de vie qui est conservée.

75        Et aussitôt que le soleil regagne sa position par rapport à la terre, il y a alors une Pâques, une restauration. Les fleurs repoussent; tout pousse. Tout ce que l'hiver avait tué, le soleil le restaure. Tout ce que l'hiver avait tué, le soleil de la vie le restaure.

76        Et il en est de même pour les gens. Tout ce que le froid le plus glacial de l'hiver de la religion formaliste avait tué là, en ces derniers jours, l'approche du Fils de Dieu qui vient vers Son Eglise, ramène cela à la Vie. "Je restaurerai, dit le Seigneur". Voyez?

77        Dieu restaure Ses fleurs, Ses feuilles, Sa nature, Sa Semence terrestre; et par conséquent, nous savons donc que Dieu restaurera aussi Sa demeure. Il restaurera Son Eden; Il restaurera tout ce que la mort a tué. C'est vrai.

78        Bien, la seule façon pour que cela reste mort, c'est de laisser cela demeurer au mauvais endroit. Mais si cela tombe au bon endroit, cela doit revenir à la vie. Accorde-nous, ô Dieu, de tomber donc dans le bon sillon (C'est juste.) pour la restauration.

79        Donc le soleil restaure tout ce que l'hiver a tué. Le retour du soleil, qu'est-ce que cela fait? Cela contraint (écoutez), cela contraint la mort... Quand le soleil, le soleil du printemps, se remet en ligne avec la terre, il contraint effectivement la mort à lâcher ses morts (amen) pour une résurrection. Pourquoi? Une restauration - restaurer de nouveau. Qu'est-ce que cela fait? Le soleil se lève, c'est la loi de Dieu. Dieu a soumis la terre à une loi, la loi de la pesanteur; tout dans la nature marche conformément à la loi de Dieu. Et la fleur a fait son temps; la semence a fait son temps; elle est morte sous terre, et puis, il y a une restauration.

            Et alors, elle gît là morte. Il n'y a rien... Nous pourrions prendre l'une de ces lumières-ci, comme celle-ci, l'allumer et la braquer dessus cela; et elle ne ferait aucun bien. Nous ne pouvons pas le  faire . Mais Dieu a une loi qui fait que quand ce soleil brille sur la semence, il contraint cette vie à sortir de la semence. La mort ne peut plus la retenir.

80        Dieu a établi toutes Ses lois pour Le servir, les lois tant naturelles que spirituelles, elles fonctionnent conformément à Sa Parole, peu importe les circonstances. J'aime cela, j'ai ici un passage des Ecritures là-dessus. Oui, oui.

81        Dieu met toutes Ses lois en application. Pensez-y! Laissez cela pénétrer maintenant, car nous aurons bientôt un service de guérison, dans quelques minutes. Voyez? Dieu fait agir toutes Ses lois de telle façon qu'elles puissent opérer conformément à Sa propre Parole (Comprenez-vous cela? Voyez?) - Sa Parole. Ses lois doivent opérer conformément à Sa Parole. Il a donné des instructions au soleil; Il a donné des instructions à la lune; Il a donné des instructions à la terre; Il a donné des instructions à la nature; et ils s'y conforment tous parfaitement. Et toutes les lois opèrent en harmonie avec la Parole parlée de Dieu. Et la loi de la Vie, qui est en nous, nous amènera aussi à une résurrection. Absolument. Il ne peut en être autrement.

82        C'est la raison pour laquelle la loi de la Vie qui était en Christ... Quand la Parole a été prononcée, disant : "Je ne permettrai pas que Mon saint voie la corruption, ni ne laisserai Son âme dans le séjour des morts." Il n'y avait pas assez de temps, il n'y eut pas assez de démons, il n'y avait rien, qui était capable de garder Christ dans cette tombe-là jusqu'à ce que Son - Son corps commence à se corrompre; car la loi de Dieu devait amener la Parole à s'accomplir. Et la loi de Dieu, par le Saint-Esprit, amène chaque Promesse à s'accomplir (Comprenez-vous cela?), peu importe les circonstances.

            Job a dit : "Même si les vers qui sont en moi détruisent mon corps, je verrai néanmoins Dieu moi-même en personne."

83        Peu importe combien nous sommes petits, combien nous sommes de basse condition, combien nous sommes impurs, combien nous sommes impies, à quel point nous sommes malades, combien nous sommes affligés, la loi de l'Esprit de Dieu par Sa Parole amène cela à obéir à Dieu, lui force la main, disant : "Restitue ça." Amen.

84        Oh, si seulement nous pouvions y penser un instant. Elle fait valoir cela, peu importe les circonstances. Peu importe les circonstances, la loi de la Parole de Dieu contraint la circonstance à s'accommoder à Sa Parole. Voyez? Absolument.

            Eh bien, même si une fleur gît là, morte, les semences pourries, mortes, même si la pulpe est sortie; cela n'a rien à voir. Elle repoussera, car Dieu a établi une loi qui la fait repousser.

85        Quand Job gisait par terre... Peut-être que quand il a vu Jésus venir, c'était quatre mille ans avant que Jésus vienne ici... Vous pouvez imaginer ce à quoi un corps humain peut ressembler dans quatre mille ans : probablement qu'il n'en restera pas assez de cendres pour remplir le bout d'une cuillère. Mais Job a dit : "Moi-même en personne je verrai Dieu."

86        Et la Bible nous dit dans Matthieu 27, qu'après Sa mort, Son ensevelissement et Sa résurrection, beaucoup de saints qui dormaient dans la poussière de la terre ressuscitèrent et se levèrent de la poussière. Pourquoi? Il s'agissait de ce prophète qui avait parlé conformément à la Parole de Dieu; et la Parole ayant été proclamée, et la loi de Dieu par l'Esprit les a ressuscités. La Bible dit qu'ils entrèrent dans la ville et apparurent à plusieurs. Ce n'était pas Jésus seul qui ressuscita, mais les saints aussi ressuscitèrent avec Lui.

87        Pourquoi? Là, dans les Psaumes, il est dit : "Elevez-vous, portes éternelles, élevez-vous. Que le Seigneur de gloire entre."

88        Eh bien, après qu'Il eut conquis mort, séjour des morts, tombe et maladie, Il est ressuscité le troisième jour, Il est monté en haut et a emmené captive la captivité. Qu'était-ce? Ceux qui étaient captifs, qui attendaient la promesse que nous avons aujourd'hui. Oh, frère, ils n'avaient même pas reçu le Saint-Esprit, mais ils croyaient et rendaient un bon témoignage; et avec Cela, ils fermèrent la gueule aux lions, ils éteignirent la puissance du feu, ils échappèrent au tranchant de l'épée; les femmes recouvrèrent leurs morts par la résurrection : sans promesse. Oh, mais ils attendaient sous le sacrifice de mouton, qui ne pouvait pas abolir le péché, qui ne pouvait que couvrir le péché. Mais ils croyaient que quelqu'un viendrait. Et par leur foi, sans l'ombre d'un doute (amen), ils ont réclamé cela. Et demeurant fermes, ils ont erré dans les déserts, vêtus de peaux de brebis et de peaux de chèvres, opprimés, dénués de tout et maltraités. Oh, ceux qui attendaient cette résurrection avec impatience et qui regardaient à cela, sont morts dans la foi avec un témoignage; et là en ce matin de Pâques (cette loi de Dieu qui avait été proclamée, la Parole, par Job et ces autres prophètes), ils ressuscitèrent d'entre les morts. Oh! la la !

89        Voilà. Peu importe les circonstances. Certaines personnes ont une conscience tellement chargée de culpabilité qu'elles ne veulent pas affronter le jugement. Oh, beaucoup de gens... Il n'est pas difficile de mourir, quelqu'un perd la tête, une chose ou une autre, et fait une chose déraisonnable. Certaines personnes font brûler leurs corps, laissant qu'on les emporte à la mer, qu'on jette leurs cendres aux quatre coins du - aux quatre vents de la mer. Cela n'arrête pas le jugement; vous vous dirigez vers là malgré tout. Oui, absolument.

90        Voyez? Peu importe... les circonstances importent peu, vous allez rencontrer Dieu quelque part. Vous aurez à Le croiser; vous aurez à Le rencontrer. Voyez? Pourquoi? Il a proclamé une Parole, et Il a mis une loi qui est liée à cette Parole. Et la loi, c'est Sa propre loi, c'est Sa propre Vie qui est derrière Cela. C'est la raison pour laquelle Il jura par Lui-même; il n'y en a pas de plus grand. Voyez? Il devait faire un serment, en effet, aucune alliance ne peut être confirmée sans serment. Et le seul moyen qu'Il a pour  faire cela, avant qu'Il le fasse, Il jura par Lui-même, et Il devint Lui-même le serment (oh, frère), quand Dieu devint un homme et qu'Il était le serment, Il est Lui-même devenu le serment. Et par Sa propre mort, Son ensevelissement et Sa résurrection, Il a prouvé que Ses lois étaient justes. Il a dit : "Détruisez cet édifice, Je le relèverai dans trois jours." "Je", pronom personnel, "Je le relèverai dans trois jours; Je le rétablirai." Détruisez-le tout simplement, et voyez ce qui se passera.  En effet, Il connaissait la loi de Dieu; Il savait ce que c'était. Il savait qu'elle devait opérer conformément à la Parole. Il savait que la Parole de Dieu avait été proclamée par un prophète, en ces termes : "Je ne permettrai pas que mon Saint voie la corruption". Cela réglait la question. C'était réglé.

91        En outre, la loi de Dieu doit opérer par la Parole. (Nous en arrivons à une chose importante dans un instant. Voyez, voyez? Nous sommes...) La loi de la Parole de Dieu, la loi de Dieu marche de pair avec Sa Parole.

92        Maintenant, si la cour rédige une sentence : "Faire telle et telle chose est sanctionné de telle et telle peine." Très bien. Eh bien, ça, c'est la sentence de la cour, et la loi de la cour met en application la sentence de la cour. Et quand Dieu dit quelque chose, cela est une loi; et le Saint-Esprit est ici pour faire appliquer cette loi (amen.) pour le croyant. Vous devez être ordonné pour faire cela; et il faut être un croyant. Il vous faut porter l'insigne du croyant.

            Quelqu'un poserait la question : "Avez-vous la puissance?"

93        Non, mais nous avons l'autorité (c'est cela), pas la puissance, mais l'autorité. Nous n'avons même pas assez de puissance pour accomplir quelque chose. 

94        C'est comme je l'ai dit il y a quelque temps, un petit agent de police se tenait là à Louisville. Il était plus petit que moi. Le petit gars avait un chapeau rabattu sur les oreilles, et le véhicule - oh, dans un  uniforme à moitié trop grand pour lui, il s'avança là dans la rue, avec un petit pistolet à amorce sur son côté, un petit bâton en main ainsi qu'un petit sifflet. Il s'avança là, portant des gants blancs, et les - les véhicules (certains d'entre eux de trois cent cinquante chevaux) dévalant cette rue comme - comme un éclair, faisant juste :  "Vroom-vroom." Eh bien, ce pauvre petit gars ne pourrait pas arrêter un - il ne pourrait pas avec sa force arrêter un petit cheval en fuite. Certainement pas. Mais il s'est avancé là dans la rue, avec ce grand insigne brillant, il a fait retentir un coup de sifflet, puis levé la main. Frère, et ces véhicules d'une puissance de trois cents chevaux firent grincer les freins et tout. Il ne s'agissait pas de la puissance de l'homme, il s'agissait de l'autorité qu'il avait. C'est cela.

95        Voilà l'Eglise, il se pourrait qu'Elle soit formée d'une bande de saints exaltés, comme on les appelle, ou n'importe quel nom que vous voudriez leur donner, mais il s'agit de l'autorité. Oui oui. Oui oui. C'est l'autorité qui est derrière cela; c'est ce qui fait cela.

            Peu importe les circonstances, la loi de Dieu opère en conformité avec Sa Parole. Eh bien, ça ne marchera pas avec votre credo; ça marchera avec la Parole. Ouais, ça marchera uniquement avec la Parole; c'est tout. Maintenant, peu importe les circonstances...

96        Abraham, comme nous l'avons lu il y a quelques instants dans notre texte, la femme d'Abraham devait être restituée. Pourquoi? Dieu avait fait une promesse à Abraham, et voilà qu'un roi l'avait prise pour l'épouser.

97        Eh bien, qu'aurait-il fait? Il aurait tué Abraham dans l'espace d'une minute. C'est ce que Abraham avait dit : "Je te prie, dis que..." Après qu'il avait vu que - qu'Abimélec l'avait attrapé (ce roi de philistins là), il a dit : "Eh bien, toi... Je te prie, dis que je suis ton frère, parce que si... Tu es une belle femme", et il a dit : "Eh bien, s'il voit ta beauté, et je - je - je serais tué, parce qu'il te prendra en mariage."

            Et puis, Abimélec l'a fait capturer, et ses hommes l'ont fait entrer là; c'était une belle femme. Et à propos, elle avait seulement cent ans. Et elle - elle... Dieu montrait par eux juste ce qu'Il ferait pour nous tous. Vous savez, j'ai examiné tout cela dans mon texte, sur les bandes et autres, prouvant cela par la Parole de Dieu; c'est exact. Il a montré par Abraham et Sara ce qu'Il ferait à toute la race. C'est vrai.

            Eh bien, il était là, et Abimélec l'avait ainsi prise pour qu'elle devienne sa femme - Abimélec. Et alors, il était sur le point de la prendre comme femme, et quoi? Dieu avait dit à Abraham : "C'est par Sara que tu auras cet enfant." Et voici qu'un jeune homme la prenait. Ici, il y avait  Abraham qui était aussi dans la centaine, là. Mais par cela...

            Vous remarquez ce que Dieu a dit là : "Oui, Je connais l'intégrité de ton coeur. C'est pourquoi je n'ai pas permis que tu pèches contre Moi; mais restitue cette femme, car son mari est un prophète. Qu'il prie pour toi; sinon je vais t'effacer de la surface de la terre." Voilà. Quoi? La Parole de Dieu doit demeurer. Aucun homme ne pouvait toucher Sara; Dieu avait fait une promesse.

98        Sara, un type de l'Eglise, la véritable Eglise, l'Eglise libre, la femme libre avec un Enfant libre, le type de l'Eglise née de nouveau avec la promesse. Qu'ils disent tout ce qu'ils veulent, qu'ils taxent cela de saint exalté, de fanatisme. Ils ont essayé d'arrêter cela depuis la Pentecôte, et ils n'y parviendront jamais. Non, jamais. En effet, tenez - tenez-vous-en tout simplement éloignés; c'est tout. Dieu va prendre cela et en faire quelque chose, aussi certainement que je me tiens ici. Nous allons bientôt examiner l'âge où cela se passe. Maintenant, dans quelques instants, que Dieu me vienne en aide, je vous prouverai cela, où nous en sommes. Très bien. Vous êtes - on ne détruira jamais cela; ça ne peut être détruit. C'est vrai.

            Ôtez vos mains d'elle. Pourquoi? Voilà venir la semence naturelle. La Semence naturelle devait venir. Si cela pouvait - si Sara avait épousé cet homme-là, la Semence naturelle ne serait jamais engendrée. Ainsi, si Dieu a protégé le canal de la Semence naturelle à ce point-là, combien plus le fera-t-Il pour celui de la Semence spirituelle, la Semence Royale? Satan, remets-les; relâche-les. Ne les étouffe pas là dans ces organisations et tout; c'est un peuple libre. Laisse-les tranquilles. Oui. Relâche-les. La Semence Royale...

99        Maintenant, Dieu parle de la restauration. Eh bien, ici dans Joël Il parle de... J'ai prêché sur ceci une fois auparavant et j'avais abordé cela sous un autre angle, vers... Je n'avais pas complètement examiné cela comme j'ai l'intention de le faire aujourd'hui, et je n'aurai pas le temps de le faire, comme il le faut.

100      Mais Dieu parle ici dans Joël de - Dieu parle de Son Arbre fruitier qu'Il avait planté. Dieu avait planté un Arbre fruitier. Il L'avait planté le jour de la Pentecôte, et Il a fait pousser cet Arbre-là dans un but. Il voulait qu'il porte Son fruit, la Parole, la Parole de Dieu. Il voulait une Eglise qui pouvait garder Sa Parole tout au long de l'âge. Eve avait failli pour ce qui est de La garder; les Juifs avaient failli pour ce qui est de La garder; la loi avait failli; tous avaient failli ; ainsi, Dieu L'avait planté, un Arbre - un Arbre.

101      Eh bien, rappelez-vous, il y avait deux arbres dans le jardin d'Eden; nous le savons. Vous pouvez les appeler comme vous voulez; j'ai mon idée là-dessus. Mais de toute façon, l'un d'eux était un arbre souillé; il est devenu souillé, et l'autre n'était pas souillé. Cet Arbre de Vie est venu du ciel, d'auprès de Dieu. Il a dit : "Vos pères ont mangé de la manne et ils sont morts; mais cet Arbre, si vous en mangez, vous vivrez pour toujours." Et l'Ange gardait cet Arbre de Vie loin du jardin d'Eden, il Le gardait en Eden; spirituellement parlant, cet Arbre de Vie se trouve en Eden maintenant. Remarquez. Maintenant, lorsque cet Arbre que Dieu avait planté... il était destiné à porter neuf différentes sortes de fruits, neuf   différentes sortes, ce qui signifie neuf dons spirituels, neuf fruits de l'Esprit pour accompagner les neuf dons spirituels. C'était l'Arbre de Dieu. Il L'a planté sous terre le jour de la Pentecôte.

102      Maintenant, arrêtons-nous. On est toujours très limité par le temps; je vais sauter quelques Ecritures ici pour en arriver là au Psaume 1.

            David avait vu cet Arbre depuis longtemps. Et en écrivant ses cantiques pour exprimer sa joie, c'était là la première chose sur laquelle il écrivit. Il a vu cet Arbre, et il était planté près des courants d'eau - cet Arbre. "Il... Et il sera comme un arbre", l'Arbre de Dieu. Planté où? Près des courants (courants, au pluriel), les courants, les courants d'eau (au singulier). Non pas un courant méthodiste, baptiste, presbytérien, luthérien et autres, non non. Hum! Hum! Mais juste des courants d'une eau : neuf dons spirituels par le même Esprit, neuf fruits de l'Esprit venant par le même Canal. Il sera comme un Arbre qui est planté près des courants d'eau.

103      David a vu cela, et il en a parlé; il a dit : "Heureux l'homme qui..." Et remarquez, il a dit que cet arbre ne pouvait pas mourir. Ses feuilles ne se flétriraient pas. Non non. Peu importe ce qu'ils font, on ne détruira jamais cet Arbre. Pourquoi? C'est à cause de l'endroit où Il est planté. C'est ce qui en est la cause. C'est à cause de l'endroit où Il est planté. Il est planté près des courants d'eau. Maintenant remarquez, David a dit : "Ses - ses racines ne mourront pas."

104      Vous savez, prenez un arbre, un grand et vieil arbre. Je... Lorsque j'étais un garçon, j'avais l'habitude de sortir, et nous avions, nous les garçons, nous sortions et nous avions un grand et vieil arbre, sous lequel nous nous asseyions, un grand vieux hêtre. Et les vents soufflaient, et je me posais des questions, on dirait que cette chose, surtout au sommet, on dirait que cela renverserait et - et l'arbre. Mais vous savez, chaque coup de vent qui souffle sur un arbre, le secoue et fait détendre les racines de telle sorte qu'elles s'enfoncent davantage plus profondément et aient une meilleure prise. Et c'est ce que font la moquerie, les railleries, et le fait de ridiculiser un chrétien ; la persécution secoue le chrétien pour l'amener à prier davantage, à creuser profondément, et avoir une meilleure prise, de façon à résister contre les orages.

105      Maintenant qu'en serait-il si un homme était planté à un tel endroit, près de la rivière, là où les sources, neuf différentes sources l'alimentaient? Oh! la la! Quel - quel fondement il a. Et un homme qui est planté près de la rivière, de courants d'eau (une seule eau, un Esprit)... Il y a des dons de guérison (le même Esprit), les dons de prophétie (le même Esprit), tous, le même Esprit, mais beaucoup de dons, un seul Donateur.

106      Eh bien, David avait vu ce genre d'homme, et il était planté près de cet Arbre. Eh bien , il ne pouvait pas mourir. Maintenant remarquez. Pourquoi? Il avait la Vie dans les racines. Où sont les racines - ou bien la vie de l'arbre? Elle demeure dans les racines. Certainement. Elle remonte et porte son fruit. Très bien, suivez. Ses racines avaient la Vie en elles pour produire Son fruit en ses saisons.

            Maintenant rappelez-vous bien, cet Arbre ne perdra pas Son fruit. Eh bien, prenez un arbre et éloignez-le de l'eau; la chose suivante, vous savez, vous avez de petites vieilles pommes, elles sont toutes noueuses et rongées par des vers. Et cela va perdre sa - sa - sa moisson.

            Et c'est cela le problème des églises aujourd'hui. Vous vous êtes éloignées de cette Rivière, vous vous êtes éloignées des dons de l'Esprit; on a juste une église naturelle. Et ils s'éloignent des dons spirituels et des choses spirituelles, et ils rejettent leur fruit. Que font-ils? Ce sont - ce sont des croyants, ils vivent avec le monde, ils agissent comme le monde, ils volent, ils fraudent, ils mentent, ils fument, ils boivent, ils jouent à l'argent, ils ont des parties d'arnaque dans l'église pour payer le prédicateur, et tout le reste, des soupers de bienfaisance, des soirées dansantes. Voyez? Ils rejettent leur fruit. C'est juste comme le monde, et l'incroyant regarde et dit : Il n'y a pas de différence entre cette personne et moi.

107      C'est ce qui a favorisé l'avènement du communisme en Russie. C'est la raison pour laquelle on a brûlé l'église catholique de Mexico. Lorsque j'étais là, j'ai vu ces puits de bitume où ces - ces endroits où ils avaient brûlé ces petits enfants, où ces nonnes jetaient ces enfants; même des corps humains, des corps des hommes adultes gisaient là dans ces puits de bitume. Que faisaient-ils? Ils rejettent leur récolte (Voyez?), Dieu les a fait tomber de cet arbre à force de les secouer; c'était tout. Voyez?

108      Mais un homme qui est planté (pas attaché, mais planté) près des courants d'eau, il portera son fruit (Suivez) en sa - son fruit en sa saison.

109      Lisez-vous cela? Psaumes 1 :

          Heureux l'homme qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs, qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs.

          Il sera comme un arbre planté près des courants d'eau. Il portera Son fruit en sa saison, et tout ce qu'il fait lui réussit.

(Voyez? Remarquez.) Il n'en est pas ainsi du méchant; il ne résistera pas au jugement. Voyez?

110      Eh bien, il portera Son fruit en sa saison. Observez bien chaque "son", le pronom personnel qui est là. Il s'agit de Son fruit, le fruit de Dieu, dans la saison où le - le prophète le porte. Ça sera dans la saison du prophète; le fruit de Dieu, au temps de Dieu dans la saison du prophète : "Il portera Son fruit en sa saison."

111      Voyez s'il n'y a pas deux "son" là. Porter Son, le fruit de Dieu (Voyez?), dans la saison où le messager est ordonné à venir. Il produira ces... Maintenant souvenez-vous que le messager qui porte le fruit de Dieu, le portera dans la saison de Dieu, dans la saison de celui qui porte les fruits. Voyez? "Il produira Son fruit en sa saison".

112      Cela ne peut se flétrir. Pourquoi? Il a un fruit prédestiné là. On - on - on ne peut Le détruire, parce qu'Il est prédestiné.

113      Maintenant, Ephésiens 5... 1 et 5 plutôt, il est dit : "Assis ensemble dans les lieux célestes en Jésus-Christ." Qu'est-il arrivé? Il a dit : "Dieu, par Sa prescience, nous a prédestinés à l'adoption des fils de Dieu par Jésus-Christ." Dieu, par Sa prescience, a prédestiné tout ce qui arrivera jusqu'au bout. Par Sa prescience, Il a vu cela d'avance; c'est pourquoi, depuis le début Il pouvait annoncer la fin. Donc, c'était un fruit prédestiné qui était dans la - la racine de cet Arbre; et cet Arbre ne pouvait pas se flétrir parce qu'il portait le fruit prédestiné.

114      Eh bien, c'est l'Arbre dont Joël parle ici. Voyez? Il ne peut pas mourir. Les vers l'ont rongé jusqu'en bas, mais Il ne pouvait pas mourir. Dans sa racine, Il avait la Vérité prédestinée; Il avait la Parole de Dieu, cet Arbre L'avait. Et cet Arbre est - est cet Arbre qui tout au long... Il a été placé dans le jardin d'Eden. Tous les arbres venus par la femme sont morts; nous mourrons tous nous qui sommes venus par la femme. Par la naissance, nous mourrons tous. Mais la mort est venue au travers de la femme, car cette naissance vient par la femme. Très bien.

115      Alors ceci doit mourir, à cause du péché; mais la naissance, la nouvelle naissance qui vient par Christ, ne peut pas mourir. Ça, c'est l'Arbre et l'autre, c'est un arbre. Voyez? Et cet Arbre, bien qu'il ait été persécuté, qu'on se soit moqué de lui depuis le tout début, dans le jardin d'Eden, Il ne peut pas mourir; Il est prédestiné. Il a été frappé, battu et oh! la la! on Lui a tout fait. Et qu'est-il arrivé? Il ne peut pas mourir. Son - Il ne mourra pas. Il ne le peut pas, car Il garde en Lui la Parole prédestinée de Dieu. Il doit être produit, car Son fruit est produit en Sa propre saison, la saison prédestinée, peu importe...

116      Joël a vu chacun d'eux le dévorant jusqu'en bas, mais il a dit : "Je remplacerai cela, dit l'Eternel." Car la prédestination de Dieu gît dans les racines de l'Arbre. Cela doit se manifester ; en effet, cela porte la Parole prédestinée de Dieu.

117      Oh, quel Arbre! Oh! la la! Cet Arbre. Cela a commencé à pousser là en Eden. Qu'arriva-t-il? Il y avait un groupe d'enfants de Caïn qui apparurent, des insectes, et ils ont envahi et ont dévoré jusqu'à la tige; et Dieu a enlevé la récolte de cela et a mis cela dans une arche et l'a mené à bonne fin. C'est vrai.

118      Il en a été de même sur toute la ligne, lors de l'exercice des jugements - Israël, jusqu'au bout. Et puis, à la Pentecôte, là où l'église pour l'Arbre Epouse... Il - Il a placé correctement à la Pentecôte l'Arbre qui était prédestiné à produire Son fruit dans les saisons.

119      Maintenant, ç'allait bien, les fruits étaient bien produits. Cela a fait pousser des fleurs le jour de la Pentecôte. Voyons ce qui est arrivé le jour de la Pentecôte. Jésus a dit : "Les oeuvres que je fais vous les ferez aussi." Ils guérissaient les malades, maintenant le jour... Voyons comment cela a commencé.

120      Le jour de la Pentecôte, quelques jours après la résurrection (cinquante jours après Pâques), il vint - il vint du ciel un vent impétueux. Maintenant aujourd'hui, nous en faisons autre chose. Le prédicateur se tient là et prend - dit : "J'inscrirai votre nom dans le registre." Voyez? Ou un diplômé au col roulé se retourne et dit : "Viens ici et prends le pain casher, cela - ensuite tu seras membre d'église." N'est-ce pas étrange? Le ministre dit : "Viens adhérer à notre groupe."

121      Eh bien, ils sont tous deux en erreur. Le jour de la Pentecôte, il vint du ciel (pas de la chaire, sur la route), du ciel, un quoi? Un prêtre? Non. Prédicateur? Non. Qu'était-ce? Un bruit comme celui d'un vent impétueux; et cela remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues séparées se posèrent sur eux; et balbutiant, ils ne pouvaient parler; ils étaient si pleins de gloire. Ils étaient remplis du Saint-Esprit. Ils sont sortis dans les rues, baragouinant, juste... et agissant comme... Et même l'assemblée de dignitaires s'est tenue là et a dit : "Eh bien, ces gens sont pleins de vin doux; ils sont tous ivres. Regardez ces hommes et ces femmes comment ils titubent et font des histoires."

            Eh bien, c'est ainsi dit l'esprit; ce sont les Ecritures. C'est ainsi que l'église était organisée, pas organisée, mais ordonnée. Il y a une grande différence entre les deux mots.

122      Remarquez, ils étaient là. Maintenant... vous savez quoi ? Vous les catholiques, la sainte vierge Marie était avec eux. Oui. Maintenant, si Dieu ne pouvait pas laisser Marie aller au ciel sans recevoir le Saint-Esprit, comment allez-vous y arriver sans Cela? Maintenant, pensez-y bien. Voyez? Maintenant, c'est vrai. Marie était parmi eux. Et elle a dû attendre là jusqu'à ce qu'elle a perdu toute sa dignité et tout son orgueil, et qu'elle fut remplie de l'Esprit.

            Et ils venaient là, agissant comme des gens ivres. La Bible dit qu'ils l'ont fait. On a dit :  "Ces hommes sont pleins de vin doux".

            Mais Pierre, le porte-parole, le ministre du groupe s'est levé et a dit : "Ces gens ne sont pas pleins de vin doux, comme vous le supposez, voyant que ce n'est que la troisième heure du jour; mais ceci est ce qui avait été annoncé par le prophète Joël (Celui que je lis aujourd'hui) ; Et dans les derniers jours, dit Dieu, Je déverserai mon Esprit sur toute chair; vos fils et vos filles prophétiseront. Et je montrerai des prodiges en haut dans les cieux, et sur la terre, des signes. Et quiconque invoquera le Nom du Seigneur sera sauvé."

123      Maintenant, Pierre a prêché à la Pentecôte, conformément à ce même prophète sur lequel je prêche aujourd'hui : planter cet Arbre. Et c'est là qu'il L'a planté. Oh, tout marchait bien. Ils sont allés, ayant des dons spirituels, ils ont guéri les malades; ils ont prêché; ils furent jetés en prison; ils étaient disposés à souffrir à cause de la Parole.

124      Si vous vous rendez dans un autre pays avec un air mou, vous ne serez pas un véritable et bon américain. Si vous étiez là... Si vous alliez un - si vous alliez maintenant au Japon, et que vous traversiez la frontière disant: "Ecoutez mes amis, je suis pour vous. Vous savez, je suis pour vous, mais je suis dans l'autre camp." Vous, traître. Vous méritez d'être fusillé. C'est vrai. Vous êtes un traître. Assurément.

125      Et alors, il en est de même. Un homme qui connaît la Parole de Dieu et qui fera des compromis là-dessus, parce qu'une organisation lui dit qu'il doit le faire ainsi, c'est un traître. C'est vrai. Mais ces hommes n'étaient pas des traîtres. Peu leur importait combien - eh bien, comment ils se comportaient, quelles étaient les manières de leur église : crier, pousser des cris, chahuter et - et balbutier en d'autres langues, on dirait comme les Juifs - ils se parlaient mais ne pouvaient comprendre cela. Ces hommes-là, dans l'assistance, qui venaient des autres nations et des autres langues commencèrent à entendre ce qu'ils disaient. Ils ne savaient pas ce qu'ils disaient; ils balbutiaient, mais les autres personnes qui étaient là comprenaient cela. Et ils ont dit : "Ces gens sont certainement ivres."

            Mais Pierre a dit : "Ils ne sont pas ivres, mais ils sont remplis de l'Esprit."

126      Ainsi, cela... Chacun d'eux mourut en martyr, excepté Jean, qui fut bouilli vingt-quatre heures dans une grande cuve de graisse; et on n'a pas pu faire sortir l'Esprit de lui à force de le brûler. Et plus tard, il mourut d'une mort naturelle, c'est le seul, Jean le révélateur.

127      Maintenant, c'est vrai. Remarquez donc, qu'est-il arrivé? Là, Dieu a planté un Arbre pour produire neuf dons spirituels, les dons de Son Esprit. Le même Esprit qui était en Christ est descendu sur l'Eglise, Elle avait la Vie éternelle. Maintenant, les dons de l'Esprit étaient dans l'Eglise, et Elle grandissait, portant du fruit partout. Ils ne pensaient pas à eux-mêmes; ils n'avaient rien organisé; ils allaient tout simplement de l'avant et étaient des frères. Ils n'avaient pas (Je suis content de ce que cette petite chose a été mentionnée là : "Pas de credos si ce n'est Christ, pas de loi si ce n'est l'amour, pas de livre si ce n'est la Bible.") C'est ce que je crois. Voyez? C'est ce qu'ils faisaient. Le monde est notre paroisse, voyez, partout.

128      Ainsi, remarquez ces gens quand ils faisaient cela, combien cette église était glorieuse, et Dieu était avec eux. La Bible dit... Et Jésus les a rencontrés avant Son ascension. Il a dit :

             "Allez par tout le monde et prêchez la bonne Nouvelle à toute la création."

            "Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru; en Mon Nom..."

            Eh bien, voici les signes... Eh bien, aujourd'hui, à quel genre de signe reconnaît-on un croyant? Il sert la main au pasteur; il est membre d'une église; il a fait inscrire son nom dans un registre, parce que sa mère ou son père avait inscrit son nom dans un registre.

129      Mais ce n'est pas ce que Jésus avait dit. Jésus avait dit : "Voici les signes..." Ça, c'est l'église naturelle; nous parlons de l'église spirituelle. Nous parlons d'un Arbre spirituel, pas d'un arbre naturel. Nous allons en arriver à ces deux arbres dans un - après un instant. Voyez? Un Arbre spirituel. Jésus a dit : "Voici les signes qui accompagneront ceux qui s'accrocheront à cet Arbre. Voici les signes qui accompagneront ceux qui tireront leur vie de cet Arbre. En mon Nom, ils chasseront les démons (Fichtre!), ils parleront de nouvelles langues; s'ils saisissent un serpent ou s'ils boivent des breuvages mortels, cela ne leur fera aucun mal; s'ils imposent les mains aux malades, les malades seront guéris."

130      Voilà le genre de signes qui suivraient le croyant d'après ce qu'Il a dit. Où cela se trouve-t-il aujourd'hui? Il a donné au monde un exemple de ce que serait le - le signe du croyant. Et Il a dit que ce serait de loin mieux qu'on suspende une meule de moulin à votre cou et qu'on vous jette au fond de la mer, plutôt que d'offenser l'un d'eux, car "leurs anges voient continuellement la face de Mon Père qui est dans les cieux : les anges".

131      Maintenant remarquez, ils étaient là, et cet Arbre fut planté; Il accomplissait un grand travail. Nous savons qu'ils allèrent partout. Le Seigneur... Eh bien, le jour de la Pentecôte, trois mille âmes furent ajoutées, baptisées, et entrèrent dans l'église; et quelle grande communion ils eurent; et tout le monde,... personne ne manquait de rien; tout le monde était gentil, de bon coeur, l'un vis-à-vis de l'autre. Ils formaient tous une grande famille. C'était merveilleux.

132      Et là vint un petit insecte laid, aux dents avides et dont la vie passe par quatre différentes phases de la vie, comme Joël l'avait vu. Un insecte destructeur qui passe par quatre phases apparut pour détruire ce bel Arbre de Dieu. Pensez-y. Maintenant, je veux lire dans Joël, ce qu'il a dit, Joël chapitre 1.

            La première chose... Maintenant, il y a là quatre différents insectes; maintenant, mais en réalité, c'est un seul insecte. C'est un même insecte dans quatre différentes phases. Maintenant suivez ce petit insecte qui s'approche de - de ce grand et bel Arbre de Dieu (nous l'appellerons un Arbre, c'était l'Eglise).

133      Le premier était le gazam; c'était une petite chose, juste un tout petit insecte comme un vers. Qu'a-t-il fait, ce gazam? Il est allé détruire le fruit de l'Arbre; c'était là la première chose. Maintenant retournons dans l'histoire et voyons ce qu'était la première chose : il y avait un - un groupe de dignitaires qui sont venus au milieu des gens ordinaires et qui disaient : "Eh bien, c'est une bonne chose que vous puissiez guérir les malades, et que vous puissiez faire ces choses; c'est merveilleux. Savez-vous donc ce que nous devrions faire? Nous devrions l'amener là où les gens de hautes classes pourront le comprendre, la meilleure classe : le maire, les - les juges et les autres, et les - les - les dignitaires de la ville. Et tant que vous vous comporterez tous comme vous le faites, ils ne viendront jamais là où vous êtes. Voyez? Ils ont peur de vous."

134      Quelqu'un a dit : "Ils en ont toujours peur." Je pense que c'est tout à fait vrai. Cela est donc vrai; ils ont peur du Saint-Esprit. Excusez-moi.

            J'avais l'habitude de chanter un petit cantique : "C'est l'ancien..." Vous l'avez tous entendu "L'ancien Evangile"? Quelqu'un a-t-il déjà entendu ce cantique? C'est l'ancien Evangile? Je chantais un petit cantique comme ceci il y a des années; je disais :

            C'est l'ancien Saint-Esprit

            Et le diable ne s'En approchera pas;

            C'est pourquoi les gens En ont peur,

            Mais Il est assez bon pour moi.

            Il est si bon que je n'en veux pas d'autre,

            Car Il me fait aimer mon frère;

            Et Il met tout à découvert, ainsi

            Il est assez bon pour moi. (C'est vrai.)

            Il mettra fin à vos mensonges;

            Il vous sauvera de la mort;

            Il fera s'enfuir le diable;

            Et Il est si bon pour moi.

            C'est vrai. C'est la raison pour laquelle les gens n'En veulent pas.

135      Eh bien, eh bien, c'est Dieu. Ils ne voulaient pas de Jésus; ils disaient: "Cet homme?" L'église, la grande église de dignitaires disait : "Vous venez nous dire qui nous sommes? Nous vous ferons comprendre que nous sommes docteurs d'état, nous avons une licence en droit et le Q.U.S.", et oh! la la! tout cela. "Eh bien, je suis le souverain sacrificateur. Je suis ceci ou cela, et vous voulez m'apprendre quelque chose. Eh bien, tu es né dans le péché. Tu n'es qu'un enfant illégitime. Ta mère devait être - elle t'a eu avant que toi et ton - que le père soit marié."

            Il a dit : "Qui M'accusera du péché? Qui peut M'accuser?"

136      Très bien. Le péché, c'est l'incrédulité à la Parole de Dieu. En d'autres termes, Il disait : "Montrez-Moi là où Je n'accomplis pas la Parole de Dieu à - à - à cent pour cent, juste telle qu'Elle est censée être accomplie. Montrez-Moi dans les Ecritures là où Mon jour... Si Je ne fais pas les oeuvres de Mon père, alors ne Me croyez pas." On a dit : "Eh bien, tu prétends être cela ,eh bien, fais nous voir cela."

137      Oh! la la! Depuis ce temps-là, ils ne Lui posaient plus de questions (Voyez?); ils L'ont laissé tranquille. C'est comme le diable qui a sauté sur Lui... J'ai dit qu'il pensait qu'il ferait un bond par là, de toute façon, mais il s'est rendu compte qu'il y avait un million de volts dans ce câble-là. D'un bond, il s'En est échappé (Vous voyez?), parce qu'il ne pouvait pas saisir Cela avec sa main; c'était certain.

138      Ainsi ce petit gazam vint là pour ôter les fruits. J'ai deux pages sur les fruits; je vais juste - j'aimerais lire quelques-uns. La première chose, le premier fruit qu'il a ôté était l'amour fraternel. C'est vrai. C'est l'une des choses qui tuent l'église sur-le-champ, lorsque l'amour fraternel... Oui oui !

139      Ensuite, le fruit suivant qu'il a ôté de l'Arbre... Vous vous rappelez, l'amour est le premier fruit de cet Arbre : l'amour, la joie, la paix, la longanimité, la bonté, la douceur, la foi, la patience (C'est juste!) dans le Saint-Esprit. Maintenant, neuf dons spirituels avec neuf fruits de l'Arbre et tout... Très bien.

140      Maintenant, le premier insecte s'est mis à ronger le fruit de l'arbre. Maintenant représentons-nous un grand arbre, l'Arbre de Dieu; qui porte neuf dons spirituels. Ils guérissent les malades; ils parlent en langues; ils chassent les démons; ils font de grandes oeuvres et ils prêchent la pure Parole de Dieu, sans dénomination pour les lier; ils sont libres, et ils accomplissent une grande oeuvre. Puis arrive ce vieux petit démon, s'établissant là avec ses deux cornes ressorties par-devant comme celles d'une sauterelle, vous savez, et ces petites dents avides. C'est cela son premier insecte, le gazam, il est venu pour dévorer l'amour fraternel. Il a dit : "Vous savez, Untel a fait telle chose là à l'église d'Untel; je ne croirais pas ce groupe de gens". Voyez? Le voilà, c'est la première chose.

141      Ensuite, il a cherché à dévorer le fruit de la foi : la foi dans la Parole : "Eh bien, écoutez, comment savez-vous que c'est la Parole? Cela a été traduit tant de fois." Ce petit démon dévore toujours. Voyez? C'est vrai. "Cette Parole a été traduite tant de fois. Il est ceci ou cela. Oh, il est tout cela." Voyez-vous?

            Maintenant, c'est un autre fruit qu'il en a dévoré : la joie du salut : "Chut! Vous faites trop de bruits. Oh! la la! la la !" "Oh, comment pouvez-vous prêcher, Frère Branham?" Une femme m'a dit une fois... Non, ce n'était pas une femme; c'était un homme (Je crois qu'il est... J'espère qu'il est ici; il est membre d'une autre église), mais il m'a dit... il a dit : "J'étais venu là l'autre jour pour vous écouter et je ne pouvais même pas vous entendre à cause de ces gens qui criaient." J'ai dit... Il a dit : "Comment, pouvez-vous donc prêcher?"

            J'ai dit : "S'ils ne s'en réjouissaient pas, je ne prêcherais pas." C'est vrai.

142      Autrefois, j'avais... Un ami à moi, Jim Poole et moi, nous avions un brave chien. Nous l'appelions Fritz. Ainsi, ce brave chien, il - il fonçait sur tout ce que je - il le forçait à se réfugier dans un arbre, sauf une moufette, il avait peur de la moufette parce qu'elle dégageait une très mauvaise odeur. Je lui mettais une moufette en dessous d'un tas de broussaille; la seule chose que je devais faire, c'était juste le tapoter un tout petit peu et dire : "Attaque, attaque, mon pote." Et il courait attraper la mouffette (Voyez?), parce que je le tapotais, disant : "Attaque."

143      Eh bien, c'est juste ce qu'il en est lorsque nous... cela est... La chose qui dégage la plus mauvaise odeur, à ce que je sache, c'est le diable. Ainsi, lorsque j'apporte cette Parole et que quelqu'un dit : "Amen", cela veut dire : "Attaque mon pote." Nous l'acculons - nous le prenons au piège.

144      Ainsi, nous voyons qu'il a ôté la joie. Vous savez, une fois David avait perdu la joie de son salut; il n'avait pas perdu son salut; mais il en avait perdu la joie. Il s'est écrié : "Seigneur, redonne-moi la joie de mon salut." Voyez? La joie.

            Ainsi, ce petit gazam s'est mis à dévorer ce fruit de la joie : "Eh bien, écoutez, vous faites trop de bruits. Je vous assure, tous ces cris, toutes ces "amen" qu'on dit et ces hurlements, c'est du non-sens. Il n'y a rien."  Voyez?

145      La première chose, vous savez, vous vous retrouverez assis dans une grande morgue, vous savez, assis là, tous sont morts. Certains sont embaumés avec des fluides d'une prétendue doctrine de credos, qu'on leur a injectés dans les veines là où l'Esprit de Dieu devrait être en train de couler, là le vieux credo de l'église y a été injecté, il n'est pas étonnant qu'ils soient froids, glacés et morts. Le thermomètre spirituel indique 90° en dessous de zero [-32° c - N.D.T ]. Oui. Si quelqu'un dit  "amen", tout le monde se retourne en tendant le coup comme une oie ou autre chose, et il veut savoir qui a dit cela. C'est une honte, alors que l'Esprit de Dieu devrait avoir la joie, la paix, l'amour. Mais ce petit insecte bizarre s'est mis à dévorer cela, et il a ôté toute la joie.

146      Et puis, le prochain fruit sur l'Arbre, c'est la paix, la paix du coeur, de savoir que vous êtes sauvé. Qu'ils vous disent : "Eh bien alors, si vous récitez notre credo, vous êtes sauvé", "Si vous vous joignez à mon église, vous êtes sauvé." "Eh bien donc, dit celui-ci, vous n'êtes pas sauvé si vous allez là-bas; vous devez vous joindre à notre église pour être sauvé."

            - Vous devez réciter un "Je vous salue Marie".

            - Vous devez faire inscrire votre nom dans ce registre.

            - Vous devez avoir...

147      Oh! la la! Cela ôterait toute la joie, mais ce n'est pas l'Arbre de Dieu. Vous savez où vous en êtes; c'est hybride. Tout le temps, je... Vous connaissez mon histoire au sujet du mulet; c'est un hybride. Il ne connaît pas qui est son papa, qui est sa maman, ni l'un ni l'autre. Voyez? C'est un hybride. Mais, oh, un véritable cheval pur-sang sait qui était son papa, qui était sa maman à travers des générations. Un vrai bon chrétien pur-sang qui a le Saint-Esprit le sait aussi, il sait que cela est tombé le jour de la Pentecôte. Il sait où il se tient; il peut retracer sa génération depuis tout là-bas dans le passé; sa généalogie depuis le commencement. Pierre avait Cela; et partout dans le pays, et à travers des générations, ils ont transmis Cela. Un bon chrétien pur-sang sait d'où cela vient.

            On vous dira : "Eh bien je suis luthérien. Hum!"

            "Moi, je suis presbytérien."

            Ô, vous hybride, pourquoi n'êtes-vous pas...? Pourquoi n'êtes-vous pas...?

            "Eh bien, direz-vous, et vous, qui êtes-vous - qui êtes-vous?"

            "Moi, je suis né de nouveau."

            "Né de nouveau de quoi?"

            "De l'Esprit de Dieu." Voilà pourquoi vous n'êtes pas un hybride; vous êtes né de la bonne manière. Pas par un credo de l'église, mais par l'Esprit de Dieu; Dieu vit en vous.

148      Maintenant remarquez, ce drôle de petit insecte s'est mis à dévorer. Ainsi, il a rongé toute la paix du coeur. Oh, c'est ce qu'il a fait continuellement. J'en ai une page ici : tous les fruits, ce qu'il a fait.

            Ensuite, ce petit - cet insecte a disparu pour réapparaître sous forme d'une sauterelle. C'était là la phase suivante, c'était la sauterelle. Maintenant, que fait la sauterelle? La sauterelle dévore les feuilles. C'est vrai. La sauterelle s'attaque aux feuilles. Ce que le gazam a laissé, il avait laissé les feuilles; il a dévoré tout le fruit de l'Arbre, qu'arriva-t-il après? La sauterelle est venue dévorer, dévorer ce que le gazam avait laissé.

            Maintenant, qu'a-t-il fait -qu'est-ce que ce gazam a fait? Il a détruit les feuilles. A quoi servent les feuilles? Elle a détruit la communion divine. C'est vrai.

149      "Eh bien, c'est un - c'est un - c'est un presbytérien; nous n'avons rien à faire avec lui. C'est un Nazaréen. C'est un pentecôtiste. C'est un ceci ou cela; nous n'aurons rien à faire avec lui parce qu'il n'est pas membre de notre groupe."

            "Ils tiennent là un service de guérison pour les malades! Hum! Notre église ne croit même pas dans cela."

150      Voyez? Vous - vous... Qu'a fait cette drôle de petite sauterelle? Il a rompu toute la communion (c'est vrai), il a ôté toute la communion. Qu'est-ce que la communion? Que font les feuilles? Elles apportent la fraîcheur, là où les oiseaux vont se réfugier, sous les feuilles et [Frère Branham imite un halètement - N.D.E.] ils ont un rafraîchissement (Voilà de nouveau votre arbre : "Il sera comme un arbre qui est planté..." Voyez? Très bien) là où les gens peuvent venir s'asseoir sous la communion du Saint-Esprit, se rafraîchir un tout petit peu. Vous êtes tout frustré, vous ne savez pas ce qui se passe, si vous allez mourir, si vous êtes sauvé ou pas, et vous ne savez pas s'ils - si cette église-ci ou cette église-là est dans la vérité. Venez tout simplement sous cet arbre qui porte des feuilles et asseyez-vous là. Laissez le vent venu du Ciel, ce puissant vent impétueux, souffler à travers ces feuilles, vous savez, et cela commence - vous commencerez à vous rafraîchir un tout petit peu.

            Vous dites : "Oh, je vais dire à cette bande de saints exaltés ce que je pense."

151      Asseyez-vous juste un instant et vous vous rafraîchirez. C'est vrai. Vous ne pouvez pas faire cela chez vous. En effet, quel est le problème? La sauterelle a déjà rongé tout cela, assurément, elle en a rongé toutes les feuilles. C'est vrai. Vous pourriez tout aussi bien rester au soleil; ainsi vous... il n'y a pas - n'y a pas de rafraîchissement, là. Très bien.

152      Maintenant, il y a donc... Mais vous savez ce que vous êtes censé faire. La Bible dit que l'Eglise prédestinée, les fils prédestinés en... Dieu... Que font-ils? Ils sont assis dans les lieux célestes. Qu'est-ce? La fraîcheur, le confort, on se sent chez soi. Amen.

153      Là où tout le monde porte un smoking et l'autre s'habille de telle autre façon, et - et quelqu'un regarde et dira : "Regarde. Hum! Elle ne met jamais une permanente dans ses cheveux. Elle n'en a pas - oh, elle a l'air horrible! Elle ne porte pas un renfrognement - une robe de Pâques (quoi que ce soit). (Vous savez, oui, le renfrognement de Pâques, c'est tout à fait vrai, voyez, elle se met là derrière. Voyez?) Elle n'a même pas une... de Pâques. Eh bien, eh bien, tu l'as vu dans ce même costume qu'il portait l'année passée. Eh bien, qu'en savez-vous?" Vous ne vous sentez pas très à l'aise là.

154      L'autre jour, j'ai dit à une petite femme, une pauvre petite femme qui était membre d'une grande église de dignitaires, là... Elle disait (elle se mourait du cancer, je suis allé prier pour elle, frère Roy Roberson, ici l'un des administrateurs m'avait envoyé là, et la pauvre petite créature était assise là, se mourant du cancer), et elle disait...

            Je lui ai demandé : "Avez-vous... Etes-vous chrétienne?"

            Elle me répondit : "Monsieur, je - je ne sais quoi dire." Elle a dit : "Je fréquentais une certaine église." Et elle a dit... Elle s'est mise à pleurer.

            J'ai demandé : "Qu'est ce qui ne va pas?"

            Elle a dit : "Je ne pouvais pas m'habiller comme il faut. On me regardait avec mépris."

155      Oh! Voilà. Voyez. Vous êtes - vous n'êtes pas à l'aise. Voyez? Mais la Bible dit que nous devons nous rassembler dans les lieux célestes. Oh! la la! Quoi? Tous sont semblables. Eh bien, je vais vous dire ce que cela fera. Cela amènera un - cela amènera quelqu'un qui est en salopette et quelqu'un qui est en smoking à se mettre les bras l'un autour de l'autre et à s'appeler frères. Certainement. Cela amènera une femme habillée en une vieille robe de calicot à mettre ses bras autour d'une autre en une robe de soie, de satin et dire : "Soeur, comment allez-vous ce matin?" Gloire à Dieu! C'est vrai. C'est ce qui se fera. C'est la joie, la paix, l'amour, la foi dans la Parole, la longanimité, la gentillesse, la patience. Assis dans les lieux célestes en Christ Jésus, et se rafraîchir un instant. Voyez? C'est ce que les feuilles faisaient.

156      Mais qu'a fait cette vieille sauterelle? Elle est venue et elle a dévoré complètement les feuilles; elle a dit : "Soyez membre de notre église, ou d'aucune église du tout." Il a donc ôté toute la fraîcheur de l'Esprit. Voyez? Il s'est fabriqué un credo. Très bien.

157      Maintenant, nous devons continuer. Nous pourrions rester longtemps sur cette petite sauterelle, mais sa troisième phase, c'était celle du jélek. Hum, cela a un mauvais nom pour commencer : le jélek. Que fait le jélek? Il va dans l'écorce; là, c'est le conducteur de la vie. Oui, oui. Il entre dans l'écorce et détruit la couverture - la couverture de l'arbre. Qu'est-ce que la religion? C'est une couverture; c'est ce que le mot "religion" signifie, une couverture.

158      Ainsi, ce petit jélek, une fois entré dans l'assemblée, a fait d'eux tous des gens solennels, il a alors ôté toute communion du milieu d'eux, en étant sous la forme de la sauterelle, et maintenant, il vient ôter leur religion même et en fait des dogmes. C'est vrai. Il établit une parole non conforme, il se fait une religion et rassemble un groupe d'hommes et établit là un credo; il enlève la religion même, arrache cela de l'Arbre de Dieu, l'écorce même qui porte la sève qui y monte, il ôte cela. Le jélek! Voyez-vous cet insecte? C'est exact.

159      Ce jélek c'était Rome, dans cette église primitive. Au commencement, il y avait le groupe de la Pentecôte, pas les organisations pentecôtistes... Non non. Tout ce qui s'organise est mort. Je vais prouver cela juste dans un instant par les Ecritures. Voyez? Mais lorsque c'est... Mais l'expérience de la Pentecôte, pour qui est-elle? C'est pour les catholiques. Pour qui d'autre? Pour les méthodistes, les baptistes, les presbytériens, pour quiconque en a besoin. Mais il vous faut en avoir besoin - vous devez désirer cela.

            On n'y adhère pas. Il y a 53 ans que je suis dans la famille Branham, et je n'ai jamais adhéré à cette famille. Pourquoi? Je suis un Branham pour commencer; je suis né un Branham. C'est ainsi que nous sommes chrétiens. Pas parce que nous adhérons à quelque chose, ce serait une organisation. Nous sommes nés chrétiens en étant régénérés par le Saint-Esprit.

160      Remarquez donc! Eh bien, ce petit jélek a commencé à percer pour s'introduire dans l'écorce. Qu'a-t-il fait? Il a commencé à lui enlever sa religion, sa couverture, sa doctrine. La religion est une doctrine, une couverture qui couvre toute chose. C'est pourquoi notre religion est une religion du sang, le Sang - la Vie est dans le Sang qui couvre la Parole. Et la vie est le - est dans le sang; le sang est la religion. Et la vie qui est dans le sang, c'est ce qui apporte les résultats. Eh bien, voyez-vous cela? Voyez-vous?

161      Il n'est pas question de se couvrir de feuilles de figuiers; Adam et Eve ont une fois essayé cela. Caïn a fait la même chose. Avez-vous remarqué cela? Caïn a aussi apporté la vie végétale (Voyez?), mais cela ne pouvait pas marcher. Cela n'avait pas marché avec Adam et Eve, et cela ne marchera pas aujourd'hui. Si Dieu a refusé cela au début, cela est refusé pour l'éternité. Des credos et des pensées élaborés par les hommes n'accompliront jamais cela; c'est la Parole de Dieu qui doit le faire; et la Parole agit par le sang, par le sacrifice de Christ. C'est vrai.

162      Les gens (comme le frère l'a dit ce matin) qui ôtent des pointes... Eh bien, vous savez, il y a 19 différents clous dans le pays aujourd'hui, gardés par différentes organisations qui prétendent chacune que le leur c'est l'un des clous originaux qui étaient dans Ses mains. Qu'est-ce que ça fait si c'est vrai? Je n'aimerais rien avoir à faire avec cela. Certainement pas. Dieu n'a rien laissé comme reliques ni signes. Il a envoyé le Saint-Esprit, Quelque chose de vivant, qui ne peut être détruit. Quel bien me ferait un clou? Quel bien me ferait la croix originale sur laquelle Il a été pendu? Aucun. Ce n'est pas de connaître les clous, de connaître la croix, mais c'est de Le connaître Lui qui est la Vie. Voyez?

            Eh bien, nous nous accrochons donc aux clous; et nous nous accrochons aux reliques, et nous nous accrochons aux lieux. Et aujourd'hui, les gens parcourent la ville de Jérusalem, et - et ils parcourent différents endroits, ils s'accrochent aux reliques et à des choses. Cela n'a aucun rapport, pas du tout; la chose est condamnée, pourrie, et finie.

            Je suis allé à une église, à - à Rome là où ils - ils - tous ces prêtres qui étaient morts. On les a mis dans un jardin de... - là en dessous, et on a laissé tomber la chaire des os et - et ensuite, on a enlevé les os et on a fait des supports de lampes [électriques] et on a posé les crânes tout autour et les gens entrent là et se frottent contre ces crânes pour recevoir des bénédictions, au point que ces crânes sont devenus blancs et usés. Si vous entrez dans la cathédrale saint Pierre, il y a là un pied de Pierre, comme on le prétend là (une statue), qui s'est usé à force d'avoir été baisé; à neuf ou dix différentes reprises, on a dû modeler un autre pied.

163      C'est du non-sens. De la superstition, c'est tout ce qu'il en est! Des credos, des doctrines faites par des hommes. Dieu a envoyé le Saint-Esprit, la Vie de Dieu, pour qu'Il entre en vous, pas dans une statue. C'est en - en vous que Dieu veut vivre, pas dans une statue, mais en vous. Les gens appellent cela de "saintes statues". Il n'existe pas de sainte statue; c'est vous la sainte statue de Dieu. C'est la Bible qui le dit. C'est vrai. "Tu m'as formé un corps..."

164      Maintenant, ce petit insecte a commencé à détruire... Détruire quoi? Le jélek est entré dans l'écorce. Observez ce qu'il a fait; il s'est mis à détruire l'écorce. Qu'est-ce qu'il a fait? Il a rendu l'église naturelle, au lieu qu'elle soit une église spirituelle. Oui oui. Il a enlevé la véritable chose et a donné la fausse.

            Maintenant rappelez-vous, la feuille - le fruit, le gazam l'a dévoré. La feuille, c'est la sauterelle qui l'a dévorée. Maintenant l'écorce, la couverture, la religion, la doctrine, la doctrine, c'est le jélek qui l'a dévorée.

165      D'où est venue cette première doctrine étrangère à la Bible? Vous, les historiens, vous savez d'où cela est venu : de Rome. C'est exactement de là que c'est parti. Là, ils ont commencé à accepter les dogmes. C'est ainsi qu'Irénée, saint Martin, Polycarpe, eux tous, après la mort de Jean... Pour avoir traduit la Parole de Dieu, il s'est retrouvé là dans l'île de Patmos; on l'avait bouilli dans l'huile pendant 24 heures, on l'a fait sortir et il a continué à écrire la Bible. Dieu était déterminé à faire écrire cette Bible. Elle est la Parole de Dieu; nous ne pouvons pas En retrancher ni Y ajouter. Elle doit demeurer Telle quelle - la Parole.

166      Remarquez, lorsqu'ils sont revenus... Lorsque ces saints de Dieu essayaient de soutenir cette Parole, Rome, au lieu de cela, s'est mise à accepter des dogmes. Maintenant, voyons un peu ce qu'elle a fait, certaines de ses fausses doctrines, ce qui a été fait.

167      Le baptême d'eau. Là où ils ont reçu l'ordre de... Le jour de la Pentecôte, Pierre, sous l'influence du Saint-Esprit, a proclamé la Parole de Dieu, disant : "Repentez-vous, que chacun de vous soit baptisé au Nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés."

168      Qu'est-ce que Rome a fait avec cela? Elle a changé cela et a dit : "Faites-vous baptiser au nom du Père, Fils, Saint-Esprit", faisant de cela un credo, non pas une doctrine de la Bible. Qu'est-ce qu'il a fait? C'est le jélek en train de dévorer. Aspergeant au lieu d'immerger au nom du Père...

169      "Père, Fils, Saint-Esprit" n'est pas un nom. Pareille chose n'existe pas. Père n'est pas un nom; Fils n'est pas un nom; et Saint-Esprit n'est pas un nom. Lorsque Jésus a dit : "Baptisez-les au nom du Père, Fils, Saint-Esprit", il s'agissait du Seigneur Jésus-Christ; exactement ce que Pierre et les autres ont fait, et tous - tout le monde là, dans la Bible, était... il n'y a eu personne... Je défie quiconque de m'apporter un seul passage des Ecritures ou un témoignage de l'histoire où n'importe qui ait été baptisé autrement qu'au Nom du Seigneur Jésus-Christ, avant l'avènement de l'église Catholique Romaine.

170      Eh bien, apportez cela! Et souvenez-vous, cette bande parcourt le monde entier. J'ai eu des assemblées des ministres, avec des centaines d'entr'eux, des évêques et tous les autres, je leur disais : "Levez-vous!" ou plutôt "venez ici avec votre Bible, sinon gardez silence pour toujours". Ils gardent silence jusqu'à ce qu'ils soient derrière votre dos et alors ils se mettent à parler de vous. Ils n'ont pas assez de courage pour se tenir en face de vous, la simple politesse de se lever et de vous dire la chose en face, ils avaient peur de faire cela; ils savent que ce qu'ils soutiennent est faux. Mais c'est ce que ce jélek a commencé à dévorer (voyez?), dévorant cette véritable chose.

            Maintenant, vous direz :  "Cela n'est pas essentiel. Quelle que soit la façon dont je suis baptisé, c'est en ordre."

171      Est-ce cela? Paul a dit dans Actes 19, lorsqu'il - Paul, ayant parcouru les hautes provinces d'Ephèse, la Bible dit qu'il a trouvé certains disciples (c'étaient des disciples). Apollos, un prédicateur baptiste, ayant reçu l'enseignement de Jean Baptiste, leur enseignait la Parole, et ils éprouvaient une grande joie. Et Paul est allé les voir et il leur a demandé : "Avez-vous reçu le Saint-Esprit depuis que vous avez cru?"

            "Oh! disent-ils, on est croyant."

            "Mais ce n'est pas ce que je demande. Avez-vous reçu le Saint-Esprit depuis que vous avez cru?"

            Ils ont dit : "Nous ne savons pas qu'il existe un Saint-Esprit."

            Il a dit : "Alors de quel baptême avez-vous été baptisés?" Voyez? En d'autres termes : "Comment avez-vous été baptisés?"

            Ils ont répondu : "Nous avons été baptisés."

            Il a demandé : "Comment?" Ils ont dit : "Du baptême de Jean." Il a dit : "Le même homme qui avait baptisé Jésus, cela ne serait-il pas valable?"

            Paul a dit : "Non. Pas maintenant, non." Il a dit : "Vous devez être rebaptisés." Et Paul les a rebaptisés au Nom du Seigneur Jésus-Christ, il leur a imposé les mains, et le Saint-Esprit est venu sur eux. Et Paul a dit : "Si un ange venu du ciel (un prédicateur, n'en parlons même pas) - si un ange (ce jélek, n'en parlons même pas), si un ange venu du ciel vous prêche autre chose que ceci, qu'il soit anathème." C'est vrai. Ainsi, vous voyez ce que c'était, le jélek s'est mis à dévorer. Il a dévoré le baptême de - d'eau au Nom de Jésus-Christ.

172      La chose suivante que ce jélek a faite, il a ôté le baptême du Saint-Esprit. En effet, tant que vous recevrez ce Saint-Esprit, Il continuera à répandre de la Lumière sur cette Parole, tant que vous faites cela. Ainsi, ils devaient - ils devaient changer cela.

173      Maintenant, pensez tout simplement au nombre de Luthériens, Protestants, au nombre de Catholiques qui, ce matin, ont été confirmés (comme ils l'appellent, prendre la première communion). Et ils appellent cela la sainte eucharistie, ce qui signifie le Saint-Esprit, c'est un mot latin.

            Avez-vous déjà vu un catholique passer à côté de l'église et [Frère Branham illustre comment un catholique fait le signe de la croix. - N.D.E.] se faire ça comme ceci? Pourquoi? C'est parce que son dieu est dans cette église-là. Qui est son Dieu? C'est ce petit morceau de pain, ce petit morceau de pain rond, fait à l'image du dieu soleil qu'ils adorent. Il est là sur l'autel, là où les souris et les cafards passent pendant la nuit. Ce dieu-là n'est pas mon Dieu; j'aimerais bien vous le dire maintenant.

            La première communion, être confirmé à l'église : c'est du non-sens. Mais c'est ce qu'ils ont fait; c'est ce que le jélek a fait. Il a enlevé l'Esprit et leur a donné un morceau de pain, du pain fait par un prêtre, ou par une nonne ou quelqu'un d'autre; c'est ce qu'ils ont fait; c'est absolument vrai. Renseignez-vous, allez consulter l'histoire et voyez si ce n'est pas vrai. Et vous permettez qu'on vous fasse avaler une telle chose? Non seulement ces Catholiques, mais aussi vous les Protestants, et beaucoup d'entre vous, c'est la même chose. Très bien, c'est ce qu'ils ont fait. Très bien.

174      Et puis, les Protestants, au lieu d'avoir le Saint-Esprit, vous savez ce qu'ils font? Ils viennent faire une adhésion, serrer la main. Le jour de la Pentecôte, il n'y a eu personne qui parcourait la rue et à qui on avait serré la main, mais il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux qui remplit toute la maison, là où ils étaient assis (c'est vrai.), il vint au travers des feuilles de l'Arbre, descendit jusqu'à l'écorce. C'est vrai.

175      Et aujourd'hui, aujourd'hui, au lieu de cette nouvelle naissance (Jésus a dit : "Un homme doit naître de nouveau"), ils ont adopté l'adhésion à l'église : venez adhérer. Au lieu de la Parole, le jélek leur donne un credo. Ne voyez-vous pas? Observez ce qu'il fait; il donne la chose naturelle au lieu de la chose spirituelle. Voyez-vous cela?

176      Maintenant écoutez. Maintenant, nous - nous sommes - nous sommes - nous parlons des Catholiques ici, mais savez-vous que cela est entré aussi chez les Protestants? Où voit-on les démonstrations du Saint-Esprit dans les églises protestantes aujourd'hui? Où voit-on une attitude de la Pentecôte au milieu des protestants? Nous n'avons pas... A-t-on cela chez les Luthériens? Je - si vous en avez, j'aimerais m'y rendre; j'aimerais aller là, me régaler et passer un temps merveilleux. Les Presbytériens? Je me demande où ils - où ils en sont. Voyez-vous? Vous avez adopté une chose naturelle.

177      Je vais bientôt vous quitter. Vous savez cela (voyez?), mais ne laissez jamais ceci sortir de votre coeur. N'adoptez pas la chose naturelle; c'est la mort. Cet homme naturel, c'est la mort; tout ce qu'il fait, c'est la mort. Il est sujet à la mort et il est ici pour mourir. C'est l' Esprit qui vivifie ( voyez ?), c'est l' Esprit qui donne la vie, qui vivifie. C'est l'Esprit.

178      Ainsi, vous voyez, ils ont ôté (Observez ce qu'ils ont fait), ils ont changé le baptême d'eau; au lieu de "Jésus-Christ", ils ont "Père, Fils et Saint-Esprit", un titre qui n'est pas du tout un nom. Maintenant, vous dites : "Qu'est-ce que ça change?"

179      Très bien. Maintenant, si vous allez donner... Un samedi, quelqu'un vous remet un chèque pour vous payer, le - l'homme qui vous paie. Au lieu de le signer de son nom, il signe tout simplement : le - le patron. C'est cela. Le chèque vous appartient, payez à l'ordre de Jean Dupond 150 dollars pour son travail de la semaine, signé "le patron". Allez présenter cela à la banque et vous verrez comment cela vous sera vite retourné. Oui oui. Ça se fera sans doute. Assurément.

180      Si cela ne change rien, pourquoi Paul a-t-il ordonné à ces chrétiens qui louaient Dieu, qui avaient beaucoup de joie, et parmi lesquels se passaient beaucoup de grandes choses, pourquoi leur a-t-il dit : "Vous devez revenir et être rebaptisés au Nom de Jésus-Christ"? Voyez? Vous faites dire à la Parole... Tenez-vous-en juste à Cela. Ne dites rien d'autre; dites exactement ce qu'Elle dit. Voyez? C'est par Elle que nous serons jugés.

181      Maintenant écoutez. C'est ce qu'ils ont fait. Au lieu de la nouvelle naissance, ils ont une adhésion; au lieu de proclamer la Parole, ils ont un credo. Montrez-moi dans la Bible là où on ait jamais dit un "je vous salue Marie"; vous les Protestants, montrez-moi dans la Bible là où vous avez tiré les credos des apôtres. Montrez-moi où se trouvent les credos des apôtres dans la Bible. La communion des saints, ils s'opposaient à cela. Montrez-moi dans la Bible là où on ait jamais eu le baptême au Nom du Père, Fils et Saint-Esprit. Ça n'y est pas, et pourtant vous raffolez cela. Voyez? Eh bien, aujourd'hui au lieu de la communion fraternelle parmi les frères, on leur donne une hiérarchie : le pape. Vous avez un évêque qui vous dit ce que vous pouvez faire et ce que vous ne pouvez pas faire; et même vous les Pentecôtistes, vous avez un ancien de district qui vous dit qui vous pouvez recevoir. Mais l'Eglise, Elle, a Christ. Amen...?...

182      C'est là que vous en arrivez. Voyez? On vous donne ces dogmes et ces choses faites de mains d'homme au lieu de... Ils ont ôté cela. C'est ce que le jélek a fait. Qu'a fait le jélek? Il a enlevé de l'Arbre tout ce qui devait y être et vous a donné ceci. "Je vais enlever cela de cet Arbre et vous donner ceci à la place; je vais ôter cela et vous donner ceci." Voyez-vous où vous en arrivez? Vous me demanderez : "Eh bien, Frère Branham... "

183      D'où est venue chacune... D'où est venue chaque église protestante? De l'Eglise catholique. C'est ce qu'Apocalypse 13, ou plutôt Apocalypse 17 dit. Il est dit qu'elle était une prostituée et qu'elle était la mère des impudiques: c'est la même chose. Ainsi, ne faites pas... La poêle ne peut se moquer du chaudron, vous savez. Ainsi, ne faites pas - c'est cela. Ne le faites pas. Ainsi, c'est - c'est vrai.

            La communion fraternelle, cela a ôté la communion fraternelle, alors que nous devrions être frères les uns des autres, cela nous a séparés et nous a rendus différents... Très bien. Maintenant suivez, en voici une bonne. Je vais prendre celle-ci, et ensuite je vais m'arrêter sur ces autres. Ecoutez.

184      La Bible nous enseigne que quand nous commettons un mal, nous devons purger nos âmes par le Saint-Esprit, nous agenouiller, laisser le Saint-Esprit nous révéler le mal qu'on a fait et rester là devant Lui jusqu'à ce qu'Il ait fait mourir cela en nous : purger nos âmes. Maintenant, eux ont changé cela et ils vous donnent un purgatoire. Après votre mort; alors les prêtres reçoivent une bonne somme d'argent pour prier afin de vous faire sortir du purgatoire.

185      Eh bien, c'est du non-sens. C'est ce que le jélek a fait. Assurément. Faire sortir quelqu'un du purgatoire par la prière, cela coûte des centaines de dollars, pour faire sortir une âme du purgatoire par la prière. J'aimerais que vous me trouviez même le mot "purgatoire" dans la Bible, n'importe quoi de ce genre. Pareille chose n'est même pas dans la Bible. Non non. Mais eux vous envoient au purgatoire, voyez, ils - après votre mort. Oh! oui, je sais, ils - ils - ils disent, assurément, vous les entendez dire : "Eh bien, saint Boniface a dit telle et telle chose." Peu m'importe ce que saint Boniface a dit. "Eh bien, Untel ne lui a-t-il pas dit, elle a prié pour son mari, sa grande soeur, sainte Telle..."

186      Peu m'importe ce qu'elle a fait. C'est une parole dépourvue d'autorité; cela s'oppose aux apôtres qui font autorité. Dieu a donné à Ses apôtres de mettre l'Eglise en ordre; Elle est édifiée sur la doctrine des apôtres, pas sur celle de saint Boniface ni d'un saint... c'est contraire à la Parole.

187      Peu m'importe ce que saint Boniface a dit, ce que tels saints, tels autres, et sainte Susie, sainte Marie et toutes les autres ont dit; c'est du non-sens. Ce n'est rien de plus qu'un autre mensonge. Si c'est contraire à la Parole de Dieu, c'est un mensonge. Je ne crois pas aux paroles dépourvues d'autorité; c'est la raison pour laquelle je ne crois pas à ces credos protestants et autres; c'est Catholique jusqu'à la moelle. Ce sont des dogmes. Comment pouvez-vous taxer les Catholiques de tous les noms, vous moquer d'eux à cause de leurs dogmes alors que vous en êtes pleins vous-mêmes? (Pas tellement ici, mais ceci est enregistré, vous comprenez. Voyez? Cela va dans le monde entier).

188      Remarquez. Comment pouvez-vous dire qu'ils sont dans l'erreur, alors que vous prenez les credos faits de mains d'hommes, qui sont contraires à la Bible : les dogmes, exactement comme ils l'ont fait? Pourquoi? Vous êtes dans une organisation qui est une fille de cette vieille prostituée. Qu'est-ce qu'une prostituée? C'est une femme infidèle à son mari, qui prétend être une église chrétienne et qui répand une fausse doctrine, ses propres histoires au lieu de recevoir la sainte Parole de Dieu.

189      C'est exactement ce que Eve a fait, elle a écouté le diable et elle est à la base de chaque décès et de la tristesse qui ait jamais frappé la terre - c'est venu par Eve, parce qu'elle a commis une fornication spirituelle contre Dieu en désobéissant à Sa Parole, et c'est exactement ce que font les églises aujourd'hui, commettant des fornications spirituelles contre la Parole de Dieu. Ils ne vous recevront même pas dans leur église si vous n'êtes pas d'accord avec leur doctrine. Eh bien, ils m'écrivent des lettres : "Si vous croyez ceci, et si vous dites que ceci est vrai et que vous allez..." Je dis : "Je ne viendrai tout simplement pas." Non non. Je ne prêcherai que ce que la Bible dit, ou rien du tout. Voyez-vous? C'est vrai.

            Tenez-vous-en à cette Parole. C'est ce que nous devons faire, frères; restez là. Maintenant, nous nous approchons des derniers jours, et nous savons cela. L'heure est là. Comment pouvons-nous dire... Oh, ils disent ceci et cela, mais tout ce qui est dépourvu d'autorité, ne le croyez pas. Peu m'importe qui a dit cela. Si n'importe qui...

190      Une soeur est venue me voir il n'y a pas longtemps, et elle m'a dit qu'un - qu'un certain groupe d'hommes auxquels j'avais prêché (des ministres) sur le baptême au Nom de Jésus-Christ, là où trois cents et quelques ministres... Beaucoup de gens qui sont assis ici étaient à cette réunion-là, où tout le conseil de l'Association des ministres de Chicago m'avait rencontré. Et le Seigneur m'avait donné une vision, m'indiquant l'endroit où ils seraient et ce qui arriverait; et je suis allé là et je leur en ai parlé (nous avons la bande ici, si vous voulez l'écouter. Voyez?), et je... (tous les évêques, les docteurs, les cardinaux et tous se tenaient là), j'ai dit : "Que quiconque parmi vous  qui peut condamner cela, prenne sa Bible et vienne ici." J'ai dit : "Pourquoi restez-vous si calmes?" Personne n'a rien dit. Et pourquoi? Ils avaient peur de cette Parole. J'ai dit : "Si donc vous ne le pouvez pas, pourquoi vous en prenez-vous à moi? Gardez silence, allez et faites quelque chose. Et si vous ne pouvez pas soutenir cela avec la Parole, gardez alors silence."

            Ainsi, ce même groupe d'hommes a donc envoyé une dame ici pour me dire : "Frère Branham, si c'est l'Ange du Seigneur qui vous a dit..." (L'Ange du Seigneur, vous savez, Sa photo est là, vous voyez.) "Si c'est l'Ange du Seigneur qui vous a dit cela, alors, nous croirons cela."

191      J'ai dit : "Toute personne qui... un groupe de ministres qui serait si faible... Si l'Ange du Seigneur disait - si cet Ange disait quelque chose de contraire à cette Parole, ce ne serait pas l'Ange du Seigneur." L'Ange du Seigneur confirmera la Parole. C'est exactement ce qu'Il a toujours fait dans chaque âge; Il fait toujours la même chose. Il S'en tient à la Parole. Et tout ministre oint du Saint-Esprit S'en tiendra à cette même Parole, car la Bible dit que toute la Bible a été écrite par le Saint-Esprit. Et comment pouvez-vous avoir le Saint-Esprit et nier ce que la Bible dit? L'Esprit qui est en vous rend témoignage que ce n'est pas vrai - les credos. Le jélek a dévoré (C'est tout. Voyez?), a continuellement dévoré les véritables choses de Dieu. Oui oui.

192      C'est une parole sans autorité, contraire à la doctrine des apôtres. Oh! la la! Ceci est la doctrine des apôtres; ceci est la Bible; ceci est le Saint-Esprit. Chaque Parole qui est ici dedans est vraie. Croyez tout simplement Cela et acceptez Cela, et ne vous attaquez pas à Cela, et vous verrez s'accomplir chaque promesse.

193      La manifestation de Dieu, Il est présent maintenant même. S'Il n'est pas maintenant exactement le même Dieu qu'Il était pour les enfants d'Israël lorsqu'ils traversaient la mer Rouge, Il n'est pas Dieu. S'Il n'est pas aujourd'hui le même Dieu qu'Il était quand Il descendit à la Pentecôte, Il n'est pas le même Dieu. C'est qu'alors il n'y avait pas eu de résurrection. S'Il n'était pas... Si vous... A quoi vous servirait un Dieu historique, s'Il n'est pas le même Dieu aujourd'hui? A quoi servirait-il d'envoyer des prédicateurs dans des séminaires, de les faire éclore comme des poulets dans un incubateur et de les envoyer partout comme cela, si Dieu n'existe pas?

194      Que faites-vous, vous qui soustrayez de la Parole de Dieu? Où est votre fondement? Vous dites : "C'est l'église." L'église? Il y en a pour 969 différentes organisations. Laquelle a raison?

195      Personne ne saurait quoi faire. Vous seriez dans la confusion. C'est vrai. Mais Dieu ne va pas juger les gens par l'église; Il va les juger par Christ, et Christ est la Parole. La Bible dit : "Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Et la Parole a été faite chair, et Elle a habité parmi nous,..."

            Il a jugé l'église et les gens par la Parole (C'est vrai.), par la Parole vivante, par la Parole ressuscitée. Alors si cette Parole vivante et ressuscitée dit quelque chose de contraire à cette Parole-ci, alors ce n'est pas la Parole ressuscitée, relevée, parce que ceci... Il rendra témoignage à cette Vérité.

196      Il ne peut pas dire une chose ici et autre chose là-bas. Moi, je peux dire une chose ici et autre chose là-bas, parce que je suis un homme. Vous aussi, vous le pouvez; vous pouvez acquérir plus de connaissance et de sagesse, mais pas Dieu; Il est infini. Voyez? Il a... Sa première décision, la première chose qu'Il dit doit demeurer éternellement. C'est la même chose. Il ne peut pas dire une chose ici et autre chose là-bas; Il doit dire la même chose chaque fois pour être Dieu. C'est pourquoi, si l'esprit qui est sur vous est de Dieu, il témoignera que cette Parole est la Vérité, chacune de Ses Paroles, qu'Il est le même hier, aujourd'hui et éternellement. C'est ce que dit la Bible. Oui oui. Très bien.

197      Maintenant, dépêchons-nous et examinons la phase suivante de ce petit insecte. D'abord, il avait la forme du gazam. Qu'a-t-il dévoré de l'Arbre de Dieu? Le fruit. A la phase suivante, il est venu (il mourut à cette phase-là et réapparut à une autre phase), qu'a-t-il donc fait? Il est venu cette fois-ci sous forme d'une sauterelle; il a dévoré toutes les feuilles. C'est ce que fait la sauterelle. Eh bien, qu'a-t-il fait ensuite? Il est revenu dans une autre phase sous forme d'un jélek et il est entré dans l'écorce.

198      Maintenant, nous le voyons apparaître sous forme d'une sau-... - sous forme d'un hasil, sa quatrième phase. Maintenant, C'est un hasil. Qu'est-ce qu'un hasil? C'est un suceur, il suce la Vie, l'Esprit, la Vie. C'est ce qu'il fait, il s'attaque directement à la pulpe et se met à sucer : le hasil. Le voici; comment allons-nous l'appeler? La dénomination, voilà le vrai nom de ce gars. Pourquoi? C'est un destructeur : il suce la Vie.

199      Chaque fois que Dieu suscite un mouvement parmi Son peuple, chaque fois que ceux-ci en font une dénomination, ils meurent là même. J'aimerais que quelqu'un qui connaît l'histoire de l'église contredise cela. Montrez-moi une seule fois où un groupe qui s'est organisé n'est pas mort sur le champ. Le jélek s'en est emparé, et il a ôté sa religion; et ensuite, le suceur est venu ôter le - a sucé directement la Vie de l'Arbre.

200      Quel genre de vie était là-dedans? Le Saint-Esprit. Qu'est-ce que cela a fait? Il ne pouvait pas y avoir en même temps et le Saint-Esprit et les dogmes; le Saint-Esprit ne supporterait pas cela. Et il faut donc que le Saint-Esprit, la Vie de l'Arbre, soit sortie et alors vous pouvez y introduire un dogme, et en faire une dénomination. Peu nous importe ce qu'Il dit, voici ce que dit notre dénomination.

            Et voilà. Souvenez-vous, dès que cela devient une dénomination, cela meurt toujours et ne se relève plus jamais. La première organisation fut l'organisation catholique; elle mourut aussitôt. Bien entendu, c'était un dogme pour commencer.

201      De là vint la première réforme, c'était Luther : ils se sont organisés et sont morts. Ensuite vint Wesley : ils se sont organisés, et sont morts. Ensuite vinrent les pentecôtistes : Ils se sont organisés, et sont morts. Les presbytériens, les luthériens, tous ces autres, et les - les nazaréens, les pèlerins de la sainteté et toutes ces organisations qui ont suivi, comme cela, chacune d'elles est morte. Observez-les. Pourquoi? Parce qu'ils s'organisent et, cela les tue. Qu'ont-elles fait? Elles ont adopté ces dogmes. Vous nazaréens, vous étiez une merveilleuse église, la plus proche de - de la venue de la Pentecôte. Qu'était-ce? Vous croyez dans la sanctification, mais lorsqu'on en est arrivé aux dons de l'Esprit, au parler en langues ainsi qu'à la grande puissance de Dieu, vous avez appelé cela du diable, et vous êtes morts. C'est vrai. Où en est-elle aujourd'hui? Morte. Oh, elle a plus de membres, mais où en est-elle? Elle est un cadavre. Je l'ai vue l'autre soir. C'est vrai. Tout... Son pasteur était couché sur elle, embrassant un cadavre, lui faisant l'amour. Il disait : "De toute façon,  ils n'ont plus de temps; c'est tout ce qu'il en est." Je vais donc mettre cela sur bande une fois, pour vous. Voyez? Très bien.

202      Dieu a planté Son Arbre pour porter les fruits spirituels, les fruits de l'Esprit. Est-ce vrai? Mais qu'a fait l'homme? L'homme a toujours cherché à lui donner un système artificiel. Il l'a fait jadis, il le fait aujourd'hui. Eh bien, ceci... (Maintenant, attisons donc vivement le feu, et faisons vite.) L'homme a toujours cherché à faire de l'Eglise spirituelle un système artificiel.

203      Luther avait une église spirituelle. Qu'est-il arrivé? Aussitôt que Luther mourut, on en a fait du formalisme, une chose artificielle. Qu'a fait Wesley, John Wesley, ce grand homme de Dieu? Qui pourrait dire que John Wesley n'était pas un homme de Dieu? Qu'a-t-il fait? Aussitôt que lui et - John et Charles sont morts, les gens ont organisé cela. Dès qu'elle a fait cela, elle est morte. Exactement.

204      C'est la même chose tout au long des âges, chaque fois pour chacune d'elles. Ils ont fait de cela quelque chose d'artificiel, de bonnes oeuvres, de plus grandes assemblées, les hommes les plus intelligents; "les célébrités de la ville veulent se joindre à nous".

205      C'est exactement ce qui vous est aussi arrivé, vous le groupe de pentecôtistes. C'est tout à fait vrai. Vous êtes... vous avez laissé tomber les barrières; vous vous êtes éloignés de l'Esprit. Vous avez cherché de grands bâtiments décorés, et tout comme cela, et vous avez des pasteurs à l'air distingué. Qu'avez-vous fait? Vous mères, vous avez envoyé vos enfants à certains de ces séminaires, ici, pour qu'ils deviennent des pasteurs. Qu'est-ce qu'on s'est mis à leur enseigner? La théologie et toutes sortes de choses, d'histoires conçues par les hommes. Et où en est-on avec cela aujourd'hui? Ils en reviennent étant devenus une bande de "Rickys" et de "Elvis". C'est absolument vrai.

206      Qu'avez-vous eu aujourd'hui? Un tas de non-sens, une apparence de piété. La Bible dit que dans les derniers jours, ils auront une forme de piété, mais qu'ils renieront ce qui en fait la force, ce qui en constitue la Vie. Pourquoi? Le hasil a sucé cela. L'organisation a ôté cela.

207      I Timothée 3, Paul dit : "Sache que dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Les hommes seront égoïstes, orgueilleux, fanfarons, des blasphémateurs, désobéissants, ingrats, impies, sans affection naturelle, intempérants, méprisant les gens de bien, traîtres, emportés, ayant l'apparence de la piété mais reniant ce qui en fait la force." Le hasil a sucé cela. Il y a longtemps que le jélek s'y était attaqué. Nous allons redresser cet Arbre d'ici peu, le Seigneur voulant.

            Le plus grand bâtiment. Oh, assurément. "Bien, vous savez, notre église a accumulé un si grand monde l'année passée."

208      Oh, assurément, les catholiques vous ont battu à un million de km; oui oui, assurément ils l'ont fait. Elle avait tellement soutiré des biens à la Russie qu'on les en a expulsés pour instaurer - on a instauré le communisme. La même chose s'est passée au Mexique; et cela devrait se passer dans le monde entier, partout où elle se trouve. C'est vrai.

            N'ayez jamais peur du communisme. Le communisme est un mouvement impie, mais vous entendez certains de ces prédicateurs se tenir à la chaire et condamner le communisme, le communisme; je n'y crois pas non plus, mais ne faites - disant à l'église : "Oh, nous serons tous envahis; le monde entier va devenir communiste." C'est absolument contraire à la Parole de Dieu. Il n'y a pas de passage de la Bible qui soutienne qu'il en sera ainsi.

209      Mais la Bible dit que le romanisme, l'Eglise catholique va...?... le monde. Prenez Daniel et sondez cela. La tête d'or, le roi Nebucadnetsar, le royaume de Babylone; les Mèdes et les Perses lui ont succédé; l'empire grec leur a succédé; et Rome a continué jusqu'à la fin. Ces dix doigts se sont prolongés dans chaque royaume sur la terre. Ne faites... Il y a un rideau de fer; il y a un rideau de bambou; et il y a un rideau de pourpre. Frère, n'ayez pas peur de ces autres rideaux, mais observez ce rideau de pourpre. Elle est assise là sur le trône aujourd'hui dans ce pays-ci.

210      Rappelez-vous, c'est juste comme Achab l'avait fait, et Jézabel était derrière lui, c'est...

            ... La Bible appelle l'Eglise catholique Jézabel, la prostituée. Et Achab n'était pas un si mauvais gars; je ne dis pas que monsieur Kennedy n'est pas un homme bon; je ne connais rien à son sujet. C'est un homme; c'est tout ce que je sais. C'est lui le président; je crois qu'il sera un bon président. Ce n'est pas lui; c'est ce système qui est derrière lui. Attendez jusqu'à ce qu'elle s'infiltre au cabinet et partout où elle le peut, observez ensuite ce qui arrive. Observez ce que cela a fait dans d'autres pays; observez ce que cela a toujours engendré.

211      Et la Bible ne dit-Elle pas dans Apocalypse 13... Cette nation porte le chiffre 13 : elle a treize rayures dans le - treize étoiles sur le drapeau, treize rayures sur le drapeau, treize, tout va par treize. Treize colonies, treize pour chaque chose et elle se trouve dans le chapitre treize de l'Apocalypse.

212      Et la Bible dit qu'elle s'est levée comme un petit agneau : la liberté de religion; deux petites cornes : politique et ecclésiastique. Et quelque temps après, elles se sont unies, et il parlait comme le faisait le dragon, et il a fait tout ce que le dragon faisait avant lui. Et la Bible dit qu'ils ont formé une image à la bête : la confédération des églises, juste là où ils sont entrés maintenant même ici à New York City. Et là, cette immense morgue, là... Et vous tous méthodistes, baptistes et pentecôtistes, chacun de vous les économiques - oecuméniques là, vous essayez de faire des choses semblables, vendant votre droit d'aînesse pour adhérer à cette bande de la Babylone... Qu'est-ce qui vous arrive? Absolument. Vous vendez votre droit d'aînesse comme Esaü, pour un plat de potage, c'est tout ce que vous aurez; c'est tout: formant une image de la bête. Exactement. Ne craignez pas le communisme; craignez le catholicisme.

213      Oh, il est dit que cela viendra avec des flatteries comme un agneau; mais il est... dit de surveiller cela, derrière cela, c'est un loup. C'est un intrus; observez-le (Oui, oui), car la chose est contraire à la Parole. Ce que la Parole dit doit arriver. Le communisme n'est qu'un instrument entre les mains de Dieu. C'est exact. Et pourquoi doivent-ils faire cela? Dieu a dû permettre le communisme, afin qu'Il puisse faire que ces... que Sa Parole s'accomplisse. Certainement. C'est... L'avez-vous compris? Y avez-vous déjà pensé? Dieu doit faire en sorte que Sa Parole s'accomplisse.

214      Ecoutez, là où ces quatre cents prophètes qui se tenaient là devant - devant Achab et Josaphat un jour, Josaphat, un homme juste a dit : "Bien, avant que nous montions à Ramoth en Galaad, il a dit : Ne devrions-nous pas consulter l'Eternel?"

            Achab a dit : "Ouais, certainement." Voyez? Jézabel était derrière tout cela, vous savez. Il a dit : "Nous allons en - nous allons... J'ai quatre cents prophètes ici. Nous allons les faire venir." Tous, de braves gens, on les a fait venir; ils ont tous prophétisé, disant : "Montez, l'Eternel est avec vous."

            Cela n'avait pas l'air juste pour cet homme pieux, le roi d'Israël - ou plutôt le roi d'Israël, là. Cela n'avait pas l'air vraiment juste pour lui. Il a dit: "N'y en a-t-il pas un autre?"

            Quatre cents prédicateurs, déjà unanimes, ont dit : "Montez, l'Eternel nous a déjà parlé en ces termes : Montez."

            Il a dit : "Mais il doit y avoir un autre quelque part."

            Il a dit : "J'en ai un, mais je le hais." Certainement, absolument. Oui. Il a dit : "Il est toujours là à m'engueuler; il est toujours là à dire de mauvaises choses à mon endroit."

            Comment pouvait-il faire autre chose, alors que la Parole de Dieu était contre lui? Ainsi, ils ont envoyé chercher Michée. Michée a dit: "Montez-y. Oui, c'est vrai; mais j'ai vu Israël dispersé comme des brebis sans berger."

            Et puis, il est sorti... Cet éminent prédicateur s'est avancé, cet évêque, et l'a giflé à la bouche, disant : "Par où est passé l'Esprit de Dieu quand Il est sorti de moi?"

            Je m'imagine qu'il a dit : "Pour commencer, Il n'était pas en vous." Ainsi donc - ainsi donc, il a dit : "Tu le sauras l'un de ces jours." Il a dit : "Si..."

            Il a dit - il a dit - Achab a dit : "Remettez-le dans la prison intérieure; nourrissez-le du pain d'affliction avec de l'eau - eau - avec de l'eau d'affliction." Il a dit : "Lorsque je reviendrai en paix, je m'occuperai de ce gars."

            Il a dit : "Si jamais vous revenez, alors la Parole de Dieu ne m'a pas été adressée. Oui oui, oui oui."

215      Pourquoi? Pourquoi? Il était parfaitement en accord avec la Parole, parfaitement en accord avec la Parole. Toute prophétie qui ne reste pas parfaitement en accord avec cette Parole... C'est exact... C'est pourquoi, je dis aujourd'hui, peu importe combien cela paraît bon, combien de prédicateurs disent ceci ou cela : "Le communisme va envahir le monde et le bouleverser", n'essayez jamais de combattre le communisme, combattez le romanisme. Car c'est AINSI DIT L'ETERNEL.

            Le Seigneur a dit que le romanisme va régner, pas le communisme. Celui - ci est tout simplement une marionnette. Mais vous voyez, Il a dû faire cela.

            Le Seigneur a dit à Michée : "Je dois envoyer Achab là, fais que ces prédicateurs disent cela pour envoyer Achab là afin que les paroles d'Elie puissent s'accomplir. Dieu a dû laisser le communisme s'élever. Qu'a-t-il fait? Cela a ensuite poussé toutes ces morgues à s'assembler pour former une confédération des églises, s'unir pour former une image à la bête, juste ce que Sa Parole avait annoncé comme devant arriver. Ne vous en faites pas à ce sujet. Observez la chose, elle est en cours. C'est... Humm.

216      Je suis - je pense que je vous fatigue, mais - ainsi c'est... Mais c'est vrai. Je ne sais pas quand je vous parlerai encore; il se peut que je ne le fasse plus jamais. Nous ne savons pas; nous pourrions ne plus jamais nous rencontrer encore, mais j'aimerais que vous sachiez ce qui est vrai. Soyez attentifs, cette Parole est la Vérité : pas moi, cette Parole; Voici la Chose. Si ma parole est contraire à Ceci, alors ne me croyez pas. Croyez Cela. Alors, si vous dites : "Bien, nous avons Cela et vous prêchez contrairement à Cela", il est donc de votre devoir de venir me voir. C'est vrai. Il est de votre devoir de venir me voir. Voyez? Venez tout simplement et voyons ensemble ce qu'est la Parole.

217      Eh bien, maintenant nous voyons donc que c'était - c'est le communisme qui s'est rassemblé. Dieu a dit que Gog et Magog se rassembleront, certainement pour livrer la bataille. C'est tout à fait vrai, en effet, cela va rassembler ces forces. Cela doit arriver, la Bible dit que ç'arriverait.

218      Dieu a planté cet Arbre pour que celui-ci porte le fruit spirituel, et l'homme a toujours cherché à faire du formalisme, une chose artificielle, à lui donner une apparence de piété : les plus grands bâtiments de la ville (assurément); des millions de dollars. Oh, bonté divine! et les gens qui prêchent la Venue de Jésus, et ils dépensent six à huit millions de dollars pour construire un bâtiment quelque part. Et les missionnaires, je connais des missionnaires dans le champ de mission qui prêchent l'Evangile sans une paire de chaussures aux pieds, ils prennent deux repas par semaine.

219      Pouvez-vous voir pourquoi, frère, nous... Qu'est-ce qui ne va pas dans les gens? Je ne pense pas qu'ils croient à Sa Venue. Vos - vos - vos paroles parlent... Bien, votre - votre vie parle plus fort que vos paroles; vous... Voyez? Il est... Ces petits missionnaires- là, ils sont venus à mes réunions, comme cela, sans chaussures, portant un petit pantalon attaché tout autour comme cela; vivant là au milieu des puces, des amibes, des punaises et de toutes sortes de maladies et tout le reste là; avec de petites mains rongées, rongées par des amibes et tout le reste, l'un d'eux s'est tenu là et il a demandé : "Est-ce vous frère Branham?"

            J'ai répondu : "Oui."

            Il a dit : "Oh, qu'Il vous bénisse. Je prierai toujours pour vous."

            Je me suis dit : "Ô Dieu, laisse cet homme prier pour moi; oui, voilà le type. C'est bien celui-là."

            "Je - je - je lis vos articles, Frère Branham. Vous dites certainement la Vérité. Nous sommes d'accord avec vous."

            Oh frère, c'est - c'est là le garçon, c'est bien lui. Un pauvre petit gars...

            Vous écouterez quelqu'un dire : "Vous savez qui c'est?"

            - Oh, eh bien, dit-il, il n'est pas membre de notre organisation.

            - J'ai dit : "Qui est-ce?"

            - Eh bien, il n'est pas des nôtres.

            - Eh bien, qui est-il?

            - Oh, c'est un- c'est un indépendant.

            - Oh, c'est vrai? Oui oui. Bien, que fait-il?

            - Oh, il a une petite oeuvre là. Il - il ne veut pas se joindre à nous.

            - Bien, j'aimerais en savoir plus sur lui.

220      Vous savez, lorsque j'étais un petit garçon, je cueillais des pommes dans un verger de pommes, je trouvais toujours que sous l'arbre il y avait toutes les branches, vous savez. Il en avait de bien bonnes, des solides; et c'est là que les bonnes pommes se trouvaient.

            Ils disent : "Eh bien, ce n'est qu'un saint exalté."

221      Vous savez, on place toujours l'épouvantail là où se trouve le bon arbre. Le diable fait la même chose pour vous éloigner de cela en vous effrayant. Ne vous en faites pas, allez au-delà de cet épouvantail.

222      Un jour, j'observais une marmotte d'Amérique qui mangeait les grands haricots blancs que je plantais. Chaque fois que je semais une rangée de haricots, ce petit coquin venait tout dévorer. Je me suis dit : "Je vais l'effrayer à mort. J'ai pris un petit sachet en papier et (je suis un vrai artiste, vous auriez dû me voir.) j'ai dessiné ce que je pensais être une image épouvantable. (Oh, elle était bien épouvantable, telle que je l'avais dessinée.) Et j'ai mis cela sur un sachet et j'ai placé quelques grands haricots blancs là-dedans et j'ai suspendu cela à un piquet et lorsque le vent soufflait, cela bougeait comme ceci.

223      Et cette petite marmotte est sortie du trou, vous savez. Et elle a parcouru la place, dévorant les grands haricots blancs; et elle est allée se butter droit contre ce petit sac. Elle a reculé et a regardé cela, elle a considéré cela comme cela, et elle s'en est allée [Frère Branham produit un son descriptif - N.D.E.], elle a sauté dessus; eh bien, le petit sac a tenu bon. Elle a de nouveau regardé cela, vous savez, elle a de nouveau regardé cela. Elle s'est retournée et a vu ces haricots qui étaient là en rangée; et c'était bon, vous savez, ainsi elle a regardé l'épouvantail placé sur son chemin. Elle s'est alors approchée et a continué à s'approcher de plus en plus, comme cela, essayant d'effrayer cela. Et cela ne bougeait pas. Ne vous en faites pas, c'est une chose morte; c'est ce que sont tous ces épouvantails. Ainsi, simplement elle -simplement elle ...

224      Qu'est-ce qu'elle a fait? Elle a donné un coup au sachet avec sa petite patte; et ç'a fait vraiment du bruit. Et elle a bondi en arrière, elle a regardé cela comme cela. Elle a de nouveau tapé, cela a fait vraiment du bruit. C'est tout ce qu'il en est, juste du bruit, comme le ferait un irlandais ivre, ce sont des agitations et du bruit pour rien, pas de - vous savez. Ainsi juste... Elle a frappé la chose comme cela et ç'a fait du bruit quatre ou cinq fois comme cela. Savez-vous ce qu'elle a fait? Elle a directement contourné le sachet en passant par derrière et a mangé mes haricots. Elle était plus avisée... mieux que moi. Voyez?

225      Qu'était-ce? Vous voyez, elle ne s'est pas laissé arrêter par l'épouvantail. Il y avait quelque chose de bon au delà de l'épouvantail. Lorsque les gens disent : "Oh, ce sont des saints exaltés", contournez directement l'épouvantail et passez derrière et continuez tout simplement. Voyez? Continuez à avancer et croyez cela. Voyez? Il se pourrait que ça soit là le Saint-Esprit aussi, Vous voyez, on ne sait jamais. Voyez? Très bien.

226      Oh, cette déno-... Voyons ce hasil dénominationnel à l'oeuvre, l'église naturelle, l'église spirituelle. Observez ce vieil hasil maintenant, lorsqu'il fait de cela une dénomination. Il a déjà dévoré l'écorce, et les fruits en ont été dévorés; et, ô frère, tout est parti; tous les dons de l'Esprit sont partis, pas de guérison divine, pas de parler en langues, pas de prophétie, rien; ils ne croient même pas qu'il y ait des prophètes; ils ne croient pas à ces choses; ils ne les connaissent pas. Tout est artificiel, fabriqué par des hommes, tout ce qu'ils ont, c'est fait par l'homme. Voyez? Très bien.

227      L'église naturelle. Il y a une église naturelle; c'est celle qui est faite par l'homme. L'église spirituelle... Savez-vous que la Bible en parle? Oui oui. L'église naturelle et l'Eglise spirituelle. Et la Bible dit : "Chasse la femme esclave et son enfant (Agar), car elle ne va pas hériter avec la femme libre et son enfant." Voyez?

228      Ainsi, l'église naturelle, que va-t-elle hériter? Le ligotage des gerbes, le ligotage en tas pour être brûlé et elle n'héritera pas, elle ne sera pas cohéritière de la femme libre. Si la femme esclave qui est dans la servitude avec ses enfants dénominationnels... elle ne sera pas cohéritière de la femme libre, car les enfants de la femme libre vont dans l'enlèvement; tandis que les enfants de la femme esclave passeront par le jugement. Voyez? "Chasse, dit l'Esprit de"... Oui oui. Le hasil, des Esaü dénominationnels... Eh bien, Esaü (c'est comme Esaü et Jacob), tous deux étaient jumeaux, (tous deux étaient religieux), Esaü était un homme charnel; c'était un homme de bien. Il n'avait pas... Dites donc, eh bien alors, il n'allait pas voler, boire et tout le reste; c'était un religieux. Mais il se disait : "Eh bien, tant que je suis religieux, qu'est-ce que ça change?"

229      Mais ce drôle de petit Jacob, peu lui importait la façon dont il devait avoir cela, ce droit d'aînesse était ce qu'il désirait. Peu importe comment il l'avait obtenu, il l'avait donc eu. S'il devait s'agenouiller à l'autel, pousser de cris, crier et pleurer à chaudes larmes, et faire sortir la morve (Excusez-moi, ou vous savez), il a obtenu cela, il est allé directement sous ses yeux, ce n'est pas ce que je voulais dire; ainsi donc excusez-moi, il s'est donc agenouillé à l'autel, il a crié jusqu'à ce qu'il a reçu cela, eh bien, il a reçu cela. Voyez? Il ne s'était pas préoccupé de la façon dont il recevrait cela ; aussi l'a-t-il reçu.

230      Certains d'entre eux disent : "Moi... Frère Branham, ces hommes-là font trop de bruits à l'autel, ils crient continuellement. Je n'en veux pas de cette façon-là."

            Eh bien, vous ne L'aurez pas.

            Là, dans le Sud, il y avait dans le temps, un vieux frère noir - de couleur, qui était toujours heureux. Et son - son patron a demandé : "Qu'est-ce - qu'est-ce qui te rend si heureux tout le temps, mon garçon?"

            Il a dit : "J'ai une religion du coeur."

            Il a dit : "Ça n'existe pas."

            Il a dit : "Vous faites erreur. Au mieux de votre connaissance, cela n'existe pas." Lui en savait mieux. C'est juste. Il a dit : "A votre connaissance, vous devriez dire cela de cette façon."

            Un jour, il a dit : "J'aimerais avoir de cette religion du coeur."

            Il a dit : "Quand voulez-vous la recevoir?"

            Il a dit : "Maintenant."

            Il a dit : "Eh bien, allons recevoir cela."

231      Il sortit et dit : "Voici la grange, c'est magnifique", il a dit que...  "Ma femme ne m'entendra pas, ni personne par ici", a-t-il dit... (C'est ainsi que les gens veulent recevoir cela, vous savez, qu'on leur offre cela sur un plateau.) Il a dit : "Nous allons nous agenouiller ici."

            Le vieux frère dit : "Vous ne Le recevrez pas ici."

            Eh bien, il est alors parti s'agenouiller à l'écurie. Il a dit : "Allons-nous Le recevoir ici?"

            Il a dit : "Non."

            Il a dit : "nous irons dans la mangeoire."

            Il a dit : "Non!"

            Il lui a demandé : "Où Le reçoit-on?"

            Il a dit : "Suivez-moi."

            Il a relevé les jambes de son pantalon, il est entré dans la porcherie, le plus loin possible dans la boue, il a dit : "Venez ici, c'est ici qu'on le reçoit."

            L'autre a dit : "Je n'aimerais pas venir là-bas."

            Il a dit : "Vous n'en voulez pas encore, patron. (C'est vrai.) Vous n'en voulez pas."

232      Vous savez, Naaman pensait aussi la même chose, Naaman. Naaman disait : "Eh bien, j'aimerais être débarrassé de ma lèpre."

233      Elisée lui a dit : "Va là dans le Jourdain boueux, à l'endroit où le Jourdain se jette dans la Méditerranée, là." Il a dit : "C'est boueux au possible. Plonge-toi là sept fois."

234      Oh, Naaman a dit : "Oh, bonté divine, les eaux de Damas ne sont-elles pas meilleures? Oh, elles sont très bonnes et très claires, là. (Oh! la la, nous avons vu cela ici l'autre soir dans le film, vous savez.) "Oh! dit-il, pourquoi - pourquoi n'allons-nous pas là; je ne peux pas descendre là. Je... Vous savez qui je suis? Je suis le capitaine de garde; je suis le général de l'armée."

            "Eh bien, si vous voulez vous débarrasser de votre lèpre, descendez là. Mais si vous voulez la garder, remontez là."

            Il a dit : "M'y plonger?" Et je peux le voir s'avancer dans cette eau-là. Pouvez-vous vous représenter cela? Oh, cela portait atteinte à son prestige. Je peux le voir, vous savez, avançant sur la pointe des pieds comme cela, ayant le nez pincé, vous savez.

            C'est de cette manière que certaines personnes essaient de venir à Christ : "J'aimerais être guéri; j'aimerais (vous savez) aller au ciel, mais oh! la la! qu'arriverait-il si les autres ont cet air-là."

            Oh, vous hypocrite, vous ne recevrez jamais cela, de toute façon. C'est tout ce qu'il en est de toute façon. Vous voyez? Non. Vous ne recevrez jamais cela. Ne vous en faites pas; vous n'en voulez pas encore assez. C'est vrai. Vous n'en voulez pas encore assez; c'est exact. Dès que vous serez prêt à recevoir cela, vous Le recevrez bien. Dieu vous L'accordera quand vous serez prêt. Très bien.

235      Eh bien, ...le hasil dénominationnel dévore tout. Remarquez, chaque insecte, chacun de ces insectes, en s'attaquant à cet Arbre, a frayé la voie à l'autre insecte qui allait le suivre. Oh, c'est un insecte habile. Oui oui. Voyez? Il a ôté les fruits (Voyez?), l'Esprit. Et alors? Il a pu enlever la communion (Vous voyez ?), les feuilles. Ainsi, l'autre côté est apparu. Pourquoi a-t-il fait cela? Il a ôté des feuilles afin qu'il n'y ait pas de fraîcheur ni d'ombre, et que cela soit visible pour qu'il puisse accéder à l'écorce. Voyez? Il est entré dans l'écorce, il a opéré dans les raies, il leur a arraché la doctrine (Voyez), la chose même qui soutient la Vie. Et après, aussitôt qu'il a fait des trous là-dedans, il a fait venir l'autre insecte, le vieil hasil suceur, c'est cela qui s'est emparé de la dénomination, il a tout sucé et a organisé au point que vous ne pouvez pas recevoir la chose. Qu'a fait la vie? Elle est directement descendue dans les racines (C'est absolument vrai.), elle a fait descendre cela jusque dans les racines. C'est vrai.

236      Maintenant, le même insecte a percé jusqu'au coeur, jusqu'à atteindre la vie. Il a continué à parcourir, passant des fruits aux feuilles et des feuilles à l'écorce, jusqu'à ce qu'il est arrivé droit au coeur, à la ligne conductrice de la vie. Très bien.

237      Eh bien, voyons le destructeur à l'oeuvre. Le premier... (Je vais devoir sauter certaines choses ici, je crois. Non, je ne vais pas le faire.) Très bien. Ecoutez. La première chose que ce type a faite, aussitôt qu'il a accédé au coeur de l'Arbre...

238      Considérons-le là dans sa première phase, avant qu'il n'ait bien commencé à en faire davantage; observons-le. Eh bien, observons-le à l'oeuvre. La première chose qu'il fit, c'était de détruire le premier précieux et authentique Arbre fruitier que Dieu avait sur terre.

239      Eh bien, si vous pouvez encore me supporter pendant quelques minutes, j'aimerais que vous - j'aimerais que vous compreniez ceci maintenant. Ne... Voici venir votre message de Pâques, maintenant même. Voyez, voyez, voyez?

            La première chose qu'il a faite, fut de détruire le premier précieux Arbre fruitier, Christ. Il était cet Arbre depuis le jardin d'Eden. C'est vrai. Le premier Arbre fruitier, il l'a détruit. Le premier Arbre que Dieu a planté ici sur terre, c'était Christ; il a détruit cet Arbre qui portait Son fruit. Maintenant, ils ont eu toutes sortes d'organisations, et il avait bien cela en main; et lorsqu'il est venu à un Arbre qui portait du vrai fruit, ce petit insecte romain s'est infiltré là-dedans (Voyez), il a détruit cet Arbre.

240      L'Arbre? Oui. Jésus a dit : "Si je fais (dans Saint Jean), si je ne fais pas les oeuvres de Mon Père, ou si Je ne porte pas les fruits de Mon Père, ne Me croyez pas." Il portait le fruit de Dieu. Quel genre de fruit portait-Il? Quel genre de fruit? Observons-Le pendant quelques minutes, Nous avons examiné cela plusieurs fois; prenons quelques petits préludes pour les gens qui sont assis ici, attendant le moment où l'on va prier pour eux.

241      Quelle était la première chose qui les amena à reconnaître qu'il n'allait pas... - on a reconnu qu'Il était le Messie. Lorsque Pierre est allé auprès de Lui pour la première fois (et c'était André qui l'avait invité), et Il a regardé Pierre et a dit : "Tu t'appelles Simon et tu es le fils de Jonas."

242      Il a su immédiatement, se basant sur les Ecritures, que c'était le Messie. Ils avaient été... Saviez-vous que beaucoup de gens s'étaient levés avant cela, d'après l'histoire, et se disaient des "Messie", mais aucun d'eux ne pouvait faire cela; en effet le Messie... Moïse a dit (la Parole de Dieu, qui ne peut pas faillir, proclamée par Moïse) il a dit : "Votre Messie sera un prophète comme moi." Et ainsi, lorsque cet étranger s'est avancé au-devant de Jésus, et Jésus a dit : "Voici, tu t'appelles Simon et tu es le fils de Jonas." Pierre a su immédiatement Qui Il était, il a compris que c'était Lui.

243      Lorsque Nathanaël est allé chercher Philippe - ou plutôt lorsque Philippe est allé chercher Nathanaël, qu'il l'a amené là et Nathanaël, un grand homme, voyez, un grand homme, un homme pieux (et - et Philippe lui en parlait tout au long de la route, lui disant ce que l'homme avait fait à Simon), et lorsque Nathanaël est entré dans la Présence de Jésus, qu'a dit Jésus? Il a dit : "Voici un Israélite dans lequel il n'y a point de fraude."

            Il a dit : "Rabbi, quand m'as - Tu connu?"

            Il a dit : "Avant que Philippe t'appelât, lorsque tu étais sous l'arbre, Je t'ai vu."

            Il a dit : "Rabbi, Rabbi, Tu es le Fils de Dieu; Tu es le Roi d'Israël."

            Voyez? Pourquoi? Voilà le fruit. "Si Je ne fais pas les oeuvres de Mon père..." Il connaissait les pensées mêmes de leur coeur.

244      Une fois, une femme toucha Son vêtement, puis alla s'asseoir dans l'assemblée. Jésus a regardé tout autour et a demandé : "Qui M'a touché?" Ils répondirent tous par la négative. Il regarda tout autour et vit la femme qui avait une perte de sang et lui dit : "Ta foi t'a sauvée."

245      Oh! la la! Cette pauvre petite femme samaritaine... Eh bien, rappelez-vous, Il n'est jamais allé chez les gentils avec cela. Non non. Il a même dit à Ses disciples de ne pas aller chez eux, c'est-à-dire, chez nous. Voici notre jour. Il est venu à nous sous la forme du Saint-Esprit, comme Il avait dit qu'Il le ferait. Mais lorsqu'Il est allé chez - chez eux, qu'arriva-t-il? Lorsqu'Il S'est rendu auprès de la femme samaritaine, la femme a dit - Il a dit à la femme : "Donne-moi à boire."

            Et elle a dit : "Il n'est pas de coutume que toi, Juif, tu me demandes à moi une Samaritaine."

246      La ségrégation sévissait, sur base de couleurs et autres, Il lui fit savoir sur-le-champ qu'il n'y avait pas de différence, que tous descendent du même Arbre. Nous sommes tous fils et filles de Dieu; nous sommes tous... Vous voyez? Et Il dit - elle dit : "Eh bien, nous adorons notre père Jacob. (Vous voyez? C'était aussi le père des Juifs. Vous voyez?) Notre père Jacob a creusé ce puits et toi, tu dis que tu es plus grand que lui?"

            Et Il a dit : "Les eaux que Je te donne, c'est la Vie Eternelle." Voyez? Il a dit...

            "Eh bien, nous, nous adorons sur cette montagne et vous à Jérusalem."

            Il lui dit : "Va chercher ton mari et reviens ici. Cela réglera la question."

            Elle dit : "Je n'ai point de mari."

            Il dit : "Tu as dit vrai."

            Il dit : "Tu en as eu cinq, et celui que tu as maintenant n'est pas ton mari."

            Elle dit : "Seigneur, vous savez, ça fait quatre cents ans depuis que nous avons eu un prophète; mais vous devez être un prophète. Comment avez-vous su que j'ai eu cinq maris?" Elle a dit : "Eh bien, nous savons qu'il est temps pour que le Messie apparaisse ici, Celui qui est appelé le Christ. Et lorsqu'Il viendra, Il nous dira ce genre de choses."

            Oh, voilà Ses fruits. Il dit : "Je le suis."

247      Elle abandonna son pot, la vieille cruche de l'organisation et entra dans la ville. Peu importe le nombre de puits que Jacob avait, elle avait trouvé une nouvelle Source. Elle entra dans la ville et dit : "Venez voir un homme qui m'a dit ce que j'ai fait. Ne serait-ce pas le Messie même?" N'est-ce pas là le fruit? Ceci n'est-il pas l'évidence qu'il s'agit du Messie?

            Les Juifs ne pouvaient pas comprendre cela. Ils ont dit : "C'est un diseur de bonne aventure, Béelzébul."

248      Jésus a dit : "Je vous pardonne, vous. Mais un jour, le Saint-Esprit viendra faire la même chose, prononcer alors une parole contre Cela ne vous sera jamais pardonné."

            Eh bien : "Si Je ne fais pas les oeuvres de Mon Père, croy-... - ne Me croyez pas"; mais, cet Arbre fruitier portait les fruits. Maintenant suivez. Qu'a-t-Il dit? Il a... Quel - quel genre d'église a-t-Il fondée? Maintenant, vous les catholiques qui aimez bien dire que Jésus a fondé une église, quel genre d'église a-t-Il fondée? A-t-Il jamais fait mention d'une dénomination, d'un credo? Il y était toujours opposé. Il disait : "Vous, murailles blanchies; vous, ossements d'hommes morts."

249      Il les traitait de tous les noms possibles. C'est vrai. Il était contre cela. C'était cela, le fruit de Dieu. Eh bien, vous pouvez faire deux et deux, et avoir quatre si vous le voulez. Très bien.

250      Il était contre cette chose, l'organisation, contre leurs théories, Il les traitait d'hypocrites, de traîtres, et Il a dit qu'ils étaient des démons. Il disait : "Vous êtes de votre père, le diable; et vous voulez accomplir ses oeuvres. Lequel de vos pères n'a pas persécuté les prophètes que J'ai envoyés devant Moi?" Vous voyez? Il a dit : "Ensuite vous construisez leur tombe, dit-il, et c'est vous qui les y avez mis."

251      Oh, frère, Il ne les a pas ménagés. C'est vrai. C'était cela, le fruit de Dieu. Qu'était-ce? S'en tenir à la Parole de Dieu, rendre la Parole de Dieu manifeste. En d'autres termes, Il disait : "Qu'est-ce que les Ecritures ont dit que Moi, le Messie, Je ferai lorsque Je viendrai? Eh bien, si Je ne porte pas le fruit de cette Parole-là, alors Je ne suis pas le Messie. Mais si Je porte le fruit de cette Parole, ce que le Messie était censé faire, alors Je le suis. (Amen.) Eh bien, qui de vous peut Me convaincre de péché?" disait-Il. Voilà. "Laquelle de vos organisations fait cette même chose?" Voilà. C'est le Messie qui était censé faire ceci; le Messie est censé être un prophète. "Eh bien, montrez-nous des gens parmi vous tous, dit-Il, avec vos idées farfelues, qu'on vous voie faire cela." Eh bien, ils sont restés silencieux. Très bien.

252      Qu'était-ce? Il portait le fruit de Dieu. Le Saint-Esprit était en Lui; Il portait le fruit de Dieu. Qui était-Il? Il... Maintenant écoutez attentivement. Je vais me dépêcher; le plus vite possible, ainsi je ne ferai pas attendre votre dîner de Pâques. Ecoutez, mais votre - votre dîner de Pâques devrait être la résurrection. Voyez?

253      Mais suivez. Il était le parfait Arbre-Prophète de Dieu, l'Arbre-Modèle, l'Arbre-Epoux. Amen. Gloire. Je vais dire quelque chose ouvertement. S'Il est l'Arbre-Epoux (Vous croyez cela?) depuis le jardin d'Eden, or l'Arbre-Epoux sans la femelle ne porte pas de fruit. Ainsi, Il doit avoir un Arbre-Epouse; Celle-ci doit naître du même matériel : la Parole faite chair, à partir de l'Arbre. J'espère que vous comprenez cela. La même Vie dans cet Arbre femelle, l'Epoux, car Cela est dans l'Epouse. "Les oeuvres que Je fais vous les ferez aussi." Est-ce vrai? Il était l'Epoux. Rappelez-vous...

254      Vous direz : "Ce n'est pas scripturaire." Oh, si! J'ai capté cela à l'instant. Voyez? Nous nous apprêtons à avoir une réunion de guérison dans un instant. J'ai capté cela. Il L'était. Vous en voulez une preuve? Il a dit : "Je suis le Cep; vous êtes les sarments (Saint Jean); Je suis le Cep; vous êtes les sarments; c'est vous qui portez du fruit." Voyez? Et l'arbre mâle et l'arbre femelle, l'un produit le pollen pour l'autre qui porte le fruit. Et il en est de même du sarment et du Cep. Voyez? C'est absolument vrai.

255      Ainsi, Il a dit... Eh bien, ce premier Arbre était un Arbre-Prophète, un Arbre parfait, le Dieu des prophètes. Il était un Arbre majeur; Il était le prospe - parfait de Dieu - l'Arbre-Prophète. Pourquoi? Il était la Parole. Eh bien, les autres étaient des prophètes mineurs. La Parole venait aux prophètes, mais Lui était la Parole Elle-même sous la forme d'un Prophète. Amen. (Maintenant nous allons arriver quelque part.)

256      Maintenant écoutez très attentivement et ne manquez donc pas ceci. C'était tellement bon que je l'ai noté ici. [Le Klaxon d'une voiture retentit - N.D.E.] Amen. C'est quelqu'un qui crie et klaxonne là dehors. Juste - juste... Oh, j'espère que vous passez un bon moment là; nous en passons un bon ici. Très bien.

257      Eh bien, Il était l'Arbre-Prophète de Dieu. Pourquoi? Il prêchait toute la Parole parfaite de Dieu, car Il était la Parole de Dieu rendue manifeste. Il était le parfait Arbre-Prophète qui prêchait la parfaite Parole prophétique qui a produit le parfait fruit prophétique, par la parfaite Parole de Dieu. Oh, frère, vous parlez d'un Arbre! Un Arbre, Il était cet Arbre de Vie loin duquel l'Ange avait gardé Adam et Eve, par des chérubins protecteurs qui les gardaient loin de cet Arbre-là. Maintenant, les mêmes chérubins essaient de les Y ramener; en effet, un chemin a été frayé pour eux. Voyez? Aujourd'hui, ils Le rejettent. Oh, les êtres humains... Hum.

258      Eh bien, Il a prêché toute la Parole; Il n'a pas retranché ici et là. Quand Satan, ce grand théologien, est venu vers Lui, et qu'il a dit : "Il est écrit", Jésus a répliqué : "Oui, il est aussi écrit..." Oui oui. "Mais il est écrit."

            Et Il a dit : "Et il est aussi écrit..."

            Le parfait Arbre-Prophète prêchant la parfaite Parole prophétique, accompagnée de parfaits signes prophétiques, de parfaits résultats prophétiques, de parfaits fruits de l'Esprit. Et pour se moquer (je - je vais examiner ceci très vite maintenant, parce que...), pour se moquer, ils L'ont pendu (Il était la Parole, vous savez), ils L'ont pendu, l'Arbre Parole, l'Arbre-Parole, ils L'ont pendu à un arbre romain fait par les hommes. Oui, frères. J'espère que cela pénètre profondément. Lui qui était le parfait Arbre spirituel de Dieu, on L'a pendu à un arbre romain fait par les hommes. Amen.

259      C'est la même chose aujourd'hui. Ils essaient de prendre le parfait Arbre de Dieu, la Parole, et de La mélanger et de La pendre à un quelconque credo. La mort et la vie ne se mélangeront pas. Jésus n'a jamais participé à un service funèbre; Il ressuscitait les morts. Pourquoi? La mort et la vie ne peuvent pas cohabiter; l'une est l'opposé de l'autre. Il n'a pas prêché à un service funèbre, Il n'a fait que ressusciter les morts. Amen. Oui. Pourquoi? La Vie et la mort.

            Maintenant écoutez, ils L'ont pendu à un arbre. Est-ce vrai? "Maudit est celui qui est pendu au bois." Est-ce vrai? La Bible dit : "Maudit est celui qui est pendu au bois fait par les hommes."

260      Ainsi, si aujourd'hui, vous essayez de vous accrocher à un arbre fait par des hommes, libérez-vous-en, et ne vous laissez pas pendre là non plus, parce que c'est une place pour les morts - une organisation faite par des hommes, les organisations luthérienne, baptiste, presbytérienne, pentecôtiste (c'est vrai.) un arbre fait de mains d'hommes. Ne vous y accrochez pas; ne vous y laissez pas pendre non plus. Ils vous pendront là s'ils le peuvent, jusqu'à ce que toute la vie sorte de vous, jusqu'à ce que vous acceptiez leur doctrine. C'est vrai.

261      Mais c'est là qu'ils ont pendu cet Arbre parfait. Ce parfait Arbre fruitier de Dieu fut pendu à un arbre romain fait par les hommes. C'est vrai. C'était une malédiction que d'être pendu à tout arbre fait par les hommes. Qu'est-ce? Le faire disparaître de leur vue, après qu'Il eut porté tous ces fruits.

262      L'histoire nous raconte que Marie Madeleine a couru au devant d'eux et a demandé : "Qu'a-t-Il fait? Quel mal a-t-Il fait?" Elle avait arrêté le cortège, et elle a demandé : "Qu'a-t-Il fait de mal? Qu'a-t-Il fait d'autre que prêcher l'Evangile aux pauvres? Qu'a-t-Il fait d'autre que guérir les malades, ressusciter les morts, avec les signes mêmes du Dieu vivant qui L'accompagnent. Comment pouvez-vous Le condamner?"

263      Et on l'a giflée à la bouche, en disant : "Allez-vous écouter cette femme de mauvaise réputation plutôt qu'écouter votre sacrificateur (voilà.), votre évêque?" Voilà. C'est la même chose aujourd'hui. Oui oui. Oui.

264      Eh bien, après qu'Il a fait tout cela et qu'Il S'est confirmé, ce qu'Il était, et qu'Il leur a montré cela clairement, Il a alors dit : "Si Je ne Le suis pas, qui êtes-vous alors? Si vous pouvez Me convaincre du péché, si Je suis dans l'erreur quelque part dans la Parole, montrez-le-Moi. Eh bien, laissez-moi vous montrer où vous, vous êtes dans l'erreur." Voyez? Le péché, c'est l'incrédulité; nous savons cela.

265      Eh bien, pour Le faire disparaître de leur vue (Ils Le détestaient vraiment, parce qu'Il taillait en pièces toutes leurs organisations), pour Le faire disparaître de leur vue, Ils L'ont enseveli et ont roulé une très grosse pierre dénominationnelle à l'entrée, afin qu'Il ne puisse en aucun cas ressusciter.

266      Oh! la la! Pensez à cet Arbre parfait. David a regardé là et L'a vu, il a dit qu'Il se tient près des courants d'eau. "Il porte Ses feuilles en Sa saison. Et Son fruit, il ne sera pas jeté; il - il ne se flétrira pas. Tout ce qu'il fait prospérera."

267      Il était le Fils de la prospérité; Joseph En était un type. Lui était un antitype de Joseph. Partout où Joseph allait, les choses prospéraient : c'est la même chose avec Jésus. Sa Parole : "Ma Parole prospérera et Elle ne reviendra pas à Moi à vide. Elle accomplira ce pour quoi Je L'ai envoyée." Voyez? Il était la Parole. La Parole a été envoyée sur la terre par Dieu, et Elle accomplira exactement ce pour quoi Dieu L'a envoyée. Maintenant, écoutez donc attentivement. Ceci est riche, avec de la crème dessus.

268      Eh bien, remarquez, Le voici venir maintenant, et les gens, à cause des oeuvres mêmes de Dieu... Se tenant là, Il leur a demandé, Il a dit : "Si Je ne fais pas les oeuvres que Mon Père a dit que Je ferais, alors Je ne suis pas Celui-là; ne croyez pas en Moi, mais si Je les fais, alors croyez aux oeuvres. Si vous ne pouvez pas croire en Moi, en tant qu'homme faisant ces choses, alors croyez aux oeuvres que Je fais. Elles rendent témoignage de Moi. Elles parlent plus fort que Ma voix."

            C'est vrai. Et la même chose devait s'appliquer à chaque époque. Oui oui. Assurément.

269      Maintenant remarquez : "Si Je ne fais pas les oeuvres de Mon Père, alors ne Me croyez pas - ne Me croyez pas. Mais si Je fais donc les oeuvres, croyez-Moi." Qu'ont-ils donc fait? Ils ont pris ce précieux Arbre, ils L'ont coupé, ils L'ont pendu à un arbre fait par les hommes (C'est vrai, ils Lui ont ôté la Vie, et ils L'ont pendu à un arbre fait par des hommes pour s'en moquer); ensuite ils n'en ont plus voulu. Beaucoup de gens se tenaient là, pleurant à Son sujet, ils L'ont donc ôté de là.

            Ils ont dit : "Nous allons fermer notre dénomination si hermétiquement que ces saints exaltés ne pourraient y entrer."

270      Et ainsi, ils L'ont mis dans la tombe de Joseph d'Arimathée, ils ont roulé une très grosse pierre (ils ont pris des hommes de faction pour la rouler jusque là. Avez-vous déjà vu... avez vu l'autre soir dans le film, la grande rigole dans laquelle ils ont roulé cette pierre? Celle-ci pèse des tonnes), ils ont roulé la grosse pierre de l'organisation, là, afin qu'Il ne puisse pas ressusciter. Mais est-ce que cela L'a retenu? Non. "Mais Je restaurerai, dit le Seigneur." Abordons ce texte maintenant et faisons-le pénétrer. "Je restaurerai, dit l'Eternel. Je Le restaurerai. Je Le ressusciterai dans trois jours." Ils ne pouvaient Le cacher dans ce rocher. Ils ne pouvaient pas Le cacher loin de leur vue; ils ne pouvaient pas L'ôter de leur main. "Je le restaurerai, dit l'Eternel." Et dans l'espace de trois jours, Il ressuscita, restauré.

271      Après Pâques, Il ressuscita; Il dit : "Allez par tout le monde et J'irai avec vous. De même que le Père qui vit M'a envoyé et qu'Il vit en Moi, de même Je vous envoie et Je serai en vous. Je serai avec vous jusqu'à la fin du monde. Les oeuvres, la même chose que J'avais faite pour prouver ce que J'étais, vous ferez les mêmes oeuvres pour prouver ce que vous êtes." Voyez?

            J'aime cela. Voici les signes qui accompagneront ceux qui sont des croyants, pas les soi-disant croyants, mais les croyants. Voyez? "Ces oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi ; et cela confirmera que vous êtes un croyant, en faisant exactement les mêmes oeuvres que J'ai faites; parce que le Père qui vit vit en Moi. Ce n'est pas Moi qui fais les oeuvres, c'est Mon Père. Et ça ne sera pas vous qui accomplirez les oeuvres, mais ça sera Moi en vous qui accomplirai les oeuvres. Voyez? Eh bien, allez par tout le monde... En d'autres termes, vous allez former ce que J'appelle une Epouse." Vous voyez? Très bien.

272      "J'irai avec vous, et Je... vous serez une partie de Moi; vous serez Mon Epouse. Ma Vie sera dans votre corps. Juste comme le mari et la femme sont une seule personne, vous et Moi nous serons Un. En ce jour-là, vous saurez que Je suis dans le Père, le Père est en Moi et Moi en vous, et vous en Moi." Humm. J'aime vraiment cela. Cela rend Satan très furieux. Voyez? Voyez-vous l'Unité de Dieu? Tout ce que Dieu était, Il l'a déversé en Christ, et tout ce que Christ était, Il l'a déversé dans l'Eglise. Voilà. Cela fait d'eux tous Un seul.

273      Maintenant écoutez. Maintenant l'Epouse est Unique, l'Arbre de Vie. En d'autres termes, de même que le mari et la femme sont un, Christ et Son Epouse sont Un : la même chose, le même Esprit, les mêmes oeuvres, les mêmes signes, tout le reste : "Car les oeuvres que Je fais vous les ferez aussi". Jusqu'où? Dans le monde entier, à combien de gens? A toute la création. Est-ce vrai? Oh, écoutez attentivement maintenant. Je m'en vais tirer un coup de mon fusil Magnum.

274      Le hasil romain s'est mis à dévorer cet Arbre Epouse et l'a rongé jusqu'à ce qu'il n'en reste que les racines. Le même arbre romain qui... Quel est le type d'arbre qui a mis Christ à mort? [L'assemblée répond : "Romain." - N.D.E.] Quel type d'arbre a mis l'Epouse de Christ à mort? [L'assemblée répond : "Romain." - N.D.E.] Comment? En substituant quelque chose d'autre à la Parole. Ainsi, vous comprenez comment cette Eglise protestante qui n'accepte pas la Parole de Dieu est une fille de l'Eglise romaine. Dieu n'a jamais organisé une église, à aucun moment. L'Eglise catholique romaine était la première organisation; et chacune de celles qui s'organisent est sa fille; elles meurent avec elle.

275      La Bible dit qu'Il brûlera les enfants de celle-ci dans le feu. Combien savent cela? C'est la Bible qui le dit. Eh bien, la Bible dit que le blé et l'ivraie pousseraient ensemble jusqu'au dernier jour, alors Il liera l'ivraie (Est-ce vrai?) premièrement, et la brûlera. Et le blé ira au grenier. Est-ce vrai? L'ivraie se rassemble elle-même dans l'organisation : la confédération des églises, pour être brûlée par le feu atomique. Tout à fait vrai. Mais l'Eglise se prépare à aller au grenier (tout aussi vrai que deux et deux font quatre), dans l'enlèvement, car la femme libre n'héritera pas avec la femme esclave. Humm, Frère Anthony.

                 Oh, nous attendons la venue de ce jour radieux de Millénium;

                 Quand notre Seigneur béni viendra prendre Son Epouse qui attend.

                 Oh, mon âme est remplie de l'enlèvement comme je travaille, veille et prie

                 Car notre Seigneur revient sur terre.

            Alléluia. Oui oui. Oh, Il brûlera l'ivraie et amènera le blé au grenier.

276      Le hasil romain se mit à dévorer l'Arbre à l'époque de Paul. Il a dit : "Je suis persuadé (l'Ecriture est ici) qu'après mon départ, les hommes se lèveront parmi vous, frères, des loups cachés sous les peaux de brebis et qu'ils entraîneront plusieurs après eux. Car l'esprit de l'antichrist, dont vous avez entendu dire qu'Il viendra dans le monde, est déjà dans le monde maintenant, agissant dans les fils de quoi? De la désobéissance." Désobéissance à quoi? A la Parole.

            Vous y êtes. L'organisation venait de commencer. Vous voyez ce que je veux dire, mes amis? Que tous ceux qui comprennent cela disent "Amen."

            Il commençait à dévorer. Qu'est-ce que cela a fait? Ce vieux hasil commençait, ce vieux jélek. Ce... Joël avait vu cela. Ecoutez donc, nous allons bientôt terminer. Joël avait vu cela, et il a dit : "Ce qu'a laissé le gazam, la sauterelle l'a dévoré; ce qu'a laissé la sauterelle, le jélek l'a dévoré, ce qu'a laissé le jélek, eh bien, le hasil l'a dévoré." C'est ce qu'il a dit; et c'est exact; c'est cela l'Arbre de Dieu. L'Arbre... Couper Cela, le jélek... Très bien.

277      Le hasil romain s'est mis à dévorer cet Arbre Epouse jusqu'à ce qu'il n'en reste que les racines (l'a décimé jusqu'au bout, tout, il a décimé tout l'Arbre, comme il l'avait fait de Jésus-Christ, l'Epoux) il a décimé l'Epouse, il est allé par les credos et les dénominations, ce même vieil insecte. Mais quoi? Oh, gloire! Mais c'est dans Ses racines qu'il y avait la Semence prédestinée, la Semence royale d'Abraham; Elle ne pouvait mourir. La Parole était dans les racines avec une promesse : "Je restaurerai, dit l'Eternel.  (Quoi?) Toutes les années que le hasil a dévorées, tout ce que la sauterelle a dévoré, tout ce que les autres insectes ont dévoré, Je restaurerai cela, dit l'Eternel."

278      Bien, comparez ceci avec... les messages du dimanche passé et du dimanche d'avant, ces messages donc. Ecoutez attentivement maintenant qu'on arrive à la fin. Quoi? Je restaurerai, dit l'Eternel, tout ce que ces insectes ont dévoré; J'en restaurerai chaque petit bout.

279      Eh bien, restez aussi calmes que possible pendant quelques instants et écoutez attentivement; soyez prêts et priez de tout votre coeur que Dieu vous révèle Cela.

            Ainsi, selon Sa promesse, Dieu a commencé à restaurer, car Dieu a dit qu'Il restaurerait Cela, et exactement de même qu'Il a ressuscité l'Arbre Epouse - l'Arbre Epoux, Il ressuscitera l'Arbre Epouse, car il va y en avoir Un là, aussi sûr que deux fois deux font quatre. Quoi donc? Très bien. Ainsi, la promesse de Dieu commence : "Je restaurerai, dit l'Eternel, tout ce que la sauterelle a dévoré, le hasil..."

280      C'est comme au début lorsqu'Il a établi cette première église... Je vais maintenant aborder quelques points de doctrine. Si vous ne voulez pas croire cela, ça va; mais je - vous juste - vous feriez mieux de sonder cela d'abord. Voyez?

            Remarquez, comment a-t-Il fait pousser cet Arbre au début? Oooh! Oh! la la! Ceci me fait vraiment du bien. Je sais que je n'ai pas tellement l'air d'un ministre, en me comportant ici de la sorte, mais je - je - j'aime ce dont je parle...?...

281      Et maintenant remarquez. C'est comme au début, lorsqu'Il a commencé cette première Eglise que le hasil romain a dévorée (ainsi que le jélek et autres), Il a commencé avec la justification par la foi - Jean baptiste. Dans saint Jean 13, ou plutôt chapitre 17, verset 17, Jésus a dit : "Sanctifie-les, Père, par la Vérité; Ta Parole est la Vérité." La deuxième oeuvre était la sanctification (pour l'Eglise). Après la justification, c'était la sanctification. Après qu'ils furent sanctifiés, Il leur a demandé d'attendre dans la ville de Jérusalem (Luc 24. 49) jusqu'à ce qu'ils fussent revêtus de la puissance d'En haut; et là, Il a donné naissance à l'Arbre par le Saint-Esprit, à la Pentecôte. La justification, la sanctification, le baptême du Saint-Esprit et ensuite Christ est venu pour demeurer dedans, afin de produire les fruits. Amen. Est-ce vrai?

282      Jean a prêché la justification. Ecoutez donc. Dans le... - cela constitue la naissance naturelle. Lorsqu'une femme donne naissance à un enfant (Ecoutez ceci.) Quelle est la première chose qui arrive à la femme? Ce qui sort en premier, c'est l'eau : "Repentez-vous et soyez baptisé au Nom de Jésus-Christ", la justification. Quelle est la deuxième chose qui arrive à cette femme? Le sang. Est-ce vrai? Le sang : la sanctification. Ensuite, quelle est la chose suivante? La vie : l'eau, le sang, l'esprit.

             Saint Jean - I Jean 5.7 - 7.5 plutôt, je pense que c'est cela, dit :

          ... Il y en a trois qui rendent témoignage dans le ciel, le Père, la Parole... (c'est-à-dire le fils)... et le Saint-Esprit... ces trois sont un.

          Et il y en a trois qui rendent témoignage sur la terre, l'eau, le sang et l'esprit et... (Ils ne sont pas un, mais)... ils s'accordent en un.

283      Vous ne pouvez pas avoir le Père sans avoir le Fils; vous ne pouvez pas avoir le Fils sans avoir le Saint-Esprit. Mais vous pouvez être justifié sans être sanctifié; et vous pouvez être sanctifié sans avoir le Saint-Esprit. Qu'en est-il de cela, frère nazaréen? Ils ont été sanctifiés par Jésus-Christ une année et six mois avant que le Saint-Esprit vienne. Est-ce vrai? Ils furent sanctifiés par Jésus-Christ.

284      Eh bien, comme Il a produit le premier Arbre Epouse que la sauterelle et les gazams avaient dévoré, Il est en train de restaurer le deuxième Arbre, le faisant pousser à partir de Ses racines prédestinées qui ne peuvent pas mourir, qui sont près de rivières. Cela vit dans ces eaux. Cela ne pouvait pas se manifester, mais c'était là malgré tout. Maintenant, cela a commencé...

285      Observez ces mêmes insectes, alors qu'Il restaure la même chose par le même moyen. Le premier, lorsque cet Arbre a commencé à sortir du catholicisme, c'était Martin Luther qui prêcha la justification. Le deuxième ange était John Wesley qui prêcha la sanctification. Luther prêcha la justification : "Le juste vivra par la foi." Wesley prêcha la sanctification, la deuxième oeuvre précise de la grâce; et ensuite vint le Saint-Esprit. Juste comme Il a fait pousser l'Arbre pour la première fois, Il Le restaure de nouveau ici pour la deuxième fois. Voyez-vous cela?

286      Remarquez, le même insecte (ce petit insecte mesquin), ce même insecte qui avait commencé et qui a détruit l'Arbre au début, il a repris par les branches luthériennes. Mais quoi donc? Il ne peut pas Le tuer; ils ne peuvent pas détruire cela, parce que Dieu a déjà dit : "Je restaurerai..."

287      Cet insecte a commencé par Luther, à tuer toutes les branches luthériennes. Il a continué jusqu'à Wesley et a tué toutes les branches Wesleyennes. Mais la partie principale de l'Arbre continue à pousser.

            Eh bien, remarquez qu'autrefois, lorsque l'Arbre fut rongé, il mourut et il n'en resta que les racines, lorsqu'il L'a tué là, jadis. Mais cette fois-ci, comme la Parole est prédestinée, il n'y a rien qui va L'arrêter. Dieu a dit : "Je restaurerai. Peu importe combien ils s'organisent, combien ils font ceci ou cela, Je vais restaurer Cela." Cela règle la question. Malgré toutes les railleries, les moqueries, les risées, le nom de saints exaltés, le non-sens, tout ce qu'ils veulent, Dieu a dit pourtant : "Je restaurerai, dit l'Eternel."

288      Tout aussi sûr qu'Il a ressuscité Jésus de la tombe dans l'espace de trois jours, dans trois dispensations ou dans trois étapes, Il va susciter l'Eglise et l'amener à la plénitude et à la puissance de nouveau. "Je restaurerai, dit l'Eternel."

289      Qu'est-il arrivé? Ce vieux hasil a commencé à dévorer et il a eu les mêmes effets qu'autrefois; mais qu'a-t-il fait? Il a seulement dévoré les branches luthériennes; il n'a jamais dévoré l'Esprit qui était derrière cela, l'Esprit que Luther avait, car Il a continué à vivre.

290      Ensuite est venu Wesley, et après la mort de Wesley, ce grand prophète, après la mort de Wesley, qu'ont-ils fait? Ils se sont organisés et toutes les branches moururent. Mais qu'a-t-Il fait? L'Eglise a continué à vivre, et Elle est allée jusqu'à la Pentecôte. Lorsqu'ils se sont organisés, qu'est-il arrivé? Les branches moururent. Mais quoi donc? L'Eglise continue.

291      Quoi? Les pentecôtistes ont fait la même chose, la même vieille tactique, le credo dénominationnel qui avait dévoré Cela au début pour détruire l'Arbre dans le - l'Arbre-Epouse au début, pour commencer, ce sont les mêmes vieilles tactiques que le diable a utilisées sur ce second Arbre. Mais quoi donc? Dieu avait prédestiné Cela; Elle doit continuer, peu importe les circonstances. Si tout cela... Si ce n'était pas le cas, après que Luther s'est organisé, ç'aurait été la fin de tout là même. Tout avait rétrogradé juste comme un autre... Ç'aurait été une deuxième église catholique, une église catholique romaine. Voyez?

292      Mais Dieu était déterminé à... Il avait déjà prononcé Sa Parole. Sa loi allait veiller à ce que cela s'accomplisse. Peu importe combien il y avait des gelées tardives, cela va vivre de toute façon. Cela pourrait avoir des coups de vent froid, le conflit entre les dénominations, et tout, mais cet Arbre va vivre tout aussi certainement qu'un Dieu vivant existe pour faire vivre Cela. Oui oui. Il a dit : "Je Le restaurerai."

293      Je sais que parfois le printemps est tardif, que Pâques vient tard. "Le Seigneur tarde à venir", disent-ils, et toutes sortes de choses comme cela; le vent froid a tué beaucoup de ces branches dénominationnelles, mais cela ne peut pas détruire cette Vie qui est prédestinée. "Les cieux et la terre passeront, mais Ma Parole ne passera pas." Tous ceux qu'Il a connus d'avance, Il les a appelés; tous ceux qu'Il a appelés, Il les a justifiés; tous ceux qu'Il a justifiés, Il les a déjà glorifiés.  Alléluia! Cela est écrit dans le Livre de - le Livre de Vie de l'Agneau et ils ne peuvent pas mourir.

294      Tous les - tous les insectes que l'enfer peut lâcher sur Elle ne L'arrêteront jamais. Ni le communisme, ni le catholicisme, rien d'autre ne l'arrêtera. "Je restaurerai, dit l'Eternel". Tous les Arbres romains faits de mains d'hommes ne pourront jamais pendre Cela là; tous les tombeaux ne pourront jamais retenir Cela là; toutes les grosses pierres dénominationnelles placées à l'entrée ne retiendront jamais Cela là-dedans. "Je restaurerai, dit l'Eternel." Il y aura une Pâques. Je ramènerai la même Eglise dans la même puissance. Je manifesterai cette Epouse exactement telle qu'Elle était là avec les mêmes signes, les mêmes fruits, les mêmes choses qu'ils faisaient. Je La ramènerai; Je restaurerai, dit l'Eternel."

295      Quoi? Restaurer tout ce que les dénominationnels ont dévoré. Restaurer tout ce que l'organisation a dévoré. "Je restaurerai, dit l'Eternel, tout cela."

            "Eh bien, dites-vous, qu'en est-il de ces choses qui sont devenues une dénomination?"

296      Dieu est le bon Vigneron. Il a émondé l'Arbre; c'était tout, Il a coupé toutes les branches mortes. Qu'est-ce qu'Il va faire; Il va les consumer, exactement. Dieu est le Vigneron de - de cet Arbre. Il En prend soin; Il veille sur Son héritage. Il... Quel est Son héritage? Sa propre Parole. Il veille sur Sa propre Parole pour L'accomplir, veiller sur Elle, voir où Elle va aboutir. Eh bien, Il va restaurer, ainsi quand ces églises se mettent à s'organiser et à faire des choses comme cela, Il les retranche tout simplement, et l'Eglise continue.

297      Lorsque les - lorsque les luthériens ont dit : "Nous allons devenir une organisation, nous serons aussi importants que les catholiques." Très bien, Il a tout simplement coupé cette branche-là, et Wesley a pris la chose et a continué, Il a suscité un autre prophète. Ensuite, aussitôt que Wesley a fait - a demeuré... Wesley est mort, ce grand prophète, qu'ont-ils fait? Ils ont organisé cela. La Pentecôte est venue. Aussitôt qu'elle est morte, Il a retranché cela. Elle continue à croître. Vous voyez? Il va restaurer.

298      Où poussent les fruits? Ils ne commencent pas ici en bas; ils commencent au sommet. Où est-ce que le soleil frappe l'arbre en premier lieu? Ah! Gloire! Dans la lumière du soir, au sommet de l'Arbre (Amen.) Pas en bas, aux branches qui sont en bas, mais là au sommet de l'Arbre, c'est là que le fruit mûrit. Amen.

            L'aimez-vous? Amen.

            Voulez-vous Le servir? Amen.

            Croyez-vous en Lui? Amen.

            Je crois certainement en Lui de tout mon coeur.

            Eh bien, qu'est-ce? Il va couper ces vieux sarments morts au fur et à mesure qu'elle croît, tous ces sarments des organisations, jusqu'à ce qu'elle arrive au sommet de l'Arbre; c'est là qu'Il va obtenir Son fruit.

299      Maintenant remarquez bien. Dieu l'émonde. Très bien. Ils sont morts et ils n'entreront pas dans la - la Présence de Dieu, ils ne viendront pas dans la première résurrection, mais ils seront avec les fruits de la vigne de l'organisation originelle - la Vigne de Dieu. Ils entreront dans un groupe organisé, mais ils ne feront pas partie du fruit de la Vigne.

300      Maintenant écoutez. Dieu n'a jamais formé une organisation. L'église produit le - les greffes dans une organisation, et Dieu les retranche, Il ôte leur ligne de vie. Cela porte le fruit d'une organisation. Mais si cette Vigne porte un sarment qui sort d'Elle, Celui-ci portera le même fruit qu'autrefois. Ainsi, vous voyez, le premier était... Et Rome a envoyé ses insectes destructeurs là et ils ont dévoré la chose. Mais Dieu va en faire pousser Un qui va se lever si haut qu'il ne pourra pas être touché. Cela va pousser. Amen. Je... Allons.

            L'Arbre va d'une place à une autre, d'une dispensation à une autre. De Luther, Il est allé à Wesley; de Wesley, à la Pentecôte; de la Pentecôte, il va à la Parole.

301      C'est de nouveau la Pâques pour les vrais croyants de Sa Parole infaillible. C'est Pâques; c'est une résurrection. Dieu a des gens partout. C'est Pâques pour eux. Pourquoi? Ils sont ressuscités (Amen.), ressuscités de ces credos et des dénominations : ils en sont sortis. C'est de nouveau Pâques. La Semence Royale a été cachée dans les Racines, la Parole, cachée là au fond dans cette Parole-ci pendant des années et des années et des années, et Elle commence juste maintenant à être révélée. C'est le temps de Pâques. Prédestinée dès avant la fondation du monde, cette Eglise commence à se lever.

302      Remarquez comment Dieu L'a prédestinée dès le début. J'ai cela... Je vais de toute façon dire cela. Très bien. Remarquez ici que, le - restaurer le premier Arbre parfait trois jours après Sa mort... Après la mort du premier Arbre, Il L'a restauré dans trois jours. Est-ce vrai? Il a restauré Cela. Maintenant, l'Arbre-Epouse va aussi être restauré dans trois âges - plutôt trois étapes. Il sera restauré en trois étapes. Ecoutez donc. Quoi? Par la justification, la sanctification, le baptême du Saint-Esprit. Une, deux, trois.

303      Maintenant remarquez, après trois jours, le premier Arbre a été restauré comme au début, il avait les mêmes signes, les mêmes prodiges. Jésus est revenu, le même Jésus, faisant la même chose. A la fin du troisième jour, les signes apparurent, pas à la fin du premier jour. Oh! frère, j'espère que vous comprenez cela. C'est au troisième jour que la véritable manifestation de Christ est connue, à la fin du troisième jour. Voyez? Remarquez. Est-ce que vous comprenez cela?

304      Pas le premier jour : c'était un corps mort. Le deuxième jour, il y a eu une rumeur (Voyez?) - ou plutôt le deuxième jour, c'était toujours mort : Luther, Wesley. Au commencement du troisième jour, il y a eu des rumeurs par-ci, par-là. Rien le premier jour (Luther), rien le deuxième jour, et le troisième jour (la dispensation du Saint-Esprit), il y eut des rumeurs par-ci, par-là qu'Il était le même hier, aujourd'hui et éternellement. Mais à la fin du troisième jour, c'est alors qu'Il S'est fait connaître, Il est apparu parmi eux, Il est apparu parmi Son peuple et a dit : "Regardez-Moi, Je suis le même."

            Le corps resta mort jusqu'à la Pentecôte, alors une rumeur a commencé à circuler partout, comme quoi Il était là. Maintenant, ici au dernier jour, Il est ici avec nous, Se mouvant bien parmi nous.

305      A la fin du troisième jour, Il est apparu et Il leur a montré à eux tous le signe de Sa résurrection, qu'Il était vivant, le même hier, aujourd'hui et éternellement. Les fruits vivants de Sa Présence... Les fruits vivants de Sa Présence (Comprenez-vous cela?) étaient manifestés vraiment à la fin du jour où Il apparut à eux tous, à Son Eglise. Amen. Pourquoi? Ils s'étaient tous rassemblés, oh! amen. La fin du troisième jour...

306      La Bible dit que les Lumières du soir brilleront au dernier jour. La Lumière du soir qui luit à l'ouest est la même Lumière qui avait lui à l'est. Et la même Lumière qui a brillé à l'est, qui a suscité la première Eglise, que les Romains ont éteint par leur - leur adoration païenne et tout le reste. La Lumière du soir est la même Lumière. Maintenant remarquez, la même Lumière...

307      Et pourquoi la Lumière du soir est-elle apparue? A quoi sert la Lumière du soir? A restaurer. Ouf! Comprenez-vous cela? La Lumière du soir a le même but que la Lumière du matin : restaurer ce qui a été détruit durant les âges des ténèbres par Rome. Dieu va restaurer cela, en faisant briller la Lumière du soir. Quoi? Restaurer de nouveau la Parole entière de Dieu, la pleine manifestation de Christ dans Son Eglise. Tout ce qu'Il a fait, exactement comme Il l'avait fait, sera de nouveau là dans la Lumière du soir. Voyez-vous ce que je veux dire? Oh! n'est-ce pas merveilleux? Et de savoir que nous vivons en ce moment même pour voir Cela!

308      Maintenant, la Lumière du soir (exactement en accord avec la prophétie), la Lumière du soir apparaît pour restaurer quoi? Restaurer ce que les insectes avaient dévoré. L'Arbre a commencé à croître, que s'est-il passé par après? Il a formé une dénomination, ainsi Dieu les a retranchés, les a liés et les a rejetés, et les a laissés continuer à s'organiser. Ensuite, la prochaine est apparue; Il les lia, les mit de côté; l'Arbre a continué. Ensuite, Il les a liés, Il les a mis de côté, Il a dit : "Eh bien, l'un de ces jours ils seront brûlés." Il les lie dans leurs organisations.

309      Mais quoi ensuite? Juste au sommet de l'Arbre, c'est là que le fruit mûrit premièrement, (c'est vrai), juste au sommet de l'Arbre. C'est parce que c'est le sommet de l'Arbre, ici, qui voit la Lumière du soir.

310      Eh bien, Noé avait trois étages dans son arche. Un étage était pour les reptiles. Voyez? Le deuxième étage était pour les oiseaux; mais l'étage au sommet, c'est là qu'il y avait la lumière. La lumière qui a d'abord brillé, cela n'a jamais brillé au premier niveau, au deuxième niveau, mais au niveau qui était au sommet. L'arbre ne porte pas ses fruits premièrement en bas, au deuxième niveau pour ainsi dire, tout avait été retranché et jeté dans les organisations. Mais c'est au sommet que Je restaurerai, dit l'Eternel. Je répandrai la Lumière du soir et Elle ramènera, ramènera la Parole, Elle La rendra manifeste. Je restaurerai tout ce que J'ai promis. Tout ce que J'ai promis, le même Saint-Esprit apportera et produira les mêmes signes. J'aurai une Pâques, une résurrection pour l'Epouse, de même que j'en ai eu une pour l'Epoux. Voyez?

311      Les lumières du soir apparaissent pour briller, juste comme celles du matin : les mêmes signes, la même chose. Cette même Lumière produira les mêmes fruits qu'ils avaient là-bas, si Elle brille sur le même arbre. Amen. Cela prouve que Sa Parole est maintenant accomplie : "Je restaurerai, dit l'Eternel."

312      Maintenant écoutez attentivement. Maintenant il y avait... Ecoutez. Maintenant, ne manquez donc pas ceci. Il y a eu quatre messagers de la mort... (Ou voudriez-vous plutôt que nous arrêtions tout simplement? Voudriez-vous plutôt...?...) Ecoutez très attentivement maintenant. Ecoutez. Il y a eu quatre, quatre messagers de la mort qui ont tué cet Arbre. Est-ce vrai? Qui étaient-ils? Le gazam, la sauterelle, le jélek et le hasil. Est-ce vrai? Quatre messagers, des démons romains, des dogmes qui ont tué cet Arbre. L'un a pris Ses fruits; l'autre, Son écorce - ou plutôt il a pris Ses feuilles; l'autre a pris Son écorce; l'autre a ôté Sa Vie. Est-ce vrai? Quatre messagers de dogmes ont tué l'Arbre, tout sauf les racines. Et s'il y a eu quatre messagers de la mort pour détruire l'Arbre, il y a quatre messagers de la Vie qui restaurent l'Arbre.

313      Comprenez-vous cela? Amen. Car Dieu a dit : "Je restaurerai Cela." Comment va-t-Il restaurer Cela? Par quatre messagers de la mort, Il a été détruit, alors quatre messagers de la Vie restaureront Cela. Qui fut le premier? Martin Luther avec la justification. Qui fut le deuxième? John Wesley, avec la sanctification. Qui était le troisième? La Pentecôte avec la restauration des dons, le Saint-Esprit, le baptême du Saint-Esprit. Qui était le quatrième? La Parole. Quoi? La Parole.

314      Il y a eu quatre grands prophètes. L'un d'eux, Martin Luther, a commencé à faire briller une Lumière. C'était une petite Lumière, juste une très petite force de justification. Puis vint Wesley, plus fort : La sanctification. Après Wesley vint un plus fort que lui, la Pentecôte, le baptême du Saint-Esprit dans un autre grand prophète. Voyez? Mais dans les derniers jours, selon Malachie 4, Elie doit venir avec la Parole Elle-même.

315      La Parole de l'Eternel venait au prophète. Dans les lumières du soir, Elle doit venir pour restaurer et rétablir. Quoi? Ramener les coeurs des enfants à la foi des pères : quatrième Lumière.

316      Quatre tueurs ont rongé Cela, quatre messagers ont détruit Cela. Quatre messagers de la mort ont entraîné Cela dans des dogmes, quatre messagers de la Justice restaurent Cela.

317      "Fils de l'Homme, prophétise, ces ossements, peuvent-ils revivre?" (J'aurais souhaité que nous ayons du temps; nous avons des notes à ce sujet. Mais je dois sauter cela.) "Prophétise, ces ossements, peuvent-ils revivre?" Quelles sont les quatre étapes de l'apparition de cette Eglise? Quelles sont les quatre étapes de l'apparition des ossements d'Ezéchiel? Mais la vie est venue uniquement, pas après que les nerfs ont poussé sur les os, mais lorsque le vent a soufflé sur eux. C'est alors que c'est revenu, lorsque ce quatrième Message de la Vie avait été ramené. "Je restaurerai, dit l'Eternel." Alléluia. Gloire. Gloire soit rendue à Dieu.

318      La quatrième Lumière doit venir, celle qui produira les mêmes signes. Suivez attentivement. La justification a ramené la pulpe, la sanctification a ramené l'écorce : la doctrine de la sainteté. Qu'est-ce qui a ramené la feuille? Les Pentecôtistes. Qu'est-ce? Les pentecôtistes, les feuilles, les battements des mains, la joie, les réjouissances : la Pentecôte. Et ensuite? Le quatrième, c'était la Parole Elle-même. La Parole faite chair, les fruits qui constituent l'évidence du signe de la résurrection, que Christ a finalement eue, après que la justification a été plantée, que la sanctification a été plantée, le baptême du Saint-Esprit. Les organisations sont mortes et Christ a de nouveau pris Lui-même la position centrale en tant que cette Pierre de faîte de la pyramide.

319      En premier lieu la justification, la sanctification, le baptême du Saint-Esprit, enfin la Venue de la Pierre de faîte. Qu'est-ce? Ce groupe du Saint-Esprit a été affûté afin qu'il puisse s'accorder au même genre de ministère qu'Il avait quand Il est parti; afin qu'à Son retour, Cela amène le tout dans l'enlèvement, là où ils ont été justifiés, sanctifiés et où le baptême du Saint-Esprit s'est produit. Cette pyramide se lèvera encore. La Maison de Dieu vivra de nouveau. L'Arbre de Vie pousse encore.

                 Les nations se disloquent; Israël se réveille;

                 Les signes que les prophètes ont prédits :

                 Les jours des gentils sont comptés, encombrés d'horreurs;

                 Reviens, ô dispersé, vers les tiens.

                 Le jour de la Rédemption est proche;

                 Les coeurs des hommes défaillent de peur;

                 Sois rempli de l'Esprit, ta lampe nette et claire;

                 Lève les yeux, ta Rédemption est proche.

                 Les faux prophètes mentent,

                 Ils nient la Vérité de Dieu,

                 Que Jésus le Christ est notre Dieu (Amen...?...),

                 Mais nous marcherons là où les apôtres ont marché.

                 Car le jour de la Rédemption est proche;

                 Les coeurs des hommes défaillent de peur (les bombes atomiques et tout le reste)

                 Mais sois rempli de l'Esprit, ta lampe nette et claire,

                 Lève les yeux, ta Rédemption est proche. Amen.

320      Restaurer tous les signes, comme le signe de Lot au temps de la fin. Nous avons examiné cela. Comment Lot... Cet Ange de Jéhovah, fait chair parmi les gens, assis avec le dos tourné à la tente, a dit : "Où est Sara, ta femme?"

            "Dans la tente, derrière Toi."

            Il a dit : "Je vais vous visiter." Et Sara a ri. Il a dit : "Pourquoi Sara a-t-elle ri?" Elle, dans la tente... Amen.

321      Jésus a dit qu'il en sera de même à la Venue. Oh! alors, la Lumière du soir de Malachie 4 vient briller dans les ténèbres (Amen.), afin d'apporter la Lumière du soir sur la Parole prédestinée. Alléluia.

322      Que doit être ce quatrième message? Quel est le rôle du quatrième messager? Faire briller la Lumière sur la Parole. La Parole est prédestinée; Elle doit être manifestée; quelque chose doit faire cela, car Dieu a dit : "Je restaurerai, dit l'Eternel. Je restaurerai." C'est vrai. Les Lumières du soir apparaissent pour éclairer cette Parole prédestinée. Oui oui.

                 Oh! au temps du soir il y aura la Lumière;

                 Vous trouverez certainement le chemin de la gloire;

                 C'est dans l'eau que la Lumière se trouve aujourd'hui,

                 Enseveli dans le précieux Nom de Jésus.

                 Jeunes et vieux, repentez-vous de tous vos péchés;

                 Le Saint-Esprit entrera certainement;

                 Car les Lumières du soir sont venues.

                 C'est évident que Dieu et Christ sont Un.

323      Voilà. Un ensemble, Un en nous. Les mêmes signes (que les êtres humains ne peuvent pas accomplir) se manifestent d'eux-mêmes. Cela se manifeste, la Parole, pour produire la Parole de Dieu prédestinée, à partir des racines de l'Arbre, là au fond, ce que toutes les dénominations avaient rejeté, rejeté et rejeté; mais une Lumière paraîtra. Il y aura la Lumière, Elle paraîtra. Où? Là à Jérusalem? Non non. Les Lumières du soir ne paraîtront pas à Jérusalem. Où vont les Lumières du soir? A l'ouest. Ils avaient eu leur jour et ils avaient rejeté Cela, mais la Lumière du soir se lèvera à l'ouest. Pourquoi? Pour briller sur la Parole. Et ensuite? Pour faire mûrir le fruit, faire pousser l'Arbre Epouse avec les mêmes signes, les mêmes prodiges et les mêmes fruits qu'ils avaient eus au commencement : "Au temps du soir la Lumière paraîtra." C'est vrai.

324      Oh! alors la Parole produira Son fruit en Sa saison.

            Elle ne se flétrira pas, mais Elle produira Son fruit, David a dit : En sa saison (Amen.) le même fruit que Cela avait au commencement.

325      Eh bien, avec Sa Parole à Son étape prédestinée, comme Il a cela maintenant, et nous voyons ces Paroles être toutes manifestées. Qu'est-ce? C'est une parfaite confirmation que la Venue du Seigneur est proche, et que l'on est au temps où Il a dit : "Je restaurerai, dit l'Eternel, tout ce que les jéleks (tout ce que les méthodistes ont laissé), tout ce que le hasil a dévoré, tout ce que celui-ci a fait là, au point qu'ils L'ont dépouillé jusqu'au sol; mais Je restaurerai Cela au temps du soir." Oh! la la! Fiou! Je crois que je pourrais presque prêcher maintenant; sincèrement je pense que je le peux.

                 Oh! combien j'aime Jésus,

                 Oh! combien j'aime Jésus,

                 Oh! combien j'aime Jésus,

                 Parce qu'Il m'aima le premier!

                 Je ne L'abandonnerai jamais,

                 Je ne L'abandonnerai jamais,

                 Je ne L'abandonnerai jamais,

                 Parce qu'Il m'aima le premier!

            Amen. Ne L'aimez-vous pas? Je L'aime bien de tout mon coeur. Et si nous tenions une ligne de prière?

326      Dieu notre Père, je - je confie ce message entre Tes mains. Quoi qu'il ait été haché, je prie que le Saint-Esprit, d'une façon ou d'une autre, l'accompagne sur ces bandes, et dans tous les pays. Et si je suis retiré de la terre, puisse ceci vivre, Seigneur. C'est Ta Parole. Que la Lumière du soir brille, Seigneur, afin qu'Elle manifeste cette Epouse glorieuse de Christ. Bénis cela, Seigneur, puisse cela ne pas retourner à Toi à vide. Puisse cela accomplir le but pour lequel ç'a été - ç'a été envoyé. Accorde-le, Père. Que toutes les louanges Te soient rendues. Maintenant, nous savons, Père, peu importe ce que nous pourrons dire, ça sera toujours la Parole et nous croyons Cela. Mais nous avons besoin de Toi, Seigneur, en ce matin de Pâques, afin que Tu prouves à cette assemblée, peut-être à ceux qui sont ici, pour la première fois, que Tu es toujours Jésus, que Tu n'es pas un corps mort, que Tu es un Dieu vivant et ressuscité, qui vit parmi nous aujourd'hui. Accorde cela, Père, et nous Te louerons au Nom de Jésus. Amen.

327      Combien ici sont malades? Faites voir la main. Levez tout simplement la main. Oh! est-ce... Est-ce que Billy Paul... A-t-il eu... Je crois qu'il a distribué les cartes de prière. N'est-ce pas? [L'assemblée répond : "Oui." - N.D.E.] Quelles sont-elles? E-1 à 100. Nous ne pourrons pas les prendre toutes, mais prenons-en quelques-unes. Qu'ils se tiennent debout ici tout au long, s'il vous plaît.

            Qui a le numéro 1? Voyons, numéro 1, E - numéro 1, levez la main. Carte de prière... Regardez sur votre carte et vérifiez... Si vous pouvez vous lever, très bien. Numéro 1? Eh bien, êtes-vous sûr d'avoir le numéro correct? Très bien. Très bien. Eh bien, commençons quelque part... Oh! Eh bien, O.K., si vous avez cela, nous allons alors commencer par là. O.K., numéro 1, frayez-vous le passage juste par ici si vous pouvez marcher. Si vous ne le pouvez pas, eh bien, nous allons nous en occuper. Voyez? Très bien. Numéro 1, numéro 2, levez très vite la main maintenant. Numéro 2, venez juste ici. Numéro 3, juste ici, monsieur. Numéro 4? Numéro 4, numéro 5. Maintenant, tout le monde, soyez simplement assis pendant quelques minutes. Numéro 5? Numéro 6, levez très vite la main. Numéro 6, 6, 6? Laissez-moi voir cela, s'il vous plaît. Quelqu'un lève la main. Je ne sais pas à partir de... Il est au fond de la salle, là. Très bien. Numéro 6, très bien, juste un instant maintenant. 7, 7? Très bien, la femme là derrière. 8?

            Maintenant, si... Que tout le monde garde bien sa place juste un instant maintenant, restez très calmes maintenant. Eh bien, ceci va être la preuve. Ceci est la preuve.

            6, 7... 1,2,3,4,5,6,7? Continuez jusque là. Très bien. 7, très bien, monsieur. C'est bien. 8, 8, très bien, frère. 8,9,10,10,11? Très bien. Eh bien, on dirait qu'ils ont cessé de venir. Eh bien, commencez par là. C'est très bien. Peut-être que dans quelques instants... Très bien. Prions maintenant.

328      Dieu notre Père, juste un mot de Ta part signifiera beaucoup. Que - que - que les gens voient, Seigneur. Je - j'ai essayé d'être sincère, j'ai essayé de leur apporter Ta Parole. Seigneur, pardonne les fautes de Ton serviteur. Je - simplement je - je - j'en commets beaucoup, Seigneur. Je - je prie que Tu ne regardes pas aux fautes de Ton serviteur, mais que Tu regardes à Ta Parole que j'essaie de prêcher. Seigneur, je Te remercie pour Cela. Mon coeur est plein de joie. Seigneur, cela - cela - cela est plus que la vie pour moi. Je donnerais ma vie à n'importe quel moment pour Cela. Je - je sais qu'Elle est vraie; c'est Ta Parole.

329      Et daigne pardonner mes manières stupides, Seigneur. Plusieurs fois je - je fais des blagues et des plaisanteries que je - je ne devrais pas faire. J'en ai honte, Seigneur. Je - je viens justement d'une famille qui est comme cela. Ne regarde tout simplement pas à cela, je Te prie, Père, s'il Te plaît. Couvre cela avec Ton Sang; c'est ce que je Te demande de faire. Juste... Je confesse cela. Tu ne peux pas perdre cela de vue, mais Tu peux me pardonner quand je le confesse.

330      Maintenant, j'ai confessé mes péchés; je confesse les péchés de ce peuple. Je prie, ô Dieu, de leur pardonner, chacun d'eux. Et que - les gens, puissent-ils comprendre que nous n'essayons pas juste de faire une mise en scène. C'est le Saint-Esprit dans les derniers jours, rendant témoignage à Sa Parole, comme je viens de le dire. Mais, Père, peu importe... Je ne suis qu'un homme; et si je disais cela, ils diraient : "Ça, c'est son interprétation. C'est ce qu'il en pense." Mais, Père, si seulement Toi, Tu parles et que Tu prouves que cela est vrai, alors ils devront - ils devront passer par Toi pour s'en sortir, Seigneur. Alors, ça ne sera pas mon interprétation; ça sera la Tienne. Accorde-le, Seigneur. Et si je suis Ton serviteur, et - et - et que mon péché est pardonné, et que Tu m'as appelé pour faire ce travail, alors parle, Seigneur. Je Te prie d'accorder cela.

331      Guéris les malades et console les affligés partout, au Nom de Jésus, je prie. Et veuille Te manifester à nous maintenant comme Tu l'as fait là au puits pour cette femme lorsque Tu lui as parlé, Tu lui as révélé ce qui n'allait pas en elle : elle avait eu cinq maris. Eh bien, Tu as promis de faire cela au temps du soir. Tu as promis de faire cela dans les derniers jours. Tu as dit : "Et cela - il en sera de même à la Venue du Fils de l'Homme. Comme il en était du temps de Lot, ainsi en sera-t-il", ô! Dieu vivant dans une chair humaine, agissant parmi nous sous la forme de Son Eglise, par le Saint-Esprit, accomplissant les mêmes signes. Accorde-le, Seigneur, aujourd'hui, je t'en prie, Père? Je prie donc que Tu accordes aux gens de voir cela, et que tout le monde soit guéri et sauvé pour la gloire de Dieu. Amen.

            Maintenant, je voudrais attirer attention, veuillez rester révérencieux pendant quelques instants. Eh bien, que chacun soit aussi calme que possible maintenant.

332      Etes-vous sûrs de comprendre la situation dans laquelle je me trouve maintenant ici? J'ai prêché la Parole ici, la Parole de Dieu. J'ai dit qu'Elle est entièrement vraie. Jésus a dit : "Celui qui croit en Moi, fera aussi les oeuvres que Je fais." Maintenant, j'aimerais vous poser une question, et faites attention pour voir si vous - si vous dites "amen" ou non, maintenant. Jésus Lui-même n'a jamais prétendu guérir quelqu'un. C'est vrai. Il a dit : "Ce n'est pas Moi qui fais les oeuvres; c'est Mon Père qui habite en Moi." Est-ce vrai? Et Jésus a dit dans Saint Jean 5.19 : "En vérité, en vérité (absolument), Je vous le dis, le Fils" (Lui-même en tant qu'un Homme - Il était juste un Tabernacle dans Lequel Dieu habitait. Voyez?) Il a dit : "Le Fils ne peut rien faire de Lui-même, mais ce qu'Il fait ce qu'Il voit faire au Père; Il le fait pareillement." En d'autres termes : "Le Père Me montre une vision, ce que je dois faire et je fais exactement ce qu'Il me dit."

333      Eh bien, un jour nous voyons qu'il y avait, disons une petite femme qui ne pouvait pas entrer dans la ligne de prière. Elle avait une perte de sang, elle avait eu cela depuis plusieurs années; ainsi elle a tout simplement touché Son vêtement, se disant en elle-même... Elle n'était pas une personne importante. Elle était tout juste une pauvre petite et brave femme, elle n'avait pas d'argent; et elle ne pouvait pas aller là auprès de ces sacrificateurs et de tous les autres qui se tenaient là, qui avaient le droit de se tenir là et tout; ainsi, elle ne pouvait pas se tenir là. Ainsi elle s'est tout simplement traînée jusqu'à ce qu'elle est arrivée là, et elle a touché Son vêtement; elle a dit : "Je crois qu'Il est tout à fait... Il - Il nous apporte la Vérité, la Vie. Je crois qu'Il est la Parole de Dieu, et si seulement je peux Le toucher, je - je serai guéri."

334      Croyez-vous? Pouvez-vous croire la même chose que cette femme a crue, qu'Il est la Parole de Dieu? Eh bien, la Bible dit qu'aujourd'hui Il est le Souverain Sacrificateur (Voyez ?), notre Souverain Sacrificateur maintenant même. Croyez-vous cela? Après Sa résurrection et Son ascension, Il est monté en haut et Il a fait des dons aux hommes, et maintenant Il est assis à la droite de Dieu et de Sa majesté divine en haut pour intercéder sur base de notre confession. Est-ce vrai? Et Il est le Souverain Sacrificateur qui peut être quoi? Etre touché par quoi? Les sentiments de nos infirmités. Eh bien, s'Il est... Croyez-vous qu'Il est le même? [L'assemblée répond : "Amen." - N.D.E.]

335      Maintenant, écoutez. Si vous venez ici et que vous vous contentez de me toucher tout au long de la journée, cela n'aura aucun effet. Si vous touchez un autre frère, une autre soeur, cela n'aura non plus le moindre effet, on a juste l'ordre d'imposer les mains, c'est tout. Mais si vous Le touchez, Lui, c'est tout ce qu'il vous faut faire. Et, écoutez, si vous Le touchez, Lui par un - par une sorte de rituel comme ils le faisaient, disant : "Oh, nous croyons ce grand docteur, c'est un prophète." Eh bien, Il ne disait rien. Mais cette petite femme avait une certaine chose qui Le toucha : sa foi. Elle toucha Son vêtement, et Il demanda : "Qui M'a touché?"

336      Ne croyez-vous pas que la Bible dit qu'Il est le même Souverain Sacrificateur aujourd'hui qu'Il était alors, Il - et qu'Il peut être touché par le sentiment de nos infirmités, que vous pouvez Le toucher là, que vous soyez ou non dans cette ligne de prière? Si vous êtes malade, ou si vous avez un bien-aimé qui est malade, si vous avez quelque chose sur le coeur, approchez-vous tout simplement de Dieu avec révérence et dites : "Ô Dieu, je ne sais rien sur cet homme qui se tient là; c'est un petit homme chauve; il - il n'est rien, mais je crois que ce qu'il a prêché est la Vérité; et je crois qu'il a dit la chose juste, que Tu es le Souverain Sacrificateur. Maintenant, j'aimerais Te toucher. Et s'il m'a dit la Vérité, alors utilise ses lèvres pour me répondre et me parler, juste comme Tu l'avais fait autrefois là pour la femme." Voyez s'Il est le même hier, aujourd'hui et éternellement. Faites cela. Si cela ne suffit pas pour Le rendre exactement le même hier, aujourd'hui et éternellement... N'est-ce pas? Eh bien, que chacun garde sa place et prie avec révérence. Vous dites? Hein? J'ai 10 là derrière maintenant? 10,11, 12, 13, 14, 15... Est-ce que les cartes de prière 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25... Cela devrait faire une très bonne ligne, si nous... J'espère que nous n'aurons pas à vous retenir ici très longtemps, mais maintenant... Restez donc avec 10... C'est très bien; laissez juste...

            Fredonnons maintenant avec recueillement, tous ensemble, pendant qu'on joue "Crois seulement".

                 Crois seulement, crois seulement;

                 Tout est possible, crois seulement;

                 Crois seulement, seulement... (Croire quoi? Sa Parole qu'Il a promise. Pourquoi?)

                 Tout est possible, crois seulement.

337      Lorsqu'Il descendait de la montagne..., les disciples se tenaient là, ils avaient échoué devant un cas d'épilepsie, le père se tenait là à regarder son enfant, en train de pleurer. Les disciples avaient exécuté toutes leurs manoeuvres, mais cela n'avait pas marché. Jésus s'approcha, marchant, certains ont dit : "Le voilà." Quelqu'un leur a pointé Jésus, les détournant du clergé vers Jésus. C'est vers là que j'aimerais diriger les regards des gens, pas vers moi ou vers une église, mais vers Jésus. Il a dit : "Lui en est capable."

338      Aussi, le père accourut, tomba à Ses pieds et dit : "Seigneur, aie pitié de mon enfant. Il est tourmenté de diverses façons par un démon. Il... Des fois, il a de l'écume à la bouche, il a des spasmes : l'épilepsie." Il a dit : "Je l'ai amené partout, et même Tes disciples n'ont pu rien faire pour lui."

339      Jésus dit : "Je le peux, si toi tu crois, car tout est possible à celui qui croit." Seulement (le même hier, aujourd'hui et éternellement... Maintenant, que tout le monde soit calme partout.)

                 Crois seulement, tout est possible, (Quel temps!)

                 Crois seulement; crois seulement, crois seulement;

                 Tout est possible, crois seulement.

340      Ô Seigneur, la Parole a été proclamée à partir d'ici maintenant, fais briller la Lumière du soir, Seigneur. Fais-La vivre. Je prie au Nom de Jésus-Christ. Amen.

341      Maintenant, au Nom du Seigneur Jésus-Christ, je prends chaque esprit ici sous mon contrôle pour Sa gloire.

342      En parcourant du regard cette ligne de prière, je ne reconnais personne dans cette ligne de prière. Ils me sont tous étrangers. Vous tous qui m'êtes étrangers, dans cette ligne de prière, et sur qui je ne sais rien, ni vos afflictions ni rien, levez la main, tout le monde dans la ligne de prière. Combien y a-t-il de personnes dans l'auditoire qui me sont étrangères et dont je ne sais rien? Vous avez le même droit là, que ceux qui sont ici, seulement je les choisis, une personne à la fois. Ici. Laissez-moi prendre ceci ici, juste un instant. Pouvez-vous m'entendre maintenant avec ceci?

343      Cette dame-ci... Voici qu'une fois de plus un homme et une femme se rencontrent. Je ne la connais pas, je ne l'ai jamais vue; elle est une étrangère pour moi, une parfaite étrangère. Je suis tout simplement en train d'agir sur base de cette Parole. Cette Parole dit : "Les oeuvres que Je fais, vous les ferez aussi, si vous croyez en Moi." Voyez? L'autre matin, lorsque cette vision est apparue, encore après des milliers de visions, Il a dit : "La Présence infaillible de Jésus-Christ est avec toi où que tu ailles..." Je crois cela solennellement de tout mon coeur. Si jamais je ne vous revoyais, croyez-vous que cela est la vérité?

344      Voici une femme que je n'ai jamais vue de ma vie. C'est juste une femme qui a reçu une carte de prière. Ce que mon fils fait généralement, il vient ici, prend une carte de prière et bat les cartes ensemble devant vous, vous le savez, et donne à quiconque désire une carte de prière, où que ce soit. Personne ne sait à partir d'où la ligne de prière va démarrer ni rien à ce sujet. Le jeune homme ne pourrait donc pas dire : "Eh bien, maintenant, ici... Je... Si - si vous me donnez autant, je vous mettrai devant et je m'assurerai que vous êtes là." Il ne le sait pas lui-même. Voyez? Personne ne le sait. Voyez? Nous commençons tout simplement par où le Saint-Esprit dit d'appeler, et nous appelons juste à partir de là. Et je crois parfois que cela donne à quelqu'un, lorsque je suis ici, particulièrement, quelqu'un qui n'a pas - qui ne pourrait jamais... un étranger (voyez?), que je ne connais pas...

345      Eh bien, si cette femme se tient ici avec un... Il y a quelque chose de faux. Il se peut qu'elle soit malade; il se peut qu'elle ait quelqu'un d'autre qui soit malade, il se peut qu'elle - qu'elle - qu'elle se tienne tout simplement là. Il se peut qu'elle fasse semblant d'être malade. Et il se peut qu'elle se tienne juste là essayant de dénoncer quelque chose. Si c'est le cas, observez bien ce qui arrive. Voyez? Peut-être que vous avez vu quelqu'un essayer cela, n'est-ce pas? Oui oui oui. Observez comment on l'emportera à l'extérieur, morte. Voyez, voyez? Ainsi donc, vous allez - vous allez bien le découvrir, voir si c'est vrai ou pas.

346      Vous voyez? Maintenant, voyez-vous? Maintenant, nous ne faisons pas la religion, mes amis. Nous sommes au temps de la fin. Le fruit qui est au sommet de l'Arbre est en train de mûrir. C'est vrai. Le Seigneur vient.

            Je ne la connais pas; [Espace vide sur la bande - N.D.E.] Dieu la connaît. Il la connaissait avant même que le monde existe. Il l'a connue. Il savait qu'elle se tiendrait juste là. Il savait que je me tiendrais juste ici, car Il est infini. Est-ce vrai?

347      Eh bien, s'Il est infini et qu'Il connaissait cela, alors Il sait pourquoi cette femme se tient là. Alors le même Dieu que le... Jésus, lorsqu'Il était ici sur la terre et que Dieu était en Lui, Celui qui a parlé à la femme au puits et qui lui a dit qu'elle avait quelque chose de faux... Nous savons tous ce que c'était, n'est-ce pas? Et elle a dit : "Seigneur, Tu dois être un prophète." C'était sa première réaction. "Eh bien, nous savons que c'est le temps où le Messie doit être ici, celui qui est appelé le Christ, et quand Il viendra, c'est ce qu'Il fera."

348      Eh bien, s'Il est le même hier, aujourd'hui et éternellement, et qu'Il a promis par cette Parole que je viens de prêcher, qu'au temps du soir Il serait ici et qu'Il ferait les mêmes choses, alors nous nous attendons à cela, n'est-ce pas? Est-ce vrai? Nous nous attendons à cette résurrection de cette Eglise... Maintenant, s'Il accomplit cela pour cette femme, la même chose qu'Il avait faite autrefois, cela confirmera la Parole, qu'Elle est vraie.

349      Eh bien, cette femme vient de lever la main à mon intention pour montrer que nous sommes étrangers l'un à l'autre. Je ne la connais pas; je ne l'ai jamais vue. C'est juste une inconnue qui se tient ici. C'est la même chose pour vous, là, beaucoup d'entre vous. Je connais certaines personnes qui sont assises ici. Et je ne connais pas beaucoup de gens. Je connais madame Collins ici. J'en suis sûr. Soeur - la femme de frère Ben... Et j'ai vu frère et soeur Dauch ici il n'y a pas longtemps. Frère Wright, frère et soeur Dauch, frère Rodney, et les autres. Je connais certains d'entre vous par ici. Mais je ne connais pas beaucoup d'entre vous, en effet je ne suis pas ici très souvent parmi vous pour les connaître. Et nous avons des étrangers ici. Ainsi donc, priez tout simplement.

350      Si je vous suis étranger, je confesse que les Lumières du soir sont apparues. Et la Lumière du soir sera la même que la Lumière du matin. Elle révélera les mêmes fruits mystérieux de Dieu, spirituellement parlant. C'est vrai.

351      Je ne fais que vous parler comme Il l'avait fait pour cette femme-là, au puits. Il a dit : "Apporte-moi à boire." Voyez? Je dis la même chose. Eh bien, ce n'est pas moi, c'est Lui. Mais s'Il me révèle ce pour quoi vous vous tenez là (Voyez?), s'Il me révèle ce pour quoi vous êtes là, alors vous saurez qu'Il sait effectivement tout sur votre vie. S'il vous disait quelque chose qui est arrivé, (voyez?), vous saurez si cela est vrai ou pas. Alors s'Il sait ce qui est arrivé et qu'Il peut vous le dire, vous pouvez certainement croire aussi en Lui pour ce qui viendra, s'Il a déjà vu ce que vous avez fait dans le passé. Assurément, cela dévoilera ce qui est devant.

352      Ce qui est derrière, et devant, tout cela, pour faire que tout cela soit vrai. L'assemblée croira-t-elle en Lui? Très bien. Je crois que vous croirez s'Il l'a fait ou pas. Croyez toujours cela. Mais voici où Il arrête cela.

353      Maintenant, j'observe cette femme et elle est en train d'être ointe. Elle sait qu'elle m'est étrangère, mais laissez-moi vous montrer maintenant. Beaucoup d'entre vous ont vu cette photo qui est là. Et ce n'est pas - c'est la photo de cette Lumière là. Elle est maintenant même suspendue exactement ici même entre cette femme et moi. Ne pouvez-vous pas voir ce genre de - genre de Lumière verte, jaune verdâtre, on dirait émeraude, comme on l'appelle, se tenant juste... c'est ce qui la rend...

            Maintenant, laissez-moi vous montrer quelque chose. Vous éprouvez un sentiment vraiment doux et humble. Si c'est vrai, madame, levez la main afin que les gens voient. C'est - c'est... Elle ne peut qu'être excitée...?... Voyez?

354      Eh bien, eh bien, si Cela arrive sur elle, je ne sais pas. Cela a été... Cela doit être Dieu; je ne peux pas le faire de moi-même; c'est Dieu. Absolument.

            Oui, la femme est effectivement... sur le plan physique, elle s'attend à une opération. Elle a quelque chose que le médecin lui a dit, quelque chose pour lequel elle doit subir une opération, mais elle n'en veut pas maintenant. C'est vrai.

355      Et elle a - elle... C'est une - une tumeur. Et cette tumeur se trouve dans le flanc droit , tout près de la colonne vertébrale. C'est vrai. Si c'est vrai, levez la main, afin que les gens voient...?... Croyez-vous maintenant? Eh bien, vous ne voyez pas cela, mais si vous croyez de tout votre coeur...?... Très bien. Eh bien, vous dites : "Peut-être que vous avez deviné cela, Frère Branham."

356      On ne peut pas deviner cela sur des millions de cas... C'est vrai. Laissez-la tout simplement se tenir là. Cela m'a quitté maintenant même. Alors voyons juste un instant. Elle semble être très bien : une chrétienne. Eh bien, voyons. Maintenant juste... S'il va nous dire quelque chose d'autre qui serait... oui, la voici revenir une fois de plus. Oui oui. Elle est - elle est... Oui, c'est une - c'est une tumeur qui est - qui - si le médecin devait l'enlever, et cela - cela lui causerait des problèmes, mais elle va se fier à Christ pour cela. Et pas seulement cela, elle n'est pas d'ici. Elle a amené quelqu'un avec elle, c'est son mari. Et lui aussi souffre. C'est vrai.

357      Croyez-vous que Dieu peut me dire ce que... Je regarde cet homme-ci, et je vois ce qui ne va pas en lui. Eh bien, dites-lui d'aller tout simplement prendre son dîner; les maux d'estomac viennent de le quitter.

358      Croyez-vous en Christ...?... de vous? Vous venez du Tennessee, de Nashville (c'est vrai), Madame Bagely. Très bien, vous pouvez retourner à la maison guérie...?... Croyez-vous en notre Seigneur Jésus? Si ce n'est pas le même Seigneur Jésus qui était ici dans les jours passés, la Lumière du soir est ici...?... et la femme... Lui a parlé, Lui a demandé si ces choses, ce qu'Il a dit est vrai...?...

            Crois seulement. Eh bien, êtes-vous convaincu qu'Il est...?... Eh bien, vous savez que je ne pourrais pas faire cela. Je suis un homme; je suis votre frère. Mais Lui est Dieu.

359      Eh bien, voyons, est-ce la personne suivante? Vous êtes...?... dans la ligne de prière? Très bien.

            Eh bien, effectivement cette onction, vous voyez que cela m'affaiblit comme je ne sais quoi. Eh bien, Jésus, après que cette seule femme eut touché Son vêtement, Il a dit : "Je sens que la vertu est sortie de Moi." Est-ce vrai? Cela signifie la force; Il était devenu faible. Et si Lui - si cela est arrivé à la Parole Elle-même, si cela était arrivé à la Parole Elle-même, qu'arriverait-il à celui à qui la Parole est simplement venue? Qu'est-ce que cela ferait... Si cela a eu un tel effet sur le Fils de Dieu, que m'arriverait-il à moi, un pécheur sauvé par Sa grâce? Cela me désarçonne de plus en plus. Voyez? Mais pourtant, je suis ici pour Le représenter. Voyez? Ainsi... Je suis un pauvre représentant; je - je me repens de tous mes péchés, afin que - afin que vous ne regardiez pas à ce que je suis, mais que vous regardiez à Lui, Qui Il est, Voyez-vous, afin qu'elle regarde dans cette direction-là.

360      Maintenant, je vous suis étranger, madame. Je ne connais pas cette femme non plus. Nous sommes étrangers l'un à l'autre. C'est vrai. Eh bien, si le Seigneur Jésus... moi, je ne vous connais pas et vous ne me connaissez pas. Si le Seigneur Jésus me révélait ce pour quoi vous êtes ici, quelque chose que vous avez fait, quelque chose que vous n'auriez pas dû faire, ou quelque chose de ce genre, vous comprendrez que ça sera un - ça sera un grand miracle. C'est quelque chose d'inexplicable.

361      Un miracle, c'est quelque chose qui ne peut pas être expliqué. N'importe qui le sait. Voyez? Ça serait un grand miracle. Ça serait plus qu'un miracle, plus que si une - une femme assise ici dans un fauteuil roulant, souffrant d'arthrite, se mettait vite debout. Je lui dirais : "Levez-vous et marchez." Et elle marcherait là. Tout le monde crierait en voyant cela. Mais, vous voyez, à vrai dire, la puissance de - de sa foi, pour croire, juste pour se lever et marcher peut faire cela. Mais remonter dans le passé et faire ressortir quelque chose de la vie, cela exige plus qu'un homme. C'est Dieu seul qui fait cela...? avant que vous puissiez le dire. Voyez? Vous savez si c'est vrai.

362      Eh bien, quelque chose se passe quelque part. Eh bien, j'attendais cela...?... C'est parti d'ici. C'est parti vers le - parti quelque part, quelque part dans l'assistance... C'est parti maintenant. Juste un instant. Laissez-moi parler encore à cette femme. Maintenant, soyez vraiment respectueux et suivez donc. Et priez tout simplement, continuez de prier là. J'aimerais que vous soyez en prière : "Seigneur, fais que ce soit moi." Certains d'entre vous là qui ne seront pas dans cette ligne de prière, priez tout simplement.

363      Je vous parle encore une fois, cela va...?... Car c'est cela la foi. Voyez? Si cela a pu se faire sur cette autre femme, ça peut aussi vous arriver. Il s'agit de votre foi; voyez, c'est vous qui faites cela. Ce n'est pas moi. C'est votre foi en Dieu. Voyez, Jésus n'a jamais dit : "Oh, je savais que j'allais rencontrer cette femme-là là-bas." Non. Mais lorsque la résurrection de Lazare a eu lieu, eh bien, c'est ce que Dieu Lui avait montré à faire. Voyez? Dieu a dit : "Vas-y." Et Il - Il a tout simplement prouvé ce qu'Il était. Il est parti, et puis lorsqu'Il est revenu, Il a dit : "Lazare dort", alors Il est revenu et Il est allé ressusciter Lazare de la tombe, Il a rappelé son âme après qu'elle s'en était allée depuis quatre jours. Là, Il n'a jamais dit qu'Il s'était senti faible. C'était Dieu utilisant le don. Mais ceci, lorsque cette femme L'a touché, c'était la femme utilisant le don de Dieu; c'est la même chose ici. C'est vous qui faites cela.

364      Eh bien, écoutez, ceci - lors de la partie de chasse où j'ai vu l'ours et ai reconnu différentes choses et toutes ces autres choses qui ont été annoncées ici et indiquant d'avance où cela se passera, à la lettre, c'est Dieu, cela ne me dérange pas. Mais lorsque les gens se mettent à utiliser le don de Dieu, (voyez ?), vous devenez l'agent public de Dieu, car vous êtes connecté à la ligne. Voyez? Et alors vous Le touchez avec cela, ensuite Il répond.

365      Maintenant... Oui, maintenant, la femme apparaît dans la vision. Elle apparaît, et la vision apparaît. On dirait que vous pourriez voir cela près d'elle. La femme est malade. Elle est vraiment malade. Elle souffre; une chose, ce sont des maux d'estomac très aigus. Levez la main si c'est vrai. Et vous avez des complications et d'autres choses. Cela est vrai. Vous avez aussi quelqu'un avec vous. C'est votre mari, et il est malade. Si Dieu me révèle ce que votre mari, de quoi il souffre, me croirez-vous comme étant Son prophète? L'homme a des problèmes d'yeux, d'oreilles et il est dans un état très critique. Oui oui.

            Croyez-vous que Dieu sait qui vous êtes? Me croirez-vous comme étant Son prophète, Son voyant, si je vous dis qui vous êtes? Croyez-vous cela? Madame Robertson, et vous venez de Huntsville, c'est dans l'Alabama. Retournez, vous et votre mari étant rétablis...?...

366      Croyez-vous? Tout est possible...?... Si vous croyez. Si vous avez foi en...?... Prenez votre position et croyez que c'est Dieu qui fait cela. Maintenant, n'en doutez pas, croyez tout simplement de tout votre coeur que Dieu vous accordera Sa guérison et que vous pouvez recevoir tout ce que vous demandez.

367      Très bien, monsieur, approchez-vous maintenant. Est-il... Est-ce vous, le suivant ici? Très bien, monsieur. Je suppose que nous sommes étrangers l'un à l'autre, monsieur. Comme Jésus était allé auprès d'un homme du nom de Simon, et qu'Il lui avait révélé sa condition, et que cela a amené Simon à aller croire de tout son coeur, cela vous amènerait-il à faire autant? Vraiment? Eh bien, comme nous sommes des étrangers... Maintenant, aux yeux de Dieu, il n'y a pas de différence entre un homme et une femme. Il est juste le même, Il est Dieu. Voyez?

368      Et vous, allez-vous croire que ce sentiment qui est sur vous maintenant, que Dieu sera capable de vous révéler par moi, Son serviteur, la chose pour laquelle vous êtes ici, quelque chose qui ne va pas en vous, ou quoi que ce soit, saurez-vous si c'est la vérité ou pas? Très bien. Puisse-t-Il accorder cela.

            L'homme apparaît dans la vision, ou plutôt la vision se transforme en cet homme. Il n'est pas ici à cause de la maladie. Il est ici pour chercher le baptême du Saint-Esprit. C'est ce qu'il cherche. C'est vrai, monsieur. C'est cela. Et vous n'êtes pas d'ici; vous venez de là haut, sur la route, d'un endroit appelé Seymour, dans l'Indiana. C'est de là que vous venez. On vous appelle Jebb. Jebb, retournez et recevez le Saint-Esprit.

369      Venez, madame. Croyez-vous que je suis Son prophète? Vous croyez que Jésus-Christ, le Fils de Dieu, vit et - croyez-vous que c'est Lui qui permet que ceci arrive comme ceci pour...?... Combien en avons-nous eu? Vous voyez, je n'aimerais pas trop m'affaiblir. Très bien. Non, ce n'est pas... Et vous n'êtes pas ici pour vous-même. Vous êtes ici pour quelqu'un d'autre, et cette personne-là n'est pas ici. Si je vous dis le problème de cette personne, accepterez-vous la guérison pour lui, recevrez-vous cela pour croire? C'est le cancer. Croyez-vous qu'il sera guéri? Allez donc au Nom du Seigneur Jésus, qu'il soit guéri.

370      Croyez-vous, vous tous? Croyez-vous que la Parole est possible? N'est-Il pas merveilleux? Croyez-vous? Très bien. Maintenant, combien en avons-nous eus? Généralement deux - deux ou trois, c'est une confirmation...?... [Quelqu'un dans la salle dit : "Trois, il y en a eu même quatre - N.D.E.] Que dites-vous? Quatre? Est-ce le cinquième qui se tient ici? Très bien. Croyons - croyons de tout notre coeur que Jésus-Christ, le Fils de Dieu, est le même hier, aujourd'hui et éternellement.

371      Vous êtes ici pour cet enfant. Si Dieu me révèle ce qui ne va pas chez votre enfant, croirez-vous que Dieu le guérira? Ce petit enfant a un sérieux trouble cardiaque. C'est vrai. Cet enfant - vous n'êtes pas... Cet enfant n'est pas d'ici. Il vient de l'extérieur de la ville. Il n'est pas de cet Etat. Croyez-vous que Dieu peut me dire d'où vient l'enfant? Croirez-vous et croirez-vous qu'il se rétablira donc? Ramenez-le à Franklin, dans le Kentucky...?... Si vous croyez, c'est tout ce que vous devez faire ce...?... Laissez-le venir ici juste un instant. Je condamne ce...?... chose, au Nom de Jésus-Christ, que la mort quitte et que la vie revienne en cet enfant...?... Ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris. Voulez-vous croire? Et Il... acceptez cela et vous vous sentirez mieux. Allez de l'avant. C'est...?...

            Croyez-vous que cette maladie des femmes va vous quitter? Très bien. Regagnez votre siège et dites : "Merci, Seigneur."

372      Bonjour, monsieur. Oh, ce démon, l'asthme. Juste un instant; juste un instant donc. Quelque chose n'a pas marché. Quelque chose qui n'a pas bien marché, cette Lumière... Maintenant il y a quelque chose ici de semblable qui s'est emparé de cet homme juste au même moment. Laissez-moi voir de nouveau, ce que c'était. Eh bien, regardez-moi. Ne le dites pas. Il s'agit d'un homme de couleur qui est assis là au fond, il me regarde. C'est son - il est - il a quelqu'un qui est malade. C'est vrai. L'asthme et la sinusite... C'est vrai. Vous L'avez touché. Vous n'êtes pas d'ici, monsieur. Vous venez de l'est - du nord-est, dans cette direction. Vous venez de New York, c'est vrai. Vous êtes monsieur Hunt. Croyez maintenant...?... Très bien. C'est votre ami qui est assis là à côté de vous, en train de prier. Croyez-vous en moi, monsieur, comme étant le prophète de Dieu? Venez ici avec lui. Votre nom est Coleman. Et vous priez pour un père qui a une grosseur. C'est AINSI DIT LE SEIGNEUR...?... Allez, croyez maintenant...?...

            Vous avez un estomac sensible, c'est cela votre problème. Est-ce vrai? Allez et au Nom... Croyez-vous qu'Il vous a guéri? Allez, dites : "Merci, Seigneur Jésus". Croyez de tout votre coeur. Vous souffrez de nerfs, vous êtes tout troublé. Croyez de tout votre coeur; Il vous a guéri. Retournez guéri à la maison. La nervosité, croyez tout simplement de tout votre coeur; croyez que Dieu vous rétablira...?... Dieu le fera. Le problème de nerfs et le trouble cardiaque, croyez-vous que Jésus-Christ vous rétablira? Allez, soyez rétabli au Nom de Jésus-Christ. Nerveux, troublé, les maux d'estomac, c'est ce qui cause la gastrite dans votre estomac, tout ce que vous mangez devient aigre. Allez, ne doutez pas dans votre coeur, ça s'accomplira, et vous n'en souffrirez plus jamais.

373      Votre dos vous dérange. Croyez-vous de tout votre coeur? Allez-y donc; Jésus-Christ vous rétablit.

            Juste un instant. Tenez-vous tranquille juste un instant maintenant. Quelque chose est arrivé. Cette femme-ci est étrangère. Cette Lumière l'a très  vite environnée et ensuite, Elle est allée ici et Elle est directement revenue. Quelque chose est arrivé. Juste un instant. Il y a un homme de couleur. Je suis sûr que ce n'était pas les frères de couleur qui sont là, en effet Cela est venu... Juste un instant; voici la chose. Ça recule...?... Le voilà. Il s'agit de cet homme qui est assis ici; un homme de couleur. Vous avez été dérangé par les maux de dos, vous aussi. C'est vrai. Vous m'êtes étranger; je le suis aussi pour vous. Mais il y a quelque chose dont vous avez besoin plus que la guérison du mal de dos; c'est de donner votre coeur à Christ et devenir un chrétien. Pas... Voulez-vous L'accepter comme votre Sauveur? Vous venez de l'Ohio (C'est vrai.), de l'Ohio. Retournez; soyez rétabli. Jésus-Christ vous pardonne vos péchés, et vous pouvez retourner guéri à la maison...?...

374      Très bien, soeur, venez ici. Des complications, la nervosité et l'épuisement. Croyez-vous de tout votre coeur que Dieu vous guérira? Regagnez votre siège et dites : "Merci, Seigneur Jésus, pour tout ce que Tu as accompli."

375      Vous croyez que Dieu vous rétablira et guérira votre dos, vous rétablira et... la maladie ...?... le trouble. Continuez bien votre chemin, avec joie, disant : "Merci, Seigneur Jésus."

376      Crois-Tu, fils, qu'Il te rétablit? Dis : "Merci, Jésus." Ô Dieu, va, louant tout simplement Dieu.

377      Maintenant, croyez-vous de tout votre coeur, soeur? Allez-y donc, que Jésus-Christ vous rétablisse. Juste un instant. Oh, ce n'est pas elle. Tout à l'heure, ce n'était pas cette femme-là...

378      Juste un instant. Je vois de l'eau jaillir ou quelque chose comme cela. Il y a quelqu'un ici qui a traversé la mer, venant de quelque part. C'est une femme, et elle est venue de la Hollande. Où est-elle? La voilà. Très bien, soeur. Vous venez de très loin pour la guérison. Croyez-vous que je suis Son prophète? Vous souffrez de rhumatisme, de l'arthrite, et des courbatures. Croyez au Seigneur Jésus-Christ et amenez le Message à votre peuple. Retournez chez vous au Nom de Jésus...?...

379      Croyez-vous? Voici, là tout au fond, il y a une femme assise juste ici derrière, et elle souffre d'une maladie à la vésicule biliaire. Oh, elle va manquer cela. Je dis la vérité. Elle - elle vient d'Indianapolis; son nom est Gilbert. Levez-vous là où vous êtes, madame. Voilà. Soyez guérie au Nom de Jésus-Christ.

380      Croyez-vous tous de tout votre coeur?...?... Jésus est-Il ressuscité des morts? Alors au Nom de Jésus-Christ, imposez-vous les mains les uns aux autres...?...

381      Seigneur Jésus, que Ta sainte puissance descende ici maintenant. Accorde que chacun soit guéri...?... Accorde la guérison...?... Guéris Ton peuple ici. Tire gloire pour Toi-même. Accorde-le, Seigneur. Et puissent ces gens-ci qui sont maintenant ici, avec leurs mains les uns sur les autres...?... Nous venons maintenant...?... pour ces...?... Au Nom de Jésus-Christ, que chaque personne soit guérie. [Espace vide sur la bande - N.D.E.] Seigneur, dirige Ta Parole vers un père qui se meurt... [Espace vide sur la bande - N.D.E.]

            Et maintenant, Satan, toi, sale démon, tu es vaincu. Dieu a dit qu'Il restaurerait le Fils de Dieu. Qui tu...?... pour Ta force. Il a promis de restaurer l'Eglise dans ces...?... quand la Lumière du soir brillera. Et nous vivons en plein là dedans. Et par la restauration, nous avons un droit; nous avons notre Avocat; nous avons l'Avocat et le Souverain Sacrificateur, et nous allons faire valoir ce droit. Tu les as retenus assez longtemps. Tu ne peux plus le faire. Nous t'ordonnons au Nom de Jésus-Christ, par toute la puissance de Sa résurrection et le Saint-Esprit...?...

Up

S'abonner aux nouvelles