Dieu Tient Sa Parole

Date: 57-0120E | La durée est de: 1 heure et 51 minutes | La traduction: MS
doc pdf mp3
Voir le texte français seulement Voir le texte anglais seulement

1     ...autrefois. Et je suis reconnaissant à celle qui se donne la peine de le chanter pour moi quand je reviens, à Sœur Angie et à Sœur Gertie. Que le Seigneur les bénisse. Quand j’entends ça, de vieux souvenirs d’il y a longtemps me reviennent à la mémoire. Juste avant de partir du tabernacle, nous avons eu un grand réveil qui a duré tout un hiver, où nous avons prêché sur le Livre de l’Apocalypse du Seigneur Jésus. Et je... Presque tous les dimanches soir, elles chantaient ce chant, Tiens bon. Merci, Sœur Gertie. Et je suis vraiment content qu’elles l’aient chanté encore pour nous ce soir.

2     Sœur Angie disait qu’elle était un petit peu enrouée. Eh bien, ne te sens pas seule; moi aussi, je le suis. Mais, ce matin, après avoir éprouvé la patience des gens en prêchant pendant environ deux heures et demie... Ça, c’était une de mes prédications miniatures. Alors, je suis sorti à l’extérieur, et, comme le sol était un peu mouillé, évidemment c’est ce qui m’arrive.

3     Mais, j’aime vraiment beaucoup la Parole, et particulièrement la bénédiction du Saint-Esprit qui accompagne la Parole. Et, quand Il bénit et qu’Il me vient en aide, je ne trouve tout simplement pas le moyen de m’arrêter, alors, vous savez ce que c’est. Maintenant, je ne voudrais pas prêcher aussi longtemps ce soir, peut-être, vu que je suis un peu enroué, mais nous comptons sur Dieu pour qu’Il nous bénisse et pour Son aide spirituelle, c’est un besoin vital dans nos vies.

4     Et là, comme Frère Neville l’a annoncé, avec son émission, au cours de son émission, plutôt. Et j’aimerais que tout l’auditoire écoute cette émission. Maintenant, ce n’est pas lui qui me dit de dire ça. Mais samedi dernier je n’ai jamais été si béni en écoutant une émission. Combien ont entendu ce message-là? C’était un chef-d’œuvre. WLRP, de neuf heures à neuf heures et demie, tous les samedis matin, le trio Neville.

5     Et je parlais au frère qui s’occupe des enregistrements, Frère Leo, qui est dans la pièce. Ça l’a tellement emballé qu’il ne... Il disait: «Dites donc, qui est ce prédicateur?» Il a la radio allumée. Et Frère Gene, ou quelqu’un, a dit: «C’est Frère Neville. C’est son temps d’antenne.» Et c’était vraiment merveilleux. Pas seulement celui-là, mais chacun.

6     Je vais vous dire pourquoi j’aime beaucoup écouter prêcher Frère Neville. Ce n’est pas surtout parce qu’il est un bon prédicateur, mais parce que je sais qu’il vit ce qu’il prêche. Et je préférerais que vous viviez une prédication devant moi plutôt que de m’en prêcher une. Ce sera plus efficace.

7     Et maintenant j’ai annoncé, j’ai fait annoncer que je prêcherais pendant quelques instants, ce soir, sur: Dieu tient Sa Parole.

8     Et, ce matin, je parlais de l’Imitation du christianisme.

9     Maintenant, que le Seigneur ajoute Ses bénédictions, là, alors que nous lirons Sa Parole. Et je veux lire à différents endroits dans l’Écriture, au moins trois, ou peut-être en citer d’autres. En effet, c’est de la Parole que nous parlons. Dans le dernier Livre de la Bible, le Livre de l’Apocalypse, après que la Bible entière a été... se termine, ici, on avait le–le message à l’Église. Au chapitre 22 de l’Apocalypse, et à partir du verset 17.
    Et l’Esprit et l’épouse disent: Viens. Et que celui qui a soif dise: Viens!... que celui qui entend dise: Viens. Et que celui qui a soif vienne; que celui qui veut prenne des eaux de la vie, gratuitement.
    Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre;
    Et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles de ce livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, et des choses qui sont écrites dans le livre.
    Celui qui atteste ces choses dit: Oui, je viens bientôt. Amen! Viens, Seigneur Jésus!
    Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous tous! Amen!

10     Ensuite, dans Jean, au chapitre 12 de Jean, à partir du verset 39.
    Aussi ne pouvaient-ils pas croire, parce qu’Ésaïe a dit encore:
    Il a aveuglé leurs yeux, et il a endurci leur cœur, de peur qu’ils ne voient des yeux, qu’ils ne comprennent du cœur, qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse.

11     Ensuite, dans Matthieu, au chapitre 24, le verset 35, c’est Jésus qui parle.
    Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront jamais.

12     Et dans Galates 1.8.
    ...quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu’il vous soit anathème.

13     Maintenant courbons la tête un petit instant, pour un mot de prière.

14     Notre Dieu, nous venons à Toi au Nom de Ton Fils bien-aimé, qui nous a invités à venir, en disant: «Demandez ce que vous voudrez au Père en Mon Nom, et Je le ferai.» Alors, nous venons au Nom de Jésus, d’abord pour nous repentir de notre propre péché et de notre manquement, et pour te demander de nous purifier de toute notre iniquité, et d’épurer notre pensée, pour que nous pensions aux choses qui sont justes et qui se rapportent au Royaume de Dieu. Et, ce soir, que nos pensées soient concentrées sur quelque chose qui soit pour le bien du Royaume de Dieu et pour le bien des gens qui font partie de ce Royaume. Et que nos cœurs soient purifiés de toutes les choses qui sont viles. Nous désirons marcher avec droiture devant Toi, avec des mains propres et un cœur pur. Et, oh, il n’y a que Dieu qui puisse faire ces choses.

15     Aussi nous Te prions, Père, de nettoyer nos mains et de purifier nos cœurs. Lave-nous des choses du monde, dans les eaux de purification, par la Parole. Et que, par la Parole... Tu as dit: «Vous êtes purs, par la Parole.» Aussi nous prions que la Parole sonde profondément nos cœurs à tous, ce soir, et qu’Elle nous purifie de toute incrédulité, que nos cœurs puissent être renouvelés par le Saint-Esprit. Et puisse-t-Il nous apporter ce soir les choses qui soient utiles au Royaume de Dieu. Viens en aide, Seigneur, à ceux qui–qui manquent de force le long du chemin, qui ont, qui ont du mal à croire la Parole.

16     Et, ô Dieu, en cette heure sombre et perfide où nous vivons, et quand nous considérons cette crise mondiale qui est devant nous, tout ce que nous voyons, ce sont des ténèbres devant nous. Et Tu as dit: «Levez la tête quand ces choses commencent à arriver, parce que notre rédemption approche.» Et puissions-nous être exhortés ce soir, et par le Saint-Esprit, à prendre cela à cœur, à lever la tête vers la face du Dieu du Ciel, qui a promis que notre rédemption se ferait à ce moment-là. Comme Jean, sur l’île, a fait cette prière: «Viens, Seigneur Jésus.»

17     Nous Te prions de nous accorder ces choses, ce soir. Guéris tous ceux qui sont malades et affligés. Console les saints. Appelle les pécheurs à la repentance. Et renouvelle-nous tous, pour que nous repartions d’ici, en serrant sur nous l’armure complète de Dieu, pour aller de l’avant en soldats préparés pour le combat à venir.

18     Maintenant, de même que nous nous sommes rassemblés ce soir, chacun en prière, avec la bannière sur nous, l’Étoile du Matin qui ouvre le chemin! L’armée de l’ennemi, elle aussi, s’est campée, et leur grand challenger s’avance, il se glorifie, en disant que «les jours des miracles sont passés». Mais, ô Dieu, suscite-nous un David, un guerrier, un challenger. Et que cet Esprit habite dans chaque cœur, en abondance. Car nous le demandons au Nom de Christ. Amen.

19     Comme introduction à ce sujet des plus vital, et qui n’est pas du tout dirigé contre la croyance de quelqu’un, ni pour contrarier, pour troubler ou pour s’attirer des ennemis, mais dans le seul but de rassembler et d’unir le peuple de Dieu. Et la raison pour laquelle j’ai choisi d’en parler au tabernacle ce soir, c’est à cause des conditions actuelles, du temps où nous vivons. Je–je crois que nous sommes au–au bord de quelque chose, c’est sur le point d’arriver, et le monde entier en est conscient. On dirait que personne ne peut mettre le doigt carrément dessus, mais pourtant nous savons que quelque chose est sur le point de se produire. Ce n’est pas seulement ici, c’est partout.

20     Et je pense qu’il serait tout à fait de circonstance pour nous ce soir, de prendre ce moment, pendant que les gens sont rassemblés, pour parler de quelque chose qui soit d’une importance vitale, pour améliorer, pour nous amener à comprendre, pour nous munir d’une meilleure compréhension de Christ et de l’Évangile, et du temps où nous vivons.

21     Maintenant, pour commencer, je voudrais dire ceci, qu’il n’y a pas longtemps, je me suis trouvé dans un séminaire luthérien. Et les frères luthériens me disaient, après m’avoir écrit une lettre, de critique très violente, le doyen. Et ils parlaient, ils me disaient des choses, que–que j’étais un «devin», et beaucoup de vilaines choses qu’en fait, ils ne pouvaient pas prouver. C’est parce que j’avais dit que «le diable ne peut pas guérir».

22     Or, si le diable peut guérir, c’est un créateur. Et un Créateur, il n’y en a qu’Un, et c’est Dieu. Le diable ne peut pas créer.

23     Le diable n’est même pas omniprésent. Il ne peut se trouver qu’à un seul endroit à la fois. Ses démons, ils sont présents partout. Mais Dieu est omniprésent. Le diable ne peut être présent qu’à un seul endroit.

24     Dieu est omnipotent. Le diable possède un pouvoir limité, c’est-à-dire tant qu’il réussit à faire avaler son bluff. Et légalement, le seul droit qu’il a, c’est de vous faire retourner à la poussière de la terre. C’est son seul droit. Et encore là, avec la bénédiction de Dieu, la promesse de Dieu quant à la résurrection.

25     Donc, Dieu est le seul Créateur, et Dieu est le Seul qui peut former des cellules. Et les cellules, c’est une création, et la création ne vient que de Dieu. Donc, Dieu est le seul Guérisseur, et il n’existe aucune autre guérison que la guérison Divine.

26     Nous avons des médecins réputés qui peuvent replacer un os, mais c’est Dieu qui guérit. Nous avons des médecins qui peuvent enlever un appendice ou faire l’ablation d’une tumeur, et c’est simplement la bonne chose à faire. Mais qui opère la guérison? C’est Dieu qui opère la guérison, car Il est le seul Créateur.

27     Et, donc, il disait: «Qu’en est-il de nous, les luthériens? Pensez-vous, à votre avis, que nous soyons chrétiens?»

28     J’ai dit: «Très certainement.» J’ai dit: «Le Royaume de Dieu a été comme un homme qui a planté son maïs dans un champ. Un matin, il y est allé et il a regardé, et les deux petites feuilles avaient pointé, au début du printemps. Et le cultivateur a dit: ‘Regardez mon champ de maïs!’ Or, est-ce qu’il avait du maïs? Potentiellement, il en avait, mais pas en épis.»

29     Bon, c’est exactement comme si je vous donnais… vous me demandiez un chêne et que je vous donne un gland. Potentiellement, vous avez le chêne, parce que le chêne se trouve dans le gland. Et, de même, dans le grain de maïs, vous avez effectivement le maïs, mais seulement potentiellement. Vous avez le grain. Donc, le cultivateur disait: «Regardez mon carré de maïs. Il est beau, hein? Mon maïs!» Il l’appelait du maïs, pourtant il était en herbe.

30     Après quelque temps, la tige de maïs a poussé, et c’est devenu une aigrette. L’aigrette, c’est là qu’est le pollen, ou, le pollen tombe de l’aigrette, ce qui produit la fécondation du maïs, entre le mâle et la femelle. Maintenant, que se passerait-il si l’aigrette regardait en arrière, et qu’elle dise à la–la feuille: «Bon, moi, je n’ai rien à voir avec toi. Tu ne comptes même pas. Je suis quelque chose de différent. Je suis l’aigrette. C’est moi qui suis acceptée. Toi, tu n’as rien à voir là-dedans.» Mais n’empêche que, sans la feuille, il ne peut pas y avoir de pollen dans le maïs, parce que l’aigrette tombe dans la feuille, et c’est de là que sort l’épi. Et la même vie qui est dans la–la feuille est aussi dans l’aigrette.

31     Après quelque temps, l’épi apparaît. L’épi arrive, le grain. Et ensuite, le grain dit à l’aigrette: «Je n’ai rien à voir avec toi. Tu ne comptes même pas.» Mais s’il n’y avait pas eu d’aigrette, il n’y aurait pas eu de grain.

32     En fait, la petite tige, c’était le réveil luthérien; et l’aigrette, c’était le réveil méthodiste; et l’épi, c’est ce réveil-ci. Mais tout ça ensemble, c’est le même Esprit, la même Vie qui était dans la petite tige de maïs au départ, c’est la même Vie qui est dans le grain.

33     Maintenant, la seule chose que les pentecôtistes... Je parle des vrais pentecôtistes, et non des soi-disant. Mais le vrai Message pentecôtiste, ce n’est rien d’autre qu’une restauration de la même Chose qui est tombée en terre, qui s’est transmise à travers les luthériens, les méthodistes, les baptistes, les presbytériens. Voyez? Maintenant, on en est tout simplement à l’épi. Et maintenant je...

34     Ça me coûte terriblement de dire ça, mais il y a des champignons qui ont poussé là-dessus. Et vous, les cultivateurs, vous savez ce que c’est. C’est quelque chose qui imite l’épi. Or, c’est ce que nous voulons retrancher ce soir. En effet, si vous ne l’enlevez pas de votre maïs, tout le carré va se gâter.

35     Donc, voilà une chose que je veux éclaircir, c’est que les gens de toutes les églises dénominationnelles, quand ils ont traversé ces époques glorieuses, c’était le mûrissement. Et maintenant l’église est dans le grain, et elle doit produire la même chose que ce qui est tombé en terre. Donc, nous vivons tout simplement dans une Église arrivée à pleine maturité. Et une partie ne peut pas dire telle chose d’une autre partie, car eux, ils ont bien vécu leur part à leur époque. Et c’était eux le carré de maïs aux yeux de Dieu, alors nous ne voulons déprécier personne.

36     Mais aujourd’hui, il y a des enseignements, et particulièrement au cours d’émissions populaires à l’échelle mondiale, qui déprécient la Parole de Dieu, et qui disent que «Dieu habite dans une église, et non dans la Parole».

37     J’ai entendu un de ces enseignants bien connus l’autre soir, qui disait: «Où avez-vous pris votre Bible? J’imagine que Dieu a eu l’idée de vous écrire une Bible, là-haut au Ciel, et qu’Il l’a donnée à des petits Anges, qui, à leur tour, ont descendu les couloirs du Ciel pour vous la présenter, à vous.» Et il disait que «personne ne pouvait vivre l’enseignement de la Bible, et qu’Elle n’était pas tout à fait authentique». Et ils prétendent qu’ils sont la première Église, du début.

38     Bon, les gens, là, qui vont à cette église, ce sont des hommes et des femmes comme nous, ils aiment, et ils mangent, et ils boivent. Y a-t-il un moyen d’empêcher ça? Non, puisque la Bible a dit que ce serait comme ça; et Elle a raison.

39     Mais pour vous encourager, là, je veux être très clair et bien me faire comprendre: moi, je crois que Ceci est la Parole entière, infaillible et sans mélange de Dieu, qu’on ne peut rien Y ajouter ni rien En retrancher. C’est le plan entier de Dieu pour son Église. «Personne ne peut poser aucun autre fondement que celui qui a déjà, été posé.» Vous le voyez? [L’assemblée dit: «Amen.» – N.D.É.] Voilà pourquoi je crois à l’infaillibilité de la Parole de Dieu. J’ai dit à une de ces personnes: «D’où disiez-vous que cette Bible venait, de votre église? Que votre église avait écrit cette Bible?
    – Oui, ce sont nos saints qui ont écrit la Bible.»

40     J’ai dit: «Dans ce cas, comment se fait-il, à partir de là, que vous soyez tellement différents de cette Bible aujourd’hui?»

41     «Eh bien,» il a dit, «vous voyez, ces hommes-là ont vécu à une époque, nous, nous vivons à une autre époque.»

42     «Mais», j’ai dit, «Dieu a vécu à toutes les époques. Et la Bible, si Elle est inspirée, c’est le Dieu infaillible qui a écrit la Bible. Et Il a dit, dans Sa Parole, que ‘les cieux et la terre passeraient, mais que Ses Paroles ne passeraient jamais’.»

43     Maintenant il est très alarmant, pour l’homme qui n’y avait jamais songé, de voir ces choses-là approcher. Mais, si vous saviez seulement, ce n’est que l’accomplissement de l’Écriture. Et ça me coûte terriblement de dire ça en Amérique, avec tout ce fantastique et tout ce que nous avons aujourd’hui dans les soi-disant mouvements religieux d’aujourd’hui. Pas pour les abaisser; le peuple de Dieu se trouve dans ces mouvements. Mais je voudrais dire ceci. L’Amérique en est arrivée, à force de retrancher et de s’éloigner – les catholiques et les protestants, les deux – de l’enseignement de la Parole, au point où ils ont adopté un système. Et ce système est un système intellectuel qui présente du tape-à-l’œil au lieu de la Parole. Et les Américains se laissent prendre au tape-à-l’œil. Les Américains en sont arrivés au point d’adorer une déesse.

44     J’ai le plus profond et le plus grand respect pour les femmes. Ma mère en est une, et mon épouse, et j’ai des jeunes filles. Et une femme qui reste à sa place, et qui est une dame, il n’y a rien de plus précieux en dehors du salut, pour notre nation, qu’une vraie femme.

45     Mais quand c’en arrive au point d’adorer les femmes, à ce moment-là vous êtes en dehors du plan de la Bible. Il n’y a aucun plan dans la Bible qui admette l’adoration d’aucune femme, d’une Marie, ou d’une sainte Cécile. Il n’y a pas le moindre passage de l’Écriture pour appuyer ça. Au contraire, Elle s’y oppose. Alors, pourquoi est-ce arrivé, si ceci a été le commencement, ces gens qui ont marché avec Christ et qui ont écrit par inspiration... Pensez-vous que je prendrais la parole d’un autre homme là-dessus? Non monsieur. La Parole Éternelle de Dieu, c’est Ceci.

46     Or, le ministre ou le prêtre qui me parlait, il disait: «Dieu est dans Son église.»

47     J’ai dit: «Dieu est dans Sa Parole.» Dieu est dans Sa Parole. La Bible dit: «Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Et la Parole a été faite chair et Elle a habité parmi nous.» Dieu est dans Sa Parole.

48     Maintenant, remarquez, dans l’Ancien Testament, ils avaient deux moyens de vérifier l’exactitude d’un message. C’est que, quand un prophète prophétisait, ou qu’un songeur avait un songe, ils le racontaient devant le–le pectoral d’Aaron. Sur le pectoral d’Aaron, il y avait les pierres de naissance des douze patriarches sur ce pectoral. Il le portait sur sa poitrine, pour montrer qu’il était le souverain sacrificateur des douze tribus d’Israël. Alors, quand ils racontaient cette vision, ou qu’ils racontaient ce songe, si Dieu confirmait la chose, il y avait une Lumière surnaturelle qui brillait sur cet Urim Thummim, et qui confirmait que ce message-là était vrai. Peu importe combien ce message pouvait avoir l’air réaliste, peu importe combien il semblait bien concorder avec l’époque, si la Lumière surnaturelle sur l’Urim Thummim ne brillait pas, il était rejeté, parce qu’il n’était pas de Dieu.

49     Et je dis, aujourd’hui. Oh, je veux que vous écoutiez. Tout message, quand même il viendrait d’un prêtre, d’un prédicateur, d’un prophète, de n’importe quoi d’autre, n’importe quel homme; si spirituel qu’il soit, quelle que soit sa fonction, ce qu’il a fait, qu’il ait ressuscité les morts, qu’il ait guéri les malades; qu’il soit l’archevêque de Canterbury, qu’il soit le pape de Rome, qu’il soit à la tête d’une grande dénomination; si spirituel qu’il soit, il aura beau avoir parlé en langues, il aura beau avoir dansé dans l’Esprit, il aura beau avoir prêché l’Évangile; quoi qu’il ait fait, si son message ne vient pas de la Bible, il est faux. C’est Ceci l’Urim Thummim de Dieu.

50     Quand la Bible a été achevée, l’ange est descendu, il parlait à Jean. Ensuite Jésus est venu, Lui-même, Il a dit: «Moi, Jésus, J’ai envoyé Mon ange pour attester ces choses. Et maintenant, ferme ce Livre, mais ne Le scelle pas. Car quiconque En retranchera quoi que ce soit ou Y ajoutera quoi que ce soit... C’est la Parole de Dieu.

51     Paul, de concert avec l’Esprit, a dit: «Quand un Ange du Ciel,» pas un archevêque, pas un pape, pas un cardinal, «mais quand un Ange du Ciel apporterait tout autre message que celui-ci, qu’il vous soit anathème.» [Frère Branham a donné trois coups sur la chaire. – N.D.É.]

52     Mais maintenant, nous sommes sur le point... Il y a des années, par le Saint-Esprit, je vous l’ai toujours annoncé d’avance. Quand Hitler et Mussolini sont apparus, j’avais dit: «La façon dont tout ça, ça va finir, c’est que le communisme va s’emparer de tout, et descendre du nord.»

53     Or, gardez vos yeux fixés sur ceci, église. C’est le diable qui fait de la propagande pour ça, et ce n’est pas–ce n’est pas selon l’Écriture. C’est pour mettre la confusion dans la pensée de ceux qui ne savent pas, des gens qui ne sont pas spirituels. Nous vivons au jour le plus glorieux où on ait jamais vécu, et pourtant au jour le plus sombre, pour les incroyants, que... et à l’heure la plus déroutante pour ceux qui ne savent pas. C’est un jour remarquable que celui où nous vivons. Et quelle joie de savoir que votre ancre tient en ce moment, aujourd’hui, alors que nous nous approchons de ça, en cette heure sombre et mauvaise.

54     Or, je n’aime pas nommer les gens, mais je vais devoir nommer quelqu’un, là. Mais je prie pour ce jeune homme. Je prie pour lui continuellement. Mais il est un instrument entre les mains du diable, il s’agit de cet homme, Elvis Presley. Les gens sont partis à fond de train dans le boogie-woogie, ou le rock and roll. Les Américains sont partis là-dedans. Et ils cherchent, par ce même esprit, à faire entrer ça dans l’église. J’aime la musique d’église, quand elle est jouée comme de la musique d’église, et non du rock and roll dans l’église. Mais quand ces esprits-là s’emparent d’eux, il y a quelque chose derrière, et le diable se présente là pour défier.

55     Et il se trouve que ce pauvre garçon pentecôtiste rétrograde a dit que la façon dont il avait appris ses manœuvres, ses secousses et ses tremblements, c’est qu’il «avait trouvé et appris ça dans l’église». Il est membre des Premières Assemblées de Dieu, de Memphis, dans le Tennessee. Son pasteur est l’un de mes amis.

56     Il est l’instrument du diable, pour tromper et pour polluer la pensée des adolescents, pour les amener au point où... Ils arrivent d’un endroit au Canada, où, je pense qu’ils ont envoyé quatorze jeunes à l’hôpital psychiatrique, quelques jours après son départ. Et partout dans le pays, mais, les gens sont partis à fond de train, ils sont comme fous.

57     La raison pour laquelle ils agissent comme ça, c’est parce que c’est tout ce qu’ils connaissent. Oh, comme je souhaiterais qu’ils connaissent le Seigneur Jésus; c’est tellement mieux! Je ne condamne pas, je plains cet être mortel. Et maintenant, ne serait-il pas de circonstance, au jour où nous vivons, alors que les choses se passent comme elles se passent...

58     Et l’idole de l’Amérique, c’est la reine de beauté de Hollywood. Alors que c’est elle qui donne le ton à toute l’Amérique. Alors qu’elle n’a qu’à se montrer dans ses tenues indécentes, et pratiquement toutes les femmes de l’Amérique vont faire comme elle.

59     Le–le cœur m’a fait mal, il n’y a pas longtemps, j’étais à Rome, et il y avait cette femme qui faisait les manchettes des journaux, dont ils disaient dans les journaux l’autre jour qu’elle allait avoir un bébé, à Hollywood, une Romaine. Et ils disaient dans le journal, dans les journaux... Et mon ami, le baron von Blomberg, qui parle sept langues différentes et pouvait lire le journal sans problèmes, il a dit: «Elle est peut-être une déesse en Amérique, mais ici, à Rome, elle est une prostituée.» Quelle honte! Or, il faut qu’il y ait ces choses-là, il faut que ça arrive, pour être à la mesure de l’esprit de ce jour-ci.

60     C’est pour cette raison que cette église introduit l’adoration de Marie, d’autres femmes, et tout. C’est ce même esprit, sous une tête religieuse. Et c’est pour cette raison qu’il faut qu’ils détournent votre attention de la Parole sans mélange de Dieu pour produire ce plan-là. Bien sûr.

61     Voyez-vous la confusion dans laquelle nous nous trouvons? Voyez-vous la jeunesse américaine, dans quel état elle est? Ça, ce sont les hommes et les femmes de demain. Pas étonnant que Jésus ait dit: «Si ces jours n’étaient abrégés, nulle chair ne serait sauvée.» Par conséquent, je base ma réflexion là-dessus, comme quoi nous sommes au temps de la fin. Le Seigneur Jésus viendra bientôt.

62     Mais l’esprit de ce jour, oh, pouvez-vous voir? Réfléchissez bien. Pouvez-vous voir ce qui s’est passé? Avant cette attaque violente qui va venir, pour introduire la marque de la bête et pour accomplir les Écritures, en imposant aux gens, – une fois que son emprise aura été exercée ici comme elle l’est dans les autres pays, – leur imposer des choses qu’ils n’acceptent pas, pour amener la persécution et le boycottage. Vous ne voyez donc pas que l’Amérique s’est laissé prendre au tape-à-l’œil et à la déesse? Et c’est ce qui paie, c’est le diable dans le domaine de la chair, ce qui fournit le moyen pour que la chose se présente. Amen. J’espère que vous le comprenez. Restez éloignés de ça. Peu m’importe combien de doctorats en théologie, de doctorats en philosophie, ou ce qu’il peut y avoir là-dessous, c’est un mensonge.

63     «En effet, que toute parole d’homme soit un mensonge, et que la Mienne soit vraie», dit le Seigneur. «Car les cieux et la terre passeront, mais Mes Paroles ne passeront jamais.» La Parole Éternelle de Dieu exige des hommes qu’ils naissent de nouveau. C’est la seule exigence, sinon ils sont perdus Éternellement. Quelle que soit l’église dont vous faites partie, ou à quel endroit est votre nom, ou ce que vous avez fait; c’est perdu. La Parole de Dieu ne faillira jamais.

64     Bon, assez dit là-dessus. Et j’espère que vous le recevrez dans l’Esprit où cela a été donné. Vous, les chers amis catholiques, je ne vous déprécie pas. Vous êtes mes amis. Et si vous ne l’étiez pas, quel motif... Si j’étais ici pour riposter contre vous, je devrais aller à l’autel et me mettre en règle avec Dieu. Je suis ici, avec le cœur qui me fait mal de devoir le dire, mais avec un Esprit, selon la Parole, qui me pousse à le dire, et à mettre en garde le troupeau sur lequel le Saint-Esprit nous a établis évêques.

65     Et de voir ces grandes émissions diffusées à l’échelle nationale, qui se moquent carrément de la Bible, en disant: «C’est comme de marcher dans des flaques de boue. Personne ne peut vivre de Cela.» C’est exact, en ce qui concerne la chair.

66     Mais le Saint-Esprit est Celui qui domine et qui conduit la personne. Que le Seigneur vous en fasse voir l’interprétation.

67     La Parole de Dieu est première, et dernière, et Éternelle, pour toujours. Une fois que Dieu prononce la Parole, Elle ne peut jamais changer. Dieu, avant la fondation du monde, a dit: «Au commencement était la Parole.» Et «la Parole», qu’est-ce que c’est? C’est une pensée exprimée. Le Père, Dieu, en considérant le plan de la rédemption, Il l’a parcouru du regard, et Il a vu ce que Satan avait fait. Et Il a pensé, et Il a vu le seul programme; maintenant c’est une pensée. Mais quand Il l’a exprimée, elle est devenue une Parole. Et une fois que c’est une Parole, elle ne peut jamais mourir; Elle doit être Éternelle. Car Sa Parole ne peut pas plus faillir que Lui ne peut faillir. Sa Parole ne peut pas plus perdre Sa Vie que Lui ne peut perdre Sa Vie. Sa Parole! Les hommes d’autrefois, tout au long des âges, ils ont lu cette Bible. Elle a inspiré des assemblées depuis l’époque où Elle a été écrite.

68     Si je vous écrivais une lettre, vous pourriez l’apprécier, dire: «Frère Branham, j’apprécie votre lettre.» Vous êtes la seule personne à qui elle était destinée. Après quoi, au bout d’un certain temps, cette lettre ne vaudrait plus rien, à moins qu’elle serve de témoignage pour ou contre moi.

69     Mais une fois que Dieu a parlé, c’est pour la race humaine tout entière. Et C’est aussi nouveau ce soir qu’à l’heure où Cela a été prononcé. Dieu a parlé, Il a dit que «le Christ était l’Agneau immolé dès la fondation du monde». Quand Dieu, dans Son programme et Sa pensée, l’a prononcé, Christ a été immolé à cet instant-là, bien qu’en fait, Il n’ait été immolé que quatre mille ans plus tard. Et Dieu, là, par Sa prescience, Il a vu qui serait sauvé et qui ne serait pas sauvé. Et c’est là que nos noms ont été écrits dans le Livre de Vie de l’Agneau, à la fondation du monde, et qu’ils ont été associés à l’Agneau immolé.

70     Et la Bible dit, dans les derniers jours... Écoutez! «Et l’antichrist séduisit tous les habitants de la terre dont les noms n’avaient pas été écrits dès la fondation du monde dans le Livre de Vie de l’Agneau.» Tenez-vous-en à la Parole!

71     Or, j’ai remarqué, parmi nos frères, et je vous le dis avec respect, à vous les protestants, et non par haine, par méchanceté, ou pour avoir quelque chose à dire. Il serait plus facile de parler d’autre chose. Mais c’est que je sais...

72     La Bible dit: «Sentinelle, que dis-tu de la nuit?» Et si la sentinelle voit venir l’ennemi, et qu’elle n’avertit pas les gens, Dieu a dit qu’Il redemanderait leur sang à la sentinelle. Mais si la sentinelle les avertit, alors la sentinelle est libre.

73     Donc, je dois avertir. Et, parmi nos frères les protestants, j’ai remarqué que, très souvent – après mon Message de ce matin sur l’esprit nouveau et ensuite l’Esprit de Dieu dans... Combien étaient ici ce matin? Très bien. Dans l’esprit nouveau, et, l’Esprit de Dieu. Tant de gens qui ont l’esprit nouveau, sans avoir l’Esprit de Dieu. Je veux que ce soit compris.

74     Aujourd’hui, nous voyons un grand mouvement de confusion au sein des protestants. Et quand je vais dans leurs églises, quelquefois c’est très attristant. Et maintenant, veuillez me pardonner l’expression. Mais, comme le Saint-Esprit... Comme, j’en parlais à ma petite épouse qui est là-bas, au fond, l’autre jour. Quand j’ai vu mes cousins qui gisaient là, tous les deux, face à face, alors que leur vie leur avait été redemandée. L’un avait un chapelet à la main, il était catholique. Et l’autre, baptiste, de l’autre côté. Mes deux cousins. Et je les ai regardés. Je me suis dit «Ô grand Dieu, comment est-ce possible? Ai-je failli? Est-ce qu’il y a eu quelque chose?»

75     J’ai dit à mon épouse, j’ai dit: «Il y a bien des choses que je ne sais pas, mais il y a certaines choses que je sais.» J’ai dit: «Depuis que je suis tout petit, j’observe la sève, en hiver, en automne, alors qu’elle descend dans l’arbre, pour aller dans les racines se cacher et se garder au chaud pendant l’hiver. Je l’ai vue, d’une manière surnaturelle, remonter au printemps, en produisant des feuilles et des fruits. J’ai vu la fleur, dans toute sa beauté en été, courber la tête devant le gel en hiver, et mourir, et la semence périr, et la pulpe périr. Et ensuite, j’ai vu, au printemps, cette fleur se relever.» J’ai dit: «Je crois, je sais qu’elles le font. Je crois que Celui qui s’appelle Jéhovah Dieu, je crois que c’est ce Jéhovah Dieu qui fait ces choses. Il dirige la nature. Je L’ai observé à l’œuvre avec le pin, avec l’asiminier, avec le bouleau, avec le pommier, et ils sont tous différents les uns des autres. Et l’homme, qui a été fait, l’un d’une façon, l’autre de l’autre, tout ça a été conçu par une Pensée supérieure, c’était Dieu.» J’ai dit: «Je sais ça.»

76     Je crois que Jésus est le Fils de Dieu. Je crois que, dans Son corps, Il était un homme. Il est né d’une femme, tout comme moi, mais Son Sang ne venait pas d’une femme, il venait de Dieu. Et Jéhovah Dieu, le Logos, qui a couvé la terre (dans mon Message de ce matin), et qui a couvé la terre pour faire sortir le premier homme de la poussière de la terre; Il a couvert Marie de Son ombre, et Il l’a couvée, pour accomplir Sa Parole, et Il a créé la cellule de Sang qui a produit le Fils du Dieu vivant. Je crois que, dans Son corps, Il était un homme. Je crois que, dans Son âme, Il était Dieu. Il était la manifestation de Dieu, ici sur terre. «Dieu était en Christ, (Se) réconciliant le monde avec Lui-même.» Je crois qu’Il n’était pas qu’un simple homme, et Il n’était pas non plus qu’un prophète. Il était Dieu, Emmanuel. Je crois de tout mon cœur que c’est vrai. Je ne peux pas prouver que c’est la vérité, parce que... si je le pouvais, alors ce ne serait plus par la foi. Mais je sais que les arbres viennent et repartent. Je sais que les fleurs viennent et repartent. Je sais que la nature tout entière fait sa révolution. Le monde reste sur son orbite par une grande Puissance suprême.

77     Et une autre chose que je sais, c’est que, par la grâce de Dieu, il y a quelque chose qui vient à moi, sous la forme d’un Ange, d’une Lumière. Et Il me dit des choses, ce qui va arriver, et je le vois. Je sais que ce n’est pas quelque chose de naturel. Il m’est montré des choses des années d’avance, et Ça n’a jamais failli, pas une seule fois. [Frère Branham donne trois coups sur la chaire. – N.D.É.] Je crois que c’est le même Dieu qui était avec Joseph, qui était avec Daniel, qui était avec Élie. Je crois que c’est le même Saint-Esprit qui a conduit les enfants d’Israël par une Colonne de Feu.

78     C’est pourquoi je suis convaincu qu’il y a quelque chose, que la Bible est vraie, parce que tout dans la nature, tout ce que j’appelle la foi, tout ce que j’observe, et que je ne peux pas prouver, prouve par cette Bible, que C’est la vérité.

79     Je vois Jésus. Il n’était pas ce que les Juifs pensent de Lui. Il–Il a rempli toutes les conditions quant à ce que le Messie devait être. Il était le Messie.

80     Et je vois l’Esprit qui était sur ces hommes, là, je Le vois descendre ici même, et accomplir la même chose. C’est pourquoi j’ai toujours été un croyant ferme dans la Parole du Dieu vivant, peu importe tout le fantastique qui peut s’élever.

81     Je suis allé dans des églises. Et je dis ceci avec respect, là. Je constate que, très souvent, dans les églises, je crois que les gens reçoivent les esprits les uns des autres, plutôt que le Saint-Esprit. Allez dans une église, et observez, disons que le pasteur secoue la tête, toute l’assemblée va faire pareil. Allez dans l’église où le pasteur dit qu’il a de l’huile qui lui coule de la main, avant longtemps tout le groupe le croit, et ils en ont aussi. Allez dans une église où il y a beaucoup de gens qui dansent, qui sautent en l’air et qui courent partout. Je ne condamne pas ces choses, je parle tout simplement de ce que–ce que j’ai observé, pour vous faire–faire remarquer quelque chose. Si vous avez un pasteur qui est très facile à émouvoir, toute l’assemblée sera facile à émouvoir. Si vous avez un pasteur qui est formaliste et guindé, toute l’assemblée sera formaliste et guindée. Je crois que vous recevez les esprits les uns des autres.

82     Prenez un homme bon et une femme mauvaise, et réunissez-les, l’un des deux suivra l’autre. Soit que lui devienne un homme mauvais, ou elle une femme bonne. Vous... «Deux hommes ne peuvent marcher ensemble sans être d’accord.»

83     Et permettez-moi de dire ceci avec respect et selon la Bible. De tout mon cœur, j’ai essayé, de tout mon être, de ne jamais être un querelleur. En effet, la vision, le matin où j’ai posé la pierre angulaire, disait: «Prêche la Parole. Fais l’œuvre d’un évangéliste. Remplis bien ton ministère. Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine Doctrine; mais ils se donneront une foule de docteurs, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, et ils se feront détourner de la Vérité et seront attirés dans des fables.»

84     Qu’est-ce que la Vérité? «Ta Parole est la Vérité.» Jean 17: «Sanctifie-les, Père, pour la Vérité; Ta Parole est la Vérité.» Maintenant...

85     Et si je suis coupable, je prie Dieu de me pardonner. Mais j’essaie de tout mon cœur de présenter la–la Parole aux gens, pour que l’Esprit qui descendra quand je comparaîtrai au Jugement, ce ne soit pas l’esprit de quelque chose de fantastique, – des grenouilles qui sautent des gens, ou des moustiques qui volent, ou ainsi de suite, ou de l’huile qui coule des mains, – mais que ce soit l’Esprit qui se trouve dans la Parole du Dieu vivant qui a écrit cette Bible, avec une expérience Biblique. [Frère Branham a donné quatre coups sur la chaire. – N.D.É.] J’ai fait de grands efforts dans ce sens-là.

86     Maintenant, pour baser notre petite réflexion sur un personnage de la Bible. Nous en prenons un ce soir, pour rassembler nos réflexions, pour les grouper et vous les présenter, ensuite vous en ferez ce que vous voudrez, ce que Dieu vous mettra à cœur.

87     Reportons-nous à I Rois, chapitre 22, et là nous verrons qu’il y avait eu un homme, un roi, du nom d’Achab. Et il avait été un roi puissant, un militaire, et un grand homme, mais un croyant frontalier, tiède. Il s’appelait Achab.

88     Finalement, le prophète Élie, qui était le prophète confirmé, avait prononcé la perte d’Achab. Des années après le départ d’Élie, il y a eu un prophète du nom de Michée. Alors, Josaphat, son père était un juste, il était roi de Juda, et il est venu rendre visite à Achab, roi d’Israël.

89     Et Achab avait eu un grand royaume de tape-à-l’œil. Maintenant observez, un grand royaume de tape-à-l’œil! En effet, il avait une espèce d’épouse toute fardée, qui s’appelait Jézabel, et elle avait tout simplement gagné la nation entière tous sauf les élus – aux idoles de sa nation.

90     Est-ce que vous… Oh, les frères, est-ce que vous pouvez voir l’esprit de ce même démon, à l’œuvre en Amérique aujourd’hui, les petites Jézabel, l’esprit qui cherche à gagner les fils de Dieu, pour les éloigner de Christ? Je ne dis pas ça pour plaisanter. Ici, ce n’est pas un endroit pour plaisanter. Ici, c’est la chaire. Ici, c’est l’endroit où se trouve le tribunal de Dieu; et la Parole est le juge de Dieu. Ou, c’est Lui... Elle est Son jugement, la Parole l’est.

91     Maintenant remarquez, cette petite femme, elle devait être tout à fait ravissante, mais n’empêche qu’elle a carrément influencé toute une nation.

92     Et par quoi avons-nous été influencés aujourd’hui? Souvenez-vous, je le prédis, l’Amérique aime la femme. Elle est adoratrice de la femme. L’esprit de l’Amérique est carrément possédé de la femme. Ces petites femmes, en étant saisies par Hollywood, elles peuvent sortir dans la rue et envoyer plus d’hommes en enfer que tous les bars qu’on peut mettre ensemble.

93     Et pourtant, dans son état normal, elle est un joyau au cœur d’un homme, et une bénédiction pour le Royaume de Dieu. Vous le voyez?

94     Maintenant regardez bien un petit instant. Et, non, sans avoir de parti pris; restez assis tranquillement et écoutez. Laissez le Saint-Esprit vous apporter cela. Maintenant, aujourd’hui, nous voilà dans le même état qu’à l’époque d’Achab. Eh bien, tout ce que la femme disait, c’est ça qu’Achab faisait. Maintenant, c’est jusque dans l’église, ils adorent les femmes.

95     Il n’y a pas longtemps, mon indignation de juste a été excitée. Au Mexique, quand j’ai vu une pauvre petite femme, j’en ai entendu parler, plutôt, qui descendait, qui se traînait sur des milles, sur des pierres brûlantes. Et il y avait le père qui suivait en marchant, avec un bébé dans les bras, deux, et un autre qui suivait la maman. Et elle qui pleurait, les genoux tout écorchés, elle avançait, les mains sur ces pierres, en pleurant. Et tout le monde qui la regardait. Elle était montée jusqu’à la statue d’une femme morte, d’une prétendue sainte. Et je ne dis pas ceci pour critiquer. Je le dis à la lumière de la Parole de Dieu. C’est du spiritisme pur et simple, absolument.

96     La Bible dit: «Il n’y a aucun intercesseur, il n’y a aucun médiateur entre Dieu et l’homme, aucun sauf Jésus-Christ Homme.»

97     Si l’église primitive était catholique, alors, pourquoi ont-ils changé, alors que l’église catholique primitive condamnait cela, et que cette église catholique l’accepte? «C’est un monde de la femme.» C’est l’esprit et le slogan d’aujourd’hui. Et c’est vrai. C’est tout à fait exact.

98     Et je prédis qu’il y aura une femme qui sera une femme très importante. Vous, les plus jeunes ici, ce soir, rappelez-vous que Frère Branham l’a dit. Et je l’ai dit en 33, quand j’ai vu la Venue du Seigneur. Et que les automobiles prendraient de plus en plus la forme d’un oeuf, jusqu’à ce que finalement elles prennent parfaitement la forme d’un oeuf. Peut-être que certains d’entre vous le savent; c’est écrit sur de vieilles feuilles de papier et tout. C’est le matin où nous étions ici, au petit temple des francs-maçons, où nous faisions... ou à l’orphelinat, ici, sur–sur la prochaine, la deuxième rue d’ici, où nous faisions la réunion. Et j’ai vu une femme s’élever, vulgaire au possible, et elle dominait le pays. Et je prédis qu’une femme sera, soit Président, ou qu’elle fera, qu’elle détiendra un grand pouvoir à un certain niveau, aux États-Unis, avant l’anéantissement total du monde. Retenez bien ça. Je l’ai dit.

99     Remarquez maintenant ce qui se passe. Jézabel, elle dominait Achab. Elle le menait par le bout du nez. Avant, c’était le pauvre papa... ou, la maman qui restait à la maison avec les bébés pendant que le mari ivrogne sortait. Maintenant c’est le pauvre papa qui s’occupe du bébé pendant que la femme ivrogne est sortie. Ce ne sont pas des plaisanteries, ça. C’est la vérité. Je ne parle pas des justes. Non monsieur. Je suis simplement en train de vous montrer l’esprit qu’il y a dans le monde.

100     Maintenant remarquez. Est-ce que ce n’est pas encore du tape-à-l’œil... Considérez l’époque d’Achab, comme le pays était florissant. Oh! la la! C’était le grand âge d’or. Comme Israël était florissant sous le règne d’Achab, cet hypocrite, et, en réalité, c’est Jézabel qui gouvernait en dessous! Et ça, c’est... Pour vous qui étudiez la Bible: Comme Achab a épousé Jézabel et a introduit l’idolâtrie dans le judaïsme à l’âge des ténèbres, de même le protestantisme a épousé le catholicisme et a ramené le paganisme dans l’église chrétienne. [Frère Branham donne un coup sur la chaire. – N.D.É.]

101     Et aujourd’hui, souvenez-vous, l’église protestante a été appelée une impudique; en effet, elle a été appelée une prostituée, elle aussi. Souvenez-vous-en. Alors, la poêle ne peut pas se moquer du chaudron. On ne peut pas tomber d’un pire dans un... d’un mal dans un pire pour se tirer d’affaire.

102     Mais soyons attentifs à la Vérité. C’est la Vérité que nous voulons. Nous sommes un peuple en route vers l’Éternité, et nous devrons nous retrouver devant Dieu. Aussi trouvons la Vérité.

103     Maintenant, si vous le voulez bien, je voudrais vous faire remarquer. Il y a eu... Toujours, Dieu a envoyé... Ou, d’abord, Josaphat, le juste, est venu rendre visite à Achab, et c’est là qu’il s’est attiré des ennuis.

104     Vous ne pouvez pas mêler le bien avec le mal, et en retirer quelque chose. Vous ne pouvez pas mêler de l’huile avec du vin, ça ne se mélangera pas. Et vous ne pouvez pas non plus entretenir des fréquentations et des attaches avec les choses du monde, tout en vivant une vie victorieuse. La Bible dit: «Sortez du milieu d’eux, et séparez-vous, dit le Seigneur.» Bien. Voyez?
    Mais, vous dites: «Eh bien, Frère Branham...

105     Je–je sais, mais vous vous fiez à votre propre intellect. C’est contraire à la Parole. [Frère Branham donne quatre coups sur la chaire. – N.D.É.] Et la Parole est la Vérité. Je crois la Parole.

106     Maintenant, remarquez, Josaphat est venu voir Achab, et, oh, il a organisé un grand festin. C’est sûr. Ce que nous appellerions aujourd’hui, dans le langage de la rue, «faire la bombe». Ils ont invité tout le monde. Ils ont tué un bœuf et tout, et des moutons. Et ils ont fait un grand festin ensemble.
    C’est là que le croyant s’attire des ennuis.

107     «Oh, je vous le dis, vous êtes bornés, à votre petite église d’exaltés là-bas. C’est tout. Vous devriez venir à la grande église. Vous devriez venir. Oh, vous devriez voir! Notre pasteur a un doctorat en théologie, un doctorat en théologie, un doctorat en philosophie.» Voyez-vous: «Notre–notre pasteur! Notre chorale chante comme les Anges.» Ça n’a rien à Y voir, si c’est contraire à l’AINSI DIT LE SEIGNEUR. Maintenant...

108     Et quand ils ont tué le bœuf, et qu’ils ont fait ce grand festin, Achab avait une alternative, là. Et ses motifs étaient mauvais. Il cherchait à faire le gros m’as-tu-vu pour prendre Josaphat au piège.

109     Et c’est ce que le diable cherche à faire aujourd’hui, même chose. [Frère Branham a donné trois coups sur la chaire. – N.D.É.] «Eh bien, nous sommes en majorité.» C’est sûr.

110     L’Église de Dieu a toujours été en minorité, jusqu’à ce que Jésus revienne. «Ne crains point, petit troupeau, votre Père a trouvé bon de vous donner le Royaume.» C’est exact. Nous sommes en minorité, mais ça ne fait rien. Tant que Dieu est là, pour moi, c’est la majorité quand même; et je sais que c’est pareil pour vous. En effet: «Si Dieu est avec vous, qui sera contre vous?»

111     Mais, donc, il–il y avait quelque chose qui le motivait à faire ça. Et, à ce moment-là, il a dit: «Maintenant que nous sommes tous ici et que nous nous amusons tellement! Veux-tu monter avec moi attaquer Ramoth en Galaad? Parce qu’en fait la Syrie s’en est emparée là-bas, mais Ramoth en Galaad m’appartient. C’est légitime. Nous y avons droit. Nous sommes la première église. Nous y avons droit.» Vous le voyez?

112     Et Josaphat a dit: «Eh bien, là, vu que nous nous amusons bien,» il a dit, «mes homme sont comme tes hommes. Voyons, nous sommes tous croyants de toute façon, alors nous n’avons qu’à nous associer.» Il a fait une erreur fatale. Oui. Et Josaphat, qui était suffisamment spirituel...

113     Je crois de tout mon cœur que c’était un type d’aujourd’hui. Certainement que quelque part, d’une façon ou d’une autre, Dieu fera parvenir le Message à ceux qui ont le cœur sincère. [Frère Branham a donné trois coups sur la chaire. – N.D.É.] Il a dit au commencement qu’Il le ferait, alors Il a préparé Son programme en conséquence. Que... [espace non enregistré sur la bande] Vous n’avez qu’à vous Y conformer.

114     Maintenant regardez-le bien. Il a dit: «Bien sûr, j’irai avec toi. Mais», il a dit, «attends un instant. Je crois qu’avant de partir, nous devrions demander ce qu’il en est au Seigneur. Tu ne trouves pas? Si nous sommes tous croyants, dans ce cas demandons au Seigneur.»

115     «Eh bien,» Achab a dit, «certainement, c’est exact. Oh, pourquoi n’ai-je pas pensé à ça? C’est sûr. J’aurais dû y penser depuis le début.» Il a dit: «J’ai quatre cents des meilleurs prophètes de la nation. Je les ai tous bien vêtus. Ils ont tous leur doctorat en théologie, leur doctorat en philosophie, et tout le reste. Et ils ont une grande organisation, ici, les prophètes, alors je vais simplement les faire venir, et nous verrons ce qu’ils ont à dire.»

116     Vous savez, ça ne sonnait pas tout à fait juste pour Josaphat, ça. Il...

117     Alors, ils sont allés les chercher, tous les quatre cents prophètes, bien nourris, bien vêtus. Achab s’occupait lui-même de les nourrir, car il leur faisait faire exactement ce qu’il leur dictait.

118     Voilà. Voilà. Oh, certainement: «Nous avons de belles églises ici, de très grands endroits.» Mais, très souvent, si le prédicateur prêchait plus de vingt minutes, le conseil des diacres l’excommunierait. Mais, soyez bénis, un homme de Dieu n’écoutera pas ces absurdités-là. Exact. S’il tapait trop sur le péché, eh bien, toute l’assemblée voterait sa sortie; mais ça, c’est parce qu’il fait partie d’une dénomination. Seulement, dans l’Église de Dieu, vous n’y entrez pas par un vote, et vous n’en sortez pas par un vote. Vous y naissez une fois, pour l’Éternité, pour toujours. Il n’y a que Dieu qui puisse vous mettre dehors; et Il a juré par Lui-même qu’Il ne le ferait jamais. Amen. Il sait de quoi vous êtes faits avant de vous faire entrer. Il ne gère pas Ses affaires avec des à peu près, comme le font nos organisations, qui les prennent à l’essai pendant trente–trente jours, ou soixante jours, ou quatre-vingt-dix jours. Il sait ce qu’ils sont avant même qu’ils prennent la parole, avant même qu’ils entrent dans l’Église. Il sait exactement de quoi ils sont faits. C’est pour cette raison qu’il faut une nouvelle Naissance.

119     Donc, quand il les a eu tous fait venir là-bas, et qu’il s’est assis sur son trône, et que l’autre s’est assis sur son trône, ils se sont installés là. Il a dit: «Faites venir tous les prédicateurs, les prophètes.» Et ils sont tous arrivés, et ils ont fait leur numéro. Et ils se sont vraiment donné du bon temps.

120     Il a dit: «Et alors, ils sont beaux à voir, hein?» Écoute le langage qu’ils emploient.» Oh! la la! Comme ils parlaient bien, vous savez! [Frère Branham tape une fois dans ses mains. – N.D.É.] Oh, «ahhhh-men», et tous leurs petits numéros. C’était tout un fouillis là-bas. C’était complet.

121     Alors, donc, à un moment donné, il a dit: «Monte! L’Éternel dit: ‘Monte!’»

122     Il a dit: «Bon, tu vois, Josaphat? Tu vois, j’avais raison, après tout.»

123     Pourquoi? Ils savent quoi dire. Ils ont intérêt à savoir quoi dire, sinon ils auraient perdu leurs papiers. Oh, oui monsieur. Le responsable régional serait passé, et le surveillant général, et, oh, je vous le dis, ils se faisaient excommunier sur-le-champ s’ils ne disaient pas de bonnes choses de la–la main qui les nourrissait. En effet, la nourriture matérielle, c’est tout ce qu’ils connaissaient, de toute façon.

124     Je suis content qu’il y ait une Main qui a été blessée, qui s’occupe de nourrir l’Église de Dieu.

125     Remarquez. Ensuite je les ai tous vus prophétiser: «Oh oui, notre roi! AINSI DIT LE SEIGNEUR:’Monte!’» Or, ce qui est étrange, c’est qu’ils étaient réellement inspirés.

126     Mais maintenant, regardez bien. Mais ce genre d’inspiration là n’a pas touché cet homme de Dieu, Josaphat. Il a dit: «Un instant. Je crois que j’ai fait une erreur, là. Il y a quelque chose qui ne va pas. Je n’aurais pas dû m’impliquer là-dedans.» Voyez? Le bœuf connaît l’étable de son maître. Voyez? Il y a... Il a dit: «Euh, euh, je vous demande pardon, monsieur le roi Achab, mais, euh, est-ce que vous n’en auriez pas un de plus, un autre prophète?»

127     Mais, Achab dirait: «Eh bien, en voilà quatre cents qui sont tous d’accord, les hommes les plus instruits que nous ayons, et ils disent d’un commun accord: ‘Ceci est la volonté de Dieu! Ceci est la volonté de Dieu!’»

128     Il a dit: «Je ne sais pas pourquoi, mais ça ne sonne pas juste», dans son cœur. Amen. Oh, êtes-vous prêts? Voici. Il savait que ça ne sonnait pas comme la Parole de Dieu. Il a dit: «Est-ce qu’il n’y en aurait pas un autre, rien qu’un autre?»

129     Maintenant écoutez. Achab a dit: «Oui, nous avons un exalté. Nous en avons un du nom de Michée. Mais, je te le dis, je le hais.» Oh oui! «Nous en avons encore un autre, mais il ne fait pas partie de notre organisation. Il y a belle lurette qu’ils l’ont excommunié. Il est quelque part sur la colline là-bas. Il s’appelle Michée.»

130     Josaphat a dit: «J’aimerais bien entendre ce qu’il a à dire.» Amen. Vous le voyez? Un type d’aujourd’hui. «Est-ce qu’il n’y en aurait pas encore un, rien qu’un?»

131     Il a dit: «Oui. Mais, oh, c’est un fanatique! Il ne dit que des choses mauvaises à mon sujet, tout le temps.» Comment pouvait-il dire autre chose, alors que la Parole de Dieu disait des choses mauvaises à son sujet! «Mais, il va même jusqu’à condamner notre organisation. Mais, c’est un démolisseur d’église, un point, c’est tout. Eh bien, les prophètes ont essayé de l’amener, pour lui faire obtenir sa licence, mais, oh, il n’a rien voulu savoir. Il est sorti de là en tapant du pied. Ce n’est qu’un vieux fanatique.» Voyez?

132     Josaphat avait suffisamment d’Esprit de Dieu qui lui venait de son papa, pour dire: «J’aimerais l’entendre. Va le chercher.

133     – Eh bien, je te préviens. Je te préviens. Il bave et tout le reste. Il n’a pas du tout la dignité des autres, là.
    – J’aimerais l’entendre.»
    «Mes brebis entendent Ma Voix. Elles ne suivent pas un étranger.»

134     Il se trouvait que Josaphat était un des agneaux de Dieu. Il a dit: «Ça ne sonne pas tout à fait juste.» Ça n’a pas ce qu’il faut... Ça fait un bruit de ferraille, mais ça ne donne pas un son clair. Comme un airain qui résonne et une cymbale qui retentit; ça ne sonne pas juste. «C’est comme de verser des pois sur une peau de vache desséchée», comme disait Roy Davis. «Ça ne sonne pas tout à fait juste.»

135     Il a dit: «Je voudrais entendre cet homme, le fanatique, comme tu dis. Celui qui refuse d’adhérer à votre organisation, celui qui a sa propre façon de penser.» En effet, il savait que cet homme-là devait avoir la Vérité, parce qu’il savait que ça, ça ne l’était pas.
    Alors, il a dit: «Je vais l’envoyer chercher, dans ce cas.»

136     Donc, ils sont partis dans les collines, et ils sont descendus dans la ruelle, là où il prêchait, ou la petite mission. Voilà le messager qui arrive.

137     Et pendant qu’ils étaient partis, oh! la la! ça a vraiment été la folie furieuse! Tiens, même qu’un gars qui s’appelait Sédécias est allé se mettre des cornes sur la tête. Oh, frère, il l’avait, la révélation, parfaitement. Il avait de l’huile sur les mains, et tout le reste. Il se donnait vraiment du bon temps. Oui monsieur. «Oh, AINSI DIT LE SEIGNEUR, nous allons repousser la Syrie jusque dans son pays avec ces cornes!» Ils se donnaient vraiment du bon temps.
    Alors le messager qui est arrivé a dit: «Michée?»
    Il a dit: «Oui.
    – Es-tu le fils de Jimla?
    – Oui, je le suis.
    – Es-tu le prophète, l’exalté, le fanatique?
    – Eh bien, ce doit être moi.
    – Eh bien, le roi veut te voir.

138     – Ah oui?» Michée le savait déjà, sans doute. Le Seigneur lui avait déjà dit pourquoi il y avait tout ce rassemblement là-bas. Alors, il s’est levé.

139     Alors, il a dit: «Mais, attends un peu. Avant que tu commences ces réunions de réveil, je vais te dire sur quoi prêcher. Bon, tous les autres prédicateurs, ils ne prêchent pas sur ces choses-là. Ne dis rien au sujet des courses de chevaux, et ne dis rien au sujet de ceci, et–et, ou de ceci et de cela, parce que, vois-tu, les autres prédicateurs, ils ne disent pas ça.» Il disait: «Dis la même chose qu’eux.» Or, ça, c’est ce qui se passerait aujourd’hui.

140     Maintenant nous allons dire ce que dit l’Écriture. Il a dit: «Michée, les autres prophètes ont prophétisé du bien à notre roi. Et, bon, tu sais, c’est un homme imposant», autrement dit. «Maintenant il faut que tu dises la même chose que lui, qu’eux, et que tu prophétises du bien.»

141     Il a dit: «Mon Dieu est vivant! je ne dirai que ce qui est AINSI DIT LE SEIGNEUR.» Amen. Que Dieu nous donne des Michée; tenez-vous-en à la Parole. Il n’avait peut-être pas tout le fantastique que les autres avaient. Il n’avait peut-être pas le diplôme de l’autre, le doctorat en philosophie. Il n’avait peut-être pas le standing. Il n’était peut-être pas le grand docteur en théologie aux yeux des gens. Mais il avait la Parole. Amen. Oh, c’est ça. Il savait que Dieu tiendrait Sa Parole. Alors, il a dit: «Seulement ce que Dieu me dira de dire, je dirai la même chose que ce que Dieu dit.»

142     Et si Dieu prédit que ces jours vont venir, si cette chose mauvaise est prédite, l’adoration des femmes, ou l’intercession des saints, ou la communion des saints; s’Il condamne toutes ces absurdités, et ces autres choses. Et il est dit: «De même que Jannès et Jambrès s’opposèrent à Moïse, ces hommes feront de même dans les derniers jours.» Je condamne cette chose, selon la Parole de Dieu, et je dis que c’est mal.

143     Tenez-vous-en à la Parole. [Frère Branham donne deux coups sur la chaire. – N.D.É.] Peu m’importe toutes les sensations que vous pouvez éprouver, combien vous pouvez sauter et crier, combien vous pouvez faire ceci ou autre chose. Si l’Esprit de Dieu ne vous conduit pas à mener une vie pure, parfaite devant Dieu, condamnez la chose. Si Dieu avait voulu que vous donniez de l’huile, il aurait fait de vous un olivier ou un puits de pétrole du Texas. Je vais vous dire quelque chose: Avec Dieu, tout a sa raison d’être. Tenez-vous-en à la Parole. Ce que la Bible dit, tenez-vous-Y. C’est l’Urim Thummim de Dieu.

144     Et le vieux Michée, le prophète, s’est tenu à la Parole de Dieu; il s’est avancé là-bas, hardi comme un lion. Cette nuit-là, le Seigneur lui avait donné une vision. Il savait où il en était. Et regardez bien. Oh, frère! Les autres aussi avaient eu une vision, mais leur vision ne concordait pas avec la Parole de Dieu. Par contre, celle de Michée était conforme à la Parole de Dieu. En effet, Élie, qui avait la Parole de Dieu, le prophète, le voyant, avait déjà annoncé ce qui allait arriver à Achab. Alors, comment Michée pouvait-il annoncer du bien, alors que la Parole de Dieu annonçait du mal? Donc, il était en harmonie avec la Parole.

145     Frère, quelle que soit la hauteur de leur clocher, ou combien les gens qui vont là sont bien habillés, ou l’instruction du pasteur, ou tout ce genre de chose, ou ce que l’évêque Scheen peut dire, ou n’importe qui d’autre, si c’est contraire à la Parole, tenez-vous en loin. Restez dans la Parole. C’est sur Elle que se repose le véritable serviteur de Dieu, directement sur cette Parole. C’est exact.

146     Michée s’est présenté là, et il a eu sa vision. Et, quand il a prophétisé et qu’il a eu sa vision, il a vu qu’elle concordait exactement avec la Parole, qu’elle s’Y ajustait parfaitement. Il savait qu’il avait l’AINSI DIT LE SEIGNEUR. Il s’est présenté là.

147     Il a dit: «Michée, fils de Jimla, dois-je aller à Ramoth en Galaad, ou dois-je y renoncer?»
    Michée a dit: «Monte.»

148     Il a dit: «Ça ne sonne pas juste, ça.» Même lui, il avait plus de bon sens que ça.

149     Et il y a beaucoup de ces gens qui adhèrent à ces grandes choses classiques, rien que pour être populaires. Pourtant, ils savent bien que ce n’est pas juste. L’Esprit de Vie qui oeuvre dans le monde leur dirait que ce n’est pas juste, s’ils avaient la moindre lueur de Vie en eux. Ils recherchent tout ce fantastique, les grenouilles qui sautent, et les moustiques qui volent, et de trembler, de sauter, de courir, et tout, alors qu’ils savent que c’est en contradiction. Mais ils l’acceptent, à cause d’une sensation. On s’en fiche, des sensations!

150     Je veux l’AINSI DIT LE SEIGNEUR, c’est exact, ce que dit la Parole. Or, je crois à une religion qui vient du cœur. Je crois à la joie que je peux éprouver. Je crois à la Puissance du Saint-Esprit. Je crois à la guérison Divine. Je crois à toutes les manifestations des dons, seulement ils doivent être placés dans le Corps avec respect, opérant en harmonie parfaite avec la Parole.

151     Quand je vais quelque part et que je me mets à prêcher, que je fais un appel à l’autel, une femme va se lever et parler en langues. Eh bien, quelle honte! Que–que ça fait pitié! On voit par là que leur pasteur ne se tient pas à la Parole de Dieu, sinon il arrêterait cette chose-là, il dirait: «Que je ne vous voie pas faire ça.» Voyez? Je n’ai rien contre le don; il est mal utilisé. Voyez?

152     Et bien des choses, je pourrais prendre des heures là-dessus. Vous savez de quoi je parle. Et ça, c’est partout, chez les catholiques comme chez les protestants. Mais restez dans la Parole.

153     Remarquez, bon. Et, quand il a eu la vision, il est allé lui dire. Il a dit «Monte.»
    Il a dit «Combien de fois me faudra-t-il t’adjurer de me dire la vérité!»

154     Il a dit: «Mais j’ai vu Israël dispersé, comme des brebis qui n’ont pas de berger.»

155     Il a dit: «Je te l’avais dit. Je te l’avais dit. Je savais ce qu’il allait dire, avant que vous l’ameniez ici.» C’est exact. Il ne pouvait rien dire d’autre. Il avait la Parole de Dieu, il ne pouvait pas faire autrement que de condamner la chose.

156     Et, ce soir, je dis, à la Lumière de la Bible: Je condamne ces absurdités, les sensations, le fanatisme et tout ce qui dit: «La Parole de Dieu, Ce n’est pas important, et c’est l’église qui a raison», et toutes ces choses. Je condamne cela, au Nom de Jésus-Christ, sur l’autorité de la Parole de Dieu. Que les cieux et la terre passent, mais la Parole de Dieu demeurera la Vérité pour toujours. C’est exact.
    Donc, il a dit: «Monte si tu veux.»

157     Et qu’est-ce qui s’est passé? Ce type qui avait tout ce sensationnel, qui s’était donné du bon temps, il s’est approché, parce qu’il était–qu’il était à la tête de l’église. Il s’est approché et il l’a frappé sur la joue, il l’a giflé. Oh, je l’entends dire: «Tu es un faux, espèce d’exalté. Par où l’Esprit de Dieu est-Il sorti de moi, quand Il est allé à toi?»

158     Il a dit: «Sais-tu ce que j’ai vu?» Il a dit: «Pendant que vous vous donniez tous du bon temps ici, et que vous faisiez la super-fiesta ici, comme on dit, au même moment il se passait quelque chose au Ciel.»

159     Et je vous le dis, pendant que les fils prodigues sont dans la porcherie, et que l’Amérique danse au rythme du boogie-woogie et du rock and roll, avec leurs Elvis Presley et leur Qui aime Sucie, il y a une réunion qui a lieu au Ciel en ce moment.

160     Il a dit: «Dieu a ouvert les volets et Il m’a laissé regarder à l’intérieur. Pendant que vous vous amusiez avec votre rock and roll, Dieu m’a laissé regarder dans le Ciel, et Là j’ai vu quelque chose.»
    Il a dit: «Qu’est-ce que tu as vu?»

161     Il a dit: «J’ai vu la grande armée de Dieu – Dieu assis – à Sa droite et à Sa gauche. Il y avait des Anges d’un côté et de l’autre.» Il a dit: «Quand j’ai vu les Anges, l’un assis d’un côté, et l’autre de l’autre, l’armée du Ciel rassemblée en haut.» Il a dit: «Dieu a dit: ‘Qui vais-Je envoyer?’» Oh! la la! Écoutez. «’Qui puis-Je envoyer, pour que nous fassions monter Achab là-bas, pour accomplir Ma Parole qui a été prononcée par Mon prophète?’» [Frère Branham a donné trois coups sur la chaire. – N.D.É.]

162     Tenez-vous-en à la Parole, frère, sans vous arrêter au nombre de soirées de rock and roll qu’ils peuvent faire, et à combien ils jouent de cette musique-là à l’église, et à combien ils font ce numéro-là à l’église, et à combien ils font ceci, cela, ou autre chose. Tenez-vous-en à la Parole. C’est exact. Dieu tient Sa Parole, chaque fois. [Frère Branham a donné sept coups sur la chaire. – N.D.É.]

163     Remarquez. «Mais Il a dit: ‘Qui pouvons-nous envoyer? Qui pouvons-nous envoyer là-bas pour faire monter Achab, parce qu’il faut que ça s’accomplisse?’»

164     Et il a dit: «J’ai vu un esprit de mensonge s’approcher. Il a dit: ‘Envoie-moi. Je descendrai et je m’introduirai dans chacun de ces évêques et de ces prophètes, et dans tous les surveillants généraux et tous les autres. Et je les inspirerai pour qu’ils prophétisent un mensonge, pour arriver à les faire monter là-bas.’»

165     Un instant, là. Attendez. Êtes-vous prêts? Une inspiration une inspiration qui ne concorde avec la Bible, c’est une inspiration fausse.

166     «Frère Branham, comment pouvons-nous être sûrs que nous sommes dans le vrai? Nous voyons ceci s’élever. Nous voyons ceci s’élever, et toutes ces choses, et le fantastique.» Tenez-vous-en à la Parole!

167     C’est sûr, ils étaient tous les deux inspirés. Ici, il y avait un petit homme qui était là tout seul. Il était inspiré. Ici, il y avait quatre cents bons évêques, et ils étaient inspirés. Et chacun disait: «AINSI DIT LE SEIGNEUR.»
    «Mais comment savoir lequel est dans le vrai?» Tenez-vous-en à la Parole.

168     Michée avait la Parole, et il savait que le mal devait recevoir le mal pour salaire. Il savait que cette hypocrisie, cette religion artificielle, ces choses qui avaient beaucoup de classe et une Jézabel toute maquillée, et toutes ces autres choses, forcément qu’elles auraient affaire à la main du Dieu vivant. En effet, le prophète, la Parole de Dieu, l’avait dit.
    Vous dites: «Le prophète était-il la Parole de Dieu?» Oui monsieur.

169     Ils sauront. «À plusieurs reprises et de plusieurs manières, le Seigneur a parlé à nos pères par les prophètes; en ces derniers jours, par Son Fils, Jésus-Christ.» C’est exact. Bien sûr, c’était la Parole de Dieu.

170     Ils étaient là, inspirés, ils pensaient qu’ils étaient dans le vrai! Je ne dis pas qu’ils n’étaient pas sincères. Ils étaient sincères. C’étaient de grands hommes. Ce n’étaient pas des hommes sans instruction. Ce n’était pas quelqu’un qui n’est pas trop au courant de son affaire. C’étaient de grands hommes, instruits dans la Parole, inspirés. Mais leur inspiration ne concordait pas avec la Parole de la Bible. C’est pour cette raison que Michée savait qu’ils étaient dans l’erreur.

171     Et la Bible dit qu’«au dernier jour, les hommes seront égoïstes.»

172     «Quoi, vous n’allez pas me dire que ce petit deux-par-quatre va m’en remontrer? Je suis évêque. Je suis à la tête de telle et telle chose. Je suis l’homme important de l’église catholique. Je suis l’homme important de l’église méthodiste, baptiste, ou même pentecôtiste. Je suis le surveillant général. Vous n’allez pas me dire que vous laissez cet homme...» C’est exact. «Vous n’allez pas me dire ceci, cela?»

173     La Bible dit qu’«ils seraient égoïstes, vantards, hautains, blasphémateurs, désobéissants, ingrats, irréligieux, insensibles, intempérants, et ennemis des gens de bien; ayant l’apparence de la piété, tout comme ceux-là l’avaient, mais reniant ce qui en fait la Force, la Parole». S’ils ne parlent pas selon Cela, il n’y a aucune Vie en eux. C’est exact. «Ayant l’apparence de la piété, mais reniant Cela; éloigne-toi de ces gens-là. En effet, ils sont du genre à s’introduire dans les maisons, avec leurs petits livres et leurs campagnes, et tout, et ils captivent des femmes d’un esprit faible et borné, chargées de péchés, agitées par des passions de toute espèce, apprenant toujours, ne pouvant jamais arriver à la Vérité.»

174     Ces gens, de quel type sont-ils? Jambrès et Jannès; ils ont du fantastique de toutes sortes, et tout. «De même que Jannès et Jambrès s’opposèrent à Moïse, de même ces hommes s’opposent à la Vérité: des hommes réprouvés d’entendement en ce qui concerne la Parole.» Ils essaient de prendre la Parole de Dieu pour La pervertir, La transformer en autre chose, quelque chose de fantastique, ou une organisation religieuse, ou se bâtir une grande réputation, ou se faire un grand nom. « Éloigne-toi de ces gens-là. «Tenez-vous-en à la Parole!

175     Qu’est-ce qui s’est passé? Il a dit: «J’ai vu cet esprit de mensonge, qui a dit: ‘Je descendrai les inspirer. Je leur ferai prophétiser un mensonge.’» Et ces hommes, qui voulaient tant plaire au public!

176     Ô Dieu, aide-nous. Ils voulaient tant prendre ça: «Être un docteur ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, qui se ferait détourner de la Vérité pour se tourner vers les fables», comme le Saint-Esprit nous a prévenus et nous a dit qu’ils seraient dans les derniers jours. Ils veulent tant acquérir une popularité personnelle, plus de temps à la radio, plus de temps à la télévision, ou une plus grande renommée, ou plus de possessions dans l’église, quelque chose de plus grand, en s’élevant eux-mêmes. Ils veulent tellement faire ça qu’ils ne regardent pas ce que la Parole en dit.

177     Mais Michée, lui, il regardait à la Parole. Il avait la Vérité. Il avait la Parole. Remarquez, alors il a annoncé ce qui allait arriver.

178     Et ce type s’est approché de lui et il l’a giflé, il a dit: «Par où l’Esprit de Dieu est-Il sorti?»

179     Il a dit: «Tu le verras quand tu iras de chambre en chambre pour te cacher.»

180     Et Achab a dit: «Mettez cet homme en prison. Enfin, faites cesser toutes ces réunions. On ne veut plus de ces numéros d’exaltés ici.» Ne vous en faites pas, ça va venir, ça. « Mettez-le en prison, et nourrissez-le du pain et de l’eau de l’affliction. Et, quand je reviendrai en paix, je m’occuperai de lui», autrement dit, « je lui ferai couper la tête.»

181     Le brave Michée, il s’appuyait sur la Parole de Dieu, il savait que sa vision, – ô Dieu! – il savait que sa vision concordait parfaitement avec la Parole de Dieu, elle ne pouvait pas faillir. Il a dit: «Si jamais tu reviens en paix, Dieu ne m’a pas parlé.» Amen et amen!

182     Oh, les amis! Il se fait tard, mais je veux vous dire ceci, mon cher ami. N’écoutez jamais un programme qui vous dit que Ceci n’est pas la Parole de Dieu et la Vérité. N’écoutez jamais quelque chose de fantastique qui n’a pas été annoncé et prédit par le Seigneur Jésus-Christ. En effet, quand Lui-même, Il est venu et qu’Il a guéri les malades, c’est seulement pour que la Parole s’accomplisse qu’Il l’a fait. Seulement pour accomplir la Parole!

183     Il a prédit, pour tous les genres d’églises à la fois. Dans Apocalypse 17, il est dit: «Je vis une femme, une prostituée, assise sur une grande bête écarlate, sur sept têtes.» Le Vatican est situé sur sept collines. J’en arrive, il y a quelques mois de ça. Et il est dit: «Elle était la mère des impudiques», des filles qui étaient nées d’elle. N’importe quelle femme mauvaise peut produire une fille qui est bonne. Mais observez. Une impudique, qu’est-ce que c’est? Une prostituée. Ces femmes de mauvaise vie, qu’est-ce que c’est? Ce sont des hommes... Ce sont des femmes qui commettent adultère et qui vivent avec d’autres hommes, qui ne sont pas leurs maris.

184     Et ces gens, ces églises, ils prétendent qu’ils sont les serviteurs de Dieu et l’église de Dieu, et ils intolèrent les choses du monde et s’y adonnent. Ils commettent de la fornication spirituelle. Ils laissent leur assemblée se maquiller, ils... les femmes porter des shorts. Et ils les laissent sortir, et s’habiller comme le monde, et ils ne condamnent jamais ça. Ils laissent les hommes fumer une petite cigarette en société, ou consommer de l’alcool. Ils les laissent faire leurs petites parties de cartes, et jouer au billard au sous-sol, et avoir les bals étudiants et les soirées dansantes dans l’église, et des soupers où on sert de la soupe, et tout le reste, et ils enseignent une petite théologie insignifiante au lieu de la Parole du Dieu vivant. Vous savez que c’est la vérité. C’est insignifiant, puéril, efféminé, je-ne-sais-quoi, du diable! Et, au Nom de Christ, je condamne la chose, à la lumière de la Parole de Dieu, et je dis que «nous devons être régénérés, inspirés du Saint-Esprit, nés de nouveau, marcher dans l’humilité et dans la Présence de Dieu, si nous voulons jamais parvenir à l’Enlèvement dans les jours à venir». Détournez vous des choses... de Dieu, peuples, tombez à genoux. Église de Dieu, toi qui prétends avoir embrassé le–le bord des bénédictions de Dieu, tiens-toi à la Parole de Dieu, et tout ce qui Y est contraire, détourne-t’en tout de suite et continue à avancer. Les Lumières du soir sont là. Le Seigneur Jésus vient bientôt.
    Pouvons-nous courber la tête un petit instant.

185     Oh, vienne ce grand Jour, ce Jour du jour, et ce Livre des livres. «Les Livres furent ouverts, et tous les hommes furent jugés selon les Paroles qui étaient écrites dans le Livre.»

186     Mon pauvre ami, qui es dans l’erreur, non pas... Oui, mon ami, et toi qui as essayé en vain et qui as lutté contre l’air. Tout comme un oiseau, j’ai remarqué, il cherchait à se frapper la tête contre une fenêtre pour éteindre la lumière. Qu’est-ce qu’il a fait? Il–il s’est fracassé la cervelle, c’est tout. La lumière a continué à briller.

187     Un jour, là-haut dans la Statue de la Liberté, en haut, dans le grand bras, il y avait des petits oiseaux morts qui gisaient partout. J’ai dit: «Qu’est-ce qui s’est passé?»

188     L’homme a dit: «Il–il y a eu de l’orage la nuit passée. Et, pendant l’orage, ces petits oiseaux ont volé dans la lumière. Au lieu de se servir de la lumière pour se mettre à l’abri, ils ont essayé d’éteindre la lumière en la frappant avec leurs petites ailes. Et ils se sont fracassé la cervelle.

189     Ne cherchez pas à vous creuser la cervelle pour faire dire à la Parole de Dieu quelque chose qu’Elle ne dit pas. Ne cherchez pas à vous mesurer aux associations d’aujourd’hui, parce que «si vous aimez le monde ou les choses du monde, l’amour de Dieu n’est pas en vous».

190     Pourquoi ne pas simplement prendre la Lumière de l’Évangile pour voler vous mettre à l’abri ce soir? «Oh, protège-nous, ô Dieu.»

191     Père Céleste, alors que des hommes et des femme sont assis ici, des garçons et des filles, un peuple en route vers l’Éternité, le–le pétrole et la lumière cosmique de ce monde, avec les seize éléments différents dont nous sommes formés. Dans leur corps se trouve une âme, qui est d’un grand prix; le commencement, le début.

192     Je Te prie, Seigneur, de traiter avec ce cœur en ce moment, cette âme, ce point tendre qui vit à jamais, et qui nous donne le mouvement. Je Te prie de sauver chaque pécheur perdu ce soir. Qu’ils prennent conscience que ces grandes bornes routières que nous franchissons, ces panneaux de signalisation qui projettent de la lumière des deux côtés de la route, tout cela ne fait qu’annoncer l’apparition prochaine du Juste, le Seigneur Jésus; être Son ami à Lui, c’est la Vie; Le connaître, c’est la Vie Éternelle. Et nous pouvons seulement Le connaître, selon la Bible, non pas par notre église, mais par la Naissance, la nouvelle Naissance, naître de nouveau.

193     Père, je crois de tout mon cœur qu’il n’y a pas un seul être mortel ici, avec moi, qui veuille être condamné ou aller en enfer. Alors pourquoi laisserions-nous quelque chose nous faire obstacle? Pourquoi accepterions-nous une contrefaçon, alors que les cieux sont remplis du vrai?

194     Et pendant que la terre est occupée à sa grande beuverie babylonienne, à boire du vin, à faire la bombe, les femmes à moitié habillées, des concubines comme Nebucadnetsar en avait, il y a une main qui écrit quelque chose sur la muraille. Les voyants voient la chose approcher, eux qui montent plus haut que la personne ordinaire. Nous le voyons, parce que c’est écrit dans la Parole. «Plus d’eau, mais le feu cette fois.» Et nous voyons l’écriture sur la muraille. Nous voyons que toutes les nations sont condamnées.

195     Et Dieu emportera Son Église, ceux qui sont nés de nouveau. L’heure vient où ceux de l’âge de Luther, ceux de l’âge méthodiste, ceux de tous les âges, qui se sont endormis avec des cœurs sincères, en Dieu. Quand le maïs n’était qu’une petite feuille, et quand il était une aigrette. Mais là, ensemble, toute cette vie sera rassemblée, et la résurrection aura lieu. Tous ces gens formeront le glorieux et beau Corps du Seigneur Jésus, et c’est pour bientôt.

196     Tu as dit: «Ceux qui rejettent Cela seront jetés dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs, des gémissements et des grincements de dents.» Dieu notre Père, il n’y a pas une seule personne qui veuille se retrouver là.

197     Ô Dieu, fais-nous miséricorde. Nous sommes là, avec des cœurs contrits, et la tête tournée vers la poussière d’où Tu nous as tirés, et si Tu tardes, nous y retournerons. Ô Dieu, sois miséricordieux envers nous, alors que j’intercède pour cet auditoire en attente. Après le Message de ce soir, je Te prie d’ouvrir les yeux des gens pour qu’ils se rendent compte qu’ils sont dans Ta Présence.

198     Et pendant que nous avons la tête inclinée, est-ce qu’il y a une personne ici... Ou plutôt combien d’entre vous (sûrement qu’il y en aura beaucoup), vous êtes conscients que votre vie n’a pas été à la hauteur de la Parole de Dieu? Vous avez traînassé. Vous avez cru à moitié. Vous avez adopté un peu du monde, et un peu de ceci et un peu de cela. Et vous en avez par-dessus la tête, ce soir. Oh, vous avez adhéré à l’église, c’est vrai. Peut-être que vous ne l’avez pas fait, je ne sais pas. Mais, devant Dieu, dans la Présence duquel nous pourrions nous trouver avant demain matin; il se pourrait qu’un missile atomique détruise tout, que tout soit anéanti, avant que le jour se lève demain matin. Rappelez-vous, il fait jour en Russie en ce moment.

199     Il a dit: «De deux personnes qui seront au lit,» ce devra être la nuit quelque part quand Il viendra, «l’une sera prise, l’autre laissée.»

200     Avez-vous l’assurance dans votre cœur, à la lumière de la Parole de Dieu, que vous êtes nés de nouveau de l’Esprit de Dieu, et que les fruits de l’Esprit accompagnent votre vie, par l’amour, la joie, la paix, la longanimité, la bonté, la foi, la douceur, la patience? que tout cela vous accompagne?

201     Si ce n’est pas le cas, voulez-vous avoir assez-assez de bon sens, si vous me permettez de le dire comme ça, pour lever la main vers Dieu et reconnaître que vous avez tort, en disant: «Ô Dieu, sois miséricordieux envers moi, et aide-moi à être le genre de chrétien que Tu voudrais que je sois, en me donnant le Saint-Esprit pour me permettre de mener une vie sainte»? Voulez-vous simplement lever la main vers Dieu? Que Dieu bénisse chacun. Il y a beaucoup, beaucoup de mains levées.

202     Maintenant, y en a-t-il d’autres qui aimeraient lever la main, qui ne l’ont pas encore fait? Voulez-vous lever la main? Les femmes... Que Dieu vous bénisse. Les hommes, les femmes, est-ce que vous... Que Dieu vous bénisse, madame. Que Dieu vous bénisse, madame. Que Dieu vous bénisse, monsieur. Que Dieu vous bénisse, sœur Que Dieu te bénisse, petit garçon.

203     Est-ce que vous vous rendez compte du sérieux de ceci? Vous ne venez pas à l’église juste pour entendre un Message... ou pour voir un messager, je veux dire. Vous venez pour entendre le Message. Et le Message, c’est le Saint-Esprit qui prend la Parole de Dieu et qui vous La transmet.

204     Alors, qu’est-ce que vous en pensez? Peut-être que demain matin il sera trop tard. Est-ce que vous voulez bien, dans la Présence de Dieu, lever la main, vous qui ne l’avez pas encore fait, pour dire: «Ô Dieu, sois miséricordieux envers moi. Je veux Ton Esprit en moi»? En effet... Que Dieu vous bénisse, monsieur. Que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse, au fond. Que Dieu vous bénisse, et vous, et vous, et vous. Oui. Que Dieu vous bénisse, monsieur. Que Dieu vous bénisse, monsieur.

205     Est-ce que vous voudriez dire: «Ô Dieu, je descends dans la maison du Potier. J’en ai par-dessus la tète. J’ai toujours voulu avoir une vie consacrée. Et, ce soir, je descends dans la maison du Potier, pour donner mon cœur et dire: ‘Ô Dieu, mets-le en morceaux, et donne-moi un cœur nouveau, un esprit nouveau, et mets Ton Esprit en plein centre de celui-ci.’ Et que ma vie s’écoule en se conformant à Ta Parole. Fais de moi un Michée de ce jour-ci, que je puisse m’appuyer sur l’AINSI DIT LE SEIGNEUR. Et que ma vision et ma vie, que–que je mène devant Toi, non pas moi, mais que l’Esprit en moi mène la vie que la Bible demande. C’est comme ça que je veux être. Ô Dieu, par Ta miséricorde, rends-moi ainsi.»

206     Quelqu’un, là, qui n’aurait pas levé la main, voulez-vous le faire maintenant. Que Dieu vous bénisse, madame. Que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse, madame. Que Dieu vous bénisse. Restez assis bien tranquillement, pendant que vous priez maintenant. Toutes les têtes inclinées, tous les yeux fermés, tout le monde en prière. Tout doucement, gentiment, acceptez-le maintenant.
...changement rapide,
Rien sur terre n’est immuable;
Bâtis ton espoir sur les choses Éternelles,
Tiens la main du Dieu vivant!
Tiens la main du Dieu vivant!
Tiens la main du Dieu vivant!
Bâtis ton espoir sur les choses Éternelles,
Tiens la main du Dieu vivant!
    Tout seuls avec Dieu maintenant.
À la fin de notre voyage, (Oh!)
Si à Dieu tu as été fidèle,
Ta belle demeure dans la Gloire,
Ton âme ravie contemplera!
    Alors, que devez-vous faire?
Tiens la main du Dieu vivant! (Et c’est Sa Parole.)
Tiens la main du Dieu vivant!
Bâtis ton espoir sur les choses Éternelles,
Tiens la main du Dieu vivant!
    [Frère Branham se met à fredonner Tiens la main du Dieu vivant. – N.D.É.]

207     Il est là, juste à côté de vous.

208     Je regarde maintenant, dans l’auditoire, vers un cher petit homme; il a dit au revoir à sa chérie l’autre jour, seulement pour un petit moment. Il y en a un autre assis quelque part, et il a dit au revoir à sa chérie, pour un petit moment seulement. Quand elles sont parties, elles tenaient la main du Dieu vivant. Leurs époux bien-aimés sont ici ce soir, ils tiennent la main du Dieu vivant, en sachant que les chéris se reverront. Oh, qu’est-ce que ce serait s’ils n’avaient pas ça? Oh, bâtis ton espoir sur les choses Éternelles!
Tiens la main du Dieu vivant!

209     Notre Père Céleste, en ce moment, la musique joue doucement, et c’est un message. Un Prédicateur, le Saint-Esprit, est en train de nous prêcher à travers la musique, de nous dire ce qu’il faut faire de ce Message, ce soir: «Attache-toi à la Parole immuable de Dieu. Les cieux et la terre passeront, et changeront, mais Ma Parole ne passera jamais.» Elle ne peut pas changer. C’est la Parole du Dieu immuable.

210     «Je serre Ta Parole dans mon cœur,» a dit le psalmiste, «afin de ne pas pécher contre Toi.»

211     Vingt ou trente mains se sont levées ce soir, Père. Des hommes et des femmes ont entendu la Parole, alors que «la foi vient de ce qu’on entend». Ils ont pris la décision qui, à elle seule, suffit entièrement, c’est qu’à partir de cette heure, avec Ton aide et par Ta grâce, ils Te serviront.

212     Maintenant, ne veux-Tu pas, Père, descendre doucement dans leur cœur? Mets Ton Esprit dans leur esprit nouveau. Il a fallu que Tu leur donnes un esprit nouveau, sinon ils n’auraient jamais levé la main. Ils n’en auraient pas eu le désir. Mais ils sont descendus dans la maison du Potier, et ils T’ont laissé changer leurs émotions et leurs idées. Et maintenant, dans leur cœur, ils ont été attendris.

213     Et Tu as dit: «Nul ne peut venir à Moi, si Mon Père ne l’attire.» Ils n’auraient pas pu lever la main, du plus jeune au plus vieux, si Tu ne leur avais pas dit de le faire. Ils l’ont fait parce que Tu leur as parlé. Et c’est Dieu, qui les offre à Christ, comme cadeau d’amour. Ils ont livré leur cœur.

214     Et nous pouvons entendre Ta voix forte, qui dit: «Celui qui écoute Ma Parole.» Non pas Ton Église; Ton Église a Ta Parole, et Elle n’est pas en contradiction avec Ta Parole. «Mais celui qui écoute Ma Parole, et qui croit à Celui qui M’a envoyé, a la Vie Éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la Vie.»

215     Bénis-les, Père, en les faisant jouir d’une longue vie, de la Vie Éternelle. Et ressuscite-les au dernier Jour, comme Tu l’as promis. Et que ceci soit un glorieux service de consécration, où les saints du Dieu vivant se réjouiront et seront renouvelés.

216     Que les malades, tous, s’il y en a dans l’assistance, qu’ils soient guéris. Que Ton Esprit soit manifesté, par Christ notre Seigneur.

217     Maintenant, avec la tête relevée un petit instant, je me demande, vous qui avez levé la main, je crois que vous avez accepté ce que vous avez dit. Mais, et je crois que vous étiez sincères. Et je vous renvoie à la Parole de Dieu, qui est la Vérité.

218     Maintenant, il n’y a qu’une question qui se pose, où, étiez-vous sérieux, là? Si oui, c’est Dieu qui frappait à votre cœur. [Frère Branham a donné trois coups sur la chaire. – N.D.É.] C’est exact. Or, si vous étiez vraiment sérieux, alors les choses anciennes sont passées. Dieu l’a dit. Ça ne peut pas changer.

219     Jésus a dit: «Celui qui écoute Mes Paroles, et qui croit à Celui qui M’a envoyé, a la Vie Éternelle.»

220     Je pense que, si c’est vraiment ce qui s’est produit dans votre cœur, vous éprouverez assez de reconnaissance envers Dieu pour vouloir vous avancer à Son autel ici, vous agenouiller et Lui rendre grâce de ce qu’Il a fait pour vous.

221     Et, pendant que la sœur continue à jouer le même chant, j’aimerais que tous ceux qui ont levé la main, avec ceux qui ne l’ont pas levée qui voudraient, qui le devraient, avancez-vous. Agenouillons-nous et adressons un mot de remerciement au Tout-Puissant, pour ce qu’Il a fait pour nous. C’est la preuve que vous étiez sincères.
Bâtis ton espoir sur les choses Éternelles,
Tiens la main du Dieu vivant!
À la fin de notre voyage,
Si à Dieu tu as été fidèle,
Ta belle demeure dans la Gloire,
Ton âme ravie contemplera!
Tiens la main du Dieu vivant!
Tiens la main du Dieu vivant!
Bâtis ton espoir sur les choses Éternelles,
Tiens la main du Dieu vivant! Oh!
    J’irai jusqu’au bout. Maintenant, je me demande...

222     Il y a beaucoup de pasteurs et d’évangélistes avec nous, ce soir, qui aiment voir des âmes entrer dans le Royaume de Dieu. Je me demande, les frères, si vous... Viens, pasteur. Et je me demande si les frères voudraient venir se placer en avant ici. Nous allons prier pour ces chères gens.

223     Savez-vous quoi? D’après la Parole, et je La mets à l’épreuve, à l’essai. Ils ont levé la main pour témoigner de ce qu’ils allaient accepter la Parole Éternelle de Dieu, ce soir, et croire. Et j’ai dit: «Maintenant nous avons prié.»

224     Maintenant, regardez ce que Jésus a dit. Reportons-nous à la Parole, là. Nous avons beaucoup de fantastique, mais reportons-nous à la Parole. Jésus a dit: «Celui qui écoute Ma Parole, et qui croit à Celui qui M’a envoyé, a la Vie Éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la Vie.» Dieu l’a dit. La question est réglée pour toujours. «Nul», a dit Jésus, «ne peut venir à Moi, si Mon Père ne l’attire. Et tous ceux que le Père M’a donnés viendront à Moi.» Aucun n’est perdu. «Celui qui mange Ma chair et qui boit Mon Sang a la Vie Éternelle; et Je le ressusciterai au dernier jour.»

225     Oh, comme c’est merveilleux de regarder cet autel, alors qu’une âme vaut dix mille mondes. Ils ne sont pas du tout venus pour adhérer à une église. Ils sont venus parce qu’ils sont membres du Corps de Christ. Ils sont venus ici pour rendre grâce et pour prier. Et je prie le Saint-Esprit d’oindre et de remplir chaque cœur, d’un bout à l’autre de l’autel, ce soir, d’un esprit paisible, doux et humble, qui produira les fruits et la justice de Christ tant qu’il y aura un souffle de vie dans leur corps, et jusqu’à ce qu’ils rentrent à la Maison, dans la Gloire.

226     Est-ce que les évangélistes et les pasteurs voudraient venir se placer ici avec nous, pendant que nous prions, s’il vous plaît. Chacun, quelles que soient les églises auxquelles vous êtes affiliés, ça n’a rien à y voir. Nous voulons simplement que vous veniez, tout autour des gens.
J’irai jusqu’au bout, oui, j’irai... (Que ce soit l’intention de votre cœur.)
Je paierai le prix, comme le font les autres chrétiens, ,
Je prendrai le chemin (comme Michée, là) avec le petit nombre des méprisés qui suivent le Seigneur,
J’ai commencé à marcher avec Jésus, et j’irai jusqu’au bout.
Oh, j’irai jusqu’au bout, oui, j’irai jusqu’au...
Je paierai le prix, comme le font les autres chrétiens,
Je prendrai le chemin avec le petit nombre des méprisés qui suivent le Seigneur,
J’ai commencé à marcher avec Jésus, et j’irai jusqu’au bout.

227     J’irai... Y a-t-il une autre personne qui aimerait prendre ce chemin? «Si vous avez honte de Moi devant Mon Père, ou devant les hommes, J’aurai honte de vous ce matin-là, devant les Anges.»

228     Avez-vous honte, devant ce petit auditoire ce soir, de prendre position? Avez-vous honte? «Celui qui Me confessera devant les hommes, Je le confesserai devant Mon Père.»
Je prendrai le chemin, Seigneur.
J’irai jusqu’au bout.
J’ai commencé à avancer avec Jésus,
Et j’irai jusqu’au bout.

229     Soyez en prière, tout le monde, pendant qu’ils rendent grâce à Dieu de leur avoir pardonné leur péché.

230     Ô Dieu, Père et Rédempteur de l’humanité, ceux-ci sont venus ce soir, en confessant qu’ils n’ont pas pris suffisamment leur place dans le Corps de Christ. Alors ils viennent ce soir, pour prendre leur position sous la conduite de la main de Dieu, et par la Parole.

231     Et nous Te prions maintenant de les placer à leur position dans le Royaume, là où ils accompliront leur service. Et puissent-ils croire, d’un commun accord ce soir, à Ta sainte Parole. Et puisses-Tu, par le Saint-Esprit, leur parler, et qu’ils soient simplement, par l’inspiration, guidés vers la position à laquelle Tu les as appelés, dans le Corps de Christ.

232     Ô Dieu, combien nous Te remercions de ceci! C’est quelque chose de glorieux à Tes yeux. Nos cœurs sont remplis d’allégresse de voir des hommes et des femmes qui sont prêts à s’agenouiller humblement à l’autel, et à confesser leurs fautes et implorer Ta miséricorde. Amène-les jusqu’au bout du chemin, Seigneur.

233     Tes serviteurs oints, les ministres de la Parole, se tiennent auprès de ces gens, et je me tiens ici, près de cette chaire sacrée.

234     C’est un moment merveilleux. Les Anges de Dieu se sont installés, ils campent autour de ce bâtiment, ce soir. En effet, il est écrit dans la Parole: «Les Anges de Dieu campent autour de ceux qui Le craignent.»

235     Et au milieu de ce glorieux monde invisible qui nous entoure en ce moment, qui dirige nos émotions pour nous amener à la repentance, pour nous faire voir ce qui est mal, que nous avons mal agi. Avec des cœurs contrits, nous renonçons à nos mauvaises voies, Seigneur, et nous demandons la miséricorde Divine. Et que le Saint-Esprit, qui nous a promis la miséricorde, l’accorde à chacun de nous, alors que nous supplions Dieu humblement, que nous Lui demandons d’accomplir Sa Parole et de façonner nos vies et notre caractère pour qu’ils s’accordent avec Sa Parole. Nous le demandons au Nom de Christ.

E-1 Gone by... And I am grateful to the one that makes this effort to sing it for me when I come. Sister Angie and Sister Gertie, the Lord bless them. When I hear that, it brings back old memories of long ago. Just before leaving the Tabernacle we had a great revival of a complete winter of preaching on the Book of the Revelation of the Lord Jesus. And I... Almost every Sunday night they would sing the song, "Keep Holding On." Thank you, Sister Gertie. And I am certainly happy that they sang it again to night for us.
Sister Angie was saying that she was just a bit hoarse. Well, don't feel lonesome; I am too. But this morning after making the people suffer through about a two and a half hour sermon, as one of my minister types, so I got outside when it was a little wet on the ground... And of course, that's the way I get. But I just love the Word and especially the blessing of the Holy Spirit with the Word. And when He is blessing and helping, I just simply can't find a place to stop. So you know how it is.

E-2 Now, maybe not quite so long tonight that I wish to speak because of being a little hoarse, but depending on God for our blessing and for His spiritual help that we vitally need in our lives.
And now, as Brother Neville has announced of--of--with his program, on his program, rather... And I wish that every listener would listen to that program. Now, he doesn't tell me to say this. But I never was so blessed in listening to a program as I was this last Saturday. How many heard that message? That was a masterpiece: WLRP nine o'clock until nine-thirty each Saturday morning, the Neville Trio.
And I was speaking to the brother who takes the recordings, Brother Leo, which is in the room, and he was so carried away with it, that he didn't... He said, "Say, who's this preacher?" He was--had the radio up, and Brother Gene or some of them, said, "It's Brother Neville, this is his time." And it really was wonderful. Not only that, but everyone...

E-3 I tell you the reason I love to hear Brother Neville speak, not mainly because he's a good preacher, but because I know that he lives what he preaches. And I would rather you would live me a sermon than preach me one. It'll be more effective.
And now, I have announced, had it announced that I would speak on tonight for a few moments, "God Keeps His Word." And this morning I was speaking on, "The Impersonation Of Christianity." And now, the Lord add His blessings now as we read His Word. And I want to read from several places in the Scripture, at least three, or maybe quote some more, because it's the Word that we are speaking about.

E-4 In the last Book of the Bible, the Book of Revelation... After the complete Bible has been--being finished, here was the--the message to the Church at the 22nd chapter of Revelation and beginning with the 17th verse.
And the Spirit and the bride say, Come. And let him that is athirst say, come... let him that heareth say, Come. And let him that is athirst come. And whosoever will, let him take of the waters of life freely.
For I testify unto every man that heareth the words of the prophecy of this book, If any man shall add unto these things, God shall add unto him the plagues that are written in this book:
And if any man shall take away from the words of this book, of this prophecy, God shall take away his part out of the book of life, and out of the holy city, and from the things that are written in the book.
He that testifies these things saith, Surely I come quickly. Amen. Even so, come, Lord Jesus.
The grace of our Lord Jesus Christ be with you all. Amen.
And then over in Saint John the 12th chapter of Saint John and beginning with the 39th verse...
Therefore they could not believe, because... Esaias said again,
He has blinded their eyes, and hardened their heart; that they should not see with their eyes, nor understand with their heart, and be converted, and I should heal them.
And then in Saint Matthew, the 24th chapter, and in the 35th verse, Jesus speaking...
Heaven and earth shall pass away, but my word shall never pass away.
And in Galatians 1:8...
... though we, or an angel from heaven, preach any other gospel unto you than that which you have received, let him be unto you accursed.
Now, let us bow our heads just a moment for a word of prayer.

E-5 Our God, we come to Thee in the Name of Thy beloved Son, Who has bid us to come, saying, "Ask the Father anything in My Name, I'll do it." So we come in Jesus' Name to first repent of our own sin and our shortcoming, and to ask Thee to cleanse us from all of our iniquity, and to purge our thinking, that we will think upon the things that are right and pertaining to the Kingdom of God. And may our thoughts be tonight, on something that would better the Kingdom of God, and would better the people that are in the Kingdom. And may our hearts be purged from all foul things. We desire to walk upright before Thee with clean hands and a pure heart. And O God alone can do this. And we pray Father, to cleanse our hands and purify our hearts. Wash us in the waters of separation from the things of the world by the Word.

E-6 And may through the Word... Thou has said, "You are clean through the Word." And we pray that the Word will search deep into all of our hearts tonight and will cleanse us from any disbelief, that may our hearts be renewed in the Holy Spirit. And may He bring to us tonight those things which would be profitable to the Kingdom of God.
Help those, Lord, who are--are feeble along the way, having, finding difficult in believing the Word. And O God, in this dark and treacherous hour that we are living, and as we look ahead for the world crisis, we see only darkness ahead. And Thou has said, "Look up when these things begin to happen, for our redemption is drawing nigh." And may we be exhorted tonight. And by the Holy Spirit, to take this to heart, to look up in the face of the God of heaven, Who has promised our redemption at this time...

E-7 And as John on the isle, prayed, "Even so, come Lord Jesus."... And we pray that You'll grant these things to us tonight. And heal all that are sick and afflicted. And comfort the saints; call sinners to repentance, and renew all of us, that we would go from here, tightening on the full armor of God to go forth as soldiers prepared for the battle that lays before us.
Now, as we have gathered tonight, each in prayer, and the banner over us, the Morning Star leading the way... And the host of the enemy has encamped also. And the great challenger comes out and makes his boast, saying that these days of miracles is past. But O God, raise to us a David, a warrior, a challenger, and may that Spirit dwell in every heart richly. For we ask it in Christ's Name. Amen.

E-8 In a approach to this most vital subject... And it is not aimed to anyone's belief, or to upset, or to disturb, or to make enemies. It is only meant for the gathering and the uniting of the people of God together.
And the reason that I have chosen to speak this to the tabernacle tonight, is because of the condition of time that we're living. I--I believe that we are at the--the beginning of something that the whole world is aware that's fixing to happen. No one seems to be able to put their finger just on it. But yet, we know something's fixing to take place. It's not only here; it's everywhere.

E-9 And I think that it would be most appropriate tonight if we would take this time while the people are gathered together, to speak something that would be of a vital importance, to inbetter, to cause us to understand, and to equip us with the--a better understanding of Christ, and of the Gospel, and the time that we are living.
Now, to start with I wish to say this, that not long ago, I was in a Lutheran Seminary. And the Lutheran brethren said to me, after they had wrote me a letter, a very harsh criticism, the dean, and speaking and telling me things that--that I was a soothsayer and many evil things, which really, they could not prove, because I said, "The devil could not heal."...

E-10 Now, if the devil can heal, he is a creator. And a Creator, there's only One, and that is God. The devil cannot create. The devil is not even omnipresent. He can only be at one place at a time. His demons are present everywhere, but God is omnipresent. The devil can only be present at one place. God is omnipotent; the devil has a limited power, that is, as long as he can throw his bluff in. And the only legal thing that he has is to turn you back to the dust of the earth. That's the only thing that he has. And that's still with the blessing of God, by promise of God, for the resurrection.

E-11 So God is the only Creator, and God is the only One Who can build cells. And cells is creation. And creation only comes by God, so God is the only Healer. And there is no other healing but Divine healing. We have famous doctors who could set a bone, but God heals. We have doctors who can cut appendix out, or remove a growth, which is only the right thing to do. But who does the healing? God does the healing, for He is the only Creator. Now...
And he said, "What of us Lutherans? Do you think that you consider us Christians?"
I said, "Most certainly." I said, "The Kingdom of God has been like a man that planted his corn in a field. And of a morning he went out and he looked, and there was the two little blades that come up in the early spring. And the farmer said, 'Look at my corn field.'"

E-12 Now, did he have corn? Potentially he did, but not in the ear. Now, it's just like if I gave you a--you asked me for a oak tree, and I gave you an acorn. Potentially you have the oak tree, because the oak tree is in the acorn. And then, in the grain of corn you do have the corn, but yet, it's just potentially. You have the grain.
Now, the farmer said, "Look at my corn patch; isn't it beautiful? My corn..."
He called it corn, yet it was in the shoot. By and by, that corn stalk grew till it become a tassel. The tassel is where the pollen comes, or the pollen falls from the tassel, which causes the breeding of the corn, the sex between the male and female. Now, what if the tassel should look back and say to the--the leaf, "Now, I have nothing to do with you. You are not even in the picture. I am a different thing. I am the tassel. I'm the one that's recognized; you have nothing to do to it."

E-13 But yet without the leaf, the corn cannot pollen. Because the tassel drops into the leaf, and there's where the ears spring from. And the same life that's in the--the leaf, is also in the tassel. By and by comes an ear. And the ear comes on, the grain. And then the grain says to the tassel, "I have nothing to do with you. You're not even in the picture."
But if it hadn't been for the tassel, there'd have been no grain. So the thing is, is the little stalk was the Lutheran revival. And the tassel was the Methodist revival. And the ear is this revival. But altogether the same spirit, the same life that was in the little stalk of corn to begin with, is the same life that is in the grain.

E-14 Now, the only thing that the Pentecostal, I mean the real Pentecostal, not the so-called, but the real Pentecostal message is nothing but a restoration of the same thing that went into the ground that's been packed through the Lutheran, Methodist, Baptist, Presbyterian. Now, it just comes to an ear.
And now, I... As bad as I hate to make this statement, there has been some fungus growing on it. And you farmers know what that is. It's something that imitates the ear. Now, that's what we're wanting to cut at tonight, because if you don't pull it off your corn it'll cause your whole patch to go bad.

E-15 So that is one thing I wish to make clear, that the people of all denominational churches, as they have come up through great times, it's been the maturing. And now the churches in the seed, and it's got to bring forth the same thing that went into the ground. So it's just a fully matured church that we're living in. And one part cannot say thus to the other part, for they lived good in their day. And they were the corn patch in God's sight. So we do not wish to belittle anyone.
But there has been some teachings today, especially on famous worldwide broadcasts, that has been belittling the Word of God, and saying that God dwells in a church and not the Word. I heard one of the famous teachers a few evenings ago, said, "Where did you get your Bible? I suppose that it was God taking a notion to write you a Bible up in heaven and give it to some little angels, and they come down through the corridors of heaven and presented it to you people." And said, "That no one could live the teaching of the Bible." And, "It wasn't exactly authentic."

E-16 And they claim to be the first beginning of church. Now, those people now, that go to that church, are men and women like we are. And they love, and eat, and drink. And is there any way to stop it? Not when the Bible says it's going to be this way. That's right.
But to encourage you, that I want to make myself clear and plain, that I believe that this is God's full, infallible, unadulterated Word, that nothing can be added to or taken from It. It's God's complete program of His Church. No other foundation can any man build but that which has already been laid. You see it? That's why I believe in the infallibility of the Word of God. I said to one of those people, "Where did you say this Bible was? Your church? Your church wrote this Bible?"
"Yes, our saints wrote the Bible."
I said, "Then why has it thus been taken, that you are so much different today from this Bible?"
"Well," he said, "you see, them men lived in one age; we live in another age."

E-17 But I said, "God lived in all age, and the Bible, if It's inspired, It's the infallible God Who wrote the Bible. And He said in His Word the heavens and earth would pass away, but His Word should never pass away."
Now, it is most alarming to the man who had never thought, to see these things approaching. But if you only knew, it's only a fulfilling of the Scripture. And as bad as I hate to say this, in America, and our fantastics and things that we got in the so- called religious moves today... Not degrading them, God's people dwell in them. But I wish to say this, that it is come to America, who has taken away and got away both Catholic and Protestants, from the teaching of the Word, and they have adopted a system. And this system is a intellectual system that presents a glamor in the stead of the Word. And American people fall for glamor.

E-18 The American people has become a place to a worship of goddess. I have the deepest and highest respects for women. My mother is one, my wife, and I have young daughters. And a woman that keeps her place and is a lady, there is nothing any more precious outside of salvation to our nation, than a real woman. But when it comes to a place to worship women, then you're out of the Bible plan. There's no plan in the Bible for us to worship any woman, a Mary, or the Saint Cecilia. There's not one speck of Scripture for it; and contrary, it's against such.
Then why was it, if this was the beginning, these who walk with Christ and wrote by inspiration, you think I would take any other man's word for it? No, sir. This is God's eternal Word. Now the minister, or the priest who spoke to me, he said, "God is in His Church."
I said, "God is in His Word."
God is in His Word, the Bible said, "In the beginning was the Word, and the Word was with God, and the Word was God. And the Word was made flesh and dwelled among us." God is in His Word.

E-19 Now, notice, in the Old Testament they had two ways of understanding a message to be correct. That when a prophet prophesied, or a dreamer dreamed a dream, they told that before the--the breastplate of Aaron. The breastplate of Aaron had the twelve patriarch's birthstones in this breastplate. He wore it on his bosom to show that he was a high priest of the twelve tribes of Israel. And when they were speaking this vision or telling this dream, and if God vindicated it, there was a supernatural Light came around on this Urim Thummim and vindicated that that message was true.

E-20 No matter how realistic it seemed, no matter how well it seemed to be fitted together with the time, if the supernatural Light on the Urim Thummim did not flash, it was rejected because God was not in it.
And I say today... Oh, I want you to hear. Any message, regardless if it's from priest, from preacher, from prophet, from anything else, any man, no matter how spiritual, what his office is, what he has done, if he's raised the dead, if he's healed the sick, if he's the archbishop of Canterbury, if he's the pope of Rome, if he is the head of any great denomination, no matter how spiritual, though he has spoke with tongues, though he danced in the Spirit, though he has preached the Gospel, no matter what he has done, if his message doesn't come out of the Bible, it's wrong. This is God's Urim Thummim.

E-21 When the Bible was completed, the Angel came down, was talking to John. Then Jesus come Himself, said, "I, Jesus, sent My Angel to testify of these things. And now, close this Book, but don't seal It. For whosoever shall take anything out of It, or add anything to It..." That's God's Word.
Paul, in cooperating with the Spirit, said, "If an Angel from heaven (not an archbishop, not a pope, not a cardinal), but if a Angel from heaven, brought any other message than what this is here, let him be to you accursed."
But now, we are fixing, as years ago, by the Holy Spirit I've always told you before when Hitler and Mussolini raised, I said, "It'll all heap up; communism will take the whole thing and come down from the north." Now, keep your eyes on this, Church: the devil is putting out this propaganda. And it's not--it's not Scripture. It's to confuse the mind of the unlearned, the unspiritual people. And we are living in the most glorious day that any people's ever lived, and yet in the darkest day for the unbelievers that they--and the most confusing time for they--those who don't know. It is remarkable that the day that we're living. And what a joy it is to know that your anchor holds.

E-22 Now, today as we're approaching it in this dark evil time... Now, I do not like to call people's names, but I'm going to have to call somebody's name now. But I pray for the young man, and I pray all the time for him. But he is a instrument in the hands of the devil, and that is this man Elvis Presley. The people are gone boogie-woogie or rock-and-roll wild. The American people has gone. And they're trying by that same spirit, to get the thing into the church.
I like church music played like church music and not rock-and-roll in the church. But when they get these spirits, there's something behind this, and the devil puts hisself out a challenger. And it happens to be that this poor backslidden Pentecostal boy said, "The way he learned his maneuvers of jerking and shaking, he caught it and learned it in the church." He is a member of the First Assemblies of God of Memphis, Tennessee. His pastor's a friend of mine. And he is the devil's instrument of deluding and polluting the minds of these teen-agers, of getting them into a place till... They just left a place in Canada, I think they sent fourteen young people to the insane asylum a few days after he was there.

E-23 And all over the country... But the people have gone wild, frantically. The reason they do that is because they don't know anything better. Oh, how I wish that they knowed the Lord Jesus. How much better... I do not condemn; I feel sorry for the mortal. And now, would not that even be appropriate in the day that we live, that when things are going the way they are, and the idol of America is the hollywood glamor girl, when she sets the pace of all America... When...?... come out with her immoral dressings on... And practically every woman in America will fashion after her.
It wasn't... Oh, how it came to me not long ago standing in Rome, when the newspapers give a headline of this woman that they had in the paper the other day was going to have a baby in Hollywood, a Roman. And they said in the paper, the newspaper, which my friend of Baron Von Blomberg could speak seven different languages and read the paper plainly, he said, "She may be a American goddess, but she's here a Roman prostitute."

E-24 What a disgrace. Now, they have to have things like that. That has to happen to cope with the spirit of the day. That's the reason that this church is coming in with the worship of Mary, of other women, and things. It's that same spirit under a religious head. And that's the reason they have to get your mind off the unadulterated Word of God to produce that program. Sure. Do you see the twist that we're in? Do you see the American youth, what condition it's in? That's men and women of tomorrow. No wonder Jesus said, "Except these days be shortened, no flesh would be saved."
Therefore, I'm basing my thoughts here: That we're at the end time. The Lord Jesus shall come soon. But the spirit of the day... Oh, can you see? Take on your thinking. Can you see what's happened? Before this great onslaught coming on to bring the mark of the beast, and to fulfill the Scriptures by forcing the people after the hold is gotten, just like it is in other countries, force them into things that they do not accept, to cause the persecution and the boycott to come. Can't you see America has fell for the glamor and the goddess, and this. It's paid the devil in the realm of flesh, making a way for this to present itself. Amen. I hope you understand this. Stay clear from it. I don't care how many D.D.s, Ph.D.s, or ever what's behind it, it is a lie. "For let every man's word be a lie, and Mine be true," saith the Lord. "For heavens and earth will pass away, but My Word shall never pass away."

E-25 God's eternal Word requires that men shall be borned again. Anything short of that, they are eternally lost. No matter what church you belong to, or where your name is or what you have did, it's lost. God's Word shall never fail.
Now, so much for that. And I hope that you get it in the spirit it was given. You dear Catholic people, I am not belittling you; you are my friend. And if you wasn't, what motive... If I stood here to fight back at you, I should go to the altar and get my heart right with God. I'm standing here with a heartache to have to say it, but the Spirit according to the Word is a pressing me to say it, and to warn the flock of who the Holy Spirit has made us overseers.

E-26 And to see these great programs across the nation of literally making fun of that Bible, said, "It's like mud puddles that you walk through; no one could live by It." That is correct as soon as the flesh is concerned, but the Holy Spirit is the One Who dominates and leads a person. May the Lord let you see the interpretation. God's Word is first, and last, and eternal forever. God once speaks a Word, It can never change.
God before the foundation of the world, said, "In the beginning was the Word." And what is a word? Is a thought expressed. The Father God, seeing the plan of redemption, He looked it over and seen what Satan had did. And He thought, and He seen to only brought into thought now, but when He expressed it, it became a word. And once a word it can never die; it has to be eternal. For His Word can no more fail than He can. His Word can just rule or come...?... than He can become righteous. His Word...

E-27 Men of old through the ages has read this Bible. It's inspired congregations ever since It was written. I'd write you a letter; you might appreciate it, saying, "Brother Branham, I appreciate your letter." You are the only person it was designated to. After it's done run out for a while, that letter will become worthless, unless it was an evidence for me or against me.
But once God has spoke, it's for the entire human race. And it's just as fresh tonight as it was the hour it was spoke. God spoke and said the Christ was the Lamb slain from the foundation of the world. When God drew His program in His mind and spoke it, Christ was slain right there, though He actually wasn't slain for four thousand years later. And God in there, through foreknowledge seen who would be saved and who would not. And there our names were written in the Lamb's Book of Life at the foundation of the world and associated with the slain Lamb.

E-28 And the Bible said, "In the last days..." Listen, "And the antichrist deceived all that dwelled upon the earth whose names were not written in the Lamb's Book of Life from the foundation of the world." Stay with the Word.
Now, I have noticed amongst our--our brethren... And I say this to you Protestants reverently, not with hatred, not with malice, not to have something to say; it would be easier to speak on something else. But that I know... And the Bible says, "Watchman, what of the night?" And if the watchman sees the enemy coming and fails to warn the people, God said He would require their blood at the watchman's hand. But if the watchman warns them, then the watchman's free. So I must warn.

E-29 And among our Protestant brethren, I have notice many times... After my message this morning on the new spirit, and then God's Spirit, in... How many was here this morning? All right. In the new spirit and God's Spirit, so many with the new spirit without God's Spirit... I want this to be understood.
Today we find a great moving of confusion among the Protestant people. And when I go into their churches, it is very much upsetting sometime. And now, please pardon this expression, but as the Holy Spirit...
As I talked to my little wife back there the other day, when I seen my cousins laying there, both looking and faced to each other, as their life had been claimed, one with a prayer bead in his hand as a Catholic, and the other one a Baptist on the other side: both my cousins... And I looked at them, and I said, "O great God, how can these things be? Have I failed? Has there been something?"

E-30 I said to wife; I said, "There's many things that I do not know, but there's some things that I do know." I said, "Since a little boy I have watched the sap in the wintertime, fall of the year, moves down out of that tree and go into the roots to hide itself and keep warm through the winter. I have seen it supernaturally in the spring move back up, bringing leaves with it and fruit. I have seen the flower in its beauty in the summer, bow its head in the winter to the frost and die, and the seed perish, and the pulp perish. And then I seen in the spring of the year, that flower rise back." I said, "I believe; I know they do that. I believe that the One Who is called Jehovah God, I believe that Jehovah God does that. He operates nature. I watch Him with the pine tree, with the pawpaw tree, or with the birch tree, with the apple tree, and every one differing from another. And how that man, made in one way and another, all designed by a Mastermind... That was God." I said, "I know that."

E-31 "I believe that Jesus is the Son of God. I believe that in His body He was a man. He was borned of a woman just like I was. But His Blood was not of a woman; It was of God. And Jehovah God, the Logos, Who brood over the earth (in my message this morning), and brood the first man out of the dust of the earth, overshadowed Mary, and brood over her to fulfill His Word, and created the Blood cell that brought forth the Son of the living God. I believe in a body He was man. I believe in His soul He was God. He was God's manifestation here on earth. God was in Christ, reconciling Him--the world to Himself. I believe that He was not just a mere man, neither was He a prophet; He was God Emmanuel. I believe with all my heart, that being truth. I can't prove that truth, because the... If I could then it wouldn't be of faith.
But I know the trees come and go, I know the flowers come and go. I know all nature revolves, the world sets in its orbit by some great supreme power."

E-32 And another thing that I know, that by the grace of God, there's Something that comes to me in a form of a Angel, a Light. And He tells me things, what's going to happen. And I see it. I know that it's not natural. It shows me things years to come. And not one time has it ever failed. I believe it's the same God that was with Joseph, that was with Daniel, that was with Elijah. I believe that It's the same Holy Spirit that led the children of Israel by a Pillar of Fire. Therefore, I'm satisfied that there's something, that the Bible is right because every nature, everything that I call faith, everything that I watch that I could not prove, proves by this Bible that it is the truth."

E-33 I see Jesus; He was not what the Jews think Him to be. He--He fulfilled every requirement that the Messiah was to be. He was the Messiah. And I see the Spirit that was upon those men there, see It come right down here, do the same thing. Therefore, I have been a firm believer in the Word of the living God, no matter what fantastic arise.
I have went in the churches, and I say this with reverence now. I find that many times in the churches, I believe people get one another's spirit in the stead of the Holy Spirit. You go into a church and watch, where the pastor maybe jerks his head, the whole congregation will do it. You go into the church where the pastor says he's got oil running from his hands. The first thing you know, the whole company believes that, and they have it. Go into a church where there's a lot of dancing and jumping and running around. I'm not condemning these things; I'm just speaking from a--an observation to present a point to you. If you'll get a pastor that's very emotional, the whole congregation will be emotional. You get a pastor that's starch and stiff, and the whole congregation will be starchy and stiff. I believe you receive each other's spirit.

E-34 Take a good man and a bad woman and put them together; one will go to the other. It'll either become a bad man or a good woman. You... Two cannot walk together except they be agreed. And may I say this with reverence, and with my Bible: with all my heart, I have tried with all that is within me, to never be a fusser, because the vision the morning that I laid the cornerstone said, "Preach the Word; do the work of an evangelist; make full proof of your ministry. For the time will come when they will not endure sound doctrine, but will heap to themselves together, having teachers, with itching ears and shall be turned from the truth unto fables."
What is the truth? Thy Word is Truth: John 17, "Sanctify them Father, through the Truth: Thy Word is the Truth."

E-35 Now, if I--if I am guilty, I pray, God, forgive me. But I tried with all my heart to present the--the Word to the people, that the Spirit that would follow, when I stand at the judgment would not be the spirit of some fantastic, a frog jumping out of people, or bugs flying, or so forth, or oil dropping from hands, but would be the Spirit that's in the Word of the living God, that's wrote in this Bible with the Bible experience. That's so, but I have tried hard.
Now, to base our little thought on a characters of the Bible, picking up one tonight to go to bring our thoughts together, to cope them together, and present them to you, then you do with whatever you desire, what God places on your heart.

E-36 Let us go back into I Kings the 22nd chapter, and we would find this: that there had been a man, a king by the name of Ahab. And he had been a mighty king, a military man, and a great man, but a lukewarm borderline believer. His name was Ahab. Finally, the prophet Elijah, which was as a vindicated a prophet, had pronounced the doom of Ahab. Years after the passing of Elijah, there was a prophet by the name of Micaiah.
So Jehoshaphat, his father, was a righteous man, which was the king of Judah, came down to visit Ahab the king of Israel. And Ahab had had a great glamorous kingdom (Now watch.), a great glamorous kingdom. For he had a little old painted up wife by the name of Jezebel. And she had simply wooed the entire nation, except the elect, to the idols of her nation. Do you... Oh, brethren, can you see the spirit of that same devil working in America today, the little Jezebels, that spirit a wooing the sons of God away from Christ? I say that not jokingly. This is no place for jokes. This is the pulpit; this is where the judgment seat of God is. And the Word is God's Judge. Are...?... It is His judgment, the Word is.

E-37 Now, notice how that this little woman, such a cute little thing she must have been, but she absolutely swayed a nation. And what have we got swayed by today? Remember, I predict this: that America is a woman lover. She's a woman worshipper. The spirit in America absolutely is woman possessed. These little women can up on Hollywood; they can walk out on the street and send more men to hell than all the barrooms you could clang together.
And yet, in her right condition she is a jewel to a man's heart, and a blessing to the Kingdom of God. You see it? Now, watch just a moment, and though you might be prejudice, just set still and listen. Let the Holy Spirit bring it to you.
Now, today we've got in that condition like it was in Ahab's time. Well, whatever the woman said, that's what Ahab did. Now, even into the church, they worship women.

E-38 Not long ago my righteous indignation was brought up. In Mexico when I seen a poor little woman (knowed of her, rather), coming down, crawling over miles of hot rocks, and as a father walking along with a baby in his arms, two of them, and one following along with mama, and her crying, and the hide off her knees, and pulling her hands through the rocks, and crying, and everybody looking at her... She'd went up to some statue of some dead woman that was supposed to be a saint... And I don't say this critically; I say it in the light of God's Word. It's absolutely unadulterated spiritualism. The Bible said, "There is no intercessor; there's no mediator between God and man but the Man Christ Jesus."

E-39 If the early church was Catholic, then why have they changed, when the early Catholic condemned it and this Catholic accepts it? It's a woman's world, the spirits and the slogans is today, and that's true. That is exactly right. And I predict that a woman will be a great woman. You younger people here tonight, remember Brother Branham has said this. And I said it in '33 when I saw the coming of the Lord. And how the automobiles would continually shape up like an egg, until finally they would come into a perfect egg shape. Maybe part of you here knows; it's written on old papers and things the morning when we was over here at the little Masonic temple, where we were having the--the parsonage over here on--on the next, second street over, where I was having the meetings...

E-40 And I seen a woman lying, vulgar as she was, and dominated the country. And I predict that a woman will either be President, or do, or come into great power of some sort in the United States before the total annihilation of the world. Keep that in mind, and I have said it.
Notice, now, what takes place? Jezebel, she ruled Ahab. She slammed him around. It used to be poor papa--or mama set home with the babies while the drunken husband was out. Poor papa now takes care of the baby while the drunken woman's out. Now, that's not joke; that's the truth. I'm not speaking of righteous people, no, sir. I'm only showing the spirit that's in the world.

E-41 Now notice, isn't this another glamor? Look at the times of Ahab, how the country flourished. Oh, my. The great golden age was then. How Israel flourished under Ahab, that hypocrite. And Jezebel was really the ruler behind it. And that is a... To you Bible scholars, as Ahab married Jezebel and brought idolatry into Judaism in the dark age, so has Protestantism married Catholicism and brought paganism back into the Christian church. And today, remember, the Protestant church was called a harlot, where she was called a prostitute too. Remember that. So pot can't call kettle black. You can't jump from the fire and fry--the frying pan into the fire to help yourself.

E-42 But let's notice truth. Truth is what we want. We are eternity bound people. And we've got to meet God. And let's find the truth.
Now, I want you to notice, if you will. There came always... God sent down His... First thing, Jehoshaphat, the righteous man, came down to visit Ahab. Then he got hisself in trouble. You can't mix right and wrong together and get anything out of it. You can't put oil with water; it won't mix. Neither can you--your associates and your affiliations be with the things of the world and still live a victorious life. The Bible said, "Come out from among them and be ye separate, saith the Lord."

E-43 Now, see... Well, you say, "Well, Brother Branham, I--I know." But you're taking your own intellectuals; it's contrary to the Word. And the Word is the Truth. I believe the Word.
Now, notice, Jehoshaphat come down to Ahab, and oh, he put on a great feast, sure. We call it today, in the street expression, a blow out. And he invited everybody; and they kill ox and so forth, and sheep. And they had a great feast among them. And that's when a believer gets in trouble.
"Oh, I tell you; you're just narrow-minded in that little holy-roller place. That's all. You should come to the big church. You should come... Oh, you should see, our pastor has a D.D.D. Ph.D. (You see?) Our--our pastor... Our choir sings like the angels."
That has nothing to do with it if it's contrary to THUS SAITH THE LORD.

E-44 Now, look. And when they killed the ox and they had a big feast, Ahab had an alternative in that. And his motives were wrong. He was trying to make a big showoff to trap Jehoshaphat. And that's the same thing the devil's trying to do today. "Why, we're in the majority."
Sure, the Church of God has always been the minority, until Jesus comes. "Fear not, little flock; it's your Father's good will to give you the Kingdom." That's right. We are in the minority. But that's all right. As long as God is there, it's still majority to me, and I know it is to you. For if God is with you, who can be against you.

E-45 Now, but he--he had a motive behind it. And when he did, he said, "Now that we're all here and having such a big time, will you go up to Ramoth-gilead with me to battle? Because actually, Syria has it up there, but Ramoth-gilead belongs to me. It's rightful; we have the right; we're the first church; we have the right." You see it?
Then Jehoshaphat said, "Well now, being that we're having a good time," said, "my men is like your men. Why, we're all believers anyhow, so let's just associate together." He made a vital mistake. He did. And Jehoshaphat being spiritual enough, as I believe with all my heart, that it was a type of this day, surely, somewhere, somehow, God will get the message to the true in heart. He said in the beginning He would, so He's got the program lined up...?... [Blank.spot.on.tape--Ed.]...?... Now, watch him.
He said, "Sure, I'll go up with you." But he said, "Wait a minute. I believe before we go, we ought to ask the Lord. Don't you think so? If we're all believers, then let's ask the Lord."

E-46 "Well," Ahab said, "certainly, that's right. Oh, why, didn't I think of that? Sure. I should've thought of that all along." Said, "I've got four hundred of the best prophets there is in the nation. I got them all well-clothed; they all got D.D.D.'s, Ph.D.'s, and all things. They got a good organization down there, the prophets. So I'll just bring them up here; we'll see what they say."
You know, that just didn't hit right down with Jehoshaphat just right. He didn't... So they went and got all the four hundred prophets, well-fed, well-dressed. Ahab fed them with his own... 'Cause he had them to do just exactly what he said do. There you are. There you are.
"Oh, sure, we've got fine churches here, great big places." But many times if the preacher preached over twenty minutes, the deacon board would excommunicate him. But bless your heart, a man of God won't listen to that nonsense. That's right. If he bent down too much on sin, why, the whole congregation would vote him out. But that's because he's in a denomination.

E-47 But in the Church of God you are not voted in or voted out; you're borned in once for eternal, forever. Only God can put you out, and He swore by Himself He'd never do it. Amen. He knows what you're made out of before He brings you in. He don't run His business loosely like our organizations does, take them in thirty days, or sixty days, or ninety days on probation. He knows what they are before they ever speak, before they ever come into the church. He knows exactly what they're made out of. That's the reason it's got to be born again.
Now, well, he brought them all down there, and he got on his throne, the other one got on his throne, and they set out there and said, "Bring up all of the preachers, the prophets."
And they all come out and went through the maneuvering, and they had a big time, all right. He said, "Now, don't they look nice? Listen at the language they use."
Oh, my, how swell they could speak, you know. "Oh, aaaaamen." And all these maneuvers that they went through... Oh, they had their whole mix up though, they had it all.
So then the first thing you know, they said, "Go up. The Lord says, 'Go on up.'"
Said, "Now, you see, Jehoshaphat? See, I was right after all."

E-48 Why, they knowed what to say. They better know what to say, or they lost their credentials. Oh, yes, sir. The district man come by, and the state presbyter, and I mean, they got excommunicated right quick if they didn't say good things about the--the hand that was feeding them, 'cause all they knew was material food anyhow. I'm glad there's a hand that was scarred that does the feeding of the Church of God.
Notice, then I seen them all puffed out, "Oh, yes, king, THUS SAITH THE LORD, go on up."
And now, the strange thing is, they were actually inspired. But now watch. But that kind of inspiration didn't strike that man of God, Jehoshaphat. He said, "Wait a minute; I believe I made a mistake here. There's something wrong; all of you got mixed up in this." See? The ox knows his master's stall. See? He said, "Ah, ah, ah, pardon me, Mr. king Ahab, but haven't you got one more, another prophet?"

E-49 Well, Ahab would say, "Well, four hundred with one accord, and the best scholared men we got, and here they are with one accord said, 'This is the will of God. This is the will of God'?"
He said, "It just don't sound right," somehow down in his heart. Amen. Oh, are you ready? Here it is. He knowed that didn't sound like the Word of God. He said, "Isn't there just another one?"
Now, listen. Ahab said, "Yes, we've got a holy-roller. We got one by the name of Micaiah. But I'm telling you, I hate him." Oh yeah. "We got one more, but he don't belong to our organization. They excommunicated him a long time ago. He's out there in the hill somewhere. His name's Micaiah."
Jehoshaphat said, "I'd just like to hear what he says." Amen. Do you see it, a type of today? "Isn't there just one more?"
He said, "Yes, but oh, he is a fanatic. He always just says bad things about me."

E-50 How could he say anything else when the Word of God said bad things about him. "Why, he even condemns our organization. Why, even the church...?... that's all there is to it. Why, the prophets tried to take him down and give him his doctor's degree, but, oh, he wouldn't stand still. He stomps right out of there; he's just an old fanatic." See?
Jehoshaphat had enough Spirit of God about him from his daddy; he said, "I'd like to hear him. Go get him."
"Well, I warn you; I'm warning you; he slobbers and everything else; he just hasn't got the dignity these other fellows have."
"I'd like to hear him."
"My sheep know My voice, a stranger they don't follow."
It happened to be that Jehoshaphat was going to draw a plan. He said, "That don't sound just right." It has to be like the right... "It's got a rattle, but it hasn't got a ring." Like the sounding brass and a tinkling cymbal, it doesn't sound right. "Like pouring peas on a dry cowhide," as Roy Davis used to say. It doesn't sound just right.

E-51 He said, "Let me hear this fellow that's a fanatic, that you call, the one that won't join up with your organization and the one that just got his own ideas." Because he knowed that man must have the truth, because he knowed that wasn't.
Said, "Oh," he said, "I'll send, get him then."
So out into the hills they went and down into the alley, wherever he was preaching, or the little mission. And here come a lot of them, and while they were gone, oh, my, did they have a tantrum. Why, even one guy named Zedekiah, it... Or he went and put horns on his head. Oh, brother, he had the revelation just right. He had oil on his hands and everything else. He was having him a time. Yes, sir. "Oh, THUS SAITH THE LORD, I'll... You're going to push Syria plumb back into the land with these horns." They was having them a time.
So the runner who came, said, "Micaiah?"
Said, "Yes."
"Are you the son of Imlah?"
"Yes, I am."
"Are you the prophet, the holy-roller, the fanatic?"
"Well, I suppose that's me."
"Well, the king wants to see you."
"Oh, he does?" Micaiah already knowed that, no doubt. The Lord done told him what all that gathering's down there was about...?...

E-52 So he said, "Now, wait a minute, before you start this revival, I'm going to tell you what to preach on. Now, all the other preachers don't preach about these things. Don't you say nothing about horse racing. And don't you say nothing about this, and the--and...?... this, and that, because, you see, the other preachers don't say that." Said, "You say the same thing they say."
Now, that was what would be today. Now, we're going to say what the Scriptures says. He said, "Micaiah, the other prophets prophesy good to our king. And now, you know, he's a dignified man, in otherwise. Now, you must say the same thing he--they say and prophesy good."
He said, "As my God liveth, I'll only say what THUS SAITH THE LORD is." Amen. God, give us some Micaiahs. Stay with the Word. He might've had not all the fantastics the others had. He might not have had the degree the other one had, the Ph.D.; he might not have had the social standing; he might not've been the big D.D. in the front of the people, but he had the Word. Amen.

E-53 Brother, that's it. He knew God would keep His Word. So He said, "Just what God tells me to say, I'll say the same thing God says. And if God predicts these days are coming, if He predicts this wrong things, the worship of women, or the intercession of saints, or communion of saints, if He condemns all this nonsense, and these other things, and said, 'As Jannes and Jambres withstood Moses, so will these in the last days,' I condemn the thing in the Word of God and say it's wrong."
Stay with the Word. I don't care how many sensations you feel, how much you can jump and shout, how much you can do this better, if the Spirit of God doesn't lead you to a clean, perfect life before God, condemn the thing. God wanted you to run oil, He made you an olive tree or a Texas oil well.

E-54 Let me tell you something: God has purposes for everything. Stay with the Word. What the Bible says, stay with it; It's God's Urim Thummim. And old Micaiah the prophet stayed on the Word of God, walked down there just as boldly as a lion. That night the Lord give him a vision; he knowed where he was standing. And watch. Oh, brother. The others had a vision too. But their vision didn't cooperate with the Word of God. But Micaiah's was with the Word of God. 'Cause Elijah, which had the Word of God, the prophet, the seer, had already said what would happen to Ahab. So how could Micaiah say something good was going to happen, when the Word of God said bad was going to happen? So he was with the Word.

E-55 Brother, regardless of how high the steeple is, or how well-dressed people go, what an education the pastor's got, or anything about this, or what Bishop Sheen says, or anybody else, if it's contrary to that Word, stay away from it. Stay in the Word. There's where the true servant of God lays, right on that Word. That's right.
Micaiah walked up there, and he saw his vision. And when he prophesied and saw the vision, he seen that cooperated just exactly with the Word, dovetail right with it. He knowed he had THUS SAITH THE LORD. Walked up there and he said, "Micaiah, the son of Imlah, must I go up to Ramoth-gilead or must I withdraw?"
Micaiah said, "Go on up."
Said, "Now, that don't sound right." Even he knew better himself.

E-56 And many of those people join those big classical things just to be popular. They know different. The spirit of life that works in the world would tell them that's different, if they have any spark of life about them at all. They go after these fantastics of frogs jumping, and bugs a flying, shaking and jumping, and running, and everything, when they know that's contrary. But they go with it because of the sensation.
I don't care about sensations; I want THUS SAITH THE LORD. That's right, what the Word says. Now, I believe in a heartfelt religion. I believe in the joy that I...?... know. I believe in the power of the Holy Spirit. I believe in Divine healing. I believe in all of the manifestations of the gifts, but they must be reverently placed in the body, working exactly in harmony with the Word.

E-57 When I go into a place and start preaching and make an altar call, a woman raised up and speak in tongues. Why, what a disgrace. What a--what a pity that is. That shows that their pastor had, is not on the Word of God, or he'd have stopped that thing and said, "Don't you do that." See? Nothing against the gift, it's misused. See? And many things I could take hours with it. You know what I'm speaking about. That's all together Catholicism and Protestantism. But stay in the Word.
Notice, now. And when he saw the vision, he went and told him; he said, "Go on up."
He said, "How oft will I adjure you to tell me the truth?"
He said, "But I saw Israel scattered like sheep having no shepherd."
And he said, "I told you; I told you. I knowed what he would say before you brought him here." That's right. He couldn't say nothing else. He had the Word of God and couldn't do no more but condemn the thing.

E-58 I say tonight in the light of the Bible; I condemn this nonsense sensation, fanaticism, and things that saying the Word of God is nothing to it, and the church is right, and all of this stuff. I condemn it, in the Name of Jesus Christ on the authority of God's Word. Let heavens and earth pass, but God's Word will remain forever the Truth. That's right.

E-59 Now, said, "Go on up, if you want to."
And what happened? This guy had all the big sensations, having a big time; he walked around because he was a--he was the head of the church. He walked around and smitched him on the cheek with his hand, whacked him. Why, I could hear him say, "You little counterfeit holy-roller, where went the Spirit of God out of me when it went to you?"
He said, "You know what I saw?" He said, "While you all were having your big time down here in your big shindig, as it was down here, there was something going on in heaven at the same time."
And I'm telling you: while the prodigal sons are in the pig's pen and America's dancing under the rhythm of boogie-woogie and rock-and-roll with the Elvis Presleys down here, "Who loves Susie," there's a meeting in heaven going on now. It's our God opened them windows and let me look in. While you were having your rock-and-roll time, God let me look into the heaven, and in there I saw something.
Said, "What did you see?"
He said, "I saw God's great host, God setting on the right and left hand, and there was Angels on one hand and on the other hand." And said, "When I saw the Angels, one setting on one hand and one on the other, a host of heaven gathered up," and said, God said, 'Who will I get to go down?'" Oh, my, that's a... "Who can I get to go down, so that we can bring Ahab up there to fulfill My Word, which was spoke by My prophet?"

E-60 Stay with the Word, brother. Regardless of how many rock-and-roll parties they have, and how much they play it in church, and how much they act in church, how much they do this, that, or the other, stay with Word. That's right. God keeps His Word, every time.
Notice. He said, "Who can we get to go down? Who can we get to go down there and get Ahab up here, because it's got to be fulfilled?"
And he said, "I saw a lying spirit come up, said, 'Let me go. I will go down and get in everyone of them bishops and them prophets, and all the state presbyters, and all the rest of them. And I'll inspire them to prophesy a lie so I can get them up there.'"

E-61 Now, wait a minute. Oh, are you ready? Inspiration, inspiration, that doesn't co-opt with the Bible is wrong inspiration. "Brother Branham, how can we be sure we're right? We see this coming up; we see this coming up, and all these things and fantastics." Stay with the Word.
Sure, they was both inspired. Here was the little fellow standing there by himself. He was inspired. Here was four hundred fine bishops and they was inspired, and each one saying, "THUS SAITH THE LORD." So how will we know which is right? Stay with the Word. Micaiah had the Word. He knew that evil had to be treated evil. He knowed that hypocrisy, that make belief religion, that stuff that has all the class to it, and a painted Jezebel, and all these other things, had to be dealt with by the hand of the living God. For the prophet, the Word of God said so. You say, "Was the prophet God's Word?" Yes, sir.
"Fear not, in sundry times and divers manners, the Lord spoke to the fathers through the prophets, and in this last day through His Son, Christ Jesus." That's right. Sure was the Word of God.

E-62 There they were, inspired, thought they were right. I don't say they wasn't sincere. They were sincere. They were great men. They wasn't unlearned men. They wasn't just an overnight men, they were great men, taught in the Word, inspired. But their inspiration didn't cooperate with the Bible's Word. That's the reason Micaiah knew they were wrong. And the Bible said that in the last days men shall be lovers of their ownself.
"Why, you mean to tell me that little two-by-four could tell me? I'm a bishop. I'm the head of the so-and-so. I'm the great fellow in the Catholic church. I'm the great in the Methodist, the Baptist, or even in the Pentecostal. "I'm the state presbyter, and you mean to tell me, you let that go on?" That's right. "You mean to tell me this, that..."

E-63 The Bible said, "They'd be lovers of their ownself, boasters, proud, blasphemers, disobedient, unthankful, unholy, without natural affections, incontinent, and despisers of those that are good. Having a form of godliness (just like they did), but denying the power thereof," the Word. If they speak not according to that, there's no life to them. That's right. "Having a form of godliness, but denying...?... From such turn away, for this is the sort that goes from house to house with their books and campaigns and so forth, and lead silly women laden with sin, led away with divers lust: ever learning, and never able to come to the truth."
What kind are they? Jannes and Jambres have all kinds of fantastics and everything. "As Jannes and Jambres withstood Moses, so will these resist the truth: men of reprobate mind concerning the Word." Trying to take the Word of God and pervert it into something else, into a fantastic, or a religious organization, or build them up a great name, or make themselves some great name. From such, turn away. Stay with the Word.

E-64 What happened? He said, "I saw this lying spirit," said, "I'll go down inspire them. I'll make them prophesy a lie."
Those men so willing to please the public... O God, help us. So willing to take this--to be a teacher with itching ears. Shall be turned from the truth to fables, as the Holy Spirit warns, told us that in the last days how they would be. So willing to become popular theirself, to get a greater radio, a greater television, or a greater name, or a greater possession in the church, a greater something, with own self exaltation, so willing to do that till they fail to watch it in the Word.
But Micaiah was watching the Word. He had the truth. He had the Word. Notice, then he told what would happen. And this fellow walked up and smote him in the face, said, "Which way went the Spirit of God?"
Said, "You'll see when your setting in the inner cell hiding."

E-65 And Ahab said, "Put that fellow in prison. Shut up all these meetings anyhow; we don't want no more of these holy-roller acts around here." Don't worry, it's coming. "Put him in jail and give him the bread of sorrow and the water of sorrow, and when I return in peace I'll deal with him," other words, "have his head chopped off."
Oh, Micaiah, standing on the Word of God, knowing his vision (O God), knowing that his vision was exactly with the Word of God, it could not fail, he said, "If you return at all in peace, God hasn't spoke to me." Amen. Amen.
Oh, people, the hour is late, but I want to say this to you, my dear friends. Don't you never listen to a program that tells you this isn't the Word of God and the Truth. Don't you never listen to any fantastics that is not put forth and predicted by the Lord Jesus Christ, 'cause He... When He came Hisself and healed the sick, He only did it that the Word might be fulfilled: only to fulfill the Word. He predicted both for the all types churches in the Revelations the 17th, He said, "I saw a woman, a whore, a setting upon a great scarlet clothed beast, on seven heads."
The Vatican is on seven hills; I just left there a few months ago. And said, "She was a mother of harlots," the daughters that were born from her.

E-66 Any bad woman can bring forth a good daughter. But watch ? What is a harlot? A prostitute. What is these ill-famed women? Is men... Is women who commit adultery and live with other men that's not their husband. And these people, these churches claim to be God's servants, and God's church, and tolerate, and do the things of the world. They commit spiritual fornication. They let their congregations paint, their women wear shorts. And they let them go on and dress like the world and never condemn it. They let the men smoke a social cigarette and take a drink of liquor. They let them have their little card parties, and play pool in the basement, and have the proms and dances in the church, and soup suppers and ever other thing, and teach their little petty theology instead of Word of the living God. You know that's the truth.

E-67 It's petty, juvenile, sissified, I don't know what, of the devil. And in Christ's Name I condemn it in the light of God's Word and say, "We must be a regenerated, Holy Ghost inspired, borned again, walking in humility and in the Presence of God, to ever make the rapture in the days to come. Turn from the things of God, these people. To your knees you Church of God, who claim that you kissed of the realm of the blessings of God. Stay with God's Word, and anything that's contrary to It, stay right away from it and keep moving on. The evening lights are here. The Lord Jesus is soon coming. May we bow our heads just a moment.

E-68 Oh, to that great day, that day of day and that Book of Books. And the Books were opened, and every man was judged according to the Word that was written in the Book. My poor deluded friend, not all... Yes, my friend, and you who have tried in vain and have fought the air just like a bird, I noticed trying to beat his head against the window to put the light out. What did he do? He--he only beat his own brains out; the light shined on.

E-69 One day up there in the Statue of Liberty, up in the great arm, the little birds was laying dead all around. I said, "What happened?"
The man said, "They... There was a storm last night. And in the storm these little birds flew in the light. Instead of using the light to go to safety, they tried to beat the light out with their little wings, and they beat their brains out."
Don't try to beat your brains out to make God's Word say something It doesn't. Don't... Try not to cope with societies of this day, because, "If you love the world, or the things of the world, the love of God isn't in you." Why not just take the Gospel Light and fly to safety tonight? Oh, protect us, God.
Heavenly Father, as men and women who are setting here, boys and girls, an eternity bound people, the--the petroleums and cosmic light of this world, with the sixteen different elements that we're made of... In the body is a soul that's precious, the beginning, the start. And I pray Thee, Lord, to deal just now with that heart, that soul, that tender spot that lives forever, that gives us our moving about. And I pray that You'll save every lost sinner tonight. May they realize, as these great mile posts that we're passing, these signs a flashing on both sides of the road, is only the pointing of the soon appearing of the righteous One, the Lord Jesus, Who to be a friend of, means Life, to know is Eternal Life.

E-70 And we can only know Him according to the Bible. Not by our church, but by the birth, the new birth, being borned again. And Father, I believe with all my heart, there's not a mortal person here, along with myself, who would want to be condemned or go to hell. And why would we let something stand in our way? Why do we accept a counterfeit when the skies are full of the real? And while the earth is in its great Babylonian wild party, drinking, lying, carousing, half dressed women, concubines as Nebuchadnezzar had, there's the handwriting moving on the wall. Seers are seeing it come, who rises up above the average person. We see it because it's written in the Word: no more water, but fire this time. And we see the handwriting on the wall. We see that every nation is condemned.
And God is going to take His Church, the borned again. The hour is coming when those back in the Lutheran age, the Methodist age, all down through the ages, that fell asleep with true hearts in God, when the corn was only a little leaf, and when it was a tassel...?... altogether will that life be gathered together and the resurrection will come. All those will make up the great beautiful Body of the Lord Jesus; soon it's at hand. You said, "Those who rejected will be cast into outer darkness with weeping, and wailing, and gnashing of teeth."

E-71 Father, God, there's not a person would want to be there. Oh, have mercy on us, God. And with our penitent hearts, with our heads turned towards the dust where You taken us from, and if You tarry, we will return... God, be merciful to us, as I plead for this waiting audience after this message tonight. I pray that You will wake up people to the realization of their standing in Your Presence.
And while we have our heads bowed, is there a person in here... How many, rather... There's bound to be plenty of you, that you realize that your life hasn't coped with God's Word, you've dilly-dallied along, you've half way believed, and you took a little whirl and a little of this, and a little of that, and you're sick and tired of it tonight. Oh, you joined the church; that's true. Maybe you did not; I don't know. But before God, Who we may stand in His Presence before morning, there might be an atomic missile destroy this whole thing in annihilation before day breaks in the morning. Remember, it's daylight in Russia now. He said, "Two will be in the bed," must be nighttime somewhere when He comes, "one will be taken, the other left."

E-72 Are you satisfied in your heart in the light of God's Word? You have been borned-again of the Spirit of God, and the fruits of the Spirit by your life, with love, joy, peace, longsuffering, goodness, faith, meekness, patience, is following you. If not, would you be so--so sensible, may I put it in that way, as to raise your hand to God and acknowledge your wrong, saying, "God, be merciful to me, and help me to be the type of Christian that You would desire me to be by giving me the Holy Spirit and let me live a godly life"? Would you raise your hand to God? God bless each one. Many, many, hands are up.
Now, is there others that would like to raise your hands, who did not at that time? Would you put up your hand? Women... God bless you. Men, women, do you real... God bless you, lady. God bless you, lady. God bless you, sir. God bless you, sister. God bless you, little boy.

E-73 Do you realize just the seriousness of this? You don't come to church just to hear a message, or to see a messenger, I mean. You come to hear the message. And the message is the Holy Spirit taking the Word of God and giving It to you. Now, what about? Maybe in the morning it'll be too late. Are you willing in the Presence of God to raise your hand, you who have not yet, and say, "God, be merciful to me; I want Your Spirit in me, for..." God bless you, sir. God bless you. God bless you, back there. God bless you, and you, and you, and you, yes. God bless you, sir. God bless you, sir.
Would you be willing to say, "God, I'm going down to the potter's house. I'm sick and tired. I've always wanted a consecrated life. And tonight I'm going down to the potter's house to lay my heart down and say, 'God, break it all up and give me a new heart and spirit, and put Your Spirit right in the middle of it, and let my life run right along according to Your Word. Make me a Micaiah of this day, that I can stand on THUS SAITH THE LORD. And my vision, and my life, that--that I live before You, not I, but the Spirit in me, lives the life that the Bible requires. That's the way I want to be. O God, by Your mercy, make me that.'"

E-74 Someone now that hasn't raised your hand, would you now do it? God bless you, lady. God bless you. God bless you, lady. God bless you. Just set real quiet. While you're praying now. Every head bowed, every eye closed, everyone praying. Just be, softly, sweetly accept it now.
... swift translation,
Naught of earth unmoved can stand,
Build your hopes on things eternal,
Hold to God's unchanging hand!
Hold to God's unchanging hand!
Hold to God's unchanging hand!
Build your hopes on things eternal,
Hold to God's unchanging hand!
Shut in with God now.
When our journey is completed, (Oh!)
If to God you have been true,
Fair and bright your home in glory,
Your enraptured soul shall view!
Now, what would you do?
Hold to God's unchanging hand! (That's His Word.)
Hold to God's unchanging hand!
Build your hopes on things eternal,
Hold to God's unchanging hand!
[Brother Branham begins humming--Ed.]

E-75 He's right there by you. Looking back across the audience now to a dear little man: told his sweetheart good-bye the other day, just for a little while. And another one setting here somewhere told his sweetheart good-bye for just a little while, as they went out they were holding to God's unchanging hand. Their beloved husbands are here tonight holding to God's unchanging hand, to know that sweethearts will meet again. What would it be if they didn't have that? Oh, build your hopes on things eternal.
Hold to God's unchanging hand!

E-76 Our heavenly Father, as the music sweetly calling, and this is a message, a Preacher, the Holy Spirit preaching to us now through the music, telling us what to do with this message tonight: Just hold to God's unchanging Word. Heavens and earth will pass away and change, but My Word shall never pass away. It cannot change. It's the Word of the unchangeable God. "Thy Word have I hid in my heart," said the Psalmist " that I'll sin not against You."
There's been twenty or thirty hands up tonight, Father; men and women has heard the Word, when faith cometh by hearing. They have made this one all-sufficient decision, that by Your help and Your grace from this hour on, they'll serve You. Now, won't You sweetly, Father, move down into their hearts? Put Your Spirit in their new spirit. You have to give them a new spirit, or they would never held their hand; they wouldn't have desired it. But they went down to the potter's house, and they let You change their emotions and their ideas. And now, in their hearts has been tender, and You said, "No man can come to Me except My Father draws him." They could not have raised their hands from the youngest to the oldest, unless You had told them to do it. They did it because that You spoke to them. And it's God giving them to Christ as a love gift. They yielded their heart, and we can hear Your great voice say, "He that heareth My Word..." Not Your church, Your Church has Your Word, and it isn't contrary to Your Word.

E-77 "But He that heareth My Word, and believeth on Him that sent Me, hath Everlasting Life, and shall not come into the judgment, but has passed from death unto Life." Bless them, Father, with long life, with Eternal Life, and raise them up at the last day as Thou has promised. And may this be a great service of dedication when saints of the living God will rejoice and be renewed. May the sick, everyone, if there is any present, may they be healed. May Your Spirit be manifested through Christ our Lord.
Now, with our heads raised just a moment, I wonder you that raised your hand, I believe you accepted what you said. But, and I believe that you were sincere, and I take you to God's Word which is the Truth. Now, there's only one question, were--did you mean that? If you did, it was God knocked at your heart. That's right. Now, if you really meant that, then the old things is passed away. God said so. It can't change. Jesus said, "He that heareth My Words and believeth on Him that sent Me, hath Everlasting Life."
I think if it really taken place in your heart, that you would feel grateful enough to God, that you'd like to walk up to His altar here, and kneel down, and give Him thanks for what He has done for you. And while the sister continues with the same song, I would like for everyone that raised your hand along with those who did not, that wished they should, come up and let's kneel down and give a word of thanks to the Almighty for what He has done for us. That proves you were sincere.
Build your hopes on things eternal,
Hold to God's unchanging hand!
When our journey is completed,
If to God you have been true,
Fair and bright your home in glory,
Your enraptured soul shall view!
Hold to God's unchanging hand!
Hold to God's unchanging hand!
Build your hopes on things eternal,
Hold to God's unchanging hand!

E-78 Whole Bible's true... Now, I wonder, we got many pastors and evangelists here tonight who love to see souls in the Kingdom of God. I wonder, brethren, if you'd... Come here, pastor. And I wonder if the brethren would take their place right along here to... We're going to offer prayer for these dear people.
Do you know what? According to the Word, I give it a test trial. They raise their hands that they would accept God's eternal Word this night and believe. And I said, "Now, we pray." Now, look how Jesus said. Let's take it to the Word now. We have a lot of fantastics, but let's take it to the Word. Jesus said, "He that heareth My Word and believeth on Him that sent Me, has Everlasting Life and shall not come to the judgment, but's passed from death unto Life." God said so. That settles it forever. "No man," said Jesus, "can come to Me, except My Father draws him. And all that the Father has give Me, will come to Me." None are lost. "He that eats My flesh and drinks My Blood, has Everlasting Life, and I will raise him up at the last days."

E-79 Oh, how marvelous...?... upon this altar when one soul's worth ten thousand worlds. They never come to join a church. They come because they are a member of the Body of Christ. They come here to offer thanksgiving and pray. And I pray that the Holy Spirit will unctionize and fill every heart up and down this altar tonight with a peaceful, sweet, humble spirit, that'll bring forth the fruits and righteousness of Christ, as long as there's breath in their body, and go home to glory.

E-80 Would the evangelist and pastors come and stand around with us while we offer prayer, if you will. Everyone, no matter of affiliation for churches, that has nothing to do with it. We just want you to come right around the people.
I'm going through, yes, "I'm going through, (Let that be the motive of your heart.)
I'll pay the price what other Christians do,
I'll take the way (like the Micaiah) with the Lord's despised few,
I've started in with Jesus, and I'm going through.
Oh, I'm going through, yes, I'm going through,
I'll pay the price what other Christians do,
I'll take the way with the Lord's despised few,
I started in with, Jesus, and I'm going through.
I'm...

E-81 Is there another would like to take the way? "You're ashamed of Me before My Father, or before men, I'll be ashamed of you in the morning before the Angels." Are you ashamed before this little audience tonight to take your stand? Are you ashamed? "He that will confess Me before men, him will I confess before My Father." I'll take the way, Lord.
... I'm going through,
I've started through with Jesus, and I'm going through.
Just be in prayer, everybody, while we're offering thanksgiving to God for the pardoning of their sins.

E-82 O God, the Father and Redeemer of mankind, these have come tonight confessing that they have not been sufficiently placed into the Body of Christ. And they come tonight to take their position by the guidance of the hand of God on the Word. And we pray now that You will place them into the position in the Kingdom which ever they shall serve. And may they, with one accord tonight, believe on Thy holy Word. And may You by the Holy Spirit, speak to them. And may they just, by the inspiration, be led to the position in the Body of Christ unto which You have called them.

E-83 O God, how we thank Thee for this. This is glorious in Thy sight. It thrills our heart to see men and women who will kneel humbly at an altar, and confess their wrongs, and plead for mercy. Take them through, Lord. Your anointed servants, the ministers of the Word, are standing by the side of these people. And I'm standing here by this sacred desk, this is a wonderful moment. The Angels of God has set down their camps along the side of this place tonight. For it is written in the Word, "The Angels of God are encamped about those who fear Him." And in the great unseen world that now is around us, stirring our emotions to repentance, and to bring evil before our eyes, that we have done wrong, with penitent hearts we surrender our evil ways, Lord, and ask for Divine mercy. And may the Holy Spirit, Who has shown us His mercy, give it to each of us as we humbly beg and ask God to fulfill His Word and to mold our lives and our character to fit His Word. We ask in Christ's Name.

Up

S'abonner aux nouvelles