L'Influence

Date: 63-1130B | La durée est de: 1 heure et 34 minutes | La traduction: Shp
doc pdf
Voir le textes français et anglais simultanement Voir le texte anglais seulement

1          Je suis heureux d'être ici ce matin pour ce merveilleux rassemblement de gens, et spécialement pour les jeunes gens; d'après ce que je comprends, le service de ce matin est consacré aux jeunes gens de Shreveport. Et c'est pour moi un temps très merveilleux et un grand moment de ma vie (ou plutôt  je l'appellerais un jour à marquer d'une pierre blanche) que de pouvoir m'adresser aux jeunes garçons et aux jeunes filles qui feront le futur, s'il y a un lendemain. Nous en sommes donc heureux.

2          Combien de différentes dénominations sont représentées ici ce matin dans ce petit groupe de gens? Je vous demanderais à vous méthodistes de lever la main. Je l'ai entendu dire que ça regroupe des dénominations. Très bien. Les baptistes, levez la main. Merveilleux. Les presbytériens? Regardez donc. Les luthériens? Les pentecôtistes? Et, oh, les Nazaréens? Les pèlerins de la sainteté? Toute autre dénomination que je n'ai pas citée, levez la main. Je me demande s'il y a des catholiques ici [dans la salle], qu'ils lèvent la main et que nous les voyions. Oui, vous voyez.

3          Y aurait-il par hasard un Juif orthodoxe? Faites voir la main. Ça va, monsieur. Une fois, je crois, il n'y a pas longtemps, lors de la dernière réunion ici, nous avions ici dans la réunion un de ces rabbins de l'Eglise orthodoxe juive, laquelle en réalité, est la mère de tout ceci. Voyez, c'est elle qui a donné naissance à cet enfant ; c'est l'Eglise orthodoxe juive qui a donné naissance à l'Eglise chrétienne. Le christianisme est issu du judaïsme.

4          Et nous sommes donc très heureux de vous voir représentés ici ce matin, votre église et votre profession de foi. Et je crois certainement ceci, que, Dieu, s'Il venait aujourd'hui, Il ne poserait pas cette question. Si nous partions tous ce matin, Il prendrait tout simplement ceux qui sont prêts à partir.

5          Il y a quelques années, je travaillais dans un ranch. Et j'y étais encore il y a quelques mois, je me tenais près de la barrière avec quelques frères que je vois assis ici ce matin : frère Welch Evans, frère Banks Wood de mon église à Jeffersonville. Et nous sommes passés par cette gorge j'ai si souvent parlé. Et je me suis tenu là, bien des fois le matin, lorsqu'on faisait sortir le bétail de l'Association... faisait entrer le bétail dans la forêt, la forêr Arapajo. L'Association Hereford dela rivière Troublesome fait paître le bétail dans cette forêt de ce côté-ci de la rivière Troublesome, appelé east fork. Et ensuite, il y a awest fork de Troublesome, et puis le cours supérieur de la rivière Troublesome produit de la pâture de ce côté-là au bétail.

6          Et si votre ranch peut donc produire, je pense, deux balles de foin par an pour le moment, vous pouvez placer une vache pour deux balles de foin. Et, naturellement, la Chambre de commerce a votre marque, et le nombre de têtes dont votre marque prend soin, ou plutôt votre ranch. 

7          Et le garde forestier doit se tenir là pour compter ces bêtes pendant qu'elles entrent. Et ensuite il doit bien les examiner pour savoir quelle marque entre. Et rien qu'un authentique Hereford pur-sang peut y entrer parce que c'est l'Association Hereford. Rien sauf un Hereford, un Hereford enregistré, en effet, des - des - des taureaux, et autant de taureaux pour autant de vaches et etc. Il faut qu'il en soit ainsi, car cela préserve la pureté de la race du bétail. Et il faut que ça soit un Hereford enregistré, pour y entrer.

8          Et, vous savez, j'observais le garde forestier pendant qu'il comptait les bêtes et que celles-ci entraient, il les examinait. De toutes les fois que je l'ai vu, jamais une seule fois il n'a regardé ni vérifié la marque. Il y avait beaucoup de marques qui entraient là, des marques telles que les Grimes, là, le Diamond Bar, la nôtre était le Turkey Track, puis ensuite le Tripod, et d'autres - d'autre différentes marques qui entraient dans cette forêt. Son attention ne se portait point sur le type de marque  qu'elles portaient, mais il examinait chaque oreille pour s'assurer que l'étiquette de sang était là. Rien qu'un Hereford pur-sang  pouvait y entrer.

9          Et je me suis assis là bien des fois, me disant : "C'est ainsi qu'il en sera au jugement." Il ne regardera pas à notre marque, [pour savoir] si nous sommes presbytérien, méthodiste, baptiste, ou quoi que ce soit que nous soyons, ou pentecôtiste ; mais Il veillera sur l'étiquette de sang, le signe. C'est ce qui nous fera entrer, car rien ne peut entrer dans la gloire sans que ça soit sous le sang. Une étiquette de sang, c'est ce qui montre que nous avons accepté ce que Dieu a fait pour nous, en Christ. Vous voyez, nous ne pouvons rien faire pour nous-mêmes, nous sommes un échec total. Il n'y a aucun moyen du tout. Quand l'homme a péché, il a traversé le gouffre qu'il y avait entre lui et Dieu, et a quitté... il n'y avait plus du tout moyen de retourner. Mais Dieu qui est riche en miséricorde a accepté un substitut. Et ce substitut aujourd'hui, pour nous, c'est Jésus-Christ. Et Dieu ne reconnaîtra rien que ça, le sang de Son Fils, quand ce temps sera là.

10        Eh bien, nous sommes en train de passer des moments merveilleux  là au Life Tabernacle. Nous avons eu un temps glorieux hier soir, de voir le Saint-Esprit se mouvoir parmi nous. Et c'est ce que nous cherchons tous.

11        Tout homme cherche à savoir d'où il vient, ce qu'il fait ici, et où il ira après ceci. Et nous avons beaucoup de bons livres qui ont été écrits. J'ai déjà lu dans ma vie de bons livres de philosophie humaine et des choses semblables. Mais, quels que bons que fussent ces livres, il n'y a qu'un seul livre qui peut vous dire d'où vous venez, ce que vous êtes, où vous allez, et c'est ce Livre, la Bible. Et la Parole, c'est Dieu. Eh bien, nous croyons en ce Livre, et c'est ce que nous voulons soutenir, en ce jour-ci. Et il Y est promis qu'il nous sera - nous sera fait connaître qui nous sommes, d'où nous venons, et où nous allons.

12        Il n'y a pas longtemps, j'étais en train de lire un article du mouvement Anderson de l'Eglise de Dieu, un document d'un historien. Je crois que c'était dans... Maintenant, je ne me rappelle plus exactement quel âge c'était. C'était plusieurs années certainement d'après la mort de Christ ; un - un missionnaire s'était rendu en Angleterre, qui à l'époque était appelée Angle-land [ Terre des Anges - N.D.T.]. Et il essayait de convertir le roi d'Angleterre au Christianisme. Et ils étaient assis près d'une grande cheminée, les flammes de feu éclairaient le patio, comme nous l'appellerions aujourd'hui. Et ce saint essayait de convertir le roi au Christianisme. Et un petit moineau a volé jusqu'à entrer dans la lumière, il a tournoyé dans la lumière et il en est ressorti pour rentrer dans l'obscurité.

13        Et je crois que tout ce qui arrive l'est pour la gloire de Dieu. Je crois qu'Il nous a promis qu'Il ferait concourir toutes choses au bien de ceux qui L'aiment.

14        Et le saint a posé la question : "D'où est-il venu et où est-il parti? " Il est venu de l'inconnu, et il est retourné de la même manière. Et le saint a dit : "De même cette Bible détient la question pour nous; de notre venue de l'inconnu et de notre retour vers l'inconnu." Et le lendemain matin, le roi, après avoir étudié la chose toute la nuit, ayant vu que l'homme avait raison, lui et sa maison se sont fait baptiser au Nom du Seigneur Jésus-Christ pour la rémission de leurs péchés, le lendemain matin. Ça s'était passé environ trois à quatre cents ans ou plus, après la mort du dernier apôtre.

15        Eh bien, je pense que l'événement de ce matin, que nous nous soyons rassemblés, ce n'est pas simplement venir ici prendre un déjeuner, quoique nous - nous appréciions cela. Je ne suis pas venu parce que... J'étais fatigué, et je ne me suis pas réveillé vraiment à temps. J'étais trop en retard. Mais je pense que cet événement, c'est pour la gloire de Dieu, et pour le royaume de Dieu.

16        A présent, lisons donc le texte ce matin, ou lisons le passage des Ecritures tiré de la Bible que le Seigneur semble avoir mis sur mon coeur à la fois pour les jeunes et les vieux, particulièrement pour les jeunes de Shreveport à qui cette réunion est consacrée. Lisons dans Esaïe au chapitre 6, si vous le voulez, en commençant au verset 1.

          L'année de la mort du roi Ozias, je vis le Seigneur assis sur un trône haut... élevé, et les pans de sa robe remplissaient le temple.

          Des séraphins se tenaient au-dessus de lui ; ils avaient chacun six ailes : de deux ils se couvraient la face, et de deux ils se couvraient les pieds, et de deux ils volaient.

          Et l'un criait à l'autre et disait : Saint, saint, saint, est l'Eternel des armées; toute la terre est pleine de sa gloire!

          Et les fondements des seuils étaient ébranlés à la voix de celui qui criait, et la maison était remplie de fumée.

          Et je dis : Malheur à moi! car je suis perdu, car moi, je suis un homme aux lèvres impures, et je demeure au milieu d'un peuple aux lèvres impures ; car mes yeux ont vu le roi, l'Eternel des armées.

          Et l'un des séraphins vola vers moi ; et il avait en sa main un charbon ardent qu'il avait pris de dessus l'autel avec des pincettes; et il en toucha ma bouche, et dit : Voici, ceci a touché tes lèvres; ... ton iniquité est ôtée, ... propitiation est faite pour ton péché

          Et j'entendis la voix du Seigneur qui disait : Qui enverrai-je et qui ira pour nous? Et je dis : Me voici, envoie-moi. [Version Darby]

17        Ce matin, j'aimerais tirer  de ceci un sujet intitulé L'influence. Vous savez, peut-être que nous ne voudrons pas croire ceci; mais, dans tout ce que nous faisons, nous influençons quelqu'un d'autre.

18        Je prêche souvent aux funérailles. Et je ne cherche pas à dire trop concernant la personne qui est décédée, car ça ne sert à rien de le dire. Les gens... la vie que cet homme, ou que cette femme (peu importe ce que c'est) a menée, parlera plus fort à l'assemblée que tout ce que je pourrais dire à son sujet. Je ne changerai jamais leur opinion. La vie de la personne a révélé ce que cette dernière a été.

19        Et nous ne savons donc vraiment pas que ce que nous faisons- l'influence qu'exerce ce que nous faisons sur les autres. La Bible dit : "Nous sommes des lettres écrites, lues de tous les hommes. " C'est-à-dire que votre vie parle très fort au public au point que si votre témoignage est contraire à votre vie, il n'a aucun effet. C'est ce que vous êtes au-dedans de vous que les gens lisent; ce n'est pas tellement ce que vous dites, mais ce que vous êtes, vous voyez. Vous pouvez coller quelque chose à quelqu'un et dire : "Ça, c'est cela, et ainsi de suite", mais comme votre vie est différente de ce qu'ils disent, le témoignage de votre vie parle plus fort que le témoignage que quelqu'un pourrait donner à votre sujet. Ainsi, gardez tout simplement cela à l'esprit, que nous exerçons une influence chaque jour, et que la vie que vous menez prouve ce qu'il y a au-dedans de vous. Vous ne pouvez pas changer cela. Ça donne un reflet. Au-dehors, chaque personne reflète ce qu'elle est à l'intérieur.

20        Et si nous portons le témoignage comme quoi nous sommes des chrétiens, je pense que c'est l'une des choses les plus solennelles qu'un homme ou qu'une femme, qu'un garçon ou une fille pourrait faire, pourrait... Lorsqu'il porte le Nom de Christ, comme quoi il va être un représentant de Christ, vous devriez surveiller chaque mouvement que vous faites, parce qu'il y a quelqu'un qui vous observe. Et, à ce propos, ça reflète ce que Dieu a fait pour vous, à l'intérieur de vous.

21        Il n'y a pas longtemps, on devait construire un - un pont en Australie; aussi a-t-on envoyé chercher des hommes aux Etats-Unis, des architectes; pas des architectes, mais des constructeurs et ainsi de suite, des spécialistes en ponts, pour descendre là étudier la possibilité de construire un pont pour enjamber ce détroit. Et en Amérique, ils n'ont pas pu trouver un homme qui pouvait - pouvaient accepter l'offre. Non. Ils ont dit : "A cause du sable et que sais-je encore, il ne résistera pas. " On a lancé un appel aux constructeurs de ponts du monde entier, et personne n'a voulu accepter l'offre. 

22        Finalement, une bonne compagnie d'Angleterre vint et accepta le - le contrat après avoir testé tout le terrain. Il dit qu'il acceptait le contrat pour construire le pont. Pourquoi? Rappelez-vous, sa réputation alors en tant que constructeur international de ponts reposait sur ce que serait son travail sur ce pont. Peu importe ce qu'il avait accompli dans le passé, ce travail qu'il avait dit qu'il pouvait, faire allait réellement refléter ce qu'il était. On raconte qu'il a testé chaque - chaque boulon et chaque pièce métallique qui entreraient dans le pont; le sol et tout le reste qui étaient en-dessous ainsi que la pression de l'eau sur le sol. Et alors tous les autres constructeurs se tenaient là et ont dit : " Ça - ça ne résistera pas. Ça doit sombrer. " Mais au jour de l'inauguration, l'homme a pris lui-même le volant, en tête de la parade parce qu'il savait que son travail avait été complètement testé, et que ça résisterait.

23        Je pense que c'est une grande chose que nous pouvons considérer dans la vie chrétienne. Un pont devait être jeté sur le chemin pour que la race humaine quitte ce monde un jour, et il n'y avait personne qui pouvait le faire; ni ange, ni archange, ni séraphin, ni chérubin, personne ne pouvait le faire. Dieu Lui-même est descendu, sous la forme d'un homme, jeta un pont sur le chemin et fraya la voie, et traversa le pont, le premier, de la tombe à la gloire. Et cela a certainement montré la réflexion. Chaque - chaque nerf de son corps, chaque pensée de son esprit, toute puissance qu'il y avait en Lui  ont été testés par l'ennemi. Mais cela a résisté au test, et voire la mort elle-même, lorsqu'Il l'a vaincue.

24        Ce jeune garçon, Ozias, dont nous parlons ce matin, était le héros d'Esaïe. Esaïe, ce jeune prophète du temps d'Ozias, observait ce jeune homme, car Ozias était un grand homme. Il avait de - de bonnes origines. Son père et sa mère croyaient tous de façon stricte et loyale en Dieu. Et ils avaient élevé leur enfant pour qu'il serve et honore Dieu.

25        L'une des grandes choses qui manquent de nos jours, aujourd'hui en Amérique et ailleurs dans le monde, ce sont des parents pieux qui exercent une influence sur leurs enfants. Les parents d'aujourd'hui s'éloignent des principes des Ecritures. Ils sont plus allés vers les modes du monde. Et les églises ont fait la même chose. En faisant cela, nous nous sommes relâchés, et nous avons introduit le monde dans l'église. C'est la raison pour laquelle nous avons ce grand jour de... si je le dis respectueusement ici devant ces jeunes gens. C'est la raison pour laquelle nous avons tant de - de  voyous, et ainsi de suite, comme on les appelle, de mauvaises personnes, on en a trop à cause de la vie de famille par laquelle ils ont été influencés dans leur bas âge. Je crois toujours ceci : "Instruis l'enfant selon la voie qu'il doit suivre; et quand il sera vieux, il ne s'en détournera pas. "

26        Eh bien, Ozias était un garçon qui avait été élevé par de tels parents au point que cela l'a influencé.

27        Considérez un de nos plus grands américains auquel je puisse penser ; c'était Abraham Lincoln. Il mérite certainement tout l'honneur qui lui est accordé, et même plus. Il a connu un  mauvais départ, il est né dans une famille pauvre, il n'avait aucun moyen de s'instruire, il écrivait sur le sable. A ce que l'on sache, dans sa vie, jusqu'à ce qu'il ait atteint environ l'âge de vingt et un an, il ne possédait que deux livres; c'était la Bible et le Voyage des Pèlerins ; ou il est possible que ça soit le Livre des Martyrs de Foxe, il s'agissait de l'un de ces livres. Mais vous voyez, ce que cet homme a lu a influencé sa vie.

28        Et c'est la même chose aujourd'hui. Nos marchés sont - sont bourrés de vulgarités et - et de souillures pour empoisonner les esprits de nos jeunes enfants, et puis nous leur imputons la faute, alors que bien des fois, je pense que la faute est bien le - à nous, nous les chrétiens qui ne prenons pas parti pour ce qui est juste, pour ôter ces choses de nos rayons en les brûlant, et que sais-je encore. Et puis dans nos maisons aussi, nous nous relâchons et nous permettons que ces vulgarités et ces choses entrent dans nos  maisons pour influencer nos enfants.

29        Mais Ozias avait été bien élevé. Et il l'avait été, nous comprenons bien maintenant, (dans II Chroniques 26, vous pouvez lire l'histoire) qu'à l'âge de seize ans il a été établi roi après la mort de son père. Et il est devenu roi à seize ans. Ayant eu ces parents pieux, il a aussitôt commencé à faire ce qui est juste avec son royaume. Il n'a point suivi les opinions populaires ou politiques de ce temps-là. Il a servi Dieu.

30        Eh bien, ça, c'est un homme de bien dont il faut subir l'influence, un homme qui prend position pour ce qui est juste, au temps où l'opinion publique va dans le sens contraire et où la politique va dans le sens contraire; mais un homme qui se tiendra bien droit sur la voie.

31        Ce nouveau président qui vient de prendre le pouvoir depuis... le président Johnson, depuis l'assassinat du président Kennedy. L'autre jour lorsqu'il a demandé, en invitant tout le clergé à travers toute la nation à prier pour lui, pour l'aider. J'ai - j'ai admiré cela chez cet homme. Voyez, il demande à Dieu de l'aider. Si je comprends bien, il est un croyant, et il se confie en Dieu. Ainsi, nous avons besoin de tels hommes.

32        Et nous voyons que de son temps, son royaume s'étendait jusqu'en Egypte et dans tous les pays des alentours, au point que son... Son royaume était si grand qu'il venait après celui de Salomon. La gloire du Seigneur était avec lui.

33        Ceci a été d'un grand secours à ce jeune prophète, Esaïe, qui observait cet homme, ce jeune roi ; en effet, il a été amené au palais pendant cette période du règne de ce jeune roi. Et Esaïe était un jeune prophète à l'époque, et il voyait comment Dieu l'avait béni ; influencé et lui avait donné ce qu'il fallait. Et nous savons que toutes les nations des alentours lui payaient le tribut ; il n'y avait pas de guerres, et c'était quelque chose de glorieux, une leçon pour Esaïe.

34        Et Esaïe a découvert quelque chose en plus ici, c'est que Dieu bénit ceux qui sont fidèles à Sa Parole et à Ses commandements. Ozias a donné l'exemple à Esaïe. Et quel glorieux royaume c'était!

35        Et maintenant ici, nous voyons que quelque grand qu'ait été le témoignage d'un chrétien dans le passé, il faut qu'il reste toujours le même.

36        Ozias, lorsqu'il en est arrivé à penser qu'il était en sécurité, il s'est alors élevé dans son coeur. Il en arriva au point où personne ne pouvait lui dire quoi que ce soit.

37        Si ce n'est pas là en quelque sorte une image d'un grand nombre de gens aujourd'hui! Et nous trouvons même cela parmi nos - nos - nos conducteurs chrétiens. Ils travaillent toute leur vie presque pour devenir un évêque ou un grand homme influent, et dès qu'ils y arrivent, ils s'élèvent. Nous voyons des évangélistes dans le champ et dont Dieu a béni le ministère, la première chose, ils s'élèvent au point qu'ils en arrivent à se sentir en sécurité au milieu des leurs. Ils sont tout simplement... Ils ont atteint un point où ils peuvent faire tout ce qu'ils veulent, et s'en tirer.

38        Combien, pensez-y, nous pensons maintenant même aux grands hommes, aux grands serviteurs que Dieu a utilisés, et qui finalement en arrivent à penser qu'ils en savent beaucoup sur la Parole de Dieu, de sorte qu'ils n'ont même plus le temps libre pour  prier. C'est toujours des visites sociales, visiter quelqu'un, sortir pour le dîner. Et le temps qu'il devrait passer seul avec Dieu, s'apprêter seul à sortir dans la douceur de l'Esprit devant l'assemblée ; ils sortent quelque part pour se divertir. Vous ne pouvez pas servir Dieu et l'homme en même temps. Un serviteur de Dieu devrait être un homme isolé, consacré uniquement à Lui. Si seulement nous pouvions faire voir cela aux gens.

39        Et puis ils - ils en arrivent à se mettre eux-mêmes sous une obligation quand ils rencontrent le peuple. Ils rencontrent le peuple, et il y a forcément un besoin de ceci, un besoin de cela.  Et alors  l'homme de Dieu se sent complètement tiraillé dans son esprit, et il  est très tiraillé quand il va dans son bureau. Il commence à analyser : "Eh bien, si je ne fais pas ceci, cet homme ne se sentira pas bien à l'aise là-dessus. Et ça, si je ne fais pas ça, cet homme se sentira mal à l'aise là-dessus." Et ensuite lorsqu'il se présente à l'estrade, il sait à peine où il se tient ; il se sent tiraillé dans son esprit, alors qu'il aurait dû passer ce temps avec Dieu. Les conducteurs ne sont pas de gens qui sortent beaucoup. Un homme de Dieu devrait être complètement consacré au service de Dieu. Et nous voyons que c'est vraiment - vraiment déplorable que nous ayons cela.

40        Nous trouvons une autre grande chose, en effet je me rends compte que je parle aux ministres ce matin. Et nous voulons... lorsque nous nous présentons devant  une assemblée, sachant ceci, que peut-être nous ne nous rencontrerons plus jamais comme ce matin. Et puis les choses que vous dites, Dieu vous en tient responsable. Vous devez donc venir, dans la prière tout en demandant à Dieu ce qu'il faut dire, et puis compter sur Lui lorsque vous montez à l'estrade pour quelque chose qui aidera les gens.

41        Nous tous, nous connaissons les hommes qui sont dans le champ missionnaire aujourd'hui, les grands hommes. Certains parmi eux, après s'être fait entourer de leur assemblée, en arrivent à se sentir si sécurisés qu'ils pensent qu'ils peuvent même pécher et s'en tirer. Nous avons connu des ministres qui ont pris le mauvais chemin. Et bien des fois, c'est parce qu'ils se sentent en sécurité qu'ils disent : "Oh, le peuple me laissera m'en tirer avec n'importe quoi. " Le peuple pourrait bien le faire, mon frère, mais Dieu ne le fera pas. Vous voyez, vous allez en répondre devant Dieu. Vous ne devez jamais essayer, en tant que ministre, essayer d'abuser du fait que votre assemblée vous écoute, peu importe combien ils peuvent pousser des cris ou hurler, ou leur comportement, vous tapoter dans le dos et dire : "Le message était merveilleux. "

42        Vous devez être un serviteur de Christ, pour rester loyal à cette Parole, car cette Parole Se reflétera Elle-même en vous, et vous allez influencer quelqu'un qui observe votre vie. Il en est de même des jeunes gens. Les hommes d'affaires, c'est pareil.

43        Le roi s'était gonflé d'orgueil. Il pensait qu'il était tellement en sécurité que Dieu le laisserait s'en tirer avec n'importe quoi.

44        Il n'y a pas longtemps, un jeune adolescent, un chrétien, a dit qu'il était en train de faire quelque chose, il admirait un certain jeune homme qui faisait du rock and roll et qui était membre de son église. Et j'étais en train de prêcher à une réunion des Jeunes Pour Christ. Et ce jeune homme disait - disait : "Vous savez, j'admire Untel, je pense qu'il est l'un des chrétiens les plus loyaux. " Et ce garçon est un roi du rock 'n' roll.

45        Et je lui ai dit : "Je pense qu'il n'y a qu'une seule différence entre ce jeune homme et Judas Iscariot. C'est que Judas a reçu trente pièces d'argent, mais cet homme a reçu des parcs de Cadillacs et des millions de dollars, pour avoir vendu Christ. "

46        Il a demandé : "Comment pouvez-vous dire une chose pareille, monsieur Branham? Comment pouvez-vous faire cela?"

            Je lui ai répondu : "Parce que c'est la vérité. "

47        Cette influence qu'on a en chantant ces cantiques chrétiens, et des choses semblables, devant les jeunes gens, et ces sorties dans le monde comme cela, ça constitue la plus grande pierre d'achoppement, plus que tous les débits de boissons et toutes les autres choses qu'il y a dans le pays. C'est même une disgrâce que cela - que de permettre cela. L'église devrait se lever et ne même pas permettre que de tels gens chantent ces hymnes. Ils prennent un talent que Dieu leur a donné et exercent une influence avec alors que leurs vies parlent plus fort que leurs paroles. Comment les gens peuvent-ils faire des jeux comme ceux que font ces hommes, et puis se tenir là pour chanter des hymnes et des choses semblables? C'est de l'hypocrisie au plus haut niveau. Et nous voyons cela se passer parmi les chrétiens, les croyants.

48        Et ce jeune homme m'a dit : "Eh bien, je vous dirais ce que j'en pense. " Il a dit : "Je pense que - que Dieu m'aime tellement qu'Il me laissera m'en tirer avec n'importe quoi. "

49        Je lui ai dit : "Il n'a jamais fait cela. Il ne devrait jamais le faire. Même Israël, Sa nation ; même David un homme selon Son coeur, a récolté chaque grain qu'il a semé. Et cela vous arrivera aussi. " Cela arrivera à chacun de nous. Nous le savons

50        Mais il s'est tellement élevé dans son coeur! Maintenant, j'aimerais adresser cette parole aux Hommes d'Affaires du Plein Evangile. Il s'est tellement élevé dans son coeur qu'il a pensé qu'il pouvait prendre la place d'un ministre. Il a essayé de devenir un ministre, ce à quoi il n'était pas appelé. Et je pense que c'est bien des fois là que parfois les hommes de ces rangs, et de ces groupes des hommes d'affaires, et ils errivent à un point où lorsque Dieu les bénit dans leurs affaires et qu'Il les rend prospères et que sais-je encore, ils - ils en arrivent à penser qu'ils devraient aussi prêcher l'Evangile. Et c'est une erreur. C'est une erreur. Vous devriez toujours laisser un ministre s'occuper de la prédication, parce que comme l'a dit Oral Roberts une fois : "Il est assez difficile aux ministres de garder la chose claire, encore moins les hommes qui ne sont pas appelés à cet office. " Vous voyez, il vous faudrait avoir là des hommes qui s'y connaissent, et qui sont ordonnés pour le travail.

51        Ceci en est la preuve. Cela... Nous découvrons que cet homme, étant un grand homme, un homme de bien, un homme honorable, a pris par contre la - l'offrande, l'encensoir et est entré jusqu'à l'autel de l'Eternel pour brûler des parfums devant l'Eternel, chose réservée uniquement à un sacrificateur consacré pour le faire. Mais il s'est dit que comme Dieu l'aimait beaucoup, et  - et qu'Il avait été si bon envers lui, il pouvait quand même se permettre de le faire. Et le sacrificateur l'a suivi en courant et lui a dit : "Tu n'es pas ordonné à faire ce travail. Dieu défend à tout homme d'entrer ici, sauf à un lévite qui est consacré pour ce service. " Vous ne devriez jamais le faire.

52        Et c'est ainsi que bien des fois, que... ce que je pense qui a plongé le monde dans une telle confusion ; les hommes sortent pour essayer d'occuper ces places auxquelles ils n'ont pas été ordonnés. Ils - ils en arrivent à essayer de remplir cette fonction donnée sans pourtant y être appelés.

53        Maintenant, nous découvrons que quoiqu'on soit un homme de bien béni de Dieu, si toutefois Dieu vous bénit, restez dans la catégorie où Dieu vous a appelé. S'il s'agit d'une ménagère, restez une ménagère. Si c'est dans une affaire, restez dans cette affaire, reflétant Dieu. Quelle que soit la chose à laquelle Dieu vous a appelé, laissez cela tel quel. En effet, Il veut que vous soyez une véritable ménagère, pour refléter votre influence sur une autre personne qui désirerait être une bonne ménagère. Si vous êtes un bon homme d'affaires, laissez votre vie être telle qu'elle reflétera Jésus-Christ dans votre affaire, avec honnêteté et intégrité et avec des choses qui ont réellement de l'importance. Car quelqu'un observe votre vie. Vous êtes en train d'influencer quelqu'un. Dieu doit avoir une vraie ménagère. Dieu doit avoir un vrai adolescent à l'école. Dieu doit avoir un - un - un vrai ministre, un vrai homme d'affaires; quelqu'un qui Le reflétera. Car, là, les gens voient Christ en vous. Peu importe ce que le reste du monde doit faire, ça n'a rien à voir avec vous, ni avec moi. Devant Dieu nous sommes responsables de nos vies et de notre expérience avec Christ.

54        Maintenant, nous découvrons que quand il a essayé de prendre la - la place d'un ministre, quelqu'un lui a dit pourtant qu'il n'était pas à sa place, il lui a dit qu'il ne devrait pas faire cela, qu'il n'était pas à sa place, il s'est irrité. Il s'est irri - il s'est irrité, il s'était irrité au point qu'il a rougi.

55        Vous voyez, nous devons être capables de supporter et accepter la correction. Certains d'entre eux ne voudront pas le faire. Vous ne pouvez pas... Je suis allé aux réunions et je me suis tenu dans des auditoriums, et les gens se lèvent. Et certaines personnes entrent et s'assoient juste pendant quelques minutes, si vous prononcez une seule parole avec laquelle ils ne sont pas d'accord [Frère Branham  fait claquer ses doigts. - N.D.T.], ils s'en vont,  vous voyez, ils filent.

56        Eh bien, ce... vous savez ce qui est arrivé à Ezéchias en faisant cela, ou - ou plutôt Ozias? Dieu le frappa de lèpre. L'homme est mort avec sa lèpre, laquelle est un type du péché. Il n'a pas pu supporter d'être corrigé par la Parole.

57        Bien des fois, aujourd'hui, c'est la même chose. Ils disent :  "Eh bien, ma dénomination croit ceci, et ça m'est égal! " Vous voyez? Prenez du temps pour sonder la Parole. Dieu ne jugera point le monde par une dénomination, Il le jugera par Sa Parole. Et Sa Parole, c'est Christ; et Christ est la Parole. Ils sont les mêmes hier, aujourd'hui et éternellement : Hébreux 13.8. Mais, au lieu d'essayer d'accepter la correction, ils s'emportent. Ils ne peuvent pas la supporter. Tout simplement ils...

58        Maintenant, c'est exactement ce que Ozias a fait, un homme de bien. Vous direz : "Eh bien, cet homme était un..." Ozias était une bonne personne aussi, une brave personne, un homme béni de Dieu. Mais peu importe ce que c'était, il doit toujours rester à sa place. En effet, Dieu lui a donné l'occasion d'influencer les autres en étant un roi juste, pas un sacrificateur. Et la Parole lui interdisait de faire cela ; il est donc entré là et allait offrir [des parfums]. Quand il a été réprimandé, la Parole lui a été apportée, comme quoi il n'était pas censé accomplir cette chose-là, que Dieu l'avait béni dans ses affaires, et peu importe ce que c'était, néanmoins il ne devait pas essayer de prendre la place de ce sacrificateur. Il était en dehors de la Parole. Eh bien, il allait quand même le faire, peu importe ce que quiconque dirait.

59        N'est-ce pas donc l'attitude de bien des gens aujourd'hui? Ils ne veulent pas accepter la correction de la Parole. Et c'est la raison pour laquelle nous nous retrouvons embarqués dans un grand Concile des églises ici, sans savoir où nous allons, en nous dirigeant droit vers le monde. Des dizaines de milliers de membres se sont ajoutés chaque année, mais nous ne voyons nulle part la main de Dieu agir. Morts, formalistes, très exactement ce que la Bible dit qu'ils seraient, un âge de l'église de Laodicée tiède, vomie de la bouche de Dieu. Christ à l'extérieur essayant d'entrer, et l'église à l'intérieur ne veut pas Le laisser entrer, ça montre l'image d'aujourd'hui, exactement.

60        En effet, les hommes ne comprennent pas que leur position vient de la Parole, la Parole de Dieu, et Ozias aurait dû tenir compte de cela. Eh bien, souvenez-vous, aujourd'hui nous l'appellerions un chrétien que Dieu a béni. Il n'était pas un simple homme ordinaire. Il était un homme que Dieu avait béni, mais il ne voulait pas supporter la correction. Peu importe combien la Parole disait qu'il en était ainsi, il ne voulait pas comprendre cela parce qu'il se sentait assez en sécurité au point qu'il a pensé que Dieu le laisserait s'en tirer avec quelque chose d'autre.

61        Et c'est ce qui cloche avec nos gens aujourd'hui à travers le monde, ils pensent que Dieu les laissera s'en tirer avec quelque chose de contraire à cette Parole. Il ne le fera jamais. Nous devons revenir à la correction, et supporter la correction par la Parole. Et il avait agi avec arrogance. Il n'a pas considéré ce que ce ministre avait à dire. Il faisait ce qu'il entendait faire. Pensez-y, maintenant, fixez tout simplement cela dans votre esprit un instant.

62        Comment un enfant peut-il affronter  un père et une mère qui sont pieux-comment un adolescent peut-il regarder en face une vieille mère sainte et pieuse aux cheveux grisonnants et que celle-ci dise à cet adolescent : "Chéri, maman t'a élevé différemment"? Et regardez en arrière dans votre vie ce qui a été fait pour maman. Ne faites pas cela et ne devenez pas arrogant pour dire : "Prenez votre religion et allez-vous-en; je ferai ce que je veux." Qu'aura cet adolescent comme conséquence, que va-t-il lui arriver? C'en est fini de lui. Ils sont perdus spirituellement, moralement, plusieurs fois physiquement et mentalement. Ils sont complètement retranchés de la grâce. Eh bien, alors, ce serait une chose horrible pour un adolescent ou une adolescente.

63        Alors, pensez à un homme ou à une femme, là dans le ministère, ou à un chrétien qui se dit enfant de Dieu qui, regardant dans les commandements de Dieu, tourne le dos et dit : "Ma dénomination ne le croit pas ainsi."

64        Nous avons besoin des chrétiens influents, influencés par la Parole de Dieu. Des hommes ou des femmes appelés pour exercer une - pour exercer une influence sur l'Eglise élue pour les derniers jours, c'est ce dont nous avons besoin. Ô Dieu, donne-les-nous! Et ils seront là. Il y en aura.

65        Nous voyons qu'à cause de son arrogance, Ozias a été frappé de lèpre. Il ne s'en est point remis. Il ne s'en est point remis. Il devait se séparer de la Présence de Dieu et mourir dans une léproserie.

66        Oh, cette ligne de démarcation, cette ligne que les hommes et les femmes peuvent si facilement traverser! Cette ligne, entre le jugement et la grâce, qu'un adolescent ou une adolescente peut traverser. Nous tous! Cette ligne que l'homme d'affaires peut traverser! N'importe qui de nous peut la traverser, entre le bien et le mal. Et rappelez-vous, la Parole de Dieu est toujours la chose juste. "Que la parole de tout homme soit reconnue comme mensonge, mais la Mienne pour la vérité", dit Dieu.

67        Eh bien, il a été frappé. Et quand le jeune Esaïe a vu cela, quelle leçon ç'a été pour lui alors! De voir un homme sortir de sa position, jeune ou vieux, celui qui quitte sa position doit en subir les conséquences. Peu importe combien Dieu l'avait béni, il en a néanmoins subi les conséquences.

68        Maintenant, Esaïe a appris une grande leçon par ceci. Laquelle? C'est que Dieu établit Son homme à sa place.

69        Un homme ne peut pas s'établir lui-même à une place. C'est Dieu qui doit déterminer votre place. N'oubliez pas cela. Dieu vous établit à votre place, il ne faut pas que l'homme essaie (jamais) de prendre la place de quelqu'un d'autre. N'essayez pas d'être quelque chose que vous n'êtes pas.

70        C'est comme l'a dit une fois le congressiste Upshaw, celui qui a été guéri dans la réunion, le Seigneur m'a donné de voir une vision sur lui là en Californie. Il a été estropié pendant soixante-six ans, et il a été guéri instantanément, par la miséricorde de Dieu. Il a jeté ses béquilles, son vieux fauteuil et que sais-je encore. Il était juste là à Shreveport, je pense, et il témoignait. Il avait cet adage.

71        Il a été un sénateur, je crois bien, ou quelque chose de ce genre pendant beaucoup d'années, et il était un congressiste de la Géorgie. Il était un représentant de l'Eglise baptiste du Concile des baptistes du Sud. Et puis - et puis il est allé poser sa candidature pour la présidence, sur la liste de ceux qui étaient contre l'alcool, et il a été battu à cause de sa position. Et ce soir-là... Jamais, je n'avais même pas entendu parler de cet homme, jamais. Le docteur Roy Davis, celui qui m'a imposé les mains pour m'ordonner pour le compte de l'Eglise baptiste missionnaire, est celui qui l'a envoyé vers moi. Et lorsqu'il est venu à la réunion, là le Saint-Esprit, avec des milliers de gens assis là, l'a appelé par son nom, et lui a dit qui il était et lui a dit que le Seigneur l'avait guéri. Et il est venu à l'estrade, sans béquilles, sans appareil orthopédique, ni quoi que ce soit. A l'âge d'environ soixante-dix ans et quelques, il s'est penché et a touché ses orteils à plusieurs reprises et il était complètement guéri. Il était un orateur, et il était un grand homme. Qu'a-t-il...

72        Voici ce qu'était son adage : "Vous ne pouvez pas être quelque chose que vous n'êtes pas." Ça sonne comme si c'est moi qui dis cela, pas un congressiste. Mais c'était simplement... Il était du Sud, et il utilisait plutôt son adage parce qu'il était un - un homme qui essayait. Et il était très influent auprès des gens, et il était un homme pieux. Et il est mort dans ce même état plusieurs années plus tard. Lorsqu'il s'était tenu sur les marches de la Maison Blanche, à la réunion de Billy Graham, il a chanté Reposant sur le bras éternel devant les gens venus du monde entier. Maintenant, vous voyez le...

73        Dieu établit Son homme, et vous ne pouvez pas prendre la place d'une autre personne. Si vous le faites, vous ne faites que produire une imitation charnelle, et ça sera finalement frappé. Vous ne pouvez pas le faire. Dieu vous établit dans votre position. Esaïe a compris ça, qu'il ne pouvait pas placer sa confiance dans aucun homme. Il y avait là l'homme le plus grand qu'on avait sur terre, à l'époque, un roi qui a amené le reste du monde à lui payer un tribut, mais comme il avait quitté sa position, Esaïe a compris alors qu'il ne pouvait pas se confier dans un bras de chair, et cela a poussé le prophète à se rendre au temple pour prier.

74        Ô Dieu! Si l'église... si les gens qui se disent chrétiens, pouvaient seulement voir ce jour-ci, cela les pousserait à aller à l'autel quelque part pour prier. Vous ne pouvez pas être quelque chose que vous n'êtes pas.

75        Ensuite nous voyons qu'au... dans le temple, quand il était en prière. Étant un prophète, sa constitution était telle qu'il devait voir des visions. Il était né ainsi, naturellement, étant un prophète. Et il avait besoin que Dieu le touche. Et Dieu l'avait ordonné à être un prophète. Et en vision au temple, il a vu un Roi, le Véritable [Roi], dans la vision. Il a vu Dieu [sur un trône] très élevé, au-dessus de tous les cieux, et les pans de Sa grande robe remplissaient la terre, les cieux et le firmament. Il a vu un vrai exemple. En d'autres termes, Dieu a dit : "Lève les yeux vers ici, c'est Moi ton exemple. "

76        Et si seulement nous pouvions faire cela dans notre propre ministère! Je m'adresse aux ministres, aux hommes d'affaires et aux adolescents. Ministres, si seulement nous pouvions faire cela! J'aimerais être un Billy Graham. Je regrette de ne pas avoir l'instruction et le savoir-faire pour - pour mettre les choses ensemble comme Billy Graham en a. Mais je ne peux pas être Billy Graham, et Billy Graham non plus ne peut pas être moi, vous voyez. Chacun de nous, nous avons notre place en Christ. Et essayer d'imiter Billy Graham ne reviendrait qu'à la même chose qu'Ozias a faite, ça n'aboutirait qu'à la même voie du désastre. Soyez tout simplement ce que vous êtes, ce que Dieu a fait de vous.

77        Eh bien, Esaïe était un prophète, ainsi il se rend au temple et il a vu un véritable exemple, Dieu. Remarquez les Séraphins célestes comme ils volaient dans le temple. Maintenant, Séraphin est un terme fort là. Il ne s'agit pas d'un ange, mais c'est un... Ce que c'est, c'est quelqu'un qui brûle les sacrifices. C'est... Il a quelque chose à voir à faire avec l'expiation, car il offre le sacrifice pour frayer une voie pour le pécheur qui s'était repenti afin que ce dernier ait accès au trône de grâce. Quelle position plus élevée que celle d'un ange, une position plus importante que celle d'un ange! En effet, les anges restent en arrière, mais le séraphin avance avec l'offrande, droit jusque dans la Présence de Dieu; quelqu'un qui brûle le... celui qui offre la prière qui a été faite, celui qui brûle le sacrifice. Et ils étaient là, parcourant le temple, entrain de crier : "Saint, saint, saint est l'Eternel Dieu Tout-puissant. " Pensez-y, dans le temple, en présence de ce jeune prophète!

78        Son coeur était brisé. Son roi avait essayé de prendre sa place, il avait essayé de prendre la place d'un ministre, et il a été complètement rejeté par Dieu et frappé de lèpre, et le - et lui son modèle pour qui il avait de la considération, l'homme.

79        Ne vous confiez jamais dans un homme. Peu m'importe qui il est. Qu'il soit un saint homme, qu'il soit un bon... Ça n'existe pas. Laissez-moi corriger cela. Il n'existe pas de saints hommes. Il n'existe pas de sainte église. Ça n'existe pas. Il s'agit d'un Dieu saint, pas d'un saint homme. Il s'agit du Saint-Esprit. Une fois Pierre a fait allusion à la "sainte montagne", parlant de la Montagne de la transfiguration. Ce n'est pas la montagne qui était sainte; c'était le Dieu saint qui les avait rencontrés sur cette montagne. Ce n'est pas la sainte église, c'est le Dieu saint dans cette église. Il ne s'agit pas d'un homme saint, mais du Saint-Esprit travaillant dans cet homme. Cet homme faillira. Il est un échec pour commencer, n'importe qui. Même les plus grands hommes faillissent. Ne placez jamais votre confiance et votre... ou plutôt ne faites jamais d'un homme votre exemple. Confiez-vous en Dieu. C'est Christ votre exemple.

80        Et nous trouvons qu'il a donc détourné son esprit d'Ozias, le roi qu'il aimait tant. Et il a levé les yeux et a vu ce qu'il devait comprendre pour être un prophète ; c'est que Dieu, et Dieu seul domine dans la vie des hommes et dans Son église. Et nous l'avons considéré donc, ce qui est arrivé.

81        Nous trouvons que ces séraphins avaient six ailes ; deux couvrant leur face, deux couvrant leurs pieds, et deux avec lesquelles ils volaient, parcourant le temple, criant : "Saint, saint, saint est l'Eternel Dieu Tout-puissant. Saint, saint, saint est l'Eternel Dieu Tout-puissant. " Ils criaient jour et nuit, parce qu'ils sont dans la Présence de Dieu.

82        Est-ce que vous voyez ce que Dieu montrait à Esaïe pour qu'il le voie? La sainteté, la pureté de Dieu et la révérence que nous devrions avoir dans Sa Présence.

83        Examinons cette vision juste quelques instants avant de terminer. Nous remarquons que chacune de ces créatures avaient six ailes. Nous allons d'abord considérer ces ailes. "De deux ailes il se couvrait la face." Pourquoi faisait-il cela? Pensez-y! Même les saints séraphins dans la Présence de Dieu doivent couvrir leurs saintes faces pour se tenir dans Sa Présence, eux qui n'ont jamais connu de péché - qui n'ont jamais commis le péché. Il n'y a aucun moyen pour eux de pécher, mais pourtant, dans la Présence de Dieu, ils ont couvert leurs saintes faces.

84        Et alors, nous les hommes mortels, pécheurs et corruptibles, nous essayons d'introduire quelque chose et d'ajouter quelque chose à Sa Parole et à Son dessein et de prononcer le jugement sur certains de ceux qui essaient de suivre ce que le Seigneur a dit de faire; ils n'ont pas d'égards pour Sa Parole, ils disent : "Je sais que la Parole dit : 'Vous devez naître de nouveau', mais moi, je vous dis ce que je pense! " Vous n'avez pas de pensée à émettre. Dieu a déjà parlé, et cela règle la chose.

85        Le jour de la Pentecôte, Pierre a dit : "La promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. " Qu'était la promesse, [la promesse] de quoi? Du Saint-Esprit qui a été répandu. Qu'est-ce qui a émerveillé les gens? C'est le fait qu'ils les ont entendu parler dans des langues qui leur étaient inconnues, et qu'ils chancelaient comme des hommes ivres, sous l'influence du Saint-Esprit. Et on les raillait et on se  moquait d'eux. Et Pierre leur a dit : "La promesse est pour vous (quand ils ont voulu se repentir), et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. "

86        Combien? "En aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. " Eh bien, l'église pourrait vous appeler, votre conscience pourrait vous appeler. Mais lorsque Dieu vous appelle, Il sait comment équiper Son serviteur.

87        Des hommes pécheurs, cultivés, instruits, influents dans leurs dénominations se tiennent là dans le costume de votre dénomination et essayent d'injecter quelque chose dans cette Parole pure et sans mélange! Souvenez-vous, la Parole, c'est Dieu. Si un séraphin qui ne connaissait pas de péché devait se couvrir la face pour se tenir dans la Présence de Dieu, comment allons-nous comparaître en ce jour-là, alors que nous nous tenons dans la Présence de Sa Parole prêchée et complètement confirmée par le Saint-Esprit, et que néanmoins nous nous éloignons en disant : "C'est de la télépathie ou c'est quelque chose de ce genre? "

88        Qu'est-ce qui est arrivé à ce roi, un grand homme, un croyant, un homme béni par Dieu? Il a été frappé de lèpre, laquelle est un type du péché, l'incrédulité. Il n'y a aucun remède contre cela si ce n'est Christ. Et il est mort dans ce même état.

89        Maintenant les gens n'ont pas de révérence envers Lui. Pourquoi les gens manquent-ils de révérence envers Dieu? La révérence ne revient qu'à Dieu, on en parle deux fois dans toute la Bible, toutes les deux fois elle revient à Dieu. Remarquez, la raison pour laquelle ils ne le font pas, c'est parce qu'ils ne sont pas pleinement convaincus que c'est Dieu. Ils ne sont pas pleinement convaincus.

90        Ozias ne l'était pas non plus ; il n'était pas pleinement convaincu que Dieu tenait chaque Parole. Comme Dieu l'avait béni, il a pensé : "Ça, ça me donne de l'assurance. Si j'ai eu une bénédiction de Dieu, je peux faire ce que je veux. "

91        Vous ne pouvez pas faire cela. Vous ne pouvez pas faire cela. Vous, adolescent, vous ne pouvez pas faire cela, peu importe combien vous êtes populaire, quelque belle jeune fille, quel que beau garçon, quelque bon danseur que vous soyez; combien toute l'école vous apprécie, combien vous - vous avez gagné votre bourse d'études; tout ça, c'est bien. On n'a rien contre cela. C'est bien, mais ne pensez pas que vous pouvez fouler la Parole de Dieu aux pieds et vous en tirer. Vous les ministres, ne pensez pas que vous pouvez le faire et vous en tirer. Personne de nous ne le fera. Vous ménagères, ou vous hommes d'affaires, nous allons tous répondre devant Dieu, selon Sa Parole. C'est ce qu'Esaïe était en train d'apprendre. Ils ne sont pas conscients de Sa Présence.

92        Combien il nous serait profitable, aujourd'hui, d'écouter ce que David a dit! Il a dit : "J'ai constamment l'Eternel sous mes yeux." Il a attaché Ses commandements aux montants de la porte et - et aux colonnes de son lit, et il - il les a accrochés partout. Il les a même attachés à son coeur, il avait résolu de ne pas pécher contre Dieu. Il restait constamment avec la Parole devant lui. Voilà pourquoi il dit : "Je ne chancelle pas", parce que pour tout  qu'il a fait, il avait la Parole sous ses yeux. Et c'est ce que nous devrions toujours faire, l'ordre de Dieu.

93        Maintenant, il se couvrait la face parce que Dieu est tout à fait saint, et il criait : "Saint, saint, saint. "

94        Maintenant prenons le point suivant; il avait deux ailes pour se couvrir les pieds. Qu'est-ce que cela veut dire? L'humilité dans Sa présence.

95        Voilà la chose qui est difficile pour un homme qui a un certain poste. Voilà la chose qui est difficile pour les adolescentes qui sont jolies. Voilà la chose qui est difficile pour les adolescents qui sont populaires à l'école, pour une vedette du basket-ball.

96        Ô, toi jeune garçon, combien Dieu pouvait t'utiliser si seulement tu Le laissais le faire! Toi jeune fille, dans ta beauté de belle et jolie petite reine que Dieu t'a donnée, pourquoi n'utilises-tu pas cette influence au profit du Royaume de Dieu, pour ce pourquoi Dieu te l'a donnée, cette vertu de la féminité. Utilise-la de cette manière, tu finiras bien, forcément. Mais autrement, tu échoueras forcément, tu vois, tu échoueras totalement. Dieu t'a créée, et personne d'autre ne peut occuper ta place, personne ne peut occuper cette place-là. Tu dois être telle quelle.

97        Eh bien, ils se sont  humiliés dans Sa présence, ces séraphins, ils se sont humiliés dans Sa présence.

98        C'est comme Moïse, quand Moïse était un grand homme intellectuel, nous comprenons qu'il pouvait enseigner aux Egyptiens la sagesse, la science et la grande sagesse de l'Egypte.

99        Avec notre science, nous n'avons jamais eu quelque chose de comparable à cela jusque là. Nous ne construisons pas des pyramides de nos jours, vous le savez. Nous ne sommes pas capables d'en placer une au centre de la terre comme il y en a une, là où, peu importe la position du soleil, il n'y a pas d'ombre autour d'elle. Et nous ne sommes pas capables de construire des sphinx, ni plusieurs de ces choses. Et aujourd'hui nous ne pouvons pas non plus faire une momie qui garderait une apparence naturelle après des milliers d'années. Nous ne pouvons garder nos cadavres que pendant quelques heures. A l'époque, ils possédaient un liquide avec lequel ils pouvaient embaumer et que nous ignorons complètement, une couleur qui ne se fane jamais; ils avaient beaucoup de techniques et une science que nous n'avons pas.

100      Ecoutez, jeunes gens, vous vivez dans une ville universitaire par ici ; ou dans une ville où... et je vis  dans une ville universitaire. Et la science est bonne tant qu'elle ne s'écarte pas de la Parole de Dieu. Mais, il faut qu'on le sache, la science ne peut pas vous donner la vie. La science peut vous dire comment...

101      Et une autre chose, c'est que la science est toujours obligée de retirer, d'habitude, ce que l'on déclare être scientifiquement prouvé. Vous savez, l'autre jour j'ai vu un professeur de science qui disait que maintenant ils ont prouvé que ces ossements qu'ils déterrent, ils disent que ça date de cent millions d'années. Il y a deux ans, ils ont découvert que l'os reposait dans de l'eau salée. Il n'y a rien, nulle part dans la science ni quoi que ce soit qui puisse affirmer que le monde soit vieux de plus de six mille ans, vous voyez. Le chlorure et d'autres éléments dans l'eau ont ainsi détérioré cet os, c'est ce qui mettrait... lui donne l'air de dater d'un million d'années. Mais ce n'est pas le cas. Mais pensez-vous qu'ils vont annoncer cela? Non non. Ils ne vont pas retirer ce qu'ils ont dit.

102      Mais voici la Bible, mon frère, ma soeur ainsi que mon jeune frère adolescent et ma jeune soeur adolescente, Dieu ne retire jamais ce qu'Il a dit parce que c'est la vérité, c'est toujours la vérité. Cela est toujours vrai. Lorsque Dieu a dit une chose, c'est sérieux.

103      Récemment, je parlais à une réunion, et un homme a dit, il m'a rencontré à l'extérieur et m'a dit : "Mon ami, vous avez fait fausse route. " Il a dit : "Vous avez dit que ce monde a six mille ans. "

            J'ai dit : "L'ordre du monde est correct, six mille ans. "

104      Il a dit :  "Ecoutez, a-t-il dit, la Bible dit que Dieu a créé les cieux et la terre en six jours. "

            J'ai dit : "Ce n'est pas ce qu'Il a fait. "

105      Dans Genèse 1, Il a dit : "Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. " Point! En combien de temps Il a fait cela, je ne le sais pas, personne d'autre ne le sait. Dieu a créé cela. Point. C'est la fin de la phrase. "Et [quand Il a commencé à l'utiliser], la terre était informe et vide, et il y avait de l'eau à la surface de l'abîme. Et l'Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. " Mais dans Genèse 1 il est dit : "Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. " C'est tout. Ne faites pas des histoires là-dessus. Je crois cela tout simplement. C'est tout. Dieu créa cela. Ce n'est pas à moi de comprendre. Je suis heureux qu'Il ait fait cela, et laissez-moi vivre ici pour un peu de temps. Il en a une nouvelle où habite la justice.

            Mon espoir ne se fonde sur rien d'autre que

            Le Sang et la justice de Jésus.

106      Aucun credo, aucune dénomination, aucun exemple d'homme ; c'est Christ qu'il me faut, et Lui seul. C'est ce que nous devons avoir.

107      Humble. Moïse, un intellectuel; mais dans la présence de ce buisson ardent, il a ôté ses souliers. Il était sur une terre sainte. Il s'est humilié! L'humilité. C'est ce qui couvrait les pieds, l'humilité.

108      Regardez Paul, ce grand érudit intellectuel; instruit aux pieds de Gamaliel, l'un des grands docteurs Hébreux de son temps. Il était intelligent, un intellectuel, il avait un diplôme universitaire, et il pensait tout connaître. "Et cette bande de gens qui se comportaient de façon étrange n'était que de fous, de cinglés", et il avait reçu les ordres de son souverain sacrificateur d'aller les  arrêter tous, là à Damas. Et un jour sur la route, il est entré dans la présence de Celui-là même qui avait parlé à Moïse dans le buisson ardent, une Colonne de Feu. Qu'a fait Paul, ou plutôt Saul? Il est tombé sur sa face, par humilité ; il est tombé par terre, sur sa face, par humilité.

109      Qu'a fait Jean Baptiste, l'homme au sujet duquel Jésus a dit qu'il n'y avait jamais eu un homme né de la femme qui lui était semblable, ou qui pouvait lui être comparé jusqu'à l'époque? Ce grand prophète ordonné par Dieu avant la fondation du monde, a été annoncé 1207 ans avant qu'il vienne, ou plutôt 712 ans avant qu'il vienne sur terre par le prophète Esaïe ici. Qu'a-t-il fait lorsqu'il a vu un homme sortir de l'auditoire et s'avancer, et qu'il a levé les yeux vers le ciel et qu'il a vu ce feu descendre du ciel sous la forme d'une colombe? Il s'est écrié : "C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par Toi. "

110      "Il faut qu'Il croisse et que je diminue. " Dieu ne peut pas en avoir deux sur la terre en même temps. Il n'y a qu'un seul qui a le message, vous savez. "Je dois diminuer, c'est Lui le messager. Je suis resté jusqu'en ce moment, maintenant Il me remplace." Comme Elisée, lorsque Elie est monté et qu'il a jeté sa robe à Elisée ; son ministère était terminé, Elisée devait prendre la relève à partir de là où il avait quitté. "Il faut qu'Il croisse et que je diminue", a dit Jean Baptiste.

111      Soyez conscient de votre petitesse. Vous n'êtes rien. Vous n'êtes rien. Combien j'aimerais m'arrêter là-dessus pour quelques minutes! Mais vous n'êtes rien. Laissez-moi... Ça a l'air d'être un sacrilège et ça a l'air d'être grossier.

112      Et je ne pense pas que la chaire soit un endroit où un quelconque ministre devrait débiter des plaisanteries. Maintenant c'est devenu un lieu de plaisanteries, de comportements bizarres et du prestige de Hollywood. C'est cela le problème. Hollywood par la télévision a envahi la chaire. Nos femmes se sont prosternées devant la déesse de la mode de Hollywood depuis longtemps. Et ensuite la chaire s'est introduite dans Hollywood, par des chanteurs, et ainsi de suite, des hommes de talent. Oh, quel homme astucieux que ce démon! Vous ne pouvez pas mélanger l'eau et l'huile. Ça ne se mélangera pas. Remarquez la grande influence que les gens exercent sur les autres. Et ce que vous faites est une influence.

113      Si vous voulez voir combien vous êtes grand, plongez votre doigt dans une piscine ou dans un sceau d'eau ; puis retirez-en votre doigt et essayez de trouver où vous aviez mis votre doigt. Vous n'êtes rien.

114      Dieu peut se passer de vous, Il peut se passer de moi, mais nous ne pouvons pas nous passer de Lui. Il nous faut L'avoir, Lui ; car Il est la vie, et Lui seul. Il ne s'agit pas de connaître Son Livre, il ne s'agit pas de connaître ceci, ou de connaître cela ni de connaître un credo. "Mais Le connaître, Lui, c'est la Vie", Le connaître en tant que Personne, Christ en vous, la Parole faite chair en vous. C'est cela Le connaître. Lorsque vous et Lui, vous devenez un, comme je l'ai dit hier soir dans le Super Signe. Il faut qu'Il entre en vous. Vous! Dieu et l'homme doivent devenir un. Vous êtes conscient de votre petitesse.

115      Maintenant, pour terminer, troisièmement je pourrais prendre les deux autres ailes. Il pouvait voler avec ces deux autres ailes. Observez! La face couverte par la sainteté de Dieu, par révérence ; ses pieds couverts par humilité ; et avec deux ailes il pouvait se mettre en action pour se déplacer. Dieu était en train de montrer à Son prophète comment un serviteur préparé devrait être. "Cesse de regarder Ozias! Voici ton exemple que J'ai envoyé devant toi : couvre ta face par révérence, couvre tes pieds par humilité et entre en action. " Oh, quel exemple! Il avait regardé Ozias pendant très longtemps, et a vu cela faillir, maintenant Dieu lui dit ce qu'il faut faire, lui montrant ce que c'est qu'un serviteur préparé. Il est entré en action.

116      C'est comme la femme au puits, elle est entrée en action aussitôt que Jésus lui a dit qu'elle avait cinq maris. Cette femme attendait l'accomplissement de quelque chose de ce genre; il n'y avait pas eu de prophète depuis quatre cents ans. Et, tout d'un coup, un beau matin, de façon inattendue, elle va puiser de l'eau ; et là elle a rencontré quelque chose de réel.

117      Dieu Le placera devant nous quelque part, parfois, de façon inattendue. J'espère qu'Il le fait ce matin.

118      Il l'a fait avec elle au moment où elle ne s'y attendait pas. Et lorsqu'Il lui a dit : "Femme, apporte-Moi à boire", et elle a discuté avec Lui au sujet de l'eau, et Il n'avait rien avec quoi puiser. Et Il lui a fait savoir qu'Il avait une eau qu'elle n'aurait pas à aller puiser là.

119      Et alors ils se sont mis à parler sur les rites religieux et elle a dit : "Nos pères ont adoré sur cette montagne. Toi, Tu dis : 'A Jérusalem'". Et Jésus, quelque temps après...

120      Qu'était-Il? Il était la Parole. Saint Jean 1 : "Au commencement était la Parole, la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu." Hébreux chapitre 4 dit : "La Parole de Dieu est plus vivante, plus efficace qu'une épée à deux tranchants, elle coupe..." Elle ne dorlote et ne caresse vraiment pas. Elle coupe; elle passe et repasse. Vous voyez? "...jusqu'à partager la moelle et l'os, et discerne les pensées et les intentions du coeur. " C'est la Parole, la Parole faite chair. Et voilà! Qu'a-t-Il fait? Il les a regardés et a pu percevoir leurs pensées parce qu'Il était la Parole, la Parole immuable. Il est toujours le même. Il ne change pas. Maintenant, remarquez, dans cette Parole immuable, Il a regardé la femme droit en face.

121      Et elle était debout là, comme nous l'appellerions aujourd'hui, une femme de mauvaise réputation, une prostituée de la rue, quelqu'un de ce genre, peut-être une enfant rejetée et abandonnée par les parents ; et on en a tant aujourd'hui. Mais elle était là, cette belle et ravissante jeune femme, peut-être une adolescente, peut-être âgée de dix-huit ans, qui aurait terminé l'école secondaire. Et voilà qu'elle avait pris la mauvaise voie, et sa moralité était dépravée. Et elle n'avait rien à quoi s'en tenir, pourtant, une jolie fille.

122      Et elle monte puiser de l'eau, et là elle rencontre par hasard un homme qui lui parle. Et elle a dit : "Il y a une ségrégation ici. Tu ne devrais pas me parler. Tu es un Hébreu et moi, je suis une femme samaritaine. Et après tout, regarde qui je suis. Pourquoi me parles-Tu? Que veux-Tu? " Voyez, son motif n'était pas correct.

123      Et, bien des fois... que se serait-il passé si cette femme avait jeté le pot d'eau par terre et qu'elle soit partie comme certaines personnes qui se lèvent et sortent de la réunion avant d'être sûres? Voyez, les choses ne se seraient pas passées comme cela.

124      Mais quelque chose dans cette semence prédestinée montrait qu'il y avait quelque chose d'intéressant dans cette personne ; elle Lui a donc parlé. Qu'est-ce qui est arrivé? Il lui a dit les choses qu'elle avait faites. Et quand Il l'a fait, et qu'Il lui a dit ces choses, elle a dit : "Seigneur, je vois que tu es un prophète. Tu ne me connais pas. " Pourquoi a-t-elle su qu'Il était un prophète? Parce que la Parole était venue à Lui.

125      La Bible dit : "Si parmi vous il y a quelqu'un de spirituel, ou un prophète, Moi l'Eternel, Je Me révélerai à lui. Et si ce qu'il dit est la vérité, alors écoutez-le, car il est Mon représentant, il est Ma Parole manifestée. "

126      Et elle a dit : "Seigneur, en d'autres termes, nous n'avons pas eu de prophète depuis quatre cents ans. Et je vois que tu es un prophète. Maintenant, nous n'avons aucune Ecriture qui dise que nous devons recevoir un prophète en ce moment en dehors du Messie. Nous savons que le Messie vient. Et ceci, étant le signe d'un prophète, nous savons qu'Il vient et qu'Il fera ces choses. "

127      Et alors, Jésus, la grande Portion suffisante, est venu et a dit : "Je le suis." Amen.

128      Quoi? Elle n'a pas sauté immédiatement pour s'éloigner en courant, disant : "Je ne vais pas écouter ça. " Elle a couvert sa face, disant : "Je reconnais que je suis dans l'erreur. " Humblement elle a demandé : "Donne-moi de cette eau, Seigneur, pour que je ne vienne plus ici pour puiser. " Voyez comment Dieu équipe Son peuple.

129      Quoi maintenant? Elle est prête. Alors il lui a été révélé que c'était le Messie. Et immédiatement elle est entrée en action. L'arrêter? Vous ne pouviez pas le faire. Elle est allée directement dans la ville et elle a dit : "Venez voir un homme qui m'a dit les choses que j'ai faites. Nous attendons le Messie, et Le voilà. " Et la Bible dit que les hommes de la ville ont cru à cause du témoignage de la femme. Elle avait quelque chose de très réel qu'elle pouvait manifester. Par son influence, après avoir rencontré Jésus-Christ et ramené les résultats directs de ce qu'elle avait reçu comme enseignement de sa Bible, Laquelle lui avait appris ce que devrait faire le Messie, elle a convaincu les hommes que c'était Lui le Messie. Depuis quatre cents ans, ils n'avaient pas eu quelque chose de semblable : "Et voici l'homme". Et son témoignage, bien qu'elle soit une prostituée, était convaincant.

130      Oh, jeune fille, il se peut que vous ne meniez pas ce genre de vie. Mais, oh, si seulement vous rencontriez Celui dont je parle, quelle influence serait la vôtre sur vos condisciples!

131      Jeune homme, comme Saul, instruit, intelligent, quelle influence il était pour le monde chrétien tout entier. Il a été envoyé comme apôtre aux Gentils, lorsqu'il a rencontré ce Jésus dans la Colonne de Feu, ce jour-là, il a su que c'était le même Dieu qui avait fait sortir son peuple hors d'Israël... hors d'Egypte, Israël hors d'Egypte. Vous pourriez rencontrer ce même Dieu! C'est la Bible manifestée, prouvant qu'Il est Dieu, la confirmation qu'Il est juste sur terre en ce moment, que Sa Parole est révélée, car Il est le même hier, aujourd'hui et pour toujours. Quelle influence vous serez pour votre église, pour votre communauté, pour tout... pour tous ceux avec qui vous entrerez en contact. Vous serez une personne changée. Oui. Oui, monsieur.

132      Pierre, lorsqu'il a vu et qu'il a été convaincu que... Nous voyons qu'il avait pêché toute la nuit et qu'il n'avait rien attrapé. Il était un pêcheur. Il savait quand la lune changeait, et quand les poissons circulaient et quand ils ne le faisaient pas. Mais il était assez gentil pour s'asseoir et écouter Jésus pendant quelques minutes. Il ne s'est pas levé pour s'en aller en courant. Il est resté pour écouter cela jusqu'à la fin. Et après que tout le message était terminé, et tout, comme il était assez gentil...

133      Il avait pêché toute la nuit et n'avait rien attrapé. Combien de Simons y a-t-il ici ce matin, combien écouteront cette bande? Simon, tu as sauté de chez les méthodistes pour aller chez les baptistes, chez les pentecôtistes, chez les unitaires, chez les "binitaires ", chez les trinitaires, chez je ne sais qui encore, mais tu n'as encore rien attrapé. Pourquoi ne t'assieds-tu pas pour écouter juste une minute? Prête juste quelques minutes de ton temps à Christ.

134      Observez la Parole venir. "Simon," maintenant Il lui donne la commission, "jette le filet pour pêcher."

135      Et quand il a attrapé les poissons, il a dit : "Seigneur, j'ai pêché à la seine toute la nuit. Ça dépasse mon intelligence. Je ne saurais expliquer comment. "

136      Je ne saurais pas non plus expliquer comment cela fonctionne. Je n'en connais pas la mécanique. Tout ce qui m'intéresse, c'est tout simplement la dynamique. Je ne sais pas comment Il le fait, mais Il le fait parce qu'Il l'a promis.

137      Il a jeté le filet. En effet, il savait que s'il n'y avait pas de poissons là, et que Dieu a dit qu'il y aurait là des poissons, il a jeté le filet, de toute façon.

138      Vous direz : "J'ai été à l'autel. J'ai fait ceci. J'ai fait cela. J'ai essayé. J'ai été çà et là. Je... " Jetez le filet. C'est le commandement.

139      Et quand il a attrapé les poissons, qu'a-t-il fait? Premièrement, il est tombé sur ses genoux, avec révérence et respect, et il s'est écrié : "Retire-toi de moi, Seigneur, je suis un homme pécheur. " Qu'est-ce? La révérence, l'humilité.

140      Quelle parole lui a été adressée en retour? "Ne crains point, Simon, désormais tu seras pêcheur d'hommes." A l'oeuvre, et il est mort à l'oeuvre. Oh! la la!

141      L'homme aveugle qui avait été guéri ne pouvait pas l'expliquer. Il ne pouvait tout simplement pas dire comment Il l'avait fait. Il ne savait pas s'Il était un pécheur ou pas; il a dit : "Ça me paraît étrange que vous les hommes ici présents, vous les prêtres me demandiez ce que... vous me posiez cette question à moi."

142      Ils lui ont demandé : "Qui t'a guéri?" Ils ont demandé à son père et à sa mère, mais ceux-ci ont dit...

143      Ils avaient déjà... les prêtres leur avaient déjà dit : "Si quelqu'un assistait aux réunions de Jésus...! C'est un fou. Si vous assistez à ses réunions, vous serez excommuniés de cette église. Nous vous bouterons..." C'est ce que la Bible dit. "Nous vous exclurons immédiatement de notre église, si vous assistez à cette réunion. "

144      Mais, pour cet homme aveugle, la réunion est venue vers lui, et Jésus l'a guéri.

145      Et puis, même ses parents avaient peur de perdre leur dignité, celle d'être membre de cette grande église de la ville, ils avaient honte de dire quoi que ce soit à ce sujet. Ils ont lancé la balle dans le camp du jeune garçon et ont dit : " Demandez-lui, il a de l'âge. Allez lui demander comment cela est arrivé. Nous savons que c'est notre fils, et nous savons qu'il est né aveugle, je ne dirai rien. " Oh, ce soi-disant croyant, frontalier, tiède!

146      Mais à cet homme dont les yeux étaient guéris ils ont demandé : "Qui t'a guéri?"

147      Il leur a répondu : "L'homme qu'on appelle Jésus de Nazareth. " Oui, monsieur! Il s'était assis avec humilité. Le travail était fait.

148      Ils lui ont dit : "Cet homme est un pécheur. Nous ne  le connaissons pas et nous n'avons aucune école d'où il est sorti. Il n'est membre d'aucune de nos organisations. Il n'a aucune carte de membre, nous n'avons rien à voir avec lui. Nous savons qu'il est un pécheur. "

149      "Eh bien, a-t-il dit, c'est donc une chose étrange. " Il a dit : "Un homme qui a pu m'ouvrir les yeux, ce qui n'a jamais été fait depuis que le monde existe, un homme, un ministre m'ouvre les yeux, chose qui n'a jamais été faite au monde; et vous les prêtres qui êtes censés connaître la Parole dans tous les moindres détails, et vous ne connaissez rien à Son sujet? "

150      Alors que la Bible Elle-même disait que quand Il viendrait, les aveugles verraient. Les boiteux sauteraient comme un cerf. Ils auraient dû voir que la Parole était manifestée, voyez.

151      Mais ce garçon le savait, il était là. Qu'a-t-il fait? Il était en action. Il était prêt devant son patron. Il était prêt devant les prêtres. Il était prêt devant le conseil. Il était prêt à tout, car il avait reconnu Dieu et s'était humilié, et est entré en action avec son témoignage. Vous voyez, c'est cela un véritable serviteur.

152      La Colonne de Feu devrait nous mettre en action aujourd'hui, comme nous L'avons vue être confirmée dans les paroles de Sa promesse pour cette heure, ce dernier jour. Elle devrait mettre toute l'action de Dieu en mouvement.

153      Mais, l'ennui c'est que notre organisation dit : "Eh bien, attends une minute, cela n'est pas venu par notre groupe. Ça, c'est le Nom de Jésus. C'est un renégat. C'est un baptiste. C'est... " Vous voyez? Oui oui. Vous voyez? Vous voyez? Ils ne voient tout simplement pas cela. C'est vrai.

154      Le signe, oh! le signe de Sa venue est proche. Et nous savons qu'il n'y a rien sur terre...

155      La science nous dit : "Il est minuit moins trois, " ça nous a été dit il y a quelques années. Alors, nous devons être presque, peut-être,  à quelques poussières de secondes de minuit. Nous ne savons pas à quel moment la poudre va s'allumer dans le baril. Regardez ces élections qui auront lieu ici demain. C'est tout ce qu'il faudrait. Juste en allumer un. Quand cet écran de radar va repérer cette bombe atomique, chacune d'elles sera larguée, mais l'Eglise sera partie avant ce temps-là. Si donc cela peut arriver à n'importe quelle minute, et que l'Eglise doit partir avant que cela n'arrive, combien de temps nous sépare de cela?

156      Et les choses même qui devraient arriver selon ce qu'Il a dit, Son ministère et ce qui devrait arriver dans les derniers jours, nous voyons cela soir après soir, et jour après jour, disant que le temps est proche. Oh! nous devrions nous humilier, avoir l'humilité et entrer en action. C'est vrai. La Parole accomplie devrait nous mettre tous en action.

157      Nous, comme le prophète Esaïe, avons vu les conséquences que subit un peuple qui s'élève, disant : "Eh bien, s'il faut donc que ça arrive quelque part, ça sera dans notre dénomination. Si ça vient par les trinitaires, ça va. Ou si ça vient par les unitaires, ça va. Ou si ça vient par l'Eglise de Dieu, par les méthodistes, par les baptistes, par les catholiques, ou par les presb-... C'est très bien. "

158      J'ai été interviewé là à Mexico. Frère Jack était avec moi. Ce petit bébé qui a été ressuscité des morts, après qu'il était mort ce matin-là à neuf heures. Et il a été ressuscité des morts cette nuit-là à vingt-trois heures, à l'estrade, d'après une vision. Frère Jack était là. Je l'ai envoyé prier pour ce bébé. La dame tenait le bébé dans ses bras comme ceci. Il pleuvait, la pluie tombait à verse, et il portait le veston de frère Arment. Et Billy a dit : "J'ai distribué... " Cet ami au frère Espinosa, je ne sais pas ce que... Moi, je l'appelais Mañana parce qu'il était très lent. Et ainsi, j'ai dit... Il a distribué les cartes de prière, et Billy se tenait là tout simplement pour veiller à ce qu'il n'en vende aucune. Et il les a toutes distribuées. Et cette femme avait ce bébé qui était mort. Et elle disait... Eh bien, Billy a dit : "Je n'ai pas assez d'huissiers pour la retenir. "

159      Et j'ai dit : "Elle ne pourra pas me reconnaître. Elle ne me connaît pas. " Le soir précédent, il y avait cet homme aveugle qui avait recouvré la vue. Et sur une étendue comme cette estrade, il y avait tout simplement des tas de vieux vestons et des châles ainsi que d'autres choses de gens pauvres. Et j'ai dit : "Eh bien, Frère Jack, va prier pour ce bébé. " J'ai dit : "Elle ne saura nullement faire la différence entre vous et moi. " Et elle ne faisait que courir [en se glissant] sous les jambes des hommes et sauter en leur montant sur le dos, et elle marchait avec ce bébé mort. Une petite. Une jolie et petite fille, de cette taille presque, c'était peut-être son premier enfant. Et elle paraissait être dans la vingtaine, une fille très attrayante. Et j'ai donc dit : "Allez prier pour elle, Frère Jack, car elle ne saura pas distinguer qui est qui. " Et moi, j'étais debout là au fond en train de parler au moyen d'un interprète, elle n'allait pas savoir si c'était lui ou moi qui priais pour les malades.

160      Frère Jack a commencé à descendre là. Et j'ai regardé devant moi, et il y avait une vision, ce petit enfant était assis là. J'ai dit : "Ne vous en faites pas. Amenez-le ici. " Quelques instants après, ce bébé était vivant. En lui imposant les mains!

161      Elle est immédiatement entrée en action et s'est rendue chez son médecin; [et elle est revenue] avec une déclaration signée comme quoi ce bébé était mort dans son cabinet ce matin-là, suite à la pneumonie. Et à vingt-trois heures ce soir là, le bébé est revenu à la vie parce qu'elle a été persévérante. Elle a dû user de violence. Il y avait quelque chose de réel. Si un homme aveugle pouvait recouvrer la vue, son bébé pouvait être ressuscité des morts. J'aime cela. Ô Dieu, donne-nous plus de gens comme ça.

162      Et elle, une catholique, venait avec son chapelet en main, je lui ai dit : "Ce n'était pas nécessaire", ce n'est pas par manque de considération pour cette jeune femme. Ce n'est pas par manque de considération pour cela, mais ce n'est pas nécessaire.

163      C'est en Dieu que nous croyons, pas en un quelconque rite, pas en une prière méthodiste, ni en une prière presbytérienne, ni en un cri pentecôtiste. C'est en Dieu que nous croyons; pas en un chapelet catholique, ni en quoi que ce soit d'autre. Nous croyons en Dieu, le Dieu vivant, par Sa Parole. Et Sa Parole est Dieu. Et Elle doit produire parce que c'est une semence.

164      Le prophète avait donc vu ce que ces dénominations qui s'élevaient avaient fait. Il  savait qu'elles ne pouvaient pas remplir cet office. Ils perdent leur influence à cause de leurs credo, et ainsi de suite. Comme ils s'attendent aux credo, ils acceptent cela et pensent que c'est cela. Et nous trouvons que des hommes comme Ozias essaient de remplir un office sacré, et ils échouent. Beaucoup d'entre eux deviennent des fous, des soûlards, et ainsi de suite; en essayant de remplir un office oint, en essayant d'imiter. Au lieu d'avoir ce dont ils parlent et d'être appelés par Dieu pour le faire, d'être ordonnés par Dieu pour le faire, ils partent en très grande masse et construisent de grandes organisations; et des hommes intellectuels, et des choses grandioses qui brillent comme Hollywood; ils prêchent : "La venue du Seigneur est proche." Nous avons vu les hommes perdre leur influence parce qu'ils essaient de remplir un office auquel ils ne sont pas ordonnés, juste comme Ozias. Nous avons vu les églises faire du prosélytisme. Dans nos assemblées pentecôtistes, nous avons vu tous les unitaires essayer de dépasser les trinitaires, les trinitaires essayer de dépasser les unitaires, l'Eglise de Christ essayer de dépasser celle-ci, et toutes ces autres églises essayer de se dépasser les unes les autres, faisant du prosélytisme, de l'imitation, essayant de faire quelque chose qu'ils ne sont pas appelés à faire.

165      Dieu a dit : "Prêchez l'Evangile. Démontrez la puissance du Saint-Esprit. Voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru. "

166      Non pas : "Allez faire des organisations, avoir des écoles et ainsi de suite. " On n'a rien contre, mais cela ne remplace pas cet office. Et nous voyons que des hommes et des femmes essaient de remplir cet office oint alors qu'ils ne sont pas ordonnés à le faire, nous voyons ce qui leur arrive.

167      Voilà votre exemple, vous les ministres. Nous voyons cela dans la vie des adolescents. Nous voyons cela partout. C'est... ne regardez pas à l'homme. Regardez à Dieu. Détournez votre regard de l'homme et fixez-le sur Dieu.

168      Non pas être influencé et dire : "Oh, gloire à Dieu, c'est le Seigneur qui me le dit. Ainsi dit le Seigneur, fais telle et telle chose", et cela n'arrive pas. Voyez, vous essayez d'imiter quelque chose dont vous ne savez rien. Ne le faites pas. C'est dangereux. Vous serez frappé de la lèpre spirituelle, l'incrédulité, vos dénominations ; essayant de monter, d'obtenir quelque chose dont on peut se vanter, de devenir un ancien.

169      Soyez comme David : "Je préférerais être un paillasson dans la maison de mon Dieu plutôt que d'habiter dans les tentes avec les méchants." Oui, un paillasson. Où que Tu m'appelles, Seigneur, laisse que je sois le meilleur paillasson que Tu aies jamais eu. S'il faut que les gens essuient leurs pieds sur moi, laisse que je sois un véritable paillasson. J'essuierai les pieds s'il n'y a rien d'autre."

170      C'est ce que Jésus a fait lorsqu'Il est venu sur la terre, Il est devenu le paillasson de Dieu, Son propre Fils. Qui es-tu, toi évêque, ancien de district, alors que Jésus est devenu un laquais,un laveur des pieds, un paillasson dans la maison du Seigneur? Oh! la la! Et puis nous pensons que nous sommes quelque chose parce que nous avons un doctorat et que nous avons été à l'université. Regardez à votre Exemple, ce qu'Il a fait. Ne regardez pas à ce que l'évêque devant vous, l'ancien devant vous, ou quelqu'un de ce genre a fait. Il peut avoir été un homme bon. Peu importe. C'est de vous qu'il s'agit, regardez à Dieu.

171      Lorsqu'il a vu les effets, et qu'ensuite il a vu ce qui était arrivé... Maintenant, je termine; je voudrais ajouter une chose. Ses pieds et ses mains... Ses ailes couvraient sa face en signe de révérence, ses pieds en signe d'humilité, et puis ses deux ailes le mettaient en action. Pensez-y un peu, les effets de la vision sur le prophète! Qu'est-ce que cela a fait au prophète? Ça lui a montré qu'aucun homme, aucun homme...

172      Ne mettez pas votre confiance en un homme. Lorsque cet homme abandonne la Parole de Dieu, abandonnez cet homme. Voyez, abandonnez cet homme. Restez avec Dieu. Dieu est la Parole.

173      Observez ce qu'ont été les effets. Maintenant, frères ministres, je voudrais que ceci entre profondément dans vos coeurs, à vous tous. Qu'est-ce qui est arrivé au prophète? Cela a amené ce prophète ordonné à un office avant la fondation du monde... Les dons et les appels sont sans repentir. Cela a amené ce prophète... Qu'en est-il d'un ministre, d'un évêque qui n'est en rien semblable à un prophète ; quel effet cela devrait-il avoir sur le docteur, le pasteur, ou l'évangéliste? Mais de voir la vision du Seigneur, cela a amené le prophète à confesser qu'il était un pécheur.

174      Il n'est pas sorti, disant : "Oui, gloire à Dieu! Alléluia, c'est assez bon pour moi. Dieu soit loué, je sors. " Ou, il ne s'est pas levé pour dire : "Je ne vais pas écouter cela. J'y ai fait allusion dans ma pensée. Ça ne s'accorde pas avec ce que le prêtre dit." Non.

175      Il en a tiré une leçon. Il a vu ce que Dieu essayait de lui montrer. Pourquoi? La semence spirituelle était déjà en lui, comme elle l'était dans la femme au puits, comme elle l'était chez les autres. Ils étaient ordonnés, prédestinés à cela, et il en a compris la raison. Il a vu Ozias dans la maison des lépreux, un grand homme qui avait essayé d'imiter quelque chose. Il a vu Dieu assis là, et il a vu comment Dieu a équipé Ses serviteurs et comment Il les a envoyés. Ça l'a amené à dire : "Je suis un pécheur. " Ensuite est venu le temps de la purification, après la confession : "Je suis un pécheur. "

176      Le prophète, un homme qui avait été dans le palais du roi et qui était reconnu comme étant un prophète. M'entendez-vous? Ceci a amené ce prophète ordonné... la vision du Seigneur l'a poussé à crier : "Malheur à moi! Je suis un homme aux lèvres impures. Je vis au milieu d'un peuple aux lèvres impures. Et mes yeux ont vu l'ordre du Seigneur. " Oh, frère ministre, pouvez-vous voir cela? "Mes yeux ont vu l'ordre du Seigneur. "

177      Puis est venue la purification. Voici venir le chérubin avec un charbon ardent tiré de l'autel, qu'il a pris avec ses pincettes, les pincettes de l'autel, il a mis cela dans ses mains. Il a ramené la tête d'Esaïe en arrière; en effet il était prêt à confesser et confesser qu'il était impur, parce qu'il avait regardé à un évêque ou à quelqu'un qu'il prenait comme exemple, au lieu de tourner le regard vers Dieu.

178      Au lieu de regarder à la Parole, il a regardé au credo ; ce qui vous ramène toujours à : "Un homme aux lèvres impures".

179      Et l'ange est venu avec le feu, l'a mis sur ses lèvres et dit : "Maintenant, tu es pur. "

180      Remarquez l'ordre. Il ne lui a point apporté un livre-un catéchisme. Dieu ne prépare pas Ses serviteurs par des livres et le catéchisme. Il prépare Ses serviteurs par le feu, le feu qui purifie, le feu venant de l'autel.

181      Et il s'est écrié! Quand il s'est écrié et qu'il a dit : "Malheur à moi, car j'ai fait ce qui est mal ; j'ai mis mon exemple-ma confiance en un homme. Et je vois l'ordre du Seigneur." Et Il l'a purifié avec le charbon ardent.

182      Maintenant, n'est-ce pas merveilleux la façon dont l'homme a lui-même reconnu qu'il était pécheur? Et regardez ce que Dieu a fait aussitôt qu'il a reconnu qu'il était un pécheur. Il a confessé qu'il était un pécheur, il a confessé son tort. Et il a vu ce que Dieu avait fait et comment Dieu l'avait fait, comment Il l'a purifié par un charbon ardent. Non pas une récitation des credo, pas un tas de chapelets, pas une affaire historique. Il l'a purifié avec un feu vivant au temps présent.

183      Et la Bible dit que la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. Ce même Saint-Esprit, ce même Jésus qui est venu sous la forme du Saint-Esprit le jour de la Pentecôte est l'unique processus de  purification que Dieu connaît pour purifier Son serviteur.

184      Il a vu l'ordre. Il a vu ce que c'est qu'un serviteur de Dieu préparé, comment il devait agir. Il voyait comment Dieu préparait Son serviteur, comment Il l'a mis en ordre.

185      Remarquez ensuite ce qui a suivi, après la purification, après, la commission. Après qu'il a fait cela, qu'il a suivi, quoi ensuite? La commission. Après la confession et la purification, c'est alors qu'Esaïe devenu pur a répondu lorsque le Seigneur a demandé : "Qui ira? " Il a répondu : "Me voici, envoie-moi. "

186      Jeune homme et jeune femme, avec votre vie devant vous, vous et moi, allons à l'autel ce matin. Allons à la maison de Dieu pendant quelques minutes. Homme d'affaires, ménagère, ministre, allons à la maison de Dieu.

187      Il y a quelque chose qui cloche quelque part. Vous avez eu beaucoup trop et tant d'imitations charnelles dans le monde du christianisme. Vous les jeunes, vous me faites pitié. Vous ne savez quelle direction prendre. L'un dit ceci, l'autre dit cela, et un autre dit que c'est un Je vous salue Marie, et un autre dit que c'est quelque chose d'autre, un autre dit d'adhérer à cette église-ci ou d'adhérer à celle-là. C'est totalement faux, car Dieu a pleinement montré que la chose est morte.

188      Maintenant allons à la maison de Dieu, dans nos coeurs, l'autel, levons les yeux et voyons comment est Jésus, Lui qui est la Parole. Et alors nous pouvons répondre : "Me voici, envoie-moi, Seigneur. Envoie-moi à la maison, et  pour être une meilleure femme. Envoie-moi à l'école pour être une meilleure adolescente. Envoie-moi à l'école pour être un meilleur adolescent. Envoie-moi à la chaire en un ministre différent. Envoie-moi à mes affaires en un homme d'affaires différent. Quand vous verrez votre exemple, Jésus-Christ!

189      Il a dit : "Me voici, envoie-moi, envoie-moi ", après son humilité, après qu'il a vu l'ordre, comment Dieu met Son serviteur en ligne; comment Il le commissionne ; avant de le commissionner, il faut qu'il s'humilie, qu'il soit révérencieux et qu'il entre en action. Et par conséquent, quand il a vu cela, Esaïe purifié a dit : "Me voici, envoie-moi. "

190      Inclinons la tête juste un instant. [Une prophétie est donnée depuis l'auditoire.]

            Quand le charbon ardent toucha le prophète,

            Le rendant aussi pur que possible ;

            Quand la voix de Dieu dit : "Qui ira pour nous? "

            Alors il répondit : " Maître, me voici, envoie-moi. "

            Parle, mon Seigneur, parle mon Seigneur,

            Parle, et je Te répondrai vite ;

            Parle, mon Seigneur ; parle, mon Seigneur.

            Parle, et je répondrai : "Seigneur, envoie-moi. "

            [Frère Branham commence à fredonner.] Pensez-y maintenant, adolescent, pendant qu'on est entrain de fredonner ce cantique. Pensez-y ministre, homme d'affaires, ménagère. Nous sommes à la maison du Seigneur maintenant. Regardez en haut et voyez votre exemple, les chérubins. Pensez-y un peu, vous êtes maintenant à la fin des temps. Le temps va entrer dans l'éternité, peut-être aujourd'hui. Nous ne savons tout simplement pas quand. Pensez-y.

                 Des millions meurent maintenant dans le péché et la honte. (Regardez dans les rues.)

                 Ecoute leur cri triste et amer;

                 Hâte-toi, frère,  hâte-toi pour les secourir;

                 Réponds vite : " Maître, me voici. "

                 Oh, parle, mon Seigneur, oh parle. ...

            Dites-le de tout votre coeur maintenant. Esaïe, où es-tu?

                 ...et je vais vite Te répondre;

                 Parle, mon Seigneur...

            Les méthodistes, les baptistes, les pentecôtistes, où êtes-vous?

                 Seigneur, parle, et je répondrai : "Seigneur, envoie-moi."

191      Le voulez-vous réellement? Quand il parle à votre coeur, le voulez-vous?

                 Parle, mon Seigneur, oh, parle mon Seigneur.

192      Il vous parle pendant qu'on est en train de chanter cela : "Je vais vite répondre", voulez-vous lever la main et dire : "Moi, Seigneur. Moi, Seigneur"? Que Dieu vous bénisse.

                 Mon Seigneur, parle, mon Seigneur,

                 Parle et je répondrai...

193      "Que je sois une influence, Seigneur, pour les autres. Je ne saurai pas le faire avant que Tu ne me purifies. Envoie l'ange maintenant, Seigneur. "

                 Parle, mon Seigneur; oh, parle, mon Seigneur;

                 Parle, et je Te répondrai, répondrai;

                 Oh, parle, mon Seigneur; parle, mon Seigneur,

194      Avec vos mains levées maintenant. "Et je vais... " Ça montre qu'Il est en train de parler. Maintenant,  que le feu vienne les purifier.

                 Parle, mon Seigneur; parle, mon Seigneur.

195      Seigneur Jésus, pendant qu'on chante ce cantique : "Parle, et je Te répondrai vite", littéralement des dizaines de mains se sont levées ici, Seigneur, parmi les adolescents et parmi les adultes, les ministres et les hommes d'affaires. Certainement, Seigneur Tu parles encore! Envoie l'ange maintenant avec le charbon ardent et purifiant. Prépare Tes serviteurs comme il faut, Seigneur, en vue de la tâche qui est devant nous.

196      Esaïe a compris que pour être un prophète, il fallait plus que ce qu'il avait, pour répondre à la question du jour. Et il nous faut aussi plus que ce que nous avons, Seigneur, aujourd'hui, pour répondre à la question. Il faut que la Personne de Christ soit en nous. Il faut Jésus, Lui-même, pour répondre à la question. Accorde-le, Seigneur; accorde que le Saint-Esprit, dans la personne de Christ... ou Christ, dans la personne du Saint-Esprit, puisse entrer dans chaque coeur maintenant même. Purifie-nous, Seigneur, de toute incrédulité. Purifie-nous de nos credo et de notre folie de ce monde. Purifie-nous de cela, Seigneur, et mets Ta Parole dans nos coeurs; et laisse que nous La méditions jour et nuit.  Que la réponse vienne, Seigneur, dès que nos coeurs seront purifiés. Accorde-le, Seigneur. Que l'ange de Dieu touche chacun de nos coeurs maintenant, avec ce charbon ardent, alors que nous  nous attendons à Lui. Accorde-le, Seigneur.

197      Maintenant avec vos têtes, vos bras, vos coeurs et tout ce que vous avez tourné vers Dieu, juste ici dans le temple de Dieu, où se trouve le Saint-Esprit, et le pan de Son vêtement remplit le bâtiment. La Présence de Sa Personne est ici. Acceptons tout simplement cela maintenant, si vous sentez que Dieu vous touche maintenant, pendant que nous chantons encore ce cantique.

                 Quand le charbon ardent toucha le prophète,

                 Le rendant aussi pur que possible.

198      Pendant que nous avons la tête et les coeurs inclinés devant Lui maintenant, chantons encore cela. Et que l'ange de Dieu purifie nos coeurs de toute souillure et de tout prestige du monde. Et vous jeunes filles et vous jeunes garçons de l'école secondaire, qui êtes ici présents, vous les jeunes adolescents de Shreveport qui êtes ici, vous les bonnes gens du Sud qui êtes ici, qui êtes âgés, qui aviez d'habitude l'Evangile à l'ancienne mode ici, vous voyez qu'il y a quelque chose que l'église ne vous donne pas aujourd'hui, mais Dieu en a pour vous. Ne voulez-vous pas Le laisser purifier votre coeur maintenant? Vous habitez au milieu des gens qui dansent et qui font tout le reste, et qui se disent  "membres d'églises", et vous voyez la souillure et les choses  qui se trouvent dans nos églises de partout. Depuis les catholiques... la première église organisée jusqu'à la dernière. C'est la Pentecôte, chacun de nous est coupable. Tout le monde est coupable, sans aucune exception.

199      Vous voyez où nous nous retrouvons? Nos grandes écoles pour former nos prédicateurs et tout le reste, et la chose dans laquelle ils nous ont introduits en nous y emmêlant, là-bas. Jetons la chose de côté. Faites comme Paul d'antan : "Aucune de ces choses ne m'ébranle. J'ai l'assurance que ni les choses présentes, ni les choses à venir, ni rien ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu qui est [manifesté] en Christ. Et oubliant ce qui est en arrière, je cours vers le but de la vocation céleste en Christ. " Oh! la la! Croyez cela, maintenant, pendant que nous fermons les yeux et que nous Lui ouvrons nos coeurs, et que nous chantons.

                 Quand le charbon ardent toucha le prophète,

                 Le rendant aussi pur que possible;

                 Quand la voix de Dieu dit : "Qui ira pour nous? "

                 Alors il répondit : "Maître, me voici, envoie-moi. "

                 Oh, parle, mon Seigneur, parle!

            Maintenant, levons les mains vers Lui, et croyons cela.

                 Parle, (Parle, Seigneur,) je Te répondrai vite;

                 Parle, mon Seigneur; parle, mon Seigneur.

                 Parle et je répondrai : "Seigneur, envoie-moi. "

            Oui, parle, mon Seigneur.

            Priez maintenant. Je vais demander à frère Don de venir ici prier avec nous.

            Parle, et je Te répondrai vite.

Up

S'abonner aux nouvelles